Issuu on Google+

Société Historique de Châteauneuf-la-Forêt ------

1998

n° 5

CLIN d’OEIL (2e partie)

ou

l’état du bourg de

CHATEAUNEUF-la-FORET il y a 160 ans

Jacques DURAND Bernard GRASDEPOT Pierre MORLHIGEM

Imprimé par nos soins - Mars 1998 - Reproduction interdite


1

INTRODUCTION Après les villages qui ont fait l’objet de la première partie de “Clin d’oeil”, nous vous présentons, de la même façon, dans cette seconde partie, le bourg et les villages proches ainsi que ce que nous avons appelé les “maisons isolées” dont la situation ne justifiait pas, à nos yeux, une reproduction du plan. Nous allons donc reprendre les explications, déjà données, mais nécessaires à la compréhension . Sur le cadastre, nous nous sommes intéressés aux propriétés bâties : bâtiments ou granges et maisons d’habitation. Ces dernières étaient classées de 1 à 7. La maison “classe 1” était la maison à grand confort (3 seulement sur la commune). La maison “classe 7”, en très grand nombre à Châteauneuf, était la plus modeste, parfois avec une seule porte sans fenêtre (1 ouverture). Le “cadastre 1832” a été reproduit avec une échelle variant suivant les plans mais qui figure sur chacun d’eux.. Pour chaque parcelle bâtie, nous indiquons s’il s’agit d’une maison d’habitation, d’un bâtiment, d’une grange, d’une maison d’habitation avec bâtiment ou grange accolé à la maison ou situé sur la même parcelle. Les maisons ou bâtiments d’un même propriétaire ont été regroupés sur le tableau et le nom de ce propriétaire (qui n’est pas toujours l’occupant) est indiqué une seule fois avec sa profession tels que nous avons pu les relever sur le cadastre parcellaire. A l’aide du recensement de 1836, nous avons essayé de “peupler” les maisons d’habitation, ce qui n’a pas toujours été très aisé. Beaucoup de propriétaires se retrouvent sur les deux documents (cadastre et recensement). Nous pouvons penser, avec une quasi certitude, qu’ils habitaient leur maison (ou la plus confortable lorsqu’ils en possédaient plusieurs). Mais il existe un certain nombre de “ménages” qu’il n’a pas été possible de loger. Les registres d’état civil de cette période ont permis quelques vérifications Nous faisons figurer pour chaque “ménage” le numéro de la maison qu’il habitait sans doute. Lorsque ce numéro est suivi de ?, nous pensons que le “ménage” pouvait occuper cette maison. Pour ceux qu’il ne nous a pas été possible de situer, le numéro de la maison est remplacé par ???. Le terme “ménage” ne désigne pas un couple comme nous l’entendons aujourd’hui, mais “l’ensemble des habitants d’une unité d’habitation privée utilisée comme résidence principale”. Dans un “ménage” on trouve souvent plusieurs couples et des personnes n’appartenant pas à la même famille (notamment les domestiques). Pour chaque personne, il est indiqué le nom, le prénom et l’âge. Pour les hommes, il est précisé vf = veuf ou hm = homme marié (seulement dans le cas ou sa femme n’habite pas avec lui). Pour les femmes, le nom de naissance est suivi du nom de mariage : fe = femme (on dirait aujourd’hui épouse) ou ve = veuve. La profession ne figure en général que pour celui que l’on considérait sans doute comme le “chef de ménage” ou pour les domestiques. Il n’est pas rare de trouver la même personne avec un nom orthographié différemment lorsqu’on passe d’un document à l’autre (traduction par l’officier d’état civil du nom énoncé en patois), quand ce n’est pas à l’intérieur d’un même document. Le prénom aussi peut varier : prénom de l’état civil ou prénom usuel.


3

SITUATION POLITIQUE en FRANCE de 1832 à 1836

Quel est le visage politique de la France entre 1832 (le cadastre) et 1836 (le recensement)? Après l’abdication de CHARLES X, le 4 août 1830, faisant suite aux émeutes parisiennes des 27, 28 et 29 juillet 1830 qui restent dans nos mémoires sous l’appellation des “Trois Glorieuses”, le Duc d’Orléans devient Roi des Français. LOUIS PHILIPPE Ier le restera juasqu’en 1848, avec comme compagne Marie-Amélie, nièce de Marie-Antoinette. Le Roi nomme le 13 mars 1831 à la tête de la chambre l’homme fort du parti de la résistance : Casimir PERRIER. Ce dernier mourut le 16 mai 1832 victime de l’épidémie de choléra qui sévissait à Paris de mars à septembre 1832 et qui fit dans la capitale 18402 morts. L’épidémie épargna les campagnes. Cette période (1832 - 1836) voit le 28 juillet 1835 l’attentat de FIESCHI, boulevard du Temple. Une machine infernale lancée contre le cortège royal fait 42 victimes. Le Roi est indemne. C’est également à cette date que prend naissance le chemin de fer. Le 9 juillet 1835 est adoptée la loi autorisant la construction de la ligne de St-Germain. 1835 voit aussi apparaître la lampe à huile. Voici rapidement tracés quelques petits et grands évènements qui couvrent les années de notre propos. Mais ces évènements sont parisiens et ne modifient guère, du moins dans l’immédiat, la vie de notre commune, vie rurale faite de calme, rythmée par les saisons, troublée par les intempéries, distraite en 1832 par les géomètres du cadastre et en 1836 par les officiers d’état civil du recensement.


5

Le BOURG En 1832, le bourg comprend 37 maisons et des bâtiments. Les maisons se répartissent ainsi : 8 “classe 7”, 6 “classe 6”, 13 “classe 5”, 4 “classe 4”, 1 “classe 3”, 3 “classe 2” et 2 “classe 1”. maison ou bâtiment

