__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1


Retrouvez-nous sur Facebook :

https://www.facebook.com/artverne.photographes/


R

Edito

appelez-vous, il y a de trop nombreux mois et nous vous informions de la production de la dotation du grand concours d'ARTVERNE PHOTO | L'Expo. Notre gagnante a d'ors et déja reçu son oeuvre d'art. Je me souviendrai longuement du regard étincellé de notre gagnante découvrant, regardant, observant son lot dans ses moindres détails. Un vrai final de feu d'artifice. De nombreux mois se sont écoulés et nous pouvons vous annoncer que ARTVERNE PHOTO | L'Expo sera reconduite courant le premier trimestre 2017 dans le département du Puy-De-Dôme. De nouvelles photos seront au programme. A cette occasion, nous assurerons lors d'un week-end une journée de rencontre avec vous, pour vous rencontrer bien-sûr ; mais ce sera aussi l'occasion d'acquérir des oeuvres d'art à la vente ou en commande à un tarif réduit pour cette occasion. Du coup, nous ne rééditerons pas le concours. On vous en reparlera plus tard .... Ainsi chacun d'entre-nous avons parcouru l'Auvergne (et plus) à la recherche de lumières, de paysages, et d'images inédites. Vous en découvrirez quelques unes à travers ce numéro. Je tiens aussi à préciser que le logiciel utilisé dans la conception de ce numéro ainsi que vos écrans aux rendus différents désservent énormémément les photos. Ainsi, l'idéal est d'apprécier ces différentes photos tirées sur de superbes papiers d'art comme lors d'une exposition par exemple. Des fois la vie prend le dessus sur la photo, celle-ci prend les instants bonheur, les moments en couleur, des drames aussi. Nous présentons nos condoléances à un de nos membres pour la terrible épreuve qu'il traverse. Franck MAILLET Pour le collectif Artverne Photographes


…Edito Pour rappel : Nous sommes un collectif de photographes de tous niveaux résidant en Auvergne. Nous apprécions la beauté de notre région à toutes les époques de l’année. Se promener dans la nature, ou pratiquer la randonnée permet de découvrir les charmes secrets et naturels de ces endroits pas si perdus … ARTVERNE PHOTO | Le MAG est une publication dans laquelle vous ne lirez pas de reportage, pas de tutoriel. Il faut voir cette publication comme une exposition des oeuvres de nos photographes au plus près de vous pour que vous n’ayez pas à vous déplacer, mais simplement apprécier nos oeuvres. Mais rien ne vaut un véritable tirage sur papier d'art à des années lumières de ce que vous pouvez voir sur vos écrans non calibrés. Nous ne cherchons pas à concurrencer des publications payantes, qu’elles soient couchées sur papiers ou sur supports numériques. D’ailleurs nous n’avons conclu aucun accord avec quelques sponsors ou institutions, ce n’est pas ce que nous recherchons. Nous voulons simplement vous faire découvrir des images de notre Auvergne, qui nous l’espérons, sera aussi la vôtre. Cela ne veut pas dire que les photos dans ce magazine sont libres de droit ; bien au contraire, aucune utilisation de ces oeuvres n’est autorisée, que ce soit pour raison personnelle ou commerciale. Nous vous souhaitons une bonne expérience de lecture à travers ce nouveau numéro.


Sommaire LES AUTEURS : - CHRYSTELLE CABRIERES BARBECOT - ROMAIN CAULE - GREGORY DESTOMBES - JEAN-LUC FAYE - CLÉMENT FAYET - CLAUDE GEOURJON - FRANCK MAILLET - MARC MESTAS - FRED RIMBERT - SYLVIANE SABATIER - PIERRE SÉGUELA Le cadeau surprise …

