__MAIN_TEXT__

Page 1

Recueil AlterTour-Silence_ 2011-32_Alternatives finales-Couv' Finale_Livret Alternative 11/05/2011 13:56 Page 1

r u r e t l A T

V is it e z le s

Alternatives 2011 i en collaboration avec

s len


Recueil AlterTour-Silence_ 2011-32_Alternatives finales-Couv' Finale_Livret Alternative 11/05/2011 13:57 Page 2

: vers une autre Société La Sobriété énergétique j Le système n’arrêtera pas de lui-même sa course folle, faute de carburant. La baisse tendancielle de la joie de vivre est plus probable que la panne sèche. Ce qui menace à court terme c’est le développement d’une nouvelle précarité énergétique, fruit de l’explosion obscène des inégalités sociales. Ce qui menace à moyen et long terme, c’est la destruction d’une Terre-pour-l’humanité à cause de la consommation du pétrole jusqu’à sa dernière goutte ou du charbon jusqu’à la dernière tonne, en raison aussi des folies meurtrières du nucléaire et des nano-technologies. Le choix d’une sobriété énergétique est donc celui d’un autre type de société, une société qui ne repose pas sur la multiplication insoutenable de nos dépenses énergétiques.

La sobriété énergétique va son bonhomme de chemin, ici en France, comme ailleurs, notamment en Amérique du Sud. Choisir la sobriété énergétique, c’est dire Oui, oui au ralentissement, oui à la relocalisation, oui à la coopération, oui au choix d’une vie plus simple et plus respectueuse des humains et de la Terre. Choisir la sobriété énergétique, ce n’est pas un choix de "gosses de riches", c’est le choix que fait aujourd’hui l’Equateur avec son projet "Yasuni-ITT" de laisser dans le sous-sol une partie importante des réserves de pétrole qui s’y trouvent. Ce nouveau principe de non-extraction des ressources rares ou dangereuses va de pair avec la reconnaissance d’une justice écologique envers les plus pauvres. Mais être fidèle à l’esprit du projet Yasuni c’est aussi inventer chez nous " mille autres projets Yasuni ", c’est dire qu’il ne s’agit plus seulement de remplacer des sources énergétiques par d’autres moins polluantes, donnant davantage d’autonomie, c’est aussi apprendre à s’en passer, apprendre à être économe.

Agriculture • Environnement

Auteur de "La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance" (Les Empêcheurs de penser en rond / La Découverte)

 juillet • GEnèvE

6 juillet • AnnECY

Economie

3 août • LE CAYLAR

11 1

Collectif Ville-Campagne

15

APTE

16 17 18 19

Commune du Thor , Foll Avoine

0

Les Paniers Marseillais



Domaine de Sulauze , ATTAC Pays d Arles

1 3 4

Alliance Anti-Corrida

5

Gard Nature

6

Festival Roc Castel

6 août • PLATEAU DU LARZAC

10

14

6 juillet • MIRAMAS

30 j uillet • POMPIGnAn

9

Terre de Liens

4 juillet • AvIGnOn • LE THOR

7 juillet • ARLES

8

13

Ecologie au Quotidien , 16 juillet • LA BAUME Buëch Cooper actifs ,  juillet • APT Le Potager j d un Curieux

3 juillet • MERInDOL

6

next-up.org

15 juillet • DIE

9 juillet • nÎMES

CRHA

Comité Anti-Olympique

ENERCoop Rhône-Alpes

Page j 7

CRII RAD

7 juillet • BELLECOMBE En BAUGES Oxalis SCOP , 8 juillet • CHAMBéRY Cycl aubaine

13 juillet • vALEnCE • EURRE

Société

A bicyclette... (Maison du vélo • Roule & Co • Roue Libre • EVE)

5 juillet • CIMETIERE DE MORETTE

9 juillet • GREnOBLE

Energie • Transport

Paul ARIES G. de CROP

• édito : "La Sobriété énergétique" 2 • Le nucléaire ET la bougie 4•5 • visite des Alternatives 6 • 28 • Pour aller plus loin 29 • 30 • Remerciements 30 • L’AlterTour : du fond, de la forme 31 • Trop de lumière nuit... 32

Dans la série des Tours de France alternatifs contre "la société du dopage", cette nouvelle édition de l’AlterTour a pour thème la "sobriété énergétique", choix grandement nécessaire mais aussi souhaitable pour nous et nos enfants. Il s’agit donc de cheminer, au gré des spécificités géographiques locales, dans le but de mettre en valeur ce qui peut donner à chacun davantage d’autonomie dans ses choix de vie.

Ce Tour de France alternatif est donc un "bon tour" joué au système pour lui rappeler que la "vraie vie" c’est le " bien-vivre ", ce que les Amérindiens nomment le " sumak kawsay ", et non pas la société du "toujours plus".

En selle...

Collectif contre les gaz j de Schiste

7 8


Recueil AlterTour-Silence_ 2011-32_Alternatives finales-Couv' Finale_Livret Alternative 11/05/2011 13:57 Page 4

Le

nucléaire

b o u Jg i e .

Partagées entre quatre catégories interdépendantes (Energie/Transport • Société • Economie •Agriculture/Environnement), elles proposent de véritables mesures anti-dopage tout au long de ce Guide 2011. Des mesures qui répartissent plus équitablement les richesses, protègent durablement les ressources naturelles et préservent l’avenir du vivant. De tout le vivant. Des mesures qui sont l’émanation d’une volonté citoyenne participative et empreintes de bon sens. De la modeste action citoyenne au projet de grande envergure, en passant par l’information scientifique et les appels à la résistance, ces alternatives nous invitent à agir. Changeons nos gestes habituels en participant aux "Rencontres d’Ecologie au Quotidien". Soutenons la CRIIRAD dans sa lutte contre la radioactivité. Résistons au bétonnage des terres agricoles avec le "Collectif ville-Campagne". Et si nous consommions des fruits et légumes bio de saison et de proximité avec les "Paniers Marseillais" ? Fouinons dans " Le Potager d’un Curieux " pour y découvrir son immense biodiversité ou favorisons l’énergie propre avec Enercoop.

Parallèlement, les terres agricoles et ceux qui les travaillent disparaissent à un rythme effréné. L’équivalent d’un département disparaît tous les 7 à 10 ans, recouvert de bitume et de ciment ! Sur les terres arables restantes, on cultive maintenant des OGM au nom du sacro-saint rendement. Paradoxalement, chacun s’accorde sur l’urgence à mettre à la portée de tous une alimentation plus saine. L’engouement pour le bio va croissant et investit tous les modes de (grande) distribution, sans que soient toujours soulevées les questions éthiques, environnementales et sociales de production et de transport.

Toutes ces associations, collectifs citoyens, entreprises et collectivités locales, sont préoccupés par la question de l’énergie. Soit comme thème central de leur activité, soit dans leurs modes de fonctionnement. Et ça tombe bien. La « Sobriété énergétique » est le thème de l’AlterTour 2011. Fil rouge de ce recueil, tous nos hôtes d’un instant s’expriment sur le sujet au travers d’une interview en abordant la pénurie inéluctable du pétrole. Tous… ou presque. Alternatif jusqu’au bout des mots, ce guide est co-édité avec le mensuel Silence qui, lui-même, développe dans ses pratiques de nombreuses alternatives*. G. de CROP

4

la

La société civile a décidé de réagir. Elle s’organise. Le levain prend. Le bulletin de vote n’est pas un chèque en blanc institutionnel. Une fois l’élection passée, tout est souvent si bien organisé pour le mettre au pied du mur, que le citoyen est spolié des décisions sociétales majeures. Alors, il se lève et fait entendre sa voix, ses résistances. L’AlterTour sillonne les routes de France pour les écouter. Il rallie et relaie des alternatives concrètes et crédibles. De solutions en pistes de réflexions, ces initiatives nous démontrent qu’il n’existe pas d’écologie environnementale sans écologie sociale.

Dame nature vient de nous faire un gros pied de nez ! D’un simple revers de vague, elle a balayé un grand château de sable nucléaire japonais l’année même des 25 ans de Tchernobyl. Dans le même temps, en France, souffle un vent de colère citoyenne : début 2010, le ministre pourtant responsable de préserver notre environnement, a offert un véritable permis de polluer avec l’exploration des Gaz de schiste. Et ceci, à l’heure où « son » Grenelle de l’environnement s’est bien gardé d’évoquer la question de l’énergie nucléaire. Etrange pour le pays comptant le plus de réacteurs au monde et ses 17% de l’énergie totale fabriquée à grands coups d’uranium et autre « Mox ». En complète sécurité, bien sûr…

Le dogme d’une croissance économique infinie, fer de lance du développement de nos sociétés, épuise les ressources énergétiques non-renouvelables, pollue l’environnement, affecte notre santé, détruit le lien social et exacerbe le décalage nord-Sud. Cette humanité là est au fond du trou… et creuse encore ! Grâce à l’injection de deniers publics, elle dope ses « Pôles Recherches & Innovations » et invente des bidules© qui trop souvent ne servent à rien, voire même sont dangereux. Au moyen du martèlement publicitaire, elle dope sa communication pour faire croire que les bidules© qui ne servent à rien sont très utiles, et bien sûr ne sont pas dangereux. Elle suralimente et dope son économie de marché grâce à des « Subprimes » permettant d’acheter les bidules© fabriqués. Elle dope ses transports avec toujours plus d’autoroutes, d’aéroports et de voies maritimes facilitant le transport des bidules©. Elle dope son agriculture en vidant et polluant les nappes phréatiques à grand renfort de pesticides et engrais de synthèse. Histoire de (mal) nourrir les gens qui s’occupent pourtant bien des bidules©. Et bien sûr, elle dope sa production énergétique pour concevoir, fabriquer, conditionner, transporter et vendre plein de bidules©. Une vraie machine infernale qui peut s’emballer… jusqu’au jour où elle explose ! Les japonais paient le prix fort et toute la planète trinque. Pourvu que l’argent gagné en produisant les fameux bidules© permette d’en acheter un autre… de bidule : une bougie. Au moins celui-ci servira, car maintenant l’humanité est contrainte d’utiliser les deux : le nucléaire ET la bougie !

