Page 1

N°3 JUIN

-

SE

PT E

MBRE 2018

À DÉCOUVRIR AU PALAIS :

PALAZZO

PALAIS DE LA PORTE DORÉE

P.4 LES ATELIERS DU PALAIS

P.6 LE PALAIS CHEF-D’ŒUVRE ART DÉCO

P.10 MOHAMED MBOUGAR SARR, ÉCRIVAIN


LE JOURNAL DU PALAIS 2

3 LE JOURNAL DU PALAIS

CA Y EST C’EST L’ÉTÉ ! Le Grand Festival contre le racisme et l'antisémitisme, du 17 au 25 mars 2018. — 01 Bal Tsigane, Bazaarium Project. — 02 Groov'o'quest, battle open style. — 03 Man Rec, danse, Amala Dianor. — 04 Soirée stand up, Shirley Souagnon. — 05 Bouge de là, concert, Passy et Papillon (La clinique). — 06 30 nuances de Noir(es), parade. — 07 Portraits in red, danse, Wanjiru Kamuyu. 04

03

05

06

07

PHOTOS 1 À 6 : ANNE VOLERY © PALAIS DE LA PORTE DORÉE / PHOTO 7 : CYRIL ZANNETTACCI © PALAIS DE LA PORTE DORÉE

C’EST AU PALAIS QUE ÇA SE PASSE !

Et ce n’est pas tout. Cet été, jouez avec nous les prolongations avec les nocturnes du mercredi : le Musée, l’Aquarium, les expos Mondes tsiganes ou Cyclops sont ouverts en continu jusqu’à 21h. Plus d’excuse pour ne pas en profiter ! Enfin, jetez un œil avisé aux pages agenda. Fête de la musique, 14 juillet, ateliers, visites guidées, séances de ciné, au Palais, sous le soleil ou à l’abri (des rares averses !), il y en aura pour tous les goûts. Bonne lecture, bonne visite !

LES ACTUS DU PALAIS

© PHOTO : PASCAL LEMAÎTRE

Palazzo, notre terrasse éphémère, reprend ses quartiers pour une deuxième édition riche en surprises. Installez-vous confortablement au pied du plus beau monument Art déco de notre capitale et (re)découvrez - dans votre journal préféré - l’histoire du Palais, sa façade majestueuse ou ses fresques somptueuses.

SOMMAIRE

02

© PHOTO : ANNE VOLERY

01

BAS-RELIEFS DU PALAIS

4 LES ACTUS DU PALAIS

L'artiste en vous, les ateliers du Palais

6 DOSSIER

Ce que les murs racontent

10 PORTRAIT

Rencontre avec Mohamed Mbougar Sarr, lauréat du Prix littéraire de la Porte Dorée

12 AGENDA

Tous les événements et les ateliers des trois prochains mois

22 PORTRAIT & COULISSE

ÇA GAZOUILLE Vos meilleures photos du Palais sur les réseaux sociaux

Le Palais vu par Alexandre Romanès

23 DU CÔTÉ DES FILMS

OURS

Présidente du conseil d’administration : Mercedes Erra Président du conseil d’orientation : Benjamin Stora Directrice générale : Hélène Orain Directeur du développement, des publics et de la communication : Benjamin Bechaux

@jeanjacquespo

@rebier

@fin.aout.debut.septembre

@jeanjacquespo

Responsable de la communication : Thibaud Giraudeau Rédactrice : Elodie de Vreyer Maquette : Sandy Chamaillard Illustration 4e de couv :

Explorez la vidéothèque !

24 VU & ENTENDU AU PALAIS

Le Palais croqué par Laurence Le Chau

Laurence Le Chau EN COUVERTURE : PALAZZO, 2017 © PHOTO : CYRIL ZANNETTACCI IMPRIMÉ SUR PAPIER 100% RECYCLÉ PAR L'IMPRIMERIE MERICO


ACTU DU PALAIS

LE JOURNAL DU PALAIS 4

ZOOM LE CHIFFRE CLÉ

B. TOGUO, THE NEW WORLD'S CLIMAX III, 2001 © COLLECTION MAC VAL

PALAIS

UN SOIR AU PALAIS

PALAIS

TOUS AU CAFÉ !

Le café du Palais a fait peau neuve avec une nouvelle carte plus complète et un service attentionné. L’occasion d’une petite pause gourmande avant ou après votre visite !

© PHOTO : ANNE VOLERY

© PHOTO : CYRIL ZANNETTACCI

EXPOSITION PERSONA GRATA Tous les mercredis de l'été, le Palais reste ouvert pour vous permettre de visiter le Musée et l’Aquarium jusqu’à 21h.

Comment les artistes s’emparent-ils des notions d’exil ou d’hospitalité ? Rendez-vous le 16 octobre prochain pour la nouvelle exposition du Musée.

LES ATELIERS

L'ARTISTE EN VOUS Pour les petits dès 3 ans comme pour les plus grands, le Palais organise de nombreux ateliers artistiques. À découvrir sans modération. « Tu as vu mon croco comme il est beau ! » Siméon, 5 ans, montre fièrement son travail du jour. Pendant 30 minutes, assisté de Manon, médiatrice au Palais, il a patiemment construit son alligator après l’avoir découvert en chair et en os à l’Aquarium tropical. Cet atelier « À crocs » est l’une des nombreuses activités proposées par l’équipe de médiation du Palais qui planche sans relâche pour imaginer et concevoir de nouvelles offres aux visiteurs. Chasse aux trésors dans l’Aquarium, atelier danse avec une chorégraphe pour mieux s’ouvrir à l’autre, réalisation

d’une œuvre à mi-chemin entre la photographie et la peinture en écho à l’exposition Mondes tsiganes, il y en a pour tous les goûts et toute l’année, avec pas moins de quatre propositions par week-end et une offre renforcée pour les vacances scolaires. « Nous avons un public varié qui a soif de découvertes » explique Sébastien Morin, qui dirige le département médiation du Palais. Avec son équipe, ils écoutent les suggestions et interrogations des visiteurs pour mieux y répondre. « Nous sommes attentifs à proposer des contenus ludiques et instructifs, aussi bien pour l’Aquarium engagé dans la préservation de l’environnement que pour le Musée qui propose un autre regard sur celles et ceux qui sont venus d’ailleurs. Par exemple pour Mondes tsiganes qui traite de la façon dont on fabrique les images, nos ateliers éclairent quelques-unes de ces techniques », précise-t-il. Si les ateliers s’adressent essentiellement au jeune public, les plus grands sont aussi invités à y participer. « C’est sympa

de concevoir avec son enfant en se laissant guider par les conseils de pro » raconte Mathilde, maman de Siméon. Le Palais fait ainsi souvent appel à des plasticiens extérieurs pour un rendu final de qualité. Les artistes en herbe repartent ainsi du Palais, fiers de ce qu’ils ont imaginé et fabriqué. A bientôt Siméon !

BON À SAVOIR Retrouvez page 20 tous les ateliers du Palais et n’hésitez pas à vous inscrire. Le Musée propose aux enseignants des ateliers pédagogiques et de création radiophonique. De nombreux ateliers sont également disponibles pour les centres de loisirs. Retrouvez ces informations sur palais-portedoree.fr, rubriques « Visites et ateliers » et « Professionnels » en bas de page.

ACTU DU PALAIS

Persona grata*, c’est le nom de la prochaine expo du Musée réalisée conjointement avec le MAC VAL, Musée d’art contemporain du Val-de-Marne. Pour la première fois, les deux Musées s’associent pour interroger les artistes contemporains sur la question de l’hospitalité, en écho à l’actualité brûlante de ces dernières années sur les migrations. Photos, vidéos, peintures, installations et sculptures inviteront le visiteur « à passer du regard à la réflexion sur l’exil, l’hospitalité ou le rejet », commente Isabelle Renard, cheffe du service des collections du Musée. Elle est l’une des deux commissaires avec Anne-Laure Flacelière, chargée de l’étude et du développement de la collection du MAC VAL. Les œuvres proviennent en majorité des collections des deux Musées. Sur ce sujet sensible, les œuvres interpellent, à l’image du drapeau tricolore dont la peinture ne sèche jamais du collectif Claire Fontaine ou du travail photographique de Bruno Serralongue sur Calais. Auteurs d’un ouvrage remarqué, La fin de l’hospitalité, les philosophes Fabienne Brugère et Guillaume Le Blanc sont également associés à l’expo. *Titre de l’œuvre néon de Lahouari Mohammed Bakir.