6 14 22 32 48 58 62 70 78 94 100 114


CHRYSTELLE CABRIERES BARBECOT alias

Miss Paquerette Page facebook : Miss Paquerette

L'automne, saison des changements de couleurs (et pas celles des cheveux), mais celles de la nature. C'est la saison aussi des rencontres ... j'ai rencontré des animaux sauvages, et des moins sauvages qui aiment les selfies avec moi (c'est une vache sur la page de droite ... je précise, moi je suis au dessus). J'ai rencontré aussi des amis photographes, qui ont cette passion qui les motivent pour courir les bois pour trouver un cerf qui brame (moi j'ai eu peur), pour se lever aux aurores pour trouver la brume (là où d'autres préférent la chaleur de leur lit douillé), tout cela pour vous offrir des moments de bonheur. Respect à vous tous qui êtes abonnés aux vêtements humides, au nez qui coule, et à cette envie de danser quand on a LA bonne photo, celle qu'on attendait (ou pas)


Cantal - Planèze

Le plaisir de la rencontre, toujours inattendue (avec ma discrétion et mes qualités en affut c'est toujours inatten

J'aime rencontrer les fantômes à la nuit tombée, deviner leurs silhouettes, et saisir l'instant avant qu'ils ne devin ce n'est pas possible j'aime trop bambi pour lui faire du mal même pour nourrir les ados affamés) Zen.


ndu avec moi).

nent ma présence, parce que mon téléphone sonne (tu es où maman on mange quoi ... j'ai bien une idée mais


CANTAL - Entre Planéze et estive Les brumes d'automne donnent un petit air de steppe à mes plaines Cantaliennes , une brume légère tombe sur les paysages, imposant une vie plus lente, reposante.


CANTAL - Alleuze et le Mas de Lavastrie

Les couleurs oscillent entre les gris profonds et les jaunes orangĂŠs de l'automne. La nature est bien un


ne fille, elle change de couleur suivant ses envies, elle a raison, nous l'aimons pour cela.


ROMAIN CAULE

Page facebook : Romain Caule Photopgraphe http://romaincaule.wix.com/photographe

Passionné par la nature et la montagne, je vous propose à travers mes photographies ma propre vision de notre belle Auvergne. Je suis toujours à la recherche de ces ambiances féériques que nous offre de façon éphémère Dame Nature. J'espère vous faire voyager à travers mes photos.

Un petit coin hors du temps, ou on se pose sur un rocher pour contempler! la cascade de la Besque ( 43)


Une nuit d'été dans les bois de Pinols la voie lactée se dresse majestueusement au dessus des sapins. ( 43)


Profiter s du soleil qui illumi Martagon.

Sur les bords du Mont Mou Paon du jour pose. (43)


simplement couchant ine le Lis . (63)

s du petit lac uchet, le prend la


Après une journée à sa recherche, le roi de la forêt a fini par faire son app


parition. Nos regards se sont croisĂŠs puis il est reparti dans la forĂŞt. ( 43)


Gregory DESTOMBES Evocations Naturelles

http://evocationsnaturelles.weebly.com/ https://www.facebook.com/evocationsnaturelles

L'aventure photographique continue. De nouvelles photos pour tenter de capter l'instant, les lumières changeantes, les rencontres fugaces, les beautÊs naturelles qui nous entourent.


Le massif du sancy est unterrain de jeu idĂŠal pour les parapentistes. Ici au dessus de la vallĂŠe de Chaudefour.


Le Val d'enfer et son eau fĂŠrrugineuse. Massif du Sancy


Le Val d'enfer et sa forteresse de pierre. Massif du Sancy


"Mon arbre" en version estivale. Lac Pavin.

Plage des Sables Vigniers. Ile d'OlĂŠron.


Cascades de Chiloza. Besse.


La cascade du Saillant dans le Cezallier.


