Page 1

en 40 Ch tou 00 aq tes 0 e ue bo xem mo îte p is, s a lair ux es let tre s

www.area-constructions.com

ENSEMBLE CONSTRUISONS L’AVENIR

Un vrai journal

53, avenue Eisenhower 39100 - DOLE

GRATUIT d’informations - n°132 - Novembre 2011

03 84 72 34 34

898 route de la vallée 39210 Nevy-sur-Seille

Catfish et Kurt, lauréats de Mytrempl1

03 84 85 29 69 06 40 11 89 01 Ramonage Conduit isolé Pour création de cheminée Gainage Tubage

Dans les coulisses du concours musical Les journaux “Pays Dolois” et “Pays de Lons” ont été sélectionnés par le Conseil général du Jura pour faire parti du jury Mytrempl1. Après deux heures de délibérations, les groupes Catfish et Kurt ont été désignés lauréats du concours, et assureront la première partie du concert de Cœur de Pirate le 26 novembre prochain à La Commanderie.

IMPORTATION DIRECTE POÊLES SCANDINAVES

NOUVEAU ! Distribution

sur Auxonne

P.20

Installations sportives

Edition

Les Bottes Bleues de Gérard Héchinger

Coup de neuf pour la Carrière p. 2 de Chaux

Dossier Spécial Bien-être

p. 7 à 16

p. 22

5 € 99

5 € 99

5 € 50

Dans 40 000 boîtes aux lettres chaque mois ! 06 13 04 60 19 - 03 84 82 50 21

11€ 90

Terreau horticole

Photinia “Red Robin” Pour une haie facile à conduire ou en association avec dʼautres arbustes, le photinia vous charmera par ses pousses rouges au printemps et la persistance de son feuillage. La plante, taille 30/40 cm, pot de 3 L.

Idéal pour toutes les plantes et toutes les utilisations. Le sac de 70 L. (Soit 0,17 € le L.) Par 3 : 7,93 € le sac (Soit 0,11 € le L.)

© Biosphoto

© Digitalice

© Lamontagne

avec engrais Fertiligène

Weigelia

Groseillier en variétés

Un arbuste à la floraison printanière généreuse. Sa croissance est rapide et il accepte la taille très facilement. Découvrez les nombreuses variétés attrayantes… La plante, variété au choix, pot de 3 L.

(Ribes rubrum) Pour le plaisir de bons desserts en été ! La plante, variété au choix, pot de 3 L.

* Produits identiques, de contenance égale, en un seul passage en caisse.

Offres valables du 7 au 13 novembre 2011

Jardinerie Jurassienne - 184, avenue du Maréchal Juin - DOLE - Tél. 03 84 70 81 00

Ouvert du lundi au samedi de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h.


RCS LONS-LE-SAUNIER 514 659 002 00018

2

Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

/ Pays Dolois n°132 - Novembre 2011

Q PEINTURE & LASURE & DEV SA Q PAPIERS PEINTS, TOILE DE VERRE NS IS G Q ENDUITS DÉCORATIFS EN RAT Q REVÊTEMENT DE SOLS GA UI GE TS Q NETTOYAGE À HAUTE PRESSION DE VOS TERRASSES, ME MURETTES, FAÇADES (avec ou sans traitement) NT Q PETITS TRAVAUX DIVERS : tonte, entretien extérieur, etc.

Nous sommes à votre disposition pour une prestation de qualité ! 19, rue de la Fontaine - 39700 AMANGE Contactez-nous : 03 84 70 52 73 - 06 70 72 48 00 - Courriel : rbptravauxservices@orange.fr

Dole - Installations sportives

Un coup de jeune

pour la Carrière de Chaux

La mairie de Dole a initié en juillet dernier d’importants travaux à la Carrière de Chaux, permettant aujourd’hui aux adeptes de pratiquer l’équitation dans des conditions idéales. Le 30 septembre dernier, le maire de Dole Jean-Claude Wambst inaugurait l’installation en présence des représentants du Conseil général, du Conseil régional et des instances sportives.

ver une solution” indique Ludo­ vic Motillon, directeur du centre équestre qui propose cours et pension pour chevaux. Plusieurs week­ends par an, le club par­ tage les installations avec la Société des sports hippiques de Dole pour l’organisation de concours. L’inadaptabilité des terrains posait également pro­ blème à cette dernière qui pourra désormais organiser plus de compétitions dans des condi­ tions optimales. “Nous pouvons aujourd’hui accueillir des cava­ liers de toute la France” souligne Ludovic Motillon.

Une résidence 5 étoiles pour chevaux !

Ces nouvelles installations devraient faire le bonheur des équidés de tout crin, ainsi que de leur cavalier ! Propriétaire des lieux, la mairie de Dole a entrepris au début de l’été des

travaux de restructuration de l’équipement qui héberge le centre équestre et la Société des sports hippiques de Dole. La car­ rière a été entièrement refaite, et rehaussée de 80 cm, ainsi que

le paddock et le manège. “Depuis deux ans, nous rencon­ trions des soucis avec les pro­ priétaires qui ne voulaient plus laisser leurs chevaux sur ces ter­ rains. Il devenait urgent de trou­

Dole - Nouvelle chaufferie pour les Mesnils Pasteur

Chaufferie bois :

pose de la première pierre Il y a une quarantaine d’années, la Ville de Dole optait pour une chaufferie collective afin de chauffer le quartier des Mesnils Pasteur, alimentée au début par du charbon, puis du fuel et du gaz. La municipalité souhaite se tourner aujourd’hui vers la bioénergie et lance la construction d’une chaudière bois. Ça ne gaze plus pour la chauffe­ rie des Mesnils Pasteur ! Avec l’augmentation du prix des éner­ gies fossiles et les préoccupa­ tions environnementales, la mairie doloise a montré de quel bois elle se chauffait… Exit le gaz et son bilan en émission car­ bone catastrophique et place à la biomasse. Construite il y a une quarantaine d’années, la chaufferie urbaine alimente le quartier des Mesnils Pasteur, le centre hospitalier Pasteur, le CHS de Saint­Ylie, le lycée Duha­ mel et le collège Bastié. Confiée en DSP (délégation de service public) à la Soccram, elle fonc­ tionnait à l’origine grâce au charbon, et mêle à ce jour gaz et

fuel. La ville se dote en plus aujourd’hui d’une chaudière de cogénération biomasse, assu­ rant la production de chaleur pour le réseau de chauffage

urbain, et également d’électri­ cité. C’est un choix économique et écologique vers lequel s’est tournée la municipalité. Il faut dire que la fiscalité verte du Gre­

La carrière a été rehaussée de 80 cm avec du sable de Fontai­ nebleau mélangé à de la fibre, permettant d’emmagasiner l’hu­ midité. L’idéal pour les tendons et articulations fragiles des che­ vaux. “Le sol devrait garder sa qualité pendant 10 ans” indi­ quait le maire de Dole Jean­ Claude Wambst. Pour un coût global de 250 000 €, la ville a financé le projet à hauteur de 110 000 €, avec la contribution du Conseil général pour une enveloppe de 47 000 €, du CNDS à hauteur de 45 000 € et du Conseil régional à hauteur de 47 000 €. Céline Garrigues

nelle 2 incite à se tourner vers l’énergie biomasse, rabaissant la TVA à 5,5 %. Le 4 octobre der­ nier, Jean­Claude Wambst, maire de Dole, et Thierry Lahaye, directeur de la Soccram, posaient la première pierre. Des travaux importants viendront compléter cette installation. Une nouvelle branche de réseau de chauffage sera créée en direction du centre­ville pour raccorder de nouveaux bâti­ ments. Le fonctionnement du réseau sera également modifié pour passer en basse pression (haute pression actuellement). Par ailleurs, la chaufferie fera l’objet de travaux d’embellisse­ ment. La chaleur de ce réseau sera produite à plus de 50 % à partir du bois (contre 80 % de gaz actuellement). “Cet investis­ sement ne coûtera rien à la Ville” assurait Jean­Claude Wambst. En effet, le crédit d’in­ vestissement est avancé par la Soccram qui voit la DSP renou­ velée pour 24 ans. Le coût global des travaux est de 13 M€. La nouvelle chaudière devrait être opérationnelle pour l’hiver 2012/2013. C.G.

Dole - Solidarité

Les maisons relais se

rencontrent et échangent Le 18 octobre dernier, l’association Coop’Agir (coopérer et agir pour l’emploi, l’hébergement et le logement) organisait au sein de sa maison relais à Dole la 7e rencontre interrégionale des maisons relais. L’occasion pour ces structures d’échanger sur un problème de société, l’addiction.

Ils étaient une cinquantaine à avoir fait le déplacement pour ces 7e rencontres interrégionales des maisons relais. Bénévoles, rési­ dents, membres du conseil d’admi­ nistration, travailleurs sociaux, représentants des structures par­ tenaires franc­comtoises et bour­ guignonnes… ont répondu pré­ sents pour échanger sur le thème de l’addiction. “C’est une problé­ matique qui ne touche pas unique­ ment les maisons relais, mais toute la société” rappelait Claire Courtial, directrice adjointe de Coop’Agir. Les maisons relais ont pour mission de proposer un logement aux per­ sonnes au faible niveau de res­ source ou dans une situation d’ex­ clusion. Ces journées de dialogue et d’échange ont été initiées en 2007 par la première coordinatrice de la maison relais de Dole. “Nous

choisissons ensemble le thème. Le sujet de l’addiction avait émergé lors des dernières rencontres à Sainte­Sabine. L’alcoolisme est l’ad­ diction la plus prégnante dans nos établissements” explique Claire Courtial. Au cours de la journée, le Dr Cécile Beaupoil, spécialisée en psychiatrie et addictologie, interve­ nait pour aborder différents aspects de cette problématique

complexe. L’après­midi était réservé au thème du “cadre et du règlement”. Les résidents présen­ taient à cette occasion un diapo­ rama collectant leur témoignage sur la construction du règlement : comment le cadre fait­il office de contenant pour eux, et en quoi le règlement pose un cadre pour les comportements addictifs. Céline Garrigues

Associations - Semaine de la solidarité internationale

Dole à l’heure de

la solidarité internationale

Du 12 au 19 novembre prochain se déroulera la 14e édition de la semaine de la solidarité internationale. La plate-forme doloise des associations de solidarité internationale se mobilise pour proposer de nombreuses animations. Autour d’un slogan national, “droits à l’essentiel” pour “faire écho à ces millions d’hommes et de femmes qui chaque jour par­ tout dans le monde, parfois au péril de leur vie, s’engagent pour faire vivre ces droits”, la plate­ forme jurassienne passe le mes­ sage suivant : “saisissons­nous collectivement de nos droits et libertés d’expression pour porter haut et fort les valeurs de la soli­ darité internationale et être acteurs d’un monde plus équi­ table, ici et ailleurs”. Plusieurs moments forts vont ponctuer cette semaine de solidarité à Dole. Des films témoignant du combat des hommes et des femmes pour des droits à l’es­ sentiel : l’autosuffisance alimen­ taire, la liberté d’expression, la tolérance… Une pièce de théâtre exceptionnelle avec Sad l’Irakien,

le vendeur de roses à la sauvette, un concert du groupe Zadruga

qui nous entraînera dans les Bal­ kans et les pays de l’Est.

Les films au programme n 8 novembre à 20 h, au Manège Brack : “Mali, les paysans veillent au grain”. Animée par Charlotte Sama, une Malienne très engagée pour la défense de la terre au Mali. n 10 novembre à 20 h 30 à la MJC : “Laïcité In’Allah”. Ce film nous reporte au grand espoir suscité par les derniers événements tunisiens. n Le 12 novembre : après-midi de spectacle et concert au Manège Brack. A 15 h : théâtre, “Saleté”. 16 h 15 : partage convivial. 17 h : musique des Balkans et des pays de l’Est.


Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

Pays Dolois n°132 - Novembre 2011 /

3

s Informez-vou

21 81ng7e.f7r 06 08jura @ora fidelio

A chaque âge, son bonheur ! Un moyen actuel et moderne pour rencontrer des personnes libres, sérieuses et motivées pour une union stable.

Par courrier à FIDELIO - Nathalie BEUREY

www.fidelio39.fr

17, rue Mont Roland - 39100 DOLE I 407, rue du Docteur Jean-Michel - 39000 LONS-LE-SAUNIER I

Nom : Célibataire

03 84 72 97 43

Prénom : Divorcé(e)

Veuf(ve)



Né(e) le :

Téléphone :

Profession :

PD132

Adresse :


4

Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

/ Pays Dolois n°132 - Novembre 2011

I Publirédactionnel

Tavaux Un Pôle intercommunal majeur

Première ville industrielle du Jura, Tavaux est devenue un centre incontestable pour l’ensemble des communes occidentales de la région doloise. Une zone commerciale en cours d’extension est devenue indispensable aux 4 200 habitants auxquels plusieurs milliers de familles rurales viennent s’ajouter. Son aéroport demeure une infrastructure phare au sein de l’ensemble de la région de Franche-Comté. Riche par son histoire depuis les temps les plus reculés, cette agglomération se veut rassembleuse pour mieux affronter la vie moderne et réussir son avenir. Agriculteurs et ouvriers, cadres et commerçants, professions libérales et entrepreneurs vivent en parfaite harmonie dans ce large espace doté d’activités sportives et culturelles unissant jeunes et retraités.

Une vocation sociale irréprochable Malgré sa proximité avec Dole, Tavaux a su se rapprocher de plusieurs communes voisines afin de mutualiser leurs moyens pour créer un Syndicat intercommunal au service des personnes âgées et handicapées (SISPAH). Cette union avec Abergement-la-Ronce, Champdivers, Damparis, Gevry, Parcey et Tavaux, véritable solidarité intercommunale, a ainsi permis la réalisation d’un Etablissement d’hébergement de personnes âgées dépendantes (EHPAD) parrainé par Simone Veil et géré par la Mutualité française Jura. Située au cœur de la ville, cette maison spécialisée ouverte en 2009 a entraîné la création d’un véritable pôle santé avec une maison interprofessionnelle de soins, douze logements adaptés et un hôpital de jour, annexe du CHS de Saint-Ylie. Ce pôle possède son réseau de chauffage propre grâce à la construction d’une chaufferie au bois. Mais ce syndicat SISPAH, c’est aussi le portage de repas à domicile,

Le grand quartier de la cité

la téléassistance (appareil permettant une liaison 24 h sur 24 avec une centrale d’écoute), l’accompagnement pour les courses, le portage de livres à domicile et des ateliers divers (activation cérébrale, initiation informatique et Internet, révision du code de la route…). Un projet d’épicerie solidaire ouverte aux six communes concernées est en cours de réflexion. Nul doute qu’il se concrétisera. Mais la vocation sociale de la ville, c’est aussi les différentes actions du Centre communal d’action sociale (CCAS). Une Structure Animation Jeunes (SAJ) rassemble la jeunesse locale au sein d’activités de loisirs.

Une zone commerciale organisée

Six communes réunies dans un SISPAH

Ouvrant sur la rue de la République, Tavaux s’était déjà dotée d’une zone de commerces s’ajoutant à ceux existants, notamment dans le quartier saint-Gervais. Mais avec l’implantation d’un super U sur la zone Fermouche, d’autres activités sont arrivées et une nouvelle zone commerciale et d’activités diverses s’est formée. Une réorganisation de cette zone devint nécessaire et la municipalité a réussi à séparer la partie réellement commerciale de l’autre, plutôt artisanale. Bricoman qui a repris une ancienne enseigne vient d’ouvrir un vaste magasin. Super U a un projet d’extension significatif. Le site des transports Marmeth a été déplacé. Un réaménagement de ce vaste espace a dû être réalisé. Ainsi, une nouvelle voie vient d’être créée un peu plus au nord de l’ancienne. Elle permet d’accéder aux enseignes existantes et à d’autres qui doivent s’installer sur des parcelles demeurées libres. Cette nouvelle voie dotée d’un cheminement piétons et cycles conduit également à la déchetterie. Tous ces travaux ont été intégralement pris en charge par les enseignes commerciales, objet d’un protocole d’accord voté en conseil municipal.

Un environnement respecté

Le pôle santé et l'EHPAD

Avec une troisième fleur obtenue en 2010 au concours régional des villes et villages fleuris, Tavaux fait partie de l’élite départementale dans ce domaine. Le fleurissement embellit le patrimoine architectural et les nombreux travaux d’infrastructure réalisés. Si la commune s’est beaucoup investie, elle a la chance d’être imitée par les particuliers, amplifiant encore ce label de ville fleurie et de cadre de vie exceptionnel. Un nouveau sentier botanique au Parc des Vernaux : l’évolution de la ville a fait qu’un espace boisé se trouve en son cœur. Aménagé en parc de loisirs, il est un lieu de promenade apprécié par toute la population à laquelle celle des villages voisins et de nombreux

Dolois n’hésitent pas à se joindre. Le parc animalier et l’ère de jeux pour enfants présents dans ce parc de verdure parfaitement entretenu renforcent encore l’attractivité de ce lieu. “Sa gestion se doit d’être une priorité pour le conseil municipal, ne serait-ce que par respect des nombreux bénévoles qui l’ont imaginé, construit et entretenu depuis toutes ces années. Nous devons continuer à être à ses soins comme le conseil municipal l’a toujours été, malgré et pour ses particularités, en qualité d’espace singulier nécessitant presque un traitement de faveur” indique le maire Jean-Michel Daubigney. Cette année verra la création d’un nouveau sentier botanique de 900 m au sein d’un espace de 5 ha planté d’épicéas, dont la coupe vient d’être réalisée faute d’accommodation au sol. Ce Un réel espace commercial


Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

Pays Dolois n°132 - Novembre 2011 /

5

sont déclarés et tous pratiquent un sport différent. L’Union Sportive de Tavaux-Damparis (USTD) a eu sa renommée lorsqu’elle était subventionnée par le CE Solvay. Aujourd’hui, un Syndicat Intercommunal à Vocation Unique (SIVU sportif) regroupe les communes de Damparis, Abergement et Tavaux. Son but est de réaliser et de gérer en commun les équipements sportifs. Son budget étant financé au prorata du nombre d’habitants, Tavaux a bien évidemment la part la plus importante. Dans ce cadre, l’ancien gymnase Solvay situé à Belvoye a été entièrement réhabilité et modernisé. Grâce à cette structure, un local a été remis au club bouliste. De même, un projet de réalisation de nouveaux vestiaires au stade de rugby est à l’étude. La transformation de l’ancienne usine Jurapain, en complexe sportif destiné aux associations est un projet communal. Mais Tavaux dispose d’autres infrastructures sportives : le gymnase Signature de la convention entre les trois communes le 7 juillet 2011

Nouveau terrain synthétique au stade

Une ville fleurie

nouvel espace d’accueil et de promenade sera constitué de six grands plateaux regroupant des essences d’arbres endogènes par genres et affinités écologiques, permettant à chacun de mieux identifier le patrimoine forestier local (Chêne, Erable, Hêtre, Frêne, fruitiers forestiers et Verne). Ainsi environ 6000 plants seront mis en terre avant le printemps 2012. La forêt dans le Recépage : Au-delà du cadre de vie, la protection de l’environnement et du patrimoine naturel devient une priorité pour les élus tavellois. Et la forêt en qualité d’acteur de la biodiversité prend alors toute son importance, cela d’autant que les forestiers s’y intéressent depuis des siècles. 250 ha sont soumis à un plan de gestion voté en 2005 et délégués à l’ONF, sous contrôle d’une commission de passionnés. Outre le bonheur des affouagistes, cette forêt en cours de certification PEFC (soumis à une gestion durable) reste un exemple à l’échelon national et européen pour les spécificités et les sujets qu’elle abrite. Classée en ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique) à l’échelle européenne, cette forêt reste un trésor insoupçonné de biodiversité à l’échelle locale.

Tavaux, ville sportive Avec 1850 licenciés de Tavaux certes, mais aussi de toute la région, la place accordée au sport est indéniable. Quelque 30 clubs sportifs

Pierre Mendès-France, la piscine d’été Léo Lagrange qui chaque été attire les nageurs de toute la région. Une piste BMX créée au parc des Vernaux, unique dans le Jura, sera transférée prochainement parmi les compétences du Grand Dole. Enfin, le stade Paul Martin, véritable temple du football pour avoir, entre 1975 et 1980, accueilli de grandes équipes lorsque les locaux évoluaient en 2e division du championnat national, vient de se voir doter d’un terrain synthétique qui sera inauguré le 19 novembre prochain. Initié par la ville, sa réalisation a été possible grâce aux aides financières de la ville de Dole, du Conseil Général, de la Région, du CNDS et de la FFF.

