Page 1

Nouveautés

2015 2016 New Publications Neuerscheinungen Novedades Novità

ÉDITIONS MUSICALES

ALPHONSE LEDUC PARIS


PIANO

Morceaux choisis pour

morceaux choisis

PiANO Niveau : 3 à 5 années de piano

pour Piano Niveau : 3 à 5 années de piano

Selected pieces for Piano Intermediate level

selected pieces for

PiANO Intermediate level

sélection proposée par

François PINEL

AL 30 694 Cahier - Réf. : AH AL 30 695 Audio - Réf. : FA

ISMN-979-0-046-30694-5

Éditions Musicales ALPHONSE LEDUC PARIS

19,93 €

Cahier : AL 30 694 - Réf. : AH Audio : AL 30 695 - Réf. : F A

prix de vente conseillé / recommended retail price

_

« Ma voisine ne sait jouer que çà  » – comme à la chanteuse Anne Sylvestre, le rabâchage de la Lettre à Elise vous procure d’incessants tourments ? Offrez donc à l’instrumentiste en herbe ce recueil de 38 pièces pour piano qui fera souffler un vent de fantaisie sur son répertoire étriqué. Enrichie d’une version audio accessible grâce à une carte de téléchargement, cette anthologie présente un éventail de morceaux destinés à des élèves ayant entre 3 et 5 ans de piano. Les miniatures chaleureuses tirées d’Accueil amical, l’op. 326 (!) de Darius Milhaud, témoignent des liens tissés avec la famille de Pierre Claudel qui le recevait souvent à New York pendant la guerre  ; Alexandre Gretchaninoff cultive avec bonheur « l’art d’être grand-père » (G. Sacre), enchantant les pianistes avec ses Historiettes ou une Promenade au bois. Henri Tomasi offre dans Le coin de Claudinet quelques tableautins irrésistibles, tels le Réveil du petit soldat. Des extraits des Douze petites pièces faciles de Koechlin et des Bagatelles de Tcherepnine, bien d’autres trésors encore – signés Hahn, Bozza, Albéniz et Borodine – viennent compléter ce fabuleux recueil.

2

“That’s all my neighbour ever plays!” Like Anne Sylvestre, are you tormented by endless repetitions of Für Elise? Why not widen the repertoire of your budding musician with this collection of 38 whimsical pieces for piano? Enhanced with an audio version accessible through a download card, this anthology presents an array of pieces for students with 3 to 5 years of lessons under their belt. The warm miniatures from Accueil amical, op. 326 (!) by Darius Milhaud reflect his close ties with Paul Claudel’s family, who hosted him often in New York during the war. Alexander Gretchaninov cheerfully cultivates “the art of being a grandpa” (G. Sacre), enchanting pianists with his Historiettes and Promenade au bois. In Le coin de Claudinet, Henri Tomasi offers some irresistible little tableaux, such as the Réveil du petit soldat. Excerpts from Koechlin’s Douze petites pièces faciles and Tcherepnin’s Bagatelles, as well as many other treasures composed by Hahn, Bozza, Albéniz and Borodin, complete this fabulous collection.


PIANO

Francis Poulenc Les Mamelles de Tirésias Opéra-bouffe en deux actes et un prologue Poème de Guillaume Apollinaire Arrangement pour voix et deux pianos par Benjamin Britten et Viola Tunnard Partition en location Opera buffa in two Acts with Prologue based on a text by Guillaume Apollinaire Arranged for voice and two pianos by Benjamin Britten and Viola Tunnard Hire material Durée / Duration : 50 minutes

« Un ami délicieux et un musicien irrésistible » – cet hommage posthume rendu par Benjamin Britten à Francis Poulenc laisse transparaître les affinités électives qui unissaient les deux compositeurs. L’enregistrement des Mamelles de Tirésias dirigé par André Cluytens fut un tel choc pour Britten qu’il décida de programmer dans le cadre du Festival d’Aldeburgh cette œuvre qui l’avait « fait rire aux éclats, mais en même temps touché ». Les capacités limitées du Jubilee Hall ne permettant pas d’accueillir l’effectif orchestral, Britten en réalisa un arrangement pour deux pianos qui reçut l’aval du compositeur et servit de fondement musical aux représentations données en juin 1958 à Aldeburgh. Cette adaptation, enfouie dans les cartons durant plus de 50 ans, n’a fait l’objet d’une reprise qu’en octobre 2012 grâce au travail de reconstitution réalisé par Emily Hindrichs à partir des partitions que les pianistes Benjamin Britten et Viola Tunnard avaient annotées et raturées durant les répétitions de 1958. La pochade « surréaliste » d’Apollinaire, transformée par Poulenc en une parure de vignettes finement ciselées, conserve ici cette alliance de légèreté burlesque et de tendre lyrisme qui fait tout son charme.

“A delightful friend and an irresistible musician” – Benjamin Britten’s posthumous tribute to Francis Poulenc reveals the elective affinities between the two composers. The recording of the Mamelles de Tirésias conducted by André Cluytens was such a revelation for Britten that he decided to programme this work that moved him “both to laughter and to tears” for the Aldeburgh Festival. The limited capacity of Jubilee Hall meant that the orchestra had to be downsized from the original score requirements. Britten wrote an arrangement for two pianos that was approved by the composer and served as the musical foundation for Aldeburgh performances given by the English National Group in June 1958. Buried in boxes for over 50 years, this adaptation has had only one subsequent run in October 2012, thanks to Emily Hindrichs’ reconstitution from annotated and scratched out scores used by Benjamin Britten and Viola Tunnard in rehearsals in 1958. Apollinaire’s “surrealist” sketch, transformed by Poulenc into a crown of finely chiselled vignettes, here preserves the marriage of Burlesque whimsy and tender lyricism that gives it all its charm.

3


PIANO | PIANO

Allain Gaussin Tokyo-City Allain GAUSSIN

pour Piano for Piano

TOKYO-CITY pour Piano

AL 30 685 - Réf. : AP

ISMN-979-0-046-30685-3

Éditions Musicales Alphonse Leduc Paris

AL 30 685

Réf. : AP

20,71 € prix de vente _ conseillé / recommended retail price

Élève d’Olivier Messiaen au CNSM de Paris, Allain Gaussin a élaboré en véritable alchimiste des sons, une œuvre sensuelle et chatoyante, désireuse de provoquer chez l’auditeur cette sorte d’« éveil intérieur » que la langue japonaise désigne sous le terme de Satori – ainsi s’intitule une pièce pour clarinette solo écrite en 1998. Composée dix ans plus tard, Tokyo-City pour piano solo relève de la même inspiration, nourrie par plusieurs séjours au Japon. Gaussin s’emploie à restituer les diverses sensations ressenties au fil de ses promenades dans la mégalopole nippone : à la crainte d’être englouti par son immensité succède l’éblouissement devant cet univers gorgé d’harmonies et de couleurs dont se dégage une formidable énergie. L’œuvre se déploie selon un double axe symétrique (dans l’ordre du registre et du tempo) : après un début énigmatique confié au grave du piano, des « polyphonies flottantes » laissent progressivement émerger une figure musicale, véritable toccata qui, par la suite, va subir une lente déformation sur le modèle de l’anamorphose. Ne subsiste alors qu’un scintillement d’harmonies cristallines  : à l’extrême aigu du piano, l’œuvre s’achève dans l’épure.

4

Allain Gaussin, a pupil of Olivier Messiaen at the CNSM in Paris, and a veritable alchemist of sound, created a sensual and sparkling work that aims to induce in listeners the sort of “internal awakening” that the Japanese refer to as Satori – the title given to a piece for solo clarinet he wrote in 1998. Composed a decade later, Tokyo-City for solo piano draws on the same inspiration, fuelled by several stays in Japan. Gaussin sets out to reproduce the various sensations he experienced during his walks around the Japanese megalopolis: a fear of being swallowed up by its vastness gives way to a bedazzlement in the face of a buzzing universe awash with harmonies and colours. The work follows a dual symmetrical structure (in terms of register and tempo): after an enigmatic start entrusted to the low notes of the piano, a musical figure gradually emerges from “floating polyphonies”, producing a veritable toccata which is slowly deformed, like an anamorphosis. Then, only a glimmering of crystal-clear harmonies remains, and the work ends sparsely on the highest notes of the piano.


CORDES | STRINGS

Valérie Bime-Apparailly Mes premières études en duos 30 petites pièces mélodiques et rythmiques pour Violon

My First Studies to play together 30 Short Melodic and Rhythmic Pieces for Violin AL 30 683 - Réf. : AN

ISMN-979-0-046-30683-9

19,58 € prix de vente conseillé / recommended retail price

Publiés aux Éditions Leduc, les ouvrages d’initiation instrumentale signés par Valérie Bime-Apparailly – tels que Je débute le violon ou Mes premières doubles cordes en chansons – suscitent depuis leur parution un engouement qui ne s’est jamais démenti. Cette excellente pédagogue se penche maintenant sur la délicate question des études : comment rendre ces pièces moins rébarbatives pour les jeunes violonistes ? Au moyen d’une mise en page aérée, enrichie de dessins et de notes explicatives conçues avec soin, le recueil Mes premières études en duo pour violon ôte tout caractère revêche à ces pièces qui, par-delà leur intérêt proprement technique, dégagent un attrait musical capable de séduire les élèves en 2e et 3e année d’études. Au fil de ces pages tantôt originales, tantôt empruntées au répertoire classique (Mozart, Spohr, Beethoven) ou aux ouvrages de grands pédagogues tels que Charles de Bériot ou Frédéric Berr, le violoniste se familiarise avec des notions musicales aussi fondamentales que la syncope ou les indications d’archet sans que soit sacrifié le plaisir de jouer.

Published by the Editions Leduc, Valérie Bime-Apparailly’s instrumental beginner books – such as Je débute le violon and Mes premières doubles cordes en chansons – have enjoyed overwhelming popularity since the day they were published. This excellent educator here turns her attention to the delicate matter of studies: how can these pieces be made less tedious for young violinists? With a crisp, clear design enhanced by drawings and carefully crafted explanatory notes, the My First Studies, to play together collection for violin takes away the dreariness of these pieces, giving them, beyond their technical importance, a musical charm that appeals to 2nd and 3rd year students. These pieces, some of which are original, some of which borrow from the classical repertoire (Mozart, Spohr, Beethoven) or from works of great teachers like Charles de Bériot and Frédéric Berr, familiarise violinists with musical concepts as basic as syncopation or bowing indications without sacrificing the pleasure of playing music.

