Page 1

BRÈVES_

TRAVAUX_

Signature Protocole de Préfiguration du projet de renouvellement urbain de l’agglomération

L’école Jean Moulin proposera dès l’année prochaine sa crèche !

DÉVELOPPEMENT NUMÉRIQUE_

La ville reste connectée avec un quatrième @

M a g a z i n e d e l a V i l l e d e R i v e d e G i e r .  T r i m e s t r i e l .  N u m é r o 4 9 .  A v r i l 2 0 1 7

Dossier

C’est beau une ville propre !

www.rivedegier.fr


ÇA S’EST PASSÉ_PAGE2

Janvier en fête ! Janvier a été l’occasion de saluer les médaillés du travail et de présenter les projets de la commune aux forces vives de Rive de Gier et de retrouver nos anciens autour des traditionnels repas.

De l’amour dans la Ville Plus de 25 messages d’amour ont défilé sur les panneaux lumineux de la Ville à l’occasion de la SaintValentin.

Dick Annegarn Cet artiste dramaturge, auteur et compositeur d’origine hollandaise a enflammé la scène Jean Dasté avec de vraies histoires qui présentaient des personnages bien trempés sur des rythmes jazzy affûtés.

Carnaval Les associations de Rive de Gier ont participé au carnaval sous le signe du nouvel an chinois. Malgré la pluie, petits et grands ont profité du spectacle et partagé quelques bugnes !

Tirage au sort à Saint-Joseph Jean Claude Charvin, Maire, et Corinne Dotto, adjointe au sport, ont participé au tirage au sort du tournoi de football de Saint-Joseph. Les dirigeants proposent cette année encore un plateau de grande qualité.


7 9

BRÈVES_

Signature Protocole de Préfiguration du projet de renouvellement urbain de l’agglomération TRAVAUX_

L’école Jean Moulin proposera dès l’année prochaine sa crèche !

11

DOSSIER_

C’est beau une ville propre !

16

Ça s’est passé Page 2 Nouveaux commerçants Page 10 Conseil municipal Page 18 État civil Page 20 Tribune libre Page 21 Evènement Page 22

DÉVELOPPEMENT NUMÉRIQUE_

La ville reste connectée avec un quatrième @

L’ÉDITO_ Jean-Claude Charvin Maire Conseiller départemental.

2017, démarrage des grands projets, Dernièrement, j’ai signé le Protocole de Préfiguration du projet de renouvellement urbain de l’agglomération comprenant le centre-ville de Rive de Gier en présence de Patrick KANNER, Ministre de la Ville, de la jeunesse et des sports.

Directeur de la publication : Jean-Claude Charvin. Mairie de Rive de Gier.  Rédaction et crédit photo : Nicolas Gourbière, Sonia Bedhouche, Nadia Daoud, ©iStock.com, Fotolia, Trenta®, DR. Tirage 7 000 ex. Réalisation et mise en page : Trenta®

MAIS AUSSI_

Ce fut l’occasion de présenter ce projet d’envergure pour notre centre-ville dans la continuité de la réhabilitation du quartier du Grand Pont (près 60 millions d’euros investis). En effet, les objectifs sont de requalifier l’habitat, d’améliorer le fonctionnement urbain tout en prenant en compte les contraintes du territoire, de renforcer le commerce et les équipements publics et d’assurer la sécurité. Souhaitant vous associer pleinement dans cette mutation, j’ai décidé d’ouvrir

prochainement la Maison des Projets afin de construire avec tous les ripagériens le futur Rive de Gier. Le débat d’orientation budgétaire, par une gestion rigoureuse et malgré l’abaissement des dotations de l’État, doit nous permettre de dégager 7 millions d’euros d’investissement sans avoir recours aux emprunts et sans augmentation des taux d’imposition. Les nouveaux aménagements de notre Ville sont l’objet de dégradations de la part d’une petite minorité. En réponse, j’ai confirmé l’embauche de 3 nouveaux policiers municipaux en 2017, la poursuite de notre réseau de vidéo-surveillance et la réhabilitation de deux sites scolaires pour offrir à nos enfants un cadre éducatif de qualité pour appréhender les valeurs de notre république. Enfin, un grand merci aux ripagériens investis dans les conseils citoyens et à toutes les personnes qui œuvrent discrètement, tout au long de l’année, pour le rayonnement de notre Ville.


BRÈVES_PAGE4

Bienvenue aux membres des conseils citoyens Emmanuelle Charollais Cheytion, première adjointe chargée du Projet de Renouvellement Centre Ville PRIR, de la Politique de la Ville, et de l’EnfanceJeunesse et Jean Claude Charvin, Maire ont présenté les élus délégués de chaque Conseil Citoyen, soit Nasira Debbah pour le Grand Pont et Nadège Teissier pour le Centre Ville. Au mois de novembre dernier, la Ville de Rive de Gier lançait une campagne d’information autour de la création des Conseils Citoyens dans le but de refonder la démocratie locale et construire une ville pour tous. Aujourd’hui, 45 conseillers citoyens composent les deux Conseils Citoyens. Pour le Grand Pont, 19 membres dont 12 habitants et 7 membres du collège d’acteurs. Pour le centre-ville, 26 membres, dont 16 habitants et 10 membres du collège d’acteurs. Dans une démarche citoyenne, l’État et la Ville de Rive de Gier ont organisé une réunion d’information à la Ruche des Citoyens afin d’accueillir les 45 membres. Annie Pontvianne, chargée de mission politique de la ville, a pris la parole en présence notamment, de Dominique Imbert, délégué du préfet chargé de la politique de la ville, pour

Le projet PRIR ouvre sa « Maison des Projets » aux habitants Dans le cadre du projet de rénovation urbaine du centre-ville , la Ville de Rive de Gier va ouvrir un nouvel espace de proximité et d’échanges autour de cet enjeu majeur à partir de Mai 2017. Située au 1 rue C. Drivon, la « Maison des Projets » sera animée par différentes permanences d’accueil et d’informations concernant le projet urbain et le cadre de vie du centreville.  Avant cela, le local sera remis en état pour être en conformité avec l’accueil de public. Ainsi, 7 lots d’entreprises ont été retenus et vont être en charges de la rénovation (sol, toile de verre, faux plafond, électricité, etc). Situé au cœur de la ville, cet espace devra également être facilement identifiable. Pour ce faire, une charte graphique applicable sur l’ensemble des supports de communication du projet va être finalisée et permettra d’habiller la devanture de la Maison des Projets. Ainsi rénovée et mise en avant, les habitants souhaitant s’investir dans le projet urbain seront les bienvenus dans leur « Maison des Projets ».

expliquer le fonctionnement des conseils citoyens : « Grâce à cette initiative de l’État, vous allez travailler sur le contrat de Ville signé en juillet 2015 pour cinq ans. Votre engagement devra se faire jusqu’en 2020 ». En intégrant les Conseils Citoyens de Rive de Gier, les habitants et acteurs locaux des quartiers vont contribuer de plus près aux projets d’amélioration de la vie de leur quartier. Pour ce faire, des séances de travail sont organisées autour de diverses thématiques : • Première séance : définir le cadre de référence commun, le rôle, les missions, la coopération avec les élus, institutions, et le cadre légal. • Deuxième séance : construire ensemble des outils de diagnostic, de communication et de relation avec les habitants. Construire aussi du lien avec les élus, les institutions et les partenaires. Evaluation de l’action du conseil citoyen. • Troisième séance : construire le fonctionnement et les outils communs. Établir un règlement intérieur du conseil citoyen, son animation, la représentation dans les instances. Organiser la relation avec les différents acteurs de la politique de la ville au niveau communal de métropole.

