Page 1

Association Professionnelle Nationale Militaire

Gendarmes & Citoyens

N° 115 - APNM Gendarmes & CitoyensŽ


Le sommaire 3 – L’édito 4 – UNPRG et AG&C 6 – Mon quotidien en Gendarmerie 14 – Les APNM en Gendarmerie

LE MAGAZINE APNM

24 –Les violences en France

GENDARMES ET CITOYENS Quartier BETEILLE

28 – VETI… J’en peux plus !

Bâtiment 1 - Appartement 5 33270 BOULIAC

30 –Un régime surprenant

Directeur de publication Jérémy Langlade Comité de rédaction Le conseil d’administration Des membres volontaires Rédacteur en chef CNE (H) Jean-François CHARRAT Conception graphique Maquette - Jérémy Langlade Photos - Médiathèque AG&C, Images et photos internet Couverture - Montage AG&C Dépôt légal - Reproduction autorisée dès parution

32 – Les commentaires sur Facebook 36 – Un soir, deux tourtereaux à table…

NOUS CONTACTER contact@assogendarmesetcitoyens.fr

0 986 453 008 03

2


L’édito Les vacances estivales tant attendues sont enfin là et bon nombre d’entre nous allons pouvoir profiter pleinement de ses proches. C'est aussi l'occasion de souffler un peu après une période très contraignante pour les forces de l'ordre. La période pré-estivale aura été également forte pour l'association. En effet, deux événements majeurs auront marqué les deux derniers mois. Le premier et non des moindres est la signature d'une convention de partenariat avec l'association historique que représente l'UNPRG. Nous avons ainsi démontré tout l'attachement et l’importance à l'égard de nos retraités, mémoires du passé, socles du présent et initiateurs de l'avenir. Ce rapprochement fixe sans aucun doute le départ vers des travaux communs qui serviront l’intérêt de chaque militaire de la Gendarmerie, mais également l’Institution. Le second événement majeur est la remise au Major Général Christian RODRIGUEZ du résultat d'une longue enquête menée en interne et qui a soulevé un intérêt auprès des Gendarmes au-delà de nos espérances. Le document remis à la DG, sans aucune prétention de notre part, est le résultat simple et sans filtre de la pensée du terrain. J'ose espérer que notre direction y portera une étude bienveillante. J'en profite d'ailleurs pour remercier l'ensemble des militaires ayant répondu au questionnaire avec honnêteté et franchise, mais également notre directeur technique pour le travail de synthèse pharaonique réalisé. Je vous souhaite à toutes et à tous de bonnes vacances estivales, sans oublier ceux qui ne sont pas partis encore ou qui sont déjà revenus, devant bien souvent absorber le surplus d'activité de la période. Prenez soins de vous et de vos proches et je vous donne rendez-vous à la rentrée prochaine avec de nouveaux objectifs. Thierry GUERRERO Le président 3


Journée prévention UNPRG - AG&C du risque suicidaire

4


UNPRG - APNM Gendarmes & Citoyens : une alliance historique Le 19 juin 2019 les présidents de l’Union Nationale des Personnels et Retraités de la Gendarmerie (UNPRG) et de l’Association Professionnelle Nationale Militaire Gendarmes et Citoyens (APNM G&C), Henri MARTINEZ et le maréchal des logis chef Thierry GUERRERO, se sont retrouvés à la caserne BATTESTI, siège de la région de Gendarmerie NouvelleAquitaine, afin de lier nos deux associations par la signature d’une convention de partenariat. Tout en garantissant l’autonomie, l’identité et la liberté de chacune des associations, cette convention réunit les capacités juridiques et professionnelles de l'APNM G&C et plus de 70 ans d’histoire de l’UNPRG, des dizaines de milliers de membres, des principes et des valeurs communes qui sont les fondements de notre institution. Nous créons ainsi un groupe puissant et indépendant de toutes institutions et de partis politiques qui aura à cœur de resserrer les liens entre l’ensemble des personnes qui servent ou qui ont servi en Gendarmerie. Un groupe avec un fort maillage territorial, qualifié et compétent, en capacité de défendre les intérêts et les acquis des actifs, des retraités, des réservistes et des veuves de l'arme ainsi que le statut militaire de l'institution tout en contribuant à le moderniser conformément à la réalité de notre société… On ne peut pas prétendre à l’amélioration de notre avenir, en occultant ceux qui ont contribué tout au long de leur vie à façonner le siège sur lequel nous sommes assis. Nous sommes plus forts ensemble, gendarmes retraités engagés et actifs de l’UNPRG et gendarmes d’active de l’APNM G&C. Conformément à la charte des associations de la Gendarmerie, nos deux structures ont bénéficié d’une salle de réception au sein d’une caserne de Gendarmerie, la caserne BATTESTI. La région de gendarmerie Aquitaine n’est aucunement liée à cette convention de partenariat. 5