5


CORDES STRINGS

Eugène Bozza Aria pour Violon (ou Flûte) et Piano for Violin (or Flute) and Piano AL 30 698 Cahier - Réf. : V AL 30 689 Audio - Réf. : FA

ISMN-979-0-046-30698-3

Cahier : AL 30 698 - Réf. : V Audio : AL 30 689 - Réf. : FA

15,04 € prix de vente conseillé / recommended retail price

_

Élève d’Henri Büsser et d’Henri Rabaud au Conservatoire de Paris, le compositeur et chef d’orchestre Eugène Bozza (19051991) reçut le premier Prix de Rome en 1934. C’est durant son séjour à la villa Médicis qu’il coucha sur le papier son Aria pour saxophone alto et piano – une adaptation du troisième mouvement de la Pastorale pour orgue en fa majeur BWV 590 de Johann Sebastian Bach qui devait faire le tour du monde. Cette mélodie empreinte de nostalgie, qui déploie toute son ampleur sur une pulsation régulière, a fait l’objet à son tour de nombreuses transcriptions, tout d’abord pour clarinette, puis pour violon (ou flûte) et piano. C’est cette dernière version que les Éditions Leduc ont choisi de rééditer, avec en prime une version audio qui devrait rendre bien des services à tous les musiciens !

6

Composer and conductor Eugène Bozza (1905-1991) was a pupil of Henri Büsser and Henri Rabaud at the Conservatoire de Paris, and received the first Prix de Rome in 1934. It was during his stay the Villa Medici that he wrote his Aria pour saxophone alto et piano – an adaptation of the third movement of Johan Sebastian Bach’s Organ Pastorale in F Major BWV 590, which was to tour the world. This nostalgia-imbued melody, which expands over a regular meter, has, in turn, been the subject of numerous transcriptions, first for clarinet, then for violin (or flute) and piano. Éditions Leduc have chosen to republish this last version, with the added bonus of an audio version that should be of valuable assistance to all musicians!


CORDES STRINGS

Valérie Bime-Apparailly Mes premières études en duos 30 petites pièces mélodiques et rythmiques pour Alto

My First Studies to play together 30 Short Melodic and Rhythmic Pieces for Viola AL 30 684 - Réf. : AN

ISMN-979-0-046-30684-6

19,58 € prix de vente conseillé / recommended retail price

Conçu pour les instrumentistes en 2e et 3e année d’études, Mes premières études en duo pour alto se présente comme le petit frère du recueil consacré au violon, disponible sous la référence AL 30 683. Valérie Bime-Apparailly y déploie son habituel talent de pédagogue pour transformer ce genre souvent perçu comme austère et rébarbatif en une initiation progressive aux arcanes de la technique qui puisse captiver les élèves aussi bien par sa mise en page limpide que par son caractère ludique. Dans Mes premières études en duo pour alto, chaque unité s’ouvre sur le texte de la mélodie que doit assimiler l’apprenti musicien ; un encadré signale la difficulté technique qu’il s’agit de maîtriser. S’ensuivent d’éventuelles explications, puis la partition complète avec l’accompagnement qui sera réalisé par le professeur. Mozart, Spohr et Beethoven, mais aussi de grands pédagogues comme Charles de Bériot, Jean-Delphin Alard ou Maurice Hauchard permettent d’intégrer en douceur des notions musicales fondamentales comme la liaison, la syncope, l’appogiature ou encore les indications d’archet sans perdre de vue l’essentiel : le plaisir musical.

Written for 2nd and 3rd year instrumental students, My First Studies, to play together for alto presents itself as the little brother of the collection for violin, available under reference number AL 30683. Valerie BimeApparailly once again deploys her usual teaching talent by transforming this genre, often seen as boring and austere, into a progressive introduction to the mysteries of technique, captivating students with its clear, clean design and focus on fun. In My First Studies, to play together for viola, each unit begins with the melody that the young musicians is to learn. The technical challenge to master is indicated in boxed text. Explanations may follow, after which comes the complete score and the accompaniment to be played by the teacher. Mozart, Spohr and Beethoven, but also great teachers like Charles de Bériot, Jean-Delphin Alard and Maurice Hauchard help students absorb fundamental musical concepts like slurs, syncopation, appogiatura and bow indications without losing sight of the most important part: the pleasure of playing music.

7


CORDES STRINGS

François Rabbath Nouvelle technique de la Contrebasse, Cahier 5 Texte en français, anglais, allemand et espagnol FRANÇOIS RABBATH

Double Bass method, Vol. 5

NOUVELLE TECHNIQUE DE LA

CONTREBASSE CAHIER 5

FRANÇAIS - ENGLISH DEUTSCH - ESPAÑOL

French, English, German and Spanish text AL 30 623 - Réf. : YE

ISMN-979-0-046-30623-5 Alphonse Leduc Éditions Musicales

AL 30 623 - Réf. : YE

34,07 € prix de vente conseillé / recommended retail price

Véritable phénomène de la vie musicale, le contrebassiste François Rabbath, né en 1931 à Alep, s’installe dès 1955 à Paris, où il joue avec les stars (Barbara, Aznavour…) sans négliger pour autant son activité d’instrumentiste classique. Présentée dans une version quadrilingue (français, anglais, allemand, espagnol), la Nouvelle technique de la contrebasse de Rabbath s’est employée, au fil des quatre précédents volumes, à libérer l’élève du carcan de l’enseignement traditionnel. Toujours guidé par la même conviction – nul besoin de torturer son propre corps pour devenir instrumentiste –, Rabbath referme son épopée pédagogique par ce 5e cahier, propre à offrir bien des plaisirs musicaux à l’apprenti contrebassiste qui peut s’enorgueillir d’avoir surmonté les difficultés techniques abordées dans les quatre premiers. Il trouvera dans ce recueil de véritables morceaux de concert, des œuvres aussi séduisantes que le nostalgique Cri de Venise, mais aussi de courtes pièces comme Souviens-toi des douze peupliers ou l’irrésistible Mama Bahija.

Bass player François Rabbath, born in 1931 in Aleppo, is a real character in the world of music. He settled in Paris in 1955, where he played with the stars (Barbara, Aznavour…) while continuing as a classical instrumentalist. Throughout the four preceding volumes, Rabbath’s Nouvelle technique de la contrebasse, presented in a four-language version (French, English, German and Spanish), endeavours to free the pupil from the shackles of traditional teaching. Always guided by the same conviction that there is no need to torture one’s body to become an instrumentalist - Rabbath rounds off his educational epic with this fifth book, which will offer great musical pleasure to the trainee bass player, who can take pride in having overcome the technical difficulties covered in the first four books. This collection includes real concert pieces - works of great charm, such as the nostalgic Cri de Venise, as well as short pieces such as Souviens-toi des douze peupliers and the irresistible Mama Bahija.

Concerto n° 2 - Concerto n° 3 - Le cri de Venise - Le mi dans le mille - Souviens-toi des douze peupliers - L’Odyssée d’eau - Vera - Samir - Prélude à l’archet - Reitba - Maman Bahija - Que c’est triste les vacances sans toi - Embruns

8


BOIS WOODWIND

Eugène Bozza Aria pour Flûte (ou Violon) et Piano for Flute (or Violin) and Piano AL 30 698 Cahier - Réf. : V AL 30 689 Audio - Réf. : FA

ISMN-979-0-046-30698-3

15,04 €

Cahier : AL 30 698 - Réf. : V Audio : AL 30 689 - Réf. : FA

prix de vente conseillé / recommended retail price

Élève d’Henri Büsser et d’Henri Rabaud au Conservatoire de Paris, le compositeur et chef d’orchestre Eugène Bozza (19051991) reçut le premier Prix de Rome en 1934. C’est durant son séjour à la villa Médicis qu’il coucha sur le papier son Aria pour saxophone alto et piano – une adaptation du troisième mouvement de la Pastorale pour orgue en fa majeur BWV 590 de Johann Sebastian Bach qui devait faire le tour du monde. Cette mélodie empreinte de nostalgie, qui déploie toute son ampleur sur une pulsation régulière, a fait l’objet à son tour de nombreuses transcriptions, tout d’abord pour clarinette, puis pour violon (ou flûte) et piano. C’est cette dernière version que les Éditions Leduc ont choisi de rééditer, avec en prime une version audio qui devrait rendre bien des services à tous les musiciens !

Composer and conductor Eugène Bozza (1905-1991) was a pupil of Henri Büsser and Henri Rabaud at the Conservatoire de Paris, and received the first Prix de Rome in 1934. It was during his stay the Villa Medici that he wrote his Aria pour saxophone alto et piano – an adaptation of the third movement of Johan Sebastian Bach’s Organ Pastorale in F Major BWV 590, which was to tour the world. This nostalgia-imbued melody, which expands over a regular meter, has, in turn, been the subject of numerous transcriptions, first for clarinet, then for violin (or flute) and piano. Éditions Leduc have chosen to republish this last version, with the added bonus of an audio version that should be of valuable assistance to all musicians!

9


BOIS WOODWIND

Sophie Dufeutrelle Marine pour Orchestre de Flûtes for Flute Orchestra AL 30 723 - Réf. : AW

ISMN-979-0-046-30723-2

24,28 € prix de vente conseillé / recommended retail price

_

Professeur de flûte à l’École Nationale de Musique de Villeurbanne, Sophie Dufeutrelle ne dissocie nullement son intense activité pédagogique de la composition, domaine dans lequel elle a reçu plusieurs commandes de solistes aussi prestigieux que Maxence Larrieu et Philippe Bernold. Écrite en 2009 pour un orchestre de flûtes comprenant une vingtaine d’instruments (du piccolo à l’octobasse), Marine se situe dans la tradition des paysages maritimes chers aux peintres depuis le XVIe siècle. Le 1er mouvement, Brume, s’ouvre sur une large section improvisée. Les différents types de motif (mer calme, houle, bouées sifflantes, mouettes et chalutiers) viennent ici s’insérer librement entre deux lignes de vagues, les musiciens n’ayant pour balises que les schémas reproduits en première page et les indications du chef. Le 2e mouvement laisse s’épanouir une Chanson dont la mélancolie étreint les cœurs, suivie d’une Danse vive et légère qui les fait tournoyer. Conçue pour des flûtistes ayant atteint le 2e cycle (avec une partie réservée aux débutants), cette pièce aux atmosphères variées s’achève sur une réjouissante surprise !

