Page 1

comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 1

j Uin 2013

Magazine

Fête de la musique : rendez-vous place centrale

Dossier : Un été animé à Cherbourg-Octeville

m a g a z i n e

D ’ i n F O r m a t i O n s

m U n i C i p a l e s


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 2

4 portrait

Noëlla Auguste fait scintiller ses étoiles

5 j eunesse Les Promeneurs du Net, pour vivre avec son temps 6 j eunesse Sport vacances 2013 : plus de 900 enfants attendus 7 j eunesse Séjours à thèmes à la Maison pour Tous Léo Lagrange 8 association Mogab filme les groupes de la région 9-12 en bref 10 j eunesse Emplois d’avenir : 10 jeunes recrutés 11 evènement Fête de la musique 2013 : ouvrez grand les oreilles ! 21 economie Retour aux sources pour Simon SAS

sommaire

13 11

Dossier

25

27

Un été animé à Cherbourg-Octeville

22 Urbanisme Presqu’île Habitat fête ses 90 ans ! 23 t ribunes de l’opposition 24-25 24 heures avec... Le musée fait le mur à Octeville 26 Développement durable Agenda 21 : Cherbourg-Octeville montre l’exemple 27 solidarité Des tentes pour la détente 28 sports Mini-stages et nouveaux horaires d’été à la piscine 29 infos pratiques Horaires et numéros de téléphone 30-31 retour sur

Cherbourg-Octeville en images


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 3

j ean-michel Houllegatte maire de Cherbourg-Octeville

28

editorial La période estivale arrive et, pour permettre à chacun d’en profiter pleinement, la Ville propose toute une série d’événements, pour tous les âges et tous les goûts, et surtout gratuits. Les festivités démarrent dès le 15 juin avec le lancement du nouveau parcours de visite Sur les pas de Jacques Demy : dans le cadre des 50 ans des Parapluies de Cherbourg, le programme est étoffé avec de nombreuses projections gratuites du film, notamment après les visites guidées organisées par l’Office de tourisme, des concerts, des expositions, une flashmob, et une édition de Cin’Etoiles sur le thème des comédies musicales. Au programme également de cet été : la Biennale du 9e art avec Jacques Tardi dans les Salons de l’Hôtel de ville, Cherbourg à la plage qui prend ses quartiers d’été, avec livres, jeux et transats, sur la plage verte dès le 8 juillet, les festivités autour du 14 juillet, les fanfares décalées et déjantées de Fanfar’août les deux premiers week-ends d’août, la Ferme à Cherbourg-Octeville… Sans oublier la reconduction du Musée

“Cherbourg-Octeville Magazine” - numéro 149. Bimestriel d’informations municipales. BP 823 - 50108 Cherbourg-Octeville Cedex Téléphone 02 33 87 88 89 http://www.ville-cherbourg.fr courriel : mairie@ville-cherbourg.fr Directeur de la publication : Jean-Michel Houllegatte. Rédaction, coordination : Service Communication Photos : JM Enault, S Renaudie, Tardi, Ciné Tamaris, Gwezenneg, J Bellenand Marine Nationale. Mise en page : Imprimerie Municipale Conception : Libre Cours, Caen Impression : Léonce Deprez Nombre d’exemplaires : 23 000. Dépôt légal : à parution. Le magazine municipal est imprimé sur papier PEFC

fait le mur sur le quartier des Provinces, pour retrouver d’autres chefs-d’œuvre du musée ThomasHenry sur les murs. D’autres manifestations seront également menées par les partenaires de la Ville, à l’instar des expositions estivales au Point du Jour et au Manoir du Tourp dans le cadre de Normandie Impressionniste, le départ du Tour des ports de la Manche, Scène ouverte … Si le programme est attractif pour ceux qui ne partent pas en vacances, la Ville offre également la possibilité de partir une journée, un week-end ou une semaine à l’Espace des tentes à SiouvilleHague aux CherbourgeoisOctevillais, seul ou en famille. Et pour fêter l’arrivée de l’été, le 21 juin, à l’occasion de la fête de la musique, elle proposera une programmation de haut niveau, avec le groupe nantais Elephanz, en collaboration avec la nouvelle scène de musiques actuelles, Le Circuit. Très bon été à tous !

Cherbourg Octeville

3


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 4

portrait

Noëlla Auguste fait scintiller ses étoiles

Professeur de danse à Cherbourg-Octeville depuis près de 25 ans, Noëlla Auguste accueille chaque année une centaine d’élèves de 4 à 18 ans. Elle assure le spectacle de Noël de la Butte pour la Ville et proposera une flashmob le 15 juin.

Onze a sociau tures d

Née à Caen un 25 décembre, Noëlla Auguste, installée à Cherbourg quatre ans plus tard, effleure d’abord les joies de la gymnastique avant de connaître à 10 ans son premier cours de danse. Très vite, elle intègre le cours très prisé de Michèle Latini à Caen. «Dès cet âgelà, je passais le plus clair de mon temps hors de la maison. Ce que m’a apporté Michèle dépasse largement le cadre de la danse. Bien sûr, c’était une professeure exceptionnelle, mais elle a su nous transmettre autre chose, la notion de recherche permanente et cette idée que rien n’est jamais acquis.» Noëlla côtoie aussi Claude Béatrix en danse contemporaine.

«J'aime trop vivre!» Elle intègre ensuite l’Académie de danse de Paris, où elle passe quatre années très intenses. Ce qui ne la dispense pas d’exercer différents «petits boulots» pour s’offrir sa danse. Mais sa passion ne s’arrête pas là : «J’aime trop vivre. Il y a tellement de choses à faire, tellement de mondes à découvrir.» Noëlla s’enthousiasme pour la peinture, la photo, la musique. A 25 ans, elle décide d’ouvrir sa propre école à Cherbourg-Octeville.

4

Le succès est au rendez-vous. Elle propose aux jeunes filles de s’inscrire aux concours et génère évidemment de belles émulations, jusqu’au parcours de Sophie Martin, son élève, devenue aujourd’hui danseuse principale au Scottish Ballet de Glasgow ! Un émerveillement parmi d’autres pour Noëlla, qui évoque avec plus de pétillance peut-être que jamais, son émerveillement à faire danser ces enfants, mais bien au-delà, sa jubilation de la vie.

Une passion et un talent soutenus par la Ville de Cherbourg-Octeville qui confie à la professeure chaque année depuis cinq ans la création du spectacle de Noël donné au théâtre de la Butte. De même, la Ville a choisi Noëlla Auguste pour la réalisation d’une flashmob qui sera donnée le 15 juin à 15h30 dans le cadre des festivités autour du 50e anniversaire des Parapluies de Cherbourg.

Christophe Delavenne, seigneur de ces dames ! Sacré à plusieurs reprises champion de la Manche et champion de Normandie dans différentes catégories, Christophe Delavenne s’affirme incontestablement comme l’une des valeurs montantes du jeu de dames. «Jusqu’à 10 ans, je jouais plutôt aux échecs. Petit à petit, je me suis intéressé à ce jeu réputé plus simple, mais qui est, au contraire, un jeu extrêmement riche, très caché. Peu de gens connaissent vraiment cette pratique. Nous ne sommes que 3 000 licenciés en France !», explique-t-il. Trois milles mordus comme lui qui étudient minutieusement des situations très précises, refont leurs parties, avalent des

dizaines d’ouvrages sur le sujet, et peuvent jouer jusqu’à 10 heures par jour, en tournoi ! Il y a en effet trois types de parties : rapide, semi-rapide et lente. «C’est cette dernière catégorie qui est pour nous la plus prestigieuse, parce qu’elle nécessite de se projeter 10 ou 12 coups après celui que l’on est en train de jouer ! Chaque partie peut durer 5 heures...» Et c’est précisément dans cette catégorie de prestige que Christophe vient de s’imposer, à 37 ans, aux championnats de Normandie, portant ainsi haut les couleurs de son club, l’ASAM.


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 5

Les Promeneurs du Net, pour vivre avec son temps

j eunesse Afin d’aller au devant des jeunes et de mieux communiquer avec eux, la Ville coordonne sur son territoire le projet «Promeneurs du Net» : animateurs et éducateurs s’invitent sur les réseaux sociaux. Et cela marche.

Onze animateurs et éducateurs échangent avec les jeunes sur les réseaux sociaux pour faire le lien avec la Ville, les écouter, leur présenter les structures d’accueil, les manifestations…

Pour la majorité des jeunes, le dialogue se fait aujourd’hui via les réseaux sociaux. «Ils se sont adaptés aux nouvelles technologies. Ils ont tous un compte facebook et communiquent principalement de cette façon. Si on veut engager un dialogue, il faut utiliser les mêmes méthodes», explique le maire Jean-Michel Houllegatte. Afin d’approfondir cette réflexion, la Ville de Cherbourg-Octeville a rencontré, l’an dernier, une délégation suédoise qui a mis en pratique ce moyen de communication. «Ce témoignage nous a paru intéressant et nous a incités à tenter l’expérience». La Ville a ainsi décidé de répondre à un appel à projet expérimental émanant de la CAF et a créé, après plusieurs mois d’étude, un réseau de Promeneurs du Net : depuis le mois de janvier, onze animateurs et éducateurs échangent avec les jeunes sur la toile, deviennent leurs amis et sont les confidents d’adolescents qui ont parfois du mal à s’exprimer.

«Il est important de nouer des liens, d’être à l’écoute. Nous sommes là pour servir de relais. Les jeunes savent

pertinemment ce que nous faisons. Ils ont confiance en nous. La plupart des questionnements sont très personnels. Ils sont très souvent liés aux relations difficiles avec les parents, à la sexualité, au positionnement dans la société», résument les professionnels qui assurent sous la forme de permanences une trentaine d’heures par semaine de présence éducative sur le net, du lundi au samedi. La plupart d’entre eux sont en contact avec plusieurs dizaines de jeunes de 12 à 25 ans. Le contact est virtuel mais il peut aboutir sur une rencontre. «Nous sommes là pour discuter mais aussi pour présenter les services de la Ville, les opérations menées en faveur des jeunes, les manifestations, les structures d’accueil comme les espaces solidaires, le service Prévention, la MJC, la Maison pour Tous, le FJT ou encore l’espace @ la Butte.» Les Promeneurs du Net travaillent en réseau sur l’ensemble du département puisque d’autres collectivités ou structures associatives ont mis en place le même système. «A long terme, nous espérons accompagner les jeunes dans leurs projets individuels

et collectifs, créer les conditions favorables à la mise en œuvre d’une présence éducative sur internet et investir ces espaces virtuels pour faire le lien entre la Ville et ce public», souligne Jean-Michel Houllegatte.

Un nouvel espace parents-ados Créée en janvier 2012, la Maison des Adolescents Manche (MADO) vient d’ouvrir une antenne sur le Nord-Cotentin. Destinée bien entendu aux jeunes, mais aussi à leur entourage (parents, familles, amis) ainsi qu’aux professionnels travaillant avec l’adolescence, cette structure permet de rencontrer, gratuitement et en tout anonymat, des professionnels qui pourront répondre à vos questions, vous informer, vous orienter… Une permanence sur Cherbourg-Octeille est assurée tous les mercredis de 15h à 18h au centre Brüder, 1 rue du Léon. La Maison des Adolescents est également présente sur Facebook et propose des créneaux en tchat le lundi et le jeudi de 16h à 18h et le vendredi de 12h à 14h pour répondre à vos questions. Contact : 02 33 72 70 60 ou sur Facebook

5


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 6

j eunesse

Sport vacances 2013 : plus de 900 enfants attendus

Cet été, la Ville de Cherbourg-Octeville et les associations proposent une multitude d’activités pour les jeunes dès 6 ans. A vos agendas !