ET

Alors bienvenu. Rencontrez quelques-unes des Alternatives croisées cette année, puis, pourquoi pas, rejoignez-nous pour une belle et intelligente virée à bicyclette… * voir sur leur site www.revuesilence.net, puis "qui sommes-nous", puis "alternatives"

5


Recueil AlterTour-Silence_ 2011-32_Alternatives finales-Couv' Finale_Livret Alternative 11/05/2011 13:57 Page 6

 juillet / 6 août 011

A bicyclette...

CRIIRAD

Certains diront que l’AlterTour est d’abord une grande virée à bicyclette. Pour d’autres, c’est une bonne manière d’enrichir ses connaissances militantes. Quelle que soit la motivation première, pédaler en relai pendant l’AlterTour relève d’une démarche écologiste et politique. Tout au long de l’année, des associations cyclistes se bougent également afin de faire é(n)tendre la voie des deux-roues. En 2011, nous croisons la route de 4 d’entre-elles : EvE (Eco-mobilité-voyage-écologique), Roule & Co, Roue Libre et la Maison du vélo en Suisse. Choisir le vélo comme vecteur pour mieux répondre aux enjeux du développement durable entraîne inévitablement des actions similaires : • un travail avec des élus ou instances locales pour les aménagements cyclistes • une réflexion sur l’éco-mobilité au travers de conférences, films/débats… • l’organisation d’évènements cyclistes : fêtes du vélo, vélorutions, manifestations, vélobus, journées sans voiture • l’organisation de soirées et sorties festives autour de la mobilité douce

Enfin, l’union fait la force : la " Maison du vélo ", fédère diverses structures d’amoureux et défenseurs de la petite reine sur Genève. Quand elle aura trouvé un espace réel, elle ramènera en un même lieu assistance mécanique, conseils, animations culturelles, et activités d'insertion ! Elle sera un espace de vie et d'échanges. vous irez alors au bar des cyclistes causer des métiers du vélo, piocher un livre dans la cyclo-thèque ou y suivre une conférence. Une Maison avec pignon sur roue, quoi... »

6

LA MAISOn DU véLO • Frédéric FAvRE +41 79 507 73 52 fredericfavre@sunrise.ch www.autre-salon.ch

ROULE & CO www.roule-co.org info@roule-co.org

ROUE LIBRE • Maison des Associations 67, rue Saint François de Sales 73000 CHAMBéRY Tél. - Fax : +33 (0)4 79 33 96 30 http://rouelibre.free.fr/ • chambery@fubicy.org /

EvE • Stéphane ORCEL 19, rue du vivier 12100 MILLAU +33 (0)6 88 67 87 40 (14h à 19h) www.ecomobilite-eve.fr • eve.millau@orange.fr

G. de CROP

G. de CROP

Toutefois, chacune de ces associations peut mettre en avant une singularité, un succès et/ou une initiative. En collaboration avec la mairie de Millau, EvE a obtenu que la vieille ville devienne " Zone de partage ". Limitée à 20 Km/h, les priorités y sont les suivantes : piéton, vélo puis voiture. Elle a ouvert une recyclerie permettant la restauration de vélos récupérés en déchèterie. Cédés à bas prix, ils offrent de la mobilité aux personnes en mal de moyen de locomotion et/ou en insertion professionnelle. Roule & Co Annecy propose un atelier mobile et participatif de réparation et s’ouvre aux autres mobilités non-motorisées comme le roller, le skate ou les trottinettes. Roue libre, outre son atelier de réparation en vélonomie, offre un " contrôle technique 2-roues " mensuel. Elle finance certains projets d’adhérents, développés dans l’une de ses 4 commissions : la " Bicyc’lettre ", la " vélo-bricolade ", l’aménagement cyclable ou l’animation.

Halte à la désinformation ! Le 12 mai 1986, deux semaines après Tchernobyl, des citoyens indignés créent la CRIIRAD, Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité. Son objectif : mesurer, contrôler, informer, protéger. Chacun dispose ainsi d’une véritable information indépendante sur toutes les formes de radioactivité et peut prendre des mesures de protection individuelle ou collective. La CRIIRAD s’appuie sur un outil central : son laboratoire scientifique analyse, contre-expertise, dépiste et diagnostique tous azimuts. Il assure l’indépendance financière de l’association pour près de 60%, le reste étant issu des adhérents et de subventions diverses à hauteur de 2%. Depuis longtemps, la CRIIRAD met en exergue des informations longtemps " ignorées " : la dispersion des éléments radioactifs à tous les stades de l’exploitation de l’uranium, notamment autour des mines, constitue le fer de lance de son action militante. Elle a permis la naissance de lois sauvegardant l’environnement et protégeant la santé publique. A ce propos, elle nous accompagnera dans la première partie de l’AlterTour et effectuera des mesures régulières de radioactivité.

 au 13 Juillet 011

« La pénurie de pétrole ? On y arrive ! On a depuis longtemps passé le pic d’Hubert et nous allons bientôt nous payer un mur ! Il ne faut pas se leurrer, c’est la même chose pour l’uranium et de nombreuses ressources. Il vaut mieux anticiper et ne pas attendre plus longtemps car ce qui va se produire sera intenable : nous allons nous étriper partout sur cette planète pour accéder aux ressources. La guerre est quasiinévitable. Dans l’association nous encourageons les mobilités autres que la voiture, nous sommes 15 à nous déplacer et devons vraiment changer d’habitudes. Cela entre peu à peu dans les esprits. Nous avons choisi par exemple de nous approvisionner en électricité auprès d’Enercoop, cela a un coût mais nous avons essayé de le compenser en améliorant l’isolation des locaux et en faisant des économies. » Roland DESBORDES, Présidenrt de la CRIIRAD CRIIRAD • Michel DAnnEQUIn +33 (0)4 75 41 82 50 Fax • +33 (0)4 75 81 26 48

471, avenue victor Hugo 26000 vALEnCE contact@criirad.org www.criirad.org

7


Recueil AlterTour-Silence_ 2011-32_Alternatives finales-Couv' Finale_Livret Alternative 11/05/2011 13:57 Page 8

CRHA

5 Juillet 011

Comité Anti-Olympique

Mai 2007, sur le plateau des Glières, haut lieu français de la résistance. La venue du candidat aux présidentielles Sarkozy déclenche la colère. Face au sentiment de récupération de certaines valeurs, nombre de locaux organisent alors un contre rassemblement. " Indignons-nous ! " aurait pu être le cri de ralliement de cette journée : l’association " Citoyens Résistants d'Hier et d'Aujourd'hui " naît, notamment parrainée par Stéphane HESSEL, Raymond AUBRAC et Henri BOUvIER (résistants) ou l’écrivain anglais John BERGER (soutien des Black Panters et de mouvements d’immigrés en Europe). Elle met en lien les résistants d’hier avec ceux d’aujourd’hui. Le programme du Conseil national de la Résistance (CnR), établi durant la seconde guerre mondiale, constitue la pierre angulaire de leurs pensées. Ainsi, de nombreuses conférences s’organisent : défense de la sécurité sociale et de la retraite par répartition, protection des services publics, sauvegarde d’une presse libre et indépendante des pouvoirs et de l’argent. Le rassemblement du plateau des Glières est depuis, devenu annuel et incontournable : " Créer c’est résister, résister c’est créer ".

"Dans notre fonctionnement,  un rationnement de pétrole ne changerait rien pour nous, car nous sommes déjà dans une démarche de sobriété. Nous nous déplaçons le plus possible à vélo, pratiquons le covoiturage et refusons le jetable. Une pénurie devrait plutôt servir notre cause puisque nous nous battons contre le développement des transports routiers, qui sous prétexte de , donner des infrastructures à la région, favorisent encore l accès au tourisme des plus nantis, créant bouchons et pollution lors des chassés-croisés. Le maillage rural local des transports en commun est insuffisant pour les habitants et la volonté politique ne va pas dans ce sens. Les complexes hôteliers avec jacuzzis, le trafic aérien, etc,… prévus dans le cadre des JO vont encore générer une débauche énergétique tant sur le plan des travaux que sur la consommation liée au tourisme. Une vraie prise de conscience des consommateurs et une réelle volonté politique , , s imposent d urgence ! " Simone BALEX, membre du CAO

«Raymond AUBRAC, dans son discours de mai 2009 aux Glières, a proposé que soit rédigé un nouveau projet de société,  démarche proche du CNR des années 40. On s’est mis à la rédaction en novembre 2010. Il est par exemple destiné aux élus. Et bien sûr, il est enrichi de notions actuelles comme l’environnement. Cette thématique est aujourd’hui incontournable. La défense des services publics avec le renforcement des transports en commun ou le maintien d’un réseau ferré digne de ce nom, s’inscrit directement dans la prise en compte des problématiques énergétiques. Idem pour le développement du renouvelable comme le solaire ou l’éolien. Il y a clairement urgence. Face à cette mondialisation énergivore, Paul ARIES ainsi que des militants écologistes apportent ces valeurs à ce nouveau projet de société. Et puis notre participation à l’AlterTour 2010 et 2011 démontre bien la passerelle entre les alter-cyclistes, le CRHA et la sobriété énergétique»

8

CRHA • Didier MAGnIn +33 (0)4 50 22 46 21 didier.magnin@laposte.net www.citoyens-resistants.fr

1442, route de la Luaz 74570 THOREnS-GLIERES Lundi au vendredi, entre 10H et 12H

G. de CROP

Didier MAGNIN, Président du CRHA.

