Page 1

Mars 2018 No 3

Mois de la Francophonie 2018

Arnold Antonin

Invité spécial de l’Ambassade

DES AGENTS D’ACCOMPAGNEMENT VOLOTAIRE (AAV) À VOTRE DISPOSITION

1

Ambassade d’Haïti

FRANCOPHONIE 2018: Un monde à découvrir LES SAMEDIS MEDICAUX DE L’AMBASSADE

Mars 2018 Publication de l’Ambassade d’Haïti en République Dominicaine


Agenda culturel de l’Ambassade

AVRIL 2018 20 avril

Célébration de la semaine de la diaspora Fondation Zilé & l’Ambassade d’Haïti en République Dominicaine 7ème édition du gala annuel à l’hôtel Dominican fiesta, avec la participation de: Jenny Polanco (RD) & Helmer Joseph, (HT) Fashion designer couturier

19 au 30 Avril 2018

Foire internationale du Livre à Santo Domingo (Plaza de la Cultura Juan Pablo Duarte) Av. Maximo Gomez. Invité spécial: Gary Victor

Photo couverture: Plésius Junior LOUIS

Propriété de l’Ambassade d’Haïti en République Dominicaine Publication mensuelle #33 C/ Juan Sánchez Ramirez, zona Universitaria P.O. Box 463, Sto Dgo Tel: (809) 686 7115 e-mail: communicationambassadehaitird@gmail.com

Supervision

Collaboration

Photographie

Miousemine Célestin MYRTHIL

Section culturelle

Plésius Junior LOUIS

Djinah THOMAS

Section estudiantine et org. communautaires

Jonas Albath

Conception / Coordination

Section juridique et migrants

Manuel Peña

Plésius Junior LOUIS

Section commerciale

Heures d’ouverture de l’Ambassade et des Consulats 9h AM- 4 h PM Du lundi au vendredi 2

Ambassade d’Haïti

Mars 2018


Éditorial

Chers compatriotes et lecteurs,

M

ars est généralement connu pour être le mois où l’on célèbre la journée internationale de la femme. Comme femme, je tiens à féliciter toutes celles du monde entier, particulièrement, les femmes haïtiennes vivant en République Dominicaine qui se donnent à fond pour une amélioration des conditions de vie de leurs pairs et une intégration plus juste de leurs consœurs dans la société, en œuvrant et soutenant leur épanouissement socio économique et intellectuel.

Mars est également le mois de la francophonie, où un ensemble de pays, d’une mosaïque de peuples, géographiquement dispersés, mais unis principalement par la langue française se donnent un rendez-vous de solidarité pour marquer une célébration hors pair à travers des activités culturelles et didactiques, empreintes de divergence et d’unicité identitaire. L’Ambassade d’Haïti a dans le cadre de cette festivité en République Dominicaine marqué sa présence à travers la projection d’un film de Arnold Antonin sur la vie de René Depestre et un dîner conjoint avec l’Ambassade du Maroc aux saveurs tropicales et orientales typiques, pour une assistance de plus de deux cent personnes, composée de communautés d’horizons divers, célébrant en toute amitié, la langue de Molière. Mars a également mis à l’épreuve cette année notre résilience de peuple. Le triste épisode de Pedernales a atteint Dominicains et Haïtiens d’une manière ou d’une autre, nous mettant ainsi sous le nez les séquelles, les inconséquences et conséquences que des actes de violence malheureusement commis au quotidien, dont la divulgation des images, une autre fois, surexploitée, nous oblige à gérer avec tact. Une meilleure gestion 3

Ambassade d’Haïti

Miousemine Célestin Myrthil Chargé d’Affaires a. i. Ambassade d’Haïti en République Dominicaine justement de la cohabitation et la coexistence entre les deux peuples sur des principes encrés dans un cadre juridico légal a surgi de cette tension comme devoir de maison. Un devoir que l’Ambassade, le consulat d’Haïti à Barahona, et les autorités locales de Anse-à-Pitres, ont commencé à accomplir, pour favoriser le retour au calme, afin de proteger la communauté haïtienne et éviter d’autres represailles entre les deux peuples. En attendant, le devoir nous a poussé aussi à l’Ambassade de nous réunir entre frères, d’apporter de l’aide médicale à ceux qui en ont besoin dans les bateys et d’accompagner les immigrants haïtiens inscrits au Plan de Régularisation à mieux participer à la seconde phase de ce processus, à travers deux nouveaux services: Les samedis médicaux de l’ambassade et les Agents d’Accompagnement Volontaire (AAV). Je vous laisse avec les faits et images de nos réalisations de mars 2018. Marchons unis… pour le pays Bonne lecture.

Mars 2018


NOUVEAU SERVICE

Photo: PLésius Junior LOUIS

ACCOMPAGNONS NOS COMPATRIOTES À SE REGULARISER

A.A.V La volonté d’offrir un accompagnement réel et effectif à nos compatriotes immigrants est devenue plus qu’un leitmotiv à l’Ambassad, un moteur qui nous incite à nous mettre désormais à l’écoute de leurs doléances et d’offrir des services répondant à certains de leurs besoins. Les Agents d’Accompagnement volontaires (AAV) comme nouveau service est né de la nécessité d’aider les immigrants inscrits au Plan National de Régularisation des Etrangers (PNRE) à mieux participer à la seconde phase de ce processus. Suite aux différents problèmes confrontés le premier jour de l’ouverture du bureau à la Direction Générale de Migration (DGM) à Santo Domingo où de nombreux citoyens haïtiens, assoiffés de documents se sont bagarrés pour accéder et bénéficier des services,

une prise en charge s’avérait nécessaire. Face à cette situation, un groupe de leaders a abordé la question au cours d’une réunion le 22 mars denier à l’Ambassade et demandé au Chargé d’Affaires a. i. de leur accorder un accompagnement spécial. Ils se sont proposés comme volontaires, ce qui a déclenché tout de suite la mise en branle des démarches pour faciliter leur reconnaissance auprès des autorités dominicaines qui ont bien accueilli cette initiative. Sous la supervision de l’infatigable Aino Comoglio, Conseillère au sein de cette mission diplomatique, ils ont reçu une formation ainsi que des informations civiques à l’Ambassade sur le déroulement du plan à la DGM, ce qui leur permettra à partir du 15 avril de :

RÔLE DES A.A.V. VEILLER À L’ACCÈS DE TOUS LES CITOYENS AU SERVICE D’ACCUEIL AU PNRE SANS DISCRIMINATION. CONTRÔLER ET D’ÉVALUER LA MISE EN ŒUVRE DES PROCÉDURES APPLIQUÉES PAR LA DIRECTION DE L’IMMIGRATION. CONCERNÉ.

