Issuu on Google+

Bilan moral 2007


2

Réseau en scène, Languedoc-Roussillon ● Bilan moral 2007


Sommaire

Bilan m oral 2007 ................................ ................................ ................................ .................... 4 La diffusion en rÊgion : le besoin croissant de coordination ................................................................................................. 4 L’Êchelon national pour Êlargir le champ des possibles ....................................................................................................... 5 Coordonner les initiatives ....................................................................................................................................................... 6 Construire la cohÊrence globale du projet de l’association dans sa dimension de coordination ........................................ 6 L’importance du travail d’information et de valorisation des initiatives .................................................................................. 7 PrÊciser la place de l’association dans le domaine de la ressource..................................................................................... 8 De l’Êmergence à la structuration des dispositifs de repÊrage en musiques actuelles ........................................................ 9 Le fonctionnement de l’association ..................................................................................................................................... 10

Perspectives d’Êvolution pour 2008 ................................ ................................ ....................... 11 Inscrire les dispositifs d’aide à la diffusion dans les problÊmatiques rÊgionales de crÊation / production / diffusion ....... 12 Les rencontres professionnelles thÊmatiques ..................................................................................................................... 14 La formation professionnelle ................................................................................................................................................ 14 La communication et l’information ....................................................................................................................................... 15 Le fonctionnement de l’association ..................................................................................................................................... 15

%N TĂ?TESDEPAGES LATAILLEETLACOULEURNEPEUVENT Ă?TREMODIlĂ?ES

RÊseau en scène, Languedoc-Roussillon � Bilan moral 2007

3


Bilan moral 2007

L’annÊe 2007 a constituÊ la première annÊe pleine et entière de fonctionnement de RÊseau en scène Languedoc-Roussillon sous l’angle de son nouveau projet, une annÊe d’expÊrimentations : celle d’un projet en perpÊtuel questionnement et Êvaluation.

Après quelques balbutiements en 2006, cette pÊriode a donc ÊtÊ consacrÊe à : •

donner de la cohĂŠrence Ă  ce projet,

•

accroÎtre le rayonnement rÊgional et national de l’association,

•

ĂŠlargir les rĂŠseaux touchĂŠs par son action,

•

prĂŠciser et expliciter les objectifs et dispositifs mis en place,

•

mais surtout asseoir l’ensemble des actions sur de vÊritables dynamiques de rÊseau et concertations.

La diffusion en rĂŠgion en 2007 : 75 ĂŠquipes artistiques aidĂŠes 78 Ĺ“uvres soutenues 213 reprĂŠsentations soutenues 73 opĂŠrateurs soutenus Budget total : 177 213 â‚Ź

• • • • •

La diffusion en rÊgion : le besoin croissant de coordination La première prÊoccupation de l’annÊe a ÊtÊ de dÊtacher l’association de l’image de  subventionneur  qu’elle pouvait vÊhiculer, afin de construire les rapports appropriÊs au projet. Ceci pour mieux faire admettre le rôle qu’elle devait jouer pour favoriser la circulation des œuvres et des Êquipes et structurer un rÊseau de diffusion pour le moins fragile jusqu’alors.

C’est dans la rencontre d’un grand nombre de compagnies, de groupes et d’opÊrateurs culturels que RÊseau Nombre de RDV en 2007 : 215 RDV avec des opÊrateurs culturels 231 RDV avec des Êquipes artistiques 206 spectacles vus

• • •

en scène Languedoc-Roussillon s’est attachÊe à expliciter ses objectifs, les moyens mis en place et sa philosophie d’intervention.

Face aux difficultÊs structurelles et financières du spectacle vivant, l’enjeu a ÊtÊ de fÊdÊrer les programmateurs de la rÊgion afin de renforcer les solidaritÊs et projets concertÊs en dÊcoulant.

%N T�TESDEPAGES LATAILLEETLACOULEURNEPEUVENT �TREMODIl�ES Demandes d’aides en rÊgion : 160 dossiers acceptÊs 6 dossiers refusÊs 15 dossiers n’ayant pas abouti à une prÊsentation en commission

• • •

Le dÊveloppement de cette convergence, visant à Êviter l’Êparpillement des soutiens des programmateurs, a ÊtÊ possible grâce à la capacitÊ d’inflÊchir sur les choix d’opÊrateurs isolÊs en jouant sur l’importance des garanties financières accordÊes par RÊseau en scène Languedoc-Roussillon.

Il s’est agit en 2007 de trouver les moyens de structurer la diffusion en rÊgion en cherchant à obtenir des rÊsultats mesurables en terme de circulation des Êquipes et des œuvres, sachant qu’à l’Êchelle de chaque territoire, la tentation est parfois grande pour les programmateurs de soutenir isolÊment les Êquipes artistiques qui y sont installÊes, notamment face à des problÊmatiques de politique culturelle locale. Cet objectif de structuration a fait ressortir le besoin, pour mieux coordonner les initiatives, d’intervenir bien en amont d’un simple soutien et d’Êchanger de manière large, sur la base d’un repÊrage et d’un diagnostic partagÊs, avant même la pÊriode de crÊation. Dans cette configuration, les notions de prise de risque artistique et financier prennent toute leur mesure. Ainsi, en travaillant sur les productions à venir, RÊseau en scène Languedoc-Roussillon a pu s’inscrire comme un partenaire des opÊrateurs culturels et des Êquipes artistiques.

