Issuu on Google+

Syndicat Mixte Interdépartemental d’Aménagement du Chéran Départements de Savoie et Haute-Savoie

Étude « Bilan - Évaluation - Perspectives »

Module 2 : bilan technique et financier Version finale : 21 avril 2010

Claudine LECURET Consultante Milieux Aquatiques

Philippe BARRET


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

SOMMAIRE

1. 2.

INTRODUCTION ............................................................................................................................ 5 PRESENTATION GENERALE DU CONTRAT DE RIVIERE DU CHERAN .................................. 6 2.1 Périmètre et durée ................................................................................................................. 6 2.2 Les objectifs et les actions prévus ......................................................................................... 6 2.3 Les éléments financiers ......................................................................................................... 9 2.4 Les PARTENAIRES ET LEURS ENGAGEMENTS ............................................................. 10 2.4.1 L’engagement de la structure porteuse ........................................................................... 10 2.4.2 L’engagement des maîtres d’ouvrage ............................................................................. 11 2.4.3 L’engagement des partenaires financiers........................................................................ 11 2.5 Les données utilisées et l’établissement du bilan................................................................ 12 3. BILAN DU VOLET A1 : pollution domestique ............................................................................... 13 3.1 Rappel du bilan de la phase 1 ............................................................................................. 13 3.2 Bilan de la phase 2............................................................................................................... 14 4. BILAN DU VOLET A2 « opération coordonnée » : pollution agricole........................................... 19 4.1 Ce qui était prévu ................................................................................................................. 19 4.2 Ce qui a été réalisé .............................................................................................................. 20 5. BILAN DU VOLET A3 : ressource en eau .................................................................................... 23 5.1 Rappel du bilan de la phase 1 ............................................................................................. 23 5.2 Bilan de la phase 2............................................................................................................... 23 6. BILAN DU VOLET A4 : décharges (hors contrat)......................................................................... 24 6.1 Rappel du bilan de la phase 1 ............................................................................................. 24 6.2 Bilan de la phase 2............................................................................................................... 24 7. BILAN DU VOLET B1 : équilibre morphologique et inondations .................................................. 27 7.1 Rappel du bilan de la phase 1 ............................................................................................. 27 7.2 Bilan de la phase 2............................................................................................................... 28 8. BILAN DU VOLET B2 : restauration de la végétation des berges ............................................... 39 8.1 Rappel du bilan de la phase 1 ............................................................................................. 39 8.2 Bilan de la phase 2............................................................................................................... 39 9. BILAN DU VOLET B3 : diversification piscicole ........................................................................... 46 9.1 Rappel du bilan de la phase 1 ............................................................................................. 46 9.2 Bilan de la phase 2............................................................................................................... 46 10. BILAN DU VOLET B4 : passerelles ......................................................................................... 56 10.1 Rappel du bilan de la phase 1 ............................................................................................. 56 10.2 Bilan de la phase 2............................................................................................................... 57 11. BILAN DU VOLET B5 : canoë-kayak ....................................................................................... 59 11.1 Rappel du bilan de la phase 1 ............................................................................................. 59 11.2 Bilan de la phase 2............................................................................................................... 60 12. BILAN DU VOLET B6 : maison de la rivière ............................................................................ 61 12.1 Rappel du bilan de la phase 1 ............................................................................................. 61 12.2 Bilan de la phase 2............................................................................................................... 61 13. BILAN DU VOLET B7 : zones humides ................................................................................... 63 13.1 Rappel du bilan de la phase 1 ............................................................................................. 63 13.2 Bilan de la phase 2............................................................................................................... 63 14. BILAN DU VOLET C1 : entretien de la végétation des berges ................................................ 68 14.1 Rappel du bilan de la phase 1 ............................................................................................. 68 14.2 Bilan de la phase 2............................................................................................................... 68 15. BILAN DU VOLET C2 : suivi du contrat de rivière ................................................................... 72 15.1 Rappel du bilan de la phase 1 ............................................................................................. 72 15.2 Bilan de la phase 2............................................................................................................... 72 16. BILAN DU VOLET C3 : postes ................................................................................................. 76 16.1 Rappel du bilan de la phase 1 ............................................................................................. 76 16.2 Bilan de la phase 2............................................................................................................... 76 17. BILAN DU VOLET C4 : information, sensibilisation ................................................................. 79 17.1 Rappel du bilan de la phase 1 ............................................................................................. 79 17.2 Bilan de la phase 2............................................................................................................... 80 18. BILAN DES PRECONISATIONS ............................................................................................. 84 C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

3


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

19. SYNTHESE .............................................................................................................................. 85 19.1 Le bilan de la phase 2 du contrat......................................................................................... 85 19.2 Un aperçu de la réalisation des deux phases du contrat..................................................... 91 20. ANNEXES ................................................................................................................................ 93

LISTE DES CARTES Carte n°1 : réalisation des actions des volets B1 et B3 ........................................................................ 29 Carte n°2 : réalisation des plans de gestion – action B2-1 ................................................................... 41 Carte n°3 : travaux de restauration et entretien de la végétation des berges et du bois mort.............. 43 actions B2-2 et C1-2.............................................................................................................................. 43 Carte n°4 : inventaire des zones humides et zones contractualisées................................................... 67

4

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

1. INTRODUCTION Le contrat de rivière du Chéran a été signé le 11 octobre 1997 pour une durée de 10 ans. Dès le départ sa réalisation a été conçue en deux phases successives de 5 ans chacune avec à mi-parcours la réalisation d’un bilan. Celui-ci a été réalisé en 2002. Il a permis de réajuster les objectifs et définir le contenu de la seconde phase. Le contrat est à présent achevé. Le temps est venu d’en faire le bilan technique et financier, de mesurer les avancées, de situer le territoire et les enjeux actuels, de réfléchir à l’opportunité d’une suite et à son contenu. C’est pourquoi le SMIAC a engagé une étude bilan, évaluation et perspectives. Ce libellé correspond aux 3 étapes de la réflexion : le temps du bilan, celui de l’évaluation et enfin celui de la réflexion prospective. La mission et le rendu, s’organisent en 5 modules faisant chacun l’objet d’un rapport distinct. Module 1 : état des lieux initial et final, évolution Module 2 : bilan technique et financier du contrat Module 3 : fonctionnement de la procédure Module 4 : synthèse et évaluation Module 5 : perspectives Le présent rapport constitue la restitution du bilan technique et financier des opérations inscrites au contrat, soit le Module 2. Le bilan technique et financier porte en détail sur les opérations inscrites en phase 2 du contrat (de 2004 à ce jour). Un rappel des résultats de la première phase est fait pour chaque volet d’actions sur la base du bilan intermédiaire réalisé en 2002. Afin d’avoir une vision globale du contrat de rivière, une synthèse des montants financiers engagés pour la totalité du programme est également proposée.

Avertissement : le bilan des actions par sous volet est assez long car détaillé. Le lecteur qui désire avoir une vue d’ensemble de l’avancement du contrat, pourra aller directement au chapitre 19 : SYNTHESE

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

5


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

2. PRESENTATION GENERALE DU CONTRAT DE RIVIERE

DU CHERAN

2.1

PÉRIMÈTRE ET DURÉE

Le périmètre du contrat de rivière Chéran est constitué des 35 communes adhérentes au SMIAC, structure porteuse. Il n’a pas évolué en cours de contrat. Dès le départ, la durée du contrat a été fixée à 10 ans en deux phases de 5 ans chacune. Le démarrage véritable se situe en 1998. A l’issue de la première phase de 5 ans, fin 2002, le bilan intermédiaire a été réalisé. Une réflexion a alors été menée pour définir le contenu de la phase 2 durant l’année 2003. La phase 2 a démarré en 2004 pour 5 ans, soit jusqu’à fin 2008. Depuis, les actions engagées se terminent et d’autres se prolongent (sensibilisation des scolaires, entretien des boisements des berges, postes). La genèse et la vie du contrat, les dates clés : 1991 : élaboration du dossier sommaire de candidature 05/12/1991 : pré-agrément du Comité National d’Agrément, CNA 1992-1993 : lancement des études pour la réduction des pollutions par les fumiers et lisiers 07/1994 : lancement de l’étude préalable au contrat 03/11/1994 : embauche d’un chargé de mission 23/01/1995 : création du SMIAC 27/02/1995 : création du Comité de Rivière 1994 à 1996 : études préalables et montage du dossier définitif 23/12/1996 : approbation du contrat par le Comité de rivière 23/12/1996 : signature de l’accord cadre pour l’opération coordonnée agricole 24/04/1997 : avis favorable du CNA 11/10/1997 : signature officielle du contrat pour une durée de 10 ans, en 2 phases de 5 ans chacune 01/09/1998 : embauche de la technicienne de rivière 1997 – 2002 : 1ère phase du contrat 2002 - 2003 : réalisation du bilan intermédiaire en fin de phase 1. Ajustement des objectifs et des actions pour la phase 2 06/05/2004 : signature de la 2ème phase du contrat 2004 – 2008 : 2ème phase du contrat 2009 – 2010 : bilan évaluation perspectives

2.2

LES OBJECTIFS ET LES ACTIONS PRÉVUS

Les actions du contrat de rivière sont classiquement ordonnées en 3 grands volets A, B et C, en réponse aux objectifs assignés. On rappellera tout d’abord les objectifs et actions de la phase 1 et les ajustements opérés en phase 2.

6

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Phase 1 Objectifs opérationnels initiaux (phase 1 : 1998-2002)

Grands objectifs

Volet d'actions

Réaliser l' assainissement des collectivités locales

A1

Maîtriser les pollutions d' origine agricole (élevages)

A2

Améliorer la ressource en eau potable

A3

Réhabiliter les décharges

A4

Stabiliser le lit et les berges des rivières, et assurer la protection localisée contre les crues

B1

Restaurer et gérer les espaces riverains des cours d' eau

B2

Développer la gestion piscicole et les potentialités halieutiques

B3

Aménager des accès aux cours d' eau et des circuits de randonnée

B4

Améliorer la pratique du canoë-kayak

B5

Mettre en valeur le patrimoine lié à l' eau

B6

Supprimer les points noirs paysagers

B7

Entretenir les milieux restaurés

C1

Mettre en place un suivi morphologue et qualitatif du Chéran et de ses affluents

C2

Coordonner et mettre en place un suivi des actions réalisées

C3

Informer et sensibiliser les usagers

C4

Améliorer la qualité des eaux

Restaurer et mettre en valeur les cours d' eau

Coordonner, entretenir, gérer et communiquer

Phase 2 Les grands objectifs sont restés les mêmes, il s’agit de poursuivre les actions restantes pour la plupart d’entre eux. Des ajouts ont été effectués pour tenir compte des nouvelles connaissances acquises et/ou de l’évolution des enjeux : • • • • • • •

Améliorer la connaissance de l’AEP Ajout d’un objectif transversal au volet B : rétablir un transport solide équilibré Augmenter l’espace de liberté Prise en compte de la dimension piscicole de manière transversale, dans tous les volets « Améliorer la pratique du canoë-kayak » s’est élargi « aux sports d’eau vive », faire vivre la concertation Ajout de l’objectif de conservation et réhabilitation des zones humides Ajout de la notion de gestion durable dans la coordination/gestion/suivi du contrat de rivière

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

7


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Les 3 grands volets d’actions du contrat Chéran sont subdivisés en 15 sous-volets : Volets

Actions phase 1

Actions phase 2

Réaliser l' assainissement des collectivités locales

Diagnostics de réseaux, réhabilitations de réseaux, SDA, construction de stations d' épuration, construction de collecteurs (collecte, transport), plan d' épandage des boues...

mêmes types d' actions

A2

Ma��triser les pollutions d' origine agricole (élevages)

Opération coordonnée : études et travaux de mise aux normes pour 8520 UGBN ; cartes communales d' aptitude à l' épandage ; achat de matériel en commun ; sensibilisation Laiteries - porcheries : programme départemental de traitements des eaux résiduaires

Poursuite des travaux de mise aux normes avec le PMPOA2 (hors contrat de rivière)

A3

Améliorer la ressource en eau potable

1 étude visant à améliorer la connaissance (secteur Allèves). Protection des captages (mesure générale)

SD-AEP Bauges et Albanais ; banque de données et synthèse pour un SD-AEP global

A4

Réhabiliter les décharges

Étude réhabilitation de décharges Plusieurs sites à réhabiliter en priorité (École, Arith, Le Châtelard...), création d' une déchetterie dans les Bauges

Décharges École et Arith, résorption des dépôts (via les plans de gestion des cours d' eau)

A1

B1

Stabiliser le lit et les berges des rivières, et assurer la protection localisée contre les crues

16 opérations variées : études, protections berges, protection plan d' eau, ancrages seuils Arrêt des extractions

Actions restantes redéfinies à la suite de l' étude géomorphologique et du transit solide 10 actions : gestion de bancs de graviers, confortement de seuils, rétablissement TS, protection contre les crues, restauration berges…

B2

Restaurer et gérer les espaces riverains des cours d' eau

2 opérations : étude de la restauration des cours d' eau puis travaux de restauration

poursuite du programme (9 affluents à traiter) plans de gestion à faire pour 10 affluents

B3

Développer la gestion piscicole et les potentialités halieutiques

3 opérations : passes à poissons, aménagements de frayères, investigations souche locale truite fario

Poursuite des actions piscicoles (diversifications piscicoles, seuils Compôte) et nouvelles actions en lien avec B1 et suite étude 2003 (Dadon, plaine Chatelard), étude écrevisses

B4

Aménager des accès aux cours d' eau et des circuits de randonnée

6 opérations : circuits de randonnées et liaisons pédestres, réhabilitation et construction de passerelles

Poursuite actions phase 1 : sentiers et 3 passerelles

B5

Améliorer la pratique du canoëkayak

4 opérations : accès au Chéran, nettoyages des parcours, signalétique, passe à canoë kayak

poursuite

B6

Mettre en valeur le patrimoine lié à l' eau

1 opération : la Maison de l' Eau

Changement de site pour le projet de Maison de l' Eau

B7

Supprimer paysagers

2 opérations : 1 inventaire des sites à restaurer et leur réhabilitation , 1 prise en compte des aspects écologiques et paysagers dans tous les aménagements liés aux cours d' eau (volet B1)

Inventaires des ZH et plans de gestion

C1

Entretenir les milieux restaurés

entretien des cours d' eau restaurés et des ouvrages

poursuite

C2

Mettre en place un suivi morphologique et qualitatif du Chéran et de ses affluents

étude qualité des eaux ; levé topo, échelles d' observation

C3

Coordonner et mettre en place un suivi des actions réalisées

création poste de chargé de mission et 1/2 poste technicien rivière ; matériel…

Informer usagers

Grand public : journal, publications, exposés Scolaires, élus, professionnels et usagers : actions pédagogiques, visites, sorties à thème, plaquette

C4

8

Objectifs opérationnels

les

et

points

sensibiliser

noirs

les

étude qualité fin de contrat ; étude piscicole ; plan de gestion des matériaux ; contrôle des profils ; étude bilan ETP chargé de mission et technicien rivière temps partiels : secrétariat et DGS poursuite

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Concernant la phase 2 et son contenu, il convient de préciser encore que le volet A1, relatif aux opérations d’assainissement des communes, a été structuré en opérations de priorité 1, inscrites au contrat et pour lesquelles des aides de la Région Rhône-Alpes étaient prévues. Les opérations de niveau de priorité 2 étaient mentionnées mais non aidées par la Région. En 2007, à l’approche de l’échéance du contrat, voyant que la totalité des aides n’avaient pas été sollicitée par les communes, le SMIAC a fait un tour de table auprès des collectivités maîtres d’ouvrage. Certaines ont renoncé à la subvention régionale qui a pu être reportée sur d’autres opérations de niveau 2 ou sur de nouvelles opérations. Ceci a pour incidence, de modifier au final le montant total des projets du contrat pour ce volet. Il était initialement de 7 890 600 €HT (actions niveau 1). Au final, on fera le bilan de la totalité des opérations priorité 1 et 2 (et celles qui ont été ajoutées), soit 10 921 400 €HT.

2.3

LES ÉLÉMENTS FINANCIERS En phase 1

En phase 2

Le montant des actions inscrites pour les 5 premières années du contrat était de 29 973 000 euros, dont

Le montant des actions inscrites en phase 2 pour 5 autres années, était de 17 365 000 euros, dont

• •

58% pour l’assainissement des collectivités 22% pour l’opération coordonnée avec la profession agricole, présentée ici dans le contrat, alors qu’elle a été réalisée séparément (accord cadre spécifique).

volet A1 – assainissement des collectivités A2 – opération coordonnée agricole A3 – ressource en eau A4 – réhabilitation de décharges B1 – équilibre morphologique et inondations B2 – restauration de la végétation des berges B3 – diversification piscicole B4 - passerelles B5 – canoë-kayak B6 – maison de l’eau B7 – zones humides C1 – entretien de la végétation des berges C2 – suivi du contrat de rivière C3 - postes C4 – information, sensibilisation volet volet A volet B volet C TOTAL

montant prévu 17 474 620 6 742 582 76 225 45 735 2 871 377

montant prévu 24 339 162 4 982 795 650 957 29 972 914

292 702 137 204 686 020 121 959 503 082 370 451 228 673 48 784 289 653 83 847

63% pour l’assainissement des collectivités.

volet A1 – assainissement des collectivités A2 – opération coordonnée agricole A3 – ressource en eau A4 – réhabilitation de décharges B1 – équilibre morphologique et inondations B2 – restauration de la végétation des berges B3 – diversification piscicole B4 - passerelles B5 – canoë-kayak B6 – maison de l’eau B7 – zones humides C1 – entretien de la végétation des berges C2 – suivi du contrat de rivière C3 - postes C4 – information, sensibilisation volet volet A volet B volet C TOTAL

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

montant prévu 10 921 374 pm 338 000 439 000 1 096 255 188 678 1 304 831 460 000 4 500 1 436 000 360 000 68 889 232 100 427 500 88 000

montant prévu 11 698 374 4 850 264 816 489 17 365 127

9


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Importance des volets du contrat Chéran volet A

volet B

volet C

phase 2

phase 1

0

5 000 000 10 000 000 15 000 000 20 000 000 25 000 000 30 000 000 35 000 000 euros

Le contrat Chéran = un budget initial total de 47,3 millions d’euros sur 10 ans

2.4

LES PARTENAIRES ET LEURS ENGAGEMENTS

Le contrat de rivière Chéran a été signé entre les partenaires suivants : L’État La Région Rhône-Alpes Les départements de Savoie et de Haute-Savoie L’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Le SMIAC (35 communes, regroupées en 3 EPCI) On rappellera dans les grandes lignes les engagements des signataires en phase 2.

2.4.1

L’engagement de la structure porteuse

Elle s’est engagée à assurer le suivi et le pilotage du contrat ainsi que la coordination entre tous les partenaires, notamment grâce à : -

-

10

Un comité de rivière, défini par arrêté préfectoral n°95-1160 du 28 juin 1995, présidé dans les conditions prévues dans cet arrêté et se réunissant au moins une fois par an. Le secrétariat est assuré par la structure porteuse. Les rôles du Comité de Rivière : constituer un lieu d’échanges, de concertation et de sensibilisation entre les différents usagers et acteurs de l’eau, apprécier l’état d’avancement du contrat, valider le programme annuel, proposer des orientations, contrôler la bonne exécution du contrat. Il est organisé en commissions thématiques (une par volet). Un comité de pilotage qui assure le suivi des études, valide les résultats techniques pour les soumettre ensuite au comité de rivière, examine la programmation annuelle des actions, prépare les séances du comité de rivière et notamment le bilan annuel d’avancement du contrat La mise en place d’un tableau de bord du suivi des opérations (avancement physique et financier) et un tableau des indicateurs de suivi de l’évolution du milieu La réalisation d’un bilan en fin de contrat C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

En outre, le SMIAC devait assurer : La mise en œuvre administrative et technique du contrat, en particulier : -

Le secrétariat technique et administratif des comités de rivière et des comités de pilotage L’élaboration et suivi des tableaux de bords des opérations du contrat (ces tableaux précisent l’avancement des actions et mentionnent les indicateurs techniques de suivi des réalisations) La présentation de la programmation annuelle des opérations des volets A, B et C

Également, l’animation de la concertation entre les partenaires, les actions de communication et de sensibilisation, L’appui aux maîtres d’ouvrage pour engager leurs opérations, La réalisation des opérations dont le SMIAC est maître d’ouvrage.

2.4.2

L’engagement des maîtres d’ouvrage

Ils s’engagent à réaliser les actions dans les conditions prévues au contrat, transmettre au SMIAC toutes les informations nécessaires, participer aux instances de suivi et de mise en œuvre.

2.4.3

L’engagement des partenaires financiers

Ils s’engagent à participer aux instances de suivi et de mise en œuvre du contrat, informer le SMIAC de l’évolution de leur mode d’intervention, apporter un soutien technique et méthodologique. Chaque partenaire a ensuite décliné ses participations : montants et modalités (on se reportera au document de phase 2 du contrat Chéran, pour le détail des modalités). Région RA : 2 086 313 € au titre de ses politiques « restauration des milieux aquatiques » et « emploienvironnement ». Agence de l’Eau : à l’époque selon les critères du 7ème programme, respect des enveloppes fixées annuellement dans chaque département pour l’assainissement. A ce titre des bonus étaient possibles sous réserve du respect de l’échéancier fixé (Massingy, Boussy, service AEP et AC dans les Bauges). État : 609 648 € sur les volets B et C CG 73 et 74 : critères habituels pour AEP et assainissement. Participations sur le volet B à déterminer. Principe retenu d’une contribution partagée entre les deux département en fonction de l’intérêt général des opérations. Le CG73 avait prévu d’intervenir sur l’entretien des cours d’eau (C1) à hauteur de 25% des travaux.

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

11


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

2.5

LES DONNÉES UTILISÉES ET L’ÉTABLISSEMENT DU BILAN

Le bilan a été réalisé en effectuant une analyse action par action, telles qu’elles sont décrites dans le document « Contrat de rivière Chéran – phase 2 octobre 2003 » et sur la base des données suivantes : Éléments fournis par le SMIAC : tableau des données techniques et financières, action par action, mis au point complété pour les besoins de l’étude Éléments financiers complémentaires recherchés par l’équipe du SMIAC Aides attribuées par la Région et l’Agence de l’Eau pour le volet A1 (assainissement) sur la base de leurs propres suivis Le suivi du Conseil Général de Savoie pour le volet assainissement et pour le volet entretien des cours d’eau Complétés par les éléments obtenus : Dans les réponses aux questionnaires envoyés aux collectivités dans le cadre de l’étude bilan (25 réponses sur 35 pour la partie technique, soit un taux de retour de 71%) Au cours des rencontres des acteurs/partenaires/administrations Au cours de visites de terrain en particulier pour les actions des volets B1 et B3 Dans les documents produits par le SMIAC : comptabilité, diaporamas des réunions du bureau du comité syndical, du comité de rivière… archivés de 2004 à 2009 Par un contact téléphonique ou de visu, de quelques maîtres d’ouvrage afin de préciser le contenu des actions réalisées ou les motifs de non réalisation, ceci avec l’appui du SMIAC.

L’exploitation des données est menée de la manière suivante par sous volet : • • • • • • • • • • •

12

Rappel de la phase 1 Contenu prévu en phase 2 Réalisation des actions de phase 2 Avancement du programme Taux de réalisation en nombre d’actions Détails techniques action par action Indicateurs de réalisation (indices linéaires de réalisation…) Facteurs explicatifs de retard, modifications… Taux de réalisation en enveloppe financière prévue/engagée Analyse des dépenses réelles / budget prévu pour quelques actions, facteurs d’écart Financement (participations des financeurs) par grand volet. Seules sont fournies les aides prévues et les aides allouées. Les aides versées ne le sont pas toutes à ce jour. Elles figurent dans les tableaux détaillés par action en annexe lorsqu’elles sont disponibles. Synthèse de la phase 2 et du contrat

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

3. BILAN DU VOLET A1 : POLLUTION DOMESTIQUE 3.1

RAPPEL DU BILAN DE LA PHASE 1

L’ensemble de ce volet A1 venait soutenir l’objectif d’amélioration de la qualité des eaux en particulier sur des petits affluents très dégradés et pour les communes très peu avancées en équipements d’épuration. Les opérations avaient été programmées sur la base de schémas globaux d’assainissement. Durant cette période plusieurs communes ont fait réalisé leur Schéma Directeur d’Assainissement. Les conclusions et choix ont souvent, logiquement, modifié les solutions techniques à mettre en œuvre et modifié la programmation du contrat. Les principales réalisations de cette période ont été les suivantes par secteur : Bauges SDA pour 8 communes Construction de la station d’épuration d’Aillon le Jeune (4000 EH) Construction de la station d’épuration de Lescheraines (chef-lieu, 800 EH) Rénovation de la station de la Magne à St François de Sales Mise en chantier de la station d’Arith (600 EH) Travaux sur les réseaux (réhabilitation, extension) des communes de École, Jarsy, La Motte, Aillon le Jeune, Lescheraines, Arith, Bellecombe, Ste Reine

Réalisation : 1 465 000 €HT Soit 34% des crédits prévus Pays d’Alby Schéma Général d’assainissement du canton de 1993, régulièrement mis à jour (1997, 2002) Construction de la station d’épuration d’Allèves (250 EH) Construction de la station d’épuration de Cusy (750 EH) Mise en chantier de la station intercommunale de la Plaine (St Sylvestre 5000 EH) Réhabilitation des stations de Gruffy et Viuz Travaux sur les réseaux (réhabilitation, extension) sur les 11 communes de la CCPA

Réalisation : 7 135 000 €HT Soit 181% des crédits prévus Bas Chéran Schéma Général d’assainissement avec définition de l’aptitude des sols à l’échelle du canton de Rumilly Construction de la station d’épuration intercommunale de Sales/Boussy (500 EH) Extensions des réseaux des communes de Sales, Boussy (vers nouvelle station) et Bloye (pour raccordement sur Rumilly)

Réalisation : 1 545 000 €HT Soit 50% des crédits pr��vus Au total fin 2002 : 83% des communes ont un SGA ou SDA, approuvé ou en cours (94% de la population) 5 nouvelles STEP ( capacité accrue de + 6 300 EH) 10 145 000 €HT de travaux réalisés sur 11 357 000 €HT prévus (avec des opérations plus couteuses que prévu) C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

13


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

3.2

BILAN DE LA PHASE 2

Les données utilisées : Les documents du contrat de rivière, dossier de 1997, bilan de phase 1, dossier de phase 2 Éléments transmis par le SMIAC : tableau Excel complété avec les éléments disponibles Cependant, n’étant pas maître d’ouvrage des opérations du volet A1, le SMIAC n’a pas le détail financier des opérations Des compléments ont donc été recherchés auprès des maîtres d’ouvrage : CCPA et communes. La CCPA et 5 communes nous ont fourni des données techniques et des coûts relatifs aux opérations d’assainissement. Des compléments ont également été obtenus par téléphone. Les financeurs ont été sollicités. AERMC, Région RA, CG73 et SMDEA nous ont transmis le montant des aides attribuées (et versées pour certains).

Ce qui était prévu En fin de phase 1, les opérations non réalisées sont réinscrites en phase 2. Les schémas directeurs qui viennent de se terminer ou qui ont été mis à jour, ont défini et chiffré de nouvelles opérations. Le projet de la station d’épuration des Hutins à Rumilly avec rejet au Fier, est abandonné. Dans les Bauges, la solution qui consistait à traiter les effluents dans quelques stations intercommunales a été abandonnée pour des unités communales. Les actions de ce volet sont de 3 types : Des études : des schémas directeurs d’assainissement à réaliser pour 4 communes, une assistance à la mise en place d’un service d’assainissement intercommunal dans les Bauges Réseaux : des travaux de réhabilitation des réseaux existants (élimination des eaux claires parasites), création ou extension de la collecte (+ 3 000 EH à raccorder) , réseaux de transport Stations : création de 5 unités d’épuration des eaux usées en priorité 1 (+ 1 650 EH) En 2003, ce sont 25 fiches actions qui sont élaborées rassemblant 54 tranches de travaux et des études pour un montant de 10 921 000 €HT avec 2 niveaux de priorité. Le niveau 1 est affiché au contrat pour un montant de 7 465 000 €HT, soit 32 opérations sur lesquelles la Région abondera. La répartition par secteur est la suivante : Montant prévu €HT Montant €HT priorité 1 Nombre d’opérations P1 Montant €HT priorité 2 Nombre d’opérations P2 Montant Total €HT Nombre total d’opérations

Bauges 1 934 996 8 895 254 7 2 830 250 15

Secteur Pays d'Alby 3 350 000 15 880 000 14 4 230 000 29

Bas Chéran 2 180 035 9 1 681 089 1 3 861 124 10

Total 7 465 031 32 3 456 343 22 10 921 374 54

Ce qui a été réalisé En 2007, plusieurs opérations n’étant pas réalisées, le SMIAC, avec l’accord des partenaires, a refait un tour de table des collectivités, pour ne pas perdre les subventions de la Région Rhône-Alpes qui étaient attribuées uniquement dans le cadre des contrats de rivière. Plusieurs maîtres d’ouvrage n’étant pas en mesure de réaliser rapidement les actions inscrites, ont renoncé à leur subvention qui a, ainsi, pu être reportée sur d’autres projets. Des opérations placées en priorité 2 et d’autres non inscrites au contrat initialement, ont pu voir le jour. Au final, nous ferons le bilan de 56 opérations, 54 de niveaux 1 et 2 prévues au départ, dont certaines avec des modifications (souvent des report de secteurs à raccorder), et 2 nouvelles. Le détail est présenté en annexe (volet A1).

14

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Plus de 84% du montant prévu pour ces 56 opérations concernait la création ou la réhabilitation de réseaux. En début de phase 2, les stations sont créées sur le Pays d’Alby. Il reste des unités à créer dans les Bauges et la Bas Chéran. Actions prévues par secteur et catégorie étude

réseaux

stations

autre

Pays d' Alby

Bauges

Bas Chéran

0.0

0.5

1.0

1.5

2.0

2.5

3.0

3.5

4.0

4.5

millions d' euros HT

Le taux de réalisation Volet A1- Réalisation des 56 actions en nombre

36 opérations d’assainissement sont achevées en fin de phase 2, soit un taux de réalisation, en nombre d’actions, de 64%. En prenant en compte les actions dont les dossiers sont en cours, ce taux est porté à 69%. On notera par ailleurs que 2% ont été réalisées hors contrat de rivière (travaux filière boues de la STEP de Rumilly) et 9% sont partiellement réalisées.

2%

9% 5% en partie réalisée engagée (dossier en cours) 20%

non réalisée réalisée réalisée hors CR

64%

Volet A1- Réalisation des actions priorité 1 en nombre 3%

6% 9%

en partie réalisée engagée (dossier en cours)

13%

non réalisée

On peut distinguer les opérations priorité 1 car elles ont servi à définition de la participation de Région. Elles ont été réalisées engagées pour 78% d’entre elles.

de la la ou

En outre, 54% des actions de priorité 2 ont été réalisées.

réalisée réalisée hors CR 69%

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

15


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Si on fait le raisonnement en montant prévu, ce qui représente mieux l’importance des opérations et l’effort financier des collectivités, 67% des actions sont réalisées (pour 7,2 millions d’euros), 77% sont réalisées ou engagées (pour 8,3 millions d’euros), 79% sont réalisées, engagées ou en partie réalisées. 85% des actions mises en priorité 1, sont réalisées ou en cours pour un montant de 6,4 millions d’euros. Volet A1- Réalisation des actions en montant prévu 17%

Volet A1- Réalisation des actions priorité 1 en montant prévu 5% 2%

3% 3%

15%

en partie réalisée engagée (dossier en cours)

10%

8%

non réalisée 67%

réalisée réalisée hors CR 70%

Les réalisations par secteur Le taux de réalisation des opérations (réalisées + en partie + engagées) en volume financier, atteint 88% dans les Bauges, 90% dans le Pays d’Alby et 62% sur le Bas Chéran. Réalisation par secteur en montant

Pays d' Alby réalisée engagée (dossier en cours) en partie réalisée

Bauges

réalisée hors CR non réalisée Bas Chéran

0

1000000

2000000

3000000

4000000

5000000 euros HT

Réalisation par secteur en %

Pays d' Alby réalisée engagée (dossier en cours) Bauges

en partie réalisée réalisée hors CR non réalisée

Bas Chéran

0%

16

20%

40%

60%

80%

100%

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Les réalisations par maître d’ouvrage L’engagement des crédits du volet assainissement du contrat de rivière atteint 100% de ce qui était prévu pour 8 maîtres d’ouvrages sur 18 concernés. Le graphique ci-dessous fait apparaître le taux de réalisation/engagement par maître d’ouvrage pour les 54 actions (priorités 1 et 2). On soulignera que Rumilly a rénové sa STEP hors contrat et que les collectivités se sont attachées à la réalisation des actions de priorité 1. Pour ces seules actions le taux d’engagement de 100% est atteint pour 10 MO sur 14 comme le montre le second graphique. 2 autres actions ont été ajoutées en cours de phase 2, elles ont été réalisées.