Du 16 octobre au 20 janvier.

989

visiteurs ont déjà répondu au baromètre des publics du Palais, une initiative lancée en janvier dernier pour mieux comprendre et répondre à vos attentes. Vous pouvez participer à ce baromètre directement depuis le site internet du Palais* et tenter votre chance pour gagner des entrées et visites privilèges. Ou peut-être serez-vous interrogé par l’un de nos sympathiques enquêteurs pendant votre visite !

* palais-portedoree.fr/fr/observatoire-des-publics-du-palais-de-laporte-doree.

À L'AQUARIUM

LES ENJEUX DE L'EAU

5 LE JOURNAL DU PALAIS

L'ANIMAL DU MOIS

LE POISSON-LICORNE INSOLITE ! Avec sa corne osseuse à l’avant du crâne, le poisson-licorne ou nason (Naso annulatus) ne passe pas inaperçu. « Elle pousse au fur et à mesure qu’il grandit. On ignore exactement à quoi elle sert », note Dominique Duché, le directeur de l’Aquarium. Cet animal des récifs tropicaux a un autre secret. Il peut blesser ses agresseurs avec ses lancettes, deux épines très coupantes situées de chaque côté de sa queue. Une caractéristique de sa famille, celle des Acanthuridés. « Ce poisson âgé de 18 ans est arrivé de Polynésie encore alevin, gros comme un ongle », poursuit le directeur. Ovipare, le nason qui se nourrit d’algues et de zooplancton, peut mesurer un mètre. Vous le verrez peut-être changer de couleur quand il se fait nettoyer par son associé, le labre. Ainsi, ce dernier repère mieux les parasites et particules indésirables !

Du 20 octobre au 19 août prochains, rendez-vous à l’Aquarium tropical pour cette nouvelle exposition interactive tous publics.

EXPOSITION L’eau d'en haut, l’eau d’en bas est une promenade au fil de l’eau dans sa dimension universelle : l’eau et la vie, l’eau et les hommes, l’eau et la société. Elle est co-produite par le Muséum d’histoire naturelle de Toulouse et par la Cité de l’Espace.

On la croit omniprésente sur Terre. Elle ne constitue qu'une petite fraction de la masse terrestre, environ 0,02 %. La prochaine exposition de l’Aquarium tropical invite à découvrir cette « ressource fragile à l’origine de toute vie, sujet d’actualité et de préoccupation croissante », commente Gabriel Picot, chargé de développement culturel et pédagogique. Exposition en deux volets, L’eau d’en haut, l’eau d’en bas invite, dans un premier temps, à suivre le parcours de l’eau : sa naissance cosmique et son arrivée sur Terre, son omniprésence dans l'apparition et l'évolution de la vie, la nécessité de la préserver pour le futur. La seconde partie du parcours explique comment l’observation satellitaire permet de mieux comprendre les enjeux d’une bonne gestion de cette ressource. Maquettes, moulages et films rendent l'exposition interactive et accessible au jeune public.


DOSSIER

LE JOURNAL DU PALAIS 6

7 LE JOURNAL DU PALAIS

CE QUE LES MURS RACONTENT Ouverture du musée des Colonies le 6 mai 1931. Devient musée de la France d’Outremer en 1935. Devient musée des Arts africains et océaniens en 1961. Fermeture en 2003 après le transfert des œuvres au musée du quai Branly. Ouverture en 2007 du Musée national de l’histoire de l’immigration.

REPÈRES BIBLIOGRAPHIQUES Le palais de la porte Dorée, par Hélène Bocard (éditions du Patrimoine, Centre des Monuments nationaux, 2018). Ouvrage disponible à la billetterie du musée et dans toutes les librairies. 7 euros. Alfred Auguste Janniot (1889-1969), sous la direction d’Edwige Anne Demeurisse (Somogy, 2003)

I

ls posent fièrement avec leur petite Clara devant les piroguiers du Haut-Oubangui, ancien territoire français d’Afrique centrale. Comme des centaines de visiteurs ce jour là, Moussa et Delphine n’ont pas résisté. La façade sculptée du Palais de la Porte Dorée est très photogénique ! Connaissent-ils la signification de cet immense bas-relief de 1200 m2, réputé le plus grand d’Europe ? «  Pas vraiment. Je pense que c’est en rapport avec l’histoire coloniale mais à part ça… J’y vois un très beau livre d’images avec des pays, plein de plantes », répond Delphine. « Ça manque de femmes et de vieillards », observe son conjoint. Pas de vieillard en effet et un seul enfant, dans le dos de sa mère. Chefd’œuvre de l’Art déco, le bas-relief du sculpteur Alfred Janniot ne montre que des travailleurs manuels. Et pour cause. Selon la commande de l’architecte Laprade, qui a dessiné le Palais pour l’Exposition coloniale internationale de 1931, la façade doit illustrer « l’apport économique des colonies ». Or la France en tire avant tout des matières premières.

PHOTO : © PASCAL LEMAÎTRE

LES MUSÉES EN DATES

La façade sculptée du Palais est un chef-d’œuvre de l'Art déco. Sa signification, son histoire mouvementée et celles des fresques intérieures : on vous dit tout.

LE PALAIS DE LA PORTE DORÉE


LE JOURNAL DU PALAIS 8

9 LE JOURNAL DU PALAIS

3 QUESTIONS À CHRISTINE PIQUÉRAS DIRECTRICE DU BÂTIMENT ET DE LA PROGRAMMATION CULTURELLE DU PALAIS RÉPOND À NOS QUESTIONS

01

03

01 Bas-reliefs du Palais de la Porte Dorée, façade © Photo : Pascal Lemaître  02 Fresque intérieure © Photo : Lorenzö   03 Fresque centrale, forum © Photo : Lorenzö   04 Salon Reynaud © Photo : Lorenzö 05 Bas-reliefs du Palais de la Porte Dorée, façade © Photo : Pascal Lemaître.

Les visiteurs qui viennent ici sont souvent frappés par la beauté de ce bâtiment Art déco, qu’ils ignoraient. Sa chance, c’est finalement d’avoir longtemps été oublié et délaissé ?

02

Rapprochons-nous. La France trône au centre de la façade, figurée par l’Abondance, évoquée par ses grands ports et l’aéroport du Bourget, ouvert en 1919. À gauche du bâtiment sont représentées l’Afrique et l’Océanie, puis Madagascar et les Antilles sur la façade latérale. À droite : l’Asie et les colonies françaises d’Amérique, puis le Tonkin et les îles du Pacifique. Scènes de labeur, plantes et animaux locaux, figures allégoriques s’y côtoient. Pour Claire Maingon, historienne de l’art et fille d’Anne Demeurisse, ayant droit de Janniot, le sculpteur, « dans la tradition des artistes ethnographes de l’époque, on faisait beaucoup de recherches pour montrer les spécificités physiques et culturelles des peuples ». Elle ajoute que la végétation luxuriante est aussi caractéristique de son style. Plus de 200 espèces animales et végétales sont représentées ! Pour bâtir en moins de deux ans une telle œuvre, le sculpteur dessine puis modèle ses personnages dans de la terre glaise et à

04

l’échelle 1/2, d’après des modèles vivants. Avec ses assistants, il reporte ensuite le modèle sur le placage, épais de 17 cm, fixé sur la façade. Sur cette « tapisserie de pierre  », pas de perspective, les personnages tout en muscles, aux visages simplifiés, sont à la même échelle. Corps de face et

devait marquer les esprits. La première audace de Laprade, rappelle Christine Piquéras, directrice du bâtiment et de la programmation culturelle, fut le choix du style Art déco. « Il était alors réservé aux édifices commerciaux. Les bâtiments officiels étaient néoclassiques ». Le

Plus de 200 espèces animales et végétales sont représentées sur ces panneaux mêlant scènes de labeur, figures allégoriques et indications géographiques. têtes de profil, dans la tradition des bas-reliefs assyriens ou égyptiens. Exceptionnel, le bas-relief s’inscrit dans un bâtiment qui l’est tout autant, classé monument historique depuis 1987. Le seul édifice destiné à rester après l’Exposition coloniale pour héberger le musée des Colonies

Palais n’a conservé du néoclassique que les fines colonnades qui rythment la façade. Autres innovations : l’utilisation du béton armé, matériau récent et la création d’une ingénieuse toiture en gradins. Quand la façade raconte « l’apport économique des colonies »,