Du 8 juillet au 23 août, la Ville propose Sport vacances : éducateurs sportifs, maîtres-nageurs, moniteurs de l’école de voile et animateurs de la Ville accueillent les jeunes âgés de 8 à 18 ans autour d’activités sportives variées, toutes gratuites. «En vingt-trois ans, ce dispositif a fait ses preuves, souligne Franck Tison, maire-adjoint aux sports. Cet été, nous attendons plus de 900 jeunes pour pratiquer judo, basket, foot, kayak en mer, équitation, laser game, base-ball, bowling…» Les activités se déroulent du lundi au

vendredi (hors jours fériés), de 9h30 à 11h30 et de 14h30 à 16h30. Pour y participer, il suffit de s’inscrire au complexe sportif Chantereyne à partir du 1er juillet pour les Cherbourgeois-Octevillais et à partir du 2 juillet pour les enfants résidant hors de la commune. A l’occasion du départ du tour des ports de la Manche, la Ville proposera, entre le 8 et le 12 juillet, un programme d’activités tournées vers la mer. «Contrairement aux autres activités Sport vacances, ces animations seront

en accueil libre, sans inscription préalable et sous la responsabilité des parents, explique Franck Tison. Les jeunes pourront s’initier au home-ball, à l’aviron, à la voile et feront des balades en mer. Des activités plus classiques comme le rugby ou le hand ball seront également organisées. Le rendez-vous est fixé plage verte chaque jour à 14h. Toutes ces activités restent gratuites.» Contact : Sport vacances au 02 33 53 60 50

Des vacances «à la maison» Toute l’équipe de la MJC la Brèche se mobilise pendant les vacances d’été. «Nous accueillons tous les jours les jeunes du quartier et des alentours qui viennent pratiquer diverses activités. Un seul impératif : être scolarisé au moins au collège», explique Fabienne Basuyau, responsable du secteur jeunesse. Les adolescents ont ainsi la possibilité de pratiquer de multiples activités. «Ils peuvent profiter des jeux de société, faire du tennis de table, du billard, du babyfoot. Ensemble, nous

6

organisons des activités comme le graff. Sont également prévues des animations plus sportives : foot, sorties vélo, piscine, sorties plage…». Comme les années précédentes, les jeunes ont aussi la possibilité d’être bénévoles sur la Scène ouverte. A noter également un tour de la Manche à vélo, organisé par quinze adolescents. «Ils préparent ce séjour depuis le début de l’année. Les jeunes, accompagnés par plusieurs animateurs, ont prévu d’assister au départ du Tour de France puis de suivre le

contre la montre. Ils découvriront les plages du débarquement, la fonderie de cloches à Villedieu-les-Poêles. Ils traverseront à pied la baie du MontSaint-Michel, s’offriront un baptême de plongée et s’initieront au char à voile. Si d’autres adolescents ont envie d’un séjour particulier, ils peuvent nous en parler et nous les aiderons à le concrétiser.» La MJC La Brèche fermera du 10 au 18 août. Contact : MJC La Brèche au 02 33 44 86 04 ou MJC Centre au 02 33 53 31 72


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 7

Séjours à thèmes à la Maison pour j eunesse Tous Léo Lagrange OCl VO : des vacances inoubliables

Programme chargé à la Maison pour Tous qui propose tout d’abord du 27 juin au 1er juillet une escapade au festival Soliday’s. «Depuis sept ans, une douzaine de jeunes de plus de 16 ans participe en tant que bénévoles à ce festival de musique, explique Pascale Binet, directrice de la Maison pour Tous. Ils dorment sur place, accompagnés par deux animateurs. En contrepartie d’une aide sur le terrain, ils peuvent assister aux concerts.» Autre voyage : un séjour en Vendée organisé du 8 au 12 juillet par les jeunes. «Ils y travaillent depuis presque un an et ont prévu une excursion au Futuroscope.» Huit jeunes de la Maison pour tous participeront également, du 20 au 26 juillet, à un échange européen à Erfut, en Allemagne.

Du 26 au 29 août, la Maison pour Tous propose aux plus de quinze ans un séjour associant travail et loisirs : les participants interviennent sur un chantier le matin et profitent, l’après-midi, d’activités ludiques. Une manière intéressante de réduire le coût du séjour. La Maison pour Tous accueille également les jeunes tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 17h. Toutes sortes d’activités sont proposées quotidiennement, liées chaque semaine à un thème nouveau. «Nous proposerons des initiations à la voile, à l’équitation, au kayak et bien d’autres disciplines sportives. En règle générale, une quarantaine de jeunes âgés de 11 à 18 ans est présente tous les jours dans nos locaux.» La MPTLL fermera du 1er au 15 août. Contact : 02 33 43 31 63 / mptll.fr

profitez des chantiers-loisirs Les chantiers-loisirs, proposés aussi bien par la Maison pour Tous que par la MJC, permettent aux 15-20 ans d’effectuer une semaine de travaux liés à l’environnement contre 45 €. «Les chantiers ont lieu chaque matin de 9h30 à 12h et permettent de découvrir le monde du travail tout en se valorisant. Les stages sont préparés avec les services des espaces verts

et techniques de la Ville», expliquent les responsables qui disposent, dans chaque établissement, d’une petite cinquantaine de places. «L’aide financière leur permet de financer en partie leurs projets ou leurs vacances.» Les inscriptions doivent se faire directement sur place. Contact : MPTLL au 02 33 43 31 63 ou MJC La Brèche au 02 33 44 86 04

Cet été, l’OCLVO organise plusieurs mini-camps et séjours. Pour les 6/8 ans, rendez-vous au centre de la Bagotière, du 15 au 19 juillet, pour découvrir la forêt de Grimboscq et la Suisse Normande. Du 29 juillet au 2 août, les 6/7 ans pourront partir en mini séjour sous tente baptisé «Ânes et Poterie» qui se déroulera à SaintPierre-de-Tarentaine (vallée de la Vire). Pendant la semaine, les enfants s'occuperont des ânes du centre tout en découvrant la poterie. Au mois d’août, place à l’équitation. Du 26 au 30 août, promenades et entretien des poneys sont au programme au poney club de la Choinetière (Carantilly). Pour les 8/9 ans, le même mini-séjour poney est proposé du 15 au 19 juillet. Du 12 au 16 août, ils découvriront les joies de la mini-moto au centre d'Hambye sur un circuit homologué. Pour les 10/12 ans, ce mini-séjour moto est organisé du 29 juillet au 2 août. Du 26 au 30 août, ils partiront à SaintPierre-de-Tarentaine où conteur, feu de camp, énigmes et mystères jalonneront une semaine pleine de découvertes. Pour les 8/13 ans, un séjour de 12 jours est organisé au Prioulet, du 15 au 26 juillet, au cœur des Marais Poitevins, à côté du parc animalier Zoodyssée. Veillée aux étoiles, balade nocturne pour observer les animaux et visite des marais sont au programme de ces vacances. Enfin, un séjour de 13 jours sera proposé aux 9/14 ans à Bouillac, au cœur de l'Aveyron, du 5 au 17 août. Les jeunes pratiqueront l'aviron et l'équitation et découvriront les lieux historiques de la région. Parallèlement, les centres de loisirs sont ouverts du 8 juillet au 30 août. Inscriptions et renseignements : 06 63 24 60 01 / oclvo.com

7


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 8

association L’association Mogab Productions est née il y a un an, avec pour objectifs de dynamiser et promouvoir le potentiel artistique normand en réalisant des clips, courts métrages et autres captations de concerts en direct. Quel qu’en soit le genre musical… «Nous voulons soutenir à notre manière les groupes de la région en favorisant leur diffusion, essentiellement en réalisant des clips ou des captations de concerts que l’on diffuse sur internet, via Youtube ou les différents réseaux sociaux, explique, enthousiaste, Olivier Le Saux, secrétaire de l’association. Nous avons ainsi réalisé un clip pour le groupe Jeriko au Hangar à dirigeables d'Ecausseville, ou encore pour le groupe 50.13 au Hangar à Prod de Tourlaville.» Deux exemples parmi d’autres puisque les sollicitations se multiplient depuis plusieurs mois. Une trentaine de groupes est déjà passée devant la caméra d’Olivier Le Saux, diplômé en arts du spectacle et chargé au sein de l’association de toute la dimension technique. Les deux autres membres du bureau, Bastien Besnard et Mikael Fouchard, respectivement trésorier et président, sont plus spécifiquement chargés de la partie logistique et administrative de l’association.

Des clips de plus en plus «artistiques» Parmi les réalisations à leur actif, différentes captations «live» de groupes bas normands au festival Chauffer

8

Mogab filme les groupes de la région

L’association Mogab Productions défend la scène musicale régionale en réalisant des clips et captations vidéo gratuites.

dans la noirceur, mais aussi au BBC d'Hérouville Saint-Clair, ainsi que dans le cadre de la 16e Scène ouverte de Cherbourg-Octeville en partenariat avec la MJC. «Nous avons également réalisé une vidéo sur la victoire parisienne de la batucada Ça r'samba koi, un clip du groupe Underclothes et nous sommes surtout partenaires du festival Les Art'zimutés qui nous a confié la captation des concerts de la scène régionale.» Mais l’association a d’autres objectifs. «Nous nous tournons de plus en plus vers la réalisation de clips artistiques qui nous permettent à la fois de développer notre savoir-faire tout en améliorant encore la qualité de la promotion des groupes que nous défendons.» L’association vient notamment de terminer les clips de la chanteuse folk cherbourgeoise Tee-Jay ou encore du groupe électro-rock, Minh May.

Des prestations entièrement gratuites Tous les membres de l’association sont bénévoles et leurs prestations sont pour l’heure entièrement gratuites. «Nous souhaiterions, à terme, transformer l’association en société. Ce

fonctionnement, dans la mesure où les demandes se multiplient, n’est pas tenable financièrement. On ne peut pas compter que sur les dons et il faudrait envisager une professionnalisation avec la création d’au moins un poste…». A suivre… Contact : mogab.fr

7 septembre : 5 forum des associations e

Depuis cinq ans, la Ville de CherbourgOcteville organise, avec succès, un Forum des associations. L’occasion, en début de saison, de rencontrer des dizaines de clubs et associations de CherbourgOcteville afin de faire le point sur les activités qu’ils proposent. Cette année encore, il réunira les associations sportives, jeunesse et culturelles et permettra d’acquérir le Passeport jeunes, carte et chéquier réservés aux CherbourgeoisOctevillais âgés de 11 à 25 ans et offrant une cinquantaine d’entrées gratuites et des réductions dans la culture, les sports et les loisirs. Rendez-vous le 7 septembre de 10h à 17h au complexe sportif Chantereyne. Contact : Direction des Sports au 02 33 87 87 07

La


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 9

La musique africaine à l’honneur

en bref portes ouvertes au Conservatoire Du 17 au 22 juin, le conservatoire à rayonnement communal ouvre ses portes au public. L’occasion d’assister à certains cours, de rencontrer les professeurs, d'écouter des auditions de classe et bien sûr de s’inscrire aux cours pour la rentrée 2013-2014.

Venez fêter le cinéma !

ns vidéo

Du 24 juin au 8 juillet, la Ville de Cherbourg-Octeville accueille six membres de la troupe de musiciens et danseurs de Coubalan, Essamaye. Ils rencontreront des jeunes Cherbourgeois-Octevillais dans leurs établissements scolaires et participeront au festival des Art’zimutés le 29 juin. Ils proposeront également des prestations à la salle des fêtes de 18h30 à 22h, le 2 juillet avec Kifekoi et les marins du Cotentin, le 3 juillet avec Jack Fergus, le 4 juillet avec Big Walter et le 5 juillet avec Les pieds dans le bocal et Patchamama. Venez les écouter !

Des vitrines en hommage aux parapluies Jusqu’au 23 juin, dans le cadre du 50e anniversaire du tournage des Parapluies de Cherbourg, l’office du commerce et de l’artisanat organise un grand concours de vitrine et vous propose de voter pour celle que vous préférez. Des bulletins de vote sont disponibles à l’office de tourisme, à l’hôtel de ville, au centre commercial

des Eléis et dans la zone commerciale Provinces Bourgogne. Ils devront être déposés dans l’une des urnes avant le 20 juin, 17h. Pour récompenser les votants, un tirage au sort sera effectué pour leur permettre de gagner un lot. Le vote est également ouvert sur le site internet de la Ville, ville-cherbourg.fr.

premier forum de la mobilité Jeudi 19 septembre, la Maison de l’emploi et de la formation et le Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes organisent le 1er forum de la mobilité. Objectif : informer demandeurs d’emplois, étudiants, salariés, entreprises… sur les moyens de transport existants, les aides et les solutions pour se déplacer et se loger de manière autonome. Les acteurs de la mobilité et du logement renseigneront les visiteurs sur le financement du permis de conduire ou du BSR, l’assurance d’un véhicule, les sites internet liés à la mobilité, l’accès au logement… Rendez-vous salle des fêtes de 14h à 18h.