propriétaire

60 : maison classe 5 ( 4 ouvertures), bâtiment DUMAS Achille Jean Baptiste, professeur 62 : maison classe 6 ( ? ouvertures), bâtiment - 64 : bâtiment GORSE Joseph, propriétaire 65 : maison classe 7 (2 ouvertures), bâtiment BARDY Etienne, propriétaire 66 : maison classe 5 ( 9 ouvertures), bâtiment 74 : maison classe 7 (2 ouvertures) 75 et 75 bis : bâtiments RIVET Léonard, aubergiste 70 : maison classe 1 ( 12 ouvertures), bâtiment - 69 : porcherie ROUGIER Guillaume, propriétaire 76 : maison classe 1 ( 15 ouvertures), bâtiment DUPUY Antoine huissier au bourg 82 : maison classe 4 ( 5 ouvertures), bâtiment 144 : maison classe 7 (3 ouvertures), bâtiment - 80 : masure BOUSSELY Léonard, propriétaire 83 : maison classe 5 ( 9 ouvertures) GORSE Léonard dit “Minet”, aubergiste 85 : maison classe 5 ( 9 ouvertures), bâtiment GORSE Guillaume, cloutier 89 : maison classe 5 ( 9 ouvertures), bâtiment PROULIAT Rose veuve COLY 90 : maison classe 4 ( 8 ouvertures), bâtiment - 88 : bâtiment DENAUD Martial, officier de santé 91 : maison classe 5 ( 9 ouvertures), bâtiment BASSET Léonard, propriétaire 92 : maison classe 7 (3 ouvertures) CAILLAUD Léonard, propr. cultivateur à Moussanas 94 : maison classe 5 ( 7 ouvertures), bâtiment NOUAILLER Denis, maréchal ferrand 95 : maison classe 6 ( 4 ouvertures) 103 : maison classe 6 ( 5 ouvertures), bâtiment PRADET Léonard; menuisier 102 : maison classe 2 ( 23 ouvertures), bâtiment JOLIET Anne épouse LANDON 108 : maison classe 2 ( 12 ouvertures), bâtiment 128 : maison classe 5 ( 8 ouvertures), bâtiment PARRY Jean Baptiste, notaire 109 : maison classe 2 ( 4 ouvertures), bâtiment PARRY Joseph les héritiers 111 : maison classe 7 ( 2 ouvertures), bâtiment MATHALY Françoise, propriétaire 112 : maison classe 7 (2 ouvertures) MALMOT Jean, cultivateur à Piochat 118 : maison classe 6 ( 6 ouvertures) 138 : maison classe 4 ( 10 ouvertures) - 120 : bâtiment ROUFFY Léonard, entrepreneur bâtiment 119 : maison classe 6 ( 6 ouvertures) COUADE Geneviève veuve MARSAC 121 : maison classe 7 (4 ouvertures) DENAUD Pierre, aubergiste 122 : maison classe 5 ( 9 ouvertures) DUMONT Marthe veuve BORDAS 124 : maison classe 5 ( 8 ouvertures), bâtiment MOUSNIER François, huissier 127 : maison classe 5 ( 8 ouvertures), bâtiment BOUTAUD Jean Baptiste, menuisier 131 : maison classe 3 ( 9 ouvertures) PIGNER Marie-Anne, propriétaire 134 : maison classe 5 ( 6 ouvertures) - 133 et 152 : bâtiments COLY Léonard, aubergiste 135 : maison classe 6 ( 3 ouvertures), bâtiment - 147 : bâtiment BARDY Léonard, boucher 136 : maison classe 4 ( 11 ouvertures) COUADE Jean Baptiste, percepteur 137 : maison classe 5 ( 7 ouvertures), bâtiment DELIN Jacques,boulanger 151 : maison classe 7 (3 ouvertures) SOUILLERE Marthe épouse REILHAC Jean 86 : bâtiment BRET Jacques, menuisier 148 : bâtiment DOULET veuve SOULIERE

En 1836, “Châteauneuf chef lieu” (appellation sur le recensement) compte 240 habitants répartis en 55 ménages. maison n° ??? MAROTTE Anne ve ?, 52 ans, locataire MANAUD Pierre, 6 ans maison n° ??? LALLET Blaise, 46 ans, locataire journalier MAUZEIX Marie fe LALLET, 42 ans LALLET Jean Baptiste, 5 ans

maison n° 135 BARDY Léonard, 60 ans, boucher LACHAMBRE Marie fe BARDY, 60 ans BARDY Joseph, 35 ans ROUX Rose fe BARDY, 30 ans BARDY Léonard, 7 ans BARDY Marie, 5 ans LACHAMBRE Pierre, 15 ans, domestique


7

Le BOURG maison n° ??? RIVET Jacques, 42 ans, colon NOUHAUT Jeanne fe RIVET, 41 ans RIVET Jacques, 22 ans, soldat 22e d’artillerie RIVET Léonard, 20 ans RIVET Léonarde, 17 ans RIVET Léonard, 13 ans RIVET Léonard, 13 ans RIVET Margueritte, 8 ans RIVET Margueritte, 7 ans RIVET Martial, 3 ans maison n° 134 COLY Léonard, 47 ans, aubergiste BASSET Catherine fe COLY, 46 ans COLY Catherine, 11 ans COLY Catherine, 10 ans COLY Antoine, 7 ans BASSET Joseph, 81 ans, vf, sans profession PEYETEL Louis, 45 ans, hm, domestique LANOURISSE Léonard, 17 ans, domestique DUROUDIER Anne, 20 ans, domestique maison n° ??? DELIN Jacques, 44 ans, boulanger BORDAS Anne fe DELIN, 30 ans DELIN Marie, 14 ans DELIN Jean, 12 ans DELIN Jean, 7 ans maison n° ??? SEVERIN Joseph, 29 ans, cordonnier DPOMME ??? Valérie fe SEVERIN, 24 ans maison n° 131 PIGNER Marie ve ?, 72 ans, propriétaire CHAZAUD Pierre, 55 ans, propriétaire domestique VALADON Léonarde fe CHAZAUD, 44 ans, propriétaire domestique CHAZAUD Jean, 18 ans, clerc d’avoué, à Limoges MANIGNE Catherine ve DUPUY, 42 ans, locataire DUPUY Martial, 8 ans maison n° 37 (au Barry) CHAUSSADE Martial, 32 ans, receveur d’enregistrement CRAMOUZAUD Marie Joséphine ve CHAUSSADE, 55 ans VILAUD Margueritte ve FRELAUD, 46 ans, domestique maison n° 118 ROUSSY Léonard, 50 ans, buraliste PARRY Elizabeth fe ROUSSY, 42 ans ROUSSY Marie, 19 ans ROUSSY Joseph, 15 ans ROUSSY Marie, 10 ans ROUSSY Marie Louise, 7 mois maison n° ??? LAJOUBERT Martial, 23 ans, ouvrier tailleur (pas de nom de jeune fille) Clémentine fe LAJOUBERT, 16 ans

(suite)

maison n° 127 BOUTAUD Jean Baptiste, 36 ans, aubergiste BASSET Jeanne fe BOUTAUD, 34 ans BOUTAUD Thérèze, 11 ans BOUTAUD Léonard, 75 ans, vf, sans profession TARNAUD Marie, 16 ans, domestique maison n° 124 MOSNIER François, 68 ans, huissier BASSET Thérèze fe MOSNIER, 52 ans MOSNIER Jeanne, 22 ans MOSNIER François, 20 ans ROUX Léonarde ve DELANNE, 43 ans maison n° ??? BORDAS Françoise ve BARAT, 36 ans, propriét. mercier BARAT Jean Baptiste, 15 ans BARAT Marguerite, 12 ans BARAT Marie, 10 ans BARAT Jean Baptiste, 9 ans BARAT Jean, 7 ans BARAT Valérie, 4 ans BARAT Marguerite, 8 mois CHAMPEVAL Léonard, 31 ans, ouvrier menuisier maison n° ??? VERGNE Léonard, 25 ans, journalier TATUEIX Léonarde fe VERGNE, 26 ans maison n° 119 COUADE Geneviève ve MARSAT, 65 ans MARSAT Magdeleine, 20 ans maison n° ??? DEGLANE Marie ve TEXIER, 55 ans TEXIER DECOMBES Joseph, 23 ans, clerc d’avoué, à Limoges maison n° ??? PECAUD Jean, 53 ans, cabaretier BORDAS Marie fe PEYCAUD, 38 ans PECAUD Léonard, 17 ans PECAUD Jean, 15 ans PECAUD Magdeleine, 12 ans PECAUD Margueritte, 10 mois maison n° ??? ROYER Martial, 35 ans, locataire cloutier JUMEAUX Marie fe ROYER, 26 ans ROYER Pierre, 7 ans ROYER Jeanne, 3 ans ROYER Léonard, 8 jours maison n° 111 LANOURISSE Louis, 52 ans, propriétaire journalier LACOUR Léonarde fe LANOURISSE, 48 ans LANOURISSE Léonard, 12 ans LANOURISSE Anne, 9 ans