10

For Sophie Dufeutrelle, Professor of Flute at the Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne, an intense pedagogical activity goes hand in hand with composition, an area in which she has received several commissions from esteemed soloists such as Maxence Larrieu and Philippe Bernold. Written in 2009 for a flute orchestra of around 20 instruments (from the piccolo to the contrabass flute), Marine belongs to a tradition cherished by painters since the 16th century: the maritime landscape. The 1st movement (Mist) opens onto a lengthy section largely dedicated to improvisation. Different types of motifs (calm sea, swell, whistle buoys, seagulls and fishing boats) freely insert themselves between two lines of waves, with the diagrams on the first page and the conductor’s signals serving as the musicians’ only guide. The 2nd movement floats a Song of heartbreaking melancholy followed by a light, lively Dance that swirls the heart into joyful eddies. Written for intermediatelevel flautists (with one part reserved for beginners), this piece, with its variety of atmospheres, concludes with a joyful surprise!


BOIS WOODWIND

Sophie Dufeutrelle Rue Traversière, 2 Doubles et triples coups de langue La technique par le répertoire pour deux et trois Flûtes

The Flute Way 2 Double and Triple Tonguing Technique through Repertoire for Flute Duos and Trios AL 30 715 – Réf. : AJ

ISMN-979-0-046-30715-7 17,44 € prix de vente conseillé / recommended retail price

Encouragée par le formidable succès du recueil Rue Traversière 1, la compositrice Sophie Dufeutrelle, professeur de flûte à l’École Nationale de Musique de Villeurbanne, lui adjoint un second volume entièrement dévolu à l’apprentissage des coups de langue doubles et triples – une technique indissociable et caractéristique de la légèreté, du perlé, et de la vélocité de la flûte traversière. Soucieuse d’éviter toute aridité, l’auteur de Rue Traversière 2 mise sur un cheminement progressif qui accorde une place restreinte aux exercices proprement dits : cinq études brèves et ciblées ouvrent le volume, cinq autres se trouvent disséminées dans le corps de l’ouvrage. En revanche, le recueil fait la part belle aux Allegros du répertoire baroque : Boismortier, Haendel, Quantz et Telemann (et bien d’autres) donnent à l’apprentissage cette indispensable touche de vitalité et de sensualité. Trop souvent, le travail instrumental se réduit à un rabâchage solitaire, sans autre compagnon que l’envahissant métronome. Rien de tel ici puisque tous les morceaux sont arrangés pour deux flûtes, les deux derniers étant même des trios : le plaisir musical passe par le partage !

Encouraged by the incredible success of Rue Traversière 1 (The Flute Way 1), composer Sophie Dufeutrelle, Professor of Flute at the Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne, is back with a second volume entirely focused on double and triple tonguing – a technique fundamental to the airy, pearled and nimble sounds of the flute. Determined to avoid a dry approach, the creator of Rue Traversière 2 opted for a progressive development that limits the role of exercises per se. The book begins with five short, focused studies, with five more disseminated throughout the rest of the work. Allegros from the Baroque repertoire, however, are given pride of place, with Boismortier, Handel, Quantz and Telemann (and many others) bringing a vital touch of vibrancy and sensuality to the learning experience. Instrumental practice is all too often reduced to solitary repetition, with no other companion than the all-intrusive metronome. There’s nothing like that there: all of the pieces are arranged for two flutes, and the last two pieces are even for trios. Because sharing is an essential part of the pleasure of music!

11


BOIS WOODWIND

Guy-Claude Luypaerts Partita Guy-Claude LUYPAERTS

pour Flûte seule for Solo Flute

PARTITA pour Flûte seule

I. Patience II. Volutes III. Chimères

AL 30 686 - Réf. : V

ISMN-979-0-046-30686-0

Éditions Musicales Alphonse Leduc Paris

AL 30 686

Réf. : V

12,04 € prix de vente conseillé / recommended retail price

_

Élève de Jean Pierre Rampal et de Tony Aubin au Conservatoire National de Paris, le flûtiste et compositeur Guy-Claude Luypaerts se partage entre sa carrière de soliste, l’enseignement et la direction d’orchestre sans délaisser pour autant l’activité créatrice. Luypaerts est resté fidèle à la terre de son enfance : pour cet habitant du village côtier de la Panne en Flandre occidentale, le rivage de la mer du Nord constitue une perpétuelle source d’inspiration : ce paysage aimé entre tous, où s’enlacent la mer, le ciel et les dunes, a servi de cadre à la composition de la Partita pour flûte en août 2014. Le choix d’un tel titre se conçoit comme un hommage à deux œuvres essentielles du répertoire pour flûte solo : la Partita en la mineur, BWV 1013 de Johann Sebastian Bach et la Sonate en la mineur Wq 179 de son fils Carl Philipp Emmanuel. Dédiée au flûtiste Maxence Larrieu qui l’a inscrite au programme de son Concours international (édition 2015), la Partita comporte trois mouvements : l’énergique détermination de Patience contraste avec les effluves rêveuses des Volutes avant que les Chimères ne déchaînent sur la mer un Jour de colère.

12

Having studied under Jean Pierre Rampal and Tony Aubin at the Conservatoire National de Paris, flautist Guy-Claude Luypaerts now divides his time between his work as a soloist, teacher and orchestral conductor, without neglecting his compositional activity. Luypaerts has remained true to his childhood land: for this resident of the seaside village of Panne in western Flanders, the North Sea coastline is a continual source of inspiration. This beloved landscape, where sea, sky and dune embrace, was the setting for the composition of the Partita for flute in August 2014. The title can be seen as a tribute to two essential works in the solo flute repertoire: Bach’s Partita in A Minor, BWV 1013 and the Sonata in A Minor Wq 179 by his son Carl Philipp Emanuel. Dedicated to flautist Maxence Larrieu, who included it in the programme of his International Competition (2015), the Partita contains three movements. The energetic determination of Patience contrasts with the dreamy exhalations of Volutes, before the Chimères are unleashed upon an angry sea.


BOIS WOODWIND

OpenSax pour Saxophone Alto seul for Solo Alto Saxophone AL 30 701 Cahier - Réf. : U AL 30 702 Audio - Réf. : FA

ISMN-979-0-046-30701-0

13,91 € prix de vente conseillé / recommended retail price

OpenSax – le titre de ce recueil conçu avec soin devrait séduire tous les saxophonistes qui souhaitent partir à la découverte de sentiers sans ornières, gardant les yeux grands ouverts sur le monde musical d’aujourd’hui. Directeur de la collection Vent de Sax, Claude Georgel s’est emparé d’une occasion festive – le 17e Congrès et Festival Mondial du Saxophone à Strasbourg en juillet 2015 – pour demander à neuf compositeurs venus d’horizons les plus divers d’écrire des pièces tour à tour joyeuses et poétiques, qui permettent à l’instrumentiste (dès la 2e année d’apprentissage du saxophone alto) d’explorer des univers techniques et artistiques variés, tout en se laissant guider par le pur plaisir de jouer.

OpenSax – the title of this collection should appeal to all saxophonists who seek to explore new directions while keeping an eye on the current musical scene. Claude Georgel, director of the Vent de Sax collection, took advantage of a festive occasion – the 17th World Saxophone Congress and Festival in July 2015 – to ask nine composers from very different backgrounds to write pieces either joyful or poetic. The idea was to allow instrumentalists (starting year two of alto saxophone study) to explore a variety of artistic and technical worlds, guided by the pure joy of playing.

- Claude BARTHÉLEMY - Sonny’s groove pour saxophone alto seul et hand clapping ad lib. - Vincent-Raphaël CARINOLA - Montre Molle pour saxophone alto seul - Philippe GEISS - Gamophone pour saxophone alto et dispositif électroacoustique - Claude GEORGEL - Du Tac au Tac ! pour saxophone alto seul - John HARLE - Yantra pour saxophone alto et sound design - Sophie LACAZE - La Lune dans l’Eau pour jeune saxophoniste conteur - Annette MENGEL - Vol au Vent pour saxophone alto seul - Clara OLIVARES - L’ Envol pour saxophone alto seul - Xavier ROSSELLE - Main gauche, Main droite et Clac pour saxophone alto et dispositif électroacoustique

13


BOIS WOODWIND

Thierry Alla Birds pour Saxophone Alto et dispositif électroacoustique for Alto Saxophone and electroacoustics AL 30 705 Cahier - Réf. : V AL 30 706 CD - Réf. : GG ISMN-979-0-046-30705-8

21,73 € prix de vente conseillé / recommended retail price

_

Né en 1955 à Alger, Thierry Alla reçoit l’essentiel de sa formation à l’Université de Tours et au Conservatoire de Bordeaux, où il est marqué par l’enseignement de composition musicale de Michel FustéLambezat, mais aussi par la découverte de l’univers électroacoustique avec Christian Eloy. Sa double activité de musicologue (thèse sur Tristan Murail) et de créateur lui permet d’explorer les voies de la musique spectrale, comme dans Sanctuaires, concerto pour saxophone et orchestre (2009), qui investit le champ des micro-intervalles. Composé deux ans plus tard, Birds pour saxophone alto et dispositif électroacoustique déploie un univers sonore luxuriant qui ne démérite pas au sein d’une riche tradition qui va de Josquin Desprez à Messiaen en passant par Rameau. Les sonorités évocatrices du saxophone, obtenues à l’aide de diverses techniques (flatterzunge, jeux sur le souffle, bruits de clé), s’entremêlent à celles de l’enregistrement électroacoustique pour tisser une dense polyphonie. Loin de verser dans l’imitation servile, cette évocation des chants d’oiseaux témoigne d’une imagination sonore dont la sensualité laisse pantois : ce foisonnement est celui de la vie même.

