Page 1

Rapport annuel 2018 / 19 2019 / 20


Avec Matthias Hofbauer, la légende de l’unihockey suisse a pris sa retraite en 2020 après 23 ans d’activité.

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  2


Sommaire Préface 4 À notre sujet 5 Comité central 8 Bureau 9 Association 11 Sport 14 Ligue nationale 17 Ligue régionale 18 Marketing et évènements 20 Éthique 23 Commission disciplinaire 24

Finances et personnel 26 Bilan 2018 et 2019

28

Comptes 2018 & 2019

30

Rapport de révision

33

Résultats 35 Palmarès 38 Prix et honneurs 42

Éditeur swiss unihockey Publication Juin 2020 Design FRESCH Identity GmbH Images Fabian Trees, Claudio Schwarz, Fabrice De Gasperis, Michael Peter, Deuring Photography

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  3


Préface Chers amis de l’unihockey, Les deux dernières années, la tendance à la hausse s’est poursuivie : le nombre de joueurs licenciés ne cesse d’augmenter, la professionnalisation s’accentue et l’unihockey devient de plus en plus important pour la population et les médias. Quel incroyable Championnat du monde féminin à domicile en décembre dernier à Neuchâtel ! Les dimensions que nous avions connues jusqu’à présent ont toutes été dépassées. Le revirement sensationnel de l’équipe nationale féminine suisse en demi-finale contre la République tchèque a provoqué un écho plus grand que jamais en Suisse dans l’unihockey. Les médias ont parlé du « miracle de Neuchâtel », de « remontée spectaculaire », de « victoire sensationnelle », de « succès épique ». Par leur attitude, leur combativité, leur persévérance, leur ouverture d’esprit, les joueuses se sont imposées dans le cœur des Suissesses et des Suisses et sont devenues des exemples pour le monde sportif suisse tout entier. Pour leurs performances, elles méritent un grand respect, de même que tout le staff dirigé par l’entraîneur principal Rolf Kern. Aujourd’hui encore, j’ai la chair de poule quand je repense à l’ambiance des Patinoires du Littoral, qui affichaient complet. Finalement, la cerise sur le gâteau a manqué, mais les joueuses de l’équipe

nationale suisse resteront toujours dans les mémoires comme les héroïnes du Championnat du monde, parées d’argent. Le fait que ce Championnat du monde a été un tel succès est également dû à son organisation impeccable. Les barrières linguistiques ont été rapidement surmontées et le comité d’organisation local de la FSG Corcelles-Cormondrèche n’a pas ménagé ses efforts pour mettre sur pied une fête d’unihockey en collaboration avec swiss unihockey et propager le virus de l’unihockey sous le slogan « floorballized ». Le Championnat du monde accompagnera encore longtemps l’unihockey en Suisse. En même temps, ce n’était que le début. La reprise doit maintenant être mise à profit pour promouvoir encore davantage l’unihockey féminin et pour faire avancer l’expansion de l’unihockey en Suisse romande – ainsi qu’au Tessin. Ce sont les objectifs que nous avons définis dans la stratégie 2019  –  2023. Tous les matches du Championnat du monde à domicile ont été retransmis en direct par la Radio Télévision Suisse, certains d’entre eux étant même diffusés pour la première fois sur RTS Deux. La coopération avec la SSR avait déjà été élargie un an auparavant. En plus des matches des playoffs, la Coupe du monde masculine 2018 à Prague a été retransmise en direct à la télévision à partir des quarts de finale, tandis que les matches de groupe ont été diffusés en

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  4

webstream. En 2019, en plus de la Superfinale, les finales de coupe ont été diffusées en direct à la télévision pour la première fois. Ces dernières années, nous avons également réussi à maintenir une base financière saine, à nous développer dans tous les domaines et à croître de manière continue. Fin avril 2020, swiss unihockey comptait près de 34  000 membres et 2203 équipes. En comparaison, pour la saison 2015  /  16, il y avait 31  716 licenciés et 2151 équipes. Cette croissance est tout sauf évidente et n’est possible que grâce à l’engagement des clubs, des nombreux bénévoles et des employés. Avec les sponsors, vous êtes conjointement responsables de cette évolution positive. À ce stade, je tiens à vous remercier vivement pour votre engagement. La crise du coronavirus nous place devant des défis supplémentaires. Je suis convaincu que nous sortirons renforcés de cette situation, que le sentiment d’unité sera encore plus fort et que le contact interpersonnel redeviendra beaucoup plus précieux.

Daniel Bareiss, président central


À notre sujet L’unihockey inspire, a un rayonnement positif et enflamme la passion des fans, des visiteurs et des joueurs et joueuses. swiss unihockey, en tant qu’association, s’engage activement à maintenir et à développer ces valeurs. L’association s’appuie sur une base solide pour un développement durable et sain de l’unihockey. Les 392 clubs et leurs joueuses et joueurs forment cette fondation. Les structures de l’association sont donc systématiquement adaptées aux besoins de ses membres. Au sein de ces structures, le comité central, en tant qu’organe de direction, développe l’orientation stratégique de l’unihockey en Suisse de manière durable sur le plan interne et le positionne sur le plan externe dans les domaines politique, économique, sportif et médiatique. Les commissions, quant à elles, ont le rôle tactique de créer les conditions-cadres nécessaires au bon déroulement des compétitions sous forme de règlements, de directives et de bases de planification, et le bureau de swiss unihockey assure la mise en œuvre opérationnelle des directives. En outre, le pouvoir judiciaire est nécessaire pour garantir que ceux qui ne respectent pas les règlements seront remis à l’ordre.

L’existence de toutes ces entités sert à créer les conditions-cadres nécessaires pour que l’unihockey puisse être pratiqué et vécu dans un environnement défini et contrôlé. Le 20 avril 1985, l’Association suisse d’unihockey (swiss unihockey) a été fondée et, depuis 1989, elle est membre de la Swiss Olympic Association (SOA). Aujourd’hui, plus de 500  000 personnes dans toute la Suisse jouent régulièrement à l’unihockey. Près de 34  000 d’entre elles ont une licence. Cela fait de swiss unihockey la deuxième plus grande association de sport d’équipe en Suisse. Dans le sport populaire, on cultive la joie du sport pratiqué dans le fair-play. En organisant des championnats d’étudiants et des camps de jeunesse, swiss unihockey promeut la relève et s’efforce de développer durablement l’unihockey. L’objectif est d’offrir aux talents d’unihockey en Suisse les meilleures conditions possibles pour parcourir le chemin jusqu’à l’élite mondiale. Sur le plan international, les équipes nationales suisses jouent au plus haut niveau : elles remportent régulièrement une médaille lors d’un championnat du monde. Les équipes suisses sont également parmi les meilleures dans les compétitions de club.

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  5

swiss unihockey se caractérise par un vaste paysage d’événements : des événements internationaux et nationaux de haut niveau se mêlent à des événements établis dans le domaine du sport de masse. Des événements récurrents tels que la Superfinale, les finales de coupe ou la Supercoupe définissent le profil et sont rejoints à intervalles irréguliers par de grandes manifestations ponctuelles telles que le Championnat du monde, le Championnat du monde des M19, l’Euro Floorball Tour et la Coupe des Champions. Fidèles à la devise « Nous allons te montrer ! », ces événements ont également contribué à faire connaître l’unihockey comme un sport rapide, dynamique et spectaculaire. Et les prochaines grandes échéances internationales et nationales sont encore à venir. L’une d’entre elles est le Championnat du monde masculin 2022 à Zurich.


Le nombre de joueurs et joueuses d’unihockey licenciés a augmenté régulièrement ces dernières années.

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  6


Rapport annuel 2018  /  19  /  20  7


Bureau Le bureau à Ittigen (Berne) est l’organe opérationnel de swiss unihockey et s’occupe des affaires courantes de l’association.

Le directeur général est Michael Zoss. Celui-ci fait également le lien avec le comité central et la fédération internationale, à savoir l’IFF. À la fin du mois d’avril 2020, la société swiss unihockey

employait 31 personnes (y compris les entraîneurs) dans ses trois départements : Sports, Marketing & Evénements et Finances & Services.