9

Le BOURG maison n° ??? MANEM Jean, 32 ans, locataire journalier MAZET Anne fe MANEM, 26 ans MANEM Françoise, 12 ans maison n° 109 LACROIX Anne ve PARRY, 57 ans, propriétaire DELASSIS Jean Baptiste, 29 ans, propriétaire PARRY ??? Eugénie fe DELASSIS, 29 ans DELASSIS Jean Baptiste Emile, 3 ans DELASSIS Anne Joséphine, 1 an DELANNE Blaise, 12 ans, domestique TOURNIEROUX Françoise, 20 ans, domestique maison n° ??? DESSUS ??? Auguste, 32 ans, commis à Paris, à Paris PARRY Elisabeth fe DESSUS, 27 ans DESSUS Anne, 6 ans maison n° ??? BARBE Jean, 28 ans, locataire notaire MARIAUD Jeanne fe GENESTE, 36 ans, servante maison n° ??? FELY Georges, 30 ans, journalier LHERITIER Léonarde fe FELY, 26 ans FELY Joseph, 1 an maison n° ??? TEXIER Louis, 33 ans, boulanger DURIS Marie fe TEXIER, 27 ans TEXIER Jean, 16 mois maison n° ??? FAURE Jean Baptiste, 31 ans, instituteur BERNARD Léonarde ve ???, 55 ans maison n° ??? LACHAMBRE Jean, 35 ans, journalier PATAUD Catherine fe LACHAMBRE, 28 ans LACHAMBRE Marie, 8 ans LACHAMBRE Léonard, 7 ans LACHAMBRE Marie, 3 ans LACHAMBRE Doulcet, 5 mois maison n° ??? JUMEAUX Catherine ve BASSET, 47 ans, sans profession BASSET Margueritte, 18 ans BASSET Jacques, 17 ans BASSET Jean, 10 ans maison n° 95 ou n° 103 PRADET Léonard, 37 ans, menuisier BORDAS Margueritte fe PRADET, 29 ans PRADET Joseph, 9 ans DARSOUZE Pierre, 12 ans DARSOUZE Eugénie, 8 ans

(suite)

maison n° 94 NOAILLER Denis, 47 ans, propriétaire maréchal RONDET fe NOAILLER Catherine, 43 ans NOAILLER Jean, 19 ans NOAILLER Jean Baptiste, 9 ans maison n° 95 ou n° 103 PRADET Léonard, 27 ans, menuisier NOAILLER Catherine fe PRADET, 16 ans maison n° ??? PATAUD Léonard, 53 ans, journalier CARTOUNAUD Marguerite fe PATAUD, 43 ans PATAUD Pierre, 22 ans, soldat en disponibilité PATAUD Catherine, 4 ans maison n° 82 BOUSSELY Léonard, 48 ans, propriétaire LANDON Jeanne fe DUMY, 40 ans, domestique DUMY Marie, 18 ans DUMY Léonarde, 9 ans DUMY Jean Baptiste Henri, 4 ans maison n° 91 BASSET Joseph, 79 ans, vf, sans profession BASSET Léonard, 43 ans, propriétaire BREUILH Catherine fe BASSET, 43 ans BASSET Joseph, 18 ans BASSET Jeanne, 15 ans maison n° 76 DUPUY Antoine, 70 ans, vf, huissier DUPUY Philippe, 26 ans, greffier du juge de paix DUPUY Jules Martial, 19 ans CHANSOUNAUD Jeanne, 25 ans, domestique maison n° ??? BREUILH Hyppolite, 31 ans, sans profession DUPUY Catherine fe BREUILH, 26 ans BREUILH Catherine, 8 ans BREUILH Victor, 4 ans maison n° 66 RIVET Léonard,48 ans, aubergiste MARSALY Léonarde fe RIVET, 43 ans RIVET Léonard, 22 ans, clerc d’avoué, à Limoges REILHAC Jean, 20 ans, domestique PENAUD Léonard, 17 ans, domestique VERGNAUD Marie, 20 ans, domestique maison n° 84 ? MÔMOT Jean, 44 ans, garde MARIAUD Marie fe MÔMOT, 43 ans MÔMOT Félix, 13 ans MÔMOT Léon, 11 ans MÔMOT Félix Joseph, 4 ans


11

Le BOURG maison n° 70 ROUGIER Guillaume, 48 ans, propriétaire et maire RAYMOND Antoinette fe ROUGIER, 48 ans ROUGIER Etienne, 20 ans, étudiant, à Paris ROUGIER Marie Joséphine, 15 ans, en pension, à Limoges MOUSNIER Pierre, 38 ans, hm, domestique TUILLERAS Marsalou ve LHERITIER, 51 ans, domestique ARNAUD Etienne, 9 ans ARNAUD Anne, 4 ans maison n° 65 BARDY Etienne, 53 ans, tourneur PERRIER Anne fe BARDY, 55 ans BARDY Anne, 23 ans maison n° 62 GORSE Joseph, 52 ans, cabaretier MASVALLEX Françoise fe GORSE, 42 ans GORSE Marie, 20 ans GORSE Gabriel, 14 ans GORSE Catherine, 11 ans GORSE Marie, 7 ans GORSE Glaudine, 6 ans GORSE Léonard, 3 ans GORSE Gabriel, 15 jours Eymoutiers GORSE Léonard, 92 ans, vf, sans profession, aïeul des précédents maison n° ??? FRAY Françoise ve DUNAUD, 55 ans, propriétaire FAUCHER Anne, 20 ans, lingère maison n° ??? DAUDET Léonard, 52 ans, locataire GOURSEROL Jeanne fe DAUDET, 45 ans DAUDET Jean, 21 ans DAUDET Françoise, 15 ans DAUDET Marie, 12 ans DAUDET Marie, 10 ans DAUDET François, 8 ans maison n° 83 GORSE Léonard, 66 ans, vf, cabaretier JANICOT Léonard, 25 ans, mercier BOURDARIAS Anne fe MARGIRX GORSE Rose, 25 ans JANICOT Léonard, 6 ans JANICOT Anne, 4 ans JANICOT Léonard, 2 ans GILLES Léonarde ve JANICOT, 20 ans, domestique maison n° ??? CLUZEAU Suzanne fe MÔMOT, 35 ans, locataire journalière MÔMOT Léonarde, 6 ans

