Page 1

BRIA MURPHY

HOLLYWOOD’S NEXT IT GIRL

THE SEASON’S BEST TRENDS

FASHION BEAUTY & LIFESTYLE

CONVERSATIONS WITH

JERÔME L’HUILLIER TRAVEL LONDON

NEW YORK

PARIS

EXTRÊME MODE

AUTOMNE 2015

FRENCH AND ENGLISH TEXT 18

| TRAVEL | CULTURE | PEOPLE AUTUMN FASHION | BEAUTY | LIFESTYLE 1

2015


2


PLOUM canapés. Création Ronan & Erwan Bouroullec. Catalogue : www.ligneroset.fr

3


ROUGEMOND MARC Directeur Général I Directeur de publication m.rougemond@prestigeinternational-paris.com MICHEALLE TORRES Rédactrice en Chef I Chief Editor redaction@prestigeinternational-paris.com ANDRE BERCOFF Editorialiste I editorialist contact@prestigeinternational-paris.com ERIC BALONDRADE Directeur des Ventes | Sales Manager eric@prestigeinternational-paris.com RENE CLAVEL Directeur du développement International I International Development Manager rene@prestigeinternational-paris.com ANGELINA JOLIN Conseiller de la Rédaction USA I Editing Advisor USA angelina@prestigeinternational-paris.com MARZ ATASHI Fashion and Beauty I Mode & Beauté redaction@prestigeinternational-paris.com Tourisme I Chantal Cascalès chantal@prestigeinternationa-paris.com Carole Schmitz Contact@prestige-international.fr Art&Culture | Bernard Gouttenoire bernard@prestigeinternational-paris.com, Florence Batisse-Pichet florence@prestigeinternational-paris.com Décoration I Carole Schmitz contact@prestigeinternational-paris.com Gastronomie I Pierre Giscours rédaction@prestigeinternational-paris.com Automobiles et Art de Vivre, Evasion I Pierre Giscours pgiscours@prestigeinternational-paris.com Marc Rougemond m.rougemond@prestigeinternational-paris.com Business, Actualités, News I Nathalie Gatti ngatti@prestige-international.fr Carole Schmitz contact@prestigeinternational-paris.com Assistante de la Rédaction Marie Singletarry redaction@prestigeinternational-paris.com Fashion Stylist Marz Atashi, Jennifer O’Bannon, Laurean Ossorio, Aurore Donguy, , D.Webb New York, Tatiana Dumabin, Laurean Ossorio New York, Leslie Dumeix, Kristina Chanel Los Angelès, Tiffani Chynel Los Angeles, Jason Rembert NYC, Bertille Tabourot, Benjamin Orion, Sarah Delannoy, Coline Peyrot, Aaron R.Tucker, Maryna Kovaltchuk, Ja’niya Walker Stylist Assistant émi Lecuyer, Eric McNeal , Samuel Majid GF, Adjo uma Diakaté, Tatiana Kombo, Marvin Latoumald, Deborah Dutrain, Malaika Marie Jeannne, Thomas Roblet, Diego Marquez, Keemo Driss Photographers I Photographes Antoine Verglas New York, Amyn Nasser Los Angelès, Chrisma Lan, Paris, Tyler Kandel Los Angelès, Marc Lagrange Anvers, Karl Dickenson Paris, François Berthier Paris, Ron Contarsy New York, Piotr Stoklosa, Louis Dalton New York, Louiza Vick Los Angelès, Isshogai Paris, Paul Bella Paris, Ivan Genasi Milano , Francesco Vincenti Milano, Y.Zerb Paris, Nicolas Guérin,Paris, Véronique Kalfon Paris, Fabrice Keusch Paris, Sebastien Cottereau Paris, Eric Hason NYC, Caméllia Ménard St Barths, Michèle Bloch-Stuckens Paris Assistant Photos : Alberto Vargas NYC , Florian Caltan, Esteban Wautier, hugo Souchet, Elisa & Julien Matzoyer, Camille Verrier, Giovanni Plozner, Florian Caltan Models I Mannequins Lavinia Postolache, Natalia Barulich, Eugenia Kuzmina / LA Models, IMG Models, Julia Almendra / photogenics LAModelwerk, Marilyn Management, Women Management, - Alejandro Montesinos / Look Model-Wilhelmina-Face Paris, Katinka@The Lab, Sita / Wilhelmina Celebrity /Image Division, Veronika Krajplova @ Crystal, Jayla Harnwell, Polina@CrystalModels, Lou Tombe, Christina Katrenko, Antoine Sylvestre, Lexa@MuseManagement, Hair & Make up Andy Biggs, Heather Wilson, Giovanni Erroi @ Greenapple, Vitalli Pleshkov, Kevin Rajasavong@B.Agency, Marta Vetere @ Greenapple, Azusa Kato, Roberto Morelli Link Nyla, Jay Kwan ,Mayloo, Kasia Furtak, Shuko Sumida, Marie Nicolas, Sylvie Mainville, Sadek L, assistant Geoffrey Mingot, Leslie Dumeix, Garett Gervais @Opusbeauté Los Angelès , Inessa Parfeni, Fumoso for Rick Pipino Salon New York, Calabrio/Artist by Next, Donna for Smashbox Cosmetics NYC, Nicolas Petiot, Maure From Carlos and Mauri Salon NYC, English Miss by Printin NYC, Manucure Noogie Thai, Binomial Artist, Laura Vignola, Jitka Klugova, Marjorie Forte, Akane Awaji, Takayoshi Tsukisawa, Post Production Nabila Jaadi contact@optimumretouch.com, Highmark Studios New York, Margaret Kopec Los Angeles, Mona Awab, CL Production Advertising Publicité Marc Giscours +(33) 623088383 Marketing Events Allens Tally Tél + 33 617 167 479 allens@prestigeinternational-paris.com | Veronique Kalfon vero@prestigeinternational-paris.com Subscriptions and back issue abonnement I Abonnement et Souscription contact@prestigeinternational-paris.com Thanks to I Remerciements Agences Mannequins : Karin Models, Elite, Oui Management, New Madison, Wilhelmina Image New York, New Model Management, Elite Miami, Hi Model Management, Muse Model Management, The Mountain Mermaid Los Angeles, City Models Agency, Matphot Paris, Studio Moderne Paris, Quinn Lipton Creativ Director Los Angelès, Hotel Régina Biarritz, Heidi Assi RP Paris, Hotel Odyssey Paris, Claude Dalle For Roméo, Eden Rock Hôtel St Barths, Loews Hôtel Miami Beach, The Artery Los Angelès, Ville de New York , Bisazza Flagship New York, Langham Place Hôtel New York Graphic Designer I Graphiste, maquettiste Nabila Jaadi nabila@prestigeinternational-paris.com Cover : Bria MURPHY Special Thanks: Bonnie Poole, Claudine Corr, Connie Prétula, Los Angelès PRESTIGE INTERNATIONAL MAGAZINE / ISSUE 18 / AUTUMN 2015 site web : www.prestigeinternational-paris.com Régie Pub : Covent Group - 1 Berkeley Street London W1J8DJ - 10 Place Vendôme 75001 Paris Tél+33 (0) 9 60 11 04 46 Bureaux correspondants à Lyon - Genève – Londres - Montréal - New York – Miami Rédaction@prestigeinternational-paris.com

4


5


TABLE OF CONTENTS • AUTUMN ISSUE 9

30

EDITO

NEW MAN OF PRESTIGE

10

46

CONTRIBUTORS

CHALLANGEL

14

50

JEROME J’HUILLIER

IT BAGS IT SHOES

18

62

INTERVIEW ANA YERNO

ETNIC STORY

21

90

BRIA MURPHY’S HOLLYWOOD

ROMEO INTERNATIONAL

24 NATHALIE MAZEAS

POEPLE | FASHION | BEAUTY | LIFESTYLE | TRAVEL | CULTURE

148 WOODLANS CREATURE

158

IDLENESS

166

OUT OF THIS WORLD

182 CASABLANCA

6


SOMMAIRE • AUTOMNE 104 LE REVE

120 FIGUEROA WONDERLAND

130 HAMTONS AUTOMNE

140

BLOOM

POEPLE | MODE | BEAUTÉ | STYLE DE VIE | VOYAGE | CULTURE

198

218

BENJAMIN SULTAN

THE LANESBOROUGH

102

222

TENDANCES MAQUILLAGES ET

L’OISEAU BLANC

FRANGRANCES

224

214

LE 1728

BACCARAT

7


SP-44-ANB

www.brm-manufacture.com Tél. 01 61 02 00 25 FRANCE

BORDEAUX : Mornier 05 56 44 82 83 - CANNES : Vogtime 04 93 68 28 81 - CLERMONT-FERRAND : Fustier 04 73 37 57 55 - COURCHEVEL : Darmand 04 79 08 36 27 - DIJON : Borde 03 80 67 17 80 DUNKERQUE : Verhoeven Joaillier 03 28 66 82 75 - LA ROCHELLE : Alain Joaillier 05 46 41 42 37 - LILLE : Lepage 03 20 12 04 04 - LORIENT : dtlb 02 97 21 16 02 - LYON : Maier 04 78 42 08 81 MEGEVE : Guilhem 04 50 21 66 80 - METZ : Jean Hardy 03 87 75 00 01 - NANCY : Nora 03 83 30 83 00 - ORLEANS : H Pepin 02 38 62 21 01 - PARIS :Abarth Neubauer 01 45 00 69 80 - Barrier & Fils 01 47 34 54 85

Colette 01 55 35 33 90 - Les Montres Passy 01 53 92 51 61 - Les Montres Bonaparte 01 46 34 71 38 - Les Champs d’Or 01 40 76 02 02 - Louis Pion 01 42 25 3110 - Maison Paillard 01 40 54 29 09 - Le Printemps 01 42 82 45 10

REIMS : GEAY Joailliers 03 26 88 55 40 - ROUEN : Lepage 02 35 88 53 53 - SAINT ETIENNE : RULLIERE Bernard 04 77 49 00 49 - ST MAXIME : Darmand 04 94 49 20 88 - STRASBOURG : Jacquot 03 88 32 82 81 ST TROPEZ : Lili Brooks 04 94 97 75 09 - THIONVILLE : Joaillerie GERARD 03 82 53 99 55 - TOULON : Joaillerie Caubet 04 94 92 24 31 - TOULOUSE : Eric Bernadou 05 61 53 99 04 TOURS : Bijouterie Cerisier 02 47 61 32 90 MONACO

Temps & Passions +377 9777 1625

CORSE

BASTIA : AL Joaillerie 04 95 31 46 52 - PORTO VECCHIO :

BELGIQUE

BRUXELLES : Francorchamps Motors +32 2 352 03 40 - George Joailliers +32 2 343 52 34 - Hall of Time +32 2 539 3450 -

LUXEMBOURG

Wagner +352 22 63 70

Bibus Or 04 95 70 38 12

8

LIEGE : Desitter +32 4 222 36 76 - LOUVAIN-LA-NEUVE : George Joailliers +32 1 045 47 69


Édito Comme nous disons au revoir aux mois chauds, nous nous félicitons de la brise fraîche de l’automne avec un sens renouvelé de style. Il est temps de sortir les manteaux en cachemire et fur, les vestes en cuir et des bottes, et les echarpes qui servent à la fois une protection contre le froid et une déclaration de style. Avec chaque edition de Prestige International Magazine nous visons à vous apporter les meilleures expériences dans la vie à travers nos histoires de personnalités internationales qui sont actuellement de faire des vagues - comme notre cover girl Brianna Murphy. Plus que d’être simplement la fille de son père (Hollywood acteur Eddie Murphy), Brianna est un modèle aspirant et est souvent photographié sur le tapis rouge.

As we bid au revoir to the warm months, we welcome the cool breeze of Autumn with a renewed sense of style. It is time to take out the cashmere coats and the fur, the leather jackets and boots, and the scarves that serve as both protection from the cold and a stylish statement. With every issue of Prestige International Magazine we aim to bring you the best experiences in life through our stories of international personalities that are currently making waves – like our cover girl Brianna Murphy. More than just being her father’s daughter (Hollywood actor Eddie Murphy), Brianna is an aspiring model and is often photographed on the red carpet.

On the fashion front, our fashion editor shares her report straight from the runways of Paris Fashion Week, while our photographers aim their lenses at the best trends happening in their part of the world. From New York to London and, of course, Paris, we pick the most luxurious hotels and the newest dining experiences for you to indulge in. Turn the pages to discover the Baccarat Hotel in New York, the Lanesborough in London, and L’Oiseau Blanc at the hotel Peninsula Paris.

Sur le front de la mode, notre rédactrice de mode partage son rapport directement depuis les pistes de la Paris Fashion Week, tandis que nos photographes visent leurs objectifs au meilleur des tendances qui se déroulent dans leur partie du monde. De New York à Londres et, bien sûr, Paris, nous choisissons les hôtels les plus luxueux et les plus récentes expériences culinaires pour vous adonner à. Tournez les pages pour découvrir l’Hôtel Baccarat à New York, le Lanesborough à Londres, et L’Oiseau Blanc à l’hôtel Peninsula Paris.

This edition of Prestige International will give you a first look at what you can expect during the coming holidays. So watch out for our next issue for all you need to know about the best that life has to offer!

Cette édition de prestige international vous donnera un premier aperçu de ce que vous pouvez vous attendre pendant les vacances à venir. Alors, attention pour notre prochain numéro pour tout ce que vous devez savoir sur le meilleur que la vie a à offrir!

MARC ROUGEMOND Directeur de la Publication

9


THE CONTRIBUTORS Amyn Nasser About me! - From Exotic Zanzibar Island, I am an International Fashion, Beauty, Fine Art, Nude and Architecture photographer who loves photographing beautiful women, gorgeous men, eccentric resorts and fabulous architecture with my Nikon(s), Metz and iPhone(s). My work encompasses a timeless snapshot aesthetic with European traits of sensuality. I have been published in Vogue, Harper’s Bazaar, Elle, L’Officiel, Marie Claire, Cosmopolitan, etc., and made some Stars! My accolades and awards include Winner in the Moscow Photo Awards, International Lucie Photo Awards, International Color Awards, etc., and my work has exhibited at Olympic Village Vancouver, The Smithsonian Castle in Washington, D.C., TRUNK, LUMAS, etc., It is a pleasure to produce for 80+ pages, 23658 pictures in 8 days for Prestige International Magazine and Marc Rougemond as I enjoy photographing Gorgeousness!! Join me in my photographic craze at studio@AmynNasser. com and www.amynNASSER.com In Zanzibar…we still fly on carpets!

Diego Ricci Born in Udine in North of Italy in 1986. After studying aeronautics he studied architecture at the University of Udine and his visual passion transform from architectural composition to fashion frames! He loves classic elegance and real beauty, Roversi, Newton and Meisel his masters! He likes music and sport, confort and fun! He works with lots of passion, he likes to follow every single step of his job, from concept to completion, from shooting to retouching. Né à Udine en Italie du Nord en 1986. Après avoir étudié l’aéronautique, il a étudié l’architecture à l’Université de Udine et sa passion visuelle transformée de composition architecturale à des cadres de la mode! Il aime l’élégance classique et la vraie beauté, Roversi, Newton et Meisel ses maîtres! Il aime la musique et le sport, confort et plaisir! Il travaille avec beaucoup de passion, il aime à suivre chaque étape de son travail, de la conception à la réalisation, du tournage à la retouche.

Ron Contarsy New York-based photographer and director Ron Contarsy has a unique photographic vision, combining classical training with the artistic and technical skills of today’s ever-changing creative standards. He splits his time between Los Angeles, New York and Paris. Ron is a California native and graduated from the Art Center College of Design. He is a frequent contributor to Hong Kong Tatler, Harper’s Bazaar International, Blush Magazine, Red Collector Paris, West East Magazine, NOI. SE and Solitaire Magazine. Ron is a founder and principal at Highmark Studios, a boutique creative agency serving New York, Los Angeles, and Hong Kong. Photograph et réalisateur new-yorkais Ron Contarsy a une vision photographique unique, combinant formation classique avec les compétences artistiques et techniques en constante évolution des normes créatives d’aujourd’hui. Il partage son temps entre Los Angeles, New York et Paris. Ron est un natif de Californie et diplômé de l’Art Center College of Design. Il est un collaborateur régulier de Hong Kong Tatler, Bazar international de Harper, Blush Magazine, Red Collector Paris, Ouest Est Magazine, NOI.SE et Solitaire Magazine. Ron est un fondateur et principal chez Highmark Studios, une agence de création boutique servant des New York, Los Angeles, et à Hong Kong.

10


91 bd Sébastopol – 75002 Paris – 01 40 26 99 32 – paris.sebastopol@cinna.fr 189 bd St Germain – 75007 Paris – 01 44 39 07 00 – cinna.germain@cinna.fr 75 bd de Courcelles – 75008 Paris – 01 46 22 46 15 – paris.courcelles@cinna.fr 87 av du Maine – 75014 Paris – 01 43 22 72 56 – cinna.maine@noos.fr

www.cinna.fr

11


12


13

PEOPLE


JEROME L’HUILLIER

Jérôme L’HUILLIER... Le sens inné du graphisme & de la couleur Propos recueillis par Carla Scholtes

Né en Bretagne dans un milieu artistique et bohème, Jérôme L’Huillier développe très tôt un goût prononcé pour une certaine liberté. Ce créateur de mode formé à l’école de la Chambre syndicale de couture de Paris, le jeune homme entre très vite au service de maisons de couture prestigieuses telles Givenchy, Pierre Balmain et Ted Lapidus avant de, en 1990, lancer avec celle qui deviendra son épouse, sa propre marque après avoir gagné, l’année précédente, le concours « La nuit des jeunes créateurs » organisé par le magazine « Elle ». Puis, l’année 1992 marquera celle de sa reconnaissance auprès du public. Logiquement, il ouvrira ensuite sa première boutique en 1994, au Palais-Royal. Aujourd’hui, toujours avec la complicité de Mette, il met son talent de designer textile au service de la décoration. Couleurs pop et motifs graphiques sont sa marque de fabrique. Rencontre avec un créateur lucide et bien dans son époque ! 14


JEROME L’HUILLIER

La couleur est en quelque sorte votre signature, d’où vous vient ce goût ?

