Page 1

PORTFOLIO ANNA SUZUKI SPEAKMAN

Architecte D.E. École Nationale Supérieure d’architecture de Paris-Malaquais OMA - ATELIER KEMPE THILL - RIKEN YAMAMOTO - AKIHISA HIRATA


CV

A 24 ans, et forte de plusieurs expériences profesionnelles, mon fort sens de l’esprit d’équipe a été remarqué chez OMA et à l’Atelier Kempe Thill. Sensible aux questions du développement durable, je souhaite aujourd’hui évoluer dans une agence dynamique et impliquée dans les problématiques contemporaines du territoire urbain. L’architecture me passionne car c’est une mécanique créative qui puise dans tous les domaines allant de la sociologie, à l’ingénierie à la géographie... L’architecture est pour moi une réponse car elle donne matière et forme à l’invisible, la lumière et l’air. À l’ENSA Paris-Malaquais, différents enseignants m’ont donné tous les outils nécessaires pour mener au mieux le processus de conception dans sa dimension explorative et créative. Née à Tokyo, j’ai grandi en Europe (Pays-Bas, France, Grande Bretagne) dans une famille de designers multiculturelle. J’ai hérité de mes origines japonaises, la rigueur et l’assiduité. La culture britannique m’a enseigné, d’une part la diplomatie, d’autre part le sens des responsabilités.


TRILINGUE

CONTACT

FORMATION 146 rue Legendre 75017 Paris, France

2018

anna.speakman@paris-malaquais.archi.fr

2012 - 2015

: langue paternelle

Japonais

: langue maternelle

Français

: langue principale

Licence en architecture : BArch Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Malaquais, Paris.

2012

Anglais

Diplôme d’état d’architecture : mention bien Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Malaquais, Paris.

Tél : +33 (0)6 33 34 60 31 Née le : 27/01/1994 (24 ans) Née à : Tokyo (japon) Nationalité : Britannique

Anna Suzuki SPEAKMAN

Baccalauréat Scientifique : mention bien Lycée René Cassin, Bayonne.

EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES janv.-juil. 2017

Stage l OMA, Rotterdam : Concours pour le siège d’Arcelor Mittal : 2ème prix Concours Tribunal de Grande Instance à Lille : projet Lauréat

juil.-déc. 2016

Espagnol : notions Néerlandais : notions

Stage l Atelier Kempe Thill, Rotterdam : Concours Réinventer la Métropole : projet Lauréat Villa urbaine : Traduction et édition du livre

juil.- sept. 2015

Stage l Riken Yamamoto & SOLA, Paris : Réinventer Paris concours international : 2ème prix

LOGICIELS

Architecte assistante l Thierry Roze Architecture, Paris : Archicad Rhino Revit Vray Autocad Indesign Illustrator Photoshop Word

Suivi de chantier d’une opération de logement sociaux juil.-aout 2014

Stage l Akihisa Hirata HAO, Tokyo : Tainan city Art Museum concours international : 2ème prix

sept. 2014

Stage l André Chabalgoïty : Artisan menuisier Menuiserie traditionelle Basque

EXPÉRIENCES ARCHI/ART 2016

Guide culturelle au Pavillion de l’Arsenal

INTERNATIONAL

Paris la métropole et ses projets, Pavillon circulaire, Réinventer Paris, les îles de la Seine

1994 - 1995 : Tokyo 1995 - 2003 : Eindhoven 2003 - 2012 : Hossegor 2012 - 2016 : Paris 2016 - 2017 : Rotterdam

mai 2015

We Love Green, Workshop Bénévole en scénographie et installations artistiques pour le festival.

avril 2014

Hans Walter Müller, Workshop Architecture Gonflable, île d’Abeau.

fév. 2013

Workshop Riken Yamamoto Modelling the Local Community Space : Projet de logement à la ZAC de Pantin.


