Issuu on Google+

> Guide pratique de l’installation électrique é fficacit que nergéti


Cher client, Nous vous remercions d'avoir équipé votre logement de matériel Schneider Electric. Société Française, leader sur le marché du matériel électrique nous avons apporté nos meilleurs soins à la réalisation du guide d’installation.

Pour toute information supplémentaire, vous pouvez nous envoyer un mail à l'adresse :

vos-questions@scanelec.fr Nous vous en souhaitons le meilleur usage.

L'équipe Grand Public de Schneider Electric.

Make the most of your energy* * Tirez le meilleur de votre énergie


Quelles normes et règles pour mon installation électrique ? ..................................................... 4 Ce que dit la norme ! .............................................................................. 6 Comment interpréter la loi "handicap" logement ? ................................................................ 30 Comment protéger les personnes et mon installation ? ................................................... 36 Comment améliorer mon confort et diminuer ma facture d'électricité ? ............................................... 48 Comment choisir mon coffret électrique ? ....................................................................... 58 Comment équiper mon tableau ? .......................................................................................... 60 Comment installer mon appareillage ?................................................................................. 66 Pour ma sécurité... les règles d’or....................................................... 78


> Efficacité énergétique

é fficacit ique nergét

Concilier confort et efficacité énergétique, c'est facile en mettant en oeuvre des solutions simples, efficaces et diversifiées qui peuvent générer jusqu'à 40 % de réduction sur la facture énergétique. Voici quelques solutions Schneider Electric qui peuvent vous aider : @ Gérer le chauffage et l'eau chaude sanitaire

DSE'clic

@ Réduire la puissance souscrite sans risque de déclenchement du disjoncteur principal en délestant des circuits non prioritaires, pilotés par fil pilote ou par des contacteurs. Economie d'énergie : 10 à 15 %.

FIP'clic DSE'clic

FIP'clic

CT'clic HC

@ Baisser la température de 1 ou 2° selon la période tarifaire. @ Programmer le chauffage en mode "économie" pendant les périodes d'absences. Economie d'énergie : 10 à 20 %.

CT'clic HC

@ Permet de bénéficier du coût réduit de l’énergie et donc de réaliser des économies @ contacteur silencieux @ 3 positions : arrêt, marche automatique ou marche forcée.

@ Mesurer et optimiser les consommations

EN'clic

@ Mesurer en temps réel la puissance sur tout ou partie de l'installation et d'agir en conséquence.

IH'clic

@ Maîtriser les périodes de chauffage pour limiter les consommations inutiles et réduire les dépenses pendant les périodes de non occupation des locaux. Economie d'énergie : jusqu'à 10 %. EN'clic

IH'clic

@ Maîtriser l'éclairage

MIN'clic

@ Réduire 95 % des déplacements d'air froid

Multifix air

MIN'clic

@ Utiliser la lumière extérieure du garage ou de la porte d'entrée ou de la cave qui reste allumée toute la nuit. Terminer ce gaspillage grâce à la minuterie qui suivant sa programmation éteint automatiquement vos éclairages. Economie d'énergie : 1 %, soit 400 heures d'éclairage sur l'année. @ Apporter un confort et une économie d'énergie en optimisant l'utilisation de l'éclairage. Les espaces ne s'éclairent que lorsque c'est nécessaire.

Multifix air

@ Réduire 95 % des déplacements d'air froid via les gammes électriques. @ Compatible avec tous les matériaux : placo, brique, lambris. @ Limiter la perméabilité de l'air.


Sommaire Quelles normes et règles pour mon installation électrique ? @ Les normes de construction .......................................................................................................... 5 @ La norme d’installation................................................................................................................... 5 @ Les installations concernées ......................................................................................................... 5

@ Evolution de la norme NF C 15-100 Amendement A1/A2 du 31 juillet 2010 ................................. 7 @ Evolution de la norme NF C 15-100 Amendement A3 ................................................................... 8 @ Généralités sur la norme NF C 15-100 .......................................................................................... 10 @ Circuits spécialisés ........................................................................................................................ 12 @ Protection différentielle 30 mA ...................................................................................................... 13 @ Prises de courant ........................................................................................................................... 14 @ Réseaux de communication .......................................................................................................... 15 @ Eclairage ........................................................................................................................................ 16 @ Boîtes de connexion et dispositif connexion luminaire ................................................................. 18 @ Chauffage électrique ..................................................................................................................... 19 @ Protection contre la foudre ............................................................................................................ 20 @ Schéma et identification des circuits ............................................................................................. 21 @ Locaux contenant une baignoire ou une douche .......................................................................... 22 @ Gaine Technique Logement ........................................................................................................... 24 @ Autres points techniques ................................................................................................................ 25 @ Au delà de la norme... pour plus de sécurité ................................................................................. 26 @ Sécurité des immeubles à usage d'habitation .............................................................................. 27 @ Synthèse ........................................................................................................................................ 28

Comment interpréter la loi "handicap" logement ? @ Loi handicap dans le logement ......................................................................................................31 @ La loi donne une définition élargie et un domaine d’application exhaustif .....................................31 @ Pour chaque pièce de "l’unité de vie", un socle de prise de courant supplémentaire ....................31 @ Socles de prise de courant et de communication..............................................................................32 @ Eclairage ........................................................................................................................................32 @ Dispositifs de commande manuelle fonctionnelle .............................................................................33 @ Gaine Technique Logement GTL ..................................................................................................33 @ Appareillages en tableau de répartition ........................................................................................34 @ Socles de prises du tableau communication ......................................................................................34 @ Hauteurs - Synthèse des prescriptions ..........................................................................................35

vos-questions@scanelec.fr

Ce que dit la norme !

1


Comment protéger les personnes et mon installation ? @ 2 types de technologies possibles ................................................................................................ 37 @ Technologie "peignable" XP........................................................................................................... 38 @ Technologie "embrochable" XE ......................................................................................................39 @ Peignes de raccordement Bar' clic XP ........................................................................................... 40 @ Alimentation des têtes de groupe .................................................................................................. 40 @ Répartiteur Distri'clic XE................................................................................................................. 41 @ Alimentation des têtes de groupe .................................................................................................. 41 @ Protéger les personnes avec des interrupteurs différentiels ........................................................ 42 @ Protection contre les courts-circuits avec des disjoncteurs phase + neutre ................................ 43 @ Protection contre les courts-circuits avec des disjoncteurs différentiels...................................... 44 @ Disjoncteurs de branchement de 3 à 36 kVA ................................................................................ 44 @ Se protéger contre les effets de la foudre avec les Parafoudres PF'clic - PRC ........................... 45 @ Pourquoi utiliser un parafoudre ? ................................................................................................... 46

Comment améliorer mon confort et diminuer ma facture d'électricité ? @ Commander pour faire des économies d'énergie avec un contacteur "heures-creuses" ............. 49 @ Un contacteur CT pour commander mon chauffage électrique ..................................................... 49 @ Contrôler automatiquement pour faire des économies avec un interrupteur horaire IH'clic .......... 50 @ Comment faire varier la lumière avec un télévariateur .................................................................. 51 @ Un télérupteur TL'clic pour commander un éclairage..................................................................... 52 @ Sonnerie SO’clic............................................................................................................................. 52 @ Prises de courant modulaire PC’clic ...............................................................................................52 @ Contrôler automatiquement pour faire des économies avec une minuterie MIN'clic pour mes éclairages temporaires ..................................................................................................53 @ Câblage du contacteur "heures-creuses"........................................................................................54 @ Câblage du télérupteur....................................................................................................................55 @ Câblage du contacteur ....................................................................................................................56 @ Faire des économies avec un thermostat d’ambiance THD+ pour commander mes appareils de chauffage ............................................................................................................57 @ Faire des économies d'énergie avec un délesteur DSE'clic ..........................................................57 @ Compteur d'énergie EN'clic ............................................................................................................57

2


Comment choisir mon coffret électrique ? @ Les coffrets de la gamme Opale .................................................................................................. 59 @ La gamme de mini-coffrets ........................................................................................................... 59

Comment équiper mon tableau ? @ Logement d'une surface inférieure à 35 m2 .................................................................................. 61 @ Logement d'une surface de 35 à 100 m2....................................................................................... 62 @ Logement d'une surface de 100 à 160 m2..................................................................................... 63 @ Tableau chauffe-eau...................................................................................................................... 64

@ Prise de courant 2 pôles + terre ................................................................................................... 67 @ Interrupteur va-et-vient ou le simple allumage ............................................................................... 68 @ Bouton poussoir ............................................................................................................................. 69 @ Prise de communication RJ45 compatible téléphone ................................................................... 70 @ Interrupteur double va-et-vient ..................................................................................................... 71 @ Prise haut-parleurs simple et double ............................................................................................ 72 @ Prise TV/FM - SAT ........................................................................................................................ 72 @ Commande de ventilation mécanique .......................................................................................... 73 @ Interrupteur pour volets roulants à commande par fil ................................................................... 74 @ Variateur rotatif .............................................................................................................................. 75 @ Interrupteur automatique (détecteur de mouvement).................................................................... 76 @ Gamme d'appareillages ................................................................................................................. 77

vos-questions@scanelec.fr

Comment installer mon appareillage ?

Pour ma sécurité... les règles d’or ............................................. 78 @ Les labels Promotelec ................................................................................................................... 80 @ Les adresses utiles ........................................................................................................................ 80

3


Quelles normes et règles pour mon installation électrique ?

Service consommateurs pour toutes informations envoyez un e-mail à : vos-questions@scanelec.fr

4


Les installations électriques sont soumises à un ensemble de textes qui ont pour but d’assurer la protection des biens et des personnes. Cette sécurité, nécessaire à un bon fonctionnement des installations, implique l’emploi : @ d'un appareillage répondant à des normes de construction @ d'une mise en œuvre répondant à une norme d’installation : la NF C 15-100

Les normes de construction définissent les caractéristiques de l’appareillage électrique (dimensions, performances électriques et mécaniques). Tous les appareils Schneider Electric, sont conformes à ces normes. Elles peuvent être applicables au niveau national (NF C), européen (EN) ou international (CEI). On distingue par exemple, pour la France, les normes : @ NF C 61-410 concernant les disjoncteurs @ NF C 61-910 et NF C 20-455 concernant les coffrets. NF

De plus, un matériel susceptible d’être utilisé, et dans certains cas mis en œuvre par une personne sans qualification, doit porter le label NF-USE.

> La norme d’installation La norme NF C 15-100 a été actualisée en janvier 2008 avec des dispositions réglementaires relatives à l'accessibilité aux personnes handicapées. La réglementation tient compte de l’évolution de nos habitudes de vie, avec quatre grands axes principaux : @ augmenter la sécurité des utilisateurs @ permettre le bon fonctionnement des installations électriques @ prendre en compte la loi handicap (1) Accessibilité @ s’adapter aux besoins actuels : _ nombre grandissant d’appareils électro-ménager et de confort _ omniprésence de la communication : ordinateur, téléphone, télécopie, télévision, …

> Les installations concernées La norme NF C 15-100 s’applique : aux bâtiments neufs et aux installations neuves dans des bâtiments existants en rénovation totale, modifications ou extensions. Accessibilité

Quelles normes et règles pour mon installation électrique ?

> Les normes de construction

: le pictogramme suivant donne des informations complémentaires sur l'accessibilité aux personnes handicapées

(1) Voir compléments d’informations : page 10

5


Ce que dit la norme !

Service consommateurs pour toutes informations envoyez un e-mail Ă  : vos-questions@scanelec.fr

6


> Evolution de la norme NF C 15-100 Amendement A1/A2 du 31 juillet 2010 Amendement NF C 15-100/A1 @ Modification de la norme de décembre 2002 et sa mise à jour de juin 2005 @ Reprise des fiches d’interprétation publiées jusqu’au 1er décembre 2007 : F1 – F2 – F3 – F5 – F6 – F7 – F8 – F9

Amendement NF C 15-100/A2 Révision de la partie 7-701 concernant les locaux contenant une baignoire ou une douche. Principales évolutions : @ Prise en compte des douches préfabriquées, des douches à jets pulsés, des baignoires encastrées. Redéfinition des volumes au-dessus des volumes 1 et 2, @ Généralisation de la distance de 1,20 m pour le volume 1 dans le cas des douches avec ou sans receveur, @ Révision du degré de protection (de IPX3 à l’IPX4) des matériels placés en volume 2, @ Levée de la dérogation, concernant le degré de protection de la prise rasoir, @ Possibilité d’installer un DCL en volume 2, @ Raccordement du chauffe-eau en volume 1, @ Chauffage électrique dans le sol et les parois, clarification des régles pour les douches collectives, @ Emplacement de la boîte de connexion de la liaison équipotentielle supplémentaire pouvant être sur une paroi commune dans un local adjacent.