05

la fresque intérieure lui fait écho, sur le thème de « l’apport de la France aux colonies ». Derrière les portes du Palais, une fois traversé le large hall d’honneur, ses fers forgés et son pavement inspiré des tapis berbères, le visiteur découvre la salle des fêtes (actuel forum). Sur 600  m2, Pierre Ducos de La Haille et ses assistants y ont représenté l’action civilisatrice de la France sur les cinq continents, ses valeurs (la Justice, la Liberté, le Travail…), ses points forts, de l’agriculture aux avancées techniques et médicales. Le contraste des représentations saute aux yeux. La modernité des colonisateurs s’oppose à la simplicité des colonisés, souvent représentés dévêtus, dans une végétation foisonnante. « C’est très marqué, sans doute parce que c’était un lieu dédié aux réceptions officielles », commente Hélène Bocart, cheffe de service de la conservation architecturale et auteure d’un récent ouvrage sur le Palais. À la disparition du ministère des Colonies

en 1961, la nouvelle équipe du Musée de la France d’outre-mer, désormais rattaché au ministère de la Culture, s’empresse de draper les fresques. Elle ferme aussi l’accès aux salons Lyautey et Reynaud, dont les décors peints racontent l’apport de l’Asie et de l’Afrique. Au lendemain des indépendances, le sujet est bien trop frais et douloureux. Un demi-siècle après, le Palais, dont l’État a décidé - joli pied de nez à l’histoire - qu’il accueillerait le Musée national de l’histoire de l’immigration, est sorti de l’oubli. « Bâtiment de propagande ? Métaphore de l’idéologie coloniale ? Exceptionnel monument Art déco ? Il est assurément tout cela à la fois  », écrivent Benjamin Stora et Hélène Orain dans la préface du livre d’Hélène Bocard. Pour le président du Conseil d’orientation du palais et sa directrice générale, oui, le récit colonial « procède clairement par omissions et euphémismes  », passe sous silence le travail forcé et les exactions.

C.P. : Oui, c’est un bâtiment qui était sorti des radars de la reconnaissance, du fait du contexte colonial dans lequel il a été bâti. Du coup, il a hélas été très peu étudié par les historiens de l’art. On a encore beaucoup à apprendre ! Il nous faut prendre le temps de le documenter, de sa construction aux différentes institutions culturelles qui l’ont occupé. Le point positif en revanche, c’est que le Palais est resté dans un état exceptionnel. Il a gardé son affectation initiale - un musée et un aquarium - le plan d’origine imaginé par l’architecte Laprade, le mobilier conçu par les grands décorateurs Ruhlmann et Prinz pour les salons Lyautey et Reynaud, qui sont classés monuments historiques… Vous menez jusqu'en 2020 un grand projet de mise en valeur pour « faire du Palais un monument ». Que va-t-il se passer ? C.P. : Nous voulons le faire redécouvrir et prouver qu'on a affaire à un chef d’œuvre Art déco et à un témoignage exceptionnel des années 1930. Pour cela, il nous faut restituer entiè-

Pour autant, poursuivent-ils, l’Exposition coloniale permit aussi de présenter le monde et ses cultures à de nombreux intellectuels et artistes « qui allaient fonder le socle d’un humanisme renouvelé. » À l’heure où cer-

rement sa configuration d’origine. Les travaux trop hâtifs réalisés avant l’ouverture du Musée de l’histoire de l’immigration, en 2007, avaient gommé le caractère majestueux du hall d’honneur, réduit la visibilité des deux beaux salons d’honneur latéraux et la circulation dans les espaces d’exposition. Nous avons déjà retrouvé le hall d’honneur. Nous souhaitons maintenant reconstituer la bibliothèque d’origine et restaurer l’ensemble du mobilier des salons historiques Reynaud et Lyautey. Quel rapport avec les 300 portraits de JR sur la façade du Palais ? C.P. : C’est notre première carte blanche donnée à un artiste sur cette immense façade. C’était à l’occasion du Grand Festival, moment de mobilisation citoyenne et artistique contre le racisme, l’antisémitisme et l’homophobie. JR a décliné ici son Inside out project, un studio photographique où chacun pouvait se prendre en photo. L’intérêt des artistes, c’est qu’ils réinventent les lieux. Nous proposons régulièrement d’autres regards artistiques avec des visites dites « déguidées ». Ou bien avec L’Envers du décor, une invitation, faite à des artistes en devenir, d’occuper différents espaces du Palais.

tains proposent de débaptiser des rues et de déboulonner des statues évoquant les acteurs de la France coloniale, la direction du Palais a donc choisi d’expliquer l’histoire chargée du bâtiment. De lui rendre l’hommage

artistique qu’il mérite et de mettre en lumière, au sens propre, sa façade. Et aussi d’en proposer de nouveaux usages, un lieu de connaissance et de fête, de réflexion et de pratique artistique.


PORTRAIT

11 LE JOURNAL DU PALAIS

MOHAMED MBOUGAR SARR © PHOTO : CYRIL ZANNETTACCI

MOHAMED MBOUGAR SARR ÉCRIRE AVANT TOUT Lauréat du Prix littéraire de la Porte Dorée, il raconte dans Silence du chœur l’accueil contrasté de réfugiés dans un village de Sicile.

MOHAMED MBOUGAR SARR © PHOTO : CYRIL ZANNETTACCI

Il était parti en vacances. Il est revenu avec un livre en tête. C’est à Aïdone, village sicilien situé à deux heures de Catane que Mohamed Mbougar Sarr a imaginé Silence du chœur. « On était en décembre 2015 et l’ami poète qui m’accueillait a voulu me faire découvrir ce village qui, comme plusieurs autres, accueille des migrants, explique le jeune écrivain. J’y ai passé deux semaines en immersion ». Silence du chœur, publié chez Présence africaine, raconte comment l’arrivée de ces 72 jeunes hommes (« ragazzo »), accueillis par l’association Santa Marta, bouleverse le quotidien du petit bourg d’Altino, au pied de l’Etna. L’histoire est inspirée du réel, des détails et des témoignages qui ont, un jour, marqué le jeune écrivain, né en 1990. Sans jamais juger, le Sénégalais dépeint toute la palette des sentiments dans la relation qui s’instaure entre villageois et migrants. Dans Silence du chœur, le bien se trouve dans les deux camps. Le mal aussi. À la violence d’un caïd local bien décidé à en découdre parce que sa femme est partie avec un réfugié, répond celle d’un immigré empli de haine contre l'Europe jugée responsable de tout. « Je ne peux être manichéen ! Mon premier terrain d’observation c’est moi-même, insiste l’écrivain, c’est-à-dire un être pétri comme les autres de

tensions, de failles, de contradictions profondes parfois. On est tous ainsi. » Cette écriture polyphonique et réaliste a séduit le jury du Prix littéraire de la Porte Dorée. Présidé cette année par l'écrivain académicien JeanChristophe Rufin et composé notamment de lycéens, le Prix

récompense chaque année une œuvre de fiction sur le thème des migrations. Le premier roman de Mohamed Mbougar Sarr, Terre ceinte, qui racontait la résistance aux djihadistes, avait déjà retenu l’attention de la critique et du public. L’élève doué, qui voulait depuis l’enfance devenir écrivain, est

en train de réaliser son rêve. Déjà célébré par son pays natal, il enchaîne salons du Livre et interviews. Il achève aussi à Paris une thèse de littérature à l’Ecole des hautes études en sciences sociales. Tient un blog littéraire, Choses revues(1), sous-titré : « La Littérature au lieu de la Vie ». L’ancien élève de classe prépa, constamment à la recherche du mot juste en interview, veut avant tout faire œuvre littéraire. Son écriture réaliste inscrit ses romans dans l’actualité, mais lui se méfie du flux médiatique. Il évoque des sujets de société forts mais ne croit pas au pouvoir de la littérature pour changer le monde. « Ça n’est plus possible. Disons qu’elle peut changer des gens, dans leur intimité et tenter de montrer l’état d’un monde en délitement ». Oui mais quand même, sur la question des migrants ? « À titre personnel je pense juste qu'il faut les aider et les accueillir autant que possible. Ne serait-ce que parce que les accueillants d’aujourd’hui peuvent devenir les migrants de demain. »

(1)

chosesrevues.over-blog.com

SON ACTU Mohamed Mbougar Sarr vient de publier son troisième roman. De purs hommes (Philippe Rey éditions) qui évoque la question de l’homosexualité au Sénégal.


