Magazine Printemps/ été 2024

Page 1

Élégances

LA SOBRIÉTÉ DES FORMES

Pierre Charpin

LE POÈTE DES JARDINS

Louis Benech

L’HEURE DE LA PAUSE

Tectona aux Rencontres d’Arles

TECTONA ET LA JEUNE CRÉATION

AC/AL, Horizon

Printemps/Été 2024

Élégances

Pour cette septième édition du magazine T, nous avons souhaité décliner l’élégance au pluriel. Sous la Renaissance, le mot « élégance » se pare naturellement des qualités recherchées de courtoisie et de distinction. Depuis, les multiples expressions de « la science du beau » contribuent à embellir la vie, sans ostentation, dans l’esprit même qui nous anime depuis la création de Tectona en 1977. Au fil de ces pages, nous vous invitons à découvrir notre actualité, à partager nos lieux de prédilection et à entrer dans le secret nos ateliers.

Depuis sa célèbre chaise d’arbitre, Pierre Charpin collabore régulièrement avec Tectona. Son design, caractérisé par la sobriété du dessin, exprime l’essence même de l’objet à travers sa fonction, sa construction et son matériau. Une exigence extrême dont témoigne le banc réalisé pour le Musée cantonal de design et d’arts appliqués contemporains et Photo Élysée au sein de Plateforme 10 à Lausanne.

Nous aimons les jardins et ce numéro est l’occasion de rendre hommage à l’élégance absolue de Louis Benech. Lui qui revendique l’art de la fonctionnalité, qui se veut jardinier avant d’être créateur, nous enchante par ses parcs et ses jardins où priment la délicatesse du geste, le respect des plantes et du paysage.

La photo n’est pas de tout repos pour le passionné qui se rend aux Rencontres d’Arles. Véritable marathon d’une exposition à l’autre, le plus grand festival photo international a confié à Tectona,

mécène de la manifestation depuis 2015, le soin d’aménager des espaces de pauses. Le mobilier Tectona ponctue désormais ces Rencontres avec raffinement et discrétion afin que les visiteurs reprennent leur souffle.

Dans les Alpes de Haute Provence, le Couvent des Minimes Hôtel & Spa, invite ses hôtes à profiter de la beauté de ce joyau de l’architecture médiévale, de la pureté de la lumière provençale, des parfums de garrigue pour un séjour empreint d’équilibre et de sérénité. Ainsi, le bien-être devient une expérience holistique de tous les instants.

Tectona donne la parole à AC/AL, le studio de design qui a conçu la chaise longue Horizon. Adeptes de l’école fonctionnaliste, ils ont privilégié l’ergonomie et la légèreté pour répondre au souhait de Tectona d’éditer une chaise longue empilable, légère et facile d’usage. La simplicité et la pureté des lignes horizontales s’inscrivent dans l’essentiel recherché de la forme.

Nous vous invitons en Normandie, dans notre atelier consacré au façonnage des douches, pour y partager quelques-uns de nos secrets de fabrication. Où il est question de techniques de plomberie remontant à l’antiquité romaine !

Enfin, notre sélection printemps-été 2024 présente un choix de mobilier destiné à vous accompagner durant les beaux jours pour une vie douce, ensoleillée et raffinée… Élégante !

ÉDITO 3

Portrait par Pierre Antoine

Designer et plasticien, Pierre Charpin collabore depuis près de deux décennies avec Tectona. À son agenda de ce printemps 2024, il réalise, entre autres, la scénographie d’une exposition consacrée au maestro italien Alessandro Mendini (1931-2019), intitulée Io Sono Un Drago [« Je suis un dragon »] et déployée à La Triennale de Milan, du 13 avril au 13 octobre. Pierre Charpin choisit trois projets qui dévoilent, un tant soit peu, son processus de création.

LA POÉSIE D’UN CHEMIN DE TRAVERSES

Une forme simple et sans détour, dépourvue de détails superflus. Ce banc dessiné pour deux institutions-phares de Lausanne — le Musée cantonal de design et d’arts appliqués contemporains et Photo Élysée —, réunies en un même édifice en 2022, exprime explicitement ce qu’est l’objet : sa fonction, sa construction, son matériau. Pierre Charpin s’est inspiré « des traverses des voies de chemin de fer qui évoquent l’histoire de ce lieu situé juste à côté de la gare centrale, sur l’emplacement de l’ancienne halle des locomotives », ainsi que de l’œuvre de l’artiste minimaliste américain Carl André, as des matières brutes et des formes simples, à qui il voue « un intérêt indéfectible ». Son objectif : proposer un objet d’une simplicité évidente, à la présence affirmée et à la fois discrète. « Un banc de musée ne doit en aucun cas arrêter le regard, d’où l’absence de dossier, souligne Pierre Charpin. Travailler avec des sections importantes a permis de donner un certain ‘’poids’’ à l’objet, et pas uniquement d’un point de vue esthétique ». Le banc associe un matériau unique, le chêne, à une géométrie élémentaire: deux «traverses » maintenues aux extrémités par un élément de jonction. « La voie ferrée tout comme le musée symbolisent, entre autres, la possibilité de connexion et d’ouverture sur d’autres mondes, sur d’autres horizons », assure Charpin.

