Page 1

°10 17

Le magazine de la Ville de Differdange

MIT MATSCH UND JEDER MENGE FANTASIE ÉLECTIONS COMMUNALES DU 8 OCTOBRE COURS DU SOIR À L’AALT STADHAUS


Football Club

Commune Differdange

Sous le patronage de la Ville de Differdange

Grande table ronde Evolution du football – entrainements – scouting – finances - transferts Présentation officielle de la brochure du 50e anniversaire avec nos invités:

Olaf Marschall Ancien joueur de 1. Bundesligue, sélections internationales pour la RDA et l’Allemagne champion et vainqueur de la Coupe d’Allemagne scout 1. FC Kaiserslautern

Ulli Potofski Journaliste et modérateur d’exception (Anpfiff, Auf Schalke,...) ancien responsable-sport RTL

Georg Koch Ancien gardien de but, 213 matchs en 1. Bundesligue (Bielefeld, Kaiserslautern, champion de Croatie)

Jeff Strasser Ancien joueur professionnel (Metz, 1. FC Kaiserslautern, Bor. Mönchengladbach, Grasshoppers Zürich ...) entraineur Fola Esch

Dan Spogen Modération

Vendredi, le 13.10.2017 à partir de 19.00 heures à la buvette du Stade Municipal à Oberkorn Entrée gratuite - Places limitées


orn

°10 17 NEWS 04

Une passion pour le violon

07

Élections communales du 8 octobre 2017

ÉDITORIAL

10

Mit Matsch und jeder Menge Fantasie

15

Cours du soir à l’Aalt Stadhaus

17

Aalt Stadhaus

AGENDA 20/21

SERVICE 22

À la Découverte de 2 Expositions

23

Visite de l’exposition «Portugal - Drawing the world»

25

Neuvième Marché du livre

26

Nos cours d’eau dans l’histoire locale

FLASHBACK 28

Das abgebrochene Abbatiat

31

Coup de cœur de la bibliothèque

PICTURE REPORT 32

TRADUCTIONS 38

C’est avec une immense joie et satisfaction que je vois approcher la mise en service de la Rocade de Differdange, dont l’inauguration aura lieu le 5 octobre 2017. Le chantier de la Rocade fut un défi en tous points de vue. Presque 20 ans se sont passés entre les premières discussions quant à l’élaboration de ce projet et le début des travaux. La complexité du chantier n’était pas des moindres. En effet, des travaux considérables ont été nécessaires pour réaliser ce dernier maillon de la route qui relie le centre de Differdange à la collectrice du Sud. Il a fallu réaliser d’importants travaux de déviation des conduites de gaz, d’eau et d’électricité. Bien que la longueur de ce contournement ne soit que d’un kilomètre et demi, l’effort en valait la peine puisque les usagers de la route pourront contourner le quartier du Fousbann, qui regagnera ainsi en qualité de vie. L’exploit de terminer les travaux avant l’ouverture du centre Opkorn, annoncée pour fin 2017, fut possible grâce à l’excellente collaboration entre l’Administration des Ponts et Chaussées, Arcelor-Mittal, les services techniques de la commune de Differdange, le SIACH (Syndicat intercommunal pour l’assainissement du bassin de la Chiers) et tous les acteurs impliqués dans ce chantier. Bonne route!

Roland Fox, Directeur de l’Administration des Ponts et Chaussées ÉDITEUR Administration communale de la Ville de Differdange, B.P. 12, L-4501 Differdange T. 58 77 1-11 | F. 58 77 1-1210 | www.differdange.lu | dm@differdange.lu COMITÉ DE RÉDACTION Anja Bodenröder, Henri Krecké, Maurice Lentz, Claude Piscitelli, Pascale Lorang, Mirko Mengoni, Tina Noroschadt, Michel Pereira COLLABORATEURS Roby Fleischhauer, Jerry Heintz DESIGN & LAYOUT Service Média et Communication, Ville de Differdange IMPRIMEUR Imprimerie Heintz, Pétange TIRAGE 10 500 exemplaires © PHOTOS Cover: Rita Noël, autres: Claude Piscitelli, Rita Noël (37/6, 7, 8&9) DIFFMAG, imprimé sur du papier 100 % recyclé, paraît 11 fois par an. La revue est distribuée gratuitement à tous les ménages de la commune de Differdange. Édition: Octobre 2017, ISSN: 2418-3997, titre clé: Diffmag

Ville de Differdange


4 NEWS JUDITH MAGYARICS

UNE PASSION POUR LE VIOLON Le DIFFMAG poursuit sa présentation de musiciens ayant un lien avec notre ville et s’est entretenu ce mois-ci avec Judith Magyarics. D’origine hongroise, Judith enseigne depuis quelques années le violon à l’École de musique de Differdange. Judith est née à Dunajská Streda – une ville du sud de la Slovaquie qui a la particularité d’être peuplée majoritairement de Hongrois. Elle commence à jouer du violon alors qu’elle n’a que cinq ans et suit ainsi une voie toute tracée, puisque son père est lui aussi violoniste. La jeune fille entame une formation musicale classique à l’École de musique de sa ville. Après sept ans d’études à Dunajská Streda, elle passe un concours et est admise au Conservatoire de Bratislava. Elle obtient son diplôme et se spécialise ensuite en pédagogie de la musique.

Judith intègre alors l’Orchestre à cordes de Slovaquie ainsi que l’Orchestre pédagogique slovaque. Parallèlement, elle travaille comme programmatrice musicale à la radio. Après un séjour en Israël, Judith retourne à Dunajská Streda où elle devient enseignante à l’École de musique. C’est une période dont elle garde d’excellents souvenirs: «J’aime enseigner le violon et j’essaie de transmettre cette passion à mes élèves. C’est d’ailleurs avec surprise, mais aussi avec beaucoup de joie et de fierté que j’ai vu récemment qu’un de mes


5 NEWS

J’aime enseigner le violon et j’essaie de transmettre cette passion à mes élèves

anciens élèves avait enregistré un CD utilisé en complément du manuel de musique Fiedel Max très utilisé en Allemagne et au Luxembourg.» C’est donc tout naturellement que la jeune femme se dirige vers l’enseignement musical lorsqu’elle décide de suivre son mari – qui joue au handball pour l’équipe de Käerjeng – au Luxembourg en 2000. Après avoir été remplaçante au Conservatoire d’Ettelbruck, Judith intègre l’équipe enseignante des écoles de musique de Pétange et de Differdange en 2006.

PROCHAINS CONCERTS

Judith Magyarics sera prochainement en concert avec l’orchestre de chambre Estro Armonico: • • • •

le 8 octobre à 16 h 30 à l’église paroissiale de Libramont; le 13 octobre à 20 h à l’église décanale de Diekirch; le 22 octobre à 17 h à l’église de Septfontaines; le 26 octobre à 20 h à l’église de Steinsel.

ARTIST PROFILE Name Judith Magyarics

Born 30.04.1967

Hometown Käerjeng

Instrument Violin, Viola

Influences Slovak Folklore, Hungarian Folklore, Leó Weiner, Hubay Jenö, Bartók Béla, Kelemen Barnabás, Itzhak Perlman

Ensembles Estro Armonico, Orchestre transfrontalier

CD

Contact

magyarics@cross2.lu

With Gravis: • Children Songs With Estro Armonico Orchestra and The International Choir in Luxembourg: • Joseph Haydn-Nelson Messe, Mozart:Exultate Jubilat • Jazz & Violins: Dangerous Liaison – Live Concert with Randy Brecker & Gast Waltzing With Orchestre philharmonique transfrontalier: • Concert de musique baroque


6 NEWS LUNEX UNIVERSITY

HANDBALLKONGRESS IN DIFFERDINGEN EIN VOLLER ERFOLG

FR

S39

Am 16. September fand an der LUNEX University in Differdingen ein viel beachteter, internationaler Fachkongress mit dem Titel „Medical and training aspects in handball“ statt. Vor Ort trafen sich 150 Teilnehmer aus verschiedenen Ländern, vorrangig Forscher, Physiotherapeuten, aber auch engagierte Trainer und Athleten. Im Vordergrund der Veranstaltung stand die Prävention von Verletzungen im Handball sowie die optimale Vorbereitung auf Wettkämpfe. Der Kongress hatte es sich zum Ziel gesetzt, den aktuellen Stand in Forschung, Medizin und Verletzungsprävention im Handball zusammenzutragen, um ihn unter Fachleuten zur Diskussion zu stellen. Die Nachfrage vorab war so groß, dass auch die letzten Kongresstickets bereits Tage vor dem Event vergeben waren.

RENOMMIERTE REFERENTEN SOWIE TEILNEHMER AUS ALLER WELT Der Eröffnungsvortrag mit dem Titel „Why do we need a handball medicine?” wurde von Prof. Romain Seil, orthopädischer Chirurg am „Centre Hospitalier de Luxembourg“

(CHL) und Präsident der ESSKA, gehalten. Mit Vorträgen vertreten war u. a. Jeff Paulus, Fitnesscoach und Personal Trainer am AFORM.lu, Athletiktrainer der Handballmannschaft Esch sowie des FC Progrès Niederkorn. Mit Markus Waldén, Jesper Bencke, Lior Laver und Merete Moller waren die weltweit führenden Wissenschaftler und Ärzte auf dem Gebiet der Verletzungsprävention mit Vorträgen vor Ort. Auch die betreuenden Ärzte der deutschen und französischen Handballmannschaften, Kurt Steuer und Gérard Juin, waren anwesend. Unter den Teilnehmern und Referenten befanden sich außerdem so namhafte Größen des internationalen Handballs wie Prof. Nebojsa Popovic (Handball-Goldmedaille bei Olympia 1972), heute orthopädischer Chirurg, Senior Medizinischer Berater und Chefredakteur einer medizinischen Fachzeitschrift. Olivier Krumbholz, ehemaliger Profispieler und Coach der französischen Handball-Frauennationalmannschaft bei der WM 2003, hielt einen Gastvortrag. Als Spezialgast geladen war u. a. Helmut Höritsch, Senior Manager und Verantwortlicher für Bildung & Entwicklung beim Europäischen Handballverband (EHF). Mitglieder des „Sports Medicine Research Laboratory“ (SMRL) am LIH („Department of Population Health“) fand man unter den Rednern, Teilnehmern und Organisatoren. Dr. Laurent Malisoux, Wissenschaftler am SMRL, hielt zusammen mit der Master-Studentin Véronique Jung einen Vortrag mit dem Titel „The Why’s and How’s of injury monitoring: an example from U17 Handball in Luxembourg”.