Les locaux concernés : L'obligation d'accessibilité porte sur : @ Tous les bâtiments d'habitation collectifs : _ logements, _ parties communes (circulations intérieures et extérieures, locaux collectifs, ascenseurs, etc.). @ Les maisons individuelles construites pour être louées ou mises à disposition ou pour être vendues. @ Les locaux collectifs des ensembles résidentiels comprenant plusieurs maisons individuelles groupées.

Ce que dit la norme !

Dispositions réglementaires relatives à l'accessibilité aux personnes handicapées (771.512.2.16).

7


Les pièces concernées : Certaines dispositions sont spécifiques à "l'unité de vie des logements". Cette unité est généralement constituée des pièces suivantes : @ la cuisine, @ le séjour, @ une chambre, @ un W.C, @ et une salle d'eau.

Date de mise en application Les dispositions à prendre pour l'accessibilité aux personnes handicapées sont applicables aux installations dont la demande de permis de construire est déposée à compter du 1er janvier 2007.

> Evolution de la norme NF C 15-100 Amendement A3 L’amendement A3 a été homologué par l’AFNOR le 13 janvier 2010 pour prendre effet à compter du 13 février 2010 Les dispositions du présent amendement sont applicables aux ouvrages dont la date de dépôt de demande de permis de construire, ou à défaut la date de déclaration préalable de construction, ou à défaut la date de signature du marché, ou encore à défaut la date d’accusé de réception de commande est postérieure au 31 juillet 2010. 4 points majeurs d'évolution : @ Prises de courant, @ Eclairage, @ GTL et tableau de communication, @ Circuits de communication.

Quantitatif de prises de courant 16 A avec l’application A3 : @ Grand séjour Pour les séjours supérieurs à 40 m², le nombre sera défini en accord avec le maître d’ouvrage et/ou l’usager, avec un minimum de 10 socles. @ Cuisine ouverte sur séjour Lorsque la cuisine est ouverte sur le séjour, la surface du séjour est considérée comme étant égale à la surface totale du local moins 8 m².

8


Circuits spécialisés De nouveaux circuits spécialisés doivent être mis en œuvre lorsque les applications sont prévues : @ Volets roulants électriques, @ Tableau(x) divisionnaire(s).

Un point de centre optionnel en fonction du mode de construction Avec l’application A3 ce point d’éclairage est réalisé : @ Soit par un point de centre, @ Soit par une ou plusieurs appliques, @ Ou par une ou plusieurs prises de courant commandées. Dans les chambres, séjours et cuisines, lorsque le plafond est constitué par des dalles béton ou des dalles alvéolées ou à poutrelles, la présence d’un éclairage en plafond est obligatoire.

Ce que dit la norme !

Eclairage extérieur, clarification et précision de l’exigence Afin d’assurer les besoins normaux des usagers, une installation doit présenter un nombre minimal de point d’utilisation dans le domaine privatif extérieur attenants au bâtiment, à savoir : @ Un point d’éclairage par entrée principale ou de service communiquant directement avec le logement. Ce point d’éclairage peut être alimenté depuis un circuit d’éclairage intérieur, @ Il est recommandé de prévoir un point d’éclairage à proximité des portes de garage, @ Il est admis que l’alimentation de la sonnette soit réalisée à partir d’un circuit d’éclairage.

9


> Généralités sur la norme NF C 15-100 Section des conducteurs d’alimentation et protection contre les surintensités (771.533, 753.4.2 et 771.314.2.5) nature du circuit

section mini. des conducteurs cuivre (mm²)

courant assigné maximal du dispositif de protection (A) disj. fusible

éclairage

point d’éclairage ou prise commandée

1,5

16

10

prises de courant 16 A

circuit avec 5 socles max.

1,5

16

non autorisé

circuit avec 8 socles max.

2,5

20

16

2,5 circuits spécialisés (lave-linge, sèche-linge, four…)

20

16

circuits spécialisés

1,5

16

10

1,5 1,5 1,5

2 jusqu’à 16 A 2

non autorisé

2,5

20

16

6 2,5

32 20

32 16

volets roulants VMC pilotage chauffe-eau cuisson

plaque de cuisson, cuisinière

cas particuliers circuit d’asservissement tarifaire fil pilote, gestionnaire d’énergie, chauffe-eau électrique non instantané monophasé triphasé

non autorisé

Couleur des conducteurs Une installation comporte trois types de conducteurs identifiables par leur fonction et leur couleur normalisée : @ conducteur de terre (vert-jaune) : permet d’évacuer un éventuel courant de défaut vers la prise de terre, @ le neutre (bleu clair), @ la phase (toutes couleurs sauf bleu clair, jaune, vert, vert-jaune).

10


nature du circuit

section mini. courant assigné des conducteurs maximal du dispositif de protection (mm2) (A)

chauffage 230 V

émetteurs muraux 2250 W (convecteurs, 3500 W panneaux radiants) 4500 W

plancher à accumulation ou direct équipé de câbles autorégulants

5750 W 7250 W 1700 W 3400 W

autres circuits

tableau divisionnaire 2

2

3

3

4

4

5

5

6

6

7

7

8

8

9

9

10

10

11

11

12

12

circuits spécialisés (longueur maxi des conducteurs d’alimentation des tableaux de répartition divisionnaire)

cuivre

disj.

fusible

1,5 2,5 2,5 4 4 6 1,5 2,5

10 20 25 32 16 25

10 16 20 25 non autorisé

1,5 2,5 4 6 1,5 2,5

16 20 25 32 16 (9 m) 16 (16 m) 20 (12 m) 16 (25 m) 20 (20 m) 25 (16 m) 16 (62 m) 20 (50 m) 25 (40 m) 32 (31 m)

10 16 20 32 10 (15 m) 10 (25 m) 16 (16 m) 10 (40 m) 16 (25 m) 20 (20 m) 10 (100 m) 16 (62 m) 20 (50 m) 32 (31 m)

4

6

Ce que dit la norme !

Disjoncteurs correspondants : voir page 37

11


> Circuits spécialisés

Dans l'habitat chaque gros appareil électroménager (lave-linge, lave-vaisselle, sèche-linge, four indépendant, congélateur) doit être alimenté par un circuit spécialisé. Un minimum de quatre circuits spécialisés doit être prévu. Un circuit cuisson Alimentation de cuisinière (ou plaque de cuisson) seule sur une boîte de connexion (ou prise 32 A mono, ou prise 20 A tri). Trois circuits, sur socle prise de courant 16 A, pour l'alimentation d’appareils du type : @ lave-linge, lave-vaisselle, sèche-linge, four indépendant, congélateur. @ lorsque l’emplacement du congélateur est défini, il convient de prévoir 1 circuit spécialisé avec 1 dispositif différentiel 30 mA spécifique à ce circuit, de préférence à immunité renforcée D’clic Vigi Asi / réf. 20569 en 16 A et 20574 en 20 A (possibilité d’alimentation par transformateur de séparation). D’autres circuits spécialisés sont à mettre en œuvre si les applications sont prévues @ chauffe-eau, chaudière et ses auxiliaires, pompe à chaleur, climatisation @ appareil de chauffage de salle de bains (exemple sèche-serviette) @ piscine @ circuits extérieurs (alimentation d’une ou plusieurs utilisations non attenantes au bâtiment (exemple éclairage jardin, portail automatique, …) @ alarmes, contrôles, … @ VMC lorsqu’elle n’est pas collective ... @ Il est recommandé de repérer les socles de prises commandées.

disjoncteur D’clic uni + neutre

disjoncteur D’clic Vigi Asi uni + neutre

largeur en pas de 9 mm 2 2 2 2 2 2

calibre (A) 2 10 16 20 25 32

largeur en pas de 9 mm 4 4

calibre (A)

Légende : Texte en Noir : obligatoire Texte en Bleu : recommandations, commentaires

12

16 20

réf. XP peignable 20724 20725 20726 20727 20728 20729 sensibilité (mA) 30 30

réf. XE embrochable 16724 16725 16726 16727 16729 réf. 20569 20574


> Protection différentielle 30 mA Tous les circuits de l’installation doivent être protégés par un dispositif différentiel résiduel 30 mA (DDR). @ Le nombre, le type et le courant assigné sont donnés dans le tableau 771E ci-dessous, @ Ces dispositifs doivent être placés à l’origine de tous les circuits. Architecture - Répartition des circuits Tous les circuits sont à répartir judicieusement en aval des dispositifs différentiels. Il est recommandé de protéger les circuits d’éclairage et les prises de courant d’une même pièce, par des dispositifs différentiels résiduels 30 mA différents. Chauffage électrique avec fil pilote @ L’ensemble des circuits de chauffage, y compris le fil pilote, est placé sous un même dispositif différentiel 30 mA. Circuits extérieurs @ La protection des circuits extérieurs, alimentant des applications extérieures non fixées au bâtiment, doit être distincte de celle des circuits intérieurs. Tableau 771E - Choix des interrupteurs différentiels Branchement monophasé de puissance y 18 kVA, avec ou sans chauffage électrique. surface des locaux d’habitation

interrupteurs différentiels 30 mA : prescriptions minimales (nombre, courant assigné et type)

Dans le cas où cet interrupteur différentiel de type A est amené à protéger un ou deux circuits spécialisés supplémentaires, son courant assigné doit être égal à 63 A. (2) Lorsque des circuits de chauffage et de chauffe-eau électriques, dont la somme des puissances est supérieure à 8 kVA, sont placés en aval d’un même interrupteur différentiel, remplacer un interrupteur différentiel 40 A de type AC par un interrupteur différentiel 63 A de type AC. interrupteur différentiel largeur en ID’clic 30 mA type AC pas 9 mm 4 4 6 type A 4 6 type A si 4

calibre (A) 25 40 63

sensibilité (mA) 30 30 30

réf. XP peignable 23157 23160 23162

réf. XE embrochable 16157 16160 16162

40 63

30 30

23158 23156

16158 16156

40

30

23161

16161

Ce que dit la norme !

surface y 35 m2 1 x 25 A de type AC et 1 x 40 A de type A (1) 35 m2 < surface y 100 m2 2 x 40 A de type AC (2) et 1 x 40 A de type A (1) surface > 100 m2 3 x 40 A de type AC (2) et 1 x 40 A de type A (1) (1) L’interrupteur différentiel 40 A de type A doit protéger les circuits suivants : - le circuit spécialisé de la cuisinière ou de la plaque de cuisson, - le circuit spécialisé du lave-linge, en effet, ces circuits alimentent des matériels qui, en fonction de la technologie utilisée, peuvent, en cas de défaut, produire des courants comportant des composantes continues. Dans ce cas, le DDR de type A, conçu pour détecter ces courants, assure la protection ; - et éventuellement, deux circuits non spécialisés (éclairage ou prises de courant).

13


> Prises de courant Installation des prises de courant @ L’axe des alvéoles doit toujours être au moins à : _ 50 mm au-dessus du sol fini pour les socles inférieurs à 32 A, _ 120 mm pour les socles à 32 A. @ Accessibilité L'axe des socles doit être situé à une hauteur inférieure ou égale à 1,30 m du sol, à l'exception du socle dédié à la hotte. Fixation des prises de courant _ Fixation par vis sur la boîte d’encastrement depuis le 1er juin 2004. _ Utilisation recommandée de boîtes d’encastrement mixtes. Emplacement @ Au moins 1 socle prise de courant 16 A doit être placé à proximité de chaque prise de communication ou de télévision. @ Accessibilité Pour chaque pièce de l'unité de vie du logement un socle de prise de courant 16 A 2P+T supplémentaire et non commandé doit être disposé à proximité immédiate du dispositif de commande d'éclairage, à l'exception du séjour et de la cuisine pour lesquels cette prise peut ne pas être supplémentaire.

