Palacecostes52

Page 1

01_P52_UnePalaceCMok:Palace

18/04/14

11:38

Page 1

Modes, arts et créations à Paris

Catalina

Denis

absolument

star

Kate Winslet N U M É R O

Stephen King le maître des peurs

Spécial Dentelles et

5 2

diamants Bijoux et

frissons Palacescope l’agenda très parisien




BB

Skin Perfecting Cream SPF 25 Unifie. Revitalise. Protège.

Une jolie peau tout simplement. Avec BB Crème, Clarins associe éclat du teint et expertise du soin. Instantanément, rougeurs et petites imperfections sont estompées. Enrichie en extrait de kiwi énergisant*, BB Crème apporte à la peau vitalité et éclat. Le teint s’unifie, s’illumine. La peau est éclatante de santé. Protégée des UV et radicaux libres, vous vous sentez naturellement belle ? Vous l’êtes. Sans effet masque, ni artifice. Clarins, N°1 en France des soins de beauté haut de gamme**. * Test in vitro. **Source : NPD BeautyTrends France, ventes valeurs et unités des produits de soin vendus en parfumeries, marques prestige, CAM octobre 2013.

Disponible sur www.clarins.com, en parfumeries et grands magasins.

AP DP BB CREME PALACES COSTES 410x275 FRndd.indd 1

13/02/14 10:39


AP DP BB CREME PALACES COSTES 410x275 FRndd.indd 2

13/02/14 10:39


06_P52_SommaireCMok_SR.qxd:Palace20_

18/04/14

12:26

Page 6

Sommaire PalaceCostesest édité par la société PalacePresse. Gérant Claude Maggiori Rédaction: 64rue Tiquetonne, 75002 Paris. 0144 88 24 94 palace@palacepresse.com

le magazine cadeau

N° 5 2

Avril/Mai 2014

10

La Météo des Tendances

Le nouveau chic, c’est le laid. 12. Le souci du sourcil. 14. Envoyez le bois. Le nouveau festival dont on parle.16. Beauté mode de vie. 18. Ma rubrique à moi.

22

Ta l e n t s

22. Kate Winslet

«Mon appétit de jouer augmente» 26. Tom Dixon.Iron Man. 28. Philippe Lellouche.«J’appelle à l’optimisme». 30. Christophe. «Mon blues». 34. Camille Cottin.La «connasse» qu’on aime. 36. Florent Peyre.Comique survolté. 38. Golshifteh Farahani.Intensément naturelle. 40. Cyril Aouizerate.Passionnément urbain. 42. Stephen King.Le maître des peurs. 46. Nelly Saunier.Artiste plumassière.

48

CatalinaDenis

Absolument star 64

Les Carnets

de Mode 64. Alexandre Vauthier. Raffiné et sexy.

70. Corion. Sacs design. 72. Mode Sauvage aux Galeries Lafayette. 74. Filles A Papa. 76. Des fleurs et des couleurs. 78. Kardinale. Le style à vos pieds. 80. Guy Rautureau.«Une chaussure, c’est comme un bijou». 82. Dans les coulisses du défiléPaul&Joe. PHOTOGRAPHIE DE COUVERTURE : Daniel Roché @Shotview. Catalina Denis porte un bustier en dentelleChantal Thomass,

deux colliers de perles et une bague en or Chanel.

Stylisme June Nakamoto @Shotview.Coiffeur Stephane Delahaye@ B-agency Maquilleuse Deedee Dorzee @Calliste.

Cette série a été réalisée dans la suite 203-204 de l’«Hôtel Costes». PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

6

Directeur de la rédaction, directeur de la création Claude Maggiori Mise en page et retouches Nader Kassem Responsable photo Lucie Gouze Direction mode Anne Delalandre English Text Tom Ridgway Secrétariat de rédaction Philippe Bottini Assistante et assistante de rédaction Lucie Tigoulet contact@palacepresse.com

Ont collaboré à ce numéro: Virginie Bertrand Sarah Bouasse Anne Carpentier Anne Delalandre Charlotte Guillemin Lucie Gouze Philippe Latil Antoine Laurain Juliette Michaud Robert Puyal Bertrand Raison Sandra Serpero Patrick Thévenin Lucie Tigoulet Nadine Vasseur Ellen Willer Photographies Marco Dos Santos www.marcodosantos.com

Keffer

www.kround.com

Ali Mahdavi

www.ali-mahdavi.com

Daniel Roché

www.danielroche.de

François Sechet

www.francoissechet.com

Publicité Palace Presse 64 rue Tiquetonne, 75002 Paris 0144882494 Virginie Hoang,

virginiehoang@palacepresse.com

0661111563

Marianne Tran,

mariannetran@palacepresse.com

0620997757

Imprimerie SEGO 95150 Taverny Fabrication Annick Torrès/Rivages Chromie&gravure Nader Kassem nader@naderkassem.com

ISSN 1955-9380 Dépôt légal à parution Diffusion : 40 000 exemplaires


P51_Pubs:Palace

15/04/14

11:05

Page 3


06_P52_SommaireCMok_SR.qxd:Palace20_

18/04/14

12:27

Page 8

Sommaire

84

Spécial Désirs et Séduction Dentelles et Diamants

Pa l a c e s c o p e

Adresses Adolfo Courrier 09 81 86 07 20 Agent Provocateur www.agentprovocateur.com Alexandre Vauthier Au Bon Marché Rive Gauche Audemars Piquet 01 40 20 45 45 Bon Marché Rive Gauche 01 44 39 80 00 Burberry Prorsum 01 40 07 77 77 Chanel 08 00 25 50 05 Chantal Thomass 01 41 24 10 00 Christian Louboutin 01 42 36 53 66 Corion 01 44 01 02 62 Dior 01 40 73 73 73 Dolce&Gabbana www.fra.dolcegabbana.com Emilio Pucci www.emiliopucci.com Eres 01 55 90 52 90 Falke www.falke.com Filles à Papa Au Bon Marché Rive Gauche Fred 01 55 62 32 32 Free Lance 01 45 48 14 78 Jerome C. Rousseau www.jeromecrousseau.com Louis Vuitton 09 77 40 40 77 Marc Jacobs 01 55 35 02 60 Messika www.messika-joaillerie.com Paul&Joe 01 42 74 24 68 Pièce d’Anarchive chez colette Roberto Cavalli 01 53 45 97 44 Roger Vivier 01 53 43 00 85 Stella McCartney 08 05 10 30 43 Valentino 01 47 23 79 79 Van Cleef&Arpels www.vancleefarpels.com Walter Steiger 01 42 66 65 08

148. Expositions. Martial Raysse. Alex Katz. Brooklyn + William Klein. Regards sur le sport. Juergen Teller. Tatoueurs, tatoués. Indiens des plaines. Jonas Unger. Kenro Izu. Harry Gruyaert. Clark et Pougnaud. Bruno Mouron et Pascal Rostain. 158. Bonnes adresses.

Retrouvezvotre magazine PalaceCostes sur facebook, issuu.com et instagram

Bijoux et Frissons 126

Clément Celma

Voir autrement 132

Infomania

132. La nostalgie des murs. 134. Lamborghini Huracán. Moteur d’émotion. 135. Mad Lords.Dandy chic.

136. Véloshaute couture.

140. Vannina Vesperini.Fantasmes colorés. 141. L’espresso de course. Beauté nature. Gérard Darel. Le compagnon des jours d’été. 142. Piquadro. Sacoches intelligentes. Camille Fournet. Maroquinerie aux lignes pures. 143. Kami Organic. Chic éthique. Hasselblad. Rétro raffiné. 144. Tyler Alexandra.Python électrique. Hôtel Particulier. L’été sera rouge… et rock. 145. By Marieaux Galeries.

147

168. Dossier

gourmand

Où trouver les bons produits à Paris. 178. Musique&Night.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

8


PALACE COSTES • SP Plein Papier • 205 x 275 mm • Visuel : Première • Parution : 29/avr./2014 • Remise le : 14/avr./2014

HRU • BAT • OM

LE PALACE AVEC DEUX AILES Nouvelle Suite La Première : découvrez le confort absolu et un service cinq étoiles tout au long de votre voyage. AIRFRANCE.FR

France is in the air : La France est dans l’air. Mise en place progressive à compter de septembre 2014 sur une partie de la flotte Boeing 777.

AIRF_1403088_Palace_Costes_LA_PREMIERE_205x275_PM.indd 1

14/04/14 18:11


10_P52_MeteoTendances•CMok_SR3:Palace

18/04/14

9:13

Page 10

La Météo des Tendances Le nouveau chic, c’est le laid

D

ans plusieurs épisodes de la série culteGirls, qu’elle écrit, produit, joue, et réalise le plus souvent,Lena Dunham expose, sans complexe ni retenue, son propre corps, rebondi, irrégulier, imparfait, à l’opposé des images habituellement projetées. Vive le vrai, le normal, le discutable, l’à-peu-près, et même, oui, le laid. Voilà que nous quittons sans regret la grande autoroute sans surprise de la beauté pure et dure, furieusement retouchée, pour explorer d’autres sentiers moins répertoriés. Dans ce petit pas de côté qui se généralise, de plus en plus de marques font appel à des mannequins aux physiques singuliers, caractéristiques et bien trempés. Quand la consommation est en berne, pour déclencher l’acte d’achat, l’attraction doit être forte. C’est là qu’intervient l’identification, grâce à des modèles moins standardisés, moins lisses et moins parfaits, capables d’incarner la volonté de proximité des marques. Des agences de mannequins, qui comprennent l’opportunité, se spécialisent dans ces profils. Ugly avait montré le chemin dès les années 1970, mais, jusqu’à il y a peu de temps, leur zone d’intervention restait assez restreinte. Aujourd’hui, avec leurs collègues deWe Are Unlike You ou d’Anti-Agency, on les voit débouler sur les castings les plus exigeants, pour les marques les plus célèbres, comme Nike ou Levi’s. Quand, de son côté,Adam Driver, héros romantique au physique atypique de la série Girls, devient l’égérie de marques pointues et mainstream, s’inscrit au casting du futur Scorsese et du prochain Star Wars. Dans ce cas, que reste-t-il aux beaux? A faire des grimaces, comme Cara Delevingne, sous l’objectif de Terry Richardson. A poser sans maquillage, commeLéa Seydoux pour sa couverture deJalouse. Et à rétrograder dans l’estime de ses fans: Gwyneth Paltrow a été élue personnalité la plus détestée des Américains, après qu’elle a tenté le boycott de Vanity Fair suite à un portrait d’elle peu flatteur. Alors, fini le tongue patch deRihanna, à coudre sur la langue pour rendre l’acte de manger détestable? Fini le peeling coréen, très corrosif, qui supprime une couche de peau dans l’espoir d’en voir se former une nouvelle? Le règne du control freak est peut-être en passe de passer la main.

Surtout si le «normcore» s’en mêle.

L

e normcore, chacun le sait désormais, c’est cette tendance de fond qui va tout submerger sur son passage, le hipster en priorité. Cette attitude de normalité poussée à l’excès, qui conduit à préférer le jean basic et le tee-shirt blanc à tout autre vêtement, le confort à l’esthétique, le «comme tout le monde» au «exprès pour soi», devrait venir renforcer ce goût pour le standard, le banal, le tout-venant. Le n’importe qui et pourquoi pas moi…

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

10

UGLY’S THE NEW CHIC Well, perhaps not ugly, but at least more real, lived-in and – dare we say it? – normal. Brands such as Nike and Levi’s are casting models who don’t fit the usual ideas of beauty from agencies with names like We Are Unlike You and Anti-Agency (whose models look remarkably like models). In a world where Adam Driver, star of Girls and soon (if rumors are to be believed) the next Star Wars, is the new symbol of beauty then the arrival of “normcore,” Dad pants and all, begins to make more sense.


259, rue Saint HonorĂŠ 75001 PARIS Collection AMAZONE - Or & diamant messika.com

Palace Costes-messika.indd 1

14/04/14 18:23


10_P52_MeteoTendances•CMok_SR3:Palace

18/04/14

9:13

Page 12

La Météo des Tendances

Le souci du sourcil

I

l faut un people pour lancer un mouvement et l’engouement de tous pour en faire une tendance. Cara Delevingne faisait tout pour se faire remarquer, même sortir sans sa sœur, même porter un nom imprononçable. Elle s’affiche depuis l’été dernier sur les red carpets avec des sourcils en friche, et voilà qu’on ne parle plus que d’elle. Et que la mode est lancée du sourcil porté tenue, comme chez K Palette, le créateur de One Day Tatoo. en évidence. Tout le monde s’y met, des célébrités aux Des «tout en un», crayon, pinceau, estompeur et brosse anonymes, qui trouvent là une occasion inespérée de dans le même stylo. Pour les redessiner, chezWorld suivre la tendance à peu de frais et d’effort. Inutile de Pride,une sorte de pochoir en plastique à poser sur le dire que se laisser aller est infiniment plus travaillé sourcil pour prédéfinir sa forme et servir de guide à qu’on voudrait le faire croire… Mais tellement moins l’épilation. Partout, des bars à sourcils, des instituts que ne le réclame une épilation rigoureuse... de maquillage permanent, d’extension, de reshaWild et futuristes, sauvages, en broussaille, mal ping, de repigmentation, des ateliers, des studios en brossés, mal épilés, parfois surdimensionnés, ou à l’inétage. Jusqu’aux hommes qui s’y mettent: un stylo verse blanc de blanc, les sourcils prennent désormais poudre avec applicateur mousse pour sourcils chez leur part au jeu de la tendance et deviennent le nouInnisfree Forest, un crayon à sourcils chezCalvin Klein. veau terrain de prédilection des make-up artists, bien Et ce n’est qu’un début. contents de déserter les ongles depuis que la multitude

les a pris d’assaut. Noircis à l’excès sur le défiléCéline, dorés chez Castelbajac, ils se réinventent foisonnants, comme deux moustaches au-dessus des yeux, genre Frida Kahlo, ou sourcil unique barrant vigoureusement le visage, façon Bert de Sesame Street. Pour accompagner les désirs, de plus en plus de produits réservés à cette zone sont lancés pour floquer, teindre, colorer, décolorer, souligner… Pour les dessiner, de nombreuses versions liquide avec pinceau. Des mascaras dédiés, comme chez Bobbi Brown ou Mac. Des propositions longue

It began with Cara Delevingne going all Frida Kahlo, but the “unplucked” look is not quite as effortless as that. Which is why more and more products are being launched to help you get those futurist, wild, untended or oversized eyebrows. There are liquid tweezers; special mascaras from Bobbi Brown and MAC; long-lasting solutions from K Palette, the makers of One Day Tattoo; and a stencil to guide your tweezing and get the right shape from World Pride. There are even men’s versions now.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

12



10_P52_MeteoTendances•CMok_SR3:Palace

18/04/14

9:13

Page 14

La Météo des Tendances

Envoyez le bois

M

yMantra est né de l’élan d’une créatrice de mode, Marta Antonelli, qui se demandait comment remplacer le cuir dans la maroquinerie et les vêtements. Elle trouve l’idée en observant les écailles d’un python et en les reliant aux écailles du bois. Fille d’un industriel italien, elle réussit à convaincre son père de se lancer dans des expérimentations fastidieuses qui ont permis de créer un matériau étrange, articulé, appelé Ligneah. Cette technique étonnante de transformation au laser combine feuilles de bois micro-gravées et base textile pour donner une matière inédite, d’une finesse remarquable, qui a la souplesse du cuir et se plie comme un tissu. Au départ, l’idée se voulait 100% écolo ; au final, bénéfice collatéral essentiel, on arrive à des sacs et des chaussures étonnants, objets très beaux de pur design. Mymantra is a surprising leather replacement created by father and daughter team Marcello and Marta Antonelli from extremely fine, laser microengraved sheets of wood that are then stuck onto a textile backing. The remarkable result has the strengths of leather, but can be folded like fabric.

l’Imaginarium, sorte de sanctuaire où se dérouleront les nombreux ateliers, conférences et autres événements inspirants. Quant à l’incontournable School of Life, dédiée à la philosophie et au développement personnel, elle présentera un «creative brain workshop» pour mieux comprendre le fonctionnement de notre cerveau. With the Festival of the ImaginationSelfridges is again combining commerce and art. Alannah Weston, the store’s creative director, has selected a number of “imagineers” for a series of events in London, Birmingham and Manchester, including Gareth Pugh, writer Lucy Hawking, artist Rolf Sachs, creative studio Vitamine and radio show The Butcher’s Apron. Plus an “imaginarium” designed byRem Koolhaas and lectures from the School of Life.

Le nouveau festival dont on parle

S

ouvent montré en exemple pour ses initiatives visionnaires et ses animations dignes de performances de musée, le grand magasin londonien Selfridges récidive avec The Festival of Imagination, un rassemblement de personnalités créatives, influentes, aux comportements précurseurs, rythmés par des événements quotidiens entre Londres, Birmingham et Manchester. On se souvient de la campagne 2013, «NoNoise», qui invitait la clientèle à déambuler, sans chaussures, dans des espaces silencieux, où les produits s’affichaient sans logo. De ses ateliers de méditation qui annonçaient le retour de la quête, aujourd’hui omniprésente, entre bien-être et détox, qu’elle soit digitale, physique ou spirituelle. En 2014, Selfridges réitère donc, cette fois autour de l’imagination. Alannah Weston, la directrice artistique du magasin, a sélectionné des «imagineers», entre autres le stylisteGareth Pugh, l’écrivain Lucy Hawking, l’artiste Rolf Sachs, le studio créatif Vitamine, le radio show éphémère de «The Butcher’s Apron»… Sans oublier l’architecte Rem Koolhaas, qui a réalisé à cette occasion

REPÈRES EXPRESS Cahier de vacances

Du marin, on pensait avoir tout exploré et exploité: du vestiaire aux références culturelles, des tattoos noir d’encre aux pulls rayés, de la rudesse des éléments aux gammes de couleurs. Il continue néanmoins d’inspirer. Dans une dimension plus ludique que sérieuse, c’est l’univers des bords de mer qui s’exprime. Une esthétique qui mêle ballons de plastique, transats bayadère et parasols bicolores. Comme la marinière revisitée parMarc Jacobs et la collection délicieusement balnéaire de l'irrésistible Olympia Le-Tan, en déco, les coussins cabine de plage Wimereux, et, en pâtisserie, les entremets Ladurée si bord de mer. The sea continues to inspire with, this time around, a vacation aesthetic of 1970s travel journals, plastic beach balls, stripy deckchairs and two-color parasols.

Art très déco Pour la saison, atmosphère rétro chic avec des imprimés géants ultra arts décoratifs, d’élégantes volutes sinueuses, caractéristiques de l’Art nouveau, dans des gammes chaudes et irisées: violine, ambre, cuivre, laiton… Glamoureux et très féminin. Et beaucoup de motifs ethniques,inspirés des ikats asiatiques, sur des coussins, des abat-jours, des tapis, chezPiculet notamment, la marque de déco turque, et chez Kare Design. Next season is all giant prints inspired by the decorative arts and the sinuous wreaths of Art Nouveau in warm, iridescent colors.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

14


PALACE COSTES 205x275_W2.indd 1

13/03/14 11:48


10_P52_MeteoTendances•CMok_SR3:Palace

18/04/14

9:13

Page 16

La Météo des Tendances

Beauté mode de vie

D

REPÈRES EXPRESS

ans la multitude des propositions beauté, difficile parfois de savoir ce qu’il faut à chacune et pourquoi. D’où plusieurs initiatives à souligner. Du côté deChanel, l’idée, assez luxueuse, est de contourner toutes les habitudes en matière de préconisation de produit, et de s’en tenir aux moments de vie:LeJour de Chanel, La Nuit de Chanel, LeWeek-end de Chanel. Peau grasse, peau sèche, peau jeune, peau vieillissante, peau en pleine forme ou peau fatiguée, qui pourrait ne pas se sentir concerné? Autre option: les kits. On ne choisit rien puisqu’on prend tout. Une astuce qui trouve un écho particulier auprès des clientèles masculines, souvent moins renseignées sur leurs besoins cosmétiques que sur leur style de vie.Mr Porterl’a bien compris puisqu’il signe une collaboration avec Aesop autour de différents profils d’hommes, comme The Athlete ou The Dapper Gentleman. A l’exact opposé, Ioma. On ne choisit toujours pas, mais c’est parce que la technologie choisit pour soi: en magasin, un appareil à capteurs screene la peau et définit les besoins avec une précision diabolique. Ensuite, le produit se prépare en direct live, à partir d’une base commune et de plusieurs sérums. Tout est dosé, mélangé sous vos yeux. L’appareil peut mettre au point plus de 40000 formules; quand on vous tend la vôtre, comment ne pas se convaincre qu’elle vous convient? Et qu’elle vous fera du bien. It can sometimes be difficult to find the beauty products that suit your skin. So Ioma has come up with a machine will screen your skin and precisely define what you need. The product is then prepared before your eyes from among the magic machine’s stock of 40,000 different formulas.

Bleu à lèvres

Le rouge à lèvres, décidément, c’est lassant. Vive le bleu ! Dans la vagueSea Punk, de nouvelles couleurs viennent bousculer les sempiternelles tonalités si prévisibles, et, du turquoise au marine profond, font émerger les teintes froides en raz de marée. Lips are turning blue for summer with new tones including a daring dark navy.

La vague verte Côté parfum, des jus tout verts qui grisent. ChezCarven, créateur du plus sublime des vétivers, une eau de toilette pois de senteur et musc blanc, pour une délicieuse odeur de printemps tout frais, tout propre. Chez Yves Rocher, une surprenante déclinaison verte de Moment de Bonheur, L’Eau, à la belle fraîcheur fleurie-fruitée. Et chez Guerlain, une Aqua Allegoria à tomber. Des agrumes, bien sûr, mais pas seulement, des nuances suaves, presque sucrées, et un fond d’alcool, fusant, comme un cocktail sous le soleil. Perfumes are getting fresh. Carven has sweet pea and white musk in an eau de toilette that’s like spring in a bottle, while Guerlain’s Aqua Allegoria is a knockout of citrus and sweetness for a cocktail in the sun.

E L L E N W I L L E R , avec Pierre-François Le Louët, président de l’agence NellyRodi. www.nellyrodilab.com PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

16


ba-sh.com

#bashparis PALACE COSTES_robe_avril-bash.indd 1

09/01/14 11:38


10_P52_MeteoTendances•CMok_SR3:Palace

18/04/14

9:13

Page 18

Ma Rubrique à moi

H

ello ! Me revoilà pour la deuxième fois, tadadaaaa. Toujours aussi ravie et excitée quePalaceCostes me prête un peu de ses pages pour parler de mon univers : forever and ever, la classe à Dallas. Voici donc ce que j’ai vu, entendu, perçu, rencontré, aimé, ce qui m’a surprise, ravie, enchantée, transportée, désarmée depuis février. Dans la mode bien sûr, mais aussi dans la rue, chez les gens, dans les assiettes, dans les vitrines, dans le ciel, à la télé, dans les livres, dans le miroir, partout où mes yeux curieux ont pu fureter et s’en mettre plein la vue. Moi, j’aime boire. Et fumer. Et dormir pas assez. En revanche, manger c’est moins mon truc. Disons que j’adore la bonne bouffe, mais que je suis très très très chiante. Donc si je dis qu’un truc est bon, qu’un lieu est chouette, il faut me croire. Alors, courez chezKunitoraya : un authentique jap’ qui fait les meilleurs udon du monde entier de l’univers, et en plus dans un décor de bistrot, tables en bois, miroirs, zinc… Dans un genre moins aérien, il faut aller dévorer d’urgence un burger chez Mamie Burger : maous et délicieux, en version viande by Hugo Desnoyer ou en mode veggie avec légumes grillés et galette de quinoa bio, c’est atomique. Depuis toujours, j’aime très fort les jeunes créateurs: ils débordent de passion et de ténacité, ont des idées démentes, une créativité hallucinante, une énergie no limit… Voici mes pépites à moi... Scooooop ! Nadège Winter lance, en binôme avec sa copine artiste-graphiste Dyane de Serigny, AmishBoyish : une capsule trop formidable de quelques basiques incontournables que les nanas piquent à leurs mecs depuis la nuit des temps : teddy, bomber, tee-shirt, sweat, qui se portent à l’envers (soie imprimée) comme à l’endroit (drap de laine, broderies…). Des pièces «urban chic» au carrefour du style garçon manqué et de l’esprit couture hyper féminin. Pile ce qu’on aime. Molami : des headphones et casques audio au top niveau high-tech proposés en agneau plongé, croco, python… Mention spéciale au headband en satin de soie et mousseline à écouteurs intégrés. Génial. Margaux Lonnberg : blogueuse star, un air de Jane Birkin versus Patti Smith, longs cheveux blonds fous et moue boudeuse, tatoos, godillots et tee-shirt déglingue sur un corps gracile, Margaux Lonnberg a imaginé un vestiaire de basiques boyish à tomber: mini-robe-tee-shirt à grandes poches, teddy bi-goût en print all-over et cuir, maxi-sweat à empiècement en technicolor et combi en molleton. Je veux tout. Sacrebleu : du coton top qualité, du made in France only, deux modèles, un sweat et un tee-shirt, et des prints et artworks bien sentis en rafales. Signé deux frères qui ont tout capté.Erdem: la magie d’Erdem, créateur canadien d’origine turque, ce sont les tissus merveilleux dans lesquels

il coupe ses robes, qui font écho à la magie des tenues de bal d’autrefois, mais en version courte, punchy. Allude : spécialiste du cachemire qu’elle révolutionne en le mixant avec d’autres matières, la créatrice Andrea Karg déjoue les codes et imagine des silhouettes super glamour; mini-robe plissée en drap de laine frangé, poncho en crochet qui dégouline sur l’épaule, micro-jupe en cuir tressé, bustier en lurex tricoté… Super beau. Maison Morel : ici, coup de génie, on ressort de la cave des vieux cahiers d’imprimés exclusifs et on les décline sur des sweats en all-over. Oncle Pape : encore des nœuds, oui je sais je suis accro, ils sont en bois, réalisés à la main dans la plus pure tradition artisanale. Et petit bonus, côté bijoux, sait-on jamais si mon mec lit ça, hein mon amour? je recommande vivement Maria Francesca Pepe: des bijoux bruts de décoffrage à tendance tribale mais tellement romantiques aussi. I’m back!Let’s first head east toKunitoraya, which makes the bestudon in Paris but in a classic French bistro decor. Or should we go west for a burger atMamie Burger? (The meat one is delicious, but the grilled-vegetablesquinoa-slab version is even more scrumptastic.) Now we’ve eaten, let’s go shopping.Dyane de Serignyand her friend Nadège Winter are launching AmishBoyish, a capsule collection of reversible basics that are both tomboyish and extra-feminine. Just what we like. Star bloggerMargaux Lonnberg has also done a tomboyish collection and I want it all. Over atSacrebleuit’s a sweatshirt and a T-shirt with great prints in French-made cotton.Erdem has amazing fabrics for super dresses; Allude is mixing cashmere with other fabrics for dress and cape loveliness; whileMaison Morelhas got out old patterns and splashed them as all-over prints on sweatshirts. Oncle Pape has wooden bow ties (why not?) and, as a shiny bonus,Maria Francesca Pepemakes jewelry that’s tribal and romantic both at the same time.

J

’aime pas la pluie mais je l’aime quand même parce que j’adore porter mon chapeau de pluie en matière k-way qui me va trop bien (un vieuxLongchamp à larges bords increvable), et que je trouve mieux qu’un parapluie, c’est trop classe, et qu’on peut en faire une vraie œuvre d’art. La preuve avec la marqueKumo Design, qui a eu la brillance de faire customiser l’intérieur de ses produits par des artistes. Mon préféré: celui de Jean André et sa ribambelle de pin-ups coquines et rétro à souhait.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

18


www.djula.fr

Palace Costes.indd 1

28/01/2014 13:41:16


10_P52_MeteoTendances•CMok_SR3:Palace

18/04/14

9:13

Page 20

Ma Rubrique à moi Jean André, c’est accessoirement le nouveau directeur artistique du label Ed Banger. Mais c’est avant tout un dessinateur de génie, qui d’un trait d’encre de chine nous emmène dans un monde en noir et blanc, avec des culs, des seins, des étoiles, des personnages de cartoon, de l’amour, de l’humour… Oui je suis fan. Et même qu’il est tatoueur aussi, et qu’il m’a fait deux tatouages: les prénoms de mes enfants, Augustin, Anatole, Arthur, à l’intérieur du bras, et un signe de l’infini dans un cœur tout en rondeur sur le poignet. Je suis trop fière. Il n’y a pas longtemps, je me suis regardée dans le miroir après un shampoing, et j’ai craqué: j’ai pris les ciseaux de cuisine et j’ai donné trois coups dans mes cheveux. Résultat, un carré de petite fille sage pas trop mal. Même quePhilippe Mensah, super coiffeur de studio avec qui j’ai organisé dernièrement un bar à chignons, il m’a dit que j’avais fait beaucoup moins pire que beaucoup de coiffeurs pro. So sweet. Enfin il m’a quand même repris tout ça fissa. Tout en coupant, il me parlait de sa chérie Corinne Philippon, qui fabrique des accessoires pour cheveux en cuir, serre-têtes à nœud, bandeaux tressés : je confirme, c’est superbe. Dans la même veine «tête», impossible de passer à côté des collections de turbans hallucinantes deZelda Citroën, ou dans un autre genre, plus urbain, des casquettes Larose, super chics avec leurs jolies matières et leurs imprimés graphiques. Ce qui me mène à mes activités du samedi matin. Vous allez vite comprendre : j’ai trois petits garçons qui ont une sorte de chevelure bionique qui pousse à une vitesse effrayante. Alors, environ une fois par mois (au minimum), pour varier de l’activité supermarché qui les éclate (il en faut peu pour être heureux), nous nous rendons en famille rue de Hauteville chez Bruno : avis à toutes les mamans de petits garçons, car le monsieur ne coiffe pas les filles, c’est un lieu incontournable. Une déco de folie à coups de petites voitures qui recouvrent les murs et de tapisseries ringardissimes encadrées, des cheveux parfaitement coupés en dix minutes et des enfants hilares et détendus. If you’re caught in an April shower then please useKumi Design’s umbrellas with their artist-designed interiors. My favorite is Jean André’s, but then he’sEd Banger’s new creative director and he tattooed my children’s names on my arm, so I’m biased. Recently I couldn’t take it any longer and cut off my long locks with the kitchen scissors but hairdresser extraordinaire Philippe Mensah saw it and said I hadn’t done worse than many hairdressers, which was very sweet of him. If it had gone wrong I could always have worn one of Zelda Citroën’s wild turbans.

M

a petite tribu et moi, nous venons de déménager. Fait assez atypique, nous passons d’un graaaand appartement à un pitipitipiti. En gros, on a récupéré le nid d’amoureux qu’on avait acheté il y a six ou sept ans, sauf qu’entre-temps on a fabriqué trois enfants. Concept. Mais au moins on est chez nous. Seul regret, pas la place pour ne serait-ce qu’une pièce signée The Hansen Family (by Gesa Hansen): des meubles en bois d’inspiration rétro absolument trop beaux, super épurés, à la fois graphiques et gracieux. Ma copine Jeanne, on lui a offert un cadeau qui me plairait bien à moi aussi: une petite culotte en coton à froufrous avec le nom de son mec brodé dessus. C’est super ringue, mais justement super chouette, merci Henriette H. Dans la même veine, j’ai acheté plein de bijoux brodés signés Macon&Lesquoy, avec un but précis (il en faut dans la vie): customiser entièrement un sweat de flèches, éclairs, cœurs, étoiles, guns, vélos, skates, cactus… J’en ai déjà cousu deux. J’aimerais ici signer une spéciale dédicace à mon mentor Samantha Bartoletti, ex-rédac-chef du WAD (magazine de mode urbaine super pointubarré-nid de pépites créatives), qui m’a prise sous son aile voici de longues années et m’a formée avec patience et douceur (violons). Je l’avais un peu perdue de vue, et voilatipa que je la retrouve en créatrice-crocheteuse-tricoteuse : elle a lancé sa marque, Bubble Wrap, qui propose des créations en crochet super fresh, tapis, lampes boule, mobiles pour bébé, coussins. Et pour finir sur une touche poétique et printanière, je voudrais vous dire que j’ai enfin trouvé la vraie de vraie fleuriste qui fait les plus jolis bouquets de Paris et qui en plus tiennent super longtemps: Marion Audier, rue de Dunkerque. Voilà. CHARLOTTE GUILLEMIN

My friend Jeanne was given a present that’s so horrid it was fabulous: a pair of frilly knickers with her boyfriend’s name embroidered on them. (Thanks toHenriette H.) Nearly there, so just one last dedication: a big shout-out to my mentor Samantha Bartoletti, ex-editor in chief of überstreetwear-mag WAD, who patiently took me under her wing years ago. I had rather lost track of her until, badaboum! She was back as a designer-crocheteuse with her label Bubble Wrap and a range of amazing crocheted lamps, poufs, mobiles and cushions. One last thing: the best bouquet I’ve had in a gazillion years came fromMarion Audier, rue de Dunkerque. Laters!

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

20


www.berenice.net PALACE COSTES_29-04.indd 1

03/02/14 15:34


22_P52_Talents•CMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:11

Page 22

Talents Kate Winslet { Talents }

«Mon appétit de jouer augmente»

K

ate Winslet est une actrice mystérieuse. Des films comme Noces rebelles ou The Reader, pour lequel elle obtint l’Oscar, l’ont cloisonnée dans des rôles difficiles. Puis elle a choisi une comédie avec Roman Polanski et accepté la télévision avec Mildred Pierce. Sa vie personnelle (trois mariages, trois enfants) semblait prendre le pas sur son parcours d’actrice. Mais non, elle se musclait juste pour jouer la méchante de Divergente, son premier blockbuster depuis Titanic. Dans Last Days of Summer, le thriller romantique de Jason Reitman qui sort le 30avril, Kate étonne encore, en passive sensuelle et sans fard qui succombe aux charmes d’un bandit sexy (Josh Brolin). Pour notre interview, Kate est venue en tenue d’apparat, robe Dolce & Gabbana, escarpins Louboutin et bijoux Cartier… Une manière de rappeler qu’elle est la plus grande star de sa génération?

Vous êtes née Kate Elizabeth Winslet, le 5octobre 1975, dans la belle région de Berkshire, à l'ouest de Londres, vous avez toujours voulu jouer, et toujours voulu déjouer l’évidence... KATE WINSLET. J’ai travaillé très dur, depuis mes débuts dans mon Angleterre natale, pour mériter la confiance des directeurs de castings, des producteurs et des réalisateurs. Mais je me demande à chaque fois pourquoi ce rôle-là plutôt qu’un autre ? Pour Last Days of Summer, bien sûr que j’avais aimé les films de Jason Reitman,Juno, In the Air; bien sûr que j’adore Josh Brolin, magistral dansNo Country for Old Men; mais surtout, cela faisait longtemps que je n’avais pas rencontré un personnage aussi vulnérable que celui d’Adele, mère dépressive qui se fait prendre en otage et tombe amoureuse de son ravisseur. En cela, oui, j’ai encore trouvé là un rôle différent de ce que j’avais joué auparavant, ce qui est crucial pour moi. Vous êtes attirée par la fragilité des personnages? Dans un autre scénario, cette mère traumatisée par son passé aurait traîné en robe de chambre jusqu’à midi, commencerait à boire à 3heures de l’après-midi et délaisserait son enfant… Or Adele s’est bien occupée de son fils. Les enfants sont toute ma vie, et ressentir du respect et de l’admiration pour ce personnage abîmé, mais qui a su malgré tout élever décemment son fils, m’a d’emblée séduite. Il faut que le public puisse s’identifier à elle. Le plus important quand je choisis un rôle, c’est de croire que cette personne existe quelque part dans le monde. Le cinéma, c’est faire en sorte que les gens voient les choses sous un autre angle. Ce n’est possible que si le personnage est réel.

Jason Reitman était intimidé, tant votre exemplaire du scénario était couvert de notes… Travailler sur un film tiré d’un roman est toujours un grand luxe, car même si le travail d’adaptation a déjà été fait, je peux trouver entre les lignes des petits détails qui m’aideront. Et comme je ne veux pas oublier la moindre idée, même si elle est stupide, je note tout. De plus, dans le cas d’un dialecte, ou d’un accent à prendre, j’annote toutes les intonations. Mon scénario devient très vite un brouillon noirci de bout en bout. Vous avez toujours favorisé les personnages sans vanité... C’est plus intéressant. Vous ne cherchez pas à vous rendre «jolie», mais à exprimer des émotions autant par le jeu que par une collaboration intense et subtile avec les costumiers, maquilleurs et coiffeurs. Revoyez les rôles dépouillés de Bette Davis ou Barbara Stanwick: ce sont leurs meilleurs. On m’a demandé récemment comment je jongle avec les looks élégants sur les tapis rouges et mes rôles plus bruts au

Photographie Carolyn Cole/ Contour by Getty Images

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

22


22_P52_Talents•CMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:11

Page 23

«Le cinéma, c’est faire en sorte que les gens voient les choses sous un autre angle.»


22_P52_Talents•CMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:11

Page 24

{ Talents } cinéma, et je me suis surprise à répondre que je joue encore plus un rôle sur un tapis rouge que si je porte une horrible perruque et des costumes avec lesquels je ne voudrais pas être vue, même morte.(Rires.) Dans les deux cas, c’est une performance que vous devez mener à bien, en collaboration, à un très haut niveau. Et j’adore ça !

«Il faut des bases stables pour résister aux montagnes russes émotionnelles de cette fantastique profession appelée “actrice”.»

«Last Days of Summer» parle d’amour, avec une scène d’anthologie sur la sensuelle confection d’une tourte aux pêches. (Elle rit.)Je m’étais heureusement entraînée à enfourner des tartes pour la sérieMildred Pierce ! Oui, c’est un film sur le retour de l’amour et la transformation qui l’accompagne. Toutes les femmes connaissent ce retour graduel à une féminité et une sensualité qu’elles croyaient oubliées. C’est vraiment très touchant.

