Page 1

N째21


2 Yummy Magazine


À bientôt, peut-être… Happy Birthday to nous ! On a fêté nos 4 ans le 15 février 2015. Cela peut paraître petit... Mais, quand on jette un œil sur ces 4 années, force est de constater qu’elles furent riches et intenses ! Chaque numéro a été un peu comme un périple, à la fois long et difficile, un chouilla stressant, parfois décourageant, mais aussi très excitant, passionnant et source de découvertes. On ne s’est pas ennuyé ! Mais... Au début, c’était juste une idée, lancée presque en l’air entre ami(e)s de blog, de créer un recueil de recettes, simili magazine, dans un nouveau format. Une initiative articulée autour du partage et de la collaboration, construite un peu avec des bouts de ficelle, dans un mode très artisanal où la débrouille et le bricolage étaient souvent, dans les coulisses du magazine, les maîtres mots… Et puis, vous avez été nombreux à le lire, à souhaiter participer, à l’apprécier… Alors, on s’est pris au jeu, on a eu envie de le faire évoluer - on en a toujours envie ! - Nous avons investi dans un logiciel de mise en page, agrandi la Yummy Team, développé la partie éditoriale, multiplié notre présence sur le Web et les réseaux sociaux… Bref, nous y avons accordé de plus en plus de temps et de moyens. Peut-être que, grâce à notre motivation et notre engagement, nous avons réussi à vous faire oublier que Yummy Magazine est resté au stade amateur et bénévole… Mais le bénévolat a ses limites, matérielles et humaines, celles du temps disponible, celles du manque de moyens qui menace d’engloutir les ambitions et d’étouffer les bonnes volontés, à trop les solliciter. Alors, même si 4 ans c’est petit, ce numéro spécial est le dernier, en tout cas sous cette forme. Il est temps pour nous d’abandonner ce modèle précaire, de faire une pause, de réfléchir à l’avenir du magazine, à notre implication… De prendre le temps d’envisager de transformer cette idée, qui a déjà bien grandi, en véritable projet professionnel. En trouvant des financements, et des partenaires, qui permettront à Yummy Magazine de perdurer et de se développer. Et surtout, un très grand merci à nos lectrices, et lecteurs, pour leur fidélité, aux blogueur(se)s qui ont partagé leurs recettes dans nos pages, aux personnalités, chefs, pâtissiers, auteurs culinaires, boulangers, qui ont répondu avec beaucoup de gentillesse à nos demandes d’interviews et à la Yummy Team dont la collaboration a été précieuse.


N°21

Sommaire

mars / avril / mai 2015

Sp éc i a l an n i ve r sai r e

6 Ils font le buzz 6 10 14 18 22 28

Le chou-fleur Le kiwi L’asperge Le fruit de la passion Les plantes aromatiques La fraise

32 Rencontre avec... 32 36 40 44 48

4 Yummy Magazine

chefNini Barbara Nadia Paprikas Edda Delphine paslin


52 56 60 64 68 72 76 80 84

Dominique Nanoud Dorian Emilie Pascale Weeks Mamina Stephatable Sandy Léa

88 On leur a demandé… Qu’évoque pour vous le mot Yummy ?

N°21 90 Yummy Day Birthday 96 Tous les numéros 97 Index des recettes

Yummy Magazine

5


[ Buzz en MARS ]

2

le chou-fleur kg

C'est la consommation par an, et par ménage, de chou-fleur. S'il est, le plus souvent, de couleur blanche, on en trouve également des verts, violets ou oranges.En France, 3e pays producteur européen, derrière l'Espagne et l'Italie, ce crucifère est cultivé essentiellement en Bretagne, Nord-Pas-de-Calais et Normandie.

10

eme

Légume consommé par les Français en volume, ses fleurettes blanches sont sources de potassium, calcium, magnésium et vitamines, en particulier C. Cru, il en contient autant que l'orange. Cette teneur diminue peu dans le temps, après la cueillette, et sa destruction est limitée à la cuisson. Un plat de chou-fleur au menu assure la plus grande partie des besoins quotidiens en vitamine C. Il se consomme cru ou cuit.

2000

ans

Que sa culture a vu le jour en Asie, d'où il serait originaire. La France ne le découvrit qu'à la fin de la Renaissance et il doit sa popularité à Louis XIV qui en était très friand et l'assaisonnait à toutes les sauces. Dès la fin du XIXe siècle, près de 20 variétés de choux-fleurs sont produites dans l'Hexagone, devenu l'un des pays spécialistes de ce légume.

!

Vérifiez que ses feuilles ne sont pas flétries et de couleur vert pâle. Ses fleurettes doivent être bien serrées, blanches et sans taches. Plus il sera feuillu, plus longtemps vous le conserverez, idéalement dans le bac à légumes du réfrigérateur. Il supporte très bien la congélation après avoir été blanchi 3 minutes et soigneusement égoutté. Comme tous les choux, il renferme des composés soufrés. Pour en éliminer une partie et le rendre plus digeste, on le blanchit avant cuisson et surtout, on le cuit à découvert. 6 Yummy Magazine

L'expression avoir les oreilles en chou-fleur est apparue au début du XXe siècle dans le milieu de la lutte, puis de la boxe avant de s’étendre au langage familier pour désigner des oreilles blessées, un peu boursouflées à la suite d’un coup, rappelant l’aspect bosselé du légume.


[ Le chou-fleur ]

Aloo gobi

Curry indien de pommes de terre & chou-fleur Pour 4 personnes : 1 chou-fleur 1 dizaine de pommes de terre à chair ferme 2 c. à soupe d’huile d’olive 2 petits oignons frais 2 gousses d’ail frais 1 c. à café de graines de cumin 1 à 2 cm de gingembre 1 petite c. à café de curcuma ½ c. à café de paprika 1 c. à café de cumin en poudre ½ c. à café de garam masala 3 c. à soupe de tomates pelées en boîte 3 ou 4 brins de coriandre fraîche

Éplucher et hacher les gousses d’ail. Peler et râper le gingembre. Nettoyer le chou-fleur et le couper en petits bouquets. Les rincer sous l’eau. Éplucher les pommes de terre, les couper en morceaux et les rincer sous l’eau. Nettoyer et émincer finement les oignons. Dans une grande cocotte, faire chauffer l’huile d’olive à feu moyen. Y faire revenir les oignons, l’ail haché, les graines de cumin et le gingembre fraîchement râpé pendant 2 à 3 minutes jusqu’à ce que cela embaume. Ajouter les morceaux de pommes de terre ainsi que les bouquets de chou-fleur. Mélanger bien le tout.

Ajouter le curcuma, le paprika, le cumin en poudre, le garam masala et le sel au goût. Verser de l’eau jusqu’aux 3/4 des ingrédients. Couvrir et laisser cuire pendant une dizaine de minutes en mélangeant régulièrement. Ajouter les tomates pelées et cuire encore pendant une dizaine de minutes à couvert jusqu’à ce que les légumes soient tendres et qu’il ne reste qu’un petit fond de sauce. Ajouter la coriandre fraîche ciselée et mélanger le tout. Laisser reposer 1 à 2 minutes à couvert avant de servir.

Recette & photo : Épices & Moi Yummy Magazine

7


[ Le chou-fleur ]

Velouté trognon Éplucher et émincer l’oignon. Le faire revenir dans l’huile. Laver à l’eau claire les légumes. Couper le bas des pieds des choux, éplucher grossièrement les trognons pour retirer la partie un peu fibreuse et les éventuelles tâches. Les détailler en morceaux et les ajouter à l’oignon. Retirer les plus grosses côtes des feuilles de choufleur. Ajouter les feuilles aux légumes. Mélanger, saler et faire revenir 2 minutes. Poivrer, couvrir les légumes d’eau chaude et cuire 15 minutes à couvert. Ajouter ensuite les épices et le fromage de chèvre frais. Mixer jusqu’à obtenir un velouté.

Pour 2 bols : 1 oignon 3 pieds de brocolis 1 pied de chou-fleur et ses feuilles 1 c. à soupe d’huile d’olive 30 g de fromage de chèvre frais gros sel poivre moulu 1 pincée de cumin 1 pincée de noix de muscade fraîchement râpée

Recette & photo : Les petits plats de Rose

8 Yummy Magazine


[ Le chou-fleur ]

Chou-fleur rôti entier au four 1 petit chou-fleur (moins d’1 kg nettoyé) 2 c. à soupe de beurre ramolli 4 gousses d’ail 3 cm de gingembre 1,5 c. à café de poivre noir du moulin 1,5 c. à café de sel fumé

Préchauffer le four à 200°C. Éplucher et presser les gousses d’ail. Peler et râper le gingembre. Mélanger, à la fourchette, le beurre, le gingembre, l’ail, le poivre et le sel. Enlever les feuilles du chou-fleur et couper le pied pour qu’il puisse tenir posé à plat. Faire une croix en profondeur dans le pied du chou-fleur, pour faciliter la cuisson. Poser le chou-fleur dans un plat allant au four et l’enduire soigneusement, à la main, avec le beurre parfumé. Recouvrir de papier sulfurisé et enfourner pour 1h15 minutes. Au bout de ce temps retirer le papier sulfurisé, arroser le chou-fleur avec le jus de cuisson et poursuivre la cuisson 15 minutes. Servir chaud en accompagnement d’un poisson par exemple, ou en plat unique.

Recette & photo : Un Peu Gay dans les Coings Yummy Magazine

9


[ Buzz en MARS ]

3

le kiwi

kg

par an et par ménage, c'est notre consommation de kiwi. Sur les étals, on le trouve toute l'année. Durant l'été et l'automne, il est plutôt originaire de Nouvelle-Zélande, mais de décembre à mai, on peut dénicher le kiwi français, produit essentiellement dans le SudOuest. La vallée de l'Adour est le plus grand terroir kiwicole de France, depuis une quarantaine d'années.

1

150

g

C’est le poids que peut atteindre ce petit fruit dodu. Rafraîchissant et léger, le kiwi apporte tonus et vitalité. Riche en vitamine C, un seul fruit peut couvrir les apports recommandés pour une journée. Il est également source de vitamine E, K et B9 ainsi que de potassium, de cuivre. Composé à plus de 80 % d’eau, son apport calorique est modéré.

er

à implanter la culture du kiwi en France, les producteurs du pays de l’Adour ont développé, au fil des années, un savoir-faire afin de produire un fruit de qualité supérieure. Bénéficiant d’un climat océanique doux et tempéré ainsi que d’un sol naturellement riche, le kiwi de l'Adour, de la variété Hayward, est plus sucré, fondant et juteux. Il bénéficie d’un Label Rouge depuis 1992 et d’une IGP depuis 2009.

Choississez-le avec une peau brun clair, un peu velue et lisse. Le kiwi doit souple aux extrémités. Trop mou, il est trop mûr. Et mieux vaut le choisir plutôt ferme, car c’est un fruit climactérique, c'està-dire qu’il mûrit après la récolte. Il se conserve 2 à 3 semaines au réfrigérateur. Pour le faire mûrir plus vite, laissez-le à température ambiante et à proximité de pommes ou de bananes qui accéléreront sa maturation.

!

Dans le langage courant, un kiwi est… un Néo-zélandais ! Mais sans référence au fruit car, avant tout, le kiwi est un oiseau nocturne, l'aptéryx, vivant uniquement en Nouvelle-Zélande. De la même famille que l'autruche, il est incapable de voler car ses ailes sont trop petites. 10 Yummy Magazine


[ Le kiwi ]

Tartare de saumon au kiwi

2 kiwis 50 g de saumon frais 1 branche d’aneth 3 brins de ciboulette ½ citron 1 c. à soupe d’huile d’olive

Couper les kiwis en deux et les évider à l’aide d’une petite cuillère, en prenant soin de ne pas abîmer la peau. Détailler la chair en petits dés et la mettre dans un bol. Couper le saumon en petits dés. Ciseler finement les herbes. Mélanger le kiwi, le saumon et les herbes. Arroser de jus de citron et de l’huile d’olive. Assaisonner et mélanger. Remplir les demi-coques de kiwi avec le tartare de saumon et servir bien frais.

Recette & photo : Piment Oiseau Yummy Magazine

11


[ Le kiwi ]

Muffins moelleux aux kiwis 3 kiwis 110 g de farine 2 œufs 80 g de sucre 90 g de beurre ramolli ½ c. à café de vanille liquide ½ c. à café de levure chimique 1 pincée de sel sucre glace

Inspirés d’une recette de Piment Oiseau

Préchauffer le four à 180°C. Éplucher les kiwis et les couper en 2. Fouetter le beurre et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter les œufs l’un après l’autre en mélangeant bien. Verser la vanille. Incorporer la farine tamisée, la levure et le sel. Verser dans des moules à muffins tapissés de caissettes en papier. Enfoncer chaque demi-kiwi dans les muffins, en laissant juste dépasser la tranche. Enfourner pour 25 minutes. Laisser tiédir sur une grille et saupoudrer de sucre glace avant de déguster.

Recette & photo : Un «Flo» de bonnes choses

12 Yummy Magazine


[ Le kiwi ]

Crème aux poires cuites & kiwis Pour 4 personnes : 2 œufs 50 g de sucre 1 sachet de sucre vanillé 2 poires Williams 2 kiwis 250 g de mascarpone chocolat noir beurre Couper les poires en fines lamelles. Les cuire à la poêle dans un peu de beurre. Séparer les blancs de jaunes d’œuf. Mélanger les jaunes d’œuf avec le sucre et le sucre vanillé. Incorporer le mascarpone. Monter les blancs en neige et les ajouter à la préparation. Éplucher les kiwis, les couper en tranches. Dans des verrines, répartir les poires cuites, les rondelles de kiwis et la préparation au mascarpone. Saupoudrer de chocolat râpé. Entreposer au réfrigérateur au moins 4 heures.

Recette & photo : Soupçon de Balsamique Yummy Magazine

13


[ Buzz en AVRIL ] L’asperge

3

Couleurs : blanche, violette ou verte, selon la durée d'exposition au soleil. La blanche pousse cachée, sans voir un rayon. La violette, elle, est récoltée après avoir pointé son nez au soleil, juste le temps de se colorer un peu. Quant à la verte, elle s'épanouit au soleil, prend ainsi sa jolie couleur et un parfum plus prononcé. En France, les asperges sont cultivées principalement dans le Val de Loire, le Sud-Est et le Sud-Ouest. Les Landes sont le 1er département français producteur d'asperges blanches.

IGP Pour l'Asperge des Sables des Landes depuis 2005. Cette belle blanche, véritable gourmandise de printemps, est cultivée à l'abri du soleil pour préserver sa blancheur, à proximité de l'océan et au cœur d'une forêt de pins maritimes dans le respect de savoir-faire transmis de génération en génération depuis le début du XXe siècle.

20

kcal

Pour 100 g, elle est la meilleure alliée des régimes grâce à son apport énergétique faible. L'asperge est riche en minéraux et vitamines en particulier du potassium, calcium, magnésium et fer, ainsi que la vitamine C et E, des vitamines du groupe B, de la provitamine A. Elle se consomme le plus souvent cuite et privilégier une cuisson à la vapeur permet de conserver tout son potentiel nutritionnel.

!

Probablement originaire du bassin méditerranéen, l’asperge est une cousine de l’oignon, l’ail et le poireau. Elle régalait déjà les Égyptiens et les Grecs à l’état sauvage et ce sont les Romains qui la domestiquèrent et en développèrent la culture. Produit de luxe, surnommée “aristocrate des légumes”, elle a longtemps été réservée à l’élite et ne se démocratisera qu’avec l’expansion des cultures au XIXe siècle.

Préférez les asperges dont la tige est droite, lisse et cassante. La pointe doit avoir des écailles serrées. Et l'extrémité coupée être humide. Elles se conservent, en botte, 2 à 3 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. Pour mieux les conserver, remplir un bocal d'un peu d'eau et y disposer les asperges, bouts coupés dans l'eau et pointes en l'air. 14 Yummy Magazine


[ L’asperge ]

Blesotto aux asperges & noisettes Pour 2 personnes : 150 g de blé 5-6 asperges vertes 50 cl de bouillon de légumes 1 petit oignon 5 cl de vin blanc huile d’olive parmesan râpé poivre 1 petite poignée de noisettes Laver et sécher les asperges. Les cuire 8 minutes à la vapeur. Les couper en rondelles, en gardant la pointe des tiges entières. Réserver. Peler et hacher l’oignon. Faire chauffer 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive dans une poêle. Y faire revenir l’oignon. Lorsqu’il devient translucide, ajouter le blé. Bien l’enrober d’huile d’olive. Verser le vin blanc et cuire 2 minutes. Verser une louche de bouillon de légumes. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que le bouillon se soit évaporé. Ajouter alors une nouvelle louche de bouillon en procédant de la même manière jusqu’à ce qu’il n’y est plus de bouillon. Ajouter les asperges. Laisser cuire encore quelques minutes en remuant pour éviter que le risotto attache le fond de la poêle. Poivrer. Verser dans les assiettes, en, saupoudrant d’une cuillerée à soupe de parmesan et de quelques noisettes concassées. Servir immédiatement.