Financement PROJET PRIR Coût : 22 200 € TTC


BRÈVES_PAGE5

Nettoyage des berges Accompagné de Philippe Jasserand, Adjoint, Jean-Claude Charvin a accueilli Bernard Fauvel, conseiller communautaire délégué au contrat de rivière et les techniciens rivière de l’agglomération Saint-Étienne Métropole. L’équipe du contrat de rivière intervient sur toutes les parties découvertes du Gier pour supprimer les embâcles de la crue de novembre 2016, nettoyer le Gier et ses abords, couper certains arbres malades ou abimés... Ces interventions permettent de limiter les risques d’inondations sur la commune. Patrick Marion, technicien rivière en charge de l’opération et ripagérien, a présenté sa mission et a longuement discuté avec Bernard Chomienne, responsable des espaces verts de Rive de Gier, pour envisager de nouvelles plantations permettant de consolider les berges et d’embellir les rives du Gier. La nature reprend peu à peu ses droits. Pour preuve, un pêcheur à la mouche, adepte du parcours no-kill que nous avons mis en place, a pêché une truite de 56 cm. Stéphane Rouchouze, responsable du contrat de rivière Gier, confirme la présence de castors, d’une loutre, de martins-pêcheurs et d’écrevisses aux abords des affluents. Nous devons tous participer à la préservation de notre environnement pour offrir à nos enfants des espaces où il fait bon vivre. #protégeonsnotreenvironnement

Ré-ouverture de la Crèche Les Loupiots La crèche Les Loupiots a ré-ouvert ses portes le mercredi 15 février dans les locaux municipaux de la rue du 1er mai suite à l’incendie criminel de la structure.

La solidarité des Villes de Saint-Étienne et de SaintPaul-en-Jarez, l’action de l’ensemble des services municipaux, des salariés et des parents, ont permis d’assurer la continuité de ce service à la petite enfance en trois jours. Comme le souligne Hélène Magand, Directrice, « Les retours vont se faire petit à petit, car les parents avaient pris leurs précautions. Nous allons vite reprendre nos marques dans ce nouveau lieu ». Jean-Claude Charvin, Maire, et Emmanuelle CharollaisCheytion, adjointe en charge de l’enfance, se sont rendus sur site pour faire un bilan des nouveaux aménagements et sur l’organisation de la crèche.


BRÈVES_PAGE6

Signature officielle du partenariat entre le SCBVG et l’ASVEL Le club de Saint Chamond Basket Vallée du Gier a connu un événement marquant dans son évolution, le mardi 24 janvier, avant le match face à Evreux. Le partenariat entre le SCBVG et l’ASVEL Lyon Villeurbanne a officiellement été signé devant les partenaires privés et personnalités de la région. Jean-Claude Charvin et son adjointe aux sports étaient aux côtés de Gaëtan Muller (Président délégué de l’ASVEL) et Roger Paour (Président de Saint Chamond Basket Vallée du Gier) lors de la signature de la convention de partenariat. Depuis de très longues années, le SCBVG entretient d’excellentes relations avec l’un des clubs mythiques du basket français, qui évolue en PRO A : l ’ A.S.V.E.L. Au cours de ces derniers mois, des discussions plus approfondies

ont permis de concrétiser un accord officiel de partenariat. Les deux entités ont des valeurs et des objectifs de développement et d’attractivité communs. Cela leur a permis d’envisager une collaboration dans différents domaines : – sportif : orientation de joueurs, formation des jeunes potentiels, échanges techniques – développement club : échanges sur les projets des 2 clubs – événementiel : match de gala, présence de T. Parker – marketing /communication : conseils, échanges de savoir-faire L’accord de partenariat porte sur trois saisons sportives, et possède un caractère d’exclusivité entre les deux clubs professionnels, dans les différents domaines concernés.

Julien Guichard, karatéka ripagérien décide de faire le tour du monde A 35 ans, Julien Guichard prend l’initiative de parcourir les cinq continents pour partager des valeurs : de solidarité, d’altruisme, de fraternité et de respect.

Concours de gymnastique Corinne Dotto adjointe au sport a lancé le concours de gymnastique de l’Espérance le mardi 14 mars. De nombreux gymnastes ont pu profiter des nouveaux aménagements du gymnase Cucherat.

Cette action est soutenue par trois partenaires : la Ville de Rive de Gier, le centre social culturel Henri Matisse et son club d’entraînement le Karaté Do Farnay. Ancien responsable d’accueil et animateur au centre social, cet aventurier a pour objectif de rencontrer et d’échanger avec des karatékas d’une trentaine de clubs à travers son voyage. Il pourra accomplir un de ses rêves, la découverte du Rio Grande et d’Ushuaïa. Il compte mettre un an pour explorer d’autres continents tels que l’Amérique du Sud, Buenos Aires en Argentine et Santiago au Chili, l’Océanie en particulier l’Australie et le Japon, pays d’origine du karaté, où il compte y rester plusieurs mois. Pour terminer son tour du monde à Stockholm où il restera deux mois, après avoir visité l’Afrique du Sud et ses pays avoisinants. À travers son expérience, il compte rencontrer des gens de différents horizons et transmettre des valeurs civiques et sportives. Les réseaux sociaux lui permettront de communiquer et de faire parvenir quelques clichés de son aventure à ses plus grands fans.

Le départ a eu lieu à Paris, le 14 février.

La ville félicite et soutien son action, centrée sur le sport et ses valeurs fédératrices. Nous lui souhaitons une belle aventure.

Infos Suivez les aventures de Julien Guichard sur facebook et Youtube en tapant « Karaté autour du monde »


BRÈVES_PAGE7

Signature Protocole de Préfiguration du projet de renouvellement urbain de l’agglomération Jean-Claude Charvin a signé le Protocole de Préfiguration du projet de renouvellement urbain de l’agglomération comprenant le centre-ville de Rive de Gier en présence de Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la jeunesse et des sports le jeudi 23 février au siège de Saint-Étienne Métropole.

En présence également de Gaël Perdriau, Président de Saint-Étienne Métropole, de Gilles Artigues, Vice-Président à la politique de la Ville, de Hervé Reynaud, Maire de Saint-Chamond, et de Monsieur le Préfet de la Loire, Rive de Gier a pu faire valoir la priorité du renouvellement urbain du centre-ville dans la continuité de la réhabilitation du quartier

Contrat de ville Le conseil municipal a voté à l’unanimité le contrat de partenariat “clause sociale“ dans le cadre du contrat de ville porté par Saint-Étienne Métropole. Ce contrat va permettre de recruter un chargé de mission, de former des jeunes habitants des quartiers prioritaires de l’agglomération aux métiers du bâtiment et travaux publics. Les maîtres d’ouvrage s’engagent à affecter à l’insertion 5% des heures travaillées dans le cadre des opérations d’aménagement et 10% pour la gestion urbaine de proximité.

du Grand Pont (près 60 millions d’euros investis). Cette opération de réhabilitation du centre ville de Rive de Gier va engager un travail partenarial conséquent pour répondre aux besoins de chaque habitant. En effet, les objectifs sont de requalifier l’habitat, d’améliorer le fonctionnement urbain tout en prenant en compte les contraintes du territoire, de renforcer le commerce et les équipements publics et d’assurer la sécurité. Souhaitant associer pleinement les habitants dans la démarche, Jean-Claude Charvin, Maire,  va ouvrir prochainement la Maison des Projets et organiser des réunions de concertation avec les forces vives de Rive de Gier.


TRAVAUX_PAGE8

Entrée EST : une ambition de Saint-Etienne Métropole Près de dix ans après la fermeture de la verrerie Duralex, Saint-Etienne Métropole a décidé de s’engager dans la restructuration de ce site en tant que Entrée EST de notre territoire. EPORA, société d’économie mixte, a déjà acquis près d’un tiers du site et poursuit les négociations avec le liquidateur judiciaire pour se rendre propriétaire de l’ensemble du tènement industriel. Dans les semaines à venir, les ripagériens pourront assister à la déconstruction des bâtiments situés entre le rond-point Dorian et les anciens quais de chargement. Dans un second temps, Saint-Etienne Métropole mettra en place un protocole de sécurisation des sites afin d’identifier les poches de pollution et les traiter.