Shailene ne sait pas ce qui l’attend. Moi, je sais. Il faut des bases stables pour résister aux montagnes russes émotionnelles de cette fantastique profession appelée «actrice». Contrairement à une idée reçue, le cinéma n’est pas un métier facile. Propos recueillis par J U L I E T T E M I C H A U D

Quelle surprise de vous voir dans «Divergente» avec la nouvelle coqueluche d’Hollywood, Shailene Woodley. Je ne me suis pas sentie forcée de faire Divergente à cause de la pression commerciale. J’étais très stimulée à l’idée de faire un film d’action aux antipodes de mon créneau. Ma fille Mia est en âge de lire ce genre de livres de série et cela m’a donné la possibilité d’être la «mère cool».(Rires.) Tout est nouveau pour moi sur un tel film, les décors, les équipes... J’ouvrais de grands yeux comme une débutante. Et ne me dites pas que tous les acteurs n’ont pas envie un jour de jouer le «méchant». Oui, je me suis vraiment amusée à participer à une telle production, même si j’étais enceinte sur le tournage et donc insupportable!

©Paramount

Quelles sont vos priorités aujourd’hui? Mon appétit de jouer ne décline pas avec l’âge. Il augmente. Je me sens très privilégiée de pouvoir exercer ce métier aujourd’hui comme je l’exerçais quand j’avais 17 ans et que j’incarnais Juliet Hulme dans Heavenly Creatures. J’ai d’ailleurs revu Peter Jackson l’an dernier en Nouvelle-Zélande et nous avons parlé de cette exigence : avoir toujours la même exaltation, les mêmes pulsions. Je préserve ma passion en essayant de ne tourner qu’un film par an. Du coup, le travail devient un peu comme Noël: vous attendez avec une excitation croissante que cela arrive.

Kate Winslet has been a star since her first big role aged 17 in Peter Jackson’s Heavenly Creatures. With films like The Reader (for which she won an Oscar) andRevolutionary Road, she has proven her acting chops, while her lead in Titanic was proof of her box-office draw. She’s now back with two strikingly different films: blockbusterDivergent and Jason Reitman’s more intimateLabor Day. She took the role of Adele in Reitman’s film because, she says, it’s been a long time since she’s met such a vulnerable character, one who, despite everything, does all she can to look after her Pouvez-vous comparer l’ascension fulgurante d’une actrice son. A drive she understands (she has three children) and comme Shailene Woodley à la vôtre après «Titanic»? which fitted her rule of only choosing characters who could Hollywood a toujours eu besoin de chair fraîche, mais Shai- actually exist. She says she keeps her passion for acting by lene a les qualités d’une star promise à une longue carrière. normally only doing one film a year (“so work becomes like Entre les prises, nous avons parlé de l’importance, quand on Christmas”), but couldn’t resist playing the baddy in travaille sur une superproduction aussi éreintante –comme Divergent because her daughter is a great fan of the books lorsque j’ai travaillé surTitanic, qui était alors le film le plus on which the film is based: “It meant I could finally énorme de l’histoire du cinéma–, de chérir chaque instant. be a cool mom!” PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

24


09.04.2014

11:34

(QUADRI-tx vecto) flux: PDF-1.3-Q-300dpi-v-X1a2001-fogra39


22_P52_Talents•CMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:11

Page 26

{ Talents }

TomDixon

Iron Man

E

propre compte. Mais l’avantage est bien sûr de pouvoir prendre les grandes décisions soi-même. Le design, cela fonctionne comme la mode? Avec des tendances, des cycles, des nouveautés permanentes? Oui, de plus en plus. Spécialement avec le monde digital, où tout le monde veut du neuf chaque semaine. Mais la réalité de la consommation d’objets pour la maison montre que, finalement, le fonctionnement du design n’est pas aussi maniaque que celui de la mode. Mais il y a toujours eu de la mode dans le design : l’Art nouveau, l’Art déco, le Bauhaus, le pop, le postmoderne… Vous avez designé un restaurant à Paris, l’«Eclectic», le nouveau «Café66» sur les Champs-Elysées, réalisé un hôtel à Londres, créé un service de table en laiton et lancé une collection de vêtements et d’accessoires de voyage pour Adidas. Vous êtes de plus en plus éclectique? J’aime beaucoup mes nouvelles aventures dans d’autres univers. Avec un peu de chance, il y aura encore d’autres détours inattendus! PHILIPPE LATIL

British designer Tom Dixon first hit the big time in 1989 with his S-Chair for Cappellini. Since then he’s had a string of successes, including his still-popular Mirror Ball light shade and the Wingback Chair. Yet today, aged 55, he still feels his career is just beginning – “no transport projects, no electronic objects, only one building” – despite recent eclectic work including a restaurant and a café in Paris, a hotel in London, a cutlery set, and a collection of clothes and travel accessories for Adidas. “I love my new adventures in new worlds,” he says. “With a bit of luck there will be many more!”

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

26

Peer Lindgreen

lu créateur de l’année2014 au salon Maison & Objet de Paris, Tom Dixon, 55ans, est un designer atypique et passionnant. La musique et les motos sont ses deux grandes passions. La première le fera devenir bassiste du groupe Funkapolitan jusqu’à ce qu’une fracture du bras mette un terme à sa carrière de rock star. Les motos le conduiront dans un garage où le jeune homme va se découvrir une passion pour le métal. La reconnaissance survient en 1989 quand l’italien Cappellini édite avec succès sa S-Chair, aux couleurs vives. Il marque les années 1990 avec Jack, un tabouret lumineux empilable, laMirror Ball, une boule chromée miroitante, les luminaires Copper Shade et Beat Light et le fauteuil Wingback Chair. De 1998 à 2008, il dessine les collections d’Habitat. Il crée alors sa propre maison d’édition et enchaîne les best-sellers, ce que le designer analyse avec un flegme tout british. Vous croulez sous les honneurs: la «S-Chair» est exposée au Victoria & Albert Museum, d’autres pièces au MoMA de New York et, au Centre Pompidou à Paris, une monographie («Dixonary», Violette éditions) célèbre vos 30ans de design. Etesvous soucieux de ce qui se dit sur vous? Pas du tout! Peut-être parce qu’en ce moment tout le monde a l’air de dire des choses positives sur mon travail. Quant à la postérité, je ne serais plus là pour m’en tracasser… Je pense que ma carrière de designer n’en est qu’à ses débuts. Il y a tellement de choses que je n’ai pas encore dessinées: aucun moyen de transport, pas d’objets électroniques et un seul bâtiment… Votre passion, c’est le métal. Qu'est-ce qui vous plaît dans le cuivre, le chrome, le laiton, vos matériaux «signatures»? Le métal fut mon point de départ, et c’est toujours un matériau qui me passionne, car il offre tant de possibilités au niveau des formes, des couleurs, des différents moyens de fabrication et des finitions. Mais, en ce moment, je m’intéresse tout autant au verre, au plastique, au bois et au textile. Etre son propre éditeur, c’est la liberté créative absolue? En principe, oui. Dans la pratique, pas du tout!On prend tout le risque commercial et tous les frais d’innovation à son


Cachemire et Soie Namani_SUM2014_PalaceCostes.indd 1

18/04/14 09:50


22_P52_Talents•CMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:11

Page 28

{ Talents }

PhilippeLellouche

«J’appelle à l’optimisme»

omme les trois mousquetaires, ils sont quatre: Vanessa Demouy, son mariPhilippe Lellouche, Christian Vadim et David Brécourt. En trois pièces de théâtre –Le Jeu de la vérité1et 2, Boire, fumer et conduire vite–, la bande a réuni plus d’un million de spectateurs. Avec la nouvelle, L’Appel de Londresau Théâtre du Gymnase à Paris, le quatuor est parti pour augmenter sensiblement ce score: avant la première, 17000 places étaient déjà vendues… «C’est incroyable, énorme!» se réjouit Philippe Lellouche, auteur de ces pièces en or, soulagé du très bon accueil critique et public de sa petite dernière. Le sujet deL’Appel de Londres n’est pourtant pas très facile a priori: des Français

qui s’exilent à l’étranger pour raison fiscale ou pour tout simplement trouver du travail… «Ecrire en se demandant si cela va plaire ou pas au public, c’est l’échec garanti d’avance. La pièce ressemble effectivement à un grand édito ou à un pamphlet, mais on peut déconner en parlant de choses graves, le but reste de rire, confie l’auteur. L’idée m’est venue avec l’affaire Depardieu. Je me suis demandé si, moi, je pourrais partir. Si j’en avais envie. Et j’ai écrit cette pièce qui met en scène quatre expatriés londoniens, un soir de 14 Juillet. Ils ont tous une bonne raison d’avoir quitté la France, et pourtant…» Patriotique, mais pas cocardier, L’Appel de Londres, tout en faisant rire, interroge les Français sur leur pays, son moral, son avenir. Philippe Lellouche, optimiste de nature, appelle au sursaut dans une jolie déclaration d’amour à son pays. «La France est un sublime pays. J’aime les Français, même avec leur côté hyper cassecouilles ! Mais là, ils sont perdus. Ma pièce est un appel à l’optimisme, au vivre ensemble, et à mettre un terme à la crise morale que nous connaissons!» Dès qu’on parle d’amour, Philippe Lellouche pense à Vanessa Demouy, sa femme et tête d’affiche de la pièce. «J’ai trouvé la femme qui m’a mis au travail, sourit Philippe Lellouche. Vous savez, Vanessa n’a jamais été angoissée par son avenir professionnel, car elle s’en fout! Vraiment. A 20 ans, elle avait réglé le problème de notoriété qu’ont tous les comédiens. Elle a eu sa dose, et ensuite elle s’est fait massacrer, et si elle avait dû renoncer à ce métier, elle aurait pu le faire, réellement. Mais, voilà, elle a lu des choses que j’écrivais, et un jour elle m’a dit qu’il serait peut-être temps que je m’y mette vraiment. Elle m’a presque enchaîné à ma table pour que j’écrive ! Connaissant son talent, il n’était pas question d’écrire pour quelqu’un d’autre. Montrer l’actrice qu’elle est réellement est un juste retour des choses. Mais c’est moi qui ai de la chance de l’avoir rencontrée!» PHILIPPE LATIL

This is the story of four actors – Vanessa Demouy; her husband,Philippe Lellouche; Christian Vadim; and David Brécourt – whose last three shows pulled in a million spectators. Their latest show, L’Appel de Londres, written by Philippe, takes on a hot topic: French exiles in London. “I was wondering if I would ever leave,” the playwright says. “And so I wrote the play about four expats in London on Bastille Day. They’ve all got a good reason to leave France and yet… I love the French, even if with their pain-in-the-ass side. But they’re lost. My play is a call to be optimist!”

Pascal Ito

C


www.hotel-particulier.eu

HotelParticulierPalaceCoste_PE14.indd 1

12/12/2013 19:16


22_P52_Talents•CMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:11

Page 30

{ Talents } vin blanc pour patienter. Sa manageuse, l’équipe du label, son attachée de presse organisent la soirée de lancement au Silencio pour la sortie d’Intime, son nouvel album. Je le n samedi à 17heures, Studio Galande, un cinéma du Quartier latin, nous étions deux dans la salle pour la retrouve une heure plus tard. Cela ne vous dérange pas projection du Quepa sur la Vilni, court-métrage barré, un peu qu’on vienne toujours chez vous? «Tu sais, ici, c’est plutôt mélancolique, de Yann Le Quellec.Christophe y interprète ma station planétaire, je n’envoie pas les gens dans ma le maire de Noère qui recrute un facteur à la retraite comme chambre, et puis je suis un malin, c’est les gens qui se déranhomme-sandwich à vélo pour annoncer l’inauguration du gent pour moi.» On est au milieu des machines et des syncinéma du village… Il faut le voir à dos d’âne dans son cos- thés , il attend encore une nouvelle table de mixage de Madrid, et son piano à queue noir règne dans le salon, un tard blanc déclarer: «La révolution culturelle est en majestueux Steinway pour qui il a fallu faire de la place. marche»... «J’ai accepté de le faire, explique le chanteur«Lui, en le montrant du doigt, c’est le seul responsable, c’est acteur, parce que j’avais bien aimé le premier film de ce lui la pièce maîtresse de monIntime. J’ai toujours été attiré mec. J’ai le beat qui monte en moi. La vie, c’est des rencontres, après tu dis oui ou tu dis non. Mais j’avais prévenu par les choses qui me dépassaient.» Avec une prof polonaise, il a appris ce qu’étaient un dièse et un bémol. que je n’apprenais pas mes textes, j’ai tout fait à l’ardoise. «Maintenant, j’ai un côté plus instinctif et un rapport C’était la première fois que j’avais quelqu’un comme Berpresque fétichiste avec l’instrument. Mais faut pas trop que nard Menez en face de moi, ce mec m’a vraiment cajolé.» je m’améliore, ce que j’aime, c’est les failles.» Il a enregistré Il évoque aussi Juke-Box d’Ilan Klipper: «Celui-là, il faut soixante-dix morceaux en deux jours,Emporte-moi, J’l’ai pas vraiment le voir, c’est complètement fou.» Le mardi suivant, j’ai rendez-vous avec Christophe, chez touchée, Les Paradis perdus… Et puis Aline. «Cette chanson, lui à 22heures. Je suis entrée sur la pointe des pieds, il est en c’est mon blues. John Lee Hooker a trimballéShake It Baby train de tourner une télé. Dans la cuisine, on me propose du avec sa guitare toute sa vie, ce n’était jamais la même

U

Christophe

«Mon blues»


22_P52_Talents•CMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:11

Page 31

version. Je l’ai chantée ce soir aux filles, ça leur a fait plaisir.» Il est en train d’écrire des chansons inédites, un album tout neuf qui sortira en2015. «Les textes ressemblent à des dialogues de film, avec des histoires de filles, des histoires de gars. Je voudrais qu’il ressemble à monBevilacqua, celui que j’ai vraiment écrit d’un bout à l’autre. J’aime ce que je raconte dedans.» On a aussi parlé de John Fante. Mon « chien stupide, c’est une œuvre d’art, non? Mais je pense qu’il faut commencer par Les Compagnons de la grappe». Et L’Orgie, vous l’avez-lu ? «Ah non, pas celui-là, mais je crois bien l’avoir dans un coin.» Avant de se mettre à chercher dans ses placards entre Apollinaire, Cyrulnik et Boris Vian. «Vous les voulez, ceux-là ?» me lance-t-il, avant de m’offrirGloria Swanson par elle-mêmeet le bouquin de Frederic Raphael sur Stanley Kubrick... Théâtre Antoine, lundi soir, ça sent le parfum et la beauté, comme il dit. De tout en haut, coincée au poulailler, ça donne le vertige. Devant son synthé, dans la fumée et les lumières bleues, avant de commencer, il se frotte les mains, première chanson, Le Beau bizarre. Avant de rejoindre son

«Mon Steinway, c’est le seul responsable, c’est lui la pièce maîtresse de mon “Intime”. J’ai toujours été attiré par les choses qui me dépassaient.»


22_P52_Talents•CMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:11

Page 32

{ Talents }

piano et sa «chaise à sons», celle dans laquelle il a collé Alan Vega lors de leur rencontre dans son studio. Sur scène, on lui apporte un Jack Daniel’s. «C’est exceptionnel, dit-il au public. Maintenant, je bois que du thé, du vietnamien de préférence.» Des anecdotes, il en a à raconter ce soir-là, il évoque son vieux camarade Bashung, celui qui jusqu’au bout aura essayé de le convertir à la country. A la guitare, il chantera Petite fille du soleil. Tonnerres d’applaudissements, totale admiration. Sur le retour dans le taxi, avec le chauffeur, nous avons chantéAline ensemble dans la nuit. Christophe… tu es mon blues.L U C I E G O U Z E Christophe, «Intime», Capitol. Au Trianon, le 27 novembre 2014. Photographies Lucie Bevilacqua

«C’est exceptionnel. Maintenant, je bois que du thé, du vietnamien de préférence.»

Ifirst meet Christophein a Left Bank cinema where we watch a mad short film he’s in. The next time it’s at his place. It’s 10pm; he’s recording a TV interview; I drink white wine and look at his living room with its keyboards and black grand piano. Later he tells me about his new album,Intime, how it came out of a marathon recording session: 70 songs in two days, including a version of “Aline,” a song he first recorded in 1965. “That song,” he says, “is my blues. Like John Lee Hooker who carried his guitar and ‘Shake It Baby’ round his whole life. It’s never the same version.” We discuss books and he gives me two. The third time I see Christophe, he’s on stage and I’m in the gods. He begins with “Le Beau Bizarre,” a classic from this repertoire. He has a Jack Daniel’s (“A one-off; I only drink tea now”) and tells myriad stories between songs. At the end the audience applauds in waves. In the taxi on the way home the driver and I sing “Aline.” Christophe, always there.


Zapa_205x275_Palace_Costes_V2.indd 1

15/04/2014 10:15


22_P52_Talents•CMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:11

Page 34

{ Talents }

CamilleCottin

La «connasse» qu’on aime 2

“I was unknown to the general public, but not in the industry,” say Camille Cottinabout her professional life before becomingLa Connasse (Stupid Bitch), a comic character on TV network Canal+. “In real life I’m calm, composed, even timid, but acting gives me wings and lets me do things I’d never let myself do in real life.”La Connasse, filmed with hidden cameras, has seen Camille do plenty of things she’d never do in real life, but “what’s terrible is that plenty of shopkeepers tell us that we fall far short of the reality!”

Pauline Darley / La Crime / Canal+

014, année de la «connasse»? En tout cas celle de Camille Cottin, 35 ans, routière expérimentée du théâtre révélée au grand public par son interprétation culottée sur Canal+ de cette Madame Sans-Gêne version XXIe siècle. «J’étais méconnue du grand public jusque-là, mais pas du métier, raconte la jeune femme, avec un calme et une douceur exactement à l’opposé de son personnage de connasse. J’ai fait beaucoup de théâtre, dans tous les genres, du Festival d’Avignon à la troupe de Pierre Palmade, avec qui je joue actuellement Le Fils du comique. Dans ce métier, on peut bien travailler sans être pour autant une star. J’ai toujours eu la passion du spectacle et, enfant, j’ai été émerveillée de savoir que l’on pouvait être payé pour jouer!» Connasse arrive le jour où sa copine Camille Chamoux décline, faute de temps, la proposition de Noémie Saglio et Eloïse Lang, les créatrices du personnage. Elle recommande Camille Cottin, qui décroche le rôle, parvenant à se glisser parfaitement dans la peau de cette pimbêche aussi directe qu’exaspérante. «Je suis calme, posée, voire timide, mais le jeu me donne des ailes et me permet de faire des choses que je ne me permettrais jamais dans la vie. De plus, Noémie et Eloïse voulaient une fille qui n’ait pas l’air d’une connasse. La connasse doit surprendre, on ne doit pas s’attendre à ce qu’elle va faire.» Voilà comment, en caméra cachée, Camille Cottin s’est retrouvée à parfumer un chauffeur de taxi parce qu’il sentait mauvais, à demander à un antiquaire des Puces si, chez lui, «c’est décoré comme ça aussi ?», à répondre à une femme qui lui demande, à la terrasse d’un café, si elle peut prendre la chaise vide: «Non, c’est celle de mon sac», ou encore à expliquer à un vendeur de vélo qu’«en fait, c’est pour me déplacer, pas pour perdre ma virginité». «Le personnage est caricatural car condensé, mais oui, il existe», confirme Camille Cottin. Il y a plein de connasses : des puériles, des emportées, des mûres, des masculines... Tout le monde peut s’identifier aux situations! Mais ce qui est terrible, c’est que beaucoup de commerçants nous disent que nous

sommes largement en deçà de la réalité!» Aux Etats-Unis, on appelle ce culot sans limite la «chutzpah». Et sans chutzpah, sans cette rage d’écraser les autres pour s’imposer, impossible de se faire une place au soleil dans la jungle urbaine. Alors, Connasse, série sociétale reflet de notre monde? «Peut-être bien, soupire Camille Cottin,mais moi je ne me comporte pas comme ça, je suis restée une idéaliste. C’est très bien d’avoir de l’audace, mais il faut aussi avoir des objectifs nobles, ce qui n’est pas le cas de la connasse. Je reviens du Japon et cela a été un vrai choc pour moi! Là-bas, tout est propreté, raffinement, délicatesse. A côté, nous sommes de vrais sauvages! En tout cas, pour ma part, jouerConnasse me donne envie d’être dans des rapports paisibles et harmonieux avec les gens!» PHILIPPE LATIL


P51_Pubs:Palace

18/04/14

9:57

Page 2


22_P52_Talents•CMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:11

Page 36

{ Talents }

FlorentPeyre

Comique survolté

ous l’avez peut-être vu dansOn ne demande qu’à en rire, ou dans son imitation de Cyril Hanouna dont la vidéo circule sur la Toile. En ce vendredi ensoleillé, je rencontre Florent Peyre à l’hôtel Amour. Rien d’ambigu. Juste une interview découverte. Le monsieur, baraqué, beau garçon, a ce petit accent du Sud sur certaines intonations qui trahit ses origines. En plus, il a cet humour ironique dans la vie comme sur scène. D’abord tenté par une carrière sportive (le ski nautique…), le voilà désormais sur scène à l’Européen dans son one man show «cartoonesque», comme il aime le dire. «Je suis rentré en sport études à 15ans, j’y suis resté sept ou huit ans, entraîneur, préparateur physique. A cette époque, je ne pensais qu’au sport!» Il est aussi chroniqueur sur le plateau deTouche pas à mon poste, dans l’émission d’Arthur, Vendredi, tout est permis. «C’est n’importe quoi, ça n’a aucun sens. C’est l’histoire d’une vie. Je me suis blessé, j’ai dû faire autre chose.» Il prend des cours d’expression orale, et monte très vite sur scène. «La première fois, c’était magique. J’ai eu une révélation, je me suis senti à ma place, la pression que je ne gérais pas dans le sport sur scène me transcendait. Ça ne m’a plus jamais quitté.» En 2010, les choses s’accélèrent, il revient à Paris avec Claire Jaz, sa metteur en scène et coauteur, puis c’est le succès avec On ne demande qu’à en rire. «Quand tu fais du théâtre, de la radio, de la télé, t’es heureux!Je m’éclate professionnellement. Je suis un vrai comédien. Enfin, je crois…» Dans son one man showTout public ou pas, on le retrouve, survolté, déjanté, voire un peu schizophrène, tellement il incarne de personnages différents! «J’invente mes personnages, mais il y a toujours un point d’ancrage: c’est toujours quelqu’un que j’ai croisé, en vrai ou dans un dessin animé… J’ai un personnage fou obsédé par le rangement qui tue des oiseaux: là, c’est ma mère! (Rires) Un autre, un mafieux repenti, c’est le portrait d’un vrai qui s’est mis au vert dans le Sud. Le sketch de la poule, c’est Chicken Run, j’ai ça aussi dans la tête, les Pixar, les Walt Disney… J’adorerais être un Minion! Dans ma tête, quand je joue, j’essaye d’être un dessin animé.» Propos recueillis par L U C I E T I G O U L E T

En spectacle à l’Europeen jusqu’au 26juillet. Florent Peyre is a comedian who was supposed to be an athlete until injury forced him to find something else to do. He began taking acting classes and before long was up on stage. “The first time was magic,” he remembers. “I felt completely at home and I got over the stress I couldn’t deal with in a sporting context.” He’s since starred in one-man shows (his latest is now on in Paris) and worked on French TV. “When you’re appearing on stage, radio or TV, you’re happy!” he says. “I love my job – I’m a real comedian! At least, I think so…”

Cyrille Jerusalmi

V



22_P52_Talents•CMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:11

Page 38

{ Talents }

GolshiftehFarahani

Intensément naturelle

G

olshifteh Farahani est belle, célèbre, intense et drôle. Alliage rare. Sa drôlerie vient du plaisir qu’elle a à jouer avec le français populaire dont elle ne connaissait fait, c’est vrai, beaucoup de films (une trentaine). J’aurais pas un mot il y a cinq ans, lorsque, contrainte de quitter pu en tourner encore plus. Mais j’ai toujours tenu à choisir, l’Iran, elle a atterri à Paris. Son apparition dévoilée aux côtés pour être vraie, fidèle à mes pensées. Pour pouvoir garder la de Leonardo DiCaprio lors de l’avant-première du tête haute, ne pas faire honte à mes enfants ni aux générafilm Mensonges d’Etat de Ridley Scott avait exastions suivantes. Ne pas décevoir, à commencer «J’ai grandi péré Téhéran, comme plus tard son soutien au par moi-même.» trop vite. mouvement d’opposition à Mahmoud AhmadiGolshifteh Farahani est l’une des rares nejad. Elle a alors 25ans et déjà plus d’une ving- D’une certaine actrices iraniennes, surtout de celles nées après taine de films à son actif. «Je ne voulais pas la révolution, à être allée à Hollywood. Se sentmanière, devenir actrice, me dit-elle au bar de l’ Hôtel je pense que elle une ambassadrice de son pays? «Non, je ne Amour, où elle m’attend devant un thé, chemise je n’ai jamais prétends pas être une ambassadrice, je suis à carreaux et blue jean râpé. Le cinéma, c’est le une actrice et avant tout un être humain. été une enfant. juste métier de mes parents, et je regardais ça un peu Mais je sais que je représente l’Iran malgré moi. de haut. Ma passion, c’était la musique.» Mais, Quand on est né Alors, il faut faire gaffe! L’Iran a sept cents ans comme moi à 14 ans, on lui propose un premier rôle, celui d’histoire, une histoire prestigieuse, malmenée d’une jeune fille obsédée par Jeanne d’Arc et qui en pleine guerre, depuis des décennies. Je ne peux pas faire n’imrêve de venir à Paris. «Et voilà, je ne voulais pas porte quoi.» Vous avez tout de même posé les la guerre être actrice, je ne voulais pas venir à Paris… seins nus, ce qui a plu à certaines de vos conciIran-Irak, A croire que les personnages décident de notre on sait des choses toyennes et en a irrité beaucoup d’autres? destin ! Mais moi, je ne suis pas une victime, la un truc artistique. J’ai fait tout ce qu’un enfant «C’était vie est tellement géniale... Moi, je ne souffre pas qu’une artiste internationale a le droit de faire, du tout. Même si j’ai des moments de déprime ne doit pas savoir. sans se soucier de rentrer dans le cadre des traJ’ai su à comme tout le monde. Par exemple, pendant la ditions. Je m’en suis prise à un tabou. Mais si les 2 ou3ans fête de Norouz, le Nouvel An iranien. C’est une femmes comme moi ne le font pas, qui le fera?» fête familiale, et moi je suis là… D’une certaine qu’on pouvait Toujours adulée dans son pays, où ses films manière, je pense que je n’ai jamais été une tournés en Occident circulent sous le manteau, mourir. enfant. J’ai grandi trop vite. Quand on est né se réjouit de pouvoir tourner aujourd’hui C’est peut-être elle comme moi en pleine guerre, la guerre Irandans des films français. Le prochain, réalisé par pour ça que j’ai Louis Garrel, sera, selon ses mots, «un film Irak, on sait des choses qu’un enfant ne doit pas de l’humour.» ultra-français». Qu’entend-elle par là? «C’est savoir. J’ai su à 2 ou 3 ans qu’on pouvait mourir. C’est peut-être pour ça que j’ai de l’huun film qui ne provoque pas de fortes émotions, mour. Dans les guerres, les situations atroces, il y a toujours qui ne donne pas envie de pleurer, mais qui nous fait réfléde la place pour l’humour. Parce que c’est grâce à lui qu’on chir sur des sentiments très fins, très subtils. Un peu comme s’en sort. Il nous sauve la vie.» les films de Truffaut. Pour moi, le cinéma français est un Dans le dernier film de Hiner Saleem,My Sweet PepperLand, peu comme un papillon qu’on a envie de regarder voler sorti récemment, Golshifteh Farahani interprète une jeune sans du tout savoir où il va.» institutrice rebelle dans un village perdu du jeune Etat Propos recueillis par N A D I N E V A S S E U R autonome kurde, aux confins de l’Iran, de l’Irak et de la Photographie Ali Mahdavi/H&K Turquie. A peine un rôle de composition: la rébellion, elle Golshifteh Farahani is beautiful, famous, smart and connaît ! «C’est un film très amusant, une sorte de western funny. Aged 25 she has over 20 films under her belt, in kurde, dans une région qui est en train de se construire et English, French (which she only started learning five years qui voit arriver la loi. Un peu comme dans l’Ouest américain ago) and Farsi. “I didn’t want to become an actress,” she aux XVIIIe et XIXe siècles. J’y défie, avec l’aide du “shérif”, says. “My passion was music.” But aged 14 she was offered a part in a film and took it. A few years later she came to Paris, une sorte de caïd local. Oui, j’ai toujours été rebelle. Je n’ai but her support for the Green Movement and a topless photo jamais pu obéir à ce qu’on me commandait de faire, mais shoot means she was unable to return home. “Exile is seulement à ce qui me paraissait juste, à ma morale à moi. Dans un pays d’Orient comme l’Iran, c’est encore plus diffi- difficult,” she says, “but you can always use a shitty situation cile, car l’individu n’y existe pas. On est toujours partie pre- to get to heaven! I’ve never been able to do what people told nante d’un clan, d’une famille. Etre celle que je suis m’a valu me to do, only what I thought was right.” As for that photo d’être souvent rejetée, même seule quelquefois. C’est le prix shoot:“I did what any artist has the right to do: I attacked a à payer quand on est un individu. Et je l’ai toujours été. J’ai taboo, because if women like me don’t do it, who will?” PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

38


22_P52_Talents•CMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:11

Page 39


22_P52_Talents•CMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:12

Page 40

{ Talents }

CyrilAouizerate

Passionnément urbain e abordable dont le premier a ouvert dans le XX arrondissement de Paris au début des années 2000. «Le principe était de faire découvrir des territoires urbains différents. Implanter un hôtel de ce genre dans le nord de Paris peut paraître aujourd’hui banal, le quartier s’est incroyablement développé, mais à l’époque ça ne l’était vraiment pas.» Depuis 2011, Cyril Aouizerate se concentre sur un nouveau projet, celui deMOB, un espace de restauration qui ne sert aucune matière animale. Le premier a ouvert en2011 à Brooklyn, le deuxième à la Cité de la mode et du design à Paris. Un troisième vient d’être inauguré rue de Bretagne. «La lecture du livre de Jacques DerridaL’Animal que donc je suis m’a profondément marqué, avec son constat que nous vivons dans une société qui ne se demande plus ce qu’elle fait aux animaux. Cela fait à présent six ans que je suis devenu végétalien, pour des raisons tant philosophiques que politiques. Mais attention,MOB n’est pas là pour culpabiliser le client ou lui faire la morale, mais le séduire par le goût et par le plaisir. Nous servons des hamburgers (sans viande), des salades et même de l’alcool. Nous restons très street food, très cuisine américaine.» MOB est l’acronyme de Maimonide of Brooklyn. Pourquoi être allé chercher ce philosophe juif du Moyen Age ? «Parce qu’en plus d’être philosophe, il était aussi médecin, c’était le médecin de Saladin, et il a été l’un des premiers à répertorier les fruits, les légumes, les aromates et ce qu’ils avaient de bon pour la santé.» Pour ce fils de typographe militant communiste, ces projets sont une manière de ne pas renoncer au désir de croire en une société plus juste. «Je crée mes propres moments de justice, beaucoup plus efficacement, je pense, qu’en adhérant à un parti dans lequel la bureaucratie reprend toujours le dessus.»

NADINE VASSEUR

Cyril Aouizerate is an urban philosopher. His most famous concept remains Mama Shelter, a hotel-restaurant with rooms designed by Philippe Starck in the long-forgotten northeast of Paris : “The idea was to allow people to discover different urban environments.” Since 2011 he has been concentrating on MOB, a vegan burger restaurant named after a medieval Jewish philosopher (Maimonides) that first opened in Brooklyn and now also has two outposts in Paris: “I’ve been vegan for six years for philosophical and political reasons, but we’re not here to make the clients feel guilty [about eating meat], but rather seduce them through taste and pleasure.”

James Ewing

L

a densité de la population, le bruit, la complexité des transports, bref, tout ce qui fait haïr la ville à certains, pour lui a du charme. Plus encore, c’est ce qu’il aime. Cyril Aouizerate est un fanatique de l’urbain. «On nous abreuve de discours sur les communautés qui s’affrontent, sur tout ce que la ville a de haïssable. Mais, quoi qu’on en dise, les métropoles européennes fonctionnent plutôt bien. La logique va dans le sens d’une concentration des villes, de nouveaux modes de vie, de transport, de logement. C’est tout cela qui me passionne.» D’où son projet de logement 4 x 4, qui permet de vivre de manière intelligente et agréable à quatre dans 40mètres carrés ! Sa réalisation la plus célèbre au cours de ces dernières années est leMama Shelter. Un concept d’hôtel haut de gamme, moderne, design et à prix


DU 28 MAI AU 23 AOÛT 2014

UNE EXPOSITION-SCĂˆNE DE XAVIER VEILHAN galerie des galeries

avec la programmation musicale des labels entreprise, record makers, tricatel et versatile galeries lafayette 40, bd haussmann 75009 paris www.galeriedesgaleries.com


22_P52_Talentsโ ขCMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:12

Page 42

Photographies Franรงois Sechet


22_P52_Talents•CMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:15

Page 43

StephenKing { Talents }

Le maître des peurs

I

l a vendu plus de 350millions de livres, il pourrait se permettre de ralentir le rythme. Au contraire! L’an dernier, Stephen King a livré Doctor Sleep, la suite deShining, et le petit polarJoyland. Cette année, le maître de l’horreur remet ça avec deux pavés,Revival et Mr. Mercedes. A 66ans, ce survivant –il avait annoncé en2002 son retrait de l’écriture suite à un grave accident, la vue déficiente, mais le regard extra-lucide, les oreilles «brûlées par trop de heavy metal» et une partie de sa vie d’écrivain passée à être «bourré et défoncé»– est plus frénétique que jamais. L’auteur deCarrie, Cujo, Christine et de sagas commeLa Tour sombre est aussi professeur de littérature, chroniqueur, tweeteur très antirépublicain, et, ces jours-ci, il chatouille la télévision. C’est même en direct du tournage deSous le dôme, la seconde saison du feuilleton adapté de son best-seller et diffusé l’automne dernier surM6, par Skype, car il est à la page, que le King, drôle et implacable, s’est entretenu avec nous. Vous êtes, avec Steven Spielberg, producteur exécutif de «Sous le dôme», mais pourquoi avoir tenu à écrire le premier épisode de la seconde saison? STEPHEN KING. Par pure jalousie. Fan de séries, je suis jaloux par exemple des scénaristes deWalking Dead et de Game of Thrones, parce qu’ils ont adapté leur propre matériel. Moi, quand j’avais adaptéKingdom Hospital pour la télé, je travaillais sur les écrits d’un autre. Il était temps que je participe à «l’arc» des treize épisodes deSous le dôme. Après tout, c’est quand même mon histoire!(Rires.)

Une petite ville est emprisonnée par une force mystérieuse… Qu’aviez-vous en tête quand vous avez écrit «Sous le dôme»? C’est une situation que j’avais imaginée pour la première fois en 1971. J’étais alors un jeune homme et j’avais pensé qu’en plaçant une bourgade typiquement américaine sous un bol, littéralement, je pouvais décrire tout ce qui se passe sur le microcosme de la Terre: les problèmes de pollution, de surpopulation, de ressources de plus en plus rares, les conflits, les drames humains, la solitude… Mais, à l’époque, j’enseignais dans un lycée, je n’avais pas le temps d’élaborer cette histoire. Vous n’avez pas toujours été très heureux de l’adaptation de vos livres au cinéma ou à la télévision… Je suis le premier à avoir fait un navet quand j’ai réalisé moimême Maximum Overdrive, mais cela ne m’empêche pas d’avoir mon opinion sur les diverses adaptations de mon œuvre. Shining de Stanley Kubrick: je continue de penser que ce n’est pas un très bon film. Voir le personnage de l’épouse de Jack Torrance transformé en une simple machine à crier était affreux. Dans le livre, Jack fini carbonisé par la chaudière; dans le film, il est gelé dans la neige. Cela résume tout à mes yeux: au départ, un livre brûlant; à l’arrivée, un film stylisé, mais froid. Quel est votre moteur, pourquoi cette rage d’écrire? Je suis curieux de tout: livres –version papier ou digitale–, films, télé, musique, Internet, sport, politique… Donnezmoi une pub, un magazine féminin, je prends tout. A tel

«“Shining” de Stanley Kubrick: je continue de penser que ce n’est pas un très bon film. Voir le personnage de l’épouse de Jack Torrance transformé en une simple machine à crier était affreux. Dans le livre, Jack fini carbonisé par la chaudière; dans le film, il est gelé dans la neige. Cela résume tout à mes yeux: au départ, un livre brûlant; à l’arrivée, un film stylisé, mais froid.» PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

43


22_P52_Talents•CMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:12

Page 44

{ Talents } point que, lorsque j’écrivais ma chronique hebdomadaire «The Pop of King» pourEntertainment Weekly, j’avais un mal fou à trancher dans mes choix, car je peux tout avaler. Sauf un film comme Transformers ou un livre commeFifty Shades of Grey : là, c’est trop nul, même pour moi.(Rires.) Que lisez-vous en ce moment? Je viens de découvrir la fiction à suspense d’Harlan Coben et, surtout, révélation: Emile Zola. Où était ce type? Je ne l’avais jamais lu!Oui, il est juste mort depuis plus de cent ans ! (Rires.) Je me régale avec Zola! Vous n’avez jamais été en panne d’inspiration? Non, sauf après mon accident, quand un chauffard m’a percuté sur une route du Maine. Là, j’ai cru que j’étais cuit, plus rien dans le cerveau, il était temps de m’effacer et de souffrir dans mon coin. Mais j’ai depuis recouvré l’usage de mes jambes et de ma cervelle. J’écris depuis que j’ai 6ans, je me suis beaucoup inspiré de ma vie, et les idées fusent encore. Autrefois, elles m’assaillaient tellement que j’avais peur que mon crâne n’explose. Je bossais dans une blanchisserie le jour et écrivais la nuit. Ensuite, j’ai été prof. Avec ma femme, At 66, Stephen King has published more than 50books (of which he’s sold 350million copies) and has two more coming out in the next six months. He’s also currently working on the second season of Under the Dome (executive produced by Steven Spielberg), the TV adaptation of his 2013 book. He first imagined the premise for Dome in 1971, but was teaching in a high school at the time and didn’t have the time to do more with it. He decided to adapt his own book because he’s often been unhappy with other people’s versions of his work. (“I still think that Stanley Kubrick’s The Shining isn’t a good film. Seeing Jack Torrance’s wife turned into nothing more than a screaming machine was terrible.”) He says that above all writing saves him a fortune in therapy and it’s only when he doesn’t have a book on the go that he has nightmares: “I sleep really well when I’m writing because I get rid of all my nightmares in words.”

qui est aussi écrivain, nous avons eu une fille et deux fils, mes deux garçons ont déjà publié des ouvrages: l’écriture est omniprésente chez les King. A 40ans, j’appréhendais de me mettre à travailler sur un roman, parce que cela voulait dire que je ne pouvais pas en commencer un autre. Aujourd’hui, je vois l’écriture comme le mariage. Vous croisez une belle femme, mais vous devez vous dire:«Non, mon vieux, tu ne peux pas prendre une maîtresse, tu es marié.» Il faut être fidèle à un seul projet à la fois. Vous dormez bien la nuit? Quand je n’écris pas, je rêve beaucoup, et ce ne sont pas des rêves agréables. Mais quand j’écris, je dors très bien, car je me débarrasse de mes cauchemars dans les mots. C’est un super deal qui m’évite une fortune en psychiatres. Les gens essaient toujours avec des questions masquées de savoir pourquoi je suis «dérangé». J’ai eu une enfance à peu près normale, mais j’ai une imagination énorme, et peu de choses m’effraient, puisque je passe toutes mes peurs à mes lecteurs. Et je me délecte à faire peur aux gens!(Rires.) Propos recueillis par J U L I E T T E M I C H A U D

«Quand je n’écris pas, je rêve beaucoup, et ce ne sont pas des rêves agréables. Mais quand j’écris, je dors très bien, car je me débarrasse de mes cauchemars dans les mots. C’est un super deal qui m’évite une fortune en psychiatres.»