PARLONS DESIGN 5
© Daniela Droz et Tonatiuh Ambrosetti

ÉLOGE D’UN ARCHÉTYPE

Ne pas tout réinventer, mais au contraire sublimer les qualités d’un objet qui fit ses preuves durant près d’un siècle. Voilà l’un des points de départ de cette réflexion menée pour « renouveler la chaise d’arbitre », mission confiée, à l’époque, à Tectona par un amateur de design, Jean-Claude Blanc, alors directeur général de la Fédération française de tennis et responsable de l’organisation du tournoi de Roland-Garros. « Mon dessin ne vient pas de nulle part, raconte Pierre Charpin, il reprend, avec davantage de sobriété, la volumétrie originelle de ce modèle populaire et archétypal datant des années 1920. L’angle d’inclinaison des marches, par exemple, est conçu afin que l’arbitre, en cas de litige, puisse descendre rapidement de son siège sans quitter des yeux la trace de la balle sur le court, puis y remonter avec la même célérité». Arborant une structure élégante mariant lattes en teck et tube en aluminium thermolaqué, cette nouvelle chaise d’arbitre était, à l’époque, destinée à équiper les principaux courts du stade Roland-Garros, tels le Philippe-Chatrier et le Suzanne-Lenglen, or le départ du directeur général a mis fin à l’aventure. Il n’empêche : débarrassée de ses accessoires « officiels » — micro, ordinateur pour le comptage des points, emplacements publicitaires —, l’assise a néanmoins intégré le catalogue Tectona, en 2007. Bibliophile compulsif, feu le couturier Karl Lagerfeld, pour ne pas le nommer, l’avait, lui, « détournée » pour en faire un… escabeau de bibliothèque.

LE TEMPS DU DESSIN

Le dessin, chez Pierre Charpin, n'est pas une activité annexe, mais une pratique à part entière. Nombre de visiteurs ont pu admirer, en 2022, à l’Hôtel des arts de Toulon, dans son exposition monographique intitulée Avec le dessin, la virtuosité avec laquelle il s’empare des techniques les plus variées : graphite, crayon de couleur, craie grasse ou sèche, feutre et stylo, encre, peinture… Pour Charpin, un dessin ne sert pas à formaliser, il est, tout simplement. « Je dois sentir la nécessité d’une tension, ce qui n’exclut pas le plaisir, pour que le dessin survienne », dit-il. Le dessin est une donnée sine qua non, sans quoi aucun projet ne peut advenir. Dans son atelier, à Ivry-surSeine, dans le Val-de-Marne, est accrochée une gravure de son père, l’artiste Marc Charpin, lui-même initié à cette technique, dans les années 1950, par le sculpteur et graveur Henri-Georges Adam : « Ces lignes et ces trames, je les ai devant mes yeux depuis toujours, confie Pierre Charpin. Elles sont omniprésentes en moi ». Pour un projet en cours de serviettes de plage pour Tectona, il joue avec les motifs et les couleurs, en l’occurrence un fond uni sur lequel viennent se superposer deux strates de lignes : les premières légèrement ondulées s'étirant dans la grande longueur, les secondes, courbes, virant hardiment de biais. Affaire à suivre…

BANC DES JOUEURS

COLLECTION TENNIS

1 290 €

dont taxe éco-mobilier : 2,20 €

135 × 67 cm

CHAISE D'ARBITRE

COLLECTION TENNIS

3 960 €

dont taxe éco-mobilier : 4,20 €

87 × 142 cm

PARLONS DESIGN 7

Le poète des jardins

Par Tania Compton

Portrait par Éric Sander

D'Avignon à l'Auvergne et de Versailles à Villandry, il n'est guère de coin de France qui ne soit passé sous la main experte et élégante de l'architecte paysagiste Louis Benech, basé à Paris. Renommé pour son aisance à appréhender les espaces et sa connaissance des plantes « à nulle autre pareille », Benech a entamé son odyssée horticole sous les meilleurs auspices.

