Page 1

LES PETITS MONSTRES DE MADAME MARIANI PRESENTENT


Nice 2012 Le résumé


Chapitre 1 ArrivĂŠe des correspondants


Après des mois de dur labeur, c'est le grand jour : nos correspondants italiens et espagnols arrivent enfin. A 14h15, nous les attendons de pied ferme devant le Parc Impérial quand surgit leur bus. Nous courons jusqu'à eux, les aidons à décharger leurs lourdes valises (malgré leurs protestations). Nous étions tous très contents. Nos deux ambassadrices (Sophie et Morgane) ont d'emblée été reconnues par tous.


Nous nous sommes dirigés vers le CDI, pour poser les bagages, faire connaissance et discuter. Nos correspondants Italiens se sont restaurés rapidement à la cafétéria, puis nous avons fait le tour du Parc Impérial pour leur présenter notre établissement. A cette occasion, nous avons fait un « pont » très réussi devant l'escalier d'honneur du bâtiment D (ancien palace, accueillant des membres de la famille du tsar de Russie). Un bref coup d'oeil au paysage nous a permis de leur présenter l'Eglise russe et la Baie des Anges.


Mais comme ils étaient épuisés par leur voyage, nous sommes retournés au CDI nous poser un peu, goûter, et surtout discuter... Les ordinateurs nous ont été d'une aide précieuse : nous avons utilisé un logiciel de traduction pour nous comprendre, et un logiciel de géolocalisation pour situer nos maisons, les trajets domicile-collège … Au début, ce n'était pas facile car certains d'entre nous n'avaient jamais rencontré leurs correspondants. Mais la glace a progressivement fondu, et c'est dans la joie et l'allégresse que nous nous sommes dirigés vers la cantine pour le cocktail de réception.


Madame Teodori a profité de ce moment pour prendre des photographies complétant son diaporama sur Matéo Falcone. Giuseppe a tenu avec brio le rôle de Matéo Falcone, Francesca celui de sa femme, Adrien celui de Fortunato, Peppe celui du garde, Giovanni celui du brigand Gianetto, Florian avec Andrea et Samuel ceux des gardes.


A ce moment là, certains parents étaient déjà présents et purent ainsi admirer la vague d'élèves déferlant au-dehors pour accueillir leurs correspondants espagnols épuisés, sortant de quasiment 17 heures de bus. En effet, les pauvres ont été marqués par le destin : ils devaient venir en avion, mais leur compagnie aérienne a fait faillite. M. Cerami et Mme Lejeune ont alors déclaré les festivités ouvertes, devant des parents découvrant qui ils allaient héberger. Nous avons pu, après les nourritures spirituelles des différents discours, nous rassasier avec de la charcuterie, de la fougasse, des gressins, des radis, tomates cerise, du cake au jambon et aux olives, des roulés au fromage... Question boissons, coca et champagne (pour les adultes) ont coulé à flot !


Pour fêter l'anniversaire de Margot (14 ans), Clara, Esther et Adrien avaient confectionné de superbes gâteaux au chocolat, apportés à Margot avec le chant traditionnel des anniversaires. Celle-ci a soufflé ses bougies et a trouvé le gâteau d'Adrien, son correspondant, succulent. Chacun est ensuite rentré chez lui, permettant ainsi aux correspondants de souffler dans leur chambre et de défaire leurs valises, regorgeant de cadeaux pour tous. De vraies cavernes d'Ali Baba ! Après un léger repas pour certains, tous sont partis se coucher pour reprendre des forces.


Chapitre 2 Vendredi : diapo, mairie et vieux Nice


Rendez-vous était pris à 9h00, en salle de conférences, où notre chère Mme Teodori nous a offert à tous des pains au chocolat.

Puis nous nous sommes mis au travail, avec l'échange de nos productions respectives pendant deux heures. Les thèmes retenus lors de cette rencontre étaient l'immigration, le développement durable et l'environnement. Nous y avons ajouté un diaporama sur Jeannot et Colin.


En tramway, nous nous sommes rendus à l'hôtel de ville pour la rencontre avec le maire, Monsieur Estrosi. Des discours ont été prononcés par le maire de Nice mais aussi par Monsieur Cerami. Puis nous sommes allés prendre une photo dans la salle du Conseil Municipal, où sont prises les décisions importantes. La photo a même figuré dans le Nice Matin.


Lorsque nous sommes sortis de la salle, chaque élève et chaque professeur a reçu un cadeau : un boîtier contenant un stylo et un porte clef ainsi qu'une place assise dans les tribunes pour le Corso Carnavalesque et une place pour la Bataille des Fleurs. Un buffet avait été mis en place avec feuilletés au saumon, amuse-bouches (à base de légumes, viande, poisson... ). Du champagne a été servi aux professeurs et des boissons aux élèves. Quelques élèves ont posé avec le Maire pour des photos


.

Nous avons dit au revoir et remercié le Maire et nous sommes partis pique-niquer sur une place dans le vieux Nice devant le palais Sarde. Les professeurs ont déjeûné dans un restaurant voisin, pour que nous restions sous leur surveillance.