Réalisation par maître d'ouvrage en % Sainte Reine Saint François de Sales Rumilly Massingy Marcellaz Albanais Lescheraines Le Noyer Le Châtelard

réalisée engagée (dossier en cours)

La Motte en Bauges

en partie réalisée

La Compôte en Bauges

réalisée hors CR

CCPB

non réalisée

CCPA Boussy Bloye Bellecombe en Bauges Arith Aillon le Vieux Aillon le Jeune 0%

20%

40%

60%

80%

100%

Réalisation Priorités 1 par maître d'ouvrage en % Sainte Reine Saint François de Sales Rumilly Massingy Marcellaz Albanais Lescheraines

réalisée

Le Noyer

engagée (dossier en cours) en partie réalisée

Le Châtelard

réalisée hors CR

La Motte en Bauges

non réalisée

La Compôte en Bauges CCPA Boussy Bloye Bellecombe en Bauges 0%

20%

40%

60%

80%

100%

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

17


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Les réalisations techniques Les études prévues (4 schémas directeurs) ont été réalisées. L’accompagnement à la mise en place de l’assainissement des communes dans les Bauges, a abouti à la mise en place du SPANC au sein de la communauté de communes CCPB (devenue depuis CCCB). Celle-ci est également prestataire à la demande des communes pour effectuer les vérifications de conformité des branchements à l’assainissement collectif. Toutes les stations d’épuration à créer, l’ont été. Celles d’École et La Motte non inscrites au départ ont été ajoutées en 2007. Ce qui porte à 2 945 EH la capacité épuratoire créée en phase 2 dans le cadre du contrat (incluant le projet de la Motte). L’objectif de + 1 650 EH est atteint et dépassé. Un linéaire important de réseaux de collecte et de transport a été mis en place. Le chiffre exact n’est pas disponible. Les données partielles dont nous disposons permettent néanmoins de constater que l’objectif est dépassé avec plus de 27 km de réseaux et plus de 3 400 EH supplémentaires collectés (objectif + 3 000 EH). Plusieurs communes de petite taille se sont engagées dans la création de leur unité de traitement. Les réseaux de collecte restent à finaliser (création, mise en séparatif, réhabilitation de l’unitaire).

Les actions non réalisées Il s’agit principalement d’opérations de création de réseaux de collecte et de transport qui concernaient des hameaux ou des secteurs sur les communes de Aillon le Jeune, La Compôte, St François de Sales, Héry, Mûres, Bloye, Boussy, Marcellaz. La commune de Massingy (bassin versant de la Néphaz) préfère attendre la réflexion collective qui pourrait s’amorcer sur le canton de Rumilly. La station et les réseaux projetés ne sont pas effectifs à ce jour. La CCPA a reporté, mais pas annulé, la réalisation de deux tranches de travaux inscrites au contrat. Mais les crédits ont été utilisés sur une autre opération non inscrite au départ et jugée prioritaire par rapport aux milieux. Les volumes financiers en jeu Pour de nombreuses opérations (68% des actions réalisées), les coûts réels1 ont été supérieurs aux coûts estimés inscrits au début de la phase 2 du contrat. Pour ces actions, l’écart a été globalement de + 35% du coût estimé. Facteurs explicatifs : maîtrise d’œuvre non comptée, difficultés techniques (liées aux contraintes des sites comme par exemple à Ste Reine où un surcoût est du à la protection des ouvrages par rapport aux débordements du ruisseau), coûts des travaux en augmentation depuis 2003 pour les opérations réalisées avant 2008 (car ensuite du fait des difficultés économiques les coûts ont diminué)… Globalement pour l’ensemble des opérations réalisées, donc y compris les opérations dont le coût réel s’est avéré inférieur au coût estimé, l’enveloppe financière réelle est supérieure d’environ 10% au coût estimé. Un retard de mise en œuvre important (2 à 4 voire 5 ans) est observé sur la plupart des opérations. Il peut s’expliquer en partie par la charge financière que représentent ces projets, le temps des études préalables et le temps des décisions.

1

Toutes les données financières n’étant pas disponibles, ces valeurs sont des ordres de grandeur. Lorsque le coût réel n’est pas connu, le coût projet est utilisé et inversement.

18

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

4. BILAN DU VOLET A2 « OPÉRATION COORDONNÉE » :

POLLUTION AGRICOLE

Les documents utilisés : Projet agricole – Chambre Agriculture 74 – 22 novembre 1993 Projet d’opération coordonnée Chéran – SMIAC – avril 1995 Étude préalable au contrat de rivière Chéran – HYDRATEC/SAGE – janvier 1995 Évaluation des opérations coordonnées de maîtrise des pollutions dues aux élevages – AERMC – mai 2005 Bilan intermédiaire du CR Chéran phase 1 – SMIAC – avril 2003 Suivi administratif des demandes d’aides par le SMIAC (1996 à 2006) Comptes rendus d’animation Alliance Conseil 74 : décembre 1998, décembre 1999, janvier 2002 Compte rendu d’animation Chambre de Savoie : février 2000, pas de CR ultérieurs au SMIAC

4.1

CE QUI ÉTAIT PRÉVU

L’opération coordonnée est rattachée au volet A du contrat de rivière car destinée à contribuer à l’atteinte de l’objectif « Améliorer la qualité des eaux ». Cependant, dès le départ, il s’est agit d’une opération engagée en parallèle et financièrement indépendante du contrat de rivière. Elle a concerné principalement la première phase du contrat. L’étude préalable au contrat de rivière, HYDRATEC – SAGE, avait démontré l’importance de la pression polluante d’origine agricole sur le bassin versant du Chéran, d’origine essentiellement animale issue des élevages bovins et porcins. La maîtrise des déjections était jugée prioritaire. A cette époque, un programme national de maîtrise des pollutions d’origine agricole venait d’entrer en vigueur (PMPOA 1). Il était obligatoire et concernait les exploitations de plus de 70 UGB. Ce qui, étant donné la petite taille des exploitations du bassin versant, n’aurait pas été suffisant pour réduire significativement la pollution agricole. Il a été décidé de recourir à une possibilité offerte par ce programme. Dès 1994, l’Agence de l’Eau a mis en place ces procédures d’opération coordonnée de maîtrise des pollutions des exploitations d’élevage. Elle permettait la mobilisation d’aides financières pour la mise aux normes des exploitations dont la taille était comprise entre 25 et 70 UGB. Ceci sur la base du volontariat. Une condition à respecter était que les engagements volontaires représentent au moins 80% des UGB des exploitations pérennes de plus de 25 UGB du secteur. Et que parallèlement les autres sources de pollution soient traitées. Sur la base d’une enquête menée par les Chambres d’Agriculture de Savoie et Haute-Savoie au début des années -90, un programme d’études, de travaux et de mesures d’accompagnement a été chiffré et a servi de base à la définition du contenu de l’opération coordonnée du Chéran. A cette époque, 273 exploitations pérennes ayant plus de 10 vaches laitières, avaient été enquêtées, 112 en Savoie et 161 en Haute-Savoie, représentant 11 700 UGB. Parmi ces exploitations, 214 avaient plus de 25 UGB totalisant 10 700 UGB, 35 de plus de 70 UGB totalisant 3200 UGB. Les conclusions de l’enquête montraient : En Haute-Savoie, la totalité des déjections produites en période de stabulation étaient stockées, reprises et épandues. En Savoie (Bauges), 20% du volume produit durant cette période (soit 2255 m3 de fumier et 5678 m3 de purin) étaient déversés dans le milieu faute de stockage (insuffisance ou absence de fosses), soit pour 3 exploitations sur 4.

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

19


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Les parcelles utilisées pour l’épandage étaient souvent les mêmes pour des questions d’éloignement et de capacité du matériel insuffisante Le programme proposé en 1995 pour les besoins de mise aux normes des 273 exploitations comportait les mesures suivantes : Actions

Montant €HT

BATIMENTS Dexel

123 484

stockages individuels et collectifs

3 233 444

eaux vertes, eaux blanches

1 570 225

eaux pluviales

321 667 EQUIPEMENTS

matériel de reprise et épandage

856 001

réduction des nuisances

219 527

CODE DE BONNE CONDUITE Formation, sensibilisation

64 029

assistance technique et administrative

155 498

Plans d' épandage et de fumure

143 607 60 980

ANIMATION GLOBALE TOTAL

6 748 461

Soit un montant total de 6 750 000 €HT Dans l’accord cadre, la partie « études et animation » a été reprécisée ainsi : Actions Dexel (135) Suivi technique et animation carte d' aptitude des sols communale étude agro et plans de fumure individualisés matériel d' épandage selon chaque projet travaux bâtiments

Montant €HT 76 072 76 225 86 896

TOTAL

4.2

239 193

CE QUI A ÉTÉ RÉALISÉ

Les dates et le contexte L’opération coordonnée Chéran a tout d’abord fait l’objet d’un accord de principe le 30 juin 1995 qui a permis le lancement des études préalables (Dexel). Puis l’accord cadre a été signé le 23 décembre 1996 entre les parties prenantes : Chambres d’Agriculture de Savoie et Haute-Savoie, État, Région Rhône-Alpes, Agence de l’Eau, Conseils Généraux de Savoie et Haute-Savoie et SMIAC. L’accord définitif correspondant à l’engagement des travaux chez les éleveurs a été signé le 3 juillet 1997. L’opération était alors prévue pour une durée de 3 ans de 1997 à 1999 (études) et 2 ans supplémentaires pour la réalisation des travaux. N’ayant pas atteint l’objectif des 80% d’UGB mis aux normes au 1er juillet 2000, le délai a été prolongé en plusieurs fois jusqu’au 31 décembre 2001. Le PMPOA 1 s’est achevé en décembre 2000 et avec lui les opérations coordonnées qui en faisaient partie intégrante. Les incertitudes quant à la suite du PMPOA 1 durant les années 2000 à 2002, ont induit un ralentissement du dynamisme engagé. Opération coordonnée CR – phase 1 1995

20

1998

2002

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

CR – phase 2 2008


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Le programme national a finalement repris en 2003 (PMPOA 2) avec d’autres règles d’accès aux aides. Dans des territoires identifiés « zones d’action prioritaires », les élevages pouvaient alors être aidés quelle que soit leur taille. Les périmètres des opérations coordonnées ont été inclus dans ces zones. Certaines exploitations ont donc pu bénéficié de ces aides. L’organisation et le périmètre Les DDAF ont servi de guiche unique pour le dépôt des dossiers des agriculteurs (travaux). L’animation de l’opération, la réalisation des Dexel et des cartes d’aptitude à l’épandage, ont été confiées aux Chambres d’agriculture. Le SMIAC a été le relai pour la gestion des subventions relatives à l’animation de l’opération et à la réalisation des cartes d’épandage communales. L’opération a porté sur une plus grande étendue géographique que le périmètre du SMIAC. 3 autres communes (se trouvant en partie sur le bassin du Chéran) ont été incluses dans l’opération : Seynod, Quintal et Leschaux, soit 38 communes au total. Les réalisations [NB : difficulté pour retrouver des données déjà anciennes, pas toujours synthétisées à l’époque.]

Un grand nombre de Dexel réalisés et validés Travaux individuels : une mise aux normes encore modeste fin 2002. Le changement de mode de financement a entrainé une réduction du taux aides, constituant un frein à l’engagement des agriculteurs Travaux collectifs : les projets de plateformes collectives de stockage des effluents de la Compote et des Aillons ont-elles abouti ? Matériel : plusieurs acquisitions faites en CUMA pour des tonnes à lisier et des épandeurs à fumier Outils de gestion de l’épandage : 38 cartes communales réalisées dès le début de l’opération, présentées et expliquées aux agriculteurs. 78 études individuelles d’épandage dont 8 volontaires (opération coordonnée) et 70 plans d’épandage (pour des exploitations > 70 UGB, PMPOA 1) Animation auprès des agriculteurs réalisée par Alliance Conseil en Haute-Savoie et la Chambre d’Agriculture en Savoie. Information portant sur la procédure, les possibilités financières, les délais, l’existence de la carte communale d’aptitude des sols à l’épandage, les obligations réglementaires / périodes et distances d’épandage, les bonnes pratiques, l’existence de captages AEP… A titre d’exemple, en l’absence de statistiques complètes, en 1998, 8 réunions communales ont été réalisées en Haute-Savoie, 10 réunions en 1999. 75% des agriculteurs du secteur étaient présents. En Savoie les cartes communales ont été distribuées à tous les agriculteurs de l’opération coordonnée. Fin 2002, en Savoie, 12 exploitations disposaient d’un plan d’épandage et 25 autres ont bénéficié de préconisations individuelles d’épandage. Quelques chiffres Le rapport du bilan de fin de phase 1 du contrat de rivière dresse le bilan fin novembre 2001, soit 6 ans après le démarrage de l’opération (lancement des études Dexel) : SAVOIE Nombre d' exploitations Exploitations du secteur en novembre 2001

68

UGB

HAUTE SAVOIE % d' UGB

4175

100%

Nombre d' exploitations

UGB

% d' UGB

136

9126

100%

Pas de DeXel

15

714

17%

28

1223

13%

DeXel validé

53

3461

83%

108

7908

87%

Demande de subvention pour travaux, réalisée

46

3039

73%

73

5915

65%

Travaux réalisés et subventionnés – novembre 2001

25

1533

37%

22

1918

21%

Travaux réalisés et subventionnés – fin mars 2002

26

1633

39%

27

2244

25%

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

21


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Les travaux pouvaient se poursuivre jusqu’au 31/12/2004. Un bilan réalisé en Haute Savoie en octobre 2003 montre l’avancée : SAVOIE Nombre d' exploitations

HAUTE SAVOIE

UGB

% d' UGB

Nombre d' exploitations

UGB

% d' UGB

Exploitations du secteur en octobre 2003

138

9306

100%

Travaux réalisés et subventionnés – octobre 2003

38

3180

34%

Le bilan réalisé en 2005 par l’Agence de l’Eau fait état pour l’ensemble du territoire de l’opération Chéran de : Programme Opération coordonnée (25 à 70 UGB)

Nb élevages aidés

Nb UGB aidés

119 ( ?)

8 035

23

1 559

PMPOA 1 (>70 UGB) PMPOA 2

Soit, sur le territoire des 38 communes de l’opération Chéran, un total de 9 600 UGB aidés sur environ 13 300 UGB (donnée 2001) et via les différents programmes. Ce qui représente environ 72% des UGB2. Des données plus récentes concernant l’engagement dans les différentes procédures agroenvironnementales n’ont pu nous être communiquées par les services concernés. Les dépenses réalisées et les aides (des données partielles) Pour les travaux sur la base des Décisions d’Aides Financières AERMC (OC et PMPOA 1) situation début 2005 ( ?)

Travaux de mise aux normes ........................................................................................... 6 562 000 € ................................................... 119 élevages aidés, en moyenne 55 000 € de travaux par élevage. Pour les études d’après le suivi administratif des dossiers de subvention du SMIAC : aides actions de l'OC montant prévu hors travaux cartes d' aptitude des sols 86 896 € animation 76 224 € Dexel 76 072 € TOTAL 239 192 €

montant réalisé 68 602 € 76 224 € 76 072 € 220 898 €

AERMC

RA

Europe

22 867 € 6 067 € 10 565 € 38 112 € 38 036 € 38 036 €

Collectivités Chambres 29 103 € 19 056 €

19 056 €

années de réalisation 1997 à 2000 1997 à 1999

La réalisation des cartes communales d’épandage des Bauges a bénéficié d’une aide de l’Europe (fond FEOGA 5B).

Pendant cette période a également eu lieu, hors contrat de rivière, un programme destiné à réduire les pollutions des laiteries/fromageries. Plusieurs fromageries ont pu en bénéficier par la réalisations d’audits internes en vue de réduire la pollution générée et par la création de stations d’épuration.

2

Le nombre d’UGB bovin sur le territoire a augmenté durant l’opération. L’étude préalable a calculé 11 700 UGB bovins. 13 300 ont été estimés en 2001. 180 de plus en Haute-Savoie en 2003

22

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

5. BILAN DU VOLET A3 : RESSOURCE EN EAU 5.1

RAPPEL DU BILAN DE LA PHASE 1

Il était prévu la réalisation d’une étude visant à la connaissance de la ressource sur la commune d’Allèves pour Gruffy : suivi des points d’eau existants et prospection. Elle n’a pas été engagée. Réalisation :

5.2

0% de 76 225 €HT

BILAN DE LA PHASE 2

Ce qui était prévu À l’issue de la 1ère phase est apparu plus clairement le besoin de mener la réflexion à une échelle plus globale. 3 actions ont été inscrites portant sur la réalisation de 2 Schémas Directeurs pour l’Alimentation en Eau Potable à l’échelle de la CCPB (action A3-1) d’une part et de l’Albanais (CCPA + SIABC, action A3-2) d’autre part. La 3ème action (A3-3) consistait à étudier la ressource en eau potable afin de parfaire sa connaissance ainsi que celle des systèmes d’alimentation en eau potable sur le bassin versant, les données devant permettre l’amélioration des services de l’eau. n° action

Libellé action prévue

Maître d'ouvrage

Année de réalisation prévue

Montant prévu €HT

A3-1

SD-AEP des Bauges

CCPB

2004

250 000

A3-2

SD-AEP Albanais

CCPA + SIABC

2005

pm

A3-3

Étude de la ressource en eau potable du BV

SMIAC

2006

88 000

Total

Volet A3

338 000

Ce qui a été réalisé A3-1 : le SD-AEP de la CCP Bauges a été réalisé en 2005-2006 par le bureau d’études POYRY pour un montant de 228 074 €HT, soit un coût un peu inférieur à l’estimatif. Un état des lieux détaillé a été réalisé pour chacune des 14 communes. Il a porté sur les équipements (captages, réservoirs, réseaux), leur état, la ressource, sa vulnérabilité, sa protection, les débits, les traitements, la qualité des eaux, l’adéquation entre besoins et ressource en situation actuelle et future. Des propositions d’aménagement ont été faites pour satisfaire les besoins en eau potable à 20 ans. Les travaux ont été localisés, chiffrés et un phasage a été proposé.

A3-1 A3-2 A3-3 réalisée commencée non réalisée

A3-2 : le SD-AEP de l’Albanais n’a pas été réalisé tel que prévu initialement. Les deux structures intercommunales ont engagé leurs SD-AEP séparément. La CCPA a fait réalisé son schéma en 2006-2007 par EDACERE. Il comporte un descriptif des équipements, le bilan besoin/ressource et des propositions d’aménagement pour les 11 communes du Pays d’Alby. La CCCR vient de choisir un prestataire pour la réalisation de son SD-AEP. L’étude est en cours. A3-3 : l’étude globale de la ressource à l’échelle du bassin versant n’a pas été réalisée. Le financement n’était pas déterminé au départ. Il semble qu’il n’y ait pas eu de besoin/volonté exprimé sur ce sujet. On constate qu’aujourd’hui cette thématique constitue une préoccupation des acteurs locaux. 2 actions sur 3 ont été réalisées ou engagées 74% du montant prévu pour ce volet A3 est réalisé Un coût réel inférieur au coût prévu de 9% pour la réalisation effective

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

23


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

6. BILAN DU VOLET A4 : DÉCHARGES (HORS CONTRAT) 6.1

RAPPEL DU BILAN DE LA PHASE 1

L’objectif était la suppression des décharges, sources de pollution des eaux et points noirs paysagers (lien avec le volet B7 de la phase 1). Une étude de définition des travaux de réhabilitation de décharges avait été inscrite au contrat. La réhabilitation proprement dite des sites prioritaires (École, le Châtelard, Arith, gravière de la Motte, Alby) avait également été prévue avec une enveloppe à cet effet. Enfin la construction d’une déchetterie sur le Haut-Chéran était mentionnée pour mémoire, à réaliser hors contrat de rivière. En 2003, une étude globale sur la gestion des déchets a été menée sur le canton du Châtelard. Le projet de déchetterie est en cours d’étude. Les études de réhabilitation des décharges d’École et Arith sont engagées. La gravière de la Motte et la décharge du Pessay à Alby ont été réaménagées. Toutes ces opérations ont été menées hors financements du contrat de rivière, des possibilités existants par ailleurs (ADEME…).

6.2

BILAN DE LA PHASE 2

Ce qui était prévu 2 opérations étaient inscrites en phase 2 du contrat : les travaux de réhabilitation des décharges d’École et d’Arith. Ces opérations étaient financièrement traitées hors contrat. n° action

Libellé action prévue

Maître d'ouvrage

Année de réalisation prévue

Montant prévu €HT

A4-1

Réhabilitation décharge d’’Arith

CCPB

2004

239 000 €HT

A4-2

Réhabilitation décharge d’École

CCPB

2004

200 000 €HT

Total

Volet A4 - HORS CONTRAT

439 000 €HT

Ce qui a été réalisé A4-1 A4-2 réalisée commencée non réalisée

La déchetterie du Châtelard a ouvert en 2003. Les décharges d’Arith et d’École ont été réhabilitées en 2005-2006. Les travaux ont consisté à stabiliser les sites, recouvrir pour imperméabiliser, végétaliser. Les déchets sont restés en place.

A Arith, le site est situé sur le versant du Nant de St François. Des drains collectent les écoulements de surface. Un suivi est effectué par la DREAL (ex-DRIRE). Des forages ont été créés pour les contrôles. Le site est clôturé. A École, le site est en rive gauche du Chéran. Le pied de talus a été repris en enrochements et des épis de protection ont été créés pour éviter l’affouillement par la rivière. Le site a été végétalisé, un merlon a été constitué le long de la route. La commune a un projet d’aire de pique-nique. Volet A4-1 réalisé à 100% Avec des financements hors contrat de rivière (Europe, ADEME, Région Département, CCPB) pour un montant de 389 570 €HT pour les 2 sites Le SMIAC a apporté une participation par la prise en charge d’analyses pour 6200 €HT environ. 24

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Réhabilitation de la décharge d’Arith

Lovat

Drainage des eaux de surface

Talus de la décharge avant travaux

Regard d’un forage de contrôle, géo membrane et couverture végétale

Encombrants enlevés

Après travaux Photographies CCPB

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

25


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Réhabilitation de la décharge d’École

École en Bauges Les terrassements

Le pied de talus et les épis en enrochements

Les épis en 2009

Le merlon le long de la route

Le site en 2009 Photographies en phase travaux 2005 : CCPB Photographie 2009 : C. LECURET

26

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

7. BILAN DU VOLET B1 : ÉQUILIBRE MORPHOLOGIQUE

ET INONDATIONS

7.1

RAPPEL DU BILAN DE LA PHASE 1

L’étude préalable au contrat, a fait le constat d’une grave déstabilisation du lit du Chéran, en particulier sur son cours amont, consécutive aux extractions massives et aux endiguements. Les conséquences étaient la menace directe des ouvrages d’art, ponts, seuils et digues existants, ainsi que la perte de diversité des milieux. C’est pourquoi, 16 actions avaient été inscrites au volet B1, en phase 1, pour répondre au deux objectifs importants affichés au contrat de rivière : La restauration et la préservation de l’équilibre morphologique du Chéran Avec l’arrêt des extractions dans le lit des cours d’eau La création et la restauration de seuils stabilisateurs du profil en long La protection localisée contre les crues Avec la réalisation d’études d’inondabilité pour préciser les risques et définir les travaux La réalisation d’ouvrages localisés de protection En fin de phase 1, l’avancement était le suivant (tableau extrait du bilan et adapté – SMIAC 2003) : OBJECTIF Équilibre morphologique

Lutte contre les crues, protection

OPÉRATION

ÉTAT DE RÉALISATION

B1-1 – pont de l’étang, rétablissement transit solide

reste à faire ; problèmes techniques

B1-2 – seuils de la Compôte

réalisé, en travaux d’urgence, suite à prévoir

B1-3 – 3 seuils scierie Leyat et épis

reste à faire sur résultats étude géomorphologique

B1-4 – 4 seuils CHÂTELARD

réalisé

B1-5, 6 – seuil plan d’eau LESCHERAINES

réalisé ; reste berge de LA MOTTE EN BAUGES à faire sur résultats étude géomorphologique

B1-7 – seuil pont de LESCHERAINES

Réalisé hors CR (CG73)

B1-8 – barrage du pont de Bange, étude

reste à faire ; problèmes techniques

B1-9 – protection des berges au droit du vieux pont à ALBY-SUR-CHÉRAN

réalisé

B1-10 – réfection du barrage d’ALBY-SUR-CHÉRAN

réalisé

B1-11 – bassin de rétention des eaux pluviales à Alby

réalisé

B1-12 – protection contre inondations BOUSSY

réalisé

B1-13 – étude et protection berges haut Chéran

une opération réalisée (scierie à grand cadre – BELLECOMBE-EN-BAUGES)

B1-14 – étude et protection berges moyen et bas Chéran

une opération démarrée (restauration des cours d’eau du bassin versant du Dadon)

B1-15 – études d’inondabilité

2 réalisées, 1 en cours

B1-16 – zones humides à GRUFFY

reste à faire

réalisé

en cours de réalisation

reste à réaliser

Les opérations étaient à Maîtrise d’ouvrage SMIAC hormis B1-11 (CCPA) et B1-16 (commune de Gruffy). 8 opérations sur 16 réalisées (dont les travaux les plus urgents) et 3 engagées 61% du budget prévu sont réalisés ou engagés une étude géomorphologique réalisée (volet C) pour mieux comprendre la dynamique et adapter les actions en phase 2

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

27


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

7.2

BILAN DE LA PHASE 2

Ce qui était prévu Les objectifs sont identiques. En fin de première phase, une partie des actions est réalisée. L’étude géomorphologique du CNRS, qui vient d’être achevée permet de repréciser ce qu’il reste à faire. Ainsi, les seuils du secteur de la scierie Leyat ne semblent plus nécessaires. Les études d’inondabilité ont abouti à la définition de travaux qu’il s’agit à présent d’engager. L’action sur les zones humides a évolué vers une prise en compte plus large de leurs différentes fonctions et à l’échelle de tout le bassin versant. Deux actions en découlent et sont placées au volet B7 de la seconde phase du contrat. Le volet B1 comporte à présent 10 actions à maîtrise d’ouvrage SMIAC. Une étude de l’incidence des aménagements prévus sur le transport solide et la définition d’un plan de gestion des matériaux, sont intégrés au volet C2, en lien étroit avec cette thématique. n° action

Libellé action prévue

Année de réalisation prévue

Maître d'ouvrage

Montant prévu €HT

B1-17

Rétablissement du transit solide à Rière Bellevaux (pont de l’Étang)

SMIAC

2003

160 000

B1-18

Reprise des ouvrages sous routes pour transit solide

SMIAC

2006

60 000

B1-19

Étude d’inondabilité de la plaine de la Compôte

SMIAC

2003

15 000

B1-20

Gestion des bancs de graviers

SMIAC

2005-2007

82 000

B1-21

Confortement définitif des seuils de la Compôte

SMIAC

2004

200 000*

B1-22

Stabilisation du lit du Chéran – scierie Leyat

SMIAC

2006

98 000

B1-23

Protection contre les crues du Dadon

SMIAC

2004

227 155

B1-24

Restauration du lit et des berges du Chéran et de ses affluents. Réserve pour imprévus

SMIAC

2004 à 2007

60 000

B1-25

Restauration de la berge rive droite du Chéran à la Motte en Bauges

SMIAC

2003

58 000

B1-26

Transit des matériaux au pont de Banges

SMIAC

Total

Volet B1

pm 960 155 €HT

* l’enveloppe pour le franchissement piscicole de ces seuils (action B3-4), d’un montant de 136 100 €, sera intégrée dans le bilan de ce volet

B1-17 B1-18 B1-19 B1-20 B1-21 B1-22 B1-23 B1-24 B1-25 B1-26

Ce qui a été réalisé bilan technique

Volet B1- Réalisation des actions en montant prévu

60% des actions en nombre sont réalisées ou en cours, elles correspondent à 86% du budget prévu pour ce volet. 4 actions ont été réalisées 3 commencées (dont 1 après étude ne sera pas réalisée finalement) 3 non réalisées

14%

45% 26%

réalisée commencée

15%

non réalisée

réalisées

28

en partie

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

engagées

non réalisées


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Carte n°1 : réalisation des actions des volets B1 et B3

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

29


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Détail par action : B1-17 – Rétablissement du transit solide à Rière Bellevaux Le Pont de l’Étang est situé dans le vallon de Rière Bellevaux à la confluence Nant d’Enfer / Chéran. Le nant d’Enfer est connu pour ses coulées de boues. Le pont permet l’accès au hameau de Rière Bellevaux. Le seuil de protection du pont se trouve dans un état dégradé, identifié depuis le début du contrat de rivière. Un passage à gué est situé en amont du pont, il est utilisé par les grumiers pour l’exploitation de la forêt. Le calage des différents ouvrages crée un point haut, une plage de dépôt de matériaux se forme en amont. L’étude géomorphologique de 2002 a insisté sur la nécessité de favoriser le transit des matériaux venant de l’amont. Plusieurs solutions ont été avancées au fil du temps dont la reconstruction du pont avec un gabarit permettant le passage des grumiers. Non réalisée en phase 1 du contrat, cette action a été réinscrite en phase 2 avec pour objectifs de rétablir le profil d’équilibre de la rivière, améliorer le transit solide, supprimer le risque de contournement des ouvrages. Le SMIAC a engagé une étude de définition au niveau APD pour la réfection de l’ensemble des ponts du vallon de Rière Bellevaux en 2008 (étude IOA, HYDRATEC), pour un montant de 22 200 €HT. Cette étude a été entièrement financée par le SMIAC. Les 4 ponts du vallon ont été pris en compte car le SMIAC a recherché une collaboration avec l’ONF que la problématique de la consolidation des ponts pour les grumiers intéresse.

