Issuu on Google+

Journal de la Ville de Villepinte

citoyenne

M

arché

terroir

du à 20 et 21 mai

Villepinte

Place de la Gare - de 10h à 19h30

MAI 2011

Villepinte

N°31


edIto

Villepinte ouvre les portes de son premier Marché du terroir

A

Villepinte, avec le retour du printemps, nous avons voulu célébrer les produits de notre terroir, les saveurs et les plaisirs du palais. C'est dans ce cadre que la Municipalité organisera du 20 au 21 mai le premier marché des produits du terroir, car un bon repas, est d’abord un repas équilibré, et à l’heure où la « malbouffe» s’infiltre partout, y compris au pays du repas du dimanche, manger de bons produits devient un acte militant. Cette appétence pour la bonne cuisine n’est un secret pour personne. La preuve : au mois de novembre dernier, le « repas gastronomique des Français » faisait officiellement son entrée au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco.

n Nelly Roland Iriberry Maire de Villepinte 1ère Vice-Présidente de la Communauté d'AgglomérationTerres de France

Un esprit sain dans un corps sain : voilà ce que produisent nos territoires, nos villes, avec des jeunes plein d’envies et plein de talents artistiques, sportifs, une fois de plus mis à l’honneur dans le Villepinte Citoyenne. A quelques semaines du Tournoi de Roland-Garros, coup de projecteur sur Christelle Manchon qui a commencé la pratique du tennis au club du Manège à Villepinte avant d’être sacrée championne du monde par équipe au mois de février. Sur notre territoire, poussent aussi des entreprises dynamiques qui participent à la vitalité de notre ville, et avec lesquelles la Municipalité travaille étroitement pour que ce dynamisme profite en premier lieu aux Villepintois. Décidément, notre territoire, nos terroirs sont d’une vraie richesse : ils méritaient bien cette mise à l’honneur. n

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

3


SoMMAIRe MAI 2011 6

5

7

9 12-13

10

EDITO

3

ACTUALITE Villepinte organise son premier Marché du terroir Travaux en bref... Les balais au placard La semaine de l’éco-citoyenneté à Fontaine Mallet Focus sur le YSO, le quartier d’affaires de Villepinte Deuxième rencontre inter-entreprises à Villepinte Un dépistage précoce augmente les chances de guérisson

5 à 10

CULTURE Une comédie qui se fait Désiré Pré-bilan de la résidence de Koffi Kwahulé L’Agent Orange au Vietnam Festival Transit à Villepinte

16

14-15

Villepinte Citoyenne - mai 2011 - N° 31 Journal d’information de la ville de Villepinte Dépôt légal à parution - ISSB 1278-4052 Directeur de la publication : Nelly Roland Iriberry, Maire de Villepinte Conception et réalisation : service communication - Mairie de Villepinte Rédaction : Julien Wagner, Anne-Leïla Ollivier Ont collaboré à ce numéro : service archives, Charlène Massolin, Stéphane Fernandez Photographies : Emilien Cancet, Raja Khomsi Mélanie Demarle, Christophe Chambon et service communication PAO : Sophie Puch-Herrantz et Claude Vitale Maquette : Clarisse Vallée, Claude Vitale Une : Claude Vitale Publicité : société Prest'action 01 56 49 10 00 Imprimerie Le Réveil de la Marne Numéro réalisé dans le cadre de la protection de l’environnement sur un papier certifié PEFC.

4

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

5 6 6 6 7 7 8

9-11 9 10

11 11

CA BOUGE Commémoration de l’abolition de l’esclavage Les associations villepintoises sur le pont

12-13 12 13

SPORT Intégrathlon : une manifestation qui monte Une prof de gym championne du monde KO debout pour la rédaction ! Changement des projecteurs sur les terrains de football ! Soutien de poids pour les Diables Rouges

14-17 14-15 16 17

EN IMAGES Avril à Villepinte

18 à 19

REPORTAGE Un beau succès pour le 2ème Forum des jobs d’été

20

HISTOIRE Villepinte d'hier et d'aujourd'hui

21

VILLEPINTE PRATIQUE Numéros utiles / Services Municipaux / Pharmacies de garde / Déchetterie / Etat-Civil / Ramassage des encombrants / Petites annonces / Permanences en Mairie principale / Info du mois

22 à 23

EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES

24

COURRIER DES LECTEURS

26

AGENDA DE MAI

27

17 17


GASTRONOMIE

A lA UNe

ActU

Villepinte organise son premier Marché du terroir Charcuteries, fromages, vignobles, confiseries… Les régions françaises recèlent de nombreux trésors culinaires qui ont valu à la gastronomie française d’être inscrite par l’Unesco au Patrimoine immatériel de l’Humanité. Un avant-goût en est donné aux Villepintois avec le premier Marché du terroir qui aura lieu les 20 et 21 mai prochains.

G

ourmets, fins palais et papilles gustatives curieuses ont rendez-vous les 20 et 21 mai, de 10h à 19h30 sans discontinuité, sur le parvis de la Gare RER du Vert-Galant. Là, les attendent les stands d’une douzaine d’exposants de délicieuses victuailles pour le premier Marché du terroir de la ville, organisé par la Direction de l’économie et du commerce. De quoi avoir l’eau à la bouche.

Découvertes gastronomiques. Ce marché présentera aux Villepintois et à leurs voisins des produits du terroir de qualité en les mettant en contact directement avec les producteurs, leur permettant de connaître ainsi l’origine et l’histoire des produits proposés. Une manière pour ces producteurs, qui viennent parfois de loin, de valoriser le terroir français et leurs savoir-faire, de génération en génération. Et il y en aura pour tous les goûts. Découvrez le menu ! Amateurs de charcuteries et de fromages, découvrez les stands qui leur seront dédiés par exemple celui des spécialités savoyardes. Vous préférez la viande blanche ? Qu’à cela ne tienne, le stand consacré à la volaille (et au foie gras) vous attend. Férus de miel ? Un apiculteur vous fera goûter différentes variétés de cette douceur sucrée. Seront également présents un maraîcher, un marchand de produits italiens et portugais, un marchand de vin du Bergerac… Les enfants ne seront pas en reste avec un stand spécialement conçu pour eux (et leurs parents) garni des célèbres bonbons de Caroline.

les techniques de fabrication traditionnelle permettant de transformer le lait en crème, puis en beurre, avec des démonstrations et dégustations. Une animation spécifique sur le vin est également prévue : vous saurez tout sur le processus de vinification, le pressurage, le foulage, la mise en bouteille, le tout suivi d’une dégustation. Les visiteurs pourront repartir avec le jus de raisin qu’ils auront eux-mêmes pressé. L’occasion de faire connaître une viticulture d’Ile-de-France d’excellente qualité et plus spécialement la vigne cultivée sur le Parc du Sausset. Un orgue de Barbarie ponctuera les deux journées de chansons anciennes, comiques ou romantiques, tandis que Marcel Caboche, un clown paysan, animera le marché de ses saynètes agricoles. Un marché à ne pas manquer ! n

Une semaine commerciale avenue de la Gare Du 17 au 21 mai, une animation commerciale aura lieu sur l’avenue de la Gare, chaque jour, de 10h à 13h, puis de 15h à 19h. Un animateur commercial présentera les commerces et fera au micro la promotion des remises, des ventes flash et autres lots offerts par les commerçants.

Un marché animé. Du côté des animations, vous trouverez dans une maison normande flanquée d’une vache en résine grandeur nature tout un mobilier et des accessoires d’une laiterie début du siècle dernier. Vous y découvrirez VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

5


cAdRe de VIe

TRAVAUX

ActU

Travaux en bref... Divers travaux équipent la ville et la transforment : voirie, enfouissement des réseaux, piste cyclable, parking public... Ils contribuent chacun à améliorer la vie quotidienne des Villepintois. n Avenue des Lacs Début mai, les travaux de voirie de l’avenue des Lacs seront terminés.

n Piste cyclable Emile Dambel Depuis avril, la piste cyclable relie directement la rue Emile Dambel et la RD 115.

n Avenue Clignancourt

VOIRIE

Actuellement, ce sont des travaux d’enfouissement des réseaux qui sont commencés depuis le 28 mars et qui se dérouleront jusqu’en juin, avant de procéder ensuite à des travaux d’assainissement ; les travaux de voirie sur l’avenue commenceront à partir du 1er octobre.

n Parking Colette Le parking Colette est actuellement en cours de travaux jusqu’à la mi-mai. Le service des espaces verts prendra le relais pour d’autres travaux à partir de cet automne. .

Les balais au placard Le service propreté de la Mairie vient de s’équiper de deux aspirateurs de voirie « Diabolo », qui permettront de faciliter et d’« optimiser» le travail des agents. Mécanisé, muni d’un tuyau léger et d’un timon pour le diriger, le Diabolo fonctionne grâce à une batterie électrique d’une autonomie de huit à douze heures. Sa turbine d’aspiration est assez puissante pour faire disparaître tout ce qui traîne : feuilles mortes, papiers, mais aussi bouteilles de verre et de plastique. Ces appareils seront utilisés dans les quartiers piétons des Quatre Tours, Pasteur et Trilogie, sans déranger les riverains puisque le bruit du moteur n’excède pas 30 décibels. Ces aspirateurs ont été acquis suite à un appel d’offre et ont coûté 15 000 euros chacun. Le service sera bientôt doté de deux Diabolos supplémentaires.

La semaine de l’éco-citoyenneté à Fontaine Mallet La Municipalité s’est toujours engagée pleinement sur la question de l’environnement et du développement durable, en préconisant notamment de devenir éco-citoyen. A savoir, respecter son environnement au quotidien, à travers des gestes simples tel que le tri de ses déchets ou l’économie de l’eau, mais aussi en respectant son cadre de vie. Une semaine de l’éco-citoyenneté va ainsi être organisée dans le quartier Fontaine Mallet du 9 au 13 mai prochains, afin d’accompagner les habitants dans l’évolution des modes de gestion du quartier comme la généralisation du tri sélectif, en partenariat avec le bailleur Efidis et le SEAPFA. Les six écoles du quartier participeront également à l’événement, ainsi que le Centre social André Malraux et le Conseil de quartier Fontaine Mallet. Au programme de cette semaine d’éco-citoyenneté intitulée « Je m’engage pour mon quartier », des ambassadeurs du tri qui passeront en porte à porte et des animations itinérantes au pied des immeubles. Le vendredi 13 mai, à partir de 17h, à la Maison des Projets, Madame le Maire inaugurera la fresque Art’Eco en matériaux recyclables récoltés dans le quartier le mois précédent et réalisée pendant la semaine de l’éco-citoyenneté par les habitants.