7 NEWS

DIMANCHE LE 8 OCTOBRE 2017

ÉLECTIONS COMMUNALES TROIS QUESTIONS À PATRICK SANAVIA, PRÉSIDENT DU BUREAU DE VOTE PRINCIPAL DE LA VILLE DE DIFFERDANGE Pourquoi et comment voter? Aller voter, c’est d’abord un droit. Notre démocratie permet qu’on choisisse nos dirigeants politiques, librement et dans le secret. Au Luxembourg, c’est aussi une obligation. Ne pas aller voter, alors qu’on est inscrit sur une liste électorale et qu’on n’a pas atteint les 75 ans, peut entrainer des poursuites pénales. Toutefois, si un évènement de force majeure devait empêcher le vote, une excuse motivée peut être présentée par écrit. C’est le Procureur d’État qui jugera de la légitimité de l’excuse. Une fois dans la cabine, l’électeur differdangeois peut choisir 19 personnes au maximum, soit en faisant sa croix au-dessus d’une liste, soit en panachant sur différentes listes. Il peut aussi en choisir moins, notamment en donnant deux voix à un ou plusieurs candidats. Mais il n’est pas obligé de distribuer toutes les 19 voix à sa disposition. Une fois le bulletin dans l’urne, son choix est fait. J’invite tous les électeurs à user de leur droit le plus important en démocratie et à remplir en même temps leur obligation citoyenne. Comment les élections sont-elles organisées? La loi en dispose de manière précise. Plusieurs mois avant le jour de l’élection, les choses se mettent en place et le plus grand de travail revient au bureau de vote principal, en l’es-

pèce à son secrétaire Roland Flenghi et à son équipe. En effet, il faut veiller à la constitution des 26 bureaux de vote, à la réception des listes de candidats, à la publication des candidatures et à l’accomplissement de moult formalités. Puis, ce sera la longue journée du vote, où tout le personnel des bureaux travaillera du matin 7 h jusque tard dans la soirée, avec la mise en place du matériel nécessaire au scrutin, la réception des suffrages, le dépouillement, des calculs et contrôles répétitifs, la confection de listes et de tableaux et, enfin, la proclamation des résultats par le bureau de vote principal. Comment devient-on membre d’un bureau de vote? C’est une procédure de nominations «en cascade». Le Juge de Paix directeur de la circonscription nomme le président du bureau de vote principal d’une commune. Ce dernier constitue l’équipe de son bureau et désigne les présidents des autres bureaux de vote, qui à leur tour nomment les membres et secrétaires de leurs bureaux respectifs. Pour la seule ville de Differdange, 161 personnes sont ainsi désignées et mobilisées. Elles veilleront à ce que celles et ceux appelés à devenir bourgmestre, échevins et conseillers communaux le deviennent dans la plus grande régularité. Je voudrais profiter de cette tribune pour saluer la disponibilité et l’engagement de toutes ces personnes actives aux différents bureaux et qui, pour la plupart, ne sont pas à leur première élection. Dans la discrétion et avec beaucoup de sérieux, elles accomplissent des actes indispensables pour le bien de notre démocratie.


8 NEWS

LES RÉSULTATS EN DIRECT départs sont prévus dans la rue Principale et près de l’église La Ville de Differdange a décidé de vous faire vivre les élec- (arrêt TICE) à 9 h, 10 h, 11 h et 12 h. ÉLECTIONS COMMUNALES 2017 tions communales du 8 octobre sur ses différents supports. FICHE D’INFORMATION Au fur et à mesure que les bureaux de vote nous transmettront les résultats partiels, nous les publierons sur notre site Chaque électeur reçoit quelques jours avant la date du scruinternet sous www.differdange.lu/elections, sur notre page tin une convocation indiquant l’adresse et les heures d’ouverFacebook et sur notre application mobile. De cette façon, ture et de fermeture du bureau de vote où il doit se rendre. Chaque électeur reçoit quelques jours avant la date du scrutin une convocation vous pourrez suivre l’évolution de la situation en même Lorsqu’il va voter, il doit présenter sa convocation et sa carte indiquant l’adresse et les heures d’ouverture et de fermeture du bureau de temps que nous recevrons les résultats et savoir heure par d’identité ou son passeport. vote où il doit se rendre. Lorsqu’il va voter, il doit présenter sa convocation et heure quels partis et quels candidats sont en tête. sa carte d’identité ou son passeport. Chaque électeur dispose d’autant de suffrages qu’il y a de Parallèlement, le centre culturel Aalt Stadhaus organisera conseillers à élire. L’électeur peut attribuer un ou deux sufChaque électeur dispose d’autantfrages de suffrages qu’il y a dejusqu’à conseillers à élire. à chacun des candidats concurrence du total un après-midi «Spécial élections» et projettera les résultats L’électeur peut attribuer un ou deux suffrages à chacun des candidats jusqu’à partiels sur grand écran dans la salle des mariages au fur et des suffrages dont il dispose. à mesure qu’ils serontconcurrence disponibles. du total des suffrages dont il dispose. Les premiers résultats sont attendus vers 15 h tandis qu’il Chaque croix (+ ou x) inscrite dans l’une des deux cases faudra attendre le début de soiréecroix pour les définitifs.dans réservées derrière le nom desréservées candidats vaut un suffrage Chaque (+résultats ou x) inscrite l’une des deux cases derrière le à ce candidat. nom des candidats vaut un suffrage à ce candidat.

Autre p d’une l

FICHE D’INFORMATION

DIFFBUS

Nous tenons à vous signaler qu’à l’occasion des élections détériore Si l’électeur, inadvertance, le bulletin qui lui Si l’électeur, par inadvertance, lepar bulletin qui luidétériore a été remis (par communales, le Diffbus circulera exceptionnellement de a été remis (par exemple: s’il s’est trompé de case ou exemple: s’il s’est trompé de case ou s’il a fait un signe, une rature ou une s’il a 8 h à 14 h 30. un signe, une rature ou marque autorisés par marque non autorisés par la loi),fait il peut en demander unune autre au non président, Concernant la localité de Lasauvage, l’administration la loi), il peut en demander un autre au président, en lui en lui rendant le premier. communale mettra un autobus à disposition des électeurs rendant le premier. qui circulera entre Lasauvage et Differdange et retour. Les

Par exemple, un électeur de notre commune avec 19 suffrages/voix à

Par exemple, un (= électeur de notre commune avec 19 suffrages/voix à donner donner 19 conseillers à élire dans la commune) pourra les répartir (= 19 conseillers éliresuivante: dans la commune) pourra les répartir de la façon suivante: de la à façon

xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx

x

x

x x

x

x

x

xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx

x

x

x

xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx

x

x

x

x

xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx

xxxxxxx

En rev des can

xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx xxxxxxx

xxxxxxx


ne convocation du bureau de convocation et

seillers à élire. ndidats jusqu’à

ées derrière le

été remis (par rature ou une au président,

/voix à épartir

9 NEWS

Autre possibilité: l’électeur peut inscrire une croix dans la case placée en tête d’une liste et attribuer ainsi un suffrage à chacun des candidats de la liste.

xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx

xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx

xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx

xxxxxxxx

xxxxxxxx

xxxxxxxx

En revanche, il n’est pas possible de voter à la fois pour une liste ET pour des candidats.

xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx

x

xxxxxxxx

x

x

x

x

x

x

xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx

x

x

x

xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxx

x

x

x

x


10 NEWS „BËSCHCRÈCHE“ & „BËSCHSCHOUL“

FR

MIT MATSCH UND JEDER MENGE FANTASIE

S38

Mit Beginn dieses neuen Schuljahres hat sich die Stadt Differdingen auf einen neuen innovativen Weg gemacht und erstmals eine „Bëschcrèche“ sowie eine „Bëschschoul“ mit dazugehöriger „Bësch-Maison relais“ für den Zyklus 1 ins Leben gerufen. Ein Besuch auf dem Campus „Kannerbongert“ in Niederkorn. An diesem Morgen setzt sich gerade eine Gruppe von kleinen Kindern – mit bunten Buddelhosen, Regenjacken, Gummistiefeln und Mützen ausgerüstet – und zwei Erziehern langsam in Bewegung. Nach dem „Guten-Morgen-Lied“ geht es gegen neun Uhr zusammen in Richtung Wald. Die Sonne scheint, der Altweibersommer zeigt sich heute von seiner schönsten Seite. „Für uns gibt es kein schlechtes Wetter. Wir sind mit den Kindern 365 Tage im Jahr draußen, auch wenn es mal regnet oder schneit. Wir ziehen uns wettergerecht an und wenn es kalt ist, dann bleiben wir eben mit den Kleinen nicht so lange draußen“, erzählt Nathalie Pennartz, Erzieherin der neuen „Bëschcrèche“ auf dem Campus „Kannerbongert“ in Niederkorn. Nur bei Gewitter, Sturm oder während der Treibjagd im Wald ziehen sie sich mit den Kindern in die dazugehörigen Waggons auf dem Gelände zurück. Der kleine Ben absolviert gerade mit seiner Oma die Adaptionsphase. Peu à peu lernt er seine elf neuen Spielfreunde, die neuartige Umgebung der „Bëschcrèche“ sowie seine neuen Bezugspersonen, die Erzieher, kennen. „Seine Eltern

haben sich bewusst für dieses Hort entschieden. Ben spielt nämlich so gern im Wald“, berichtet seine Oma während ihr bald zweijähriges Enkelkind fröhlich durch den matschigen Weg stapft. „Sophie, du bist ein starkes Mädchen“, ruft Erzieher Cédric Wampach dem Mädchen zu, als diese mithilft, den mit Frühstückssachen beladenen Bollerwagen die Steigung hoch zu schieben. Im Wald angekommen wuseln die zwölf Sprösslinge begeistert umher: Einige sind mit dem Sammeln von abgefallenen Ästen beschäftigt, andere sitzen vergnügt im Laub, stapeln Steine oder toben einfach fröhlich umher.

IM WALD: FREISPIEL & STETS IN BEWEGUNG „Hier auf dieser Lichtung ist unser Stammplatz, sozusagen unser Nest“, erklärt Nathalie Pennartz weiter. In der Zwischenzeit verteilt ihr Kollege die Frühstücksbrote und das Obst an seine Schützlinge, die schon alle auf kleinen Holzstämmen Platz genommen haben. „Die Kinder genießen jeden Tag in der Natur. Sie freuen sich, dass sie nicht den


11 NEWS

ganzen Tag in einem Raum verbringen müssen. Der kindlichen Fantasie sind im Wald keine Grenzen gesetzt: Mal basteln die Kinder aus einem Ast ein Telefon, mal wird er als Schminkpinsel umfunktioniert oder sie malen damit ein Gesicht in den Waldboden“, berichtet die Erzieherin über die vielseitigen Möglichkeiten, die die „Bëschcrèche“ der Stadt Differdingen für die Kinder bereithält. Selbstverständlich dürfen die Kleinen auch in den Matsch springen, im Wald seien alle Kinder viel freier, sagt sie. Dennoch müssen sich alle ihre Schützlinge auch an folgende Regeln halten: Sie dürfen nichts in den Mund nehmen. Sie essen nur die Sachen, die sie mitgebracht haben. Sie dürfen keine Pilze, Früchte oder Tiere anfassen. Sie gehen nur soweit, bis sie einander sehen können. Wenn der eigene Name gerufen wird, antworten sie mit: „Hier“. Und: Beim Stopp-Ruf bleiben alle Kinder und Erwachsene stehen. Demnächst soll auf ihrem Stammplatz noch eine kleine Feuerstelle eingerichtet werden. Zudem soll ein Tipizelt ihr Nest für weitere Aktivitäten ergänzen. Nach der Frühstückspause an der frischen Luft steht für die Kleinen das freie Spiel und jede Menge Bewegung auf dem Programm, wobei sie den Wald nach Lust und Laune entdecken und erforschen können. Gegen elf Uhr geht es für die Gruppe langsam wieder zurück zu den Waggons. Hier können sich die Zwei- bis Vierjährigen das Mittagessen, das in Form eines Buffets angeboten wird, schmecken lassen.