Du 30 juin au 3 juillet, les cinémas Odéon et Méga CGR participent à la Fête du cinéma. Une opération nationale qui permet à tous les spectateurs de bénéficier d’un tarif unique de 3,50 € par séance.

nouvelles permanences pour la conciliation de justice Depuis mars, trois nouveaux conciliateurs de justice ont été nommés sur l’agglomération. «Notre rôle est de régler les différents en matière civile : troubles de voisinage, impayés, problèmes locatifs…, explique Marc Peres, conciliateur de justice. Nous sommes aujourd’hui quatre à proposer ce service, entièrement gratuit, qui permet presque toujours d’aboutir à un compromis entre deux parties, sans faire appel à la justice.» A Cherbourg-Octeville, une permanence est assurée un mardi sur trois à Octeville et un jeudi sur trois à Cherbourg. Pour prendre rendezvous, contactez la mairie. Contact : 02 33 87 88 89

9


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 10

j eunesse

Emplois d’avenir : 10 jeunes recrutés

Entré en vigueur le 1er novembre 2012, le dispositif des Emplois d’avenir a trouvé un écho important à la Ville de Cherbourg-Octeville : dix jeunes âgés de 21 à 24 ans ont été embauchés au sein de la collectivité. Dix emplois d’avenir - six à l’embellissement et quatre à l’Ehpad La Quincampoise - ont été recrutés par la Ville de Cherbourg-Octeville.

Engagée depuis plus de vingt ans dans des programmes d’insertion dans l’emploi (Emplois Consolidés, Emplois Ville, Emplois jeunes), la Ville de Cherbourg-Octeville s’est emparée de ce nouveau dispositif et a créé dix emplois d’avenir. «Nous sommes particulièrement attachés aux politiques d’aide à l’emploi, notamment auprès des jeunes, souligne Daniel Chenina, maire-adjoint au personnel. Notre engagement s’est concrétisé, au fil des années, par la formation de nombreux apprentis, dont six sont en permanence intégrés à la direction de l’embellissement pour des cursus diplômants du BEP au Bac Pro. Nous nous appuyons donc sur une expérience confirmée de nos services en matière d’insertion et de formation pour accueillir ces nouveaux emplois d’avenir.» Depuis le 3 juin, six jeunes ont intégré la Direction de l’Embellissement et quatre ont été recrutés au sein de l’EHPAD La Quincampoise avec l’objectif d’obtenir un Diplôme d’Etat d’aide soignant. Ils seront intégrés pour une durée de trois ans à temps complet au sein d’équipes volontaires, et encadrés par des tuteurs également volontaires et titulaires du diplôme

10

visé par l’Emploi d’avenir ou suffisamment expérimentés. Le projet a été accepté par les représentants du personnel lors d’un Comité Technique Paritaire et a été mené en partenariat étroit avec les services de la Mission Locale et de Pôle Emploi. Ceux-ci ont sélectionné 35 candidats, auditionnés par un jury composé d’élus et de fonctionnaires, ainsi que des futurs tuteurs. La mairie travaille actuellement avec la Mission Locale et la Région BasseNormandie sur un parcours de formation inclus dans le temps de travail des jeunes. «Ces créations d’emplois permettent à la Ville de participer activement à une action citoyenne, explique Daniel Chenina. Il s’agit de redonner confiance à des jeunes, par une formation en alternance dans un contexte de travail équilibré et motivant, et de mettre en valeur les savoir-faire professionnels du personnel municipal. L’accueil de ces emplois d’avenir s’intègre également dans la politique municipale de gestion des emplois et de maintien des compétences et s’inscrit dans un équilibre budgétaire indispensable.»

l es emplois d’avenir, qu’est ce que c’est ? Depuis leur entrée en vigueur le 1er novembre 2012, les emplois d’avenir permettent de promouvoir l’insertion professionnelle des jeunes âgés de 16 à 25 ans sans qualification ou peu qualifiés et rencontrant des difficultés particulières d’accès à l’emploi. Ils répondent à un cahier des charges précis stipulant qu’ils doivent être créés dans «des activités présentant un caractère d’utilité sociale ou environnementale ou ayant un fort potentiel de création d’emplois». Sous réserve de respecter cette condition, les collectivités territoriales peuvent bénéficier de l’aide de l’Etat afin de conclure des CDD d’au moins 12 mois et d’au plus 36 mois à temps plein. L’aide de l’Etat est égale à 75 % du taux horaire brut du SMIC et est subordonnée à un accompagnement du bénéficiaire, notamment par des actions de formation et de tutorat, visant à acquérir une qualification ou une compétence. Ces formations sont assurées par le Centre National de la Fonction Publique Territoriale, en priorité, et mobilisent les services dédiés de la Région Basse-Normandie.

Le grou interpré


tés par

comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 11

Fête de la musique 2013 : ouvrez grand les oreilles !

Le groupe nantais Elephanz montera sur la scène place centrale vendredi 21 juin à partir de 22h pour interpréter leur tube Stereo.

Vendredi 21 juin, la Fête de la musique battra son plein dans les rues de Cherbourg-Octeville. Rendez-vous dès 18h pour découvrir les talents locaux, les formations familiales, les jeunes groupes prometteurs… «La fête de la musique, c’est avant tout un esprit, celui d’une fête dynamique qui donne à voir des artistes locaux», explique Lydia Thieulent, maireadjointe à la culture. Jusqu’à 2h, de nombreux concerts sont prévus au petit bonheur des rues : chorale contemporaine, musique acoustique, percussions africaines, rock, dub, reggae ou encore classique… les artistes mettront la ville en musique ! Cette année, l’événement revêt un

caractère inédit puisque la Ville propose, en lien avec Le Circuit, nouvelle scène de musiques actuelles du NordCotentin, la programmation de trois concerts place centrale. «Nous avons souhaité une Fête de la musique festive et plus particulièrement tournée vers les jeunes. Nous avons donc fait appel au Circuit qui nous a proposé une programmation riche et éclectique.»

Monochrome, la Fine Equipe et Elephanz place centrale La soirée débutera à 19h avec le groupe cherbourgeois-octevillais

l e Circuit fait le tour des musiques actuelles Après trois concerts de préparation en mai et juin, Le Circuit prépare sa rentrée. «Cette nouvelle scène de musiques actuelles est chargée d’organiser une vingtaine de concerts par an, dans les différentes salles de l’Entente intercommunale, explique Lydia Thieulent, maire-adjointe à la culture. La programmation du premier trimestre sera disponible dès septembre et réservera un certain nombre de surprises !» A découvrir le 18 octobre sur la scène de l’Agora, Cali, concert prévu en mai mais reporté pour raisons techniques. A la rentrée, la billetterie sera assurée sur le site internet du Circuit et à l’espace culturel Buisson, mais aussi dans les points de vente classiques (supermarchés, Châpitre…). Autre bonne nouvelle, le Circuit proposera également des formules d’abonnements. De quoi ravir les mordus de musiques actuelles ! Plus d’infos sur lecircuit.fr

evènement Rendez-vous vendredi 21 juin pour découvrir les toutes nouvelles sonorités de la fête de la musique 2013 ! Cette année, avec Le Circuit, la Ville propose une programmation détonante, avec Elephanz en tête d’affiche. Monochrome. «Notre souhait était également de donner la parole à un groupe local, en pleine ascension, souligne Lydia Thieulent. Ce groupe fondé en 2008 nous régalera avec sa fusion de rock expérimental, hip-hop et jazz, entre Morcheeba et Radiohead.» A 20h30, place à La Fine Equipe, trio platine-pad-machine qui propose un subtil mélange de samples soul, jazz, electro et hip hop. «Le trio a notamment mis le feu à Marsatac, Garorock, Foin de la rue et assure les premières parties de C2C.» A 22h, Elephanz, le groupe nantais auteur de Time for a change, montera sur scène pour nous transporter, avec sa pop légère aux mélodies efficaces, entre accords pop, folk chaloupé et arrangements en chasse-trappe. Cherbourg-Octeville sera l’une des premières dates de leur tournée. Et pour rentrer chez vous en toute sécurité, Zéphir Bus met en place une navette gratuite : rendez-vous à minuit devant la statue Napoléon. Contact : 02 33 20 42 24

11


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 12

en bref

Centre-ville : les travaux se poursuivent

l es échanges avec poole se poursuivent Samedi 20 avril, la Ville de Cherbourg-Octeville a accueilli la conférence des villes jumelles de la Manche et du Dorset. Près de 70 représentants des jumelages français et anglais ont fait le déplacement et ont évoqué ensemble leurs difficultés à faire évoluer les jumelages et les perspectives liées aux nouveaux outils de communication. Christophe Mahieu de la Brittany Ferries est venu exposer les enjeux liés au transport transmanche. Le dimanche, les comités de jumelage de Cherbourg-Octeville et de Poole se sont réunis pour évoquer les échanges en cours et à organiser : les rencontres sportives et de jeunes se poursuivront, et cette année, Les Parapluies de Cherbourg traverseront la Manche pour faire événement à Poole.

mise en veille des conseils de quartier En application de leur charte de fonctionnement et afin de respecter leur nécessaire neutralité en période préélectorale, les conseils de quartier, mis en place fin 2003, seront mis en veille à la rentrée. Les dernières réunions auront lieu en septembre et permettront d'effectuer le bilan afin de repérer des pistes d'amélioration pour la reprise du dispositif après les élections municipales. Ce bilan sera présenté lors de l'assemblée générale annuelle en décembre.

12

Depuis avril 2012, la Ville de Cherbourg-Octeville poursuit un important travail de rénovation de son centre-ville. Parmi les grands chantiers, la reconfiguration de la place de Gaulle. Pavée de granit et de grès, celle-ci deviendra une grande esplanade, plus ouverte aux piétons, aux animations, aux terrasses et au marché. La largeur actuelle du parvis du théâtre sera doublée, et la nouvelle circulation rue des Tribunaux, plus apaisée, favorisera les déplacements doux. Mi-septembre, les travaux de pavage commenceront rue des halles pour rejoindre la rue Vastel. Mi-octobre, ce sera au tour du parvis du centre culturel de faire peau neuve : un grand parvis piétonnier bordé par un jardin de bambous sera achevé au début de l’année 2014. Début juin, la Ville démarrera les travaux de rénovation de la fontaine Mouchel qui sera remise en eau. Les éléments en fonte et pierre seront démontés et rénovés en atelier. Elle reprendra ensuite son emplacement actuel et sera posée sur un disque de 40 cm de haut en granit qui permettra de s’asseoir. Le projet d’aménagement de Serge Renaudie et de mise en lumière de Yann Kersalé prévoit également un miroir d'eau et un éclairage soigné qui valoriseront ce monument incontournable de la ville. La fontaine devrait à nouveau être en fonctionnement d’ici la fin de l’année.

Carmen version poche Dans le cadre de ses politiques de cohésion sociale et d’accessibilité à la culture, la Ville de CherbourgOcteville s’associe à l’association Les concerts de poche pour un travail autour du Carmen de Bizet. «L’association propose de travailler avec les habitants - seniors, jeunes, chorales… - sur les chœurs de l’opéra, explique Frédéric Bastian, maireadjoint aux solidarités et à la cohésion sociale. Pendant plusieurs mois,

les participants, venus de tous horizons et non familiers avec la musique, se retrouveront toutes les semaines pour apprendre les chants et s’initier à l’art de l’opéra. Ils assisteront bien sûr à la représentation, après avoir chanté en lever de rideau.» La représentation clôturera le forum Seniors le 13 décembre et sera organisée en partenariat avec le Trident-Scène nationale au théâtre à l’Italienne.


