Page 1

L’artisanat en action

Rapport d’activité 2014

Alimentation

Bâtiment

Services

Production

Région Poitou-Charentes


Édito

J’ai le plaisir de vous présenter la 2 édition de « l’artisanat e

en action » qui retrace les principales activités du réseau des Chambres de métiers et de l’artisanat de Poitou-Charentes en 2014. Vous y retrouverez les rubriques habituelles, qui sont les lignes de force autour desquelles se construit notre politique consulaire.

Créer, transmettre, accompagner, développer…. Autant de verbes d’action qui illustrent parfaitement la raison d’être de nos Chambres de métiers et de l’artisanat, qui est de servir les artisans. Car oui, nous tirons notre légitimité des services que nous apportons chaque jour aux membres de la grande famille de l’artisanat, qu’il s’agisse des apprentis, des artisans et de leurs conjoints, ou encore des salariés du secteur des métiers. Cette mission est d’autant plus cruciale qu’à l’instar de nombreux pans de l’économie, nos petites entreprises connaissent actuellement des difficultés auxquelles elles ont parfois du mal à faire face. Je me souviens de ce qu’avait dit un de nos anciens ministres de tutelle à propos des Chambres de métiers et de l’artisanat ; il disait : « vous êtes parfaitement bilingues, car vous maîtrisez à la fois le langage du service public et celui de l’entreprise ». En effet ! Les Chambres de métiers et de l’artisanat, en leur qualité d’établissement public géré par des chefs d’entreprise, constituent un interlocuteur naturel et compétent pour aider les artisans non seulement à résoudre bon nombre de difficultés, mais aussi à se développer par le biais de la formation, du conseil ou de l’expertise. Et demain ? Comme vous le savez, notre réseau va, à l’instar de nombreux organismes publics, connaître de profonds changements dans les mois qui viennent. Il va devoir s’adapter aux exigences de la réforme territoriale, qui verra prochainement notre région Poitou-Charentes fusionner avec l’Aquitaine et le Limousin. Depuis de nombreux mois, nos élus y travaillent ardemment. Avec 12 départements, notre nouvelle région abritera quelques 121 000 artisans, auxquels les collaborateurs de nos Chambres de métiers et de l’artisanat auront à cœur d’apporter la même qualité de service.

Jean-Michel BANLIER Président de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Poitou-Charentes

2

Rapport d’activité de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Poitou-Charentes


Sommaire

L’artisanat en Poitou-Charentes

4

L’emploi dans l’artisanat

6

L’apprentissage artisanal

7

La CRMA et les missions du réseau des CMA

8

Créer et transmettre

9

Accompagner le développement des entreprises

11

Développer les compétences

13

L’Université régionale des métiers et de l’artisanat

14

La Mission régionale des métiers d’art (MRMA)

15

Rapport d’activité de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Poitou-Charentes

3


L’artisanat en Poitou-Charentes Au 31 décembre 2014, l’artisanat en Poitou-Charentes c’est :

34 245 entreprises 37 477 chefs d’entreprise artisanale 1 771 conjoints collaborateurs 60 570 salariés Sources Les différentes données sur les chiffres clés de l’artisanat en Poitou‑Charentes sont issues du répertoire des métiers, d’une enquête de satisfaction réalisée par les Chambres de métiers et de l’artisanat, de l’APCMA, de l’URSSAF et de l’INSEE.

L’entreprise artisanale : ce qu’il faut savoir

L’entreprise artisanale répond à 3 critères : l’activité, la dimension et la qualification. Ainsi, une entreprise est

considérée comme artisanale, dès lors qu’elle exerce une activité de production, de transformation ou de prestation de services. Pas moins de 510 activités sont recensées par la NAFA (Nomenclature d’Activités Française pour l’Artisanat). Elle doit également avoir moins de 10 salariés au moment de son immatriculation au répertoire des métiers (RM) mais bénéficie d’un droit de suite si elle dépasse ce seuil par la suite. Précision utile : la plupart de ces activités sont réglementées depuis la loi du 5 juillet 1996, relative au développement et à la promotion du commerce et de l’artisanat. Conséquence : pour exercer une activité à son compte, un artisan doit être titulaire d’un diplôme, le plus souvent équivalent à un CAP. Près de la moitié des artisans exercent sous forme sociétaire.

