Issuu on Google+

CI-JOINT LE PROGRAMME DES FESTIVITÉS DU BARCARÈS

APPEL AUX BARCARÉSIENS DE SOUCHE Une édition spéciale de L’Ecoute consacrée aux 80 ans du Barcarès est en gestation. Nous faisons appel à toutes les personnes qui détiendraient des documents, photos ou même souvenirs et anecdotes de l’époque pour nous aider à enrichir ce numéro exceptionnel qui fera partie de notre mémoire et de notre patrimoine collectifs. A tous d’avance, merci de creuser vos méninges et de fouiller dans les greniers… Vous pouvez nous contacter au 04 68 86 68 63 ou par mail à lecoute@portbarcares.com., ou encore passer nous voir en mairie, tout simplement.

L’écoute PORT BARCARÈS

- Novembre, Décembre 2008 - N°70

Le journal de votre ville

PORT BARCARES

S ommaire L’édito .............................................. P2 Scolaire............................................ P2 Deux barcarésiens en or ................ P3 Commémorations ........................... P4 Culture ............................................. P5 DOSSIER : Protection du littoral.... P6-7 Tourisme .......................................... P8 Revue d'actualité ............................ P8 Patrimoine ....................................... P9 Associations .............................. P9-10 Ils ont choisi le Barcarès ............. P10 Enfance / Jeunesse ................ P11-12

Les entreprises barcarésiennes au top !

A

vec l'installation au Pôle de Axeo, une société de services à domicile, et la récente distinction de Pro Ethic dans le domaine du développement durable, le Barcarès avec le soutien de PMCA se dote d'un tissu économique riche orienté vers l'humain..........................P10

ENVIRONNEMENT

P 6-7

Protection du littoral

Enquête publique : du 17/11 au 19/12 2008

T

ous les barcarésiens qui le désirent pourront prendre connaissance du dossier qui sera mis à leur disposition, ainsi que le registre d’enquête du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h, en mairie, salle du Conseil Municipal (1er étage). Chacun pourra également envoyer ses remarques éventuelles par écrit à : M. le Commissaire-enquêteurDossier de protection du LittoralHôtel de Ville- Bd du 14 juillet 66420 Le Barcarès. Ce même commissaire-enquêteur, M Louis Serène, organisera une nouvelle permanence en mairie le vendredi 19 décembre (jour de clôture) de 14h à 17h. Il est aussi possible de s’exprimer sur ce sujet fondamental sur le site internet de la commune www.portbarcares.com/littoral.

En projet, un épi après la jetée Nord et trois brise-lames au Nord des existants

Le Barcarès, village de Noël !

E

D

epuis de nombreuses années, de plus en plus de barcarésiens rivalisent d’imagination et d’inventivité pour décorer et illuminer leur maison ou leur balcon. Cette année, entre le 15 et le 17 décembre, un jury fera le tour des différents quartiers pour sélectionner les meilleures décorations et illuminations. Les décorations de Noël seront évaluées entre 18h00 et 20h00, ce qui permettra aux participants de mieux gérer leurs dépenses énergétiques. La remise des prix se fera le vendredi 26 décembre à 16h30, lors de l’après-midi de clôture du marché de Noël.

t si le Père Noël avait choisi, cette année, d’installer son village de Noël au Barcarès ? Mais oui, la magie va devenir réalité pour toute la famille ! Du 19 au 26 décembre, tous les plaisirs de la fête vous seront offerts sur le marché de Noël : tradition catalane, journée

cadeaux, parade enfants, fondue au chocolat, distribution de friandises, spectacles musicaux, crèche vivante, arrivée dimanche 21 à 16h30 du Père Noël. Les enfants, n’oubliez-pas de déposer votre lettre au Père Noël dans la boîte aux lettres géante installée au cœur du marché. !


Bonnes Fêtes à tous !...Bonne année ! Bones Festes a tothom !...Bon any felis !

P. 2

Le jo u r n a l d e v o t re v i l l e

ACTUALITÉ

Edito du Maire

L’étoile d’or pour notre Maire

L’

L’

enquête publique concernant le dossier de protection du littoral, dossier majeur et capital pour l’avenir de nos plages est enfin ouverte jusqu’au 19 décembre 2008 dans les locaux de la mairie du Barcarès. Cette étape est l’aboutissement d’un long travail que j’ai initié il y a 6 ans dans le cadre du SIVOM Leucate-Le Barcarès, et je me réjouis aujourd’hui que cet investissement, sans cesse renouvelé depuis lors, connaisse aujourd’hui une phase opérationnelle à travers cette procédure d’enquête publique. C’est pourquoi, compte tenu des enjeux forts de ce dossier en matière de sécurité des biens et des personnes, de préservation de l’environnement et de la qualité de notre accueil, il me semble fondamental que l’ensemble de la population barcarésienne soit associé à ce projet. En cette fin d’année 2008, et malgré les effets de la crise, l’action demeure nécessaire pour avancer, même s’il faut redoubler d’efforts. Certains travaux prévus sur notre commune sont déjà en cours, comme l’aménagement de la piste cavalière avenue du Roussillon, ou le début de la rénovation de l’avenue de la Coudalère, tout comme la construction de la Maison des Arts au village. Nous nous étions engagés à le faire, et nous tenons déjà une partie de nos promesses. L’innovation et le travail constant sont les conditions du succès. C’est grâce à cela que le bilan touristique de notre station est en constante hausse, du fait d’une programmation événementielle de qualité adaptée à notre clientèle. Dans la difficulté, plus que jamais , il est primordial de se recentrer sur les valeurs humaines. La solidarité, l’entraide, l’attention que nous pouvons porter aux autres, tout cela permet d’affronter le quotidien. Ces valeurs sont celles de beaucoup de barcarésiennes et de barcarésiens. Dernièrement, « l’Association d’encouragement aux bénévoles méritants », a mis à l’honneur madame Colette Jozwicki, et monsieur Michel Palat, qui donnent de leur temps et de leur dévouement sans compter, et dont l’altruisme contribue à la richesse associative si représentative de notre ville. Au travers de leurs distinctions respectives, c’est cet esprit unique du bénévolat barcarésien qui a été récompensé, et j’en suis très fière. Pour contribuer à la magie de Noël, la municipalité, en collaboration avec l’Office de Tourisme, a souhaité redoubler d’efforts pour que notre ville du Barcarès offre, aux petits comme aux grands, des moments de bonheur et de rêve, pour illuminer ces fêtes de fin d’année. En attendant de vous retrouver lors des prochaines manifestations, je vous souhaite de merveilleux moments d’échange et de partage, en famille, et avec vos proches. Joyeux Noël à toutes et tous ! Joëlle Ferrand Maire du Barcarès

Marché de Noël des Ecoles Maternelles Le vendredi 12 décembre de 14h à 18h30 Dans la Salle de jeux de la Maternelle du Groupe scolaire Jean Moulin, les enfants exposeront leurs travaux sur la thématique de Noël et de l’hiver. Une vente de confiseries et d’objets de décoration réalisés par les élèves, ainsi que la pesée d’un panier garni seront effectuées au profit de la coopérative scolaire. Contact : Ecole maternelle Jean Moulin, 04 68 86 24 26

étoile européenne du dévouement civil et militaire est une association apolitique : elle récompense tous les anonymes de la République qui participent à la société civile en donnant le meilleur d’euxmême. Les fonds récoltés sont employés pour des causes humanitaires, notamment pour le soutien des personnes âgées. C’est en ces mots que M. Emmanuel Traxel présenta l’association présidée par son épouse, Anh-Dao Traxel, également fille adoptive de Jacques et Bernadette Chirac. Malgré un emploi du temps très chargé, et un tournage en cours avec TF1, elle n’avait pas hésité à accepter l’invitation de M. Philippe Benguigui, délégué régional de l’association. Elle remercia la commune du Barcarès pour son accueil, avant de procéder à la décoration des nombreux récipiendaires. Madame le Maire reçut l’étoile d’or en récompense

de son engagement pour la commune et de son dévouement pour ses administrés. Lorsqu’elle remercia madame Anh-Dao Traxel, Madame le Maire associa les élus à cette distinction : " j’y vois la reconnaissance du travail abordé par les élus, qui sont proches des habitants. Au travers des rendez-vous, j’écoute et je reçois beaucoup en retour. Cela permet aussi de pouvoir sensibiliser les jeunes générations. Aimer les gens, c’est aussi pouvoir leur donner du temps, et je le fais avec le coeur. Cette journée comptera beaucoup pour moi tout au long de mon mandat." Madame le Maire aprés avoir reçu des mains de madame AnhDao Traxel l’étoile d’or européenne du dévouement civil et militaire, offrit à cette dernière quelques présents dont le livre de photos d’art et de textes poétiques sur le Barcarès.

Madame Traxel recevant la médaille de la ville aux côtés de M.Benguigui

SCOLAIRE

"Le goût" de l'école A l’occasion de la 19ème semaine du goût, toutes les classes de maternelle du groupe scolaire Jean Moulin ont participé à des ateliers d’éveil et de travail sur ce thème. Quelle joie, quelle surprise parfois, de plonger dans l’univers passionnant des saveurs !

E

ntre la découverte des goûts " sucré, salé, acide ", pour les plus jeunes, et la révision de ces bases avec la connaissance des légumes et de leurs dérivés pour les " grands " de maternelle, cette journée aura permis à 120 enfants des écoles de participer à divers ateliers d'éveil. Autour des enseignants, des élus, des assistantes maternelles et du personnel de la cantine rendu disponible pour cette journée par la municipalité,

nos jeunes " goûteurs " ont tantôt découvert des formes, des couleurs ou encore des saveurs nouvelles. Monsieur Sébastien Martos, directeur des classes de maternelle, nous a confié que ces ateliers se rattachaient au programme pédagogique déjà engagé en classe, avec le rappel des règles d’hygiène, et qu’ils feraient l’objet d’affichage et de travail en classe. " Reparler de cette expérience permettra de fixer les apprentissages ". Les

Ah, du citron... non merci !

moyens et les grands (4/5 ans) ont également pu réviser le nom des légumes et les saveurs en jus ou ensoupes. Le velouté de potiron a d'ailleurs eu beaucoup de succès, tout comme l’énorme citrouille que les plus " costauds " se sont hasardé à soulever !! Monsieur Sébastien Martos, a tenu à remercier la municipalité sans qui cette journée n’aurait pas été possible. Il était tout naturel pour Madame le Maire

de contribuer à organiser ces ateliers : " Les enfants doivent être encouragés à découvrir de nouveaux produits, de nouvelles saveurs… certaines sont héritées du passé et de la tradition. Qui n’a pas en souvenir les parfums inégalés d’une vieille recette de grand-mère. Permettre l’expression de la créativité, de l’imagination de chacun… cela pourra peut-être susciter des vocations… "

non seulement appris à ne pas gaspiller la nourriture, mais que

la soupe de potiron, c’est super bon !

La soupe bien aimée !

