Page 1

BIARRITZ magazine N°217 avril 2012 • 2012ko apirila

L’ACTUALITÉ LE BIARRITZ QUIKSILVER MAIDER AROSTEGUY PÂQUES À BIARRITZ

LA VILLE LE BUDGET 2012 LA SEMAINE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

LE DOSSIER / BEHAKOA

CENT FAÇONS D’ÊTRE EN FORME à biarritz


sommaire

2 LA TRIBUNE Biarritz, le rêve continue demain 5 LE ZAPPING DE MARS

L’ACTUALITÉ

6 28e Biarritz Quiksilver Maider Arosteguy 7 Pâques à Biarritz

7

LE DOSSIER

10 Cent façons d’être en forme 16 Hiria da nire kirol zelaia

LA VILLE

18 Vie quotidienne Le budget 2012

24

20 La semaine du développement durable 24 Rencontres Hommage à Jacques Bergerac La librairie Eki Le Bookstore

LA VIE ASSOCIATIVE 10

COURRIER Avril 2012 | n° 217 Directeur de la publication Michel Veunac Directrice de la communication Claire Ripert Rédactrice en chef Anne-Marie Galé Secrétaire de rédaction Aude Lagrabette Participation rédactionnelle : d. yustède, a. Rode, a. lagrabette, e. gorri, m. pennes Behakoa : Eneko Gorri Maquette et Photogravure Éric Mignonneau Impression SAI BP 30229 – 64205 Biarritz CEDEX – 05 59 43 80 30 Publicité au journal : 05 59 43 80 30 ISSN : 0998-0687 Couverture : Laurent Masurel / Aquashot.

Merci de nous contacter : service Communication Hôtel de Ville 64200 Biarritz Tél. 05 59 41 54 34 Fax. 05 59 41 59 61 biarritz.magazine@biarritz.fr

www.biarritz.fr

L’AGENDA

28 Les manifestations du Club Hippique, l’Atabal, la saison 4 du MET, l’agenda des vacances des enfants 32 LA VIE DES CONSEILS DE QUARTIER 33 L’EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES 36 LE CARNET AVRIL 2012 N°217 | BIARRITZ magazine 1

Photos : © Photomobile ; Photo Bernard ; N. Mollo ; DR

28 22

27 Les 3A, la boutique du secours catholique, les ateliers de Maria Pia, tango argentin…


la tribune

Biarritz, le rêve continue demain

B

iarritz est la ville où j’ai grandi, c’est aussi la ville où j’ai pu vivre chacune de mes passions. La pelote, le rugby, mon métier, cette ville m’a permis de vivre tout ce que j’aime. Il était donc normal que j’essaie de lui rendre un peu de ce qu’elle m’a donné. C’est dans cette optique que j’avais pris des responsabilités au Biarritz Olympique il y a de cela quelques années. C’est aussi dans cet esprit que je me consacre, depuis 2010, à une autre cause au sein de l’UMIH.

La qualité en hôtellerierestauration prend tout son sens si la ville elle-même est valorisée 2 BIARRITZ magazine | AVRIL 2012 N°217

En cette période d’élections, Didier Borotra, maire de ­Biarritz, cède sa tribune à des acteurs importants de la ville.

Je mesure l’importance de ma mission. Le tourisme en France, c’est près de 8 % du PIB. L’hôtellerie-restauration, à elle seule, représente 920 000 emplois, répartis dans 240 000 entreprises, artisanales pour la plupart. Chaque année, 77  millions de visiteurs étrangers font de notre pays la première destination touristique mondiale, pour un chiffre d’affaires de 85 milliards d’euros. Aucun autre pays, sans doute, n’aligne tant d’atouts en même temps : la variété de son patrimoine naturel, la richesse de son patrimoine culturel et gastronomique…

*** Mais dans un marché globalisé, hyper concurrentiel, nous devons sans cesse travailler à valoriser ces atouts pour conserver notre position. Un bel hôtel, un bon restaurant, la plage, le


soleil… C’est fondamental, mais cela ne suffit plus aujourd’hui. Le touriste veut du contenu, de l’émotion. Il préfère l’intensité à la durée. Alors, il fractionne ses vacances sur l’année et il les veut riches d’activités et de découvertes. Il attend un accueil attentif et personnalisé. Pour répondre à cette demande, chaque professionnel du tourisme doit maintenant se concevoir lui-même comme un élément de l’offre de tout un territoire, où interviennent d’autres acteurs. La qualité en hôtellerie-restauration prend tout son sens si la ville elle-même est valorisée. Ma responsabilité est d’accompagner les professionnels dans cette modernisation, dans cette évolution qui est positive pour chaque habitant de chaque ville touristique.

force de notre ville est d’avoir su se développer harmonieusement. Au fil des décennies, notre équipement touristique s’est adapté à la croissance de la demande, en préservant la beauté du territoire. Biarritz a décidément bien des atouts. À l’image de tout le Pays basque d’ailleurs…

Roland Héguy, président confédéral de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH)

Biarritz a conservé sa réputation prestigieuse… parce que nous avons su y assurer la qualité et la diversité de l’offre.

AVRIL 2012 N°217 | BIARRITZ magazine 3

Photos : © K. Métallier ; DR

*** Je disais plus haut que le soleil, la plage, ne suffisent plus. Si Biarritz a conservé sa réputation prestigieuse jusqu’à nos jours, c’est bien sûr grâce à son élégance, son littoral et la gastronomie basque. Mais c’est aussi parce que nous avons su y assurer la qualité et la diversité de l’offre. Je ne suis pas peu fier de dire que Biarritz est la ville qui compte le plus grand pourcentage d’hôtels entrés dans le nouveau classement. Qu’il vienne chez nous pour ses loisirs ou ses affaires, le touriste trouve la gamme complète de l’hôtellerie, indépendante ou de chaîne, et toutes les formes de restauration, de la plus simple à la plus raffinée. Je crois que la grande

Roland Héguy

*** Pour réussir ce pari d’avenir, nous avons besoin, d’une part d’une vraie politique du tourisme sous l’égide d’un ministère qui lui serait dédié et qui reste à créer. Il nous faut d’autre part accentuer nos efforts sur la qualité qui doit être notre leitmotiv pour les années à venir parce que c’est d’elle seule que nous tirerons notre compétitivité. Et non en cherchant à être moins chers que des destinations qui proposeront toujours des prix inférieurs aux nôtres. Cette marche vers la qualité est en cours dans l’hôtellerie-restauration. Le nouveau classement des hôtels est construit sur de vrais critères de services et d’équipements qui sont l’opportunité d’une grande modernisation de l’offre. Dans la restauration aussi, où le label de maître restaurateur apporte au client la garantie du savoir-faire du professionnel.


VOTRE IMPRIMEUR EN PAYS BASQUE

NOS RÉALISATIONS : 3FWVFTt.BHB[JOFTt1ÏSJPEJRVFT "GåDIFTt'MZFSTt%ÏQMJBOUTy Livres reliés et brochés

NOS SERVICES : $SÏBUJPOt.JTFFOQBHFt1IPUPHSBWVSF *NQSFTTJPOKVTRVËDPVMFVST WFSOJT 'BÎPOOBHFt%ÏDPVQFt1JRßSF %PTDBSSÏDPMMÏt3PVUBHF -PHJTUJRVFt4UPDLBHFt%JGGVTJPOy

IMPRIMERIE IMPRIMERIE SAI t 18, allée Marie-Politzer Graphipole t BP 30229 t 64205 BIARRITZ Cedex Tél. : 05 59 43 80 30 t Fax : 05 59 43 80 31 www.graphipole.com t sai@graphipole.com


le zapping de mars 1

1. À l’occasion de l’établissement de relations institutionnelles entre les Villes de Biarritz et Bilbao, Didier Borotra, maire de Biarritz et Iñaki Azkuna, maire de Bilbao, ont signé un accord de coopération dans les domaines de la promotion économique et culturelle. © DR 2-3. Biarritz en Forme. Un public – tous âges confondus – toujours aussi enthousiaste, malgré un temps mitigé. © Isabelle Palé ; Philippe Brunet 4. James Baker, ancien secrétaire d’état du gouvernement de Georges Bush et ambassadeur en Syrie et en Israël, a été reçu par le maire Didier Borotra. De droite à gauche : Juliette Séguéla, adjointe au maire ; Edouard Djerejian ; Didier Borotra ; James Baker ; Jean Espilondo, maire d’Anglet ; Michel Veunac, adjoint au maire. © Photo Bernard 5. La Compañía Nacional de Danza… 30 danseurs et le nouveau souffle de son directeur artistique, José Martinez, ancienne étoile de l’Opéra de Paris. © Stéphane Bellocq

2

4

3

5

AVRIL 2012 N°217 | BIARRITZ magazine 5


l’actualité

BIARRITZ QUIKSILVER MAIDER AROSTEGUY Du 7 au 9 avril, la Grande Plage est le théâtre de la 28e édition du Biarritz Quiksilver Maider Arosteguy, une épreuve qui fédère le meilleur du surf européen sous le parrainage de Jean Darrieusecq, figure emblématique de Biarritz.

Le Big 2012 c’est parti ! Du 18 au 22 juillet, Peter Doherty (photo), Shaka Ponk, The Rapture, Birdy Nam Nam, Sebastien Tellier, M83, Izia, Yuksek, JoeyStarr, Skip the use, Berri Txarrak seront les vedettes du Big Festival. Une programmation éclectique avec des nouveautés et des artistes reconnus pour un festival de rencontres et de plaisirs musicaux riches et variés. www.bigfest.fr

C

’est l’une des plus anciennes compétitions de surf en Europe qui réunit au cours du week-end de Pâques le gratin du surf européen qui s’illustre régulièrement sur tous les circuits. Chez les hommes : Patrick Beven, Dimitri Ouvre, Pierre Valentin Laborde (vainqueur de l’épreuve Open en 2011)… Chez les femmes : Maud Lecar (vainqueur de l’épreuve Ondines en 2011), Alizée Arnaud, Justine Dupont… Toute la jeune génération talentueuse du surf français, ainsi que de nombreux jeunes surfeurs répartis en 3 catégories pour les garçons : benjamins, minimes et cadets, et en 2 catégories chez les filles : mini-ondines et ondines espoirs. Au programme : – le samedi 7 avril Alga Maris Trophées Crevettes – les dimanche 8 et lundi 9 avril : Quiksilver Open Hommes et Roxy Ondines Challenge – le dimanche 8 avril dans l’après-midi : le Trophée Masters Inscriptions le matin sur le site de la Grande Plage ou par e-mail. Remise des prix de toutes les catégories : le lundi 9 avril. Inscriptions : 06 72 91 06 37 - maider-arosteguy2012@hotmail.fr

6 BIARRITZ magazine | AVRIL 2012 N°217


PÂQUES À BIARRITZ

LES FÊTES DE BIBI

Durant 3 jours, Biarritz célèbre Pâques avec, tout au long de ce grand week-end, des manifestations pour les petits et les grands. Dès le samedi 7 avril, tradition pascale oblige, des omelettes géantes confectionnées et offertes par les commerçants et comités de quartiers envahissent les quartiers de Biarritz. Le dimanche 8  avril à partir de 11 h, démarre une grande chasse aux œufs pour les enfants : cache-cache avec les coquilles ­chocolatées dans les 6 parcs et jardins : Saint-Charles, Lahouze, la Négresse, Milady, plateau du Phare, parc Natacha. Une nouveauté cette année : le BOPB se joint à la fête et les œufs en chocolat remplaceront les habituels ballons ovales. Le lundi 9 avril à partir de 10 h, les enfants sont invités à une chasse aux œufs exceptionnelle au stade Aguilera, en présence de joueurs. Animations, structures gonflables, séances de dédicaces à la boutique attendent tous les petits chasseurs. Horaires, programme, informations de dernière minute sur www.biarritz-evenement.fr

Chaque année, le retour du soleil à Biarritz rime avec les fêtes de BibiBeaurivage. Du 24 avril au 1er  mai, le quartier se met en mode fête avec un tournoi de mus, des concerts, une conférence sur les établissements de mer et le guide des baigneurs biarrots, une course pédestre, du surf avec le Rip Curl Bask Tour, de la salsa, un concours gastronomique, un zikiro avec Pampi Laduche, des jeux gonflables pour les enfants, un vide-grenier… et de nombreuses autres animations sont au programme de cette 16e édition. À noter pour la deuxième année consécutive, le marché des producteurs fermiers du Pays Basque et La Marbella Bibi Surf Race, course de stand up à la rame. Les nouveautés 2012 : Izada de la Bandera de Bibi à 12 h précises, course de pirogues hawaïennes, concours de la meilleure tortilla du quartier, danborrada avec les enfants des écoles et la Ttipitto Banda.

De nouvelles palmes pour la Cité de l’Océan Cette fois c’est le ArchDaily.com, illustre site Internet dédié à l’architecture qui, à la faveur des 65 000 votes de ses internautes, classe la Cité de l’Océan de Biarritz au premier rang des bâtiments de l’année 2012, dans la catégorie musées. Un nouveau titre qui s’ajoute au palmarès des distinctions reçues par l’équipement depuis son ouverture. AVRIL 2012 N°217 | BIARRITZ magazine 7


Du 10 au 25 mars dernier, Biarritz tourisme, en partenariat avec les offices de tourisme d’Anglet, Bayonne, Saint-Jeande-Luz - Hendaye  et le Comité départemental du tourisme Béarn - Pays Basque et autres partenaires, a lancé la campagne Biarritz - Pays Basque, une opération de promotion établie dans 90 TGV au départ de Paris et en direction de Bordeaux, Toulouse, Marseille et Lyon. Olivier Lépine, le directeur de Biarritz Tourisme, estime qu’avec Biarritz, c’est tout un territoire qui a été présenté aux passagers. “Dès le départ, ils ont découvert sur leur siège le magazine Partir, réalisé pour l’occasion et consacré à Biarritz et aux villes de la région” Tout au long du trajet, des animateurs ont proposé des animations et des dégustations dans la voiture-bar habillée aux couleurs locales. Un grand jeu-concours a été lancé avec des séjours au Pays Basque à gagner via le site Internet d’IDTGV. Le logo de l’opération Biarritz Pays Basque figurait sur toutes les fiches de voyages et à cette occasion un site Internet biarritz-pays-basque.fr a été mis en ligne avec accès direct aux centrales de réservation.