Des activités culturelles aussi Avec la salle Gérard Philipe, la salle de spectacle du CE Solvay et la maison de la musique, Tavaux dispose de lieux de rencontres de qualité. L’harmonie tavelloise fondée en 1878 fut baptisée “Fraternelle”, nom évocateur. Musiciens de la ville et de la campagne forment un groupe que les salles des fêtes villageoises aiment régulièrement accueillir. L’école de musique est également intercommunale avec Damparis et Abergement depuis cet été 2011. Plus de cent musiciens en herbe suivent les cours dispensés à la maison de la musique et à l’école Pasteur. Théâtre (Comédies tavelloises et Alter Ego), bibliothèque en partenariat avec le CE Solvay, chorale Interlude et différents groupes musicaux constituent un réservoir culturel varié. Chaque année, l’exposition dédiée aux talents locaux attire une foule de visiteurs. Mais n’oubliant pas sa lointaine histoire, Tavaux accueille régulièrement des équipes

d’archéologues sur son territoire. Les dernières fouilles effectuées ont révélé une nécropole gallo-romaine au lieu-dit “les Charmes d’Amont” et, tout récemment, une autre aux “Terres Saint-Gervais”, le long de la RD 673. Vingt siècles ont passé. L’installation de Solvay a transformé le village en petite ville il y a 80 ans. Aujourd’hui, sous la plume de Jacqueline Sailland et les photographies de Michel et Colin Bouriquet, les Tavellois et leurs voisins peuvent porter un regard particulier sur les différents quartiers grâce à l’édition de la collection “émotions”. Deux ouvrages “Tavaux se visite à la carte” et “Tavaux dans l’ère du temps” sont déjà édités sur les cinq prévus. L’ensemble constituera une collection d’images et de récits à conserver pour les générations futures. Le tome 3 “Tavaux, un passé intérieur” paraîtra fin 2011. Il peut être réservé à l’accueil mairie où on peut se procurer les deux premiers tomes. Au sein de l’agglomération du Grand Dole, Tavaux joue un rôle de premier plan. Si son passé est riche, les jalons qui se posent aujourd’hui engagent un avenir brillant. À plusieurs, tout est possible et certaines communes voisines ont bien compris que Tavaux était la mieux placée géographiquement pour devenir ce pôle intercommunal où tout sera présent. Centre incontournable ? Certainement ! Toutes ces municipalités et acteurs de la vie économique ont une vision saine de l’avenir. Il ne fait aucun doute qu’un jour, ces visionnaires de demain auront une grande longueur d’avance sur la plupart de leurs compatriotes qui n’ont pas cru au proverbe célèbre “l’Union fait la Force”, dont certains Pays en ont même fait leur devise nationale…

Contact : Mairie de Tavaux (39500) - 6, rue Nationale Tél. 03 84 71 95 00 Courriel : mairie.de.tavaux@wanadoo.fr

www.ville-tavaux.fr

Textes sous la responsabilité de l’annonceur - Reproduction interdite - © Pays Dolois n° 132

Le parc des Vernaux, rendez-vous des enfants


6

Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

/ Pays Dolois n°132 - Novembre 2011

Transport - Développement de l’aéroport de Dole-Tavaux

4 nouvelles destinations

au départ de Dole-Tavaux Christophe Perny, président du Conseil général du Jura, présentait le 5 octobre dernier le nouveau projet de développement de l’infrastructure jurassienne. Au programme : quatre nouvelles lignes pour la Tunisie, les Baléares, le Portugal et la Bulgarie.

Un temps d’acheminement relativement court, un parking gratuit, un temps d’attente avant l’embarquement réduit, et de nouvelles destinations à vocation balnéaire : l’offre de rejoindre son lieu de villégiature au départ de Dole­Tavaux est alléchante pour les Jurassiens. Exploitée en DSP (délégation de service public) par Keolis et la CCI du Jura, l’infrastructure avait connu un nouvel élan début 2011 avec le lancement de deux vols réguliers pour Nice et Munich, deux hubs où transi­ tent de nombreuses liaisons vers les quatre coins du monde. Ces lignes sont aujourd’hui sus­ pendues pour cause de rénova­ tion de la piste d’atterrissage. Le Conseil général lance un nou­ veau projet de développement et investira entre 12 et 14 M€ dans ce programme. “Nous

Christophe Perny (à gauche) présentait le 5 octobre dernier le nouveau projet de développement en présence entre autres de Rémy Laurent (à droite), président de la CCI du Jura.

sommes dans une démarche de complémentarité, et non de compétition face à l’aéroport de Dijon” assure Christophe Perny, président du Conseil général du Jura.

En vols secs ou en packages “Nous avions des réserves sur le sujet, et nous nous étions abste­

nus pour la DSP de l’époque” tient à justifier Christophe Perny. “Nous avions alors deux options : tout arrêter, avec une consé­ quence financière importante de 7 M€, ou conduire un nouveau projet situé entre 12 et 14 M€. Sur ce constat, nous avons alors réfléchi à un vrai programme”.

Au menu de cette impulsion, l’aérogare sera réaménagée, la piste d’atterrissage est en cours d’amélioration, et une CTR (espace aérien contrôlé) sera créée. Les quatre vols réguliers pourront être vendus dès mars 2012 en vols secs ou en packages, en agences de voyages. Pour la Tunisie, deux vols hebdomadaires sont prévus, trois pour le Portugal, un pour les Baléares, et un pour la Bulgarie. Les lignes pour Nice devraient reprendre dès la fin 2011. Eve Monnet, directrice générale de l’infrastructure, indique que des vols pour d’autres hubs sont en réflexion. L’objectif de l’assem­ blée exécutive est d’atteindre une fourchette comprise entre 15 000 et 20 000 pax (passagers dans le jargon touristique) pour mars 2013 (5 000 pax par an à ce jour). Le 5 octobre dernier, la collecti­ vité jurassienne conviait à une table ronde les trois Départe­ ments, la Région, le Grand Dole et le Grand Besançon pour pré­ senter le projet et solliciter un financement. Depuis 2010, le Grand Besançon et le Conseil général du Doubs n’ont pas renouvelé leurs subventions. Christophe Perny assure aujour­ d’hui être optimiste quant à Céline Garrigues leur réponse.

Dole - Sécurité

La police municipale dans le feu de l’action

Temps fort avec la participation des classes du collège de l’Arc

Pour la septième année consécutive, la police municipale de Dole organisait du 17 au 22 octobre place Grévy une opération de contrôle des éléments de sécurité et le réglage des phares des véhicules. Les automobilistes ont été nombreux à se prêter au jeu.

Le 20 octobre, quatre classes du collège de l’Arc participaient à cette opération et ont été sensi­ bilisées au port du casque et de la ceinture. “Nous avons sondé une des classes, quatre élèves sur 25 sont équipés de cyclomo­ teurs, mais beaucoup souhai­ tent en acquérir un” expliquait le principal du collège M. Grillot. “Il est donc important de les sensibiliser aux règles de sécu­ rité”. Les élèves ont été pris en charge par le centre de forma­ tion Sylvain Ramel (simulateur) et par la ligue contre la violence routière (véhicule tonneaux).

Une centaine de véhicules a défilé chaque jour au stand de la police municipale durant cette semaine. Quatre policiers et deux bénévoles ont effectué gra­ tuitement le contrôle des phares, des pneumatiques, des balais d’essuie­glaces… dans le cadre d’une opération de sensi­ bilisation. Aucune répression ni verbalisation au programme de cette initiative. “C’est une opéra­ tion de proximité, les policiers sont au service des automobi­ listes” rappelait David Kleisler, directeur de la prévention et de

la tranquillité publique. “Depuis environ sept ans, on constate que les véhicules sont en meilleur

état, probablement en raison de la prime pour la casse, et bien sûr des contrôles techniques”.

C.G.

Economie - Grand Dole

La Franche-Comté se la joue “originale” ! Dans le cadre du lancement du TGV Rhin-Rhône, la Franche-Comté lance une campagne de promotion intitulée “L’Originale Franche-Comté” visant à mettre en avant ses atouts. Associé à cette opération, le Grand Dole bénéficie de nouveaux visuels et de slogans accrocheurs.

La présidente de la région Marie-Guite Dufay (2e à gauche) et les représentants des territoires associés présentaient le 4 octobre dernier la nouvelle campagne de promotion de la Région.

La Franche­Comté préparait cette campagne depuis deux ans. Objectif : avec l’arrivée du TGV Rhin­Rhône, “vendre” le territoire aux acteurs économiques, tou­ ristes et ménages actifs urbains. Une vaste opération de marketing territorial qui a pour but de développer économiquement et démographiquement la région. Les agglomérations de Belfort, Besançon, Dole et Montbéliard y ont été associées, ainsi que la République et Canton du Jura Suisse. Coût de la campagne :

2 M€ sur deux années, partagés entre la Région et les quatre agglomérations. “Nos atouts sont forts mais méconnus” commen­ tait Marie­Guite Dufay, la prési­ dente du Conseil régional. “Demain, nous étonnerons par notre pile à combustible, nos nou­ velles mobilités, les diagnostics médicaux à distance…”. La cam­ pagne se décline entre autres via 13 visuels aux couleurs acidulées. Pour les créations destinées au Grand Dole, on peut lire deux slo­ gans : “Nous sommes au vert

toute l’année, week­ends et jours fériés” et “Dans la ville de Pasteur, c’est normal qu’il y ait une alchi­ mie particulière”. “C’est l’occasion de faire connaître notre territoire comme un territoire qui compte en Franche­Comté” expliquait Claude Chalon, président du Grand Dole. “On reconnaît la beauté de notre patrimoine, mais on nous voit aussi comme la belle endormie. Nous souhaitons mon­ trer que notre territoire n’est pas à C.G. cette image !”.

PROJET DE RÉSIDENCE SENIOR À MONT-SOUS-VAUDREY Depuis six mois, le projet de construction d’une résidence senior était en réflexion au sein de la municipalité de Mont-sous-Vaudrey. Il vient d’être voté. La mairie compte ainsi acquérir le vaste terrain de 60 ha inoccupé attenant au parking du bâtiment municipal.

“C’était une demande forte de nombreux administrés souhaitant un logement intermédiaire entre la maison de retraite et leur maison nécessitant de lourdes tâches d’entretien” explique Bernard Fraizier, le maire de Mont-sous-Vaudrey. Gérée et financée par la commune, cette résidence senior devrait se décliner sous la forme de cinq pavillons de deux appartements chacun, pouvant donc accueillir environ 20 personnes (logements de 43 m2 pour deux locataires). Un bâtiment commun de 145 m2 offrira un lieu de convivialité aux résidents. Ces logements à loyers modérés, labellisés BBC, seront constitués d’un séjour avec kitchenette, d’une chambre et d’une salle de bain. Précisons que cette résidence ne sera pas médicalisée et ne pourra accueillir que des personnes autonomes. “Elle communiquera directement avec le parking de la mairie, et permettra des rencontres multigénérationnelles. On souhaiterait quelque chose de confortable, où nos anciens se sentiront bien” souligne l’édile. S’il est encore trop tôt pour parler coût selon le maire, ce dernier précise que la priorité pour les locations sera donnée aux habitants de Mont-sous-Vaudrey. C.G.


llectifs Cours co uliers ou partic

h c a o E-c

-form.com h c a o c e . www Danse Coaching -

Phil

Fitness Le professionnel le plus dîplomé de votre région !

* Jusqu’au 31 décembre 2011

Un vrai journal

GRATUIT d’informations - n°132 - Novembre 2011

16, rue Pasteur - FOUCHERANS - Tél. 03

Brevet d’État - Licence Staps - FISAF - FITStudio…

DOLE - 06 59 55 20 20

Nathalie vous invite à des bulles de plaisir et détente, dans son nouvel espace rénové, et remercie sa fidèle clientèle de la confiance témoignée et vous offre un cadeau*

Salon Vahiné Maître Artisan Coiffeur - Mixte 84 72 70 28

20 ans de sérieux

Instructeur officiel Zumba en pays dolois

Mardi, jeudi et vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Samedi. journée continue de 9 h à 16 h

20 ans de convivialité

20 ans de confiance

Pages “Spécial Bien-être” Combiner vie professionnelle et vie familiale, courir partout et

tion… autant de services permettant de dire “stop” et de s’accor-

vivre à 100 à l’heure… Nous sommes tous soumis à un stress crois-

der un peu de temps. Cependant, nous attirons votre attention

sant. Face à ces multiples situations anxiogènes, il est bon parfois

sur le fait que ces méthodes ou pratiques ne peuvent se substi-

de se laisser aller à quelques sources d’évasion, se faire dorloter et

tuer à un diagnostic et un traitement médial. Elles sont un outil

chouchouter, prendre soin de soi. Le marché du bien-être surfe sur

complémentaire pour évacuer le stress, améliorer sa beauté, être

nos envies de détente et les activités sont nombreuses dans le Jura. Médecines douces, relaxation, médita-

plus en forme… Tour d’horizon de quelques méthodes que nous avons voulues éloignées des chemins battus…

18 bd Wilson - Résidence le Petit Prince - DOLE Tél. 03 84 70 76 20

D E

D E

Ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9 h à 18 h. Le samedi de 8 h à 14 h. Salon fermé le mercredi et le dimanche

Ê

5

femmes Hommes et ur Noël ! Pensez aux bons cadeaux po

V PR ALA ES BL V TA E PR ALA TI SU O R ES BL N T TA E S O S TI U D U AM TE O R N T ES S S O H U * O TE M S M ES *

Salon de coiffure

RÉ D U RÉ CT D U IO CT N IO N

Ouvert le lundi Parking privé

2

e bl la 1 va 201 t e . le ec ab 7 d ul au m . cu ov n 7n No du


8

Spécial Bien-être

/ Pays Dolois n°132 - Novembre 2011

Mémoires cellulaires e t u o R La es des Villag

Fabriquer ses cosmétiques

La thérapie quantique, l’outil du futur ?

Abergement Le Grand Téléthon

Le 2 et le 3 Décembre Organisé au Foyer Rural

Amange

Découverte de sites archéologiques Samedi 19 Novembre Découverte de sites archéologiques, sortie encadrée par M. Bernardin gratuitement. Tél. 03 84 70 64 32

Asnans-Beauvoisin Marché de Noël

Dimanche 27 Novembre Organisé à la salle polyvalente par les amis du Loupot.

Champagne sur Loue “Les croqueurs de pommes”

Samedi 19 Novembre Les croqueurs de pommes de 14 h 30 à 17 h. Taille de restructuration chez C. Drain Contact : Damnon Lydia 06 09 14 47 73 ou 03 84 73 82 75, ou Drain Christian 06 62 88 45 03 ou 03 84 37 67 633

Champvans

Gala de magie Dimanche 4 Décembre 10 magiciens de Bourgogne et de Franche-Comté réunis pour une représentation unique de grandes illusions, de magie générale et de close-up. Salle des fêtes, places limitées. Réservation au 03.84.72.44.78

Chaussin Loto

Vendredi 11 Novembre Organisé par l’école de football, à la salle des fêtes, à partir de 12 h.

Damparis Loto

Jeudi 10 Novembre Organisé par le FC Damparis à la salle des fêtes.

Concert Samedi 12 Novembre Concert de la Fraternelle à la salle des fêtes.

Bourse aux jouets Samedi 26 Novembre A la salle des fêtes.

Votre rubrique “Route des villages” COMPLÈTE sur

www.paysdolois.fr Annoncez GRATUITEMENT vos manifestations sur

www.paysdolois.fr

Cette méthode, à la jonction entre la physique quantique et la médecine traditionnelle chinoise, vise à améliorer le bien-être global d’un individu sans prise de médicaments chimiques. Nous avons testé cette technologie au cabinet de Jean Garnier qui vient de s’installer à Fraisans. Déconcertant. Installé depuis deux mois à Frai­ sans, Jean Garnier est un des tout premiers thérapeutes à proposer cette pratique dans le Jura. La thérapie quantique apparaît comme un véritable trait d’union entre les arts ancestraux et les technologies ultra­modernes de la physique quantique. Les progrès de cette dernière ont permis d’étudier l’infiniment petit en décrivant le comportement des atomes et particules. Des études récentes auraient démontré que cette théorie s’applique également au règne du vivant. “Un organe en bonne santé émet une vibration à une fréquence donnée” explique Jean Garnier. “Lorsque cet organe est en mauvaise santé, il perd sa fréquence de référence”. Le thérapeute utilise ainsi un “physioscan”, un appa­ reil qui analyse les vibrations de chaque organe grâce à une onde envoyée dans le corps, et compare ensuite les résultats à

une base de données. Aussitôt installé dans son cabinet, sans aucune question préalable, Jean Garnier lance son étrange machine. En quelques minutes, le résultat est bluffant, l’appareil relié à un ordinateur affiche le bilan de santé complet : la liste de tous les allergènes, les petits soucis de santé, les maux quoti­

diens, les prises de médica­ ments… Dans un second temps, le thérapeute procède à la “ré­ information”. Il envoie à nou­ veau des ondes dans le corps, non invasives et non doulou­ reuses, qui vont indiquer aux organes la fréquence perdue, leur permettant de rentrer en résonance avec la fréquence

Méthode de libération des cuirasses

La MLC : comment libérer

le corps de ses tensions ?

La “Méthode de libération des cuirasses” (MLC) a été mise au point par Marie-Lise Labonté, psychothérapeute québécoise. Cette approche globale du corps se pratique par des mouvements lents de stretching, visant à “éveiller” le corps pour retrouver un mieux-être. Rencontre avec Muriel Felisaz, jurassienne qui vient d’ouvrir un cabinet. Cette méthode d’éveil corporel se fonde sur un postulat de base : toute sa vie, le corps accumule et enferme des ten­ sions et des émotions : joies,

traumatismes, pulsions, curiosi­ tés, plaisirs, étouffement… Ces tensions emmagasinées dans le corps, appelées cuirasses, pour­ raient se libérer grâce à des

mouvements de gymnastique. “Les zones cuirassées vont se manifester par différents maux – mal au dos, au ventre, difficulté à respirer – ou par exemple en surface : peau dure, cellulite, mauvaise circulation…” explique Muriel Felisaz, jurassienne qui vient d’ouvrir un cabinet à Lons­ le­Saunier en mars 2011. “Il s’agit de mécanismes incons­ cients, comme une sorte de pro­ tection ou d’armure. Quand ces zones sont trop cuirassées, cela touche l’énergie de vie : mal­ être, manque de confiance en soi, difficulté à exprimer ses émotions… On ne se sent pas soi­même”. Si ces cuirasses

juste et de se ré­harmoniser. “Cette méthode ne remplacera en aucun cas un traitement médical prescrit par un méde­ cin” prévient Jean Garnier. “Mais elle agira sur le terrain de façon à optimiser le traitement. A condition évidemment de revoir son hygiène de vie”. C.G.

enferment avec elles nos émo­ tions et nos pensées refoulées, la psychothérapeute Marie­Lise Labonté, qui a développé la MLC, pense que nous pouvons nous en libérer en s’abandon­ nant et en étant sensibles à toutes les sensations du corps.

Une prise de conscience du corps Les séances durent environ une heure, sur un tapis au sol, et se décomposent en trois étapes : l’ouverture, un moment de relaxation, puis les étirements, différents mouvements lents et doux avec des balles en mousse ou d’autres outils, et enfin l’har­ monisation. “Les balles sont pla­ cées à certains endroits pour relâcher les muscles” explique Muriel Felisaz. “Au fil des séances, nous travaillons de plus en plus profondément les muscles”. Guidé par la voix de l’intervenant (la MLC peut aussi se pratiquer seul), le pratiquant explore les régions de son corps dans un enchaînement de mou­ vements simples. Ces mouve­ ments libèrent les tensions mus­ culaires, et permettraient de retrouver un bien­être physique.

Les recettes beauté “do it yourself” ! Agacées ou effrayées par les substances de plus en plus nocives ou douteuses présentes dans nos cosmétiques, de nombreuses femmes se lancent dans la tambouille beauté. Fabriquer ses cosmétiques soi-même : une méthode ludique pour s’assurer de ce qu’on applique sur sa peau !

La philosophie “Do it yourself” fait de plus en plus d’adeptes en France. Une vogue qui corres­ pond à la recherche d’authenti­ cité grandissante des consomma­ teurs. Pour fabriquer ses cosmétiques, nul besoin d’être chimiste : quelques ingrédients de base et d’ustensiles, et voici la salle de bain et la cuisine réconci­ liées ! Marie­Laure Guerry, herbo­ riste jurassienne, propose réguliè­ rement des ateliers pour concocter ses crèmes et son maquillage. Elle intervient notam­ ment au sein de l’association Equilibre basée à Voiteur, qui pro­ pose chaque mois de nombreuses activités bien­être. “Il est vrai qu’il y a eu des affaires douteuses dans le secteur des cosmétiques. Les gens veulent savoir ce qu’il y a dans leurs produits. Le meilleur moyen de savoir, c’est de le faire !” explique la jeune fille. “On revient de plus en plus aux choses simples et à l’essentiel”.

faut être très vigilant à la prove­ nance et au protocole de fabrica­ tion” insiste à plusieurs reprises l’herboriste. “Il faut privilégier le bio, le commerce équitable ou les circuits courts”. Pour ce qui est du matériel, vous trouverez tout ce qu’il faut dans votre cuisine : bols, casseroles, fouets, pots…

Le matériel de base

Prochain atelier : le 14 novembre à Voiteur, avec l’association Equilibre.

