Page 1

HIVER 2018

LE NUMÉRO SPÉCIAL CONGRÈS Avec des articles des présentateurs notamment:

Créer des portraits environnementaux Les sites Internet de photographie sont-ils toujours pertinents ? Le futur des tarifs de photographie Éclairage, Vidéo, et plus !


TABLE DES MATIÈRES 4 Message de la présidente 6

Les sites internet de photographie sont-ils toujours pertinents?

Karyn Lee parle de la pertinence des sites internet de photographie et pourquoi votre site internet est l’ambassadeur de votre marque.

page 6

10 Congrès canadien de l’image

Chelsea Jones explique pourquoi la valeur de ce congrès est imbattable en termes de variété, excellence et volume d’éducation, réseautage et opportunités disponibles pour les participants.

16

Créer des portraits environnementaux qui ont du sens

JB Sallee partage 5 astuces qui ont été la clé du succès de ses portraits environnementaux.

21 Le futur des tarifs de photographie

page 10

Melissa Welsh explique comment la révolution numérique a changé comment les photographes définissent leurs tarifs.

25 Éclairage page 25

page 16

Greg Blue explique comment changer votre façon de penser votre éclairage peut pousser votre photographie vers un autre niveau.

28

Arrêtez de vous inquiéter (et apprenez à aimer la vidéo)

Sébastien Lavallée explique pourquoi la vidéo devient de plus en plus pertinente sur les réseaux sociaux.

31 Canadian Imaging 2018 aperçu

À quoi s’attendre au congrès de cette année. Horaire, conférenciers et plus encore!

39 Mon PPOC page 28

40 Du concept à la couverture

HIVER 2018  GALLERIE MAGAZINE 

3


GALLERIE est le magazine de premier plan pour les photographes professionnels à travers le Canada. Chaque numéro comprend des images primées, des informations éditoriales, des articles de fond et techniques, de la publicité et des services pour les membres. Tous les photographes peuvent consulter la version numérique sur notre site internet. Gallerie est publié trois fois par an : Février (en ligne) Juin/Juillet (imprimé et en ligne) Octobre (en ligne) ABONNEMENT Tous les membres des PPC reçoivent le numéro imprimé par la poste. Les numéros en ligne sont disponibles pour tous les photographes. Pour être ajouté à notre liste de diffusion, veuillez contacter le bureau des PPOC (info@ppoc.ca) en indiquant votre province de résidence. Des exemplaires additionnels de Gallerie sont disponibles au coût de 6,95 $, plus les frais de poste. Veuillez contacter le bureau des PPOC. SOUMISSIONS Les articles ainsi que les textes des membres sont les bienvenus. Veuillez les soumettre à l’éditeur pour examen. PUBLICITÉ L’achat d’un espace publicitaire vous assure une présence dans chacune des éditions du magazine pendant un an. Double page Page complète quatrième de couverture Page complète couverture intérieure Supplément publicité Page complète Demi-page Quart de page

1575$/an 1375$/an 1125$/an 1000$/an 975$/an 630$/an 400$/an

Les partenaires commerciaux des PPOC ont un escompte de 20%. Pour réserver votre espace publicitaire, veuillez contacter l’éditeur.

ÉDITEUR

Bruce Allen Hendricks, MPA p: 204-227-9447 e: editor@ppoc.ca

GRAPHISTE

Melissa Woodward, MPA

DIRECTEUR DE PUBLICITÉ Brad Kelly, MPA e: advertising@ppoc.ca

4 

G A L L E R I E w w w. p p o c . c a

message de la présidente

7 RAISONS D’ALLER AU CONGRÈS CANADIEN DE L’IMAGE 2018 Il est difficile d’imaginer qu’il ne reste que quelques semaines avant notre congrès annuel qui aura lieu en Colombie-Britannique. Quand je suis devenue membre des PPOC en 2001, je n’avais participé qu’au congrès régional de l’année précédente. Je me suis présentée à cette première convention effrayée à mort, avec mon petit Olympus 2020, appareil photo numérique 2 mégapixels pensant que ce serait un bon sujet de conversation pour briser la glace, c’était un grand succès ! Je ne connaissais personne, mais je voulais que ma carrière passe au niveau supérieur. Je me suis tout de suite sentie la bienvenue et voilà qu’aujourd’hui, je suis la présidente des PPOC. 17 ans plus tard, toujours amis avec beaucoup de personnes de ce premier congrès en 2000. Avance rapide jusqu’en 2018. De nos jours, l’éducation et l’information peuvent être obtenues si facilement du bout des doigts. Entre YouTube, les cours en ligne, les webinaires, les podcasts, les forums et les blogues, pourquoi prendre la peine d’investir votre temps et vos dépenses pour vous rendre quelque part à un congrès ? Voici mes 6 meilleures raisons. 1. VACANCES. Vous prenez une pause de la routine quotidienne de travail et vous êtes en vacances éducatives où vous ne serez pas en train d’éditer en écoutant une vidéo en ligne où vous n’êtes pas 100% engagé, en train de prendre des notes ou assis à côté de quelqu’un qui chuchote “Waouh, c’est trop cool!”. Le simple fait de sortir du bureau est bénéfique pour votre santé mentale et vous permet d’apprendre et de vous amuser en même temps. Vous partez plein d’inspiration et d’idées. Je ne me sens jamais comme ça après avoir écouté les webinaires seuls dans mon bureau. Astuce: Éteignez votre téléphone et prêtez attention au présentateur. 2. MAGASINAGE. Vous avez la possibilité de découvrir les dernières nouveautés en matière d’équipement et de produits et de parler à nos fournisseurs en personne. J’adore cette partie, car elle est sociale et amusante. Vivant à l’Îledu-Prince-Édouard, nous ne jouissons pas des mêmes possibilités que dans une grande ville. Astuce : Portez des chaussures confortables ! 3. CONNEXION. Vous sortez de votre zone de confort lors d’événements en direct sans vous cacher derrière votre écran. De gros câlins à des amis que vous n’avez pas vus depuis un moment, des petites conversations et rencontrer de nouveaux amis lors de pauses café, ou avoir des conversations profondes au bar avec des personnes partageant les mêmes idées sont des choses merveilleuses. J’aime l’énergie que me procurent de nouveaux amis, rire et partager dans la même pièce. 4. FOCUS. Les programmes et les événements des congrès ont été soigneusement choisis et sélectionnés, ce qui nous permet de

Louise Vessey MPA SPA F/ PPOC Atlantic nous concentrer dans un monde où il y a tellement d’informations accablantes, déroutantes et parfois tout simplement mauvaises venant de toutes les directions ! Astuce : Prenez des notes et ensuite référez-vous à ces notes ! 5. ÉNERGIE ! Je ne me sens pas pleine d’énergie et totalement absorbée par le fait de m’asseoir seule dans mon bureau en train de regarder une vidéo, puis de continuer à faire ma lessive ou ma vie quotidienne. Être dans une chambre avec des gens comme moi, passionnés, énergiques, incroyables soulève mon esprit comme rien d’autre, plus je n’ai pas à faire la lessive ou cuisiner des repas ! Astuce : Portez des pantalons amples ! 6. VOYAGE. Au fil des ans, j’ai assisté à des congrès nationaux à Québec, à Mont-Tremblant, à Ottawa, à Winnipeg, à Calgary, à Halifax et maintenant à Vancouver. C’est amusant de visiter des cafés de chat partout dans le pays :) Sérieusement, j’aime faire des vacances autour d’un congrès et explorer de nouveaux endroits. Astuce : Apportez votre appareil photo ! 7. CÉLÉBRER ! Une grande partie des PPOC est les opportunités qui s’offrent à nous pour être en mesure de grandir en tant que photographes qualifiés et de travailler pour atteindre les objectifs. Des buts pour obtenir les désignations de CPA MPA SPA, des objectifs pour gagner des prix photographiques et plus. Ensuite, le plaisir de partager nos réalisations et notre prestige avec tout le monde, en particulier avec nos clients. Nous pouvons célébrer et féliciter et soutenir nos amis en personne avec des câlins et des High fives. J’aime l’énergie pendant la soirée des prix ! Astuce : Habillez-vous formel ! Oui, c’est dispendieux, mais c’est un investissement en soi que vous apprécierez longtemps après votre retour au bureau. Oh j’ai oublié la raison la plus importante, PLAISIR !! Les conventions sont tellement amusantes ! En espérant vous y voir !


GET INSPIRED AT THE

Canadian Imaging Conference & Expo

MAY 4 - 9, 2018 in Richmond, BC! For more information, please visit:

www.canadianimaging.org

photo by: Kaylee Greer

photo by: JB Sallee

photo by: Nikki Harrison

photo by: Dave Brosha

Speaker Lineup: JB Sallee, Nikki Harrison, Dave Brosha, Kaylee Greer and more..!