„BËSCHKLASS“: MEHR RAUM ZUM ENTFALTEN Szenenwechsel: Auf dem Gelände sind seit dieser Rentrée auch zwei „Bëschklassen“ vom Zyklus 1 unterwegs. Insgesamt 24 Kinder, zwischen vier und sechs Jahren, erleben hier – unterteilt in zwei Klassen – bei jedem Wind und Wetter die Natur hautnah. Mitten auf der Apfelwiese machen die Kinder mit ihren Lehrerinnen auch gerade eine Frühstückspause. Die Idee dieser Waldvorschule stammt von Marion Birnbaum. „Ich habe mein Konzept im Januar 2016 der Stadt Differdingen vorgestellt und die Verantwortlichen haben zugestimmt. Die ‚Bëschcrèche‘ wurde gerade geplant und so kamen unsere ‚Bëschklassen’ hinzu“, erklärt die naturverbundene Lehrerin, die aus Niederkorn stammt. „Die Schüler haben hier in der Natur viel mehr Raum, um sich zu entfalten. Auch der Geräuschpegel ist deutlich niedriger, was weniger Stress für die Kinder bedeutet“, betont die Lehrerin Lisa Hengen. Das Arbeiten im Wald empfinden beide Lehrerinnen als sehr angenehm, außerdem sei der Kontakt zu ihren Schützlingen und den Eltern intensiver. Dass die Schüler im Freien auch mehr miteinander reden, hat Lisa Hengen ebenfalls festgestellt. Und das kommt der kindlichen Sprachentwicklung zu Gute. Studien belegen

außerdem, dass das Spielen in der Natur die Fantasie, die kognitiven Fähigkeiten und die Motorik von Kindern fördert. Einen ‚Bilan‘ mit den jeweiligen Kompetenzen des einzelnen Kindes gäbe es selbstverständlich auch in ihren zwei Klassen. Einmal in der Woche steht für„Bëschklass“-Schüler zudem das Unterrichtssfach Turnen und Schwimmen auf dem Stundenplan. „Wir basteln und malen zwar etwas weniger als in einer herkömmlichen Spielschule, dafür arbeiten wir aber viel dreidimensionaler“, unterstreicht Marion Birnbaum. „Mir gefällt es super in der ‚Bëschklass‘. Am liebsten sammele ich Pflanzen“, erzählt der fünfjährige Max begeistert. „Oder ich spiele Fangen mit meinen Freunden.“ Samira, Lina und Lisa nicken und setzen sich zu ihrem Mitschüler in die Wiese. „Wir bekommen auch von den Eltern viel positives Feedback: Nach der Schule seien ihre Kinder meist ausgeglichen und glücklich. Aber natürlich auch ganz schön müde,“ schmunzeln die zwei Lehrerinnen unisono zum Abschied.

Weitere Infos:

Mélanie Macri (Verantwortliche „Bëschcrèche“ & „Bësch-Maison relais“) | Tel.: 26 58 13 54-1 melanie.macri@school.differdange.lu Marilena Falbo (Verantwortliche Schulservice/„Bëschschoul“) Tel.: 58 77 1-1237 | marilena.falbo@differdange.lu Anmeldeformulare für „Bëschcrèche“, „Bëschklass“ & „Bësch-Maison relais“ unter: http://differdange.lu/ residents/enfants-et-adolescents/beschcreche/


12 NEWS ART À L’ÉCOLE

RENCONTRE DES ANIMAUX

NOUVELLE ADRESSE

Tu aimes dessiner, bricoler ou peindre? L’association Art à l’école, qui a pour but de développer l’esprit artistique auprès des élèves, propose régulièrement des ateliers créatifs avec du dessin, de la peinture, de la poterie, de la couture ou du théâtre aux enfants de l’école fondamentale. Pour la saison 2017-2018, elle prévoit une quinzaine de cours sous le thème «Rencontre des animaux». Destinés aux enfants des cycles 2 à 4, les cours auront lieu les lundis de 16 h 15 à 18 h et les mardis de 14 h 30 à 16 h 30.

INSCRIPTIONS Les inscriptions se feront le jeudi 26 octobre de 16 h à 18 h 30 à l’école Woiwer, rue Neuwies au Fousbann. Plus d’informations aux 691 582 416.

ArtNett Madame Alves prend soin de vos vêtements au 50, Grand-rue à Differdange. Elle propose un service complet allant du nettoyage à sec au traitement du cuir en passant par des retouches et un service de blanchisserie. Madame Alves dispose de nombreuses années d’expérience et a ouvert son magasin, ArtNett, le 5 septembre. 50, Grand-rue | L-4575 Differdange Tél.: 661 208 201

PENSEZ AUX PRIMES La Ville de Differdange vous rappelle qu’elle propose de nombreuses primes écologiques. Informez-vous avant de commencer vos travaux énergétiques sur votre maison.

COMMENT PROCÉDER?

Toutes les informations concernant la prime d’État et les Diffprimes figurent dans la brochure Diffprime téléchargeable sur le site internet de la commune: www.differdange.lu/residents/proteger-lenvironnement/diff-prime/. Des informations complémentaires sont aussi disponibles au service écologique de la Ville de Differdange, bureau 29 au 3e étage de la mairie. Demandez aussi votre conseil gratuit auprès de myenergy Luxembourg au 8002 11 90.


14 NEWS SPORT

LE STADE DU THILLENBERG RÉNOVÉ

Allocation de rentrée scolaire 2017-2018

La commune verse une allocation d’études à tous les parents dont les enfants sont inscrits dans une classe dans l’enseignement secondaire ou secondaire technique et aux étudiants qui font des études supérieures.

La Ville de Differdange a entamé il y a quelques années une modernisation de toutes ses infrastructures sportives. Après avoir présenté le projet de construction d’un nouveau centre sportif à Niederkorn et le réaménagement du Parc des Sports, le DIFFMAG revient ce mois-ci sur les travaux de rénovation d’un stade de tradition: le «Tillebierg», sur lequel évoluent le CS Oberkorn et le FCD 03. Le site avait besoin d’être remis au gout du jour. C’est désormais chose faite. Ainsi, le toit de l’entrée a été recouvert d’ardoises. Les planches sous le toit, la porte d’entrée, les murs, la buvette et les toilettes ont été repeints. La tribune en béton a été lavée au karcher. Le chemin d’accès a quant à lui été recouvert de macadam. Une place importante a été accordée à la convivialité puisque la buvette a été entièrement modernisée avec un nouveau carrelage et une nouvelle cuisine. Le raccordement à l’électricité et à l’eau a aussi été refait. Enfin, une aire de grillades a été aménagée en face du stade. Le Monument aux Morts a été rénové.

ET LE COURT DE TENNIS? Après le stade, c’est désormais au tour du court de tennis d’être réaménagé. Au cours des prochains mois, les vestiaires, les chemins d’accès, les conduites d’eau et d’électricité, la clôture et les portes seront entièrement rénovés.

Les formulaires de demande pour l’obtention des allocations d’études pour l’année scolaire 2017-2018 peuvent être retirés à la réception de l’hôtel de ville de Differdange à partir du 1er octobre 2017. Les mêmes formulaires et les explications y relatives sont également disponibles à partir de cette date sur le site internet sous www.differdange.lu. Les formulaires pour l’enseignement secondaire et secondaire technique doivent être déposés à la réception de l’hôtel de ville ou renvoyés par courrier postal pour le 31 décembre 2017 au plus tard dûment remplis et accompagnés des pièces nécessaires. Les formulaires des études supérieures sont à déposer dès réception de l’accord CEDIES. Pour tout renseignement supplémentaire, téléphonez au 58 77 1 1227.


15 NEWS FORMATION CONTINUE

COURS DU SOIR À L’AALT STADHAUS

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire propose des cours du soir à l’Aalt Stadhaus à partir du 9 octobre. Ces cours gratuits auront lieu les lundis de 18 h 45 à 20 h 30, seront tenus en français ou en luxembourgeois et porteront sur le développement du monde du travail.

LES COURS • La sécurité des données informatiques dans le monde du travail • Les politiques sociales au Luxembourg • Luxembourg: place financière européenne • L’impact social de la révolution digitale • En forme et sans stress au boulot

Le formulaire d’inscription et le calendrier des cours sont disponibles sur www.differdange.lu dans la rubrique «Actualités».

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES École supérieure du travail (EST) Tél.: 247-86202 Fax: 247-86131 SMS-Helpline: +352-621-569388 estinfo@est.etat.lu www.est.public.lu

Froen zur Pensioun Wéini kann ech an d’Pensioun goen? Wéi gëtt meng Pensioun gerechent? Wéi kann ech meng Pensioun weider ofsécheren, fir och am Alter gutt versuergt ze sinn? Jiddereen ass häerzlech wëllkomm, op kuerz oder nach méi laang virum Rentenalter, kann hei e prakteschen Iwwerbléck iwwert de Fonctionnement vun eisem Pensiounssystem (Régime général de pensions) kréien. Besonnesch interessant ass dës Konferenz fir Fraen, awer och Männer, déi hir Carrière ënnerbrach hunn oder haten, z.B. fir sech ëm d’Famill ze këmmeren oder en neie Beruff ze léieren.

Wéi eng Méiglechkeete gëtt ët, fir sech fräiwëlleg weider ze versécheren oder Pensiounsrechter nozekafen? Gäre ginn och är Froen iwwert Invaliderenten a Witwepensiounen ugeschwat. Op lëtzebuergesch erkläert vum Gerard Johanns vun der Inspection générale de la sécurité sociale. Méindes, den 9. Oktober um 20.00 Auer zu Schëffleng am Club Haus beim Kiosk (11-15, rue Caspard-Mathias Spoo). Organiséiert vum Club Senior Prënzebierg (Gemengen Déifferdeng, Käerjeng, Péiteng a Suessem) zesumme mam Club Haus beim Kiosk (Gemeng Schëffleng). Weider Informatiounen um 26 58 06 60. | Gratis.


16 NEWS UMWELT

BAUMKATASTER DIFFERDINGEN „Was macht der junge Mann denn da?“ Diese Frage stellten sich in den vergangenen Sommermonaten vielleicht einige Mitbürger, als sie beobachteten wie ein Mitarbeiter eines Ingenieurbüros mit einen Feldcomputer in der Hand vor unseren Straßenbäumen stand. Bäume prägen das Erscheinungsbild unserer Stadt. Durch Sauerstoffproduktion, CO2-Bindung, Staubfilterung und Schattenbildung verbessern sie das Stadtklima. Den Bestand zu erhalten und vergrößern ist ein Ziel der Verwaltung. Um dies besser zu bewerkstelligen ist die Gemeinde nun dabei ein allgemeines Baumkataster zu erstellen. Neben der Erfassung der allgemeinen Baummerkmale und des genauen Standortes werden Daten zum Zustand der Straßenbäume und zur Beurteilung der Verkehrssicherheit erhoben. Darüber hinaus werden Pflegemaßnahmen festgelegt, die die Verkehrssicherheit der Straßenbäume sicherstellen sollen. Der Bestand in Differdingen liegt bei ungefähr 4.700 Bäumen. Einbezogen werden alle Straßen- und Alleebäume, die in den Zuständigkeitsbereich der Gemeindeverwaltung fallen, sowie Bäume auf öffentlichen Flächen, Parkbäume, Bäume im Bereich von Schulen oder Krankenhäusern. Die Daten werden mit einer speziellen Erfassungssoftware erhoben und im gemeindeeigenen GIS visualisiert. Nach Abschluss der Ersterfassung werden die Bäume in regelmäßigen Abständen kontrolliert. Anstehende Pflegemaßnahmen können nun mit den Daten aus dem Kataster besser geplant werden.

