Page 1

MODE & ACCESOIRES TENDANCES TRAVEL

JAPON

FRENCH AND ENGLISH TEXT

CALIFORNIA DREAMING LA VIE CALIFORNIENNE PHOTOGRAPHS BY AMYN NASSER

17

| TRAVEL | CULTURE | PEOPLE FASHION | BEAUTY | LIFESTYLE 1

SUMMER 2015


Printemps de la maison 64 bd Haussmann 75009 Paris 01 42 82 50 80

5, avenue Matignon 75008 Paris 01 42 25 94 19

Lafayette maison 35 bd Haussmann 75009 Paris 01 42 82 32 23

25, rue du fbg St-Antoine 75011 Paris 01 40 01 00 05

85, rue du Bac 75007 Paris 01 45 48 54 13

41, rue de la République 69002 Lyon 04 78 42 24 63

99, avenue du Maine 75014 Paris 01 43 21 65 70

2, quai Général Sarrail 69006 Lyon 04 78 24 90 90

2


PLOUM canapés. Création Ronan & Erwan Bouroullec. Catalogue : www.ligneroset.fr

3


ROUGEMOND MARC Directeur Général I Directeur de publication m.rougemond@prestigeinternational-paris.com MICHEALLE TORRES Rédactrice en Chef I Chief Editor redaction@prestigeinternational-paris.com ANDRE BERCOFF Editorialiste I editorialist contact@prestigeinternational-paris.com ERIC BALONDRADE Directeur des Ventes | Sales Manager eric@prestigeinternational-paris.com RENE CLAVEL Directeur du développement International I International Development Manager rene@prestigeinternational-paris.com ANGELINA JOLIN Conseiller de la Rédaction USA I Editing Advisor USA angelina@prestigeinternational-paris.com MARZ ATASHI Fashion and Beauty I Mode & Beauté redaction@prestigeinternational-paris.com Tourisme I Chantal Cascalès chantal@prestigeinternationa-paris.com Carole Schmitz Contact@prestige-international.fr Art&Culture | Bernard Gouttenoire bernard@prestigeinternational-paris.com, Florence Batisse-Pichet florence@prestigeinternational-paris.com Décoration I Carole Schmitz contact@prestigeinternational-paris.com Gastronomie I Pierre Giscours rédaction@prestigeinternational-paris.com Automobiles et Art de Vivre, Evasion I Pierre Giscours pgiscours@prestigeinternational-paris.com Marc Rougemond m.rougemond@prestigeinternational-paris.com Business, Actualités, News I Nathalie Gatti ngatti@prestige-international.fr Carole Schmitz contact@prestigeinternational-paris.com Assistante de la Rédaction Marie Singletarry redaction@prestigeinternational-paris.com Fashion Stylist Marz Atashi, Jennifer O’Bannon, Laurean Ossorio, Aurore Donguy, , D.Webb New York, Tatiana Dumabin, Laurean Ossorio New York, Leslie Dumeix, Kristina Chanel Los Angelès, Tiffani Chynel Los Angeles, Jason Rembert NYC, Bertille Tabourot, Benjamin Orion, Sarah Delannoy, Coline Peyrot, Aaron R.Tucker, Maryna Kovaltchuk, Ja’niya Walker Stylist Assistant émi Lecuyer, Eric McNeal , Samuel Majid GF, Adjo uma Diakaté, Tatiana Kombo, Marvin Latoumald, Deborah Dutrain, Malaika Marie Jeannne, Thomas Roblet, Diego Marquez, Keemo Driss Photographers I Photographes Antoine Verglas New York, Amyn Nasser Los Angelès, Chrisma Lan, Paris, Tyler Kandel Los Angelès, Marc Lagrange Anvers, Karl Dickenson Paris, François Berthier Paris, Ron Contarsy New York, Piotr Stoklosa, Louis Dalton New York, Louiza Vick Los Angelès, Isshogai Paris, Paul Bella Paris, Ivan Genasi Milano , Francesco Vincenti Milano, Y.Zerb Paris, Nicolas Guérin,Paris, Véronique Kalfon Paris, Fabrice Keusch Paris, Sebastien Cottereau Paris, Eric Hason NYC, Caméllia Ménard St Barths, Michèle Bloch-Stuckens Paris Assistant Photos : Alberto Vargas NYC , Florian Caltan, Esteban Wautier, hugo Souchet, Elisa & Julien Matzoyer, Camille Verrier, Giovanni Plozner, Florian Caltan Models I Mannequins Lavinia Postolache, Natalia Barulich, Eugenia Kuzmina / LA Models, IMG Models, Julia Almendra / photogenics LAModelwerk, Marilyn Management, Women Management, - Alejandro Montesinos / Look Model-Wilhelmina-Face Paris, Katinka@The Lab, Sita / Wilhelmina Celebrity /Image Division, Veronika Krajplova @ Crystal, Jayla Harnwell, Polina@CrystalModels, Lou Tombe, Christina Katrenko, Antoine Sylvestre, Lexa@MuseManagement, Hair & Make up Andy Biggs, Heather Wilson, Giovanni Erroi @ Greenapple, Vitalli Pleshkov, Kevin Rajasavong@B.Agency, Marta Vetere @ Greenapple, Azusa Kato, Roberto Morelli Link Nyla, Jay Kwan ,Mayloo, Kasia Furtak, Shuko Sumida, Marie Nicolas, Sylvie Mainville, Sadek L, assistant Geoffrey Mingot, Leslie Dumeix, Garett Gervais @Opusbeauté Los Angelès , Inessa Parfeni, Fumoso for Rick Pipino Salon New York, Calabrio/Artist by Next, Donna for Smashbox Cosmetics NYC, Nicolas Petiot, Maure From Carlos and Mauri Salon NYC, English Miss by Printin NYC, Manucure Noogie Thai, Binomial Artist, Laura Vignola, Jitka Klugova, Marjorie Forte, Akane Awaji, Takayoshi Tsukisawa, Post Production Nabila Jaadi contact@optimumretouch.com, Highmark Studios New York, Margaret Kopec Los Angeles, Mona Awab, CL Production Advertising Publicité Marc Giscours +(33) 623088383 Marketing Events Allens Tally Tél + 33 617 167 479 allens@prestigeinternational-paris.com | Veronique Kalfon vero@prestigeinternational-paris.com Subscriptions and back issue abonnement I Abonnement et Souscription contact@prestigeinternational-paris.com Thanks to I Remerciements Agences Mannequins : Karin Models, Elite, Oui Management, New Madison, Wilhelmina Image New York, New Model Management, Elite Miami, Hi Model Management, Muse Model Management, The Mountain Mermaid Los Angeles, City Models Agency, Matphot Paris, Studio Moderne Paris, Quinn Lipton Creativ Director Los Angelès, Hotel Régina Biarritz, Heidi Assi RP Paris, Hotel Odyssey Paris, Claude Dalle For Roméo, Eden Rock Hôtel St Barths, Loews Hôtel Miami Beach, The Artery Los Angelès, Ville de New York , Bisazza Flagship New York, Langham Place Hôtel New York Graphic Designer I Graphiste, maquettiste Nabila Jaadi nabila@prestigeinternational-paris.com Cover : Lavinia Postolache Special Thanks: Bonnie Poole, Claudine Corr, Connie Prétula, Los Angelès PRESTIGE INTERNATIONAL MAGAZINE / ISSUE 17 / SUMMER 2015 site web : www.prestigeinternational-paris.com Régie Pub : Covent Group - 1 Berkeley Street London W1J8DJ - 10 Place Vendôme 75001 Paris Tél+33 (0) 9 60 11 04 46 Bureaux correspondants à Lyon - Genève – Londres - Montréal - New York – Miami Rédaction@prestigeinternational-paris.com

4


5


TABLE OF CONTENTS • SUMMER ISSUE 9

36

EDITO

JOIE DE VIVRE ! MALIBU !

10

CONTRIBUTORS

68

12

LA FEMME LAVINIA

14

NATALIA’S SPELLBOUND TREASURE

SIMON GROUP

100

PIERRE GUIBERT

110

18

DRÔLES DE DAMES

INTERVIEW ALI MAHDAVI & JANIS BOUZYANI

22

RÊVE DE PYGMALION

POEPLE | FASHION | BEAUTY | LIFESTYLE | TRAVEL | CULTURE

172 UN JOUR D’ÉTÉ

182

TRAVEL JAPON

190

AXURIA

6


SOMMAIRE • ÉTÉ 126 BREEZY BEACH BABES

142 JEANS !

154 ARTISTIC

164 ROUGE BAISER

POEPLE | MODE | BEAUTÉ | STYLE DE VIE | VOYAGE | CULTURE

194

196

CHÂTEAU LOUIS XIV...

HAMEAU DES BAUX

192

201

HÔTEL ODISSEY

«AU» ETONNANT

193

BENTLEY

204

HÔTEL CRAYON

7


SP-44-ANB

www.brm-manufacture.com Tél. 01 61 02 00 25 FRANCE

BORDEAUX : Mornier 05 56 44 82 83 - CANNES : Vogtime 04 93 68 28 81 - CLERMONT-FERRAND : Fustier 04 73 37 57 55 - COURCHEVEL : Darmand 04 79 08 36 27 - DIJON : Borde 03 80 67 17 80 DUNKERQUE : Verhoeven Joaillier 03 28 66 82 75 - LA ROCHELLE : Alain Joaillier 05 46 41 42 37 - LILLE : Lepage 03 20 12 04 04 - LORIENT : dtlb 02 97 21 16 02 - LYON : Maier 04 78 42 08 81 MEGEVE : Guilhem 04 50 21 66 80 - METZ : Jean Hardy 03 87 75 00 01 - NANCY : Nora 03 83 30 83 00 - ORLEANS : H Pepin 02 38 62 21 01 - PARIS :Abarth Neubauer 01 45 00 69 80 - Barrier & Fils 01 47 34 54 85

Colette 01 55 35 33 90 - Les Montres Passy 01 53 92 51 61 - Les Montres Bonaparte 01 46 34 71 38 - Les Champs d’Or 01 40 76 02 02 - Louis Pion 01 42 25 3110 - Maison Paillard 01 40 54 29 09 - Le Printemps 01 42 82 45 10

REIMS : GEAY Joailliers 03 26 88 55 40 - ROUEN : Lepage 02 35 88 53 53 - SAINT ETIENNE : RULLIERE Bernard 04 77 49 00 49 - ST MAXIME : Darmand 04 94 49 20 88 - STRASBOURG : Jacquot 03 88 32 82 81 ST TROPEZ : Lili Brooks 04 94 97 75 09 - THIONVILLE : Joaillerie GERARD 03 82 53 99 55 - TOULON : Joaillerie Caubet 04 94 92 24 31 - TOULOUSE : Eric Bernadou 05 61 53 99 04 TOURS : Bijouterie Cerisier 02 47 61 32 90 MONACO

Temps & Passions +377 9777 1625

CORSE

BASTIA : AL Joaillerie 04 95 31 46 52 - PORTO VECCHIO :

BELGIQUE

BRUXELLES : Francorchamps Motors +32 2 352 03 40 - George Joailliers +32 2 343 52 34 - Hall of Time +32 2 539 3450 -

LUXEMBOURG

Wagner +352 22 63 70

Bibus Or 04 95 70 38 12

8

LIEGE : Desitter +32 4 222 36 76 - LOUVAIN-LA-NEUVE : George Joailliers +32 1 045 47 69


Édito The California dream becomes a reality this month as Prestige International presents its California Special! In this issue, we explore the places and people that make the «Sunshine State» of the United States a very appealing destination for people from all over the world. Its beautiful beaches, luxury shopping malls and friendly people make California a must-visit for the summer holidays.

Le rêve californien devient une réalité ce mois-ci . Prestige International présente son spécial Californie! Dans ce numéro, nous explorons les lieux et les gens qui font de la “Sunshine State” des États-Unis une destination très attrayante pour les gens du monde entier. Ses belles plages, centres commerciaux de luxe et ses gens sympathiques font de la Californie un must de visite pour les vacances d’été.

This season, we bring you all over the world – from Europe to Asia to America – to discover the best in luxury lifestyle. We open your eyes to the latest trends in fashion, the best addresses for dining in style and the top hotels to visit. Our photographers from New York and Paris present you with beautiful images that showcase fashion’s finest. Here at Prestige International, we cross continents to bring you the best the world has to offer.

Cette saison, nous vous apportons tous les coins du monde - de l’Europe vers l’Asie à l’Amérique - pour découvrir le meilleur d’un mode de vie de luxe. Nous ouvrons les yeux sur les dernières tendances de la mode, les meilleures adresses pour manger dans le style et les meilleurs hôtels à visiter. Nos photographes de New York et Paris, vous présentent leur belles images qui mettent en valeur le meilleur de la mode.

MARC ROUGEMOND Directeur de la Publication

9


THE CONTRIBUTORS Amyn Nasser Personal Quote: “I believe in the photographer’s magic - the ability to stir the soul with light and shape and colour. To create grand visual moments out of small and simple things, and to infuse big and complicated subjects with unpretentious elegance. I live by the skin of my eyes.” ~Amyn Nasser ---------------------------------Short Bio – Amyn Nasser – Photographer + Director Amyn Nasser, from Zanzibar is a self-taught visualist, shooting fashion, beauty, celebrities, advertising, nudes and fine art since 1981. His published work includes Vogue, Harper’s Bazaar, Elle, L’Officiel Paris, Cosmopolitan, Marie Claire, Mens Health, Max, Amica, Votre Beauté, Glamour, 100 Cose, Depeche Mode, Jardin des Mode, and more. Advertising clients include Morgan, Hermés, Tommy Hilfiger, JC Castelbajac, Daniel Hechter, Etienne Aigner, OuiSet, Austin Reed, J Crew amongst others. Through the years Amyn’s camera has taken memorable pictures of beautiful women, celebrities and personalities, including high political figures, athletes and movie stars. ---------------------------------Amyn Nasser, from Zanzibar is a self-taught fashion photographer, shooting fashion, beauty, celebrities, advertising, nudes and fine art since 1981. His published work includes Vogue, Harper’s Bazaar, Elle, L’Officiel Paris, Cosmopolitan, Marie Claire... Advertising clients include Morgan, Hermés, Tommy Hilfiger, JC Castelbajac, Daniel Hechter, Etienne Aigner, OuiSet among others. Through the years Amyn’s camera has taken memorable pictures of beautiful women, celebrities and personalities, including high political figures, athletes and movie stars.

Ivan Genasi Born in Switzerland, 1970 The first camera at 18 years old. Seduced by the beauty of Nature begins a long process of observation of the natural world, creating a unique point of view , a clean style, simple, basic, direct, elegant. Works for cosmetics companies, magazines, advertising agency, L’Oreal, Matrix, Avon, Sony Bmg, Garnier, Deborah Group, McCann Eriksonn, Publicis, Cosmopolitan, L’OFFICIELITALIA, DLaRepubblica,Amica,Glamour,Grazia,Zinkmagazine, REDMILK, Natural Style, Prestige,Petites Luxes, Highlights Black, Papercut, Fashionisto, Models Scene, San Raffaele Hospital, and many others. Le premier appareil photo à l’âge de 18 ans. Séduit par la beauté de la nature commence un long processus de l’observation du monde naturel, la création d’un point de vue unique, un style propre, simple, de base, directe, élégante. Fonctionne pour les entreprises de cosmétiques, magazines, agence de publicité, L’Oréal, Matrix, Avon, Sony BMG, Garnier, Deborah groupe, McCann Eriksonn, Publicis, Cosmopolitan, L’OFFICIELITALIA, DLaRepubblica, Amica, Glamour, Grazia, Zinkmagazine, REDMILK, Style naturel, Prestige, Petites Luxes, reflets noirs, Papercut, Fashionisto, modèles Scène, Hôpital San Raffaele, et beaucoup d’autres.