JEAN-LUC FAYE http://www.jlfaye.com/

Chers amis, Je suis ravi de souffler avec vous la première bougie au sein d'un collectif de photographes. Une année riche en projets, en émotions, en réveils à des heures indues, en sourires et éclats de rire, en kilomètres parcourus, en moments de sérenité et de contemplation, riche aussi en photos mais surtout riche humainement. Merci aux ArtVernes pour leur accueil mais aussi merci à vous qui nous lisez, nous suivez et qui partagez notre passion pour la photographie, et la magnifique nature qui nous entoure. Ansell Adams disait qu'il y a toujours deux personnes dans une photographie: "celui qui prend la photo et celui qui la regarde". Je suis heureux d'avoir pu nouer autant de liens...

Je vous souhaite une agréable lecture.


Les pérégrinations d'un photographe débutent souvent aux premières heures du jour comme ici sur les bords du lac d'En-Haut à La Godivelle, un matin d'été.


Ensuite elles le mènent par monts et par vaux à travers le Cézallier à la rencontre de ses habitants les plus caractéristiques.


La Salers et sa caractéristque robe acajou foncé, ses poils longs et frisés et enfin ses grandes cornes fines de couleur claire en forme de lyre.


Quand vient la fin de l'éte... La nature nous offre un festival de couleurs avant de se revêtir de sa livrée hivernale.


Au photographe, non à l'amoureux de la nature tout simplement de savoir tantôt lever les yeux, tantôt les baisser....


La chanson dit que les nuages noirs viennent du Nord. Qu'en sais je ? Ici, ils semblent venir de l'Ouest


t. L'horizon s'abaisse le ciel est menaçant, austère, dramatique mais certainement pas hostile.


Aux plus courageux, la nature offrira parfois un spectacle inoubliable, tel que ma première mer de nuages depuis le sommet du Puy de Sancy...


Ou encore l'embrasement des nuÊes par l'astre solaire qui jette le spectateur dans une Êtat contemplatif. Lac de Servières


Winter Is Coming ! Les premières neiges blanchissent les cols et les gelées matinales figent la végétation.


Une nouvelle saison avec sa magie est à nos portes, et je ne manquerai pas de partager de belles images dans un futur proche. D'ici là, je vous souhaite de Joyeuses Fêtes et un excellent début d'année !


CLÉMENT FAYET Eloigné de mon Auvergne natale depuis plus d'un an maintenant ( cursus scolaire oblige), c'est néanmoins toujours elle qui m'inspire le plus photographiquement parlant et où je réalise toujours l'essentiel de mes images. Pour cette édition, je vous propose de me suivre le temps d'un automne , entre brumes matinales et forêt d'or, brouillard et nuit étoilée. Cette saison si particulière où les ambiances sont intenses et le mystère omniprésent.

Pour me suivre : https://www.facebook.com/clementfayetphotography


Brume dans les forĂŞts en automne , une expĂŠrience magique ...


Le temps passe ; je continue d'avancer ...


Au bout d'un moment, je ne sais même plus si je suis toujours là ou si je suis entrain de réver ...


Finalement, je fini par me rĂŠveiller de ce rĂŞve lucide. Je sors de la forĂŞt et je contemple alors u


un moment la montagne avant de me retirer, des images et des souvenirs plein plein la tĂŞte.


Brume du matin sur le Forez, avec le massif du Montoncel en fond (en haut) et brume d


du soir dans la Limagne , avec derrière la Chaine des Puys et le massif du Sancy (en bas).


Enfin, je voudrais clore cette promenade automnale par une image à la signification toute particulière pour moi et dénoncer une réalité qui n'est hélas pas toujours rose. Cette forêt sur ce petit bout de montagne anonyme c'est Bariandes. Il y a presque 10 ans de ça, c'est ici que tout à commencé, ici que j'ai découvert à quel point la nature pouvait être belle et pleine de sens, ici que j'ai commencé à remettre tant de choses en question. Fût un temps où je connaissais chaque mètre carré de cette montagne et pourtant je ne finissais jamais d'en faire le tour. Peut-être une centaine de fois j'ai du y pénétrer ; chaque fois c'était différent. Une lumière, une atmosphère, un instant. Cela fait aussi 10 ans que les tronçonneuses et les monstres mécaniques s'acharnent à tout détruire chaque jour un peu plus. Peu à peu ce lieu si spécial se transforme en terrain vague. Aujourd'hui je n'ose même plus m'y aventurer par lassitude de découvrir à chaque fois de nouveaux endroits saccagés, une partie de mes souvenirs détruits pour quelques euros de plus. Bariandes, je te rends aujourd'hui hommage. Puisses ton aura et ton âme perdurer pour toujours malgré les hommes. Je garderai à jamais un souvenir de ta grandeur et de ta magie dans mon esprit et dans mes images.

