Page 1

Institut Tropical et de Santé Publique SuisseTropical Swiss L’excellence en santé globale and Public Health Institute Excellence in Global Health 1


Préface

3

En un coup d’œil

4

En chiffres

7

Approche translationnelle 11 Innovation

12

Validation

14

Application

16

Nos services

18

Étudiez avec nous

19

Priorités thématiques 20 Organigramme

22

Vidéo sur Swiss TPH L‘Institut Tropical et de Santé Publique Suisse (Swiss TPH) est un leader dans le domaine de la santé globale, dédié tout particulièrement aux pays à revenus faibles et intermédiaires. Associé à l‘Université de Bâle, le Swiss TPH contribue à l’amélioration de la santé au niveau local, national et mondial à travers la recherche, les services et l’enseignement et la formation. 850 personnes venant de 80 pays travaillent au Swiss TPH sur les maladies infectieuses et non transmissibles, sur la santé environnementale et sociale, et sur les systèmes et interventions de santé.

Institut Tropical et de Santé Publique Suisse (Swiss TPH) Socinstrasse 57, Postfach 4002 Bâle, Suisse +41 (0)61 284 81 11 www.swisstph.ch

2

Regardez notre film: https://bit.ly/2YvqL2N

Texte et révisions: Layla Hasler Contributions: Sabina BeatriceMatter, Danielle Powell Photos: Joachim Pelikan, Danielle Powell, Thomas Schuppisser, Christian Flierl, Sameer Kermalli

Couverture: Joachim Pelikan Design: Vischer Vettiger Hartmann, Bâle Impression: Gremper AG Copyright: Swiss TPH, 2019


Préface

Un impact durable grâce à l’excellence en santé globale J’ai le plaisir de vous présenter l’Institut Tropical et de Santé Publique Suisse (Swiss TPH). Fondé il y a 75 ans et solidement ancré à Bâle, Swiss TPH reste fidèle à sa mission d’améliorer la santé et le bien-être des populations, au niveau local, national et autour du globe.

« Le partenariat se trouve au cœur de notre succès. »

Appuyées sur nos trois piliers que sont la recherche, l’enseignement et les services, nos réalisations font la différence et ont un effet durable pour les individus et les communautés dans le monde entier. Grâce à notre approche unique de l’innovation et de la validation à l’application, nous transformons la recherche en action, nous contribuons à renforcer les systèmes de santé et à modeler la politique de santé. Avec nos projets de recherche et nos services de santé, nous œuvrons en faveur des objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Les employés de Swiss TPH travaillent passionnément chaque jour à Bâle, dans nos bureaux locaux et autour du globe, pour affronter les défis de santé mondiale les plus urgents. Le partenariat se trouve au cœur de notre succès. Car, ensemble, nous pouvons améliorer la santé des populations ici, là et partout.

Pr Dr Jürg Utzinger Directeur, Swiss TPH 3


En un coup d’œil

Améliorer la santé globale L’Institut Tropical et de Santé Publique Suisse (Swiss TPH) est un leader dans le domaine de la santé globale, dédié tout particulièrement aux pays à revenus faibles et intermédiaires. Recherche, enseignement et services Via une combinaison unique de recherche, d’enseignement et de services, nous améliorons la santé et le bien-être des populations grâce à une meilleure compréhension des maladies et des systèmes de santé, ainsi qu’en agissant sur la base de cette connaissance. De la science à l’impact Notre approche translationnelle, englobant innovation, validation et application,

4

nous permet d’apporter de nouveaux diagnostics, médicaments et vaccins directement aux personnes et aux communautés. Nous cultivons continuellement un esprit de partage et nous œuvrons pour un impact durable dans plus de 100 pays. Une large expertise 850 employés et étudiants travaillent chez Swiss TPH sur les maladies infectieuses et non transmissibles, sur l’environnement, la société et la santé ainsi que les systèmes et interventions de santé. Notre expertise s’étend du laboratoire au terrain, de la théorie à la pratique, du moléculaire au spatial, et des gènes aux systèmes de santé.