Plantations d’arbres fruitiers Chaque ménage de Differdange recevra sur demande gratuitement: • soit un arbre fruitier (prune reineclaude d’Oullins; quetsche; pêche; abricot de Nancy; mirabelle de Nancy; cerise «Hedelfinger»; griotte; pomme «Renette» ou «Winterrambour»; poireconférence; coing); • soit une vigne ou une haie (1 noisetier; 1 framboisier; 1 myrtillier, 1 rosier des haies ou 6 m érable champêtre ou 6 m de hêtre; équivalent à 30 plantules); • soit 4 plantes grimpantes (vigne vierge, lierre); • soit un arbre indigène (attention! peut atteindre 20 m de hauteur: bouleau verruqueux; charme commun; érable champêtre) afin de le(s) planter sur leur propriété située à Differdange.

LA PRAIRIE FLEURIE Un sachet contenant une variété de semences sauvages et horticoles pour une prairie de 1 m2 peut aussi être commandé. Afin de pouvoir profiter de cette offre gratuite, il suffit de passer et s’inscrire à partir du 1er octobre jusqu’au 1er novembre auprès du service écologique, ou de remplir la fiche de commande sur notre site internet: www.differdange.lu Pour plus d’informations, vous pouvez nous joindre au numéro de tél. 587711252 ou -1499. Les commandes pourront être retirées au service jardinage durant le mois de novembre. De plus amples informations seront transmises par courrier aux ménages participants. La plantation est à la charge du demandeur. Des conseils relatifs à la plantation ainsi qu’un formulaire de participation devant être signé seront remis aux intéressés lors de l’enlèvement.


17 NEWS ÇA VA CHAUFFER EN OCTOBRE AU

AALT STADHAUS CONFÉRENCE: LE SAVOIR DE L’IMAGE 03.10 | 19H30 | GRATUIT Une petite histoire de controverses, scandales et censure en photographie. La réalité ou sa représentation, quel est le plus terrible à soutenir du regard ? Peut-on tout montrer, l’homme et ses fantasmes les plus crus, la violence et ses injustices les plus obscènes, l’innocence et sa vulnérabilité la plus extrême, devant un objectif par définition distant, et donc jugé froid, voire complice? La conférence se tiendra en langue luxembourgeoise avec traduction simultanée en français. Par Christian Mosar, journaliste et critique d’art.

CINÉMA: EGON SCHIELE – TOD UND MÄDCHEN 05.10 | 19H00 | 5€ Erzählt wird die Beziehung zwischen dem Maler Egon Schiele und fünf für ihn bedeutenden Frauen: Das sind neben seiner jüngeren Schwester Gerti vor allem seine Geliebte Wally Neuzil, seine Ehefrau Edith Harms und seine Schwägerin Adele, sowie die Varieté-Tänzerin Moa Nahuimir. Nach dem Tod des Vaters reist der sechzehnjährige Egon zusammen mit seiner zwölfjährigen Schwester Gerti 1906 ans Meer nach Triest, um sie dort zu malen. Gerti wird zu seiner ersten Muse. In den folgenden Jahren erarbeitet Egon sich einen Ruf als provokativer Künstler, seine Werke werden von der Wiener Gesellschaft als skandalös betrachtet, er wird wegen angeblicher Schändung einer Dreizehnjährigen vor Gericht gestellt. Trotz alledem sagt ihm sein Gönner und väterlicher Freund Gustav Klimt eine große Zukunft voraus. Egon verliebt sich in Wally Neuzil, die er im titelgebenden Gemälde Tod und Mädchen verewigt. 1915 heiratet er seine Nachbarin Edith Harms, sie fordert von Egon den Bruch mit Wally. Kurz vor Ende des Ersten Weltkriegs erkrankt Schiele im Herbst 1918 an der Spanischen Grippe und liegt im Sterben. Während Gerti versucht, das Leben ihres Bruders zu retten, werden Erinnerungen an andere Frauen wach, die Schiele und seine Kunst wesentlich beeinflussten.

STAND-UP COMEDY: INGLORIOUS COMEDY CLUB PRÉSENTÉ PAR VERINO 10.10 | 20H30 | 45€/27,5€ Vérino invite les meilleurs humoristes actuels! Seront présents: Sebastian Marx, Yacine Belhousse, Tania Dutel, Maxime Gasteuil et Shirley Souagnon Pourquoi l’Inglorious Comedy Club est-il incontournable? Parce qu’à la différence de la majorité des plateaux parisiens, l’Inglorious Comedy Club n’est pas une scène «ouverte». Ici Verino est libre de créer sa programmation idéale, réunir tous les meilleurs artistes actuels pour, chaque semaine, créer un spectacle aussi efficace qu’éphémère, unique, où le stand up côtoie le sketch, mais aussi le mentalisme, l’improvisation, la magie et la chanson. Il s’est fixé une seule contrainte: le public doit ressortir avec les abdominaux en feu. Point. Entre les têtes (parfois très) connues qui ont déjà fait leurs preuves et les nouvelles perles à découvriren avant-première, le seul risque qu’on prend à l’ICC, c’est de passer une soirée mémorable. D’ailleurs, le public de l’ICC (déjà fidèle!) ne s’y trompe pas: les salles se remplissent avant même que la programmation ne soit dévoilée. En quelques mois, l’ICC s’est imposé comme la nouvelle référence des plateaux parisiens. C’est un beau discours hein? Et encore, t’as pas vu la soirée;-) Tu viens?

BRASSERIE CHEZ AMADO Avant et après les spectales, la brasserie-restaurant Chez Amado vous propose des spécialités italiennes à base de produits frais et des grillades. Ouvert de 10 h à minuit. Infos et réservations: chez.amado@gmail.com ou au Tél.: 58 77 1-1999


18 NEWS

THÉÂTRE – DIE LEIDEN DER JUNGEN JUANITA JUGENDTHEATERGRUPP NAMASTÉ VUM LHCE 14.10 | 20H00 | 10€/5€

SPANISH BLUES NIGHT SUSAN SANTOS & A CONTRA BLUES 12.10 | 20H00 | 20€/10€ Susan Santos – A great passion for music led Susan Santos to learn, in a self-taught way, how to play guitar and sing. Step by step the lefty guitarist and singer was creating her own songs and her particular style of understanding music. After several bands, she moved to Madrid in 2009 and formed a band with her own name. This is her more powerful project, a power trio that mixes blues, rock and American roots music. She has had intense years of performing in famous clubs and at numerous festivals in Spain, France, Norway, Belgium, the Netherlands, Estonia and England as well as Chicago and Los Angeles in the USA. Santos appears also quite often in various TV shows, musicals and plays. She recorded 4 CDs “Take me home”, (Grasa Records, 2010), “Shuffle Woman” (Peer Music, 2012),“Electric Love” (Paella Records,2014) and “Skin & Bones” (Paella Records,2016). “Skin & Bones” is their fourth album and was recorded in Madrid (Spain) in 3 days with her usual trio. It was mixed in Los Angeles (California). “I feel that ‚Skin & Bones’ is the album that Susan Santos always wanted to do. The sound horizons have expanded and breathe an atmosphere of comfort. There is closeness and complicity in every note. Susan has grown a lot. We knew her skin, but we have now reached the bone.“ (Manolo Fernández, Radio 3 Spain). Susan’s outstanding voice and appealing guitar style, along with her strong stage presence is very refreshing in the contemporary blues scene. Blues rock of the 21st Century. A Contra Blues is definitely one of the best bands within the current European scene. The band is backed up by the European Blues Challenge 2014 winners award, a ten-year musical career, more than six hundred concerts and six records. The band has not stopped traveling and playing the most varied stages since its debut; starting in the streets of Barcelona and reaching the major European festivals. The band’s stage presence is undeniable, a unique experience full of energy, strength and empathy with the audience.

„Wien hätt dann nach Loscht, d’Geschicht vun engem bestuetenen Don Juan ze liesen? Wahrscheinlech keen. Mee dat schéinst un de Klassiker ass, wéi eisen Don Juan géif soen, dass hir Lieser ni fäerdeg ginn, iwwert hir Haaptpersonnagen ze fantaséieren. D’Geschicht vum Don Juan ass eng Legend, déi weltberühmt Schrëftsteller wéi de Molière oder de Lord Byron wäit iwwerdauert huet. Et zielt ee schonn net méi all déi Theaterstécker, Romaner, Gedichter, déi geschriwwen, oder all déi Filmer, déi iwwert hie gedréint gi sinn. Wat fir ee Personnage wier dann de Don Juan am eenanzwanzegste Joerhonnert? Kann en Atheist, an enger Zäit, déi Schwieregkeeten huet, u Gott ze gleewen, oder e Fraenheld, an enger Zäit, wou d’Frae grad esou vill friemginn ewéi d’Männer, iwwerhaapt nach schockéieren? Dat sinn nëmmen e puer vun deene Froen, déi Namasté sech bei dësem Stéck gestallt huet. En Don Juan op d’Bühn ze bréngen, deen nieft sengem Talent als Verführer och mënschlech Schwächte weisen oder zougi kann, dat war eist Zil an eis Äntwert. E Papp, dee seng Feeler an der Erzéiung vu sengem Meedche Juanita erkennt, e Liebhaber, deen därmoossen am Leed ass, well hien, virun zwanzeg Joer, dem Anne, d’Mamm vu sengem Meedchen, esou wéi gedoen huet. Wäert hien et fäerdegbréngen, d’Juanita erëm op déi richteg Bunn ze bréngen an domat de Flame vun der Häll z’entgoen? Wann Dir d’Äntwert op dës Froe wëllt wëssen, da géife mir eis wierklech freeën, wann Dir eist Stéck kucke kommt.“

CABARET - AL GINN ASS NÄISCHT FIR FEIGLINGER 17.10 | 20H00 | 10€/5€ Déi eng ginn op déi 50 lass an déi aner op déi 60. 3 Männer an 3 Fraen. Si sinn net al. Si sinn am Gaang, al ze ginn. Awer dat dauert nach. Alles zu senger Zäit. Elo erfëlle se sech mol nach en alen Dram. Den Dram vun enger WG, enger Wunngemeinschaft. Text a Musik: Balli Baldauff, Roll Gelhausen, Francis Kirps, Viv Meintz-Maas, Claudine Muno, Serge Tonnar Et spillen: Lil Feinen, Rosch Gereke, Marie-Jeanne Jacobs, Lucienne Schleimer, Rom Schleimer, Clod Thommes Regie: Clod Thommes Assistenz: Mireille Gereke, Christiane Thommes www.feiersteppler.lu


19 NEWS

THÉÂTRE – LE MEC DE LA TOMBE D’À CÔTÉ (D’APRÈS LE ROMAN DE KATARINA MAZZETTI) THÉÂTRE OUVERT DE LUXEMBOURG 22.10 | 17H00 | 15€/7,5€ C’est la rencontre improbable entre Daphné (une jeune veuve bibliothécaire, citadine accomplie et raffinée), et Jean-Marie («presque» vieux garçon orphelin, agriculteur qui «nage dans le purin et n’a jamais ouvert un livre»). Au milieu des tombes du cimetière où chacun vient se recueillir, au détour d’un sourire hasardeux, ils vont être charmés l’un par l’autre. C’est le début d’une histoire d’amour impossible et drôle …

LECTURE - LUNDI LITTÉRAIRE JEAN-MARIE BACKES A RAYMOND BOON 30.10 | 20H00 | GRATUIT

DIFFERDANGER – 2ND METAL NIGHT @AALT STADHAUS 28.10 | 20H00 | 20€/10€ Après une première édition réussie, le centre culturel régional Aalt Stadhaus vous propose une nouvelle soirée dédiée aux musiques extrêmes avec cette année Svart Crown (F), Déluge (F) et Kraton (L). Cette fois-ci, la bière sera aussi au rendez-vous. Originaire de Nice, Svart Crown a été formé en 2004 par Jean-Baptiste Le Bail. Depuis, le groupe a fait parler de lui avec son Black Death Metal puissant et entrainant. Influencé par des groupes comme Behemoth, Marduk, Immolation, Morbid Angel et Nile, le groupe nous sort 2017 leur tout nouvel album intitulé Abreaction. Echauffez vos cervicales, car leur musique risque de provoquer de plaisants spasmes à votre nuque. Formé en 2013 à Metz, DELUGE allie intelligemment Post-Hardcore et Black Metal. Æther, leur premier album sorti en 2015, propose 9 titres et distille un Black Metal froid, puissant et intense qui ne connait aucun repos ni compassion tout au long des 55 minutes de déluge musical. L’album est riche, varié et leur prestation en live ne vous laissera pas indifférent. Kraton, le groupe formé en 2011 au Luxembourg est composé de Mike Bertemes (voix), Marc Geiben (basse), Véronique Conrardy (batterie), Jacques Zahlen et Jason Brink (guitares) nous offre un bon mélange de Death/Doom et Black Metal.