22_P52_Talents•CMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:12

Page 45

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

45


22_P52_Talents•CMok_SR3*:Palace

18/04/14

12:12

Page 46

{ Talents }

NellySaunier

Artiste plumassière

LUC I E T I G O U L E T PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

46

Jean-Francois Aloisi

E

n plein XIIIe arrondissement, niché dans une cour, se cache l’atelier deNelly Saunier. Elle me fait signe de la fenêtre: «Je suis là», me dit-elle, visiblement aussi enthousiaste que moi à l’idée de la rencontre. Elle m’ouvre la porte, j’ai envie de toucher à tout, il y a des plumes de toutes sortes, des cœurs énormes tout en plumes rouges, des grandes tables… Nelly Saunier est plumassière, maître d’art, chevalier des arts et des lettres, elle a aussi remporté le prix de l’intelligence de la main… Depuis toujours, elle souhaite offrir du beau, permettre aux gens de s’évader : «Très jeune, cela a été une révélation, dans une inconscience totale. On ne met pas de mots à 14ans, mais on sait qu’il y a une certitude, qu’on a des choses à faire.» Nelly a toujours défendu son métier: «Revisiter la plumasserie, c’est devenu, au fil du temps, une évidence, la plume est un matériau fascinant.» Elle travaille la plume treize heures par jour, enchaînant les nuits blanches s’il le faut (son record: neuf nuits blanches avant un défilé haute couture!), et enseigne son métier depuis 26 ans. Lorsqu’elle reçoit des commandes, elle les accueille comme un challenge, un moyen de se dépasser. «Je suis une femme orchestre ! Les corps de métier perdent en compétence (notamment pour le triage et la beauté des plumes). Cela implique une recherche constante pour avoir de la qualité comme matière première. Je vais jusqu’à tanner, dépecer et laver les plumes. Je suis toute la chaîne de fabrication à moi toute seule! Cela prend du temps, mais, pour une plumassière, c’est Nelly Saunier is a feather expert. “It was a eureka moment magique ! Avec ces plumes, je raconte des histoires étonas a young girl,” she explains. Today she works with these nantes mêlées d’expression, d’inventivité et de technique. amazingly varied objects 13 hours a day, creating Je suis très coloriste, j’aime mixer les matières, travailler la feathery masterpieces for fashion houses couleur. Offrir au regard une part de rêverie. Découvrir les (including Louboutin, Chanel and Jean Paul émotions du public, se nourrir de ce souvenir. Ce sont des Gaultier) and films, as well as artistic choses qui sont pour moi de l’ordre du bonheur…» and restoration projects. “I am a oneElle collabore avec Louboutin, Chanel, Harry Winston, woman-band,” she says. “I cover the Jean Paul Gaultier, Guerlain, des designers, comme Olivier whole production line! I tell astonishing Gagnère, restaure des objets, crée des parures pour le stories with feathers, mixing self-expression, cinéma… Nelly cherche maintenant à rentrer en contact inventiveness and technique. I’m a colorist and avec le public. Elle a besoin de son soutien, loin de ses love mixing materials. I adore discovering the quatre murs, de sa solitude parfois. «Je veux public’s emotions and living off those memories. vivre mon rêve d’artiste, m’exprimer That’s what I call happiness.” au travers de mes œuvres et trouver un public pour ça. Il y a des projets de rêverie gigantesques dans ma tête.»


CAPET PARIS / CHEZ L’ECLAIREUR PARIS / SEDDIQI DUBAI / CRYSTAL KIEV / EMPORIUM BAKU / TEMPS ET PASSIONS MONACO LUISAVIAROMA FLORENCE / AIR WATCH CENTER AÉROPORT GENÈVE / FABIENNE MIOT ST BARTH JULIAN JOAILLIERS ST-TROPEZ / MYSTERE CASABLANCA

BOUTIQUE AKILLIS 332 RUE SAINT-HONORÉ PARIS

WWW.AKILLIS.COM

Laurence Laborie-Arywanka

PARIS


48_P52_SerieModeCMok_SR4_Decalage:Palace

18/04/14

8:52

Page 48


48_P52_SerieModeCMok_SR4_Decalage:Palace

18/04/14

8:52

Page 49

Catalina

Denis

Absolument

star Photographies

Daniel Roché Direction artistique Anne Delalandre Stylisme June Nakamoto

Top en coton noir et jumpsuit brodé, Emilio Pucci. Culotte et soutien-gorge turquoise en dentelle, Agent Provocateur. Stilettos, Christian Louboutin. Main droite, «Solitaire Success Ligne» en or gris pavé de diamants, main gauche, «Solitaire Success Ligne» en or gris pavé de diamants et tourmaline, Fred. Bague «Sissi io amo» en or rose, Adolfo Courrier. Pendentif «Oiseaux de Paradis, Volutes», or rose, saphirs et diamants, VanCleef&Arpels. Boucles d’oreilles «Femina» en or blanc, Adolfo Courrier.


48_P52_SerieModeCMok_SR4_Decalage:Palace

Trench en dentelle brodée, Burberry Prorsum. Soutien-gorge rose, Agent Provocateur. Boucles d’oreilles, bracelet «Circus» en or rose et bague en or rose, quartz rutile et diamants, Adolfo Courrier.

18/04/14

8:52

Page 50


48_P52_SerieModeCMok_SR4_Decalage:Palace

Robe en dentelle et broderies, Valentino. Boucles d’oreilles «Femina» en or blanc, Adolfo Courrier.

18/04/14

8:53

Page 51


48_P52_SerieModeCMok_SR4_Decalage:Palace

18/04/14

8:53

Page 52


48_P52_SerieModeCMok_SR4_Decalage:Palace

18/04/14

8:53

Page 53

Robe longue en résille, broderies de strass et épaulettes en plumes, Louis Vuitton. Bracelet en or et diamants, Messika. Bracelet serpent, Roberto Cavalli. Boucles d’oreilles «Femina», Adolfo Courrier.


48_P52_SerieModeCMok_SR4_Decalage:Palace

Soutien-gorge et culotte en dentelle, Eres. Bas rouges, Falke. Stilettos, Christian Louboutin. Montre ÂŤRoyal Oak AutomatiqueÂť en or rose, sertie de diamants, fond saphir, aiguilles en or rose, et bracelet en alligator gris, Audemars Piguet.

18/04/14

8:53

Page 54


48_P52_SerieModeCMok_SR4_Decalage:Palace

18/04/14

8:53

Page 55


48_P52_SerieModeCMok_SR4_Decalage:Palace

18/04/14

8:53

Page 56

«J’ai eu longtemps une relation horrible e la Colombie, le public connaît surtout avec mon corps! Shakira et la cocaïne. Si la première est En Colombie, les une belle plante, la seconde est un poison mortel femmes ont un corps qui, longtemps, a assombri l’attrait pour ce pays en forme de guitare. sud-américain. «Mais c’est en train de changer, Moi, j’avais horreur le pays est beaucoup plus sûr qu’auparavant. Il de ma grande taille faut y aller pour découvrir sa beauté, ses paysages, et je ne me trouvais et la bienveillance des gens. J’aimerais faire des absolument films là-bas et raconter des histoires de pas belle. Colombie.» Catalina Denis, jeune actrice née au Avec le temps, pays des cartels et installée à Paris depuis dix ans, ça s’est arrangé, n’a pas oublié sa terre natale, même si sa carrière mais je ne me rends se déroule entre les Etats-Unis et la France. pas compte si Jusque-là, sa filmographie avait plutôt mis en valeur son physique exceptionnel et un penchant je suis belle ou pas… certain pour les comédies: Taxi 4 et Go Fast d’un Je déteste qu’on me côté, Le Mac et Coursier de l’autre. Mais Catalina dise que je suis sexy. s’est aussi frottée à des rôles psychologiquement L’autre jour, plus étoffés dans Nuit blanche et Tunnel, série dif- dans un cocktail, fusée sur Canal+. AvecBrick Mansions, remake de après avoir discuté Banlieue 13 signé Camille Delamarre, qui sort le avec quelqu’un, 23 avril, elle retrouve les scènes d’action qu’elle j’ai entendu cette affectionne. «J’ai adoré les combats, je n’ai jamais personne dire en été doublée, raconte la comédienne. J’aime douce à son voisin: bouger, il ne se passe pas un jour sans que je ne “Ah, mais elle est fasse du sport. Je suis quelqu’un de physique, cultivée, en fait!” même si j’ai besoin aussi de me nourrir intellec- Ça m’arrive tuellement !» Dans Pep’s, sitcom diffusée sur TF1, tous les jours et la belle en profite d’ailleurs pour se moquer de je trouve ça grave!»

D

son image de bomba sud-américaine. «J’ai eu longtemps une relation horrible avec mon corps! En Colombie, les femmes ont un corps en forme de guitare. Moi, j’avais horreur de ma grande taille et je ne me trouvais absolument pas belle. Il n’y avait que mon cou qui me plaisait ! raconte-t-elle. Avec le temps, ça s’est arrangé, mais je ne me rends pas compte si je suis belle ou pas… Je déteste qu’on me dise que je suis sexy. L’autre jour, dans un cocktail, après avoir discuté avec quelqu’un, j’ai entendu cette personne dire en douce à son voisin: “Ah, mais elle est cultivée, en fait !” Ça m’arrive tous les jours et je trouve ça grave !» Née à Bucaramanga de parents tous deux avocats, la petite Catalina rêve de devenir l’animatrice baroudeuse qu’elle admire à la télé, sautant d’un pays à l’autre, à la découverte de nouveaux horizons. Elle file à 15ans sur Bogotá, son bac en poche et des études de droit comme objectif. Mais, en coloc avec un mannequin gay, elle est vite orientée sur un casting télé et, à 16ans, devient… animatrice télé! Un grave accident de voiture (quatre mois d’hôpital) stoppe toutefois sa carrière naissante. Sa mère l’inscrit néanmoins dans un concours de mannequins, alors qu’elle est encore clouée sur son lit de douleur. Quinze jours après sa sortie de la clinique, tenant à peine debout, elle remporte la compétition! «Le prix était une couverture de magazine, que j’ai faite, et une voiture, que je me suis empressée d’échanger contre de l’argent pour partir à Miami, se souvient la jeune femme. J’ai repris le mannequinat et je suis venue à Paris. Là, en attendant à la terrasse d’un café de passer un casting pour Dior, j’ai rencontré Alexandre Denis, qui allait devenir mon mari. Et je me suis installée à Paris depuis dix ans, par amour !»

A l’époque, la jeune femme se cherche une place à l’ombre de la tour Eiffel. Elle arrête le mannequinat, reprend des études de droit, les stoppe, s’essaie à la communication. «En fait, je voulais être actrice, mais je le désirais tellement que je ne le disais pas, au cas où cela ne marcherait pas pour moi», admet Catalina. Jusqu’au jour où sa route croise celle de Luc Besson, qu’elle ose aborder. «Les gens vrais sont capables de reconnaître les gens vrais, de dépasser la première image. Luc est le premier qui a vu au-delà des apparences, qui a cru en moi et qui m’a dit d’écouter ma petite voix intérieure.» Elle part alors prendre des cours de comédie à New York, puis à LosAngeles. A son retour, elle apparaît dansTaxi4 et devient une habituée des productions Besson… Aujourd’hui, l’Amérique la réclame. Elle est dans la sérieTheAssets, produite par ABC, et a tourné le pilote deThe Whispers, une série de Steven Spielberg, toujours pour ABC. En France, elle rêve de tourner pour Olivier Marchal et Jacques Audiard. En attendant, cette folle de mode profite de Paris. «J’adore la mode. C’est une façon de m’exprimer qui fait partie intégrante de ma vie!» P H I L I P P E L A T I L

Catalina Deniswas born in Bucaramanga, Colombia, and grew up dreaming of becoming an adventurer and TV presenter. Aged 15 she moved to Bogota to study law but instead began a new job as… as TV presenter. A serious car accident put her in hospital for four months, but just two weeks after checking out she won a modeling contest. “The prize was a magazine cover, which I did, and a car that I immediately sold to go to Miami,” she remembers. “I carried on modeling and came to Paris. One day I met Alexandre Denis, who became my husband. So I’ve been in Paris for 10 year because of love!” It was meeting Luc Besson that really things changed, however. “Luc was the first person who saw beyond my looks and believed in me,”. So when she returned from drama school in New York he cast her in French smash Taxi4. She’s currently working more in the States, including the pilot of a Steven Spielberg-produced series and the Besson-produced, soon-to-be released fight-fest Brick Mansions. “I adore fight scenes. I’ve never used a stunt double.”

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

56

Jumpsuit sans manches en dentelle et veste en macramé noir, Alexandre Vauthier. Escarpins ouverts attachés à la cheville, Christian Louboutin pour Alexandre Vauthier.


48_P52_SerieModeCMok_SR4_Decalage:Palace

18/04/14

8:53

Page 57


48_P52_SerieModeCMok_SR4_Decalage:Palace

18/04/14

8:53

Page 58


48_P52_SerieModeCMok_SR4_Decalage:Palace

18/04/14

8:53

Page 59

Bustier en dentelle, culotte et bas, Chantal Thomass. Stilettos, Christian Louboutin. Deux colliers de perles et bague en or, Chanel.


48_P52_SerieModeCMok_SR4_Decalage:Palace

18/04/14

8:53

Page 60


48_P52_SerieModeCMok_SR4_Decalage:Palace

18/04/14

8:53

Page 61

Bustier en dentelle, Chantal Thomass. Stilettos, Christian Louboutin. Deux colliers de perles et bague en or, Chanel.


48_P52_SerieModeCMok_SR4_Decalage:Palace

Robe brodée à col haut, Marc Jacobs. Boucles d’oreilles en or et diamants, Messika.

18/04/14

8:54

Page 62


48_P52_SerieModeCMok_SR4_Decalage:Palace

18/04/14

8:54

Page 63

Photographe: Daniel Roché @Shotview Direction artistique: Anne Delalandre Styliste: June Nakamoto @Shotview Maquilleuse: Deedee Dorzee @Calliste Coiffeur: Stephane Delahaye @B-agency Assistant photographe: Maik Walendy Assistante stylisme: Mirey Enverova. Cette série a été réalisée dans la suite 203-204 de l’«Hôtel Costes».


17/04/14

17:35

Page 64

A

l’entrée, une sublime robe noire aux vagues successives de tissu vous accueille. C’est la robe du final du dernier défilé haute couture. A l’étage d’un immeuble haussmannien, tout près des Champs-Elysées,Alexandre Vauthierme reçoit dans son showroom où sont exposées les dernières collections couture et prêt-à-porter. Avec un léger accent du Sud, il se raconte avec générosité, précision et élégance. Tandis que la collection haute couture est ponctuée de soutiens-gorge rouge foncé en croco, de bijoux incrustés, de franges extra-longues, de cuir tressé, de lamés léopard… le prêt-à-porter propose de larges bombers et d’amples perfectos, des micro-robes, des jupes ultra-fendues, des tailleurs parfaits: un vestiaire ultra-chic, taillé dans les plus belles matières. S’entourant des plus grands artisans, dont le fourreur Salomon, le plumassier Lemarié, l’orfèvre Goossens, Alexandre Vauthier exige une qualité parfaite et aspire à l’excellence.

Vous avez toujours voulu devenir créateur de mode? ALEXANDRE VAUTHIER. Enfant, vers 8ans, je voulais faire des vêtements, mais on m’a fait comprendre que ce n’était pas un métier de garçon. J’ai commencé des études de droit pour plaire à mon père, mais j’ai vite compris que ce n’était pas ma voie. J’ai alors travaillé pour Thierry Mugler et Jean Paul Gaultier avec beaucoup de dévotion et de respect. Ce sont mes pères professionnels. En 2008, vous créez votre propre maison, et, en2009, vous défilez au calendrier officiel de la haute couture… J’avais envie de développer une identité. Mon premier défilé était un challenge, avec l’idée de clore une période de ma vie. Je ne désire pas être célèbre, sinon j’aurais été acteur ou chanteur. Ce qui m’intéresse, c’est le processus créatif avec mon équipe, les artisans, les modélistes, les photographes. Je voulais une couture portable. Il y a toujours une confusion entre la couture et l’esprit couture: on pense à des robes extraordinaires avec beaucoup d’ornements

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

64

Dominique Maitre

Pascal Lopérena

64_P52_CarnetsMode•CMok_SR3:Palace22_


64_P52_CarnetsMode•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

17:35

Page 65

Carnet de

authier V e r d n a Alex

Raffiné

etsexy

Mode


17/04/14

17:35

Page 66

et de métrage, alors que la couture, c’est un produit exclusif, sur mesure, fait sur le corps d’une femme. Rien n’est plus beau qu’un tailleur couture ! J’ai voulu retourner à l’essence de la couture tout en travaillant la «vestibilité», c’est à dire des vêtements couture portables au quotidien que l’on peut mixer avec des jeans et des chemises. Quelle est l’inspiration de la dernière collection couture? La mixité culturelle. Exprimer la femme sous un angle un peu félin, animal, avec des impulsions plus émotionnelles mélangées à beaucoup de sophistication. La culture surf a aussi été une source d’inspiration… Je suis originaire du Sud-Ouest, je vais souvent à l’océan faire du surf. Je voulais cet esprit sportif et aérodynamique. J’ai pensé aux femmes des surfeurs: alors, on a dévié, on a imaginé les combinaisons de surf… en dentelles. J’avais envie de parler de plage, de sport, de mixité culturelle et ethnique avec ce clin d’œil hawaïen et africain, même baba cool avec les franges et le macramé tressé. Nous avons aussi créé un nouveau cabas, pliable et porté en clutch pour le soir. On a poussé le vice jusqu’à l’attacher à la cheville. Il y a aussi cette sublime robe jaune avec une colonne vertébrale bijou… J’aime le côté anatomique. Je suis tombé sur une matière hallucinante, du crin à chapeau monté sur des bandes de tulle utilisé en sparterie. Je l’ai plié, ça fait comme des vagues. Ce crin ressemble à de l’organza. C’est une matière détournée, très technique. Cette robe est en réalité un maillot de bain sur lequel tout est posé à la main et orienté pour obtenir ces vagues et ce dessin. C’est une nouvelle conception de robe, sans baleine. Elle se plie, ne se froisse pas: une robe du soir qui se traite comme un tee-shirt.

Dominique Maitre/Backstage Elodie Daguin

64_P52_CarnetsMode•CMok_SR3:Palace22_

Les dos sont toujours essentiels… Oui, ils sont toujours très travaillés! C’est comme lorsqu’une femme passe, vous la voyez à peine. Le dos, c’est le dernier souvenir que l’on a d’elle. C’est plus suggestif, ça fait fonctionner l’imagination et le désir chez un homme. Vous travaillez le prêt-à-porter et la couture en parallèle? Oui, bien sûr. Les collections prêt-à-porter sont une déclinaison esthétique de la couture. J’ai une méthode unique de travail que je pousse sur la couture, car c’est un laboratoire, puis je l’amène sur le prêt-à-porter et décline un vaste vestiaire de robes de jour, pantalons, capes, veste, tailleur, chemises, survêt… jusqu’au maillot de bain. Je mets un point d’honneur à travailler exclusivement avec de superbes matières, mes laines sont italiennes ou irlandaises, mes fourrures scandinaves… je choisis toujours les meilleurs fournisseurs. En boutique, c’est un produit cher, mais de grande qualité. Je suis intransigeant sur ce point! Pouvez-vous me décrire cette collection? Le noir, le blanc et l’or sont mes codes. C’est la base de mon univers. J’essaye à l’intérieur d’y ajouter quelques touches de couleur. Ici du pastel, bleu pâle et rose nude. Des couleurs fragiles cerclées de couleurs fortes que sont le noir ou le blanc. Nous avons aussi dessiné cet imprimé «lumière»,

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

66


64_P52_CarnetsMode•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

17:35

Page 67

Carnet de

«Cette robe est en réalité un maillot de bain sur lequel tout est posé à la main et orienté pour obtenir ces vagues et ce dessin. C’est une nouvelle conception de robe, sans baleine. J’ai envie de souligner les formes des femmes, mais pas de les remettre dans des carcans. Cette robe se plie, ne se froisse pas: une robe du soir qui se traite comme un tee-shirt.»

Mode


64_P52_CarnetsMode•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

17:36

Page 68

Propos recueillis par A N N E D E L A L A N D R E

En vente au Bon Marché Rive Gauche PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

68

Mathieu Cesar

Dominique Maitre/Backstage Elodie Daguin

une base de noir et un bleu pâle éclatant qui fait comme des faisceaux de lumière. Peut-on dire que l’asymétrie est votre signature? Ce serait plus juste de dire «les ruptures de lignes». Résumez votre style... Impossible ! On me dit que c’est élégant, luxueux, épuré, sexy, chic… je ne sais pas me définir… peut-être une justesse, une évidence, une honnêteté. C’est le corps qui vous inspire? Le corps féminin est une base de travail. C’est la femme qui m’inspire, ce qu’elle pense, ce qu’elle dit, la façon dont elle respire, dont elle vit… Toutes les femmes! Je n’ai ni icône ni “Aged eight I wanted to make clothes, but I was told it muse. Toutefois, c’est vrai, je corresponds plutôt à un type wasn’t a job for boys. I started studying to be a lawyer like my de femme pop et intello. dad, but I quickly understood it wasn’t for me. So I began Et vous pensez aussi au regard des hommes? working for Thierry Mugler and Jean Paul Gaultier who C’est essentiel ! C’est mon regard d’homme qui me fait voir became my professional fathers. [By founding my own les femmes de cette façon. Je crée pour elles, mais je vois la house] I wanted to develop my identity. I’m interested in the femme qui s’habille pour l’homme. L’homme n’est rien creative process –I want to make wearable couture, couture sans la femme et vice versa. La séduction est permanente. clothes you can wear every day with a jeans or a shirt. The C’est une femme à la féminité triomphante, provocante… ready-to-wear collections are an aesthetic offshoot of that. I La sexualité fait partie de la vie. Il y a des moments où je veux push the couture – because it’s a laboratory – and use it in réveiller les gens, suggérer quelque chose de plus traumati- ready-to-wear. I make it a badge of honor to only work with sant. Provoquer, mais de façon fine et surtout esthétique. superb materials; I choose only from the best suppliers. This J’ai toujours été fasciné par les films d’Hitchcock. Le feu sous means the products are expensive, but of extremely good la glace des femmes est une des choses les plus excitantes. quality. I don’t know how to define my style. Other people J’aime que l’élégance et l’allure soient dans la suggestion, say it’s elegant, luxurious, refined, sexy and chic. Skin is quelque chose comme: «excusez-moi d’être aussi belle». complementary to fabric. My base is the texture of skin, then Vos robes sont échancrées, la peau est utilisée comme un tissu… I choose fabrics to go with it. There is nothing more beautiful J’adore la peau! C’est un complément de matière. Ma base, than a woman’s skin”—Alexandre Vauthier, designer c’est le grain de la peau, puis je choisis les matières qui vont aller avec. Il n’y a rien de plus beau que la peau d’une femme.


64_P52_CarnetsMode•CMok_SR3:Palace22_

«Le corps féminin est une base de travail. C’est la femme qui m’inspire, ce qu’elle pense, ce qu’elle dit, la façon dont elle respire, dont elle vit… Toutes les femmes! Toutefois, c’est vrai, je corresponds plutôt à un type de femme pop et intello.»

17/04/14

17:36

Page 69


64_P52_CarnetsMode•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

17:36

Page 70

Carnet de

Mode

Corion

C

orion est une «jeune ancestrale» maison française. Car, tout en s’appuyant sur les techniques des meilleurs peaussiers, chaque pièce est piquée à la main et doublée de tissus raffinés. Milica, la jeune créatrice, invente une gamme de sacs modernes, bien pensés, au design absolument parfait.

Sacs design

www.corion-paris.com

Corion is handmade bags with elegant linings. With young designer Milica at the helm, they’re also defiantly modern.

Le jeu e graphiqirus des cu ne u tressés, if s c é sp des rioitné o de C

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

70


P51_Pubs:Palace

17/04/14

11:46

Page 3


64_P52_CarnetsMode•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

17:36

Page 72

Carnet de

Mode

e tt ye fa a L es ri le a G x u a ge va u a S e od M L

a nature reprend ses droits: fleurs et végétaux s’échappent et s’impriment sur les vêtements et les accessoires. Luxuriance et exotisme envahissent la jungle urbaine…

Chemise fleurie, Jodhpur, coton, 49,90 euros. Pantalon esprit jogging imprimé Surface to Air, polyester, 250 euros, 2e étage Lafayette Coupole, bd Haussmann. © Vincent Mercier

Sandale plate multibrides, Mellow Yellow, cuir velours et élastique, 119 euros, RDC bas Lafayette Coupole, bd Haussmann. © Vincent Mercier

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

72

Solaire en plastique, Lafayette Collection, 49,90 euros, RDC Lafayette Coupole, bd Haussmann. © Vincent Mercier


64_P52_CarnetsMode•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

17:36

Page 73

Carnet de

Mode

Casquette imprimée, Lafayette Collection, coton, 19,99 euros, RDC Lafayette Coupole, bd Haussmann. © Vincent Mercier

Blouson, Alice + Olivia, soie, 689 euros, 3e étage Lafayette Coupole, bd Haussmann. Jupe, Rochas, 75% soie, 25% polyester, 1 470 euros, 1er étage Lafayette Coupole, bd Haussmann. Pochette, 1951, cuir de vachette, 105 euros, 2e étage Lafayette Coupole, bd Haussmann. © Arnaud Pyvka

Teddy imprimé fleuri,Manoush, néoprène, polyester et spandex, 425euros, 2e étage Lafayette Coupole, bd Haussmann. © Vincent Mercier

Mocassins, Louis Leeman, cuir, 610 euros, 3e étage Lafayette Homme, bd Haussmann. © Arnaud Pyvka PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

73


64_P52_CarnetsMode•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

17:37

Page 74

Papa A s e l l i F

T

oo Cool For School, titre de cette collection d’été qui revisite avec charme et nonchalance les classiques de l’étudiante. Sweatshirts ultra court rebrodés de paillettes, mini jupe à pli, casquettes et imprimés globe terrestre, les deux sœurs de Filles A Papa adorent le mélange des genres. Un esprit chic et rebelle, une allure de filles modernes. En vente au Bon Marché Rive Gauche et chez colette Too Cool for School is the name of Filles A Papa’s latest collection of glittery sweatshirts, miniskirts and caps.


64_P52_CarnetsMode•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

17:37

Page 75

Carnet de

Mode

«Om vincit amnoiar (l’amour », triomph de to e dixit Virugt)il,e Les F les . A Papa ailim ent les mo la typograptsh, ie , et sur les messtoaguets de liberté


64_P52_CarnetsMode•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

17:37

Page 76

Carnet de

Mode

Des fleurs et des couleurs

E

n haut à gauche, sandale Juda brodée de corail, perles d’eau douce et perles de verre vintage tchèques, édition limitéeJerome C. Rousseau ; à droite, escarpin Virgule Pivoine Roger Vivier. En bas, sandale Alois et escarpin Topaz imprimé fleuri Walter Steiger.

Top, from left to right, limited-edition Juda sandals, Jerome C. Rousseau; Virgule Pivoine pumps, Roger Vivier. Bottom, from letf to right, Alois sandals and Topaz pumps, Walter Steiger. PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

76


64_P52_CarnetsMode•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

17:38

Page 77

Carnet de

Mode

E

n haut à gauche, sandale à talon en serpent, imprimé à pois noirs et blancs Dior; au milieu, escarpin imprimé floral Dolce & Gabbana; à droite, sandale à lacets en satin gris et cuir verni bleu ciel et prune avec fleurs roses Dior . En bas, à gauche, escarpin en faille de soie, imprimé floral rouge et bleuDior ; à droite, escarpin So Kate python faïencé Christian Louboutin.

Top, from left to right, high-heeled Dior sandals; Dolce&Gabbana pumps; laced Dior sandals. Bottom, from left to right, Dior pumps with floral print; So Kate highheeled pumps, Christian Louboutin. PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

77


64_P52_CarnetsMode•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

17:38

Page 78

Carnet de

Mode

Le style à vos pieds

D

errière Kardinale, on trouve un jeune styliste italien, Fernando Pensato Jr, qui a suivi les traces de son père en créant sa propre ligne de chaussures. Après avoir relooké le classique et célèbre mocassin, il veut désormais réinventer les «sneakers». Ses modèles sont fabriqués à la main dans l’usine familiale, en Italie, en velours, en cuir imprimé ou en peau de python. Comme pour les mocassins, la marque propose un large choix de broderies, imprimés ou pierres scintillantes. Un look unique et joliment décalé. www.kardinale.com

Kardinale is Fernando Pensato, Jr., a shoe designer who began by giving the moccasin a makeover. His next project: sneakers, in velvet, printed leather and snakeskin.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

78


ONLINE SHOP: WWW.ESSENTIEL-ANTWERP.COM

PALACE COSTES-essentiel_mars/avril.indd 1

04/02/14 15:07


64_P52_CarnetsMode•CMok_SR3:Palace22_

18/04/14

8:27

Page 80

Guy Rautureau

Xavier Bellanger

«Une chaussure, c’est comme un bijou»

«U

ne femme devrait toujours dormir avec sa paire de chaussures neuves. Une chaussure, c’est comme un bijou, c’est un objet sensuel, affirme Guy Rautureau, en caressant avec tendresse son dernier escarpin. Une paire de chaussures, il faut la regarder, la caresser, la polir, l’aimer, l’adorer et se dire qu’on est belle avec.» Célèbre pour ses bikers et ses stilettos confortables, 100 % made in France,Free Lance, la marque à la rose brodée sous la semelle, fêtera bientôt ses 35ans. Comment vous définissez-vous? Je suis un fabricant créateur ou plutôt créateur artisan… Je suis un fabricant de chaussures qui dessine les chaussures. J’ai commencé par apprendre à les faire, je suis d’ailleurs aujourd’hui le seul de l’usine à pouvoir faire une chaussure deA à Z. Free Lance, c’est une histoire de famille, notre grandpère était cordonnier, notre père a monté une petite entreprise, j’ai travaillé avec mon frère, et aujourd’hui je continue l’aventure avec ma fille. C’est une passion en héritage. L’excellence nécessite du temps et de la patience. Qu’entendez-vous par excellence? L’excellence, c’est le look et un chaussant parfait. Free Lance est avant tout une main. Un escarpin est le résultat de ce long savoir-faire. La cambrure, l’intérieur aussi doivent être parfaits, je déteste l’idée qu’un bas puisse filer. C’est une surveillance permanente de tous les détails. Où sont fabriquées vos chaussures ? Dans une usine à LaGaubretière, un très petit village en Vendée où je suis né. On fait les chaussures chez nous, c’est essentiel. J’y vais trois jours par semaine. L’usine, c’est un coffrefort qui conserve les trésors du savoir-faire, c’est aussi un jardin à entretenir tous les jours. Faire des chaussures est un métier d’art, qui

malheureusement est en train de disparaître. Quel est le must de la collection de cet été? La transparence ! J’ai essayé d’être visuel et technique. Mettre la femme en lévitation grâce à un talon transparent. A dix mètres, on la voit comme si elle était sur la pointe des pieds. C’est un style très nouveau, d’une grande légèreté, et une incroyable prouesse technique. Il y a aussi une boot ouverte derrière et devant, et des imprimés montres. Il y a de nouvelles matières, cet été? Les matières, c’est la force de Free Lance. Je travaille avec sept tanneurs en Italie, à Santa Croce en Toscane. Un pour le veau, un pour le velours, un pour le vernis… Ce sont toujours les mêmes et ils participent à mes recherches. J’ai une immense collection de peaux. Le python des stilettos de cet été, je l’ai depuis 2006 dans mes stocks, j’attendais le juste moment. Propos recueillis par

ANNE DELALANDRE 30 rue du Four, ParisVIe

“Ibegan by learning how to make shoes,” says Guy Rautureau, shoe designer and head ofFree Lance. “Even today I’m the only person in the factory who can make as shoe from A to Z. Free Lance is a family business. Our grandfather was a cobbler; our father began a small business; I worked with my brother; and today I’m continuing the adventure with my daughter. We make the shoes in a factory in La Gaubretière, a small village in Vendée, but I work with seven tanners in Italy: one for the calfskin, another for suede, another for patent. It’s always the same ones and they help with my research. I have a massive collection of skins. I’ve had the python Iused in this summer’s stilettos since 2006 – I was just waiting for the right moment.”

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

80


PAGE PUB MAXetMOI ETE14 PALACE COSTES 205x275mm.indd 1

05/02/14 11:52


64_P52_CarnetsMode•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

17:38

Page 82

Carnet de

Mode

Dans les coulisses du défilé Paul&Joe I

l fait beau, l’air est léger, j’ai rendez-vous avec Sophie Mechaly, créatrice de la marque Paul & Joe, dans son showroom du Haut Marais. Pourquoi un décor de conte de fées pour votre défilé? J’avais à l’esprit le filmLa Belle et la Bêtede Jean Cocteau, associé aux contes de Perrault. Je rêvais d’une peau lainée, enveloppante, comme la cape dePeau d’âne, le film qui m’a le plus marquée dans mon enfance. C’est le leitmotiv de la collection, décliné en écru, orange, jaune et bleu glacier. Comment était l’ambiance backstage? C’est toujours très zen chez Paul& Joe. En tant que femme, mère et chef d’entreprise, j’ai l’habitude d’organiser et de gérer les priorités. J’estime que 48heures avant tout doit être prêt. Ainsi, le jour du show, c’est un peu ma fête. Je choisis tous les mannequins. J’aime faire travailler les «new faces» et, bien sûr, celles qui font mes campagnes. Je les connais, certaines reviennent sur plusieurs saisons. Je suis douce avec elles. Elles sont tellement jeunes! Elles pourraient être mes filles. Je veux des mannequins qui ne soient pas trop maigres, pas trop ados, plutôt jeunes filles, et surtout saines ! Des filles qui se nourrissent, pas des filles émaciées. Elles doivent avoir une cadence, un rythme et être cool. Elles ont fait Milan, New York, puis Paris avec ses 110 défilés. Elles ont quatre heures de maquillage à chaque show. C’est très dur. Comme je les traite bien, elles sont très mignonnes et participent. Et puis, j’ai un truc, vers 18 heures, je leur offre du champagne. Cette collection a un titre? On pourrait l’appelerLa Belle au bois vibrant. Mixer des imprimés avec ces peaux lainées colorées. J’ai adoré les shorts double taille en trompe-l’œil, les bombers oversize réversibles, avec un côté uni et l’autre imprimé «camoufleur», à porter de façon chic ou casual, les pantalons un peu militaires avec empiècements matelassés à pinces, le mélange de ces capes en peau à porter avec de longs jupons en guipure, les cols roulés en cachemire, un peu doudous… J’ai joué sur le deux-en-un, des pièces réversibles, des capuches amovibles. C’est le côté féminin intelligent. Vous vous êtes inspirée de Poliakoff pour les imprimés? La rétrospective au Musée d’art moderne m’a beaucoup touchée. J’ai interprété Poliakoff à la Paul& Joe, c’est-à-dire en plus gai, plus positif, avec des couleurs plus fraîches. PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

82


64_P52_CarnetsMode•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

17:39

Page 83

J’aime cette idée du kaléidoscope. Un camouflage revisité, coloré, fait de patchworks de couleurs corail, bleu glacier, marine, rouge et kaki, le nouveau basique. Les patchworks sont repris sur plusieurs matières en satin mat ou en crêpe de chine de soie, comme cette robe chemisier avec petits volants en bas, très Paul& Joe, à porter avec une veste d’homme un peu longue et de très hautes bottes, réminiscence des bottes de sept lieues. Un conseil de look pour l’hiver prochain? De gros pulls col roulé cachemire avec une sublime peau lainée. Personnellement, je choisirais la grande cape en écru réversible et le manteau blanc d’hiver oversize un peu boule. De l’allure et beaucoup d’élégance. Propos recueillis par A N N E D E L A L A N D R E www.paulandjoe.com Photographies Nader Kassem

“I was thinking of Jean Cocteau’s Beauty and the Beast, Perrault’s fairy tales, and a shearling like the cape in [Jacques Demy’s film] Peau d’âne. It’s the collection’s leitmotif; I mixed prints with colorful shearling. I love the trompe-l’oeil double-waisted shorts, oversized bomber jackets, and long skirts in guipure lace. I played with two-in-one and reversible pieces. I was really touched by the recent Poliakoff retrospective and created a Paul&Joe version: more playful, positive, with brighter colors. Our shows are always really Zen. As a woman, mother and business leader I’m used to organizing and managing priorities. I like to work with new faces and models who aren’t too thin or too adolescent, and are, above all, healthy”– Sophie Mechalay, designer, Paul& Joe.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

83


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:16

Page 84

Spécial

Désirset Séduction Dentelleset

Diamants

Bijouxet

Frissons


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

L

a fleur se décline sous trois nuances de pierres précieuses à travers la nouvelle collection haute joaillerie Hortensia de Chaumet. Une déclinaison de bijoux de sentiments éclatants, gourmands ou glamour, dans laquelle la maison explore toutes les subtilités de cette fleur dans un esprit graphique.