Vous travaillez avec votre épouse Mette, comment se répartissent les tâches entre vous ?

Jérôme L’Huillier : Les couleurs dans nos collections viennent, je pense, de ma petite enfance dans les années 70, époque à laquelle les couleurs flashies étaient omniprésentes. Et ce, particulièrement dans le design. D’autre part, je suis de ceux pour qui les couleurs apportent de la gaîté et de la bonne humeur. Elles ont, c’est certain, un effet positif sur les personnes.

JL. : Mette et moi travaillons ensemble depuis le début et nous sommes deux créatifs purs. Nous travaillons donc en binôme sur tout. Bien sur, il y a aussi des tensions quelques fois, mais c’est normal. Plus concrètement, Mette est très forte sur tout ce qui concerne les couleurs, et moi peut être plus sur les lignes et les volumes. C’est un doux mélange, un peu comme notre couple franco-danois.

La robe polo en jersey de soie, déclinée dans de nombreux coloris est l’un de vos modèles emblématiques, qu’est ce qui vous a inspiré ce modèle ?

Aujourd’hui la mode n’est plus seulement votre champ d’action, vous abordez aussi la décoration avec cette maîtrise de la couleur et du graphisme qui vous est propre. Pouvez vous nous en parler plus en détail ?

JL. : Lorsque nous avons créé la robe polo en jersey de soie, l’idée était de faire un vêtement de tous les jours, facile et d’une certaine élégance un peu bourgeoise comme les héroïnes de «Chabrol». Ces robes sont à la fois un peu sport, mais très chics, voir sexy en fonction de la manière dont elles sont portées. Cette robe est devenue, au fil du temps, notre robe iconique car elle touche aussi toutes les catégories sociales.

JL. : Depuis quelques années nous avons mis un pied dans le design et la décoration. Il y a eu une ligne de linge de maison pour la Redoute,la décoration du nouveau siège social de la «Swed Bank» à Stockholm, le lancement de la ligne petite papeterie en licence. Et puis, nous avons d’autres projets avec Monoprix, Légo, Royal Copenhagen, et nous avons l’intention de lancer notre propre ligne de linge de maison .

Vous êtes un créateur « libre » n’est-ce pas quelques fois difficile à assumer dans ce milieu ?

Qu’est ce qui vous motive toujours après toutes ces années ? JL. : Ce qui nous motive toujours, c’est la CRÉATION, et ce dans n’importe quel domaine .

JL. : Libre, peut-être, mais à quel prix? Aujourd’hui je sais ce que impossible signifie, mais lorsque nous avons débuté, nous étions naïfs et ne savions pas. La mode et le milieu ont aussi beaucoup évolué comme tout le reste d’ailleurs. Je pense que notre marque a un très fort potentiel et nous pourrions aujourd’hui parfaitement nous intégrer à un groupe. C’est une marque qui a une vraie identité tout en étant très abordable à tous points de vue. Mais, le développement d’une marque nécessite un apport financier et une force de frappe commerciale.

C’est ça le moteur pour les gens comme nous. C’est très excitant. Par exemple, je vais donner des cours de Haute-Couture à Esmod,c’est nouveau et créatif et me permet de transmettre ma passion. Nous avons également un projet de restaurant scandinave avec tout un concept déco et packaging qui reprendra nos dessins sur les gâteaux et les robes des serveuses... une façon différente encore de mettre en pratique notre sens créatif.

Quel regard avez vous sur le monde de la mode aujourd’hui !

Vos projets (dont on peut parler, bien sur !) dans les mois à venir ?

JL. : Le regard que je porte sur la mode est un peu dubitatif. Je trouve que tout est devenue trop axé marketing. Tout doit aller vite, très vite même, alors que je pense que pour être performant et créatif il faut pouvoir mûrir les choses. Cela prend du temps comme pour les vins. Malheureusement les acteurs du milieu de la mode, autres que les créateurs, n’ont pas cette patience.

JL. : Nos projets dans l’immédiat consistent à ouvrir une autre boutique “JLH”, mais davantage autour d’un concept art de vivre à la “L’huillier”, et aussi de développer des lignes déco, et de design comme celle d’une ligne de papeterie.

www.jeromelhuillier.com 15


JEROME L’HUILLIER

Jérôme L’HUILLIER... AN INNATE SENSE OF DESIGN & COLOR Interview by Carla Scholtes

Jérôme L’Huillier was born into an artistic, bohemian environment in Brittany, France, and quickly developed a distinct taste for certain freedoms. The fashion designer studied at the prestigious Ecole de la Chambre Syndicale de Couture de Paris, and soon after began working for leading haute couture Houses such as Givenchy, Pierre Balmain and Ted Lapidus. He then launched his own brand in 1990 with the woman he would eventually marry, after winning the Elle Magazine “La Nuit des Jeunes Créateurs” fashion competition the year before. The year 1992 saw him step firmly into the public spotlight, and he logically then opened his first boutique in the Palais-Royal in 1994. Still supported by his wife Mette, he now puts his talents in textile design to work in the spheres of décor and interior design, with trademark pop colors and graphic patterns. We sat down with this articulate designer who has a knack for moving with the times.

16


JEROME L’HUILLIER

Mette

Color has become something of a hallmark for you. Where does this passion come from? Jérôme L’Huillier : I think the colors in our collections come from my memories as a small child in the 1970’s, a time when flashy tones were everywhere, and especially in the design world. Colors also have a hugely positive impact on my mood, and I think that goes for most people! The knitted silk polo dress, which is available in a range of colors, is one of your iconic pieces. What was your inspiration for this creation? JL. : When we designed the knitted silk polo dress, we wanted to make an easy, day-to-day piece that still had a certain, slightly bourgeois elegance like the leading women in Chabrol’s films. The dresses combine a sporty side with chic, sexy style, depending on how they are worn. The dress has become our iconic piece over the years, because people from every social class can relate to it. You are a “free” designer. Is that sometimes hard to handle in the fashion world? JL. : I may be free, but it comes at a cost! I now truly know the meaning of the word “impossible”, but when we started out we were naïve, we had no idea! Fashion and the fashion world have both changed so much, along with everything else. I think our brand has enormous potential, and we could now easily become part of a larger group. Our brand has a real identity while being accessible in every way. But developing a brand requires significant financial means and a dynamic sales team. How do you see today’s fashion world? JL. : I’m rather skeptical about today’s fashion world. I feel it has become too focused on marketing. Everything has to happen so fast nowadays, and I think high performance and creativity need time to develop. It takes longer, but it’s the same philosophy as wine-making. Unfortunately many leading players in the fashion world, other than designers, lack the necessary patience.

Swed bank

You work with your wife Mette. How do you decide who does what? JL. : Mette and I have worked together since the very start and we’re both out-and-out creatives, which means we work as together on everything. There are of course the occasional arguments, but that’s normal. Mette is extremely gifted with colors, and I have more of a talent for lines and volumes. It’s a perfect mix, just like our Franco-Danish couple. Your scope today goes beyond fashion. You use your emblematic skills and mastery of design and color in the world of interior design. Can you tell us more about it? JL. : We have been present in the world of décor and interior design for the last few years. We have developed a line of household linen for La Redoute, the interior design for the new registered offices of “Swed Bank” in Stockholm, and signed a trademark license for a line of stationary with La Petite Papeterie. We also have projects underway with Monoprix, Lego and Royal Copenhagen, and we want to launch our own line of household linen. What keeps you motivated after all these years? JL. : We are still motivated by the same desire to DESIGN, whatever the field. That’s what drives people like us, it’s so exciting. I’m actually going to start teaching Haute Couture classes at the ESMOD School in Paris. It’s a new creative direction, and I can use it to transmit my passion to others. We are also in the middle of a Scandinavian restaurant project based around a concept of décor and packaging. Our designs will be printed on the cakes and the waitresses’ dresses. It’s one of many different ways to put our creativity into action. What are your upcoming projects (or at least the ones you can tell us about)? JL. : Our upcoming projects include opening another JLH boutique which focuses more on a concept of art de vivre in the “L’Huillier” style. We also want to develop more décor and interior design lines such as our own stationary collection.

www.jeromelhuillier.com

17


Interview par EUGÉNIA HECTOR

ANA YERNO

La magie du rythme avant tout… Danseuse, musicienne et chorégraphe durant 30 ans Ana Yerno est une Artiste avec un grand A comme il en existe peu. Une de ses quêtes est de donner accès à tout un chacun à la vraie émotion et à cette dimension artistique que nous portons tous en nous… Son véhicule : la musique, par le biais du rythme et du mouvement chorégraphié, mais aussi par le biais d’une esthétique élégante et racée… Rencontre avec une grande dame !

- On vous à connu danseuse, une disciple dans laquelle vous êtes entrée comme on entre en religion, qu’est ce qui vous a amené au flamenco et aujourd’hui à l’aéro-Yoga ? A.Y. : « Comme en religion », comme vous le dites si bien pourrait devenir une des devises de mon parcours professionnel, si on entend par là bien sur, investissement total de soi, être plus que passionné par son métier. En effet, j’ai l’impression de ne pas « choisir » mes disciplines, elles s’imposent à moi. Je les reconnais, me les approprie, les tourne dans tous les sens, et les ré-invente, à ma manière. J’aime la recherche, l’invention, la nouveauté, l’expérimentation. Elles sont mon oxygène, mon équilibre au quotidien. Après avoir passé ma vie sur scène à approfondir le rapport public-artiste, à essayer de donner de la joie aux gens, après avoir passé ma vie dans les studios de danse à répéter, à chercher, à créer, à former des disciples, à donner à tout un chacun les secrets du bien être et de l’acceptation de soi à travers l’art, la danse, le rythme, est venu le moment pour moi de dédier ma vie et mon énergie au bien être d’autrui. Je me suis donc lancée à la recherche d’une discipline en accord avec ma vision de la relation corps-esprit, une discipline innovante, révolutionnaire, comprenant : dépassement de soi, développement de la confiance en soi, renforcement musculaire, vivre le moment présent, et surtout créativité et fluidité. Comment parvenir à sublimer son corps tout en régénérant son esprit, comment se forcer, se dépasser, tout en ayant du plaisir ? Comment rendre le coaching personnel ludique, original, moderne, récréatif ? c’est alors que le miraculeux « AERIAL YOGA » est arrivé dans ma vie. J’ai ainsi découvert une nouvelle plateforme d’investigation, la discipline parfaite me permettant de rendre mes clients heureux et performants. - Qu’est ce que exactement l’aerial-Yoga ? Et quels en sont les bienfaits ? A.Y. : Tout d’abord, il y a la méthode, qui n’est autre qu’une « Méthode de développement personnel » qui s’appuie sur des techniques de prise de conscience de soi. Le principe : découvrir qui on est dans son corps, aller au delà de ce qu’on imagine être possible pour atteindre un autre niveau de conscience de son corps et de ses capacités générales. Je co-signe ma méthode avec Nicolas Tharrault qui est ostéopathe. Toutes les variations sont analysées, de façon à soigner et optimiser le potentiel de chacun et surtout ne provoquer aucune blessure, aucune lesions, bien au contraire. Quant au concept, c’est bien plus qu’un sport, l’Aérial Yoga de AY by AY est un concept de bien-être créatif et récréatif. Accessible à tous, cette discipline encore méconnue du grand public (mais en expansion constante, on

l’appelle : la révolution du Bien-Être) est un mélange de yoga traditionnel, de pilates et d’art du cirque. Tout le travail se fait dans un hamac spécifique agrémenté de sangles et de poignées. Les bienfaits sont spectaculaires : anti stress, anti cellulite, anti âge, stretching, sommeil plus profond, dépassement de soi, renforcement musculaire, nettoyage des émotions… Mais ce qui caractérise la méthode AY by AY, c’est une approche joyeuse du rapport corps et esprit, un «esprit fun» où la méditation est remplacée par la respiration et le rire. La notion de plaisir-effort est omniprésente. - Dans la danse, c’est le rythme, le groove qui vous attiraient, qu’en est il pour l’aéro-yoga ? A.Y. : Et bien je dirai que c’est presque la même chose. Il y a une pulsation dans chaque mouvement, mes hamacs et mes sangles « groovent » dans les airs. Je cherche le rythme et la cadence dans chacun des exercices que j’invente. Sans rythme, nous ne sommes rien. Tout dans nos vies est rythmé, notre respiration, les battements de notre cœur, nos déplacements. Voilà pourquoi, pour chacune de mes variations d’Aerial Yoga, je cherche la musique idéale, la pulsation adéquate pour amener l’exercice le plus loin possible, pour atteindre les strates profondes de notre émotionnel. Il est important pour moi de transmettre une émotion artistique, une émotion qui ira, sans qu’on s’en rende compte, toucher les zones les plus reculées, les plus secrètes de notre être profond. C’est par là que l’on peut évoluer, se sentir mieux dans notre corps et notre esprit. Dans mon aérial yoga, on travaille les strates profondes, qu’elles soient purement physiques (muscles profonds) ou encore mentales. - Qui peut pratiquer cette discipline ? A.Y. : C’est une discipline accessible à tous, enfants, adultes ou seniors. Que vous soyez débutant ou sportif confirmé, que vous ayez des problèmes de dos ou non, femme ou homme, enfant ou sénior, vous êtes les bienvenus ! Je m’adapte ensuite à chacun. Les débutants trouveront un sport adapté à leurs besoins et pourront se dépasser. Les sportifs pourront multiplier leurs activités et découvrir de nouveaux bienfaits. Les Yogis confirmés pourront découvrir une nouvelle approche et développer leurs connaissances. Les «recommandés» (envoyés par le corps médical) : travailleront sur des zones ciblées. Dans ce cas, on transforme le sport en soin. Je travaille également avec des entreprises et des artistes (danseurs/chanteurs/musiciens...) sous forme de séances ou de stages. Dans le cadre des entreprises, cela permet

18


Interview par EUGÉNIA HECTOR

de créer un lien entre les employés ou les différents services en développant la confiance en soi de chaque employé, en lui proposant de dépasser ses limites, et donc d’engager un processus positif individuel qui aura des répercussions directes sur le collectif. Avec les artistes, je peux travailler de diverses manières, soit, allier corps et créativité, car se sentir bien dans son corps et dans son être profond est fondamental pour interpréter et habiter une oeuvre, quelqu’elle soit. Avec ceux que j’appellerais les créatifs, le fait d’inverser la vapeur, de travailler le corps la tête en bas, leur donnera des idées nouvelles, cela renforcera et enrichira leur créativité. Et enfin avec les danseurs, j’effectue un travail intense de stretching et de renforcement musculaire profond, tout en travaillant sur le mental afin de décupler les performances artistiques et émotionnelles. - Vous êtes une autodidacte pure et dure, ce fut le cas dans votre appréhension du flamenco et cela l’est également avec ce que vous faite de l’aéro-yoga. Oui je suis une autodidacte pure et dure et ce, pour tout ce que j’entreprends, quel que soit le domaine.Mais pour ce qui est de l’AERIAL YOGA, j’ai suivi une formation d’aérien avec des acrobates du Cirque du Soleil (Cirque dans lequel j’ai été soliste lorsque je dansais), puis j’ai développé toute la Méthode AY BY AY que j’ai inventé directement sur mes clients en fonction de leurs besoins, de leurs pathologies, de leurs forces, de leurs faiblesses, de leurs peurs les plus profondes…. Ainsi est née la base de la Méthode AY BY AY. Je considère qu’il n’y a rien de tel que la pratique, que le terrain, que la réalité pour être efficace et performant. J’ai donc pris le « taureau par les cornes » et ai foncé.

- Quelles sont vos astuces de beauté ? A.Y. : Mes astuces de beauté ? Très bonne question (rires). Tout d’abord, je dirais, vivre la tête en bas, car le fait « d’inverser la vapeur », de passer la plupart de mon temps la tête en bas a un effet de rajeunissement incroyable. Il y a un véritable effet re-pulpant et re-tenseur de la peau. Avant je faisais des injections de Botox et d’Acide hyaluronique, mais ca c’était avant… (rires) ! Ensuite, un corps gainé. La méthode « AY BY AY » travaille les muscles profonds en permanence. Le fait de resserrer nos cellules profondes à un effet de bien être incroyable tant sur le corps que sur l’esprit. Et comme disait Spinoza : « L’esprit et le corps sont une même chose vue sous deux angles différents ». Nos corps et nos esprits sont intrinsèquement liés. Le bien être de l’un ne va pas sans l’autre.

Etre autodidacte est une grande force, cela permet d’aller beaucoup plus loin dans l’inconnu, la capacité d’improvisation permet l’adaptation totale à une personne ou une situation, mais dès lors que l’on travaille sur les corps et esprits, des règles et un savoir médicalisé sont nécessaire. Voilà pourquoi je travaille en collaboration avec Monsieur Nicolas Tharrault, osthéopathe, qui valide toutes mes variations, tous mes exercices, et cosigne la Méthode AY BY AY avec moi.

Vos projets ? A.Y. : Comme toujours, ils sont nombreux. Je mets actuellement sur pied « L’AERIAL DRUMS », une nouvelle manière de jouer des percussions à l’envers, la tête en bas. Je veux développer une METHODE PERCUTANTE ET MUSICALE, car hormis l’aspect artistique, visuellement impactant et percutant, les bienfaits physiques et mentaux en sont spectaculaires. Ne connaissons nous pas, tous, les vertus thérapeutiques du rythme ? Alliées à l’effort physique, au dépassement de soi, à l’abandon et au bien être que provoquent les positions inversées, c’est une vraie révolution. Par ailleurs, je développe une franchise «AY BY AY». Je vais notamment mettre en place une méthode spécial golfeur, ceci afin de contrebalancer l’uni-latéralité du swing du golfeur qui peut provoquer des lésions et d’intense douleurs de dos. Centrer le corps et l’esprit du golfeur pour améliorer ses performances, tel est mon objectif !