4

RÊseau en scène, Languedoc-Roussillon � Bilan moral 2007


tional Scène conventionnée Autres salles Opérateurs sansCommunautés lieu de communes, pays et services municipaux 00 ! 25 541,00 ! 53 630,00 ! 74 040,00 ! 10 262,00 !

Comparatif volumes d’aides

Au cours de l’année, il est paru indispensable de personnaliser les diagnostics effectués, de mieux intégrer les

par type d’opérateur

problématiques propres à chaque esthétique. Ceci laisse entendre que, tant que l’association restait dans une vision généraliste de l’ensemble du spectacle vivant, il lui était difficilement possible de procéder à un

80 000 !

accompagnement adapté.

70 000 ! 60 000 ! 50 000 !

Par ailleurs l’association a été confrontée à la disparité de moyens des équipements de diffusion, sur chaque

40 000 ! 30 000 !

échelon territorial. Le projet de l’association ne pouvait s’appuyer sur les seuls opérateurs correctement dotés.

20 000 !

Pour répondre à ce problème il a été choisi, au deuxième semestre, de porter un regard attentif sur les

10 000 !

surcoûts techniques éventuels qu’engendre l’accueil de spectacles repérés. Communautés de communes, pays et services municipaux

Autres salles

Opérateurs sans lieu

Scène conventionnée

! Label National

-

Enfin, l’ensemble de ce travail, visant à mobiliser les diffuseurs autour d’un effort commun de rayonnement artistique de la création régionale, ne néglige pas une certaine idée de la démocratisation culturelle. Ainsi les opérateurs les plus éloignés de notre structure et de son projet (communautés de communes, etc.) ont été incités à l’ambition artistique.

Réseau en scène Languedoc-Roussillon entend ainsi participer à l’accès à la culture pour tous en favorisant l’accès du plus grand nombre, quelque soit le territoire, à des propositions artistiques de qualité.

L’échelon national pour élargir le champ des possibles La diffusion hors région en 2007 : • • • •

43 équipes artistiques soutenues 49 œuvres soutenues 286 représentations soutenues Budget total : 138 735 €

Face au potentiel de diffusion en région, l’élargissement à un réseau national s’est rapidement révélé comme indispensable. Cet élargissement concordait avec une demande importante des compagnies, particulièrement en attente en ce qui concerne l’aide à la mobilité. Or il n’était pas judicieux de traiter cette question uniquement sous l’angle de l’aide financière car ce type d’intervention aurait enfermé l’association dans un rôle proche de celui d’une « agence de voyage artistique ».

Nombre de RDV hors région en

Un effort a donc été réalisé afin de prospecter au niveau interrégional, transfrontalier ou plus largement

2007 :

national afin d’offrir aux compagnies les bases d’un réseau de diffusion fondé sur des relations de coopération

• • •

28 RDV avec des opérateurs culturels 12 RDV avec des équipes artistiques 19 spectacles vus

stables et durables.

Toutes ces relations reposent sur la crédibilité artistique que Réseau en scène Languedoc-Roussillon est en train de construire auprès de ces interlocuteurs, ainsi l’exigence artistique dans ce développement revêt un caractère primordial.

Du point de vue des équipes artistiques, la mobilité hors région pose aussi la question de la capacité des équipes à développer leurs réseaux de diffusion. En conséquence, le chemin a été d’identifier des structures Demandes d’aides hors région : • • •

51 dossiers acceptés 2 dossiers refusés 11 dossiers n’ayant pas abouti à une présentation en commission

culturelles ayant potentiellement un impact et une influence dans les parcours des artistes et de leurs œuvres. C’est dans ce diagnostic croisé que nous avons cherché à vérifier à quel moment il était réellement judicieux, pour le parcours d’une œuvre, de se confronter et de miser sur une diffusion hors région, au sein de lieux repérés professionnellement.

Globalement, la notion d’accompagnement des équipes artistiques et des diffuseurs s’est réellement inscrite dans le projet de Réseau en scène Languedoc-Roussillon.

Réseau en scène, Languedoc-Roussillon ● Bilan moral 2007

5


Danse

Théâtre

Musique

Cirque

Montant

55215 133800 76930 25803 La mobilité hors région c’est aussi pour Réseau en scène Languedoc-Roussillon une manière d’éviter le Comparatif volumes d’aideThéâtre en Comparatif volumes Danse Musique Cirque

Rep

d'aide à la diffusion 80

et hors région

Danse

nb œuvres

24

211 travers d’un87 régionalisme33 replié Théâtre Musique Cirque 29 40 7

sur lui-même, situation qui conduirait inéluctablement à un étouffement des

compagnies, artistes et œuvres de la région.

44%

C’est uniquement dans des allers-retours permanents entre le niveau local, régional et national et dans la

56%

capacité à stimuler des échanges (et donc à s’ouvrir aux créateurs d’autres régions), que l’on pourra imaginer Montant Rep nb œuvres

Danse 55215 En En région région Danse Hors Hors région région 80 Danse 24

Théâtre que Musique Cirque l’action de Réseau en scène Languedoc-Roussillon trouve un impact mesurable. 133800 76930 25803 Théâtre Musique Cirque 211 87 33 Montants par esthétique Théâtre ToutMusique Cirque au long de l’année une reconnaissance professionnelle s’est réellement affirmée, 29 40 7

conduisant l’association

à rayonner au delà des frontières régionales. 213

L’intérêt porté par d’autres structures ou collectivités à ce projet singulier se mesure notamment dans les invitations faites régulièrement afin de témoigner sur cette expérience, en Midi-Pyrénées, Catalogne, et bientôt

285

25803 à l’étranger.