17/04/14

17:26

Page 85

Fleurs

précieuses

www.chaumet.fr

Chaumet has based a new jewelry collection around hydrangea, in which all the flower’s subtleties are fully explored.

De haut en bas et de gauche à droite: bague en or rose, rubis, saphirs roses et diamants; bague en or blanc et diamants; bague en or rose, opale rose et peau d'ange, tourmalines roses, saphir rose et diamants; bague en platine, opale blanche et diamants. Toutes les bagues sont de la collection Chaumet Hortensia. PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

85


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

e

Sensuelles

dentelles

D

epuis plus de cinquante ans, les collections de lingerie et de balnéaire de luxe de la maisonAndrés Sardá s’affirment comme une référence incontournable par leur qualité et leur sensualité. D’abord Andrés Sardá, le père, amoureux du corps féminin, qui fit le pari de l’innovation et de la technologie en créant des collections d’avantgarde en lycra. Aujourd’hui la fille,Nuria Sardá, directrice de la création, qui vient d’être distinguée créateur de l’année2014 au dernier Salon international de la lingerie de Paris et récompensée pour «le glamour et l’originalité de son travail». Nuria Sardá perpétue le savoir-faire de la maison et fait entrer la marque dans une nouvelle ère. Pour célébrer les 50ans de la griffe, Nuria ne s’est-elle pas offert les services de Rossy de Palma, l’actrice espagnole la plus extravagante, pour

16:17

Page 86


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:29

Page 87


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

«L’élégance de la femme commence par sa lingerie, elle révèle son style et marque des moments intimes importants.» Nuria Sardá

donner naissance à une ligne ultra-sexy? La lingerie Andrés Sardá est à l’image de Barcelone, berceau de la marque: cosmopolite, raffinée, surprenante. «L’élégance de la femme commence par sa lingerie, elle révèle son style et marque des moments intimes importants», dit la créatrice. Attirants et désirables, les modèles de la nouvelle collection nous emportent déjà versl’été, sur les plages de sable noir des Canaries, sous un ciel définitivement bleu. Une collection de lingerie qui fait la part belle aux fleurs et à une explosion de couleurs vives, façon jardin d’Eden. Bleu dense, turquoise profond, corail intense, jaune pimpant, mais aussi des poudrés délicats déployés sur de la soie et de la dentelle, Andrés Sardá ne s’éloigne pas de ses rivages, la Méditerranée est là, au plus près… SANDRA SERPERO En vente au Bon Marché. www.andressarda.com

Andrés Sardá’s lingerie and beachwear collections have long been renowned for their quality and sensuality. The label is now being run and firmly brought up to date by Andrés’ daughter, Nuria: “Women’s elegance begins with their lingerie. It reveals her style and marks important intimate moments.” The latest collection is inspired by the black sand and deep blue skies of the Canary Islands, but retains the sensuality of its Barcelona home.

17:22

Page 88


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:17

Page 89

Pétales de diamants L

es nouveaux modèles de la collection Cosmos reprennent la fleur emblème de la maison Van Cleef & Arpels, le trèfle. Chaque modèle est composé d’un cœur de diamants autour duquel sont disposés les pétales. Dans la lignée des solitaires(à droite), la maison de joaillerie française décline ses modèles de bagues de fiançailles avec des pierres de couleurs, rubis, saphirs et émeraudes. www.vancleefarpels.com

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

89

Van Cleef & Arpels’ Cosmos collection takes the house’s four-leafed clover, fills the leaves with sparkle and puts a diamond in the middle.


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

i

Délicieuses

audaces

F

ondée en 2006 par Nicolas Busnel, Maison Close, la marque au credo érotico-chic, n’en finit pas de semer le trouble dans les esprits et compte bien faire parler d’elle en 2014. Son irrévérence sophistiquée lui a permis en effet de remporter le titre de «meilleure marque de lingerie boudoir de l’année» aux UK Lingerie Awards en décembre2013. Une récompense qui assoit la notoriété de la marque frenchie qui s’exporte à merveille (déjà 170points de vente à travers le monde) et va permettre son développement en France, contrée encore timide par rapport aux Etats-Unis, où elle connaît un engouement incroyable. Les raisons de son succès? Une lingerie insolente qui reprend les codes d’une séduction à la française et promet mille délices, des matières précieuses, des coupes audacieuses et des références qui s’affranchissent de tout diktat. «Amour, allure, luxure», trois mots qui pourraient être brodés sur les étiquettes de chaque pièce. Cette saison, les collections bien nommées Chambre des secrets, A fleur de peau, Villa Satine,Jardin impérial, Rue des demoiselles, Douce provocation… créent la surprise avec des modèles troublants: body aux

16:17

Page 90


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:17

Page 91


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

échancrures affolantes, culotte en résille canaille, soutien-gorge en dentelle insolente, body string en tulle stretch noir ardent, minijupe transparente floquée plumetis, string ouvrable alléchant… A l’orée des fantasmes, la lingerie de Maison Close fait flotter dans l’air un parfum d’inédit où l’érotisme s’affirme dans des audaces assumées. Joyeusement impertinent ! SANDRA SERPERO Chez Dollhouse. 24rue du Roi-de-Sicile, ParisIVe. www.maison-close.com

Founded by French designerNicolas Busnel, lingerie label Maison Close is perhaps better known abroad than at home. (It won Boudoir Lingerie Brand of the Year at the 2013 UK Lingerie Awards.) All surprising erotic-chic, the label features daring cuts, precious fabrics and a certain French seductiveness. Or as Busnel puts it, Maison Close “undresses your morals.”

16:17

Page 92


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:17

Page 93

Parures couture

CDonatella Versace

ollectionneuse de bijoux précieux, a associé pour la première fois en2012 le travail couture des ateliers, l’orfèvrerie et la joaillerie. Les bijoux sont un mix des motifs classiques de la maison associés à la sophistication des dernières créations Versace. Colliers et boucles d’oreilles de la ligne Haute Couture avec des pierres éblouissantes et colorées –péridot, rubellite, morganite–, sublimées par l’or jaune et les diamants. www.fr.versace.com

Versace’s jewelry mixes classic house symbols and the sophistication of recent couture shows with stunning results.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

93


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:17

Page 94

L

a maison Dior rend une fois de plus un vibrant hommage à la fleur préférée du couturier Christian Dior, celle qu’il cultivait avec passion dans le jardin de son enfance, au travers de ces deux collections haute joaillerie : la collection Rose Dior Bagatelleet la collection Rose Dior Pré Catelan, deux créations oniriques où la fleur fétiche devient infiniment précieuse. www.dior.com/fr/joaillerie

Rose fétiche

Dior has created two dreamy jewelry collections around its founder’s favorite flowers: Rose Dior Bagatelle and Rose Dior Pré Catelan.

De haut en bas: boucles d’oreilles «Rose Dior Pré Catelan», or rose, améthystes et diamants; collier «Rose Dior Bagatelle», or blanc, diamants, saphirs roses et émeraudes; collier «Rose Dior Bagatelle», or blanc et diamants; collier «Rose Dior Bagatelle», or blanc, diamants, saphirs roses et grenats tsavorites; bague «Rose Dior Pré Catelan», or rose, améthyste et diamant.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

94


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

q

Grâce légère

D

epuis toujours passionnée par la lingerie, la créatrice Assya Hiridjee lance la marque Monette en 2012. Pour défendre des valeurs comme l’authenticité, la féminité et la sensualité. La marque associe la grâce à l’élégance à travers tous ses ensembles de soie, à la fois simples et confortables, et aux inspirations parsemées de touches vintage. Tout de soie et de tulle, le modèle «Place des Victoires» vous rendra irrésistible. www.monette-paris.com

Monette makes lingerie that’s authentically feminine and sensual, blending elegance and comfort in a whirl of lace and tulle.

17/04/14

16:17

Page 95


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:17

Page 96

Icônes

uniques

P

our célébrer ses 90ans, la maison italienne Damiani a imaginé neuf pièces iconiques chacune éditée à dix exemplaires. Chaque collection est inspirée du style de chaque décennie pour des bijoux aux lignes contemporaines. www.damiani.com

For its 90th birthday Damiani has created 10 examples each of nine pieces inspired by each decade of its history.


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

a

Douceur féminine

EVanity Fair Lingerie ntre chic et confort,

lance en France sa collection de dessous afin de sublimer les formes des femmes avec légèreté, tout en s’appuyant sur son savoir-faire et son expertise. La marque sera disponible dès juillet sur un corner aux Galeries Lafayette. Féminine et agréable, grâce à ses choix de matières légères, la collection s’adapte à toutes les morphologies. L’ensemble «Smart», tout en dentelle et douceur, apporte un look ultra-féminin et moderne grâce à son subtil effet de laçage et sa résille originale. shop.vanityfairlingerie.com

Vanity Fair Lingerie lightly renders sublime the female form with savoir-faire and modernity while adapting to all body sizes.

17/04/14

16:17

Page 97


17/04/14

16:17

Page 98

Beauté éternelle

C

ette année, Tiffany fêtera ses 175 ans d’excellence et de création avec l’ouverture, en juin, sur l’avenue des Champs-Elysées, d’un important flagship. Pour Tiffany, l’élégance est un style de vie qui se perpétue. www.tiffany.fr

Tiffany is celebrating 175 years of excellence and craftsmanship in June by opening a flagship store on the Champs-Elysées.

De haut en bas, et de gauche à droite: bagues «Tiffany Diamond Corsage», bague «Tiffany Pink and White Diamond», bracelet «Tiffany Diamond and Morganite» et bracelet «Tiffany Diamond and sapphire». PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

98

Carlton Davis

84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:18

Page 99

s

Rétro

sophistiqué A

matrices de lingerie rétro et sophistiquée, Maud et Marjorievous invitent à porter sans modération leurs modèles empreints d’une douceur et d’une sensualité toute particulière. Les plus belles matières s’allient délicatement afin que chaque femme puisse se sentir libre et séduisante. Le modèle «Long Snake Moan» se compose d’un soutien-gorge triangle à armatures et d’une culotte haute, les deux en dentelle de Calais, python écru et lycra noir imitation cuir. www.maudandmarjorie.com

Maud and Majorielove retro lingerie and so will you when you see their seductive collection.


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:18

Page 100

o

Courbes

exquises «L

es 36-38 ne sont qu’une partie infime de la population féminine !» dit la jeuneSandra Tesi, distinguée, en 2013, au Festival des jeunes créateurs de mode de Dinard. Elle a mis son amour du détail au service des femmes et s’est offert le credo d’une lingerie allant du bonnet C au F, voire auG pour certains modèles. Essentiellement fabriquées en France, en petites séries, les pièces haut de gamme Mirage Magique, qui comptent aussi des modèles uniques entièrement réalisés à la main, affichent un style sobre et précieux, doucement rétro. Mirage Magique, c’est le sacre d’une féminité théâtrale et sophistiquée, mise en avant dans des parures glamour et ultraconfort qui font le bonheur des poitrines opulentes. Pour sa collection printemps-été2014, Sandra Tesi nous fait voyager dans des univers oniriques autour de quatre lignes:

La Caravane prodigieuse, Nouvelle ingénue, Noctambule et Carnet de bal. Tandis que de petits accessoires mutins, comme les mitaines en dentelle brodée, le col guipure en coton noir et autres pompons plumeux, viennent enflammer soutiensgorge et culottes, les nuisettes en dentelle sensuellement baroques annoncent des instants de séduction ardents… SANDRA SERPERO www.mirage-magique.com

“Women sized 36-38 are only a tiny part of the population!” says Sandra Tesi, whose labelMirage Magique creates highend larger-sized lingerie with cups sizes from C-F, even G for certain models. It’s glamorous yet comfortable, theatrical and sophisticated.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

10 0


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:18

Page 101


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:18

Page 102

La force

des pierres F

ondés par les frèresMads et Mikkel Kornerup à Copenhague, les emblématiques bijoux Shamballa Jewels sont des pièces précieuses qui invitent à la sagesse intérieure. Composés de perles serties de diamants et d’or, ces symboles de force se personnalisent au gré de vos envies puisqu’ils sont reliés aux sept principaux chakras du corps: selon les couleurs, certains apaisent, d’autres encouragent ou renforcent vos énergies... www.shamballajewels.com

De haut en bas: bracelets «Black Diamond Rouge», «White Diamond», «White Diamond Lock», et «Coral Bracelet».

Shamballa Jewelsis Copenhagenbased brothers Mads and Mikkel Kornerup. Their Shamballa Bracelet is made of diamondstudded gold beads strung together using macramé. FYI: Jay Z has one.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

10 2


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

17:02

Page 103

g

Subtiles

transparences A Yasmine Eslami

vant de devenir styliste photo pour la presse et consultante dans la pub, a collaboré pendant dix ans avec le team Vivienne Westwood à Londres. Celle qui se revendique «fille de la mode» a créé en2010 sa marque de lingerie éponyme. Son credo? Une lingerie légère aux armatures fines, simple en apparence mais impeccablement calibrée, qui fond sur la peau par de subtils jeux de transparence et laisse le corps libre. «Ma lingerie plaît d’abord aux femmes parce qu’elle est confortable, et tant mieux si elle plaît aussi aux hommes!» confie Yasmine. Il faut dire qu’avec la délicieuse Jeanne Damas en égérie de la marque, une collab’ remarquée avec Kitsuné (reconduite cette saison), Yasmine Eslami a tout pour les séduire. Pour cet été, sa collection délicate et doucement mutine, parée de tulle, de dentelle et autres matières ultra-légères, déploie des modèles colorés (rose, vieux rouge, vert gazon, marine profond…) et toujours une jolie palette de tons neutres sur des pièces aux coupes impeccables et aux détails séduisants. Jamais provocante, mais ultra-sensuelle, c’est la lingerie qu’on a envie de porter sous son tee-shirt blanc et son jean avec des stilettos aux pieds! Assurément parisienne.

SANDRA SERPERO 35 rue de Richelieu, ParisIer. www.yasmine-eslami.com

Olivier Zahm

After a decade working for Vivienne Westwood, Yasmine Eslami founded her own lingerie label in 2010. “Women like my lingerie because it’s comfortable,” she says, “and if men like it, then all the better!” Alongside her continuing collaboration with Kitsuné, her latest collection is delicate and mischievous, sensual and oh-so Parisian.


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:18

Page 104

b

Douces dentelles PAubade

our le printemps,

propose une collection en hommage à l’amour. Idylle parisienne marie la dentelle Leavers à une maille imprimée tour Eiffel d’un rose pastel poudré estival et très élégant. www.aubade.com

Aubade has a collection that pays homage to Paris and includes an Eiffel Tower-printed knit that’s summery and elegant.


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:18

Page 105

Broderies superbes

D

ans l’univers de la joaillerie contemporaine, Djula tient une place importante: des bijoux fins, tendance et modernes. Des collections qui se font précieuses, avec des déclinaisons d’or blanc, jaune ou rose serti de diamants éclatants. Chaque année, ce sont 200modèles qui sont fabriqués dans l’atelier parisien. Ici, la collection Dentelle, qui s’inspire des broderies des années1920. www.djula.fr

Every year about 200 pieces come out ofDjula’s Parisian workshops; the current collection, “Dentelle,” is inspired by 1920s embroidery.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

10 5


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

17:10

Page 106

C

ette année encore, Henri J. Sillam met en avant bêtes, insectes et chimères. En plus des félins de la savane, la maison autrichienne rend hommage aux animaux aquatiques, comme le requin ou l’hippocampe: un bestiaire toujours plus féerique. L’année du cheval est elle aussi célébrée avec cette broche en forme de fer à cheval porte-bonheur. Le tout en or jaune, argent et diamants blancs. www.sillam.com

Austrian house Sillam pays homage to animals, insects and chimeras with jeweled sharks, seahorses and horses in gold, silver and diamonds.

Zoo

féerique

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

10 6


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:19

Page 107

n

Armes de charme PAgent Provocateur

our cette nouvelle collection,

reste fidèle à l’impertinence audacieuse et au style ultra-sexy qui a fait son succès depuis sa création en 1994. www.agentprovocateur.com

Agent Provocateur remains true to its name with its latest collection.

A gauche, ensemble «Novah» en satin, soie rose et dentelles jaunes; à droite, ensemble «Judy», parsemé de cristaux irisés: la tenue de séduction suprême…


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:19

Page 108

Perles

magiques L

a maison Chanel présentait en janvier dernier sa collection haute joaillerie intitulée Les Perles de Chanel.L’occasion de rappeler le culte voué aux perles, élément fondateur et emblématique de l’identité et de l’image de la marque. Mademoiselle Coco Chanel les aimait par-dessus tout… en boucles d’oreilles, en tour du cou, en simple rang ou en cascade de sautoirs, elle les portait en n’importe quelle occasion. Quatre-vingts ans après, leur blancheur et leur rondeur sont encore et plus que jamais un code stylistique à part entière.www.chanel.com/fr/joaillerie PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

10 8

Coco Chanel loved pearls and wore them with everything, so it’s no surprise that Chanel’s haute joaillerie line made them the centerpiece of its “Les Perles de Chanel” collection.

Collier «Plume Perlée», or blanc serti de diamants et 320 perles de culture du Japon et bague «Plume Perlée», or blanc serti de diamants et une perle de culture des mers du Sud de 14 mm de diamètre et 5 perles de culture du Japon.


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

w

Séduction

L

délicate

es femmes se rêvent toujours plus minces et mieux dans leur corps.Wacoal leur propose une collection épurée, pleine de charme et de délicatesse. La culotte «Beauty Secret Up» remonte les fesses, et la robe galbante sculpte la silhouette. La matière Coolmax aux microfibres gainantes s’adapte à chaque courbe afin de façonner une silhouette parfaite tout en l’amincissant. Sans coutures ni élastique, elle est totalement invisible. www.wacoal.fr Sculpt your body withWacoal invisible shaping underwear.

16:19

Page 109


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:19

Page 110

Joaillier

de légende F

awaz Gruosi, fondateur et créateur de la maison deGrisogono, ne serait pas devenu une véritable légende dans le monde de la joaillerie sans une bonne dose d’impertinence. Il grandit à Florence, et c’est quasiment par hasard, poussé par la nécessité de trouver un emploi, qu’il met un pied dans l’univers joaillier à l’âge de 18ans. Vendeur pour un joaillier, il gravit les échelons jusqu’à devenir directeur de boutique. Bosseur et passionné, doué pour la vente et doté d’un œil esthète, Fawaz est repéré par Harry Winston puis par Bulgari: la maison italienne lui demande de vendre ses collections joaillières aux quatre coins du monde. En1993, le départ de Gianni Bulgari de la maison pousse Fawaz à prendre son envol: il fonde la maison deGrisogono et se découvre un don inouï pour dessiner des bijoux. Généreuses, tout en volume, ses pièces sont un élégant contrepied aux tendances joaillières de l’époque, résolument minimalistes. Mais c’est en 1996 que Fawaz précipite son destin : au hasard d’une lecture, il tombe sur un diamant noir spectaculaire de 190 carats, baptisé Black Orlov. «Cette pierre m’a fasciné», se souvient-il aujourd’hui. Contre toute attente, il décide de

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

1 10


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:19

Page 111

En haut à gauche, manchette en galuchat; à droite, boucles d’oreilles collection «Vingtième anniversaire»; au centre, montre «Allegra»; en dessous, bague de la collection «Vingtième anniversaire» et bague «Melody of Colours».

consacrer une collection joaillière entière à cette gemme pleine de mystère, pourtant boudée par toute la profession. Le succès est phénoménal. «Trois ans plus tard, le cours du diamant noir avait littéralement explosé, se félicite Fawaz Gruosi, à qui de nombreux autres créateurs ont emboîté le pas. Depuis cette collection, le diamant noir s’est ancré dans la signature deGrisogono : dans les collections actuelles, il épouse le blanc laiteux de la perle, souligne le rouge profond des rubis ou sublime, tout simplement, l’éclat du diamant blanc. Toujours prêt à bousculer les codes, Fawaz Gruosi a ajouté d’autres matériaux originaux à sa palette : le galuchat, les diamants laiteux «Icy diamonds», ou un or aux reflets marron inédits. Dans une démarche qu’il compare volontiers à la haute couture, il a également développé une technique pour noircir l’or afin de souligner au mieux les reflets des pierres précieuses. Fawaz Gruosi se moque des convenances, il n’hésite pas à marier pierres fines (semi-précieuses) et gemmes d’exception pour créer des harmonies stupéfiantes sur des bijoux d’une facture joaillière exceptionnelle. Cette année, il a présenté la première montre

issue de la collectionAllegra résolument moderne, composée d’un système ajustable de vingt liens de cuir entrelacés de coloris différents qui lui confère un caractère indéniable. Infiniment respecté par la profession, chouchou des stars, le créateur qui confie ne jamais prendre de vacances explique humblement son succès : «J’ai pris des risques tout au long de mon parcours. C’est cette audace qui fait aujourd’hui tout l’esprit de Grisogono.» S A R A H B OUA S S E 358 Bis rue St Honoré, ParisIer.

Fawaz Gruosi grew up in Florence and began working in a jewelry store aged 18. He was eventually spotted by Harry Winston, before moving to Bulgari, where he sold the collections worldwide. Gruosi left Bulgari in 1993, began designing jewelry himself and set upde Grisogono. In 1996, he became obsessed by oft-ignored black diamonds. “Three years later, the price of black diamonds had gone through the roof,” he says, and the stone had become a Grisogono trademark. “I’ve taken risks throughout my career,” says the man who claims never to take a holiday. “That daring is now what makes up the Grisogono spirit.”

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

111


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:19

Page 112

S

i l’on considère que les bijoux sont des œuvres d’art à porter, alors ceux deMarc Auclert le sont plus que tous les autres. Car ce sont de véritables objets d’art, chinés auprès d’antiquaires, dans les salles de vente ou chez des collectionneurs, que le créateur transforme en bijoux hors du commun. Dans ses vitrines de la rue de Castiglione, une cuillère romaine en or, montée en pendentif, côtoie des boucles d’oreilles faites de pièces byzantines, tandis que les perles en calcédoine d’un collier antique sertissent une bague aux lignes follement modernes. Issu d’une famille d’antiquaires, ancien directeur international de Chanel Joaillerie, Marc Auclert combine son œil expert et son goût pour les beaux objets avec sa connaissance pointue de l’univers joaillier, dans lequel il évolue depuis vingt-cinq ans. Soucieux de préserver l’intégrité de ces objets précieux, il les sublime sans jamais les brusquer: ni trou, ni colle, ni soudure – un challenge passionnant pour les prestigieux ateliers parisiens qui donnent vie à ses dessins. «Je suis antiquaire avant tout», confie Marc. Alors, lorsqu’il cherche l’inspiration, c’est aux matières premières qu’il s’en remet. «Quand je vois de beaux objets, ils me parlent. C’est eux qui me disent le bijou qu’ils veulent devenir.» Et visiblement, Marc Auclert sait les écouter.S A R A H B O U A S S E

Bijoux

d’art

10 rue de Castiglione, ParisIer.

Marc Auclert is from a family of antique dealers and the exinternational director of Chanel’s jewelry line, so when he struck out on his own he combined his passion and began making jewelry from objets d’art. “When I see beautiful objects, they speak to me,” he says. “They tell me what they want to become.”

De haut en bas: pendentif cuillère romaine en or; bague saphir et calcédoines bleues antiques; bague bouton-d'or romain en or mat et diamants cognac.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

112


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:19

Page 113

o

Résilles de mode L

a jeune créatrice Léa Peckre signe une collection capsule pour Lejaby. Utilisant ses matières préférées comme le tulle, la maille 3D, l’alpaga ou le lycra, elle dit vouloir «brouiller les pistes entre lingerie et prêtà-porter». Le travail des ouvrières de Lejaby, en lutte pour préserver leur savoirfaire, est mis en avant: les looks ont été réalisés dans l’atelier de Rillieuxla-Pape près de Lyon. «On est une vieille dame, elle est toute jeune, explique Alain Prost, le PDG de la maison. Chez nous, il y avait l'expérience, le recul, Léa Peckre a apporté sa fougue et son impatience.»

www.lejaby.com

Young designer Léa Peckre has put together a capsule collection for Lejaby deliberately mixing up lingerie and ready-to-wear in tulle, 3D knits, alpaca and Lycra.


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:19

Page 114

Monde

merveilleux Wallace Chan

, mystérieux joaillier hongkongais, est le premier artiste asiatique accepté dans le cénacle très fermé de la Biennale des antiquaires. Il y a fait une apparition très remarquée en2012 et sera de nouveau présent pour l’édition2014. Dans le monde merveilleux de Wallace Chan, on retrouve la broche «Fish’s Dream» et la bague «Phoenix». Toute la maîtrise et l’art sculptural du joaillier asiatique sont ici représentés avec des matériaux atypiques : diamant, titane, nacre, perle et cristal de roche. Une intensité incroyable des couleurs et une grande minutie.

www.wallace-chan.com

Mysterious Hong Kong jewelerWallace Chanuses diamonds, titanium, mother of pearl, pearls and crystals in precisely worked, intensely colored pieces. PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

1 14


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:20

Page 115

Pierres fines

En haut à gauche, le pendentif «Libellule» en spinelle bleu, diamants et or blanc; à droite, la bague «Infini» en diamants blancs, noirs et or blanc. Au milieu, la bague «Fleur» en or blanc, péridot et saphirs. En bas, la bague «Roue» en or blanc, tourmaline, saphirs roses et diamants; et la bague «Vigne» en or rose, améthystes, grenats tsavorites et diamants.

«P

lus tard, tu pourras dessiner des bijoux.» C’est en se remémorant les mots que lui avait un jour dits son père, illustre gemmologue, queMarieCaroline Lagache a décidé de changer de cap. En2009, cette ancienne contrôleuse de gestion, issue d’une famille de bijoutiers-horlogers depuis quatre générations, a choisi de tout plaquer pour créer la marque de bijouxTiber. Avec, pour point de départ, la pierre: formée à la gemmologie et au dessin joaillier entre Paris et Bangkok, Marie-Caroline affirme son parti pris à travers le choix de ses gemmes. Et revendique son petit faible pour les pierres fines, souvent méconnues du grand public. «On se focalise trop sur les pierres précieuses : diamant, rubis, saphir, émeraude, qui sont souvent traitées et chauffées, alors qu’il existe des pierres fines entièrement naturelles aux couleurs extraordinaires. Le public ne voit pas cette fabuleuse diversité», déplore la créatrice, qui cite parmi ses favoris la tourmaline, le spinelle, la pierre de lune et les grenats. C’est toujours dans l’optique de mettre en valeur sa pierre de centre que Marie-Caroline dessine, à la main, chacune des pièces qui seront ensuite fabriquées par ses ateliers français. Souvent inspirée par la nature, sa ligne est délicate, épurée, et toujours

très féminine. Chez elle, dans le quartier de la Madeleine, Marie-Caroline reçoit sur rendez-vous et imagine, avec ses clients, des pièces sur mesure d’une précieuse originalité. SARAH BOUA S S E 33 rue de l’Arcade, ParisVIIIe. “Too much attention is paid to diamonds, rubies, sapphire and emeralds, which are often heated and treated, even though there are entirely natural fine stones with extraordinary colors,” saysMarieCaroline Lagache who, in 2009, gave up her accounting career to foundTiber, which now specializes in lesser known stones, such as tourmalines, spinels, moonstones and garnets.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

115


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:20

Page 116

Diamants

De haut en bas: bague «Wild Buffalo» en or noir, diamants gris et noirs, cornes en Malachite; bague «Galuchat» en or blanc, or noir et diamants; boucle d’oreille «Tribal» en or noir et diamants noirs.

magiques D

iplômée de la Parsons School of Design de New York, Vanessa Mimran aurait pu faire de la mode. Mais la jeune et jolie Parisienne a finalement préféré donner vie à des créations durables, affranchies des saisons. «J’aime le bijou pour son aspect précieux. C’est un objet charnel, que l’on porte toujours avec soi, qu’on transmet même parfois à la génération suivante. Le bijou traverse les tendances», explique Vanessa depuis son showroom parisien, installé juste en face de colette, rue du Faubourg-Saint-Honoré. Parmi ses collections, l’éternel diamant s’est tout naturellement fait une place de choix. Blanc, mais aussi noir, gris ou brun, la créatrice marie la précieuse pierre à toutes les couleurs d’or: «Le diamant est incontournable ! tranche Vanessa. Il va avec tout, il épouse toutes les carnations. C’est une pierre sexy, magique.» Fines et très féminines, sublimées par de

joyeuses harmonies de couleur, les créations Nessa explorent les thèmes classiques de la faune et de la flore, mais savent aussi s’aventurer sur des terrains plus modernes : bagues deux doigts façon poing américain, boucles d’oreilles en spirale d’inspiration tribale, bracelets à message en or brossé. Sa toute nouvelle ligne, qui décline une tête de buffle très stylisée, a déjà des petits airs de grand classique. S A R A H B OUA S S E 217 rue Saint-Honoré, ParisIer.

“I like jewelry for its preciousness,” says designer Vanessa Mimran. “It’s something sensual you always have with you.” Her label Nessa is full of delicate and feminine jewelry with beautiful harmonious colors and fine materials. Its new line, based on a stylized buffalo head, already looks like it could be a classic.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

1 16


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

y

Subtiles broderies

«E

tre une femme est un héritage.» Un brin espiègle, totalement sensuelle, Odile de Changy révèle la femme audacieuse et indépendante d’aujourd’hui, à travers des parures de dentelles et la subtilité des broderies. Elle entremêle avec justesse nostalgie et finesse pour retrouver la poésie des toilettes d’autrefois. La culotte et le soutiengorge emboîtant à armatures «Flore» sont en dentelle de Calais noire, rebrodée de fil ivoire et tulle gainant noir. www.odiledechangy.fr

Slightly cheeky, totally sensual, Odile de Changy’s poetic lingerie is made for today’s daring and independent woman.

17/04/14

16:20

Page 117


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:20

Page 118

Trophées de voyage

U van der Velden

ne approche très personnelle de la joaillerie.Bibi découvre de nouveaux matériaux au fil de ses voyages : des plumes de paon sur une pelouse en Inde, une roche de marbre près d’une rivière en Italie, des coquillages rejetés par la mer sur les rivages, des défenses de mammouth… A partir de ces matériaux, elle crée ses bijoux, en y ajoutant des perles et des pierres semi-précieuses pour un résultat original qu’elle définit comme des «objets d’art portables». www.bibivandervelden.com

Bibi van der Velden collects objects during her travels – peacock feathers in India, marble in Italy – she then integrates into her jewelry for what she calls “wearable objets d’art.”

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

118


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:20

Page 119

Formes intimes

U

n bijou peut-il avoir un sens? A voir la toute première collection de laMaison Dauphin, on est tenté de répondre oui. La jeune créatrice Charlotte Dauphin de la Rochefoucauld a étudié la sémiologie, la communication et l’histoire de l’art. Empruntant à l’architecture ses lignes géométriques et une approche expressionniste des volumes, elle décline des pièces aux allures de sculptures à porter. A la fois imposants et pleins de finesse, ces bijoux s’admirent aussi bien portés, lorsqu’ils scintillent au rythme des mouvements du corps, que seuls, regardés comme des objets d’art. S A R A H B OUA S S E www.maisondauphin.com

Paolo Roversi

The first collection of Charlotte Dauphin de la Rochefoucauld’s jewelry line Maison Dauphin is classically elegant and wildly modern, imposing, yet delicate, with geometric patterns on what looks like wearable sculpture.


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:20

Page 120

Colliers en fête P

our son 130e anniversaire, la maison Bvlgari présente sa collection quatre saisons composée de quatre colliers, un pour chaque période de l’année. Le motif feuillage est décliné et les tons changent joliment en harmonie: le printemps est symbolisé en or jaune, améthystes, tourmalines et péridots; l’été est en or jaune, émeraudes, grenats mandarins et améthystes; l’automne est illustré par des tourmalines et des améthystes; enfin, l’hiver se pare d’or blanc recouvert de scintillants diamants.www.fr.bulgari.com For its 130th anniversary,Bvlgari has produced four necklaces that use different stones and materials to represent the four seasons.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

120


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:20

Page 121

u

Audaces espiègles

G

rivois, voici la définition deLascivious, parfaitement assumé par la marque. Ses modèles coquins et audacieux sont dotés de dentelles très fines et de détails ajourés espiègles. La collection printemps-été est très féminine et d’inspiration vintage. Des tons pastel, ivoire, de la dentelle… Erotique very chic! www.lascivious.co.uk

Lasciviousis what you’ll feel when wearing the lingerie label’s vintage-inspired Spring/Summer collection.


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:21

Page 122

Au nom de la rose

L

a rose a toujours été une source d’inspiration pour la Maison Piaget. Peignes, tiares ou encore montres manchettes et à secrets… la collectionPiaget Rose Passion est composée de 100pièces qui s’articulent autour d’un choix lumineux de pierres de couleur: diamants jaunes, émeraudes, saphirs roses, chrysocolle, chrysoprase, calcédoine, avec une prédominance de rose rappelant la couleur de la fleur.www.piaget.fr The Piaget Rose collection takes the house’s love of the flowers to new heights with 100 rose-based pieces in a wonderful selection of stones. PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

122


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

f

Stars

parisiennes LThomassChantal a star chez

, c’est vous! La collection Rockin’ Josephine vous sublime avec cet ensemble soutien-gorge bandeau de mousse et dentelle accompagné de la culotte tout en transparence faite de dentelle soulignée de satin à l’effigie de la tour Eiffel, l’autre star parisienne. 211 rue Saint-Honoré, ParisIer.

Chantal Thomass’ “Rockin’ Josephine” collection makes you the star with lace lingerie printed with Mr. Eiffel’s tower.

17/04/14

16:32

Page 123


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:21

Page 124

Soies d’été

m C

’est l’histoire de Caroline et Anémone, deux sœurs, qui ont passé leur enfance entre les rouleaux de dentelle et de soie dans l’usine de corseterie d’Albert, leur grand-père. Elles ont commencé en2008 par créer des maillots de bain sous le nom d’Albertine ! En mixant les couleurs, les formes, les imprimés. Elles lancent cet été leur première ligne de lingerie 100 % made in France. Du bandeau au body, les modèles ont tous des noms de fleurs – «Jacinthe», «Anémone», «Bleuet»… Les couleurs sont pastel, avec des touches d’orange et de jaune citron. Frais et estival. www.albertine-swim.com/fr Sisters Caroline and Anémone grew up surrounded by their corset-maker grandfather Albert’s rolls of lace. In 2008 they began making swimwear with their label Albertine, and now they’ve just launched their lingerie line that’s 100% made in France.


84_P52_DentellesDiamants•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

16:21

Page 125

La fête

du diamant L

a maison De Beers dévoile 1888MasterDiamonds pour célébrer son expertise diamantaire inégalée depuis 1888 et fêter les 125ans de la maison de joaillerie. Chaque pièce de cette collection spectaculaire révèle un diamant blanc ou de couleur de caractère exceptionnel. Chaque diamant est sélectionné à la main par le De Beers Institute of Diamonds. Le design est conçu afin de mettre en valeur le caractère extraordinaire de chaque diamant et de respecter sa beauté unique. www.debeers.fr To celebrate 125 years De Beers has released the 1888 Master Diamonds collection: spectacular diamonds in extraordinary settings.

En haut, bague «Annabel» en or rose sertie d’un diamant rose et d’un pavage de diamants blancs ; à gauche, bague «Phenomena Frost Flower» en or blanc sertie d’un diamant jaune et de diamants blancs ; à droite, bague «Aura» en platine sertie d’un diamant vert ; en bas, la bague «Volute» en platine sertie d’un exceptionnel diamant rose de taille poire.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

125


126_P52_ClementCelma•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

15:59

Page 126

Voir

autrement R

egarder n’est pas une activité passive. Regarder, pour un artiste, est une activité créative. Photographier, c’est souvent découvrir; peindre, c’est parfois rendre visible. Entraîner le «regardeur» dans un autre monde: plus «vrai» pour les cubistes; plus «poétique» pour les surréalistes, plus «féerique» pourClément Celma. Clément Celma est un photographe français qui s’est installé à Barcelone. Lui regarde «en dynamique», en mouvement. Ses images sont réelles mais irréalistes, sans être surréalistes; simplement, elles montrent une réalité nouvelle, une autre planète. Plus PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

126


126_P52_ClementCelma•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

15:59

Page 127

Page de gauche: «King of Butterflies», Parlement de Catalogne, Barcelone, Espagne. Ci-dessus: «Volodymyr», cathédrale Saint-Vladimir, Kiev, Ukraine.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

127


126_P52_ClementCelma•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

15:59

Page 128


126_P52_ClementCelma•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

15:59

Page 129

belle, magique. Comme s’il suffisait de regarder avec des yeux (et un appareil photo) enchantés pour rendre la réalité extraordinaire. Clément Celma fabrique de la réalité augmentée. Il manipule le réel, le regarde autrement, cherche de nouvelles perspectives, une nouvelle dimension. «Mon idée, nous dit Clément Celma, était de donner un souffle créatif aux photographies panoramiques, à la croisée des chemins avec la science, que j’ai toujours considérée sousexploitée par les photographes, et peu considérée par le public. Comment représenter de manière traditionnelle, plane, statique, un type de photographie panoramique qui, dans son fondement, est interactif, dynamique, mobile ? Il s’agit de réinterpréter les espaces, redistribuer les cartes de la photo d’architecture traditionnelle en brouillant les repères spatiaux et visuels. Le résultat est inespéré, il bouscule nos habitudes et nous interroge. Dans ce sens, je crois que ce sont des photos d'art.» Sa série s’appelle Little Planets. C’est simplement la nôtre, vue dans une nouvelle dimension. C M www.mespetitesplanetes.com

“My idea,” says Clément Celma, a French photographer based in Barcelona, “is to give new life to panoramic photographs, which I’ve always considered underused by photographers and ignored by the public. How can you shoot in a traditional static way a type of photography that’s fundamentally interactive, dynamic, in motion? It’s about reinterpreting spaces by mixing up visual and spatial points of reference. The result is better than I’d dared hope.” «Blessed Eucharist», église dominicaine, Lviv, Ukraine.


