Issuu on Google+

Pôle de Compétitivité de Bizerte

Le Bulletin d’information Le

BULLETIN Février 2014

N°29

Le Pôle en activité P1– P4

Sommaire - Lactimed: - Présentation du Groupe de travail 5

- Rapport de diagnostic de la filière laitière de Bizerte et Béja - Le Pôle participe aux ateliers de mise en réseau des acteurs de la filière laitière en Grèce, Liban et Egypte

- Le programme Feeding Knowledge

- "Enjeux et perspectives nouvelles de la colocalisation en Méditerranée"

- Convention de partenariat entre TUNISIA TECHNOPARKS et FRANCE CLUSTERS -Préparatif à la mise en place du Portail de l’agroalimentaire : visite d’étude à Strasbourg - Participation à un meeting-séminaire à Trapani

- Le Pôle Animateur du projet « labellisation des Huîtres et Moules de la lagune de Bizerte »

News des partenaires P4-P6

- Le Groupe Mabrouk s'installe au Ghana - BiotechPole Sidi Thabet signe une convention d’occupation avec la Start-up du projet A.I.D.A, au sein de la pépinière d’Entreprises de la Technopole

- Un atelier d'échange d'expérience entre le cluster Textile technique Tunisie et le cluster français Clubtex -Symposium sur les réalités et perspectives de la filière de la tomate d'industrie - L’avenir wallon passe par l’assiette

- « Assistance technique pour la sécurité des matériaux et emballages en contact avec les denrées alimentaires et la prévention des déchets d’emballages »

- Vitagora mise sur l’alimentation durable - Lancement de la 7ème édition du Concours National du Meilleur Emballage " Tunisia Star Pack 2014 " - Baisse de 4% dans la production de la pêche

Pôle vigilance P7-P11

- La Méditerranée se dote d'un fonds social pour l'économie sociale

- Deux conventions ont été signées entre le Centre de Promotion des Exportations d’une part et SOCOTU et ARAMEX - France : Nouveau statut pour la levure !

- Nouvelle avancée du marketing sensoriel : première publicité comestible pour Fanta - Weidenhammer propose des alternatives à la conserve pour les poudres de lait - Liquides : comment améliorer le taux de récupération

- Pour une consommation plus sûre : Insignia invente les étiquettes intelligentes anti-gaspillage

- Le projet EcoSec vers la réduction de l’impact environnemental des opérations d’hygiène dans les ateliers de traitement des aliments réfrigérés

- Matière sucrantes des alternatives pour se différencier - Une nouvelle puce pour contrôler la conservation des produits à travers leur emballage - Morbihan. Une laiterie en kit bientôt livrée en Algérie -

Un

magazine

tunisien

dédié

à

- Qualité : une nouvelle norme Iso 9001 en 2015

Evénements P11-P12

l’univers

E-learning

le « E-learning

Tunisie

- Trois projets innovants dans la biotechnologie primés par Univenture - Le 9éme Congrès International Goût-Nutrition-Santé de Vitagora : Les inscriptions sont ouvertes ! - La session ’’13-14’’ de la compétition des start-up arabes :

- La rencontre annuelle des entreprises partenaires du PCAM - Esprit dope l’écosystème entrepreneurial de l’innovation

Agenda des salons P13

:

- CFIA 2014, du 11 au 13 Février 2014 : L’usine agroalimentaire du futur

Papers »


Pôle de Compétitivité de Bizerte

Le Bulletin d’information BULLETIN Février 2014

N°29

Le Pole en activite

Présentation du Groupe de travail 5 Le Pôle de Compétitivité de Bizerte est coordinateur du groupe de travail 5 dans les différents territoires pilotes du projet LACTIMED : Bizerte, Sicile, Thessalie, Zahlé et Alexandrie. Le groupe de travail 5 vise l’intégration des filières laitières et la création de clusters locaux. Il prévoit les activités suivantes : 

Organisation d’un atelier local de mise en réseau des acteurs structurants de la filière

Réunions de travail entre les acteurs pour définir les projets pilotes de clusters à lancer.

Organisation de 3 formations régionales

Lancement d’un projet pilote de cluster de producteurs

Inventaire des opportunités d’investissement et de partenariat dans les filières laitières et diffusion de ces opportunités sur le site du projet, dans des brochures promotionnelles et lors d’évènements d’affaires ciblés.

Organisation de rencontres d’affaires

Rapport de diagnostic de la filière laitière de Bizerte et Béja Dans le cadre du projet LACTIMED, un rapport de diagnostic de la filière laitière de Bizerte et Béja a été préparé par le Pôle de Compétitivité de Bizerte en collaboration avec l’IAMM et ANIMA. Le rapport a été achevé et imprimé en novembre 2013. Il est désormais téléchargeable via le lien suivant :(http://www.lactimed.eu/fr/documents). Le diagnostic de la filière laitière de Bizerte et Béja a été réalisé sur la base d’une recherche bibliographique et d’une enquête de terrain effectuée à Bizerte et Béja sur un échantillon global de 65 individus: 29 éleveurs, 8 transformateurs, 18 distributeurs et 10 institutionnels. Deux experts ont également travaillé sur la rédaction des cahiers des charges des produits laitiers typiques de la région.

Bulletin N°29

1


Le Pôle participe aux ateliers de mise en réseau des acteurs de la filière laitière en Grèce, Liban et Egypte

- Discussions et témoignages d’acteurs de la filière laitière

- L’atelier de mise en réseau de Thessalie, Grèce

la filière, Aurélien BAUDOIN

Dans le cadre du projet LACTIMED et en tant que

dans la Bekaa - LACTIMED : axes d’intervention et de soutien au cluster et à

ANIMA Investment Network

coordinateur du groupe de travail 5, le Pôle de Compétitivité de Bizerte, représenté par Mme. Amira Ben MOSBAH et Mme. Mahjouba ZAITER, a participé le 17 et 18 décembre 2013 à l’atelier de mise en

réseau des acteurs de la filière

laitière de Thessalie organisé par l’université de Thessalie dans la ville de Larissa. L’objectif de l’atelier était de présenter les résultats du diagnostic de la filière laitière et d’échanger avec les acteurs locaux sur la démarche collective des clusters.

- L’atelier de mise en réseau à El Beheira, Egypte Le Pôle de Compétitivité de Bizerte a participé le 18 et 19 janvier 2014 à l’atelier de mise en réseau des acteurs de la filière laitière à Alexandrie et El Beheira. L’atelier

est

organisé

par

l’autorité

Générale

pour

l’Investissement et les zones franches (GAFI) et s’est déroulé en présence du gouverneur d’El Beheira. L’atelier a permis la présentation des résultats du diagnostic, des activités à venir du projet LACTIMED et des possibilités de financements - L’atelier de mise en réseau à Zahle , Liban Le Pôle de Compétitivité de Bizerte,

représenté par M.