Directeur Michael Zoss

Sport Reto Balmer (80%)

Compétition Carla Scheidegger

Formation Pascal Haab (80%)

Finances & Services Mike Bracher (90%)

Marketing & Events Daniel Kasser (80%)

Compétition Denise Amstutz

Finances & Services Nina Schürch (90%)

Marketing & Events Reto Gyger

Compétition Benjamin Keller (80%)

Informatique Curdin Kasper

Marketing & Events  / Ligue nationale Valeria Schmid

Compétition  /  Coupe Sina Beer

Marketing & Events Barbara Furer (50%)

Formation Philippe Burkhard (40%) Marketing & Events Simon Dillier

Équipes nationales Remo Manser

Entraîneur équipe A masc. David Jansson

Équipes nationales Doris Berger

Entraîneur M23 masc. Simon Linder (50%)

Arbitres d’élite  /   formation des arbitres Thomas Erhard (70%) Arbitres Jonas Uebersax (50%) Relève Lukas Schüepp (70%) Condition physique Luca Nussbaumer (40%)

Communication Marion Kaufmann

Communication Sandra Christen

Entraîneur M19 masc. Olli Oilinki (50%)

Organigramme au 30 avril 2020 Entraîneur M17 masc. Simon Meier (50%)

Entraîneur équipe A fém. Rolf Kern (50%)

Entraîneur M19 fém. Amos Coppe (50%)

Entraîneuse M17 fém. Sarah Renggli (50%)

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  8


Comité central Le comité central de swiss unihockey, dirigé par le président Daniel Bareiss, s’est élargi au cours des deux dernières années et compte désormais deux nouveaux domaines ; trois nouveaux membres l’ont également rejoint. Lors de l’assemblée des délégués de 2018, Roger Lötscher et Markus Vetsch ont été élus pour remplacer Daniel Brunner qui s’est retiré. Les attributions de Daniel Brunner ont désormais été réparties en deux domaines : Sport de compétition & sélections ainsi que Sports & technologie. À la mi-novembre 2019, André Vils a été élu au comité central en tant que responsable de l’informatique. Ce nouveau poste a été créé étant donné que l’automatisation et la numérisation prendront à l’avenir une place de plus en plus importante au sein de swiss unihockey.

Le comité central, y compris le directeur général (de gauche à droite) : Markus Bürki, Andreas Landolt, Roger Lötscher, Daniel Bareiss, Jörg Beer, Markus Vetsch, Peter Zingg, Michael Zoss (André Vils est absent)

Directeur Michael Zoss

Président Président Ligue régionale Ligue nationale Peter Zingg Andreas Landolt

Conférence des présidents de Ligue régionale

Régions 1–7

Président central Daniel Bareiss

Président Ligue nationale Markus Vetsch

Chef Finances Markus Bürki

Comité Sport

Organe de contrôle

Comité Ligue nationale

LNA

LNB

CF

CT

Chef Marketing Jörg Beer

CA

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  9

Chef Sport de compétition et sélections Roger Lötscher

Commission Sélections

Chef IT André Vils


Faits & chiffres 2018 / 19

2019/20

33 523

33 976

2188 équipes

2203 équipes

joueurs et joueuses avec licence

joueurs et joueuses avec licence

395 392 clubs

clubs

1406 arbitres

1427 arbitres

19 856

16 902*

matches

matches

* 2697 matches ont dû être annulés en raison du coronavirus. Rapport annuel 2018  /  19  /  20  10


Association « Le Championnat du monde féminin à Neuchâtel a montré de manière impressionnante ce qui est possible dans le sport : grâce à une volonté débridée et à la croyance en la réussite, il est possible de déplacer des montagnes et de réaliser de grandes choses. Il en va de même pour notre association, qui réussit encore et toujours à déplacer des montagnes. »

« L’unihockey a fait un nouveau pas en avant avec les matches retransmis à la télévision et cette tendance positive doit se poursuivre. Le renforcement des clubs doit être davantage promu, il y a ici des défis importants qui feront avancer l’unihockey. »

Daniel Bareiss, président central de swiss unihockey

Le développement de l’unihockey continue. Pour que cela reste ainsi aussi à l’avenir, des progrès doivent être réalisés, en particulier dans l’infrastructure (des salles de sport). L’association est très bien positionnée tant sur le plan sportif que sur le plan organisationnel. La nouvelle stratégie, un pilier important pour swiss unihockey, a été développée et introduite. Les budgets sont stables, même si en 2019 – en raison du Championnat du monde féminin à Neuchâtel – une perte a dû à nouveau être déplorée. swiss unihockey s’est développé dans plusieurs domaines ces dernières années : les matches retransmis à la télévision, la numérisation des communications, l’expansion de la communauté sur les médias sociaux, l’introduction de l’application de la commission disciplinaire, les succès durement acquis des équipes nationales, les progrès de la formation des entraîneurs et des arbitres et la stabilité accrue des compétitions avec près de 20  000 matches par an sont particulièrement notables.

Michael Zoss, directeur général de swiss unihockey

Plus le temps passe, plus l’intérêt suscité par l’unihockey est grand. Le nombre de joueurs licenciés ne cesse d’augmenter et les matches télévisés se sont imposés dans le sport suisse. Des événements tels que les finales de coupe ou la Superfinale se déroulent à guichets fermés. En 2019, l’association a organisé pour la première fois le symposium d’unihockey à Arosa, et des événements qui existaient déjà auparavant, tels que les swiss unihockey Games, ont encore été développés. En outre, au bureau de swiss unihockey, les processus ont été optimisés et numérisés. Cette évolution est due notamment à la bonne collaboration au sein de la communauté. Dans l’unihockey, les clubs et l’association se concentrent sur le développement du sport sans se laisser entraîner dans des luttes de pouvoir inutiles. Cependant, le développement est toujours entravé par des infrastructures insuffisantes, voire manquantes. Cela concerne aussi bien le manque de temps

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  11

d’entraînement pour le sport de masse et celui des juniors que le développement de la ligue nationale en raison du manque de salles de compétition. Il y a encore beaucoup de potentiel dans ce domaine. Un autre sujet reste l’informatique, qui n’est toujours pas au niveau souhaité. Par exemple, le rapport de match en ligne n’a pas pu être introduit avec succès. L’association voit comme un défi pour l’avenir le fait de reprendre la fonction de prestataire de services pour les clubs, par exemple en matière de soutien au bénévolat ou aux projets d’infrastructure. swiss unihockey, en tant que force motrice de l’unihockey, doit veiller à ce que les clubs puissent suivre.


Championnat du monde 2019 : Les joueuses grisonnes Flurina Marti, Seraina Ulber et Corin Rüttimann (de gauche à droite) célèbrent l’égalisation qui a conduit à la prolongation, en finale contre la Suède.

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  12


Rapport annuel 2018  /  19  /  20  13


Sport « En mettant l’accent sur les sept équipes nationales et sur le recrutement des spécialistes dans les domaines des compétences, de la condition physique et des gardiens de but, nous avançons pas à pas vers la professionnalisation. »

Roger Lötscher, membre du comité central et responsable du sport de compétition et des sélections

Dans le domaine du sport de compétition, diverses mesures ont été prises afin de pouvoir travailler de manière encore plus professionnelle. La formation des entraîneurs se développe constamment et divers projets sont également en cours dans le secteur de l’arbitrage. Équipe nationale féminine L’équipe nationale féminine a réalisé l’exploit espéré lors du Championnat du monde à Neuchâtel et n’a été mise à genoux par la Suède qu’en finale, lors de la prolongation. L’équipe de Rolf Kern a joué un excellent Championnat du monde, qui a failli s’achever brutalement en demi-­ finale contre la République tchèque. Mais deux minutes magiques à la fin de ce match ont fait de ce Championnat du monde un succès non seulement sportif mais aussi médiatique. Un tel écho positif, apporté par ce Championnat du monde, était quelque chose d’encore inconnu dans le monde de l’unihockey, voire dans le sport d’équipe féminin en général. En raison des défaites précédentes dans les matches internationaux, on ne pouvait pas nécessairement s’attendre à ce que cela se produise. Cependant, d’importants progrès ont été réalisés dans le jeu, autant avec la balle que sans la balle. L’époque de la contre-attaque défensive sans possession de balle, utilisée alors contre les grandes nations, est révolue. La Suisse construit désormais activement

« Nous mettons beaucoup en œuvre pour rendre l’unihockey de plus en plus professionnel. Mais nous ne devons pas oublier ce qui a fait grandir notre sport : le bénévolat et la passion. »

Markus Vetsch, membre du comité central et responsable du sport et de la technique

le jeu et pratique un pressing agressif dans les phases décisives. Il convient également de noter que l’âge de la retraite des joueuses de l’équipe nationale augmente de manière significative. Équipe nationale féminine des M19 L’équipe nationale féminine des M19 a connu des moments difficiles depuis le dernier Championnat du monde à SaintGall et Herisau en 2018. Au début de l’année 2019, le staff a été largement renouvelé. Ce changement semble avoir fait du bien à l’équipe ; le développement du jeu s’est amélioré, mais les résultats sont toujours en dents de scie. Le nouveau report du Championnat du monde des M19 de septembre 2020 à mai 2021 apporte quelques défis au niveau organisationnel. Pendant près d’un an, deux campagnes pour les Championnat du monde se dérouleront désormais en parallèle : Uppsala 2021 et Nouvelle-Zélande 2022. Équipe nationale masculine L’équipe de David Jansson a joué un très bon Championnat du monde à Prague, où ont alterné lumière et ombre. Cependant, les joueurs ont été pleinement présents au moment décisif et ont montré en demi-­ finale contre la Suède ce qui est peut-être le meilleur match d’une équipe nationale masculine depuis le Championnat du monde à domicile à Zurich. Malheureusement, le match a été perdu aux tirs au but.