(suite)

maison n° 85 GORSE Guillaume, 50 ans, cabaretier COUADE Anne fe GORSE, 46 ans GORSE Léonard, 19 ans GORSE Gabriel, 17 ans GORSE Anne, 14 ans GORSE Rose, 12 ans GORSE Glaudine, 7 ans maison n° ??? BRET Jacques, 36 ans, charpentier GORSE Marie fe BRET, 26 ans BRET Léonarde, 6 ans BRET Martial, 2 ans maison n° ??? BESSIERE Pierre, 34 ans, journalier LAPAQUETTE Léonarde fe BESSIERE, 34 ans BESSIERE Georges, 9 ans BESSIERE Marie, 1 an maison n° 90 DENAUD Martial, 50 ans, vf, officier de santé DENAUD Emilie Catherine, 18 ans DENAUD Alexandre François, 15 ans, élève, à FOLIGNAC Margueritte ve FROMENT, 76 ans, propriétaire. FILIATRE Thérèze fe CHOUVIAL, 60 ans, domestique maison n° ??? COLY Jean, 24 ans, propriétaire, à la maison de ??? COLY Adolphe, 15 ans, apprenti cordonnier, à Limoges maison n° ??? BAYLE Thérèze ve CALINAUD, 44 ans, cabaretière CALINAUD Eugène Hyacinte, 20 ans, apprenti cordonnier, à Limoges CALINAUD Eugénie, 12 ans BOURDARIAS Anne fe MARGIRX, 50 ans, domestique maison n° ??? DELANNE Catherine, 55 ans, locataire journalier maison n° ??? REGNAUD Guillaume, 45 ans, locataire ouvrier tailleur maison n° ??? BELON Jean, 26 ans, locataire ouvrier tailleur


13

LE BARRY En 1832, le faubourg comprend 11 maisons et des bâtiments. Les maisons se répartissent ainsi : 7 “classe 7”, 2 “classe 6”, 1 “classe 4” et 1 “classe 1”. Cette denière (n° 32) est située au lieu-dit “Le Breuilh”. Le chateau féodal, maison non classée, encore debout à cette époque (il sera démoli quelques années plus tard), se trouve au Barry qui possède aussi un moulin appelé “Moulin de Châteauneuf”. maison ou bâtiment

propriétaire

15 : maison non classée (château), bâtiments - 12 : moulin 11 : bâtiment - 16 : masure 24 : maison classe 7 (1 ouverture) 25 : maison classe 7 (2 ouvertures) 27 : maison classe 7 (1 ouverture) 28 : maison classe 7 (3 ouvertures), bâtiment - 26 : bâtiment 30 : maison classe 7 (2 ouvertures), bâtiment 32 : maison classe 1 (20 ouvertures), bâtiment 44 : maison classe 7 (2 ouvertures) 37 : maison classe 6 (7 ouvertures), bâtiment 40 : maison classe 6 (3 ouvertures), bâtiment 41 : maison classe 4 (10 ouvertures), bâtiment 43 : maison classe 7 (2 ouvertures)

LIMOUSIN Joseph, propriétaire COUADE Léonard, cloutier LASCAUD Léonard dit “Pilataud” BLANZAT Léonard, domestique FELIX Jean, cultivateur

COUADE Jean-Baptiste, percepteur CHAUPRADE Martial, receveur enregistrement RUCHAUD Pierre, cultivateur FROMENT de Valeix PARRY Joseph les héritiers

En 1836, Le Barry compte 69 habitants répartis en 16 ménages (maison n° 37 recensée avec le bourg), Le Breuilh 6 habitants formant 1 ménage et le Moulin de Châteauneuf 1 seul habitant. maison n° 15 (château) LIMOUSIN Joseph, 41 ans, maire GENTY LABORDERIE Marie Caroline fe LIMOUSIN, 29 ans LIMOUSIN Pierre, 48 ans, Capitaine au 19 ligne, en non activité PICOUTET Léonard, 25 ans, domestique, en congé illimité RUCHAUD Léonard, 18 ans, domestique CARTOUNAUD Jacques, 15 ans, domestique POUTEE Marie, 25 ans, domestique REILHAC Françoise fe ?, 32 ans, domestique VILLETTE Jeanne, 17 ans, domestique maison n° 41 FROMENT Philippe Mathias, 46 ans, vf, huissier FROMENT Adrienne Françoise, 20 ans FROMENT Catherine Eugénie CLUZEAU Anne fe MANAUD, 45 ans, domestique QUINTANNE Pierre, 15 ans, domestique maison n° 24 COUADE Léonard, 38 ans, propriétaire cloutier PRESSAUD Marie fe COUADE, 32 ans COUADE Jean, 10 ans COUADE Léonard, 8 ans COUADE Jeanne, 6 ans COUADE Anne, 4 ans COUADE Jeanne, 7 mois maison n° 25 ? LAMOURETTE Anne ve LACAUD, 52 ans, propriétaire journalier LACAUD Marie fe ROUX, 25 ans ROUX Anne, 4 ans ROUX Marie, 8 mois LACAUD Léonard, 13 ans

maison n° 27 BLANZAT Léonard, 57 ans, propriétaire cultivateur maison n° ??? POUTEE Léonarde ve CARTOUNAUD, 32 ans, locataire journalier CARTOUNAUD Jacques, 8 ans CARTOUNAUD Marguerite, 6 ans maison n° 28 FELY Jean, 50 ans, propriétaire cultivateur FOURNIER Jeanne fe FELY52 ans FELY Jeanne, 15 ans maison n° ??? VERGONJANNE Michel, 34 ans, ouvrier scieur de long MARIAUD Léonarde, fe VERGONJANNE, 36 ans VERGONJANNE Pierre, 4 ans VERGONJANNE Léonard, 2 ans maison n° ??? BARLET Blaise, 50 ans, cultivateur colon DUROUDIER Anne fe BARLET, 43 ans BARLET Léonard, 15 ans BARLET Marguerite, 6 ans FAURE Léonard, 26 ans, cultivateur colon BARLET Marguerite fe FAURE, 24 ans FAURE Louis, 5 ans FAURELéonard, 1 an DELANNE Marguerite, 11 ans, domestique


15

LE BARRY (suite) maison n° ??? COUPAUD Léonard, 40 ans, propriétaire ouvrier sabotier TOURNIEROUX Léonard, 51 ans, sabotier SAUTOUR Léonarde fe TOURNIEROUX, 52 ans maison n° 40 RUCHAUD Pierre, 45 ans, propriétaire cultivateur DUPRAT Jeanne fe RUCHAUD, 32 ans RUCHAUD Guillaume, 9 ans RUCHAUD Jeanne, 5 ans RUCHAUD Anne, 6 ans maison n° ??? COUADE Anne ve GORSE, 32 ans, locataire journalier COUADE Léonard, 6 mois

maison n° ??? PERRET François, 26 ans, propriétaire cultivateur BOULADE Jeanne fe PERET, 30 ans PERRET Louis, 7 ans PERRET Martial, 3 ans maison n° ??? BOULAUD Jeanne ve LAGOURSOLAS, 42 ans locataire journalier LAGOURSOLAS Etienne, 13 ans maison n° ??? DELANNE Léonard, 55 ans, propriétaire cultivateur FITOU Marie Anne fe DELANNE, 54 ans DELANNE Pierre, 27 ans, soldat au 19e léger, en congé

illimité maison n° ??? DELANNE Léonard, 23 ans GOURSEROL Marie ve CHAPOULAUD, 52 ans, locataire journalier DELANNE Anne, 15 ans GOURSEROL Marie, 47 ans

Le Breuilh maison n° 32 COUADE Jean Baptiste, 60 ans, vf, percepteur COUADE Marie Delphine, 62 ans COUADE Martin, 51 ans, propriétaire DUMAS Jean Baptiste, 32 ans, commis banquier, à Paris COUADE Joséphine fe DUMAS, 36 ans BLONDET Léonarde, 19 ans, domestique

Moulin de Châteauneuf maison n° 12 (moulin) PANTEYX Antoine, 25 ans, domestique meunier