Q

ui prétend que les enfants n’aiment pas la soupe ? Au Barcarès, le travail sur l'éducation au goût continue tout au long de l'année, et les artifices d’une mise en scène attrayante font quelquefois des miracles... A l'occasion d'une fin d'après midi festive pour terminer la classe avant les vacances de Toussaint, les enfants des classes de maternelle ont défilé coiffés de couronnes ou de chapeaux pointus décorés façon "Halloween", ou de masques-citrouilles, objets réalisés par leurs soins lors d'ateliers de création. Réunion fort sympathique où chacun était fier de montrer son travail, et de chanter les chansons apprises en classe dont celle de "Grabouilla" la sorcière. Ce fut l'occasion de

réviser en chantant quelques bonnes habitudes alimentaires, surtout pour cette sorcière qui a "mal à l'estomac" parce qu'elle "mange n'importe quoi". Alors quoi de plus naturel que de conclure le goûter avec un bon verre de soupe à la citrouille, qui devint une véritable gourmandise lorsque " la sorcière bien aimée " (Véronique, assistante maternelle) fit le service. Les enfants avaient contribué à la réalisation de ce breuvage vitaminé au cours de la matinée en épluchant et découpant la chair des cucurbitacées, évidées pour les décorations. Un petit tour de main dans la cuisine du groupe scolaire, récemment aménagée par la municipalité, et hop, presque magique, la marmite fut prête. Les enfants ont


P. 3

Bonnes Fêtes à tous !...Bonne année ! Bones Festes a tothom !...Bon any felis ! L e j o u r n a l d e v o t re v i l l e

EN DIRECT DE LA MAIRIE

Belles "composées"

Deux barcarésiens en Or ! Lors de la journée organisée par " L’association d’encouragement aux bénévoles méritants " pour les communes du département , madame Colette Jozwicki a reçu la médaille d’or et monsieur Michel Palat, le Zénith d’or.

M

adame Colette Jozwicki a commencé ses multiples fonctions de bénévole au sein du Comité de Quartier. Elle participe à toutes les aides humanitaires qui sont sa préoccupation première depuis plus de 13 ans. Souriante et serviable, elle apporte bien volontiers son concours à toutes les associations qui le demandent. Sa gentillesse et sa discrétion sont appréciées de tous. Pour mettre un peu de couleur dans la vie de chacun, elle s’occupe comme membre du jury des " Maisons et balcons fleuris qui embellissent la ville. Cette médaille d’or est donc une récompense bien méritée ! Autre figure barcarésienne incontournable, monsieur Michel Palat est un sapeur pompier volontaire infatigable depuis 47 ans. Retraité très actif, il est

membre du canot de sauvetage. C’est un homme qui va de l’avant et qui est toujours prêt à aider lors de manifestations. Grand bénévole, d’une sagesse et d’un relationnel à toute épreuve, il a voué toute sa vie à sauver les autres, et ses compétences ne sont plus à démontrer. Il a reçu les médailles vermeil, argent et or des sapeurs pompiers, la médaille de la ville du Barcarès, la médaille du Pelican argent, et désormais, celle du Zénith d’or ! Au-delà de leurs mérites personnels bien réels, ces deux barcarésiens ont fait honneur à tous les bénévoles du Barcarès qui font la richesse de notre tissu associatif, et le dynamisme de notre station, notamment lors des nombreuses manifestations organisées par la municipalité. Chapeau bas à vous deux, et un grand bravo à vous tous !

T

rop souvent associées à la Toussaint, les chrysanthèmes sont également des plantes d’ornement très florifères, un seul pied peut comporter jusqu’à 100 fleurs ! Ce sont plus de 700 plantes aux couleurs et formes diverses qui ont illuminé tout le Barcarès depuis le début de l’automne. Originaires du Japon, et signifiant " Fleur d’or ", de par leur étymologie, les " pomponettes " et autres variétés ont rivalisé d’éclat dans les nombreuses compositions florales de notre commune.

TRAVAUX

Une première pierre pour la Maison des Arts

L

destination des enfants et des familles, pour confirmer le label Station Kid du Barcarès. Madame le Maire a tenu à remercier les entreprises pour les efforts consentis afin de réduire au maximum les nuisances occasionnées par la démolition (entreprise Camar), puis par le chantier (entreprise Vilmor). Ces remerciements furent repris par l’architecte, Yannick Alba, qui précisa que la future Maison des Arts resterait dans l’alignement de l’ancienne bâtisse, trop vétuste pour être restaurée, associant tradition et modernité. Nous vous tiendrons informés de l’évolution des travaux, avant le rendez-vous très attendu de l’inauguration finale…..

a pluie et la fraîcheur de cette matinée du 28 octobre n’avaient pas perturbé la pose de la première pierre de la Maison des Arts, une étape importante qui marquait le début du chantier, moins d’un an après la promesse de la création de ce lieu. Madame le Maire, entourée de nombreux élus, ainsi que de l’architecte, monsieur Yannick Alba et des directeurs des services techniques, a rappelé son engagement et celui des élus en faveur des actions pour la culture et les Arts. Ce lieu accueillera, entre autres, des expositions de qualité. À l’étage, une salle polyvalente permettra d’organiser des stages d’Art plastique à

EN DIRECT DE LA MAIRIE

Conseil municipal du 8 octobre Principales décisions, la totalité du procès verbal est affichée en mairie Acquisition immobilière par la collectivité, Av. des Corbières Il s’agit d’un local de 650 m2, avec logement à l’étage, mitoyen de la parcelle cadastrée AZ numéro 45, qui accueille les ateliers municipaux. Les bâtiments concernés par cette acquisition, propriété de Monsieur CASSANY ont abrité jusqu’à présent une unité de production de boulangerie industrielle, avant d’être désaffectés. Le prix de la transaction a été fixé à 427 000 € par le vendeur. Acquisition acceptée par le Conseil Municipal. Aménagement de l’Avenue de l’Ile de la Coudalère, attribution des marchés Après analyse par le maître d’oeuvre, la CAO réunie le 18 septembre a procédé à l’attribution des lots aux entreprises suivantes : Lot 1 : Voirie - Mobilier Urbain : Entreprise EUROVIA MEDITERRANEE pour un montant de 1 149 917 € HT Lot 2 : Eclairage Public : Groupement d’entreprises CEGELEC Sud Ouest / SPIE Sud - Ouest pour un montant de 236 193,40 € HT

Lot 3 : Espaces Verts : Entreprise Lionel ARNAUDIES pour un montant de 150 348,43 € HT Soit un total de 1 536 458,83 € HT (soit 1 837 604,76 € TTC) Pour mémoire, l’estimation des travaux s’élevait à 1 880 000 € HT. Acquisition parcelle cadastrée section AX n°440 Vu le courrier adressé à la société PIERCE ET ELLIOTT en date du 5 août 2008, afin de confirmer leur volonté de céder à la Commune à titre gracieux la parcelle cadastrée AX n° 440, afin de régler les problèmes d’accès des copropriétés mitoyennes, le Conseil Municipal approuve la cession gratuite de la parcelle cadastrée section AX n°440, pour une superficie de 802 m2 au profit de la collectivité. Acquisition parcelle cadastrée section AX n°1 Vu les articles L.332-6-1-2°-e et R.332.15 du Code de l’Urbanisme, vu l’arrêté de permis de construire n° 06601704L0043, accordé à la société FC INVEST en date du 17 février 2005, considérant qu’il y a lieu d’acquérir une bande de terrain d’une su-

perficie de 900 m2 nécessaires à la création d’une voie prévue en emplacement réservé du Plan d’Occupation des Sols, le Conseil Municipal sur la proposition de Madame le Maire approuve l’acquisition à titre gratuit d’une partie de la parcelle cadastrée section AX n° 1, pour une superficie de 900 m². Cession gratuite de la parcelle cadatrée section AV 200 Vu les articles L.332-6-1-2°-e et R.332.15 du Code de l’Urbanisme, vu l’arrêté de permis de construire n°06601707L0013, accordé à la société E.C.I. PROMOTION IMMOBILIERE en date du 29 mai 2007, par lequel il est exigé la cession gratuite au profit de la Commune, avec effet immédiat, d’une bande de terrain d’une superficie de 322 m² (10% de la superficie des terrains cadastrés AV 200 et AV 201) représentant une valeur de 16 422€ (seize mille quatre cent vingt deux euros), et d’une cession à titre onéreux d’une bande de terrain d’une surface de 158 m² au prix de 51 € le m². Madame le Maire expose donc qu’il est nécessaire de procéder à l’acquisition de ces terrains d’une superficie totale de 500 m², pour un montant de 9 129 € afin de

permettre la création d’une voie prévue en emplacement réservé du Plan d’Occupation des Sols. Le Conseil Municipal approuve l’acquisition de ces parcelles. Tarifs portuaires 2009 Le Conseil Municipal a approuvé les grilles tarifaires concernant : les redevances portuaires (locations de postes à flots, quais privatifs), la zone technique (manutentions, parking, services divers), les marinas (locations de postes à flots). Ils sont affichés à la capitainerie. Réalisation d’une aire de carénage au port- attribution du marché Par délibération n° 89/30-072008 du 30 juillet 2008, le Conseil Municipal a autorisé Madame le Maire à lancer la consultation des entreprises pour la réalisation d’une aire de carénage au port, conformément à la réglementation en vigueur relative à la pollution sur l’eau applicable à ce type d’installations. La commission d’appel d’offres s’est réunie le 11 septembre à 14h30 pour procéder à l’attribution du marché cité en objet, pour un montant de 181 487,61 € HT. Pour mémoire, l’estimation prévisionnelle financière était de 185 660 € H.T.

COMUNIQUÉ DE PMCA*

Grenelle 2015 Le 18 janvier 2008 PMCA et la ville de Perpignan ont signé avec l’Etat la première convention cadre Grenelle 2015.

N

ous sommes aujourd’hui entrés dans une nouvelle phase, celle de la concertation, ouverte jusqu’à fin janvier 2009. Dans ce cadre et pour permettre à tous les habitants de la Communauté d’Agglomération de s’informer, d’exprimer leurs attentes, leurs réflexions et propositions concernant la charte Grenelle 2015. Une plate-forme Internet, avec accès à des forums en ligne et des ateliers thématiques est disponible à l’adresse : http://grenelle2015.archipel.perpignan.fr. Fin janvier, une réunion plénière rendra compte des propositions recueillies sur ce site et permettra d’établir le document qui sera soumis à l’approbation de l’Etat et des partenaires financeurs. *Perpignan Méditerranée Communauté d'Agglomération

COLLECTE DES ORDURES MÉNAGÈRES à compter du 27 octobre jusqu’à fin mars 2009

Quartiers sud : La Tourre, les campings,le Village, Le Port de pêche, la zone technique, la Presqu’île et le Mas des salins.

Lundi / mercredi /vendredi, à partir de 5h le matin. Merci de sortir les containers la veille au soir Pour les zones équipées de bacs jaunes : Collecte des bacs jaunes le mercredi matin Quartiers nord : le Lido, la Grande Plage, Cap de Front, Parc des Dosses et Coudalère

Mardi / Jeudi / Samedi, à partir de 5h le matin. Merci de sortir les containers la veille au soir Pour les zones équipées de bacs jaunes : Collecte des bacs jaunes le jeudi matin

(Après chaque collecte, nous vous remercions de bien vouloir rentrer vos containers, sachant que vous en avez l’entière responsabilité.)

Collecte des végétaux et des encombrants Le mode de collecte ne change pas. Il reste identique toute l’année. Les jours de passage sont les mêmes que pour les Ordures Ménagères, à partir de 5h du matin. Merci de sortir les végétaux et les encombrants la veille au soir.

Rappel : au-delà de 2m3 de volume, un caisson est gratuitement mis à votre disposition sur demande. Prévoir quelques jours de délai pour la mise en place.

Contact au : 04 68 28 57 84, de 9h à 17h15.