Ron Contarsy New York-based photographer and director Ron Contarsy has a unique photographic vision, combining classical training with the artistic and technical skills of today’s ever-changing creative standards. He splits his time between Los Angeles, New York and Paris. Ron is a California native and graduated from the Art Center College of Design. He is a frequent contributor to Hong Kong Tatler, Harper’s Bazaar International, Blush Magazine, Red Collector Paris, West East Magazine, NOI. SE and Solitaire Magazine. Ron is a founder and principal at Highmark Studios, a boutique creative agency serving New York, Los Angeles, and Hong Kong. Photograph et réalisateur new-yorkais Ron Contarsy a une vision photographique unique, combinant formation classique avec les compétences artistiques et techniques en constante évolution des normes créatives d’aujourd’hui. Il partage son temps entre Los Angeles, New York et Paris. Ron est un natif de Californie et diplômé de l’Art Center College of Design. Il est un collaborateur régulier de Hong Kong Tatler, Bazar international de Harper, Blush Magazine, Red Collector Paris, Ouest Est Magazine, NOI.SE et Solitaire Magazine. Ron est un fondateur et principal chez Highmark Studios, une agence de création boutique servant des New York, Los Angeles, et à Hong Kong.

10


91 bd Sébastopol – 75002 Paris – 01 40 26 99 32 – paris.sebastopol@cinna.fr 189 bd St Germain – 75007 Paris – 01 44 39 07 00 – cinna.germain@cinna.fr 75 bd de Courcelles – 75008 Paris – 01 46 22 46 15 – paris.courcelles@cinna.fr 87 av du Maine – 75014 Paris – 01 43 22 72 56 – cinna.maine@noos.fr

www.cinna.fr

11


SIMON GROUP

12


SI MON GROUP

SIMON GROUP, SHOPPING Nr1 H

ow do you make a trip to the USA without immediately thinking - Shopping! Everyone knows that in the United States, shopping is king, with its numerous Outlet Malls and excessive desire to still have the best prices. Luxury boutiques, alongside Outlets, are defining the factory price sought by all! Who has not dreamed of a pair of Ray Ban sunglasses at $ 70 or a premium jeans brand at $ 50? We are not all designed the same but we can not resist the madness of discounte luxury shopping. And if you go through Florida, no doubt, you’ll be tempted to go shopping at one of the beautiful ‘malls’ of the region.

Comment aborder un séjour aux Usa sans penser immédiatement au Shopping ! Chacun sait qu’aux Etats Unis , le shopping est roi , avec ses nombreux Mall et Outlet qui définissent à outrance l’en vie de consommer toujours aux meilleurs prix . Les boutiques de Luxe côtoient les Outlets qui sont la définition des prix d’usine recherchés par tous ! Qui n’a pas rêver d’une paire de Ray Ban à 70 $ ou d’un jean de Marque à 50 $. On est pas tous conçus pareil mais on ne résiste pas à la folie du shopping de luxe discounté. Et si vous passez par la Floride nul doute que vous allez être tenté d’aller «magasiner», comme disent les canadiens amoureux de la Floride , dans l’un des magnifiques «Mall» de la région. SIMON Group est le leader incontesté aux Usa, avec plus de 325 propriétés commerciales , 22 millions de m2 gérés, dont des centres commerciaux tous plus modernes les uns que les autres , et tendant vers le luxe serein, avec nombres de restaurants en tous genre mais de grande qualité. On va pas tous les citer mais celui de Dadeland Mall à 20 mn de Miami , Earl’s Kitchen & Bar, avec sa terrasse panoramique et ses superbes serveuses professionnelles n’a rien à envier à nos célèbres «Costes» parisiens. Tout comme le Aoki Teppenyaki avec ses cuisiniers installés devant le grill privé a chaque table pour faire le Show !!

SIMON Group is the undisputed leader in the US, with more than 325 commercial properties, 22 million square meters, including the most modern malls. Seeking to satisfy luxury consumers, the group also has a number of different restaurants that serve only the best quality.We will not list them all, but Dadeland Mall, 20 minutes from Miami, and Earl’s Kitchen & Bar, with its panoramic terrace and beautiful hostesses, have nothing to envy from our famous «Costes» Parisians. Combining dining and entertainment, Teppenyaki Aoki has cooks installed at each table to make a memorable culinary show!

Le centre commercial, avec ses boutiques de luxe des grandes marques «françaises, attire la belle clientèle et même le nouveau roi de la berline haut de Gamme électrique TESLA possède sa boutique show room superbe, pas loin de Porsche Design , Chanel ou SAKSAvenue avec ses salons VIP , le café et le champagne pour vous remercier d’être là ...

The shopping center, with its luxury boutiques of major French brands, attracts nice clientele and even the new king of the top sedan Electric Range TESLA has its showroom, not far from Porsche Design, Chanel or SAKS 5th Avenue, with VIP lounges, serving coffee and Champagne to thank you for being there. SIMON Group, with over 5,000 employees, was founded in 1960 in Indianapolis by the Simon Brothers, who also manage the famous Sawgrass Mills and The Colonnade Outlets in Fort Lauderdale - one of the largest andmost well known in the United States. A city within the city, customers are mostly equipped with a mini caddy for shopping.

SIMON Group , 5000 employés , fondé en 1960 à Indianapolis par les Frères Simon , gère aussi le fameux Sawgrass Mills & The Colonnades Outlets à Fort Lauderdale , qui est un des plus grand et connus des États Unis. Une ville dans la ville et les clients sont pour la plupart équipés de mini caddy pour le shopping . Les femmes rêveront entres autres des Jimmy Choo dégriffées et les hommes se la feront belle avec Ralph Lauren ou Ermenegildo Zegna , si intouchables en Europe.

The SIMON Group, with its number one position in the USA, wants to be able to develop these centers with a host of premium services, like a private concierge, VIP lounges, valets, and all the important details that make your life and shopping spree a more enjoyable experience! As experts in shopping and lifestyle, the SIMON Group, ranks as a world leader in lifestyle experiences.

SIMON Group , indépendamment de sa puissance unique aux Usa , et qui le positionne N°1 , à su développer autour de ces centres tout une pléiade de services haut de gamme comme des conciergeries privées , des salons VIP , des voituriers à foison , et tout un tas de détails qui vous rendent la vie facile et la fièvre acheteuse !! Une démesure confortable que SIMON Group perpétue dans la majorité des centres , ce qui le place comme un des leader mondiaux des centres commerciaux. BY MARC ROUGEMOND

SIMON GROUP www.simon.com

VILLAGIO in the Colonnades / Sawgrass Mills Belle brasserie à l’italienne avec belle carte de poissons et pasta. www.villagiorestaurants.com

EARL’S KITCHEN & BAR / Dadeland Mall www.earls.ca AOKI TEPPENYAKI / Dadeland Mall www.aokigrill.com JOEYS CAFÉ / Design District un must pour ses pizzas et lasagnes , sous la petite terrasse ombragée en plein coeur du design district, un petit bistro sympa. www.joeyswynwood.com CALIFORNIA PIZZA KITCHEN / Sawgrass Mills Steak house and Pizza , au coeur du centre , bon souvenir des pizzas et de l’ambiance steak house. www.cpk.com

13

LURE FISH AND BAR / HOTEL LOEWS Un des meilleurs Suhi Bar et Sea Food de Miami avec un super chef et une ambiance raffinée , service à la hauteur du lieu .. www.lurefishbar.com LOEWS HOTEL 1601 COLLINS AVENUE MIAMI BEACH Un superbe établissement qui , malgré ses 700 chambres et Suites, reste un endroit raffiné avec un superbe service de Spa, une belle prestation de plage , et une piscine agréable. Chambres très confortables .Et un super Lure Fish and Bar. www.loews.com/miami-beach/


Interview by CARLA DE WENDEL

PIERRE GUIBERT : A PASSION FOR HIGH STANDARDS ! Descending from an age-old tradition, GUIBERT designs and manufactures leather goods using the finest leather and traditional craftsmanship for which French artisans are reputed. The material is paramount… as a link, as well as a legacy. Thus, a stone’s throw from Place de l’Etoile, at 22 Avenue Victor Hugo, once over the threshold another world opens up: the leather-filled, luxurious equestrian world. It is of no surprise then that this address is indispensable to chic and discerning riders seeking tailor-made products…

Many of your customers have bespoke boots and saddles made, what is the introductory price for such a purchase?

Can you describe the Guibert spirit? The Guibert spirit? Above all we are saddlers. Our pillars, our fundamentals are leather, horses and riding. Building on these, our natural course of development was obviously towards leather goods, as well as jewellery and silk. It is funny that unbeknown to us the whole of our creation is shaped by our saddler profession.

The boots and saddles that our company produces are uniquely bespoke. The notion of a an introductory price is a far cry from our world! Our bespoke boots cost 1,460 Euros with bespoke shoetrees. Our saddles cost from 3,400 to 4,100 Euros. You have also created a line of leather goods, what is the connection with your equestrian products?

What is your definition of luxury? Luxury is a very French synthesis of the quintessence of creation, excellent style and the rarity of materials, enabling a functional object to be produced, that is unique in terms of quality and a long-lasting high standard.

The connection is obvious and permanent. Firstly, the expertise. The saddler shaped all leather trades, being the source of their origin. Leather craftsmen are heirs to saddlers. Then the material, the same natural, supple and sensual leather, that gains a patina over time, is used in both cases. Lastly, the refined, timeless design, that is true to horses and riding. The leather goods division is continually being developed. Our collections have been greatly expanded and are currently distributed to Japan and to the USA. Finally, in addition to leather, we have designed our canvas leather Quarter Marker, from the name of the stencil used on the horse’s rump. Jacquard woven in Lyon, it forms a new collection of bags in canvas & leather and was displayed for the first time in Paris for Christmas 2014.

The high price does not define the luxury of the product but the logical result of this craftsmanship. Would it be fair to say that for you, equestrianism is a skilful blend of tradition and trend? Tradition of course as it is an ancient activity… Riding itself is timeless but always has more or less led trends. A unique source of inspiration for fashion, that regularly and reliably appropriates or updates the classic basics of riding for contemporary tastes: the riding jacket, originally the riding coat, boots, jodhpurs, the bit and the stirrups in jewellery … Gucci, Balenciaga, Ralph Lauren are good examples. And many others!

GUIBERT - SELLIER 22, avenue Victor Hugo 75116 PARIS +33 (0) 1 53 64 74 74 www.guibert.fr • paris@guibert.fr

14


nterview par CARLA DE WENDEL

PIERRE GUIBERT

LA PASSION DE L’EXIGENCE ! Descendant d’une tradition multi-séculaire, la maison GUIBERT créé et fabrique des objets de maroquinerie en utilisant les meilleurs cuirs et les techniques traditionnelles et artisanales qui font la réputation des artisans français. La matière d’abord… Comme lien et comme héritage. Ainsi, à deux pas de la place de l’Etoile, au 22 de avenue Victor Hugo, une fois passé la porte, un autre univers s’ouvre à vous : celui du cuir, du luxe, du monde équestre. Rien d’étonnant donc que cette adresse soit un incontournable pour les cavaliers chics et exigeants en quête de sur mesure…

Parlez nous de l’esprit Guibert L’esprit Guibert ? Nous sommes avant tout selliers. Nos piliers, nos fondamentaux, sont le cuir, le cheval et l’équitation. A partir de ces bases, nous nous sommes naturellement développés vers la maroquinerie évidemment, les bijoux, la soie. Il est amusant de constater que notre métier de sellier, nous structure dans toute notre création sans même que nous nous en rendions compte. Quelle est votre définition du Luxe ? Le luxe est une synthèse très française de la quintessence de la création, de l’excellence de la façon et de la rareté de matières, permettant de réaliser un objet, fonctionnel, unique dans sa qualité et son exigence pérenne. Le prix, élevé, n’est en rien une définition du luxe mais le résultat logique de ce travail. Serait-il juste de dire que pour vous, l’équitation est un savant mélange de tradition et tendance ? Tradition d’évidence c’est une activité millénaire… L’équitation en soi est intemporelle mais a toujours plus ou moins guidé la tendance. Source d’inspiration unique pour la mode, qui s’approprie ou remet au goût du jour avec une régularité métronomique les grands basiques de l’équitation : la veste cavalière, la redingote (« riding coat » originellement), les bottes, le jodhpur, le mors et l’étrier en bijoux … Gucci, Balenciaga, Ralph Lauren en sont de très bons exemples. Et tant d’autres ! Beaucoup de vos clients se font faire des bottes et des selles sur mesure, quel est le prix d’appel d’un tel achat ? Dans notre maison, les bottes et les selles sont uniquement sur mesure. La notion de prix d’appel est bien loin de notre univers ! Nos bottes sur mesure coûtent 1.460 Euros avec les embauchoirs sur mesure.Nos selles coûtent de 3.400 à 4.100 Euros. Vous avez également créé une ligne de maroquinerie, quel est le lien avec votre production équestre ? Le lien est évident et permanent. C’est d’abord le savoir-faire. Le sellier a structuré tous les métiers du cuir, en étant à leur origine. Le maroquinier est un héritier du sellier. C’est ensuite la matière, les mêmes cuirs naturels, souples, sensuels, qui se patinent avec le temps, sont utilisés dans les deux cas. C’est enfin le design, épuré, intemporel, fidèle au cheval et à l’équitation. Le pôle maroquinerie est en développement constant. Nos collections ont été largement étoffées et sont distribuées aujourd’hui au Japon et aux USA. Enfin, à côté du cuir, nous avons créé notre toile de maroquinerie Quarter Marker, du nom du pochoir utilisé sur la croupe des chevaux. Tissée jacquard à Lyon, elle façonne une nouvelle collection de sacs en toile & cuir et a été présentée pour la première fois à Paris pour Noël 2014.

GUIBERT - SELLIER 22, avenue Victor Hugo 
75116 PARIS 
01 53 64 74 74 
www.guibert.fr • paris@guibert.fr

15


16


17


Interview by Marz ATASHI

Ali MAHDAVI &

Djanis BOUZYANI

C

omment vous-êtes vous rencontrés ?

le rôle de son dealer qui devient par procuration un substitut de son fils et avec qui elle entretien une relation incestueuse. C’est une histoire tendre, fusionnelle mais aussi subversive, ambiguë, troublante avec cette notion de transfert maternel. C’est mon premier court-métrage narratif et il a dû être tourné en 24 heures. Au delà de sa performance remarquée d’acteur, Djanis a beaucoup participé à la conception et à l’écriture du film.

Ali : On s’est rencontrés en 2008 je crois, c’était la deuxième fois que Dita Van Teese venait au Crazy Horse en tant qu’artiste invitée. Nous travaillons beaucoup ensemble, nous sommes amis, elle m’avait demandé de mettre en scène un numéro TEESE’ ING, mouvements quasi irréels, suivi d’une fête au Cercle. J’adore chanter même si je chante mal, je chantais avec Catherine Antoine qui m’accompagnait au piano, et je vois ce joli garçon qui avait l’air d’avoir 14 ans, qui m’impressionne par sa danse pleine de liberté. Je suis sans cheveux ni sourcils, on me considère comme un freak, hors normes et je le prends comme un compliment. J’aime ces gens qu’on ne peut pas caser dans des catégories, ce garçon était inclassable, déjà dandy, visiblement danseur, il aurait pu être un beau garçon conventionnel et commercial mais avait le parti pris de se mettre en scène comme son propre fantasme. On a commencé à échanger quelques mots, à danser ensemble et on s’est découvert une passion commune extrême pour le Crazy horse, je pensais tout savoir mieux que personne sur les numéros et danseuses de ces 20 dernières années, alors qu’étant bien plus jeune que moi il en savait encore plus, et me faisait découvrir les spécificités de certaines danseuses, des détails que je ne connaissais pas. . . Cette passion nous a réunis. Dans une amitié le plus important c’est l’humour et la bonté du cœur, comme en amour. Il était beau, extrêmement drôle, très spirituel, progressivement j’ai découvert que c’était quelqu’un de sincère et d’authentiquement gentil. Je rencontre beaucoup de monde dans mon métier mais peu restent dans ma famille et très vite on a senti qu’on était fait pour être frères.