UNE VIE ENRICHIE AU GRÉ DES RENCONTRES ET DE LA DÉCOUVERTE DES PLANTES

Il attribue à ses deux grands-mères, dont il dit qu'elles étaient toutes deux des « jardinières certes passionnées, mais pas très douées », ainsi qu'à sa mère, le mérite d'avoir nourri son talent dès le plus jeune âge avec la bénédiction de Madame Mallet du Bois des Moutiers et de Jelena de Belder de Belgique. À l'âge de 7 ans, le jeune Louis semait des graines de capucines sur le balcon parisien de sa grand-mère paternelle, pour les replanter ensuite dans le jardin de sa demeure au Pays Basque, dont la chambre donnait sur un parc ; « il y avait un vallon, très joli, avec une ferme posée à l’est ». Le jardin de sa grand-mère maternelle était envahi de nombreux vieux poiriers qu’il a toujours aimés, uniquement des poiriers, et de quelques Iris unguicularis ou Iris d’Alger, qu'elle avait transportés de la maison de son enfance jusque dans le sud de la France. Ces bribes de conversation avec Louis résument une vie d'observation intense, ses souvenirs sont rythmés par les lieux, les reliefs paysagers, l'architecture et, bien entendu, toujours les plantes.

Domaine de La Balive © Éric Sander LES JARDINS QUE NOUS AIMONS
9

UN MAÎTRE DU MODERNISME ET DE L'INTEMPORALITÉ

Le maestro français de la conception de jardins dispose d’un portefeuille de clients qui s’étend des départements jusqu’aux personnalités et lieux de prestige. Il a notamment travaillé sur d'innombrables monuments historiques. Les ruines de Jumièges sont actuellement sur sa planche à dessin. Louis est également la personne de référence lorsqu’il s’agit d’adapter les œuvres de Russell Page ou d'Achille Duchène aux contraintes et à la vie du XXI e siècle. Il est passé maître dans l'art de la fonctionnalité et, lorsqu'on le félicite pour la beauté de ses créations, il a tendance à balayer les compliments en répliquant qu'il s'agit simplement d'un résultat fonctionnel plutôt qu'artistique. L'extraordinaire beauté des canaux dessinant des frettes grecques qu'il a tracés pour relier des bassins anciens dans le cadre d'un projet en Sologne en est un exemple, un clin d'œil à un dispositif qu'il avait vu sur d'anciennes cartes du domaine mais qu'il reléguait au rang de projet « davantage lié à la circulation de l'eau qu'à l’esthétisme ». Pour tous les autres spécialistes, il s'agit là pourtant d'un mariage magistral entre modernisme et intemporalité.

UN HABILE MÉLANGE DE FONCTIONNALITÉ ET DE POÉSIE

Il existe certes un « style Benech » mais il n'est pas très évident à cerner : on trouve peu de répétitions dans ses jardins, les solutions qu’il apporte et les situations auxquelles il est confronté étant aussi variées que nombreuses. Un grand nombre de ses projets mettent davantage en avant l’épurement et la simplification que l'ajout ou la surcharge. Louis est à lui seul une encyclopédie de l'horticulture, ce qui lui permet de faire face à chaque situation avec une aisance incomparable, qu'il s'agisse de donner à un hôtel particulier du 7 e arrondissement le sentiment de se trouver au cœur d’un bois, avec un sous-bois foisonnant de cornouillers panachés et de cerisiers en fleurs, ou de créer un arboretum de chênes rares à partir de glands. Louis Benech a creusé un sillon discret mais émérite dans le design français, à l'image des perspectives vives qu'il a orchestrées dans son œuvre, la terre et le ciel ne faisant plus qu’un, dans un mélange extraordinaire de fonctionnalité et de poésie propre à Louis Benech.

11 LES JARDINS QUE NOUS AIMONS Domaine de La Balive © Éric Sander

Tectona, l’heure de la pause aux Rencontres d’Arles

Par Valérie Duponchelle

Qui a expérimenté les Rencontres d’Arles dans l’été arlésien sait combien elles demandent de l’entraînement, de l’énergie et de la constance. Et des pauses ! Disséminées dans la cité antique, les multiples expositions du plus grand festival photo international se pratiquent à pas régulier, à l’œil rafraîchi, donc à une cadence appropriée…

Tant le cadre même de la photographie sollicite le regard, comme l’été dernier, de la foule de photos d’identité des travailleurs immigrés de « Ne m’oublie pas », la Collection Jean-Marie Donat à l’Espace Croisière, aux grands formats de l’exposition collective « Sosterskap. Photographes contemporaines nordiques » à l’église Sainte-Anne. Tant passer d’un monde artistique à l’autre attise notre concentration, du New-York mélancolique de Saul Leiter à Saint-Trophime au monde figé en arrêt sur image de Gregory Crewdson au Parc des Ateliers, des secrets des livres d’artistes dans « Scrapbooks » à l’Espace Van Gogh à la vie étrange vue par Diane Arbus à la Fondation Luma. Arles 2023 fut intense. Arles 2024 devrait l’être tout autant.