4

Rapport d’activité de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Poitou-Charentes


L’artisanat en Poitou-Charentes

A

vec 34 245 entreprises artisanales au 1er janvier, l’artisanat picto-charentais a encore poursuivi sa progression, avec 2,5 % d’entreprises supplémentaires en un an, soit un rythme de croissance quasiment identique à l’an passé (2,7 %). Les quatre départements de Poitou-Charentes profitent de cette dynamique dans des proportions similaires, ce qui tend à démontrer que la dynamique qui caractérise l’économie des métiers est très diffuse et profite aussi bien aux pôles urbains qu’aux espaces ruraux. Certes, il se créé toujours plus d’entreprises artisanales qu’il n’en disparaît. Néanmoins, cette observation doit être relativisée, car une partie de cette dynamique s’explique par la création d’auto-entreprises, nettement moins profitable en termes de valeur ajoutée et de création d’emplois. La densité artisanale est impactée positivement et se situe désormais à 191 entreprises pour 10 000 habitants, soit un ratio nettement plus important que la moyenne nationale (177). La structure démographique de la région (essentiellement rurale), ainsi que la composition du tissu économique local (essentiellement composé de TPE), expliquent de telles densités. Le cas particulier de la Charente-Maritime, marqué par une très forte densité artisanale, s’explique aisément par l’afflux de clientèle touristique et d’activités saisonnières sur le littoral. On peut faire le même constat pour la Vienne, compte tenu de ses sites touristiques majeurs ».

191 entreprises pour 10 000 habitants

160

230

156

194

La répartition des entreprises artisanales par secteur d’activités

A

vec 41,8 % des entreprises artisanales de Poitou-Charentes, le secteur du bâtiment représente toujours le groupe d’activités le plus important en nombre d’unités, mais son rythme de croissance est le plus faible, avec 1,9 % seulement, soit 0,6 points en retrait par rapport à la moyenne générale. A contrario, le secteur des métiers de bouche représente 13,2 % du tissu artisanal et connaît une progression très importante, avec 4 % d’entreprises supplémentaires en l’espace d’un an. Les secteurs de la production et des services, avec respectivement 15,7 % et 29,2 % des entreprises, connaissent une croissance assez proche de la moyenne. En résumé, la dynamique s’est essoufflée dans la plupart des secteurs d’activités, à l’exception notable de l’alimentation. Poitou-Charentes au 31/12/2014

Poitou-Charentes au 31/12/2013

Evolution sur un an

4 539

4 364

ä 4,0 %

14 307

14 044

ä 1,9 %

Production

5 413

5 240

ä 3,3 %

Services

9 986

9 775

ä 2,2 %

Total

34 245 191

33 423 188

ì 2,5 %

Alimentation Bâtiment

Densité d’entreprises pour 10 000 habitants

L’artisanat : aménagement du territoire et développement local

L’artisanat est présent dans la quasi-totalité des localités de Poitou-Charentes. Il joue un rôle majeur en termes

d’aménagement du territoire, en particulier dans les secteurs ruraux fragiles où il représente souvent la seule économie non-agricole, mais aussi dans les quartiers prioritaires au sens de la politique de la ville, par exemple. Facteur de cohésion sociale, créateur d’emploi - à commencer par le statut de travailleur indépendant ! – l’artisanat incarne parfaitement l’idée d’une économie de proximité. Rapport d’activité de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Poitou-Charentes

