Page 1

6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

de l’industrie électronique & numérique mars 2016 2015 > N°87 N°83

INFORMATIONS COMMERCIALES & TECHNIQUES

DOSSIERS >

VERNISSAGE :

Le vernissage de la carte : une technologie en plein essor

ROHS :

RoHs 2 Chine 2016 Vs RoHs 2 UE

SÉRIGRAPHIE :

Découpe laser des pochoirs


ABchimie vous propose des solutions de protection vertes et innovantes Vernis de tropicalisation AVR80 BA

Leader du marché grâce à ses performances d’isolation électrique et sa simplicité d’utilisation. Le vernis AVR80 BA est non toxique et permet son utilisation tout en respectant l’environnement de travail des opérateurs. L’AVR80 BA est un vernis souple et transparent conçu pour la protection des circuits imprimés soumis à des environnements difficiles. Ce vernis contient un traceur fluorescent, est réparable et peut être facilement retiré avec le solvant SND. Excellente adhérence dans des conditions climatiques sévères Utilisation de -65°C à + 150°C Vernis thermo-soudable Excellentes propriétés diélectriques Répond aux normes NF EN 61086 et UL94 V0

Conformal coating and resins UV Led technology curing 50µ to 4mm thickness VOC free

Automotive applications Au

Technologie UV et LED

Ces solutions permettent un séchage immédiat (pas d’étape de séchage) sans émission de COV ABchimie526UV : Le vernis ABchimie526UV est un vernis de tropicalisation transparent monocomposant, conçu pour la protection des circuits imprimés soumis à des environnements difficiles. La technologie dual cure (UV/humidité) permet la réticulation dans des zones d’ombre.

ABchimie526 UV ABchimie746 E UV

Dépose en machine de dépose sélective, au trempé, pinceau, tampographie et vaporisation Viscosité basse (55/140cSt à 25°C) pour limiter les épaisseurs sur PCB à environ 80 microns

ABchimie42K & 6500 UV Séchage instantané par radiation UV Existe également en UV version LED : Polymérisation à 395nm ABchimie4000 ABchimie développe également des :

Vernis souples UV (ou LED) pour protection de vos films souples. Très www.abchimie.com bonne adhérence sur films plastiques, protection contre les ambiances

humides et agressives. Résines transparentes UV (ou LED) : polymérisation sur plusieurs mm, pour étanchéité, protection de connecteurs …

Tous les vernis et résines ABchimie sont conformes aux reglementations REACH et ROHS. ABchimie, c’est aussi des solutions de nettoyage :

ABchimie526 UV ABchimie746 E UV

ABchimie42K & 6500 UV ABchimie4000 UV

Defluxage – PCB Nettoyage des composants Nettoyage des écrans Dévernissage local ou total

ABchimie

www.abchimie.com 2 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

1230, route de la porte – 38630 CORBELIN (France) +33 (0)4.74.83.12.19 – contact@abchimie.com www.abchimie.com


F

CE

RA

PHIQ UE

IEL GIC -FO ME L R

G

ER

A

O

U N E PLA

UNE INT

TE

U T I LI S AT E U

R

SÉRIGRAPHIE

ASSEMBLAGE CMS

DISPENSING

PLACEMENT HYBRIDE

INSPECTION

ASSEMBLAGE FINALE

VOTRE CONTACT : Jérôme Clouet

Tél. +33-648-051726

jerome.clouet@yamaha-motor.de

www.yamaha-motor-im.eu

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 3


UNE STATION DE BRASAGE OFFERTE POUR TOUT ACHAT D’UN EXTRACTEUR DE FUMÉE

Offre promotionelle METCAL Commandez notre système d’extraction de fumées BVX-201-KIT pour 2 opérateurs et recevez une de nos 3 stations MFR-1100 selon votre choix.

Choisissez votre station lors de votre commande d’extracteur (valeur de 308€) Station de brasage pour panne cartouche MFR-1110 Station de brasage pour panne classique MFR-1120 Station de brasage pour panne SSC MFR-1160 CODE PROMO P2-BVX Disponible auprés des distributeurs METCAL participant. Offre promotionelle METCAL valable jusqu’au 30 Juin 2016.

www.metcal.com

4 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

Sommaire de l ’ i ndus t r ie é lec t r onique & numér ique

Revue d’informations des entreprises de sous-traitance électronique éditée pour le SNESE (Syndicat National des Entreprises de Sous-traitance Électronique)

46

6

Informations SNESE

10 ACSIEL Informations 14 DOSSIERS

48

44

• Le vernissage de la carte : une technologie

en plein essor

• ERP : délai de réalisation des devis :

la quête du graal des sous-traitants

• RoHs 2 Chine 2016 Vs RoHs 2 UE

• L’usine du futur : la course est lancée

• Sérigraphie : avec ExaKut, la société

française DB Products repousse les limites

de la découpe au laser des pochoirs de

sérigraphie

34

Fabricants d’électronique

40 Informations commerciales 42 Nouveautés technologiques 50 Offres d’emploi RÉDACTION Richard Crétier REPORTER : Dominique Lemière RÉGIE PUBLICITAIRE Franck Rannou D’COM CONSEIL - 7 rue Douric Ar Gueben F 29510 LANDREVARZEC - Tél. : + 33 (0)2 98 50 18 53 L’envoi des textes ou photos impliquent l’accord de leurs auteurs pour une reproduction libre de tous droits. Dépôt légal : mars 2016 - ISSN 1774 - 5438 CONCEPTION & RÉALISATION D’COM CONSEIL DIFFUSION Service Abonnements Les Cahiers - 7 rue Douric Ar Gueben F 29510 LANDREVARZEC - Tél. : + 33 (0)2 98 50 18 53 Tarif France 1 an ou 4 numéros : 92 euros Tarif étranger 1 an ou 4 numéros : 129 euros Prix de vente au numéro : 23 euros CRÉDITS PHOTO Photos de couverture : Aihdac DB Products Metronelec Samsung / ABchimie Yamaha

45

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 5


I N F O R M AT I O N S > SNESE

É D I TO Les Cahiers ont trente ans ! La sous-traitance va devenir, encore plus qu’aujourd’hui, une donnée structurelle de l’industrie. La sous-traitance de capacité est en train de mourir. Nous devenons des fournisseurs à part entière. Des détenteurs de savoir-faire. Un seul regret : Ah, si la flexibilité existait !

Richard CRETIER Rédacteur en chef

La sous-traitance va devenir, encore plus qu’aujourd’hui, une donnée structurelle de l’industrie. La sous-traitance de capacité est en train de mourir. Nous devenons des fournisseurs à part entière. Des détenteurs de savoir-faire. Un seul regret : Ah, si la flexibilité existait !

Cette déclaration date du mois d’avril 1986 et figure dans le numéro 1 des Cahiers Techniques de la Sous-traitance Electronique, qui allaient devenir quelques années plus tard les Cahiers de l’Industrie Electronique & Numérique. Son auteur, Henri Poitevin, qui dirigeait l’entreprise brestoise I.E.B. était-il un visionnaire ? Sans doute un peu, mais surtout un fin observateur de ce qu’on pourrait appeler l’émancipation des sous-traitants. Il y a 30 ans, le SNESE décidait de donner une image à la sous-traitance électronique. Les entreprises pionnières s’appelaient ARS, ERULEC, PROTECNO, CLEMESSY, ESTAR, NOVATECH, SORECI, FRALSEN, SCAELEC, SELVA, etc. Les clients s’appelaient le groupe Bull, la Télémecanique, Alsthom, ESD, Digital et les fournisseurs Amistar, Fuji/Fenwick, OSL, Universal. Le dossier principal de ce numéro 1, que vous pouvez feuilleter à l’intérieur de ce numéro 87 traitait de l’insertion automatique, apparue sur le marché américain en 1956. Le Rédacteur s’inquiétait du retard pris par les sous-traitants dans l’achat de ces machines dont le coût, jugé relativement faible, variait de 30 à 40 000 US $, avec une cadence réelle de pose de 1 000 composants/heure. Le SNESE proposait à ses adhérents un stage qui leur permettait d’acquérir les notions essentielles relatives aux techniques de montage en surface. Cinq jours de séminaire à Antibes pour 3 500 francs ! Trente ans après, les Cahiers sont toujours là. Protecno, Estar, Novatech, Scaelec et de nombreuses autres entreprises aussi, qui portent haut les couleurs de la fabrication électronique, inventive, réactive, même si la flexibilité reste aux abonnés absents.

6 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - novembre 2015 - n° 86

Trente ans après, la sous-traitance électronique présente un autre visage Elle est présente quasiment sur la totalité du territoire, la région Rhône Alpes Auvergne étant la grande gagnante du phénomène d’intégration de l’électronique dans des systèmes mécaniques. Trente ans après, la sous-traitance électronique n’est pas en reste en matière de vernissage. Elle attend avec gourmandise l’arrivée sur le marché des fours à LED qui permettront d’appliquer, en petites et moyennes séries les nouveaux vernis UV. Trente ans après, une partie importante des fournisseurs de l’industrie électronique est réunie sous la bannière d’ACSIEL Alliance Electronique. Avec l’ambition affirmée (entre autres) de promouvoir et défendre l’industrie électronique, soutenir l’innovation et les échanges avec les universités, les laboratoires et les écoles d’ingénieurs, et stimuler la formation professionnelle aux métiers de l’électronique. Louable ambition que la formation, notamment celle dédiée aux métiers de l’électronique, que l’on pourrait aujourd’hui qualifier de désastre français. L’enseignement de l’électronique a disparu des manuels parce que dans les années 1990, des inspecteurs visitant des entreprises, premières victimes de la stratégie sans usine d’un célèbre équipementier télécom, ont considéré que l’électronique ne pouvait pas avoir d’avenir en France. A la même époque, le ministère du Travail Américain calculait que 65% des écoliers exerceraient un métier qui n’avait pas encore été inventé. Alors, là-bas, à l’ouest du Pecos, pour stimuler la curiosité des élèves du secondaire, les initiatives se multiplient pour distribuer dans les écoles des cartes électroniques, démontables, programmables, réparables à l’envie, avec le soutien sans faille des fabricants de semi-conducteurs. En France, l’idée de cours de programmation pour les plus jeunes, envisagés dans le cadre de la réforme des collèges à susciter une levée de boucliers. Qu’en diront les Cahiers dans 30 ans ?


Metronelec vous accompagne dans les principales étapes de votre process > MACHINES AUTOMATIQUES D’INSPECTION 3D AOI

> MACHINES D’INSPECTION 3D DE DÉPÔTS DE CRÈME À BRASER EN LIGNE

> ÉQUIPEMENTS DE DÉPOSE DE FLUIDES

> MACHINES DE SÉRIGRAPHIE

Toute notre gamme de produits consommables et d’équipements sur notre site www.metronelec.com 01 30 15 20 00 / contact@metronelec.com


INFORMATIONS > SNESE BIENVENUE ! 

BOSCH France 14125 MONDEVILLE 627 personnes Contact SNESE :  Vincent Guignard

Tél. / +33 (0)6 12 17 01 54 Vincent.guignard@fr.bosch.com www.bosch.fr

FACTURE IMPAYÉE UTILISEZ LA PROCÉDURE DE RÉFÉRÉ-PROVISION

vrer sa facture impayée. Quelles sont les solutions pour contraindre un client à s’acquitter de sa dette ?

jours pas réglée, des actions plus radicales s’imposent. La voie judiciaire est alors nécessaire. Les procédures judiciaires les plus courantes et les plus connues sont la requête en injonction de payer et l’assignation au fond. La procédure de référé – provision est moins connue mais présente pourtant de nombreux avantages. C’est une procédure judiciaire par laquelle le créancier invite son client à

comparaître au tribunal, dans le but d’obtenir sa condamnation au paiement d’une somme d’argent égale au total de sa créance. La décision du juge peut être obtenue dans le mois de la demande et, si le client n’a toujours pas payé son dû, permet de faire saisir les biens du client, sans attendre l’écoulement du délai d’appel.

cien participant aux activités opérationnelles et industrielles de l’entreprise. La période en entreprise dure en moyenne 29 semaines pour environ 600 heures de formation. L’alternant intervient en qualité d’assistant chef de projet, sous la responsabilité d’un ingénieur dans : • la conception et la fabrication de systèmes électroniques (design & fabrication de cartes) • le développement et la mise au point de techniques et procédés d’assemblage et de fabrication de cartes électroniques • le contrôle des process et des produits • l’inspection et la réparation/ tests de cartes.

N° UAI : 0312499Y 118 RTE DE NARBONNE 31062 TOULOUSE CEDEX 9

Le recouvrement d’une créance est menacé quand les relances successives n’aboutissent pas et que l’échéance de paiement est largement dépassée. Que ce soit face à un débiteur injoignable ou manifestement de mauvaise foi, le créancier devra trouver les solutions adaptées et efficaces pour recou-

TAXE D’APPRENTISSAGE : FAITES LE CHOIX DES MÉTIERS DE VOTRE PROFESSION. La profession compte deux formations de qualité éligibles au versement de la taxe d’apprentissage : la licence professionnelle CPSE Conception et Production de Systèmes Electroniques de l’Université Toulouse III Paul Sabatier et la licence professionnelle mécatronique PASTEL Production Automatisée des Systèmes ELectroniques du Campus E.S.PR.I.T. Industries de Redon. Ces deux formations sont soutenues par le SNESE. CPSE forme des apprentis aux techniques d’industrialisation en électronique. Depuis sa création en 2002, cette licence professionnelle en alternance a accueilli plus de 120 apprentis avec un taux de réussite moyen de 94 % ! Recruter un apprenti de la licence professionnelle CPSE c’est pour votre entreprise la possibilité de développer et de réaliser un projet industriel. Avec une immersion de 30 semaines en entreprise (trois périodes d’alternance no-

Il y a tout d’abord la mise à exécution des actions prévues par la réglementation (avis d’impayé, dernière relance avant contentieux, mise en demeure). La réclamation des pénalités de retard s’inscrit dans cette logique de durcissement. Si, malgré les relances et les menaces, la créance n’est tou-

vembre, février, juillet-Août) et un projet tuteuré de 140 heures réparties sur 18 semaines, la personne recrutée ne passe pas moins de 1 050 heures chez vous pour 600 heures de formation. Ces dernières années, les projets suivants ont été soutenus : • Etude des causes de voilage d’une carte multicouche. • Bilan et prospectives sur le brasage sélectif. • Etude du procédé de dispense de fluide. • Flux No Clean et nettoyage. • Les finitions RoHS pour les circuits imprimés. • Analyse de défauts (Black Pad, Voids). • Mise en place et qualification de procédés (refusion, jet d’encre, réparation BGA, …) • Qualification des nouvelles technologies de composants (BGA, QFN, …) pour l’aéronautique • Mise en place de moyens d’inspection (AOI, SPI 3D) • Mise en place d’un poste de vernissage • Optimisation des postes de retouche manuelle Créée en octobre 2015, la licence professionnelle PASTEL permet de recruter un techni-

8 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

Si vous votre entreprise a un apprenti relevant de l’une ou l’autre de ces licences, votre contribution financière via la taxe d’apprentissage 2016 relève du financement dit QUOTA. Vous devez alors préciser les informations suivantes : • CPSE – Conception et production de système électronique  Code diplôme 25025506P Section d’apprentissage (SA) UNIVERSITE TOULOUSE III Paul Sabatier

Le détail de cette procédure dans la fiche conseil SNESE n° 61

• PASTEL N° AUI : ND Campus Esprit CEI 3, RUE CHARLES SILLARD 35600 REDON Si vous souhaitez verser votre contribution au titre du HORS QUOTA • Licence professionnelle – Conception et production de système électronique Faculté des Sciences et Ingénierie (FSI) N° UAI : 0311384L UNIVERSITE TOULOUSE III Paul Sabatier 118 RTE DE NARBONNE 3160 TOULOUSE CEDEX 9 • PASTEL N° AUI : 0351884H CFA de la CCI de Rennes Faculté des Métiers 35172 BRUZ CEDEX Ces informations sont à communiquer également à votre organisme collecteur afin de lui permettre de flécher cette taxe.


WELLER – TOUT CE DONT VOUS AVEZ BESOIN Améliore votre poste de travail

La qualité des produits Weller vous offre un poste de travail parfait.

Votre travail. Vos parfaits outils Soudage / Systèmes de dessoudage | Micro-outils | Fer à air chaud | Systèmes de reprises | Aspirateurs de fumées | Visseuses électriques | Dispenser | Cutters | Pinces | Brucelles | Outils de dénudage | Accessoires

www.weller-tools.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 9


INFORMATIONS > SNESE LA SOUS-TRAITANCE ÉLECTRONIQUE FRANÇAISE EN 2016

LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE (pour compte de tiers) PAR NAF La nomenclature d’activité a été élaborée principalement en vue de faciliter l’organisation de l’information économique. Sa finalité est donc essentiellement statistique. Atomisée sur plus de 50 codes NAF au début des années 2000, la profession a entamé son «coming out». 63,7% des entreprises exerçant durablement le métier de fabricant d’électronique pour compte de tiers se reconnaissent dans le code 26.12 Z 26 : Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques - 372 entreprises 26.1 : 329 entreprises dont 26.12 Z = 309 entreprises 26.2 : 1 entreprise 26.3 : 11 entreprises 26.4 : 1 entreprise 26.5 : 30 entreprises

46 : Commerce de gros - 4 entreprises 46.5 : 4 entreprises

27 : Fabrication d’équipements électriques - 26 entreprises 27.1 : 10 entreprises 27.3 : 14 entreprises 27.9 : 2 entreprises 33 : Réparation et installations de machines et d’équipements - 14 entreprises 33.1 : 4 entreprises 33.2 : 10 entreprises

7112 B : Activité d’ingénierie, études techniques - 18 entreprises

3,9 %

naf 2611 Z

63,7 % 0,2 %

naf 2612 Z

naf 2615 Z

87-88 : Action sociale avec ou sans hébergement pour personnes handicapées - 10 entreprises

Classe 27

0,2 %

2,3 %

0,2 %

6,2 %

1,2 %

0,8 %

0,6 %

1,7 %

0,6 %

0,4 %

naf 2620 Z

naf 2630 Z

naf 2640 Z

naf 2651 A 2651 B

naf 2711 Z

naf 2712 Z

naf 2731 Z

naf 2732 Z

naf 2733 Z

naf 2790 Z

Classe 33 0,8 %

2,1 %

naf 3313 Z

naf 3320 C 3320 D

0,8 % 1,4 %

3,7 %2,1 % 7,1 %

485

naf 4652 Z

naf 6201 Z 6202 A

naf 7112 B

naf 8710 C 8810 C

DIVERS

entreprises

88%

5,3 %

76,7 %

2,9 % Source : SNESE

26.12 Z : Fabrication de cartes électroniques assemblées Cette sous-classe comprend -

Création : DCOMCONSEIL.COM/JANVIER 2016

Classe 26

62 : Programmation, conseil et autres activités informatiques - 7 entreprises

Cette sous-classe ne comprend pas

la fabrication de circuits imprimés et de cartes électroniques - l’impression de «cartes à puce» (cf. 18.12Z) la fabrication de cartes d’interface (ex : son, vidéo, contrôleurs, réseau, modem) - la fabrication de circuits imprimés nus et de circuits intégrés (cf. 26.11Z) le montage de composants sur des circuits imprimés - la fabrication de modems (équipement porteur) (cf. 26.30Z) le montage et/ou l’assemblage de cartes électroniques diverses pour compte de tiers

SNESE JANVIER 2016

26

22

30

Création : DCOMCONSEIL.COM/JANVIER 2016

Sous-traitance électronique les fabricants de cartes et systèmes électroniques par départements et par régions en 2016

82

37

40

28

25

Total France Janvier 2016 : 485 Janvier 2015 : 548

87

32

21

55 10 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 BOURGOGNE

ILE DE FRANCE : 82 (85)

NORMANDIE : 26 (26)

RHONE ALPES


Focus sur les auto-entrepreneurs et artisans

Au 01/01/2016 le Tribunal de Commerce enregistre 101 auto-entrepreneurs et artisans portant le code NAF 2612Z. Après enquête du 6 au 15 janvier 2016 : - 58 ne sont pas identifiables (adresse postale erronée, pas de téléphone, pas de mail) - 32 sont identifiables mais injoignables - 11 excercent réellement une activité EMS

VOTRE FOURNISSEUR POUR LA PRODUCTION DE CARTES ELECTRONIQUES

CRM SYNERGIES, FABRICANT D’ALLIAGES POUR L’ELECTRONIQUE ET DISTRIBUTEUR DE CONSOMABLES ET D’ EQUIPEMENTS

SURAMORTISSEMENT – SANS DOUTE UN SECOND TOUR

Emmanuel Macron l’a confirmé. Le dispositif de suramortissement pour les investissements dans les équipements de production serait prolongé alors qu’il devait prendre fin au mois d’avril. Le ministre prévoit de l’amender sans le dégrader. Cette mesure exceptionnelle, lancée il y a un an par le gouvernement permet aux entreprises industrielles d’amortir leurs investissements en machines e robots de 40% supplémentaire et de réduire leur facture fiscale. Emmanuel Macron ne souhaitait pas mettre fin à ce dispositif alors que l’investissement industriel semble donner des signes de reprise. Il a dû batailler ferme à Bercy contre les services du Ministère des Finances, la mesure étant assez coûteuse pour les finances publiques, près de 2,5 milliards d’euros sur 5 ans.