Jean-Marie Backes – JEM – Jahrgang 1953, geboren in Esch/Alzette. Kindheit in Differdingen- Fousbann, wuchs in einer Arbeiterkolonie auf. Er besuchte die Primärschule in Fousbann und dann die Mittelschule in Petingen. Wie alle anderen Jungs aus der „Cité“ war er begeisterter Straßenfußballer und Tretrollerrennfahrer. Er verbrachte seine Jugend im Zentrum des Landes und lebt jetzt wieder im Süden. Zum Journalismus kam er als Seiteneinsteiger, arbeitete dann nach langjähriger Erfahrung als Korrespondent in der Lokalredaktion des Tageblatt. Der verheiratete Vater von zwei Kindern hat eine besondere Vorliebe fürs lokale Geschehen. Er mag die Menschen mit ihren Freuden, Sorgen und ihr Tun im Alltag. Raymond Boon besuchte die Primärschule in Oberkorn und das Lycée Hubert Clément in Esch/ Alzette. Er studierte Rechtswissenschaften an den Cours universitaires de Luxembourg und an der Université de Paris 1. Er schloss mit einem Magisterdiplom ab, arbeitete dann als Rechtsanwalt am Gerichtshof in Luxemburg und ist gegenwärtig selbstständiger Berater.

Contact et tickets Centre culturel régional «Aalt Stadhaus» 38, avenue Charlotte L-4530 Differdange T. +352 58 77 1-1900 (accueil) info@stadhaus.lu www.stadhaus.lu www.luxembourg-ticket.lu Lundi-vendredi: 10h-18h, samedi: 14h-18h


20 AGENDA

OCTOBRE! 24

#MARCHÉ

#KERMESSE

10.10 | 08H00-12H00

06.10 | 19H00

MARCHÉ MENSUEL

KERMESSE OBERKORN - OUVERTURE

Centre-ville de Differdange Fédération des commerçants des foires et marchés

Place Jéhan Steichen Oberkorn Ville de Differdange

24

#KERMESSE

16

#EVENTS

10.10 | 20H30

06.10 - 09.10

INGLORIOUS COMEDY CLUB PRÉSENTÉ PAR VERINO

KERMESSE OBERKORN Place Jéhan Steichen Oberkorn Ville de Differdange

#EVENTS

Centre culturel régional “Aalt Stadhaus” grande salle Ville de Differdange

22

07.10 | 15H00

OKTOBERFEST OP DER LUNA Terrain FC Luna Oberkorn FC Luna Oberkorn

#CONFERENCE

03.10 | 19H30

Centre culturel régional “Aalt Stadhaus” grande salle Ville de Differdange

22

EXPOSITION «ERËNNERUNG UN EISE FRANG» Centre culturel régional “Aalt Stadhaus” Foyer – 1er étage Ville de Differdange

17

#CINÉMA

05.10 | 19H00

EXPOSITION TOITOI DE CHRISITAN FRANTZEN ET ROLAND QUETSCH Espace H20 – rue Rattem – Oberkorn Ville de Differdange

#RELIGION

07.10 | 15H00

FÊTE SAINT-FRANÇOIS Quartier de l’église Paroisse Déifferdeng Saint-François d’Assise

#ART ET CULTURE

05.10 - 15.10 LUN-SAM | 10H00 - 18H00

12.10-05.11 MER-DIM | 15H00-19H00”

#EVENTS

08.10 | 15H30

«PAIPERLÉCK» PAR LA COMPAGNIE JEAN DE LA LUNE- POÈME SANS PAROLES - À PARTIR DE DEUX ANS Lasauvage - Place Saintignon Poppespënnchen asbl

#MARCHÉ

FILM EGON SCHIELE TOD UND MÄDCHEN

08.10 | 09H00-18H00

Centre culturel régional “Aalt Stadhaus” grande salle Ville de Differdange

Centre-ville de Differdange HBRed Boys-Hobbydiff 94

17

#EVENTS

12.10 | 20H00

SPANISH BLUES NIGHT - SUSAN SANTOS & A CONTRA BLUES Centre culturel régional “Aalt Stadhaus” grande salle Ville de Differdange

02

#SPORTS

13.10 | 19H00

GRANDE TABLE RONDE À L’OCCASION DU 50E ANNIVERSAIRE Buvette du stade municipal à Oberkorn FC Commune de Differdange

BROCANTE

hobbydiff@handballredboys.lu ou 661 963 417”

yo uc an

CONFÉRENCE LE SAVOIR DE L’IMAGE «IMAGES CENSURÉES»

#ART ET CULTURE

f ei tm Cu


21 AGENDA

17

#EVENTS

17

Centre culturel régional “Aalt Stadhaus” grande salle Ville de Differdange

25

27.10 | 18H15

17.10 | 20H00

14.10 | 20H00

THEATER “DIE LEIDEN DER JUNGEN JUANITA” - JUGENDTHEATERGRUPP NAMASTÉ VUM LHCE

#EVENTS

#EVENTS

«ROSES DE LUXEMBOURG» (LËTZEBUERGER ROUSEFRËNN) & «LE COUP DU SORT» LIVRE PRÉSENTÉ PAR L.MOYSE

CABARET “AL GINN ASS NAISCHT FIR FEIGLINGER” Centre culturel régional “Aalt Stadhaus” grande salle Ville de Differdange

Château de Differdange/Miami Univ. Amitiés françaises de Differdange

18

#MARCHÉ

#EVENTS

14.10 | 14H00-18H00

28.10 | 20H00

9E MARCHÉ AUX LIVRES

DIFFERDANGER – 2ND MTAL NIGHT @ AALT STADHAUS

École Woiwer – Salle de gymnastique Ville de Differdange

24

Centre culturel régional “Aalt Stadhaus” grande salle Ville de Differdange

#COMMÉMORATION

15.10

18

JOURNÉE DE COMMÉMORATION NATIONALE

30.10. | 20H00

LUNDI LITTÉRAIRE JEAN-MARIE BACKES A RAYMOND BOON

Église Niederkorn Ville de Differdange

25

#EVENTS

Centre culturel régional “Aalt Stadhaus” grande salle Ville de Differdange

#MARCHÉ

15.10 | 11H00-18H00 9E MARCHÉ AUX LIVRES

#EVENTS

École Woiwer – Salle de gymnastique Ville de Differdange

22.10 | 15H30

TEATRO LOMPAZI - “DE GROUSSEN HEXEMEESCHTER” (L)

#EVENTS

Lasauvage - salle des fêtes Place Saintignon Poppespënnchen asbl

15.10 | 15H30

POPPENTHEATER HOPLABUM “DEM FRIMEL SAIN EE” (LUX) Lasauvage - salle des fêtes Place Saintignon Poppespënnchen asbl

#MARCHÉ

15.10 | 10H00-18H00 yo uc an

BASAR

f ei

Hall polyvalent La Chiers à Differdange Foyer de la Femme Differdange

18

#THÉÂTER

22.10 | 17H00

THÉÂTRE «LE MEC DE LA TOMBE D’À CÔTÉ» Centre culturel régional “Aalt Stadhaus” grande salle Ville de Differdange

#EVENTS

05.11.| 14H00-18H00

APRÈS-MIDI MUSICALE AVEC SHEMAL’S DELUX INTERNATIONAL TRAVESTIE SHOW ET STEVEN PITMANN Hall polyvalent La Chiers à Differdange Société pour la Protection des Animaux Differdange


22 SERVICE

EN OCTOBRE

À LA DÉCOUVERTE DE 2 EXPOSITIONS ERËNNERUNG UN EISE FRANG COLLECTION ROMAIN THIELEN AALT STADHAUS FOYER 1ER ÉTAGE 6.10-15.10.2017 (LUN-SAM) | 10H00-18H00 HISTORIQUE • Le franc luxembourgeois est introduit en 1848 dans les écrits administratifs et officiels. • C’est en 1856 que de la Banque internationale à Luxembourg (BIL) est créée et obtient le privilège d’émission de billets. • Les premiers billets de banque (libellés en thalers et en francs, puis en marks) sont émis par la Banque nationale du Grand-Duché de Luxembourg. • En 1918, première utilisation du terme de «franc luxembourgeois» dans un arrêté grand-ducal • Union économique avec la Belgique (UEBL - 1922), le franc luxembourgeois et le franc belge ont la même parité. • La convention du 23 mai 1935 entre le Royaume de Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg définit une association monétaire entre les deux pays, officialisant une situation de fait depuis la fin de la Première Guerre mondiale: la parité d’un pour un entre les deux monnaies et une libre circulation du franc belge au Luxembourg, le franc luxembourgeois devenant une monnaie d’appoint. • Le franc luxembourgeois a perdu son cours légal le 28 février 2002, lors de l’introduction de l’euro. (source: Wikipedia)

TOITOI ESPACE H2O OBERKORN 13.10-5.11 | (MER-DIM) | 15H00-19H00 Die Ausstellung Toitoi wird vom 13. Oktober bis 5. November 2017 im Espace H 2O in Oberkorn gezeigt. Es handelt sich hier um ein gemeinsames Projekt zweier Luxemburger Künstler. Die abstrakten Ölbilder auf Stoff zeichnen sich durch einen dynamischen Pinselstrich und eine subtile Farbharmonie aus.

DIE KÜNSTLER ÜBER DIE WERKE: Luxembourg National courts The specialties of other countries has nachzukochen always something exciting in itself. However, it is rarely possible to prepare such food so that it is authentic. Maybe it is a lack of one or other seasoning, maybe get the individual ingredients with us not fresh enough to the market or the little extra gimmick that must be used when cooking, will remain a secret kitchen. A pasta asciutta, served in Italy, probably tastes different than at home, because there are many different ways to prepare this national dish in their own country. Similarly in Luxembourg: Again, there are small differences, often between households and a derseklben village so that «pastry», «Pate» and «Traïpen» every time can taste different. The Luxembourg cuisine has the most resemblance to the French and yet it is possible that, for example, the production of cooked cheese and the preparation of «Gaardebounen» were introduced by Spaniards. Who is visiting the grand duchy, which is recommended in any case, once to try the Luxembourgian cuisine! (Ketty Thull: «Luxemburger Nationalgerichte «Translated by google translate from Deutsch to Englisch) Neugierig geworden?