Ensuite la visite du Vieux-Nice a commencé par la répartition des élèves en deux groupes : les Italiens et leurs correspondants et les Espagnols avec les leurs. Mme Vergnano a pris en charge le groupe italien et une guide s'est chargée du groupe espagnol. La visite du Vieux Nice s'est très bien déroulée et nous avons visité le palais Lascaris.


Après cette magnifique visite, nous nous sommes rendus sur la place Garibaldi où nos professeurs respectifs nous ont distribué des pass hebdomadaires (bus et tramway) offerts par la mairie. De là, chacun est rentré chez soi avec son/ses correspondants.


A

20h30 certains sont venus assister à l'ouverture du carnaval avec le roi et la reine, tout le monde s'est très bien amusé. Nous étions tous déguisés, même les professeurs, principales cibles de confettis. Nous avons même été filmés par des reporters de la chaîne télé M6.


Chapitre 3 Un week-end chargĂŠ


Les correspondants sont restés avec leurs familles d'accueil, et dimanche tout le monde s'est retrouvé au carnaval, déguisé !!! (souvent des costumes clowns, révolutionnaires italiens, indiens, cow-boys, lapins, chats, pingouins, mariés...). C'était très bien, les correspondants ont bien aimé.


Chapitre 4 Un jour sans fin


Rendez-vous à 8h15 au collège pour une journée bien remplie : le matin visite du jardin exotique et du rocher de Monaco. Nous avons pu y apercevoir une grande variété de fleurs, ainsi qu'admirer une vue panoramique sur Monaco et le littoral. Malgré notre grande faim, nous avons eu l'extrême courage de monter dans le Vieux-Monaco, afin de faire découvrir la Relève de la Garde.


Nous nous sommes ensuite rendus à Beaulieu où nous avons déjeûné sur la plage, et où certaines personnes ont travaillé sur le diaporama sur Carmen. L'après midi nous avons déambulé dans la sublime villa Kerylos.

Après cette belle visite nous sommes rentrés au collège . Tous les élèves étaient très contents de cette journée malgré la fatigue qui nous envahissait.


Chapitre 5 Sur les traces des célébrités...


Devant le collège aux alentours de 8H, nous avons pris le bus pour nous rendre à Antibes. Là bas, nous avons admiré les magnifiques peintures du musée Picasso. Les Français se sont rendus sur la plage pour manger, pendant que leurs correspondants se promenaient dans le Vieil-Antibes. Nous, les créatures de Mme Teodori, avons donc mangé avec tristesse, entre Français. On a, heureusement, retrouvé nos correspondants, entiers, et nous avons pris la route pour Cannes, grâce à notre courageux chauffeur, qui a dû supporter avec patience les chants italiens, espagnols et français.


A Cannes, nous avons pris le P'tit Train, pour visiter la ville du cinéma. Nos gentilles professeures nous ont alors permis de nous balader dans la rue piétonne, nommé la Rue d'Antibes. Après quelques heures de shopping et de dégustation de sublimes glaces hors de prix, nous sommes rentrés chez nous. Certains, après avoir dîné, se sont retrouvés à la grande roue sur la place Masséna.


Chapitre 6 Lettre, fleurs et dĂŽner


Nous sommes venus au collège à 9 heures pour déguster un super petit-déjeuner avec des croissants, des pains au chocolat, du thé ou du café pour les adultes. Ensuite, une partie est allée au CDI et l'autre partie en salle informatique. Nous avons travaillé sur l'environnement, l'empreinte écologique et l'élaboration d'une lettre à la Commission Européenne ainsi qu'un texte de loi sur la discrimination. A midi, nous sommes allés manger chez nous, puis nous nous sommes rendus à la bataille des fleurs. Il y avait des chars, des troupes, des lanceurs de drapeaux, des musiciens. Nous avons pu récolter plein de fleurs que nous avons ramenées chez nous. Certains se sont rendus dans le vieux-Nice et d'autres sont allés faire les boutiques sur Jean Médecin.


Le soir venu, nous nous sommes rendus au restaurant «Le Gambetta». Nous avons mangé des nuggets, des pâtes, des ailerons de poulet et des pommes de terre. Et en dessert, une salade de fruits. Des discours ont été prononcés par les proviseurs, les professeurs des différents pays et par certains élèves qui ont déclenché des pleurs. Nos parents sont venus

nous chercher vers 22h30.


Chapitre 7 Adieu en larmes !


C'est le départ :( . Les correspondants espagnols sont partis à 7h45, le départ étant prévu initialement à 6h30. Mais à peine parti, leur bus est tombé en panne à 1h de Nice car le chauffeur s'était trompé d'essence et ils sont restés coincés jusqu'à 20h. Les italiens sont partis eux à 11h pour l'aéroport de Nice pour prendre leur avion à 13h.


Nice février 2012  

Comenius: Réunion des correspondants français, italien et espagnol

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you