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  14

« L’unihockey suisse est sur la bonne voie. Pour cela, j’adresse un grand merci à toutes les personnes qui œuvrent au sein des clubs et de l’association. »

Reto Balmer, responsable du sport

La performance réalisée lors de la petite finale contre la République tchèque, où l’équipe a remporté le bronze, doit être appréciée à sa juste valeur. Au cours des deux dernières années, la Suisse s’est établie dans l’élite mondiale et a élevé son jeu à un niveau permettant à l’équipe de gagner contre n’importe quel adversaire dans chaque match. Cela est certainement dû en grande partie à la philosophie de jeu et de formation homogène « Swiss Way », qui permet aux nouveaux joueurs de prendre rapidement pied dans l’équipe nationale et d’adapter leur jeu sans problème. Pour pouvoir faire les prochains pas, il faut maintenant se diriger vers une semi-professionnalisation des joueurs de l’équipe nationale. L’équipe actuelle devrait être au sommet de ses performances dans les prochaines années. Équipe nationale masculine des M19 L’équipe nationale masculine des M19 s’est classée quatrième au Championnat du monde à Halifax en 2019. En raison des résultats obtenus pendant la campagne, il fallait s’attendre à ce que ce soit difficile de décrocher une médaille. L’équipe n’était pas au plus haut niveau international, surtout en termes d’intensité, et le processus d’intégration des joueurs ne s’est pas déroulé aussi bien que souhaité. Le fait que seuls deux joueurs évoluaient régulièrement en LNA au moment du Championnat du monde était le signe d’une année un peu plus faible.


Corina Wehinger et Sandra Zurbuchen ont eu beaucoup de plaisir à arbitrer le match opposant la Finlande au Danemark lors de la Coupe du monde masculine à Prague en 2018.

L’objectif de la campagne actuelle est d’amener rapidement plus de joueurs à un niveau qui permettra aux clubs de les aligner plus tôt en LNA. Plusieurs joueurs sont sur la bonne voie et le staff pourrait être complété de façon optimale par l’entraîneur des gardiens de but Martin Hitz et par l’entraîneur physique Luca Nussbaumer. Sélections Dans le domaine des sélections, divers projets importants ont été réalisés pour rendre le travail plus professionnel dans le domaine du sport de compétition : l’un d’entre eux est le bureau situé au WIN4 à Winterthour, qui est utilisé par les entraîneurs nationaux et sert de point de rencontre pour divers ateliers. Une autre étape importante a été la location d’une salle fixe pour l’entraînement de l’équipe nationale pendant la semaine. Depuis le milieu de l’année 2019, la halle de sport Stighag à Kloten accueille régulièrement des séances d’entraînement pour différentes équipes nationales. L’engagement de Luca Nussbaumer en tant que responsable en matière de condition physique et celui d’un entraîneur physique pour chaque équipe nationale ont également permis d’améliorer sensiblement la qualité. Oscar Lundin vient d’être engagé comme coach en compétences (skills coach). Il enseigne aux joueurs de l’équipe nationale comment tirer le meilleur parti de leurs compétences techniques.

Les équipes nationales nouvellement formées se sont établies au niveau des M17 (filles et garçons) et des M23 (hommes). Toutes les équipes travaillent de manière professionnelle. Le fait que les nations de référence tendent à créer également de telles équipes afin de pouvoir rivaliser avec la Suisse démontre que cette évolution va dans la bonne direction. Relève Il est difficile d’imaginer le paysage de l’unihockey suisse sans les centres de performance régionaux. Sept associations cantonales organisent déjà des formations pour les jeunes athlètes sur 27 sites au total. Dans les entraînements, un accent particulier est mis sur la formation individuelle aux niveaux tactique et technique. Grâce aux CRP, de plus en plus de possibilités de revenus sont offertes aux entraîneurs. Une évolution qui est positive. Formation des entraîneurs La formation des entraîneurs a subi de grands changements au cours de ces dernières années : d’une part à cause des changements de personnel et d’autre part en raison des directives de J+S, le plus grand partenaire dans le domaine de la promotion du sport. Le programme de planification (Trainertool) continue à jouir d’une grande popularité. Plus de 4000 personnes y sont connectées. swiss unihockey travaille constamment à élargir le choix d’exercices. Il y a actuellement

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  15

­ nviron 700 exercices disponibles. Une e personne supplémentaire a été engagée au bureau pour la formation des entraîneurs ; elle s’occupera principalement de l’intégration de la philosophie « Swiss Way » dans le contenu de la formation et de la formation en ligne (e-learning). Nous pouvons ainsi garantir que la formation continuera à être adaptée aux besoins des entraîneurs en Suisse. Arbitrage Le projet « Fascination Arbitre » est en constante évolution. Les arbitres d’élite sont engagés de manière bénévole pour une journée supplémentaire. Ils assistent ainsi aux entraînements des équipes, promeuvent l’arbitrage et encouragent les équipes à intégrer activement le rôle de l’arbitre dans leur entraînement. En outre, il existe un système de parrainage dans lequel les arbitres expérimentés accompagnent et soutiennent les débutants. Une expérience précieuse peut ainsi être transmise. Depuis l’année dernière, l’arbitrage fait partie intégrante du cours de base J+S. Cette mesure est destinée à sensibiliser les entraîneurs et à éveiller la compréhension pour la fonction d’arbitre. Sur le plan international, les engagements de Corina Wehinger et Sandra Zurbuchen méritent d’être salués. En 2018, elles ont été les premières femmes à arbitrer des matches lors d’un Championnat du monde masculin.


L’arena du HC Rychenberg Winterthur a ouvert ses portes en automne 2018. Elle représente une grande attraction pour la Ligue.

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  16


Ligue nationale « Nous espérons tous que la saison prochaine pourra être disputée dans un cadre normal et avec beaucoup d’émotions. Nous voulons également promouvoir nos joueurs et joueuses suisses, c’est pourquoi nous tenons à l’accord au sujet des joueurs étrangers et encourageons tous les clubs à le mettre en œuvre. »

« Après les deux dernières saisons, axées sur la consolidation des objectifs atteints, la Ligue nationale doit maintenant se concentrer sur la manière de maximiser l’attention et de l’offrir aux clubs de manière durable dans les salles. Il y a beaucoup de potentiel à ce niveau, en particulier en ce qui concerne les équipes féminines. »

Andreas Landolt, membre du comité central et président de la Ligue nationale

Le nombre de spectateurs dans les salles et sur swissunihockey.tv est plus élevé que jamais. Il y a eu une avancée au niveau de l’apparence homogène de la LN la saison dernière, il est maintenant temps de la promouvoir. Dans toutes les ligues, le nombre de spectateurs dans les salles a atteint un niveau record. Cette augmentation s’explique notamment par les matches évènements. En 2018  / 1  9, Chur Unihockey a organisé un grand événement dans la patinoire, qui pouvait également être suivi en direct sur SRF 2. Un an plus tard, l’UHC Waldkirch  –  St. Gallen en a fait de même. Les matches évènements doivent également être soutenus durant la phase de qualification. Par conséquent, depuis la saison dernière, les clubs peuvent soumettre une demande de soutien financier auprès de la Ligue nationale pour organiser un tel match. Sur swissunihockey.tv, le nombre de spectateurs par match a également augmenté, en particulier au niveau de la LNA féminine (+127%) de de la LNB masculine (+39%). Le fait que les joueuses aient désormais plus de deux fois plus de spectateurs / spectatrices par match s’explique en grande partie par le fait que douze matches ont été diffusés en streaming lors de la saison 2019  /  20, alors que c’était le cas pour un seul match la saison précédente. Pour la saison prochaine, swissunihockey.tv a réuni les conditions nécessaires afin que toutes les équipes féminines de LNA aient la possibilité de diffuser leurs matches en streaming.