Quant aux « Djanis du jour  », il s’agit de petites saynètes parfois esthétiques ou scandaleuses mais surtout idiotes et je l’espère drôles, shootées à l’iphone: un ecclésiastique indigne, un gamin acnéique, un alcoolique ou un nourrisson abruti, des petits instantanés réalisés volontairement avec peu de moyen, tard dans la nuit, souvent à partir d’un jeu de mot comme le « mahara djanis » avec tous les bijoux de l’armoire par exemple. Un bout de tissu et quelques épingles, des décors avec ce qu’on a sous la main, une improvisation, et c’est parti ! C’était au départ un jeu d’enfant attardé juste pour nous mais on a eu tellement de fans qui en réclamaient toujours plus sur facebook, que c’est devenu une œuvre. Mon travail est souvent jugé très sophistiqué, glamour parfois froid mais les « Djanis du jour » ont permis aux gens de découvrir une facette de moi que j’ai toujours eu mais qui n’était pas visible jusque là où se mêlent la légèreté, l’humour et l’absurde. Djanis : On est inséparables, même quand on joue à la console c’est une création. Je sens son regard sur moi et c’est inespéré d’avoir autant de sensations incroyables. Il y a toujours un twist dans son travail rigoureux, c’est extraordinaire. Il est au-delà du frère ou du mentor. C’est une amitié amoureuse. Ali : Nous créerons ensemble, beaucoup de nos projets partent d’idées débiles. On pense que je suis très sophistiqué, très maniéré, mais je suis très surtout bête et immature. Je suis très attaché au glamour, la transcendance de la beauté des femmes, mais elle ne doit pas être sérieuse et premier degré. J’aime un glamour drôle et grinçant que je retrouve dans le cinéma de Fassbinder.

Q : Relation Muse/Pygmalion? Q : Quelle est votre plus belle collaboration ? Ali : Nos plus belles collaborations sont je pense, les « DJANIS DU JOUR » et « Forbidden Love »  : un film lointainement inspiré par Romy SCHNEIDER où Dita Von Teeses interprète avec justesse et minimalisme une actrice déchue qui perd son enfant et devient héroïnomane afin d’étouffer sa douleur. Djanis joue

Djanis : Je n’aurais jamais imaginé aller aussi loin dans notre complicité. Ali est très humble et s’adapte sans souci aux nouveautés. J’ai une fascination pour sa capacité d’adaptation et son imagination sans limites.

18


Ali MAHDAVI & Djanis BOUZYANI

Q : Que penses-tu du climat artistique en France ? Ali : Aujourd’hui, mais ce n’est pas spécifiquement français, c’est la stratégie et les connexions qui font le succès d’un artiste, pas son talent. Le pouvoir est aux mains des galeristes, des critiques et des collectionneurs. Plus spécifiquement en ce qui concerne la France, qui est un pays que j’aime et admire profondément, je regrette qu’on mette en avant les artistes du monde entier au dépend des artistes français ou qui travaillent en France, alors que les américains ne défendent que les américains et les anglais que les artistes anglais. Des millions sont dépensés par le ministre de la culture pour envoyer des chaises de Starck au Gabon dans un souci égalitaire et soit disant démocratique, mais il n’y a pas un espace dédié aux artistes contemporains Français à New York, Londres ou Berlin, qui sont des points stratégiques ou tout se décide. J’ai été arriéré lorsqu’il y a quelques années, quand mon travail de plasticien commençait à avoir une reconnaissance, par l’incompétence de l’attaché culturel du consulat de France à New York avec qui j’avais rendez-vous et à qui je demandais de me recommander auprès de galeries, de l’entendre dire qu’il n’en connaissait pas, qu’il n’avait aucune connexion et ne pouvait pas m’aider. Mais alors à quoi sert-il? Aujourd’hui le monde de l’Art est une mafia et il y a un jeu à jouer, relativement simple et évident, que la France ne joue pas dans la défense de ses artistes qui pourtant ont énormément de talent. Djanis : C’est peut-être l’époque qui veut cela. Ali : Je suis conscient du chemin parcouru. En France, il est difficile de décrocher un rendez-vous, mais il est souvent suivi d’actes, ça vaut le coup. Au contraire des Etats-Unis ou d’autres pays anglo-saxons, où l’on peut parfois faire le voyage pour un rendez-vous trois fois confirmé avec un directeur artistique, une rédactrice ou un galeriste qui ne sera pas présent finalement , c’est la standardiste qui regarde votre portfolio. Il y a une mafia extrêmement puissante aussi bien dans le monde de la mode que celui de l’art.

cient (dont les portes ont été ouvertes par 20 ans de psychanalyse), de mes rêves et des images qui m’apparaissent parfois dans un demi-sommeil. Je ne crois pas et ne m’intéresse pas aux œuvres à prétention politico/sociale, ce qui me préoccupe c’est le fantasme. Pour le travail dit de « commandes », c’est avant tout le thème et l’identité, l’Adn de la maison avec qui je collabore, qui m’inspire. En début de carrière j’étais plutôt « dictatorial », je voulais m’occuper de tous les aspects de la création mais aujourd’hui ce qui m’inspire particulièrement c’est la collaboration étroite avec des personnes de talent même si cela doit passer par le conflit. Mais cela ne suffit pas.Artiste est un métier et tout métier s’apprend. Personne ne se laisserait opérer par un chirurgien qui n’a pas de formation adéquat et je ne vois pas en quoi un artiste ferait l’économie d’apprendre son métier sous prétexte que ça va influencer son inspiration. Contrairement à la légende les grands artistes autodidactes sont beaucoup plus rares qu’on ne le croit. Pour moi l’apprentissage technique, théorique et artistique m’ont permis de développer ma créativité et de me donner les moyens de mettre en œuvre mes idées, comme dirait Sir Alfred Hitchcock « Il faut connaître son métier pour pouvoir exprimer son art ». Je dois en grande partie mes compétences et ma créativité à dix ans d’école d’art: l’école Boulle, l’école Duperré mais surtout l’école nationale supérieure des beaux-arts de Paris, qui à mon sens est probablement la meilleure école d’art au monde et d’où je suis sorti avec les félicitations du jury à l’unanimité, ce qui est un honneur assez rare. Je suis très reconnaissant envers l’enseignement public français. Je suis un fervent défenseur de l’école de la République qui privilégie le mérite.Alors qu’aux Etats Unis, par exemple, la sélection se fait surtout par l’argent. Djanis : Je fonctionne beaucoup à l’instinct.Avec Ali, j’ai presque toutes les clés. Il a certains automatismes qui me rassurent. Je n’ai pas encore son assurance.

Q : Quels sont pêle-mêle vos créateurs favoris  ? Djanis  : J’adore Azzedine Alaïa, ses corps incroyables. J’aime aussi le travail d’Iris Van Herpen, celui d’Hervé Leroux et bien sûr Thierry Mugler.Voilà pour les vivants mais je n’oublie pas ce que l’on doit à Saint-Laurent et à l’œuvre de John Galliano pour Dior. Ali : Je dirais les mêmes bien-sur. Ils sont incontestables mais à ces noms je rajoute Claude Montana, Jean-Paul Gaultier, Cristobal Balenciaga, Charles James mais aussi Martin Margiela qui a révolutionné la mode de ces 30 dernières années. Il y a un avant et un après Margiela, son empreinte est encore présente dans la plupart des défilés aujourd’hui.

Ali : Il ne faut pas avoir peur de l’évidence. Djanis que je considère comme un artiste (même s’il déteste que je dise ça car il a avant tout le fantasme d’être un objet de désir qui inspire les autres artistes, plutôt que son propre créateur) est un de ceux qui m’a ouvert les yeux et m’a fait innover. Pour la campagne Piaget par exemple, j’ai choisi sous ses conseils Marilhéa Peillard qui venait deVictoria’s secret ou les filles sont très différentes, je serais plus d’une beauté plus « commerciale » que celle avec qui j’ai l’habitude de travailler, qui ont toujours une certaine étrangeté. C’était un défi bizarre pour de la haute joaillerie, mais je n’aurais pas eu cette audace sans Djanis.Aujourd’hui je sais mieux déléguer et mieux recevoir. Qu’il soit mon acteur, mon modèle, mon coscénariste ou mon coréalisateur, Djanis est une perpétuelle source de renouveau notamment par sa fraicheur, son instinct, la justesse et l’intelligence de son jugement. C’est mon âme sœur. Djanis : Je ne sais pas ce que je serais sans Ali. Je vivais entre Paris et Los Angeles, je dansais dans des clubs, c’est le premier à s’être attardé sur moi. Il m’a offert sa confiance. Ali : Je suis convaincu qu’on s’est déjà connus dans une vie antérieure. Il ignorait son génie. J’ai beaucoup de sollicitations de personnes qui viennent vers moi par intérêt ce qui m’a rendu méfiant, mais quand je croise le chemin de quelqu’un d’unique, mon instinct me permet de le reconnaitre quelque soit son degré de beauté ou son milieu social.

Q : Ali, quelle réalité secrète souhaites-tu dévoiler dans ta vision de la femme ? Ali : Toutes les réponses sont dans les films de l’âge d’Or d’Hollywood et dans l’œuvre de monsieur Yves Saint Laurent, particulièrement dans les années 70. Je partage cette phrase d’Héléna Rubinstein que m’a rapporté Dita Von Teese : « Il n’y a pas de femmes laides, il n’y a que des femmes paresseuses. » Encore plus que les hommes, les femmes ont à leur disposition une infinité d’outils pour se magnifier, cacher leurs défauts et mettre en avant leurs atouts. Les plus belles femmes ne sont pas celles qui ont été gâtée par la nature, ce sont celles qui l’ont décidé. Quand la jeunesse commence à se faner, la beauté chez une femme se mérite. Il y a néanmoins une chose qui enlaidit systématiquement les femmes avec l’âge c’est la méchanceté. J’ai beau aimer une femme très mince pour une photo de mode, j’ai demandé à certaines danseuses du Crazy Horse de prendre un peu de poids car la sensualité et le désir vont de paire avec la chair. Une femme très ronde, contrairement aux clichés, doit porter des habits moulants et ne pas lésiner sur le maquillage et surtout éviter les imprimés. L’important est de trouver son style et de le garder, voir de le faire évoluer, non suivre la mode ou les conseils des copines qui ont toujours intérêt à vous enlaidir. L’essentiel est de mettre son corps en valeur, le style n’a rien à voir avec l’argent, il vaut mieux avoir peu de vêtements très bien coupés que des centaines de tenues à la mode, et je suis convaincu que contrairement à ce que les magazines féminins martèlent, il vaut mieux éviter les mélanges qui peuvent s’avérer catastrophiques et privilégier le total look comme la sublime Cheika Moza du Qatar qui est ma reine préférée, car peu de femmes savent mélanger avec goût et n’est pas Catherine Baba ou Loulou de la Falaise qui veut. Q : Comment trouvez-vous l’inspiration au quotidien  ? Ali : Mon inspiration dans mon travail de plasticien vient essentiellement de mon incons

19

Q : Votre meilleur et votre pire souvenir de shooting photo ? Ali : Par exemple, j’ai un mauvais souvenir d’un shooting pour la promotion du film « Le Code a changé » de Danielle Thompson qui se trame lors d’un repas entre amis. Autour de la table, il y avait des gens adorables comme Emmanuelle Seigner, Karin Viard ou Patrick Bruel qui est charmeur et très photogénique. Mais aussi des gens peu professionnels, des maquilleurs et des coiffeurs qui faisaient irruption sur le SET sans prévenir ou des acteurs qui ne jouaient pas vraiment le jeu. Dany Boon par exemple avait beaucoup de mal à se concentrer et refusait toutes mes propositions. Il était arrogant, dédaigneux. Nous avons failli nous battre ! Son producteur a dû intervenir et se justifier : « Comprenez, il fait 20 000 000 entrées et il vient de rencontrer Will Smith pour une adaptation des CHT’I ». Mais je m’en fous, ce n’est pas un critère pour moi, je suis plus impressionné et intimidé par le talent que le nombre d’entrées. Il me semble qu’il fait parti de ces acteurs qui méprisent les photographes et la promotion alors qu’ils sont prêts à mettre la tête dans les toilettes pour un réalisateur. J’ai aussi constaté que souvent les plus grands et les plus talentueux sont les plus humbles et les plus professionnels c’est parfois les actrices et chanteuses débutantes ou secondaires qui font le plus de caprices et posent le plus de problèmes. Mais une Milla Jovovich, Kylie Minogue, Monica Bellucci ouVincent Cassel, pour citer un model masculin, sont magiques et jamais prétentieux. Non seulement ils collaborent mais ils m’emmènent encore plus loin que ce que j’avais conçu. C’est un plaisir immense de les photographier et de les filmer.


Ali MAHDAVI & Djanis BOUZYANI

Q : Quelle est votre perception de l’art photographique et de son évolution  ?

Djanis : Il y a plus de diversité dans le style aujourd’hui qu’à l’époque d’Ava Gardner et de Marlène Dietrich. Nicki Minaj ou Kim Kardashian développent leur identité.

Ali : La photographie n’était pas ma vocation de départ. Enfant, je voulais être peintre, Je dessine depuis l’âge de 3 ans et je voulais qu’on m’appelle Salvador Dali. Puis la découverte de l’œuvre de MonsieurYves Saint-Laurent à six ans, pas le biais de ma mère qui était cliente, a été une révolution et m’a fait rêver d’être styliste mode. À l’adolescence, c’est Monsieur Thierry Mugler qui a été ma première ambition professionnelle, je considérais son œuvre comme une des facettes de ma vision de la femme qui était encore en balbutiement.

Djanis : C’est beaucoup de feeling. L’attitude est très importante. La multiplication des images nous permet de mieux appréhender la personnalité des sujets, leur attitude. Une star comme Rihanna est attirante et funky parce qu’on suit sa vie au quotidien sur les réseaux sociaux jusque dans les magazines. C’est encore plus stimulant qu’un album sur papier glacé. Q : Quels sont vos futurs projets respectifs et mutuels  ?

Après plusieurs années passées au sein du studio de création, j’ai douté de cette vocation après avoir été brutalement limogé par la nouvelle direction du studio. Les Beaux-arts de paris m’ont permis à travers l’anatomie, la peinture, la sculpture, la photographie et la vidéo de découvrir d’autres modes d’expression artistiques. J’y ai produit des œuvres marquées par ma fascination pour la problématique du corps mais aussi par l’âge d’Or du cinéma Hollywoodien, on m’a alors naturellement proposé des photographies de mode. Je travaille beaucoup la lumière, contrairement à ce que les gens pensent j’ai très peu recours aux retouches. Si la lumière est bonne, le besoin de retoucher est très limité. Beaucoup de photographes pensent qu’enlaidir le modèle fait ressortir son âme, moi je pense le contraire et puis rendre encore plus visible la beauté de son modèle est le minimum de respect. Lors de mes premiers tests mannequins, je travaillais encore avec le matériel argentique. C’était plus onéreux qu’aujourd’hui. Pour que l’activité soit rentable, il fallait être rigoureux : deux rouleaux de pellicules 36 poses maximum et je n’avais pas accès à la retouche. C’est là où j’ai beaucoup appris. Comment réussir un portrait, un plan américain, un plain-pied et trois looks différents en peu de vues ? J’ai appris par exemple à me coucher au pied du modèle pour lui allonger les jambes, à utiliser un grand-angle pour les silhouettes ou un téléobjectif pour les portraits afin d’optimiser leur beauté. Comme je n’ai pas étudié la photographie et que je n’ai jamais été assistant, je ne connaissais pas les règles conventionnelles de l’éclairage, c’est donc de manière empirique que j’ai mis au point mon propre style d’éclairage, qui probablement ferait hurler les puristes de la photographie, en testant différentes sources lumineuses inspirées de la peinture et du cinéma jusqu’à créer mes propres lampes.

