Page 1

la réponse à vos questions sur l’énergie à bruxelles

nouvelles ampoules : comment les comparer ? VOIR P. 6

une autre question ?

surfez sur www.energuide.be

à lire aussi... quoi de neuf côté chauffage ?

p. 4

le prêt vert bruxellois : pour qui, pour quoi ?

p. 8

connaissez-vous votre compteur ?

p. 10

TROUVEZ LA RÉPONSE ONLINE

février 2013


02 | infos utiles

quand votre compteur sera-t-il relevé

?

qui contacter ? >> Odeur de gaz > Sibelga 02 274 40 44 >> Panne d’électricité > Sibelga 02 274 40 66 >> Panne d’éclairage public > Voiries communales : www.sibelga.be ou 02 274 40 66 > Voiries régionales : bruxellesmobilite@mrbc.irisnet.be ou 0800 94 001 >> Problème de facture > Contactez d’abord votre fournisseur > Si nécessaire, le Médiateur Energie : 02 211 10 60 > Ou encore, Brugel : 0800 97 198 >> Choisir un fournisseur d’énergie > www.brusim.be >> Obtenir une prime Energie > www.bruxellesenvironnement.be

février mars avril mai juin

. Saint-Josse-ten-Noode . Bruxelles-Centre . Auderghem . Berchem-Sainte-Agathe . Evere . Molenbeek-Saint-Jean (partie 1) . Bruxelles Ambiorix . Jette . Koekelberg . Watermael-Boitsfort . Schaerbeek (partie 1) . Woluwe-Saint-Lambert . Ganshoren . Woluwe-Saint-Pierre

calendrier complet sur www.metrix.eu

energuide

février 2013

>> Prévention risques CO > Habitat-Santé : info@habitat-sante.org ou 02 242 02 92

quels sont les tarifs sociaux ? e

Prix de l’électricité TVAC

Prix normal Prix bihoraire jour Prix bihoraire nuit Prix exclusif nuit

0,1634 €/kWh

Prix du gaz TVAC

0,0441 €/kWh

0,1785 €/kWh 0,1243 €/kWh 0,0769 €/kWh

>> pour plus d'infos, appelez le SPF Economie au 0800 120 33 >> rendez-vous sur http://soctar.belgium.be Tarifs valables de février à juillet 2013 inclus hors cotisation fédérale et surcharges


édito | 03

nouvelle saison, nouveaux projets La fin de l’hiver approche et Batibouw bat son plein ! C’est le moment idéal pour envisager des travaux d’isolation ou d’amélioration énergétique de votre logement. En effet, mieux vaut profiter des beaux jours pour commencer un chantier ! Vous retrouverez justement, dans cette quatrième édition d’Energuide, des informations sur les nouvelles tendances en matière de chauffage, mais aussi sur l’électricité verte ou les constructions et rénovations basse énergie. Nous répondons également à toutes les questions que vous vous posez sur les compteurs et leur relevé. Et pour éviter les mauvaises surprises, pensez à télécharger notre nouvelle "app" qui vous permet de suivre au mieux votre consommation d’énergie. Optimisée pour les tablettes et smartphones, elle fonctionne également parfaitement sur un ordinateur classique, et est totalement gratuite ! L’ équipe Energuide

le conseil sécurité : à quoi sert une prise de terre ? La prise de terre a avant tout une fonction de sécurité. C’est un élément indispensable de toute installation électrique. En cas de défaut d’isolement d’un appareil, elle protège contre les risques d’électrocution. Elle élimine également les champs électriques qui rayonnent des structures métalliques (bâtiments, appareils, machines, luminaires). Pour être efficace, une prise de terre ne doit pas avoir une résistance trop élevée. La norme en Belgique est de 30 ohms maximum. Chaque prise de la maison doit être équipée d’un raccord à la terre.

vérifiez la conformité En cas de doute, pour vérifier la conformité de votre installation, vous devez faire appel à un électricien. Il pourra mesurer la résistance grâce à un ohm-mètre.

le chiffre

22 663

Une habitation ancienne non équipée peut être remise aux normes moyennant quelques travaux.