VALORISER ET

PROMOUVOIR LE SENS CIVIQUE NOTAMMENT DU PUBLIC

MAINTENIR INFORMÉ LE PUBLIC DES PROCÉDURES ET DE LA DOCUMENTATION REQUISE POUR LA SECONDE PHASE DU PROGRAMME DU PNRE. COMMUNIQUER LE SOUTIEN DE L’AMBASSADE D’HAÏTI À TRAVERS SON SERVICE MIGRANT ET JURIDIQUE.

4

Ambassade d’Haïti

Mars 2018


L’AAV est avant tout un Service Civique agissant dans l’intérêt Public et veille particulièrement à une participation ordonnée des ressortissants au PNRE. Il permettra à l’Ambassade d’Haïti de mieux satisfaire les doléances relatives au déroulement du PLAN, de garantir un accompagnement et un service optimum aux immigrants concernés et d’intervenir à temps afin d’apporter

des solutions concrètes aux différentes situations qui requièrent une prise en charge immédiate au cours de ce processus. Ce service est mis en place à travers les différentes sections de la mission (Section Migrant & Juridique, Section des Affaires Estudiantines & des Organisations communautaires) et travaille de concert avec des responsables d’associations. Il vise à travers un groupe de 13 leaders communautaires travaillant à tour de rôle, la participation permanente aux heures du bureau fixées par PLAN du lundi au vendredi, de 8 :00 a m à 6 :00 PM afin de faciliter l’accès au processus de régularisation à un plus grand nombre d’immigrants haïtiens. Bravo et merci aux leaders pour cette participation citoyenne aux côtés de l’Ambassade!

AAV

Ajan Akonpanyeman Volontè 5

Ambassade d’Haïti

Mars 2018


LES SAMEDIS MÉDICAUX DE L’AMBASSADE Assistance médicale pour les ressortissants haïtiens en République Dominicaine Toujours dans un souci d’aide, de bienveillance et de solidarité́ avec nos ressortissants haïtiens vivant en République Dominicaine, l’Ambassade d’Haïti en association avec le Mouvement Social Culturel pour les Travailleurs Haïtiens (MOSCTHA) a initié une campagne médi-

Wilson Cameau. Cette communuaté tres vulnérable a grandement bénéficié des services médicaux offerts par cette équipe qui a distribué des medicaments gratuits selon les besoins. Parmi les maladies dépistées au cours des consultations, on peut citer: l’hypertension artérielle, le diabète, les infections respiratoires, la diarrhée, les maladies de la peau et autres. L’équipe médicale a travaillé dans une ambiance conviviale dans l’ordre et le respect total de chaque haïtien. EQUIPE DE TRAVAIL

cale afin d’apporter des soins de santé aux Haïtiens vivant dans les bateys et les zones marginales de la République Dominicaine, chaque fin de semaine. Cette nouvelle initiative vise à aider nos compatriotes haïtiens dont la situation en matière de santé est précaire. De ce fait, une équipe de travail composée du Dr. Décatrel Mirville, ministre conseiller à l’Ambassade, de Mr. Glaude Smith, conseiller et responsable de la section estudiantine et des organisations communautaires, du Dr. Joseph Cherubin, président du mouvement MOSCTHA et d’étudiants haïtiens en cinquième année de médecine, a été constituée. Los Bodaos, de la section Andrés Boca Chica, a éte la destination choisie pour accueillir cette première journée medicale où des centaines de ressortissants haïtiens, Jeunes, enfants, vieillards, rassemblés, les attendaient le samedi 24 mars 2018 grâce au concours du pasteur Jean

6

Ambassade d’Haïti

Dr. Décatrel Mirville Jr., ministre conseiller à l’Ambassade d’Haïti Dr. Joseph Cherubin, président du Mouvement Social Culturel pour les Travailleurs Haïtiens (MOSCTHA) Mr. Glaude Smith, Conseiller à l’Ambassade, responsable de la section estudiantine et des organisations communautaires, Jean Wilson Cameau, Pasteur et leader de la communauté haïtienne à Andres Boca Chica. Vanessa Fleurant, étudiant en médecine, Internat (UASD) Evens Virgil, étudiant en médecine, Internat (UASD) St Marc Jean Steven, étudiant en médecine, Internat (UASD) Katia Marcelin, étudiante en médecine, Internat (UASD) Daphné Cemé, étudiante en médecine, Internat (UASD) Rose Lafortune, étudiante en médecine, Internat (UASD) Corvil Alen, étudiant en médecine, Internat (UASD)

Mars 2018


Francophonie

Projection du film D’Arnold Antonin: René DEPESTRE “ On ne rate à Cinemateca

Gauche à droite: Wedlyne Francois, Miguelina Espinal Bruno, S.E sr. Urs Schnider ( Embajador Suiza) et son epouse, Mirlande Pean Jean, Mme Miousemine Celestin Myrthil (Chargé d’affaires a.i. d’Haïti), Arnold Antonin, Fiora Cruz( directora Cinemateca dominicana), Yamile Adames, Anne Marie François Sadin, Dinah Thomas

Une amie dominicaine pose avec le 1er numéro du Bulletin de l’Ambassade d’Haïti

Richardson Louius auteur du Diccionario/Diksyonè et Arnold Antonin

Appréciation Générale autour du film d’Arnold Antonin

7

Ambassade d’Haïti

Gauche à droite: Mirlande Pean Jean, Arnold Antonin, Nicolas Decosse

Fiora Cruz ( directora Cinemateca dominicana)

Vue partielle de l’assistance

Mars 2018

Photo: PLésius Junior LOUIS

***

Une assistance composée d’Haïtiens, de Dominicains, de cinéphiles et d’amis francophones, a répondu à l’invitation de l’Ambassade d’Haïti en République Dominicaine lors de la projection du film « René Depestre, on ne rate pas une vie éternelle’’ en présence du réalisateur Arnold Antonin à Cinemateca le 22 Mars 2018. Organisée dans le cadre de la célébration du mois de la Francophonie 2018, cette projection s’est terminée avec des questions sur la vie passionnante de René Depestre, lesquelles Arnold Antonin a su répondre sans encombre.