Boîte à sceller gamme Modulo

Boîte pour cloison sèche gamme Multifix

Boîte d'encastrement Multifix air - réduit 95 % des déplacements d'air - tous matériaux : placo, brique, lambris

Limitation du nombre de socles prises de courant 16 A, non spécialisées dans un même circuit @ 5 prises, si conducteurs 1,5 mm2. @ 8 prises, si conducteurs 2,5 mm2. Protection circuits prises de courant @ Conducteurs 1,5 mm2 = disjoncteur 16 A (fusible non autorisé). @ Conducteurs 2,5 mm2 = disjoncteur 20 A ou fusible 16 A. Décompte des socles de prises de courant montées dans un même boîtier @ Ensemble de 1 ou 2 boîtiers = 1 socle. @ Ensemble de 3 ou 4 boîtiers = 2 socles. @ Ensemble supérieur à 4 boîtiers = 3 socles. _ Il est recommandé de repérer les socles de prises commandées.

Prises gamme Unica Top Légende : Texte en Noir : obligatoire Texte en Bleu : recommandations, commentaires

14

Prises doubles gamme Alcyon

Prise gamme Unica Top


> Réseaux de communication Nombre minimal de prises de communication : @ Prévoir, au moins, 1 socle par pièce principale. Dans la salle de séjour un socle sera installé près de la prise télévision. @ Respecter un minimum de deux socles pour les logements de surface y à 35 m2. Type de prise de communication : @ Depuis le 1er janvier 2008, date de dépôt de demande de permis de construire : _ tous les socles de prise de communication sont de type "RJ45", _ les socles de prise téléphonique "en T" ne seront plus autorisés. Nombre minimal de prises télévision : @ Lorsque les réseaux de communication n’assurent pas la fonction de distribution de la télévision, l’équipement minimum consiste en la pose de : _ au moins 2 prises télévisions dans les logements de surface y à 100 m2, _ au moins 3 prises télévisions dans les logements de surface > à 100 m2, _ 1 prise télévision est admise dans les logements de surface y à 35 m2. Installation : @ Chaque socle doit être desservi par une canalisation provenant du tableau de communication de la Gaine Technique Logement (GTL) : l’axe des socles doit être installé au moins à 50 mm au-dessus du sol fini. @ Les fixations à griffes ne sont pas admises. @ Pour les prises mixtes (BT + communication), une cloison doit séparer les deux socles. L’intervention sur un des socles doit pouvoir être effectuée sans intervention sur l’autre.

Prises gamme Unica Top

Prises gamme Alréa

Ce que dit la norme !

Emplacement : @ Les prises de communication et de télévision ne sont pas admises dans les volumes 0, 1 et 2 des locaux contenant une baignoire ou une douche. @ Accessibilité L'axe des socles doit être situé à une hauteur inférieure ou égale à 1,30 m du sol.

Prises gamme Unica Class

Accessibilité

: le pictogramme suivant donne des informations complémentaires sur l'accessibilité aux personnes handicapées

15


> Eclairage Nombre minimal de circuits d’éclairage @ Prévoir au moins 2 circuits pour les logements d'une surface > à 35 m2. Nombre de points d’éclairage alimentés par un même circuit @ Ce nombre est limité à 8 points. @ Spots ou bandeaux lumineux = 1 point d’éclairage par tranche de 300 VA dans la même pièce. Protection des circuits d’éclairage Pour un circuit ou alimentation de 1,5 mm2, prévoir un disjoncteur 16 A ou un fusible 10 A. Installation de l'appareillage manuel de commande @ Cet appareillage est généralement placé près d’une porte, à portée de main, du côté de l’ouvrant, à une hauteur comprise entre 0,80 m et 1,30 m, au-dessus du sol fini. Commande de couloirs et circulations @ Le dispositif de commande manuelle doit être placé : _ à moins d’un mètre de chaque accès, si ce dispositif ne comporte pas de voyant lumineux, _ à moins de deux mètres de chaque accès, si ce dispositif comporte un voyant lumineux @ Ou par un système automatique (détection de présence). Prises de courant commandées @ Chaque socle alimenté par le circuit d'éclairage (courant nominal de 16 A) compte pour un poste d'éclairage. @ Recommandation de repérage des socles.

Bouton poussoir lumineux gamme Alcyon

Bouton poussoir lumineux gamme Alvaïs

Détecteur de mouvement gamme Unica Top

Légende : Texte en Noir : obligatoire Texte en Bleu : recommandations, commentaires

16

Variateur de lumière universel gamme Unica Top

Variateur de lumière rotatif gamme Unica Top


Nombre de points de commande et dispositif de commande @ Utilisation d’un interrupteur pour deux socles (ou plus) placés dans la même pièce. @ Utilisation d’un télérupteur, d'un contacteur, ou similaire, pour plus de deux socles placés dans la même pièce. Emplacement des dispositifs de commande Accessibilité @ Les interrupteurs de commande d'éclairage doivent être situés à une hauteur comprise entre 0,90 m et 1,30 m du sol. @ Dans les locaux contenant une baignoire ou une douche, le dispositif de commande manuelle (pour respecter les règles liées aux volumes) peut être disposé à l'extérieur de la pièce. Escaliers Accessibilité @ Dans les logements réalisés sur plusieurs niveaux, tout escalier doit comporter un dispositif d'éclairage artificiel supprimant toute zone d'ombre, commandé aux différents niveaux desservis. Cheminements extérieurs Accessibilité @ Les dispositifs de commande situés sur les cheminements extérieurs des bâtiments doivent être repérables grâce à un éclairage particulier ou un contraste visuel. @ Cette disposition concerne en particulier les systèmes de contrôle d'accès ou de communication entre visiteurs et occupants. @ Un dispositif à voyant répond à cette exigence.

Ce que dit la norme !

Locaux et équipements collectifs Accessibilité Les équipements et dispositifs de commande d’éclairage et les systèmes de contrôle d’accès ou de communication entre visiteurs et occupants, doivent être : @ repérés par un témoin lumineux, @ situés à plus de 0,40 m de l'angle rentrant d'une paroi ou de tout autre obstacle pour gérer l’approche d’un fauteuil roulant, @ situés à une hauteur comprise entre 0,90 m et 1,30 m.

17


> Boîtes de connexion et dispositif connexion luminaire Boîte de connexion @ Son installation est obligatoire si la canalisation est encastrée. @ Son installation n'est pas obligatoire dans le cas de canalisation en saillie ou de matériel pourvu de bornes de raccordement réseau (cas d'un hublot). Boîte de connexion pour alimenter des points d’éclairage @ Dans le cas d'une installation au plafond, fixation de la boîte à la structure d'un bâtiment, et prévision d'une charge minimum de 25 kg pour la suspension d'un luminaire. Recommandation d’application du Dispositif Connexion Luminaire (DCL) @ Pour les luminaires de courant nominal y 6 A. @ Respecter la réglementation concernant les locaux à risque - classés AD2 (salle de bain, buanderie, etc.). Conséquences dans les logements @ Le Dispositif de Connexion Luminaire (DCL) est obligatoire uniquement dans les locaux, pas en extérieur. @ Dans les locaux recevant une baignoire ou une douche : _ il est interdit d'installer un socle DCL dans les volumes 0 et 1, _ dans le volume 2, un socle DCL peut être laissé en attente, s'il n'est pas connecté et est recouvert par un luminaire adapté aux exigences de ce volume. Dans ce cas, le socle DCL doit être muni (site borne) d'un obturateur lui conférant l'IPX3 minimum.

Boîte de centre gamme Modulo

Boîte de centre gamme Multifix

Boîte d'applique Mur gamme Multifix plus

Circuit d’éclairage extérieur en attente @ La mise en œuvre du DCL au niveau du point d’éclairage extérieur est précisée @ Tous circuits d’éclairage en attente de raccordement à un luminaire doivent aboutir dans une boîte de connexion équipée ou non d’un socle DCL adapté aux conditions d’influences externes auxquelles est soumis l’emplacement. @ Lorsque les caractéristiques de la douille DCL ne respectent pas les conditions d’influence externe, le socle DCL du point d’éclairage est : _ soit passé en attente, et dans ce cas il doit posséder un degré IP suffisant pour l’emplacement où il se trouve ; (boîte de connexion IPX4) _ soit connecté et recouvert par un luminaire étanche (IP55) qui recouvre la sortie de câble.

Légende : Texte en Noir : obligatoire Texte en Bleu : recommandations, commentaires

18


> Chauffage électrique Fil pilote (771.462.2) @ Le sectionnement du fil pilote doit être prévu. @ Sectionnement réalisé à l’origine de chacun des circuits de chauffage par dispositif associé au dispositif de protection. Gestionnaire d'énergie

Sectionnement FIP0 @ Possibilité d’avoir le sectionnement : _ soit en association avec un interrupteur général de chauffage, _ soit par un dispositif indépendant, le dispositif de protection dédié à la gestion d’énergie pouvant remplir cette fonction. @ Si sectionnement indépendant, obligation de marquage "Attention fil pilote à sectionner" : _ sur le tableau de répartition, _ à l’intérieur de la boîte de connexion de l’équipement de chauffage. Emplacement des dispositifs de commande Accessibilité (771.536.5.1) @ Tous les dispositifs manuels de commande fonctionnelle doivent être situés à une hauteur comprise entre 0,90 et 1,30 m du sol. @ Sont concernés entre autres les thermostats d'ambiance. N

Ph

N 1

16 15 7

N 2

O.ON

30 mA

Type AC

ID'clic

N

N N 1

N 1 N 2

N 2

disjoncteur D'clic 2A

Ph

N

N N 1

N 1 N 2

N N 2

N 2

N 2

fil pilote

O.ON D'clic

N 1

N 1 N 2

fil pilote

O.ON D'clic

N 1

N 1 N 2

fil pilote

O.ON

O.ON

D'clic

D'clic

gestionnaire d'énergie FIP0

Le sectionnement du fil pilote est assuré par l’ouverture du disjoncteur de protection du gestionnaire d’énergie.

(1) : sectionnement du fil pilote par le disjoncteur 2 A, dédié au gestionnaire d’énergie gestion du chauffage et délestage type temporisateur fil pilote, FIP0 1 zone programmateur-délesteur fil pilote, FIP’clic 1 zone (terminal + délesteur) gestionnaire fil pilote, FIP’clic 2 zones (terminal + délesteur)

Ce que dit la norme !

Fil pilote à sectionner

réf. 15924 15783 15784

19


> Protection contre la foudre Mise en œuvre des parafoudres @ Les densités de foudroiement supérieures aux conditions AQ2 sont données ci-contre. Carte des niveaux kérauniques (Nk)

PF’clic 1P + Neutre Parafoudre pour réseau électrique (réf.16614)

PRC - Parafoudre pour réseau téléphonique (réf.16337 ou 16339)

: conditions > AQ2 DOM-TOM : Guyane, Martinique, Guadeloupe : Nk = 40 Réunion : Nk = 20 St-Pierre et Miquelon : Nk = 1

Conditions de mise en oeuvre des parafoudres caractéristiques et alimentation du bâtiment

Bâtiment équipé d’un paratonnerre Alimentation BT par une ligne entièrement ou partiellement aérienne(4) Alimentation BT par une ligne entièrement souterraine L’indisponibilité de l’installation et/ou des matériels concerne la sécurité des personnes(1)

densité de foudroiement (Ng) niveau kéraunique (Nk) Ng > 2,5 Ng y 2,5 Nk > 25 (AQ2) Nk y 25 (AQ1) (2) (3) obligatoire obligatoire(2) (3) non obligatoire(5) obligatoire(6) non obligatoire(5)

non obligatoire(5)

selon analyse du risque

obligatoire

(1) C’est le cas par exemple : - de certaines installations où une médicalisation à domicile est présente, - d’installations comportant des Systèmes de Sécurité Incendie, d’alarmes techniques, d’alarmes sociales, etc. (2) Dans le cas des bâtiments intégrant le poste de transformation, si la prise de terre du neutre du transformateur est confondue avec la prise de terre des masses interconnectées à la prise de terre du paratonnerre, la mise en œuvre de parafoudres n’est pas obligatoire. (3) Dans le cas d’immeubles équipés de paratonnerre et comportant plusieurs installations privatives, le parafoudre de type 1 ne pouvant être mis en œuvre à l’origine de l’installation est remplacé par des parafoudres de type 2 (/n u 5 kA) placés à l’origine de chacune des installations privatives. (4) Les lignes aériennes constituées de conducteurs isolés avec écran métallique relié à la terre sont à considérer comme équivalentes à des câbles souterrains. (5) L’utilisation de parafoudre peut également être nécessaire pour la protection de matériels électriques ou électroniques dont le coût et l’indisponibilité peuvent être critiques dans l’installation comme indiqué par l’analyse du risque. (6) Toutefois, l’absence d’un parafoudre est admise si elle est justifiée par l’analyse du risque définie dans le guide UTE C 15-443 (6.2.2).