Zakaria H’MAD et Mme. Mahjouba ZAITER, a participé le 15 janvier 2014 à l’atelier de mise en réseau des acteurs de la filière laitière de Zahlé et la Beka. L’atelier a été organisé par la Chambre de Commerce, d'Industrie et d'Agriculture de

offertes dans le secteur. M. Zakaria H’MAD, Directeur Général du Technopôle Agroalimentaire, a assuré une intervention dans laquelle il a présenté l’expérience tunisienne dans la mise en place du programme national des technopôles. Un groupe de travail a été constitué pour discuter davantage le montage du cluster et les pistes possibles à suivre.

Zahle et la Bekaa. Le déroulement de l’atelier a été comme suit : - Présentation du diagnostic de la filière laitière, Said GEDEON

La chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Zahleh et la Bekaa

- Présentation sur la démarche collective de création de clusters locaux, Hamid BENCHARIF,

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier

- Présentation du cluster de la filière des produits de la mer, Mahjouba ZAITER

Pôle de Compétitivité de Bizerte

Bulletin N°29

2


Le programme Feeding Knowledge

M. Zakaria H’MAD, Directeur

"Enjeux et perspectives nouvelles de la colocalisation en Méditerranée" M. Kamel BELKAHIA, Président

Général

Directeur Général du Pôle de

du Technopôle Agro -alimentaire

de

Bizerte, a présenté le Pôle de compétitivité de

Bizerte

le

09

janvier 2014 à Tunis lors de la journée de promotion de l’appel d’offre international dédié aux « meilleures pratiques de développement durables au service de la sécurité

Compétitivité de Bizerte, a pris part

au

Forum

de

l'Euro-Mediterranean

Competitiveness

Confederation (EMCC) 2013 organisé par l'Institut de Prospective Economique du Monde Méditerranéen (IPEMED) le 5 décembre 2013 à Paris sur les "enjeux et perspectives nouvelles de la colocalisation en Méditerranée". Plus que 350 chefs d'entreprises, des décideurs politiques du plus haut

niveau et des ministres ont témoigné de la

alimentaire » Expo Milan 2015.

colocalisation en Méditerranée lors de ce forum.

Cette journée a été organisée par l’Institution de la Recherche

Le principal thème débattu au cours de ce forum est la Colocalisation.

et de l’Enseignement Supérieur Agricoles (IRESA), le point

les moyens et conditions pour réussir ce concept. L'enjeu de cette

focal du programme Feeding Knowledge en Tunisie.

édition 2013 était de consolider et d'approfondir cette démarche

Le mot de bienvenue a été assuré par le professeur Mohamed

sous l'angle des perspectives offertes par certaines filières pour

BEN HAMOUDA, Directeur Général de l’IRESA . Dr. Biagio DI TERLIZZI de l’IAM de Bari a présenté le programme Feeding

innovante, à travers des ateliers thématiques et des séances plénières favoriser l'intégration régionale.

Knowledge. Ce programme met l'accent sur le développement des connaissances et le partage des principaux outils pour trouver des solutions efficaces et inclusives pour la sécurité alimentaire. Les priorités thématiques du programme sont : la

Convention de partenariat entre TUNISIA TECHNOPARKS et FRANCE CLUSTERS

gestion durable des ressources naturelles ; l'amélioration quantitative et qualitative des produits de croissance des cultures ; la dynamique socio- économique des marchés mondiaux ;

le

développement

durable

des

petites

communautés rurales dans les zones marginales ; les modes de

consommation

alimentaire:

la

diète

alimentaire,

l’environnement, la société, l'économie et la santé. Mme. Raoudha KHALDI, Directrice de Recherche à l’INRAT a présenté la sécurité alimentaire en Tunisie, le professeur Mohamed BEN HAMOUDA, Directeur Général de l’IRESA a présenté par la suite le système national de recherche agricole. Dr. Jocelyne JAWHAR, de l’IAM de Bari a présenté l’appel d’offre International dédié aux meilleures pratiques de développement durable au service de la sécurité alimentaire. L'objectif de cet appel est de reconnaître et de promouvoir la visibilité des Bonnes Pratiques de Développement Durable (Best Sustainable Development Practices - BSDP) sur la Sécurité Alimentaire.

Bulletin N°29

Une convention de partenariat a été signée le 21 Novembre 2013 à l’Hôtel Novotel Mohamed V à Tunis entre Mme. Neila GONGI présidente de l’Association tunisienne des technopoles « Tunisia Technoparks » et M. Xavier ROY Directeur Général de « France Clusters ». Cette convention vise principalement l’accompagnement des efforts d’innovation et d’internationalisation des membres des deux structures notamment dans l’espace euro-méditerranéen et de faciliter l’accès à des opportunités d’affaires et de financement. Le présent accord serait par ailleurs un cadre pour une coopération plus poussée entre les pôles et clusters tunisiens et français dans les domaines de la gouvernance, de la formation, de la rechercher et de l’innovation. Il est à rappeler que le Pôle de Compétitivité de Bizerte est un membre fondateur de l’association tunisienne des technopôles.

3


Préparatif à la mise en place du Portail de l’agroalimentaire : visite d’étude à Strasbourg

Le Pôle Animateur du projet « labellisation des Huîtres et Moules de la lagune de Bizerte » Dans le cadre de la mise en place d’un cluster des produits de la mer de Bizerte, qui compte actuellement 9 conchyliculteurs locaux autour d’un projet collaboratif

« labellisation des Huîtres et

Moules de la lagune de Bizerte », le Pôle de Compétitivité de Bizerte (PCB), étant l’animateur de ce cluster continu Dans le cadre de la collaboration entre le Pôle de Compétitivité de Bizerte, le Pôle de Compétitivité de Monastir El Fajja et l’Agence

Nationale de promotion de la Recherche Scientifique,

une délégation de ces trois structures a participé à un voyage d’étude à Strasbourg auprès de l’Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique (ADIT).

à organiser des réunions périodiques dont l’objectif est de suivre l’avancement des activités du cluster et de réaliser un monitoring de développement du projet collaboratif. A cet effet lors de la dernière réunion organisée le 7 février 2014 au siège du PCB, il a été décidé d’entamer prochainement la rédaction des cahiers des charges relatifs à la labélisation des produits en question

L’objectif de cette mission est d’échanger avec quelques éditeurs de solution de veille pour sélectionner la solution qui répond au mieux aux besoins de ces structures. Il est à rappeler que le PCB mettra en ligne prochainement un portail tunisien dédié au secteur agroalimentaire et que l’outil de veille permettra d’alimenter les différentes rubriques du site par des informations pertinentes et à jour sur le secteur.

