Page 1


Les 19es Rencontres Cinéma & Vidéo à Nice

Révélations Soit dit sans mysticisme déplacé, le cinéma a quelque chose à voir avec la révélation. Tout jeune, il y aura (ou pas) la rencontre avec un film, avec la grâce d’un acteur, l’élégance d’une actrice, la puissance d’un paysage, le style d’un personnage qui va nous devenir aussi proche que le plus proche de nos amis. Puis ce sera la rencontre avec un univers, avec un cinéaste, quelque chose d’ineffable sur lequel on essayera de poser des mots de mise en scène, de technique, ou de thématiques. Mais ce sera bien la révélation de sentiments, d’idées, d’atmosphères, d’une façon de voir la vie où de la penser, de moments parfois aussi forts que des souvenirs réels, suscitant le rêve, la poésie, l’élan, parfois le traumatisme. Pour cette 19e édition des Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice, nous vous proposons quelques révélations potentielles. À vous de plonger dans les mondes divers du Bruxelles de Julien Doigny, du cosmos de Ben Barton, de la Grèce de Daphné Heretakis, de la Ligne 16 de CASA D’OC, du père et du fils de Ludovic Vieuille, de l’étrange érotique de Jean-Pierre Bouyxou et Raphaël Marongiu, de la musique et des couleurs de Geoffrey Boulier et Emmanuelle Nègre, des expérimentations d’Emmanuel Desestré. La liste n’est pas exhaustive, elle n’attend que votre désir et votre curiosité. Pour éclairer cette révélation, l’écrit est un support parfois indispensable. Un livre amplifie ou provoque la révélation en ouvrant des portes sur une compréhension plus profonde, plus structurée d’une œuvre. Ce sera l’objet cette année d’une table ronde autour de l’écriture sur le cinéma. Comment cette écriture s’organise aujourd’hui entre les multiples supports, 2


virtuels et réels, qui sont offerts aux amateurs. Frédérique Gosnik, Clara Laurent, Vincent Roussel, Édouard Sivière, Joachim Lepastier et Éric Escofier nous feront partager leurs expériences. Mais la notion de révélation prend un autre sens en matière de cinéma si l’on considère que, avant notre moderne époque numérique, les images d’un film sont le résultat d’un effet photochimique sur la pellicule argentique. Les images latentes créées par l’action de la lumière sur des sels d’argent sont révélées par les bains de développement. Les moments de vie, les fragments de temps, sont fixés à travers la caméra sur une surface sensible, puis révélés par des manipulations scientifiques aux allures de tour de magie. N’est-ce pas merveilleux ? Cette année, l’équipe de Regard Indépendant a voulu approcher ce merveilleux en s’initiant au développement de la pellicule super 8. En noir et blanc pour commencer. Nous vous convions, au cours de ces rencontres, à découvrir le résultat de nos expériences de révélation, menées à la suite d’une initiation par la réalisatrice Khristine Gillard que nous avions invitée l’an dernier. Mais la révélation la plus excitante, la marque de fabrique de Regard Indépendant, ce sera cette année encore celle des films que nous avons créés. En 2017, la collection de courts métrages en super 8 réalisés en tourné-monté va regrouper 19 films réalisés dans l’enthousiasme (avec quelques difficultés parfois) par autant de réalisatrices et de réalisateurs. À chaque projet a été attribué une cartouche de film, 15 mètres de fin ruban argentique avec ses sels sensibles. De quoi raconter une histoire, de remplir le programme énoncé en son temps par le cinéaste américain Samuel Fuller : « Un film est un champ de bataille : amour, haine, violence, action, mort, en un mot émotion ». Ces films ont été développés selon les règles de l’art, certains par notre équipe qui s’est faite magicienne pour l’occasion. Leurs auteurs ne les ont pas vus. Ils en tremblent d’impatience. Ils vont les découvrir en clôture des Rencontres, avec vous, le public. Avec leurs défauts et leurs élans, leurs miracles et leurs maladresses, vous en aurez, tous ensemble, la révélation. Vincent Jourdan, Président

www.regardindependant.com 3


www.regardindependant.com 4


5


20h00 Cinéma Le Mercury (16 Place Garibaldi 06300 Nice) Soirée d’ouverture Les Straight 8 « Crème de Cannes » - Courts métrages en super 8 tournémonté, versions numériques 25 min. Hard coffee – Un film de The forest of black (Glasgow, UK)