17

SAINTE - MARIE En 1832, le quartier Sainte-Marie comprend, y compris Beauvais et Lassagne, 9 maisons dont le presbytère et des bâtiments. Les maisons se répartissent ainsi : 1 seule “classe 7”, 2 “classe 6”, 2 “classe 5”, 1 “classe 4”, 1 “classe 3”, 1 “classe 2” et le presbytère. L’église paroissiale et le cimetière, attenant à l’église, se trouvent aussi à Sainte-Marie

maison ou bâtiment

propriétaire

333 : maison classe 6 (3 ouvertures), bâtiment 336 : maison, bâtiments (cure) - 338 : église 339 : maison classe 6 (4 ouvertures), bâtiment - 343 : bâtiment 342 : maison classe 7 (3 ouvertures), bâtiment - 360 : bâtiment 347 : maison classe 5 (4 ouvertures) ROUSSET 350 : maison classe 6 (6 ouvertures), bâtiment 357 : maison classe 2 (19 ouvertures), bâtiments 369 : maison classe 4 (12 ouvertures), bâtiment 366 et 367 : bâtiments 363 : maison classe 3 (11 ouvertures), bâtiment - 365 : bâtiment 344 : bâtiment

CANET Léonard, cultivateur habitants propriétaires de la commune BOUSSENOT François, sacristain REILHAC Léonard, les héritiers LAFARGE Adèle épouse

MOUSNIER Jacques, notaire BASSET Jacques, JUMEAU Jean-Baptiste, propriétaire

La parcelle 284 est une pêcherie en indivis entre COUADE Jean-Baptiste, FAURE Pierre, curé, BOUSSENOT François, sacristain et ROUGIER Guillaume.

En 1836, Sainte-Marie compte 34 habitants répartis en 7 ménages, Beauvais 22 habitants formant 2 ménages et Lassagne 1 ménage de 9 personnes. maison n° ??? JUMEAUX Jean-Baptiste, 34 ans, propriétaire REILHAC Catherine fe LARUE, 25 ans, domestique LARUE Catherine, 4 ans COUFFY Martial, 18 ans, domestique DARFEUILLE Françoise, 16 ans, domestique maison n° 336 FAURE Pierre, 39 ans, curé FAURE Anne, 41 ans PREBOT Pierre, 43 ans, domestique maison n° 363 BASSET Jacques, 45 ans, propriétaire FROMENT Jeanne fe BASSET, 47 ans BARBE Jean, 32 ans BASSET Antoinette fe BARBE, 21 ans BARBE Hermine Jeanne, 7 mois DASSEUX Françoise ve FRANCILLOU, 60 ans, domestique maison n° ??? VERGNAUD Jean, 34 ans, fermier journalier REILHAC Théophine fe VERGNAUD, 34 ans VERGNAUD Léonard, 12 ans VERGNAUD Anne, 10 ans VERGNAUD Léonarde, 16 mois

maison n° 342 VERGNE Catherine ve REILHAC, 50 ans, propriétaire cultivateur REILHAC Jeanne, 6 ans REILHAC Jeanne, 10 ans REILHAC Léonard, 65 ans, oncle DURAND Jeanne fe REILHAC, 60 ans maison n° 333 CANET Léonard, 44 ans, propriétaire DUMAS Jeanne fe CANET, 52 ans VIAMONT Léonarde, 13 ans, domestique maison n° 339 BOUSSENOT François, 40 ans, propriétaire marguiller MARSALY Mariane fe BOUSSENOT, 45 ans BOUSSENOT Marianne, 16 ans BOUSSENOT Marianne, 9 ans BOUSSENOT Blaise, 3 ans VERGNAUD Jean, 14 ans, domestique PEYRAT Léonard, 25 ans, ouvrier tailleur


19

SAINTE - MARIE

(suite)

Beauvais maison n° 350 GOURDY Antoine, 70 ans, colon CHAZAUD Jeanne fe GOURDY, 55 ans GOURDY Pierre, 40 ans BLONDET Anne fe GOURDY, 40 ans GOURDY Catherine, 16 ans GOURDY Louis, 4 ans GOURDY Anne, 2 ans GOURDY Denis, 30 ans, colon DAPY Anne fe GOURDY, 30 ans GOURDY Marie, 4 ans GOURDY Marie, 7 mois GOURDY François, 23 ans, colon DARFEUILLE Marie fe GOURDY, 23 ans GOURDY Henri Guillaume, 3 mois

maison n° 357 MOSNIER Jacques, 58 ans, propriétaire ROUGIER Catherine fe MOSNIER, 48 ans MOSNIER Henri Guillaume, 21 ans MOSNIER Jean-Baptiste Aristide, 19 ans MOSNIER Pétronille, 63 ans BOURDELAS Jean, 32 ans, domestique BUCHERAUD Jean, 23 ans, domestique DUJARDIN Léonarde, 18 ans, domestique

Lassagne maison n° 347 ROUSSET Jean-Baptiste, 38 ans, propriétaire LAFARGE Adèle fe ROUSSET, 31 ans ROUSSET Françoise Amélie, 15 ans, ouvrière tailleuse, à Limoges ROUSSET Blaise Chéri, 13 ans ROUSSET Jean-Baptiste, 11 ans ROUSSET Françoise, 7 ans ROUSSET Louise, 5 ans REILHAC Jean-Baptiste, 65 ans, vf, domestique DUGUET Marie, 18 ans, domestique


20

Les MAISONS ISOLEES Comme pour les villages dans la première partie de “Clin d’oeil”, nous les présentons dans l’ordre ou nous les avons rencontrées sur le “cadastre Napoléon”.

MOULIN NEUF En 1832, il existe 2 constructions appartenant à CAILLAUD Blaise meunier au Moulin Neuf : - sur la rive droite de la Combade et du canal (n° A161) : moulin (6 ouvertures) avec bâtiment, - sur la rive gauche de la Combade (n° A170) : bâtiment. En 1836, 1 ménage de 10 personnes habite au Moulin Neuf : CAILLAUD Jean, vf, 60 ans, propriétaire CAILLAUD Guillaume, 24 ans CAILLAUD Blaise, 32 ans FAUCHER Marguerite fe CAILLAUD, 24 ans CAILLAUD Léonarde, 16 ans

CAILLAUD Catherine, 12 ans CAILLAUD Catherine, 9 ans CAILLAUD Marie, 6 ans COUESSAC Joseph, 24 ans, domestique VERGNE Léonarde, 18 ans, domestique

LERET ou CHEZ LE ROY Ce lieu-dit est aujourd’hui en pleine agglomération : c’est le carrefour de l’avenue Michel Sinibaldi avec la rue de la Combe aux Boeufs. En 1832, sous le nom de “Leret”, on y trouve (n° A239) une maison classe 6 (4 ouvertures) et un bâtiment appartenant à DUPUY Antoine, huissier au bourg. En 1836, 1 ménage de 8 personnes habite à “Chez le Roy” : ARNAUD Léonard, 42 ans, colon LAMARGUE Anne fe ARNAUD, 46 ans ARNAUD Martin, 14 ans ARNAUD Jeanne, 12 ans

ARNAUD Jean-Baptiste, 8 ans JOUBERT Léonard, 55 ans, domestique MOSNIER Léonarde fe BOURRU, 40 ans, domestique BOURRU Léonard, 9 ans, domestique