Participation à un séminaire à Trapani

ainsi que la finalisation du programme de formation du panel de dégustateurs des bivalves élaboré en collaboration avec Aérial CRT (France). Cette formation qui démarrera en juin 2014, se déroulera sur deux étapes : -Un séminaire de sensibilisation qui se tiendra à Bizerte pendant 3 jours aura pour but de bien définir toutes les opérations nécessaires à la mise en place d’un panel spécialisé en analyses sensorielles des bivalves. - Formation des responsables à l’analyse statistique des données

Dans

le

cadre

« Biotechnologie

du

Projet

BioVecQ

marine

Vecteur

d'innovation et de Qualité », l’Institut National des Sciences et Technologies de la Mer (INSTM), en collaboration avec ses partenaires et associés, a organisé à Trapani un séminaire intitulé « Biotechnologie Halio-alimentaire et Bioproduits : un secteur prometteur pour la Tunisie et la Sicile » et ce du 25 au 28 novembre 2013. Lors de ce séminaire, les membres du projet ont présenté les résultats de la recherche et de l’innovation, réalisés par les consortiums d’universités et les instituts technologiques tunisiens et siciliens. Le Pôle de Compétitivité de Bizerte représenté par Mme. Samia Gharbi a pris part à ce meeting par une présentation intitulée « Le Technopôle agroalimentaire de Bizerte : Structure d’interface entre le monde du savoir et du savoir-faire». Le séminaire a été clôturé par les travaux du comité de pilotage du projet BioVecQ qui a établi un planning des futures rencontres. A noter qu’en marge du séminaire, les participants ont effectué des visites à la société « Castiglione » et au marché des poissons de Trapani. Bulletin N°29

sensorielles permettant de leur donner les bases méthodologiques nécessaires à l’analyse statistiques des données et de les former sur les principes des méthodes appliquées aux données issues de dégustation ainsi qu’à la mesure des performances individuelles et du panel.

News des partenaires : Le Groupe Mabrouk s'installe au Ghana Le groupe Mabrouk, leader de la banque, de la grande distribution et de l'agro-industrie en Tunisie, compte aller bien au-delà de ses projets d'expansion en Afrique du Nord. C'est en Afrique anglophone que son aventure devrait commencer. Plus précisément, au Ghana, rapporte le magazine Jeune Afrique. Alors qu'il s'apprête à inaugurer son deuxième supermarché Monoprix à Tripoli et lance l’enseigne BUT dans la sous-région, le groupe Mabrouk, compte développer dans les prochains mois ses activités de biscuiterie, chocolaterie, confiserie et fromagerie au sud du Sahara, entraînant avec eux deux poids lourds mondiaux, 4


Mondelez International et Lactalis. Depuis la création de sa première biscuiterie dans les années 1950, le groupe Mabrouk s'est imposé comme l'un des principaux acteurs de l'agro-industrie au Maghreb. Ses entreprises,

SOTUBI

(biscuits),

SOTUCHOC

(chocolat)

et Industries alimentaires de Tunisie (fromage), réalisent environ 240 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Les membres du cluster Textile technique Tunisie ont bien apprécié le modèle de Clubtex et l'échange avec le responsable du cluster français leur a permis d'optimiser le plan d'actions Cluster pour 2014 et d'affiner l'organisation interne du cluster. Il est à préciser que la mission de l'expert français en Tunisie, a été organisée par mfcpole avec l'appui de l'Agence Française de Développement et France Cluster dans le cadre de l'action

Source : Jeune Afrique

formation des animateurs de clusters en Tunisie Source : www.mfcpole.com.tn

BiotechPole Sidi Thabet signe une convention d’installation de la Start-up A.I.D.A, au sein de la Pépinière d’Entreprises de la Technopole Dans

le

cadre

du

projet

Symposium sur les réalités et perspectives de la filière de la tomate d'industrie

Auto-immunité Diagnostic Assisté

A

par ordinateur (A.I.D.A) qui a pour objectif

de

promouvoir

l'UTAP ont organisé

coopération Italo-Tunisienne pour la

le

recherche et l'innovation dans le diagnostic des Maladies Auto-Immunes,

Thabet, ont signé une convention d’installation d’une Start-up A.I.D.A, spécialisée dans les TIC appliquées à l'industrie médicale au sein de la Pépinière de la Technopole.

novembre

Expositions

du

Kram

un

symposium sur la réalité et lesperspectives de la filière de la tomate d'industrie. Cette rencontre était l'occasion de passer en revue la situation de la filière tant sur le plan national qu'à l'échelle mondiale. D'importants aspects techniques et économiques ont été présentés par des experts nationaux et internationaux ayant trait au

Cette Start-up aura comme objectif le développement de nouvelles activités de distribution, de production et de service dans le domaine des TIC appliquées à la santé par les partenaires associés de la Technopole Sidi Thabet (IPT, Université Tunis El Manar, Hôpitaux) pour finaliser les Systèmes Experts en tant que produit bon pour le marché, et ce, via la coopération avec la Spin -off « société CyclopusCAD Srl », sise en Sicile.

a

paiement à la qualité de la tomate d'industrie, et à la qualité de la tomate fraîche à travers une présentation sur la problématique du jaunissement de la tomate. Ce symposium était aussi l'occasion de présenter le projet FLONUDEP qui consiste en la mise en place d'un outil d'aide à la décision sur la base d'une évaluation simultanée d'une filière alimentaire selon 3 axes majeurs: l'environnement, la qualité nutritionnelle et les dimensions sociales et économiques. Source : www.gica.tn

Un atelier d'échanges d'expériences entre le cluster Textile technique Tunisie et le cluster français Clubtex Mfcpole,