Les cinq départements de Swiss TPH travaillent dans trois domaines (recherche, enseignement et Medical service) afin d’améliorer Parasitology and la santé dans le Infection Biology (MPI) monde entier. MPI étudie les maladies liées

Epidemiology and Public Health (EPH)

EPH étudie la santé et les maladies en lien avec leurs à la pauvreté, et développe de déterminants sociaux, nouveaux diagnostics, écologiques et médicaments et génétiques. vaccins. Recherche

Medicine (MED) MED fournit des services cliniques et de diagnostic aux voyageurs et mène des recherches cliniques dans un contexte de faibles ressources.

Améliorer la santé Services

Education and Training (ET) ET propose des programmes d’enseignement Enseigneet de formation ment au niveau local, national et international.

Swiss Centre for International Health (SCIH) SCIH fournit des conseils en politique de santé et met en œuvre des projets de santé au niveau national et global.

5


«

La formation à la médecine familiale au Tadjikistan est difficile, mais la récompense en vaut la peine; je suis capable de le rendre à ma communauté et de m’assurer que ma famille, mes amis et mes voisins ont accès aux soins médicaux dont ils ont besoin. Asrorova Zahonoro Elève infirmière, Dushanbe, Tadjikistan

6

»


En chiffres

Chiffres clés Présence mondiale: 285 projets dans plus que 100 pays Projets Swiss TPH Bureaux Swiss TPH

Un personnel diversifié, spécialisé et très engagé Swiss TPH compte 850 employés issus de 80 nations. 610 sont basés à Bâle et 240 à l’étranger, dans 40 pays différents. 55% de notre personnel sont des femmes et 45% des hommes.

7


En chiffres

Contribution aux objectifs de développement durable Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et ses 17 objectifs de développement durable (Sustainable Development Goals, SDGs) nous donnent un cap pour affronter les défis mondiaux qui nous attendent, notamment en lien avec la pauvreté, les inégalités, le climat et la santé. Swiss TPH s’engage à atteindre ces objectifs, en se concentrant tout particulièrement sur le 3e: « Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge » et la couverture santé universelle. Par nos projets de recherche et nos mandats de services, nous contribuons à terme à tous les objectifs de développement durable.

8


En chiffres

Réalisations scientifiques: 531 publications parues en 2018 dans des revues spécialisées Domaines de recherche Maladies infectieuses Santé publique, environnementale et du travail Parasitologie Médecine tropicale Sciences de l’environnement et écologie Pharmacologie et pharmacie Science et technologie Microbiologie Médecine interne et générale Chimie Services et sciences en santé Immunologie Système respiratoire Biochimie et biologie moléculaire Autres domaines Répartition des domaines de recherche des publications de Swiss TPH en 2018 selon Web of Science (dernier accès: septembre 2019)

Financements 2018 Fonds obtenus de tiers

Contributions de base

78,0%

22,0%

• Bill & Melinda Gates Foundation (BMGF)

• Commission européenne (UE) • Direction du développement

Services médicaux

(p. ex. diagnostics et médecine du voyage)

Autres revenus

Enseignement et formation

et de la coopération (DDC)

Financement de base

(p. ex. troisième cycle)

Education an Training

CHF (e.g. Postgraduate courses) 86,6 Mio.

Services

(p. ex. DDC, Global Fund, BMGF)

Donateurs et bénéficiaires des prestations sélectionnées

Recherche

(p. ex. FNS et UE)

• Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi)

• Fondation Botnar • Fondation Eckenstein-Geigy • Fondation Stanley Thomas Johnson • Fondation R. Geigy • Fonds national suisse (FNS) • Global Fund • Medicines for Malaria Venture (MMV) • Unitaid Pour consulter la liste complète, rendez-vous sur: www.swisstph.ch/partners

9


«

L’une des choses que j’apprécie particulièrement dans mon travail est l’échange direct avec de nombreuses personnes différentes. Dans la surveillance du moustique tigre asiatique en Suisse, nous faisons la liaison entre les autorités publiques, la population et les chercheurs d’origines différentes, encourageant la collaboration transfrontalière. Martin Gschwind Zoologiste, Health Interventions, Swiss TPH

10

»


Approche translationnelle

De l’innovation et de la validation à l’application Toutes les activités de Swiss TPH suivent une chaîne de valeur allant de l’innovation et de la validation à l’application. Des innovations telles que de nouveaux diagnostics, médicaments et vaccins ou de nouvelles approches et de nouveaux outils sont validées en conditions réelles, puis finalement mises en application et intégrées dans les systèmes de santé.