CROIX du THEILLAUD En 1832, on trouve une maison classe 7 avec bâtiment (n° A322) appartenant aux héritiers de DUBERGER Pierre. Le nombre d’ouvertures de cette maison n’est pas porté sur la matrice cadastrale. En 1836, Le Teillaud est habité par 1 ménage de 11 personnes : AUBY Léonarde ve DUBERGER, 45 ans, propriétaire cultivateur CLUZEAUD François, 34 ans DUBERGER Marie fe CLUZEAUD, 24 ans CLUZEAU Léonarde 6 ans CLUZEAU Léonarde, 4 ans CLUZEAU Anne, 1 an

DUBERGER Léonarde, 21 ans DUBERGER Léonarde, 4 mois DUBERGER Anne fe PANTEIX, 17 ans DUBERGER Martin, 13 ans DUBERGER Léonarde, 10 ans


21

BORD En 1832, ce hameau comprend une maison classe 6 (3 ouvertures) avec bâtiment (n° A816) et une tuilerie (n° A823) appartenant à LIMOUSIN Joseph, propriétaire. En 1836, il compte 14 habitants pour 1 seul ménage : DELANNE Jean, 52 ans, colon ESSIDIOUX Antoinette fe DELANNE, 56 ans BESSETTE Jean, 35 ans DELANNE Marie fe BESSETTE, 26 ans BESSETTE Antoinette, 6 ans BESSETTE Antoine, 2 ans DELANNE Jean, 28 ans BESSETTE Anne fe DELANNE, 27 ans

DELANNE Jean, 8 ans DELANNE Jean, 6 ans DELANNE Anne, 2 ans DELANNE Antoine, 23 ans DELANNE Gilles, 20 ans DELANNE Léonarde, 11 ans

VILLETELLE En 1832, Villetelle se compose de 3 constructions : un grand bâtiment (n° B529), une maison (n° B530) classe 6 (5 ouvertures) et un petit bâtiment (n° B531) appartenant à DUPUY Antoine, huissier. En 1836, le village compte 18 habitants répartis en 2 ménages. Les 5 ouvertures de la maison peuvent laisser supposer (mais ce n’est pas une certitude) qu’il s’agissait de 2 habitations attenantes : maison n° 530 GATINIER Germain, 38 ans, colon DUTHEIL Léonarde fe GATINIER, 34 ans GATINIER Léonard, 36 ans CHAPOULAUD Léonarde fe GATINIER, 28 ans GATINIER Marianne, 6 ans GATINIER Germain, 1 an DUMONT André, 25 ans CHAPOULAUD Léonarde fe DUMONT, 24 ans DUMAS Marie ve GATINIER, 60 ans GATINIER Léonard, 18 ans FERRAND Léonarde ve CHAPOULAUD, 48 ans CHAPOULAUD Léonarde, 12 ans CHAPOULAUD Martial, 10 ans CHAPOULAUD Marie, 16 ans

maison n° 530 VERGNAUD Léonard, 31 ans, fermier cultivateur MARGOU Jeanne fe VERGNAUD, 25 ans VERGNAUD Léonard, 7 ans VERGNAUD Marie, 1 an

La BESSADE En 1832, il existe à La Bessade (n° B813) une maison classe 7 (1 ouverture) appartenant à LHERITIER Jean, cultivateur à La Bessade. En 1836, ce lieu-dit ne figure pas sur le recensement. Est-ce un oubli? Figure-t-il sous une autre appellation? La maison était-elle inhabitée? Les habitants ont-ils été recensés avec la commune de Linards?


22

Le PUY CHAT En 1832, Le Puy Chat se compose de 3 maisons classe 7 éloignées les unes des autres d’environ 250 mètres : - la plus au nord (n° B1030), côté Combade, maison avec 2 ouvertures, appartient à ROUGIER Guillaume, propriétaire, - celle du milieu (n° B1052), maison avec 1 ouverture, appartient à GOURDY Martin, cultivateur, - la plus au sud (n° B1058), maison avec 2 ouvertures, appartient à MAULMOT Jean, cultivateur. En 1836, le village compte 20 habitants répartis en 3 ménages : maison n° 1030 LHERITIER Pierre, 66 ans, colon FRUGIER Pétronille fe LHERITIER, 46 ans LHERITIER Marguerite, 24 ans LHERITIER Léonard, 23 ans LHERITIER François, 12 ans FELLETIN Patient, 17 ans LEYCURE François, 40 ans LHERITIER Jeanne fe LEYCURE, 30 ans LEYCURE Gabriel, 10 ans LEYCURE Marianne, 4 ans LEYCURE Anne, 1 an

maison n° 1052 GOURDY Léonard, 55 ans, propriétaire journalier COUDOU Léonarde fe GOURDY, 54 ans GOURDY Jean, 9 ans GOURDY Catherine, 7 ans maison n° 1058 MÔMOT Léonard, 47 ans, propriétaire journalier MARIAUD Marie Julie fe MÔMOT, 50 ans MÔMOT Léonarde, 15 ans DUVALET François, vf, 70 ans DUVALET Jeanne, 72 ans

LA VIGNE ROBERT Ce nom n’apparait pas en 1832 ni en 1836, mais 4 maisons isolées existaient déjà sur l’emplacement du village actuel. Rappelons tout d’abord les 2 maisons isolées (n° B7 et n° B12) déjà signalées sur la précédente publication, situées au sud du village, à 750 m pour la première, à 500 m pour la seconde, en bordure du chemin de St-Germain à Vaux et qui appartenaient “aux habitants propriétaires de Veaux”. Elles n’apparaissent pas sur le recensement de 1836. Leurs habitants étaient probablement recensés avec ceux de Vaux. En 1832, il existe une maison (n° C247) classe 7 (2 ouvertures) appartenant à LAGRANGE Léonard, cultivateur à Montagner (commune de Linards). Elle est située sur une parcelle appelée “à Lafont Claire”, en bordure du chemin de Chamberet à Limoges, à l’embranchement du chemin de Moussanas. Nous n’avons pas trouvé d’habitants à cette maison sur le recensement de 1836, mais un LAGRANGE Léonard a été recensé à Linards. En 1832, sous l’appellation de “Flacard”, une maison (n° C403) classe 7 (2 ouvertures) appartenant à FLACARD Léonard, cultivateur à La Chabassière (commune de St-Méard) figure sur le plan cadastral. Cette maison se situerait de nos jours, toujours à La Vigne Robert, au pied du château d’eau. Nous n’avons pas trouvé d’habitants à cette maison sur le recensement de 1836. Mais un FLACARD Léonard, propriétaire cultivateur, a été recensé à Vaux (voir la précédente publication) ou nous n’avions pas pu le “loger”. Habitait-il cette maison? C’est fort possible car il ne figure pas à La Chabassière sur le recensement de la commune de St-Méard.


