Page 1

LIVRE DES DIPLÔMES . L’ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARCHITECTURE DE SAINT-ÉTIENNE EST MEMBRE DE L’AGERA (ALLIANCE DES GRANDES ÉCOLES RHÔNE-ALPES) ET DE L’AEEA (ASSOCIATION EUROPÉENNE POUR L’ENSEIGNEMENT DE L’ARCHITECTURE).

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARCHITECTURE DE SAINT-ÉTIENNE

L’ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARCHITECTURE DE SAINT-ÉTIENNE APPARTIENT AU RÉSEAU DES 20 ENSA, ÉTABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIFS SOUS TUTELLE DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION.

Ce livre rassemble les cinquante-trois Projets de fin d’études validés, par les étudiants de l’École nationale supérieure d’architecture de Saint-Étienne, en juin 2012. Une sélection de dix-neuf projets, remis en perspective dans le contexte d’un domaine d’études, permet la présentation des choix pédagogiques de l’école. Les quatre domaines d’études Art, Paysage, Design (D1) ; Architecture, Urbanisme, Territoires (D2) ; Formes, Architecture, Milieux (D3) et Habitat, Culture, Environnement (D4) structurent l’enseignement de projet en master. Ils expriment la diversité des approches, vers la formation généraliste qu’exige le diplôme d’état d’architecte. Chaque projet témoigne de l’acuité du regard porté sur une situation, ou sur un territoire ; chacun prend la mesure de la complexité, et y répond. Le Livre des diplômes ressemble à l’école : comme elle, il s’ouvre sur le monde.

D3 FORMES, ARCHITECTURE, MILIEUX Coordinateur : Dominique Vigier

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARCHITECTURE DE SAINT-ÉTIENNE

LIVRE DES DIPLÔMES

D1 ART, PAYSAGE, DESIGN Coordinateur : Christian Drevet

Pierre Barou Marie Bocquin Noémie Boeglin Elsa Boissier Lucile Cabut Fanny Canzek Sophie Chomard Morgane Grand Nzeu Siong Chloé Tarabon Marine Tissot Christelle Tsikras Violette Vial

D2 ARCHITECTURE, URBANISME, TERRITOIRES Coordinateur : Claude Tautel

Amandine Aulas Jessy Di Natale Camille Estève Camille Franc Maxime Garnier Kévin Guyot Linli Zhang

Clémentine Alison Jonathan Bonneau Benjamin Carlioz Jonathan Clément Charline Fabre Astrid Frery Hermann Gnassingbe Noémie Hilaire Théo Josserand Claire Michelard Bruno Pasello Laurent Perottet Billy Puchaux Yovanna Sando-Marval Juliano Thome Alexander Yonchev

D4 HABITAT, CULTURE, ENVIRONNEMENT Coordinateurs : Daniel Fanzutti et Jean-Michel Dutreuil

Nicolas Baviera Amani Ben Hadj Abdallah Louis Boudignon Hafid Bouzemboua Jérémy Chagnon Sophie Duboeuf Marjolaine Durillon Mélanie Emptoz Maud Giron Chloé Goldschmidt Mathieu Goujet Johan Harnaud Gabriel Mercier Boris Ndenga Hagbe Mallaury Perrin Marie-Noëlle Rancurel Manon Sayagh Amandine Tisseur Carmen Viaña Andree Arnaud Villard


DIRECTEURS D’ÉTUDES ÉVELYNE CHALAYE,

ARCHITECTE, MAÎTRE ASSISTANT TPPAUP

ÉRIC DAVID,

ARCHITECTE, MAÎTRE ASSISTANT TPPAUP

JÖRN GARLEFF,

DOCTEUR EN HISTOIRE DE L’ART, MAÎTRE ASSISTANT SHSA

MARIE-AGNÈS GILOT,

DOCTEUR EN HISTOIRE DE L’ART,

MAÎTRE ASSISTANT SHSA

RENÉ HUGUES,

INGÉNIEUR ENISE-CHEM, MAÎTRE ASSISTANT STA

HENRI LAYES,

PLASTICIEN, MAÎTRE ASSISTANT EATHA

PIERRE-ALBERT PERRILLAT,

ARCHITECTE, MAÎTRE ASSISTANT TPPAUP

MEMBRES DU JURY

MICHEL BELLET,

ENSEIGNANT-CHERCHEUR, UNIVERSITÉ JEAN MONNET, SAINT-ÉTIENNE

ARNAULD DE BUSSIERRE,

INGÉNIEUR-ARCHITECTE, MAÎTRE ASSISTANT À L’ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARCHITECTURE DE PARIS BELLEVILLE