L’EUROPE À NOTRE PORTE Rotterdam et ses cafés branchés ; Londres, temple de la mode ; Stockholm la nordique… Avec le printemps, les compagnies lowcost incitent au voyage. D’avril à octobre, au départ de Biarritz, Transavia dessert Rotterdam, et Ryanair, Dublin, Stockholm, Manchester, Bruxelles. De juin à septembre c’est aussi Genève avec Darwin, et Easy Jet propose de la fin juillet à la mi-septembre un vol vers Londres qui complète le vol régulier de Ryanair. L’occasion de s’évader le temps d’un week-end ou quelques jours dans ces capitales désormais à notre porte. www.biarritz.aeroport.fr

Brève de mag >>>> L’artiste de Bibi Jean-Marie Vignau est le lauréat du concours de l’affiche des fêtes de Bibi. Président de la Tipitto banda et peintre à ses heures, il a illustré les fêtes à travers la tamborrada des enfants dans un camaïeu de bleu (la couleur de Bibi) tranchant avec l’ocre des titres. Ce natif de la rue Peyroloubilh a passé son enfance dans le quartier Beaurivage et est fier aujourd’hui de marcher dans les pas d’Aski. Ses peintures, à son image, simples et touchantes, sont à découvrir sur son site : www.jeanmarievignau.fr

AVRIL 2012 N°217 | BIARRITZ magazine 9

© Y. Sobansky ; Photo Bernard ; Photomobile ; MC. Hondelatte ; L. Garcia ; DR

Biarritz et le Pays Basque créent l’événement dans plus de 90 trains IDTGV


le dossier CENT FAÇONS D’ÊTRE EN FORME Bouger rend heureux et est vecteur de santé. À l’heure où le ministère de la Santé préconise 30 minutes d’activité physique quotidienne, c’est une prise de conscience collective qui voit le jour autour de la relation du sport et du bien-être. Biarritz n’est pas en reste qui pérennise les journées Biarritz en forme. Entre témoignages et bons conseils, quelles sont les meilleures façons de rester en forme ? Décryptage.

T

ravail, loisirs, vie familiale, tâches quotidiennes, l’homme moderne vit au gré d’un rythme effréné. Une existence émaillée par le stress et la peur de manquer de temps, valeur désormais sans prix. Paradoxalement, cet être agité est devenu passif. Le nomade qu’il était, il y a plus de 10 000 ans, s’est transformé peu à peu en un sédentaire encroûté dans une inertie chronique. Sur le plan physiologique, à une ou deux dents de sagesse près, il est pourtant constitué comme son ancêtre chasseur-cueilleur qui entretenait naturellement son corps pour se déplacer, chasser, pêcher, attraper des fruits, échapper à un prédateur, un ennemi… survivre. Or, force est de constater que dans son quotidien, l’homo sapiens version xxie siècle pratique de moins en moins d’activités corporelles. Oubliés les escaliers au profit de l’ascenseur. La marche et le vélo, troqués pour le scooter, la voiture ou autres transports rapides… “Les enfants ne savent 10 BIARRITZ magazine | AVRIL 2012 N°217


même plus monter aux arbres !”, confie un professeur de gymnastique désabusé… Pourtant, l’homme est une machine qui nécessite certains carburants essentiels à sa bonne marche : une nourriture équilibrée et une activité physique régulière.

La dénaturation de l’alimentation Lorsque le chasseur-cueilleur est devenu cultivateur, il a d’abord modifié son alimentation par l’introduction des céréales. Des milliers de siècles plus tard, le monde occidental de l’aprèsguerre a généré des habitudes alimentaires inappropriées à l’organisme humain. L’homme s’est habitué à un régime trop acide, faisant la part belle aux céréales, aliments gras, sucrés, viandes rouges et produits laitiers. Une nourriture déséquilibrée, voire empoisonnée par des conservateurs, résidus de pesticides ou d’antibiotiques, cocktail toxique idéal pour développer à l’âge adulte quantité de pathologies. Un postulat défendu par de nombreux nutritionnistes qui recommandent de revenir à un régime qualifié de préhistorique, basé sur la consommation de fruits et de légumes, de viande, de poisson et d’œufs, en quantités raisonnables. Si depuis le début du siècle en France l’obésité recule, notamment chez les plus jeunes, il faut savoir que près de 20 millions de personnes sont en surpoids, dont 6  millions obèses. Ainsi, le ministère de la Santé multiplie-t-il les campagnes d’information sur l’impact du bien manger et du bien bouger au quotidien.

Activités physiques et drogues naturelles Ce n’est un secret pour personne, bouger coupe la faim et rend heureux. Toute activité physique effectuée sur une durée prolongée entraîne une réaction du corps. Ce dernier consomme plus d’énergie, augmente sa fréquence cardiaque et produit certaines hormones et neurotransmetteurs. Des substances chimiques naturelles, comme l’endorphine, qui ont des résultats positifs puisqu’elles agissent comme un euphorisant, avec une action bienfaitrice sur le stress et l’anxiété. C’est pour cela qu’à l’issue d’une séance de sport, on se sent bien et qu’a contrario, toute personne habituée aux exercices physiques, connaît fatigue et abattement moral quand elle en est privée. Nul besoin d’être un pro ! 20 minutes d’une activité physique modérée déclenchent l’action des endorphines.

Bien-être, Biarritz la ville pilote De part sa géographie et sa culture, Biarritz fait depuis longtemps la part belle aux activités physiques et au bien-être : du surf à la thalassothérapie, de la pelote à la danse, du golf au yoga, jeunes et moins jeunes s’adonnent à maintes activités corporelles. Dans ce contexte, la ville a été choisie il y a trois ans par l’association Sport et Santé comme partenaire des journées Biarritz en Forme dans le but de faire comprendre au plus grand nombre la nécessité d’exercer une activité physique régulière pour rester en bonne condition jusqu’à la fin de sa vie. Biarritz est aujourd’hui identifiée par les instances nationales comme un site pilote en la matière et un territoire d’expérimentation globale. AVRIL 2012 N°217 | BIARRITZ magazine 11


le dossier Un terrain de jeu IDÉAL Initié par la Ville à la rentrée 2008, le projet éducatif l’Enfant et l’Océan – mené en partenariat avec le Biarritz sauvetage côtier et le BASCS – est effectif dans les classes de CM1 et CM2. Sa vocation est de sensibiliser les enfants à l’océan en développant leurs compétences dans ce domaine. Ainsi éduqués au secourisme et à diverses activités nautiques, aguerris au mouvement des vagues et des courants, ils deviennent les sauveteurs potentiels de demain.

Voulez-vous danser ? À la rentrée 2012, s’ouvre une classe à horaires aménagés danse (CHAD) pour les élèves de 6e au collège JeanRostand. Ce dispositif, défini par une circulaire ministérielle, permet de concevoir un projet pédagogique global entre le collège et le conservatoire. Il assure aussi un accès à toutes les filières et peut se poursuivre au lycée AndréMalraux qui propose une section danse en partenariat avec le CCN Malandain Ballet Biarritz et avec l’UPPA Danse. (cf. La ville page 22)

B

iarritz est une ville qui bouge. Pelote, rugby, surf, golf, danse, le panel est varié. Autant d’activités pratiquées à l’intérieur ou en plein air, dans les gymnases et studios, sur la plage, dans les vagues et sur les promenoirs. C’est selon. À Biarritz, le quidam est aguerri aux entre-deux de la gigabarre, 360° des surfeurs, flip des skateurs, sans oublier les étonnantes poses qu’arborent les adeptes de qi gong et autres yogis au Jardin public ou au Phare. La ville compte plus de 60 associations sportives et sur le plan éducatif, bonne place est faite au sport, notamment dans le cadre scolaire.

© Conservatoire Maurice Ravel DR

L’Enfant et l’Océan

12 BIARRITZ magazine | AVRIL 2012 N°217


Biarritz EN FORME

Question à… Gérard Saillant, président de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM), qui a participé à la mise en œuvre avec la Ville de Biarritz de la démarche Sport et Santé.

Consciente des impacts et enjeux sur la santé de la pratique d’exercices corporels, la Ville de Biarritz, en partenariat avec l’association Sport et Santé, a initié la journée Biarritz en forme au printemps pour inviter un public de plus en plus nombreux à venir goûter à un vaste choix d’activités physiques et lui offrir les conseils avisés de spécialistes : tests de forme pour tous, randonnées encadrées, parcours santé, course d’orientation, initiations sportives multiples… Elle s’est tenue le 18 mars dernier. En novembre, les Rencontres de Biarritz fédèrent autour d’un colloque, les spécialistes du sport-santé (médecins, diététiciens, kinésithérapeutes, fédérations sportives, etc.) pour échanger sur les avancées dans les domaines du sport et de la santé. Ont été abordés les thèmes de la Nutrition en 2010, du Sport et de la Santé dans l’entreprise en 2011 et cette année, le sujet portera sur les Maladies chroniques. En marge des ces manifestations, en partenariat avec les structures sociales de la ville, un programme de suivi en matière d’activité physique et de nutrition est proposé gratuitement à des personnes en situation de surpoids ou d’obésité. Il est encadré par une équipe pluridisciplinaire de professionnels de la santé.

Quels conseils donneriez-vous pour se maintenir en forme ? Il faut disposer d’un environnement adapté chez soi, en ville ou au bureau pour pratiquer une activité physique. Nous devons être prêts à saisir, dans notre vie quotidienne, toute opportunité (jardinage, courses, trajet pour se rendre au travail, activité dans l’entreprise) pour faire ces 10 000 pas qui nous éviteront les problèmes que pose la sédentarité. Est-ce que les campagnes de communication comme Biarritz en forme suscitent une prise de conscience des bienfaits de l’activité physique sur la santé ? Contribuent-elles à modifier les comportements ? Ce genre d’action s’est beaucoup développé à l’étranger, jusqu’à la première Dame des États-Unis, Michelle Obama, qui a lancé une grande opération Let’s move depuis la Maison Blanche. Il faut dire que le taux d’obésité de la population croît là-bas, comme partout, dans des proportions inquiétantes. La démarche sport-santé est aujourd’hui mise en œuvre par de plus en plus de collectivités en France et compte tenu de la diversité des actions qui ont été menées ici en direction des différents publics, Biarritz apparaît comme un précurseur.

AVRIL 2012 N°217 | BIARRITZ magazine 13


le dossier Leur idée DU BIEN-ÊTRE Je bouge, tu bouges, il ou elle bouge, nous bougeons… professionnels et amateurs livrent leurs recettes terre pour rester en forme. de Barre à professeur , Valérie de pilates Les exercices qui se pratiquent au Ève, professeur sol et en musique sollicitent des les 3A association muscles que l’on ne travaille pas ds à mes lates, je réappren Par le biais du pi les faisant en leur corps, de le rô nt co le s senior es séances, et assis. En quelqu travailler debout uilibre, une éq s appuis et leur ils récupèrent leur ur st e, une plus tion, une belle po meilleure respira de tomber, ticulaire. La peur grande stabilité ar cent avec continence s’effa les problèmes d’in bes et du s muscles des jam de t en m ce or nf re le in confort retrouvent un certa ils , en lvi pe er ch plan eux. n, la confiance en dans leur quotidie devient s rp co mnastique du Du coup, cette gy w.pilates-64.com celle de l’âme ! ww

habituellement. Le poids se fait moins sentir sur les articulations, le contrôle est meilleur. Les élèves (des 2 sexes), de niveaux très divers, progressent très rapidement , en maintien, souplesse et tonicité une e terr à e puisant dans la barr harmonie corporelle et musicale très grisante. www.pilatesbiarritz.com

Juliette, adhérente

du club des

et Nicolas, ouise L , ictor côtier Tiphaine, V Sauvetage iarritz B du adhérents que et dur Le sauvetage côtier est un sport ludi que soient à la fois, on se jette à la mer quels u, à raison le temps et la température de l’ea semaine, de deux entraînements intensifs par sport apporte l’un en mer, l’autre en piscine. Ce se dépasser de nté un esprit d’équipe, une volo unitaire, imm ème physiquement et renforce le syst s les aprè et r on est moins malade en hive le, niab indé -être entraînements, on ressent un bien s nou , est “vidé”, mais heureux. Et un jour 14 BIARRITZ magazine | AVRIL 2012 on N°217 ritz  Biar ! serons sauveteurs sur les plages de

Ours Blancs ans, Depuis que j’ai été initiée il y a 3 4 de on rais à j’essaie de me baigner tous e fois par semaine et si possibl très les jours. L’ambiance du club est conviviale, les Ours Blancs forment est une famille. En mer, tout le monde on au même niveau, on est solidaire, e mêm la ent ress on oublie les soucis, , rise er-p lâch e tabl énergie. C’est un véri Les e. siqu un bienfait moral et phy bains de mers agissent comme des s’en antidépresseurs, on ne peut plus club, passer. Depuis que j’ai intégré le je n’ai plus jamais eu froid…


Michel, adhérent

, adepte du de Kunming

Qi gong

Kiki, Christian dit marcheur Comme je ne peux plus courir et que cela me manque, je marche le matin, 4 fois par semaine, 2 h 30 à 3 h à bonne allure. En général, le long du littoral jusqu’à Bidart ou tout autour des lacs Marion et Mouriscot. À l’issue de mes périples, je ressens une bonne fatigue et je suis bien. J’adore ça, je ne peux pas m’en passer !

Dérivés des arts martiaux chinois, le qi gong est une gymnastique s énergétique basée sur des exercice la de trise maî lents et une tel respiration. Nous travaillons tel ou ents înem organe par le biais d’encha divers, même s’il existe aussi des exercices dédiés à tout le corps. Sa pratique est idéale contre le stress. Elle m’a beaucoup aidé lorsque je g, suis tombé malade. Avec le qi gon on sati sen de gran j’ai découvert une de bien-être… Je suis addict !