C'est le nombre de visites enregistrées sur Brusim entre septembre 2012, lors de son lancement, et fin décembre. Brusim, qu’est-ce que c’est ? Un outil ultra simple, en ligne, qui vous permet de comparer en quelques clics l’ensemble des offres proposées par les fournisseurs d’électricité et de gaz à Bruxelles. Mis au point par le régulateur bruxellois, Brugel, il est accessible à cette adresse : www.brusim.be


4 | chauffage

quoi de neuf De nombreuses solutions innovantes existent aujourd’hui pour chauffer son habitation de façon plus économique et plus écologique. Chaque système a néanmoins ses spécificités et doit être envisagé en fonction du type de logement.

poêle ou chaudière au bois Poêle à pellets ou chaudière à granules de bois ? Facile à installer, le poêle prend peu de place. La chaudière nécessite plus d’espace mais est entièrement automatisée. Avec un local de 12 m2, une famille peut se chauffer toute une année. L’installation est plus coûteuse que celle d’une chaudière au gaz ou au mazout, mais le combustible est moins cher.

chaudières : choisissez les plus performantes Les chaudières à condensation se sont imposées dans plus de la moitié des habitations belges. Plus efficaces que les anciennes chaudières, elles récupèrent l’énergie issue des vapeurs de combustion. Pour remplacer votre ancienne chaudière, il faudra tuber vos conduits de cheminée. En revanche, nul besoin de changer vos radiateurs. Les chaudières basse températures limitent quant à elles la température à 50°C. Peu efficaces avec des radiateurs classiques, elles offrent une solution parfaite avec un chauffage au sol. Une bonne isolation est nécessaire et on peut coupler le tout à une pompe à chaleur.

energuide

février 2013


chauffage | 5

côté chauffage ? infrarouge : une chaleur qui rayonne Contrairement aux chauffages à convection, le chauffage à infrarouge ne fait pas se déplacer des masses d’air mais fait rayonner la chaleur. Une solution confortable qui nécessite néanmoins d’installer dans le sol, le mur ou le plafond un équipement spécifique.

installation de plaques à infrarouge sous le parquet

Pour limiter les travaux, on peut utiliser des plaques à fixer au plafond, qui ne se voient pas et qui diffusent la chaleur dans la pièce. Une option envisageable en appartement.

pompe à chaleur : pourquoi pas ? A Bruxelles, ce sont surtout les pompes aérothermiques qui sont accessibles. Elles récupèrent l'énergie de l’air pour chauffer le circuit. Les appareils peuvent être volumineux et parfois un peu bruyants, mais ne nécessitent pas de gros travaux. Les pompes géothermiques ou aquathermiques sont plus coûteuses et peu applicables en ville, puisqu’elles demandent un forage pour prendre la chaleur dans le sol.

la cogénération, surtout pour les immeubles La cogénération permet, à partir d’un seul combustible, le gaz naturel par exemple, de produire conjointement, au sein d’une même installation, de l’électricité et de la chaleur. La chaleur ainsi produite peut servir pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Ce type d’installation convient surtout pour les immeubles à appartements avec chauffage collectif. Son utilisation dans l’habitat unifamilial ne bénéficie pas encore d’une longue expérience.

Quelle que soit l’option de chauffage que vous choisirez, renseignez-vous sur les possibilités et les implications Plusieurs organismes peuvent vous fournir des conseils indépendants : >> Centre Urbain >> Bruxelles Environnement

www.curbain.be / 02 219 40 60 www.bruxellesenvironnement.be / 02 775 75 75


08 | prêt énergie

le prêt vert bruxellois pour qui, pour quoi ? Sous certaines conditions, les particuliers bruxellois peuvent bénéficier d’un prêt vert à 0%, afin de financer des travaux d’économie d’énergie dans leur habitation. À qui s’adresse ce prêt, et comment l’obtenir ? Le prêt vert peut être demandé par les propriétaires aussi bien que par les locataires. Le montant du prêt est de 500 € minimum et de 20.000 € maximum. Il est soumis à une condition de revenus. Une personne isolée devra disposer d’un revenu annuel inférieur ou égal à 30.000 € bruts. Un couple, d’un revenu annuel inférieur ou égal à 60.000 € bruts. Ces montants sont majorés de 5.000 € si le(s) demandeur(s) a(ont) moins de 35 ans et/ou par personne à charge. Le prêt vert concerne des travaux d’isolation ou de ventilation, mais également les installations améliorant les performances du chauffage : chaudière au gaz à condensation, tubage de cheminée, chauffe-eau instantané au gaz, vannes thermostatiques, thermostat d’ambiance. Ces travaux doivent être réalisés par des professionnels. Pour obtenir un prêt vert, vous devez contacter la coopérative de crédit alternatif Crédal qui vous aidera à estimer le montant du prêt, en fonction du devis que vous fournirez. Elle établira ensuite avec vous une demande en bonne et due forme.

energuide

février 2013

Madame Goffinet, 73 ans, Etterbeek.