Financement École Chipier Coût : 174 500 € TTC

La vue dégagée va permettre à la Ville de retrouver sa rivière et de poursuivre sa reconquête avec le contrat de rivière Gier. Le résultat des études sur les risques d’inondation va permettre d’engager une réflexion sur l’avenir du site. Jean-Claude Charvin, Maire, souhaite que ce site réhabilité soit un des grands projets du territoire métropolitain des prochaines années. Il pourrait accueillir une école intercommunale avec la commune de Châteauneuf, un espace naturel, de l’habitat à économie d’énergie et voir la création d’une passerelle entre le quartier Couzon et l’avenue des Martyrs de la Résistance. Au cœur de la région Rhône Alpes, à la jonction de deux métropoles que sont Lyon et Saint-Etienne, l’entrée EST doit être une ambition de Saint-Etienne Métropole.

Périmètre de l’opération Entrée est de l’agglomération. Déconstruction prévue en 2017.

Acquisition en cours pour démollition.


TRAVAUX_PAGE9

L’école Jean Moulin proposera dès l’année prochaine sa crèche ! Le projet de regroupement de l’école Pasteur et de Chipier L’école Chipier s’agrandit et fusionne avec l’école Pasteur. Le complexe se transforme et accueillera dès la rentrée 2017, les enfants de l’école pasteur sur le site de l’école Chipier. Récupérant la surface des logements situés à l’étage, des salles de cours supplémentaires seront créées. Une cour de récréation sera entièrement aménagée avec l’installation d’une aire de jeux et d’une pelouse synthétique. Une salle indépendante consacrée au périscolaire sera mise en place donnant un accès direct à la nouvelle cour de récréation et à l’entrée de l’école. Cet aménagement a été pensé afin de réaliser un espace de vie agréable et sécurisé pour les enfants. Un nouveau nom sera donné prochainement, pour cet établissement. Nous ne manquerons pas de vous tenir informer de la suite de l’aménagement.

Dans un quartier en plein essor, la crèche Les Loupiots va être installée dans l’école maternelle Jean Moulin, ce choix est mis en avant sur un point pédagogique et fonctionnel. Même si chaque entité aura des entrées indépendantes, ce qui facilitera le quotidien des parents grâce à des accès directs, rapides et sécurisés, des espaces internes pourront être mutualisés. Ce grand projet de regroupement permettra de rénover l’école et de proposer une nouvelle crèche aux habitants du Grand Pont. En réaménageant son site de 375 m2, il offrira un espace bébé, un coin repas, des salles d’activités, des dortoirs ainsi qu’un pôle administratif. Dans la cour actuelle, un nouveau préau participera à l’aménagement extérieur. En délimitant chaque espace, les enfants de différents âges pourront profiter pleinement des extérieurs. Dans la foulée, un embellissement des façades sera prévu dans une logique esthétique et thermique avec une isolation par l’extérieure. Le début des travaux est annoncé pour le 1er semestre 2017 et l’ouverture est prévue pour le début de l’année 2018.

Financement Crèche Jean Moulin Coût : 734 400 € TTC


PRATIQUE_PAGE10

Nouveaux commerçants E CHANGEMENT DE PROPRIÉTAIR

Bar Tabac : L’Horloge 6 rue Claude Drivon - Tél. : 04 77 75 44 97 Mail : esther.boncori@hotmail.fr Horaires : du lundi au vendredi de 6h à 20h, le samedi de 7h à 20h et le dimanche de 7h à 13h. Esther et Frédéric Payet vous accueillent tout au long de la journée dans un espace refait à neuf. Bar-tabac - terrasse extérieure. E CHANGEMENT DE PROPRIÉTAIR

Occaz auto pièces 1, chemin du Gourd Marin - Tél. : 04 77 83 82 60 Horaires : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 18h30, et le samedi de 8h30 à 12h30. Chez Occaz auto pièces, retrouvez toutes les pièces détachées d’occasions pour les automobiles. Cette activité est classée pour la protection de l’environnement.

E CHANGEMENT DE PROPRIÉTAIR

La Vie Saine 19 rue Jean Jaurès - Tél. : 04 77 75 51 66 Mail : naturalisboutique@gmail.com Horaires : du mardi au vendredi de 8h30 à 12h et de 15h à 19h, et le samedi de 8h30 à 12h et de 15h à 18h. La Vie Saine, magasin spécialisé en produits diététiques, naturels et biologiques. Carole Mamino vous conseille pour vos achats de produits alimentaires et cosmétiques. Dès le mois d’avril, un espace bien-être sera mis en place et animé par des professionnels de la santé naturelle. Un changement de nom de la boutique est prévu prochainement : Naturalis Boutique.

NOUVEAU

Epicerie en ligne : EPICERIE VRAC Consommer ce dont on a besoin en un simple clic ! www.epicerie-vrac.fr contact@epicerie-vrac.fr Facebook : @epicerievracenligne Épicerie vrac vous propose un large choix d’épices, céréales, farines issues de l’agriculture biologique. Ces produits vous sont proposés en vrac de façon à respecter un esprit éco-responsable de protection de la planète. Ainsi, vous pouvez être curieux et découvrir de nouvelles épices, céréales par petites quantités à des petits prix. Laissez-vous tenter !


DOSSIER_PAGE11

C’est beau une ville propre ! La Mairie a multiplié ces dernières années les moyens humains, techniques, et donc financiers, pour faire face aux incivilités et nettoyer les rues du Centre-Ville et des autres quartiers. Un bel exploit si l’on considère que 50 km de voiries représentent le triple avec leurs trottoirs sans compter les obstacles des voitures en stationnement, les poubelles laissées dehors après la collecte, les encombrants “oubliés” à la nuit tombante ou les déchets verts qui poussent comme par miracle. Ajoutez les maîtres peu scrupuleux de chiens et les pigeons envahissants... Mais la Mairie ne relâche pas son effort. Avec vous, elle veut gagner le pari de la propreté !


DOSSIER_PAGE12

Poubelles sur le trottoir : gare aux amendes ! Comme pour les cartons des commerçants (voir ci-contre), un arrêté a été pris par la Ville en décembre 2016 en ce qui concerne la sortie des poubelles sur le domaine public. Une prise de décision due au manque de citoyenneté croissante des habitants qui « oublient » trop souvent de rentrer leur bac à poubelle. Cet arrêté stipule, les jours de collecte mais également la tranche horaire de passage sur les différents quartiers afin d’établir une règle sur l’heure de sortie et de rentrée du bac à ordure. Pour exemple rue Claude Drivon où la collecte a lieu vers 19 heures, les habitants doivent sortir leur poubelle seulement le soir et la rentrer au plus tard le lendemain matin. Pour les rues où la collecte à lieu le matin, les containers doivent être présentés à partir de 19 heures et être retirés au plus tard à midi. Au delà de ces délais, la Police Municipale est en droit de verbaliser le propriétaire du container. « Il faut savoir que chaque container à un code qui correspond à l’adresse et nom du propriétaire ou locataire. Un listing détenu par Saint-Étienne Métropole en charge de la collecte » signale Philippe Jasserand adjoint délégué à la voirie et à la propreté. « On ne fait pas cela pour embêter les gens mais pour un meilleur cadre de vie, des rues plus propres plus faciles à nettoyer et plus agréables à traverser. » Les dépôts sauvages, un fléau à éradiquer Devenu presque une habitude, les dépôts sauvages « fleurissent » régulièrement sur les trottoirs ou angles de rues. Canapé, matelas, machine à laver, plus rien ne semble aujourd’hui gêner ces personnes indélicates et peu respectueuses de leurs voisins, ville et environnement. « Nos agents municipaux ramassent

régulièrement ces dépôts sauvages, car il faut bien que quelqu’un s’en charge, mais c’est strictement interdit et passible d’une contravention ». Jusqu’à 1 500 e d’amende En guise de rappel, la municipalité a fait poser une quinzaine de panneaux dans la ville. Dessus, la mention « défense de déposer des déchets au sol sous peine d’amende » précède une carte, sur laquelle est indiquée la déchèterie la plus proche : Tartaras. « On a installé les panneaux près de zones équipées de caméras de surveillance. Si on prend quelqu’un sur le fait, on pourra la verbaliser. » Et l’amende peut aller jusqu’à 1 500 e. « Tous les jours, une tournée effectue la collecte des encombrants. Et il y a de quoi ramasser ! Ce n’est pas tolérable » s’insurge l’adjoint.