28

2013 au Parc des

secteur de la santé à travers l'application des TIC pour le

Bouzouaïa, le Président Directeur Général de BiotechPole Sidi

du

SIAMAP, le GICA et

la

M. Giuseppe Raso, le coordinateur du projet, et M. Noureddine

l'occasion

organisé

le

L’avenir wallon passe par l’assiette

10

décembre 2013 au siège du son technopôle à Monastir, un atelier d'échanges d'expériences entre le cluster

français

Clubtex

représenté par son ex-secrétaire général M. Jean François Bracq, et le cluster Textile technique Tunisie, constitué depuis le 19 prises du secteur. Bulletin N°29

octobre 2013, autour de 15 entre-

L’agroalimentaire wallon représente plus de 21 000 emplois. De nombreuses entreprises innovent dans ce secteur d’avenir. L’industrie agroalimentaire est un des axes développés par le plan Marshall. En six années d’existence, le pôle Compétitivité Wagralim a permis l’émergence de 21 projets de recherche dont une bonne dizaine ont pu être commercialisé. Ce développement a permis de 5


maintenir et de créer 2 000 emplois dans des secteurs innovants de l’agroalimentaire wallon. Concrètement, on trouve des innovations dans le domaine brassicole où les brasseries Dubuisson et Lefebvre sont parvenues à améliorer la durée de conservation de leur produit (un atout pour l’exportation), une boisson lactée contenant du pisane et de la fibrulose contribue au bien-être des seniors. Ou encore Polygal, une société qui a développé des conservateurs naturels pour la viande. Source : http://www.lavenir.net/

et opportunités, des objectifs et de la stratégie. La seconde phase, quant à elle, définit les structures du projet, établit un calendrier des actions et des ressources. M. Jean SCHRURS, expert international en emballages a présenté un résumé de la note méthodologique et le cadre stratégique du projet ainsi que les propositions d’actions de renforcement qui sont l’harmonisation législative ; la communication ; l’organisation et

le

renforcement des compétences ; le renforcement des capacités de PACKTEC ; l’environnement et l’impact de la surveillance du

marché

« Assistance technique pour la sécurité des ma- du secteur. tériaux et emballages en contact avec les denrées alimentaires et la prévention des déchets Vitagora mise sur l’alimentation durable Pour guider au mieux ses 172 adhérents, dont 141 d’emballages » entreprises, le pôle de compétitivité Vitagora a choisi l’alimentation durable au service du bien-être des consommateurs comme axe pour son contrat de performance Le pôle de compétitivité de Bizerte a participé le jeudi 16 janvier 2014 à l’atelier de restitution de la phase diagnostic pour la formulation d’un projet de jumelage institutionnel sur la sécurité des matériaux et emballages en contact avec les denrées

alimentaires

et

la

prévention

des

2013-2018. Ayant identifié le « bien-être » comme

l’attente majeure des consommateurs au regard de leur alimentation, Vitagora a discerné les trois composants qui y contribuent : préservation de l’environnement, optimisation du capital santé et développement du plaisir gustatif.

déchets

Source :RIA, N°751, P37

d’emballages. Cet atelier a été organisé par le Centre

Technique de

l’Emballage et du Conditionnement (PACKTEC) à Tunis. M. Hamdi GUEZGUEZ, Directeur Général de PACKTEC a

Lancement de la 7ème édition du Concours National du Meilleur Emballage " Tunisia Star Pack 2014 "

présenté le jumelage, M. Bruno OMER, expert international en

Le Centre Technique de l’Emballage et du

jumelage institutionnel, a défini ses principes de base et son

Conditionnement, PACKTEC, a démarré la

cadre de travail.

préparation de la 7ème édition du Concours

Ce projet qui s’inscrit dans le cadre du programme d’appui à

National du Meilleur Emballage, « Tunisia Star

la mise en œuvre de l’accord d’association (P3A) entre la

Pack 2014 », dont la proclamation des résultats

Tunisie et l’Union Européenne, a pour objectif de renforcer la

interviendra à la fin du 1er

compétitivité de l’industrie tunisienne de l’emballage ; de

l’année 2014. Ce concours, organisé depuis

développer l’exportation de produits alimentaires ; de

l’année 2002, s’adresse à tous les profession-

protéger la santé du consommateur ; d’étudier l’impact économique et environnemental des emballages de la conception à leur fin vie ;de développer l’industrie de recyclage génératrice d’emplois et de valeur et d’améliorer les capacités et le savoir-faire du Packtec. Par ailleurs, ce jumelage comprend deux phases : l’analyse et la planification. La première phase, qui est celle de l’analyse, est un passage au crible des parties prenantes, des contraintes Bulletin N°29

trimestre de

nels de l’emballage : fabricants et utilisateurs, imprimeurs, agences de communication spécialisées. Il constitue un observatoire par

excellence d’un secteur dont les gisements de

créativité, de savoir-faire et de respect de la réglementation constituent un véritable moteur pour impulser l’exportation des produits tunisiens et conquérir de nouveaux marchés. Source : www.packtec.tn

6


Pole vigilance:

fonds social qui financera des projets d'économie solidaire de la rive sud de la Méditerranée. Au démarrage, ce fonds bénéficiera d'une première tranche de 10

Baisse de 4% dans la production de la pêche

millions d'euros, puis passera à 20 millions d'euros.

Selon les statistiques publiées

Les premiers investissements devraient intervenir dès le premier

le 2 janvier 2014 par le

trimestre 2014. Si CoopMed est appelé à intervenir dans toute la zone

ministère de l’agriculture, La production de la pêche a

Méditerranée, dans un premier temps, les efforts se concentreront sur la Tunisie, le Maroc, le Liban et la Turquie.

régressé de 4% au cours des

Source : econostrum.info

Deux conventions ont été signées entre le Centre de par rapport à la même Promotion des Exportations d’une part et SOCOTU et période de 2012, en raison de la prolifération de la pêche ARAMEX 11 premiers mois de 2013

anarchique, l'accroissement des

poissons prédateurs et la

surexploitation des ressources maritimes. Elle est ainsi passée de 108.500 tonnes à 104.000 tonnes, soit une baisse de 4.952 tonnes. Parmi les raisons de la baisse figurent également la régression de la pêche au chalut de fond et la pêche côtière. Les mêmes données révèlent, en outre, un recul de la production du poisson bleu de 6%, suite à une baisse de l'activité de pêche dans le gouvernorat de Nabeul de 18%, et ce en raison de la

rareté des bancs de poissons, tels que la

Sardine, le «Macro» et le Chinchard (Chourou). La production piscicole a également régressé au cours des 11 premiers mois 2013, de 573 tonnes, passant à 6.776 tonnes contre 7.349 tonnes au cours des 11 premiers mois de 2012. En ce qui concerne les exportations des produits de la mer, elles ont atteint, à fin novembre 2013, environ 18.000 tonnes générant des recettes de l'ordre de 224 millions de dinars contre respectivement 22.800 tonnes et 245 millions de dinars l'année dernière, soit une baisse de 4.800 tonnes. Idem pour les importations qui ont régressé de 8.000 tonnes, pour atteindre, au cours des 11 premiers mois de 2013, environ 34.000 tonnes pour une valeur de 114,6 millions de dinars, contre respectivement 42.000 tonnes. La balance commerciale des produits de la pêche a ainsi enregistré un excédent de 109,3 millions de dinars au cours des onze premiers mois de 2013 contre 127,8 millions de dinars au cours de la même période de 2012. Source :Ministère de l’agriculture/TAP