Les sites Internet de photographie sont-ils A toujours pertinents ?

vec autant de différents réseaux sociaux, de Facebook à Instagram, beaucoup de photographes choisissent d’abandonner l’idée de sites Internet traditionnels et comptent entièrement sur leur réseau social préféré. Cultiver un flux parfait peut prendre beaucoup de temps et au milieu de tout cela, les mises à jour du site Internet tombent à l’eau - et chaque photographe se demande « ai-je vraiment besoin d’un site internet ? »

par Karyn Lee, MPA

La réponse est oui, tout simplement. Votre site Internet est avant tout, votre ambassadeur de marque. Un flux de réseau social est limité à un format

6 

G A L L E R I E w w w. p p o c . c a


standard, une solution unique dans un domaine diversifié et expansif comme la photographie. Avoir un site Internet professionnel assure que vos clients potentiels interagissent avec la meilleure version de votre entreprise. La première raison, et probablement la plus importante, de maintenir un site Internet est que tous vos clients potentiels n’utilisent pas nécessairement la même plateforme de réseaux sociaux que vous - ce qui signifie qu’il vous manque un large segment de votre public cible. Alors que les réseaux sociaux sont parfaits pour diffuser des recommandations de bouche-à-oreille, la plupart des gens se rabattent sur la « recherche Google » par défaut et un bon site Internet peut vous placer près du haut des résultats de recherche. Qui plus est, de nombreuses plateformes de réseaux sociaux ne vous permettent pas de publier vos images en haute qualité - elles les réduisent et les compressent pour un chargement rapide - ce qui signifie que vous perdez le contrôle sur la précision de vos galeries. L’objectif en plaçant vos images en ligne est de promouvoir votre travail - et le

montrer avec la meilleure qualité possible prend tout son sens. En plus de présenter vos images, un site Internet peut également vous aider en tant que photographe à démontrer votre expertise. La plupart des photographes se spécialisent dans un sujet ou un autre. Avoir un site Internet avec un blog vous permet d’avoir un contenu écrit qui explique vos processus et donne confiance à vos clients potentiels qui, en plus de créer de superbes images, vous pouvez les conseiller sur la façon dont vous pouvez les aider à les faire bien paraître. Le dernier avantage d’un site Internet est la possibilité de vendre votre travail. Alors que de nombreux photographes se tournent vers des sites de banques d’imagrd, il existe une grande possibilité de vendre votre travail directement. La fondation d’un beau et fonctionnel site Internet n’est pas seulement quelque chose à garder à l’esprit pour le design visuel. Beaucoup de photographes vont opter pour un site flashy, mais quelque chose de basique avec une navigation simple

devrait être votre priorité absolue. Même les sites flash sophistiqués peuvent prendre beaucoup de temps à se charger et cela est essentiel si votre site ne se charge pas assez rapidement, vos clients peuvent se lasser et aller voir ailleurs. Les clients vous demandent de leur indiquer les types de photos que vous photographiez, ce qui vous différencie de vos concurrents, d’où vous travaillez et quelles sont vos compétences avec Photoshop. Ce sont tous des points qui sont très difficiles à communiquer via les flux des réseaux sociaux. Auparavant, la conception d’un site Internet était compliquée et nécessitait un professionnel pour vous aider. Avec l’avènement des éditeurs « WYSIWYG » et des systèmes de gestion de contenu « open source » gratuits, de nombreux photographes sont maintenant en mesure de gérer eux-mêmes et facilement leurs sites. Un site Internet pour votre entreprise de photographie est essentiel - mais probablement pas aussi complexe que vous le pensez !

Joignez-vous à Karyn Lee à Congrès canadien de l’image, où elle discutera de référencement pour les photographes, ainsi qu’un atelier lèvetôt sur les principes d’une bonne conception de sites Internet. Apprenez à optimiser tout votre contenu pour tirer le meilleur parti de votre site Internet et vous trouver sur Google !

HIVER 2018  GALLERIE MAGAZINE 

7


FE 24-70mm F2.8 GM (SEL2470GM),

7R II, 1.6 sec., F8, ISO 200

Š 2016 Sony Electronics Inc. Sony and the Sony logo are trademarks of Sony Corporation. All rights reserved. Reproduction in whole or in part without written permission is prohibited. All other trademarks are trademarks of their respective owners.


Realize the potential of every shot. SONY

7R II AND G MASTER LENSES

Put the revolution in resolution, sensitivity and refinement in the palm of your hand with the world’s first 42.4MP full-frame, back-illuminated 7R II. Bring groundbreaking resolution and stunning bokeh together like never before with our new G Master series lenses. The result is a new level of truth and artistry in every image. It’s reality realized.

sony.ca


International P h otograp h y C on f erence & E x po

Texte par Chelsea Weiman-Jones, CPA Photos par Sébastien Lavallée, MPA

Le Congrès et salon international de la photographie (CSIP) organisé par les Photographes Professionnels du Canada (PPOC) a été une opportunité précieuse pour l’apprentissage, le réseautage et l’inspiration avec un groupe de photographes talentueux. Nous partageons tous une passion commune et l’objectif d’améliorer l’industrie et nous-mêmes à travers l’art et les affaires de la photographie. Voici quelques-uns des faits saillants du CSIP 2017.

Possibilités éducatives et communauté imbattables La caractéristique du CSIP était les présentations éducatives fantastiques disponibles tôt le matin jusqu’à la fin de la soirée. Les conférenciers sont des artistes incroyablement talentueux et vénérés dans l’industrie de la photographie avec une expérience exceptionnelle dans leur métier. Même si je ne suis pas une personne matinale en plus de devoir m’adapter à un nouveau fuseau horaire, les sujets et les conférenciers m’ont motivée à sortir du lit et à assister aux sessions lève-tôt. Les conférenciers dynamiques ont facilité la convivialité de leurs démonstrations

10 

G A L L E R I E w w w. p p o c . c a

en direct. Joe McNally en a été un excellent exemple dans ses sessions sur les éclairages créatifs pour les portraits et flashes; malgré le début tôt en matinée, il a rapidement fait rire tout le groupe avec son charisme et son humour. La présentation de Drake Busath sur les portraits de groupe et de famille était une clinique unique sur la façon d’exécuter des portraits classiques. Du marketing à la pose en passant par la tarification, l’éclairage, la composition et la gestion des jeunes enfants, il a utilisé ses décennies d’expérience pour nous inspirer et nous guider dans ses histoires du métier. Tracie Maglosky a exécuté une présentation fabuleuse qui a fourni des informations précieuses pour l’exécution d’une entreprise de photographie réussie et la maximisation des ventes, tout en faisant une démonstration d’une séance de photo de maternité. L’ouverture et la volonté de tous les présentateurs de partager des informations étaient admirables et bénéfiques ; personne ne semblait protéger leurs connaissances et ils n’avaient pas peur de partager leurs connaissances avec les autres photographes. C’était un excellent exemple de la façon dont les photographes peuvent se s’aider pour améliorer notre industrie dans son ensemble. Quelques nouveaux membres du PPOC m’ont dit qu’ils avaient participé


à des conférences de photographie de haut niveau dans le passé où l’ouverture au partage de l’information n’était pas aussi évidente. Les conférenciers et les participants à la conférence ne se sentent pas comme des concurrents ; ils font partie d’une Les photographes aident les photographes ; réseautage et amusement

Les photographes aident les photographes ; réseautage et amusement En ayant le courage de partager votre travail et de chercher à améliorer votre métier, la communauté des PPOC a également contribué à l’exécution de l’accréditation en direct, à la critique d’image, à l’examen des portfolios, ainsi qu’à la critique informelle et au partage d’idées lors de la conférence. Grâce au CSIP, il y avait de nombreuses occasions de partager votre travail avec certains des meilleurs photographes du pays et de recevoir leur critique honnête et bénéfique de votre travail. Cette interaction face-à-face sur un portfolio ou une image est un excellent moyen d’améliorer sa photographie en écoutant différentes perspectives et en identifiant les domaines à améliorer. Comme nous sommes un groupe actif sur les réseaux sociaux, le CSIP a été une excellente occasion de mettre des visages sur les noms des personnes avec lesquelles j’ai parlé ou sur leur art sur Facebook et Instagram. Les conversations peuvent avoir lieu en personne au cours d’un repas, en jouant avec les nouveaux

12 

G A L L E R I E w w w. p p o c . c a


HIVER 2018  GALLERIE MAGAZINE 

13


jouets au salon des exposants, ou lors d’une promenade photo. Juste parce que je suis allé directement au lit après la dernière session du jour, cela ne signifie pas que vous devez faire de même ! Permettez-moi de vous assurer qu’il y avait beaucoup de plaisir à avoir après les conférences ; la soirée sociale, la suite hospitalité et le banquet ont accueilli une variété de bonne musique, de nourriture et de boissons, ainsi qu’une bonne compagnie. Si votre idée d’une conférence implique des soirées tardives et beaucoup de rires, le CSIP a également couvert cela.

