Issuu on Google+

Bulletin d’information de la Caritas - Développement Niger

CADEV Info N°13 - Mai 2014

40 paysans à l’école de l’agriculture Mobilisation face aux défis du changement climatique à Bomoanga secteur Makalondi

Participants à la session de formation

Booster la production maraichère dans les communes rurales de Gueladio et de Dantchandou Le projet RIAGE de la CADEV-Niger/ Bureau Diocésain de Niamey au chevet des maraichers


REPÈRE

CADEV-Info version életronique

40 paysans à l’école agricole du Le Père Paul Sawadogo Mobilisation face aux défis du changement climatique à Bomoanga secteur Makalondi

Le Père Paul Sawadogo, diplomé de l’Institut Pratique de Développement Rural de Kollo au Niger a animé du 28 avril au 1er mai 2014 à Bomanga une formation destinée aux paysans relevant du CSD de Makalondi, Bomoanga et Torodi. Ils étaient une quarantaine de fermiers à prendre part à cette formation théorétique et pratique sous l’égide de la Caritas diocésaine de Niamey. Cette formation est née d’un postulat simple. Le Secteur de Makalondi qui comprend la Commune Rurale de Makalondi et la Commune de Torodi, à l’instar de la majorité des communes du Niger, est à vocation agropastorale. Cependant, l’appauvrissement progressif du sol lié à une démographie galopante et les effets de changement climat i q u e s Page 2

Les participants suivant attentivement le cours compromettent d’année en année la durabilité et même la pratique de l’agriculture. Or la production est un facteur de développement et de stabilité. Ne sachant plus à quel saint se voué, les paysans ne savent plus comment s’adapter. Il est dont capital de leur donner un coup de main afin d’actualiser leur connaissances. Avec le père Paul Sawadogo, les participants ont échangé sur divers thèmes, ils ont partagé les

différentes expériences afin de détecter les problèmes qui entravent le développement de la région et proposer des solutions. L’accent a été mis sur l’adaptation, sur les bonnes pratiques culturales et la sélection des bonnes semences pour avoir des bons rendements dans un contexte de perturbation de la pluviométrie et des effets de changements climatiques qui perturbent la production agri-

Bulletin d’information de la Caritas - Développement Niger

N°13

cole de leur région. Les principaux obstacles à l’agriculture ont été abordés. Tous les participants s’accordent pour diversifier la production et les sources de productions. A la fin de la formation, un kit de charrue asine couplée à un rayonneur a été donné à chaque CSD. ATTAMA Dissirama Sabine Directrice Caritas Diocésaine de Niamey


REPÈRE

CADEV-Info version életronique Citoyenneté et bonne gouvernance

Atelier de formation sur Citoyenneté et bonne gouvernance dans le CSD de Garbado

Citoyenneté et bonne gouvernance, c’est le thème de l’atelier de formation des élus locaux des zones d’intervention du projet RIAGE du 23 a u 2 5 a v r i l 2 0 1 4 à l a p a r o i s s e G a r b a d o d e N i a m e y. L a C a r i t a s e s t consciente que la durabilité des actions d’un projet après le retrait du bailleur de fonds requiert une certaine dynamique à même de vivifier et transférer momentanément les compétences aux autres membres de la communauté, c’est pourquoi, elle a pris les devant pour décidér de cette formation pour les élus locaux d’Abala, de Banibangou, de Dantchandou et de Gueladio, des zones d’intervention du RIAGE. Diverses thématiques liées à la citoyenneté et à la bonne gouvernance telles que : droits et devoirs du citoyen, caractéristiques et exigences de la bonne gouvernance (la responsabilité, la redevabilité, la transparence, le processus de prise de décision etc.) ont été abordées. Labo Binta

Bulletin d’information de la Caritas - Développement Niger

N°13 Page 3


REPÈRE

CADEV-Info version életronique

Ateliers communaux d’appropriation des bénéficiaires du Projet Intégré de Sécurité Alimentaire (PISA) de la CADEV-Niger/ Bureau Diocésain de Niamey Financé par la CAFOD (Caritas Angleterre et Pays de Galles) et exécuté par le Bureau Diocésain de la CADEV Niger, le PISA est un projet de développement qui a démarré ses activités en janvier 2014. Il intervient dans le département de Doutchi, précisément dans les communes rurales de Dan kassari et de Kiéché. C’est un projet de trois ans qui est actuellement dans sa phase pilote (1an). Ces ateliers communaux d’appropriation, déroulés du 10 au 11 avril 2014 ont regroupé le représentant du CSD, les bénéficiaires du projet desdites communes, les autorités communales ainsi que les services techniques du département de Doutchi. L’équipe du projet du Bureau Diocésain de Niamey en mission pour la circonstance, s’est rendue à la préfecture de Doutchi où elle a eu un échange fructueux avec le Préfet. Ce dernier a réafPage 4

firmé son soutien indéfectible tout au long du projet sans contrepartie aucune. Il a enfin sollicité auprès du représentant du projet, la soumission régulière des rapports afin que les avancés puissent