Valeria Schmid, responsable de la Ligue nationale

L’accord concernant la LN est entré en vigueur pour la saison 2019  /  20. En vertu de cet accord, seuls quatre joueurs et joueuses étrangers  /  étrangères par club sont autorisé(e)s à participer à un match. Et pour la saison 2020  /  21, ce sera seulement trois. Cette mesure vise à renforcer encore la promotion de la relève. Malheureusement, deux clubs n’ont pas signé cet accord. Une autre question centrale était l’établissement d’une apparence uniforme de la Ligue nationale. D’une part, les clubs étaient motivés à offrir une image plus homogène dans les salles de sport. D’autre part, une plate-forme d’information en ligne a été créée pour la Ligue nationale. Sur wirzeigensdir.ch, les clubs de Ligue nationale ont la possibilité de publier eux-mêmes des articles. Les débuts ont été encourageants, il est maintenant important de consolider l’apparence de la LN et de la mettre en œuvre de manière uniforme dans tous les clubs. En outre, une évaluation des salles a été réalisée dans le but de tirer le meilleur parti des infrastructures existantes. Les premières améliorations ont été déjà réalisées. Une grande avancée pour la ligue est l’arena du HC Rychenberg Winterthur, qui a ouvert ses portes à l’automne 2018. Elle attire beaucoup de public et sa bonne infrastructure permet à swiss unihockey d’organiser plus facilement des matches retransmis à la télévision.

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  17

Avec le SU Mendrisiotto, c’est la première fois qu’un club tessinois a joué en première division. Malheureusement, l’équipe féminine s’est retirée à la fin de la saison 2019  /  20, c’est pourquoi les FB Riders DBR ont été promues sur le tapis vert. Il ne reste désormais plus que deux équipes masculines du Tessin en LNB. La fin abrupte du championnat le 13 mars 2020 a eu pour conséquence qu’il n’y a eu ni champion suisse ni promu  /  relégué sportif pour la saison 2019  /  20. La planification de la saison à venir se déroule également dans des conditions difficiles et les clubs sont confrontés à de grands défis. Il faut encore agir dans le domaine de l’unihockey féminin. Les projets et visions indépendants font défaut et la Coupe du monde féminine n’a pas été utilisée par la LN à son propre avantage. Pour le comité de la Ligue nationale féminine, nous recherchons de nouvelles représentantes, qui s’occuperont de la promotion de l’unihockey féminin. À l’avenir, la Ligue nationale continuera à travailler sur la mise en œuvre de sa stratégie, qui devrait déboucher sur une apparence plus professionnelle et un intérêt accru de la part des téléspectateurs et des médias. Une « salary key » est notamment en cours d’élaboration ; celle-ci devrait servir de ligne directrice pour la rémunération des joueurs et joueuses et la justification d’une réduction du temps de travail en faveur d’un « temps d’unihockey » supplémentaire.


Ligue régionale « Plus près des clubs ! »

Peter Zingg, membre du comité central et président de la Ligue régionale

Au cours des deux dernières saisons, la Ligue régionale a commencé à remanier ses structures dans le but d’intégrer plus étroitement les associations cantonales. Les clubs peuvent en effet faire valoir leurs intérêts auprès de l’association nationale de manière plus directe par la voix des associations cantonales. Conformément à ses statuts, la Ligue régionale promeut et organise l’unihockey dans les régions. En outre, elle représente les intérêts du sport de compétition et du sport populaire régionaux et apporte des idées au Comité central, au Conseil de l’association, au Comité du sport et aux commissions spécialisées existantes. La Ligue régionale est actuellement subdivisée en sept régions. Les présidences des régions forment ensemble la Conférence des présidents de la Ligue régionale (CPLR). Dans la plupart des cantons, les clubs sont déjà organisés en associations cantonales. Les associations cantonales gèrent par exemple les sélections M13 et M15, les centres régionaux de performance, etc. Il existe une coopération directe avec les associations cantonales et celles-ci sont donc actives pour les clubs, de manière visible et sensible. Les associations cantonales ne sont pas intégrées dans la structure actuelle de swiss unihockey, bien que les statuts stipulent que chaque club doit être membre d’une association cantonale. Cela doit changer avec la structure de l’association en 2020. C’est ce projet qui a beaucoup occupé la CPLR depuis la dernière assemblée des délégués.

Plus précisément, une première esquisse des statuts a été approuvée par le CC et une ébauche du futur règlement de Ligue régionale a été élaborée. À la suite d’un processus de consultation mené pour la première fois sous cette forme, de nombreuses réponses ont été reçues. Le CC a analysé ces réponses et a ensuite décidé de poursuivre le projet. La CPLR veut également faire avancer ce projet au niveau de la Ligue régionale. Concrètement, il est prévu qu’à l’avenir les clubs ne soient plus représentés par les régions et les assemblées des membres tenues avant l’assemblée des délégués. Ils ne seront plus représentés par les régions mais par les cantons, respectivement par les associations cantonales. Celles-ci sont en effet plus proches des clubs et pourront ainsi mieux représenter leurs intérêts au sein de l’association. Outre la structure de l’association, la Ligue régionale s’est également occupée de l’adaptation des modalités pour les playoffs de 1re ligue masculine grand terrain. Lors d’une réunion, ce sujet a été discuté avec tous les représentants de 1re ligue masculine grand terrain. En fin de compte, la CPLR a opté pour un compromis. Les contraintes de calendrier et une comparaison avec la LNB et la 2e ligue grand terrain ont débouché sur cette décision : les modalités de la 1re ligue masculine grand terrain seront adaptées de sorte que les quarts de finale et demi-finales se joueront sous forme de séries « best-of-3 ». La série finale se jouera sous forme de série « best-of-5 ».

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  18

Un autre sujet de discussion a été l’élaboration de scénarios possibles pour une prolongation de la saison. Une demande suspendue a été soumise au Comité du sport, les premières clarifications ont été apportées et des discussions ont eu lieu. L’une des difficultés de l’extension de la saison, ce sont les recoupements avec la Ligue nationale, c’est-à-dire les matches de promotion  /  relégation. Ceux-ci constituent actuellement un point fixe dans la planification des matches. Si les matches de promotion / relégation étaient supprimés et qu’une promotion / relégation directe était introduite à la place, cela donnerait plus de flexibilité dans l’établissement du calendrier des matches. Un problème que la CPLR a également abordé est le lien entre les arbitres et les clubs. Cela rend la répartition des arbitres plus complexe. La CPLR a donc demandé à la Commission des arbitres d’examiner si les arbitres pourraient être désormais fonctionnaires de l’association et donc détachés des clubs. Dans les années à venir, il s’agira en priorité de mettre en place les nouvelles structures, à condition qu’elles soient approuvées par l’assemblée des délégués. En outre, la Ligue régionale continuera à répondre aux demandes des clubs qui lui sont soumises.


Faits & chiffres Uniquement Ligue régionale

2018/19

2019/20

Région 1 Ouest

Clubs

61 / 100 62

équipes

100 1000 10 000

196 / 1000 195

licencié(e)s

2850 / 10 000 2815

Région 2 Berne

63 66 335 310 4790 4601

Région 3 Nord

78 79 405 406

Région 4 Suisse centrale

5395 5538 33 34 190 198 3118 3286

Région 5 Zurich

47 47 302 314 4471 4749 57

Région 6 Est

59 250 268 3752 3907

Région 7 Sud

16 13 34 31 517 503 Rapport annuel 2018  /  19  /  20  19


Marketing et évènements « Au cours des deux dernières années, l’unihockey a beaucoup gagné en matière d’assurance et de rayonnement. Grâce à des concepts innovants dans divers domaines du marketing, nous ne devons plus rester dans l’ombre des autres sports bien établis. La professionnalisation croissante de notre sport nous a permis d’être mieux acceptés non seulement par les médias, mais aussi par le public féru de sport, par l’économie et par les autorités en Suisse. »

« Au cours des deux dernières années, l’unihockey a fait un pas immense pour devenir un sport médiatique. Le Championnat du monde à domicile 2019 a démontré que l’unihockey peut toucher et mobiliser les Suisses et les Suissesses. Tout est mis en place pour accroître la notoriété et la portée de notre sport au cours des trois prochaines années – avec l’objectif à long terme d’un Championnat du monde à domicile en 2022. »