Le flic au bois dormant – Un film de Michel Antoine Chappuis (Neuchâtel, Suisse)

Locked-in – Un film de Aleksandar Nikolic et Fotina Papatheodorou (Londres, UK)

Perversion – Un film de Chelsy Mitchell et Rebecca Louise Tiernan (New-York, USA)

RSVP – Un film de Hilary Westlake (Londres, UK) The homestretch – Un film de Gunnar Hansen et Meinert Hansen (Montreal, Canada) Threshold – Un film de Philipp Peißen (Essen,

Allemagne)

Touch – Poppy Baines (Bath, UK)

6


(Hard coffee)

(The homestretch)

(Threshold) 7


Satan bouche un coin – Un film de Jean-Pierre

Bouyxou et Raphaël Marongiu – Scénario de Jean-Pierre Bouyxou – Photographie de Jean-Pierre Bouyxou, Raphaël Marongiu et Loïc Picard – Montage de Jean-Pierre Bouyxou – France – Fiction – 1968 – 12 min. Avec Pierre Molinier, Etienne O’Leary, Janine Delannoy, Michèle Giraud, Anne-Marie, Muriel Rulier, Loïc Picard, Jean-Bernard Désobeau, Philipe Bordier, Noël Godin, Nadja Gohrr, Jean-Claude Vaucheret. « En 1968, Jérôme Fandor, sous le pseudonyme de JeanPierre Bouyxou, retrouva la trace de Fantômas. Le maître de l’effroi, résidant 7 rue des Faussets à Bordeaux, se faisait appeler Pierre Molinier, peintre et photographe, et menait, dit-on, une vie scandaleuse. Fantômas avait compris que la plus grande subversion résidait dans le travesti lui-même, jusqu’à faire de son corps un crime contre la morale et les lois de la nature. Qui est Pierre Molinier ? À la fois Fantômas et Musidora, une face de vieux kroumir et une jolie pépée, Bela Lugosi et Ed Wood Jr., Docteur Jekyll et Sister Hyde, Hans Bellmer et la Poupée. » Stéphane du Mesnildot (Bref n° 69, novembre-décembre 2005)

Basja underground – Un film de Julien Doigny –

Scénario : Julien Doigny et Pauline Piris-Nury – Musique : Benoît Richard – Production : Atelier jeunes Cinéastes – Belgique – 2017 – 21 min. 30 s. – Tourné en super 8. Une adolescente, dont je fus le baby-sitter. Une fille, que j’aimais tant, où je cherche une raison d’être. Une muse, partie avec le temps que j’aimerais à tout jamais ralentir, malgré son écoulement inéluctable, sa fuite tragique. Une tentative pour trouver du sens en reliant ces trois-là.

Ciné-concert de Geoffrey Boulier et Emmanuelle

Nègre Geoffrey Boulier est musicien multi-instrumentiste et autodidacte, il fait partie de plusieurs groupes dont les influences vont de la pop au fuzz rock en passant par le rock psychédélique. Emmanuelle Nègre est artiste diplômée de la Villa Arson. Son travail est expérimental et questionne l’image en mouvement sous forme d’installations mêlant les techniques analogiques et numériques. Ensemble, ils combinent image et son pour livrer un ciné-concert envoûtant et hypnotique. Un véritable hommage au spectacle de fantasmagorie et à la musique psychédélique.