LE JOURNAL DU PALAIS 12

PALA ZZO

AGENDA

ON S'ENDIMANCHE

Infos pratiques Jusqu'au 7 octobre Mercredi, jeudi et vendredi : 16h – minuit Samedi et dimanche : midi – minuit

13 LE JOURNAL DU PALAIS

LA FÊTE DE L’OCÉAN

LES MÉDIATIONS POP-UP

CONCERT ZAM SKANDER

TOUS LES MERCREDIS À PARTIR DE 19H30 Détente, cours de yoga, ateliers culinaires, dégustations… Palazzo prend soin de vous !

Retrouvez toute la programmation Palazzo sur : @PalazzoPorteDoree.

JEUDIS TRANSATS

LES WEEK-ENDS 16H30 À 19H LES MERCREDIS 16H30 À 21H Nos médiateurs vous proposent des activités pour découvrir le Palais de la Porte Dorée sans quitter votre verre et votre place.

QUIZZ « LE SAVIEZ-VOUS ? »

Gratuit

FRIDAY MIX TOUS LES VENDREDIS À PARTIR DE 18H Des DJs s’emparent de la scène de Palazzo pour ambiancer le parvis du Palais de la Porte Dorée. Gratuit

VIENS DANSER

En équipe ou en solo, venez conforter ou remettre en jeu vos connaissances en jouant au quizz des médiateurs du Palais.

© CYRIL ZANNETTACCI

TOUS LES JEUDIS À PARTIR DE 19H Concerts acoustiques, stand-up… Palazzo ouvre ses portes aux petits nouveaux !

Durée 20 minutes

LES MICRO-VISITES TOUS LES MERCREDIS JUSQU'À 21H JUSQU'AU 22 AOÛT Avant de profiter de sa terrasse et de ses activités bien-être, découvrez le Palais avec son Musée national de l’histoire de l’immigration et son Aquarium tropical. Au programme : l’exposition temporaire Mondes tsiganes ainsi que l’Aquarium, qui vient de faire peau neuve! Des médiateurs seront à Palazzo pour faire découvrir l’histoire du Palais. Billet Palais (Musée + Aquarium) Plein tarif : 9 € ~ de 26 ans : gratuit (inclus le billet d’entrée au Musée et à l'Aquarium). Tarif Musée Plein tarif : 6 € ~ de 26 ans : gratuit (inclus le billet d’entrée au Musée, à sa collection permanente et à l'exposition temporaire).

© CYRIL ZANNETTACCI

Détente, farniente, bien-être et culture, pour profiter de l’été, une destination : Palazzo ! Notre terrasse estivale vous attend avec ses chaises longues et ses animations. En famille ou entre amis, l’après-midi ou en soirée, Palazzo c’est le rendez-vous à ne pas manquer pour rythmer votre été.

LE PALAIS FAIT SA NOCTURNE !

© CYRIL ZANNETTACCI

TOUS LES DIMANCHES À PARTIR DE 12H Petits et grands pourront profiter d’un menu spécial brunch gourmand et varié.

Du vendredi 8 au dimanche 10 juIn Pendant trois jours, à l’occasion de la Journée Mondiale de l'Océan le vendredi 8 juin 2018, Palazzo fête l’océan !

TOUS LES SAMEDIS À PARTIR DE 20H Cours de danse, bals… on bouge toute la soirée ! Gratuit

Tarif Aquarium Plein tarif : 7 €/ Tarif réduit : 5,5 € de 4 ans : gratuit (inclus le billet d'entrée à l'Aquarium et à l'exposition temporaire).

Les bas-reliefs, le jardin, les poissons, les chansons : avec ou sans connaissances, ces amuse-bouches vous feront découvrir le Palais autrement, et vous donneront envie de pousser la porte de ce grand bâtiment. Durée 20 minutes

UNE RENCONTRE, UNE HISTOIRE

Un médiateur ou un invité vous raconte une histoire d’immigration, entre grande histoire et histoire personnelle, et vous invite à une conversation autour du thème pour partager vos ressentis et émotions. Durée 20 à 30 minutes. Gratuit.

VENDREDI 8 JUIN  19H30 Pour bien commencer le weekend, le duo Coquillage & Crustacé retourne le sable et fait des vagues avec un DJ set iodé ! Ils enflamment les dancefloors les plus balnéaires de la planète. Ce set en ville est une exclusivité Palazzo car ils mettent un point d’honneur à ne jamais se produire en dehors des plages. SAMEDI 9 JUIN  12H À 15H Comment consommer du poisson de façon responsable? Palazzo vous fait profiter d’une dégustation de produits de la mer préparés par de grands chefs, avec Ethic Océan et MSC (Marine Stewardship Council). Pour la suite de la journée, la Bâronne de Paname, personnage singulier des nuits parisiennes, invite le Bal Floch pour une fête dans la grande tradition des bals marins que l’on donnait au 19e siècle le long du Canal Saint Martin à Paris. La guinguette ambulante du Bal Floch s’arrête au Palazzo pour une soirée qui fleurera bon la Bretagne, les marinières et les pompons rouges. DIMANCHE 10 JUIN  15H Le kid DJ, DJ Sun fait danser les petits mousses et les petites matelotes. Déguisements bienvenus ! En plus de cette boum, les petits poissons pourront profiter d’un stand de pêche miraculeuse. Gratuit

ZAM SKANDER © JAEL PHOTOGRAPHIE

© VÉRONIQUE BESNARD

DJ SUN KID © D.R.

EASY

DIMANCHES 17 JUIN, 22 JUILLET, JEUDI 26 JUILLET, DIMANCHE 16 SEPTEMBRE À PARTIR DE 17H Zam est un auteur, compositeur et interprète au background pop urbain. Ancien sportif professionnel, la singularité de sa personnalité se dévoile instinctivement à travers sa musique. Son univers et son style musical sont le produit d'une belle alchimie entre la musique urbaine et pop. Le cheval de bataille de ce saltimbanque des temps modernes est de rester authentique et fidèle à lui-même. Gratuit


AGENDA

VIDE DRESSING VIOLETTE SAUVAGE

ON S'ENDIMANCHE : CREME DE COCO

Gratuit

SAMEDI 23 JUIN À PARTIR DE 17H30 Le collectif féministe berlinois Curated by GIRLS prend possession de Palazzo pour une soirée irrévérencieuse, avec exposition, concert, DJ set et surprises. Basé à Berlin, Curated by GIRLS met en lumière des artistes visuels issus de tous genres. La soirée commence avec un débat organisé par l’équipe de La Poudre, podcast indépendant le plus téléchargé de France. Créée par Lauren Bastide, La Poudre propose un jeudi sur deux une rencontre avec une femme inspirante, artiste, activiste, politique pour une conversation intime et profonde sur son enfance, sa carrière et ses combats. À partir de 20h30, c’est le duo berlinois electro-punk Free Free Dom Dom qui prend le contrôle de la scène de Palazzo pour une soirée impertinente ! Gratuit

Gratuit

DIMANCHES 8 ET 29 JUILLET, 19 AOÛT ET 23 SEPTEMBRE 18H Palazzo invite Crème de Coco, le super trio de DJ’s amoureux du groove. Disco, soul, funk, afro, les trois compères sont nostalgiques des ambiances du Paradise Garage, du Studio 54, ou de Soul Train. Bien plus qu’un projet musical, Crème de Coco est un état d’esprit. Celui de la fraternité, de l’ouverture d’esprit, de l’épicurisme des 70’s, inspiré par les luttes pour l'émancipation et la liberté portées par les musiques noires et d'autres minorités. Leur ambition : créer un moment convivial, ouvert à toutes et tous, remettre au premier plan le plaisir simple de danser. Et l’envie de se retrouver autour de la musique, de sonorités qui touchent toutes les générations. Gratuit

VENDREDI 13 JUILLET 19H Palazzo revisite le traditionnel bal de la fête nationale et propose un bal tropical ! Kompa, kadans, soca, soukous, merengue, biguine, calypso, reggae, mambo, samba, salsa… La température monte d’un cran pour faire danser tout le monde aux sons chaloupés des tropiques. Gratuit

BAL TSIGANE

© PHOTO : JULIEN FALSIMAGNE

SAMEDI 7 ET DIMANCHE 8 JUILLET DE 12H À 18H Le temps d’un weekend, le collectif de vide-dressings Violette Sauvage pose ses portants sur la terrasse du Palais de la Porte Dorée. Connu pour ses vide-dressings géants, Violette Sauvage ne garantit que des vêtements d’occasion de haute qualité, de quoi ravir les férus de mode. Les participants pourront faire des bonnes affaires et siroter des cocktails, le tout dans un lieu d’exception !