Pratique Déchetterie de Tartaras Le Chambon, Combe Martin - 42800 Tartaras Horaires d’ouverture Horaires d’été, du 1er avril au 31 octobre. Lundi de 14h à 19h. Du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 19h. Samedi de 9h30 à 12h et de 14h à 19h. Dimanche de 9h30 à 12h. Horaires d’hiver, du 1er novembre au 31 mars. En hiver, les déchèteries ferment à 18h au lieu de 19h. Pour toutes informations : www.saint-etienne-metropole.fr (votre environnement)

840 000

Le budget annuel (en euros) destiné à la propreté, soit les frais de fonctionnement (salaires des quinze agents et coût du matériel).

Le chiffre 36

C’est le nombres de containers à verre répartis sur la commune et gérés par SEM via un prestataire privé.


DOSSIER_PAGE13

Des solutions pour évacuer vos déchets Possibilité de mise à disposition sur site de votre choix de moyens adaptés à vos besoins (benne, caisse-palette…)

Liste des entreprises

Commune d’implantation

Déchets acceptés

Horaires du lundi au vendredi

Contact

Almé Environnement

Saint-Priest-en-Jarez

Tous déchets y compris dangereux (en petites quantités)

Sur rendez-vous, à définir lors du devis

09 53 52 35 91 alme@alme-environnement.com

Tous déchets y compris dangereux

De 8h à 12h et de 13h30 à 16h30

Mme Hadjmebarek 04 77 31 68 58 sahadjmebarek@groupe-rds.fr 04 77 80 64 64 contact@sermaco.fr

Andrézieux-Bouthéon RDS SERMACO Suez Environnement Véolia Environnement

La Talaudière L’Horme

Tous déchets non dangereux

La Ricamarie

Tous déchets y compris dangereux

De 7h à 12h et de 13h30 à 18h

Tous déchets non dangereux

De 7h30 à 12h et de 14h à 17h30. Le vendredi de 7h à 12h

Saint-Just-Saint-Rambert

Déchets verts, bois, grumes

De 6h à 12h

Saint-Priest-en-Jarez

Tous déchets non dangereux et déchets d’équipements électriques et électroniques

De 7h30 à 17h

Le Chambon-Feugerolles Lorette

M. Lyonnet ou M. Charroin 04 77 89 43 26 M. Soubeyrand ou Mme Vye 04 77 73 21 08 Service commercial : Mme Nathalie Lhenry 04 77 48 11 02

Les commerçants sous réglementation pour éviter le « carton rouge » Depuis novembre dernier un arrêté municipal fixe les modalités de présentation des cartons des commerçants à la collecte du jeudi.

Assurée par Saint-Étienne Métropole la collecte des cartons réservée aux commerçants de la ville reste pourtant sous contrôle municipal. Un arrêté permet de réglementer cette collecte comme le souligne Axel Szudrowiez, chargé de mission commerce. « La collecte est aujourd’hui limitée à 1m3 de carton par commerce et se tient une fois par semaine : les jeudis entre 10 heures et 15 heures. » Par cet arrêté, les commerçants se doivent d’attacher et de présenter leurs cartons à plat. « Dans le cas contraire ces derniers ne sont pas ramassés par le camion benne et les commerçants devront se débrouiller par leur propre moyen, comme pour leurs excédants. » Autre obligation désormais applicable « les cartons doivent être sortis une heure avant le passage du camion et non pas la veille au soir. » Préserver l’esthétisme des rues Autant de gestes citoyens pour préserver l’esthétisme des rues et éviter tout risque d’accident pour les piétons. Pour Gérald Gaudin, adjoint aux commerces, « Cet arrêté a été pris suite un à constat sur place de trottoirs encombrés et de volume de carton beaucoup

trop important malgré une campagne d’informations auprès des commerçants. Un risque supplémentaire pour les piétons obligés parfois de quitter le trottoir. » Information importante : les commerçants doivent s’inscrire sur le listing de Saint-Étienne Métropole pour bénéficier de ce service.


DOSSIER_PAGE14

Le pigeon : l’hôte nuisible du centre-ville Émission de fientes et de particules allergènes, nuisances sonores sur les toits des habitations, dégradation des monuments et salissure, le pigeon est aujourd’hui le volatile indésirable des municipalités.

Les coupelle du bird free.

Il y est maintenant un hôte caractéristique et ses populations sédentaires posent parfois problème. La cohabitation entre pigeons et habitants est devenue insupportable

Où les trouver ? Canisettes pour chien - Cours Nelson Mandela - Bâtiment Lanoire - Bretelle autoroute (usine industeel) - Parc Viornieri (Intermarché) - Square Marcel-Paul - Cour du Couvent - Eglise Saint-Jean - Pont Pierre Semard Sacs à déjections canines - Square Marcel-Paul (vers la médiathèque) - Avenue Maréchal-Juin (vers Gamm Vert) - Rue Jean-Jaurès (vers Centre communal d’actions sociales) - Rue Jules-Guesde (vers la boutique Blanchet) - Avenue Charles-de-Gaulle (à proximité du rond-point). - Rue Claude-Drivon (Passage des Gendarmes)

et son nombre croissant est une question de santé publique. Le pigeon est souvent porteur de germes dont certains peuvent être pathogènes pour l’homme.

Les chiffres 30 3

Nombre de cages en place

Une campagne d’un an lancée par la municipalité Afin de palier à cette colonisation indésirable la municipalité a lancé une véritable campagne anti-pigeon. Laurent Imbert, piégeur : « Après avoir repéré les lieux privilégiés par les pigeons, en collaboration avec certains habitants de quartier, j’ai pu installer mes cages. Les volatiles ont leurs habitudes et reviennent toujours au même endroit. » Sa façon de faire ? « Le piégeage obéit à deux règles importantes : ne pas gêner les habitants et intervenir dans la discrétion. Je choisis des toits terrasse plus faciles à équiper. J’habitue ensuite les pigeons à ma présence durant trois semaines en venant les nourrir chaque jour, à la même heure, habillé de la même façon pour qu’ils me reconnaissent. » Une fois l’habitude de venir picorer prise, un pigeon appât attire ses congénères dans la cage. Sitôt le seuil franchi, les portes se

Quartiers actuellement traités : Rochefolle, Plaisance et église NotreDame. D’autres sites sont à l’étude.