Journée prévention risque suicidaire Mon quotidien en du Gendarmerie

APNM Gendarmes et Citoyens, une force de propositions Le mardi 2 juillet 2019, le président de l’APNM Gendarmes & Citoyens, le maréchal des logis chef Thierry GUERRERO, a remis les résultats de notre enquête "Mon quotidien en Gendarmerie" au Général de corps d’armée Christian RODRIGUEZ, Major Général et au Général de brigade Arnaud BROWAËYS, adjoint au directeur des personnels militaires (DPM), dans les locaux de la direction générale de la Gendarmerie Nationale. Accompagné du secrétaire général du CFMG, le colonel LouisMathieu GASPARI, cet entretien fut l’occasion de partager , au plus haut niveau de l’Institution, les avis et les remarques du quotidien de gendarmes de terrain, tous statuts confondus, sans filtre et sans interprétation. Le document de 73 pages auquel 3 989 gendarmes ont répondu aux 50 questions abordant tous les aspects de leur vie professionnelle (la concertation locale, la place des APNM, le logement, le service, la hiérarchie...) comporte également une rubrique "libre propos", compilant des centaines de témoignages. A travers cette réception officielle, Gendarmes et Citoyens et la Direction de la Gendarmerie Nationale ont démontré une volonté commune de travailler ensemble, au delà des querelles d’ego. C’est surtout une nouvelle étape pour Gendarmes et Citoyens de poursuivre, sans langue de bois et avec intelligence, son positionnement de force de propositions pour défendre les intérêts individuels et collectifs des militaires de la Gendarmerie, tout en conservant son libre arbitre sur les sujets sensibles. Le conseil d’administration de Gendarmes et Citoyens, remercie l’ensemble des participants ayant pris le temps de répondre à cette enquête.

6


Profil des participants Effectif total (source memogend2018) : 103 503 personnels militaires et civils. L’enquête AGEC portant exclusivement sur les personnels militaires : GAV, SOG, OG. Les militaires du corps de soutien technique et administratif on fait l’objet d’une enquête dédiée afin de mieux cibler leur quotidien (voir magazine précédent). Un enquête ciblant les réservistes sera diffusée dans les prochains mois. Une fois retirés les officiers des armées (15), les officiers CTA (579), les sous-officiers CSTAGN (4655) et les civils (4675) le total des personnels impliqués dans l’enquête AGEC est de 93 579 soit : Officiers de gendarmerie : 7,09 % Sous-officiers de gendarmerie : 79,31 % GAV : 13,60 % Ont répondu à l’enquête AGEC : Les sous-officiers gendarmes et gradés ont majoritairement participé à l’enquête. Les GAV sont les principaux absents. Officiers de gendarmerie : 3 % Sous-officiers de gendarmerie : 94 % GAV : 3 % L’ensemble des données affichées est en pourcentages. 7


Mon quotidien en Gendarmerie

8


9


Mon quotidien en Gendarmerie

10


11


Mon quotidien en Gendarmerie

12


13


Les APNM en Gendarmerie Nous réservons les pages de notre magazine mensuel à la publication d’une rubrique spécifique de cette enquête: « LES APNM EN GENDARMERIE ». Vous pourrez consulter l’ensemble des autres rubriques dans un document en ligne dédié, consultable sur nos supports (site internet, page Facebook…). Ce document de 73 pages abordera les thèmes suivants :      

Relations avec la concertation locale Le logement en Gendarmerie L’équipement en Gendarmerie Le service La hiérarchie Témoignages

14


15


Les APNM en Gendarmerie

16


17


18


19


Les APNM en Gendarmerie

20


21


Les APNM en Gendarmerie

22


23


Les violences en France Colloque sur les violences en France. Le Sénat invite l’APNM Gendarmes et Citoyens