La pause, c’est l’ombre et le siège. Tectona qui met en avant la durabilité de son mobilier d’extérieur, la facilité d’usage, la légèreté, l’optimisation des espaces, le savoir-faire de ses artisans et les lignes fluides de son design inspiré à l’origine du « chic » britannique, est mécène des Rencontres d’Arles depuis 2015. En d’autres lieux, on parlerait d’art du farniente. Aux Rencontres d’Arles, il s’agit plutôt du repos du guerrier tant la visite est sportive et la halte nécessaire, sinon vitale.

13
CULTURE
© Marjorie Sardanne et Lebogang Thlako

Arnaud Brunel, président de Tectona France, est un initié de la photographie. « J’ai commencé à m’y intéresser au début des années 1980 lorsque je vivais à New York. Peu de gens s’y intéressaient alors. J’ai eu la chance de rencontrer des personnalités du monde de la photographie, les grands marchands Harry Lunn, Peter MacGill, Howard Greenberg, Edwin Houk et Maria Hambourg , conservateur au Metropolitan Museum. Ils m’ont appris l’histoire de la photographie et ont influencé mes premiers choix. Ces vingt dernières années, je me fie à l’œil d’Alexis Fabry, pas seulement pour la photo sud-américaine qu’il connaît mieux que personne, mais aussi pour sa connaissance du design contemporain. C’est ainsi que j’ai demandé à des designers reconnus de travailler pour Tectona », nous confie ce fidèle des Rencontres d’Arles et de Paris Photo. « J’ai connu Sam Stourdzé lorsqu’il dirigeait le musée de l’Elysée à Lausanne et je l’ai suivi à Arles lorsqu’il est devenu, le 16 avril 2014, le directeur des Rencontres, terrain qui m’était familier depuis de longues années. C’est ainsi que notre partenariat Tectona et Rencontres d’Arles s’est noué. Il se poursuit désormais, à chaque édition ».

L’homme qui a mis son mobilier de jardin au Musée Rodin à Paris et à la Villa Médicis à Rome est un collectionneur de Diane Arbus (le petit format carte postale, signé, de son icône Identical Twins, 1967), de Robert Frank (The Americans, livre capital publié chez Delpire en 1958), des historiques Charles Nègre ou Eugène Atget, des maîtres Brassaï et Irving Penn, du sensuel Seydou Keïta, mais aussi des transgressifs Andres Serrano et Martin Parr. C’est donc en pro de la visite qu’il s’est associé aux Rencontres d’Arles, disposant ses transats Chilienne Copacabana au Parc des Ateliers, ses Circle benches en bois clair autour des arbres de la ville antique. On le sait, parfois l’émotion vous coupe les jambes, de Bettina Grossman à Frida Orudapo, de Lee Miller à Ana Mendieta pour les Rencontres d’Arles 2022. Même si la brume tombe du ciel à l’entrée de l’Espace Croisière pour rafraîchir les marcheurs à mi-parcours du boulevard des Lices, entre le Forum et la Fondation Luma, il reste toujours plus à voir, à faire, à arpenter, à digérer. Le confort est essentiel.

CHILIENNE

COLLECTION COPACABANA

720 €

dont taxe éco-mobilier : 0,66 € 105 × 70 cm

BANC SEMI-CIRCULAIRE

COLLECTION CIRCLE BENCH

À PARTIR DE 3 480 €

dont taxe éco-mobilier : 4,20 €

220 × 100 cm

CHAISE D'ARBITRE

COLLECTION TENNIS

3 960 €

dont taxe éco-mobilier : 4,20 € 87 × 142 cm

15 CULTURE © Marjorie
Thlako
Sardanne et Lebogang

Par Dany Sautot

Tectona vous emmène dans les Alpes de Haute Provence pour un séjour holistique, empreint de sérénité et de beauté. Le Couvent des Minimes Hôtel & Spa vous convie à partager une expérience sublimant les cinq sens, sous l’admirable lumière provençale.