Circuit de communication @ Recommandation d’installation d’un parafoudre sur le circuit de communication lorsqu’un parafoudre est mis en œuvre sur le circuit de puissance.

20


> Schéma et identification des circuits Schéma @ Etablir un schéma, diagramme ou tableau à destination de l’utilisateur @ un schéma unifilaire comportant les éléments ci-dessous répond à cette obligation : ○ nature et type des dispositifs de protection et de commande, ○ courant de réglage et sensibilité des dispositifs de protection et de commande, ○ puissance prévisionnelle, ○ nature des canalisations pour circuits extérieurs, ○ nombre et section des conducteurs, ○ application (éclairage, prises, …), ○ local desservi (chambre 1, cuisine …). Identification des circuits @ Chaque circuit doit être repéré par une indication appropriée, correspondant aux besoins de l’usager et du professionnel, @ Ce repérage doit rester visible après l’installation du tableau.

Exemple d'identification des circuits d'un tableau de la gamme Opale

Ce que dit la norme !

Repérage des circuits au tableau @ Locaux + fonctions, @ Pictogrammes ou autres indications appropriées.

Légende : Texte en Noir : obligatoire Texte en Bleu : recommandations, commentaires

21


> Locaux contenant une baignoire ou une douche @ Les règles de cette partie sont basées sur les 2 principes suivants : ○ limitation du matériel électrique situé à proximité de la baignoire ou du bac à douche ○ égalisation des potentiels de tous les éléments conducteurs et masses simultanément accessibles.

Baignoire

Baignoire avec paroi fixe

Baignoire plafond hors volume 3

2

3

1

3,00 m

2,25 m

2,25 m

0,60 m

base : sol de la salle d ºeau

0 base : fond de la baignoire

2,40 m espace sous la baignoire 1 ou 3 3 si espace fermé et accessible par trappe, sinon 1

Volume 0 Volume 1 Volume 2 Volume 3

22

Espace situé au-dessous de la baignoire ou de la douche et sur leurs côtés. Cet espace est assimilé au volume 3 s’il est fermé et accessible par une trappe prévue à cet usage et pouvant être ouverte seulement à l’aide d’un outil.

Dans le cas contraire, les règles du volume 1 s’appliquent à cet espace. Toutefois, dans les deux cas, le degré de protection minimal IPx3 est requis. (1) Par rapport au sol fini ou au fond de la baignoire si celui-ci est situé au-dessus du sol fini (2) Par rapport au sol fini ou au fond du receveur si celui-ci est situé à plus de 15 cm du sol fini


Douche avec receveur (sans cabine)

Douche avec receveur encastrĂŠ (avec une paroi)

Douche plafond

Volume 0

0m 2,4

m ,20

1

0m

Volume 1

0,6

Volume 2

0m

1

Volume 3

Volume 1 Volume 2

2,4

3,00 m

Volume 3

Volume 3 2,25 m

hors volume

2,25 m Volume 3

hors volume 2,40 m

Douche sans receveur

Douche sans receveur

(sans cabine)

(avec cabine) 2,40 m

0,6

2,4

0m

0m

Volume 1

0,60 m

1,20 m

Volume 0

0,60 m

0m 1,2 Volume 1

Volume 1

Volume 2

Volume 2

Volume 3

Volume 3 hors volume

Volume 2

Ce que dit la norme !

0,6

0m

hors volume

Volume 0

m ,20

hors volume

23


> Gaine Technique Logement Gaine Technique Logement @ Généralités : _ la GTL regroupe en un seul emplacement toutes les arrivées des réseaux de puissance et de communication. _ elle doit permettre des extensions de l'installation électrique aussi aisées que possible et faciliter les interventions en toute sécurité. _ elle est prescrite pour tous les locaux d’habitation (individuel ou collectif). _ en réhabilitation, la GTL n’est exigée que dans le cas d’une rénovation totale avec redistribution des cloisons des locaux d'habitation. @ Emplacement Accessibilité : la GTL doit être située au niveau d'accès de l'unité de vie et directement accessible depuis celle-ci. @ Destination : _ la GTL doit contenir : – le panneau de contrôle (s'il est placé à l’intérieur du logement) – le tableau de répartition principal – le tableau de communication – 2 socles PC 16 A 250 V 2P+T, protégés par un circuit dédié pour alimenter des appareils de communication placés dans la GTL – les autres applications de communication si prévues (TV, satellite, …) – les canalisations de puissance, de communication et de branchements – et éventuellement un équipement multiservices à l’habitat (domotique), une protection intrusion. @ Réalisation : la GTL a des dimensions intérieures minimales suivantes : largeur 60 cm, profondeur 20 cm et hauteur du sol au plafond.

2

1 3

24

hauteurs prescriptions générales entre 1 et 1,80 m (1,30 m dans locaux pour personnes âgées) entre 1 m (0,50 dans le cas de GTL fermée) et 1,80 m

1

Coupure d'urgence (1)

2

Appareillage dans coffret de répartition (1)

3

Socles de prise du tableau de communication : (2) @ socles de prises de courant @ socles RJ45 (brassage au minimum 0,05 m manuel)

(1) hauteur de l'organe de manœuvre. (2) axe des socles.

Accessibilité

entre 0,90 et 1,30 m entre 0,75 et 1,30 m entre 0,05 et 1,30 m


> Autres points techniques Coupure d'urgence Accessibilité @ Le dispositif général de commande et de protection (AGCP) prévu à l'origine de l'installation peut assurer les fonctions de coupure d'urgence s'il est situé : _ à l'intérieur des locaux d'habitation et au niveau d'accès de l'unité de vie, _ dans un garage ou un local annexe avec un accès direct entre ce local et le logement. @ Dans le cas contraire, un autre dispositif à action directe assurant les fonctions de coupure en charge et sectionnement doit être placé à l'intérieur du logement et au niveau d'accès de l'unité de vie. Hauteur des différents composants Accessibilité @ L'organe de manoeuvre du dispositif de coupure d'urgence doit être situé entre 0,90 m et 1,30 m au-dessus du sol fini. @ Concernant le tableau de répartition les organes de manoeuvre des appareillages seront situés entre 0,75 m et 1,30 m au-dessus du sol fini. @ Pour le tableau de communication les socles des prises de communication requérant un accès en usage normal et les socles de prises de courant seront placés à une hauteur maximale de 1,30 m. Tableau de contrôle @ Le panneau de contrôle supporte l'appareil général de commande et de protection (AGCP) et le compteur électrique. Canalisation @ Le cheminement des réseaux de puissance et de communication doit se faire dans des conduits ou compartiments de goulottes distincts.

Tableau de répartition @ Prévoir toujours une réserve minimale de 20 %. Tableau de communication (Nouveau) évolution norme NF C 15-100 (voir page 7) @ Dimension minimale : 250 x 225 x 70 mm. @ Le tableau de communication est destiné à recevoir le point de livraison de l'opérateur. @ Il doit comporter au moins : _ une barrette de terre, _ un rail. @ Un dispositif de terminaison intérieur (DTI) ou équivalent matérialisant la limite de responsabilité entre le réseau de l'opérateur et les installations internes des utilisateurs. @ La liaison fonctionnelle entre les barrettes de terre du tableau de répartition et le tableau de communication doit être aussi courte que possible (de préférence inférieure à 50 cm) et de section 6 mm2 minimum. @ Chacun des socles de prise de communication est desservi par une canalisation provenant du tableau de communication de la gaine technique.

Ce que dit la norme !

NF C 14-100 @ Si le câble de branchement est placé dans un compartiment de goulotte, ce compartiment doit être muni d'un dispositif de fermeture indépendant des autres compartiments.

25


> Au delà de la norme... pour plus de sécurité

L’accessibilité à la GTL initialement requise est clairement précisée !! @ Le volume de la GTL doit être accessible au moyen de parties démontables et/ou mobiles permettant des extensions de l’installation électrique aussi aisées que possible et faciliter les interventions en toute sécurité. @ Une fermeture à clé n’est pas admise sur la partie donnant accès au dispositif de coupure d’urgence.

Tableau de communication : type de câble et prises L’équipement minimal consiste en la mise en œuvre de socles de prises de communication conformes à la norme NF EN 60603-7-2 (socles RJ45 non blindés) ou NF EN 60603-7-3 (socles RJ45 blindés), Notre préconisation : utiliser du câble 4 paires de type « Grade 1 » et des prises de communication RJ45 à minima Catégorie 5e.

Coffret de communication grade 1 Pack LexCom Home essential @ La solution pour : _ être conforme NF C 15-100 / A3 du 31 juillet 2010.

Home essential

Home essential avec ADSL

Coffret de communication grade 3 Pack multimédia LexCom Home performance @ Pouvoir profiter des médias (télévision, téléphone, réseau informatique) en toute liberté est un confort appréciable. @ LexComHome performance offre un accès à tous les médias sur 8 prises RJ45 du logement : _ immédiatement. _ sans paramétrage, _ sans brassage.

Home performance

26


> Sécurité des immeubles à usage d'habitation Caractéristiques @ Proposition de loi adoptée le 23 février 2010 par l'Assemblée Nationale et le 25 février par le Sénat. @ "Art. L. 129-8. – L’occupant d’un logement, qu’il soit locataire ou propriétaire, installe dans celui-ci au moins un détecteur de fumée normalisé. Il veille à l’entretien et au bon fonctionnement de ce dispositif." "Cette obligation incombe au propriétaire non occupant dans des conditions définies par décret en Conseil d’État, notamment pour les locations saisonnières, les foyers, les logements de fonction et les locations meublées. Ce décret fixe également les mesures de sécurité à mettre en œuvre par les propriétaires dans les parties communes des immeubles pour prévenir le risque d’incendie."

Détecteur de fumée DAAF @ Un feu appréhendé tôt est plus facilement maîtrisable. @ Les détecteurs autonomes avertisseur de fumée s'utilisent en intérieur : _ ils détectent rapidement les feux couvrants et les feux avec développement de fumée, _ et ils déclenchent une alarme sonore puissante. @ 2 versions certifiées NF :

Ce que dit la norme !