Le 4 juillet 2019, l'Association Gendarmes et Citoyens, association professionnelle nationale militaire, a participé à un colloque, au siège du Sénat rue Vaugirard à Paris, sur invitation des sénateurs Bruno Retailleau, président de commission et François-Noël Buffet. Monsieur Gérard Larcher, président de la chambre haute a notamment salué cette présence en des termes chaleureux. 24


Les intervenants étaient tous de grande qualité, mais l’on retiendra surtout, quelques remarques particulièrement pertinentes, de Monsieur Bauer, criminologue et de Monsieur Le Bars, secrétaire général du syndicat des commissaires de police, dont nous avons retenu quelques réflexions pertinentes, telles que:  "L'individu de plus en plus civilisé devient intolérant au désordre".  "La statistique est l'élaboration parfaite du mensonge".  "La contestation quasi systématique de l'autorité y compris de plus en plus par des citoyens qui deviennent de plus en plus perméable à la frustration". Il ressort de façon assez transverse, que la complexité de la procédure ou l'absence de réponse pénale sont des facteurs qui contribuent à un manque de lisibilité de l'action des services publics. Il y a réponses pénales, mais on a appris que l'absence de réponse pénale est également comptabilisée comme étant une... réponse ! L’intervention de Madame McDonald's, experte criminologue aux USA, ville de New York, venue spécialement pour le débat fut remarquable. Le chef de la police, pour diminuer les 600 homicides dans la ville et notamment dans le métro, s'est attaqué en priorité à la fraude. En réprimant les petites infractions, il a combattu la commission de faits plus graves. Les résultats sont édifiants. Moins 12 % la première année et moins 16% la seconde année. Le bilan comptable parle de lui-même. On a pu déplorer l'absence de représentants institutionnels et de la direction générale. Une fois de plus, ce sont bien les APNM, AG&C et GENDXXI qui, chacune dans son rôle respectif et en bonne intelligence, ont assuré la représentativité des hommes et des femmes qui composent la gendarmerie. Cette présence a été remarquée et remerciée par de nombreux parlementaires. Les contacts ont permis de consolider les relations avec la chambre haute et tous ceux qui ont pris le temps de discuter avec AG&C, ont montré un intérêt non dissimulé à notre présence régulière dans le chantre de la construction démocratique. La séquence fut clôturée par un salut très amical aux gardes républicains présents. “Je marche lentement, mais je ne recule jamais” Abraham Lincoln. Cne Marc ROLLANG / conseil d’administration 25


L’enquête du mois

26


27


VETI… J’en peux plus !

En 2018, la société Paul Boyé Technologie (PBT) a remporté, une nouvelle fois, le marché public concernant la fourniture et la distribution d'effets d'habillement et d'équipements individuels de la Gendarmerie et de la Police. Le montant alloué pour la Gendarmerie est de 130 millions d'euros, bien plus que la somme attribuée pour la réfection des logements domaniaux pour 2019 (105 millions), c'est dire ! En externalisant la fourniture d'effets d'équipement et d'habillement, la gendarmerie a répondu à une volonté politique de contrôler la destination de ce que l'on appelait communément la prime d'habillement. On a été particulièrement indulgents les premières années, marquées par de nombreuses erreurs de référence, des délais hors normes ou carrément des ruptures de stock. L'administration centrale s'est d'ailleurs fait outrageusement l'avocate d'un système qui réclamait quelques ajustements. La patience fut le maître mot pour calmer la colère des uns et des autres. Mais aujourd'hui le constat est scandaleusement édifiant. Les Gendarmes sont mécontents ! Tout est raté. Des campagnes de commande incertaines ; des délais de livraison bien trop longs et jamais respectés ; des effets souvent défectueux et un service après-vente ectoplasmique dont l'incompétence est aussi patente que sa volonté manifeste à ne pas répondre aux appels téléphoniques. Ce sentiment d'incapacité à faire face au contrat qui lie PBT a transpiré lors de la grande enquête organisée par l'association sur le quotidien des Gendarmes. 48 % des participants ont déclaré ne pas être satisfaits du tout de « Vétigend » et 42 % ont dénoncé des délais de livraison compris entre 2 et 6 mois*. 28


