Page 1

Chapitre 3 - Exploration


A peine en route, il constata qu’il intriguait autant que les choses autour de lui l’intriguaient.

Il se rendit compte que si, globalement, les gens lui ressemblaient et se ressemblaient entre eux, ils avaient des couleurs de peau et de cheveux différentes et variés. C’était du plus bel effet ! Il se demanda si certains avaient les mêmes couleurs que lui mais il n’en croisa pas. Leurs tenues étaient radicalement différentes de la sienne, légères et colorées, alors qu’il transpirait à grosses gouttes dans sa combinaison.

Il rencontra aussi un étrange spécimen qu’il ne reconnut pas. Il n’en avait surement jamais croisé puisque les gens eux lui étaient familiers mais pas ça ! Cependant il n’éprouva aucune crainte. La chose semblait inoffensive. Elle ne tarda pas à s’éloigner a son approche.


Sur son chemin, il s’arrêta pour contempler les environs. Il était subjugué par la beauté du paysage. Le soleil se couchait sur de douces collines et le fleuve avait pris une couleur d’or magnifique. Il était impressionné par la végétation, ce qui lui fit penser que, même s’il ne s’en souvenait pas, il ne devait pas en avoir beaucoup côtoyé pour éprouver une telle sensation de plaisir à voir celle qu’il avait devant les yeux.


Il arriva en un endroit où les constructions se resserraient. Ce devait être un centre ville. Il se dit que « chez lui » devait être bien différent et probablement oppressant étant donné la sensation peu familière d’espace et de paix qu’il ressentait en cet endroit.

Un rassemblement s’était formé autour d’une statue qui devait être emblématique de la ville. Il observa les gens qui s’y étaient regroupés surpris de voir un personnage paraissant plutôt vieux. Encore une fois il n’avait pas, dans sa mémoire, d’image de traits de personnes âgées. Là d’où il venait, ce ne devait pas être courant.


La nuit était tombée. Il mangea un autre fruit qu’il avait récolté et décida de dormir un peu sur un banc qu’il trouva à proximité. Il était trop fatigué pour monter la tente. En fait, il était littéralement épuisé. Peut-être à cause de cet air si pur qu’il respirait et auquel il semblait que son corps ne fut pas habitué. Alors, ce banc, ce serait toujours mieux qu’à même le sol.


Il faisait jour quand il se réveilla. Il était fourbu mais reposé et toujours aussi désorienté. Il lui fallut quelques instants pour reprendre ses esprits. Deux jeunes personnes - des femmes à ce qu’il semblait – se tenaient devant lui l’air sévère.

Vous n’avez pas honte, Monsieur, dormir ainsi sur un banc en plein centre ville !

Vous êtes devant la vitrine de ma librairie, je vous prierais de bien vouloir vous en aller.

Il était aux anges ! Il les avais comprises ! Il comprenait leur langage ! Même s’il avait du deviner certains mots et que leur accent légèrement guttural ne lui était pas familier, il les avait comprises ! Il aurait pu les embrasser si la décence ne l’avait retenu. Il était trop interloqué pour rétorquer et décida de partir aussitôt. Dans son dos il les entendit murmurer « Quelle drôle d’allure… et tu as vu son teint bleu, ses cheveux bleu-violets ? Je me demande bien d’où il vient celui-là… ».

A suivre...

L'Eternel ! - Tome 1 Renaissance - Chapitre 3 Exploration  

Ceci est la fabuleuse histoire des Ken'Hathon qui régnèrent sur Simland pendant plus de 10 générations.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you