Les travaux à effectuer dans ma maison étaient très importants: je devais isoler toute la toiture, réparer le plafond de mon salon et placer de nouveaux châssis. Même si je n’aime pas les crédits, l’offre du Prêt vert bruxellois est très intéressante puisqu'on peut rembourser à un taux de 0% : j’ai ainsi pu réaliser tous les travaux nécessaires.

toutes les informations sur www.bruxellesenvironnement.be ou au 02 775 75 75

0


énergies renouvelables | 09

l'électricité verte l'est-elle vraiment ? Les fournisseurs d’électricité proposent de plus en plus de contrats "verts". Comment cette énergie verte est-elle produite ? Quelles sont les garanties pour le consommateur ? On appelle électricité verte celle qui est produite à partir de sources d’énergie renouvelable. Il peut s’agir d’énergie éolienne, hydraulique, solaire ou encore de biomasse (énergie issue de matières d’origine végétale ou animale) et de cogénération (production conjointe de chaleur et d’électricité). Même si vous souscrivez un contrat "100 % vert", l’électricité qui sort de votre prise de courant n’est jamais entièrement verte. En effet, tous les producteurs injectent l’électricité sur un seul et même réseau, et aucun "tri" n’est fait ensuite en fonction des clients. En réalité, votre contrat vous garantit qu’une quantité d’énergie correspondant à votre consommation est produite quelque part à partir d’une source renouvelable. Dans le meilleur des cas, votre fournisseur produit luimême l’énergie qu’il vous vend. Il peut également vous revendre de l’énergie verte qu’il achète à un producteur belge ou qu'il importe d'un pays voisin. Mais attention : il se peut aussi qu’il vous vende de l’électricité verte, alors qu’il fait circuler sur le réseau de l’énergie provenant de centrales nucléaires ou de centrales au charbon ! Comment ? En achetant des "certificats d’origine" à des producteurs verts installés dans d’autres pays d’Europe, plus lointains : en quelque sorte, une "étiquette" qu’il appose à l’énergie grise qu’il vous vend.

plus d’infos ?

il vaut mieux être sûr Renseignez-vous donc auprès du fournisseur sur le mode de production de son énergie. Vous pourrez ainsi, si vous le désirez, privilégier les fournisseurs investissant dans les installations d’énergie renouvelable.

>> tapez le terme électricité verte sur

WWW.ENERGUIDE.BE


10 | compteurs et index

connaissez-vous votre Le compteur, c’est un animal familier qui s’accroche aux murs de nos maisons mais dont on sait finalement peu de choses… Pour ne plus rester dans le noir, voici les réponses à toutes les questions que vous vous posez.

un compteur, à quoi ça sert ? À compter, ou plus précisément à mesurer la quantité d’énergie consommée dans un lieu donné, en kilowatts par heure (kWh) pour l’électricité et en mètres cubes (m3) pour le gaz. Ces m³ sont ensuite convertis en kWh et facturés comme tels par votre fournisseur d’énergie.

qui fait le relevé des compteurs ? que deviennent ces informations ? À Bruxelles, c’est Metrix, une filiale de Sibelga, qui relève les compteurs. Un releveur passe chaque année. Il est facile à reconnaître grâce au logo sur son uniforme et à son badge personnel d’identification. Si vous êtes absent, vous devrez faire vous-même le relevé et le communiquer par téléphone ou internet dans les 15 jours. Sibelga validera ces index qui seront ensuite communiqués à votre fournisseur d’énergie. Celui-ci établira alors sur cette base sa facture.

d'autres infos sur www.metrix.eu energuide

février 2013

comment faire pour savoir quel compteur est le mien ? Demandez à l'occupant précédent ou au concierge. Voyez si quelque chose est inscrit sur le compteur. Vous doutez encore ? Coupez le disjoncteur et vérifiez si vous avez toujours de l’électricité. Si la lumière ne fonctionne plus dans votre logement, vous avez trouvé votre compteur.