Attention : il est interdit de jeter des gravas sur la voie publique. Ils doivent être déposés directement à la déchetterie du Barcarès. Horaires : du lundi au samedi, de 8h15 à 11h45 et de 13h45 à 17h15. Tél. : 04 68 73 71 47.


Bonnes Fêtes à tous !...Bonne année ! Bones Festes a tothom !...Bon any felis !

P. 4

Le jo u r n a l d e v o t re v i l l e

ETAT CIVIL AOÛT SEPTEMBRE 2008

DEUIL

Deuil La jeunesse de notre commune est endeuillée par la disparition soudaine de Grégory Sellito. Nous présentons nos plus sincères condoléances aux familles.

DÉCÈS : Guy FABRE le 7/08/2008 Maria SANCHEZ le 28/09/2008 Patrick LAFONT le 29/09/2008 Oddino ROI le 12/10/2008 Sylvain COMBE le 20/10/2008 Radu NITESCU le 21/10/2008 Thierry KACEL le 27/10/2008 Gilbert GOUGUEC le 4/11/2008 Justo MEDINA le 11/11/2008 Nous présentons nos sincères condoléances aux familles endeuillées.

NAISSANCES : Mattéo COLSON RIBIERE né le 11/09/2008 Coco FLANDRIN née le 22/09/2008 Noémie GONCALVEZ née le 9/10/2008 Mathéo BOURNIQUEL né le 23/10/2008 Anthony ROUX né le 29/10/2008/

MARIAGE : Mary NICKSON et Patrick PRUDHOMME le 20/09/2008 Martine ANDRIEU et Laurent FIRMIN le 25/10/2008 Marie-José SOMMESOUS et Hervé MENNESSON le 10/11/2008

COMMÉMORATIONS

La "Grande Guerre" : non à l'oubli Cette commémoration de l’armistice du 11 novembre revêtait un caractère particulier cette année, puisqu’il s’agissait de son 90ème anniversaire, et que pour la première fois, il ne reste plus aucun Poilu sur le sol français pour témoigner des faits.

U

ne cérémonie œcuménique en présence des 3 cultes et d’un pasteur de l’église réformée de France, a donné une place toute particulière à cet hommage rendu à tous les morts pour la France. Le défilé qui se forma devant l’Hôtel de Ville, fut mené " tambour battant " par l’Ensemble Musical Barcarésien jusqu’au Monument aux Morts sur la place de la République. En ouverture de cérémonie, M. Sendra, président de l’UBAC, rappela l’importance du souvenir pour lutter contre l’oubli, " cette deuxième mort ". Après les sonneries d’usage, les enfants des écoles participèrent à l’appel des soldats barcarésiens, tombés pour la France. Suivirent les dépôts de gerbes

par la municipalité, l’UBAC, le Souvenir Français, la FNACA et les Anciens Marins, puis un moment de recueillement pendant la sonnerie aux morts. Madame le Maire procéda ensuite à la lecture du message du Secrétaire d’Etat à la Défense et aux Anciens Combattants, M. Jean-Marie Bockel. Elle rappela ensuite toutes les souffrances subies par ces femmes et ces hommes qui avaient fait don de leur vie pour la patrie. L’Ensemble Musical Barcarésien se distingua par la qualité de sa prestation : avec entre autres, la marche des Allobroges (nouvellement acquise au répertoire), et des sonneries d’usage dont celle qui signalait la fin des combats, jouée précisément à 11h.

Transmettre aux jeunes générations

appréciée à sa juste valeur par la municipalité. Ce dernier nous confia qu’il avait commencé à réfléchir à un atelier avec la collaboration M. Sendra et de monsieur Egon Peters (ancien légionnaire) pour permettre aux enfants de mieux appréhender les faits historiques au travers de témoignages directs. Un projet dont nous vous reparlerons…

L

a ville du Barcarès peut être fière de compter sur des enseignants sensibles au devoir de mémoire. La présence de nombreux enfants des écoles entourés de M. Jacques Joubert, directeur de l'école primaire, et de professeurs des écoles fut

Le conseil Municipal des jeunes, par la voix de Floriane Buil, rendit ensuite un hommage émouvant aux Bleuets, qui pour la plupart, comme Lazare Ponticelli (décédé en mars à 110 ans), n’avaient

que 16 ans lorsqu’ils prirent les armes. A l’heure où il ne reste plus que quatre Poilus encore en vie (trois britanniques et un américain), la question de la mémoire est plus que jamais d’actualité.

Madame le Maire entourée de J.L Mérignac et Laura Fabiau, jeunes conseillers municipaux

Nous leur adressons toutes nos félicitations et tous nos vœux de bonheur.

NOCES D'OR POUR LES ÉPOUX MARQUEZ ! Un demi-siècle de mariage, c'est de nos jours exceptionnel, et ça se fête ! A cettte occasion, madame Marie Roses, adjointe au maire, et André Galaup conseiller municipal, ont remis a Augustin et Eliane la copie conforme de l'original de l'acte de mariage datant du 18 octobre 1958. Derniers conseils de M. J. Joubert à Tanguy avant sa lecture

Hommage aux Harkis

L C'est moi sur la photo !

e 25 septembre, la municipalité a organisé une cérémonie officielle d’hommage aux harkis. La cérémonie s’est déroulée selon les usages, en présence des corps constitués, des diverses associations d’anciens combattants, des élus et du public sensible à ce devoir

de mémoire. En cette année de 90ème anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale, il faut rappeler que de nombreux soldats originaires d’Afrique du Nord, et pour beaucoup d’entre eux de la terre d’Algérie, versèrent leur sang pour que la France retrouve la Paix et la Liberté.

Floriane, Laurianne, et Tanguy, sous le regard bienveillant de M. Sendra, président de l’UBAC

Plus de compétences pour la Police Municipale

L

es exclamations de madame Ginette Galaup, présidente du Club "Les Lamparo" firent écho à celles de nombreux barcarésiens qui se sont reconnus sur ces clichés du Barcarès d’Autrefois. L’Ecoute vous permettra prochainement de poursuivre cet exercice….à suivre…

S

ébastien Tanvet, au terme d'un mois de stage à Montluçon avec 17 autres agents de police Municipale, s'est vu remettre avec 14 de ses collègues de promotion le diplôme de moniteur de maniement des armes. C'est le ministre de la Défense en personne, Madame Michèle

Alliot-Marie, qui a félicité Sébastien Tanvet lors de la cérémonie de remise des diplômes à Paris, au siège national du CNFPT. Cette formation suivie avec succès vient renforcer les compétences des équipes, notamment pour la pédagogie et l'encadrement lors des séances d'entraînement.


P. 5

Bonnes Fêtes à tous !...Bonne année ! Bones Festes a tothom !...Bon any felis ! L e j o u r n a l d e v o t re v i l l e

CULTURE

Le Correllengua barcarésien En ce samedi 8 novembre, la municipalité a participé au Correllengua 2008 et accueilli des catalans de Gérone et de Barcelone pour commémorer ensemble une histoire commune.

A

près le succès croissant des initiations au catalan et à la sardane offertes par la municipalité à la population tout au long de l’été, il parut tout naturel à la municipalité et à Paule du Mouza, conseillère déléguée à la culture, d’œuvrer pour participer à cette journée de Correllengua (courir pour la langue) dédiée à la culture catalane. C’est sur le site emblématique des 3 colonnes que Madame le Maire entourée de nombreux élus, accueillit un public venu nombreux, dont monsieur Armando Samso i Gaixet, "président d’Honor Fundator de la Porta dels Països Catalans", ainsi que monsieur Marcel Dessale, président de l’association "Parlem Catala". Madame le Maire relata avec tendresse une anecdote où André Mérignac, ancien élu, s’était indigné de l’absence du drapeau sang et or sur nos ronds-points, et lors des

Echanges fructueux

Accueil chaleureux au village des pêcheurs

manifestations de notre commune…ce qui fut amendé !

Souvenirs douloureux La cérémonie prit place face aux trois colonnes, avec un discours de Madame le Maire rappelant l’histoire et la symbolique de ce

lieu que nous avons tendance à oublier : il fut d’abord le triste témoin de la retirade, puis le point de départ des 3 régiments de légionnaires lors de la deuxième guerre mondiale….Jean Louis Mérignac, jeune conseiller municipal livra au public la ver-

Le public fut accueilli au village des pêcheurs pour partager le verre de l’amitié en français ou en catalan, comme pour monsieur Joan Clua, (professeur de catalan), qui prit la parole pour préciser que cet événement permettait de faire connaître une langue et une culture ouvertes à tous. Occasion d’échanger et d’ébaucher de futurs projets culturels, comme par exemple une classe de découverte entre le P.I.J. du Barcarès et les jeunes de Gérone et de Barcelone.

Le village des Pêcheurs a été au cœur de la journée thématique proposant expositions, conférences, démonstrations et visites guidées sur notre patrimoine maritime.

D

Lors de cette journée entièrement catalane, madame Paule du Mouza, expliqua comment depuis 2007, grâce à la mairie, " les baraques " de pêcheurs avaient été restaurées les unes après les autres pour reconstituer ce village typique, ainsi que ses barques à voiles latines.

Son excellence Yves Gazzo

sion catalane de cet hommage à toutes les victimes de cette histoire, avec beaucoup d’aisance et d’émotion. Ce moment de recueillement fut intense pour beaucoup de personnes dont l’histoire familiale reste douloureusement rattachée à ce lieu.

Patrimoine maritime catalan e nombreux visiteurs portés par une météo clémente ont pu découvrir diverses expositions ainsi que l’histoire de ce lieu d’intersection entre le passé le présent et le futur. Pour l’occasion l’association Velatina avait également accueilli des équipages catalans venus naviguer dans le port.

DÉDICACE

Expositions Trois artistes barcarésiens exposaient le fruit de leur travail, dont monsieur Claude Billet, également président du club photo, qui présentait d’impressionnantes vues panoramiques de notre ville, monsieur Gérard Schlup qui a toujours consacré ses heures de loisir à la peinture, et monsieur Claude Barousse dont les compositions ont été très remarquées.

Témoignage de Pierre, un lecteur :

DÉMONSTRATIONS DE VOILES LATINES

Ce lieu contribua sans doute au succès de cette journée qui se termina avec une initiation à la sardane, avant une soirée aux sons des havaneras autour de grillades.

Les équipages de Catalogne du sud avaient fait le déplacement pour l’occasion. Au centre, « Neisha », un llagut de 1942, fierté d’Antonio Planas Mateu, peintre décorateur venu spécialement de Sitges, et au fond à gauche, la voile de « Panoi », restaurée par Enric Casedevall, pêcheur, et Salvador Sala, maître charpentier, restaurateur de barques catalanes à l’ancienne, tous deux venus de l’Escala.

Au cours de la dernière chanson, le traditionnel " cremat " catalan diffusa ses parfums de cannelle et de citron avant de réchauffer les cœurs.

S

on Excellence Yves Gazzo nous a fait l’honneur de maintenir cette séance de dédicace malgré une actualité qui le rappelait en urgence à Paris. Monsieur André Bonet (président du CML) présenta en quelques mots Yves Gazzo : Chef de la représentation française de la Commission Européenne, homme d’expérience et de grand humanisme, né en 1946 à Oran, c'est un diplomate de premier plan, ayant occupé différents postes au Moyen Orient. Venu sur le sol catalan pour présider la remise des prix Méditerranée au Centre Méditerranéen de Littérature de Perpignan, Yves Gazzo fut de nouveau remercié de contribuer à une meilleure connaissance du Maghreb en France. C’est avec beaucoup d’humilité et de chaleur humaine que l’auteur de ce dernier roman "Les Cicatrices du Vent", anima cette rencontre, tout d’abord en présentant son livre, puis en répondant de bonne grâce aux questions du public (Algérie, Europe, crise monétaire…). Moment de qualité. Un grand homme du "Monde", et pourtant accessible, disponible, à l’écoute. C’est d’ailleurs un des leitmotivs de son discours : "il faut observer pour ne pas faire l’erreur d’imposer ses propres modèles, son propre mode de penser à l’autre." Belle leçon d’humanisme pour cette rencontre si brève. Un grand merci pour cette parenthèse barcarésienne.