23 SERVICE VISITE AU MNHA

EXPOSITION «PORTUGAL - DRAWING THE WORLD» 28.04 – 15.10.2017

La commission culturelle de la Ville de Differdange invite à une visite guidée en langue française de cette exposition fascinante au MNHA. Cette exposition vise à illustrer le lointain et fascinant périple d’un pays riche de quelque 900 ans et façonné jusqu’à nos jours par un processus transculturel, ainsi qu’à retracer l’itinéraire parcouru par les Portugais aux quatre coins du monde. Les jalons de cette histoire sont illustrés à travers le legs le plus éloquent de ce pays: l’héritage artistique né entre le déclin du Moyen Âge et la naissance de notre monde contemporain, témoignant de la culture d’un peuple et du processus singulier de métissage culturel.

Portugal - Drawing the world, exposition composée de remarquables prêts en provenance des collections publiques du Musée national d’art ancien (MNAA, Lisbonne), ainsi que d’autres institutions culturelles du Portugal. Le départ se fera en bus sur le parking «Hauts-Fourneaux /Contournement» de Differdange à 14h15 et le retour est prévu vers 17h30. Les personnes intéressées doivent s’inscrire au service culturel 58 77 11-900 ou par mail culturel@differdange.lu jusqu’au 13 octobre 2017 au plus tard. La visite est offerte par l’administration communale de la Ville de Differdange.


24 SERVICE ÉVÈNEMENT

KERMESSE D’OBERKORN

Journée de la commémoration nationale L’administration communale de la Ville de Differdange en partenariat avec les mouvements de Résistance vous invite à participer aux festivités qui se dérouleront le dimanche 15 octobre 2017 dans le cadre de la Journée de la Commémoration nationale. La cérémonie commémorative commencera à 10 h 15 à l’église paroissiale de Niederkorn. Elle sera suivie du cortège officiel qui mènera au Monument Hondsbësch à Niederkorn où une gerbe sera déposée. Après le dépôt de la gerbe, un verre de l’amitié sera servi au chalet Hondsbësch.

Amateurs de jeux, de rencontres et de restauration à la bonne franquette, marquez bien la date du 6 au 9 octobre dans vos agendas. En effet, la place Jehan-Steichen accueillera la traditionnelle kermesse d’Oberkorn. L’ouverture officielle aura lieu le vendredi 6 octobre à 18h30. Kiermeskuch et vin de l’amitié offerts par l’administration communale de Differdange.

Babysitting Formatioun

Viraussetzungen fir sech unzemellen: fir jonk Fraën a Männer

30.10 - 03.11 2017

Du wunns a der Gemeng Déifferdeng? Du hues mindestens 15 Joër? Du këmmers dech gären ëm Kanner? Du géifs gären als Babysitter schaffen a dech dobäi wuel a sécher spieren?

Organiséiert vun der Gemeng Déifferdeng an Zesummenarbecht mat professionnelle Formateuren a Formatricen D’Gemeng Déifferdeng bitt dir d’Méiglechkeet fir un dëser gratis Formatioun deelzehuelen. Hei kriss du vill Informatiounen an duerch deng aktiv Participatioun léiers du mat denger Responsabilitéit als Babysitter ëmzegoen.

i

Fir weider Informatiounen an Umellung bis de 16. Oktober 2017, mell dech beim Service Egalité des Chances: Tel: 58 77 1- 1560 Mail: elisabeth.lang@differdange.lu


25 SERVICE

NOUVEAUX VISAGES TINA NOROSCHADT Tina Noroschadt a rejoint le service communication de la Ville de Differdange en août dernier. Elle s’occupe de la rédaction des communiqués de presse et des textes en allemand pour le DIFFMAG, le site internet et la page Facebook de la commune. Originaire du nord de l’Allemagne près de Hambourg, Tina a étudié l’histoire, la politique et les lettres à Kiel. Elle habite dans notre pays depuis 12 ans et a travaillé comme journaliste pour revue d’abord et pour le service communication de la Fondation Cancer ensuite. À la recherche d’un nouveau défi, elle a récemment décidé de mettre ses compétences au service de la Ville de Differdange. Un choix qu’elle ne regrette pas, car elle apprécie particulièrement la variété de ses nouvelles tâches et la bonne ambiance au sein de l’équipe. Tina, qui est mariée et qui a deux enfants – Hanna (6,5 ans) et le petit Jan (4 ans) –, habite à Bertrange. Grande sportive, elle a longtemps joué au handball, et notamment pour les équipes de Berchem et Dudelange. Aujourd’hui, elle consacre son temps libre à ses enfants, mais trouve malgré tout le temps de lire et faire du jogging. Récemment, elle a demandé la double nationalité allemande et luxembourgeoise, que ses enfants possèdent déjà.

RYAN LIMA Nach seinem bestandenen Abitur am „Lycée Technique Mathias Adam“ in Lamadelaine ist die Abteilung Schulservice der Stadt Differdingen für Ryan Lima die erste berufliche Station. Seit Anfang April diesen Jahres kümmert er sich hier um die Kinderbetreuungsstrukturen der Gemeinde, vor allem um die Einschreibungen in die verschiedenen „Maisons relais“ sowie die Planungen der einzelnen Betreuunungszeiten der Kinder. Eigentlich wollte der junge Mann, der in Oberkorn lebt, Jura studieren und später Anwalt werden. Doch dann entschied sich Ryan lieber für einen administrativen Bürojob, der sehr abwechslungsreich ist. In seinem Team fühlt sich der neue Mitarbeiter sichtlich wohl, zudem schätzt er das angenehme, gute Arbeitsklima. Im Oktober steht bei ihm das Examen zum „rédacteur“ und „expéditionaire administrativ“ auf dem Programm. Neben seiner Leidenschaft für Fußball, derzeit kickt Ryan in seiner Freizeit beim FC Rodange 91, tanzt er zudem seit seiner Kindheit in der portugiesischen Folkloregruppe „Tricanas de Differdange”.

Neuvième Marché aux livres Les samedi et dimanche 15 octobre, le hall sportif du Woiwer sera entièrement dédié aux livres à l’occasion d’un grand marché. Celui-ci sera accessible au public de 14 h à 18 h. Grand incontournable des amateurs de lecture, le marché aux livres de la Ville de Differdange est organisé en partenariat avec la bibliothèque municipale et l’association Liesen zu Déifferdeng. En plus d’animations et d’un rallye pour les enfants, la bibliothèque et Liesen zu Déifferdeng organisent un grand quizz littéraire avec à la clé de nombreux lots, dont un Kindle et des bons d’achat. Pour participer, il vous suffit d’imprimer le formulaire en ligne sur www.differdange.lu rubrique «actualités», de le rempliret de le déposer dans l’urne prévue à cet effet au marché. Bonne chance à tous.


26 SERVICE

NOS COURS D’EAU DANS L’HISTOIRE LOCALE IV. Textes & choix des photos: Armand Logelin-Simon Étudions à présent le ravitaillement vital en eau potable de quelques grandes propriétés, tel que les fermes au-dessus de Lasauvage, l’abbaye Fontaine Marie et le château de Gerlache. Les fermes d’Airsain, dont la plus ancienne se trouvait sur notre territoire communal et la plus récente, construite en 1838 par Jean-Baptiste de Colnet-d’Huart, sur le ban de Rodange, prenaient l’eau dans une fontaine que les indigents appelaient la Fontaine des Bœufs. Le 12 janvier 1860, la Société Pierre Giraud et Cie de Lasauvage céda à Joseph Houillon, propriétaire de la Ferme Rouge1 «le droit à perpétuité de puiser de l’eau à la fontaine dite des Bœufs, d’y abreuver le bétail, d’y laver le linge et en général d’y prendre l’eau nécessaire à l’usage de l’exploitation de la ferme d’Airsain, commune de Pétange, appartenant à Monsieur Houillon, en se servant du chemin qui conduit à ladite fontaine (…).2»

ANLux.: H-383. Les forges de Lasauvage, les fermes «de Rodenhoff» et d’Airsain, en 1862. Quand la Société Fernand de Saintignon & Cie (Hauts Fourneaux de Longwy et de Lasauvage) mit en vente les 1

biens immobiliers qu’elle possédait sur le territoire de la commune de Differdange – ce qui durait de 1923 à 1926 – des garanties étaient données aux habitants de Lasauvage et des deux fermes d’en-haut quant à l’entretien des pompes, des réservoirs et des canalisations posées au 19e siècle. Un quart du débit de certaines sources, la moitié de quelques autres, leur était réservé. Le prix de l’eau fournie se calculait d’après le prix du courant électrique consommé par la pompe, augmenté de 40% et divisé par le nombre de mètres cubes débités.3 Les époux Alphonse de Prémorel et Marie-Catherine Joséphine de Nothomb devinrent propriétaires de l’ancienne abbaye Fontaine Marie, en 1835. Ils l’aménagèrent de la façon la plus agréable. Leur fils Jean-Jules de Durand de Prémorel s’en rappela avec plaisir en rédigeant ses mémoires: «Mes parents s’y installèrent donc et commencèrent courageusement les travaux d’amélioration et d’embellissement. Ils plantèrent et convertirent en parc d’agrément le vaste emplacement clos de murs qui les entourait; amenèrent auprès de la maison les sources qui jaillissaient dans les vallons voisins, créèrent ainsi un jet d’eau, des fontaines abondantes. Ils achetèrent les côtes qui les dominaient et qu’ils ne possédaient qu’en partie et les couvrirent d’arbres fruitiers, de bois résineux. Ces travaux transformèrent bientôt l’aspect de la contrée. La propriété, entourée de bois, remplie de verdure et de fleurs, devint une des plus belles et agréables résidences du pays (…).4» Les sources traversant le domaine de Prémorel émergeaient aux lieux-dits «Klengelbour, Hattendall et Schlechelgen». De Prémorel les réunissait en un seul cours d’eau et, en 1836, il fut autorisé d’y établir diverses usines, ce qui donna à l’endroit le nom de «Wierkgoart»5. Les propriétaires successifs veillaient à leur droit d’en user l’eau. En 1901, la commune eut l’audace de collecter les eaux de ces sources pour alimenter la conduite d’eau de la section

La Ferme Rouge sur le ban de Rodange.