Recette & photo : La gourmandise selon Angie Yummy Magazine

15


[ L’asperge ]

Salade d’asperges vertes poêlées à l’ail & basilic

Pour 4 personnes : 500 g d’asperges vertes 2 gousses d’ail sel gris de mer poivre du moulin huile d’olive 1 petit bouquet de basilic quelques brins de ciboulette, si possible en fleurs

Éplucher et émincer finement les gousses d’ail. Laver les asperges. Il est inutile d’éplucher les asperges vertes lorsqu’elles sont jeunes et fines, contrairement aux asperges blanches. Trancher le bout terreux de l’asperge. Couper les pointes, à environ 10 cm, et couper les queues en petits morceaux, en biseau. Faire chauffer une poêle, ou un wok, à feu moyen, avec un peu d’huile. Ajouter l’ail. Laisser cuire 1 minute puis ajouter les

queues d’asperge. Bien remuer. Couvrir et laisser cuire 2 à 3 minutes. Ajouter les pointes d’asperge. Couvrir et laisser cuire 10 minutes supplémentaires. Ôter du feu, laisser refroidir et entreposer au réfrigérateur. Avant de servir, ciseler le basilic et la ciboulette. Les ajouter aux asperges bien fraîches.

Recette & photo : Les recettes de Juliette

16 Yummy Magazine


[ L’asperge ]

Gratin de pommes de terre, asperges & carottes au jambon cru 250 g de pommes de terre 200 g d’asperges vertes 150 g de carottes 200 g de crème fleurette 2 œufs 75 g de jambon Serrano 80 g de fromage Manchego de brebis Sel, poivre et noix de muscade Herbes et épices selon les goûts (origan, basilic, cumin, paprika...)

Préchauffer le four à 200°C. Éplucher les pommes de terre et les carottes. Les couper en rondelles fines. Couper la queue des asperges et les détailler en bâton. Couper le jambon en petits dés. Râper le fromage. Mélanger la crème avec les œufs, le sel et poivre. Ajouter quelques herbes et épices pour parfumer. Disposer les légumes et le jambon dans un plat à four et les recouvrir avec le mélange crème-oeufs. Recouvrir de fromage et enfourner pendant 50 minutes environ.

Recette & photo : Cuisine en Scène Yummy Magazine

17


[ Buzz en AVRIL ]

le fruit de la passion + de

500

Espèces dans la famille des passiflores, à laquelle appartient le fruit de la passion. Toutes ne sont pas comestibles et seulement quelques variétés sont commercialisées. De couleur verte, jaune, orangée ou brune, ils ont généralement la taille d'un œuf, mais certains peuvent atteindre la grosseur d'un petit melon. Ils sont principalement cultivés en Amérique du Sud, Inde, Afrique et, plus modestement, à la Réunion.

40

g

C'est le poids moyen du maracuja - ou grenadille - pourpre, la variété la plus courante sur nos étals. Sa peau, de couleur violette, n'est pas comestible. Sa pulpe, ou arille, jaune foncé, sucrée, acidulée et parfumée peut contenir jusqu'à 25 % de petites graines. Il est riche en vitamine C, en fibres et source de vitamine A et de potassium.

Choisissez-le odorant et lourd en main. Trop léger, il est peut-être déshydraté. Sa peau doit être fripée et bosselée, signe de maturité. Si elle est lisse, le fruit sera plus acide. Le fruit de la passion continue de mûrir après sa cueillette, à température ambiante. Mûr, il se conserve au réfrigérateur environ une semaine. Il supporte très bien la congélation, entier ou seulement sa pulpe.

!

Ce fruit, originaire du Brésil, est utilisé aussi bien pour se nourrir que pour se soigner en Amérique du Sud. Il agirait sur l’anxiété, l’insomnie, l’asthme, les infections urinaires, la constipation… De ses graines, pressées à froid, est extraite une huile très nutritive employée principalement en cosmétique. Il doit son nom à la fleur dont il est issu. Lorsqu'au XVIe siècle, les premiers missionnaires espagnols la découvrent, ils voient dans cette fleur de nombreux symboles de la passion du Christ. 18 Yummy Magazine


[ Le fruit de la passion ]

Cake aux fruits de la passion, coco & gingembre

3 œufs 3 fruits de la passion 150 g de sucre fin 25 cl de crème d’amandes 75 g de farine semi-complète 75 g de farine T45 50 g de fécule de maïs 100 g de noix de coco râpée 2 c. à café de purée de gingembre frais 1 c. à soupe de jus de citron vert 1 c. à soupe d’extrait de vanille ½ sachet de poudre à lever (5,5 g) Préchauffer le four à 180°C (traditionnel). Couper les fruits de la passion en 2, prélever la pulpe et les graines à l’aide d’une cuillère. Battre les œufs, la crème d’amandes et le sucre. Ajouter la vanille, la pulpe et les graines de fruits de la passion, le citron vert et la purée de gingembre. Mélanger les farines, la fécule, la poudre à lever et la noix de coco. Les incorporer dans le mélange liquide. Beurrer un moule à cake. Y verser la préparation. Enfourner pour 45 minutes à 180°C puis poursuivre la cuisson 15 minutes à 170°C. Démouler le cake lorsqu’il est tiède et le laisser refroidir sur une grille.

Note : pour un cake qui s’ouvre joliment, faites couler un mince filet de beurre fondu au milieu dans la longueur du cake. Recette & photo : Food for Love Yummy Magazine

19


[ Le fruit de la passion ]

Mousse au chocolat blanc & fruits de la passion

41 cl de crème entière liquide très froide 120 g de chocolat blanc 2 g de gélatine (1 feuille) 2 fruits de la passion

Hydrater la gélatine dans un bol d’eau froide pendant 5 à 10 minutes. Couper le chocolat blanc en petits morceaux. Faire bouillir 11cl de crème liquide et la verser en 3 fois sur le chocolat blanc. Mélanger. Essorer la gélatine puis l’ajouter au chocolat fondu. Monter 30 cl de crème liquide en chantilly et l’incorporer délicatement à la ganache tiède. Répartir la mousse dans les verrines et laisser reposer au réfrigérateur pendant au moins 2 heures. Avant de servir, couper les fruits de la passion en deux et verser le jus et les pépins sur la mousse.

Note : vous pouvez préparer la mousse la veille et ajouter les fruits de la passion juste avant de servir.

Recette & photo : That’s Amore

20 Yummy Magazine


[ Le fruit de la passion ]

Passion curd Extraire le jus des fruits de la passion en faisant attention à ne pas laisser de grains, à la main ou à la centrifugeuse. Couper les fruits de la passion en deux. Récupérer la chair à l’aide d’une petite cuillère et la verser dans une passoire disposée au-dessus d’un récipient. Mélanger, en appuyant, pour filtrer le jus jusqu’à en obtenir 90 g.

4 œufs 75 g de sucre 8 ou 9 fruits de la passion 70 g de beurre

Battre les œufs dans une casserole. Ajouter le jus de fruits de la passion, le beurre et le sucre. Faire chauffer ce mélange au bain-marie sans cesser de fouetter pendant 15 à 20 minutes. Lorsque la crème commence à avoir une consistance épaisse et onctueuse, stopper la cuisson puis verser le contenu dans un pot en verre.

Note : ce curd se congèle très bien. Vous pouvez le congeler en petites portions et l’utiliser lorsque vous en aurez envie.

Recette & photo : Royal Chill Yummy Magazine

21


[ Buzz en MAI ]

?

les plantes aromatiques

Plantes aromatiques, fines herbes ou épices ? Les fines herbes sont les feuilles des plantes aromatiques. Elles se consomment fraîches, séchées ou surgelées. Les épices, elles, sont issues des autres parties des plantes aromatiques. Des fruits, graines, bulbes, racines, écorces... Ainsi, par exemple, la coriandre fournit à la fois des fines herbes et des épices.

L'utilisation des plantes aromatiques se perd dans les méandres du temps... Elles sont employées dans toutes les cuisines du monde mais également dans de nombreuses cultures pour un usage cosmétique ou thérapeutique. Leurs molécules aromatiques ont des fonctions bien précises dans la nature, permettant aux plantes de se protéger en repoussant les prédateurs, de se reproduire en attirant les insectes pollinisateurs... Que la nature est bien faite !

Une vingtaine de plantes aromatiques sont officiellement cultivées en France, principalement en Bretagne, Île-deFrance, Rhône-Alpes et ProvenceAlpes-Côte d'Azur. Les plus courantes sont le persil, le thym, l'estragon, le basilic et la coriandre. Mais c'est sans compter celles que l'on fait pousser dans nos jardins, sur nos balcons ou que l'on trouve à l'état sauvage dans la nature.

IGP

Pour le Thym de Provence ? Il pourrait bientôt obtenir ce label afin de garantir son origine et sa qualité. Une démarche qualitative et de protection qui fait suite à l’obtention d’un Label Rouge pour les Herbes de Provence, donnant ainsi aux consommateurs l’assurance d’une recette précise*. Sur les 500 tonnes d’Herbes de Provence commercialisés en France, seulement 10 tonnes sont d'origine française… Et leur composition contient parfois des plantes à donner une estoumagade à un provençal !

!

Leur puissance aromatique est à son maximum juste avant la floraison. C'est le meilleur moment pour les cueillir ! Fraîches, il faut les consommer rapidement, car, une fois coupées, elles perdent petit à petit leurs arômes. Pour les conserver au mieux, optez, selon la variété, pour le séchage - thym, romarin, origan, laurier, sarriette... - et conservez-les à l'abri de la lumière et de l'humidité. Ou pour la surgélation dans le cas du basilic, de la menthe, du persil, de la coriandre, de la ciboulette, de l'estragon... 22 Yummy Magazine

* composée de 19 % de thym, 26 % de romarin, 26 % de sarriette, 26 % d'origan et 3 % de basilic.


[ Les plantes aromatiques ]

Pain rustique aux herbes aromatiques & gruyère Pour 2 personnes : 1 pain aux céréales 50 g de beurre fondu 2 c. à soupe d’herbes aromatiques hachées (basilic, persil, thym, ciboulette...) 150 g de Gruyère Préchauffer le four à 170°C. Couper le fromage en fines tranches. Mélanger les herbes hachées avec le beurre fondu. Avec un couteau-scie, couper le pain en tranches larges environ 3 cm sans toucher le fond du pain : commencer du côté le plus long et faire de même de l’autre côté, toujours en évitant de couper la base du pain. Badigeonner généreusement l’intérieur du pain avec le beurre parfumé aux herbes, puis insérer les tranches de fromage, en commençant du côté long, puis en remplissant les trous. Enfourner pendant 20 à 25 minutes. Si le pain colore trop sur le dessus, le couvrir avec du papier aluminium. Servir chaud.

Note : vous pouvez servir ce pain comme plat unique avec une salade et de la charcuterie, ou à l’occasion d’un apéritif.

Recette & photo : That’s Amore Yummy Magazine

23


[ Les plantes aromatiques ]

Cake aux olives, basilic & feta Préchauffer le four à 180°C. Couper la fêta en dès. Ciseler les feuilles de basilic. Dénoyauter les olives puis les couper en morceaux.

200 g de farine 3 œufs 1 sachet de levure 15 cl de lait 2 c. à soupe d’huile d’olive 75 g de tapenade 1 gousse d’ail 100 g de fêta 1 bouquet de basilic 1 dizaine d’olives noires huile d’olive

Mélanger les œufs avec la farine et la levure. Ajouter la tapenade, le lait et l’huile d’olive. Mélanger. Ajouter la gousse d’ail pressée. Saler, poivrer et mélanger. Incorporer les olives, la fêta et le basilic. Mélanger délicatement. Verser dans un moule à cake huilé. Enfourner pendant 50 minutes.

Recette & photo : La p’tite cuisine de Pauline

24 Yummy Magazine


[ Les plantes aromatiques ]

Concombre à la brousse & ciboulette Pour 4 à 6 personnes : 2 concombres 250 g de brousse de brebis 2 c. à café de fleur de sel poivre du moulin 15 tiges de ciboulette quelques noisettes Peler et épépiner les concombres. Les émincer finement. Ciseler la ciboulette. Dans un saladier mélanger le concombre émincé avec la brousse. Ajouter la ciboulette. Saler et poivrer. Mélanger délicatement. Servir saupoudré de noisettes grossièrement hachées au couteau.

Recette & photo : By acb 4 you Yummy Magazine

25


[ Les plantes aromatiques ]

Onigiri coriandre & citron vert Pour 2 personnes : 1 verre de riz rond (riz à sushi ou à risotto) 2 verres d’eau 1 pincée de sel 1 citron vert 1 c. à soupe de vinaigre de riz 1 bouquet de coriandre fraîche 1 feuille d’algue Nori Mettre le riz, l’eau et la pincée de sel dans une casserole et porter à ébullition. Baisser le feu au minimum, couvrir et laisser frémir 15 à 20 minutes. Transvaser le riz dans une assiette plate, laisser tiédir puis ajouter le vinaigre de riz et le jus du citron vert. Rincer puis ciseler finement la coriandre et la mélanger délicatement au riz. Mettre de l’eau et une 1 cuillerée à café de vinaigre de riz dans un petit bol. Sur une planche à découper, couper la feuille de Nori en petits rectangles. Se mouiller les doigts dans le bol, prendre un peu de riz et former une petite boule ou un triangle. La disposer sur un rectangle de Nori - la feuille se colle toute seule grâce à l’humidité du riz - et réserver. Bien se mouiller les doigts entre chaque Onigiri. Mettre au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Servir frais avec de la sauce de soja, du jus de citron vert ou du gomasio.

Recette & photo : Emi’ss cooking

26 Yummy Magazine


[ Les plantes aromatiques ]

Panna cotta comme un thé à la menthe Pour 6 verrines : 50 cl de crème entière liquide 75 g de sucre 3 feuilles de gélatine 3 branches de menthe 6 c. à soupe de pignons de pin Détacher les feuilles de menthe. Les laver, les essuyer, les ciseler. Faire chauffer la crème. Ajouter la menthe et laisser infuser pendant 30 minutes. Réhydrater les feuilles de gélatine dans de l’eau froide pendant 10 à 15 minutes. Filtrer la crème, la mettre dans une casserole avec le sucre et faire frémir. Retirer du feu et ajouter les feuilles de gélatine préalablement bien égouttées. Mélanger soigneusement et verser la panna cotta dans 6 verrines. Entreposer au réfrigérateur au moins 6 heures. Faire griller les pignons dans une poêle sans matière grasse, réserver. Au moment de servir, ajouter les pignons sur les panna cotta et décorer avec quelques feuilles de menthe.

Recette & photo : Gourmande & Toquée Yummy Magazine

27


[ Buzz en MAI ]

3

la fraise

kg

Par an et par ménage, c'est notre consommation de fraise. À l'échelle mondiale, la France n'est qu'un petit producteur de fraises, loin derrière les États-Unis. L'essentiel de sa culture se situe en Aquitaine, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur et dans le Centre.

10

g

C’est le poids moyen d’une fraise. Rafraîchissante et très peu calorique, la fraise se situe parmi les fruits les plus riches en vitamine C. 150 g suffisent à couvrir l’AJR. Son apport en minéraux est faible mais diversifié. Sa chair juteuse contient du potassium, calcium, magnésium, fer, cuivre et zinc.

IGP

Depuis 1997 pour la fraise du Périgord. Huit variétés, récoltées du printemps jusqu’au début de l’automne, font partie de cette indication géographique protégée : la Gariguette, la Cirafine, la Darselect, la Cléry, la Donna, la Candiss, la Mara des bois et la Charlotte. IGP également pour la fraise de Nîmes et Label Rouge pour la fraise du Lot-et-Garonne.

D’abord, respirez-les ! Le parfum qu’elles dégagent vous donnera des premières indications sur leur saveur. Ensuite, optez pour des fruits brillants, de couleur uniforme, avec une collerette fraîche et un pédoncule bien vert. Selon les variétés, leur taille et leur couleur diffèrent et ne sont donc pas nécessairement des critères influant sur leur qualité. Dans tous les cas, elles sont à déguster rapidement car elles se conservent plutôt mal. La fraise est, d’un point de vue botanique, un faux fruit. En effet, la chair rouge que l’on déguste est une partie de la fleur qui enfle et sur laquelle les graines se déposent. Ce sont ces petits grains qui craquent sous la dent qui sont les vrais fruits et permettent au fraisier de se reproduire.

!