Pont de l’Étang

Il s’est avéré que le pont de l’Étang est transparent à Gué la crue centennale, que la cote du gué ne joue pas un rôle déterminant dans le profil d’équilibre du lit. En cas de fort engravement, la section du pont peut se trouver réduite et induire une mise en charge et un contournement par la droite. Des travaux ont été proposés, d’une part pour mettre le pont aux normes (étanchéité, sécurité) soit par réparation soit par reconstruction, et d’autre part, pour le protéger (protection en rive droite pour éviter le contournement). Il a été également préconisé une surveillance de l’engravement quitte à maintenir un volume utile en amont du gué par curages avec remise des matériaux dans le Chéran en aval du seuil. Au final, le coût des travaux pour les 4 ponts s’est avéré très élevé et a dissuadé les parties prenantes (ONF, Conseil Général, PNR). A ce jour, aucun aménagement n’a été réalisé. Le SMIAC n’a pas jugé nécessaire d’aller plus avant, la problématique du transport solide étant écartée. L’ONF envisagerait la réfection du passage à gué. Le suivi du site n’est pas opérationnel à l’heure actuelle. B1-18 – Reprise d’ouvrages sous route pour transit solide

3 ouvrages identifiés, buses sous routes forestières en majorité

Cette action n’a pas été réalisée. Elle n’a pas été jugée prioritaire suite à l’élaboration du plan de gestion en 2005. Celui-ci a conclu que le transit des matériaux n’est pas bloqué si les ouvrages sont dégagés. Il a préconisé de lister les ouvrages et d’envisager le remplacement des buses sous dimensionnées pour les écoulements liquides uniquement à la faveur de travaux sur les chemins concernés (sauf en cas de risque pour des biens et des personnes). Le suivi préconisé était une visite annuelle des ouvrages sous dimensionnés, déclenchement d’une intervention en cas d’engravement des buses, pas de curage systématique des plages de dépôt amont (si curage, restitution des matériaux à l’aval). Le SMIAC a réalisé une visite et n’a pas jugé utile d’intervenir. Le suivi préconisé par le plan de gestion n’est pas en place. L’état des ouvrages est également visualisé par le technicien rivière lors de l’élaboration des plans de gestion des boisements de berges.

30

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

B1-19 – Étude d’inondabilité de la plaine de la Compôte Le budget alloué à cette étude a été utilisé pour l’étude de définition des seuils de la Compôte, actions B1-21 et B3-4, et notamment les levés topographiques complémentaires nécessaires. Le secteur « plaine de la Compôte » ne dispose pas d’une cartographie des zones inondables. Elle serait à réaliser maintenant que les travaux sont terminés pour connaître le risque inondation résiduel du secteur. B1-20 – Gestion des bancs de graviers De manière à favoriser le transit des matériaux sur le Chéran et localement ne pas aggraver les conditions d’écoulements, certains bancs de graviers nécessitent un suivi et parfois des interventions. Les atterrissements situés en amont des seuils de la Compôte étaient identifiés en fin de phase 2. Le plan de gestion a mis en évidence la nécessité de surveiller également ceux de Rière Bellevaux, scierie Leyat, Bange, Alby et Boussy. En 2007, le SMIAC a fait réaliser une dévégétalisation et la scarification des bancs les plus préoccupants car générant des érosions de berges menaçant les biens et les personnes : 2 en amont des seuils de la Compôte, Prérouge, Alby, Boussy. La surface gérée a été de 38 300 m².

Chéran en amont des seuils de la Compôte - Photos SMIAC

La gestion des plantes invasives, telle la Renouée, est intégrée au protocole d’intervention des entreprises de manière à ne pas propager l’espèce. La période d’intervention tient compte des périodes autorisées par rapport à la fraie des truites. B1-21 – Confortement définitif des seuils de la Compôte La zone artisanale de la Compôte est implantée en rive gauche du Chéran en zone inondable. Une digue de protection de 150 ml a été érigée. Du fait de la forte incision du lit du Chéran dans ce secteur (due aux extractions de matériaux), la digue était menacée. 3 seuils stabilisateurs du profil en long ont été construits dans les années -70. Depuis, la poursuite de l’évolution du lit a engendré une déstabilisation des seuils. De plus, calés trop hauts, ils piègent des matériaux en amont modifiant les caractéristiques d’écoulement. Au tout début de la première phase du contrat, un confortement provisoire a été réalisé sur les 2 seuils amont pour faire face à l’urgence de la situation. En seconde phase, l’objectif était de conforter définitivement ce secteur en intégrant le transport solide et le franchissement piscicole (action B3-4). Cette action a été réalisée. Initialement programmée en 2004, elle a pris un important retard. Les travaux ont été achevés en 2009. L’étude de définition a démarré en 2004 mais les travaux proposés étant hors budget, des solutions (variantes) moins onéreuses ont du être recherchées à plusieurs reprises entre 2004 et 2007. Au final, les travaux suivants ont été validés et réalisés : Seuil n°1 (aval) : pas de confortement supplémentaire. Franchissement piscicole assuré par pose de blocs protubérants sur une base en béton liaisonné Seuil n° 2 (intermédiaire) : confortement et franchissement piscicole par coursier en enrochements libres, protection des berges Seuil n°3 (amont) : abaissement de la crête du seuil et reprofilage du lit Au total 48 000 m² de rivière ont été remodelé. C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

31


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Seuil aval n°1 2007

26/11/2009

26/11/2009

Photos : HYDRETUDES 2007 – C.LECURET 2009

Le dispositif de franchissement a été validé par le CSP (ONEMA). Au vu des turbulences observées, la franchissabilité effective mérite d’être confirmée par un suivi. Le suivi de l’action a été intégré au projet. La FDPPMA 73 réalisera à partir de 2010, des captures et marquages de truites qui seront suivis de campagnes de sondage pour vérifier que la passe fonctionne. Un relevé des frayères sera réalisé au cours de l’automne prochain. Puis dans 4 à 5 ans une étude génétique sera conduite pour observer le mélange des populations amont/aval des seuils par comparaison à la situation en 2000 (référence : étude PNR).

32

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Seuil intermédiaire n°2 2007

26/11/2009

Photos : HYDRETUDES 2007 – C.LECURET 2009

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

33


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Seuil amont n°3 2004

2007

23/09/2009

26/11/2009

26/11/2009

Photos : HYDRETUDES 2004, 2007 – C.LECURET 2009

34

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

B1-22 – Stabilisation du lit du Chéran – scierie Leyat Action non réalisée. Ce secteur situé sur la commune du Châtelard, entre le Pont d’Escorchevel et le Plan de Chère, subit une érosion de berge en rive gauche à proximité de la scierie Leyat, actuellement transformée en habitation. Une ancienne protection est très dégradée et menacée de contournement. De plus le lit s’incise laissant à nu des argiles très érodables. Un atterrissement s’est formé et dévie les écoulements. HYDRATEC - 1994

En première phase du contrat, la solution avancée était très couteuse et comportait la construction de 3 seuils de stabilisation et d’épis de protection. L’étude géomorphologique en 2002 a préconisé un aménagement plus léger consistant à remanier le banc de graviers de manière à orienter les écoulements en rive opposée et protéger sommairement la berge avec les plus gros matériaux, envisager des épis déflecteurs en rive gauche. L’étude du plan de gestion de 2005 préconise : •

• •

la mise en œuvre d’un confortement de la protection de berge existante et si nécessaire son renforcement la définition d’un profil en long minimum admissible avant mise à nu du substratum, des sondages géotechniques préciseraient la profondeur de celui-ci un suivi portant sur l’évolution latérale, l’apparition du substratum argileux, la végétalisation de l’atterrissement.

Le propriétaire des terrains ne voulant pas d’intervention, les travaux n’ont pas été réalisés. La situation actuelle montre pourtant que le substratum argileux apparaît nettement en bordure gauche du chenal (A) et en rive droite à l’aval du méandre (B). Par ailleurs l’atterrissement tend à se végétaliser et donc à se fixer (C). Un suivi visuel est mené par le SMIAC.

B A

C

Photos C. LECURET 12/01/2010

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

35


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

B1-23 – Protection contre les crues des cours d’eau du bassin versant du Dadon Action non réalisée mais engagée, au stade procédure d’autorisation au titre du Code de l’Environnement. Elle prévoit des aménagements visant à limiter les débits de la crue centennale dans Rumilly par la création de zones d’épandage / rétention en amont de la ville (utilisation de zones humides et de terrains agricoles). Facteurs explicatifs du retard pris sur la programmation : • •

Le financement de l’action par l’État était subordonné à la réalisation d’un PPRNi pour la commune de Rumilly. L’arrêté prescriptif date d’octobre 2005, le PPRNi n’est pas encore approuvé. Le choix du maître d’œuvre, HYDRETUDESQ100 TEREO s’est fait début 2007. L’étude d’inondabilité avait été réalisée au cours de la première phase du contrat et les aménagements à réaliser définis au stade avant-projet par HYDRETUDES en 2003. La définition des projets de manière détaillée a nécessité des réajustements conséquents, la recherche de zones d’épandage compatibles en amont de Rumilly, de nombreuses réunions avec les propriétaires, la définition des modalités d’indemnisation des exploitants agricoles… Enfin, le contexte est tendu entre les parties prenantes. Récemment la FRAPNA a engagé une action à l’encontre du projet.

B1-24 – Étude et travaux de stabilisation du lit et des berges Il s’agissait d’une enveloppe réservée pour des interventions au cas par cas en fonction des besoins et de l’évolution des cours d’eau et des ouvrages. Plusieurs sites ont ainsi fait l’objet de reprise de protection existante (Nant d’Aillon au Châtelard) ou de création (Néphaz à Rumilly, ruisseau du Clapet à Mûres, ruisseau de Villes à Cusy) pour une longueur totale de 950 ml. Les techniques végétales étaient préconisées surtout sur le Chéran haut-savoyard. Ce fut le cas avec la mise en place de caissons végétalisés sur la Néphaz ou un tressage sur le ruisseau du Clapet.

La Néphaz à Rumilly travaux réalisés en 2007, berge stabilisée mais reprise difficile des végétaux (photo 2009)

Le Clapet à Mûres

B1-25 – Restauration de la berge rive droite du Chéran à la Motte en Bauges Action non réalisée telle que prévue. Cependant l’objectif a été intégré à l’action de renaturation du Chéran dans la plaine du Châtelard (B3-11) qui au final concerne un plus grand linéaire. Opération engagée, travaux prévus en 2010.

36

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

B1-26 – Transit des matériaux au pont de Bange Action en partie réalisée (étude). Le barrage de Bange est utilisé pour alimenter une turbine privée (production d’électricité). Il constitue un obstacle au transit des matériaux qui s’accumulent en amont. Il a été construit sans vanne de vidange de fond. Afin de dégager la prise d’eau, le propriétaire de l’ouvrage a régulièrement fait extraire les matériaux, accentuant le déficit à l’aval. Le barrage est en effet considéré comme point clé du blocage des matériaux et du déficit crucial dans le Chéran haut-savoyard. L’étude préalable au contrat avait suggéré la mise en place d’un dispositif de dégravement automatique. Une étude a été confiée, en phase 1, par le SMIAC à EDF pour définir la faisabilité de la mise en place d’une vanne de décharge. Cette solution a été chiffrée et jugée trop onéreuse pour un résultat non garanti. La solution envisagée à l’issue des études CNRS et SOGREAH, a été de mettre en place des règles de gestion avec surveillance de l’engravement et curage si nécessaire, dans ce cas les matériaux seraient remis en rive opposée ou en aval. Les autorisations d’extraction ayant cessé en 2002, seule une surveillance est effectuée par le SMIAC en amont du barrage. On ne sait pas à l’heure actuelle si les matériaux les plus grossiers s’accumulent à l’amont ou transitent vers l’aval.

bilan financier du volet B1 Le taux de réalisation des actions du volet B1 est de 86% par rapport au coût prévu initialement. Les coûts des projets et les coûts réels se sont avérés parfois supérieurs à l’enveloppe prévue. C’est le cas des seuils de la Compôte : le coût du projet était le double de l’enveloppe prévue. Toutefois, après consultation des entreprises, le coût réel a dépassé de 10% seulement le budget. Ce marché a été passé en 2009, période économiquement difficile pour les entreprises. Le projet de protection contre les crues du Dadon est également bien supérieur à l’enveloppe initial (projet final plus complexe), de 184%. Le coût réel global du volet B1 ne peut être fourni, certaines opérations n’étant pas encore terminées. Le financement du volet B1 Financeur État Agence de l’Eau RMC Région Rhône Alpes Conseil Général 73 Conseil Général 74 TOTAL

Aide prévue Aide attribuée €HT €HT 235 039 29 784 245 936 369 961* 146 031 121 262 75 228 63 087 75 228 88 175 777 462 672 269* * partielle, reste à déterminer pour B1-23

La FDPPMA 73 a participé au financement du franchissement piscicole des seuils de la Compôte.

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

37


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Les préconisations formulées au début du contrat, ont-elles été suivies ? Issues de l’étude HYDRATEC – 1995, reprises pour partie dans les études suivantes

1. Arrêt des extraction de matériaux dans le lit des cours d’eau Règlementairement, les extractions ne sont aujourd’hui plus admises. Elles ont cessé sur le bassin versant. Des extractions « sauvages » ont longtemps été pratiquées, résultant d’une habitude ancienne de disposer localement des matériaux des rivières. D’ailleurs aujourd’hui, la demande existe toujours. 2. Éviter les nouveaux endiguements C’est globalement le cas, aucun gros aménagement en dur n’a été créé sur le linéaire du Chéran. Localement l’existant a été conforté. Des enrochements de berges ont été ajoutés/repris notamment au niveau des ponts. 3. Les nouveaux ouvrages doivent être transparents pour le transport solide et seront conçus pour le franchissement piscicole, des canoës… Cette mesure a été intégrée dans la conception des seuils de la phase 1 (création des seuils à Lescheraine – Le Châtelard et reprise barrage Alby) et en phase 2 avec les seuils de la Compôte. 4. Pas de remblai en lit mineur et majeur restreignant les zones d’épandage et de divagation Cette préconisation a été plutôt suivie. Des demandes ont été faites mais restées sans suite lorsque le projet se trouvait en zone inondable du Chéran. Les études d’inondabilité ont de ce point de vue été utiles à la connaissance. 5. Mettre en place un entretien des cours, gestion des embâcles Ce fut une des actions du contrat de rivière (volets B2 et C1). 153,1 km de cours d’eau ont été restaurés et/ou entretenus. 6. Conserver les zones de divagation et d’épandage des crues Zones de divagation à préserver : secteur École, secteur Châtelard plan de Chère à pont Picot, La Motte - Lescheraines en rive droite, amont Rumilly : pas de nouvelles constructions dans ces zones. Zones inondables à conserver en l’état : de La Compôte à Escorchevel, de Lescheraines le Pont à l’entrée des gorges, de Prérouge à Banges, l’amont du vieux pont d’Alby, l’amont de Rumilly, la confluence Dadon/Chéran. Ces zones ont été plutôt préservées. On notera toutefois pendant la durée du contrat de rivière (principalement en première phase) : • La construction de la station d’épuration de Lescheraines en limite de zone inondable du Chéran et du Nant d’Orange en centennale • L’extension de la zone de la Rizière à Rumilly en zone inondable du Dadon.

Le projet de renaturation du Chéran dans la plaine du Châtelard (action du contrat en cours) va permettre, à l’inverse, la reconquête d’un espace de divagation du Chéran. 7. En cas de besoin, réaliser des protections de berge en techniques végétales le plus possible La plupart des protections localisées réalisées l’ont été en techniques végétales dans l’Albanais (technique plus difficile à mettre en œuvre dans les Bauges compte tenu du caractère très torrentiel du Chéran). 8. Mesures préventives dans les secteurs exposés à des risques naturels Mesure non détaillée. On peut dire que la prise en compte du risque inondation dans les documents d’urbanisme est effective pour 14 communes disposant d’un PPRNi approuvé ou d’une carte d’aléas ou d’un PIZ. 9. Conservation de zones humides en tant que tampon et par rapport à la diversité Les zones humides du bassin versant ont été répertoriées (volet B7) mais il y a eu très peu de mesures conservatoires engagées dans le cadre du contrat de rivière. Surface de ZH avec gestion = 38,6 ha soit 9,4% des 411 ha inventoriés.

38

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

8. BILAN

DU VOLET B2 : VÉGÉTATION DES BERGES

RESTAURATION

DE

LA

Pour des questions comptables, la restauration de la végétation des berges, assimilée à de l’investissement, figure au volet B du contrat de rivière alors que l’entretien, assimilé à du fonctionnement, figure au volet C. Dans le cas du Chéran, par restauration, on entend une première intervention sur les boisements de berge et le bois mort après une longue période sans entretien. Il ne s’agit pas de replantation comme cela peut être le cas ailleurs mais plutôt d’un entretien lourd.

8.1

RAPPEL DU BILAN DE LA PHASE 1

L’étude préalable au contrat de rivière avait mis en évidence une absence d’entretien de la végétation des berges des cours d’eau qui perdurait depuis plusieurs décennies. Cette situation était à l’origine d’un encombrement du lit pouvant perturber les écoulements en crue, et qui de plus, était défavorable à la vie piscicole. Les besoins de restauration décelés étaient importants et placés en priorité 1. Deux actions à maîtrise d’ouvrage SMIAC, avaient été affichées au contrat : Tout d’abord, l’étude des travaux à entreprendre pour un montant de 10 670 €HT comportant l’actualisation de l’étude ONF 1993 sur le secteur des Bauges et une étude similaire à faire sur l’Albanais. Tous les cours d’eau étaient concernés, la priorité étant donnée aux affluents du Chéran ; La réalisation des travaux de restauration qui seraient définis à l’issue de l’étude, avec une enveloppe de 343 000 €HT pour la première phase du contrat en 4 tranches annuelles. Le linéaire précis correspondant ne figure pas au contrat, d’après l’estimatif de l’étude préalable, ce sont environ 75 km qui pouvaient être restaurés (ratio : 4 500 €HT/km). Le SMIAC a choisi de faire réaliser l’étude (plans de gestion) en interne par la technicienne rivière embauchée en 1998. Après avoir engagé l’élaboration des plans de gestion selon la méthodologie Agence de l’Eau, les tranches de travaux ont démarré sous maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre SMIAC. 59% des chantiers confiés au Chantier Local d’Insertion du Pays d’Alby. En fin de phase 1 : 10 sous bassins versants dotés de plans de gestion réalisés, soit 212 km 23,4 km de cours d’eau restaurés entre 1997 et 2003 (+18,5 en 2004) 221 000 €HT de travaux de restauration réalisés ou engagés, soit 76% du montant prévu en phase 1 sur les 3 premières années, une moyenne de 5,85 km de cours d’eau restaurés et 53 300 €HT engagés par an avec un coût moyen de 6 840 €HT/km restauré.

8.2

BILAN DE LA PHASE 2

Ce qui était prévu En fin de phase 1, l’objectif est la poursuite de l’élaboration des plans de gestion (PdG) et des travaux de restauration. Il s’agit également de commencer l’entretien des secteurs restaurés (volet C1). Entre temps, l’étude du transport solide a montré l’importance de ces travaux qui, en supprimant de gros embâcles, permettent un déblocage de la charge sédimentaire sur certains affluents. Pour la seconde phase du contrat de rivière, le traitement de 57 secteurs est inscrit représentant 55,7 kilomètres de cours d’eau sur 9 sous bassins versants dont les plans de gestion ont été établis préalablement (ce qui a permis de dresser un estimatif). A cela doivent s’ajouter les travaux qui seront C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

39


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

définis suite aux plans de gestion de 7 autres sous bassins. L’ensemble des travaux doit s’étaler sur 4 années de 2004 à 2007. Enfin, il est prévu qu’une DIG, Déclaration d’Intérêt Général, soit engagée afin de légitimer l’intervention du SMIAC sur des terrains privés. n° action

Libellé action prévue

Maître d'ouvrage

Poursuite de l’élaboration des plans de gestion en interne

SMIAC

B2-2

Travaux de restauration de 55,7 km sur 4 années (estimatif pour 9 affluents + provision pour 7 autres dont les PdG n’étaient pas encore réalisés)

SMIAC

Total

Volet B2

Année de réalisation prévue

Montant prévu €HT 0

2004 à 2007

188 678 188 678

B2-2

Ce qui a été réalisé

réali sée commencée

Les plans de gestion (voir carte n°2)

non réalisée

Ils sont toujours réalisés en interne par le technicien de rivière du SMIAC. Parmi les sept sous bassins restant identifiés en fin de première phase, six sont à présents couverts par un plan de gestion : le ruisseau des Mièges, le St Martin (ou Nant d’Orange), le Nant d’Aillon, le Nant de Rossanaz, le ruisseau de Chérel, le ruisseau des Grands Prés. Le plan de gestion du Nant des Granges au Châtelard n’a pas été élaboré car ce cours d’eau domanial sur ¾ de son linéaire est géré par le RTM et l’ONF. Il est sujet à des glissements de terrains qui, dans la passé, ont dévasté des hameaux. Des travaux lourds ont été mis en œuvre et finalisés récemment (hors contrat de rivière).

En outre, des plans de gestion ont été élaborés pour 5 autres cours d’eau : le ruisseau de l’Enfer et le ruisseau de la Montagne à La Motte en Bauges, le ruisseau de la Ville à Cusy, le ruisseau de la Meudra à Héry sur Alby et tout récemment un tronçon du haut Chéran allant du vallon de Bellevaux au ruisseau de Chérel. Ce qui porte à 20 le nombre de sous bassins couverts par un plan de gestion des boisements de berges depuis le début du contrat de rivière et représente un linéaire de 309 km. La méthode d’élaboration des plans de gestion suivie est celle qui est préconisée dans le guide technique n°1 de 1998 par l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée. Pour chaque sous bassin versant pris en compte, un état des lieux détaillé est réalisé sur la base d’un recueil de données et d’un parcours de terrain par le technicien de rivière. Comme la méthode le préconise, des tronçons homogènes sont déterminés ainsi que des ripisylves homogènes. Les usages, les zones d’érosion, l’état des ouvrages sont répertoriés et cartographiés. L’état sanitaire des boisements est diagnostiqué. La définition des enjeux permet ensuite de déterminer la nécessité ou non d’une intervention et le niveau requis tant pour le boisement que pour le bois mort. Au fil du temps, les rapports des plans de gestion ont évolué : rapport et fiches d’une part, atlas cartographique d’autre part. Des fiches par tronçon, par ouvrage, par type de travaux (en distinguant restauration et entretien) ont été mises au point et améliorées en permanence. Les espèces végétales invasives n’étaient pas toujours signalées au départ. Cette mention est apparue en seconde phase du contrat. Au cours de la première phase du contrat, les demandes des usagers étaient recueillies au cours d’une réunion en mairie. Cette modalité s’est réduite au recueil de données auprès des communes et AAPPMA. Les objectifs sont définis en interne.

40

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Carte n°2 : réalisation des plans de gestion – action B2-1

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

41


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

B2-2. Les travaux de restauration Le SMIAC est maître d’ouvrage et maître d’œuvre des opérations. Le technicien de rivière définit les travaux, consulte les entreprises et suit les chantiers. Le Chantier Local d’Insertion du Pays d’Alby intervient sur des chantiers qui ne nécessitent pas de matériel spécifique. Des entreprises locales et l’ONF interviennent ailleurs. bilan technique Le linéaire de cours d’eau restauré en phase 2 du contrat Chéran est de 69,4 km (de 2005 à 2009 inclus). Le programme de phase 2 tel que prévu initialement a été réalisé à 97%, soit 53,9 km des 55,7 km décrits dans le document de phase 2 du contrat. Certains tronçons ont été réalisés en 2004 (non comptés en phase 1 et non comptés dans le suivi 2005-2009), d’autres ont été réalisés en entretien ou sont programmés en 2010. Un faible linéaire n’a pas été restauré car jugé inopportun depuis compte-tenu de l’évolution du milieu ou parce que le propriétaire riverain devait faire les travaux. Au delà de ce qui était prévu, 25,3 km ont été restaurés ce qui porte à 142% le taux de réalisation.

Linéaire restauré en phase 2 Rumilly 28% Bauges 44%

Pays Alby 28%

Le calendrier prévu a été globalement suivi avec des adaptations jugées opportunes (par exemple proximité géographique de secteurs à traiter placés judicieusement dans le même lot). Le souci de répartir chaque année des interventions sur l’ensemble du bassin versant a également présidé à la programmation. Une tranche est engagée chaque année. Les travaux n’ont pas cessé entre les deux phases du contrat de rivière, ni après la fin de celui-ci. Ainsi les années 2009 et 2010 voient se poursuivre les interventions, sur les crédits restant au contrat en 2009, et hors contrat en 2010. Le rythme moyen a été de 13,9 km/an de cours d’eau restaurés, en phase 2. Pour la totalité du contrat de rivière, les travaux de restauration menés de 1998 à 20093 ont concerné 111,3 km de cours d’eau.

La DIG A ce jour la DIG n’est pas opérationnelle. Elle est en cours d’instruction par la DDAF (>DDEA> DDT) de Haute-Savoie qui pilote cette procédure pour l’ensemble du territoire. Le souhait de faire porter la DIG sur les seuls linéaires concernés par les plans de gestion, nécessite un temps conséquent d’identification des propriétaires concernés, d’organisation de réunions publiques…qui aurait retarder l’aboutissement.

3

incluant l’année 2004, charnière entre le bilan de phase 1 et le début de la phase 2

42

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Carte n°3 : travaux de restauration et entretien de la végétation des berges et du bois mort actions B2-2 et C1-2

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

43


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Les modalités d’intervention (restauration et entretien – volets B2 et C1) Les interventions du SMIAC peuvent être sommairement qualifiées sur la base de la consultation des documents, de quelques visites de terrain, d’échanges avec le technicien de rivière et les interlocuteurs du contrat de rivière. Étape / Composantes de la gestion

Action du SMIAC

Plans de gestion

Méthode Agence de l’Eau, bien suivie Une réunion était organisée en phase 1 dans les communes avec les usagers pour informer et recueillir les souhaits. A présent, les rencontres ont lieu de manière informelle au moment du recueil des données. Les objectifs sont définis en interne.

Préparation des chantiers

Optimisation de la procédure formalisée par un protocole mis au point par le technicien rivière. Par exemple, visite obligatoire des secteurs clés des chantiers par les entreprises candidates au marché. Dossiers de demandes de subventions faits sur le devis de l’entreprise retenue pour gérer au plus juste.

Gestion du bois mort

Interventions douces, le bois mort est enlevé lorsqu’il est susceptible de gêner les écoulements et favoriser la formation d’embâcles dans des zones à enjeux. Il est maintenu lorsqu’il est immergé et assure une diversification de l’habitat aquatique.

Gestion du bois coupé

En général, le bois est coupé et placé hors d’eau à disposition des riverains. Le constat est fait qu’il est très peu récupéré. Il est donc parfois laissé en grumes. Le brûlage est très rarement pratiqué seulement en cas de grosse quantité difficile à évacuer.

Période d’intervention

Du 15 mars au 15 novembre C’est à dire hors période de frai des poissons et période des foins pour les agriculteurs. Ce qui correspond aussi à la période végétative (défavorable / risque de blessure des autres arbres, moins bonne reprise des souches, dispersion des invasives et des maladies éventuelles) Et à la période de nidification (dérangement de l’avifaune, destruction de nids)

Information des riverains

Avant le chantier, envoi d’un courrier d’information avec descriptif des travaux projetés et projet de convention de travaux. Envoi en simultané d’un courrier d’information aux communes. Relance téléphonique des riverains. Puis 15 jours avant le début de l’intervention, courrier pour prévenir des dates. Un rendez-vous sur le site est proposé au moment des travaux. En fin de chantier information pour rappeler de récupérer le bois coupé.

Gestion des demandes des riverains

Il y en a peu. Lorsqu’il y en a, gestion en fonction de l’objectif fixé, du budget. Recherche de conciliation. Mais si la demande ne va pas dans le sens de l’objectif de gestion, refus.

Conseils aux riverains

Souci de fournir du conseil lorsqu’il y a une demande

Gestion des espèces invasives

Pas ou peu de stratégie de lutte jusqu’à présent. Des sites tests. Rien / robinier faux acacia car trop développé

Maladies

Actuellement pas de connaissance sur la présence ou non du phytophthora de l’Aulne sur le bassin versant

Suivi post chantier et surveillance

Réalisés très régulièrement par le technicien rivière. Le bois coupé est rarement récupéré par les riverains malgré la relance de l’information. Les ouvrages sont diagnostiqués au moment de l’élaboration du plan de gestion, l’information est communiquée aux gestionnaires.

Technicité et formation

Compétences certaines et reconnues Échanges avec d’autres techniciens de contrats de rivière selon les besoins au cas par cas, journées techniques du réseau ARRA (association rivière RhôneAlpes), journée SATERCE 73 lutte Renouée Temps à prévoir pour veille / nouvelles méthodes, connaissance des symptômes des maladies des arbres

44

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

bilan financier Le montant des opérations de restauration menées en phase 2 du contrat, s’est élevé à 136 442 €HT. La dépense a été inférieure à l’estimatif pour un linéaire traité supérieur au prévisionnel. Les prix estimés au départ étaient d’actualité. Le prix de revient moyen est de 1 966 €HT/km restauré, ce qui est assez peu. L’écart vient pour une grande partie des prix de revient moindres, du Chantier Local d’Insertion qui a réalisé une grande partie des travaux. La dépense moyenne annuelle a été de 22 740 €HT/an. Le financement de l’action B2-1 en phase 2 Financeur État Agence de l’Eau RMC Région Rhône Alpes Conseil Général 73 Conseil Général 74 TOTAL

Aide prévue €HT 57 103 56 603 37 735 0 0 151 441

Aide accordée €HT 0 75 907 40 283 0 12 961 129 151

Dont 1 année de plus aidée par les partenaires

Résumé du bilan du volet B2 pour les phases 1 et 2 du contrat Plans de gestion réalisés par sous bassins : 10 + 10 = 20 Travaux de restauration de la végétation : 23,4 + 18,5 + 69,4 = 111,3 km Taux de réalisation de 142% en phase 2 Calendrier de réalisation : suivi et prolongé 5, 85 km/an en phase 1 ; 13,9 km/an en phase 2 Montant réel/prévu : 42% de la phase 1 et 72% de la phase 2 Coût annuel : 22 740 €HT/an (phase 2) Coût moyen au km : 6 220 €HT/km en phase 1 et 1 966 €HT/km en phase 2

Bilan action B2 - linéaire restauré km

prévu

Action B2 - bilan financier

réalisé

prévu

€ HT 140

130.7 111.3

120 100

75

69.4

80 55.7

60 40

23.4

18.5

20 0

phase 1

2004

phase 2

total

500 000 450 000 400 000 350 000 300 000 250 000 200 000 150 000 100 000 50 000 0

réel 481 380 342 647

292 702 188 678 136 442

145 500 60 705

phase 1

2004

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

phase 2

total

45


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

9. BILAN DU VOLET B3 : DIVERSIFICATION PISCICOLE 9.1

RAPPEL DU BILAN DE LA PHASE 1

Les objectifs affichés en 1997 étaient le développement de la gestion piscicole et des potentialités halieutiques des cours d’eau. 3 actions ont été programmées pour la première phase du contrat. Elles visaient à rétablir la circulation piscicole (2 passes à poissons), maintenir et réhabiliter des frayères et ruisseaux pépinières, évaluer et caractériser le cheptel piscicole (une étude). Le bilan en 2003 est le suivant : •

• •

1 passe est réalisée, celle du barrage d’Alby. Le franchissement du seuil de l’Aumône à Rumilly reste à faire. Les seuils de la Compôte ont été confortés provisoirement, le franchissement prévu en phase 2 devra être intégré dans les travaux de confortement définitifs. Les seuils créés par ailleurs ont intégré le franchissement piscicole dès leur conception (Lescheraines, Le Châtelard). Le montant prévu pour les ruisseaux pépinières a été utilisé pour des aménagements sur la Véïse et le Dadon L’étude piscicole a été engagée sous maîtrise d’ouvrage du PNR des Bauges. Elle comporte des inventaires piscicoles, des propositions d’actions et la caractérisation génétique des truites du Chéran. En fin de phase 1, le diagnostic est achevé.