14

Born in 1955 in Algiers, Thierry Alla did the greater part of his studies at the University of Tours and the Conservatoire of Bordeaux, where he was marked by Michel Fusté-Lambezat’s teaching of musical composition and the discovery of electroacoustics with Christian Eloy. His double career as musicologist (with a thesis on Tristan Murail) and composer allows him to explore spectral music, such as in Sanctuaires, a 2009 concerto for saxophone and orchestra that delves into micro-intervals. Composed two years later, Birds for alto saxophone and electroacoustics explores a lush sound universe that holds its own in a rich tradition that goes from Josquin Desprez to Rameau to Messiaen. The saxophone’s evocative sounds, obtained using diverse techniques (flatterzunge, breath techniques, keys sounds) mingle with those of the electroacoustic recording and weave a dense polyphony. Far from servile imitation, this evocation of birdsong reveals a sound imagination that is breathtakingly sensual: this abundance is life itself.


BOIS WOODWIND

Eugène Bozza Aria pour Saxophone Alto et Piano for Alto Saxophone and Piano AL 30 697 Cahier - Réf. : V AL 30 688 Audio - Réf. : FA

ISMN-979-0-046-30697-6

15,04 €

Cahier : AL 30 697 - Réf. : V Audio : AL 30 688 - Réf. : FA

prix de vente conseillé / recommended retail price

De père italien et de mère française, Eugène Bozza (1905-1991) partagea ses études musicales entre l’Academia Santa Cecilia à Rome et le Conservatoire de Paris où il reçût l’enseignement d’Henri Büsser et d’Henri Rabaud. Ses compositions dans le domaine de la musique de chambre laissent transparaître une vive prédilection pour les vents, dont témoignaient déjà la Fantaisie pastorale pour hautbois et piano (1939) ou New-Orléans pour saxhorn basse et piano (1944). Alors qu’il était pensionnaire à la Villa Médicis de Rome quelques années plus tôt (1936), Bozza avait couché sur le papier son Aria pour saxophone alto et piano – une libre adaptation du troisième mouvement de la Pastorale pour orgue en fa majeur BWV 590 de Johann Sebastian Bach. Cette mélodie ample et nostalgique qui se déploie sur une pulsation régulière est devenue dans le monde entier l’une des pièces les plus jouées du répertoire pour saxophone. Devant un tel succès, les Éditions Leduc ont décidé d’enrichir sa réédition d’une version audio qui permettra aux saxophonistes de s’exercer « grandeur nature ».

Born to an Italian father and a French mother, Eugène Bozza (1905-1991) divided his music studies between the Academia Santa Cecilia in Rome and the Conservatoire de Paris, where he was taught by Henri Büsser and Henri Rabaud. His chamber music compositions reveal a marked predilection for wind instruments, as reflected in Fantaisie pastorale for oboe and piano (1939) and New-Orléans for bass saxhorn and piano (1944). During his stay a few years earlier at the Villa Medici in Rome (1936), Bozza had written his Aria pour saxophone alto et piano – a free adaptation of the third movement of Johann Sebastian Bach’s Organ Pastorale in F major BWV 590. This expansive and nostalgic melody, which unfolds over a regular meter, has become one of the most widely played saxophone pieces in the world. Having enjoyed such success, Éditions Leduc has decided to supplement its republication with an audio version that will enable saxophonists to carry out “full-scale” practice.

15


BOIS WOODWIND

André Jolivet Chant de Linos Transcription pour Saxophone Soprano et Piano de Carmen Lefrançois Transcription for Soprano Saxophone and piano by Carmen Lefrançois AL 30 704 - Réf. : BF

ISMN-979-0-046-30704-1

30,50 € prix de vente conseillé / recommended retail price

Passionné par la dimension magique et religieuse de la musique, André Jolivet ne pouvait qu’avoir une vive prédilection pour la flute, « émanation profonde de l’homme (…) qui charge les sons de ce qui est en nous d’à la fois viscéral et cosmique ». Après les fameuses Incantations pour flûte seule de 1936, il écrivit en 1844 le Chant de Linos pour flûte et piano, dont la vocation pédagogique – un morceau de concours à destination des élèves du Conservatoire national – ne doit pas masquer la gravité : dans la Grèce antique, il s’agissait d’un lamento funèbre chanté en mémoire du poète Linos, tué par la jalousie d’Apollon. Dès 1945, le compositeur transformait cette pièce en quintette pour flûte, violon, alto, violoncelle et harpe – version au charme puissant. Voici une audacieuse transcription pour saxophone soprano et piano réalisée par Carmen Lefrançois. L’adaptatrice a réussi son pari : ne pas étouffer la subtilité du langage original en plaquant des dynamiques propres au saxophone, certainement excessives dans un tel contexte. Ainsi, ce thrène entrecoupé de danses rituelles conserve son étrange beauté tout en touchant le cœur d’une nouvelle génération de musiciens.

16

_

Captivated by the magical and religious dimension of music, André Jolivet couldn’t help but have a predilection for the flute, a “deep expression of humankind (…) that charges sounds with what, in us, is both visceral and cosmic”. Eight years after the famous Incantations for solo flute in 1936, he wrote the Chant de Linos for flute and piano. Its pedagogical purpose – as an examination piece for national Conservatoire students - does not mask its gravity: in Ancient Greece, it was a funeral lamento originally sung in memory of the poet Linos, who lost his life to Apollo’s jealousy. In 1945, the composer transformed this piece into a powerfully charming quintet for flute, violin, viola, cello and harp. In this a transcription for soprano saxophone and piano, Carmen Lefrançois beautifully avoids smothering the delicacy of the music with the saxophone’s dynamics, which could prove excessive in this context. The threnody interspersed with ritual dances retains its strange beauty, touching the hearts of a new generation of musicians.


BOIS WOODWIND

Theodore Kerkezos Études pour les notes aiguës et graves au saxophone Texte en français, anglais, allemand et espagnol

Studied on the high and low notes

 

Theodore Kerkezos

Études

pour les notes aiguës et graves au saxophone

of the saxophone French, English, German and Spanish text AL 30 645 - Réf. : AL

Studies on the high and low notes of the saxophone Etüden in der hohen und tiefen Lage des Saxophons

ISMN-979-0-046-30645-7

Estudio de las notas graves y agudas del saxofón

18,77 €

Éditions Alphonse LEDUC

AL 30 645 – Réf. : AL

prix de vente conseillé / recommended retail price

Considéré par le magazine Gramophone comme « l’un des interprètes les plus remarquables du moment », le saxophoniste Theodore Kerkezos se partage entre une brillante carrière de soliste et une activité de pédagogue qui l’amène à enseigner au Conservatoire d’Athènes, mais aussi à dispenser des master-classes un peu partout dans le monde. Fort de cette longue expérience, le musicien grec fait paraître ses Études pour les notes aiguës et graves au saxophone grâce auxquelles les élèves pourront surmonter l’une des principales difficultés de leur apprentissage : la maîtrise des registres aigus. Organisées selon un plan méthodique, ces Études proposent des formules variées du point de vue mélodique, rythmique et dynamique avec un atout de taille  : le choix entre plusieurs doigtés pour certaines d’entre elles. Le problème des différentes attaques, souvent lié au type de répertoire interprété, fait l’objet d’un soin particulier. Recommandé par des maîtres tels que Jean-Marie Londeix et Christian Lauba, ce recueil « extraordinaire » devrait combler les saxophonistes rêvant d’atteindre dans l’aigu comme dans le grave une justesse d’intonation et une rondeur de timbre qui fassent mouche.

Considered by Gramaphone magazine as “one of the most astounding players of the day”, saxophonist Theodore Kerkezos divides his time between a brilliant soloist career and educational activities that include teaching at the Athens Conservatoire and providing master classes around the globe. Drawing on his long experience, the Greek musician is publishing his Études for high and low notes on the saxophone to help students overcome one of the major learning difficulties: mastering the upper registers. Organised according to a step-by-step plan, the Études provide a variety of learning options in terms of melodics, rhythm and dynamics, some of which offer a valuable bonus: the choice between several fingerings. The problem of different attacks, often related to repertoire type, is given particular attention. Recommended by masters like Jean-Marie Londeix and Christian Lauba, this “extraordinary” collection will delight saxophonists who dream of achieving precise intonation and roundness of tone in both the high and low ranges.

17


BOIS WOODWIND

Sophie Lacaze Voyelles sur un poème d’Arthur Rimbaud pour Saxophone Alto seul

Voyelles based on a poem by Arthur Rimbaud for Solo Alto Saxophone NT 22000 Z - Réf. : L

ISMN 979-0-56038-822-9

6,73 € prix de vente conseillé / recommended retail price

« A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu » – inspirée par les vers d’Arthur Rimbaud, Sophie Lacaze a choisi en 1993 le timbre de la flûte pour explorer dans Voyelles leurs « naissances latentes ». Conçu originellement pour flûte et voix, Voyelles a été adapté en 2015 pour saxophone alto : ici encore, l’instrumentiste peut dire luimême le texte ou faire appel à un récitant. La compositrice a conservé l’agencement astucieux de l’original, construit selon le modèle du thème et variations : à chaque voyelle correspond une note et une couleur dépeinte par un mode de jeu spécifique, indiqués dès l’introduction et formant le thème. Chaque couple voyellecouleur, qui démarre sur la note prévue, s’articule ensuite comme une variation où le mode de jeu se pare des images engendrées par le poème : la Flatterzunge évoque le vrombissement des « mouches éclatantes », les « frissons d’ombrelle » du E sont suggérés par les lents vibratos doublés de la voix chantée tandis que la pulsation s’accélère pour restituer le pourpre des lèvres livrées au rire ou à la colère (I). Cette alchimie sonore engendre des prodiges.

18

“Black A, white E, red I, green U, blue O” – in 1993, inspired by the verses of Arthur Rimbaud, Sophie Lacaze chose the flute’s timbre to explore the “latent births” of the poem’s vowels in Voyelles. Originally written for flute and voice, Voyelles was adapted in 2015 for alto saxophone. Here again, the instrumentalist can either say the text or work with a reciter. The composer retained the original’s skilful arrangement, built on the model of theme and variations. Each vowel corresponds to a note and a colour depicted through a specific technique that is indicated in the introduction and forms the theme. Each colour-vowel couple, which starts on the associated note, is played as a variation with a techniwue that evokes the poem’s imagery: the Flatterzunge recalls the buzzing of the “brilliant flies”, the “shivering umbels” of the E are suggested by slow vibratos coupled with the sung voice, while for the I, the beat accelerates, replicating the purple lips of laughter or anger. An alchemy of sound that begets miracles.