UNE HISTOIRE PARTICULIÈRE

En 1613, l’ordre des Minimes dédié à la prédication et à la pénitence, s’implante en Provence, où le Marquis Forbin de Janson fait ériger un couvent à proximité du village de Mane. Plus tard, de 1862 à 1999, il sera occupé par des sœurs franciscaines. Transformé en hôtel en 2008, c’est en juin 2023, au terme de trois années de travaux, que ce joyau de l’architecture médiévale connaît une véritable renaissance. Propriété du groupe L’Occitane, il est transformé en hôtel cinq étoiles et compte désormais parmi les plus belles adresses du Lubéron.

UNE ARCHITECTURE HISTORIQUE MAGNIFIÉE

La restauration et l’aménagement du couvent reposent sur le respect de son passé historique et sur l’excellence de son accueil. Ainsi, les façades d’origine sont conservées. Les futurs hôtes pénètrent par ses portes d’origine dans l’ancienne chapelle transformée en lobby, et dont l’impressionnante charpente culmine à dix mètres au-dessus du sol recouvert de pierres de Bourgogne. Restaurés, les dix-huit vitraux du XVII e siècle baignent l’espace d’une lumière propice à la quiétude. Parmi les trésors dévoilés au cours des travaux, des fresques également du XVII e siècle, dont un visage d’ange, témoignent de la culture artistique de ce lieu empreint de spiritualité.

© Think Utopia NOS BELLES ADRESSES
Une ode provençale
17

DES JARDINS EXTRAORDINAIRES

À l’extérieur, le paysage provençal se décline en restanques abritant les jardins méditerranéens aux parfums de garrigue. Parmi les étudiants formés par les moines du couvent, Louis Feuillée deviendra le botaniste de Louis XIV. De ses expéditions en Amérique du Sud, il rapportera de nouvelles espèces de capucines ainsi que le fuchsia. Quant aux sœurs franciscaines, elles investissent les restanques où elles installent quantité d’arbres fruitiers ainsi que des vignes. Aujourd’hui, la tradition jardinière perdure avec la présence d’amandiers, d’absinthe, de romarin, d’oliviers et bien sûr de lavande. Sans oublier la présence de l’eau, retenue dans deux bassins ornementaux.

L’ÂME PROVENÇALE

La grande ordonnatrice de l’aménagement est sans conteste la lumière naturelle qui baigne le couvent ainsi que les nouveaux bâtiments abritant le spa. En osmose avec la pureté unique du ciel provençal, chacune des 48 chambres et suites décline une palette aux couleurs apaisantes échelonnées en beige, blanc, blond, grège

TABLE BASSE 140 CM

COLLECTION DUXFORD

1 390 €

dont taxe éco-mobilier 2,20 €

140 × 80 cm

MODULE D'ANGLE

COLLECTION EXETER

2 110 €

dont taxe éco-mobilier : 3,14 €

88 × 88 cm

et aussi, le vert en écho aux oliviers des jardins. Les matières choisies pour l’ameublement s’accordent à la douceur ambiante avec du bois de chêne, du lin, du grès, de la terre cuite et de l’osier travaillés par des artisans d’art locaux. Une sérénité qui se retrouve au gré du restaurant gastronomique, Le Feuillée, du bistrot Pamparigouste et du bar L’Alambic, trois lieux dédiés aux saveurs provençales.

LE BIEN-ÊTRE ABSOLU

Conçu pour se fondre au paysage, le spa s’étend sur 2 500 m 2 selon une zone sèche consacrée aux soins et une zone humide multisensorielle. Tectona a investi le bord des piscines avec les accueillantes chaises longues en teck des collections Camarat et Southampton, l’indispensable chilienne Copacabana ou encore l’invitation à la détente des canapés modulables Exeter. Les tables basses en teck, carrées et rectangulaires Duxford rythment cet espace dévolu à la détente. Quant aux parasols Roma, ils offrent ombre et fraîcheur pour tempérer les ardeurs du soleil, grand maître de cette escapade au pays des cigales.