_ 1 version avec pile alcaline (durée : 12 mois), _ 1 version avec pile au lithium (durée : 5 ans) ,

27


> Synthèse

pièces

séjour

cuisine

éclairage @ 8 points maxi par circuit @ 1 point d’éclairage par tranche de 300 VA pour les spots et bandeaux lumineux @ 2 circuits mini pour les logements > 35 m2 dispositif DCL socles de prises de courant 16 A non spécialisées @ décompte du nombre de socles (voir ci-dessus) @ nombre de socles maxi par circuit et protection associée (voir ci-dessus) Accessibilité hauteur y 1,30 m

1 point au plafond

1 point au plafond Commande

Accessibilité

Commande d'éclairage entre 0,90 Accessibilité et 1,30 m d'éclairage entre 0,90 et 1,30 m 5 mini avec 1 par tranche de 4 m2 6 dont 4 au-dessus du plan de travail (ex : 7 pour séjour 27 m2) Accessibilité

à proximité immédiate de la commande d'éclairage (peut être comptabilisé dans les 5)

Accessibilité

à proximité immédiate de la commande d'éclairage (peut être comptabilisé dans les 6)

prises de communication téléphonie incluse

1 à proximité de la prise TV et d’au moins une prise de courant prises TV 1 à proximité de la prise de 1 si y 100 m2 si les prises de communication n’assurent pas la diffusion communication et d’au moins Accessibilité de la télévision une PC A une hauteur y 1,30 m Accessibilité

A une hauteur y 1,30 m 4 circuits spécialisés lave-linge (1), sèche-linge, obligatoires pour le lave-vaisselle (1), gros électroménager congélateur (2), four cuisinière ou plaque de cuisson (3) circuits spécialisés pour chacune des applications suivantes lorsqu’elles sont prévues : (voir ci-dessus)

chauffe-eau électrique chaudière et ses auxiliaires chauffage salle de bain pompe à chaleur ou climatisation VMC si non collective circuits extérieurs alarmes, contrôle, domotique… piscine

3 prises de courant

Accessibilité

A une hauteur y 1,30 m 1 PC ou une sortie de câble

1 PC ou une sortie de câble

(1) Autres circuits spécialisés à mettre en œuvre si les applications sont prévues : @ chauffe-eau @ chaudière et ses auxiliaires @ pompe à chaleur @ climatisation @ appareil de chauffage salle de bains (exemple : sèche-serviette) @ alarmes, contrôles, … @ VMC lorsqu’elle n’est pas collective. Congélateur : si son emplacement est défini, prévoir 1 circuit spécialisé avec 1 dispositif différentiel 30 mA spécifique, de préférence à immunité renforcé.

Légende : Texte en Noir : obligatoire Texte en Bleu : recommandations, commentaires

28


chambres

salle de bain

1 point au plafond

1 point au plafond ou en applique

3 (installation en périphérie) 1 (autorisée dans volume 3 uniquement, interdite au sol)

circulations, WC et garage 1 point au plafond ou en applique

extérieur 1 pour entrée principale et 1 pour entrée de service (4)

1 dans circulation et locaux > 4 m2 (non obligatoire pour WC et annexes non attenantes (ex. : garage, abris de jardin, etc.)

1 à proximité d’au moins une prise de courant (aucune prise supplémentaire admise si y 35 m2) ou 2 prises admises si la surface > 100 m2 (à proximité d’au moins une prise)

@ chauffe-eau à accumulation : _ autorisé dans le volume 3 _ si SdB petite, admis : - dans le volume 2 - ou le volume 1 si de type horizontal @ chauffe-eau instantané : autorisé dans le volume 1, 2 et 3 (2) En complément, au moins 1 socle doit être prévu pour les logements de surface y 100 m2 et 2 socles pour surface >100 m2. (3) Des circuits spécialisés sont à mettre en œuvre pour chacune des applications extérieures prévues, non attenantes au bâtiment (éclairage jardin, portail entrée, piscine, …). (4) un point d’éclairage par entrée principale ou de service communiquant directement avec le logement. Ce point d’éclairage peut être alimenté depuis un circuit d’éclairage intérieur - il est recommandé de prévoir un point d’éclairage à proximité des portes de garage - il est admis que l’alimentation de la sonnette soit réalisée à partir d’un circuit d’éclairage

Ce que dit la norme !

lave-linge (1) ou sèche-linge dans le volume 3 uniquement

29


Comment interprĂŠter la loi "handicap" logement ?

Service consommateurs pour toutes informations envoyez un e-mail Ă  : vos-questions@scanelec.fr

30


> Loi handicap dans le logement De nouvelles exigences pour l’accès aux personnes handicapées @ Le principe "d’accessibilité généralisée" est posé par la Loi du 11 février 2005 _ prise en compte de TOUTES les situations de handicap. Déficience motrice et paralysie

Troubles de la vision et cécité

Mémoire, troubles psychiques et mentaux

@ Handicap "Constitue un handicap, au sens de la Loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un poly-handicap ou d’un trouble de santé invalidant" (art. 2). _ Accessibilité "L’accessibilité au cadre bâti, à l’environnement, à la voirie et aux transports publics ou privés, permet leur usage sans dépendance par toute personne qui, à un moment ou à un autre, éprouve une gêne du fait d’une incapacité permanente (handicap sensoriel, moteur ou cognitif, vieillissement…) ou temporaire (grossesse, accident…) ou bien encore de circonstances extérieures (accompagnement d’enfants en bas âge, poussettes…)".

> Pour chaque pièce de "l’unité de vie", un socle de prise de courant supplémentaire @ Non commandé. @ A proximité immédiate du dispositif commande d’éclairage. @ A une hauteur comprise entre 0,90 m et 1,30 m du sol.

Comment interpréter la loi "handicap" logement ?

> La Loi donne une définition élargie et un domaine d’application exhaustif

Penser à installer des plaques doubles

31


> Socles de prise de courant et de communication @ L’axe des socles doit être situé à une hauteur inférieure ou égale à 1,30 m du sol.

Exception pour socle prise de courant dédiée à la hotte

h y 1,3

m

m h y 1,3

@ Salle de bains, même si le dispositif de commande d’éclairage ne peut y être placé : _ le socle de prise de courant supplémentaire doit être dans le local, _ à une hauteur comprise entre 0,90 m et 1,30 m.

La hauteur 1,30 m concerne aussi les socles installés dans le tableau de communication

y 0,9 y h

1,3 m

> Eclairage @ Dispositif commande, en entrée à l’intérieur de chaque pièce. @ Logement sur plusieurs niveaux : _ tout escalier doit comporter un dispositif d’éclairage commandé aux différents niveaux desservis.

Penser au détecteur de mouvement dans l’entrée, couloir et dégagement et dans les escaliers @ Points d’utilisation à l'extérieur : _ 20 lux au moins, en tout point du cheminement _ repérage des dispositifs de commande - éclairage particulier ou contraste visuel

32


> Dispositifs de commande manuelle fonctionnelle @ TOUS les dispositifs manuels doivent être installés entre 0,90 m et 1,30 m : _ Interrupteurs commande éclairage, volets roulants, … _ Thermostats d’ambiance, … _ Systèmes de contrôle d'accès ou communication, …

y 0,9 y h

1,3 m

0,90 m

> Gaine Technique Logement GTL Dispositif de coupure d’urgence @ Organe de manœuvre situé entre 0,90 et 1,30 m. @ Le disjoncteur de branchement AGCP peut assurer les fonctions de coupure d’urgence, s’il est situé : _ à l’intérieur du logement ET au niveau d’accès de l’unité de vie, _ dans un garage ou local annexe avec accès DIRECT au logement.

Dans le cas contraire, un autre dispositif à action directe assurant les fonctions coupure en charge et sectionnement doit être placé à l’intérieur du logement et au niveau accès de l’unité de vie

Comment interpréter la loi "handicap" logement ?

1,30 m

1,30 m

33


> Appareillages en tableau de répartition @ Organes de manœuvres situés entre 0,75 m et 1,30 m.

1,30 m 0,90 m

> Socles de prises du tableau communication @ Hauteur maximale de 1,30 m pour : _ socles de prises de communication devant être accessibles en usage normal (brassage). _ socles de prises de courant 2P+T.

1,30 m maxi 0,90 mini

34


> Hauteurs - Synthèse des prescriptions @ Les dispositifs de commande sont situés au niveau d’accès de l’unité de vie et directement accessibles. @ Prescriptions de hauteurs à respecter pour les différents composants.

1,30 m maxi 0,90 mini

1,30 m 1,30 m maxi maxi 0,90 1,30 m mini maxi 0,75 m 0,05 mini mini 1,30 m 0,05 m

Socles de prises de courant et de communication 1,30 m maxi 0,05 m mini

Appareillage tableau répartition 1,30 m maxi 0,75 m mini

Dispositif coupure urgence 1,30 m maxi 0,90 m mini

0,75 m mini

Dispositifs manuels de Commande : - inter éclairage, - cde volets roulants, - thermostat ambiance, - contrôle accès, … Socles de prises de courant supplémentaires "unité de vie" 1,30 m maxi 0,90 m mini

1,30 m

Comment interpréter la loi "handicap" logement ?

1,30 m maxi

35


Comment protĂŠger les personnes et mon installation ?

Service consommateurs pour toutes informations envoyez un e-mail Ă  : vos-questions@scanelec.fr

36


@ Logement neuf et rénovation

@ Logement neuf

> Les disjoncteurs peignables XP

> Les disjoncteurs embrochables XE

D'clic peignables XP

D'clic embrochables XE

> Les Plus

> Les Plus

@ facilité de raccordement @ possibilité de remplacer un disjoncteur au milieu d’une rangée sans intervenir sur les autres disjoncteurs @ encombrement réduit entre rangées de disjoncteurs grâce à des peignes inclinés à 45° vers l’avant.

@ facile à poser et à déposer en un seul geste et sans tournevis @ vaste dégagement entre les rangées grâce à l’absence de peignes et au profil arrondi des disjoncteurs @ Raccordements des départs par connexion automatique.

Comment protéger les personnes et mon installation ?

> 2 types de technologies possibles :

37


> Technologie "peignable" XP @ Raccordement traditionnel pour les interventions dans les coffrets existants

1

Positionner l’interrupteur différentiel et les disjoncteurs sur le rail DIN du coffret.

2

Emboîter les peignes Phase puis Neutre en insérant les premières dents dans les bornes de l’interrupteur différentiel. Les autres dents des peignes se positionneront dans les bornes des disjoncteurs.

3

Serrer les bornes de l’interrupteur différentiel et de tous les disjoncteurs. Les raccordements de l’interrupteur différentiel se font par le haut : _ alimentation par câble _ sortie vers les peignes Bar'clic qui distribuent vers les disjoncteurs.

4

Raccorder les départs. Les bornes à cage au bas des disjoncteurs reçoivent les câbles des différents départs.

38


> Technologie "embrochable" XE

1

Clipser le répartiteur Distri’clic XE. Le répartiteur se clipse simplement sur un support disponible à l’arrière du rail des coffrets Schneider Electric Opale et Pragma Evolution.

2

Embrocher les interrupteurs différentiels et les disjoncteurs. La mise en place des appareils sur le rail assure avec un seul et même geste : _ l’alimentation du répartiteur par l’interrupteur différentiel, _ ou l’alimentation du disjoncteur depuis le répartiteur.

3

Dénuder et enficher les fils des départs : ○ Grâce aux bornes à ressort (2 phases et 2 neutres disponibles), les contacts électriques sont parfaitement assurés dans le temps. _ Des points de test protégés de tout contact direct permettent de contrôler la tension. _ Un poussoir actionné avec un outil permet la déconnexion des câbles ou la mise en place d’un câble souple (sans embout).

Comment protéger les personnes et mon installation ?