L'histoire de ce (faux) fruit commence par la fraise des bois, dès l'âge de pierre. Originaire à la fois d'Asie, d'Europe et d'Amérique, elle est consommée pour ses vertus médicinales et les Romains l'utilisait comme ingrédient principal de leurs masques de beauté. D'une saveur incomparable, mais à peine plus grande qu'un ongle, la fraise sauvage n'est qu'une cousine éloignée de notre fraise actuelle, apparue au XVIIIe siècle et dont les ancêtres sont américains. 28 Yummy Magazine


[ La fraise ]

Salade fraises & avocat à la burrata, vinaigrette à la fraise Pour 4 personnes : 300 g de fraises 1 avocat 1 cébette 1 burrata 2 poignées de roquette quelques graines de sésame Pour la vinaigrette : 100 g de fraises 4 c. à soupe d’huile d’olive ½ citron poivre Préparer la vinaigrette : Laver, sécher et équeuter les 100 g de fraises. Les mixer avec l’huile d’olive et un filet de citron. Poivrer, réserver au frais. Laver les fraises. Les couper en tranches. Éplucher l’avocat et le couper en tranches Couper la cébette en rondelles. Éparpiller la salade sur le plat de service. Ajouter les fraises, l’avocat et la cébette. Déposer la buratta et l’ouvrir à l’aide d’un couteau. Verser la vinaigrette à la fraise et parsemer de graines de sésame Recette & photo : Epicétout, la cuisine de dany Yummy Magazine

29


[ La fraise ]

Shortcakes aux fraises Pour 6 personnes : 450 g de fraises 1 c. à soupe de jus de citron 20 g de sirop d’agave 100 g de beurre froid 250 g de farine à pâtisserie 60 g de sucre blond de canne 1 c. à soupe rase de levure chimique 1 pincée de sel 1 œuf 65 ml de lait Ribot (lait fermenté) 60 ml de crème entière liquide 25 cl de crème entière liquide très froide 20 g de sucre glace Les graines d’une demi-gousse de vanille Préchauffer le four à 200°C. Laver et couper les fraises en 4. Les déposer dans un bol. Ajouter le jus de citron et le sirop d’agave. Bien mélanger et réserver au frais. Mélanger la farine, le sucre et la levure. Ajouter le beurre coupé en petits morceaux. Écraser, avec les doigts, jusqu’à obtention d’un mélange sableux. Mélanger, dans un petit bol, l’œuf, les 60 ml de crème et le lait Ribot. Mettre de côté l’équivalent d’une cuillerée à soupe de ce mélange pour dorer les shortcakes. Ajouter le reste à la préparation précédente. Mélanger la pâte jusqu’à ce qu’elle s’amalgame. Étaler la pâte sur 3 cm d’épaisseur. La découper, à l’aide d’un emporte-pièce rond, de 5 à 7 cm

de diamètre. Disposer les ronds de pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Badigeonner avec le mélange à la crème réservé. Enfourner pour 15 à 20 minutes. Sortir et laisser refroidir sur une grille. Mélanger 25 cl de crème avec le sucre glace et les graines de vanille. Fouetter jusqu’à obtention d’une belle mousse. Couper en deux les shortcakes refroidis. Y déposer une cuillerée de crème fouettée, ajouter quelques fraises puis à nouveau un peu de crème. Déposer dessus l’autre moitié des shortcakes.

Recette & photo : Un «Flo» de bonnes choses

30 Yummy Magazine


[ La fraise ]

Gâteau à la fraise & son crumble Préparer la base : Verser dans le bol d’un robot, la farine, le sucre et l’œuf entier. Mixer puis ajouter le beurre. Mixer à nouveau jusqu’à obtenir une pâte un peu épaisse. L’envelopper dans un film alimentaire et entreposer au réfrigérateur pour 1 à 2 heures, ou une nuit.

Pour un gâteau de 20 cm de diamètre : Pour la base : 70 g de beurre mou 55 g de sucre 110 g de farine 1 gros œuf entier Pour le crumble : 45 g de farine 25 g de beurre 25 g de sucre 250 g de fraises 20 g de cassonade

Préparer les fraises : Laver et équeuter les fraises. Les couper en petits morceaux. Ajouter la cassonade, mélanger et les réserver les fraises pendant une demi-heure pour qu’elles rendent un peu de leur jus. Préparer le crumble : Avec les doigts, mélanger la farine, le sucre et le beurre coupé en dés jusqu’à obtenir des grosses miettes. Mettre de côté. Préchauffer le four à 180°C. Beurrer un moule à manquer et le chemiser de papier sulfurisé pour faciliter le démoulage. Tapisser le fond du moule avec la pâte à gâteau grossièrement aplatie avec les doigts. . Enfourner pour 15 minutes. Sortir du four et disposer les fraises, en les égouttant un peu. Recouvrir de crumble puis enfourner à nouveau pour 35 minutes environ.

Recette & photo : La Fourmi Elé Yummy Magazine

31


R e n c o n t r e av ec...

chefNini

Auteure du blog chefNini depuis 2008

Raconte-nous un peu ta cuisine, tes influences culinaires …

J’ai grandi dans une famille où la cuisine est une nécessité, pas forcément un plaisir. Les mêmes recettes revenaient régulièrement. D’une certaine manière, cela a aiguisé mon envie d’explorer une autre cuisine. En me découvrant cette passion, je découvrais une toute nouvelle palette de saveurs et le plaisir du « fait maison ». C’est quelque chose que j’essaie de transmettre à mes lecteurs.

Tu cuisines : SOUVENT :

• les fromages, surtout le chèvre • les volailles et particulièrement le poulet • les plats sucrés/salés • les desserts en général • mon pain RAREMENT :

• les poissons • la noix de coco • les choux

Est-ce que tenir un blog a modifié ta façon de cuisiner ?

Mon blog m’a surtout permis d’acquérir de l’expérience. Je l’ai commencé il y a 7 ans maintenant. À ce moment-là, j’étais encore novice en cuisine. Je partageais mes premiers essais mais je manquais clairement de technique et de connaissance. Grâce à l’intérêt des lecteurs pour mes recettes, je me suis mise à cuisiner, beaucoup, pour toujours innover et explorer de nouvelles choses. Je pense que ma cuisine aurait été bien différente sans le blog. SUIVRE CHEFNINI :

JAMAIS :

• les coquillages • les abats excepté les rognons • le gibier • le poisson cru

32 Yummy Magazine

SON BLOG : WWW.CHEFNINI.COM


[ Rencontre avec... chefNini - Ses recettes ]

Boulettes de poulet tandoori Pour 2 personnes : 250 g de blancs de poulet 1 blanc d’œuf 1 tranche de pain de mie (sans croûte) 1 c. à café bombée d’épices tandoori en poudre 1 gousse d’ail 3 c. à soupe de chapelure un peu de lait Pour la sauce 1 yaourt grec quelques brins de ciboulette ⅓ d’un concombre Préparer la sauce : Verser le yaourt dans un bol. Laver le concombre. Le couper en deux et retirer les pépins avec une cuillère. Hacher la chair en petits morceaux. Ciseler la ciboulette. La verser avec le concombre dans le yaourt. Saler. Préparer les boulettes : Préchauffer le four à 180°C. Couper le pain de mie en morceaux. Le mouiller d’une ou deux cuillerées à soupe de lait. Couper le poulet en morceaux. Éplucher, hacher et dégermer l’ail. Fouetter le blanc d’œuf pour obtenir un mélange bien mousseux mais pas ferme.

Mettre, dans le bol d’un robot hachoir, le poulet, l’ail, le tandoori, le blanc d’œuf, la chapelure, le pain de mie égoutté et du sel. Hacher finement. Prélever la préparation, à l’aide d’une cuillère à soupe, et former des boulettes. La pâte est collante et molle, c’est normal. Se mouiller les mains pour facilité le façonnage des boulettes. Déposer les boules obtenues sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfourner pour 15 minutes. Laisser tiédir et servir avec la sauce.

Recette & photo : chefNini Yummy Magazine

33


[ Rencontre avec... chefNini - Ses recettes ]

Dos de cabillaud en papillote au beurre de vanille Pour 2 personnes : 2 dos de cabillaud 2 échalotes beurre vanillé quelques brins de ciboulette

Préchauffer le four à 180°C. Placer les dos de cabillaud sur deux rectangles de feuille sulfurisé. Saler, poivrer. Éplucher les échalotes et les émincer. Les faire suer dans une noix de beurre de vanille pendant 5 minutes sur feu moyen. Répartir les échalotes sur les dos de cabillaud. Refermer les papillotes et enfourner pendant 20 minutes environ. Au moment de servir, déposer une noisette de beurre de vanille et décorer de quelques brins de ciboulette.

Beurre vanillé 60 g de beurre doux ½ gousse de vanille

Couper le beurre en dés et le laisser s’attendrir à température ambiante dans un saladier. Récupérer les graines de la demigousse de vanille et les ajouter au beurre. À l’aide d’une fourchette, écraser le beurre et mélanger pour que la vanille se répartisse bien. Déposer le beurre sur un film alimentaire et former un petit boudin. L’entreposer au réfrigérateur.

Recette & photo : chefNini

34 Yummy Magazine


[ Rencontre avec... chefNini - Ses recettes ]

Pain perdu aux champignons de Paris, poireaux & jambon Pour 4 personnes : ¾ d’une baguette de pain rassis 2 tranches de jambon 2 oignons 1 blanc de poireau 3 champignons de Paris 40 cl de crème liquide 2 œufs gruyère râpé

Préchauffer le four à 180°C. Couper le pain dans la longueur puis couper des morceaux de 15 cm de long environ. Fouetter les œufs et la crème liquide. Saler, poivrer et mettre les morceaux de pain à tremper dedans pendant 15 à 20 minutes. Pendant ce temps, éplucher les champignons et les émincer. Laver le blanc de poireau et l’émincer finement. Éplucher les oignons et les émincer. Hacher le jambon. Faire chauffer un peu d’huile dans une poêle. Y faire à revenir le poireau, les champignons et les oignons. Saler et poivrer. Cuire 15 minutes à feu moyen en mélangeant régulièrement. Verser, à mi-cuisson, un peu d’eau et finir la cuisson en laissant s’évaporer.

Placer dans un plat à gratin le pain. Verser le mélange crème/oeuf. Ajouter les légumes et le jambon. Recouvrir de gruyère râpé. Enfourner pour 25 minutes.

Recette & photo : chefNini Yummy Magazine

35


R e n c o n t r e av ec...

Barbara

Auteure du blog Madame Gateau depuis 2012 Raconte-nous un peu ta cuisine, tes influences culinaires …

J'aime les bons petits plats qui rassemblent, qui parfument la maison pendant la cuisson et qui font le bonheur de ceux qui vont les manger. Je suis convaincue que c'est avec les choses les plus simples que l'on réalise les meilleurs plats, j'essaie de proposer des recettes très simples à réaliser, pour avoir du plaisir à les cuisiner et à les manger. J’essaie de cuisinier tous types de plats, des plus ''santé'' aux plus ''cochon'', et beaucoup de gâteaux !

Tu cuisines : SOUVENT :

• des gâteaux ! Beaucoup de mijotés et ma fameuse tarte aux tomates et à la moutarde, que je cuisine très souvent. RAREMENT :

• des brocolis et des haricots verts. Je devrais en mettre un peu plus souvent dans mon assiette ! JAMAIS :

• la pâte feuilletée ! À chaque fois que je tente de lire une de ces recettes, j'en ai des vertiges avec toutes les étapes et je me perds au bout de quelques lignes. Je n'ai jamais osé me lancer dans sa préparation.

36 Yummy Magazine

Est-ce que tenir un blog a modifié ta façon de cuisiner ?

Oui, depuis que je tiens le blog, je cuisine encore plus ! Échanger avec d’autres personnes aussi passionnées de cuisine que moi me permet aussi d’avoir de nouvelles idées et de m’inspirer dans ma cuisine de tous les jours. Et surtout cela me donne de bonnes excuses pour tester de nouvelles choses pour ne pas rester toujours dans le même type de cuisine et de préparer de bons petits gâteaux plus souvent.

SUIVRE BARBARA :

SON BLOG : WWW.BARBARAGATEAU.COM


[ Rencontre avec... Barbara - Ses recettes ]

Biscuits craquelés au chocolat Pour 10 à 12 biscuits : 2 œufs 120 g de sucre 200 g de chocolat 70 % 50 g de beurre 60 g de farine ½ c. à café de poudre à pâte (ou de levure chimique) 70 g de pépites de chocolat Préchauffer le four à 180° C. Dans un grand bol, mélanger les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux et blanchisse légèrement. Dans une casserole, faire fondre le beurre et le chocolat sur feu très doux et verser dans le bol. Bien mélanger avec un fouet et ajouter la farine, la levure chimique. Bien mélanger à nouveau, avec une maryse. Incorporer les pépites de chocolat. Former 10 à 12 biscuits à l’aide d’une cuillère à glace ou d’une cuillère à soupe et les disposer sur une plaque à biscuits recouverte de papier à cuisson. Enfourner pour 10 minutes. Les biscuits doivent être encore très moelleux à la sortie du four. Ils vont légèrement durcir en refroidissant. Les laisser refroidir complètement avant de déguster.

Recette & photo : Barbara Yummy Magazine

37


[ Rencontre avec... Barbara - Ses recettes ]

Ananas rôti au caramel Pour 4 personnes : 100 g de sucre 60 g de beurre 1 c. à café d’eau 1 c. à café de fleur de sel 120 ml de crème liquide à 35 % MG 1 ananas Dans une casserole, verser le sucre, le beurre, l’eau et la fleur de sel. Cuire sur feu vif en mélangeant pendant quelques minutes jusqu’à ce que la sauce ait une couleur ambrée. Hors du feu, verser délicatement la crème dans la casserole en faisant attention aux éclaboussures. Mélanger énergiquement jusqu’à ce que le caramel soit lisse. Remettre quelques instants sur le feu si le caramel s’est cristallisé. Verser dans un bocal en verre et entreposer au réfrigérateur 30 minutes environ pour qu’il durcisse légèrement. Préchauffer le four à 200 °C. À l’aide d’un grand couteau, découper l’ananas en 4 sur la hauteur. Ôter sur chaque quartier la partie un peu plus dure au centre de l’ananas. Déposer dans un plat allant au four, côté chair vers le haut. Enfourner pendant 30 minutes, ou jusqu’à ce que l’ananas soit bien tendre. Répartir dans des grandes assiettes et napper de sauce au caramel.

Recette & photo : Barbara

38 Yummy Magazine


[ Rencontre avec... Barbara - Ses recettes ]

Gâteau de Savoie

Pour 8 à 10 personnes : 5 œufs 150 g de sucre 120 g de fécule de pomme de terre Facultatif : 30 g de pépites de chocolat

Préchauffer le four à 180 °C. Séparer les jaunes des blancs d’œuf. Battre les blancs en neige avec un fouet électrique, jusqu’à ce qu’ils forment des pics fermes, et réserver. Dans un grand bol, mélanger les jaunes d’œuf avec le sucre jusqu’à ce que la pâte blanchisse et épaississe. Ajouter progressivement la fécule de pomme de terre et lorsque la pâte est homogène, incorporer délicatement les blancs d’œuf avec une spatule. Verser dans un moule à gâteau, enfourner et cuire pendant 40 minutes, ou jusqu’à ce que la lame d’un couteau insérée au centre du gâteau en ressorte propre. Démouler immédiatement et laisser refroidir à température ambiante.

Recette & photo : Barbara Yummy Magazine

39


R e n c o n t r e av ec...

Nadia Paprikas

Auteure du blog Paprikas depuis 2005

Raconte-nous un peu ta cuisine, tes influences culinaires …

Ma cuisine reflète ma personnalité : simple, rapide et efficace. J’aime que les choses soient bien faites. Mes influences méditerranéennes ajoutent du soleil et du goût à mes plats. Ma passion pour la cuisine me vient de ma maman qui m'a beaucoup appris dans le domaine culinaire surtout les bases. Pour elle, une fille doit savoir cuisiner, nettoyer un poisson, vider une volaille et j'en passe. Comme j'adorais tout ce qui est en rapport avec la cuisine, j'ai appris tout cela avec un grand plaisir. Tu cuisines : SOUVENT :

• des boulettes de tous genres • des mijotés, des ragoûts • beaucoup de boulange, du pain, des viennoiseries... • de la soupe RAREMENT :

• des pâtés • du boudin • le carrot cake

Est-ce que tenir un blog a modifié ta façon de cuisiner ?

Avoir un blog à certainement modifié beaucoup de choses dans ma façon de cuisiner et en bien, je tiens à le préciser. Avant je cuisinais au quotidien et Juste pour ma famille, mais depuis que j’ai un blog, je cuisine pour tout le monde. Je me mets dans la peau de l’internaute en me disant que telle recette va sûrement plaire à mes visiteurs ainsi qu’à ma famille. Puis après il y a les tendances culinaires que je cuisine de temps en temps par plaisir et puis par curiosité. SUIVRE NADIA PAPRIKAS :

JAMAIS :

• le brocolis • la choucroute SON BLOG : WWW.PAPRIKAS.FR

40 Yummy Magazine


[ Rencontre avec... Nadia Paprikas - Ses recettes ]

Calamars farcis à la chermoula Pour 4 personnes : 12 petits calamars 120 g de riz basmati Cuit 20 cl de coulis de tomate 2 c. à soupe d’huile d’olive fleur de sel Pour la chermoula : 3 c. à soupe de coriandre hachée 2 . à soupe de persil haché 2 gousses d’ail 1 c. à soupe de paprika 1 c. à soupe de cumin 2 c. à soupe de jus de citron 3 c. à soupe d’huile d’olive Préchauffer le four à 200°C. Éplucher et hacher les gousses d’ail. Dans un récipient, mélanger tous les ingrédients de la chermoula. Dans un plat à gratin, mettre le coulis de tomate avec une cuillère à soupe de chermoula et une cuillère à soupe d’huile d’olive. Mélanger et mettre de côté. Dans un saladier, mélanger le riz cuit avec le reste de la chermoula. Retirer les tentacules des calamars. Vider l’intérieur du corps, retirer le cartilage, sans déchirer l’enveloppe. Les laver.

Remplir les calamars avec le riz à la chermoula, à d’aide d’une petite cuillère ou à la main ce qui est plus facile. Les remplir jusqu’à 2 cm du bord, puis fermer l’ouverture avec un curedent. Ne pas trop les farcir sinon ils risquent d’exploser pendant la cuisson. Les disposer dans le plat à gratin sur le coulis de tomate à la chermoula. Saupoudrer de fleur de sel et arroser d’un filet d’huile d’olive. Enfourner pour 10 minutes.