, professeur Maria-Pili

de danse

les J’enseigne le flamenco, e espagnol sévillanes et le classiqu nses depuis 23 ans, des da fois. la à es ludiques et techniqu ves élè les e, D’une manière général s trè t son – enfants et adultes – rce pa heureux à la fin du cours Même qu’ils se sentent bien… ados, le si pour les petits et les aînements changement et les ench us. Côté en nv bie courts sont les nheur ! bo nd seniors, c’est le gra et sont e ch Ils ont toujours la pê ciant pré ap très heureux de danser, tout me for cette façon de garder la en se distrayant… fr maria-pili@numericable.

espagnole

12 d’Europe 20 et Serge, champions de Torrémolinos Marie-Thérèse au concours viennoise de Valse

Tout en restant un exercice physique digne de ce nom, la danse nous enferme dans une bulle de bien-être, et nous fait oublier tous les soucis du moment. Elle nous transporte ou nous emporte dans les volutes d’une valse viennoise, la fougue d’un paso-doble, ou encore dans l’énergie d’un rock’ n’roll et d’un cha-cha-cha. C’est notre drogue douce, que nous aimons partager avec des amis, notamment au Casino municipal que nous fréquentons une fois par mois.

et Thi an, Élodie, Sandra dimanche joggeuses du Comme nous n’avions plus d’activités physiques en dehors du lycée, nous nous sommes décidées en début d’année à courir tous les dimanches matin. Sur la plage ou le long de la côte, environ quarante minutes. Ça nous fait bouger, ça décrasse, après, on se sent vraiment bien !

longboard , Champion de elpero D ntoine A Je suis souvent en déplacement pour différentes compétitions, mais je m’entraîne dès que je peux à la Côte des Basques, suivant les conditions. Pratiquer une activité physique en plein air est vivifiant et énergisant. Au contact de la nature, la pratique prend une autre dimension, le corps s’exprime de lui-même, sans l’intervention du mental. AVRIL 2012 N°217 | BIARRITZ magazine 15


behakoa Hiria da NIRE KIROL ZELAIA

E

gunerokotasunean, jarduera fisiko bat praktikatzeko molde ugari daude. Taldeka edo bakarrik, lagunekin edo klub batean, kirola eginez edo eguneroko desplazamenduak oinez eginez… Hauetariko bat hiriak eskaintzen dituen elementuak erabiltzean datza. Biarritz kirol zelaitzat dutenengana jo dugu.

Coline Menard. Munduko txapeldun orde izan zen. Gaurko egunean, Bordelen ikasten du “baina astebururo herrira sartzen naiz, itsasoaren parean ametsetan ibiltzeko edo urean surfean ibiltzeko”.

Aire librearen abantailak Neguan, herriko etxeak prestatutako eraikuntzetan praktikatzen da Qi Gong artea. Baina eguraldiak ahalbidetzen duelarik, kanpora ateratzen dira. “parte hartzaileek berek diote desberdintasuna handia dela. Energiaren zirkulaziorako konparaezina da : aire librean, elementu naturalekin sinbiosia batean sartzen gira eta horrek lasaitasun handia dakar”. Ipar-ibilaldia eta coasteringarentzat, hondarra beharrezkoa da. “Gure mugimenduak amortizatzen dituzte eta gorputzaren artikulazioak babesten” dio kirol hezitzaileak. Ur kiroletan dabiltzanentzat, aldiz, hauturik ez da. Izan ohol luzea edo surfa, itsasoaren beharra bada. Baina itsasoaren urak eskaintzen ditu abantailak “freskotasunak iratzartzen du eta muskuluak suspertzen ditu” dio Colinek. “Olatuen artean ibiltzeak askatasun sentimendu bat sortzen du”.

Biarritzen ibiltzeko ohitura dutenek, behin baino gehiagotan gurutzatu dituzte kirol jantzia soinean kostaldean zehar edo Marion aintzira inguruan lasterka dabilen jendea. Badira ere, udako egun ederretan, itsasargiko zelaigunean mugimendu bitxiak bata bestearen ondotik betetzen dituzten lagun taldeak. Diziplina hori Qi Gong deitzen da (txi-kong ahoskatzen da). Txinatar energia-arte horren helburua “norberak bere gorputza ezagutzea da, osasunaren artatzearen bidean” azaldu digu Astrid Guillermin elkarteko lehendakari-ordeak. 200 eta 230 kide artean zenbatzen ditu elkarteak ; “baina 20 urtez, 1 500 pertsona formatuak izan dira gure baitan” zehazten du. Biarritzeko Carré Fitness zentroko kirol zuzendariak, bi diziplina berri sarrarazi ditu aire libreko kirolarien ohituretan : coastering eta ipar-ibilaldia. Coasteringa, itsas bazterrean oinutsik ibiltzean oinarritzen da, ibiltzearen eta itsasoaren onurak batzeko (aktibitate kardiobaskularra eta efektu drainatzailea hurrenez hurren). Ipar-ibilaldia aldiz, makilekin praktikatzen da gorputzaren gaina inarrosteko eta azpia lasaitzeko. Itsasoari begira ezarriz ere, surflarien erdian, Longboard edo ohol luzean diharduen jendea dabil. Hauetarikoa da 16 BIARRITZ magazine | AVRIL 2012 N°217

Urean edo lurrean

Les façons d’entretenir sa forme sont nombreuses, l’une d’elles : utiliser les éléments que nous offre la nature


Topografia ezin hobea Biarritzen

Bere erliebe maila eta azpiegitura mota handiarekin, Biarritzek terreno ezin hobea eskaintzen du. “Itsasargiko zelaigunean girelarik, eguzkia apaltzearen argi eztiak eta dugun bista paregabeak lasaitasuna ekartzen digu” dio Guillermin andereak, ahots baketsu batekin. Ozeanoarekiko harreman hurbila ezaguna da Biarritzen. Eta kirola praktikatzeko gunea da ere, itsasoa. Hiriak beharrezko azpiegitura guziak ditu gure bi urkirolarien arabera. “Dutxa beroa eta hondartza garbia ; bi baldintza beharrezko edozein surfalirentzat”, eta “aparkalekuak denetan daude” gaineratzen du Colinek. Informaziorako : www.kunming.fr / www.carrefitness.com / www.surfingfrance.com

RÉSUMÉ EN FRANÇAIS Il existe différentes façons de pratiquer une activité ­physique. En groupe ou tout seul, entre amis ou dans un club, en faisant du sport ou en se déplaçant à pied… L’une d’elles consiste à utiliser les infrastructures de la ville. Nous avons rencontré des personnes pour lesquelles Biarritz est une salle de sport. Surf, qi gong, yoga, marche nordique, coastering, course à pied…, chaque jour, des dizaines de sportifs investissent la ville. Pratiquer du sport en plein air est un atout considérable. “La symbiose avec la nature nous procure bien-être et sérénité pour la pratique du qi gong”, précise Astrid Guillermin, vice-présidente de l’association Kunming qui fait la promotion de cet art énergétique chinois. D’autant plus qu’avec son relief prononcé et ses nombreuses infrastructures, Biarritz offre toutes les conditions idéales. Ainsi, la vice-championne du monde de longboard Coline Ménard met en avant la proximité des parkings et l’équipement des plages “adaptés aux besoins” des sportifs de la mer.

AVRIL 2012 N°217 | BIARRITZ magazine 17

© I. Palé ; E. Martens ; Aquashot ; Photo Bernard ; N. Mollo ; P. Brunnet ; DR

La vue qu’offre le plateau du phare en fin de journée est idéale pour la pratique de notre art


Vie quotidienne

la ville

LE BUDGET 2012 Voté par le Conseil municipal fin mars, le budget primitif traduit les orientations de la Ville. En cette période de crise, Guy Lafite, adjoint au maire chargé des Finances, en présente les grandes lignes. l­ongtemps à suppléer le retrait des banques, car pour financer les collectivités, elle puise dans des ressources qui servent traditionnellement au financement du logement social. Cette situation nous oblige d’abord à limiter au strict nécessaire notre besoin d’emprunt. Notre objectif en 2012 est d’emprunter un montant équivalent à nos remboursements en capital. Notre dette globale restera donc inchangée. Elle nous contraint ensuite à maintenir de bons équilibres financiers, notamment de bons niveaux d’épargne, car nous trouverons d’autant plus facilement des prêts que notre situation financière sera bonne. En 2012, les impôts vont-ils augmenter ? Compte tenu du poids que la crise fait peser sur les ménages, nous ne toucherons pas aux taux d’imposition. Notre effort a consisté à être très stricts sur les dépenses de fonctionnement courant : elles n’augmenteront que de 0,8 %, bien moins que l’inflation. Grâce à cet effort et à l’excédent dégagé sur l’année 2011, nous pourrons consacrer 9M€ pour financer l’investissement. Comme par ailleurs nous réaliserons en 2012 plus de 8 M€ de ventes de terrains destinés aux constructions de la ZAC Kléber, nous dégageons plus de 17 M€, pour financer nos investissements. Ceux-ci se montent à 23 M€ mais ne se réalisent jamais à 100 %. Nos recettes seront donc suffisantes pour limiter notre emprunt au niveau de nos remboursements en capital, soit 3,8 M€.

La crise a-t-elle des conséquences sur le budget ? La crise de la dette publique a un fort impact sur la gestion budgétaire. Avec cette crise, les banques ont très fortement réduit le financement des collectivités. Les prêts sont plus courts, avec des marges plus élevées et surtout ils sont insuffisants en volume. Les financements de l’année 2011 n’ont été bouclés que parce que la Caisse des Dépôts (CDC) a apporté 5 m€ de prêts pour financer les collectivités. Nous sommes en train de changer de monde : Dexia, prêteur historique, est en voie de démantèlement ; les prêteurs traditionnels se désengagent  et la CDC ne peut continuer 18 BIARRITZ magazine | AVRIL 2012 N°217

Quelles sont les priorités du budget 2012 ? Outre la maîtrise du fonctionnement, l’année 2012 sera marquée par un niveau d’investissement qui reste élevé. 2012 verra tout d’abord le lancement du projet de rénovation des halles de Biarritz (3,2 M€). Elle verra aussi un effort important en matière de voirie (2,1M€) avec notamment le réaménagement de l’avenue de Verdun. Les travaux de protection du littoral sont un autre poste important (2,1 M€) avec la réfection de la passerelle du Rocher de la Vierge, la digue de Gamaritz et la poursuite des travaux de la Côte des basques. Les équipements sportifs feront aussi l’objet d’un effort particulier (1,9 M€), notamment les terrains du Polo. Enfin, près de 4,5 M€ sont affectés à la ZAC Kléber, notamment pour les aménagements urbains et le lancement de la construction des locaux associatifs.


AVRIL 2012 N째217 | BIARRITZ magazine 19


la ville Vie quotidienne LA SEMAINE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Soyons tous consomm’acteurs !

Depuis 10 ans, la Semaine du développement durable qui se déroule du 1er au 7 avril est devenue LE ­rendez-vous incontournable de la consommation et de l’action éco-responsables. Biarritz s’associe une nouvelle fois à l’événement, proposant de nombreuses animations. Le développement durable, qu’est-ce que c’est ? Le Rapport Brundtland 1987 définit le développement durable comme suit : “… un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.” Il s’agit de gérer de façon rationnelle les ressources humaines, naturelles et économiques afin de satisfaire les besoins fondamentaux des hommes dans le respect de l’environnement, la préservation des ressources naturelles et la diminution des déchets. Cette année, la Semaine du développement durable soutient la thématique de la consommation responsable avec pour objectif d’inciter chacun à devenir un consomm’acteur, à savoir un consommateur éclairé. DÈS LE LUNDI 2 AVRIL  l’exposition L’information aux citoyens présentée dans le hall d’entrée de la mairie permet de sensibiliser et d’informer les Biarrots sur les éco-labels et ainsi les guider dans leurs achats. 20 BIARRITZ magazine | AVRIL 2012 N°217

le mardi 3 avril le cinéma Le Royal se mobilise également en projetant le film Water, le pouvoir de l’eau à 20 h 30. Ce documentaire extraordinaire donne la parole à des experts reconnus mondialement, qui révèlent les découvertes étonnantes de leurs recherches sur l’eau. le mERCREDI 4 avril le public est convié à assister à un atelier d’information sur le lombricomposteur installé au lac Mouriscot pour recycler les déchets des plantes invasives coupées sur le site. Le même jour, le service des Jardins organise une visite guidée du site afin d’informer, de sensibiliser et de faire découvrir la biodiversité de cet espace naturel.

le saviez-vous ? Chaque année, un Français jette environ 360 kg de déchets. Nous avons tous la possibilité de réduire nos déchets, des solutions existent : réduction des emballages, tri, recyclage, mise en déchetterie, compostage… Même si le tri des déchets est plus ou moins bien intégré dans le quotidien des Biarrots, des efforts restent à faire, notamment sur la réduction des déchets verts. Une réunion d’information animée par l’ACBA (Agglomération Côte basque-Adour), destinée à rappeler la nécessité du compostage individuel et les modalités d’usage du compost, se déroule à la Maison des associations le jeudi 5 avril à 18 h.


Vie quotidienne JOBS D’ÉTÉ 2012 La Journée jobs d’été se déroule le 24 avril à l’Espace Jeunes. La rencontre directe avec une trentaine d’employeurs pour des postes en hôtellerie, restauration, commerce, services à la personne, baby-sitting, intérim… est prévue à partir de 14 h à la Maison des Associations. Afin d’optimiser les chances de chacun, l’Espace Jeunes et le BIJ proposent à tous les 17-25 ans, étudiants, lycéens, demandeurs d’emploi…, une aide dans leurs recherches : réalisation de CV et lettre de motivation, atelier “Apprendre à convaincre en 5 minutes…” sur inscription et RDV avant le 18 avril. Renseignements et inscriptions : Espace Jeunes/Bureau Information Jeunesse, 31 bis, rue Pétricot. 05 59 41 01 67 du lundi au vendredi. espace.jeunes@biarritz.fr - bij@biarritz.fr

Les artisans du lien social

Alain Maclair

Guy Sturm

Médiateur municipal et conciliateur de justice, Alain Maclair et Guy Sturm, se mettent à la disposition des personnes en difficulté afin d’améliorer les rapports humains. Préoccupés par le mieux vivre ensemble, ces deux professionnels du dialogue social combattent les angoisses causées par des tracasseries bureaucratiques et autres troubles de proximité. Ils aident à renouer le dialogue lorsque ce dernier est rompu. Toujours en quête de solutions équitables, ils tentent ainsi d’éviter les procédures en réglant les problèmes administratifs, de recouvrement ou de voisinage, particulièrement les conflits liés aux nuisances sonores. Créées à Biarritz en 1995 par le maire, la Médiation municipale et la Conciliation de justice (s’exerçant sous le ministère de la Justice) sont très complémentaires. Elles gèrent de concert quelque 400 affaires par an. Tous deux retraités et bénévoles, Alain Maclair et Guy Sturm assurent des permanences tous les lundis et mercredis de 9 h à midi sur rendezvous : 05 59 41 59 41.