6 Juillet 011 Alerte ! Hier c’était Albertville. 2018, Annecy, c’est déjà demain… Mettre en garde de toute urgence les citoyens sur les multiples impacts de cette course à l’or blanc, annuler définitivement le déroulement des jeux olympiques, tels sont les objectifs du Comité Anti Olympique (CAO) d’Annecy créé en 2009. Pour ce faire, un site Internet d’information, pétitions, tractages, manifestations et conférences avec Michel CAILLAT, Albert JACQUARD ou Jean-Marie BROHM. Lors de la venue des officiels du CIO, le CAO occupe encore le terrain : il décroche les banderoles favorables aux JO en mairie et bloque symboliquement la circulation. En informant de l’impact des Jeux sur l’environnement, le cadre de vie et les finances publiques, les militants d’Annecy souhaitent provoquer une prise de conscience de la population plutôt que d’agir à sa place. Histoire que les dessous du sport-business et le fonctionnement décisionnel du CIO remportent enfin la seule médaille qu’ils méritent : celle du cynisme économico-sportif.

CAO • Khaled +33 (0)6 24 27 45 04 contact@comiteantiolympique.com www.comiteantiolympiqueannecy.com

Chez Les amis de la terre Haute-Savoie Maison des Associations 23, allée des Harmonies 74960 CRAn- GREvRIER

9


Recueil AlterTour-Silence_ 2011-32_Alternatives finales-Couv' Finale_Livret Alternative 11/05/2011 13:57 Page 10

Oxalis Scop

7 Juillet 011

Devinette : quel est le point commun entre un boulanger bio, un menuisier travaillant avec des essences locales, un artisan d’art en mosaïque œuvrant pour la sauvegarde d’un métier ancien, un réalisateur de documentaires engagés, un prof de yoga, et un élagueur-grimpeur en taille douce ? Et bien, tous font partie d’Oxalis, une SCOP SA qui mutualise la gestion, la comptabilité et la formation. Mais là n’est pas le seul point commun à ces profils si différents. L’accès à cette coopérative se fait selon les critères d’une charte : le respect de l’environnement, la coopération, des échanges justes et équitables et le professionnalisme dans la démarche. Cette liste non exhaustive constitue l’ossature d’un véritable projet politico-économique. Le dossier d’un candidat à Oxalis est évalué dans la concertation. Ici, point d’exclusion mais de la sensibilisation avec des ajustements s’inscrivant dans la charte d’Oxalis. Afin de s’ouvrir aux soutiens financiers extérieurs, les membres d’Oxalis réfléchissent à la mise en place de titres participatifs destinés aux particuliers. vous avez dit " Une autre façon de voir les choses " ?

" La charte Oxalis évolue constamment. Nous avons mis en place plusieurs groupes de travail. L’un d’entre eux se nomme " Paradox ". Il réfléchit à la question de l’après-pétrole. Nous organisons des jeux de mise en situation où une dizaine de participants sont placés en position de paradoxe. Un exemple concret : un collaborateur-adhérent d’Oxalis peut étendre son activité à 200 km grâce au train ou à 70, mais sans transport en commun.  Le groupe mène alors une réflexion sur la pertinence d’une solution plutôt qu’une autre. L’analyse oblige parfois à l’abandon. Nous faisons une étude la plus fine possible de tous nos déplacements de l’année. Notre politique concernant les frais de transport est simple : ils ne sont intégralement remboursés  qu’en cas de voyage en train ou covoiturage. "

Sylvie Muniglia, membre de « Paradox »

10

OXALIS • Audrey COHADE +33 (0)4 79 34 95 24 Fax : +33 (0)4 79 63 81 91

Broissieux 73340 BELLECOMBE En BAUGES info@oxalis-scop.org www.oxalis-scop.org

,

Cycl aubaine

8 Juillet 011

Y ’ a les pédaleurs du dimanche, y ’ a les pédaleurs écolos des villes et des campagnes, et puis y ’ a les travailleurs du jarret, pédaleurs fous n’attendant pas la fin du pétrole pour offrir une foule de services. Depuis 2 ans déjà, l’équipe Cycl’aubaine rayonne sur Chambéry et ses environs. Leur slogan? " Pour votre bien-être, nous transportons autrement…". Destinée aux entreprises et particuliers, l’activité de cette SARL se divise en 3 différents pôles : • les services : livraison à domicile, messagerie, collecte d’encombrants et dépôt en déchetterie, services de conciergerie, affichage évènementiel non commercial, transport de vélos à vélos en partenariat avec la " vélostation " ou autres. • l’animation : organisation d’évènements avec transport de personnes en cyclo-calèche, découverte de la ville à vélo, anniversaires des enfants à deux-roues et transport de mariés. • la vente de vélo à assistance électrique adapté au relief ( vTC et utilitaires ) pour particuliers et professionnels et prochainement leurs accessoires. née sous l’impulsion d’un passionné de la pédale, Cycl’aubaine n’en doute pas : le vélo a encore de beaux jours devant lui. Et maintenant, vous pouvez même trouver votre pain dans la boîte aux lettres.

" De prime abord, une pénurie de pétrole pourrait booster notre activité puisque nous n’utilisons pas de carburant. Dans ce domaine nous avons, plus que d’autres, capacité à rebondir. Mais nous ne vivons pas dans une bulle. La baisse d’activité de nos clients aurait forcément des répercussions sur la nôtre. Par exemple, nous livrons un pain pétri à proximité, mais le boulanger s’approvisionne en farine à l’extérieur. Si l’on va au bout du raisonnement, de nombreuses pièces de vélo sont issues du pétrole. Pour un développement vraiment durable, il faudrait encore plus d’économie locale. Minimisons nos besoins en restant sur des fondamentaux, achetons à proximité, et rapidement on s’y retrouve financièrement. On fait moins d’achats, on gagne sur les frais de transport. On va vite être au pied du mur si nous ne cherchons pas rapidement des alternatives. En attendant, ma voiture se dégrade lentement depuis que je ne l’utilise presque plus. "

CYCL ’ AUBAInE • Didier TRILLARD +33 (0)4 79 250 800 contact@cyclaubaine.com www.cyclaubaine.com

Didier TRILLARD, Gérant 73, rue Dacquin 73000 CHAMBERY Lundi au samedi de 7H à 19H

11


Recueil AlterTour-Silence_ 2011-32_Alternatives finales-Couv' Finale_Livret Alternative 11/05/2011 13:57 Page 12

9 juillet 011

ENERCoop Rhône-Alpes

" La sobriété énergétique mobilise notre organisation : choix des supports de Qui l’eût cru ? Le système libéral réserve parfois de drôles de surprises ! Enercoop communication et des prestataires en naît avec l’ouverture du marché de l’électricité : place à l’énergie 100% citoyenne fonction de leur éthique écologique, des et renouvelable ! Diminuer nos fournitures de bureau, sélection consommations, relocaliser les et fréquence de renouvellement moyens de production et du matériel informatique, etc...  permettre aux citoyens de se les réapproprier, œuvrer pour une Nous optimisons nos économie sociale et solidaire, déplacements-clientèle en telles sont les ambitions utilisant au maximum les d’Enercoop Rhône-Alpes. Créée transports en commun malgré en 2010, cette SCIC (Société leur insuffisance. Une restriction Coopérative d’Intérêt Collectif) , est nouvellement reconnue d’utilité sociale et d’intérêt de pétrole aurait donc peu d , impact sur collectif par arrêté préfectoral. Seul organisme à but non notre fonctionnement. Il n empêche que la lucratif de ce domaine, il réinvestit dans le raréfaction du pétrole engendrera une hausse du coût de développement de moyens de production coopératifs l'énergie. La fin du pétrole, c'est ce qu'anticipe justement locaux. Pour l’heure, Enercoop étudie de nouveaux Enercoop, ses consommateurs et producteurs ne seront pas projets pour une production propre et indépendante dans la Drôme et l’Ardèche. Elle dispense également des affectés. Ils pourraient même voir leurs démarches conseils en maîtrise de l’énergie à ses clients. vous en valorisées." voulez encore ? Enercoop est maintenant agréée .. "Entreprise Solidaire". Natacha BALAY, Responsable communication & commerciale

1

EnERCOOP RHônE-ALPES • natacha BALAY ¨ +33 (0)4 56 40 04 20 contact@enercoop-rhone-alpes.fr www.enercoop-rhone-alpes.fr

Hôtel d’activité ARTIS 13, rue Abbé vincent 38600 FOnTAInE Lundi au vendredi aux heures de bureau

next-up.orgj

13 juillet 011 " Madame, Mademoiselle, Monsieur, bonjour. En signant la pétition pour soutenir le groupe scientifique " Bio-initiative ", vous permettrez, entre autres, à plus ou moins long terme, de faire baisser votre exposition journalière aux rayonnements électromagnétiques ". Tout est dit. Ce message vocal en page d’accueil du site Internet " next-up.org " a le mérite d’être clair. véritable centre d’information, il se fait le relais, sans antenne néfaste bien sûr, des conséquences environnementales et sanitaires des ondes électromagnétiques. Téléphones portables, Wifi et WiMax, nucléaire, THT, vous y trouverez des dossiers scientifiques, des reportages vidéo, des rapports d’études européennes ou des comptes rendus d’actions menées à l’encontre de la prolifération de ces ondes. Les individus EHS (Electro Hyper-Sensibles) ou ceux qui s’ignorent encore, y trouveront des renseignements concernant les signes pathologiques. Ce site propose également des informations sur les zones blanches soumises à de moindres rayonnements et sur les moyens de se protéger.