Le

Centre

de

promotion

des

exportations (CEPEX) a signé, lundi 30 décembre 2013, deux conventions de partenariat avec "Aramex" et "SOCOTU", deux sociétés spécialisées dans les services de transport international. Ces deux accords permettront aux sociétés tunisiennes exportatrices de produits agroalimentaires de payer seulement 50% des frais du transport aérien de leurs marchandises; les 50% restants du montant seront payés par le CEPEX au profit des sociétés ARAMEX et SOCOTU, au titre de l'appui financier accordé par le FOPRODEX (Fonds de promotion des exportations), indique un communiqué du CEPEX. Le CEPEX précise également que ces mêmes mesures sont applicables sur les entreprises exportatrices des produits artisanaux. "Celles-ci ne payeront que 25% du coût de transport aérien, le CEPEX prendra en charge le reste du montant (75%)". Ces mesures, qui seront mises en vigueur directement après la signature des deux conventions, concernent plus de 70 destinations d'exportation avec une perspective de mise à jour "pour satisfaire les nouveaux besoins des exportateurs" et un suivi périodique concernant le degré de satisfaction des bénéficiaires.

France : Nouveau statut pour la levure !

A compter du 1er janvier 2014, les levures et produits à base de levures sont considérés comme ingrédients d’origine agricole en vertu de l’application de l’article 27 du RCE 889/2008. Cette entrée en vigueur implique la modification du calcul du pour-

centage d’ingrédients agricoles biologiques pour les produits bio.

La Méditerranée se dote d'un fonds social pour En effet, les levures et produits à base de levures devront dorénavant être pris en compte dans ce calcul. Pour les produits incorporant un l'économie sociale Le Crédit coopératif (Banque coopérative française) et la Macif

(Société

française

d'assurance mutuelle) lanceront en 2014"CoopMed", un Bulletin N°29

dosage important de ces ingrédients ou pour ceux contenant déjà des ingrédients agricoles non biologiques, les transformateurs doivent donc utiliser de la levure certifiée biologique pour ne pas dépasser les 5% autorisés et ainsi conserver la certification bio sur leurs produits.

Source : http://ingrebio.fr 7


Nouvelle avancée du marketing sensoriel : première publicité comestible pour Fanta

injection, associe étiquette IML et imperméabilité aux agents extérieurs. PermaSafe convient à tous les produits alimentaires à conservation longue, tels que charcuterie, plats cuisinés, sauces et soupes, alimentation pour bébé, fruits et légumes ou petfood. Il est adapté à un réchauffage micro-onde.

Afin de promouvoir sa nouvelle boisson gazeuse saveur très "orangée", la célèbre marque de soda innove et lance la toute première communication papier comestible au monde ! Avec cette campagne de communication ludique et étonnante, Fanta créé le buzz. La marque Fanta a fait appel à l'agence très design OgilvyOne de Dubaï pour développer sa publicité comestible et ainsi faire goûter à sa nouvelle référence. En feuilletant son magazine, le lecteur/consommateur

pourra découvrir

la

publicité

visuellement comme n'importe quelle publicité papier dans un

Source : http://www.processalimentaire.com/Emballage/Desalternatives-a-la-boite-de-conserve-pour-les-poudres-de-lait23388

magazine. L'originalité est qu'il pourra déchirer un morceau de papier et déguster la nouvelle saveur de la marque. Pour des raisons d'hygiène, le papier comestible est renfermé sous un blister (pochette plastique). Cette page magazine

Liquides : comment améliorer le taux de récupération

mangeable est composée de farine de riz, d'eau, de sel et de glycérine puis aromatisée à l'orange et imprimée avec du colorant alimentaire. Avec cette nouvelle expérience gustative, Fanta offre aux consommateurs une nouvelle vision de la publicité. Source : http://www.themavision.fr

Weidenhammer propose des alternatives à la conserve pour les poudres de lait Weidenhammer présente au salon FachPack une nouvelle barquette en matériau composite avec un couvercle « peel-off ». Celle-ci se propose comme une alternative aux boîtes métal, dont elle a l’apparence et les fonctionnalités. Une membrane aluminium, scellée à un anneau de métal puis sertie sur le corps de la boîte, assure un haut niveau d’imperméabilisation et préserve la fraîcheur de l’aliment. La solution convient aux produits sensibles tels que le café, les noix ou les poudres de lait. Heinz l’a ainsi adoptée pour ses laits infantiles à marques Nipiol et Plasmon. Weidenhammer présente également l’emballage Permasafe. Lancé en 2012 (applications saucisses cocktail), celui-ci est un emballage barrière destiné aux aliments stérilisés. Par rapport aux boîtes de conserve traditionnelles, PermaSafe offre un meilleur confort d’utilisation et un impact plus fort en termes de fraîcheur et de présentation. Cet emballage, fabriqué par Bulletin N°29

GEA Process Engineering a lancé sa nouvelle offre de service Eco-IcePush, qui repose sur une solution de nettoyage des tuyauteries par raclage, non pas avec un obus solide mais avec de la glace semi-solide. Cette technologie de "ice-pigging" est déjà largement utilisée dans le secteur de l’eau. Son efficacité reconnue permet d’accroître le taux de récupération de produits à valeur ajoutée. Elle présente l'avantage de pallier les restrictions d’usage de l’obus traditionnel. L’obus de glace est par nature à usage unique. Sa consistance semi-solide le rend adaptable à tous les systèmes de tuyauteries existants (coudes, T, changements de direction, restriction ou expansion de diamètres) ainsi qu’aux équipements tels que les vannes, pompes, ou échangeurs de chaleur. Pour certaines applications particulières, il est possible de créer un obus avec le

produit dans la tuyauterie, comme par exemple un obus

de bière. GEA Process Engineering bénéficie d’une licence d’utilisation de l’université de Bristol, propriétaire de la technologie. 8


Avec cette nouvelle offre, GEA Process Engineering a pour objectif de permettre aux industriels d’améliorer leur TRS (Taux de Rendement Synthétique). Outre une amélioration du taux de récupération des produits, le ice-pigging permet de réduire le

Le projet EcoSec vise à réduire l’impact environnemental des opérations d’hygiène dans les ateliers de traitement des aliments réfrigérés, au moyen d’une utilisation optimisée de la humidification de l’air.