Ali : J’ai une exposition sur mon travail récent de plasticien (dont entre autre les Djanis du jour) à Marseille dans la Galerie Gourvenneogr et au même moment une exposition de mes photos de mode à la maison Méditerranéenne de la mode de Marseille. Il y a la suite de « Forbidden Love » que nous allons réaliser ensemble: «  Douce transe  ».Très immorale, très excessif mais aussi très absurde. Je travaille aussi sur plusieurs projets de long métrage dont un coécris avec Jean-Claude Carrière: une transposition du film «  Cabaret  » de Bon Fosse ou l’action se passera en Iran. Je fais un parallèle, toute proportion gardée, entre la transition de la république de Weimar au National Socialisme et la chute du Shah et l’avènement de la République Islamique. J’aimerais aussi en écrire un long métrage pour Djanis, au demeurant, je le vois tellement faire un one-man show, ce qui l’énerve et dont il ne veut absolument pas entendre parler, mais il verra que comme souvent j’ai raison et il finira par le faire. Je travaille aussi sur une collection capsules de vêtements pour laquelle je cherche de partenaires, quelque chose d’intemporelle, de très simple et de très graphique à des prix abordables et qui devrait s’appeler « AM par Ali Mahdavi ». Djanis : Je vais tourner mon premier court-métrage avec notre amie Hafsia Herzi, « Burq’arnaque » et je jouerai un jeune mendiant roumain dans son propre premier film « Bonne mère ». J’y ferai du lap dance dans le métro marseillais. Ma propre vision m’ennuie. Ali : Djanis est destiné à être un très grand acteur mais il sera aussi un grand créateur. L’un n’ira pas sans l’autre.

Aujourd’hui, je ne compte pas sur la retouche. Pour moi la photo se fait à la prise de vue pas à la post production et il n’y pas beaucoup de différences entre mes fichiers Raw et le résultat final. J’essaie aussi d’éviter les « montages »: prendre la tête de l’une et les bras de l’autre pour les coller ailleurs; Aujourd’hui, tout le monde peut être photographe mais qu’est-ce qu’on a à raconter ? Quelle est la vision ? Je ne fais pas de « reportage », j’ai toujours un concept et une idée de la photo définitive en tête et souvent je dessine les images avant la prise de vue comme un Story Board de cinéma mais je veille aussi à ce que le résultat ne soit pas figé, laissant la place aux accidents et à l’instant. Dita a publié sur son Twitter et Instagramme des photos d’elle, prise par moi, non retouchées pour prouver que je ne me repose pas sur ces outils. Une mauvaise photo ne sera pas meilleure après vingt-cinq heures de manipulation.

Djanis : Je ne suis pas ton éminence grise, je suis ton éminence rose Q : DJANIS, Pourquoi t’es-tu projeté vers le cinéma ? Il y a peu d’acteurs dansants ? À L’AISE AVEC LEUR CORPS ? Djanis : Danse et cinéma sont compatibles dans des films précis. On m’a déjà proposé la scène mais le live me stresse trop. J’ai trop conscience d’être incapable de m’exposer tous les soirs avec la boule au ventre. Déjà à Los Angeles, j’avais atteint mes limites. Le cinéma me permet de retourner à une certaine enfance, une naïveté devant chaque rôle à composer. C’est ce qu’il n’y a pas dans la chorégraphie. Je suis très excité à l’idée de commencer le tournage de « Burq’arnaque ».

Q : Comment se transcrit la culture iranienne dans ta vie  ? Ali : Dans sa capacité à interpréter intimement chaque rôle, Djanis est du pain bénit pour un réalisateur. Avec lui j’obtiens toujours plus que ce que je lui ai demandé. Les meilleurs modèles ne sont pas les plus obéissants, ce sont ceux qui comprennent notre volonté pour nous accompagner vers l’inimaginable et transcender notre vision.

Ali : Je suis très fier d’être Iranien mais je me considère plutôt comme français. Je suis en France depuis mes sept ans, je rêve et je réfléchis en français. J’aime et j’admire profondément la France. Je trouve que les Français ne réalisent pas toujours leur chance d’être dans ce pays. Je ne suis pas d’accord pour dire que la France est un pays raciste, certains de mes cousins émigrés aux Etats-Unis ou en Angleterre ont eu à subir plus de racisme que moi. J’ai eu des discriminations dûes à ma pelade mais jamais du fait de ma nationalité iranienne. Ce qu’il y a d’assez iranien dans mon travail, c’est une fascination pour une certaine forme d’opulence et de flamboyance. Les profusions d’or, de grands miroirs, de chandeliers en cristal. C’est une tendance culturelle iranienne à vouloir paraître plus riche que l’on ne l’est vraiment. Je dois donc parfois calmer mes ardeurs, la culture française m’a permis de me recentrer sur l’essentiel et je dois aussi beaucoup à Monsieur Yves Saint-Laurent, ce trait noir comme un coup de cravache. Il y a aujourd’hui beaucoup de conventions dans la photographie de mode, les photographes qui ont beaucoup de succès n’ont souvent pas de style et sont interchangeables. Les magazines de mode sont devenus pour la plupart des catalogues. Je dois donc m’adapter et tenir compte de cela sauf pour des magazines comme Candy de Luis Venegas où je peux vraiment m’exprimer et retrouver les raisons pour lesquelles je suis devenu aussi photographe de mode.Aujourd’hui les décisionnaires qui sont arrivés au pouvoir plus par la stratégie et les m’exprimer et retrouver les raisons pour lesquelles je suis devenu aussi photographe de mode. Aujourd’hui les décisionnaires qui sont arrivés au pouvoir plus par la stratégie et les relations que par talent ne savent plus distinguer la beauté de son opposé et ils ont toujours peur de rater une tendance de ne pas être assez « jeune et moderne ». Il suffit qu’une personne influente décrète que quelqu’un ou quelque chose est beau pour que vous finissiez par le penser. Je suis fasciné par les beautés étranges d’Angelica Huston. Les plus belles femmes sont celles qui sont créatrices de leur beauté. Saviez-vous que Dita Von Teese est blonde à la base ? Toutes les femmes ont ce pouvoir. Il faut vouloir, prendre parti, travailler, mériter.

Djanis : Je soumets à Ali pratiquement tous mes choix. J’aime me sentir dirigé et vivre à trvers le fantasme de quelqu’un. J’ai besoin de quelqu’un derrière l’objectif. Dans une approche différente, j’ai eu les mêmes sensations fortes avec Abdelatif Kechiche. Avec Ali, nous avons des plaisirs d’enfants. On joue à « aux jeux des interviews en ce projetant dans le futur », il me demande par exemple d’imaginer mon discours pour mon Oscar lors de la cérémonie. Q : Les Japonais sont également très sensibles à ton travail, comment l’expliques-tu ? Ali : Je suis fasciné par la culture japonaise. C’est une culture inégalée, empreinte d’un raffinement presque extraterrestre. Leur rapport à la morale et à la sexualité est très différent du nôtre. Ce qui nous rapproche, c’est une certaine recherche du glamour intemporel. L’onirisme n’y est pas une stratégie marketing. En règle générale je pense que plus on est proche de l’intime, plus on touche à l’universel. Il me semble que ma vison candide et fantasmagorique de la beauté retrouve son écho dans les mangas, les animés et les jeux vidéo. Je n’essaie pas d’être avant-garde ou moderne. De toute façon la modernité n’est nullement un critère de qualité et elle ne se recherche pas, elle advient. Dès que l’on essaie sciemment d’être moderne on est déjà à la traine. .

20


21


Djanis : Bracelet en or blanc (18 carats) avec vingt motifs de trèfle sertis de diamants (2.00 carats) Bague Collection Perlée VAN CLEEF & ARPELS Ali : noir DIOR homme Veste à revers large et pointu en drap de laine et gilet noir THIERRY MUGLER Double bibi avec tulle noir MURMUR BY SPIRIT.

22


RĂŞve

de pygmalion Ali Mahdavi & Djanis Bouzyani Photographer Nicolas Guerin Creative Director & Fashion Editor Marz Atashi Makeup & Hair Azusa Kato using all for MAC Cosmetics Assistant Style Remi Lecuyer Assistants Photo Esteban Wautier & Hugo Souchet

23


Top col roulé en jersey noir CALVIN KLEIN Gilet en drap de laine noir CERRUTI Gants long en cuir d’agneau noir JITROIS Pendentif Plume de Paon en or blanc pavé d’un diamant taille rose (0,50cts) Pavé de diamants ronds BOUCHERON.

24


Veste en coton frangée à partir de la taille VIVIENNE WESTWOOD Boxers microfibre CALVIN KLEIN Underwear Sautoir de perles CHANEL Joaillerie. Cocktail Dress: Maticevski Shoes: Andrew Kayla Earrings: Linhardt Design - Bisazza_Vienna

25


Corset de taille en toile rigide Mr. PEARL Pantalon de smoking noir THE KOOPLES Paire de clips d’oreilles issue de la collection Temptations en or blanc sertie de 2 calcÊdoines briolettes, de 22 saphirs rouges/oranges et de 134 diamants, CHOPARD.

26


Ali: Total look chemise blanche à plastron et smoking deux pièces à revers crantés en satin noir RALPH LAUREN Sautoir Croix en pierres semi-précieuses et perles Y-EYES Chapeau haute forme ROMAIN BRAU Chaussures derby à lacet Bolly Saf Flat blanche CHRISTIAN LOUBOUTIN. Djanis : Bagues et manchette « Collection Mandala » en or rose diamants blancs et nacre blanche PASQUALE BRUNI Bague (main droite) Indrani or jaune quartz fumé POIRAY Bague collection Temptations en or blanc sertie d’1 tourmaline rubellite taille poire (9.22 carats), de 2 topazes impériale Sequin Shift Dress: Houghton taille ovales (4.80 carats), et de 123 Ear Cuff and Stud diamants (1.39 carats) CHOPARD Double Ring, and Nail Ring: Sarina Suriano Escarpins bout rond CHRISTIAN OMNIS Collection - Bisazza Springrose LOUBOUTIN vintage.

27


Corset de taille en toile rigide Mr. PEARL. Robe débardeur en jersey noir Y-3 by YOHJI YAMAMOTO Collier en or blanc serti de 5674 diamants (59.20 carats) CHOPARD Bague «Miss Dior», or blanc, diamants et aigue-marine DIOR Joaillerie.

Cape Dress: Rosario Ear Cuff and Stud Bracelet, and Palm Cuff: Sarina Suriano FLORIS Collection - Bisazza Righe

28


Chemise blanche unie DIOR homme Veste de costume noir Dior homme Collier “Franges Swing� en or blanc 18 carats serti de 537 diamants taille rond CHANEL Joaillerie.

29


Djanis : Bracelet Collection Mediterranean Garden en or rose 18 carats serti d’une opale noire taille ovale, de 8 tourmalines bleues taille marquise, de 6 émeraudes taille marquise et de 12 diamants taille brillant, PIAGET. Ali : Chemise noir DIOR homme Gilet en drap de laine noir CERRUTI Veste à revers large et pointu en drap de laine et gilet noir THIERRY MUGLER Montre grande reverso ultra « thin duoface » mouvement mécanique à remontage manuel, bracelet cuir alligator JAEGER LECOULTRE.

30


Veste over-size FRANCESCO SMALTO Bas en voile noir effilĂŠ FALKE Bottines noir plateforme Y-3 by YOHJI YAMAMOTO Mini haute forme MURMUR BY SPIRIT.

31


32


Ali : Chemise et pantalon smoking noir DIOR homme Veste à revers large et pointu en drap de laine et gilet noir THIERRY MUGLER. Djanis : Maillot de bain blanc drapé à boucle dorée VERSACE.

33


Paris-Maurice : le plus beau drive du monde avec

it Transport gratu golf*. de votre sac de Mordus de golf, Air Mauritius vous donne toutes les raisons de vivre à fond votre passion sur les superbes fairways de l’Ile Maurice. Un choix exceptionnel d’horaires avec jusqu’à 18 vols non-stop par semaine de nuit ainsi que le transport gratuit de votre sac de golf. Traitement VIP aux aéroports Roissy Charles de Gaulle 2F et à Maurice pour les passagers voyageant à bord de notre nouvelle classe Affaires, sans oublier à tout instant, la légendaire hospitalité mauricienne.

*1 pièce jusqu’à 20 kg, au départ de 14 villes en France.

34


35

CALIFORNIA SPECIAL


Joie

de Vivre

! Malibu !

Photographer / Concept Amyn Nasser Fashion / Style Editor Jennifer O’Bannon Model Tatiana Likhina / Q Management NY Makeup Heather Wilson Hair Andy Biggs Skincare thanks to Orlane Skincare Makeup thanks to Yaby Cosmetics Hair thanks to Sexy Hair Concepts Production Assist: Bonnie Poole Location Credits: Frank Gehry Architect designed home of The Bormans courtesy of the Borman Family. Shoot location is the fabled trophy estate known as the Gehry Broad Beach Tennis Estate in Malibu, California. Situated on over an acre of land with an unprecedented 160 feet of beach frontage, an 11,000+ square foot home complete with lighted tennis courts and pool. Property info: John Cosentino, Pritchett-Rapf & Associates - email: malibuhomes@hotmail.com +1-310-365-2001 Direction by Amyn Nasser

36


37

VIXEN (FW15 SWAMP) THING COLLECTION)


APOLONIA

38


CRAWFORD (FW15 SWAMP THING COLLECTION)

Cocktail Dress: Maticevski Shoes: Andrew Kayla Earrings: Linhardt Design - Bisazza_Vienna

39


PADMA

40


Sequin Shift Dress: Houghton Ear Cuff and Stud Double Ring, and Nail Ring: Sarina Suriano OMNIS Collection - Bisazza Springrose

41


Cape Dress: Rosario Ear Cuff and Stud Bracelet, and Palm Cuff: Sarina Suriano FLORIS Collection - Bisazza Righe

MAJESTY (FW15 SWAMP THING COLLECTION)

42


GIOVANNA

43


KHELSIE (FW15 SWAMP THING COLLECTION)

44

Dress R DALAMAL Fringed jacket R DALAMAL 18k gold and diamonds ring MISAHARA 18k gold tassel necklace with diamonds MISAHARA 18k gold earrings SEASONAL WHISPERS shoes FREEBIRD


VALENCIA (FW15 SWAMP THING COLLECTION)

45


Laguna Riviera Beach Resort Photographer / Concept Amyn Nasser Location Credits: Laguna Riviera Beach Resort 825 South Coast Hwy Laguna Beach CA 92651 www.lagunariviera.com


The Borman H o u s e

Photographer / Concept Amyn Nasser Production Assist: Bonnie Poole

Location Credits: Frank Gehry Architect designed home of The Bormans courtesy of the Borman Family. Shoot location is the fabled trophy estate known as the Gehry Broad Beach Tennis Estate in Malibu, California. Situated on over an acre of land with an unprecedented 160 feet of beach frontage, an 11,000+ square foot home complete with lighted tennis courts and pool. Property info: John Cosentino, Pritchett-Rapf & Associates - email: malibuhomes@hotmail. com +1-310-365-2001 Direction by Amyn Nasser


Swimwear LISA LAZANO Sunglasses RAY-BAN


LA FEMME LA ViNiA Photographer / Concept Amyn Nasser Fashion / Style Editor Jennifer O’Bannon

Model Lavinia Postolache / Model & Actress / Miss World Romania 2010 / NTA Talent Makeup and Hair Heather Wilson Skincare thanks to Orlane Skincare Makeup thanks to Yaby Cosmetics Hair thanks to Frederic Fekkai Production Assist: Bonnie Poole Assistant Claudine Corr Thank You to Laguna Riviera Beach Resort, Makeup products by Oxygenetix Breathable Foundation and Visit Laguna Beach for all the help with the production. Laguna Riviera Beach Resort www.lagunariviera.com Visit Laguna Beach www.VisitLagunaBeach.com Direction by Amyn Nasser


Top BEACH BUNNY Bottom SEA FOLLY Necklaces CHAN LUU


Top BEACH BUNNY Bottom SEA FOLLY Necklaces CHAN LUU


Top SEA FOLLY Bottom BEACH BUNNY Necklaces STÉPHANIE & CO

Sequin Shift Dress: Houghton Ear Cuff and Stud Double Ring, and Nail Ring: Sarina Suriano OMNIS Collection - Bisazza Springrose


Cape Dress: Rosario Ear Cuff and Stud Bracelet, and Palm Cuff: Sarina Suriano FLORIS Collection - Bisazza Righe