Recette & photo : Nadia Paprikas Yummy Magazine

41


[ Rencontre avec... Nadia Paprikas - Ses recettes ]

Purée de fèves séchées au cumin & huile d’olive Pour 3 personnes : 300 g de fèves sèches 1 gousse d’ail 1 c. à café de cumin 1 c. à café de paprika 4 c. à soupe d’huile d’olive

Dans un autocuiseur, mettre les fèves et la gousse d’ail pelée. Recouvrir d’eau. Saler. Cuire pendant 20 minutes à compter du sifflement de la soupape. Lorsque les fèves sont cuites, les passer à la moulinette ou au blender pour en faire une purée. Transvaser la purée dans une casserole, avec le cumin, le paprika et l’huile d’olive. Chauffer et laisser mijoter une dizaine de minutes. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Servir chaud avec une pincée de cumin et de paprika. Pour de plus de gourmandise, arroser d’un filet d’huile d’olive.

Recette & photo : Nadia Paprikas

42 Yummy Magazine


[ Rencontre avec... Nadia Paprikas - Ses recettes ]

Pain à la poêle

Matlouh / Batbout / Pain à la Semoule 250 g de farine T45 80 g de semoule fine + 20 g pour saupoudrer 10 g de levure boulangère fraîche 15 cl d’eau tiède (+ si besoin) ½ c. à café de sel

Délayer la levure dans un petit récipient avec une cuillerée d’eau prélevée dans la dose tiédie. Mettre la farine et la semoule sur le plan de travail, faire une fontaine et y mettre la levure diluée, le sel et l’eau tiède versée petit à petit tout en ramenant la farine au centre. Pétrir pendant 10 minutes maximum. Si la pâte est trop collante, ajouter un peu plus de farine blanche et si elle est trop dure ajouter un peu plus d’eau tiède. La pâte ne doit être ni collante ni dure. Déposer le pâton dans un saladier, le couvrir d’un torchon propre puis le laisser lever à température ambiante pendant 1 heure.

Saupoudrer le plan de travail d’un peu de semoule. Dégazer la pâte puis confectionner une boule. Placer la boule de pâte sur du papier sulfurisé et laisser reposer 5 minutes. Saupoudrer de semoule et l’aplatir avec la paume de la main jusqu’à avoir un disque d’une épaisseur d’1 cm. Couvrir d’un torchon puis laisser lever 15 minutes. Chauffer à sec une poêle anti-adhésive ou une poêle en fonte. Soulever délicatement le pain puis le placer dans la poêle chaude. Laisser cuire sur feu doux jusqu’à ce que le dessous du pain soit doré puis retourner pour cuire l’autre face. Servir chaud, tiède ou froid.

Recette & photo : Nadia Paprikas Yummy Magazine

43


R e n c o n t r e av ec...

Edda

Auteure du blog Un déjeuner de soleil depuis 2009 Raconte-nous un peu ta cuisine, tes influences culinaires …

Je viens d'une famille de grands gourmands, toujours enthousiastes à l'idée de se régaler d'un plat familier ou curieux de découvrir des nouveaux petits délices. J'ai grandi en Italie avec un père italien et une mère française, au milieu des parfums de Méditerranée et toujours imprégnée par ces deux cuisines que j'adore. Aujourd'hui, je vis en France et cet amour pour la bonne table, la cuisine simple et fraîche avec de beaux produits m'accompagne tous les jours.

Tu cuisines : SOUVENT :

• des pâtes • des glaces • l’huile d'olive • les légumes et herbes fraîches RAREMENT :

• les saucisses • les coquillages, même si j'adore ça mais difficile de les trouver extra frais • la polenta

Est-ce que tenir un blog a modifié ta façon de cuisiner ?

Mon approche de la cuisine du quotidien, ensoleillée avec des légumes, des fruits et une petite part de desserts, n'a pas vraiment changé. Mais le fait de tenir un blog a aiguisé encore plus ma curiosité, l'envie de découvrir de nouvelles saveurs, l'histoire qui se cache derrière un ingrédient ou le pourquoi, notamment pour les viandes et en pâtisserie, de tel ou tel résultat.

SUIVRE EDDA :

JAMAIS :

• les abats • le gibier SON BLOG : WWW.UNDEJEUNERDESOLEIL.COM

44 Yummy Magazine


[ Rencontre avec... Edda - Ses recettes ]

Velouté d’asperge, avocat & roquette Pour 4 personnes : 1 botte d’asperges vertes (450-500 g environ) 1 avocat bien mûr 1 petite poignée de roquette 2 gousses d’ail nouveau (ou ½ gousse d’ail sec) 4 c. à soupe de yaourt de chèvre ou de fromage blanc ciboulette huile d’olive vierge extra pignons de pin Couper l’extrémité dure des asperges et les couper en rondelles, en conservant 4 pointes pour servir. Dans une casserole, faire rissoler l’ail avec 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive puis ajouter les asperges. Couvrir avec le double de volume d’eau par rapport aux légumes. Laisser cuire une vingtaine de minutes en ajoutant encore un peu d’eau si besoin. Ajouter la chair d’avocat et laisser cuire encore une minute. Passer le tout au mixeur avec la roquette, une cuillerée à soupe d’huile d’olive, un peu de ciboulette, du sel et du poivre. Servir chaud ou tiède avec les pointes d’asperge, le yaourt et quelques pignons de pin.

Recette & photo : Edda Yummy Magazine

45


[ Rencontre avec... Edda - Ses recettes ]

Tortelli aux petits pois, menthe & saumon fumé Pour 4 personnes : Pour les pâtes fraîches à l’œuf : 100 g de farine T55 + pour fariner 100 g de semoule très fine de blé dur 2 œufs (100 g) 1 c. à soupe d’huile d’olive Pour la farce : 350 g de petits pois frais écossés 50 g de ricotta fraîche de brebis 200 g environ de tranches de saumon fumé beurre demi-sel, menthe fraîche, sel et poivre Préparer la pâte, éventuellement la veille : mélanger la farine et la semoule. Former un puits. Mettre les œufs et l’huile au centre, les incorporer peu à peu à l’aide d’une fourchette. Travailler la pâte sur un plan fariné en la repliant sur elle-même jusqu’à ce qu’elle devienne lisse, souple et homogène. Former une boule, couvrir de papier film et laisser reposer au frais au moins ½ heure. Préparer la farce, éventuellement plusieurs heures à l’avance : plonger les petits pois dans de l’eau bouillante salée avec 5 feuilles de menthe. Ôter la menthe et égoutter les petits pois après une dizaine de minutes. Les mixer avec 2 feuilles de menthe, le fromage et 100 g de saumon. Saler et poivrer. Couvrir de papier film au contact et mettre au frais. Ou verser dans une poche à douille fermée. Recette & photo : Edda

46 Yummy Magazine

Étaler la moitié de la pâte à l’aide d’un laminoir, en partant du cran plus épais jusqu’au dernier cran. Et en ayant pris soin de bien la fariner et de passer au moins deux fois dans chaque épaisseur. À l’aide d’un emportepièce en forme de disque de 6 cm de diamètre environ, former des disques de pâte. Poser au centre une noix de farce, refermer pour obtenir une demi-lune, en veillant à ne pas incorporer d’air. Rejoindre les deux extrémités pour former un tortello. Fariner et procéder de même avec le reste des ingrédients. Cuire les tortelli dans le l’eau bouillante salée pendant 3 minutes environ. Pendant ce temps faire fondre un peu de beurre dans une poêle avec 4 feuilles de menthe. Égoutter les pâtes avec une louche perforée et les verser dans la poêle. Servir tout de suite les tortelli chauds avec le beurre à la menthe et le reste de saumon fumé.


[ Rencontre avec... Edda - Ses recettes ]

Sfincione

Pizza focaccia aux tomates, oignons & fromage typique de Palerme Pour la pâte : 140 g de farine riche en gluten (gruau, manitoba..) + pour fariner - 140 g de semoule très fine de blé dur - 15 cl d’eau - 5 g de levure de boulanger sèche - 5 g de sel fin - 1 c. à soupe d’huile d’olive vierge extra Pour la garniture : 400 g de tomates en boîtes concassées - 2 gros oignons jaunes - 80 g environ fromage de brebis* - 5 anchois sous sel ou 10 filets d’anchois à l’huile d’olive** - 1 c. à café d’origan - Origan, chapelure maison (facultatif) - huile d’olive - 1 petit piment oiseau Dans un grand saladier, délayer la levure dans 5 cl d’eau et laisser fermenter 10 minutes. Verser la farine, la semoule, le sel et l’huile d’olive. Commencer à pétrir en versant le reste de l’eau et continuer pendant 5 à 10 minutes jusqu’à ce que la pâte devienne souple et se détache des parois. Poser le pâton sur un plan de travail fariné et le replier plusieurs fois sur lui-même. Former une boule et la poser dans le saladier légèrement fariné. Couvrir de film alimentaire ou d’un torchon humide. Laisser lever à température ambiante 2 heures environ. La pâte doit doubler de volume. Éplucher et émincer les oignons. Les faire revenir, dans une casserole, avec 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive. Ajouter le piment et un peu d’eau. Laisser cuire à feu doux pendant 5 minutes. Ajouter ensuite la sauce tomate.

Remplir la boîte en métal avec un peu d’eau et l’ajouter à la sauce. Saler, ajouter l’origan et cuire à feu moyen pendant un ¼ d’heure, à petits bouillons. Éteindre et laisser tiédir. Préchauffer le four à 200°C. Écraser la pâte, la poser dans un moule à manqué de 22 cm de diamètre, saupoudré d’un peu de semoule. Avec les mains, l’étaler sur 2-3 cm d’épaisseur en gardant les bords un peu plus haut. Verser la sauce tomate, disposer les anchois, le fromage coupé en fines lamelles, saupoudrer d’origan et d’un peu de chapelure. Laisser lever une vingtaine de minutes. Verser un filet d’huile d’olive et enfourner pendant 15 à 20 minutes.

* fromage type la tuma ou ragusano (idéal), caciocavallo, pecorino frais ou à défaut un brebis des Pyrénées ** Dessaler les anchois au sel pendant 30 minutes dans de l’eau.

Recette & photo : Edda Yummy Magazine

47


R e n c o n t r e av ec...

Delphine paslin

Auteure du blog Le plaisir des mets depuis 2009 Raconte-nous un peu ta cuisine, tes influences culinaires …

Auteure et photographe culinaire, je partage sur mon blog, mon goût d'une cuisine simple, saine, alternative et naturelle. Un amour pour cette cuisine que je tiens de ma mère et de mes grands-mères. Enfant, j'aimais les regarder cuisiner et surtout j'appréciais leurs recettes de légumineuses, de légumes racines confits au sucre de canne ou bien de fanes tout justes sautées à l'ail... Native de l'île de la Réunion, ma cuisine et mes recettes sont naturellement imprégnées de toutes ses saveurs et épices. Tu cuisines :

• les crèmes et « laits » végétaux en remplacement du lait de vache ou de la crème fraîche. • les purées d'oléagineux à la place du beurre, dans les gâteaux. • les céréales (entières, en boulgour, couscous, farine, flocons...) • le tofu soyeux, que j'aime aussi bien mixé avec des fruits qu’en remplacement de la crème voire des œufs. • les épices et herbes aromatiques pour parfumer et assaisonner. RAREMENT : • le beurre, préférant une bonne huile d’olive. • les alternatives végétales à la viande, hormis le tofu fumé. • les plats en sauce ayant une préférence pour les plats rôtis, sautés ou justes saisis. JAMAIS : • les produits raffinés • les préparations industrielles • la viande issue d’élevage intensif. SOUVENT :

48 Yummy Magazine

Est-ce que tenir un blog a modifié ta façon de cuisiner ?

Tenir un blog n'a pas changé ma façon de cuisiner, mais a réveiller mon envie de transmettre à mon tour, à mes enfants et mes lecteurs, le goût du bon, du naturel et du sain. Repenser profondément nos habitudes alimentaires, voici l'objectif que je me suis fixée à travers mes recettes. Et, avec une pincée de créativité, un soupçon de fantaisie et quelques cuillères d'originalité, j'aime concocter de bons petits plats qui font la part belle aux céréales, alternatives végétales, fruits et légumes de saison, idéalement bio et locaux. SUIVRE DELPHINE PASLIN :

SON BLOG : WWW.LEPLAISIRDESMETS.FR


[ Rencontre avec... Delphine paslin - Ses recettes ]

Tartelettes aux orties & asperges Pour 4 personnes : Pour la pâte : 250 g de farine complète ou intégrale d’épeautre - 8 cl d’huile d’olive - 10 cl d’eau - 1 pincée de sel non raffiné Pour la garniture : 2 à 3 belles poignées de feuilles d’orties fraîches - 1 dizaine d’asperges - 1 oignon nouveau - 1 à 2 gousses d’ail frais - 1 c. à soupe d’huile d’olive - parmesan Dans un saladier, mélanger la farine avec le sel. Verser l’huile d’olive, sabler du bout des doigts, ajouter l’eau et amalgamer à la main. La pâte semble très collante, mais au fur et mesure, la farine absorbe l’eau. Former une boule, couvrir et laisser reposer à température ambiante le temps de préparer la garniture. Avec des gants, effeuiller les orties et ne garder que les feuilles intactes. Les écraser à l’aide d’un pilon. En les écrasant, elles perdent leur pouvoir urticant. Les rincer soigneusement à l’eau additionnée de vinaigre. Les égoutter, les hacher grossièrement. Réserver. Ôter les pieds des asperges. Les peler, les couper en tronçons de 2 cm environ. Les rincer. Dans une casserole d’eau frémissante salée, les blanchir durant 1 à 2 minutes selon leur calibre. Pour les plus grosses, compter jusqu’à 5 minutes. Les égoutter. Réserver. Nettoyer et émincer l’oignon. Le faire revenir quelques minutes dans une poêle avec l’huile d’olive. Ajouter les asperges et l’ail frais haché.

Saler, poivrer et cuire pendant 2 à 3 minutes. Ajouter les orties, assaisonner de nouveau si nécessaire et bien mélanger. Poursuivre la cuisson 2 à 3 minutes et retirer du feu. Préchauffer le four à 180°C. Sur un plan de travail fariné, abaisser finement la pâte au rouleau à pâtisserie. À l’aide d’un emporte-pièce ou d’un bol retourné, découper des disques de pâte. Les disposer sur une plaque recouverte de papier cuisson, les piquer avec une fourchette. Déposer au centre un peu de garniture, replier les bords et appuyer légèrement sur les bords pour les souder entre eux. Saupoudrer de parmesan fraîchement râpé et enfourner pour 25 minutes de cuisson.

Recette & photo : Delphine paslin Yummy Magazine

49


[ Rencontre avec... Delphine paslin - Ses recettes ]

Muffins anglais à l’épeautre complet Pour 8 à 10 muffins : 20 g de levure fraîche 2 c. à soupe d’eau tiède (filtrée ou de source) 300 g de farine complète ou intégrale (T110 ou. 150) de grand épeautre 2 c. à café de sucre de canne non raffiné 20 cl de lait d’avoine (ou autre lait végétal ou de vache) 30 g de beurre demi-sel Dans un petit ramequin, émietter la levure puis la délayer avec l’eau et une cuillerée à soupe de farine prélevée sur la quantité initiale. Laisser reposer une dizaine de minutes. Dans une casserole à feu doux, faire chauffer le lait avec le beurre jusqu’à ce que ce dernier soit totalement fondu. Laisser tiédir hors du feu. Dans un grand saladier ou le bol de votre robot ménager, mélanger la farine avec le sucre. Faire un puits, y verser la levure activée et mélanger. Ajouter le mélange lait/beurre fondu. Amalgamer jusqu’à obtenir une préparation homogène puis pétrir environ 10 minutes avec le robot, ou un peu plus longtemps à la main. Couvrir d’un torchon humide et laisser la pâte reposer pendant 2 heures à température ambiante à l’abri des courants d’air. Dégazer légèrement la pâte puis la renverser sur un plan de travail fariné. Pétrir à nouveau Recette & photo : Delphine paslin

50 Yummy Magazine

pendant 2-3 minutes. Ne pas hésiter à se fariner les mains pour éviter à la pâte de coller. Mettre en boule et laisser reposer pendant environ 30 minutes à température ambiante sous un torchon sec cette fois-ci. L’étaler ensuite à la main ou à l’aide d’un rouleau à pâtisserie sur une épaisseur de 1 cm environ. Avec un emporte-pièce ou un verre retourné, découper des disques jusqu’à épuisement de la pâte. Les disposer sur une plaque ou feuille de papier cuisson saupoudrée de farine ou de semoule de blé et laisser reposer à nouveau pendant 30 minutes. -->


[ Rencontre avec... Delphine paslin - Ses recettes ] Préchauffer le four à 180°C. Chauffer une poêle sans matière grasse et cuire, à feu doux, les muffins 5 minutes sur chaque face et jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Les disposer ensuite sur une plaque à pâtisserie et enfourner pour 5 minutes. Cette double cuisson permet ainsi aux muffins de bien cuire à cœur surtout lorsque l’on utilise une farine de type complète. À la sortie du four, les laisser tiédir ou refroidir complètement sur une grille.

Note : la pâte avec la farine complète aura tendance à être toujours collante sur les mains et légèrement coulante mais pas liquide. Ces muffins se conservent sous cloche ou dans une boite hermétique et sont tout aussi savoureux le lendemain voire le surlendemain légèrement réchauffés ou toastés.

Crème onctueuse au chocolat & banane 200 g de chocolat noir 20 cl de crème d’amandes* 2 bananes bien mûres * peut être remplacée par de la crème de soja ou de la crème liquide.

Faire fondre doucement le chocolat au bain-marie. Pendant ce temps, porter à frémissement la crème d’amandes puis la verser sur le chocolat fondu. Retirer du feu, bien mélanger afin d’obtenir une préparation lisse et soyeuse. Éplucher les bananes, les écraser puis les incorporer au chocolat. Fouetter la préparation quelques minutes afin de l’aérer puis répartir dans les verrines. Réserver au frais jusqu’au moment de servir.