Interview

Directeur du Centre Pétion Bolivar, ancien président de l’Association haïtienne des cinéastes, réalisateur de plusieurs films relatant la vie de célébrités haïtiennes, Arnold Antonin est en train de laisser des archives d’une valeur inestimable au peuple haïtien. Franketienne, Georges Corvington, Bernard Diederich, Haïti le chemin de la liberté, 6 femmes d’exception, Jacques Stephen Alexis, sont présentés dans ses œuvres. Invité spécial de l’ambassade d’Haïti en République Dominicaine dans le cadre du mois de la Francophonie où son film « René Depestre, on ne rate pas une vie éternelle » a été diffusé à la Cinemateca, Arnold Antonin a répondu à nos questions.

ARNOLD ANTONIN

Invité spécial de l’Ambassade d’Haïti Le Bulletin : Pourquoi Arnold Antonin a choisi de présenter René Depestre ? Arnold Antonin : Les raisons sont multiples. Une première aurait pu être tout simplement parce que René Depestre est un grand écrivain, un grand poète. Mais il a été aussi un acteur et un témoin privilégié de tous les grands événements du 20ème siècle. En plus de ça, moi encore tout jeune, comme tous les jeunes de ma génération, nous avions appris par cœur « Face à la nuit » qui pose déjà, à cette époque-là, le problème des ‘’Restavèk’’ en Haïti tout en étant un très long et beau poème. Tous les jeunes haïtiens progressistes connaissaient ce poème. Depestre m’a intéressé depuis lors. Le Bulletin : Est-ce qu’avec René Depestre, Arnold Antonin a voulu se présenter comme un révolutionnaire ? Arnold Antonin : Non, je ne veux me présenter d’aucune façon, celui que je voulais présenter c’est René Depestre. Pour présenter un personnage il faut le comprendre. Il faut s’identifier, tout en gardant ses distances, à son histoire, à sa perception de l’histoire en 8

Ambassade d’Haïti

général. Voilà c’est ça ! Avant René Depestre j’ai fait des films sur un tas d’autres personnages, sur Franketienne, sur Jacques Stephen Alexis par exemple. Ce sont des films sur des personnages tout aussi intéressants que René Depestre, mais totalement différents. J’ai fait au moins une trentaine de portraits de ce genre. Si, à chaque fois que je faisais un film sur quelqu’un, je voulais me présenter comme lui, tu t’imagines la quantité de facettes que j’aurais. Le Bulletin : René Depestre, on l’a vu à travers ton film, « René Depestre, on ne rate pas une vie éternelle » c’est un grand. Cela t’a fait quoi de l’interviewer, de raconter son histoire, de raconter sa vie ? On sent aussi que tu es fan de ses écrits, quelles ont été tes sensations ? Arnold Antonin : J’étais ravi de le faire. La sensation…quelle sensation ? Bon, je n’ai eu aucune sensation spéciale d’être avec lui. D’abord il est très simple, très facile. Je le connaissais déjà, ce n’est pas quelqu’un que j’abordais à l’improviste. Je me suis amusé à faire ce film. J’y ai pris du plaisir et en même temps j’ai senti que je faisais un travail utile.

Le Bulletin : Cette expérience en République Dominicaine, comment est-ce que tu l’as trouvée ? Arnold Antonin : Ça a été une très bonne expérience. J’ai passé deux jours très agréables. Cela m’a fait presque des vacances vu la quantité de pression qu’on a en Haïti et la quantité de travail que j’ai. À part ça je t’ai revu après un bon bout de temps, j’ai rencontré des gens que j’aurais dû connaître depuis longtemps telle que Mme Thomas. C’est la sœur de quelqu’un que je connaissais bien. La chargée d’affaires m’a semblé une personne cultivée et très dynamique. J’ai revu des amis comme Bernardo Vega, René Fortunato, les de la Rosa. Je crois que j’ai eu de très bons échanges, notamment sur la situation de nos compatriotes. Le Bulletin : La plupart des questions, qui ont été posées tout à l’heure, l’ont été par des dominicains. Est-ce que tu crois que les dominicains ont compris le message, qu’ils se sont retrouvés à travers René Depestre, à travers l’histoire de ton film ? Arnold Antonin : Je pense que

oui parce que René Depestre a une dimension universelle et latino-américaine qui touche les latino-américains. J’ai pu voir ça en Argentine. Maintenant que j’y pense, en République Dominicaine, on avait déjà passé ce film. J’étais membre du jury de l’avant dernier festival Cine global. On avait passé hors-concours ce film et certains du public avaient eu cette même réaction. Il y avait d’autres latinos là. À Cuba je crois que c’était la même chose. Quant aux dominicains, qui voyaient ce film, ils découvraient un haïtien d’une dimension hors norme. Comme en République Dominicaine ils ne connaissent pas beaucoup d’haïtiens de cette dimension-là, cela a suscité un certain étonnement et de l’émerveillement même. Il y avait une péruvienne dans la salle, elle m’a dit, que le film l’a enchanté en utilisant tous les superlatifs que tu peux imaginer. Le Bulletin : Est-ce qu’il y a une question ou une approche qui t’a particulièrement frappé ce soir ? Arnold Antonin : Pas vraiment… Il y a ce gars qui a fait la remarque que le film, bien que ce soit un documentaire conMars 2018


Interview struit de manière classique, des fois semble aussi intéressant qu’un film de fiction.