Innovation

Validation

Application

Découvrir de nouveaux diagnostics, médicaments et vaccins et développer de nouvelles stratégies et de nouveaux outils

Produire des preuves en conditions réelles, en respectant strictement les normes éthiques, scientifiques et techniques

Intégrer les nouveaux traitements et les nouvelles stratégies dans les politiques et les systèmes de santé

Les exemples suivants montrent comment Swiss TPH passe de l’innovation et de la validation à l’application dans différents domaines et pour différentes maladies: Innovations numériques pour améliorer la santé des enfants page 12

Tester une nouvelle formulation pédiatrique contre la schistosomiase page 14

Développer du personnel de santé et renforcer les systèmes page 16

11


Approche translationnelle

Innovation

Innovations numériques pour améliorer la santé des enfants La pharmacorésistance est l‘un des défis les plus urgent qui pèsent sur la santé dans le monde. Les chercheurs de Swiss TPH travaillent sur de nouveaux médicaments, vaccins et outils pour lutter contre les résistances.

santé tout au long de la consultation et recommande un traitement en fonction des signes cliniques et des résultats des tests sur le lieu de soin. e-POCT inclut des tests pour le paludisme, l’anémie, l’hypoxie, les infections bactériennes et l’hypoglycémie.

Outil d’aide décisionnelle e-POCT est l’exemple même de l’outil innovant. Swiss TPH a développé cet outil sur smartphone en vue d’améliorer le diagnostic et le traitement des enfants malades. e-POCT guide le personnel de

En route pour des mises en œuvre à grande échelle L’outil a été testé auprès de 3000 enfants dans un essai clinique en Tanzanie. L’utilisation d’e-POCT a permis d’améliorer les

e-POCT aide les cliniciens à diagnostiquer et traiter les enfants malades. 12


résultats de santé et de réduire fortement la prescription d’antibiotiques de 95% à 11%. Grâce au financement de la fondation Botnar, e-POCT est actuellement soumis à de nouveaux tests sur le terrain en Tanzanie en vue d’une mise en œuvre à grande échelle dans le pays. L’outil e-POCT sera également amélioré par l’apprentissage automatique. e-POCT dispose du potentiel nécessaire pour éviter 1 million d’échecs thérapeutiques et 28 millions de prescriptions inutiles d’antibiotiques chaque année en Tanzanie. L’utilisation raisonnée de médicaments comme les antibiotiques et les antipaludiques devrait permettre de guérir les infections courantes plus sûrement et plus rapidement, tout en réduisant la pharmacorésistance. Un centre d’expertise en cybersanté En tant que centre collaborateur de l’OMS pour la gestion des technologies de santé et pour la cybersanté, Swiss TPH conçoit et met en œuvre différentes initiatives liées à la cybersanté, allant de la conception d’outils et de dispositifs, en passant par la programmation de logiciels, la mise en œuvre de projets et le renforcement des capacités, jusqu’à l’évaluation de l’efficacité et au développement de stratégies et politiques de cybersanté.

L’outil intègre des tests du paludisme, de l’anémie, de l’hypoxie, des infections bactériennes et de l’hypoglycémie.

Autres exemples d’innovation • Test d’un nouveau composé de médica-

ment contre les parasites du paludisme qui a le potentiel de lutter contre les souches résistantes aux antipaludiques classiques • Biosurveillance humaine pour l’Europe:

fournir des preuves plus claires de l’exposition des citoyens aux substances chimiques et de leurs effets possibles sur la santé pour soutenir l’élaboration des politiques • Introduction d’un système de fournisseur

principal en établissant un partenariat public-privé unique pour s’approvisionner en produits de santé complémentaires et améliorer la disponibilité des médicaments en Tanzanie • Contribution à la découverte d’un compo-

sé très efficace contre l’ulcère de Buruli, alternative potentielle très efficace aux options thérapeutiques existantes

13


Approche translationnelle

Validation

Tester une nouvelle formulation pédiatrique contre la schistosomiase Avant que de nouveaux traitements ou outils ne puissent être adoptés par les systèmes de santé, ils doivent être rigoureusement validés. La nouvelle formulation pédiatrique du praziquantel illustre comment Swiss TPH s’emploie à valider un médicament avant qu’il ne soit introduit dans le système de santé.