BOIS WOODWIND

Annette Mengel Identifications II pour Saxophone Baryton et Accordéon for Baritone Saxophone and Accordion

AL 30 707 - Réf. : AW

ISMN-979-0-046-30707-2

24,28 € prix de vente conseillé / recommended retail price

_

Après avoir suivi l’enseignement de Lachenmann en Allemagne, Annette Mengel a choisi de s’installer en France où elle complète sa formation auprès d’Emmanuel Nunes et de Toru Takemitsu. En 1997, la compositrice confrontait dans Identification I les timbres du saxophone et du violoncelle. Identification II représente un pari tout aussi audacieux : celui de réunir dans une même pièce l’accordéon et le saxophone baryton. Ces deux instruments présentent des affinités naturelles : l’émission du son passant par une anche simple les prédestine à s’entremêler. Ce duo raconte une histoire dont personne ne contestera le souffle épique : des profondeurs surgissent les grondements de la matière. Bellow shakes rythmés, sons fendus et clusters font naître des accès de violence gratuite, préludant à un mouvement d’élévation vers la douceur, vers des horizons lumineux et sereins – la possibilité d’atteindre le silence, de toucher au néant, de reprendre souffle avant que tout ne recommence : il faut alors retomber dans la crasse, dans la bassesse ordinaire, tellement humaine. Une quête quasi beethovenienne qui permet de quitter le monde des ténèbres pour gagner fugitivement celui de la lumière.

After studying under Lachenmann in Germany, Annette Mengel settled in France where she completed her training with Emmanuel Nunes and Toru Takemitsu. In 1997, the composer joined the timbres of the saxophone and the cello in Identification I. Identification II represents the equally bold challenge of bringing the accordion and baritone saxophone together in the same piece. The two instruments present natural affinities; indeed, the emission of sound through a single reed predestined their association. This duo tells an undeniably epic story, with rumblings of matter rising up from the depths. Rhythmic bellow shakes, split sounds and clusters bring out fits of gratuitous violence, preluding a rise towards softness and luminous, serene horizons. Here is the possibility of attaining silence, of touching the void, of catching one’s breath before it begins all over again and we fall back into the dirt and into ordinary, human baseness. A quasi Beethovian quest that allows us to leave the world of shadows and slip away into a world of light.

19


ÉTUDE DU RYTHME

RHYTHM STUDIES

Georges Dandelot Étude du rythme, Vol.1 Rhythm studies, Vol.1 AL 30 696 Cahier - Réf. : SY AL 30 687 Audio - Réf. : FA

ISMN-979-0-046-30696-9

13,40 € prix de vente conseillé / recommended retail price

_

Élève de Widor, Roussel et Dukas, Georges Dandelot (1895-1975) n’a retenu l’attention de la postérité que pour ses ouvrages didactiques, dont le succès semble inaltérable. Si l’on peut regretter l’oubli dans lequel sont tombées ses compositions, nul ne contestera son immense talent dans le domaine de la pédagogie musicale. Publiée en 1935, l’Étude du rythme en cinq cahiers venait combler une lacune criante : pour la première fois, une méthode progressive – graduée avec un soin minutieux – s’efforçait d’inculquer aux élèves cet « élément primordial » de toute musique. Dédié aux rythmes les plus simples qui sont « la base de tout ce qui va suivre », le premier cahier se voit enrichi d’un précieux complément : une version audio, jointe à la partition sous la forme d’une carte de téléchargement, permet désormais à l’apprenti musicien de contrôler lui-même s’il a bien reproduit le rythme demandé dans tel exercice. Naturellement, cet enregistrement peut également servir de support à la pratique des dictées rythmiques – la technique de notre temps au service d’un manuel indémodable.

20

Georges Dandelot (1895-1975), who was a pupil of Widor, Roussel and Dukas, achieved posterity only through his educational manuals, which seem to enjoy permanent success. Some may regret the fact that his compositions have fallen into oblivion, but nobody can deny his tremendous talent for musical instruction. When it was published in 1935, the fivevolume Étude du rythme filled a glaring gap: for the first time, a progressive method – graduated with minute care – set out to inculcate pupils with this “vital element” of all music. Dedicated to the simplest rhythms that are “the basis of all to follow”, the first volume now comes with a valuable addition: an audio version, attached to the score in the form of a download card, enabling budding musicians to monitor for themselves whether they have correctly reproduced the rhythms of the exercises. Of course, this recording can also be used to carry out rhythm dictations – modern-day technology at the service of a timeless method.


MUSIQUE DE CHAMBRE CHAMBER MUSIC

Henri Dutilleux Citations (Version 2010) pour Hautbois, Clavecin, Contrebasse et Percussion

Citations (2010 Version) for Oboe, Harpsichord, Double Bass and Percussion AL 30 718 - Partition / Score – Réf. : BN ISMN-979-0-046-30718-8 41,21 € prix de vente conseillé / recommended retail price

AL 30 719 - Parties / Parts – Réf. : BW ISMN 979-0-046-30719-5 60,79 € prix de vente conseillé / recommended retail price

_

« Les livres parlent entre eux » – cette remarque d’Umberto Eco s’applique tout aussi bien à la musique, comme le prouve avec éclat Les Citations pour hautbois, clavecin, contrebasse et percussion d’Henri Dutilleux, créées en 1991 puis retravaillées par son auteur pour le Festival d’Auvers-sur-Oise en 2010. À l’origine de l’œuvre, l’on trouve For Aldeburgh 85, cette pièce écrite pour le 75e anniversaire du chanteur Peter Pears reprend un fragment de Peter Grimes, dont le rôletitre avait été conçu par Britten à l’intention du ténor bien-aimé. Dutilleux lui ajoute une page intitulée From Janequin to Jehan Alain dans laquelle apparaît une chanson du compositeur de la Renaissance, « L’espoir que j’ay d’acquerir vostre grace », utilisée par J. Alain dans ses Variations pour orgue sur un thème de Clément Janequin. La jonction entre ces deux parties est désormais assurée par un Interlude qui insère le thème de « la plainte du loup », extrait du ballet Le Loup composé par Dutilleux en 1953. Ce subtil écheveau de citations forme une œuvre chatoyante et sensuelle où s’affirme avec force la singularité d’un authentique artiste.

“Books talk to each other” - Umberto Eco’s statement could just as easily apply to music, as Les Citations for oboe, harpsichord, double bass and percussion by Henri Dutilleux (1916-2013) brilliantly proves. Written in 1991, the score was reworked by the composer for the Festival d’Auvers-sur-Oise, where the new version premiered in June 2010. The origin of this work goes back to For Aldeburgh 85. Written for the 75th birthday of singer Peter Pears, the piece takes up a fragment of Peter Grimes, whose leading role had been written by Britten for the beloved tenor. Dutilleux adds a page titled From Janequin to Jehan Alain in which appears a song from the Renaissance composer, “L’espoir que j’ay d’acquerir vostre grace”, used by J. Alain in his Variations for organ on a theme by Clément Janequin. The junction between the two parties is made through an Interlude that introduces the “wolf’s moan” theme from the ballet Le Loup (The Wolf) composed by Dutilleux in 1953. This subtle tangle of quotations forms a shimmering and sensual work where the uniqueness of an authentic artist powerfully asserts itself.

21


MUSIQUE DE CHAMBRE CHAMBER MUSIC

Laurent Duvillier-Wable Sonata IV pour quatuor à cordes

Sonata IV for String quartet AL 30 671 Partition / Score - Réf. : BL ISMN 979-0-046-30671-6 39,27 € prix de vente conseillé / recommended retail price

Éditions Musicales ALPHONSE LEDUC PARIS

AL 30 671 - Réf. : BL

AL 30 729 Parties / Parts - Réf. : CD ISMN 979-0-046-30729-4 72,01 € prix de vente conseillé / recommended retail price

Né en 1947, Laurent Duvillier-Wable a suivi l’enseignement de la pianiste Suzanne Joly et travaillé l’écriture musicale avec Michel Puig – cet élève de René Leibowitz l’initie aux arcanes du dodécaphonisme élaboré par Schönberg et Webern. Soucieux de bâtir une œuvre cohérente, Duvillier-Wable mobilise l’éventail des potentialités offertes par la musique de chambre dans la série des six Sonatas, dont l’écriture s’échelonne entre 1992 à 2007. La Sonata IV pour quatuor à cordes remonte à 1994, l’année où son père – le peintre René Duvillier, ami de Charles Estienne et d’André Breton – tombe gravement malade. Divisée en quatre mouvements, la composition recèle deux références musicales d’une belle force expressive : le Lamento religioso renvoie à la Passion selon saint Matthieu de Bach en citant le choral Was ist die Ursache aller solcher Plagen (n°19 : Quelle est la cause de toutes ces peines ?), qui se déploie au moment où Jésus, affligé par l’imminence de son supplice, demande à ses disciples de veiller avec lui ; l’Agitato final emprunte au Quatuor n°16 en fa majeur de Beethoven le thème inexorable « Le faut-il ? Il le faut » qui couronne cette œuvre au lyrisme étreignant.

22

Born in 1947, Laurent Duvillier-Wable trained under pianist Suzanne Joly and studied composition with Michel Puig. The latter, a student of René Leibowitz, introduced him to the mysteries of Schönberg and Webern's twelve-note composition. To create a coherent œuvre, Duvillier-Wable drew on the array of possibilities offered by chamber music in his series of six Sonatas, composed between 1992 and 2007. Sonata IV for String Quartet was written in 1994, the year his father – painter René Duvillier, a friend of Charles Estienne and André Breton – fell gravely ill. Divided into four movements, the composition contains two beautifully expressive musical references: the Lamento religioso refers to Bach's Passion according to Saint Matthew by quoting the choral "Was ist die Ursache aller solcher Plagen" (No.19: What is the cause of all this suffering?) when Jesus, distressed by his imminent agony, asks his disciples to watch over him. The Agitato final borrows the inexorable "Must it be? It must!" theme from Beethoven's Quartet No.16 in F that crowns this poignant work.