Aujourd’hui, par exemple, ce qui me rassure par rapport à ce que des racistes et des réactionnaires dominicains sont en Le Bulletin : Tu as été pendant un cer- train d’organiser dans la région de Pedertain temps président de l’Association des nales, c’est que j’ai rencontré la sympathie Cinéastes Haïtiens, aujourd’hui tu es en de beaucoup de dominicains qui condamRépublique Dominicaine pour la projec- nent catégoriquement ces agissements. tion de ton film. On sait qu’il n’y a pas un J’ai ressenti une grande empathie. partenariat entre les travailleurs du 7ème art haïtiens et dominicains, qu’est-ce qui Le Bulletin : Aujourd’hui, malheureuseselon toi peut être fait en ce sens ? ment en Haïti, on n’a plus le genre d’intellectuels, qui comme au temps des Arnold Antonin : On a essayé des choses. On anciennes générations, poussaient à a essayé des partenariats entre dominicains l’action avec leurs écrits, réveillaient des et tous les caribéens en général à l’occasion consciences avec leur plume. Est-ce que du « festival itinérant des films de la Caraïbe tu penses qu’avec ce film sur René Depes». Les dominicains, eux, ont essayé de por- tre, qui a une dimension qui interpelle, les ter leur Cine global en Haïti. Mais c’est très jeunes peuvent retrouver un exemple, un difficile. En Haïti, la plupart des gens du leader ? Cinéma sont dans la survie pratiquement. Cependant, il y a des films haïtiens, des Arnold Antonin : Non, je ne crois pas. Decourts métrages que des jeunes sont en pestre en fait c’était une autre époque. train de faire. J’ai de bons rapports avec Celle de Depestre jeune, de Jacques Stedes cinéastes dominicains. Cine global m’a phen Alexis, de Gérald Bloncourt, celle de aidé quand je faisais Jacques Roumain. On de 1946. Il y a eu aussi les héros des anpeut profiter des installations d’ici. On peut nées 69. envisager un tas de choses. Je sais qu’il y a Quant au film, je ne pense pas que ce soit un cinéaste haïtien, qui est un très bon ami, un film populaire ni de mobilisation. C’est c’est Richard Sénécal qui est à Santiago. Il a un film pour des gens qui ont déjà une cerfait un film sur un violoniste haïtien qui vit taine culture, une certaine connaissance en République Dominicaine et il a d’autres de l’histoire, qui peuvent appréhender le projets. Il y a une jeune, Télémaque, qui vit discours de Depestre. C’est un discours ici qui a gagné plusieurs fois le prix du court sur la négritude, sur la politique, sur le métrage en Haïti Je connais beaucoup de marxisme, sur le sexe, sur la philosophie cinéastes dominicains. Il y en a que j’ai per- de la vie, sur l’esthétique et sur la poésie. dus de vue. On a organisé déjà une rétro- Ça peut intéresser les étudiants, oui mais spective de mes films à la Cinémathèque pour un débat, pour des discussions, mais de Saint-Domingue. Il y a beaucoup de ce n’est pas un discours pour les mobiliser, choses à se dire et à faire dans le domaine c’est un discours qui appelle à la réflexion. de la culture entre haïtiens et dominicains.

Le Bulletin : Dernier mot sur la Francophonie, sur cette invitation de l’ambassade d’Haïti en République Dominicaine à venir discuter autour de la projection de ton film « René Depestre, on ne rate pas une vie éternelle » Arnold Antonin : Je dois te dire que ce même film a été choisi par l’ambassade d’Haïti au Chili pour être passé dans le cadre de la Francophonie à Santiago du Chili. J’ai été étonné du dynamisme et de la vision moderne qu’ont les gens à l’Ambassade d’Haïti en République Dominicaine. En ce concerne la Francophonie, elle est condamnée à inclure la ‘’créolophonie’’ en son sein dans la Caraïbe, sinon la Francophonie n’aura pas d’avenir. La seule chose de bon que la Francophonie peut faire pour les haïtiens c’est d’aider les dirigeants haïtiens à comprendre qu’ils doivent bien aménager la coexistence des deux langues, Créole et Français, dans le pays et reconnaître que le Créole est la langue maternelle des haïtiens et que le Français une langue seconde. Car le Français en Haïti s’apprend de plus en plus mal et il y a de moins en moins d’haïtiens qui parlent bien Français. Dans la cour du Lycée français, les élèves en recréation parlent Anglais et pas Français. Si le Français peut reprendre un certain essor dans le pays, cela ne peut partir que de la vérité, c’est-à-dire que le Français est une langue seconde en Haïti. Il faut prendre les dispositions politiques, pédagogiques, didactiques modernes pour l’enseigner en tant que telle et de façon efficace Interview : Plésius Junior LOUIS

ADRESSES UTILES AMBASSADE D’HAITÍ Calle Juan Sánchez Ramirez #33 Zona Universitaria, Santo Domingo, R.D. P.O. Box 463 Santo Domingo, Rép. Dominicaine (809) 686 7115 / amb.saintdomingue@diplomatie.ht CONSULAT GÉNÉRAL D’HAÏTI À SANTIAGO

Punta Palma

Avenida Estrella Sadhalá No. 6

Barahona, Rép. Dominicanicaine

Santiago de los Caballeros, Rép. Dominicanicaine

(809) 524-7353

(809) 582-5457

cons.barahona@diplomatie.ht

cg.santiagosaintdomingue@diplomatie.ht cg.santiago@diplomatie.ht CONSULAT D’HAÏTI BARAHONA Calle Don Bosco #8

9

Ambassade d’Haïti

CONSULAT D’HAÏTI HIGUEY Calle Pena Gomez Sector Dano Herreror Higüey, Rép. Dominicanicaine

(829) 526-6230 cons.higuey@diplomatie.ht CONSULAT D’HAÏTI DAJABÓN Calle 27 de Febrero, No. 104 Dajabón, Rép. Dominicaine (809) 579-7415 cons.dajabon@diplomatie.ht

Mars 2018


Maison d’hôte - Bed & Break Fast Service traiteur - Boutique Restaurant

Au numéro 3 de la rue Cayetano Rodriguez à Gazcue, non loin de la ville touristique et de la zone universitaire, dans un quartier tranquille, entre Bellas artes et Malecon, se trouve Chez Lous, une charmante construction où Gladys D. Nazemi met plus de trente ans d’expérience dans le domaine de la restauration et de l’accueil au service de toute personne cherchant le confort, la chaleur et la douce sympathie.

G

ladys D. Nazemi et son fils Bernard Balmir ont reçu l’équipe de l’ambassade dans leur jardin à la maison d’hôte Chez Lous que Gladys a campé depuis maintenant deux mois. À 10

Ambassade d’Haïti

SaintDomingue, cette dame, propriétaire du restaurant la Coupole à Delmas (entre 71-73), de Dadou’s Restaurant à Miami et de Kay Dubousquet aux Gonaïves, offre trente ans d’expérience dans le domaine de la restauration et de l’accueil à quiconque cherche un espace différent où s’héberger pendant un séjour à la capitale dominicaine.