Jörg Beer, membre du comité central et responsable du marketing

Tous les évènements de swiss unihockey sont devenus des plates-formes à succès pour l’unihockey en tant que produit haut de gamme. Le nouveau concept de marketing devrait permettre d’acquérir de nouveaux sponsors. En 2019, tous les évènements à l’exception de la Supercoupe ont été diffusés en direct sur les plates-formes de la SSR. Au total, 1,3 million de téléspectateurs ont regardé les 15 matches retransmis à la télévision. Un match de playoffs féminin a également été diffusé pour la première fois. Les matches de l’équipe nationale féminine lors du Championnat du monde à domicile en décembre ont atteint des valeurs record : 30% de part de marché et plus de 200  000 téléspectateurs. Le Championnat du monde a été un grand succès : avec 44  513 spectateurs sur place, Neuchâtel a établi un nouveau record pour tous les Championnats du monde d’unihockey féminin. Pour la première fois, les matches ont été diffusés sur la RTS en Suisse romande. Les matches ont été retransmis à la télévision dans 19 pays du monde entier et 7,5 millions de téléspectateurs au total n’ont pas manqué le Championnat du monde. Les finales de coupe 2019 et 2020 ainsi que la Superfinale 2019 se sont jouées à

Daniel Kasser, responsable du marketing et des évènements

guichets fermés. Lors de ces trois évènements, l’accent a été mis sur l’optimisation de l’expérience du spectateur grâce à une mise en scène améliorée et des services numériques. Par exemple, les anciens programmes de match imprimés ont été remplacés par un centre de matches en ligne, où les informations et le contenu (vidéo) sont accessibles de manière pratique et en direct. Les chiffres d’accès étaient environ trois fois plus élevés que ceux des précédents documents imprimés. La saison 2019  /  20 a été assombrie par son arrêt anticipé et la perte d’au moins six matches télévisés et de la Superfinale qui en a résulté. Les engagements avec les partenaires existants ont été considérablement renforcés, notamment par de nouveaux projets tels que les matches télévisés et le livestream. Malheureusement, il n’a toujours pas été possible de gagner un deuxième sponsor principal. Cela devrait changer grâce au nouveau concept de marketing, qui a été développé en collaboration avec l’agence Reflection Marketing et qui est utilisé depuis le début de l’année 2020. Outre les efforts pour gagner de nouveaux sponsors, des discussions contractuelles sont en cours avec la Mobilière, avec Concordia et avec Ochsner Sport, dans le but de prolonger les contrats qui expirent à l’été 2021.

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  20

La création d’un pôle média et l’expansion du contenu vidéo ont entraîné une augmentation de presque 18% du nombre de visites sur le site Internet en 2019 par rapport à 2018. Pour la première fois, on a enregistré une moyenne de plus d’un million de visites par mois. On constate également une augmentation du nombre de personnes qui adhèrent aux deux associations de supporters : début mai 2020, swiss unihockey compte 39 « swiss floorball friends » (+29 par rapport à 2019) et dix membres du « Golden Circle » (+5). À l’avenir, l’accent sera mis sur trois points : l’expérience des téléspectateurs lors des évènements doit être optimisée en termes de confort et de restauration, et le contenu vidéo ainsi que les productions télévisées doivent être encore développés. Le prochain grand évènement international qui aura lieu en Suisse sera le Championnat du monde masculin à Zurich en 2022. En 2019, des discussions ont eu lieu avec les autorités publiques concernant les subventions, et le budget d’environ sept millions a été établi sur cette base. Depuis le 1er mai 2020, Daniel Kasser a pris ses fonctions de directeur général pour le Championnat du monde 2022.


Communication 2019/20 2603 –10 %

156 +47 %

Articles imprimés

Communiqués de presse

743 +29 % Articles en ligne

Youtube

230 +62 %

5320 +10 %

Vidéos

Abonnés

8876,6 h +62 % Durée de lecture

Facebook

15 994 +5 %

8138 +31 %

Fans

Personnes atteintes en moyenne

25 500 +42 %

24 000 +150 %

Follower

Portée la plus élevée

Instagram

swissunihockey.ch

11 542 680 +2 % 517 +33 % Nombre de pages vues sur le site web

News sur le site web

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  21


Au total, 1,3 million de téléspectateurs ont regardé les 15 matches retransmis à la télévision suisse.

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  22


Éthique « Durant ces dernières années, swiss unihockey a heureusement été épargné par des violations éthiques majeures. Cela est dû en partie à la façon dont l’association traite les violations, qui continueront à être traitées dans le cadre de la tolérance zéro. Notre sport doit être protégé et rester propre. »

Michael Zoss, directeur général de swiss unihockey

swiss unihockey s’engage à respecter les principes éthiques. Durant les deux dernières années, il n’y a eu aucune violation grave des règles éthiques – mais nous devons rester vigilants. swiss unihockey reconnaît la Charte éthique du sport suisse ainsi que le « Doping-Statut » de Swiss Olympic et diffuse les principes éthiques auprès de ses clubs membres. La relation avec les personnes et surtout avec les enfants est au cœur de l’unihockey. Le fair-play, le respect mutuel et la protection des personnes vulnérables doivent être primordiaux. Le principe de tolérance zéro pour les violations, tel que défini par le comité central, a fait ses preuves : au cours des deux dernières années, il n’y a eu aucune infraction majeure qui aurait nécessité une intervention. Swiss Olympic a une nouvelle fois

confirmé à swiss unihockey que l’association se comporte de manière exemplaire à cet égard. Durant les deux dernières années, swiss unihockey s’est penché sur le thème de l’antidopage. Même si l’antidopage dans l’unihockey n’est pas une question centrale au niveau public, les joueurs et joueuses d’élite en particulier doivent être bien informé(e)s à ce sujet. En outre, tous les collaborateurs et fonctionnaires ont à nouveau veillé à ce que les conflits d’intérêts soient exposés. Cela garantit la transparence des intérêts personnels des fonctionnaires. Des accords de joueurs ont également été établis et signés par tous les joueurs et joueuses des sélections concernées. Leurs droits et obligations mutuels y sont définis par écrit.

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  23

Avec le soutien de Swiss Olympic, swiss unihockey élabore un plan d’action pour la période de quatre ans définie par l’accord de performance. Celui-ci contient les points importants des efforts en matière d’éthique : en plus de l’accord des joueurs et des fonctionnaires, le plan comprend la procédure contre les agressions sexuelles, les objectifs concernant « Cool&Clean », l’antidopage et les questions de durabilité. Par principe, on ne peut jamais en faire assez pour protéger le sport ainsi que les sportifs et sportives ni pour conserver un sport propre. swiss unihockey se situe à un bon niveau à ce sujet, sans perdre de vue des domaines tels que la prévention des dépendances ou la sensibilisation sur le thème de l’antidopage.


Commission disciplinaire « Avec le programme DK-App, la transparence et l’efficacité des procédures de la Commission disciplinaire pourraient être accrues, mais celui-ci n’est pas encore au niveau technique souhaité. »

Roman Keller, Commission disciplinaire

La Commission disciplinaire a eu 992 cas à traiter au cours des deux dernières saisons. Ce sont 258 de moins que lors des deux saisons précédentes, mais cette baisse s’explique notamment par l’arrêt prématuré du championnat. La Commission disciplinaire a commencé son mandat 2018 –  2020 avec quatre nouveaux juges disciplinaires, et bien qu’il y ait eu une démission après peu de temps, les affaires à traiter ont bien été maîtrisées par les trois juges restants. Etant donné que la Commission disciplinaire a été de plus en plus active également en dehors du traitement des procédures à proprement parler – en particulier dans la révision des règlements existants – et continuera de l’être à l’avenir, il faut viser un effectif minimum de quatre juges disciplinaires. La DK-App, qui a été introduite au début de la saison 2018  /  19, a créé la transparence tant attendue par clubs membres. Les clubs peuvent désormais consulter en ligne les principales procédures ainsi que l’état actuel des procédures. La commission disciplinaire a dû effectuer un travail préparatoire important à cet égard, notamment pour la préparation des projets de décision. Malheureusement, la DK-App a souvent subi des défaillances ou des insuffisances qui ne sont pas compatibles avec une procédure équitable pour tous les clubs et conforme aux règlements. Il faut rattraper le retard dans ce domaine. Il est

également possible d’améliorer la présentation des décisions. Malheureusement, les spécifications techniques dictent souvent l’apparence extérieure des décisions plutôt que l’inverse. En outre, la traduction des décisions en français et en italien n’est pas encore satisfaisante non plus. Ce sont ces sujets qui constitueront les futurs objectifs principaux de la Commission disciplinaire. Au total, 992 cas ont été traités au cours des saisons 2018  /  19 et 2019  /  20 : › Pénalités de match : 18  /  19 : 72 19  /  20 : 73 › Infractions au Règlement des matches : 18  /  19 : 27 19  /  20 : 49 › Non-participation aux matches (championnat et coupe) 18  /  19 : 62 19  /  20 : 60 › Infractions concernant l’organisation des matches (par exemple, le chronométrage) 18  /  19 : 21 19  /  20 : 32 › Retraits d’équipes : 18  /  19 : 11 19  /  20 : 13 › Infractions au Règlement des arbitres 18  /  19 : 6 19  /  20 : 4 › Cas concernant le contingent d’arbitres 18  /  19 : 225 19  /  20 : 196 › Non-respect des convocations d’arbitrage 18  /  19 : 102 19  /  20 : 39