5


L’emploi dans l’artisanat

A

vec 13 884 établissements employeurs, c’est près d’une entreprise sur deux qui emploie au moins un salarié ou un apprenti. Leur nombre est en légère diminution (-0,3 %) par rapport à 2013, variation qui s’assimile davantage à une stagnation dans le contexte économique actuel. A 92 %, il s’agit de structures de moins de 10 salariés, la moyenne s’établissant à 4,2 salariés par établissement employeur. L’artisanat constitue, par essence, le secteur de la TPE, particulièrement réactive et sachant s’adapter. C’est aussi un secteur de maind’œuvre à forte valeur ajoutée qui base son savoir-faire sur la compétence et la qualification de ses salariés. Le nombre important d’apprentis (6 837) atteste de la capacité de l’artisanat à former ses propres compétences de demain. Le secteur des métiers compte 60 750 salariés en Poitou-Charentes. Avec 37,2 % de ceux-ci, le secteur du bâtiment est le premier pourvoyeur d’emplois dans l’artisanat. Il est suivi par le secteur des services (25,6 %) et de la production (21,7 %), dont le gisement d’emploi est proportionnel au poids de chacun de ces secteurs. Les métiers de bouche, quant à eux, emploient 15,5 % des salariés de l’artisanat. Au total, l’artisanat compte 106 655 actifs, soit environ 13 % de la population active.

13 884 établissements employeurs 4,2 salariés par établissement employeur 92 % des entreprises comptent moins de 10 salariés La répartition des entreprises dans l’artisanat en Poitou-Charentes 13 % Alimentation

29 %

Bâtiment

42 %

Production Services

16 %

Les actifs de l’artisanat en Poitou-Charentes

Charente

Effectifs salariés moyen par établissement employeur

Entreprises

Dirigeants

Salariés

4 539

5 375

11 678

325

1 127

20 123

4,1

14 307

15 079

22 194

763

2 848

41 069

3,8

Deux-Sèvres

5 413

6 424

13 249

346

1 455

21 330

4,7

Vienne

9 986

10 599

13 449

337

1 407

23 133

4,4

34 245

37 477

60 570

1 771

6 837

106 655

4,2

Charente-Maritime

Région

6

Apprentis

Total des actifs

Conjoints collaborateurs

Rapport d’activité de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Poitou-Charentes


L’apprentissage artisanal

E

n Poitou-Charentes, l’artisanat forme 6 837 apprentis, soit près d’un jeune sur deux par le biais de l’alternance sous contrat de travail. En moyenne, c’est presque un établissement employeur sur deux qui forme des jeunes, ce qui fait de l’artisanat le principal contributeur à l’effort de formation et d’insertion des jeunes.

Parthenay Poitiers Niort

Le niveau V, correspondant au CAP, reste le diplôme le plus répandu, avec 63,3 % des jeunes, mais on note une forte progression des formations de niveau IV (bac pro) qui représentent 28 % des diplômes préparés par alternance. Les formations de niveau supérieur au baccalauréat connaissent également un développement significatif (8,7 %), ce qui démontre que l’évolution des techniques de production au sein des entreprises requiert des compétences de plus en plus développées.

La Rochelle

Chasseneuil Cognac Barbezieux

Saint-Germain-de-Lusignan

6 837 contrats d’apprentissage

Répartition des contrats d’apprentissage par niveau et par secteur Apprentis

Niveau V

Niveau IV

Niveau III

Niveau I et II

Contrats en cours

Alimentation

1 643

316

38

16

2 013

Bâtiment

1 546

711

96

32

2 385

Production

206

187

119

30

542

Services

934

701

246

16

1 897

Total

4 329

1 915

499

94

6 837

Rapport d’activité de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Poitou-Charentes

7


La CRMA et les missions du réseau des CMA

L

a Chambre régionale de métiers et de l’artisanat (CRMA) est un établissement public de l’Etat. Derrière ce vocable se cache un statut unique et des missions très diversifiées ! Le rôle de la CRMA s’est vu renforcé depuis 2010, signe de la volonté du gouvernement de conférer à l’échelon régional un rôle plus important en termes de coordination. Dans un souci de cohérence territoriale, la stratégie de développement de l’artisanat, en particulier dans les domaines de la formation et du développement économique, se conçoit et se met en œuvre collectivement. Cette gouvernance laisse toute sa place à l’action des quatre CMA départementales, qui constituent l’échelon de proximité par excellence. Chaque CMA dispose de 35 membres, élus pour un mandat de 5 ans, dont 22 qui siègent au niveau régional. A sa tête, le bureau et son président, véritable « exécutif » en charge de l’application de la stratégie générale de la CMA. Un statut unique et des missions très diversifiées !