Quelques précautions De nombreux produits peuvent ainsi être fabriqués maison : stick à lèvres, gloss, mascara, lait de toi­ lette, crème de jour et de nuit, exfoliant et gommage, gel douche, shampoing, huile de massage… Quelques précautions sont cepen­ dant d’usage : toujours appliquer les préparations sur le pli du coude pour tester d’éventuelles réac­ tions, et la stérilisation de tous les instruments. “Cela permet de ne pas mettre de conservateur” indique Marie­Laure Guerry. Et enfin, toujours s’informer sur les plantes et les huiles essentielles. Céline Garrigues

Pour débuter, Marie­Laure Guerry conseille de se procurer quelques ingrédients qui sont à la base de nombreux produits cosmétiques. La cire d’abeille non traitée et pure possède des vertus nourrissantes et filmogènes. Les huiles végétales (olive, sésame, argan…) ont un pouvoir pénétrant et nourrissant. Le beurre de karité non raffiné évite le desséchement de la peau, et est nourrissant et filmogène. Les huiles essentielles apportent le parfum et possèdent des intérêts cosmétiques. Enfin, les huiles de macération ont la propriété de récupérer les principes actifs des plantes. “Pour tous ces produits, il

Baume cicatrisant pour le corps Ingrédients : 2 grammes de cire d’abeille, 8 grammes d’huile végétale (sésame, calendula, ou consoude), 2 à 3 gouttes d’huile de lavande. Faire fondre au bain-marie la cire d’abeille et l’huile végétale, et mélanger. Une fois la cire fondue, mélanger jusqu’à ce que la mixture durcisse. Une fois que le mélange commence à se figer, ajouter l’huile de lavande.


Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

Pays Dolois n°132 - Novembre 2011 /

9

I Publirédactionnel

Zen Addict

www.zenaddict.fr

Le retour au bien-être

A Foucherans, au sein d’un vaste cabinet dans une ambiance chaleureuse et feutrée, Alexandra vous emmène pour un voyage de bien-être et de détente. Shiatsu, réflexologie plantaire, drainage manuel, ou encore modelages californiens et hot stones vous feront oublier le temps d’une parenthèse voluptueuse les tracas et soucis du quotidien.

Les soins. Zen Addict propose une large palette de soins qui vous apporteront réconfort et relaxation, et dénoueront vos tensions. Chaque soin dure entre une heure et une heure et demie. • Le shiatsu est une tech­ nique de thérapie manuelle d’origine japonaise (shi signifie

doigts et atsu pression) qui utilise des pressions verticales (baro­stimulations), réalisées à l’aide des pouces principalement, parfois avec les autres doigts ou les paumes des mains sur l’ensemble du corps humain, en référence aux connaissances de la médecine traditionnelle japonaise. Retrouvez tous les bienfaits de ce soin ancestral japonais pour vous détendre et vous tonifier. • La réflexologie plantaire repose sur le postulat selon lequel chaque organe, glande, partie du corps ou fonction physiologique correspond à une zone ou un point sur les mains, les pieds ou les oreilles. Un toucher spécifique appliqué sur ces zones permet ainsi de localiser les tensions et de rétablir l’équilibre du corps. • Le drainage manuel sous la m éthode “Emil Vodder” est une technique de modelage douce destinée à stimuler la circulation de la lymphe et à détoxiquer l’organisme, tout en favorisant la circulation dite “de retour”.

• Le modelage californien se caractérise par de longs mouvements fluides et harmonieux qui sculptent et enveloppent le corps. Un modelage unique, personnalisé, une détente libératrice, un bien­être immédiat (huiles naturelles & essentielles certifiées BIO).

Textes sous la responsabilité de l’annonceur - Reproduction interdite - © Pays Dolois n°132

L’ambiance. Dès que l’on franchit la porte, le dépaysement est garanti : statues de Bouddha, couleurs ocre et chocolat propices à la détente, mobilier en bois sombres… Un cadre “lounge” qui donne le ton. Dans ce spacieux local, tout a été imaginé pour le plaisir des yeux et des sens. La nature qui entoure le cabinet lui confère calme et quiétude. Le jardin japonais garantit l’esprit “ZEN” des lieux même à l’extérieur ! A l’intérieur, une grande salle de soin jouxte la salle d’accueil. Prochainement, une esthéticienne vous accueil­ lera et assurera les soins visage & corps, onglerie, épilations, cabine UV...

• Enfin, le “Hot stones”, le modelage californien aux pierres chaudes est une spécialité qui uti­ lise des pierres lisses et chauffées à 50 °C disposées sur tout le corps. Laissez­vous bercer, offrez­vous la combinaison envoûtante de la chaleur et du toucher­détente.

Usez et abusez de la “ZEN ATTITUDE” ! Sur un simple rendez-vous, venez retrouver le sourire et vous épanouir. Pour les fêtes, à l’aube de la période hivernale, toujours une bonne idée cadeau à s’offrir, ou à offrir…

Tél. 06 73 48 24 20

Pour répondre au mieux à vos attentes, prenez rendez-vous par téléphone.

Parking privé

Centre de Bien-être des “Forges”, Place des Anciennes Forges (attenant à la mairie) - Foucherans - Mail : zen-addict@live.fr

Mise à l’honneur !

Marilyn Coiffure élu meilleur coiffeur du Jura par les internautes ! Voici une belle récompense pour l’équipe de Marilyn ! Installé à Dole depuis bientôt neuf ans, le salon de coiffure vient de recevoir la consécration ultime par le site meilleurcoiffeur.com. Ce sont les internautes eux-mêmes qui ont sélectionné l’enseigne pour la placer parmi l’élite des coiffeurs jurassiens. La créativité, le professionnalisme et l’enthou­ siasme de cette équipe jeune et dynamique ont été primés. Une véritable fierté pour Marilyn, la maîtresse des lieux, qui a su apporter sa griffe au salon dolois. Sur ce site où ce sont les internautes qui élisent leur coiffeur de prédilection, les com­ mentaires encenseurs et les louanges sont légion : “l’équipe est très agréable”, “une équipe de pro­ fessionnelles”, “un travail d’artiste”, “un savoir­ faire impressionnant”. Une opportunité en or pour médiatiser le salon. Déjà en 2009, Marilyn avait été suivie par une équipe de M6 dans le cadre de l’émission 100 % Mag.

Une coiffure personnalisée Dès l’entrée, la grande vitrine rose acidulée

donne le ton. A l’intérieur, les couleurs flashy sont à l’image de Marilyn : une jeune fille pleine de peps et qui détonne ! Le salon a été pensé à l’ef­ figie du sex­symbol Marilyn Monroe, pour “l’icône qu’elle représente”, explique la gérante. Derrière cette ambiance Lolita, un salon ultra­ moderne se dévoile. Marilyn aime jouer avec les couleurs, les textures, et s’adapte à tous types de personnalités, des plus classiques aux plus extra­ vagantes. Spécialiste en visagisme, Marilyn saura trouver la coiffure qui s’adapte à votre tempéra­ ment, votre maquillage, votre style du moment, et qui sera en parfaite harmonie avec votre visage. “Je fais une sorte de diagnostic : chaque individu est unique, chaque coiffure doit donc être unique” explique­t­elle simplement. Une

nouvelle vitrine plus moderne et plus tendance vient d’ailleurs d’être installée, “parce qu’il faut évoluer avec son temps”.

Une belle place lors du dernier concours Au sein de cette équipe soudée, Ornella, Babeth, Samantha et Esther mettent à votre service tout leur esprit créateur. Bras droit de Marilyn, Ornella participait le 17 octobre dernier à un concours régional. La jeune fille a terminé dans le top 4, sur 10 candidates. Un résultat honorable, même si elle fut quelque peu déçue lors des résultats : “Avec le recul, je suis satisfaite de ce classement. C’était la première fois que je participais à un show, et je me suis énormément amusée. L’im­ portant est de participer !”.

Marilyn Coiffure, 74, rue des Arènes - 39100 Dole - Tél. 08 84 79 53 69


10

Spécial Bien-être

/ Pays Dolois n°132 - Novembre 2011

Un vrai journal

GRATUIT d’informations - n°113 - Février 2010

Tous les mois dans 40 000 boîtes aux lettres

Relations professionnelles et familiales

La communication non violente :

un levier pour gérer les conflits

Créateur d’emploi

Les conflits, que ce soient dans la sphère privée ou professionnelle, sont inévitables. Face à eux, on réagit souvent avec agressivité ou refoulement, ce qui peut engendrer pour certains un profond mal-être. Comment gérer les conflits, comment réagir par empathie ? La communication non violente (CNC) propose quelques clés pour accéder à un meilleur épanouissement personnel. Que ce soit face à un ado récal­ citrant ou un chefaillon qui use

Créer une société est toujours un défi. Réputée depuis 1996 pour ses produits d’aliment de bien-être, la société Kriss-Laure offre aussi l’opportunité de devenir entrepreneur.

et abuse de son autorité, on s’est déjà tous retrouvé devant des situations de litige ou de

Jean Martinez n’a pas hésité, en devenant un lien incontournable pour tous ceux qui ont envie de retrouver un équilibre et un bien-être alimentaire, à se lancer dans la distribution des produits Kriss-Laure. Cela fait maintenant 3 ans qu’il dispense ses conseils, organise des rencontres d’informations, et participe à la diffusion de produits de qualité. Preuve d’un succès grandissant, 4 emplois à temps complet ont été créés, démontrant la grande dynamique qui anime Jean. N’hésitez pas, vous aussi à le contacter pour en savoir plus, ou à venir à ses rencontres d’informations.

conflit. Certains se laissent sub­ merger par une vague de colère, d’autres feignent l’indif­ férence. La communication non violente, développée par Mar­ shall B. Rosenberg, place l’em­ pathie et la compréhension au cœur de cette méthode de communication verbale mise au point dans les années 70. Selon le psychologue américain, la CNV désigne “un état naturel de

©DR

Jean Martinez 06 08 58 72 83 03 84 69 12 60 jean.martinez@9business.fr

DANSEZ !

bienveillance lorsqu’il ne reste

Communiquer sans blâmer

plus en nous la moindre trace

La méthode se base sur une prémisse : toute violence est l’expression d’une souffrance. A partir de là, on observera une

de violence. Car bien que nous puissions avoir l’impression que

KRISS-LAURE : Un esprit d’équipe Soyez indépendant mais jamais seul !

violent, il arrive souvent que nos paroles soient source de souf­ france pour autrui et pour nous­ même”. Dans le Jura, l’associa­ tion Amorife Internationale est spécialisée dans la gestion des conflits. Dans le cadre des médiations familiales qu’elle propose, les médiateurs diplô­ més utilisent la méthode de la CNV. “La CNV prône l’usage du “je” à la place du “tu”, et consiste à transformer le blâme en requête positive” explique Claudio Jacob, directeur et médiateur au sein de l’associa­ tion Amorife International.

notre façon de parler n’a rien de

personne violente verbalement, donc souffrante, d’un autre œil. “On ne va pas se rabaisser, ni monter dans la violence, mais pointer du doigt ce qui se passe. Par exemple, au lieu de dire “De toute façon, tu ne changeras jamais”, on pourra répondre : “Je vois que tu es en colère, sais­ tu ce qui te met en colère ?” La CNV consiste à rester à l’écoute : on entend cette colère, et on essaie de la com­ prendre” argumente le direc­ teur de la structure. Mais com­ ment accéder à cette bienveillance, puisqu’il faudra avant toute chose apprendre à maîtriser ses émotions ? Clau­ dio Jacob conseille pour débu­ ter un travail de supervision auprès d’un psychothérapeute afin de détailler et comprendre nos comportements inadaptés. “Le savoir­être se perfectionne tout au long de sa vie, ce n’est pas inné” rappelle­t­il. “Il faut apprendre à signifier son mal­ être par l’utilisation du “je”. Cette méthode permettra de retrouver un mieux­être, de prendre la vie avec humilité, de s’ouvrir aux autres et à soi­ même…”. Céline Garrigues

Médecines douces

L’iridologie, un passeport génétique ?

La ZUMBA

L’iridologie se base sur l’hypothèse que l’œil, et plus précisément l’iris, indique l’état de santé du corps entier. Rencontre avec Hervé Siredey à Lons-leSaunier, naturopathe qui pratique l’iridologie.

Le HIP HOP La SALSA

Si le proverbe dit que les yeux sont le miroir de l’âme, ils pour­ raient également refléter l’état de notre corps, selon les irido­ logues. Bien que cette méthode ne soit pas encore prouvée scientifiquement, elle a apporté des résultats chez ceraines per­ sonnes, et l’observation iridolo­ gique est simple et sans danger. “Hippocrate, le père de la méde­ cine, est un des premiers à avoir utilisé cette méthode” explique Hervé Siredey. “L’iris est un foyer réflexe, comme les pieds ou les oreilles. Des milliers de terminaisons nerveuses sont situées au niveau de l’iris. Chaque secteur de l’iris corres­ pond à une partie de l’orga­ nisme”. L’iridologie permet d’es­ timer le capital santé d’une personne et d’établir un “bilan

Le STREET JAZZ Le FLAMENCO

et TOUTES les danses en COUPLE !

MEGADANSE 06 08 58 72 83 / 03 84 69 12 60 21, rue Carondelet à DOLE Contact.megadanse@hotmail.com

A partir de 3 ans Inscriptions toute l’année

de vitalité”. Lors de l’examen, à l’aide d’un iridoscope, le prati­ cien s’emploie à définir les faiblesses du sujet, les intoxica­ tions ou encore les prédis­ positions à certaines déficiences. Ces tendances permettent ensuite au naturopathe de pro­ poser une solution naturelle et douce. “Aucun soin de l’œil n’est réalisé, c’est une simple observa­ tion. L’iridoscope est un micro­ scope permettant d’observer l’iris sous toutes ses coutures. J’explique ensuite au consultant quels sont les observations, les faiblesses et les terrains. On va ensuite agir sur le problème, mais surtout sur le fond qui l’en­ toure. Le consultant devra éga­ lement revoir son mode de vie”.


Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

Pays Dolois n°132 - Novembre 2011 /

11

EUROCUISINE



De la conception à l’installation !

Qualité assurée

DEVIS GRATUIT

www.eurocuisinesfc.fr

Eurocuisine - 42 Rue de la Libération 39700 Orchamps - Tél./Fax : 03 84 70 50 29

À Dole, l’institut

Anthéa

dans la galerie marchande Intermarché Les Epenottes

CENTRE DE BIEN-ÊTRE

r Du 1e au 30 11 0 novembre 2

Anthéa s’emploie à vous faire ressentir et retrouver l’unité entre le corps et l’esprit. Le centre de bien-être Anthéa est un lieu de ressource, un espace de convivialité où vous pourrez vous relaxer et ouvrir une parenthèse de détente et d’oubli du temps.

-20%

© DR

POUR NOËL Pensez aux bons cadeau !

Possibilité d’abonnements offrant des tarifs préférentiels © DR

* Sans Paraben, Phenoxyethanol, PEG, colorants de synthèse.

quelé, a r c is n r e v Sur le el et Bio* r u t a n e g la maquil

L’abonnement vous permet à -60% de bénéficier de de réduction sur toutes nos prestations durant la période choisie.

-10

CC. Intermarché Les Epenottes - 39100 DOLE Tél. 03 84 72 19 69 - cnam2@libertysurf.fr

www.aubryinstitut-coiffure.com

Horaires d’ouverture Du lundi de 14 h à 19 h Mardi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h. Sur rendez-vous entre 12 h et 14 h Samedi de 9 h à 18 h sans interruption

Place du 1er Mai - 39500 DAMPARIS - Tél. 03

84 71 48 81


12

Spécial Bien-être

/ Pays Dolois n°132 - Novembre 2011

et OnglesBeaute´

Élodie Faedo

Institut

bre 2011 m e c é d 4 2 u Jusqu’a

= é t e h c a n 1 soi * T R E F F O vous souhaite 1 soin

de joyeuses fêtes de fin d’année… Un vrai journal

GRATUIT d’informations - n°113 - Février 2010

Tous les mois dans 40 000 boîtes aux lettres

03 84 71 37 62 6, rue de la République 39700 ORCHAMPS

* voir conditions en institut

Méditations philosophiques

Apprendre à penser et réfléchir pour mieux vivre ? On observe aujourd’hui un engouement pour la philosophie pour apprendre à vivre mieux. Mais cette méthode est-elle fidèle à ce qu’est la philosophie ? Peut-on apprendre à réfléchir pour vivre mieux, donc être heureux ? Si la philosophie de l’Antiquité, celle d’Aristote et de Platon tendait vers la recherche de la sagesse, qu’en est-il de cet effet de mode ? Explications avec Stéphane Haslé, professeur de philosophie au lycée Charles Nodier de Dole qui anime les cafés-philo à la Clairière de Chaux à la Vieille-Loye.

Quels ont été les premiers philosophes à parler de méditations philosophiques ? On parlera plutôt “d’exercices spirituels”, comme l’indique Pierre Hadot dans son ouvrage “exercices spirituels et philosophie antique”. On peut citer les stoïciens : Epictète, MarcAurèle. Plus tard, Plotin.

Quels étaient leur(s) sujet(s) de méditation ? Entend-on par “méditation” un recueillement ou une réflexion comme au sens religieux ? Cette “méditation” porte en priorité sur la condition humaine (donc sur la mort) et s’interroge sur les raisons du malheur et les moyens du bonheur. Mais ce n’est pas religieux,

puisqu’il s’agit d’un travail de la raison, de la pensée critique.

La méditation peut-elle se rapprocher de la contemplation ? La contemplation c’est le moment où l’esprit, l’âme, atteint la vérité et s’aperçoit que le chemin est terminé. Une expérience de plénitude est alors possible.

Peut-elle mener à la recherche de la sagesse et du bonheur ? Oui, c’est même le but du jeu ! La sagesse n’est pas que théorique, elle doit permettre de mieux vivre, après avoir compris comment était le monde dans lequel cette vie se déploie.

Est-ce que cela nécessite de s’éloigner du monde et du quotidien ?

Pas nécessairement. Du moins pas concrètement. On peut philosopher au milieu des autres comme Socrate, ou Sartre, en étant esclave comme Epictète ou empereur de Rome comme Marc-Aurèle. La prise de distance est spirituelle, intérieure.

Vous souligniez le fait qu’aujourd’hui ce terme revient avec un côté “mercantile”. Cet engouement est-il selon vous un phénomène de mode loin de la définition première de la philosophie ? Oui, je pense que c’est une pratique de consommation et je ne crois pas que ça ait à voir avec une quelconque sagesse.

Y a-t-il des philosophes contemporains qui renouent avec

cette quête de sagesse des anciens ? Je n’en vois pas vraiment. Le monde a trop changé.

Si la “sagesse” n’enlève rien aux drames et souffrances de la vie, peut-elle permettre de les affronter avec “philosophie”, avec plus de courage et d’intelligence ? Peut-être, mais le philosophe reste un homme comme les autres !

Comment s’initier à la pratique de la philosophie et des méditations ? Il faut sans doute d’abord lire et relire les auteurs de la tradition. Et puis, je pense qu’il y a des esprits plus ou moins disposés à la philosophie. “Tout esprit n’est pas composé d’une étoffe qui se trouve taillée à faire un philosophe” disait Molière. Propos recueillis par C.G.

Maison feng shui

Le feng shui : se sentir zen chez soi Un esprit zen dans une maison zen, voici comment pourrait se résumer le feng shui ! Cet art millénaire chinois a pour but de permettre la meilleure circulation possible de l’énergie, par l’aménagement de son espace intérieur. Rencontre avec Michèle Rabot, spécialisée dans l’agencement intérieur feng shui dans le Jura. Pour balayer le stress, passez votre habitation en mode feng shui ! Mais attention, comme le souligne Michèle Rabot, le feng shui est bien plus complexe que le simple agencement des couleurs et des matériaux ! Cet art vieux de plusieurs siècles repose sur quatre principes. L’énergie vitale (le Chi), présente dans tous les objets, est un flux invisible qui traverse et pénètre toute chose. “Pour que cette énergie puisse rentrer dans son habitat, il faut effectuer du rangement et du tri. L’entrée doit être dégagée, et l’ameublement équilibré” explique Michèle Rabot. Ensuite, le Yin et le Yang, les deux faces d’un même élé­ ment, sont les forces positives et négatives qui agissent pour créer l’énergie. Cet équilibre existe dans chaque objet et chaque personne.

Le Yin se rapportera davantage aux couleurs sombres, au calme, au froid… Le Yang quant à lui représente ce qui bouge, la lumière. “Il faut éviter d’avoir dans une maison des objets trop Yin ou trop Yang, car une accumu­ lation d’une même force créée un déséquilibre. En revanche, on pri­ vilégiera pour une chambre une pièce Yin, et une pièce Yang pour une cuisine”. Ensuite, le feng shui se base sur cinq éléments : le bois, le feu, le métal, la terre et l’eau. Ces éléments permettent d’har­ moniser le “Chi” d’une habitation. Enfin, le chiffre “kua”, calculé en fonction de l’année de naissance d’une personne, permet de connaître les quatre directions bénéfiques à cette personne. Elle pourra alors se positionner cor­ rectement dans les pièces à vivre.