18300

76930

Comparatif nombre de représentations représentations soutenues soutenues

Comparatif du nombre de

Montants par esthétique

Coordonner les initiatives Les plateaux en 2007 : Contes et rencontres Marvejols (48) – 17/02 Scènes d’enfances 76930 Narbonne (11) – 17/03 Sélection régionale 100% Montpellier (34)

• • •

250

Les rencontres régionales de

18300 mis en place pour améliorer la circulation des œuvres en et hors région sont apparus Seuls, les dispositifs

25803

comme insuffisants. L’organisation de rencontres régionales de diffusion et d’échanges artistiques ainsi que de « plateaux » et temps de visionnage, par favorisant la rencontre et l’échange entre opérateurs culturels et équipes artistiques, Représentations etshétique s’est ainsi révélée comme étant un des outils indispensables. Ces rencontres induisent un meilleur repérage des œuvres en cours de production ou de diffusion et favorisent 211 une

convergence des soutiens.

diffusion et d’échanges artistiques en 2007 : 25/01 à Montpellier 70 professionnels 16/11 à St Jean de Védas 60 professionnels 10/12 à Montpellier 65 professionnels

• • •

Ces temps ont enfin renforcé le positionnement de Réseau en scène Languedoc-Roussillon comme interlocuteur légitime et force de coordination de l’ensemble d’un réseau de diffusion alors inexistant ne seraitce que quelques mois auparavant. Représentations par etshétique

250 211

Construire la cohérence globale du projet de l’association dans sa dimension de coordination Les projets de formation accompagnés en 2007 : Technicien du spectacle vivant Montpellier – début 01/2007 Produire et diffuser pour les musiques actuelles Béziers – début 04/2007 Produire et diffuser en espace public – début 12/2008 Comédien face à la caméra Montpellier – début 12/2007 A la recherche de compositions scéniques Montpellier – début 04/2008

• •

• • •

L’impact des aides et actions de l’association ne peut être isolé de la prise en compte globale de l’environnement des équipes artistiques. Dans cette logique, accroître le rayonnement artistique du Languedoc-Roussillon devra passer par une professionnalisation grandissante de l’ensemble de l’entourage des créateurs. Ainsi les questions de formation trouvent légitimement leur place au sein de l’association en cherchant par exemple : -

à accroître la capacité des agents de diffusion à rayonner au niveau national et accroître ainsi le rayonnement même des œuvres,

-

à développer des temps de recherche et d’expérimentation artistique pour renouveler ou préciser les propos artistiques.

6

Réseau en scène, Languedoc-Roussillon ● Bilan moral 2007


Le répertoire de la formation

Dans le domaine de la formation professionnelle, l’association a, tout au long de l’année, terminé sa mue, en

1ère et 2ème éditions :

se détachant progressivement des actions qu’elle portait historiquement. L’association a ainsi pu davantage

• • • • •

250 organismes enquêtés 50 organismes retenus près de 150 actions de formation repérées une base de données consultable en ligne une visibilité nationale en lien avec Inter-CARIF

s’investir en conseil, ingénierie, développement de synergies et renforcement de la lisibilité des propositions des organismes de formation de la région.

Sous l’impulsion de Réseau en scène Languedoc-Roussillon s’est cristallisé dans chaque secteur artistique, le besoin de mettre en œuvre des espaces de dialogue, parfois sans donner plus de sens à ces espaces que leur

Rencontres professionnelles

simple mise en place.

thématiques 2007 :

Ce besoin de reconnaissance et la revendication de problématiques régionales, dans chaque esthétique, a

• • • •

Séminaire « L’information et l’observation culturelles » Montpellier (34) « Musiques traditionnelles et du monde en LR : acteurs de terrain et politiques publiques » Montpellier (34) « Les échanges territoriaux et politiques culturelles » Castelnaudary (11) « Le statut de l’artiste interprète» - Montpellier (34) « Les systèmes de production en Europe» - Uzès (30) « La diffusion des arts de la rue » - Chalon sur Sâone (71) « Quelle image de la marionnette voulons-nous pour demain » - Vergèze (30)

COREPS : • • •

4 réunions de la cellule de veille en 2007 2 réunions du bureau exécutif préparation d’une réunion plénière en janvier 2008, et de la mise en place de deux commissions : o emploi-formation o création-diffusion

conduit l’association à mener chaque fois en partenariat avec des organisateurs, des temps de rencontres professionnelles thématiques.

A l’issue du séminaire de février 2007, au domaine de Grammont, Réseau en scène Languedoc-Roussillon s’est donc attachée à restituer territorialement et mettre en débat les éléments d’étude sur la production et la diffusion1, à les décliner dans chaque esthétique, afin des préciser des formes d’états des lieux partagés. Au fur et à mesure, l’association a pris la mesure du manque de pertinence que pouvaient parfois revêtir ces rencontres professionnelles thématiques. Progressivement s’est affiné le choix de s’investir sur des rencontres qui ne questionnent que des problématiques réellement essentielles et décisives sur l’évolution d’un secteur en région, en lien avec l’évolution des politiques culturelles, et par conséquent ouvertes et placées naturellement dans échelon interrégional ou national.