19


Interview par EUGÉNIA HECTOR

ANA YERNO

The essential magic of rhythm…

With 30 years of experience as a dancer, musician and choreographer, Ana Yerno is one of the rare people who can truly call themselves an artist. One of her goals is to liberate the true emotion and artistic spirit we all have within us, through the rhythms and choreographed movements of music combined with elegant, distinguished aesthetics. We sat down with the leading lady.

- As a dancer you practiced your art with almost religious fervor. What made you start flamenco dancing, and what led you to aerial yoga?

are a beginner or an experienced athlete, a man or a woman, a child or a senior, everyone is welcome! And back problems won’t stop you! I adapt my

A.Y.: “With almost religious fervor” would be quite a good way of describing my professional background in terms of my total personal commitment and my all-encompassing passion for my work. I don’t actually feel I choose my disciplines, but that they choose me! I accept them, I make them my own, I deconstruct them and rework them as I see fit. I love the processes of research, invention, creation and experimenting. These stages are my oxygen, they balance my day-to-day life. I have spent half my life on stage developing the connection between the artist and the audience, and trying to make people happy. The other half has been spent in dance studios, rehearsing, searching, creating, training students and giving people the key to well-being and self-acceptance through art, dance and rhythm. I then felt the time had come to dedicate my life and energy entirely to the well-being of others. I began looking for a discipline in tune with my vision of the bodymind relationship. I needed something innovative and revolutionary that included exceeding one’s limits, developing self-confidence, muscular reinforcement, living in the present, and above all creativity and fluidity. I wanted people to improve their bodies while rejuvenating their minds, to exceed themselves while taking pleasure in the process. I needed to make coaching fun, original, modern and recreational. I then discovered the miracle that is aerial yoga, which opened my eyes to a whole new field of study. This was the perfect discipline for making my students happy and efficient.

method to each individual. Beginners will find a level tailored to their needs and will improve considerably. Athletic students will multiply their activities and enjoy new benefits. Experienced yogis will discover a fresh approach and develop their understanding. “Referred” students sent by their doctors will work on targeted zones for focused improvement. For the latter group I use sport as a form of treatment. I also work with businesses and artists such as dancers, singers and musicians in separate workshops and courses. Businesses can create links between their departments and employees by developing their self-confidence, exceeding their limits and beginning a positive, individual process that has a direct effect on the group as a whole. I employ a range of methods in my work with artists. Combining creativity and the body is one key element, as feeling comfortable in our bodies and deepest selves is essential for performing and understanding any form of art. For “creatives”, as I call them, reversing the flow by working upside down gives them new ideas while reinforcing and enriching their creativity. And I provide dancers with intense stretching and core muscular reinforcement exercises, combined with psychological work to improve their artistic and emotional performance. - As a flamenco dancer you are completely self-taught. Does the same apply for your work with aerial yoga? A.Y.: I am what you’d call a “diehard” self-taught woman. I apply this philosophy to everything I do in every field.

- What is aerial yoga exactly? And what are its benefits? A.Y.: It all begins with a method of personal development based on selfawareness. The leading principle is to discover who we really are within our own bodies, going beyond what we believe is possible to reach a higher level of self-understanding in terms of our physical selves and general abilities. I co-developed my personal “AY by AY” method with an osteopath named Nicolas Tharrault. Every variation is analyzed in order to focus on and optimize individual potential, while protecting each person from any form of injury or strain. The concept goes far beyond a mere sport. The aerial yoga practiced at AY by AY is a form of creative and recreational well-being. The discipline is open to all but the general public are still relatively unaware of its existence, although its contestant expansion is part of what we call the Well-Being Revolution. It is a combination of traditional yoga, Pilates and circus arts, all carried out in a specially-designed hammock with the aid of straps and handles. The benefits are unbelievable, and include stress relief, cellulite reduction, flexibility, deeper sleep, exceeding one’s limits, muscular reinforcement and emotional cleansing. But what really defines the AY by AY method is its joyful approach to the body-mind relationship, and its “fun spirit” in which breathing and laughter replace traditional meditation. The notion of pleasure through effort is omnipresent.

However for aerial yoga I completed a course with acrobats from the Cirque du Soleil (where I used to be a solo dancer). I then developed the entire AY by AY method based on my students’ needs, problems, strengths, weaknesses and deepest fears. I believe that practical application, working actively and tackling reality are the only ways achieve high performance and efficiency. With this in mind I “took the bull by the horns” and went for it! Being self-taught is a huge advantage, as it means you can venture much further into the unknown. Your ability to improvise allows you to fully adapt to different people and situations. But any work with the body and mind requires medical knowledge and supervision. That’s why I work with an osteopath, Nicolas Tharrault. He signs off on all my variations and exercises, and also helped me develop the AY by AY method. - What beauty tips can you give us? A.Y.: That’s a good question! (Laughs). I would certainly recommend spending as much time as possible upside down, as “reversing the flow” has enormous anti-age benefits. It really plumps up and tightens the skin! I used to have Botox and hyaluronic acid injections, but that’s in the past! (Laughs). Another tip is having a strong core. The AY by AY method constantly focuses on core muscles. Tensing our core cells has an incredible effect on our bodies and minds. And to quote Spinoza, “the body and the mind are the same thing seen from different angles”. Our bodies and minds are intrinsically linked. The well-being of one is impossible without the other.

- Rhythm and groove attracted you to dancing, but what made you start aerial yoga? A.Y.: I’d have to say the same things! Every movement is like a heartbeat, and my hammocks and straps seem to “groove” through the air. I’m looking for rhythm and tempo in every exercise I design. We are nothing without rhythm. Every part of life is set to a rhythm, from our breathing and heartrate to the way we move.

- What are your projects for the future? A.Y.: I always have so many! I’m currently looking into aerial drums, which is a new way of playing percussion instruments while hanging upside down. I would also like to develop a “Striking Musical Method”, because aside from the artistic, visually impressive and striking aspect of this discipline, the physical and psychological benefits are quite spectacular. We all know about the therapeutic benefits of rhythm! This concept combines rhythm with the physical effort, self-betterment, abandon and well-being created by upsidedown positions. It’s a real revolution! I’m also developing an “AY by AY” franchise, which will include a special method designed for golfers. I’m looking to offset the unilateral swing technique which can cause injuries and intense back pain. My goal is to center golfers’ minds and bodies to improve their performance !

And that is why each one of my aerial yoga variations requires the perfect music, the ideal beat to take the exercise as far as possible and to reach the deeper layers of our emotions. It is so important for me to communicate an artistic emotion that works without people realizing it. I am looking to awaken the furthest, most secret zones of our inner-selves. This is how we can evolve and feel better in both our bodies and minds. Through my concept of aerial yoga we work on the depths of our beings, whether on purely physical elements such as core muscles, or on psychological aspects. - Who can get involved in this discipline? A.Y.: This discipline is open to all: children, adults and seniors. Whether you

20


ROMEO INTERNATIONAL

ROMEO INTERNATIONAL Un nom, une tradition, un esthétisme… Par Marz ATASHI

Les décors, les structures et les meubles sont fabriqués par des artistes de la prestigieuse école Boulle qui mettent en œuvre tout le savoir-faire français dans les ateliers du groupe.

Inutile de vous présenter à nouveau l’original et talentueux créateur, Claude DALLE, celui qui sût rendre hommage aux traditions tout en apportant un regard moderne et innovant sur l’architecture d’intérieur de prestige. Le groupe ROMEO International est le fruit de ce mélange authentique.

S’ajoute à cela ce qui illustre le mieux l’exemple même de l’esprit ROMEO : un atelier de tapisserie dans le Faubourg Saint-Antoine à Paris, dont les pièces uniques et originales sont confectionnées dans la pure tradition du compagnonnage français. Enfin, la partie Exposition dans deux espaces dédiés à Paris : la ROMEO Royal Gallery sur la plus belle avenue du monde et un Showroom de grande envergure à deux pas de la Bastille. Ou encore, sur la Croisette à Cannes, dans la prestigieuse Galerie du Gray d’Albion ; ce qui sera l’occasion d’y trouver les dernières créations de Claude DALLE dans un Showroom sur deux étages.

Fort de 30 années d’expérience auprès de références aussi prestigieuses qu’éclectiques (personnalités de la mode, du spectacle, de la haute société et des familles royales à travers le monde), le groupe ROMEO articule son travail selon un triptyque bien rodé.

La ROMEO Royal Gallery, c’est aussi un carrefour d’artistes et de créateurs, un lieu où la Culture réside, où elle inspire et s’échange.

Le bureau d’études situé sur les Champs-Élysées au sein du show room Royal Gallery et dirigé par Corinne SANANES entourée d ‘une équipe dynamique a pour mission la Création et le Design.

Actuellement Raphael Sultan sculpteur, Laure Atchouel becker peintre ….

Constamment à la recherche d’un équilibre entre esthétisme et aménagement de l’espace, cette architecte d intérieure de renom et issue du monde du luxe a le don de faire valser les couleurs et les styles à travers un caractère glamour et unique au monde.

Venez visiter les boutiques de Paris ou de Cannes, et le site internet :

www.claudedalle-romeo.com Special Thanks to Adel Fernane

21


22


ROMEO INTERNATIONAL

ROMEO INTERNATIONAL A name, a tradition, un art… By Marz ATASHI

The original, talented designer Claude DALLE is renowned for his work in homage to tradition, combined with a modern, innovative architectural vision. The ROMEO International group is the result of this authentic mélange.

Buoyed by 30 years of experience for a prestigious, eclectic, international clientele of fashionistas, actors, high-society figures and royalty, the ROMEO group works according to a well-established, three-part model. The design office is based in the Group’s Royal Gallery showroom on the Avenue des Champs-Élysées, and is directed by Corinne Sananes and her dynamic team of creatives and designers. Sananes is a renowned interior designer in the luxury industry, and is constantly searching for a balance between beauty and space. She has a gift for interplaying colors and styles to give them a glamorous, unique character. The décor, structures and furniture are produced by artists from the prestigious École Boulle art and design school, whose projects in the Group’s workshops are a testament to French expertise. The Group’s fabric workshop on the rue du Faubourg Saint-Antoine in Paris is a leading example of the ROMEO vision. Artisans at the space produce unique, original pieces according to the traditions of true French craftsmanship.

The exhibition spaces are the Group’s third component. Paris hosts the ROMEO Royal Gallery on the Avenue des Champs-Élysées and a vast showroom just next to the Place de la Bastille. The Group is also present on the Boulevard de la Croisette in Cannes, where the prestigious Galerie du Gray d’Albion showcases Claude Dalle’s latest creations across a two-floor space. The ROMEO Royal Gallery is also a meeting place for artists and designers, a haven of culture, inspiration and exchange. Sculptor Raphael Sultan, and painter Laure HatchuelBecker are two artists currently exhibited...

Discover the boutiques in Paris and Cannes, and visit the website:

www.claudedalle-romeo.com Special Thanks to Adel Fernane

23


NATHALIE MAZÉAS

NATHALIE MAZÉAS «En corps» ... Nathalie Mazéas a l’habitude de “capter” les gens... Elle fait des portraits depuis plus de 20ans déjà. Mais alors qu’elle s’interroge la question du féminin, de sa représentation et de sa perte, la photographe a construit ce travail avec la complicité de femmes qui ont entre 50 et 60 ans et qui ont posé nues dans des mises en scène au sein de lieux en résonance à quelque chose d’intime de leur vie, rendant ainsi hommage à la féminité, à la beauté de ces femmes entre deux âges, pleine de force et de vivacité. Un projet qui plait aux hommes, émus par cette beauté au naturel. Propos recueillis par Eugénia Hector

Quelle est l’origine de votre projet ?

Comment avez vous choisi les femmes que vous photographié ?

Nathalie Mazéas : Une couverture de magazine, « la beauté à 50 ans ». Sharon STONE pratiquement nue. L’image est tellement lisse et retouchée... Je trouve cela injuste et déplacé. Le sentiment de rétablir l’équilibre dès lors ne me quitte plus. A la veille de mes 50 ans, je me rends compte que j’ai peur d’être vieille, peur de ne plus être dans la course, peur de ne plus faire partie du paysage. Que je suis aussi, alors que j’en connais tous les rouages, conditionnée par ce genre d’images. Elles infusent subrepticement notre esprit. Je décide alors de photographier des femmes “Nues” âgées de 50 à 60 ans, à la lumière du jour, et sans aucunes retouches.

N.M. : C’est plutôt elles qui m’ont choisie. Ce n’est pas simple de se mettre nue devant une inconnue, avec en plus un appareil photo. La chose impérative était qu’elles n’aient fait absolument aucun acte esthétique ! Ensuite, une femme m’en amenait une autre, mon ex-mari aussi impliqué par mon travail, en parlait beaucoup, j’ai été surprise de l’impact, les femmes voulaient me rencontrer. Au final, nous nous sommes mutuellement choisies ! Plus elles étaient touchées par ma démarche et plus elles avaient envie de tenter l’expérience. Excitées d’oser, de découvrir peut être quelque chose dont elles n’ont pas conscience. Leur réelle beauté. Toutes se trouvent moches ou grosses. Je ne sais pas trop ce que veux dire moche ou beau, je n’ai pas de critères physiques. L’important pour moi est ce point de rencontre, d’échange, de partage, l’émotion qui survient alors que je ne m’y attends pas. Des femmes, des mères qui se battent, travaillent, souffrent. Des femmes qui réalisent que le temps a passé trop vite, qu’elles n’ont, pour la plupart, pas savouré leur jeunesse. La magie opère là, la femme face à moi devient la plus belle du monde éminemment vivante, avec ses doutes et ses imperfections. J’ai l’impression d’être tour à tour amant, amie, mari, père, mère, enfant, sœur, frère. La confiance est mutuelle, mon regard est un rayon laser dedans et dehors à la fois. Le plus gros du travail se fait là, la prise de vue ensuite est pour moi d’une facilité enfantine. La seule contrainte étant la météo, puisque je travaille à la lumière du jour.

Quel message souhaitez vous faire passer ? N.M. : Quoi que l’on fasse, on est toujours le beau, le moche, le jeune, le vieux de quelqu’un ! Donc c’est foutu !! L’important, c’est le regard que nous portons sur nous même. Essayer d’être un peu plus indulgent avec soi, réaliser qu’il n’y a pas la tête d’un coté et le corps de l’autre, que tout est lié, que c’est une incessante circulation entre l’intérieur et l’extérieur. Notre corps dit beaucoup sur nous, il a de la mémoire, il est notre mémoire, c’est pour cela que j’aime les cicatrices. Nous en sommes en grande partie responsable, nous pouvons beaucoup pour nous. Habiter notre corps c’est une manière de voir le monde, de s’inscrire dans l’espace, dans la vie. La vie ne s’arrête pas à 50 ans.

24


NATHALIE MAZÉAS

Quelle est votre définition de la beauté ? N.M. : La beauté est partout, il suffit de savoir regarder. C’est aussi une histoire d’axe, ce qui est disgracieux d’un coté, peut être bouleversant de l’autre. Qu’est-ce-qu’être “Belle” à 20, 30, 40 et 50 ans ? N.M. : A 20 ans on se trouve moche, alors que gonflée d’hormones la fraicheur du corps est d’une bouleversante beauté. Une femme ayant refusé de poser pour moi m’a dit : “On ne peut pas lutter contre la jeunesse.” Je ne pense pas qu’il faille lutter, la jeunesse est incontestablement d’une force féroce. Je veux juste montrer que la beauté d’une femme qui n’est plus jeune mais pas encore vieille, passe par autre chose. A 30 ans, on savoure de devenir une femme, une mère, on voie son corps changer avec la grossesse, ce qui importe c’est l’enfant à venir, seront nous à la hauteur ? Rentrerons nous à nouveaux dans nos jeans, nos seins plus lourds seront-ils encore aimables ? A 40 ans, nous sommes complexées de toutes sortes d’imperfections et la vie nous apprend que la beauté se place ailleurs. Riche de se comprendre mieux, de commencer à se connaître, d’accepter ce que nous sommes. A 50 ans, débarrassées du regard de l’autre, nous sommes en plein dans l’espace de notre vie, du réel qui nous entoure, en connexion avec nous même avec l’autre. Libre de ces émotions avec la conscience effrayante d’être dans la dernière ligne droite avant que le corps ne nous lâche. Nous ne pouvons échapper aux lois de la pesanteur. C’est un balancement constant, un équilibre fragile entre force et fragilité. A 20, 30, 40, 50 ans, la beauté est une histoire de compréhension, d’acceptation de soi. De son positionnement pour se regarder. De l’acceptation du regard de l’autre aussi, qui peut être à la fois, bienveillant ou négatif. Ce qui est beau pour toi, peut être moche pour l’autre, c’est la même histoire que les gouts et les couleurs... Pour avancer nous n’avons pas d’autres choix que d’être pleinement ce que nous sommes. Quel est votre regard de photographe sur la beauté et ses critères dans notre société actuelle ? N.M. : Je suis un peu désespérée de la tournure que prennent les choses. Que des femmes si jeunes soient dans une telle détresse et ne pensent qu’à la chirurgie esthétique. La peur de vieillir déjà tellement présente !! J’ai été très surprise lors de l’exposition de ce travail à Arles, du nombre de jeunes femmes qui m’ont dit être angoissées à l’idée de la cinquantaine et à quel point mes photographies les libéraient d’un poids. Elles n’imaginaient même pas que cela puisse être possible !! BELLE, libre avec rien ! Que des femmes mures en pleine possession d’elles-mêmes refusent l’inéluctable, et veulent redevenir des petites filles. Sexes rasés, vulves rétrécies, bouche gonflées, peau tirée à quatre épingle. Nous mourrons de plus en plus vieux, on nous montre de plus en plus jeune. Il y a, la dedans, quelque chose de pathétique. La jeunesse est partout, la femme en photographie reste bloquée à un très jeune âge. Cela fait presque désordre de ne pas “se faire d’acide hyaluronique”! Je pense que nous manquons cruellement de représentation féminine. Les jeunes femmes n’ont plus de modèles, de référants. Leurs propres mères refusent de vieillir, elles se raccrochent à de fausses images. Les hommes quittent leurs femmes pour d’autres de 20 de moins, afin de vivre une seconde jeunesse. C’est terrible, mais il n’y à pas tellement de place dans les médias pour la femme de cinquante ans. « La ménagère de cinquante ans » comme on dit ! A cinquante ans, on peut être autre chose qu’une ménagère qui regarde les recettes cuisine à la télé, et ne pas prendre forcement 20 kg parce que l’on est ménopausée. Oui, c’est possible d’être belle et désirable même si on est plus fécondable, d’être à fond dans son travail, puisque les enfants pour la plupart ont quitté le nid, d’avoir encore de la curiosité et de l’émotion à découvrir des continents inconnus. D’être dans la vie avec ses doutes et ses faiblesses, mais ne pas en faire forcement tout un plat, avancer quoiqu’il arrive et rester vigilante aux surprises de la vie. Etre tout simplement vivante dans son époque. Mais ça, on ne le montre jamais, on en parle peu !! C’est encore tabou... Il reste du boulot pour que les choses changent. Quand les filles et les garçons réaliseront que la beauté peut être autre chose, que des talons de 20 cm, des gros seins, et des “chattes” rasées ... cela nous fera des vacances. Pensez vous que la beauté physique se fane et dessèche avec le temps ? N.M. : On perd de la fraicheur, la peau est moins tonique, tendu, bandée, les d’hormones se font rares évidement. Mais on gagne autrement !... En subtilité notemment !