126_P52_ClementCelma•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

15:59

Page 130


126_P52_ClementCelma•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

15:59

Page 131

Page de gauche: «Teatre del Liceu», Théâtre du Liceu, Barcelone, Espagne. Ci-dessus: «Sant Llorenç», catédrale Sant-Llorenç, Sant Feliu de Llobregat, Espagne. PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

131


132_P52_Infomania•CMok_SR3*:Palace

17/04/14

15:31

Page 132

Infomania Des infos étonnantes et des objets excitants

La nostalgiedes murs C

images, puis les photographier, afin de fixer le souvenir, et c’est là le travail de Tatiana. Puis, pour sauvegarder ce patrimoine, Nicolas repeint le décor. Ensuite il l’use, le patine, le vernit, jusqu’à donner le sentiment qu’il s’agit d’un véritable mur pris dans la nature. Au final, les tableaux, superbes, deviennent des témoins nostalgiques du temps qui passe.

ontrairement à ce que certains pourraient croire, ces œuvres ne sont pas des morceaux de murs publicitaires délabrés, découpés et encadrés. Il s’agit plutôt d’une démarche artistique originale consistant à prendre en photo de vieilles publicités peintes à la main sur des murs de bâtiments, et de les recréer en peinture. L’idée est venue àNicolas Lambert, graphiste artiste peintre, et àTatiana Beaufils, photographe plasticienne, en longeant, en voiture, la nationale 7 et ces vieilles publicités peintes en voie de disparition. Tombés sous le charme, ils ont éprouvé la nécessité d’en conserver la trace. Les deux artistes ont imaginé un stratagème permettant de préserver cette mémoire. D’abord repérer les plus belles

06 84 13 8015. biographix.fr

Across France old painted advertisements are slowly decaying on walls. To memorialize this national heritageTatiana Beaufilsand Nicolas Lamberthead out to look for them, then she photographs them, and he creates a painted version he then treats them to look as if they have been taken directly off a wall.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

13 2


132_P52_Infomania•CMok_SR3*:Palace

17/04/14

15:31

Page 133

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

13 3


132_P52_Infomania•CMok_SR3*:Palace

17/04/14

15:31

Page 134

Infomania

No u v e a u t é s à l ’ E s s a i

Lamborghini Huracán Moteur d’émotion L

e moteur ? Celui de chaqueLamborghini propose davantage de puissance que le précédent. La Gallardo était née avec 520ch, en 2003, et c’était déjà beaucoup, beaucoup… L’Huracán, qui la remplace, nous arrive armée d’un 10-cylindres enV de 610ch. Le moteur ? Là, juste derrière les sièges, juste dans votre dos. Un monstre dompté, sa puissance inespérée à votre service, prête à vous pousser à chaque instant, à tous les régimes. Prête à vous extirper du trafic, à vous arracher des virages, à vous installer tout là haut, à donner la vitesse à vos voyages ou à vos rêves. Le moteur ? Le V10Lamborghini est fait pour vous prendre les oreilles, envahir l’espace sonore, pousser très haut chaque vitesse (plus de 8000 tours, c’est exceptionnel !), pousser à gorge pleine un plain-chant dont vous réglez l’intensité et la tonalité, de la pointe de l’accélérateur. Le moteur ? Il vous prend aussi les yeux… La vitesse qu’il vous donne change les formes du paysage, en décompose les perspectives et les couleurs en points fuyants, aussi bien qu’un peintre tachiste. Chaque ligne file vers l’arrière aux bords de votre vision, tandis que le nœud du regard se fait extraordinairement aigu là-bas, au point précis où vous attachez

votre trajectoire. Le moteur ? Il va falloir choisir entre deux capots. Tous deux résolvent l’évacuation de l’air vibrant, surchauffé par la succession d’explosions maîtrisées qui font la bonne marche duV10. Préférez un capot transparent, ajouré, comme les Ferrari Italia, ses adversaires désignées, pour le montrer à tous, et tous viendront le regarder. Ou bien préférez les belles persiennes de refroidissement, dessinées en dièdre, qui le garderont pour vous, votre moteur. R O B E RT P U YA L Moteur V10, 610 ch à 8250 tr/min, quatre roues motrices, 0à 100 km/h en 3,2 s, 219 000 euros.

The Lamborghini Huracán’s engine is a 610-horsepower

V10, a screaming monster behind your head. Push it hard – more than 8,000 revs – and watch as the landscape melts with the speed (0-100kmph in 3.2 seconds). Before that though you’ll have to decide whether you want a hood that covers everything up or a transparent one that shows off the beauty propelling your gorgeous €219,000 hurricane.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

13 4


132_P52_Infomania•CMok_SR3*:Palace

17/04/14

15:31

Page 135

Infomania

Mad Lords Dandy chic D

es bijoux et accessoires rock terriblement tendance. Pour elle évidemment, pour lui au moins autant. Un univers très cohérent où triomphent les métaux précieux et l’esprit rebelle. Un choix de créateurs rares découverts au gré de voyages au Japon, en Californie ou ailleurs, qui tous réalisent leurs créations dans les matériaux les plus nobles, argent, or, platine, cuirs d’exception, soies… Un lieu magique dédié aux dandys, aux rockers, bref, aux amoureux des bijoux et des accessoires exclusifs. Dans la «boutique concept» en appartement, une «caverne d’Ali Baba revisitée en version luxe», vous vivrez une expérience unique de shopping à Paris : seul ou à deux, soyez reçus par les fondateurs du projet, qui, avec vous, prendront le temps de choisir les bijoux qui souligneront vos partis pris esthétiques et votre personnalité. Mad Lords. 320 rue Saint-Honoré, Paris Ier (2e étage au fond de la cour). www.madlords.com

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

13 5


132_P52_Infomania•CMok_SR3*:Palace

17/04/14

15:31

Page 136

Infomania Bianchi and Gucci’s bike equals carbon-fiber frame, 11 gears, disk brakes, leather handlebars, and some subtle Gucci branding.

odèle présenté par M Bianchiet Gucci. Réalisé en fibre de carbone, équipé de 11 vitesses, de freins à disque, noir semi-mat, discrètes rayures vertes et rouges, poignées en cuir… Disponible aussi en acier blanc monovitesse. www.gucci.com

Vélos haute couture ermès s’est associé au fabricant H français Timepour créer le «Flâneur» et le «Flâneur sportif».

Hermès and Time have created the Flâneur and the Flâneur Sportif: two carbon-fiber bikes with shock absorbers and hydraulic disk brakes.

Fabrication artisanale, structure en fibre de carbone, poignées et selle en cuir, équipé d’un système d’absorption de chocs et de freins à disque hydrauliques.

©Gregoire Alexandre

www.hermes.com

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

13 6


132_P52_Infomania•CMok_SR3*:Palace

17/04/14

15:31

Page 137

Infomania

Trussardi’s bike has a leather saddle, handlebar grips and accessories, and a matt steel frame.

élo couture en acier mat signé V Trussardi. La selle, les poignées et les accessoires sont en cuir, le guidon est décoré du logo lévrier, signature de la maison. www.trussardi.com

Abici Italia’s Amante Donna has a fully equipped picnic basket by Moynat.

élo «Amante V Donna» de la marque Abici Italia. Ce modèle est équipé d’une malle piquenique du malletier Moynat, qui contient des couverts, des gobelets en porcelaine et un thermos en aluminium brossé. www.moynat.com

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

13 7


132_P52_Infomania•CMok_SR3*:Palace

17/04/14

15:31

Page 138

Infomania e vélo «Regard» de L Martone.La structure est composée d’un alliage d’acier et d’aluminium. Il est équipé d’un système de changement de vitesse novateur qui s’ajuste automatiquement selon la vitesse. Les pneus sont résistants aux crevaisons, et la chaîne est rouge pour la touche glamour. Chez colette www.martonecycling.eu

Martone’s Regard is a steel and aluminum frame with gears that change automatically according to your speed.

e vélo «Runwell» de L Shinola. Le cadre et la fourche en acier cranté sont fabriqués dans le Wisconsin et assemblés à la main à Detroit. Le porte-bagages avant est en aluminium. Chez colette Shinola’s Runwell has a frame and forks handmade in Wisconsin and is assembled in Detroit.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

13 8


132_P52_Infomania•CMok_SR3*:Palace

17/04/14

15:31

Page 139

Infomania There will only ever be 10 of Marc Jacobs and Panda Bicycles’ Bamboo Bike.

e vélo «Bamboo Bike» imaginé parMarc Jacobsen L collaboration avec Panda Bicycles. Il s’agit d’une édition limitée de 10vélos seulement, réalisés à la main à Fort Collins, au Colorado, USA.www.marcjacobs.com

aul Smithet Condor Cyclesse sont P associés pour produire une édition limitée faite à la main du vélo urbain «Condor

Paul Smith and Condor Cycles’ Condor Tempo has a steel frame, carbon-fiber forks and colorful finishes by Mr. Smith.

Tempo». Cadre en acier, fourche avant en carbone, rayons en acier inoxydable, siège en alliage d’argent… Les finitions noir mat, les poignées en cuir avec finition violette et la selle en cuir sont signées Paul Smith. www.paulsmith.co.uk

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

13 9


132_P52_Infomania•CMok_SR3*:Palace

17/04/14

15:31

Page 140

Infomania

Fantasmes

D

en couleurs

epuis plus de quinzeans, la Parisienne Vannina Vesperini défend un concept de lingerie «dessous dessus». Avec sa marque éponyme, elle a développé une façon unique de se vêtir, mêlant chic et sensualité, style et raffinement : «Je crée pour apporter du rêve, du fantasme et de l’assurance aux femmes.» Chez elle, la matière est toujours le point de départ: sensualité de la soie et pouvoir des couleurs sont les amorces de ses voyages poétiques. Comme la rencontre avec l’autre. Pour cela, elle a développé son studio «V V», un laboratoire de création au service des marques. Ses collaborations ont donné naissance à des collections exclusives avec Manoush, Descamps, Annick Goutal ou encore le géant Monoprix… Cette saison, sa collection fait la part belle aux couleurs vives, signature fétiche de Vanina, qui se posent en duo sur des tops boutonnés, tops bretelles, nuisettes, boxers… Tandis que balconnets, strings, culottes taille haute jouent la carte d’une féminité vivifiante et sophistiquée. A leurs côtés, combishorts, débardeurs, chemises et tuniques viennent compléter la collection et gommer la frontière entre lingerie et prêt-à-porter. La bonne idée ? Une appli sur mesure pour composer à l’envi son top, mais aussi son boxer ou sa combinette. Couleurs de la dentelle de Calais et de la soie, mais aussi initiales brodées en guipure sont autant de petits détails personnalisables que l’on peut désormais twister à l’infini via cette appli tellement 2014. S A N D R A S E R P E R O 4 rue de Tournon, ParisVIe. www.vaninavesperini.com

For more than 15 yearsVannina Vesperini has

Gilles Pernet

been developing “under-outer-wear” and her latest collection once again mixes up lingerie and ready-to-wear with boxers, half-cup bras and high-waisted panties, accompanied by playsuits, tank tops, shirts and tunics. The designer has even created an app so that you can design your own Vannina Vesperinis.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

14 0


132_P52_Infomania•CMok_SR3*:Palace

17/04/14

15:31

Page 141

Infomania

Beauté nature C

L’Espresso de course

L

es amateurs de beaux bolides et de superbes moteurs vont être conquis avec cette machine à café hors norme. Conçue à partir de matériaux tels que le titane, le magnésium et l’aluminium, l’Espresso Veloce V12 Serie Titaniose présente sous la forme d’un splendide moteur de grosse cylindré. Et il y en a sous le capot, puisque d’une simple pression votre café s’écoulera par l’un des six tuyaux. Si vous souhaitez agrémenter votre petit noir d’alcool, rajoutez le produit dans le moteur, et le dosage s’effectuera automatiquement. De quoi carburer toute la journée au café serré, et éviter le coup de la panne. Le tout pour un peu plus de 10000euros.

www.espressoveloce.com

Sleepy car enthusiasts will love the Espresso Veloce Serie Titanio V12: powerful coffee from a lookalike engine for the price of a small car (or just over €10,000).‹

’est l’émoi cosmétique du moment: une ligne de soins éthiques qui s’inspire d’une terre lointaine et offre à notre peau un temps de pause presque extatique. De leurs voyages aux quatre coins de l’Asie, Philippe Solas et Alexandra Cubizolles ont imaginé des produits de beauté composés d’ingrédients 100% naturels, délicatement nommés Une Nuit à Bali. Des soins comme un voyage immobile, gorgés de poudre de riz, de bambou, de noix de coco, d’écorce d’orange. «Nous nous sommes tournés vers le meilleur de la chimie verte pour dénicher des actifs de qualité entièrement naturels. Nous avons travaillé main dans la main avec un chimiste belge et un nez parisien pour choisir avec minutie chaque ingrédient», confie Philippe. Cette première ligne compte aujourd’hui cinq produits construits autour d’un rituel bienfaisant : purifier avec le gommage intense, nettoyer avec le gel douche apaisant, soigner avec l’huile sèche hydratante et sublimer avec l’huile sèche raffermissante et la poudre de massage matifiante. Et aussi un parfum, envoûtant, qui nous invite à prolonger la nuit autour de ses notes florales de jasmin et d’ylang-ylang. Une première escale qui appelle d’autres rivages enchanteurs. «Nous avons en projet de développer d’autres lignes de soins autour de nouvelles destinations.»S S Disponible chez colette, 213rue Saint-Honoré, ParisIer, et chez Nose, 20 rue Bachaumont, ParisIIe.

Philippe Solas and Alexandre Cubizolles went traveling and came back with the idea for a line of beauty products called Une Nuit à Bali. “We opted for the best in ‘green chemistry’ to discover completely natural active ingredients,” says Philippe. “We worked hand in hand with a Belgian chemist and a Parisian nose to meticulously select every ingredient.”

Le compagnon des jours d’été L

e 24 heures Raphia de Gérard Darel reprend les codes du sac iconique de la maison (le24 heures, en cuir): des liens qui forment de jolies fronces pour le resserrer selon ses envies, une esthétique épurée avec quelques détails féminins ; les pompons, les losanges, les anses en cuir… Cette saison, la maison a développé une version à rayures (bleues ou corail) qui colle parfaitement avec la tendance «by the sea» vue sur les défilés. Disponible à partir de mai2014. www.gerarddarel.com/fr Gérard Darel’s 24 Heures Raphia is a raffia version of the label’s classic bag, which this season comes in a stripy (blue and coral) version.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

14 1


132_P52_Infomania•CMok_SR3*:Palace

17/04/14

15:32

Page 142

Infomania

Sacoches

intelligentes

T

op de la maroquinerie design made in Italy, Piquadro est spécialisé dans les bagages de voyage et les sacs et sacoches high-tech. A gauche, le shopper horizontal avec porte-ordinateur et porte-iPad mini en cuir de vachette et veau de la collection Nucleus. A gauche, le sac 24heures de la collectionBlue Square. A droite, la serviette extensible porte-ordinateur, iPad et iPad air avec poches aménagées en cuir de veau de la collectionBlue Square. 330-332 rue Saint-Honoré, ParisIer.

Left: Piquadro’s horizontal shopper from its Nucleus collection; center: the 24 Hours bag from its Blue Square collection; right: extendable towel-computer bag from the Blue Square collection.

Maroquinerie aux lignes pures

S

et d’un comptoir au Bon Marché, Camille Fournet entre dans la cour des grands en s’installant au 5de la rue Cambon, le fief de Chanel.

i vous aimez les bracelets-montres de luxe, sur mesure, cousus sellier et en peau d’alligator, d’autruche, de caïman, de lézard, de python ou de requin, vous portez déjà, sans le savoir, du Camille Fournet. Avec 400000 bracelets vendus l’an dernier, soit à des particuliers soit à de prestigieuses marques de haute horlogerie suisse, cette manufacture picarde née en1945 est l’un des fleurons, méconnu, de l’artisanat de luxe français. Son PDG,JeanLuc Déchery, ex-directeur du holding de François Pinault, a décidé d’imposer la marque dans l’univers du luxe et propose depuis 1994 une belle ligne de maroquinerie aux lignes pures et raffinées (Dédale, Callisto, Themis). Après l’ouverture d’une boutique à Pékin, de corner à Tokyo

MAX ROBERT 5 rue Cambon, ParisIer.

If you have a luxury watch strap in some exotic skin then it’s probably a Camille Fournet. Founded in 1945, the company sold over 400,000 straps last year, and also sells beautiful bags, now available at 5 Rue Cambon.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

14 2


132_P52_Infomania•CMok_SR3*:Palace

17/04/14

15:32

Page 143

Chic

éthique

«L

es kamis, au Japon, sont des divinités shintoïstes positives dont la mission est de favoriser les relations entre les générations. Elles s’incarnent dans des arbres, des ruisseaux ou des animaux.» La marque Kamifut fondée par Kenzo, qui souhaitait développer un laboratoire de recherche au service de marques prestigieuses, afin d’imaginer une mode du futur éthique et responsable. Aujourd’hui, Kami Organic dépend de cette structure et s’inscrit dans cette démarche : démontrer que l’on peut créer des produits de qualité, élégants et tendance, avec une exigence environnementale. Kami Organic propose une mode à l’esprit preppy, au chic urbain, avec des matières naturelles choisies pour leur authenticité écologique. «En utilisant par exemple de la laine recyclée, en cherchant de nouvelles fibres, comme cette

laine pure réalisée à partir de fibres de pin, en développant des traitements purs non toxiques et sans impacts écologiques négatifs, en sélectionnant de beaux cachemires,non teints, magnifiques dans leurs couleurs naturelles, du coton et de la soie 100% bio, l’entreprise a une démarche éthique et écologique. L’authenticité de nos produits est testée et labellisée GOTS (GlobalOrganicTextile Standard). Avec un savoir-faire technologique unique, Kami Organic, c’est l’idée d’une femme du XXIe siècle attachée à son élégance et attentive aux enjeux de son époque. Chic by nature.» A N N E D E L A L A N D R E www.kami-organic.com

In Japan, a kami is a positive Shinto deity whose presence helps different generations get on better. At Kenzo, Kami is a research lab that helps prestigious brands work ethically and responsibly. Kami Organic has now joined the lab and creates chic and elegant fashion with the least possible environmental impact so women can be “chic by nature.”

Rétro L raffiné

a renommée du fabricant suédois Hasselblad n’est plus à faire sur le marché de la photographie. Celui-ci a décidé de s’allier à Sony et à son modèle phare, le NEX-7, pour créer un compact haut de gamme unique, entièrement personnalisable, le Lunar. Cinq versions, chacune avec leur propre forme, design et style, mais conservant les mêmes fonctionnalités. Beau et rétro, il a tout d’un objet de qualité exceptionnelle avec des matériaux aussi surprenants que luxueux: le bois, le carbone, le cuir, le même que celui des Ferrari, le titane, le bronze cuivré... Un raffinement extrême,un savoir-faire unique: la passion de la perfection à son comble… Disponible chez colette. Environ 5000euros. Swedish camera makerHasselblad has teamed up with Sony to create an entirely customizable version of the Japanese giant’s NEX-7. Combining technology and beauty in a small body, theLunar Limited Editionsells at €5,000.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

14 3


132_P52_Infomania•CMok_SR3*:Palace

17/04/14

15:32

Page 144

Infomania

Pythonélectrique T

out de python vêtus et parés de ce profond bleu électrique, le Jamie et le Jamie Clutch de Tyler Alexandra seront vos alliés idéaux pour transporter vos essentiels tout l’été. Indispensable. En vente chez N15. 15place du Marché-Saint-Honoré, ParisIer. Tyler Alexandra’s Jamie and Jamie Clutch: this summer’s it-bags.

L’été sera rouge… et rock E

ddy et Roxane Rizal se sont appuyés sur l’entreprise familiale, spécialisée dans la fourrure et le cuir, pour lancer la marqueHôtel Particulier. «C’est un projet de couple. Nous avons souhaité créer une griffe à part, imaginer un vestiaire plus complet, en développant de nouveaux mélanges de matières, associer le cuir et la fourrure au cachemire, à la laine mérinos ou à la soie, par exemple. La marque s’adresse à une femme de 35-50 ans qui souhaite évoluer dans un univers luxueux mais à des prix abordables. Une femme active et raffinée, une femme qui prend soin d’elle et qui s’affirme.» Leur silhouette idéale? Une silhouette rock, mais également sophistiquée. Un denim accompagné d’un tee-shirt imprimé animal, le tout accompagné d’un perfecto en cuir et d’une paire de low boots. La pièce phare de la collection été 2014? Un denim délavé rouge… très rock. Un mot pour résumer leur style? Glam rock. 47 rue du Four, ParisVIe.

Eddy and Roxane Rizal recently launched their label, Hôtel Particulier: “We wanted to create something different by developing new mixes of fabrics, combining leather and fur with cashmere, merino wool and silk.” The result is glam-rock style for women aged 35-50.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

14 4


132_P52_Infomania•CMok_SR3*:Palace

17/04/14

15:32

Page 145

Infomania

By Marie aux Galeries B

Y MARIE ouvre un pop up store aux

Galeries Lafayette du 2 au 28juin. Pour Marie Gas, fondatrice et acheteuse des boutiques BY MARIE, c’est une opportunité qu’elle devait saisir: «Le positionnement des boutiques BY MARIE est en adéquation avec l’étage créateur des Galeries. Ils nous ont donc invités à sélectionner des pièces avec un parti pris luxe. Ce popup, c’est un hymne à la féminité. Mais je souhaitais rester fidèle à l’esprit de mes boutiques, à savoir que chaque BY MARIE s’exprime en fonction du lieu où elle se situe. Ici, j’avais envie de suivre l’idée du “buy now, wear now”, être dans la temporalité d’une saison. On est donc partis sur un mix entre la boutique de SaintTropez et celle de l’avenue George-V. Il y a des collaborations tout spécialement pour le pop up, comme Delphine Delafon avec des pièces sur mesure. Ainsi que des exclusivités, avec des modèles deRupert Sanderson très glamour, femme fatale, des sandales délicieuses signéesVisconti & du Réau, des maillots et des robes en tulle de la créatrice danoise Hanne Bloch, des cuirs seconde peau de chezStouls avec des choix de tons ; litchi, rouge-orangé… Nous voulions oser la couleur, le sexy, sans aucune vulgarité. Il y aura aussi une pièce phareGas Bijoux créée pour l’occasion en vermeil. Je la porte, j’avais envie de la proposer à cette clientèle particulière. Il y aura également des surprises !» www.bymarie.fr

Maillot Hanne Bloch, sandale «Manila»de Visconti& du Réau, sac Delphine Delafon et chaussure «Estelle Black Calf» Rupert Sanderson. PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

14 5


© Bal du Moulin Rouge 2014 - Moulin Rouge® - 1-1028499

LA REVUE DU PLUS CÉLÈBRE CABARET DU MONDE ! DINER ET REVUE À 19H À PARTIR DE 185 € REVUE À 21H ET À 23H : 112 €

MONTMARTRE

82, BLD DE CLICHY - 75018 PARIS TEL : 33(0)1 53 09 82 82

THE SHOW OF THE MOST FAMOUS CABARET IN THE WORLD !

DINNER & SHOW AT 7PM FROM €185 SHOW AT 9PM & 11PM : €112

WWW.MOULIN-ROUGE.COM FACEBOOK.COM/LEMOULINROUGEOFFICIEL


147_P52_PalacecopeExpos•CMok_SR3*:Palace21_

17/04/14

15:09

Page 147

PALACESCOPE

L’agenda très parisien Expositions Bonnes adresses Musique & Night

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

14 7


147_P52_PalacecopeExpos•CMok_SR3*:Palace21_

17/04/14

15:09

Page 148

Les Expositions

«La France verte», 1963; «America America», 1964, photo Philippe Migeat/Centre Pompidou ©Adagp, Paris2014.

Martial Raysse M

artial Raysse, dans la foulée des Nouveaux Réalistes des années 1960, apparaît comme la figure solaire de ce groupe qui, avec Raymond Hains, Yves Klein, Arman et Jacques Villeglé, entre autres, allait secouer la torpeur de l’académisme alors triomphant et dynamiter l’ennui distillé par les modernistes bien trop assis dans leurs convictions. Membre à part entière de ces trublions, menés sous la férule du critique Pierre Restany, Martial Raysse allait cependant très vite prendre ses distances. En fait, ce qui intéresse cet autodidacte né en1936, c’est l’expérimentation, la volonté acharnée de ne pas se répéter, d’échapper «aux rentiers de l’art». Celui qui fut à ses débuts l’un des meilleurs peintres abstraits de sa génération n’hésita pas à changer de cap. Fasciné par le plastique à la fin des années 1950, il utilisa aussi bien le néon que les objets qu’il intégrait à ses tableaux, ce qui l’apparenta du coup au pop art made in France. Ignorant la bénédiction du Nouveau Réalisme, il

partit vivre à LosAngeles, patrie de la liberté expérimentale qui convenait fort bien à son amour profond du mauvais goût. Etape importante que ce passage sur la côte Ouest qui lui permet de s’extraire de toutes les orthodoxies et d’aborder avec la gaieté du contre-emploi le cinéma aussi bien que la sculpture. Si le retour en France dans les remous de 1968 ressemble à un retrait de la scène artistique, il trace son sillon envers et contre tout. N’ayant rien oublié de la rage qui l’anime, cet inquiet optimiste revisite aussi bien la culture savante que la culture populaire, la grande toile du Carnaval à Périgueux, 1992, en est un des échos. Novateur, Martial Raysse l’est non pas parce qu’il effectue un retour à la peinture, mais parce qu’il avance vers elle. «Raphaël n’est pas derrière moi, il est loin devant moi, il est très en avance»,

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

14 8


147_P52_PalacecopeExpos•CMok_SR3*:Palace21_

17/04/14

15:09

Page 149

Les Expositions disait-il dans un entretien avec Catherine Grenier, commissaire de l’exposition. Interview. Dans les années 1960, vous disiez: «Les Prisunic sont les nouveaux musées d’art moderne.» Que diriez-vous aujourd’hui? A l’époque, j’entendais toujours parler du modernisme de l’art moderne, et je voulais pointer que le véritable moderne ne se trouvait pas là. Aujourd’hui, je dis que c’est l’intelligence qui est toujours moderne. Etait-ce par provocation que vous affirmiez: «Depuis longtemps je ne parle plus du Nouveau Réalisme, c’est nul…»? Non, non. Je pense vraiment que tout cela est médiocre et ne survit que par ceux qui en vivent. Il faut bien comprendre que l’histoire de l’art que l’on connaît, c’est l’histoire de l’art des marchands de tableaux, mais une autre existe. On parle souvent de vos changements de cap depuis vos premières œuvres «abstraites», avant même le Nouveau Réalisme. Mais n’y a-t-il pas autant de constantes que de ruptures? Par exemple : des néons d’«America America» (1964) au portrait qui accueille depuis 2005, les spectateurs parisiens du cinéma MK2, quai de Loire? Pour moi, en effet, je vois plutôt les constantes, ne serait-ce que par le simple fait que l’on ne peut être autre chose que soi-même. Si j’ai changé, c’est toujours dans le but de mieux faire, mais si nous parlons du néon, je le considérais à l’époque comme soulignant les formes, mais je n’avais pas conscience que c’était du dessin. Quels liens établissez-vous entre les icônes de la femme pop des années 1960 («Peinture à haute tension», 1965) et celles des années 2000, de «Marianne» à «Yolanda»? Pour moi, sur le fond, c’est quasi pareil, à la différence près que c’est beaucoup plus réussi aujourd’hui, car, dans les années 1960, j’étais encore tributaire de l’art dit «moderne» ; un art d’aplats, sans ombre, sans nuances et sans perspective. Désormais, après tant d’années de travail, les visages sont plus vivants et attrayants, comme il sera facile de le constater dans l’exposition du Centre Pompidou. Ce qui est particulièrement stimulant dans votre itinéraire, c’est le rapport étroit qui existe entre la peinture et la sculpture. Vous savez, la peinture, c’est avant tout une affaire de concentration. Pour ce faire, il faut se livrer à une sorte d’ascèse. Je n’avais pas un goût particulier pour la solitude, mais après trente années, c’est devenu une seconde nature. La peinture, ce n’est pas une course de côte, c’est du temps long, et c’est de ce poids du temps dont elle témoigne dans toute son histoire. Parmi les rares artistes qui retiennent votre attention, vous citez Lucian Freud. Pourquoi? De tempérament, je n’ai pas un penchant particulier pour les sujets de Lucian Freud, mais, à force de travail, il a atteint un niveau si remarquable en peinture que l’on peut vraiment apprendre en regardant ses tableaux. Mais j’apprends aussi en regardant Michaël Borremans*, qui n’est encore qu’un gamin, car l’on apprend de tout bon peintre. Propos recueillis par B E R T R A N D R A I S O N

* Peintre et dessinateur belge, né en1963, actuellement exposé au Palais des beaux-arts de Bruxelles.

CENTRE POMPIDOU. Martial Raysse. Rétrospective 19602014. 19 rue Beaubourg, ParisIIIe. 01 44 78 12 33. Du 14mai au 22 septembre.

Born in 1936 in the south of France,Martial Raysse was part of the generation of artists that included Raymond Hains, Yves Klein, Arman and Jacques Villeglé. Initially an abstract painter he moved towards sculpture in the 1950s, began using neon lights and initiated a form of French Pop Art. He then moved to Los Angeles before returning to France just in time for the upheavals of May 1968. He then became a far less public figure, beginning what might be called a working retirement. “I see the constants in my career,” he says before the opening of his retrospective at the Pompidou Center in Paris, “but if I’ve changed it’s always been with the idea of doing things better. You know painting is above all about concentration. To do it you have let yourself live a sort of asceticism. I wasn’t particularly someone solitary, but after 30 years it’s become second nature. Painting is not just a race about price; it’s about time and the weight of time to which its long history bears witness. You have to understand that the history of art we know is the dealers’ history of art – but another exists.”

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

14 9


147_P52_PalacecopeExpos•CMok_SR3*:Palace21_

17/04/14

15:09

Page 150

Les Expositions

Alex Katz D

iable d’homme, Alex Katz, 86 ans, a le talent de subvertir les étiquettes qu’on lui accole tout en bénéficiant d’une énergie insolente. On associe ce New-Yorkais au pop art, ou on en fait, au choix, un héritier de l’art abstrait, en tout cas un «post-quelque chose». Mais non, rien de tout cela, il est déjà loin alors qu’on s’échine à l’épingler sur les listes de nos dictionnaires. Si l’on veut absolument le placer sur l’échiquier de l’histoire de l’art, appelons à la rescousse Matisse, Ingres, les estampes japonaises, la mode, et surtout observons de près le monde selon Katz, tel qu’il le peint depuis plus de cinquante ans. Alors, l’observateur aura tout le loisir d’oublier ces pénibles catégories pour s’en tenir à l’œuvre. Bien sûr, la renommée internationale le précède; encore faut-il avoir la chance de s’immerger dans son univers. C’est possible jusqu’au 12juillet à deux pas de Paris. Le déplacement vaut le détour. Une expérience rare, même, qui fait éprouver la vacuité des appellations face à ces portraits qui défilent, ces hommes et ces femmes qui nous dévisagent. Ce qui frappe d’emblée, voire même hypnotise, c’est le jeu des surfaces qui mêle un fond uniforme (abstrait ?)aux traits des silhouettes (figuration ?) , le tout d’une simplicité presque brutale à force de se focaliser sur la plastique de l’apparence. Pas de

profondeur, des aplats de couleurs, une austérité de moyens qui célèbre l’éloge de l’immédiat et le triomphe de la sensation éphémère. La sérieChance, 1990, notamment, rassemble ici trois baigneuses distinguées par leur geste. Elles appartiennent au présent, cette forme mobile de l’éternité. C’est tout le magnétisme sensuel de cette peinture que d’en convoquer l’image sensible et transitoire. BERTRAND RAISON

GALERIE THADDAEUS ROPAC. Alex Katz. 45ans de portraits. 19692014. 69 avenue du Général-Leclerc, Pantin (93). 0155 89 01 10. Jusqu’au 12 juillet. Now 86, Alex Katz has often been lumped in with Pop Art, but look carefully and his work is more reminiscent of Matisse, Ingres and Japanese prints. Yes, look carefully and you’ll see how Katz has been seeing the world – and its inhabitants – for over 50 years now with what you might call a brutal simplicity of surface. There’s no depth of field here, just great swathes of color across sensitive portraits that are perfectly at home in this huge new gallery just outside Paris. «Private Domain», 1969,photo Charles Duprat; «Chance (Anne)», 1990, photo Paul Takeuchi, NY ©Alex Katz /Adagp, Paris, 2014, courtesy Galerie Thaddaeus Ropac, Paris-Salzburg.


147_P52_PalacecopeExpos•CMok_SR3*:Palace21_

S

17/04/14

15:09

Page 151

Brooklyn + William Klein

oixante ans après Life Is Good and Good for You in New York, William Klein est reparti explorer Brooklyn avec une seule devise : «Pas de règles, pas d’interdits, pas de limites». «A présent, Brooklyn a la cote. J’étais curieux de voir ce qui attirait les gens vers ce borough de New York, souligne-t-il. C’est l’Amérique en train de se faire.» Resté jusque-là fidèle à -l’ar gentique, il se lance, à 86ans, un nouveau défi, photographier Brooklyn en numérique: «C’est beaucoup plus facile!» avoue-t-il. Ce sont ici plus de 60images qui sont présentées tel un mur visuel pour ne former qu’une œuvre magistrale. POLKA GALERIE. Brooklyn + William Klein.12 rue Saint-Gilles, Paris IIIe. 01 76 21 41 30. Jusqu’au 24mai. William Klein, now 86, recently returned to Brooklyn and for the first time took a digital, rather than a traditional film camera. “I was curious about what’s drawing people to this New York borough” he says. «Plage Coney Island», Brooklyn, 2013; «Mister Coney Island», Brooklyn, 2013 ©William Klein, courtesy Polka Galerie. PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

1 51


147_P52_PalacecopeExpos•CMok_SR3*:Palace21_

17/04/14

15:09

Page 152

Les Expositions

A

Regards sur le sport

près treize ans à travailler dans le milieu du sport, en tant que directeur des reportages photographiques à L’Equipe, puis comme rédacteur en chef deL’Equipe Magazine, Jean-Denis Walter a monté sa galerie. Ici, il s’agit de tirages issus d’un choix à la fois raisonné et passionné. Qui donnent à voir une version rare et esthétique de ce monde très particulier qu’est le sport. Chaque photo est certifiée, signée, numérotée à très peu d’exemplaires.

GALERIE COSMOS. Regards sur le sport. Exposition collective de la Galerie Jean-Denis Walter.56 boulevard de la Tour-Maubourg, Paris VIIe. 01 47 05 44 29. Du 15mai au 10septembre. After 13 years as a photo editor at French sports newspaper L’Équipe, Jean-Denis Walter has opened Galerie Cosmos, which specializes in sports photography; first up, an exhibition called Regards sur le sport. «Serge Betsen», photo Gérard Rancinan.

Juergen Teller

P

hotographe emblématique de sa génération, Juergen Tellera su faire reconnaître son travail aussi bien dans le milieu de l’art que dans celui de la mode. Trois séries de photographies,Woo, Masculin, et Irene im Wald, traduisent sa vision de la vie. Dans l’une, des œuvres d’art et de mode sont désacralisées de manière pittoresque; dans une autre, on voit des autoportraits où l’artiste utilise l’autodérision pour traiter de l’idéal masculin; et dans la dernière, la plus intime, on suit image après image le regard tendre du photographe sur sa mère. GALERIE SUZANNE TARASIEVE.Juergen Teller. I am fifty.7 rue Pastourelle, ParisIIIe. 01 42 71 76 54. Jusqu’au 25 mai. Juergen Teller’s three-part show celebrates his 50th birthday, and confirms his ability to move between fashion and art, self-derision and tender intimacy. «Betriebsausflug, Frankfurt», 2013 ©Juergen Teller, courtesy de l’artiste et Galerie Suzanne Tarasieve, Paris. PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

152


147_P52_PalacecopeExpos•CMok_SR3*:Palace21_

17/04/14

15:09

Page 153

P

Indiens des plaines

our découvrir, au-delà des clichés des westerns, la vraie nature des Indiens d’Amérique, Cheyennes, Sioux, Comanches, Blackfoot… L’exposition montre, à travers quantité de documents, la vie, les traditions esthétiques et les expressions artistiques des Indiens qui occupaient les grandes plaines de l’Ouest, de la période antérieure aux premiers contacts avec les Européens –au début du XVIe siècle– jusqu’à nos jours: les rites quotidiens, le rôle des hommes et des femmes, les croyances… et les objets d’art:parures de plumes, peaux de bison peintes, vêtements ornés de perles, qui témoignent d’une relation profonde avec la terre et le ciel, le monde naturel et l’univers spirituel et frappent par leur beauté et leur mystère. MUSÉE DU QUAI BRANLY. Indiens des plaines. 37 quai Branly, Paris VIIe. 01 56617000. Jusqu’au 20 juillet. «Parure de plumes», vers1973 ©Weltmuseum Wien.

Discover the reality of Native American life and traditions on the plains, far from the clichés of Hollywood Westerns: from their lives pre-Columbus to today, explored through their art, historical documents and religious beliefs.

Tatoueurs, tatoués

L

e tatouage, un langage secret? C’est en tout cas sur ce geste artistique que se penche l’exposition en revenant sur les sources de ce phénomène devenu désormais mondial et assez communément partagé. Aujourd’hui, le corps est vu comme un lieu d’affirmation de soi, où le tatouage devient à la fois marquage identitaire et objet de fascination. Pourtant, cela n’a pas toujours été le cas, et le musée met justement en perspective aussi bien son histoire depuis les premiers témoignages que son ancrage anthropologique, et ce à travers les différentes cultures. Sur place, des œuvres uniques réalisées spécialement pour l’occasion par des tatoueurs de renommée internationale, des projets de tatouages peints sur des kakémonos et un foisonnement d’échanges entre pros de différents continents révélant le tronc commun de cette confrérie mondiale: le dessin, la composition et la technique. Un hommage à ces véritables artistes. MUSÉE DU QUAI BRANLY. Tatoueurs, tatoués. 37 quai Branly, Paris VIIe. 01 56 61 70 00. Du 6mai au 18octobre. An art form reviled and loved in equal measure, tattooing now has an exhibition that explores its history and anthropological importance in different cultures, as well highlighting the work of some its current practitioners. «Portrait de Maras», 2006 ©Série Maras, 2006, Isabel Muñoz.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

153


147_P52_PalacecopeExpos•CMok_SR3*:Palace21_

17/04/14

15:09

Page 154

Les Expositions

P

Jonas Unger

our sa première exposition parisienne, Jonas Unger, photographe allemand, est parti à la rencontre d’actrices, d’écrivains, de créateurs… Il base sa série sur le phénomène des «selfies»: demandant ainsi à ces célébrités de se prendre ellesmêmes en photo de manière spontanée, sans décor ni mise en scène. GALERIE DEROUILLON. Jonas Unger. Autoportraits. 38 rue Notre-Dame-de-Nazareth, Paris IIIe. 09 80 62 92 65. Jusqu’au 21mai. German photographer Jonas Unger’s first show in Paris is a collection of selfies taken by actors, writers and designers.