6

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011


ENTREPRISE

VIe locAle

ActU

Focus sur YSO, le quartier d'affaires de Villepinte YSO pour Your Savvy Office : ce centre d'affaires ouvert en septembre dernier est situé en face de la gare RER « Parc des Expositions ». C'est le bâtiment Cézanne qui a accueilli ce projet dirigé par la famille Muscianese. Il est ouvert pour les entreprises qui souhaitent louer des bureaux. Explications.

«

ENTREPRISE

Le projet a été décidé car l'emplacement était idéal », explique Sandrine Muscianese, responsable du bâtiment. En effet : situé en face de la gare Parc des Expositions, à une vingtaine de minutes de Paris, à 10 minutes de l'aéroport du Bourget, le centre d'affaires est également desservi par quatre entrées et sorties directes sur les autoroutes A1, A3 et A104. « Récemment, le projet du Grand Paris nous a aidés : nous espérons que cela lancera une bonne dynamique vers la Seine-Saint-Denis notamment. » Sandrine, c'est elle qui gère toute la vie dans le centre d'affaires. Ses clients s'adressent toujours directement à elle. « Je reste le plus accessible et disponible possible. Cela fait partie de mon rôle. Avant, j'avais travaillé dans la communication et les maisons d'édition : le relationnel, ça me connaît, ça m'a toujours plu. » Finalement, le bâtiment YSO est un lieu de vie qui réunit des travailleurs de différents domaines. La plupart des clients sont de nouveaux entrepreneurs, créateurs d'une start-up, ou bien responsables d'une entreprise déjà connue et qui « souhaitent travailler tranquillement, sans être dérangés ». Il faut savoir que la location de bureaux se fait de plus en plus. A la base, l'idée est anglaise. Les entreprises préfèrent louer pour être plus libres, ne pas avoir à gérer travaux, charges, taxes, etc.

Le centre d'affaires YSO propose des contrats de location de bureaux d’une heure minimum (pour faire passer des entretiens d'embauche par exemple) à 23 mois maximum. La surface des salles varie de 12 à 25 mètres carrés (voir photo). Le bâtiment dispose d'un accès Internet mais la connexion fait partie des options payantes, comme le téléphone ou la place de parking. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter Sandrine Muscianese au 06 10 71 03 80. n

Deuxième rencontre inter-entreprises à Villepinte

L

e 1er avril dernier s'est tenu, en salle des Mariages de l’Hôtel de Ville, la seconde édition des Rencontres interentreprises, qui a réuni un trentaine d’entreprises locales autour du thème de l'Alternance. Après un petit-déjeuner et une introduction de Madame le Maire, des intervenants "experts" de la question (Chambre des métiers et de l'Artisanat, Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris et OPCALIA) ont précisé les différentes formes d'alternance : contrats d’apprentissage, contrats de professionnalisation et périodes de professionnalisation pour les salariés déjà en poste, le Droit Individuel à la Formation... Et favorisé l'échange de pratiques et le retour d'expériences. Parmi elles étaient présentes : TRA - VEOLIA Transport, Léon Grosse, Office Dépôt, Les garages Renault, Paris-Nord 2 Gestion, CEFAA, Cap Emploi, Air France Industries, l’Union commerciale de Villepinte, la communauté d’agglomération Terres de France, des artisans…

La prochaine rencontre aura lieu le 24 juin prochain, à 8h30 et portera sur le thème du Handicap. Les entreprises qui souhaiteraient y participer sont invitées à s’inscrire auprès de la Direction de l’économie et du commerce au 01 41 52 53 65. n

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

7


SANte

INTERVIEW

ActU

un dépistage précoce augmente les chances de guérison Le cancer du colon, bien que méconnu, est le troisième cancer en termes de personnes atteintes après ceux de la prostate et du sein et le deuxième en termes de mortalité. Grâce au dépistage, on peut découvrir la présence de polypes dans le colon avant même que n’apparaissent les premiers symptômes, et augmenter ainsi les chances de guérison. Rencontre avec le Docteur Guy Bellaïche, gastro-entérologue villepintois. V.C. : Comment se procurer le test ? G. B : Ce test est gratuit. Il existe deux façons de se le procurer : soit directement par La Poste, pour les personnes qui ont entre 50 et 74 ans, soit en le demandant à son médecin généraliste qui peut le remettre à son patient après avoir effectué un interrogatoire. C’est une étape très importante, car le médecin ne doit pas donner ce test aux patients à hauts risques. En effet pour leur cas, le test adéquat est la coloscopie. V.C. : Le dépistage, ça consiste en quoi ? G. B : Le dépistage se fait à domicile. On utilise le test Hemoccult II®. Il est facile à utiliser et est très bien fait puisqu'il y a une notice explicative très claire, imagée, donc facile à comprendre. Il suffit ensuite d’envoyer le test sous enveloppe dans un laboratoire.

n Docteur Guy Bellaïche, gastro-entérologue depuis 1992 à l’hôpital Robert Ballanger

Villepinte Citoyenne : Qu’est-ce que le cancer du colon ? Guy Bellaïche : C'est une maladie maligne, qui débute par une maladie bénigne, le polype adénomateux. L’élément important est l'adénome. Cet adénome dans le colon a une caractéristique : il grossit avec le temps puis se cancérise. V.C. : Comment se manifeste-t-il ? G. B : Il s'agit d'un cancer assez sournois. C'est pour cela que l'on fait du dépistage. Si le cancer se révèle au stade où il y a déjà des métastases, c’est parfois trop tard. Il y a des signes précurseurs, tel que le sang dans les selles, souvent assimilé au fait d’avoir des hémorroïdes. D’autres signes plus graves peuvent se manifester comme l’occlusion, la diarrhée ou la perte anormale de poids. V.C. : Quelles sont les personnes à risques ? G. B : Il y a deux types de population à risques. Les personnes qui ont des antécédents de cancer du colon au premier degré ou dans leur famille, ont un niveau de risque élevé. Puis, il y a les personnes à risque moyen : hommes et femmes de 50 à 74 ans qui ne présentent aucun symptôme. Elles doivent être dépistées afin de prévenir des risques du cancer. V.C. : Pourquoi se faire dépister ? G. B : Le dépistage par le test Hemoccult II® permet de diminuer la mortalité de 15 à 20%. Si on compare une population dépistée à une autre qui ne l’est pas, on peut réellement voir la différence. Aujourd’hui, on guérit 50 à 60% des cancers du colon. C'est une maladie sérieuse, mais quand elle est détectée tôt, on peut la guérir !

8

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

V.C. : Ce cancer reste assez méconnu. Peut-on parler de manque de dialogue entre le médecin et son patient ? G. B : Quand j'interroge mes collègues généralistes, ils me disent qu’ils voient tant de patients dans une journée qu’ils n’ont pas le temps de parler de prévention. C'est dommage car le rôle du médecin n'est pas seulement curatif, mais aussi préventif. J’encourage donc les patients à ouvrir le dialogue avec leur médecin. V.C. : Quel rôle joue la Seine-Saint-Denis dans le dépistage de ce cancer ? G. B : La Seine-Saint-Denis, et d'autres départements, se sont portés volontaires pour être pilotes dans ce qu'on appelle le dépistage de masse par Hemoccult. Mais il y a toujours une réticence à faire le test auprès d'une population qui n'est pas très médicalisée. En SeineSaint-Denis le taux de personnes qui ont déclaré un médecin traitant est l’un des plus bas de France. Ceci explique ce retard que nous avons depuis un moment dans le dépistage. Il y a tout de même beaucoup de travail qui a été fait par le Conseil général en ce sens. La bataille n'est donc pas perdue, on est en train de tout mettre en œuvre pour la gagner. n

Le cancer du colon en quelques chiffres : 40 000 cas de cancer du colon ont été détectés en France en 2010 17 400 décès en France en 2010 (source e-cancer.fr) Seine-Saint-Denis : 450 cas de cancer du colon ont été détectés en 2002 280 décès entre 1998 et 2000 (source Dr Bellaïche). La Seine-Saint-Denis est en 10ème position en France et en 1ère position en Île-de-France en termes de mortalité due à ce cancer. 50 % de taux de participation aux campagnes de dépistage pourrait faire baisser la mortalité de 20%.


INTERVIEW

à l’AffIche

cUltURe

Une comédie qui se fait Désiré Sacha Guitry fait une incursion à Villepinte par le biais d’une pièce truculente : Désiré, dont l’intrigue tourne autour d’un valet aux allures d’aristocrate qui tombe amoureux de sa patronne. Rencontre avec Robin Renucci qui en joue le rôle-titre. davantage à la condition sociale - à la fois des gens d’en haut et de ceux d’en bas - que dans ses pièces suivantes. Chez Guitry, il n’y a que dans ce texte que l’on découvre autant de vivacité dans le rapport social. Mais on trouve déjà l’écriture de l’auteur qui va développer par la suite les jeux de mots et étudier les rapports amoureux et de lutte entre hommes et femmes.

Villepinte Citoyenne : C’est la première fois que vous jouez du Sacha Guitry. Pourquoi avoir attendu Désiré pour vous attaquer à ce grand auteur de théâtre ? Robin Renucci : J’avais envie de jouer du Guitry depuis très longtemps, j’aime cet auteur qui s’inspire de Beaumarchais, Marivaux, Molière. Pour moi, c’était très intéressant de jouer à mon âge le rôle de Désiré. C’est un grand valet de la tradition théâtrale, dans une pièce très juste, très forte. V.C. : Désiré est une œuvre de jeunesse de Guitry. Quelles différences trouve-t-on par rapport au reste de son œuvre et, au contraire, quels en sont les thèmes qui s’en rapprochent ? R. R. : Cette pièce date de 1927. C’est une œuvre qui s’intéresse

V.C. : Vous êtes actuellement en tournée avec cette pièce qui a longtemps été à l’affiche à Paris. Constatez-vous une différence entre les publics qui viennent vous voir ? R. R. : C’est très agréable pour moi de rencontrer des publics cosmopolites. Nous allons dans 120 villes de France avec ce spectacle, dans des petites et des grandes salles. C’est un contact différent à chaque fois et j’aime l’intimité que l’on peut avoir quand on joue dans une salle telle que celle des Espaces V. V.C. : Pour des personnes qui ne connaîtraient pas l’œuvre de Guitry, comment leur conseilleriez-vous de voir Désiré ? R. R. : C’est une pièce dans laquelle on rit beaucoup, mais de manière intelligente, sans cynisme. On en sort grandi, c’est un théâtre qui respecte le public. Moi-même, ça fait plus de deux cent fois que je la joue et je n’en suis toujours pas lassé ! n

Espaces V Roger Lefort Vendredi 20 mai 2011 20h30 Tarif plein : 22 € - Tarif réduit : 15,60 €

En bref... La nuit des arcs-en-ciel

La classe culture en mai La classe culture de mai aura lieu du 26 au 31 et concerne cette fois les élèves de CP. Comme la précédente, elle comprend un temps d’apprentissage au Conservatoire municipal, à la Médiathèque et dans le Hall d’exposition du Centre culturel Joseph Kessel. Le tout cette année, sur le thème d’Arlequins - l’exposition durant jusqu’au 28 mai 2011.