Plus largement, Réseau en scène Languedoc-Roussillon s’est progressivement impliquée dans l’ensemble des maillons de la chaîne de production et de diffusion du spectacle, en assurant la coordination des travaux du COREPS. Au sein de cet espace de concertation entre partenaires sociaux, pouvoirs publics et réseaux professionnels, Réseau en scène Languedoc-Roussillon tente d’accompagner à une plus grande cohérence des dispositifs de soutien, cadres réglementaires et aspects liés aux politiques culturelles territoriales. Dans ce domaine l’association joue le rôle d’articulation entre le milieu professionnel et les puissances publiques, affirmant ainsi sa place de « tête de réseau » ou d’interface.

L’importance du travail d’information et de valorisation des initiatives L’information et la communication de l’association visent à remplir deux objectifs complémentaires : Information en 2007 : • •

9 infobulletins, 76 fiches de présentation de spectacles ou manifestations

Informer sur les spectacles soutenus, à voir en ou hors région, en valorisant ainsi les parcours des compagnies,

Accroitre la lisibilité de l’association, de ses missions et de ses actions dans le paysage national.

La communication pour Réseau en scène Languedoc-Roussillon en 2007 n’a pas été un chantier simple. De la difficulté à définir l’identité même de l’association à celle de la mise en place du site internet, opérationnel depuis décembre seulement, le premier trimestre n’a pas permis de prioriser l’action de l’association dans le domaine de la communication.

1

Cf. OPPES/ObsTer « la création et la diffusion du spectacle vivant en Languedoc-Roussillon » - 2006

Réseau en scène, Languedoc-Roussillon ● Bilan moral 2007

7


L’association s’est retrouvée à devoir faire face à un nombre important et toujours croissant d’opérations qu’elle se devait de relayer en communication, sans avoir construit de ligne directrice et en ne s’appuyant que sur un seul outil : l’infobulletin.

L’infobulletin se devait alors de remplir deux objectifs difficilement compatibles : rendre lisible le projet de l’association et ses actions et valoriser les œuvres soutenues dans leur diffusion.

L’urgence de la seconde partie de l’année a donc été de dénouer ces problèmes et de clarifier les objectifs poursuivis en terme d’information et de communication. Ainsi une transformation progressive s’est opérée.

Face au volume de soutiens accordés par l’association, le choix a donc été de sélectionner chaque mois des projets particulièrement audacieux du point de vue du risque artistique et financier, pour les mettre en avant, tout en visant à l’exhaustivité de l’information sur les autres spectacles soutenus.

Parallèlement, l’association s’est autorisée, pour certains projets pour lesquels le diagnostic ne la conduisait pas à soutenir financièrement, à apporter son soutien en les relayant en communication, considérant que cela pouvait déjà constituer un élément de développement du parcours de l’œuvre.

Au-delà, l’association s’est dotée d’outils simples mais faisant cruellement défaut jusque là : plaquette de présentation, cartes com’ pour annoncer les rendez-vous professionnels ou les formations… tout en travaillant à une présentation plus claire et concise de ces documents.

Préciser la place de l’association dans le domaine de la ressource L’ampleur du travail que représenterait la mise en place d’un véritable centre de ressources du spectacle vivant en région s’est avéré un chantier bien trop important pour une association comme Réseau en scène Languedoc-Roussillon. Par ailleurs, 2007 a permis de mieux appréhender quels étaient les réels besoins dans ce domaine, tout en développant les partenariats avec les autres structures investies dans ces problématiques.

L’objectif a donc été de ne traiter dans la ressource que les questions véritablement en lien avec l’action de l’association dans le domaine de la diffusion.

Dans le cadre de cette mission d’information, Réseau en scène Languedoc-Roussillon a choisi de développer Mise en place de la base de données « diffusion » : Plus de 500 diffuseurs référencés en région Mise en ligne via Internet en 2008

• •

une base de données de diffuseurs (salles, festivals, services culturels…). Cette base de données, qui compte actuellement plus de 500 contacts, fait désormais l’objet d’une veille quotidienne et d’une constante mise à jour et sera en partie consultable en ligne. En ce qui concerne l’inventaire des équipes artistiques, au vu du fourmillement des initiatives revendiquées comme étant de l’ordre de la création artistique, il semble pour le moment difficile de prétendre à l’exhaustivité.

Dans le domaine de la formation, 2007 a permis la concrétisation d’un premier chantier partagé d’information, avec la mise en place du répertoire régional de la formation professionnelle dans le spectacle vivant.

8

Réseau en scène, Languedoc-Roussillon ● Bilan moral 2007


De l’émergence à la structuration des dispositifs de repérage en musiques actuelles Ce chapitre se réfère directement à la réflexion initiée fin 2006 entre Réseau en scène, Languedoc-Roussillon, les ADDM et le Cimp el Marbre à laquelle ont été associés l’État et la Région. Cette réflexion portait sur les conditions et les modalités d’une collaboration pour favoriser l’émergence, sur le territoire régional, de projets artistiques de qualité portés conjointement par des amateurs et des professionnels. Les genres artistiques concernés par cette initiative conjointe sont les musiques actuelles, les musiques et danses traditionnelles issues des cultures occitanes et catalanes principalement, et les musiques du monde, notamment celles liées aux différents courants d’immigration qui ont traversé le Languedoc-Roussillon.

Au regard des missions de Réseau en scène Languedoc-Roussillon et de la structuration des différents projets portés par les structures présentes dans chaque département, il s’est rapidement imposé qu’il était plus cohérent et judicieux d’intervenir sur des projets visant les artistes en cours de professionnalisation, plutôt que les amateurs eux-mêmes, notamment dans les domaines où cette question est assez prégnante.