© RROM N’ROLL

JEUDI 21 JUIN À PARTIR DE 18H L’explosif Živeli Orkestar et son envoûtante chanteuse Suzana Djordjevic nous plongent au cœur des fêtes balkaniques. Leurs chansons transmettent cette inépuisable énergie des musiques slaves aux influences tsiganes et orientales, passant par la Mer Egée jusqu’aux confins de l’Inde. Un hymne à la vie entre tradition et modernité, transcendé par une voix sensuelle et de puissantes mélodies cuivrées sur fond de guitare saturée. Dès 19h, DJ Rrom’n Roll, l’unique DJ tsigane de France, passe aux platines. Originaire de Bulgarie, il est le spécialiste des musiques des Balkans. Avec lui, Palazzo se retrouve dans une grande transe musicale, sur les chemins des tsiganes d’Europe du Sud-Est. Chalga, manele, tiganeasca, ciftetelli, Trubaci… Ça va chauffer sur le dancefloor !

JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE

BAL DU 14 JUILLET SOIRÉE TROPICALE © CYRIL ZANNETTACCI

SOIRÉE GIRLS ! GIRLS ! GIRLS !

© CURATED BY GIRLS

© ŽIVELIORKESTAR

FÊTE DE LA MUSIQUE

PALA ZZO

15 LE JOURNAL DU PALAIS

© CYRIL ZANNETTACCI

LE JOURNAL DU PALAIS 14

SAMEDI 15 ET DIMANCHE 16 SEPTEMBRE DE 10H À 19H Les Journées européennes du patrimoine se passent aussi sur le parvis du Palais ! Le temps d’un week-end, on pourra profiter (en plus d’un délicieux cocktail) de la vue et en apprendre davantage sur l’un des plus beaux bâtiments Art déco en Europe. De nombreuses visites et médiations seront accessibles depuis Palazzo pour découvrir cet incroyable monument construit en 1931. Gratuit

SAMEDI 21 JUILLET 19H Palazzo fait son bal tsigane ! Aux commandes de cette soirée, la Bâronne de Paname. Elle investit la terrasse du Palais de la Porte Dorée et propose une soirée envoûtante et mystérieuse. D’Esméralda à Carmen, elle convoque ces figures incontournables qui l’ont si bien inspirée. L’occasion de danser sur une musique qui exerce un envoûtement des plus troublants. Gratuit


JUIN > SEPTEMBRE MONDES TSIGANES © COLLECTION SCHALL

JAN YOORS © YOORS FAMILY PARTNERSHIP

MONDES TSIGANES

Durée : 1h30 ~ Tarif : 10 €/7 € Réservation obligatoire : reservation@palais-portedoree.fr

mardi > vendredi de 10h à 17h30 samedi et dimanche de 10h à 19h Nocturne le mercredi jusqu'au 22 août > 21h. Plein tarif : 7 €/ Tarif réduit : 5,5 € de 4 ans : gratuit (inclus le billet d'entrée à l'Aquarium et à l'exposition temporaire)

AUTOUR DE MONDES TSIGANES

VISITE CONTÉE

LA MÈRE DU SOLEIL ET AUTRES CONTES TSIGANES

© EPPPD

© PASCAL LEMAITRE © PALAIS DE LA PORTE DORÉE

© ANNE VOLERY

A L’AQUARIUM  JUSQU’AU 2 SEPTEMBRE Petit crustacé le plus abondant de notre planète, Cyclops emmène vos enfants en voyage à travers sept explorations sensorielles et interactives de la vie marine des océans.

POINTS PAROLES AU MUSÉE Tous les jours de 14h30 à 16h30, des médiateurs vous présentent des points d’intérêts au sein des collections du Musée national de l'histoire de l'immigration.

Durée : 1h30 ~ Tarif : 10 €/7 € Réservation conseillée : reservation@palais-portedoree.fr

LE PALAIS DE LA PORTE DORÉE

mardi > vendredi de 10h à 17h30 samedi et dimanche de 10h à 19h Nocturne le mercredi jusqu'au 22 août > 21h. Tarif unique : 6€ ~ de 26 ans : gratuit (inclus le billet d’entrée au Musée, à sa collection permanente et à l'exposition temporaire)

DE BERTRAND BOSSARD

AU PALAIS  DIMANCHE 24 JUIIN 15H Laissez-vous entraîner par votre « guide », Bertrand Bossard, dans l’histoire, les coulisses et les mystères du Palais. Avec Bertrand, tout devient possible. Dépaysement garanti.

AU MUSÉE  SAMEDIS 9 ET 23 JUIN, 7 ET 21 JUILLET, 4, 18 ET 25 AOÛT, DIMANCHE 26 AOÛT  11H Découvrez avec les commissaires de l’exposition ou une conférencière, l’exposition Mondes tsiganes.

AU MUSÉE JUSQU'AU 26 AOÛT À travers près de 800 photographies, Mondes tsiganes dresse le panorama de l’évolution des regards portés sur les populations tsiganes depuis la fin du XIXe siècle. En contrepoint, la série Les Gorgan présente le travail photographique que Mathieu Pernot a réalisé pendant vingt ans avec une famille arlésienne.

CYCLOPS

VISITES DEGUIDÉES

TOUS LES JOURS 14H30 À 16H30 La photographie construit-elle des représentations figées de populations ou, au contraire, montret-elle la diversité et la complexité du réel ? En se focalisant sur le parcours d’une personnalité, sur l’usage judicaire de la photographie, la comparaison de portraits de familles sur plusieurs années, nos médiateurs interrogent la représentation des tsiganes, par les tsiganes eux-mêmes, par ceux qui les regardent, et in fine par vous-même. Durée : 20 mn

AUTOUR DES COLLECTIONS PERMANENTES TOUS LES JOURS 14H30 À 15H30 L’exposition permanente du Musée raconte les apports de l’histoire de l’immigration dans l’histoire de France. Interrogeant la réalité de l’immigration dans les grandes étapes de l’histoire de notre pays, elle soulève les questions fondamentales de notre société : le regard sur l’autre, la citoyenneté et les stéréotypes... Durée : 20 mn

AU PALAIS  SAMEDIS 2, 16 ET 30 JUIN, 14 ET 28 JUILLET, 11 AOÛT, 1ER ET 29 SEPTEMBRE  11H Découvrez l’histoire du Palais, depuis l’exposition coloniale de 1931 jusqu’à aujourd’hui. Du bas-relief de la façade d’Alfred Janniot, aux fresques du Forum peintes par Pierre-Henri Ducos de la Haille, en passant par les salons ovales de Paul Reynaud et du maréchal Lyautey, le Palais vous dévoile ses trésors. Durée : 1h30 ~ Tarif : 10 €/7 € Réservation conseillée : reservation@palais-portedoree.fr

AU MUSÉE  SAMEDI 16 JUIN  15H À PARTIR DE 6 ANS Une visite contée musicale, en compagnie des compteurs Alexis Kune et Laure Urgin. Pour raconter la liberté, la sagesse et la poésie des Mondes tsiganes. Durée : 1h ~ Tarif : 10 €/7 € Réservation obligatoire : reservation@palais-portedoree.fr

AUTOUR DES CARTES TOUS LES JOURS 15H30 Les migrations internationales :

enjeu contemporain fort, les migrations internationales n'ont jamais autant été évoquées et, paradoxalement, jamais aussi peu expliquées. Les étrangers en France : Qui sont les migrants en France depuis 150 ans ? D’où viennent-ils, pourquoi partent-ils ? Pourquoi s’installent-ils en France ? Les « Tsiganes », des européens comme les autres : en étudiant

la répartition spatiale de ces populations au niveau européen et en s’interrogeant sur la supposée unité linguistique et culturelle du monde tsigane, un médiateur explique les similitudes et les différences entre ces populations. Durée : 40 mn Gratuit, avec le billet Musée

EN DIRECT DES TROPIQUES !