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  24

La diminution nette et réjouissante du nombre d’affaires concernant le non-respect des convocations d’arbitrage est frappante. Cela s’explique, au moins de manière partielle et relative, par le fait que la saison a été arrêtée prématurément en raison du coronavirus. Il est également concevable que les sanctions aient eu un effet préventif avant le début de la saison. En revanche, les infractions au Règlement des matches ont augmenté. Cela s’explique par le fait qu’à partir de la saison 2019  /  20, les arbitres ont de plus en plus souvent signalé à la Commission disciplinaire les manquements dans l’organisation d’une ronde de championnat. Pas un seul cas de ce type n’a cependant été signalé durant la période précédant le début du championnat. Il est également à noter que, malheureusement, environ 50% des clubs membres de swiss unihockey ne remplissent toujours pas le contingent d’arbitres. La commission disciplinaire a accompli un travail énorme et a atteint plusieurs objectifs au cours des deux dernières années. Et elle n’a pas hésité à faire les choses différemment par rapport à ses prédécesseurs. Tout cela n’a été possible que grâce à la grande volonté, au travail rapide et efficace de tous les membres de la commission ainsi qu’à un extraordinaire esprit d’équipe.


Le gardien de but suisse Pascal Meier a été élu « Most Valuable Player » (MVP) lors du Championnat du monde de 2018 à Prague. Il est le premier Suisse à remporter ce prix.

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  25


Finances et personnel « Malgré un déficit en 2019, swiss unihockey a une bonne santé financière et utilise les fonds disponibles en fonction de ses besoins. À l’avenir, l’association sera encore plus confrontée à la question des finances dans un environnement économique difficile. »

« La notoriété de l’unihockey en Suisse augmente constamment, ce que nous devons en partie à notre équipe très motivée et bien rodée. swiss unihockey a fait beaucoup de bonnes choses ces dernières années, mais nous sommes encore loin d’avoir atteint notre objectif. »

Markus Bürki, membre du comité central et directeur financier

La situation du personnel du bureau de swiss unihockey a évolué de manière extrêmement positive. Au niveau financier, l’année 2018 s’est terminée nettement mieux que ce qui avait été budgétisé.

Mike Bracher, responsable des finances et des services

d’entraîneurs : au cours de l’année 2018, tous les entraîneurs principaux ont été engagés de manière permanente. L’association s’engage à créer les meilleures conditions possibles pour son personnel et à le soutenir. Pour l’instant, le bureau est bien organisé et une nouvelle augmentation de son effectif n’est pas prévue.

L’atmosphère du bureau est très bonne, ce qui se reflète également dans le sondage effectué auprès des collaborateurs en 2019. Bien qu’il y ait eu quelques changements de personnel, les postes vacants ont été repourvus par les meilleures personnes possibles, sans exception. Cela montre que swiss unihockey est perçu de l’extérieur comme un employeur attrayant. Une étape importante a également été la professionnalisation du staff

Sur le plan financier, 2018 a été une année extrêmement positive, se terminant par un bénéfice de CHF 9786, bien qu’un déficit de CHF 149  913 ait été prévu. Ce résultat a été obtenu principalement grâce à des fonds supplémentaires de

Swiss Olympic et à la perte nettement insignifiante du Championnat du monde féminin M19 à Saint-Gall et à Herisau. L’année 2019 se termine avec une perte de CHF 140  012 (budget : –CHF 129  989), ce qui correspond presque exactement au budget prévu. La principale raison de cette perte est le Championnat du monde féminin à Neuchâtel. Les dernières années, les résultats ont toujours été satisfaisants, ce qui est dû au fait que le processus budgétaire est pris très sé­ rieux et est également comparé aux chiffres réels en cours d’année. Pour le budget 2020, le comité central a alloué des fonds supplémentaires pour la

Bénéfices  /  Pertes 2013  –  2019 –140  012 CHF

72  483 CHF

5552 CHF

30 565 CHF

635 CHF 2096 CHF

–100  000

–50  000

–20  000

–10  000

–5000

–200  000

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  26

–2000

–1000

–500

0

500

1000

2000

5000

10  000

20  000

50  000

100  000

200  000

9786 CHF


Les joueuses de l’UHT Semsales ont remporté le premier titre en coupe pour la Suisse Romande en 2019. Un an plus tard, elles ont réitéré le triomphe à Berne.

nouvelle stratégie informatique. Ils seront utilisés pour repenser l’infrastructure informatique de fond en comble et prendre les mesures appropriées en temps utile. swiss unihockey continuera à s’occuper de cette question au-delà de 2020. En outre, le coronavirus va bouleverser complètement le budget 2020, et on ne sait pas encore très bien quel en sera l’effet. Les comptes annuels complets pour les années 2018 et 2019 sont disponibles en ligne : www.swissunihockey.ch/downloadcenter

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  27


Bilan 2018 & 2019 DÉ S IG NATION

31 . 1 2 . 2019

%

31 . 1 2 . 2018

%

DIFFÉRENCE

Actifs

Liquidités 3 479.30

1 750.20

1 729.10

Avoirs

Caisses

3 719 971.88

3 310 847.86

409 124.02

Total liquidités

3 723 451.18

80.8%

3 312 598.06

82.2%

410 853.12

Créances résultant de ventes et de prestations Clubs débiteurs  /  Débiteurs tiers Rectification de valeur sur les créances Total créances résultant de ventes et de prestations

491 160.60

370 253.95

–34 000.00 457 160.60

120 906.65

–46 000.00 9.9%

324 253.95

12 000.00 8.0%

132 906.65

Autres créances à court terme Autres créances à court terme

Total autres créances à court terme

–500.00 0.0%

–500.00

500.00 0.0%

500.00

Réserves Imprimés

1.00

Total réserves

1.00

1.00 0.0%

1.00

– 0.0%

Délimitations des produits actifs Délimitations des comptes actifs

340 837.30

Total délimitations des produits actifs

340 837.30

Actifs circulants

279 139.00 7.4%

4 521 450.08 98.1%

279 139.00 3 915 492.01

61 698.30 6.9% 97.1%

61 698.30 605 958.07

Immobilisations financières Caution bancaire loyer Prêt IFF Actions IDS Total immobilisations financières

3 500.75

3 500.75

25 000.00

25 000.00

1 000.00

1 000.00

29 500.75

0.6%

1 000.00

– 0.0%

28 500.75

Immobilisations corporelles Mobilier

1.00

1.00

Machines et appareils

1.00

1.00

3 500.00

7 000.00

–3 500.00

1.00

1.00

Matériel pour matches (bandes /  tapissols) Véhicules Total immobilisations corporelles