8


(Satan bouche un coin)

(Basja underground)

(CinĂŠ-concert - photo Florian Folco) 9


14h30 Cinéma Le Mercury (16 Place Garibaldi 06300 Nice) Films d’écoles et d’ateliers Sélection Il était un truc

Ré-Animation ! – Un film d’Il était un Truc – Musique : Maxime Matray – 2 min. Condensé chorégraphié animé grâce à la technique de la Rotoscopie, une des branches du cinéma d’animation en 2D, de l’histoire du Twist emprunté au court-métrage Twist de Alexia Walther et Maxime Matray, (Suisse|France, 2006, 16 mm, 11’), réalisé dans le cadre de l’événement Éclairage Public au 109. Presqu’île(s) – Un film d’Il était un Truc, Stéphane

Coda, Amélie Masciotta, Benoît Seyrat / Lycée Apollinaire (Nice) – Scénario : Amélie Masciotta – Musique : Benoît Seyrat – 4 min. Réalisation audio et visuelle dans le cadre du Prix Littéraire PACA. Portraits d’eux morcelés au travers de personnages littéraires rencontrés et convoqués…

Figure(s) – Un film d’Il était un Truc, Stéphane Coda,

Caroline Duval, Ludovic Jeanjean, Amélie Masciotta, Claude Valenti / Lycée Estienne d’Orves (Nice) – musique : Benoît Seyrat – 13 min. 30s. Autobiographie déguisée, une rime cinématographique à 360°…, eux avec plein de costumes. Ils sont les liens entre tous ces personnages. Ils ont leurs mimiques, leurs émotions.

Films d’ateliers encadrés par l’association Héliotrope Évasion – Lycée Jules Ferry Cannes classe de 2de – Intervenants artistiques : Mathilde Rebullida, Tessa Bertini, Laurent Tremeau, Julien Bonavita, Tiago Andrade, Marie de Boysson – Enseignants référents : Lydie Meudre, Pascale 10


www.regardindependant.com

(Presqu’île(s))

(Le soleil des nuits blanches)

(Quand vint l’aurore) 11


Pougeault – 2017 – 5 min. 07 s. Estelle se retrouve enfermée dans la bibliothèque de son lycée. Elle doit trouver une solution pour s’échapper.

Il arrive que les décors s’écroulent – Lycée Alexis de Tocqueville (Grasse) classe de 1re L – Intervenants artistiques : Ben Walter, Sacha CasadamontDuval, Amélie Gentilella, Tiago Andrade, Mathilde Rebullida – Enseignants référents : Isabelle Zigmann et Laurence Barlier – 2016/2017 – 9 min. 47s. Court métrage documentaire faisant écho à l’événement survenu le 16 mars 2017 au Lycée Tocqueville. Sans rendez-vous – Un film réalisé dans le cadre d’un atelier de réalisation mené à la Villa Arson – Structure associée : Pôle Emploi Nice Centre avec le concours de Sophie Coves, conseillère – Intervenants artistiques : Mathilde Rebullida et Ben Walter. Cinq adultes quinquagénaires anonymes se retrouvent chaque jour dans une salle d’attente vide. Tous attendent une réponse qui ne vient pas. L’un d’entre eux abandonne et quitte la pièce. La parole se libère, le débat s’installe. Quelle sera la meilleure réponse à cette attente ?

Programme ESRA Côte d’Azur. Au-delà du mur – Un film de Blandine MocaërKappler – Production : ESRA Côte d’Azur – Animation – 2017 – 5 min. Le soleil des nuits blanches – Un film de Akaki Popkhadze – Production Wolfim et ESRA Côte d’Azur – Fiction seconde année - 2017 – 12 min. Avec Florent Hill, Maeva Massabo, Romain Majdekomai, Jérémy Jacomet et Caroline Fay. Alexandre, 22 ans, cocaïnomane et endetté, vit avec sa mère et sa petite sœur dans un appartement de fortune. Alors que sa mère est sortie pour la journée, Alex doit s’occuper de sa sœur Anne. Il lui a promis de l’emmener au Cinéma, mais avant ça, il va l’emmener avec lui chez son “dealer”. Anne va malgré elle subir l’addiction de son frère… Quand vint l’aurore – Un film de Lucas Di Nuzzo

– Production ESRA Côte d’Azur – Fiction troisième année – 2017 – 17 min. Avec : Rufus, Marianne Borgo, Eric Ménager et Jérôme Decamus.

12


17h00 BMVR Louis Nucéra (2 Place Yves Klein - 06300 Nice)

Table ronde – Écrire sur le cinéma De l’écriture en ligne à l’écriture papier, histoires d’un aller-retour.