400

La moyenne d’individus capturés par mois sur la commune

ferment. Ne reste plus au piégeur qu’à les conduire vivants à la Volerie du Forez. « Depuis le lancement de la campagne, certains quartiers reprennent vie et les terrasses et balcons des habitations sont de nouveaux utilisables. Les résidents ont bien joué le jeu »  insiste Jérémy Ceresuela, technicien de proximité municipal. « Nous ne pouvons assurer qu’une grosse régulation. On ne peut pas supprimer complètement

Canisettes et sacs à disposition des propriétaires de chiens Problème particulièrement désagréable, disgracieux, pouvant poser des ennuis de santé, notamment dans les aires de jeux fréquentées par les enfants, la pollution provoquée par les déjections canines constitue une nuisance que la municipalité a pris en compte depuis quelques années. Pas d’excuse pour les propriétaires de chiens. Ces derniers ont depuis quelques années huit lieux dédiés aux besoins de nos amis les chiens à travers le centre-ville. « Toutes les canisettes ont été rénovées en 2016 avec également une création cours Nelson Mandela » explique Christian Berthon responsable du service propreté du centre

technique municipal. « Le sable a été purgé en plus de l’apport d’un nouveau. » D’une surface variant entre 5 m2 et 15 m2, ces « wc » pour chien sont nettoyés au quotidien à la pelle et au balai par un agent dédié au nettoyage des toilettes publiques et des squares. Depuis quelques mois la municipalité va plus loin avec l’installation au-dessus de

poubelles, pour un coût de 2000 e, de six distributeurs gratuits de sacs recyclés pour les déjections canines. Les propriétaires canins doivent être respectueux de la ville et de ses espaces « Il faut laisser le temps aux riverains de prendre le réflexe mais nous retrouvons déjà moins de déjections sur les pelouses »,


DOSSIER_PAGE15

Nettoyage commune : une organisation sans faille au quotidien les pigeons parce que les communes voisines ne jouent pas le jeu. Il est également interdit de nourrir les pigeons. »  Le bird free à l’essai Parmi les autres techniques répulsives, Laurent Imbert utilise des coupelles. « Les volatiles voient les coupelles comme du feu par reflet des rayons UV. D’une efficacité remarquable, les coupelles sont discrètes, rapides et faciles à installer sur les monuments de la ville. »

précise Phillipe Jasserand, adjoint délégué à la voirie et à la propreté. L’objectif est d’ailleurs, pour 2017, de rajouter des distributeurs de sacs sur d’autres axes de la commune. Mais si les propriétaires ne jouent pas le jeu de la propreté, il en coûtera 68 e… pour un caca !

Qu’il pleuve, qu’il vente ou que le soleil brille, par tous les temps, les agents du service propreté sont de sortis au quotidien afin d’entretenir et de garder la commune dans son plus belle écrin.

Pour ce travail récurrent, la municipalité dispose de huit agents balayeurs, un agent en charge du nettoyage des toilettes publiques, squares et canisettes et trois agents chauffeurs des balayeuses qui ont pour mission le balayage mécanique et la collecte des encombrants. Christian Berthon, responsable du service voirie : « Ces trois agents qui travaillent en binôme ont également en charge le nettoyage extérieur des deux églises, des différents passages ou ruelles et à partir du printemps s’ajoute le désherbage, où les cinq agents voirie viennent en renfort comme cantonnier. » Au quotidien, les huit agents balayeurs sont affectés à un quartier et ce pour un an. « On dispose de six triporteurs et deux de nos agents sont à pied.

Leur journée démarre par le balayage de points stratégiques (public) et sensibles (gel) comme les boulangerie et bureaux de tabac... Avant de poursuivre leur tracé selon les besoins. » Une équipe réactive qui répond en plus, aux appels téléphoniques de riverains pour un nettoyage en urgence. Zéro phyto en 2017 Depuis le 1er janvier, il est interdit aux personnes publiques d’utiliser ou de faire utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces publics (hors cimetières). Une nouvelle loi sur l’utilisation des produits toxiques qui va changer le travail des agents communaux. « L’herbe sera arrachée, coupée à l’aide de binette. La population devra

404 tonnes de déchets voiries et encombrants ramassés en 2016

s’attendre et surtout accepter de voir des mauvaises herbes pousser le long des routes ou trottoirs car on ne pourra pas être derrière chaque brin d’herbe. » Taille des haies Désormais, toute végétation débordant sur le domaine public sera signalée par courrier aux propriétaires. Ils auront alors quinze jours pour les couper à partir du moment où ils recevront la lettre de mise en demeure. Une obligation pour répondre au manque de visibilité pour les automobilistes dans certains secteurs de la ville. Nettoyage haute pression Deux fois par semaine, les agents d’entretien passent dans les rues fortement touchées par les fientes de pigeons avec un nettoyeur haute pression.


DÉVELOPPEMENT NUMÉRIQUE_PAGE16

La ville reste connectée avec un quatrième @ La ville s’est lancée depuis dix ans maintenant dans une politique numérique forte afin d’offrir à tous ses concitoyens de nombreux services. Un travail aujourd’hui récompensé.

La ville de Rive de Gier a décroché 4@ arobases au label Villes Internet, le mercredi 1er février à l’occasion de la journée Nationale Territoires Villes et Villages Internet 2017 à la Métropole de Lille- Plaine image, en présence du secrétaire d’État à la Réforme de l’État Jean-Vincent Placé. Elle en affiche désormais quatre sur cinq possibles. Une nouvelle récompense qui réjouit le maire, Jean-Claude Charvin, et son adjoint délégué aux nouvelles technologies, Gérard Octroy. « Ce label national récompense le travail effectué depuis plusieurs années sur le développement et les nouvelles

Du nouveau dans votre application smartphone « Rive de Gier » : votre rubrique shopping ! La ville de Rive de Gier soutient le développement économique des commerçants de la ville avec la mise en place d’une rubrique « shopping » présentée avec un système de géo-positionnement et classifiée selon onze sous-catégories : alimentation, beauté, santé, bien être, bricolage, cafés, loisirs, mode, restaurants, services... A vos smartphones, prêts, téléchargez !

technologies. On avait déjà trois @ depuis 2007. Ça fait presque dix ans que la ville s’est impliquée dans tout ce qui touche au développement numérique. Ça faisait également partie de nos engagements de campagne. Notre commune se doit d’être à la pointe du numérique et on y met tous les efforts et moyens pour y arriver. » Ce label national est remis aux communes qui mettent en œuvre une politique numérique publique locale. Il est accompagné d’un classement, de une à cinq arobases, en fonction du niveau et de l’envergure des actions menées. Au-delà du label, le réseau des Villes Internet permet aussi aux collectivités de s’enrichir mutuellement de l’expérience des villes membres. A Rive de Gier, ces quatre arobases sont les symboles des efforts consentis par la ville dans le secteur du numérique et l’ensemble des projets menés au service des habitants : l’espace public numérique, avec ses cafés numériques, ses ateliers découverte et ses animations scolaires ; le portail citoyen, qui facilite des démarches ; la présence de la ville sur Internet et les réseaux sociaux ; le développement de blogs thématiques,…


DÉVELOPPEMENT NUMÉRIQUE_PAGE17

Cyber vacances 2.0 Pendant les vacances d'avril le Cyberespace propose différentes activités. Pour les joueurs, c'est un tournoi de League Of Legends en équipe de 5 contre 5 qui attire toujours de nombreux participants. Pour les bricoleurs, c'est le rendez-vous Open bidouille qui vous initiera à la fabrication numérique. Lors des derniers rendez-vous, les participants ont réalisé une lampe USB, un robot automate ou Plus d’informations et les un masque de réalité dates précises sur le site virtuelle. cyberespace.rivedegier.fr

Infos

La fibre optique : une réelle préoccupation

Des bancs connectés sur le parvis de la gare de Rive de Gier Saint-Étienne Métropole a souhaité mettre en place un plan d’actions de « Design dans l’agglo ». Le choix s’est orienté vers une démarche visible à travers le réseau des gares qui ponctuent l’agglomération. En effet, les parvis de gare sont des vecteurs essentiels de l’image d’un territoire, par lesquels transitent des flux de visiteurs extérieurs mais aussi d’habitants.