Top BEACH BUNNY Bottom SEA FOLLY Necklaces CHAN LUU


Top MIKOH Dress FREE PEOPLE Bottom TRINA TURK Necklaces CHAN LUU Shoes WANTED


Dress R DALAMAL Fringed jacket R DALAMAL 18k gold and diamonds ring MISAHARA 18k gold tassel necklace with diamonds MISAHARA 18k gold earrings SEASONAL WHISPERS shoes FREEBIRD


Top MIKOH Bottom TRINA TURK Necklaces CHAN LUU Shoes WANTED


Swimwear TRINA TURK Shoes C.LABEL Bracelet A NEON NATION


Pink SUN VISOR


Top HURLEY Bottom HURLEY Scuba Mask BODY GLOVE


Top BODY GLOVE Bottom BODY GLOVE


Swimwear TRINA TURK Sunglasses RAY-BAN Shoes WANTED Necklace BIRCH HILL


Romper ROUTE 66 Boots NINE WEST Hat SHERRY’S


Sydney’s Sizzling Summer Photographer / Concept Amyn Nasser Fashion / Style Editor Jennifer O’Bannon

Model Sydney Roper | Photogenics LA, Women NY Makeup and Hair Heather Wilson Skincare thanks to Orlane Skincare Makeup thanks to Senna Cosmetics Hair thanks to Frederic Fekkai Production Assist: Bonnie Poole Assistant Claudine Corr Thank You to Laguna Riviera Beach Resort, Makeup products by Oxygenetix Breathable Foundation and Visit Laguna Beach for all the help with the production. Laguna Riviera Beach Resort www.lagunariviera.com Visit Laguna Beach www.VisitLagunaBeach.com Direction by Amyn Nasser


86


Dress JOY LI Kimono CARMEN MARC VALVO Shoes STEVE MADDEN

87


Top VINTAGE HAVANNAH Shorts ONE Boots MINNETONKA

88


Sequin Shift Dress: Houghton Ear Cuff and Stud Double Ring, and Nail Ring: Sarina Suriano OMNIS Collection - Bisazza Springrose

Bandeau Scarf SOL & MER Denim DIEGO MILANO Shoes STEVE MADDEN Sunglasses RAY BAN Necklaces INDIAN

89


Cape Dress: Rosario Ear Cuff and Stud Bracelet, and Palm Cuff: Sarina Suriano FLORIS Collection - Bisazza Righe

Sandals BRECKELLE’S

90


Dress FREE PEOPLE

91


Glasses MARC JACOBS

92

Dress R DALAMAL Fringed jacket R DALAMAL 18k gold and diamonds ring MISAHARA 18k gold tassel necklace with diamonds MISAHARA 18k gold earrings SEASONAL WHISPERS shoes FREEBIRD


Tops BILLABONG Bottoms MILA Necklace BETSY JOHNSON

93


Coat JOY LI Bottoms L.SPACE Necklace MARC JACOBS

94


95


Shirt CLOTH & STONE Bottoms L.SPACE Shoes GUESS

96


Coat JOY LI Top L.SPACE Shorts JOY LI Shoes STEVE MADDEN Glasses MARC JACOBS

97


Bandeau Scarf SOL & MER Necklaces INDIAN

98


Dress FREE PEOLE Shoes C.LABEL Hat KATHY JEANNE

99


Dress JOY LI Shoes BRECKELLE’S Earrings Madison Tyler MADISON TYLER Bracelet MADISON TYLER

100


Natalia’s Spellbound Treasure Photographer / Concept Amyn Nasser Fashion / Style Editor Jennifer O’Bannon

Model Natalia Barulich Makeup and Hair Heather Wilson Skincare thanks to Orlane Skincare Makeup thanks to Oxygenetics foundations and Yaby Cosmetics Hair thanks to Frederic Fekkai Production Assist: Bonnie Poole Assistant Claudine Corr Thank You to Laguna Riviera Beach Resort, Makeup products by Oxygenetix Breathable Foundation and Visit Laguna Beach for all the help with the production. Laguna Riviera Beach Resort www.lagunariviera.com Visit Laguna Beach www.VisitLagunaBeach.com Direction by Amyn Nasser

Blouse PIAZZA ROMA Shorts JOIE Necklace GABRIELLE K.

101


Jacket BAGATELLA Pants HARLOWE & GRAHAM Necklace MADISON TYLER 102


Jacket ANTONIO MELA Panty MIU MIU Sunglasses A.J. MORGAN Shoes THALIA SODI

Dress JOY LI Kimono CARMEN MARC VALVO Shoes STEVE MADDEN

103


Romper HONEY PUNCH Belts / Necklaces MADISON TYLER Shoes STEVE MADDEN

104


Jacket ANTONIO MELA Panty MIU MIU Sunglasses A.J. MORGAN Shoes THALIA SODI

Sequin Shift Dress: Houghton Ear Cuff and Stud Double Ring, and Nail Ring: Sarina Suriano OMNIS Collection - Bisazza Springrose

105


Cape Dress: Rosario Ear Cuff and Stud Bracelet, and Palm Cuff: Sarina Suriano FLORIS Collection - Bisazza Righe

106


Tunic JOY LI Pant JOIE Sandals MADE IN CHINA Necklaces I.N.C. AND GABRIELLE K.

107


Shoes THALIA SODI

108

Dress R DALAMAL Fringed jacket R DALAMAL 18k gold and diamonds ring MISAHARA 18k gold tassel necklace with diamonds MISAHARA 18k gold earrings SEASONAL WHISPERS shoes FREEBIRD


Dress GIANNA Shoes STEVE MADDEN Necklace I.N.C.

109


DRÔLES DE DAMES

Photographer / Concept Amyn Nasser Fashion / Style Editor Jennifer O’Bannon

Models Eugenia Kuzmina / LA Models, IMG Models Julia Almendra / PhotoGenics LA, Modelwerk, Marilyn Mgmt, Women Mgmt Alejandro Montesinos / Look Model / Wilhelmina / Face Paris Makeup Heather Wilson Hair Andy Biggs Skincare thanks to Orlane Skincare Makeup thanks to Yaby Cosmetics Hair thanks to Sexy Hair Concepts Production Assist: Bonnie Poole Location Credits: Frank Gehry Architect designed home of The Bormans courtesy of the Borman Family. Shoot location is the fabled trophy estate known as the Gehry Broad Beach Tennis Estate in Malibu, California. Situated on over an acre of land with an unprecedented 160 feet of beach frontage, an 11,000+ square foot home complete with lighted tennis courts and pool. Property info: John Cosentino, Pritchett-Rapf & Associates - email: malibuhomes@hotmail. com +1-310-365-2001 Direction by Amyn Nasser

110


Eugenia: Swimwear STELLA MC CARTNEY FOR ADIDAS Sandals N.Y.L.A WYLD Sunglasses PRADA Julia: Swimwear KARLA COLLETTO Bag MICHAEL KORS Sandals SODA Sunglasses PRADA Alejandro: Trunks HUGO BOSS Sunglasses PRADA

111


Julia: Swimwear BEACH BUNNY Shoes STEVE MADDEN

112


Julia: Swimwear BEACH BUNNY Shoes STEVE MADDEN

Cocktail Dress: Maticevski Shoes: Andrew Kayla Earrings: Linhardt Design - Bisazza_Vienna

113


Eugenia: Swimwear BEACH BUNNY Shoes BCBG MAX AZRIA Julia: Swimwear BEACH BUNNY Shoes STEVE MADDEN

114


Sequin Shift Dress: Houghton Ear Cuff and Stud Double Ring, and Nail Ring: Sarina Suriano OMNIS Collection - Bisazza Springrose Eugenia: Swimwear BEACH BUNNY

115


Eugenia: Top JESSICA SIMPSON Alejandro: Trunks ARMANI Cape Dress: Rosario Ear Cuff and Stud Bracelet, and Palm Cuff: Sarina Suriano FLORIS Collection - Bisazza Righe

116


Eugenia: Top JESSICA SIMPSON Bottom DAVID LERNER Shoes STEVE MADDEN Alejandro: Trunks ARMANI Shoes ROBERTO VASI

117


Julia: Swimwear BEACH BUNNY

118


Julia: Swimwear BEACH BUNNY

119


Julia: Top STELLA MC CARTNEY FOR ADIDAS Skirt STELLA MC CARTNEY FOR ADIDAS Shoes PRIVILEGE #2398 VISOR TEK

120


Julia: Top STELLA MC CARTNEY FOR ADIDAS Bottom CAPTIVA BY CHRISTINA Shoes BCNG MAX AZRIA Gloves VALEO

121


122


Alejandro: Sweater WILLIE SMITH Trunks EMPORIO ARMANI Shoes GBX SUNGLASSES PRADA Julia: Top STELLA MC CARTNEY FOR ADIDAS Skirt STELLA MC CARTNEY FOR ADIDAS Shoes PRIVILEGE #2398 VISOR TEK

123


Eugenia: Shoes AUDREY BROOKES Julia: Shoes STEVE MADDEN

124


Eugenia: Top VOLCOM Bottom BOND EYE AUSTRALIA Julia: Swimwear SEE YOU MONDAY

125


Tatiana : Skin and Foundation Orlane Serum, Orlane Moisturizer, Foundation, Highlighter & Bronzer. Senna Sculpting kit, and Blush Palette Eyes/ Lips Senna Brow Book, Senna Eye Color, Make Up For Ever Aqua Liner, Aqua Eyes & Super Lip Gloss Hair Fekkai Soleil Creme, Soleil Beach Waves Spray & Glossing Creme Face Mask Combination of different mud masks & Make Up For Ever Flash Palette Jewels JOBANNON

126


Breezy Beach Babes Photographer / Concept Amyn Nasser Fashion / Style Editor Jennifer O’Bannon

Model Eugenia Kuzmina / LA Models, IMG Models Lavinia Postolache / Model & Actress / Miss World Romania 2010 / NTA Talent Tatiana Likhina / Q Management NY Makeup and Hair Heather Wilson Skincare thanks to Orlane Skincare Makeup thanks to Makeup For Ever Cosmetics and Senna Cosmetics Hair thanks to Frederic Fekkai Location Credits: Frank Gehry Architect designed home of The Bormans courtesy of the Borman Family. Shoot location is the fabled trophy estate known as the Gehry Broad Beach Tennis Estate in Malibu, California. Situated on over an acre of land with an unprecedented 160 feet of beach frontage, an 11,000+ square foot home complete with lighted tennis courts and pool. Property info: John Cosentino, Pritchett-Rapf & Associates - email: malibuhomes@hotmail.com +1-310-365-2001 Direction by Amyn Nasser Production Assist: Bonnie Poole

127


Tatiana Skin and Foundation Orlane Serum, Orlane Moisturizer, Foundation, Highlighter & Bronzer. Senna Sculpting kit, & Blush Palette Eyes/ Lips Senna Brow Book, Senna Eye Color & Cream Lipstick. Make Up For Ever Aqua Liner, Aqua Eyes Hair Fekkai Soleil Creme, Soleil Beach Waves Spray & Glossing Creme Face Mask Combination of different mud masks & Make Up For Ever Flash Palette Jewels JOBANNON Lavinia Skin and Foundation Orlane Serum, Orlane Moisturizer, Foundation, Highlighter & Bronzer. Senna Sculpting kit, & Make Up For Ever Sculpting Blush Eyes/ Lips Senna Brow Book, Glow Eye Color, Make Up For Ever Aqua Cream, Aqua Liner, Aqua Eyes & Senna Cream Lipstick Hair Fekkai Soleil Creme, Soleil Beach Waves Spray & Glossing Creme Jewels JOBANNON Eugenia Skin and Foundation Orlane Serum, Orlane Moisturizer, Foundation, Highlighter & Bronzer. Make Up For Ever Blush, Eyes/ Lips Senna Brow Book, Eye Color, Make Up For Ever Aqua Cream Color, Aqua Liner, Aqua Eyes & Rouge Artist Intense Lip Hair Fekkai Soleil Creme, Soleil Beach Waves Spray Jewels JOBANNON

128


129


Eugenia : Skin and Foundation Orlane Serum, Orlane Moisturizer, Foundation, Highlighter & Bronzer. Make Up For Ever Blush, Eyes/ Lips Senna Brow Book, Make Up For Ever Aqua Cream Color, Aqua Liner, Aqua Eyes & Super Lip Gloss Hair Fekkai Soleil Creme, Soleil Beach Waves Spray Face Mask Combination of different mud masks & Make Up For Ever Flash Palette Jewels JOBANNON 130


Sequin Shift Dress: Houghton Ear Cuff and Stud Double Ring, and Nail Ring: Sarina Suriano OMNIS kit, Collection Bisazza Springrose Lavinia : Skin and Foundation Orlane Serum, Orlane Moisturizer, Foundation, Highlighter & Bronzer. Senna Sculpting & Make- Up For Ever Sculpting Blush Eyes/ Lips Senna Brow Book, Make Up For Ever Aqua Cream, Aqua Liner, Aqua Eyes & Senna Cream Lipstick Hair Fekkai Soleil Creme, Soleil Beach Waves Spray & Glossing Creme Face Mask Combination of different mud masks & Make Up For Ever Flash Palette Jewels JOBANNON

131


Eugenia : Skin and Foundation Orlane Serum, Orlane Moisturizer, Foundation, Highlighter & Bronzer. Make Up For Ever Blush, Eyes/ Lips Senna Brow Book, Eye Color, Make Up For Ever Aqua Cream Color, Aqua Liner, Aqua Eyes & Rouge Artist Intense Lip Hair Fekkai Soleil Creme, Soleil Beach Waves Spray Jewels JOBANNON

132


Lavinia Skin and Foundation Orlane Serum, Orlane Moisturizer, Foundation, Highlighter & Bronzer. Senna Sculpting kit, & Make Up For Ever Sculpting Blush Eyes/ Lips Senna Brow Book, Glow Eye Color, Make Up For Ever Aqua Cream, Aqua Liner, Aqua Eyes & Senna Cream Lipstick Hair Fekkai Soleil Creme, Soleil Beach Waves Spray & Glossing Creme Jewels JOBANNON

133


Tatiana ; Skin and Foundation Orlane Serum, Orlane Moisturizer, Foundation, Highlighter & Bronzer. Senna Sculpting kit & blush palette Senna Sculpting kit, & Blush Palette Eyes/ Lips Senna Brow Book, Senna Eye Color & Cream Lipstick. Make Up For Ever Aqua Liner, Aqua Eyes Hair Fekkai Soleil Creme, Soleil Beach Waves Spray & Glossing Creme Jewels JOBANNON

134


Eugenia ; Skin and Foundation Orlane Serum, Orlane Moisturizer, Foundation, Highlighter & Bronzer. Make Up For Ever Blush, Talika Eye Therapy Patch Eyes/ Lips Senna Brow Book, Eye Color, & Glow Eye Color. Make Up For Ever Aqua Cream Color, Aqua Liner, Aqua Eyes & Aqua Lip Liner with Senna Lip Laquer Hair Fekkai Soleil Creme, Soleil Beach Waves Spray Jewels JOBANNON

135


Lavinia : Skin and Foundation- Orlane Serum, Orlane Moisturizer, Foundation, Highlighter & Bronzer. Senna Sculpting kit, & Make Up For Ever Sculpting Blush Eyes/ Lips Senna Brow Book, Glow Eye Color, Make Up For Ever Aqua Cream, Aqua Liner, Aqua Eyes & Senna Cream Lipstick Hair Fekkai Soleil Creme, Soleil Beach Waves Spray & Glossing Creme Jewels JOBANNON

136


Tatiana : Skin and Foundation Orlane Serum, Orlane Moisturizer, Foundation, Highlighter & Bronzer. Senna Sculpting kit, & Blush Palette Eyes/ Lips Senna Brow Book, Senna Sparkle and irridescent Eye Color & Cream Lipstick. Make Up For Ever Aqua Liner, Aqua Eyes & Extreme Shine Lip Gloss Hair Fekkai Soleil Creme, Soleil Beach Waves Spray & Glossing Creme Jewels JOBANNON

137


138


Eugenia : Skin and Foundation- Orlane Serum, Moisturizer, Foundation, Highlighter & Bronzer. Make Up For Ever Blush, Talika Eye Therapy Patch Eyes/ Lips Senna Brow Book, Eye Color, & Glow Eye Color. Make Up For Ever Aqua Cream Color, Aqua Liner, Aqua Eyes, Metal Eye Powder & Aqua Lip Liner with Rouge Artist Intense Hair- Fekkai Soleil Creme, Soleil Beach Waves Spray Jewels JOBANNON Lavinia : Skin and Foundation Orlane Serum, Orlane Moisturizer, Foundation, Highlighter & Bronzer. Senna Sculpting kit, & Make Up For Ever Sculpting Blush Eyes/ Lips- Senna Brow Book, Glow Eye Color, Metallic Eye Color, Make Up For Ever Aqua Cream, Aqua Liner, Aqua Eyes, Artist Shadow & Senna Cream Lipstick and Lip Liner Hair Fekkai Soleil Creme, Soleil Beach Waves Spray & Glossing Creme 139 Jewels JOBANNON


B LU DES CARAÏBES UN BLU SOPHISTIQUÉ. RADISSON BLU. DES PLAGES DE SABLE IMMACULÉ. DES JARDINS LUXURIANTS. DES CHAMBRES RAFFINÉES D’INSPIRATION EURO-CARIBÉENNE. UN SPA ET UNE PISCINE DE LUXE. C LE RESTAURANT ET LE LOBBY BAR. UNE CUISINE FABULEUSE. DES GENS FABULEUX. VOTRE OASIS BLU.