Comment et pourquoi écrire sur le cinéma aujourd’hui, quand cet art subit de profondes mutations et que les supports de la réflexion, de la critique et du débat ont de multiples visages ? Il y a dix ans, nous réunissions quatre cinéphiles qui s’exprimaient en créant des blogs alors en plein essor. Dix ans plus tard, les débats se sont déplacés sur les réseaux sociaux mais les expériences en ligne ont débouché sur des formes plus traditionnelles, le livre et la revue papier. L’actualité de (cette fois) six passionnés est une belle occasion d’évoquer avec le public la manière dont on peut écrire aujourd’hui sur le septième art. Comment l’on joue de ces différents supports pour mieux faire partager une certaine idée du cinéma et de celles et ceux qui le font. Avec : - Eric Escofier, écrivain-journaliste, organisateur de festivals, réalisateur, éditeur, il prépare la sortie de Horror Monster Cult en deux volumes, consacré aux films fantastiques. - Frédérique Gosnik, Cinéphage obsessionnelle, rédactrice-graphiste presse, elle a créé le blog « Les nuits du chasseur de films » en 2008 et est des plus active sur les réseaux sociaux. - Clara Laurent,chargée de production dans l’audiovisuel et chef de projet dans l’édition vidéo, enseignante, journaliste, écrivaine, « Danielle Darrieux, une femme moderne » (Éditions Hors collection, avril 2017) est son premier livre. - Joachim Lepastier, créateur du blog « 365 jours ouvrables », conférencier, enseignant, il est journaliste aux Cahiers du Cinéma depuis 2009. - Vincent Roussel, passionné par le cinéma et la littérature, tient depuis plus de 10 ans un blog « Le journal cinéma du docteur Orlof », chroniqueur, préfacier, « La Brigandine, les dessous d’une collection » (Éditions Artus Films) est son premier livre. - Édouard Sivière, cinéphile amateur, créateur du blog cinéma « Nightswimming », chroniqueur, amateur d’expériences collectives sur Internet, il publie en 2017 son premier livre, « L’Esprit Positif » (Éditions Eurédit) consacré à la fameuse revue. - Débat animé par Vincent Jourdan, président de Regard Indépendant, créateur du blog Inisfree, qui prépare la sortie début 2018 du premier livre français consacré au cinéaste Sergio Corbucci aux éditions Lettmotif. 13


20h00 Cinéma Le Mercury Programmation régionale : courts métrages. Appel d’urgence – Un film de Raphaël Biss – Musique : Athena Campanella et Coralie Amato – 2017 – 14min. 14s. Avec : David Faure et Annaig Briand. Après être tombé en panne sur une route de montagne, Sébastien tombe subitement amoureux de la voix qui se cache derrière la borne d’appel d’urgence. Be be be – Un film de de Ana-Maria Cojanu – Image : Ronan Boudier – Son : Emmanuelle Villard – Montage : Tuong Vi Nguyen Long – Musique : Jean-Baptiste Cognet, Théo Vialy, Maël Gayaud – France – 2016 – 19 min. 57 s. Scénario d’Ana-Maria Cojanu réécrit dans l’atelier du Grec en PACA à St-Rémy-de-Provence en 2015. Avec Louka Petit-Taborelli. Gibran est chanteur et musicien. La mort de son père déclenche un traumatisme le menant au bégaiement. Cet état le plonge dans le mutisme et le repli. Sa sensibilité aux sons environnants est alors accrue et le submerge jusqu’à suffocation. La recherche du silence lui permettra de renaître enfin. Une fleur à l’horizon – Un film de Mathieu Wassik – Images : Stéphane Poupinet - Son : Baptiste Geffroy – Musique : « Mr Thousand » et « Toaster Club » – 2016 – 24 min. 59 s. Avec Claire Philippe et François-Dominique Blin. Au volant de son cabriolet, François recueille en stop la jeune Léa. Ensemble, en musique, ils se dirigent vers l’horizon. Onirique, initiatique, leur voyage les rapproche et leur offre, avec la mer, l’espoir d’une consolation possible. Bawan – Un film de Zouhair Chebbale – Image : Eric