A l'heure où l'écologie est plus que jamais un sujet brûlant ; il serait temps que chacun prenne conscience du monde qui l'entoure. Il y a des massacres de tous les jours qui sont restés dans l'ombre trop longtemps et ne peuvent plus continuer. Le cas de Bariandes n'est malheureusement pas isolé. Toute la montagne thiernoise et le massif du Montoncel sont déja en grande partie massacrés ; et à l'échelle de la région c'est l'ensemble de notre patrimoine forestier qui est menacé. La politique d'exploitation forestière intensive (coupe à blanc pour replanter exclusivement du conifère en ligne, la plupart du temps du Douglas ou de l'Epicéa) est une catastrophe pour la biodiversité en plus de défigurer nos si beaux paysages. Il serait temps de commencer à voir à long terme plutôt que d'avoir comme seule logique celle du profit immédiat. Notre région est belle, protégeons là ; cessons le massacre. A bon entendeur. CLÉMENT


CLAUDE GEOURJON Cascades et couleurs de fin d'automne

Cascade des Pré-longs près d'Albepierre (Cantal)


Cascade du Babory (Sailhant) près de Roffiac

Cascade de Cheylat (près de Neussargues, Cantal)


Cascade des Vergnes (près d'Albepierre)

Méandre de Queuille


Puy Griou en fin d'automne

Vue panoramique sur le Puy Mary et la vallĂŠe de la Jordanne


FRANCK MAILLET www.franckmaillet.com

Beaucoup de temps passé depuis le dernier numéro. J'ai longuement hésité à vous présenter dans ce numéro du patrimoine architectural. En effet, en dehors des publications habituelles de paysages sur la page de notre collectif, je suis aussi photographe d'architecture. J'ai eu l'occasion pour un de mes diffuseurs de prendre en photo l'habillage ( Métal Design Concept, Eiffage Construction) du plus grand batiment d'Auvergne, de plus de 67000 m2 "habitable". Il s'agit de l'Urbalab de Michelin. Ainsi j'aurai aimé vous présenter le patrimoine architectural d'Auvergne sous un angle Artisitique, mais pour une question de droits et de propriétés intellectuelles des architectes … Je lance donc ici un appel aux architectes de batiments d'Auvergne. Par conséquent je vous propose quelques photos artisitiques réalisées depuis le dernier numéro d' ARTVERNE PHOTO | LE MAG. Certaines vous intéressent, n'hésitez pas à me contacter par MP. Ainsi pour commencer je vous propose ci-contre une photographie que j'apprécie : il s'agit d'une prise de vue nocturne, tout du moins un auto-portrait en pleine contemplation de la nature et du bien être Auvergnat. Pitié : Ne détruisez pas notre Auvergne à tous.

Ci-contre : "MILKYWAY OVER MOUNTAIN" Autoportrait depuis le puy de Pariou


- Ci-dessus : "DU SANCY AU MORDOR". Photo réalisée par un matin nuageux en passant par le val de Courre


- Ci dessus : "PANORAMA D'UN COUCHER DE SOLEIL SUR LA CHAÃŽNE DES PUYS" Photographie prise depuis le plateau de Gergovie.


- Ci contre : "AMBÈME EN AUTOMNE" Voilà une rivière dont les rives sont douces à parcourir. Attention, ses abords sont dangereux en hiver !