Pour quelles raisons sont-ils aussi remontés ? Le fournisseur s'est engagé, lors de ce renouvellement de marché, à une meilleur prise en compte des besoins et au respect des délais de livraison. Finies les campagnes de commandes, les achats pourront enfin se faire au fil de l'eau et l'assurance même d’une livraison sous 15 jours étaient avancée par PBT. Chaque militaire de la gendarmerie aurait la possibilité de commander en fonction de ses besoins du moment, d'autant que des effets et accessoires d'équipements seraient ajoutés au catalogue. On allait recevoir les médailles à temps. Et puis... la réalité fut toute autre ! Les délais de livraison ne sont pas respectés. Certains effets sont défectueux. Des accessoires qui devaient être mis en catalogue ne le sont pas, sans parler de l'ergonomie du site, digne des premiers pas du minitel. Ceci pourrait donc expliquer qu'un policier ayant commandé une paire de chaussettes a reçu un polo bleu « Gendarmerie ». Le comble de l'incompétence ! Les excuses, particulièrement hypocrites, fournies par les agents commerciaux de ce groupe, laissent perplexes. Ils expliquent ces erreurs de manière spécieuse, au premier rang desquelles on découvre que la modification du comportement d'achat a créé des ruptures de stocks. C'est donc le gendarme acheteur compulsif d'effets d'uniforme qui est la cause des désagréments. À méditer ! En conclusion, malgré les promesses de transactions rapides et conformes, la société Paul Boyé Technologies ne remplit pas les termes du contrat. On ne peut que conseiller ses dirigeants d'envoyer les différents services de logistique dans d'autres officines de vente par correspondance qui respectent les références dans des délais très courts. On peut être sûrs que Amazon ou Cdiscount leur donneraient quelques pistes pour gérer les commandes de clients. Quand on se gargarise dans la presse spécialisée d'un chiffre d'affaire en augmentation de 30 % grâce à ce marché, on doit démontrer sa capacité à honorer scrupuleusement les obligations contractuelles définies dans un accord cadre. Il en va de la crédibilité du service de l’achat, des équipements et de la logistique de la sécurité intérieure (SAELSI) de « mouiller le maillot » pour faire respecter ces obligations. Le gendarme qui ne reçoit pas ses achats de PBT, devra-t-il défiler à poil dans la rue pour qu'enfin, un contrat à 130 millions d'euros soit respecté ? La question posée appelle une réponse de la part de la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale qui se grandirait à faire appliquer des pénalités contre une entreprise qui n'honore plus ses engagements.

* Données extraites de l'enquête "Mon quotidien en Gendarmerie" ( 3989 participants) 29


Un régime surprenant

Un camarade revenait de sa visite médicale périodique (VMP) lorsqu'il m'aborda, le visage empli d'une émotion manifeste. Bien entendu, je me suis enquis de son état et je proposai sans désemparer une oreille attentive et amicale pour tenter d'appréhender cette souffrance qui se dessinait. Gros, je suis trop gros ! Le verdict du médecin-chef est tombé comme la lame aiguisée de la trancheuse révolutionnaire. Mon camarade a un indice de masse corporelle excessif et il doit maigrir pour pouvoir aborder la prochaine visite fixée dans un semestre devant ce même praticien. L'urgence, maigrir sans perdre le punch indispensable pour continuer de remplir les missions physiques et intellectuelles d'un soldat de terrain en unité dite de proximité. Un métier de gueux, exposé où l'artiste travaille parfois sans filet avec un boulanger qui distribue les pains presque par réflexe. Les bienfaits du homard. On en parle depuis quelques jours mais on sous-estime les vertus alimentaires de ce crustacé décapode, vivant dans la mer et nommé Homarus gammarus ou Homarus americanus. Alors les néophytes je vous le dis de suite : le homard se distingue facilement de la langouste par la présence de pinces imposantes et par une carapace moins épineuse. Allez donc faire un tour en poissonnerie pour stimuler votre culture océanique. 30