17 LE JOURNAL DU PALAIS

FÊTE DE L'OCÉAN

PHOTO : DÉODAT MANCHON© EPPPD

AGENDA

PHOTO : ANNE VOLERY © EPPPD

LE JOURNAL DU PALAIS 16

À L'AQUARIUM  TOUS LES WEEK-ENDS  14H30 À 18H  À PARTIR DE 7 ANS Des médiations animées par des doctorants qui permettent d’en savoir plus sur certaines espèces. L'alligator montre patte blanche Une visite thématique sur les alligators : leur vie, leurs gènes, leur peau dans toutes ses couleurs ! Un parcours où l'on découvre la génétique des alligators albinos de l'Aquarium. Des poissons survoltés Pourquoi certains poissons sont-ils électriques ? Et pourquoi pas les oiseaux ? Les poissons électriques sont source de bien des questions et bien des inquiétudes, mais qui sont-ils vraiment ? Le corail, quel animal ! Au cœur des océans tropicaux se cache un animal très spécial. Un bâtisseur qui chasse et pratique l’agriculture : son plus grand monument est visible depuis l’espace ! Plongez avec nous au sein des mégalopoles coralliennes autour de l’exposition temporaire Cyclops et des bassins de l’Aquarium ! Durée : 30 mn Gratuit, avec le billet Aquarium

SAMEDI 9 JUIN 10H À 21H30 DIMANCHE 10 JUIN 10H À 19H À l’heure où les mers sont de plus en plus menacées par les activités humaines, l’Aquarium propose un rendez-vous pour s’émerveiller, s’instruire et comprendre les enjeux qui pèsent sur 71 % de la surface de notre planète. Le temps d'un week-end, la Fête de l'océan propose aux visiteurs de tous âges, spécialistes ou simples curieux, des expositions, des ateliers, des conférences, des jeux, des projections, un bal costumé, du théâtre et une dégustation de produits de la mer préparés par des grands chefs... Gratuit Retrouvez toute la programmation sur www.aquarium-tropical.fr

LES RÉCITS DE VIE DES MIGRANTS ENTRE TÉMOIGNAGES ET FICTION

AUDITORIUM  MERCREDI 13 JUIN 19H De quelles ressources disposerait le romancier par rapport au chercheur pour rendre compte de la réalité vécue par les migrants ? Comment répondre à l'enjeu crucial que posent les récits des migrants ? Si leurs récits représentent parfois le dernier bagage emporté avec soi, la seule trace de leur passage, comment la préserver de l'oubli ?Avec un spécialiste de l'accompagnement social des migrants du CNAM, le lauréat du Prix littéraire de la Porte Dorée 2018, Marie-Caroline Saglio – Yatzimirsky, auteure de La voix de ceux qui crient Rencontre avec des demandeurs d’asile (Albin Michel, 2018). En partenariat avec le CNAM. Gratuit Réservation conseillée : www.histoire-immigration.fr


LE JOURNAL DU PALAIS 18

JUNE EVENTS AU PALAIS DE LA PORTE DORÉE

AGENDA

JUIN > SEPTEMBRE

HISTOIRE DES QUATRE COINS DU MONDE AVEC L’ORCHESTRE DE CHAMBRE DE PARIS

AUDITORIUM SAMEDI 16 JUIN 17H À l'occasion du festival June Events, le Palais accueille Didier Ambact suivi de Smaïl Kanouté et Antonin Fourneau.

AU-DELÀ INSTALLATION SONORE DE DIDIER AMBACT Ici, et maintenant. Au sein de l’architecture Art déco du Palais de la Porte Dorée, Didier Ambact, musicien et créateur sonore issu de la vague metal industriel, déploie une installation sonore in situ, performée par la danseuse et chorégraphe Bahar Temiz. Traverser le lieu, autant que se laisser traverser par ce qu’il suscite : tel est le pari de cette exploration partagée, qui combine le pouvoir de suggestion visuelle du son et la physicalité de gestes et de trajectoires aiguisés par un travail d’attention. La performance génère une multiplicité de fictions possibles dans l’espace, produisant pour chaque spectateur des images uniques et changeantes. Durée : 30 min

JIDUST (POUSSIÈRE D'EAU) DE SMAÏL KANOUTÉ Le corps dansant peut être tel un pinceau, dessinant dans l’espace des lignes éphémères. Qu’en est-il à l’ère des arts numériques ? Smaïl Kanouté, graphiste, peintre, danseur et chorégraphe se confronte dans Jidust à un mur interactif mis au point par Antonin Fourneau. Ce mur, Water Light, constitué de milliers de LED, s’éclaire lorsqu’il est touché par l’eau. À la rencontre de cette technologie éminemment poétique, la danse s’invente fluide, tournoyante et souple. Création originale Waterlight Graffiti : Antonin Fourneau Chorégraphie et interprétation : Smaïl Kanouté Création lumières : Alexandre Fandard Création musicale : Alan Gay et Paul Lajus Costumes : Xuly Bët Durée : 30 min Tarif : 12 €/9 € Vente sur place et en ligne.

AUDITORIUM VENDREDI 29 JUIN 19H Inspirée de contes et fables des quatre coins du monde, mais aussi de Ma Mère l’Oye de Maurice Ravel, Histoire des quatre coins du monde est une pièce collective écrite à partir de récits transmis par des migrants apprenants en français et mis en texte par des collégiens guidés par Mark Withers, compositeur et instrumentiste, et la metteure en scène Aurélie Rochman. Sur scène, migrants et collégiens interprètent leurs textes et leurs compositions aux côtés de musiciens de l’Orchestre de chambre de Paris. Avec les élèves de 4°A du collège Mozart (Paris 19e), les apprenants en français des centres sociaux et culturels Espace 19 Riquet, J2P (19e) et la Maison du Bas-Belleville (20e), en partenariat avec l’Association de Prévention du Site de la Villette (19e).

CINÉ MÔMES

CINÉ MIDI

CINÉ SAMEDI

Les 3es dimanches du mois, le Palais vous propose une séance cinéma en famille et pour les plus petits.

Les 1ers jeudis du mois, à l’heure de la pause déjeuner, le Palais vous propose une séance de un ou plusieurs courts métrages pour prendre le temps de s’évader.

Un samedi par mois, le Palais vous invite à questionner votre regard sur les migrations.

A partir de 3 ans. Gratuit Sur réservation : www.histoire-immigration.fr

DIMANCHE 10 JUIN À 16H

AU BORD DE L’EAU

Gratuit Sur réservation : www.histoire-immigration.fr

JEUDI 14 JUIN À 12H30

L’ABECEDAIRE

Écriture et mise en espace : Aurélie Rochman Coordination musicale : Mark Withers Violons : Nicolas Alvarez, Hélène Lequeux Alto : Mirana Tutuianu, Violoncelle : Étienne Cardoze contrebasse : Caroline Peach Avec le soutien de la Fondation Daniel et Nina Carasso, de la DRAC Île-de-France, de la Ville de Paris / l’Art pour Grandir, et de la Mairie du 19e.

Gratuit Sur réservation : www.histoire-immigration.fr

La plage comme espace de liberté où une vie secrète bat son plein lorsque la nuit tombe… Des dessins animés allemand, anglais, français, russe et australien. En partenariat avec le Festival Ciné Junior en Val-de-Marne– 35 min.

Dans cet abécédaire cinématographique, à chaque lettre de l’alphabet est associé un mot français et sa définition, intime et poétique, par l’un des membres d’un groupe d’adolescents habitant un bidonville de Montreuil. Au fil des mots, L’abécédaire témoigne des aspirations et des difficultés de cette jeunesse confrontée au racisme et à l’exclusion. Un film de Benoît Peytavin et Simon Desjobert – France, 2018, atelier, 40 min. Séance suivie d’une rencontre avec les réalisateurs.