C’est un sujet stratégique, aussi bien pour les Ripagériens que pour la municipalité, qui l’avait inscrit dans son programme : le déploiement de la fibre optique. Pour Gérard Octroy, adjoint, « c’est une réelle préoccupation ». Il compare l’absence de fibre optique à celle d’électricité au début du XXe siècle ou d’eau courante. En effet, le très haut débit est essentiel pour de nombreuses personnes et de nombreuses activités. Il prend ainsi les exemples du télétravail, des espaces de coworking ou encore de l’attractivité d’une population jeune et dynamique. Les demandes des Ripagériens, professionnels comme particuliers, sont donc régulières et de plus en plus insistantes. Néanmoins, il tient à souligner que la municipalité n’est pas décideuse sur le sujet. La mise en œuvre du très haut débit sur le territoire national a fait l’objet d’un accord au niveau de l’État. Les grandes zones urbaines sont gérées par un opérateur privé, Orange, alors que les plus petites entités urbaines et les rurales sont prises en charge par un établissement public financé par les communes. Dans la Loire il s’agit du Syndicat Intercommunal d’Énergie de la Loire (SIEL), qui était au préalable responsable des réseaux électriques. Il se trouve que le SIEL est plus efficace qu’Orange qui a jusqu’à 2020 pour finaliser l’implantation de la fibre optique.

Les petites communes seront donc bientôt équipées, contrairement à celles appartenant à la communauté urbaine devenue la métropole de Saint-Étienne en début d’année. Monsieur le Maire, Jean-Claude Charvin, a fortement insisté pour que Saint-Étienne Métropole fasse pression sur Orange, et a ainsi obtenu une date de début des travaux pour 2018, ce qui ne le satisfait pas totalement. La municipalité tient à souligner que la commune a toujours été à la pointe sur de nombreux aspects et qu’elle ne veut absolument pas être dépassée sur ce sujet important.

La fibre optique existe déjà dans la commune sur l’ensemble des bâtiments municipaux (hôtel de ville, cyberespace, médiathèque, ruche des citoyens…) et sur les trois zones industrielles (Brunon-Valette, Combeplaine et Couzon).

La gare de Rive de Gier a été sélectionnée dans le cadre d’une action de confort avec l’installation d’un mobilier permettant de s’asseoir, se détendre, se rassembler, se divertir… L’implantation de ce nouvel équipement a eu lieu début mars 2017 pour le lancement de la Biennale Internationale du Design. Les usagers bénéficieront ainsi de quatre bancs dont 2 connectés. Alimentés par l’énergie solaire, les bancs connectés fournissent une source de chargement gratuite dans l’espace public. Ils permettent de recharger tous les petits appareils électroniques tels que des smartphones, des tablettes ou des appareils photos, avec une durée de chargement identique à celle d’un chargeur traditionnel. Chaque banc dispose d’un port USB et fournit une capacité de chargement d’environ 8 heures par jour. Il est possible de charger ses appareils à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, le banc stockant l’énergie collectée durant les heures d’ensoleillement.


CONSEIL MUNICIPAL_PAGE18

BARRAGE DE COUZON Depuis le 1er juillet 2016, Saint-Etienne Métropole est compétent en matière d’alimentation en eau potable, après une période transitoire du 1er janvier 2016 au 1er juillet 2016. Une enquête publique s’est déroulée du 9 janvier 2017 au 9 février 2017 portant sur : •u  ne autorisation au titre de la Police de l’Eau

FONDS DE SOUTIEN Les élus se prononcent favorablement pour une demande de subvention dans le cadre du Fonds de Soutien à l’Investissement local sur différentes catégories concernant la mise en conformité de l’éclairage public, le regroupement des écoles Chipier et Pasteur, la restructuration de l’école Jean Moulin avec incorporation d’une crèche et la rénovation des terrains de tennis de Couzon.

DÉBAT D’ORIENTATION BUDGÉTAIRE pour une vidange en 2017 et l’autorisation de prélèvement, • une Déclaration d’Utilité Publique (DUP) pour les périmètres de protection, • une procédure d’expropriation pour cause de DUP. Le conseil municipal émet un avis favorable sur ces trois dossiers.

Le Débat d’Orientations Budgétaires (DOB) représente une étape essentielle de la procédure budgétaire et doit permettre d’informer sur la situation économique et financière de la collectivité afin d’éclairer les choix lors du vote du budget. Emmanuelle Charollais-Cheytion, première adjointe, a présenté les décisions imposées par l’Etat avec l’augmentation du point d’indice de la fonction publique, la baisse des dotations et la gestion de services supplémentaires à la Ville de Rive de Gier. Ces obligations sont un poids considérable pour les finances communales. Malgré tout, la Ville maintient son cap avec la non-augmentation des taxes locales communales depuis

1995 et l’absence de recours à l’emprunt. La Ville, de par une gestion saine et sérieuse, va pouvoir dégager un autofinancement de 7 millions d’euros. Les investissements seront dirigés vers la jeunesse (restructuration des écoles Jean Moulin et Chipier, création d’un nouvel espace petit enfance), les aménagements d’accessibilité des bâtiments publics, la rénovation du centre ville (acquisition, démolition de l’habitat insalubre...), le commerce (aménagement de l’Espace commercial du Grand Pont, soutien au commerce local, actions de promotion...), l’emploi (programme d’insertion et d’aides au retour à l’activité) et la sécurité (3 nouveaux

policiers municipaux en 2017, développement de la vidéo surveillance...).Seul le groupe « Rive de Gier, la passion de l’avenir » mené par Jean-Claude Charvin, a validé le débat d’orientation budgétaire.

Les chiffres 56 millions investis sur le Grand Pont dans le cache de sa rénovation. La signature du protocole PRIR engage le centreville dans la même dynamique de rénovation.


CONSEIL MUNICIPAL_PAGE19

ENVIRONNEMENT

FORMATION Rive de Gier signe un partenariat avec le lycée René Cassin. La convention vise à accueillir les jeunes au sein de ses services et soutenir le parcours professionnel des jeunes en formation.

Les élus donnent un avis favorable au plan de prévention des risques de la société TOTAL à Givors. En cas d’accident, l’A47 sera fermée à l’échangeur de la Madeleine.

QUALITÉ DE L’EAU SUBVENTIONS La Ville a attribué 1 136 175 e pour le fonctionnement des associations locales.

CONVENTION La maîtrise d’ouvrage de l’aménagement de la place du Forez est confiée à SaintEtienne Métropole.

EMPLOI Le conseil municipal a voté à l’unanimité le contrat de partenariat “clause sociale“ dans le cadre du contrat de ville porté par Saint-Étienne Métropole. Ce contrat va permettre de recruter un chargé de mission, de former des jeunes habitants des quartiers prioritaires de l’agglomération notamment du centre-ville de Rive de Gier et du Grand Pont aux métiers du bâtiment et travaux publics. Les maîtres d’ouvrage s’engagent à affecter à l’insertion 5% des heures travaillées dans le cadre des opérations d’aménagement et 10% pour la gestion urbaine de proximité.

La compétence assainissement est assurée par Saint Etienne Métropole depuis le 1er janvier 2011. En application du Code Général des Collectivités Territoriales, le Président de Saint Etienne Métropole a présenté au Conseil de Communauté, le 20 octobre 2016 le rapport annuel pour la qualité des services publics assainissement collectif et non collectif de l’année 2015. Le conseil municipal prend acte du rapport annuel pour la qualité des services publics du service assainissement et le met à disposition du public.


