Page 1

DE SI GN

IS

CH A

IR

?


P 4 Konstantin GRCIC’s Chairs P4 / P7 -

SOMMAIRE


P 5

NENDO’s P8

/

Chairs P11 -


KONSTA NT IN GRCIC P 6

Monza Chair, 2010,

Plank, Frène et dossier en polypropylène moulé par injection

Après le succès du fauteuil Monza, Konstantin GRCIC a décidé de proposer une version de cette chaise, plus petite et sans accotoir. La structure en frêne massif se réalise avec des assemblages industriels tel des vis et des rivets alors que le dossier est en polypropylène moulé par injection. Ce procédé consiste à utiliser un

polymère thermoplastique semi cristallin disponible en grande quantité. Les polymères sous forme solides sont insérés dans un contenant à une température de 20/30°, ils sont ensuite portés à fusion à 240/260° puis injectés dans un moule pour y être refroidis et prendre sa forme. L’élaboration et la fabrication d’un moule

sont coûteuses c’est pour cela que la pièce unique est rare. La structure et le dossier s’assemblent avec un assemblage du type mâle/femelle et se lient avec de la colle bi-composant. Cette chaise se destine à être une chaise de travail, de bureau.


Tom & Jerry, 2011, Magis,

Hêtre

Tom & Jerry s’intègre dans la typologie de meuble de tabouret d’atelier. L’assise et les 3 pieds se réalisent en hêtre. La partie mécanisme est en plastique moulé, lubrifié. Le système permet un montage et un réglage de hauteur facile. La partie plastique se visse à l’assise. Les pieds s’assemblent à l’intérieur du mécanisme qui

dissimule les jonctions. L’avantage de ce tabouret est qu’il s’intègre dans tous les milieux. On peut le trouver dans un intérieur comme tabouret de salon, de cuisine, de bar mais également dans un cadre professionnel dans un cabinet d’architecte ou un studio de design.

P 7


KONSTA N T I N GRCIC

Miura, 2005, Plank,

Polypropylène renforcé de fibre de verre

P 8

Après le succès de la Chair One, GRCIC a voulu réitérer l’opération en proposant un tabouret de la même famille. La difficulté de ce projet était de ne pas «décalquer» la Chair One pour en faire un tabouret. Il garde le principe de facette, de triangulation mais l’exploite de manière plus douce avec des angles poncés. Ce tabouret s’empile (jusqu’à 4) et se décline en différents coloris (gris, noir, blanc, jaune,

rouge), essentiellement les couleurs allemandes. Ce tabouret s’intègre dans toute sorte d’environnement. Il a été conçu par ordinateur de manière à modéliser les moules pour le plastique. Miura a gagné plusieurs prix et fait partie de la collection permanente du MoMA à NYC.


Editée en 2004 par Magis, la Chair One, est devenue une icône dès son édition. Objet graphique et de contrastes, elle symbolise le style du designer allemand. Construite en deux parties, elle possède une assise de caractère géométrique en fonte d’aluminium se déclinant en noir blanc ou rouge. C’est le croisement de fines lames au dessin tracé à la règle, créant une structure ultra travaillée, sculpture en trois dimensions. Le designer a placé sobrement une

ouverture, comme une poignée afin de faciliter son transport. Son pied en béton est en contraste total et choque par sa forme d’une brutalité primitive et d’une simplicité presque grossière. Ayant nécessité de nombreux croquis et dessins préparatoires, la Chair One semble se présenter comme l’idée même du design industriel, acier contre béton et se décline en plusieurs catégories, du tabouret de bar à la chaise à quatre pieds, pour notre plus grand plaisir.

Chair One, 2004, Magis,

base en béton verni transparente incolore, assise en aluminium injecté poli ou traité au titane fluoré et verni en polyester.

P 9


Hêtre

Fishline Chair, 2012/10,

NE NDO P 10

Cette chaise s’entoure de fil de pêche de manière à offrir un état de surface particulier. Le fil de pêche à été teint et lorsqu’il compresse le bois en le serrant, il produit une sorte de vernis qui servira de finition et de protection à la chaise. On retrouve NENDO ici avec son design, simple mais efficace. La chaise aux formes pures apporte

quelque chose d’innovant dans le milieu avec son traitement de finition inédit. L’effet de surface est performant et peu coûteux. La chaise est entièrement de frêne massif sauf pour l’assise en contreplaqué moulé. Les pieds sont tournés et courbés avec de la vapeur chaude.


Thin Black Lines Chair, 2010

Pour un concours avec le thème « Outlines » (« contours ») NENDO a conçu cette chaise avec de légers traits noirs comme la représentation d’un croquis léger. Notre perception du volume se fausse de par ses lignes. Sous certains angles, on ne dissocie plus les cotés, de l’assise, du dossier.

P 11


NENDO

bois, acrylique

P 12

Fadeout-Chair, 2010,

La chaise semble disparaitre comme prise dans un brouillard. L’assise est en bois massif alors que les pieds sont en acrylique. Le bois, présent sur les pieds, n’est qu’une imitation exécutée à la peinture. L’objectif était de pouvoir positionner cette chaise dans n’importe quel espace de manière à une parfaite intégration.. Habituellement, notre

perception des meubles est fortement affectée par l’espace qui l’entoure. Le concept était de changer ce ressenti en intégrant le mobilier à l’espace pour former une unité. La Fadeout-Chair est fabriquée par des artisans locaux. Cette chaise reste au stage de prototypage car un contrôle humain de sa « disparition » est nécessaire.


polyuréthane

Transparent Chair, 2011,

Une chaise est faite avec du film de polyuréthane, un film transparent généralement utilisé comme matériel d’emballage, pour des objets sensibles aux vibrations et aux chocs. De loin, on pourrait croire que c’est seulement une œuvre d’art contemporain emballée,une sorte de « Kundélich ». Après explication, il s’avère que cette fine couche de « plastique » sert d’assise, grâce à sa haute capacité d’élasticité et de résistance. Mais encore plus surprenant, c’est de constater après utilisation que la couche de polyuréthane reprend sa forme originale, laissant aux nouveaux utilisateurs cette impression de légèreté et de « à quoi ça sert ce truc? »

P 13


Chaises