Une science des orientations “Le feng shui est une science des orientations” résume Michèle Rabot. En observant les cou­ rants énergétiques de notre environnement proche, le feng shui s’intéresse aux éléments topographiques qui nous entou­ rent : tracé des routes, influence des bâtiments voisins, nui­ sances, collines, montagnes, eau… Les huit directions (nord, nord­est, est, sud­est, sud, sud­ ouest, ouest et nord­ouest) sont la clé du feng shui. Elles appor­ tent chacune un type de Chi différent. Appliqués sur le plan d’une maison, ces secteurs cor­ respondent chacun à un élé­ ment, une couleur, une forme et une symbolique (vie profession­ nelle, familiale, santé…).


Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

NEW

O

INSTITUT DE BEAUTÉ DÉTENTE ET BIEN-ÊTRE Institut Plume - 18 rue du Soleil 39500 DAMPARIS - Tél. 03 84 70 00

Pays Dolois n°132 - Novembre 2011 /

13

e! N o ë l a p p ro c h ! Idée cadeaux ie n - ê t re B s r u o c r a p f f re z u n Réveil éclat 1 h 30 - 70 € Bien-être au Masculin 1 h 45 - 85 € Évasion aromatique 2 h - 110 €

71

Ouvert le lundi de 13 h à 18 h Du mardi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h Le samedi de 9 h à 14 h - Sur rendez-vous entre 12 h et 14 h

I Publirédactionnel

Textes sous la responsabilité de l’annonceur - Reproduction interdite - © Pays Dolois n°132

Salon

Séverine Coiffure à Champvans Un nouveau look ! Coiffure mixte et soin du cheveu

Salon Séverine-Coiffure - 1, Place du 1er mai - 39100 CHAMPVANS - Tél.

sur la 11e prestation Carte fidélité hommes :

10 % de réduction sur la 11e prestation

03 84 72 46 04

* Offre valable jusqu’au 30/11/2011

io ns

20 % de réduction

s*

Désormais, le salon propose tous les acces­ soires de cheveux pour adultes et enfants : du serre­tête aux différents modèles de bar­ rettes, des bijoux de cheveux, mais aussi un grand choix d’étoles et de chapeaux pour tous les goûts.

Carte de fidélité femmes :

bl e)

Avec ou sans rendez-vous

Des accessoires aussi

sur toutes les prestations pour les moins de 20 ans et les étudiants

5€

Mardi et mercredi : 9 h - 12 h et 14 h - 18 h. Jeudi : 9 h - 12 h et 14 h - 19 h. Vendredi : 9 h - 18 h non stop. Samedi : 8 h 30 - 15 h 30 non stop.

20 % de réduction

ré du ct io n t

Horaires d’ouverture :

Suite à cette rénovation, le salon Séverine­ Coiffure propose diverses collections de bijoux fantaisie. Même si le bijou ne fait pas la femme, il l’embellit et la valorise. Un choix intéressant pour toutes les bourses est dis­ ponible. Il suffit de pousser la porte…

Tarifs spéciaux pour hommes et femmes :

de

Un rayon vente de bijoux fantaisie

Shampooing-coupe -brushing : 24, 50 € Forfait couleur : 48 € ou plus selon longueur. Forfait permanente (sans ammoniaque) : 53 € Shampooing-coupe homme : 15 € Coupe tondeuse : 7 €

PR OM O

NOUVEAU !

Tarifs :

Ve ne zd é Su cou r p vri ré r n se ot nt re at n io ou n ve de a ce u s bo alo su n nS rt dé é ou ta ve ch rin te tes ab ec le Co p (N h r on n : iff e cu iq s ur m ta e. ul u e a

Que vous soyez homme ou femme, le che­ veu mérite un entretien régulier. Au salon Sévrine­Coiffure, seuls les produits BIOLAGE sont utilisés. A base de plantes, ils apportent tout ce dont la chevelure à besoin. Concer­ nant les prestations techniques (couleur, mèches…), les produits MATRIX ont été jugés les plus performants. L’ensemble des pro­ duits et ingrédients employés sont disponi­ bles à la vente.

Ê

Au service de la clientèle depuis 2004, le salon Séverine-Coiffure vient d’être transformé. Désormais, modernité rime avec convivialité. Avec ou sans rendez-vous, Séverine, Isabelle, Laetitia et Coralie vous accueillent dans un espace particulièrement agréable dans lequel le mobilier est entièrement neuf.


14

Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

/ Pays Dolois n°132 - Novembre 2011

Spa Songes d’Orient, labellisé Spas de France

Le Spa Songes d’Orient

Voyage immobile au cœur de Bali,

l’île des Dieux !

PuRa Bali au Spa Songes d’Orient, cosmétiques et soins Balinais pour le bien-être et la beauté. Le Spa Songes d’Orient vous fait décou­ vrir en avant première une nouvelle marque de cosmétiques naturels, PURA Bali : PuRa “temple” en balinais, a comme objectif de vous ouvrir les portes des rituels de soins authentiques et de transformer votre salle de bain en Temple de la Beauté ! Le pouvoir des fleurs exotiques, hibiscus, ylang­ylang, frangi­ panier…, leurs fragrances enivrantes, des ingré­ dients naturels, aloé véra, huile de coco, karité : voilà le concept de soins

ancestraux pour soutenir la peau dans ses fonctions naturelles, cocktail d’aro­ mathérapie et de secrets de beauté pour un bien­être délicieux… tout ceci désormais au spa Songes d’Orient. Découvrez les nouveaux soins visage “Jardin d’Hibiscus” 20 mn et le “Soin Royal à la Fleur d’Orchidée” 1 h ; les nouveaux gommages poudre de Bambou, Perles de nacre, gommage Royal Lulur aux Epices ; et le modelage balinais énergisant et relaxant dans des fragrances les plus rares et précieuses pour recréer l’ivresse des senteurs, l’évasion des voyages et le mystère de l’Orient !

OFFRE DÉCOUVER

2 produits PuRa Bali ache TE tés : une “Initiation au modelage Balinais” ou un soin “Jardin d’Hibiscu s” offert !* * voir condition au Spa

OFFRE EXCEPTIONNELLE Jusqu’au 21 décembre

Modelage 4 Mains

au prix de 56

€ au lieu de 90 €

Le top des modelages ! Sur RDV

290, Avenue Maréchal Juin - DOLE - 03 84 72 79 52 Ouverture tous les jours sauf mercredi de 9 h 30 à 12 h et de 13 h à 19 h 30

I Publirédactionnel

www.naturhouse.fr Dans la rue Pasteur à Dole, cette année 2011 a vu l’ouverture d’un Centre de rééquilibrage et de rééducation alimentaires, membre du concept européen Naturhouse. Vincent Chicanne en est le gérant et Anaïs Paris la diététicienne-nutritionniste diplômée.

permis de satisfaire plus de quatre millions de personnes grâce à la prise en charge par une diététicienne diplô­ mée qui, après un bilan complet, met en place votre plan diététique person­ nalisé. Travailler sur un rééquilibrage alimentaire permet d’affirmer au

confiance à cette méthode. Près de 200 clients font déjà ?

Pourquoi pas vous

mprise Perte de poids moyenne co ! entre 0,6 et 1 kg par semaine

client qu’il entame sa dernière démarche de perte de poids. Êtes-vous en surpoids ? Votre analyse corporelle (masse grais­ seuse, masse en eau et masse muscu­ laire) est effectuée avec bioimpédance­ métrie. Ce bilan de 30 minutes réalisé par la diététicienne elle­même définit un plan diététique. Chacun peut déjà avoir une idée de son indice de masse corpo­ relle (IMC) en ouvrant le site internet www.naturhouse.fr. Notons aussi que des professionnels de santé (médecins généralistes, kinésithérapeutes…) n’hési­ tent pas à recommander la méthode Naturhouse. Un plan diététique personnalisé Le but de la méthode est d’atteindre son poids idéal sans restriction et sans frus­ tration qui entraînent fatigue et carences alimentaires. Elle se décline ainsi : § Le plan diététique est défini en fonc­

tion de la personne. § Le suivi hebdomadaire est gratuit. § Un véritable accompagnement Anaïs Paris et Vincent Chicanne

destiné à maintenir la motivation afin que la réussite soit totale.

Une diététicienne diplômée à l’écoute des clients, gage de sérieux et de réussite § Prescription de compléments alimen­

taires Naturhouse à base de plantes, selon l’évolution de la perte de poids, chacun ayant une action spécifique qui correspond à un objectif précis (cein­ ture abdominale, cellulite, digestion…). § Stabilisation du poids : cette phase marque la fin du plan diététique. § Entretien du poids destiné à préserver les résultats obtenus et à prendre en main, grâce aux effets bénéfiques des plantes, le bon fonctionnement de votre organisme. Dans ce suivi personnalisé, les consulta­ tions sont gratuites. Seuls les complé­

ments alimentaires qui ne sont en aucun cas des substituts de repas ou des coupe­ faims, sont à la charge du client. Boutique Le centre dispose d’une boutique offrant les produits exclusifs fabriqués par les laboratoires Naturhouse. Outre celui de Dole, 250 centres sont ouverts en France.

Horaires d’ouverture : Du mardi au vendredi : de 9 h à 18 h non stop. Le samedi de 9 h à 12 h.

79, rue Pasteur - 39100 DOLE - (parking à proximité avec première demi-heure gratuite) - Tél. 03 84 79 26 98

Textes sous la responsabilité de l’annonceur - Reproduction interdite - © Pays Dolois n°132

Que vous soyez femme ou homme, vous avez quelques kilos en trop, vous pouvez les perdre sans contrainte grâce à la méthode exclusive proposée par Naturhouse, laquelle repose sim­ plement sur une alimentation équili­ brée. Ce concept créé en 1995 a déjà


Spécial Bien-être U A E ! V LIBERTÉ COIFFURE E U L NO DO À Des professionnels dans l’Hair de la mode

Pays Dolois n°132 - Novembre 2011 /

15

Hommes et femmes

Horaires : Lundi après-midi de 14 h à 19 h Mardi - mercredi - jeudi de 9 h à 12 h - 14 h à 19 h Vendredi de 9 h à 19 h Samedi de 8 h 30 à 17 h.

03 84 71 14 02

Avec ou sans rendez-vous

63, rue des Arènes - DOLE

Méditation e t u o R La es des Villag

Le chamanisme des temps modernes

Dole

Concert “RFM Partie 80”

Loto Dimanche 13 Novembre Au self du lycée Pasteur Mont Roland, 55 bd Wilson. Animé par Dominique. Ouverture des portes : 12 h 30. Organisé par l’association SPI. Les bénéfices serviront à financer un projet théâtre et expression pour les jeunes et les adultes porteurs de handicap mental et/ou de déficiences intellectuelles accompagnées par l’association.

Le 9 et le 10 Décembre L’association Croix Marine du Jura organise son petit marché de Noël le 9 décembre de 9 h à 18 h et le 10 décembre de 10 h à 17 h.

Téléthon Vendredi 2 Décembre Dans le cadre du téléthon 2011, l’organisation doloise pour le téléthon organise au Manège Brack une soirée dansante avec l’orchestre de Michel Bregand. Pour les 25 ans du téléthon, dans un souci écologique, chacun apportera son assiette et ses couverts. Réservations avant le 25 novembre. Tarifs 15 et 10 €.

Eclans-Nenon

Repas des seniors Samedi 26 Novembre Organisé par la municipalité.

Foucherans

Soirée choucroute Samedi 12 Novembre Organisée par l’ASF à la salle des fêtes.

Jouhe

Bourse aux jouets Dimanche 27 Novembre Organisé par l’APE de 9 h à 16 h à la salle des fêtes. Prix 2 euros le mètre soit 4 euros la table. Renseignement et réservation au 06 21 69 22 11.

Soirée Choucroute Samedi 26 Novembre Organisée par l’APE de Biarne et Jouhe à la salle des fêtes de Jouhe. Tarif adulte 15 € Menu enfants 5 €. Inscription jusqu’au 15 novembre, Renseignement et réservation 06 21 69 22 11

GRATUIT d’informations - n°113 - Février 2010

Dans notre inconscient, le chamanisme se rapporte à des pratiques magiques souvent associées à la sorcellerie, et à des transes étranges. Loin de tout ce folklore, la définition stricte du terme renvoie à une pratique de méditation entre les êtres vivants. De plus en plus de personnes se laissent tenter par cet état modifié de conscience et ce voyage spirituel.

Mardi 22 Novembre La Tournée Entre Nous réunira sur scène Emile et Images, Jean-Pierre Mader, Début de Soirée, Cookie Dingler et Thierry Pastor entourés de leurs musiciens et choristes pour 2 h de concert live ! Tél. 03.84.72.11.22

Petit marché de Noël de St Ylie

Un vrai journal

Tous les mois dans 40 000 boîtes aux lettres

Le chamanisme trouve son ori­ gine dans les sociétés tradition­ nelles sibériennes. De nom­ breuses civilisations l’ont pratiqué, sous des appellations différentes. De nos jours, cer­ taines religions en sont très proches, à l’instar du boud­ dhisme et de l’hindouisme. Eric Marchal, président de l’associa­ tion les Forges de Sylva, a choisi

le Jura (entre autres territoires) pour transmettre la pratique du chamanisme, pour sa nature omniprésente, et aussi son passé celte. “Le point commun de ces pratiques et le rapport avec la nature et les états modi­ fiés de conscience. Le chama­ nisme se base sur une vision holistique de l’être humain, en prenant en compte les dimen­

sions physique, mentale, émo­ tionnelle, spirituelle, sociale…” explique Eric Marchal. “La pen­ sée chamanique se base sur un lien d’interdépendance : tous les hommes sont liés entre eux, mais également aux animaux, aux végétaux, aux éléments de la nature, à une cascade…”. Pour entrer en connexion et effectuer ce “voyage spirituel”, le pratiquant doit parvenir à un état modifié de conscience. Cette exploration de la conscience est évidemment très éloignée des techniques des chamans amérindiens. Plusieurs moyens permettraient de parve­ nir à cet état : la danse, les bat­ tements sourds d’un tambour, la musique…, où comme l’en­ seigne Eric Marchal, une “hutte de sudation”, une sorte de sauna improvisé en pleine nature. Une fois cet état de conscience modifié, le prati­ quant peut “voyager” dans le monde des esprits pour en rece­ voir les enseignements et les guérisons.

Attention aux dérives “Pour une initiation, une transe légère permettra ce voyage spi­ rituel. Cette expérience aidera la personne à mieux se connaître, renouer les liens avec l’extérieur, les autres, la société, la nature…, et apportera un bien­être phy­ sique. Cette pratique n’a ni croyance ni dogme, et a un côté très pragmatique, avec des aides concrètes pour se sentir plus épanoui”. Cependant, il faut être prudent avec certaines dérives sectaires qui encoura­ gent notamment l’usage de sub­ stances hallucinogènes dange­ reuses. La Miviludes, la Mission interministérielle de vigilance et lutte contre les dérives sec­ taires, propose un rapport très complet sur cette question. Si l’expérience vous tente, la vigi­ lance est donc de mise face aux charlatans : renseignez­vous au préalable, et restez prudent quant à l’éventuelle prise de substances hallucinogènes qui pourraient s’avérer dange­ reuses. Céline Garrigues

Pierres et cristaux

Lithothérapie : le bienfait des pierres La lithothérapie est une pratique qui vise à apaiser et soigner par les pierres et cristaux. Ces pierres auraient une action de “résonance” ou de “vibration” et agiraient sur notre bien-être. Comment ces objets inanimés peuvent-ils avoir un effet salutaire ? Cette méthode n’a jamais été prouvée scientifiquement, et pourtant, tout le monde connaît les bienfaits du collier d’ambre pour soulager les dents de bébé. Véritable thérapie ou effet pla­ cebo ? Une chose est sûre, c’est qu’elle séduit de plus en plus de personnes attirées par les méthodes douces et naturelles. En atteste la bijouterie Aqua Aura à Dole, spécialisée dans les pierres pour lithothérapie, qui voit de plus en plus de curieux ou de convaincus franchir ses portes. Cette théorie se base sur l’hypothèse que les gemmes émettent des vibrations électro­ magnétiques, qui agiraient sur les vibrations des organes, afin de rééquilibrer l’énergie et har­ moniser l’organisme.

L’ambre L’ambre est une résine fossile de pin. En lithothérapie, l’ambre aiderait au soulagement des angines, laryngites, pharyngites, des dents douloureuses (on trouve d’ailleurs des colliers d’ambre dans certaines pharma­ cies), des douleurs articulaires, de l’arthrose, des entorses et les contractures…

La pierre de Shungite Elle serait une des pierres les plus anciennes de la terre. Le seul gisement dans le monde se situe en Russie. Elle aurait les effets suivants : antibactérien, antiviral, anti­inflammatoire, antihistaminiques…

La malachite Cette pierre s’applique sur les

parties douloureuses du corps afin d’absorber les énergies négatives qui provoquent la douleur (hématome, fracture, entorse, rhumatismes…). Elle évacuerait les excès d’urée qui

provoquent les rhumatismes. Elle atténuerait les problèmes articu­ laires, arthrite et arthrose, et résorberait les inflammations des articulations. Elle posséderait également des effets diurétiques.

Institut

ESCAPADE BEAUTÉ - Épilations - Soins du visage et corps - Maquillage - Onglerie Chèque - Bijoux, sacs à mains… cadeau x

8 € de re

Du 7 n ov. au 7 dec. 20 11

les soin s

mise su r tou

s visages et corp s*

11, rue André Gleitz 39100 CHAMPVANS

03 84 82 70 60

* Sur présentation de ce bon Offre non cumulable


16

Spécial Bien-être

/ Pays Dolois n°132 - Novembre 2011

INSTITUT MONIQUE ESTHÉTIQUE ET RELAXATION

NOUVEAU !

à découvrir le soin hydratant intense et durable HYDRADVANCE® (+ 34% d’hydratation après une semaine)

L’évasion dans une ambiance feutrée où s’arrête le temps

15 euros offerts !

sur ce soin jusqu’au 30 nov. 11

GRATUIT d’informations - n°113 - Février 2010

Philosophie bouddhiste

Le bouddhisme, le chemin de la paix intérieur Peu le savent, le Jura accueille à Blye, à une dizaine de kilomètres de Lons-le-Saunier, un centre bouddhiste européen. Plus qu’une religion, le bouddhisme est pour beaucoup une philosophie. Fondé en 1999 par Gangteng Toulkou Rinpoché, le centre “Péma Yang Dzong” abrite un temple aménagé dans la plus pure tradition himalayenne. Depuis quelques mois, Khenpo Karma Wangyal, maître éminent, a rejoint le centre pour proposer pratiques et enseignements. dortoir. Devant les locaux se dresse une grande structure architecturale bouddhiste, le stupa. Il est une représentation du Bouddha, et un monument commémorant sa mort. L’accueil est chaleureux, d’em­ blée on nous informe que Khenpo Karma Wangyal est tout à fait enclin à nous recevoir.

Tradition Nyingma Crédit photo François Bonneville

Un vrai journal

Tous les mois dans 40 000 boîtes aux lettres

56 Route Nationale - Tavaux- Tél. 03 84 81 19 70

Le centre Péma Yang Dzong (“la grande forteresse du lotus”) et l’association Yeshé Khorlo (“la roue de la sagesse”) abrité dans ses murs ont été fondés par Gangteng Toulkou Rinpoché, “neuvième réincarnation de Péma Lingpa”. Responsable spi­

rituel d’une trentaine de monas­ tères au Bhoutan, il a œuvré toute sa vie à la transmission et la diffusion des enseignements bouddhistes de la tradition Nyingma. Après avoir créé plu­ sieurs associations Yeshé Khorlo en Allemagne et en Suisse, il se lance dans la création d’une association Yeshé Khorlo Europe, basée dans le Jura. Le centre est inauguré le 15 août 1999 et confié à Lama Tséwang Dordjé. Péma Yang Dzong occupe une position centrale en Europe. Depuis plusieurs années, les bénévoles de l’asso­ ciation entretiennent et réno­ vent les lieux.