" Les personnes Electro-Hyper-Sensibles (EHS) peuvent-elles se déplacer "éco-responsable "? Avec en moyenne un portable par voyageur, l’electrosmog, brouillard polluant électromagnétique, envahit les trains et autres transports en commun. Un véhicule métallique est une cage de Faraday qui multiplie les ondes émises à l’intérieur. Et nous n’osons pas demander à tout un wagon d’arrêter les téléphones. Nous sommes donc dépendants de véhicules individuels à moteur thermique, plus ou moins aménagés, pour aller d’une zone peu polluée à une autre. D ’une cave aménagée en chambre à coucher à un bois comme lieu de réunion, d’un fond de vallée à une forêt, les EHS voyagent ainsi les uns vers les autres pour conserver un peu de lien social. C ’est un peu la triple-peine : une pollution subie, une exclusion, une " obligation " de polluer. " Alexandre, EHS nEXT-UP www.next-up.org

contact@next-up.org

13


Recueil AlterTour-Silence_ 2011-32_Alternatives finales-Couv' Finale_Livret Alternative 11/05/2011 13:57 Page 14

Un projet d’installation agricole, c’est pas du gâteau ! L'urbanisation grignote les terres arables, le nombre de fermes diminue. L'accès au foncier est plus que jamais un frein au développement de l'agriculture biologique. C'est le cas en Rhône-Alpes, territoire de contraste, confronté à la périurbanisation (Lyonnais, Sillon Alpin), à la pression du tourisme de montagne (Savoie, Haute-Savoie), à l'enfrichement dans les zones de moyenne montagne (Ardèche, Drôme). Le mouvement " Terre de Liens " rassemble des citoyens qui unissent efforts, expériences et moyens financiers pour acquérir du foncier agricole, qu’il le met ensuite à disposition de porteurs de projets. Fort de sa charte, ce mouvement alimente une réflexion citoyenne sur la propriété de la terre et la place de l'agriculture dans la société. Terre de Liens Rhône-Alpes mène depuis 2008 trois grandes missions : • un soutien méthodologique et juridique pour l’acquisition collective de terres agricoles. • l’animation d’outils financiers solidaires nationaux (" La Foncière ", " le Fonds "). • l’accompagnement des collectivités dans la définition de leur stratégie d’installation et d'aménagement du territoire. Aujourd’hui, Terre de Liens Rhône-Alpes s’oppose au projet " Oxylane " au sein du " Collectif ville-Campagne " (voir page ci-contre). Toutes ces actions contribuent à sortir les terres du marché spéculatif et au maintien d’une agriculture nourricière et respectueuse de l'environnement. Alors, ce gâteau, on le partage quand ?

" En facilitant l'accès collectif au foncier agricole, Terre de Liens travaille au développement d'une agriculture biologique, nourricière et de proximité.  Cette agriculture, proche des consommateurs, moins mécanisée, rejetant l’usage d'intrants chimiques à base de pétrole, nous permet de nous préparer à une moindre dépendance envers cette énergie. Au demeurant, protéger les terres agricoles, c'est protéger une ressource capitale … et non-renouvelable ! " Lydéric MOTTE, animateur territorial de "Terre de Liens Rhône-Alpes"

14

TERRE DE LIEnS +33 (0)9 70 20 31 09 www.terredeliens.org mouvement@terredeliens.org

10, rue Archinard 26100 CREST www.rhone-alpesolidaires.org/terre-de-liens-rhone-alpes-0 Du lundi au vendredi 9h-13h • 14h-18h

Collectif Ville-Campagne j " Oxylane ". ça sonne doux et moderne à la fois, vous ne trouvez pas ? Le progrès quoi... La réalité est tout autre. Derrière ce concept tout droit sorti d’un cabinet de com’ se cache un projet : la construction sur valence d’un parc sportif avec boutiques sur 30 hectares ; 30 hectares de terres agricoles sacrifiés aux profits du groupe Décathlon !!! Le " Collectif ville-Campagne " compte bien ne pas laisser faire. Il fédère des citoyens, des propriétaires de terrains convoités, des associations et collectifs, des syndicats et des partis politiques. Tous résistent aux bétonages des terres agricoles. De " la fourche à la fourchette", ils défendent la création d’emplois paysans qualifiés, pérennes, non délocalisables, et indispensables à la vie. Le collectif aspire à ce que les terres constituent une ceinture verte d'approvisionnement alimentaire au bassin valentinois. Parce qu’une paire de chaussures de foot, une raquette de tennis ou une combinaison de plongée, ça ne se mange pas...

13 juillet 011

" La rareté du pétrole impacte mécaniquement le prix de la nourriture. En s,opposant à de tels projets, on défend la relocalisation. L,effet en faveur de la sobriété énergétique est immédiat : ça freine le transport. Produire sans engrais ni pesticide, c,est aussi moins de pétrole et une meilleure santé. Avec plus de 12%, notre département est bien placé concernant sa surface dédiée au bio. Cela nous autorise à vouloir une consommation plus locale de cette production. Nous travaillons sur la mémoire col lective en rappelant qu,,il y a peu, on se ,est un nourrissait localement. Les gens l ont oublié et c , bon levier de conscientisation. En 2008, l Al ,terTour est , passé par Bourg-les-Valence. A l époque, il s agissait de 150 hectares phagocytés par un projet de plateforme , logistique. Aujourd hui, grâce à notre mobilisation,  ce projet est gelé. " Patrice BRIXNER, membre de "Vil le-Campagne" COLLECTIF vILLE-CAMPAGnE +33 (0)4 75 81 35 32 ville.campagne@gmail.com

c/o FRAPnA Drôme 38, avenue de verdun 26000 vALEnCE du lundi au vendredi, entre 9h à 12h

15

G. de CROP

Terre de Liens

13 juillet 011


Recueil AlterTour-Silence_ 2011-32_Alternatives finales-Couv' Finale_Livret Alternative 11/05/2011 13:57 Page 16

Ecologie j au Quotidien

15 juillet 011

Je te rencontre, tu me rencontres, nous nous rencontrons… Ce "maître verbe" conjugué à tous les temps est un bon prétexte à réfléchir ensemble et à tout bout de champ à l’impact de nos gestes quotidiens sur l’environnement, la santé et la société. "écologie au Quotidien", c'est depuis janvier 2003 un réseau d'associations et de citoyens qui, au travers d’échanges et d’activités, fait émerger des alternatives et impulse des initiatives. Pour ce groupe, l’écologie ne se résume pas à la préservation de l’environnement. Elle est indissociable des écologies intérieures et sociales qui recréent des liens interpersonnels ou familiaux dans le respect des singularités. Conférences/débats, ateliers, films, animations, visite d’éco-sites pendant les "Rencontres de l’Ecologie au Quotidien", temps fort de la vie de l’association fin janvier, sèment des graines de vie et mutualisent les expériences. L'intelligence collective participe ainsi à la construction d'un monde plus solidaire et respectueux du vivant.

« Une pénurie de pétrole nous obligerait à changer notre mode de vie et aurait 3 incidences immédiates : une relocalisation économique avec des circuits courts en alimentation, en artisanat et culture. Une redynamisation des services publics locaux : hôpital, transport ferroviaire, éducation, énergies renouvelables, une réduction des biens matériels issus du pétrole : plastique, ordinateurs, pneus, vêtements synthétiques, produits phytosanitaires. On redonnerait toute leur place aux objets artisanaux en matériaux locaux créant ainsi moult emplois utiles. La vraie révolution de l’après-pétrole va être de se réapproprier la lenteur, privilégier les relations sociales et les biens immatériels : le chant, la danse, la randonnée,  la contemplation, les arts. Cette métamorphose doit démarrer en douceur dès maintenant afin d’éviter les peurs et les frustrations. Puissions-nous cheminer toutes et tous volontairement, démocratiquement et avec plaisir vers une sobriété choisie. » Claude VEYRET, Co-animateur

16

éCOLOGIE AU QUOTIDIEn • Anne TESSOn +33 (0)4 75 21 00 56 ecologieauquotidien.die@gmail.com