4 Chambres de métiers et de l’artisanat 35 membres élus par CMA 5 ans de mandat pour chacun des membres Une mission « socle » de service public

Les CMA gèrent deux missions de service public. En effet, elles ont délégation des services de l’Etat pour la tenue

du répertoire des métiers (RM) qui est, en quelque sort, l’état civil des entreprises artisanales. Elles gèrent également l’organisation de l’apprentissage artisanal, service interface qui traite les contrats de travail des apprentis en liaison avec les entreprises d’accueil et les centres de formation. A ces missions « régaliennes », directement liées aux formalités, viennent s’ajouter de nombreuses compétences dans les domaines du conseil, de la formation et de l’expertise.

Une réforme structurelle importante

C

oncerné par la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP), le réseau des CMA a d’ores-et-déjà entrepris, en Poitou-Charentes, certaines actions de mutualisation de ses moyens, en particulier dans le domaine des investissements informatiques, mais aussi en matière de communication. Ces actions doivent progressivement s’étendre aux domaines de la comptabilité, de la paie, des ressources humaines, ou encore des achats. Le réseau travaille également à l’harmonisation des prestations proposées aux entreprises, dans le cadre d’une offre globale de services dans les domaines de la formation, du conseil ou de l’expertise. Enfin, le réseau travaille actuellement à l’adaptation de son organisation à la future région Aquitaine-LimousinPoitou-Charentes qui doit se traduire par la création d’un nouvel établissement régional dès le 1er janvier 2016, chantier considérable qui consiste à opérer un rapprochement entre les 12 départements qui composent cet espace, et à assurer l’interopérabilité de l’ensemble des services. 8

Rapport d’activité de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Poitou-Charentes


Créer et transmettre

C

réer ou reprendre une entreprise constitue souvent, pour celui qui se lance dans l’aventure, le projet de toute une vie. L’accompagnement des porteurs de projet constitue le cœur de métier des conseillers des services économiques des CMA. En créant une entreprise, le porteur de projet créé souvent son propre emploi, ce qui est le cas dans 63 % des créations ou reprises, 23 % d’entre eux étant salariés.

Accompagner

A

insi, en Poitou-Charentes, le réseau des CMA a accueilli 2 529 porteurs de projet pour ce qui est des créations ex nihilo, et 692 repreneurs d’entreprise. Soit au total 3221 personnes, chiffre en nette augmentation par rapport à l’année précédente (+7,8 %). Cet accompagnement se décompose en plusieurs étapes, à commencer par l’étude du projet et de sa faisabilité, grâce à l’élaboration d’une étude prévisionnelle. L’étape ultime, avant l’immatriculation au répertoire des métiers (RM), consistera à suivre un stage préparatoire à l’installation (SPI), passage obligé consistant à donner au jeune créateur les rudiments essentiels en matière de gestion et comptabilité. En 2014, pas moins de 1 412 stagiaires ont été accueillis dans l’une des 90 sessions organisées par les CMA de Poitou-Charentes. Cet accompagnement, avant la création, est nécessaire pour permettre au porteur de projet de démarrer son activité sur des bases saines et optimiser ses chances de pérenniser son entreprise.

Sécuriser le parcours de création

P

arce que 25 % des entreprises ne passent pas le cap des trois premières années d’activité, les CMA ont développé un accompagnement post-création permettant de rompre l’isolement auquel chaque créateur est confronté et de limiter ainsi les risques de défaillance. Aussi, les jeunes chefs d’entreprise bénéficient d’une offre de service qui leur est spécialement dédiée, comme les clubs de créateurs. Ainsi, en 2014, le réseau a accueilli 582 participants à l’occasion de 92 ateliers thématiques. Mais sécuriser le parcours de création, c’est aussi assurer un suivi pluriannuel pour mettre en place des tableaux de bord de gestion, s’assurer du développement de l’activité et prendre, le cas échéant, des mesures correctives. Depuis 2010, les conseillers du réseau des CMA ont accompagné 1 889 jeunes chefs d’entreprise, soit près de 75 % des créateurs. En 2014, ce sont 480 chefs d’entreprise qui ont bénéficié de ce suivi post-création.