Une étude de restauration du Dadon et de ses affluents a par ailleurs a été réalisée (CIDEE – 2001) et une première tranche de travaux engagée. La gestion piscicole a évolué sous l’impulsion des AAPPMA : limitation du nombre de prises, création de réserves actives, arrêt des alevinages. La Fédération de Pêche de Haute-Savoie et le CSP ont été maîtres d’ouvrage d’une passe sur le seuil Nestlé, hors contrat de rivière. En fin de phase 1 : 2 actions réalisées ou en cours, 1 partiellement réalisée 50% du montant projet de phase 1 est réalisé 133 000 €HT réellement engagés en phase 1, soit 97% du montant prévu en phase 1 (passe à poisson du barrage et étude piscicole ont coûté plus cher que prévu)

9.2

BILAN DE LA PHASE 2

Ce qui était prévu Sur la base des conclusions des études menées (piscicoles, géomorphologique), la restauration des peuplements piscicoles s’inscrit à présent comme un objectif transversal à toutes les opérations du contrat de rivière. En outre des opérations spécifiques porteront sur la restauration des habitats. 8 actions à maîtrise d’ouvrage SMIAC ont été inscrites en phase 2 du contrat de rivière pour un montant de 1 441 000 €HT. Le franchissement du seuil de l’Aumône n’a pas été remis à l’ordre du jour. Il s’avère constituer un obstacle à la remontée des poissons blancs (2ème catégorie) du Fier vers l’amont du Chéran classé en 1ère catégorie.

46

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

n° action

Libellé action prévue

Maître d'ouvrage

Année de réalisation prévue

Montant prévu €HT

B3-4

Franchissement piscicole des seuils de la Compôte

SMIAC

2004

136 100*

B3-5

Poursuite des aménagements des cours d’eau du bassin du Dadon

SMIAC

2004

51 468

B3-6

Étude écrevisses (analyses)

SMIAC

2004

7 600

B3-7

Aménagements piscicoles en 3 tranches annuelles

SMIAC

2004 à 2006

78 000

B3-8

Épis, seuils pour favoriser la création de mouilles (Ombre commun) – 1200 ml

SMIAC

2005

69 000

B3-9

Diversification des écoulements Chez Cochet – 820 ml

SMIAC

2005

112 340

B3-10

Restauration du bief du Moulin - Cusy

SMIAC

2005

16 000

B3-11

Renaturation de la plaine du Châtelard études préalables, travaux et suivis

SMIAC

2004 et 2006

970 423

Total

Volet B3

1 440 931

* pour le bilan financier, cette action sera comptabilisée dans B1-21

Ce qui a été réalisé (voir carte n°1) bilan technique 7 actions sur 8 sont à présent achevées. Le chantier de la dernière action est prévu pour 2010 (renaturation du Chéran dans la plaine du Châtelard). A court terme, on peut parler de 100% de réalisation pour ce volet en nombre d’actions et en budget prévu. B3-4 - Le franchissement piscicole des seuils de la Compôte Action réalisée avec 5 années de retard sur la programmation ; elle est décrite avec l’action B1-21 relative au confortement définitif des seuils, voir § 7.2. Un suivi de l’efficacité est prévu, il sera réalisé par la FDPPMA 73.

B3-4 B3-5 B3-6 B3-7 B3-8 B3-9 B3-10 B3-11/1 B3-11/2 réalisée commencée non r éalisée

B3-5 - Restauration des cours d’eau du bassin du Dadon Par le passé, le Dadon et ses affluents ont été fortement remaniés dans leur traversée urbaine (changement de tracé pour le Dadon aval et le Nant Boré) ce qui a généré de multiples désordres et notamment une perte de diversité d’habitat, l’érosion des berges, l’incision du lit…. Le SMIAC a fait réaliser une étude globale de réhabilitation en 2001 par le bureau CIDEE. Un programme d’actions de restauration a été proposé. Il portait sur l’entretien de la ripisylve (engagé dans le cadre des sous volets B2 et C1), la diversification piscicole de plusieurs tronçons du Dadon et du Nant Boré, le franchissement piscicole de plusieurs ouvrages, la lutte contre l’érosion… L’idée d’étudier plus en détail la possibilité de remettre le Dadon aval dans son ancien lit était déjà avancée. Les premiers travaux ont été engagés en 2002 durant la première phase du contrat (aménagement d’un radier secteur Madrid). En seconde phase, 3 tranches de travaux ont été réalisées sur la commune de Rumilly : Tranche 1 - 2004. Fin des travaux engagés durant la première phase du contrat, sur 360 ml, secteur usine TEFAL/SEB. Travaux de diversification et renaturation. Maîtrise d’œuvre FDPPMA. Tranche 2 - 2006. De l’aval du pont cadre à l’amont de la confluence Chéran. Remise en eau de l’ancien lit du Dadon. Maîtrise d’œuvre TEREO. Tranche 3 - 2009. Secteur confluence Chéran en simultané aux travaux de diversification sur le Chéran (action B3-8 à B3-10).

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

47


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Le premier tronçon réalisé, le plus en amont, a fait l’objet d’un suivi scientifique pluriannuel par la Fédération de Pêche. Les investigations menées avant travaux puis 2 et 3 ans après travaux, montrent une augmentation significative de la biomasse et de la densité piscicole qui n’a pas encore atteint toutefois l’optimum attendu, et une nette augmentation de la diversité d’habitat visible tant à l’échelle du faciès qu’à celle des micro habitats.

Extrait du rapport FDPPMA 74 – VIGIER L.,2007. Essai d’évaluation des travaux de restauration réalisés en 2004 sur le Dadon : comparaison des états des lieux avant travaux (2004) et 3 ans après travaux (2007). Rapport FDP74.07/05 Histogramme : Évolution post-travaux de la représentation surfacique des différents faciès d’écoulements sur l’ensemble du secteur restauré sur le Dadon.

Ancien lit recalibré, absence de lit majeur, érosion des berges

Juin 2004 avant travaux

Protection de berges, enrochement, géotextile et caisson végétalisé. Blocs en pied de berge, tressage, seuil.

Août 2004, un mois après travaux

Extrait du rapport FDP74. 01/01 JP. VULLIET – Août 2004. Vue générale du tronçon 8 vers l’aval.

Le tronçon suivant jusqu’à la confluence Chéran a fait l’objet d’une étude de projet de remise en eau de l’ancien lit du Dadon (TEREO / HYDRETUDES – 2005). Au final, ce projet plus ambitieux a été retenu et finalisé en deux temps : 2006 et 2009 pour la zone de confluence. Il est le résultat d’un partenariat multiple : SMIAC, AAPPMA, FDPPMA, ville de Rumilly, propriétaires riverains, exploitant agricole. Non prévu initialement, un sentier pédagogique a été ajouté à la demande des financeurs. Un film a été réalisé pour présenter les travaux. Avant travaux : la modification du tracé du lit du Dadon a induit un enfoncement, une réduction de la diversité des écoulements et des substrats, la perte de connexion latérale (photos TEREO – 2005) 48

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier Panneau explicatif installé sur le site

La nature des travaux réalisés : un remodelage des profils en long et en travers de l’ancien lit, le nettoyage de l’ancien lit, la diversification du lit par pose de blocs, peignes, reprofilage des berges et plantations, création d’ouvrage de contrôle.

L’ancien lit remis en eau après travaux. (photos SMIAC)

Situation actuelle

(photos C. LECURET – 2009)

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

49


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Ce tronçon n’a pas fait l’objet de suivi scientifique poussé. La Fédération de pêche émet une réserve sur l’efficacité des travaux en terme de diversification des habitats. Les crues morphogènes ne transiteraient pas par l’ancien lit, il n’y aurait pas d’apport de matériaux de granulométrie variée qui assurerait une diversité de substrats. Des prélèvements d’invertébrés ont toutefois été réalisés en 2 points de 2006 à 2008. Suite à une pollution accidentelle en novembre 2008, le SMIAC a confié à TEREO une étude destinée à en évaluer l’impact sur les peuplements piscicoles et invertébrés du Dadon renaturé. Les prélèvements hydrobiologiques et les inventaires piscicoles réalisés par la FDPPMA ont été mis à disposition et intégrés dans l’interprétation pour constituer l’état avant pollution. Ils permettent de situer la qualité après travaux sur les 2 tronçons renaturés du Dadon. De 2006 à 2008 (avant pollution) la qualité hydrobiologique est assez moyenne. Une tendance à l’augmentation de la diversité faunistique est cependant observée. Les investigations réalisées en 2009 montre une amélioration mais globalement les invertébrés présents sont assez polluo-tolérants traduisant un problème de qualité de l’eau certainement récurrent. Les peuplements piscicoles sont quant à eux en diminution depuis les bons résultats de 2007. Le niveau est même comparable à la situation avant travaux de renaturation. La tendance était amorcée avant la pollution. L’efficacité des actions menées sur le Dadon semble être en partie compromise par une qualité de l’eau insuffisante. B3-6 - Étude écrevisses Les fédérations de pêche de Savoie et Haute-Savoie avaient engagé des études départementales d’inventaire de l’écrevisse autochtone, Austropotamobius pallipes, dont les effectifs diminuent de façon drastique. Le but de l’action B3-6, était une participation du contrat de rivière aux investigations complémentaires sur les affluents du Chéran. Le SMIAC a pris en charge les analyses de toxiques sur sédiments, sur la partie haut-savoyarde. Suite à cette étude4, des propositions ont été formulées et des aménagements ont pu être réalisés grâce aux crédits restants sur B3-6 et à ceux de l’action B3-7 tranches 2 et 3. La FDPPMA 73 n’a pas engagé de mesures similaires, l’enjeu n’étant pas comparable. B3-7 – Aménagements piscicoles Cette action prévoyait la réalisation de petits aménagements sur les affluents du Chéran. Au début de la phase 2, quelques sites avaient été donnés à titre indicatif. Il s’agissait de provisionner une enveloppe budgétaire sur 3 années pour permettre des réalisations au fur et à mesure des opportunités et des besoins émergents. Cette enveloppe a été exploitée au mieux et plusieurs sites ont bénéficié de travaux d’aménagement / diversification allant d’essais expérimentaux à des techniques confirmées et d’autres innovantes. Pour tous ces projets, les AAPPMA et FDPPMA ont été fortement associées et ont participé à la définition des travaux (ex. source du Château et Bief Fressoz). • • • • • •

La source de la Maladière (bief Fressoz) en limite Châtelard / La Compôte La source du Château au Châtelard La Véïse à Gruffy + caisses frayères AAPPMA Albanais Le ruisseau du Clapet à Mûres La Nanche à Boussy La Vergone et le Lénard à Massingy

Suite à l’étude sur l’écrevisse à pieds blancs, plusieurs sites intéressants ont été repérés sur la Vergone et le Lénard, affluents de la Néphaz. La principale menace identifiée était le piétinement des cours d’eau par le bétail. 12 sites ont fait l’objet d’aménagements très innovants. 4

FDPPMA74 / SMIAC P. HUCHET 2007

50

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Le travail d’animation du SMIAC auprès des agriculteurs concernés a été très soutenu et a permis d’aboutir à l’installation de 12 abreuvoirs et l’aménagement de 2 passages à gué. Le soutien des financeurs, sur une opération non prévue initialement, a également été déterminant. Un suivi scientifique pluriannuel est réalisé par la Fédération de Pêche de Haute Savoie (linéaire colonisé, quantité, qualité physico-chimique, hydrobiologie). Les résultats sont encourageants puisque depuis la fin des travaux fin 2007, l’écrevisse a colonisé 800 ml de ruisseau supplémentaire sur la Vergone, ce qui en fait le seul ruisseau haut-savoyard aussi bien pourvu (source FDPPMA).

Abreuvoirs sur la Vergone (photos SMIAC)

Abreuvoirs sur le Lénard (photos SMIAC)

Une convention a été signée avec les exploitants agricoles concernés pour qu’ils entretiennent les aménagements et le matériel, c’est la seule contrepartie demandée. La plupart des sites font l’objet d’une surveillance régulière par le SMIAC pour voir l’évolution et relancer les agriculteurs si une intervention est nécessaire avec rappel des opérations d’entretien à effectuer. Cette opération « abreuvoirs » a été pilote au niveau régional et est devenue une vitrine pour d’autres bassins versants. Des sondages piscicoles et des observations ont été faites suite aux aménagements réalisés sur les petits cours d’eau. De nombreuses frayères à truites ont ainsi été constatées sur le ruisseau de la Maladière. Des sondages piscicoles et des observations de visu, ont montré l’accroissement des effectifs dès l’année qui a suivi les travaux.

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

51


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

La Maladière ou bief Fressoz en 2005 avant travaux

Les travaux à la confluence avec le Chéran

en 2009

Source du Château, commune du Châtelard

Avant …lit large, dissipation des écoulements, faibles hauteurs d’eau, peu de substrat favorable à la reproduction de al truite fario

Après … apport de graviers roulés en amont des seuils. Concentration des écoulements par création d’un chenal préférentiel d’écoulement Photos et commentaires SMIAC

52

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

B3-8 ; B3-9 ; B3-10 – Diversification du Chéran à Boussy Les trois opérations initiales prévues en 2005 portaient sur le Chéran à Rumilly, Marigny et sur un bief à Cusy. Elles étaient issues de l’étude piscicole de 2003. Les accès étaient difficiles et généraient un coût important. Les travaux préconisés ne semblaient pas répondre de manière forte au déficit piscicole constaté sur le Chéran haut-savoyard. Aussi, sous l’impulsion de la FDPPMA, et avec l’accord des financeurs du contrat, le regroupement sur un seul secteur très homogène, a été retenu avec l’objectif d’augmenter l’attractivité pour le poisson. Les actions ont donc été complètement modifiées et regroupées sur le Chéran, de Boussy au ruisseau de la Nanche. L’action résultante, plus ambitieuse dans les moyens mis en œuvre, vise toujours la reconquête du milieu pour les 2 espèces piscicoles phares : truite fario et ombre commun. L’intégration paysagère du projet a été recherchée. L’étude de définition et la maîtrise d’œuvre ont été confiées au bureau GREN. Les travaux proposés visent à diversifier les écoulements (hauteurs, vitesses), créer des caches… Les ouvrages mis en œuvre : Des épis et caissons déflecteurs bois en berge Des îlots dans le lit du Chéran L’ancrage d’embâcles en berge Des amas de blocs en milieu de lit La réouverture du chenal secondaire et l’évaluation d’inertes au droit de la salle des fêtes de Boussy.

Les travaux ont été effectués en 2008 et 2009. La Fédération de Pêche est mandatée pour réaliser le suivi scientifique détaillé de manière à évaluer la plus value de l’opération. Un état initial a été effectué en 2008. L’évaluation après travaux débutera en 2010 et se poursuivra en 2011. Le SMIAC suit de près le comportement des ouvrages face aux crues. Des confortements ponctuels ont été effectués post travaux.

Vue d’une partie des ouvrages créés situation fin 2009 Ci-dessus des îlots pour limiter la largeur du lit et créer des zones d’écoulements plus rapides Ci-contre des épis bois en berge et des amas de blocs pour créer des caches pour la faune

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

53


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

B3-11/1 et B3-11/2 – Renaturation du Chéran dans la plaine du Châtelard action prévue en 2003

action projetée 2010

SINBIO – bande active du Chéran en 1948 et en 2004

Cette action part du constat de réduction de la divagation latérale du Chéran dans le secteur de la plaine du Châtelard suite aux endiguements. Les atterrissements sont perchés et se végétalisent, les berges s’érodent. Elle rejoint également les objectifs du volet B1. C’est sans conteste, l’une des opérations les plus ambitieuses du contrat de rivière en terme d’objectif et d’espace concerné. L’action a été initialement définie à l’issue de l’étude piscicole TEREO de 2003. Elle prévoyait la reconquête de l’espace de liberté du Chéran dans la plaine du Châtelard, de la confluence Nant d’Aillon au plan d’eau du Châtelard, et une protection de berge au droit du plan d’eau de la Motte. Là aussi, une réflexion a été conduite de manière à optimiser les moyens et les objectifs. Au final, c’est une action de plus grande envergure qui va être mise en œuvre, allant jusqu’aux plans d’eau de Lescheraines. Les objectifs adoptés pour l’action de renaturation sont les suivants : • Augmenter l’espace de divagation du Chéran • Élargir la bande active du Chéran • Dévégétaliser les atterrissements afin de limiter la fixation des bancs • Protéger les berges au droit des secteurs élargis Le contenu des travaux prévus : • Des travaux forestiers préalables : dévégétalisation totale du lit majeur (abattage, broyage), surface totale à traiter de 24 400 m². • Des travaux de terrassement, de déplacement d’une digue et de protection de berges : terrassement du lit majeur du Chéran (61 500 m3), dévégétalisation et scarification des atterrissements (20 620 m²), réalisation de protection de berges en techniques mixtes (545 ml), en techniques végétales rustiques (310 ml) et en enrochements (15 ml). Cette action n’est pas encore réalisée. Un important retard a été pris sur la programmation. Les études préalables et de définition étaient prévues en 2004. Les conclusions de l’étude SOGREAH (plan de gestion des matériaux) étaient attendues. L’étude s’est terminée en 2005. Les études de définition de l’action n’ont été engagées qu’en 2007 avec le choix d’un maître d’œuvre, SINBIO. De nombreuses discussions/explications/négociations ont été nécessaires avec les communes concernées, induisant des ajustements du projet. Sur 10 sites potentiellement intéressants à renaturer, 6 ont finalement été retenus. Le projet a été finalisé en septembre 2008. Les procédures de Loi sur l’Eau et de Déclaration d’Intérêt Générale ont été conduites courant 2008. Le DCE du marché a été lancé au printemps 2009, mais un problème de procédure est survenu durant l’été, obligeant le SMIAC à relancer une consultation début 2010. La durée des travaux est prévue sur 2 ans avec un ajustement possible sur une 3ème année. Ils vont démarrer au printemps 2010. 54

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Au total, en phase 2, les opérations du volet B3 auront permis : •

De rendre franchissables 6 obstacles existants

D’ouvrir un linéaire supplémentaire de 7 200 ml à la circulation des truites

La diversification de l’habitat piscicole effective sur 13 500 ml de cours d’eau

L’engagement de la renaturation de 56 500 m² du lit majeur du Chéran

La reconquête de 800 ml de ruisseau par l’écrevisse autochtone

bilan financier Le taux de réalisation des actions en coût prévu est de 37%. L’action la plus couteuse est engagée et sera achevée d’ici 2011. Le taux d’engagement des actions du volet B3 est donc de 100% à court terme. Le montant réel des opérations de restauration du milieu aquatique menées en phase 2 du contrat, sera au final de 1 156 300 €HT. Ce montant n’inclut par l’action B3-4 (seuils de la Compôte), comptée avec B1-21. Le coût des projets s’est avéré supérieur à l’enveloppe prévue de 11%, plusieurs actions ayant été modifiées avec au final une ambition plus élevée. Cependant dans le contexte économique actuel, le marché a été inférieur au coût projet pour la plus grosse opération, ce qui fait que l’enveloppe prévue n’est finalement pas dépassée. Le financement du volet B3 en phase 2 Financeur État Agence de l’Eau RMC Région Rhône Alpes Conseil Général 73 Conseil Général 74 TOTAL

Aide prévue Aide attribuée €HT €HT 71 362 4 000 99 212 195 363 259 637 73 005* 24 216 70 982 24 216 97 537 478 643 440 887* * partielle, reste à déterminer pour B3-11

Participation gracieuse de la FDPPMA 74 pour la maîtrise d’œuvre des travaux Dadon en 2004 et le suivi scientifique des tronçons 1 et 2. Participation des collectivités piscicoles à la maîtrise d’ouvrage de l’opération B3-8-9-10 (Chéran à Boussy) pour 47 795 euros.

Résumé du bilan du volet B3 pour la phase 2 du contrat Fin 2009, le taux de réalisation des actions est de 87% en nombre et de 37% en coût prévu Mais 100% des actions sont engagées en fin de contrat Une évolution / adaptation forte de plusieurs actions Calendrier : retard important pour les opérations les plus complexes et les plus couteuses Montant réel/prévu : + 40% pour ce qui est terminé Montant réel/prévu : - 44% pour ce qui reste à réaliser

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

55


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

10. BILAN DU VOLET B4 : PASSERELLES

10.1 RAPPEL DU BILAN DE LA PHASE 1 Pour répondre à l’objectif B4 « aménager des accès aux cours d’eau », la phase 1 du contrat de rivière avait prévu la création d’une liaison pédestre de 26 km entre Rumilly et le Pont de l’Abîme. Ainsi que la (re)construction de 4 passerelles sur le Chéran (Les Iles Rumilly/Sales ou Boussy ; Moulin Janin Héry/Gruffy ; base de loisirs Lescheraines/La Motte ; Pont Picot Le Chatelard) et le confortement de la passerelle de Cusy/Gruffy. Le montant total alloué à ce volet était de 853 700 €HT. En 2003, 11,9 km de sentiers étaient réalisés sous Maîtrise d’Ouvrage locale (CCPA et Boussy) avec le SMIAC pour la maîtrise d’œuvre. Les opérations concernant les passerelles n’étaient pas effectuées pour des questions de manque de définition des projets et de priorités financières des communes. Le projet de création d’une passerelle au Moulin Janin était liée à la création de la Maison de l’Eau sur ce site – action B6. Le changement de site a rendu le projet caduque. La passerelle Cusy/Gruffy a bénéficié de travaux de confortement d’urgence en 1997.

Le circuit réalisé en phase 1 sur le territoire CCPA : boucle du pont de l’Abîme et rive droite du Chéran de la passerelle Cusy/Gruffy en direction de Rumilly sur la commune de Gruffy

11,9 km de sentiers / 26 km prévus 76 200 €HT engagés pour le sentier soit 100% du budget prévu pour cette action 11 500 €HT pour le confortement d’urgence de la passerelle Cusy/Gruffy 11% du budget du volet B4, engagés

56

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

10.2 BILAN DE LA PHASE 2 Ce qui était prévu Les projets de la phase 2 consistaient à terminer le sentier du Pont de l’Abîme à Rumilly et à réaliser 3 passerelles. Les actions chiffrées et affichées en phase 2 étaient les suivantes : n° action

Libellé action prévue

B4-7

Construction d’une passerelle à la base de loisirs

B4-8

Réfection de la passerelle existante

B4-9

Reconstruction d’une passerelle piétonne et cyclable soit entre Rumilly et Sales soit entre Rumilly et Boussy

Total

Volet B4

Maître d'ouvrage Communes de Lescheraines et La Motte en Bauges Communes de Cusy et Gruffy Communes de Rumilly et Boussy ou Sales

Année de réalisation prévue

Montant prévu €HT

2007

110 000

2003

150 000

2007

200 000 460 000

B4-7 B4-8 B4-9 réali sée commencée non réalisée

Ce qui a été réalisé Le sentier a été poursuivi en rive droite du Chéran de Mûres à Alby sur 4,1 km, portant à 16 km le linéaire réalisé au cours du contrat, soit 61,5% de ce qui avait été projeté. Le reste de la liaison d’Alby jusqu’à Rumilly n’a pas été mis en œuvre. Il semble qu’il y ait eu des difficultés d’ordre foncier, de moyen en personnel pour le montage du dossier et certainement d’ordre financier car le budget initial avait été consommé et aucune nouvelle enveloppe n’avait été réservée en phase 2.

Les sentiers ont été balisés et sont agréés PDIPR (plan départemental des itinéraires de promenades et randonnée)

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

57


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

La passerelle reliant Cusy à Gruffy a été entièrement reconstruite en 2008 pour un montant de 230 171 € HT. Le remplacement de la passerelle représente 173 500 € HT. Le surcoût par rapport à l’estimatif est dû aux frais d’études et de maîtrise d’œuvre non inclus au départ et aux travaux de confortement de la culée en rive droite non prévus initialement mais nécessaires par sécurité. 1996

2009

Le financement de cette passerelle a été le suivant : Région RA

État puis AERMC

CG 74

Maître d’ouvrage

€HT

%

€HT

%

€HT

%

Prévu phase 2

30 000

20%

25 150

17%

60 000

40%

Accordé

46 034

20%

46 034

20%

92 068

40%

€HT 34 850 Gruffy* 34 850 Gruffy* 11 185 SMIAC**

TOTAL €HT

% 20%

150 000

20%

230 171

L’Agence de l’Eau a pris le relais de l’État et a accru sa participation.

*La part en autofinancement a été prise en charge à parts égales par les communes de Cusy et Gruffy, cette dernière a été Maître d’Ouvrage de l’opération « passerelle ». **Le SMIAC a été Maître d’ouvrage des travaux de confortement de la culée rive droite et a financé la part restant après subventions.

Les 2 autres passerelles n’ont pas vu le jour. La passerelle Lescheraines/La Motte a été étudiée dans le cadre de la requalification du site « Les Iles du Chéran » sous maîtrise d’ouvrage PNR. Le SMIAC a ensuite monté le cahier des charges et un maître d’œuvre a été choisi. Au final le projet qui a été présenté n’a pas abouti car jugé trop onéreux et en dehors du contexte du contrat de rivière. La passerelle des Iles Rumilly/Boussy est annulée en tant qu’opération du contrat de rivière. La commune de Rumilly étudie actuellement le réaménagement global de la base de loisirs des Iles et inclut l’étude d’une possibilité de passerelle sur le Chéran au niveau de la salle des Fêtes de Boussy. Sentier réalisé à 29% de l’objectif de phase 2 et 61% du linéaire total 1 passerelle réalisée sur 3 prévues 33% du montant estimatif B4 réalisé coût réel supérieur de 53% pour l’opération réalisée On notera également la création d’un sentier pédagogique le long du Dadon, action non prévue initialement et apparue avec le projet de remise en eau de l’ancien lit du cours d’eau à Rumilly (action B3-5). Cette action participe à la réalisation de l’objectif d’aménagement d’accès aux cours d’eau. Linéaire : 1 km Coût : 13 060 € HT Financement : AE 40%, Région 10.85%, CG73 et CG74 13.5% SMIAC 22.15%

58

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

11. BILAN DU VOLET B5 : CANOË-KAYAK 11.1 RAPPEL DU BILAN DE LA PHASE 1 L’objectif de ce volet était d’améliorer les conditions de pratique du canoë-kayak. La première phase comportait des actions d’aménagement d’accès, de signalétique, de sécurisation (accès secours, nettoyage) et le franchissement du site de l’ancien barrage d’Alby. En partenariat avec les comités départementaux de canoë-kayak, le club d’Annecy et la DDJS, 3 parcours ont été identifiés sur le Chéran. Pour ces secteurs les accès et sorties d’eau ont été clairement identifiés et améliorés. La totalité des actions prévues a été réalisée pour un montant de 67 000 € HT (55% du budget prévisionnel).

Main courante et panneaux à Alby

Indication de débarquement à Rumilly

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

59


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Passe à poissons

Passe à canoë

Passe à poissons et passe à canoë à Alby

Panneaux canoë français/anglais à Alby

Les travaux hydrauliques réalisés à cette époque dans les secteurs des 3 parcours ont été conçus pour être franchissables par les embarcations (seuils du Châtelard et de Lescheraines). Enfin, à l’initiative du SMIAC, pêcheurs et kayakistes ont été invités à réfléchir ensemble à la conciliation des deux usages. Ce travail de concertation, non prévu initialement, a abouti à la rédaction d’un code de bonnes pratiques des sports d’eau vive et de pêche du Chéran. Il comporte notamment une valeur seuil de débit pour que la pratique du canoë puisse se faire sans altérer les habitats aquatiques. Cette valeur a été fixée à 5m3/s à la station hydrométrique de la Charniaz.

11.2 BILAN DE LA PHASE 2 Ce qui était prévu Pour la seconde phase une seule action a été inscrite pour cette thématique : l’amélioration de la passe à canoë du vieux barrage d’Alby qui s’avérait semble-t-il techniquement difficile. n° action

Libellé action prévue

B5-5

Passe à canoë sur le barrage d’Alby

Total

Volet B5

Maître d'ouvrage SMIAC

Année de réalisation prévue 2004

Montant prévu €HT 4 500 4 500

Ce qui a été réalisé B5 réalisée

Cette action n’a finalement pas été réalisée. Il ne semble pas y avoir eu de véritable demande pour modifier la passe. Les techniciens consultés l’ont jugée certes difficile mais praticable.

commencée

On notera que le seuil de débit fixé à 5 m3/s au Code de bonne pratique, est rarement atteint et que, par conséquent les kayakistes fréquentent nettement moins le Chéran qu’auparavant, en particulier les clubs et les professionnels. non réalisée

Réalisation du volet B5 : 0% Action abandonnée

60

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

12. BILAN DU VOLET B6 : MAISON DE LA RIVIÈRE 12.1 RAPPEL DU BILAN DE LA PHASE 1 La mise en valeur du patrimoine lié à l’eau devait se concrétiser par l’ouverture d’une maison thématique « la Maison de l’Eau » en partenariat avec le Parc des Bauges avec pour objectif de constituer un outil pédagogique et un moyen de communication et d’accueil. Elle était initialement pressentie sur le site du Moulin Janin sur la commune d’Héry sur Alby. L’étude de faisabilité a fait ressortir un problème d’accès et le caractère isolé du site. L’opportunité d’acquisition de l’ancien restaurant du pont de l’Abîme sur la commune de Cusy, a conduit les élus à retenir ce site. Les bâtiments et les terrains ont été acquis par le SMIAC pour le compte de la CCPA. Le SMIAC a également fait réaliser un levé topographique et une étude géotechnique (SAGE ingénierie). Le PNR a fait réaliser en 2002 les études de programmation (SED 74) et une pré-étude de conception muséographique (Atelier des Charrons). Un comité de pilotage du projet a été constitué et se réunissait régulièrement. 315 600 € ont été engagés en phase 1 sur ce projet, soit 63% du budget prévu en phase 1

12.2 BILAN DE LA PHASE 2 Ce qui était prévu La poursuite de l’opération « Maison de l’Eau : Trésors du Chéran» avec la réalisation de celle-ci. n° action

Libellé action prévue

Maître d'ouvrage

Année de réalisation prévue

Montant prévu €HT

B6-2/1

Construction d’une maison de la rivière Chéran

SMIAC

2004

956 000

B6-2/2

Aménagements muséographiques

PNR

2005

480 000

Total

Volet B6

1 436 000

Ce qui a été réalisé Plusieurs études ont été engagées pour définir la faisabilité B6-2/2 du projet : sondage de la paroi rocheuse, possibilités réali sée d’assainissement… commencée Le concours d’architecture a été non réalisée lancé, l’architecte maître d’œuvre choisi (Cabinet GUYARD) et le permis de construire déposé. L’étude muséographique é été engagée par le PNR. B6-2/1

Fin 2004, la gestion du site s’organisait entre le SMIAC/CCPA (bureaux), le PNR (boutique, musée) et la commune de Cusy (cafétéria, parkings). Le planning prévisionnel situait la réception de chantier début 2008.

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

61


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Les différents partenaires avaient validé le projet et son financement pour un montant total de 1 686 000 €HT (règlement du concours). Par la suite, ce montant a été plusieurs fois révisé.

L’historique du coût du projet : Novembre 2004 groupement de commande (SMIAC-PNR-Cusy) : .............. 1 686 000 € Juin 2007 projet APS :..................................................................................... 1 963 229 € Juillet 2007 projet avec modifications validées par CCPA et SMIAC : ........... 2 299 193 € Février 2008 projet APD :................................................................................ 2 344 869 € Octobre 2008 projet avec imprévus, OPC, actualisation : ............................. 2 646 709 € Face à l’augmentation de la somme en autofinancement, la décision de stopper le projet a été prise en comité syndical le 11 mars 2009. Durant la seconde phase du contrat, les dépenses engagées s’élèvent à 304 200 €HT. Au total, les sommes engagées depuis le début du contrat (en incluant la phase 1), sont de 619 800 €HT.

Action non achevée, stoppée Études et missions engagées pour 21% du coût prévu pour le projet en phase 2

62

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

13. BILAN DU VOLET B7 : ZONES HUMIDES 13.1 RAPPEL DU BILAN DE LA PHASE 1 En phase 1 ce volet avait pour objectif la suppression des points noirs paysagers. Deux axes d’action étaient identifiés : intégrer les aspects paysagers et environnementaux dans chaque aménagement hydraulique projeté du volet B1 et traiter les secteurs dégradés (décharges principalement). Les actions du volet B1 ont été réalisées en intégrant les objectifs paysagers. Le recensement exhaustif des secteurs dégradés (points noirs paysagers) ne semble pas avoir été réalisé. Les actions portant sur les décharges sont traitées au volet A4. Plusieurs décharges ont fermé avec une remise en état superficielle. Une action comportait la valorisation d’une zone humide à Gruffy, en particulier pour son rôle de tampon hydraulique (B1-16). Elle n’a pas été réalisée en phase 1.