Note

:

vous pouvez ajouter à la préparation une cuillerée à café de rhum ambré ou autre alcool de votre choix. Recette & photo : Delphine paslin Yummy Magazine

51


R e n c o n t r e av ec...

Dominique

Auteure du blog De vous à moi… depuis 2008 Raconte-nous un peu ta cuisine, tes influences culinaires …

Tu cuisines :

• les fruits et les légumes de saison, c'est la base de ma cuisine. • les céréales et les légumineuses, épeautre, lentilles, boulgour... • les herbes fraîches : si je n'en ai pas dans mon jardin, j'ai toujours dans mon frigo de la menthe, du persil, de la coriandre, de l'aneth, de la ciboulette... SOUVENT :

RAREMENT : • tout ce qui met des heures

à cuire, qui demande de l'attention, et c'est dommage... Mais en ce moment, je n'ai pas beaucoup de temps : couscous, pot-au-feu, terrines... • les abats, je n'aime ni les cuisiner, ni les manger • tout ce qui est gorgé de sucre, les pâtisseries très sucrées et trop colorées (rainbow cakes et autres), les cupcakes, les beignets.. JAMAIS :

52 Yummy Magazine

Je suis une passionnée de cuisine et de voyages. Je partage mes recettes, quotidiennes ou plus raffinées, mes bons plans, restaurants, beaux endroits à visiter dans la région et aux quatre coins du monde. J'ai la chance d'avoir beaucoup voyagé et suivi des cours de cuisine un peu partout. Ma cuisine s'est peu à peu imprégnée de toutes ces influences. J’essaie de faire d'heureux mariages, toujours dans le respect du produit. Je prends régulièrement des cours de cuisine chez des grands chefs, je réinterprète ensuite les recettes. Est-ce que tenir un blog a modifié ta façon de cuisiner ?

En fait, pas vraiment, je cuisine toujours à l'instinct avec les produits de saison. J'ai juste apporté plus de rigueur à la réalisation des recettes que je publie ensuite sur le blog : pesée précise des ingrédients, explications plus complètes, utiles et futiles. J'essaie de m'adapter à tous les niveaux de cuisine, je fais assez de photos pour que la réalisation de la recette soit aisée à comprendre. SUIVRE DOMINIQUE :

SON BLOG : HTTP://DEVOUSAMOI-DOMINIQUE.BLOGSPOT.FR


[ Rencontre avec... Dominique - Ses recettes ]

Curry de gambas Pour 4 personnes : 20 gambas crues 1 boite de tomates pelées (400 ml) 400 ml de lait de coco 1 oignon 1 gousse d’ail 1 c. à soupe de curry en poudre 1 pincée de piment fort Huile d’arachide

Éplucher et émincer l’oignon. Décortiquer les gambas en laissant la queue. Égoutter les tomates et les couper en cubes. Faire chauffer un peu d’huile dans une grande cocotte et y faire revenir les gambas pour les colorer sur toutes leurs faces. Retirer de la cocotte et réserver. Ajouter dans la cocotte le curry, l’oignon, l’ail écrasé et faire rissoler 5 minutes sur feu moyen. Mouiller avec le lait de coco, ajouter les tomates et le piment. Saler et poivrer. Laisser mijoter une dizaine de minutes jusqu’à obtenir une sauce onctueuse. Mettre les gambas dans la sauce et poursuivre la cuisson pendant 10 minutes. Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Servir avec des petits légumes sautés au wok et un peu de riz blanc.

Recette & photo : Dominique Yummy Magazine

53


[ Rencontre avec... Dominique - Ses recettes ]

Navarin d’agneau aux jeunes légumes Pour 6 personnes: 1 épaule d’agneau (1,2 kg environ) 1 botte de petits navets fanes 1 botte de carottes fanes 750 g de petites pommes de terre 200 g de petits pois écossés 200 g de pois gourmands 1 oignon 2 gousses d’ail 1 bouquet garni 1 c. à soupe de concentré de tomates 1 c. à soupe rase de farine 30 cl de vin blanc sec 3 c. à soupe d’huile d’olive Éplucher et émincer finement l’oignon. Éplucher et dégermer la gousse d’ail. La couper en morceaux. Détailler la viande en morceaux réguliers. L’assaisonner de sel et de poivre.

Laver tous les légumes, éplucher les navets, les carottes et les pommes de terre. Les cuire dans une grande quantité d’eau bouillante salée une quinzaine de minutes. Vérifier la cuisson en les piquant de la pointe d’un couteau.

Dans une grande cocotte, faire chauffer l’huile d’olive puis faire revenir les morceaux d’agneau sur toutes les faces. Ajouter l’oignon et l’ail et faire dorer. Saupoudrer ensuite la viande de farine. Bien mélanger. Ajouter alors le concentré de tomates puis le vin blanc et le bouquet garni. Ajouter si besoin un peu d’eau pour couvrir la viande. Couvrir la cocotte et laisser mijoter 1 heure à feu doux en remuant régulièrement.

Dans une seconde casserole remplie d’eau bouillante salée, cuire les petits pois et les pois gourmands 5 minutes environ. Les plonger immédiatement dans de l’eau glacée pour qu’ils conservent leur couleur verte. Lorsque le navarin est cuit, ajouter tous les légumes égouttés dans la cocotte et réchauffer doucement 5 minutes. Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Recette & photo : Dominique

54 Yummy Magazine


[ Rencontre avec... Dominique - Ses recettes ]

Pour 6 personnes: Pour la compotée : 4 tiges de rhubarbe 100 g de fraises 100 g de sucre 1 gousse de vanille 1 citron vert

Verrines fraise, rhubarbe & crème au basilic

Pour la crème au basilic : 20 cl de lait 3 branches de basilic 40 g de sucre 2 jaunes d’œuf 10 g de farine 10 g de fécule de maïs 150 g de crème fraîche Pour le dressage : 12 fraises 1 c. à soupe de sucre 12 mini-meringues Préparer la compotée : laver les fraises et les tiges de rhubarbe. Les couper en petits cubes. Dans une casserole, mettre les fruits, le sucre, la gousse de vanille fendue en deux, le zeste et le jus de citron vert. Amener à frémissement, couvrir d’une feuille de papier sulfurisé posé au contact des fruits. Laisser compoter doucement 30 minutes. Préparer la crème au basilic : porter le lait à ébullition. Ajouter les feuilles de basilic ciselées et laisser infuser 10 minutes. Mixer la préparation au mixeur plongeant puis filtrer. Fouetter les jaunes d’œuf et le sucre pour les faire blanchir. Ajouter la farine et la fécule de maïs puis le lait tiède. Remettre sur feu doux et fouetter jusqu’à épaississement. Arrêter le feu au premier bouillon. Verser dans

un récipient froid, filmer au contact et laisser refroidir. Fouetter la crème fraîche en chantilly et l’incorporer à la crème au basilic complètement refroidie. Réserver au frais. Le dressage : laver et équeuter les fraises. Les couper en quatre et les faire macérer dans le sucre. Dans des verrines hautes, verser dans le fond un peu de compotée, ajouter dessus la crème au basilic. Terminer par quelques morceaux de fraises et décorer de meringues émiettées.

Recette & photo : Dominique Yummy Magazine

55


R e n c o n t r e av ec...

Nanoud

Auteure du blog On dine chez Nanou depuis 2008 Raconte-nous un peu ta cuisine, tes influences culinaires …

Ma cuisine n'est pas évidente à résumer en quelques mots. J’aime tester de nouvelles recettes, je refais rarement une recette à part peut-être un dessert. Je n’ai donc pas de “ plat de bravoure “ ou de grands classiques dans ma cuisine. Le fait que nous soyons expatriés depuis plus de 10 ans dans différents pays m’oblige à m’adapter aux produits locaux, mais me permet aussi de découvrir de nouvelles saveurs et d’enrichir ma cuisine avec des recettes locales. À part la pâtisserie qui reste très française à la maison, on peut dire que les origines de mes recettes sont très variées. Tu cuisines : SOUVENT :

• les pâtes • la ricotta • les aubergine • les épinards RAREMENT :

• le gibier • les haricots secs • les papillotes JAMAIS :

• la betterave rouge • le foie • les choux de Bruxelles

Est-ce que tenir un blog a modifié ta façon de cuisiner ?

C'est très intéressant comme question, car au fond de moi, je n'avais pas l'impression d'avoir modifié quelque chose et en demandant à ma famille, elle trouve que oui ma cuisine a changé. Je suis plus curieuse. Je passe beaucoup de temps sur Internet et dans mes livres de cuisine. Je prends plus de risques sur des pâtisseries plus techniques qui demandent du temps et aussi plus de matériel, mais j'essaie de ne pas aller trop loin, car mes lecteurs ne sont pas équipés de la même façon alors il faut que toutes les recettes restent facilement réalisables. SUIVRE NANOUD :

SON BLOG :HTTP://ONDINECHEZNANOU.BLOGSPOT.FR

56 Yummy Magazine


[ Rencontre avec... Nanoud - Ses recettes ]

Cake au citron & amandes Pour 6 à 8 personnes: 350 g de farine 70 g de poudre d’amande 2 c. à café de levure chimique 250 g de sucre en poudre 3 œufs 100 g de beurre mou 240 g de buttermilk ou lait fermenté 70 g d’huile d’olive* 1 citron bio * dont 30 g d’huile d’olive au romarin (facultatif)

Préchauffer le four à 175°C. Prélever le zeste du citron à l’aide d’une râpe fine. Dans un saladier, mélanger le beurre, le sucre et le zeste de citron pour obtenir une crème homogène. Ajouter les œufs. Dans un autre saladier, mélanger à la fourchette le lait fermenté et l’huile d’olive. Dans un troisième saladier, mélanger la farine et la levure. Incorporer, dans le premier saladier, un tiers du lait fermenté. Mélanger puis ajouter un tiers de la farine. Mélanger et répéter 2 fois cette opération pour obtenir une pâte bien homogène. Beurrer le moule à gâteau et y verser la pâte. Enfourner pour 45 à 50 minutes. Vérifier la cuisson avec la lame d’un couteau qui doit sortir sèche. Attendre 5 minutes avant de le démouler. Laisser refroidir sur une grille.

Recette & photo : Nanoud Yummy Magazine

57


[ Rencontre avec... Nanoud - Ses recettes ]

Les fameux pirojkis russes Pour 25/30 pirojkis : 700 g de farine tamisée 350 g de lait 80 ml d’huile 50 g de levure fraîche 3 c. à soupe de sucre en poudre ½ c. à café de sel 1 œuf pour dorer Pour la farce : 800 g d’épinards frais 200 g de fêta 30 g de pignons de pin 20 feuilles de menthe fraîche 1 c. à soupe d’huile olive

Mettre la levure émiettée dans un bol. La délayer avec un peu de lait tiède et le sucre en poudre. Laisser reposer 10 à 15 minutes. Dans le bol du robot, verser la farine, le sel, l’huile, le reste du lait et le mélange levure/ lait. Pétrir pendant 5 à 7 minutes pour obtenir une pâte souple. La déposer un grand saladier et couvrir d’un film plastique. Laisser lever pendant 40 minutes à température ambiante. Nettoyer les épinards. Dans une poêle, chauffer une cuillerée à soupe d’huile d’olive. Ajouter les épinards et cuire à feu vif pendant 4 à 5 minutes. Saler. Presser les épinards pour retirer un maximum de liquide. C’est important pour que la farce ne se détrempe pas la pâte. Les hacher au couteau.

Torréfier les pignons dans une poêle sans matière grasse, pour qu’ils soient légèrement colorés. Couper la fêta en gros cubes. Ciseler les feuilles de menthe. Dans un saladier, mélanger tous ces ingrédients. Préchauffer le four à 180°C. Sur un plan de travail fariné, étaler la pâte au rouleau sur une épaisseur de 6 à 7 mm. Découper des cercles de pâte à l’aide d’un emporte-pièce. Déposer l’équivalent d’une grosse cuillerée à café au centre. Replier 2 bords en les pinçant puis coller le troisième bord pour leur donner la forme d’un triangle. Disposer les pirojkis sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Badigeonner au pinceau avec l’œuf battu. Enfourner pour 15 à 20 minutes. Recette & photo : Nanoud

58 Yummy Magazine


[ Rencontre avec... Nanoud - Ses recettes ]

Crostini à l’écrasé de petits pois, menthe & mozzarella Pour 4 personnes : 1 kg de petits pois frais dans leurs cosses (environ 300 g écossés) 1 petite botte de menthe fraîche 50 g de pécorino râpé (ou parmesan ) le jus d’un citron 4 tranches de pain au levain 2 grosses boules de mozzarella de bufflonne des pousses de petits pois huile d’olive Écosser les petits pois. Les réduire en purée à l’aide d’un mixeur. Ajouter la moitié des feuilles de menthe, une pincée de gros sel et continuer à mixer pour obtenir une pâte épaisse. Verser dans un grand bol et ajouter 2 à 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive pour avoir une pâte facile à tartiner. Incorporer le fromage râpé et les ¾ du jus de citron. Saler et poivrer. Si besoin ajouter un peu d’huile d’olive pour détendre le mélange. Faire griller les tranches de pain des 2 côtés. Étaler l’écrasé de petits pois sur le pain. Couvrir d’une ½ boule de mozzarella. Assaisonner les pousses de petits pois et les feuilles de menthe avec le reste du jus de citron, une cuillerée à soupe d’huile d’olive. Disposer sur les tartines.

Recette & photo : Nanoud Yummy Magazine

59


R e n c o n t r e av ec...

Dorian

Auteur du blog Mais pourquoi est-ce que je vous raconte ça… depuis 2005

Raconte-nous un peu ta cuisine, tes influences culinaires …

Tu cuisines :

• le riz est sans doute LE féculent indispensable de ma cuisine. • les framboises : souvent quand je cherche avec quel fruit je peux faire tel ou tel dessert, je commence et je finis par me dire que des framboises, ça serait bien ! • des currys et à force d'en faire, j'ai des currys pour toutes les occasions... RAREMENT : • les bananes, les mousses quand elles ne sont pas au chocolat. • les terrines et les pâtés, parce que je les maîtrise mal alors je n'ose pas les cuisiner... • et tout un tas d'ingrédients ou de plats que je suis le seul à aimer vraiment à la maison... JAMAIS : • les tripes, je ne peux pas, je ne peux pas, je ne... • les fruits cuits: j'aime tellement les fruits frais que les cuire, je trouve ça dommage. • les recettes où la sophistication n'est qu'au service de... La sophistication ! SOUVENT :

60 Yummy Magazine

J'ai commencé à cuisiner par curiosité. A l'époque, nous vivions dans le 13e , en plein cœur du quartier asiatique. Quand j'y suis arrivé je pensais qu'un repas asiatique se composait de canard laqué et de riz cantonais, c'est tout ce que j'en connaissais ! J'ai découvert là-bas que cette cuisine était bien bien plus passionnante. Depuis je n'ai pas cessé de me poser des questions… Aujourd'hui, après vingt ans de curiosité et dix ans de blog, quand j'essaie de décrire ma cuisine, il y a tout un tas de mots qui me viennent à l'esprit. Dans le désordre : épicée, parfumée, cosmopolite, parfois un peu excessive, souvent bordélique.. Est-ce que tenir un blog a modifié ta façon de cuisiner ?

Un blog peut être un accélérateur dans le domaine de la cuisine parce qu'il oblige à rechercher sans cesse de nouvelles recettes, nouveaux produits, nouveaux endroits… Et, personnellement, j'ai eu tendance à appuyer de plus en plus fort sur l'accélérateur… Parce que, plus j'ai cuisiné, plus j'ai eu envie de cuisiner. Le blog peut devenir une sorte de boule de neige qui dévale une pente, plus elle descend et plus elle entraîne de neige ! SUIVRE DORIAN :

SON BLOG : HTTP://DORIANNN.BLOGSPOT.FR


[ Rencontre avec... Dorian - Ses recettes ]

Pizzettes furieusement enchocolatées 400 g de pâte à pain ou de pâte à pizza 150 g de chocolat noir 150 g de crème liquide entière 60 g de pralin 60 g de cassonade 60 g de noisettes entières 2 c. à soupe de sucre en poudre 1 jaune d’œuf Préchauffer le four à 220°C. Casser le chocolat en morceaux dans un petit saladier. Porter la crème à ébullition puis la verser sur le chocolat. Couvrir le saladier d’une assiette et laisser fondre le chocolat. Mélanger avec un fouet puis ajouter le pralin réduit en poudre et la cassonade. Mélanger bien puis laisser refroidir. Sur une table farinée, étaler la pâte à pain sur une épaisseur d’environ ½ cm. Avec un bol d’environ 12 cm de diamètre, tailler autant de cercles que possible. Rouler la pâte restante, l’étaler de nouveau. Couper de nouveaux cercles. Recommencer jusqu’à ce qu’il ne reste plus de pâte. Poser les cercles de pâte sur une plaque couverte de papier sulfurisé, au fur et à mesure. Piquer le centre des cercles à la fourchette pour que la pâte ne monte pas trop à la cuisson. Badigeonner le tour, sur 1 cm, avec le jaune d’œuf.

Enfourner pendant 8 minutes. Pendant ce temps, mettre le sucre en poudre dans une poêle bien chaude. Dès qu’il caramélise, retirer du feu et jeter dedans les noisettes entières. Remuer bien pour enduire les noisettes avec le caramel. Vider le tout sur une planche et laisser refroidir. Hacher grossièrement les noisettes caramélisées. Quand les pâtes à pizzettes sont cuites, les laisser tiédir sur une grille. Les recouvrir d’une bonne cuillerée à soupe de crème au chocolat et finir en saupoudrant avec les noisettes caramélisées.