@ 3 étapes sans tournevis pour l’installation d’un coffret entièrement nouveau

39


> Peignes de raccordement Bar’clic XP pour technologie peignable @ Alimentation : _ à partir d’un interrupteur différentiel peignable ID’clic XP ; _ par câble semi-rigide directement dans la cage de l’appareil (D’clic XP 16 mm2, SF’clic 10 mm2) ; _ avec les connecteurs réf. 14875 (25 mm2 ,16 mm2 + 6 mm2,10 mm2 + 10 mm2). @ Courant assigné d’emploi : 63 A à 40 °C. @ Tension assignée d’isolement : 250 V CA.

couleurs gris bleu lot : 1 bleu + 1 gris

largeur en pas de 9 mm 26 pas 26 pas

référence 14878 14879 14875

Connecteurs pour câble 25 mm2 maxi couleurs

référence

2 bleus + 2 gris

14875

> Alimentation des têtes de groupe Peignes verticaux XP utilisation avec les coffrets opale pragma Evolution

40

entraxe rangée

référence

125 mm 150 mm

14900 14901


> Répartiteurs Distri’clic XE pour technologie embrochable @ Alimentation (en amont) : _ directement depuis un interrupteur différentiel ID’clic embrochable XE ; _ ou par connecteur R’clic XE. @ Courant assigné d’emploi : 63 A à 40 °C. @ Tension assignée d’isolement : 250 V CA. @ Tenue aux courants de court-circuit compatible avec le pouvoir de coupure des disjoncteurs. @ Montage sur les rails des coffrets Schneider Electric, uniquement dans la gamme des coffrets Opale et Pragma Evolution.

sans connecteur

nombre de modules 5 8 13

largeur en pas de 9 mm 10 pas 16 pas 26 pas

référence 16180 16181 16182

> Alimentation des têtes de groupe Peignes verticaux XE utilisation avec les coffrets opale pragma Evolution

entraxe rangée

référence

125 mm 150 mm

14910 14911

Comment protéger les personnes et mon installation ?

répartiteur

41


> Protéger les personnes avec des interrupteurs différentiels ID'clic peignables ou embrochables ID’clic type AC a ID'clic XP

ID'clic XE Utilisation L'interrupteur différentiel, obligatoire dans le cadre de la norme NF C 15-100, assure la protection des personnes contre les risques d’électrocution. Cet interrupteur contient un dispositif différentiel, à courant résiduel (DDR) à haute sensibilité 30 mA. Il permet de détecter tout courant de défaut en coupant immédiatement l’alimentation électrique. Fonctionnement Les interrupteurs différentiels ID’clic sont destinés à toute installation alimentée par le réseau public en tarif bleu. Ils réalisent : @ la commande, @ la protection des personnes contre les contacts indirects ou directs (30 mA), @ la protection des installations électriques contre les défauts d’isolement.

Application ID'clic type AC protège les personnes contre les risques déclenchés sur les circuits

ID’clic type A k Cet interrupteur intègre les caractéristiques des types AC et A il est conçu pour détecter les courants de fuite comportant des composantes continues. L’édition 2003 de la norme NF C 15-100 impose dans les locaux d’habitation un interrupteur différentiel de type 30 mA en protection notamment des circuits spécialisés alimentant le lave-linge et la cuisinière ou la plaque de cuisson. Application ID'clic type A sert à protéger les personnes contre les risques déclenchés sur les circuits plaque de cuisson ou cuisinière et lave-linge. Références interrupteurs différentiels ID’clic 30 mA type AC

XP

XE

largeur pas 9 mm 4 4 6

calibre (A) 25 40 63

sensibilité (mA) 30 30 30

réf. peignable 23157 23160 23162

réf. embrochable 16160 16162

4 6

40 63

30 30

23158 23156

16158 16156

4

40

30

23161

-

type A

type A si

Type A si : protection différentielle à immunité renforcée : - recommandée par la NF C 15-100 en protection du circuit spécialisé congélateur lorsqu'il est prévu, - préconisé par Schneider Electric lorsque l'installation est protégée par un parafoudre.

42


> Protection contre les courts-circuits avec des disjoncteurs phase + neutre D'clic peignables ou embrochables D’clic

D'clic XP

D'clic XE

Cet appareil réalise la protection des circuits électriques contre les surcharges et les courts-circuits.

Références

XP

XE

disjoncteurs

largeur pas 9 mm

calibre (A)

réf. peignable

réf. embrochable

D’clic uni + N

2 2 2 2 2

2 10 16 20 32

20724 20725 20726 20727 20729

16724 16725 16726 16727 16729

Comment protéger les personnes et mon installation ?

Utilisation ll est obligatoire pour l’obtention des labels Promotelec. Avantages @ Identification rapide du circuit en défaut. @ Ré-enclenchement par simple action sur la manette. @ Pas de cartouche fusible à stocker.

43


> Protection contre les courts-circuits avec des disjoncteurs différentiels D’clic Vigi Utilisation Le disjoncteur différentiel assure la protection : D'clic Vigi @ d’un circuit électrique contre les surcharges et les courts-circuits, @ des biens et des personnes contre les défauts d’isolement (avec une haute sensibilité de 30 mA). Il est recommandé de protéger individuellement les circuits spécialisés à risque tels que congélateur, matériel informatique et pompe de levage. Fonctionnement @ Le disjoncteur différentiel est destiné à toute application domestique alimentée par le réseau public ou privé en tarif bleu. @ Il assure une protection des circuits monophasés contre les surcharges et courts-circuits. @ Il assure une protection des personnes contre les contacts indirects ou directs (30 mA). @ Il assure une protection des installations électriques contre les défauts d’isolement. Références disjoncteur différentiel D’clic Vigi type AC

largeur pas 9 mm 4 4 4 4 4

calibre (A) 10 16 20 25 32

sensibilité (mA) 30 30 30 30 30

référence

4 4

16 20

30 30

20569 20574

20552 20553 20554 20555 20564

type A si

> Disjoncteurs de branchement de 3 à 36 kVA DB90 Fonction Disjoncteurs de branchement utilisés en tête d'installation d'abonné basse tension pour assurer la protection contre les surcharges et les courts-circuits.

DB90 s

Références différentiel sélectif 500 mA s

13120

type et tension puissance souscrite nombre réglable calibre conformité

bi230

13121

13122

13123

13124

3/6/9 kVA

6/9/12 kVA

12/15/18 kVA

6/9/12/15/18 kVA

18/24/30/ 36 kVA

15/30/45 A

30/45/60 A

60/75/90 A

10/15/20/25/30 A

30/40/50/60 A

réglable de 10 à 90 A norme NF C 62-411 (disjoncteurs différentiels)

Utilisation @ Le disjoncteur différentiel sélectif s : assure une sélectivité totale avec les dispositifs différentiels à haute sensibilité 30mA installés en aval afin que seul le départ ayant le défaut d'isolement soit mis hors tension. L'installation d'un parafoudre immédiatement en aval du disjoncteur évite les risques de déclenchement intempestif de ce dernier.

44


Utilisation La norme NF C 15-100 impose l’utilisation de parafoudre dans certaines conditions (voir page 10). Les parafoudres PF’clic protègent les équipements électriques et électroniques contre les surtensions dues à la foudre. Les parafoudres PRC protègent les installations téléphoniques et informatiques. @ Le parafoudre PF’clic est un appareil complet. Il intègre un parafoudre et son déconnecteur de sécurité fin de vie. En effet, lorsque le parafoudre PF’clic arrive en fin de vie, il se crée un court-circuit. Le déconnecteur intégré (disjoncteur) détecte ce déclenchement par court-circuit et isole le PF’clic du reste de l'installation. Au client de changer le PF’clic et de faire intervenir un professionnel de l'électricité. De plus, un bornier prééquipé de la liaison vers le collecteur de terre facilite l’installation et permet une mise en œuvre dans le respect des règles de l’art. @ Le parafoudre PRC protège un réseau téléphonique analogique Références parafoudres

largeur pas de 9 mm 4 2

pour réseau électrique Ph/N - PF’clic pour réseau téléphonique - PRC

Parafoudre pour réseau électrique PF’clic 1P+N (réf. 16614)

réseau téléphonique

13 5

référence 16614 16337

Comment protéger les personnes et mon installation ?

> Se protéger contre les effets de la foudre avec les Parafoudres PF’clic - PRC

PRC

24 6

Parafoudre pour réseau téléphonique PRC (réf. 16337)

45


> Pourquoi utiliser un parafoudre ? Une installation électrique peut subir des surtensions d’origines atmosphériques (foudre) contre lesquelles il faut la protéger avec un parafoudre. Il faut cependant respecter des règles d’installation pour optimiser l’efficacité de la protection : la portion de circuit empruntée exclusivement par le courant de foudre doit être inférieure à 50 cm(1). Pour raccorder correctement un parafoudre PF’clic, il est donc obligatoire de : @ Côté terre : _ raccorder le câble de terre principal provenant de la barrette de terre directement sur le bornier du parafoudre prévu à cet effet (et non sur le collecteur de terre) _ raccorder le câble de terre fourni avec le parafoudre sur le collecteur de terre du tableau @ Côté alimentation : _ utiliser le peigne de raccordement fourni avec le parafoudre pour le raccorder au premier interrupteur différentiel. Avec ce montage, la portion de circuit empruntée exclusivement par le courant de foudre se limite à la liaison entre le bornier de terre du parafoudre et les bornes phase/neutre du premier interrupteur différentiel ID’clic : la protection est optimale. (1) Au-delà de 50 cm, la surtension de foudre résiduelle, injectée sur l’installation lorsque le parafoudre agit, augmente très rapidement avec l’impédance (Z) de ses câbles (U = Z I). Or l’impédance (Z) d’un câble croît avec la fréquence (F) et sa longueur (L) : Z = LC2pF. La surtension de foudre ayant une fréquence élevée (quelques MHz), la longueur du câble devient un paramètre important. Exemple : si à 50 Hz un câble de 0,5 m à une résistance de 0,5 7, elle est de 9,9 k7 à 1 MHz. La surtension résiduelle totale est d’environ : 500 V (surtension des longueurs de câble) + 1000 V (surtension résiduelle du parafoudre lui-même), soit 1500 V, la limite acceptable par beaucoup d’équipements domestiques.

Exemple d'installation d'un parafoudre

46


47

Comment protĂŠger les personnes et mon installation ?


Comment améliorer mon confort et diminuer ma facture d'électricité ?

Service consommateurs pour toutes informations envoyez un e-mail à : vos-questions@scanelec.fr

48


Utilisation fficacité ique nergét Appelé aussi contacteur "jour-nuit", ce dispositif permet aux abonnés CT'clic HC ayant souscrit un contrat EDF "heures creuses" de faire fonctionner automatiquement certains appareils électriques gros consommateurs d’énergie (machine à laver) ou à accumulation de chaleur (chauffe-eau, chauffage par dalles) pendant la période creuse. Ce contacteur est obligatoire pour l’obtention des labels Promotelec. Avantages Cet appareil permet de bénéficier du coût réduit de l’énergie et donc de réaliser des économies. Fonctionnement Ce contacteur possède 3 positions de réglage : arrêt, marche automatique ou marche forcée. @ La position arrêt coupe l’alimentation du contacteur, la télécommande EDF devient inopérante (position recommandée en cas d’absence prolongée). @ La position marche automatique autorise l’action de la télécommande EDF (mise en service en période économique). @ La position marche forcée répond à un besoin ponctuel d’eau chaude ou de fonctionnement d’un appareil électrique durant la tarification "heures pleines". Le contacteur est fermé manuellement et revient en position "automatique" à l’émission de la commande EDF suivante. (voir exemple de câblage page 54) Références contacteurs heures-creuses CT’clic - HC CT HC (gris)

largeur pas 9 mm 2 2

calibre (A) 20 25

référence 16736 15186

> Un contacteur CT pour commander mon chauffage électrique ité

fficac Utilisation ique nergét Cet appareil télécommandé est capable de réaliser un nombre élevé d’ouvertures et de fermetures d’un circuit électrique. Il est recommandé pour piloter des circuits de puissance tels que : convecteurs, dalles chauffantes... Fonctionnement Le contacteur fonctionne sur ordre maintenu provenant d'un thermostat ou d'un interrupteur horaire. (voir exemple de câblage page 56)

CT'clic

Comment améliorer mon confort et diminuer ma facture d'électricite ?