Chez Lous compte douze chambres actives, climatisées, avec chacune leur télévision, un salon, une salle de conférence, salle à manger et une politique d’adaptation aux petites bourses qui adorent le confort. Elle est une maison d’hôte qui porte une attention spéciale à la clientèle, un oasis pour le voyageur de passage à Saint-Domingue qui voudrait se sentir chez lui. Une boutique où des œuvres artisanales haïtiennes sont en vente, un restaurant qui offre un service traiteur, de la bière Mars 2018


Prestige, du rhum Barbancourt des jeux de sociétés, un jardin chaleureux et un espace paisible à l’arrière de la maison avec ‘’Bouyon kabrit’’, ‘’Tyaka mayi’’, ‘’Pate kòde’’ ‘’Soup joumou’’ le week-end. Chez Lous propose Haïti à Saint-Domingue. Gladys la propriétaire adore le contact humain. Elle ne se voit pas en dehors du service de restauration. D’ailleurs, Chez Lous, rêve longtemps nourrit avec un de ses enfants qui malheureusement à fait le saut vers l’au-delà, est un prétexte pour une retraite active. Ici elle se repose un peu plus tout en s’offrant ce qu’elle adore par dessus tout : le contact avec les autres ; échanger et promouvoir des choses de son pays. Sa maison d’hôte est un espace ouvert à la culture haïtienne, une porte ouverte sur la promotion de la gastronomie du pays d ‘Anne-Marie Desvarieux. En seulement deux mois d’activités, Chez Lous est sur la bonne voie. Elle est devenue une partenaire clé de l’Ambassade d’Haïti, d’ailleurs, c’est elle qui a séduit les invités lors du dîner Haïti-Maroc réalisé dans le cadre du mois de la Francophonie. Le service, l’attention spéciale au besoin du client, la façon dont on se sent chez soi bénéficie de la bouche à l’oreille. Aussi, l’espace est disponible pour la réalisation d’événements divers.

La section commerciale de l’Ambassade a pris note que sur six employés de Chez Lous, il y a un nombre égal d’haïtiens et de dominicains, ils

11

Ambassade d’Haïti

constituent un personnel soucieux qui s’investit au bon séjour du client.

Chez Lous: 809 692 0388 / 829 531 2407 / 809 984 2407 chezlousdr@gmail.com

Mars 2018


YOLE LEDAN DÉROSE

www.gofundme.com/YoleDerose

Lanmou nou pou

AYITI AYISYEN Fè nou fyè n se

YOLE DEROSE

Beauté, Classe, Simplicité, Féminité, Détermination. Réfléchie, sereine, généreuse et profonde, dotée d’une forte personnalité, Femme des défis, elle impose le Respect et inspire l’Amour. Voici, en très peu de mots, ce qui traduit la personnalité de cette grande femme 12

Ambassade d’Haïti

admirée de tous qui s’est taillée une place de choix dans le cœur d’Haïti. Yole Dérose, la diva haïtienne avec plus de 20 ans de carrière à son actif, souffre d’un cancer diagnostiqué au niveau de la moelle osseuse. La maladie requiert des soins médicaux en permanence. « Après 4 ans de traitement,

une greffe de moelle osseuse est la prochaine étape. Sans assurance médicale, le coût est exorbitant. Yole Derose a besoin de nous. Pour supporter cette icône de la musique haïtienne, faites un don, cliquez sur : .gofundme.com/YoleDerose

www

Mars 2018


Réalisation du gouvernement

MARS 2018

Présentation officielle et installation des membres du Haut état-major des Forces armées d’Haïti Port-au-Prince, mardi 27 mars 2018: Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Jovenel Moïse, accompagné de son épouse, la Première dame, Martine Moïse, et du Premier ministre, le docteur Jack Guy Lafontant, a procédé, ce mardi 27 mars, au Palais national, à la présentation officielle et à l’installation des membres du Haut état-major des Forces armées d’Haïti. Composé du lieutenant-général et commandant en chef Intérimaire, Monsieur Jodel Lesage, et de six membres : le général de brigade Sadrac Saintil, chef d’état-major général ; le colonel Jonas Jean, inspecteur général ; le colonel Jean-Robert Gabriel, assistant chef d’état-major G1/G3 ; le colonel Derby Guerrier, assistant chef d’état-major G2/ G4, le colonel Joseph Jacques 13

Ambassade d’Haïti

Thomas, secrétaire de l’état-major général ; le colonel Fontane Beaubien, membre de l’état-major personnel du commandant en chef ; le haut état-major coordonnera les actions des Fadh afin que l’institution puisse pleinement jouer son rôle de garantir la sécurité et l’intégrité du territoire national. La cérémonie s’est déroulée en présence, entre autres, des présidents du Sénat et de la Chambre des députés, les honorables Joseph Lambert et Gary Bodeau, du ministre de la Défense, Monsieur Hervé Denis, du président de la Cour de cassation, Me Jules Cantave, de la vice-présidente du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, Me Wendelle T. Coq, des présidents des commissions Défense au Sénat et à la Chambre basse, respectivement les honorables Ralph Féthière et Pierre

Bellange, du directeur général de la Police nationale d’Haïti, Monsieur Michel-Ange Gédéon ; du Président du Conseil électoral provisoire, Monsieur Léopold Berlanger, et de plusieurs membres du gouvernement. Dans ses propos de circonstance, le Président de la République a estimé que l’évènement a valeur pédagogique puisqu’elle constitue

la dernière étape d’un long processus qui débuta le 7 février 2012 avec la requête présentée à l’Organisation des États américains par l’ex-Président Michel Joseph Martelly, portant sur une demande de formation en faveur de cadres haïtiens dans le domaine de la sécurité et de la défense au Collège interaméricain de défense.