Histoire et hockey En tant que férue d’histoire et étant quelqu’un qui a passé sa vie à vivre dans l’Ouest canadien, l’endroit de la conférence à Ottawa, en Ontario, a été une incroyable occasion de photographier et d’expérimenter des sites importants pour notre héritage canadien. S’aventurer à Ottawa autour du canal Rideau et de la Colline parlementaire était une expérience surréaliste - et regarder les séries éliminatoires de la LNH avec une margarita en main sur le marché Byward n’était pas un mauvais moment non plus.

La Galerie des Sans-Abris Lorsqu’il ne présentait pas un programme anticipé ou un programme principal, David Anthony Williams a photographié sans relâche et imprimé des portraits brillants des participants sur place pour un don de charité. Regarder son travail était tellement fascinant alors qu’il posait de manière intuitive et unique chaque sujet dans le même cadre en utilisant son Fuji GFX sans miroir pour capter chacun de nous. Il a démontré que la variété qui peut être obtenue avec des portraits carrés monochrome est illimitée. La Galerie des Sans-Abris a été nommée en référence à un moment dans l’Europe communiste où les artistes se rencontraient secrètement pour créer et afficher leur art, souvent sur les planchers et les murs, pour être retirés sans trace dès l’aube ; c’était la « galerie

14 

G A L L E R I E w w w. p p o c . c a

des sans-abris » passagère car l’art n’avait pas de maison. Ce projet a amassé plus de 2000,00 $ pour le sauvetage des animaux CK et a fourni aux participants un portrait 13x19 d’eux-mêmes qui a été un grand souvenir du CSIP.

Inspiration et amélioration Pour moi, participer au banquet était peut-être l’événement le plus inspirant de toute la conférence. Regarder les images qui ont été acceptées dans le Salon national des PPOC projetées sur le grand écran pendant le banquet, m’a remplie d’admiration, de détermination et fascination. J’ai été remplie d’un sentiment de fierté à l’égard de mon association alors que je regardais ces images à couper le souffle. J’ai applaudi chaleureusement les photographes qui ont reçu des désignations et des récompenses pour leurs images et leurs services à l’organisation. La persévérance, le travail acharné et le talent devraient être récompensés. Parmi les photographes qui ont reçu les prix les plus prestigieux, j’ai noté un thème commun quand ils ont brièvement parlé au podium ; ces photographes hautement célébrés, prospères et expérimentés n’étaient pas encore satisfaits. Ils ont été couronnés de succès parce qu’ils n’étaient pas complaisants dans leur métier et ont toujours fixé des objectifs pour se mettre au défi et améliorer leur art malgré leur expertise indéniable. Comme beaucoup d’entre nous dans l’audience qui aspirent à atteindre leurs propres objectifs et peutêtre une fraction du succès qu’ils ont eu dans leur propre carrière, ces artistes ont maintenu leur ambition et aspiraient déjà à atteindre le prochain niveau. En plus de leur succès commercial, ces photographes étonnants sont humbles, abordables et toujours prêts à aider d’autres photographes et leur association. Cette poignée de grands talents en photographie au Canada continue de nous inspirer à continuer de nous améliorer et de nous remettre en question dans nos propres quêtes de grandeur photographique

La valeur incroyable de cette conférence est imbattable en ce qui concerne la variété, l’excellence et le volume de l’éducation, le réseautage et les opportunités pratiques offertes aux participants. J’ai trouvé que j’étais souvent déchirée entre deux séances offertes en simultané et auxquelles je souhaitais participer car elles étaient toutes pertinentes et intéressantes. Je suis rentrée à la maison après la conférence épuisée par des journées fort bien remplies. J’ai été inspirée par les personnes que j’ai rencontrées et l’art extraordinaire que j’ai vu. J’ai de nouvelles idées, de nouveaux objectifs pour mon entreprise et de nouveaux amis avec lesquels je continuerai à communiquer jusqu’à ce que je puisse les voir lors de la prochaine conférence. Je suis également arrivée à la maison avec un porte-monnaie vide, ce qui est habituellement le cas après le salon. J’ai déjà acheté mon inscription pour la conférence organisée par le PPOC à Richmond, en Colombie-Britannique, du 4 au 9 mai 2018. Pour ceux qui ont pu assister à la Suite hospitalité et encore se réveiller à temps pour les programmes lève-tôt, dites-moi, quel est votre secret?

Chelsea est la propriétaire de Vitality Images Photography à Edmonton, AB. Elle aime photographier les gens et les animaux. Chelsea est une membre accréditée des PPOC depuis 2013. Quand elle n’est pas derrière son appareil, elle est ergothérapeute pour les Forces armées canadiennes. Elle est aussi impliquée dans divers projets avec des organisations de refuge pour animaux et interventions thérapeutiques assistées par des animaux.


PHOTOED MAGAZINE PROMOTING INSPIRATION AND EDUCATION IN CANADIAN PHOTOGRAPHY

Canada’s full service School Portrait Lab - since 1959 Yes, we can offer you ...

GET THE LATEST ISSUE ON NEWSSTANDS OR SUBSCRIBE ONLINE

WWW.PHOTOED.CA FUSION

2 0 1 8

A full range of Package printing options & pricing FLOW™, Opticon™, & green screen workflow support School Yearbook & Planner printing Customized Portrait Day Order Forms ... and so much more! www.adanacproimaging.com info@adanacproimaging.com Call us today! 888.323.2622

FUSION 2018 The Craft Behind the Image

Saturday, May 5th, 2018 River Rock Casino Resort Richmond, BC

Fusion 2018 is a full day of speakers, on-stage demos and an Industry Expo. Hear talks on travel photography, portraits, lighting, printing your own images, and more. The Industry Expo will run from 10AM to 5PM with displays and demos of the latest equipment. www.beauphoto.com/fusion2018 Held in conjunction with Canadian Imaging 2018. Attend two events in one! We look forward to seeing you in B.C.

PPOC members use the code FUSIONPPOC for 20% off speakers! Beau Photo Supplies

We ship anywhere in Canada. Nous livrons partout au Canada.

1520 W. 6th Ave. Vancouver, B.C. 604.734.7771 1.800.994.2328

www.beauphoto.com

Beau Photo

@beauphotostore

beau1520

Beau Photo Store


Conseils pour crÊer des portraits environnementaux avec un sens ! Par JB Sallee 16 

G A L L E R I E w w w. p p o c . c a


U

n de mes types de photographie préférés est sur le lieu et/ou les sessions de portrait environnemental destination. Le défi de créer quelque chose d’incroyable pour nos clients m’a toujours poussé à sortir des sentiers battus avec non seulement la composition, mais aussi avec un éclairage hors caméra dramatique. Voyager avec des stroboscopes peut parfois être un défi, mais j’ai trouvé un moyen d’emballer tout ce dont j’ai besoin dans un bagage enregistré et un bagage de cabine. Le vrai travail consiste à s’assurer que je suis prêt à faire de l’art pour mon client qui m’a fait confiance pour voyager pour leur mariage ou leur session de destination. Voici quelques conseils qui ont toujours été la clé de notre succès avec les portraits environnementaux.

HIVER 2018  GALLERIE MAGAZINE 

17


1

Planifiez une journée complète pour dépister des emplacements à photographier (lorsque vous êtes à l’extérieur de la ville). Une partie de notre meilleure inspiration vient avec l’éloignement de notre bureau et de notre vie personnelle. Chaque fois que nous avons l’occasion de photographier un mariage ou une session de destination, nous sommes toujours excités parce que nous pouvons voir et photographier de nouvelles choses. Mon épouse et moi plaisantons toujours en disant qu’une soirée de rendez-vous est la veille d’un mariage ou d’une session de destination lorsque nous nous nourrissons mutuellement de la joie de repérer quelque chose de nouveau et de frais ! Nous vous recommandons d’effectuer un dépistage pendant la même période de la journée que celle que vous allez photographier afin que vous puissiez voir où la lumière et les ombres tomberont à la même heure le lendemain.

2

18 

Submergez votre client, non seulement de beaux paysages, mais aussi d’une variété de poses naturelles et de multiples techniques d’éclairage. Tout le monde aime une belle scène de coucher de soleil, imaginez combien

G A L L E R I E w w w. p p o c . c a

vos clients vont adorer une photo sur leur mur de ce coucher de soleil avec eux dans cette image avec un équilibre parfait de la lumière sur eux. Une de nos blagues quand nous voyons un endroit incroyable est « Il manque juste une mariée avec un long voile qui vole ! » Nous aimons le défi de l’intégration de nos clients dans des œuvres d’art.     