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 13

Dossier

©

Un été animé à Cherbourg-Octeville Expositions, visites guidées, fanfares, animations sportives, séances photos, projections, concerts… : cet été, la Ville de Cherbourg-Octeville se met en quatre pour proposer un programme alléchant, accessible à tous !

13


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 14

Dossier

Rétrospective Jacques Tardi à Cherbourg-Octeville

Du 29 juin au 1er septembre, la Biennale du 9e art invite Jacques Tardi. A travers plus de 200 œuvres, d’Adèle BlancSec au Secret de l’Etrangleur, la Biennale explore les thèmes qui lui sont chers : l’Histoire, le fantastique, la littérature et la ville.

Pour le photo, Invité de la 7e Biennale du 9e art, Jacques Tardi a réalisé un visuel sur Cherbourg-Octeville.

Le musée Thomas-Henry étant fermé pour travaux, c’est dans le décor des Salons de l’Hôtel de Ville que les œuvres de Tardi seront présentées. «Cette Biennale du 9e art a été conçue avec la collaboration de la Galerie Oblique, éditeur d’estampes, explique Louise Le Gall, conservateur des musées. Elle présentera environ 200 œuvres de l’auteur». La première partie de l’exposition proposera une rétrospective des estampes de Tardi. «Tardi est l’un des premiers auteurs à avoir pratiqué l’estampe de création dès les années 80. Nous déclinerons 4 thèmes : l’histoire, l’étrange, la littérature et la représentation de la ville dans son œuvre». Dans le Grand Salon, environ 100 originaux et estampes déclineront ces thématiques. La guerre et ses atrocités sont l’un des sujets récurrents de ce petit-fils de poilu et fils d’un militaire qui refusa de faire la guerre d’Indochine. Il est ainsi le premier auteur de bande dessinée à avoir consacré une partie de son œuvre à la mémoire de la Grande Guerre. En 2001, Tardi aborde une autre page sombre de l’histoire française, la Commune de Paris, en adaptant le roman de Jean Vautrin, Le Cri du peuple.

14

A découvrir : huit lithographies en noir et blanc, sur lesquelles se détache le Drapeau rouge des communards.

Le monde étrange d’Adèle Blanc-Sec Avec les couvertures d’Adèle BlancSec, le visiteur embarque pour un voyage dans le monde de l’étrange. Il découvre ainsi une facette plus romanesque et ludique, de l’œuvre de Tardi. L’exposition présente une série de quatre couvertures alternatives d’Adèle : démons et monstres s’y déploient, dans une ambiance steampunk réjouissante. Le portfolio Décalage, présenté dans la même section, regroupe les toutes premières sérigraphies de création réalisées par Tardi en 1983. Cinq images narrent une sombre histoire de meurtre et de fœtus siamois en bocal, dans une inquiétante atmosphère nocturne. La littérature occupe une place fondamentale dans l’œuvre de Tardi qui s’adonne régulièrement à l’adaptation littéraire. Les sérigraphies présentées éditées pour Nestor Burma, adaptées des polars de Léo Malet - s’inscrivent dans un registre réaliste, les cadrages, les attitudes faisant écho à l’univers

parisien décrit par le cinéma français de l’époque. L’amour de Tardi pour la littérature s’est aussi exprimé à travers l’illustration des romans deLouis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la Nuit et Mort à Crédit. La Biennale réunit dix phototypies issues de cet ensemble. La dernière section de cette première partie, plus poétique, exposera le Paris de Tardi. Dans la Rotonde, salle octogonale plus intime, sera présentée une œuvre originale réalisée par le dessinateur pour la Ville et mettant en scène la gare transatlantique visitée lors d’un récent passage à Cherbourg-Octeville. La visite s’achèvera avec la présentation - pour la première fois - de l’ensemble des planches originales de l’album Le Secret de l’Etrangleur publié en 2006 chez Futuropolis. L’histoire narre les crimes perpétrés par un libraire désabusé et amoral dans un Paris paralysé par le brouillard, le froid et une grève des forces de l’ordre. Pratique : exposition visible du 29 juin au 1er septembre, du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h ; le dimanche de 14h à 18h. Entrée libre.


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 15

2013 : l’année Jacques Demy

Dossier En 1963, Jacques Demy tournait Les Parapluies de Cherbourg, premier film entièrement chanté de l’histoire du cinéma. Cinquante ans après, la Ville fête l’événement, en lien avec Ciné-Tamaris et la Cinémathèque française.

Pour les 50 ans des Parapluies de Cherbourg, la Ville de Cherbourg-Octeville propose des rencontres photo, des visites guidées, des projections gratuites du film…

Jusqu’au 4 août, la Cinémathèque française rend hommage à Jacques Demy, à travers la rétrospective Le monde enchanté de Jacques Demy où les habitants de Cherbourg-Octeville bénéficient d’un accès demi-tarif sur justificatif de domicile. De son côté, Ciné Tamaris - la société familiale qui distribue, restaure et diffuse les films de Jacques Demy et Agnès Varda a entrepris la restauration du film Les Parapluies de Cherbourg, à laquelle la Ville s’est associée.

La Ville crée ainsi un parcoursdécouverte Sur les pas de Jacques Demy à travers dix lieux-phares du film : la boutique, la gare, le théâtre à l’Italienne, la cour Marie… Des claps de cinéma, réalisés avec le lycée Tocqueville et la designer Laurence Hamelin, proposant commentaires et photos, ponctueront le parcours qui pourra être effectué de façon autonome ou dans le cadre des visites guidées gratuites organisées cet été par l’Office du tourisme.

Parapluies avec le photographe Baptiste Almodovar programmés sur des lieux de tournage mais aussi sur Octeville, plage verte... entre le 10 juillet et le 10 août. Les prises de vue seront mises en ligne sur le site et la page facebook de la ville et les internautes pourront voter pour leur photo préférée, agrandie sur une bâche géante exposée en ville. Les participants - munis d’un parapluie coloré se verront également remettre une photo de leur mise en scène.

L’ambiance des Parapluies

Retrouvez également des anecdotes sur le film à travers dix vidéos réalisées par la société Biplan (sur ville-cherbourg.fr ou la page Facebook villedecherbourg). Une autre vision du film sera proposée par la bibliothèque Jacques Prévert qui présentera le roman-photo des Parapluies de Cherbourg à travers 50 planches. Tout un programme !

Enfin, toute la ville sera aux couleurs des Parapluies de Cherbourg : les commerçants décoreront leurs vitrines sur le thème du film, le collectif Pep Art et la galerie Ber proposeront aux artistes locaux de revisiter le film, l’association En 2 temps 3 mouvements organise une flashmob et l’école de danse Tavard un spectacle, la chorale Harmonia et l’Union lyrique reprendront des musiques de films…

La Ville de Cherbourg-Octeville se met également au diapason des Parapluies et organise une série d’événements de mai à octobre : expositions, théâtre intime de rue, visites guidées, flashmob, rendez-vous photos, festival de cinéma… «Le tournage du film de Jacques Demy, du 17 août au 17 octobre 1963, est resté ancré dans la mémoire des habitants, souligne le maire Jean-Michel Houllegatte. Il nous a valu une réputation de ville pluvieuse - alors que les pompiers ont dû utiliser les lances à eau en raison du soleil ambiant - mais aussi une renommée internationale. Nous souhaitions donc nous associer aux festivités des 50 ans».

Des projections gratuites A Cherbourg-Octeville, le film sera diffusé à de nombreuses reprises : les visites guidées seront suivies d’une projection gratuite, le film est programmé en ouverture de Cin’Etoiles, le 19 juillet... Clins d’œil au film, la Ville vous invite à dix rendez-vous

Détail du programme sur ville-cherbourg.fr

15


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 16

Dossier

Détente sur la plage de Cherbourg

Cin’étoiles : les comédies musicales à l’affiche Les 19, 20 et 21 juillet, la plage verte accueille la 15e édition de Cin’é toiles. Et cette année, place aux comédies musicales, dans le cadre du 50e anniversaire des Parapluies de Cherbourg : pour la première soirée, hommage à Catherine Deneuve, avec la projection, à partir de 23h, des Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy en version française soustitrée en anglais, suivie des Bien-aimés de Christophe Honoré. Samedi 20 juillet, le concert de Caroline Rose à 21h sera suivi de la projection à 23h d’Happy Feet de George Miller et de Fame (version 2000) de Kevin Tancharoen. Le dimanche 21 juillet, rendez-vous à partir de 21h pour un concert suivi à 23h de la projection de Mamma Mia de Phyllida Lloyd. Concerts et films sont gratuits. Cin’é toiles, 19, 20 et 21 juillet, plage verte, gratuit.

scène ouverte : rendez-vous le 26 juillet Les amateurs de musique ont rendezvous plage verte vendredi 26 juillet pour la 17e Scène ouverte. «Cet événement gratuit accueille chaque année environ 2 000 spectateurs, une cinquantaine de musiciens, une quinzaine de techniciens et une cinquantaine de bénévoles pour plusieurs heures de concert nonstop, explique Fabienne Basuyau, en charge de la manifestation à la MJC. Il est la concrétisation du travail d’accompagnement des pratiques musicales amateures effectué tout au long de l’année à la MJC.» Les concerts débuteront vers 20h et se termineront vers 1h du matin. Des retours gratuits en bus seront proposés par Zéphir Bus en fin de soirée. Contact : 02 33 53 31 72

16

Cet été, venez vous détendre plage verte sur les transats et poufs de Cherbourg à la plage !

Du 8 juillet au 30 août, la Ville de Cherbourg-Octeville relance l’opération Cherbourg à la plage. Poufs, chaises longues et parasols sont à votre disposition pour profiter d’environ 1 000 livres en prêts gratuits et d’une vingtaine de jeux. Cherbourg à la plage est ouvert du lundi au vendredi de 12h à 18h, et sera

exceptionnellement ouvert les samedi 13 et dimanche 14 juillet de 12h à 18h, à l’occasion du Tour des ports de la Manche. Une animation maquillage sera alors proposée aux enfants de 15h à 17h. Cherbourg à la plage, du 8 juillet au 30 août, plage verte.

Fanfar’août Pour la 2e année consécutive, la Ville de Cherbourg-Octeville vous invite à découvrir les univers chamarrés, décalés et festifs de deux troupes de théâtre de rue : samedi 3 août, rendez-vous avec les Grooms qui proposeront La Baronnade ; et samedi 10 août, Les sœurs goudron proposeront un spectacle en quatre étapes. «Un des objectifs de Fanfar’août est d’animer le centre-ville pendant les vacances avec des spectacles de qualité, décalés et inhabituels, expliquent Muriel Jozeau-Marigné et Guylaine Godin, adjointes au maire. Cette opération permet aux habitants de découvrir de nouveaux univers artistiques au cœur de leur ville. Le tout gratuitement !». Plus d’infos sur ville-cherbourg.fr.

pleins feux sur le 14 juillet Comme chaque année, la fête nationale sera l’occasion de grands feux d’artifice. Le 13 juillet, stade de la Manécierie, rendez-vous à 21h pour le concert de Medley Duo, suivi du feu à 23h30. Le 14, rendez-vous plage verte à 23h30 pour le feu d’artifice suivi à 0h30 du bal, place de Gaulle. A noter également que ce week-end sera animé par le départ du Tour des ports de la Manche (voir page 18).