Mars 2018


Réalisation du gouvernement

MARS 2018

Izin asfalt Lakil Gwo Mòn nan ap travay san kanpe Pòtoprens, 3 mas 2018.- Izin asfalt Lakil Gwo Mòn nan ap travay san kanpe, nan objektif pou ka gen plis asfalt disponib, pou konstriksyon wout Kafou Jòf-Ansafolè a. Enstalasyon Izin sa sou wout Gwo Mòn nan, rantre nan kad volonte Prezidan

Jovenel Moïse pou kreye kondisyon pou travay yo vanse sou wout sila ki relye Depatman Nòdwès ak Latibonit, e ki reprezante yon kalvè pou moun Pòdepè depi plis pase 200 zan. Izin sa pral kontribye tou, nan konstriksyon 100 kilomèt wout chak di-

Le Président de la République visite le Projet d’Expansion du Parc Industriel Métropolitain (PEPIM) Port-au-Prince, jeudi 15 Mars 2018 : Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Jovenel Moïse, accompagné du Directeur Général de la Société Nationale des Parcs Industriels (SONAPI), 14

Ambassade d’Haïti

M. José Bernard Schettini, a visité, ce jeudi 15 Mars 2018, le Projet d’Expansion du Parc Industriel Métropolitain (PEPIM). La Phase I du projet consiste en la construction de six bâtiments dont deux

reksyon depatmantal TPTC yo gen pou reyalize chak ane, nan lidè pou konkretize rèv Chèf Leta a , ki vize konstwi 4 mil kilomèt (4000 km ) wout asfalte nan peyi a, pou fasil sikilasyon moun ak byen epi konekte youn ak lòt tout komin an Ayiti. factories d’une superficie totale de 32,361 mètres carrés et 1.9 kilomètres de routes et de services de base. La phase II comprend la construction de cinq bâtiments dont trois factories d’une superficie totale de 56,836 mètres carrés. Ces importants travaux devront permettre à la SONAPI de développer ses capacités en matière d’infrastructures, d’attirer le maximum d’investisseurs dans l’industrie textile et de créer 10,000 nouveaux emplois d’ici la fin de l’année 2019. Suite à la visite guidée des sites en construction, le Président Jovenel Moïse qui demeure convaincu que la création d’emplois durables à travers le pays constitue la clé qui ouvrira la porte du développement national, dit s’engager à créer au cours de son quinquennat les conditions nécessaires devant permettre aux hommes et femmes d’affaires tant nationaux qu’internationaux de multiplier des investissements en Haïti. Mars 2018


15

Ambassade d’Haïti

Diner avec des hommes d’affaires haïtiens en RD

Photo: Plésius Junior LOUIS

D

ans le cadre de la nouvelle dynamique instaurée à l’Ambassade d’Haïti en République Dominicaine , la section Économique et Commerciale a organisé à l’Hôtel Billini, propriété de la famille Cardozo, à Santo Domingo, le mardi 13 mars 2018, un déjeuner de travail en l’honneur des entrepreneurs haïtiens vivant en République Dominicaine. Cette initiative visait à identifier et mettre ensemble une catégorie importante de migrants haïtiens souvent oubliés de la diaspora haïtienne, qui pourtant, pourraient par leurs chiffres d’affaires, leur apport et leurs réalisations dans ce pays constituent à eux seuls une force haïtienne non négligeable dans l’économie dominicaine. Au cours de ce déjeuner les problèmes sur les procédures liés à l’établissement d’une entreprise en République Dominicaine ainsi que ceux liés a leur intégration ont été clairement identifiés et abordés afin de permettre à la mission diplomatique de mieux les orienter et encadrer dans la protection et la défense de leurs biens et intérêts en République Dominicaine. Il leur a été suggéré de former une association bien structurée afin de s’affirmer en une seule voix, ce qui leur permettrait de se constituer en une véritable force, car le commerce reste et demeure fondamentale pour le développement d’un pays. Toutes les dispositions sont donc prises pour les accompager dans la recherche de solutions aux pro blèmes inhérents à leurs activités, et les aider à prospérer dans leur sphère d’activité. D’autres rencontres sont prévues pour assurer le suivi de cette initiative et les maintenir une fois pour t o u t e soudées à cette mission diplomatique.

Mars 2018


FRANCOPHONIE 2018

Ouverture du mois de la Francophonie conférence de presse du MIREX

Sur cette photo, le Chargé d’Affaires a. i. de l’Ambassade d’Haïti en République Dominicaine, l’ambassadeur du Royaume du Maroc, l’Ambassadeure du Canada, le Chancelier Dominicain, l’ambassadeur de France, l’Ambassadeur de Suisse et le Consul de Monaco en République Dominicaine.

Djinah Thomas responsable de la section culturelle de l’ambassade d’Haïti, Miousemine Célestin, Chargé d’Affaires a. i. de l’Ambassade d’Haïti et Delia Blanco ambassadeure de la Francophonie en République Dominicaine

Dîner HaïtianoMarocain

(Dégustation et exhibition de plats typiques)

16

Ambassade d’Haïti

Mars 2018


Francophonie

Extrait du discours de Mme Miousemine Célestin Myrthil Chargé d’Affaires a. i. Ambassade d’Haïti en République Dominicaine SonExcellenceM.FernandoBarrera,AmbassadeurduChili,vicedoyenducorpsdiplomatique SonExcellenceM.ZakariaElGoumiri,AmbassadeurduRoyaumeduMarocenRepúblique Dominicaine. Mesdames,Messieursleschefsdemissionaccrédités en République Dominicaine; Distinguésmembresducorpsdiplomatiqueet consulaire Chersreprésentants,autoritésetmembresdu gouvernement dominicain Chersamismarocains,distinguésinvités Chers collègues de l’ambassade d’Haïti Chers frères et sœurs Haïtiens, Bonsoir à toutes et à tous, Cesoirnoussommestousréunispourcélébrer laculture,souslesceaudelafrancophonie dontl’essencemêmeenglobeplusieursacceptionsetrapprochementsauniveaulinguistique, géographique,politique,socioculturelavec undénominateurcommunquiestlalangue française.Del’Afriqueàl’Amérique,enpassant parl’Europe,nouspartageons,projetonset promouvonsavecfierté,deshistoiresuniques, desépopéeslégendaires,deshéritageslégués quisontdevenusàtraversletemps,despatrimoinespropres,desidentitéspropresetdes rituels typiques. Haïtiestunmembrefondateurnatureldela francophonie–deparsonpasséhistorique. Unpassémitigé,pleind’héroïsmeetsurtout devaleursuniversellesquenousnecessons dediffuserdepuis1804àtraverslacoopérationetlasolidaritépourl’obtentiond’undroit fondamental,universelàtoutêtrehumain,qui estlaliberté.Lepaysalutté pourpréserver sapropreindépendanceetcontribuercommelibérateuràétendreceventdeliberté,en répondantauxinvitationsdeplusieurspaysde l’Amériquelatine.AuXXèsiècle,ilétaitencore toutàfaitnaturel,d’accordernotrevoteau Maroc,unpaysducontinentafricaind’oùnous sommeségalementoriginairesafinqu’ilpuisse 17