13.2 BILAN DE LA PHASE 2 Ce qui était prévu En phase 2 l’objectif du volet B7 est différent et se rattache à une autre problématique, non abordée jusque là au contrat de rivière, celle de la conservation et de la réhabilitation des zones humides. Un besoin d’inventaire apparaît dans un premier temps devant aboutir à une hiérarchisation et à la définition des possibilités d’intervention. n° action

B7-3 B7-4 Total

Libellé action prévue Étude pour la protection et la mise en valeur des zones humides du bassin versant du Chéran Travaux de protection, restauration, gestion de zones humides identifiées dans l’inventaire préalable B7-3

Maître d'ouvrage

Année de réalisation prévue

Montant prévu €HT

SMIAC

2004

60 000

Local à définir au cas par cas

2005

300 000

Volet B7

360 000

B7-3

Ce qui a été réalisé

B7-4

Action B7-3 : l’étude d’inventaire a été réalisée entre 2005 et 2007. Elle a été menée séparément pour chaque département. En Savoie l’étude a été réalisée par le CPNS, Conservatoire du Patrimoine Naturel de Savoie et en Haute-Savoie, par l’association ASTERS. Un comité de pilotage spécifique a été mis en place par le SMIAC.

réalisée commencée non réalisée

En Haute-Savoie à l’initiative de la DDAF, ASTERS avait réalisé en 2000 un inventaire des zones humides du département. La mission a consisté à mettre à jour ces données par des visites de terrain et à s’appuyer sur les documents d’objectifs des zones NATURA 2000. Le périmètre d’investigation est allé au delà des communes du SMIAC. Ont été prises en compte les communes de Quintal, Seynod, Entreverne, Leschaux, Montagny-les-Lanches. En Savoie, le Conseil Général a fait réalisé un inventaire des zones humides en 2003 par le CPNS. Dans le cadre de l’étude SMIAC, les visites de terrain du secteur du canton du Châtelard ont été réalisées par Mr Boissier - ECOSYLVE en 2005. Les communes de Cessens et Albens ne figurent pas à l’inventaire. Le champ d’investigation n’est pas totalement identique dans les 2 départements. En Savoie, seules les zones humides de plus de 1000 m² ont été inventoriées ; en Haute-Savoie elles sont toutes prises

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

63


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

en compte. En Savoie l’espace de fonctionnalité de chaque zone est délimité, ce n’est pas le cas en Haute-Savoie. Au total 234 zones humides ont été inventoriées (162 en Savoie et 72 en Haute-Savoie) représentant une superficie de 411 ha (231 ha en Savoie et 180 ha en Haute-Savoie). (carte n°4) La méthodologie du plan d’actions mise en œuvre dans les deux départements s’appuie sur la méthode développée par Mr MICHELOT. Elle comprend une double approche technique et de concertation : évaluation de la valeur des ZH sur la base de leur intérêt patrimonial et de leur dimension fonctionnelle, définition des actions les plus adaptées et regroupement par niveau de valeur ou d’enjeu, identification des sites où une volonté locale est repérée et où le statut foncier est favorable. Le plan d’action proposé comporte 4 catégories de zones humides.

Niveau A : 74 : zones humides d’intérêt européen intégrées au réseau NATURA 2000 73 : zones humides d’intérêt départemental justifiant une protection réglementaire et une gestion Niveau B : 74 : zones humides d’intérêt fort nécessitant une gestion dans un but patrimonial 73 : zones humides d’intérêt départemental justifiant une gestion par le CPNS Niveau C : 74 : zones humides d’intérêt moyen nécessitant une gestion dans le but d’assurer leur préservation 73 : zones humides d’intérêt local dont la gestion peut être prise en charge par les collectivités ou structures locales Niveau D : zones humides ne nécessitant pas de gestion particulière et pouvant être conservées par un classement de protection dans les documents d’urbanisme (PLU, SCOT…)

Marais des Granges - Viuz la Chiésaz - ASTERS

Marais de l’Epenouet – Viuz et Mûres - ASTERS

Chaque rapport comporte l’inventaire proprement dit, le plan d’action, une fiche de porté à connaissance par commune, la localisation sous SIG (les niveaux de renseignement de la base ne sont pas équivalents). Le porté à connaissance a été envoyé à chaque commune concernée. En Haute-Savoie une réunion de présentation aux communes a été organisée en 2007 afin de recueillir les projets et motivations des communes. Ce qui a ensuite permis à ASTERS de produire 9 notices de gestion détaillées (actions, programmation, chiffrage) pour 9 zones humides réparties sur 5 communes (Cusy, Mûres, Gruffy, Viuz, Quintal). Le CPNS était en attente de la sortie du plan global d’actions des zones humides de Savoie, pour aller plus loin. Cependant 2 sites présentant une urgence d’intervention, tufière de la Touvière à Jarzy et Col de Plainpalais au Noyer, ont fait l’objet d’un document de diagnostic et de propositions en 2006. Montant prévu pour l’action B7-3 : ................. 60 000 €HT Montant réel : ................................................. 52 011 €HT Action B7-4 : A l’issue de l’inventaire, un plan de gestion a été défini pour 9 zones humides sur 5 communes de Haute-Savoie, représentant une surface de 38,6 ha (21% de la superficie totale répertoriée sur la partie haut savoyarde du bassin versant). Un montant de travaux de 87 300 €HT est programmé sur 4 années.

64

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

La mise en œuvre opérationnelle de la gestion de ces zones humides est aujourd’hui partiellement engagée. Il semble que la faible avancée réside dans la difficulté à convaincre les collectivités à se porter maître d’ouvrage de ces opérations. Le SMIAC a joué son rôle d’initiateur par une information aux communes (courrier, réunions du bureau du SMIAC, présentations au cours des réunions des bureaux du SIABC par exemple), de facilitateur par le montage de dossier de subventions. Mais au final il y a eu peu de retours. Zone humide avec notice de gestion Marais des Mièges à Cusy 15,5 ha Marais chez Guédin Viuz/Mûres 9,95 ha Marais des Choseaux à Gruffy 0,56 ha Marais Le Leutet Gruffy 0,56 ha Marais des Aretes à Quintal 2,48 ha Marais de Lanfianna Quintal/Viuz 1,34 ha Marais Chez Sapin à Viuz 0,9 ha Marais des Granges à Viuz 4,16 ha Marais de l’Epenouet Viuz/Mûres 3,16 ha Marais de Vauthières Gruffy 2,42 ha TOTAL programme 38,61 ha

Montant prévu sur 4 ans €HT

Zone humide contractualisée

19 878

Natura 2000 5 Contrat ENS CG74 – RED ère 1 année de travaux en 2009

12 812

Contrat ENS CG74 - NatO

1 656

Contrat ENS CG74 - NatO

12 410

Contrat ENS CG74 - NatO

5 256

Contrat ENS CG74 - NatO

7995

Contrat ENS CG74 - NatO

Montant de travaux engagés année 1 €HT

48 268

8334 8712 10 247

Contrat ENS CG74 - NatO

Non prévu au départ

Contrat ENS CG74 - NatO

87 300

TOTAL contractualisé 35,97 ha

4 communes se sont engagées aujourd’hui en signant des contrat ENS avec le Conseil Général 74 sur 8 zones humides (36 ha). La gestion de 4 zones humides (29,7 ha) est engagée. Une première année de gestion vient d’être réalisée à Cusy et des travaux sont programmés pour 2010 sur les 3 autres communes. 3 ha ont(/vont) fait l’objet de travaux de fauchage et d’abattage de ligneux. Le financement des travaux est le suivant : AERMC..................................................46% ................................................22 167 €HT Région ...................................................26% ................................................12 605 €HT CG74 .................................................7.75% .................................................3 740 €HT Total subventions .............................79,75% ................................................38 512 €HT

En Savoie, le CPNS a pris contact avec la commune de Jarsy pour la zone humide de la tufière de la Touvière. L’usage AEP de la source de la Touvière a été jugé prioritaire, aucune suite donnée pour la zone humide. Le projet de Plainpalais au Noyer n’a pas abouti. L’action B7-3 est réalisée. Sa finalisation tardive et le nécessaire temps de la concertation (changement d’équipes municipales en 2008) ont décalé la mise en œuvre de l’action B7-4 L’action B7-4 est engagée pour 4 zones humides sur les 9 pressenties en Haute-Savoie. 77% de la surface prévue font l’objet d’un plan de gestion (le dossier est engagé, travaux sur 2009 ou 2010) Pour un montant de 48 300 €HT, soit 55% du programme et seulement 16% de l’enveloppe prévue en phase 2 du contrat de rivière 5

par sa politique ENS (Espaces Naturels Sensibles) le CG74 propose deux types de contrats : RED réseau écologique départemental (enjeu fort) sur 10 ans et NatO nature ordinaire sur 5 ans.

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

65


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

La prise en compte des zones humides dans les documents d’urbanisme des communes a progressé avec l’évolution de la prise de conscience des élus pour une partie du territoire. Ceci se traduit par un classement spécifique en zone NDp ou NH, parfois assorti de prescriptions par rapport aux usages. C’est le cas, par exemple, des documents d’urbanisme de Mûres, Cusy, Le Châtelard, Marigny…(source : réponses aux questionnaires et entretien avec le PNR) Par ailleurs, à partir des réponses au questionnaire, on constate un déficit de connaissance de plusieurs communes (11 sur 23 ayant répondu à cette question) déclarant ne pas avoir connaissance de l’étude d’inventaire des zones humides sur son territoire, ceci malgré les éléments propres à chacune transmis par le SMIAC.

Marais Chez Guédin Mûres/Viuz - ASTERS

Le financement du volet B7 Financeur État Agence de l’Eau RMC Région Rhône Alpes Conseil Général 73 Conseil Général 74 TOTAL

66

Aide prévue Aide attribuée €HT €HT 99 000 0 30 000* 53 269 108 000 30 605 22 200 0 22 200 3 740 281 400 87 614 * à déterminer pour les travaux

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Carte n°4 : inventaire des zones humides et zones contractualisées

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

67


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier Les montants du volet C sont exprimés en TTC

14. BILAN DU VOLET C1 : ENTRETIEN DE LA VÉGÉTATION

DES BERGES

14.1 RAPPEL DU BILAN DE LA PHASE 1 Le volet C1 était destiné à soutenir, dès la phase 1 du contrat Chéran, l’objectif d’entretien de la végétation des milieux qui auraient été restaurés au volet B2 au cours des deux premières années du contrat, et les différents ouvrages. Une enveloppe annuelle de 76 225 € était prévue en ce sens sur 8 années (3 ans en phase 1 puis 5 ans en phase 2), soit 609 800 €. La première phase a été consacrée à la réalisation des premiers plans de gestion et des travaux de restauration qui se sont avérés très conséquents. Le démarrage de l’entretien proprement dit, n’a pas débuté. Une seule opération a été engagée sur ce volet : l’acquisition et la mise en œuvre d’un Système d’Information Géographique, SIG, destiné à géo localiser les travaux à réaliser et les opérations effectuées dans le cadre du suivi du contrat de rivière. 4 930 € ont été dépensés en 2002 soit 2% de l’enveloppe allouée pour la phase 1 et 0,8% du total. Le bilan intermédiaire évoque la mise en place d’une structure d’entretien spécifique (personnel et matériel ?) qui pourrait justifier le budget prévu. Cependant cette évocation n’est pas retrouvée dans les documents initiaux du contrat de rivière. Le choix a été fait de travailler avec une structure existante, le CLI, Chantier Local d’Insertion de la CCPA et des entreprises spécialisées pour des chantiers plus complexes. Le SMIAC est maître d’œuvre (et d’ouvrage). Il a été décidé de poursuivre ainsi en phase 2. Volet non démarré, hormis SIG 4 930 € dépensés, soit 2% du budget prévu en phase 1

14.2 BILAN DE LA PHASE 2 Ce qui était prévu L’objectif d’entretien des milieux restaurés est maintenu, et davantage d’actualité, en phase 2 du contrat. Il concerne « l’entretien courant des cours d’eau et des ouvrages ». Le budget est estimé sur la base d’un entretien de la végétation et du bois mort principalement, pour 5,9 km de cours d’eau. Les ouvrages type seuils, protections de berges… ne sont pas détaillés ici mais dans le volet B1. 4 tranches sont prévues réparties sur 4 années, de 2004 à 2007, pour un montant total de moins de 70 000 €. L’objectif de lutte contre l’envahissement des berges par la renouée du Japon, par élimination des tiges, apparaît dans le dossier de présentation de la phase 2 avec 60 ml à traiter sur le St François. n° action

68

Libellé action prévue

C1

4 tranches d’entretien

Total

Volet C1

Maître d'ouvrage SMIAC

Année de réalisation prévue 2004 à 2007

Montant prévu € TTC 68 889 68 889

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Ce qui a été réalisé (voir également chapitre 8 – volet B2 restauration des boisements – carte n°3) L’entretien des cours d’eau : végétation et bois mort

C1-1

L’entretien a véritablement démarré pendant cette seconde phase du contrat et est même allé au delà de ce qui était prévu.

commencée

réalisée non réal isée

bilan technique 100% du linéaire affiché en début de phase 2 a été entretenu. Une forte révision des linéaires à entretenir a été opérée car le prévisionnel était faible (établi d’après les seuls plans de gestion réalisés à ce moment là). De même la logique de passage tous les 2 ans a été revue car ne correspondait pas aux besoins sur le terrain. Au total le linéaire entretenu est bien plus conséquent puisque le SMIAC a mis en chantier 36,3 km de cours d’eau, soit 30,4 km de plus. Un deuxième passage est d’ores et déjà effectué pour certains tronçons traités au départ.

Linéaire entretenu en phase 2 (2005-2009) prévu

km 16

réalisé 14

14

12

12

10

10 8 6

4 2

4 2

Le technicien passe régulièrement 0 sur les tronçons entretenus pour Bauges Pays d' Alby Canton Rumilly vérifier comment évolue la végétation et la quantité de bois mort de manière à décider de l’opportunité d’un nouveau passage. On se reportera à la carte du chapitre 8 pour visualiser le linéaire de cours d’eau ayant bénéficié d’interventions de restauration/entretien. Comme pour les travaux de restauration, il n’y a pas eu de rupture entre fin de phase 1 et début de phase 2. L’année 2004 a vu l’entretien de 5,4 km de cours d’eau. Après la fin du contrat, les opérations se sont poursuivies en 2009, cette année est incluse dans le bilan. Au total, 41,8 km de cours d’eau ont fait l’objet d’un entretien de 2004 à 2009. bilan financier De 2005 à 2009, le montant des dépenses d’entretien s’est élevé à 109 690 €TTC.6 Il est plus important que le prévisionnel mais le linéaire entretenu est 6 fois plus important que prévu. Le coût moyen au km entretenu est de 3 020 €TTC/km, il est inférieur à l’estimatif 11 700 €TTC/km (qui était élevé). Ce montant inclus des travaux aux coûts très divers, notamment pour les plus chers, le nettoyage du pont de Bellecombe qui a nécessité l’intervention d’un spéléologue sécurité. Le financements de la phase 2, incluant une année supplémentaire, a été le suivant : Financeur Agence de l’Eau RMC Région Rhône Alpes Conseil Général 73 Conseil Général 74 TOTAL

6

Aide prévue € TTC 11 280 13 778 10 748 0 35 806

Aide attribuée € TTC 26 824 24 923 15 696 14 404 81 847

Le SMIAC ne récupère pas la TVA sur le fonctionnement par conséquent les coûts du volets C sont TTC

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

69


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

La gestion des espèces envahissantes Les plans de gestion des cours d’eau n’ont pas intégré de véritable stratégie de lutte contre la renouée du Japon et autres espèces envahissantes, qui, de fait, ont progressé de manière très significative sans être présentes partout. Des interventions ont été menées très localement comme par exemple sur le tronçon du Dadon aval qui a fait l’objet d’aménagement dans le cadre du contrat de rivière (action B3-5). Préalablement au démarrage du chantier les balsamines ont été arrachées. Depuis la fin de l’opération, un passage régulier est effectué par le CLI et le technicien rivière pour arracher les nouvelles pousses. Depuis 2007, un essai de lutte a été mis en place sur une demi douzaine de sites comportant un passage mensuel avec arrachage, une fauche annuelle avec brûlage des résidus de coupe, suivi d’un traitement chimique (Roundup Aqua) à l’automne. La réglementation a évolué et cet herbicide est à présent interdit en bordure des cours d’eau. Les essais selon le protocole décrit, ont cessé. Les essais ont été menés sur les ruisseaux suivants : - Le ruisseau des Grands Prés - Le ruisseau des Granges - Le Nant de Saint-François de Sales - Le ruisseau des Mièges Un essai de lutte contre la Renouée sur les berges du ruisseau des Mièges à Cusy (photo SMIAC)

Au total pendant la phase 2, ce sont 4920 m² qui ont été traités (arrachage de renouées du Japon) répartis ainsi : 1000 m² dans l’Albanais et 3920 m² dans les Bauges. La problématique fait toutefois réellement partie des préoccupations du SMIAC qui a fait réaliser un travail d’état des lieux des principales espèces invasives sur le Chéran et une partie de ses affluents en 2009 « Inventaire des plantes invasives sur la rivière Chéran, diagnostic et propositions d’actions ». Rapport de stage de Pierre-Édouard BELLY, Université de Clermont. Avec cette localisation, complétée par le technicien de rivière, on dispose d’une description de la situation actuelle pour 3 espèces : la Renouée du Japon, le Buddléïa de davidii et la balsamine de l’Himalaya. Cette base peut servir à la définition d’une stratégie d’intervention. Se pose toutefois la question des moyens d’intervention car un passage fréquent est requis pour la lutte contre la Renouée par exemple. Pour davantage de détails sur cette thématique on se reportera au chapitre traitant des boisements de berges du rapport Module 1.

Le suivi et l’entretien des ouvrages réalisés dans le cadre du contrat de rivière Le personnel du SMIAC passe régulièrement sur le terrain visiter et surveiller les aménagements réalisés au cours de la phase 2 du contrat. C’est le cas des aménagements du Dadon, du Chéran à Boussy, des seuils de la Compôte… Des informations sont aussi transmises au SMIAC par d’autres observateurs de terrain que sont les techniciens du Parc et les AAPPMA. Les ouvrages réalisés en phase 1 ne font pas l’objet d’un passage régulier ou systématique mais seulement à l’occasion. Les ouvrages défectueux repérés lors de l’élaboration des plans de gestion des boisements, sont signalés aux communes qui sont destinataires d’un exemplaire du plan de gestion. En cas de désordre grave le gestionnaire de l’ouvrage est contacté (ex. DDE…)

70

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Résumé du bilan du volet C1 – phase 2 Travaux d’entretien de la végétation : 41,8 km Taux de réalisation de 615% Calendrier de réalisation : suivi et prolongé 7,3 km/an Montant réel/prévu : 160% Coût annuel : 18 280 €TTC/an Coût moyen au km : 3 020 €TTC/km

Action C1 - bilan technique km

prévu

réalisé 36.3

40 35

Action C1 - bilan financier

25

80 000

20

60 000

15 10

5.9

40 000

réel 109 686

120 000 100 000

30

68 889

21 833

20 000

5 0

prévu

€ TTC

2004

phase 2

0

2004

phase 2

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

71


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

15. BILAN DU VOLET C2 : SUIVI DU CONTRAT DE RIVIÈRE 15.1 RAPPEL DU BILAN DE LA PHASE 1 La volonté de mesurer les effets des actions engagées au contrat de rivière, s’est traduite dès la phase 1, par le choix de mettre en place le volet C2. Il comportait 2 actions : C2-1 : Suivi de la qualité des eaux, pour mesurer l’évolution des milieux suite aux actions du volet A. 3 campagnes : début – milieu et fin de contrat. Montant prévu pour les 10 ans du contrat : 27 440 €TTC (3 x 9147).

Début 2003, cette opération était engagée telle que prévu. Un état initial avait été réalisé en 1998 et une situation a mi-parcours avait été réalisée en 2002. Les Conseils Généraux de chaque département ont pris en charge un certain nombre de points de mesure et le SMIAC a seulement complété, le budget prévu étant trop limité pour engager plus d’investigations. Montant prévu phase 1 : 18 294 € Montant dépensé : 19 033 € C2-2 : Suivi topographique et morphologique des cours d’eau, pour mesurer l’évolution des cours d’eau suite aux actions du volet B1, profils en long et en travers. Centralisation des données. Suivi hydrologique (observation des épisodes de crues, étiages), mise en œuvre d’échelles. 6 100 €TTC/an pendant 10 ans.

Les sites objets de travaux ont fait l’objet de levés topographiques. Cependant, une difficulté est apparue au cours de cette première phase. Il semble que les actions de restauration physique du Chéran, inscrites au début du contrat (volet B1), n’étaient pas assez précisément définies pour les mettre en œuvre. Est apparu le besoin de compréhension de la dynamique de la charge sédimentaire. C’est pourquoi l’action a évolué vers l’engagement d’une étude spécifique « Étude géomorphologique – transit solide du Chéran » confiée au CNRS – N LANDON, avril 2002. Suite à cette étude, les actions non réalisées ont été recadrées. Montant prévu phase 1 : 30 500 € Montant dépensé : 17 095 €

Volet réalisé à 100% de ce qui était prévu en phase 1 Une action revue et adaptée au besoin identifié 74% du budget prévu phase 1/dépensé

15.2 BILAN DE LA PHASE 2 Ce qui était prévu Réaliser, telle que prévue, la 3ème et dernière campagne de mesure de la qualité des eaux en complément aux mesures des conseils généraux, en fin de contrat. En outre, il a été jugé opportun d’ajouter les investigations suivantes : suivi en continu de la qualité des eaux réalisation de pêches électriques en fin de contrat

Le contenu du suivi morphologique initial est maintenu, à savoir réalisation d’un profil en long du Chéran en fin de contrat pour évaluer l’évolution du cours d’eau. En outre, et suite à l’étude géomorphologique de 2002, la réalisation d’un plan de gestion des matériaux doit être étudié pour définir et assurer une gestion cohérente. Enfin, la réalisation d’une étude bilan en fin de contrat a été ajoutée afin de vérifier si les objectifs fixés ont été atteints, analyser les éventuelles causes de dysfonctionnement, dégager les perspectives de l’après-contrat.

72

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

L’ensemble de ce volet est sous maîtrise d’ouvrage SMIAC. n° action

Libellé action prévue

Maître d'ouvrage

Année de réalisation prévue

Montant prévu €TTC

C2-1/3

Suivi continu de la qualité des eaux 2004 et bilan piscicole 2006

SMIAC

2004 et 2006

60 100

C2-1/4

Qualité des eaux fin de contrat

SMIAC

2006-2007

10 000

C2-2/2

Étude d’incidence du rétablissement du transit solide sur le Chéran haut savoyard. Plan de gestion des matériaux

SMIAC

2004

50 000

C2-2/3

Suivi morphologique du cours d’eau

SMIAC

2006-2007

42 000

C2-3

Étude bilan du contrat de rivière

SMIAC

2006-2007

70 000

Total

Volet C2

C2-1/3 C2-1/4 C2-2/2 C2-2/3 C2-3 réalisée

232 100 €

Ce qui a été réalisé Bilan technique 3 actions réalisées sur 5, 1 en cours. 96% du montant prévu est engagé. Le suivi de la qualité des eaux – actions C2-1/3 et C2-1/4

commencée

Ce suivi a été réalisé avec un protocole modifié. Au lieu d’engager en 2004 un suivi très poussé sur une seule année, il a été décidé de procéder tous les ans, en partenariat avec le Parc des Bauges, à des analyses hebdomadaires sur la base de prélèvements en continu (24h/24h) en différents points du bassin versant, ceci dans une démarche de surveillance (des pollutions accidentelles notamment) et de communication. Les préleveurs ont eu un rôle de semaines de suivi qualité sentinelles de la qualité en quelque sorte. non réalisée

120

Le Parc a procédé à l’acquisition progressive de 3 préleveurs automatiques, qu’il a, depuis, cédés au 100 SMIAC. Les analyses, prises en charge par le Parc de 2004 à 2006, ont ensuite été financées par le SMIAC. 80 L’AAPPMA du Châtelard a participé à la gestion sur le terrain des échantillons. 60 Deux préleveurs sont fixes sur 2 points suivis en continu du printemps à l’automne au Châtelard (depuis 2004) et à Rumilly-Aumône (depuis 2006). Le troisième préleveur 40 est déplacé depuis 2006 sur les affluents, en fonction des suspicions de pollutions : Lénard, Dadon, Nant des 20 Aillons, Nant Boré, Boiran, Grand Nant, Nant des Grands Prés. 0 Un nombre très conséquent d’analyses, de l’ordre de 340 2004 2005 2006 a été réalisé entre 2004 et 2008 et a permis de constater des pollutions. En complément, une sonde multi paramètres a été acquise par le SMIAC en 2009.

2007

2008

En fin de contrat, une étude a été confiée au cabinet SA. Gestion de l’Environnement pour faire le bilan complet de la qualité des milieux. Les investigations ont concerné la physico-chimie, la biologie et les peuplements piscicoles. 9 stations ont fait l’objet de 4 campagnes physico-chimiques réparties de l’automne 2008 à l’été 2009, 2 campagnes hydrobiologiques, 1 campagne diatomées et bactériologie. 7 stations ont fait l’objet d’un inventaire piscicole. L’action C2-1/4, prévoyait de réaliser des analyses selon le protocole appliqué en 1998 et 2002 sur les 22 stations prélevées ces années-là, afin d’établir des comparaisons et mesurer l’évolution physicochimique, bactériologie et hydrobiologique. Cette idée n’a pas été conservée pour une question de budget. L’étude 2008-2009 a comporté un plus grand nombre de campagnes (protocole SEQ-Eau) mais moins de points, en particulier sur les affluents qui posaient problème au début du contrat. C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

73


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Le suivi morphologique et la gestion des matériaux - actions C2-2/2 et C2-2/3 L’étude morpho dynamique du Chéran sur sa partie haut-savoyarde a été réalisée en 2004-2005 par SOGREAH. Un plan de gestion des matériaux a été produit. Il comporte des fiches pratiques indiquant le suivi à mettre en œuvre de manière opérationnelle par l’équipe du SMIAC (suivi visuels, levés topographiques à faire réaliser pour définir les profils de référence manquants d’une part et suivre l’évolution d’autre part – contenu de l’action C2-2/3). La mise en œuvre de ce suivi avait un coût estimé à 40 580 €HT/an incluant le suivi visuel, des levés topographiques, des interventions de type scarification de bancs de graviers, dévégétalisation... Sa mise en œuvre n’est pas complètement effective : • Les profils de référence manquants n’ont pas été définis par des études complémentaires. • Un suivi des principaux sites aménagés et des sites sensibles est effectué par l’équipe du SMIAC, de manière visuelle par des visites. Les données ne sont actuellement pas consignées par écrit, pas de prises de vue. • La gestion des atterrissements est effective. Un passage a été effectué en 2007 sur 5 bancs de graviers. • Les secteurs concernés par certains gros projets qui viennent juste de se terminer ou vont être effectués, ne font pas encore l’objet d’un suivi. Pour l’équipe technique, les fiches issues du Plan de Gestion des matériaux, nécessitent la définition d’un protocole plus précis, avec la définition d’indicateurs à surveiller et la valeur seuil déclenchant une intervention. Le levé topographique prévu en fin de contrat pour évaluer l’évolution du profil du Chéran, a été réalisé en 2009 par le cabinet GBS. Il servira d’état initial pour le suivi ultérieur. Des levés ont également été réalisés pour les besoins des différentes études, ils ont été analysés dans l’étude du plan de gestion. L’étude bilan du contrat de rivière - action C2-3 C’est l’objet de la présente mission. Elle a été engagée à la fin de l’été 2009. Au delà d’un bilan, il s’agit également d’évaluer la procédure et de dégager les perspectives pour une suite. Son achèvement est prévu courant 2010. La programmation initialement prévue a été suivie. Un décalage s’est opéré sur l’année de fin de contrat qui de 2007 est passée à 2008. Les bilans sont donc logiquement décalés eux aussi et engagés en 2008/2009.

Bilan financier 96% du montant prévu est engagé. Mais seuls 77% de l’enveloppe sont dépensés. Les coûts réels étant inférieurs aux coûts estimés. Suivi de la qualité : Montant prévu phase 2 : ........................ 70 100 € Montant dépensé : ................................. 64 385 € ....................................................................... 92% Suivi morphologique et plan de gestion des matériaux : Montant prévu phase 2 : ........................ 92 000 € Montant dépensé : ................................. 49 600 € ....................................................................... 54% Étude bilan du contrat : Montant prévu phase 2 : ........................ 70 100 € Montant dépensé : ................................. 63 800 € ....................................................................... 91% Total volet C2 : Montant prévu phase 2 : .................... 232 100 € Montant dépensé : ............................. 177 785 € ....................................................................... 77% 74

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Le financements du volet C2 a été le suivant : Financeur Etat Agence de l’Eau RMC Région Rhône Alpes Conseil Général 73 Conseil Général 74 TOTAL

Aide prévue Aide attribuée € TTC € TTC 17 200 3 920 116 050 57 166* 46 420 49 487 0 8 992 0 7 551 179 670 127 116 * partielle, reste à déterminer pour B3-11

Résumé du bilan du volet C2 Suivi qualité : réalisé en étant modifié Suivi morphologique : partiellement en place Levé topo réalisé Étude bilan en cours 77% du budget engagé

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

75


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

16. BILAN DU VOLET C3 : POSTES En phase 1 comme en phase 2, ce volet est destiné à donner au programme les moyens humains de sa mise en œuvre. Dès la phase 1, deux postes ont été prévus et créés : 1 poste de chargé de mission et 1 poste de technicien de rivière. Les objectifs sont la coordination, la mise en place et le suivi des actions du contrat de rivière. En outre l’équipe est chargée de : Assurer le contrôle et l’entretien régulier des ouvrages ; Mesurer l’impact des aménagements réalisés Veiller au respect de la politique générale du contrat de rivière Assurer l’information des usagers Veiller au respect de la programmation

16.1 RAPPEL DU BILAN DE LA PHASE 1 Deux postes à temps plein, tels que prévus, ont été créés par le SMIAC dès le début du contrat : Le poste de chargé de mission : assuré par Bruno GRAND de 1995 à 2000 puis par Sandrine BARON Le poste de technicien de rivière : assuré par Émilie DUFAUX depuis septembre 1998 Deux postes à temps partiels, assurés par 2 personnes détachées de la CCPA, ont été nécessaires pour assurer l’administratif et la comptabilité : Un directeur général des services : 4h/semaine Une secrétaire 14h/semaine Les dépenses pour la phase 1 ont été de 378 325 euros, soit 131% du budget de phase 1. Le poste de technicien de rivière n’a pas été pourvu dès la première année de fonctionnement. Volet réalisé à 100% Pour 131% du budget prévu

16.2 BILAN DE LA PHASE 2 Ce qui était prévu Poursuite pour une nouvelle période de 5 ans avec un budget annuel de 85 500 € pour les 2 postes. n° action

Libellé action prévue

C3-1

Coordination

Total

Volet C3

Maître d'ouvrage SMIAC

Année de réalisation prévue

Montant prévu €HT

2003 à 2007

427 500 427 500

Parmi les missions plus détaillées des postes, on note : C3 Mettre en place la concertation entre les partenaires Réaliser les consultations (marchés publiques) réalisée Préparer les éléments d’aide à la décision du comité syndical commencée Réaliser le suivi administratif et financier des opérations non réalisée Informer les élus, les partenaires… Rédiger les supports de communication (journal) Intervenir en milieu scolaire Aider au montage de dossier pour les opérations locales dont la maîtrise d’ouvrage ne relève pas du SMIAC

76

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Il était également mentionné qu’une réflexion devait être menée en phase 2 au sujet des moyens (notamment humains) à mettre en œuvre pour pérenniser l’action d’entretien des ouvrages et des cours d’eau : relai par les structures intercommunales existantes… Ce qui a été réalisé Bilan technique Les postes ont été maintenus à l’identique en phase 2. Un changement de personnel s’est opéré au début de cette seconde phase : Poste de chargé de mission : Sandrine ROQUE a succédé à Sandrine BARON en janvier 2004 Poste de technicien de rivière : Régis TALGUEN a remplacé Émilie DUFAUX en juillet 2003 Les missions sont réparties de la manière suivante entre les membres de l’équipe technique : -

La chargée de mission assure la coordination générale et le pilotage. Elle met en œuvre les opérations des volets B1, une partie du B3 – seuils Compôte, Dadon et plaine du Châtelard, B4 à B7, C2 suivi morphologique, C4

-

Le technicien de rivière met en œuvre les opérations des volets B2 et C1(boisements des berges), une partie du volet B3, C2 suivi qualité de l’eau, C4.