Devin - Son : Martin Sadoux - Production : Les Films du Tambour (Marie Legrand et Rani Massalha) – France – 2017 – 21 min. Strasbourg, avec sa famille. Alors qu’elle tente tant bien que mal de s’intégrer, sa fille Baran commence à fréquenter Chékéné, un garçon du quartier…

14


(Appel d’urgence)

(Be be be)

(Une fleur à l’horizon)

(Bawan) 15


21h45 Cinéma Le Mercury Programme de films argentiques

NEUneuschwanstein – Un film d’Emmanuel

Desestré d’après le film Schloss Neuschwanstein édité par Dia Verlag – Bande son : Emmanuel Desestré – 19 mètres – Super 8 couleur et procédés divers.

L’atelier de développement super 8 de Regard Indépendant – Super 8 – 10 minutes

Avec la participation de Marie-France Leccia, Amélie Masciotta, Claude Valenti, Sandy Masotti, Vincent Jourdan, Antoine Banni, Armande Jourdan-Fille, Adrien JourdanFille, Pierre-Remy Pichon, Justyna Ptak, Jean-Nöel Chelotti et Colette Arnaud

Hypertable – essai sur l’amitié – Un film de

Filippo Filliger – Suisse – Documentaire - 20 min. J’ai demandé à mes amis de me faire don d’un peu de temps et d’un objet pour que nous puissions comprendre ensemble ce qui nous lie. Et par fragments, l’archipel de l’amitié émerge des images est des sons que nous avons conçus.

Little Red – Un film de Ben Barton – 5 min. - Avec Jennifer Harris. « If you go down to the woods today you’re sure of a big surprise. If you go down to the woods today, you’d better go in disguise... » Une ré-imagination expérimentale du petit chaperon rouge, ce collage visuel contient des éléments de contes de fée et d’horreur pour révéler quelque chose d’inattendu tapis dans la forêt. Stella erratica – Un film de Ben Barton – Angleterre – 2017 – Super 8 – 9 min. Une planète désolée. Mais est-il vraiment seul ? Cette science-fiction lo-fi, tourné sur film super 8, trace un voyage à travers l’espace vers un autre monde. Bien que les monstres se trouvent beaucoup plus près de chez eux... Les accessoires du film ont également été utilisés par l’équipe de production de David Bowie pour son avant-dernier clip, Blackstar. Ici rien – Un film de Daphné Hérétakis – France – Grèce – Documentaire – 2011 – 30 min. Un tournage commencé en septembre 2008, à Exarhia, haut-lieu de la contestation athénienne. Pendant mes aller-retour Paris-Athènes jusqu’en avril 2011, la situation politique de la Grèce n’a cessé d’évoluer. Le film est devenu la toile sur laquelle les témoignages se sont finalement posés, composant ainsi le paysage morcelé d’un pays en crise. 16 16


(NEUneuschwanstein)

(L’atelier de dÊveloppement)

(Hypertable)

(Little Red)

(Ici rien) 17


14h00 Cinéma Le Mercury (16 Place Garibaldi 06300 Nice) Production régionale : programme documentaires Yeux, cœur, main – Il était un Truc, Amélie Masciotta et Claude Valenti / École spécialisée du Château – Musique : Benoît Seyrat – 2017 - 11 min. 20s. Film photographique librement adapté d’une nouvelle de Thierry Lenain, Loin des yeux, près du cœur. Gloria et Mattéo se donnent la main. Lui qui est aveugle, il lui apprend à écouter le pas des gens, le chant des oiseaux. Elle qui est noire, lui enseigne les couleurs…

La porte est ouverte – Un film de Mathilde Faisant – Réalisé dans la cadre du Master Réalisation de documentaires et valorisation des archives de Bordeaux Montaigne – 2016 – 28 min. Ouvrir sa porte est un geste comme un autre, assez anodin et quotidien. Mais que réside-t-il vraiment dans ce simple geste ? En septembre 2015, face au « flux de migrants », la France déclare qu’elle accueillera 24 000 demandeurs d’asile au cours des deux prochaines années. En parallèle, certaines familles ont décidé d’ouvrir leur porte à ces personnes, dans le besoin, souhaitant construire un futur en France. Par le biais d’associations, les familles veulent aider, à leur échelle, avec ce qu’elles possèdent, c’est à dire un toit. C’est le témoignage d’un partage et d’un acte solidaire, mais surtout l’histoire d’un pas vers l’autre. Mémoires via ligne 16 – Un film de CASA D’OC