LA LUTTE CONTRE LE FRELON ASIATIQUE Introduit en Dordogne en 2004, le frelon asiatique prolifère et extermine les abeilles et autres insectes pollinisateurs. Les services Hygiène et Jardins ont mis en place des techniques d’élimination : le piégeage, qui a lieu entre mi-mars et mi-mai (avant la sortie du frelon européen) puis d’octobre à décembre, pour capturer les reines reproductrices ; la destruction des nids situés sur les espaces publics – perchés très haut dans des arbres – réalisée par une entreprise spécialisée. En 2011, 25 nids sur 56 recensés ont été anéantis et 450 reines piégées. Le frelon asiatique mesure 2,5 cm, est de couleur noire avec l’abdomen et le bout des pattes orange, alors que son cousin, le frelon européen, est plus gros (3  cm) et strié de jaune comme une guêpe. Ils ne sont pas dangereux à moins de s’approcher de leur nid. Bien que douloureuse, leur piqûre est 10 fois moins toxique que celle de l’abeille.

Frelon asiatique

Frelon européen, ce qu’il faut savoir...

Contrairement à la France, il est protégé en Allemagne. Ce rapace des insectes se nourrit à 90 % de mouches, de pucerons et autres nuisibles. Actif la nuit, il consomme le papillon géniteur de la fausse teigne qui décime l’abeille. Ainsi, de nombreux apiculteurs allemands favorisent-ils l’installation d’essaims de frelons européens à proximité de leurs ruches.

AVRIL 2012 N°217 | BIARRITZ magazine 21


la ville

DanS LA VILLE Voulez-vous danser à Biarritz ? Pour la première année, s’ouvre à la rentrée, au collège Jean Rostand, une classe à horaires aménagés Danse (CHAD) pour les élèves de 6e. Qu’est-ce qu’une classe à horaires aménagés ? C’est avant tout une formidable opportunité pour les enfants de poursuivre leur scolarité tout en suivant parallèlement l’apprentissage de la danse au conservatoire dans les meilleures conditions, encadrés par une équipe pédagogique hautement qualifiée. Défini par une circulaire ministérielle, ce dispositif permet de concevoir un projet pédagogique global entre le collège et le conservatoire. Il permet l’accès à toutes les filières, il peut se poursuivre au lycée André Malraux et également être valorisé à la faculté de Bayonne avec une unité d’enseignement Danse. Les collégiens et les élèves de CM2 intéressés par le cursus CHA Danse au collège Rostand peuvent retirer un dossier de candidature au Conservatoire Maurice Ravel à Bayonne ou à Biarritz (bureau de la scolarité) et doivent impérativement le retourner complété avant le 4 mai. Rens. : Conservatoire, site de Bayonne : 05 59 31 21 70 29, cours du Comte de Cabarrus / Conservatoire, site de Biarritz : 05 59 22 40 91 - 19, rue Jules Ferry. cmdt-ravel.fr 22 BIARRITZ magazine | AVRIL 2012 N°217

Du street art à Mouriscot !

Les mercredis après-midi de mai, le centre de loisirs Mouriscot organise des ateliers de street art pour les 11-13 ans. L’écriture a plusieurs formes, elle est outil de poésie, moyen de communication. Les jeunes sont invités à venir libérer leurs idées et créer leur propre lettrage et typographie dans le cadre de la réalisation d’une fresque collective. Ils seront encadrés par l’artiste Delwood. Rens. : 05 59 23 09 94 clsh@biarritz.fr www.aureliendesbois.com

Pour toute information concernant la collecte des déchets et la propreté urbaine, un numéro vert est à disposition : 0 800 111 899. Pour la collecte des objets encombrants, composer le : 05 59 57 00 00.


Le Bureau de la langue basque édite une dizaine de lexiques thématiques, en partenariat avec différentes associations et structures biarrotes. L’objectif est de développer l’usage de la langue basque dans les divers domaines de la vie. Ainsi, plusieurs thèmes seront abordés : la musique, les sports de glisse, la prévention routière, l’école, la sexualité, l’océan, les sciences…, preuve qu’on peut parler vraiment de tout en langue basque ! Ces histegi tikiak seront disponibles en mairie en format papier ou en format numérique sur le site http://www.euskara-biarritz.eu

Des vacances de pâques en euskara

Le Bureau de la langue basque souhaite densifier l’offre de loisirs pour permettre aux Biarrots de vivre en basque en dehors des salles de classe. Une enquête relative aux habitudes de loisirs des jeunes Biarrots sera diffusée fin avril et un guide des loisirs sera édité en septembre. Pendant les vacances d’avril, de nombreuses animations sont proposées : un mini-stage par les Petits Débrouillards (10 h-12 h, chaque jour, pour les 8 à 12 ans) ; un atelier ludo-scientifique à la Cité de l’Océan (le 18 avril, de 14 h à 15 h 30) ; des stages découverte à l’Atabal de Rock Eskola ; le centre de loisirs avec Uda Leku. Rens. : www.euskara-biarritz.eu

Un geste vert ÉCONOMIES D’ÉNERGIE

Afin de réduire la consommation électrique de la ville, un ­système d’horloge a été mis en place sur le réseau d’éclairage public, pour la partie du littoral mise en lumière. Désormais, le littoral sera éclairé jusqu’à 23 h en hiver et jusqu’à 2 h en été. Les parcs et jardins seront également concernés par ces mesures au cours du second semestre.

Les travaux dans la ville Aire de jeux du square Ferdinand-Hirigoyen La Ville procède à la rénovation de l’aire de jeux du square Ferdinand-Hirigoyen au quartier Saint-Charles. Elle comprendra, en partie basse, une aire de jeux plus moderne et plus fonctionnelle avec des revêtements amortissants au pied de chaque nouvel agrès. Les jeux installés seront une arche, un château fort et une maisonnette. La partie haute du site sera dédiée aux tout-petits avec la mise en place de jeux adaptés sur ressorts et de revêtements anti-chutes. Le toboggan en acier sera déposé, le talus végétalisé et le banc en béton en pied de talus reconstitué et prolongé. Enfin, les arbres abriteront un sol en résine et le site sera complètement clôturé.

Réalisation d’un bassin tampon à Mouriscot Afin de protéger le lac Mouriscot des déversements des réseaux d’assainissement du bassin-versant, l’Agglomération Côte basque-Adour réalise un bassin tampon. En béton, totalement souterrain et d’une capacité de 600 m3, il est situé sous les espaces verts face à l’Auberge de Jeunesse. Le chantier s’achèvera en juin. Chantier d’assainissement avenue de la Milady Au Port des Pêcheurs, existe un poste de relevage qui permet à 60 % des eaux usées et pluviales du nord de Biarritz de remonter la falaise de la Perspective et de rejoindre la station d’épuration de Marbella, par une canalisation de transfert, située avenue de la Milady. L’Agglomération Côte basque-Adour a démarré, en janvier dernier, la réhabilitation de ce réseau d’assainissement structurant de la Ville. Il a été entrepris en urgence après plusieurs excavations du réseau démontrant que cette canalisation de 40 ans était dans un état de corrosion très avancé. Les chantiers ont été menés rapidement, en 6 semaines, et ce malgré la contrainte qui imposait de réaliser les travaux par temps sec avec arrêts temporaires du poste de pompage du Port des Pêcheurs, sans déversement en mer. Or, au cours de la dernière semaine des travaux, des fissures sont apparues sur un mur et des garages privés. L’entreprise a reçu l’ordre d’arrêter immédiatement les travaux au droit de la zone sinistrée. Elle a remblayé la zone concernée et l’a clôturée. Des témoins ont été placés sur les murs de soutènement concernés et des points sont régulièrement relevés afin de vérifier la vitesse du phénomène. À ce jour, aucun témoin n’a bougé. Des déclarations ont été faites aux compagnies d’assurance. Le président du tribunal administratif de Pau a été sollicité pour nommer rapidement un expert sur place, afin de s’assurer des mesures conservatoires et des travaux qui seraient à lancer dans l’urgence. Actuellement, le chantier avenue de la Milady est stoppé sur la partie concernée par le sinistre et les réfections de chaussée sont programmées afin de rendre les stationnements aux riverains partout où cela est possible.

AVRIL 2012 N°217 | BIARRITZ magazine 23

© N. Mollo ; MC. Hondelatte ; K. Métallier ; Photo Bernard ; L. Gomez ; A.-M. Galé ; Ville de Biarritz ; DR

11 lexiques en euskara


la ville RENCONTRES Hommage à Jacques Bergerac

© Bernard photo ; Patrick Etchandy ; DR

Jacques Bergerac dans La colère d’Achille film de M. Girolami.

Avec Susan Hayward

Le 15 mars dernier, les Biarrots ont déroulé le tapis rouge à Jacques Bergerac, ce Basque parti à la conquête d’Hollywood il y a 60 ans. Sur une idée de Robert Rabagny et avec le concours de la Ville de Biarritz, les Socios du BO ont décidé d’organiser une soirée en son honneur au Royal. Au xixe siècle, des Basques français s’aventurent dans l’Ouest américain pour devenir fermiers en Californie… C’est ainsi que débute “Caravane vers le soleil”, film de 1959 où Jacques Bergerac y interprète Pepe Dauphin, un cow-boy néophyte aux étranges coutumes. Certes le scénario de ce western nous fait sourire aujourd’hui, mais il reste, pour de nombreux fans de westerns, un film original à voir. La diffusion de ce film est surtout l’occasion de rendre hommage à Jacques Bergerac, ce Biarrot parti faire carrière à ­Hollywood. Repéré au début des années cinquante par un chasseur de tête de la Metro Goldwin Mayer, Jacques Bergerac part faire ses premiers pas au cinéma à Los Angeles. Là, il côtoie et

joue aux côtés des plus grandes “stars” d’Hollywood (Gary Cooper et Humphrey Bogart). Son côté “French lover” séduit et lui permet de faire succomber les plus belles femmes de l’époque comme Ginger Rogers ou Dorothy Malone. Aujourd’hui, Jacques Bergerac ne garde que des bons souvenirs de son épopée américaine et se dit très ému par l’hommage qui lui est rendu par ses amis du BO. Biarrot depuis sept générations, il reste très attaché à sa ville et au BO dont il a été le président.

24 BIARRITZ magazine | AVRIL 2012 N°217

Lors de la soirée du 15 mars organisée au Royal.


RENCONTRES EKI “on vient prendre un café et on y reste 30 ans…”

C’est ainsi que l’aventure EKI a démarré pour Paulette Maroteaux il y a près de 30 ans. Ouverte depuis le printemps 1981, la librairie est une véritable institution avenue de Verdun. Tous les Biarrots ont une histoire avec Eki, soit parce qu’ils y sont venus acheter un livre, des abarkas…, soit parce qu’ils se sont arrêtés pour discuter avec Paulette. Tous ceux qui ont participé de loin ou de près à l’aventure Eki étaient invités à venir fêter “les 30 ans et demi” d’Eki le 24 mars dernier. Eki, ce n’est pas seulement une boutique qui vous propose des CD, des livres en basque ou en français, le journal du Pays, c’est un lieu qui rappelle aux Biarrots que Biarritz est au Pays basque ! Et pour les fondateurs Michelena Terexa, Filipe Bidart et Rosi Leguren, c’était une nécessité. Eki c’est un lieu de rencontres, de discussions, d’échanges autour de la culture basque. La préoccupation principale de Paulette et son équipe, ce n’est pas vendre pour vendre. C’est apporter aux gens ce dont ils ont véritablement besoin, fournir des produits d’“ici” qui ont un sens et qui correspondent à l’éthique de la maison. Il faut s’interroger sur la provenance du produit, sur les conditions de fabrication…, en somme du commerce équitable avant l’heure ! Travailler chez Eki, c’est faire preuve d’un maximum de motivation et d’engagement. Malgré quelques coups de blues passagers, Paulette est “confiante” en l’avenir de la librairie et affirme qu’il n’est pas question de fermer un jour. Eki, c’est reparti pour 30 ans minimum !

Le Bookstore, un nouveau départ C’est un lieu unique à Biarritz, une librairie qui ne ressemble à aucune autre avec son escalier en bois laqué, ses miroirs au plafond et son canapé à l’étage qui invite au calme et à la ­lecture. Ce lieu mythique chargé d’histoire a été l’un des premiers ateliers de Coco Chanel bien avant d’être la librairie que l’on connaît. Depuis plus de 30 ans, le Bookstore fait partie du quotidien des Biarrots. On y vient autant pour l’atmosphère que pour le conseil. Malheureusement, depuis quelques années, la librairie était en perte de vitesse et a bien failli disparaître. Mais c’était sans compter sur ces deux filles, Kristel Bourg et Inès Lavigne. Pour les deux ex-employées, “reprendre le Bookstore était une évidence !” Elles voulaient tout faire pour sauver leur librairie et surtout ne pas avoir de regrets. Soutenues par des centaines de lecteurs biarrots, elles ont réussi leur pari ! Aujourd’hui, le Bookstore a retrouvé une âme et a bien l’intention de la conserver. Elles nous confient avoir plein de projets pour le bookstore : auteurs en dédicace, conférences, animations pour enfants… L’histoire du Bookstore, elles souhaitent désormais l’écrire et la partager avec tous les Biarrots.

AVRIL 2012 N°217 | BIARRITZ magazine 25


la ville MÉMOIRE

ON EST BABA DE MIREMONT

Le roi Alphone XIII et son épouse en 1905.