DES HÔTELS OÙ TOUT DEVIENT POSSIBLE! radissonblu.com/resort-stmartin 140

UNE PISCINE, RADISSON BLU RESORT MARINA & SPA, ST. MARTIN

É C H A P P E Z- V O U S


141

FASHION


Hat Shirt DEPARTMENT 5 Necklace IVONE CRISTA

142


Hat Shirt DEPARTMENT 5 Mesh SAVERIO PALATELLA Necklace IVONE CRISTA Shoes SIV MILANO Socks SENEDICT Bag GUARINO GUARINI

J E A N S! Photographer Ivan Genasi Stylist Fabio Capuano Hair Giovanni Erroi @ Greenapple Makeup Marta Vetere @ Greenapple Model Katinka @ The Lab

143


Collar ABSIDEM Cappotto VIVETTA Shoes VIVETTA Jeans reiko Bag HIBOURAMA

144


Jeans REIKO Jeans 2 ENTRE AMIS Beachwear THARITA FUR - DAIZY SHELY Shoes ROCO P. Bag BENEDETTA BRUZZICHES

145


Beachwear THARITA FUR - DAIZY SHELY Bag BENEDETTA BRUZZICHES

146


Haut + bas AZZEDINE ALAIA Collier CHANEL Bracelets AECH CHELI Chaussures AZZEDINE ALAIA

147


Dress DAIZY SHELY Jeans KENZO Rings ELLEN CONDE Shoes ALBINO Shirt REIKO

148


Saloppette SHIRTAPORTER Shirt jeans REIKO Shirt jeans 2 REIKO Papillon Corsine LABE DOLI Shoes VITURSI BAG Socks SARAH BORGHI

149


jeans REIKO Jacket/Shirt GILDA GIAMBRA Shirt GILDA GIAMBRA Gilet ALLESSANDRO DELL’ACQUA Shoes ALBERTO PREMI Socks BENEDICT

150


Shirt jeans REIKO Shirt jeans 2 ENTRE AMIS Shirt DEPARTMENT 5 Shirt (due camicie) REIKO Shoes MARIOS Jacket MARIOS Ear rings AYALABAR Bag BENEDETTA BRUZZICHES

151


Dress AVARO FIGLIO Shoes SIV MILANO Shirt REIKO Necklace ELLEN CONDE Rings ELLEN CONDE Bag Marios

152


Necklace ELLEN CONDE

153


ART IST IC

Photographer RON CONTARSY & HIGHMARK STUDIOS Stylist LAUREAN OSSORIO Réalisation Frédéric Blanc Model Actress Dj SITA/WILHELMINA CELEBRITY/IMAGE DIVISION Makeup ROBERTO MORELLI LINK NYLA Hair VITALLII PLESHKOV

154


DRESS 3.1 PHILLIP LIM 18K GOLD AND CORAL BEAD NECKLACE LISA NIK 18K GOLD AND CITRINE RING LISA NIK 18K GOLD AND DIAMOND NECKLACE MISAHARA BOOTS FREEBIRD

155


BLOUSE AMEN SKIRT AMEN SHALL 4 LOVE AND LIBERTY SHOES FREEBIRD 18K GOLD AND PEARL BRACELETS LISA NIK

156


MIDI CAFTAN DRESS ROBERTO CAVALLI HAT HATATTACK 18K ROSE GOLD BRACELET WITH DIAMONDS AND BLUE SAPPHIRE MISAHARA 18K GOLD RING WITH BLUE STAR SAPPHIRE AND DIAMONDS MISAHARA NECKLACE MISAHARA SANDALS FREEBIRD

157


BLOUSE SAUNDER SKIRT SAUNDER 18K GOLD AND AVENTURINE NECKLACE MISAHARA 18K GOLD AND GREEN AMATHYST MISAHARA

158


LONG SLEEVE SILK COGNAC DRESS STILLS TANK SUADE COGNAC DRESS PHILLIP LIM SPIRAL 18K GOLD RING WITH MISAHARA Sequin ShiftDIAMONDS Dress: Houghton 18K GOLD LOTUS LEAF NECKLACE SEASONAL WHISPERS Ear Cuff and Stud 18K GOLD BEAD NECKLACE SEASONAL WHISPERS Double Ring, and Nail Ring: Sarina Suriano 18K GOLD NECKLACE WITH MARIE-LISE LACHAPELLE OMNISORCHID Collection - Bisazza Springrose 18K GOLD CHANDELIER EARRINGS LISA NIK HAT HATATTACK SHOES FREEBIRD

159


RED BLOUSE ROBERTO CAVALLI FLORAL SKIRT ROBERTO BELT ROBERTO CAVALLI 18K GOLD CHANDELIER EARRINGS LISA NIK 18K ROSE GOLD WITH PINK QUARTZ MISAHARA 18K GOLD RING WITH RUBIES MISAHARA SHOES FREEBIRD

Cape Dress: Rosario Ear Cuff and Stud Bracelet, and Palm Cuff: Sarina Suriano FLORIS Collection - Bisazza Righe

160


Dress 3.1 PHILLIP LIM 18k gold and coral bead necklace LISA NIK 18k gold and citrine ring LISA NIK 18k gold and diamond necklace MISAHARA Boots FREEBIRD

STRIPE BLOUSE PAT BO SKIRT KATYA LEONOVICH SHOES FREEBIRD 18K GOLD AND SOUTH SEA PEARL NECKLACE LISA NIK 18K GOLD CORD NECKLACE LISA NIK

161


DRESS R DALAMAL FRINGED JACKET R DALAMAL 18K GOLD AND DIAMOND RING MISAHARA 18K GOLD TASSEL NECKLACE WITH DIAMONDS MISAHARA 18K GOLD EARRINGS SEASONAL WHISPERS SHOES FREEBIRD

162


PRESBYTE FOREVER LUNETTES DE LECTURE / READING GLASSES

W W W . S E E - C163O N C E P T . C O M

LetmeSee

BY


ROUGE BAISER Photographe CHRISMA LAN Conception visuel Tuan Taiko Réalisation Frédéric Blanc Maquillage Jay Kwan pour M.A .C Cosmetics Coiffure Kevin Rajasavong @ B Agency Assistant photo Florian Calteau Numérique Vincent Lootens Retouche CL Production

Remerciement : Hôtel l’Antoine, Pascal PALVADEAU, Christian LACROIX, Sara SILVA, Gwendoline DEMORGE. www.hotelantoinebastilleparis.com

164


165


Combinaison pantalon WUNDERKIND Collier MARION GODART Sandales DANIEL MICHETTI

166


Top foulard en soie imprimé ANA QUASOAR Jupe TSUMORI CHISATO

167


Robe en cuir stretch JITROIS Lunettes B BARN’S Collants WOLFORD Chaussures CHRISTIAN LOUBOUTIN

168


Sequin Shift Dress: Houghton Ear Cuff and Stud Double Ring, and Nail Ring: Sarina Suriano OMNIS Collection - Bisazza Springrose

Robe en soie imprimée ELISABETTA FRANCHI Bottes VIC MATHIÉ

169


Ensemble blouson VERSACE Top PAULE KA collants JC/DC par CASTELBAJAC x LE BOURGET chaussures STEIGER Cape Dress: Rosario Ear Cuff and Stud Bracelet, and Palm Cuff: Sarina Suriano FLORIS Collection - Bisazza Righe

170


Chemise imprimĂŠe fleurs CARVEN Pantalon AS I AM PARIS Dress 3.1 PHILLIP LIM 18k gold and coral bead necklace LISA NIK 18k gold and citrine ring LISA NIK 18k gold and diamond necklace MISAHARA Boots FREEBIRD

171


Veste JITROIS Bracelets colorés python AECH CHELI Bracelets CHANEL Bague carrée CHANEL Bagues blancheet bague ronde noire Thomas Sabo

172


Un jour d’été Photographer Marc Lafond +336 08 91 64 32 marc@marclafond.com Stylist Aurore Donguy (+33)6-60-44-31-74 aurore.donguy@gmail.com Model VERONIKA KRAJPLOVA @ Crystal +33 1 42 61 98 46 lea@crystal-models.com Hair Kevin Rajsavong kevin.rajsavong@gmail.com Makeup Meyloo meyloo.boo@gmail.com>

173


174


Robe GRETA COSTANTINE Bijoux (BO) CHANEL Ceinture AZZEDINE ALAIA Sac LE TANNEUR

175


Chapeau MAISON MICHEL

176


Haut + bas AZZEDINE ALAIA Collier CHANEL Bracelets AECH CHELI Chaussures AZZEDINE ALAIA

177


Haut ISSEY MIYAKE Bijoux (BO) CHANEL Pantalon noir ISSEY MIYAKE Pantalon blanc&rouge STEPHANIE COUDERT Chaussures AZZEDINE ALAIA

178


179


180


181

LIFESTYLE


TURNING JAPANESE Discover Japan with our top choices for a luxury experience you will never forget Ginza, Roponggi and Marunouchi At the center of Tokyo’s business district and a few steps away from Ginza’s designer boutiques and the Imperial Palace, you will find the towering façade of the Peninsula Tokyo. Having opened its doors in 2007, it was the first freestanding luxury hotel to be built in the city for over a decade. The building shines over the prestigious financial district and offers commanding views of the Imperial Palace gardens. Upon entering the hotel, you can immediately see Oriental influences elegantly mixed with a modern aesthetic. This is, after all, Tokyo – a city that is known for fusing the best of the future with the ideals of the past.

With its 314 guestrooms, including 47 suites, the Peninsula Tokyo welcomes each guest with all the comforts expected from a hotel of its caliber. Personal nail dryers, a bathroom that turns into a spa, and Bluetooth connectivity throughout the room are just some of the highly advanced features that enhance guest experience. Designed by Yukio Hashimoto, of the renowned Japanese interior design firm Super Potato, the rooms feature rich earth tones, woods, lacquer, marble and stone with design and functionality to create a luxurious living environment. The traditional yukatas, set on the bed each night, shows how this hotel pays attention to each detail that adds to a complete guest experience. As day turns into night, Tokyo comes alive with neon lights and lively bars that offer concoctions to match your mood. At Peter: The Bar, the Peninsula Tokyo’s rooftop bar, you are sure to find not only the best view on this side of the city, but also the finest selection of Japanese whisky. From 21-year-old Hibiki whisky to the classic Peninsula Highball cocktail, Peter: The Bar is the perfect place to start discovering the spirits that Japan has to offer. And for an even more unique Peninsula experience, have a sip of their very own Peninsula Champagne, made to order from Deutz in France. After enjoying the aperitif at the bar, the restaurant on the other side of the rooftop floor is a must-visit for everyone who enjoys a good cote de boeuf. Peter, the restaurant, serves grilled meat and seafood cooked to perfection, including prime cuts of meat such as 40-day aged Japanese striploin, Kobe beef and Wagyu tenderloin. Pair with a light Ponzu sauce, roasted Shitake mushrooms and a glass of full-bodied red wine for one unforgettable meal.

182


TAVEL JAPON Travelers always aim to keep good memories. At the Peninsula Tokyo, you will discover similar goals. The staff go the extra mile to meet each guest’s needs, the concierge will take time to write each destination in Japanese so you won’t have to fear getting lost, and when small problems arise, the staff will go out of their way to rearrange schedules and reservations to assure you that you will still get the best experience possible, because what the Peninsula Tokyo ultimately work towards is for you, their valued guest, to bring back only wonderful memories long after your bags have been unpacked.

183


184


TAVEL JAPON

Au centre du quartier des affaires de Tokyo et pas loin des boutiques de Ginza et le Palais Impérial, vous trouverez la façade imposante de l’hôtel Peninsula Tokyo. Après l’ouverture des portes en 2007, il a été le premier hôtel de luxe autonome à être construit dans la ville depuis plus d’une décennie. Le bâtiment brille sur le prestigieux quartier financier et offre des vues imprenables sur les jardins du Palais Impérial. En entrant dans l’hôtel, vous pouvez voir immédiatement les influences orientales élégamment mixtes avec une esthétique moderne. Ceci est, après tout, Tokyo une ville qui est connue pour la fusion du meilleur de l’avenir avec les idéaux du passé.

Avec ses 314 chambres, dont 47 suites, le Peninsula Tokyo accueille chaque invité avec toutes les commodités attendues d’un hôtel de son calibre. Sèche-ongles personnels, une salle de bains qui se transforme en un spa, et la connectivité Bluetooth dans toute la pièce sont quelques-unes des fonctionnalités très avancées qui améliorent l’expérience client. Conçu par Yukio Hashimoto, de la célèbre japonaise de design d’intérieur Super Potato, les chambres disposent de riches tons de terre, de bois, de la laque, du marbre et pierre avec design et fonctionnalité pour créer un environnement de vie luxueux. Les yukatas traditionnels, mis sur le lit chaque nuit, montre comment cet hôtel accorde une attention à chaque détail qui ajoute à une expérience client complète. Comme le jour se transforme en nuit, Tokyo vient vivant avec des néons et des bars animés qui offrent des concoctions pour correspondre à votre humeur. Chez Peter: Le bar, le bar sur le toit de la péninsule de Tokyo, vous êtes sûr de trouver non seulement la meilleure vue de ce côté de la ville, mais aussi la meilleure sélection de whisky japonais. Du 21-year-old whisky Hibiki à la classique cocktail péninsule Highball, Peter: Le bar est l’endroit idéal pour commencer à découvrir les esprits que le Japon a à offrir. Et pour une expérience encore plus unique péninsule, avoir une gorgée de leur propre péninsule Champagne, fait à l’ordre de Deutz en France. Après avoir dégusté l’apéritif au bar, le restaurant de l’autre côté de la chaussée sur le toit est un incontournable pour tous ceux qui jouit d’une bonne cote de boeuf. Peter, le restaurant sert des grillades et fruits de mer cuits à la perfection, y compris les morceaux de choix de viande tels que de 40 jours d’âge contre-filet japonais, bœuf de Kobe et Wagyu filet. Paire avec une sauce ponzu de lumière, champignons shiitake grillées et un verre de vin rouge corsé pour un repas inoubliable. Les voyageurs cherchent toujours à se garder de bons souvenirs. Au Peninsula Tokyo, vous découvrirez des objectifs similaires. Le personnel se le mile supplémentaire pour répondre aux besoins de chaque client, le concierge va prendre du temps pour écrire chaque destination en japonais de sorte que vous ne sera pas avoir à craindre de se perdre, et quand les petits problèmes surviennent, le personnel de sortir de leur façon de réorganiser les horaires et les réservations pour vous assurer que vous obtiendrez toujours la meilleure expérience possible, car ce que le Peninsula Tokyo fonctionne finalement vers est pour vous, leur client privilégié, pour ramener des souvenirs merveilleux que longtemps après vos sacs ont été déballés.