3 221 porteurs de projet accompagnés 1 412 480 créateurs et repreneurs suivis par nos conseillers

personnes formées en stage de préparation à l’installation

Rapport d’activité de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Poitou-Charentes

9


Créer et transmettre Transmettre

A l’instar de la population active, la pyramide des âges des artisans accuse un net vieillissement, avec 42 % de

dirigeants âgés de 50 ans et plus. Les reprises ne représentent que 27 % des projets accompagnés, alors qu’il existe de réelles opportunités. Car reprendre une entreprise, c’est aussi racheter une clientèle existante et disposer d’un historique. Autant d’éléments qui rendent l’installation à son compte moins aléatoire. Le réseau des CMA se charge d’assurer la diffusion de l’offre de reprise et de mettre en relation le cédant et le repreneur. Elle accompagne la transmission dans la durée, afin de sécuriser le parcours du repreneur.

42 % de dirigeants âgés de plus de 50 ans 27% des projets sont des reprises Assurer vos formalités

Le répertoire des métiers : l’état civil des entreprises ! Avec plus de 12 544 formalités traitées en 2014, les centres de formalités des entreprises (CFE) assurent une fonction d’interlocuteur unique pour toutes les entreprises artisanales, depuis leur immatriculation jusqu’à leur radiation, en passant par toutes les modifications (statuts, changements d’adresse, adjonction d’activité, etc.). Les CFE informent et agissent à la place du demandeur pour lui assurer la sécurité juridique formalités dans ses démarches. C’est également le CFE qui délivre les certificats d’appartenance au répertoire des métiers ainsi que les marques distinctives d’artisan, d’artisan d’art, de maître artisan ou de maître d’artisan en métiers d’art. Autant de signes qui permettent au chef d’entreprise de valoriser son savoir-faire auprès de sa clientèle. Le CFE est également chargé d’élaborer les statistiques du secteur des métiers et de délivrer les cartes d’ambulant pour les artisans dont l’activité n’est pas sédentaire.

12 544

10

Rapport d’activité de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Poitou-Charentes


Accompagner le développement des entreprises Innover au quotidien

L’artisanat est un secteur extrêmement créatif. Avec quelque 510 activités différentes, il y en a pour tous les goûts et chacun peut y trouver un terrain d’expression idéal pour son inventivité. Néanmoins, l’artisan travaille souvent seul et ne dispose pas des réseaux nécessaires pour l’accompagner dans le développement et la commercialisation de nouveaux produits. Le réseau des CMA lui apporte l’accompagnement qu’il lui faut en termes de méthodologie et d’ingénierie de projet et de mise en relation. Les chargés de mission innovation des CMA sont compétents pour assurer un véritable appui pouvant aller jusqu’à la recherche de solutions de financements. Grâce au soutien de ses partenaires, le réseau des CMA a poursuivi en 2014 sa mission au travers de l’action des développeurs de l’innovation. Ceux-ci ont effectué 394 projets de développement, en étroite relation avec les acteurs régionaux de l’innovation.

Promouvoir la qualité

E

n 2014, 518 artisans (en progression de 13,8 %) ont bénéficié d’un accompagnement en matière d’hygiène alimentaire, qu’il s’agisse d’une information générale sur les normes (et notamment la démarche HACCP), du montage d’un dossier d’agrément sanitaire, d’un conseil sur plan ou encore d’un diagnostic poussé de l’entreprise portant sur les locaux, les équipements et le fonctionnement de l’entreprise. Cet accompagnement est indispensable dans le cadre d’un projet de vente de l’entreprise ; en effet, l’état de conformité est systématiquement demandé par le banquier ou le notaire au moment de la cession. Grâce à cette action, le réseau des CMA permet aux artisans d’anticiper sur la réalisation de travaux de mise en conformité et contribue à pérenniser le réseau des entreprises alimentaires qui offrent un service de proximité à la population.