Les musiques actuelles ont donc fait l’objet de plusieurs partenariats au travers de dispositifs de repérage tels 34 tours, Vice-Versa… Il s’est alors agit de mener un travail de fond, sur l’ensemble du secteur des musiques actuelles, afin de construire un parcours d’accompagnement cohérent et durable pour les groupes, trouvant son aboutissement et sa convergence à l’occasion de la Sélection Régionale du Festival Montpellier à 100 %. Le succès de cette organisation, fédérant une majeure partie des acteurs locaux dans les musiques actuelles, se mesure aujourd’hui dans le fait que Réseau en scène Languedoc-Roussillon accompagne désormais certains groupes, véritablement professionnalisés, au travers de ses dispositifs traditionnels d’aide à la diffusion.

Dans le domaine des musiques et danses traditionnelles et du monde, la restitution de l’enquête diagnostique de Frank Tenaille devait permettre de formaliser le point de départ d’une réflexion de terrain, afin de trouver un mode d’organisation et de soutien cohérent pour les différents acteurs publics ou para-publics. A ce jour, Réseau en scène Languedoc-Roussillon s’est attachée à identifier et accompagner les différents projets structurants dans ce domaine, en lien avec le travail mené par les ADDM et le Cimp, tout en cherchant une synergie avec le CIRDOC en ce qui concerne le repérage et l’expertise artistique. Comme dans d’autres esthétiques, un effort particulier a été mené afin de développer les relations de diffusion hors région, que ce soit sur le festival de Saint-Chartier ou avec Le Chantier (Correns - 83) par exemple.

La problématique de l’édition de disques et ouvrages de référence (méthode) n’a pas encore été véritablement résolue en 2007, même si cette année a permis de réaliser la sortie du disque « Jean Pons accordéoniste de l’Aubrac » et si un nouveau projet a été engagé avec Le Greca (11). Il semble toutefois qu’une organisation plus partagée et partenariale permettrait de répondre à cette problématique. Les discussions sont donc engagées avec le CIRDOC et s’ouvriront rapidement à la FAMDT.

Réseau en scène, Languedoc-Roussillon ● Bilan moral 2007

9


Le fonctionnement de l’association Composition de l’équipe

L’organisation interne de l’association, de son équipe et donc son organigramme ont fait l’objet de plusieurs

salariée de l’association :

refontes successives en 2006 et 2007. Cette instabilité a particulièrement fragilisé l’équipe permanente et

Début 2007 : 8,5 ETP + 2 chargés de mission en CDD Fin 2007 : 6,9 ETP + 1 chargé de mission en CDD

• •

chacun s’est vu confier des tâches parfois très éloignées de ses compétences.

Face à ces difficultés, dès le printemps, la direction a fait appel à un conseiller en gestion des ressources humaines afin de stabiliser l’équipe dans son fonctionnement.

Malgré une tension importante, à la fois en interne mais aussi vis-à-vis des relations externes de l’association, c’est en plein essor du projet que le Directeur et l’Administratrice de la structure ont été licenciés pour faute grave suite à la découverte d’agissements relevant de l’abus de confiance. Des procédures civiles et pénales ont été rapidement engagées par le bureau de Réseau en scène Languedoc-Roussillon.

Dans l’urgence, se sont succédées de courtes prestations d’administration et de comptabilité afin de ne pas prendre de retard dans la gestion de l’association, puis la direction par intérim a été confiée à Jean-Pierre Wollmer et l’administration confiée à Yvan Godard. Une période de fragilité et de transition s’en est suivie pendant plusieurs mois. L’équipe permanente fin 2007 : Jean-Pierre WOLLMER directeur Yvan GODARD directeuradjoint

• •

DIFFUSION Jean-Pierre WOLLMER Nadège STAEBLER chargée de mission Christophe BURDIN chargé de mission

• • •

La volonté de transparence, de rationalisation des frais de fonctionnement ainsi que d’une remise à plat de l’organisation budgétaire et financière de l’association s’est progressivement traduite dans les faits. Ainsi d’un montant prévisionnel de frais de fonctionnement voté en décembre 2006 pour 740 000 €, l’année se clôture à 712 000 €.

Le fonctionnement de l’association ne s’est réellement stabilisé que dans le dernier trimestre de l’année, après un effort de formation continue et une dernière réorganisation de l’équipe, conjointement à la nomination de Jean-Pierre Wollmer au poste de Directeur, à l’issue d’un recrutement national.

INFORMATION, RESSOURCE & FORMATION

Dans l’idée d’être le plus efficace possible face à la question budgétaire, le choix a été de ne pas renouveler Florence POIGNON chargée de mission (communication) Pascal JAUSSAUD chargé d’étude (infobulletin) Pauline BIOULES chargée de mission (bases de données et rencontres professionnelles) Yvan GODARD (formation et secteur professionnel)

• • •

les postes d’administrateur et de chargé de mission « diffusion » mais de procéder au recrutement d’une comptable à temps partiel mi-novembre, et de renforcer l’équipe ponctuellement par un chargé de mission sur les questions de formation, l’équipe permanente passant ainsi, entre janvier et décembre de

8,5 ETP

(équivalents temps pleins) à 6,9 ETP.