23

PUY de VENOUHANT Comme pour La Vigne Robert, le nom de Puy de Venouhant n’apparaît pas en 1832 et en 1836. En 1832, une maison (n° C210) classe 7 (1 ouverture) figure à cet endroit sous le nom de “Baraque du Pichataud”. Elle appartient à DUTOURNIER Antoine, cultivateur à “Labaraque du Pichataud”. Sur le recensement de 1836, pas de trace de “La Baraque du Pichataud”, mais nous trouvons un DUTOURNIER Antoine habitant à “Treix la Mallo”. Ce dernier lieu-dit ne figurant pas sur le “cadastre Napoléon”, tout laisse supposer que “La Baraque du Pichataud” et “Treix la Mallo” sont un seul et même lieu appelé aujourd’hui Puy de Venouhant. En 1836, 1 ménage de 6 personnes habitait donc à “Treix la Mallo” : DUTOURNIER Antoine, 41 ans, propriétaire cultivateur LHERITIER Marguerite fe DUTOURNIER, 38 ans DUTOURNIER Antoinette, 15 ans

DUTOURNIER Anne, 12 ans DUTOURNIER Marguerite, 9 ans DUTOURNIER Martin, 16 mois

MOULIN des RIBIERES En 1832, le moulin des Ribières appartient à PREBOS Jean, meunier au moulin des Ribières. En 1836, 9 personnes formant 2 ménages habitent à La Ribière : RALE Léonard, 50 ans, meunier COMEGNOL Anne fe RALE, 46 ans RALE Martin, 20 ans RALE Léonard, 14 ans RALE Margueritte, 14 ans RALE Pierre, 9 ans

PREBOT Jean, 72 ans, propriétaire meunier PREBOT Anne fe PREBOT, 60 ans PREBOT Léonard, 23 ans, soldat en congé illimité

Le DESERT En 1832, une maison classe 7 (2 ouvertures) avec grange (n° E55) appartient à FOURE Jean, cutivateur. En 1836, elle est habitée par 1 ménage de 8 personnes : FORERT Léonard, 60 ans, vf, propriétaire cultivateur FORERT Pierre, 29 ans MARGUIGNAUD Marie fe FORERT, 22 ans FORERT Marie, 2 ans

FORERT Jean, 21 ans PENAUD Pierre, 15 ans, domestique LHERITIER Catherine, 22 ans, domestique MABEAUD Catherine, 15 ans, domestique

Un oubli Signalons pour terminer une maison (n° E347) classe 7 (1 ouverture) appartenant à BAGUETE Léonard, journalier située sur une parcelle appelée “Le Rendadit”. Cette maison du secteur du Maupas aurait pu figurer au chapitre Bellegarde de la précédente publication au même titre que 2 autres maisons (n° E 298 et n° E 293) dont elle n’est pas très éloignée, en direction de Lavaud, mais elle avait échappé à nos investigations. Cette maison ne devait pas être habitée en 1836.


24

CHATEAUNEUF et les HOMMES

Profitons de cette étude pour faire de la géographie humaine c’est à dire essayons d’y voir plus clair dans la trame humaine qui composait la commune. Nous étudierons tout d’abord la répartition de la population communale. Après avoir jeté un “coup d’oeil” sur les notables, commerçants et artisans du bourg, nous jetterons les bases d’une pyramide des âges en la comparant avec des données récentes.

Répartition de la population. En 1836, la commune comptait 1366 habitants. 410 personnes étaient “agglomérées” c’est à dire vivaient dans le bourg et ses abords immédiat : Le Barry, Ste-Marie et quelques autres foyers (en gros ce qui constitue l’agglomération d’aujourd’hui) et donc 956 personnes étaient “éparses” c’est à dire vivaient dans les villages et hameaux de la commune. La population agglomérée représentait 30,01% et la population éparse 69,99%. 7 personnes sur 10 vivaient en dehors du bourg. Faisons un grand pas dans le temps et revenons vivre en 1975 et 1982. En 1975, Châteauneuf comptait 2169 habitants se répartissant ainsi : population agglomérée 1472 soit 67,86%, population éparse 697 soit 32,16%. En 1982, on dénombre 1982 habitants, 1373 agglomérés soit 69, 27% et 611 personnes vivant à l’extérieur du bourg soit 30,83%. C’est à dire que 150 ans après on a une répartition exactement inverse : 7 personnes sur 10 vivent dans le bourg. Encore une preuve, si besoin en était de la désertification du monde agricole.

Les notables en 1836. LIMOUSIN Joseph demeurant au Barry, maire de Châteauneuf depuis décembre 1832 il le restera jusqu’au 1er septembre 1837 date à laquelle il sera remplacé par M. BARBE, ROUGIER Guillaume, propriétaire élu maire de Châteauneuf le 18 mai 1815 mais dont l’élection est annulée pour vice de forme le 19 juin 1815. Malgré cela, à la question “quelle est votre profession?” il répond “maire de Châteauneuf”, FROMENT Philippe, huissier demeurant au Barry, COUADE Jean Baptiste, le Breuil de Châteauneuf, percepteur, que l’on trouve en 1803, à 27 ans, comme instituteur à Châteauneuf, CHAUSSADE Martial, receveur d’enregistrement, 32 ans, MOSNIER François, huissier, 68 ans, qui déjà en 1802 occupait cette fonction, BARBE Jean, 28 ans, notaire, FAURE Jean-Baptiste, 31 ans, instituteur, DUPUY Antoine, 70 ans, huissier, et DUPUY Philippe, 26 ans, greffier du juge de paix; famille de notables : on retrouve en 1805 un DUPUY Pierre Joachim praticien, DENAUD Martial, 50 ans, officier de santé, maire adjoint, FAURE Pierre, 39 ans, curé demeurant à Ste-Marie, BOUSSENOT François, 40 ans, marguillier demeurant à Ste-Marie.


25

Les artisans. Demeuraient au Barry : COUADE Pierre, 38 ans, cloutier, VERGONJANNE Michel, 34 ans, ouvrier scieur de long, TOURNIEROUX Léonard, 51 ans, sabotier, locataire de son ouvrier COUPAUD Léonard. Demeurait au Petit-Bueix : BLANZAT Pierre, 54 ans, tisserand. Demeuraient au chef-lieu : SEVERIN Joseph, 29 ans, cordonnier, ROYER Martial, 36 ans, taillandier, PRADET Léonard, 37 ans, menuisier, PRADET Léonard, 27 ans, menuisier NOAILLER Denis, 47 ans, maréchal-ferrant, BRET Jacques, 36 ans, charpentier, BARDY Etienne, 53 ans, tourneur, FAUCHER Anne, 20 ans, lingère Nous relevons aussi 3 ouvriers tailleur : LAJOUBERT Martial, 23 ans, REGNAUD Guillaume, 45 ans, BELON Jean, 26 ans et 1 ouvrier menuisier : CHAMPEVAL Léonard, 31 ans.

Les meuniers. Le moulin de Châteauneuf appartenant à Joseph LIMOUSIN était exploité par PANTEIX Antoine, domestique meunier. Le moulin neuf appartenait à CAILLAUD Jean, 60 ans qui l’exploitait. Le moulin de Tronche était la propriété de Catherine POULENAT veuve DENARDOU, 44 ans, aidée de ses fils Léonard, 25 ans et Léonard, 21 ans. Le moulin de Ribière était la propriété de PREBOT Jean, 72 ans, aidé dans son exploitation par RALE Léonard, 50 ans.