394 projets de développement innovant 518 artisans accompagnés en matière d’hygiène Rapport d’activité de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Poitou-Charentes

11


Accompagner votre développement

195 145 167

entreprises accompagnées en matière d’environnement entreprises accompagnées en matière d’accessibilité entreprises accompagnées en matière de risques professionnels

L’environnement : l’affaire de tous

A

vec 195 entreprises accompagnées dans leurs démarches en 2014, l’environnement et, de manière plus générale, le développement durable est beaucoup plus qu’un concept dans le secteur de l’artisanat. Le réseau des CMA a anticipé et investi cette thématique, comprenant que l’excellence environnementale constitue un virage indispensable pour les entreprises. Les entreprises artisanales sont de plus en plus nombreuses à intégrer les contraintes liées à l’environnement, comme la nécessité de stocker ou traiter ses déchets de manière sélective, d’optimiser sa production pour limiter la trace carbone, etc. Plus spécifiquement, le réseau des CMA agit en direction du secteur de l’imprimerie, en animant l’opération Imprim’vert. La réalisation de diagnostics techniques constitue une étape indispensable pour l’obtention et le renouvellement du label, qui offre un véritable « sésame » vis-à-vis de la clientèle, de plus en plus sensible à la protection de l’environnement. Le label Imprim’vert est de plus en plus requis pour répondre à des appels d’offre. En 2014, pas moins de 90 dossiers ont été traités dans le cadre de cette opération.

Favoriser l’accessibilité

Tout artisan qui accueille du public est tenu de satisfaire à la réglementation et aux obligations en matière d’accès

à ses locaux par les personnes en situation d’handicap. Ainsi, tout établissement recevant du public (ERP) est censé avoir pris ses dispositions. Le réseau des CMA a organisé de nombreuses réunions de sensibilisation et d’information en direction des artisans. Ses techniciens sont, par ailleurs, intervenus dans 145 entreprises pour établir un diagnostic qui bénéficie de l’agrément des autorités compétentes.

Évaluer les risques professionnels

Les artisans qui emploient du personnel ont l’obligation d’établir et de mettre à jour un document attestant de la

prise en compte des risques professionnels dans l’entreprise. Les techniciens des CMA évaluent et accompagnent le chef d’entreprise et ses salariés dans une démarche de prévention sur les conditions et l’ergonomie des postes de travail. En 2014, ce sont 167 entreprises artisanales qui ont bénéficié de cet accompagnement du réseau des CMA de Poitou-Charentes, soit une hausse de 10,6 %. 12

Rapport d’activité de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Poitou-Charentes


Développer les compétences Par la formation continue

L

e réseau des CMA propose chaque année un ensemble très complet de formations techniques, parfaitement en phase avec les besoins de l’entreprise. Ces formations s’adressent à tout public : artisans, conjoints collaborateurs, salariés, demandeurs d’emploi, etc. Le conseil de la formation (CDF) a aidé 2 376 stagiaires, chiffre en progression de 19,2 % par rapport à 2013. 792 stagiaires étaient des jeunes créateurs d’entreprise.

2 376

stagiaires aidés par le conseil de la formation

Par la validation des acquis de l’expérience

L

e développement des compétences passe également par le dispositif de validation des acquis de l’expérience (VAE). Le réseau des CMA est investi dans ce domaine à deux titres. Tout d’abord, en sa qualité de membre du réseau des points relais conseil (PRC), situés dans chaque CMA départementale. Des agents spécialement formés sont chargés d’informer le public sur la procédure à suivre pour engager une VAE et ce, quel que soit le diplôme et la spécialité. 385 personnes ont été accueillies dans ce cadre dans les établissements du réseau. Ensuite, parce que le réseau dispose d’une chargée de mission qui accompagne les bénéficiaires tout au long de leur parcours pour l’obtention de titres spécifiques du réseau des CMA (comme les brevets de maîtrise, par exemple). 18 personnes ont bénéficié de cet accompagnement en 2014.

Par la communication

L

es CMA ont développé un portail internet régional destiné au grand public. Avec artisanatpoitoucharentes.fr, les CMA offrent ainsi la possibilité aux 34 245 entreprises artisanales de la région d’être présentes sur le web au travers d’un véritable annuaire en ligne qui facilite les recherches de l’internaute en fonction de l’activité de l’entreprise recherchée et de sa localisation. Le site héberge une soixantaine de « vitrines » et 142 sites internet de professionnels. Le 20 mars 2014, le réseau des CMA s’est transformé en plateau télé à l’occasion de « Passionnément Artisan », devant un parterre de 150 personnes. Deux émissions ont été enregistrées et diffusées sur le web : « Comment stimuler et valoriser le potentiel d’innovation de votre entreprise artisanale » et « les TIC au service du développement de votre entreprise artisanale ».