F2i – Michel de Nonancourt (Président du SNESE) nommé administrateur Le Fonds pour l’innovation dans l’industrie (F2i) est un fonds de dotation, créé le 5 décembre 2009 à l’initiative de l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM), qui a décidé d’affecter une partie de ses réserves patrimoniales à la constitution d’un fonds dont la vocation est de resserrer les liens entre le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche et celui de l’industrie. Deux fédérations industrielles de la métallurgie sont également membres fondateurs de F2i : • la Fédération des industries mécaniques (FIM), • la Fédération des industries électriques, électroniques et de communication (FIEEC) dont le SNESE est adhérent. Ce fonds de dotation est doté de 20 millions d’euros sur cinq ans. Michel de Nonancourt (Alliansys, Villelec), qui préside aux destinées du SNESE a été nommé administrateur. La FIEEC est également représentée par Jean-Louis Demousseau, secrétaire général d’IGNES, le syndicat du génie numérique, énergétique et sécuritaire. A noter que la filière sous-traitance est également représentée par François Perrier (Groupe Perrier/ Géral) au titre de l’Uimm de l’Ain. Le F2i est présidé par Georges JOBARD, président de Clextral, une PMI mécanicienne.

AUTOMOBILE MEDICAL FERROVIAIRE AERONAUTIQUE ENERGIE SOUS-TRAITANCE

Sérigraphie MPM Fours et Vagues ELECTROVERT Lavage ACCEL Dispensing CAMALOT

Ecrans de sérigraphie high tech

Inspection AOI et SPI en 3Di

Inspection Rayons X

Vagues sélectives et vernissage Fabricant d’alliages étain et produits de soudure pour l’électronique:

Alliages ROHS: FujiSN100CRM SAC305 SAC+0307 Alliage Etain plomb: SN63/PB37 CONTACT: Vincent LAFON vlafon@crmsynergies.com TEL: 06 20 75 33 52 C/ José Antonio, s/n Pol. Ind. UAI Naves 3-4 45183-Las Ventas de Retamosa.-Toledo (ESPAÑA) Tel.: 0034 91817 34 74 Fax: 0034 91 817 34 66

www.crmsynergies.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 11


LES PAGES INDICE ACSIEL - Collège Equipements et Services Commentaire de Pierre-Jean ALBRIEUX, Président du GFIE : Le GFIE ayant rejoint le 1er janvier ACSIEL avec le SIMTEC pour former ACSIEL Alliance Electronique, l’indice GFIE change de nom et devient l’indice ACSIEL Alliance Electronique du Collège Equipements et Services. Facile cette fois-ci le commentaire de l’indice. Les chiffres parlent d’eux

mêmes et on pourra dire que l’année 2015 se sera terminée sous les meilleurs auspices (et pas hospice). Sachant déjà que depuis longtemps les indices de novembre étaient en progression par rapport à ceux d’octobre en 2015, tous les indices de décembre sont aussi en progression : Indice France = +6,98% Indice Global = +10,33%

Indice Machines = +26,39% Indice Consommables petits matériels = +20,80% Indice Export = +22,30% Il est normal dans ces conditions que les adhérents anticipent un tassement pour les prochains mois, l’indice de confiance passant de 5,51 à 5,08 (stable).

Indice ACSIEL  Décembre  2015   Indice  GFIE  France  

250,00

Moyenne mobile  

230,00 210,00   190,00   170,00   150,00   130,00   110,00   90,00   50,00  

Feb 13   Mar  13   Apr  13   May  13   Jun  13   Jul-­‐Aug  13   Sep  13   Oct  13   Nov  13   Dec  13   Jan  14   Feb  14   Mar  14   Apr  14   May  14   Jun  14   Jul-­‐Aug  14   Sep  14   Oct  14   Nov  14   Dec  14   Jan  15   Feb  15   Mar  15   Avr  15   May  15   Jun  15   Jul-­‐Aug  15   Sep  15   Oct  15   Nov  15   Dec  15  

70,00

Indice ACSIEL  Alliance   Electronique  Décembre  2015  

www.gfie.fr

12 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

3


ACSIEL, c’est... +150 adhérents +120 000 emplois directs et indirects

Amphenol

Adhérents ACSIEL - Février 2016

Socapex

www.acsiel.fr / www.lignevirtuelle.fr

Rejoignez-nous...


LES PAGES INTERVIEW CROISÉE Au 1er janvier 2016, ACSIEL, GFIE et SIMTEC ont fusionné pour devenir acsiel - Alliance Electronique. Cette interview croisée donne la parole aux 3 présidents qui ont réalisé cette fusion.

Gérard MATHERON, Président d’ACSIEL - Alliance

Electronique.

Monsieur le Président, vous venez d’être élu président d’ACSIEL Alliance Electronique, vous étiez celui d’ACSIEL, qu’est-ceque cela change ? Beaucoup de choses car ACSIEL Alliance Electronique regroupe désormais le GFIE, le SIMTEC et ACSIEL première version, et passe ainsi de 95 adhérents à 160. Au-delà des chiffres, nous formons l’ensemble le plus important de la filière électronique puisqu’aux composants électroniques actifs et passifs et aux soussystèmes nous ajoutons les machines de production et

services associés et le test et la mesure. Qu’est-ce qui vous rapproche ? D’abord le mot électronique, ensuite la complémentarité de nos métiers, et enfin de nos marchés. Il y a dans ce rapprochement la volonté de faire connaître notre filière même auprès de nos adhérents, bien sûr auprès de ceux qui pourraient nous rejoindre et enfin auprès des organisations représentant nos clients sans oublier les pouvoirs publics. Nos enjeux sont donc la réussite de ce rapprochement, de montrer aux adhérents ce que cela apporte en termes d’informations comme de réseau. Nous avons aussi un défi à relever qui est celui de l’attractivité de notre filière. Cela suppose notamment que nous fassions davantage d’efforts de communication et de pédagogie : nous avons l’ambition de pouvoir fournir à nos adhérents et nos partenaires des informations que nous serons les seuls à collecter et restituer : je pense ici à des indices, des études quantitatives et qualitatives sur les sujets les plus divers de la profession. L’année passée, ACSIEL a démarré ses actions de déploiement en région notamment avec la JRE (Journée Régionale de

l’Electronique) de Caen ? Allez-vous poursuivre cette stratégie ? Tout à fait, 4 JRE sont programmées en 2016 (Grenoble, Saclay, Toulouse et Sophia-Antipolis). Nous nous appuierons sur le relais fort de nos adhérents et partenaires locaux en donnant un accent marqué dans les conférences sur les thématiques et compétences propres à chaque région en électronique.

Pierre-Jean ALBRIEUX «Le GFIE se réjouit de former avec ACSIEL et le SIMTEC, ACSIEL Alliance Electronique. La communication interne et externe sera un enjeu majeur en 2016 pour la pérennité de notre opération et la satisfaction de nos adhérents dans cette alliance. Le sujet de l’attractivité des métiers est aussi lié à celui du mot électronique : à nous de montrer son actualité et son avenir : cela suppose aussi de saisir toutes les

occasions pour montrer qui nous sommes, ce que nous pensons, ce que nous faisons. Le développement de la formation fera que l’électronique vivra ou pas».

Eric FAUXPOINT «Le SIMTEC partage les opinions exprimées. Il nous faut, en tant qu’acteur d’une filière désormais plus structurée, réussir cette opération vis-à-vis de nos adhérents. Il nous faut aussi en recruter car il nous en manque et nous disons souvent à juste titre que nos technologies sont présentes dans quantité de marchés. Les enjeux sur les métiers, la place que nous devons nous faire pour dialoguer avec les organisations représentant nos clients, et ce que nous devons produire en tant que filière (données économiques, prises de position...) sont les conditions de la réussite de notre opération.»

11-17 Rue Hamelin 75783 PARIS CEDEX 16 Tél : +33 (0)1 45 05 70 26 communication@acsiel.fr

www.acsiel.fr

14 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87


MAUX DE TÊTE liés au nombre

d’interlocuteurs sur votre ligne ?

Test • Inspection • Assembly • Micro Assembly • Solutions Logiciels pour l’Électronique

nous avons

DES SOLUTIONS à chaque étape du procédé de fabrication

Accelonix fournit des réponses matériels, logiciels et des services adaptés à chacune des étapes du procédé de fabrication de cartes électroniques ou de composants (micro-électronique).

www.accelonix.fr Accelonix SAS • PA du Long Buisson • 260 rue Clément Ader • 27000 Évreux • France. T: +33 (0)2 32 35 64 80 F: +33 (0)2 32 35 00 66

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 15


DOSSIER > VERNISSAGE

Le vernissage de la carte, une technologie en plein essor Vernir ou ne pas vernir une carte électronique ? Avec l’essor de l’électronique dans tous les domaines de la vie courante, la question se pose de façon très différente qu’il y a, ne serait-ce que 5 ans. Les électroniciens n’ont pas toujours été aussi concernés par cette technologie qu’ils le sont aujourd’hui. La carte tenait son rôle dans des milieux plus sécurisés, moins exposés. L’électronique n’avait pas autant envahi le champ de nos activités quotidiennes, elle était plus confinée, moins soumise à des environnements agressifs. Pour les fabricants d’électronique, cette technologie a en outre été un parent pauvre plus qu’une condition sine qua non : le vernissage était un process considéré peu noble, chronophage, coûteux sans que s’y greffe une valeur ajoutée notoirement vérifiable. Le monde de la sous-traitance électronique a suivi le mouvement d’expansion des technologies de vernissage en s’adaptant à la demande des clients, avec des méthodes diverses et quelquefois plurielles. L’automobile a très significativement accru la tendance, avec une boulimie de fonctions : avant même que le moteur ne démarre, l’électronique verrouille votre

Par Dominique LEMIERE, reporter voiture, des capteurs vous aident à sortir de votre place de stationnement, des unités de contrôle équilibrent la puissance du moteur, surveillent la pression des pneus et les systèmes de sécurité se mettent en mode actif. Le GPS se charge de vous indiquer la route à suivre, et votre musique favorite se met en route. Autant de systèmes électroniques «réveillés». Sans même évoquer le déploiement possible des airbags en cas de choc, lequel dans le meilleur des mondes, ne devrait pas se produire avec les systèmes sophistiqués d’assistance des freins et de détection des obstacles. Sans aller plus loin, car l’automobile, qui tire la croissance des technologies de protection des cartes, n’est pas seule en ligne de mire : l’internet des objets suscite d’innombrables demandes pour des quantités plus modestes, mais avec la même demande de fiabilité et de faible coût mais qui impose en tout état de cause une protection efficace des cartes électroniques. En France, on assiste chez les sous-traitants électroniques à un déploiement de technologies assez disparate, en fonction de leurs domaines d’activité et des types de cartes produites, du traitement manuel à l’automatisé. Ainsi, chez les prototypistes, dans les

16 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

Les vernis acryliques, majoritairement utilisés, sont constitués à 80% de solvants rejetés dans l’atmosphère. Le traitement imposé par la réglementation sera extraordinairement coûteux. Les vernis UV sont la solution...

bureaux d’étude, ou certaines TPE, on vernit la carte au pinceau : on s’affranchit ainsi des contraintes du masquage, on effectue des retouches dans les petites séries. L’aérographe et l’aérosol sont couramment employés. A l’échelon au dessus on trouve les robots de dépose sélective. Certains pratiquent, au cas par cas, l’enrobage, ou le «potting» pour des cartes en milieu très hostile. Dans cette variété de techniques, les résines acryliques sont les plus utilisées, pour leur facilité d’usage et les possibilités de réparation qu’elles offrent. Au niveau

des chimies, quelles sont les évolutions en cours ? Que penser du nettoyage des cartes ? Des réglementations à venir ? A quel coût s’équiper, et pourquoi ? Les experts et les praticiens dont nous avons sollicité l’avis, tracent les contours d’un environnement technologique en mutation. Emmanuel Anglade est le Président de Metronelec et Directeur de HumiSeal France. Humiseal est exclusivement spécialisée dans la formulation et la fabrication de vernis de protection électronique, appelé communément «conformal coating». HumiSeal occupe aujourd’hui sur ce créneau la place de leader mondial. Les Cahiers : Pourquoi voit-on aujourd’hui un développement du vernissage des cartes ? Emmanuel Anglade : Les plus gros utilisateurs de vernis sont aujourd’hui l’automobile, l’aéronautique, le ferroviaire et les biens de consommation électriques. On vernit davantage parce que l’électronique est de plus en plus miniaturisée, que les composants sont plus près les uns des autres et qu’il y a une demande croissante de fiabilité. Dans l’automobile par exemple, ce besoin est non négociable.


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

dire une migration du vernis. Pour éviter cette contamination, lorsqu’on utilise des silicones et des acryliques, on veille à ne pas utiliser les mêmes équipements, voire les mêmes enceintes, à bien séparer les productions.

Les Cahiers : Qu’est ce qu’une carte «propre» avant vernissage ? Emmanuel Anglade : On recommande que les cartes soient propres avant le vernissage, ce qui ne veut pas systématiquement dire lavées. Aujourd’hui l’utilisation des produits «no clean», crèmes à braser et flux, en dispensent, mais il faut que les vernis soient compatibles avec les résidus de flux. C’est une notion relative que la propreté des cartes, cela signifie que les cartes ne doivent pas être polluées par des agents extérieurs au process et qu’elles ne soient pas manipulées sans gants. La dépose d’un vernis de tropicalisation est la dernière étape d’un process qui inclut un grand nombre de passages de chimie, depuis la carte nue, jusqu’à l’assemblage des composants. Si on recouvre de la pollution, on aura de la corrosion. C’est pourquoi on pratique fréquemment des tests de contaminants ioniques (sel, halogénures, hydroxydes etc.) car s’ils sont présents sur une carte, ils peuvent pomper l’humidité au travers du vernis et créer de la corrosion, des dendrites.

Donc une carte propre, c’est dans l’idéal une carte lavée ; mais dans la pratique ce n’est pas une nécessité. 90 % des utilisateurs ne lavent plus la carte, il n’y a plus que dans le militaire et quelquefois l’aéronautique que cette pratique est systématisée. On peut considérer qu’une carte propre, c’est une carte que l’on a testée en contamination ionique (Metronelec commercialise les équipements permettant ces tests), et dont on a réalisé les analyses de compatibilité, de résistance, d’isolement de surface. Pour cela il y a les tests SIR* (Surface Insulation Resistance Testing) Les Cahiers : Entre les différents types de chimie sur la carte, peut-il y avoir des contaminations ? Emmanuel Anglade : Oui. Les silicones par exemple sont très polluants, dégazent énormément et vont avoir tendance à polluer l’environnement dans lequel ils se trouvent Si il y a un vernis acrylique ou polyuréthane à proximité, on risque de constater des problèmes de démouillage, c’est-à-

Les Cahiers : Quels sont les qualités requises pour un vernissage optimal des cartes ? Emmanuel Anglade : D’emblée, il faut considérer que tous les vernis doivent assurer de bonnes propriétés diélectriques, de la résistance à l’isolement, à l’humidité et à la tension de claquage. Ils doivent être dotés d’une bonne flexibilité pour ne pas stresser les composants, avoir une résistance chimique adaptée à l’environnement dans lequel la carte électronique va se trouver, et enfin, une bonne adhérence. On pourra alors poser le film protecteur, généralement à l’épaisseur de 30 à 200 microns sur les cartes électroniques équipées, et les protéger en premier lieu de l’humidité et de ses conséquences. Mais aussi des débris solides, et ralentir les croissances d’étain. Ce procédé va allonger la durée de vie de la carte, accroître la garantie des produits et assurer leur bon fonctionnement en général. Les Cahiers : Comment évoluent les vernis ? Emmanuel Anglade : Aujourd’hui, le spectre des vernis est en train de s’étendre. De nouvelles chimies font leur apparition. Ainsi, on liste : • les acryliques, qui représentent 80 % du marché. Ce sont des mono-composants, très résistants à l’humidité, simples à appliquer, à répa-

rer, rapides à sécher. On les utilise lorsque l’humidité est la principale contrainte, et qu’il n’est pas nécessaire de contrer des agressions chimiques. Ils durcissent par simple évaporation des solvants. • les polyuréthanes : ce sont des mono ou bi-composants, faciles à appliquer, avec une polymérisation plus longue que les acryliques. Très résistants aux agressions chimiques, ils présentent l’inconvénient d’être difficiles à réparer, voire impossibles dans le cas de certains bicomposants résistants aux solvants. • les silicones qui couvrent une large gamme de produits qui se caractérisent par d’excellentes performances à haute température. Ils nécessitent en contrepartie une épaisseur de revêtement de 100 microns, contre 50 microns pour les acryliques, parce que les silicones sont plus perméables à l’humidité que les acryliques. Les vernis silicones sont aussi plus chers. • les vernis aqueux, qui n’ont plus de solvants, sont le plus souvent appliqués au pistolet, car peu aptes aux robots sélectifs. Ininflammable, «green», inodores, ils présentent l’inconvénient d’un temps de séchage long. Ils sont utilisés notamment en aéronautique. C’est un premier pas vers des produits non inflammables, qui ne posent pas de problème ni pour leur stockage, ni pour les opérateurs. Ils sont cependant plus sensibles à la contamination. • des vernis nouveaux, 100 % solides, à polymérisation UV, qui contiennent des photos initiateurs, sont arrivés récemment sur le marché. Ils ont l’avantage

* Test SIR : il consiste à mesurer la variation d’un courant électrique dans le temps au travers d’un circuit ayant un motif de pistes intercalées. Il est typiquement employé à des températures et hygrométries élevées. La présence de contaminants diminue la résistance d’isolement du matériau entre les pistes. Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 17


DOSSIER > VERNISSAGE Propriétés du vernis de polymérisation HumiSeal UV500 : il se distingue par sa réparabilité Density

1.0 to 1.1 g/cm3

Minimum Solids Content

98 %

Viscosity, per Fed-Std-141, Meth. 4287

275 – 375 centipoise

Recommended Coating Thickness

25 – 125 microns

Recommended UV Cure

See Curing Below

Shelf Life at Room Temperature, from DOM

6 Months

Glass Transition Temperature – DSC

- 43°C

Coefficient of Thermal Expansion – TMA

137 ppm/°C Below Tg 311 ppm/°C Above Tg

Modulus – DMA

0.4 MPa @ 25°C

Dielectric Withstand Voltage, per MIL-I-46058C

>1500 V

Surface Resistivity per ASTM D-257

2.0 x 1011 ohms

Volume Resistivity per ASTM D-257

8.0 x 1012 ohms.cm

Insulation Resistance, per MIL-I-46058C

4.5 x 1011 ohms

Moisture Insulation Resistance, per MIL-I-46058C

1.6 x1010 ohms

Surface Insulation Resistance (per IPC J-STD-004 (mod.)

