Page 41

Grand Est

www.echos-systemes.fr Patrimoine

Collectivités

Nature

Habitat

Entreprises

Tourisme

éco-consommation ................................

bon à savoir .................................

Le mobilier se recycle

CHAUFFAGE ET USAGES ÉLECTRIQUES CONSOMMENT 80% D'ÉNERGIE DANS LE LOGEMENT

26 kg par habitant chaque année, soit au total 1,7 million de tonnes, l'équivalent de 170 fois la tour Eiffel… C'est ce que représentent en France les produits mobiliers usagés. Sur ce total, en 2012, seulement 23 % ont été recyclés et réutilisés. Pour le reste, 22 % ont été incinérés et 55 % mis en décharge. Pour réduire, trier, recycler ce gisement de déchets très important, l'éco-organisme Eco-Mobilier a été agréé par les pouvoirs publics fin décembre 2012. Objectifs d'EcoMobilier : contribuer à réduire la mise en décharge des déchets de meubles et augmenter leur recyclage (23% aujourd'hui ; objectif 45% en 2015), recycler en proximité (création d'installations industrielles), favoriser les réutilisations de matières par les fabricants et les meubles éco-conçus, et développer la réutilisation du mobilier usagé en partenariat avec les structures d'économie sociale et solidaire, les communautés d'Emmaüs et les ressourceries. Pour développer la nouvelle filière de traitement des meubles usagés, une éco-participation à l'achat des meubles neufs a été mise en place partout pour les consommateurs le 1er mai 2013. Et en déchèteries apparaissent des bennes spécifiques où déposer les déchets d'ameublement. Sur la région Est, Eco-Mobilier a signé en juin le premier contrat territorial de collecte du mobilier sur les Vosges, le Jura et le Doubs. Collecte et traitement des déchets d'ameublement doivent aujourd'hui démarrer sur ces zones.

La consommation unitaire moyenne (bois compris) par logement des résidences principales en France s'établit à 17 437 kWh/an, répartis en moyenne ainsi : 62,7 % pour le chauffage, 12 % pour l'eau chaude, 6,8 % pour la cuisson, 18,5 % pour les usages spécifiques, c'est-à-dire les usages d'électricité hors chauffage, eau chaude et cuisson (donc usages froid, audiovisuel, lavage, éclairage…). Source : CEREN, chiffres 2010.

© www.passivhausprojekte.de

Maisons passives à visiter

Du champ à la boutique, un jean peut parcourir jusqu'à 65 000 km ! Car les étapes de sa fabrication sont éclatées à différents endroits du globe. Bases de l'habillement des jeunes comme des moins jeunes, nos simples jeans et T-shirts ont bel et bien un impact sur l'environnement et l'homme ! Ceci lors de leur fabrication, utilisation, fin de vie, etc. Pour nous permettre de mieux connaître les étapes, de la fabrication à l'utilisation, de la vie de ces vêtements, ainsi que les moyens de minimiser leurs impacts, l'Ademe a publié les "Carnet de vie d'un jean" et "Carnet de vie d'un Tshirt", documents qui informent et conseillent le consommateur. © G. Métairon/Ademe

Remplacement fenêtre

Alors que le chauffage est une lourde charge pour la plupart de ménages (il représente près des deux tiers de la consommation d'énergie des logements : lire par ailleurs dans cette page), certaines maisons consomment très peu. Ce sont les maisons dites "passives", dont les besoins en chauffage sont inférieurs à 15 kWh/m2/an d'énergie. Pour faire connaître les secrets de la sobriété et les avantages de ces constructions, l'association La Maison Passive France organise les Journées Portes Ouvertes Maison Passive les 8, 9 et 10 novembre prochains. L'opération fêtera alors sa 10e édition. Infos et liste des bâtiments à visiter sur www.lamaisonpassive.fr

FAIRE RIMER VÊTEMENTS ET ENVIRONNEMENT

Aides à la rénovation énergétique : bientôt éco-conditionnées Dans le cadre du plan de rénovation énergétique de l'habitat, l'Etat a choisi de conditionner l'aide publique - l'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) et le crédit d'impôts développement durable (CIDD) - au recours à des professionnels se prévalant des signes de qualité "reconnu Grenelle de l'environnement" (RGE). Cette obligation pour les particuliers souhaitant accéder aux aides entrera en vigueur à compter du 1er juillet 2014. Cette décision, annoncée en juin dernier, vise à permettre aux ménages souhaitant réaliser des travaux d'être assurés de la qualité des prestations. Elle devrait stimuler la demande d'entreprises de qualité et inciter les professionnels à suivre une formation spécifique pour obtenir la certification et monter en compétences. Plus d'infos en rubrique Actualités (info du 20 juin 2013) sur www.ademe.fr

Échos Systèmes vous informe sur les énergies renouvelables, la construction durable, les entreprises et les collectivités qui bougent, la nature et l’environnement dans votre région.

...........................................................................................

41

Dijon 10 2013  
Dijon 10 2013  

http://www.spectacles-publications.com/mag-num/dijon-10-2013.pdf