Ambassade d’Haïti

jouirdel’intégritéterritorialetnaîtrecomme pays indépendant. Aujourd’huicettesolidaritéetfraternitéqui caractérisentdepuisplusdedemi-siècleles relationsbilatéralesentreHaïtietleMaroc, trouventunautrechamppoursemanifester. Aujourd’hui,lesentimentdepartageretde promouvoirensembleunpeudecequenous sommesréellementavecvous,nousestpossiblegrâceàlacélébrationdumoisdelafrancophonie. Permettez-moienparlantdelafrancophonie devoustransmettreunepartiedudiscours prononcéparleChancelierhaïtien,SonExcellenceAntonioRodrigueàl’ouverturedecette célébrationenHaïti:Cetteannée,laJournéeinternationaledelaFrancophonieseracélébrée autourduthème:«Lalanguefrançaise,notre traitd’unionpouragir»envuedemettreen pleinelumièrelesdifférentsdomainesd’action delaFrancophonieenfaveurdelapaixetdela sécuritéinternationales,dudéveloppement durable,delaprotectiondel’environnement, delaprotectiondesdroitsdel’hommeetdu dialogueentrelesculturesetlescivilisations.

Excelentísimo Señor, Zakaria El Goumiri, Embajador del Reino de Marruecos en República Dominicana. Excelentísimas Señoras, señores, jefes de misiones acreditados en la República Dominicana Distinguidos miembros del cuerpo diplomático y consular acreditado en la RD Estimados representantes, autoridades, miembros del gobierno dominicano Estimados amigos marroquíes Distinguidos invitados, Estimados colegas de la Embajada de Haití Chers frères et sœurs Haïtiens, Buenas noches a todos, bonsoir à toutes et à tous,

Esta noche estamos celebrando la cultura, reunidos todos bajo el sello de la francofonia, cuya esencia misma arropa varias acepciones y acercamientos al nivel lingüístico, geográfico, político, socio cultural bajo un denominador común que es la lengua francesa. De África, a América, pasando por Europa, historias únicas, epopeyas deslumbrantes, legados abrazados y queridos a través del tiempo pasaron a forjar patrimonios propios, identidades propias, rituales típicas, que con orgullo compartimos, proyectamos, y promovemos. Haití es un miembro fundador de la francofonia por su pasado histórico y sus vínculos con Francia. Un pasado mitigado lleno de heroísmo sobretodo de valores universales que desde 1804 no paramos de difundir mediante cooperación y solidaridad para el alcance de un derecho fundamental, universal a todos seres humanos, que es la libertad. El país ha sido luchador para conservar su propia independencia y contribuir como libertador a expandir este viento de libertad, respondiendo a la invitación de varios países de Latinoamérica y Estados Unidos. En el siglo 20 era todavía más natural acordar nuestro voto a Marruecos, un país del continente africano donde también salimos para que goce de integridad territorial y nazca como país independiente. Hoy esta solidad y hermandad que caracterizan desde más de un medio siglo las relaciones bilaterales entre Haití y Marruecos, encuentran otro campo para manifestarse. Hoy el sentimiento de compartir y promover juntos un poco de lo que somos realmente con ustedes nos es posible gracias a la celebración del mes de la francofonia. Hablando de la francofonia, quisiera dirigir algunas palabras en francés o más bien transmitirles una parte del discurso que pronunció el canciller haitiano, SESr. Antonio Rodrigue a la

CesoirlerapprochementduMarocd’Haïti traduitparfaitementcedialogueentrelesculturesetcivilisationspourunecélébrationhors pair. Il n’y a pas de célébration sans fête, il n’y a pasdefêtesansnourriturequiestl’unedes expressionslesplussignificativesd’unpays. Cesoir,vousdécouvrirezlamusiqueetlagastronomied’Haitipréparéeparuneéquipede l’Ambassadeavecbeaucoupd’affectionetde fierté.Hiersoir,lecinéastehaïtienArnoldAntoninaprojetéàtraversundocumentairesur lesécransdelacinémathèquedominicaine, l’histoired’ungrandintellectuelhaïtien,René Depestre.Entreerrancesmondiales,rébellion politique,poésie,tendresseetconsécrationde l’érotismeentrelacéavecladanceduvaudou, ArnoldAntoninapérennisélaviedel’écrivain. (...)

Mars 2018


Francophonie

Extrait du discurs de M.M. Zakaria El Goumiri, Ambassadeur du Royaume du Maroc en Repúblique Dominicaine

(Residencia del Reino de Marruecos, 23-03-2018) Santo Domingo ‫ﺳﺎﻧﺘﻮ دوﻣﯿﻨﺠﻮ‬

Messieurs les ambassadeurs Madame Miousemine Celestin, Chargé d’affaires de l’Ambassade d’Haïti Honorables Consuls honoraires Honorables Fonctionnnaires du ministère des Relations extérieures Distingués Messieurs de la communauté marocaine, haïtienne et française Mesdames, Messieurs, chers amis... Bonsoir et Bienvenue à la Maison du Maroc Je voudrais en cette occasion vous exprimer en mon nom propre et en celui de madame Miousemine Celestin, l’immense plaisir de vous accueillir ce soir afin de célébrer ensemble, une fois de plus, le mois de la francophonie. Cette année, nous commémorons ce rendez-vous annuel avec un pays ami du Maroc, notre chère République d’Haiti, acteur inéluctable dans la promotion de la francophonie.