Le Chastel 26150 DIE www.ecologieauquotidien.fr

, Buëch Cooper actifs " Nous vivons déjà la sobriété énergétique collective. Les habitants du pays de Buëch se sont dans un premier temps organisés pour acheter ensemble le pain puis d’autres produits bio. Avec cette forme d’achat et nos magasins ambulants, nous avons réduit la pollution liée à l’usage de la voiture. Nous aimerions pouvoir faire mieux mais la région est montagneuse, les hameaux éloignés et les conditions de vie plutôt difficiles. Malheureusement nous ne pouvons pas vivre sans voiture. Il n’y a pas de transport en commun. Nous n’avons plus de gare de chemin de fer, aussi nous n’osons pas imaginer comment on ferait ici sans pétrole. "

16 juillet 011 •Mon premier est l’histoire d’une association accueillant adultes et enfants autistes dans une maison bioclimatique avec repas bio à la clé. •Mon deuxième est la transformation de cette association en SCIC Buëch Cooper’actifs (Société Coopérative d’Intérêt Collectif). Depuis 2010, elle œuvre pour la promotion des activités locales liées à l’alimentation en circuit court. Elle développe ainsi les liens entre producteurs et consommateurs. La coopérative anime des épiceries ambulantes et maintient le tissu social. • Mon troisième concerne l’aspect environnemental. Buëch Cooper’actif consacre une partie de son activité à l’installation en agriculture naturelle. Elle souscrit à la charte D.R. "nature et Progrès». L’expertise et le conseil en construction et rénovation bioclimatiques font également partie de ses compétences. • Mon quatrième sera en 2012 une nouvelle corde à son arc : l’exploitation de forêts environnantes en traction animale pour la vente de bois de chauffage et de planches de construction. • Mon tout rassemble aujourd’hui 61 coopérateurs : individuels, sociétés, associations et communes, soient 400 personnes. Petit projet deviendra gros ? Gros, non ! Juste gourmand d’initiatives qui tendent vers la sobriété !

Hedy AGUERCIF, Gérant  BUËCH COOPER’ACTIFS • Hedy AGUERCIF +33 (0)4 92 58 67 33 hedy.aguercif@libertysurf.fr Site internet en construction

Place du Jeu de Paume 05140 LA BAUME office@buechcooperactifs.com

17


, Le Potager j d un Curieux

Recueil AlterTour-Silence_ 2011-32_Alternatives finales-Couv' Finale_Livret Alternative 11/05/2011 13:58 Page 18

18

LE POTAGER D’Un CURIEUX • Jean-Luc DAnnEYROLLES lepotager@wanadoo.fr

Jean-Luc DANNEYROLLES, Jardinier de la biodiversité

La Molière 84400 SAIGnOn

APTE

3 juillet 011

L’Association pour la Promotion des Techniques Ecologiques fait… la promotion de techniques écologiques. Tout est dit ? Regardons tout de même d’un peu plus près. Que vous soyez un particulier en phase de reclassement ou au chômage, un entrepreneur désireux de progresser dans ses pratiques professionnelles ou un élu soucieux du confort environnemental de ses administrés, avec l’APTE devenez éco-instruit. Cette association agréée propose des formations théoriques et pratiques en écoconstruction, économie d’énergie ou production d’énergie renouvelable. vous apprendrez à construire en matériaux sains, fabriquerez une unité de filtrage d’huile de friture usagée pour votre diesel ou à mieux gérer votre consommation d’eau, ce bien commun si vital. APTE a récemment pris part à la création d’Enercoop PACA. Et maintenant, tout est vraiment dit ? Bien sûr que non ! Alors entrez en contact avec eux…

« Nous proposons depuis 2 ans, une formation qui s’appelle " Installer des  Eco-Paysans en Provence ".Nous avons mis en commun nos compétences avec Bio de Provence, l’ADEAR et le Ministère de l’agriculture pour mieux répondre aux besoins. Les multiples modules proposent un accès à l’autonomie de la ferme : celui sur l’énergie dure 9 jours. Nous commençons par un travail de réduction des consommations, puis nous passons à la production. Les paysans souhaitant se séparer au maximum de leur tracteur peuvent aussi découvrir avec nous le travail en traction animale. S’ils veulent construire un bâtiment agricole, nous leur montrons alors comment le faire à partir de matériaux issus de leur activité. Une sélection est faite sur dossier des porteurs de projets. Tous ces modules sont pris en charge par un fonds de formation des agriculteurs. » G. de CROP

Jardinier, un métier tranquille et pacifiste ? C’est oublier les grandes multinationales de l’agro-pétro-chimie qui s’accaparent et marchandisent le vivant. Depuis plusieurs décennies, un combat s’est engagé entre ceux qui souhaitent utiliser ou échanger leurs propres semences et ces rapaces économiques : le jardinage et l’agriculture altermondialiste relèvent aujourd’hui d’une véritable lutte. Jean-Luc DAnnEYROLLES, mainteneur de diversité, le sait bien. Dès ses débuts en 1985, il adhère au réseau "Semences Paysannes". Il travaille en agro-écologie non seulement pour cultiver quelques centaines de variétés mais aussi pour en sauvegarder d’autres en voie de disparition. Maintenant, son engagement dépasse la simple production : transmettre est un autre nerf de sa guerre et pas des moindres. Jean-Luc accompagne les jeunes qui ont en projet de défendre des semences libres sur le long chemin de la biodiversité…

, , " L essentiel de notre travail, c est la tête et les mains. Nous cherchons continuellement à utiliser le moins possible de machines. La transition pour nous , est largement entamée. Bien qu il me faille parfois sortir la débroussailleuse et le tracteur, mes frais de pétrole sont déjà très réduits. La problématique de sa pénurie pose réellement question dans le métier par rapport aux déplacements. Je me rends souvent à des rencontres de professionnels et de passionnés, et je vois bien que tout le monde se sent en grande contradiction. Entre la passion pour la nature et les graines, la rapidité des transports pour se rendre à des manifestations de pépiniéristes et les difficultés , toujours plus grandes pour se garer, c est sûr, il nous faut poursuivre le processus de localisation pour la vente. " G. de CROP

 juillet 011

Sébastien DUTHERAGE, formateur en écoconstruction à l’APTE APTE • Jean-Louis MILLET +33 (0)4 32 50 26 61 apte.formation@gmail.com www.apte-asso.org

Les Gardiols 84360 MERInDOL Lundi au vendredi • 8H-12H • 14H-18H

19


Recueil AlterTour-Silence_ 2011-32_Alternatives finales-Couv' Finale_Livret Alternative 11/05/2011 13:58 Page 20

Le Thor

4 juillet 011 Aojaya

4 juillet 011

, Foll Avoine

" votez pour quoi " plutôt que " votez pour moi ! ", les idées avant les personnes. Et la municipalité du Thor n’en manque pas quand il s’agit d’écologie. voyez plutôt : c’est la première " Commune sans OGM " de France à qui la justice a reconnu le droit de refuser ce type de culture sur son territoire. La cuisine centrale prépare 600 repas/jour avec des aliments bio, dont le pain. Depuis avril 2011, les produits laitiers sont exempts de pesticides. La ville vise à se " Les voies protégées autour des bâtiments scolaires facilitent les fournir localement en soutenant les agriculteurs déplacements à pied et à vélo. Nous incitons à utiliser le réseau bio sur son territoire. L’énergie n’est pas oubliée. ferroviaire, car nous, nous avons encore une gare ! La municipalité La mairie, contractuellement engagée favorise le commerce de proximité pour un centre-ville vivant et avec le Conseil Régional, réduit ses organise les " Marchés du soir " estivaux rassemblant producteurs consommations de fluides. Elle locaux et/ou bio. Le Thor possède déjà deux véhicules électriques, travaille son éclairage public, bientôt un troisième. L’idéal serait le biogaz issu de centrale à sensibilise les employés sur leur compost. Pour la mairie, nous utilisons l’énergie renouvelable pratique professionnelle et invite avec des pompes à chaleur issue de la rivière Sorgue. Avant les 8000 thorois à repenser même que soit pris un moratoire national sur les gaz de leurs actes. Le " Pédibus " schiste, nous avions demandé au préfet, par délibération, les fonctionne déjà : élèves et éléments sur les droits d’exploration : toujours pas de réponse. parents-accompagnants se Nous imaginons déjà des actes de désobéissance citoyenne, par rendent à pied à l’école. 1 km à exemple se coucher devant des camions de prospection. Le recours pied, ça useûûûû, ça useûûû. juridique est prévu en cas d’atteinte au réseau hydrique. La mairie 1 km à pied ça useûûû les arbore une banderole annonçant :  souliers… mais moins de pétrole. R D.

0

MAIRIE DU THOR +33 (0)4 90 33 91 84 mairie@ville-lethor.fr www.ville-lethor.fr

.

" Non au gaz de schiste. Ni ici, ni ailleurs ".