8.9 log10 ohms

Resistance to Chemicals

Good

d’être ininflammables et ne nécessitent que quelques secondes pour polymériser. Très flexibles pour résister aux chocs thermiques sévères, très souples avec un coefficient d’expansion très bas, Ils offrent une excellente résistance aux agressions chimiques, mais ne sont pas réparables. Certains de ces vernis résistent un peu moins bien aux agressions chimiques mais s’avèrent réparables, comme l’UV 500 d’HumiSeal (cf.tableau). Ce mouvement vers les vernis UV est déjà lancé notamment dans l’automobile, qui a qualifié les premiers vernis de ce type. On a donc des retours. L’automobile a été le premier bénéficiaire de cette nouvelle technologie, qui aujourd’hui se démocratise et atteint les petites séries. Malgré tout, il est peu probable que les produits à base de solvants disparaissent. Ils sont faciles à mettre en œuvre, on peut les appliquer au pinceau, en aérosol, en immersion, avec des robots sélectifs. Leur développement continue, pour des applications classiques.

Jean-Pierre Douchy, directeur de ventes chez ABchimie

Un tournant technologique Les Cahiers : On prévoit que les pressions environnementales pour contrer l’émission des solvants dans l’atmosphère vont s’accentuer. Avec quelles conséquences pour les sous-traitants de la filière électronique ? Jean-Pierre Douchy : c’est un tournant technologique qui s’amorce du fait de la législation sur les COV qui va imposer aux gros utilisateurs de solvants de capter leurs vapeurs ou de les retraiter, au-dessus de 5 tonnes/ an.Alstom, mais surtout les équipementiers automobiles, Valeo, Magneti, Johnson, Autoliv qui utilisent entre 20 et 40 000 litres de vernis par an, et Continental qui doit tourner autour de 300 000 litres. Les vernis acryliques, majoritairement utilisés, sont constitués à 80 % de solvants; rejetés dans l’atmosphère. Le traitement imposé par la réglementation sera extraordinairement coûteux. La solution sera de travailler avec des vernis sans solvants, et la piste privilégiée actuellement, ce sont les vernis UV, qui de plus, sont beaucoup plus rapides à polymériser que les vernis acryliques. En passant sous une lampe

La société iséroise ABchimie fabrique et fournit tous les types de solutions destinées à la production des circuits imprimés en matière de vernis de tropicalisation, solutions de nettoyage des cartes, silicones et résines d’encapsulation. ABchimie est leader sur le marché industriel. Ses grands clients sont Airbus, Thales, Sagem, le groupe Schneider.

18 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

à mercure par exemple, en l’espace de 0,2 seconde, la carte est polymérisée. Alors qu’en comparaison, avec un vernis acrylique, si on prend en compte le temps de dispenser le vernis, le temps de convoyage, le temps du passage en four, on arrive à prés de 15 minutes. Avec un vernis UV, les mêmes opérations réduisent le temps de process à 4 minutes. Les Cahiers : En quoi le process des vernis UV est il particulier ? Jean-Pierre Douchy : Ce sont des vernis dual cure, c’est-à-dire qu’il y a 2 systèmes de polymérisation en action. Le premier c’est le passage flash, qui va permettre de durcir toutes les parties éclairées par la lampe à mercure ou à LED. Mais il y a un risque d’ombrage pour les parties de la carte sous les composants. Dans un second temps, les uréthanes vont réagir à l’humidité de l’air. Cette deuxième séquence va prendre davantage de temps, entre 48 à 72 heures, mais cela n’a pas d’importance, car ce sont de toutes petites surfaces cachées, enfermées dans la zone supérieure qui a été polymérisée par les UV. La composition uréthane/ acrylate étant 100 % dié-


QU’Y A-T-IL A L’INTERIEUR ? HumiSeal est le seul fournisseur dédié à la conception et la fabrication de vernis de tropicalisation (confomal coatings) protection électronique permettant d’offrir les solutions appropriées dans toutes les chimies possibles. il y a toujours un vernis adapté à chaque application dans notre large gamme, avec des qualifications et certifications UL, MIL, IEC …. Quelle que soit votre industrie, nous aurons non seulement le vernis capable de répondre à votre besoin mais en plus nous vous apporterons notre connaissance et maitrise du process pour vous aider à tirer le meilleur parti de votre production. Depuis les résines synthétiques à haute tenue en température jusqu’au vernis 100% solides à polymérisation UV, il y a toujours un vernis HumiSeal qui convient.

C’est pourquoi toutes les pistes mènent à

HUMISEAL EUROPE SARL

4-6 avenue Eiffel - 78420 Carrières-sur-Seine - France t: +33 (0)1 30 09 86 86 • f: +33 (0)1 30 09 86 87 e: humiseal.sarl@chasecorp.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 19


DOSSIER > VERNISSAGE

lectrique la carte qui sort de ce process peut être testée, emballée, et va finir de polymériser en toute sécurité. Les Cahiers : Les vernis UV vont-ils détrôner les acryliques ? Jean-Pierre Douchy : A terme, ils le pourraient. Le milieu industriel va probablement continuer à utiliser pendant encore 10 ou 15 ans les vernis acryliques et attendre que les ajustements soient terminés avec les retours d’expérience de ceux qui seront obligés d’utiliser des technologies sans solvants. Mais nous avons des clients qui se sont déjà

emparés des vernis UV, parce qu’ils réduisent le temps de process. Ces vernis UV sont sur le marché depuis 5 ans, et on commence à bien les connaître. Et depuis plusieurs années, ABchimie propose des produits qui polymérisent avec des lampes LED. Les Cahiers : Pourquoi des LED ? Jean-Pierre Douchy : Il y a des inconvénients à utiliser des lampes au mercure. D’abord, c’est 70 % d’infrarouges, donc avec un dégagement de chaleur, de l’énergie consommée et des rejets d’ozone.

Propriétés du vernis de tropicalisation UV/LED Dual Cure ABchime 526/UV - LED DS55 : un vernis qui polymérise aux UV comme aux LED (526UV/LED DS 55 liquide)

Constituant

Uréthane acrylate

Aspect

Liquide transparent jaune

Résidu non volatil

100%

Viscosité à 25° C

55 – 100 cSt<

Point éclair

> 100° C

Epaisseur recommandée

30 à 150 microns

Durée de vie en pot

12 mois

Vernis ABchimie 526UV-LED polymérisé Aspect

Transparent

Adhérence suivant ISO 2409

Classe 0

Résistivité volumique

1 x 1014 Ohms/cm

Résistance d’isolement(Ω

10 12 (NF EN 61086)

Rigidité diélectrique

60 kV/mm

VRT

- 55°C + 125°C, 10°C Mn, 20 cycles - 25°C + 25°C, 5°C/mn, 100 cycles

Choc thermique

- 40°C + 90°C, 30 mn/30 mn, 1000 cycles

Tension de claquage

> 1750 v DC (NF EN 61086)

Plage de température

de - 55°C à + 150°C

Inflammabilité

auto-extinguible selon UL94 VO

Brouillard salin

35°C, 5% sel, 2 ml/h

Méthode de dévernissage

mécanique (micro abrasion)

20 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

Les avantages procurés par les LED sont une moindre consommation et pas de rejets d’ozone. Un seul inconvénient : le prix des LED. Mais ce coût s’amortit vite : la durabilité des LED est de 20 000 heures, soit 10 fois plus que celle des lampes au mercure. A partir de 10 000 heures de travail, la lampe LED est rentable. Abchimie est seule à proposer des vernis pour les fours à LED, le 526 UV par exemple (cf. encadré). Notre entreprise investit beaucoup dans la recherche et le développement, et travaille avec notamment, le CEA. Les Cahiers : existe-t-il des fours à LED sur le marché ? Jean-Pierre Douchy : Jusqu’à tout récemment, non. Mais ABchimie proposait à ses clients d’acheter les lampes LED et de fabriquer un carénage ad ‘hoc. Un four LED va être mis prochainement sur le marché, l’UVLED 360. C’est un équipement de polymérisation compact, modulable qui permet la polymérisation des vernis de tropicalisation UV système LED ainsi que des résines appliquées en surépaisseur en un seul passage. En pratique, le convoyeur emmène la carte sous la lampe pour polymérisation et peut grâce à sa programmation s’arrêter le temps défini pour polymériser à cœur les résines UV LED déposées en épaisseur.

SMT Europe, ligne de produits des process Samsung, a créé cet équipement polyvalent adaptable de 120 à 360 mm, avec détection d’entrée et sortie de carte, et 99 programmations disponibles. Le four est conçu pour des PCB jusqu’à 460 mm de largeur. L’équipement UV LED 360 est compatible SMEMA, et un passage de carte Top / Bottom jusqu’à 80 mm, pour s’intégrer éventuellement dans une ligne de production. C’est un équipement de taille réduite, 800 mm de large qui sera présenté début avril à la CCI de Grenoble (voir encadré). FOURS A LED : LE RENDEZ-VOUS A NE PAS MANQUER POUR LES DÉCOUVRIR Conférence PC2A à la CCI de Grenoble le 7 avril 2016 à 8H30 PC2A présentera les différentes techniques disponibles pour protéger et fiabiliser les circuits imprimés. Partant de l’ultrafine protection avec le parylène jusqu’aux protections par des résines de potting en passant bien sûr par les nouvelles technologies polymérisant avec les UV LED en fines et même fortes épaisseurs. En effet, l’utilisation de protection est de plus en plus nécessaire à la protection et la fiabilité des sous ensembles électroniques. Contact : 04 76 49 70 17


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

Stéphane Etienne, Nordson Asymtec Des phases cycliques pour le vernissage Les Cahiers : Le robot de «conformal coating» Asymtek de Nordson, distribué en France par Exelsius, s’est imposé sur le marché français et même européen, pourquoi un tel engouement ? Stéphane Etienne : Parce que Nordson est arrivé le premier sur le marché et que ce robot a été protégé par un brevet, il y a une vingtaine d’années. A une époque où personne ne s’intéressait au vernissage chez les fabricants d’équipements. Ainsi, Nordson s’est implanté solidement chez les construc-

teurs, surtout automobiles. Nordson Asymtec détient aujourd’hui 80 % du marché mondial du conformal coating dans cette industrie ! Il faut ajouter que pendant 15 ans, Nordson n’a pas eu de concurrent direct.

Stéphane Etienne : Nordson a tenté il y a 5 ans de commercialiser une machine d’entrée de gamme simplifiée, mais cela n’a pas été un succès, il n’y a pas eu de manifestation d’intérêt pour ce robot.

Le résultat, c’est que plus nous implantions de machines, plus nous capitalisions de savoir-faire. Nordson offre en conséquence une structure de support unique, c’est un cercle vertueux.

Les Cahiers : On assiste en ce moment à un accroissement du vernissage des cartes, qu’en pensez-vous ?

Les Cahiers : Le robot Asymtek est surcapacitaire pour beaucoup de PME. Y a-t-il en développement des équipements plus adaptés à des petites séries ?

turelle. Idem avec les applications liées à l’aéronautique avec un volume des cartes en forte croissance, lié aux contrats en expansion d’Airbus et de Dassault.

Stéphane Etienne : Dans la technique du vernissage des cartes, il y a des phases cycliques, qui sont généralement liées à l’industrie automobile, et qui se répètent tous les 5, 7 ans. On voit la demande décliner puis de nouveau accélérer. L’automobile, c’est 50% du business de vernissage, et elle est en croissance struc-

DESIGN INGÉNIERIE ÉLECTRONIQUE ET INFORMATIQUE

CERTIFICA TIO TEM YS

N

S

3 MÉ TI ERS au s erv i ce de l’ind u s tri e él e c t ro n i q u e

ISO 9

00

1

SGS

DISTRIBUTION COMPOSANTS ET OUTILLAGE

SOLUTIONS

PRODUCTION SERVICES KITS, MODULES, CAPTEURS, GESTION DE PRODUCTION

Tél. : +33 (0)1 30 79 17 50 • Fax : +33 (0)1 34 81 20 81 info@del.fr • www.del.fr DEL CAHIERS FEV 2016.indd 1

23/02/2016 Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 8711:27:39 - 21


DOSSIER > VERNISSAGE Guillaumette GAS, PDG de Résilec (69) L’enrobage de la carte : une spécialité rare dans le domaine de la soustraitance électronique Resilec, à Chanopost dans le Rhône, fait partie des très rares entreprises en France à se consacrer spécifiquement à l’enrobage des cartes électroniques, et ce, depuis 20 ans. «Nous sommes des sous-traitants qui offrons des prestations à d’autres sous-traitants, souligne Madame Gas, pour leurs cartes destinées à des milieux hostiles ou sensibles».

LES ÉQUIPEMENTS DE VERNISSAGE SÉLECTIF DES CARTES :  Si Nordson Asymtek domine le marché des grands OEM et des EMS de capacité, METRONELEC et ACCELONIX proposent des solutions robotisées intéressantes pour les PME de soustraitance omniprésentes sur les nouveaux marchés (IOT, automatismes, etc.) caractérisés par des séries petites et moyennes. METRONELEC, distributeur et fabricant d’équipements et produits consommables

Les Cahiers : qui sont les clients de Resilec ? Pour quelles applications encapsule-t-on les cartes ? Guillaumette Gas : Les clients de Résilec sont BSA, SGAME, CMS Industries, Aborilec… pour ne citer qu’eux. Des bureaux d’études, des grands donneurs d’ordre, des fabricants de matériel électrique, d’éclairage, notamment des éclairages à LED. Au niveau des applications, il s’agit souvent d’électronique embarquée pour des véhicules industriels par exemple, le ferroviaire, l’affichage, les triangles à LED. La liste est loin d’être exhaustive ! pour l’industrie électronique, a choisi la société américaine PVA et sa gamme DELTA pour la commercialisation en France et en Tunisie d’équipements de dépose de fluides. DELTA est un robot 3 axes destiné aux applications aussi bien de petites, que de moyennes et grandes séries. Les systèmes PVA sont dotés d’une technologie de contrôle du processus en boucle fermé, offrant un haut niveau de précision et de répétabilité. PVA propose plusieurs

Machine PVA distribuée par METRONELEC

Les LED sont grandes consommatrices de technologies d’encapsulation : il faut tenir compte des contraintes d’insolation et de caractéristiques mécaniques spécifiques, avec une nécessité de transparence qui doit être conservée tout au long de la vie de la LED.

Resilec réalise des petites et moyennes séries, offre un délai court de 24 à 48 heures pour les prototypes et les petites séries, et étudie au cas par cas toutes les demandes. L’entreprise a résiné 200 000 cartes, a coulé 10 tonnes de résine avec une équipe de 8 personnes et réalisé 400 000 e de CA en 2015.

types d’applicateurs sélectifs adaptés à tous les types de fluides pour le vernissage, le dam & fill, le potting, le collage, l’underfill ….

• Résolution = 0.005 mm • Aire de travail = 537x485x100 (cette surface est réduite avec des valves supplémentaires) • Charge maximum = 11.4 kg • Vitesse maximum = au dessus de 500mm/sec • Hauteur composant maximum = 50 mm • Alimentation d’air = 5.5 bar • Tension d’alimentation = 220 VAC +/- 10%, 50-60 Hz • Dimensions : 847x1137x1606mm

Depuis 2015, PVA dispose d’un centre technique Européen basée en Hollande. Toutes les machines y sont présentées et une équipe de techniciens y accueille les clients qui souhaitent faire des essais. Le chargement peut s’opérer manuellement, ou avec un convoyeur en ligne. Spécifications techniques • Répétabilité = +/-0.025 mm Machine Protecto commercialisée par ACCELONIX

22 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

ACCELONIX commercialise les équipements de vernissage sélectif Protecto du fabricant allemand Rhem,


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

avec pour spécificité une technique d’application brevetée, le Stream-Coat®, un procédé de dispersion durant lequel le vernis est appliqué par une buse interne. Une buse externe à jet d’air permet de commander l’application du vernis sur la carte. On obtient alors un film uniforme, d’une largeur de 0,5 à 12 mm, en fonction de la quantité de produit et de l’intensité du jet d’air. La buse se présente sous la forme d’une lance d’une longueur de 35 à 100 mm qui permet un très bon accès autour des composants traversants THT. Spécifications techniques • Grande accessibilité entre les composants THT par buse tubulaire 35-100 mm • Buse à structure tubulaire double • Dispensing, spraying et jetting avec la même valve ROBOTISER LE VERNISSAGE par Eric Bourreli (REFACTEO) manager du groupe de travail Robotique du SNESE

Robotiser le vernissage correspond à une volonté d’éliminer la phase de masquage et d’obtenir un processus de qualité et répétable. Le choix du robot et du système de jet, l’acquisition des connaissances, la qualification du process, la programmation, les essais et le contrôle sont à ajouter à l’investissement matériel. Robotiser le vernissage doit donc être considéré comme

• Dispense large 5-40 mm avec valve «curtain» • Jusqu’à 4 valves possibles pour application parallèle • Zone de travail 600x508 mm • Solution ligne de vernissage possible avec ou sans convoyeur retour pour application simple/double face. NORDSON ASYMTEK Distribué par Excelsius, le robot Asymtek de Nordson représente un cas particulier. A performances quasi identiques à celles de ses concurrents (à l’exception de la très haute cadence où Asymtek se démarque), Nordson a su se tailler la part du lion en englobant 80 % du marché français. Aujourd’hui, un fabricant qui développe une nouvelle technologie de vernis contactera Nordson pour s’enquérir de la compatibilité de son concept de verun investissement stratégique qui doit s’intégrer dans la chaîne de fabrication. L’alternative peut être d’avoir recours à une soustraitance qualifiée. LES POINTS CRUCIAUX A EVALUER DANS LE CHOIX D’UN ROBOT Parce que l’on fait face à un liquide, dont le comportement est chaotique et difficilement contrôlable, le choix des produits et leur conservation puis la qualité du mélange composé de la résine, d’additifs et d’un solvant n’est pas neutre. Au-delà viennent s’ajouter les influences de la température et de l’humidité. La viscosité impacte les performances de l’ensemble robot/buse et la vitesse de dépôt. À cela s’ajoute la qualité du nettoyage préalable de la carte électronique. C’est l’association de l’ensemble de ces paramètres maîtrisés qui

nissage aux équipements de la firme américaine, et passera par ses laboratoires pour qualifier son vernis. Stéphane Etienne, qui dirige le pôle développement commercial, est formel : « Le marché français des PME est avant tout un marché de sous-traitance, et pour répondre aux demandes de donneurs d’ordre tels que Valeo, Schneider, Airbus, obtenir de l’inter échange sur les données de programmation, sur le process, les industriels de la sous-traitance électronique sont pratiquement obligés de passer par Nordson». A noter que les machines Asymtek sont évolutives et couvrent un large panel d’applications. Spécifications techniques (pour le robot de dépose sélective SL-940 E) • Système de vernissage haute vitesse, haute précigarantit la bonne adhérence du vernis sur la carte, la répétabilité de l’opération et détermine la programmation du parcours de la buse en tenant compte du phénomène de capillarité. Aussi les choix de la buse, de la valve, de la tuyauterie et de son système d’alimentation sont déterminants dans le comportement du robot face au changement de viscosité. Ces choix le sont également pour la maintenance et le nettoyage. Ensuite les performances du robot entrent en jeu par le calibrage de la buse et la vitesse de déplacement en fonction de la viscosité des produits retenus. La gamme de système d’automatisation est large : équipements de dépose de fluides, bras robotisés ou portiques XYZ. Le critère d’appréciation est le mix: vitesse/précision/vibration.

sion à plus haute productivité • Contrôles de process qui assurent la qualité du vernissage, tel que le contrôle de la largeur du jet qui s’ajuste automatiquement en fonction des variations de viscosité pendant le process de vernissage • Surveillance avancée permettant la traçabilité • Programmation facilité avec une caméra (option) • Ventilation en partie basse permettant une évacuation efficace des VOC • Répétabilité axe Z : ±0.025 mm (0.001 in.), 3 sigma • Résolution X-Y : ±0.010 mm (0.0004 in.), 3 sigma • Résolution axe Z : ±0.025 mm (0.001 in.), 3 sigma • Précision de position : ±0.075 mm (0.003 in.), 3 sigma • Hauteur libre maximum : 100 mm (4 in.) dessus et dessous PCB Poids maximum Palette/PCB : 5 kg Les cartes peuvent être conduites vers le robot, soit pas une alimentation manuelle, par un convoyeur ou par palettes libres ou motorisées. L’important sera la qualité du système de blocage de la carte pour garantir la précision de l’opération de vernissage. La cellule robotique devra permettre un accès aux sous-ensembles fonctionnels et d’alimentation en fluide par l’opérateur tout en garantissant un environnement stabilisé et étanche aux contaminations. Autres facteurs de différenciation entre plusieurs robots : la qualité de la préparation en amont de l’automatisation et la mise en œuvre de procédures qualifiées correspondant aux spécifications des clients et aux standards qualité.