L’ŒIL DU PHOTOGRAPHE La magie du cremat

"J’ai découvert l’homme à travers ses pages et cet homme de culture a la simplicité de se mettre à la portée de ses lecteurs. J’ai refermé le livre en ayant le sentiment d’être devenu plus intelligent ! Illusion peutêtre… mais merci Monsieur Gazzo…."

NOS ANCÊTRES "ELS ARTMANOS"

C La tulipe noire présentée par M. Barousse

Claude Barousse, cet ancien " bâtisseur " nous a confié en toute modestie, que depuis que la retraite lui en donnait tout le loisir, il s’était mis à observer à la loupe son environnement. Le déclic s’est produit lors d’une balade en forêt, où les formes de mousses sur les arbres ressemblaient à des personnages….depuis, ses photos Le bal de la castagne

font vivre les barques en attente de restauration. L’œil du photographe donne une dimension insoupçonnée à certains détails de peinture craquelée et de bois rongé par le sel : on y découvre des monstres marins, des poissons... des formes qui ne laissent pas indifférent et suscitent l’imagination…. Chapeau bas l’artiste !

et enfant du pays, Jean Paul Martin, a captivé un public attentif pendant plus d’une heure sur les " artmanos ", premiers pêcheurs de ce littoral, qui font l’identité du Barcarès d’aujourd’hui. L’auteur a vécu de longues années parmi eux. D’abord à la fin des années 40 au Barcarès où la famille passait ses vacances et les jours de repos. Il a appris toutes les techniques de chasse et de pêche de l’étang. Enfin comme instituteur à Canet puis à Saint Laurent de la Salanque, il a suivi le parcours des descendants des derniers fils de ces pêcheurs pour lesquels il a gardé une profonde affection. Il nous confie : " L’été, ils vivaient le long du rivage en suivant la migration du poisson qu’ils pêchaient avec un " art " (une senne), ce long filet déployé en mer puis ramené à la force des mains " manos " sur la grève. (origine du mot artmanos). L’hiver, bien au chaud dans " une barraca" de sanills, au bord des étangs, ils pêchaient l’anguille et chassaient les canards plongeurs, à l’aide de filets appelés " capbusseres " (capbussar : plonger) "


Bonnes Fêtes à tous !...Bonne année ! Bones Festes a tothom !...Bon any felis !

P. 6

Le jo u r n a l d e v o t re v i l l e

DOSSIER

PROTECTION DU LITTORAL : UNE

De Cotonou aux Seychelles, du Canada à Carthage, les signaux d’alarme se multiplient, tandis que les dégâts dus à l’érosion s’intensifien tifiques pressent les pouvoirs publics devant l’urgence de la situation. Au Barcarès, un plan global de protection de notre littoral a été mi

CONTENU DE L’OPÉRATION D’AMÉNAGEMENT Secteur 1 : Zone

de 200m au Nord de l’embouchure de l’Agly 1er temps : • reconquête et mise en défense du milieu naturel de haut de plage avec canalisation des piétons et des voitures • rechargement avec les sables prélevés au débouché de l’Agly (22 000 m3) • raccourcissement de l’épi 2ème temps : • Aménagement/déplacement du poste de secours si l’érosion se poursuit

Secteur 2 : Zone entre le parking sud

et la jetée sud du port

1er temps : • reconquête et mise en défense du milieu naturel de haut de plage • suivi précis A terme : • Réalignement du parking qui est construit sur le haut de plage si on constate un recul de la ligne de rivage ou si le parking devient trop agressif vis-à-vis de la plage. Secteur 3 :

Nord

Zone des ouvrages au

Secteur 3a : Jetée

Nord- Epi Nord

•Création d’un épi latéral de 30 m de long en appui sur le retour de la jetée Nord du port • Rechargement (20 000 m3) •Trois brise-lames classiques calés à + 2m NGF en continuité des ouvrages existants Secteur 3b : Epi Nord- Zone naturelle

du Conservatoire

• Mise ne défense des espaces naturels de haut de plage • Rechargement (50 000 m3)

Zone naturelle appartenant au Conservatoire

Secteur 4 :

• Reconquête et mise en défense du milieu naturel • Recul stratégique Secteur 5 : Zone entre "Les portes du Roussillon" et Port-Leucate • reconquête et mise en défense du milieu naturel de haut de plage • implantation d’un tube géo-textile devant le Lydia • recul stratégique • modification de la piste de danse du Lydia • suivi précis

Les aménagements : 1ère phase : Les rechargements en sable seront effectués avant l’été 2009, ainsi qu’une extension des ganivelles qui assureront la mise en défense du milieu naturel de haut de plage. La création des nouveaux brise-lames devrait se faire dans le courant du 1er semestre 2009. 2ème phase : Le digon de l’Agly sera modifié avant 2010. L’aménagement de l’épi juste au Nord du domaine portuaire fera partie de cette deuxième phase.

L’

érosion naturelle, les changements climatiques, la forte pression des activités humaines (tourisme, pêche, industrie) sont autant de facteurs qui pèsent sur la morphologie et les écosystèmes côtiers mondiaux.

Le choc, l’onde et l’écho de l’activité humaine :

Les territoires côtiers, par essence même fragiles et susceptibles de mouvance abritent plus de 40% de la population mondiale et 80% de la biodiversité marine. De tous temps, l’homme a jonglé avec les conflits d’usage qui se développent obligatoirement sur les bords de mer. Les constructions frénétiques de ces dernières décennies, les pollutions et les changements climatiques ont transformé l’équilibre précaire entre l’homme et le littoral en liaison de plus en plus houleuse… et dangereuse. Le choc de notre civilisation en inadéquation avec la nature engendre une onde imprévisible dont l’écho redoutable ne fait que s’amplifier. Nonobstant, il faut considérer que 8 des 10 agglomérations les plus importantes du monde sont bâties sur les côtes, comme New York, Tokyo, Le Caire ou Bombay. Les enjeux économiques, autrefois basés essentiellement sur les richesses directes puisées dans les eaux généreuses et providentielles, sont doublés aujourd’hui par l’activité sans cesse croissante des transports maritimes associée à un tourisme intense et ravageur. Le saviez-vous ? Les côtes méditerranéennes accueillent ¼ du tourisme mondial, soit 158 millions de touristes par an… Ce formidable essor économique pour les régions riveraines a entraîné des effets désastreux sur les biotopes et les espèces les plus vulnérables. Les habitats naturels détruits, les oiseaux, animaux ou végétaux sédentaires ont été condamnés à migrer sous d’autres cieux ou à disparaître, pour les espèces endémiques. Leur disparition a alimenté le changement progressif des paysages. L’hostilité de l’environnement s’en est trouvée accrue, et le cycle régressif a continué dans un cercle vicieux que seule la main de l’homme peut endiguer, en réparant ou en tentant de réparer certaines de ses erreurs.

Partout dans le monde, la nécessité d’y investir d’énormes moyens :

A l’échelle de l’Union Européenne, pour prendre en exemple l’année 2001, 3,2 milliards d’euros ont été engagés dans des projets dont certains s’avèrent vraiment bénéfiques, tandis que d’autres révèlent une flagrante inefficacité, voire un effet pervers. Mais il faut bien expérimenter les méthodes préconisées par les scientifiques, sur des notions aussi aléatoires que le vent ou la courantologie,

capricieux par nature et contrariés par des phénomènes que nul n’avait prévus, comme le réchauffement climatique. Or donc, à force de tâtonner, des résultats encourageants voient le jour, et certaines solutions sont améliorées par la compréhension de leurs applications, positives ou non. Dans de nombreux pays (Golfe de Guinée, Madagascar et les îles les plus exposées) où les côtes sont abondantes et les moyens très limités, le recul stratégique, parfois initié par la population locale qui n’y cherche que son salut, est la solution la plus adoptée. A Cotonou, la capitale économique du Bénin, l’élévation du niveau de la mer a détruit des centaines d’habitations, d’hôtels, de routes et de récoltes et menace d’engloutir une bonne partie de la ville. Dans de nombreuses îles de l’Océan Indien, la première ligne d’habitations et d’aménagements touristiques, certes construites bien trop près de l’océan le plus traître du monde, selon le navigateur De Kersauzon, a d’ores et déjà été cédée aux éléments. La situation actuelle des Iles de la Madeleine préoccupe le gouvernement québécois qui investit à tour de bras dans des enrochements. Les Pays-Bas privilégient les modes doux par des ré-engraissements réguliers de sable et de galets prélevés au large pour compenser le déficit en apports sédimentaires naturels dus à l’exploitation intensive des fleuves (barrages, extraction,…) et à la déviation des courants par les infrastructures côtières. Ces quelques exemples montrent malheureusement à quel point la protection du trait de côte est une véritable urgence, dont les gouvernements commencent à prendre la mesure. A chaque cas, correspondent des réponses différentes, qu’il convient de déterminer au plus juste.

Situation en France : variable selon les schémas En France, les exemples inquiétants ne manquent pas non plus. L’engouement pour la vie côtière y est aussi important qu’ailleurs, même si dans beaucoup d’endroits l’intérêt social prime sur l’intérêt économique, près des plages où des retraités de plus en plus nombreux aiment à goûter une vie plus douce et sereine qu’à l’intérieur des terres. Pour preuve, la densité moyenne de population est de 1 272 hbts/ km2 près des côtes contre 108 hbts/km2 pour le pays. Un site normand situé près de la baie du Mont-Saint-Michel détient un triste record : la mer y avance de 5m par an.

Plus près de nous, à Sète, les autorités ont été amenées à prendre une sage mais terrible et coûteuse décision : la route côtière, menacée par les " crevaisons " des dunes et parfois submergée, va être fermée et reconstruite plus loin de la mer. Malheureusement, les contrées les plus touristiques sont par essence les plus exposées, puisque si 27% des côtes mondiales sont touchées par l’érosion, ce sont 41,4% des côtes plates et sableuses qui sont en danger, elles qui attirent le plus les touristes en mal de mer et de soleil… Le Barcarès fait partie de ces lieux privilégiés, dont il faut prévoir l’avenir, aussi bien à court, moyen que long terme, au vu de la dégradation accélérée de notre littoral et en prévision d’une montée des eaux planétaires de 18 à 59 cm d’ici 2100.