Les commerçants. Auberges et cabarets. On peut distinguer ces 2 types d’établissement en disant qu’à l’auberge on trouve le couvert mais aussi un lit, tandis qu’au cabaret on trouve simplement à boire. Le cabaret est le lieu de convivialité par excellence. Les hommes s’y retrouvent les jours de foire, de messe ou en toute autre occasion. On peut approcher cette notion de lieu de rendez-vous communal en feuilletant l’état civil. Un exemple : GORSE Léonard dit “Minet”, cabaretier, était souvent témoin devant l’officier d’état civil pour déclarer une naissance; l’on peut supposer que le père de l’enfant, avant de se rendre à la mairie, passait au cabaret “arroser” la naissance. Une anecdote qui serait amusante si ce n’était la tristesse du moment : en 1824, 2 habitants d’un village de la commune de Châteauneuf se rendent “en ville” pour déclarer le décès d’un voisin. Une halte au cabaret s’impose. Quelques heures et quelques verres plus tard, ils repartent chez eux en oubliant de s’acquitter de leur mission. Ce n’est que 4 jours plus tard que l’officier d’état civil enregistrte le décès en faisant remarquer sur l’acte le comportement, pour le moins léger, des 2 compères. Aubergistes : COLY Léonard, 47 ans, Cabaretiers : PECAUD Jean, 53 ans, BOUTAUD Jean-Baptiste, 35 ans GORSE Joseph, 52 ans, RIVET Léonard, 48 ans, GORSE Léonard dit “Minet”, 66 ans, GORSE Guillaume, 50 ans BAYLE ve CALINAUD Thérèse, 44 ans.


29

CLIN d’OEIL RURAL

D’après le recensement de 1836, essayons de faire une approche aussi précsise que possible de la physionomie agricole de la commune à cette époque. On dénombre sur son territoire 150 exploitations agricoles. Quel était le statut du chef d’exploitation? Sur ces 150 exploitations : - 112 étaient exploitées par leur propriétaire, soit 74,66 %, - 21 étaient cultivées par un colon, soit 14 %, - 17 étaient travaillées par un fermier soit 11,33 %. Nous voyons d’après ces statistiques que les 3/4 des exploitants étaient propriétaires de leurs terres. Essayons maintenant d’évaluer la superficie moyenne de ces exploitations. Nous ne retiendrons pour cette évaluation que les superficies des terres utilisables soit : terres labourables, prés, pâturages. Sont exclus : châtaigneraies, bois, taillis, chôme et bruyères. A cette époque, les terres labourables représentent 22,74 % de la surface totale de la commune, les prés 12,39 % et les pâturages 4,79 %, soit au total de 39,92 % de la superficie de la commune. Cette dernière étant de 2924 hectares, seuls 1167 hectares étaient productifs. Etant donné qu’il y avait 150 exploitations, la superficie moyenne de terre productive pour chaque chef de famille était de 7,78 hectares, soit un peu moins de 8 hectares. La moyenne des personnes vivant au foyer était plus élevée qu’à notre époque puisqu’on dénombrait une moyenne de 5,5 personnes par ménage en 1836. En 1998, les conditions de vie de l’exploitant agricole ont heureusement changé.


31

TOPONYMIE (Etude linguistique de l’origine des noms de lieux)

Dans cette étude, des noms de lieux sont cités par les auteurs; puisque l’occasion nous en est donnée, voyons leur origine. Ce travail nous a été grandement facilité par l’ouvrage “Les noms de lieux en Haute-Vienne” de Marcel VILLOUTREIX (Les cahiers documentaires du CRDP de Limoges, n° 10, mai 1981). Baraque du Pichataud : Baraque vient de “barraca”, “construction en planches servant d’abri provisoire ou d’habitation , est pré-occitan et attesté dès 1319 dans les textes latins du Midi de la France”. Pichataud est le déterminant et sans doute un nom d’animal (le pic-vert). Barry : Ancien occitan “Barri” (s.m.), faubourg Bessade : Limousin “bessado” (s.f.), boulaie, bois de bouleaux. Bord : Forme ancienne “born”, avec des variantes orthographiques “borna”, source d’un cours d’eau. Désert (sous la responsabilité des auteurs) : Après la révocation de l’Edit de Nantes (18 octobre 1685) interdisant aux Protestants la liberté de leur culte, ceux-ci se réunissent dans des lieux retirés qu’ils appellent “désert”. Les seigneurs de Châteauneuf ayant embrassé la religion protestante, celle-ci est alors très introduite dans notre “commune”. N’existait-il pas à la fin du XVIIe siècle, à cet endroit, une construction ou tout simplement une clairière où ils se réunissaient pour exercer leur culte? Leret ou Chez le Roy (sous la responsabilité des auteurs) : Nos Rois, surtout Henri IV, au XVIe et début XVIIe siècle, voyageaient beaucoup dans le royaume et laissaient comme trace de leur passage l’appellation “Chez le Ret, Rey ou Roy”. Un souverain serait-il passé par Châteauneuf? Aucun écrit ne nous en donne la certitude. Puy Chat : Puy, ancien occitan “poi”, limousin “pey” ou “pei”, du latin “podium”, désigne une hauteur. Chat est le déterminant. Rendavit : Déformation de Reitadis (le), lieux-dits cadastraux, du limousin “reitadis” (s.m.), jachère, terre qu’on laisse reposer. Ribière : Ancien occitan “ribieras” (s.f.), rive, rivage. Theillaud : Ancien occitan “telh” (s.m.), tilleul. Treix la Mallo : Lieu-dit cadastral. Bas latin “trajectus”, “Treix” désigne un chemin qui franchit un cours d’eau. Vaux : Latin “vallis”, vallée. Villetelle : Diminutif de “villa”, ancien occitan “vila” (s.f.), latin “villa” (s.f.), maison de campagne, porpriété, ferme.

Abréviations : s.f. = substantif féminin, s.m. = substantif masculin.


33

BIBLIOGRAPHIE

- “Guide de l’histoire locale” sous la direction d’Alain Croix et Didier Guyvarc’h Editions du Seuil 1990 - “La vie quotidienne des paysans français au XVIIe siècle” de Pierre Goubert Hachette 1982 - Institut national de la statistique et des études économiques 50 avenue Garibaldi - 87031 Limoges Cedex - Cadastre de Châteauneuf 1832 Archives Départementales de la Haute-Vienne (3 P 50-1 ou E dépôt 40 G3) - Etat des sections de Châteauneuf 1833 Archives Départementales de la Haute-Vienne (3 P 50-2 ou E dépôt 40 G4) - Recensement de la commune de Châteauneuf 1836 Archives Départementales de la Haute-Vienne (6 M 54) - Etat civil de la commune de Châteauneuf, naissances de 1793 à 1810 Archives Départementales de la Haute-Vienne (E dépôt 40/E1) - Etat civil de la commune de Châteauneuf, naissances de 1811 à 1840 Archives Départementales de la Haute-Vienne (E dépôt 40/E4) - Etat civil de la commune de Châteauneuf, décès de 1793 à 1810 Archives Départementales de la Haute-Vienne (E dépôt 40/E3) - Etat civil de la commune de Châteauneuf, décès de 1811 à 1840 Archives Départementales de la Haute-Vienne (E dépôt 40/E6)


SOMMAIRE

Introduction

page 1

Situation politique en France de 1832 à 1836

page 3

Le bourg

page 5

Le Barry

page 13

Sainte-Marie

page 17

Les maisons isolées

page 20

Châteauneuf et les hommes

page 24

Clin d’oeil rural

page 29

Glossaire

page 30

Toponymie

page 31

Bibliographie

page 33


Clindoeil-bourg