En procédant de la sorte, chaque membre de l’équipe a pu se positionner face au projet de l’association, mais COMPTABILITE

a du faire face, naturellement, à une charge de travail importante. Sandra GOUTTENEGRE comptable

D i f f u s i o n D

10

Réseau en scène, Languedoc-Roussillon ● Bilan moral 2007


Perspectives d’Êvolution pour 2008

Les paragraphes qui suivent n’ont pas pour objet de se substituer au projet d’activitÊs votÊ lors du Conseil d’Administration de dÊcembre 2007. Bien au contraire, ils viennent le complÊter, le prÊciser et l’illustrer, en fonction de la rÊalisation de certaines expÊrimentations et actions.

Face aux expÊrimentations menÊes en 2007, RÊseau en scène Languedoc-Roussillon a positionnÊ et affinÊe son projet pour la saison suivante mais surtout mis sur pieds un programme annuel permettant de construire une cohÊrence des actions sur cette pÊriode tout en se prÊservant des multiples sollicitations qui s’Êchelonnaient tout au long d’une annÊe.

En s’appuyant sur les lignes fortes du projet et en dÊveloppant la transversalitÊ nÊcessaire, il s’agit dÊsormais, de mieux rÊpondre à la disparitÊ et la multiplicitÊ de opÊrateurs au sein de chaque discipline. Celles-ci demandent en effet de mieux approfondir chaque sous-domaine (marionnettes, chanson, jazz‌) en personnalisant davantage les diagnostics effectuÊs.

La dÊclinaison des domaines d’intervention du projet de l’association (rencontres professionnelles, formation, coordination‌) peut dÊsormais s’inscrire dans une rÊelle complÊmentaritÊ de la mission d’aide à la diffusion, point fort de ce projet.

L’orientation gÊnÊrale de 2008 est donc naturellement de renforcer l’axe de coordination et de dynamiques de rÊseaux.

De cette orientation dÊcoulent de nouveaux dispositifs indispensables à l’accompagnement des professionnels du spectacle : %N T�TESDEPAGES LATAILLEETLACOULEURNEPEUVENT �TREMODIl �ES •

ExpÊrimentation d’un programme d’aide à la mobilitÊ des professionnels,

•

Participation et coordination de la prĂŠsence sur des salons professionnels.

Ceci traduit en fait la volontÊ de prise en compte de l’ensemble du marchÊ du spectacle vivant, afin de constituer une vÊritable plus-value dans un accompagnement global des acteurs du spectacle vivant en rÊgion.

ConsidĂŠrant

l’importance

de

ces

marchĂŠs,

il

semble

ĂŠvident

que

cet

accompagnement

Ă 

professionnalisation ne peut s’opÊrer qu’auprès d’Êquipes suffisamment structurÊes pour s’y confronter.

RÊseau en scène, Languedoc-Roussillon � Bilan moral 2007

11

la


Inscrire les dispositifs d’aide à la diffusion dans les problématiques régionales de création / production / diffusion

A l’image du territoire national, voire dans des rapports encore plus importants, la région LanguedocRoussillon est confrontée à une offre artistique largement supérieure à la capacité de diffusion.

La précarisation des équipes artistiques, dans la durée, touche singulièrement notre région - comme cela a été relevé par les études remises au COREPS fin 20062.

L’éparpillement et le morcèlement des soutiens accordés par les différents échelons de collectivités, inversement proportionnels à la taille de celles-ci3, n’y est certainement pas complètement étranger.

La demande de soutien des compagnies et artistes est donc naturellement en pleine explosion, parallèlement à une augmentation des projets des demandes d’équipes dont la professionnalisation peut paraître fragile ou bien n’entrant pas dans le cadre professionnel.

L’association ne peut que souscrire à l’appel d’une plus grande cohérence des différentes politiques culturelles menées par l’ensemble des puissances publiques, comme l’Etat et la Région l’ont appelé de leurs vœux lors du séminaire de février 2007 et à l’occasion des dernières réunions du COREPS.

Dans ce domaine, Réseau en scène Languedoc-Roussillon peut véritablement constituer un point de rencontre entre l’effort de cohérence de ces politiques et la coordination des initiatives artistiques et des projets des différents acteurs du réseau régional de diffuseurs.

En parallèle, la tendance générale de démultiplication des spectacles présentés par les différents diffuseurs amoindri le nombre de représentations d’un même spectacle et ne fait que fragiliser les capacités de diffusion des équipes artistiques. Enfin, les parts de coproductions, pour les opérateurs culturels ayant la capacité de cette mission, subissent elles aussi le même phénomène d’atomisation. La notion même de coproduction se dénature, vus les montants pratiqués.

Dans ces multiples perspectives, il est assez périlleux pour les équipes de disposer de conditions de création sereines et d’une diffusion solide.

L’idée directrice de Réseau en scène Languedoc-Roussillon pour 2008 n’est donc pas de multiplier le nombre de soutiens apportés par l’association, mais, bien au contraire, de concentrer son accompagnement et ses efforts sur des projets artistiques structurants et structurés.

C’est ainsi que l’intervention financière de l’association dans le domaine de la diffusion prendra de plus en plus appui sur des projets repérés mais surtout partagés. Par ailleurs, une attention particulière sera portée sur les conditions d’accueil qui ne prennent pas en considération l’ensemble du prix d’achat d’un spectacle.