– Production de Ligne16 / Le Hublot - Scénario : Les Web reporters de Ligne16 & CASA D’OC - Musique originale de Frédéric Piraino et Johanna Prevet – France – Documentaire – 29 min. « Mémoires via Ligne 16 » trace le chemin qui relie les quartiers de Bon Voyage, des Liserons, de l’Ariane et des 18


(Yeux, cœur, main)

(La porte est ouverte)

(MĂŠmoires via ligne 16)

19


Abattoirs. Chaque arrêt nous raconte un petit bout d’histoire encore palpable qui ravive les mémoires et en enrichisse d’autres. Ce documentaire tente de mettre en lumière cette partie de Nice si souvent mise à l’écart et de restituer cette aventure humaine.

16h00 Cinéma Le Mercury Coup de projecteur sur Girelle Production, société de production Orléanaise en présence du producteur, Christophe Camoirano.

Deux cancres – Un film de Ludovic Vieuille – Montage Marine De Contes – Animations Denis Boisset – Production Christophe Camoirano pour Girelle Production – Documentaire – France – 59 min . 5 s. Soixante minutes, chaque jour. Avec Angelo, mon fils, c’est la durée moyenne que prennent les devoirs d’école. Les semaines, les mois, les années se suivent, rythmés immanquablement par cette heure passée ensemble. L’angoisse de l’échec scolaire face à l’enthousiasme d’apprendre. Une heure, une bataille.

19h00 Cinéma Le Mercury Le grand soir du super 8

Collection de super 8 en tourné-monté sur le thème « Frontière », à découvrir en même temps que leurs auteurs Secaturi te salutant – Un film d’Emmanuel Desestré – Avec Marianne Thauvin. L’altérité est au bout du couteau. BBQCCTV – Un film de Raafat Majzoub et Roy Dib

– En partenariat avec Met L Film / Beyrouth - Chanson Nadda par Sabah – Avec Raafat Majzoub et Roy Dib. Deux amoureux acceptent les caméras de vidéosurveillance dans leur ville comme leur famille étendue et prennent des films intimes gênants en utilisant leur Super8. Comme pour un barbecue familial, les proches envahissent l’intimité du couple, et en retour, ils agissent comme des touristes en train d’enregistrer des souvenirs d’émotions qui seront traités plus tard.

Solina – Un film de Maxime Martins – Avec Justyna Ptak. Le lac de Solina tranche l’immense forêt de Bieszczady en deux rives distinctes. Au milieu de cette nature luxuriante, 20


(Deux cancres)

21


coupés du monde, deux étrangers se font face. Séparés par une ligne imaginaire, infranchissable.

Comme une bouteille à la mer – Un film de

Patricia Van Poppel – Avec Suzanne Leroy et Patricia Picot. Une femme marche sur une plage d’un pays oriental et trouve une bouteille échouée dans laquelle un message a été introduit. Elle rend visite a une amie pour lui demander de le lire. C’est le message d’une autre femme de l’autre cote de la mer.

Imaginez – Un film d’Antoine Augereau – Scénario :

Mathieu Bouttier – Photographie : Dario Coniglio En partenariat avec la Petite Marchande de Films. Un homme tente de trouver l’inspiration sur le thème « Frontière ». il va donc se balader en ville pour la trouver.

Cupidus 2 – Un film de Philippe Frey – Photographie : Jacques Ghiglione. – Avec Sabrina Paillé et Philippe Frey. Le retour du couple de la fin de « Cupidus » créé par Xavier Ladjointe à l’écrit et Fred Cencini en film. Ce film fête aussi mes 10 ans de tourné-monté en reprenant toutes mes obsessions artistiques. Identités mouvantes – Un film de Marie France Leccia et Alexandre Vandekerkhove – Musique : Ludwig Dronet – Avec Élise Plata et Marco Antonio Plata. Une rencontre entraîne toujours une modification des frontières entre les deux personnes et à l’intérieur de ces deux personnes. Une séparation aussi. Mary – Un film de Cate baron et Xavier Pasturel-Baron. Dépasse les bornes.