Concours Arcelor Mittal, OMA. Site : Kirchberg , Luxembourg, Luxembourg année : 2017 Type : Concours ( 2éme place) Dirigé par : Rem Koolhaas Chef de projet : Philippe Braun Superficie : 55 000 m2

Palais de justice de Lille, OMA. Site : Lille année : 2017 Type : Concours (livraison prévu en 2023) Dirigé par : Rem Koolhaas, Ellen Van Loon Chef de projet : Hans Larsson, Alice Grégoire Superficie : 50 000 m2

Bureaux innovants, Atelier Kempe Thill Site : ZAC Bourget, Paris 75013. année : 2016 type : Appel à projets Réinventer la métropole Dirigé par : André Kempe. Budget : 11 M

Villa Urbaine, Atelier Kempe Thill

expériences professionelles

Éditeur : Hatje Kantz Auteurs: André Kempe, Oliver Thill Publication : Janvier 2016

06


Logements Herkenrode Kazerne, Atelier Kempe Thill Site : Hasselt, Belgique année : 2016 type : Logements Dirigé par : Oliver Thill Budget : 7 M

Équilibre, Riken Yamamoto Site : Ternes Villiers, Paris 75017 année : 2015 Type : Appel à projet, Réinventer Paris (2ème prix) Dirigé par : Riken Yamamoto

Structures gonflables, Hans Walter Muller année : 2015 Type : Projet d’école à l’isle d’Abeau Dirigé par : Hans Walter Muller

Tainan art museum, Akihisa Hirata Site : Tainan année : 2013 Type : Concours international (2ème prix) Dirigé par : Akihisa Hirata (HAO)

07


100m

100m

18m

01. CROISEMENT MÉTROPOLITAIN un port multimodal intégré au paysage au service d’une réindustrialisation durable*

Site : Hunterspoint South, New York, US Type : Projet de fin d’étude Prog : Projet hybride entre une interface portuaire, un hotel et des équipements publics Sous la direction de : Jean-Pierre Pranlas Descours, Jean Léonard.

08

0

N

50 m O

E S

fig 3.


fig 1.

100m

100m

fig 2.

fig 1. Impact sur la skyline : East river riverscape : horizon 2020 fig 2. Impact sur la skyline :East river riverscape : horizon 2050 fig 3. RDC : Un bâtiment logistique franchit par un bâtiment publique fig 4. Un projet architectural parmis quatre autres qui s’inscrit dans une stratégie territoriale commune. Maquette 1.1000 fig 4.


croisement métropolitain

À Àladela lapointe pointede deHunter’s Hunter’sPoint, Point,à àl’emboul’embouchure chure Newtown creek, et àface à laproductive rive dela Newtown creek, et face la rive productive coté Green Point,d’un le projet portsur coté Green Point, le projet port d’un s’insère s’insère site quitoutes possède toutes les caracun site sur qui un possède les caractéristique téristique cap maritime. rôle de d’un cap d’un maritime. Jouant leJouant rôle delephare phare au sens propre comme au sens le au sens propre comme au sens figuréfiguré le projet projet entends incarner entends incarner la la re-dynamisation des infrastructures industrielles maritimesindustrielles autour de re-dynamisation des infrastructures lamaritimes Newtown autour Creek. de la Newtown Creek. Entre Entregrand grandbâtiment bâtimentetetfragment fragmentdedeville, ville,il il s’agit s’agitd’instaurer d’instaurerun unrécit récitoù oùlelefilfilconducteur conducteurest est l’interface l’interfaceentre entrelelepôle pôlemultimodal, multimodal,une uneécole, école, etetun unhôtel. hôtel.Cette Cetteinterface interfaces’incarne s’incarnepar parune une

diagonaled’équipements d’équipementspublics publicsreliant reliantleleparc parc diagonale Hunter’sPoint PointSouth Southauaunouveau nouveauparc parccoté coté dedeHunter’s Greenpoint.En Enrejoignant rejoignantlelefranchissement franchissement Greenpoint. piétonsur surl’estuaire, l’estuaire,c’est c’estun unrécit récitpaysager paysagerqui qui piéton s’instaureà àl’embouchure l’embouchurededelalaNewtown NewtownCreek. Creek. s’instaure développementdes descôtes côtessemble sembleêtre êtreune une LeLedéveloppement logiqueinexorable. inexorable.Ce Ceprojet projetpropose proposed’aller d’allerà à logique l’encontrededelalaverticalité verticalitéenenproposant proposantdeux deux l’encontre tourshorizontales. horizontales. tours


Usine de Biogaz

4000 m2

Port de transfert maritime

6000 m2

193 places de parkings 10 laboratoires / ateliers 20 salles de cours classiques 8 simulateurs

5000 m2 800 m2 1300 m2 560 m2

Espace de travail informel Restauration Étudiante Médiathèque

1000 m2

Annexe du New York Port authorities

4000 m2

Piscine Salle de danse Salle de Sport Commerces

2500 m2

800 m2 800 m2

400 m2 200 m2 500 m2

9000 m2

+17.5 m R+5 +14.4 m R+4 +11.3 m R+3 +8.2 m R+2

+4.1 m

R+1

+0 m

RDC


12 Terasses

Distribution par coursive

Chambres avec vue sur Manhattan

Grand escalier en atrium

Cour sur bureaux

N

fig 8.