«Adèle Exarchopoulos» ©Jonas Unger, courtesy Galerie Derouillon, Paris.

«J

Kenro Izu

e suis un photographe. Mon travail, c’est l’observation. Regarder. Très attentivement…» Cette phrase de l’artiste explique sa méthode et justifie tout le temps qu’il a passé à admirer, et photographier, depuis 1984, les fleurs de sa sérieStill Life. Kenro Izu utilise une chambre Deardoff et réalise lui-même ses tirages, avec pour résultat une photographie chaude, satinée, aux détails d’une précision étonnante. IN CAMERA GALERIE.Kenro Izu. Still Life.21 rue Las Cases, ParisVIIe. 01 47 05 51 77. Jusqu’au 24mai. “I’m a photographer. My job is observation: looking, attentively,” says Japanese-born, US-based photographer Kenro Izu; Still Life is his latest vision. «Still Life, 181», 1992 ©Kenro Izu, courtesy in camera. PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

154


147_P52_PalacecopeExpos•CMok_SR3*:Palace21_

E

17/04/14

15:09

Page 155

Harry Gruyaert

sthète de la couleur,Harry Gruyaert fut l’un des premiers de l’agence Magnum à faire de la couleur sa signature. Marqué par le travail de MichelangeloAntonioni, il présente ici une série d’images prises sur plusieurs décennies et présentées comme un ensemble de scènes en hommage poétique au cinéaste italien. Le film de l’artisteVariations sous influencesera projeté en regard des photographies. GALERIE CINÉMA ANNE-DOMINIQUE TOUSSAINT.Harry Gruyaert. Hommage à Antonioni.26 rue SaintClaude, Paris IIIe. 01 42 77 06 26. Jusqu’au 14juin. Magnum photographer and color pioneerHarry Gruyaert’s latest show is a series of photos taken over several decades in homage to Michelangelo Antonioni.«Italy. Turin. Bar», 1997 ©Harry Gruyaert / MagnumPhotos.

Clark et Pougnaud

D

a la sérieMood Indigo, ils mélangent l’univers pictural d’Edward Hopper et les techniques numériques contemporaines selon un procédé particulier. Ils sont deux : Pougnaud est peintre, elle construit les décors à l’aide de pigments purs appliqués par larges aplats; Clark, lui, les photographie. Les personnages interviennent ensuite, shootés séparément, puis insérés aux décors. Ils définissent leur approche par le terme de «slow art». GALERIE PHOTO 12. Clark et Pougnaud. Mood Indigo. 14 rue des Jardins-Saint-Paul, ParisIVe. 01 42 78 24 21. Jusqu’au 17 mai. Pougnaud, a painter, andClark, a photographer, characterize their mix of painting, scenography and photography as “slow art.” «Le Courant d’air», 2013 ©Clark et Pougnaud, courtesy Galerie Photo12.


147_P52_PalacecopeExpos•CMok_SR3*:Palace21_

17/04/14

15:09

Page 156

Les Expositions

Bruno Mouron Pascal Rostain

D

For more than 20 yearsMouron and Rostain have been hunting celebrities; the results – from paparazzi shots to inventories of the contents of stars’ trashcans – are now on show in Famous.

e l’intimité des célébrités, des people, des «gens connus»,Bruno Mouron et Pascal Rostain cherchent à révéler les secrets. Les deux paparazzis épient les stars, constamment, sans cesse et sans relâche depuis plus de vingt ans, partout dans le monde pour, obtenir la photographie «parfaite», celle qui fera le scoop et la une des magazines. Des portraits de stars à l’inventaire de leurs poubelles, l’exposition nous plonge dans le monde étrange des chasseurs de scoops, des longues planques, des téléobjectifs qui traquent les vedettes, des petits secrets volés… Tout cela finit, paradoxalement, par produire de vraies belles images, qui finissent dans les musées… et qui font de leurs auteurs, jadis qualifiés de voyous, des stars… MAISON EUROPÉENNE DE LA PHOTOGRAPHIE. Bruno Mouron/Pascal Rostain. Famous. 5-7 rue de Fourcy, ParisIVe. 01 44 78 75 00. Jusqu’au 25mai. «Kate Moss» ; «Orson Welles dans sa voiture», Paris, 1982 ©Bruno Mouron /Pascal Rostain .

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

156


U A

E IE

IN

14

T ME I GU ÉNA – I S O R ÉT

N AT I O N A L D E S A R TS AS 6 PL ACE D’IÉNA , PA I AT IQ RI S – UE M

6

JU

20

M

ÉE US

CLE ME

LE T I G R E E N T DU 1 2 M A R SA L ’ U 1

C AS

RÉSERVATIONS

:

www.fnac.com | www.ticketnet.fr AVEC LE MÉCÉNAT PRINCIPAL DE :

PARTENAIRES CULTURELS :

Clemenceau_encart_Palace-Costeo_205x275mm.indd 1

16/04/14 08:07


158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

17/04/14

15:02

Page 158

Nos Bonnes Adresses

Blue Valentine é de la complicité deLéna Balacco(LaChambre aux Oiseaux)et de Simon Octobre(LePetit Cambodge), cette nouvelle perle lovée dans le XIe arrondissement déploie une cuisine exaltante. Il y a le charme du lieu et son atmosphère feutrée aux influences fifties, et ces délicates assiettes orchestrées par le chefSaito Terumitsu, ex-Mandarin Oriental. La carte poétique évolue au gré de son inspiration, les produits sont sélectionnés auprès des meilleurs (Terroirs d’Avenir, Denaux, Coq SaintHonoré…), les légumes ont la part belle, les fleurs sauvages côtoient les herbes aromatiques et les cuissons se jouent avec précision. Chaque plat arrache un sourire béat, dessertcompris, jusqu’au café venu tout droit de la Brûlerie de Belleville. BLUE VALENTINE. 13 rue de la Pierre-Levée, ParisXIe. 01 43 38 34 72. Fermé lundi et mardi. A charming new restaurant in the 11tharrondissement where chef Saito Terumitsu (ex-Mandarin Oriental) produces poetic, ever-changing dishes of a rare precision and constant deliciousness. PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

158

Loic Lautard

N


158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

P

17/04/14

Le Wood

14:32

Page 159

osé sur la placette Thorigny en plein cœur du Marais, ce joli cocon tout de bois vêtu revisite l’esprit cabane façon citadine (merci Laura Gonzalez).Le Wood déploie en version XL un bar central, une belle véranda, une terrasse avenante et de multiples espaces où l’on peut tantôt s’affaler avec sa bande de potes dans un gros canapé moelleux pour siroter les cocktails inventifs de la maison, tantôt grignoter coude à coude une planche de fromages sur les petites tables hautes. Dans les assiettes, une cuisine rassurante avec des classiques servis à toute heure de la journée (assiette de jambon Bellota, omelette, club-sandwich, croque, quiche…) et des plats soignés pour le déj (lasagne de bœuf maison et son mesclun, parmentier de canard, pavé de saumon et fondue de poireaux sauce basilic…). Mention spéciale pour le service bienveillant et plein de peps piloté par Olivier, le charmant maître des lieux. LE WOOD. 1 place Thorigny, ParisIIIe. 09 67 27 39 08. A new bar near the Musée Picasso with a splendid terrace, great cocktails and good food, plus spaces to suit all moods (quiet corners for two; big sofas for squatting in a group) and a great welcome from Olivier.

Francesco Russo

D

ans cette boutique-atelier à l’esthétique organique et aux couleurs chaudes, le créateur italien Francesco Russo, ex-Sergio Rossi et également directeur artistique des souliers femme de Dior, présente sa première collection éponyme. Au cœur d’un luxe caressant entouré d’un mobilier vintage, ses créations hautement féminines sont exposées sur des troncs de pin brut. Des modèles ultra-désirables composés de matériaux de caractère, comme le croco, le cuir, le poulain… et cette classe «à l’italienne» qui nimbe des courbes renversantes de féminité et dévoile la peau autour de découpes graphiques tellement sensuelles. A nos pieds, on les voudrait toutes. FRANCESCO RUSSO.8 rue de Valois, Paris Ier. 01 49 27 97 03. Francesco Russo (ex-Sergio Rossi and creative director for Dior’s women’s shoes) now has a boutique for his eponymous label of extremely feminine, ultradesirable oh-soItalian shoes.


158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

17/04/14

14:32

Page 160

Nos Bonnes Adresses

U

Flower

ne boutique belle comme un jardin et théâtrale, avec ses murs tapissés de rouge et de feuilles d’or, qui se distingue par d’opulentes brassées de fleurs aux mille couleurs : Flower, c’est un style inédit et un parti pris artistique devenu une signature. Guillaume Dian-Flon, reconverti sur le tard, s’est entouré d’une équipe de passionnés au parcours atypique comme lui, certains viennent des BeauxArts, d’autres d’écoles de stylisme. Ensemble, ces conteurs d’histoires et créateurs de bouquets baroques écrivent chaque jour de nouveaux chapitres autour des plus belles fleurs, comme la pivoine Duchesse de Nemours, les roses de jardin, les pois de senteur et le délicat muguet de saison. Enchanteur. FLOWER. 14 rue des Saint-Pères, ParisVIe.01 44 50 00 20. www.flower.fr Like owner Guillaume Dian-Flon, a number of the florists at Flower studied at the Beaux-Arts art school, which means bouquets here are don’t just look pretty, they’re art.

The Grilled Cheese Factory Emilie Guelpa

D

E

Adeline Klam

ntre papiers et tissus japonais, vaisselle fine et lampadaires fleuris, la boutique d’Adeline Klam est une ode à la délicatesse. Cette créatrice formée à l’école Duperré, tombée en amour pour le papier japonais, lui rend un bel hommage dans son exquise boutique jolie comme une bonbonnière. Entre les traditionnels papiers d’origami, les tissus imprimés, les articles de mercerie, les bijoux et les livres, on pourrait passer des heures dans ce temple poétique qui nous inspire mille idées et nous donne l’envie d’activer nos dix doigts surle-champ. Le plus: des cours chaque samedi dans le corner-atelier. ADELINE KLAM. 54 boulevard Richard-Lenoir, ParisXIe. 01 48 07 20 88. Adeline Klam’s store is an ode to her love of Japanese paper. It’s also stocked with pretty printed fabrics, jewelry and books, and there are even origami classes on Saturdays.

es Américains, on connaît le fameux burger, mais cette nouvelle adresse innove et nous propose l’authentique sandwich come from USA: le Grilled Cheese. La base de ce sandwich : du pain de mie (complet, aux noix ou au levain) doré à la poêle qui capture un mélange de fromages fondus(mozzarella, cheddar red et napoléon). Autour, des recettes audacieuses avec des préparations homemade comme le best-seller à base de crème, de cheddar et de macaronis (oui, des pâtes dans un sandwich), mais aussi des versions plus light, comme le figue-épinardchèvre ou le poulet-mozzarella et moutarde au miel. En dessert, le pain se toaste à la poêle façon pain perdu avec un nappage au caramel beurre salé. Le tout se déguste dans un décor à l’esprit new-yorkais avec un service à la bonne humeur déployé par le trio joyeux de copains créateurs de cette adresse. THE GRILLED CHEESE FACTORY. 9 rue Jacques-Cœur, Paris IVe. 0177106783 After Frenchifying burgers, hot dogs and bagels, it’s the turned of the grilled cheese to go chic. The mac-andcheddar version is already proving popular, as is the saltedbutter caramel dessert one.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

16 0


158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

17/04/14

14:33

Page 161

Denize

N

e vous laissez pas impressionner par la lourde porte en chêne, derrière laquelle se cache la nouvelle cantine du quartier de Montorgueil (et le nouveau restaurant de Jérôme Schabanel, propriétaire du Lapérouse). Authentique et chaleureux, à l’image de sa cuisine, Denize propose une carte simple mais généreuse, avec tapas et plats à partager selon ses envies. Des œufs bio mayonnaise à la salade de lentilles, en passant par les fondantes coquillettes jambon (un must) ou encore un filet mignon de porc en feuilleté, tous les produits proviennent des commerces du quartier (le Comptoir de la rue Montmartre, la viande de la boucherie Triboulet et les tapas de G.Detou). Choisissez votre ambiance : conviviale sur les banquettes, à deux côte à côte sur une petite table au mobilierfifties, sur la table haute style bar entre amis ou encore dans la petite alcôve bien à l’abri. Et soyez-en sûrs, chezDenize, vous serez toujours bien reçus! DENIZE. 10 rue Marie-Stuart, ParisIIe. 01 42 21 98 86. Delicious and generously served food with ingredients from neighborhood stores, a warm welcome and an atmosphere to suit all moods,Denize is our new go-to restaurant.

Pollop

O

h la jolie table que voilà! Nichée en plein Sentier, cette adresse glamour au design racé et aérien fait mouche jusque dans les assiettes. En cuisine, Arnaud Dreyfuss, un jeune chef passé derrière les fourneaux de grandes maisons, envoie des plats bichonnés sous influence japonaise. Salade de seiche au fenouil et chinkiang, poulet sauce satay-taboulé de quinoa, perles du japon au lait de coco et mousse de banane ont ce jour-là comblé nos appétits, régalé nos palais et caressé notre porte-monnaie. Un restaurant où l’on est content d’atterrir. POLLOP. 15 rue d’Aboukir, ParisIIe. 01 40 41 00 94. Young chef Arnaud Dreyfuss creates Japanese-influenced dishes in a glamorous and stylish new address in the rapidly changing Sentier neighborhood. The sort of place you’re glad to end up in.

Ex Nihilo

E

n réinterprétant les grandes matières premières de la parfumerie, comme la rose de Mai, le jasmin ou le bois de oud, trois passionnés de parfums ont donné naissance à leur propre marque. Installé au cœur du luxe parisien, rue Saint-Honoré, Ex Nihilo, c’est un écrin de métal, de bois et de marbre qui dialoguent avec un orgue de parfumeur, petit bijou de technologie inédit, qui trône en maître dans cet espace hors du temps. Le principe? Un parfumage calibré autour de huit jus existants (comme l’extatiqueMusc Infini) à adopter tels quels ou à personnaliser en y ajoutant un ingré-

dient au choix dont on choisit le dosage. Réalisé à la minute par l’orgue à parfums, ce jus original, porte-parole fidèle de vos envies, est ensuite capturé dans un précieux flacon lui aussi personnalisable : capots en nacre, cuir, corne, serti de diamants, de saphirs… et même gravé sur place d’un nom, d’initiales, d’une date ou d’un simple mot. EX NIHILO. 352rue Saint-Honoré, ParisIer. 0140159377. At Ex Nihilo, you choose one of eight pre-existing fragrances, which is then adapted to your desires and blended on the spot, before being put in a customizable bottle with your name on it.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

161


17/04/14

14:33

Page 162

Sebastien Malga/Nicolas Clerc

158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

E

Café Lomi

n plein cœur du trop méconnu quartier de la Goutte d’Or se cache le fabuleuxCafé Lomi, véritable maison de torréfaction et coffee-shop accueillant dont la déco brute et minimaliste n’est pas sans rappeler Brooklyn. Et pendant qu’une clientèle cosmopolite profite du Wi-Fi gratos, les baristas, incollables, nous renseignent sur l’origine et le mélange des cafés. Expresso du jour, divin cappuccino avec sa mousse qui fait des cœurs (oh, la jolie photo pour Instagram!) ou Chemex, café filtré à la main, servi dans sa carafe à partager, ici tout est de grande qualité. Pour les plus curieux, le café-fromage, avec sa cuillérée de bleu à tremper dans un expresso aux notes de cerise et de chocolat, est une expérience gustative qui vaut le détour. Et vous pourrez également succomber aux délices sucrées de la chef pâtissièreAlexia Soyeux (on raffole de son blogtronchedecake.blogspot.fr). CAFÉ LOMI. 3 ter rue Marcadet, ParisXVIIIe. 09 80 39 56 24. In the heart of the Goutte d’Or neighborhood in northern Paris, Café Lomi roasts its own coffee beans and serves them in a coffee shop with minimalist decoration, free Wi-Fi, a divine cappuccino and cakes by Alexia Soyeux.

Filakia

E

ncore une adresse street food, direz-vous. Détrompez-vous ! Filakia, c’est un petit resto mignon où l’on mange de succulents souvlakis, une spécialité grecque qui va vous changer du kebab et autres chawarmas. Julien Bertrand, Benjamin Rousselet et Chloe Monchalin, trois amis gastronomes sortis de chez Lignac, ont repensé façon gastro ce sandwich typique composé d’une viande savoureuse (joue de bœuf, poulet ou porc rôti…) enveloppée dans une pita moelleuse. Le résultat est à tomber, avec une mention très spéciale pour le souvlaki sot-l’y-laisse servi avec les pommes de terre confites au citron. Et les plus gourmands ne pourront pas résister au succulent cheese-cake qui leur fait les yeux doux sur le bar. FILAKIA.9 rue Mandar, ParisIIe. 01 42 21 42 88. The new Paris home ofsouvlaki, those delicious Greek pita sandwiches that make kebabs blush with shame. Special mention to the one served with preserved-lemon potatoes.

Le Tigre Yoga Club

N

ouveau venu, et déjà la coqueluche des stars, ce club de 440m2 à deux pas de la place Iéna revisite les codes des salles de yoga parisiennes en y ajoutant une bonne dose d’élégance et de design. Sa déco boisée façon maison de campagne dispense une atmosphère chaleureuse où se succèdent des salles de cours spacieuses et baignées de lumière. A la carte, on retrouve toutes les formes de yoga, de l’Ashtanga au Vinyasa, mais aussi du Pilates et même des cours pour les enfants. Ouvert 7jours sur 7, avec 100séances par semaine et pas moins de 40professeurs, ce nouvel espace bien-être prolonge la détente avec son hammam, sa carte de massage, des cours de méditation et le douilletB, le bar bio, boutique et bibliothèque. LE TIGRE YOGA CLUB. 17-19rue de Chaillot, ParisXVIe. 0984541734. Offre premium, 1600euros pour un an, cotisation incluse. Chic and huge, Le Tigre Yoga Club in the 16tharrondissement is open every day, with over 100 classes a week led by 40 teachers. It also has a hammam, massage, meditation and a shop-bar-library.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

16 2


158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

17/04/14

14:33

Page 163

Badaboum O

uvert en novembre dernier, leBadaboum a fait une arrivée fracassante dans le quartier de la Bastille. Redonner vie à l’ancienne Scène Bastille, quelque peu laissée à l’abandon, n’était pas tâche facile, mais on pouvait compter sur deuxAurélien, Delaeter et Antonini, bien connus pour leurs faits d’armes dans la nuit parisienne. Le Badaboum, ainsi transformé en «club street et polimorphe», c’est trois espaces qui vivent à plusieurs vitesses, dont la déco a été confiée à la talentueuse Lola Ferrara-Wyszkop. Un bar à cocktails (auquel est annexé le confortable salon marocain) où on sirote son Rosemary Power dans une tasse en porcelaine accompagné d’un sandwich bœuf bourguignon, car la carte de finger food, plutôt élaborée, a le mérite d’être originale. Une secret room seventies dans laquelle se déroule aussi bien friperie

en fin de journée que «boiler room» endiablée. Et bien sûr un club (et salle de concerts) dont l’impressionnante structure de LED (imaginé par NYXVisual) vous propulse instantanément dans l’ambiance avec un soundsystem qui dépote et une programmation de qualité alternant résidences de DJ parisiens réputés (Masomenos, Nôze, Platon Records…) et grands noms de la scène internationale. A AurélienD., qui nous dit «vouloir prendre les gens à contrepied», on répond que c’est plutôt réussi. BADABOUM. 2 bis rue des Taillandiers, ParisXIe. 01 48 06 50 70. Badaboum opened last November in the old Scène Bastille. Three spaces: a cocktail bar with original finger food; a 1970s-style secret room; and a club-concert space with an amazing LED structure and a massive soundsystem. All in all, unexpected.

Choux d’Enfer

Q

Pierre Monetta

uand la street food rencontre la haute pâtisserie française, forcément, on peut s’attendre à de grandes choses tant gustatives que visuelles. Imaginez le concept, un kiosque à choux où l’on vous concocte votre commande à la minute. Car, oui, le challenge de Choux d’Enfer est de servir le produit rapidement, sans rien enlever de sa saveur. Après la frénésie autour des éclairs, on se demandait quelle pâtisserie serait la nouvelle star. Le pari était osé, donner un nouveau souffle au chou à la crème, ce grand classique de la cuisine française, et ce n’est donc pas moins de deux grands noms qui ont relevé le défi: Alain Ducasse et Christophe Michalak! Selon vos envies, vous pouvez choisir

les garnitures, sucrées ou salées. Les crèmes sont parfaitement travaillées, et on se délecte avec plaisir de la déclinaison des cinq saveurs: chocolat, caramel beurre salé, vanille, café, agrume... Les amateurs de salé ne sont pas oubliés puisqu’ici on propose également des «gougères»: des petits choux au comté fourrés de diverses épices, au poivre noir, au curry et piment d’Espelette, ou encore au cumin et piment d’Espelette. CHOUX D’ENFER.Intersection de la rue JeanRey et du quai Branly, Paris XVe. 01 47 83 26 67. Street food + French patisserie = sweet food. At least that’s the equation of chef Alain Ducasse and pâtissier Christophe Michalak whose kiosk Choux d’Enfer just began selling filled choux pastry cases. The sweet fillings include chocolate and caramel, while the savory ones feature Comté cheese and spices.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

16 3


17/04/14

14:33

Page 164

Camille Malissen

158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

LO/A - Library of Arts

O

uvert en octobre dernier par deux passionnés d’images, Jeanne Holsteyn et Maxime Dubois, LO/A (ou Library of Arts) est une librairie d’art (et un lieu d’exposition) installée dans un bel espace lumineux pensé et conçu en collaboration avec Mathieu Missiaen et Julien Morin du Creative Sweatshop. On y trouve une sélection pointue d’ouvrages neufs et anciens, souvent chinés, parmi lesquels éditions limitées et parfois même «pièces de musée» ainsi qu’un choix de magazines décalés. Jusqu’à fin août, LO/A rend hommage au hip-hop depuis ses origines à travers la thématique «The Faith of Street» et

propose une collection de vinyles, catalogues d’exposition, livres et films. Curieux et fins connaisseurs, Jeanne et Maxime seront ravis de partager leurs découvertes et leurs coups de cœur. Bref, un endroit comme on les aime. LO/A. 17 rue Notre-Dame-de-Nazareth, ParisIIIe. 09 83 75 91 08. Opened last October by two art-book lovers,Jeanne Holsteyn and Maxime Dubois, LO/A (or Library of Arts) is a bookshop and gallery designed by Mathieu Missiaen and Julien Morin of Creative Sweatshop and featuring a fine selection of new and secondhand books and magazines.

Papa Sapiens

A

Mat Beaudet

l’initiative d’une bande de six amis food addicts, cette épicerie fine qui ne ressemble à aucune autre a pris le pari de rassembler des produits qui racontent une histoire. Pour cette joyeuse tribu, dénicher «le» beurre artisanal le plus délicat ou «la» perle des huîtres était devenu une seconde nature : ils en ont fait une affaire en créant ce lieu où est rassemblée la crème des artisans et des petits producteurs. Agencée par les designers Sismo, cette boutique met en scène, dans un décor chic et épuré, quelque 200produits triés sur le volet. On y (re)découvre des trésors gastronomiques en édition limitée parfois éphémère, saisonnalité oblige, comme le patanegra de Bellota Gran Reserva signé ByDehesa, les saucisses

d’Emmanuel Chavassieux, les beurres fermiers au lait cru de David Akpamagbo, les volailles de plein air nourries de maïs (garanti sans OGM) d’Etienne Godart, le pain de l’artisan boulanger Landemaine, les tablettes de chocolat grand cru de Jacques Bellanger, les précieuses confitures exotiques de Maître Tseng… En bref, un vrai label de bon goût, un snobisme culinaire auquel on vient aisément céder. PAPA SAPIENS. 7 rue Bayen, ParisXVIIe. 01 58 57 82 81. www.papasapiens.fr Six friends wanted to open a food shop with products that told a story. So they did andPapa Sapiens now contains more than 200 gastronomic tales, such as David Akpamagbo’s raw-milk butter and Emmanuel Chavassieux’s sausages. The sort of food snobbery we’re rather partial to, actually.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

16 4


158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

14:33

Page 165

Iperiber

ans un décor sobre et élégant, signé du jeune architecte Alfredo Rodriguez, cette nouvelle adresse offre une variante attractive de la gastronomie espagnole à Paris. La jeune chefGloria Fernandez Lago, formée à San Sebastian, sublime les classiques hispaniques. Au menu, des perles gustatives comme les chipirons en brochette sur lit d’oignons et poivrons verts, le jambon de Bellota (58mois d’affinage), le presa de porc ibérique avec côtes de blettes au lomo ou encore le précis riz noir à la sèche. Côté sucré, difficile de choisir entre la savoureuse torrija briochée avec glace au lait d’amande, la crème catalane calibrée dans les règles de l’art ou les toasts au chocolat à l’huile d’olive arbequina recouverts de fleur de sel à scotcher les palais des plus fins gourmands. Et pour arroser tout ça, un classique rioja ou un ribeira-del-duero bien droit. On en repart enthousiaste avec une certitude : la bistronomie version hispanique, c’est ici. IPERIBER. 46 rue de Montmorency, ParisIIIe. 01 42 72 18 10. Designed by Alfredo Rodriguez, this new restaurant is a showcase for the talents ofGloria Fernandez Lago and her new vision for Spanish cooking. Beautifully tasty mains, such as the presa of Spanish pork with lomo chard, are followed by a perfectcrema catalana or chocolate-covered toast with olive oil and sea salt. Superb.

Luc Boegly

D

17/04/14

Mes Demoiselles

P

lébiscitée au Japon et aux Etats-Unis, cette jolie marque au charme rétro part à la conquête de la rive gauche après une première boutique implantée rue Charlot. En plein cœur de Saint-Germain, une nouvelle adresse à la déco bobo-rustique avec parquet ancien et moulures où l’on retrouve les inspirations vagabondes et oniriques de la créatriceAnita Radovanovic. Des pièces tout en délicatesse qui puisent dans la fluidité côtématières. Volumes antiques, mailles oversize, volants aériens, chezMes Demoiselles, les silhouettes sont vaporeuses et se réinventent hors des tendances pour s’assurer une place de choix dans nos dressings, à l’instar de ceux d’Alexa Chung et de Sarah Jessica Parker, fans inconditionnelles de cette griffe à haute sensibilité. MES DEMOISELLES. 21 rue Saint-Sulpice, ParisVIe. 01 43 26 53 62. Already a hit in Japan and the US,Anita Radovanovic’s pretty, retro brand is full of fluid lines and fabrics in shapes that are ethereal and delicate, plus some great oversized knits . Sarah Jessica Parker and Alexa Chung are convinced.

Viktor&Rolf

A

près treize ans d’absence, l’insolite duo néerlandais Viktor & Rolf revient sur les podiums des défilés et sur le devant de la scène avec une première boutique parisienne. Sur 350m2 et deux étages, cet espace entièrement recouvert de feutre gris donne naissance à un univers avant-gardiste. Portée par les idées maîtresses de glamour conceptuel, de couture provocatrice et d’élégance inattendue, l’architecture de cette adresse signée Pierre Beucler et Jean-Christophe Poggioli d’Architectures & Associés puise ses influences dans le style néoclassique. Au fil des mètres carrés s’y déploient les collections de prêt-à-porter féminin et masculin, les chaussures, les sacs, la petite maroquinerie, les accessoires et lunettes, les créations de haute couture qui ont fait la renommée des créateurs ainsi que des éditions spéciales de certains parfums, dont le célèbre Flowerbomb, et des produits en série limitée disponibles en exclusivité dans ce flagship parisien. VIKTOR&ROLF.370rue Saint-Honoré, ParisIer. 0173775155. After 13 years away, Dutch troublemakersViktor & Rolf are back on the catwalk. They’ve also opened a first Parisian boutique, a two-storey space covered in grey felt and designed by Pierre Beucler and Jean-Christophe Poggioli.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

16 5


158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

17/04/14

14:33

Page 166

Nos Bonnes Adresses

Scoop Me a Cookie près avoir mis au point sa délicieuse recette de cookies (totalement secrète) pendant plus d’une année,Laura Petit, en véritable passionnée de pâtisserie américaine, a lancé sa propre marque en 2010. Mais, hormis quelques rares points de vente, la seule possibilité de se procurer ces petits délices était de les commander sur Internet. Heureusement, cette frustration a pris fin en janvier 2014 avec l’ouverture de sa minuscule boutique située à Ménilmontant, où l’on peut désormais savourer ses petits trésors accompagnés de café gourmand, sur place ou à emporter. Véritable caverne d’Alibaba du cookie grâce à sa multitude de choix (vingt-cinq pour le moment...), on ne sait plus où donner de la tête. Ici, tout est fait maison, chaque recette est concoctée

avec des produits nobles et de super qualité : pendant queGive Me More vous fait les yeux doux,Je veux un câlinvous fait du gringue et SurpriseMe vous adresse un clin d’œil. Avec leur pâte juste comme il faut et les énormes morceaux de chocolat fondant à souhait, ils sont aussi délicieux qu’ils en ont l’air. D’autant que, si vous avez une envie particulière, on peut faire du sur-mesure rien que pour vous, selon vos goûts. La taille elle aussi est ajustable, et on peut vite se retrouver avec un cookie géant pour 20personnes! SCOOP ME A COOKIE.5-7 rue Crespin-du-Gast, Paris XIe. 01 73 74 28 90. Laura Petit took a year to perfect her cookie recipe (it’s still a trade secret) and launched her baking company in 2010. She’s now opened her first store or more precisely an Ali Baba’s cave of cookieness featuring 25 different type of perfectly baked cookie. Aurore Sacuto/Marina Losa

A

Salon David Mallett

U

Clint : D. Dahan

n cheveu et un cuir chevelu rééquilibrés et revitalisés en profondeur, voilà ce que promet le nouveau soin traitant aux huiles essentielles signéDavid Mallett. Le décor : une cabine discrète aux murs blancs, à l’abri derrière une porte capitonnée, sous une lumière tamisée. Ici, Emmanuelle Deleu, praticienne spécialisée dans l’art du massage et des soins capillaires, vous allonge comme une reine sur son fauteuil japonais. De son œil expert, elle diagnostique les besoins de votre crinière et prépare un cocktail savant d’huiles bio. Après avoir chauffé le mélange, elle le verse directement sur le cuir chevelu, puis le travaille délicatement mèche par mèche. S’ensuit un massage profond du crâne (planant) et quelques minutes de pose sous une serviette chaude. Pour finir, le cheveu est lavé, rincé et séché. Le résultat? Une chevelure hydratée, brillante et souple. Joyeuse, en somme. SALON DAVID MALLETT. 14 rue Notre-Dame-des-Victoires, Paris IIe. 01 40 20 00 23. Soin capillaire aux huiles chaudes (30min, 50 euros ; 60 min + brushing, 150euros). Go see Emmanuelle Deleu at Salon David Mallett and she’ll diagnose your hair’s needs and prepare it a cocktail of organic oils that she’ll then massage in. Followed by a divine head massage and a wash and dry, the results are spectacular.

B

Clint

ien plus qu’un énième coffee-shop pour hipsters, cette sympathique nouvelle adresse pilotée par trois copains d’enfance, Xavier, Karim et Gary, tape pile là où ça fait du bien. Mix heureux de genres, leClint, c’est un restaurant, shop-épicerie et salon de thé. Aux manettes des fourneaux, Romain (venu duRoyal Monceau), qui envoie une cuisine bâtie sur des produits de saison bruts: salades et soupes de saison, poulet des Landes, onglet aux échalotes, gratin de macaroni au cheddar, potatoes de patates douces… Les desserts, tout aussi bons, sont signés par Maud, chef pâtissière formée chez Taillevent. Quant à l’espace shop, il propose une sélection «coup de cœur» mêlant produits d’épicerie fine à des pièces mode et autres accessoires qui nous font de l’œil. Le soir, ce même espace joue les prolongations avec un bar à cocktails habilement sorti du présentoir. Et le tout évolue dans une déco pimpante et boisée comme on aime. CLINT. 174 rue de la Roquette, ParisXIe. 09 81 60 17 36. Clint (run by three childhood friends) is a restaurant, grocer’s and tearoom all in one. Simple, seasonal food in the restaurant; fine food in the grocer’s; and in the evening, say bonjour to the pull-out cocktail bar.

Rubrique «Nos Bonnes Adresses» réalisée par L U C I E G O U Z E & S A N D R A S E R PE R O PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

16 6


158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

17/04/14

14:34

Page 167

L’œil de Montaigne Market

P

our ce printemps2014, un must have dans notre dressing : le pantalon en cuirThe Row qui épouse parfaitement notre silhouette, comme une seconde peau. A porter, pourquoi pas, avec le haut bimatièreSacai. On adore la manière dont il mélange avec style les volumes, les formes et la transparence dans ces tops. Un incontournable cette saison, le haut en coton résille noirSaint Laurent. Parfait sous une veste ou en superposition.Anthony Vaccarello propose une ligne structurée qui mélange sensualité et élégance pour des robes de soirée juste parfaites. Ici, la robe bustier noire ajourée. Balmain revisite la salopette en jean et la propose dans une version plus chic et sexy: en cuir noir, ornée de boutons dorés. Fini les talons vertigineux, pour sa collection printemps-été, Saint Laurent revisite la bottine: vernie à petit talon et à bout pointu. Pour accessoiriser vos tenues, les dernières-nées de la collectionSpectrum de Nikos Koulis : on aime particulièrement ces boucles d’oreilles qui marient avec originalité perles et diamants. Le sac seau devient rock grâce àSaint Laurent et son modèle Rider en cuir rouge. «Le» it-bag à adopter pour cette saison et sûrement pour les prochaines…

L I L I A N E J O S S UA Montaigne Market. 57avenue Marceau, ParisVIIIe. 01 42 56 58 58. www.montaignemarket.com

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

16 7


168_P52_DossierGourmand•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

13:48

Page 168

dossier

ou

gourmand trouver

les

bons produits

aparis huiles d’olive, olives

poivres, piments, sel, epices, vanille, vinaigres, conserves

jambons, saucissons moutardes, cornichons fromages, chocolat

confitures, miel cereales, muesli biscottes

Dossier ANNE CARPENTIER


168_P52_DossierGourmand•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

13:48

Page 169

Invitation à l’exception De l’art de composer son placard de cuisine

«O

h ! combien de marins, combien de capitaines/ Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines…» Ouvrez grands vos placards comme les capitaines de vaisseaux, tel Vasco de Gama déployait grand les voiles pour conquérir le monde et revenir en héros, la cale chargée de cannelle, girofle, muscade, gingembre et poivres. Et que vos placards soient comme ces fonds de galions, remplis de senteurs et de rêves pour pallier la morosité du quotidien. La cuisine de placard recèle souvent des produits par défaut ou simple nécessité. Quelques conserves ordinaires, des épices qui ne se décarcassent pas et autres paquets fadasses sortis de linéaires de la (trop) grande distribution… Il peut arriver que s’invite une authentique confiture maison ou un sachet d’épices acheté lors d’un voyage, heureuses pépites dénotant dans l’ensemble. Au quotidien, on les cuisine sans conviction. Doit-on attendre l’invité ou la sortie au restaurant pour mieux épicer le quotidien ? Non ! Il faut convoquer l’extra dans l’ordinaire. D’autant plus qu’aujourd’hui il existe une réelle prise de conscience de la malbouffe. On se penche sur l’étiquette et on devient à cheval sur ce qui la compose. Conscience qui nous pousse hors supermarché, temple de l’achat facile et du réflexe imposé, pour nous tourner vers des refuges, asiles du bon produit. Aussi, je vous invite à un parcours chez des épiciers sourceurs d’exception qui ne manquent pas de ressources ! Ils ont le nez pour dénicher le meilleur. Ils remontent à la source, trouvent des producteurs de talent et pas seulement. Ils ne se contentent pas de vendre : ils chérissent leurs producteurs, entretenant la flamme avec une exigence imposée du début à la fin. Loin d’être un chemin de croix, voici un chemin de foi au meilleur produit, de découverte en découverte. A magical mystery tour of the best grocers in town, hidden places where the finest spices, most delicious oils and tastiest cheeses are waiting to be discovered. Come and savor the secret tastes of Paris.