3 503.00

0.1%

7 003.00

0.2%

–3 500.00

Immobilisations incorporelles Logiciel

54 000.00

Total immobilisations incorporelles

54 000.00

1.2%

108 000.00

2.7%

54 000.00

Biens immobilisés

87 003.75

1.9%

116 003.00

2.9%

–28 999.25

4 608 453.83

100%

4 031 495.01

100%

576 958.82

Total actifs

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  28

108 000.00

–54 000.00


Bilan 2018 & 2019 DÉ S IG NATION

31 . 1 2 . 2019

%

31 . 1 2 . 2018

19.3%

231 559.46

%

DIFFÉRENCE

5.7%

657 499.04

Passifs

Obligations de livraisons  /  prestations Créanciers

889 058.50

Total obligations de livraisons  /  prestations

889 058.50

231 559.46

657 499.04

Obligations à court terme Obligations envers des clubs

248 144.20

248 144.20

Fonds label unihockey enfants

372 389.00

372 705.00

–316.00

Pool des arbitres

204 928.24

223 339.64

–18 411.40

7 600.00

7 600.00

Capital fonds actions LNA masculine

37 964.90

27 336.45

10 628.45

Capital fonds actions LNA féminine

24 630.60

17 107.65

7 522.95

Fonds Ligue régionale

Avances de frais recours clubs Compte de passage

4 049.40

6 788.80

–2 739.40

Autres obligations à court terme

91 261.28

135 997.72

–44 736.44

Total obligations à court terme

990 967.62

21.5%

783 275.26

19.4%

207 692.36

Délim. des comptes passifs  / prov. court terme Délimitation des comptes passifs

1 434 671.45

1 570 892.40

–136 220.95

Provisions impôts

15 000.00

15 000.00

Provisions vacances  /  heures supplémentaires

70 000.00

41 000.00

29 000.00

Total délim. des comptes passifs  /  prov. court terme

1 519 671.45

33.0%

1 626 892.40

40.4%

–107 220.95

Capitaux extérieurs à court terme

3 399 697.57

73.8%

2 641 727.12

65.5%

757 970.45

Obligations à long terme Dépôt des clubs

438 000.00

439 000.00

–1 000.00

Ajournements

399 550.00

Total obligations à long terme

837 550.00

18.2%

878 550.00

21.8%

–41 000.00

Capitaux extérieurs à long terme

837 550.00

18.2%

878 550.00

21.8%

–41 000.00

4 237 247.57

91.9%

3 520 277.12

87.3%

716 970.45

Capitaux extérieurs

439 550.00

–40 000.00

Capital association Capital de l’association Produit annuel

511 217.89

501 431.59

–140 011.63

9 786.30

9 786.30

–149 797.93

Total capital association  / capital propre

371 206.26

8.1%

511 217.89

12.7%

–140 011.63

Capitaux propres

371 206.26

8.1%

511 217.89

12.7%

–140 011.63

4 608 453.83

100%

4 031 495.01

100%

576 958.82

Total passifs

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  29


Comptes 2018 & 2019 DÉ S IG NATION

COMP TE S 2019

BUD G E T 2019

COMP TE S 2018

DIFFÉRENCE S COMP TE S  /   B UD G E T

%

Recettes

Cotisations membres Contributions domaine public Contributions domaine privé Recettes supporters Recettes manifestations

5 102 766.00

5 155 600.00

5 258 271.00

–52 834.00

–1.0%

63 485.00

76 000.00

74 858.00

–12 515.00

–16.5%

1 877 867.80

1 919 450.00

1 830 228.60

–41 582.20

–2.2%

7 713.95

11 000.00

7 500.00

–3 286.05

–29.9%

1 869 643.15

1 556 000.00

1 154 538.28

313 643.15

20.2%

Recettes formation initiale et continue

183 402.40

203 350.00

167 080.00

–19 947.60

–9.8%

Diverses recettes (y incl. amendes)

493 124.85

403 960.00

383 479.55

89 164.85

22.1%

9 598 003.15

9 325 360.00

8 875 955.43

272 643.15

2.9%

7 955.45

–3 500.00

–21 234.58

9 605 958.60

9 321 860.00

8 854 720.85

284 098.60

Dépenses CM  /  CE

140 062.65

107 500.00

181 699.29

32 562.65

Dépenses championnats

162 993.75

172 000.00

194 248.22

–9 006.25

Frais entraînement

153 927.25

135 000.00

49 658.45

18 927.25

Total recettes brut Diminution des recettes

Total recettes

11 455.45 –327.3%

3.0%

Dépenses

Sport d’élite

Frais médico-sportifs

14 098.80

20 000.00

3 966.50

–5 901.20

471 082.45

434 500.00

429 572.46

36 582.45

Dépenses Juniors CM

108 015.38

72 000.00

36 939.25

36 015.38

Dépenses championnats

135 840.92

179 500.00

124 145.56

–43 659.08

Frais entraînement

164 911.60

161 500.00

84 789.50

3 411.60

Total sport d’élite

8.4%

Sport de performance de la relève

203.45

Dépenses projet relève  /  scouting

Frais médico-sportif

307 795.95

308 000.00

267 700.05

–204.05

Total sport de performance de la relève

716 563.85

721 000.00

513 777.81

–4 436.15

–0.6%

Sport de masse Dépenses championnats Frais entraînement Dépenses Trophée  / Sélections cantonales Total sport de masse

4 654.00

7 500.00

3 216.55

–2 846.00

214.00

15 000.00

84 549.90

–14 786.00

51 813.10

52 900.00

70 345.95

56 681.10

75 400.00

158 112.40

–1 086.90 –18 718.90 –24.8%

Équipement Frais équipement Equipes Sélections

188 284.70

152 000.00

209 045.10

36 284.70

Total équipement

188 284.70

152 000.00

209 045.10

36 284.70

23.9%

Total dépenses directes

1 432 612.10

1 382 900.00

1 310 507.77

49 712.10

3.6%

Résultat intermédiaire

8 173 346.50

7 938 960.00

7 544 213.08

234 386.50

3.0%

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  30


Comptes 2018 & 2019 DÉ S IG NATION

COMP TE S 2019

BUD G E T 2019

COMP TE S 2018

DIFFÉRENCE S COMP TE S  /   B UD G E T

%

Dépenses administratives indirectes

Dépenses personnel Salaires & appointements

2 151 898.70

2 108 670.00

1 908 700.23

43 228.70

Honoraires & dédommagements externe

1 489 419.76

1 563 010.00

1 354 551.37

–73 590.24

Assurances sociales

415 113.27

391 856.00

371 113.88

23 257.27

Autres dépenses en personnel

44 922.20

36 425.00

40 015.77

8 497.20

4 101 353.93

4 099 961.00

3 674 381.25

1 392.93

1 037 115.63

964 239.00

995 577.33

72 876.63

Frais représentations

156 963.36

126 500.00

137 053.95

30 463.36

Frais Matériel Merchandising  /  Formation

100 908.90

88 200.00

60 279.48

12 708.90

91 280.80

97 100.00

209 128.70

–5 819.20

Total dépenses personnel

0.03%

Déplacements  /  représentation  /  matériel  /  IT Frais déplacements

Organisation de l’association Internet  /  IT  /  solution association

242 519.25

240 962.00

372 492.80

1 557.25

1 628 787.94

1 517 001.00

1 774 532.26

111 786.94

Locaux

178 671.15

216 405.00

207 778.11

–37 733.85

Administration

105 124.55

112 070.00

101 726.61

–6 945.45

Ass. biens matériels  /  taxes

Total déplacements  /  représentation  /  matériel  /  IT

7.4%

Frais généraux

148 530.80

127 135.00

136 034.75

21 395.80

Frais juridiques  /  conseil

29 176.00

10 700.00

35 207.70

18 476.00

Frais d’entretien

28 679.29

27 740.00

32 926.80

939.29

Leasing

9 153.60

9 137.00

9 153.60

16.60

57 500.00

91 000.00

88 998.00

–33 500.00

556 835.39

594 187.00

611 825.57

–37 351.61

Coûts manifestations

1 967 824.38

1 756 000.00

1 431 198.24

211 824.38

Total coûts manifestations

1 967 824.38

1 756 000.00

1 431 198.24

211 824.38

Amortissement mobilier Total frais généraux

–6.3%

Manifestations

12.1%

Départements  /  primes Départements  /  primes

55 772.95

99 000.00

39 881.55

–43 227.05

Total départements  /  primes

55 772.95

99 000.00

39 881.55

–43 227.05 –43.7%

Total dépenses administratives indirectes

8 310 574.59

8 066 149.00

7 531 818.87

244 425.59

3.0%

Total dépenses de l’entreprise

9 743 186.69

9 449 049.00

8 842 326.64

294 137.69

3.1%

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  31


Comptes 2018 & 2019 DÉ S IG NATION

COMP TE S 2019

Total des activités de l’entreprise

–137 228.09

BUD G E T 2019

–127 189.00

COMP TE S 2018

12 394.21

DIFFÉRENCE S COMP TE S  /   B UD G E T

–10 039.09

%

7.9%

Résultat financier Produits financiers

–4.87

–4.35

–4.87

Charges financières

2 536.91

1 400.00

3 174.01

1 136.91

Total résultat financier

2 532.04

1 400.00

3 169.66

1 132.04

Profits étrangers à l’entreprise

–1 492.70

–1 627.55

–1 492.70

Total autres résultats

–1 492.70

–1 627.55

–1 492.70

100.0%

–138 267.43

–128 589.00

10 852.10

–9 678.43

7.5%

1 744.20

1 400.00

1 065.80

344.20

24.6%

–140 011.63

–129 989.00

9 786.30

–10 022.63

7.7%

80.9%

Autres résultats

Total avant impôts

Impôts Impôt sur les bénéfices et le capital

Résultat annuel

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  32


Rapport de l’organe de révision 2018

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  33


Rapport de l’organe de révision 2019

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  34


Résultats Équipe nationale A masculine 2018 31.08.2018

Pardubice (CZE)

Suisse – Finlande

6:4

Tournoi des 3 nations

02.09.2018

Pardubice (CZE)

République tchèque – Suisse

5:4

Tournoi des 3 nations

19.10.2018

Uppsala (SWE)

Finlande – Suisse

4:3 t.a.b.