0

25 m

O

E

S

croisement mĂŠtropolitain


fig 9.

fig 10.

fig 8. Le port multimodal fig 9. R+3 : L’hotel, l’école et les bureaux - échelle. fig 10. Piscine avec vue fig 11.

fig 11. L’école autour d’un grand atrium ascendant

13


superposition sportive

02. SUPERPOSITION SPORTIVE

fig 12.

Un jeu de volumes et de matérialités pour une architecture bioclimatique*

Site : Plateau de Saclay Type : Projet d’école 5ème année Prog : Equipement sportif Sous la direction de : Peggy Garcia

L

es programmes sportifs ont des qualités spatiales similaires à celle des expositions. Ils nécessitent une grande hauteur sous-plafond avec une grande emprise au sol. Un jeu de volumes est créé entre les diagonales du terrain de squash et la montée ludique qui s’imbriquent créant un mur d ‘escalade de 8 m. Deux grands volumes, le premier carré et puis le second rectangulaire sont superposés sur le socle. Afin de minimiser l’impact du bâtiment sur l’emprise au sol, les grands volumes sont portés par une base en brique créant des portesà-faux. Les choix structurels et de matérialités sont réalisés dans une volonté de réduire l’impact environnemental lié à la construction du pavillon. Elle est ainsi composée d’une structure bois et de briques récupérées de la déconstruction du bâtiment de la poste avoisinante.

14

Une dichotomie est ainsi crée entre un socle solide et une structure légère en bois. La brique sur les deux premiers niveaux a été choisi pour son inertie thermique. La disposition du plan est réalisé en fonction du nord bioclimatique. Ainsi un espace tampon comprenant les circulations et les vestiaires sont placés au Nord. Le Bureau et les espaces publics au sud. Enfin les porte-à-faux et les arbres caducs au sud permettent de gérer la protection solaire. Les décisions formelles et structurelles ont été défini en fonction des qualités constructives propre aux matériaux qui la composent. La base est entièrement en brique, avec des murs porteurs, des ouvertures en arche et une dalle en voussettes. Vient ensuite une structure bois en gauffre qui permet de soutenir le porte à faux du dernier niveau en poteau poutre bois


fig 13.

fig 12. Vue depuis la rue centrale fig 13. Coupe longitudinale fig 14.

fig.14. Coupe transversale


superposition sportive

fig 15.

fig 14. Le hall d’entrÊe et sa structure apparente fig 15. Salle multi-sport fig 16. Salle de judo fig 17. R+3 fig 18. R+2 fig 19. R+1 fig 20. RDC

fig 16.


fig 17.

fig 18.

fig 19.

0 fig 20.

10 m

17


03. ARCELOR MITTAL

fig 21.

Une tour flottante comme démonstration des qualité de l’acier*

Site : Kirchberg, Luxembourg, Luxembourg Type : Concours Siège d’Arcelor Mittal Chef de projet : Phillipe Braun Dirigé par : Rem Koolhaas

L

’acier a une qualité unique, il peut avoir la capacité d’être solide et creux à la fois. C’est une combinaison paradoxale que nous proposons d’utiliser à son maximum. Chaque composante sert de structure pour supporter le poids de l’immeuble et comme conduit pour distribuer les services à travers toute la construction.

des immeubles bas.La base est soutenue par un rez-de-chaussée terrassé, version urbaine de la topographie existante du plateau du Kirchberg. Les espaces communs comme l’université, l’auditoire (qui peut se transformer en centre de conférence), la cafeteria avec une vue sur la vallée occupent les terrasses du rez-de-chaussée.