25


NATHALIE MAZÉAS

NATHALIE MAZÉAS «beautiful maturity» ... Nathalie Mazéas has more than 20 years of experience in portrait photography, and so has something of a good eye for people. But when she started looking into femininity, its representation and its disappearance, she was inspired to create “En Corps”, a project with women between the ages of 50 and 60. Her subjects posed naked in places that were linked to an intimate part of their lives, and the photos are a homage to femininity and the beauty of these strong, vivacious middle-aged women. The project has also been applauded by men, who have been moved by this representation of natural beauty. Interview by Eugénia Hector

What is the inspiration behind your project? Nathalie Mazéas : A magazine with a half-nude front-cover photo of Sharon Stone with the title “50 and beautiful”. The image was unbelievably Photoshopped, and I thought it was unfair and inappropriate. I’ve wanted to restore a little balance ever since! The day before I turned 50 I realized I was scared of being old, of no longer being able to compete and of being forgotten. I also realized I was conditioned by these sorts of images, despite being well aware of the machinery at work behind them. They insidiously infiltrate our minds, and so I decided to start photographing naked women between the ages of 50 and 60. All the photos are taken in daylight, and nothing has been retouched. What message are you trying to get across? N.M. : Whatever you do, there will always be someone prettier, uglier, younger or older than you! So what’s the point?! The way we see ourselves is what counts. We should try to be a little easier on ourselves, realize that the body and the mind are intrinsically linked and that there is a constant flow between our inner and outer selves. Your body says a lot about you. It has its own memory, and in a way it is your memory. That’s why I like scars. We are for the most part responsible for our bodies, and have a great deal of power over them. Being comfortable with our bodies is also a way of seeing the world, of being part of the space and life around us. Life does not stop at 50! How did you choose the women you photographed? N.M. : They chose me, actually. It’s hard to take off your clothes in front of someone you don’t know, especially if that person is holding a camera! The most important criteria was that these women had not undergone any sort of cosmetic surgery. Each woman then led me to another. My ex-husband was also very supportive of my project and spoke to many different people about it. I was surprised by the impact of word of mouth. Women actually wanted to meet me! We ended up choosing each other I suppose. The more moved they were by what I was doing, the more they wanted to try the experience. They were excited by the audacity, by the chance of discovering something new about themselves: their real beauty. They all saw themselves as fat or ugly. I’m not quite sure what beautiful and ugly mean as I have no physical criteria in my photography. The most important thing for me is meeting my subjects, exchanging, sharing and experiencing the unexpected emotions that come with it. I was looking for women, for mothers, for people who struggle, work and suffer. Women who have realized that time has disappeared. Most of them felt they had not taken the time to appreciate their youth. And this exploration is where the magic happens. The subjects in front of my camera embrace their doubts and imperfections to become the liveliest, most beautiful women in the world. I feel like I switch roles in my work, I can be a lover, a friend, a husband, a father, a mother, a child, a sister or a brother. There is a mutual trust between us. My lens is like a laser beam, shining inside and out, but most of my work happens in the preparation with my subjects. Taking the photo afterwards is child’s play! The only constraint is the weather, as I only use natural lighting for my photos.

26


can they already be so scared of growing old?! At the exhibition of this project in Arles, France, I was shocked by the number of young women who told me they were worried about turning 50, and that my photographs had taken a huge weight off their minds. They had never even imagined it was possible

What is your definition of beauty? N.M. : Beauty is everywhere, you just need to know how to see it. It also depends on the way you look at it. Something horribly ugly from one angle can be stunningly beautiful from another. What does it mean to be “beautiful” at 20, 30, 40 or 50? N.M. : Twenty-year-old women find themselves ugly, while their fresh, hormone-filled bodies are staggeringly beautiful. One woman refused to pose for me, saying that “you can’t fight against youth”. But I don’t think we should fight it. There is no escaping the immense strength of youth. I just want to show that a woman between youth and old-age is still beautiful, but in different ways. At 30 we enjoy the process of becoming a woman and a mother. We see our bodies change with pregnancy, and our unborn children become our focus. We are plagued with questions: will we be capable? Will we still fit into our jeans? Will others still find our new, heavy breasts attractive? At 40 we become self-conscious about our various imperfections, and life teaches us that beauty is found elsewhere. We understand ourselves better, we start to really know ourselves and accept who we are. At 50 we are freed from how others see us. We are fully aware of our lives and the reality around us, and enjoy a connection with ourselves and others. We are free of these emotions, and also terrifyingly aware that we are in the final moments before our bodies give up on us. No one escapes the laws of gravity. We find ourselves performing a constant, precarious balancing act between strength and fragility. Whether 20, 30, 40 or 50, beauty comes down to self-understanding, self-acceptance and how we see ourselves. It also implies accepting how others see us, which can be both positive and negative. What you find beautiful may be considered ugly by someone else, in the same way as tastes and colors. We have to be ourselves as much as possible if we want to move forward.

to be BEAUTIFUL and free from worry at that age. So many mature women in complete control of their bodies are refusing the inevitable. They want to become little girls again, with shaved genitals, tightened vulvas, swollen lips and taut skin. We are now dying much later in life, and we are bombarded by increasingly youthful images. There’s something quite pathetic about it. Youth is everywhere, and photographed women are stuck at a very young age. It’s now almost unthinkable to not get hyaluronic acid injections! I think we are desperately lacking a true representation of women, and so young women no longer have models or references. Their own mothers now refuse to grow old, and cling to false images of youth. Men leave their wives and girlfriends for other who are 20 years younger in order to enjoy a second youth. It’s horrible to say, but 50-year-old women have very little attention in the media, other than the image of the “50-year-old housewife”! Women in their 50s can be far more than housewives who watch cooking programs. We will not inevitably put on 20 kilos during the menopause. We can be beautiful and desirable even if we are no longer able to have children. We can be committed to our jobs because most or all of our children have left home. We can still be curious and filled with different emotions, we can still travel, experience and discover. We all have our doubts and weaknesses, but we don’t have to obsess over it. We can keep going whatever happens, and stay watchful for life’s little surprises. We can be at ease in our time, our age and our lives. But we are never shown these possibilities, and it is rarely talked about. It is still a taboo subject, and we have a long way to go before things change. At least when young men and women realize beauty can be something other than 8-inch heels, big breasts and shaved “pussies”, then we will have made a little progress!

As a photographer, how do you see beauty and its criteria in today’s society?

Do you think physical beauty wilts and fades with time?

N.M. : I’m rather disheartened by the way things seem to be going. Young women are so distressed, and many are obsessed with cosmetic surgery. How

N.M. : We lose a little freshness, our skin is less tonic and looser, and our hormones obviously disappear. But we make up for it in other ways, such as subtlety!

27


B LU DES CARAÏBES UN BLU SOPHISTIQUÉ. RADISSON BLU. DES PLAGES DE SABLE IMMACULÉ. DES JARDINS LUXURIANTS. DES CHAMBRES RAFFINÉES D’INSPIRATION EURO-CARIBÉENNE. UN SPA ET UNE PISCINE DE LUXE. C LE RESTAURANT ET LE LOBBY BAR. UNE CUISINE FABULEUSE. DES GENS FABULEUX. VOTRE OASIS BLU.

DES HÔTELS OÙ TOUT DEVIENT POSSIBLE! 28 radissonblu.com/resort-stmartin

E PISCINE, RADISSON BLU RESORT MARINA & SPA, ST. MARTIN

É C H A P P E Z- V O U S


29

FASHION


MARNI Mens Wear fall 2015

30


N E W MAN OF P RE STI GE

FALL & WINTER MEN’S ACCESSORIES 2015 Par Marz Atashi

Alors que les attentions sont peut-être focalisées sur les vêtements d’extérieur pour les semaines froides à venir, les accessoires ne devraient pas être du reste. Tout look digne d’une affabilité irréprochable se doit d’être paré d’accessoires appropriés. Et pour l’automne hiver 2015, nos sempiternels trenchs, parkas, doudounes et autres vestes en cuir ne manqueront pas d’être accessoirisés dans les règles de l’art. Nous nous sommes attelés à constituer une sélection d’accessoires à ne pas perdre de vue cette saison. La sobriété étant le ton salutaire, le bordeaux le rouge, le noir, le mar- ron chocolat, le camel, le bleu nuit et le bleu électrique, sont nos cou- leurs préférées. Très versatiles, ces accessoires se prêtent aussi bien aux looks décontractés que formels. Entre chapeau, gants, casquette, sneakers, sac, boots et autres, les choix pourront être faits pour un automne-hiver chaud et avec élégance.

31


N E W MAN OF P RE STI GE

GOLDEN GOOSE Bottines Fourrure Lait Imprimée Pois Noirs Printed fur milk booties in black spot € 495

FENDI Sac à dos en peau façon poulain tri-color € 3860

BRISTON Montre chronographe cadran en acétate PVD or rose, bracelet en cuir Luxury € 465

SAINT LAURENT par Hedi Slimane Sneakers à franges en cuir € 595

BOTA IN’BÖ Skateboards en hêtre et en noyer € 225 en vente sur www.wooden- trotter.com

32


N E W MAN OF P RE STI GE

BRIONI Boot en cuir noir double boucle dos. Prix sur demande

DSQUARED UMO Mallette « Ronald Duffe » en daim kaki et cuir noir € 1 195

AZZARO homme Lunettes de soleil en acétate et métal, verres polarisants € 130

DIOR HOMME Briefcase une poignée en taurillon bordeaux et timbre bleu € 2730 Porte adresse en crocodile bleu € 2600 € Porte clefs en cuir de veau noir avec teinture de tranche bleu € 330 € Pochette zippée en cuir noir perforé sur tissu imprimé blanc et bleu attache mousqueton noir € 820 €

ROBERT CLERGERIE Homme Bottines « Gamin » en croute de veau, semelle cuir cousu Blake € 590

33


N E W MAN OF P RE STI GE

SALVATORE FERRAGAMO Sneakers en cuir de veau imprimé € 840

Abarth Héritage pour FIAT Bloc-notes en cuir. Raffiné et élégant € 55

BERLUTI Toys for Boys Haltère de musculation € 980

AMI Running en toile kaki € 260

34


N E W MAN OF P RE STI GE

DSQUARED UMO St Moritz chapeau tartan rouge et noircoyote Lana € 495€

AMI Sac à dos petit format € 320

LAURENT DESGRANGE Nœud de papillon en velours bordeaux € 45

BALLY Mallette en cuir enduit kaki € 2495

35


JIL SANDER Mens Wear fall 2015

36


N E W MAN OF P RE STI GE

BATES Chapeau en feutre, Forester € 190€

PENHALIGON’S LONDON Coffret Blenheim Bouquet Collection. Il contient une Eau de Toilette 50ml, une Crème à Raser 50ml et un Baume Après-rasage 50ml € 105

TISSOT Chemin des Tourelles Mouvement automatique chronographe C01.211, boîtier avec revêtement PVD or rose et bracelet en cuir € 1110

BALLY Malles en cuir enduit € 7000€

DIOR HOMME Sneakers en cuir de veau vernis bleu € 630

37


N E W MAN OF P RE STI GE

VERTU + ÉTUI À RABAT COGNAC OSTRICH Le téléphone : Aster Cognac Ostrich € 5200€ / L’étui € 730€

CHRISTIAN LOUBOUTIN Sac à dos ALIOSHA en toile de néoprène a résille et veau grainé € 1445

CHRISTIAN LOUBOUTIN Soulier GREGGO en python € 1145

CHRISTIAN LOUBOUTIN Bottines BRIAN en cuir € 845

AMI Pochette imprimée pour Ipad € 120

38


N E W MAN OF P RE STI GE

CINABRE Boutonnière € 38 CINABRE Paris Gant en cuir € 118

GIUSEPPE ZANOTTI Sac à dos en cuir noir façon python € 995

CINABRE Paris Cravate imprimé vintage € 65€

LAURENT DESGRANGE Nœud de papillon écossais marin et gris € 45

39


N E W MAN OF P RE STI GE

FENDI CASA Boite à cigare Boîte à Cigares en cuir noir imprimé crocodile € 1 890

JAEGER LECOULTRE Duomètre Chronographe or rose € 44000

BURBERRY Pochette en daim orné de franges € 1 195

LOUIS VUITTON Parapluie gris imprimé graphique noir € 650

40


N E W MAN OF P RE STI GE

NEW MAN OF PRESTIGE TUDOR Par Marz Atashi

D

epuis 1926, date de sa création, la marque au bouclier n’a cessé de tisser des liens entre Traditions et Technologie. Des montres sous-marines aux montres de plongées militaires, sans oublier les classiques tels que la belle série de chronographes Oysterdate, la marque TUDOR réinvente la maîtrise du Temps à travers l’une des plus grandes aventures que l’Homme n’a jamais cessé de poursuivre : l’exploration. La North Flag, présentée par la manufacture horlogère Suisse au printemps dernier ne peut que séduire l’homme moderne et actif en quête perpétuelle d’aventure. Grâce à son calibre automatique entièrement manufacturé par la marque, la North Flag annonce l’avènement d’une nouvelle ère pour la Maison TUDOR. Cela lui permet de planter son drapeau sur l’industrie horlogère suisse. Ce nouveau mouvement du nom de TUDOR MT5621 développé pour la première fois de son histoire par la marque garantit 70 heures de réserve de marche et bénéficie d’un certificat établit par le Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres.

41


N E W MAN OF P RE STI GE

On ne peut évidemment pas parler de TUDOR sans évoquer la ligne FASTRIDER associée à Ducati, la version sport qui allie puissance et perfectionnisme; ou encore la PELAGOS, symbole d’humilité et de longévité, qui au passage est un véritable outil pour les passionnés du monde sous-marin.

www.tudor.com

42


ZAL AN D O

« Share Your Style » Des talents internationaux dans la nouvelle campagne AH15 de Zalando.

Le mois de septembre a dévoilé un concept innovant porté par ZALANDO. La première plate-forme européenne de mode en ligne réinvente le conseil vestimentaire et vous propose de demander un avis sur votre style, notamment grâce à une application de partage et de vote en ligne. Au-delà de renouveler votre garde-robe, ZALANDO c’est aussi avoir la possibilité de partager son style en fonction de l’événement associé, et obtenir l’avis de toutes et de tous. C’est ainsi que la plate-forme de e-shopping accentue sa notoriété digitale en s’appuyant sur ces valeurs historiques et humaines, celles qui rassemblent les hommes, qui les connectent les uns avec les autres.

43


ZAL AN D O

Une vision authentique du shopping en ligne portée par la nouvelle campagne diffusée un peu partout en Europe, et qui nous offre un casting aussi bien pluriel et diversifié, qu’exceptionnel et de caractère. L’actrice de Mad Men, Christina Hendricks et l’éclectique Caroline de Maigret sont aux côtés de Noah Becker, Binx et Lucky Blue Smith ainsi que Pia GrØnning, Oliver Russel,Werner Schreyer, Chin Hsi pour nous donner une vision du partage empreinte de bonne humeur. En fait, ce que ZALANDO propose pour cette rentrée, c’est une approche décomplexée et un retour aux sources du shopping basé sur la convivialité et l’échange, en créant bien plus qu’un concept mais une véritable communauté virtuelle. Il suffira juste alors de se laisser surfer sur la vague, ou encore hisser sa voile créatrice et devenir une inspiration pour le bonheur de tous. Outre cette nouvelle campagne automne – hiver 2015 #ShareYourStyle, ZALANDO propose 1500 marques internationales, locales et différents ou encore labels exclusifs. Elle est présente au plus près de ses clients dans 15 pays européens. Si le doute subsiste, rendez-vous sur le site www.zalando.fr/share ou l’application de ZALANDO.

By Marz Atashi

44


ZAL AN D O

« Share Your Style » International talents take part in Zalando’s new AW15 campaign. September 2015 saw the arrival of an innovative concept developed by Zalando. Europe’s leading online fashion platform is reinventing fashion advice, giving users the chance to get feedback on their styles thanks to an app used to share and vote online.

As well as revamping your wardrobe, Zalando is used to share styles for different occasions and to get other users’ opinions on your look. The new concept has allowed the e-shopping platform to strengthen its online reputation by championing human values of sharing and inclusion, showing that fashion connects us all. This authentic vision of online shopping is a major part of the company’s new Europe-wide marketing campaign, and is buoyed by a varied, exciting, prestigious line-up. Mad Men actress Christina Hendricks and the eclectic Caroline de Maigret have teamed up with Noah Becker, Binx, Lucky Blue Smith, Pia Grønning, Oliver Russel, Werner Schreyer and Chin Hsi to explain their vision of Zalando’s good-humored sharing concept Zalando’s real offering this September is a simple, easygoing approach to fashion. This return to shopping basics focused on friendliness and sharing is not just a concept, but the start of a true, online community. Users can either let themselves be carried along by this innovative fashion current, or set sail for new creative shores to inspire others around the world. As well as the new Autumn-Winter 2015 #ShareYourStyle collection, Zalando represents some 1,500 international, local and exclusive brands, and enjoys a close relationship with its customers in 15 European countries. Those still in doubt should visit the website www.zalando.fr/share or download the Zalando app.