CHAISE LONGUE

COLLECTION CAMARAT

1 470 €

dont taxe éco-mobilier : 1,50 €

200 × 64 cm

MODULE D'ASSISE

COLLECTION EXETER

1 730 €

dont taxe éco-mobilier : 2,20 €

74 × 88 cm

CHAISE LONGUE

COLLECTION SOUTHAMPTON

2 150 €

dont taxe éco-mobilier : 1,50 €

200 × 72 cm

REPOSE-PIEDS

COLLECTION EXETER

1 080 €

dont taxe éco-mobilier : 1,50 €

74 × 74 cm

PARASOL ROND 3M

COLLECTION ROMA

À PARTIR DE

1 880 €

Ø 300 cm

19 NOS BELLES ADRESSES
© Think Utopia

Portrait par Laurent Cazot

AC/AL est un studio de design fondé en 2013 par Amandine Chor et Aïssa Logerot, deux designers qui se sont rencontrés durant leurs études de design à l'ENSAAMA Olivier de Serres avant d'intégrer l'ENSCI Les Ateliers. Ils associent tropisme pour les procédés industriels de fabrication et valorisation de l'usage à travers des lignes épurées…. Une passion qu’ils ont mise au service de la chaise longue Horizon, parfait concentré de leur philosophie.

Comment qualifieriezvous votre travail ?

Nous sommes de fervents adeptes de l’école fonctionnaliste. Nous aimons répondre à des enjeux d’usage, d’ergonomie et de fonction, c’est systématiquement notre point de départ. Nous nous basons ensuite sur l’histoire de nos clients pour leur proposer des lignes essentielles, des silhouettes claires, tout en jouant sur des détails qui vont apporter une singularité au projet. Nous prototypons toujours beaucoup.

Quelle pièce avezvous eu envie de proposer à Tectona ?

Tectona nous a fait part de son souhait de rajouter une chaise longue empilable qui manquait à leur catalogue, nous avons alors pensé intéressant de proposer un mobilier en aluminium, matériau que nous maitrisons et qui est particulièrement adapté à l’univers de l’outdoor, surtout dans l’hôtellerie pour répondre aux enjeux de légèreté et d’empilabilité, essentielles dans cet univers.

21 PARLONS DESIGN

Comment avez-vous traduit ces intentions de légèreté et d’ergonomie ?

Le point de départ technique était d’apporter finesse, légèreté mais aussi ergonomie dans l’usage. Notre travail s'est concentré sur l'amélioration du confort tant dans son utilisation quotidienne que dans la manipulation de la chaise, en particulier du dossier. Nous avons mis l'accent sur la facilité d'ajustement des différentes inclinaisons grâce à un système manuel simple et efficace. D’un point de vue esthétique, nous avons privilégié l’horizontalité, la ligne afin de se fondre dans le paysage, de profiter de l’environnement dans lequel chaque chaise longue sera intégrée.

La finesse de la chaise longue est aussi prodiguée par ses matériaux, pourquoi avoir choisi la Batyline ® ?

Nous avons multiplié les expérimentations de tressage, de cordage… et le rendu était visuellement et techniquement trop complexe. Nous avons ainsi opté pour la Batyline ®, qui allie confort grâce à sa souplesse et légèreté, que ce soit sur le plan visuel grâce à la translucidité de sa trame, ou en termes de portabilité, car c'est un matériau léger. La Batyline ® est aussi une toile faite pour durer dans le temps qui résiste aux intempéries et aux UV.

La finesse d’Horizon se traduit aussi à travers le choix des autres matériaux utilisés et la ligne du dessin…

Oui, nous avons beaucoup travaillé sur la finesse des éléments, qu’il s’agisse de la structure, un piètement plat en aluminium, léger et

résistant à la corrosion, idéal pour l’extérieur, associé à une barre transversale en teck. Cette traverse latérale en teck massif souligne l'horizontalité du profil de la chaise longue. L'association des deux matériaux permet un contraste intéressant, car le teck — en plus de faire le lien avec le savoir-faire historique de Tectona — ajoute une finition naturelle et chaleureuse, et apporte de la clarté à l'ensemble. Ce détail, qui n’en est pas un, apporte beaucoup de cachet.

Horizon est aussi un modèle très mobile…

Nous avons imaginé un système de roulettes sur pied arrière, quasiment invisible, pour la soulever et la déplacer comme une brouette, un élément discret qui ne vient pas subvertir le dessin mais prodiguer de la mobilité, une valeur essentielle dans l’univers de l’outdoor.

CHAISE
LONGUE EMPILABLE COLLECTION HORIZON
taxe
1,50 €
75,5 cm
1 690
dont
éco-mobilier
200 ×
PARLONS DESIGN 23

Les douches Tectona, un savoir-faire ajusté

Par Dany Sautot

Si nos douches parachèvent avec élégance l’art de vivre à l’extérieur tel que nous le concevons, c’est qu’elles sont issues d’un savoir-faire minutieux et rigoureux. Situé en Normandie, au cœur du Pays de Caux, notre atelier « douche » vous ouvre ses portes et vous dévoile quelques-uns de ses secrets de fabrication.