Le 17 février 1872, Étienne Singher, jeune pâtissier de SaintMoritz, ouvre un salon de thé place Clemenceau. Reprise en 1880 par Joseph Miremont, l’enseigne s’est maintenue jusqu’à nos jours. De nombreuses personnalités fréquentent les lieux. Les grands de Russie, la reine Amélie du Portugal… Le jeune roi Alphonse XIII aime y déjeuner, le roi d’Angleterre Edouard VII raffole des pâtisseries. Rostand écrit : “À l’heure du thé, il y a chez Miremont moins de gâteaux que de reines et moins de babas au rhum que de Grands Ducs.” Sur une réclame de l’époque on peut lire : J. MIREMONT Pâtissier Confiseur Glacier Fournisseur breveté de SM la Reine d’Angleterre et de la Maison royale d’Espagne. Thé - Rafraichissements - Rendez-vous préféré de la Colonie En 1916, G. Lamoureux reprend l’affaire. Les propriétaires suivants seront : en 1922 M. de Laborie, en 1940 JeanBaptiste Etcheverry, en 1975 Jean Garrigue. 26 BIARRITZ magazine | AVRIL 2012 N°217

En 2005, la société Miremont achète l’établissement et rétablit la restauration abandonnée en 1975. Une rénovation remarquable du magasin est alors entreprise. Consécration : le 16 janvier 2006, l’établissement (façade et intérieur) est inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Le texte précise que : “la conservation de la pâtisserie Miremont à Biarritz présente un intérêt d’art et d’histoire suffisant pour en rendre durable la conservation, en raison du haut lieu de la vie mondaine biarrote qu’elle constitua et de son remarquable décor” En effet, lorsque le visiteur entre chez Miremont, il est plongé dans une atmosphère d’un autre siècle, le xixe. Le plafond de l’entrée en cuir repoussé et décoré d’arabesques est d’inspiration mauresque. Une grille en fer forgé sépare le magasin du salon de thé dont les murs sont couverts de miroirs et de lambris mêlant entrelacs et putti. On s’y croirait ! En ce printemps 2012, après 140 ans dans les mêmes murs, la maison Miremont s’agrandit avec une ouverture place ­Bellevue. Cette extension scinde le laboratoire en deux : pâtisserie et restauration. Avec 330  m², le nouvel espace permet d’accueillir plus de clients et de profiter d’une terrasse abritée côté place Bellevue. L’établissement, animé par Corinne Forsans, compte désormais près de 30 employés, fiers de travailler pour une maison prestigieuse qui a su évoluer et se renouveler tout en conservant les recettes traditionnelles de pâtisseries, confiseries, ­desserts et chocolats qui en ont fait sa renommée.

© N. Mollo ; MC. Hondelatte ; K. Métallier ; Photo Bernard ; L. Gomez ; DR

© Collection R. Lamouliatte

Au 1 bis, place Clemenceau, la pâtisserie Miremont est un lieu mythique de Biarritz. Qui n’y a pas dégusté un chocolat maison accompagné de délicieuses pâtisseries ? C’était hier, il y a 50 ans, il y a 140 ans…


la vie associative Initiation à l’informatique

Les 3 A

AGIR organise un stage d’informatique à l’Atabal du 4 mai au 22 juin. Au programme : prise en main du PC, enregistrer des textes, chercher un document, Internet, le courrier électronique, les photos, travaux pratiques sur l’ensemble des thèmes abordés. Rens. : 06 80 95 57 94 ou au 05 59 43 81 53

Energy’s Pays Basque

Tango argentin Organisent au mois d’avril : le loto de Pâques le 2 avril, une excursion à Saint-Étienne-d’Orthe le 12 avril (visite d’une fabrique de sabots, un repas à l’Auberge du Tuquet à Angresse, après-midi ganaderia et promenade en calèche à Saint-Martin-de-Hinx) pour 38 €, les mercredis randonnées et balades vertes, les cours de pilates (3 € la séance) et un voyage au Vietnam du 19 au 29 septembre pour 1 750 € (présentation le 24 avril à 11 h). Rens. : 05 59 24 15 39

Week-end BAC mathématiques Les PEEP programment des stages de mathématiques pour les terminales S et ES les 19 et 20 mai dans la salle des commissions du Casino municipal en vue du prochain baccalauréat. Rens. : 05 59 03 51 50/ 06 24 39 29 19 [peepbiarritz@hotmail.fr]

Maria Pia Propose des ateliers adultes : patchwork, couture, mosaïque, peinture sur porcelaine, chorale, randonnée pédestre, atelier parentsenfants Haut comme 3 pommes, ainsi que l’accompagnement à la scolarité dans le cadre d’un projet CLAS (contrat local d’accompa­ gnement à la scolarité). Il collabore également au spectacle humoristique Pourquoi pas nous ? écrit par Benoît Joubert et Farid Amaziane, avec une mise en scène de Karim Duval le 20 avril à 21 h au Colisée, 4/6/8 €. Rens. : 05 59 43 90 78 / 06 73 67 36 99

Harmonia coordonne un stage de tango, valse et milonga le 8 avril au parc des sports d’Aguilera (salle de danse près des tennis). Rens. : 06 62 83 87 32 [harmoniatango64.com]

Vide-grenier au Braou La Croix-Rouge La délégation de Biarritz propose des formations de secourisme, d’initiation à l’informatique et Internet, d’apprentissage du français, ainsi qu’une écoute sociale, des ateliers et des sorties afin de rompre l’isolement, notamment des personnes âgées. De plus, une vestiboutique vient d’ouvrir avec un large choix de vêtements pour femmes, hommes et enfants, ouverte à tous. Rens. : 05 59 24 24 13 [biarritz.croix-rouge.fr]

Concours Bulles Divines Suite au Festival d’Angoulême sur la bande dessinée chrétienne, la paroisse Notre-Dame du Rocher et l’association Bible et Cité organisent une exposition œcuménique du 21 juillet au 15 août à la crypte Sainte-Eugénie sur le même thème Bulles Divines. Une participation au niveau local est proposée à ceux qui souhaitent créer une mini-bande dessinée sur un thème inspiré de l’actualité : l’argent et la dette, sur fond de réflexion chrétienne à travers quelques textes majeurs de la Bible. Date limite d’inscription : 15 mai. Rens. : michelgarat1@wanadoo.fr [bulledivines.worpress.com]

Le centre social du Braou prépare un vide-grenier destiné aux particuliers, le dimanche 29 avril de 9 h à 18 h. Réservation emplacements aux heures repas au 05 59 41 06 37.

Kunming L’école française de Zhang Guang De organise des stages du 18 au 29 avril, à la halle sportive Larochefoucauld, sous la direction du professeur Zhang Jian assisté de Mme SHI Jing, elle-même professeur de Qi Gong à Paris, qui servira d’interprète. Rens. : 05 59 22 35 47/06 65 31 32 83 [kunming.fr] AVRIL 2012 N°217 | BIARRITZ magazine 27

E. Martens ; DR

Propose un repas le 14 avril à 11 h 30 au parc Grammont à l’occasion du derby basque Aviron Bayonnais/BOPB avec retransmission du match (ouvert à tous) et le 13 mai une sortie à Saint-Jean-Piedde-Port avec une visite guidée de Jaxu (repas + transport : 33 €/36 €). Rens. : 05 59 23 50 14/06 82 02 51 98 [nrjb.com]


l’agenda Le Club Hippique

Le Tremplin EHRZ : un véritable festival à l’Atabal. Finale tremplin EHRZ avec possibilité pour les 3 groupes qualifiés de se produire à l’Atabal et en point de mire : la scène du festival EHZ. Dès 16 h et à 20  h Lisabo et Nasser, après le passage des 3 finalistes. Rens. : 05 59 41 73 20 atabal-biarritz.fr - twitter.com/AtabalBiarritz

Le printemps à la Halle d’Iraty Le Salon des Antiquaires : du 5 au 9 avril, 75 exposants, rigoureusement sélectionnés, font de cet événement le rendez-vous prestige de Biarritz. Du xviiie siècle aux années soixante-dix, tableaux basques, artdéco, objets rares ou insolites, de ­collection ou renommés, tous chargés d’histoire y sont présentés, ainsi que des galeries d’art contemporain. 10 h/19 h. Rens. : 05 59 31 11 66 expomedia.fr/antiquaires Salon Avrilexpo du 20 au 22 avril : Avec ses 250 exposants, Avrilexpo est le rendez-vous du Pays Basque et des Landes pour tous ceux qui veulent concrétiser au printemps leurs projets pour leur Maison et leurs Loisirs. Le salon Habitat & Jardin : toutes les solutions de construction, rénovation, aménagement, isolation, énergies, décoration… à l’intérieur comme à l’extérieur ! Le salon des Loisirs : sports, loisirs, tourisme, santé, bienêtre, allée gourmande, loisirs créatifs, un concours photo. 10  h/19  h. Rens. : 05 59 31 11 66 avrilexpo.com

Le Club Hippique de Biarritz organise ce mois-ci de belles manifestations. À ne pas manquer : Le Festival Hunter 2012, concours de Hunter amateurs, enseignants, clubs & SHF du 7 au 9 avril. Durant ces 3 jours de compétition s’enchaînent des épreuves réservées aux cavaliers amateurs, enseignants et clubs ainsi que des épreuves spécifiques pour les jeunes chevaux. Le Concours de CSO Clubs, Amateurs, Pros & SHF, du 28 au 30  avril. Cinq concours de sauts d’obstacles (CSO) programmés en 2012. Cette compétition rassemble pendant 3 jours, tous les niveaux de la discipline des cavaliers Clubs aux cavaliers Pros, des équidés confirmés aux jeunes chevaux de 4 à 6 ans. Le 6  mai, Concours Equifun Club. Rens. : 05 59 23 52 33 biarritzcheval.com

Avril à l’Atabal Un programme très varié avec en concert : le 13 Daguerre + M. Blackstone (12/15  €) ; le 14 tremplin du Festival EHRZ : Lisabo +  Nasser (12/15  €) ; le 29 Alice Russel & Quantic +  Old School Funky Family (18/21  €). Côté Café-concerts (entrée libre) : le 6 Islaia + Sfumato, le 21 Equal Brothers, le 28 Erevan Tusk + Moon ; Apéro concert (entrée libre) le 20 Jullian Angel +  The Mellow. Rens. : 05 59 41 73 20 atabal-biarritz.fr 28 BIARRITZ magazine | AVRIL 2012 N°217

Matches du BOPB Le 14 avril le derby Bayonne VS Biarritz  à 16 h 15 ; le 20 ou le 21 avril Biarritz VS Racing Métro 92 ; le 4 ou le 5 mai Montpellier HRC VS Biarritz ; le 12  mai Biarritz VS Stade Français. Rens. : 05 59 01 64 64 bo-pb.com

Opéras du MET Manon le 7 avril (18  h), la célèbre histoire de Manon Lescaux et du Chevalier des Grieux d’après le roman de l’Abbé Prévost et pour terminer cette saison, La Traviata, le 14 avril (19 h) inspirée de la Dame aux camélias d’Alexandre Dumas. En direct du Metropolitan Opera de New York, sur grand écran en HD, retransmissions sous-titrées en français. 13/15/20  € (hors frais de location). Gratuit jusqu’à 18 ans. Rens. : 05 59 22 44 66/ 05 59 41 57 50.


Le Royal

Un festival brésilien

à découvrir : Le fils de l’autre de Lorraine Lévy, My week with Marilyn de Simon Curtis, Twixt de Francis Ford Coppola (avantpremière le 10 avril à 20 h), L’enfant d’en haut de Ursula Meier, le cinéma russe contemporain du 2 au 5  mai  Kinorama, regards sur la Russie en partenariat avec l’association des Russisants de la Côte basque, 8 films, repas russe, tapas, rencontres. (Pass 7 films 21 €, Duo 2 films 8 €), ainsi qu’un film d’animation pour toute la famille (dès 3 ans) : Le vilain petit canard de Garri Bardine. Rens. : 05 59 24 45 62 royal-biarritz.com

Capoeira Raizes de Rua Batizado organise du 25 au 29 avril un stage de capoeira pour enfants. Pour adultes, des stages de maculele, danse afro, danse brésilienne et un spectacle de rue, une roda de capoeira avec tous les participants, un batizado. Rens. : 06 64 79 77 34 capoeirabiarritz.com

Concours international de danse de Biarritz

Organisée par le Studio Ballet de l’USB, cette manifestation promeut la danse et la découverte de jeunes talents. Les danseurs, âgés de 8 à 21 ans, concourent dans les disciplines classique, contemporain, néo-classique et modern’ jazz. Des jurys professionnels sélectionnent les meilleurs lors d’épreuves ouvertes au public. En complément du concours, des spectacles sont présentés chaque soir. Au programme : 20  avril Modern’Jazz ; 21 avril Contemporain/Néo Classique ; 22 avril Classique. Spectacles assurés par les compagnies Hip Hip Hop, le VM Dance Studio de Toulouse, le Malandain Ballet Biarritz. Rens. : 05 59 03 29 29.