3

Demandez à votre client d’apporter quelque chose de sentimental pour la session en plein air. Nous avons trouvé que la meilleure façon de raconter une histoire dans l’imagerie de nos clients est simplement de leur demander « Y a-t-il quelque chose de spécial que vous aimeriez inclure dans cette session ? » Peut-être un signe spécial d’amour pour une séance de mariage. Peut-être un foulard, une bague ou une lettre. Pour une séance en famille, nous demandons quelles activités spéciales ils pourraient faire un week-end. Un piquenique dans le parc, faire du vélo ou griller des s’mores au feu de camp. Pour les sessions de maternité, nous avons demandé aux clients d’apporter un tissu spécial qui était porté par un être cher ou une voiture classique d’un père qui est récemment décédé. Créer ces images nous était particulièrement spécial parce que nous avions travaillé avec cette famille dans le passé pour un mariage et nous savions que le père de la mariée venait de mourir. La mariée avait le cœur brisé que son père ne puisse pas rencontrer son bébé, alors nous avons suggéré qu’ils apportent sa vieille voiture à la session et nous trouverions un moyen de l’intégrer dans la photo. Le défi d’intégrer un véhicule dans une session de maternité était accablant au début, mais nous savions


de maternité était accablant au début, mais nous savions que nous ne pouvions pas décevoir notre cliente. Cela nous a forcés à faire preuve de créativité et à repousser nos limites pour livrer quelque chose de doux et d’attachant, mais aussi quelque chose d’audacieux et de dramatique. Les résultats ont été gratifiants et vraiment réconfortants pour nous en tant qu’artistes. Nous avons intitulé avec amour ces images... « Attraction à venir » & « L’héritage de grand-papa ».  

4

Une fois que vous avez trouvé le paysage environnemental que vous aimeriez photographier, que vous ayez choisi un objet ou une pose créative pour donner du sens au portrait, alors il est temps de l’assembler. Nous utiliserons souvent un objectif grand-angle pour ces portraits. Nous allons exposer pour 2/3 arrêts en dessous de ce que la lecture de fond est. Nous allons ensuite poser le sujet dans une composition que nous aimons, puis ajouter nos stroboscopes pour les faire sortir de l’environnement. Le fond légèrement sous-exposé avec l’ajout des sujets et l’éclairage dramatique crée des images qui impressionnent nos clients à chaque fois.

5

Finir le processus est important. Avoir un produit disponible pour faire de ces moments des souvenirs spéciaux pour vos clients. Nous avons l’impression que c’est dommage de simplement leur remettre un disque d’images. En 15 ans de photographie professionnelle, nous nous sommes fait un nom en ne proposant pas seulement

une collection d’images numériques. Nous les fournissons gratuitement avec les produits commandés. Nous sommes connus comme un « studio basé sur le produit » qui prend des images significatives et les prend ensuite au niveau d’au-dessus avec notre signature photo. Nos clients nous reviennent année après année pour recevoir le même niveau de finition à chaque fois. Vous n’avez pas besoin d’un studio en façade pour vendre de l’art à vos clients, vous avez juste besoin de la confiance pour dire à votre client, « vous méritez plus que des images numériques, laissez-moi vous montrer ce que je peux faire pour vous ! » JB Sallee et sa femme DeEtte sont basés à Dallas, Texas. Ensemble, ils gèrent Sallee Photography (www.salleephotography. com), le studio de mariage le plus primé du Texas. Depuis 2002, JB and DeEtte travaillent efficacement en équipe et voyagent autour du globe pour photographier des mariages et des sessions de portrait. Récemment, le couple a fait une courte pause dans leur partage et présentations pour accueillir leur troisième fille et ils aspirent à élever trois remarquables petits humains. Rejoignez JB au Congrès canadien de l’image, où il se concentrera sur les coté des affaires, pour créer une expérience client complète, du début à la fin !

HIVER 2018  GALLERIE MAGAZINE 

19


L e futur des tariafs de photographie

D

epuis des décennies, les photographes de portrait et de mariage ont gagné de l’argent en facturant des frais de session à l’avance et ensuite en vendant des copies des photos crées pendant cette session. Si vous avez photographié un mariage, au-delà des albums, vous allez peutêtre vendre un portrait 8x10 aux parents de chaque côté, et peutêtre quatre 5x7 pour les grands-parents. Le standard pour fixer vos prix était de majorer vos coûts par 4. Cela a marché pour de nombreuses générations de photographes qui ont construit des entreprises viables et au long-terme. C’est la formule que l’on m’a donné au début de ma carrière. Je m’en suis servi, mais pas sans me poser des questions. Selon cette formule, mes prix seraient les mêmes que ma compétition, sans considérer s’ils ont plus ou moins d’expérience que moi (en supposant que nous vendons les mêmes produits). Cela ne m’a jamais vraiment convenu, mais je m’en suis quand même servi… et comme beaucoup d’autres, je n’ai jamais eu confiance en mes tarifs. Et la révolution numérique arriva. Les temps changeaient et mes clients ne voulaient plus partager les images via mon lien – ils voulaient les fichiers numériques. Les pros établis traitaient les fichiers numériques comme des négatives, ne les donnant jamais, alors que la nouvelle génération les donnait comme des bonbons. Beaucoup d’entre nous étaient coincés au milieu… et ne savaient pas quoi faire. Nous n’avions pas assez d’expérience pour nous sentir comme des pros établis avec un modèle commercial éprouvé. Mais nous n’étions pas non plus prêts à donner nos fichiers… car nous pensions qu’ils avaient de la valeur. Les clients

par Melissa Welsh, CPA

nous demandaient les fichiers numériques, et nous voulions des clients heureux… mais lorsque nous utilisions la formule de 4 fois le coût pour trouver un prix, c’est inutile. Le coût d’un fichier numérique est 0. Et 0 x 4 est…0. Comme vous pouvez l’imaginer, cela a inspiré de plus larges questions à propos des tarifs. Vous entendiez des choses comme « la valeur n’est pas dans le papier » qui était compris comme voulant dire que les clients n’achetaient pas l’impression papier – ils achetaient l’image sur le papier. Ils payaient pour notre talent. Et pourtant, nous déterminions nos prix en se basant sur le coût de nos produits. Et notre éducation? Ne vaut-elle pas quelque chose? Et les cours et séminaires auxquels nous assistions chaque année, ou nos années d’expérience? La valeur de notre travail ne devrait-elle pas augmenter lorsque nous nous améliorons? Ce qui se passait dans notre industrie était clair. Il y avait une génération entière de photographes qui dépendaient de leur modèle commercial traditionnel. Il y avait ensuite la nouvelle génération de photographes qui avaient appris entre eux en ligne. Ils vendaient des fichiers numériques ; beaucoup d’entre eux sans une stratégie commerciale ou une formule tarifaire viable. L’ère numérique de la photographie a changé la définition de ce que cela veut dire d’être photographe. Avant le numérique, les photographes capturaient leurs images en « éditant » avant

HIVER 2018  GALLERIE MAGAZINE 

21


de presser le bouton. Peu de pros retouchaient et imprimaient leurs propres images (des laboratoires professionnels s’en chargeaient), et ils n’avaient pas besoin de formation avancée en logiciel ou d’expertise en site internet. Aujourd’hui, les photographes prennent des centaines ou des milliers de photos à chaque session ou mariage, et passent des heures innombrables à retoucher assis devant leur ordinateur. Une configuration de photographie professionnelle durait toute une carrière. Maintenant, nos réflex numériques, ordinateurs, sites internet et logiciels sont obsolètes en quelques années. Plus simplement : notre produit a été dévalué alors que nos frais généraux ont augmenté. Ce n’est pas surprenant que beaucoup de photographes qui « passent pro » ont maintenant cessé leur activité, et que tant de photographes chevronnés abandonnent leur carrière, lamentant la mort de l’âge d’or de la photographie. Nous avions besoin d’une nouvelle méthode tarifaire pour notre photographie. Une méthode tarifaire basée sur notre propriété intellectuelle, et non pas le prix de notre fournisseur multiplié par 4. Une méthode qui était simple et cohérente, indépendamment du type de photographie. And nous avions besoin de nouvelles pratiques commerciales pour suivre les temps qui changent.

Donner du sens aux tarifs de photographie Je veux introduire une méthode tarifaire révolutionnaire. Dans cette méthode, les facteurs considérés sont votre temps, le coût des marchandises vendues (« COGS ») ET votre propriété intellectuelle (« IP »). La méthode fonctionne pour les banques d’images, les missions, la photographie d’entreprise, les beauxarts, les mariages, les portraits… tout !