2 3

12

Cf. Légispectacle – « Etude sur l’emploi dans le spectacle vivant en Languedoc-Roussillon » Cf. Cahier de l’ObsTer – « La dépense culturelle publique en Languedoc-Roussillon en 2005 »

Réseau en scène, Languedoc-Roussillon ● Bilan moral 2007


Toutefois, pour les équipes artistiques ne pouvant à ce jour être soutenues, Réseau en scène LanguedocRoussillon met en place en 2008 des réunions mensuelles d’information. Celles-ci visent à la fois à expliciter les modalités d’intervention et de soutien de l’association, mais aussi à les aider à construire leur évolution et leur parcours (mise à disposition d’outils, de fichiers, etc.).

Au-delà, la question de l’émergence artistique fera l’objet d’un accompagnement particulier, notamment en vue de l’élargissement de leurs réseaux professionnels, en misant sur le « capital-relations » que peut apporter Réseau en scène Languedoc-Roussillon.

Pour 2008, les objectifs sont donc :

De renforcer la capacité d’expertise et de diagnostic de chaque projet artistique afin de préciser l’intervention de l’association en fonction du type de diffuseur concerné et afin de prendre en compte les spécificités de chaque champ artistique,

De veille à un certain équilibre des aides sous l’angle des différents champs artistiques mais aussi à une veille sous l’angle territorial, en complémentarité avec les dispositifs de soutien existants sur certains territoires,

De conforter le réseau de diffusion en région : 

Réunions régionales de diffusion et d’échanges artistiques,

Concertation et structuration avec les différents secteurs artistiques,

Réunions de concertation autour de projets de création,

De confronter et mettre en lien ce réseau avec d’autres réseaux, en poursuivant l’effort de prospection au niveau extra-régional ou interrégional :

Réseau Chainon,

Avant mardi, etc.

De développer des coopérations durables avec des opérateurs culturels hors région s’engageant à porter un regard particulier sur les créations régionales et à participer aux échanges entre diffuseurs,

De renforcer les coopérations nationales, notamment en s’engageant dans une charte avec l’ONDA, l’ODIA, l’OARA et l’ARCADI4,

De développer le type de coopérations menées par exemple avec l’OARA (projets interrégionaux englobant résidence, création et diffusion), collaborations qui questionnent par ailleurs le mode d’intervention de Réseau en scène Languedoc-Roussillon,

D’élargir progressivement le regard porté sur des réseaux plus larges, notamment pour les champs artistiques dont la diffusion est particulièrement lacunaire en région, avec Culturesfrance, l’IETM, les Instituts Français à l’Etranger, les Maisons du Languedoc-Roussillon, etc.

4

cette charte sera présentée publiquement en Avignon pendant le festival 2008

Réseau en scène, Languedoc-Roussillon ● Bilan moral 2007

13


Les rencontres professionnelles thématiques Les rencontres professionnelles 2008 : Présence de la culture en milieu rural – 30 mai 2008 Soumont (34) Quels publics pour quelles danses ? – 20 juin 2008 Uzès (30) Les arts de la rue : rives et dérives ? – 5 juillet 2008 Alès (30) Emergence et réseaux des musiques actuelles – 18 juillet 2008 Mèze (34)

Le choix pour l’année 2008, en ce qui concerne les rencontres professionnelles thématiques, a été de se concentrer sur des problématiques liées aux politiques culturelles et donc pouvant déboucher sur des actions concrètes de structuration autour du lien production-création-diffusion ou des concertations et diagnostics que Réseau en scène Languedoc-Roussillon pourrait réinvestir. La direction est d’élargir le spectre des thématiques abordées afin de développer des échanges et transversalité entres disciplines artistiques.

L’accompagnement de Réseau en scène Languedoc-Roussillon se renforcera dans l’ingénierie liée à l’organisation de ces rencontres : pertinence des thématiques et ateliers, choix des chercheurs, intervenants et modérateurs, public visé, etc.

La formation professionnelle D

Les prochains projets de formations menés ou accompagnés : Projet - Training de l’acteur Projet - Marionnettistes Improviser au cinéma Produire et diffuser pour les musiques actuelles et l’espace public

• • • •

D’une manière générale la formation se révèle être un levier primordial de professionnalisation des acteurs du i f f u projets portés par Réseau en scène Languedoc-Roussillon visent donc à prendre en compte à la fois le Les s besoin de formation artistique mais aussi l’ensemble des métiers entourant les productions. i o L’année 2007 a constitué la première année de concrétisation d’actions de formation construites sous l’angle n

spectacle vivant et d’évolution qualitative des pratiques, tant artistiques que techniques ou administratives.

du nouveau projet de l’association, dans cette nouvelle place d’interface entre opérateurs culturels, D

organismes de formation et collectivités.

L’accompagnement des opérateurs de formation, leur repérage et l’information apportée à la fois aux salariés et employeur constitue désormais la base du travail de structuration engagé. Là encore, comme dans le domaine des rencontres professionnelles, Réseau en scène Languedoc-Roussillon cherche, chaque fois que cela D est possible, à influer sur le choix des équipes pédagogiques et des méthodes mises en œuvres et à i inciter les opérateurs à développer des outils d’évaluation pertinents.

f f u Sur s cette base, la dimension d’expertise apportée à la fois auprès des services de la Région et de l’OPCA du i secteur ne cesse de croître et permet, par ailleurs, de développer les liens avec des opérateurs nationalement o n reconnus, tels l’IRMA, Hors les Murs, etc. D

Des réflexions sont d’ores et déjà engagées afin de mettre en place de nouvelles formations pour l’année 2009, dans une logique d’innovation : -

training du comédien, en partenariat avec le Cratère - Scène Nationale d’Alès,

-

formation de marionnettistes en collaboration le collectif Arema LR.