G


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 17

Gustave Gain et les autochromes des frères Lumière

Dossier l es os de là en secrétions… de gwezenneg Du 23 juin au 1er septembre, l’artiste cherbourgeois Gwezenneg investit le château des Ravalet avec l’exposition Les os de là en secrétions…Véritable cueilleur d’épaves, l’artiste redonne vie à des objets singuliers laissés pour compte par la nature ou rejetés par la mer. Ses gravures, tableaux et sculptures, seront exposés dans la salle des gardes et les salons du château. Venez découvrir sa création symbolique mêlant vie végétale, vie animale et vestiges des flots. Entrée libre. Tous les jours (sauf le lundi) et les week-ends du 7, 8 et 14, 15 septembre de 14h à 19h

A l’heure de la photo numérique, découvrez l’art de l’autochrome à l’abbaye du Vœu qui accueille, du 30 juin au 1er septembre, Couleurs sensibles, exposition sur la passion du photographe Gustave Gain. Ce brillant chimiste querquevillais, né à l’aube du XXe siècle, a adopté le procédé inventé par les Frères Lumière en 1907. L’autochrome, qui peut se définir

comme une diapositive recouvrant une plaque de verre, marque l’apparition des couleurs dans le monde de la photographie. L’occasion de voyager dans le temps et de découvrir des clichés colorés du Cotentin, des portraits et des natures mortes. Entrée libre. Tous les jours (sauf le lundi) et les week-ends du 7, 8 et 14, 15 septembre de 14h à 19h

Deuxième édition de normandie impressionniste Pour sa deuxième édition, le festival Normandie Impressionniste investit le Point du Jour et le Manoir du Tourp. «Le musée d’art Thomas-Henry a fermé pour travaux, mais nous avons néanmoins souhaité participer à cette manifestation, explique Lydia Thieulent, maire-adjointe à la culture. Nous avons donc créé des partenariats avec deux autres structures culturelles locales, le Point du Jour et le Manoir du Tourp.» Jusqu’au 29 septembre, le Point du Jour accueille l’exposition La ville que nous voyons, qui instaure un dialogue entre une sélection de peintures issues des collections du musée et des œuvres de la photographe Claire Tenu produites spécifiquement pour l’exposition. Parallèlement, jusqu’au 29 septembre, l’épopée normande des bains de mer s’affiche au Manoir du Tourp avec l’exposition La conquête de l’Ouest, l’affiche balnéaire normande à l’époque impressionniste. La Normandie ayant été l’une des premières régions à être dotées d’une liaison ferroviaire avec Paris, des affiches vantaient les attraits des villes côtières aux voyageurs parisiens. Entrée libre. - Le Point du Jour : du mercredi au vendredi de 14h à 18h et samedi et dimanche de 11h à 19h. www.lepointdujour.eu - Le Manoir du Tourp : jusqu’au 29 juin : 14h-18h, sauf dimanches de 10h30 à 18h ; du 29 juin au 1er septembre : 10h30-19h ; à partir du 2 septembre : 14h-18h, sauf dimanches de 10h30 à 18h. www.letourp.com

rendez-vous à l’estivale des ravalet Chaque été, la Ville de CherbourgOcteville invite les artistes locaux à présenter leurs œuvres dans les communs du château des Ravalet. Cette année, les thématiques choisies portent sur l’eau et les rêves. Ainsi du 18 juin au 7 juillet, l’association Pep Art vous présentera 14 créateurs, à travers différentes formes d’art. Puis Richard Menant vous fera voyager en noir et blanc jusqu’au fleuve Mékong du 9 au 28 juillet. Avec Monica Lecordier, l’imaginaire et le rêve s’exprimeront sur des toiles représentant l’eau, du 30 juillet au 18 août. Le duo Marie Lemoine et Jean-Christophe Bordier proposera ensuite son travail commun du 20 août au 8 septembre : les photographies de Jean-Christophe Bordier sont intégrées dans les créations picturales de Marie Lemoine. Pour clore cet événement, du 10 au 29 septembre, plongez dans les récits de Barbey d’Aurevilly à travers les illustrations de Christophe Rouil. Entrée libre. Tous les jours (sauf le lundi) de 14h à 19h

17


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 18

Dossier

Tour des ports de la Manche : départ de Cherbourg-Octeville !

l a ferme s’installe à Cherbourg-Octeville Organisée conjointement par la société d’agriculture et la Ville de CherbourgOcteville, la Ferme à Cherbourg-Octeville se déroulera mercredi 21 août sur la plaine de jeux, boulevard de l’Atlantique. Les agriculteurs de l’arrondissement de Cherbourg-Octeville pourront participer aux concours de bovins et d’ovins départementaux. Ces concours, avantderniers de la saison et animation phare de l’événement, auront lieu le matin et réuniront plus de cent bêtes. Tout au long de la journée, de nombreuses autres animations gratuites attendent le public : un jeu de l’oie à l’ancienne, un village du terroir, une batterie à l’ancienne, une fileuse de laine, des distributions de produits laitiers… Cette journée permettra également aux jeunes citadins d’observer et d’apprendre à reconnaître les animaux de basse-cour, d’assister à la traite d’une vache ou de faire un tour de poney. Tout un programme ! Mercredi 21 août, de 10h à 18h, plaine de jeux, boulevard de l’Atlantique. Animation gratuite.

l ’office de tourisme commente la ville L’office de tourisme propose des visites guidées estivales gratuites des principaux sites et monuments de la ville. Du 6 juillet au 31 août, des guides conférenciers vous donnent rendez-vous à 14h30 devant l’entrée des monuments pour une heure de visite. L’occasion de découvrir le parc et le château des Ravalet (le lundi), le théâtre à l’Italienne (le mercredi), le parc Liais et ses serres (jeudis 18 juillet et 22 août), le tournage des Parapluies de Cherbourg (le vendredi), l’épopée transatlantique et l’immigration (le samedi), l’abbaye du vœu (dimanches 7 et 21 juillet et 4 et 18 août) ou Cherbourg médiéval (dimanches 14 et 28 juillet et 11 et 25 août). Renseignements au 02 33 93 52 02

18

L’école Le Tour des ports de la Manche s’élancera de Cherbourg-Octeville le 15 juillet, après un week-end de festivités plage verte..

Cette année, le Tour des ports de la Manche s’élancera de Port Chantereyne. Plus de 700 navigateurs et une centaine de bateaux sont attendus. Pour fêter l’événement, deux jours d’animations sont prévus les 13 et 14 juillet : un village sera installé place Chantereyne et accueillera de nombreux rendez-vous festifs le samedi après-midi et toute la journée du dimanche. Le samedi soir, un concert des Moorings est prévu, plage verte. Les concurrents effectueront un premier tour de chauffe lors

d’un prologue en rade de Cherbourg le dimanche 14 juillet et les jeunes Cherbourgeois-Octevillais pourront pratiquer gratuitement des activités nautiques dans le cadre de Sports vacances du mercredi 10 au vendredi 12 juillet. Les transats de Cherbourg à la plage accueilleront également tout le week-end les passants venus à la rencontre des navigateurs qui prendront la mer le lundi 15 juillet au matin en direction de Diélette. Arrivée prévue le 19 juillet à Granville.

Un air de guinguette sur le village bio La troisième édition du village bio, du terroir et de l'artisanat organisé par le conseil de quartier Val de Saire se déroulera le vendredi 14 juin de 18h à 22h, sur le parvis de l'église Saint-Clément et dans les rues adjacentes. Une vingtaine d’exposants est attendue et proposera à la fois des produits bio (légumes, fruits, produits de beauté) et du terroir (préparation culinaire), mais aussi de l'artisanat (bijoux, peinture, gravure sur verre). Cette année, un accordéoniste viendra donner un air de guinguette à cette manifestation. Village bio, du terroir et de l’artisanat, le 14 juin, de 18h à 22h, parvis de l'église Saint-Clément. Animation gratuite.


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 19

!

-end de

Profitez de l’été pour hisser les voiles

Dossier escapade d’été : nouveau rendez-vous aérien

L’école de voile propose des stages et des formules à la carte pour profiter des joies de la voile tout l’été.

Tout l’été, l’école de voile de Cherbourg-Octeville propose de nombreuses formules pour naviguer, pour les débutants comme pour les «voileux» confirmés. Pour les plus jeunes, l’école de voile propose des stages de cinq après-midi pour les 6 ans (moussaillons) ou 7 ans (matelots) avec des groupes composés de six enfants maximum. A partir de 8 ans, les stages se déroulent sur cinq demi-journées sur dériveur (Optimist, Topper, Equipe, 420, Vago, Laser) et sur catamaran (KL 10.5, New cat 12, New cat 14, Twixxy KL 15.5). Pour les plus grands, des stages de trois jours sont proposés sur voilier habitable (J80).

Parallèlement, l’école de voile propose la formule «Voile à la carte» qui permet d’acheter des tickets pour venir quand on le désire, seul ou en famille, et d’être intégré à un groupe. Parmi les autres possibilités : les cours particuliers, la location de dériveurs ou catamarans de sport, l’accueil de groupes sur réservation, l’accueil de personnes handicapées sur bateau collectif de 9 m (Mentor)… L’école de voile organise également des balades gourmandes sur réservation. Au programme : la découverte de la rade en dégustant en mer des produits régionaux. Contact : Ecole de voile au 02 33 94 99 00

l ’entre-deux-guerres dévoilé Dans le cadre de l’exposition Des années folles aux années sombres : Cherbourg pendant l’entre-deux-guerres, le musée de la Libération propose tout l’été différentes animations ouvertes à tous. Outre les visites guidées gratuites de l’exposition les dimanches 16 juin, 21 juillet et 18 août, à 16h, animées par un guide professionnel, le musée vous invite vendredi 12 juillet à une soirée cherbourgeoise des années 1920. Au programme : danses et animations au rythme de l’orchestre de jazz Bourbon Street. Rendez-vous de 20h à 22h30 pour une soirée année folle, entièrement gratuite. Contact : 02 33 20 14 12

Dans le cadre de Toi cour, moi jardin proposé chaque année par Le Trident, le Pôle national des arts du cirque, La brèche, a imaginé un nouveau rendez-vous cirque, Escapade d’été. Cette année, ce parcours de trois spectacles en plein air se déroulera dans les jardins de l’espace René Le Bas. Pour cette première édition, Escapade d’été met plein feu sur le cirque anglais avec La Preuve par 3 de la Cie Collectif and then, Until now de la Cie Mimbre et Fragile de Tilted Productions. A découvrir en famille ou entre amis ! Samedi 8 juin à partir de 16h30 et dimanche 9 juin à partir de 15h30, espace René Le Bas, 61 rue de l’abbaye. De 7 à 18 €. www.labreche.fr. 02 33 88 33 99

apéro'zik le 5 juillet au t héâtre de l'œuf Hip-hop, chant choral, chanson française ou musique traditionnelle, la 4e soirée Apéro’zik, organisée par la Maison Olympe de Gouges, se déroulera le 5 juillet à partir de 18h. Placée sous le signe de l'éclectisme, cette manifestation a pour but de valoriser les jeunes chanteurs et danseurs locaux. La soirée aura lieu dans le nouveau Théâtre de l'œuf (repli à la Maison Olympe de Gouges en cas de mauvais temps). Elle sera sonorisée par Big Walter. L'an dernier, près de 200 personnes ont assisté aux différents concerts. Apéro'zik le 5 juillet, de 18h à 22h au Théâtre de l'œuf. 02 33 01 89 90

19


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 20

Dossier

Prenez le large avec les croisières en rade

l e conseil de quartier vide votre grenier Samedi 7 septembre, le conseil de quartier Amont-Quentin/Provinces organise son vide-greniers annuel en partenariat avec l'association Vivre aux Provinces. L’occasion de dénicher de bonnes affaires, ou au contraire de vous débarrasser de ce qui vous encombre depuis trop longtemps. Rendez-vous avenue de Normandie et place Mendès France de 7h à 18h. Une pièce d’identité est obligatoire pour les déballeurs, et une restauration sera proposée sur place. Renseignements : Jacqueline Madeleine au 06 26 87 84 42

passeport jeunes : profitez-en tout l’été ! Tu as entre 11 et 25 ans, tu habites à Cherbourg-Octeville et tu as envie de profiter de nombreuses réductions et d’entrées gratuites pour sortir ou faire le plein d’activités cet été ? Le Passeport jeunes est là pour toi : cinéma, piscine, bowling, cours de langues..., le Passeport t’offre 52 entrées gratuites et des réductions allant de 10 à 70 %. L’occasion aussi de t’initier à différentes activités comme le tir à l’arc, la danse brésilienne ou le fitness. Le Passeport coûte 8,70 € (5 € de réduction sur présentation du chéquier de la Cart@too, et gratuit sur présentation de la carte loisirs Caf). N’oublie pas d’apporter une pièce d’identité et une photo. Le Passeport jeunes peut être acheté dans l’un des neuf lieux suivants : Mairie de la Butte ; Maison Flora Tristan ; Maison Françoise Giroud ; Maison Olympe de Gouges ; MJC Centre ; Maison Pour Tous Léo Lagrange ; Espace loisirs AmontQuentin ; Piscine Chantereyne ; Piscine de la Butte.