TEMPS + COGS + IP = Prix de vente Votre TEMPS est associé avec votre tarif horaire, que vous obtenez à partir de vos Coûts de fonctionnement. Et vos COÛTS DES MARCHANDISES VENDUES (COGS) sont déterminés par vos fournisseurs. Votre PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (IP) est déterminée par votre expérience dans l’industrie est la taille du fichier que vous vendez, qui est calculé avec la Formule Pixelcents. La Formule Pixelcents est :

Longueur px x CPPx = $ Où Longueur px est le côté le plus long de votre fichier ou image imprimée en pixels, CPPx est le taux en centimes par pixel assigné par le photographe est $ est le tarif.

22 

G A L L E R I E w w w. p p o c . c a

Le meilleur est que la formule Pixelcents fonctionne pour donner une valeur à une image imprimée ou un fichier numérique – on ne dépend plus de notre coût des marchandises.

Comment fonctionne le Taux en centimes par pixel Vous décidez vous-même d’assigner un TAUX EN CENTIMES PAR PIXEL à utiliser lorsque vous décidez ce que vous facturez à votre client pour votre photo. Généralement, un photographe occasionnel avec des frais fixes faibles et une expérience minimale facturera moins qu’un spécialiste à temps-plein avec un grand studio. Pour l’usage personnel des clients, votre Taux en centimes par pixel sera déterminé par votre expérience dans l’industrie. Pour l’usage commercial, la seule différence est qu’une gamme et une moyenne en centimes par pixel seront utilisées, en fonction du type de client qui veut utiliser l’image. La gamme et la moyenne viennent des données collectées à partir de ressources de tarification du monde entier. Sur le côté, vous pouvez voir un exemple de ce qu’un Professionnel émergent, un Professionnel actif et un Spécialiste pourront facturer selon les différents taux CPPx pour licences pour des fichiers à faible et haute résolution pour leurs clients en photographie de portrait. N’oubliez pas que ces taux suggérés ne prennent en compte que la propriété intellectuelle du photographe. Le TEMPS et COGS doivent être ajoutés si nécessaire. Les définitions des catégories de photographes sont ci-dessous.. Catégories de photographes : Émergeant : généralement 5 ans d’expérience dans l’industrie ou moins. Encore en train de développer son style et de trouver sa niche (taux CPPx suggéré entre 1 et 4). Professionnel actif : plus de 5 ans d’expérience dans l’industrie, à temps partiel ou complet avec des coûts fixes d’entreprise (assurance, frais d’adhésion, etc.) (taux CPPx suggéré entre 5 et 10). Spécialiste : reconnu comme un expert dans leur d’domaine d’activité (taux CPPx suggéré supérieur à 10). Cette méthode donne à tout photographe amateur, étudiant ou professionnel émergeant une base pour commencer. Si quelqu’un est intéressé pour acheter leur photo, ils savent qu’ils peuvent commencer à 1 centime par pixel et progresser sur l’échelle en développant leur art et acquièrent de l’expérience.


Meilleures pratiques pour fichiers numériquess

trouver comment assigner une valeur en dollars à vos fichiers numériques.

Maintenant que vous savez commencer calculer le prix de vos impressions et fichiers, voici les meilleures pratiques pour vendre vos fichiers numériques :

L’industrie photographique a subi des changements majeurs ces 15 dernières années. Il ne fait aucun doute que nous devons mettre à jour nos pratiques commerciales, stratégies commerciales et modèles tarifaires pour nous adapter et rester pertinents. La méthode tarifaire Pixelcents est une façon d’aller de l’avant. Elle est simple, cohérent et développera la confiance de la prochaine génération de photographes, pour qu’ils soient justement compensés pour leur travail. Si nous pouvons appuyer l’idée de tarifs basés sur la propriété intellectuelle, alors nous pourrons assurer que l’industrie photographique continue à être une façon gratifiante et viable de gagner sa vie.

1. Limitez la taille des fichiers – 1. ne cédez pas tout – créez une gamme de produits numériques basée sur votre modèle commercial. 2. Utilisez un contrat – indiques les termes de l’usage dans un contrat signé (comme nous le faisons dans l’industrie commerciale). 3. Apposez un filigrane sur les images – Assurezvous toujours que votre nom est sur le devant de l’image (pas simplement dans les métadonnées). 4. Communiquez la valeur à vos clients – 4. Voici un exemple : Nos collections de fichiers numériques sont un des produits les plus précieux que nous vendons. Une fois que nous livrons les fichiers, vous pouvez les partager avec un nombre illimité de personnes, pour toujours. Si vous avez acheté un fichier prêt à l’impression, vous pouvez imprimer des copies pour toutes les personnes dans votre vie, quand vous en avez besoin. Comme tous nos produits, ces images prennent de la valeur avec le temps qui passe. Assurez-vous de sauvegarder ces images. 5. Évaluez vos fichiers de façon appropriée – utilisez la formule Pixelcents (longueur en px x CPPc = $) pour

Pro émergent (2 CPPx) Pro établi (5 CPPx) Spécialiste (11 CPPx)

Melissa Welsh est une photographe primée nationalement, une auteure et une entrepreneuse en technologie basée sur l’île de Vancouver au Canada. Elle a étudiée la photographie à London, Ontario et a depuis monté une carrière en photographie de style de vie, portrait et mariage. Son entreprise, Pixelcents, se consacre à changer positivement l’industrie de la photographie et a aidé à augmenter les revenus de photographes dans 22 pays autour du monde. Elle est amusante, a l’esprit libre et un amour

Prêt pour Inter-

Prêt pour

net

l’impression

(fichier Insta-

(4x6 ou 1800

gram 1080 px)

px)

21$

36$

54$

90$

118$

198$

profond de l’aventure. Son travail est dans des collections privées à travers le monde, ainsi que dans des publications régionales, nationales et internationales. Rejoignez Melissa au Congrès canadien de l’image où elle parlera de comment elle poussé sont entreprise de photographie de mariage au niveau supérieur en utilisant ses forces et en étant compétitive avec la valeur de son traval et non pas avec ses tarifs !

HIVER 2018  GALLERIE MAGAZINE 

23


Going Beyond the Camera Why we are your printing partner in success

At WHCC, we’re committed to helping your business thrive. We understand the importance of selling your clients on the value of investing in photographic art. That’s why we provide a wide selection of innovative products and helpful resources that go beyond the camera, so you can inspire your clients, sell more, and grow your business. See all of our latest product ideas + resources at whcc.com/partner See you in BC!


lighting

par Greg Blue

L

orsque j’ai étudié la photographie au début des années 1980, l’éclairage était enseigné de manière très stéréotypée. « Mettez une boîte à lumière sur votre lumière, placez-la ici, et cela s’appelle éclairage papillon ». Nous savions à quoi cela ressemblait, mais nous ne savions pas pourquoi. On ne nous a jamais enseigné les principes fondamentaux de la théorie de l’éclairage, ce qui signifie que nous ne pouvions que répéter ce qui nous avait été montré. Cela a créé deux problèmes majeurs - 1) nous n’étions pas très capables d’affiner ou de résoudre nos problèmes de lumière, et 2) notre travail se ressemblait tous parce que nous utilisions tous la même formule. Ce n’est que lorsque j’ai quitté l’université que j’ai eu la chance de trouver un professeur nommé Dean Collins, qui a changé ma vision de l’éclairage. Il ressentait la même frustration que moi, mais il a pris les choses en main en étudiant la physique de la façon dont l’éclairage fonctionne dans le processus de création d’images, et en termes simples afin que nous puissions tous comprendre.