coût et la durée des cycles de nettoyage. Par conséquent, le vo-

Le nettoyage et la désinfection

lume d’effluents et leurs coûts de traitement sont réduits. Finale-

(N&D) sont parmi les plus

ment, l’augmentation de la productivité permet un accroisse-

importantes

ment des temps d’ouverture des lignes de fabrication. Des essais

ateliers

Source: http://www.processalimentaire.com/Procedes/Liquides-

Pour une consommation plus sûre : Insignia invente les étiquettes intelligentes anti-gaspillage Le système de DLC (Date limite de Consommation) et de DLUO (Date Limite d’Utilisation

Op-

timale) vous donne une date limite de consommation quand un emballage alimentaire reste fermé. En revanche, il ne tient pas compte de l’accélération de la dégradation de l’aliment à ouverture du paquet. Insignia Technologies a inventé une étiquette révolutionnaire, qui permet de répondre à ce problème. Cette étiquette intelligente est placée dans l’emballage et réagit à l’ouverture du paquet. L’ouverture déclenche donc un chronomètre ou « timer », qui va changer de couleur au cours du temps. L’étiquette vous indiquera donc visuellement si votre paquet est « juste ouvert », si le produit est « à consommer rapidement », ou si votre paquet est « ouvert depuis trop longtemps ». La durée du timer Insignia correspond donc à la « durée de consommation recommandée après ouverture ». Cette valeur est souvent indiquée sur l’emballage par les termes « à consommer rapidement » ou « 3 jours après ouverture », cependant le consommateur ne sait pas quand le paquet a été ouvert. L’étiquette d’ Insignia permet de donner une information évolutive et toute aussi importante qu’une DLC. Cette innovation permet également de réduire vos déchets alimentaires

en

vous

informant

du

contenu

de

votre

réfrigérateur à consommer en priorité, et enfin elle vous rassure quant à la comestibilité des emballages déjà ouverts.

mesures

de

maîtrise des dangers dans les

sont en cours auprès d'industriels partenaires. comment-ameliorer-le-taux-de-recuperation-23571

dés-

de

fabrication

de

produits réfrigérés prêts à être consommés. Cependant, ces opérations consomment de grands volumes d’eau et produisent des quantités considérables de rejets chargés en agents de nettoyage et en désinfectants. Des exploitants du secteur alimentaire ont déjà constaté les avantages apportés par un séchage des surfaces par déshumidification de l’air après N&D. Ceci permet de réduire la survie et de maîtriser la croissance des micro-organismes non éliminés par le N&D. Toutefois le séchage par l’air est à ce jour pratiqué de façon empirique, sans chercher à optimiser le processus de déshumidification. Listeria monocytogenes est la bactérie pathogène la plus redoutée dans les ateliers de fabrication d’aliments réfrigérés. Cette espèce a donc été choisie pour déterminer les meilleures stratégies de séchage

et acquérir des connaissances sur les réponses aux

perturbations hydriques et sur le phénomène de persistance bactérienne. Parmi les objectifs opérationnels du projet la définition des conditions optimales de déshumidification de l’air. Et les objectifs spécifiques l’évaluation de l’impact du séchage sur la mortalité, la résistance et l’adaptation de Listeria monocytogenes ; l’étude d’impact de la dessiccation sur le potentiel de persistance de L. monocytogenes sur la base de modélisations expérimentale et mathématique. Les partenaires sont : Anses - Laboratoire de sécurité des aliments, Unité de Procédés alimentaires et microbiologiques, Dijon (PAM), ; Institut national de la recherche agronomique, Theix (INRA) ; Institut national de recherche en sciences et technologies de l'environnement et l'agriculture, Antony ; Maison du Froid Conseil, St Parres aux Tertres (MF Conseil) ; Groupe Labeyrie Fine Foods, Came DESSICA, Trévoux Source : http://www.anses.fr/fr/content/le-projet-ecosec

Source : http://www.scoop.it/

Le projet EcoSec vers la réduction de l’impact environnemental des opérations d’hygiène dans les ateliers de traitement des aliments réfrigérés Bulletin N°29

Matière sucrantes des alternatives pour se différencier A côté des sources de glucides classiques, la stévia apparaît comme la principale solution quand on veut concilier réduction calorique et origine végétale. Des miels ou des sucres de fruits peuvent aussi 9


apporter de la valeur ajoutée. En 2008, la Food and Drug Administration (FDA) accordait le statut de Gras au rébaudiose A extrait de la stévia. La France lui donnait son feu vert un an plus tard. Il y a deux ans, les extraits de stévia étaient

autorisés en

Europe, et d’autres pays ont suivi. Cette cascade d’autorisation explique

probablement l’essor des extraits de stévia à

travers le monde dont les ventes devraient

atteindre, se-

lon l’agence de conseil Zenith International, 4100 tonnes en 2013, soit une hausse de 6.5 % par rapport au 2012, repré-

machines d'emballage et de conditionnement. Ses clients: Bigard, Entremont, Fleury Michon, Lactalis, Yves Rocher... L'entreprise vient de préfabriquer une laiterie, plusieurs tonnes de tuyauteries, moteurs, cuves... « Elle a été dessinée sur ordinateur, puis conçue en kit de A à Z, » sourit Georges Poirier, coordinateur du projet. Nous sommes en train de la charger dans six conteneurs. Puis nous allons l'expédier à Tizi-Ouzou, au nord de l'Algérie. Là-bas, elle sera assemblée... comme un jeu de lego. » Coût de cette usine à monter soi-même ? Un million d'euros, transport compris. Et Bretim envoie un chef d'équipe chargé de superviser le montage des pompes, vannes, tuyaux... Source : www.entreprises.ouest-france.fr

sentant un marché global de 304 millions de dollars. Les extraits de stévia sont notamment utilisés dans des boissons gazeuzes. L’avenir s’annonce promoteur pour cet édulcorant 300 fois plus sucrant que le saccharose.

Un magazine tunisien dédié à l’univers E-learning : le « E-learning Tunisie Papers »

Source :RIA , N°751, P40

Un nouveau magazine trimestriel, gratuit et indépendant est apparu depuis Avril 2013,

Une nouvelle puce pour contrôler la conservation des produits à travers leur emballage

s’intéresse à l’actualité de l’ E-learning, à travers une mosaïque de points de vue, d’interviews, de

A L'université de Gand, en abrégé UGent, l’Université Vrije de Bruxelles (VUB), l’Université KU Leuven

dossiers, de témoignages ou points de vue de

et à l’université

spécialistes

néerlandaise de Nimègue, ils sont en train de développer un nouveau type de puce, qui devrait être intégré à l’emballage des denrées alimentaires. En scannant cette puce avec un scanner alimentaire, il sera possible de déterminer la durée de conservation des produits concernés et ce, sans ouvrir leur emballage. La puce a pour but de faciliter la détection de denrées alimentaires gâtées, ainsi que d’éventuelles fuites, et de veiller à ce que des produits plus anciens, mais toujours frais, puissent être consommés plus longtemps. La puce est attendue d’ici cinq ans environ sur le marché. Source : http://datanews.levif.be/