ETAT CIVIL_PAGE20

DÉCÈS

Novembre 2016 13 11 2016 Jean-Louis Pierre LENOIR 17 11 2016 Antonia CAPPELLO née PERNA 18 11 2016 Emilienne Antoinettte Françoise CARBALLEIRA née THOMAS 21 11 2016 Inocêncio OLIVEIRA DE AVIDA 22 11 2016 Lucienne Claudette MELAT née RIVOLLIER 24 11 2016 Giuseppa CHIAZZA née TAMBURELLO 26 11 2016 Patrick Germain Christian PARRIN 30 11 2016 Lucie MOLIERA née PICCARRETA 30 11 2016 Marie Claude PRIEUR-DREVON née GRANOTTIER 08 12 2016 Renée Jeanne Marcelle BONNARDEL née DAULNY Décembre 2016 14 12 2016 Michel MOUNIER 23 12 2016 Luigi ROSATI 24 12 2016 Folco CAPUANO 24 12 2016 Jeannine Victoria MISSONNIER née MOULEYRE 25 12 2016 Antoine Jacques MASSIMI 26 12 2016 Isabella DI STEFANO née ADDARIO 28 12 2016 Jeannine Pierrette FOURNERON née CLAIR 30 12 2016 Yolande ROUSSET née ABRAS Janvier 2017 01 01 2017 Juliette Marie Francine FONT née GUIGAL 02 01 2017 Ennemond Claudius MERLIN 03 01 2017 Claude Marie MAZENOD 04 01 2017 Claude Jean PHILIPPOT 04 01 2017 Yvonne Catherine FASCIA née VIRICEL 05 01 2017 Marcel MOULIN 06 01 2017 Calogéro Angélo SANFILIPPO 06 01 2017 Maurice Antoine Victorin NOHARET 07 01 2017 Maria Giuseppa BORRELLI née FRISCO 10 01 2017 Marie Louise PIEGAY 10 01 2017 Ginette Marcelle ECKERT née PETIT 15 01 2017 Yamina BOUDJADI née ADJIMI 15 01 2017 Marie-Louise Aimée TABIN née MARTIN 19 01 2017 Jeanne MARCUCCILLI née BONNARD 21 01 2017 Yvonne Marie DORIF 22 01 2017 José Antonio JERONIMA DIAS 23 01 2017 Marguerite Hélène Jeannine MANDON née DUCREUX 23 01 2017 Bernard Claude REMILLIEUX 25 01 2017 Simone Henriette DUCLOUX 29 01 2017 Marius Pierre COMBARMOND 30 01 2017 Berthe Françoise CHACORNAC Février 2017 02 02 2017 Jeanne Marie GONON née CHOREL 02 02 2017 Odette Françoise TSAKANIAS née VAURON 05 02 2017 Marie Ginette BLANC née PIGNARD 05 02 2017 Marie-Hélène Adrienne Lucienne VOLLE 06 02 2017 Andrée Laurence NÉEL née CORNILLON

Hommages La Ville de Rive de Gier rend un hommage particulier à Yolande Rousset, née Abras, épouse de Jean Louis Rousset, adjoint à Rive de Gier. Après avoir travaillé à la verrerie Duralex, elle rejoint son époux aux “Ambulances Ripagériennes”. Aînée d’une fratrie de 10 enfants, elle a eu un fils unique, Eric Demoliere qui lui offrira trois petits-enfants et bientôt sept arrières-petits-enfants. Nos souvenirs vont aussi à Jean Bailly, président de l’Union des commerçants durant de longues années, dont les enfants poursuivent l’activité “Optique Bailly” et à Andrée Massimi, épouse Marrel, qui n’a eu de cesse de préserver notre histoire industrielle, notamment avec le Château de Ville Marrel.

NAISSANCES

Novembre 2016 30 10 2016 JEANNIN Dorian Nolann 02 11 2016 BOULARAF Emy Rose 02 11 2016 LAFCI Asena 03 11 2016 HIBAR Moussa 03 11 2016 KIPP Marius Thierry Serge Auguste André 06 11 2016 MAIRA Eléonore Maie Arcangèle 08 11 2016 HARMANDA Metchan 10 11 2016 DURIEZ Léane 14 10 2016 NAGUEZ Sohan 14 11 2016 YOUSSFI Younnes 15 11 2016 SATER HEROGUELLE Valentin 16 11 2016 ANGLADE Raphaël Rémi Charles 17 11 2016 BENDEDDOUCHE Sana 17 11 2016 BOURNAY Izia Nora 17 11 2016 GARCIA Rémy 17 11 2016 HENINI Hanna 17 11 2016 NAGUEZ Yacine Mohsen 18 11 2016 RIFELDE Kelyan 20 11 2016 BOGDANOVIC Rahman 20 11 2016 SANNIER Midona 26 11 2016 ABICH Maram 29 11 2016 THOR Anaëlle Ntsais-Lias 30 11 2016 AIDEL Camélia 30 11 2016 CELA Mariya Décembre 2016 03 12 2016 KHIARI Naïm 04 12 2016 KHESSIBA Maram Zina 05 12 2016 CORNET Méline 06 12 2016 AITCHAIB Salma 07 12 2016 SCARFONE Angélina 08 12 2016 GOTTS BRUN Lucille 08 12 2016 PINTACORONA Mayna 10 12 2016 OUAHMICHE Abdelkrim Mustafa 11 12 2016 POYET Tom Pierre Marie 14 12 2016 BENTALEB Melina 22 12 2016 BEN ALI Ilyes 22 12 2016 BONNAND Elodie

23 12 2016 TUNC Ensar 25 12 2016 JRAD Haroun 26 12 2016 AÏT OUARET Osman 26 12 2016 AÏT OUARET Selya 29 12 2016 COELHO Flora Ana Sylvie 30 12 2016 CHAPON Alyzée Alexandra Cécilia 30 12 2016 CHAPON Mélyne Rachel Angélique Janvier 2017 01 01 2017 DEVRE Ilyas 04 01 2017 DILMI Youcef 05 01 2017 CHARPIER Timéo Roland Alain 08 01 2017 WAGNER Matéïs Frédéric Stéphane 10 01 2017 FOULETIER Louise Jocelyn Marie 10 01 2017 LEHMANN Tylian 13 01 2017 MAHDI Médina 13 01 2017 PROVENZANO Chiara 14 01 2017 CASTELLANO Kenzo Lorenzo 17 01 2017 MRABET Rayane 19 01 2017 FUENTES Santi Alex 21 01 2017 FERRANDIS Lukas David Maé 23 01 2017 PERRAUT Ethan Anthony 24 01 2017 GONçALVES FERREIRA Enzo 26 01 2017 GIACOMETTI Ymène Zoubeïda Renée 27 01 2017 CADET Joan 27 01 2017 AMMARI Younes 28 01 2017 LAFCI Nihal 29 01 2017 GRAYEL Lyiès Naël 30 01 2017 BRIHI Iyad 30 01 2017 CHANAVAT Elisa Février 2017 03 02 2017 FAVRE-PETIT-MERMET Ezio 04 02 2017 SCHERER Léana 05 02 2017 THEVENET Christiano JoséCarlos 07 02 2017 DILMI Aliya Kamir 09 02 2017 CORDIER Julian Cyril


TRIBUNE LIBRE_PAGE21

MAJORITÉ

Issu de la liste « Rive de Gier, la passion de l’Avenir » Sécurité : la priorité de vos élus Contrairement à l’opposition qui se complaît à créer une ambiance délétère et le sentiment d’insécurité dans la Ville, nous affichons les chiffres de la délinquance 2016 pour Rive de Gier (source préfecture de la Loire). La Ville, dans son budget, confirme la SÉCURITE comme priorité du mandat avec le recrutement de 2 nouveaux policiers municipaux pour arriver à 12 agents d’ici 2020, le développement de la vidéo-surveillance, la sécurisation des établissements scolaires et des espaces publics. L’opposition fait mine de s’intéresser à la sécurité des ripagériens alors qu’elle a refusé la mise en place de la vidéo-surveillance à grand renfort de presse et n’a de cesse de rabaisser l’action de la police municipale. La vérité est dure à admettre mais le commissariat est toujours ouvert en journée et permet aux ripagériens d’effectuer toutes leurs démarches administratives. Cette organisation maintient les mêmes effectifs de nuit sur notre territoire et donne plus de temps au travail d’enquête. Pour exemple, la collaboration entre police nationale et police municipale a permis, ces dernières semaines, d’appréhender l’auteur d’une tentative d’incendie sur le Centre Social A. Lanoux, des voleurs à la roulotte permettant d’élucider