P. 7

Bonnes Fêtes à tous !...Bonne année ! Bones Festes a tothom !...Bon any felis ! L e j o u r n a l d e v o t re v i l l e

DOSSIER

NE PRIORITÉ

intensifient. En ce qui concerne l’Union Européenne, malgré les sommes impressionnantes engagées depuis plusieurs années, les scienal a été mis en route. Etat des lieux et explications. Au Barcarès, l’aboutissement de l’étude initiée en 2003 permet la concrétisation de solutions précises et adaptées: La dégradation de nos plages sous les effets pervers de l’anthropisation (aménagement par l’homme) de nos côtes et de la montée des eaux n’a échappé à aucun de nous. Il suffit de se rendre en bord de mer pour réaliser à quel point nos plages résistent de plus en plus mal aux coups de boutoirs de l’élément déchaîné. En cause locale bien sûr, les trois grosses tempêtes de ces dernières années (1982, 1997, 1999) et, comme partout, la main insouciante de l’homme qui a domestiqué le littoral dès les années 60, dans l’optimisme béat qui seyait à ces décennies d’euphorie immobilière. Qui aurait pu prévoir à ce moment-là que l’humanité commençait de scier la branche sur laquelle elle était assise ?... et que notre petit village pourrait en subir les conséquences ? Personne. Le Barcarès était en plein essor et la complicité de la Méditerranée si propice à son développement… Aujourd’hui, sans être dramatique, la situation actuelle est préoccupante et offre une diversité de micro-phénomènes, qui sont autant de cas particuliers à traiter ou non. Suivant les aménagements réalisés, certains sites bénéficient d’un stock sédimentaire très raisonnable, plutôt au Sud du port tandis que d’autres secteurs côté Nord souffrent d’une érosion accélérée, par exemple devant le Lydia et la place des Totems. Une opération d’aménagement du littoral de l’Agly au Cap Leucate est actuellement initiée, d’après le Schéma Directeur de protection élaboré en 2003, suite à une étude de diagnostic générale du littoral réalisée par BCEOM sous pilotage de la SMNLR (Société Maritime et de Navigation du LanguedocRoussillon).

Un comportement éco-citoyen pour préserver l’avenir

Alors, bien sûr, chacun d’entre nous doit se sentir concerné par la protection de l’environnement. A titre individuel, la possibilité d’agir contre le réchauffement climatique paraît infime, mais que cette priorité devienne une référence dans la conscience collective constitue déjà une avancée et un espoir pour le futur. Faire attention aux gaspillages d’énergie (chauffage, climatisation, etc,…) est un leitmotiv souvent bien enregistré, du moins dans nos régions. Il faut à présent comprendre que plus rien ne pourra être sacrifié à l’esthétisme en matière d’environnement. Comme ailleurs les éoliennes souvent décriées, les ganivelles qui aident à recréer nos dunes de sable et leurs plantations sauvages et anarchiques, sont nécessaires pour limiter l’érosion et pour éviter des submersions de plus en plus fréquentes de notre littoral livré sans elles aux furies de la houle. Certains barcarésiens se sont déjà plaints de l’inconfort visuel ou du " détour " que les ganivelles imposaient. Ce sont peutêtre les mêmes qui, lorsqu’ils vont à la plage, et pour leur confort, faufilent leurs véhicules entre les dunes, favorisant ainsi la pénétration marine des terres en lui creusant des passages. Et peutêtre aussi les mêmes qui se plaindront demain de la montée des eaux… Adapter ses observations et ses critiques aux situations, si ce n’est pas toujours le début de la sagesse, c’est au moins celui du civisme. Au Barcarès, tout est fait ou sera fait pour que l’avenir de notre ville soit le plus prospère possible, avec tout le respect et l’amour que nous devons à la Méditerranée. Il va de ce soit que toutes ces réalisations coûtent cher, un budget estimé aujourd’hui entre 4,5 et 5 millions d’euros, pour lequel nos élus demandent toutes les subventions auxquelles nous pouvons prétendre. Nous vous tiendrons informés du calendrier de l’avancement des travaux et des différentes sources de financement entrant en jeu dans ce challenge local imposé par des contraintes planétaires.

Pour une gestion durable de notre littoral D’une manière générale, sur tout le pourtour méditerranéen, les objectifs des programmes engagés ou à l’étude sont : •Assurer la protection des infrastructures et des constructions en bord de mer, •Reconstituer une plage stable et propice aux activités balnéaires, •Etablir une connaissance des caractéristiques de l’écosystème côtier : de ses paramètres sédimentologiques et hydrodynamiques, des mécanismes régissant son évolution et son fonctionnement ainsi que des phénomènes et actions menaçant le régime de son équilibre hydro-sédimentaire, •Définir une solution durable pour sa réhabilitation et pour le maintien de son équilibre par des mesures d’aménagement, de protection et de gestion intégrée de l’écosystème, •Assurer la rentabilité économique et touristique de la zone concernée par la protection contre l’érosion marine, •Réaliser le projet dans un souci du respect de l’environnement.

Au Nord du Lido, les ganivelles, en place depuis 3 ans, favorisent la reconstruction du cordon dunaire.

À SAVOIR... À SAVOIR... À SAVOIR... À SAVOIR... À SAVOIR... À SAVOIR... À SAVOIR...

L

a longueur des ganivelles atteindra 8 500 ml, la moitié devrait être réalisée en 2009. Le tube géo-textile sera choisi comme dispositif de protection devant le Lydia et la place des Totems (voir schéma). Sa longueur sera d’au moins 100m (pas encore définie exactement). Il sera à terme totalement invisible. Son rôle sera à la fois de casser la houle et de servir de protection au haut de plage en absorbant les assauts des vagues. On peut attendre raisonnablement une autorisation exceptionnelle des pouvoirs publics pour une procédure accélérée sur ce processus expérimental.

Néanmoins un recul stratégique de la place des Totems et de la terrasse du Lydia reste nécessaire de manière à recréer un cordon dunaire en lieu et place de ces constructions beaucoup trop avancées vers le littoral et qui occasionnent un déchaînement de la houle à cet endroit. Enfin, le site des Dosses est le seul retenu comme compatible pour fournir le sable du rechargement des plages de Leucate et du Barcarès, après une étude suivie par les différents organismes et autorités concernés, et avec l’approbation de l’ONF qui prévoit un impact plutôt positif sur les habitats naturels des zones humides (voir L’Ecoute n°60).


Bonnes Fêtes à tous !...Bonne année ! Bones Festes a tothom !...Bon any felis !

P. 8

Le jo u r n a l d e v o t re v i l l e

TOURISME

Port Barcarès et notre littoral ont la cote ! La mer reste la destination favorite des touristes, et malgré la conjoncture économique morose, ils n’ont pas fait l’impasse sur leurs vacances . Aussi, lors du bilan d’activité 2008 présenté par l’Office du Tourisme, les résultats pour le Barcarès sont globalement très satisfaisants.

L

a tendance générale tend à démontrer que les français ont continué de partir en vacances, et de préférence dans les hébergements les plus qualitatifs (hausse de 2%). Ils ont préféré réduire globalement leur durée moyenne de séjour à la faveur d’une montée en gamme de confort et des prestations. Les consommateurs ne bénéficiant pas d’un pouvoir d’achat en hausse, n’ont donc pas eu d’autre choix que de réduire les dépenses jugées inutiles ou superflues notamment de bars/restaurant, de cadeaux souvenirs, de prestations payantes annexes.

Fréquentation

Origine des Touristes

En majorité, les estivants français viennent en famille, et ont entre 36 et 45 ans. Les catégories socio professionnelles les plus représentées sont les employés et les cadres. Les activités les plus plébiscitées sont les marchés nocturnes, les concerts gratuits, et les marchés matinaux. On remarque une nette progres-

UNE STRATÉGIE PAYANTE

Le Languedoc Roussillon, 4ème destination touristique en France

Et de ce fait, les professionnels les plus satisfaits sont les professionnels situés sur le littoral avec 82% de la clientèle déclarant une stabilité ou une hausse de leur activité. La destination gagnante, est sans conteste, le littoral méditerranéen avec une hausse de 4% pour la Corse, de 2% pour la Côte d’Azur et une stabilité pour le Languedoc Roussillon.

sion de la fréquentation étrangère sur le littoral avec une très belle avancée de la clientèle néerlandaise. Les britanniques, les belges, les italiens sont perçus à la hausse mais de manière plus modérée. La baisse de la fréquentation française coïncide avec un recul en juillet de l’indice INSEE sur le moral des Français au plus bas depuis 20 ans.

Moyenne des séjours à Port Barcarès

Carton plein pour l’hôtellerie de plein air

Conformément à la tendance observée depuis quelques années, les campings haut de gamme affichent une belle progression avec +14% de nuitées. Les nuitées dans les établissements 3 et 4* représentent plus de ¾ des nuitées totales de l’hôtellerie de plein air. Les établissements 1 et 2* enregistrent une perte de nuitées.

L

a stratégie menée depuis plusieurs années avec les professionnels de l’hébergement s’est encore renforcée en 2007 avec l’apport d’un programme d’animation supplémentaire au mois d’avril et en automne, avec de nombreuses nouveautés, comme la semaine en Or pour les séniors. Toutes les études prouvent que la municipalité et l’Office de Tourisme ont eu raison d’insuffler les moyens en terme d’animation sur ces périodes, étant donné le développement du tourisme de court et moyen séjour. Port-Barcarès

a la chance d’offrir, à moins de 3 heures, des week-ends à thème complétés d’un arrièrepays riche sur le plan culturel et patrimonial. Il paraît logique de persister dans cette voie et de réfléchir à un redéploiement équilibré des animations sur 4 mois (de mai à septembre) tout en maintenant les temps forts en juillet et août. Le nouveau site web de l’Office de Tourisme a également contribué à la notoriété de la station, notamment avec la mise en ligne des brochures touristiques largement téléchargées.

REVUE D'ACTUALITÉ AU CENTRE CULTUREL Faut qu’on cause… à gorge déployée !

Caustique ou gras, subtil ou téléphoné, l’humour peint la vie de ses couleurs les plus gaies. "Faut qu’on cause", petite série de sketches entre amis, vitriole les idées reçues en les nimbant d’une dérision implacable. Oui, tout peut être prétexte à entretenir ses zygomatiques, et les acteurs du théâtre du Réflexe l’ont encore prouvé jeudi soir. Les cinq comédiens ont été chaleureusement applaudis par un public ravi de ce spectacle, donné dans la confortable salle du Centre Culturel, idéale pour ce genre de manifestations.

LES TEMPS FORTS DE L’AUTOMNE ! Dans l’optique de prolonger la saison et de proposer un programme d’animations adapté à la clientèle du moment, la municipalité et l’équipe de l’Office de Tourisme ont à nouveau ciblé juste afin que ces vacances de Toussaint soient une réussite.

U

n programme de plus d’une vingtaine d’animations gratuites et variées aura permis à de nombreuses familles de se divertir et de passer de bons moments. Tout au long de ces deux semaines de congés scolaires, de nombreux enfants accompagnés de leurs parents ou de leurs mamies, ont suivi avec plaisir les divers ateliers proposés. Myriam, animatrice à l’O.T., nous a confié que l’atelier de décoration de Noël avait remporté un vif succès : plus de trente enfants

inscrits, dont ¾ de vacanciers ayant un pied à terre au Barcarès. Les spectacles tout public à l’affiche du Centre Culturel ont également diverti en moyenne plus de 50 personnes, pour la majorité, également en congés au Barcarès, et enchantées de cette initiative. Quant à la balade botanique, cette " visite guidée " autour de notre lagune bien méditerranéenne, elle a de nouveau été plébiscitée par plus de 50 amoureux de notre patrimoine naturel.