L’ESPRIT TECTONA

Qu’elles soient en teck, en inox ou en aluminium thermolaqué, chacune de nos douches et de nos bornes répondent aux mêmes critères que ceux de notre mobilier: être faciles d’usage et adaptées à la vie en plein air, présenter de bonnes proportions et s’intégrer harmonieusement à leur environnement qu’il soit végétal ou minéral.

AU CŒUR DE L’ATELIER

Toutes les pièces composant nos douches sont travaillées artisanalement et manuellement. Pour la réalisation de la plomberie, nous appliquons des techniques traditionnelles dont les raccords à la filasse qui étaient déjà utilisés du temps de la Rome antique et qui permettent de serrer les joints sans les bloquer et de les desserrer si nécessaire. Afin de privilégier la qualité de la plomberie, toutes les pièces proviennent d’Europe. Quant à la robinetterie extérieure, elle est façonnée en laiton recouvert par une couche de chrome afin de résister à la corrosion.

La douche Tropic illustre tout le savoir-faire mis en œuvre pour l’élaboration de nos douches. Réalisée dans un teck d’excellence, sa colonne est taillée dans une section de bois d’un seul tenant. Pour caler le robinet mitigeur et le bras de douche, les plaques de finition sont posées à la main. Ultime travail de précision, l’utilisation manuelle du ciseau à bois permet d’opérer un « défonçage » précis du teck. Avant leur départ de l’atelier, nos douches sont mises en eau pour être testées. Leur emballage fait l’objet de nos plus grands soins afin de les protéger tout en facilitant la prise en main et le montage de l’ensemble des éléments. Ainsi, une fois arrivée à bon port, chaque douche sera simplement et facilement installée… pour de nombreuses années !

25
SAVOIR-FAIRE

CHAISE LONGUE SOUTHAMPTON

Rêver en couleurs

L’élégance de cette chaise longue tient à son design aérien, dus à ses piètements taillés en oblique dans le teck. La couleur bleu marine de la toile en Batyline ® rehausse la beauté du teck tout en s’accordant aux couleurs estivales. Vous aussi, vous pouvez personnaliser votre mobilier en choisissant dans notre palette, la teinte du tissu outdoor qui lui sera associé.

CHAISE LONGUE EMPILABLE

2 150 €

200 × 72 cm

Dont taxe éco-mobilier : 1,50€

.01

FAUTEUIL BAS BAMBOO

Inspiration botanique

Le design de ce fauteuil est inspiré par la structure et les nodosités des cannes de bambous. Réalisé en aluminium, il offre une assise et un dossier aux généreuses dimensions, garnis de profonds coussins extrêmement confortables. Nous vous proposons deux coloris pour ces coussins, soit blanc, soit vert, tous deux subtilement soulignés par un passepoil noir.

FAUTEUIL BAS

2 490 € 79 × 82 cm

Dont taxe éco-mobilier : 1,50€

.02

CLASSIQUE CONTEMPORAIN 26

CANAPÉ 1800

Le culte du détail

Quel que soit l’angle de vue, la collection 1800 témoigne d’une extrême exigence que ce soit dans ses proportions, dans son façonnage mais aussi dans la disposition du fameux motif en bouton, emprunté au style Directoire, qui marque les intersections et les points de jonction entre les différents éléments d’aluminium.

CANAPÉ 2 PLACES

3 170 €

154 × 91 cm

Dont taxe éco-mobilier 2,20€

PARASOL ROMA

Sans égal !

Depuis 1986, cette icône Tectona impose sa silhouette unique, reconnaissable à sa corolle surmontée d’un petit chapeau destiné à laisser passer l’air. Réalisé traditionnellement dans le même atelier romain depuis ses débuts, Roma s’est paré de nouvelles teintes au fil des années. Ici, sa couleur ocre s’harmonise avec celle du matelas en Sunbrella de la chaise longue Camarat.

PARASOL ROND ROMA

À PARTIR DE 1 880 € Ø 300 cm

Pied de parasol en acier (vendu séparement)

Toile de couleur Sunacryl® sur commande

CHAISE LONGUE CAMARAT

1 470 € 200 × 64 cm

Dont taxe éco-mobilier : 1,50€

CLASSIQUE CONTEMPORAIN 27
.03 .04

TABLE 1800 AVEC PLATEAU EN MARBRE

La noblesse du marbre Utilisé en architecture et en sculpture depuis l’Antiquité, le marbre s’accorde parfaitement aux tables de la collection 1800. Une fois poli, il gagne en beauté par la douceur de son aspect satiné. Ferme et dense, non poreux, il est imperméable. Ainsi, utilisé en plateau, il offre l’avantage, en particulier pour les restaurants et les terrasses ouvertes au public, d’être facilement et rapidement nettoyé.