20

L’entrep adaptés

Cet été, embarquez à bord de l’Adèle pour découvrir, en une heure, la rade et l’incroyable aventure humaine de sa construction. Jusqu’au 13 juillet et du 1er au 30 septembre, trois croisières sont proposées (départ à 14h, 15h30, 17h du pont tournant), tandis que du 14 juillet au 31 août, une 4e croisière part à 10h50. Des tarifs préférentiels sont proposés aux habitants de la CUC sur présentation d’un justificatif de domicile. Hague à part organise également d’autres sorties thématiques, à l’instar

des sorties pêche en mer les 14 juillet, 4 et 17 août (possibilité de louer du matériel de pêche sur place), des croisières sous les étoiles les 16 juillet et 13 août commentées par un spécialiste de Ludiver, des sorties Titanic et émigration en compagnie d’un guide conférencier, ou des sorties au large des côtes de la Hague, également commentées. Toutes ces sorties se font sur réservation. Contact : 02 33 93 52 02

Visitez la manufacture des parapluies de Cherbourg

Cet été, l’office de tourisme de Cherbourg-Octeville organise des visites guidées de la manufacture des fameux

parapluies de Cherbourg. L’occasion de découvrir comment, en 15 ans, l’entreprise de Jean-Pierre Yvon a réussi à séduire et construire des parapluies pour les chefs d'état, les plus grands groupes du luxe, les entreprises… mais aussi pour les citoyens anonymes ! Le tout à Cherbourg même ! Rendez-vous jeudis 15 et 28 juillet, 18 et 25 août et 1er et 22 septembre à 14h. La réservation est obligatoire. Contact : 02 33 93 52 02


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 21

Retour aux sources pour Simon SAS

economie Créée en 1856 par un jeune ouvrier de l’arsenal, l’entreprise Simon, spécialisée dans la conception de machines fabriquant du beurre, a quitté le Maupas pour s’installer dans la zone nord de l’arsenal.

L’entreprise Simon a pris ses quartiers dans la zone nord de l’arsenal, dans des locaux plus petits et mieux adaptés à ses besoins.

Jean-Laurent Simon est un garçon ambitieux. En 1856, il quitte l’arsenal où il est ouvrier pour créer Simon jeune, une société spécialisée dans la réparation de bateaux et de moulins hydrauliques. En 1870, il fabrique des canons pour l’armée, avant de s’intéresser avec Emmanuel Liais au premier périscope du monde. L’entreprise se tourne vers la construction de machines à vapeur pour l’agriculture. En 1896, sa société devient Simon Frères et s’installe en 1904 dans le quartier du Maupas où elle va demeurer très exactement 109 ans. Elle fabrique à partir de 1906 des broyeurs de pommes, pressoirs, presses hydrauliques pour le cidre et le vin, puis se spécialise dans les barattes à beurre. En 1954, elle impose sur le marché la nouvelle machine à beurre en continu qui révolutionnera l’industrie laitière : la Contimab. En 2005, elle est rachetée par le groupe Bretèche qui possède six PME et réalise un chiffre d’affaires de 165 millions d’euros. «Nous fabriquons une douzaine de machines par an capables de produire entre 400 kilos et 12 tonnes de beurre à l’heure et nous en remettons à niveau une demi douzaine. Nous misons beaucoup sur

l’innovation. Nous travaillons, par exemple, sur la motorisation de nos machines, avec le souci de pouvoir adapter des nouveautés aux anciennes machines», explique Dominique Luizzo, directeur de Simon SAS. Depuis deux ans, l’activité est en croissance, et plus de 70 % des commandes sont destinées à l’exportation. «Notre carnet de commande est bien rempli», affirme le chef d'entreprise qui installe actuellement des machines en Afrique du Sud, en Inde, en Turquie et au Japon. Si les prévisions sont optimistes, Simon SAS avait toutefois un handicap. Ses locaux du Maupas étaient totalement inadaptés. D’où la décision de l’entreprise de rejoindre la base navale en mars dernier. «Nous nous sommes installés dans la zone nord où nous disposons d’un local de 1 500 m² qui correspond beaucoup plus à nos besoins que notre ancien atelier de 8 000 m².» Un déménagement possible grâce au soutien de la Ville de CherbourgOcteville qui suit depuis près de 10 ans les différentes étapes de la restructuration de cette entreprise. «Nous

avons accompagné l’entreprise dans sa recherche de locaux industriels plus rationnels, explique Jean-Michel Houllegatte. A ce titre, nous leur avons présenté plusieurs solutions de localisation et de montage immobilier avec des investisseurs et avons ensuite facilité la mise en relation avec la Marine Nationale.»

Un projet de reconversion urbaine La Ville, de son côté, a manifesté son intérêt pour l’acquisition - via l’Etablissement public foncier de Normandie - des anciens terrains Simon (20 000 m²). Elle engagera des études en vue de la reconversion urbaine du site, principalement en habitat. «Les bâtiments industriels vétustes seront à démolir et les bureaux actuels pourraient être conservés pour un usage de bureaux ou d’activités tertiaires, explique le maire Jean-Michel Houllegatte. L’affectation à l’habitat est cohérente avec les objectifs du Programme local de l’habitat et permettra de répondre à une demande de plus en plus importante de logements en ville.» La capacité théorique du site est de l’ordre de 105 logements, en collectif et maisons individuelles.

21


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 22

Urbanisme Presqu’île Habitat fête ses 90 ans ! Presqu’île Habitat, le premier bailleur de la Communauté Urbaine de Cherbourg, fête ses 90 ans ! L’occasion de mesurer le chemin parcouru et l’évolution de son parc de 7 500 logements, autour de festivités les 12 et 13 juin. Depuis 90 ans, Presqu’île Habitat accompagne la mutation de la ville et adapte ses logements aux besoins des habitants.

L’Office Public d’Habitations à Bon Marché de Cherbourg, comme on l’appelait alors, est né le 3 mars 1923. Il comptait alors 24 logements situés dans l’actuelle rue Victor Grignard. Ce n’est qu’en 1950 que les Habitations à Bon Marché sont devenues Habitations à Loyer Modéré, les désormais célèbres HLM, et qu’en 2003 que Presqu’île Habitat a pris son

nom définitif. C’est cette évolution que le bailleur fête aujourd’hui. Une aventure exceptionnelle, puisque, 90 ans après sa création, Presqu’île Habitat entretient un parc de 7 500 logements comptant plus de 18 000 locataires ! Un développement remarquable qui reste lié à celui de la ville.

De l’aménagement du Maupas à l’ORU Ces années ont en effet été marquées par l’aménagement du Maupas, des tours du casino ou encore des Provinces. Sans oublier la cité Pablo Neruda, la réhabilitation du quartier central et la Brèche du Bois, la cité Liais, La Redoute et le Nivernais et bien d’autres encore... Jusqu’à ce plan majeur qu’a constitué l’Opération de Renouvellement Urbain (ORU), incluant notamment la refonte complète de l’Amont-Quentin/ Provinces ou encore de la Zone des Bassins. «Nous avons profité de cette importante opération pour renouveler une partie de nos logements, explique Daniel Lereculey, président de Presqu’île Habitat. Au total, 414 logements anciens ont été ou seront prochainement démolis. Des bâtiments

22

modernes et basse consommation ont été reconstruits à la place et sur l’ensemble de la ville. Cette nouvelle répartition permet de favoriser la mixité sociale voulue par la Ville. Et nos locataires sont ravis !»

30 locataires de plus de 50 ans de bail ! Afin de commémorer ce 90e anniversaire, rempli d’histoires humaines, Presqu’île Habitat propose deux temps forts. Le 12 juin, d’abord, une trentaine de locataires qui ont plus de 50 ans de bail se verront remettre une récompense, à l’occasion d’une cérémonie, prévue au siège social, et qui devrait susciter quelques émotions particulièrement fortes. Le lendemain matin, à La Cité de la Mer, différentes personnalités viendront évoquer cette histoire. Un film retraçant ces 90 ans sera ensuite diffusé, tandis que Jacqueline Bisson, directrice générale de l’office, se verra remettre les insignes de chevalier de l’Ordre National du Mérite. L’après-midi, à 14h30, une visite de l’Amont-Quentin et de la Zone des bassins sera proposée à l’ensemble des participants.


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 23

s!

besoins

t ribunes de l’opposition Cherbourg-Octeville, un nouveau cap

Changements Dans le cadre des prochaines élections municipales de 2014, nous préparons actuellement une liste citoyenne qui rassemblera des femmes et des hommes des divers quartiers de CherbourgOcteville. Dans cette perspective, nous vous proposons de dresser succinctement notre vision de la ville : En effet, Cherbourg est une ville qui dispose d’une histoire singulière et qui puise ses racines dans sa filiation charnelle avec la maritimité, via son port de plaisance et de commerce… Dans le cadre de ces élections municipales, notre programme devra faire une place importante à cette relation entre la mer et la ville. Depuis plusieurs années, une politique de renouvellement urbain a été réalisée sous l’impulsion de Jean-Louis Borloo. Cette politique nationale, enclenchée au niveau local a permis de changer la vie et le visage du quartier de l’Amont-Quentin et des Provinces. Pourtant, si les habitants apportent leurs suffrages à notre liste, nous devrons revoir la politique de l’habitat social et encourager plus fortement l’accès à la propriété pour tous. Nous devrons accentuer le renouvellement de nos quartiers qui ont vu le jour dans les années 60, comme la place Divette par exemple, qui ont besoin d’un nouveau souffle et d’une nouvelle reconfiguration. Notre rôle et d’avoir une vision commune entre Cherbourg et Octeville La jeunesse est très importante dans une ville. Pour nous, la commune est le socle de la République. Dans cette optique, et lors des municipales de l’année prochaine, nous ferons des propositions concernant les questions liés à la jeunesse et à l’apprentissage des valeurs de la République au sein du développement de la citoyenneté et du devoir de mémoire pour les jeunes cherbourgeois-octevillais. La sécurité est une question importante qui touche au quotidien les habitants de la ville. Lors du mandat qui vient de s’écouler, une série de faits divers intolérables, a vu le jour à Cherbourg et dans l’agglomération. Feux de voitures, feux de poubelles, coups de couteaux, et incivilités, rythment les faits divers et donnent une piètre image de la ville qui se veut tranquille… Lors des municipales, nous développerons l’argument de la mise en place d’une véritable politique de la sécurité afin de mettre en place l’idée de l’ordre républicain… Depuis des années, la majorité socialiste martèle que la dette par habitant est moins élevé que dans des villes semblable à Cherbourg-Octeville. Pourtant à la lecture divers études de l’Insee et mis en lumière par le Journal Ouest France, nous nous rendons compte que la fiscalité, c’est-à-dire les impôts locaux son à Cherbourg-Octeville les plus élevé de la zone ouest ce qu’il faudra changer dans les années à venir… Notre ville doit se réveiller, sortir des querelles, des formations politique et des clivages afin de porter en 2014 à sa tête une nouvelle majorité à l’image ne nos quartier et de notre ville.