Des légendes affirment qu’il existe un trésor au pied de chaque arc-en-ciel… Certains y voient un chemin éphémère entre le ciel et la terre parcouru par des anges messagers. Et si les arcs-en-ciel n’avaient pas de pieds et si les messagers n’étaient autres que nous-mêmes ? Faisons tomber la pluie, inventons nos soleils, et tentons de résoudre cette équation millénaire, comme si le ciel tout entier nous était offert au cœur de la Ferme Godier.

Spectacle de la classe d'accueil du lycée Georges Brassens : Une petite pièce écrite et jouée par les élèves, imaginée lors d'un atelier avec Koffi Kwahulé durant l'année scolaire. La classe d'accueil du lycée professionnel Georges Brassens est composée d'élèves récemment arrivés en France et en apprentissage intensif du français. Venez nombreux les soutenir !

Vendredi 7 mai à partir de 21h Ferme Godier Entrée libre

Mercredi 4 mai à 19h Salle des rencontres - Médiathèque Entrée libre

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

9


A l’AffIche

INTERVIEW

cUltURe

Pré-bilan de la résidence de Koffi Kwahulé Depuis octobre, l’écrivain est invité en résidence dans notre ville. Installé dans le hall du centre culturel, il a animé des ateliers pour petits et grands. A quelques semaines de la fin de son travail, il nous donne ses impressions.

Médiathèque : Quels sont pour toi les moments forts que tu retiendrais de cette résidence à Villepinte depuis octobre ? Koffi Kwahulé : Comme c’est étalé sur le temps, le moment fort c’est forcément le début, les rencontres avec les classes, les groupes… Les premières rencontres sont plus fortes, par exemple le jour de l’inauguration, le lancement avec Issue de secours, la Médiathèque, cette organisation… J’ai trouvé que ça lançait très bien la résidence, je me disais : « On attend quelque chose de moi », et ça me fichait la pression ! Et puis, il y a eu des moments forts, quand les élèves ont présenté le résultat de leurs travaux… C’est très diffus, tu observes des avancées, même si ça ne bouge pas beaucoup, on sent que ça bouge, on se sent témoin de quelque chose qui progresse. Pour les primo-arrivants, cela me permet de mesurer le travail qu’ils ont déjà fait en classe. Depuis la première séance, ils se débrouillent mieux en français et être témoin de ça, pour moi, il y a quelque chose de l’ordre du merveilleux. Il y a aussi la lecture de Jaz en prison, ce n’était pas évident la réaction des prisonniers, car ça pouvait partir en vrille, on ne sait jamais comment ça peut finir. Ca a été une réaction finalement très saine devant la pièce, l’une des meilleures à laquelle il m’a été donné d’assister… Là il y avait une qualité de réception, d’autant plus que c’est un monde d’hommes et très souvent les hommes ont plus de problème avec la pièce. Là ce sont des hommes qui ont des passés plus lourds - ou des passés qu’on suppose lourds - car c’est une maison d’arrêt. La réaction saine qu’ils ont eue m’a beaucoup impressionnée… Médiathèque : As-tu modifié l’image que tu avais de la ville de Villepinte, t’es-tu construit une image de cette ville, des habitants, des gens que tu as rencontrés ? Koffi : L’image à travers les lycéens, les collégiens, ou les dames du Centre social, c’est au fond, celle que j’avais plus ou moins d’une ville comme Villepinte, habitée essentiellement de gens issus de milieu populaire, comme on dit. La résidence m’a permis de construire une cartographie de la ville à travers des gens que je rencontrais. Il y a aussi quelque chose d’homogène dans la ville… Médiathèque : La résidence a-t-elle nourri ton projet d’écriture ? Où en es-tu de tes projets ? Cette résidence t’a-t-elle permis de dégager du temps pour écrire ? Koffi : Mais c’est surtout du temps pour ne pas écrire (rires) ! C’est le paradoxe ! Dans une résidence, très souvent, on a la pression d’un résultat, on doit fournir une pièce, quelque chose. Du coup, les écrivains sautent de résidence en résidence et il n’y a pas de temps où ils sont tranquilles… Parce qu’un écrivain, c’est comme la terre, il faut que ça se repose… Ce n’est pas péjoratif, il faut vraiment prendre du temps pour se nourrir des autres, des rencontres, des gens qu’on voit. C’est ça qui fait qu’on se renouvelle d’une certaine manière et la résidence pour moi, c’était un peu ça, ce n’est pas : « Oui je vais écrire ». Au début je pensais que j’allais beaucoup écrire et puis je me suis rendu compte que non, c’était très bien de rencontrer les gens tels

10

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

qu’ils sont avec leurs traits de génie ou leurs insuffisances, c’était l’opportunité qui m’était offerte. Et puis le fait de travailler continuellement avec des jeunes gens en atelier, c’était comme si je continuais à écrire sauf que je n’avais pas la responsabilité d’un résultat. J’avais la responsabilité d’un résultat parce qu’il fallait que quelque chose en sorte, mais je me rendais plus disponible, et c’est une chose que je n’ai pas vécue depuis quelques années, puisque j’étais obligé de voyager, de voyager et je ne m’asseyais jamais. Du coup, avec cette résidence, finalement je me suis dit : « Non, prends du temps, regarde les gens, regarde les gens vivre à nouveau »… Parce que le temps de l’écriture ce n’est pas le temps où l’on est devant son ordinateur ou devant sa feuille blanche. Un écrivain, il travaille tout le temps, c’est comme les enfants : on croit qu’ils pleurent ou qu’ils rient, non, pour eux c’est du boulot, parce qu’ils sont tout le temps en découverte, ils expérimentent des choses… Rire, c’est expérimenter quelque chose. Je crois qu’un écrivain est comme ça, il faut ce moment où il se recharge pour renaître. La résidence, telle qu’elle fonctionne, me permet de renaître, parce que moi, j’étais trop… La tête dans le guidon, comme on dit, et je n’avais pas ce recul… Je pense que pour moi, ce sera vraiment comme une renaissance… Médiathèque : Merci Koffi ! Koffi : C’est fini ? Même pas eu mal !! n


EXPOSITIONS

A l’AffIche

cUltURe

L’Agent Orange au Vietnam De 1961 à 1971, l’armée américaine a déversé sur le sud du Vietnam, 77 millions de litres de défoliant hautement toxique, dont le tristement célèbre « Agent Orange » de la firme Monsanto et contenant de la dioxine.

FESTIVAL

DR

L

e Vietnam commémore en 2011 les 50 ans d’un véritable désastre : les épandages de défoliants ont provoqué une catastrophe sanitaire, humaine et écologique qui persiste aujourd’hui. C’est le 10 août 1961 qu’eurent lieu les premiers épandages d’Agent Orange. En 2004, l’association vietnamienne des victimes de l’Agent Orange/dioxine a porté plainte contre les fabricants du produit. Monsanto était l’un des principaux fournisseurs de l’Agent Orange. La guerre finie, la firme s’est reconvertie à l’agroalimentaire en produisant herbicides et plantes génétiquement modifiées. La dioxine a provoqué des ravages dans d’autres pays, comme en Italie avec l’accident industriel de Seveso en 1976 ; plusieurs activités industrielles courantes produisent de la dioxine, comme la combustion d’ordures ménagères et le blanchiment de pâte à papier. Le sujet pose aussi la question hélas encore très actuelle de l'usage délibéré d'armes interdites par les conventions de Genève, notamment à l'encontre des populations civiles (dans les Balkans dans les années 1990, en Irak dans les années 2000). Depuis 1998, le village de l’Amitié Van-Canh accueille environ 200 enfants et adultes souffrant des effets à long terme de la dioxine. C’est une œuvre internationale qui rassemble des comités nationaux d’Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, du Japon et de la France. Le comité français de village de l’Amitié est présidé par Raphaël Vahé de l’Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC). Pour son action de solidarité au Vietnam, l’ARAC a reçu le Prix des droits de l’Homme de la République Française en 2001. n Bibliographie : André BOUNY Apocalypse Viêt-Nam, agent Orange Ed. Demi-Lune, 2010

Programmation : 20 mai / 8 juin 2011 • Exposition L’Agent Orange au Vietnam, crime d’hier, tragédie d’aujourd’hui Médiathèque du Centre culturel Joseph Kessel • Exposition Van Canh-Village de l’Amitié au Vietnam Hall du Centre culturel Joseph Kessel

Conférence-débat sur l’Agent Orange au Vietnam Samedi 4 juin 2011 à 16h Centre culturel (salle de rencontre de la médiathèque) Conférencière : Marie-Hélène Lavallard du Bureau national de l’Association d’Amitié Franco-Vietnamienne

Festival Transit à Villepinte

C

ela fait sept ans que le festival Transit est présenté à Villepinte, porté par le Centre Social André Malraux qui l’anime. Cette année "Les couleurs de l'âme" seront le fil rouge de ce grand spectacle gratuit qui se déroulera le mercredi 18 mai de 19h30 à 23h30 en salle Jacques Brel, aux Espaces V Roger Lefort. Le public pourra se restaurer sur place avec de la gastronomie française et exotique. Et si vous vous sentez des velléités artistiques, n’hésitez pas à déjà postuler afin de participer à la prochaine édition ! Vous pouvez présenter vos talents au CSAM. Renseignements au 01 43 83 89 58. n

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

11


coMMeMoRAtIoN

ESCLAVAGE

ActIoN

Commémoration de l’abolition de l’Esclavage La Mairie et des associations villepintoises vous invitent à la soirée de commémoration de l’abolition de l’esclavage qui aura lieu le mardi 10 mai. Prises de parole, contes, films, musique, cuisine… Énergies et talents ont été mobilisés pour assurer le travail nécessaire à la mémoire collective. Plus de 150 ans après l’abolition de l’esclavage en France (1848), la question semble toujours épineuse dans notre pays, ainsi que le montre la polémique actuelle autour de l’exposition au jardin d’acclimatation à Paris. Outre l’étude de l’histoire de la traite des noirs, indispensable, la réflexion sur les traces qu’elle a laissées dans notre société, ou encore sur les formes d’esclavage actuelles ne peut être esquivée. PROGRAMME n Mardi 10 mai 2011 Cérémonies de commémoration 18h : place Toussaint Louverture 18h30 : Parc de la Roseraie, plaque Victor Schœlcher 19h15 : Stèle Aimé Césaire, Esplanade Aimé Césaire

n Tableau de François Biard

représentant l’abolition dans les colonies (1848).Typique de l’imagerie coloniale officielle, elle souligne la noblesse du député et travers lui, de la République abolitionniste. La société coloniale, digne et bien vêtue, reçoit les humbles remerciements des anciens esclaves, eux représentés à demi-nus et les uns sur les autres.