By Marz Atashi

45


CHALL’ ANGEL

CHALL’ ANGEL LA PREMIÈRE PLATEFORME CRÉATIVE ET PARTICIPATIVE ! Par MARZ ATASHI

Rare est de constater un nom qui réunit à la fois bienveillance et défi : c’est pourtant ce que CHALL’ANGEL inspire à l’entente de ce mot à mi-chemin entre challenge et ange. Derrière lui, se révèle une plateforme de collaboration inédite en Europe. Créée en 2014 afin de répondre à la soif de créativité des marques mais aussi du public, elle se positionne comme la passerelle entre des marques et des créatifs en quête de reconnaissance et de légitimité (designer, styliste, photographe, make-up artist).

Dans une démarche dynamique, une marque collaboratrice élabore un challenge auquel les candidats répondront dans un délai maximal d’un mois. Suite à cela, leurs œuvres seront jugées à la fois par la marque qui élira son gagnant mais également par les internautes d’où peut ressortir un second gagnant. Dans un climat sain et respectueux du travail de chacun, ce système favorise donc la visibilité des candidats tout en rappelant que la plateforme est avant tout une galerie virtuelle et interactive où les artistes peuvent s’épanouir. Enfin, le rôle de l’internaute implique de soutenir son artiste préféré d’où la naissance d’une communauté attentive et concernée.

46


Coup de coeur designer

CHALL’ANGEL se profile déjà comme un vivier créatif où les talentueux artistes bénéficient de la notoriété des marquesclientes (le magazine Paulette, les humoristes Ariane Brodier et Florent Peyre, la présentatrice Sandra Lou, les bloggeuses Caroline Daily et la revue de Kenza, le magasin Le Concept Stores) Tel un phare qui guide un navire en mer à bon port, CHALL’ANGEL met en lumière des talents, qui seront certainement, les influençeurs de demain. Soyez sûr(e)s que ce site se profile comme un véritable vivier innovant de tendances.

www.challangel.com

47


48


CHALL’ ANGEL

CHALL’ ANGEL

The world’s first creative crowd platform! By MARZ ATASHI

It’s not every day a name unites both goodwill and a challenge. But that’s exactly what CHALL’ANGEL is all about. This new portmanteau word refers to a collaborative online platform – the first of its kind in Europe. The site was created in 2014 to meet both private and public demand for creativity, and has positioned itself as a link between brands and creatives such as designers, stylists, photographers and makeup artists in search of recognition and credibility. Committing to a dynamic approach, a brand can outline an offer, or “challenge”, to be met by online candidates who have up to one month to reply. The candidates’ work is then judged by both the brand and other users. The brand chooses the winner it would like to work with, but the public can also vote for a runner-up. This system fosters a healthy working environment in respect of each person’s work, and gives candidates visibility while reminding users that the platform is above all a virtual interactive gallery where artists can express themselves. The role played by users is to support their favorite artists, which creates an attentive, involved community.

CHALL’ANGEL is already making a name for itself as a creative talent pool where skilled artists enjoy the advantages of a brand’s/client’s reputation. Those already involved include the magazine Paulette, the boutique Le Concept Store, comedians Ariane Brodier and Florent Peyre, presenter Sandra Lou and online blogs Caroline Daily and La Revue de Kenza. Just as a lighthouse guides ships to safety, CHALL’ANGEL provides a spotlight for talented artists who may well be the influencers of tomorrow. Needless to say, the platform is set to become a truly innovative trend pool.

www.challangel.com

49


BCBG MAX AZRIA – RTW fw2015 Total look: Manteau oleg- camel. Prix : 3448€. Robe casia, blue depths combo combo bleu foncé. Prix : 573€. Cache-col en laine tricoté milenna, blue. Prix : 90€.


I T B AG, I T SH OE S…

WOMEN’S ACCESSORIES Par Marz Atashi

Chaussures, sacs et bijoux, voici tous les accessoires de la saison sélectionnés par Marz Atashi. Pour les chaussures addict, on retrouve des shoppings bottes, cuissardes et plus globalement toutes les it-shoes de la saison. Pour celles qui préfèrent les sacs, ne surtout pas louper la sélection des sacs tendance de la saison et celle des sacs à franges, et la pochette portée en bandoulière, incontournables accessoires de l’hiver. On n’oublie pas non plus les gants, les chapeaux, les lunettes en formes retro et les bijoux notamment aux montres qui passent à l’heure d’hiver.


I T B AG, I T SH OE S…

KBURBERRY PRORSUM Pochette en daim frangée couleur carmin. Prix : € 1395

PIERRE HARDY Botte TETRIX en cuir vernis bleu - talon Cube 5,5 cm. Prix : € 1150

LANCEL Sac Varenne en cuir et poulain. Prix : € 950

LANCEL Sac Bianca en python peint à la maison , grand modèle. Prix : € 2450


I T B AG, I T SH OE S…

CHRISTIAN LOUBOUTIN Escarpins en cuir vernis. Modèle : Pigalle Follies Dégradée Rouge et Noir. Prix : € 545

LOUIS VUITTON Etole «Baroque» en soie. Prix : € 615

PIERRE HARDY Mocassins KINKS en serpent imprimé rouge - talon laqué Monolithe 6,5 cm. Prix : € 730

NINA RICCI Sac Yukali en cuir de veau Nukucké. Prix : € 1390

JIL SANDER sac « view bag » orange et camel. Prix : € 1450


I T ACCE SSORI E S

LACOSTE Sac en cuir grainé couleur camel. Prix : € 200

MARNI Lunette retro avec monture verte. Prix : € 280

GIUSEPPE ZANOTTI DESIGN Paire de cuissarde en daim marron. Prix : € 1195

FENDI Etole en soie et cachemire. Prix : € 410 BLUMARINE Sac en cuir verni camel. Prix : € 1998


I T ACCE SSORI E S

PIERRE HARDY Pochette ALPHA chaine métal en velours et veau velours bronze. Prix : € 800

RALPH LAUREN Paire de bottes aigle en cuir et alligator marron. Prix : € 1500

TOD’S Bottes façons python. Prix : € 90

SAINT LAURENT par Hedi Slimane Sac seau en cuir d’agneau frangé gris. Prix : € 1.149


I T ACCE SSORI E S

FENDI Sac « Peekaboo » en cuir noir fourrure de mouton et broderies de soie et cabochons. Prix : € 5670

BURBERRY PRORSUM Cuissardes en daim patchwork. Prix: € 1695

ALVATOR FERRAGAMO Chaussures en crocodiles-daim-python-autruche. Prix € 2950

DIOR Lunettes de soleil «DiorSoReal». Forme pantos déstructurée. Face bordeaux transparent avec détails en métal bordeaux et fines branches en acétate bleu marine. Verres marron. Prix : € 380

DIOR Sac «Diorama» en marqueterie de crocodile. Prix : € 30000


I T ACCE SSORI E S

MULBERRY Sac Satchel Lock Postmans beige Postman’s Lock satchel in beige € 809

MARNI Sac boite en python. Prix : € 1920

MARNI Boots bout ouvert en cuir. Prix : € 680

MIU MIU Eyewear Collection Catwalk Lunette de soleil. Prix : € 317

ETRO Sac - 100% Calfskin. Prix: € 695

LOUIS VUITTON Bottines Inspired Monogram en cuir. Prix : € 950


I T ACCE SSORI E S

MICHAEL KORS Lunettes de soleil. Prix : € 170

DIOR Bottine en cuir camel, semelle en gomme. Prix : € 850

FENDI Paire de gants long en daim et fourrure. Prix : € 790

ETRO Lunette forme rectangulaire, monture imprimée. Prix : € 275

LOEWE Sac V bucket en cuir camel. Prix : € 1200


I T ACCE SSORI E S

MICHAEL KORS COLLECTION Sac en cuir « Tenby » avec foulard. Prix : € 1330 VERSACE Cuissardes en cuir rouge et veau velours noir. Prix: € 1840

VERSACE Lunettes en acétate rouge à détail tête de méduse en métal doré. Prix : € 190

BOTTEGA VENETA Pochette en python orange. Prix : € 2800


I T ACCE SSORI E S

TOD’S Bottines en python bleu, semelle à picots de gomme. Prix : € 1200

LOUIS VUITTON Sac Alma Epi Azteque cuir Epi (taille PM). Prix : € 2200

TOD’S Bottines en python bleu, semelle à picots de gomme. Prix : € 1200

CHLOÉ Chaussures à Lacets Cuir/Python Leather/python lace-ups € 525

MICHAEL Michael KORS Sac en cuir matelassé « Sloan ». Prix : € 375 Porte clé Aviator. Prix : € 45 Porte clé éclair en cuir . Prix : € 25 Porté clé pompon en fourrure. Prix : € 45

EMMANUEL UNGARO Resort 2016 Sac à main en cuir nappa pliée couleur bleu et noir. Prix : € 997


I T ACCE SSORI E S

MELLOW YELLOW Escarpins plateforme à paillettes. Prix : € 189

MULBERRY Sac Satchel Lock Postmans beige Postman’s Lock satchel in beige € 809

EMMANUEL UNGARO Petite bourse en fourrure de raton laveur et chaine. Prix : € 2495

DOLCE & GABBANA Eyewear Collection Mama’s Brocade Lunette de soleil. Prix : € 444

HERMES 1991 Sac constance 18 á double soufflet en alligator lisse rouge h, garniture en métal doré. Prix: € 15000 à 20000


62


ETNIC ETNIC STORY

Photographer Laurence Laborie Creative Director & Fashion Editor Marz Atashi

MakeUp Artist for Ethnic, Tribal, Frida Kahlo, Fabulous Folk Styles Alexandra Rouger MakeUp Artist for Indian, Geisha, Dandy Style Amélie Moutia Hair Stylist Kim Chincholle pour Sublimo avec gamme Diva pro styling Assistant Style Remi Lecuyer Assistant MakeUp & Manucure Anais Cordevant Assistant Hair Camille Delattre

Lo Verplanck in Tribal Style: Total look robe sans manche imprimée tribal et cape en pashmina imprimée et frange en daim, ETRO. Collier plastron en métal doré, plumes et disque en corne, CESAREE Paris. Collier double tour en tissu, TOUBAB Paris. Sautoir graphique « Passion » en corne foncée, L’ARTISAN CREATEUR. Paire de BO maxi créoles métal doré vieilli et plume rouge, CESAREE Paris. Coiffe amérindienne en plumes, V.I.PLUMES.

63


Sarah Seewer in Ethnic Style: Robe en soie manche longue et col rond imprimée graphique, MARNI. Chemise en crêpe de soie beige, ETRO. African headwraps / foulard (dessous) imprimé fleuris vert et bleu, PIERRE HARDY. Foulard imprimé en soie jaune, CHRISTIAN DIOR. Foulard en coton damier beige, ANTIK BATIK. Bandeau léopard en soie, DONIA ALLEGUE. Trois bracelets «diyen» en jean et tissu imprimé brodé de pierres et coquillage, TOUBAB Paris. Bracelet double rang et BO pendants en coquillages, CESEREE Paris. Deux maxi sautoirs en perles de bois et pompons tissus rouge, CESEREE Paris.

64


65


66


Esmee Middl in Geisha Style: Petit chemisier en mousseline brodée blanche, ELIZABETTA FRANCHI. Kimono en soie imprimé fleuris rouge, rose, vert anis et ceinture « Obi » KIMY’S SWEETIES. Foulard en crêpe de soie bleu et kimono beige à fleurs mauve, KIMONOYA Paris. Manteau en drap de laine imprimé, BLUGIRL. Accessoire à cheveux, KIMONOYA Paris. Paire de BO métal doré en forme de dragon et maxi pompon frange rouge corail, CHERRY CHAU.

67


Leonor Mira in Frida Kahlo Style: Parure de lingerie en satin de soie et robe manteau en dentelle guipures noir à bouton fleurs fantaisies, total look DOLCE & GABBANA. Manchette et BO fleurs doré et strass colorés, LORIS AZZARO. Bracelet doré à l’écrou strasse colorés, VIVIENNE WESTWOOD. Collier fleurs nude en acier et strass, J.CREW. Pendentif chaine dorée et croix en quartz rose et violet, POGGI. Toque en fourrure et voilette en résille brodée, DONIA ALLEGUE. Fleurs sous la toque, MURMUR BY SPIRIT. 68


69


70


Lo Verplanck in Tribal Style: Total look robe sans manche imprimée tribal et cape en pashmina imprimée et frange en daim, ETRO. Collier plastron en métal doré, plumes et disque en corne, CESAREE Paris. Collier double tour en tissu, TOUBAB Paris. Sautoir graphique « Passion » en corne foncée, L’ARTISAN CREATEUR. Paire de BO maxi créoles métal doré vieilli et plume rouge, CESAREE Paris. Coiffe amérindienne en plumes, V.I.PLUMES.

71


Leonor Mira in Faboulous Folk Style: Robe en soie imprimée brodée de plumes en spiral rouge, ROBERTO CAVALLI. Coiffe avec plusieurs foulards : en soie mille fleurs rouge/bleu, PETRUSSE. En pashmina rouge/bordeaux imprimé, ETRO. Châle en pashmina orange/rouge, MEESHA. Et carré en coton noir à chaines OSKLEN. BO disque en métal doré martelé, torque en métal doré médaillon solaire, manchette doré gravé de cabochons orange, manchette doré losange en relief, manchette doré torsadée, le tout CHERRY CHAU. Manchette large graphique à demi ouverte de feuilles miniatures et sautoir or multi-fils et ruban noir ornementation plume phœnix coté droit, PP FROM LONGWY. Collier plastron en tissu imprimé ethnique et chaines, TOUBAB Paris. Collier strass rouge/orange/prune trois rangs, SCOOTER.

72


73


Tessa Westerhof in Indian Style: Body en résille noir brodé de sequin dorés, ELIZABETTA FRANCHI. Bracelet « Primavera » x3 en or jaune, or blanc et or rose, Bracelet 2 lignes Pois Moi en or rose et diamants, Manchette Pois Moi en or rose et diamants, le tout ROBERTO COIN. Collier doré et strass positionné sur le front, INGIE Paris. BO chandelier en métal doré et strass, CHERRY CHAU. Foulard mousseline imprimée avec fil d’or Indian Store Paris.

74


75


76


Sarah Seewer in Folk Dandy Style: Chemise en soie beige, BLUGIRL. Perfecto en cuir d’agneau, JITROIOS. Veste à paillettes or, noir et choco, ELISABETTA FRANCHI. Sur l’épaule droite veste tailleur bleu marine, VIVIENNE WESTWOOD Red Label. Col en fourrure jaune, J.CREW. Boucle d’oreille croix à strass, POGGI. Collier graphique pierres noir, PHILIPPE FERRANDIS. Deux bagues en métal et strass colorés, POGGI. Chapeau en feutre bordeaux et fleur en velours, MURMUR BY SPIRIT. Foulard en soie imprimé gris, HERMES.

77


RE P ORTS FW

REPORT FW

SPRING & SUMMER 2016 Par Marz Atashi

Le Graphique, la Lingerie revisité, les Imprimés Fleuries, les Colors code, et les Amry style, voici toutes les tendances mode du printempsété 2016 repérées sur les défilés

Graphics, New Lingerie, Floral Prints, Color Codes and Army Styles : here are all the SpringSummer 2016 fashion trends spotted on the catwalks

«New Lingerie» Sensuelle et légèreté, dentelle et transparence, la New lingerie est un atout séduction pour toutes les courbes féminines. Une aura romantique que les créateurs n’hésitent pas à mettre au service de leur silhouettes ce Printemps-Eté 2016. Cette saison les lingeries revisitées se montrent ou se réinventent pour mieux se dévoiler. Interplaying sensuality, lightness, lace and transparency, revisited lingerie is the secret weapon of seduction for all womanly curves.The designers have been quick to use this romantic aura in their styles for the Spring-Summer 2016 collections.This season’s revisited pieces strut their stuff and reinvent their look to really show what they’re made of.

JO HN GALLI AN O - c o l le c t ion P E 2 0 1 6

SAI N T L AURE N T - co l l ect i o n P E 2016

STE L L A M C C A RTNEY - c olle c tion PE 2016


ALB ER TA F ER R ET I - c olle c t ion P E 2 0 1 6

B AL E N CI AGA - co l l ect i o n P E 2016

B URB E RRY PRORS UM - c olle c tion PE 2016

C ÉLI N E - c o l l e c t ion P E 2 0 1 6

CH L OE - co l l ect i o n P E 2016

CH RI STI A N DIOR - c olle c tion PE 2016

G IA MB ATTIS TA VA L L I - c ol l ect i o n P E 2016

GI VE N CH Y - co l l ect i o n P E 2016


RE P ORTS FW

«Silhouettes Graphiques» Le graphique, les rayures, les damiers, c’est une tendance régulière et cette saison encore, ils sont partout. Colorés ou non, horizontaux ou verticaux, fins ou démesurés, minimales ou psychédéliques pour des silhouettes graphiques et hypnotiques.

TALB O T R UN HO F - c olle c t ion P E 2016

VI CTORI A B E CK H AM - c olle c tion PE 2016


RE P ORTS FW

Graphics, stripes and checked patterns are all part of a regular trend, and they’re all over the place again this season. Colorful or colorless, horizontal or vertical, elegant or outrageous, minimalistic or psychedelic, these styles create hypnotic, graphic styles.

ALEX AN DER W AN G - c olle c t ion P E 2 0 1 6

PR ADA - c o l le c t ion P E 2 0 1 6

CH AN E L - co l l ect i o n P E 2016

K ENZO - c olle c tion PE 2016

RAL P H L AURE N - co l l ect i o n P E 2016

ROC HA S - c olle c tion PE 2016


«Flower Power» Corail scintillant, jaune vif et fleurs multicolores en imprimés géants ou fines broderies ... ont été à l’honneur de la semaine des défilés de mode printemps été 2016.