MUSIQUE DE CHAMBRE CHAMBER MUSIC

André Jolivet Chant de Linos Transcription pour Saxophone Soprano Trio à cordes et Harpe de Carmen Lefrançois Transcription for Soprano Saxophone, String trio and Harp by Carmen Lefrançois AL 24 943 – Réf. : BR Partition et Parties/Score and Parts

ISMN 979-0-046-24943-3

52,02 € prix de vente conseillé / recommended retail price

Convaincu qu’un musicien doit restituer « la vibration même du monde », André Jolivet (1905-1971) n’a jamais fait mystère de son penchant pour les instruments à vent : dans son œuvre, la flûte se charge d’une dimension viscérale et cosmique qui imprègne aussi bien les Cinq Incantations de 1936 que les Ascèses composées une trentaine d’années plus tard. Le Chant de Linos, écrit en 1944 pour flûte et piano, se voit transformé dès l’année suivante en un quintette pour flûte, violon, alto, violoncelle et harpe – cette pièce au souffle lyrique puissant fait désormais l’objet d’une adaptation pour saxophone soprano, trio à cordes et harpe réalisée par Carmen Lefrançois, qui a également transcrit la première version (saxophone - piano) publiée sous la référence AL 30 704. Les dynamiques propres au saxophone n’allaient-elles pas perturber cet équilibre subtil entre les cinq instruments que le compositeur avait ménagé dans sa partition du Chant de Linos ? Carmen Lefrançois a su éviter un tel écueil. Conçu à l’origine par les Grecs pour honorer la mémoire du poète Linos, tombé sous les coups de son père Apollon, ce lamento funèbre entrecoupé de danses rituelles n’a rien perdu de son ardent lyrisme.

Convinced that musicians must reproduce “the very vibration of the world”, André Jolivet (1905-1971) never tried to hide his fondness for wind instruments. In his oeuvre, the flute takes on a visceral, cosmic dimension that infuses both the 1936 Cinq Incantations and the Ascèces composed thirty years later. Chant de Linos, composed in 1944 for flute and piano, was transformed the very next year into a quintet for flute, violin, viola, cello and harp. This powerfully lyrical piece has now been adapted, for soprano saxophone, string trio and harp by Carmen Lefrançois, who also transcribed the first version (saxophone – piano) published under reference AL 30 704. But would the saxophone’s dynamics upset the composer’s delicate balancing of the five instruments in his Chant de Linos score? Carmen Lefrançois expertly avoided this trap. Originally invented by the Greeks to honour the memory of the poet Linos, killed by his father Apollo, this sombre lamento, interspersed with ritual dances, has kept all of its ardent lyricism.

23


MUSIQUE VOCALE VOCAL MUSIC

Isabelle Aboulker Une fille qu’on appelle

Boule de Suif d’après la nouvelle de Guy de Maupassant pour Chœur mixte, Récitant et Ensemble instrumental Réduction pour Chant et Piano based on the novel by Guy de Maupassant for mixed Choir, Narrator and Instrumental Ensemble Vocal score AL 30 700 - Réf. : AG

ISMN-979-0-046-30700-3 16,12 € prix de vente conseillé / recommended retail price

« Le choix d’un livret d’opéra est toujours délicat, surtout si l’ouvrage est destiné à de jeunes adultes ou à des adolescents (interprètes et public). La nouvelle de Guy de Maupassant Boule de suif, parue en 1880, contient les éléments essentiels à la conduite de mon travail, à sa réalisation et à sa finalité  : 1870, la France est vaincue et occupée. Les Prussiens entrent dans Rouen. Les analogies avec l’histoire contemporaine sont nombreuses, offrant aux chefs de chœur et aux enseignants de multiples sources de réflexion et d’analyse : Aux notables prêts à plier devant la force et à collaborer avec l’occupant s’oppose une jeune femme, une prostituée courageuse, généreuse et patriote. C’est uniquement à partir du texte original qu’a été conçu le livret, certaines coupures ayant cependant été nécessaires pour garder à l’ouvrage le rythme et la dynamique qu’imposait la mise en musique de la nouvelle de Maupassant. »  Isabelle Aboulker

24

“Choosing an opera libretto is always delicate, particularly if the work is aimed at young adults _or teenagers (performers and audience). Published in 1880, Guy Maupassant’s short story Dumpling contains all of the elements essential to the process, fruition and purpose of my work. In 1870, France was conquered and occupied. The Prussians marched into Rouen. The analogies with contemporary history are numerous, and offer choir conductors and teachers multiple sources of reflection and analysis. The dignitaries who readily give in to power and collaborate with the occupier contrast with a young prostitute who is brave, generous and patriotic. The libretto was taken straight from the original text, though some cuts were necessary in order to keep the rhythm and momentum required in setting Maupassant’s story to music.” Isabelle Aboulker


MUSIQUE VOCALE VOCAL MUSIC

Joseph Canteloube Chants d’Auvergne pour Voix et Piano Sélection proposée par François Le Roux Selected songs chosen by François Le Roux AL 30 711 Cahier - Réf. : AH AL 30 712 Audio - Réf. : FA

ISMN-979-0-046-30711-9

19,93 € prix de vente conseillé / recommended retail price

_ « Chantez votre pays, votre terre ! » – tel

fut le conseil qu’adressa Déodat de Séverac au jeune Joseph Canteloube de Malaret (1879-1957) venu lui confier son désarroi face aux querelles de clocher qui agitaient le milieu musical parisien de la Belle-Époque. Même si Canteloube avait commencé dès 1895 à collecter les chants populaires de sa région natale – le Cantal –, il ne se lança dans l’harmonisation de Baïlero qu’en 1923, inaugurant ainsi la première des cinq séries de ces Chants d’Auvergne qui devaient assurer sa célébrité : l’éminent baryton François Le Roux a donc choisi de placer en tête de son anthologie ce célèbre chant de bergers. Tous les chanteurs et chanteuses désireux de s’immerger dans l’une des dix mélodies qui composent ce paysage musical tendre et pittoresque pourront s’aider du fichier audio de l’accompagnement au piano, rendu accessible grâce à une carte de téléchargement.

“Sing your country, sing your land!” Such was the advice of Déodat de Séverac to the young Joseph Canteloube de Malaret (1879-1957) when the latter shared his dismay at the petty squabbles taking over the Parisian music scene in the Belle-Epoque. Although Canteloube had started collecting folk songs from his native Cantal in 1895, he only began the harmonisation of Baïlero in 1923, thus inaugurating the first of the five Chants d’Auvergne series that would bring him fame. Renowned baritone François Le Roux chose to begin his anthology with this famous shepherd song. Singers who wish to immerse themselves in one of the ten melodies that compose this tender, picturesque musical landscape can use the piano accompaniment audio file, accessible through a download card.

Baïlèro (Chant de bergers du Cantal) – Bourrées : N’aï pas iéu de mîo (Je n’ai pas d’amie) et Lo Calhé (La Caille) – L’Antouèno (L’Antoine) – Lou Boussu (Le Bossu) – Lo Fiolaire (La Fileuse) – Là-haut, sur le rocher – Uno jionto Postouro (Une jolie Bergère) – Pour l’enfant (Berceuse auvergnate)

25


MUSIQUE VOCALE VOCAL MUSIC

Gabriel Fauré Mélodies choisies

Gabriel FAURÉ

MÉLODIES CHOISIES POUR VOIX ET PIANO

pour Voix et Piano Sélection proposée par François Le Roux Selected songs chosen by François Le Roux

SELECTED SONGS FOR VOICE AND PIANO

AL 30 692 Cahier - Réf. : AO AL 30 693 Audio - Réf. : FA

Sélection proposée par

François LE ROUX

ISMN-979-0-046-30692-1 Éditions Musicales ALPHONSE LEDUC PARIS

Cahier : AL 30 692 - Réf. : AO Audio : AL 30 693 - Réf. : FA

22,69 € prix de vente conseillé / recommended retail price

Plébiscitées par le public mélomane depuis plus d’un siècle, les mélodies de Gabriel Fauré font ici l’objet d’une anthologie, avec en prime une version audio jointe sous la forme d’une carte de téléchargement. Au bord de l’eau et Ici-bas donnent aux textes simples de Sully Prudhomme une aura de rêverie intérieure, rendue sensible par ce raffinement harmonique et cette fluidité dans l’écriture vocale qui constituent déjà l’essence même du charme fauréen. Suivis par Les Roses d’Ispahan, restituées dans leur rêveuse immobilité, Les Berceaux dont l’oscillation évoque le tangage des vaisseaux, et le très nostalgique Clair de lune – première mise en musique de Verlaine qui inspirera par la suite à Fauré l’un de ses chefs-d’œuvre : La Bonne Chanson. De ce cycle enivré de lyrisme amoureux, le recueil retient Puisque l’aube grandit, mélodie exaltée s’il en est, et La lune blanche luit dans les bois, paysage nocturne en fa dièse majeur – deux perles qui distillent un même mystère : celui de l’apaisement.

Widely acclaimed by music lovers for over a century, the songs of Gabriel Fauré are here collected into an anthology, complete with an audio version in the form of a download card. Au bord de l’eau and Ici-bas bestow an aura of internal reverie on Sully Prudhomme’s simple poems, made palpable by the harmonic refinement and vocal fluidity that constitutes the very essence of Faurean charm. Followed by Les Roses d’Ispahan restored to their dreamy stillness, Les Berceaux whose oscillation evokes the swaying of boats, and the very nostalgic Clair de lune in which Verlaine’s words, set to music for the first time, inspired Fauré to write what would become one of his masterpieces: La Bonne Chanson. From this cycle, drunk on lovelorn lyricism, the collection retains Puisque l’aube grandit, an exalted melody if there ever was one, and La lune blanche luit dans les bois, a nocturnal landscape in F sharp major – two pearls that distil the same mystery of solace.