Recette & photo : Dorian Yummy Magazine

61


[ Rencontre avec... Dorian - Ses recettes ]

Les cookies très chocolat du dimanche après-midi 120 g de beurre 250 ml de sucre roux en poudre 2 c. à soupe de Crunchy peanut butter 1 œuf 250 ml de farine 1 c. à café de levure chimique 80g de chocolat au lait haché 60g de chocolat noir en pastilles Préchauffer le four à 180°C. Mélanger la farine et la levure. Battre le beurre et le sucre roux. Ajouter le crunchy peanut butter et l’œuf. Battre à nouveau. Ajouter la farine et la levure. Mélanger bien. Incorporer les deux chocolats. Faire des boules de pâte et les poser au fur et à mesure sur une plaque couverte de papier sulfurisé. Ne pas trop tasser les cookies car ils vont s’étaler. Enfourner pendant 10 à 12 minutes, selon la taille.

Recette & photo : Dorian

62 Yummy Magazine


[ Rencontre avec... Dorian - Ses recettes ]

Riz au lait déraisonnable au caramel, banane & chocolat Pour le riz : 200 g de riz rond 1l de lait 60 g de sucre en poudre 20 g de beurre Pour le reste : 120 g de sucre en poudre 9 cl d’eau chaude 6 petites bananes naines (ou 3 petites bananes mûres) 50 g de chocolat aux noisettes

Rincer le riz sous l’eau froide. Faire chauffer une casserole d’eau. Dés l’ébullition, y jeter le riz et cuire 3 minutes. En même temps, porter à ébullition le lait dans une grande casserole. Égoutter le riz et l’ajouter au lait. Porter à ébullition puis baisser le feu et cuire doucement une quarantaine de minutes. 10 minutes avant la fin de la cuisson du riz, ajouter 2 bananes coupées en tranches. Quand le riz est cuit, retirer la casserole du feu, ajouter le sucre en poudre et le beurre. Remuer vivement le tout.

Préparer le caramel à la banane : Faire chauffer le sucre dans une casserole jusqu’à ce qu’il prenne une coloration dorée. Retirer du feu et ajouter l’eau chaude. Attention aux projections ! Remettre à feu doux et prolonger la cuisson en remuant constamment jusqu’à ce que le caramel soit liquide. Ajouter les bananes restantes en tranches et prolonger la cuisson d’une ou deux minutes, en remuant régulièrement. Laisser refroidir. Hacher le chocolat aux noisettes. Verser une première couche de riz au lait dans des verrines, ajouter une cuillerée à soupe de caramel à la banane et autant de chocolat haché. Recommencer la même opération encore deux fois. Laisser reposer une trentaine de minutes au frais avant de déguster.

Recette & photo : Dorian Yummy Magazine

63


R e n c o n t r e av ec...

Emilie

Auteure du blog Aime & mange depuis 2014

Ex-auteure du blog Emilie & Lea’s Secrets Raconte-nous un peu ta cuisine, tes influences culinaires …

J'ai toujours aimé cuisiner, et cela, aussi longtemps que je m'en souvienne. Ce que j’aime particulièrement, c’est aller sur des terrains inconnus et cuisiner différemment, comme le "sans gluten", le "sans lait" et le "vegan" mais tout en conservant la gourmandise, car manger, c’est avant tout se faire plaisir ! J’adore toutes les cuisines du monde et j’essaye souvent de m’inspirer de mes souvenirs gustatifs de voyages pour créer mes plats. Cuisiner, c’est avant tout m’amuser sinon je ne le ferais pas ! Tu cuisines : SOUVENT :

• les fruits • les légumes • les légumineuses • les céréales RAREMENT :

• les abats • les crustacés • la viande • le poisson

Est-ce que tenir un blog a modifié ta façon de cuisiner ?

Pas vraiment, mais ma cuisine et mes aspirations culinaires ont évolué en même temps que le blog. En fait, j’ai aussi « grandi » en même temps que le blog donc je mange différemment. Je vais faire mon marché chaque semaine, j’achète la plupart de mes produits en filières courtes ou en épicerie bio… choses que je ne faisais pas il y a trois ans !

SUIVRE EMILIE :

JAMAIS :

• le poivron, car je ne le supporte pas • le lait, car mini-mademoiselle y est allergique • les préparations industrielles

64 Yummy Magazine

SON BLOG : HTTP://AIME-MANGE.COM


[ Rencontre avec... Emilie - Ses recettes ]

Gâteau de pommes de terre 600 g de pommes de terre 70 g de beurre Préchauffer le four à 180°C. Éplucher et couper les pommes de terre en fines rondelles à l’aide d’une mandoline. Ne pas les rincer. Faire fondre le beurre. Badigeonner une feuille de papier sulfurisé avec un peu de beurre puis mettre cette feuille sur une plaque allant au four. Disposer les pommes de terres en rondelles sur la feuille beurrée afin de former un cercle. Ajouter un peu de beurre au pinceau, du sel et du poivre. Renouveler jusqu’à épuisement des ingrédients. Enfourner pour 25 à 30 minutes.

Recette & photo : Emilie

Yummy Magazine

65


[ Rencontre avec... Emilie - Ses recettes ]

Semoule au lait de coco & glaçage chocolat-coco Pour 6 personnes : 170 g de semoule de blé moyenne 75 cl de lait de coco 25 cl de lait végétal 100 g de sucre de canne 1 gousse de vanille 150 g de chocolat noir 1 c. à soupe d’huile de noix de coco noix de coco râpée Mettre le lait de coco, le lait végétal, le sucre et la gousse de vanille ouverte en deux et grattée dans une casserole. Porter doucement à ébullition. Laisser frémir 5 minutes puis retirer la gousse de vanille. Verser la semoule en pluie puis laisser cuire 3 à 4 minutes à feu doux en remuant sans cesse, jusqu’à ce que le mélange épaississe. Verser la préparation dans des ramequins, filmer au contact et réserver au frais 30 minutes. Faire fondre le chocolat au bain-marie ou au four micro-ondes. Ajouter l’huile de noix de coco. Démouler la semoule sur une assiette, verser le glaçage par dessus et saupoudrer d’un peu de noix de coco râpée.

Recette & photo : Emilie

66 Yummy Magazine


[ Rencontre avec... Emilie - Ses recettes ]

Banana bread aux noix de pécan & sirop d’érable Préchauffer le four à 180°C. Mélanger la farine, la fécule, la levure et le bicarbonate de soude dans un saladier. Écraser les bananes à l’aide d’une fourchette et les ajouter à la farine. Incorporer ensuite la compote de pommes, le sirop d’érable, l’huile de pépins de raisin et les noix de pécan. Mélanger sans trop travailler la pâte puis verser dans un moule à cake beurré et fariné. Enfourner pour 35 à 40 minutes. Laisser refroidir 10 minutes puis démouler. Pour préparer le glaçage, faire chauffer le sirop d’érable. Retirer du feu et ajouter le sucre glace. Verser sur le gâteau une fois refroidi et ajouter quelques noix de pécan sur le dessus.

100 g de farine 30 g de fécule de maïs ½ sachet de levure chimique (5,5 g) 1 c. à café de bicarbonate de soude 3 bananes 100 g de compote de pommes 50 g de sirop d’érable 50 g de noix de pécan 30 ml d’huile de pépins de raisin Pour le glaçage : 50 g de sucre glace 50 g de sirop d’érable Quelques noix de pécan

Recette & photo : Emilie Yummy Magazine

67


R e n c o n t r e av ec...

Pascale Weeks alias Scally

Auteure du blog C’est moi qui l’ai fait ! depuis 2004 Raconte-nous un peu ta cuisine, tes influences culinaires …

Ma cuisine est simple, sans chichis. Je m’inspire beaucoup de la cuisine indienne, vietnamienne, thaïlandaise ou coréenne pour les parfums et la fraîcheur. Je suis fan également de la cuisine anglo-saxonne et notamment de leurs desserts. Certains n’ont pas pris une ride depuis des siècles, ce côté traditionnel et immuable me fascine. Parce que ma fille a arrêté de manger de la viande il y a presque 8 ans, je m’inspire beaucoup de la cuisine végétarienne. Tu cuisines : SOUVENT :

• des currys indiens ou thaï, c’est ma passion • des cakes car il n’y a rien de mieux pour accompagner une tasse de thé • des pommes de terre, j’adore ! RAREMENT :

• du canard • des frites • des gratins de légumes

Est-ce que tenir un blog a modifié ta façon de cuisiner ?

J’étais déjà curieuse mais je le suis encore plus. J’ai toujours envie de tester de nouvelles choses, de nouveaux ingrédients, des techniques ou des cuissons différentes, des ustensiles dont j’ai entendu parler, etc. Il ne se passe pas une journée, sans que je me dise « tiens, il faut absolument que j’essaie cela ». Sinon, je cuisine mieux qu’avant, grâce à de belles rencontres. SUIVRE PASCALE WEEKS :

JAMAIS :

• des produits de luxe • du gibier • des topinambours, je ne les digère pas

68 Yummy Magazine

SON BLOG : HTTP://SCALLY.TYPEPAD.COM


[ Rencontre avec... Pascale Weeks - Ses recettes ]

Pain d’épices au thé & whisky - Honey Cake Préchauffer le four à 150°C (chaleur traditionnelle) ou à 140°C (chaleur tournante). Huiler deux moules à cake. Dans un grand bol mélanger les farines, les sucres, le sel, le mélange d’épices, la levure et le bicarbonate. Dans un autre bol, verser le miel, l’huile, le whisky, le jus d’orange et le zeste. Préparer 25 cl de thé noir et le verser sur le mélange à base de miel. Mélanger. Verser cette préparation sur les éléments secs et mélanger. Ajouter les œufs et mélanger à nouveau. La préparation est assez liquide, c’est normal. Répartir la pâte dans les deux moules puis enfourner pour 50 minutes environ. Vérifier la cuisson : une lame de couteau insérée au centre doit ressortir propre.

Pour 2 moules à cake de 27 x 10 cm, hauteur 7 cm : 260 g de farine T65 120 g de farine T80 40 g de farine de seigle 75 g de sucre roux 75 g de sucre blanc 2,5 c. à café d’épices à pain d’épice 1 paquet de levure chimique (11 g) 1 c. à café de bicarbonate de soude ½ c. à café de sel 3 œufs 10 cl d’huile végétale 300 g de miel liquide 25 cl de thé noir 6 cl de whisky Le jus d’une orange (12 cl) et son zeste

Les démouler au bout de 5 minutes et les laisser refroidir sur une grille. Ils se conservent très bien pendant une semaine, emballés dans du film étirable.

Recette & photo : Pascale Weeks Yummy Magazine

69


[ Rencontre avec... Pascale Weeks - Ses recettes ]

Shortbreads aux pépites de chocolat Pour une vingtaine de shortbreads : 150 g de farine 50 g de sucre roux 100 g de beurre demi-sel mou 2 c. à soupe de lait 50 g de pépites de chocolat Verser la farine et le sucre dans un grand bol. Ajouter le beurre coupé en dés puis l’incorporer du bout des doigts. Ajouter le lait, les pépites de chocolat et malaxer la pâte, juste assez pour pouvoir former une boule. Sur une surface farinée, former un boudin de 3,5 cm de diamètre. L’emballer de film étirable puis le mettre au frais pendant 40 minutes. Préchauffer le four à 165°C. Couper le boudin de pâte en tranches d’ 1 cm d’épaisseur puis les déposer sur une plaque de cuisson. Enfourner pour 10 minutes, jusqu’à ce que les bords soient légèrement dorés. Les retirer de la plaque de cuisson à l’aide d’une spatule et les faire refroidir sur une grille.

Recette & photo : Pascale Weeks

70 Yummy Magazine


[ Rencontre avec... Pascale Weeks - Ses recettes ]

Barres aux céréales

flapjacks ou granola bars Préchauffer le four à 170°C. Huiler un moule carré de 23 cm. Verser tous les éléments secs dans un grand bol, mélanger. Mélanger l’huile et le golden syrup dans une petite casserole. Faire chauffer jusqu’à ce que le golden syrup soit bien liquide. Verser sur les éléments secs et mélanger, jusqu’à ce que l’ensemble soit bien amalgamé. Répartir dans le moule. Tasser avec le dos d’une grande cuillère et enfourner pour 20 minutes environ. Le dessus doit être doré. Laisser tiédir 10 minutes dans le moule, retourner le moule sur une planche puis laisser à nouveau tiédir 5 à 10 minutes. Couper en carrés ou en barres puis laisser à nouveau refroidir car les barres sont encore fragiles.

Pour une vingtaine de barres : 150 g de flocons d’avoine 100 g de flocons d’orge (ou l’équivalent en flocons d’avoine) 50 g de graines de courge 100 g d’abricots moelleux coupés en dés 50 g d’amandes concassées 70 g d’huile végétale neutre 125 g de golden syrup ou de miel liquide

Ces barres ou carrés se conservent dans une boite en métal pendant une semaine.

Recette & photo : Pascale Weeks Yummy Magazine

71


R e n c o n t r e av ec...

Mamina

Auteure du blog Et si c’était bon… depuis 2006 Raconte-nous un peu ta cuisine, tes influences culinaires …

Ma cuisine ? Que dire à part que c’est une cuisine variée et surtout gourmande ! Venue de l’enfance, nourrie de bons produits et des cultures française et italienne, ce mix d’influences m’a faite épicurienne qui s’égare même, maintenant, vers des horizons comme l’Asie ou les pays anglo-saxons! Ma cuisine est avant tout une cuisine de goûts et de partage car rien ne me fait plus plaisir que de voir mes dégustateurs heureux. Est-ce que tenir un blog a modifié ta façon de cuisiner ? Tu cuisines : SOUVENT :

• les légumes • les Saint-Jacques • la viande (toutes) • le praliné (plus que le chocolat !) • les œufs. RAREMENT :

• le poisson (car j’ai du mal à en trouver) • la betterave • l’ananas. JAMAIS :

Au départ de mon blog, non et si l’on m’avait dit ça, j’aurais dit qu’il n’y avait pas de raison que cela change. Mais, petit à petit, insidieusement, grâce ou à cause de mes lectures et de ma curiosité de plus en plus aiguisée, je me suis laissée tenter par des recettes hors de mon « patrimoine » culinaire. Je suis donc devenue plus curieuse qu’avant et aussi, plus exigeante au niveau des ingrédients, du respect des saisons et du gaspillage.

SUIVRE MAMINA :

• la roussette (poisson) • les légumes sous-vide • la noix de coco en poudre SON BLOG : WWW.MAMINA.FR

72 Yummy Magazine


[ Rencontre avec... Mamina - Ses recettes ]

Tourtes aux carottes, oignons doux, raisins secs & sauge Pour 4 tourtes : 4 cercles de pâte feuilletée de 12 cm de diamètre 4 cercles de pâte feuilletée de 16 cm de diamètre 1 jaune d’œuf dilué dans du lait 2 oignons doux des Cévennes 4 c. à soupe de raisons secs moelleux 1 kg de carottes quelques feuilles de sauge fraîche 1 grosse noix de beurre Laver et éplucher les carottes, les couper en 4 dans le sens de la longueur puis en bâtonnet. Faire fondre la moitié du beurre à feu doux avec les feuilles de sauge. Verser les carottes et les remuer pour bien les enrober de beurre. Saler et poivrer. Couvrir d’eau à hauteur, porter à ébullition puis baisser le feu. Recouvrir les légumes avec un papier cuisson et laisser cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Faire évaporer le jus de cuisson si il en reste. Réserver. Pendant la cuisson des carottes, peler les oignons et les émincer finement. Les faire revenir doucement dans le reste du beurre jusqu’à ce qu’ils soient tendres et légèrement caramélisés. Ajouter les raisins, remuer et réserver. Préchauffer le four à 200°C.

Poser les petits cercles de pâte feuilletée sur une plaque anti-adhésive et répartir la moitié des oignons en laissant environ 1 cm de pâte libre tout autour. Dresser le maximum de carottes au-dessus des oignons et recouvrir avec les cercles les plus grands en scellant bien les bords de la pâte. Dessiner des stries sur la pâte, badigeonner le dessus des tourtes avec le jaune d’œuf sans en faire couler sur les bords. Enfourner jusqu’à ce qu’elles soient dorées. Cinq minutes avant la fin de la cuisson, mélanger les oignons et les carottes restantes et les réchauffer doucement. Servir les tourtes bien chaudes et le reste des légumes à côté.

Recette & photo : Mamina Yummy Magazine

73


[ Rencontre avec... Mamina - Ses recettes ]

Tartelettes aux champignons & Saint-Nectaire Pour 4 personnes : 4 ronds de pâte brisée ou feuilletée pour garnir les moules* 100 g de champignons de Paris 2 œufs moyens 60 g de crème fraîche liquide 120 g de Saint-nectaire écroûté Beurre pour les moules * du diamètre du fond des moules + 4 cm

Préchauffer le four à 220°C. Beurrer les moules à tartelettes si nécessaire. Parer et nettoyer les champignons, les couper en fines lamelles. En réserver 4. 120 g de saint-nectaire écroûté Ajouter le fromage coupé en petits dés. Assaisonner. Foncer les moules avec la pâte. Disposer les lamelles de champignons bien à plat sur la pâte, les recouvrir avec l’appareil aux œufs et au fromage. Garnir le dessus avec la lamelle réservée. Enfourner pour 25 minutes. Attendre 1 ou 2 minutes pour démouler et servir.