Le 6 mai 2012 François HOLLANDE est élu avec 51,64 % des voix Et depuis …… Décembre 2012 : Matignon s’engage à ne pas licencier les salariés de Florange. (Monsieur MONTEBOURG plus fort que les autres) : Les hauts fourneaux seront arrêtés définitivement…… Décembre 2012 : imposition à 75 % des revenus supérieurs à 1 million d’euros. Mesure phare de la campagne hollande. : - le Conseil Constitutionnel censure cette mesure. On n’en parle plus.... Janvier 2013 : L’Etat s’engage au MALI après avoir critiqué l’ancien gouvernement de son engagement en AFGHANISTAN. Avril 2013 : Monsieur CAHUZAC, Ministre du Budget. Le premier de la classe, le père de la rigueur. Un grand menteur qui s’est servi de la Finance afin d’échapper au fisc. Au nom de la Transparence et de la moralité : Monsieur HOLLANDE décide que tout parlementaire devra déclarer son patrimoine officiellement. La course au plus pauvre a été ouverte. On peut lire que certains ont : « trois vélos et 1 compte courant à 108 euros »… De même, Monsieur CAZENEUVE est Sans Domicile Fixe sur CHERBOURG depuis plus de 20 ans, seulement une maison à……à LAMORLAYE ……près de CHANTILLY….. Mai 2012 : La loi sur le Mariage pour Tous est adoptée et divise encore aujourd’hui les Français Et pendant ce temps-là : - le chômage a battu un record historique depuis 1997 : 3,22 millions de chômeurs - la consommation et le pouvoir d’achat ont chuté : - 0,4 % - les déficits ont atteint : -3,9% du PIB (2 ans de sursis par Bruxelles …) - et les impôts ont grimpé : + 20 Milliards Le 6 MAI 2013 François HOLLANDE ne recueille plus que 24% de cote de popularité C’est ça le changement……

CONTACTER OU RENCONTRER L’OPPOSITION MUNICIPALE :

Groupe Changements Hôtel de Ville - Bureau de l’Opposition Municipale 2 Place République 50100 Cherbourg-Octeville Téléphone bureau : 02 33 87 88 57 Courriel : contact@cherbourg-autrement.fr Site Internet : www.cherbourg-autrement.fr

l iste «Changements» (Ump) : Hervé Corbin, maurice Humbert, régine Villedieu

l iste «pour un nouveau cap» (Ump) : rozenn Champain, sophie Héry, Fabrice Huet, géraldine morlet.

23


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 24

24 heures avec... Cap sur les hauteurs d’Octeville pour découvrir la 2e édition de l’exposition Le musée fait le mur. Trente œuvres du musée d’art ThomasHenry ont été choisies par les habitants et seront visibles, du 22 juin au 22 septembre, sur les murs du quartier des Provinces.

l e choix des œuvres Cette année, la sélection des œuvres a été effectuée par près de 200 habitants volontaires : si certains étaient en groupe (collège des Provinces, école Baquesne, Maison Pour Tous, Maison Olympe de Gouges, Foyer-Résidence des Roquettes et IUT) et ont bénéficié d’une présentation privée par le conservateur Louise Le Gall, d’autres ont effectué leur choix sur la page Facebook de la Ville. Au total, trente œuvres ont été choisies pour orner les murs du quartier des Provinces.

24

Le musée fait le mur à Octeville

Les résidants des Roquettes ont également participé au choix des œuvres du musée fait le mur.

l a création des Qr-codes Chaque œuvre est accompagnée d’un cartel donnant des clés d’interprétation et d’un QR-code. Ces logos à flasher avec un smartphone délivrent des informations audio supplémentaires sur les tableaux. Cette année, les QR-codes ont été réalisés par les habitants participant à l’atelier multimédia de la Maison Olympe de Gouges. Résultat : des QR-codes colorés et dynamiques !

l ’impression Les photographies des œuvres réalisées par Daniel Sohier, spécialisé dans la photographie d’œuvres d’art, ont été traitées par l’imprimeur C com ça. Objectif : respecter au mieux les couleurs originelles des toiles à l’impression. L’impression a été réalisée sur un adhésif fixé sur un support rigide et la protection de ces reproductions est assurée par un film protecteur transparent.

L

Cet été Le mus


e

comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 25

Le musée fait le mur à Octeville

24 heures avec...

l ’encadrement Pour Le musée fait le mur, la tradition s’incline. Les reproductions étant exposées à ciel ouvert, leur encadrement doit résister aux intempéries. Pour cela, l’encadreur Atout Cadre a réalisé des cadres en bois, imitant le style des moulures anciennes, recouverts d’un vernis protecteur. L’illusion est parfaite. Cet été, trente œuvres seront à découvrir au cœur du quartier des Provinces dans le cadre de l’exposition Le musée fait le mur.

les commentaires audio Les commentaires audio proposés après scan des QR-codes ont été rédigés par des étudiantes de l’IUT. L’atelier théâtre de la Maison des étudiants a également participé à l’opération en enregistrant certains commentaires, chacun durant entre une minute et une minute trente. Pour les écouter, rendez-vous avec votre smartphone devant chaque toile.

l es visites guidées Les tableaux du Musée fait le mur pourront se découvrir en visite libre ou par le biais de visites guidées gratuites avec l’office de tourisme. Rendez-vous le dimanche 23 juin à 14h30 devant la Maison Olympe de Gouges, ou le samedi 6 juillet à la même heure pour une visite urbaine à la découverte des Provinces.

l ’accrochage Chargé de l’accrochage, l’atelier municipal a installé les reproductions des œuvres du musée d’art Thomas-Henry sur l’ensemble du quartier des Provinces. Un travail effectué en collaboration avec le conservateur, Louise Le Gall. «Nous avons choisi des emplacements passants et visibles de loin, explique-t-elle. Nous avons également réalisé une brochure donnant l’emplacement de chaque tableau. Celle-ci sera disponible à l’accueil de l’Hôtel de Ville, à la mairie de la Butte et à l’Office de Tourisme».

25


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 26

Agenda 21 : Cherbourg-Octeville montre l’exemple Développement durable Cherbourg-Octeville vient d’être reconnue, par une délégation interministérielle, Agenda 21 local France. Une distinction dont elle est particulièrement fière. Parmi les 45 actions menées dans le cadre de l’Agenda 21, la création d’un jardin partagé au cœur du quartier des Provinces : mutualisation, rencontres et partage en sont les maîtres-mots.

«L’obtention de ce classement vient récompenser un travail engagé depuis plusieurs années au sein de la collectivité. Preuve est faite que nous apportons une attention toute particulière au développement durable dans toutes ses dimensions.» Maireadjointe en charge du développement durable, Liliane Loisel n’a pas ménagé ses efforts depuis que ce dossier lui a été confié. L’idée d’Agenda 21 est née dans les années 90. L’objectif, à l’époque, était de mettre en place un plan d’actions pour améliorer les conditions de vie au XXIe siècle. A Cherbourg-Octeville, le dispositif a fait l’objet d’une longue concertation et sa mise en place n’est devenue effective qu’en 2008. Six grands axes d’action ont alors été définis après concertations et rencontres des partenaires : le soutien aux filières sans intermédiaires et l’accompagnement des porteurs de projets d’économie sociale et solidaire, la valorisation du port et du front de

mer, le développement des déplacements doux, la réduction des consommations d’énergie et d’eau de la ville, le rapprochement de l’humain et de l’urbain ainsi que la promotion de la politique participative basée sur l’échange. Cinq ans plus tard, on mesure concrètement les effets de cet engagement. «Quarante-cinq actions sont prévues, affirme Liliane Loisel. Parmi celles-ci, nous en avons déjà mené quelques unes à bien : nous avons créé au cœur du quartier des Provinces un jardin partagé par les habitants. Des stationnements minute ont été mis en place en centre-ville. L’installation d’arceaux à vélos favorise les déplacements doux. Nous avons choisi de limiter la vitesse en cœur de ville à 30 km/h afin de permettre une circulation apaisée entre les cyclistes et les automobilistes. On peut également parler du renforcement de l’isolation dans les bâtiments publics, de la mise en place de systèmes d’arrosage

Autre action phare : la distribution de vivaces aux habitants, cultivées dans les serrres de la Ville et qui favorisent l'embellissement.

26

automatique la nuit dans certains stades, de la création du Circuit qui valorise les musiques actuelles ou d’une nouvelle politique de fleurissement durable des espaces verts. Le développement durable, c’est tout ça !» L’Agenda 21 a donc fait l’objet d’une reconnaissance par une délégation interministérielle, Agenda 21 local France. «Notre Agenda 21 est équilibré, réaliste et participatif, résume Liliane Loisel qui ne veut pas s’endormir sur ses lauriers. Il faut prendre cette reconnaissance comme une invitation à poursuivre nos efforts. D’autres projets sont aujourd’hui à l’étude comme le renforcement de la signalétique piétons.»

enquête énergétique Jusqu’au 30 juillet, le ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie lance une enquête nationale afin de connaître la dépense énergétique des ménages et de trouver des solutions contre la précarité énergétique. Dix mille logements seront interrogés, dont une quarantaine à Cherbourg-Octeville. Chacun recevra un courrier, suivi d’un appel téléphonique pour convenir d'un rendez-vous. L’enquête est obligatoire, mais les règles de confidentialité sont très strictes et les informations ne seront en aucun cas transmises à l'administration fiscale.

L’espac un wee


le

comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 27

Des tentes pour la détente

solidarité participez aux collectifs bien-être

r du

L’espace des tentes, à Siouville-Hague, est accessible aux Cherbourgeois-Octevillais, pour une journée, un week-end ou une semaine de vacances.

Né en 2004, l'Espace des tentes est un équipement au service des familles de Cherbourg-Octeville qui permet à des groupes d’habitants de partir en vacances. «Cet espace a été créé par la Ville afin de permettre à tous les Cherbourgeois-Octevillais de partir en vacances, explique Frédéric Bastian, maire-adjoint aux solidarités et à la cohésion sociale. Il complète un dispositif de vacances déjà riche : aide au 1er départ, bourse solidarité vacances, seniors en vacances...» Situé à 100 m de la plage de SiouvilleHague, à 20 km de Cherbourg-Octeville, le terrain bénéficie d'un équipement complet : sanitaires, douches, microondes, jeux pour enfants, barbecue... En cas de besoin, un prêt de tente peut être proposé par l'association Familles en Farandole. «Le cadre est très agréable et permet de faire de nombreuses activités telles que la randonnée, le surf, la pêche à pied…» Ce camping est ouvert aux familles ou personnes seules habitant CherbourgOcteville ou étant impliquées dans la

vie des Espaces Solidaires. «Notre objectif étant de favoriser les rencontres, le départ se fait à plusieurs familles, souligne Frédéric Bastian. Quand elles ne se connaissent pas, une rencontre est organisée avant le départ.» L'équipement est ouvert des vacances scolaires de printemps à fin septembre. En avril, mai, juin et septembre, les réservations à la journée ou au weekend sont privilégiées. Sur juillet et août, les réservations de séjours familiaux se font à la semaine (du vendredi 14h au vendredi 11h) et la Maison Olympe de Gouges, qui gère la structure, propose un transport sur place pour les personnes n'ayant pas de moyens de locomotion.

«Il est encore temps de penser aux vacances ! Certains créneaux sont encore disponibles et peuvent permettre à des familles de sortir du quotidien et prendre l’air.» Contact : 02 33 01 89 90

Début avril, la Ville de CherbourgOcteville a constitué les premiers collectifs bien-être qui regroupent habitants et élus autour des questions liées à la santé et à la qualité de vie à CherbourgOcteville. «Une de mes priorités est d’associer les habitants à nos grandes réflexions, explique Frédéric Bastian, maire-adjoint aux solidarités et à la cohésion sociale. Les premiers groupes se sont réunis fin mai pour travailler ensemble sur différentes thématiques : mieux boire et manger, mieux bouger et respirer, l’épanouissement relationnel, amoureux et sexuel, trouver de l’aide et se soigner, et les autres besoins de santé. Mais nous avons encore besoin de volontaires !» Si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à prendre contact avec la direction de la solidarité. Contact : 02 33 87 87 20

l ’alcool en question(s) A la veille des vacances, des résultats du bac et de la fête de la musique, la Ville de Cherbourg-Octeville propose de s’interroger sur notre rapport à l’alcool et à la fête et organise la rencontre A votre santé ! L’alcool en question(s). Rendez-vous le mercredi 19 juin à 18h à la Maison Olympe de Gouges. La rencontre débutera par une introduction théâtrale interprétée par la compagnie Aello et sera ensuite animée par un cadre de santé de la Fondation du Bon Sauveur spécialisé en addictologie. «Parler d’addiction ne doit pas être un frein. Chacun peut se sentir concerné : l’objectif de la soirée est de donner la parole aux parents ou aux jeunes qui s’interrogent sur l’alcool, leur consommation…, explique Frédéric Bastian, maire-adjoint aux solidarités et à la cohésion sociale. Il ne s’agit pas de juger, mais de donner des clés de compréhension, d’aiguiller les parents ou des amis parfois inquiets…» Contact : 02 33 01 89 90

27


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 28

sports

Mini-stages et nouveaux horaires d’été à la piscine

La piscine est l’une des activités estivales les plus prisées. Les deux piscines ont donc étendu leurs horaires d’ouverture au public et proposent des mini-stages pour apprendre aux enfants à nager. Cet été, profitez des horaires étendus de la piscine Chantereyne pour venir barboter en famille !