L’équipe assure par ailleurs la gestion du site Internet, la préparation des comité syndicaux, des comités rivière et la présentation aux EPCI du bassin versant des opérations réalisées et des projets avec un zoom sur leur territoire. Ce fut le cas chaque année au SIABC, et deux fois à la CCCB. Les journaux à destination du public et les cahiers techniques, sont rédigés en interne. Les opérations de sensibilisation des scolaires ont été réalisées (cf. volet C4). Le bilan de la concertation menée est fait dans le module 3. Le suivi des actions Le suivi des actions n’est pas mené de façon homogène et systématique pour l’ensemble du contrat de rivière. Chaque personne adopte son propre outil. Les données financières (dépenses) sont disponibles au service comptable. Les aides financières sont consignées pour une partie des sous-volets dans des tableaux Excel. Les travaux réalisés sont localisés sous SIG : actions réalisées telles que gestion des bancs de graviers, plans de gestion réalisés, travaux de restauration-entretien des boisements de berges réalisés, travaux de diversification piscicole. Le suivi de l’assainissement des communes n’est pas disponible au SMIAC qui a uniquement connaissance des dossiers pour lesquels des aides régionales sont concernées. Le suivi a été réalisé avec la préoccupation d’optimiser l’utilisation des crédits prévus. Dès lors qu’une opération était « annulée », le report des crédits correspondants était demandé sur de nouvelles actions proposées. Une liste d’indicateurs avait été dressée dans le rapport de phase 2 – octobre 2003. Ces indicateurs n’ont pas été suivis ou renseignés systématiquement Le suivi des ouvrages En règle générale, les ouvrages, aménagements, travaux, réalisés durant la seconde phase du contrat sont bien suivis même si le passage n’est pas planifié alors que les opérations de la phase 1 sont beaucoup moins suivies.

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

77


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Bilan financier Le montant prévu pour 5 ans a été utilisé. Le financement des postes est prolongé jusqu’à ce jour, soit 3 années de plus. Les partenaires financeurs sont l’Agence de l’Eau et la Région Rhône-Alpes. Le financements du volet C2 a été le suivant jusqu’à 2009 inclus : Financeur Agence de l’Eau RMC Région Rhône Alpes Etat TOTAL

78

Aide prévue* Aide attribuée ** € TTC € TTC 171 000 316 116 51 300 161 334 0 2 515 222 300 479 965 * sur 5 ans ** sur 7 ans

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

17. BILAN DU VOLET C4 : INFORMATION, SENSIBILISATION

17.1 RAPPEL DU BILAN DE LA PHASE 1 Deux objectifs, d’information des usagers d’une part, et de sensibilisation d’autre part, étaient affichés en phase 1 du contrat Chéran. Le grand public devait être informé des actions et de l’avancement du contrat de rivière au travers de publications dont un journal annuel. Les usagers (scolaires, élus, professionnels…) devaient être sensibilisés aux problématiques de l’eau, dans une optique de respect et préservation, mais aussi à l’effort entrepris dans le cadre du contrat de rivière.

Un budget total de 167 700 euros était prévu pour la durée du contrat (phases 1 et 2). Ces opérations étaient à maîtrise d’ouvrage SMIAC. Les réalisations à mi parcours étaient les suivantes : Signature officielle du contrat : manifestation destinée à faire connaître et marquer le démarrage ; Création d’une exposition : 20 panneaux présentant la rivière, le SMIAC, le Contrat et les actions réalisées. Réalisation en partenariat avec les écoles de Rumilly, l’AAPPMA de l’Albanais, le PNR et le CAUE. Rédaction par le SMIAC d’un livret d’accompagnement ; 24 sorties de l’exposition dans les mairies, écoles et associations, dont 2 sorties hors bassin versant ; Édition du Journal du Chéran : 4 numéros, 1/an de 1999 à 2002. Distribution dans tous les foyers ; Pour les scolaires, intervention d’animateurs de la FRAPNA dans les classes. 122 ½ journées sur 4 années scolaires ; poursuite pendant l’année de transition ; Achat et prêt de matériel pédagogique aux écoles ; Interventions du personnel du SMIAC, à la demande, dans les établissements scolaires ; Participation technique et/ou financière du SMIAC à différents projets : site Internet « Le Chéran m’a dit », jeu des 7 familles du Chéran par les classes primaires des écoles de Héry, Chainaz et Cusy. Auprès des élus, propriétaires riverains : organisation de visites de chantier, de réunions d’information et de présentation d’études Articles dans la presse

Environ 70 000 € engagés en phase 1, soit 83% du budget prévu en phase 1 et 42% du budget prévu pour la durée totale du contrat

Le jeu des 7 familles du Chéran

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

79


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

17.2 BILAN DE LA PHASE 2 Ce qui était prévu La poursuite de l’information et de la sensibilisation des élus, des usagers et du grand public, a été jugée indispensable, dans un souci de pérennisation de l’action menée grâce au contrat de rivière. Au delà de l’information, il s’agit d’obtenir à terme l’appropriation de la démarche par la population. n° action

C4-1

C4-2 Total

Libellé action prévue Informer et sensibiliser les usagers : Journal, 6 numéros à raison de 2 par an, 13000 ex. par numéro Plaquettes pédagogiques à destination des élus, des techniciens, des riverains Organisation de visites de chantiers Acquisition de documentation. Sensibiliser les scolaires : Poursuite des interventions en classe, de prêt de matériel pédagogique…pour 4 années de plus Choix des supports en concertation avec les enseignants

Année de réalisation prévue

Maître d'ouvrage

Montant prévu €TTC

SMIAC

2004 à 2007

64 000

SMIAC

2004 à 2007

24 000

Volet C4

88 000

C4-1 C4-2

Ce qui a été réalisé

réalisée

Bilan technique

commencée

L’ensemble des actions prévues a été réalisé. Il ne reste qu’un seul numéro du journal à éditer.

non réalisée

Le Journal du Chéran

À destination de la population du bassin versant

2 numéros sont parus entre la fin du bilan de phase 1 et le début de la phase 2. Depuis 2004, 5 numéros du journal ont été réalisés. Le dernier (n°11) est paru en avril 2009. Il reste à réaliser un numéro, dont la parution est prévue pour 2010. Il présentera le bilan du contrat. Chaque numéro a été édité à 15 000 exemplaires en moyenne (73 700 exemplaires pour les 5 derniers numéros) et distribué à tous les foyers des 35 communes du SMIAC par la Poste. Le journal est rédigé en interne par l’équipe du SMIAC. La conception/réalisation est confiée à un prestataire. Le bulletin de liaison

À destination des élus, techniciens…

Créé au cours de cette seconde phase du contrat, ce support plus technique a été publié à 5 reprises. Le tirage est de l’ordre de 300 exemplaires (1200 au total). Il est envoyé à tous les élus et à tous les membres du comité de rivière. Il détaille certaines opérations du contrat sous l’angle réglementaire, technique ou financier. Il a également été utilisé pour relancer les communes sur le volet assainissement en 2006, à l’approche de l’échéance du contrat, toutes les subventions n’ayant pas été sollicitées.

80

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Visites de chantier, réunions d’information La majorité des opérations réalisées dans le cadre du contrat ont fait l’objet de visites organisées à l’attention des élus du SMIAC et des communes concernées, des financeurs et dans quelques cas de l’administration. C’est le cas de la plupart des opérations du volet B : restauration du Dadon, diversification du Chéran à Boussy, petits aménagements piscicoles, aménagements « écrevisses », restauration/entretien de la végétation, seuils de la Compôte, gestion de bancs de graviers... On notera encore que la population locale a été invitée à l’inauguration de la nouvelle passerelle CusyGruffy. Des réunions d’information sont organisées en tant que nécessaire en fonction des projets avec les usagers concernés, en amont des réalisations. Les réunions qui se pratiquaient en mairie en phase 1 au cours de l’élaboration des plans de gestion des boisements des berges, n’ont plus cours. Autres supports d’information De nombreux articles de presse ont paru très régulièrement dans les journaux locaux, tenant ainsi la population informée des événements liés au Chéran et au contrat de rivière (tous ne citent pas le contrat de rivière). Pendant la première phase du contrat : 60 articles Pendant la seconde phase du contrat : 87 articles

L’exposition « Quel Chéran pour nos enfant ? » créée au cours de la première phase du contrat, a été moins exploitée en phase 2 avec 14 sorties enregistrées (24 en phase 1) souffrant peut-être d’un manque d’évolution/renouvellement des panneaux. Les interventions auprès des scolaires Elles se sont poursuivies tout au long du contrat de rivière et même au-delà de la programmation puisque le SMIAC a souhaité que cette action se poursuive au delà des 4 années initialement prévues en phase 2. Au début de chaque année scolaire, le SMIAC réalise une enquête pour connaître les projets et souhaits des enseignants des établissements des 35 communes du bassin versant et agence les interventions en fonction du budget et des demandes.

Plusieurs activités sont proposées : Les interventions en classe et en extérieur des animateurs de la FRAPNA, de l’Association Oxalis, de Naturama, Le spectacle du conteur Pierre Castellan, Le prêt de matériel pédagogique : vidéo, CDROM, livres, matériel de terrain…

Elèves ayant bénéficié d'une intervention 6 000

nb élèves cumul

nb élèves par an

5 000 4 000 3 000 2 000 1 000 0 20032004

20042005

20052006

20062007

20072008

20082009

Au final, cette action aura été conduite sur 6 années. 58 écoles, 242 classes et près de 4 800 enfants auront bénéficié d’une animation, ce qui représente 197 ½ journées d’intervention. Année scolaire

nb écoles avec intervention

nb classes

nb élèves ayant bénéficié d' une intervention

nb 1/2 journées d' intervention

2003-2004

9

22

449

20

2004-2005

5

26

450

30

2005-2006

7

25

657

16

2006-2007

10

49

1 000

39

2007-2008

16

61

1 235

55

2008-2009

11

59

998

37

TOTAL

58

242

4 789

197

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

81


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

On citera encore les actions suivantes, non prévues initialement : Création d’un site Internet En 2005, le SMIAC s’est doté d’un site Internet : www.si-cheran.com Il recèle des éléments d’information sur le SMIAC, le contrat de rivière, les actions menées. Les avis et les dossiers de consultation des marchés publics engagés par le SMIAC sont téléchargeables. Un lien vers les données de débit de la DIREN (DREAL) à la station de la Charniaz, permet aux kayakistes de vérifier la praticabilité du Chéran. Le site est géré et actualisé par l’équipe technique du SMIAC. De septembre 2005 à début janvier 2010, 25 500 internautes l’ont visité, dont 3 350 pour les appels d’offres. Et quelques autres réalisations : La réalisation d’une vidéo sur les travaux menés sur le Dadon (action B3-5) ; Plusieurs interventions de l’équipe technique à l’occasion d’une journée technique de l’ARRA (association rivière Rhône-Alpes), journée environnement de la commune de Sales…

Bilan financier de la phase 2 Pour la réalisation des supports de communication (journal, bulletin et site Internet non prévu), 35 000 € ont été engagés à ce jour, soit 55% du budget prévisionnel. Le coût réel s’est avéré inférieur au prévisionnel pour la plupart des opérations. Pour les animations scolaires, le budget initial prévoyait une enveloppe de 6 000 €/an, soit 24 000 € sur 4 années, qui n’a pas été complètement consommée au terme des 4 premières années. Montant prévu sur 4 ans : ..................... 24 000 €TTC Montant dépensé sur 4 ans : ................ 15 640 €TTC

Au final, les animations scolaires ont représenté une dépense de 31 300 € pour 6 années. Soit en moyenne 5 215 €/an et 6,5 € par enfant ayant bénéficié d’une intervention Pour l’ensemble du volet C4 : 66 430 € dépensés sur 88 000 € prévus, soit 75% du budget mais pour une réalisation complète des actions et même davantage L’écart s’explique par le fait qu’il reste le budget pour un numéro du journal et que plusieurs opérations ont été réalisées à un coût inférieur au prévisionnel. Les participations des financeurs sur ce volet C4 ont été les suivantes : Financeur État Agence de l’Eau RMC Région Rhône Alpes TOTAL

Aide prévue* Aide attribuée ** € TTC € TTC 13 200 5 541 35 200 44 916 16 566 19 059 64 966 69 516 * sur 4 ans ** sur 6 ans

L’État a participé jusqu’en 2004/2005 (découplage État/Agence). Agence de l’Eau et Région ont ensuite compensé.

82

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Résumé du bilan du volet C4 – phase 2 Journal du Chéran : 5 numéros / 6 prévus, 73 700 exemplaires Bulletin de liaison : 5 numéros, 1 200 exemplaires Site Internet : 25 500 visiteurs (fin 2009) Nombreuses visites de chantier Exposition peu exploitée Calendrier de réalisation : suivi et prolongé ~ 100% des actions prévues sont réalisées et d’autres ont été ajoutées (site Internet) + 2 années d’animations scolaires Montant réel/prévu : 75% Montant réel sur 6 ans : 66 430 € Utilisation optimale du budget alloué

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

83


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

18. BILAN DES PRECONISATIONS Un certain nombre de préconisations avaient été formulées au début du contrat, en complément aux actions chiffrées, ceci afin de compléter le programme dans « l’esprit » du contrat de rivière :

Objectif Améliorer la qualité de l’eau

Ressource en eau

Stabilisation du lit du Chéran et protection contre les crues

Potentiel piscicole

Usages du cours d’eau

84

Préconisations

Ce qui a été fait

Réhabilitation des décharges sur les berges et les rives des rivières

Les sites identifiés ont été traités (École et Arith), il subsiste ailleurs des décharges anciennes qui ont été fermées mais dont les déchets vont dans les ruisseaux. Et des dépôts sauvages anciens et récents existent toujours (voir déchets enlevés sur les chantiers de restauration / entretien de la végétation des berges)

Mise en place des périmètres de protection des captages AEP

Une avancée modeste des périmètres pour les captages exploités pour l’AEP (cf. module 1). Pas d’impulsion particulière du contrat de rivière

Arrêt des extractions

Interdiction d’extraction, néanmoins la demande existe toujours localement.

Pas de nouveaux endiguements du Chéran

Quelques protections localisées, pas de longs endiguements nouveaux

Tout nouvel ouvrage doit être transparent aux écoulements liquides et solides

Les nouveaux ouvrages et les confortements/reprises ont été réalisés selon ce principe

Conserver les zones naturelles de divagation et d’inondation du Chéran notamment pas de remblais en lit mineur et majeur

Plutôt respecté Bémol sur la zone aval du Dadon

Techniques végétales à chaque fois que possible (Albanais)

C’est le cas pour les opérations réalisées tout au long du contrat : vieux pont Alby, salle des fêtes Boussy, Néphaz à Rumilly

Conservation des zones humides / rôle tampon (et diversité)

Inventaire réalisé mais suivi de peu d’actions de préservation ZH préservées dans les documents d’urbanisme (classées N, Nh, NDp ou NDm) pour 11 communes sur 24 ayant répondu au questionnaire

Ouvrages nouveaux franchissables pour les poissons Ouvrages nouveaux intégrant les usages : canoë, paysages

Les seuils construits en phase 1 du contrat ont respecté ces préconisations Les seuils confortés en phase 2 également

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

19. SYNTHESE 19.1 LE BILAN DE LA PHASE 2 DU CONTRAT Phase 2 - Réalisation des actions en montant prévu

Phase 2 - Réalisation des actions en nombre

7% 63%

réalisées

8%

57%

engagées 8%

12%

en partie réalisées non réalisées hors CR

1%

20%

20%

4%

Le taux d’engagement7 des actions du contrat de rivière est de 79% en nombre d’actions et de 76% en crédits prévus. 4% ont également été réalisés en dehors du contrat (tel que prévu pour les volets A3 et A4). Le volet A1 pèse pour beaucoup en nombre d’actions et en volume financier. Les actions initialement définies avec 2 niveaux de priorité sont toutes intégrées ici. Le taux de réalisation des seules priorités 1 est de 85%. Visuel des réalisations par action (hors volet A1, cf. annexe) Volet A : 5 actions (+ 56 pour le volet A1) A3-1

A4-1

A3-2

A4-2

A3-3

Volet B : 28 actions B1-17

B3-4

B4-7

B1-18

B2-2

B3-5

B4-8

B1-19

B3-6

B4-9

B1-20

B3-7

B1-21

B3-8

B1-22

B3-9

B5

B6-2/1

B7-3

B6-2/2

B7-4

B1-23

B3-10

B1-24

B3-11/1

réalisée

B1-25

B3-11/2

commencée

B1-26

non réalisée

Volet C : 9 actions C1-1

C2-1/3 C2-1/4

C3

C4-1 C4-2

C2-2/2 C2-2/3 C2-3

7

actions réalisées + en partie + engagées ou en cours

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

85


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Le taux de réalisation est globalement bon avec des différences entre les volets. Les projets en cours de réalisation à court terme ont été intégrés. 6 volets, sur 14 que compte le contrat en phase 2, ont atteint 100% de réalisation en montant prévu. Pour les volets B2, C1 ou C4, on est même au delà de l’objectif technique prévu. 4 volets ont un taux de réalisation faible compris entre 0 et 33%. Il s’agit des opérations « passerelles », « passe à canoë à Alby », « maison de la rivière » et « gestion des zones humides ». Taux de réalisation en montant prévu 79% 74% 100% 86% 100% 100% 33% 0% 21% 30% 100% 96% 100% 100% 76%

volet A1 – assainissement des collectivités A3 – ressource en eau A4 – réhabilitation de décharges B1 – équilibre morphologique et inondations B2 – restauration de la végétation des berges B3 – diversification piscicole B4 - passerelles B5 – canoë-kayak B6 – maison de l’eau B7 – zones humides C1 – entretien de la végétation des berges C2 – suivi du contrat de rivière C3 - postes C4 – information, sensibilisation Total

Des graphiques illustrent ces taux en annexe

On soulignera que l’effort financier de la collectivité a porté également sur le prolongement au delà de la durée stricte du contrat, des postes, des travaux d’entretien de la végétation des berges, des animations scolaires…ainsi que l’engagement d’actions aux coûts réels supérieurs au coût prévu au départ. Les participations financières Les collectivités ont engagé plus de 6 millions d’euros dans les opérations de la phase 2 du contrat, soit 48% du montant des opérations réalisées. Le complément de l’ordre de 6,8 millions d’euros a été apporté par les partenaires financeurs. Financement de la phase 2 du contrat de rivière Chéran 0.3% 18.5%

48.1%

12.7%

9.2% 11.2% Etat

86

AERMC

Région

CG73

CG74

Collectivités

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Les participations des partenaires financeurs du contrat sont présentées globalement pour la phase 2 du contrat, tout d’abord telles que prévues (inscrites en 2003) puis telles qu’allouées (situation fin 2009/début 2010). On notera que les montants alloués à cette date ne comportent pas encore les subventions des projets non terminés (par exemple travaux de protection contre les crues du Dadon, du Chéran dans la plaine du Châtelard). Les montants alloués disponibles sont calculés sur la base d’un coût de projet éligible. Le montant réel versé peut être un peu différent. Nous ne disposons pas de toutes les données des montants versés. Aussi la comparaison se fera uniquement entre prévu et alloué (attribué). Un montant alloué supérieur à un montant prévu traduit : une évolution des critères de participation plus favorables et/ou une évolution de la nature du projet et/ou un coût projet plus élevé que l’estimatif. phase 2

montant prévu

État AERMC

montant alloué

610 154

43 245

1 568 576

2 435 817

Région

2 092 234

1 669 576

CG73

1 373 485

1 212 563

CG74

1 609 928

1 470 623

Total

7 254 377

6 831824

montant prévu

montant alloué

CG74

CG73

Région

AERMC

Etat

0

500 000

1 000 000

1 500 000

2 000 000

2 500 000

3 000 000 €

On remarque, le désengagement de l’État. Les autres financeurs ont pris le relai pour la plupart des opérations concernées. C’est, entre autre, le cas de l’Agence de l’Eau. Le montant de sa participation est supérieur car il intègre également des opérations de priorité 2 en assainissement et des projets dont le coût final a été supérieur au coût estimé (seuils de la Compôte, prolongation des travaux de restauration des boisements de berges…). Les aides de la Région sont inférieures au montant prévu car même si la Région soutient toujours les postes, les animations scolaires…depuis la fin du contrat, certaines opérations n’ont pas été réalisées (assainissement, maison de la rivière, gestion des zones humides…). Enfin, quelques subventions sont en attente d’attribution et leur montant non connu pour l’instant. De même pour le CG73. Parmi les opérations non réalisées sur lesquelles une participation était prévue : passerelle sur le Chéran à Lescheraines, gestion des zones humides. A l’inverse, une participation a été attribuée, non prévue initialement sur les suivis qualité. Une aide a été supérieure à ce qui était prévu pour le Chéran à Boussy.

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

87


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Cette dernière opération, ainsi que celle du Chéran au Châtelard (en cours), seront financées par les 2 conseils généraux, qui ont voulu soutenir ces démarches ambitieuses et novatrices dans un esprit interdépartemental. Les données fournies par le CG74 et le SMDEA montrent une participation un peu supérieure à ce qui était prévu. Le CG74 a apporté de l’ordre de 316 000 euros sur les volets B et C. La participation du SMDEA (syndicat mixte départemental d’eau et d’assainissement) aux opérations d’assainissement des communes s’élève à 1,15 million d’euros pour les actions inscrites au volet A1 du contrat. En réalité d’autres opérations d’assainissement ont été réalisées hors contrat et cet effort représente au total entre 2003 et 2009, 11,6 millions d’euros de travaux et une aide départementale de 3,43 millions d’euros. On notera la souplesse de plusieurs financeurs (CG, Région) pour reporter des enveloppes non utilisées sur d’autres projets (ex. CG74 passerelle Rumilly report sur Chéran à Boussy ou Région et les opérations d’assainissement, ou encore opération Abreuvoirs non prévue initialement) La maîtrise d’ouvrage a été portée par le SMIAC pour les opérations des volets B et C. Les communes et Communautés de Communes ont porté les opérations relatives à l’assainissement, les schémas d’eau potable, la passerelle sur le Chéran, la réhabilitation des décharges, la gestion de quelques zones humides. D’autres partenaires ont apporté leur contribution, soit financière, soit en maîtrise d’œuvre sur plusieurs opérations. On citera le PNR sur les suivis qualité et les études de la maison de la rivière, les gestionnaires de la pêche, AAPPMA et FDPPMA, sur les opérations de diversification piscicole ou de franchissement d’ouvrages.

L’autofinancement du SMIAC Le mode de financement du SMIAC est, depuis sa création en 1995, basé sur une solidarité de bassin versant. La clé de répartition financière choisie est assise sur le nombre d’habitants de chaque commune, pour la part située sur le bassin versant du Chéran. Avec le programme à réaliser, cette participation a évolué au fil des années de 1,83 euros/habitant/an en 1995 à la création du syndicat, à 7,34 €/habitant/an en 2010. Au début, seules les études étaient à financer, puis se sont ajoutés les postes, le fonctionnement et les actions.

88

Année

€ / habitant

1995

1.83 €

1996

2.44 €

1997

2.44 €

1998

3.05 €

1999

3.96 €

2000

5.91 €

2001

5.88 €

2002

5.88 €

4.00 €

2003

5.88 €

3.00 €

2004

5.88 €

2005

5.91 €

2006

5.91 €

2007

5.91 €

2008

7.16 €

2009

6.34 €

2010

7.34 €

Participation en €/habitant/an 8.00 € 7.00 € 6.00 € 5.00 €

2.00 € 1.00 € 0.00 € 1995

1997

1999

2001

2003

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

2005

2007

2009


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Le budget du SMIAC a ainsi évolué avec la population du bassin versant et le programme à mettre en œuvre de 42 000 € en 1995, 156 000 € en 2003 à 195 000 € en 2009. Contributions par secteur Haut-Chéran

Moyen-Chéran

Bas-Chéran

250 000 € 200 000 € 150 000 € 100 000 € 50 000 € 0€

1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010

Au total sur 15 ans, le budget géré par le SMIAC a été de 1,74 M€. La clé de répartition choisie par le SMIAC et la volonté de porter la quasi totalité des opérations des volets B et C, traduit une solidarité forte des communes du bassin versant.

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

89


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

Le SMIAC a souhaité disposer d’éléments afin de se situer par rapport à d’autres contrats de rivière : Une étude a été réalisée par l’Association Rivière Rhône-Alpes en 2006. Elle a porté sur 64 clés de répartition utilisées par les structures porteuses de contrats de rivière ou SAGE en Rhône-Alpes8. Il s’avère que les critères utilisés sont d’ordre général (potentiel fiscal) ou technique (linéaire de cours d’eau). 4 critères principaux reviennent le plus souvent : population, potentiel fiscal, linéaire de cours d’eau et superficie de la commune. Figure extraite de l’étude ARRA

Afin de fournir des chiffres exprimés en €/hab/an, nous avons interrogé quelques structures. Les exemples qui suivent proviennent de bassins versants couverts par un contrat de rivière, ils sont tous situés en région Rhône-Alpes. Nous attirons l’attention sur le fait que ces chiffres ne peuvent être comparés entre eux strictement. En effet, • • • • • •

chaque structure porteuse a imaginé ses propres critères de répartition, chaque programme est différent en contenu, montant des actions à réaliser, chaque territoire est différent en surface, linéaire de cours d’eau, population, économie, problématique, enjeux… toutes les structures porteuses ne se portent pas maîtres d’ouvrages de travaux, certaines distinguent ce qui relève du fonctionnement de la structure, de ce qui relève de l’investissement (avec des règles de répartition différentes), dans certains cas, toutes les actions sont mutualisées, dans d’autres, une partie seulement…

Ces chiffres montrent simplement l’effort financier que les collectivités ont choisi de fournir pour la mise en œuvre d’une gestion globale et concertée de l’eau sur leur territoire et leur conception de la répartition/solidarité. Valeur moyenne €/habitant 2009 ou 2010

Bassin versant

Critères entrant dans la clé de répartition

Arve 74

Population, linéaire de berges et potentiel fiscal (1/3 pour chaque)

13,40 €/hab avec un montant plancher de 8 et un montant plafond de 55 €/hab.

Azergues 69

Population (2/3) et linéaire de berges (1/3)

5,90 €/hab (pour le seul fonctionnement de la structure porteuse)

Guiers 38/73

Population et potentiel fiscal des communes, pondérés par la superficie sur le BV et le linéaire de cours d’eau à entretenir inscrit au programme pour l’année

4,60 €/hab en moyenne avec des valeurs allant de 2,90 à 9 €/hab

Population

2,60 €/hab

Potentiel fiscal, linéaire de berges et superficie de bassin versant

5,70 €/hab

Lignon 42 Véore Barberolle 26

Données aimablement fournies par les chargés de mission de chaque structure 8

ARRA Cahier technique n°1 : analyse des compétences et du statut juridique des structures porteuses de contrats de rivière et de SAGE en Rhône-Alpes

90

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


volet C

TOTAL

20% 0%

20%

0% TOTAL

40%

40%

volet A

volet A

volet B

prévu

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

volet C

réalisé

volet C

Phase 2

Phase 2

volet B

montant prévu

33,1 millions d’euros engagés depuis 1998 ; 70% du budget prévu

volet C

60%

60%

volet B

80%

80%

volet A

100%

réalisé

100%

prévu

Phase 1

0

volet B

0

10 000 000

15 000 000

20 000 000

25 000 000

€ 30 000 000

5 000 000

volet A

montant réalisé

5 000 000

10 000 000

15 000 000

20 000 000

25 000 000

30 000 000

€ 35 000 000

montant prévu

Phase 1

19.2 UN APERÇU DE LA RÉALISATION DES DEUX PHASES DU CONTRAT

SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

TOTAL

TOTAL

montant réalisé

91


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

92

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010


SMIAC - Étude Bilan Évaluation Perspectives du contrat de rivière du Chéran Module 2 : bilan technique et financier

20. ANNEXES Histogrammes de synthèse de la réalisation financière des sous volets en phase 2 Bilan technique et financier de la phase 2, détaillé par sous-volet et par action

C. LECURET – P. BARRET – F. BIGNON – 21 avril 2010

93


Volet A1 : pollution domestique

Volet A1 - Réalisation / montant prévu 12 000 000

Volet A1 - Réalisation / montant prévu 100%

10 921 374

79% 80%

10 000 000

8 677 872

8 000 000

60%

6 000 000 40% 4 000 000 20% 2 000 000 € HT

0%

0 montant prévu

montant prévu

montant réalisé

montant réalisé

Volet A3 : ressource en eau

Volet A3 - Réalisation / montant prévu

100%

400 000 350 000

Volet A3 - Réalisation / montant prévu

338 000

74%

80%

300 000 250 000 250 000

60%

200 000 40% 150 000 100 000

20%

50 000 € HT 0

0% montant prévu

montant prévu

montant réalisé

montant réalisé

Volet A4 : réhabilitation de décharges

Volet A4 - Réalisation / montant prévu

Volet A4 - Réalisation / montant prévu 100% 100%

500 000 450 000

439 000

439 000 80%

400 000 350 000

60%

300 000 250 000

40%

200 000 150 000

20%

100 000 50 000 € HT

0%

0 montant prévu

montant réalisé

montant prévu

montant réalisé


Volet B1 : équilibre morphologique et inondations

Volet B1 - Réalisation / montant prévu 1 200 000

Volet B1 - Réalisation / montant prévu 100%

1 096 255

86% 938 255

1 000 000 800 000

80%

60%

600 000 40% 400 000 20%

200 000 € HT 0

0% montant prévu

montant réalisé

montant prévu

montant réalisé

Volet B2 : restauration végétation des berges

Volet B2 - Réalisation / montant prévu 188 678

200 000

188 678

Volet B2 - Réalisation / montant prévu 100% 100%

180 000 80%

160 000 140 000 120 000

60%

100 000 80 000

40%

60 000 40 000

20%

20 000 € HT

0

0% montant prévu

montant réalisé

montant prévu

montant réalisé

Volet B3 : diversification piscicole

Volet B3 - Réalisation / montant prévu 1 400 000

1 304 831

1 304 831

Volet B3 - Réalisation / montant prévu 100% 100%

1 200 000 80% 1 000 000 60%

800 000 600 000

40%

400 000 20%

200 000 € HT

0

0% montant prévu

montant réalisé

montant prévu

montant réalisé


Volet B4 : passerelles

Volet B4 - Réalisation / montant prévu

Volet B4 - Réalisation / montant prévu 100%

500 000

460 000

450 000 80%

400 000 350 000

60%

300 000 250 000

33%

40%

200 000

150 000

150 000 100 000

20%

50 000 € HT 0

0% montant prévu

montant réalisé

montant prévu

montant réalisé

Volet B5 : canoë-kayak

Volet B5 - Réalisation / montant prévu

Volet B5 - Réalisation / montant prévu 100%

5 000

4 500

4 500

80%

4 000 3 500

60%

3 000 2 500

40%

2 000 1 500

20%

1 000

0%

500 € HT

0

0 montant prévu

0% montant prévu

montant réalisé

montant réalisé

Volet B6 : maison de l'eau

Volet B6 - Réalisation / montant prévu 1 600 000

Volet B6 - Réalisation / montant prévu 100%

1 436 000

1 400 000

80%

1 200 000 1 000 000

60%

800 000 40%

600 000

21%

304 187 400 000

20%

200 000 € HT 0

0% montant prévu

montant réalisé

montant prévu

montant réalisé


Volet B7 : zones humides

Volet B7 - Réalisation / montant prévu 400 000

Volet B7 - Réalisation / montant prévu 100%

360 000

350 000 80%

300 000 250 000

60%

200 000 150 000

108 268

30%

40%

100 000 20%

50 000 € HT 0

0% montant prévu

montant réalisé montant prévu

montant réalisé

Volet C1 : entretien végétation des berges

Volet C1 - Réalisation / montant prévu

Volet C1 - Réalisation / montant prévu 100%

80 000

68 889

68 889

100%

70 000 80%

60 000 50 000

60%

40 000 40%

30 000 20 000

20% 10 000 € HT 0

0% montant prévu

montant réalisé

montant prévu

montant réalisé

Volet C2 : suivi du contrat de rivière

Volet C2 - Réalisation / montant prévu

Volet C2 - Réalisation / montant prévu 96%

250 000

232 100

100% 222 100

200 000

80%

150 000

60%

100 000

40%

50 000

20%

€ HT

0

0% montant prévu

montant réalisé

montant prévu

montant réalisé


Volet C3 : postes

Volet C3 - Réalisation / montant prévu 450 000

427 500

427 500

Volet C3 - Réalisation / montant prévu 100% 100%

400 000 80%

350 000 300 000

60%

250 000 200 000

40%

150 000 100 000

20%

50 000 € HT 0

0% montant prévu

montant réalisé

montant prévu

montant réalisé

Volet C4 : information, sensibilisation

Volet C4 - Réalisation / montant prévu

Volet C4 - Réalisation / montant prévu 100%

100 000 90 000

88 000

88 000

80 000

100%

80%

70 000 60 000

60%

50 000 40 000

40%

30 000 20 000

20%

10 000 € HT 0

0% montant prévu

montant réalisé

montant prévu

montant réalisé


SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

Informer et sensibiliser les usagers

Informer et sensibiliser les usagers

Informer et sensibiliser les usagers

Informer et sensibiliser les usagers

Sensibiliser les scolaires

Sensibiliser les scolaires

Sensibiliser les scolaires

Sensibiliser les scolaires

Sensibiliser les scolaires

Sensibiliser les scolaires

C4-1 / 5

C4-1 / 6

C4-1 / 7

C4-1 / 8

C4- 2 / 7

C4- 2 / 8

C4- 2 / 9

C4- 2 / 10

C4- 2 / 11

C4- 2 / 12

08/10/2010

TOTAUX

Maître d'ouvrage

Intitulé de l'action prévue

n°action du CR

réalisée

réalisée

réalisée

réalisée

réalisée

réalisée

réalisée

Tous le Bassin versant

Tous le Bassin versant

Tous le Bassin versant

Tous le Bassin versant

Tous le Bassin versant

Tous le Bassin versant

réalisée

réalisée

réalisée

Tous le Bassin versant

Tous le Bassin versant

Tous le Bassin versant

Tous le Bassin versant

Rivière

0

0

0

Site Internet 24401 visites 1 journal (15 100 ex. au total) + 1 Bulletin de liaison ( 300 depuis septembre 2005 ex.) + 1 site Internet jusqu'au 18/11/09

1 journal (15 500 ex. au total) + 1 Bulletin de liaison ( 300 ex.)