Camarade ! Il est important que tu retiennes que des études scientifiques démontrent des résultats intéressants sur les bénéfices à consommer des aliments de la mer. Une étude réalisée auprès de plus de 14 000 femmes (des blondes, des brunes et des rousses) a démontré que plus elles consommaient de poissons et de fruits de mer, moins leur risque de cancer colorectal était élevé. Pour les hommes, l'étude prouverait une diminution du risque d’infarctus fatal du myocarde et du gonflement de la prostate. Les bienfaits pour toi, énormes :  Le phosphore. Le homard en est une excellente source et ce minéral est le deuxième plus abondant dans l’organisme, après le calcium. Mis à part son rôle essentiel dans la formation des os et des dents, il participe entre autres à la croissance et à la régénérescence des tissus.  Puis il y a du zinc qui participe notamment aux réactions immunitaires, à la fabrication du matériel génétique, à la perception du goût, à la cicatrisation des plaies et au développement du fœtus. Il interagit également avec les hormones sexuelles (important) et thyroïdiennes.  Le cuivre nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène dans l’organisme. Le sélénium, mais aussi, la vitamine B12 (important pour les globules rouges et l’entretien des cellules nerveuses et osseuse), la vitamine B5 et aussi l’iode. Cet iode qui entre dans la composition des hormones thyroïdiennes, nécessaires à la régulation de la croissance, du développement et du métabolisme. Le bilan de ce régime au bout de quelques mois : Vous me croyez ou pas, mais mon camarade a maigri. Il a … comment dire fondu. Il est passé d'un honorable 48/50 (référence vétigend) à un joli 44/46 (du même fournisseur officiel). Je l'ai revu et il me dit. « Tu sais ton régime Homard (sans le vin) à 38 euros/kg, ben c'est efficace. À partir du 15 du mois, tu commences tellement à te serrer la ceinture que ça pourrait être une gastroplastie psychologique ». A ceux qui bossent avec rien, pompiers, agents pénitentiaires, gendarmes, infirmières, sachez que des remèdes existent. Il suffit de regarder parfois au-dessus et non pas forcément en-dessous pour trouver dans l'exemplarité des élites, toute la motivation qui peut parfois faire défaut. Une nuit d'été 2019 31


Les commentaires sur Facebook Un bouillon de culture à infractions MEFIANCE Les émotions sont souvent mauvaises conseillères et il convient de se rappeler que tout ce qui est écrit laisse une trace indélébile sur le « net » et est opposable « hors les termes de la prescription » au titre de la répression juridique. J'ai même appris que certaines « cellules renseignements » par manque de matière traquaient les post de leurs « frères d'Arme » pour motiver la constitution de dossiers disciplinaires. Voici un florilège de propos tenus et recensés y compris sur des groupes normalement sains de FDO. «Va te pendre » … argument de l'internaute excédé par des commentaires jugés foireux moult fois lus par chacun d'entre nous sur les forums …....

Mais l'analyse juridique est froide et bien entendu c'est de tous vos propos le seul qu'on va retenir et qui vous sera servi comme la FAUTE ultime. En effet, il est possible de qualifier ce mot de provocation au suicide. Je ne suis pas procureur (heureusement) mais le fait de provoquer au suicide autrui est puni de 3 ans d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende lorsque la provocation a été suivie du suicide ou d’une tentative de suicide. Circonstance aggravante lorsque la victime de l’infraction est un mineur de moins de 15 ans. Ne sous-estimez jamais la perversité de l’adversaire ! Il peut avoir fait une tentative. ….... «Le célèbre «fils de p**e» - la on est dans le classique …..

32


Ce célèbre «Les fils de p**es qui prennent le volant ivres j’ai une folle envie de les torturer jusqu’à ce qu’ils en crèvent» ou le non moins lu avec le « Faut le buter et tout son gouvernement avec » Alors là Il s’agit de provocation à la haine. Si la provocation est publique, ce qui est le cas dans ces propos relevés sur Facebook et Twitter, c'est un délit et sanctionné d’un an de prison et de 45 000 € d’amende. J'ai lu des commentaires sur Calais et ses migrants encore ce jour. …....« Change de gueule avant de poster un commentaire, salope » Un classique qui me ferait presque sourire tellement il est franco-gaulois mais....