compris de nombreux enfants. Swiss TPH œuvre depuis la découverte du médicament, en passant par son développement et les essais cliniques, pour parvenir à développer des modèles d’accès pour les nouveaux médicaments dans les environnements à faibles ressources. Travail en partenariat

Meilleur traitement pour les jeunes enfants La schistosomiase est causée par des vers parasites et touche environ 220 millions de personnes dans le monde, y

Pour développer et faire autoriser une nouvelle formulation de praziquantel à destination des enfants d’âge préscolaire, Swiss TPH collabore avec le Consortium pour une formulation pédiatrique du

La baignade dans des eaux contaminées expose les enfants à l’infection par schistosomiase. 14


praziquantel, qui est dirigé par Merck et qui regroupe des organisations des secteurs public et privé. Le praziquantel est le médicament classique de traitement de la schistosomiase, mais n’est pas autorisé pour les enfants d’âge préscolaire, et – dans sa formulation actuelle, ne convient pas à ces enfants. Tests de l’efficacité de comprimés adaptés aux enfants Swiss TPH s’est associé à ses partenaires pour mener un essai clinique en Côte d’Ivoire auprès de 444 enfants, âgés de 3 mois à 6 ans. Sur la base des données de cette étude de phase II, le consortium a sélectionné le meilleur candidat pour la formulation de comprimés orodispersibles et la meilleure dose à utiliser pour l‘étude clinique pivot de phase II. Cette étude en Côte d’Ivoire et au Kenya doit recueillir des informations complémentaires sur la nouvelle formulation requises pour l’autorisation. Le médicament devrait être disponible en 2022 dans les pays endémiques d’Afrique. En association avec ses partenaires du consortium, Swiss TPH explore différents modèles pour mettre le médicament à disposition des enfants qui en ont besoin, en tenant compte d’aspects variés, tels que la logistique, la mobilisation sociale ou l’acceptation.

Pour valider de nouveaux médicament-candidats, Swiss TPH mène des essais cliniques dans les environnements à faibles ressources.

Autres exemples de validation • Comparaison de différents tests diagnos-

tiques pour le diagnostic rapide et précis de la schistosomiase et de l’helminthiase d’origine tellurique • Co-développement du fexinidazole, pre-

mier traitement entièrement oral contre la maladie du sommeil, élaboré en collaboration avec Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi) • Soutien à un essai clinique visant à mettre

au point un meilleur programme de traitement de la tuberculose pharmacorésistante • Compréhension de l’impact des facteurs

environnementaux et socio-démographiques sur les risques de mortalité liées à la chaleur afin de développer des mesures efficaces d’adaptation aux changements climatiques

15


Approche translationnelle

Application

Développer du personnel de santé et renforcer les systèmes Dès lors que de nouveaux traitements ou de nouvelles approches sont validés et jugés efficaces, ils sont prêts à être employés et intégrés dans les systèmes et politiques de santé. Renforcement des soins de santé primaires Au Tadjikistan, par exemple, Swiss TPH met en œuvre un projet de la Direction du développement et de la coopération (DDC) visant à renforcer l’enseignement médical.

En travaillant avec des partenaires locaux et internationaux, Swiss TPH a amélioré l’enseignement des étudiants en médecine et des élèves infirmières en premier cycle, et mis en place une formation de troisième cycle de spécialisation en deux ans pour les médecins de famille. Connaissances appliquées de Suisse La Suisse soutient le renforcement du système de santé au Tadjikistan depuis 20 ans. Les capacités des institutions

Avec deux tiers de sa population vivant dans des zones rurales, le Tadjikistan repose prioritairement sur les soins de santé primaires pour rendre les soins de santé de qualité plus accessibles. 16


ont été renforcées, et de nouveaux programmes d’études développés. L’accent est désormais mis sur les compétences cliniques et pratiques, les techniques de communication et l’exposition précoce aux réalités de la pratique rurale. Depuis 2009, plus de 30 000 étudiants de premier cycle ont bénéficié de ces réformes. Au niveau du troisième cycle, entre 2013 et 2018, 105 médecins de famille ont été diplômés dans le cursus de formation de spécialisation. Employés par le Ministère de la santé, tous travaillent maintenant dans des districts ruraux. Dans certains districts, ces médecins de famille ont été les premiers à rejoindre le personnel des soins de santé primaire en plus de 10 ans. Modèle pour les autres pays Pour atteindre les objectifs en termes de santé du Programme de développement durable à l’horizon 2030, la Suisse promeut la couverture santé universelle par des activités qui défendent l’accès à des soins de santé de qualité. Le projet du Tadjikistan contribue à l’amélioration des résultats de santé dans le pays et joue le rôle de modèle pour les autres pays cherchant à obtenir une couverture santé universelle par l’enseignement médical.