Sa méthode d’enseignement est tout aussi applicable au monde numérique d’aujourd’hui qu’au monde du film des années 1980. La lumière est la lumière elle n’a pas beaucoup changé depuis 13,5 milliards d’années. Cette connaissance a tout changé pour moi en tant que photographe, et c’est maintenant un enseignement standard dans la plupart des écoles de photographie. J’ai arrêté de regarder l’éclairage en termes de technique, et j’ai commencé à le regarder en termes de solutions. En d’autres termes, je n’ai pas simplement essayé d’appliquer une technique d’éclairage particulière à une image. Au lieu de cela, je me suis retrouvé à scruter le sujet et à proposer un plan d’éclairage qui, selon moi, permettrait de mieux saisir les aspects uniques du sujet et de transmettre l’atmosphère et l’ambiance que je cherchais. Alors, quand je fais un portrait, j’essaie toujours d’aller au-devant du sujet et d’utiliser mon iPhone pour prendre rapidement une photo de profil de leur visage. De cette façon, je peux prendre le temps de regarder leur visage pour comprendre comment je veux

l’éclairer. Par exemple, j’ai récemment photographié un portrait en pied d’une femme des Premières Nations, et comme je voulais une grande source de lumière, j’ai utilisé une Octabank de 7 pieds. Elle avait une belle peau, et j’aimais l’éclairage général, mais je sentais que nous perdions la lueur naturelle de sa peau. J’aurais pu corriger cela dans Photoshop, mais j’ai plutôt choisi de placer un plus petit plat de beauté de 18 pouces avec une chaussette dessus en face de mon Octabank. Cela a créé un point chaud sur la plus grande lumière, et cela a créé une lueur très contrôlée sur sa peau sans changer mon éclairage. Un autre photographe sur le plateau a déclaré : « Je n’ai jamais vu cette technique ». C’est parce que ce n’était pas une technique - c’était une solution. Je n’avais jamais fait ça auparavant, parce que je n’avais pas besoin de le faire. Un autre exemple récent lors de la prise de vue d’un produit, j’ai commencé à utiliser mes stroboscopes de studio, mais j’ai fini par utiliser la lampe de poche de mon iPhone à travers un glaçon acrylique

HIVER 2018  GALLERIE MAGAZINE 

25


pour créer l’éclairage que je voulais. Comprendre la théorie de l’éclairage fait de vous un résolveur de problèmes très compétent. Avec tous les photographes autodidactes et les didacticiels d’éclairage en ligne maintenant (beaucoup d’entre eux sont superbes), cela m’inquiète que les nouveaux photographes reviennent largement à l’apprentissage de l’éclairage par la technique. Il semble y avoir un désir général de trouver des réponses rapides et des formules faciles à suivre pour l’éclairage - qui peut les blâmer ? Mais de telles formules sont ce qui conduit à des modes et des tendances épiques, où nous voyons un grand nombre de photographes copiant essentiellement le style des autres. Cela rend très difficile pour les photographes de créer la distance et la séparation des images de l’autre. Et cela a souvent un impact brutal sur les tarifs photographiques. Lorsque les photographes ne peuvent se différencier en fonction de la vision artistique, de la philosophie et de l’exécution, ils n’ont souvent d’autre choix que de rivaliser en fonction du prix.

Comprendre la théorie profonde de l’éclairage n’est pas très difficile, mais cela prend du temps et de la pratique. Une fois que cela devient une seconde nature, cela libérera votre créativité - lorsque vous regarderez l’image d’un autre photographe, vous pourrez résoudre presque instantanément le problème d’éclairage utilisé. Mais bien plus importante est la capacité à visualiser une image originale dans votre tête et à savoir exactement comment l’éclairer. Et pour les 50% du temps où quelque chose dans votre configuration initiale de l’éclairage n’est pas tout à fait correct, ou si votre client veut faire un changement, vous serez capable de résoudre l’éclairage sans avoir le sentiment de panique. Je crois que nos opinions en tant que photographes sont tout aussi importantes que notre travail actuel - en particulier sur le marché commercial, où les photographes sont souvent embauchés en fonction de leur philosophie et de leur approche. J’ai de fortes opinions sur l’éclairage qui influencent beaucoup mon style et l’exécution visuelle de mes photographies. Lorsque j’éclaire une image, j’essaie d’abord de me fier à la

physique de la lumière pour modeler la lumière sur mon sujet. Quand la physique seule ne fonctionne pas, j’utiliserai un modificateur, et quand un modificateur ne pourra pas résoudre le problème, j’utiliserai Photoshop - mais seulement en dernier recours. J’utilise Photoshop tout le temps dans mon travail, mais j’essaie de le garder au minimum et je m’efforce de le rendre absolument invisible dans mes images (du moins la plupart d’entre elles). Photoshop est un outil merveilleux, mais il y a un danger dans ses capacités puissantes. Vous pouvez facilement en faire trop. L’éclairage est le gâteau, et Photoshop est le glaçage - si vous avez un gâteau mal cuit, un glaçage de 3 pouces ne va pas le sauver. Comprendre comment éclairer à la fois d’une approche stylistique et de résolution de problèmes signifie qu’il y aura beaucoup moins de retouches nécessaires sur l’image finale. La lumière est le milieu dans lequel nous travaillons en tant que photographes ! Comprendre comment cela fonctionne et comment la manipuler va amener votre photographie à un niveau incroyable.

Greg Blue est un photographe commercial vétéran avec plus de 30 ans d’expérience, travaillant à Vancouver. Il travaille principalement avec des clients en publicité à grande échelle, mais photographie aussi régulièrement des produits et des portraits. Ses images ont remporté de nombreux prix nationaux et internationaux, comme le prix Lotus & Applied Arts Magazine au Canada, le prix des One Show Awards à New York et le prix de Cannes Lion Awards en France – sans oublier le Photographe commercial de l’année 2017 des PPOC ! Rejoignez Greg au Congrès canadien de l’image pour son atelier à la journée, où il donnera un cours accéléré sur les aspects les plus critique de la théorie profonde de l’éclairage. En une matinée, les participants apprendront une théorie qui guide toutes les techniques d’éclairage qui nous sont disponibles. Et ce n’est pas la marque de votre équipement qui compte.

26 

G A L L E R I E w w w. p p o c . c a


JEREM Y KORE S KI, ADV EN TUR E P H O TO G R A P HER

with Canon EF 70-200mm f/4L IS USM

Watch the film at Canon.ca/L Canon is a registered trademark of Canon Inc. © 2017 Canon Canada Inc .


P our q uoi v ous d e v e z arr ê t er d e v ous en f aire ( e t appren d re à aimer la v i d éo ) par Sébastien Lavallée, MPA

L

’importance de la vidéo dans nos vies numériques quotidiennes ne passe pas inaperçue : BEAUCOUP d’informations sont maintenant transmises à l’aide de ce média. Il faut à peu près le tiers du temps pour regarder une vidéo de deux minutes

28 

G A L L E R I E w w w. p p o c . c a

que ce qu’un texte présentant les mêmes informations prendrait à lire. Aussi, on retient ces informations plus aisément. De plus en plus de grandes marques ont à leur disposition leur propre équipe de production vidéo, afin de maximiser la transparence et l’authenticité. Actuellement, c’est

la meilleure façon de rejoindre son audience et de créer sa propre petite communauté en ligne. Le plus difficile demeure de trouver le bon contenu à produire et à partager. Ne misez pas tout sur un succès viral, qui dépend de trop de variables,


pour faire mousser la visibilité de votre entreprise. Cette voie deviendra vite ennuyante et vous n’atteindrez jamais votre cible. Gardez le tout le plus simple possible, en respectant votre image de marque et ce qu’elle représente. Il y a de bonnes chances que ce dont vous aimez le plus parler ou que votre activité préférée soit aussi celle de vos clients potentiels. Après tout, ils vous choisissent parce qu’ils trouvent des similarités entre vos valeurs, vos goûts et les leurs ! Vous pouvez réaliser des vidéos éducatives, montrer les coulisses de votre travail, tenir un vlog, répondre aux questions de clients : ce qu’il vous plaît sans sortir de votre zone de confort naturelle. Par exemple, je ne partage personnellement pas trop d’informations sur ma vie privée en ligne, ce ne serait donc pas une bonne idée pour moi de commencer à tenir un vlog. Ce ne serait pas une activité que je ferais naturellement. Comment votre entreprise profiterat-elle ? En vous assurant que tout y est relié d’une façon ou d’une autre. Vous parlez de ce que vous faites ? Ajoutez un lien vers votre site Internet qui sera ainsi facile à trouver. Vous pouvez même ajouter des liens vers du contenu de même type ou sur le même sujet. Par exemple, vous faites des portraits de nouveau-nés et vous produisez une vidéo concernant les règles de sécurité à respecter avec ce type de sujets ? Vous pouvez alors ajouter un lien vers un article écrit sur votre site avec des images des coulisses d’une session et une galerie de vos meilleures images. Vous êtes un photographe commercial ? Vous pouvez montrer tout le processus de création pour une photographie de produit incluant l’ensemble des essais et erreurs à éviter, en montrant le résultat final à la toute fin. Vous pouvez aussi puisez à l’extérieur de votre champ d’expertise. Vous aimez

le café ? Vous pouvez dédier une série de vidéos à la découverte de différents cafés dans différentes villes. Vous aimez le cinéma ? Vous pouvez partager votre critique des films que vous avez vus. Tout est possible et vous pouvez réaliser plus d’une série avec un contenu distinctif pour chacune. De plus, inutile de vous ruiner à acheter du nouvel équipement. Vous avez un téléphone intelligent ? Vous pouvez filmer et faire le montage à même celui-ci. Il y a même des accessoires spécifiques pour ces appareils comme des trépieds et des microphones, qui ne sont pas trop dispendieux. Vous ne voulez pas apprendre à faire du montage ? Vous pouvez faire des diffusions en direct (sur Facebook ou YouTube, selon l’endroit où vous aurez le plus de portée) lors desquelles vous pourrez répondre à des questions ou parler d’un sujet en particulier. Le plus important demeure d’avoir du plaisir à réaliser ces vidéos. Essayez quelque chose, même au risque de vous tromper. Dans le pire des cas, vous n’aurez qu’à supprimer la vidéo et recommencer à nouveau la prochaine fois !