Le stupa du centre bouddhiste de Blye

A 15 km de Lons­le­Saunier, dans ces bâtiments qui accueillaient autrefois des colo­ nies de vacances, peu se dou­ tent qu’un temple bouddhiste a été aménagé il y a maintenant plus de 10 ans. Nul besoin d’al­ ler à l’autre bout de la planète

pour trouver un havre de paix et un lieu de ressourcement. A la sortie de Blye, le centre boud­ dhiste européen Pema Yang Dzong a été implanté en pleine nature, loin de l’agitation urbaine. Les lieux inspirent immédiatement calme et apai­

sement. Le centre est composé de trois bâtiments : le temple, où sont dispensés les enseigne­ ments, un bâtiment central comprenant entre autres des studettes permettant d’ac­ cueillir les retraites individuelles, et un second bâtiment avec un

“Accéder à un état de bonheur durable” Accueilli au centre depuis le 25 mai, Khenpo Karma Wangyal, le frère cadet du fondateur, est arrivé depuis le Bouthan pour prodiguer ses enseignements aux Européens. Il nous a ouvert ses portes pour nous parler de la spiritualité bouddhiste. l’homme, Immédiatement, drapé dans une robe rouge, impose la sérénité : sur son visage se lit sagesse et quiétude. Né en 1965 au Bouthan, il a d’abord étudié pendant 12 an­ nées, avant de compléter ses études en philosophie boud­ dhique dans le sud de l’Inde. Il fut intronisé en 1999 “Khenpo”, le plus haut degré conféré par une institution bouddhiste. Il est par la suite revenu au Bhoutan pour enseigner à Gangtey, puis est entré en retraite de trois ans. Arrivé en mai dans le Jura, il a déjà donné deux week­ends d’enseignements à Péma Yang Dzong cet été. Dans un anglais approximatif mais suffisant pour communiquer, il nous explique que le bouddhisme est un voyage de l’esprit : “Tout vient de notre esprit : les joies, les

malheurs, les souffrances… Le corps, la parole et l’esprit sont indissociables, mais tout part de l’esprit. Dans notre croyance, nous avons plusieurs vies. Si dans cette vie, nous utilisons notre réincarnation pour faire de bonnes choses, alors nous aurons une bonne réincarnation. C’est dans cette vie que l’on apprend comment se compor­ ter”. Ainsi, en apprenant à déve­ lopper la compassion pour tous les êtres vivants, le bouddhiste accède à la “bodhicitta”, l’Eveil, par l’extinction du désir égo­ tique. Cet éveil est une base de l’action altruiste et est au cœur de la pensée bouddhiste.

Les 10 actes La voie bouddhiste conduit à découvrir un “état de bonheur” durable, pour soi­même et pour les autres. Une “joie de l’esprit”

explique Khenpo : “Tu peux avoir beaucoup d’argent, mais si tu n’es pas heureux intérieure­ ment, tu ne seras pas heureux dans ta vie, et tout ne sera que souffrance. Dix actes négatifs doivent être rejetés durant cette réincarnation, et celles d’après” continue Khenpo. “Le meurtre, le vol, l’inconduite sexuelle, le mensonge, la calomnie, les paroles violentes, le “babillage”, la convoitise, la malveillance, et les vues erronées. Ce dernier acte est très important, car il implique que nous devons croire à la causalité des actes, à l’uti­ lité du bien, et la nuisibilité du mal”. Inversement, le prati­ quant doit appliquer les 10 actes positifs, à l’antipode de ceux suscités : protéger la vie des autres, la générosité, la fidélité, l’honnêteté…

Khenpo Karma Wangyal

Comment accéder à ce détachement ? “Par l’apprentissage et la connaissance. Nous avons tous besoin de manger, dormir… mais nous devons apprendre à limiter nos besoins. Le plus important est de garder l’esprit en paix, de le laisser courir, partir, et de ne pas le contrô­

ler”. La méditation et la retraite silencieuse sont les principales pratiques du boud­ dhisme. Dès janvier, Khenpo débutera ses enseignements une fois par mois au centre de Blye. “Tout le monde peut méditer, et ce à n’importe quel endroit” conclut­il. Céline Garrigues


Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

Pays Dolois n°132 - Novembre 2011 /

17


18

Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

/ Pays Dolois -n°132 Septembre - Novembre 2011 2011

De notre rencontre pour votre projet, naîtra une histoire de couleur et d’harmonie…

La Main d’Ocre Philippe Berthaud Peintre décorateur

03 84 72 73 09 - 06 78 08 41 94

26A Rue du Grand Contour 39380 BELMONT E-mail : lamaindocre@wanadoo.fr

D E S V I L L A G E S E N PAY S D O L O I S - N ° 7 9 PERSONNALITÉS LIÉES À LA COMMUNE • PAUL BORNET (1878 – 1949) : Né à Ranchot, il quitta le village

à la guerre d’Algérie où il fut mutilé. Chevalier de la légion d’honneur en 1958, Officier en 1997, il était élevé au grade de

encore enfant. Il fut un peintre­illustrateur­graveur célèbre, travaillant notamment pour la monnaie de Paris et la banque

Commandeur en 2007. • PIERRE

de France. •

de 1982 à 1994 avant de s’expatrier dans le sud de la France. Il obtint la Palette d’Or au concours international du Prix de

CHRISTIAN GAUNAND (1932 - ) : Né à Beaufremont (88), ce colonel s’est installé en 2010 pour vivre sa retraite. • GABRIEL GALLIOT (1927 - ) : Né à Rans, ce chef de bataillon vit sa retraite à Ranchot. Il participa activement

BERTIN (1926 - ) : Né à Salins, cet artiste­peintre renommé a eu son atelier à Ranchot

France en 1981. • ENFANTS DU PAYS TOMBÉS AU CHAMP D’HONNEUR : 14 en 1914/1918 – 3 en 1939/1945.

A Ranchot, l’art a pignon sur rue Petit village longtemps considéré comme une annexe de Rans dont il est séparé par le Doubs, Ranchot est devenu grand. Depuis l’an 2000, cette commune est même plus peuplée que sa voisine longtemps privilégiée au cours de l’histoire. C’est un joli et agréable village qui nous accueille.

A gauche. La mairie Ci-dessous. Halte au ponton A droite. Le maire et l’ancien, fiers de leur chapelle

Eric Montignon : “Nous atteignons 500 habitants” En juillet 2007, les Ranchotiers bénéficiaient des premiers effets du lancement des tra­ vaux de la LGV. En effet, Eric Montignon, originaire de Langres et chef de projet INEXIA (filiale SNCF), s’installait au village afin de participer à la construction de la ligne à grande vitesse. En 2008, il était élu maire et, alors que les tra­ vaux se terminent, il restera, assuré de travailler sur un nou­ veau grand projet à Besançon. Ayant succédé à Danielle Loca­ telli devenue maire honoraire, il a, avec son conseil municipal, poursuivi les travaux entrepris. Il cite la réfection de l’accès à la gare, la restauration de la cha­ pelle, la création de deux chemins forestiers et d’un deuxième ponton de halte flu­ viale sur le canal. Si on ajoute l’achat de 19 ha de forêts sup­ plémentaires, la remise aux normes des bornes incendie et la pose de trottoirs le long de

la RD 673, l’élection d’un maire venu d’ailleurs n’a donc pas été un inconvénient. De plus, plusieurs projets sont en cours : l’extension et moderni­ sation du bâtiment du Foyer rural, le remblaiement de l’an­ cienne carrière, la création d’un accès à l’atelier municipal depuis la RD 673, la réfection de la chaussée de la Grande Rue et la modernisation de l’éclairage. Il n’y a donc rien d’étonnant si Ranchot voit sa population augmenter, même si, comme la plupart des vil­ lages, les commerces sont rares. Cependant, la boulange­ rie­épicerie de Francis Redou­ tey est appréciée et l’hôtel­res­ taurant de la Marine géré par Yves Mathieu a une très bonne renommée. Côté artisans, Julien Lacroix fait de la menui­ serie bois et alu. Enfin, notons la présence d’une station­ service le long de la RD 673 et d’un camping privé baptisé “de

Le toponyme "Ranchot” est un diminutif de "Rans” nous disent les étymologistes. Rans est issu du nom d’une personnalité ger­ manique appartenant aux tribus amaves arrivées au début du 4e siècle, mais pourquoi "chot” ? En langue celtique, “chod” indi­ quait le bois aussi, dans cette période de défrichement, cette étymologie ne peut être exclue.

Grottes et cavernes

l’Ile” entre Doubs et canal. Noëlle Martin en est l’ac­ cueillante hôtesse. Mais une petite ZAC gérée par Jura Nord se trouve sur le territoire. Les transports Roy, Hawl, LP Loca­ tion et l’architecte Bernard Loué sont les quatre entre­ prises installées. Le milieu agri­ cole est encore représenté par deux exploitations : Pascal Tarby qui fait de l’élevage pour la viande et Didier Paul spécia­ lisé dans la culture de céréales. Le remembrement réalisé en 1974 avait dû être révisé en 2002 en vue du grand canal.

Des hommes ont vécu dans ce secteur en des temps très recu­ lés. A Dampierre, Rochefort et autres communes, des petites cavernes attirent l’attention. A Ranchot aussi, dans la corniche calcaire sur la rive droite du Doubs, une petite grotte a déjà fait l’objet de fouilles archéolo­ giques, vers 1950, en 1967 et 1980 notamment. C'est l'Abri Cabônes qui semble avoir été occupé vers 10 000 ans av. J. C, puis vers 7 à 8 000 av. J.C. Peut­ être s’agissait­il de nomades non sédentaires vivant de pêche, de chasse et de cueillette. Plus connue sous le nom d’"abri du colonel Martin” qui avait un champ la jouxtant, cette grotte préhistorique est souvent située par erreur sur le territoire de Dampierre.

Quand Ranchot dépendait de Rans Dans cet ancien domaine des sires de Salins, Ranchot, comme Monteplain et La Barre, dépen­ dait de la seigneurie de Rans qui, à la demande de Charles de Franchet, doyen du parlement de Besançon et propriétaire d’une moitié depuis 1698, fut érigée en marquisat en 1745. La Révolution venue, il fut d’ailleurs le dernier co­seigneur avec Pierre de Beauffremont. A cette époque, la population de Ranchot correspondait au tiers

de celle de Rans. Auparavant, les sires de Rans, Richard, Hugues, Poinçard, Eudes… dominèrent cette seigneurie.

De grandes souffrances aux 16e et 17e siècles Se trouver sur une voie de grands passages n’est pas tou­ jours un avantage ! Les habi­

André Roux : Ranchotier depuis 88 ans Homme affable, André Roux aime encore se promener le long du canal avec sa canne pour compagne. Né à Ranchot en 1923, il est une figure du pays, connaissant particulièrement bien le canal puisqu’il l’a entretenu durant toute sa longue carrière. Ancien conseiller municipal il fut aussi pompier de 16 à 60 ans au sein de la compagnie locale disparue en 1993. Bûcheron, pêcheur, chasseur sont ses loisirs d’hier. Doyen de la gent masculine aujourd’hui, il affiche cependant cinq années de moins que Jeanne Raguin née le 1er novembre 1918. En attendant, sa tête reste pleine de souvenirs et d’histoires locales : “Je suis allé à la messe et au catéchisme dans la chapelle” dit-il avec une pointe de nostalgie. De même, il parle encore des forges de Fraisans au temps de leur splendeur.

tants de Ranchot connurent de grosses difficultés lorsqu’en juin 1565, l’armée du duc d’Albe et ses 6000 fantassins dressèrent leur camp au village, alors qu’ils traversaient la Franche­Comté. Des soldats incendièrent 17 mai­ sons. En 1587, les 10 000 soldats du duc de Guise et du marquis de Pont poursuivant les Prus­


Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

FARAN’DOLE

Pays Dolois n°132 - Novembre 2011 /

19

48, rue des Arènes Tél. 03 84 79 26 12

EPICERIE FINE

CHOCOLATIER

Marie Ange DiCosta

Christiane Vuillemot : La peinture illumine sa retraite

Ci-dessus. Tour ancienne Ci-dessous. Les pompiers en 1970 (de gauche à droite accroupis : Mario Vanotti – Robert Simonin – Alphonse Froissard – André Rabuliot. Debouts : Marcel Coulon - Roger Vauthey - Serge Michaud – Louis Reverchon – Bruno Locatelli – Robert Lenoble – André Roux – Santi Muin – Michel Poux – Léon Clerc – René Paul – Jean Pozzetta)

Doloise d’origine, cette éducatrice spécialisée a toujours adoré la couleur et qui dit “couleur” dit peinture et paysages. Plusieurs stages à l’école d’Art’ere près d’Avignon lui ont permis d’obtenir un diplôme l’autorisant à ouvrir des ateliers d’initiation à la peinture. Aujourd’hui encore, alors que l’heure de la retraite a sonné, elle se rend disponible pour faire peindre des adultes handicapés. Ayant vécu à Paris durant toute sa carrière, elle a bien évidemment toujours consacré ses loisirs à sa passion. “J’adore le bleu, d’où une préférence pour les paysages où l’eau et le ciel dominent” explique-t-elle en faisant découvrir certaines de ses œuvres. Spécialisée dans la peinture à l’huile, quelque 150 toiles sont déjà signées de sa main, mais beaucoup sont vendues. “Je dois souvent recommencer certains tableaux comme le barrage de Ranchot que beaucoup de personnes veulent avoir”. En effet, en 2004, cette artiste a choisi Ranchot pour passer sa retraite. Elle succède ainsi à

Un vrai journal

maison

BONIN Rideaux - Linge de maison

La chapelle devenue galerie d’art Contrairement à la plupart des communes, la petite chapelle fondée en août 1430 ne fut jamais remplacée par une véri­ table église. D’abord dédiée à sainte Anne, saint Roch et saint

Sébastien, elle fut plus tard dévouée à saint Etienne. Au 19e siècle la messe y était célé­ brée seulement deux fois par an, le jour des rogations et le 8 no­ vembre. Pour assister au culte régulièrement, les habitants devaient se rendre à l’église de Rans. Initialement composée d’une nef, cette chapelle a subi de nombreuses transformations au cours des siècles. En 1995, le père Parriaux, curé de la paroisse, demanda sa désaffection, invo­ quant sa faible capacité d’accueil, mais aussi la diminution du nombre de prêtres. La municipa­ lité accepta cette demande. Des travaux de restauration furent entrepris et cette petite chapelle témoin de l’histoire locale fut mise à la disposition de la société de pêche pour y entreposer son matériel. En 2008, Christiane Vuillemot, artiste­peintre du vil­ lage fut autorisée à exposer ses toiles à l’occasion de la fête patro­

nale. C’est alors que chacun com­ prit que ce local pouvait devenir un lieu d’exposition à condition d’y effectuer quelques travaux. Une équipe de bénévoles encou­ ragée par la municipalité et Chris­ tiane Vuillemot elle­même se mit au travail. L’objectif fut de réaliser un lieu d’expositions temporaires tout en conservant son identité initiale, sa vocation religieuse. Edith Tissot, adjointe au maire conduisait les travaux avec bon­ heur, permettant une inaugura­ tion le 8 mai 2009. Les exposi­ tions se succèdent. Pour tout renseignement, se reporter au site : http://lachapellederan­ chot.blogspot.com/

DÉCORATION : tissus d’ameublement, stores bateaux, parois japonaises, tringles, linge de maison, jetés de lits, plaids…

Pierre Bertin qui a eu longtemps une résidence au village. Allant d’expo en expo, elle accroche cependant régulièrement ses œuvres aux cimaises de la chapelle, juste à côté de chez elle. Mais sa galerie personnelle est belle à voir également. On peut la contacter au 19 Grande Rue à Ranchot. Tél. 03 84 81 31 29.

Un groupe scolaire moderne

siens, traversèrent le Doubs à Ranchot. Les habitants souffri­ rent beaucoup de ce passage. Quelques années plus tard, ce furent les troupes du roi Henri IV, quelque 8 000 hommes com­ mandés par le maréchal de Biron, qui, attaquant la Franche­ Comté, stationnèrent dans ce village. La plupart des familles furent rançonnées et les mai­ sons pillées. Enfin, Ranchot fut à nouveau envahi en 1636 lors du siège de Dole. Maltraités, les habitants partirent se cacher dans la forêt de Chaux. Le fléau de la peste succédant, ce village demeura inhabité durant plu­ sieurs années.

GRATUIT d’informations - n°113 - Février 2010

Tous les mois dans 40 000 boîtes aux lettres

N’ayant jamais eu d’école à Monteplain, les enfants de cette commune ont toujours fré­ quenté celle de Ranchot. De même, l’école maternelle accueillait également les enfants de Rans. En septembre 1994, un magnifique groupe scolaire ouvrait ses portes, baptisé “Concordia” afin de bien mar­ quer la bonne entente entre les communes concernées. Situé proche de Rans, il suffit de tra­ verser le pont sur le Doubs construit en 1983. De ce fait, Rans a rejoint le groupement, fermant sa propre école. Sylvie Mazet est directrice de cet éta­ blissement qui, chaque jour, accueille quelque 120 élèves. Mais si cette école constitue un pôle de dynamisme à elle seule, plusieurs associations s’emploient à animer le village. Le Foyer Rural certes, mais aussi les associations de pêche et de chasse, les clubs du temps libre et d’escalade (Lagaf). L’équipe de Foot Jura Nord profite également des instal­ lations du village, avec son terrain de foot et ses vestiaires. Dans ce village traversé par la RD 673, le canal, la véloroute et la voie ferrée reliant Dole à Besançon, les TER s’arrêtent encore devant la petite gare qui a perdu son chef, son guichet et son café. Seul un distributeur de

Le Moulin des Malades : Proche de Monteplain, le Moulin des Malades est un hameau de la commune de Ranchot. Seul le restaurant se trouve sur le territoire de Monteplain. Il doit son nom à la maladrerie qui a existé à proximité. Au Moyen Age, un moulin fut construit en bordure du Doubs. En 1904, il était transformé en usine hydroélectrique. Arrêtée par EDF vers 1972, elle pourrait être réactivée dans le cadre d’un projet privé indique le maire.

billets est à la disposition du voyageur. On ne parle plus de convivialité, mais de moder­ nité ! Des petites embarcations passant sur le canal s’arrêtent régulièrement afin de profiter de la verdure ranchotière et de visiter ce joli village où quelques puits anciens attirent l’attention, comme ces tours cylindriques mystérieuses jouxtant certaines maisons restaurées. En train, en bateau, en voiture ou à vélo, Ranchot mérite bien une halte…

CONFECTION SUR-MESURE : Conseil à domicile et pose.

NOUVELLE COLLECTION Z.A. - 2, chemin de Rougemont

Foucherans - Face à Netto Tél. 03 84 72 44 00 www.maisonbonin.fr

JT

Ranchot (39700) Altitude : 209 à 262 m Superficie : 691 ha dont 346 ha de forêts 500 habitants (les Ranchotiers) Canton de Dampierre Communauté de communes : Jura Nord Le conseil municipal Montignon Eric : maire Lucat Henri : 1er adjoint Paul Didier : 2e adjoint Tissot Edith : 3e adjointe Fournier Daniel Francioli Régis Legain Maud Paul Gilles Prouvot Gérard Regazzoni Marc Robert Sébastien Les derniers maires 1908 – 1925 : Jules Gente 1925 – 1943 : Ulysse Flamier 1943 – 1947 : Jules Noirot 1947 – 1959 : Robert Bléchet 1959 – 2001 : Henri Paul 2001 – 2008 : Danielle Locatelli 2008 – : Eric Montignon

La Corbeille

des Saveurs l’Atelier gourmand

92 rue Emile-Gruet - Auxonne 03 80 55 53 36 Epicerie fine 100 % gourmandise Thés Cafés Tisanes Chocolats Vins et Spiritueux Coffrets gourmands G

G

G

G

G

G

Dragées et décorations personnalisées pour vos événements

iginal r o z e Soy s fêtes ! e pour l

Conception gratuite - Sur rendez-vous Cadeaux pour convives…

LA DALLE

Escarg’hot ® BY ROMANZINI


20

Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

/ Pays Dolois n°132 - Novembre 2011

Edition - Montbarrey, Villers-Farlay, bords de Loue

“Val d’Amour, Val de Loue” Après “Le Triangle tricolore” consacré à la plaine du Finage jusqu’aux confins de la Bresse, Jacques Tétu nous fait découvrir la magnifique vallée de la Loue et son Val d’Amour légendaire qui pénètre dans l’épaisse forêt de Chaux jusqu’à la mystérieuse route des colonnes. rapprochés, elle les a aussi sépa­ rés… Mais cette rivière leur appartient. Tous sans exception méritent d’être connus. Liesle et ses châteaux, Arc­et­Senans et sa saline, Port­Lesney et sa gastro­ nomie, Grange­de­Vaivre et son fromage bio, Chissey­sur­Loue et son église romano­gothique, Germigney et son histoire, Mou­ chard et ses lycées spécialisés, Ounans et ses campings, Cham­ blay et son château, Mont­sous­ Vaudrey et son président, La Vieille­Loye et sa verrerie ou ses baraques de bûcherons, Parcey et son golf, sont autant de lieux étonnants et séduisants. Jacques Tétu nous fait visiter les 32 villages du Val d’Amour et de la basse vallée de la Loue, y compris ceux du département du Doubs : leur origine et leur

Plus belle rivière d’Europe pour la pêche à la mouche, la Loue possède bien d’autres atouts, notamment celui d’avoir fertilisé toute sa basse vallée, jusqu’à sa confluence avec le Doubs. Atta­ chante et enchanteresse, elle a le privilège de baigner le Val d’Amour, nom évocateur d’une

grande région accueillante où il fait particulièrement bon vivre. De Rennes­sur­Loue à Parcey, Vil­ lette­lès­Dole et Goux, une multi­ tude de villages sont accrochés, tantôt sur la rive droite, à l’ombre de la grande forêt de Chaux, tantôt sur celle de gauche. Si la Loue les a souvent

Dans le 1er tome, “Le triangle tricolore” sorti en décembre 2009, l’auteur Jacques Tétu place les 28 communes des deux cantons de Chemin et Chaussin en haut de l’affiche. Toutes ont leur personnalité, leur histoire, leurs particularités et leur originalité. 272 pages agrémentées de nombreuses photos de cartes postales anciennes. En vente au prix de 30 euros.

histoire, leurs églises, châteaux, écoles et personnages célèbres, leurs activités anciennes et contemporaines, une véritable monographie pour chacun d’eux. Tous ont leur personna­ lité, leurs particularités et leur originalité. Dans cet ouvrage particulièrement bien illustré, redécouvrons les moulins, les fromageries et autres centres de vie d’hier, retrouvons le temps des écoles de villages et de leurs écoliers, revivons les scènes pay­ sannes aujourd’hui disparues. Ce livre est un véritable hom­ mage à ceux qui ont vécu dans cette verdoyante vallée de la Loue. Dans cet écrin d’Amour, femmes et hommes d’hier ont laissé une longue et belle his­ toire que d’autres continuent à écrire… pour les générations de demain. Une belle idée de cadeau à l’occasion des pro­ chaines fêtes de Noël. Dmodmo éditions, Dole. Sortie début décembre En vente 30 € dans les librairies, maisons de presse, surfaces commerciales. Séance de dédicaces à la librairie la Passerelle le 3 décembre à partir de 14 h.