Par l’appui au recrutement

Parce que les entreprises artisanales recherchent en permanence des compétences, le réseau des CMA a développé

une véritable structure d’appui au recrutement. A ce titre, les CMA proposent un accompagnement qui va du calibrage des besoins en main-d’œuvre à la signature du contrat de travail ! Dans le cadre du Dispositif d’Appui au Recrutement dans l’Artisanat (DARA), programme signé avec le Conseil Régional Poitou-Charentes, les CMA ont ainsi contribué à la signature de 161 contrats d’embauche, et accompagné 264 entreprises dans leur procédure de recrutement. Dans le même ordre d’idée, le réseau des CMA a contractualisé avec l’Etat pour promouvoir le Contrat de Génération et 90 entreprises ont ainsi bénéficié d’un appui/conseil en ressources humaines dans ce cadre.

264

entreprises accompagnées dans leur recrutement

Rapport d’activité de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Poitou-Charentes

13


L’Université régionale des métiers et de l’artisanat

L’Université régionale des métiers et de l’artisanat (URMA) est beaucoup plus

que la somme des compétences déployées par l’ensemble des campus des métiers. Service à part entière du réseau des CMA, l’URMA coordonne l’action de ses 8 sites de formation répartis sur le territoire de Poitou-Charentes et qui forment 4 696 jeunes, soit 68 % des effectifs d’apprentis de l’artisanat. A ce titre, elle constitue le 1 réseau régional de formation.

8 4 696

campus des métiers apprentis

22 177

filières diplômes

Un parcours gagnant !

Du CAP jusqu’aux diplômes de niveau III (tels que le brevet de maîtrise ou le

certificat d’entrepreneur des métiers de l’artisanat), l’URMA veille à proposer une carte régionale des formations complète, tant du point de vue de la diversité des métiers que des parcours possibles au sein d’une filière. Au total, l’URMA recouvre 22 filières et prépare à 177 diplômes différents. Au cours de l’année scolaire 2013‑2014, près de 322 600 heures de formation ont été dispensées. Beaucoup plus qu’un diplôme, c’est en effet un véritable métier pour la vie qu’offre l’apprentissage. Ainsi, 80 % des apprentis formés au sein du réseau de l’URMA et qui ont obtenu leur diplôme, trouvent du travail à l’issue de leur formation.

80 %

des apprentis trouvent un emploi à l’issue de leur formation

Les CMA investies dans le développement de l’apprentissage

L

e réseau dispose de 8 développeurs de l’apprentissage, véritables ambassadeurs de l’alternance, chargés de recueillir les offres d’emploi en apprentissage et d’en assurer la diffusion. En 2014, pas moins de 4 444 entreprises ont ainsi été contactées ou visitées, permettant de recueillir 1 568 offres et 990 contrats conclus en alternance. En outre, les CMA participent à de nombreuses actions de promotion de l’alternance (forums, salons…) et animent une action emblématique : « Bravo les Artisans ! ». Au cours de l’année scolaire écoulée, 1 028 jeunes collégiens ont été accueillis dans 904 entreprises pour une période de découverte en entreprise. En tout, ce sont plus 3 700 jeunes collégiens qui ont bénéficié d’une information sur les métiers du secteur de l’artisanat. Parce que cela constitue une étape incontournable pour prendre la pleine mesure du dispositif de formation par alternance, des journées portes ouvertes sont organisées dans ses établissements. Ainsi, en 2014, 2 342 jeunes et accompagnants ont été accueillis pour une découverte des campus des métiers. Grâce à son dispositif, l’URMA porte haut les couleurs de l’apprentissage, dont le succès repose sur les valeurs de l’entreprise artisanale : la dimension humaine, le goût du travail d’exception et la capacité à insérer socialement et durablement les jeunes. 14