- Ci dessous : "LAC D'EN HAUT 4" Lac d'en Haut | La Godivelle Par un coucher de soleil tardif.


MARC MESTAS (photographies)

LAURENCE COUDERT HUART (textes)


Quand rien ne trouble le silence, la longue attente du pĂŞcheur commence


Dans le silence du soir, la barque du pêcheur d'étoiles glisse doucement sous la lune et nous révèle , dans un éclat de lumière, la beauté des rêves secrets


Beauté et fragilité de la nature dont je me suis paré pour mieux t'en confier le secret .

J'ai volé à la passion le rouge de mon plumage, et à la nuit, l'obscurité, pour toujours te chanter d'aimer, de vivre et de rêver


Veilleurs attentifs aux bruits de la vallĂŠe, les Chamois hantent les sommets


Puissance, force et majesté du Roi de la forêt , face auquel nous ne sommes qu'humilité


Douceur et solitude de l'attente sur les rives du Pavin, par un mĂŠlancolique soir d'automne


Quand les tourbillons de la rivière font danser les fées et naître les rêves

Plénitude et sérénité d'un matin de printemps, dont le Pavin est le gardien.


FRED RIMBERT Page facebook : le regard photographique de fred rimbert photographe

Bonjour, Photojournaliste, je profite de mon temps libre pour partir à la découverte de nos belles régions, mais plus particulièrement de notre Auvergne si variée et magnifique nous offrant des paysages de toutes formes, au grès des saisons, avec de belles couleurs, un patrimoine d'exception entre chateaux, monuments, montagnes, lacs et vallées qui nous permettent de vivre de belles émotions.


J'essaie de restituer tout cela lors de mes sorties, de retranscrire de façon la plus naturelle possible les instants captés, de trouver les plus belles lumières et les plus beaux endroits, découvrir des lieux inattendus ou inédits, chose bien plus difficile... d'immortaliser un endroit qui risque d'être modifié par l'homme... Par toutes saisons, je me muni de mon matériel photographique et je pars en quête des plus beaux endroits aux meilleurs moments, au grès des caprices de notre belle nature et du temps, nous rappelant que c'est dame nature qui décide de tout, et que c'est à nous photographes d'être présent au bon moment et au bon endroit, avec parfois, même souvent, un petit facteur chance qui aide...Vous offrant ce moment d'évasion.

Le cirque de Mallet sur la retenue de Garabit-Grandval nous offre ses ilots sablonneux où les pêcheurs et plaisanciers aiment y poser pied ; les baigneurs viennent s'y rafraîchir les journées d'été ensoleillées dans les eaux de la Truyère retenue quelques temps par le barrage.


CANTAL

Le Cantal - Aubrac, superbe région où les vastes plaines sont légions, les vaches de race Aubrac pai fait bon parfois de s'offrir un bon bol d'air et déconnecter du train train quotidien


issent tranquilslement dans ce lieu où la sérénité prend le pas sur la vie moderne et tumultueuse, il


Les eaux tumultueuses de la Durolle au-dessus de Thiers serpentent entre les rochers en de multitudes petites cascades, un pont au loin permet aux randonneurs de franchir cette rivière et d'admirer au fil de l'eau le paysage et les belles couleurs automnales


Dans le Livradois forez, près de Vollore montagne, les forets se succèdent permettant d'admirer de part et d'autres les chemins et sentiers les couleurs automnales diverses et variées que le soleil vient éclairer pour donner de la magie.


La cascade de la Sioule à Montfermy, créée par la réunion de deux méandres.


Depuis le toit de l'auvergne, le puy de Sancy nous offre un panorama a 360 degrés sur toute l'auvergne, mais attention même l'été au crépuscule, les températures peuvent varier de plusieurs degrés, ce jour là, il faisait 28 degrés à la station du Mont Dore alors qu'en haut, un vent frais balayait le sommet, la température, n'était que de 4 degrés ressentis, il a fallu enfiler les vestes chaudes pour se réchauffer ...