En perte d’habitants alors que les communes voisines se développent (cf INSEE janvier 2017), notre commune s’enfonce dans une crise sécuritaire, sociale et identitaire. La perte de notre commissariat de police pèse lourd. Nous avions alerté en temps et en heure le maire et son équipe. Nous nous sommes mobilisés, pas eux ! Et chacun constate les dégâts. Nous demandons des informations simples : un bilan du partenariat entre police nationale et police municipale, la mise en place du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, une évaluation de l’efficacité de la vidéosurveillance. Aucune information n’est donnée, car aucune n’est disponible. Aucun adjoint n’est spécialement délégué à la sécurité. Pour changer les choses, il faut une mobilisation, autre que des effets d’annonce ou des mises en cause ad hominem des acteurs sociaux éducatifs. Nous demandons qu’une commission du Conseil municipal soit dédiée à la sécurité, œuvre au quotidien, engage des actions concrètes et suive le travail en continu des acteurs de terrain enfin coordonnés entre eux. L’âme de notre cité disparaît à mesure que progresse depuis tant d’années la paupérisation du centre-ville. Cela fait dix ans que la verrerie et ses emplois ont fermés, et que tout reste à l’abandon. Malgré le dévouement du personnel communal, l’absence de plan propreté laisse le sentiment aux Ripagériens que la municipalité n’entreprend rien sur ce sujet. Là encore, les effets d’annonces n’ont jamais été suivis de plan d’actions effectives. Pourtant de belles énergies existent à Rive de Gier, sur lesquelles on devrait s’appuyer pour valoriser notre histoire, notre patrimoine et donner un avenir confiant à la jeunesse vers l’éducation, le sport, le travail ! C’est là la clef de la réussite d’un Rive de Gier entreprenant et solidaire pour lequel nous agissons. « Réinventons Rive de Gier » : Vincent Bony, Eliane Masson, Jean Point, Caroline Benoumelaz, Gilbert Abras.

une dizaine de faits ainsi qu’un certain nombre de “dealers”. Il n’y a pas de solutions miracles et nous souhaiterions une justice plus sévère envers les délinquants qui pourrissent notre quotidien mais nous agissons au quotidien “sans blabla stérile”. Tableau de la délinquance : 2015 2016 % Evolution ATTEINTES AUX BIENS 677 618 -8,71 - dont vols par effraction 134 131 -2,24 - dont vols de véhicules 54 45 -16,67 AVIP : Atteintes Volontaires 143 122 -14,69 à l’Intégrité Physique IEF : Infractions Économiques et 94 63 -32,98 Financières IRAS : Infractions Révélées 90 51 -43,33 par l’Action des Services VIOLENCES URBAINES (incendies 41 41 0,00 de véhicules et de poubelles)

OPPOSITION

Depuis la fermeture du commissariat de Rive de Gier, que nous avons dénoncé, nous constatons une hausse de la délinquance et des actes de vandalisme sur la ville. Nous tenons à rappeler qu’à aucun moment la majorité municipale ne s’est manifestée contre cette décision. Nous pensons qu’il serait temps de réfléchir sur les moyens de prévention et un vrai projet d’avenir pour la jeunesse. Il est du devoir de la municipalité de répondre au mieux aux besoins des ripagériens et d’en assurer ainsi l’épanouissement. Jean-Louis Valente et Dany Tramontana, La Voix des ripagériens.


ÉVÈNEMENT_PAGE22

#unmétierpourdeuxmains er

1 salon régional des Compagnons du Devoir

Lancement du premier salon régional des Compagnons du Devoir et du Tour de France le vendredi 3 mars. En présence de Laurence BUSSIERE, Conseillère Régionale Auvergne Rhône Alpes et de Daniel VILLAREALE, Président de la Confédération de Petites et Moyennes Entreprises.

De nombreux médias, notamment TL7 partenaire de l’évènement, ont couvert le salon régional qui a accueilli près de 1000 visiteurs sur deux jours.

Plus de 250 personnes ont participé aux tables rondes sur la formation des compagnons, le voyage et le savoir être.

A partir de 16 ans, les jeunes peuvent intégrer les compagnons dans différents métiers de 6 filières notamment couvreur, plâtrier, maçon, charpentier, métallerie...

Si les compagnons conservent les valeurs des bâtisseurs de cathédrale, ils sont à la pointe de la technologie avec imprimante 3D, coupe laser, numérique, outillages virtuels...


ÉVÈNEMENT_PAGE23

Le 6 avril, 1ère régionale pour le 3ème âge ripagérien Les jeunes filles sont de plus en plus nombreuses dans toutes les filières avec une préférence pour la tapisserie, le cuir... Elles représentent aujourd’hui 16% des compagnons.

La Ville de Rive de Gier met en place, conjointement avec PCI Maintien à Domicile (nouvelle appellation de SOS maintien à domicile) le premier plan local de prévention de l’autonomie. Pour Colette MARCHAND COGNET, conseillère municipale déléguée aux personnes âgées, «cette opération va permettre d’offrir des activités gratuites comme la cuisine, l’arthérapie, la musicothérapie, la diététique, le yoga, la sophrologie et le bien-être à plus de 400 seniors de la commune». Ces actions de préventions, proposées en partenariat avec différentes structures de Rive de Gier, visent à limiter les risques de perte d’autonomie ou de son aggravation. Richard DEMOLIERE, Directeur de PCI, insiste sur le fait que «les ateliers sont les conditions du bien-vieillir, y compris à un âge avancé» mais certaines idées persistent comme «c’est normal à mon âge». Si vous pensez que «OUI, je peux garder mon autonomie», vous êtes invité à participer à la réunion de présentation le jeudi 6 avril 2017 à 10H00 à la Salle des Fêtes Jean Dasté.

Des ripagériens « au cœur d’enfant »

Vous avez envie de rejoindre les compagnons du Devoir, contactez la Maison de Saint-Etienne au 04.77.25.35.00

Les bénévoles de l’association «Cœur d’enfant» ont initié le premier salon des compagnons du Devoir et du Tour de France en permettant la rencontre entre les compagnons et la Ville de Rive de Gier. L’association organise, tout au long de l’année, des manifestations ou des animations pour récolter de l’argent au profit des jeunes en difficulté; leur devise «un centime récolté, un centime redonné». Lors de l’évènement, l’association a récolté de l’argent en faveur de jeunes compagnons qui participent au mois de mars à un concours international de robot à Montréal. 20 jeunes sont concernés par l’initiative. D’avance, bonne réussite à ce concours de l’excellence!


SPECTACLES Piège à Matignon Vendredi 7 avril 2017 à 20h30 Salle Jean Dasté

Internet et ses ravages au cœur de cette intrigue désopilante et moderne qui nous plonge dans un monde de combines, de pièges et d’images volées qui font et défont aujourd’hui les carrières de bien des personnalités. « Piège à Matignon » nous entraîne avec humour dans les coulisses de la politique, aux prises avec les rumeurs les plus folles que rien ne peut arrêter. Tarifs : 18€ / 24€ - 04 77 83 07 80

Match d’Impro Samedi 1er avril à 20h30 Théâtre Couzon MJC Rive de Gier

Traditionnel match de théâtre d’improvisation. Au programme, un spectacle très interactif : le public choisissant le thème et la catégorie dans lesquels les joueurs s’affrontent. Tarif : 2€ - 04 77 75 04 19

ÉVÈNEMENT

La Gazza Ladra Mardi 18 avril 2017 à 20h Ciné Chaplin

Opéra de Gioachino Rossini en 2 actes depuis la Scala de Milan. La gazza ladra (La pie voleuse) est un opéra italien en deux actes de Gioacchino Rossini créé en 1817. Composé après La Cenerentola, l’opéra remporta un grand succès à sa création et reste aujourd’hui connu pour son ouverture. Cet opéra est le premier d’une longue série d’opéras « semisérias » de Rossini. La Gazza Ladra fut créée le 31 mai 1817 à La Scala. Tarifs : 6,50€ 04 77 75 12 04

Les 

rendez-vous culturels

Mag rdg 49 web  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you