Cet été, les piscines Chantereyne et de la Butte modifient leurs horaires et s’adaptent à la forte demande du public. «La piscine Chantereyne passe à 33 heures d’ouverture au grand public, la piscine de la Butte à 26 heures, explique Franck Tison, maire-adjoint aux sports. Ces plages horaires élargies permettent au plus grand nombre de profiter des bassins, mais aussi du solarium, de l’espace détente, du jardin aquatique…» A Chantereyne, la piscine sera ouverte les mardis, mercredis et jeudis de 12h à 19h, les vendredis et samedis de 14h à 18h et les dimanches de 9h à 13h. Elle

soirée aqua’Dj Mercredi 18 septembre, pour la deuxième année, la piscine du Maupas accueille une soirée aquagym avec un disc jockey live. A 19h, bougez sur des rythmes disco et à 20h sur des rythmes latino. L’inscription est gratuite mais obligatoire, le nombre de places étant limité à 35 personnes par séance. Contact : Piscine Chantereyne au 02 33 53 18 42

28

sera fermée le lundi, ainsi que du 1er au 14 juillet pour raisons techniques. A la Butte, la piscine sera ouverte du lundi au samedi, de 14h à 18h ainsi que le samedi matin, de 10h à 11h45. Elle sera fermée le dimanche.

Apprendre à nager en une semaine ! Parallèlement, des mini-stages de

natation sont proposés aux enfants jusqu’à 10 ans, tout au long de l’été sur les deux sites. «En général, une séance quotidienne de 45 minutes, pendant une semaine, permet aux enfants de prendre de l’assurance et d’acquérir les bases de la natation, explique Guy Vastel, responsable des piscines de la Ville. Chaque séance se déroule par groupe de 4 à 6 enfants et coûte entre 4,20 € et 4,75 € selon la piscine.»

l ’association rétina prépare ses 15e randos ! «Sans la vue, on vit !», martèle, tout sourire, Hubert Potel, cheville ouvrière de la 15e édition des Randos Retina. Organisées les 21 et 22 septembre par l’association Retina France, qui lutte contre les maladies de la vue, ces randonnées à pied ou enVTT permettent de récolter des fonds et soutenir la recherche, mais aussi de sensibiliser le plus grand nombre aux handicaps engendrés par les maladies ophtalmiques. Plus d’un millier de participants sont attendus autour de la lande Saint-Gabriel, rebaptisée Espace Loisir Nature, à Tourlaville, pour les quelque dix randonnées, en vélo de route, en VTT ou à pied ! Les enjeux sont clairs : «la participation demandée est de

5€, intégralement reversés à un centre de recherche à Orsay. Pour le reste, c’est surtout un moment de fête et de partage, avec des animations musicales et gastronomiques sur le parcours... C’est aussi l’occasion d’échanger autour des handicaps liés à la vue et de sensibiliser le grand public. Montrer à chacun qu’il n’y a pas de raison qu’un non-voyant, s’il est accompagné, ne pratique pas de la course à pied, du vélo ou même du VTT en tandem. C’est aussi une main tendue aux non-voyants pour les inciter à rompre le plus possible leur isolement.» Pour tout renseignement ou proposition de bénévolat, téléphonez au 06 16 61 51 99 ou 06 27 99 12 97


es

comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 29

Horaires et numéros de téléphone mairie@ville-cherbourg.fr www.ville-cherbourg.fr

Les bibliothèques

Bibliothèque j acques-prévert

Hôtel de ville

Place de la République BP 823 50108 Cherbourg-Octeville Cedex Tél. 02 33 87 88 89 Fax : 02 33 87 88 88 Mardi et jeudi : de 8h15 à 17h entre 12h15 et 13h30 uniquement Services Accueil, Etat-Civil, Population Lundi, mercredi, vendredi : de 8h15 à 12h15 et de 13h30 à 17h Samedi : de 9h à 12h (Services Accueil, Etat-Civil, Population et une permanence au Secrétariat Général) Services situés à l'hôtel de ville ou à proximité : Etat civil : 02 33 87 88 20 Population (élections, logement) : 02 33 87 88 22 Culture : 02 33 87 89 26 Services techniques : 02 33 87 88 90 Développement économique et commerce : 02 33 87 89 14 Point d'accueil insertion-centre : 02 33 01 50 60 Relations publiques et promotion : 02 33 87 88 30 Ressources humaines : 02 33 87 89 60 Service 3e âge 02 33 01 50 60 ou 02 33 01 50 71 Services financiers : 02 33 87 88 70 Service communication : 02 33 87 88 32

infos pratiques

mairie de la Butte

Place René Cassin Tél. 02 33 87 88 89 Fax : 02 33 87 87 30 Du lundi au vendredi : de 8h15 à 12h15 et de 13h30 à 17h (Services Accueil, Etat-Civil, Population) Services situés à la mairie de la Butte ou à proximité : Etat civil : 02 33 87 87 32 Population (élections, logement) : 02 33 87 87 32 Citoyenneté : 02 33 87 87 26 Education : 02 33 87 87 33 Petite enfance et jeunesse : 02 33 87 87 43 Point accueil insertion : 02 33 87 87 06 Points associations : 02 33 87 87 56 Solidarité : 02 33 87 87 20 Sports : 02 33 87 87 07 Service d'hygiène et de santé : 02 33 87 87 60 Centre Communal d’Action Sociale rue Paul Talluau 02 33 01 50 60 Espace Brassens rue du G. de Gaulle 02 33 87 87 06

Espace René Le Bas - Bat. A 61, rue de l’Abbaye Tél. 02 33 23 39 40 Mardi et vendredi : 13h-18h Mercredi et samedi : 9h-17h

Bibliothèque raymond-Queneau Place de Bourgogne 50130 Cherbourg-Octeville Tél. 02 33 44 73 73 Mardi, jeudi et vendredi : 13h-18h Mercredi et samedi : 10h-17h

Bibliothèque des sciences 21, rue Bonhomme Tél. 02 33 53 28 06 Mercredi et vendredi : 14h-17h Samedi : 9h30-11h et 14h-16h30

Les musées

musée d'art t homas-Henry Fermé pour travaux. Les équipes du musée vous accueillent 22, place Napoléon. Tél. 02 33 23 39 30

muséum l iais Parc Emmanuel Liais Du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h, le dimanche de 14h à 18h. Fermé lundi et jours fériés. Tél. 02 33 53 51 61

musée de la l ibération piscine Chantereyne

Période scolaire Lundi de 12h à 13h30 et de 17h15 à 19h15 Mardi de 12h à 13h30 et de 17h15 à 19h Mercredi de 14h à 18h Jeudi 12h à 13h30 et de 17h15 à 19h Vendredi de 12h à 13h30, de 17h15 à 19h et de 20h30 à 22h Samedi de 14h à 18h Dimanche de 9h à 13h Grandes vacances Mardi, mercredi et jeudi de 12h à 19h Vendredi et samedi de 14h à 18h Dimanche de 9h à 13h

piscine de la Butte

Période scolaire Lundi de 17h à 18h15 Mardi de 12h à 13h30 et de 17h à 18h45 Mercredi de 15h à 17h Vendredi de 17h à 19h30 Samedi de 10h à 11h45 et de 14h à 17h30 Dimanche de 10h à 12h15 Grandes vacances Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi de 14h à 18h Samedi de 10h à 11h45 et de 14h à 18h

Urgences : Hôtel de police, 2 rue Val de Saire. Tél. : 02 33 88 76 76 - Pompiers : 18 Police Secours : 17 - S.A.M.U : 15 - Secours depuis tous les portables : 112

Fort du Roule Jusqu’au 30 septembre : du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h, le dimanche de 14h à 18h. Fermé le lundi et les jours fériés. Tél. 02 33 20 14 12

police municipale et objets trouvés

22 rue de la Bucaille Tél. : 02 33 10 05 10 Du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 17h

suggestions, idées, réclamations... : la ville est à votre écoute au numéro vert : 0 800 050 100 29


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 30

retour sur

6 avril

Cherbourg-Octeville en images

15 avril

15-20 avril

Chasse aux œufs

40 ans du foyer prévert

l e traité de l’elysée exposé

Samedi 6 avril, le conseil de quartier Sud-Est a organisé la 3e édition de la chasse aux œufs au cœur du Jardin public. Une opération menée en partenariat avec les autres conseils de quartier et qui a rassemblé, cette année encore, plus de 600 enfants âgés de 2 à 11 ans. Outre la chasse aux œufs, les enfants ont également pu participer à des ateliers ludiques et variés : maquillage, décoration d'œufs factices, fabrication de nichoir… A 16h, un goûter a été offert à tous les participants.

Le 15 avril, le foyer Jacques Prévert a fêté ses 40 ans en présence du maire Jean-Michel Houllegatte et de l’adjoint aux solidarités, Frédéric Bastian. Près de 92 convives étaient présents pour faire la fête autour d’un repas festif et en chansons. Un anniversaire réussi, dans une ambiance conviviale.

Dans le cadre du 50e anniversaire de la signature du traité de l’Elysée, la Ville de Cherbourg-Octeville a proposé expositions et conférence à l’IUT. Des rendez-vous qui ont intéressé le public : une centaine de personnes a participé à la conférence sur la mobilité des jeunes en Europe. L’exposition de portraits de Cherbourgeois-Octevillais vivant en Allemagne et d’Allemands vivant dans le Nord-Cotentin a elle aussi été appréciée.

30


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 31

Cherbourg-Octeville en images

il

a e

té e s

25 avril

retour sur

10 au 12 mai

18 mai

stage de graff

2 500 personnes au congrès de l’UnC

nuit des musées

Mercredi 25 avril, huit artistes en herbe ont participé à l’atelier graff organisé à la Maison Olympe de Gouges dans le cadre de l’exposition Le musée fait le mur. Encadrés par le graphiste caennais Darkelixir, les stagiaires ont donné leur vision des chefs-d’œuvre du musée d’art Thomas-Henry, exposés du 22 juin au 22 septembre dans les rues du quartier des Provinces. Millet et Fra Angelico ont ainsi trouvé une deuxième jeunesse.

Pour la 88e édition de son congrès, l’Union nationale des combattants a accueilli, à Cherbourg-Octeville, près de 2 500 congressistes pour son assemblée générale dimanche 12 mai. Présidée par le ministre du budget Bernard Cazeneuve, l’assemblée s’est déroulée à Chantereyne et a été suivie par un dépot de gerbes au monument des déportés et des resistants. Le tout encadré par plus de 600 porte-drapeaux !

A l’occasion de la Nuit des musées, le muséum Emmanuel-Liais a ouvert ses portes de 19h30 à minuit : accueillis dès l’entrée par un sphinx géant fabriqué par l’association Au fil de l’eau, les nombreux visiteurs ont ensuite pu s’initier aux secrets de l’Egypte. Outre le quiz pour découvrir de façon ludique les collections du muséum, des initiations aux hiéroglyphes étaient également proposées. Le buffet, préparé par les équipes des musées, a lui aussi connu un franc succès.

31


comagazine149_comagazine106.qxd 28/05/2013 15:45 Page 32

LE mag juin 2013  

cherbourg, mag

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you