Des huiles d’olive extra

T

els des œnologues, beaucoup s’informent sur la qualité, la méthode, le terroir, la provenance de ce produit complexe où existent une infinité de saveurs. Et, au final, une dégustation dans une petite cuillère pour débusquer la rareté qui convient à votre palais. A L’Epicerie du Verre Volé(54 rue de la Folie-Méricourt, Paris XIe), je découvre l’huile Kalios, élevée au rang d’un trésor archéologique. Elle est produite en Grèce sur les hauteurs de Neochori-Itomi, où les oliviers (certains ont plus de 300 ans) sont cultivés depuis sept générations. La méthode de fabrication n’a pas changé: les olives sont ramassées et triées à la main et elles sont toujours broyées dans l’unique moulin du village. Autres paramètres importants: la nature du terrain, calcaire, qui ne retient pas l’eau;l’engrais, naturel par les moutons et les chèvres qui y paissent ; et surtout, la variété cultivée, la koroneiki, surnommée «reine des olives», a la capacité de s’adapter aux températures les plus chaudes. L’huile, extraordinairement peu acide, a de délicieuses notes fruitées avec quelques nuances d’herbes fraîches. Des propriétés qui lui ont valu d’être adoptée par les plus grands chefs. La Tête dans les Olives(14 rue Sainte-Marthe, ParisXe), aussi petit par son espace (sûr qu’on ne dépasse pas la vingtaine de mètres carrés) que grand par sa renommée. Pour le coup, nous nous trouvons en Sicile. Cédric Casanova opère la dégustation à la petite cuillère et raconte ses histoires d’amour. Il y a l’histoire


168_P52_DossierGourmand•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

13:48

Page 170

avec l’ardente nocellara d’Anita qu’il a courtisée longtemps afin d’obtenir un jour son consentement pour vendre sa production. Mais il y a aussi celles de Paola, Marco, Calogero… la cerasuola de Carmelo, une toute petite olive noire pour beaucoup de fruité, ou la biancolilla de Francesco. On passe de bidon en bidon, autant de saveurs différentes, d’histoires de récoltes et d’amitiés bien réelles. Unique. A La Grande Epicerie(38 rue de Sèvres, ParisVIIe), on trouve El Poaig, une huile d’olive extra-vierge originaire d’Espagne, plus précisément fabriquée à partir d’oliviers Farga millénaires. La production annuelle exceptionnelle est limitée à 3000 bouteilles. Le doux élixir est présenté dans une bouteille de porcelaine, encaissée de bois. La belle a son prix: 150 euros. Olive oil. Kalios oil, on sale at L’Epicerie du Verre Volé, is produced in Greece from trees cultivated by the same family for seven generations. AtLa Tête dans les Olives Cédric Casanova can tell you about all the people behind each of his unique oils.El Poaig – a Spanish extravirgin on sale atLa Grande Epicerie– comes in a porcelain bottle and costs €150.

cacao et de la vanille, sublime sur des fruits pochés. Les meilleurs palais se dirigent aussi versLe Comptoir Colonial (22 rue Lepic, ParisXVIIIe), une épicerie hors du temps où trônent, parmi les huiles et condiments, une quarantaine de variétés de poivres. On vous propose ici de les goûter afin d’apprendre qu’un poivre peut être très long en bouche. Le voatsiperifery, à croquer entier, est très doux, tandis que le chiloé a une attaque en bouche très forte, puis développe des arômes camphrés et des notes de caramel. Bruno Jarry, dans son épicerie,L’Epicerie de Bruno(30rue Tiquetonne,ParisIIe), est le roi d’un palais qui ne manque pas de piquant. Comme un vin, vous choisissez votre poivre parmi les notes boisées, fumées ou fruitées. Il y a deux ans, un ami chocolatier lui a demandé de trouver le curieux poivre Timut aux notes de pamplemousse et de fruit de la passion. Bruno présente aussi une collection étonnante de piments. De 1à 10 sur l’échelle de Scoville, on trouve le mulato mexicain, force3, aux puissantes notes de réglisse, et le naga jolokia, force10, un piment indien réputé le plus fort du monde, selon le Guinness des records! Autre moyen d’emporter un mets: la purée de piment d’Espelette Idoki que Des olives délicieuses etour à L’Epicerie du Verre Volépour découvrir l’olive l’on trouve chez Terroirs d’Avenir (7 rue du Nil, ParisIIe), sorte de harissa natiokalamata, qui fait l’huile Kalios (mentionnée cidessus). Incroyable ! Je vous invite à faire cette expérience nale, pur produit d’agriculture bio. de dégustation : la pellicule se perce sous le croc de la dent, Pepper and spices. puis explose la chair charnue et juteuse. Spice collector Olivier Roellinger’s Chez Da Rosa (62 rue de Seine, ParisVIe, ou 19bis rue du Montshop is a symphony of aromas to make the mouth water and the nose tingle. A Thabor, Paris Ier), on se délecte d’olives exigeantes: l’olive de Lucques, au goût de noisette irrésistible, les grosses olives de timeless grocer’s, Le Comptoir Colonialhas 40 different types of pepper; you can even taste a selection. At Salamanque ou les minuscules olives taggiasche. L’Epicerie de Bruno, you choose pepper as you might wine; Chez Izraël (30 rue François-Miron, ParisIVe), Terre promise there’s also an amazing collection of chilies. For a spicy taste incontournable de produits innombrables où la diversité of the Basque country try the Espelette Idoki chili paste at est de règle, on trouve un panel ultra-varié d’olives mariTerroirs d’Avenir. nées, au citron, aux fruits, aux herbes… Une cachette à Paris: Heratchian Frères (6 rue Lamartine, Paris IXe) propose un autre voyage, ici dans la Corne d’Or, un Le sel rêve d’Orient entre les barils d’olives et les sacs de semoule. mpôt sous l’Ancien Régime et parfois exclu dans Olives. At Da Rosa, try hazelnutty olives from Lucca, certains régimes, le sel. Entrée en sel avecOlivier big ones from Salamanca or some mini Tagiassca.Izraël is Roellinger. Ce flibustier coureur de mondes propose pas the promised land for marinated olives, lemons, fruit and moins de neuf sels différents. Ce sont ses créations, toujours herbs. Heratchian Frères takes you to the Golden Horn in barrels of olives and bags of couscous.

R

I

Poivres et piments exceptionnels

T

our du moulin des meilleures adresses. Olivier Roellinger (51 bis rue SainteAnne, Paris Ier), le collectionneur d’épices, propose une symphonie d’arômes aux pouvoirs gustatifs et odorants détonants (sans parler de ses pouvoirs antioxydants reconnus) : des poivres rares (le karimunda d’Inde, le kampot noir du Cambodge, le phu-quoc rouge du Vietnam, etc.), des compositions à base de poivre, comme son étonnant poivre LaLuna composé d’un poivre de Madagascar, du grué de


168_P52_DossierGourmand•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

13:48

Page 171

à base du sel de Guérande du paludier Lionel Charteau. On y trouve la Fleur de Lune(sel, vanille et cumbavas), parfaite pour parfumer les poissons; la Fleur de Feu(sel, poivre Malabar, piment d’Espelette et épices), idéale pour assaisonner vos barbecues cet été. Inédite, saFleur de Beauté,créée avec maître Tseng, l’un des cinq experts en thé du monde : cette création sublime poissons et saint-jacques. La Grande Epicerie, dans sa nouvelle configuration, présente un rayon consacré au sel rassemblant des produits singuliers. Il y a le sel d’Ibiza de Cristal de la Vida, le sel marin fumé au bois de pommier par Toustain-Barville, une maison normande, le sel au matcha de Mariage Frères, la fleur de sel au piment d’Espelette de la Maison Arostéguy ou des pétales de sel à l’ancienne de la Saline d’Einville. Salt. back to Olivier Roellinger, who has nine different types of “sel de Guérande,” each one blended with different herbs. La Grande Epiceriestocks, among others, salt from Ibiza, apple-smoked salt from Normandy, and salt with matcha from Mariage Frères.

flant. On apprend que la vanille ne vient pas que de Tahiti, se décline en quantité de caractères et se marie magnifiquement au salé. La vanille d’Ouganda, masculine avec ses notes de cuir, convient aux sauces goûteuses de poissons, viandes et pot-au-feu. La Madagascar fendue, la plus puissante, avec son nez de pruneau, se marie bien avec un caramel. Il y a aussi l’improbable vanille sauvage du Mexique, dite «Colibri», idéale pour parfumer les crèmes anglaises. Izraël propose aussi un monde d’épices, mais à sa manière. Un magasin à l’ancienne, immuable, où les épices et mélanges pratiques se présentent en petits sacs arrachés de leur grappe à la demande. Surprising spices and vanilla. Thiercelinhas the world’s best spices, including Iranian saffron the store’s owners go and harvest themselves.Olivier Roellinger also has a vanilla cellar with pods for all occasions and from all over the world (Tahiti, Madagascar, Uganda, and even Mexico). There’s no chichi atIzraël, just ready-touse good spices packed in little sachets.

Epices et vanilles surprenantes

Des vinaigres différents

L

e vinaigre aurait pu être le mal-aimé des produits de table ; son nom composé –«vin» ouffée d’épices. Thiercelin(3rue Charles-François-Dupuis, Paris IIIe)est aux épices ce que la place Vendôme est à la (agréable) et son qualificatif «aigre»– aurait pu le joaillerie. On y trouve l’ensemble de ce qui se fait de mieux desservir. C’eût été une injustice. L’Epicerie du Verre Voléfait la part belle à la vinaidans le monde des épices. Particulièrement, le safran, cultivé grerie artisanale La Guinelle. Il y a le sur les grands plateaux iraniens. La famille vinaigre de musca t, élaboré avec un Thiercelin assiste elle-même deux fois authentique vinaigre de Saint-Jean-depar an à la récolte de cet or en stigMinervois, le vinaigre Vermeil, à base de mates. Dans la boutique,Jean-Lucvous vinaigre de Banyuls, cannelle et clou de présente le «bar à sniffer» et s’en amuse: girofle, le vinaigre de gewurztraminer, on compare les différents poivres, les avec le vin d’Audrey et Christian Binner… mélanges d’épices, créations maison, on La Maison Leblanc, fondée en1878, est joue du nez comme dans une parfumerie. une référence dans le domaine de l’huile Unique à Paris: la cave à vanilles de et du vinaigre. Le vinaigre de vin blanc Roellinger. Une vingtaine de crus nous aromatisé à l’estragon révèle une simple invitent à un tour du monde époustou-

B

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

17 1


168_P52_DossierGourmand•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

13:48

Page 172

découvre l’incroyable kig ha farz de LaChikolodenn, le potau-feu breton, présenté dans un sac de jute rassemblant le bocal de pâte de farine de blé noir et celui de la complexe potée de viande de porc. Moins roboratif, on s’amuse des petites conserves de l’île de Groix: confit ou rillettes de homard à déguster à l’apéritif. Il y a les indispensables fonds d’artichaut du P’tit Leon ou les pratiques préparations de L’Atelier des Saveurs de Lorren et Jean-Marie Guilbault. Sur les marchés bio (boulevard des Batignolles le samedi, boulevard Raspail le dimanche), il y a un fabuleux petit stand italien, La Cucina, tenu gaiement parCamille et Maxence. Ils proposent des conserves de la mer originales, ultra-marines : l’incontournable thon Ortiz (y goûter vous élèvera à un niveau d’excellence d’où vous ne pourrez plus redescendre) et les étonnantes conserves de salicornes et autres algues wakamé qui iodent le quotidien. Impossible de ne pas mentionner les conserves ultra-bio du Mas de Granier, produites par l’une des dernières communautés hippies. Elles sont rapportées des Alpilles par Maud Zylnik de L’Epicerie Générale. Des conserves inventives out placard a son lot de conserves. Focus sur la sardine, Inventive conserves. Les Belles de si pratique que l’on peut se permettre de l’oublier dans Marseille’s great tinned sardines are atChez Virginie, while son placard car elle se bonifie avec le temps, comme le vin. La L’Epicerie Générale has Lago Panini’s extra-special version. But the best are atDa Rosa whose Galician estuary sardine est probablement à Marseille ce que le poulet est à sardines can’t be found anywhere else in Paris. For Bresse. Jouant sur la fameuse galéjade marseillaise, la Breton versions go toL’Epicerie Breizh. That’s also conserverie Les Belles de Marseillepropose sa boîte de sarwhere you’ll find the incrediblekig ha farz, a dines à l’huile d’olive vierge extra. On la trouve Chez Virginie Breton pork stew. L’Île de Croixhas lobster (54rue Damrémont,ParisXVIIIe) ; la belle fromagère a un sacré rillettes, while P’tit Leon has artichokes, and rayon épicerie. L’Atelier des Saveurshas preserved vegetables. A L’Epicerie Générale(43rue de Verneuil, ParisVIIe), on trouve At the farmers’ market on Boulevard des les succulentes sardinillas, millésime2013 Lago Panini. Batignolles and Boulevard Raspail, try the Le top se trouve chezJosé Da Rosa. Coup de cœur pour Italian stand La Cucina. Its Ortiz tinned tuna ses sardinillas de l’estuaire de Galice. sets a new benchmark and the samphire is Conserves 100 % bretonnes à l’épicerieBreizh (109 rue fabulous. The ultra-organic preserved Vieille-du-Temple, Paris IIIe) : on ne peut pas plus breton que vegetables by Mas de Granier are available at les sardines au beurre Bordier de LaQuiberonnaise ; une L’Epicerie Générale. mise en abyme, en somme! Toujours chez Breizh, on salade verte ; le vinaigre de vin rouge aromatisé à la framboise est explosif sur une salade tomate-kiwi… On trouve les produits de la Maison Leblanc dans une petite échoppe au fond d’une cour au numéro12 de la rue Jacob(ParisVIe). Les salades vibrent avec la sauce soja, la vraie, sourcée par Toshiro Kuroda (Issé, 11 rue Saint-Augustin, ParisIIe). «Oubliez le goût de la sauce soja industrielle, si basique comparée aux saveurs subtiles qu’offre la sauce Murasaki. La différence? Elle a été élaborée à partir d’une double fermentation dans des fûts de cèdre et de sapin.» Vinegar.L’Epicerie du Verre Voléhas a fine selection of wine vinegars, including ones made from Muscat and Gewürztraminer. Maison Leblanc has been producing oil and vinegar since 1878; its white-wine vinegar with tarragon works perfectly in salads and is on sale at its tiny Left Bank store. For soy sauce that’s double fermented in cedar and pine barrels and unlike anything you’ve ever tasted, go see Toshiro Kura atIssé.

T

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

17 2


168_P52_DossierGourmand•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

Des jambons et des saucissons merveilleux

J

13:48

ambons et saucissons sont à l’unisson pour le plaisir des gourmets. Souvent accrochées au plafond des épiceries fines, ces stalactites appétissantes évoquent tout un monde de convivialité, coin de bar et bar du coin, terroir et tradition. José Da Rosa(19 bis, rue du Mont-Thabor, ParisIer) s’est toujours soucié d’importer le meilleur du jambon. Lui le premier a importé le top de l’ibérique. Fournisseur des grands chefs (plus de cent!), ses traversées de Paris ne semblent jamais se terminer. Le jour de notre rencontre, revenu la veille de Madrid, il me raconte son voyage:il y avait goûté un jambon «comme on en mange deux ou trois fois dans sa vie, le goût de noisette coulait dans ma gorge». Bientôt en boutique… José DaRosa a le don pour trouver non seulement

le meilleur, mais aussi le flair, pour repérer des mets rares, voire méconnus. C’est aussi lui qui a fait connaître le lard di Colonnata, spécialité de la région de Carrare. D’un blanc immaculé et brillant comme le marbre, un sommet. Caractère de Cochon (42 rue Charlot, Paris IIIe) : le propriétaire expert charcuterie, Monsieur Solo, a un sacré bon caractère! Le premier, il a pensé à créer une cave à jambons. Des cuits, des crus, des saucissons… plus de 300références à l’année se présentent dans cette nanoboutique. Il a fallu deux ans de recherche pour qu’il parvienne à cette collection unique. Ses critères de sélection? Que tous les intervenants se situent dans un périmètre de 150km, pas plus, nurserie, éleveur, abattoir et maison de salaison. Il faut aussi que chacun respecte un cahier des charges précis, notamment sur la nourriture des cochons.Coups de cœur pour le mangalica, un cochon laineux d’origine hongroise, l’ibaïona de la ferme d’Iratzia avec 36mois d’affinage, le norceria ou «velours du palais». Les jambons cuits sont parfumés à la bergamote (Meurthe-et-Moselle), aux foins (Vosges), au genièvre (Tyrol), aux piments (Antilles). Même richesse de sélection dans les saucissons : au poivre, au taureau (rare, de Camargue) et même sans gluten! On apprend qu’un cochon qui ne se nourrit que de glands possède le même schéma moléculaire que l’huile d’olive, à savoir une

Page 173

graisse mono-insaturée propre à faire baisser le taux de cholestérol. Tout est bon dans le cochon… Le Prince de Paris, unique jambon made in capitale(dans le XIe) par Monsieur Le Guel, se trouve chezCausses (55 rue Notre-Dame-de-Lorette, ParisIXe) à un prix révolutionnaire. Ce Prince est unique: il est évidemment sans colorants et sans conservateurs, mais aussi non baratté (malaxage de la viande), non phosphaté et piqué à la veine. La saumure consiste aussi en un vrai bouillon de légumes, et non pas de poudres, et de sel de Guérande. Dans le XVIIe, une épicerie insulaire, celle deMary, la Corse (52 rue des Batignolles, ParisXVIIe). On y trouve le meilleur, sans contestation possible. Notamment la fameuse figatelle, le «boudin corse» à base de foie et de viande de porc. Il y a toute une sélection de charcuteries artisanales, exclusivement à base de cochon noir, et même une coppa, qui n’est donc pas qu’italienne. Marvelous ham and saucisson. José Da Rosastocks only the best Iberian ham, which he discovers during his regular trips to Spain. The meat he recently described as a ham “the like of which you eat only two or three times in your life” will be on sale soon. He also stockslardo di Colonnata: the best of its kind. Caractère de Cochonis Mr. Solo’s pork cavern: 300 types of cooked or cured ham andsaucisson from carefully selected producers and happy pigs. The best include Hungarian and Basque hams and juniper-flavored saucisson from the Tyrol.Le Prince de Parisis perhaps the only place to find (reasonably priced) ham that’s actually cooked in Paris. At Mary you can dive into the best of Corsica including figatelle, an incredibly rich black pudding of liver and pork.

De la moutarde

M

outarde, indispensable moutarde, sa présence trône sur la moindre table où elle s’invite dans le même embarquement que le sel et le poivre. Paradoxe: elle ne peut vous «monter au nez» que si vous en êtes privé. Maille (6 place de la Madeleine, Paris VIIIe). Décidément, il n’y a qu’en France que peut exister un magasin consacré à la moutarde ! On y découvre une quarantaine de variétés de moutardes, dont une collection de saison. Cet été, vous trouverez la petits pois et pointe de fleur de ciboulette ou la basilic et pointe de fenouil. On retient l’attraction: les pompes à moutardes, anciennes pompes à bières dévolues aux moutardes jeunes préparées avec divers crus, chablis, sauternes, ou anciennes, au chardonnay. Une fois encore, L’Epicerie du Verre Voléfournit un produit détonant : la moutarde de Patrice Boudignat. Une bombe!


168_P52_DossierGourmand•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

13:48

Sa moutarde façon dijonnaise au vin blanc de grenache fait vibrer le palais. Parfois elle est si jeune qu’il faut attendre plusieurs jours pour pouvoir la consommer tant elle est forte! Chez Terroirs d’Avenir, conservatoire de petits producteurs, on trouve une rare moutarde sans colorants ni conservateurs. La moutarde de Gascogne dénote donc par sa couleur marron. Elle est fabriquée traditionnellement au moût de raisin avec ses caractéristiques grains apparents. Mustard. Maille was founded in 1747 and is now owned by giant multinational Unilever. Nevertheless, its Parisian shop still stocks over 40 different types of mustard. Back to L’Epicerie du Verre Voléwhere Patrice Boudignat’s fresh mustard made with white Grenache wine can need a few days to calm down and stop being too fiery.Terroirs d’Avenir’s rare Gascony mustard has no coloring or preservatives; it’s brown and contains grape must.

Page 174

Des fromages ciblés

U

n bon camembert: l’unique vrai camembert de Normandie se trouve chezJulhès (54 rue du Faubourg-SaintDenis, Paris Xe). Vous pensez qu’un camembert fabriqué à partir de vaches normandes broutant de l’herbe dans des prairies, c’est courant? Eh bien non, et il n’y a qu’un producteur assez fou pour avoir osé fabriquer l’évidence. Ce fou, c’est Patrick Mercier, avec son camembert du Champ Secret. Tandis que d’autres pratiquent rendement, grande distrib’, vaches hollandaises et alimentation à base de sojamaïs, lui seul a opté pour la voie naturelle. Plus que du bio, du bon sens. Nicolas Julhès y est pour beaucoup. Il faut prendre le temps d’en parler avec lui, c’est passionnant. Un vieux comté? Se rendre Chez Virginie. Ses comtés ont souvent 18, 24, 30, 36mois d’affinage. Récemment, elle a sorti un 43mois ! Amateurs de sensations fortes ne pas Des cornichons s’abstenir. Les vaches de ses fromages paissent dans les ornichons, cucurbitacées, toujours bien tassés dans leurs bocaux de verre… Il est souvent irrésistible d’en hauts alpages. Ça tombe bien, plus haut vont les vaches, plus riches en fleurs sont les prés, plus goûtu est le fromage. prélever pour les consommer tels quels, pour le plaisir. Le sublime chèvre Pélardon se déniche sous la vitrine L’Epicerie du Père Claude(45avenue de la Motte-Picquet, ParisXVe) recèle l’unique cornichon français, celui de la Maison Marc. réfrigérée de L’Epicerie Générale. Il vient de la Ferme de la Les cornichons sont cultivés dans l’Yonne, sans herbicide et Borie, gîte écotouristique au cœur des Cévennes. Les fromages sont affinés dans des caves taillées dans le schiste. sans insecticide, et sont ramassés à la main. Comme en Pologne(9rue Hégésippe-Moreau, ParisXVIIIe)est une The big cheese.A good Camembert is hard to find, but Patrick Mercier and hisChamp Secret épicerie bien cachée, un asile paisible à deux pas de Camembert is that thing of rare beauty. It uses l’effervescente place Clichy. On y trouve le cornichon only milk from grass-fed cows living in sous toutes ses formes, petit, énorme, aigre-doux ou Normandy and is on sale at Julhès. AtChez «façon gitane» (avec du paprika et des oignons Virginie the Comtés are classed by age: 18, 24, confits), pimenté… 30 and 36 months. Powerful flavor is Cornichons. L’Epicerie de Père Claude guaranteed. A sublime Pélardon goat’s cheese, sells Maison Marc’s cornichons, made with gherkins made at the Ferme de la Borie in south-central grown in northern Burgundy without weed killer or France, can be found atL’Epicerie Générale. insecticide. Comme en Pologneis a Polish grocer’s with a terrific stock of gherkins of all sizes and tastes.

C

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

174


168_P52_DossierGourmand•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

13:48

Les plus jolies tablettes de chocolat

C

haque grand chocolatier a sa collection de plaques de chocolat. Jacques Genin et Jean-Paul Hévin présentent leur or dans de sobres emballages, hormis une petite digression pour ce dernier avec sa «tablette abdos» aux vrais motifs de plaques de chocolat…Patrick Roger (six boutiques à Paris)les conserve, lui, dans une boîte de métal. Pas de pourcentage insipide ici, mais des saveurs, évocations bien plus parlantes à notre palais. Il y a notamment les collections Noir brut aux notes corsées, Noir étreinte aux notes plus rondes, Noir rare, des tablettes composées par de petits producteurs aux petites productions pour une petite diffusion, Noir délire, des tablettes digressives, au lait ou au chocolat blanc. Le maître choisit impérativement des produits d’exception, et, s’il ne les trouve pas, il ne sera jamais aussi bien servi que par lui-même: il a récemment investi 30hectares d’amandiers dans le sud de la France. Autre caractère, autre manière d’aborder la plaque: Christophe Michalak. Le grand chef pâtissier attaque fort dans son take away(Michalak Masterclass, 60 rue du FaubourgPoissonnière, Paris Xe) où tout rime en «k» et émulsionne d’originalité. Ici, la plaque de chocolat se transforme en la K7 audio de son enfance. Elle est parfumée à la pistache, vanille-tonka, yuzu-noisette, confiture de lait, caramel… dix parfums au total. Plus gourmande, la K7 vidéo fourrée au praliné-cacahuète-noisette. Un goût d’été: on s’amuse de la Klakette et on craque pour le format noir pur bio 70% nappé de graines de tournesol et de sésame caramélisées.

Page 175

Une nouveauté, si branchée: la multiprise nommée Prise Elektrik. «Je recherchais le goût de la célèbre barre chocolatée rugissante, en plus gourmand.» Le péché deSébastien Gaudard(22rue des Martyrs, ParisIXe) ? Fouiner dans les placards de sa grand-mère pour dénicher les précieuses plaques de chocolat cachées à la gourmandise ogresque du jeune Sébastien. Les tablettes de chocolat trônent aujourd’hui dans sa belle pâtisserie où tout semble vouloir nous faire retomber en enfance. Ses plaques ont d’ailleurs la forme de barres, telles qu’on pouvait les insérer autrefois dans le pain croustillant et beurré. Dépaysants sont les chocolats Marou que l’on trouve à L’Epicerie Générale. Ce sont des chocolats fabriqués artisanalement à Hô Chi Minh-Ville, l’ancienne Saigon, à partir de fèves de cacao exclusivement issues de petits fermiers locaux. Le très chic packaging porte un doux parfum d’Indochine avec ses motifs dorés aux consonances Art déco. The prettiest chocolate bars. Jacques Geninand Jean-Paul Hévinpresent their bars in understated packaging. Patrick Roger, however, sells his in metal boxes and doesn’t use percentages to define his product, but taste descriptors: raw dark, rare dark, crazy dark, and so on.Christophe Michalakis better known as a pâtissier, but he also makes delicious chocolate in fun shapes. There’s the K7 Audio (which looks like a cassette tape), the K7 Vidéo (a video tape) and the Klakette (which resembles a flipflop). Fun, silly and deliciously naughty.Sébastien Gaudard also goes with old-school forms but his are more like the chocolate bars of his youth. Some of the chocolate uses beans so roasted that they taste of dried fruits. L’Epicerie Générale’s Marou bars are made in Saigon from beans produced by small local producers.

Des confitures exquises

N

ostalgie. A l’évocation des confitures s’improvise dans nos pensées une association visuelle : placards, bassines de cuivre, papier à damiers rouge et blanc, été lumineux et fruits mûrs. Voici des adresses qui dépotent... De l’épicerie panthéonique de son arrière-grand-père, un certain M.Soulier qui a sévi pendant longtemps à Paris,Lisa Bienaimé a extrait un unique produit, la confiture, et lui a consacré un temple: La Chambre aux Confitures (9 rue des Martyrs, ParisIXe, ou 60rue Vieille-duTemple, Paris IIIe). Tout est parti d’un constat frustrant : la belle Lisa ne trouvait pas de bonnes confitures maison. Quelques années plus tard, elle présente une collection de confitures épatantes. Sa recette: avec l’aide d’un petit frère, Benjamin, d’une dizaine de maîtres confituriers sélectionnés pour leur savoir-faire traditionnel, des fruits de saison bio ou issus de l’agriculture raisonnée, une teneur en fruits très gourmande (65%), la


168_P52_DossierGourmand•CMok_SR3:Palace22_

17/04/14

13:48

reprise de classiques et quelques mûres-mûres d’originalité. Il y a les «agrumes d’hiver» (kumquat, orange à la fleur d’oranger), les «fruits d’automne» (poire à la vanille, nèfle), les «fruits du printemps» (géranium, carotte), les «fruits rouges et jaunes d’été» (fraise au macaron, églantine, melon & noisette) , les «chocolatées» (la poire & chocolat noir fait l’effet d’une bombe sur une crêpe) et de sacrées «friponnes» dont le best-seller, le framboiseet champagne. Pour les beaux jours,Sébastien Gaudard a imaginé une fraise à la rose avec des pignons, la graine blanche, si évocatrice des pins sous lesquels on paresse l’été, qui apporte de la douceur à la texture. Ici les confitures portent l’austère nom officiel de «préparation à base de fruits»; pauvres en sucre, elles se rapprochent en effet plus de la compote, se conservent moins longtemps: à déguster très vite! Alain Milliat (159 rue de Grenelle, ParisVIIe) est le roi du fruit. On connaît ses jus, qu’il essaime dans les bons restaurants, cafés, épiceries de la capitale; moins ses confitures. Elles se déclinent aussi en recettes de saison. Les beaux jours nous donnent des envies de cassis noir de Bourgogne, fraise Sengana, griotte, myrtille sauvage ou encore l’étonnante tomate verte. Delicious jam. At La Chambre aux Confitures Lisa Bienaimé creates jam like it should be made: with seasonal fruits from organic or carefully selected sources, high fruit content (65%) and tasty, yet original recipes (kumquat and orange; melon and hazelnut) . Sébastien Gaudard’s winter jam is sort of like

Christmas in a jar: apple, pear, figs, cane sugar, vanilla, cinnamon, citrus zest, fruit liqueur and spices. For summer, there’s one with strawberry, rose and pine nuts. Fruit kingAlain Milliat’s juices are available in all the best Parisian restaurants. He’s less well-known for his jams, but they’re equally delicious, even the green-tomato version.

Le miel

E

tonnant ! AL’Epicerie du Verre Volé, on trouve un miel semi-naturel, c’est-à-dire cultivé dans des troncs d’arbre. C’est le miel des ruches-troncs de l’Arbre aux Abeilles fabriqué au Pont-de-Montvert dans les Cévennes par Chantal et Yves Elie. Cette méthode est en fait un modèle d’apiculture très ancien. L’abeille en question est aussi singulière : c’est l’abeille noire ouApis mellifera, une championne. Au final, un miel puissant, aux notes boisées. La Chambre aux Confituresexpose un panel de miel des Miels de Joyeuse, heureux miel des montagnes d’Ardèche. Acacia, châtaignier, ronces, tilleul, lavande… les classiques

Page 176

sont à la carte, et parfois d’autres. J’ai eu l’occasion de goûter l’un des 24pots du miel de framboisier, rare, l’arbre ne fleurissant que deux semaines par an: superbe ! Au rez-de-chaussée de Noglu (16 passage des Panoramas, Paris IIe), sur les étagères se présente le «miel béton» issu des ruches installées sur le toit de la mairie de Saint-Denis par Olivier Darné. Il produit chaque année entre 200 et 300 kg de ce miel «garanti pur soleil de ParisBanlieue», plaisant nectar urbain au goût des villes. Honey. At L’Epicerie du Verre Voléyou’ll find Chantal and Yves Elie’s surprising Arbre aux Abeilles, a “semi-natural” honey made by bees living in tree trunks rather than hives. It’s extremely strong with woody notes. La Chambre aux Confitureshas more classical, but nonetheless delicious Miels de Joyeuse from the Ardèche mountains. On the ground floor ofNoglu you’ll find Olivier Darné’s “concrete honey” from hives placed on the roof of the town hall in Paris suburb Saint-Denis.

Céréales et müeslis sans gluten

A

lternative au pain frais, heureux palliatif à une fringale subite, besoin d’énergie rugissante, les céréales ont la fibre appétissante! Unique : Claus (14rue Jean-Jacques-Rousseau, Paris1er). Le roi du petit déjeuner, c’est lui.Claus Estermann a ouvert en 2011 cette adresse dévolue au premier repas de la journée. Outre les petits déjeuners à la carte à déguster sur place (et probablement les meilleurs scones de Paris), on trouve la gamme des céréales et müeslis de l’écossais Alara, exclusivement sans gluten. Mention spéciale pour le müesli Verival

pommes et abricots, à base de flocons d’épeautre, d’engrain, de blé amidonnier, de raisins de Smyrne, de framboises, groseilles et pêches. Et le petit déjeuner deviendra grand. Craquant, le granola sans sucre deRose Bakery, qui fait fureur (46 rue des Martyrs, ParisIXe, 30 rue Debelleyme, Paris IVe, et au Bon Marché),ou les crispies multicéréales Mesa Sunrise, 100 % bio. gluten-free Cereal and muesli. Claus Estermann is the breakfast king. As well as the best scones in Paris, his café, Claus, has Alara’s gluten-free cereal and muesli from Scotland, and Verivel’s from Austria. Try the sugar-free granola atRose Bakery or Mesa Sunrise’s crispy, 100% organic multicereal. Ce parcours où le dessus du panier vous a été révélé vous rend moins excusable si votre placard demeure inconsistant et sans saveur, car maintenant vous en connaissez un rayon! A C


ARMANDO TESTA

THE REAL

E X P E R I E N C E* *L’expérience du véritable espresso italien.

134-MASTER FRANCIA 205x275.indd 3

w w w. l a v a z z a . c o m

09/02/11 10:46


158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

17/04/14

14:34

Page 178

Musique & Night

Todd Terje D

epuis une bonne poignée d’années déjà, ce beau Norvégien barbu à rendre fou tout hispter qui se respecte a remis au goût du jour la bande-son parfaite des années 1970, à savoir la disco. En éditant, ressortant les perles de cette période et leur offrant une nouvelle modernité, Todd s’est fait le chantre de la scène nu-disco, lâchant régulièrement sur les dancefloors des petites bombes de sensualité, comme son Inspector Norse qui a mis des paillettes dans les yeux de tous ceux qui aiment danser. Pour son premier album, Todd s’est lancé avec passion dans une relecture de la cocktail-disco, la version la plus Malibu, sunshine et cocktail avec olive de rigueur. Il faut certainement aborder ce disque au second degré, parfait pour l’apéro et se savonner avec entrain sous la douche, comme cette reprise, osée, duJohnny and Mary de Robert Palmer, où Bryan Ferry s’offre une cure de jeunesse salutaire. PAT R I C K T H ÉV E N I N

Christian Belgaux

Au Cabaret Sauvage, dans le cadre de Villette Sonique, le 8juin, avec Gavin Russom et Acid Arab. www.villettesonique.com Norway’s bearded hipster disco king just released his first album (finally), full of ironic Malibu cocktail disco, including a splendid cover of Robert Palmer’s “Johnny and Mary.”

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

17 8


158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

17/04/14

14:34

Page 179

Addictions

V

Haïku

O

Michael Mann

n leur doit Howling, le tube indie-dance entêtant de 2012. Le duo du même nom, formé par Ry & Frank Wiedemann (moitié de Âme), présentera en exclusivité son nouveau projet live. Un avant-goût de la belle fête Lost in a Moment avec le team du labelInnervisions, qui aura lieu le 29 juin. Côté programmation, c’est décidément un sans-faute pour les soirées Haïku. Au Yoyo, le 14 juin. Howling is Ry Cuming and Frank Wiedemann, who were behind the song of the same name and its Âme remix in 2012. The two of them will be presenting their new live project at an upcoming Haïku night.

LUC I E G O U Z E

«Addictions», sur France Inter, tous les vendredis de 21h à 23h. Addictions is a music show every Friday on radio station France Inter. Presented by Laurence Pierre, it features an eclectic selection of new music, sometimes with live shows from interesting locations such as Silencio. Curious and cutting edge, we’re hooked.

Christophe Abramowitz/Radio France

O

Banks

n est totalement tombés sous le charme de la jeune Californienne Banks et de son r’n’b sensuel teinté de nappes électro. Celle qui s’est fait remarquer avec son EP London, sorti en septembre, nous a absolument conquis avec l’obsédant et envoûtantWaiting Game, produit par le londonien Sohn. En attendant l’album, on a hâte de la retrouver sur scène. Au Nouveau Casino,les 7 et 8 juillet. Banks’ sensual R&B completely seduced us on her EP London. Now we’re just biding our time for the album by seeing her live in Paris.

endredi 21 février, Addictions, une des émissions musicales de France Inter, installait son studio au cœur de la capitale pour être présentée en direct du Silencio. Au programme, une heure d’interview avec l’artiste montréalais Akufen et le chanteur-guitariste Jim Yamouridis, suivie d’un sublime concert du troublant James Vincent McMorrow. Quelques jours plus tard, dans son bureau de la Maison de la Radio, entourée de milliers de disques,Laurence Pierre, présentatrice et productrice de l’émission, revenait sur cette soirée un peu particulière. «C’est une idée que j’avais depuis longtemps avec Olivier Pilz (directeur artistique du Silencio). Ce club est un endroit exceptionnel, avec un décorum fabuleux et une atmosphère très particulière, et je trouvais intéressant qu’un petit bout du Silencio entre dans le salon des auditeurs, explique-t-elle. Et on avait complètement craqué sur l’album folk intimistePost Tropical de James Vincent McMorrow, mais je ne m’étais pas doutée d’une telle puissance sur scène!» De ses coups de cœur, Laurence Pierre parle tous les vendredis soir avec ses invités, sans défendre une chapelle en particulier. Elle dit être surtout passionnée par la nouveauté. Chaque semaine, ses chroniqueurs viennent faire découvrir leurs playlists, comme (l’excellent) Guillaume Sorge du Dirty Sound System et ses morceaux inédits, «la sommité» Philippe Thieyre et sestrésors oubliés rock psychédélique, ou encore Olivier Pilz et sa sélection pop et avantgardiste (mais aussi David Commeillas ou Anne & Julien). «Ils amènent une couleur musicale que je revendique mais que je n’aurais pas eu l’idée de programmer», dit-elle à leur sujet. Curieuse, éclectique et pointue, c’est tout ce qu’est Addictions, qui décidément porte bien son nom.


158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

17/04/14

14:34

Page 180

Musique & Night

Marshall Jefferson

U

C

Kill The DJ

hic alors, le labelKill The DJinvite sa majesté du dancefloor, le trop rare et charismatique DJHarvey, qui sera entouré pour l’occasion de Pilooski et Clara3000. On est impatients ! Au Rex, le 1er mai. The Kill the DJ label has invited his royal highness DJ Harvey to the Rex Club. He’ll be accompanied by Pilooski and Clara 3000. We can’t wait.

ne vraie bonne nouvelle ! La légende de Chicago, Marshall Jefferson, est de passage à Paris pour une nuit revival house nineties. Une soirée qui s’annonce mémorable et qui nous consolera un peu de la disparition récente de Frankie Knuckles. Incontournable! Au Badaboum, le 3 mai. Chicago’s finest Marshall Jefferson is coming through Paris for a one-night-only 1990s house revival.

Timber Timbre u fur et à mesure des années et des albums, le trio canadien a su moderniser son folkrock mélancolique fortement inspiré de la gloire locale, Leonard Cohen, pour entraîner sa musique vers plus de complexité et de féerie, se rapprochant de Tindersticks, Lambchop, voire Portishead. Avec leur troisième album, le très réussi Hot Dreams, Timber Timbre s’impose comme l’incontournable de la saison. A confirmer sur scène. A la Cité de la musique,dans le cadre du festival Days Off, le 2juillet. www.daysoff.fr Canadian trio Timber Timbre takes a bit of Leonard Cohen, Tindersticks and Lambchop and adds the odd drop of Chris Isaak for a melancholy trip into folk rock.

Lucia Graca

A


158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

17/04/14

14:35

Page 181

Musique & Night

Lorde peine 18 ans et déjà le nom deLorde, chanteuse originaire de Nouvelle-Zélande, résonne à côté de celui des plus grandes tout en affolant les charts. D’une beauté classique et froide, la jeune fille qui n’a pas sa langue dans sa poche (elle dit régulière-

ment ce qu’elle pense de ses collègues) s’est positionnée avec son tube Royal et l’album Pure Heroine comme une rivale de choc face aux Adele et Lana Del Rey. Voix grave et lancinante, remontées gospel, pop teintée de jazz, tout semble soigneusement dosé pour que Lorde nous explose dans les oreilles très vite. Parc de Bagatelle, dans le cadre du Festival We Love Green, le 1er juin (et le 31mai), avec Foals, London Grammar, Cat Power… www.welovegreen.fr New Zealand torch singer Lorde has the attitude of the teenager she is and the divine voice of someone three times her age.