Décore-moi un sapin…

G L’effet "L’art Scène"

C’est en famille que barcarésiens et vacanciers de cette première semaine de Toussaint s’étaient donné rendez-vous au centre culturel Cocteau Marais pour terminer la journée en musique. Dés leur entrée sur scène, les 9 filles et 3 garçons séduisent le public avec de la poésie, de l’émotion, de la dérision, du rock, du classique, du gospel, du traditionnel et de la chanson française. Les textes font rire, comme " Julie la p’tite olive ", " Elizabeth et sa garde robe ", ou encore " Raoul mon pitbull ", histoires de caractères de chiens (il y a aussi Hubert le cocker), et de fins tragi-comiques… Décidemment, cette troupe d’amateurs passionnés a l’air et la musique fort sympathiques !

râce à un partenariat étroit entre les Accueils de Loisirs et l'Office de Tourisme, les ateliers de décoration de Noël, organisés au Mas de l’Ille, ont réjoui petits et grands. Les enfants, accompagnés d’un adulte, ont pu découper, coller, plier, agrafer, peindre, sur

Ma mamie, elle sait faire des guirlandes.

des supports très variés, entourés des animatrices des deux structures. Les pommes de pin ramassées lors de la balade en forêt se sont habillées de lumière et sont venues agrémenter les nombreuses créations, parfois réalisées à plusieurs mains.

Enorme succès pour la balade botanique

E

nclenchée pour la première fois durant la semaine des seniors de septembre, où elle connut un engouement extraordinaire, la balade botanique a donc été reconduite pendant les vacances de Toussaint. Là encore, un bus entier fut rempli de personnes désireuses de mieux connaître leur environnement. Et en route vers l’étang, par une matinée idéale pour ce genre de promenade. Le guide, Cathy Brunet, de l’association Cernunnos, a été fort sollicitée par tous ses studieux élèves qui l’ont littéralement harcelée de questions sur les plantes et espèces qui se trouvent dans ce milieu si particulier. Euphorbe des dunes, raisin de mer, panicaut maritime, tant

de plantes autochtones au nom charmant mais souvent ignoré, alors qu’elles sont si communes chez nous, pour peu que l’on mette un pied dehors… Bien sûr, on trouve aussi des plantes " immigrées " venant pour la plupart de pays secs, comme les griffes de sorcière qui proviennent d’Afrique du Sud et que l’on a introduit ici pour leur robustesse. Ou même l’olivier de Bohème (attention à ses grandes épines !) qui se plaît tant chez nous, bien qu’Asiatique d’origine, comme son nom ne l’indique pas… Bref, tant de raisons pour cultiver son jardin que cette balade pédagogique sera forcément reconduite !


P. 9

Bonnes Fêtes à tous !...Bonne année ! Bones Festes a tothom !...Bon any felis ! L e j o u r n a l d e v o t re v i l l e

PATRIMOINE

"La vierge à l’enfant" de notre église mise à l’honneur par "Patrimonis" D

ans le somptueux cadre du Palais des Rois de Majorque, la statue barcarésienne entièrement restaurée avait fière allure. Passée par les mains de Florence Carly, élève du Centre de conservation et de restauration du Patrimoine du Conseil général des P.O., notre Vierge à l’enfant datée du XVIIIème siècle a retrouvé tout l’éclat de son sourire. Lors de l’exposition " Patrimonis " qui recensait 10 ans d’œuvres restaurées dans notre département, cette jeune femme passionnée a pu présenter son travail et raconter un peu de la vie de cette statue qui reste malgré tout très mystérieuse, dans la mesure où l’enfant qu’elle porte n’est pas d’origine, si l’on peut dire. Il daterait du XIXème et aurait été rajouté à cette oeuvre qui symbolisait auparavant une vierge de l’Assomption. Florence Carly a expliqué à un auditoire ravi et attentif toutes les étapes de la

restauration délicate de cette statue de bois à la très belle polychromie, mais très abîmée. Nettoyage difficile, retrait de la résine grossière, masticage impératif, trous d’insectes traités à la seringue, peinture et retouches… une régénération totale pour la patronne du Barcarès. A ce sujet, un auditeur présent lors de cette conférence a raconté que le premier patron du Barcarès était Saint-Jean Baptiste (il paraît qu’à l’époque cela portait malheur de mettre les pieds dans l’eau avant la date de sa fête), lequel aurait été détrôné par sainte Marie assez récemment, devant l’ampleur prise par les fêtes du 15 août. Si quelqu’un peut nous en dire plus à ce sujet, nous l’en remercierons. D’autant qu’un numéro spécial de L’Ecoute sortira pour les 80 ans du Barcarès et que cette info, si elle est vérifiée, mérite d’y figurer. A tous merci pour vos recherches.

Dan, notre monsieur météo barcarésien communique :

P

lusieurs fois par jour, vous découvrirez les températures sous abri mini maxi, ressenties, direction, vitesse du vent, rafales, T° au vent, état de la mer, T° de l'eau, pression, point de rosée, humidité, nébulosité, types de nuages et pluviométrie. Sur ce site vous découvrirez également les prévisions sur Le Barcarès en cliquant sur prévision de votre ville. Vous y trouverez aussi des cartes météo.

La statue semble remercier sa restauratrice

ASSOCIATIONS

Barcarès Voile : Une année riche en événements

A

l’heure du bilan de l’année écoulée, les membres de Barcarès Voile ont de quoi être satisfaits. Le mois de février, particulièrement fertile, a vu le championnat régional UNSS (Union Nationale des Sports Scolaires) organisé pour la pre-

mière fois au Barcarès. Toujours en février, un titre de vice champion de France en match race est venu récompenser l’équipage skippé par Romain Saint Jours. Ensuite, l’association menée par Marc Loinard, qui est aussi président du Comité Départe-

Ici le 19 novembre, par un vent de force 4, soit 60km/h en rafales…

Barcarès sur météociel.fr.

mental de Voile, a reçu la régate d’ouverture de Ligue 2008, qui a amené pas moins de 60 bateaux sur nos eaux le 16 mars 2008. Dans la foulée, l’équipage du Lycée Pablo Picasso de Perpignan, qualifié pour le championnat de France UNSS, est parti à l’Ecole Nationale de Voile de Quiberon, pour disputer les finales. Pour ce déplacement, il a d’ailleurs bénéficié du soutien financier du Comité Départemental. Figurant dans les derniers 24 équipages sélectionnés, les lycéens perpignanais ont terminé 17ème, ce qui est très honorable, sachant que la première sélection avait retenu plus de 200 équipages. Cela concerne, bien sûr, la voile habitable, qui s’est étoffée depuis la rentrée d’un nouveau lycée, celui de Canet, venu renforcer les équipages issus des lycées Picasso et Lurçat de Perpignan. Tous ces jeunes s’entraînent sur O’Barcarès, premier bateau du club, et

Racing team 2A

sur A Barcarès, acheté l’an passé par l’association, grâce à l’aide financière de la municipalité. Un 3ème bateau, qui attend d’être repeint, sera baptisé Barcarès Croisière. Du nouveau aussi pour les plus petits, avec l’ouverture de l’école de voile légère en septembre 2008. 12 optimists " école " et 4 " compétition " achetés d’occasion initient les enfants de 6 à 12 ans au sport nautique, dans un parc entièrement clôturé. L’école est ouverte toute l’année, plusieurs enfants sont d’ores et déjà inscrits. Quant aux retardataires, il faut qu’ils se dépêchent ! En effet, pour pouvoir participer aux compétitions de printemps, il est nécessaire de s’entraîner pendant l’hiver, dans des combinaisons qui ne craignent pas de se mouiller… Bon vent en tout cas à tous ces jeunes amoureux de la voile, et que l’année 2009 leur permette de glisser sur une mer de bonheur !

Impacts de foudre, vents, pression, etc…, sur l'ensemble du Roussillon, toutes les infos météo utiles y sont disponibles. Au printemps 2009, la station sera équipée d'un détecteur d'orage et de capteur U V et évapomètre. La station météorologique est en service depuis Juin et, grâce au soutien de Madame le Maire et de la municipalité, a réalisé, en collaboration avec l'Office du Tourisme, la METEO DES PLAGES cet été. En 2009, la météo des plages bénéficiera du concours des MNS (maîtres-nageurs sauveteurs), les UV seront affichés ainsi que la météo dans chaque poste de secours. En outre, la station météo, qui est installée à la Grande Plage, étudie et observe le soleil (son activité) et le nombre des taches solaires. Il est à noter que le matériel d'observation utilisé est professionnel et reconnu par l’O.M.M. (Organisation Météorologique Mondiale). La station est affiliée à Météociel Infoclimat et bientôt à l'association météorologique amateur de Météo France. Notre station par le net a des correspondants observateurs météo en Tunisie, Algérie, Maroc, Espagne, Portugal, Russie, Allemagne, Pologne, Grande Bretagne et bien sûr aux quatre coins de la France.

Fête du ponton H I

Anthony Aliern : 4ème au championnat national

Racing Team 2A, une équipe familiale soudée. Ici, au forum des associations

A

ux âmes bien nées… et bien motorisées, la valeur n’attend pas le nombre des années ! Nous avons notre Cid et ses chevaux fougueux, en un barcarésien pur souche âgé seulement de 13 ans… ce brillant pilote, malgré un doigt démis, a terminé 3ème de sa catégorie et 4ème au classement général du championnat de France dont la finale s’est courue à Saint-Laurent de Mure dans le Rhône.

Résumé de la course : Tout avait bien commencé, le temps et le moral du pilote étaient au beau fixe. Le samedi 14 h, lors des essais libres, tout roule avec un 3ème chrono pour Anthony. A 18h30 la première course démarre, tout continue à merveille puisqu’Anthony finit en seconde position. Le dimanche la deuxième manche à 9h30 se déroule dans une brume assez épaisse, difficile d’y voir à plus

de 10 mètres, mais il réussit à terminer troisième.10h30 troisième manche : Anthony fait le « hall shoot » , malheureusement la chute d’un concurrent au tour précédent a laissé des traces d’essence et d’huile sur la piste, les deux premiers chutes, ainsi que les huit autres arrivant derrière et qui viennent percuter la moto d’Antho, qui s’en sort avec un doigt démis et une moto très endommagée, il ne peut pas repartir. Bel élan de solidarité, Mr Bianchi fabricant de motos, répare l’engin en un temps record pour qu’Antho puisse terminer la dernière manche, ce qui lui permet tout de même de monter sur la 3ème marche du podium. Un peu de repos s’impose maintenant avant de se préparer pour la saison prochaine qui se fera en 80 ou 125 cc, si Racing Team 2A parvient à boucler le budget. L’équipe remercie ici tous ses sponsors.

Les organisateurs

S

ympa l’idée des " résidents " du ponton H I qui ont organisé une petite fête pour la clôture de leur saison maritime. Les organisateurs Alain et les deux Gérard se sont fait un plaisir de réunir une quarantaine de voisins de catways, pour partager un grand moment de convivialité entre passionnés de bateaux, confirmant ainsi l’excellente entente qui règne sur ces quelques m2 dévolus au plaisir nautique. La visite d’une élue du Barcarès, Mme Françoise Peltier, lors de ces sympathiques réjouissances, a été franchement appréciée par ces amoureux de la mer. Une joyeuse récidive est d’ailleurs déjà programmée pour l’année prochaine.


Bonnes Fêtes à tous !...Bonne année ! Bones Festes a tothom !...Bon any felis !