12

Le film documentaire « L’argent du charbon ». Suivi d’une intervention de M. Alain Vauchelles, Professeur honoraire de lettres et de cinéma, comédien et metteur en scène. Le film décrit les conditions de travail de ramasseurs de charbon en Chine aujourd’hui et permet ainsi une réflexion sur une forme moderne d’esclavage que représente l’exploitation par le travail. Résumé : Sur la route du charbon en Chine du Nord, des chauffeurs au volant de camions de cent tonnes font la navette, de nuit comme de jour.

« Aminata ou la liberté ». Marie Loyal et Lili Caillou vous proposent de découvrir « Aminata ou la liberté », un spectacle théâtral inédit retraçant l’histoire de l’esclavage à travers un personnage de fiction, avec certaines scènes en ombres. Tout public à partir de 7 ans. Aminata, fillette de dix ans est esclave dans une plantation de coton aux Antilles. Tout en se cachant, elle apprend à lire et à écrire. Les mots « amis », « liberté » lui permettent alors de traverser les mers… n

Mercredi 11 mai à 18h Médiathèque Entrée libre

Samedi 14 mai à 15h Médiathèque Entrée libre

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

Soirée culturelle (Centre culturel Joseph Kessel) Animée par les associations Unity X, Caraïbean Show et Music Handicap. 19h30 : annonce du programme par Mme le Maire 19h45 : diffusion du reportage d’Unity X 20h30 : conteurs proposés par Caraïbean show et accompagnés par Music Handicap 21h15 : pot offert par la ville 21h50 : reprise des conteurs 22h30 : fin de la soirée n Mercredi 11 mai 2011 Projection/Débat Film documentaire L’argent du charbon de Wang Bing (Chine) 52’ - 2009 18h - Centre culturel Joseph Kessel Médiathèque - Entrée libre n Samedi 14 mai 2011 Théâtre Aminata ou la liberté 15h - Centre culturel Joseph Kessel Médiathèque - Entrée libre Tout public à partir de 7 ans Nombre de places limité Réservations et informations auprès du service jeunesse : 01 55 85 96 10. Soirée associative avec spectacles, bal et repas 20h - Espaces V Roger Lefort - Payant


INTERVIEWS

coMMeMoRAtIoN

ActIoN

Les associations villepintoises sur le pont « Les associations villepintoises sont très impliquées dans la commémoration de l’abolition de l’esclavage. Notre ville compte beaucoup d’habitants originaires des Antilles, à l’origine d’associations culturelles très dynamiques, pour qui la mise en place d’une telle cérémonie a revêtu une importance particulière », explique Mme Lydia Cyprien-Suzan, élue en charge du suivi de la commémoration.

On ne présente plus l’association créée par M. Eric Zebo, Music’handicap, qui a pour objectif de faire jouer ensemble valides et non-valides, et se charge de l’organisation du concert. Madame Marlène Soleil, elle, anime depuis septembre l’association « Mets du soleil », qui propose une approche de la culture créole par la cuisine. Ses ateliers sont fréquentés par des gourmands de 7 à 77 ans. Villepinte Citoyenne : Vous êtes tous deux originaires des Antilles, qu’est-ce que vous évoque aujourd’hui la question de l’esclavage ? Marlène Soleil : Il est important de se souvenir de l’histoire. Nos générations ne veulent plus être dirigées, assistées... On veut sortir de la posture de victimes. Et nous avons un travail de communication à faire, on ne doit pas parler de ça n’importe comment. On ne sera jamais guéri de ça, mais on peut s’en sortir. Personnellement, je ne me sens pas esclave – tous les Antillais ne partagent pas cet avis – mais à cause de l’esclavage, la race noire restera toujours inférieure dans la tête des gens. On était des sous-hommes, la race inférieure qui devait prendre des coups de fouet. Eric Zebo : Aux Antilles c’est toujours le système des Békés. Les noirs sont assistés et bloqués en même temps. Nous n’avons plus de chaînes, mais psychologiquement, on nous rappelle tout le temps qu’on est des enfants ou petits-enfants d’esclaves, que tout est plus difficile pour nous. On nous renvoie toujours aux petits doudous, aux petits rhums…

L’association Unity-x existe depuis 1994. Elle a pour objectif de favoriser les échanges artistiques autour de la culture caraïbéenne, par la musique, la danse, la création d’événements. Ses festivals attirent le public au-delà la ville-même. Villepinte Citoyenne : Quelle sera votre participation à la célébration ? Scott : Nous serons sur les lieux commémoratifs, avons prévu un petit défilé et proposerons un petit film de dix minutes qui date de 2004. Caméra à l’épaule, nous avions interrogé les passants sur l’histoire de l’esclavage et on s’est rendu compte qu’elle est mal connue. C’est pourquoi cette commémoration est importante. V. C : Vous êtes né aux Antilles et vivez à Villepinte, que représente cette histoire pour vous aujourd’hui ? Scott : L’Histoire permet de comprendre. On ne trouve pas l’information dans les livres scolaires. Ce n’est pas facile à assumer, mais c’est en parlant qu’on pourra avancer. Et ça permet de rendre hommage à ces personnes qui ont souffert et étaient nos parents. V. C : L’esclavage a-t-il laissé des traces dans la société ? Scott : Non… et oui, puisqu’on en commémore l’abolition ! Mais on salue en général la mémoire de Victor Schœlcher, qui était un élu de métropole. Il a fait voter la loi, certes, mais tout le combat derrière, tous les morts… On parle peu des figures antillaises. Le problème, c’est que lorsqu’on revendique cette mémoire, on nous dit : « Vous n’êtes jamais contents ». C’est dommage, du coup ça reste dans la communauté, alors qu’il s’agit de l’histoire de France… n

M. S : Aux Antilles la population blanche était vénérée. Enfant, j’ai grandi dans le respect du Blanc. Dans les années 50 encore, le blanc était la race supérieure. Pour les colons, chacun devait rester à sa place. Ma grand-mère était issue de l’union d’un fils de béké et d’une servante. Il a choisi de l’épouser et il a été déshérité par son père. E. Z : En tant que métis, on me renvoie à ma mère noire, d’origine africaine, mais jamais à mon père blanc ! Tout le monde est concerné par l’abolition de l’esclavage, les blancs aussi… C’est notre histoire commune. M. S : Nous avons du travail, nous devons nous ouvrir, atténuer les séquelles de l’Histoire. Je voudrais inviter les blancs à découvrir notre culture à travers la nourriture, la musique… On danse la biguine, mais aussi la valse... Notre culture a l’air exotique, mais sa base est française… Peut-être que l’esclavage sera aboli quand la personne en face de nous ne verra pas notre couleur de peau… n

n Nicolas Bancel (sous la direction de), Zoos humains, éditions La Découverte 2004

n Christian Karambeu, Kanak, éditions Don Quichotte, 2010

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

13


INtegRAthloN

EVENEMENT

SpoRt

Intégrathlon : une manifestation qui monte L’Intégrathlon, ce sont cinq villes de Seine-Saint-Denis, dont Villepinte, qui se sont associées pour organiser une grande manifestation sportive, réunissant personnes valides et non-valides autour des mêmes disciplines. Cette deuxième édition, très attendue, aura lieu du 18 au 22 mai prochains.

L

e premier Intégrathlon, réunissant les cinq villes du SEAPFA (Aulnay-sous-Bois, Blanc-Mesnil, Sevran, Tremblay-en-France et Villepinte) a remporté un énorme succès, avec près de 2000 personnes, valides et non-valides, qui avaient fait le déplacement et a été suivi par de nombreux spectateurs. En 2010, Le Blanc-Mesnil avait accueilli le cœur de la manifestation, avec des pôles de recherche et d’exposition. En 2011, c’est Aulnay-sous-Bois qui recevra, avec une soirée inaugurale le vendredi 20 mai, à 19h. Une quarantaine d’activités sportives seront proposées sur les cinq villes, avec la présence d’un Forum Intégrathlon à Aulnay le jeudi 19 mai, à 19h, qui animera la manifestation avec des interventions d’associations, de professionnels et de spécialistes.

Les nouveautés 2011. Cette nouvelle édition, organisée par les associations sportives des villes, aidées cette année par leurs comités départementaux (dont le Comité Départemental des Offices Municipaux du Sport du 93 ou CDOMS 93) se déroulera les 18, 19, 20 mai pour les scolaires et les 21, 22 mai pour tout public. Des activités nouvelles seront proposées sur Villepinte comme les arts martiaux (Viet Vo Dao et Aikijutsu), du flag (du football américain, mais sans contact) et du basket (notamment en fauteuil). Les associations vont participer également à l’organisation des activités scolaires des trois jours précédents (voir encadrés), notamment en montant les différents parcours. Un week-end festif. Afin de faciliter votre transport sur les quatre sites des autres villes, le samedi et le dimanche, cinq navettes gratuites seront à votre disposition ainsi qu’une navette réservée aux personnes handicapées ou à mobilité réduite. A Villepinte, il faudra vous rendre devant le service des sports pour emprunter ces navettes. Autre nouveauté, le week- end, en plus d’être sportif, sera très festif avec une buvette, un speaker, différentes animations et des jeux pour les enfants, telle qu’une structure gonflable. Que l’on soit participant ou visiteur, il y en aura pour tous les goûts. L’an dernier, l’impact de l’Intégrathlon a été tellement retentissant qu’il a traversé les frontières. La Bulgarie a ainsi exprimé le souhait d’organiser le sien prochainement. L’Intégrathlon, c’est le lien entre sport et handicap, intégration et mobilisation, solidarité et festivité. Autant de raisons qui pourraient en faire à l’avenir une journée nationale du droit à la différence, à l’instar du Téléthon. n

14

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

Les journées scolaires Devant le succès de la précédente édition, il y aura cette année trois journées dédiées aux scolaires. Le 18 mai, place aux Centres de loisirs, composés de 36 enfants. Seront également présentes des associations d’ITT (handi-tennis de table) et des institutions de personnes non valides. Au COSEC, auront lieu différentes activités motrices, portant notamment sur le langage des signes et la compréhension du Braille. Les enfants pourront ainsi écrire leur prénom en braille et connaître quelques mots à reproduire dans le langage des sourds et malentendants. De plus, vingt licenciés à l’AS du collège Les Mousseaux participeront à une journée UNSS 93 (Union nationale des sports scolaires) autour de cinq pôles : langage, précision, démonstration, animation et circuit, à Tremblay-en-France. Les 19 et 20 mai seront entièrement consacrés aux scolaires. Le 19 mai, des athlètes de haut niveau « les Ambassadeurs du sport Francilien et de l’olympisme» sélectionnés aux derniers Jeux Olympiques et Paralympiques seront présents, en partenariat avec la région Ile-de-France et interviendront dans des cours d’éducation physique et sportive au lycée Georges Brassens et partageront avec les jeunes leurs expériences. Au COSEC, les écoles élémentaires de Villepinte, les IME (Instituts médico-éducatifs), les UPI (Unités localisées pour l’inclusion scolaire) participeront à l’activité tennis de table. Le 20 mai, les écoles élémentaires, les collèges villepintois et les diverses institutions profiteront ensemble de nombreuses activités terrestres et aquatiques. Le tout, dans la tolérance des uns et des autres.