Discurso de Bienvenida del Sr. Embajador Recepción con motivo de la celebración del mes de la Francofonía (Residencia del Reino de Marruecos, 23-03-2018) -

Excelentísimos Señores Embajadores Excelentísima Sra. Miousemine Celestin, Encargada de Negocios de la Embajada de Haití,

-

Honorables Cónsules Honorarios Honorables Funcionarios del Ministerio de Relaciones Exteriores,

-

Distinguidos Señores Miembros de la Comunidad marroquí, haitiana, y francesa

-

Señoras, Señores, estimados amigos todos… Buenas tardes y bienvenidos todos a la Casa de Marruecos. En esta ocasión, quisiera expresarles a todos, en mi nombre y en nombre de la Señora Miousemine Celestin, el placer enorme

y el gran honor de recibirles esta noche para celebrar juntos, una vez más, el mes de la Francofonía. Este año,conmemoramo esta cita anual con un país amigo de Marruecos, nuestra querida República de Haití, actor ineludible en la promoción de la francofonía. La celebración de la francofonía en todas partes del mundo, a lo largo de los años, es una señal clara y positiva sobre el compromiso continuo de los países francófonos y no francófonos en el desarrollo de la francofonia, a través de una cooperación cada vez más estrecha. No tengo dudas que el intercambio y el fortalecimiento de la lengua de moliere y del espacio francófono beneficia a nuestro mundo contemporáneo, a la sociedad, y especialmente a los jóvenes de hoy que son los adultos de mañana. Mi país, el Reino de Marruecos, no escatima esfuerzos en actuar y contribuir eficazmente en el desarrollo de la Francofonía y sus principales valores, como la solidaridad, la tolerancia, el acercamiento de los pueblos, y de manera concreta, en movilizarse en sus campos de acción a saber la cultura, la educación, la formación, los derechos humanos, la buen gobernanza etc…contando con el apoyo constante y firme de Su Majestad el Rey Mohammed VI, a favor de la promoción de la Francofonia, de la tolerancia, y del acercamiento entre culturas.

La célébration de la francophonie, partout dans le monde, tout au long des années, est un signal clair et positif de l’engagement continu des pays francophones et non francophones à travers une coopération de plus en plus étroite. Je n’ai pas de doute que l’échange et le renforcement de la langue de Molière et de l’espace francophone bénéficie à notre monde contemporain, à la société et particulièrement aux jeunes d’aujourd’hui qui seront les adultes de demain. Mon pays, le Royaume du Maroc, ne néglige aucun effort pour agir et contribuer efficacement dans le développement de la francophonie et de ses principales valeurs, comme la solidarité, la tolérance, le rapprochement des peuples, et de manière concrète, pour se mobiliser dans leurs champs d’action à savoir, la culture, l’éducation, la formation, les droits humains, la gouvernance etc. en comptant sur l’appui constant et ferme de Sa Majesté le Roi Mahammed IV, en faveur de la promotion de la francophonie, de la tolérance et du rapprochement entre les cultures. Grace à la diversité ethnique du Royaume, son riche héritage historique et culturel, et sa position géographique à la croisée des chemins entre l’Europe, l’Afrique et le Moyen Orient, le Maroc est l’allie idéal pour que les nobles travaux de la francophonie se pérennisent dans le temps. Comme d’Habitude, l’Ambassade du Maroc participe dans le programme de la francophonie à travers des activités gastronomiques, des conférences et la projection des films marocains. Je suis heureux de vous présenter la programmation de cette année grâce à l’excellente coordination du Ministère des Relations Extérieures et toutes les Ambassades francophones accréditées à Santo Domingo, (France, Suisse, Canada, Monaco, Belgique et Maroc, ainsi que des pays observateurs de l’Organisation Internationale de la Francophonie. (...)

18

Ambassade d’Haïti

Gracias a la diversidad étnica del Reino, a su rica herencia histórica y cultural, y a su posición geográfica en la encrucijada entre Europa, África y el Oriente Próximo, Marruecos es el aliado idóneo para que permanezca en el tiempo la labor noble de la Francofonía. Como de costumbre, la Embajada del Reino Marruecos participa en el programa de la Francofonia, a través de actividades gastronómicas, conferencias y la proyección de películas marroquíes. Me es grato subrayarla programación muy diversa de este año, gracias a la coordinación excelente del Ministerio de Relaciones Exteriores, y la colaboración de todas las Embajadas francófonas acreditadas en Santo Domingo (Francia, Suiza, Canadá, Haití, Mónaco, Bélgica y Marruecos) y países observadores de la Organización Internacional de Francofonia.

Antes de invitarles a degustar la exquisita gastronomía de Haití y la de mi país, y disfrutar de esta velada haitiana-marroquí,« Je tiens à vous souhaiter une merveilleuse fête de la francophonie et vous encourage à poursuivre vos efforts en faveur de la promotion de la Francophonie en République Dominicaine, pays observateur de la francophonie. » Buenas noches

1 1.- Mme Miousemine Célestin Myrthil lors de son discours, à sa droite l’ambassadeur du royaume du Maroc, Zakaria El Goumiri.

2

Mars 2018

2.- Le personnel de l’Ambassade d’Haïti en République Dominicaine présent à la soirée de dégustation Haïtiano-marocaine.


FRANCOPHONIE 2018

Haïti terre de feu de Yole Dérose

à

Santiago de los Caballeros

Les initiateurs de la soirée à Santiago posent pour une photo souvenir

D

Nelson Pelligrini de l’Alliance Française de Santiago

ans le cadre des activités de la quinzaine de la Francophonie 2018, le consulat général d’Haïti à Santiago, s’est joint avec l’Alliance Française de la deuxième ville de la République Dominicaine pour célébrer des valeurs longtemps ciblées par les communautés francophones du monde entier. Le mercredi 28 mars 2018, le Consulat et l’A.f, ont projeté la vidéo du spectacle « Haïti terre de feu », une des réalisations des productions Yole

Fabienne Sajous, consul, responsible section culturelle au consulat général d’Haïti à Santiago

Dérose, grande figure de la chanson haïtienne, une dame qui a marqué son temps par sa beauté et sa voix avant de se convertir dans la production de spectacle mettant en vedette des jeunes femmes talentueuses d’Haïti. Avec la diffusion de la vidéo de ce spectacle, le consulat général d’Haïti à Santiago, continue avec la mission de promouvoir une Haïti talentueuse, riche par son art et sa nature extraordinaire par-delà des frontieres.

AAV

Ajan akonpayman volontè 19

Ambassade d’Haïti

Mars 2018


Le bulletin #3 mars 2018  

Publication mensuelle de l'ambassade d'Haïti en République Dominicaine

Le bulletin #3 mars 2018  

Publication mensuelle de l'ambassade d'Haïti en République Dominicaine

Advertisement