Entre 2013 et 2018, 105 médecins de famille ont été formés, et tous travaillent désormais dans des districts ruraux.

Autres exemples d’application • Amélioration de la santé de groupes vul-

nérables en Albanie grâce au perfectionnement des services de soins de santé primaires et aux activités de promotion de la santé • Intégration de l’artésunate par voie rec-

tale pour agir contre les cas de paludisme sévères chez les enfants en République démocratique du Congo, au Nigeria et en Ouganda • Formation de plus de 700 étudiants chaque

année dans 45 formations professionnelles de troisième cycle, offerts au Swiss TPH • Surveillance et lutte contre l’invasion de

moustique tigre asiatique grâce à la coordination d’actions conjointes à Bâle et de l’autre côté des frontières, en Allemagne et en France

17


Nos services Pour les voyageurs Vaccinations et visites médicales Avec 15 000 consultation médicales avant un départ, 1500  consultations au retour d’un voyage et 30 000 appels téléphoniques chaque année, notre Travel Clinic est un centre national de compétence en médecine du voyage et tropicale. www.swisstph.ch/travelclinic Pour les donateurs et les acteurs de la santé mondiale Conseil et mise en œuvre de projet Via le Swiss Centre for International Health (SCIH), Swiss TPH propose son expertise en conseil et en mise en œuvre de projet dans le domaine de la santé mondiale. www.swisstph.ch/scih

Pour les promoteurs d’essais cliniques Études et essais cliniques Swiss TPH mène des essais cliniques pour de nouveaux outils diagnostiques, médicaments et vaccins afin d’améliorer l’accès, la qualité et la rentabilité des soins de santé dans les environnements à faibles revenus. www.swisstph.ch/clinical-trials Pour les médecins, les hôpitaux et les laboratoires Services diagnostiques Notre centre diagnostique est spécialisé dans le diagnostic de maladies tropicales infectieuses. Le laboratoire bénéficie d’une expertise internationalement reconnue dans les infections parasitaires et en Suisse a été nommé un Centre national de référence pour les maladies parasitaires importées. www.swisstph.ch/diagnostic-centre 18


Étudiez avec nous En tant qu’institut associé à l’Université de Bâle, Swiss TPH offre des programmes de premier cycle, master, doctorat et troisième cycle, ainsi que des formations et programmes courts, dans des domaines aussi variés que la santé internationale, l’épidémiologie, la santé publique, la biologie infectieuse, la pratique clinique, la médecine des assurances et la gestion. Partage de connaissances Les conférenciers et les participants viennent du monde entier pour partager leurs connaissances dans toutes les disciplines et cultures. Ils deviennent membres d’un réseau étendu qui dépasse largement la durée du cours ou du programme. Ensemble, ils peuvent faire la différence et contribuent à forger un futur plus sain, plus durable. Formations professionnelles de troisième cycle Nous offrons 45 cours de troisième cycle différents, notamment: • • • •

MAS en santé internationale MBA en gestion de santé internationale DAS en soins de santé et gestion MAS en médecine d‘assurance

Pour connaître toutes nos offres, rendez-vous sur: www.swisstph.ch/study-with-us

Chaque année, Swiss TPH forme des centaines d’étudiants venus du monde entier.