Jacques OLIVIER, Maire, Conseiller régional 

Cours Gambetta 84250 LE THOR Lundi au vendredi • 8H30-12h • 13H30-17H Samedi • 9H-12H

" Parmi nos adhérents nous avons des associations comme , l APTE ( , voir page 1 9 ) dont l objet est , , l économie d énergie, notamment dans , l agriculture. De par notre dénonciation du modèle productiviste, nous luttons de fait pour plus de sobriété énergétique. , , Moins d engrais de synthèse, c est automatiquement moins de pétrole dont ils sont issus. Il en va de même pour les rotations de tracteurs également très gourmands en or noir. Et puis nos adhérents, soucieux de la santé de notre planète, agissent bien évidemment dans leur quotidien. "

Monsanto condamné pour crime contre l’humanité ! Délirant ? visionnaire ? L’histoire le dira. Ce verdict, prononcé début 2011 à l’encontre du tristement célèbre géant de l’agrochimie, a été rendu par le public d’un vrai-faux procès. vandana SHIvA (scientifique indienne), Jean-Pierre BERLAn (ancien directeur de recherche à l'InRA) et Miguel BEnASAYAG (philosophe, chercheur en épistémologie) sont venus éclairer les débats. Ce procès est, parmi tant d’autres, une initiative de Foll’Avoine. Depuis 2009, cette association défend les terres fertiles et sensibilise à la protection de la biodiversité sauvage ET cultivée. De conférences en actions de sensibilisation, elle agit dans la région d’Avignon. Foll’Avoine vient d’organiser le rachat collectif d’une exploitation viticole bio menacée par une reconversion pesticidaire. Forte de plus de 700 adhérents, elle emploie depuis peu un salarié en liaison avec les municipalités se déclarant " Commune sans OGM ". Il assure la formation des élus et le suivi des dossiers avec à l’esprit la devise de Foll’Avoine : " Pour une biodiversité sans OGM ni brevet ".

, Olivier FLORENS, membre de Foll Avoine FOLL’AvOInE • Bruno LEnOBLE +33 (0)6 25 61 46 33 follavoine.paca@yahoo.fr Lundi au vendredi • 17H à 19H

Chez Olivier FLOREnS Quartier la Malespine 84300 CAvAILLOn

1


Recueil AlterTour-Silence_ 2011-32_Alternatives finales-Couv' Finale_Livret Alternative 11/05/2011 13:58 Page 22

Monique, co-présidente des PAMA



LES PAnIERS MARSEILAIS contact@lespaniersmarseillais.org www.lespaniersmarseillais.org

Les AMAP, maintenant tout le monde connaît, ou presque. Les PAMA (anagramme ou palindrome ?) ou " Paniers Marseillais ", fonctionnent depuis 3 ans et demi sur ce principe maintenant éprouvé : des producteurs aux consomma(c)teurs, les Paniers permettent aux habitants de la cité phocéenne et à proximité de garnir leur table de légumes, produits laitiers, agrumes, fruits, poissons, céréales ou viande (mais pas trop de viande, hein ?). Le tout en bio, bien évidemment. Une cinquantaine de producteurs, dont un quart de maraîchers, fournissent déjà le réseau. Mais le travail de cette association ne s’arrête pas là. Si un producteur exprime le souhait d’intégrer ce circuit de distribution, il ne pourra le faire que sous certaines conditions. Dans le cas où il ne serait pas encore labellisé bio, il devra entamer une démarche de reconversion. Mais il ne la fera pas seul. Il bénéficiera d’un suivi individuel de la part d’agriculteurs-conseils déjà producteurs pour les Pama, et suivra les formations collectives du réseau.

Cité des Associations 93, la Canebière 13001 MARSEILLE

Domaine de Sulauze Pour Karina et Guillaume, on ne plaisante pas avec la planète. Sur leur Domaine de Sulauze, ils travaillent 25 hectares de vigne, 5 Ha d’olivier et 3 ha de blé, le tout en bio-dynamie ! Le blé qu’ils cultivent, la "Touzelle", est une variété ancienne. Il contribue à la sauvegarde de la biodiversité. Le choix de 13 cépages méditerranéens issus de sélections massales confirme leur refus du clonage industriel. Le Domaine appartient au réseau " Organic Wine Tour " (" Tour des vins bio ") et son éco-gîte reçoit les vacanciers... sans Tv ni Internet ! Sur demande, Karina et son chouette accent brésilien feront table d’hôte : produits bio, de saison et locaux au programme. Si vous passez par là au mois de janvier, faites un tour sur leur « Rencontres pour l’agro-écologie ». Toute l’année, ils accueillent des classes vertes/jeunesse avec à la clé un voyage initiatique au bio pays de Bacchus. Alors si vous avez envie de partager leur projet de vie, leur passion pour le vin et la terre, leurs valeurs, passez donc les voir… Domaine de Sulauze

« La sobriété énergétique ? Nous sommes  déjà en plein dedans. Tous nos producteurs  sont choisis le plus proche possible de Marseille afin de réduire les emissions de CO2 dûes au transport. Toujours dans cette logique, nous rassemblons les commandes de nos 1600 familles. Cela représente  5000 personnes ! Nos 25 points de distribution sont répartis un peu partout dans la ville. Un grand nombre d’adhérants peut venir chercher son panier à pied. Cela favorise le lien social lorsque l’on revient ensemble en devisant joyeusement."

Les Paniers Marseillais

M. SCHLEInITZ

4 juillet 011

6 juillet 011 « Nous consacrons beaucoup d’efforts à la gestion de l’eau. Le système d’épuration de tout le domaine est réalisé au moyen de bambous. Nous n’arrosons pas les vignes. En plus des économies de ce précieux liquide que cela engendre, les vignes plongent plus profondément encore leurs racines dans le sol et ça donne le goût du terroir ! Nous allons équiper les pompes de nos 3 puits en énergie solaire et éolienne pour le remplissage de la cuve intermédiaire en eau potable. Nous projetons de passer au chauffage tout-bois. APTE, une structure locale (voir page 19), nous conseille sur ce point . Côté  pétrole, nous venons de planter 1ha de vignes pour un essai en traction animale.  Ah oui, j’oubliais ! Chez nous, aucun pesticide ni engrais de synthèse. »

DOMAInE DE SULAUZE + 33 (0)4 90 58 02 02 domaine.sulauze@wanadoo.fr www.domainedesulauze.com

Karina, Domaine de Sulauze

Rn 569 • Chemin du vieux Sulauze 13140 MIRAMAS www.rencontres-agroecologie.com Lundi au samedi • 9h-12h • 14h-18h (19h le samedi)

3


, ATTAC Pays d Arles

Recueil AlterTour-Silence_ 2011-32_Alternatives finales-Couv' Finale_Livret Alternative 11/05/2011 13:58 Page 24

7 juillet 011

Alliance Anticorrida

9 juillet 011 Frédéric fait son cinéma...

Qui ne connaît pas encore ATTAC ? Depuis les événements de Seattle en 98, l’Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l'Action Citoyenne (et ça, vous vous le rappeliez ?) agit en France. Le comité local " Pays d’Arles " se distingue par l’organisation de 6 des 11 universités d’été. Rien que ça ! Au-delà de cette particularité, elle accomplit bien évidemment la mission d’éducation populaire qu’elle s’est donnée. Conférences, festivals annuels de cinéma, émissions radiophoniques mensuelles, voici quelques uns des leviers chers à cette branche du sud-est, histoire d’éviter de boursicoter en rond. Ses membres s’investissent également dans d’autres collectifs citoyens comme " RESF Arles ", " Journ’Arles " (média alternatif sur Internet), ou le " Collectif des terres fertiles 13 ". Côté institutionnel, ce groupe local prend également part à la vie de la cité. Il participe à des commissions concernant les services publics (eau, gestion des déchets, etc…) de la ville et de sa communauté de communes. Cerise bio sur un gâteau équitable, ATTAC Arles organise annuellement 4 à 5 AlterRandonnées publiques : elles permettent d’aborder des sujets locaux avec la découverte de l’environnement comme toile de fond.

"Notre comité est tout particulièrement attiré par les thèses anti-nucléaires et celles de la décroissance,… donc celle de l’énergie. Beaucoup d’entre nous refusent le téléphone portable. Nous sommes évidemment des adeptes du covoiturage. On se préoccupe beaucoup de la place des moyens de transport comme le vélo, la création de pistes cyclables ou de zones piétonnes et bien sûr, des transports collectifs publics. Nous luttons aussi pour un approvisionnement local des cantines collectives d’Arles, en favorisant l ’ installation de paysans de proximité.  Nous réclamons également la suppression des tranches dégressives suivant la consommation d’eau. En gros, nous préférons " Plus on consomme, plus on paye ". La lutte contre les fuites du réseau d’eau potable contribue également à faire des économies globales d’énergie. A Arles, les pertes atteignent 40 % !  "

Hervé THOMAS, Secrétaire et webmaster du comité local

4

ATTAC PAYS D’ARLES arles@attac.org http://local.attac.org/13/arles/

MDvA 3, boulevard des Lices 13200 ARLES

véritable mise en spectacle d’une mise à mort, la tauromachie sévit encore au pays des lumières et des droits de l’homme. Des droits de l’homme sans droits de l’animal ? Gandhi s’est exprimé sur le sujet : "On reconnaît la grandeur d'une nation à la manière dont elle traite ses animaux." L‘Alliance Anticorrida l’a bien entendu. Depuis 17 ans, ses militants s’insurgent, manifestent, tiennent des stands d’information ou lancent des cyberactions. Cette Alliance intente également des actions en justice, avec de belles victoires à son actif: interdit le "Taureau à la corde", pratique tauromachique aussi barbare que les autres ; interdite la publicité en faveur de la corrida dans les établissements scolaires ; supprimées certaines manifestations avec des enfants. Alors que le ministre français de la culture Frédéric Mitterrand vient de classer la tauromachie au patrimoine immatériel du pays (interview ci-contre), la ville de Fréjus cesse les corridas et même l’Espagne recule : au 1er janvier 2012, le "divertissement" taurin sera interdit en Catalogne. Et en France ? victor Hugo a pour l’instant encore raison: " L'enfer n'existe pas pour les animaux, ils y sont déjà". Et pour arriver à les en sortir, il faut mettre à mort cette mise en spectacle !