être prises en compte dans les données nationales, une manière évidente de faire la promotion de la CADEV-Niger. Les échanges au cours de ces ateliers ont permis de passer en revue les diffé-

Bulletin d’information de la Caritas - Développement Niger

N°13

rents appuis proposés dans le document du projet et de recueillir les avis des bénéficiaires par rapport aux différentes activités à mettre en œuvre en priorité. Binta Labo


REPÈRE

CADEV-Info version életronique

Lancement du PReViCA : renforcer la résilience des populations d’autre part permettre la disponibilité et l’accessibilité aux céréales dans la zone d’intervention du projet à travers la création et/ou le renforcement des greniers communautaires. Cette action Caritas Développement Niger et de ses partenaires Caritas France et Caritas Allemagne entre dans le cadre de la campagne « Une famille Humaine, de la nourriture pour tous », une campagne lancée le 10 décembre 2013 par Caritas Internationalis et qui vise à mettre un terme à la faim d’ici 2025.

Photo d’archive de site de culture de contre saison Depuis le 1er mars cultures de décrues. 10 greniers commu2014, la Caritas Dio- Des intrants seront nautaires afin que les aient césaine de Maradi octroyés aux produc- populations met en œuvre sur le teurs à travers des accès aux céréales à terrain un nouveau banques d’intrants de prix réduit en période projet dénommé Pro- proximité afin de faci- de soudure. jet d’Appui au Relève- liter l’accès aux se- Cette initiative va perment des Populations mences de qualité à mettre sans nul doute producteurs de la région de Ta- un prix accessible aux aux houa, victimes de la très petites bourses. concernés de non crise alimentaire de Les récoltes ne suffi- seulement combler le 2012 (PReViCA). sant plus pour nourrir déficit céréalier de la D’une durée de 15 correctement les po- production pluviale par Serge Xavier Oga mois, ce projet financé pulations le projet va la pratique du maraîpar Secours Catho- construire et ravitailler chage d’une part mais lique France et la Caritas Allemagne veut contribuer au relèvement des populations de la région de Tahoua victimes de la crise alimentaire de 2012. A travers cette action aux cotés des plus pauvres, Caritas Développement Niger veut développer des mécanismes d'adaptation à la vulnérabilité. Le PReViCA va foncer 45 puits et réaliser 30 forages maraichers tous équipés de motopompes pour permettre la disponibilité en eau pour les Photo d’archive de site de culture de contre saison Bulletin d’information de la Caritas - Développement Niger

N°13 Page 5


REPÈRE

CADEV-Info version életronique

Mission conjointe CADEV-CRS-UNICEF sur les terrains de Learn Bermo Une mission tripartite CADEV MaradiUnicefCRS Niger s’est rendue du 12 au 15 mai 2014 dans le département de Bermo pour s’enquérir des résultats atteints par le Projet Learn Bermo financé par CRS Niger et Unicef. D e s c o m p te s r e n dus faits, il ressort que toutes les activités se déroulent bien sur le terrain. Il faut rappeler que Learn Bermo est une action en faveur de la scolarisation et de la qualité de l’enseignement en faveur des enfants de nomades. La nouveauté de cette action est la prise en compte du préscolaire. L e s e n fa n ts a ccé daient directement à l’école à partir de la classe d’initiation parce q u ’ i l n ’ e xi sta i t a u cune structure d’éveil dans la zone. Désormais, les enfants des nomades auront Page 6

cette chance à travers 10 Jardins d’enfants communauta i r e s. L a mi ss i o n s u r l e te r r a i n a a u ss i c o n s ta té u n e n g o u e m e n t c e rta i n p o u r l ’ é d u ca ti o n d e s a d u l te s à tr a v e r s l ’ a l p h a b é ti sation. En ce moment ils sont 340 adultes dont 185 h o mme s e t 1 5 5 fe m me s à su i vre d e s c o u r s d ’ a l p h a b é ti s a ti o n d a n s 1 2 ce n tr e s a u n i v e a u d e 1 2 c o m m u n a u té s. S e r ge Xa v ie r Oga