comment savoir si j’ai un compteur bihoraire ou autre ? Généralement, les compteurs simples disposent d’un seul cadran alors que les compteurs bihoraires ont deux cadrans. Mais attention ! La présence de deux cadrans ne veut pas forcément dire que le tarif bihoraire (différent pour le jour et pour la nuit) est appliqué. Contactez Sibelga ou votre fournisseur pour vérifier.


compteurs et index | 11

compteur ? qu’est-ce qu’un code EAN ? qu’est-ce que le numéro de compteur ? Le numéro de compteur identifie l’appareil physique sur lequel il se trouve. Il ne doit pas être confondu avec le code EAN qui identifie le point de fourniture. Le code EAN, composé de 18 chiffres, figure sur votre facture. C’est en quelque sorte l’adresse de votre compteur. Il n’est pas lié à une personne ni à un appareil mais à un lieu. Si vous déménagez, vous changez donc de code EAN. Demandez-le à l’ancien occupant ou à Sibelga (02 549 41 00), car vous devrez le communiquer à votre fournisseur d’énergie pour être en ordre.

votre facture d'électricité et/ou de gaz naturel mentionne le code EAN composé de 18 chiffres.

si je veux renforcer ou remplacer mon compteur, à qui dois-je m’adresser ? Vous devez prendre contact avec Sibelga, qui est propriétaire des compteurs. En fonction du type de travail à effectuer, la demande se fera : >>

par téléphone au 02 549 41 00

>>

via un formulaire disponible en ligne

Vous trouverez toutes les précisions concernant ces différents travaux sur le site www.sibelga.be.

plus d’infos ?

>> tapez le terme compteurs sur

WWW.ENERGUIDE.BE


Infor Gaz Elec Pour qui se sent un peu perdu dans la jungle des fournisseurs d’énergie, Infor Gaz Elec (IGE) apporte une aide bienvenue. Ce service non commercial créé par le Collectif Solidarité Contre l’Exclusion défend le droit à l’accès à l’énergie. Il est là pour vous aider à connaître vos droits et à mieux comprendre vos factures de gaz et d’électricité. IGE vous accompagne également gratuitement dans vos démarches, que ce soit pour changer de fournisseur, pour recevoir un premier soutien juridique, pour bénéficier d’aides sociales relatives à l’énergie, pour avoir un aperçu des possibilités en matière d’économies d’énergie et d’électricité verte ou encore, pour recevoir des informations générales sur la fourniture de gaz et d’électricité.

Infor Gaz Elec vous informe : >> par téléphone au 02 209 21 90 • du lundi au mercredi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h • du jeudi au vendredi de 13h30 à 17h >> sur rendez-vous : • le mardi et le jeudi de 14h à 17h • le mercredi de 11h à 13h • le vendredi de 10h à 13h • le samedi de 13h à 17h30 >> par e-mail : info@gazelec.info >> sur son site www.inforgazelec.be

energuide

février 2013

lexique

>> basse énergie,

passif, zéro énergie

Il existe plusieurs types d’habitation à faible consommation d’énergie. On les classe selon le niveau de performance énergétique du bâtiment grâce à deux indicateurs : la consommation primaire d’énergie du bâtiment (le niveau E) et le degré d’isolation (valeur K). >> Si E<60 et K<30 = maison basse énergie >> Si K<15 = maison passive >> Si K<15 et que le logement produit sa propre énergie = maison zéro énergie A Bruxelles, les bâtiments neufs doivent déjà être proches de la basse énergie. Dès 2015, ils devront être passifs et à partir de 2021, zéro énergie. Mais en matière de rénovation aussi, on peut viser ces standards ! >> Pour en savoir plus, consultez le site www.maisonpassive.be

Impression sur un papier respectueux de l’environnement.

Réalisation : Sibelga - BP 1340 - 1000 Bruxelles Brouckère - Editeur responsable : Philippe Massart - Rédacteur en chef : Iris Fostiez - Conception : Propaganda - Pré-presse @ Production : Dimensions

qui fait quoi ?

12 | dico de l'énergie

Energuide #4 / 2013-02  
Energuide #4 / 2013-02  
Advertisement