> Commander pour faire des économies d'énergie avec un contacteur "heures-creuses" CT'clic HC

Références contacteur CT’clic (standard)

largeur pas 9 mm 2

calibre (A) 20

référence 16735

49


> Contrôler automatiquement pour faire des économies avec un interrupteur horaire IH'clic

fficacité ique nergét

Utilisation Les interrupteurs horaires et interrupteurs horaires programmables améliorent considérablement le confort de la maison, tout en réalisant IH'clic des économies, en automatisant certaines tâches (chauffage, éclairage, arrosage, appareils ménagers). L’interrupteur horaire journalier (IH commutation possible toutes les 15 minutes) se programme aisément grâce à ses segments imperdables que l’on positionne sur une molette. La programmation de l’interrupteur horaire programmable hebdomadaire (IHP commutation possible toutes les minutes) est établie par l’utilisateur puis gardée en mémoire. Avantages Les interrupteurs horaires ne nécessitent pas l’installation d’un contacteur (CT) intermédiaire (voir pages 18-19) dans la limite d’une puissance inférieure à 10 ou 16 A selon les modèles. Références interrupteur horaire

nb de canaux

place mémoire

IH’clic jour. IHP’clic

1 1

96 56

N

réserve de marche 100 h 100 h

largeur en pas de 9 mm 2 5

Ph raccordement par Bar'clic

interrupteur ID'clic 40 A 30 mA type AC

disjoncteur D'clic 2 A ou 10 A

IH'clic 24h

1N L

arrosage automatique

50

intensité contact (A) 16 16

référence 16654 16650


> Comment faire varier la lumière avec un télévariateur Utilisation Le télévariateur concilie un variateur et un télérupteur. Le télévariateur est commandé par des boutons-poussoirs. Un appui court déclenche l'allumage du point d'éclairage. Un appui maintenu entraîne la variation de lumière. Le télévariateur peut commander de l’éclairage à incandescence ou halogène basse tension 230 V. Références télévariateur

largeur pas 9 mm 4 8

Télévariateur 400 W Télévariateur 1000 W

puissance

référence

40 à 400 W 60 à 1000 W

CCTDD200001 CCTDD200003

L N 1

3

D’clic Vigi

2 4

L N

BP

BP2 éclairages halogènes 230 V de la salle de restaurant

N L

Télévariateur 400 W

Télévariateur 1000 W

éclairages halogènes basse tension 400 W

N L

BP3

Comment améliorer mon confort et diminuer ma facture d'électricite ?

Télévariateur

51


> Un télérupteur TL'clic pour commander un éclairage Utilisation Son emploi est recommandé à partir de trois points de commande. Le télérupteur offre l’avantage d’autoriser la commande d’un éclairage, à partir d’un ou plusieurs boutons-poussoirs (couloir, cage d’escalier, salon...). Fonctionnement TL'clic En appuyant sur l’un des boutons-poussoirs situé à chaque accès d’une pièce, l’utilisateur commande à distance, l’ouverture ou la fermeture d’un circuit d’éclairage : chaque impulsion agit sur la bobine du télérupteur et provoque un changement de l’état de son contact. Avantages Le télérupteur peut commander des lampes à incandescence, des tubes fluorescents ou des lampes halogènes. (voir exemple de câblage page 55) Références télérupteur TL’clic TL (gris)

unipolaire bipolaire unipolaire

largeur pas 9 mm 2 2 2

tension bobine (V CA) 230 à 250 230 à 250 230 à 250

calibre

référence

16 A 16 A 16 A

16406 16407 15510

> Sonnerie SO’clic Utilisation Signalisation sonore (80 décibels). Alimentation : 230 V CA. Avantages Installation en tableau.

SO'clic

Transfo.

Références type sonnerie SO’clic

largeur pas de 9 mm 2 2 4

transfo. de sonnerie TR’clic 16 VA (1) Tension secondaire (±15 %).

tension (V CA) 230 8/12 8-12 (1)

référence 16836 16837 16893

> Prises de courant modulaire PC’clic Les prises de courant modulaires permettent de disposer dans le tableau électrique d’une alimentation de 230 V. Elles sont agréées NF-USE et sont munies d’obturateurs. PC'clic

Références prise de courant PC’clic 2P + terre PC 2P + terre

52

largeur pas de 9 mm 5 5

calibre (A) 16 16

référence 16776 15306


Utilisation La minuterie coupe automatiquement l’éclairage après une durée fficacité ique nergét déterminée (réglable de 1 à 7 minutes). Avantages L’utilisation d’une minuterie est appréciée pour l’éclairage MIN'clic des parties communes (hall d’immeuble, escalier) ou des lieux de passage (couloir, entrée). Elle limite les gaspillages. Références minuterie MIN’clic (blanc) MIN (gris)

largeur pas 9 mm 2 2

conso. (W) 20 20

contact (A) 16 16

N Ph raccordement par Bar'clic

D'clic 10 A

MIN'clic

interrupteur ID'clic 40A 30 mA type AC

boutons poussoirs

éclairage

référence 16655 15363

Comment améliorer mon confort et diminuer ma facture d'électricite ?

> Contrôler automatiquement pour faire des économies avec une minuterie MIN'clic pour mes éclairages temporaires

53


> Câblage du contacteur heures-creuses Exemples d’applications appareils électroménagers, chauffe-eau ou dalles chauffantes Tableau principal

Technologie peignable, avec disjoncteur D’clic XP

N

Ph Section des conducteurs cuivre de 2,5 mm²

Disjoncteur peignable D'clic XP 20 A + Contacteur heures-creuses CT'clic 20 A 16736

Disjoncteur peignable D'clic XP 2 A

C2

C20

Contact heures-creuses EDF

ou

Dalles chauffantes

ou

Chauffe-eau

Lave-linge

Technologie embrochable, avec disjoncteur D’clic XE, Disjoncteur embrochable D'clic XE 2 A

Section des conducteurs cuivre de 2,5 mm²

Version embrochable

Disjoncteur embrochable D'clic XE 20 A + Contacteur heures-creuses CT'clic 20 A 16736

Retirer la protection

auto 0

1

3

Contact heures-creuses EDF

Dévisser le connecteur

ou Dalles chauffantes Réaliser le câblage

54

ou Chauffe-eau

Lave-linge

Section des conducteurs cuivre de 2,5 mm2.


> Câblage du télérupteur Exemple d’application éclairage Technologie peignable, avec disjoncteur D’clic XP Tableau principal

Tableau principal

Ph

Disjoncteur peignable D'clic XP 10 A

Télérupteur unipolaire TL'clic 16 A 16406

D'clic

C10

Disjoncteur peignable D'clic XP 10 A

Télérupteur phase neutre TL'clic 16 A 16407

250V

Eclairage

Eclairage Section des conducteurs cuivre de 2,5 mm²

Boutons-poussoirs

Boutons-poussoirs

Technologie embrochable, avec disjoncteur D’clic XE,

Version embrochable

Tableau principal N

Retirer la protection

Ph

Disjoncteur embrochable D'clic XE 10 A

Télérupteur unipolaire TL'clic 16 A 16406

250V

Dévisser le connecteur

Eclairage

Comment améliorer mon confort et diminuer ma facture d'électricite ?

N

Boutons-poussoirs Section des conducteurs cuivre de 2,5 mm²

Réaliser le câblage

Section des conducteurs cuivre de 2,5 mm2.

55


> Câblage du contacteur Exemples d’applications chauffage Technologie peignable, avec disjoncteur D’clic XP

Tableau principal N

Ph Section des conducteurs cuivre de 2,5 mm²

Disjoncteur peignable D'clic XP 2 A

Disjoncteur peignable D'clic XP 20 A + Contacteur CT'clic 20 A 16735 C2

C20

Ordre de commande d'une horloge ou d'un thermostat

ou Chauffage

Plancher rayonnant électrique

Technologie embrochable, avec disjoncteur D’clic XE Disjoncteur embrochable D'clic XE 2 A

Section des conducteurs cuivre de 2,5 mm²

Version embrochable

Disjoncteur embrochable D'clic XE 20 A + Contacteur standard CT'clic 20 A 16735

Retirer la protection

1

3

Ordre de commande d'une horloge ou d'un thermostat

Dévisser le connecteur

ou Chauffage Réaliser le câblage

56

Plancher rayonnant électrique

Section des conducteurs cuivre de 2,5 mm2.


THD+ Utilisation Le thermostat d'ambiance permet de commander les appareils de chauffage du type convecteurs électriques, (1500 W maxi ou ajouter 1 contacteur) chaudière gaz ou fuel, pompe à chaleur en chauffage et rafraîchissement selon des consignes de température et le programme hebdomadaire établi par l’utilisateur.

Avantage C'est la solution idéale pour la rénovation (installation simplifiée). Fonctionnement Le thermostat d'ambiance (THD) permet un réglage de la température de 5 à 30 °C (avec une limitation possible de la plage de réglage). L'appareil étant équipé d'une sonde mécanique, différentiel à 0,5 °C. Références thermostat THD+ sonde pour THD+

calibre contact 8A

référence 15872 15897

> Faire des économies d'énergie avec un délesteur DSE'clic Fonction Dans une installation monophasée, les DSE'clic permettent de limiter la puissance consommée en dessous de la puissance souscrite, en mettant à l'arrêt les circuits à délester (non prioritaires). Le délesteur surveille en permanence l'apparition d'avis de dépassement émis par le compteur électronique EDF sur le bus de téléinformation.

fficacité ique nergét

DSE'clic

Références Délesteurs pour compteur électronique

15910

15911

largeur en pas de 9 mm nombre de voies

6 2

8 4

Compatibilité avec dispositifs de programme à fil pilote (exemple FIP0). Le DSE'clic se raccorde sur le fil pilote entre le programmateur et les convecteurs ou thermostats à fil pilote.

> Compteurs d'énergie EN'clic Fonction Compteurs d'énergie numériques destinés au sous comptage de l'énergie active (rms) consommée par circuit électrique, monophasé. Références

fficacité ique nergét

Comment améliorer mon confort et diminuer ma facture d'électricite ?

> Faire des économies avec un thermostat d’ambiance THD+ pour commander mes appareils de chauffage

EN'clic

Compteur d'énergie

15237

largeur en pas de 9 mm calibres tension et tolérances fréquences consommation classe de précision

2 40 A 230 V CA +/- 20 48/62 Hz < 10 VA 1

57


Comment choisir mon coffret ĂŠlectrique ?

Service consommateurs pour toutes informations envoyez un e-mail Ă  : vos-questions@scanelec.fr

58


> Les coffrets de la gamme Opale Utilisation Ils permettent d’installer facilement, sur rail DIN, tous types d’appareillages modulaires peignables ou embrochables. Avantage Esthétique et facile à mettre en œuvre, le coffret s’intègre parfaitement dans son environnement. Description @ Prédécoupes sur les 4 faces du capot pour le passage Opale 26 Modules des câbles et goulottes. @ Espace de câblage sous le rail DIN (40 mm disponible). 2 rangées - 13402 @ Porte en option à montage très simple. @ Matériau isolant autoextinguible, couleur blanc RAL 9003. @ Conforme à la norme NF C 61-910.

Opale 52 Modules 4 rangées - 13404

type

nb de rangées

module de 18 mm 13 26 39 52

référence produit

porte opaque

porte transparente

1 2 3 4

capacité pas de 9 mm 26 52 78 104

13401 13402 13403 13404

13421 13422 13423 13424

13425 13426 13427 13428

1 2 3

36 72 108

18 36 54

OPL18401 OPL18402 OPL18403

OPL18421 OPL18422 OPL18423

OPL18425 OPL18426 OPL18427

Opale 13 mod.

Opale 18 mod.

> La gamme de mini-coffrets Description @ Les mini-coffrets s’équipent avec des appareillages modulaires peignables. @ Conforme à la norme NF C 61-910. Références type

nb de rangées

mini Opale

1

mini Pragma

1

mini Kaedra

1

capacité pas de 9 mm 4 8 12 16

module de 18 mm 2 4 6 8

référence produit

degré de protection

13392 13394 13396 13398

IP30 (selon la NF EN 60 529) IP30 IP30 IP30

8 4 12 6 16 8 (portillon transparent compris)

13638 13639 13640

IP40 (selon la NF EN 60 529) IP40 IP40

16 8 (portillon transparent compris)

13959

IP65 (selon la NF EN 60 529)

Comment choisir mon coffret électrique ?

Références

59


Comment équiper mon tableau ?

Service consommateurs pour toutes informations envoyez un e-mail à : vos-questions@scanelec.fr

> Tableaux pour les logements @ d'une surface inférieure à 35 m2 @ d'une surface de 35 à 100 m2 @ d'une surface de 100 à 160 m2

> Le tableau chauffe-eau

60


> Logement d'une surface inférieure à 35 m2 technologie peignable XP Avantages 8 emplacements disponibles et 6 réserves pré-câblées permettent d’adapter votre tableau à vos besoins ; télévariateur, télérupteur, contacteur jour/nuit, chauffage électrique, délesteur, protection contre la foudre. Exemple Tableau présenté : Opale 2 rangées 26 modules

N

N

N

T

D'clic

C32

D'clic

C20

N

N

D'clic

C16

N

N

N

6 réserves pré-câblées

Type AC

ID'clic

40A

D'clic

C20

D'clic

C16

D'clic

20725

20725

mA

20726

20726

20727

23160

T

C16

D'clic

C10

D'clic

C10

Comment équiper mon tableau ?