AND R EW GN - c o l le c t ion P E 2 0 1 6

B URB E RRY P RORSUM - co l l ect i o n P E 2016

D OL CE & GABBA NA - c olle c tion PE 2016

E LIE SAAB - co l l e c t ion P E 2 0 1 6

FAAY - co l l ect i o n P E 2016

GUCCI - c olle c tion PE 2016


RE P ORTS FW

Sparkling coral, bright yellow and multicolored flowers showcased in giant prints or subtle embroidery were all championed at the Spring-Summer 2016 Fashion Week.

P HIL L IP L IM - c olle c t io n P E 2016

SH I ATZY CH E N - co l l ect i o n P E 2016

TO MMY HIL F IG E R - c olle ct i o n P E 2016

VE RSUS - co l l ect i o n P E 2016


RE P ORTS FW

«Esprit Army» Réinterprétée, la tendance militaire aboutit à des looks plus citadins, limite très chics. Les références à l’armée sont plus subtiles : là, un galon ou un col droit ; ici, un ceinturon ou des boutons dorés d’officier. En avant marche pour une mode à l’esprit Army, qui use et abuse des pardessus en tout genre en oscillant toujours entre le très cool et le très chic.

B O T T EGA V EN ETA - c olle c t ion P E 2 0 1 6

CE L I N E - co l l ect i o n P E 2016

GUY L A ROC HE - c olle c tion PE 2016

JO H N GALLI AN O- c olle c t ion P E 2 0 1 6

L AN VI N L B - co l l ect i o n P E 2016

L UTZ HUELLE - c olle c tion PE 2016


RE P ORTS FW

The revisited military trend has led to more civilian styles, with a decidedly chic twist.The army references are now more subtle, with only occasional military stripes, Mandarin collars, leather belts and gilded officers’ buttons. It’s forward march for army-style fashion, which uses and abuses a range of greatcoats in a cat-and-mouse game between totally cool and wickedly chic.

EL KKOORRSS- -colle MMIKA ICH AEL c ollecct ion t ionPPEE22001166

T H I E RRY MUGL E R - co l l ect i o n P E 2016

V E R S A CE - c olle c t i o n P E 2016

SON I A RY KIEL - c olle c tion PE 2016

VI ON N E T - co l l ect i o n P E 2016


RE P ORTS FW

«Color Code» On mise encore une fois sur le blanc, le bleu électrique, le jaune, le corail, et plus particulièrement sur le Orange /rouge. L’orange serait-il en passe de détrôner le corail ? Toute porte à le croire... La couleur punchy est la reine des podiums pour la saison printemps-été 2016. On assume et on porte cette couleur en total look pour un été des plus vitaminés et des plus colorés.

ALEX I S M ABI LLE - c olle c t ion P E 2 0 1 6

ALTUZARRA - co l l ect i o n P E 2016

B AL MA IN - c olle c tion PE 2016

BL U M AR I N E - co l le c t ion P E 2 0 1 6

CARVE N - co l l ect i o n P E 2016

CH L OE - c olle c tion PE 2016


RE P ORTS FW

It’s the return of white, electric blue, yellow, coral and (especially) orange and red. Is orange about to overthrow coral? It certainly seems so… This punchy tone is the belle of the ball for the Spring-Summer 2016 season. Brandish this color with a full orange look and enjoy a sizzling, pepped-up summer.

ELI E SAAB - c o l le c t ion P E 2 0 1 6

FE N D I - co l l ect i o n P E 2016

MARNI - c olle c tion PE 2016

NI N A R I C C I - co l le c t ion P E 2 0 1 6

PAUL SMI TH - co l l ect i o n P E 2016

P RAB AL GURUNG - c olle c tion PE 2016


RE P ORTS FW

P R A D A - c olle c t ion P E 2016

ROL AN D MOURE T - co l l ect i o n P E 2016

VA L E N TIN O - c olle c t i o n P E 2016

VI CTORI A B E CK H AM - co l l ect i o n PE 2016


GOGAcouture GOGA Couture Bustier/Pantie Talk Design Necklace Pluma Bracelet Zack Lo Shoes


BRIA MURPHY’S

HOLLYWOOD

Photographs & Direction Amyn NASSER // @amynNASSER // amynNASSER.com Behind The Scenes #BTS Bonnie Poole // @bjpdesigns Model & Actress Bria Murphy // LA Models // TEAL ENTERTAINMENT Fashion Stylist Melissa Laskin - www.MelissaLaskin.com Makeup & Hair Maureen Burke h​ttp://maureen-burke.com​for Exclusive Artists Mgmt Product Credit - Hair - T3 and R+Co Hair Care - Makeup - Charlotte Tilbury Thank you to LOEWS HOLLYWOOD HOTEL for help with providing the suite for our story. www.loewshotels.com/hollywood-hotel

Bria Murphy is following in her famous father’s footsteps, filming in 2015 «Conflict Of Interest», and «Drive, She Said». Bria made her 2003 acting debut with her dad Eddie Murphy in «Daddy Daycare». Bria is currently spreading her wings across the film screens and that iconic Hollywood sign in the Hollywood Hills. This beauty is also a model, showing off her beautiful curly mane, golden skin, and slender figure, and has left more than one speechless with her sexy body.


Nuvala Dress Zack Lo Heels Pluma Cuff Bracelet


Pluma Neckpiece Bruno Carlo Glove


Stello Official Gown Pluma Neckpiece Bruno Carlo Glove


Sequin Shift Dress Houghton Ear Cuff and Stud Double Ring, and Nail Ring Sarina Suriano OMNIS Collection Bisazza Springrose Sequin Shift Dress: Houghton Ear Cuff and Stud Double Ring, and Nail Ring: Sarina Suriano Anicy-Manuguian OMNIS Collection Bisazza Springrose Talk Design Prism Bracelet Krysia Renau Stone Bracelet


Nuvala Dress

Pluma Gold Bracelet Krysia Renau Necklace as Bracelet


Nuvala Dress Pluma Gold Bracelet Taylor Says Shoes


Flos Floras Dress Outhouse Choker Zack Lo Short Boot


Sequin Shift Dress: Houghton Ear Cuff and Stud GOGA Couture Gown Double Ring, and Nail Ring: Sarina Suriano Krysia Renau Necklace OMNIS Collection - Bisazza Springrose Zack Lo Shoes


GOGA Couture


GOGA Couture Krysia Renau Necklace


GOGA Couture Krysia Renau Necklace as Bracelet


RÊVE LE RÊVE

Photographs & Direction Amyn Nasser | @amynNASSER | amynNASSER.com Fashion Style Editor - Melissa Laskin - www.MelissaLaskin.com Model s Lauren Trotter - Photogenics LA Todd Gordon - Marilyn Agency Paris Hair - Candace Bossendorfer - Exclusive Artists Mgmt Product Credit - Rsession Tools and Serge Normant MakeUp - Crystal Tran - Exclusive Artists Mgmt Product Credit - Charlotte Tilbury Cosmetics Thank you to the THE MISSION INN www.missioninn.com for providing the suites and access to the property for our fashion editorial story.


Her Goga Couture bra Agent Provateur netted top Pluma necklace Him Avant Toi sweater


Her GOGA Couture bra Slossoris skirt Agent Provateur netted top Pluma necklace Zack Lo shoes Him Avant Toi sweater Avant Toi pant Lineman vintage boots


Avant Toi Jacket Pluma necklace Taylor Says shoes GOGA Couture Bra/Pantie


GOGA Couture Bra/Pantie Avant Toi Skirt Taylor Says shoes Pluma necklace/bracelet


her Alaxander Wang vintage sweater GOGA Couture pantie/bra Pluma choker Zack Lo shoes Him Avant Toi pant Avant Toi sweater Lineman vintage boots


Pluma choker


Haut + bas AZZEDINE ALAIA Collier CHANEL Christiano Burani beaded top Bracelets AECH CHELI GOGA Couture pantie Chaussures AZZEDINE ALAIA Mario De La Torre plastic skirt Baccarat bracelet Bruno Carlo gloves Taylor Says shoes


Christiano Burani top GOGA Couture Bra/pantie Pluma necklace Phillip Gabriel bracelets Zack Lo shoes


Her Pure Pod top GOGA Couture Pantie Zukas scarf as skirt Bruno Carlo gloves Pluma necklace Zack Lo shoes Him Avant Toi pant Avant Toi Sweater Avant Toi jacket Cesare Paciotti shoes


Her Nuvala leather corset Goga Couture Pantie/bustier Avant Toi sweater Zack Lo shoes Pluma necklace Him Avant Toi sweater Avant Toi pant Aldo Brue shoes


Christiano Burani Top/Shorts                        Theprismnecklace.com necklaces   Taylor Says shoes    Pluma Bracelets


Her GOGA Couture bra Agent Provateur netted top Pluma necklace Him Avant Toi sweater


Christiano Burani dress Alterequo necklace Kysia Renau bracelet Taylor Says shoes


Christiano Burani dress Pluma bracelets

FIGUEROA

WONDER

LAND

Photographs & Direction Amyn Nasser | @amynNASSER | amynNASSER.com Behind The Scenes #BTS Bonnie Poole | @bjpdesigns Fashion Style Editor Melissa Laskin - www.MelissaLaskin.com Models Alex Elizabeth - Photogenics Models LA Polina Protodyakonova - Photogenics Models LA Hair Stylist Lucy Gedjeyan - www.lucygedjeyan.com Product Credit - L’Oreal Professional and Kerastase MakeUp Artist Whitney Gregory - www.whitneygregory.com Product Credit Giorgio Armani Beauty and Urban Decay Cosmetics Thank you so much to the FIGUEROA HOTEL www.figueroahotel.com for providing the suites and property for our fashion editorial.


Nuvala dress Pluma bracelet Zack Lo shoes


Elvislaskin.com Painted Canvas Skirt Maria Lucia Hohan bustier Taylor Says shoes Bruno Carlo gloves

124


Nuvala dress Alterequo necklace Krysia Renau ring Zack Lo shoes

125


elvislaskin.com canvas painted skirt Nuvala top Altereqou necklace Outhouse hand jewelry piece Taylor Says shoes

126


Nuvala dress Alterequo necklace Krysia Renau ring Zack Lo boots

127


Haut + bas AZZEDINE ALAIA Collier CHANEL Bracelets AECH CHELI Chaussures AZZEDINE ALAIA

128


Christiano Burani dress Outhouse necklace

129


HAM

PTONS Automne

PHOTOGRAPHERS RON CONTARSY & KARECHA FOR HIGHMARK STUDIOS STYLIST SARAH LEQUIMENER TALENT DRIELLE VALERETTO / ONE MODEL MANAGEMENT/NYC DR. DAVID GREUNER-NYC SURGICAL HAIR NIKO WEDDLE MAKE UP ROBERTO MORELLI /LINK NY/LA PHOTOGRAPHERS ASSISTANT BRIAN SCHUTZA

130


HER : BLACK’D SUIT HIM : WETSUIT BY O’NEAL

131


JACKET SACHIN AND BABI DRESS NOON BY NOOR SHOES MARY KATRANZOU

132 132


HIM : PANTS BY UNIQLO SHIRT BY DSQUARED HER : TADASHI SHOJI

133


FUR JOSIE NATORI TOP SACHIN AND BABI SKIRT PAMPLEMOUSSE SHOES YIGAL AZROUEL

134


TOP GABRIELLE ARRUDA SKIRT GABRIELLE ARRUDA JACKET NOON BY NOOR BAG PATRICIA FIELD

135


136 136

HER : YIGAL AZROUEL HIM : HUGO BOSS


COAT MIRA MIKATI DRESS NOON NY NOOR SHOES GIVENCHY

137


138 138


HER: CUSHNIE AND OCHS SHOES GIVENCHY HIM: ARMANI

139


140


BLOOM PHOTOGRAPHER DIEGO RICCI WWW.RICCIDIEGO.COM STYLIST ALLEGRA GHILONI WWW.ALLEGRAGHILONI.WORDPRESS.COM MODEL JUDITH VAN DEN BRINK @ 2MORROW MODELS MANAGEMENT MAKE UP ARTIST VALENTINA MACRI WWW.VALENTINAMACRI.COM HAIR STYLIST DANIEL MANZINI @ MKS USING FUDGE WWW.MKS-MILANO.COM

EMBROIDERED JACKET ANTONIO MARRAS DRESS (WORN UNDERNEATH) VINCENT BILLECI FLORAL EARRINGS STYLIST’S OWN

141


WHITE & SEQUIN DRESS DOLCE & GABBANA BLACK LACE SHOES DOLCE & GABBANA

142 142


DRESS I’M ISOLA MARRAS NECKLACE VOODOO JEWELS BY LIVIA LAZZARI RING VOODOO JEWELS BY LIVIA LAZZARI SANDALS I’M ISOLA MARRAS

143


FLORAL DRESS RED VALENTINO FLORAL JEWELED NECKLACE STYLIST’S OWN

144


PRINTED DRESS RICK LEE OVERSIZED BUCERFLY RING MARNI SUEDE SHOES ANTEPRIMA

145


BLACK SLEEVELESS FUR TOP VINCENT BILLECI DRESS VINCENT BILLECI SUEDE SHOES ANTEPRIMA

146


FLORAL TOP ANTEPRIMA FLORAL SKIRT ANTEPRIMA EARRINGS ANTEPRIMA BLACK LACE SHOES DOLCE & GABBANA

147


BURGUNDY LONG SLEEVE LACE GOWN BY TAMARCOLLECTION.COM GOLD CHOKER NECKLACE WITH GREEN GEMSTONES WORN AS HEADPIECE BY QIYADAJEWELRY.COM GREEN FUR SHAWL BY ADRIENNELANDAU.COM ROSE GOLD RING BY LARUICCI.COM

148


WCREATURES OODLAND PHOTOGRAPHER DALTON LOUIS WWW.DALTONLOUISPHOTOGRAPHY.WEBS.COM WARDROBE STYLIST SHATONIA AMEE WARDROBE STYLIST TANYA TAUTHONG-KASS ASSISTANT STYLISTS JUSTINE FRICCIONE & TYIKA HARVEST MAKE UP MARSHALLE CROCKETT HAIR VANESSA VARELA MODEL JULIA KRAVITZ @RED MODELS NYC

149


PURPLE WOOL AND FUR JACKET BY SONJUNGWAN.COM PURPLE SILK TUXEDO PANT BY SONJUNGWAN.COM GOLD AND GEM STONE NECKLACE BY RACHELMULHERIN.COM GOLD CUFF BY HARRISONMORGAN-NYC.COM HOT PINK PATENT PUMPS BY CHRISTIAN DIOR FROM BLOOMINGDALES.COM

150 150


BURGUNDY LONG SLEEVE LACE GOWN BY TAMARCOLLECTION.COM GOLD CHOKER NECKLACE WITH GREEN GEMSTONES WORN AS HEADPIECE BY QIYADAJEWELRY.COM GREEN FUR SHAWL BY ADRIENNELANDAU.COM ROSE GOLD RING BY LARUICCI.COM

151


BLACK/TAN STRIPED CULOTTES BY ETIENNE AIGNER BLACK PEPLUM TOP BY ETIENNE AIGNER BLACK FUR BOLERO BY HARRISONMORGAN-NYC.COM NECKLACE BY HARRISONMORGAN-NYC.COM

152


GOLD JACKET WITH FUR SLEEVES BY SONJUNGWAN.COM PURPLE LEATHER PENCIL SKIRT BY SONJUNGWAN.COM GREEN AND GOLD BALL NECKLACE BY HARRISONMORGAN-NYC.COM GOLD BANGLES BY HARRISONMORGAN-NYC.COM SQUARE CLUTCH BY DARLING.COM

153


LONG SATIN GOWN BY THEIA RED LEATHER GLOVES OMBRE FUR CUFFS BY ADRIENNELANDAU.COM

154


PURPLE TEXTURED COAT WITH FUR CUFFS BY SONJUNGWAN.COM DRUZY CHANDELIER EARRINGS BY RACHELMULHERIN.COM PURPLE GLASS WITH GOLD BIRD NECKLACE BY HARRISONMORGAN-NYC.COM

155


ORANGE WOOL COAT WITH FUR SLEEVE BY SONJUNGWAN.COM COBALT BLUE JEWELED SWIMSUIT BY FOREVER UNIQUE LONDON CHUNKY GOLD LINK NECKLACE BY HARRISONMORGAN-NYC.COM COCKTAIL RING BY LARUICCI.COM GOLD FOX HEAD BRACELET BY HARRISONMORGAN-NYC.COM LEATHER CALF BOOT B CCHRISTIAN DIOR FROM BLOOMINGDALES.COM

156


BROCADE BOLERO AND MATCHING SLIM PANT BY HARRISONMORGAN-NYC.COM BLACK QUILTED CLASSIC HANDBAG BY CHANEL SILVER RINGS BY LARUICCI.COM FUR SHRUG BY ADRIENNE LANDAU.COM SUEDE FRINGE BOOTIE BY GIUEPPE ZANOTTI FROM BLOOMINGDALES.COM

157


COIFFE LAURENCE BOSSION DRESS ZUHAIR MURAD

Idleness PHOTOGRAPHER GIOVANNA GORASSINI STYLIST AURORE DONGUY MODEL LUSY ZAKHAROVA MAQUILLEUSE DELPHINE PREMOLI COIFFEUR SADEK L ASSISTANT JULIEN LECOMTE ELKA