SYLVAIN GASTÉ,

ARCHITECTE, MAÎTRE ASSISTANT TPPAUP

VALÉRIE DISDIER,

DIRECTRICE D’ARCHIPEL, CENTRE DE CULTURE URBAINE (MAISON DE L’ARCHITECTURE RHÔNE-ALPES)

FORMES ARCHITECTURE MILIEUX

3


COORDINATEUR DE DOMAINE

DOMINIQUE VIGIER, ARCHITECTE, MAÎTRE ASSISTANT TPPAUP

Au cours du premier semestre (S9) les étudiants ont, avec la même équipe pédagogique, élaboré le projet d’un grand édifice public à Vienne en Autriche. Au terme d’un voyage d’étude sur place et d’une période de compréhension de ce nouveau contexte, le développement de ce projet a croisé les questions sur l’esthétique et le sens des formes contemporaines, les matériaux et leur mise en œuvre, l’espace architectural et son usage, les innovations et les choix techniques en rapport aux questions économiques et environnementales. En préalable à l’ensemble de ce questionnement, leur a été proposé un renversement de point de vue pour la prééminence de ce qui établit l’intériorité d’un espace architectural ; dedans et dehors... Aucun dogmatisme, formule ou recette autre que l’approfondissement rigoureux de la conception et de ses références pour approcher les réponses et en expérimenter l’adéquation au foisonnement des problématiques contemporaines auxquelles sont soumis aujourd’hui les architectes. Mais cela est-il réellement nouveau ? Comment s’immerger dans un contexte, observer et constituer rapidement une matière à projet ? Comment penser l’espace avec consistance, le représenter avec épaisseur pour que, l’idée, la forme et la matière ne soient pas extérieures et sans résistance ? Alors que l’urbanisme et l’architecture devraient se faire en marchant, comment avoir la conscience de l’espace architectural, son imagination et sa représentation, autre que plate et abstraite ? Pour leur deuxième projet de l’année, chaque étudiant choisit parmi les concours sélectionnés dans les publications officielles spécialisées. La situation de simulation de concours pose le cadre contextuel, technique et programmatique du projet. Plusieurs étudiants partagent le même thème, bien qu’ils produisent un projet individuel. Il convient d’acquérir à nouveau les bases d’une matière à projet à partir de la connaissance des lieux et de se mettre à distance d’un programme. La dynamique de l’atelier,

dans la continuité du travail intense du premier semestre, grâce aux échanges permanents entre étudiants et enseignants, crée le cadre nécessaire au développement en temps limité de projets complexes. L’atelier insiste sur la qualité d’une production régulière de documents informant sur la progression des recherches ; maquettes, dessins, simulations volumétriques informatisées, écrits, références, compte rendu de voyages. Les voyages sur site correspondant aux thèmes choisis, ainsi que les nombreuses et enrichissantes rencontres avec les acteurs locaux tout comme le décryptage critique des programmes et l’analyse des contextes, sont effectués par groupe de travail. La production continue est ponctuée par les rendus intermédiaires jusqu’à l’échéance du jury final. L’accent est porté sur la qualité des pièces graphiques, la clarté des plans et la simplicité des commentaires. Les étudiants produisent parallèlement un rapport qui jalonne la progression de la pensée et la compréhension du contexte. Les travaux d’étudiants qui sont ici publiés sont extraits de la production des dix-neuf projets de fin d’études encadrés dans l’atelier et ont pris pour thèmes un ensemble thermal à Salinsles-Bains et la Maison de la romanité à Nîmes. De nombreuses esquisses et essais en maquettes précèdent les rendus. Ce travail de fond est à la base de l’expérimentation, il est nécessaire à la fabrique de l’espace d’architecture et à la recherche du sens des formes plus originelles qu’originales.

49


DOMAINE 3. FORMES, ARCHITECTURE, MILIEUX

MAISON DE LA ROMANITÉ À NÎMES ALEXANDER YONCHEV ENSEIGNANT : DOMINIQUE VIGIER, ARCHITECTE, MAÎTRE ASSISTANT TPPAUP DIRECTEUR D’ÉTUDES : PIERRE-ALBERT PERRILLAT, ARCHITECTE, MAÎTRE ASSISTANT TPPAUP

MENTION TRÈS BIEN

La construction de la Maison de la romanité, ainsi que la volonté de la ville d’édifier un nouveau Centre de congrès sur le même îlot, sous-entend le besoin de penser un espace public correspondant, dans ses proportions, à l’importance des bâtiments qui l’entourent. La conception de la Maison de la romanité n’est pas un processus linéaire. L’intérieur a été pensé indépendamment de l’extérieur dans l’objectif de créer un contraste entre les deux. Cette dualité n’est pas contradictoire, mais complémentaire et enrichissante. Elle renforce l’idée de l’intériorité et illustre la capacité du projet de répondre aux différents besoins, à des échelles différentes. Il s’agit ici de concevoir un espace dont la fonction primordiale est la conservation et l’exposition muséale. Un lieu pour contempler la mémoire, un espace baigné de silence et de lumière. Le vide, riche et précieux, constitue l’ensemble du projet. Le plein, reste lui, plus simple, et sert de support à l’espace. La géométrie donnée à lire depuis l’extérieur, ainsi que le traitement des façades créent un rapport fort aux arènes sur lesquelles le projet s’appuie pour trouver sa place dans la ville.