Tournoi international de pelote Biarritztarrak organise à Plaza Berri, 42, avenue Foch, des parties de pelote main nue et de pala corta tous les mercredis à 18 h 30. Entrée libre. Rens. : 05 59 22 17 07

La Cité de l’Océan organise la 4e édition des ateliers ludo-scientifiques du 17 au 20 avril. Rens. : 05 59 22 33 34

Vacances enfants Un projet autour de l’art et du recyclage du 23 au 27 avril organisé par le centre de loisirs Mouriscot et Surfrider Campus. Avec l’intervention d’Aurélien Delwood, les jeunes vont créer une œuvre collective à partir de

déchets récoltés (déchets domestiques et déchets ramassés). Un monstre géant va naître de l’imagination des jeunes et sera exposé dans les locaux de Surfrider. Rens. : 05 59 23 09 94 clsh@biarritz.fr Planète Musée Chocolat programme des ateliers gourmands (toutes les 30 minutes, sans réservation, 4 €) pour les enfants de 5 à 15 ans du 9 au 27 avril de 15 h à 17 h, avec la réalisation d’œufs de Pâques en chocolat. Rens. : 05 59 23 27 72 planete-musee-chocolat.com Stage de théâtre pour enfants et adolescents du 16 au 20 avril de 10 h à 12 h et de 14 h à 16 h avec le Théâtre du Versant. Rens. : 05 59 23 02 30 theatre-versant@wanadoo.fr Stage de flamenco/sévillanes avec Maria-Pili les 18 et 19 avril à la Gare du Midi. Date limite pour les inscriptions le 15 avril. Rens. : 06 32 04 45 43 Maria-pili@numericable.fr Ateliers créatifs pour enfants de plus de 6 ans du 17 au 27  avril au musée Asiatica de 14 h 30 à 16 h 30 (4  €). Au cours de l’atelier, une petite visite du musée est prévue et à l’issue de la séance, les enfants repartent avec la production réalisée. Rens. : 05 59 22 78 78 Stages d’équitation du 16 au 27  avril au Club Hippique d’Ilbarritz. Stages en demi-journée, du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 15 ou de 14 h à 17 h 15. Rens. : 05 59 23 52 33 biarritzcheval.com Animations ludiques du 16 au 27  avril avec Denekin : chasse au trésor et pique-nique au lac Marion, atelier cuisine, bowling, sports collectifs. Rens. : 05 59 23 06 14 Stages multisports organisés au ­Biarritz-Olympique pour les 9 à 12 ans : tennis, pelote, ­natation, rugby, hand ball, rinck hockey, surf, etc. Rens. : 05 59 01 64 64 biarritz_olympique@orange.fr

AVRIL 2012 N°217 | BIARRITZ magazine 29


l’agenda Braderie centre-ville

Lundi 2 avril

Un cadre exceptionnel, à deux pas du front de mer, de belles boutiques qui ouvrent grand leurs portes, des affaires incroyables, autant sur les grandes marques que sur celles des jeunes créateurs… Biarritz se démarque du 13 au 15 avril en affichant des prix fous… Rens. : 06 01 05 30 94/06 32 71 43 81 commerces-biarritz.fr

Théâtre Le repas des fauves d’après l’œuvre de Vahe Katcha. En France occupée, sept amis se retrouvent pour un dîner d’anniversaire… Gare du Midi. 20 h 30. 45/50 €. Rens. : 05 59 22 44 66/05 59 59 23 79 [entractes-organisations.com]

MIACS

Mardi 3 avril

Haut lieu d’expression de la diversité artistique exclusivement consacré au surf, le MIACS fête son 6e anniversaire du 4 au 20 mai. Pendant 20 jours, le Surf Art Festival, association à l’origine du plus grand marché de surf-art, rassemble des artistes de tous les horizons : sculpteurs, peintres, photographes liés par une passion commune : le surf. Cette année, plus de 40 artistes du monde entier participent à cet événement. 47, avenue Kennedy.

Pâques gourmandes Du 7 au 22 avril aux Halles, un jambon de Bayonne est à gagner, et le 9 avril, un œuf géant en chocolat. Dégustation autour d’une fontaine à chocolat le 8 avril de 10 h à 13 h. Du samedi 7 au lundi 9 avril, la traditionnelle omelette est servie dans les quartiers de la ville et la chasse aux œufs est ouverte pour les enfants. Espace commercial des Halles. Rens. : 05 59 22 54 04

VOS EXPOSITIONS L’Art des Khatchkars, croix de pierre arméniennes. Du 27 avril au 27 mai à la Crypte Sainte-Eugénie. Cette exposition de 60 photos, réalisée par l’ambassade d’Arménie et présentée, l’été dernier, à l’Unesco à Paris, fait découvrir de véritables chefsd’œuvre de la sculpture sur pierre, d’une incroyable finesse. Des stèles ou dalles portant toutes une croix ont été réalisées entre le ixe et le xive  siècle. Un regard contemporain est associé à cette exposition patrimoniale grâce à un Pas de Croix, série de 15 oratoires  spécialement créés par Elisabeth Lemaigre. Rens. : 05 59 41 57 50 La cérémonie de la puja à Bénarès. Jusqu’au 24 avril. En décembre 2011 a eu lieu une cérémonie impressionnante et extraordinaire, la puja, sur les rives du Gange dans la ville mythique de Bénarès. Mme Xintian Zhu, Conservatrice du Musée Asiatica a sélectionné une cinquantaine de ses photographies pour illustrer cet événement au Musée Asiatica. Entrée libre. Rens. : 05 59 22 78 78 Floriant Guilet Jusqu’au 21 avril Ses tableaux racontent des histoires, des tranches de vie volées au coin des rues. Atabal. Rens. : 05 59 41 73 20 [atabal-biarritz. fr] Laisses de mer, source de vie Jusqu’au 30 décembre Exposition photographique, réalisée par Lucie Papin et Jean-Charles Trainaud. Au Musée de la Mer. Tarif : entrée au musée. Rens. : 05 59 22 33 34 [museedelamer. com] L’océan, le climat et nous Jusqu’au 30 décembre Cette exposition temporaire, proposée en partenariat avec la Cité des Sciences, fait un état des lieux de cette relation étroite et fragile entre le climat, l’océan et nous. Cité de l’Océan et du Surf. Tarif : entrée à la Cité de l’Océan. Rens. : 05 59 22 33 34 [citedelocean. com]

30 BIARRITZ magazine | AVRIL 2012 N°217

Conférence L’eau et la loi : de la lutte contre la pollution à la gestion globale des milieux aquatiques. Organisé par Surfrider Foundation Europe. Villa Banuelos. 18 h 30, entrée libre.

Jeudi 5 avril Conférence L’hôtel d’Angleterre par Marie d’Albarade, écrivain, dans le cadre de l’UTLB. Maison des associations. 16 h 15. 5 € pour les non-adhérents. Rens. : 05 59 41 29 82 Pelote basque à cesta punta Open d’Aguilera Euskal Jai. 20 h 30. Rens. : 05 59 23 91 09

Dimanche 8 avril

Humour Vincent Moscato Casino municipal. Rens. : 05 59 22 44 66 Sport Green Cup, 1re compétition nationale de golf amateur par équipes. Golf du Phare. Rens. : 05 59 03 71 80 [green-cup.fr]

Mercredi 11 avril

Spectacle Jeune public Les petits… pas sages par Philippe Aubor. One man show musical pour enfants. Le Colisée. 16 h, à partir de 5 €. Rens. : 09 77 91 70 15 [karakoilproduction.com]

Jeudi 12 avril

Théâtre Brita Bauman Organisé par les Amis du Théâtre de la Côte Basque. Casino municipal. 20 h 30. De 8 à 30 €. Rens. : 05 59 22 44 66 Théâtre À la Recherche des Saintes Reliques par Izarrak Haizean. Le Colisée. 20 h. 5/10 €. Rens. : 05 59 41 57 50 Pelote basque à cesta punta Open d’Aguilera Euskal Jai. 20 h 30. Rens. : 05 59 23 91 09

Vendredi 6 avril Théâtre Contes et recettes par la Compagnie des Petits Champs au CRTI, à 21 h Deux chefs cuisiniers vont s’affronter lors d’un concours dont le public sera le jury. 6/10/15 €. Rens. : 05 59 23 10 00 [theatre-du-versant.com] Musique Traversée Marydo en concert En 1re partie Justine Perrin, imitatrice et chanteuse. Le Colisée. 20 h 30. à partir de 12 €. Rens. : 09 77 91 70 15 [karakoilproduction.com]

Vendredi 13 avril

Concert de piano Francisco Attesti, pianiste italien de renommée internationale, pour la première fois à Biarritz. Récital : Bach, Litzt, Gershwin, Chopin, en faveur des œuvres sociales du Lions club de Biarritz. Casino municipal. 20 h 30. 11/32 €. Gratuit moins de 14 ans. Rens. : 05 59 22 44 66

Du 7 au 9 avril Biarritz Quiksilver Maider Arosteguy 28e édition de l’une des plus anciennes compétitions de surf en Europe. Rens. : 06 72 91 06 37 (Voir détails Actualité)

Du 7 au 9 avril  Pâques à Biarritz (Voir détails Actualité)

Samedi 7 avril Opéra Manon de Massenet (voir détails) Musique All members. Organisé par le Collectif Ridial Sound. 1re partie : Mix DJ’s ; 2e partie : prestation musicale des artistes en live Hip Hop, Dance Hall, Reggae. Le Colisée. 19 h. 5/10 € Rens. : 09 51 95 12 28

Ballet That’s my dress ! Dans le cadre du thème Ça va jazzer ! le Conservatoire Maurice Ravel présente un spectacle de danse en collaboration avec la classe d’électroacoustique du Conservatoire et le Malandain Ballet. Avec le quintette de cuivres de l’ORBCB. Gare du Midi, 20 h 30. Spectacle gratuit, pré billetterie obligatoire au Conservatoire. Rens. : 05 59 31 21 70 [cmdt-ravel.fr]


Samedi 28 avril

Ballet Le Boléro de Maurice Ravel. 1re partie : Hymne à la danse Les Etoiles de légende 2e partie : le Boléro. Gare du Midi. 20 h 30. 52/57 €. Rens. : 05 59 22 44 66/05 59 59 23 79 [entractes-organisations.com]

Athlétisme Course de la Côte Départ Port-Vieux, arrivée Beaurivage. Organisé par le BO Athlétisme. Rens. : 05 59 01 64 64 Théâtre Maria Diva évocation en musique et en textes de la vie et de la carrière de Maria Callas. Avec Martine Maquelin, soprano. Gérard Parmentier, piano. Pierre Constant, récitant. Gare du Midi. 20 h 30. Rens. : 05 59 59 23 79/05 59 22 44 66 [entractes-organisations.com]

Jeudi 19 avril Pelote basque à cesta punta Open d’Aguilera Euskal Jai. 20 h 30. Rens. : 05 59 23 91 09 Danse Amérique Latine Danse, nouvelle tendance par la Cie Arte Latino. Rencontre et animation interactive avec le public de la danse latine avec le reggaeton, la bumba baïle, la biodanse, le tango nuevo… Le Colisée. 21 h  10/15 €. Rens. : 05 59 03 13 83/06 08 69 98 21

Samedi 14 avril Concert Tremplin EHRZ (voir détails)

Vendredi 20 avril Conférence Le cimetière Saint-Martin et ses alentours par Monique Rousseau. Musée Historique de Biarritz, rue Broquedis. 18 h 30. Rens. : 05 59 24 86 28

Jeudi 26 avril

Humour Pourquoi pas nous ? par Benoît Joubert et Karim Duval proposé par le Centre Social Maria Pia. (voir la vie associative)

Opéra La Traviata de Verdi (voir détails) Concert Guitare classique par l’Académie de guitare Hervé Bodou. Hervé Bodou et Laure Bisoire présentent leur CD Suite Eléonore en ré mineur. Le Colisée. 21 h. 6/10 €. Rens. : 05 59 98 43 68

Du 20 au 22 avril 

Dimanche 15 avril

Samedi 21 avril

Lundi 16 avril

Danse : Concours de danse USB (voir détails)

Patrimoine Visite guidée de la place Sainte-Eugénie au Port-Vieux. à partir de 10 h. Organisé par le Musée historique de Biarritz. Rens. : 05 59 24 86 28 Théâtre Avec le Temps… C’est Extra ! Représentation sur Léo Ferré par le Théâtre des Cimes. Le Colisée. 21 h. 12/15 €. Rens. : 06 10 74 34 10

Dimanche 22 avril Concert Musique en liberté/ Bib’Aldi au Petit jardin de Beaurivage de 11 h à midi, organisé par le Comité Bibi-Beaurivage.

Dimanche 29 avril Thé dansant spécial tango Sueño Milonga organisé par Biarritz Evénement. Entrée 9 € (boisson et pâtisserie offertes). Rens. : 05 59 22 50 50 Pelote basque à cesta punta Jai Alai Pro Tour, organisé par le Biarritz Athlétic Club à l’Euskal Jai. 20 h 30. Rens. : 05 59 23 91 09

Vendredi 27 avril

Conférence L’art des Khatchkars, pierres-croix arméniennes par Patrick Donabédian, maître de conférences, médiéviste, historien d’art, spécialiste des arts arméniens et organisée par l’association culturelle Agur Arménie de Biarritz à la Médiathèque, à 17 h. Entrée libre. Renseignements : 05 59 22 28 86

Du 24 avril au 1er mai  Fêtes de Bibi-Beaurivage (voir l’Actualité).

Mardi 24 avril Théâtre La Framboise frivole De et avec Peter Hens et Bart Van Caenghem. Gare du Midi. 20 h 30. 45/50 €. Rens. : 05 59 22 44 66/05 59 59 23 79 [entractes-organisations.com]

Du 27 au 28 avril

Théâtre Cabaret d’un jour Mise en scène : Vincent Brisson. Rendez-vous de musiciens et comédiens à l’occasion d’un cabaret éphèmère. Avec Remy Gachis, Pascal Sangla, Julie Calbete, Yannick Sabarots, Agnès Yobregat… Le Colisée. 20 h 30. Tarif : 12 € [placedesarts.fr]

Animation Vide-grenier organisé par le centre social du Braou. Réservations à partir du 10 avril au 05 59 41 06 37 Animation Brocante aux Docks de la Négresse. Organisé par l’association des Docks. Rens. : 05 59 41 28 51

Mardi 1er mai Football Tournoi Mini Lissardy. Organisé par la JAB. Hippodrome des Fleurs. 9 h/18 h

Vendredi 4 mai Danse Rendez-vous sur le quai de la Gare pour une aventure artistique Spectacle dédié aux familles Scène ouverte Extraits de ballets de Thierry Malandain, présentation de l’envers du décor, échange avec les danseurs et le chorégraphe. 5 €. Gare du Midi. 19 h Rens. : 05 59 22 44 66.