Morbihan. Une laiterie en kit bientôt livrée en Algérie Une usine livrée en kit dans six conteneurs ? C'est le pari un peu fou réalisé par l'entreprise Bretim. Cette société, installée à Bréhan, près de Pontivy (Morbihan), est spécialisée dans les process de tuyauterie, essentiellement pour l'industrie agroalimen-

ou

d’expérimentateurs

de

l’E-

learning. « E-learning Tunisie Papers » est une initiative de C.D.C.P. FORMATION

(Centre

pour

le

Développement

des

Compétences

Professionnelles) , a pour vocation de promouvoir et développer l’Elearning, de mettre en exergue certaines pratiques locales et

inter-

nationales souvent mal connues et de questionner ses lecteurs sur certaines problématiques propres à la situation actuelle et les tendances E-learning dans les différentes collectivités: écoles, universités, entreprises, société civile et des institutions, à l’aide notamment d’interviews de professionnels opérant en Tunisie et à l’échelle internationale concernés par ce nouveau

processus

d’apprentissage et de formation. E-Learning Tunisie Papers ajoute une nouvelle dimension à l’échange d’informations sur l’E-learning en Tunisie et à l’échelle du Maghreb et stimule la recherche. La portée de « E-Learning Tunisie Papers » reflète quatre grands centres d’intérêt: établissements scolaires, enseignement supérieur, formation et emploi et apprentissage et société. Source : http://cdcp-tn.com/

taire. Elle fabrique et monte des laiteries, abattoirs, brasseries,

Bulletin N°29

10


Qualité : une nouvelle norme Iso 9001 en 2015

le lancement de leurs Start-ups (programme univenture-Tunisie). Source: gust.com/business-plan-competition/univenture-tunisia

La révision de la norme Iso 9001 :2008 est actée, puisque

Le 9éme Congrès International Goût-Nutrition-Santé de Vitagora : Les inscriptions sont ouvertes !

30 pays ont voté en faveur d’un renouvellement de la norme après L’Afnor

Pour la 9ème consécutive, le Congrès international

consultation par l’Iso.

Goût-Nutrition-Santé du pôle de compétitivité

appelle les entreprises et organisations françaises

Vitagora

à s’impliquer dès aujourd’hui afin de faire valoir leurs inté-

prochains, plus de 400 acteurs, industriels

rêts. Les travaux sont engagés à un niveau international dès

et chercheurs, des domaines de l’alimentation et

avril 2012 et la nouvelle norme verra le jour en 2015. En prenant part à la commission de normalisation AFNOR « Qualité & Management », Les entreprises et organismes publics

pourront

faire

valoir

leurs

intérêts

dans

l’élaboration de nouveau document normatif qui verra le jour en 2015. Elles pourront aussi échanger avec les acteurs du marché, anticiper les évolutions et assurer un suivi efficace de la normalisation européenne et internationale. Source: http://www.processalimentaire.com/

s’apprête à recevoir, les 3 et 4 avril

de la nutrition. Au cours des échanges de l’édition 2014 : « Plaisir et santé des Consommateurs », une thématique au cœur de l’actualité. Une question qui regroupera chercheurs et industriels autour d’un objet commun : comment concilier les attentes alimentaires en terme de qualités nutritionnelles et organoleptiques des consommateurs du

21ème siècle ? Comment concevoir des produits bons et sains à la fois ? Quelles technologies de protection peuvent être mises en œuvre pour optimiser l’activité des ingrédients ? Quelles sont les tendances à l’horizon 2020 ? Le congrés Goût- Nutrition –santé proposera aux

EVENEMENTS :

participants de se préparer à ces questions actuelles grâce à ces conférences, tables-rondes, et échanges entre professionnels. Des pistes de prospective, résultats d’une étude exclusive IPSOS, sont également prévus. En savoir plus: http://www.vitagora.com/congres.

Trois projets innovants dans la biotechnologie primés par Univenture La première édition du programme pilote

"Univenture",

décembre par Angels

lancée

Carthage Business

(association

d'appui

Source : www.vitagora.com

fin à

la

création d'entreprise), a permis de

La session ’’13-14’’ de la compétition des start-up arabes La compétition du forum MIT entreprise des

récompenser les trois meilleurs projets d'innovants issus de la recherche scientifique.

start-up arabes est ouverte dans sa 7ème

un système de culture de micro-algues ayant des propriétés

entrepreneurs

édition et est conçue pour encourager les

Le 1er prix a été accordé à "Vitalight Lab" qui a mis au point nutritionnelles exceptionnelles. Le deuxième prix a récompensé une idée innovante "cont'able" portant sur la conception et la fabrication d'un conteneur plus léger, conforme aux normes et capable de modifier son volume. Le troisième prix a été décerné à "Chito-prod" pour "la valorisation des déchets de crevettes pour la production de produits médicamenteux". Carthage Business Angels a pour objectif d'aider les nouveaux promoteurs à produire et développer des études techniques, économiques, commerciales et financières, leur permettant de lever des fonds en amorçage pour Bulletin N°29

de

la

région

arabe

à

commencer leur business et à créer un nid de leaders dans le monde arabe. Pour cette année, la compétition est ouverte en 3 voies: - voie des idées : pour les entrepreneurs ayant juste des idées et cherchant à aller à l’étape suivante, - voie des start-up : pour les start-up avec un prototype fonctionnel qui a commencé à générer des revenus, - voie globale : pour les entreprises qui cherchent une exposition Silicon Valley et le financement de capital risque international. Le secteur de ces idées, start-up ou entreprises en croissance peut être dans n’importe quel secteur (industries créatives,construction/ ingénierie/éducation/environnement/alimentation

et

agrobusiness/ 11


santé et soin de santé/divertissement/TIC/services…etc). Il est

fortement recommandé que l’idée, la start-up ou

l’entreprise en

croissance soit innovante, évolutive avec un

impact positif sur la communauté afin que vous puissiez profiter au maximum du processus de demande de roulement. Vous pouvez vérifier les critères d’éligibilité et de soumettre

votre

candidature

via

ce

lien :

www.mitarabcompetition.com

principalement à l’innovation. D’une superficie finale de 10 000 m2, ce lieu abritera à la fois : - Un incubateur d’université « Esprit-Incubateur » à même d’accompagner les porteurs d’idées et/ou de projets

innovants pour

les transformer en startups ; - Les équipes et les plateformes de R&D « Esprit-Tech », - Un espace alloué aux entreprises permettant d’externaliser leurs projets

de

développement

«

Esprit -Factory

»,

- Le Centre d’Innovation Pédagogique visant la formation en

La rencontre annuelle partenaires du PCAM

des

entreprises

pédagogie active et la production de ressources numériques. La finalité d’Esprit-Incubateur est de mettre sur pied un dispositif d’insertion professionnelle dont l’une des majeures préoccupations est de valoriser tout un parcours de formation puis de recherche en transformant les idées innovantes des élèves-ingénieurs en fin