P. 10

Le jo u r n a l d e v o t re v i l l e

ASSOCIATIONS

Les copains d’abord La pétanque…sur son terrain

L

es copains en avaient rêvé, ils en avaient parlé, et enfin leur vœux se réalisait. Ils inauguraient leur terrain, et les aménagements apportés par la municipalité tout au long de cette année 2008 : des éclairages pour les nocturnes, des toilettes publiques, et un petit chalet pour permettre aux joueurs de se désaltérer lors des manifestations. Le bonheur ! Madame le Maire et les élus furent chaleureusement accueillis par un discours de la présidente, Madame Edith Deveycx, remerciant la municipalité et les services techniques de leur avoir permis de créer ce lieu de convivialité autour de leur loisir préféré : la pétanque ! Sensible à cette initiative, Madame le Maire n’avait pas hésité à donner son accord pour que Cap de Front puisse se doter d’un terrain de Pétanque qui dynamise aujourd’hui tout ce quartier. Madame Françoise Peltier, adjointe Déléguée à la vie associative, précisa que cette association portait bien son nom, puisque ce qui faisait sa force c’était bien l’entente et le travail d’équipe permettant d’organiser des manifestations et d’afficher ce dynamisme constant. Quand on ajoute à cela la bonne humeur "des copains ", c’est "carreau sur place !" Tous les mercredis après-midi, en doublette à la mêlée Cap de Front, sortie 15 Début mars, concours « Eliminations de secteur » en doublettes. Pour plus de renseignements, Contactez : Edith Deveycx, 06 61 17 03 21

Tennis Club du Barcarès

Blockart

Echanges avec la 27 ème joueuse mondiale

La glisse…sur la plage

E

n cette journée ventée d’automne, le tennis Club du Barcarès était en effervescence, un seul nom était sur les lèvres, celui de Kaia Kanépi, jeune joueuse de 23 ans, classée 27ème meilleure joueuse mondiale. Autant dire que tous les jeunes espoirs du Club, qui s’étaient encore dernièrement illustrés lors des trophées de l’Indépendant, étaient présents sur les courts pour profiter du spectacle offert par l’entraînement de leur aînée . Accompagnée d’un entraîneur spécialisé dans la découverte et le coaching de jeunes talents, Luca Appino,

elle a échangé quelques balles avec Stanislas de Narkevitch, puis Maxime Sert. La simplicité et la gentillesse de la jeune estonienne ont rapidement permis de sympathiser avec tous, et d’échanger quelques mots d’anglais. Elle nous a confié qu’elle ne se souvenait plus vraiment à quel âge elle avait tenu sa première raquette, mais qu’elle avait commencé les cours à 8 ans. Sensible à l’accueil que lui avait réservé le club du Barcarès, elle encourageait les futurs espoirs du tennis à jouer encore et encore pour continuer de progresser.

O

n connaissait les chars à voile des plages du nord…. ils font aujourd’hui figure d’ancêtres ! La nouveauté des plages de Catalogne, et précisément de celles du Barcarès, c’est le blockart. Originaire de Nouvelle Zélande, le blockart est un véritable kart à voile. Le châssis tubulaire est léger (28 kilos seulement), la voile est semblable à celle d’un windsurf et s’adapte en fonction du poids de l’équipage et de la force du vent. Le tout se dirige par un guidon relié à une potence, ce qui rend ce sport accessible aux handicapés. Et ça décoiffe : on peut atteindre des vitesses de plus de 90km/h ! Depuis cet été, ce nouveau sport complète les

activités de glisse du Barcarès. Il est accessible à tous : jeunes enfants, séniors….et bien sûr, à ceux qui n’aiment pas l’eau ! La municipalité qui souhaite fidéliser " riders et surfeurs ", a facilité l’installation de cette première école de Blockart française sur le parking de bord de mer jouxtant le Lydia. Nicolas Massat et Laurent Devoyon, des passionnés, mûrissaient l’idée depuis quelques années. C’est chose faite. En attendant que les cours s’organisent, Nicolas et Laurent vous attendent pour de l’initiation ou de la pratique, selon vos envies, par vent faible… ou de force 5 ! La prise en main du Blockart se fait en quelques minutes…sensations garanties !

BLOCKART Stanilas au côtés de Kaia

TOURNOI D’HIVER OPEN DOOR Du 28 novembre au 29 décembre 2008 sur les courts couverts du Barcarès. Ce tournoi, le seul de sa catégorie dans la région attire des joueurs et joueuses de 2ème catégorie, voire de 1ère série (dans les 50 meilleurs joueurs français) Renseignements : 04 68 86 10 30, e-mail : 14660176@fft.fr

La zone école est ouverte pendant toutes les vacances scolaires (sauf Noël) La zone est éclairée Tous les mercredis et tous les week-ends, de 14h à 18h. et en continu du 1er mai 2009 au 30 septembre. Renseignements : Laurent 06 64 471 740, laurent@blockartcenter.com, Nicolas 06 30 553 155, nicolas@blockartcenter.com Il est conseillé d’appeler pour connaître les conditions météo sur la base.

ILS ONT CHOISI LE BARCARÈS

Pro Ethic, cap sur le durable Cette société barcarésienne vient de remporter un trophée aux dernières Rencontres Economiques de l’Agglo pour son action auprès des entreprises en matière de développement durable.

Axeo services, juste une très bonne idée

Malgré un emploi du temps très chargé, madame Valérie FontGuillermet a gentiment répondu à nos questions. Elle nous nous a confié qu’après plus de 15 ans d’expérience en tant que cadre dirigeant au niveau international, elle a mis en œuvre un souhait mûri au fil des années : "son envie de développer les entreprises et les territoires différemment, en privilégiant entre autre le développement durable." La démarche de Pro Ethic Développement est globale, elle s’appuie sur une véritable philosophie : « il faut travailler autrement, en privilégiant la logique de complémentarité plutôt que celle de l’opposition. Il n’y a d’intelligence que collective » Le choix du Barcarès n’est pas un hasard. Une partie de la famille de Valérie Font-Guillermet y a ses racines depuis plus de 35 ans (famille Ascensio / Font). De plus elle nous confie qu’elle est « convaincue du potentiel de développement du Languedoc Roussillon et de sa position stratégique sur l’échiquier méditerranéen et européen. » Mme Valérie Font-Guillermet : « Nous sommes là où le développement durable n’est pas un alibi, mais une véritable opportunité de progrès et de performance. »

Contact : Pro Ethic Développement, 09 75 39 75 85, e-mail : proethic.dev@orange.fr, www.proethic-dev.fr.

La famille Vernhes vous attend à Axeo services

S

ur le salon parisien de la franchise, Sylvie a eu un flash. Un petit temps de réflexion familiale, et les bagages sont vite faits pour le soleil au lieu de la grisaille, la douceur de vivre d’une petite station balnéaire au lieu de la vie trépidante de la capitale. Mais attention ! Sylvie, Joël et leur fille Tiphanie ne sont pas là pour se reposer. Leur credo, c’est Axeo Services, un groupement en plein développement créé en 2005 et qui compte déjà plus de 60 franchisés. " Une des étapes importantes de notre décision a été notre rencontre avec le maire du Barcarès, Mme Joëlle Ferrand. Elle nous a épaulés dans nos dé-

marches, et soutenus pour démarrer l’aventure. Il faut dire qu’à terme, c’est une activité qui peut créer pas mal d’emplois ", nous confie Sylvie Vernhes, dont la petite famille fréquentait Le Barcarès depuis 1984, avant d’y acquérir un logement en 1993. Alors, l’activité, ou plutôt les activités, parlons-en justement. Neuf prestations de services à domicile sont proposées, qui vont de l’entretien au jardinage, en passant par le gardiennage, le dépannage ou le bricolage, voire l’aide aux devoirs ou à la préparation des repas… " Il faut signaler que nous fonctionnons également avec les chèques emploi-service et que nos pres-

tations peuvent faire bénéficier nos clients de déductions fiscales importantes, jusqu’à 50% du montant des impôts, selon les cas ", ajoute Sylvie, décidément la plus bavarde des trois membres de la société familiale. Implantée au Pôle depuis moins d’un mois, la petite entreprise n’attend plus que la confirmation des premiers contrats et des dizaines de clients pour essuyer les plâtres… Les employés, qualifiés dans chaque catégorie, sont déjà sur le pied de guerre. Contact : Axeo Services Littoral 66, résidence le Pôle, bd du 14 juillet. Tel : 04 68 80 88 71 E-mail : littoral66@axeoservices.fr


P. 11

Barcarès Infos - N°69 - Septembre 2008 - www.portbarcares.com L e j o u r n a l d e v o t re v i l l e

ENFANCE

IMAGINATION ET CRÉATION au programme de l'Accueil de Loisirs

C’est autour du thème " Contes et Légendes des sorcières ", que les enfants de l'Accueil de Loisirs ont pu participer à divers ateliers lors des vacances de Toussaint : création de marionnettes, confection d’accessoires et décorations.

L

ors d’un après midi consacré à la Fête des Bruixes (fête des sorcières en catalan), les enfants ont confectionné leur costume, les décorations de la salle, et monté un mini-spectacle ouvert au public. Ce fut d’ailleurs un succès, avec la présence d’une vingtaine d’enfants venus accompagnés d’un parent en plus des " petits " de l’accueil de loisirs maternel. Ambiance conviviale, et une occasion vite saisie par les enfants pour se faire de nouveaux amis… Deux sorties ont également remporté un grand succès auprès de notre jeune public, avec le karting, et deux séances de cinéma.

Le conte pour renouer avec l’imaginaire !

C’

est plus de cinquante minutes que les enfants sont restés captivés par les récits de Cédric Debarbieux à la bibliothèque du Barcarès, en ce mercredi 22 octobre. Un réel défit pour ce magicien des mots, qui a tenu sous le charme des contes de Grimm un large public d’enfants âgés de 3 à 12 ans. Les " plus grands " n’étaient pas en reste, tout aussi captivés, dont Fabienne Balfagon, responsable du Service Enfance et Jeunesse de la mairie, les accompagnateurs, tout comme Marie-Hélène Charles et Jeanne Thomas, conseillères municipales ! Par la voix, les intonations, et la gestuelle du conteur, ce sont tour à tour " Dame Trude ", " Raiponce ", ou encore " Les sorcières de Collioures ", histoires sorties de l’oubli, qui ont de nouveau pris forme dans l’imaginaire

de chacun. " L’enfant découvre que les mots ont un sens, une signification, et qu’ils sont porteurs d’images " C’est en ces termes que Cédric Debarbieux exprime sa conviction. A l’heure du zapping généralisé, du tout-image, cette parenthèse offerte par la municipalité aura permis aux enfants de prendre ou re-prendre goût à l’écoute. Moments merveilleux, grâce au talent d’un conteur qui avait déjà capté l’attention des enfants tout au long de l’été au Centre Culturel Cocteau-Marais. Quand on lui demande à la fin d’une histoire ce qui lui ferait plaisir à lui, il vous répond avec douceur qu’il espère que chaque enfant qui l’a entendu se précipite à la bibliothèque, ici, juste à côt��, pour lire les contes qu’il vient de raconter… si bien…

L

Contes de Noël Le 17 décembre, à 14h à la bibliothèque du Centre Culturel Cocteau-Marais Les enfants pourront retrouver avec plaisir le talent de Cédric Debarbieux, conteur traditionnel. Ouvert à tous les enfants accompagnés d’un adulte. (gratuit)

(Contact, madame Fabienne Balfagon, 04 68 86 11 64, poste 136)

Lecture de contes Tous les premiers mercredis de chaque mois, lecture de contes sur le kamishibaï. de 10h00 à 11h30, à la bibliothèque du Centre Culturel Cocteau-Marais. Ouvert à tous les enfants accompagnés d’un adulte. (gratuit)

Vous avez dit « Kamishibaï » ?