INtegRAthloN

La génèse de l’Intégrathlon

SpoRt

L’Intégrathlon 2010 en chiffres à Villepinte

En 2007, Villepinte a mis en place durant trois ans la manifestation sportive « The Triathlon » qui a mobilisé, autour d’un événement et plusieurs disciplines sportives, valides et invalides, de tous les âges. Une initiative qui a initié la naissance de l’Intégrathlon en 2010 avec le succès que l’on sait. Venez nombreux à cette nouvelle édition !

3 jours d’animations sur Villepinte (1 journée pour les scolaires et 2 jours ouverts à tout public)

7activités

sportives proposées sur Villepinte (natation, cyclotourisme, tennis de table, plongée sous-marine, tir sportif, escrime, athlétisme)

9 associations sportives villepintoises (ACNAVI, AAMSD, VMA, CSCV, SLV, Triathlon Villepinte, Plongeurs de Cézembre, CTTV, Union des villes pentathlètes de Plaine de France)

12 ambassadeurs du sport francilien et de l’olympisme (athlètes de haut-niveau sélectionnés aux derniers Jeux Olympiques et Paralympiques qui sont intervenus sur les activités sportives du week-end)

22 disciplines proposées sur les cinq communes 90 bénévoles villepintois 130 enfants des établissements d’accueil pour personnes handicapées participant à la journée des scolaires

400 personnes de toutes générations confondues porteuses ou non de handicap participant aux activités du week-end

550 élèves des écoles élémentaires et des collèges villepintois participant à la journée des scolaires

Demandez le programme à Villepinte ! Les activités auront lieu uniquement sur le site de Schwendi-Schöneburg. Inscriptions gratuites à la Direction des sports ou sur place. Pour la plongée, des autorisations parentales sont à remplir sur place. Les enfants devront être accompagnés d’un adulte. n Samedi 21 mai

n Dimanche 22 mai

Cyclotourisme 13h30-17h : circuit ludique et circuit sur route, derrière le Service des sports

Tennis de table 9h30-12h30 : initiation et tournoi, gymnase COSEC 13h30-17h : initiation et tournoi, gymnase COSEC

Athlétisme 13h30-17h : jeux de course, stade Gérard Catrini Flag 13h30-17h : initiation, stade Gérard Catrini Viet Vo Dao et Aikijutsu 13h30-17h : initiation, gymnase COSEC Tennis de table 13h30-16h : initiation et tournoi, gymnase COSEC Basket 13h30-16h30 : initiation au basket et basket en fauteuil, gymnase COSEC A ne pas manquer : un match d’exhibition de basket en fauteuil avec des Internationaux à 16h30 au COSEC

Viet Vo Dao 9h30-12h30 : initiation, gymnase COSEC Natation 9h30-12h : parcours petit bassin, parcours grand bassin, piscine Agnès Béraudias 13h30-16h30 : parcours petit bassin, parcours grand bassin, piscine Agnès Béraudias Plongée sous-marine 13h30-16h30 : initiation et baptême, masque, palmes et tuba, piscine Agnès Béraudias

Retrouvez le programme intégral des cinq villes sur le site www.integrathlon.com VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

15


poRtRAIt

TENNIS

SpoRt

Une prof de gym championne du monde Christelle Manchon a commencé le tennis à 6 ans à Villepinte, au club du manège. Récemment sacrée championne du monde par équipe, elle fait partie des dix meilleures Françaises de sa catégorie.Tenniswoman en championnats nationaux et internationaux, entraîneuse, capitaine, professeur d'EPS à Villepinte… Rencontre avec une Villepintoise multi-casquettes et pleine de peps.

C

n Christelle Manchon Championne du monde par équipe

'est en décembre dernier que Christelle a été sélectionnée pour représenter l'équipe de France de tennis. « Quand j'ai reçu le coup de fil de la fédération, honnêtement, j'ai un peu cru à un canular au début. Je me souviens que ma mère n'en revenait pas quand je lui ai annoncé. Elle m'a dit : mais... l'équipe de France, comme à la télé ?! » raconte Christelle, encore émue, large sourire aux lèvres. Du haut de son 1 mètre 66 (« je suis petite comparée aux autres joueuses, du coup j'ai un jeu plus subtil, amortis et montée au filet, etc. ») Christelle est brune, pêchue, le sourire généreux et a le contact facile. A 34 ans, elle vient d'honorer sa première sélection en bleu. « Jouer pour mon pays, c'était un rêve de gosse. Vraiment, cela me tenait à cœur. Au moment du drapeau, de la Marseillaise, j'ai ressenti beaucoup d'émotion. »

Séisme en plein tournoi. Le tournoi mondial s’est déroulé en février dernier en Nouvelle-Zélande, au moment du séisme de magnitude 5,6 à Christchurch, qui a frappé quelques jours avant la finale que devait jouer Christelle et ses coéquipières. « Nous étions à 150 kilomètres donc nous avons juste senti de fortes secousses pendant 15 secondes, ça va très vite. Mais le pire est que d'autres joueurs que l'on connaissait étaient à Christchurch même, en train de jouer pendant le séisme. Pendant plus de deux heures nous étions sans nouvelles, morts d'inquiétude. » Plus de peur que de mal : aucun blessé et le tournoi a pu continuer. Après la finale remportée face à l'Espagne 2-1, Christelle est donc de retour en terre Villepintoise médaille d'or autour du cou. « Celle-là est particulière, je l'ai gardée ! D'habitude, je les laisse à ma mère, elle garde tout dans des cartons. J'espère qu'elle en est fière car elle m'a toujours soutenue de très près. » Depuis toute petite, Christelle a accumulé près de 200 médailles et autres coupes en comptant tous les titres. C'est une véritable compétitrice. « Dans tout ce que je fais, je suis très exigeante avec moi-même, et aussi avec mes filles ». En fait, Christelle n'a pas d'enfant, elle appelle « mes filles » les joueuses qu'elle entraîne, dont elle se sent très proche. Prof de gym. Tenniswoman, capitaine et entraîneuse, Christelle exerce aussi comme professeur d'EPS en école primaire à Villepinte depuis 1999. « C'est toujours très sympa. Il suffit juste de bien cadrer les choses dès le départ, puis les enfants ont un sourire grand comme une banane toute l'année.» Parmi toutes ces activités, pas toujours facile de trouver du temps pour s'entraîner. Et pourtant, il va falloir s'y remettre après avoir savouré cette victoire mondiale : durant le mois de mai a lieu le championnat de France. Christelle va endosser les rôles de capitaine, entraîneuse et joueuse. Quant à la prochaine échéance en individuel, c’est RolandGarros en juillet. Une étape importante car ce classement compte beaucoup pour atteindre à nouveau l’équipe de France. « Quoi qu'il arrive, je ferai de mon mieux. J'espère arriver dans le carré final, cela m'aiderait pour espérer une nouvelle sélection l'an prochain. » Défendre son titre de championne du monde l'an prochain, c'est tout le mal qu'on lui souhaite. n

16

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011


ERRATUM

SpoRt

KO debout pour la rédaction !

L

e mois dernier, la rédaction s’est mélangé les gants de boxe en illustrant un article sur Eugène Criqui, champion du monde de boxe ayant vécu à Villepinte dans les années vingt… par une photo d’un autre champion ! Grâce à la vigilance de nombreux lecteurs, nous pouvons ce mois-ci réparer les dégâts : la photo publiée le mois dernier est celle de Sauveur Benamou, boxeur algérien né à Oran en 1933. Champion de France poids légers en 1959, il n’a jamais décroché de titre mondial. L’histoire ne dit pas s’il a vécu à Villepinte… Villepinte Citoyenne adresse ses excuses aux lecteurs pour cette erreur et vous offre à voir le vrai visage d’Eugène…

cA BoUge

Brèves sport... Tennis de table Rencontre pour la dernière journée de championnat de France 2010-2011 de Tennis de table par équipe, Régional 1, le samedi 7 mai 2011. VILLEPINTE CTT 1 reçoit ALFORT JSA 2 Match décisif pour la montée en pré-national pour la saison prochaine (2éme du championnat actuellement). Entrée gratuite à partir de 15 heures Stade Infroit, rue Infroit Villepinte Pour plus de renseignements, contactez Jean-Louis au 06 10 45 55 70. Equipements Les défibrilateurs manquants, suite à des vols, ont été remis en service dans les installations sportives suivantes : - Stade Guy Mousset - Gymnase Cosec - Gymnase Victor Hugo Tennis Villepinte Tennis propose pour la période mai-septembre 2011 : L'inscription au club « Jouez quand vous voulez » + 1h de cours par un enseignant de tennis diplômé pour 90 €.

FOOTBALL AMÉRICAIN

FOOTBALL

Renseignement et inscription auprès de Laurent au 01 43 83 46 84. Joignable de 16h à 20h en semaine et le samedi matin. Ou rendez-vous au club, rue du Manège.

Changement des projecteurs sur les terrains de football

L

'éclairage du terrain Guy Mousset et du terrain du stade Infroit vient d’être remplacé. Auparavant de couleur orange, il datait de plus de vingt ans et ne répondait plus aux normes qualitatives permettant le bon déroulement des matchs comme des entraînements. Les clubs utilisateurs réclamaient depuis longtemps ce nouvel éclairage, qui prendra tout son sens pendant la période hivernale. Chaque pylône comporte cinq projecteurs de 1000 watt. Le coût de ce changement s'élève à 14 900 €.

Soutien de poids pour les Diables Rouges

L

es DIABLES ROUGES préparent les play-off et reçoivent un soutien de poids avec la présence hebdomadaire des joueurs et coachs américains. Ceux-ci évoluent au club parrain du FLASH de La Courneuve leader actuel du championnat ELITE.Ils auront pour mission d'améliorer les techniques individuelles des joueurs et d'approfondir la formation des encadrants du club.

Résultats sportifs Les dernières rencontres à domicile du FLV - Flamboyants de Villepinte Le 2 avril dernier, le FLV U15 (anciennement les moins de 13 ans) ont affronté l’équipe de Porte de Bagnolet au Stade Infroit. Victoire du FLV 3 à 1. Le 9 avril, le FLV s’est incliné 0 à 2 face à l’équipe de Romainville.