Mai - L’Absent - Au bord de l’eau - Ici-bas ! - Les Roses d’Ispahan - Les Berceaux - Clair de lune - Spleen - En sourdine - À Clymène - Puisque l’aube grandit - La Lune blanche luit dans les bois

26


MUSIQUE VOCALE VOCAL MUSIC

Reynaldo Hahn Chansons et Madrigaux pour Trois et Quatre Voix avec accompagnement de piano ad lib. for Three- and Four-part Choir with optional piano accompaniment HE 23 437 - Réf. : V

ISMN-979-0-047-23437-7

12,04 € prix de vente conseillé / recommended retail price

La machine à remonter le temps ne connaît pas de secrets pour Reynaldo Hahn (1874-1947) : après avoir plongé ses contemporains dans les délices d’une fête Renaissance avec le Bal de Béatrice d’Este, le compositeur poursuit durant l’année 1907 son exploration du passé en rendant hommage à Rameau (dans le tambourin final de la Sonatine pour piano), mais aussi en publiant des Chansons et madrigaux sur un choix de textes signés par d’illustres poètes des XVe et XVIe siècles – Charles d’Orléans, Jean-Antoine de Baïf et Agrippa d’Aubigné. Conçus pour chœur à trois et quatre voix (avec un accompagnement de piano facultatif qui double les voix), ces six Chansons et madrigaux distillent un charme puissant qui les préserve de toute afféterie.

The time machine has no secrets for Reynaldo Hahn (1874-1947). After plunging his contemporaries into the delights of Renaissance revelry with the Bal de Béatrice d’Este, le composer continued to explore the past with a tribute, in 1907, to Rameau (in the final drumroll of the Sonatine for piano). He also published Songs and Madrigals, composed on a selection of texts written by famous 15th and 16th century poets: Charles d’Orléans, Jean-Antoine de Baïf and Agrippa d’Aubigné. Composed for three- and four -part choir (with optional piano accompaniment duplicating the vocals), these six Songs and Madrigals radiate a powerful charm that preserves them from affectation.

Un loyal cœur (Charles d’Orléans) Vivons, mignarde (Jean-Antoine de Baïf) Pleurez avec moi ! (Agrippa d’Aubigné) En vous disant adieu Comment se peut-il faire ainsi (Charles d’Orléans) Les Fourriers d’été (Charles d’Orléans)

27


MUSIQUE VOCALE VOCAL MUSIC

Reynaldo Hahn Mélodies choisies

Reynaldo HAHN

MÉLODIES CHOISIES POUR VOIX ET PIANO

pour Voix et Piano Sélection proposée par François Le Roux Selected songs chosen by François Le Roux

SELECTED SONGS FOR VOICE AND PIANO

AL 30 690 Cahier - Réf. : AH AL 30 691 Audio - Réf. : FA

Sélection proposée par

François LE ROUX

ISMN-979-0-046-30690-7

Éditions Musicales ALPHONSE LEDUC PARIS

Cahier : AL 30 690 - Réf. : AH Audio : AL 30 691 - Réf. : FA

19,93 € prix de vente conseillé / recommended retail price

Chanteur d’exception, Reynaldo Hahn doit ses premiers succès au genre de la mélodie pour voix et piano, dont son journal s’attache à définir la raison d’être : « souligner une poésie, mot à mot et sans uniformité, en accentuer le sens sans la dénaturer, faire la lumière sur telle idée, estomper telle autre et présenter le tout sous une forme vocale et chantante, produire une sensation aiguë, précise, soit en touchant une fibre du cœur, soit en évoquant une image, le tout dans un morceau bien construit et écrit avec goût ». Enrichie d’une version audio, cette anthologie de mélodies devrait dissiper bien des préjugés : loin d’être une miniature salonnarde, L’Heure exquise irradie une infinie tendresse, exaltée par les cadences dans l’aigu de la voix sur «  Ô Bien-Aimée  !  ». Tyndaris, véritable joyau des Heures latines, dessine un espace limpide dédié aux voluptés du sommeil et de l’amour. À l’instar D’une prison ou des Cygnes, ces mélodies font plus que mouiller les yeux : elles étreignent les cœurs.

_ Exceptional singer Reynaldo Hahn owes his early successes to the “songs for voice and piano” genre, whose raison d’être he defines in his journal as follows: “To highlight a poem, word for word but without uniformity; to emphasize its meaning without distorting it; to shine light upon one idea, obscure another and present it all in vocal, sung form; to produce a sharp, precise sensation by touching a heartstring or evoking an image - all in a wellstructured and tastefully written piece”. Enhanced by an audio version attached as a download card, this anthology of songs should dispel a good many misconceptions. This is no salon miniature: L’Heure exquise radiates an infinite tenderness, exalted by the high vocal cadences of Ô Bien-Aimée! Tyndaris, the jewel of Heures latines, clears a crystalclear space given over to the delights of slumber and of love. Like D’une prison and Cygnes, these songs do more than wet the eyes: they grip the heart.

Trois jours de vendanges (Alphonse Daudet) - Tyndaris (Leconte de Lisle) - Tous deux (Paul Verlaine) - L’Heure exquise (Paul Verlaine) - D’une prison… (Paul Verlaine) - L’Incrédule (Paul Verlaine) - Les Cygnes (Armand Renaud) - Compagne de l’éther (Jean Moréas) - A Good Boy (Robert Louis Stevenson) - My Ship And I (Robert Louis Stevenson)

28


MUSIQUE VOCALE VOCAL MUSIC

Reynaldo Hahn Mélodies, Vol. 3 pour Chant et Piano for Voice and Piano

AL 30 682 - Réf. : AV

ISMN-979-0-046-30682-2

24,17 € prix de vente conseillé / recommended retail price

Avec la musique pour piano, la mélodie constitue le premier genre abordé par Reynaldo Hahn (1874-1947) : doté d’une voix de baryton léger, le jeune prodige se lance dans la conquête des salons parisiens en chantant les œuvres de ses auteurs fétiches (Gounod, Massenet, Fauré), mais aussi ses propres compositions, qui envoûtent l’auditoire. Finement ciselées, ces mélodies n’en conservent pas moins un naturel dont le pouvoir de séduction reste intact, comme en témoigne le succès remporté par les deux premiers volumes. Le troisième recueil sera pour beaucoup une révélation puisqu’il rassemble pour la première fois des mélodies longtemps indisponibles, parmi lesquelles le cycle Love without wings (1904, sur des poèmes mélancoliques de Mary Robinson) et la série de chansons interprétées par Yvonne Printemps dans le film La Dame aux Camélias (1934), qui étaient à l’époque sur toutes les lèvres.

Éditions Musicales ALPHONSE LEDUC PARIS

AL 30 682 – Réf. : AV

Along with piano music, song is Reynaldo Hahn’s (1874-1947) preferred genre: with his light baritone voice, the young prodigy conquered Parisian salons by singing the works of his favourite composers (Gounod, Massenet, Fauré), not to mention his own compositions, which enchanted audiences. Though finely wrought, these songs have a naturalness which continues to please, as evidenced by the success of the first two volumes. For many, this third volume will be a revelation since it brings together, for the first time, songs that had long remained unavailable, such as the Love without wings cycle (1904, based on melancholy poems by Mary Robinson) and the series of songs performed by Yvonne Printemps in the film La Dame aux Camélias (1934), which were on everyone’s lips at the time.

Aimons-nous - Une étoile - Dans l’été - Au pays musulman - Love without wings (Ah! Could I clasp thee in mine arms; The fallen oak; I know you love me not) - Oh! For the wings of a dove! - Adieu - J’ai caché dans la rose en pleurs - Naguère, au temps des églantines - Chanson (Danse, petite sirene) - Le Marchand de marrons - La Dame aux Camélias (Mon rêve était d’avoir ; C’est à Paris ! ; Au fil de l’eau) - Vocalise-Étude (Souvenir de Constantinople).

29


MUSIQUE VOCALE VOCAL MUSIC

Betsy Jolas D’un journal d’amour pour voix et alto

Pages from a Love Diary for Voice and Viola Citations de / Quotations from Pierre Reverdy AL 30 681 - Réf. : AC

ISMN-979-0-046-30681-5 13,46 € prix de vente conseillé / recommended retail price

« Ce qui compte dans une musique partie d’un poème – d’une émotion ressentie à la lecture d’un poème – c’est la musique et la puissance d’émotion qu’à son tour elle recèle ». Ces paroles écrites en 1949 par le poète Pierre Reverdy devaient marquer profondément la jeune compositrice Betsy Jolas, qui venait d’envoyer à l’écrivain les Six mélodies pour mezzo et piano composées sur des poèmes de son maître-livre Plupart du temps, joignant une lettre où sourdait la crainte d’avoir trahi sa pensée. En matière de création, il ne faut pas se soucier de “trahison” – Betsy Jolas devait placer cette conviction au cœur de sa réflexion sur les rapports entre texte et musique. Près de soixante ans plus tard, la musicienne décide de reprendre sous formes de citations plusieurs fragments de ces poèmes bien-aimés de Reverdy en les insérant dans de nouvelles perspectives musicales et dramatiques  : du souvenir exalté de cette lecture nait D’un journal d’amour, mini-cantate pour voix et alto offerte en cadeau de mariage à la soprano Eliette Prévôt et à l’altiste Antoine Tamestit, qui la créèrent ensemble à Montreuil en 2010.

30

“What’s important in music that’s based on a poem – on the _ emotion inspired by a poem – is the music and power of emotion it harbours within itself”. These words, written in 1949 by poet Pierre Reverdy, would make a deep impression on composer Betsy Jolas. She’d just sent the writer her Six mélodies for mezzosoprano and piano composed on poems from his masterwork Plupart du temps. The songs were accompanied by a letter that betrayed her fear of distorting his ideas. In creative terms, there was no need to worry – Betsy Jolas must have placed this conviction at the heart of her reflection on the relation between text and music. Nearly sixty years later, the musician decided to take several fragments of these beloved poems of Reverdy and place them, in the form of quotations, into new musical and theatrical perspectives. The exalted memory of the words led to D’un journal d’amour, a mini-cantata for voice and alto offered as a wedding gift to soprano Eliette Prévôt and violist Antoine Tamestit, who premiered it together in Montreuil in 2010.