L’objectif du projet n’est pas seulement de démontrer la versatilité de l’acier, il montre aussi sa beauté, de la robustesse utilitaire des structures porteuses à la qualité veloutée des plaques sablées. Murs, plafonds, planchers, même les matériaux acoustiques : tout sera fait d’acier. Le verre et le bois seront les seules matières complémentaires pour rendre les espaces intérieurs efficaces et accueillants. Le projet répond à deux régimes de sécurité incendie différents. Le programme d’Arcelor Mittal suit les normes des immeubles à grande hauteur, tandis que les bureaux à louer suivent les normes

Depuis la cour intérieure la tour d’Arcelor Mittal s’élève, atteignant la hauteur autorisée maximale, le volume est en suspension au-dessus de la base, depuis le centre-ville la tour entière apparaitra comme par magie. Au lieu d’imposer une forme iconique, l’ingénuité provoquera un sens d’émerveillement. Le noyau exposé est utilisé intensément pour instaurer la durabilité des performances techniques du bâtiment.


fig 22.

fig 21. Vue depuis le centre de Luxembourg. fig 22. maquette 1/500, photo de Franz Parthesius. fig 23.

fig 23. vue axonomĂŠtrique de la La base.

19


04. HABITER L’EXTREME

fig 24.

Une topographie habitée protectrice, et des logements avec jardins d’hivers*

Site : Astana, Kazaksthan Type : Concours Isover 2015 Enseignants encadrants : Sandra Planchez, Pascal Gonthier Équipe : Marie Berneau, Alice Florin

L

a topographie habitée est construite comme un bâtiment et est indépendante structurellement des logements. Elle répond aux contraintes du site fortement exposé au vent et au rude climat continental d’Astana.Ce bâtiment de plein pied abrite une diversité de commerces, et d’équipements publics de loisir, culturels et sportifs qui émergent de la topographie. Elle est percée de patios permettant ainsi l’éclairage naturel et la ventilation de l’intérieur. Il s’agit de créer des espaces généreux au public et une richesse programmatique intérieure. Le toit paysagé est praticable par les passants et les habitants. Il est dans la continuité du parc et est accessible des patios. La forme générale circulaire des deux parcellaires permet d’ouvrir un parc collectif aux deux complexes et traversant le site. Trois typologies de logements offrent à tous les appartements un terasse sous forme de jardin d’hiver. On obtient alors des logements traversants, ou en double orientations allant du T2 au T4.

0

25 m

N

O S

E

fig 25.


fig 26.

fig 27.

fig 24. Vue depuis la topographie habitĂŠe. fig 25. Plan de RDC fig 26. Plans :typologie en L. fig 27. Plans : typologie en bande. 0

5m

fig 28.

fig 28. Plans : typologie compact

21


22


06.VASE COMMUNICANTS L’eau comme élément liant dans un territoire en mutation*

Site : Eyup, Istanbul, Turquie Type : Projet d’école 2016 Enseignant encadrant : Susan Dunne Équipe : Jeremy Vercken, Johanna Mattson

E

yup est reconnu par les Istanbuliotes pour son histoire sacré, avec notamment la grande mosquée de Eyup Sultan, et son cimetière qui regarde le Bosphore.En dépit de l’explosion démographique, la construction de «gâted communities» et la destruction de son paysage naturel, l’héritage culturel de Eyup reste la force cachée du développement de ce territoire. Plutôt que de proposer une réponse architecturale statique, notre travail a été de réaliser une vue d’ensemble de la situation. Durant notre voyage à Istanbul, nous avons abordé le projet via le dialogue, avec notamment des rendez-vous avec les élus locaux, les habitants et les architectes. Nous avons utilisé différents médias : la vidéo, la photographie, et le dessin. Cela nous a permis de recueillir un témoignage et de capturer l’essence de ce territoire. Dans notre analyse, nous avons réalisé que les limites de

Eyup ont été créé pour des raisons administratives et non une réelle identité commune. Toutefois nous avons réalisé que depuis l’époque Byzantine l’eau a toujours relié les différents quartier avec son système d’acheminement d’eau. Ainsi l’eau peut être vue comme l’élément structurant de ce territoire. Cela a donc été le point d’entrée de notre processus de réflexion sur le projet. En effet, les aqueducs ont un temps acheminé l’eau jusqu’aux espaces de rassemblements comme les bains publics et les fontaines. Ainsi nous stratégie a été de penser l’eau comme l’élément liant du territoire. Ce projet s’articule sur différentes échelles d’intervention. Notre idée est de mettre en valeur l’héritage du site en réhabilitant les aqueducs et en créant un observatoire avec un parcours sur l’eau reliant la Corne d’or à Gokturk le long de la rivière Kagithane.

24


Portfolio 2018  

Projets sélectionnés universitaires et professionnelles

Portfolio 2018  

Projets sélectionnés universitaires et professionnelles

Advertisement