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 23


DOSSIER > VERNISSAGE VERNISSAGE DES CARTES : DE LA CHIMIE A LA MÉTHODE, LES FONDAMENTAUX 1 - Les vernis destinés aux cartes électroniques se classent en plusieurs catégories chimiques. Les acryliques sont constitués d’une solution polymère acrylique thermoplastique dissoute dans un mélange de solvants organiques.  Le vernis sèche par évaporation, il n’y a pas de réticulation. En conséquence, les vernis acryliques se ramollissent à haute température. Ils peuvent être retirés par un solvant, ce qui facilite la réparation des cartes. Ces solvants sont inflammables. Ils sont aujourd’hui sur la sellette au regard des législations environnementales de plus en plus restrictives sur les émissions de COV. Les silicones couvrent une grande famille de produits, avec des caractéristiques et des propriétés variées. Les silicones classiques vont LES NORMES IPC RELATIVES AU NETTOYAGE ET AU VERNISSAGE ET LA FORMATION Lorsque l’on aborde les questions de vernissage, partie intégrante du procédé d’assemblage des cartes électroniques, le sujet est rarement « déconnecté » des problématiques du nettoyage et de la « propreté ». Les deux vont de pair car appliquer un produit sur des surfaces non propres donc non « réceptives » ne donnera pas les résultats attendus tant d’un point de vue mécanique que physico-chimique (accrochage, porosité, isolation électrique...).

des produits durs et résistants à l’abrasion, jusqu’à des élastomères souples qui soumettent la carte à moins de contraintes que les composants. Les polyuréthanes répondent aux besoins d’une bonne résistance chimique. Ce sont des vernis très durs qui offrent une excellente résistance à l’abrasion, à l’humidité et aux produits chimiques. Ils ont pour inconvénient leur nature réticulée, qui rend le dévernissage de la carte difficile. Les époxys : très durs, très résistants, ils sont généralement fournis sous la forme de systèmes bi-composants qui les rendent plus difficiles à l’usage que les autres vernis. L’époxy est un vernis qui réticule, il offre d’excellentes propriétés mécaniques et de résistance à l’abrasion. Quasi impossible à retirer de la carte.

Les deux normes IPC incontournables dans ces domaines sont l’IPC-HDBK830A pour le vernissage et l’IPC-CC-65B pour le nettoyage. Plusieurs autres IPC traitent du sujet. Revue de détail Normes IPC spécifiques au VERNISSAGE : - IPC-HDBK-830A - IPC-CC-830B  - IPC-9201A  - IPC-9202 - IPC-9203  Normes IPC spécifiques au NETTOYAGE : - IPC-CC-65B - IPC-5701  - IPC-5702 - IPC-5703

24 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

Les vernis à base aqueuse ont été développés en réponse aux pressions environnementales contre l’emploi des solvants organiques. Ils sont longs à sécher et peuvent se craqueler lorsque leur épaisseur augmente. Les vernis polymérisables aux UV sont souvent utilisés dans les productions de grandes séries. Leur polymérisation s’effectue souvent en 2 temps, en raison des zones d’ombrage qui affectent les zones situées sous les composants. Leur développement connait un véritable essor, notamment en raison de la législation sur les rejets de COV dans l’atmosphère et l’arrivée sur le marché de convoyeurs à LED. 2 - Méthodes d’application des vernis Vaporisation : technique courante, excellents résultats sur les surfaces planes, en aérosol ou au pistolet. Convient parfaitement pour - IPC-5704 - IPC-8497-1 Normes IPC spécifiques aux procédés d’assemblages qui traitent du nettoyage et du vernissage : - J-STD-001F - IPC-HDBK-001E  - IPC-AJ-820A - IPC-A-610F  - IPC-PE-740A  - IPC-TM-650 Un point important à ne pas négliger au niveau de la qualification des produits et des procédés est la résistance d’isolement de surface (SIR) obtenue, d’où l’existence de plusieurs IPC sur la question et les méthodes de test décrites dans l’IPCTM-650. Une attention toute

les réparations, les petites et moyennes séries. Le pistolet s’avère économique pour les grandes séries. Dépose sélective : avec des robots de type Asymtec, PVA, Protecto qui s’avèrent adaptés pour les grandes séries, mais aussi lorsqu’on a des temps de masquage importants. Atout majeur : la précision et fiabilité de la dépose. Immersion (trempé) : Assure le recouvrement complet de la carte, y compris sous les composants. Mais demande des cartes designées à cet effet. Pas adapté aux grandes séries Choix du vernis : • Environnement de la carte • Réparabilité • Caractéristiques électriques • Méthodes d’application

particulière doit être également portée sur la compatibilité des produits entre eux (entre autres, les résidus de flux avec les vernis). Le test de corrosion Bono (non IPC), plus sélectif que les tests SIR, est également utilisé en qualification. Les membres IPC, ont la possibilité d’acquérir les normes IPC à tarif préférentiel (-50%). Pour être membre IPC il suffit d’acquitter la cotisation pour un an ou deux ans. Les adhérents du SNESE, d’ACSIEL Alliance Electronique et de PC2A bénéficient d’une remise de 30% sur cette cotisation.


Formation : Le stage IFTEC N°22 “Nettoyage et vernissage des cartes électroniques » d’une durée de 21 heures sur 3 jours traite de ces sujets. Personnel concerné : personnel technique impliqué dans les opérations de nettoyage et de vernissage des cartes électroniques. Objectif : décrire les problèmes pouvant apparaître sur des cartes électroniques brasées présentant des résidus de flux et exposer en détail l’intérêt, les moyens et produits pour leur nettoyage et vernissage. Aborder à travers l’étiquetage, les fiches de sécurité, la législation, les risques chimiques et de sécurité qui s’y rapportent.

Pré-requis : Avoir des connaissances minimum en chimie pour permettre une bonne assimilation des principes de nettoyage, contamination... Niveau minimum BAC Technique, BAC+2. Avoir un minimum connaissances théoriques sur les lignes d’assemblages de produits électroniques. Il est recommandé d’avoir assisté à la session IFTEC « les cartes électroniques » pour les personnes novices dans le domaine de la fabrication des cartes électroniques.

Contact : IFTEC Pierre-Jean ALBRIEUX pj.albrieux@iftec.com www.iftec.fr

Spécial Lab.

Traduction

33 rue Ravon 92340 Bourg La Reine France Tel : +33 (0) 1 45 47 02 00

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 25


DOSSIER > VERNISSAGE VERNISSAGE A LA DEMANDE SOCIETE

EQUIPEMENT acrylique

SERCEL

02 40 30 11 81

AQLE

03 44 19 29 39

AIHDAC

02 54 79 06 70

Dispenser Nordson Four Thermatech

X (AVR 80)

Robot vernissage Asyntech

X

TYPE DE VERNIS base eau polyuréthane silicone époxy vernis alkyd X (FSCP) X

X

SECTEUR parapétrolier aéronautique, ferroviaire, industrie

X

Pinceaux, lampe UV, hotte aspirante

X

militaire, industrie

FCE

Robot développé en interne

AEL

Par atomisation avec ligne de robot + four de marque PVA

X (avec ou sans traceur UV, en gel ou en diluant

Nordson/Rehm en sélectif (encore du trempé et de la bombe mais marginal)

X

ALLIANSYS

Aérographe et aérosol

X

PIGE Electr.

Robot Nordson C741

X (AVR 80 BA)

Pinceau (évite le masquage des composants à ne pas vernir)

X

automobile, maritime

Bombe aérosol, retouche pinceau

X (avec traceur UV)

automobile

SEICO

En sous-traitance

X

SELHA

Machines de vernissage, pistolet, aérosol, trempé

X (réparable)

BECKER

Robot Nordson Asymtec

X

MICRONIQUE

Vernissage par pulvérisation (Ligne automatique Nordson Asymtek) et du vernissage par Immersion

03 81 43 56 97

04 77 65 12 46

ACTIA

05 62 74 34 98

02 31 81 80 00 04 75 83 05 15

ANIMETUD

01 60 38 13 10

FCTRONIC

03 81 51 06 87 02 40 26 83 90

02 43 09 14 30 03 84 56 50 00

01 60 88 45 08

RAC

04 76 84 24 40

ASTEELFLASH 01 49 44 53 00

En bombe ou en liquide. Opération manuelle dans un local agréé

En dispensing automatique et manuel. Avec un robot de vernissage en ligne ou en îlot, au pistolet manuel, bombe spray, séchage en four thermique

X

nucléaire, ferroviaire, énergie électrique, médical iot électronique embarquée X

industrie, grand public, communication, iot

X X

X

X

tous secteurs avionique, médical

industrie, ferroviaire, aéronautique

X

industrie ou embarquée agricoles

(vernis de tropicalisation avec solvant AVR80 BA 400)

26 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - novembre 2015 - n° 86

industrie, médical médical, ferroviaire, industrie

X

X (avec traceur UV)

médical

X (avec traceur UV)

Tous les secteurs : industrie (comptage, automatismes, gestion de l’énergie…produits soumis à l’humidité et aux fortes variations de températures), défense, automobile…


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

SOCIETE

ENROBAGE OU POTTING A LA DEMANDE TECHNOLOGIE

TYPE DE RESINE

polyuréthane

FCTRONIC

03 81 51 06 87

ACTIA

05 62 74 34 98

PIGE

Electronique

04 75 83 05 15

Nous utilisons régulièrement des résines de type Epoxy qui ne se dilatent pas lors de la phase polymérisation - Très résistantes (coefficient de dureté > 80) a moyen économique de protéger ses développements - Inconvénient a irréparable Dans certains cas, nous utilisons des gels pour pouvoir intervenir pour réparation ou modifications.

SELHA

Nous réalisons du potting en moule métallique par remplissage avec des résines époxy style STYCAST ou par versage dans des coquilles. Nous avons un robot pour faire le mélange. Le moulage concerne des produits destinés à des environnements sévères : sondes moteurs, sondes sur les jambes de train d'atterrissage. Nous réalisons aussi du potting/enrobage avec des résines polyuréthane dans des coquilles.

RESILEC

04 78 56 01 46

X

beaucoup utilisé en embarqué automobile et camions, dans l’environnement moteur ou très exposé à l’environnement médical, ferroviaire, industrie

Ponctuellement enrobage par gravité

SEICO

02 43 09 14 30

époxy

Le coating réalise une protection locale de la carte aux projections, à la condensation etc Le potting apporte, en plus des protections du coating, une meilleure protection/étanchéité/ robustesse/inviolabilité parfois. Attention à la qualification.

Câbles, faisceaux, boitiers 1 machine pour moulage et surmoulage de Câble Dopag Micromix Cartes et boitiers 1 robot F4400N Ellsworth de dépose automatique Moyens dédiés 2 étuves spécifiques Armoires de séchage

02 40 26 83 90

silicone

Enrobage avec une unité de dosage pour le mélange des résines bi-composants (mélangeur dynamique) adeux résines utilisées sur la machine (résine noire et blanche)

SECTEUR

X polyuréthane bi composant

X silicone mono composant

X

industrie, grand public

X

X bi composants (semi-rigide, UL94V0, RoHs)

ferroviaire, électronique embarquée (véhicules industriels), aéraulique, éclairage (leds), affichage et signalisation lumineuses, objets connectés, matériels électriques et tous produits industriels

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - novembre 2015 - n° 86 - 27


DOSSIER > ACHATS

Délai de réalisation des devis : la quête du graal des sous-traitants

Par Loic BIAREZ, CEO Pertilience

C’est un secret pour personne : être le premier à remettre le devis à un client est un facteur clé de succès. Certains EMS disent même que cela porte à 80% leur chance de remporter l’affaire. Le délai objectif pour remettre une offre est d’environ deux semaines, le plus dur n’étant pas d’atteindre cet objectif une fois, mais d’en assurer la constance. DES ATTENTES CLIENTS DIFFÉRENTES Bien sûr, les attentes des clients seront différentes selon qu’il s’agit de chiffrer un prototype ou une série. Pour un proto, c’est le délai de remise de l’offre qui sera jugé critique par le client. Il a investit des sommes importantes dans la R&D de son projet et déjà imaginé un

business model bâti sur la fonctionnalité de son proto, voire déjà imaginé une date de mise sur le marché. Pour le lancement d’une série, c’est le prix de l’offre qui sera jugé déterminant, sans pour autant que le délai devienne élastique.

lorsqu’il s’agit de Sourcing ou de Benchmark, que ce soit pour l’élargissement du nombre de ses sous-traitants ou le remplacement de l’un deux, la compétitivité des offres va être un critère important dans la démarche de sélection du client.

Les demandes de prix peuvent être aussi de simples évaluations de coût d’une BOM. Cela concerne plutôt des clients fidélisés, dans les étapes amont de conception de nouveaux produits où les équipes de R&D ont besoin d’évaluer le coût de différentes solutions techniques. Il s’agit donc d’approches budgétaires pour lesquelles un travail approfondi sur les prix n’est pas nécessaire. Le délai est important car il a un impact direct sur le cycle de développement du produit. Enfin,

LES SOLUTIONS MISES EN OEUVRE Le chiffrage est réalisé, soit par un deviseur projet qui prend alors en charge toutes les activités de chiffrage matière, soit par une équipe d’acheteurs entre qui les différents postes à chiffrer sont repartis selon les familles d’achats. Dans le premier cas, la maîtrise du délai de réponse est plus facile mais requiert des personnes de très grande polyvalence, dans le second cas la charge de travail peut être repartie, mais cela requiert

un travail accru de coordination et consolidation de données. Pour toutes les demandes, c’est le même processus de chiffrage qui est mis en œuvre, et supporté par un modèle Excel unique fait maison. LA RÉALISATION DES DEVIS : UN TRAVAIL INGRAT Les personnes en charge des devis dépensent beaucoup d’énergie pour réaliser le chiffrage dans les meilleurs délais, envoyer des RFQ aux fournisseurs, relancer, collecter d’innombrables données, synthétiser toutes les informations, pour remettre l’offre. Et bien souvent, le verdict tombe : «C’est trop cher», « On est en retard » ou encore « il faut chiffrer une autre quantité ». De quoi démoraliser les troupes ! Si les acheteurs restent la meilleure ressource pour réaliser les devis, ceux-ci préfèrent les activités de sourcing, de négociations, d’analyse aux interminables manipulations et collectes de données. Le management doit alors trouver le bon compromis, avec toujours le même objectif : répondre aux demandes dans les meilleurs délais. POURQUOI ADOPTER UNE DÉMARCHE DIFFÉRENCIÉE ? Les sous-traitants sont confrontés à deux problématiques à priori antagonistes :

28 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

Devis

RQT

en ligne (Mouser, Farnell, RS, DigiKey, Octopart, TME). Il est donc permis d’établir rapidement le contact avec le prospect avec une offre pertinente pour le prototypage, porte ouverte sur le passage éventuel à la production en série. Besoin d’un devis optimisé Optimiser les coûts, proposer des solutions alternatives au client tout en protégeant les marges, sont les bases du développement de l’activité du portefeuille clients.

établir un devis dans des délais très courts pour satisfaire le client et mettre en oeuvre une démarche achat satisfaisante et rentable pour l’entreprise. En outre les exigences de délais courts de fabrication nécessitent de manager au plus juste les informations de délais d’approvisionnement et de stock. Pour réussir, Il faut adopter une approche différenciée qui consiste à traiter spécifiquement chacune de ces problématiques avec un outil approprié. Cette démarche différenciée est

LE CAS SYSTECH Pour SYSTECH (28), entreprise spécialisée dans la conception et la production de cartes et systèmes électroniques (hardware et software) en petites et moyennes séries, la réactivité est un atout essentiel.

illustrée par Buymanager qui est un assemblage de six modules répondant chacun à un besoin spécifique du client : 1.Besoin d’une réponse rapide Pour conquérir de nouveaux clients la capacité à répondre rapidement est souvent plus importante que la précision des prix et des composants. Avec Rapid Quote Tool, Buymanager propose un processus de chiffrage rapide de nomenclatures avec tous les prix de marché « Tous les moyens, à tous les étages de l’offre doivent être mis en œuvre pour être le premier à répondre aux clients, et notre réponse, en termes de délais et de prix, doit coller au plus près des attentes du client » explique Jérôme Bootz le dirigeant de l’entreprise. SYSTECH a trouvé une réponse adaptée, répé-

Le Module Devis inclue un processus complet de chiffrage de nomenclatures dès l’import des différentes quantités et scénarios pendant que le module RFQ va homogénéiser l’activité de consultation des fournisseurs. Avec ces deux modules il est possible désormais d’être compétitif rapidement sur les offres de fabrication en série. Besoin d’une vision globale des achats Avec le module Connect vous disposez d’un environnement unique où sont centralisées toutes les dontable, économique et source durable de valeur ajoutée. « Il s’agit de Buy Manager, solution proposée par Pertilience. Aujourd’hui 50 % de nos devis sont remis en moins d’une journée et 80% en moins de 7 jours, contre 9 auparavant » précise Jérôme Bootz. Outre cet avantage concurrentiel important,

nées relatives aux achats et à la gestion de la relation fournisseur. Vous éliminez les innombrables fichiers Excel ou bases de données locales et vous économisez le temps passé en manipulations ou recherches de données, vous éliminez les erreurs de saisie. Avec le module Nego toutes ces données peuvent être comparées avec les offres concurrentes. Besoin de mesurer votre performance achats Le client peut avoir besoin de mesurer votre performance achats à la sienne. L’outil PILOT inclut des fonctions qui permettent de suivre l’activité globale de votre service achats. Il est possible dans ce module d’attribuer des actions aux différents acteurs associés aux différentes activités du service achats. Avec des critères et niveaux d’évaluation paramétrables il est possible d’avoir une gestion simplifiée de l’évaluation du panel des fournisseurs et de montrer votre professionnalisme. l’entreprise a constaté une diminution significative du temps passé à corriger les erreurs de saisie des références des composants. Ce gain de temps permet d’être plus attentif aux besoins des clients. Systech renforce ainsi la qualité de sa relation clients et augmente sa valeur ajoutée.