ANLux.: Notaire Joseph Laval, acte n° 3/1860. MCN 04708 Logelin-Simon, Armand : Lasauvage au temps de Fernand comte de Saintignon. Série Galeriedok n° 9, pages 188-189. 4 De Durand de Prémorel, Jules : Au fil du XIXe siècle. Les châtelains de Differdange. In: Galerie 15(1997) n° 4, pages 569-582. 5 La partie ouest de la rue de l’Hôpital, de Fontaine Marie au pont de l’ancienne voie de fer industrielle. Cf.: Logelin-Simon, Armand: Le capitaine Alphonse de Prémorel ou l’itinéraire culturel et industriel d’un Differdangeois à part. In: Galerie 15(1997) n° 4, pages 505-562. 2 3


27 SERVICE

de Differdange. Alors les derniers acquéreurs de Fontaine Marie, Élise Krau et son époux Émile Wirth, engagèrent une action en justice contre l’administration locale. Ils argumentèrent que ces cours d’eau traversaient leur propriété, dite «Kloster», depuis des temps immémoriaux et que les dérivations opérées par la commune avaient été faites sans leur consentement et en violation de leurs droits. L’affaire passa par toutes les instances, mais en 1915, la section de Differdange fut condamnée à payer un dédommagement de 3.750 francs, à Élise Krau, ainsi que les intérêts de cette somme, calculés depuis février 1902.6 Au 18e siècle, un ensemble de bâtiments, connu un siècle plus tard sous le nom de Château de Gerlache, s’étalait des deux côtés du chemin de Differdange vers Niederkorn, en contre-bas de l’embranchement de la Grand’rue, alors appelée «Iwwergaass». Derrière ce bâtiment, sur l’emplacement de la zone piétonnière moderne et s’étirant au moins jusqu’à l’actuelle rue Victor Hugo, se trouvait la roseraie de la propriété. La rue du Marché était à l’origine un chemin appelé «op de Rousen», en souvenir de ce beau jardin floral. Le corps de logis du château avait deux niveaux. Une source jaillissait dans la grande salle d’en bas et dans la cuisine située à l’étage. La cour d’entrée était munie d’une fontaine; tout comme le parc qui disposait en plus d’un bassin d’eau en pierres de taille. L’eau s’écoulait vers la limite méridionale du jardin, où elle remplissait un fossé large de 6 7 8

douze pieds. Ici Jean-Baptiste Prommenchenckel, bailli des seigneurs, décédé en 1760, gardait des poissons. La source généreuse, à laquelle ce domaine était relié, avait son origine dans la Grand’rue, en face et au-delà du vieux lavoir, auquel on accède aujourd’hui par la rue Victor Hugo. De là, l’eau était amenée souterrainement au château, moyennant une conduite en bois. Elle passait sous l’actuelle Place du Marché et sous le passage étroit qui relie de nos jours la Place à la zone piétonne.7 Ensuite elle prenait la direction du château. Jusqu’en 1889, les eaux de la source évoquée étaient recueillies dans une espèce de caveau ou bassin ouvert, aménagé dans la cave d’une maison adossée à la montagne. Pour les soustraire aux impuretés et à toutes sortes de contaminations provenant du dehors, les propriétaires de cet immeuble, les époux Néro-Gehlhausen, consentirent à ce qu’Auguste de Gerlache fît fermer le bassin complètement. De son côté, le châtelain établissait à ses frais une pompe dans la cuisine, au-dessus du caveau. Les tuyaux d’aspiration de cet appareil allaient chercher l’eau jusqu’au fond de la cavité, de sorte que les habitants de la maison pouvaient en user à volonté.8 On peut supposer qu’une ouverture de surverse de cette source prospère permettait en plus de remplir le grand lavoir en contre-bas, à moins que l’eau de celui-ci ne pro(À suivre) vienne d’une source voisine.

L. W., édition du 16 février 1915. Ce qui explique la non-constructibilité de cette étroite bande de terrain entre les maisons. Logelin-Simon, Armand: Le château du Rieux et de Gerlache. In : Korspronk n° 9, 1985. Cf. pages 21-22 et 123-124.


28 FLASHBACK MARIE-MADELEINE DE GOURCY

DAS ABGEBROCHENE ABBATIAT

DIE LETZTE ÄBTISSIN


29 FLASHBACK

Marie-Madeleine de Gourcy war intelligent, diszipliniert, voller Tatendrang, fromm und adlig. Sie wollte, wie ihre beiden Vorgängerinnen, alles besser machen, denn in den vergangenen Jahren haperte es mit der Führung dieses großen, bedeutenden Zisterzienserklosters in Differdingen. Marie-Madeleine de Gourcy hatte das Zepter am 30. Januar 1754 übernommen und blieb 43 Jahre lang Äbtissin des damals 500 Jahre alten Klosters «Fontaine Marie». wurden erneuert, wie auch die Dependenzen in Redingen, Osterbour und Belvaux. Zu Zeit der Äbtissin gehörte noch eine Kirche, Krankenstationen, Schlafräume, ein Taubenschlag, große Gemüse- und Obstgärten, ein Bach, der eine Mühle antrieb und ein Weiher, in dem Fische gezüchtet wurden, zum Kloster.

Text & Fotos: Roby Fleischhauer

Schon vergessen bei ihrer Amtsaufnahme waren die Probleme und Intrigen der Klosterschwestern um 1719. Die Kommissare stellten damals eine Lockerung der Sitten und der klösterlichen Disziplin im Kloster fest. Die Regeln des heiligen Benedikt, des Gründers des Ordens der Zisterzienser, wurden ziemlich freizügig ausgelegt und bei den Wahlen zur Äbtissin wurde geschummelt. Schließlich brachte damals die Äbtissin Françoise de Gourcy wieder Ordung in das Klosterleben. Sie ging auch etliche größere Umbauten an. Unter anderem wurde das „Gästehaus“ errichtet, das einzige Gebäude, das bis heute vom einstigen Kloster übrig blieb. Später diente es ja bekanntlich als Spital, dann als Pflegeheim. Ihre Arbeit wurde von der nächstfolgenden Äbtissin, Antoinette-Lucie de Saintignon mit Erfolg weitergeführt. Nach ihrem Tod im Jahre 1754 übernahm dann die letzte Äbtissin, Marie-Madeleine de Gourcy, das höchste Amt im Kloster. Schon allein die Namen der letzten Äbtissinnen zeigen deutlich, dass man aus einer der großen adligen Familien stammen mußte, um ein solches Amt zu übernehmen. (Die Großmutter der Äbtissin war übrigens auch eine

Zisterzienserin aus der Zeit der letzten Äbtissin De Saintignon). Marie-Madeleine de Gourcy wurde im Jahre 1709 in Aulnoy in Lothringen geboren. Ihre Eltern waren Antoine Nicolas comte de Gourcy und Marie-Françoise-Paule Duchesne. Unter Marie-Madeleine de Gourcy erreichte das Differdinger Kloster seinen Höhepunkt. Die Schulden wurden nach und nach abgetragen, die Räume und Gebäude des Klosters

Als die französische Revolution ausgebrochen war, zogen sich die „Moniales“ nach Luxemburg in ihr Refugium zurück. Nach den kriegerischen Auseinandersetzungen versuchte die Äbtissin mit ihren religiösen Schwestern und den Laienschwestern in das Kloster in Differdingen zurückzukehren. Die Erlaubnis wurde ihnen erteilt. Doch dann kam das Gesetz vom 15. Fructidor des Jahres IV zur Anwendung. Die Klöster wurden abgeschafft, weil sie, gemäß der Revolutionäre, ein Ueberbleibsel des „Ancien Régime“ waren. Die Schwestern mußten das Kloster verlassen, das dann später versteigert wurde. Der „directoire exécutif“ bot den Schwestern eine Rente an. Doch die meisten lehnten diese ab. „la susnommée … a dit ne pouvoir accepter le bon de la retraite … parce que la conscience le lui défend!“ Später kamen jedoch ei-


30 FLASHBACK

Plan des früheren Klosters „Fontaine Marie“

nige Schwestern auf das Angebot zurück. Die Schwestern fanden Zuflucht bei Verwandten oder in Differdinger Familien. Marie-Madeleine de Gourcy war zu diesem Moment 74 Jahre alt. Sie selbst zog sich in das Differdinger Schloss zurück. Hier residierte nämlich ihre Nichte, „dame Blanchart“, die Witwe des Arnould de Soleuvre, Herr über Differdingen. Trotz ihres gräflichen Adeltitels verfügte die Äbtissin de Gourcy nie über ein angemessenes Vermögen. Das geht aus einem Schreiben hervor, das sie im Jahre 1760 an ihre Schwester Thérèse Henriette de Gourcy schrieb: „Aimez moy toujours et me croyez toute à nous, votre bonne sœur Gourcy abbesse.“ Im Postscriptum jedoch ermahnt sie ihre Schwester: „Tachez de me faire ravoir les trente trois écus que je vous ai prêté, j’en ai grandissime besoin, chère sœur, faite votre possi-

ble à me les rembourser, je vous en supplie.“ Auch die Klostergemeinschaft kam stets finanziell so ganz knapp über die Runden. Sie existierte eigentlich nur dank der gottgefälligen Spenden aus allen Ecken des Landes. Es konnte auch einiges aus eigener Produktion verkauft werden.

Die Äbtissin starb am 26. August 1799 im Alter von 90 Jahren und 4 Monaten. Sie wurde auf dem Friedhof der Pfarrei Oberkorn beigesetzt. Ihr Grab besteht leider nicht mehr, doch vielleicht könnte man ihr eine der neuen Wohnstraßen widmen. Sie gehört ja eigentlich zu den herausragenden Persönlichkeiten der Differdinger Geschichte. Die Grabinschrift, welche der weitgereiste Zeitzeuge Pierre Alexandre Cyprien Merjai ihr widmete, begann so: „Hic in Christo piissime jacet Reverendissima ac Illustrissima Domina Maria Magdalena de Gourcy Sanctae Mariae in Tifferdange Ordinis Divi Bernardi ultima Abbatissa … Hier ruht fromm in Christus die bekannte und berühmte Herrin Maria Magdalena de Gourcy der heiligen Maria in Differdingen des Ordens des heiligen Bernards letzte Äbtissin …“

Hauptquelle dieses Artikels: „L’abbaye de Differdange et l’histoire de cette bâtisse depuis les origines jusqu’à nos jours.“ (Amitiés Françaises 1982)


31 FLASHBACK

DES HOMMES ET DES DIEUX de Xavier Beauvois (2010) | disponible en langue française

Ce film, Grand Prix au Festival de Cannes, est basé sur des faits réels. Un monastère perché dans les montagnes du Maghreb, dans les années 1990. Huit moines chrétiens français vivent en harmonie avec leurs frères musulmans. Quand une équipe de travailleurs étrangers est massacrée par un groupe islamiste, la terreur s’installe dans la région. L’armée propose une protection aux moines, mais ceux-ci refusent. Doivent-ils partir? Malgré les menaces grandissantes qui les entourent, la décision des moines de rester coûte que coûte se concrétise jour après jour...

Film

MEDIATHÈQUE

COUP DE CŒUR DE LA BIBLIOTHÈQUE Consultez ici nos livres et films coups de cœur du mois, à destination de tous. Les livres ainsi que les films proposés dans cette rubrique sont disponibles dans les locaux de la bibliothèque.

BLOCK 46 de Johana Gustawsson

Livre

Bibliothèque

Un thriller passionnant et surprenant! Âmes sensibles s’abstenir… Suède. Le commissaire Bergström découvre le cadavre terriblement mutilé d’une femme. Londres. Profileuse de renom, la ténébreuse Emily Roy enquête sur une série de meurtres d’enfants dont les corps présentent les mêmes blessures que la victime suédoise: trachée sectionnée, yeux énucléés et un mystérieux Y gravé sur le bras. Étrange serial killer, qui change de lieu de chasse et de type de proie… En Suède, Emily retrouve une vieille connaissance: Alexis Castells, une écrivaine pleine de charme spécialisée dans les tueurs en série. Ensemble, ces deux personnalités discordantes se lancent dans une traque qui va les conduire jusqu’aux atrocités du camp de Buchenwald, en 1944. Johana Gustawsson vit à Londres, avec son fils et son mari. Block 46 est son premier roman. Petite-fille de déporté, elle plonge au cœur de la folie meurtrière et ravive la mémoire des crimes nazis.

38, avenue Charlotte | L-4530 Differdange T. +352 58 77 1-1900 | www.stadhaus.lu

La durée de la location est d’une semaine pour les DVD et de 4 semaines à 6 semaines pour les livres. Nos services seront à votre disposition pour tout complément d’information.