1 journal (15 500 ex. au total) + 1 Bulletin de liaison ( 300 ex.)

année supplémentaire

année supplémentaire

sur 7 ans

0

2 journaux (27600 ex. au total) + 2 Bulletins de liaisons ( 500 ex.)

58

11

16

10

7

5

9

nb écoles avec intervention

nb journaux édités (n° et quantité)

Réalisation de commentaires/ réalisation l'action de l'action

4 789

998

1 235

1 000

657

450

449

0

0

0

0

197

37

55

39

16

30

20

0

0

0

0

nb élèves nb de 1/2 ayant journées bénéficié d'interventio d'une n intervention

14

0

0

0

0

0

0

4

5

2

3

nb sorties de l'expo

2008-2009

2007-2008

2006-2007

2005-2006

2004-2005

2003-2004

2007

2006

2005

2004

Année de réalisation prévue

2008-2009

2007-2008

2006-2007

2005-2006

2004-2005

2003-2004

2008-2009

2007

2006

2004-2005

Année de réalisation effective

88 000

0€

0€

6 000 €

6 000 €

6 000 €

6 000 €

16 000 €

16 000 €

16 000 €

16 000 €

Montant prévu €TTC

82 513

7 465 €

7 851 €

6 302 €

2 610 €

4 902 €

3 549 €

13 698 €

13 698 €

11 219 €

11 219 €

66 944

8 895 €

6 767 €

6 028 €

2 355 €

3 704 €

3 549 €

7 359 €

8 026 €

10 388 €

9 873 €

Montant Montant réel projet €TTC €TTC

76%

100%

39%

62%

59%

46%

50%

65%

62%

écart réel/prévu

1/2

Volet C4


2 400 €

2 400 €

2 400 €

900 €

900 €

900 €

900 €

0€

0€

Informer et sensibiliser les usagers

Informer et sensibiliser les usagers

Informer et sensibiliser les usagers

Sensibiliser les scolaires

Sensibiliser les scolaires

Sensibiliser les scolaires

Sensibiliser les scolaires

Sensibiliser les scolaires

Sensibiliser les scolaires

C4-1 / 6

C4-1 / 7

C4-1 / 8

C4- 2 / 7

C4- 2 / 8

C4- 2 / 9

C4- 2 / 10

C4- 2 / 11

C4- 2 / 12

08/10/2010

13 200

2 400 €

Informer et sensibiliser les usagers

C4-1 / 5

TOTAUX

Subvention Etat prévue €TTC

Intitulé de l'action prévue

n°action du CR

5 541

0€

0€

0€

0€

879 €

636 €

0€

0€

2 013 €

2 013 €

Subvention Etat accordée €TTC

5 280

0€

0€

0€

0€

619 €

635 €

0€

0€

2 013 €

2 013 €

Subvention Etat versée €TTC

35 200

0€

0€

2 400 €

2 400 €

2 400 €

2 400 €

6 400 €

6 400 €

6 400 €

6 400 €

Subvention AERMC prévue €TTC

44 916

3 768 €

4 298 €

3 768 €

2 656 €

2 638 €

2 014 €

6 849 €

6 849 €

6 038 €

6 038 €

Subvention AERMC accordée €TTC

33 925

4 850 €

9 354 €

3 768 €

1 560 €

1 856 €

1 910 €

attente

attente

5 314 €

5 313 €

Subvention AERMC versée €TTC

16 566

0€

0€

1 200 €

1 200 €

1 200 €

1 200 €

3 200 €

3 200 €

2 683 €

2 683 €

Subvention Région prévue €TTC

19 059

2 456 €

0€

1 657 €

1 062 €

1 172 €

895 €

3 277 €

3 276 €

2 632 €

2 632 €

Subvention Région attribuée €TTC

13 881

1 786 €

0€

1 507 €

624 €

825 €

849 €

3 025 €

2 633 €

2 632 €

Subvention Région versée €TTC

3025 Région pour les 2 tranches 7 et 8

Commentaires / montant ou financement

2/2

Volet C4


1

1

1

2

2

2

1 2

12

13

14

15

16

17

18 19

1

2

1

26

27

28

oui

HC 41 réseau collectif

HC 40 station d'épuration

HC 30 réseau collectif (chef lieu)

HC 20 station d'épuration (Glapigny)

HC - schéma directeur HC 10 réseau collectif (Rocquerand) HC 11 réseau collectif (Panloup) HC 12 réseau collectif (Chez Ginet) HC - schéma directeur HC - schéma directeur

Intitulé de l'action prévue

HC 101 réseau collectif (le Plateau, vers le pont) HC 102 réseau collectif (chef lieu)

HC 100 réseau eaux parasites (la Madeleine)

HC 93 réseau collectif (hameaux) HC- schéma directeur

HC 92 réseau de transport

HC 81 assainissement individuel Attily, Montlardier HC 82 assainissement individuel Les Sauges, Les Garins HC 90 réseau collectif (chef lieu) HC 91 station d'épuration

HC 80 assainissement individuel Le Villaret

HC 70 réseau eaux parasites (chef lieu)

HC 60 station d'épuration

Lescheraines Saint François de HC 110 réseau collectif (La Magne) Sales Saint François de HC 111 réseau collectif (le Champs) Sales Sainte Reine HC 120 station d'épuration (Eperney)

Lescheraines

Lescheraines

Le Noyer Lescheraines

Le Noyer

Le Noyer Le Noyer

Le Châtelard

Le Châtelard

Le Châtelard

Le Châtelard

Le Châtelard

La Motte en Bauges HC 51 réseau collectif (Dalphin/Frénods)

La Motte en Bauges HC 50 réseau eaux parasites

Aillon le Jeune Aillon le Jeune Aillon le Jeune Aillon le Jeune Aillon le Vieux Arith Bellecombe en Bauges Bellecombe en Bauges La Compôte en Bauges La Compôte en Bauges

ajouté en Maître d'ouvrage 2007

27/04/2010

1

1

24

25

1

1

11

23

1

10

2

1

9

1 2

1

8

20

1

7

21 22

2 2 2 2 2 2

1 2 3 4 5 6

n°actio priorité n action

station création

réseau création

réseau création

réseau création

réseau création

réseau création étude réseau réhabilitation

réseau création

réseau création station création

ANC

ANC

ANC

station création réseau réhabilitation

Ste Reine

St François de Sales

St François de Sales

Lescheraines

Lescheraines

Lescheraines

Le Noyer Lescheraines

Le Noyer

Le Noyer Le Noyer

Le Châtelard

Le Châtelard

Le Châtelard

Le Châtelard

Le Châtelard

La Motte en Bauges

La Motte en Bauges

réseau réhabilitation réseau création

La Compôte

La Compôte

Bellecombe

Bellecombe

Aillon le Jeune Aillon le Jeune Aillon le Jeune Aillon le Jeune Aillon le Vieux Arith

Localisation (commune)

réseau création

station création

réseau création

station création

étude réseau création réseau création réseau création étude étude

Type

Bauges

Bauges

Bauges

Bauges

Bauges

Bauges

Bauges Bauges

Bauges

Bauges Bauges

Bauges

Bauges

Bauges

Bauges

Bauges

Bauges

Bauges

Bauges

Bauges

Bauges

Bauges

Bauges Bauges Bauges Bauges Bauges Bauges

Secteur

réalisée

non réalisée

en partie réalisée

réalisée

réalisée

non réalisée

réalisée réalisée

réalisée

réalisée réalisée

en partie réalisée

en partie réalisée

non réalisée

en partie réalisée

réalisée

réalisée

engagée (dossier en cours)

non réalisée

réalisée

réalisée

réalisée

réalisée réalisée en partie réalisée non réalisée réalisée réalisée

Réalisation de l'action

2004

2004

2005

2005

2005

2005

2005

avec HC 90

avec HC 93

des réhablitations en cours

des réhablitations en cours

1 900

375

335

130

2004

2005

2003

204

2004

2004

2004 2004

2004

2005 2005

2006

2005

2004

225

700

370

800

une étude a montré qu'un petit collectif est préférable

40

120

2004 2005 2006 2007 2004 2004

Année de réalisation prévue

2004

4 150

3 000

2 600

750

nb EH STEP

pour le Champet

début travaux fin 2009-début 2010

info DDEA, hors CR ?

prévu en 2010

commentaires/ réalisation Linéaire nb EH de l'action réseaux ml collectés

1/6

2006

2004

2004

2007

2006

2009-2010

2008

2008

2009

2004-2005

2007

Année de réalisation effective

Volet A1


27/04/2010

oui

2

54

56

1

53

oui

2

52

oui

oui

oui

BC 31 réseau collectif (chef lieu)

BC 30 station d'épuration (chef lieu)

station d'épuration 220 EH

Aides à la mise en place d'un service assainissement au niveau intercommunal (CCPB)

BC 50 station d'épuration

La Motte en Bauges station d'épuration 500 EH

Ecole

CCPB

Rumilly

Marcellaz Albanais BC 41 réseau collectif (Montmasson)

Marcellaz Albanais BC 42 réseau de transport (Peignat)

station création

station création

La Motte en Bauges

Ecole en Bauges

Rumilly

autre

Marcellaz Albanais

station réhabilitation

Marcellaz Albanais

Marcellaz Albanais

Massingy

Massingy

Boussy Boussy Boussy Boussy Boussy Boussy

Bloye

Bloye

Bloye

Viuz-la-Chiesaz

Mûres

Mûres

Mûres

Héry-sur-Alby

Héry-sur-Alby

Gruffy

Alby-sur-Chéran

Alby-sur-Chéran

Alby-sur-Chéran

Localisation (commune)

réseau création

réseau création

réseau création

réseau création

station création

réseau création réseau création réseau création réseau création réseau création réseau création

réseau création

réseau création

réseau création

réseau création

réseau collectif (Lavettaz, Les Pierres) remplacé par GrandMaison

BC 10 réseau collectif Chez Crozet Chez Pétalat BC 11 réseau collectif au chef-lieu Conzier Eglise BC 12 réseau collectif Marnaz, Charmottes, Grand Salagine BC 20 réseau collectif Chef-Lieu BC 23 réseau de transport BC 21 réseau collectif Joullia BC 22 réseau collectif Lachenaz BC 24 réseau de transport BC 25 réseau de transport

réseau création

réseau création

réseau création

réseau création

réseau réhabilitation réseau création

réseau création

réseau création

réseau création

Type

MC4 - réseau de transport ( Chef Lieu)

MC4 - réseau collectif (Chef Lieu)

MC4 - réseau collectif (Balmettes)

MC3 - réseau collectif (chef lieu sud)

MC3 - réseau collectif (chef lieu nord)

MC2 - protection captage

MC1 - réseau collectif (Vieux Bourg) MC1 - réseau collectif (Les Marantins, collège) MC1 - réseau de transport (Les Marantins, collège)

Intitulé de l'action prévue

Marcellaz Albanais BC 40 réseau collectif (Peignat)

Massingy

Massingy

Boussy Boussy Boussy Boussy Boussy Boussy

Bloye

Bloye

Bloye

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

ajouté en Maître d'ouvrage 2007

55

1

51

2

40

1

1

39

50

2

38

1

1

37

49

1

36

1

1

35

48

1

34

2

1

33

1 1 2 2 2 2

1

32

41

1

31

42 43 44 45 46 47

1

1

29

30

n°actio priorité n action

Bauges

Bauges

Bauges

Bas Chéran

Bas Chéran

Bas Chéran

Bas Chéran

Bas Chéran

Bas Chéran

Bas Chéran Bas Chéran Bas Chéran Bas Chéran Bas Chéran Bas Chéran

Bas Chéran

Bas Chéran

Bas Chéran

Pays d'Alby

Pays d'Alby

Pays d'Alby

Pays d'Alby

Pays d'Alby

Pays d'Alby

Pays d'Alby

Pays d'Alby

Pays d'Alby

Pays d'Alby

Secteur

réalisée

réalisée

réalisée

réalisée hors CR

non réalisée

réalisée

réalisée

réalisée réalisée réalisée non réalisée réalisée non réalisée engagée (dossier en cours) engagée (dossier en cours)

non réalisée

réalisée

réalisée

réalisée

réalisée

réalisée

non réalisée

non réalisée

réalisée

réalisée

réalisée

réalisée

réalisée

Réalisation de l'action

863

65

2 945

220

TOTAUX

3 401

65

60

135

1 000

90

250

500

27 326

1 500

8 000

1 225

1 400

600 113

nb EH STEP

non prévue initialement au CR

non prévue initialement au CR

mise en place du SPANC à la CCCB

réhabilitation filière boues faite hors CR

avec BC40

avec BC42

projet 450 EH, attente réflexion AC avec CCCR

avec BC 21

avec BC23 avec BC20 avec BC 24

opération initiale remplacée au CR par Grandmaison pour sécuriser un captage (Les Tulles) et démanteler la STEP La Live non conforme

hameau le Faraudet au lieu du Chef-lieu

988

1 103

commentaires/ réalisation Linéaire nb EH de l'action réseaux ml collectés

2010

2008

2004-2006

2003

2006

2005

2005

2005

2004

2004 2004 2006 2007 2006 2007

2007

2006

2004

2007

2006

2006

2006

2007

2005

2003

2005

2005

2004

Année de réalisation prévue

2/6

2008

?

?

2008-2009

2009

2009

2009

2008-2009

2008-2009

2008

2008

2008

Année de réalisation effective

Volet A1


2

2

1 2

2

1 2

1

16

17

18 19

20

21 22

23

oui

HC 41 réseau collectif

HC 40 station d'épuration

HC 30 réseau collectif (chef lieu)

HC 20 station d'épuration (Glapigny)

HC - schéma directeur HC 10 réseau collectif (Rocquerand) HC 11 réseau collectif (Panloup) HC 12 réseau collectif (Chez Ginet) HC - schéma directeur HC - schéma directeur

Intitulé de l'action prévue

HC 101 réseau collectif (le Plateau, vers le pont) HC 102 réseau collectif (chef lieu)

HC 100 réseau eaux parasites (la Madeleine)

HC 93 réseau collectif (hameaux) HC- schéma directeur

HC 92 réseau de transport

HC 81 assainissement individuel Attily, Montlardier HC 82 assainissement individuel Les Sauges, Les Garins HC 90 réseau collectif (chef lieu) HC 91 station d'épuration

HC 80 assainissement individuel Le Villaret

HC 70 réseau eaux parasites (chef lieu)

HC 60 station d'épuration

Lescheraines Saint François de HC 110 réseau collectif (La Magne) Sales Saint François de HC 111 réseau collectif (le Champs) Sales Sainte Reine HC 120 station d'épuration (Eperney)

Lescheraines

Lescheraines

Le Noyer Lescheraines

Le Noyer

Le Noyer Le Noyer

Le Châtelard

Le Châtelard

Le Châtelard

Le Châtelard

Le Châtelard

La Motte en Bauges HC 51 réseau collectif (Dalphin/Frénods)

La Motte en Bauges HC 50 réseau eaux parasites

Aillon le Jeune Aillon le Jeune Aillon le Jeune Aillon le Jeune Aillon le Vieux Arith Bellecombe en Bauges Bellecombe en Bauges La Compôte en Bauges La Compôte en Bauges

ajouté en Maître d'ouvrage 2007

27/04/2010

2

2

15

1

1

14

27

1

13

28

1

12

1

1

11

26

1

10

1

1

9

1

1

8

24

1

7

25

2 2 2 2 2 2

1 2 3 4 5 6

n°actio priorité n action

282 316 €

120 000 €

335 396 € 113 800 €

300 000 € 20 000 €

?

187 348 € 404 445 € 304 652 € 7 100 €

40 200 € 72 000 € 151 500 € 213 400 € 196 600 € 7 000 €

96 514 €

142 462 €

78 000 €

145 117 €

?

50 000 €

62 466 €

90 000 € 20 000 €

50 000 €

?

128 700 €

59 400 €

346 660 €

318 834 €

3 100 €

100 000 €

320 840 €

122 550 €

96 514 €

?

62 466 €

304 652 € 7 100 €

404 445 €

187 348 €

?

?

113 800 €

335 396 €

346 660 €

207 000 €

320 840 €

401 000 €

12 270 € ?

12 270 € ? 401 000 €

19 100 € 42 000 € ?

19 100 € 42 000 € ?

310 000 €

114 000 €

10 000 € 28 000 € 23 000 € 76 500 € 10 000 € 10 000 €

Montant prévu €HT Montant projet €HT Montant réel €HT

montant projet pris par AERMC

réseaux collecte et transport vers nvelle STEP

step

commentaires

3/6

Volet A1


1

2

53

54

27/04/2010

oui

2

52

56

1

51

oui

1

50

oui

oui

oui

BC 31 réseau collectif (chef lieu)

BC 30 station d'épuration (chef lieu)

217 050 € 146 300 €

10 853 239

0 0

10 921 374

station d'épuration 220 EH

82 426 €

87 554 €

Aides à la mise en place d'un service assainissement au niveau intercommunal (CCPB)

?

339 700 €

260 000 €

136 884 €

BC 50 station d'épuration

La Motte en Bauges station d'épuration 500 EH

Ecole

CCPB

Rumilly

Marcellaz Albanais BC 41 réseau collectif (Montmasson)

Marcellaz Albanais BC 42 réseau de transport (Peignat)

561 156 €

117 330 €

10 491 520

146 300

217 050

82 426 €

?

516 116 €

2 110 501 €

123 993 €

123 993 €

2 110 501 €

246 520 €

152 554 €

373 523 €

451 504 €

718 662 €

953 000 €

111 320 €

406 108 €

898 802 €

246 520 €

152 554 €

373 523 €

431 100 €

239 200 €

718 662 €

953 000 €

111 320 €

406 108 €

898 802 €

874 700 €

240 000 €

117 441 € 71 980 € 193 794 € 96 033 € 166 393 € 133 869 €

638 000 €

193 000 €

282 000 €

880 000 €

réseau collectif (Lavettaz, Les Pierres) remplacé par GrandMaison

BC 10 réseau collectif Chez Crozet Chez Pétalat BC 11 réseau collectif au chef-lieu Conzier Eglise BC 12 réseau collectif Marnaz, Charmottes, Grand Salagine BC 20 réseau collectif Chef-Lieu BC 23 réseau de transport BC 21 réseau collectif Joullia BC 22 réseau collectif Lachenaz BC 24 réseau de transport BC 25 réseau de transport

235 000 €

325 000 €

210 000 €

230 000 €

780 000 €

170 000 €

263 000 €

37 000 €

1 100 000 €

Montant prévu €HT Montant projet €HT Montant réel €HT

MC4 - réseau de transport ( Chef Lieu)

MC4 - réseau collectif (Chef Lieu)

MC4 - réseau collectif (Balmettes)

MC3 - réseau collectif (chef lieu sud)

MC3 - réseau collectif (chef lieu nord)

MC2 - protection captage

MC1 - réseau collectif (Vieux Bourg) MC1 - réseau collectif (Les Marantins, collège) MC1 - réseau de transport (Les Marantins, collège)

Intitulé de l'action prévue

Marcellaz Albanais BC 40 réseau collectif (Peignat)

Massingy

Massingy

Boussy Boussy Boussy Boussy Boussy Boussy

Bloye

Bloye

Bloye

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

ajouté en Maître d'ouvrage 2007

55

1

2

40

49

1

39

1

2

38

48

1

37

2

1

36

1 1 2 2 2 2

1

35

41

1

34

42 43 44 45 46 47

1

1

32

1

31

33

1

1

29

30

n°actio priorité n action

montant projet AERMC

sub laissée

aermc projet Joullia

montant projet AERMC

non réalisé sub laissée

non réalisé sub laissée

commentaires

4/6

Volet A1


1

1

1

2

2

2

1 2

12

13

14

15

16

17

18 19

1

2

1

26

27

28

oui

HC 41 réseau collectif

HC 40 station d'épuration

HC 30 réseau collectif (chef lieu)

HC 20 station d'épuration (Glapigny)

HC - schéma directeur HC 10 réseau collectif (Rocquerand) HC 11 réseau collectif (Panloup) HC 12 réseau collectif (Chez Ginet) HC - schéma directeur HC - schéma directeur

Intitulé de l'action prévue

HC 101 réseau collectif (le Plateau, vers le pont) HC 102 réseau collectif (chef lieu)

HC 100 réseau eaux parasites (la Madeleine)

HC 93 réseau collectif (hameaux) HC- schéma directeur

HC 92 réseau de transport

HC 81 assainissement individuel Attily, Montlardier HC 82 assainissement individuel Les Sauges, Les Garins HC 90 réseau collectif (chef lieu) HC 91 station d'épuration

HC 80 assainissement individuel Le Villaret

HC 70 réseau eaux parasites (chef lieu)

HC 60 station d'épuration

Lescheraines Saint François de HC 110 réseau collectif (La Magne) Sales Saint François de HC 111 réseau collectif (le Champs) Sales Sainte Reine HC 120 station d'épuration (Eperney)

Lescheraines

Lescheraines

Le Noyer Lescheraines

Le Noyer

Le Noyer Le Noyer

Le Châtelard

Le Châtelard

Le Châtelard

Le Châtelard

Le Châtelard

La Motte en Bauges HC 51 réseau collectif (Dalphin/Frénods)

La Motte en Bauges HC 50 réseau eaux parasites

Aillon le Jeune Aillon le Jeune Aillon le Jeune Aillon le Jeune Aillon le Vieux Arith Bellecombe en Bauges Bellecombe en Bauges La Compôte en Bauges La Compôte en Bauges

ajouté en Maître d'ouvrage 2007

27/04/2010

1

1

24

25

1

1

11

23

1

10

2

1

9

1 2

1

8

20

1

7

21 22

2 2 2 2 2 2

1 2 3 4 5 6

n°actio priorité n action

39 000 €

ad

3 500 €

44 900 €

28 800 €

37 296 €

14 476 € 43 155 €

21 369 € 0€

11 700 €

0€

11 700 €

9 369 €

3 000 €

0€

0€

13 500 €

7 500 €

29 490 €

18 240 €

24 000 €

68 382 €

28 800 €

16 000 €

94 368 € 1 400 €

102 432 €

34 560 € 72 720 €

9 648 €

14 256 €

9 600 €

144 000 €

140 287 €

1 364 €

ad 40 290 €

17 070 €

45 000 €

48 290 €

0€

30 888 €

10 800 €

3 000 €

45 000 €

47 825 €

465 €

50 000 €

60 000 €

174 000 €

54 720 €

ad

29 070 €

34 114 €

8 000 €

ad

133 601 €

20 880 € 120 000 €

1 300 €

0€

15 000 €

46 500 € 18 000 €

44 550 €

17 100 €

Subvention Région allouée €HT

18 000 €

137 655 €

26 300 €

83 509 €

46 500 €

5 200 €

5 000 € 5 000 €

45 600 €

17 100 €

9 550 €

5 000 €

Subvention Subvention Subvention Région AERMC prévue AERMC accordée €HT prévue €HT €HT

68 206 €

51 463 €

6 400 €

27 786 €

58 850 € 1 420 €

103 200 €

31 920 €

116 569 €

152 530 €

80 500 €

50 000 €

167 000 €

Subvention Subvention Subvention Subvention CG74 CG74 prévue CG73 CG73 prévue accordée accordée €HT €HT (globale) €HT €HT 2 000 € 3 820 € 1 203 525 € 10 080 € 20 160 € 8 280 € 27 540 € 2 000 € 1 870 € 2 000 € Subvention CG74 versée €HT

cg73 avec HC90

regroupée HC 93

non soldé cg73

5/6

Commentaires / montant ou financement

Volet A1


1

2

53

54

27/04/2010

oui

2

52

56

1

51

oui

1

50

oui

oui

oui

BC 31 réseau collectif (chef lieu)

BC 30 station d'épuration (chef lieu)

station d'épuration 220 EH

Aides à la mise en place d'un service assainissement au niveau intercommunal (CCPB)

BC 50 station d'épuration

La Motte en Bauges station d'épuration 500 EH

Ecole

CCPB

Rumilly

Marcellaz Albanais BC 41 réseau collectif (Montmasson)

Marcellaz Albanais BC 42 réseau de transport (Peignat)

0€

0€

67 200 €

0€ 9 657 € 0€ 0€ 10 000 € 0€

0€

0€

0€

0€

réseau collectif (Lavettaz, Les Pierres) remplacé par GrandMaison

BC 10 réseau collectif Chez Crozet Chez Pétalat BC 11 réseau collectif au chef-lieu Conzier Eglise BC 12 réseau collectif Marnaz, Charmottes, Grand Salagine BC 20 réseau collectif Chef-Lieu BC 23 réseau de transport BC 21 réseau collectif Joullia BC 22 réseau collectif Lachenaz BC 24 réseau de transport BC 25 réseau de transport

28 200 €

0€

0€

0€

0€

32 300 €

105 200 €

0€

0€

0€

15 566 €

137 614 €

95 700 €

69 046 €

44 800 €

55 500 €

124 609 €

17 600 €

131 205 €

36 000 €

17 616 € 10 797 €

0€

42 300 €

0€

35 250 €

48 750 €

31 500 €

34 500 €

117 000 €

25 500 €

39 450 €

5 550 €

165 000 €

Subvention Subvention Subvention Région AERMC prévue AERMC accordée €HT prévue €HT €HT

MC4 - réseau de transport ( Chef Lieu)

MC4 - réseau collectif (Chef Lieu)

MC4 - réseau collectif (Balmettes)

MC3 - réseau collectif (chef lieu sud)

MC3 - réseau collectif (chef lieu nord)

MC2 - protection captage

MC1 - réseau collectif (Vieux Bourg) MC1 - réseau collectif (Les Marantins, collège) MC1 - réseau de transport (Les Marantins, collège)

Intitulé de l'action prévue

Marcellaz Albanais BC 40 réseau collectif (Peignat)

Massingy

Massingy

Boussy Boussy Boussy Boussy Boussy Boussy

Bloye

Bloye

Bloye

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

CCPA

ajouté en Maître d'ouvrage 2007

55

1

2

40

49

1

39

1

2

38

48

1

37

2

1

36

1 1 2 2 2 2

1

35

41

1

34

42 43 44 45 46 47

1

1

32

1

31

33

1

1

29

30

n°actio priorité n action

38 132 €

180 000 €

36 000 €

28 413 € 0€

13 729 €

42 300 €

67 725 €

0€

84 000 €

0€

0€

117 000 €

16 791 €

45 000 €

0€

95 328 €

Subvention Région allouée €HT

175 359 €

64 240 €

88 240 €

144 759 €

28 050 €

0€

46 683 €

82 873 €

213 866 €

15 255 €

58 661 €

213 850 €

Subvention CG74 versée €HT

28 050 €

130 366 €

2 564 €

92 683 €

165 873 €

213 886 €

15 255 €

58 661 €

Subvention Subvention Subvention Subvention CG74 CG74 prévue CG73 CG73 prévue accordée accordée €HT €HT (globale) €HT €HT 213 850 €

6/6

fond de solidarité rurale

pour les 2 opérations (collecte et transport)

regroupé avec MC 11

regroupée avec MC 12

Commentaires / montant ou financement

Volet A1


CCPB

CCPA /SIABC

SMIAC

A3-1

A3-2

A3-3

19/02/2010

Maître d'ouvrage

n°action du CR

Etude de la ressource en eau potable sur le bassin versant

Schéma Directeur Alimentation en Eau Potable / Albanais

Schéma Directeur Alimentation en Eau Potable / CCPB

Intitulé de l'action prévue

étude

SD-AEP

SD-AEP

Type

2006

2005

réalisée avec modifications

non réalisée

2004

Année de réalisation prévue

réalisée

Réalisation de l'action

p.m.

2006-2007 pour CCPA en cours pour CCCR

250 000

total prévu/réalisé

74%

338 000

TOTAUX

88 000 €

250 000 €

228 074

?