Contact : PERTILIENCE Pedro MANTELLINI +33(0)6 74 20 59 46 sales@buymanager.biz www.buymanager.biz Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 29


DOSSIER > ROHS

RoHs 2 Chine 2016 Vs RoHs 2 UE Le 21 janvier 2016, le Ministère chinois de l’Industrie et de l’Informatique a publié sa version finale révisée des «Mesures administratives pour la limitation de l’utilisation des substances dangereuses dans les produits électriques et électroniques» connue sous l’appellation de RoHS 2 Chine. Cette nouvelle réglementation entrera en vigueur le 1er juillet 2016. Portée de la RoHS 2 Chine La RoHS 2 chinoise élargira la liste des produits concernés, des produits d’information électroniques aux produits électriques et électroniques. La définition des produits électriques et électroniques a été clarifiée. Il s’agit des dispositifs et accessoires dotés de tensions électriques de service nominales n’excédant pas 1500 V en courant continu ou 1000 V en courant alternatif, qui fonctionnent au moyen de courants ou de champs électromagnétiques et qui génèrent, transmettent et mesurent de tels courants et champs électromagnétiques. Une liste des produits électriques et électroniques sera ajoutée au catalogue des produits électriques et électroniques soumis à la gestion de conformité. Les produits listés dans le Catalogue sont soumis à l’obligation de conformité de RoHS 2 Chine et à l’évalua-

Par Richard CRETIER, rédacteur

tion de conformité nationale obligatoire. Ce catalogue n’a pas encore été publié. Les substances concernées par la RoHS 2 Chine La RoHS 2 chinoise limite actuellement la concentration des six mêmes substances dangereuses que la RoHS 2 européenne (voir le tableau ci-dessous). Les limites exactes de concentration sont définies par la norme GB/T 26572. Limitations actuelles :  • Cadmium (Cd) et ses composés : 0,01% • Mercure et ses composés : 0,1% • Plomb (Pb) et ses composés : 0,1% • Chrome hexavalent (Cr6+) et ses composés : 0,1% • Polybromobiphényles (PBB) : 0,1 %; • Polybromodiphényléthers (PBDE) : 0,1 % Ces valeurs de concentration maximale s’appliquaient jusqu’à présent à des matières homogènes et non à des produits. Dorénavant, les limites s’appliqueront uniquement aux produits listés dans le catalogue des produits électriques et électroniques soumis à la gestion de conformité. Les produits et pièces non listés qui contiennent des substances dangereuses dans des concentrations dépassant les limites susmentionnées pourront toujours être vendus en Chine. Cependant, les produits concernés

30 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

Les produits et pièces qui contiennent des substances dangereuses dans des concentrations dépassant les limites pourront toujours être vendus en Chine. Cependant, les produits concernés devront être marqués.... devront être marqués. Le nom et la teneur des substances dangereuses devront être indiqués. Le marquage RoHS Chine La RoHS 2 chinoise exige que tous les produits électroniques et électriques qui sont vendus en République Populaire de Chine soient marqués avec un des deux logos suivants selon qu’ils contiennent ou non des substances dangereuses.

• Le symbole vert avec le

«e» indique que le produit ne contient aucune substance dangereuse et est un produit respectueux de l’environnement qui peut être recyclé.

• Le symbole orange contenant un nombre indique que le produit contient certaines substances dangereuses et peut être utilisé en toute sécurité sans risques pour l’environnement pendant sa période d’utilisation (indiquée en années par le nombre placé au centre), et qu’il doit entrer dans le système de recyclage après sa période d’utilisation sans risques pour l’environnement. Si un produit contient certaines substances dangereuses dans des concentrations excédant les limites admises, sa période d’utilisation sans risques pour l’environnement (en années) doit être déterminée et marquée. La date de fabrication devra aussi être indiquée.


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

Nom de la pièce

Substances dangereuses Plomb (Pb)

Mercure (Hg)

De plus, les fabricants et les importateurs devront indiquer le nom et la teneur des substances dangereuses dans les instructions produit (non marqués sur le produit lui-même) et les marquer sur les pièces qui les contiennent en utilisant le tableau ci-desus : Il faut noter que les marquages ci-dessus sont exigés uniquement pour les produits électriques et électroniques finis. Les fournisseurs de matériaux et de pièces qui sont utilisés pour fabriquer des produits électriques et électroniques n’ont pas besoin de marquer leurs produits. En revanche, ils doivent fournir les informa-

Cadmium (Cd)

Chrome hexavalent (Cr(VI))

tions nécessaires à leurs utilisateurs en aval pour les aider à déterminer les marques finales RoHS Chine. Le standard SJ/T 113642014 (https://www.manufacturingindustryadvisor. com/wp-content/uploads/ sites/11/2015/05/New-RoHSLabeling-SJT-11364-2014ENG-FINAL-UPDATE-TEXT. pdf) spécifie les détails des marquages exigés pour les matières dangereuses dans les produits électriques et électroniques, la période d’utilisation sans risques pour l’environnement et la recyclabilité. Lorsque la RoHS 2 Chine entrera en vigueur, le standard SJ/T 11364-2014 deviendra effectif.

Polybromobiphényles (PBB)

Informations complémentaires sur la période d’utilisation sans risques pour l’environnement La période d’utilisation sans risques pour l’environnement est la période pendant laquelle les substances dangereuses contenues dans les produits électroniques et électriques ne risquent pas de fuir ou de se transformer soudainement dans des conditions d’utilisation normales et ne risquent pas de provoquer une pollution environnementale grave ou des lésions physiques graves à l’utilisateur, ni d’endommager les biens de celui-ci dans le cadre d’une utilisation normale des produits électriques et électroniques.

Polybromodiphényléthers (PBDE)

Elle peut être déterminée conformément à la norme SJ/Z 11388. La date de fabrication est le début de la période d’utilisation sans risques pour l’environnement. La date de fabrication doit aussi être marquée sur le produit et sur son emballage. On notera qu’il n’y a pas de format défini pour le marquage des données de fabrication. Pour respecter cette obligation, les entreprises peuvent marquer un numéro de série ou un code à barres de produit qui contient la date de fabrication.

RoHS 2 Chine Vs RoHs 2 UE sujet

RoHs 2 Chine

RoSh 2 UE

Portée

Produits électroniques et électriques listés

Tous les produits électroniques et électriques, sauf ceux qui sont exemptés

Substances limitées

6 substances

6 + 4 phtalates (ajoutés en 2015);

Marquage

Marquage RoHS Chine Indication de la période d’utilisation sans risques pour l’environnement? Indication dans les instructions produit de la teneur et du nom des substances dangereuses;

Marquage CE + marquage WEEE

Evaluation de la conformité

S’applique aux produits listés dans le Catalogue; Essais par un laboratoire tiers exigés

Auto-déclaration acceptée

Nota : La conformité à la RoHS européenne (UE) n’est pas équivalente à la conformité à la RoHS chinoise De nombreux produits/composants électroniques et électriques qui sont exemptés dans la RoHS UE ne

le sont pas dans la RoHS Chinoise. Les entreprises doivent déclarer les substances dangereuses contenues dans ces produits ou ces composants.

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 31


DOSSIER > USINE DU FUTUR

Usine du futur : la course est lancée La pression est considérable sur les entreprises manufacturières qui doivent sans cesse rechercher une plus grande valeur ajoutée à leur activité et proposer des services toujours plus étendus à leurs clients. Il est ainsi beaucoup question de la montée en puissance de la robotique dans la fabrication électronique. Le débat autour de la robotique collaborative accompagne la tendance à l’automatisation. Un autre sujet très tendance porte sur l’interopérabilité des systèmes, appelée continuité numérique ou encore transition numérique, qui s’étend jusqu’à la digitalisation de la chaine de valeur. Où en sommes-nous avec la robotique et la continuité numérique, en avons-nous besoin ? comment y accéder ? Vers des offres de fabrication autour des robots Les robots changent et l’émergence des robots collaboratifs et des robots d’apprentissage est passionnante pour l’industrie. Nous passons des grands robots confinés dans leur cage omniprésents dans la construction automobile à des solutions de partage de l’espace de l’atelier qui voient l’homme travailler en symbiose avec le robot. A l’occasion des derniers

Par Eric BOURRELI, REFACTEO.  (manager du groupe de travail Robotique du SNESE) salons, il a été possible de découvrir les solutions de robotique proposées par les équipementiers et intégrateurs. On voit également les robots investir les usines de fabrication électronique comme chez BENCHMARK ELECTRONICS ou comme chez JABIL CIRCUITS où des essais d’implémentation de robots collaboratifs sont entrepris dans les ateliers. En Europe c’est un robot collaboratif YUMI, proposé par ABB, composé de deux bras avec deux pinces et muni d’une caméra qui s’est invité dans l’usine de l’EMS SONY UK TECHNOLOGY CENTER (UKTEC), située en Galles du Sud. Il convient dès maintenant de commencer à parler robotique aux clients. Ils seront réceptifs dès lors qu’on leur proposera des solutions d’assemblage pour des processus pour lesquels il n’y a pas d’équipements existants. Est visé notamment l’assemblage final qu’il conviendra d’étudier avec eux dès la conception pour aboutir à un design adapté à l’assemblage automatique. Les sous-traitants électroniques seront t-ils les fabricants des objets de leur usine du futur ? Le socle de l’usine du futur est composé des objets connectés et l’internet industriel qui vont permettre la mise en place de technologies de produc-

32 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

La vision est claire, le robot collaboratif doit s’insérer, en premier lieu, dans un ilot de production pour y effectuer des missions de préparation et de post pose de composants. Il doit aussi pour pouvoir facilement passer d’un lot à un autre, qui est le quotidien de notre activité... tion avancées et une nouvelle approche de l’homme au travail dans des usines et lignes de production connectées, pilotées et optimisées. La fabrication des objets connectés relève déjà de la sous-traitance électronique mais les futurs équipements, objets industriels, internet industriel regroupés sous l’appellation “Internet of Manufacturing” (IoM) ne sont-ils pas des objets comme les autres ? Si les EMS sont plus nombreux à être attirés par les avantages d’une ligne entièrement optimisée, on

comprend vite en discutant dans les allées des salons que les offres proposées ne sont pas forcément adaptées, manquent d’universalité, représentent des investissements considérables et nécessitent d’acquérir de nouveaux domaines d’expertise. L’autre solution est de rechercher activement des partenariats industriels avec des entreprises ayant les mêmes besoins, de mutualiser les efforts de conception et de fabrication. Ne pas s’intéresser aujourd’hui à la robotique c’est prendre le risque de se laisser distancer et devoir se satisfaire de solutions pas vraiment adaptées. Connection entre les équipements Un autre pilote de la vague 4.0 actuelle est le rôle de plus en plus important des logiciels pour optimiser les processus, accroître la traçabilité, la fiabilité et, finalement, le rendement. Cela passe par une plate-forme d’échange de données pour permettre aux machines de communiquer librement entre elles. Le référentiel SMEMA a beaucoup apporté à notre industrie en créant une norme pour la connexion des équipements sur une ligne de production. Les normes CAMX (IPC2541 à IPC 2551) ont


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

construit un socle d’échange de données entre les équipements mais basés sur une architecture SOAP et sur le format XML. Elle n’a pas été largement diffusée et a besoin d’être mise à jour avec les technologies actuelles. Cette mise à jour pourrait venir de l’OPEN MANUFACTURING LANGUAGE - OML portée par MENTOR GRAPHICS et rejoint à ce jour par JUKI, KULICKE & SOFFA et VITRONICS SOLTEC. Ce nouveau standard s’appuie sur CAMX et permet l’interconnexion de l’ensemble de l’activité d’assemblage de cartes électroniques et repose sur le format JSON largement utilisé dans la communauté des développeurs d’objets connectés.

Industry 4.0 a déjà choisi, pour son modèle d’usine du futur, le standard OPC UA comme norme de communication entre équipements qui pourrait s’imposer en France. Les données sont le lubrifiant de la fabrication Les besoins en interopérabilité, traçabilité, chaine de valeur, agilité, recherche d’amélioration de productivité et les nouveaux services numériques à apporter aux clients ont tous comme dénominateur commun la donnée dont on doit assurer le stockage et la pérennité.

tés massives de données, structurées et non structurées, par la fondation d’un squelette informatique unifié. Pour cela il faudra s’appuyer sur les nouvelles solutions d’hébergement comme le cloud, les nouveaux formats de stockage et les nouveaux protocoles de partage de l’information pour ses clients, ses process et ses ateliers. Des moments passionnants sont donc à venir pour ceux qui veulent s’impliquer dans ces technologies. Mais le temps des discussions est presque terminé. Il est maintenant temps de commencer à créer les solutions.

Contact : REFACTEO Eric BOURRELI

eric.bourreli@refacteo.com www.refacteo.fr

Au-delà des forces et faiblesses de chaque fournisseur, la différenciation et la marge vont s’effectuer sur la capacité à «faire chanter» les données pour la production et les clients : c’est le « big data ».

Les équipementiers de machine d’assemblage ont mis l’accent sur des solutions propriétaires liées à l’environnement de leurs produits. La promotion de leurs plates-formes «tout en un» a créé une barrière pour la mise en œuvre de lignes de production composées d’éléments de marques différentes.

Mais aujourd’hui qui est le vrai propriétaire des données ? Le fabricant de carte électronique ou des tiers comme les intégrateurs ou les équipementiers ?

On peut imaginer que l’OML permettra de débloquer ce verrou sachant que le consortium allemand

Il sera important de conserver sa liberté de construire sa solution d’évaluation et d’analyse des quanti-

On le voit la ressource future que représente la donnée est en réalité formatée et stockée par des tiers et y avoir accès ne se fait pas simplement.

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 33


DOSSIER > SÉRIGRAPHIE

Avec ExaKut, la société française DB Products repousse les limites de la découpe au laser des pochoirs de sérigraphie Spécialisée dans la fabrication de pochoirs depuis plus de 20 ans, la société DB Products basée au nord de Lyon et dotée d’un effectif de 12 personnes innove avec un pochoir découpé au laser fibré dont les performances égalent celles des pochoirs électro-formés, et pour un coût moindre. «Dans une TPE comme la nôtre, on vient travailler avec envie, on est dans la dynamique, on se doit d’être une force de proposition». Laurent Kingelschmitt, en charge du service commercial chez DB Products, est enthousiaste. Il raconte comment l’entreprise, qui fut le premier fabricant français de pochoirs pour l’industrie électronique, s’est émancipée du groupe DEK (dont elle reste partenaire) en 2010. Sous l’impulsion de ses dirigeants, Pascal Puis et Laurent Carrique (des hommes du métier), DB Products a créé il y a 4 ans un département usinage (composites et aluminium), s’est dotée l’année suivante d’un ERP et d’un site de commandes en ligne, a acquis en 2013 un nouveau

Par Dominique LEMIERE, reporter

Des coûts de fabrication qui correspondent au marché français

centre d’usinage, et acquiert cette année un 3e laser de production de pochoirs. C’est dans cette dynamique que s’inscrit l’équipe de DB Products, avec le développement d’un process permettant la fabrication d’un pochoir découpé au laser fibré, avec les mêmes performances techniques qu’un pochoir électro-formé, l’ExaKut. Cet outillage est commercialisé depuis le mois de janvier, et le projet a été mené en partenariat avec l’unité de Nancy. Un nouveau pochoir de sérigraphie, pour quoi et pour qui ? La problématique était de dépasser les limites de la sérigraphie actuelle, avec un pochoir découpé au laser sur des matériaux existants et de proposer les ratios de démoulages les plus performants du marché. «La miniaturisation, explique Laurent Kingelschmitt, est un casse-tête pour certains types de composants. Nos clients souhaitent poser de manière répétable des µBGA, aux pas de 0,4, de 0,3 voire même en-deçà, du 0,201, du 0,1005, qui

34 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

La problématique était de dépasser les limites de la sérigraphie en coupe laser sur des composants miniaturisés, et éviter les problèmes notamment de ratio de démoulage sur les circuits imprimés....

aujourd’hui ne sont pas encore tous utilisés à grande échelle, mais se retrouvent de façon incontournable dans des secteurs comme le médical implanté les objets communicants, et bien d’autres applications en pleine expansion qui nécessitent une extrême miniaturisation couplée à de fortes capacités.»

« Les grandes firmes internationales, telles celles installées en Asie qui sont positionnées sur les produits grand public comme les Smartphones, les tablettes, posent ces composants en de tels volumes, que le coût des écrans de sérigraphie haute performance n’a pas le même impact à leur échelle. Ainsi, ces sociétés utilisent des écrans qui sont capables de poser ce type de composants de manière répétable, mais avec des coûts de fabrication qui ne correspondent en rien au marché français.» «Notre démarche a été de nous poser la question : avec un moyen de production plutôt standard comme le laser fibré, pouvions-nous améliorer la sérigraphie et la hausser au niveau des écrans électro formés (qui ont tendance à disparaître avec l’arrivée du laser fibre et les nouveaux matériaux) permettent de bons ratios de démoulage. Malgré tout, il y a des limites pour ce type de technologie».


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

De manière concrète, nous avons dû comprendre le comportement des différents matériaux lors de la découpe au laser. Après avoir identifié l’altération chimique et mécanique des matériaux, nous avons dû déterminer les axe d’améliorations. Notre expérience de plus de 20 années dans la fabrication de pochoirs a clairement été un atout décisif, mais deux années de recherche et de remise en question ont été nécessaires. Le procédé ExaKut développé par DB Products, est aujourd’hui breveté. L’équipe peut ainsi assurer à l’ensemble de ses clients, la fabrication et la livraison de ce nouvel écran de sérigraphie Haute Performance, dans des délais de 48/72h avec des tarifs de marché très attractifs et compétitifs sur ce type de haute technologie. «C’est une réelle fierté pour une TPE de 12 personnes d’avoir réussi ce challenge», conclut Laurent Kingelschmitt. DB Products a fabriqué plus de 8 000 pochoirs en 2015.