Bulletin d’information de la Caritas - Développement Niger

N°13


REPÈRE

CADEV-Info version életronique

Nouvelle phase pour le PDSA/BA, consolider les acquis

La Caritas Diocésaine de Maradi et la Caritas International Belgique ont décidé de prolonger d’une nouvelle phase le Projet Participatif et Décentralisé de Sécurité Alimentaire dans les communes de Birnin Lallé et Adjékoria. Cette nouvelle phase veut autonomiser d’avantage les bénéficiaires de la première phase et renforcer/pérenniser les acquis. Durant les 3 ans à venir, le PDSA/BA doit de façon durable, réduire la vulnérabilité des populations cibles à travers trois objectifs spécifiques. A travers son objectif spécifique 1, le PDSA/BA va renforcer la production agro-pastorale de manière quantitative et qualitative par l’intensification et la diversification de la production agropastorale. L’objectif spécifique 2 veut promouvoir l’éducation à la nutrition préventive et une hygiène alimentaire au sein des ménages. Le dernier objectif spécifique est un appui à la diversification et augmenta-

tion des sources de revenus, le renforcement des capacités, le transfert des compétences et l’autonomisation. Le résultat visé à travers cet objectif spécifique est le renforcement des capacités locales de résilience et d’absorption aux chocs. Comme on le voit, toutes les nouvelles actions visent le renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire des 11 325 ménages vivant dans les communes de Birnin Lallé et Adjékoria par l’autonomisation des Organisations Paysannes et autres structures communautaires. Cette nouvelle phase comme la première est financée par la Caritas International Belgique et le Fonds Belge de Sécurité Alimentaire (FBSA). Serge Xavier Oga

Bulletin d’information de la Caritas - Développement Niger

N°13 Page 7


REPÈRE CADEV-Info version életronique REPÈRE

CADEV-Info version életronique

40 paysans à l’école de l’agriculture

Echanger sur les problèmes de développement de la région

Le rayonneur, outil simple mais qui révolutionne les techniques agricoles Cette formation fut animée par le Père Paul SAWADOGO, Vicaire à Arlit et Diplômé de l’Institut Pratique de Développement Rural (IPDR) de Kollo et avait comme objectif général de partager les différentes expériences avec les participants à la formation afin de détecter les problèmes qui entravent le développement de la région Page 8

et proposer des solutions. Les objectifs spécifiques étaient : -Echanger sur les problèmes de développement de la région tels que perçus par les participants pour évaluer leurs connaissances sur ces questions ; -Echanger avec les participants sur les systèmes d’exploitation des ressources naturelles et les techniques

agricoles en place ; -Echanger avec les participants sur les questions de changement climatique ; -Dégager les bonnes pratiques qui peuvent être retenues et dupliquer ; -Définir des stratégies adéquates et adaptées pour un développement durable de la région. A travers une pédago-

Bulletin d’information de la Caritas - Développement Niger

N°13

gie simple, le formateur a, durant les quatre jours qu’a duré la formation, réfléchi sur toutes ces questions de développement avec les participants. Un accent a été mis sur les bonnes pratiques culturales et la sélection des bonnes semences pour avoir des bons rendements dans un contexte de perturbation de la pluviométrie et des effets de changement climatique qui perturbe le développement de leur région. A travers une approche participative, le formateur a recueilli les informations sur les pratiques et les systèmes agricoles existant dans la région. Les participants ont pu dégager les principaux obstacles à l’agriculture, ce qui a permis de trouver ensemble des solutions. Des projections ont été faites également sur les filières du riz NERICA et l’aviculture ainsi que sur les conservations du niébé, l’association agriculture et élevage et la lutte contre le striga. A la fin de la formation, chaque Comité de Solidarité et de Développement (CSD) a bénéficié d’un kit de charrue asine couplée à un rayonneur. ATTAMA Dissirama Sabine Directrice du Bureau Diocésain de Niamey


REPÈRE

CADEV-Info version életronique

Le RIAGE pour booster la production maraichère dans les communes rurales de Gueladio et de Dantchandou Le projet RIAGE de la CADEV-Niger au chevet des maraichers

Du 25 au 30 avril 2014, le Projet d’Appui à la Réduction de l’Insécurité Alimentaire et Gestion de l’Environnement a procédé au renforcement de capacités de plusieurs maraichers des sites du projet RIAGE. Venus des communes rurales de Gueladio et de Dantchandou, les participants ont d’abord reçu une formation théorique et ensuite l’application pratique sur les sites maraichers. Trois ob-

jectifs étaient visés à travers ce transfert de compétences. La formation en techniques culturales améliorées, le renforcement et la capitalisation des acquis des participants en pratiques maraichères et le renforcement des capacités sur l’hygiène et l’assainissement des points d’eau. Au total 56 bénéficiaires ont été formés. Après la phase théorique au cours de laquelle les formateurs

ont mis à contribution des outils de démonstration (engrais, pesticides etc.), les activités se sont poursuivies avec les travaux pratiques. Il faut rappeler que

le RIAGE est un projet de la Caritas Diocésaine de Niamey financement par la coopération danoise via la Caritas Danemark. Labo Binta

Bulletin d’information de la Caritas - Développement Niger

N°13 Page 9


Cadev info n°13 cadev