185


SONG SAA

SONG SAA

186


TAVEL JAPON

SHINJUKU, SHIBUYA AND AOYAMA Enjoying a prime spot in some of the busiest districts of Tokyo, such as Shinjuku and Shibuya, the Park Hyatt Tokyo occupies the top 14 floors of the Shinjuku Tower. One might think “business hotel” with an address such as this, but the Park Hyatt is teeming with artistic references and artwork that gives it a one-of-a-kind personality. The Sofia Coppola film “Lost in Translation” might have been the catalyst to the hotel’s fame, but even before Bill Murray took his first sip of Japanese whisky, the Park Hyatt has already earned its reputation as one of Tokyo’s iconic places. All 177 rooms, including 23 suites, at the Park Hyatt are located above the 41st floor, giving each guest a spectacular view of Tokyo’s skyline and, if you happen to be staying here on a very clear day, a view of the majestic Mt. Fuji.The spacious rooms are equipped with plasma TVs, high speed Internet access, walk-in wardrobes and flat-screens in the bathroom so you can view your favorite film while enjoying a luxurious bath. One of the advantages of being a guest in this hotel is that you don’t have to go far to enjoy one of the best rooftop bars in Tokyo – the New York Bar. One of the hottest venues in the city, the bar showcases live performances from international jazz artists set against the sprawling skyline of Tokyo, with its countless lights

and towering buildings. For foodies who need to satisfy their palate, the New York Grill’s open kitchen serves premium quality Japanese beef and fresh seafood, perfectly paired with any of their 1,800 bottles of wine from the cellar. One of the things that stand out at this hotel is its affinity towards art and the subtle touches around the hotel that tell a story. Interior designer John Morford and architect, the late Dr. Kenzo Tange (also considered as the father of modern Japanese architecture) joined forces to create an interior of understated elegance, punctuated by specially commissioned art pieces. Upon entering the lobby, guests are greeted with an art installation by Antony Donaldson – “Globe” depicts how time is left behind, as one enters the confines of the Park Hyatt. At the New York Bar and Grill, paintings, by Italian artist Valerio Adami, depicting icons of New York City such as the Yankees Stadium and Radio City Music Hall, give the space a lively and colourful atmosphere. And if you see playful jesters and carnival masks smiling at you, these are the creations of Japanese artist Mieko Yuki, which gives the Park Hyatt another unique face.

187

BY MICHEALLE TORRES


TAVEL JAPON

SHINJUKU, SHIBUYA AND AOYAMA Bénéficiant d’un emplacement de choix dans certains des quartiers les plus animés de Tokyo, tels que Shinjuku et Shibuya, le Park Hyatt Tokyo occupe les 14 premiers étages de la Tour Shinjuku. On pourrait penser «hôtel d’affaires» avec une adresse telle que cela, mais le Park Hyatt est grouillant de références artistiques et œuvres d’art qui lui donne une personnalité unique en son genre. Le film de Sofia Coppola «Lost in Translation» aurait pu être le catalyseur de la renommée de l’hôtel, mais avant même que Bill Murray a pris sa première verre de whisky japonais, le Park Hyatt a déjà gagné sa réputation comme l’un des lieux emblématiques de Tokyo. Toutes les 177 chambres, dont 23 suites, au Park Hyatt sont situés au-dessus du 41ème étage, donnant à chaque invité une vue spectaculaire sur les toits de Tokyo et, si vous arrive d’être rester ici un jour très clair, une vue sur le majestueux Mont Fuji. Les chambres sont spacieuses et équipées d’une télévision à écran plasma, d’un accès Internet haute vitesse, un dressing et écrans plats dans la salle de bain et vous pourrez voir votre film préféré tout en profitant d’un bain de luxe. Un des avantages d’être un invité dans cet hôtel est que vous ne devez pas aller loin pour profiter de l’un des meilleurs bars sur les toits de Tokyo - Barreau de New York. Un des lieux les plus chauds de la ville, la barre vitrines des spectacles d’artistes internationaux de jazz ensemble contre l’horizon tentaculaire de Tokyo,

188

avec ses lumières et d’innombrables bâtiments imposants. Pour les gourmets qui en ont besoin pour satisfaire leur palais, la cuisine ouverte de la New York Grill sert le meilleur qualité de boeuf japonais et fruits de mer, parfait avec un de leurs 1.800 bouteilles de vin de la cave. Une des choses qui ressortent de cet hôtel est son affinité pour l’art et les touches subtiles autour de l’hôtel qui racontent une histoire. Architecte d’intérieur John Morford et architecte, Dr Kenzo Tange (également considéré comme le père de l’architecture japonaise moderne) ont uni leurs forces pour créer un intérieur à l’élégance discrète, ponctuée par des pièces d’art spécialement commandées. En entrant dans le hall, les clients sont accueillis avec une installation d’art par Antony Donaldson - «Globe» dépeint comment le temps est laissé pour compte, comme on entre dans Park Hyatt. Au New York Bar and Grill, peintures, par l’artiste italien Valerio Adami, des icônes représentant de New York comme Yankees Stadium et Radio City Music Hall, donnent à l’espace une ambiance animée et colorée. Et si vous voyez bouffons ludiques et masques de carnaval souriant à vous, ce sont les créations de l’artiste japonaise Mieko Yuki, qui donne le Park Hyatt autre visage unique.


189


BEST SUMMER ADDRESSES RESTAURANTS

AXURIA Grand changement pour cette ex « Chaumière »; Olivier AMESTOY devenu propriétaire, orchestre avec maestria ce renouveau baptisé « AXURIA ». Un décor aux tonalités douces évoquant la nature et les éléments marins - galets et bois flotté - propice au plaisir et à la détente. En cuisine, il est inutile de rappeler l’importance d’une entrée délicate, permettant de se mettre en bouche. Olivier Amestoy laisse à l’honneur les poissons nobles; du pavé de thon à la daurade royale, en passant par la raie bouclée des Côtes Bretonnes, le chef d’Axuria choisit ses poissons avec expérience, goût et connaissance. Côté viande les connaisseurs apprécieront l’agneau de lait des Pyrénées rôti à l’ail et à la fleur de thym en direct de petits producteurs du pays Basque; le chef ne délaissant jamais ses origines, ce plat en est un clin d’oeil. Et, pour terminer en beauté, le restaurant Axuria propose des desserts dans la grande tradition revisités par ce chef créatif et gourmand : un moelleux caramel beurre salé à se damner, un cheesecake à la vanille de Bourbon accompagné d’un coulis de framboise incontournable et, très prisé des amateurs l’inimitable Soufflé au Grand-Marnier, dessert phare de la maison. Sa priorité : travailler et sublimer des produits de grande qualité et uniquement de saison.

The restaurant Axuria has had a big change at the hands of its new owner Olivier Amestoy. The revival of Axuria comes decorated in soft tones evoking nature and marine elements: pebbles and driftwood – conducive to pleasure and relaxation. In the kitchen, there is no need to remember the importance of a delicate entrance, to get on the palate. Olivier Amestoy honors the noble fish; from tuna steak to sea bream, through the thornback ray of Brittany Coasts, the head of Axuria chooses his fish with experience, taste and knowledge. Meat connoisseurs will enjoy the lamb roasted in Pyrenees garlic and thyme, from the small producers in the Basque country; the chef never abandons his roots, and this dish is a simple and succulent. And to finish in style, the restaurant offers desserts in the great tradition revisited by the creative and gourmet chef: a soft salted butter caramel to die for, a cheesecake with vanilla Bourbon accompanied by a raspberry coulis and, popular with fans, the inimitable Soufflé Grand Marnier. His priority: to work and refine high-quality products each season.

PAR MICHEALLE TORRES

54, AVENUE FELIX FAURE 75015 PARIS +33(0) 1 45 54 13 91

190


191


BEST SUMMER ADDRESSES HOTELS

HOTEL ODYSSEY In the heart of the vibrant Halles district, a stone’s throw away from the Au cœur du célèbre quartier des Halles, à proximité du Louvre et de la Seine, découvrez l’hôtel conçu par le designer Ora-Ïto. L’hôtel Odyssey est un mélange harmonieux de lignes épurées et de courbes douces et relaxantes. Ses 29 chambres vous accueillent dans un espace protégé de l’extérieur et du stress de la ville. L’hôtel vise à offrir une expérience de détente après une journée mouvementée à Paris. Il est situé dans le 1er arrondissement, à deux pas du musée du Louvre et des quartiers de Châtelet et du Palais Royal. Sa localisation est idéale pour vos séjours d’affaires et de loisirs.

In the heart of the vibrant Halles district, a stone’s throw away from the LIn the heart of the vibrant Halles district, a stone’s throw away from the Louvre and the Seine river, you can find a unique hotel designed by Ora-ïto. Hotel Odyssey is a harmonious blend of clean lines and smooth curves. Featuring 29 stylish rooms, each guest is sheltered from the busy city, giving you a relaxing experience after a hectic day in Paris. Located at the 1st arrondissement, Hotel Odyssey is ideal for business or leisure travelers looking for a cozy home away from home. Rooms at Hotel Odyssey are classified into three different types: Cocoon, Odyssey and Galileo. Each room features state-of-the-art entertainment, WiFi, safety deposit boxes, flat screen TV, Blue Tooth speakers and complimentary bath amenities. After a full day of sight-seeing, relax and unwind at the Bar O and quench your thirst with specialty drinks made by the hotel’s resident mixologist. The bar offers a wide array of drinks and spirits, plus a comfortable atmosphere – perfect to end the day.

Les chambres de l’Hôtel Odyssey sont classés en trois types différents: Cocoon, Odyssey et Galileo. Chaque chambre dispose d’état de WiFi, des coffres de sécurité, TV écran plat, Blue Tooth speakers et produits de toilette gratuits. Après une journée de visites, détendez-vous au Bar O et essayer des boissons de spécialité fabriqués par mixologue résident de l’hôtel. Le bar propose un large éventail de boissons et spiritueux, plus une atmosphère confortable - parfait pour terminer la journée.

19, rue Hérold 75001 Paris - France Tel: +33 1 42 36 04 02 Fax: +33 1 45 08 14 09 contact@hotelodysseyparis.com

192


HOTEL CRAYON In the heart of the vibrant Halles district, a stone’s throw away from the This comfortable hotel has more of a guest-house atmosphere with its colourful pop art decor and designer style. The Crayon is a special sort of guest-house: the residence of a Parisian artist who invites you to enjoy a memorable stay. A short walk from the famous Louvre Museum or the forum at Les Halles, and a few minutes metro ride from all of the city’s principal monuments: you can explore all of Paris…Saint-Germain des Près, the Champs Elysées, the Eiffel Tower, or the big department stores such as Printemps and Galeries Lafayette, all within easy reach. The Crayon’s 26 rooms and one suite offer a wonderful illustration of the «colour block» style. Associations of colours, genres and materials are woven together to create Julie Gauthron’s world of «bohemian chic». Truly Parisian from floor to ceiling, the rooms are like staying with an old friend: an invitation to relax and delight in one’s surroundings; every effort has been made to make guests as comfortable as possible. The hotel is filled with vintage second-hand furniture that has been patiently collected item by item in Lyon, Paris (at the flea market in Saint-Ouen), Nice and Marseille by Christophe Sauvage and Julie Gauthron, and then often customised and given new colours. At this one-of-a-kind hotel, you will also find the soul of the city, or rather an artist’s interpretation of Paris, a panorama along a corridor, a magnificent view over a bed-head; a monument or building, it is as if the city is breathing... An echo from the outside that reverberates in the heart of this unusual place.

In the heart of the vibrant Halles district, a stone’s throw away from the Un hôtel conçu dans l’esprit d’une maison d’hôtes, arty pop et coloré, très design et confortable. Le Crayon est une nouvelle idée de la maison d’hôte, la maison d’une artiste parisienne qui vous accueille et vous convie à un moment de bonheur haut en couleur ! A deux pas du célèbre Musée du Louvre, du forum des halles, et à quelques minutes en métro de tous les principaux monuments de notre capitale, découvrez le tout Paris…Saint-Germain des Près, les champs Elysées, la Tour Eiffel ou bien les grands magasins comme le Printemps ou les galeries Lafayette, vous pourrez rejoindre en quelques instants ces prestigieuses adresses qui font la renommée de notre capitale. Les 26 chambres et la suite du Crayon illustrent avec brio cette nouvelle tendance du « color block ». Associations de couleurs, de genres, de matières, vous pénétrez l’univers bohème chic de Julie Gauthron. Vraies Parisiennes du sol au plafond, les chambres sont comme une invitation chez de bons amis, une invitation à s’abandonner au bonheur léger ; tout y est mis en œuvre pour le confort des invités. L’hôtel est rempli de meubles vintage chinés patiemment, un à un, à Lyon, à Paris (aux Puces de Saint-Ouen), à Nice ou à Marseille par Christophe Sauvage et Julie Gauthron, des meubles customisés, colorisés. L’hôtel sera habité ici et là de personnages insolites. Vous les croiserez au détour d’un couloir, dans l’ascenseur ou dans une salle de bain... Vous y retrouverez aussi l’âme de la ville, ou plutôt un regard d’artiste sur Paris, vue plongeante dans un couloir, vue magistrale en tête de lit; monument ou bâtiment, c’est la ville qui respire... Comme un écho de l’extérieur qui résonne et se répercute au cœur de ce lieu insolite.

19, rue Hérold 75001 Paris - France Tel: +33 1 42 36 04 02 Fax: +33 1 45 08 14 09 contact@hotelodysseyparis.com

PAR MICHEALLE TORRES

193


DECO PAR CAROLE SCHMITZ

Le Château Louis XIV... Le luxe à la française

I

l y a quelques années encore, au fin fond des bois de Louveciennes, ensevelit sous une végétation luxuriante, avait été oubliée une demeure bâtie à la fin du XIXème siècle, appelé « Le château du Camp ». Cette demeure était située au coeur d’un parc boisé de 23 hectares, à cheval sur Louveciennes et La Celle Saint Cloud. Après être passé aux mains de différents acquéreurs C’est en 2008 qu’Emad Khashoggi, fondateur de Cogemad, tombe sous le charme du site, alors en ruine, et qu’il décide d’y construire le château Louis XIV. Ce projet hors norme lui a permis de recréer un espace de vie qui conjugue le faste de Versailles et les toutes dernières technologies. Depuis, ce lieux magnifique est devenu la réalisation emblématique de Cogemad, et cristallise l’expertise de cette société en matière de styles architecturaux et de capacité à réaliser les projets les plus ambitieux. maîtresse du château. Cet écrin de luxe de style XVIIe siècle, à 15 minutes à peine de Paris et du triangle d’or, est le seul château construit en France depuis plus d’un

siècle, le «château Louis XIV» et ses jardins, façonnés dans l’esprit de Le Nôtre, répondent aux normes françaises des Monuments Historiques. Pour ce faire, Emad Khashoggi s’est entouré des meilleurs artisans : 150 ouvriers et techniciens (sculpteurs, mosaïstes, peintres, doreurs, ferronniers, ébénistes, marbriers, paysagistes, horlogers, bronziers, couvreurs, charpentiers, chaudronniers) ont travaillé de concert chaque jour pendant 3 ans. La demeure comprend deux appartements de maître, des suites pour les invités, de nombreuses salles de réception, deux cuisines artisanales sur mesure, un étage dédié aux loisirs, un salon sous-marin immergé dans les douves - unique en europe, une salle de cinéma, un cellier, une cave à vins. d’autre part, la salle de réception, située au rez-de-chaussée, prend place au sein d’une pièce circulaire surmontée d’une coupole dont le plafond est orné d’une fresque en trompe-l’œil inspirée de celle du château de Vaux-leVicomte. La fontaine d’Apollon est une autre pièce maîtresse du château.

194


195


196


197


H AME AU D E S B AUX

IN REVERIE ‘HAMEAU DES BAUX’ SO PROVENCE..