AVRIL 2012 N°217 | BIARRITZ magazine 31

© R. Zurell ; E. Vernazobres ; O. Houeix 

Musique Grand récital de la pianiste Marta Zabaleta Hôtel du Palais. 11 h 30 € + réservation. Rens. : 06 80 04 53 19/05 59 22 44 66

Salon : Avrilexpo, Salon Maison et Loisirs du printemps (voir détails)


la vie

des conseils de quartier BRAOU / RANQUINE / AGUILERA Cette année encore, grâce à l’initiative et au financement de Biarritz Événement, nous avons pu célébrer l’omelette pascale dans le quartier du Braou, le samedi 7 avril 2012 ! Merci encore à tous ces bénévoles conseillers, ainsi qu’à la gentillesse et au travail de notre cher cuisinier, fidèle au poste ! Cette manifestation a connu une fois de plus un franc succès, dans la joie et la bonne humeur, permettant de nombreux échanges avec les habitants du quartier. Une autre rencontre, toute aussi agréable : la Fête des voisins, sera de nouveau organisée pour notre plus grand plaisir, le vendredi 1er juin 2012. Comme chaque année, les membres du conseil de quartier ne manqueront pas de prévenir les habitants : grâce à un article détaillé dans le prochain numéro du Biarritz Magazine, à des affiches dans le quartier et à des prospectus dans les boîtes aux lettres. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, suggestions, inquiétudes... pour nous aider dans la réussite de notre mission. Et pour les plus motivés, car le travail ne manque pas, rejoignez le collège des conseillers, vous y serez chaleureusement accueillis. Contact : conseilquartier.B.R.A@gmail.com

RÉPUBLIQUE / SAINT-MARTIN / LAHOUZE / LARREPUNTE / CHELITZ Vous commencez à déposer vos demandes et suggestions dans les boîtes aux lettres mises à votre disposition chez des commerçants du quartier (liste sur le site de Biarritz et Biarritz-Mag décembre et mars) et nous vous en remercions. Pour être tenu informé, indiquez vos coordonnées et téléphone. Lors des permanences du Conseil de quartier RSMLLC, le 4e lundi du mois de 17 h à 18 h 30 à Maria Pia, 6 rue du Chanoine Manterola, vous pouvez consulter les réponses de la Mairie à vos questions, mais aussi la programmation des travaux de voirie 2012, le planning de nettoyage des trottoirs… et transmettre vos suggestions. Prochaines permanences : lundi 23 avril, 28 mai, 25 juin, 23 juillet. La commission « Grands chantiers et environnement » s’est réunie le 8 mars. Parmi les points évoqués : - Programmation voirie 2012 dont les détails nous ont été communiqués. - Enfouissements des réseaux aériens : ce dossier a bien progressé, grâce au travail de la Commission transversale : rencontre avec M.  Brisson et les services techniques fin février ; article de M.  Brisson «  Grands et petits dossiers  » dans Biarritz-Mag de février  2012. Une analyse de la nature des travaux à réaliser, des réseaux à enfouir et les actions pour améliorer l’existant sont en cours. Étant donné le coût des travaux, les axes prioritaires des futurs enfouissements devront répondre à des critères sélectifs établis en collaboration avec les Conseils de quartier. Nous restons vigilants.

32 BIARRITZ magazine | AVRIL 2012 N°217

- Chantier Kléber, arrêté depuis plusieurs mois : les questions des habitants concernant les problèmes des voies de circulation (rues barrées, rond-point Kléber) sont transmises. Le chalet d’information rouvrira vers Pâques. Nous tenons à souligner les rapports constructifs mis en place avec les services administratif et technique de la ville. Compte-rendu des réunions plénières des Conseils de quartier : http://conseils-de-quartier-biarritz.fr/conseilquartier.rsmll@gmail.com

SAINT-CHARLES / LE PHARE / LAROCHEFOUCAULD Nous rappelons à tous les habitants du quartier Saint-Charles - Le Phare Larochefoucauld la tenue de notre prochaine permanence le vendredi 13 avril au lycée André-Malraux salle L1, de 17 h 15 à 19 h 15. Les prochaines permanences sont : vendredi 11 mai ; vendredi 8 juin avant l’interruption des vacances. Nous vous proposons de venir nous rejoindre ce jour-là sur la placette Saint-Charles devant un petit buffet qui réunira les habitants et leurs conseillers à 17 h. Nous prévoyons l’inauguration du square Lafaille fin mai en compagnie de toute l’équipe du Centre technique municipal qui a si bien travaillé à la rénovation réussie du square. Nous espérons la présence des élus et directeurs des services municipaux qui ont soutenu ce projet et lui ont permis d’aboutir. Nous vous souhaitons d’heureuses Fêtes de Pâques. La présidente. contact.stcharles@orange.fr

CENTRE-VILLE Commission Avenue de Verdun La commission Avenue de Verdun, présidée par Henri Berthoumieu, reconnaît un effort de concertation avec la municipalité. La commission demande à être associée au suivi des travaux qui vont démarrer très prochainement, tout particulièrement pour définir l’implantation des futurs “arrêts minutes”. Elle demande leur extension dans les voies perpendiculaires à l’avenue de Verdun. Un effort d’aménagement doit être porté à l’intersection Larralde/Barthou/ Verdun. Le plan de circulation doit être revu afin de ne pas pénaliser le commerce local qui connaît depuis un certain temps des difficultés. Elle propose de tout faire pour conserver, dans cette voie, un commerce de proximité. La commission insiste sur le problème du plan de circulation qui pénalise les visiteurs de la ville qui tournent en rond avec risque de blocage durant l’été et demande la création d’une boucle autour de l’avenue de Verdun. Permanence publique : Philippe Morel, président, assurera une permanence publique le mercredi 11 avril de 11 h à midi au Centre socio-éducatif des AEL 8, rue Jean-Bart.


l’expression   des  groupes  politiques

majorité municipale Les Biarrots rassemblés

Biarritz et Bilbao main dans la main

La convention de partenariat que Biarritz vient de signer avec Bilbao, à la demande de cette dernière, est une bonne nouvelle pour notre ville. D’abord parce que se constitue ainsi un axe solide avec la grande capitale de la Biscaye, qui a souhaité compter Biarritz parmi les villes avec ­lesquelles elle veut, désormais, entretenir une coopération forte et régulière. Biarritz rejoint ainsi un réseau international dans lequel on retrouve des métropoles comme Barcelone, São Paulo, Singapour, Bordeaux, ce qui en dit long sur le poids que lui accorde le maire de Bilbao. Notre ville ne peut que gagner à intégrer un groupe de grandes cités européennes qui, sous l’égide de Bilbao, vont renforcer leurs relations à l’avenir. Partenariat important aussi car les domaines de collaboration dans lesquels peuvent s’engager nos deux villes sont nombreux, à commencer par ceux du tourisme et de la culture, où nous pouvons développer des stratégies communes et gagnantes pour chacun. La puissance de Bilbao et son attractivité, associées à la notoriété de Biarritz et la force de son image doivent permettre des coopérations fructueuses, au travers d’opérations touristiques ou culturelles conçues et conduites ensemble. Michel Veunac, adjoint au maire

La réhabilitation des Halles : un chantier majeur C’est pour répondre aux règles actuelles en matière d’hygiène, de sécurité et d’accessibilité que les Halles de Biarritz vont connaître une réhabilitation totale. Cet équipement public est en effet d’abord un outil de travail pour des professionnels aguerris qui ont fait de ce lieu le poumon commercial de notre ville. Les clés du succès sont connues : qualité des produits, accueil, ambiance et magie du lieu. Le programme de réhabilitation confié à un architecte biarrot Patrick LAFORGUE devait répondre à trois attentes de la municipalité : mise aux normes, accessibilité, protection d’un bâtiment édifié à la fin du XIXe siècle et défiguré par des ajouts successifs. La mise aux normes énergétiques, d’hygiène et de sécurité reposera sur les procédures les plus récentes en matière de production centralisée de froid, de conservation, d’aération, de désenfumage et d’économie d’énergie. L’accessibilité concernera aussi bien les commerçants que leurs fournisseurs et leurs clients. Une rampe en trémie permettra l’accès à un quai de livraison derrière lequel se trouveront les chambres froides. Ascenseur et monte-charge permettront aux professionnels de rejoindre le rez-de-chaussée. Les clients accéderont aux deux bâtiments de plein pied. Dans la halle aux poissons, un ascenseur facilitera la montée à la mezzanine où des équipements permanents permettront de recevoir des manifestations festives. La réhabilitation se fera dans le strict respect de la conception d’origine des bâtiments. Les baies vitrées occultées depuis les années cinquante seront restituées et l’ensemble retrouvera son aspect « IIIe République » tout en intégrant les techniques et les normes du XXIe siècle. Seule touche de modernité, une passerelle sera construite entre les deux bâtiments pour recevoir le public de la mezzanine en cas d’incident. Il s’agit là d’une exigence des services d’incendie et de secours. Les deux rues qui bordent le marché seront largement piétonnisées pour faciliter la promenade et le développement des terrasses qui contribuent à la dimension festive des lieux. Un parking de 250 places sera construit à proximité ainsi qu’un autre plus important à Beaurivage. Les Halles et les parkings seront reliés par le nouveau réseau des navettes qui sera bientôt mis en place. Le coût total de l’opération de réhabilitation et de mise aux normes a été voté à l’unanimité par le Conseil municipal à hauteur de 4,7 millions d’euros TTC. La Ville attend une subvention de 400 000 euros de l’État, de 500 000 euros du Conseil général et de 2 millions de la Communauté d’agglomération. Le programme sera mené sans aucune augmentation d’impôts. Les travaux de réhabilitation des deux bâtiments débuteront en septembre prochain, ils devront être achevés impérativement en mai 2013 avec le début de la saison estivale.

Les aménagements extérieurs ne seront alors que partiellement réalisés. Ils reprendront après la saison. Le calendrier de construction du parking par un concessionnaire privé n’est pas encore fixé. Pendant les travaux, des halles provisoires seront installées dans l’ancien garage franco-américain, avenue Kennedy. Ce projet, et c’est tant mieux, fait consensus chez les élus comme dans la population. Sa nécessité absolue, compte tenu de la dégradation des installations électriques et de froid, en font accepter par tous le coût global en cette période difficile. Sa préparation a donné lieu à des temps d’échange de grande qualité entre la municipalité et l’association qui représente les commerçants. Celle-ci a été un interlocuteur efficace et responsable pour la Mairie, ses élus comme ses techniciens. L’heure est maintenant à la finalisation des dossiers techniques et à la consultation des entreprises. Le défi, dès septembre, sera celui de la réalisation du chantier dans les délais impartis et les enveloppes fixées. Sous l’autorité du Maire, nous veillerons à ce qu’aucun dérapage ne compromette la saison 2013. Ce chantier mobilisera notre énergie. Il est essentiel pour la dynamique économique et commerciale de Biarritz et donc pour l’emploi. Max Brisson, adjoint au maire

La laïcité, fondement de notre société

Un drame sans précédent a frappé notre pays en pleine campagne présidentielle. Un tueur raciste a massacré à 3 reprises, allant jusqu’à assassiner froidement des enfants dans une école juive, avant d’être mis hors d’état de nuire. Toutes nos pensées vont aux proches des victimes de cette folie meurtrière. Ce crime raciste est un crime contre tous les Français. Il rappelle la force de nos valeurs et traditions républicaines. Les droits de l’homme et le respect absolu de l’individu sont les fondements de notre société ; en association étroite avec la laïcité. Acquise de haute lutte, elle n’a à être ni négative ni positive ; elle fonde la stricte séparation de la société et de l’Etat, corollaire de la liberté de religion et du respect des croyances. C’est une condition du vivre ensemble que les déclarations dignes et émouvantes de Richard Prasquier, responsable du Conseil représentatif des institutions juives de France, et de Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman, ont mises en valeur. La triple crise économique, sociale et morale que vit l’Europe est propice à la montée des extrêmes. Les risques de cette situation doit nous ­rappeler qu’il appartient à la classe politique d’éviter les outrances ­verbales, de rassembler et non de diviser, d’apaiser et non d’attiser les tensions. Nous pouvons avoir des divergences, même importantes, mais le respect de l’autre est la clé de la vie sociale. La politique n’est pas la guerre et les mots ont un poids qu’il faut savoir mesurer. Guy Lafite, adjoint au maire

Le réseau des maisons de la musique du Pays Basque

Le 19 février dernier, l’Atabal s’est associé aux salles de musiques actuelles des villes de Bilbao, Victoria-Gazteiz et de Bermeo pour créer le réseau des maisons de la musique du Pays Basque (Euskal Herriko Musiketxeen Sarea). Ainsi a été initiée la volonté de travailler en faveur d’un projet socio-musical de niveau européen qui favorisera un nouveau modèle de gestion culturelle consacré à la formation, la création, la présentation publique et la diffusion de la musique. L’objectif de ce programme sera d’accompagner des groupes émergents dans leur itinéraire d’insertion sur le marché de la musique. Dans ce contexte, quatre formations musicales débutantes ou résidentes des différentes salles seront sélectionnées et bénéficieront d’un programme proposant l’enregistrement, l’assistance et le conseil d’un producteur, des conseils techniques et scéniques, une mini tournée à travers les salles du réseau. En marge de ce partenariat, a également été présenté le projet Azaletatik Sustraietara, qui propose une promenade visuelle autour des pochettes de disques qui ont marqué les cinq dernières décennies de la musique au Pays Basque à travers un livre, un site internet www.azaletatiksustraietara.com et une exposition itinérante. Michel Poueyts, adjoint au maire, Maialen Etcheverry, adjointe au maire, Jean-Michel Sorraits, conseiller municipal délégué, Jakes Abeberry, conseiller municipal


Groupe indépendant Maider arosteguy et denise servy 

Biarritz-Demain : la parole aux Biarrots

N

ous vous proposions il y a trois ans de participer avec nous à l’aventure du site Biarritz Demain. Notre objectif était de vous informer, en toute objectivité, de tout ce qui se passait dans notre ville : culture, animations, événements, etc. Le talent de Denise dans la maîtrise des mots et des paroles, associé au savoir-faire de Sophie Perelli à la caméra, attiraient plus de 2 000 visites chaque mois. Éclectique et libre dans son expression, Biarritz-Demain, vous apportait chaque matin un condensé des nouvelles du jour et des reportages sur des personnalités de passage dans notre ville ou emblématiques. Vous avez aussi pu y faire des rencontres fortes, parfois inattendues, tel ce reportage sur le chanteur/acteur Joey Starr qui a été repris par la chaîne M6 en raison de sa qualité exceptionnelle. Au bout de trois ans de ce format, très dévoreur d’un temps qui doit aussi se répartir sur la vie associative et l’engagement citoyen, il nous a semblé nécessaire de faire évoluer le site pour le ramener vers sa vocation originelle : donner la parole ou la plume à des Biarrots. C’est donc une formule différente que nous vous proposerons dès les échéances électorales terminées. Une équipe agrandie viendra nous prêter main forte pour faire de l’espace de ­Biarritz-Demain un média ouvert aux concitoyens qui le désireront. Nous nous attacherons à garder un esprit de respect républicain et à ne pas publier des articles contraires à cette éthique. Vous pourrez venir décrire vos coups de cœur, ou vos coups de gueule, les projets que vous aimeriez voir se réaliser dans notre ville. Décrivez vos besoins, faites-nous part de ce que vous imaginez pour notre ville, mais aussi ce que vous avez pu voir dans d’autres villes, d’autres pays et qui vous a paru intéressant. Rdv est donc pris pour le mois de juin sur Biarritz-Demain. Nous vous y attendrons. Maider Arosteguy, Denise Servy www.biarritz-demain.com

union de la droite et du centre pour Biarritz GROUPE DE L’UNION DE LA DROITE ET DU CENTRE POUR BIARRITZ Patrick DESTIZON – Karine DUBOURG – Éric FOUCHER

Pas de crise à la communauté d’agglomération !