53

Croquis d’intention de projet


B’

Vue du bâtiment depuis la Place des arènes

A’

B

A

Plan du dernier étage . Au centre du plan, l’escalier, élément fort du projet

54

Élévation est


Coupe transversale AA’

Coupe transversale BB’

55

Vue du hall d’entrée


LIVRE DES DIPLÔMES . L’ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARCHITECTURE DE SAINT-ÉTIENNE EST MEMBRE DE L’AGERA (ALLIANCE DES GRANDES ÉCOLES RHÔNE-ALPES) ET DE L’AEEA (ASSOCIATION EUROPÉENNE POUR L’ENSEIGNEMENT DE L’ARCHITECTURE).

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARCHITECTURE DE SAINT-ÉTIENNE

L’ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARCHITECTURE DE SAINT-ÉTIENNE APPARTIENT AU RÉSEAU DES 20 ENSA, ÉTABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIFS SOUS TUTELLE DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION.

Ce livre rassemble les cinquante-trois Projets de fin d’études validés, par les étudiants de l’École nationale supérieure d’architecture de Saint-Étienne, en juin 2012. Une sélection de dix-neuf projets, remis en perspective dans le contexte d’un domaine d’études, permet la présentation des choix pédagogiques de l’école. Les quatre domaines d’études Art, Paysage, Design (D1) ; Architecture, Urbanisme, Territoires (D2) ; Formes, Architecture, Milieux (D3) et Habitat, Culture, Environnement (D4) structurent l’enseignement de projet en master. Ils expriment la diversité des approches, vers la formation généraliste qu’exige le diplôme d’état d’architecte. Chaque projet témoigne de l’acuité du regard porté sur une situation, ou sur un territoire ; chacun prend la mesure de la complexité, et y répond. Le Livre des diplômes ressemble à l’école : comme elle, il s’ouvre sur le monde.

D3 FORMES, ARCHITECTURE, MILIEUX Coordinateur : Dominique Vigier

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARCHITECTURE DE SAINT-ÉTIENNE

LIVRE DES DIPLÔMES

D1 ART, PAYSAGE, DESIGN Coordinateur : Christian Drevet

Pierre Barou Marie Bocquin Noémie Boeglin Elsa Boissier Lucile Cabut Fanny Canzek Sophie Chomard Morgane Grand Nzeu Siong Chloé Tarabon Marine Tissot Christelle Tsikras Violette Vial

D2 ARCHITECTURE, URBANISME, TERRITOIRES Coordinateur : Claude Tautel

Amandine Aulas Jessy Di Natale Camille Estève Camille Franc Maxime Garnier Kévin Guyot Linli Zhang

Clémentine Alison Jonathan Bonneau Benjamin Carlioz Jonathan Clément Charline Fabre Astrid Frery Hermann Gnassingbe Noémie Hilaire Théo Josserand Claire Michelard Bruno Pasello Laurent Perottet Billy Puchaux Yovanna Sando-Marval Juliano Thome Alexander Yonchev

D4 HABITAT, CULTURE, ENVIRONNEMENT Coordinateurs : Daniel Fanzutti et Jean-Michel Dutreuil

Nicolas Baviera Amani Ben Hadj Abdallah Louis Boudignon Hafid Bouzemboua Jérémy Chagnon Sophie Duboeuf Marjolaine Durillon Mélanie Emptoz Maud Giron Chloé Goldschmidt Mathieu Goujet Johan Harnaud Gabriel Mercier Boris Ndenga Hagbe Mallaury Perrin Marie-Noëlle Rancurel Manon Sayagh Amandine Tisseur Carmen Viaña Andree Arnaud Villard

Catalogue with selected projects from the École Nationale Supérieure d'Architecture de Saint-Étienne  

The project for a new Home of roman culture by architect Alexander Yonchev was included in the french annual edition of the École Nationale...

Catalogue with selected projects from the École Nationale Supérieure d'Architecture de Saint-Étienne  

The project for a new Home of roman culture by architect Alexander Yonchev was included in the french annual edition of the École Nationale...

Advertisement