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

17


IMAgeS

AlBUM photoS

AVRIl

AVRI L

Ca s'est passé à Villepinte ,

Toutes les photos : www.ville-villepinte.fr

s Le 3 avril dernier, s’est déroulé le grand Carnaval de Villepinte sous les couleurs de l’Asie. Si le temps n’était pas de la partie, cela n’a en rien gâché la fête s

18

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011


AlBUM photoS

s Le 6 avril, au centre culturel Joseph Kessel eut lieu le vernissage de l’exposition Arlequins en présence de Brigitte Cazeaux, une des initiatrices du projet

IMAgeS

s Soirée jazz le 4 avril au centre culturel Joseph Kessel

s Le samedi 16 avril, les Espaces V Roger Lefort ont célébré le Nouvel an Laotien et Cambodgien dans le cadre de l’année de l’Asie s

s

s Les 15 et 16 avril, en salle des mariages de l’Hôtel de Ville, était présentée une exposition sur le projet de coopération avec le Mali

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

19


RepoRtAge

EMPLOI

IMAgeS

Un beau succès pour le 2ème Forum des jobs d’été Organisé par la Direction de l’économie et du commerce et le Point Information Jeunesse, le deuxième Forum des jobs d’été a eu lieu le 13 avril dernier aux Espaces V. Un événement qui a permis à de nombreux jeunes Villepintois de trouver un emploi saisonnier pour cet été.

E

spaces V Roger Lefort, mercredi 13 avril, 13h30. Les portes du deuxième Forum des jobs d’été s’ouvrent. Déjà, des dizaines de jeunes Villepintois âgés de plus de seize ans répondent présents. En fin de journée, vers 18h, quand les portes se referment, ils auront été près de 300 à avoir participé à ce forum avec la volonté de dénicher un travail saisonnier pour cet été.

Une centaine d’annonces. Au Point Information Jeunesse (PIJ), on se félicite de ce succès : « Le pot de clôture du forum avec les jeunes qui étaient encore présents a été très convivial. 300 visiteurs, c’est le double des estimations prévues, nous sommes très contents. De nombreuses candidatures ont été retenues. Nous sommes en train d’éplucher les réponses aux questionnaires de satisfaction

20

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

qui ont été distribués, et dans l’ensemble, ce n’est que du positif », nous expliquet-on. Sept entreprises avaient répondu présentes, ainsi que la Mission Locale de Villepinte. Les jeunes, dans une bonne ambiance, faisaient la queue devant chaque stand en attendant leur tour pour peut-être décrocher un futur emploi. En tout, c’est plus d’une centaine d’offres d’emplois saisonniers qui ont été proposées, en plus des entreprises présentes, par celles qui n’ont pas pu faire le déplacement, via un tableau d’annonces, fort visité.

Des entreprises qui proposent des offres. Parmi ces entreprises, trois disposaient de nombreuses offres à pourvoir : « KFC en avait une quinzaine, GI Group (une agence d’Interim), une vingtaine et le groupe

Europe Handling (une société d’assistance aéroportuaire) en proposait soixante quant à lui », précise Jeanne-Camille Brou, adjointe au Maire en charge du développement économique, de l’emploi et de la formation. Les jeunes ont été très demandeurs d’aide en matière de rédaction de curriculum vitae et de lettres de motivation. Ainsi, le pôle informatique n’a jamais désempli. Les classeurs du CIDJ (Centre d’information et de documentation jeunesse) qui disposent de conseils pratiques ont été également fort consultés. Avec un tel succès, la troisième édition est déjà prévue, avec encore davantage d’exposants. Rendez-vous est pris pour l’année prochaine ! Point d’Information Jeunesse au 01 41 52 53 23. n


VILLEPINTE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

hIStoIRe

pAUSe

Le canal de l’Ourcq Gigantesque chantier, le canal de l’Ourcq a permis de constituer, dans l’Est parisien, un grand pôle économique. Il alimenta autrefois la capitale en eau potable et était emprunté il y a à peine plus d’un siècle par 20 000 bateaux par an. Outre ses fonctions utilitaires, le canal a également eu un rôle dans les loisirs et la sociabilité des habitants du voisinage, qui venaient y pécher ou s’y promener.

n Vert-Galant - Pont de Villepinte sur le canal de l’Ourcq

I

l y a plus de 200 ans, Napoléon Bonaparte décide la construction du canal de l’Ourcq afin d’acheminer à Paris une eau de bonne qualité. La construction du canal, long de 96,6 kilomètres, dont 1 680 mètres sur la commune de Villepinte, débute en 1802 pour ne s’achever qu’en 1822.

Un projet de longue date. L’Ourcq, avant d’être un canal, est un petit affluent de la Marne qui naît dans la forêt de Retz, dans l’Aisne. Plusieurs projets de dérivations de la rivière de l’Ourcq ont été mis à l’étude avant la Révolution, pour que la majeure partie de son eau se dirige vers Paris. En 1526, le roi François Ier permet à des commerçants parisiens d’exploiter et d’entretenir la rivière. Entre 1529 et 1636, plusieurs barrages et ouvrages de canalisation sont bâtis sur l’Ourcq pour approvisionner Paris en bois de chauffage et en céréales. Dès 1679, l’ingénieur Pierre-Paul Ricquet de Bonrepos propose d’amener par un canal navigable l’eau de l’Ourcq jusqu’à la place du Trône (actuel place de la Nation) à Paris. Son décès, en 1680, interrompt le projet qui est définitivement arrêté par le Parlement de Paris en 1684. Le problème de l’eau potable à Paris. Les Parisiens manquent d’eau et, de surcroît, elle est de piètre qualité. Napoléon Bonaparte décide alors, en 1800, qu’il faut acheminer à Paris une eau de bonne qualité. Le 13 août 1802, sur proposition du Premier consul, le corps législatif ordonne que les travaux de dérivation de l’Ourcq débutent sous la

direction de l’ingénieur Pierre-Simon Girard. En 1808, le bassin de la Villette est achevé après deux ans de travaux. Le 2 décembre de la même année, jour anniversaire du couronnement de l’empereur Napoléon Ier et de la victoire d’Austerlitz, les digues qui retiennent les eaux du bassin de la Villette sont rompues, faisant entrer l’eau de l’Ourcq dans Paris. A la chute du Premier Empire, en 1815, les deux tiers des travaux sont terminés. Finalement, le canal est achevé à l’automne 1822. En 1823, les eaux de l’Ourcq s’engouffrent définitivement dans le canal de dérivation, mais avec des pertes considérables dues à de nombreuses fuites.

Le transport fluvial. Ce n’est que le 4 novembre 1825, après de nombreux travaux de colmatage, que le canal peut enfin s’ouvrir à la navigation. En 1838, un service de bateaux-poste fait la liaison entre Paris et Meaux en trois heures et en transportant une soixantaine de passagers. Le canal permet le transport de bois, de briques, de pierres, mais surtout du plâtre ou des pierres à plâtre. En 1876, la ville de Paris rachète les dernières parties encore concédées du réseau, ce qui permet une remise à neuf du canal de l’Ourcq, qui était dans un état de quasi-abandon avec une rupture de digue tous les deux ans. En 1895, de nouveaux travaux sont entrepris pour élargir le canal dans Paris. Il s’agit de permettre le passage des bateaux de grand gabarit (1 000 tonnes). Depuis 1962, le canal ne sert plus à la navigation de commerce, qui a été supplantée peu à peu par la navigation de plaisance. n

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

21


NUMÉROS UTILES

Bd Laurent et Danièle Casanova

l

Tél. : 0 800 10 23 13 L’accès à la déchetterie est gratuit pour les Villepintois. Les usagers doivent présenter un justificatif de domicile.

Horaires d’ouverture Du 1er mai au 31 octobre l Lundi : 9h-12h et 15h-20h l Mardi : 9h-14h l Mercredi : 9h-12h et 15h-20h l Jeudi : 9h-15h l Vendredi : 14h-20h l Samedi : 10h-19h l Dimanche : 10h-14h La déchetterie est fermée les jours fériés. Rappel : pour les encombrants, ramassage sur rendez-vous. Contactez le 0800 10 23 13.

Assistantes sociales : 01 43 83 03 63 Centre anti-poisons : 01 40 05 48 48 l Commissariat de Police : 01 49 63 46 10 l Eaux (urgence) : 0811 900 400 l Urgence Gaz : 0 810 433 093 l Urgence Electricité : 0 810 333 093 l Hôpital R. Ballanger : 01 49 36 71 23 l Parc des Expositions : 01 48 63 30 30 l Police Secours : 17 l Pompiers ligne de ville : 18 ou 01 48 60 61 10 l RATP : 32 45 l Samu : 15 ou 01 48 31 15 15 l SNCF grandes lignes : 08 92 35 35 35 l Police Municipale : 0800 093 420 l l

S DE GARDE

Impôts : Mardis 3 et 17 mai 2011 de 14h à 16h, sans rendez-vous. l Avocats : Lundi 2 et mercredi 11 mai 2011, de 18h à 19h, sur rendez-vous. l Notaires : Mercredis 4 et 18 mai 2011, de 14h à 15h30 sur rendez-vous. l S.O.S Victimes : Tous les jeudis, de 9h à 12h20, sur rendez-vous. l ADIL : Mercredi 18 mai 2011 de 9h à 12h, sur rendez-vous. l

l

Renseignements :

Standard de la Mairie au 01 41 52 53 00.