158


TOP ET JUPE UNGARO

159


COIFFE FLORENCE VERDIER MANTEAU AZZEDINE ALAIA JUPE MARTIN GRANT BRACELET LE GRAMME ESCARPINS GIUSEPPE ZANOTTI

160


CASQUE EN CRYSTAL DE SWAROVSKI LITTLE SHILPA MANTEAU ANDREW GN

161


COLLIER DE GRACE ROBE BUSARDI

162


CASQUE EN CRYSTAL DE SWAROVSKI LITTLE SHILPA ROBE YOHJI YAMAMOTO

163


ROBE ZUHAIR MURAD COLLIER DE GRACE

164


165


Coat Gelareh Designs Pant Rebbeca Minkoff Boots Steve Madden

OUTOF THIS WORLD Photographs & Direction Amyn Nasser | @amynNASSER | amynNASSER.com Behind The Scenes #BTS Bonnie Poole | @bjpdesigns Fashion Style Editor Jennifer O’Bannon www.jenniferobannon.com Model Morgan Chmielowiec - tinyurl.com/MOGANMODEL - The Agency AZ Hair Stylist Lucy Gedjeyan - www.lucygedjeyan.com Product Credit L’Oreal professional and Kevin Murphy MakeUp Artist Whitney Gregory www.whitneygregory.com Product Credit Make Up For Ever Professional Thank you to the City of Palm Springs for all permits and permissions. www.palmsprings-ca.gov | www.psfilmfriendly.com

166


Coat Gelareh Designs

167


Coat Gelareh Designs Tights Memoi Shoes Steve Madden

168


169


Top Dries Van Noten Skirt Bebe Hosiery Donna Karan

170


Tunic Rick Owen Necklace Belle France Boot Gelareh Designs

171


Scarf Collection 18

172

Dress Herve Leger Carf Collection 18 Shoes Michael Kors


Dress Herve Leger Scarf Collection 18 Shoes Michael Kors

173


Coat Gelareh Designs Haut + bas AZZEDINE Skirt Christopher Kane ALAIA Collier CHANEL Tights Memoi Bracelets CHELI Shoes SteveAECH Madden Chaussures AZZEDINE ALAIA

174


Coat Gelareh Designs Pant Suzi Fox Shoes Steve Madden

175


Pant Suzi Fox Shoes Steve Madden

176


Coat Gelareh Designs

177


Coat Gelareh Designs Pant Balenciaga paris Boots Steve Madden

178


Coat Bebe Pant Gelareh Designs Shoes Steve Madden

179


180


Sweater BCBG Max Azria Pant BCBG Max Azria Scarf Collection 18 Shoes Indigo

181


C

C D

Maria Lucia Hohan dress Krysia Renau necklace Pluma bracelets Taylor Says shoes

182


CASABLAN

CASABLANCA DREAM Photographs & Direction Amyn Nasser | @amynNASSER | amynNASSER.com Behind The Scenes #BTS Bonnie Poole | @bjpdesigns Fashion Style Editor Melissa Laskin - www.MelissaLaskin.com Model Alex Elizabeth - Photogenics Models LA Hair Stylist Lucy Gedjeyan - www.lucygedjeyan.com Product Credit L’Oreal Professional and Kerastase MakeUp Artist Whitney Gregory - www.whitneygregory.com Product Credit Giorgio Armani Beauty and Urban Decay Cosmetics

Thank you so much to the FIGUEROA HOTEL www.figueroahotel.com for providing the suites for our fashion editorial story.

183


184


Christiano Burani dress Pluma bracelets / necklace Zack Lo shoes

185


Pluma bracelets / necklace

186


Ella Zahlan dress Baccarat necklace Bruno Carlo gloves Taylor Says shoes

187


Jad Ghandour skirt Avant Toi sweater Krysia Renau ring / necklace Zack Lo shoes

188


189


Juan Pablo coat Jad Ghandour bra/shorts Krysia Renau necklace Zack Lo shoes

190


Christiano Burani dress Bruno Carlo gloves Pluma necklace Taylor Says shoes

191


Christiano Burani dress Bruno Carlo gloves Pluma necklace

192


Christiano Burani skirt GOGA Couture bustier Pluma necklace Zack Lo shoes

193


Flos Floris dress Bruno Carlo gloves Pluma necklace

194


195


B LU DES CARAÏBES UN BLU SOPHISTIQUÉ. RADISSON BLU. DES PLAGES DE SABLE IMMACULÉ. DES JARDINS LUXURIANTS. DES CHAMBRES RAFFINÉES D’INSPIRATION EURO-CARIBÉENNE. UN SPA ET UNE PISCINE DE LUXE. C LE RESTAURANT ET LE LOBBY BAR. UNE CUISINE FABULEUSE. DES GENS FABULEUX. VOTRE OASIS BLU.

DES HÔTELS OÙ TOUT DEVIENT POSSIBLE! 196 radissonblu.com/resort-stmartin

E PISCINE, RADISSON BLU RESORT MARINA & SPA, ST. MARTIN

É C H A P P E Z- V O U S


197


BENJAMIN SULTAN

Interview talented hair stylist

BENJAMIN SULTAN...

«Je suis un révélateur» Interview par MARZ ATASHI

Benjamin Sultan, plus connu sous le simple prénom de Ben, est ce que l’on pourrait appeler, un peu sommairement, un coiffeur de « modeuses » basés sur Paris. Mais Ben est aussi, et surtout, un homme qui aime les femmes, et qui sait admirablement les sublimer, convaincu que la beauté est avant tout intérieure, il nous raconte son cursus, ses techniques et les histoires touchantes, drôles et délicates des femmes qui ont su faire confiance à ses doigts experts et délicats. Rencontre.

198


BENJAMIN SULTAN

Pourquoi avoir choisi ce métier ? Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire ce métier ? Votre parcours ? Benjamin: Attiré dès mon plus jeune âge par la création et la transformation, j’ai commencé par coiffer des poupées pour les sublimer et les rendre uniques. Travailler le cheveu, magnifier l’autre dans son ensemble est pour moi une véritable vocation. Mon apprentissage dans ce domaine s’est fait de façon linéaire, CAP de coiffure, brevet professionnel et grand plongeon dans la vie active en gravissant avec succès toutes les échelons. Je me suis enrichi de l’expérience des plus anciens mais ai façonné mon propre style. Mettre en forme une chevelure et embellir sa texture est une sorte de pouvoir, une ode à la féminité et au glamour dont vous êtes le seul Maître à bord. Quel est votre rapport à la beauté ? Benjamin: Mon rapport à la beauté et à l’esthétisme est très étroit. Souligner les atouts d’une femme et la sublimer relève un peu de la magie. Mais chaque individu possède ses propres critères, les miens sont dans le sombre, le noir, le grunge. On dit souvent qu’il est facile de se confier à son coiffeur. Avez-vous ce type de relation avec vos client(e)s ? Vous considérez-vous comme un « thérapeute » ? Benjamin: La relation coiffeur/cliente est une relation de confiance. Il est plus aisé de ce confier à une personne neutre, car l’affectif n’entre pas en ligne de compte. Je ne juge pas, j’écoute, j’analyse mais surtout je coiffe pour soulager les femmes ou les hommes qui franchissent des étapes plus ou moins difficiles de leur vie. J’essaie d’embellir leur quotidien et si je réussis, et bien oui, je peux dire que ma thérapie fonctionne. A votre rencontre, on sent que votre passion dépasse votre métier de coiffeur. Expliquez-nous? Benjamin: Oui Je suis toujours à l’affut des nouvelles tendances et en constante remise en question. L’expérience a forgé une personne que je n’étais pas auparavant. Mon métier est ma passion et ma passion est mon métier. J’aime la beauté, le parfait et je tente de l’appliquer à tous mes clients. Vos projets futurs (expo, salon, show, peoples....)? Benjamin: JBeaucoup de projets qui resteront secrets pour l’instant. Des partenariats, de belles rencontres… je suis en constante évolution et j’aime le risque, les challenges. Quelles sont les tendances coiffures de cette saison ? Benjamin: Retour aux années 80’s, matière électrique, bun revisité, wethair, grunge travaille, Des lignes pleines mais déstructurées. On laisse place au naturel, fini les brushings parfait, les filles, on assume le sauvage et ça me plait. Y’a-t-il une couleur qui s’impose comme LA couleur du moment ? Benjamin: Définitivement le Bronde Hair ! C’est la contraction de Brune + blonde. Tout simplement. C’est un mélange harmonieux de blond et de brun, pour apporter du contraste en douceur à votre teint Ce n’est pas un balayage : les nuances de cheveux les plus claires se fondent dans les cheveux foncés. C’est le contre-pied du tie and dye : les démarcations entre les cheveux clairs et les cheveux foncés sont très discrètes Bronde est un résultat couleur ultra-naturel, combinant différentes nuances de moccas et de blonds pour rester brune avec un effet soleil. Quel sera le prochain geste coiffure incontournable ? Benjamin: La tresse ! coiffures incontournables, intemporelles que l’on maitrise tous –plus ou moins bien Mais pour casser son côté classique de coiffure de petite fille sage, il existe plusieurs modèles : tresse en épi ou fishtail, tresse couronne, tresse africaine, tresse indienne.. il existe une multitude de techniques qui permettent de twister une tresse pour en faire une coiffure sophistiquée, fashion ou décontractée. Prête à devenir la pro de la natte ?

Un salon de coiffure attitré ? Benjamin: Saco tenu par Patricia Rameau (directrice artistique) situe dans le 1er arrondissement de Paris – J’aime ce salon car il reflète les tendances Anglos saxonnes et avant-gardistes que j’aime tant … ce salon venu tout droit d’Angleterre vient d’arriver à Paris et c’est génial car cela permet d’élargir les possibilités pour ceux qui souhaite se démarquer. Les nouvelles tendances portées par les stars, en terme de coupes (Half Hawk,Iroquois...) et de couleur (Ombré hair, Splashlight...), vous en pensez quoi ? Et rapport aux tendances pour les hommes... Jared Leto a défrayé la chronique récemment avec son tie and dye sur cheveux longs... Pensez-vous que les hommes assumeraient-ils de mieux en mieux leur côté métro-sexuel? Benjamin: Ce revival des 80’s est tellement approprié ! Encore une fois, C’est une période que j’adore. Le punk rock avec des lignes plus soft... on retrouve un côté masculin/ androgyne chez la femme qui me plait… En ce qui concerne le côté métro sexuel des hommes, c’est devenu une industrie croissante (spa, coiffeur, maquillage pour homme). L’homme assume enfin son désir de séduire tout autant que la femme sans perdre pour autant sa virilité ! En partant de ça, tout est possible ! Le barbier selon vous, institution ou phénomène de mode ? Benjamin: Institution !!!! Mon père était barbier il y a 20 ans et je suis très heureux que cela revienne au goût du jour… c’est un métier noble. Un produit que vous recommandez particulièrement ? Benjamin: SALT SPRAY catwalk de TIGI mon meilleur ami!, un wavysublimer un cote rock sauvage Un produit que vous aimerez tester ? Benjamin: Joyride , le nouveau né de bedhead TIGI , un baume poudré texturisant . Un dernier mot pour les lecteurs de Prestige International Magazine. Benjamin: Mesdames n’oubliez pas que le cheveu et une matière vivante n’ayez crainte du changement, la coiffure est un art.

199


BENJAMIN SULTAN

Interview with a talented hair stylist

BENJAMIN SULTAN... «I bring out the best» Interview par MARZ ATASHI

Benjamin Sultan, Benjamin Sultan, known to most as Ben, is what some would quite modestly call a hairstylist for “fashionistas” based in Paris. But Ben is first and foremost a man who loves women, and has an impressive talent for bringing out their best. He believes that true beauty comes from within. We met up with him to talk about his education, his techniques and the moving, funny and beautiful stories of women who have put their hair in his delicate, talented hands.

200


As soon as we met you we felt your passion went beyond being a hairstylist. Can you tell us more? Benjamin: Of course! I’m always looking for new trends, and I’m constantly questioning and evaluating myself. Experience has changed me and made me who I am today. My profession is my passion, and vice versa. I love beauty and perfection, and I try to apply these notions to all my clients. What are you projects for the future? Exhibitions, salons, shows, celebrities? Benjamin: I can’t talk about most of my projects for now. Let’s just say there are some partnerships and fantastic people in the mix. I’m constantly changing, and I love risks and taking on new challenges. What are this season’s trends? Benjamin: We’re going back to the 80’s with electric styles, revisited buns, wet-hair, reworked grunge, and full lines with a deconstructed twist. We’re focusing on natural looks again. No more perfect brush-and-blow-drying, girls, take a walk on the wild side! I love it! What is today’s must-have color? Benjamin: Bronde Hair, without a doubt! It’s a combination of brunette and blonde. This harmonious mélange provides a gentle contrast with your complexion. Remember, we’re not talking about highlights here. The nuances of fairer hair melt beautifully into the darker colors. It’s an opposition to tie-dye, as the difference between the two tones are very subtle. Bronde gives you a really natural color, combining the varying shades of mochas and blondes to keep the brunette look with a sun-kissed effect. What will be the next must-have hairstyle? Benjamin:Braids! Everyone knows more or less how to create this great, timeless hairstyle. But to break away from the more traditional, “good-girl” style, there are different models you can try, such as mermaid braids, crown braids, African and Indian braids. There are so many techniques you can use to twist a braid and turn it into a sophisticated, fashion or casual hairstyle, depending on the occasion. So girls, ready to become braiding pros? Do you have a favorite hairstyling salon at the moment? Benjamin: Saco, run by Artistic Director Patricia Rameau in Paris’ 1st arrondissement. I love this salon for its English, avant-garde trends. It’s just arrived in Paris from England. It’s amazing because it means clients looking to stand out have so many more possibilities. What do you think of the latest celebrity trends and cuts such as HalfHawks and Mohicans, and colors such as Ombre Hair and Splashlight? And Jared Leto was recently talk of the town with his tie-dyed long hair. Do you think men are increasingly happy to accept their metrosexual side? Benjamin: This 80’s revival fits perfectly! Like I said, I love this era. The punk rock style with softer lines gives women a more masculine/androgynous side, and I think it looks stunning. The male metrosexual trend is a growing industry, with spas, hairstylists and makeup salons just for men. Guys are finally accepting their desire to seduce as much as women, while keeping their virility! And with that as a starting point, anything is possible!

Why did you choose this profession? What inspired you? How did you get to where you are today? Benjamin: I have always been drawn to the concepts of creation and transformation. I styled my dolls’ hair as a child, I wanted to make them beautiful and unique. Working with hair and bringing out the best in others is my true calling. My education was very straightforward. I started by studying for two professional diplomas in hairstyling, then jumped in at the deep end of working life and started climbing the ladder from there! I drew on the experience of my older colleagues while developing my own style.

Let’s talk barbers. Institutions or fashion fads? Benjamin: Institutions! My father was a barber 20 years ago, and I’m so happy it’s coming back into fashion. It’s a noble profession.

Being able to craft a hairstyle and embellish its texture is a sort of power. It’s an homage to femininity and glamour, a voyage with you at the helm!

Which product would you recommend? Benjamin: Salt Spray from TIGI’s Catwalk range. Perfect for a wavy look with a wild rock side. I don’t leave the house without it!

What is your relationship with beauty? Benjamin: I have very close links with beauty and aesthetics. Highlighting a woman’s features and bringing out their best is really quite magical. But each person has their own criteria, of course. I have a preference for dark, black and grungy styles.

Which product would you like to test? Benjamin: Joyride, the new texturizing powder balm in the Bedhead range from TIGI.

People often say it’s easy to confide in their hairstylist. Do you have that sort of relationship with your clients? Do you see yourself as a “therapist”? Benjamin: The stylist/client relationship is all about trust. It’s easier to confide in someone neutral, as there are fewer emotions involved. I don’t judge, I just listen and analyze. But above all I style people’s hair to take a weight of their minds as they go through different stages in their lives, some more difficult than others. I try to add a bit of beauty to their daily lives, and if I succeed then I suppose my “therapy” works!

Any final words for the readers of Prestige International Magazine? Benjamin: We’re going back to the 80’s with electric styles, revisited buns, wet-hair, reworked grunge, and full lines with a deconstructed twist. We’re focusing on natural looks again. No more perfect brush-and-blow-drying, girls, take a walk on the wild side! I love it! What is today’s must-have color? Benjamin: Ladies, don’t forget that your hair is alive! Don’t be scared of change, and remember that hairstyling is an art.

201


Tendances maquillages & fragrances incontournables de l’automne-hiver

2015 Beauty Editor Marz Atashi Packshot Photographer StĂŠphane Martinelli

1

2

1- Poudre Couleur et Eclat Bonne Mine Naturelle #002, Diorskin Nude Tan. DIOR ; prix : 53 Euros. 2- Poudre bronzante et lumineuse Sun Disk. SEPHORA ; prix : 18,50 Euros.

202


Effet bronzée « vu chez Moschino & Dsquared »

Dsquared 2

On l’a vu un peu poussé à l’extrême sur les podiums, mais pourquoi pas se l’approprier en version allégée. Le secret? Appliquer un blush pêche ou orangé de façon franche sur les pommettes pour un hâle frais et lumineux. Effet retour de vacances garanti!

203Moschino


3

4 5

6

3- Dior Addict Lips Maximizer Repulpant lèvres N°006, DIOR. Prix: 36 Euros. 4- Rouge à lèvres Rouge Coco Shine N°99, CHANEL. Prix: 32,50 Euros. 5- Rouge à lèvres Color Riche N°430 Mon Jules, L’OREAL. Prix: 14 Euros. 6- Rouge à lèvres O My Rouge N°354, LANCOME. Prix: 25 Euros.

204


La bouche foncée « vu chez Blugirl, Julien David et Ashley Williams »

Ashley Williams

Blugirl

Selon Grace Lee, artiste maquilleuse pour Maybelline New York, cette saison, les lèvres sont contrastées! Soit on opte pour des teintes foncées comme lie-de-vin, prune, aubergine, voire carrément noire, soit complètement nude. On les marie à un teint naturel et pour un dessin parfait on n’oublie pas de délimiter le contour des lèvres au crayon.

205

Julien David


7- Vernis nail Polish N°236 Amelia, DIOR. Prix: 25 Euros. 8- Vernis Nail Color N°669 Châtaigne, CHANEL. Prix: 23,50 Euros. 9- Vernis à ongles Rouge Acajou, GIVENCHY. Prix: 22,50 Euros.