Dole - Tremplin musical du Conseil général

Dans les coulisses de Mytrempl1 Pour la première fois, les journaux Pays de Lons et Pays Dolois ont été sélectionnés par le Conseil général du Jura pour faire parti du jury Mytrempl1. Après deux heures de délibérations, les groupes Catfish et Kurt ont été désignés lauréats du concours, et assureront la première partie du concert de Cœur de PIrate le 26 novembre à La Commanderie. Le 18 octobre dernier, les 18 can­ didats au concours musical du Conseil général Mytrempl1 remettaient leur sort entre les mains d’un jury éclectique (pro­ fessionnels de la musique, élus et journalistes). En 2007, le Département du Jura lançait ce tremplin afin de découvrir, sou­ tenir et promouvoir les jeunes talents dans le domaine des musiques actuelles. En cinq années, ce sont ainsi 80 groupes auditionnés, 4 concerts organi­ sés, 5 albums­compilations, et une dizaine de projets artis­ tiques soutenus. Pour la pre­ mière fois, les lauréats de la cuvée 2011 se verront offrir un ticket d’entrée pour la grande salle de concerts doloise, La Commanderie. Ils assureront la première partie d’une artiste de renommée internationale, Cœur

de Pirate. Son concert à Dole marquera la première date de sa nouvelle tournée européenne.

Le Jura, une terre de rockeurs ! Parmi les 18 candidats, 10 d’entre eux n’avaient encore jamais tenté leur chance. Notons qu’une grande majorité des artistes ayant répondu à l’appel à candidatures sont d’influence rock ou métal. On soulignera toutefois la participation d’un groupe de ska, “Mad in ska”, de hip­hop, “Tik­Ds” et de musique festive, “Topique”. Parmi les 17 jurés votants, les profession­ nels de la musique étaient repré­ sentés, notamment producteurs et programmateurs (Troll’s Pro­ duction, le Moulins de Brainans, l’Etable de Monsieur Plus, Jura­ zic), et également l’auteur­com­ positeur interprète Emilie, du

groupe lauréat 2010 Emilie et Compagnie. Les médias ont éga­ lement été intégrés, avec entre autres la présence de nos confrères du Progrès, de la Voix du Jura et de la radio jurassienne Fréquence Plus. Au terme du 1er tour, 6 groupes ont été rete­ nus : Casanegra, Catfish, Kurt, Slide, The Blandest et Tidalway. Après réécoute de l’échantillon musical, le 2e tour a élu à la majorité absolue Catfish et Kurt. Ces lauréats version 2011 se pro­ duiront donc chacun une ving­ taine de minutes en ouverture du concert de Cœur de Pirate. La persévérance du groupe Kurt, qui s’est déjà présenté plusieurs fois au concours, a été saluée. Casanegra, Tidalway et The Blan­ dest ont été sélectionnés pour effectuer une résidence au Mou­ lin de Brainans. Céline Garrigues


Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

Pays Dolois n°132 - Novembre 2011 /

Edition - Salans e t u o R La es des Villag Alain Cuche nous plonge dans l’aventure La Loye Bourse aux Jouets Dimanche 20 Novembre Vente de jouets organisée par l’A.P.E. de 8 h à 13 h à la salle des fêtes. Renseignements au 06 88 96 81 17

Mont-Sous-Vaudrey Loto Vendredi 25 Novembre Au profit de l’association des parents d’élèves animé par Brigitte, à 20 h, à la salle des fêtes.

Montbarrey Marché de Noël Le 26 et le 27 Novembre Contact Comité des fêtes de Montbarrey : 03.84.71.71.82

Neublans-Abergement Loto Dimanche 27 Novembre Loto avec l’Amicale Guilleron

Peseux Exposition Artisanale Dimanche 13 Novembre Le Comité des Fêtes organise une exposition artisanale de 10 h à 18 h à la salle des Fêtes. Entrée libre.

Petit-Noir Marché de noël Dimanche 13 Novembre 35 exposants proposant divers objets artisanaux sont attendus : lampes, peinture sur soie, peinture sur verre, broderie, tricot, crochet, décorations de tables, objets en bois, mosaïque, encadrement, collage de serviettes, bijoux, bougies, compositions florales, poteries….

Pleure Cérémonie de célébration de l’armistice de 1918 Vendredi 11 Novembre Cérémonie de célébration de l’armistice de 1918, suivie d’un verre de l’amitié, organisé par les 4 communes (Chêne Bernard, La Chaînée des Coupis, Sergenon et Pleure), 11 h 15 place du village

Port Lesney Soirée Beaujolais Jeudi 17 Novembre Contacter la mairie au 03 84 37 82 72

Annoncez GRATUITEMENT vos manifestations sur

www.paysdolois.fr

A 38 ans, le Jurassien Alain Cuche signe son premier roman, “Bienvenue au Shérif”. Tous les ingrédients du roman d’aventure y sont réunis pour tenir en haleine le lecteur jusqu’à la fin. Alain Cuche, résidant à Salans, aura donc attendu 38 ans pour mettre la main à la plume. Et pour une première, l’expérience est plutôt réussie : c’est une belle surprise. Passionné par l’écriture, il explique qu’il “gratte du papier comme ça depuis 8 ans”. C’est un concours de nouvelles organisé en 2009 par l’Etablissement français du sang, son employeur, où il finit lauréat, qui le pousse à se lan­ cer. Dès les premières pages, le lecteur est immédiatement emmené dans le vif de l’action. Un soir, en discothèque, le héros, Alex, se fait congédier par le videur d’une façon plutôt énergique. Quand il se présente le lendemain pour récupérer ses affaires, il surprend une conver­ sation et apprend bien malgré lui qu’une mallette remplie d’ar­ gent se trouve dans un avion

échoué en pleine mer. Le décor est planté. Alex part à la recherche de l’épave accompa­ gné d’un ami, et de nombreux rebondissements et péripéties viendront rythmer le récit. “Ce roman part d’une envie de dire qu’un individu lambda peut se trouver embarqué dans une aventure extraordinaire” ex­ plique Alain Cuche. “Le héros est un homme comme tout le monde. Le hasard fera qu’il va se retrouver dans la peau d’un aventurier. J’ai eu aussi envie de dire qu’on ne peut faire du mal impunément : cela se retourne toujours contre soi”. Alain Cuche a travaillé deux années à la rédaction de ce roman. Le défi de l’auteur fut avant tout de terminer le roman, paru mi­ juillet. Un challenge relevé avec en prime, un résultat plutôt C.G. convaincant.

Editions du Citron Bleu, 16 euros, en librairie.

Arbois - Concert

Le chœur Opus 39 souffle ses 20 bougies Le prochain concert du Chœur Opus 39, le 13 novembre à Arbois, sera celui du vingtième anniversaire du fameux ensemble arboisien. Les rendez­vous n’ont pas man­ qué cette année, tout comme au cours des années passées, pour témoigner de cette activité culturelle et artistique. Le concert d’automne, moment fort de la rencontre avec le public, sera cette fois… la cerise sur le gâteau d’anniversaire ! D’où l’idée de Christian Bache­ ley, directeur­fondateur du Chœur Opus 39, de proposer au Groupe Vocal Salinois, dirigé par Alain Primas, de s’associer dans un même projet. C’est cepen­ dant la première fois que se rap­ prochent ces deux formations chorales pourtant voisines par la distance, par la taille avec une cinquantaine de choristes cha­ cune, par le répertoire et une même exigence. Le même concert aura lieu à Salins­les­ Bains le 12 novembre, et en jan­ vier à Pontarlier.

Un inoubliable voyage à Prague En avril, les choristes du Chœur Opus 39 se sont offert le cadeau d’un voyage en République

Tchèque avec deux concerts à Prague, leur participation en chorale invitée à une messe dominicale à la cathédrale et une réception à l’ambassade de France où ils ont inscrit le nom d’Arbois sur le Livre d’Or. Le pro­ jet praguois a été réalisé en association avec un couple de résidants franco­tchèques, Phi­ lippe Bénet et Rénata Holzba­ chova, passionnés de musique et notamment de musique cho­ rale. La partie chorale du pro­ gramme comportait la participa­ tion de l’ensemble arboisien à la messe dominicale en la presti­ gieuse cathédrale Saint­Guy dominant la ville sur la colline de Hradcany, et deux concerts dans deux églises du centre histo­ rique de la capitale tchèque, où la musique est partout à la fête tout au long de l’année. Dans les trois églises, les partenaires tchèques avaient expressément souhaité que les œuvres inter­ prétées par le chœur ou jouées à l’orgue soient toutes de com­ positeurs français. Le Chœur Opus 39 a eu en outre l’honneur

d’une chaleureuse réception à l’Ambassade de France, où il a interprété quelques extraits de son répertoire. Une belle occa­ sion pour le Chœur de porter les

couleurs d’Arbois et du Jura loin de son fief. 13 novembre, 16 h 30, Eglise Saint-Just. 15 et 10 €. Réservation à l’OT : 03 84 66 55 50.

Un vrai journal

GRATUIT d’informations - n°113 - Février 2010

21

Tous les mois dans 40 000 boîtes aux lettres


22

Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

/ Pays Dolois n°132 - Novembre 2011

Fabricant GRZELCZYK

DEVIS GRATUIT

FENÊTRES PVC haute performance !

Installer des fenêtres de qualité, c’est notre métier ! Rendez-nous visite ! Conservation de notre planète Maison isolée = énergie maîtrisée

www.mgmenuiserie.fr

s Porte lisées nna perso

Z.I.rue Buffon - DOLE - 03 84 79 11 98 - sa.grzelczyk@wanadoo.fr

Edition

Edition - Dole

Les Bottes Bleues, roman policier de Gérard Héchinger

“LE TRÉSOR RETROUVÉ DES TEMPLIERS”, NOUVEAU ROMAN D’ANDRÉ BESSON

Le Dolois Gérard Héchinger vient de publier son second ouvrage, Les Bottes Bleues. Ce truculent roman policier truffé d’humour et de jeux de mots en surprendra plus d’un. Rencontre avec l’auteur.

Gérard Héchinger, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Je suis un vrai Franc-comtois, né à Vesoul il y a malheureusement 65 ans (rires), et petit-fils d’agriculteur. J’ai poursuivi mes études (rires) à Besançon, et je suis arrivé dans le Jura à l’âge de 30 ans.

Quel est votre parcours professionnel ? J’ai d’abord exercé pendant 24 ans la profession d’agent général d’assurance. 1988 fut un véritable virage professionnel puisque j’ai créé au Deschaux le Château des Automates Fabulys. Ma carrière a rebondi en 1998 en intégrant l’équipe de Marc Pouillard et Yvon Amiot, au sein de la revue Jura Magazine, puis au Pays Dolois.

Quand le goût de l’écriture vous est-il venu ? De longues heures de solitude, après les difficultés de Fabulys, m’ont permis d’écrire un premier recueil de poésies, “A hue et à dia”, qui a rencontré un succès inattendu. Je me souvenais avoir quelques facilités pour la chose littéraire, mais sans plus… Cette première expérience a été salutaire pour envisager dès mes premiers jours de retraite l’écriture d’un second ouvrage.

Après la poésie, pourquoi le choix d’un roman policier ? Peu avant sa mort, l’acteur Bruno Cremer avait déclaré avoir adoré jouer le personnage du Commissaire Maigret, mais avait regretté son manque de fantaisie… J’ai donc décidé, un

peu pour lui rendre hommage, d’écrire une fantaisie policière, qui casse les codes du roman policier.

C’est vrai que le nom de votre commissaire “Octavien Touletan” n’est pas très crédible… Vous avez raison, j’ai longuement hésité. Mais si j’avais choisi “Octavien Jamais”, j’aurais peut-être eu des problèmes avec le Syndicat de la police…

Pouvez-vous brièvement planter le décor ? Il s’agit d’un meurtre horrible qui s’est déroulé dans un petit village à proximité de la frontière suisse, dans un milieu de notables de province et sur fond de trafic d’or et de mœurs barbares.

Vous jouez beaucoup avec le verbe, et vous êtes un amateur de jeux de mots. Ne craignez-vous pas de décourager certains lecteurs ? Ils ont été dosés… je me suis retenu ! Je peux simplement vous dire qu’ils contrarient

Dole - Théâtre et Comédie

La magie de l’Irlande de retour Le groupe Celtic Legends présente son nouveau spectacle à La Commanderie le 19 novembre prochain. De nouvelles musiques, un nouveau show, de nouvelles chorégraphies vous emmèneront pour un voyage dans l’atmosphère chaleureuse et électrique des pubs irlandais. Né dans les plaines fascinantes du Connemara, Celtic Legends est un condensé de la culture traditionnelle irlandaise. Les jeunes artistes de Galway, Dublin, Belfast… conjuguent durant 2 heures le tempo impé­ tueux des claquettes, la grâce de la danse, la rythmique fréné­ tique de la musique et la mélan­ colie bucolique des ballades irlandaises. Le “tap dance” et la musique invitent au voyage ima­ ginaire au cœur de l’Irlande sau­ vage. Le “tap dance” irlandais

Ferme ture et alum s aluminium inium + bois

trouve ses origines et son âme dans les limbes de l’histoire. Pourtant, interrogez un Irlan­ dais, il vous en contera l’histoire, mais qui sera de toute façon dif­ férente de celle de son voisin ! La musique est jouée “live” avec des instruments de musique typiques : Bodhran, penny whistle, fiddle, uileann pipe… L’ensemble formant un spec­ tacle au plus proche de la cultu­ re traditionnelle irlandaise qui n’a laissé personne insensible jusqu’à présent.

Un succès qui ne s’essouffle pas Celtic Legends s’est extirpé des brumes d’Irlande pour bondir sur les scènes européennes dès septembre 2002. Forgeant son succès à chaque représentation dans les centres culturels, le spectacle cumule près de 600 shows en 3 ans dans une dizaine de pays (Irlande, France, Suisse, Belgique, Luxembourg, Tahiti, Nouvelle Calédonie, Etats­ Unis,….). Le chorégraphe, Ger Hayes, a déjà passé 7 ans sur les planches en la compagnie de “Lord of the Dance”, show dans

lequel il sera 4 ans le lead dan­ cer. En mai 2004, il intègre le Celtic Legends où on lui confie rapidement la chorégraphie du spectacle. Depuis janvier 2005, il a su créer une chorégraphie impétueuse, originale et sou­ vent impressionnante. Il ne ménage pas les efforts des dan­ seurs ! Côté musique, Fergal O’Murchù, le compositeur, est connu des spécialistes du monde entier pour son apport à la culture irlandaise. Il a été consacré plus de 10 fois en Irlande.

magnifiquement les jeux de maux que pratiquent les criminels… Propos recueillis par C.G.

Disponible chez l’auteur, La Tour des Lilas, 2 rue des Paters, 39100 Dole (port offert), ou en librairie. 16 euros.

Le dernier roman d’André Besson raconte les aventures d’un journaliste, lointain descendant d’un chevalier du Temple et propriétaire de l’ancienne commanderie dont la présence au hameau du Temple à Falletans a déjà fait couler beaucoup d’encre. Quelle histoire ! Nous autres Francs-Comtois connaissons cet auteur populaire pour être un grand amoureux de la forêt de Chaux et de ses légendes, mais de là à nous emmener dans le tunnel de l’après vie où son héros rencontre un aïeul brûlé vif en même temps que Jacques de Molay il y a plus de 700 ans, il ne lui a fallu que quelques lignes, profitant du conflit cruel en Afghanistan. De retour sur terre, Jean de Belmont, nom du personnage en question, est, par son ancêtre, chargé de protéger le célèbre trésor des Templiers que tout le monde recherche. Mais il est aussi et surtout doté de pouvoirs occultes. Exploitant alors les facultés surnaturelles de son surhomme, André Besson montrera du doigt les faits divers les plus scandaleux de notre société d’aujourd’hui, du rapt d’enfant aux attentats terroristes, sans oublier les scandaleux narcotrafiquants. “André se lâche” diront ses nombreux et fidèles lecteurs ! Quant au trésor qui serait à la commanderie du Temple près de Dole, faut-il préparer les pelles et pioches pour commencer sa recherche ? En tout cas, l’imagination de l’auteur nous entraîne dans de drôles d’aventures… “Le trésor retrouvé des Templiers” par André Besson aux éditions France Empire - Vente en librairies et grandes surfaces : 19 €.


Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

Pays Dolois n°132 - Novembre 2011 /

23

www.ecuriedelapetitefee.com

L’écurie Textes sous la responsabilité de l’annonceur - Reproduction interdite - © Pays Dolois n°132

de la

Petite Fée

le Pays de Cocagne des chevaux !

I Publirédactionnel

Idéalement située aux confins de Souvans, l’écurie de la Petite Fée est entourée de vastes prairies et se loge dans un écrin de verdure. Le personnel de qualité assure toute l’année les cours et le travail des chevaux de propriétaires. Située au cœur du Val d’Amour, l’écurie de la Petite Fée est un véritable palace pour tous les équidés ! La structure vous accueille dans une ambiance conviviale et professionnelle, que ce

soit pour la pension de chevaux ou les cours pour adultes ou enfants. A deux encablures de la Loue et de la forêt de Chaux dans une nature préser­ vée, les installations proposent 24 boxes de 4 X 3, deux carrières (60 X 40 m et 30 X 40m), un rond de longe, de nombreux paddocks et 10 ha de prés attenants. Ces boxes spacieux assurent un confort sans commune mesure pour nos compa­ gnons de tous crins qui sont entourés par des professionnels à leur service. Les chevaux sont sortis tous les jours et reçoivent les soins quoti­ diennement. Logés sur place, les maîtres des lieux, Sylvie et Michel Bailly assurent une surveil­ lance permanente des occupants à quatre pattes, sept jours sur sept et toute l’année. Ils projettent d’ailleurs d’équiper les installations de la vidéo

surveillance pour l’hiver afin de garantir des conditions d’hébergement optimales aux proprié­ taires. A deux pas du manège flambant neuf (construit il y a un an) les deux carrières propo­ sent un terrain de qualité pour le plus grand bon­ heur des cavaliers et de leur monture. Un gage de qualité pour les cavaliers de haut niveau qui reviennent régulièrement participer à différents concours !

Des cours toute l’année En parallèle de la pension de chevaux, l’équipe enseignante propose des cours toute l’année pour cavaliers débutants ou confirmés, adultes ou enfants (dès 2 ans avec le baby poney). Les amazones s’attachent à faire découvrir la pratique

via des intervenants de tout horizon : cavaliers professionnels, juge dressage, champion de vol­ tige… “Pour montrer l’équitation sous toutes ses facettes” glisse Sylvie Bailly, soucieuse d’enseigner un sport qui ne se limite pas à une seule discipline. Chaque vacances, une pléiade d’animations sont propo­ sées à tous, même aux non­licenciés.

Ecurie de la Petite Fée, 9 rue de Salins - 39380 Souvans - Tél. 03 84 80 00 40 - 06 80 30 69 38

Ravonneaux

L’UNIVERS DE LA BOISSON

Préparez les fêtes de fin d’année !

L'abus d'alcool est dangereux, consommez avec modération.