228 074 €

Montant prévu Montant réel €HT €HT

2005-2006

Année de réalisation effective

0%

91%

écart réel/prévu

1/1

pas de volonté exprimée pour réaliser cette étude

études réalisées séparément par chacune des EPCI

Commentaires

Volet A3


CCPB

CCPB

A4-1

A4-2

19/02/2010

Maître d'ouvrage

n°action du CR

Travaux de réhabilitation de la décharge d'Ecole

Travaux de réhabilitation de la décharge Arith

Intitulé de l'action prévue

Arith

Localisation (commune)

réhab. Décharge Ecole en Bauges

réhab. Décharge

Type

Chéran

Nant de St François

Rivière

Bauges

Bauges

Canton

réalisée hors CR

réalisée hors CR

Réalisation de l'action

commentaires/ réalisation de l'action

2004

2004

Année de réalisation prévue

total prévu/réalisé

2005-2006

2005-2006

Année de réalisation effective

0

439 000

100%

439 000

pm

pm

Montant projet €HT

200 000

239 000

Montant prévu €HT

389 570

389 570

89%

écrat Montant réel réel/prév €HT u

1/1

financements hors CR. Participation du SMIAC à des analyses pour 7417 €TTC

Commentaires / montant ou financement

Volet A4


SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

B1-18

B1-19

B1-20

B1-21

B1-22

B1-23

B1-24

B1-25

B1-26

réfection seuil

protection berge

protection contre crue

protection berge

protection berge

étude

Stabilisation du lit du Chéran - scierie Leyat

Travaux de protection contre les crues des cours d'eau du bassin versant du Dadon

Etude et travaux de stabilisation du lit et des berges

Restauration de la berge rive droite (La Motte en Bauges)

Transit des matériaux au pont de Banges

étude

Etude d'inondabilité de la plaine de La Compôte

Confortement définitif des seuils de La Compôte

stabilisation lit

Reprise des ouvrages sous routes pour transit solide

scarification de bancs de graviers

étude

Rétablissement du transit solide au pont de Rière Bellevaux

Gestion des bancs de graviers

Type

Intitulé de l'action prévue

22/10/2010

SMIAC

Maître d'ouvrage

B1-17

n°action du CR

Cusy

La Motte en Bauges

Rumilly

Le Châtelard

La Compôte en Bauges

La Compôte en Bauges

Ecole en Bauges

Localisation (commune)

Chéran

Chéran

Dadon

Chéran

Chéran

Chéran

Chéran

Chéran

Rivière

Bauges

Bauges

Tous

Rumilly

Bauges

Bauges

Tous

Bauges

Tous

Bauges

Canton

non réalisée

arrêt des curages depuis 2002

0

3

0

92

0

Action à réaliser conjointement avec la renaturation de la plaine du Châtelard

engagée (dossier en cours)

0

0

diverses petites actions de stabilisation (2 caissons végétalisés + une reprise d'enrochements...), ruisseau de la Ville

0

réalisée

92

0

3

0

0

0

0

0

refus d'intervention du propriétaire

suppression du seuil amont, confortement du seuil intermédiaire Retard important car solutions proposées supérieures à l'enveloppe

0

0

Relevés topo réalisé en parallèle de l'étude stabilisation seuils de la Compote

action de dévégétalisation et scarification des bancs

0

0

linéaire berges ou lit traité nb (=avec obstacles intervention) supprimés ml

action jugée non justifiée

topo ARGEO et étude IOA

commentaires/ réalisation de l'action, de son contenu…

projet défini, dossier déposé

engagée (dossier en cours)

non réalisée

réalisée

réalisée

réalisée avec modifications

non réalisée

en partie réalisée

Réalisation de l'action

2

0

0

0

0

0

2

0

0

0

0

nb seuils confortés

86 300

0

0

0

0

0

48 000

38 300

0

0

0

surface bancs scarifiés m²

pm

2003

2005

2004

2006

2004

2005

2003

2006

2003

Année de réalisation prévue

0

0

2004-20062007

0

2009

2007

2008

0

2008

Année de réalisation effective

1 096 255

p.m.

58 000 €

60 000 €

227 155 €

98 000 €

336 100 €

82 000 €

15 000 €

60 000 €

160 000 €

Montant prévu €HT

1 207 068

0€

icluse dans B3-11

26 332 €

418 613 €

0€

670 441 €

57 942 €

11 540 €

0€

22 200 €

Montant projet €HT

98%

16%

0%

109%

71%

30%

0%

14%

546 230

0€

icluse dans B3- icluse dans 11 B3-11

58 710 €

35 274 €

0€

367 544 €

57 942 €

4 560 €

0€

22 200 €

Montant réel écart €HT réel/prévu

235 039

pm

11 600 €

reste 1ère tranche B1-14

62 019 €

19 600 €

67 220 €

24 600 €

0€

18 000 €

32 000 €

Subvention Etat prévue €HT

1/2

29 784

0

0€

19 830 €

9 954 €

0€

0€

0€

0€

Subvention Etat accordée €HT

Volet B1


SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

B1-18

B1-19

B1-20

B1-21

B1-22

B1-23

B1-24

B1-25

B1-26

7 500 €

24 600 €

pm

245 936

0€

0€

0€

0€

2 059 €

5 149 €

0€

0€

7 208

Etude d'inondabilité de la plaine de La Compôte

Gestion des bancs de graviers

Confortement définitif des seuils de La Compôte

Stabilisation du lit du Chéran - scierie Leyat

Travaux de protection contre les crues des cours d'eau du bassin versant du Dadon

Etude et travaux de stabilisation du lit et des berges

Restauration de la berge rive droite (La Motte en Bauges)

Transit des matériaux au pont de Banges

0€

ad

19 406 €

19 600 €

100 830 €

18 000 €

Subvention AERMC prévue €HT

Reprise des ouvrages sous routes pour transit solide

Subvention Etat versée €HT

56 000 €

Intitulé de l'action prévue

Rétablissement du transit solide au pont de Rière Bellevaux

22/10/2010

SMIAC

Maître d'ouvrage

B1-17

n°action du CR

369 961

0€

0€

0€

ad

0€

340 990 €

28 971 €

0€

Subvention AERMC accordée €HT

28 971

0€

0€

0€

ad

0€

attente

28 971 €

0€

Subvention AERMC versée €HT

146 031

pm

0€

0€

38 811 €

19 600 €

27 220 €

16 400 €

0€

12 000 €

32 000 €

Subvention Région prévue €HT

121 262

0€

0€

0€

77 642 €

0€

32 032 €

11 588 €

Subvention Région €HT

24 330

0€

0€

0€

3 133 €

0€

9 609 €

11 588 €

Subvention Région versée €HT

75 228

pm

5 568 €

7 200 €

12 830 €

9 800 €

33 805 €

0€

2 025 €

0€

4 000 €

2 893 €

0€

0€

40 703 €

0€

1 436 €

63 087

0€

45 032

0€

icluse dans B3- icluse dans B311 11

3 386 €

0€

0€

58 143 €

0€

1 558 €

75 228

pm

5 568 €

7 200 €

12 830 €

9 800 €

33 805 €

0€

2 025 €

0€

4 000 €

4 174 €

17 855 €

0€

32 195 €

0€

0€

88 175

0€

54 224

0€

icluse dans B3- icluse dans B311 11

4 521 €

25 507 €

0€

58 147 €

0€

0€

Subvention Subvention Subvention Subvention Subvention Subvention CG73 prévue CG73 accordée CG73 versée CG74 prévue CG74 accordée CG74 versée €HT €HT €HT €HT €HT €HT

dépense réelle = Moeuvre sub. Région = 1er acompte T1 aide Etat si PPRI aide Etat accordée / reconnexion ZH

Montants incluant B3-4 (franchissement piscicole) Sub Région = acompte 1, non soldée Participation FDPPMA73 : 10000 €TTC Devis pour le suivi scientifique : 23 875 TTC

étude entièrement financée par le SMIAC

Commentaires / montant ou financement

2/2

Volet B1


SMIAC

SMIAC

B2-2

B2-2

19/02/2010

SMIAC

B2-1

n°action du CR Maître d'ouvrage

étude

végétation embâcle

végétation embâcle

Travaux de restauration de la végétation des berges (Chéran et affluents) 5,6,7,8,9

Travaux de restauration de la végétation des berges (Chéran et affluents) 5,6,7,8,9

Type

Mise en place des plans de gestion

Intitulé de l'action prévue

toutes

toutes

toutes

Rivière

tous

tous

tous

Canton

réalisée

réalisée

réalisée

Réalisation de l'action

52 016

15 082

1 année supplémentaire (des travaux sont projetés sur 2010, non comptés ici)

linéaire restauré ml

au départ travaux prévus sur 4 années

réalisés en interne par le technicien de rivière

commentaires/ réalisation de l'action

2004, 2005, 2006,2007

2005, 2006, 2007, 2008, 2009

Année de réalisation prévue

2009

2005,2006,200 7,2008

Année de réalisation effective

29 053 €

157 865

188 678

128 812 €

0€

Montant projet €HT

0€

188 678 €

0€

Montant prévu €HT

136 442

16 542 €

119 900 €

0€

Montant réel €HT

64%

écart réel/prévu

1/2

Volet B2


SMIAC

SMIAC

B2-2

B2-2

19/02/2010

SMIAC

B2-1

n°action du CR Maître d'ouvrage

0€

56 603

57 103

0

0

56 603 €

0€

0€

Travaux de restauration de la végétation des berges (Chéran et affluents) 5,6,7,8,9

0€

0€

Subvention AERMC prévue €HT

57 103 €

0€

Subvention Etat versée €HT

Travaux de restauration de la végétation des berges (Chéran et affluents) 5,6,7,8,9

0€

Subvention Etat accordée €HT

0€

Subvention Etat prévue €HT

Mise en place des plans de gestion

Intitulé de l'action prévue

75 907

7 921 €

67 986 €

0€

Subvention AERMC accordée €HT

62 527

attente

62 527 €

0€

Subvention AERMC versée €HT

37 735

0€

37 735 €

0€

Subvention Région prévue €HT

40 283

5 810 €

34 473 €

0€

Subvention Région accordée €HT

25 356

attente

25 356 €

0€

Subvention Région versée €HT

0

0€

0€

0€

Subvention CG73 prévue €HT

0

0€

0€

0€

Subvention CG73 accordée €HT

0

0€

0€

0€

Subvention CG73 versée €HT

0

0€

0€

0€

Subvention CG74 prévue €HT

12 961

3 468 €

9 493 €

0€

Subvention CG74 accordée €HT

2/2

9 493

attente

9 493 €

0€

Subvention CG74 versée €HT

Volet B2


SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

B3-4

B3-5

B3-6

B3-7/1

B3-7/2

B3-7/3

B3_8_9_10

B3-11 / 1

B3-11 / 2

08/10/2010

Maître d'ouvrage

n°action du CR

étude

diversification habitat

Renaturation de la plaine du Châtelard / Travaux, études de suivi

Bas Chéran

Epis, seuils pour favoriser la création de mouilles (Ombre commun) - 1200 diversification habitat m

Renaturation de la plaine du Châtelard / Etudes préalables

Bas Chéran

diversification habitat

Aménagements piscicoles (franchissements d'obstacles, restauration du lit, …) /3

Bauges

Bauges

Tous

Tous

Bas Chéran

diversification habitat

étude

Etude Ecrevisse (analyses qualité des eaux)

Bas Chéran

Aménagements piscicoles (franchissements d'obstacles, restauration du lit, …) /2

remise en eau

Poursuite des aménagements de restauration des cours d'eau du bv du Dadon

Bauges

diversification habitat

franchissement piscicole

Franchissement piscicole des seuils de la Compôte

Secteur

Aménagements piscicoles (franchissements d'obstacles, restauration du lit, …) /1

Type

Intitulé de l'action prévue

engagée (dossier en cours)

réalisée

réalisée

réalisée

réalisée

réalisée

réalisée

réalisée

réalisée

Réalisation de l'action

2004

2005

diversification sur la Véïse, construction de Caisses frayère AAPPMA, tressage sur le ruisseau du Clapet, aménagement source Château (73)

Aménagements abreuvoirs sur site Ecrevisses, diversification ruisseau de la Nanche, travaux bief Fressoz (73),

entreprise choisie début 2010, début des travaux printemps 2010

travaux terminés, suivi scientifique réalisé par la fédé pêche 74

2006

2004

2005

2006

2004

Identification des pressions agricoles sur les sites à écrevisses (action en découlant B3-7/2 et /3)

fin aménagements abreuvoirs ruisseau Ecrevisse

2004

2004

travaux de remise en eau du tronçon aval du Dadon

subvention regroupée avec stabilisation des seuils de la Compote voir B1-21

commentaires/ réalisation Année de réalisation de l'action, de son prévue contenu… Montant projet €HT

Montant réel €HT

111% 1 304 831 € 1 156 306 € 88.62%

tx projet/prévu prévu réel tx

1 448 378 €

TOTAUX 1 304 831 € sans B3-4

99 382 €

265 883 €

28 058 €

38 000 €

20 000 €

4 071 €

82 584 €

910 400 €

60 000 €

197 340 €

20 000 €

20 000 €

38 000 €

7 600 €

51 468 €

1 156 306 €

632 625 €

68 667 €

283 223 €

32 170 €

32 553 €

19 558 €

2 862 €

84 648 €

inclus dans B1- inclus dans B1- inclus dans 21 21 B1-21

Montant prévu €HT

910 423 €

2010-2011

2006

2008-2009

2006-2007

2005

2004

2008

2006

2009

Année de réalisation effective

69%

114%

144%

161%

163%

51%

38%

164%

écart réel/prévu

1/2

Volet B3


SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

B3-4

B3-5

B3-6

B3-7/1

B3-7/2

B3-7/3

B3_8_9_10

B3-11 / 1

B3-11 / 2

08/10/2010

Maître d'ouvrage

n°action du CR

0€

4 000 €

4 000 €

39 468 €

6 000 €

0€

71 362 €

Aménagements piscicoles (franchissements d'obstacles, restauration du lit, …) /3

Epis, seuils pour favoriser la création de mouilles (Ombre commun) - 1200 m

Renaturation de la plaine du Châtelard / Etudes préalables

Renaturation de la plaine du Châtelard / Travaux, études de suivi

0€

0€

0€

0€

4 000 €

0€

4 000 €

0€

Etude Ecrevisse (analyses qualité des eaux)

0€

Aménagements piscicoles (franchissements d'obstacles, restauration du lit, …) /2

10 294 €

Poursuite des aménagements de restauration des cours d'eau du bv du Dadon

0€

7 600 €

27 220 €

Franchissement piscicole des seuils de la Compôte

3 910 €

0€

0€

0€

0€

0€

3 910 €

0€

0€

0€

99 212 €

ad

18 000 €

59 202 €

4 000 €

4 000 €

7 600 €

à déterminer (5)

6 410 €

40 830 €

Subvention Subvention Subvention Etat Etat versée AERMC prévue accordée €HT €HT €HT

Aménagements piscicoles (franchissements d'obstacles, restauration du lit, …) /1

Subvention Etat prévue €HT

Intitulé de l'action prévue

Subvention AERMC versée €HT

195 363 €

attente

attente

132 939 €

8 417 €

15 200 €

3 851 €

2435 €

34 956 €

105 948 €

attente

attente

44 139 €

8 417 €

13 154 €

3 851 €

1 431 €

34 956 €

inclus dans B1- inclus dans B121 21

Subvention AERMC accordée €HT

259 637 €

182 085 €

12 000 €

39 468 €

4 000 €

4 000 €

7 600 €

1 520 €

8 964 €

27 220 €

Subvention Région prévue €HT

73 005 €

attente

12 000 €

39 468 €

0€

7 600 €

4 000 €

973 €

8 964 €

41 782 €

attente

8 264 €

13 579 €

0€

6 577 €

3 912 €

486 €

8 964 €

24 216 €

ad

6 000 €

3 450 €

2 000 €

2 000 €

3 800 €

0€

6 966 €

6 805 €

70 982 €

31 934 €

6 000 €

13 293 €

2 806 €

3 800 €

2 000 €

0€

11 149 €

30 400 €

0€

4 130 €

6 559 €

2 806 €

3 800 €

1 956 €

0€

11 149 €

inclus dans B1- inclus dans B121 21

24 216 €

0€

6 000 €

3 450 €

2 000 €

2 000 €

3 800 €

0€

6 966 €

6 805 €

Commentaires / montant ou financement

97 537 €

64 488 €

13 294

2 806 €

3 800 €

2 000 €

0€

11 149 €

31 197 €

0€

11 998 €

2 806 €

3 288 €

1 956 €

0€

11 149 €

2/2

suivi scientifique pour 10 000 €HT

CG74 pour les deux tranches

Opération non soldée, toutes les sub. ne sont pas versées Suivi scientifique FDPPMA pour 37000 TTC Participation des collectivités piscicoles à la M ouvrage pour 47 795 HT, SMIAC 19765 M oeuvre non prévue au départ

reste aménagements écrevisses

une partie des aménagements écrevisses et Nanche et Bief Fressoz

inclus dans B1- inclus dans B1- opération comptabilisée dans volet B1 21 21 avec action B1-21

Subvention Subvention Subvention Subvention Subvention Subvention Subvention Région versée CG73 prévue CG73 accordée CG73 versée CG74 prévue CG74 accordée CG74 versée €HT €HT €HT €HT €HT €HT €HT

inclus dans B1- inclus dans B121 21

Subvention Région €HT

Volet B3


Le Châtelard

Cusy-Gruffy

Rumilly-Boussy

B4-7

B4-8

B4-9

08/10/2010

Maître d'ouvrage

n°action du CR

Passerelle à Rumilly (des Iles)

passerelle

passerelle

passerelle

Passerelle Lescheraines - La Motte en Bauges

Passerelle Cusy-Gruffy

Type

Intitulé de l'action prévue

Rumilly

Cusy

Le Châtelard

Localisation (commune)

Chéran

Chéran

Chéran

Rivière

Rumilly

Albanais

Bauges

Canton

non réalisée

réalisée

non réalisée

Réalisation de l'action

réflexion dans le cadre de la zone des Iles

2007

étude de faisabilité réalisée

2007

2003

Année de réalisation prévue

commentaires/ réalisation de l'action, de son contenu…

2008

Année de réalisation effective

0€

230 171

460 000

230 171 €

0€

200 000 €

150 000 €

110 000 €

Montant prévu Montant projet €HT €HT

230 171

0€

230 171 €

0€

Montant réel €HT

0%

153%

0%

écart réel/prévu

1/2

Volet B4


Le Châtelard

Cusy-Gruffy

Rumilly-Boussy

B4-7

B4-8

B4-9

08/10/2010

Maître d'ouvrage

n°action du CR

Passerelle à Rumilly (des Iles)

0

0

54 250

0

0€

18 800 €

0€

0€

0€

25 150 €

Passerelle Cusy-Gruffy

0€

10 300 €

Passerelle Lescheraines - La Motte en Bauges

Subvention Subvention Subvention Etat AERMC Etat versée accordée prévue €HT €HT €HT

Subvention Etat prévue €HT

Intitulé de l'action prévue

46 034

46 034 €

Subvention AERMC accordée €HT

0

?

Subvention AERMC versée €HT

92 000

40 000 €

30 000 €

22 000 €

Subvention Région prévue €HT

46 034

46 034 €

Subvention Région €HT

0

?

Subvention Région versée €HT

22 000

0€

0€

22 000 €

0

0€

0

0€

140 000

80 000 €

60 000 €

0€

92 068

92 068 €

2/2

0

?

Subvention Subvention Subvention Subvention Subvention Subvention CG73 prévue CG73 accordée CG73 versée CG74 prévue CG74 accordée CG74 versée €HT €HT €HT €HT €HT €HT

Volet B4


SMIAC

B5-5

19/02/2010

Maître d'ouvrage

n°action du CR

Amélioration de la passe à canoë d'Alby-sur-Chéran

Intitulé de l'action prévue

Localisation (commune)

Alby sur Chéran

Type

passe à canoë Chéran

Rivière

Alby

Canton

non réalisée

Réalisation de l'action

pas de demande exprimée pour mettre en uvre cette action

commentaires/ réalisation de l'action

2004

Année de réalisation prévue

Totaux

Année de réalisation effective

4 500

4 500 €

Montant prévu €HT

0

Montant projet €HT

0

Montant réel €HT

1/1

Volet B5


PNR

B6-2 /2

Gruffy

Construction d'une Maison de la Rivière - "Trésors du Chéran" /2 Muséographie

Alby

Alby

Localisati on Canton (commune )

Gruffy

Intitulé de l'action prévue

Construction d'une Maison de la Rivière - "Trésors du Chéran" /1 Bâtiment

08/10/2010

SMIAC

B6-2 /1

n°actio Maître n du d'ouvrag e CR

en partie réalisée

non réalisée

Réalisation de l'action

maison non réalisée (coût trop élevé) mais plusieurs études préalables de définition réalisées (architecture, assainissement, géotechnique…). M. Ouvrages prévus : PNR, SMIAC/CCPA, Cusy

commentaires/ réalisation de l'action

2005

2004

425 080 €

3 071 789

1 436 000

2 646 709 €

304 187 21% du coût prévu en phase 2

304 187 €

Montant réel Montant des dépenses projet €HT €HT

480 000 €

956 000 €

Année de Année de Montant réalisatio réalisation prévu €HT n prévue effective

1/2

Volet B6


PNR

B6-2 /2

?

0

63 000 €

63 000

Construction d'une Maison de la Rivière - "Trésors du Chéran" /2 Muséographie

?

0

?

?

131 000

131 000 €

0€

0

?

?

0

?

?

166 000

86 000 €

80 000 €

0

?

?

0

?

?

0

0€

0€

0

?

?

0

?

?

0

sur ligne PNR

sur ligne PNR

0

?

?

0

?

?

Subventio Subvention Subventio Subventio Subventio Subvention Subvention Subventio Subvention Subvention Subvention Subvention Subvention Subvention Subvention n Etat n CG73 n Etat n CG73 n CG74 Région CG73 CG74 Région AERMC AERMC AERMC Région Etat prévue CG74 versée prévue accordée versée versée accordée accordée accordée prévue €HT accordée €HT versée €HT prévue €HT versée €HT €HT prévue €HT €HT €HT €HT €HT €HT €HT €HT €HT

0€

Intitulé de l'action prévue

Construction d'une Maison de la Rivière - "Trésors du Chéran" /1 Bâtiment

08/10/2010

SMIAC

B6-2 /1

n°actio Maître n du d'ouvrag e CR

2/2

Volet B6


MO locale

B7-4

08/10/2010

SMIAC

B7-3

inventaire ZH

travaux

Actions de gestion restauration

Type

Inventaire

n°actio Maître Intitulé de l'action prévue n du CR d'ouvrage

toutes

Localisation (commune)

Tous

Tous le Bassin versant

Albanais

Canton

Rivière

sauf Albens et Cessens, +Quintal, Seynod, Entrevernes, Montagny, Leschaux

Fauchage pluriannuel, abattage ligneux

réalisée

en partie réalisée

4 (30 ha)

234 zones humides (411 ha)

30 287

30 287

2005

2004

nb ou surface ZH Année de commentaires/ Réalisation de surface ZH restaurées réalisation l'action réalisation de l'action inventoriée m² prévue s

2009

2005-2007

Année de réalisation effective

360 000

300 000 €

60 000 €

Montant prévu €HT

100 279

48 268 €

52 011 €

Montant projet €HT

100 279

48 268 €

52 011 €

Montant réel €HT

16%

87%

écart réel/prévu

1/2

Volet B7


MO locale

B7-4

08/10/2010

SMIAC

B7-3

0€

0

0€

99 000 €

99 000

Actions de gestion restauration

0

0€

30 000

à déterminer

30 000 €

Subventio Subventio Subvention n Etat n Etat AERMC accordée versée €HT prévue €HT €HT

Inventaire

Subvention n°actio Maître Intitulé de l'action Etat prévue prévue n du CR d'ouvrage €HT

53 269

22 167 €

31 102 €

Subvention AERMC accordée €HT

31 102

31 102 €

Subvention AERMC versée €HT

108 000

90 000 €

18 000 €

Subvention Région prévue €HT

30 605

12 605 €

18 000 €

Subvention Région accordée €HT

18 000

18 000 €

22 200

22 200 €

0€

0

0€

0€

0

0€

0€

22 200

22 200 €

0€

3 740

3 740 €

0€

0

0€

2/2

Subvention Subvention Subvention Subvention Subvention Subvention Subvention CG73 CG74 CG74 CG74 Région CG73 CG73 versée €HT prévue €HT accordée €HT versée €HT prévue €HT accordée €HT versée €HT

Volet B7


SMIAC

SMIAC

SMIAC

C1

C1

C1

08/10/2010

Maître d'ouvrage

n°actio n du CR

Type

entretien

entretien

entretien

Intitulé de l'action prévue

Entretenir les milieux restaurés - 2004 (sur phase 1 du CR)

Entretenir les milieux restaurés - 2005 à 2008

Entretenir les milieux restaurés - 2009 Tous

Tous

Tous

Canton

m² 3 920 1 000

ml 9745 14444 12082 36271

bauges ccpa rumilly total

6 630

36 271

totaux de phase 2

2 210

4 420

0

12 156

24 115

5 440

surface entretenu / invasives

réalisée

réalisée

réalisée

Réalisation de linéaire entretenu ml l'action

2005, 2006, 2007, 2008

2005, 2006, 2007, 2008

2009

2004

68 889

0€

68 889 €

104 989

44 774 €

60 215 €

109 686

47 190 €

62 496 €

Année de Montant Montant Montant réel réalisation prévu €TTC projet €TTC €TTC effective

2004

Année de réalisation prévue

159%

91%

écart réel/prévu

1/2

Volet C1


0€

0€

0

0€

0€

08/10/2010

0

0€

0€

0

0€

0€

0€

11 280

0€

11 280 €

26 824

8 228 €

18 596 €

Subvention Subvention Subventio Subventio Subventio Etat prévue Etat accordée n Etat n AERMC n AERMC € € versée € prévue € accordée €

9 724

attente

9 724 €

Subvention AERMC versée €

13 777

0€

13 777 €

Subvention Région prévue €

24 923

9 438 €

15 485 €

Subvention Région €

12 052

attente

12 052 €

Subvention Région versée €

10 748

0€

10 748 €

Subvention CG73 prévue €

15 696

7 476 €

8 220 €

Subvention CG73 accordée €

6 658

attente

6 658 €

0

0€

0€

Subvention Subvention CG73 versée CG74 prévue € €

14 404

5 273 €

9 131 €

Subvention CG74 accordée €

9 131

attente

9 131 €

Subvention CG74 versée €

l'année 2004 est rattachée financièrement à la phase 1, elle n'avait pas été prise en compte au moment du bilan en 2002-2003. Elle est incluse ici sur le plan technique (linéaire)

Commentaires

2/2

Volet C1


SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

SMIAC

C2- 1/3

C2-1/4

C2-2 /2

C2-2/3

C2-3

08/10/2010

Maître d'ouvrage

n°action du CR

étude bilan

mesures milieu

Etude d'incidence des travaux de rétablissement du transit solide / Plan de gestion

Etude Bilan du Contrat de Rivière

mesures milieu

Campagne de mesure de la qualité des eaux 2006-2007 (fin de contrat)

levé topo

étude qualité

Suivi qualité des eaux 2004 + bilan piscicole

Etude bilan du profil en long

Type

Intitulé de l'action prévue

Tous

Tous

Tous le Bassin versant

Tous

Chéran

Chéran

Tous

Tous

Tous le Bassin versant

Tous le Bassin versant

Canton

Rivière

2007

2006

Etude profils fin de contrat + constitution d'une base de données sur tout les anciens profils longs et travers sur le BV chéran

engagée (dossier en cours)

engagée (dossier en cours)

2004

Réalisé par SOGREAH et topo DUBOIN

réalisée

2006

réalisée avec modifications

remplacée par le suivi continu en interne et l'étude bilan fin de contrat

2004

Action transformée, réalisée en 2 tranches : suivi qualité en continu et étude bilan fin de contrat (SAGE). Action réalisée en partenariat avec le PNR des Bauges (achats de 3 préleveurs automatiques) depuis 2005

annulée

Année de réalisation prévue

commentaires/ réalisation de l'action

Réalisation de l'action

2009-2010

2009

2006

2008-2009

Année de réalisation effective

70 000 €

176 648

232 100

11 748 €

39 200 €

0€

55 700 €

185 773

63 800 €

10 605 €

46 983 €

0€

64 385 €

Montant Montant réel projet €TTC €TTC

70 000 €

42 000 €

50 000 €

10 000 €

60 100 €

Montant prévu €TTC

91%

25%

94%

107%

écart réel/prévu

1/2

Volet C2


0€

3 920 €

0€

0€

3 920

1 000 €

5 000 €

4 200 €

7 000 €

17 200

08/10/2010

0€

0€

3 920

0€

0€

3 920 €

0€

0€

116 050

35 000 €

21 000 €

25 000 €

5 000 €

30 050 €

Subvention Subvention Subvention Subvention AERMC Etat prévue Etat Etat versée prévue € accordée € € €

57 166

attente

5 874 €

23 442 €

0€

27 850 €

Subvention AERMC accordée €

23 442

attente

attente

23 442 €

0€

attente

Subvention AERMC versée €

46 420

14 000 €

8 400 €

10 000 €

2 000 €

12 020 €

Subvention Région prévue €

49 487

16 744 €

10 046 €

9 375 €

0€

13 322 €

Subvention Région allouée €

8 409

attente

attente

5 393 €

0€

3 016 €

Subvention Région versée €

0

0€

0€

0€

0€

0€

8 992

4 186 €

703 €

0€

0€

4 103 €

0

0€

0€

0€

0€

attente

0

0€

0€

0€

0€

0€

7 551

3 533 €

587 €

0€

0€

3 431 €

2 473

2 473 €

0€

0€

0€

0€

Subvention Subvention Subvention Subvention Subvention Subvention CG73 prévue CG73 accordée CG73 versée CG74 prévue CG74 accordée CG74 versée € € € € € €

montant réel = situation 1 GBS, solde ?

subventions CG73 sur suivi continu

Commentaires / montant ou financement

2/2

Volet C2


SMIAC

SMIAC

SMIAC

C3-1/6 à C3-1/10

C3-1/11

C3-1/12

08/10/2010

Maître d'ouvrage

n°action du CR

Postes Chargé de mission et Technicien rivière

Postes Chargé de mission et Technicien rivière

Postes Chargé de mission et Technicien rivière

Intitulé de l'action prévue

réalisée

réalisée

réalisée

action prolongée en 2009

action prolongée en 2008

action prévue sur 5 ans

Année de réalisation effective

2009

2008

2003 à 2007 2003 à 2007

Année de Réalisation de commentaires/ réalisation de l'action, réalisation l'action de son contenu… prévue

120 600 €

120 600

427 500

Montant projet €TTC

0€

0€

427 500 €

Montant prévu €TTC

596 844

120 600 €

476 244 €

Montant réel €TTC

140%

écart réel/prév u

1/2

Volet C3


SMIAC

SMIAC

SMIAC

C3-1/6 à C3-1/10

C3-1/11

C3-1/12

08/10/2010

Maître d'ouvrage

n°action du CR

Postes Chargé de mission et Technicien rivière

Postes Chargé de mission et Technicien rivière

Postes Chargé de mission et Technicien rivière

Intitulé de l'action prévue

0

0€

Subvention Etat prévue €TTC

0

2 515

2 515 €

171 000

171 000 €

316 116

61 755 €

254 361 €

316 116

61 755 €

254 361 €

Subvention Subvention Subvention Subvention Subvention Etat Etat versée AERMC AERMC AERMC allouée €TTC prévue €TTC accordée €TTC versée €TTC €TTC

51 300

51 300 €

Subvention Région prévue €TTC

161 334

34 700 €

126 634 €

Subvention Région accordée €TTC

161 334

34 700 €

126 634 €

Subvention Région versée €TTC

montant des subventions 2009 attribuée. Les postes sont toujours financés en 2010

montants des subventions perçues. L'aide de l'état porte sur l'achat du véhicule

Commentaires / montant ou financement

2/2

Volet C3


Module 2 Etude Bilan Contrat de rivière Chéran - Bilan Technique et Financier