PETITES ANNONCES

LA DÉCHETTERIE

Hôtel de Ville et renseignements généraux : 01 41 52 53 00 l Antenne Mairie du Vert-Galant : 01 48 61 86 30 l Centre Culturel Joseph Kessel : 01 55 85 96 10 l Conservatoire à rayonnement communal : 01 55 85 96 20 l Centre municipal de prévention et de santé : 01 43 85 96 09 l Mission locale : 01 41 52 53 69 l Piscine municipale Agnès Béraudias : 01 43 85 37 86 l Politique de la ville : 01 41 52 53 40 l Service jeunesse : 01 41 52 53 10 l Service logement : 01 41 52 53 55 l Service des sports : 01 43 84 84 51 l Services techniques : 01 41 52 53 53

PERMANENCES

pRAtIQUeS SERVICES MUNICIPAUX

INfoS

l Vous souhaitez une activité à temps partiel ou un complément de retraite ? Nous recherchons un conducteur H/F pour ramassage scolaire (permis VL) 3h/jour minimum. Tél : 06 08 01 50 74

l Professeur, longue expérience en cours de soutien vous aide en mathématiques, sciences physiques et physique appliquée. Tél : 06 18 25 06 69

lVends Grill barbecue électrique neuf Techwood

avec notice 35 €;Appareil abdo rocket confortable 45 €; Jolie boucles d'oreilles or couleur améthyste pendante 50 € ; Chaussures de ski Aigle noir taille 38 neuf 50 €; Petite chaise de brocante 7€; Petite poste de radio avec housse pile + chargeur 10 € neuf ; Lampe applique 3 têtes 10 € ; Cassettes musiques, vidéos VHS, dessins animés et films 2 € ; Vêtements occasions T34/36/40 à 5 €. Tél : 06 09 88 77 80

l Donne cours de mathématiques et de sciences physiques, tous niveaux. Tél : 01 43 10 21 93

l Professeur donne cours de soutien en mathématiques et physique-chimie aux collégiens et lycéens. Tél : 01 48 19 63 10 ou 06 36 21 01 04

l À vendre Mégane Renault, première mise en circulation août 99. Couleur grise, bien entretenue, contrôle technique. 116 267 km, essence. 2300 € Tél. : 06 25 09 52 50

l Femme sérieuse cherche heures de ménage ou accompagnement sur Villepinte ou proximité. Tél. : 01 43 83 22 62

l À vendre vitrine de présentation, belle valeur en verre épais de 1 cm, 3 étagères. L 1m, H 90 cm. 80 € + belles jardinières trois pièces rectangulaires L 80 cm, l 30 cm, H 35 cm, épaisseur 3 cm ; une pièce carrée 40 cm de côté ; une blanche. Le lot 30 €+ À vendre deux fauteuils relax multifonctions : 20 € Tel : 06 20 71 03 67

l Cherche à louer un box fermé quartier Villepinte Mairie. Tél. : 01 43 83 22 62

22

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011


Christophe BORGEL Premier Maire-adjoint en charge de la vie des quartiers, du lien intergénérationnel, de la démocratie locale et de la tranquillité publique Le vendredi de 14h30 à 18h30 sur rendez-vous Pierre FAGUIER Adjoint au Maire en charge de l’action sociale, de solidarité et de la santé Sur rendez-vous Marie-Thérèse HUBERT Adjointe au Maire en charge de l’enfance, de la petite enfance et des séjours Le mardi de 15h30 à18h - Hôtel de Ville sur rendez-vous

PHARMACIE DE GARDE

S DE GARD

Nelly ROLAND IRIBERRY Maire et 1è re Vice-Présidente de la Communauté d'Agglomération Terres de France Le vendredi après-midi de 14h à 20h Hôtel de Ville sur rendez-vous

ETAT-CIVIL

PERMANENCES DES ÉLUS

pRAtIQUeS

Jeanne-Camille BROU Adjointe au Maire en charge du développement économique, de l’emploi et de la formation Le jeudi de 10h à 12h et de 14h à 17h et le vendredi de 10h à 12h Jean-Marc NAUMOVIC Adjoint au Maire en charge de l’urbanisme, des travaux neufs, de la gestion et de la rénovation du patrimoine Le mardi de 15h30 à 17h30 - Service urbanisme sur rendez-vous

INfoS

Tous les dimanches et jours fériés Pharmacie Dargent 21, avenue de la Gare Villepinte Tél : 01 48 61 59 99

Naissances Léana ALTES DRUART Shemseddine-Mohamed CAMBIER Keyla BYRON Yousra ILHAMI Sami BAAZAOUI Alycia BERKIOUEN Amir KRIM Mohamed KRIM Aakshita SINGH Lisa TAN Noham CHEMLALI Darren CLEMENCON Enzo PETITDIDIER Rafael AMORIN

Mariages Fayçal RICHI et Meriem ZIANI Alex ROTSEN et Magali BAMBA Volkan PETEK et Nücla SONMEZ

Isabelle REYDANT Adjointe au Maire en charge des Finances Sur rendez-vous

Décès Bakary DIATTA

Arnaud KERAUDREN Adjoint au Maire en charge du sport, de la jeunesse et de la vie associative Le lundi soir sur rendez-vous

Les dispositions de l'article 9 du Code Civil s'opposent à la divulgation de tout élément de vie privée d'une personne sans le consentement de celle-ci. Les données d'état civil ne peuvent être publiées que si les intéressés ont préalablement formulé leur accord par écrit.

Naïma BOUSSELIT Adjointe au Maire en charge de la politique de la ville et rénovation urbaine

Ouazzanya MALKI Adjointe au Maire en charge des relations internationales, de la coopération décentralisée et des jumelages Jean-Luc TERREYRE Adjoint au Maire en charge du développement durable, des eaux, de la gestion des déchets, de la biodiversité urbaine et des espaces verts Philippe PALOMO Adjoint au Maire comité de quartiers, en charge des affaires scolaires et du personnel communal Dominique ROBERT Adjoint au maire comité de quartiers, en charge du commerce et de l’artisanat Le vendredi de 14h30 à 18h sur rendez-vous Jean PORTA Conseiller délégué à l’urbanisme opérationnel, aux cérémonies, aux anciens combattants, au devoir de mémoire, à la culture de paix Le 1er mercredi du mois de 9h à 12h - Hôtel de Ville Les 2ème, 3ème et 4ème mardis du mois de 9h à 12h - Service urbanisme Sur rendez-vous Claude CHIROUSE Conseiller délégué à l’action Sociale Sur rendez-vous Marie-Claude POUCHIN Conseillère déléguée au logement et aux retraités Le mardi de 9h à 11h30 et le dernier samedi du mois de 9h à 11h30 Service logement sur rendez-vous Daniel PALCY Conseiller délégué à la voirie, la propreté, aux transports, à la circulation et à l’assainissement Kristina WEIDEMANN-ROUSSEAU Conseillère déléguée à la petite enfance Morgane OUDDAH Conseillère déléguée à la Jeunesse

Prendre rendez-vous auprès du secrétariat des élus au 01 41 52 53 00

BREVES

Abdelkader ARRAHMANE Adjoint au Maire en charge de la culture et des fêtes

Permanence Alzheimer à Ballanger Depuis un an, Christiane Carillion - Vice Présidente de France Alzheimer 93 et Nadine Boyadjian, bénévole de FA93 assurent des rencontres mensuelles pour les familles de malades Alzheimer ou troubles apparentés le 4ème vendredi de chaque mois au RDC de l'Hôpital Ballanger Bureau 2 des Associations. Ces réunions ont pour but d’accueillir les proches de malades pour les renseigner et les soutenir et leur permettre aux personnes présentes de confronter leurs expériences. Les prochaines réunions auront lieu de 14h30 à 16h30 les vendredi 27 mai, vendredi 24 juin, vendredi 22 juillet Association FRANCE ALZHEIMER 93 dont Présidente Mme C. OLLIVET 17 boulevard de l'ouest 93340 LE RAINCY Contact : Christiane Carillion 01 43 32 35 20

Loto Vitadanse L’association Vitadanse organise son Loto le vendredi 13 mai à 20h en salle Joséphine Baker aux Espaces V Roger Lefort. De nombreux lots sont à gagner, ainsi que 300 euros en bons d’achat. http://vitadanse93.free.fr/

Erratum Une erreur s’est glissée dans le dernier numéro de Villepinte Citoyenne. Le Centre des Finances Publiques dont Villepinte dépend est celui du Blanc-Mesnil. Centre d'Affaires Paris-Nord Immeuble Le Continental 93153 LE BLANC MESNIL CEDEX Tél : 01 48 14 40 31

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

23


tRIBUNe

eXpReSSIoN deS gRoUpeS polItIQUeS Groupe de la gauche citoyenne, communiste et écologique : Nelly Roland Iriberry, Pierre Faguier, Marie-Thérèse Hubert, Isabelle Reydant, Naima Bousselit, Arnaud Keraudren, Jean-Luc Terreyre, Jean Porta, Marie-Claude Pouchin, Daniel Palcy, Dominique Robert, Pierre Jean-Baptiste, Lahcen Essaid, Sabine Boury, Céline Massengo et Brigitte Arri. Nicolas Sarkozy nous refait le coup du président du pouvoir d’achat Plus qu’un an avant les présidentielles : pour l’occasion, Nicolas Sarkozy nous a ressorti sa panoplie pour se rendre dans les Ardennes. Un air de déjà-vu amer pour celles et ceux qui avaient pu croire en ses promesses. En quelques jours, la prime de 1.000 euros pour les salariés, annoncée à grands renforts de déclarations médiatiques, s’est déjà réduite comme peau de chagrin : elle ne concernera que les employés travaillant pour des entreprises ayant augmenté les dividendes versés aux actionnaires. Ainsi, une entreprise comme Total, même si elle a réalisé plus de 10 milliards d’euros de bénéfice net l’an passé, ne serait pas concernée. C'est bien connu : le gouvernement Sarkozy ne prête qu’aux riches. La suppression programmée de l’Impôt sur la Fortune en est une autre belle illustration. Pendant ce temps-là, l’immense majorité de nos concitoyens continuent à payer les frais d’une crise provoquée par les boursicoteurs et les banques. Le pouvoir d’achat fond comme neige au soleil : pour la deuxième année consécutive, gel des salaires dans la fonction publique ; augmentation sensible des prix à la pompe où le prix de l'essence atteint des niveaux records, mais aussi dans le panier de la ménagère du fait de l'envolée des prix des matières premières agricoles… Mais que l’on se rassure, le gouvernement veille : plus d’augmentation des tarifs de l’électricité et du gaz avant… les prochaines présidentielles. Cela a le mérite clair. Nos concitoyens n’en peuvent plus de ces politiques politiciennes, de ces accommodements avec un système économique qui jette le plus grand nombre dans la précarité. A Villepinte, tel n’est pas notre conception de la politique, tel n’est pas le sens et la valeur de nos actions et de nos engagements pour les Villepintois.

Réussir Villepinte ensemble rédigé par Gonzalo Chacon Nous le savons et nous l’avions déjà indiqué dans ces paragraphes il y a quelques mois, l’année 2011 est particulière pour les socialistes. Elle marque plusieurs anniversaires qui ont marqué le parti évidemment mais aussi l’ensemble de la gauche : avec le 40ème du congrès fondateur d’Epinay, le 15ème anniversaire de la disparition de François Mitterand, mais surtout le 30ème anniversaire, en ce mois de mai, le 10 exactement, de l’accession de ce dernier aux fonctions présidentielles. Cette date fut pour beaucoup synonyme d’un espoir d’une vie nouvelle, de grands changement, d’une vision collective et juste de l’avenir. C’était en effet l’arrivée tant espérée des forces de gauche au pouvoir, se traduisant dès la première année par des actes majeurs, comme l’abolition de la peine de mort, la régularisation d’étrangers en situation irrégulière travaillant en France, la création de l’ISF entres autres, suivies par d’autres l’année suivante telles que la semaine de 39h, la retraite à 60 ans, la création des Zones d’Education Prioritaires (ZEP) pour ne citer qu’elles. Depuis 15 ans nous avons vu, dans la grande majorité des villes de gauche notamment, des rues, des places, des lieux publics, porter le nom de François Mitterrand. Plusieurs élus de la majorité de l’époque où Jean-Claude Mesjak était maire de Villepinte, soutenus par bon nombre d’administrés et par le maire lui-même, s’étaient positionnés pour la dénomination d’un lieu incontournable dans Villepinte qui porterait le nom de l’ancien Président socialiste. Malheureusement, le projet n’a pas pu aboutir avant la fin du mandat de cette municipalité. C’est pourquoi nous réaffirmons notre volonté de baptiser le parvis de la gare du Vert Galant du nom de François Mitterrand comme humble hommage de la ville, de ses élus et de ses habitants, à l’homme politique qu’il a été.