TABLE CARRÉE

PLATEAU EN MARBRE

1 940 € 90 × 90 cm

Dont taxe éco-mobilier : 3,14€

CHAISE 690 € 44 × 55 cm

Dont taxe éco-mobilier : 0,26€

FAUTEUIL 740 € 56 × 53 cm

Dont taxe éco-mobilier : 0,66€

DOUCHE TROPIC

DOUCHE TROPIC

À PARTIR DE 2 740 €

Hauteur : 215 cm

Le bonheur de la fraîcheur Belle, résistante aux aléas climatiques et facile à installer, la douche Tropic est composée d’une colonne taillée dans une section de teck d’un seul tenant. Sa large pomme de douche carrée distribue l’eau généreusement à la manière d’une pluie fine et continue. Pratique, une douchette à main permet de se rincer rapidement.

28
.05
CLASSIQUE CONTEMPORAIN
.06

FAUTEUIL BAS GOA

Simplement intemporel

Depuis les années 1980, la collection Goa offre un design épuré mettant en valeur la beauté du teck, travaillé selon le savoir-faire en ébénisterie mis en œuvre par Tectona. Ce fauteuil bas bénéficie d’un astucieux système qui permet d’incliner le dossier selon deux positions. Quant au repose-pied, il parachève la vocation de ce fauteuil : le confort absolu !

FAUTEUIL BAS

1 740 €

73 × 84 cm

PARASOL

INCLINABLE FLORIDA

2 390 € Ø 285 cm

CHAISE

LONGUE HORIZON

1 690 €

200 × 75,5 cm

Sa structure en aluminium et sa corolle en toile textilène assurent une très grande résistance à Florida. Inclinable, il permet de se protéger du soleil, sans changer de place et quelle que soit l’heure. Florida se déplace sans effort, il s’ouvre et se referme facilement et il est muni d’un système de ventilation en haut du mât afin d’éviter toute prise au vent. Ici, il abrite la chaise longue empilable, Horizon, conçue par les designers AC/AL. .08

Dont taxe éco-mobilier : 1,50€

PARASOL INCLINABLE FLORIDA

S'accorder à la course du soleil

CLASSIQUE CONTEMPORAIN 29
Dont taxe éco-mobilier : 1,50€ .07

France Suisse

Magasins

Paris

36 rue du Bac 75007 Paris

Tél. +33 1 47 03 38 05 paris@tectona.fr

Lyon

8 rue Antoine de Saint Exupéry 69002 Lyon

Tél. +33 4 78 37 05 05 lyon@tectona.fr

Magasin

Nyon

Avenue Viollier 4 1260 Nyon

Tél. +41 22 700 10 10 suisse@tectona.ch

Espagne

Magasin

Madrid

Calle de Claudio Coello 22 28001 Madrid

Tél. +34 91 781 18 45 madrid@tectona.es

Italie

Portugal Autres pays

Magasin

Milan

Via della Moscova 47/A 20121 Milan

Tél. +39 02 65 34 23 milano@tectona.it

Vente en ligne

www.tectona.pt

portugal@tectona.pt

Vente en ligne

www.tectona.fr info@tectona.fr

Saint-Rémy de Provence

7 avenue Albin Gilles 13210 Saint-Rémy de Provence

Tél. +33 4 32 62 05 05 saintremy@tectona.fr

Vallauris 3015 chemin Saint-Bernard 06225 Vallauris

Tél. +33 4 92 96 92 29 vallauris@tectona.fr

Vente en ligne www.tectona.ch

Vente en ligne

www.tectona.fr info@tectona.fr

Vente à distance

Téléphone +33 1 47 03 05 05

Courrier

36 rue du Bac 75007 Paris

© Tectona 2024

Toute reproduction, même partielle est interdite.

Tarifs valables jusqu’au 31 décembre 2024.

Vente en ligne

www.tectona.es madrid@tectona.es

Vente à distance

Téléphone +34 91 781 18 45

Vente en ligne

www.tectona.it milano@tectona.it

Vente à distance

Téléphone +35 19 22 27 92 60

Vente à distance

Téléphone +33 1 47 03 05 05

Vente à distance

Téléphone +39 02 65 34 23

suisse@tectona.ch
à
Téléphone +41
Vente
distance
22 700 10 10
31

www.tectona.fr

Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.