Ci dessous : La vallée des Rouets, à Thiers, situé en pleine nature, ce parcours de quelques trois kilomètres le long de la rivière Durolle, permet aux visiteurs de "s'immerger" physiquement dans la coutellerie, de partir sur les traces des émouleurs, ces ouvriers de la coutellerie travaillant allongés sur une planche au dessus de leur meule. Leurs ateliers ou rouets (moulins à émoudre les couteaux) ont été progressivement désertés à partir des années 1930. Aujourd'hui, le site offre l'image d'une nature sauvage marquée par la patience et la ténacité de générations de couteliers. Dans la Vallée, tout parle de cette corporation d'hommes du métal : chemins, ponts, barrages témoignent de la solidarité obligée entre tous pour survivre. Au détour d'un chemin, un jardin autour d'un rouet, un damier taillé dans une meule illustrent les loisirs de ces ouvriers soumis aux caprices de l'eau.


CI dessus : Près de Vollore montagne, sur une colline, un superbe panorama à 360 degrés s'offre au visiteur et promeneur qui pourra, par beau temps , admirer à l'ouest la chaîne des puys, le massif du Sancy ainsi que les mont du Cantal, vers le sud, se dresser la station radar de Pierre-sur-haute, à l'est, les monts du lyonnais et même le massif des écrins dominé par le MontBlanc


Clermont-Ferrand, "capitale" de l'Auvergne et sa chaîne des puys se réveillent un peu embrumé sous des tons pastels qui annoncent une belle journée ensoleillée


Vichy, belle ville d'eau, on peut flâner le long du lac d'Allier, s'asseoir et contempler un coucher de sol le temps d'un


leil et apercevoir des canards sauvages, des mouettes et des cormorans venus trouver refuge n hiver


SYLVIANE SABATIER

L'Eté a été intense pour moi. En Cézallier, bien sûr. les noirs et les monochromes conviennent bien aux émotions fortes. J'espère parvenir à les partager avec vous .


La cascade de la Terrisse n'est pas la plus connue, mais elle est sans doute ma préférée. Le chemin pour y parvenir est charmant, Les tapis de scylles au mois de juin, la mousse du sous-bois puis le versant de fougères, le passage dans les rochers, et, enfin, Dans un tumulte assourdissant, le petit arc en ciel fidèle, signe de bonne augure.


C'était une superbe nuit de voie lactée. Des étoiles plein les yeux!!! Puis la lune est apparue, c'est le moment où les photographes plient bagage, normalement. Sauf que je ne pouvais pas quitter le Puy Mary comme ça, et je me suis attardée ...


Chacun a la sienne! Une forêt, un bois où la lumière pénètre le moindre recoin, Tous vos sens sont en éveil, la moindre brindille froissée, le moindre battement un chevreuil se sauve, une girolle accroche le soleil, C'est ma "Pandora"!


où le calme vous envahit, vous régénère, tout doucement, sans bruit ... d'aile, l'odeur de la mousse, des pins,


PIERRE SÉGUELA


?

www.artverne-photo.fr/ Rubrique cadeau


Artverne Photo | Le MAG est un E-Book gratuit et consultable en ligne du collectif Artverne Photographes sur partage volontaire de ses membres. Crédit Photo - Couverture page 1 : © Mickaël WEISS - Couverture page 4 : © Sylviane SABATIER - Artverne Photo | Le Cadeau N°6 : © Franck MAILLET

Profile for Artverne Photographes

Artverne Photo | Le Mag - N°6 - Décembre 2016  

Le collectif Artverne Photographe est heureux de vous présenter Le N°6 d'Artverne Photo | Le Mag. Vous y retrouverez des images d'Auvergne...

Artverne Photo | Le Mag - N°6 - Décembre 2016  

Le collectif Artverne Photographe est heureux de vous présenter Le N°6 d'Artverne Photo | Le Mag. Vous y retrouverez des images d'Auvergne...

Advertisement