"Bonsouaaar.Nous  sommes  en  avril 2011.En ces temps fastueux d’inscription de la corridaaa au patrimoine immatériel de  la  natiooonn,  la  controverse  fait raaaaage...  Dans  un  pays  aux  fortes traditions dont les origines se perdent dans la nuit des temmmps, cette prérogative du Ministre de l’Aculture s’inscrit alors dans un  projet  ambitieuuuux.  Pourtant,  l’homme humaniiiiiste qu’il est, devra courageusement faire  face  à  ses  détracteuuurs :  puisque l’argument  de  la  tradition  légitimise l’inscription de la corridaaaaa au panthéon de la  culture  nationaaaale,  pourquoi  ne  pas  y ajoindre  le  droit  de  cuissaaage,  autrefois traditionnèèèèl ? Contre vents et marées, et avec toute la  force  de  la  conviction  qui  est  la  s ièèènne,  il  rappelleraaa  sans  fléchir  que  la  tauromachie  fait  appel  à  des  bêtes  de  sexe  masculinnnn  et majeuuuures.L’histoire retiendra de ce serviteur de la République  à  l’immense  ambition  cultureeeelle, qu’avec cette décision, il aura cotoyé au moins un sommet : celui de la sobriété intellectueeeeelle."

ALLIAnCE AnTICORRIDA • Claire STAROZInSKI +33 (0)4 66 64 22 97 allianceanticorrida@orange.fr www.allianceanticorrida.fr/

B.P. 77023 30910 nîmes cedex 2 Tous les jours • 13 h-18h, sauf mercredi

5


Recueil AlterTour-Silence_ 2011-32_Alternatives finales-Couv' Finale_Livret Alternative 11/05/2011 13:58 Page 26

Gard Nature

30 juillet 011

G. de CROP

« Gard Nature est une association qui travail le à une petite échelle de territoire. La nature est autour de nous, tout de suite. Ce sont souvent les animateurs qui se déplacent vers les gens et les invitent à se réapproprier leur environnement. Le covoiturage marche bien avec nos jeunes adhérents. Il faut reconnaître que c’est un peu plus difficile avec les « anciens ».Afin de trouver des fonds propres, nous réalisons des études d’impact. Malheureusement, nous constatons sur le terrain que les projets dans les énergies renouvelables ne sont pas Et si le fait de connaître la forcément là pour remplacer l’énergie nature en favorisait déjà sa fossile ou le nucléaire, mais trop protection ? Imaginez-vous dans une mare, de l’eau jusqu’à la taille. Il est souvent pour en apporter toujours 23H00. Lampe frontale à l’appui, vous démaillez d’un fin filet un Bruant des plus. Le tout étant fait dans un roseaux. vous le pesez, déterminez son sexe, son âge. vous le mesurez, le ê esprit plutot mercantile. On constate baguez et enfin, le sourire aux lèvres, vous libérez l’oiseau… le sourire au bec ! une certaine forme de discrimination Imaginez-vous agenouillé, scrutant la moindre bête à pattes. Idem pour les environnementale de par la position plantes… mais sans les pattes. Ornithologie, botanique, entomologie, même des infrastructures.Pourquoi mettre herpétologie (reptiles et amphibiens), voici les multiples disciplines abordées des parcs photovoltaïques sur des par Gard nature. Depuis 2003, elle fait redécouvrir aux gardois LEUR patrimoine espaces naturels ou agricoles, alors que naturel. Cette association n’oublie pas la jeunesse avec un programme les toits d’usines, de centres d’animation scolaire. L’Altertour 2011 passe à Pompignan au bord d’une lavogne - petite mare - réhabilitée pour le maintien de la biodiversité locale. commerciaux ou d’immeubles sont à Gard nature y réalise depuis 5 années un inventaire naturaliste accessible au même de les recevoir ??» plus grand nombre. De 7 à 77 ans, les habitants du Gard en mal de sorties Christophe, bénévole  naturalistes savent à quelle porte frapper… Naturaliste polyvalent, botaniste et entomologiste

6

GARD nATURE +33 (0)4 66 02 42 67 • +33 (0)6 19 16 06 96 gard.nature@laposte.net www.gard-nature.com • http://naturedugard.org/

Mas du Boschet neuf 30300 BEAUCAIRE Lundi au vendredi de 9H à 17H

Festival Roc Castel

3 août 011

La convivialité et la simplicité portées comme art de vivre ensemble… jusqu’à en faire un festival local tranquille et joyeux. "Le voyage lent", thème 2010, en est l’illustration. Initiative collective créé en 2003, le Festival Roc Castel situé au Caylar (34) reçoit aujourd’hui le soutien de la communauté de communes et de la mairie. Mais l’organisation défend sa volonté d’initiative réellement " populaire ". Animer le village en faisant participer le plus de citoyens et associations, avec une volonté d’éclectisme ; exploiter et développer le potentiel local des talents et des initiatives dans un esprit de coopération, telles sont les motivations profondes d’une vingtaine de mordus. Ils œuvrent tout au long de l’année pour préparer l’évènement et maintenir le lien. Durant la phase préparatoire, la question de la sobriété énergétique fait l’objet d’une importante réflexion qui inscrit les organisateurs dans la simplicité volontaire. Avec d’autres, Roc Castel s’est rallié à une charte initiée par le "Pays Cœur d’Hérault" pour la création d’un label " éco festival ".

« Le maître mot de notre festival étant « local », les retombées d’une restriction de pétrole sur notre organisation seraient faibles. Par contre, ça pourrait générer des difficultés à ceux qui nous approvisionnent et nous toucherait donc indirectement. Nous favorisons déjà énormément le covoiturage. Nous pourrions alors accélérer la mise en place de notre projet d’un site Internet de covoiturage en vue du festival. Nos dépenses énergétiques sont basses : pas de groupe électrogène, ni gros projecteurs, pas de location de WC, nous utilisons le plus possible les ressources locales autant pour les talents et les participants que pour les fournisseurs.  L’énergie humaine est de loin celle qui est la plus utilisée ! Parallèlement le concept de l’ « éco festival » comporte un cahier des charges qui va loin dans l’analyse des paramètres. Le diagnostic qu’il nous propose de faire nous a obligés à repenser certaines de nos pratiques, comme par exemple d’intégrer des repas bio. »

D.R.

Anne HILLEBRAND, Coordinatrice

FESTIvAL ROC CASTEL +33 (0)6 28 07 36 43 • +33 (0)4 67 44 51 52 infonavacelles@lodevoisetlarzac.fr www.festival-roc-castel.eu

Médiathèque du Caylar Place de l’arbre sculpté 34520 Le Caylar

7


Recueil AlterTour-Silence_ 2011-32_Alternatives finales-Couv' Finale_Livret Alternative 11/05/2011 13:59 Page 28

6 août 011

Collectif contre les gaz j de Schiste

« Le pétrole devrait déjà être rationné ! On n’en a de toute façon pas autant besoin. Et maintenant sa Y’a de l’eau dans le gaz… de schiste ! Début 2010, Jean-Louis Borloo signe pénurie annoncée sert d’alibi à l’extraction des gaz plusieurs permis d’exploration aux bénéfice de quelques groupes pétroliers. Et ceci, sans même consulter les habitants et les élus locaux et pétrole de schiste ! On est dans un monde fini, il concernés ! Le ministre de "l’environnement" s’est-il renseigné ne faut jamais l’oublier. Ca suffit du "Plus , sur les dommages occasionnés par les techniques j’en ai, mieux je me porte", vecteur d’extraction de cette énergie fossile ? Pourtant ils d’individualisme. Il faut sortir du modèle de sont pléthoriques : injection considérable d’eau nos grands-parents qui crée plus de dans les sous-sols avec plusieurs dizaines de problèmes qu’il n’en résout, être au composés chimiques, pollution des nappes service de la vie plutôt que contre elle. phréatiques et des réseaux d’eau potable, Changeons de rêve, entrons enfin dans la rotations incessantes de camions, construction d’un dense maillage routier, etc… Il suffit de décroissance énergétique. Même si regarder outre-atlantique pour se rendre l’humanité n’est pas prête à cela, il faut compte des dégâts à venir " Si " les permis qu’elle le fasse. Plus elle attend, plus ce d’exploration se concrétisent. "Si", parce que les sera brutal. Le renouvelable accompagné réactions ne se sont pas fait attendre. De PACA et d’économie d’énergie est évidemment la seule Languedoc-Roussillon à l’Île-de-France, en passant par solution. Mais attention, à ne pas retomber dans le Larzac et la Lorraine, la gronde est forte. un modèle de profits durables ET rentables qui n’est Très forte. La désobéissance civique non-violente est encore qu’une corruption induite par notre modèle libéral industriel. déjà envisagée si le moindre camion gazo-mortifère pointe le bout de son pipe-line. Ces collectifs sont bien Ce serait une autre forme de suicide collectif." décidés à ne jamais avoir de gaz de schiste dans leur eau. Aymeric de VALON « Non au gaz et au pétrole de schiste », île de France et Lot

8

COORDInATIOn "nOn AU GAZ ET AU PéTROLE DE SCHISTE" • Anne +33 (0)5 65 61 38 57 nonaugazdeschiste@gmail.com

Le CUn du Larzac 12100 MILLAU www.nonaugazdeschiste.org

Pour continuer la route avec nous... Intégrer dans ce guide toutes nos rencontres durant l’AlterTour 2011 aurait été beaucoup plus satisfaisant, mais n’a malheureusement pas été possible. nous vous invitons donc à sillonner la route des alternatives au travers de ces quelques renseignements complémentaires.