Google, dessine-moi une frontière – Un film de Jean-Nöel Chelotti – Photographie : Jacques Ghiglione – Son & Voix-off : Jean-Noël Chelotti – Avec « Mr Google ». Un extraterrestre nous rend visite et notre vocabulaire n’a aucun secret pour lui, excepté un mot : frontière ! Le passage(r) – Un film de Cédric Scherer. Une rencontre sur le quai d’une gare, aussi éphémère qu’intense, aux portes du réel. Peur bleue – Un film de Kevin Boutrois, Louis Charpentier, Lazare Garnier et Max Leneuveu – Photographie : Lazare Garnier – Musique : Maple Leaf Rag – En partenariat avec la Petite Marchande de Films. – Avec Lazare Garnier et Kevin Boutrois. Deux amis partent à la plage. L’un a peur de l’eau et cherche des solutions absurdes pour vaincre sa peur. 22


23


Écoute d’image(s) – Un film de Cesar Surleau – Avec

Valentin Chemla et Priscillia Dezzole. Un Homme et une Femme s’aiment mais ne peuvent s’aimer à cause d’un événement passé qui hante la jeune femme.

Symphonie au premier degré – Un film de

Jacques Ghiglione. Avec : Blandine Ouedrago, Joëlle Olive, et Colette Arnaud. Un par ci, un autre par là, cela ne fait jamais que deux. Mais ensemble, un plus un, cela fait cent !

Borderline – Un film de Bruno Munch – Photographie : Bruno Munch et Bénédicte Charles-Munch - En partenariat avec la Petite Marchande de Films. Avec : Playmobil Flamenca / Playmobil Flamenco / Playmobil Police des Frontières et leur chien. Flamenco tombe amoureux de Flamenca. Mais elle se trouve de l’autre côté de la ligne. Et la police des frontières veille sur sa ligne. Dernier kata avant la frontière – Un film

d’Antoine Banni – Scénario : Antoine Banni et Jeannot Ranarivony – Avec Jeannot Ranarivony. On entend souvent dire qu’il faut répéter 1000 fois une même technique pour la maîtriser. Cette affirmation est plus ou moins vraie. Nous allons le montrer, ou pas.

Ils sont partout – Un film de Romulux – En partenariat avec la Petite Marchande de Films. ILS SONT PARTOUT ! Vous croyez qu’ils se cachent ? Ils sont là près de vous, aux aguets. Mais qui sont-ils ?

Randonnée sans frontière – Un film de Frédéric

Cencini – Photographie : Sandy Masotti – Avec Moussa Pam et Frédéric Cencini. Il y a certaines balades qui ne sont pas forcément de santé, mais plutôt un voyage vers une meilleure vie.

Champs Élysées – Un film d’Ysolde Bouchet –

Musique : Pierre Navarron – Avec Ismaël Cissé et Bilal Brown. Alors qu’Ismaël est bloqué à Vintimille, il dresse la liste de ses espoirs lorsqu’il aura atteint la France.

Le taboulé de ma mère – Un film de Charbel Kamel – Avec Thérèse Korkomaz Kamel. Ma mère fait en moyenne deux taboulés par semaine, depuis environ 35 ans. Chaque taboulé met 40 minutes. Aujourd’hui je calcule : 4160 minutes par an soit 2426 heures d’une vie plongée dans du persil. 24 24


Là-bas je mourrais un jour – Un film de

Mohamed Sabbah – En partenariat avec Met L Film Avec Mohamed Sabbah. Un couple. Un rêve de toucher une terre interdite.

21h00 Cinéma Le Mercury

Le grand soir du super 8. Reprise du programme de 19h00 et remise des prix.

Collection de super 8 en tourné-monté sur le thème « Frontière », à découvrir en même temps que leurs auteurs.