Europe Ecologie les Verts, avec Kristina Weidemann-Rousseau, rédigé par Claude Chirouse. 25 ans après Tchernobyl - Se Souvenir et Agir Dans la nuit du 25 au 26 avril 1986, a eu lieu à Tchernobyl la plus grande catastrophe nucléaire de tous les temps. Aujourd’hui, 9 millions de personnes vivent encore en zone contaminée ; à ceux-là s’ajoutent 400 000 personnes contraintes de quitter définitivement la région, des enfants mal formés, des personnes malades des suites de l’accident et de la propagation du nuage radioactif. 25 ans après ce drame, le terrible tremblement de terre au Japon suivi du Tsunami le 11 mars dernier vient nous rappeler que le risque nucléaire n’est pas suffisamment maîtrisé ; qu’il s’agisse de la sécurité des réacteurs ou du devenir des déchets pour que nous continuons à jouer les apprentis sorciers. La sûreté nucléaire française suscite de graves doutes malgré les discours lénifiants de nos gouvernants et de notre lobby atomique. Pour rendre hommage aux victimes de Tchernobyl et de Fukushima, des manifestations auront lieu prochainement dans toute la France sous le sceau de la commémoration et de l’action. EELV apporte son entier soutien à ces initiatives. Nous nous attacherons particulièrement à réclamer suite au vote de motions par diverses collectivités territoriales, la fermeture de Fessenhein, la plus ancienne central française. EELV, de même que Bündis 90/Die Grunen et les Verts Suisses soutiendra et prendra part au rassemblement franco-allemand et tri-nationaux entre Strasbourg et Bâle sur les ponts du Rhin. Le but de ces rassemblements est de rappeler partout en France et en Europe qu’il est nécessaire et possible de sortir du nucléaire Pas plus que les nuages radioactifs, la mobilisation ne connaît de frontières...

Expression libre du groupe « Villepinte à Cœur », rédigé par Martine Valleton et son équipe. MERCI ! Merci à tous,Villepintoises et Villepintois qui m’avez élue Conseiller général de notre Ville, le 27 mars dernier. Tout comme je l’ai fait en tant que Maire de 2001 à 2008 mais aussi depuis 2008 dans l’opposition, je serai à la disposition de chacune et de chacun d’entre vous pour vous accompagner dans votre vie au quotidien. Vous êtes nombreux à me connaître et vous savez par expérience que la volonté qui m’anime est celle de l’intérêt de Villepinte et des Villepintois. La conception que j’ai de mon rôle d’élue est celle de la proximité, de l’écoute et de l’efficacité. Aujourd’hui, élue aux Conseils municipal, général et régional, la loi m’oblige à renoncer à un mandat. J’ai choisi de garder les deux derniers mandats et de rester Conseiller général de Villepinte et Conseiller régional d’Ile de France, laissant à mon suppléant, Daniel Laurent, le soin d’animer le groupe d’opposition au sein du Conseil municipal. Bien évidemment, je préparerai les dossiers avec tous les Conseillers d’opposition, je serai présente aux séances et continuerai à participer à toutes les manifestations locales de caractère associatif, festif ou patriotique. Ainsi Villepinte restera représentée à tous les niveaux des Collectivités, anticipant ainsi la réforme de 2014, et cela permettra de garder, à la fois au sein du Conseil général et du Conseil régional, les contacts à un niveau suffisant pour mener à bien les projets que je défends dans l’intérêt de la Ville et de ses habitants. Dans les jours qui viennent, ainsi que la loi le prévoit, je demanderai au Maire de m’attribuer un bureau en mairie afin d’assurer, le plus efficacement possible, mes permanences de Conseiller général de Villepinte. Vous pourrez toujours compter sur moi, tout comme j’ai pu compter sur vous lors de ces élections qui viennent de se dérouler.

Chaque auteur engage sa responsabilité quant au contenu de ses articles.

24

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011


lA pAge deS lecteURS

VOTRE MAIRE VOUS REPOND

VoUS

Madame le Maire, Existe-t-il un réglement municipal pour l’utilisation des structures sportives ? M. N. T.

Les structures sportives villepintoises, stades et gymnases, sont ainsi régis : pendant la période scolaire, ils sont ouverts toute la journée, jusqu’à 18h, pour les scolaires. A partir de 18h et jusque 22h ou 23h, ce sont les associations sportives ou les clubs villepintois, très actifs sur notre ville, qui prennent le relais. Hors période scolaire, pendant les vacances, ces structures sont ouvertes selon les demandes préalables effectuées par les associations ou clubs. Sinon, elles sont fermées et gardées. Il s’agit pour la ville de prévenir tout usage non-conforme à la destination de l’équipement mais aussi toute dégradation afin de préserver des structures de qualité au service de tous les Villepintois.

Nelly Roland Iriberry, Maire de Villepinte, 1ère vice-présidente de la communauté d’agglomération Terres de France

" Concours des maisons fleuries

Bulletin d’inscription jusqu’au 16 juin inclus

Questionnaire pour l’attribution des deux prix spéciaux : Prix spécial relatif à la récupération et l’utilisation des eaux de pluie Description du système de récupération des eaux de pluie

Nom

Prénom Capacité

Adresse Etage

Téléphone (facultatif)

Participera au concours des maisons fleuries dans la catégorie :

Type d’utilisation (espaces verts, lavage de la voiture, usage domestique…)

jardin visible de la rue

entreprise, commerce

balcon

immeuble collectif

établissement scolaire

façade de pavillon Prix spécial relatif à la réduction des produits phytosanitaires et des engrais chimiques et à l’utilisation de produits ou méthodes alternatives

Prix spéciaux respect de l’environnement Utilisez-vous ou avez-vous l’intention d’utiliser un système de récupération des eaux de pluie ? Avez-vous ou avez-vous l’intention de réduire l’usage des produits phytosanitaires et des engrais chimiques ? Utilisez-vous ou avez-vous l’intention d’utiliser des produits aux méthodes alternatives ?

26

VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

Modalités de désherbage

Description des engrais ou amendements utilisés

Description des moyens de lutte contre les maladies et les ravageurs


eN MAI à VIllepINte mai

14 mai

Samedi

Dimanche

22 mai

Café du Citoyen 14h Centre social André Malraux

Balade urbaine 9h30 Parvis de la gare du Vert-Galant

Intégrathlon 9h30 à 17h Centre sportif Schwendi-Schöneburg

Atelier multimédia : premiers pas en informatique 14h Médiathèque Centre culturel Joseph Kessel

Heure du conte Aminata ou la liberté 15h Médiathèque Centre culturel Joseph Kessel

Concert de l’orchestre des professeurs du Conservatoire 16h Gratuit Eglise Notre-Dame de Villepinte

4

Mercredi

mai

« Chez Koffi » 16h Galerie d’exposition Centre culturel Joseph Kessel

Spectacle de la classe d’accueil du lycée Georges Brassens 19h Médiathèque Centre culturel Joseph Kessel

Samedi

7

mai

Ecriture et paysage La nuit des arcs-en-ciel 21h Ferme Godier

Dimanche

8

mai

Anniversaire de la Victoire 1945 10h : Rendez-vous place de la Mairie 10h30 : Cortège jusqu’au cimetière 11h30 : Remise de décorations en Mairie

Mardi

10 mai

« Chez Koffi » 16h Galerie d’exposition Centre culturel Joseph Kessel Commémoration de l’Abolition de l’esclavage A partir de 18h RDV place Toussaint Louverture

Mercredi

11 mai

Atelier multimédia : découverte du traitement de texte 10h Médiathèque Centre culturel Joseph Kessel

Année de l’Asie : projection du documentaire L’argent du charbon 18h Médiathèque Centre culturel Joseph Kessel

Mercredi

18 mai

Atelier multimédia : la navigation sur Internet 10h Médiathèque Centre culturel Joseph Kessel « Chez Koffi » 14h Galerie d’exposition Centre culturel Joseph Kessel

Concert atelier Soundpainting 16h Conservatoire Centre culturel Joseph Kessel Les soirées musicales du Conservatoire 18h30 Conservatoire Centre culturel Joseph Kessel

Festival Transit 19h30 Espaces V Roger Lefort

Vendredi

20 mai

Marché du terroir 10h à 19h30 Parvis de la gare du Vert-Galant Théâtre Désiré 20h30 Espaces V Roger Lefort

Samedi

21 mai

Marché du terroir 10h à 19h30 Parvis de la gare du Vert-Galant Atelier multimédia jeunesse : trois petits clics et puis… souris ! 10h30 Médiathèque Centre culturel Joseph Kessel Ca m’dit de lire 11h Médiathèque Centre culturel Joseph Kessel Intégrathlon 13h30 à 17h Centre sportif Schwendi-Schöneburg

Lundi

23 mai

Randonnée senior Bords de l’Oise 8h30 Inscriptions auprès du service des sports le mardi 17 mai

Vendredi

27

mai

Hommage à Jean Moulin 18h Place Jean Moulin Concert des élèves du 3ème cycle du Conservatoire 20h30 Espaces V Roger Lefort

Samedi

28 mai

Atelier multimédia : création et utilisation de sa boîte mail 10h Médiathèque Centre culturel Joseph Kessel Heure du conte Contes de gourmandise 10h30 Médiathèque Centre culturel Joseph Kessel Club des lecteurs 14h Médiathèque Centre culturel Joseph Kessel « Chez Koffi » 14h Galerie d’exposition Centre culturel Joseph Kessel Du 17 au 21 mai Semaine commerciale 10h-13h et 15h-19h Avenue de la Gare Du 20 mai au 8 juin Exposition L’Agent orange au Vietnam : crime d’hier, tragédie d’aujourd’hui Galerie d’exposition Centre culturel Joseph Kessel Jusqu’au 28 mai Exposition Arlequins Galerie d’exposition Centre culturel Joseph Kessel VIllepINte cItoyeNNe / N° 31 / MAI 2011

La liste des manifestations n’est pas exhaustive, n’hésitez pas à consulter le site Internet de la ville : www.ville-villepinte.fr pour plus de renseignements.

3

Mardi

AgeNdA

27



Villepinte Citoyenne n°31