Recette & photo : Mamina

74 Yummy Magazine


[ Rencontre avec... Mamina - Ses recettes ]

Tartare de veau cru-cuit aux navets & crème de parmesan Pour 2 personnes : Pour le tartare : 220 g de veau dans la noix - 1 échalote - 2 c. à soupe de ciboulette hachée - 1 pincée de piment d’Espelette Pour les navets : 4 petits navets ou une botte de mini-navets - quelques fanes ou feuilles d’épinards frais - 1 noisette de beurre - bouillon Pour la crème de parmesan : 40 g de parmesan fraîchement râpé - 12 cl de crème liquide - 5 cl de lait 1 noisette de beurre - vinaigre balsamique

Parer et éplucher les navets si nécessaire, les couper en morceaux d’1 cm de côté environ et les cuire dans un peu de bouillon. Lorsqu’ils sont tendres, les égoutter. Faire fondre une noisette de beurre et les faire légèrement dorer. Réserver au chaud. Dans la casserole ayant servi à dorer les navets, à feu moyen, faire «tomber» les fanes, saler à peine et réserver. À l’aide d’un couteau bien aiguisé, couper la viande en très petits dés, de 2 mm de côté environ. Éplucher et ciseler l’échalote. Mélanger, à la fourchette, la ciboulette, l’échalote et la viande. Saler et ajouter le piment d’Espelette. Réserver au frais.

Dans une petite casserole, mélanger le parmesan avec le lait et la crème. Chauffer tout doucement pour que le parmesan fonde totalement. Mixer au mixeur plongeant pour que le mélange soit très lisse. Saler un peu si nécessaire. Beurrer des cercles, d’environ 6 cm de diamètre. Chauffer vivement une poêle et poser les cercles remplis avec le veau bien tassé. Saisir la viande 1 minute 30 environ puis la démouler, côté cuit sur le fond de l’assiette. Dresser les navets réchauffés sur la viande puis les fanes. Décorer l’assiette de quelques points de balsamique. Verser la crème de parmesan.

Note : il est très important que la viande soit coupée au couteau pour avoir une véritable «mâche». Si vous préférez votre tartare vraiment cru, zappez la cuisson.

Recette & photo : Mamina Yummy Magazine

75


R e n c o n t r e av ec...

Stephatable

Auteure du blog Steph à table depuis 2011 Raconte-nous un peu ta cuisine, tes influences culinaires …

Ma cuisine est d’inspiration méditerranéenne, bien sûr, du fait de mes origines espagnoles, mais elle se teinte également d’influences liées à mes voyages, et surtout… je la veux gourmande et esthétique ! Je cuisine d’instinct et je suis incapable de suivre une recette mais je viens de suivre un stage intensif de cuisine de 3 semaines à l’Institut Paul Bocuse pour acquérir les bases techniques qui me faisaient défaut ! Est-ce que tenir un blog a modifié ta façon de cuisiner ? Tu cuisines : SOUVENT :

• du chocolat • du caramel au beurre salé • l’huile d’olive • du fromage • des légumes du soleil (tomates, poivron, aubergines..)

Cela m’a obligé à acheter une balance et à être plus précise.. Moi qui aime improviser, lorsqu'on tient un blog, on n’a pas le droit de rester dans le flou. Mon blog m’a donné envie de m’équiper davantage : je me suis offert le robot de cuisine dont je rêvais. Et puis ma cuisine s’est colorée des influences des autres blogueuses qui m’ont donné envie de tester de nouvelles recettes et de nouveaux ingrédients !

RAREMENT :

• les crustacés je n’aime pas trop cela • le céleri • le topinambour

SUIVRE STEPHATABLE :

JAMAIS :

• les abats • les escargots • le lapin

76 Yummy Magazine

SON BLOG : WWW.STEPHATABLE.COM


[ Rencontre avec... Stephatable - Ses recettes ]

Tapenade de céleri

1 botte de céleri branche 3 échalotes 2 c. à soupe d’huile d’olive 5 cl de crème liquide 25 g de gingembre frais Couper finement le céleri. Éplucher et émincer les échalotes. Faire chauffer une poêle avec un peu d’huile d’olive. Ajouter le céleri et les échalotes. Faire confire à feu doux . Lorsque les légumes sont bien tendres, les mixer avec la crème liquide et le gingembre haché jusqu’à obtention d’une tapenade. Saler et poivrer. Servir tiède avec des petites tartines toastées et frottées à l’ail.

Recette & photo : Stephatable

Yummy Magazine

77


[ Rencontre avec... Stephatable - Ses recettes ]

Velouté de carottes au lait de coco & brochettes de poulet mariné Pour 6 personnes : Pour le velouté de carottes coco : 1 kg de carottes 1 gousse d’ail 2 oignons 500 ml de lait de coco 500 ml d’eau 1 cube de bouillon de volaille 2 c. à café de coriandre en poudre ½ bouquet de coriandre fraîche 2 c. à soupe d’huile d’olive Pour les brochettes de poulet : 3 escalopes de poulet ½ citron 3 c. à soupe de miel 1 peu de coco râpée Dans un bol, mélanger le miel et le jus de citron. Détailler le poulet en lanières. Mettre le poulet dans le bol avec la marinade et réserver au frais pendant au moins deux heures. Éplucher les oignons et la gousse d’ail. Hacher grossièrement et faire dorer le tout quelques minutes dans une casserole à feu vif avec un peu d’huile d’olive Éplucher les carottes. Les découper en tronçons et les faire revenir avec les oignons et l’ail. Lorsqu’elles sont un peu dorées, ajouter le lait de coco, le bouillon de volaille et la coriandre en poudre. Saler, poivrer. Laisser mijoter 25 à 30 minutes environ, les carottes doivent être bien tendre. Verser dans le bol d’un blender,

ajouter la coriandre fraîche. Mixer. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Enfiler le poulet sur des pics à brochette. Faire cuire les brochettes 5 minutes dans une poêle bien chaude en pensant à les enduire de marinade pendant la cuisson. Retirer les brochettes du feu. Saupoudrer de coco râpée. Verser la soupe dans des petites assiettes creuses ou des petits bols. Placer 2 brochettes sur les bols de soupe. Servir immédiatement. Recette & photo : Stephatable

78 Yummy Magazine


[ Rencontre avec... Stephatable - Ses recettes ]

Moelleux coco au coeur coulant exotique 180 g de noix de coco râpée 100 g de sucre semoule 2 œufs 180 g de mangue 50 g d’ananas 90 g de sucre Éplucher la mangue et l’ananas, les mixer en purée. Faire fondre le sucre dans un peu d’eau. Attendre qu’il blondisse. Ajouter la purée de fruits et laisser réduire jusqu’à ce que le mélange compote. Couler la compotée de fruits à un tiers de leur hauteur, dans des petits moules pyramidaux en silicone. Les entreposer 2 h au congélateur. Fouetter les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse, ajouter la noix de coco râpée. Préchauffer le four à 180°C. Démouler les cœurs de fruits. Remplir les 6 moules avec un peu de mélange coco, poser, au centre, le cœur gelé. Couvrir de mélange coco. Enfourner 10 à 15 minutes environ.

Recette & photo : Stephatable Yummy Magazine

79


R e n c o n t r e av ec...

Sandy

alias Mme Cuisine

Auteure du blog Cuisine et Cigares depuis 2012

Raconte-nous un peu ta cuisine, tes influences culinaires …

Enfant, j’adorais regarder cuisiner ma grandmère ! C’est donc tout naturellement que j’ai perpétué ses gestes. Aujourd’hui, j’aime concocter de bons petits plats rapides, faciles, dotés d’une pointe d’originalité, dénichés sur le web, dans des livres et mon imagination. J’ai toujours eu un faible pour les desserts, surtout ceux au chocolat. Si je cuisine c’est par amour pour les autres. Ne dit-on pas qu’une bonne cuisinière est une fée qui dispense le bonheur ? Tu cuisines :

• des légumes de saison à chaque repa • des fruits de saison pour les goûters • des plats familiaux d’ici et d’ailleurs (nous sommes 5 à table matin, midi et soir) • des pâtisseries, tartes et gâteaux (avec une préférence pour le chocolat !) RAREMENT : • le poisson (pollution, surpêche et méthodes de pêches destructrices, autant de raisons qui ont fini par détourner le poisson de nos assiettes) • les plats lourds en fromage (gratins, fondues, tartiflettes…) • la dinde • le piment JAMAIS : • tous les abats • les viandes telles que cheval, lapin, veau, gibier • les mal-aimés d’endives et choux de Bruxelles qui, même cuisinés de toutes les façons originales qui soient, n’arrivent pas à rallier les troupes ! SOUVENT :

80 Yummy Magazine

Est-ce que tenir un blog a modifié ta façon de cuisiner ?

Oui, en mettant l’accent sur des produits variés et de saison, en adoptant une façon plus respectueuse de cuisiner les produits au quotidien, en transmettant le goût des bonnes choses à mes enfants, en découvrant de nouveaux produits jusqu’alors inconnus, ou encore de nouveaux modes de vie et de consommation à part entière tels que le végéta*isme, le véganisme, le bio, et le paléo. Tout est une question de tolérance, de choix, d’équilibre et de satisfaction ! SUIVRE SANDY :

SON BLOG : WWW.CUISINETCIGARES.COM


[ Rencontre avec... Sandy - Ses recettes ]

Orecchiette aux épinards, tomates séchées & ricotta Pour 4 personnes : 300 g de pâtes orecchiette 400 g de jeunes pousses d’épinards frais 200 g de ricotta 100 g de tomates séchées 20 g de pignons de pin 1 échalote 1 gousse d’ail Huile d’olive Griller à sec les pignons de pin. Couper les tomates séchées en fines lamelles. Réserver. Cuire les pâtes dans une grande casserole d’eau salée, environ 12 minutes ou selon les indications du fabricant. Nettoyer les pousses d’épinards. Éplucher et hacher l’ail. Éplucher et émincer l’échalote. La faire revenir dans une poêle avec l’huile d’olive, puis ajouter les pousses d’épinards, l’ail, et remuer le tout jusqu’à ce que les épinards soient « fondus ». Saler et poivrer. Verser les pâtes cuites dans la poêle, ajouter les tomates séchées, les pignons de pin, et mélanger le tout délicatement. Servir aussitôt dans les assiettes creuses, et déposer sur le dessus une belle cuillerée de ricotta. Verser un filet d’huile d’olive et donner un tour de moulin à poivre.

Recette & photo : Sandy Yummy Magazine

81


[ Rencontre avec... Sandy - Ses recettes ]

Compote de fraise & rhubarbe

500 g de rhubarbe 250 g de fraises 120 g de sucre 2 c. à soupe d’eau Laver délicatement les fraises puis les équeuter. Laver la rhubarbe et la couper en bâtons. Mettre à cuire, dans une grande casserole, les fraises et la rhubarbe, l’eau et le sucre sur feu doux durant environ 15 minutes. Remuer de temps en temps. La compote prend une belle couleur rouge. Retirer du feu et laisser refroidir.

Recette & photo : Sandy

82 Yummy Magazine


[ Rencontre avec... Sandy - Ses recettes ]

Moelleux au chocolat & amandes 125 g de poudre d’amandes 125 g de chocolat 125 g de beurre mou 100 g de sucre en poudre 4 œufs entiers ½ paquet de levure chimique 1 c. à soupe de farine 1 pincée de sel fin Pour le caramel : 1 poignée de noisettes concassées 80 g de sucre Préchauffer le four à 160°C. Faire fondre le chocolat au bain marie. Dans une terrine, mélanger le sucre, le sel et les œufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le chocolat fondu, le beurre en morceaux, la poudre d’amandes, la farine tamisée et la levure. Bien mélanger. Verser la pâte dans un moule à savarin, beurré si nécessaire. Enfourner pour 25 à 30 minutes. Laisser refroidir avant de démouler. Pendant ce temps, préparer le caramel : dans une casserole, laisser fondre 80 g de sucre à feu très doux et sans remuer pour obtenir un caramel. Ajouter les noisettes concassées, mélanger légèrement pour bien les enrober, puis répartir le tout sur le gâteau.

Recette & photo : Sandy Yummy Magazine

83


R e n c o n t r e av ec...

Léa

{tangerine zest}

Auteure du blog Tangerine Zest depuis 2014

Ex-auteure du blog Emilie & Lea’s Secrets Raconte-nous un peu ta cuisine, tes influences culinaires …

J'ai eu la chance de pas mal voyager et de passer plusieurs moments de ma vie à l'étranger. Ces expériences m'ont permis de goûter à des saveurs extrêmement différentes et de m'ouvrir à beaucoup d'ingrédients. Je pense que ces goûts africains, vietnamiens, américains et britanniques influencent ma cuisine même si ces derniers temps, j'ai essayé d'explorer davantage les classiques de la cuisine française... Tu cuisines :

• la tomate, j'adore toutes les variétés) • l'échalote, j'en mets dans chaque plat) • le poivre, j'en ai rapporté une quantité énorme du Viêtnam et j'en mets dans chacun de mes plats ou presque) • le fromage, j'en mets très souvent dans mes recettes • les salades sous toutes leurs formes pour leur fraîcheur SOUVENT :

• les œufs, je suis intolérante • le poisson, je ne sais pas pourquoi... • les fruits de mer, type coquillages, sûrement parce que je ne vis pas proche de la mer ou de l'océan • la polenta RAREMENT :

Est-ce que tenir un blog a modifié ta façon de cuisiner ?

Développer mon blog de cuisine a, en effet, profondément modifié ma manière de manger et de cuisiner. Et en bien ! Cela m'a appris à varier mes plats, puisqu'il fallait diversifier les recettes à publier sur le blog. J'ai également appris à faire d'avantage attention à ce que je mangeais, c'est-à-dire, à choisir encore plus des produits de saison, mais surtout des produits locaux. Ce que cela a changé en mal, c'est qu'avant, Fab faisait autant la cuisine que moi et que depuis que je blogue, je me retrouve plus aux fourneaux et à choisir seule les menus. Peut-être est-ce un peu de ma faute aussi... SUIVRE LÉA {TANGERINE ZEST} :

• le poivron, je ne les digère pas • le roquefort, je ne supporte pas le goût • le kiwi, je suis allergique... JAMAIS :

SON BLOG : HTTP://TANGERINEZEST.COM

84 Yummy Magazine


[ Rencontre avec... Léa {tangerine zest} - Ses recettes ]

Flammekueche au chèvre & miel Pour 2 tartes : Pour la pâte : 250 g de farine T45 ou T55 5 cl d’huile de colza 1 pincée de sel 10 cl d’eau tiède Pour la garniture : 200 g de lardons fumés 3 oignons ½ buche de fromage de chèvre 10 c. à café de miel 100 g de fromage blanc 2 c. à soupe de mascarpone Poivre Préchauffer le four à 220°C. Verser la farine et le sel dans un saladier. Ajouter l’huile et l’eau au fur et à mesure. Pétrir rapidement jusqu’à former une pâte homogène. La pâte doit être souple. Diviser la pâte en 2. Étaler finement chaque portion sur une feuille de papier cuisson, à l’aide d’un rouleau pâtissier. Éplucher et couper les oignons en lamelles, dans la longueur. Mélanger le mascarpone et le fromage blanc. En tartiner les pâtes à tarte. Ajouter les oignons et les lardons. Répartir le miel et le fromage de chèvre. Enfourner pendant 15 à 20 minutes jusqu’à ce que les tartes soient bien colorées.

Recette & photo : Léa {tangerine zest} Yummy Magazine

85


[ Rencontre avec... Léa {tangerine zest} - Ses recettes ]

Rouleaux de printemps au poulet & crevette 10 feuilles de riz 100 g de vermicelles de riz ou soja 10 feuilles de salade 1 carotte râpée 10 branches de menthe fraîche 10 branche de coriandre fraîche 200 g de poulet 200 g de crevettes 1 c. à café de curry 1 gousse d’ail Piment en poudre Dans un bol, faire mariner le poulet coupé en morceaux avec le curry, l’ail écrasé, le piment en poudre, du sel et du poivre pendant 1 heure. Faire tremper les feuilles de riz une par une dans de l’eau froide pendant 1 minute. Placer une feuille de riz humidifiée sur le plan de travail et répartir les ingrédients sur la longueur : 1 feuille de salade, quelques vermicelles, carotte râpée, feuilles de coriandre, menthe, poulet, crevette. Rabattre les extrémités, gauche et droite, de la feuille de riz sur le contenu, puis la partie inférieure. Rouler les ingrédients pour former un rouleau. Serrer au maximum en veillant à ne pas percer la feuille de riz. Répéter l’opération jusqu’à épuisement des ingrédients. Réserver au frais jusqu’au moment de servir.

Recette & photo : Léa {tangerine zest}

86 Yummy Magazine


[ Rencontre avec... Léa {tangerine zest} - Ses recettes ]

Camembert pané 1 camembert 1 œuf 1 c. à café de lait chapelure 1 filet d’huile d’olive Couper le camembert en 8 parts. Dans un bol, battre l’œuf avec le lait, le sel et le poivre. Verser de la chapelure dans une assiette plutôt creuse. Tremper chaque quartier de camembert dans le mélange œuf / lait puis dans la chapelure et, de nouveau dans l’œuf et enfin dans la chapelure. Chauffer une poêle avec de l’huile d’olive et mettre à dorer sur toutes les faces des parts de camembert en les manipulant délicatement. Attention à ne pas trop chauffer, car la croûte de chapelure risquerait de se percer et de laisser couler le camembert chaud. Servir aussitôt avec une salade assaisonnée d’une vinaigrette à l’ancienne.