7

8

9

206


Le bout des doigts laqué « vu chez Suco, Julien Mac Donald, Derek

Julien Mac Doland

Alors même si vous savez déjà comment réussir une manucure parfaite, pour être une it-girl jusqu’au bout des doigts, il faudra suivre les tendances de la saison et opter pour du rouge à lèvres foncé sur la bouche, mais aussi des vernis dark sur le bout des doigts. Il faut dire que s’il y a bien une couleur tendance durant l’automne, c’est bien le marron. Décliné dans tous les camaïeux, le marron glacé, le marron nacré, le marron clair ou le marron bordeaux, habilleront vos ongles d’une élégance sans pareil.

Lam »

Derek Lam

207

Suno


Tendance fard à paupière « vu chez Christian Dior, Roberto Cavalli, Pucci » Christian Dior

Qu’il soit travaillé en smoky soutenu, à la façon eyeliner ou en ombre à paupières délicate, la couleur s’empare de votre regard. Scintillant, coloré ou tout simplement raffiné, le fard accompagne votre silhouette en accord avec la tendance automne-hiver 2015-2016.

Roberto Cavalli

208

Pucci


10- Palette ombres à paupières Entrelacs, CHANEL. Prix: 56 Euros. 11- Palette Eye-Designer palette, BY TERRY. Prix: 78 Euros.

10

11

209


Après quelques semaines de la rentrée, les maisons de luxe présentent les nouvelles fragrances féminines et masculines qui rythmeront la saison Automne-Hiver 2015. Guerlain, Dior, Givenchy, Jovoy ou encore Penhaligon’s... Marz vous fait sa sélection !

17

16

15

12- Eau de Toilette Cologne L’Homme Idéal, 100ml, GUERLAIN. Prix: 69 Euros. 13- Extrait de parfum Sans Un Mot, 50ml, JOVOY Paris. Prix: 145 Euros. 14- Eau de Toilette Dahlia Divin, 50ml, GIVENCHY. Prix: 58,50 Euros. 15- Eau Sauvage Cologne, 100ml, DIOR. Prix: 87,50 Euros. 16- Eau de Toilette Mandarine, 100ml, L’ARTISANT PARFUMEUR. Prix: 102 Euros. 17- Eau de Cologne N°33, 50ml, PENHALIGON’S. Prix: 94 Euros.

210


14

13

12

211


212


213

LIFESTYLE


BACCARAT...

214


B ACCARAT

BACCARAT CRISTAL PALACE... à Manhattan Baccarat, symbole de l’Art de Vivre à la française a choisi “la ville qui ne dort jamais” pour ouvrir son premier hotel éponyme et célébrer 250 ans de perfection. Tel un écrin de lumière au coeur d’une grande tour en verre de 50 étages aux proportions élancées, le Baccarat Hotel est située sur la 53e rue, tout près de la Cathédrale Saint-Patrick et à deux pas du Musée d’Art Moderne. Un emplacement de rêve pour les 61 appartements de luxe et les 114 chambres d’hôtel de l’édifice. Lieu d’un nouveau genre qui s’inspire des traditionnels hôtels particuliers parisiens. Depuis la rue, sa façade spectaculaire composée de panneaux prismatiques en verre ne passe pas inaperçue. Signé Gilles & Boissier, il associe les codes du chic à la française au glamour américain. Le duo a imaginé ici un nouveau concept d’hôtel et mis à l’honneur le 18e siècle français. Un cocktail inédit né de la rencontre détonante entre le grand siècle français et New York, ville unique au monde par son audace et son énergie. «Nous avons souhaité raconter une histoire singulière, mais aussi en filigrane celle de l’alchimie de la transformation du cristal et de l’extraordinaire scintillement de lumière qu’offre cette matière.» explique Dorothée Boissier. Le dialogue se noue entre les créations iconiques de la

Hotel Baccarat 28 W 53rd St, New York, NY 10019, United States +1 212-790-8800 baccaratresidencesny.com To prolong the luxury, the airline La Compagnie offers daily two-way flights to New York from Paris and London in a 74-seat, business-class plane. Two-way tickets start at €1,300.

www.lacompagnie.com

215

marque et les vibrations de Manhattan qui traversent l’architecture, autant de sources d’inspiration et de transposition. Rien d’étonnant donc si le bâtiment et la décoration extérieure sont résolument contemporains et s’opposent à l’intérieur qui lui est plus classique avec des parquets en bois de chêne, des parures en soie sur les murs et des tables en marbre qui mettent en avant l’art de vivre à la française. Ici chaque détail compte et reflète le sens de l’esthétique de la légendaire maison. Le restaurant français par excellence, audacieux et aux formes géométriques, a été créé par le chef Shea Gallante, qui officiait auparavant chez “Cru” et le légendaire Charles Masson, qui dirigea La Grenouille pendant longtemps. Il fait revivre l’esprit d’illustres établissements gaulois tels que The Colony et La Côte Basque, qui furent des endroits incontournables de la ville pendant des décennies. PAR CAROLE SCHMITZ


216


B ACCARAT

BACCARAT CRISTAL PALACE... in Manhattan Baccarat is a symbol of true French art de vivre, and has chosen the “city that never sleeps” to open its first eponymous hotel and celebrate its 250 years of perfection. The beautifully illuminated Baccarat Hotel is located in a vast, elegantly proportioned glass tower scaling 50 floors on 53rd St, a stone’s throw from Saint Patrick’s Cathedral and the MoMA. This dream location is home to the hotel’s 61 luxury apartments and 114 rooms, and is an innovative establishment inspired by traditional Parisian private mansions. The spectacular street-facing façade is made of prismatic glass panels, and the interiors were designed by Gilles & Boissier in a combination of French chic and American glamor. The creative duo have developed a new hotel concept to showcase French 18th-century style, producing a oneof-kind mélange of the French Age of Enlightenment and New York’s daring and energy. “We wanted to tell a unique story while implicitly evoking the alchemy of crystal transformation and the extraordinary radiance given off by this precious material” says Dorothée Boissier. The brand’s iconic creations and the Manhattan

Hotel Baccarat 28 W 53rd St, New York, NY 10019, United States +1 212-790-8800 baccaratresidencesny.com To prolong the luxury, the airline La Compagnie offers daily two-way flights to New York from Paris and London in a 74-seat, business-class plane. Two-way tickets start at €1,300.

www.lacompagnie.com

217

vibes dialogue throughout the architecture, interplaying inspiration and transposition It’s no surprise the building and its exterior décor are unflinchingly contemporary, while the interior boasts a more traditional ambiance with oak parquet flooring, pleated-silk walls and marble tables showcasing true French art de vivre. Every detail counts, and reflects the legendary crystal House’s unparalleled sense of aesthetics. The hotel’s exceptional French restaurant “Chevalier” is audaciously designed with geometric shapes, and is presided over by Chef Shea Gallante, who previously worked at “Cru”. Gallante conjures up the spirit of illustrious French restaurants such as The Colony and La Côte Basque, which stood as legendary establishments in New York for decades. BY CAROLE SCHMITZ


Th e L an es b o ro u g h

THE LANESBOROUGH... Un lieu de légende. Après une rénovation complète, signée par le décorateur d’intérieur Alberto Pinto, et fidèle au style anglais si raffiné, l’hôtel Le Lanesborough a réouvert ses portes il y a quelques mois à peine honorant le patrimoine architectural de l’un des plus emblématiques établissements de style Régence de Londres. Il propose 93 chambres dont 43 suites toutes synonymes d’élégance, rappelant le charme des grandes demeures d’autrefois.La Suite Royale, la plus grande de l’hôtel, offre sept chambres. Céleste, le restaurant gastronomique de l’hôtel, dévoile un décor et une atmosphère fidèle au style Régence. C’est dans ce cadre d’exception qu’Éric Frechon, - trois étoiles à Epicure et une étoile au 114 Faubourg - a nommé son fidèle sous-chef, Florian Favario, chef exécutif des cuisines du Lanesborough. Discrètement installée à l’arrière de l’hôtel, la Garden Room est la plus luxueuse terrasse londonienne pour apprécier un bon cigare. Quant au Library Bar, toute l’atmosphère intimiste et feutrée d’un club exclusif y est conservée. Sept salons privés décorés dans un style unique, offrent des lieux de réceptions parmi les plus raffinés de Londres. E.H. PAR CAROLE SCHMITZ

The Lanesborough Réservez une chambre en écrivant à reservations@lanesborough.com ou en appelant au +44 (0) 207 259 5599. The Lanesborough, Hyde Park Corner, London SW1X 7TA /

www.lanesborough.com

facebook.com/lanesboroughlondon @TheLanesborough

218


219


220


Th e L an es b o ro u g h

THE LANESBOROUGH... A place of legend.

The Lanesborough Hotel reopened its doors just few months ago after undergoing a complete renovation directed by Alberto Pinto, interior designer and champion of sophisticated English style. The new interiors showcase some of the finest Regency-style architectural heritage in London. The hotel offers 93 rooms, including 43 suites, all designed with the elegance and charm of luxurious residences from times past. The Royal Suite has seven rooms, while the hotel’s gastronomic restaurant Céleste provides the same stunning Regency décor and ambiance. This exceptional culinary institution is headed up by the triple-Michelin-starred Chef Éric Frechon, who also works at the triple-Michelin-starred Epicure and Michelin-starred 114 Faubourg in Paris. Frechon works alongside his talented sous-chef Florian Favario, who has also been named executive chef at Céleste. Guests will enjoy the discrete Garden Room behind the hotel, which offers the most luxury London terrace for enjoying a fine cigar. The Library bar provides the intimate, understated ambiance of a private club, and seven lounges boast a unique style and the most sophisticated function rooms in London. E.H. PAR CAROLE SCHMITZ

The Lanesborough Reserve your room by sending an email to reservations@lanesborough.com or by calling +44 (0) 207 259 5599. The Lanesborough, Hyde Park Corner, London SW1X 7TA /

www.lanesborough.com

facebook.com/lanesboroughlondon @TheLanesborough

221


B E ST SUMME R AD D RE SSE S RE STAURAN TS

L’OISEAU BLANC Comme l’avion mythique il est nommé d’après, le restaurant L’Oiseau Blanc monte et prend la cuisine française à de nouveaux sommets. En plus de l’hôtel Peninsula Paris, ce restaurant est l’une des meilleures vues de la ville, avec un siège en face de la Tour Eiffel. La thème de le restaurant L’Oiseau Bleu célèbre aviation et le risque de voler ex -Premier Guerre mondiale aces Charles Nungesser et François Coli qui a tenté de traverser l’Atlantique en 1927 du Bourget. Une collection unique de l’aviation souvenirs comprend un 75 pour cent la taille réplique du biplan L’Oiseau Blanc dans la cour adjacente, et - la poursuite de sa relation de longue date avec la péninsule - Bernardaud a créé la porcelaine pour L’Oiseau Blanc, avec une mesure concevoir, avec l’avion. Cela en soi vaut une visite, les primes cependant, sa grande terrasse et un excellent service sont également ajoutées à cette expérience culinaire. Bien que le dîner offre des choix limités pour l’entree, plat et dessert, on peut voir la logique derrière le menu du Chef Sidney Redel. Tous les plats du chef Redel utilisent uniquement des ingrédients saisonniers qui vous garantissent fraîcheur et le goût. Après avoir rejoint la péninsule de Paris en 2014, sous la direction du chef exécutif Jean-Edern Hurstel, chef Redel combine avec brio la créativité et la finesse avec des quantités égales de l’expérience et de la tradition. Il offre le meilleur de la cuisine française, peaufiner plats de temps honoré de nouveaux rebondissements pour créer son propre style contemporain. Avec un menu de saison, L’Oiseau Blanc propose simplicité et d’authenticité, avec chaque plat laissant la cuisine parfaitement cuit avec texture et la saveur impeccable. Le menu est en constante évolution, toujours en mouvement et en harmonie avec les changements de la saison, il sera donc difficile de recommander un plat particulier. Dans tous les cas, quel que soit plat que vous pouvez choisir, il est assuré d’être quelque chose qui va laisser un goût inoubliable.

Pour renseignements : +331 58 12 67 30 OiseauBlancPPR@peninsula.com

PAR MICHEALLE TORRES

222


B E ST SUMME R AD D RE SSE S RE STAURAN TS

L’OISEAU BLANC Like the mythical airplane it is named after, the restaurant L’Oiseau Blanc soars and takes French cuisine to new heights. On top of the majestic hotel Peninsula Paris, this restaurant has one of the best views of the city, with a front row seat to the Eiffel Tower. The aviation-themed L’Oiseau Blanc restaurant celebrates the venture of ex -First World War flying aces Charles Nungesser and François Coli who attempted to cross the Atlantic in 1927 from Le Bourget. A unique collection of aviation memorabilia includes a 75 percent size replica of the L’Oiseau Blanc biplane in the adjacent courtyard, and - continuing its long-standing relationship with Peninsula - Bernardaud has created the chinaware for the L’Oiseau Blanc, with a bespoke design featuring the plane. That in itself is worth a visit, however, its grand terrace and excellent service are also added bonuses to this dining experience. Although the dinner offers limited choices for the appetizer, main dish and dessert, one can see the logic behind Chef Sidney Redel’s menu. All of Chef Redel’s dishes use only seasonal ingredients that guarantee freshness and taste. After joining the Peninsula Paris in 2014, under the direction of Executive Chef Jean-Edern Hurstel, Chef Redel brilliantly combines creativity and finesse with equal amounts of experience and tradition. He offers the best of French cuisine, tweaking time honoured dishes with novel twists to create his own contemporary style. With a seasonal menu, L’Oiseau Blanc features simplicity and authenticity, with every dish leaving the kitchen perfectly cooked with flawless texture and flavor. The menu is ever-changing, always in flux and in tune with the changes of the season, so it will be difficult to recommend one particular dish. In any case, whatever dish you might choose, it is guaranteed to be something that will leave an unforgettable taste on your palate.

BY MICHEALLE TORRES

223

For enquiries: +331 58 12 67 30 OiseauBlancPPR@peninsula.com


224


LE 1728

BY MARZ ATASHI

L’esprit des Lumières et son souffle de modernité transcendent à nouveau Paris. Au 1728, dans les salons du prestigieux Hôtel MAZIN LA FAYETTE, se retrouvent les amoureux de la belle cuisine et de l’objet d’art. Une clientèle affairée et internationale pour qui le temps s’arrête le temps d’un repas dans ce temple de la gastronomie.

C

’est à l’entrepreneur Jean-François Chuet et à son épouse Yang Lining, concertiste internationale de Gu Kin (la cithare classique chinoise) et grand prix du Conservatoire de Pékin, que l’on doit la restauration complète aux proportions d’origines de la demeure. Le bâtiment aux proportions harmonieuses est achevé en 1728 par Antoine Mazin, architecte de Louis XV passionné par le nombre d’or. 12 au cube font 1728, 12 comme les colonnes du temple de Salomon qu’il reproduit dans la salle d’armes de l’hôtel. C’est l’un des plus vieux hôtels-restaurants de Paris et désormais la nouvelle coqueluche des créateurs et des esthètes. Laissé à l’abandon au XXème siècle, le lieu niché au coeur du Faubourg Saint-Honoré revoit défiler les amoureux des arts et des sciences, attirés par cet espace dédié aux collections XVIIème et XVIIIème françaises et italiennes, à la musique classique, à la restauration de luxe et aux vins de prestige. Il faudra une détermination sans failles et treize années de travaux sans subventions aux fondateurs du 1728, pour restituer les façades, la cour d’honneur et les salons de cet écrin chargé d’Histoire où la marquise de Pompadour, favorite du roi, avait ses habitudes. C’est ici aussi que vécut jusqu’au bout le marquis de La Fayette, l’un des personnages les plus influents des révolutions française et américaine. C’est dans les salons de l’hôtel que fut modelé par D’Angers son buste en bronze aujourd’hui exposé au Congrès des Etats-Unis. Cette tradition artistique se renouvelle aujourd’hui dans un décorium où se croisent les styles des Cours d’Europe et de subtiles «chinoiseries» archéologiques et précieuses. L’établissement s’est naturellement offert un fonds de dotation pour conforter sa vocation muséale. Ce qui n’empêche pas le fondateur, qui habite lui aussi l’hôtel, d’y exposer ses dernières trouvailles chinées aux quatre coins du monde. Le 1728 est un haut lieu de réception aujourd’hui recherché par les artistes et les grandes marques pour des prises de vues ou des évènements privés. Côté belle cuisine, le plaisir des sens est lui aussi au rendez-vous. Nicolas Roudier, nouveau chef aux fourneaux, impose son exigence à des recettes maison et à de grands classiques revisités à l’instar du foie gras de canard confit au piment d’Espelette, compotée de coing et condiment de sapin. On apprécie l’origine impeccable des produits : filet de boeuf à la gravlax mariné 36 heures, agneau de nos régions, merlan de Saint-Gilles Croix de Vie, langoustines de Saint-Malo, homard bleu des iles Chausey... Les techniques sont pointues et parfois inspirées de l’Orient comme ce parfait tartare de thon au couteau, justement assaisonné ou les cuisses de grenouille poêlées au saté. Après avoir gravi les échelons du Bristol, la référence parisienne, Nicolas Tremolière est quant à lui le nouveau chef de la pâtisserie et nous propose entre autres de délicieux desserts glacés. Plus de 200 références reflètent la passion de Jean-François Chuet et Yang Lining pour le vin. Soucieuse d’une modernité qui reste authentique, la cuisine du 1728 côtoie une faramineuse cave voûtée où reposent aussi bien de grands crus (comme un splendide Yquem 2001) que de nouveaux primeurs en biodynamie qui attendront patiemment d’être bus à maturité. Le « 1728 » est un lieu magique en osmose avec son quartier et fidèle à l’héritage de ses hôtes prestigieux. Curieux d’histoire et d’inventivité, on s’y restaure façon Grand Siècle dans un raffinement total. Nous conseillons à nos lecteurs un voyage dans ce temple des Beaux Arts et du bien-vivre à la française où le temps n’a plus de prise.

225


226


227


228

PRESTIGE INTERNATIONAL MAGAZINE AUTUMN ISSUE 2015  

LUXURY FASHION & LIFESTYLE MAGAZINE

Advertisement