Contact : DB PRODUCTS Laurent KLINGELSCHMITT 68 Allée des Cycadées Za en Prêle 01480 SAVIGNEUX +33(0)4 72 26 82 20 lklingelschmitt@dbproducts.fr www.dbproducts.fr Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 35


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE LACROIX ELECTRONICS

Votre partenaire européen en soustraitance électronique. LACROIX Electronics fourni un service sur mesure, allant du design à la fabrication en sous-traitance d’ensembles électroniques complexes, sur les marchés de l’avionique, défense, automobile, domotique, industriel et santé. LACROIX Electronics a une capacité de production à la pointe de la technologie avec des services additionnels multiples (tests, vernissage, résinage, intégration, formation, SAV). L’entreprise propose une offre CDM (Contract Design Manufacturing) permettant une prise en charge complète d’un projet dès la phase de conception de l’architecture d’un produit, en apportant une solution unique de la conception à la production. Quelques chiffres :  • Chiffre d’affaires 2015 : 280 Me • Effectif : 3 220 personnes • 4 sites de production (France,

EOLANE

Un nouveau logiciel de GMAO pour l’activité MCO Pour satisfaire nos clients et la demande croissante d’informations sur le suivi de la maintenance de leurs produits, éolane a décidé de migrer vers un nouveau logiciel communicant de GMAO (Logiciel de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur) de nouvelle génération. De nombreux mois d’analyse, de recherche et de test ont été nécessaires pour trouver le logiciel adapté à nos marchés du Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) et aux supports et services pour nos clients. Le logiciel MAINTA de l’éditeur APAVE a finalement été retenu. L’APAVE, organisme de contrôle bien connu, a en son sein, une équipe dédiée au développement et à la maintenance de ce logiciel. Compatible avec tous les types de base de données SQL et de systèmes d’exploitation (de Windows à Android en passant par IOS), ce logiciel relie des pôles d’activité très différents : • Le SAV – Service après-vente de nos

Allemagne, Pologne et Tunisie) • 5 bureaux d’études (France et Allemagne) • Certifications ISO 9001, ISO 14001, ISO/TS 16949, EN/AS/JISQ 9100, ISO 13485, PART 21G et PART 145 LACROIX Electronics met en avant l’Industrie 4.0 au salon Hannover Messe Du 25 au 29 avril 2016, se tiendra le salon mondial Hannover Messe sur les technologies industrielles, à Hanovre en Allemagne. Les thèmes de l’industrie 4.0, de l’efficacité énergétique ou encore des réseaux intelligents seront à l’honneur pendant cet événement. Le salon réunira 6 500 exposants et accueillera 220 000 visiteurs pour présenter les dernières tendances en matière de R&D, automatisation industrielle, nouvelles technologies dans le domaine de l’énergie et de l’environnement. Pour la première fois, LACROIX Electronics sera présente à ce salon afin d’exposer ses savoir-faire en

matière de sous-traitance électronique. Dans une démarche continue vers des solutions innovantes, elle propose d’accompagner ses clients sur l’ensemble de la chaîne de valeur tout au long du cycle de vie des produits, du design à la production, en recherchant la meilleure performance Qualité - Coût – Délai. Retrouvez LACROIX Electronics sur le salon HANNOVER MESSE, Hall 4 - Stand F57

Contact : LACROIX ELECTRONICS Laure LE SAUX +33(0)2 41 75 98 63 l.lesaux@lacroix-electronics.com www.lacroix-electronics.com

équipements, • La Gestion d’intervention sur sites externes dans le cadre du MCO, • Le Laboratoire de Métrologie, Calibration et Réparation de bancs de test avionique ou d’équipements de mesure, • L’assistance aux projets. GMAO Full web Le portail communautaire 2.0 Le portail Mainta se veut résolument une solution orientée vers le collaboratif 2.0. Riche et évolutif, il étend les fonctionnalités du logiciel vers le travail collaboratif, la gestion de contenu documentaire et web, la dématérialisation des processus Workflow, la communication interne (Intranet) et externe (Extranet), ainsi que les tableaux de bord et indicateurs. Développé avec un Framework intégralement Open Source et ne nécessitant aucun ajout de composant complémentaire, Mainta est une solution entièrement full-web (full HTML). Il suffit d’un navigateur internet de type IE, Chrome, Firefox ou Safari pour que le logiciel soit 100% compatible et immédiatement utilisable.

36 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

Contact : EOLANE Gaël ROUSSEAU +33(0)2 41 19 90 67 gael.rousseau@eolane.com www.eolane.com


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

SEICO

Votre partenaire industriel renforce et structure son activité R&D.

Avec ses 100 collaborateurs, SEICO propose une offre globale de services allant de l’étude/industrialisation à la livraison clef en main de vos produits sur quatre domaines de compétences en cartes électroniques, câbles et câblage filaire, assemblage et intégration ainsi que dans l’activité outillage et banc de test Fort de sa croissance continue, SEICO est un spécialiste reconnu dans le domaine de la sous-traitance par : • Sa proximité • Sa réactivité • Sa souplesse d’adaptation aux attentes clients • Sa maîtrise technique • Ses capacités à prendre des projets à fortes contraintes (technique, process, délais courts (- de 2 semaines)) En 2015, SEICO a renforcé son activité R&D interne par l’apport de compétences nouvelles de forte expérience. Nous confortons ainsi

BSE ELECTRONIC

rejoint le programme MFi* (*Made For Ipod, Iphone, Ipad and AirPlay audio accessories)

Depuis le 18/05/2015, BSE Electronic a signé un accord de licence ‘MFi Manufacturing’ avec Apple Inc. En plus des avantages dus à tout détenteur d’une licence ‘MFi Development’ classique à savoir… • Avoir un accès privilégié au support technique Apple Inc. • Avoir accès aux codes sources et aux protocoles de communication… • Pouvoir acheter les composants sous licence en quantité ‘proto’

nos savoir-faire techniques propres, toujours enrichis de partenariats externes afin d’apporter de la compétitivité et du service sur des prestations d’industrialisation et développement dans les domaines suivants : • Cartes électroniques et systèmes embarqués • Capteurs, mesures, conditionnement de signaux • Conversion d’énergie, pilotage Led • Traitement d’obsolescence et Redesign En complément de cet investissement humain, nos derniers investissements matériels portent sur : • Un système d’inspection à rayons x Nikon XTV 130KV. • Une machine de réparation (soudage et dessoudage) de BGA SOVTECH • Une augmentation du matériel autour de notre parc machines pour la gestion des MSL par un investissement d’étuves et Armoires sèches complémentaires. • Une machine DOPAG MICROMIX pour moulage et surmoulage de câble • Un robot F4400N ELLSWORTH de dépose automatique d’enrobage pour carte • Des outillages pour répondre aux nouvelles technologies xprobe et …cette licence ‘MFi Manufacturing’ permet à BSE Electronic de : • Accompagner ses clients ayant développé un accessoire connecté pour obtenir la qualification du produit et l’autorisation de commercialisation auprès d’Apple Inc. • Pouvoir apposer les logos officiels Apple Inc. sur le packaging du produit, qui garantit la compatibilité totale avec les produits Apple Inc. et la conformité au niveau élevé d’exigence de la marque. • Acheter les composants et technologies spécifiques et exclusifs Apple inc. en grands volumes (par exemple : connecteurs, chips d’authentification …) • Fabriquer les produits en grands volumes

bead probe sur notre activité de développement d’outillage de test. • Un nouvel ERP (Yourcegid Manufacturing PMI) pour nous donner les moyens de poursuivre notre croissance • Une augmentation de surface significative de notre magasin et de production pour répondre à la demande croissante de nos clients notamment sur la fabrication de cartes et d’intégration d’ensembles. N’hésitez pas à nous contacter ou nous consulter sur vos projets.

Contact : SEICO Philippe GALIVEL +33(0)6 89 09 49 20 philippe.galivel@seico.fr www.seico.fr

Contact : BSE ELECTRONIC Sandrine LONAK +33(0)6 80 90 52 76 s-lonak@bse-electronic.com www.bse-electronic.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 37


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE RAC ELECTRONIC

Est implantée en Rhône Alpes depuis 1982 Notre métier Concevoir et réaliser des systèmes électroniques adaptés aux utilisateurs et contraintes industrielles en relation de partenariat avec les industries. Nos systèmes Intègrent toutes les fonctions nécessaires aux applications sans modules supplémentaires. Liste non exhaustive des fonctions intégrées : • Régulation • Contrôle commande • Interface homme machine • Télégestion via serveurs web • Capteurs spécifiques de sécurité • Interface de communication • Traçabilité • Automatisme séquentiels, temps réels • Supervision sous environnement Windows • Contrôle moteur Notre cœur de métier le pilotage de moteur par variations de fréquences : • Asynchrones => 400W • Brushless => 200W • En cours, Brushless Sensorless =>1500W

Notre expérience Pour assurer la pérennité et simplifier le fonctionnement de l’application. Optimiser les fonctions, évolutions, rendements et coûts. Serveur Web Rac Electronic Développement accès sur la sûreté de fonctionnement. L’aspect métier est dissocié de l’interface. • Contrôler : via navigateurs (tablettes, smartphones, pc) • Alerter : pour agir à distance si défaillance • Simplifier : service client, maintenance, MAJ • Tracer les données • S’affranchir d’interface locale

Notre équipe A taille humaine pour une réactivité optimale dans l’accompagnement du projet (bureau d’études et production sous le même toit).

Le développement d’un ERP adapté aux spécificités de production et l’intégration d’une interface de commande en ligne dédiée aux clients, sont réalisés au cours de l’année 2011/2012. En 2013, DB Products renforce ses effectifs par l’intégration de deux nouveaux collaborateurs, Eric MOLLON, à la gestion du parc usinage, et Laurent KLINGELSCHMITT, au service commercial. L’équipe passe alors de 8 à 10 collaborateurs.

Contact : RAC ELECTRONIC Guy BERTHON +33(0)4 76 84 24 40 adv@rac-electronic.fr www.rac-electronic.fr En Juin 2015, l’équipe intègre son nouveau site de production, augmentant sa capacité de 500 à 1200 m², offrant de nouvelles perspectives de croissance interne. Cette fin d’année accueillera le douzième collaborateur, Christopher SAVIGNY, au département laser.

La priorité aux investissements et à l’innovation

Dès 2010, l’équipe DB Products déploie un vaste plan d’investissements murement réfléchi.

Nos applications clients • Agricole / Agroalimentaire • Grande cuisine • Gestion de l’énergie thermique • Dispositifs de sécurité • Levage  • Eclairage • Convoyage / Moteurs

Raccordement réalisé par : Ethernet, Wifi, modem 3G/4G, sous réserve compatibilité matériel et opérateur.

DB PRODUCTS

Les perpétuelles évolutions du marché de l’industrie électronique nécessitent une capacité d’appréhension et d’anticipation importante. Réactivité, flexibilité et innovation sont indissociables pour relever l’ensemble des challenges technologiques imposés aux industriels Français.

Nos prestations françaises • Aide rédaction de cahier des charges • Etudes hard /soft • Conception/ réalisation prototypes • Validation et tests finaux avec vous • Accompagnement homologation • Production en présérie/série • Test fonctionnel de chaque série • Suivi/évolution du produit

Le département outillage réalise l’acquisition d’un nouveau centre d’usinage DATRON de dernière génération. Cette année marque également le lancement d’un plan de Recherche et Développement sur l’amélioration des techniques de fabrication d’écrans et leurs capabilités. Un challenge ambitieux et incontournable dans l’accompagnement de nos clients sur leurs futurs challenges. 2014 voit l’arrivée du onzième collaborateur, Dominique LOIGEROT, pour renforcer l’équipe commerciale. La disponibilité et le service de proximité reste l’une des priorités chez DB Products.

38 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

L’année 2016 n’est pas en reste avec le lancement du nouvel écran haute performance ExaKut, et l’acquisition du tout dernier laser TANNLIN. L’avenir s’annonce sous le signe de la performance et du challenge.

Contact : DB PRODUCTS Laurent KLINGELSCHMITT +33(0)4 72 26 82 01 laurentk@dbproducts.fr www.dbproducts.fr


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

ACEA

ACEA, votre partenaire dans le métier de la sous-traitance électronique depuis plus de 30 ans, développe, fabrique et assemble des cartes et des ensembles électroniques. Le 4 décembre 2015, une journée découverte était organisée sur l’usine de Gundershoffen. A cette occasion l’entreprise a fait découvrir son savoir-faire, les nouveaux ateliers de production à une soixantaine de clients, prospects et élus locaux. ACEA propose une offre complète : • Achat et approvisionnement • Industrialisation • Pose CMS (0201, fine pitch, BGA) 2 lignes complètes CMS • Tests fonctionnels • Tests in situ • AOI • Montage de sous-ensembles et d’ensembles • Vernissage des cartes et résinage de produits • Réalisation de prototypes et échantillons initiaux

• Rework • Service après-vente • Contrôle rayon X L’expertise de l’entreprise s’illustre au travers de domaines d’activités variés : • les télécommunications • la domotique • l’électronique industrielle • la sécurité • le médical

gestion des volumes. ACEA assure la conformité de vos produits par le développement de moyens de test, et la protection physique et chimique de vos produits par une technique appropriée d’enrobage. Confiez nous vos projets, notre équipe d’experts est à votre disposition.

Quelques chiffres : • Chiffre d’affaires 2014/2015 :7.5 Me • Effectifs : 55 personnes • Surface de production 3 200 m2 • certification iso 9001 ACEA a entamé la démarche de certification médicale iso 13485, l’objectif est de conquérir de nouveaux marchés dans le secteur du médical en constante évolution technologique. ACEA vous accompagne dans la réalisation de vos prototypes ainsi que dans le développement de vos projets. Son expérience des marchés permet les achats de matières premières aux meilleurs coûts et une meilleure

Contact : ACEA Nathalie WALLART +33(0)6 08 54 64 80 n.wallart@acea-ems.com www.acea-ems.com

RÉINVENTER VOTRE FAÇON DE CONSULTER ET DE COMMANDER VOS PETITES ET MOYENNNES SÉRIES DE CARTES ÉLECTRONIQUES CÂBLÉES.

DEVIS EN 72 HEURES DÉLAIS COURTS PRIX LOW COST

www.petiteserieelectronique.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 39


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE SYSTECH

Afin de répondre aux exigences les plus pointues de ses clients, SYSTECH a fait le choix d’investir sur l’année 2015 dans : Un laveur sécheur COMPACLEAN, permettant un nettoyage précis et de bonne qualité. Une étuve XU980, convenant parfaitement aux applications de séchage des cartes et d’étuvage des composants et PCB spécifiques. Un four BTU PYRAMAX : 2 lignes complètes permettant des profils de four plus précis, respectant les composants les plus sensibles. Des chargeurs intelligents EUROPLACER, entièrement programmables avec les données sur les quantités et les types de composants, ce qui rend les opérations de chargement et changement de lots simples et rapides. La réfection totale des ateliers de production avec un réaménagement complet comprenant postes ergonomiques, sol ESD et réduction des flux.

Avec 48 collaborateurs, SYSTECH couvre 5 domaines de compétences allant de l’étude à la réalisation de prototypes, petites et moyennes séries : • R&D  • CAO mécanique et électronique • ACHAT COMPOSANTS ET PCB • 4 ATELIERS DE PRODUCTION : CMS, traditionnel, filaire et intégration conçus pour répondre avec une plus grande réactivité.



SYSTECH dispose de 2 lignes de pose automatique de CMS avec contrôle 3D du dépôt de pâte à braser, 1 vague ROHS. Son atelier filaire est spécialisé dans le montage mécanique de châssis, racks, et armoires, la réalisation de câbles, faisceaux, harnais, et de bancs de test. • CONTRÔLE (certifié IPC-A-

610E) fonctionnel et/ou visuel des équipements réalisés par SYSTECH. Ils peuvent aussi utiliser les bancs de test de nos clients ou ceux étudiés et réalisés par nos soins. SYSTECH est certifié ISO 9001, Expert ROHS (niveau 2- SNESE), adhérent au pôle de compétitivité S2E2, Adhérent AEROCENTRE & CAPTRONIC.

Contact : SYSTECH Jérôme BOOTZ +33(0)2 37 31 40 00

j.bootz@systech-ste.com www.systech-ste.com

AIHDAC Groupe

Votre produit… complet L’Entreprise Adaptée du Phénix est spécialisée dans la fabrication d’ensemble électronique et électromécanique, depuis plus de 30 ans. Nous réalisons : • les cartes électroniques : composants traversants et/ou cms • le câblage électrique • l’intégration en coffret : métallique ou plastique avec conception possible • le test de fonctionnement, selon vos recommandations ou sur conception Les produits sont complets, réalisés dans les règles de l’art et testés. Notre certification ISO 9001, maintenue depuis 1994, assure à nos clients une qualité de produits et de services, ainsi que le respect de leurs exigences.

Nos clients bénéficient de réduction de leur contribution en faveur de l’Emploi de Travailleurs Handicapés (taxe « Agefiph », applicable à toute entreprise française de plus de 20 salariés), et contribuent au développement de l’économie sociale et responsable. Nous sommes à l’écoute et accompagnons tous les projets.

Ils nous font confiance depuis plusieurs années : SCHNEIDER ELECTRIC, VALEO, PHILIPS, SNCF… 40 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

Contact : AIHDAC GROUPE Céline BESSONNIER +33(0)2 54 79 06 70 atphenix@aihdac.com www.aihdac.com


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

ALTRICS

Venez participer à cette révolution industrielle….

+ 25,5 % encore sur 2015 par rapport à 2014, nous profitons de cet excellent média pour remercier l’ensemble de nos clients. Pour rappel, en 2014, nous avions progressé de 19,6% par rapport à 2013.

Depuis sa création en décembre 2013 au Portugal par ALTRICS S.A.S., cette nouvelle unité de fabrication de cartes et produits électroniques permet aux donneurs d’ordres de réduire leurs coûts de réalisation sans contraintes de délais allongés dû à la distance des pays lointains.

Croissance maîtrisée

Afin d’accompagner notre croissance, un fort recrutement en 2015 a eu lieu sur le site de Rosheim (siège social) pour nous permettre de maintenir un service de proximité de qualité. Le but étant de satisfaire toujours nos clients avec la même passion et la même réactivité. Fort de la réussite de notre département www.protoelectronique.com (N°1 en Europe), qui va devenir complètement indépendant. Nous avons créé un nouveau département via un nouveau portail web www.petiteserieelectronique.com pour gérer les devis et commandes de vos cartes électroniques câblées en petites et moyennes séries à prix low cost avec délais courts et réponse devis sous 72 Heures. C’est votre accélérateur pour la fabrication de vos cartes électroniques câblées avec plateforme Française à Rosheim (Alsace) au sein de la société ALTRICS pour réinventez votre façon de consulter et de commander vos petites et moyennes séries de cartes électroniques à prix réduits.

AEL GROUPE

Une solution complète et globale en électronique : ENGENEERING & MANUFACTURING Made in France-1982 • Développement électronique • Cartes hautes technologies  • Conception de cartes, modules,

systèmes

• Développement mécanique • DFT & DFM • Industrialisation de produits • Prototype • Développement logiciels embarqués • Sourcing, achat globalisé groupe • Supply Chain assisté par ERP • Banc de tests et essais • Rayon X

Les paramètres gagnants : De part ses coûts horaires, son placement géographique près de Porto, ses moyens de productions, ses collaborateurs formés et disponibles, cette unité réalise depuis un peu plus d’une année des productions à prix réduits pour des petits et moyens volumes. Des processus gagnants ayant fait leurs preuves en « copier / coller » de l’unité moyennes et très grandes séries se trouvant en Tunisie ont permis de gagner du temps dans le démarrage d’activité. Des collaborateurs de proximité sont dédiés en France au siège social pour traiter les commandes en petits lots des cartes ou produits confiés. Un trajet « commande-livraison » plus court avec certaines étapes de gestion allégées et une automatisation de certaines tâches permet de concurrencer la réactivité et la logistique Française tout en diminuant les coûts de revient.

Vos bénéfices : Une nouvelle possibilité de gagner des parts de marché ou d’augmenter vos marges sur des produits en petites et moyennes quantités. Des interlocuteurs Français à l’écoute de vos besoins à Rosheim. Un aller-retour dans la journée pour auditer le site de production sur vol low cost. Une logistique quotidienne permettant les urgences. A propos du groupe ALTRICS : La société aujourd’hui, se positionne par ses différents sites de productions comme partenaire industriel pour vos cartes et produits électroniques allant du prototype à la très grande série (France / Tunisie / Portugal).

