Page 1

Communiqué de presse

L´Union pour la Méditerranée lance un projet pour améliorer la gouvernance et mobiliser le financement pour le secteur de l´eau 

Ce projet de l´UfM vise à dépasser les obstacles entravant à la mobilisation du financement dans le secteur de l´eau en Méditerranée et aspire à améliorer la gouvernance publique tout en attirant des investissements dans ce secteur. Ce projet consiste à établir des mécanismes tant au niveau national et régional sur une période de trois ans (2013-215) dans 6 pays de la Méditerranée, avec la possibilité pour d´autres pays du pourtour Méditerranéen d´en faire partie.

« Le projet qu’on lance aujourd’hui vise à répondre efficacement à une demande pressante pour une fourniture des services d'eau plus efficace, une plus large participation des parties prenantes, des systèmes de planification et de mise en œuvre plus décentralisés et un processus décisionnel plus transparent et plus responsable », a déclaré le Secrétaire Général Fathallah Sijilmassi.

Barcelone, 29 May 2013. Financement et Gouvernance dans le secteur de l´eau en Méditerranée, projet labélisé par l´Union pour la Méditerranée, a été lancé durant une conférence régionale, au Palais de Perdables à Barcelone les 28 et 29 mai. Promu par les 43 pays de l´Union pour la Méditerranée, « Gouvernance et Financement pour la Méditerranée dans le secteur de l´eau » a été mis en œuvre conjointement par le Partenariat de l´eau en Méditerranée (GWP-Med) et l´Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE). Le projet consiste à établir des plans d´actions au niveau national et régional sur une période de trois ans (2013-2015) pour aboutir par la suite à un plan d´action régional. L’ouverture de la conférence a été faite par le Secrétaire Général de l´Union pour la Méditerranée, Fathallah Sijilmassi, le Ministre de l´eau et de l´Irrigation de Jordanie, H.E Hazim El-Naser; le Ministre et Chef de l´Autorité Palestinienne de l´eau, H.E. Shaddad Attili; et le Ministre de l´eau et du traitement des eaux usées d´Egypte, H.E. AbdelKawi Khalifa. Ont également pris part à cette rencontre des représentants des pays membres de l’UpM ainsi que des institutions financières, du secteur privé des organisations non gouvernementales et des institutions universitaires te de recherche. Compte tenu du déficit de la gouvernance du secteur de l´eau en Méditerranée (la région méditerranéenne a un retard considérable de 38% quant à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement visant à faciliter l´accès de tous à une eau et un assainissement de qualité), d’une démographie galopante, du changement climatique et de l´urbanisation croissante, la situation actuelle de la région nécessite le renforcement de la bonne gouvernance dans le secteur de l´eau ce qui permettra d´attirer des investissements et ce, parallèlement à des politiques volontaristes, l´engagement des institutions et une bonne gestion de l´eau. L´objectif principal de ce projet est de permettre d´identifier les obstacles majeurs liés à la gouvernance dans le secteur de l´eau ainsi que de mobiliser les financements à travers un partenariat public privé (PPP) pour le secteur de l´eau Méditerranéen. Ceci permettra par ailleurs, un dialogue politique constructif ainsi que le développement de plans d´actions concrets. Ce projet permettra également d´apporter des analyses pays, des recommandations nationales et un plan d´action régional. L´Albanie, la Jordanie, le Liban, le Maroc, la Palestine et la Tunisie accordent un fort intérêt à ce projet et sont très engagés dans les travaux et les études y afférentes.


Communiqué de presse

Le Partenariat Stratégique avec l´Agence Suédoise de développement internationale (SIDA), la banque européenne d´investissement (EIB) a été indispensable pour le lancement de ce projet régional. De plus, depuis 2009, l´appui continu du Partenariat Med du FME du PNUE/PAN et la Composante Méditerranéenne de l´initiative de l´Eau de l´UE (MED EUWI) a joué un rôle déterminant dans la concrétisation dudit projet. Déclaration de S.E Abdelkawi Khalifa, Ministre de l´eau et du traitement des eaux usées d´Egypte S.E. Professeur Abdelkawi Khalifa, le Ministre Egyptien de l'eau, a annoncé au cours des travaux de la Conférence l'adhésion de l'Egypte au projet régional «Gouvernance et Financement du secteur de l’eau en Méditerranée », soulignant que les principaux facteurs qui expliquent la décision de l'Egypte sont la possibilité d’attirer les investissements, à la fois locaux et internationaux, dans le secteur des services de l'eau et des eaux usées, de discuter des plans et programmes visant à améliorer l'environnement des investissements dans la région, la résolution de problèmes et l'échange d'expertises et des meilleures pratiques dans le secteur. Il a également exprimé la volonté de l'Egypte d'accueillir la troisième conférence de ce projet qui devrait se tenir au cours du premier trimestre de 2015. Déclaration de S.E. Hazim El-Naser, Ministre de l'Eau et de l'Irrigation de Jordanie «Les nations et les sociétés civiles ont besoin de travailler sur l'amélioration de la gouvernance de l'eau dans toutes ses composantes: la transparence avant tout, la responsabilité, la cohérence et la participation de tous les protagonistes. Ce projet de l'UpM vise à répondre efficacement à ces questions et à identifier et promouvoir des solutions qui soient réalistes et réalisables. Dans cet esprit, permettez-moi de réaffirmer le soutien de la Jordanie à ce projet de l'UpM et notre engagement à œuvrer ensemble avec le GWP-Med et l'OCDE pour son succès ». Déclaration de S.E. Shaddad Attili, Ministre et Chef de l´Autorité Palestinienne de l´eau

«Nous sommes engagés dans la réforme du secteur de l'eau et nous sommes conscients que nous devons poursuivre ces efforts pour améliorer le cadre de gouvernance et encourager le secteur privé à investir dans le secteur de l'eau en Palestine et ce, malgré la situation politique. C'est pourquoi nous soutenons fermement ce projet et remercions l'UpM et nos partenaires, GWP-Med et l'OCDE, qui fournissent leur expertise et leur assistance pour le développement de la Palestine et pour permettre le dialogue et les échanges avec les pays voisins ». Note conceptuelle relative au projet Note conceptuelle relative au projet Gouvernance et Financement dans le secteur de l´eau en Méditerranée. À propos de l’UpM L’Union pour la Méditerranée (UpM) est une institution méditerranéenne unique qui rassemble 43 pays (27 États membres de l’UE et 16 pays du sud et de l’est de la Méditerranée). Elle constitue une plateforme de coordination et de coopération régionale en unissant ces 43 pays du pourtour méditerranéen. Au cœur de l´institution, le Secrétariat de l´Union pour la Méditerranée dont le siège est à Barcelone depuis 2010, veille à la mise en œuvre de projets d´avenir dans 6 domaines principaux tels que l´énergie renouvelable, l´environnement, l´éducation, le transport, le développement des entreprises et les affaires sociales. Le Secrétariat est une plateforme de coordination et de coopération régionale qui travaille en étroite collaboration avec les gouvernements, les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux et en synergie avec les autres organisations internationales actives dans la région.


CommuniquĂŠ de presse

Contacte Isabel Pardillos communication@ufmsecretariat.org T. +34 935 214 198 www.ufmsecretariat.org

French communiqué financement et gouvernance dans le secteur de l´eau en méditerranée  

Ce projet de l ́UfM vise à dépasser les obstacles entravant à la mobilisation du financement dans le secteur de l ́eau en Méditerranée...