Ce petit théâtre en bois, originaire du Japon, récemment acquis par la municipalité, permet au personnel de l'accueil de loisirs de disposer d’un outil pédagogique très riche qui permet de nombreuses activités d’expression pour apprendre tout en se divertissant. Ce petit théâtre portatif permet de raconter des histoires courtes, en faisant se suivre des planches cartonnées illustrées. Les enfants sont sous le charme…

Elles font font font…. es " petites marionnettes " que les enfants de l'accueil de loisirs ont manipulé lors de leur spectacle au Centre Culturel Cocteau Marais étaient presque aussi grandes que certains d’entre-eux ! En ce dernier jour des vacances de Toussaint, ils étaient très fiers de présenter le fruit d’un travail particulièrement suivi tout au long de la semaine. La municipalité avait sollicité l’intervention de Mme Lydie Jordi, marionnet-

PROGRAMME

tiste, pour animer l’atelier de création de marionnettes et du spectacle pour les mettre en scène. Digne héritière de cette tradition enseignée par son père, Roger Dupuich, bien entourées de 150 marionnettes (à gaine, à fils, marottes…), et d’autant de castelets, décors créés pour les spectacles, Lydie a également guidé les enfants pour écrire et chorégraphier deux contes. C’est ainsi que le public découvrit " Le secret de Péronille ", et

Ateliers de décoration de Noël

l’histoire de " Farfeline et les fantômes ". Histoires de gentils fantômes, de fées et de méchantes sorcières, rythmées par les apparitions de nos jeunes acteurs brandissant leurs créations tout au long du récit. Le jeune public était souvent sollicité pour prononcer les formules magiques, comme :" Pétronille redeviens jolie fille ", et hop, après quelques éclairs et coups de tonnerre, tout finissait bien. Ce fut " la fête des amis où chacun se donne la main " ; Cra-Cra, la sorcière maléfique devint Dame lumière " dans le pays du bonheur où chacun montre son cœur ! ". Le

final fut grandiose, même les marionnettes se transformèrent sous les yeux du public, pour s’habiller de lumière ! Mais quel était donc le secret de ce breuvage du bonheur qui transformait l’égoïsme en générosité ?! Les enfants se sont empressés de nous répondre : " C’est facile, mixez : des larmes de joie, des pétales de rose, une guirlande de cœur, des nuages de printemps….et voilà ! " A consommer sans modération ! Pour tout renseignement, contacter Mme Fabienne Balfagon, responsable du service Enfance et Jeunesse.

Dans le cadre de l’Accueil de Loisirs du mercredi, la municipalité et le service Enfance proposent également pendant tout le mois de décembre des ateliers de création et de décoration de Noël. Les enfants pourront réaliser, entre autres, un « arbre de vie », à partir de branches ramassées en forêts, qu’ils peindront et décoreront ensuite au fil des saisons. Inscriptions en mairie, auprès du Service Enfance et Jeunesse, 04 68 86 11 64, poste 136


P. 12

Barcarès Infos - N°69 - Septembre 2008 - www.portbarcares.com Le jo u r n a l d e v o t re v i l l e

JEUNESSE

Tout pour la jeunesse…

Vacances j’oublie tout… Que dire de ces vacances ? Inoubliables pour Charlotte, " trop bien " pour Tressy, " Génial " pour Afaf, bref, des superlatifs ils n’en manquent pas !

Sèverine et Fabien vous accueillent au P.I.J

L

e Service Enfance & Jeunesse de la Mairie du Barcarès propose pour les 12 – 25 ans un Point Information Jeunesse, une Maison des jeunes, un Conseil Municipal Junior qui sont très loin d’êtres de simples vitrines de ce qu’il est possible de faire, de créer, lorsque une municipalité a la volonté de faire avancer et progresser sa jeunesse. Les terrains d’actions sont multiples : actions, animations et projets proposées par ces trois " pôles ", qui développent des thèmes tels que la culture, la citoyenneté, l’environnement. Multiples car aucune ne propose la même action." Tous les projets pédagogiques du P.I.J et de la Maison des Jeunes ont pourtant en commun l’objectif premier d’ouvrir les jeunes à eux-mêmes et surtout aux autres ", c’est ce que nous expliquent Fabien Mérignac, responsable du PIJ et Séverine Garciès, animatrice. " Le C.M.J les accompagne vers une autonomie et responsabilisation, et donne aux jeunes un véritable rôle à jouer dans la vie démocratique locale. Les réalisations qui sont à leur actif durant ces deux dernières années en sont la preuve. Le P.I.J est en fait la structure ressource qui fait vivre cette envie, ce désir, d’aller toujours plus loin pour et avec la jeunesse. Depuis maintenant deux ans il axe essentiellement ses actions en direction des jeunes actifs de la commune, en organisant des Forums dédiés à l’emploi, en partenariat avec la Mission Locale Jeunes et l’A.N.P.E. Préférant pour des raisons qualitatives scinder l’animation et l’information jeunesse, la Maison des Jeunes accueille les 12-17 ans, sur leur temps de loisirs. C’est aussi là que naissent des projets culturels qui vont de la découverte des traditions populaires catalanes, à la conservation du patrimoine maritime local, des projets et actions sur l’environnement avec un travail (en filigrane) sur l’espace marin. L’humanitaire n’est pas en reste avec une association junior qui est entrain de voir le jour, et qui a pour objectif la création d’une maison de l’hygiène et de la santé sur la commune de Tansila au Burkinafaso, en partenariat avec les autorités locales. La liste est encore longue tant les actions sont nombreuses. Il reste ensuite à impulser une nouvelle forme d’intéressement auprès des jeunes. Pour cela, il faut les intégrer à la construction même du projet, les associer à tous ces temps relatifs, et les rendre acteurs à part entière. Œuvrer pour nos jeunes, c’est œuvrer avec eux. "

HORAIRES DU PIJ

Atelier de restauration… Journée inter PIJ : un esprit sain P dans un corps sain

our lancer le top départ, l’atelier de restauration de barques catalanes en partenariat avec l’association Velatina, a permis à 7 de nos jeunes barcarésiens de découvrir le patrimoine maritime de la commune, et de s’investir sur un chantier de taille. C’est sur

El Barcarès, que nos apprentis restaurateurs ont fait leurs premières armes : nettoyage, ponçage….sous l’œil avisé et bienveillant de Gérard Schlup, et Pierre du Mouza le président de Velatina. Il faut dire que l’accueil réservé aux jeunes du PIJ a été particulièrement chaleureux.

C

Bonne conduite pour les jeunes du PIJ !

D

ans le cadre de la Journée de Prévention routière au karting de Torreilles, ce sont plus de 70 jeunes qui ont été réunis autour des différents ateliers liés à la sécurité. Cette journée a été organisée en partenariat avec les PIJ de St Laurent de la Salanque, St Hippolyte, et de Torreilles. Un atelier mécanique, proposait de démonter et remonter une roue le plus vite possible, comme lors d’une course automobile. Un simulateur de conduite permettait d’appliquer les consignes de sécurité

au volant en ville (priorités, stops, feux rouges). Après la simulation, place à la pratique : sur le petit circuit où, au volant d’un kart, les jeunes devaient circuler en respectant la signalisation. Dans la même lignée : ateliers de création de flyers préventifs (écriture de slogans), patrouilleurs des Autoroutes du Sud (attitudes de sécurité sur l’autoroute), Association Route66 (risques de l’alcool et des drogues au volant), et un final très apprécié de tous : la conduite sur le grand circuit de Karting.

ette journée, organisée par le PIJ du Barcarès, a débuté dès 9h30 sur l’aire de jeux destinée aux ados. Au programme : la découverte du village du Barcarès et de son histoire. Les jeunes ont pu découvrir sous forme d’un jeu de piste, réalisé par les animateurs du PIJ, différents lieux typiques et personnalités de notre ville. Après une pause déjeûner bien méritée, ils se sont retrouvés dans la halle des sports pour un tournoi de rugby flag. Cette version " allégée " du rugby à XIII, a permis à tous, filles et garçons, débutants et avancés,

de partager les valeurs de fair play et de jeu collectif. En fin de journée, fourbus mais heureux d’avoir participé, les jeunes ont été récompensés lors de la remise des prix par Mme Marie Rose, Maire adjointe : Premier prix pour Torreilles, second Le Barcarès, troisième St Hippolyte, quatrième St Laurent. Cette rencontre fructueuse s’est achevée dans la bonne humeur autour d’un goûter offert par la municipalité. Légende : des laurentines bien armées pour découvrir le Barcarès

Fête de "las Bruixes"

Vacances scolaires de Noël : La Maison des Jeunes sera fermée pendant les vacances de Noël.

Le PIJ assurera des permanences :

• La première semaine : Le lundi de 13h30 à 19h Le mardi de 10h à 12h et de 13h30 à 19h Le mercredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 19h • La deuxième semaine : Le lundi de 13h30 à 19h Les mardi, et vendredi, de 10h à 12h et de 13h30 à 17h. Le mercredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 19h

Le PIJ reprendra ses horaires habituels :

Le lundi de 13h30 à 19h- Les mardi, jeudi, et vendredi de 10h à 12h et de 13h30 à 19h Le mercredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h, et le samedi de 8h30 à 12h

Horaire de la maison des Jeunes hors vacances scolaires : Les mercredi et samedi, de 13h30 à 19h30

INFO : VACANCES D’HIVER Un mini séjour de ski sera organisé par le PIJ et la Maison des Jeunes, les 16 et 17 février 2009. Pour plus de renseignements, s’adresser au 04 68 86 11 64, poste 116 ou 151. Attention, les places sont limitées

O

uverte à l’ensemble des jeunes de la commune et organisée à la Maison des Jeunes, cette soirée a réuni plus de 25 adolescents âgés de 12 à 17 ans, de 20h00 à minuit. C’est autour d’un buffet sucré/salé, que nos " fantômes ", " loups garous ", " diablesses ", et " dame vampire ", ont exprimé tous leurs talents pour faire vivre leur personnage. Tout au long de la soirée, nos gentils monstres ont dansé, chanté, avant de défiler pour le concours du meilleur déguisement. Les critères de sélection prenaient en compte

non seulement l’originalité de la tenue, mais aussi, les capacités d’acteur de chacun. Premier prix : Joris Descloux, second prix, Dylan Guilbert, troisième prix, Alexandre Aigueur. Autres activités incontournables : Après-midi jeux de société Cinéma, atelier pâtisserie pour préparer le goûter des enfants de centres d'accueil sur le thème d’Halloween. Charlotte et Afaf ont réalisé des cookies, des brownies et des muffins…. Très vite engloutis par les petits gourmands !

Le journal “L’Ecoute” est un mensuel édité par la Mairie du Barcarès. Directeur de publication : Joëlle FERRAND - Rédaction : Françoise PELTIER, Annie FORONI, Claudie CUADRADO, Séverine GARCIES, Fabien MERIGNAC, - Contact : lecoute@portbarcares.com - P.A.O. : Cible Communication - Photos :Mairie,O.M.T - Impression : IMPRIMERIE DU MAS - Tirage : 3000 ex. - Dépôt légal en cours.

IMPRIMER,

c’est laisser une trace, une empreinte sur une surface…

pas sur l’environnement

IMPRIM’VERT® : Un engagement de résultat ! Tous les imprimeurs ayant obtenu cette marque ont mis en place des solutions prédéfinies permettant de réduire leurs impacts sur l’environnement.


L'Écoute n°70 - Novembre / Décembre 2008