Rapport d’activité de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Poitou-Charentes


La Mission régionale des métiers d’art (MRMA)

L

a Mission régionale des métiers d’art est un service à part entière de la CRMA. Elle a pour vocation de soutenir le développement de cette filière sur l’ensemble du territoire régional. Elle est à l’écoute permanente des professionnels quel que soit son statut. En 2014, son action s’est articulée autour des axes suivants :

Valorisation et promotion

E

n 2014, la MRMA a consacré une partie de son énergie au développement de la route des métiers d’art, en procédant à une refonte complète du site internet www.metiers-art.com. La MRMA propose également des prestations « clefs en main » permettant aux artisans d’art de bénéficier d’outils de communication réalisés par l’infographiste de la mission. 29 supports ont été créés par ce biais.

Une offre de formation adaptée

L

a Mission régionale des métiers d’art a énormément développé son programme de formation. Elle a proposé deux fois plus de formations adaptées aux métiers d’art qu’en 2013, soit 18 sessions suivies par 141 entreprises.

Exportation

A

vec le soutien du Conseil régional Poitou-Charentes, la MRMA a accompagné 14 professionnels des métiers d’art au festival de Mascate, au Sultanat d’Oman, qui reçoit chaque année plus de 1,6 millions de visiteurs.

Les événements 2014

E

n sa qualité de partenaire de l’Institut National des Métiers d’Art (INMA), la Mission régionale a en charge l’organisation du prix « avenir » des métiers d’art en région. Ce prix vise à mettre en valeur les jeunes talents qui suivent une formation initiale dans un métier d’art. 12 manifestations ont été organisées en région et pas moins de 161 ateliers ont participé aux journées européennes des métiers d’art en Poitou-Charentes, soit une hausse de 34 % par rapport à 2013. La fréquentation très satisfaisante a été estimée à 13 000 visiteurs, nonobstant les groupes de collégiens qui ont pu participer à des animations. La Mission régionale des métiers d’art a accompagné 4 professionnels des métiers d’art au salon du patrimoine. La MRMA a également accompagné la CMA des Deux-Sèvres dans l’organisation de l’espace Métiers d’art sur le Carrefour des Métiers de Bouche qui a lieu tous les 2 ans. Trois stands sur le thème « L’Art de vivre » ont été réalisés dans 3 univers différents : esprit de famille, contemporain et Bistrot peps. 27 entreprises ont participé à cet événement. Enfin, la Mission régionale des métiers d’art a participé à différents salons internationaux avec des professionnels du Poitou-Charentes, dont le Forum France-Chine à Chengdu. Rapport d’activité de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Poitou-Charentes

15


www.artisanspoitoucharentes.fr

CMA 17

CMA 79

CMA 86

68, avenue Gambetta 16021 Angoulême Cedex Tél. 05 45 90 47 00 Fax : 05 45 90 47 29 cma16@cma-charente.fr www.cma-charente.fr

107, avenue Michel Crépeau 17024 La Rochelle Cedex 1 Tél. 05 46 50 00 00 Fax : 05 46 50 00 09 contact@cm-larochelle.fr www.cm-larochelle.fr

22, rue des Herbillaux BP 1089 - 79010 Niort Cedex 9 Tél. 05 49 77 22 00 Fax : 05 49 77 22 19 cma79@cma-niort.fr www.cma-niort.fr

19, rue Salvador Allende BP 409 - 86010 Poitiers Cedex Tél. 05 49 88 13 01 Fax : 05 49 88 34 60 info@cm-86.fr www.cm-86.fr

Crédits photos : CRMA, Fotolia

CMA 16

CHAMBRE DE METIERS ET DE L’ARTISANAT DU POITOU-CHARENTES 13 Place Charles De Gaulle - 86000 Poitiers - Tél. : 05 49 88 70 52 - Télécopie : 05 49 60 72 80 Internet : www.artisanspoitoucharentes.fr - Courriel : crma-poitou-charentes@orange.fr Région Poitou-Charentes

Rapport d'activité 2014 : CRMA Poitou-Charentes  
Rapport d'activité 2014 : CRMA Poitou-Charentes  
Advertisement