Euro Floorball Tour

20.10.2018

Uppsala (SWE)

Suède – Suisse

5:1

Euro Floorball Tour

21.10.2018

Uppsala (SWE)

Suisse – République tchèque

5:6 t.a.b.

Euro Floorball Tour

01.12.2018

Prague (CZE)

Suisse – Lettonie

7:3

Match de groupe du Championnat du monde

02.12.2018

Prague (CZE)

Suisse – Allemagne

13:1

Match de groupe du Championnat du monde

04.12.2018

Prague (CZE)

République tchèque – Suisse

6:4

Match de groupe du Championnat du monde

06.12.2018

Prague (CZE)

Suisse – Norvège

3:2 a.p.

Quart de finale du Championnat du monde

08.12.2018

Prague (CZE)

Suède – Suisse

5:4 t.a.b.

Demi-finale du Championnat du monde

09.12.2018

Prague (CZE)

République tchèque – Suisse

2:4

Championnat du monde, match pour le bronze

06.09.2019

Zielonka (POL)

Pologne – Suisse

1:10

Polish Open

07.09.2019

Zielonka (POL)

Suisse – République tchèque

3:4 t.a.b.

Polish Open

08.09.2019

Zielonka (POL)

Suisse – Slovaquie

12:2

Polish Open

08.11.2019

Hämeenlinna (FIN)

Suède – Suisse

10:6

Euro Floorball Tour

09.11.2019

Tampere (FIN)

Finlande – Suisse

3:1

Euro Floorball Tour

10.11.2019

Vantaa (FIN)

Suisse – République tchèque

8:2

Euro Floorball Tour

30.01.2020

Poprad (SVK)

Côte d’Ivoire – Suisse

0:51

Qualification pour le Championnat du monde

31.01.2020

Poprad (SVK)

Russie – Suisse

2:11

Qualification pour le Championnat du monde

01.02.2020

Poprad (SVK)

Suisse – Belgique

26:1

Qualification pour le Championnat du monde

02.02.2020

Poprad (SVK)

Suisse – Slovaquie

16:3

Qualification pour le Championnat du monde

2019

2020

Équipe nationale A féminine 2018 31.08.2018

Pardubice (CZE)

Slovaquie – Suisse

3:12

Tournoi des 3 nations

02.09.2018

Pardubice (CZE)

République tchèque – Suisse

5:4

Tournoi des 3 nations

09.11.2018

Neuchâtel

Suisse – Finlande

5:8

Euro Floorball Tour

10.11.2018

Neuchâtel

Suisse – Suède

2:7

Euro Floorball Tour

11.11.2018

Neuchâtel

Suisse – République tchèque

3:4

Euro Floorball Tour

06.09.2019

Salo (FIN)

Finlande – Suisse

5:4 t.a.b.

Tournoi des 3 nations

07.09.2019

Eerikkilä (FIN)

Suisse – République tchèque

4:3 t.a.b.

Tournoi des 3 nations

18.10.2019

Prague (CZE)

Suède – Suisse

7:5

Euro Floorball Tour

19.10.2019

Prague (CZE)

République tchèque – Suisse

6:5 t.a.b.

Euro Floorball Tour

20.10.2019

Prague (CZE)

Suisse – Finlande

6:10

Euro Floorball Tour

07.12.2019

Neuchâtel

Suisse – Allemagne

12:1

Match de groupe du Championnat du monde

08.12.2019

Neuchâtel

Finlande – Suisse

4:7

Match de groupe du Championnat du monde

10.12.2019

Neuchâtel

Pologne – Suisse

0:11

Match de groupe du Championnat du monde

12.12.2019

Neuchâtel

Suisse – Lettonie

10:4

Quart de finale du Championnat du monde

14.12.2019

Neuchâtel

Suisse – République tchèque

7:6 a.p.

Demi-finale du Championnat du monde

15.12.2019

Neuchâtel

Suède – Suisse

3:2 a.p.

Finale du Championnat du monde

2019

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  35


Kloten-Dietlikon Jets a réalisé le doublé lors de la saison 2018  /  19 : aussi bien en finale de la coupe que lors de la Superfinale, l’équipe zurichoise a battu Piranha Chur.

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  36


Rapport annuel 2018  /  19  /  20  37


Palmarès 2018 / 19 Champions suisses

Hommes

Femmes

Grand terrain

SV Wiler-Ersigen

Grand terrain

Kloten-Dietlikon Jets

Petit terrain

Blau-Gelb Cazis

Petit terrain

UHC Oekingen

Vainqueurs de coupe

Hommes

Femmes

Grand terrain

Tigers Langnau

Grand terrain

Kloten-Dietlikon Jets

Petit terrain

Blau-Gelb Cazis

Petit terrain

UHT Semsales

Supercoupe

Hommes

Femmes

Floorball Köniz

Piranha Chur

Résultats internationaux

Hommes A

Femmes A

4e place de l’Euro Floorball Tour à Uppsala (SWE)

4e place de l’Euro Floorball Tour à Neuchâtel (SUI)

Médaille de bronze au Championnat du monde à Prague (CZE)

Hommes M19

Femmes M19

4e place de l’Euro Floorball Tour à Uppsala (SWE)

4e place de l’Euro Floorball Tour à Neuchâtel (SUI

2e place à la Polish Cup en Pologne 4e place au Championnat du monde M19 à Halifax (CAN)

Les Unihockey Tigers Langnau ont battu GC Unihockey lors de la finale de coupe palpitante de 2019, remportée aux tirs au but.

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  38


Palmarès 2019 / 20 Champions suisses En raison de l’annulation du championnat, aucun champion suisse n’a été couronné en 2019  /  20.

Vainqueurs de coupe

Hommes

Femmes

Grand terrain

Zug United

Grand terrain

Piranha Chur

Petit terrain

Blau-Gelb Cazis

Petit terrain

UHT Semsales

Supercoupe

Hommes

Femmes

SV Wiler-Ersigen

Piranha Chur

Résultats internationaux

Hommes A

Femmes A

2e place au Polish Open

4e place de l’Euro Floorball Tour à Prague (CZE)

3e place de l’Euro Floorball Tour en Finlande

Médaille d’argent au Championnat du monde à Neuchâtel (SUI)

Hommes M19

Femmes M19

4e place de l’Euro Floorball Tour en Finlande

3e place de l’Euro Floorball Tour à Prague (CZE) 2e place au Polish Open en Pologne

Piranha Chur a récupéré son titre de vainqueur de coupe en 2020.

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  39


Le SV Wiler-Ersigen a remporté son 12e titre de champion lors de la Superfinale 2019 et a ainsi égalé le record de Rot-Weiss Chur.

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  40


Rapport annuel 2018  /  19  /  20  41


Prix et honneurs Saison 2018  /  19

Hommes LNA MVP

Deny Känzig

SV Wiler-Ersigen

Meilleur gardien de but

Pascal Meier

GC Unihockey

Meilleur entraîneur

Luan Misini

GC Unihockey

Meilleure paire d’arbitres

Corina Wehinger  /  Sandra Zurbuchen

Topscorer de la ligue

Billy Nilsson

Zug United

MPP

Deny Känzig

SV Wiler-Ersigen

MVP

Corin Rüttimann

Piranha Chur

Meilleure gardienne de but

Monika Schmid

Kloten-Dietlikon Jets

Meilleur entraîneur

Felix Coray

UHV Skorpion Emmental

Meilleure paire d’arbitres

Christian Crivelli  /  Davide Rampoldi

Topscorer de la ligue

Corin Rüttimann

Piranha Chur

MPP

Andrea Wildermuth

UHC Laupen

Femmes LNA

Bruno Schmutz (directeur des ventes de l’agence générale de la Mobilière à Coire), Corin Rüttimann et Stefan Caprez (président de Piranha Chur)

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  42


Saison 2019  /  20 En raison de l’annulation de la saison 2019  /  20, le Comité de la Ligue nationale a décidé de ne pas attribuer de prix.

Hommes LNA Topscorers de la ligue

Michael Schiess

UHC Waldkirch-St. Gallen

Corin Rüttimann

Piranha Chur

Femmes LNA Liga-Topscorerin

De gauche à droite : Thomas Eberle (président de l’UHC WaSa), Michael Schiess et Hanspeter Blaser (responsable du service des sinistres de l’agence générale de la Mobilière à Saint-Gall)

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  43



swiss unihockey remercie ses sponsors PARTENAIRE PRINCIPAL

SP ONSORS OR

SP ONSORS ARG ENT

EQUIPEMENTIERS

PARTENAIRES PRÉ VENTION

PARTENAIRE MÉDIA S

Rapport annuel 2018  /  19  /  20  45