Ravonneaux, c’est un éventail de produits et services, toute une gamme d'apéritifs et whisky, de vins, de jus de fruits, d'eaux minérales, de sirops, d'alcools à découvrir.

PERDU DANS ! TROP DE CHOIX PENSEZ UX CHÈQUE CADEA es : d u a h rs c thé Saveu choix de c

a Grand café en vr et de nsi que s ai re essoi c c a leurs

À découvrir dans le magasin 500 références de bières spécia les ! Matériel pour réception Tables - Bancs Fontaines à sangria Tirage pression…

Magasin ouvert du lundi au samedi, de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 19 h.

Arrivée du Beaujolais nouveau 2011

bre Jeudi 17 novem

DEVIS GRATUIT !

Ravonneaux, 18 rue de Strasbourg - 39500 TAVAUX - Tél. 03 84 71 43 55 - www.boissons-ravonneaux.com


24

Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

/ Pays Dolois n°132 - Novembre 2011

Fabricant installateur sur mesure depuis 23 ans ETUDES ET DEVIS GRATUITS SUR DEMANDE

Véranda Alu ou Bois Alu Fenêtres PVC ou Alu Pergola - Stores Volets roulants Alu Portails et portes de garages Nombreuses réalisations à visiter sur votre secteur

Pour les fêtes de fin d’année, communiquez avec Pays Dolois dans 40 000 boîtes aux lettres

Nouveau Hall d’exposition Prix direct d’usine

06 13 04 60 19 - 06 33 79 00 94

OUNANS - 03 84 37 71 73 / AUXONNE - 06 75 62 85 84

5e édition du cyclo-cross de Dole QUI SUCCÉDERA À COLOMBATTO ? Samedi 19 novembre se déroulera à Dole au château de Crissey la 5e édition du cyclo-cross de Dole. Cette compétition débutera dès 11 h avec la course des prélicenciés et poussins. Elle se terminera à 14 h 30 avec la course des Espoirs, des Seniors et des Masters.

JDB co-leader C’est du jamais vu du côté du basket du Nord Jura ! Après 7 matchs, Jura Dolois Basket est co-leader avec Autun. C’est un début de championnat exceptionnel pour l’équipe de Frédéric Poussin qui pourrait rester sur cette marche jusqu’à la trêve.

SPORTS Rugby / Fédérale 3

Tavaux domine, Dole piétine… Les Tavellois ont attaqué ce nouveau championnat tambour battant avec 4 victoires pour les 4 premiers matchs. Pour l’instant l’équipe chimiste occupe seule la première place de la poule 15. Dole n’a pas la réussite tavelloise et se contente pour l’heure du ventre mou avec une victoire, un nul et deux défaites.

Président, votre équipe culmine en haut du tableau, pouvez-vous nous donner la recette de la saison 2011-2012 ? Notre réussite cette saison ? Les joueurs respectent les consignes de leur coach. Cette année, nous avons une grosse défense, la meilleure de la poule actuellement, elle nous permet d’assurer lorsque l’attaque est en difficulté. C’est également la réussite d’une belle équipe de copains qui y croient jusqu’au bout.

De nombreux joueurs ont rejoint les rangs de JDB, en êtes-vous satisfait ? Oui bien sûr. Ils sont tous à 100 %. Certains piaffent d’impatience pour renter dans cette équipe. Ils pourront le faire la prochaine saison lorsqu’ils ne seront plus mutés.

Si à la mi-saison vous êtes toujours sur le podium, reverrez-vous l’objectif à la hausse ? Si nous continuons à gagner et que nous sommes à 10 victoires à l’intersaison, bien sûr que l’ob-

jectif sera revu à la hausse. Mais il ne faut pas crier victoire tout de suite, car la saison est encore longue.

L’équipe 1 va donc bien, mais la réserve traîne au fond du tableau. Que se passe-t-il donc pour cette équipe ? C’est compliqué pour l’équipe B. C’est la réserve et je pense que les joueurs ne sont pas à fond. C’est bien dommage car il nous faut un réservoir pour l’équipe fanion et il serait bien que cette formation gagne des matchs pour sortir de la fin du tableau.

Les filles viennent de monter en Prénationale, elles avaient bien débuté la saison, mais maintenant elles marquent le pas... Les filles ont joué dans la facilité lors des deux premières rencontres qu’elles ont gagnées. Depuis deux matchs, elles perdent de peu, mais la victoire n’est pas là, il ne faut pas qu’elles se démobilisent, car nous avons des ambitions dans les années à venir.

Patrick Marotte et Daniel Lacob, les entraîneurs de l’US Dole

Suivez vos équipes ! Football Division Honneur 09/10/11 Jura Dolois-Morteau 2-0 23/10/11 Jura Dolois-Roche Novillars 1-2 01/11/11 St Vit-Jura Dolois

Classement au 01/11/11 1.Vesoul, 2. Roche/Novillars, 3. Lons, 4. Morteau/Montlebon, 5. Ornans, 6. Champagnole, 7. Pontarlier (2), 8. Baume les Dames, 9. Besançon RC (2), 10. St Vit, 11. Bresse Jura, 12. Jura Sud (2), 13. Jura Dolois, 14. Méziré

LR2 Poule B Jura Nord-Arbois 1-2 Jura Nord Dannemarie 1-4 Clémenceau-Jura Nord (reporté coupe de France)

Classement au 01/11/2011 1.Jura Lacs - 2.Coteaux de Seille - 3. PS Besançon - 4. PTT Besançon - 5. Arbois 6. Dannemarie - 7. ARC/Gray - 8. Besançon Clémenceau - 9. Besançon RC (3) - 10. Larians/Munans - 11. Noidans - 12. Jura Nord.

LR3 Poule A 09/10/11 Val de Loue/Choisey 3-2 16/10/11 Choisey-Lons 0-1 22 /10/11 Sud Revermont-Choisey 6-2

Classement au 22/10/2011 1.Morbier - 2. Lons (2) - 3. Pontarlier (3) 4.Levier - 5. Bresse Jura (2) - 6. Saint Vit (2) - 7. Sud Revermont - 8. Jura Sud Foot

(3) - 9. Val de Loue - 10. Montfaucon 11.Choisey - 12. Montmorot.

LR3 Poule B 09/10/11 Rochefort/Amange-Plateau 25 1-1, Chaussin-Foucherans 2-3, 16/10/11 Foucherans-Rochefort/Amange 2-3, Ornans (2)-Chaussin 4-1 22/10/11 Orchamps/VennesRochefort/Amange 1-2 23/10/11 Ornans (2)-Foucherans 1-0, Chaussin-Poligny 5-2

Classement au 22/10/2011 1.Morteau/Montlebon (2) - 2. Ornans (2) 3. Rochefort/Amange - 4. Orchamps Vennes - 5. Les Ecorces - 6. Plateau 25 7. Roche/Novillars (2) - 8. Chaussin - 9. PS Besançon (2) - 10. Pays Maichois 11. Foucherans - 12. Poligny.

1re Division de District 02/10/11 Saint Laurent-Saint Aubin (réserve), Jura Dolois-Aiglepierre 2-3 09/10/11 Saint Aubin-Jura Dolois 3-1 23/10/11 Saint Aubin-Aiglepierre 1-0, Jura Dolois-La Joux 1-6

Classement au 23/10/2011 1.Jura lacs Foot (2) - 2.Arbois (2) 3.Aromas - 4. Saint Aubin - 5. Champagnole (2) - 6. Aiglepierre - 7. Arinthod - 8. Grimont - 9. Saint Laurent 10. La Joux - 11. Mouchard/Arc - 12. Jura Dolois (2).

Tavaux a débuté la saison avec quatre victoires consécutives, dont la dernière à domicile dimanche 30 octobre dernier face à l’AS Bièvre Saint­Geoirs 54­3. Cette réussite est due au travail des fondamentaux que les entraîneurs ont mis en place depuis le début de la saison. Maintenant place au derby face à Dole ce dimanche 6 novem­ bre. “Pour l’instant tout va pour le mieux, on vient d’enchaîner quatre victoires consécutives. Nous sommes plus complémen?

2e Division de District Poule B 01/10/11 Coteaux de Seille-Damparis 0-1 02/10/11 Choisey-Jura Nord 2-5, PS Dole Crissey-Mont/Vaudrey 0-3, Molay-Trois Monts 0-2, Montmorot-Archelange 1-1, Aiglepierre-Rochefort/Amange 3-2 08/10/11 Damparis-PS Dole Crissey (réserve) 09/10/11 Mont/Vaudrey-Choisey 1-3, Archelange-Molay 2-0, Rochefort/Amange-Montmorot 2-1, Trois Monts-Coteaux de Seille 2-3, Jura Nord (2)-Aiglepierre 7-0 22/10/11 Coteaux de Seille-Molay 3-1 23/10/11 Choisey-Damparis 3-0, Aiglepierre-Mont/Vaudrey 0-7, Rochefort/Amange (2)-Archelange 0-2, PS Dole Crissey-Trois Monts 2-0, Montmorot-Jura Nord (B) 0-1 30/10/11 Molay-PS Dole Crissey 4-2, Jura Nord (2)-Rochefort/Amange 2-1 01/11/11 Mont/Vaudrey-Coteaux de Seille, Damparis-Molay, Damparis-Molay, Archelange-Trois Monts

Classement au 01/11/2011 1. Jura Nord (2) - 2. Choisey (2) - 3. Coteaux de Seille (2) - 4. Archelange 5. Mont/Vaudrey - 6. Montmorot (2) - 7. Rochefort/Amange (2) - 8. Trois Monts 9. Damparis (2) - 10. Molay (2) - 11. PS Dole Crissey - 12. Aiglepierre.

3 Division de District e

Poule C 01/10/11 Damparis (2)-Rahon 2-0 02/10/11 Saint Aubin (2)-Chaussin (2) 53, Foucherans (2)-Abergement 3-1, Jura Nord (3)-Gevry 2-2, Mont/Vaudrey (2)Grimont (2) 0-1, Salins-Pleure 3-1 09/10/11 Pleure-Saint Aubin (2) 1-1,

taires que la saison dernière. Avec le recrutement que nous avons effectué à l’intersaison, cela nous a permis de mieux gérer nos temps forts et faibles” souligne le co­entraîneur dolois Didier Dejean. Les Dolois ont quelques difficul­ tés à entrer dans le champion­ nat. Après un résultat nul sur sa pelouse lors de la première ren­ contre, l’équipe de Pierre Clos­ cavet a marqué le pas en cédant deux fois consécutivement à Saint­Marcel Isle D’Abeau et à

Rahon-Foucherans (2) 1-3, GevryMont/Vaudrey (2) 9-2, Grimont (2)Damparis (2) 3-2, Chaussin (2)-Jura Nord (3) 1-1, Abergement-Salins 0-0 22/10/11 Damparis (2)-Gevry 0-1 23/10/11 Jura Nord(3)-Saint Aubin (2) 0-2, Foucherans (2)-Grimont (2) 1-0, Mont/Vaudrey (2)-Chaussin (2) 2-1, Abergement-Pleure 1-3, Salins-Rahon 9-0 30/10/11 Saint Aubin (2)-Mont/Vaudrey (2) 3-2, Gevry-Foucherans (2) 2-2, Chaussin (2)-Damparis (2) 1-1, PleureJura Nord (3) 5-1, Rahon-Abergement 0-1

Classement au 30/10/2011

domicile le 16 octobre dernier face à Sant­Priest. Mais la bonne surprise pour l’équipe doloise est la victoire à Vinay dimanche 30 octobre. “Cette victoire nous fait du bien” explique Patrick Marotte. “Elle nous replace dans la course de ce championnat. J’espère que nous allons monter en puissance petit à petit lorsque nous aurons retrouvé tous nos blessés”. Ce dimanche 6 novembre, les Dolois rece­ vaient leur voisin tavellois, invaincu et leader. Les prochains matchs de Tavaux : 06/11 : Dole-Tavaux, 13/11 : Tavaux-Annemasse, 04/12 : Saint Marcel Ile d’AbeauTavaux Les prochains matchs de Dole : 06/11 : Dole-Tavaux, 13/11 : Saint Marcelin-Dole, 04/12 : Dole-Meyzieu

Rugby Fédérale 3 Poule 15 02/10/11 Saint Marcel Isle dʼAbeau-Dole 25-3, Tavaux-Saint Marcellin 38-3 09/10/11 Meyzieu-Tavaux 11-16 16/10/11 Dole-Saint Priest 12-15, 30/10/11 Vinay-Dole 10-13, TavauxBièvre st Geoirs 54-3

Classement au 30/10/2011 1.US Tavaux/Damparis/Abergement 2. Saint Priest - 3. Saint Marcel dʼAlbeau 4. Vinay - 5. Saint Claude - 6. Meyzieu 7. US Dole - 8. Saint Marcellin - 9. Bièvre St Geoirs - 10. Annemasse.

1 . Salins - 2. Gevry - 3. Saint Aubin (2) 4. Foucherans (2) - 5. Pleure, 6. Abergement - 7. Grimont (2) - 8. Damparis (2) - 9. Jura Nord (3) - 10. Chaussin (2) - 11. Mont/Vaudrey(2) - 12. Rahon.

Handball

Basket

Classement au 23/10/2011

Nationale 3 Poule K 01/10/11 Jura Dolois-Lons 71-58 08/10/11 Lagnieu-Jura Dolois 82-91 15/10/11 Jura Dolois-Pfastatt 76-64 22/10/11 Autun-Jura Dolois 93-80 29/10/11 Jura Dolois-Rixheim 70-54

Nationale 3M Poule 6 08/10 Lure-Dole 27-23 16/10 Dole-Semur 36-36 23/10 Longvic-Dole 33-27 1.Marsannay - 2. Lure - 3. Longvic - 4. Haguenau - 5. Schiltigheim - 6. Vesoul 7. Besançon - 8. Dole - 9. Semur en Auxois - 10. Mulhouse - 11. Plobsheim 12. Colmar - 13. Marmoutier/Saverne/ Wasselone - 14. Altkirch.

Nationale 3 F Poule 5

Classement au 29/10/2011

08/10 Dole-Annecy 25-29 15/10 Meylan-Dole 29-35

1.Autun - 2. Jura Dolois Basket - 3. Pfastatt - 4. Vichy - 5. Lagnieu - 6. Illfurth - 7. Saint Dié - 8. Rixheim - 9. Ste Marguerite - 10. Lons - 11. Chenove 12. Besançon Basket Club.

1.Annecy le Vieux - 2. Pontarlier - 3. Saint Julien - 4. Lure - 5. Dole - 6. Longvic 7. Handball Club Pérignatois - 8. Saint Chamond - 9. Val de Lyesse - 10. Tassin - 11. Clermont - 12. Meylan.

Classement au 15/10/2011


Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

Pays Dolois n°132 - Novembre 2011 /

25

!

U n A o E i

e t V n u n U b O ri o

Seul GRATUIT

N ist A u x D r

d’informations www.paysdolois.fr

su

06 13 04 60 19 - 03 84 82 50 21

Equipe du mois

LE CHIFFRE

JURA DOLOIS FOOTBALL L’équipe de Khalid Filali est arrivée au 6e tour de la coupe de France en éliminant successivement, Coteaux de Seille (1-0), Méziré après prolongation (6-1) et PTT Besançon (2-1). Puis la dernière équipe jurassienne encore en lice ce dimanche 30 octobre a été éliminée par Belfort Sud, une formation qui évolue en CFA2.

350 : le nombre de concurrents qui ont participé à la coupe de France de Monocycle

Handball / Nationale 3

Rallye Dole-Zagora-Dole du Old Cars Club

Les cavaliers de Rahon se distinguent à Lamotte-Beuvron

TOUR DU MAROC POUR 19 ÉQUIPAGES JURASSIENS

Les cavaliers du centre hippique de Rahon ont participé aux championnats de France Club à Lamotte-Beuvron dans le Loir-et-Cher. Ils concouraient pour les épreuves de CSO et de hunter. C’est sous une pluie battante mais avec une motivation sans faille que les cavaliers et leur monture ont participé à leurs championnats respectifs, répar­ tis par niveaux et catégories d’âge. Toute l’équipe était coa­ chée d’une main de maître par Hubert Laibe. Cyrielle Fraichard, Alisson Boidé, Gladys David, Marie Seguin, Claire Daubigney et Gisèle Toutaint ont tous fait de beaux parcours, mais c’est Bérénice Férreaux qui s’est dis­ tinguée en hunter avec Joyeux Luron en se classant à la 4e place. La jeune Clothilde Frai­ chard, 18 ans, s’est quant à elle classée, avec Odéon de la vallée, 16e sur les 96 couples engagés dans l’épreuve club 2 junior

2 excellence. Les cavaliers ont dû affronter les caprices de Dame Nature et ont su parfaite­ ment résister à la pression imposante des championnats de France. Le centre hippique de Rahon participe à ces champion­ nats depuis 2005 et compte bien réitérer I’année prochaine. En attendant, les cavaliers ama­ teurs entraînés par Hubert Laibe avaient rendez­vous au meeting des propriétaires également à Lamotte Beuvron.

Le sportif du mois

Course hors stade

DAVID OUDARD (USTDA)

10 KM ET SEMI-MARATHON DE DOLE

Le Dolois licencié au Dole Athlétique Club est devenu champion de France de trail (vétéran 1). Il termine 5e au scratch tout en ayant abandonné lors de la dernière manche aux Templiers pour une blessure. Belle performance du professeur d’EPS du lycée Nodier de Dole.

860 athlètes ont participé le 9 octobre dernier aux 10 km, semi-marathon et courses jeunes organisées par le DAC. Le semi-marathon a vu la victoire de Paul Lalire (1h12’34) et sur le 10 km Emmanuel David DUC (32’25).

19 équipages ont participé du 6 au 23 octobre au rallye DoleZagora-Dole (Maroc), soit près de 4 300 km en 4L, 2CV, Citröen Visa, Renault 25, Alfa Roméo, Lancia… Le parcours s’est très bien déroulé, à noter quelques petits ennuis mécaniques dont un embrayage HS au retour…

Monocycle BON SUCCÈS POUR LA COUPE DE FRANCE Plus de 350 compétiteurs de l’hexagone se sont retrouvés pendant quatre jours sur les terrains (salle de sport, stade Robert Bobin, en forêt de Chaux (marathon) etc..) pour participer aux 31 disciplines de la coupe de France de Monocycle. Cette compétition reconnue par l'Union Nationale Sportive Léo Lagrange a connu un bon succès puisque ce ne sont pas moins de 180 compétiteurs qui ont participé au 100 m sur le stade municipal de Dole.

Aviron LES RAMEURS SUR LE DOUBS Comme chaque année début octobre, l’Aviron Club Dolois organise ses traditionnelles régates sur le Doubs. Cette année, elles se sont déroulées vers la base nautique. Plus d’une centaine de concurrents venus de Saint Vit, Besançon, Chalon, Le Creusot, Dijon et du nouveau club jurasso-suisse de Bois d’Amont étaient présente. Ils ont parcouru un parcours de 500 m sur le Doubs.


26

Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

/ Pays Dolois n°132 - Novembre 2011

I Publirédactionnel

Textes sous la responsabilité de l’annonceur - Reproduction interdite - © Pays Dolois n°132

Tout Compte Fait devient

Implantée à Dole sise 19 rue de Besançon depuis 2004, l’enseigne Tout Compte Fait, spécialiste de la mode enfant, est devenue depuis le 22 octobre Du Pareil… au Même. Si l’emplacement et l’équipe n’ont pas changé, les collections, elles, se sont amplement étoffées pour offrir à nos petites têtes blondes un univers de couleurs et de fantaisie. Après le rachat de l’enseigne de chaussures pour enfants Petits Petons, le réseau DPAM (Du Pareil… au Même) réalisait il y a un an l’acquisi­ tion du groupe Tout Compte Fait. Une success story qui n’a pas fini de faire le bonheur des

enfants et de leurs parents, puisque cette opéra­ tion a permis au groupe de diversifier ses collec­ tions. Un symbole pour le point de vente dolois, car ce changement intervient précisément sept ans après la création du magasin. Au sein d’un

vaste espace de 105 m2 lumineux et coloré, la responsable Dominique et ses deux collabora­ trices Panissa et Albane vous emmènent dans un véritable univers pour enfants : Du Pareil… au Même habille désormais nos bambins et nos ados de 0 à 14 ans. Deux tailles supplémentaires sont ainsi venues agrémenter les rayons dolois emplis de vêtements gais, confortables, colorés, modernes et astucieux.

Une mode qui ressemble aux enfants Un vaste espace est dorénavant consacré à la nuit et aux layettes pour accueillir comme il se doit votre petit garçon ou votre petite fille. Le rayon chaussures s’est également enrichi avec de nom­ breux modèles pour filles et garçons, des plus sages aux plus audacieux. Dans les coulisses, la réserve a également vu sa superficie augmenter, permettant un approvisionnement quotidien et garantissant de trouver immédiatement la bonne taille. Enfin, la carte de fidélité est toujours dis­ ponible pour tous les clients. Elle vous réservera de nombreux avantages : offres exclusives pour les anniversaires, invitation à des ventes privées, cadeaux pour vos enfants et pour vous, offres exclusives sur les collections, et plein de surprises tout au long de l’année !