Recette & photo : Léa {tangerine zest} Yummy Magazine

87


O n l e u r a d e m a n d é…

© Jean-Louis Bloch-Lainé

Qu’évoque pour vous le mot ? Philippe Conticini Yummy Magazine N°13

Yummy évoque pour moi, l’expression « c’est bon, forcément ». Et, derrière le mot, il y a la personne qui s’est exprimée dans ce qu’elle a fait. Car c’est celle qui a créé, qui a su rendre les sensations qu’elle recherchait dans ce qu’elle a fait. Yummy, c’est le talent.

Sonia Ezgulian Yummy Magazine N°4

Yummy c’est pour moi la gourmandise. C’est la réunion et le partage autour d’un moment agréable.

Chef Damien Yummy Magazine N°18

Pour moi, ça rime avec « happy ». C’est un mot qui a un côté joyeux et gourmand. Mais joyeux, genre… le gros smiley quoi ! 88 Yummy Magazine


[ On leur a demandé… Qu’évoque pour vous le mot Yummy ? ]

Arthur Le Caisne

Benoit Molin

Yummy Magazine N°17

Yummy Magazine N°2

Yummy pour moi, c’est d’abord la gourmandise, la créativité, le plaisir et le partage.

Pierre Hermé Yummy Magazine N°8

Yummy, c’est lorsque c’est vraiment très bon, tout simplement.

Plusieurs trucs en fait. Yummyyyyyy c'est un peu comme un cri de bonheur, de joie. Donc déjà on est sur quelque chose de joyeux, d'heureux. Ensuite, c'est une équipe formé par des blogueurs, parmi les importants, ouverts sur le monde, sur le partage, une équipe formidable quoi !

Gontran Cherrier Yummy Magazine N°3

Alba Pezone Yummy Magazine N°14

Yummy, c’est le double « m ». C’est ce qui remplit la bouche – attention, au sens noble du terme ! – sans outrance. Il reste de la place pour retourner la langue dans la bouche, c’est une sensation savoureuse : je déguste.

© Alba Pezone / Laurence Mouton

D'abord la gourmandise, quelque chose de très attirant dont on a très envie !

Yummy Magazine

89


[ Yummy Day Birthday ]

Gâteau ultra fondant au chocolat au lait & fleur de sel Pour 6 personnes 125 g de beurre 125 g de sucre en poudre 3 œufs 200 g de chocolat au lait pâtissier 50 g de farine 1 belle pincée de fleur de sel Préchauffer le four à 240°C. Dans une casserole à fond épais, faire fondre le beurre et le chocolat à feu doux. Dans un saladier, fouetter les œufs avec le sucre. Ajouter la farine puis mélanger uniformément. Incorporer ensuite le mélange beurre / chocolat et terminer par la fleur de sel. Verser dans un moule en silicone et placer au four 7 à 8 minutes. À la sortie du four, le gâteau est encore légèrement crémeux au centre, laisser entièrement refroidir avant de placer au réfrigérateur plusieurs heures pour qu’il fige. Déguster bien froid.

Recette & photo : Les délices d’Hélène

90 Yummy Magazine


[ Yummy Day Birthday ]

Meringues coeurs de chocolat 2 blancs d’œuf 100 g de sucre semoule 100 g de chocolat noir en pistole ou haché 100 g de crème fraîche liquide Quelques perles au chocolat Préchauffer le four à 90°C. Fouetter les blancs en neige. Lorsqu’ils commencent à mousser, ajouter le sucre, cuillerée après cuillerée. Continuer de fouetter au moins 5 minutes, la meringue doit être lisse et brillante. Disposer la préparation dans une poche à douille puis dresser les nids en commençant par faire une rosace pour le fond puis en ajoutant le tour. Enfourner et cuire pendant 1 heure 30. Si possible, laisser les meringues refroidir complètement dans le four éteint. Mettre le chocolat avec la crème fraîche dans un bol, cuire 2 minutes au micro-ondes. Fouetter la ganache pour qu’elle soit lisse et brillante. La laisser refroidir. La répartir dans les nids de meringue et décorer de quelques perles de chocolat.

Recette & photo : La popotte de Manue

Yummy Magazine

91


[ Yummy Day Birthday ]

Doigts de fée meringués au chocolat Pour une cinquantaine de meringues : 75 g de blancs d’œuf 75 g de sucre en poudre 75 g de sucre glace 100 g de chocolat au lait perles décoratives Préchauffer le four à 90°C. Monter les blancs en neige en ajoutant progressivement le sucre en poudre. Tamiser le sucre glace et l’ajouter aux blancs montés. L’incorporer délicatement avec une maryse . Transvaser la meringue dans une poche à douille, munie de la douille 10. Dresser des lignes de 10 cm sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Cuire 2 heures. Laisser refroidir hors du four . Lorsque les meringues sont froides, faire fondre le chocolat au micro-ondes dans un bol. Tremper les meringues rapidement dans le chocolat puis dans les perles colorées. Les disposer sur une feuille de papier sulfurisé pour que le chocolat durcisse.

Recette & photo : Nanoud

92 Yummy Magazine


[ Yummy Day Birthday ]

Yummy Magazine

93


[ Yummy Day Birthday ]

Dômes au caramel, spéculoos & noix caramélisées Pour 4 personnes : Pour le fond aux noix : 150 g de noix hachées 40 g de sucre semoule Blanc d’œuf

Préparer le fond aux noix : mélanger les noix hachées, le sucre et mouiller avec du blanc d’œuf jusqu’à l’obtention d’une pâte granuleuse. L’étaler entre deux feuilles de papier cuisson et enfourner à 180°C juste pour assécher la pâte. Laisser refroidir, découper 4 cercles de 8 cm de diamètre et réserver.

Pour la crème anglaise : 2 jaunes d’œuf 25 g de sucre 130 g de lait entier 150 g de crème liquide

Préparer la crème anglaise : dans un saladier, mélanger les jaunes d’œuf et le sucre. Verser ce mélange dans une casserole, ajouter le lait et la crème. Cuire à feu très doux en remuant jusqu’à obtenir une cuisson à la nappe qui doit épaissir légèrement. Retirer du feu et verser la crème anglaise dans un bol profond. Mixer, au mixeur plongeant, pour obtenir une texture lisse et onctueuse.

Pour la bavaroise au chocolat : 80 g de chocolat noir 3 g de gélatine en feuille 175 g de crème anglaise 225 g de crème liquide entière 1 fève tonka râpée (facultatif)

Préparer la bavaroise au chocolat : hacher le chocolat et le faire fondre doucement au bain-marie ou au four à microondes. Ajouter une fève tonka râpée ou autre parfum. Faire ramollir la gélatine dans de l’eau froide. Utiliser une petite partie de la crème anglaise pour faire fondre la gélatine. Quand le mélange est bien homogène, l’incorporer dans le reste de la crème anglaise. Incorporer, en 3 fois, la crème chaude sur le chocolat fondu en mélangeant énergiquement, à l’aide d’une maryse, entre chaque ajout. Fouetter la crème liquide bien froide pour lui donner une texture souple et mousseuse. Lorsque la température du mélange au chocolat atteint 45/50 °C, ajouter un tiers de la crème montée. Mélanger et ajouter délicatement le restant de crème à l’aide d’une maryse. Recette & photo : Cuisine à 4 mains

94 Yummy Magazine


[ Yummy Day Birthday ] Mettre dans une poche à douille et remplir les petites demisphères (4 cm). Mettre au congélateur pour 4 heures minimum. Préparer la mousse au caramel : faire ramollir la gélatine dans de l’eau froide. Verser le sucre dans une casserole à fond épais et cuire jusqu’à obtention d’un caramel blond doré. Hors du feu, ajouter la crème liquide en plusieurs fois. Remuer pour homogénéiser. Ajouter la gélatine essorée. Bien mélanger et laisser refroidir à température ambiante. Fouetter la crème liquide pour obtenir une texture souple et mousseuse. Verser une cuillère de crème fouettée dans la sauce caramel refroidie et remuer sans précaution. Ajouter le restant de crème et mélanger délicatement à l’aide d’un fouet à main. Remplir 4 grandes demi-sphères ( 8 cm) et mettre au congélateur ¼ d’heure pour que la mousse se raffermisse un peu. Démouler les petites demi-sphères, les enfoncer dans les mousses au caramel et couvrir d’un fond aux noix. Mettre au congélateur pour 4 heures minimum. Préparer le glaçage au caramel : faire ramollir la gélatine dans de l’eau froide. Verser le sucre dans une casserole et cuire jusqu’à obtention d’un caramel blond doré. Ajouter l’eau remuant tout en réservant un peu d’eau Diluer la fécule dans l’eau restante. La verser sur le caramel. Augmenter le feu et cuire en remuant sans arrêt pendant 30 secondes. Ajouter la crème liquide et mélanger. Ajouter les feuilles de gélatine essorées et mélanger pour bien les dissoudre. Filtrer dans un bol et laisser refroidir à 25°C.

Pour la mousse au caramel : 75 g de sucre 150 g de crème 6 g de gélatine en feuilles 300 g de crème liquide entière

Pour le glaçage au caramel : 175 g de sucre semoule 175 g d’eau 150 g de crème liquide 12 g de fécule de maïs 8 g de gélatine en feuilles

Pour le décor : biscuits spéculoos, feuille en chocolat, noix caramélisées et feuille d’or Montage : placer les entremets congelés sur une grille mise sur un récipient. Couvrir de glaçage une première fois. Lorsqu’il semble un peu pris, ajouter une seconde couche. Placer les dômes dans les assiettes de service, garnir avec les spéculoos émiettés, les feuille de chocolat, les noix caramélisées et les feuilles d’or. Laisser ½ heure à température ambiante et servir.

Retrouvez toutes les recettes des participant(e)s au Yummy Day Birthday dans un tableau Pinterest. Yummy Magazine

95


[ LES NUMEROS ] Tous

N°1

N°2

N°3

N°4

Toutes les infos >>

Toutes les infos >>

Toutes les infos >>

Toutes les infos >>

15 / 02 / 2011

15 / 04 / 2011

15 / 06 / 2011

N°5

N°6

Toutes les infos >>

Toutes les infos >>

15 / 08 / 2011

15 / 10 / 2011

15 / 12 / 2011

N°7

N°8

N°9

N°10

N°11

N°12

Toutes les infos >>

Toutes les infos >>

Toutes les infos >>

Toutes les infos >>

Toutes les infos >>

Toutes les infos >>

17 / 02 / 2012

16 / 04 / 2012

15 / 06 / 2012

16 / 08 / 2012

15 / 10 / 2012

14 / 12 / 2012

N°13

N°14

N°15

N°16

Best Of

N°17

Toutes les infos >>

Toutes les infos >>

Toutes les infos >>

Toutes les infos >>

Toutes les infos >>

Toutes les infos >>

07 / 03 / 2013

04 / 06 / 2013

09 / 09 / 2013

N°18

N°19

N°20

Toutes les infos >>

Toutes les infos >>

Toutes les infos >>

02 / 06 / 2014

96 Yummy Magazine

08 / 09 / 2014

02 / 12 / 2014

02 / 12 / 2013

N°21

12 / 03 / 2015

28 / 01 / 2014

03 / 03 / 2014


[ DES RECETTES ] Index

Recettes salées

7 Aloo gobi - Curry indien de pommes de terre & chou-fleur 8 Velouté trognon 9 Chou-fleur rôti entier au four 11 Tartare de saumon au kiwi 15 Blesotto aux asperges & noisettes 16 Salade d’asperges vertes poêlées à l’ail & basilic 17 Gratin de pommes de terre, asperges & carottes au jambon cru 23 Pain rustique aux herbes aromatiques & gruyère 24 Cake aux olives, basilic & feta 25 Concombre à la brousse & ciboulette 26 Onigiri coriandre & citron vert 29 Salade fraises & avocat à la burrata 33 Boulettes de poulet tandoori 34 Dos de cabillaud en papillote au beurre de vanille 35 Pain perdu aux champignons de Paris, poireaux & jambon 41 Calamars farcis à la chermoula 42 Purée de fèves séchées au cumin & huile d’olive 43 Pain à la poêle 45 Velouté d’asperge, avocat & roquette 46 Tortelli aux petits pois, menthe & saumon fumé 47 Sfincione Pizza focaccia 49 Tartelettes aux orties & asperges 50 Muffins anglais à l’épeautre complet 53 Curry de gambas 54 Navarin d’agneau aux jeunes légumes 58 Les fameux pirojkis russes 59 Crostini à l’écrasé de petits pois, menthe & mozzarella 65 Gâteau de pommes de terre 73 Tourtes aux carottes, oignons doux, raisins secs & sauge 74 Tartelettes aux champignons & Saint-Nectaire 75 Tartare de veau cru-cuit aux navets & crème de parmesan 77 Tapenade de céleri 78 Velouté de carottes au lait de coco & brochettes de poulet mariné 81 Orecchiette aux épinards, tomates séchées & ricotta

85 Flammekueche au chèvre & miel 86 Rouleaux de printemps au poulet & crevette 87 Camembert pané

Recettes sucrées 12 Muffins moelleux aux kiwis 13 Crème aux poires cuites & kiwis 19 Cake aux fruits de la passion, coco & gingembre 20 Mousse au chocolat blanc & fruits de la passion 21 Passion curd 27 Panna cotta comme un thé à la menthe 30 Shortcakes aux fraises 31 Gâteau à la fraise & son crumble 37 Biscuits craquelés au chocolat 38 Ananas rôti au caramel 39 Gâteau de Savoie 51 Crème onctueuse au chocolat & banane 55 Verrines fraise, rhubarbe & crème au basilic 57 Cake au citron & amandes 61 Pizzettes furieusement enchocolatées 62 Les cookies très chocolat du dimanche 63 Riz au lait déraisonnable au caramel, banane & chocolat 66 Semoule au lait de coco & glaçage chocolat coco 67 Banana bread aux noix de pécan & sirop d’érable 69 Pain d’épices au thé & whisky - Honey Cake 70 Shortbreads aux pépites de chocolat 71 Barres aux céréales 79 Moelleux coco au coeur coulant exotique 82 Compote de fraise & rhubarbe 83 Moelleux au chocolat & amandes 90 Gâteau ultra fondant au chocolat au lait & fleur de sel 91 Meringues coeurs de chocolat 92 Doigts de fée meringués au chocolat 93 Dômes au caramel, spéculoos & noix caramélisées

Yummy Magazine

97


Épices & Moi http://www.epicesetmoi.be Les petits plats de Rose http://lespetitsplatsderose.blogspot.fr Un Peu Gay dans les Coings http://www.un-peu-gay-dans-les-coings.eu Un «Flo» de bonnes choses http://unflodebonneschoses.fr Soupçon de Balsamique http://www.soupconde.be La gourmandise selon Angie http://www.la-gourmandise-selon-angie.com Les recettes de Juliette http://www.lesrecettesdejuliette.fr Cuisine en Scène http://blogs.cotemaison.fr/cuisine-en-scene That’s Amore http://thatsamore.canalblog.com Royal Chill http://www.royalchill.com La p’tite cuisine de Pauline http://www.ptitecuisinedepauline.com By acb 4 you http://www.byacb4you.com Emi’ss cooking http://www.emisscooking.com Gourmande & Toquée http://gourmandeettoquee.blogspot.fr Epicétout, la cuisine de dany http://www.epicetoutlacuisinededany.fr La Fourmi Elé http://lafourmiele.com chefNini http://www.chefnini.com Barbara http://www.barbaragateau.com

Dominique http://devousamoi-dominique.blogspot.fr Emilie http://aime-mange.com Stephatable http://www.stephatable.com Léa {tangerine zest} http://tangerinezest.com Les délices d’Hélène http://delicesdhelene.over-blog.com Cuisine à 4 mains https://cuisinea4mains.wordpress.com

La Yummy Team Dorian - Mais pourquoi est-ce que je vous raconte ça... http://doriannn.blogspot.fr Delphine - Le plaisir des mets http://www.leplaisirdesmets.fr Nanoud - On dine chez Nanou http://ondinecheznanou.blogspot.fr Carole - Alter Gusto http://www.altergusto.fr Mamina http://www.mamina.fr Pascale Weeks - C’est moi qui l’ai fait ! http://scally.typepad.com In the Food for Love http://www.foodforlove.fr Sandy - Cuisine et cigares http://www.cuisinetcigares.com Létitia – Piment Oiseau http://www.piment-oiseau.fr Nadia Paprikas http://www.paprikas.fr La popotte de Manue http://www.lapopottedemanue.com

Edda http://www.undejeunerdesoleil.com

Rédactrice en chef : Mamina Responsable de la publication, conception & maquette : Carole Pg 6, 10, 14, 18, 22, 28 : Sources : www.aprifel.com, www.lesfruitsetlegumesfrais.com Crédit photos : pg 6 123RF / silvy78 - pg 10 Fotolia / yvdavid - pg 14 Fotolia / mates - pg 18 123RF / homy_design - pg 22 123RF / studiobarcelona - pg 28 123RF / volff Site Web : www.yummymagazine.fr Nous contacter : contact@yummy-magazine.fr Yummy Magazine est une publication de Yummy Yum

Yummymagazine n°21  

Le premier magazine numérique, gratuit et collaboratif des blogs culinaires. Au sommaire, le Buzz des fruits & légumes : le chou-fleur, le k...

Advertisement