Contact : ALTRICS Patrick GUERINEL +33(0)6 52 69 32 35 guerinel@altrics.com www.altrics.com

• Câblage filaire • Intégration coffrets et baies • Tests et deverminage • Stockage composant longue durée • Gestion d’obsolescence

DOMAINE D’ACTIVITÉ

• Energie Electrique • Nucléaire • Ferroviaire • Domotique • Lighting • IOT-objet connecté • Médical • Militaire

News 2015 : Inspections Rayon X avec laminographie

Contact : AEL GROUPE Frédéric MIRAMAND +33(0)4 77 65 19 63 f.miramand@aelgroupe.fr www.aelgroupe.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 41


INFORMATIONS COMMERCIALES STPELECTRONICS

La Charly Milling adaptée et développée par STPElectronics fait déjà parler d’elle. Grande nouveauté dans le catalogue STPElectronics depuis Mars 2015, elle a déjà trouvé son public ravi de son efficacité et de sa rapidité de mise en œuvre. Depuis son lancement, la machine a déjà été commandée en 6 exemplaires par de grands noms de l’industrie électronique internationale. En effet, ce moyen de découpe des PCB en flanc, intègre un logiciel de pilotage par vision avec une interface d’utilisation intuitive. La structure mécanique a été repensée : un tiroir pneumatique, des outillages techniques adaptés, et un mini PC à écran tactile ont été intégré pour un gain de confort. Grâce à une gamme de produit s’adaptant aux petites et grandes structures, la Charly Milling convient parfaitement à tous les environnements de productions.

ICAPE

Conférences techniques sur le Circuit imprimé – Session 2 le Groupe ICAPE, leader Européen dans le domaine des circuits imprimés et pièces techniques fabriqués en Chine, annonce le lancement d’une nouvelle session de conférences techniques qui démarrera en avril prochain. Le Groupe présentera un total de 8 conférences qui couvrent l’essentiel de son activité. « Crée en 1999, le Groupe Icape a développé années après années, son organisation et ses services aux clients dans tous les domaines d’activités. Avec 84Me de chiffre d’affaires en 2015 et une croissance de 20% par rapport à 2014, le groupe est l’un des leaders dans son domaine d’activité en Europe et dans le monde » rapporte Cyril CALVIGNAC, CEO du Groupe. « Avec cette organisation complète et conscient de notre responsabilité, nous avons intégré, dès l’an passé, une organisation technique afin d’apporter encore plus de support et d’expertise auprès de nos clients. Ces dernières années, de nombreuses sociétés

Découvrez la Charly Milling lors de nos journées anniversaires du 30 au 31 mars. Informations techniques, témoignages, démonstrations… tout sera réuni pour vous présenter ce moyen qui a déjà conquis un grand nombre de professionnels de l’industrie électronique. Pour vous inscrire aux 10 ans de STPElectronics :  contact@stp-electronics.com Plus d’informations : www.stp-electronics.com rubrique « Découpe des PCB »

Contact : STPELECTRONICS Éric VIGNARD +33(0)4 76 45 69 25 contact@stp-electronics.com www.stp-electronics.com www.inspectoscan.com

spécialisées dans la fabrication de PCB ont fermées en France et en Europe, il en résulte la disparition d’un savoir-faire technique et, l’absence de support auprès des clients » ajoute Loic PASCO - Directeur Technique & Marketing.

1/2 juin : Management de la qualité et les Standards IPC 8 Juin : Design to Cost » dans le domaine du Circuit imprimé 15 Juin : PCB cuivre épais et Aluminium, les applications ‘’Lighting et Power management’’

Nous avons depuis plusieurs mois analysé et structuré les besoins du marché. Nous avons sélectionné 8 thèmes principaux que nous présenterons lors de nos conférences techniques. Chaque conférence sera préparée et animée par l’un de nos experts en circuits imprimés ou pièces techniques.

Ces conférences sont gratuites, elles auront lieux dans notre centre de conférence au siège social du Groupe à Fontenay-aux-Roses (92). Pour y assister, vous pouvez vous inscrire à info@icape-group.com.  Contact commercial et demande de cotations : info@icape-group.com

8 conférences sont programmées à partir du 19 avril 2016 selon le planning suivant :  19 Avril : PCB simple face, double faces pâtes polymères et leurs applications 27/28 Avril : Les matériaux, la production, les finitions et les principaux process de fabrication du PCB 11 Mai : PCB multicouches et HDI 18 Mai : PCB Flexibles et Flex-Rigides 25/26 Mai : CIPEM-Pièces technique : Alimentations, câbles+connecteurs, batteries, LCD+claviers

42 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

Contact : ICAPE Loïc PASCO +33(0)6 47 13 73 64 loic.pasco@icape.fr www.icape-group.com


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

SEICA

pose du composant. L’application de la pression est contrôlée en boucle fermée dans la tête de placement.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes pour la nouvelle machine RX-6 de JUKI !!

Une autre innovation majeure a été intégrée en standard dans la RX6 : La surveillance du processus de placement (EPV ou Embedded Process Verification). Avec 6 micro-caméras embarquées, il est possible de prendre des photos sans perte de temps sur l’ensemble du processus de placement :

Nouvelle JUKI RX-6 : Innovation, Rapidité, Compacité et Flexibilité !

• 46 000 composants par heure sur 1.25m de large ! (2.6m²) • Tailles des composants : 01005 jusqu’à 50x180mm pour 33mm de hauteur • Taille des cartes : 905x590mm • Nombre de chargeurs :160 positions 8mm

La RX6 est la machine idéale pour les productions qui nécessitent une grande flexibilité et de la rapidité. L’infrastructure de la machine repose sur un concept à deux poutres, chacune équipée de 6 têtes de placement. Le centrage associe le laser et la vision. Depuis de nombreuses années, couronné de succès pour sa fiabilité et sa précision, c’est toujours sur le laser que repose principalement la méthode de centrage de la RX6. Le nouveau laser LNC120 a été installé sur la RX6. Grâce à une construction très compacte et la séparation entre l’émetteur et le récepteur le LNC120 permet à la RX6 de gagner à la fois en flexibilité et aussi en précision. Il est également possible d’appliquer une pression allant jusqu’à 50 N à la

• Avant la prise : composant encore dans l’alvéole • Après la prise : alvéole vide, composant pris • Avant le placement : vision des plages d’accueil • Après le placement : composant placé

Ces images sont enregistrées dans une base de données sur la machine. Si des erreurs apparaissent, il est alors très facile de consulter la base de données, d’analyser les raisons des défauts et de trouver les bonnes contre-mesures. Dans le monde du placement à grande vitesse et la recherche des dpm une telle innovation fait gagner un temps extrêmement précieux. Les chariots porte-chargeurs avant et arrière peuvent recevoir jusqu’à 80 positions 8mm grâce aux chargeurs électriques à double voie. Bien entendu

les suites logicielles disponibles CircuitCam Express, IS, IFS sont les outils indispensables à une production efficace.

Contact : SEICA Stéphane DUPOUX +33(0)1 39 30 66 77 dupoux@seica.com www.seica.fr

RASSEMBLER - REPRÉSENTER - AGIR

Les fabricants d’électronique adhérent au SNESE

www.snese.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 43


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES MJB

Brasage Manuel Sans-Plomb - Fils KOKI : nouveaux alliages, nouveau flux pour un process optimisé La technologie des Composants Montés en Surface est aujourd’hui largement prépondérante dans la conception des cartes électroniques et de ce fait, la crème à braser est un composant primordial du process d’assemblage des cartes. Néanmoins, les composants traversants, avec au premier chef les connecteurs, restent des incontournables. Et le brasage manuel demeure le process le plus répandu pour leur assemblage. A ce titre, les alliages ainsi que les flux des fils de brasage jouent également un rôle important dans l’optimisation du process de fabrication. Depuis 2006, et l’introduction du brasage sans –plomb, nous avons assisté à l’essor de l’alliage SAC305, pratiquement seule alternative au Sn60Pb40 ou Sn63Pb36Ag2. Avec pour principale conséquence du passage au brasage sans-plomb, une consommation accrue de pannes de fer à braser et une augmentation du prix de la bobine de fil du fait de l’alliage. Depuis plusieurs années déjà, les fils KOKI sont disponibles en alliage S03X7Ca, l’alliage anti-érosion. Cet alliage S03X7Ca, anti-érosion, à teneur réduite en Argent présente un double avantage économique : • Une économie de 20% sur le prix de

la bobine • La durée de vie des pannes est multipliée par 4.

Les pannes de fer à braser sont composées d’un noyau de cuivre Cu, pour une bonne conductivité thermique, recouvert d’une couche

de fer Fe, pour protéger le cuivre de toute réaction avec le fil à braser, et d’une fine couche d’étain. La couche supérieure de fer est soumise à des températures élevées, générant ainsi des cycles d’oxydation. Ce qui a pour effet de consommer rapidement la couche de fer, et de mettre à nu le cuivre du noyau. Le noyau de cuivre réagit alors facilement avec le fil à braser et se consomme peu à peu. Ce phénomène conduit à la détérioration de la conductivité thermique et à l’apparition de trous dans la panne. Il est alors temps de changer la panne de fer à braser. De par sa formulation, l’alliage S03X7Ca permet de former trois barrières de protection sur la couche de fer et ainsi d’empêcher la dispersion du fer et par conséquent l’érosion de la panne de fer à braser. Original

SAC 305

Les résidus de flux 72M sont bien plus clairs que tout autre flux conventionnel, et facilitent ainsi l’inspection visuelle. En outre, les tests de fiabilité ont mis en évidence que malgré des agents activateurs plus agressifs et permettant une bien meilleure mouillabilité, aucun signe d’électromigration n’a été mis en évidence selon l’IPC TM-650 2.6.3.7.

S03X7Ca

KOKI propose également un alliage sans plomb haute fiabilité : l’alliage SB6N (Sn3.5Ag0.5Bi6.0In), qui garantit par rapport à un alliage SAC305 une meilleure tenue mécanique du joint brasé ainsi qu’une excellente résistance aux cyclages thermiques (-40°C/+125°C). Enfin, toujours avec une volonté d’optimisation du process de brasage manuel :  • de réduction du temps de brasage, de diminution de la température des pannes  • et d’augmentation de la qualité des joints brasés, KOKI a réalisé de nombreuses recherches sur les nouveaux activateurs de flux, et a ainsi développé, le flux 72M (ROL0), qui offre une mouillabilité inégalée. Les performances du flux ont été testées sur des lignes de production équipées de robot de brasage. Le

44 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

nouveau flux 72M est capable de réduire de manière significative le nombre de ponts, et ce même dans les conditions les plus difficiles, à savoir, une vitesse de brasage élevée (13mm/ sec) et une température de panne basse (330°C).

Nombre de ponts de brasure

Le fil KOKI avec alliage antiérosion apporte de réels bénéfices économiques, ainsi qu’en productivité et en qualité.

Contact : MJB Magali HERBUEL +33(0)6 07 70 23 68 mherbuel@mjb.fr www.mjb.fr


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

YAMAHA

présente ses toutes dernières machines de report de composants et d’AOI à SMT Hybrid Packaging 2016

suscitent les secteurs automobile, industriel, médical, des appareils de puissance ou encore de l’éclairage LED.

À l’occasion du salon SMT Hybrid Packaging 2016, organisé à Nuremberg du 26 au 28 avril, Yamaha Motor IM Europe dévoilera de nouveaux systèmes de montage en surface et d’inspection, dotés de fonctions avancées, pour un assemblage à la fois plus rapide et plus flexible.

La flexibilité remarquable de la nouvelle machine de report de composants s’élargit à des cartes jusqu’à 810 mm x 356 mm en configuration duallane. Les utilisateurs gagnent ainsi un avantage compétitif en étant capables de fabriquer des assemblages de plus grandes dimensions tout en affichant des taux de production comparables aux petits projets mobiles.

La machine de report de composants modulable haute efficacité s’élargit à des cartes de plus grandes dimensions La nouvelle machine de report Z:LEX YSM20W grand volume équipe des cartes plus larges et plus lourdes à une vitesse pouvant atteindre 80 000 composants/heure, avec la même flexibilité que le modèle modulable haute efficacité Z:LEX YSM20 existant. Cette nouvelle machine, qui accepte les cartes jusqu’à 810 mm de long x 742 de large et 8 mm d’épaisseur, pour un poids transporté maximal de 10 kg, permet aux assembleurs de mener à bien des projets difficiles d’un point de vue technique, qui exigent des capacités exceptionnelles. La Z:LEX YSM20W est à ce jour la plate-forme idéale pour répondre aux défis que

Une inspection aussi rapide que fiable Le nouveau système d’inspection optique YSi-V 12M Type HS place la barre haut en termes de performances grâce à de nouvelles fonctions et au temps de cycle 3D le plus court de la gamme Yamaha. Avec cette nouvelle machine d’inspection, les assembleurs pourront optimiser la détection des défauts sans incidence sur le temps de cycle. En effet, la miniaturisation et la densification des composants et les interconnexions de composants à pas fin nécessitent une inspection 3D, 2D et multivisées combinée pour une fiabilité maximale. Parmi les autres améliorations de la YSi-V 12M Type HS : un meilleur sous-système de traitement d’image et une acquisition d’image plus rapide en 4D pour mieux visualiser les formes. L’arrivée de la YSi-V 12M Type HS renforce la capacité des fabricants à exécuter une inspection en ligne de tous les éléments lors des productions de grandes séries. Avec l’ajout de cette nouvelle machine au sein de la gamme, les clients ont désormais le choix entre six systèmes AOI dont les fonctions avancées, la vitesse d’inspection et la résolution 12 mégapixels ou 5 mégapixels correspondront à toutes les exigences en termes de budget et de scénarios de production. Qui plus est, le nouveau logiciel de gestion de l’historique d’inspection iProDB

de Yamaha est fourni gratuitement sur demande à tous les clients qui utilisent un système AOI YSi-V. iProDB exploite la position de fabricant de lignes complètes de report de composants de Yamaha pour combiner les données d’inspection aux informations de statut des machines de placement et de sérigraphie de la même ligne, dans le but d’aider les équipes à concevoir et améliorer les processus de fabrication, de gestion de la production et d’entretien des équipements. Ces nouvelles machines seront exposées sur le stand de Yamaha Motor IM n°7-220, au salon SMT Hybrid Packaging 2016 de Nuremberg, du 26 au 28 avril. Les visiteurs pourront y discuter des configurations, de l’assistance et des options d’achat sans risque uniques de Yamaha avec nos experts techniques et nos commerciaux.

Contact : YAMAHA Jérome CLOUET +33(0)6 48 05 17 26 jerome.clouet@yamaha-motor.de www.yamaha-motor-im.eu

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 45


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES GOEPEL ELECTRONIC GmbH

Le système Vario Line est « 3D ready » et peut être équipé sur demande du module 3D•EyeZ. Ce module 3D permet une mesure 3D sans d´effets d´ombre sur les composants et joints de soudure ainsi qu´une inspection de la circonférence et de la profondeur des broches de connecteurs. Par ailleurs le module 3D•EyeZ contrôle la torsion en x/y et mesure la hauteur des broches.

Rapide et polyvalente à nul autre pareil : Le nouvel AOI tout puissant pour des exigences de qualité extraordinaires C’est au salon productronica 2015 que GOEPEL electronic a introduit pour la première fois le système AOI Vario Line qui réunit le meilleur en détection des défauts, les spécificités du client et la rentabilité. La qualité la plus importante est l´augmentation significative de la vitesse d´inspection tout en optimisant le coût global du système. Le Vario Line est un développement dans la continuité du système AdvancedLine disposant d´un nouveau module de caméra. Le châssis compact a été utilisé comme base et contient une caméra orthogonale ainsi que 4 caméras d´angle avec une inspection de 360° et un éclairage multispectral. Toutes les caméras partagent un seul et unique large champ de vue et ont un temps de prise de vue très réduit.

SEICA

Nouvelle sélective ZEVAm de Vitronics Soltec ! La nouvelle plateforme ZEVAm de Vitronics Soltec est un système flexible, performant et au prix attractif. Equipée d’un pot Selectwave (buse pour brasage point par point), la ZEVAm offre un éventail impressionnant de procédés et de fonctionnalités qui vont au delà de la productivité et de la flexibilité des systèmes de brasage sélectif d’aujourd’hui. Héritière de la ZEVAv, la ZEVAm reprend les caractéristiques techniques de son ainée en les adaptant pour offrir un rapport qualité prix incroyable dans le marché du brasage sélectif point par point. La ZEVAm offre une grande flexibilité et peut être personnalisée pour braser facilement la plupart des cartes. Elle traite trois PCBs simultanément pour des productions petites et moyennes séries. ZEVAm intègre également la technologie brevetée d’inclinaison à 10° de la carte pour permettre le brasage des connecteurs fine pitch, ainsi que le système SDC, pinceau d’azote supprimant les risques de

L´optique télécentrique de la caméra orthogonale et le plan focal adapté des modules d´angle assurent une qualité d´image excellente et fournit donc la base pour une détection maximale des défauts. Un nouveau système d´axes utilisant des moteurs linéaires a été intégré afin d´obtenir une vitesse d´inspection maximale. Ce système d´axes impressionne par d’excellentes qualités dynamiques et une vitesse de positionnement maximale.

Contact : GOEPEL ELECTRONIC Katharina PETERS +49(0) 3641 6896 717 sales@goepel.com www.goepel.com

ponts de brasure.. Le logiciel hors ligne SmartTeach permet une programmation rapide et des p r o g r a m m e s fiables. Buses mouillables ou non mouillables, la mesure automatique de la hauteur de vague, le préchauffage par le dessus sont quelquesunes des nombreuses caractéristiques standard et options disponibles. En complément de nos produits propres (testeurs électriques et brasage laser), SEICA France a fait le choix de la diversification par le partenariat de marques de renommée mondiale : VITRONICS-SOLTEC et EPM pour le brasage, JUKI et ESSEMTEC pour la sérigraphie et le placement, OMRON pour l’AOI et l’AXI, OSAI pour l’automatisation et SEICA Automation (groupe SEICA) pour la transitique.