Du Pareil… au Même - 19 rue de Besançon - 39000 Dole - Tél. 03 84 72 53 12

Arlette

Nathalie Boutique Prêt-à-porter Féminin

La mode du matin au soir… 9, rue d’Enfer 39100 DOLE

Tél. 03 84 72 20 50

MARILOU - FRANCK ANNA ELISA CAVALETTI - ENJOY LAUREN VIDAL - PARAKIAN KANAAN - PAUL BRIAL STEILMANN - KATMAIL - MY BO

Accessoires, fabrication française GANTEB’S - PINEAU Pour la femme épanouie… ANATHEA (by Parakian)

du 38 au 52

PAUL BRIAL


Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

te La Rou ges des Villa Rahon Marché de Noël Le 26 et le 27 Novembre Organisé par la section “atelier créatif” du foyer rural de Rahon. Rens. auprès de Mme Buricand 03 84 8178 81.

Equitation Dimanche 13 Novembre Concours National de sauts d’obstacles, niveau Club (Rahon Sport Equitation).

Concours de tarot Vendredi 18 Novembre Organisé par le Football club, à la salle polyvalente, à partir de 20 h.

Ranchot Soirée vin nouveau et châtaignes Vendredi 18 Novembre Organisée par le Foyer Rural.

Romain Loto du Téléthon Dimanche 27 Novembre A partir de 13 h 30, à la salle des fêtes.

Saint-Aubin Loto Vendredi 18 Novembre Organisé au foyer rural par le club de pétanque

Choucroute Samedi 19 Novembre Organisée par les parents d’élèves des écoles publiques au foyer rural.

Tavaux Loto Samedi 12 Novembre Organisé par l’USTDA rugby au Centre Gérard Philipe.

Concert Vendredi 18 Novembre Concert de la Sainte Cécile par la Fraternelle au Centre Gérard Philipe

Bourse puériculture Samedi 19 Novembre Organisée au Centre Gérard Philipe par le Relais Assistantes Maternelles

Cross Dimanche 20 Novembre Organisé par l’OMS au bois des Vernaux.

Concert de la Ste Cécile Vendredi 25 Novembre Au Centre Gérard Philipe avec la Fraternelle.

Loto Mercredi 30 Novembre Organisé par les Anciens Combattants au Centre Gérard Philipe

Téléthon Vendredi 2 Décembre Au Centre Gérard Philipe.

Marché de Noël

Petites Plumes - Ecole de Belmont

Au temps des Mérovingiens

www.paysdolois.fr Annoncez GRATUITEMENT vos manifestations sur

www.paysdolois.fr

27

Edition

LA POÉTESSE JANE PERRIN PUBLIE

UN NOUVEAU RECUEIL

Lors de travaux de réfection de la chapelle d’Augerans en 1786, huit cercueils de pierre, des sarcophages de l’époque mérovingienne, ont été découverts. Six ont disparu, mais que sont devenus les deux autres ? Ces tombeaux taillés dans de la pierre ont connu un fort déve­ loppement au milieu du 5e siècle dans certaines régions de la Gaule. Ceux découverts dans le cimetière d’Augerans prove­ naient vraisemblablement de carrières du territoire de Dole. Les sarcophages étaient creusés dans un seul bloc de pierre de forme trapézoïdale. Ils mesu­ raient 2,20 m de longueur, 80 cm de largeur à la tête pour 35 cm au pied sur 80 cm d’épaisseur. Un trou circulaire de 2 cm de diamètre était percé au fond du cercueil. Il fallait trois jours de travail à deux carriers pour réaliser un sarcophage de l’extraction du bloc au produit fini, qu’il soit décoré ou non. Les cimetières de l’époque mérovin­ gienne étaient proches soit de voie navigable, soit d’un axe de communication important afin de permettre d’acheminer les sarcophages depuis les car­ rières. Ceci était le cas du cime­ tière d’Augerans qui était contigu à l’ancienne voie romaine de Dijon à Pontarlier.

La classe de CM de Belmont de Mme Duparet

Sur les deux sarcophages res­ tants, l’un se trouve dans la cha­ pelle du village depuis 1903, le second a été concédé par la commune d’Augerans au Musée des Beaux­Arts de Dole où il est exposé depuis. Si vous souhaitez en savoir davantage sur la vie du peuple mérovingien, rendez­ vous au Musée d’archéologie du Jura, ou contacter le Centre Jurassien du Patrimoine à Lons­ le­Saunier !

Partenariat entre le Journal “Le Pays Dolois” et l’Education nationale Pour la 5e année consécutive, le journal Pays Dolois renouvelle son partenariat avec l’Education nationale dans le cadre du projet pédagogique les “Petites Plumes”. Après l’intervention d’un journaliste dans les classes afin de faire découvrir ce métier, les enfants se mettront dans la peau de reporters en herbe et réaliseront un article sur un thème de leur choix. Le mois prochain, retrouvez la classe de Rochefort-sur-Nenon.

Bon pied bon œil, la poétesse doloise Jane Perrin est toujours aussi prolifique. Sa plume, emprunte tantôt d’émotion, tantôt de nostalgie, tantôt de colère, livre un nouvel ouvrage de poésies intitulé “Le cri du regard”, paru en septembre. Le mot “regard” revient de façon récurrente au fil des pages, tel un refrain, et entraîne toutes formes de rencontres : regard sur l’étranger, regard sur la vie, sur la nature, sur les malheurs du monde… Illustré avec des photos de l’auteure, l’ouvrage se présente sous la forme de textes courts résonnants de musicalité. En début d’année, rappelons que Jane Perrin avait fait paraître un recueil, “D’orage et d’azur”, qui avait reçu la médaille de bronze au salon international des arts et des lettres en Côtes d’Armor. Le 25 novembre à 18 h 30 au forum de la Médiathèque, elle proposera un récitalspectacle autour de son ouvrage “Rêve de Pierres”. Elle y raconte une rencontre avec les pierres qui se sont mises à raconter leur histoire. C.G.

E TAT C I V I L NAISSANCES

Paul de Pascal NEVEU et de Stéphanie SAINT­JAL, Abergement la Ronce Marwanne de Lahcene BELKACEM FEKIR et de Fatma MANSOURI, Arbois Louise de Didier PAILLOT et de Katia MOLARD, Asnans Beauvoisin Aaron de Fabrice JOURDAIN et de Priscilla BOI­ TET, Augerans Axel de Jean­Philippe PAGE et de Lise LÉGER, Authume Anaé de Arnaud VIGNERON et de Fanny BER­ TRAND, Chaussin Matthéo de Florent JACQUOT et de Laura DES­ CHAMPS, Dammartin­ Marpain Anaïs de Benoit CHANGARNIER et de Gaëlle DELILE, Damparis Orlane de Nicolas FAVRE et de Marilyne DISS, Damparis Hippolyte de Thierry BAGIEU et de Nathalie GUYOT, Damparis Soufiane de Hamid SABQI et de Saïda AOUSSIF, Dole Youcef de Amar CHOURFI et de Naura ZEGHAD, Dole Nilda de Ugur KÖKEN et de Sevdanur ERDEM, Dole Jade de David DIEP et de Caroline JOYANDET, Dole Lola de Baptiste BASKA et de Lucile REVERCHON, Dole Mathys de Jérémy PRENANT et de Elodie PETIT, Dole Younes de Athmane MEZIANE et de Nabila DJEDIS, Dole Julia de Mikaël DARDARD et de Nathalie BESSE, Dole Lilia de Samir KADIRI et de Fatiha ZALIMI, Dole Emy de Julien MELS et de Sarah QUIMBEL, Dole Zoé de Alexandre GUYOT, Dole et de Mélodie CHARIS, Choisey Mathéo de Jérôme FICHOT et de Isabelle HOFF­ MANN, Dole Léona de Haki GASHI et de Lumnije ELSHANI, Dole

Louane de Arnaud VERNEZ et de Stéphanie GENCE, Eclans Nenon Camille de Cyril ROY et de Mélanie PROST, Fou­ cherans Valentin de Alexandre GRIMAUD et de Sandrine FORESTIER, Foucherans Pauline de Michel BOURGEOIS et de Géraldine PIMET, Foucherans Arthur de Mathieu MAURICE et de Elodie CART, Gatey Héléna de Thierry MITTAINE et de Armandine MOINE, Gevry Laurène de Jérôme BOUILLET et de Céline FRO­ MENT, Le Deschaux Robin de Jérôme BERNOUX et de Céline GUYOT, Moissey Esteban de Julien MASSOTTE et de Juliette MAR­ TINOT, Monnières Aaron de Elie MARTIN et de Stéphanie VELLETTA, Montbarrey Enzo de Serge POITEVIN et de Cécile VENEL, Neu­ blans­Abergement Kylian de Damien RIBEAUX et de Julie GIRARD, Nevy les Dole Manon de Olivier VUILLEMENOT et de Carine FRISTOT, Orchamps Toscane de Christophe MITTLER et de Nadine GUEYNARD, Parcey Kenzo de Christopher PEREIRA et de Charline CUSIN, Petit Noir Taïna de Eddy COELHO et de Alexandra DUCROT, Petit Noir Abygaëlle de Allan BONJOUR et de Emeline OUDOT, Rans Maxence de Christophe OUDET et de Mathilde CAMUS, Rochefort sur Nenon Lylou de Nicolas LAGÉ et de Jennifer DA SILVA, Romange Lisandro de Ludovic GILLET et de Aurélie GUIGUE, Rouffange Dylan de Frédéric MONOT et de Marina GUIL­ BERT, Saint Aubin Lino de David GONNET et de Virginie BELSOT, Saint­Baraing

Thibault et Maxime de Yohann MARCANDETTI et de Elodie DEMONTROND, Sampans Wily de Nam PICH et de Channakry LY, Sampans Elsa de Romain DONOT et de Stéphanie LAVRUT, Tavaux Lucas de Julien SOYARD et de Nadège LAMY, Tavaux Ana de Christophe BOUBOULEIX et de Alexandra LAMAILLE, Amange Simon de Claude VERNE et de Marie­Laure MAI­ TROT, Champagney Prince de Inzoudine OMAR et de Jennifer GLENN, Dole Ezio de Pierre­Alain COMTE et de Laëtitia LAFFU­ TEUR, Dole Mélina de Jimmy PONCET et de Marianne NAY­ RAND, Dole Garance de Régis DUVAL et de Caroline AUBI­ NEAU, Dole Adem de Belgacem SLIMANI et de Saïda HAS­ SAOUI, Foucherans Robin de Stéphane STAPPERS et de Jennifer GIN­ COURT, Foucherans Tom de Joël MAUBLANC et de Isabelle CHA­ TEAUX, Grozon Tanguy de Sylvain LHOMME et de Séverine ALHÉRITIÈRE, La Barre Ryan de Sébastien BERNARD et de Amandine COMBATELLI, Les Hays Maëlys de Cyrille JACQUEMET et de Cécile BEL­ POIS, Moissey Mérédith de Brice MONIN et de Céline TOGNOL, Orchamps

Robert RAMAUX, Dole, 72 ans Anne­Marie ROUZOT, Dole, 60 ans Louise BRETEGNIER veuve BRULEBOIS, Dole, 92 ans Renée PANNETIER veuve PETIT, Dole, 94 ans Bernard GENRE, Dole, 88 ans Dominique LAMBERT, Dole, 53 ans Madeleine FAUVELLIÈRE veuve LEBRUN, Dole, 100 ans Michelle MONNOT veuve COUTERET, Dole, 89 ans Marguerite VACHERET veuve SAMOYAU, Dole, 88 ans Yvonne CHAUFRAY, Dole, 85 ans Daniel DRUOT, Dole, 75 ans Colette MORISOT veuve BOCCA, Dole, 83 ans Charlotte MONGIN veuve RONDOT, Dole, 92 ans Madeleine VIENNET veuve KLAINGUER, Dole, 87 ans Jeannine LAGNIER veuve COLOMBAT, Fouche­ rans, 81 ans Marie GAUTHIER veuve REY, Gevry, 88 ans Paulette RICHARD, Gevry, 78 ans Paul BRUGGER, Grozon, 81 ans Jean VERNIER, Le Deschaux, 92 ans Colette BIDEAUX épouse GAULARD, Saint­Aubin, 67 ans Jeannine LEROY veuve TISSOT, Tavaux, 84 ans Jacqueline GROSHANY veuve DEBRAS, Tavaux, 85 ans Renée RIGOLI veuve GARDET, Vadans, 86 ans René GAUTHIER, Vaudrey, 83 ans Marie­Christine MONDAMEY épouse ACHINI, Châtenois, 57 ans Jean­Paul PAVAT, Chissey sur Loue, 57 ans DÉCÈS Marcel PANNAUX, Crissey, 97 ans Jean CHANUDET, Amange, 80 ans Françoise GAGUENETTI, Asnans Beauvoisin, Anne­Marie TOSONI épouse LAGRANGE, Dole, 81 ans Marguerite DUCRET, Dole, 85 ans 50 ans Aline PAGNON veuve NAUDIN, Authume, 98 ans Philippe DÉCOMBE, Falletans, 56 ans Gabrielle PUTIN épouse CLAVIER, Longwy sur le Marie­Louise CASSE, Chamblay, 98 ans Doubs, 82 ans Pascal JOUVENCEAUX, Champvans, 54 ans Léon RACINE, Monteplain, 86 ans René CHARMOILLE, Châtenois, 97 ans Laurence CRAMOTTE, Rochefort sur Nenon, 52 ans Marcelle OUDOTTE, Chaussin, 89 ans Lucienne TESSIAUT veuve BROCARD, Tavaux, 98 ans Daniel BOISSON, Choisey, 74 ans Renée NÉLATON veuve LÉONE, Damparis, 82 ans Candide SACCON veuve GAUTHIER, Tavaux, 87 ans Louise BALLORIN veuve DANDELOT, Tavaux, 88 ans Pierre JANNON, Damparis, 66 ans

Samedi 3 Décembre Organisé place Saint-Gervais.

Votre rubrique “Route des villages” COMPLÈTE sur

Pays Dolois n°132 - Novembre 2011 /

PAOh ! Siège social : 13, rue Alexandre Vialatte 39100 Dole Adresse Pays Dolois - Zone des Epenottes - BP 212 39102 Dole - Tél. 03 84 82 50 21 - Fax : 03 84 72 37 81 - n°ISSN : 1 778-820X Régie publicitaire : Tél. 03 84 82 50 21 / 06 33 79 00 94 commercial@paysdolois.fr Rédaction : redaction@paysdolois.fr Mise en page et photogravure PAOh ! Studio graphique - Dole / studio@paoh.fr Imprimé en France à 40 616 exemplaires

Prochaine sortie le 5 décembre Pensez à votre communication pour les fêtes de fin d’année Contactez notre service commercial au 06 33 79 00 94

Dole - Beaux-Arts

Quand Olivier Blanckart nous “scotche”… Du 8 octobre au 29 janvier, le musée des Beaux-Arts de Dole présente une exposition d’Olivier Blanckart.

Artiste autodidacte, né à Bruxelles en 1959, Olivier Blanc­ kart occupe dans le paysage de l’art contemporain français une place originale. Il s’est d’abord révélé dans le domaine de la photographie, de la perfor­ mance, puis dans celui de la sculpture. Au moyen de maté­ riaux d’emballage pauvres détournés (carton, papier kraft, scotch), il conçoit des œuvres

singulières, réinterprétant sur un mode tantôt burlesque, tan­ tôt grave, des icônes de la pho­ tographie d’art ou de reportage. L’exposition rassemble un ensemble représentatif d’œu­ vres : les premiers bricolages et quasi­objets, les portraits photo­ graphiques et les sculptures, du début des années quatre­vingt­ dix jusqu’aux œuvres les plus récentes.


28

Routes des villages, état civil, rendez-vous sportifs du week-end, anciens numéros, cinéma, actu en continu sur www.paysdolois.fr

/ Pays Dolois n°132 - Novembre 2011

Le jeudi 17, vendredi 18 et samedi 19 novembre 2011

PORTES OUVERTES

Lesprofessionnels professionnels du du sur-mesure sur-mesure Les

Jura fenêtres

Étud e et de vis GRAT UIT

FENÊTRES - PORTES - VOLETS

un spécialiste à votre écoute

Fenêtres, volets roulants et battants, portes, portes de garage… Jura Fenêtres, concession de la marque Grosfillex, est la référence jurassienne pour toutes vos ouvertures de maison ! L’enseigne vous ouvre ses portes les 17, 18 et 19 novembre prochains de 9 h à 19 h non stop, et est présente à la Foire de Dijon du 1er au 13 novembre. Créée à Dijon, cette entreprise familiale a rapidement pris de l’ampleur pour se développer à Beaune, puis à Dole. Fort de plus de 15 années d’expérience, Jura Fenê­ tres est l’assurance d’un savoir­faire et d’une garantie de qualité. Grosfillex, réseau de 150 concessions, est le pre­ mier fabriquant français de fenêtres en PVC. Ainsi, Jura Fenêtres et les deux points de vente à Dijon et Beaune vous garantissent une production 100 % française. Depuis le début, l’enseigne a fait le choix de faire confiance à des poseurs expérimentés salariés, et ne fait appel à aucune sous­traitance. Jura Fenêtres s’engage ainsi sur la qualité de ses prestations, et sur les garanties liées à la fourniture et à la pose de fenêtres Grosfillex. Proche de chez vous (les techniciens se déplacent à

votre domicile dans tout le pays dolois), la société offre un devis gratuit et sur­mesure. Venez découvrir toutes les offres Jura Fenêtres En novembre, Jura Fenêtres vous propose deux grands rendez­vous à ne pas manquer. L’entreprise ouvre ses portes les 17, 18 et 19 novembre, et participe à la Foire de Dijon du 1er au 13 novembre. L’occasion de découvrir in situ tout le savoir­faire de l’enseigne, ainsi que ses meil­ leures offres. Fenêtres, portes, volets PVC ou aluminium, portes de garage, portails, volets roulants ou battants… autant d’ouvertures et fermetures personnalisables au gré de vos envies ! Choisir Jura Fenêtres, c’est choisir l’ex­ clusivité des décors intérieurs de vos installations !

Présent à la foire de Dijon !

Du 1er au 13 novembre

3 points de vente pour mieux vous servir !

Jura Fenêtres - 4 rue du Petit Mont, 39100 Dole-Monnières, 03 84 82 03 98 CODM - 6, rue de la Plucharde, 21110 Dijon-Bretenière, 03 80 36 40 70 CODF - 97, Faubourg Saint Nicolas, 21200 Beaune www.grosfillex-fenetres.com 03 80 24 14 05 / Fax : 03 80 24 14 06

Je souhaite profiter de l’offre en cours FINANCEMENT EXCLUSIF GROSFILEX Un taux de crédit exceptionnel et très avantageux pour vous permettre de réaliser votre achat dans les meilleures conditions.

u a e v u o N

(1) 6 bons de réduction cumulables les 17,18 et 19 novembre 2011. Exemple pour un total de 1500,00 € de réduction : 1 bon de réduction de 750 € pour lʼachat et la pose de 5 fenêtres PVC ou ALUMINIUM hors châssis fixe et 1 vantail + 5 bons de réduction de 50 € pour lʼachat et la pose de 5 volets roulant + 1 bon de réduction de 250 € pour lʼachat et la pose dʼune porte dʼentrée + 1 bon de réduction de 250 € pour lʼachat et la pose dʼune porte de garage. Remises non cumulables avec dʼautres offres. Crédit photos : Fotolia.

Nom : ……………………………………… Prénom : ………………………………………………… Adresse : ………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………… Téléphone / Mail : ………………………………………………………………………………………

! e l o à D Pose – Entretien – SAV – Ramonage sur toute la Franche­Comté. Délais d’installation courts – Délais d’intervention SAV : maxi 48h

LaHalle au Bois

NOV2011 - PD132

Coupon à envoyer à l’adresse ci-dessus

et sollicite un devis sans engagement de ma part

Novembre 2011

Offrceeptionnelle ! ex

Jusqu’à

* ! n io t c 15 % de rédu

Votre ancien chauffage à bois peut vous rapporter jusqu’à 36 % de crédit d’impôt jusqu’au 31 décembre 2011 !

* Pour toute commande avant le 31 novembre 2011. Voir conditions en magasin.

Site internet : www.lahalleaubois.com / Courriel : lahalleaubois@soluces-eco.fr / Ouverture du Lundi au vendredi de 9 h 30 à 17 h 30 - Samedi de 9 h à 17 h

Hall d’exposition : La Halle au Bois, 9 Rue Boyvin 39100 Dole – Tél/Fax : 03 84 72 99 06

Pays Dolois 132  

Pays Dolois 132

Advertisement