32 PICTURE REPORT GALERIE

SEPTEMBRE EN PHOTOS 01

02

03

04

05


33 PICTURE REPORT

06

07

08

09

01 Exposition Les bus de la Ville de Luxembourg 1926-2012 au hall Paul-Wurth 02 Journée Oldtimer Bus au Minett Park Fond-de-Gras 03 Étudiants de la Miami University 04 Inauguration des draisines au Minett Park Fond-de-Gras 05 Inauguration du parc Wuelmswiss 06 Inauguration de la Vëlosschoul au Metzkimmert 07 Inauguration des nouveaux locaux des agents municipaux dans la rue Michel-Rodange 08 Projection du film Song from the Forest dans le Fond-de-Gras 09 Ballade nocture en segway dans le Fond-de-gras


34 PICTURE REPORT

01

02

03

05

07

04

06


35 PICTURE REPORT

09

08

10

11

12

13

14

01 Journée touristique au Fond-de-Gras 02 Premier coup de pelle de l’extension de l’école SaintPierre à Niederkorn. 03 Premier coup de pelle de la construction du hall sportif de Niederkorn 04 Inauguration de l’aire de jeux dans la route de Pétange 05&06 Steel Run 2017 07 Premier coup de pelle de la construction du hall polyvalent d’Oberkorn 08 Installation des roulottes à l’école en forêt du Kannerbongert 09&10 Vernissage de l’exposition Artistes résidents à l’Espace H 2O 11 Ouverture de la saison culturelle à l’Aalt Stadhaus 12 Présentation de la bande-dessinée Schichtwiessel de Marc Angel 13 Antonia à l’Aalt Atadhaus 14 Saif Eddine Settif à l’Aalt Stadhaus 15 Vente sur trottoir à Differdange

15


36 PICTURE REPORT

01

02

03

04

05


37 PICTURE REPORT

06

07

08

09

10

01 Derby Progrès Niederkorn-FCD 03: 1-0 02 La Bajon à l’Aalt Stadhaus 03 En Dag wéi fréier sur la place du Marché à Differdange 04&05 Course de caisses à savon dans le centre-ville 06&07 Steampunk Convention Anno 1900 au Fond-de-Gras 08-09 Portes ouvertes au 1535° Creative Hub 10 Differdange est candidate à «European City of Sport 2018»

flickr.com/photos/pitschspics/sets


38 TRADUCTIONS BËSCHCRÈCHE & BËSCHSCHOUL DE

S10

GADOUE ET FANTAISIE

Au début de cette année scolaire, la Ville de Differdange a décidé d’innover en créant une crèche et une école en forêt avec maison relais pour le cycle 1. Nous avons visité le campus Kannerbongert à Niederkorn. C’est le matin. Un groupe de petits enfants – «armés» de pantalons de pluie colorés, de parkas, de bottes en caoutchouc et de bonnets – et deux adultes s’apprêtent lentement à partir. Après une chanson pour se dire bonjour, il est temps de partir en forêt. Le soleil brille, l’été indien se montre sous son plus beau jour. «Pour nous, il n’y a pas de mauvais temps. Nous passons 365 jours par an dehors avec les enfants, même s’il pleut ou s’il neige. Nous adaptons nos vêtements aux conditions et le cas échéant nous restons moins longtemps dehors», raconte Nathalie Pennartz, éducatrice à la nouvelle crèche en forêt du campus Kannerbongert de Niederkorn. Les enfants ne restent dans les wagons du campus qu’en cas d’orage, de tempête ou ou de battues. Le petit Ben est en phase d’adaptation avec sa grand-mère. Peu à peu, il fait la connaissance de ses 11 nouveaux camarades, du site de la Bëschcrèche et de ses nouvelles personnes de référence, les 2 éducateurs. «Ses parents ont choisi cette garderie en connaissance de cause. Ben adore jouer dans les bois», raconte sa grand-mère pendant que son petit-fils de deux ans gambade dans le chemin boueux. «Sophie, tu es une fille forte», s’exclame Cédric Wampach, un des éducateurs alors que la petite fille aide à pousser le charriot avec les petits-déjeuners dans une montée. Une fois arrivés, les 12 rejetons s’affairent enthousiastes dans la forêt: certains ramassent des branches tombées des arbres, d’autres sont assis dans les feuilles, empilent des cailloux ou s’amusent à courir.

La forêt synonyme de jeux et de mouvement «Cette clairière est notre place attitrée, notre nid pour ainsi dire», poursuit Nathalie Pennartz. Entretemps, son collègue distribue les casse-croutes et les fruits à ses protégés, qui se sont déjà installés sur de petits troncs d’arbres. «Les enfants apprécient chaque jour dans la nature. Ils sont contents de ne pas devoir passer toute la journée dans une pièce. Dans la forêt, la fantaisie des enfants ne connait pas de limites: les enfants peuvent transformer une branche en téléphone ou alors en pinceau de maquillage. Ou alors ils l’utilisent pour dessiner un visage par terre», explique l’éducatrice en soulignant les avantages de la crèche en forêt de la Ville de Differdange.

Bien entendu, les petits ont aussi le droit de sauter dans la boue; dans la forêt, les enfants sont plus libres, dit-elle. Cependant, ses protégés doivent se tenir à certaines règles: ils ne peuvent rien mettre dans la bouche; ils ne mangent que ce qu’ils ont apporté; ils ne peuvent pas toucher les champignons, les fruits ou les animaux; lorsqu’ils s’éloignent, ils ne doivent jamais perdre les autres des yeux; quand on les appelle, ils répondent par «Ici». Et: tous les enfants et les adultes s’arrêtent lorsqu’on dit «stop». Prochainement, un petit foyer et un tipi seront aménagés dans la clairière pour compléter les activités. Après le petit-déjeuner, le programme des petits est composé de jeux et de mouvement. Ils peuvent découvrir la forêt comme bon leur semble. Vers 11 h, le groupe retourne dans les wagons. Les petits peuvent alors profiter d’un déjeuner sous la forme d’un buffet.

Bëschklass: plus de place pour s’épanouir Changement de décor: sur le site se trouvent aussi deux classes du cycle 1. En tout, 24 enfants âgés de 4 à 6 ans et répartis en 2 classes vont à l’école en pleine nature, quel que soit le temps. Au milieu du verger, ils prennent leur déjeuner avec leurs enseignantes. C’est Marion Birnbaum qui a eu l’idée de cette école en forêt. «J’ai présenté mon concept à la Ville de Differdange en janvier 2016 et les responsables l’ont approuvé. La crèche en forêt venait tout juste d’être planifiée et les classes en forêt s’y sont ajoutées, explique cette amatrice de la nature originaire de Niederkorn.» «En pleine nature, les enfants ont plus de place pour s’épanouir. Il y a aussi moins de bruit, ce qui diminue le stress des enfants», précise Lisa Hengen, une des enseignantes. Les deux enseignantes aiment travailler dans la forêt. En plus, le contact avec leurs protégés et leurs parents est plus intense. Lisa Hengen a aussi remarqué que les enfants bavardent davantage en liberté. Cela contribue à améliorer le développement du langage. Des études démontrent que jouer dans la nature développe la fantaisie, les capacités cognitives et la motricité des enfants. Bien entendu, un bilan des compétences des enfants sera aussi effectué dans leurs deux classes. Une fois par semaine, les élèves de la classe en forêt ont cours de gymnastique et de natation. «Nous bricolons et dessinons moins que dans un préscolaire tra-


39 TRADUCTIONS

ditionnel, mais notre travail est plus tridimensionnel», souligne Marion Birnbaum. «La Bëschklass est super. Ce que je préfère, c’est collecter les plantes», raconte Max, cinq ans. «Ou alors je joue au chat avec mes amis». Samira, Lina et Lisa hochent de la tête et s’assoient près de leurs camarades dans la prairie. «Les réactions des parents sont positives: après l’école, les enfants sont plus équilibrés et heureux. Mais bien sûr aussi très fatigués», expliquent les deux enseignantes à l’unisson et le sourire aux lèvres.

DE

S6

Plus d’infos: Mélanie Macri (responsable) Tél.: 36 58 13 54-1 | melanie.macri@school.differdange.lu Marilena Falbo (responsable du service scolaire/Bëschschoul) Tél.: 58 77 1-1237 | marilena.falbo@differdange.lu Formulaires d’inscription pour la crèche et la classe en forêt: http://www.differdange.lu/residents/enfants-et-adolescents/ beschcreche/

LUNEX UNIVERSITY

CONGRÈS DE HANDBALL À DIFFERDANGE: UN VRAI SUCCÈS

Le 16 septembre, LUNEX University a accueilli un congrès international très attendu: Medical and training aspects in handball. Cent-cinquante participants de différents pays – des chercheurs, des kinésithérapeutes, mais aussi des entraineurs et des athlètes engagés – se sont retrouvés sur place. L’évènement a mis l’accent sur la prévention des blessures dans le handball et sur la préparation optimale des compétitions. Le congrès s’était fi xé comme but de dresser un état des lieux de la recherche, de la médecine et de la prévention dans le handball afin d’en discuter entre spécialistes. La demande était tellement forte que les tickets ont été écoulés plusieurs jours avant l’évènement.

Conférenciers renommés et participants internationaux Le discours d’ouverture portant le titre de Why do we need handball medicine? a été tenu par le professeur Romain Seil, chirurgien-orthopédiste au Centre hospitalier de Luxembourg (CHL) et président de l’ESSKA. Jeff Paulus, coach de fitness, entraineur personnel à AFORM.lu et préparateur physique de l’équipe de handball d’Esch et du FC Progrès Niederkorn, a aussi pris la parole, tout comme Markus Waldén, Jesper Bencke, Lior Laver et Merete Møller, des scientifiques et médecins internationaux de premier plan dans le

domaine de la prévention des blessures. Les médecins-accompagnateurs des équipes de handball allemande et française, Kurt Steuer et Gérard Juin, étaient également présents. Parmi les participants et les conférenciers figuraient des pointures du handball international comme le professeur Nebosja Popovi (médaillé d’or de handball aux Jeux olympiques de 1972), aujourd’hui chirurgien-orthopédiste, conseiller médical de haut rang et rédacteur en chef d’un magazine médical. Olivier Krumbholz, ancien joueur professionnel et entraineur de l’équipe féminine nationale de handball lors de la coupe du monde de 2003 a pris la parole en tant qu’invité. Parmi les invités spéciaux figurait entre autres Helmut Höritsch, dirigeant et responsable de la formation et du développement à la Fédération européenne de handball (EHF). Des membres du Sports Medicine Research Laboratory (SMRL) du LIH (Department of Population Health) faisaient aussi partie des conférenciers et organisateurs. Le docteur Laurent Malisoux, chercheur au SMRL, a tenu un discours avec l’étudiante en maitrise Véronique Jung portant le titre de The Why’s and How’s of injury monitoring: an example from U17 Handball in Luxembourg.


OUVERTURE DE LA ROCADE JEUDI 5 OCTOBRE SUR LE SITE DU 1535° CREATIVE HUB 16H30: INAUGURATION OFFICIELLE EN PRÉSENCE DE

M. FRANÇOIS BAUSCH,

MINISTRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DES INFRASTRUCTURES

SUIVIE D’UNE GRANDE FÊTE POPULAIRE JUSQU’À 20 H - MUSIQUE - À BOIRE ET À MANGER - PARCOUREZ LA NOUVELLE ROUTE EN SEGWAY, EN BUS À IMPÉRIALE OU À VÉLO

Diffmag °10 2017  

Le magazine de la Ville de Differdange

Advertisement