T

he arrival in the area of «Hameau des Baux» is a pure delight with the feeling of going to the discovery of a very different hidden place of conventional hotels! The long dirt road that winds vineyards and olive prepares you to the pleasures of the place. The welcome is very warm with a small staff to care and Fabienne Desperon-Martinez, the director, who watches over every detail of this residence in superbly through the centuries. The rather rustic Bastide is contrasted by contemporary furniture that are selected by the master of the place, like a show room as decor but with the magic of .All places is for sale and almost every month there is little doubt that developments are changing the option buyers and inspirations of the owner who is redeveloping the site of all other movable rare and extraordinary one another. All rooms and suites are not alike and are in the spirit of renewal depending buyers that require a new land owner for the future enjoyment of its guests.

The outdoor gardens smelling of Provence and the pool, a little away, gives you the feeling of being alone in the world, almost home! This calm will then undertake to discover the evening table José Maréchal, best selling author culinary, which also makes its breakfast buffet a must to start the day with extraordinary products of the local terroir. That also means many cabriolets eras waiting for you to explore the area time to recover enjoy the benefits of this haven of peace which will undoubtedly be the meeting place for lovers of nature, art and wellbeing. A good place not to over regular attendance at risk of becoming «Addict» ddresses

HAMEAU DES BAUX Chemin de Bourgeac, Le Paradou 13520 Tel 04 90 54 10 30 www.hameaudesbaux.com BY MARC ROUGEMOND

198


RÊVERIE AU ‘HAMEAU DES BAUX’

L

’arrivée dans le domaine du « Hameau des Baux « est un pur ravissement avec le sentiment d’aller à la découverte d’un lieu caché bien différent des hôtels classiques ! Le long chemin en terre battue qui serpente les vignes et les oliviers vous prépare aux plaisirs du lieu . L’accueil est des plus chaleureux avec un staff au petit soins et Fabienne Desperon-Martinez , la directrice , qui veille sur tous les détails de cette demeure qui à superbement traversé les siècles. La Bastide plutôt rustique est contrastée par les mobiliers contemporains qui sont sélectionnés par le maitre des lieux , comme pour un Show Room mais avec comme décor la magie du lieux .Tout est à vendre ou presque et chaque mois on se doute que les aménagements changent au gré des inspirations des acheteurs et du propriétaire qui réaménage les lieux d’autres mobiliers tous plus rares et extraordinaires les uns des autres . Toutes les chambres et suites ne se ressemblent pas et sont dans cet esprit de renouvellement en fonction des acheteurs qui obligent à un nouvel aménagement du propriétaire pour le futur plaisir de ses hôtes. Les jardins extérieurs sentent bon la Provence et la piscine , un peu à l’écart , vous donne l’impression d’être seul au monde , presque chez vous !

199

Ce calme vous engage ensuite à découvrir le soir venu la table de José Maréchal , auteur de best sellers culinaires , qui a fait aussi de son petit déjeuner buffet un Must pour bien commencer la journée avec des produits extraordinaires du terroir local. Que dire aussi des nombreux cabriolets d’époques qui vous attendent pour découvrir la région le temps de revenir goûter aux bienfaits de cet havre de paix qui sera sans nul doute le rendez vous des amoureux de la nature , des arts et du bien être . Une belle adresse a ne pas trop fréquenter régulièrement au risque de devenir «Addict» !!

LE HAMEAU DES BAUX Chemin de Bourgeac, Le Paradou 13520 Tel 04 90 54 10 30 www.hameaudesbaux.com PAR MARC ROUGEMOND


200


FOI E GRAS

«AU» !! Étonnant ! À priori lorsqu’on pense à Monaco, on ne pense pas forcément à du Foie Gras ! Ce pays «Conte de Fée « évoque cependant le luxe, la «dolce vita « et les fêtes somptueuses . «AU» : toute nouvelle marque de Foie Gras de qualité ,made in Monaco , a su capter ces images évocatrices en les concrétisant dans une explosion de saveurs, dès la première bouchée de son produit phare : le Foie Gras à la Feuille d’Or. Les canards sont élevés dans le Gers, au cœur d’un domaine classé d’origine protégée. Un Foie Gras mi-cuit préparé à Monaco, dans la plus pure tradition des terroirs du sud-ouest; au quel on a rajouté des strates d’or qui, à la cuisson se répandent en des milliers de paillettes au cœur du Foie. L’Or qui est un antioxydant bien connu depuis des millénaires, n’altère absolument pas le goût du foie et lui apporte un aspect plus chatoyant La dégustation de cette création originale est un moment absolu de luxe et de volupté !

201


BENTLEY...

202 202


B E N TL E Y

LA VOITURE DE LUXE LA PLUS RAPIDE AU MONDE

B

Bentley forge l’alliance ultime du luxe et de la vitesse avec sa nouvelle berline de référence. Avec ses 537 ch (395 kW) de puissance, son couple de 1 100 Nm ainsi que sa suspension et sa direction sportives activables sur demande, la nouvelle Mulsanne Speed est conçue avant tout pour le plaisir du conducteur. L’emblématique moteur V8 biturbo 6,75 litres de Bentley la propulse de 0 à 100 km/h en 4,9 secondes et peut lui faire atteindre une vitesse de pointe de 305 km/h. Suivant les principes modernes de Bentley, cet afflux de performances est accompagné d’une nette amélioration en matière d’efficacité – 13 %, soit une autonomie rallongée de 80 km. Son style contemporain fait de la Mulsanne Speed la nouvelle référence du luxe britannique. Technologie embarquée et connectivité répondent bien sûr à l’appel, côtoyant les matériaux les plus nobles travaillés à la main avec passion et savoir-faire. Wolfgang Dürheimer, président-directeur général de Bentley Motors, commente : « La nouvelle Mulsanne Speed est le modèle qui représente Bentley. Nos clients n’acceptent aucun compromis. Nous non plus, et cela se vérifie à l’extérieur, à l’intérieur et sous son capot. La Mulsanne Speed est calme et distinguée, mais elle est toujours en mesure d’offrir des performances époustouflantes sur la route quand on le lui demande. Avec elle, un simple trajet peut se transformer en une véritable session de pilotage. » La Mulsanne Speed sera présentée lors du Mondial de l’Automobile de Paris, le jeudi 2 octobre ; les premières livraisons aux clients sont prévues pour cet hiver. Un couple poussé à des niveaux records La Mulsanne Speed est propulsée par l’emblématique moteur V8 biturbo 6,75 litres de Bentley, revisité spécialement pour ce modèle mais aussi pour la Bentley Mulsanne originale. Son système de combustion entièrement revu – y compris la chambre de combustion, les orifices d’admission, les injecteurs, les bougies et le taux de compression – favorise un processus plus rapide et plus contrôlé. En combinant ces améliorations à une distribution à programme variable et à un contrôle du turbocompresseur optimisé, le couple de sortie moteur atteint des niveaux records : 1 100 Nm à partir de 1 750 tr/min. Cette profusion de couple à bas régime engendre une puissance maximale de 537 ch, assez pour pousser la Mulsanne Speed jusqu’à une vitesse de pointe de 305 km/h – un chiffre jamais atteint dans la branche « super luxe ». L’accélération de 0 à 100 km/h se fait quant à elle en 4,9 secondes. Un design à l’image de ses performances La Mulsanne Speed laisse sous-entendre ses performances éblouissantes avec de toutes nouvelles touches de design faisant honneur à la berlinephare de Bentley. Une finition foncée est appliquée aux prises d’air et aux grilles en acier de la calandre et du pare-chocs inférieur, au moyen d’un processus unique dans l’industrie automobile. Les phares distinctifs et les feux arrière de la Mulsanne présentent la même teinte sombre, ces derniers conservant la forme d’« ellipse flottante » qui lui donne un aspect encore plus saisissant de nuit. La Mulsanne Speed inclut la toute première roue de style directionnel de Bentley, c’est-à-dire présentant un design légèrement différent selon le côté où elle se trouve. Les jantes de 21 pouces, disponibles en finition peinte,

203

polie ou foncée avec détails usinés, sont taillées individuellement à partir de découpes forgées avant d’être perfectionnées à la main. La double sortie d’échappement rayée est la touche finale du nouveau groupe motopropulseur, tandis que des badges « Speed » en acier poli ornent l’aile avant et les marchepieds de la voiture. Une vitrine du luxe contemporain L’habitacle de la Mulsanne Speed est une interprétation contemporaine de l’opulence du modèle-phare de Bentley. Son schéma de couleur deux tons avec de nouvelles lignes de couture crée une ambiance moderne, avec du cuir clair capitonné en losanges contrebalancé par un cuir doux et sombre. Autre nouveauté disponible en option, les panneaux en placage Piano Black incorporent à présent des incrustations en fibre de carbone façonnées à la main. Ces panneaux contemporains ont été développés spécialement pour la Mulsanne Speed et sont particulièrement adaptés à l’éclat du placage Piano Black. Technologie discrète et personnalisation infinie Sous les matériaux raffinés qui définissent l’habitacle de la Mulsanne Speed se cache une technologie avancée favorable autant à la productivité qu’à la relaxation. Le disque dur intégré de 60 Go peut accueillir les films et musiques du conducteur et des passagers. Des tablettes à commande électrique, avec supports et connexions pour iPad et claviers assortis, peuvent être fixées à l’arrière des sièges avant tandis que le routeur Wi-Fi maintient le lien avec le monde extérieur. Un compartiment réfrigéré pour bouteilles en verre dépoli assorti de flûtes à champagne en cristal peut être installé derrière l’accoudoir arrière. Le système audio haut de gamme de 2 200 W Naim for Bentley met à profit les 14 haut-parleurs de série et offre la meilleure expérience audio en voiture au monde. Le système de divertissement de siège arrière inclut quant à lui deux écrans 8 pouces et deux casques Bluetooth, pour le plus grand bonheur des passagers. L’emblématique Mulsanne apprêtée pour 2015 La Mulsanne, berline « super luxe » et modèle-phare de Bentley, a été revue pour 2015 afin d’accompagner le lancement de l’ultraperformante Mulsanne Speed. Elle a elle aussi bénéficié du gain d’efficacité de 13 % grâce aux améliorations matérielles de son moteur V8 biturbo de 6,75 litres et propose ainsi un couple de 1 020 Nm et une puissance de 512 ch. Sa boîte de vitesses a été reconfigurée afin d’obtenir des changements de vitesses plus fluides et plus aisés, pour une expérience de conduite toujours plus confortable et raffinée. Enfin, la Mulsanne présente elle aussi son lot de nouveaux placages bois, cuirs et couleurs extérieures. PAR MICHEALLE TORRES


BENTLEY...

204 204


B E N TL E Y

THE WORLD’S FASTEST ULTRA-LUXURY DRIVING EXPERIENCE

B

entley redefines the fastest ultra-luxury driving experience in the world with a new pinnacle flagship. The new Mulsanne Speed is tailored for the driver, with 537 PS (530 bhp / 395 kW), 1,100 Nm (811 lb.ft) and selectable sports suspension and steering on demand. The reengineered powertrain, featuring Bentley’s mighty 6¾-litre twin-turbo V8, propels the Mulsanne Speed to 60 mph in 4.8 seconds (0 100 km/h in 4.9 seconds) and on to a top speed of 190 mph (305 km/h). In modern Bentley tradition, the extra performance is matched by markedly improved efficiency; a 13% gain means a range extended by 50 miles (80 km). New and contemporary styling features define the Mulsanne Speed as a statement in quintessential British luxury. On-board technology and connectivity are discreetly integrated beneath the finest materials, created with unrivalled craftsmanship and exquisite handcrafted details. Chairman and Chief Executive of Bentley Motors, Wolfgang Dürheimer, comments: “The new Mulsanne Speed is the car that defines Bentley, as a flagship for driving luxury performance. Our customers don’t compromise, and we’ve adopted the same approach in the design, engineering and crafting of our new flagship. The Mulsanne Speed is distinguished, calm and relaxing, but always with a connection to the road and relentless dynamic performance on demand. In this car, every journey becomes a drive.” The Mulsanne Speed will be unveiled at the Paris Motor Show on Thursday 2nd October, and will be available for customer delivery this winter. Torque pushed to record levels At the heart of the Mulsanne Speed is Bentley’s iconic 6¾-litre twin-turbo V8 engine, which has been re-engineered for the Mulsanne Speed as well as the signature Mulsanne. A totally redesigned combustion system (including combustion chamber, inlet ports, fuel injectors, spark plugs, and compression ratio) promotes a much faster and more controlled combustion process. Through combining these advances with new variable valve timing and optimised turbocharger control, torque output of the engine has been pushed to record levels – 1,100 Nm (811 lb.ft) from 1,750 rpm. The swell of torque from low engine speeds builds to a new peak power output of 537 PS, enough to drive the Mulsanne Speed to a top speed of 190 mph (305 km/h) – an unrivalled figure in the ultra-luxury sector. The 0 60 mph sprint is covered in 4.8 seconds, with 0 100 km/h taking just 4.9 seconds. An assertive exterior The Mulsanne Speed reflects its ground-breaking performance with new and more assertive styling features that are marks of distinction for Bentley’s pinnacle flagship. A dark tint finish is applied to the exterior stainless steel matrix grilles, in a process unique in the automotive industry, with the radiator grille, lower bumper grilles and wing vents all featuring this exquisite treatment. The distinctive headlights of the Mulsanne show the same dark tint application, and at the rear of the car the taillights retain the “floating ellipse” design, but are similarly finished with a dark tint for a striking appearance, especially at night.

205

The Mulsanne Speed introduces Bentley’s first ever directional style wheel, with a design that is handed for the right or left side of the car. The 21» wheels, available in painted, polished and dark tint with machined accent finishes, are individually machined from solid forged blanks, before being perfected by hand. Twin rifled exhaust tailpipes are the finishing touch to the revised powertrain, while solid, polished stainless steel Speed badging adorns the front fender and door tread plate areas. A Cabin of Contemporary Luxury The cabin of the Mulsanne Speed is a contemporary reinterpretation of the exquisite interior of the Bentley flagship. To create a modern twotone feel, a new and unique colour split is available, with new stitch lines, that balances diamond quilted light-colour hide with darker, smooth hide. A new technical veneer option is available, with Piano Black veneer panels now including expertly handcrafted carbon fibre inlays. These new, contemporary panels have been especially developed for the Mulsanne Speed and match the rich, lustrous finish of the Piano Black veneer. Concealed Technology and Endless Customisation Concealed beneath the exquisite materials that define the Mulsanne Speed cabin is a suite of technology to make any journey as productive or relaxing as one desires. A 60 GB on-board hard drive can store the driver’s collection of music and films. Electrically-operated tables, with recesses and connections for iPads and matching keyboards, can be fitted to the rear of the front seats, while on-board Wi-Fi through a dedicated router keeps the car connected to the outside world. A frosted glass bottle cooler, complete with bespoke crystal champagne flutes, may be installed behind the rear armrest. A 2,200 watt Naim for Bentley premium audio system expands on the standard 14-speaker system and offers the best in-car sound experience in the world. Entertainment on-the-move can be provided through the Rear Seat Entertainment system, including two 8” screens and Bluetooth headphones. Signature Mulsanne updated for 2015 The signature Mulsanne ultra-luxury sedan has been updated for 2015, to complement the launch of the performance-focused Mulsanne Speed. The Mulsanne receives the same efficiency upgrade through new engine hardware, with its 512 PS (505 bhp), 1,020 Nm (752 lb.ft) 6¾-litre twin turbo V8 engine also now 13% more efficient. Changes have also been made to the gearbox calibration of the Mulsanne, focussing on smoother, relaxed gear changes that promote a comfortable and refined driving experience. New paint colours, hide and veneers options are also available across the Mulsanne family.

BY MICHEALLE TORRES


206


� � � .�� �l��.���

Paris : 44 rue François 1er Paris 8ème

Cannes : 3 Boulevard de la Croisette

207

Bordeaux : 25 cours de l’intendance

Genève : 19 quai du Mont Blanc


208

PRESTIGE INTERNATIONAL MAGAZINE  

2015 SUMMER ISSUE

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you