40A

20726

20729

23158

30 mA Type A

ID'clic

20727

8 emplacements disponibles

61


> Logement d'une surface de 35 à 100 m2 technologie peignable XP Avantages 13 emplacements disponibles et 12 réserves pré-câblées permettent d’adapter votre tableau à vos besoins ; télévariateur, télérupteur, contacteur jour/nuit, chauffage électrique, délesteur, protection contre la foudre... Exemple Tableau présenté : Opale 3 rangées 26 modules

62


> Logement d'une surface de 100 à 160 m2 technologie peignable XP Avantages 8 emplacements disponibles et 21 réserves pré-câblées permettent d’adapter votre tableau à vos besoins ; télévariateur, télérupteur, contacteur jour/nuit, chauffage électrique, délesteur, protection contre la foudre... Exemple

Comment équiper mon tableau ?

Tableau présenté : Opale 4 rangées 52 modules

63


> Le tableau chauffe-eau technologie peignable XP Utilisation Le tableau chauffe-eau permet d’alimenter, de protéger et de commander automatiquement le circuit du chauffe-eau électrique en période tarifaire EDF “heures creuses“. Il permet également de commander tous les circuits de l’installation électrique pouvant fonctionner pendant les heures creuses : lave linge, lave vaisselle, chauffage à accumulation, … La protection des biens est assurée par 2 disjoncteurs. Avantages Le tableau est précâblé. Le tableau se raccorde à un disjoncteur libre du tableau principal.

Tableau présenté : Mini Opale 1 rangée 4 modules bornier neutre

N

bornier Ph phase

vers un disjoncteur libre tableau p rincipal (32 ou 20A)

N

N

N

N

N

N

N

P

A2 A1

N

T

T D’clic

D’clic

D’clic

D’clic

D’clic

D’clic

D’clic

D’clic

D’clic

D’clic

D’clic

40A

C32

C20

C32

C2

C20

I auto

30 mA Type A

30 mA Type AC

0 CT’clic

25A

C16

C16

C16

C10

conducteur principal de terre (non fourni)

coffret principal

64

vers prise de terre

coffret chauffe-eau

230V~

20A

ordre EDF


Exemple de Tableaux électriques câblés de 35 m2 à 160 m2

Coffret 710010

Comment équiper mon tableau ?

Coffret 710012

Coffret 710016

Coffret OPL18403 à compléter pour logement de 35 m2 à 160 m2

Coffret 710013

65


Comment installer mon appareillage ?

> Sommaire

Service consommateurs pour toutes informations envoyez un e-mail à : vos-questions@scanelec.fr

66

@ Prise de courant @ Interrupteur va-et-vient ou simple allumage @ Poussoir @ Prise téléphone et de communication RJ45 @ Interrupteur double va-et-vient @ Prise hauts-parleurs @ Commande de ventilation @ Commande pour volets roulants @ Interrupteur variateur rotatif @ Détecteur de mouvement


> Prise de courant 2 pôles + terre Caractéristiques techniques : Prises à éclipses de sécurité enfant 16 A - 250 V. Gamme Unica Top

Raccordement pour les circuits spécialisés (Lave linge, lave vaisselle, four, congélateur...) Avec un disjoncteur 20 A

Section des fils : 2,5 mm2 Type de conducteur : HO7VU

Raccordement pour les circuits non spécialisés Avec un disjoncteur 16 A 5 Prises de courant

Section des fils : 1,5 mm2 Type de conducteur : HO7VU

Avec un disjoncteur 20 A 8 Prises de courant

Comment installer mon appareillage ?

1 Prise de courant

Section des fils : 2,5 mm2 Type de conducteur : HO7VU

Coupez le courant avant toute intervention

67


> Interrupteur va-et-vient ou simple allumage L'interrupteur simple commande d'un seul endroit, un ou plusieurs points lumineux. Le va-et-vient permet de commander ces mêmes points d'éclairage de deux endroits différents.

Gamme Alvaïs

Caractéristiques techniques : 10 A - 250 V. Raccordement : Montage en interrupteur simple : L'interrupteur simple, placé, sur le fil de phase (P) commande de un à huit points lumineux, au maximum.

Connexion sans vis

Montage en va-et-vient :

Coupez le courant avant toute intervention

68


> Bouton poussoir Câblé à un télérupteur installé au tableau électrique, il permet de commander un même point lumineux depuis plusieurs endroits. Caractéristiques techniques : 10 A - 250 V.

Gamme Alcyon

Comment installer mon appareillage ?

Raccordement : Système de commande par impulsions

Coupez le courant avant toute intervention

69


> Prise de communication RJ45 compatible téléphone Raccordement : suivant la convention EIA/TIA 568 B

Gamme Unica Top

Composition d’un câble 4 paires torsadé/blindé (nouvelle norme NF C 15-100). (les 4 paires (soit 8 brins) sont torsadées par 2).

?

Organiser les fils suivant détail des couleurs ci-dessous

Couper les fils au plus près de l’organiseur

Encliqueter le tout dans le produit

Raccordement suivant la convention EIA/TIA 568 B

Coupez le courant avant toute intervention

70


> Interrupteur double va-et-vient L'interrupteur double va-et-vient permet d'éclairer en totalité ou en partie un point lumineux ainsi que d'allumer ou d'éteindre chaque partie de ce foyer lumineux à partir de deux points différents. Caractéristiques techniques : 10 A - 250 V

Gamme Unica Quadro

Raccordement :

Montage en double interrupteur

Connexion sans vis

Comment installer mon appareillage ?

Montage en double va-et-vient

71


> Prise haut-parleurs simple et double Caractéristiques techniques : Raccordement : câble souple 2,5 mm2 maxi Puissance des enceintes : 150 W maxi Gamme Unica Top

> Prise TV/FM - SAT Raccordement :

Coupez le courant avant toute intervention

72

Gamme Unica Top


> Commande de ventilation mécanique Un système de ventilation comprend des entrées d'air situées dans des pièces à vivre (chambres et séjour). Après circulation dans le logement, cet air est évacué par la cuisine, la salle de bain, les wc grâce à des bouches d'extraction.

Gamme Alcyon

Caractéristiques techniques : sans position arrêt. Raccordement : La ventilation d'un logement permet l'évacuation des odeurs et favorise le bon fonctionnement des appareils à gaz.

Comment installer mon appareillage ?

Connexion sans vis

73


> Interrupteur pour volets roulants à commande par fil La commande des volets roulants motorisés permet les manœuvres de descente ou montée. Un arrêt intermédiaire est possible par impulsion sur le bouton. Gamme Unica Top

Caractéristiques techniques : 10 A - 250 V. Raccordement :

Connexion automatique

74


> Variateur rotatif Ce variateur comporte un bouton rotatif qui permet de faire varier la lumière.

Montage avec un interrupteur va-et-vient :

Gamme Unica Class

Comment installer mon appareillage ?

Raccordement :

Coupez le courant avant toute intervention

75


> Interrupteur automatique (détecteur de mouvement) Cet interrupteur déclenche la lumière automatiquement lors du passage d'une personne si la luminosité est faible. Le niveau de luminosité souhaité est réglable. Gamme Unica Top

Caractéristiques techniques : @ temporisation réglable de 2 s à 20 mn @ seuil de luminosité réglable de 5’ à 1000 lux @ tension 230 V, 50 Hz.

(1)

(2) Section des fils : 1,5 mm

2

Type de conducteur : HO7V.U

(1) Le raccordement du neutre est obligatoire. (2) Option facultative : des poussoirs (5 maxi) permettent en mode automatique de relancer le cycle.

Zones de détection :

76


> Gamme d'appareillages Appareillage en saillie :

Appareillage en saillie étanche :

Alréa

Cédar+

Héritage

Mureva

Appareillage encastré :

Appareillage encastré étanche :

Trocadéro 2

Aquadesign

Alvaïs

Unica Quadro

Unica Top

Comment installer mon appareillage ?

Alcyon

Unica Class

77


Pour ma sécurité... les règles d’or

78


@ Coupez le courant (en mettant le disjoncteur de branchement sur la position arrêt) avant toute intervention sur l'installation électrique. @ Installez en tête de votre installation un dispositif différentiel 30 mA. @ Exigez une installation électrique exécutée conformément à la norme NF C 15-100, et de préférence par un électricien qualifié. @ Utilisez et exigez du matériel de qualité conforme aux normes NF comme l'offre Schneider Electric. @ Dans les locaux humides ou à sol conducteur (salle de bains...), faites procéder à la liaison équipotentielle des masses métalliques (robinetterie, huisserie, baignoire...). @ Protégez vos enfants en remplaçant vos vieilles prises par des prises à éclipses. Aujourd'hui, ces dernières sont obligatoires. @ Choisissez toujours le calibre du disjoncteur divisionnaire qui correspond à la section du fil du circuit à protéger.

@ Ne touchez jamais à un fil électrique dénudé. @ Servez-vous toujours d'une rallonge comportant trois fils (phase, neutre et terre). @ Evitez l'emploi de multiprises (risque d'échauffement).

vos-questions@scanelec.fr

@ Ne touchez aucun appareil électrique lorsque vous êtes dans votre baignoire ou lorsque vous avez les mains ou les pieds mouillés.

Pour vous aider... pensez à faire appel à un professionnel de l’électricité. 79


> Les labels Promotelec Promotelec a pour but de promouvoir, par des labels, des installations électriques de qualité : @ dans la construction neuve comme dans l’habitat existant, @ dans l’habitat collectif comme dans l’habitat individuel, en garantissant un niveau minimal de sécurité, de confort et d’économie d’énergie. Les différents labels : @ Label Performance : (logements neufs, collectifs ou individuels) @ Label Rénovation Energétique : (ce label prend en compte toutes les énergies de chauffage et de production d'eau chaude). Les labels Promotelec confèrent un haut niveau de sécurité et de confort à l’installation électrique en apportant : @ une économie d’énergie (homogénéité de l’isolation, qualité des équipements assurant l’aération, le chauffage, la régulation, la programmation et la production d’eau chaude sanitaire.

> Les adresses utiles @ Promotelec Tour Chantecoq 5, rue de Chantecoq 92808 Puteaux Tél. : 01 41 97 42 22 Site : www.promotelec.com Labels : Habitat Neuf, Habitat Existant, Performance, Mise en sécurité électrique, Diagnostic Confort Sécurité.

@ U.T.E. - Union Technique de l’Electricité Tour Chantecoq 5, rue de Chantecoq 92808 Puteaux Tél. : 01 49 07 62 00 Site : www.ute-fr.com Organisme de normalisation français du domaine électrotechnique. La norme d’installation NF C 15-100, ses guides pratiques et le recueil locaux d’habitation sont disponibles auprès de cet organisme.

@ Consuel Tour Chantecoq 5, rue de Chantecoq 92808 Puteaux Tél. : 01 41 97 86 66 Site : www.consuel.com Organisme vérificateur de la conformité des installations électriques. Il intervient à la fin des chantiers et se prononce sur l’obtention du certificat de conformité.

80


Les recommandations et indications données dans ce livret sont informatives. Pour vous aider, pensez à faire appel à un professionnel de l’électricité. Coupez toujours le courant avant toute intervention sur l’installation électrique.

En raison de l’évolution des normes et du matériel, les caractéristiques indiquées par les textes et les images de ce document ne nous engagent qu’après confirmation par nos services.

vos-questions@scanelec.fr

valeur :

3€

SCA000272

Schneider Electric / Scanelec 1, Village d’Entreprises F-78680 Epône

Réalisation : Ameg 04.76.70.05.55 Photos : Patrick AVAVIAN

06 / 2010


Guide Pratique Schneider Electric 06 - 2010