MUSIQUE VOCALE VOCAL MUSIC

Jean Langlais Trois Prières pour Voix Moyenne ou Chœur à l’unisson avec accompagnement d’Orgue, Harmonium ou Piano for Medium Voice or Choir in unison with Organ, Piano or Harmonium accompaniment AL 27 928 - Réf. : P

ISMN-979-0-046-27928-7 8,67 € prix de vente conseillé / recommended retail price

Composées en 1949, les Trois Prières op. 65 pour voix moyenne et orgue de Jean Langlais (1907-1991) - qui font ici l’objet d’une réédition intégrale - peuvent aussi bien être interprétées par un chœur à l’unisson et accompagnées par l’harmonium ou le piano. Même si l’enseignement de Marcel Dupré lui a permis d’acquérir comme organiste une éblouissante virtuosité, celle-ci n’a jamais constitué une fin en soi : pour Langlais, le maître-mot demeure la simplicité. Témoignages d’une foi ardente, les Trois Prières laissent transparaître un sens de la concision et un souci de pureté nullement incompatibles avec le raffinement sonore et le déploiement d’une intense expressivité. L’Ave verum, qui met en avant la présence réelle du Christ pendant l’eucharistie, irradie une sereine clarté  ; l’Ave maris Stella fait alterner exaltation et apaisement («  Brisez les fers des coupables, donnez la lumière aux aveugles »). Ces deux premières pièces utilisent la traduction française du texte liturgique latin, tandis que la troisième – Tantum ergo – propose alternativement les deux versions. Le cycle tout entier exhale la plénitude du dépouillement.

Composed in 1949, Jean Langlais’ (1907-1991) Three Prayers op. 65 for medium voice and organ – republished here in their complete version – can also be performed by a choir in unison and accompanied by the harmonium or piano. While Marcel Dupré’s training allowed Langlais to acquire brilliant virtuosity as an organist, it was never an end in itself: for the composer, the key word was simplicity. Testaments to a strong faith, the Three Prayers reveal a sense of concision and a search for purity not incompatible with the sonic refinement of an intense expressiveness. The Ave verum, which highlights the real presence of Christ during the Eucharist, radiates a serene clarity. The Ave maris Stella alternates exaltation and appeasement («Break the chains of guilt, bring light to the blind»). The first two pieces use the French translation of the Latin liturgical text, while the third – Tantum ergo – offers the two versions in alternation. The entire cycle expresses the fulfilment that is found in simplicity.

31


ÉDITION CRITIQUE CRITICAL EDITION

Gabriel Fauré Pelléas et Mélisande, op.80 Musique de scène pour le drame de Maurice Maeterlinck Orchestration : Charles Koechlin (1898) Édition critique par Roger Nichols et Otfrid Nies Incidental music for the play by Maurice Maeterlinck Orchestration : Charles Koechlin (1898) Critical Edition by Roger Nichols and Otfrid Nies AL 30 703 – Réf. : BL

ISMN-979-0-046-30703-4 39,27 € prix de vente conseillé / recommended retail price

« Un songe enchanté » – l’expression du poète Charles Van Leberghe donne la mesure de l’enthousiasme que suscita en 1898 à Londres la première représentation en langue anglaise de la pièce symboliste Pelléas et Mélisande de Maurice Maeterlinck, traduite par Jack W. Mackail et sertie d’une musique de scène composée par Gabriel Fauré. Accaparé par diverses tâches administratives, le compositeur avait confié à son élève favori, Charles Koechlin, le soin d’orchestrer la partition. L’effectif instrumental réduit dont disposait le théâtre londonien convenait idéalement aux idéaux de clarté et de transparence qui animaient l’apprenti musicien. Établie par Roger Nichols et Otfrid Nies d’après les manuscrits autographes, cette édition trilingue (français – anglais – allemand) dont l’important appareil critique retrace avec précision la genèse de l’œuvre, présente pour la première fois l’intégralité de la musique de scène conçue pour accompagner la création londonienne de Pelléas et Mélisande, avec le désir de privilégier la version originale annotée de Koechlin. Son orchestration est à la mesure de l’œuvre : un modèle de clarté et de raffinement.

32

“An enchanted dream” – these words from poet Charles _ Van Leberghe give an idea of the public’s enthusiasm for the first English language performance on June 21, 1898 of Maurice Maeterlinck’s symbolist play. Staged at the Prince of Wales Theatre, the play was translated by Jack W. Mackail with stage music composed by Gabriel Fauré. Occupied by various administrative tasks, the composer asked his favourite student, Charles Koechlin, to orchestrate the score in May 1898. The London theatre’s limited instrumental staff corresponded perfectly to the apprentice musician’s ideals of clarity and transparency. Established by Roger Nichols and Otfrid Nies, this trilingual edition (French – English – German) is based on signed manuscripts, and distinguishes itself through a 60-page critical commentary that precisely retraces the birth of the work. The book presents for the first time the complete incidental music written for the London premiere of Pelléas et Mélisande, with the aim of staying true to Koechlin’s original annotated version. Koechlin’s orchestration is equal to the work: a model of clarity and refinement.


ORCHESTRE ORCHESTRA

Eugène Bozza Aria

Eugène Bozza

pour orchestre à cordes

ARIA

Orchestration : Franck Villard

POUR ORCHESTRE À CORDES

Partition et matériel d’orchestre en location Orchestration : Franck Villard

Aria for string orchestra Orchestration : Franck Villard Hire material Durée / Duration : 4 min.

Éditions Musicales ALPHONSE LEDUC PARIS

Henri Dutilleux Au gré des ondes pour orchestre Orchestration : Ken Hesketh

Partition et Matériel d’orchestre en location

Henri DUTILLEUX

AU GRÉ DES ONDES POUR ORCHESTRE

2* 2 2** 2 – 2 1 0 0 – Harpe, Cordes (au moins deux contrebasses avec corde en si) * la 2e prend le piccolo, ** clarinettes en la

Orchestration : Ken Hesketh

Partition et matériel d’orchestre en location 2* 2 2** 2 – 2 1 0 0 – Harp, Strings (at least two double basses with low B) * second doubling piccolo, ** clarinets in A

Hire material Durée / Duration : 13 min.

Éditions Musicales ALPHONSE LEDUC PARIS

Partition et Matériel d’orchestre en location

33


ORCHESTRE ORCHESTRA

Henri DUTILLEUX

SAN FRANCISCO NIGHT POUR SOPRANO ET ORCHESTRE Poème / Poem : Paul Gilson

Orchestration : Ken Hesketh

Henri Dutilleux San Francisco Night pour soprano et orchestre Poème/Poem : Paul Gilson Orchestration : Ken Hesketh 3* 2 3** 2 – 2 2 2 0 – Percussion (2 ex.), Célesta (5 octaves), Harpe, Cordes * 1 piccolo, ** 1 clarinette basse

Partition et matériel d’orchestre en location 3* 2 3** 2 – 2 2 2 0 – Percussion (2 ex.), Celesta (5 octaves), Harp, Strings Éditions Musicales ALPHONSE LEDUC PARIS

* 1 piccolo, ** 1 bass clarinet Partition et Matériel d’orchestre en location

Hire material Durée / Duration : 5 min.

Reynaldo Hahn

A CHLORIS POUR VOIX ET ORCHESTRE Orchestration : Franck Villard

Reynaldo Hahn A Chloris pour voix et orchestre Orchestration : Franck Villard 0 1 0 0 – 0 0 0 0 – Cordes for Voice and Orchestra Orchestration: Franck Villard 0 1 0 0 – 0 0 0 0 – Strings   pour cor anglais et orchestre Orchestration : Chris Hazell 1 0 0 1 – 0 0 0 0 – Cordes

Éditions Musicales ALPHONSE LEDUC PARIS

Partition et Matériel d’orchestre en location

for English Horn and Orchestra Orchestration: Chris Hazell 1 0 0 1 – 0 0 0 0 – Strings Partition et matériel d’orchestre en location Hire material Durée / Duration : 3 min.

34


ORCHESTRE ORCHESTRA

Betsy Jolas A little Summer Suite

Betsy JOLAS

pour orchestre 3* 3** 3*** 3**** – 4 3 3 1 – Timbales, Percussion (4 ex.), Harpe, Piano, Cordes

A LITTLE SUMMER SUITE POUR ORCHESTRE

* 3e prend aussi la flûte alto et le piccolo, ** 3e prend aussi le cor anglais, *** 3e prend aussi la clarinette basse, **** 3e prend aussi le contrebasson

Partition et matériel d’orchestre en location 3* 3** 3*** 3**** – 4 3 3 1 – Timpani, Percussion (4 ex.), Harp, Piano, Strings

Éditions Musicales ALPHONSE LEDUC

* 3rd also Alto Flute and Piccolo, ** 3rd also English Horn, *** 3rd also Bass Clarinet, **** 3rd also Contrabassoon

PARIS

Partition et Matériel d’orchestre en location

Hire material Durée / Duration : 10 min. Commande / Commissioned by : Stiftung Berliner Philharmoniker

Betsy Jolas Histoires vraies

Betsy JOLAS

Suite concertante pour Piano, Trompette et Orchestre 2* 2** 2*** 2**** – 2 2 2 1 – Timbales, Percussions (3 ex.), Harpe, Piano, Strings

HISTOIRES VRAIES SUITE CONCERTANTE POUR PIANO, TROMPETTE ET ORCHESTRE

* 2 prend aussi la flûte alto et le piccolo, ** 2e prend aussi le cor anglais, *** 2e prend aussi la clarinette basse, **** 2e prend aussi le contrebasson e

Partition et matériel d’orchestre en location 2* 2** 2*** 2**** – 2 2 2 1 – Timpani, Percussion (4 ex.), Harp, Piano, Strings * 2nd also Alto Flute and Piccolo, ** 2nd also English Horn, *** 2nd also Bass Clarinet, **** 2nd also Contrabassoon

Éditions Musicales ALPHONSE LEDUC PARIS

Partition et Matériel d’orchestre en location

Hire material Durée / Duration : 20 min. Commande / Commissioned by : Festival Printemps des Arts de Monte-Carlo

35


Éditions Musicales

ALPHONSE LEDUC à PARIS depuis 1841

Nouvelle adres se / New address 10, rue de la Grange Batelière 75009 PARIS Tél. : +33 (0)1 53 24 64 64 Fax : +33 (0)1 53 24 68 49

www.alphonseleduc.com e-mail : alphonseleduc@musicsales.co.uk

Affilié Affilié à au Groupe Music Sales Affiliated Affiliated to to the Music Sales Group En vente chez : On sale: Erhältlich bei:

S.A.S. au capital de 297 000 d - C.C.P. 1198 Paris - R.C.B 572056 695

Alphonse Leduc New Publications 2016  

Alphonse Leduc, musicsalesclassical.com

Alphonse Leduc New Publications 2016  

Alphonse Leduc, musicsalesclassical.com