Récipiendaire de plusieurs prix en photographie commerciale, Sébastien Lavallée détient le titre de Maître Photographe et travaille comme photographe professionnel depuis presque dix années. Ayant fait ses études en cinéma, Sébastien a ajouté la production vidéo aux services qu’il offre il y a quelques années. Participez à l’atelier lève-tôt de Sébastien au Congrès canadien de l’image où il vous enseignera comment éviter les erreurs communes que les photographes font lorsqu’ils comment à faire de la vidéo.

HIVER 2018  GALLERIE MAGAZINE 

29


We’ll be at the Canadian Imaging Conference & Expo Tradeshow in Richmond, BC!

Visit us at booths 14 & 15 on May 6th & 7th

It’s been a labour of love, our brand new website is polished, and ready for you. Browse the brand new eStore, track your orders and catch up on our blog. Visit www.technicare.com!

Like what you see?

We love our customers!

Keep track of your orders!

Getting started with us is easy, we’d love to make you smile. Visit www.technicare.com to sign up for an account.

Our commitment to customer service means our friendly staff is always happy to help with any questions you may have!

See the status and estimated completion time of your orders. Keep track of everything in house using our ordertracking.

www.techncare.com | support@technicare.com | 1-800-897-1844 | 10924 – 119 Street NW | Edmonton, Alberta


A

près le congrès national de 2017, le comité d’organisation a passé beaucoup de temps à collecter les retours des membres pour nous permettre de faire du Congrès canadien de l’image 2018 le meilleur congrès à ce jour. Nous avons entendu plus d’affaires, plus de beaux-arts, et plus de variété parmi les présentateurs ! Vous avez demandé et nous avons écouté ! Cette année, nous lançons une table-ronde des affaires avec Karyn Lee, Melissa Welsh et Rebecca Coleman. Cette discussion se concentra sur l’amélioration de votre site internet et référencement, comment travailler plus intelligemment (et non plus dur), et des astuces pour votre marketing sur les réseaux sociaux. Notre but est que vous en ressortiez avec les connaissances nécessaires pour construire une entreprise plus forte, ce qui veut dire travailler moins, avoir plus de temps pour votre famille, tout en maintenant votre qualité de vie ! Nous avons aussi réinvité Colin Sprake. Colin enseigne aux entrepreneurs depuis des années comment relever le plus gros défi pour votre entreprise, vous-même ! Colin vous aidera à vous motiver pour prendre les mesures dont vous avez besoin pour construire une entreprise à succès. Dave Brosha, un des photographes de paysage les plus prospères du Canada, vous plongera dans les affaires de la photographie de beaux-arts. Kaylee Greer et Nikki Harrison partageront pourquoi créer des entreprises de niche a été le secret de leur succès ! Robert Bray vous aidera à perfectionner votre processus de vente, et JB Sallee partagera ses erreurs

et ses succès avec un des studios de photographie les plus prospères de Dallas. Au-delà des affaires, nous allons aussi repousser les barrières créatives avec les portraits de beaux-arts de Nikki Harrison, des images incroyables de paysages et de beaux-arts de Dave Brosha, et une présentation différente de tout ce que vous avez pu voir avec Joan Terry ! Joan étendra vos sens créatifs avec une présentation sur l’art et la composition ! Si améliorer vos capacités en beaux-arts ou améliorer votre art est un de vos buts, ne manquez pas ces présentations ! Greg Blue donnera un cours accéléré sur les aspects les plus critiques de la théorie profonde de l’éclairage. Greg croit fermement en l’apprentissage pratique et obtenir le bon résultat dans l’appareil. Vous aurez des problèmes complexes d’éclairage et travaillerez en petits groupes pour les résoudre ! En plus de tout cela, nous voulions étendre vos capacités au-delà de la photographie de studio traditionnelle avec la photographie de vidéo et drone. Sébastien Lavallée enseignera des cours de vidéo avec l’intention que vous créerez vos propres vidéos de marketing après la conférence ! Yifei Zhao enseignera les tenants et aboutissants de la photographie de drone ; elle expliquera ce dont vous avez besoin pour opérer un drone légalement pour la photographie au Canada. Si vous appréciez l’apprentissage pratique en petit groupe, vous pouvez choisir d’ajouter un de nos ateliers à votre inscription. Stephanie Robin, une des photographes éminentes de portrait de nouveau-nés au Canada, partagera ses astuces HIVER 2018  GALLERIE MAGAZINE 

31


GET INSPIRED AT THE

Canadian Imaging Conference & Expo

MAY 4 - 9, 2018 in Richmond, BC! For more information, please visit:

www.canadianimaging.org pour obtenir le parfait portrait de nouveau-né. Nikki Harrison partagera ses astuces pour créer des portraits de beaux-arts éternels et comment elle en a fait une entreprise ! JB Sallee passera la journée à partager comment il crée des portraits environnementaux narratifs incroyables qui vous démarqueront de votre compétition ! Vous pouvez aussi profiter de Vancouver pendant un safari photo avec le photographe local Brian K Smith ! Brian vous amènera aux endroits populaires de Vancouver et partagera avec vous son expérience et ses connaissances. photo by: Kaylee Greer Cette année, nous proposons de nouveau les critiques de portfolio à notre congrès national ! Si vous vous inscrivez à la conférence complète, vous pourrez avoir une critique de portfolio gratuite par un de notre maîtres photographes et certains de nos présentateurs ! Cette année, en plus de la revue traditionnelle de portfolio de photographie, nous offrons des critiques de site internet et de marketing par nos experts de l’industrie ! Une fois de plus, nous accueillerons un salon des exposants. Joignez-vous aux fournisseurs de notre industrie pour voir les nouveaux équipements qui sortent, récupérer des produits de laboratoires photographiques et obtenir des réponses à photo by: JB Sallee vos questions. Comment est-ce que je peux faire marcher la synchronisation à haute vitesse ? Qu’est-ce que la finition matte par rapport à la finition lin ? Quelles options sont disponibles pour les albums ? Ces fournisseurs soutiennent votre entreprise et c’est votre chance de rencontrer les personnes derrière le nom que vous voyez sur le site internet !

les juges examinent les portfolios de 10 images dans une variété de catégories, dont portrait, beaux-arts et commercial. Pour la première fois, nous avons une clinique de juge de deux jours. Cette clinique est uniquement sur invitation et requière que les participants soient Artisan des arts photographiques pour être éligibles. Cette clinique est parfaite pour ceux qui sont nouveaux ou pour ceux qui veulent rafraîchir leurs compétences de juge. Les participants au congrès vous diront que le meilleur du congrès n’est pas les présentateurs ou l’apprentissage, mais l’opportunité réseauter avec d’autres photographes qui gèrent photo by: Nikkide Harrison des entreprises dans des marchés similaires au votre. Êtes-vous en train de lancer une campagne de marketing sans succès ? Avec vous des difficultés à poser les mains ou à calibrer votre écran ? Nos sessions de réseautage vous permettent de parler avec d’autres photographes et de discuter des défis et succès que vous avez eu dans votre entreprise. Nous vous offrons la chance de réseauter avec des photographes à travers le pays pendant notre soirée amusante avec de la musique en direct, et à notre suite Hospitalité chaque soir. Nous célébrerons aussi les meilleures images du Canada lorsque nous couronnerons les Photographes de l’année, et reconnaîtrons les récipiendaires de nos prestigieux titres. C’est votre chance de photo by: Dave Brosha demander comme une image primée est créée et de rencontrer les photographes derrière ces images !

Speaker Lineup: JB Sallee, Nikki Harrison, Dave Brosha, Vous avez parlé et nous avons conçu pour vous un congrès qui Kaylee Greer améliorera and more..! vos compétences des affaires, étendra votre créativité,

Nous proposerons aussi une critique pour les images dans notre salon national de l’image. Un panel de juges maîtres critiquera les images en personne avec vous, ou vous pouvez simplement regarder, écouter et apprendre ce que les juges pensent qui fait une bonne image ! Notre jugement d’accréditation aura aussi lieu à la conférence, donc vous pourrez regarder pendant que

32 

G A L L E R I E w w w. p p o c . c a

tout en augmentant vos compétences techniques ! Vous ne pouvez pas égaler l’expérience de l’apprentissage en personne car vous obtenez un retour immédiat à vos questions !