19 LE JOURNAL DU PALAIS

SAMEDI 23 JUIN À 16H

SOUVENIR D’UN FUTUR RADIEUX

Gratuit Sur réservation : www.histoire-immigration.fr

Souvenirs d’un futur radieux est l'histoire croisée de deux bidonvilles qui se sont construits à 40 ans d’intervalle sur un même territoire, hors la ville, à Massy, dans la banlieue sud de Paris. Dans les années 60, le premier bidonville, dans lequel le documentariste José Vieira a lui-même vécu, était peuplé par des paysans portugais. Le second a été construit au début des années 2000 par des Roms qui fuient un pays d’où ils sont rejetés. « À Massy, raconte José Vieira, nous habitions un bidonville par temps de croissance, de plein emploi et d’avenir prometteur. C’était les années 60. Ils vivent dans un taudis dans un climat de crise, de chômage et d’exclusion. Nous sommes au début des années 2000. Ils viennent d’une région rurale où il n’y a pas de travail, où ils n’ont pas de terre. Pour la plupart ce sont des Roms, ils portent une lourde histoire. Ils fuient un pays où ils sont rejetés. Nous avions fui une société quasiféodale, une dictature héritée de l’inquisition. Notre bidonville était peuplé de paysans pour la plupart analphabètes qui venaient de villages enclavés depuis des siècles. Nous venions du Portugal, ils viennent de Roumanie ». Nourri des souvenirs personnels du réalisateur, Souvenir d’un futur radieux mêlent aux documents d’archives des images filmées des Roms aujourd’hui et navigue d’une immigration à l’autre.

Comme les Portugais en leur temps, les Roms sont confrontés à la méfiance, la violence et aux discriminations. Traversé par des actualités des Trente Glorieuses et des années 2000, Souvenirs d’un futur radieux interroge sur le traitement infligé par la France à ses étrangers et esquisse une mémoire commune des bidonvilles. Il démontre que l’immigration est une histoire, l’histoire de gens luttant pour sortir de la misère, et persévérant, malgré les discriminations, dans leur combat pour la reconnaissance. Le documentaire a été distingué à plusieurs reprises et a obtenu notamment le prix Mario Ruspoli au Festival international Jean Rouch (Paris), le prix de la Compétition internationale aux Escales documentaire (La Rochelle), le prix du Jury professionnel et le prix des Lycées au Festival A nous de voir (Oullins). Un documentaire de José Vieira, France, 2014, 1h30min. Séance suivie d’une rencontre avec le réalisateur.


MON ATELIER DE PHOTOMONTAGE DIMANCHES 3 JUIN ET 29 JUILLET, SAMEDIS 30 JUIN, 7, 14 JUILLET 16H À PARTIR DE 6 ANS On pense souvent que le trucage des photos est né avec le numérique : que nenni ! Depuis toujours les images sont montées, découpées, remontées, maquillées. Les participants de cet atelier fabriquent des photomontages en jouant du crayon, du ciseau et de la colle et apprennent à ne pas forcément croire tout ce que nous disent les images.

LE MONDE SOUS LE BRAS

UNE PHOTO PEINTE AU CISEAU DIMANCHES 17 ET 24 JUIN, SAMEDI 23 JUIN 16H À PARTIR DE 6 ANS Les photographies de l'exposition Mondes tsiganes sont un étonnant répertoire de mises en scène et de postures. La plasticienne Claire Glorieux propose de s’en inspirer pour créer des panoramas dans lesquels les personnages imaginaires découpés à même les paysages déambulent, partagent l'espace et se croisent jusqu'à former une œuvre en soi entre photographie, dessin et peinture.

SAMEDI 18 ET DIMANCHE 19 AOÛT 16H À PARTIR DE 6 ANS Les bas-reliefs de la façade du Palais de la Porte Dorée racontent son histoire et livrent leur vision sur le monde des territoires colonisés en 1931. Le temps a passé, les idées ont changé, le regard d'hier rencontre celui d’aujourd’hui. Les participants réinterpréteront les personnages et les décors sculptés pour créer une image très graphique, porteuse d'un message d'ouverture aux autres. Puis cette image sera déposée sur un sac en toile qu’ils emporteront, pour faire voyager leur propre vision du rapport à l’autre.

Durée : 1h30

EN FAMILLE, SUR LES ROUTES ATELIER DANSE

Durée : 2h © PHOTO VÉRONIQUE BESNARD

Durée : 2h

DIMANCHES 15 ET 22 JUILLET 16H À PARTIR DE 6 ANS Cet atelier propose de jouer avec toutes les façons de se déplacer et de se transporter en groupe pour finalement parvenir à un lieu de rassemblement où l’on inventera un rituel à faire ensemble. Il permettra de découvrir ou de redécouvrir toutes sortes de musiques « jazz manouche » allant du devenu très classique Django Reinhardt au groupe Bratsch, en passant par les musiques des Balkans, Goran Brégovic et sa musique de film « le temps des gitans ». Les participants formeront une sorte de grande famille où chacun, selon ses capacités, permettra à tout le groupe d’avancer et d’atteindre le but final Durée : 2h

CHASSE AU TRESOR

À PAS DE TORTUE

© PHOTO JULIEN FALSIMAGNE

Infos pratiques Tarif ateliers : 7,5 € ( de 18 ans), 9 € ( de 18 ans) Ateliers 3 - 5 ans : 1 adulte accompagnateur obligatoire. Tarif 1 adulte et 1 enfant : 6 € Réservation obligatoire : reservation@palais-portedoree.fr

JUIN > SEPTEMBRE © PHOTO PASCAL LEMAÎTRE

AGENDA

LE JOURNAL DU PALAIS 20

TOUS LES VENDREDIS DE L’ÉTÉ 11H À PARTIR DE 6 ANS Un trésor est caché quelque part dans l’Aquarium tropical ! Saurez-vous résoudre les énigmes pour le retrouver ? En observant les poissons et les mille richesses de la faune et la flore de l’Aquarium, vous pourrez certainement le retrouver… Ouvrez grand les yeux !

SAMEDIS 2, 16 ET 30 JUIN, DIMANCHES 3 ET 17 JUIN 10H30 3-5 ANS Partons à la rencontre des tortues Matamata, à nez de Cochon et à tempes rouges ! De drôles de noms pour ces tortues… Cet atelier à quatre, six voire huit mains invite parents et enfants à créer une tortue en trois dimensions à l’aide de ciseaux, de peintures et de collages de matériaux. Venez-vous amuser en famille ! Durée : 1h

1,2,3… CLOWN !

Durée : 1h

SAMEDIS 14 ET 28 JUIL, DIMANCHES 1ER, 15 ET 29 JUILLET 10H30 3-5 ANS Connaissez-vous le fameux poisson-clown ? Êtes-vous sûr de savoir pourquoi il porte ce nom ? Pour le savoir, venez le découvrir à l’Aquarium tropical ! Dans un deuxième temps, les enfants pourront décorer et personnaliser leur propre poisson clown ! Durée : 1h

21 LE JOURNAL DU PALAIS

A CROCS

SAMEDIS 11 ET 25 AOÛT, DIMANCHES 12 ET 26 AOÛT 10H30 3-5 ANS SAMEDI 22 ET DIMANCHE 23 SEPTEMBRE 16H À PARTIR DE 6 ANS Connaissez-vous Laury et Dundy ? Blancs comme neige, ces deux jeunes alligators albinos sont des stars à l’Aquarium tropical ! Après avoir vu les crocodiles de l'Aquarium tropical, les jeunes visiteurs fabriquent leur propre alligator à l'aide de carton, de pastels et d’attaches parisiennes. Attention les doigts, ça va croquer !

BANDES DE CARPES ! DIMANCHES 5, 12 ET 26 AOÛT ET SAMEDI 25 AOÛT 16H À PARTIR DE 6 ANS Départ pour le Japon ! Savez-vous ce que désignent les Koinobori ? Ce sont des serpentins traditionnels inspirés par les carpes Koï, qui sont aussi à l’Aquarium ! Après une première rencontre avec ces poissons bigarrés, cet atelier propose de fabriquer des banderoles carpe ou les Koinobori, en s’inspirant des poissons rencontrés ou en laissant libre cours à son imagination. Durée : 1h

HABIT DE TORTUE

Durée (3-5 ans) : 1h Durée (6 ans) : 1h30

OÙ SONT LES COULEURS DE L’EAU ? SAMEDIS 21 ET 28 JUILLET, 4 ET 11 AOÛT 16H À PARTIR DE 6 ANS SAMEDIS 8 ET 22 SEPTEMBRE, DIMANCHES 9 ET 23 SEPTEMBRE 10H30 3-5 ANS L’atelier commence par une petite visite de l’Aquarium avec l’histoire d’un poisson noir et blanc qui rêvait d’être coloré comme ses copains de l’Aquarium. Toujours caché, il ne voulait pas que les enfants qui venaient en visite le voient si triste. Partons à la recherche des couleurs dans l’eau pour les donner au petit poisson ! Grâce à la technique de la sérigraphie, le poisson prendra vie… Durée (3-5 ans) : 1h Durée (6 ans) : 1h30