Agriculture • Environnement j

Alliance Paysans Ecologistes (Agriculture bio) • www.alliancepec-isere.org/ Association carapa (éco-village/éco-hameau) • www.rama.1901.org/ev/carapa.html Association des vétérinaires des Eleveurs du Millavois (Sensibilisation à la pollution dans l'élevage) • site en construction les joindre par mail • avem.12@gmail.com Association pour l'Aménagement du Larzac (Défenses des Causses du Larzac/Installations agricoles) • www.larzac.org Association Terre des Causses (Protection de l'Environnement) • www.terredecausse.org/ Brasserie du Chardon (Brasserie Bio) • www.brasserie-du-chardon.com/ Collectif Adam de Craponne (Protection de l'Environnement) • www.rencontres-agroecologie.com Collectif de défense des terres fertiles (Défense des terres agricoles) • www.terres-fertiles.fr/ Frambiola (Pâtes de fruits bio) • http://frambiola.fr/ Gite du bois dormant (Accueil gite) • http://legiteduboisdormant.pagesperso-orange.fr/ • giteduboisdormant@orange.fr La ferme Baltassat (Accueil Paysan) • www.legitedeloex.fr/ La ferme d'Antan (Accueil Paysan) • http://fermedantan.dyndns.org/ • fermedantan@wanadoo.fr Les Amanins (Centre agro-écologique ) • www.lesamanins.com/ Les Amis de la Terre (Protection de l'Environnement) • www.amisdelaterre.org/ Les Fruits Oubliés (Protection du patrimoine fruitier) • www.fruitsoublies.org • fruits.oublies@wanadoo.fr Les paniers du Royan (Collectif de producteurs bio) • http://paniersduroyans.canalblog.com/ L'étang nouveau (Réhabilitation de l'étang de Berre) • www.letangnouveau.org/ Pour les Chambaran sans Center Parcs (Protection de l'Environnement) • www.pcscp.org/ Terres du lac (Préservation terres) • http://terresdulac.over-blog.com/

Association Savoyarde pour le Dévelopement énergies Renouvelables (Information et formation) • www.asder.asso.fr Association Canopée (Promotion de la sobriété énergétique et consumériste) • www.canopee12.fr/ bouRgeons (vélo) • http://bourgeons.asso.free.fr/ • annemasserespire@yahoo.fr Institut national de l'Energie Solaire (Information et formation) • www.ines-solaire.com/ un p’Tit véLo dAnS La Tête (vélo) • www.ptitvelo.net/

Energie j • Transport

9


Recueil AlterTour-Silence_ 2011-32_Alternatives finales-Couv' Finale_Livret Alternative 11/05/2011 13:59 Page 30

, L AlterTour : du fond, de la forme, et vis-et-versa

Société Association des Habitants de l'Ilôt13 (Suisse) (Association de quartier) • www.darksite.ch/ilot13/?q=agenda Babel Buëch Madam (Musique ) • www.myspace.com/babelbuechmadam#!/babelbuechmadam/music Collectif national de Résistance à Base élèves (Résistance contre fichage /Désobéissance civique) • http://retraitbaseeleves.wordpress.com/ L'Age de Faire (Presse alternative) • www.lagedefaire.org/ • journal@lagedefaire.org L’Association de Quartier Centre ville (Centre social) • http://aqcv.typepad.com La Mandragore (Promotion de l’écocitoyenneté) • http://www.lamandragore.net/ • lamandragore.asso@yahoo.fr Les bas cotés (Cantine, épicerie, librairie et décroissance) • http://lesbascotes.blogspot.com/ Les Titilleurs (Spectacles) • www.lestitilleurs.org/ Librairie Plume(s) (Librairie alternative) • www.plumes-millau.fr/ Longo maï (Société alternative en réseau) • www.ouvertour.org/lieux-visites/longo-mai Môrice Bénin (Chanson poétique) • http://morice.com.free.fr/ Radio Grésivaudan (Média alternatif) • www.radio-gresivaudan.org/ Réseau écologie de Chambéry (Développement écologie) • www.ecologie-chambery.org/ • carineserpollet@yahoo.fr Réseau repas (Réseau d'échanges pratiques solidaires) • www.reseaurepas.free.fr/ Revue Silence (Presse alternative) • www.revuesilence.net/ Union syndicale Solidaires (Syndicat) • www.solidaires.org/ village d'Eourres (village "engagé" alternatif) • www.eourres.fr/

Préférons la coopération, l’entraide et la solidarité à l’habituelle compétition empreinte de concurrence et d’individualisme ! En autogestion, les altercyclistes se répartissent les tâches quotidiennes : le réveil (souvent artistique), la cuisine, la répartition et l’entretien des vélos sont pris en charge par les participants. nous n’avons pas à pâlir du Tour de France, il nous faut même conduire notre immense caravane… de deux véhicules d’encadrement ! Les repas sont alternativement préparés par les accueillants ou le groupe. nous utilisons et valorisons les produits locaux et biologiques de nos hôtes pour des repas autant que possible végétariens. Le campement est installé dans des fermes, des stades, des campings municipaux ou d’autres lieux insolites. Ces endroits paisibles et propices à l’expression accueilleront nos échanges hebdomadaires. Car qui dit « Autogestion » dit « Cercle de parole ». Le bon moment pour apprendre les uns des autres et pourquoi pas demander son voisin ou sa voisine en…tandem. ne craignez rien ! Point besoin d’être un cador de la petite reine ! Chaussés d’un casque, les Altercyclistes s’égrainent le long d’étapes de 25 à 60 kilomètres. Elles sont divisées en tronçons sur lesquels nous nous relayons. vous pouvez choisir de pédaler ou de vous reposer dans l’Alter-minibus. nous veillons les uns sur les autres : chez nous le maillot jaune est le vélo-balais. nous partageons les vélos mis à disposition par l’AlterTour, mais votre bicyclette est la bienvenue.

Alex • Dominique • Fifi • Frelu • Geneviève Jean-Pierre • Mat’ • Mélanie • Monique • Suzanne

Maquettiste Guillaume de CROP

30

G.

de

valérie MARQUET

Relecteurs

:

Gilbert BELGRAnO Michel LEFORESTIER Charlotte MEUnIER Elisabeth THOMAS

L’AlterTour, ce n’est pas que de la forme, c’est aussi du fond. Afin de passer un maximum de temps avec les alternatives rencontrées, entendre les luttes et pratiques de ceux qui les incarnent, nous roulons le plus souvent dans la fraicheur du matin. Histoire de mieux apprécier et transmettre les divers débats, conférences, visites ou films proposés. Sans limite d’âge, rejoignez-nous tout au long de cette vélorution douce de cinq semaines. Il ne vous reste plus qu’à enfourcher votre souris, vous rendre sur www.altertour.net/ et remplir le formulaire d’inscription « à la carte » ou nous écrire sur altertour@gmail.com .

G. de CROP

Rédactrice

CRO

Guillaume de CROP

P

Merci à toutes celles et ceux qui ont participé à la réalisation de cet AlterGuide 011...

Coordinateur / Rédacteur

31


Recueil AlterTour-Silence_ 2011-32_Alternatives finales-Couv' Finale_Livret Alternative 11/05/2011 14:10 Page 32

Trop de lumière nuit... Quel que soit le domaine, l’homme trouve un moyen de doper pour du " Toujours plus et plus vite ". A l’image du sport... L’Altertour 2011 traverse le " Sillon Alpin ", région de " Minatec " (campus d'innovation en micro et nanotechnologies), un projet symptomatique qui concentre à lui seul les différents dopages et maladies induites. Jean THERME, son concepteur, s’exprime sans équivoque à ce sujet : " Les métropoles économiques à grand potentiel sont repérées de nuit par les investisseurs, grâce aux images fournies par les satellites […]. Plus ces villes sont lumineuses, éclairées, plus ils sont intéressés ! Lorsque le ruban technologique de l’arc alpin entre ses barycentres constitués par Genève et Grenoble, s’illuminera d’une manière continue, lorsque les pointillés des pôles de compétence […] ne formeront plus qu’une longue colonne vertébrale, nous aurons gagné. " Gagné, certes. Mais gagné quoi ? Toute cette débauche lumineuse dûe au dopage énergétique...

DR • Frédéric TAPISSIER • AVEX 2011 Supplément au n°391 de S!lence - juin 2011 • Directeur de publication : Jean-Pierre Lepri. S!lence est un mensuel écologiste publié depuis 1982. Abonnement découverte : 20 euros pour 6 numéros. Exemplaire spécimen gratuit sur demande. S!lence • 9, rue Dumenge, 69317 Lyon cedex 04 • revuesilence.net



Imprimé par "Imprimerie 34"-Toulouse sur papier recyclé et avec encres végétales.

Profile for Alter Tour

Recueil de l'AlterTour 2011  

Recueil des Alternatives de l'AlterTour 2011 dans le Sud-Est de la France

Recueil de l'AlterTour 2011  

Recueil des Alternatives de l'AlterTour 2011 dans le Sud-Est de la France

Profile for altertour
Advertisement