Ces actions prennent appui sur des espaces de concertation visant, dans chaque discipline à mieux évaluer les besoins et les types d’actions à mettre en œuvre.

Toutefois, les pressions qui pèsent sur le régime des professionnels intermittents qui souhaitent se former sont un réel frein à l’effort de formation engagé au niveau régional. Dans cette logique, l’association s’engagera en 2008 dans l’organisation de rendez-vous d’information des professionnels sur leurs droits à la formation, et sur l’offre de formation régionale.

14

Réseau en scène, Languedoc-Roussillon ● Bilan moral 2007


La communication et l’information Pour ce qui est de la communication, l’enjeu est de développer les relations presse au niveau national. Au delà de la lisibilité des missions de Réseau en scène Languedoc-Roussillon, il s’agit de développer celle de la dynamique régionale dans la presse spécialisée, démarche renforçant par effet d’entraînement la visibilité des productions régionales. En région, l’effort du deuxième semestre se portera plus sur la presse institutionnelle (Conseil Régional, Conseils Généraux) afin de renforcer encore les synergies possibles entre les politiques culturelles, notre propre action et les projets artistiques structurants.

Dans le domaine de l’information, la question de la réactivité de Réseau en scène Languedoc-Roussillon doit devenir au cours du second semestre 2008 une priorité pour permettre d’activer davantage de dynamiques autours de projets structurants.

L’infobulletin entrera donc dans une phase d’évolution afin de : -

permettre la valorisation de l’ensemble des dates d’un spectacle, au delà de celles soutenues par l’association,

-

personnaliser les contenus rédactionnels.

D’autres outils d’information, adaptés à chaque réseau, sont certainement à imaginer dans cette logique, afin que l’association puisse relayer en termes de communication des types d’initiatives ou de projets auxquels l’infobulletin ne permet actuellement pas de répondre.

En ce qui concerne la documentation et les bases de données, 2008 permettra la mise en place d’échanges entre structures œuvrant dans ce domaine : -

par la mise en place de réunions régulières de croisements de bases de données avec les correspondants IRMA de la région,

-

par le lancement d’une grande phase d’actualisation et de qualification du fichier de diffuseurs de l’association puis sa mise en ligne via internet,

-

par la mise en place d’un outil de valorisation et de gestion des documentations détenues par les différentes structures d’aide à la gestion.

Le fonctionnement de l’association L’ambition et les enjeux du projet de Réseau en scène Languedoc-Roussillon sont d’une grande ampleur. Cette mission a nécessité la mise en place d’outils d’aide à la diffusion, de coordination, d’aide à la structuration et la réactivité de l’association se vérifie désormais.

Ainsi, dans le travail de structuration des différents secteurs artistiques, elle est en capacité de proposer de nouveaux outils afin de répondre aux problématiques des acteurs de terrain. C’est dans cette logique que sont menées des expérimentations sur les salons professionnels et plus largement sur la mobilité des professionnels. Parallèlement, dans le domaine de la ressource et de l’information, un travail de fond est engagé afin d’apporter une réponse juste et pérenne aux demandes des professionnels.

Par ailleurs la formation professionnelle représente moins d’un temps plein, alors que de véritables enjeux s’affirment de jour en jour et que la proximité de l’AFDAS et de la Région sur ces questions ne cesse de ce développer.

Réseau en scène, Languedoc-Roussillon ● Bilan moral 2007

15


Le développement du projet induit sans cesse des démarches de coordination grandissantes (réunions, prospection, développement de coopérations, relations d’information…) et cette dimension ne fait que marquer la nécessité d’une équipe de plus en plus disponible.

Depuis 2006, les soutiens accordés à l’association subissent une baisse sensible qu’il a été possible de compenser par une réaffectation des budgets d’activités et un travail sur l’équilibre entre le fonctionnement et les budgets d’intervention de la structure. L’effort de rationalisation des frais de fonctionnement de l’association a atteint les attentes exprimées par les dernières réunions statutaires et l’équipe assume depuis plusieurs mois déjà, en effectif restreint, une mission sans cesse plus importante. Ces marges ont disparu aujourd’hui et la difficulté de maintenir un projet ambitieux se fait de plus en plus présente.

A la présentation du projet 2008, lors du dernier Conseil d’administration, après une approbation générale des objectifs posés, l’Etat a annoncé une baisse plus que significative de son soutien financier, fragilisant ainsi l’ensemble de son projet. Cette annonce intervient à un moment où, pour mener à bien certaines activités (rencontres professionnelles, formation, etc.), Réseau en scène Languedoc-Roussillon a du renforcer l’équipe par du personnel temporaire extérieur, induisant par cela une fragilité et une difficulté de projection à long terme.

L’important est donc de trouver les ressources pour stabiliser et pérenniser l’équipe nécessaire à la mise en œuvre et au développement du projet de Réseau en scène Languedoc-Roussillon. Sans cela, il sera impossible à la structure de maintenir la totalité des activités et aides qu’elle propose.

La signature d’une convention d’objectifs triennale avec ses principaux partenaires permettrait sans doute à l’association de gagner en stabilité et de renforcer ses actions, tant sur le plan régional que national.

16

Réseau en scène, Languedoc-Roussillon ● Bilan moral 2007


Bilan moral 2007