SAMEDI 8 ET DIMANCHE 9 SEPTEMBRE 16H À PARTIR DE 6 ANS Bienvenue chez les Matamata, les tortues « à nez de cochon » et les tortues de Floride ! Toutes les tortues de l’Aquarium tropical sont de sortie pour un carnaval un peu spécial... Après une rencontre avec ces tortues, les enfants pourront imaginer et décorer leur carapace avec de la laine ! Durée : 1h


PORTRAIT

LE JOURNAL DU PALAIS 22

DU CÔTÉ DES FILMS

LE PALAIS VU PAR ALEXANDRE ROMANÈS J’ai découvert le Palais tout récemment, pour la préparation de notre spectacle présenté à l’occasion de la Nuit des musées, le 19 mai. J’étais plusieurs fois passé devant, sans y entrer. C’est un beau bâtiment, notamment la façade sculptée. Lors de ma visite, j’ai bien sûr parcouru l’exposition Mondes tsiganes. Cette expo, c’est celle d’un monde voué à disparaître. Avec la mondialisation, toutes les cultures minoritaires sont condamnées. Quand Rajenka, 17 ans, ma plus jeune fille, que j’appelle « La Dernière des Mohicans » sera vieille, les tribus tsiganes n’existeront plus. Car notre culture ne peut vivre que dans le nomadisme, qui n’est plus accepté nulle part. On a le droit de voyager, pas celui de s’arrêter. C’est dommage, notamment parce que nous sommes une société matriarcale, la seule. 

PHOTO : ALEXANDRE ROMANÈS - ® D.R.

Cofondateur du cirque tsigane Romanès

23 LE JOURNAL DU PALAIS

EXPLOREZ LA VIDÉOTHÈQUE !

SON ACTU Depuis 1994, avec le cirque Romanès, « premier cirque tsigane du continent européen » et son épouse Délia, il fait découvrir la culture tsigane. Egalement poète, il a publié fin 2017 un nouveau recueil sur le sujet, Le Luth noir (éd. Lettres vives).

24H CHRONO À chaque numéro du Journal, un membre de l'équipe nous emmène dans les coulisses du Palais 9 h  CONSULTATION

PIERRE POITRAT Il est le community manager du Palais, chargé d’animer les réseaux sociaux et le site internet. C’est lui qui écrit les posts, publie les photos et répond à vos questions. Petit tour de piste d’un métier pas comme les autres ! Retrouvez nos réseaux sociaux en dernière page.

Armé d’un bon café, Pierre découvre les derniers messages des internautes. Il y a les fidèles, premiers à « liker » les publications, les curieux qui veulent en savoir plus sur l’expo Mondes tsiganes ou les experts qui aiment poser des colles sur les poissons. Pierre interroge ses collègues pour obtenir des réponses précises.

10 h 20 ÉCRITURE Pierre programme ses publications, prépare la newsletter envoyée à 40 000 abonnés,

lance un jeu concours. L’exercice est plus difficile qu’il n’y paraît : « je dois m’adresser à tous les publics, proposer des contenus ludiques mais aussi des actualités plus sérieuses quand on parle du racisme ou du réchauffement climatique par exemple ».

14h COULISSES Réunion de préparation sur la programmation à venir. Pierre pose 1 000 questions, ce sera à lui de bien relayer les évènements. Vite, l’artiste JR vient d’arriver au Palais, Pierre l’immortalise

devant ses portraits accrochés sur la façade du Palais.

15 h 45 DES HISTOIRES C’est dans la boite. Pierre a immortalisé l’arrivée d’un nouveau pensionnaire à l’Aquarium. Une nouvelle histoire à raconter.

21 h   NOCTURNES Pierre filme en direct le concert de Jordi Savall : « Certains visiteurs ignorent encore qu’on programme des spectacles et ça donne envie à nos fans de (re)venir nous voir ! ».

ANDALUCIA

d'Alain Gomis

L'AMOUR EXISTE de Maurice Pialat

SWAGGER

de Olivier Babinet

LA NUIT REMUE de Bijan Anquetil

La médiathèque Abdelmalek Sayad possède plus de 2000 vidéos, dont beaucoup sont inédites. Elle propose trois séances de cinéma mensuelles et gratuites. On y a vu Eric Cantona ! Dans les rayonnages de la médiathèque Abdelmalek Sayad, le documentaire « Foot et immigration » réalisé par l’ancien champion d’Angleterre voisine avec une bio du dessinateur américain Art Spiegelman (prix Pulitzer pour « Maus »), des fictions grand public comme « Welcome » ou « Neuilly sa mère » mais aussi de nombreux courts-métrages. Consacrée à l’histoire, la mémoire et les cultures de l’immigration, la collection vidéo, constituée à 70 % de documentaires, est d’une grande diversité. Et propose de nombreuses raretés. « L’intérêt, ce sont de nombreux courts-métrages

ainsi que des films inédits, peu ou pas diffusés dans les salles, mis en dépôt chez nous et qu’on ne trouve pas ailleurs », commente Stéphanie Alexandre, qui dirige la médiathèque. L’établissement a notamment en dépôt des films de la FEMIS (École nationale supérieure des métiers de l'image et du son) et de Périphérie 93. La médiathèque propose aussi les films de ses partenaires : les ateliers Varan (formation au court-métrage) et le GREC (Groupe de recherches et d’essais cinématographiques), qui a vu passer notamment les débutants Xavier Beauvois, Laetitia Masson ou Mathieu Amalric. Le GREC coproduit chaque année une résidence à

la médiathèque pour la préparation d’un premier film sur la thématique des frontières. « Nous mettons à disposition toutes nos ressources et organisons en retour trois rencontres entre le réalisateur en résidence et le public », poursuit Stéphanie Alexandre. L’immense majorité des films peut être empruntée et tous peuvent être regardés gratuitement sur place. Pour s’inscrire, pas besoin d’avoir pris un billet d’entrée. La médiathèque propose aussi trois projections mensuelles et gratuites, comme le ciné-midi consacré au court-métrage (tous les premiers jeudis du mois) et le ciné-samedi mensuel, suivi d’un débat avec le réalisateur

ou un historien. Sont également programmés un ciné-môme, le troisième dimanche du mois (à partir de 3 ans) et des ciné-première pour la présentation de films en avantpremière. Très prochainement, un espace audiovisuel devrait par ailleurs voir le jour sur le site internet du Palais. PRATIQUE Du mardi au vendredi de 14h à 17h30 et le samedi de 14h à 19h. Le prêt à domicile est gratuit pour tous, à partir de 14 ans. Pour connaître la programmation cinéma, vous pouvez contacter la médiathèque afin de vous inscrire à la newsletter. Information : mediatheque. sayad@palais-portedoree.fr. Tél. 01 53 59 15 92.


VU / ENTENDU AU PALAIS

PRÉPAREZ VOTRE PROCHAINE VISITE ! Nous vous accueillons du mardi au vendredi de 10h à 17h30 et du samedi au dimanche de 10h à 19h. Nocturnes, jusqu'au 22 août, le mercredi jusqu'à 21h. Dernier accès 45 min avant la fermeture. Pour venir, les transports en commun ou le vélo, c’est bien ! Métro 8 – Tramway 3a – Bus 46 – Vélib – station Porte Dorée. Nos (petits) prix : Musée (expo inclus) - 6 € (gratuit pour les moins de PALAIS DE LA PORTE DORÉE 26 ans et tous les 1er dimanche du mois) / Aquarium (expo inclus) - 7 € (gratuit pour les moins de 4 ans) / Palais (Musée + Aquarium + expos) - 10 € ! Pour toutes les informations et réservations : 01.53.59.64.30 / reservation@palais-portedoree.fr ~ 293, avenue Daumesnil – Paris 12e – Accès par l’entrée administrative pour les personnes à mobilité réduite. Nos actus, les bons plans, vos avis ! palais-portedoree.fr palaisdelaportedoree @PPDoree

Le Journal du Palais n°3. Juin - septembre 2018  

Dans ce troisième numéro, (re)découvrez l’histoire du Palais de la Porte Dorée, sa façade majestueuse ou ses fresques somptueuses. Cet été,...

Le Journal du Palais n°3. Juin - septembre 2018  

Dans ce troisième numéro, (re)découvrez l’histoire du Palais de la Porte Dorée, sa façade majestueuse ou ses fresques somptueuses. Cet été,...

Advertisement