Diversité des cultures, des âges et des disciplines

Cours et programmes proposés

Etudiants et participants aux cours par an

Communauté mondiale

MSc en épidémiologie MSc en biologie infectieuse 45 formations de troisième cycle

700 étudiants de troisième cycle 190 doctorants 55 étudiants en master

50 nations représentées annuellement

19


Priorités thématiques

La grande diversité des projets et des initiatives de Swiss TPH est actuellement regroupée au sein de 13 priorités thématiques (key areas of activity, KAA). Dans chacun de ces priorités, nous travaillons de manière transversale entre les départements et tout au long de notre chaîne de valeur pour améliorer la santé dans le monde. KAA #1

KAA #8

Recherche fondamentale en biologie infectieuse

Santé dans les systèmes homme-environnement

KAA #2

KAA #9

Recherche et développement précliniques

Société, culture et santé

KAA #3

KAA #10

Recherche et développement cliniques

Santé sexuelle et reproductive et égalité des sexes

KAA #4

KAA #11

Epidémiologie moléculaire et génétique

Systèmes et politiques de santé

KAA #5

KAA #12

Maladies infectieuses émergeantes

Médecine du voyage et tropicale

KAA #6

KAA #13

Modélisation statistique et mathématique

Migration et santé

KAA #7

Santé personnalisée

20


«

Le fait d’avoir accès au fonds de santé communautaire en Tanzanie est d’une grande aide pour ma famille, surtout avec mes enfants dont je dois m’occuper. Je peux obtenir des soins de santé plus fiables, plus rapidement, avec un accès à des hôpitaux de qualité, et pour ça, je suis vraiment reconnaissante. Kiyange Rashid Kibaoni, Tanzanie

» 21


Organigramme

Conseil de direction

Direction

Membres des cantons de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne, des universités suisses et du secteur privé

Directeur Jürg Utzinger

Président Andreas Burckhardt

Directeur adjoint et chef de département Nino Künzli Chefs de département Sébastien Gagneux, Daniel Paris, Nicole Probst-Hensch, Kaspar Wyss Directeur administratif Matthias Schmid-Huberty

Départements

Administration

Epidemiology and Public Health

Medical Parasitology and Infection Biology

Matthias Schmid-Huberty Adjoint: Mathias Kronig

Nicole Probst-Hensch Adjoint: Jakob Zinsstag

Sébastien Gagneux Adjoint: Till Voss

Finances/Controlling Mathias Kronig

Biostatistics Penelope Vounatsou

Clinical Immunology Claudia Daubenberger

Human Resources Iris Haueter

Chronic Disease Epidemiology Nicole Probst-Hensch

Helminth Drug Development Jennifer Keiser

Informatics Alain Bertolotti

Ecosystem Health Sciences Guéladio Cissé

Malaria Gene Regulation Till Voss

Infrastructure Ursina Müller

Environmental Exposures and Health Martin Röösli

Malaria Host Interactions Nicolas Brancucci

Project & Grant Service Michael Käser

Health Interventions Christian Lengeler Household Economics and Health Systems Research Günther Fink Human and Animal Health Jakob Zinsstag Infectious Disease Modelling Thomas Smith Society, Gender and Health Sonja Merten

Organigramme valide en janvier 2020.

22

Molecular Immunology Gerd Pluschke Parasite Chemotherapy Pascal Mäser Tuberculosis Research Sébastien Gagneux


Communications Sabina Beatrice-Matter

Security, Safety & Health Marco Tamborrini Alexander Knup

De gauche : Jürg Utzinger, Daniel Paris, Nino Künzli, Matthias SchmidHuberty, Kaspar Wyss, Nicole Probst-Hensch, Sébastien Gagneux.

Swiss Centre for International Health

Medicine

Education and Training

Kaspar Wyss

Daniel Paris Adjoint: Christian Burri

Nino Künzli Adjoint: Axel Hoffmann

Health Systems Support Helen Prytherch

Clinical Operations Elisabeth Reus

Bachelor-Master-Doctorate Nino Künzli

Health Technology and Telemedicine Martin Raab

Clinical Research Klaus Reither

Library and Documentation Giovanni Casagrande

Diagnostics Sven Poppert

Professional Postgraduate Training Bernadette Peterhans

Systems Performance and Monitoring Odile Pham-Tan

Medical Services Andreas Neumayr Medicines Implementation Research Christian Burri

Teaching Technology and Didactics Axel Hoffmann

Pour consulter des informations actualisées et connaître tous nos collaborateurs, rendez-vous sur:

www.swisstph.ch/staff 23


Socinstrasse 57, Postfach 4002 Bâle, Suisse +41 (0)61 284 81 11 www.swisstph.ch

Profile for communications.swisstph

Swiss TPH Image Brochure FR  

Swiss TPH Image Brochure FR