L

e Syndicat des transports en commun de la communauté d’agglomération a décidé de financer l’aménagement de « transports en commun en site propre sur 23,6  km  ». Il ne 34 BIARRITZ magazine | AVRIL 2012 N°217

s’agit pas de créer un tramway comme à Bordeaux ou un ­métro comme à Toulouse, mais simplement de créer des couloirs réservés aux bus sur les tracés des actuelles lignes A1 et B. Tout cela va coûter 185 millions d’euros et les travaux doivent débuter en janvier 2013 pour une mise en service courant 2015. Et encore ce tarif exorbitant n’intègre pas l’achat de nouveaux bus plus confortables et bien sûr beaucoup plus chers. En effet, lors du dernier renouvellement de la Délégation de Service Public des transports en commun, la communauté d’agglomération a viré la société TR ANSDEV pour lui préférer VEOLIA, mais ironie de l’histoire, VEOLIA est en train de vendre sa filiale Transport justement à TR ANSDEV. Il est ainsi peu probable que TR ANSDEV soit disposée à beaucoup de largesses pour financer ces nouveaux bus. Or nous avons appris la concrétisation de ce projet par le journal Sud Ouest le 13  mars, les oppositions n’étant pas représentées au conseil de la communauté d’agglomération Comment peut on en catimini décider d’un investissement aussi important sans avoir à se justifier  devant ses oppositions ? Condorcet écrivait que « la démocratie était un système de poids et de contrepoids » ; or là justement il n’y a aucun contrepoids. Nous allons donc dépenser 185  millions d’euros pour créer des couloirs de bus dans une agglomération d’un peu plus de 120 000 habitants. Chaque habitant de l’agglomération va devoir payer 1 500 € environ pour financer la construction de couloirs de bus. Du pur délire ! Les collectivités territoriales sont incorrigibles et visiblement la crise des dettes souveraines que vient de traverser les pays de la zone Euro n’aura fait tirer aucune leçon aux décideurs locaux. Si l’État semble désormais conscient de la nécessité de maîtriser ses dépenses (il était temps après 35 ans de budgets déficitaires), il n’en est rien au niveau des collectivités territoriales qui continuent de dépenser sans compter. Les problèmes de circulation sont-ils si aigus que cela dans une agglomération comme la nôtre pour justifier de telles dépenses ? De plus, après avoir encouragé l’étalement urbain durant des décennies, qu’est-ce que cela veut dire ? Enfin les points de fixation du trafic sont souvent causés par des aménagements mal pensés, voire bâclés justement pour les transports en commun. L’exemple le plus criant est l’aménagement de l’ex-RN10 entre les ronds points du Cadran et de Bernain où nous assistons à une saturation de la voie de gauche par les automobiles alors que la voie de droite réservée aux bus est vide, avec un bus souvent tout aussi vide tous les ¼ d’heure. Ces sommes colossales sont en fait investies pour des motifs idéologiques : il faut chasser la voiture des centres-villes comme le prouve la création des trois nouveaux parkings de délestage, respectivement à Tarnos, près du Centre Leclerc à Bayonne et à Bassussarry. Nous ne nions pas avoir besoin des transports en commun dans une agglomération moyenne comme la nôtre, mais de telles dépenses sont injustifiables. Chercher à rivaliser avec des métropoles de 500 000 habitants et plus est aussi ­absurde que ruineux pour nos finances !

Patrick DESTIZON www.udecbiarritz.fr - udecbiarritz@hotmail.fr Permanences sur RDV : samedi matin de 10 heures à 12 heures.


Rassemblement pour le Renouveau de Biarritz

Une équipe hétéroclite et dépensière

U

n adjoint de M. BOROTR A indiquait dans ces colonnes, il y a un mois, qu’à «  l’occasion des élections nationales, les différentes sensibilités de l’équipe municipale exprimeraient des points de vue divergents et réaffirmeraient haut et fort leur appartenance politique et leur préférence électorale  » et de conclure que la « majorité » tiendrait bon. En fait de majorité, cette équipe hétéroclite a été élue au second tour avec 43 % des suffrages et depuis la construction de la Cité du Surf, contre le vœu clairement exprimé des Biarrots, elle ne doit pas être bien haut dans les sondages. Cet assemblage dont on nous annonce qu’il tiendra bon ne s’en déchire pas moins. Chacun des prétendants déclarés rivalise pour tenter de se crédibiliser avec de nouveaux projets tous plus coûteux les uns que les autres. Au train où on nous annonce sans cesse de nouveaux travaux, il n’y aura plus que l’exil pour échapper aux impôts locaux suscités par cette surenchère ! J.-B. Saint-Cricq www.jbsaint-criq.fr

Biarritz À cŒur Élus de la gauche unie

La bronca de bayonne

N

icolas Sarkozy est candidat malgré son lamentable bilan. En visite à Itxassou avec une trentaine de camions de CRS, voyant des villageois se diriger vers lui et avant même de savoir le motif de leur visite, il ordonne la chasse « aux intrus » ! Inconscient de son impopularité, il se rend à Bayonne. Pas de chance, la foule lui crie Sarko « dégage ». Pour son « plaisir », le président candidat aperçoit des socialistes bayonnais distribuant le programme de François Hollande. Crime de lèse-majesté ! Ordre de charger est donné aux forces de l’ordre, le programme du candidat socialiste est confisqué par la police. De quel droit ? On se croirait chez Poutine. Suite à cette visite ratée, Nicolas Sarkozy et ses imprévoyants élus locaux poussent des cris d’orfraie et inventent un complot. Plus sérieusement pour M me Alliot-Marie et Max-François Brisson, dans leur intérêt, il est souhaitable que leur candidat ne soit pas reconduit, sinon c’est leurs têtes sur le billot. Aussi la question est M.-F. Brisson doit-il rendre ses palmes académiques avant ? Galéry Gourret-Houssein Conseiller municipal PS courriel : galery.gourret@wanadoo.fr blog : www.biarritzacoeur.com

Front de Gauche

Un maire en colère, un promoteur heureux

L

ors du Conseil de février, j’ai proposé que la Ville ne vende pas, Zac Kléber, un terrain communal à un particulier, mais qu’elle y bâtisse un Centre Municipal de Santé. Un nombre grandissant de familles, de personnes âgées rencontre

des difficultés pour se soigner : baisse du pouvoir d’achat, retraites insuffisantes, salaires ne suivant pas le coût de la vie, travail à temps partiel, chômage et aussi moindre remboursement des médicaments ou non-remboursement d’une partie d’entre eux. Ce CMS pourrait aussi compléter les moyens en Protection ­Maternelle Infantile, les logements devant, par nature, abriter bien des familles avec de jeunes enfants. Biarritz va recevoir et héberger un nombre grandissant d’étudiants. Un Centre de Santé, pour cette population spécifique, peut être très utile en termes de prévention. Ma proposition, rejetée très majoritairement, a irrité, de façon inexplicable, M. le Maire. Par contre, il y a aujourd’hui un promoteur heureux. Bernard Ithurbide berithur@yahoo.fr

elkartu – Biarritz citoyen solidaire 

Le porte-à-porte

L

a collecte du tri sélectif en porte-à-porte se développe en Gipuzkoa. Ce système écologique de gestion des déchets y a en effet été adopté par 34 municipalités pour 250 000 habitants. Les communes concernées assurent disposer de moyens financiers suffisants pour implanter le tri sélectif porte-à-porte. Il devrait être ainsi possible d’atteindre un taux de recyclage et/ou réutilisation de 90 %, à tel point que la construction tant contestée de l’incinérateur de Zubieta ne serait plus nécessaire. C’est aussi une source importante d’emploi local y compris jusqu’à chez nous puisque les déchets recueillis (900 tonnes) pourraient être transférés en dehors du Gipuzkoa, par exemple vers Itxassou où se trouve une plate-forme de compostage spécialisée dans la valorisation de la biomasse et la fourniture de produits pour les métiers de l’horticulture locale. À la Mairie d’Hernani (20 000 habitants), on insiste sur l’investissement par rapport à l’humain : 12 éboueurs assurent la collecte porte-à-porte alors qu’il n’y en avait que 3 auparavant. L’investissement financier concernant la gestion des déchets est à peine supérieure à celle liée au système de collecte non durable. Cela grâce aux revenus provenant de la vente des déchets triés aux entreprises de recyclage et grâce à l’importante baisse des dépenses liées à l’envoi, non pas de 80 %, mais au contraire de moins de 20 % des déchets ménagers vers les centres de traitement de déchets ultimes. Ainsi donc la collecte en porte-à-porte permet de récupérer les déchets triés et déposés par les ménages à proximité immédiate de leur domicile. Les conteneurs ou bacs mis en place disposent de couvercle de couleur différente selon les déchets qu’ils reçoivent. Ils n’ont pas la même taille, selon que l’on habite dans un pavillon ou dans un immeuble, selon qu’on soit une famille nombreuse ou pas. C’est un pas de plus vers le tri sélectif, la défense active au quotidien de notre environnement, tout en suscitant la création d’emplois de proximité. Beaucoup de communes s’y sont attelées. N’y a-t-il pas là matière à étude et à réflexion pour notre ­communauté d’agglomération ? Régine Daguerre & Peio Claverie elkartu@hotmail.fr http://biarritz.citoyen.solidaire.over-blog.com AVRIL 2012 N°217 | BIARRITZ magazine 35


le carnet BIENVENUE à…

Adélaïde Ducourau Sevin, née le 26 février.

NAISSANCES Février Maureen COHENDY ■ Sabrina

MARIAGES Février Cédric CONSTANZER

et Neuza FR ANCO DE LIMA ■ Mars Benjamin LEBUNETEL et Anastasia VAGINAY

DÉCÈS Décembre Renée SAUBABER (77 ans) ■

Février Jeanne HARISMENDY (94 ans) ■ Marie LACORRE (81 ans) ■ Jeanne SAVY (89 ans) ■ Evelyne ESNAULT (57 ans) ■ Jeannine CAPDEVILLE (83 ans) ■ Denise SALIBA (89 ans) ■ Odette MARESTIN (93 ans) ■ Fetima MARCHAL (92 ans) ■ Henri DUBAC (99 ans) ■ Maurice MAYA (83 ans) ■ Fernand NAGOUAS (83 ans) ■ Marie ROBQUIN (83 ans) ■ Jacques HER AIL (96 ans) ■ Jean-Pierre TUDURY (83 ans) ■ Marguerite LABORDE (93 ans) ■ Thérèse DIEZ JIMENEZ (88 ans) ■ Jean LISSALDE (79 ans) ■ Mars Yvonne DROUILHET (87 ans) ■ Huguette GARROUSTE (84 ans) ■ Silvia SAINT PIERRE (94 ans) ■ Marie BOULIN (89 ans) ■ Renée PETESCH (96 ans) ■ Marie DEHOUX (93 ans) ■ Anne GOUDIN (93 ans) ■ Denise MATHET (54 ans) ■ Germaine BARREAU (90 ans) ■ Martine TOURNAUD (60 ans) ■ Jean-Pierre PORTEL (73 ans) ■ Jean HAUSSEGUY (78 ans) ■ Françoise DESAEGHER (74 ans) ■

Malone Groelly (en bleu), né le 18 février et Haizea Nazeyrollas (en rose), née le 20 février.

hommage à… Jean Lissalde

Jean Lissalde est décédé fin février à l’âge de 79­ ans. Secrétaire général adjoint puis secrétaire général de la Ville d’Anglet de 1966 à 1995, il avait participé à la modernisation de sa ville avec conviction et dévouement. À l’âge de la retraite, il avait continué à œuvrer pour Anglet comme adjoint au maire jusqu’en 2008. Passionné de sport, Biarrot de cœur, il supportait le Biarritz Olympique, apportant au Club ses compétences et son enthousiasme toujours avec discrétion. À sa famille, à ses amis, Biarritz Magazine présente ses condoléances.

Pour s’abonner Le magazine municipal est distribué gratuitement à travers Biarritz. Les personnes

Biarritz magazine

qui le désirent peuvent souscrire un abonnement à l’aide de ce coupon.

Service information-communication

Nom ............................................................. Prénom . ................................. Adresse .........................................................................................

Tél. 05 59 41 54 34

................................................................

Code postal . ......................................... Ville .........................................................................................

Souscrit un abonnement d’un an (11 numéros) pour la somme de 17 €. Ci-joint : r chèque bancaire (à l’ordre du Trésor Public) r réabonnement

36 BIARRITZ magazine | AVRIL 2012 N°217

biarritz.magazine@biarritz.fr Hôtel de Ville BP 58 64202 Biarritz cedex

© Photo Bernard ; DR

PIPARD ■ Haizea NAZEYROLLAS ■ Louise ESPARCEIL ■ Shiah TAELE ■ Octave MORIN ■ Naiara GR ACIET ■ Adélaïde DUCOUR AU SÉVIN ■ Mars Luna LONGER AS AGUERRECHE ■ Nina BATISTA PIRES ■ Abygaelle BATTU VANCOETSEM ■


Biarritz MAgazine du mois d'Avril 2012  

BIarritz MAgazine du mois d'Avril 2012