La première rencontre annuelle des entreprises partenaires du programme d’appui à la compétitivité des entreprises et à la facilitation d’accès au marché, placée sous le thème «maîtrise des coûts d’énergie et amélioration de la productivité-vecteurs de compétitivité et de croissance», a permis de dresser le bilan de la composante appui aux entreprises jusqu’au mois de décembre 2013. Depuis son lancement en 2012, le PCAM a permis de soutenir 300 entreprises industrielles, parmi elles, 70 entreprises ont d’ores et déjà clôturé leurs actions et ont atteint les objectifs fixés et 740 autres devront en profiter

d’études, ou celles des chercheurs, en projets bien structurés, répondant à une opportunité sur le marché à travers la création d’une startup ou autre. Aussi, Esprit-Factory, qui prend en charge le Learning, contribuera à baliser davantage le terrain de l’école à l’entreprise, en permettant à cette dernière de créer une extension au sein même de l’école. L’idée est d’aider les futurs ingénieurs à se familiariser avec les méthodes d’innovation et de créativité des entreprises de technologies dans le cadre de projets de développement partenariaux mettant à contribution des enseignants de l’école et des cadres de l’entreprise. Source : www.tunisiait.com

d'ici la fin de sa mission en 2015. Le secteur IAA des entreprises appuyés présentent 15% à côté des (ITH 20%, IBA 9%, IC 17%, IME 23%, IMCCV 4%, ICC 12%). Les actions d’assistance technique s’étalent du marquage CE, 3% (conformité européenne), au coaching non technique, 16% (marketing et commercial, R&D, veille stratégique…) et technique, 49% (optimisation de la consommation d’énergie et la maîtrise des procédés de fabrication), en passant par les systèmes de management (32%). 6,5 M€ sont investis dans l’infrastructure qualité tunisienne. On citera par exemple l’engagement du PCAM auprès

de

PACKTEC

laboratoire d

et

CTAA,

en

fournissant

un

’analyse chromatographique. Aussi, un

laboratoire d’analyse des dioxines et de chromatographie a

CFIA 2014, du 11 au 13 Février 2014 : L’usine agroalimentaire du futur Depuis 3 ans, Bretagne Développement Innovation et Valorial, en partenariat avec le CFIA Rennes proposent l’animation « Usine Agroalimentaire du Futur ». Au programme cette année « La réalité virtuelle au service de l’excellence industrielle agroalimentaire ». Deux animations phares viendront illustrer cette thématique : Un espace de 3m3 vous plongera dans l’usine de demain grâce à la réalité augmentée et une imprimante 3D vous permettra de découvrir les applications possibles liées à votre activité. Rendez-vous Hall 10 Stand A29/B32. La capacité à innover dans les IAA n’est plus à démontrer tant les évolutions et les avancées sont tous les ans plus nombreuses dans

d’Es-

ce secteur. Simuler une opération de maintenance, évaluer des

sais (LCAE) et d’autres aux CTMCCV, CETIME et CERT.

procédés ou encore tester des logiciels avant d’investir… autant de

Esprit dope l’écosystème entrepreneurial de l’innovation

possibilités qui ouvrent de nouvelles perspectives de croissance à exploiter. Avec la réalité virtuelle et l’exploitation des modèles 3D, les

été mis en place au Laboratoire Central d’Analyses et

Courant avril 2014 Esprit consolidera son écosystème entrepreneurial par l’inauguration d’un espace dédié Bulletin N°29

visiteurs pourront vivre une immersion totale au cœur des process industriels, dans un espace de réflexion permettant d’ouvrir de 12


nouveaux horizons pour l’agroalimentaire de demain. Jamais le croisement de filière entre les IAA et les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) n’a trouvé d’applications aussi parlantes que cette année sur le CFIA Rennes. Signe une nouvelle fois que même dans un contexte économique délicat, la Bretagne innove toujours pour être encore plus compétitive. Source : http://www.invest-in-bretagne.org

Agenda des Salons Salon

Lieu

Date

IFDTEX - INTERNATIONAL FOOD AND DRINK EXHIBITION Salon international des équipements et technologies pour l'alimentation et les boissons

Athènes (Grèce) > M.E.C. - Metropolitan Expo Centre

07.02 - 09.02 2014

FISH INTERNATIONAL Salon professionnel international du poisson et des produits issus de la mer

Brême (Allemagne) > Bremen MesseCentrum

09.02 - 11.02 2014 12.02 - 15.02 2014

FOOD PACK ASIA Salon international des procédés agro-alimentaires et de l'emballage alimentaire

Nuremberg (Allemagne) > Exhibition Centre Nuremberg Bangkok (Thaïlande) > Bangkok International Trade & Exhibition Centre (BITEC)

SWEETTARG Salon de la confiserie, de la boulangerie et des glaces

Katowice (Pologne) > Katowice International Fair

01.03 - 03.03 2014

FOTEG ISTANBUL Salon professionnel international des procédés agro-alimentaires

Istanbul (Turquie) > World Trade Center Istanbul - Istanbul Expo Center Londres (Royaume-Uni) > Etc. venues St Paul’s

01.03 - 30.03 2014

Athènes (Grèce) > Hellinikon International Airport

07.03 - 10.03 2014

Paris (France) > Paris Nord Villepinte

08.03 - 12.03 2014

INGREDIENTS RUSSIA Salon des ingrédients alimentaires, additifs et agents de saveur

Moscou (Russie) > All-Russian Exhibition Center (VVC Fairgrounds)

18.03 - 21.03 2014

SIAGRO Salon international des industries et techniques agroalimentaires

Dakar (Sénégal) > CICES (Centre international du Commerce extérieur du Sénégal)

25.03 - 28.03 2014

BIOFACH Le marché bio international. Salon et congrès

WORLD FOOD TECHNOLOGY & INNOVATION FORUM Forum annuel des technologies et innovations dans l'industrie agroalimentaire ELEOTECHNIA Salon méditerranéen de l'olive et de l'huile d'olive INTERSUC Salon international de la Confiserie, chocolaterie, biscuiterie, pâtisserie et des produits gourmets

Bulletin N°29

27.02 - 02.03 2014

03.03 - 04.03 2014

13


Bulletin n°29