Joignez-vous et soyez inspirés à Richmond, du 4 au 9 mai 2018. Pour les informations d’inscription, merci de cliquer ici : http:// canadianimaging.org


mon ppoc

PAR Chelsea Jones

J

’ai rencontré par hasard Chris Thombs dans une base militaire des Forces armées canadiennes où nous travaillions tous les deux à l’époque. Il est le propriétaire et le créateur de One Step Beyond; une entreprise de photographie que j’ai suivie et admirée (et que je suis toujours). À ce moment, j’étais membre observateur des PPOC et encore tout nouveau dans le monde de la photographie professionnelle.

LES PHOTOGRAPHES PROFESSIONNELS DU CANADA (PPOC) sont un groupe d’artistes créatifs variés qui est dévoué aux plus hauts standards dans le domaine de l’imagerie professionnelle. Les photographes de tous les genres sont les bienvenues pour se joindre aux PPOC. Recontrez de nouveaux amis et mentors es profitez de la richesse de l’expérience et de la connaissance. PPOC offre aux photographes un moyen de s’élever au statut de professionnel. Les possibilitiés d’éducation, de réseautage, de bénéfices directs aux membres es la possibilité de gagner des prix et des titres vous aideront à atteindre votre potentiel de croissance et à l’amélioration de votre situation économique. Une fois devenu un membre accrédité, votre expertise peronnelle et vos images sont promues sur notre site internet afin que les clients et les autres photographes ayant besoin de références sachent à qui s’adresser. CONTACTEZ NOUS 1-888-643-PPOC (7762) 519-537-2555 Info@ppoc.ca www.ppoc.ca ADDRESSE POSTALE: 209 Light St. Woodstock, ON N4S 6H6 Canada

J’ai eu le courage de dire à Chris que j’étais un collègue membre des PPOC et un fan de son travail. Il a eu cette étincelle soudaine dans ses yeux et il a immédiatement commencé à parler de la photographie et des PPOC. Il a montré un véritable intérêt pour mon travail et mes objectifs. Il n’y avait aucun jugement, juste un enthousiasme pour la photographie et pour aider les autres dans l’industrie. Il avait une foi totale dans les PPOC et m’a encouragé à m’impliquer davantage. La conversation a été une grande révélation pour moi et a déclenché mon cheminement en tant que photographe professionnel et membre des PPOC. Chris était disposé à agir en tant que mentor et était ouvert aux rencontres pour fournir une critique constructive de mes images. Il m’a également appris à utiliser Lightroom, qui a révolutionné mes compétences de post-traitement. J’étais heureux d’être membre des PPOC, mais Chris m’a donné le coup de pouce dont j’avais besoin pour faire du bénévolat et me mettre aux accréditations et aux compétitions. Quand Chris a appris que j’étais passionné par la photographie de la vie militaire, il a pris les dispositions pour que je participe à une partie d’un cours de formation militaire. Pour un civil, c’est une opportunité vraiment unique. Il faisait peut-être froid dehors, mais cela valait le coup; J’ai non seulement obtenu des images dignes d’accréditation, mais j’ai aussi pu comprendre ce que les membres des Forces armées canadiennes doivent endurer et apprendre pour servir le public canadien tant ici qu’à l’étranger. Même si j’ai travaillé sur une base militaire pendant quelques années, je n’ai jamais eu le privilège de voir et de comprendre les compétences et les connaissances uniques dont ces soldats avaient besoin pour leur travail. En conséquence, j’ai réussi à obtenir une accréditation en vie militaire; le plus important était la perspective que j’ai acquise de l’expérience.

En octobre 2017, j’ai subi une chirurgie à la cheville et je ne pouvais pas conduire. Chris s’est assuré que j’étais à la conférence « Light Matters 2017 » en me conduisant d’Edmonton à la conférence de Calgary. J’étais un peu maladroit avec mes béquilles et il m’a aussi aidé à gérer mes sacs ! Chris continue d’agir en tant que mentor; son travail est inspirant et sa volonté de faire du bénévolat et de travailler pour les PPOC et pour d’autres photographes est admirable. Je sais que je peux lui faire confiance pour des commentaires honnêtes sur mes images. En raison de la volonté d’autres membres des PPOC, comme Chris, d’aider les autres, ma photographie s’est améliorée à pas de géant. Ce n’est qu’un exemple de la façon dont les membres des PPOC sont là les uns pour les autres. Mon objectif pour le futur est de pouvoir partager ma passion pour la photographie et agir en tant que ressource et mentor pour d’autres qui commencent à peine leur cheminement en tant que photographe professionnel.

Chelsea est la propriétaire de Vitality Images Photography à Edmonton, AB. Elle aime photographier les gens et les animaux. Chelsea est membre accréditée des PPOC depuis 2013. Lorsqu’elle n’est pas derrière son appareil, elle est ergothérapeute pour les Forces armées du Canada.

HIVER 2018  GALLERIE MAGAZINE 

39


1

2

Photo originale de mes voisin d’en face prise par ma fenêtre.

J’ai enlevé les choses distrayantes autour des sujets.

        

3

Photo prise la nuit de Noël devant la maison de ma fille.

4

Après avoir rehaussé la photo avec: Nik Detail Extractor et Nik Glamour Glow. La lune fait avec Photoshop Filter-Render-Lens flare. Coloré bleu et vignetté avec Photoshop.

5

Sujets de la photo 2 ajoutés. J’ai appliqué de la neige avec le filtre Dave’s Photoshop Snow Overlays de Ukandu Templates.

Toutes les photos qui ont servis ce montage ont été prisent avec ma Canon Power Shot ELPH 120. Cette image de Marc a obtenu un score de mérite au Salon 2017 des PPOC.

du concept à la couverture Marc est membre des PPOC depuis

transformé les produits qu’ils offrent à leurs clients.

35 ans. Il a remporté le titre de Photographe de l’année au Québec

Marc pense qu’il est maintenant important d’améliorer

en 2003, 2007 et 2014. Il a été

chaque image pour remporter des prix pendant

nommé Photographe portraitiste

l’accréditation et la compétition de l’image des PPOC.

de l’année des PPOC en 2007 et

Une bonne photo n’est pas assez. Nous devons

2014. En 2017, Marc a reçu sa 7

voir au-delà de l’image. Cette nouvelle technologie

ème barre de maître des PPOC.

a permis à leur fille, Jessica, de développer une nouvelle discipline : la peinture numérique. L’année

aphe Émér

tre Photogr

MPA, Maî Marc Bailey,

40 

ite (Quebec)

G A L L E R I E w w w. p p o c . c a

En 2002, le studio changea

dernière, les peintures biographiques numérique de

vers le numérique. Marc peut

Jessica ont attiré l’attention du programme « How

maintenant améliorer ses

it’s made » du Discovery Channel. L’épisode a été

photos à des niveaux qui

retransmis en décembre dernier au Canada. Il sera

étaient impossibles avant,

retransmis très bientôt aux États-Unis et dans 180

et pousser les barrières de la créativité. Les nouveaux outils numériques ont totalement

autres pays dans 35 langues.


For those who find inspiration everywhere, who switch between stills and video without missing a beat, who want the look only a full-frame D-SLR can achieve and who love sharing their shots, the D750 is the tool to unleash your artistry. With features inspired by D4S and D810, the D750 brings dazzling image quality, cinematic video capabilities and pro-inspired handling in a nimble design with a tilting Vari-angle LCD and built-in Wi-Fi connectivity. nikon.ca


Thinking of new lighting?

Think head first. Choosing world-renowned Elinchrom is smart, heads-up thinking. Especially since the BRX 500 Ws quiet fan-cooled flash head is packed with professional features, including built-in Skyport Receiver that (with optional transmitter) allows you to trigger and adjust both the head and modelling light wirelessly, as well as set groupings when working with multiple heads. • Variable power down to 31Ws • Fast recycling times at 115V (1.45 sec at full power / 0.34 sec at lowest power) • Action-stopping flash durations of 1/1558 sec • Recognizes AC power source from 90-260VAC, allowing its use anywhere in the world

Kit includes: • 2 BRX 500 multi-voltage (90-260VAC)

Two Heads are better than One!

500Ws monolights • EL-Skyport Transmitter Plus

Elinchrom’s BRX 500/500 Softbox To Go Set

• 2 Portalite softboxes – one rectangular,

This 2-light lighting kit is a favourite with location photographers, and for good reason. It’s a versatile kit that provides wireless control and is ideal for anyone starting a serious business in portrait or product photography desiring more control over the subject.

• Translucent deflector

PHOTO | VIDEO | DIGITAL | SALES | RENTALS | SERVICE TORONTO • MISSISSAUGA • OTTAWA • CALGARY • EDMONTON

one octagonal • 2 light stands with carrying bag and durable tube case for the lights

The Visual Technology People

VISTEK.CA

2018 Hiver Gallerie Version Française  
2018 Hiver Gallerie Version Française