25


Les membres du jury super 8 Édouard Sivière – Cinéphile amateur, s’est lancé dans

l’écriture en 2007 en créant le blog cinéma Nightswimming qu’il alimentera régulièrement pendant six années. Il a ensuite participé à plusieurs expériences collectives sur internet : le site de critiques Kinok, les blogs Abordages et Zoom Arrière. Essentiellement à travers la rédaction de chroniques DVD, il collabore depuis 2014 aux Fiches du Cinéma. En 2017, il a publié aux éditions Eurédit son premier livre, « L’Esprit Positif », une histoire de la revue de cinéma Positif dont il avait proposé une ébauche dix ans avant sur son premier blog.

Joachim Lepastier – A d’abord écrit

sur son blog 365 jours ouvrables (ouvert en 2007) puis est entré aux Cahiers du Cinéma fin 2009. Il est également intervenant dans les lycées pour les programmes Lycéens au Cinéma et Collège au Cinéma. Il enseigne également dans des écoles d’art et d’architecture. Les rapports entre architecture et cinéma étaient d’ailleurs l’un des axes d’écriture du blog.

Frédérique Gosnik – Cinéphage obsessionnelle nourrie

dès le berceau à Laurel & Hardy et Félix le Chat, obsédée des salles obscures, rédactrice-graphiste presse en expectative dans le civil et esclave consentante de 2 félins. Depuis mars 2008, blogueuse plus qu’inconstante sur lesnuitsduchasseurdefilms.com, blog/terrain de jeux né d’une disparition et d’un manque que seule l’écriture a pu parfois combler. N’écrit que sur du vent. Souscrit à la profession de foi de Samuel Fuller « A film is like a battleground. Love, hate, action, violence and death. In one word, emotion ». 26


Partenaires :

Justyna Ptak Nathalie Portas Cédric Scherer

Le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes La Ville de Nice Le cinéma Mercury Bibliothèque municipale à vocation régionale Louis Nucera Il était un Truc... Straigth Eight Héliotrope Metl L Film La Petite Marchande de Films Ciné super8 ANDEC Filmtechnik Color City Collectif jeune Cinéma Girelle Production Il était un Truc Le poulailler Les films du tambour L’ESRA Côte d’Azur Les films du Grillon Loading Zone Hôtel Au Picardy Ambiances Ateliers Jeunes Cinéastes Le GREC

Technique :

Thomas Gauthier Cédric Vavernac Xavier Ladjointe Guy Ouillon L’équipe du Mercury L’équipe de la BMVR Louis Nucera Visuel et supports : Sandy Masotti, Justyna Ptak, Didier Balducci, Emmanuel Desestré, Luc Bonnifay et l’équipe de Regard Indépendant Bande annonce : Justyna Ptak et l’équipe de Regard Indépendant Angelita Bossoletti

Remerciements :

Pascal Gaymard, Nicolas Herry, Éric Nussbaum et l’équipe du Mercury Sacha Casadamont-Duval Laurent Trémeau Julien Bonavita Amélie Masciotta Stéphane Coda Claude Valenti Christine Cecconi Benjamin Meriaux Romuald Poretti Charbel Kamel Thierry Collard Pierre Medina Ed Sayers Michel-Antoine Chappuis Odile Chapel Anne Sachot Stéphanie Payan Patricia Kayadjanian Vladimir Nassyrkine Sophie Jourdan Christophe Camoirano Victor Gresard Jean-Pierre Bouyxou Les honorables membres du jury Les participants à la table ronde

L’équipe de Regard Indépendant :

Le bureau Vincent Jourdan, président Marion Quaranta, trésorière Antoine Banni, secrétaire Colette Arnaud Luc Bonnifay Frédéric Cencini Jean Noël Chelotti Emmanuel Desestré Philippe Frey Juliette Gal Jacques Ghiglione Éliane Guerrero Xavier Ladjointe Marie-France Leccia Teresa Maffeis Maxime Martins Sandy Masotti Guy Ouillon 27


Les 19es Rencontres - Le programme  

Les 19es Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice. Du jeudi 30 novembre au samedi 2 décembre. Cinéma Mercury BMVR Louis Nucera Courts métrages, s...

Advertisement