Page 1

Année 12 - n° 272

4 décembre 2019

www.ledireetlecrire.com

Du matériau iconique à l’écriture d’un roman Le 14 décembre à 10h00,

Masterclass avec Gaëlle

Josse

Matinée organisée par Aleph-Écriture, à la Maison de la Poésie, à Paris


Page 2

Le dire et l’écrire

Les « Bouillons » d’Angers

Rencontre avec Cécile Coulon Le 4 décembre

Avec Luc Lang pour son livre « La tentation » (Prix Médicis)

A 19h30, une soirée des « Bouillons » d’Angers avec le lauréat 2019 du Prix Médicis.

Le 19 décembre, pour son livre « Une bête au paradis » (Prix du quotidien « Le Monde »)

 Plus d’informations  La fiche du livre  Un entretien Luc Lang - Georgia Makhlouf Dernière minute : Malgré le mouvement de grèves dans les transports, Luc Lang sera bien présent à cette soirée


Page 3

Le dire et l’écrire

Des livres

Temps profond Denis Roche Denis Roche était l’homme de la fulgurance. De la vie et de la littérature il attendait cela : des éclats de beauté, de vérité. Les pages de ce livre, son Journal inédit, qu’il avait rassemblées et qui sont d’une densité impressionnante, témoignent dans leur originalité de cette quête incessante, de ce désir toujours inassouvi. Poète, prosateur, inventeur de formes, photographe, l’auteur de Louve basse y interroge l’excitation de la création, l’étrangeté du rêve, l’enchantement des paysages et des corps, le plaisir des lectures vagabondes, poursuivant ainsi sa tentative jamais accomplie d’arracher le temps qui fuit à l’oubli et à la mort. Peu à peu se dessine en contrepoint la rassurante complicité amoureuse d’un couple, une complicité intellectuelle, artistique, sexuelle. Temps profond, journal des années de grande activité créatrice de Denis Roche, prend place dans son œuvre comme la dernière pièce du puzzle, celle qui lui donne, par sa simplicité trompeuse, toute sa cohérence et qui nous invite à suivre ce qu’il appelle « le délicieux cheminement des géomètres invisibles ». .

Ecrire, c’est résister Alfred & Lucie Dreyfus

… Son courage face à l’effondre-

ment de son existence et à l’enfermement s’exprime tout entier dans les lettres qu’il adresse à sa famille depuis la prison et le bagne. Avec Lucie, sa jeune épouse, il noue une correspondance exceptionnelle qui défie le temps, l’éloignement et l’épreuve inhumaine de la détention. L’écriture épistolaire, malgré la censure, devient pour Alfred et Lucie le monde de leur résistance et de leur amour. La violence de l’État quand il s’acharne sur un innocent et menace ses défenseurs, l’antisémitisme déclaré qui saisit l’opinion publique et pervertit la République, la confiance inébranlable d’un couple en la justice de son pays, l’honneur et la solidarité de toute une humanité : dans ces lettres retrouvées, tout résonne avec notre

Un article de « Florilettres » Un article de « En attendant Nadeau »

Tu m’avais dit Ouessant Gwenaëlle Abolivier A l'hiver 2015, Gwenaëlle part trois mois dans le sémaphore de l'île d'Ouessant. C'est pendant, et à la suite de ce séjour, qu'elle écrit ce récit. Là, sous le grand phare du Créac'h, se racontent un voyage immobile et une expérience d'immersion au contact des éléments et des îliens. Elle explore les lieux et rencontre les habitants, les derniers marins de commerce, les guetteurs-sémaphoriques et gardiens de phares, et les femmes, gardiennes des lieux, qui occupent une place prépondérante sur cette île du Ponant. On découvre cet espace à part, territoire de l'extrême entretenant un rapport particulier à la noirceur et à la mort. Face à la mer et sous les faisceaux du grand phare, l'auteure vit cette expérience comme une renaissance dans le passage et l'exil que représente l'écriture.


Page 4

Le dire et l’écrire

Livres contre les violences sexistes Rappel

Une première sélection de livres

La tête de la manifestation du 23 novembre 2019 à Paris

L’ agenda des prochains mois

Rencontres

Spectacles

Décembre Février Décembre Janvier Février

Expositions

Décembre Janvier Février

En préparation


Page 5

Le dire et l’écrire

Notes, articles, entretiens

L’écriture inclusive : Le point de vue d'Eliane Viennot Deux articles parus sur le site 50/50 (le magazine de l'égalité femmes / hommes) L'auteure : Eliane Viennot est professeuse émérite de litté-

rature de la Renaissance, historienne spécialiste des relations de pouvoir entre les sexes en France. Elle fut l’une des fondatrices de l’Institut Emilie du Châtelet. Militante féministe depuis les années 1970, elle a milité au MLAC, pour la parité, et pour l’institutionalisation des études féministes (ou «de genre»). Elle est l’une de celles qui, en France, a le plus contribué à sortir de l’ombre des mots qui existaient au Moyen-Age, à mettre en lumière les femmes grâce à l’écriture inclusive. “La langue d’autrefois est bien moins sexiste qu’aujourd’hui” (31/10/2019) “Il faut montrer que le langage égalitaire est à notre portée”(12/11/2019)

A propos de livres de Denis Roche, un article dans « En attendant Nadeau » A propos de « La leçon de Vichy. Une histoire personnelle » de Pierre Birnbaum, dans « En attendant Nadeau »

A propos du livre « Ecrire, c’est résister » d’Alfred & Lucie Dreyfus

D’autres points de vue dans le dossier

« L’écriture inclusive »

Revues

Un dossier CAMUS La vie et l’œuvre d'un saint

laïc Philosophe malgré lui Visons camusiennes, De L'Étranger au Premier Homme : figures de style Pour en finir avec le colonialisme

Profile for webmaster ledireetlecrire

Le Dire Et L Ecrire 272  

Le Dire Et L Ecrire 272

Le Dire Et L Ecrire 272  

Le Dire Et L Ecrire 272

Advertisement