Charles Howells

A


158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

17/04/14

14:35

Page 182

D

Joakim

epuis une bonne dizaine d’années,Joakim s’est imposé discrètement en marge de la French Touch, cumulant les casquettes de DJ, producteur, musicien et patron de label (le bien nommé Tigersushi et récemment son petit frère CRWDSPCR). Installé à NY depuis un an, Joakim est revenu à une composition plus solitaire et basique pour son nouvel album.Tropic of Love, d’une reprise ensoleillée de On the Beach,le classique de Neil Young, à une autobiographie dancefloor du principal intéressé(This Is My Life), en passant par de parfaits moments de contemplation pop (Bring Your Love,avec le chanteur de TheRapture), est un condensé de douceurs estivales, le genre d’album à glisser dans son iPod avant toute virée au soleil les pieds dans l’eau.

PAT R I C K T H ÉV E N I N

Parc de Bagatelle, dans le cadre du Festival We Love Green, le 31 mai (et le 1er juin), avec Little Dragon, Earl Sweatshirt, Moodoid… www.welovegreen.fr Head of the label Tigersushi (and its little brother CRWDSPCR), Joakim is also a DJ, producer and musician. His new album, Tropic of Love, contains some great tracks including a cover of Neil Young’s “On the Beach” and “Bring Your Love,” a marvelous moment of contemplative pop with the singer of the Rapture.

Ivan Smagghe Q

uand Ivan Smagghe, le DJ que toute la terre nous envie et membre actif du collectif Kill theDJ, décide de lancer son propre label, on se doute que rien ne sera plus pareil. Déjà, le nom,Les Disques de la Mort, en forme de programme exquis, ensuite les sorties, uniquement en vinyle et surtout pas en numérique, et puis tout le reste en forme de magie noire… Ressortez donc vos platines, histoire de découvrir la première sortie, Waldorf, du duo italien Margot, véritable bombe à dancefloor à laquelle le londonien Erol Alkan a consacré un remix marathon dont il a le secret. Last but not least, le génial Andrew Weatherall sera l’invité de la deuxième soirée Les Disques de la Mort au Rex. PAT R I C K T H ÉV E N I N Photographie Marco Dos Dantos

Camille Henrot

Au Rex,le 7 mai. Ivan Smagghe, member of Kill the DJ, has founded a vinyl-only label: Les Disques de la Mort (“Death Records”). You should first buy “Waldorf” by Italian duo Margot and its mammoth Erol Alkan remix, then you should head to the Rex to hear Andrew Weatherall, the label’s special guest. PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

18 2


17/04/14

14:35

Page 183

Musique & Night

Lykke Li

D

epuis le succès de la version dansante de son I Follow Rivers par le DJ belge TheMagician et surtout sur la bande-son du merveilleuxDe rouille et d’os, la chanteuse-compositrice joue désormais dans la cour des grands. Fan de folk et de rock, intello sur les bords, grande admiratrice de la Beat generation et d’écrivains un poil déjantés comme Charles Bukowski ou Anaïs Nin, la Suédoise s’est désormais installée à LosAngeles, où elle a fait mûrir sa pop à l’ombre des palmiers et des highways. Forte d’un troisième album tout en ballades lumineuses, d’un rôle au cinéma dans le thrillerTommy et d’une collection capsule pour la marque so chic &Other Voices, Lykke Li s’impose désormais comme la itgirl incontournable de la saison. On ne s’en plaindra pas! Au Trianon,le 6 mai. Swedish singer Lykke Li moved to Los Angeles, but is back in Europe with her third album,I Never Learn, another collection of sad and dance-y songs.

Mondkopf

D

ans le bouillonnement de la French touch2.0, le jeune Français Mondkopf s’est, en trois albums, positionné sur les routes de traverse, s’aventurant plutôt du côté de la «drone music», de l’école bruitiste et répétitive ou de l’indus, plutôt que de la house tapageuse ou des beatmakers à la demande. C’est certainement cette singularité et cette obstination, mais aussi beaucoup de talent à revendre, qui l’ont aidé à révéler un artiste à part entière, n’entrant dans aucune des cases de l’époque, ni un DJ au sens classique du terme, ni producteur selon la définition actuelle. Singulier et solitaire, Mondkopf radicalise encore plus sa musique avecHadès, son album le plus abouti et le plus complexe à ce jour, qui le place entre un Boards of Canada et un Severed Heads, comme un geste inespéré pour essayer de concilier expérimentation et plénitude. PAT R I C K T H ÉV E N I N

Au Rex, le 6 juin pour le Weather Festival off. ww.weatherfestival.fr An artist apart on the French electro scene, Mondkopf’s three albums were more drone-y rather than house-y. His latest album, Hadès, puts him somewhere between Boards of Canada and Severed Heads.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

18 3

Yann Stofer

158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace


17/04/14

14:35

Page 184

L’amour à trois

C

’est un line-up drôlement enthousiasmant qui a été concocté par les organisateurs Culottée et Klepto. Et on ne passe pas à côté de cette soirée avec l’inclassable artiste anglaise Jam Rostron, akaPlanningtorock, en live et DJ set, notre duo préféré du moment,Cardini&Shaw (formé par Jennifer Cardini et David Shaw), pour leur première date parisienne en B2B, Dactylo, Pepi Della Fresca, Maxime Iko et Nicol. Au Trabendo,le 23 mai. Jam Rostron (aka, Planningtorock) is playing live and doing a DJ set; Cardini&Shaw, Dactylo, Pepi Della Fresca, Maxime Iko, and Nicol are DJing. What’s not to like?

E

Rocky

C

e quatuor originaire de Lille nous aura séduits sur la foi d’un seul maxi 4titres, où pop, rock, house et rythmes tropicaux s’entrechoquent à merveille, nonchalance et funkyness en bonus. Signé sur le label Gum, où officient déjà Woodkid et TheShoes, c’est surtout la voix profonde d’Ines, la chanteuse attitrée, qui nous transporte de bonheur, comme une sorte de Grace Jones2.0. Place Denfert-Rochereau, Ricard S.A Live , le 21 juin. A four-piece from Lille, Rocky have only released one EP, but it was terrific and Ina the singer sounds like a new Grace Jones.

Solidays

n plus d’être militant et solidaire,Solidays est le festival cool et bonne ambiance dont la programmation éclectique et dans l’air du temps fédère chaque année des milliers de personnes, atteignant le chiffre record de 170000 l’an dernier. Avec (entre autres)Breton, Franz Ferdinand, HollySiz, Woodkid, The Gladiators ou encore James Vincent McMorrow (qui à lui seul mérite le déplacement) comme pree miers noms annoncés, parions sur le succès de cette 16 édition, qui rendra hommage à Nelson Mandela. Derrière ces festivités, cette manifestation annuelle de lutte contre le sida est l’occasion de rappeler que l’on dénombre aujourd’hui plus de 35millions de malades dans le monde. A l’Hippodrome de Longchamp,du 27 au 29 juin. www.solidays.org A festival in aid of AIDS research and care, Solidays attracted 170,000 people last year. Thanks to a line-up that includes Franz Ferdinand, Woodkid, the Gladiators and James Vincent McMorrow, there might be even more this year.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

18 4

Rene Habermacher

Philippe Lévy

158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace


17/04/14

14:35

Page 185

Phan Tu

158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

A

Maxime Pascal

28 ans, il vient de remporter, à l’unanimité, le premier prix du plus important concours de direction d’orchestre au monde: Maxime Pascal a brillamment tiré sa baguette du jeu à Salzbourg, où quelque 80chefs se disputaient début mars ce titre aux airs de consécration. «Je n’aime pas l’idée de compétition, en musique. Quand je joue au foot ou aux cartes, je joue pour gagner, mais là, je voulais juste faire un bon concert. C’est par curiosité que j’ai voulu participer», raconte-t-il en sirotant son Perrier-rondelle àL’Ecole Buissonnière, un petit bar planqué près du canal Saint-Martin. Mais peut-être était-il aussi titillé par un petit esprit de revanche : débarqué à Paris après avoir étudié le piano et le violon dans son Sud-Ouest natal, Maxime a été refusé à l’entrée de la classe de direction du Conservatoire de Paris. En 2005, c’est par la classe d’écriture qu’il réussit finalement à intégrer le prestigieux établissement. «Je suis toujours rentré par la petite porte», sourit-il. Maxime étudie la direction avec François-Xavier Roth et Nicolas Brochot, reçoit les conseils des grands Pierre Boulez et George Benjamin. «Tu ne décides pas de devenir chef, comme tu ne décides pas de devenir compositeur. C’est là, au fond de toi, depuis longtemps. Et, un jour, ça se révèle, comme une nécessité», explique Maxime. En 2008, avec un pianiste, un ingénieur du son et trois compositeurs –tous des copains–, il décide de monter son propre ensemble, LeBalcon. «J’étais blasé par ce que je voyais au spectacle, tous les soirs: des trucs timides, plombés par le poids des institutions. Et j’avais un problème avec la façon dont était jouée la musique:où que je fusse dans la salle, je m’en sentais loin. Il y avait un vrai

fossé entre le public et le plateau. Pas assez de volume, pas assez d’émotion : il ne se passait rien.» Maxime développe alors l’idée d’un orchestre sonorisé (le son est amplifié à l’aide de micros) pour que le spectateur puisse se prendre «une vraie claque, qu’il se sente dans l’œuvre». Son répertoire ? Musiques actuelles, création contemporaine, œuvres classiques… LeBalcon crée des passerelles, ose tout. Derrière son pupitre, Maxime orchestre une expérience musicale totale. «Je travaille avec l’idée que quelque chose passe directement de moi au public. Quand je dirige, c’est comme si je chantais l’orchestre.» Au théâtre de l’Athenée, en mai, le jeune chef dirigera Le Balcon, un opéra de Jean Genet mis en musique par le Hongrois Peter Eötvös. «La pièce est trop folle ! C’est l’esprit d’une comédie musicale, et le texte est d’une puissance rare. C’est lui qui a donné son nom à notre ensemble. Tout coïncide!» s’enthousiasme Maxime. Et nous, on a déjà réservé nos places.

ose le son

SARAH BOUASSE Au théâtre de l’Athenée,du 20 au 24 mai.

Twenty-eight-year-old Maxime Pascaljust won the Salzburg Festival Young Conductors Award. “I don’t like the idea of competition in music,”he says. “I took part because I was curious.” Maxime studied conducting at the Conservatoire de Paris, receiving advice from Pierre Boulez himself. “You don’t decide to become a conductor. It’s there inside you and one day it comes out, like a necessity.” Maxime conducts Le Balcon, a bunch of friends who make amplified orchestral music and whose next job is an opera also called Le Balcon, written by Jean Genet, with music by Peter Eötvös.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

18 5


158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

17/04/14

14:35

Page 186

Musique & Night

Detroit Swindle

D

No Candy

epuis quelques années, ce duo de DJ et producteurs originaires d’Amsterdam s’inscrit à fond dans le renouveau de la house actuelle, celle qui fait danser de Paris à Berlin en passant par la Croatie (oui, la Croatie!). Boxed Out, leur tout récent et premier album, s’aventure vers la soul moderne, résonne de tout l’apport de la techno de Detroit, se souvient à la perfection de Moodyman et apporte un supplément d’âme soul plus que bienvenu sur les dancefloors. Au Social Club,le 16 mai. Not from Detroit but Amsterdam – which is perhaps the swindle – this duo of DJproducers are the very definition of modern house, even if their first album,Boxed Out, did get intimate with modern soul.

C

Showcase Paris

’est une annonce qui a fait grand bruit dans la nuit parisienne : la reprise du clubShowcase par les agences Savoir Faire et We Love Art, qui, fortes du succès de leur magique premier festival ThePeacock Society, ont choisi de renouveler l’expérience. Et ainsi d’unir leurs forces pour la direction artistique, la communication et la programmation assurée conjointement parAnthony Ferrat (Social Club) et Clément Meyer, DJ et boss du label Get The Curse, recruté depuis peu par We Love Art. Jeudi 20 mars, pour l’inauguration, on ouvrait les festivités avec l’aftershow de Disclosure. Ce soir-là, les jeunes fans hystériques du duo anglais se mélangeaient au Paris branché, dans une vraie ambiance festive et survoltée, le club était bondé, on était contents d’être là. Depuis l’ouverture, Juan Atkins, Cassius, Joy Orbison, Brodinski ou encore The Hacker sont déjà passés derrière les platines

du club, et le mois de mai s’annonce chargé avec les Australiens de Flight Facilities pour leur Stand Still Tour (le 3 mai), James Blake (le 7mai), Kerri Chandler (le 9mai) ou encore 2ManyDJ’s (le 17mai). Des débuts plus que convaincants et une nouvelle vie pour ce Showcase «new soul»! Mais on n’en attendait pas moins des teams Savoir Faire et We Love Art. Showcase Paris,sous le pont Alexandre-III, port des Champs-Elysées, Paris VIIIe. www.showcase.fr Photographie Jacob Khrist

Showcase, a club under a bridge over the Seine, recently returned to our dance-radars when Savoir Faire and We Love Art got involved. There have already been some unforgettable nights (thanks, Disclosure!) and with Flight Facilities, James Blake, Kerri Chandler and 2ManyDJs coming up, there promise to be more.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

18 6


158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

17/04/14

14:35

Page 187

Musique & Night

Rosemary Standley ME.019

D

e retour au Cabaret Sauvage, le team de Mercredi Production ouvre sa saison avec une réjouissante programmation pour un week-end house/techno de haute volée. Petite mise en jambe le vendredi avecCarl Craig, la fabuleuse Nina Kraviz et DJ Deep avant de reprendre de plus belle le samedi avec le label Deeply Rooted, représenté pour l’occasion parSigha & Shifted et Samuel Kerridge. Au Cabaret Sauvage,les 2 et 3 mai. The team at Mercredi Production is back with a couple of nights of joyful dancing. Get going on Friday with Carl Craig, the fabulous Nina Kraviz and DJ Deep; while Saturday is all Sigha & Shifted and Samuel Kerridge.

D

ans la vraie vie,Rosemary Standley a aussi une très jolie voix, mais ce jour-là elle est un peu enrouée, ce qui n’est pas dénué d’un certain charme. On la connaît surtout comme chanteuse du groupe Moriarty, mais Rosemary multiplie les projets et nous la rencontrons pour Birds on a Wire. C’est une histoire qui a commencé sur scène, c’est grâce à la productrice Madamelune qu’elle rencontre la violoncelliste Dom La Nena. Ensemble, elles reprennent un répertoire éclectique entre Tom Waits, Fairouz, chant réunionnais ou encore folk américain. «Il y a quelque chose de paradoxal avec les reprises, explique Rosemary, tu peux les interpréter de façon beaucoup plus personnelle. Je voulais que cela soit fragile, très épuré. Mais aussi que cela vienne de mes envies et de mes goûts personnels, le fait de tout le temps travailler avec cinq musiciens (ceux de Moriarty) te pousse sans cesse à faire des compromis.» De cette rencontre, elles ont naturellement eu envie de garder une trace, un disque simple et très beau. «Birds on a Wire», Rosemary Standley & Dom La Nena, Air Rytmo. A la Maison de la poésie,les 7 et 8 mai. Photographie Keffer

Rosemary is best known as singer of Franco-American group Moriarty. For her new projectBirds on a Wireshe teamed up with cellist Dom La Nena and produced an album of simple yet beautiful covers ranging from Tom Waits to traditional Reunion songs.


158_P52_PalacecopeAgenda•CMok_SR3:Palace

17/04/14

14:35

Page 188

Musique & Night

Kelis

L

a petite protégée des Neptunes, le duo qui lui a offert ses plus beaux tubes de r’n’b fluo (remember Milkshake), après s’être égarée vers l’euro-pop sur son dernier album, Flesh Tone, en travaillant avec Will.i.am, David Guetta ou Benny Benassi, a dû revenir plus low-profile en allant chercher du côté de ce qu’elle aime vraiment: une soul funky, musclée et sucrée, qui s’accommode parfaitement de sa voix inoubliable. Kelis is back, donc, et c’est une sacrée bonne nouvelle !

Estevan Oriol

A la Gaîté Lyrique, le 12 mai.

The Neptunes’ protégée (remember “Milkshake”?) is back with a sound that’s more the funky, proper soul we like than that Eurotrashy stuff she did with David Guetta.

Weather Festival

O

n avait mis du temps à se remettre de la première édition de haut vol, qui malgré quelques problèmes de logistique (qui nous avait échappé) nous avait définitivement convaincus que la fête à Paris était bel et bien vivante. Cette année, leWeather Festival a vu les choses encore plus grandes et investira pour sa fête principale le parc des expositions du Bourget. Du samedi midi au dimanche matin, c’est plus d’une trentaine de DJ qui se relaieront pour 22heures de musique, avec, pour ne citer que nos préférés,Derrick May, Moodymann, Marcel Dettmann, Len Faki, Floating Points ou encore Margaret Dygas… Les festivités débuteront le 6juin à l’Institut du monde arabe pour s’achever le lundi 9juin parc de la Bergère. Un week-end de l’Ascension qui s’annonce bien rempli! Weather Festival,Paris/Le Bourget/Montreuil/Bobigny, du 6 au 9 juin. www.weatherfestival.fr The first Weather Festival was so good we’re still recovering. The second promises to be even better: there are events all over town all weekend and for the main night the organizers have booked a huge space just outside Paris for 22 hours of nonstop music from, among others, Derrick May, Moodymann, Marcel Dettman, Len Faki, Floating Points and Margaret Dygas.

Rubrique «Musique&Night» réalisée parLUC I E G O U Z E & PAT R I C K T H É V E N I N PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

18 8


210x272_FigMadame_108 2_Mise en page 1 14/04/14 11:38 Page1

15 ans

NOUVELLE FORMULE NOUVELLE MAQUETTE

Design

Rencontre avec Nendo Visite du studio d’Arik Levy

Lifestyle Déco

Dans les coulisses d’IDEAT Chez Ara Starck à Paris L’hôtel Hett Hem à Stockholm

Mode

Le style Palm Springs Shooting archi stylé

Trips

Urban spirit Tout savoir sur Milan avant l’exposition universelle 2015

Up district

Le Ku’damm à Berlin

Road trip

Sur les routes d’Oman

N ° 1 0 8 - Av r i l - M a i 2 0 1 4 - 5 €

CON T E MP O RA RY

L IFE


132_P52_Infomania•CMok_SR3*:Palace

17/04/14

15:32

Page 190

TENNIS Bata. COMPILATION Bonjour colette. BOUGIE Comme un air d’été par colette. EAUNunobiki No Mizu de Kobe.LUNETTES DE SOLEILSafilo x Marc Newson. SANDALESSophia Webster. PRODUITS DE BEAUTÉ Verso.

Le shopping de colette colette. 213 rue Saint-Honoré, Paris Ier. www.colette.fr

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

19 0


132_P52_Infomania•CMok_SR3*:Palace

17/04/14

15:33

Page 191

Rejoignez le Club PalaceCostes

Faites-vous un cadeau!

Recevez le «magazine cadeau» chez vous. Abonnez-vous à «PalaceCostes»: 6 numéros pour 33 euros Bon d’abonnement à renvoyer à : PalaceCostes, 64 rue Tiquetonne 75002 Paris Je m’abonne à PalaceCostes pour un an : 6 numéros, 33 euros (pour les frais d’envoi) Je règle mon abonnement par chèque bancaire à l’ordre de Palace Presse. Date . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Signature . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Coordonnées de l’abonné(e) Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Code postal. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ville. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Téléphone. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Email. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Cette offre réservée aux nouveaux abonnés ne bénéficie pas de la garantie de r emboursement, en application de l’article 27 de l a loi Informatique et Libertés du 16 janvier 1978. Vous disposez d’un droit d’accès et de rectification des données vous concernant. Vous pouvez vous opposer à ce que vos nom et adresse soient cédés ultérieurement à des organismes extérieurs. Merci de nous le signaler par écrit.


P51_Pubs:Palace

18/04/14

11:50

Page 4

ANNONCES D’EXCEPTION

VAUCLUSE. CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE – A 10 km. Château du XVIIe restauré, parc de 5.5ha clos de murs. Parc à l’anglaise. Château en « U » traditionnel d’environ 2 000 m2 aménagés plus 380 m2 non aménagés. Chapelle, autel XIXe. Jardin d’hiver. Tennis, pool house. Parfait état, très fort potentiel. Réf. LH 01784 Prix : 3 360 000 €.

VAR – Proche aéroport, gare et ports de plaisance, villa d’environ 550 m2 et dépendances, aux prestations raffinées. La maison a été entièrement restaurée en 2010 avec des matériaux nobles et intemporels. parc de 5 000m2, grande piscine, pool-house, 1 000m2 de terrasse, sa maison d’amis complètent la propriété qui tutoie la perfection. Prix :

IMMOBILIERE DU LUBERON TEL. 04 90 72 38 40 - www .immobiliereduluberon.com

CANAT & WARTON TEL. 04 94 00 53 93 - www .canat-warton.fr

PARIS VIII – Rond Point des Champs Elysées. Au 5e étage d’un immeuble 1930 , élégant appartement de 200m2 bénéficiant de vues splendides sur les monuments de Paris. Il se compose de cinq pièces dont trois chambres. Balcon filant de 20m2. Très Lumineux.

VAUCLUSE – Dans un bel environnement vallonné, exceptionnel château 18e, se distinguant par la qualité de son ar chitecture et de sa restauration. Un des plus beaux châteaux du Sud de larance, F niché dans un écrin de 35hectares. Référence Oscar.

Prix :

Prix :

E

DANIEL FEAU ST HONORÉ TEL. 01 53 53 07 07 - www .feau-immobilier.fr

MARIE MIRAMANT Tél. : + 33 (0) 490 22 33 86 - www .mariemiramant.fr

VAR – Au cœur d'un site remarquable, empreint d'une douce atmosphère, domaine agricole, plat et dominant, de 7ha comprenant une élégante bastide XVIIIe siècle restaurée 700 m2, maison de gardiens en pierre, écuries et petite chapelle ; bassin, piscine... ropriété P truffière, oléicole ou élevage équestre. Très rare. Prix :

CANNES - CALIFORNIE - CO EXCLUSIVITÉ – Rare à la vente ! En dernier étage d'une luxueuse ésidence r sécurisée (parc et piscine), appartement 3pièces en parfait état, ouvrant sur belle terrasse, orientée Sud, avec une magnifique vue sur la baie de Cannes. Cave et garage. Réf. : A 1237 Prix : 1 640 000 €

SYLVIE ET MICHEL TERRIER Tel. + 33 494 768 609 - www .agence-terrier-var.com

AGENCE EUROPA Tel. 04 92 98 98 98 - www .agence-europa.fr


P51_Pubs:Palace

18/04/14

11:50

Page 3

ANNONCES D’EXCEPTION

BIARRITZ - ANGLET - GOLF DE CHIBERTA - Propriété contemporaine de 350m2 sur terrain de 1730m2. Vaste séjour de 150m2, salon bibliothèque, 5chambres, garage, piscine 17m. Réf : BIA-1210-BV

SEINE MARITIME - A 30 MIN DE ROUEN - Domaine d’exception de 68ha avec Château classé XVIIe, maison d'habitation de 250m2, chapelle XVIIIe. Réf : DEV- 936-VT

Prix :

Prix :

EMILE GARCIN BIARRITZ TEL. +33 (0)5 59 01 59 59 - biarritz@emilegar cin.fr

EMILE GARCIN DEAUVILLE TEL. +33 (0)2 31 14 18 18 - deauville@emilegar cin.fr

Emile Garcin PROPRIÉTÉS

PARIS 8 – PLACE FRANÇOIS IER Magnifique penthouse de 136m2 et 31m2 de terrasses. Réceptions, 2chambres, 2 bains. Parking. Service. Cave. Réf : PRD-2547-NG E

Prix : EMILEGARCIN PARISRIVE DROITE TEL. +33 (0)1 58 12 02 02 parisrd@emilegarcin.fr

PARIS-NEUILLY-SUR-SEINE ENVIRONS DE PARIS - SAINT-TROPEZ SAINT-RÉMY-DE-PROVENCE DEAUVILLE BRETAGNE LUBERON - AIX-EN-PROVENCE CÔTE D’AZUR - CÉVENNES & LANGUEDOC UZÈS & CAMARGUE - MARSEILLE & LITTORAL PAYS VAROIS - AVIGNON - DRÔME & VENTOUX CÔTE BASQUE - PÉRIGORD - BORDEAUX LYON - MEGÈVE - COURCHEVEL & MÉRIBEL LONDRES - GENÈVE - BOSTON BRUXELLES - MARRAKECH - TANGER

www.emilegarcin.fr

VAUCRESSON CENTRE - Maison de caractère rénovée de 320m² sur terrain de 1500m2. Réceptions, 5chambres. Contemporaine, design, volumes, lumières. Prestations luxueuses. Réf : NEU-2701-FG Prix : EMILE GARCIN NEUILLY SUR SEINE TEL. +33 (0)1 47 17 18 18 - neuilly@emilegar cin.fr

PENVENAN - VUE MER IMPRENABLE - Demeure familiale 480m2 sur un jardin arboré de 4200m2. Réceptions, 6chambres, 6bains, appartement invités. Annexe. Réf : BRE-5844-KC Prix : EMILE BRETAGNE TEL. +33 (0)6 14 59 56 96bretagne@emilegarcin.fr

SAINT-TROPEZ - RAMATUELLE - Vaste propriété contemporaine de 492m2, 5 chambres. Studio, jardin, piscine et larges terrasses. Vue mer imprenable. Réf : STZ-0722-FT Prix : EMILE GARCIN SAINT TROPEZ TEL. +33 (0)4 94 54 78 20 - saint-tropez@emilegar cin.fr


132_P52_Infomania•CMok_SR3*:Palace

17/04/14

15:33

Page 194

Infomania Paris VIIIe

xclusifs e x u e i l s e L où trouvaegrazine votre m

BOUDOIR ETERNAMÉ. 5rue Clément Marot, ParisVIIIe. 0140690800. GINGER. 11rue de la Trémoille, ParisVIIIe. 0147233732. L’AVENUE. 41avenue Montaigne, ParisVIIIe. 0140701491. LE MADRIGAL. 32avenue des Champs Elysées, ParisVIIIe. 0143599025. LE RIVAL. 20avenue Georges V, ParisVIIIe. 0147234099. LE VILLAGE. 25rue Royale, ParisVIIIe. 0140170219. GALERIE ACTE 2. 41rue d’Artois, ParisVIIIe. 0142895005. LE ROOSEVELT. 61avenue Franklin Roosevelt, ParisVIIIe. 0145639403. MARTINE DE RICHEVILLE. 13boulevard Malesherbes, ParisVIIIe. 0144940938. MONTAIGNE MARKET. 57avenue Montaigne, ParisVIIIe. 0142565858. GALERIE MATIGNON. 18avenue Matignon, ParisVIIIe. 0142666032. GALERIE W MATIGNON. 35avenue Matignon, ParisVIIIe. 0142548024. WINE BY ONE. 27rue de Marignan, ParisVIIIe. 01456318 98. GALERIE RX. 6avenue Delclassé, ParisVIIIe. 0145631878. ROMAIN COLORS. 27rue de la Boétie, ParisVIIIe. 0140070158.

Paris Ier

HÔTEL COSTES. 239rue Saint-Honoré, ParisIer. 0142445000. TRÈS HONORÉ. 35place du Marché Saint-Honoré, ParisIer. 0144869797. COLETTE. 213rue Saint-Honoré, ParisIer. 0155353390. JEU DE PAUME, site Concorde.1placedelaConcorde, ParisIer. 0147031250. AVRIL GAU. 46rue Croix des Petits-Champs, ParisIer. 0142612160. CORTO MOLTEDO. Jardin du Palais Royal - Galerie de Valois, ParisIer. 0149279791. N 15. 15place du Marché Saint-Honoré, ParisIer. 0142869276. CLAUS PARIS. 14rue Jean-Jacques Rousseau, ParisIer. 0142335510. LACOSTE. 8rue de Castiglione, ParisIer. 0144581258. WINE BY ONE. 9rue des Capucines, ParisIer. 0142608576.

Paris IXe

LA SUITE GALERIES LAFAYETTE. 40boulevard Haussmann, ParisIXe. 0142828388. LE GLASS. 7rue Frochot, ParisIXe. 0980729883. EPICERIE CAUSSES. 55rue Notre-Dame de Lorette, ParisIXe. 0153161010. LA BARBIÈRE DE PARIS. 14rue Condorcet, ParisIXe. 0145269245. GALERIE VU’. Hôtel Paul Delaroche, 58rue St Lazare, ParisIXe. 01 53 01 85 85. LE SEPT CINQ. 54rue Notre-Dame de Lorette, ParisIXe. 0983550595. SAM RONE. 31rue du Faubourg Poissonnière, ParisIXe. 0142462100. BRAISENVILLE. 36rue Condorcet, ParisIXe. 0950912174. FAIRY CAKES. 34rue Condorcet, ParisIXe. www.fairycakesparis.fr

Paris IIe

AU VIDE GOUSSET. 1rue Vide-Gousset, ParisIIe. 0142600278. ELEPHANT PANAME. 10rue Volney, ParisIIe. 0149278333. LE KLAY. 4bisrue Saint-Sauveur, ParisIIe. 0140260000. CHEZ MÉMÉ. 124rue Saint-Denis, ParisIIe. 0140284320. WASKOLL. 19rue de la Paix, ParisIIe. 0144719894. LE MOULIN DE LA VIERGE. 10place des Petits Pères, ParisIIe. 0142600278. THE PARIS LIQUOR STORE. 29rue du 4septembre, ParisIIe. 0140060236.

Paris Xe

Paris IIIe

CAVES SAINT-GILLES. 4rue Saint-Gilles, ParisIIIe. 0148872262. CHEZ JANOU. 2rue Roger Verlomme, ParisIIIe. 0142722841. CAFÉ PINSON. 6rue du Forez, ParisIIIe. 0983825353. COÏNCIDENCE. 11rue Chapon, ParisIIIe. www.coincidenceparis.com GALERIE BAUDOIN LEBON. 8rue Charles-François Dupuis, ParisIIIe. 0142720910. GALERIE DANIEL TEMPLON. 30rue Beaubourg, ParisIIIe. 0142721410. GALERIE EMMANUEL PERROTIN. 76rue de Turenne, ParisIIIe. 0142167979. MAISON GÉRARD LAURENT. 92rue de Turenne, ParisIIIe. 0142777043. GALERIE JOUSSE ENTREPRISE. 6rue Saint-Claude, ParisIIIe.01538210 18. GALERIE KARSTEN GREVE. 5rue Debelleyme, ParisIIIe. 0142771937. GALERIE LES FILLES DU CALVAIRE. 17rue des Filles-du-Calvaire,ParisIIIe. 0142744705. GALERIE PARIS-BEIJING. 54rue du Vertbois, ParisIIIe. 0142743236. GALERIE PARTICULIÈRE. 16rue du Perche, ParisIIIe. 0148742840. GALERIE RABOUAN MOUSSION. 121rue Vieille-du-Temple, ParisIIIe.0148877591. GALERIE THADDAEUS ROPAC. 7rue Debelleyme, ParisIIIe. 0142729900. GALERIE XIPPAS. 108rue Vieille-du-Temple, ParisIIIe. 0140270716. GALERIE YVON LAMBERT. 108rue Vieille-du-Temple, ParisIIIe. 0142710933. LE CANDELARIA. 52rue de Saintonge, ParisIIIe. 0142744128. LE SALON BY THÉ DES ECRIVAINS. 16rue des Minimes, ParisIIIe. 0140294625. CUISINE ATTITUDE. 10cité Dupetit-Thouars, ParisIIIe. 0149960050. JOLIDELI. 1rue Borda, ParisIIIe. 0142716404. GALERIE CINÉMA.26 Saint-Claude, ParisIIIe. 0142770626.

Paris IVe

HÔTEL BOURG TIBOURG. 19rue du Bourg Tibourg, ParisIV . 0142784739. CARPENTERS WORKSHOP GALLERY. 54rue de la Verrerie, ParisIVe. 0142788092. GALERIE DU JOUR AGNÈS B. 44rue Quincampoix, ParisIVe.0144545590. LE TEMPS DES CERISES. 31rue de la Cerisaie, ParisIVe. 0142720863. LIBRAIRIE FLAMMARION POMPIDOU. Place Georges-Pompidou, ParisIVe. 0144781233. MEP. 5-7rue de Fourcy, ParisIVe. 01 4478 75 00. e

Paris VIe

LA SOCIÉTÉ. 4place Saint-Germain-des-Prés, ParisVI . 0153636060. PÈRES ET FILLES. 81rue de Seine, ParisVIe. 0143250028. AVRIL GAU. 17rue des Quatre-Vents, ParisVIe. 0143294904. CHARLOTTE. 20rue du Cherche-Midi, ParisVIe. 0145493364. GALERIE HÉLÈNE BAILLY. 38rue de Seine, ParisVIe. 0143260135. GALERIE ARTY DANDY. 1rue de Furstemberg, ParisVIe. 01 43 54 00 36. GALERIE CATHERINE ET ANDRÉ HUG. 40rue de Seine et 2rue de l'Echaudé, ParisVIe. e

0143269375.

GALERIE DOWN TOWN. 33rue de Seine, ParisVIe. 0146338241. GALERIE G.-P. & N. VALLOIS. 36rue de Seine, ParisVIe. 0146330086. GALERIE KAMEL MENNOUR. 47rue St-André des Arts, ParisVIe. 0156240363. LE PETIT LUTECIA. 107rue de Sèvres, ParisVIe. 0145483353.

Paris VII

e

L’ESPLANADE. 52rue Fabert, ParisVII . 0147053880. GALERIE HÉLÈNE BAILLY. 25quai de Voltaire, ParisVIIe. 0142603647. LILY WANG. 40avenue Duquesne, Paris VIIe. 0153860909. LE TOURVILLE. 43avenue de la Motte-Picquet, ParisVIIe. 0144180508. LE MOULIN DE LA VIERGE. 64rue Saint-Dominique, ParisVIIe. 0147059850. LE BON MARCHÉ. 24rue de Sèvres, ParisVIIe. 0144398000. e

LE PURGATOIRE. 54rue de Paradis, ParisXe. 0148787713. B A B E L. 55Quai de Valmy, ParisXe. 0142401095. MODE ESTAH. 32rue de Paradis, ParisXe. 0153246434. MEMS. 1rue de Marseille, ParisXe. 0142063231. PARIS NEW YORK. 50rue du Faubourg Saint-Denis, ParisXe. 0147701524. CAFÉ PINSON. 58rue du Faubourg Poissonnière, ParisXe. 0145235942.

Paris XIe

GALERIE MAGDA DANYSZ. 78rue Amelot, ParisXIe. 0145833851. PICTO BASTILLE. 53bis rue de la Roquette, ParisXIe. 0153362121. SAILOR ROMAN TATOO. 67rue de la Folie-Méricourt, ParisXIe.

Paris XIIe

ARLETTE. 20rue Saint-Nicolas, ParisXIIe. 0143440262. LE CHINA. 50rue de Charenton, ParisXIIe. 0143460809. LE SQUARE TROUSSEAU. 1rue Antoine-Vollon, ParisXIIe. 0143430600 (salle à manger privée sur réservation).

Paris XIVe

FONDATION CARTIER. 261boulevard Raspail, ParisXIVe. 0142185650. FONDATION HENRI CARTIER-BRESSON. 2impasse Lebouis, ParisXIVe. 0156802700. LE MOULIN DE LA VIERGE. 105rue Vercingétorix, ParisXIVe. 0145430984.

Paris XVe

LA PLAGE PARISIENNE. Port de Javel haut, ParisXVe. 0140594100. LE MOULIN DE LA VIERGE. 166avenue de Suffren, ParisXVe. 0147834555. ECLECTIC. 2rue Linois, ParisXVe. 0177367000.

Paris XVIe

CENTRE PORSCHE PARIS 16. 17rue Gros. ParisXVIe. 0144963030. LE TOURNESOL. 2avenue de Lamballe, ParisXVIe. 0145259594. LE MURAT. 1boulevard Murat, ParisXVIe. 0146513317. BON. 25rue de la Pompe, ParisXVIe. 0140727000. FRANCK ET FILS. 80rue de Passy, ParisXVIe. 0144143800. 50 FOCH. 50avenue Foch, ParisXVIe. 0145001951.

Paris XVIIe LA COMPAGNIE. 123avenue de Wagram, ParisXVIIe. 0142271683. Paris XVIIIe

GALERIE W. 44rue Lepic, ParisXVIIIe. 0142548024. AGENCE NELLY RODI. 28avenue de Saint-Ouen, ParisXVIIIe. 0142930406. LE BAL. 6impasse de la Défense, ParisXVIIIe. 0144707550.

Tout près de Paris

CLARINS. 4rue Berteaux-Dumas, Neuilly. 0146419416. L’ORÉAL. 41rue Martre, Clichy. 0147567000. CENTRE PORSCHE BOULOGNE. 122bisav. du Gal Leclerc, Boulogne-Billancourt.

0141102090.

MOËT & HENNESY DIAGEO. 105boulevard de la Mission Marchande, Courbevoie. 0141883200.

CENTRE PORSCHE PARIS LA DÉFENSE. 14-16VilladesFleurs, Courbevoie. 0149683434. YVES ROCHER. 101quai du Président Roosevelt, Issy les Moulineaux. 0141085500. GUERLAIN. 125rue du Président Wilson, Levallois Perret. 0141273216. PARIS PREMIÈRE. 89avenue Charles-de-Gaulle, Neuilly. 0141926886. CENTRE PORSCHE SAINT-GERMAIN. 2rue Ampère, Saint-Germain-en-Laye.

0139046900.

CENTRE PORSCHE SAINT-MAUR. 2boulevard Maurice Berteaux, Saint-Maur-des-

Fossés. 0149767878.

CENTRE PORSCHE VÉLIZY. 21avenue LouisBréguet,Vélizy. 0130676200. MA COCOTTE.106rue des Rosiers, Saint-Ouen. 0149517000.

PA L AC E C O ST E S AV R I L / M A I 2 0 1 4

19 4


lanson-TPS-palace-costes-2014-205x275mm-FR.indd 1

11/03/2014 14:40:24


Tondo Tourbillon Gioiello

B O U T I Q U E PA R I S , 3 5 8 B I S R U E S T H O N O R E - T E L . + 3 3 ( 0 ) 1 4 4 5 5 0 4 4 0 ABU DHABI MOSCOW

• •

COURCHEVEL

NEW YORK

DUBAI

PA R I S

G E N E VA

PORTO CERVO

G S TA A D

K U WA I T

ROME

ST BARTHELEMY

LONDON •

MIAMI

ST MORITZ

www• degrisogono• com

PALACE_COTES_dG_Adv_TondoG_205x275.indd 1

15.04.14 10:42