L'injure soit caractérisée et est discriminatoire, c’est-à-dire « commise envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée » « de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou identité de genre ou de leur handicap ». Alors privée ou publique. Hum.... Si elle est publique, (FB ou Tweeter) c'est considérée comme un délit avec six mois d’emprisonnement et de 22 500 € d’amende. Mais si c'est privée, à l'instar d'un message sous Messenger ou Whatsapp par exemple, et « non précédée de provocations », il s'agira d'une répression avec amende délictuelle de 12 000 €. Et pour les puristes du code pénal et des Lois sur la Presse (si, si il y en a) sachez (je viens de l'apprendre également) que le fait de partager de façon publique un contenu haineux que l’on n’a pas créé soi-même, comme dans le cas du retweet ou du partage Facebook, est considéré par la justice comme « complicité ». Méfiez-vous de la justice ! Mon avocat me le disait encore mardi ! 33


Les commentaires sur Facebook Article 121-7 Est complice d'un crime ou d'un délit la personne qui sciemment, par aide ou assistance, en a facilité la préparation ou la consommation. Du vu et lu aussi, le célèbre « C’est la pédophile à Macron »

Hé oui, c'est de la diffamation (publique ou privée). Car « toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation ». «Qui est partant pour lancer un nettoyage collectif à Calais ? »

C'est clairement une menace, celle de commettre un crime ou un délit et qui est punie de 6 mois d’emprisonnement et de 7 500 € d’amende lorsqu’elle est, soit réitérée, soit matérialisée par un écrit, une image ou tout autre objet, comme c’est le cas ici. La peine est portée à trois ans d’emprisonnement et à 45 000 € d’amende s’il s’agit d’une menace de mort. Je viens de lire un tel post encore ce soir sur un forum de gendarmes, avec l'usage d'une 12,7 pour tout nettoyer !

34


« Les réflexions revanchardes qui franchissent allègrement Les limites de la morale, tout en frôlant le code pénal. »

Ils sont nombreux ceux qui faisaient partie d'une communauté, d'un groupe ou d'un mouvement, s'empressent dès leur exclusion ou leur démission, de critiquer sans vergogne leurs anciens « amis » en crachant leur poison sur des sujets qu'ils ont validés pendant des années. Sans scrupule, mais toujours à la limite du répréhensible, ils s'évertuent à tenter de démonter ce qu'ils ont largement contribué à fonder. Ces intervenants sont les pires, car ils flirtent avec les insultes ou les diffamations, dans l'ombre, sans jamais affronter ceux qu'ils dénoncent. Cette façon de pratiquer une lente instillation de propos tendant à dénigrer, à déconsidérer ou à calomnier s'avère être un outil particulièrement apprécié par les atrabilaires en tout genre.

On reste souple sur les pattes arrière et avant de balancer sa vérité on se lève et on va boire un verre (d'eau) pour laisser la pression retomber. Ainsi va la vie et ce n'est qu'un début car les travaux du parlement vont encore durcir la « liberté de s'exprimer » derrière l'anonymat présumé d'internet.

Hors du territoire national et depuis temps prescrit Pour AGEC – CNE Marc ROLLAND - Conseil d’administration 35


Inspiré par Jean de la Fontaine ! Un soir, deux tourtereaux à table, rencontrent un homard, que le valet venait d'apporter. Ils le scrutent des yeux, du doigt ils se le montrent ; à l'écart des convives, il faut se décider. L'un se baisse déjà pour déguster la proie ; L'autre le pousse et dit : « Il est bon de savoir Qui de nous en aura la joie. Celui qui le premier a pu l'apercevoir en sera le mangeur ; l'autre le verra faire. » C'était sans compter sur les récipiendaires, à l'affût de la moindre péripétie, du coin de l'œil ils avaient senti l'aubaine d'une telle cocasserie. Chacun se presse pour immortaliser celui des deux qui va s'en emparer. Média P. arrive et ils le prennent pour juge. Il filme gravement le crustacé et le gruge. Avant de quitter les agapes, il s'adresse au président. « Tenez, le peuple vous donne présentement la chance de tester vos allergies halieutiques Et le soin de goûter au breuvage bordelais. Ceci fait, le lendemain, les crieurs chantaient les louanges du homard et de l'allergique ! 36

Profile for APNM Gendarmes et Citoyens

Le Mag' APNM Gendarmes et Citoyens - N°115  

L’édito, UNPRG et AG&C, Mon quotidien en Gendarmerie, Les APNM en Gendarmerie, Les violences en France, VETI… J’en peux plus !, Un régime su...

Le Mag' APNM Gendarmes et Citoyens - N°115  

L’édito, UNPRG et AG&C, Mon quotidien en Gendarmerie, Les APNM en Gendarmerie, Les violences en France, VETI… J’en peux plus !, Un régime su...

Advertisement