46 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

Contact : SEICA Stéphane DUPOUX +33(0)1 39 30 66 77 dupoux@seica.com www.seica.fr


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

STPELECTRONICS InspectoScan-C en ligne L’objectif premier de l’InspectoScan-C est d’améliorer la qualité des produits finis avant livraison. La version en ligne vous permet d’optimiser votre couverture de test AOI. Utile avant ou après vague, il s’adaptera parfaitement à vos environnements de production. Découvrez les nouveautés 2016 de cette solution d’inspection : Développement de son propre convoyeur L’objectif de ce développement est de faire évoluer la gamme d’inspection en les intégrant également en ligne de production. Inspection des CMS avant four, inspection avant ou sortie vague, inspection après vernisseuse… Ainsi tout est configurable via un seul convoyeur ! Particularité du convoyeur STPE : • Boîtier de commande avec écran tactile de pilotage  • Autonome et/ou synchronisé avec le PC et le logiciel STPE • 3 SMEMA connectables • Pilotage moteur d’écartement  • Pilotage moteur d’avancement - Vitesse réglable (rapide ou lente en continu)  - Arrêt précis sans butée • Limite les connectiques et câblages CAMERA 13 Méga Pixel : Le moyen InspectoScan-C, AOI poste Vague, Finition et Vernis existe en deux modèles : • Modèle axes 400 x 300 avec caméra 5 méga pixel. Correspondant parfaitement aux environnements Vague • Nouveau modèle 2016 axes 650 x 500 avec caméra 13 méga pixel. Permettant des inspections plus spécifiques. INTÉGRATION DANS UN ENVIRONNEMENT CLIENT : Avec la société DELTADORE, STPElectronics a su adapter et intégrer son AOI Vague 3D dans un environnement existant

Caractéristiques de l’installation :

• Format visible 420 x 420 mm format

extérieur de la machine 1 000 x 1 000 mm • Développement de la partie « blocage » de carte adaptée à la ligne existante • Intégration sur convoyeur bas en sortie vague • Développement de la gestion RFID pour la gestion de la traçabilité • Adaptation des logiciels de Diagnostics pour les postes de montage / retouche Voici le témoignage de DELTADORE : « Nous sommes très satisfaits de la collaboration qui s’est opérée autour de ce projet. L’intégration de la machine s’est réalisée sans difficulté majeure et les perturbations dans notre ligne de production ont été minimes. La réactivité de vos équipes de développement et leur savoir-être ont été très appréciés par l’ensemble des équipes Deltadore. L’exploitation de l’équipement est conforme et la qualité des analyses contribue fortement au niveau de confiance accru dans notre production. Cette collaboration avec STPElectronics est clairement un succès. » Pour plus d’informations : www.stp-electronics.com rubrique « Contrôle automatique »

Contact : STPELECTRONICS Éric VIGNARD +33(0)4 76 45 69 25 contact@stp-electronics.com www.stp-electronics.com www.inspectoscan.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 47


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES CRM Synergies

conçue pour offrir des performances thermiques optimales combinées à une maîtrise parfaite des process. L’OmniMax utilise des technologies éprouvées qui rendent son utilisation fiable et facile pour des besoins de production haut de gamme. Ses résultats sont particulièrement remarquables dans les productions sans plomb. Il affiche en outre des consommations en énergie et azote bien peu gourmandes.

Votre distributeur exclusif des équipements Speedline technologies France et Maghreb. http://www. speedlinetech.com/

CRM Synergies et son support commercial et technique vous accompagnent dans vos décisions d’investissement en équipements électroniques. Speedline Technologies, fabricant américain regroupe sous sa bannière 4 marques, leaders dans leur segment : MPM pour la sérigraphie, CAMALOT pour le dispensing, ELECTROVERT pour la soudure à la vague et les fours de refusions et ACCEL pour les machines de lavage. Depuis les années 70, Speedline s’est forgé une réputation de leader en innovation et solutions technologiques pour les industries d’assemblage électronique et les semi-conducteurs.

The Electrovert® “Electra™” Machine de soudure à la vague L’Electra a été conçue pour des moyennes et grandes séries. Bien que destinée à de grands volumes de production, elle est capable de s’adapter à tous types de process et offre une qualité de brasage incomparable.

Quelques exemples d’équipements jouissant des dernières innovations. Vous retrouverez l’ensemble de la gamme Speedline sur leur site . http:// www.speedlinetech.com/ The MPM® “Edison” Dernier né des équipements de sérigraphie de nouvelle génération, l’EDISON est dotée d’une rapidité, d’une précision et de performances exceptionnelles surclassant toutes ses concurrentes.

The Electrovert® OmniMax™ Cette gamme de fours de refusion est précision, de vitesse et de détection ACCELONIX jusqu’à présent jamais égalé grâce à Nouvelle technologie AOI 3D la machine Parmi Xceed. Cette nouvelle plateforme est basée ACCELONIX propose une nouvelle sur la technologie double-laser qui génération de machine d’inspection est exclusive à la société Parmi. Cette après four offrant un niveau de technologie laser doublée par une camera CMOS ultrarapide fournit un principe de mesure 3D qui assure un très New Generation 3D AOI faible nombre de faux défauts. L’Inspection Intelligente : des résultats indépendants de la couleur, texture et surface de vos cartes électroniques. Des images en vrai 3D générées à travers une technologie de traitement inédite permettant d’obtenir des images sans parasites et parfaitement justes.

48 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

Contact : CRM SYSNERGIES Vincent LAFON +33(0)6 20 75 33 52 vlafon@crmsynergies.com www.crmsynergies.com

Contact : ACCELONIX Patrick LEGENRE +33(0)6 08 03 86 05 patrick.legenre@accelonix.fr www.accelonix.fr


6 ns 01 atio - 2 rm 86 ’info

sd an

19

30

W-TECH

présente sa nouvelle gamme de Machine de Mise en Bande Alvéolée Universelle à un prix très attractif. Dorénavant contrôlée par PID relié à un afficheur LCD, cette nouvelle gamme, se décline en deux modèles. Soit le modèle avec cover tape à froid (PSA) soit avec le cover tape à chaud et à froid (PSA). Toutes deux acceptent, en entrée, des roues de bandes alvéolées jusqu’à 760mm de diamètre et en sortie des bobines de diamètre 180/330/380/560mm. Cette nouvelle gamme accepte les largeurs de bandes alvéolées de 8 à 88mm, par réglage manuel (sans outillage), pour une profondeur de poche jusqu’à 30mm. D’une précision mécanique de ± 0,04 mm pour une vitesse de défilement continu jusqu’à 80mm/

seconde, ces machines peuvent assurer, avec un opérateur, plus de 2 000 pièces/Heure. Sur demande, les options suivantes sont disponibles : Caméra Pin 1 (Orientation-Marquage) ou 2D (coplanéité des broches), détecteur de fin de cover, détecteur de poche vide, détecteur de composant flottant, chariot de support. De plus, W-Tech rappelle qu’elle dispose en stock, de plus de 350 références de bandes alvéolées (µBGA, SOIC, SSOP, TSOP, TSSOP, TQFP, LCC, QFN, MLF, PLCC…) et elle propose également la réalisation d’alvéoles « sur Mesure », pour tous vos connecteurs, pièces mécaniquesexotiques et ainsi augmenter votre productivité sur les machines de pose CMS.

Contact : W-TECH Olivier WEEGER +33(0)4 74 93 01 54 oweeger@w-tech.fr www.w-tech.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 49


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES ASM Assembly Systems 

ASM accompagne votre transition vers l’usine du futur Industrie du futur, Smart Factory,… La transition vers ces concepts ne se fera pas du jour au lendemain mais il faut d’ores et déjà amorcer le mouvement. Implantée dans le creuset d’Industrie 4.0, ASM vous apporte son expertise pour accompagner l’évolution de votre production de cartes électroniques actuelle vers une production réellement intelligente, une Smart #1 SMT Factory. Telles des briques de construction, ASM propose déjà les pré-requis : Des capabilités de production avancées Avec les gammes SIPLACE et DEK, ASM propose des plateformes « bestin-class » en termes de vitesse, précision, flexibilité et modularité, ce qui est incontournable. Une automatisation de l’assemblage et du test Les machines d’ASM s’auto-optimisent par communication M2M avec des systèmes experts connectés pour réduire la fréquence et le coût des interventions manuelles. Une intégration des processus de fabrication Une intégration verticale et horizontale

de la production CMS pour une surpervision de la fabrication en temps réel et une synchronisation parfaite de tous les process de l’assemblage CMS. La logistique des matières La recherche de flexibilité de production nécessite également la mise en place d’une logistique des matières puissante et parfaitement synchronisée pour éviter tout goulot d’étranglement ou toute rupture d’approvisionnement. Dès à présent, ASM dispose de tous les produits hardware et software nécessaires et peut vous aider à construire progressivement votre usine intelligente, votre « Smart #1 SMT Factory ».

et Séchage : Avec le fluide INVENTEC Performance Chemicals 2 : Rinçage TM TM

Nettoyage des cartes électroniques

Fiabiliser vos assemblages électroniques grâce au process de nettoyage Co-Solvant en machine phase vapeur avec la gamme TopkleanTM EL 20 + 3MTM NovecTM 71 IPA.

Deux étapes primordiales : 1 : Nettoyage : Avec le nouveau Co-Solvant, Topklean TM EL 20P, récemment développé pour répondre aux challenges de l’industrie de l’électronique;

3M Novec 71 IPA à très faible tension de surface.

Quels sont les principaux avantages de cette solution ? • Gain de productivité : temps de cycle très courts, • Haute performance du nettoyage des résidus de produits sans plomb avec les contraintes d’espaces liées à la miniaturisation, • Excellente compatibilité chimique avec tous les matériaux, substrats, composants et autres étiquettes, • Taux de contamination ionique au plus bas, • Importante diminution de l’impact sur l’environnement et les utilisateurs. En bref, un process de nettoyage

50 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

Contact : ASM Assembly Systems Thierry CHARLOT +33(0)6 29 96 67 17 thierry.charlot@asmpt.com www.asm-smt-solutions.com équilibré entre Performances, Sécurité et Environnement.

Contact : INVENTEC performance Chemicals Jonathan CETIER +33(0)1 43 98 75 00 jcetier@inventec.dehon.com www.inventec.dehon.com


En route pour la Smart #1 SMT Factory

Ne confiez pas vos résultats de production au hasard CAPABILITES PRODUCTION AUTOMATISATION

Des machines DEK et SIPLACE de classe mondiale Pour des capabilités de production et de process très poussées Peu d’interventions, Aides en ligne, Coûts réduits Outillages et software sophistiqués pour maximiser les performances globales

INTEGRATION PROCESS

Sophistication des process, design et contrôles Systèmes experts intelligents et lignes de production autocorrectrices

LOGISTIQUE MATIERES

Systèmes automatisés de gestion des composants Jamais de rupture de stock grâce à l’intégration du système d’approvisionnement

ASM – LA clé de votre Smart #1 SMT Factory Pour toute information contacter: Thierry Charlot – ASM Assembly Systems SAS – France – Tél. : 06.29.96.67.17


OFFRES D’EMPLOI Job Tronic’S - Offres

 Retrouvez les offres d’emplois et de stages, les demandes d’emplois et de stages de la filière électronique sur www.snese.com/ EOLANE SAINTE AGREVE RECHERCHE UN CHARGÉ D’AFFAIRES (H/F) Description du poste Contrat : CDI Poste basé à Saint-Agrève (07) Sous la responsabilité du Responsable commercial, au sein d’une équipe de 5 personnes, vous êtes l’interlocuteur technique et commercial privilégié de nos clients. Vous assurez la gestion et le déploiement du portefeuille d’affaires dans l’analyse des besoins, la réponse aux appels d’offres et la négociation des affaires jusqu’à leur conclusion. Vous travaillez en collaboration avec les différents services, Supply Chain, Achats, Méthodes, Qualité et Fabrication. Vous assistez la prospection de manière active et régulière au regard des marchés cibles et selon les orientations commerciales données par le responsable commercial. Vos principales activités sont : - La réception des appels d’offre, le pilotage des devis, la réalisation et la négociation des offres pour les clients gérés par la filiale. - Participer au développement des comptes client existants. - Le pilotage de la revue de contrat. - La coordination et l’animation des plans d’actions clients auprès des différents services internes pour respecter les engagements pris (coûts, délais, qualité) - Etre l’interlocuteur privilégié du client - Etre un support des commerciaux. - Etablir les reportings réguliers (CA, portefeuille commandes, performances industrielles...) - La réalisation d’une feuille de marge avant envoi de l’offre Vos indicateurs de performance : - La performance industrielle interne : niveau de stock (incluant stock mort et

surstock) - La rentabilité (marge client) - Le taux de réussite devis - La satisfaction client Formation / compétences techniques : De formation commerciale ou technique, idéalement en électronique, vous justifiez d’une expérience minimum de 3 ans dans un poste similaire. Vos compétences : - Connaître les techniques des process de fabrication, des produits électroniques, du test et de la logistique - Connaître un ou plusieurs secteurs marché - Connaître les outils informatiques - Maîtriser le management de projet - Maîtriser les calculs des différentes marges avant l’émission d’une offre - Maîtriser l’anglais Vos aptitudes sont : - Avoir une capacité d’adaptation au client et prospect avec une ténacité adaptée - Avoir un esprit constructif de persuasion et de démonstration - Avoir des capacités relationnelles - La tenue des engagements pris - Une bonne capacité d’analyse et de synthèse Candidatures à déposer auprès du service Ressources HumainesMarieLyse Deyres

BSE ELECTRONIC RECHERCHE UN CHARGE D’AFFAIRES (H/F) Depuis plus de 25 ans, BSE, établie en Région Bourgogne, fournit des solutions globales électroniques et informatiques à des clients appartenant à des secteurs d’activités en forte croissance comme le médical, la sécurité, les objets connectés, les télécommunications... Forte de l’excellente réputation dont elle bénéficie auprès de ses clients, notre entreprise poursuit une politique agressive de croissance en se dotant d’équipements ultramodernes de production, en développant de nouveaux moyens de communication et en renforçant ses équipes commerciales.

52 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

C’est dans le cadre de ce programme de croissance que l’entreprise cherche de nouveaux collaborateurs pour élargir sa force de ventes. A partir du site principal de l’Entreprise situé au Creusot, vous êtes l’interlocuteur unique du prospect ou du client pour les nouveaux projets, de la réception du cahier des charges à la validation des échantillons initiaux. En étroite collaboration avec l’équipe commerciale, vous mettez vos compétences techniques, vos talents de conduite et d’animation de projet, votre connaissance de l’organisation tant logistique que de production au service de la satisfaction client et du développement de l’entreprise. L’essentiel de vos activités consistera à: • Participer au développement des comptes clients existants pour tous les nouveaux projets, devis et propositions techniques. • Etre l’interlocuteur technique unique du client. • Veiller à la mise en œuvre de toutes les opérations internes permettant la réalisation du projet dans le respect du cahier des charges défini par le client. • Animer l’équipe projet (R&D, Achats, Approvisionnements, Méthodes, Qualité, ADV, Production et Tests) pour répondre aux engagements et satisfaire le client. • Contribuer à l’élaboration de l’offre commerciale. • Communiquer sur l’état d’avancement des projets. • Si besoin, définir et mettre en place les actions correctives. • Partager ses expériences. Les critères de validation de votre candidature : • Vous êtes un candidat fortement motivé par ce challenge. • Vous êtes rigoureux et très bien organisé. • Vous avez une bonne expérience de la conduite de projets. • Vous maîtrisez l’utilisation d’outils de gestion de projets (type PERT) ainsi que la plupart des outils logiciels de


LE SALON MONDIAL DE TOUS LES SAVOIR-FAIRE EN SOUS-TRAITANCE INDUSTRIELLE

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87 - 53


OFFRES D’EMPLOI gestion bureautique (y compris ERP). • Vous aimez le travail en équipe et revendiquez une aptitude particulière à animer une équipe pluridisciplinaire. • Vous êtes un bon communicateur et démontrez des qualités de négociateur. • Vous connaissez les processus de l’entreprise. • Vous possédez une bonne maîtrise de la langue anglaise (oral et écrit). • Vous pouvez justifier d’une formation supérieure ( > BAC +2) en électronique ou électrotechnique. Adressez votre candidature en précisant votre motivation à : BSE Electronic Madame Pascale COTTIN 616 Avenue de l’Europe - BP87 71203 LE CREUSOT cedex – France

BSE ELECTRONIC RECHERCHE UN RESPONSABLE DE LA PROMOTION ET VENTE DES SOLUTIONS GLOBALES (H/F) Votre profil allie une expertise technique à des talents commerciaux afin de contribuer à la croissance du chiffre d’affaires de BSE Electronic et de permettre à l’entreprise d’atteindre ses ambitieux objectifs. A partir de votre résidence, idéalement située en Ile de France, et pour une zone géographique définie ( Nord, Est et IdF), vous êtes responsable de la promotion et la vente des solutions globales de BSE Electronic aux acteurs professionnels du marché de l’électronique. L’essentiel de vos activités consistera à : • Initialiser des contacts avec les clients potentiels. • Convaincre les prospects que l’offre de produits et services de BSE Electronic satisfera leurs besoins. • Etablir et cultiver les meilleures relations avec les clients qu’ils soient nouveaux ou existants. • Gérer et satisfaire les demandes du client. • Négocier, structurer et conclure les affaires qui répondent à la fois aux

attentes du client et aux capacités de BSE Electronic. • Se comporter comme un membre de l’équipe commerciale tout en cultivant des contacts étroits et coopératifs avec les autres départements de l’entreprise (Achats, production, logistique, finances et administration.. ) • Réaliser de façon récurrente les objectifs qui vous sont fixés. Les critères de qualification de votre candidature : • Vous êtes un candidat manifestement motivé par le challenge. • Vous avez une expérience incontestée et réussie dans la vente de produits et services à l’industrie électronique. • Vous démontrez d’excellentes qualités de communication, que ce soit à l’oral ou à l’écrit. • Vous êtes particulièrement bien organisé quand il s’agit de gérer vos affaires, vous montrez une grande autonomie et êtes capable d’abaisser voire d’éliminer les barrières à la vente en usant d’une approche créative. • Vous avez 3 années minimum et idéalement plus de 5 années d’expérience dans une position équivalente. • Vous possédez une bonne maîtrise de la langue anglaise (technique et commerciale). • Vous pouvez justifier d’une formation supérieure dans les domaines de l’électronique et/ou de l’informatique. Adressez votre candidature en précisant votre motivation à : BSE Electronic Madame Pascale COTTIN 616 Avenue de l’Europe - BP87 71203 LE CREUSOT cedex – France

MATRA ELECTRONIQUE RECHERCHE : - OPERATEUR DE MESURE ET D’ESSAIS (H/F) MATRA ELECTRONIQUE, 400 personnes, située à Lacroix Saint Ouen, près de Compiègne (60), Groupe Airbus et filiale de MBDA, spécialisée dans la conception et la fabrication

54 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2016 - n° 87

de d’équipements électroniques, recherche donc un opérateur de mesure et d’essais (h/f) Mission : Vous effectuez des tests d’équipements électroniques à l’aide de testeurs automatiques ou de bancs manuels. Vous participez à la recherche de panne et à la remise en état du matériel défectueux. Vous renseignez la base de données techniques afin d’effectuer le suivi du produit. Travail en équipe (2 x 8). Profil : Titulaire d’un Bac Electronique, vous faites preuve d’autonomie, d’adaptabilité et d’initiative. Les candidatures sont à déposer sur carrieres@matra-electronique.com ou via notre site internet www.matraelectronique.com, onglet « Carrières – Postes à pourvoir ». - UN AGENT D’ORDONNANCEMENT (H/F) Mission : Responsable de l’analyse de la charge et de la planification d’un atelier de fabrication d’équipements électroniques, vous êtes en charge du paramétrage de la GPAO pour les articles qui vous sont confiés, de leur lancement en atelier et du suivi de leur fabrication jusqu’à la mise en magasin. Vous devez répondre en termes de délai vis-à-vis des chargés d’affaires qui sont vos clients internes. Profil : Titulaire d’un DUT QLIO, OGP ou similaire, vous justifiez d’une expérience de 4 à 5 ans dans l’ordonnancement et la planification. Vous êtes doté d’un bon esprit d’analyse et de synthèse ainsi que d’une bonne communication. Les candidatures sont à déposer sur carrieres@matra-electronique.com ou via notre site internet www.matraelectronique.com, onglet « Carrières – Postes à pourvoir ».


La qualité FUJI

A U DA S C E N E

au service des PME

à partir de

5000 € HT/mois* * Sous réserve de la configuration finale et de l’acceptation du dossier

Pour en savoir plus sur les plateformes FUJI AIMEX II et AIMEX IIS contactez FENWICK au 01 40 10 69 10 ou par email : yfontaine@fenwick.fr

FENWICK • 69 rue du Docteur Bauer 93400 Saint-Ouen • www.FENWICK.fr

VIDEOS

SUR FENWICK.FR

FLASHEZ LE CODE


Les cahiers de l'Industrie Electronique & Numérique n°87 V2  

Informations techniques et commerciales de l'Industrie électronique en France