Issuu on Google+

PP BC 10682 Brussel X P501325 - Afgiftekantoor 1099 Brussel X

Oxfam & Partenaires 25

Magazine trimestriel d'Oxfam-SolidaritĂŠ octobre - novembre - decembre 2011

ŠPablo Tosco/Oxfam

Guatemala


Cher lecteur, chère lectrice,

Cet été, vous n'avez pas pu passer à côté des images dramatiques en provenance de la Corne de l’Afrique. L'élan de solidarité provoqué par cette grave crise en Afrique de l’Est fait chaud au cœur et prouve une fois de plus que la solidarité n'est pas un vain mot. Grâce au soutien que vous nous avez apporté, Oxfam ambitionne de venir en aide à trois millions de victimes de la sécheresse et de la crise alimentaire en Éthiopie, au Kenya et en Somalie. Nous distribuons de la nourriture et de l’eau et installons des structures sanitaires. Nous soutenons également les communautés pastorales qui voient leur cheptel dépérir, ainsi que les nombreux petits commerçants et réfugiés qui vivent dans les camps au Kenya. Même après le départ des médias, Oxfam reste présent, tout comme dans le cadre d’autres crises oubliées ou peu médiatisées, comme en République Démocratique du Congo ou en Côte d’Ivoire. Nous restons convaincus qu'une aide d’urgence bien coordonnée demeure une manière efficace de répondre aux besoins les plus criants des populations affectées.

Stefaan Declercq Secrétaire général d'Oxfam-Solidarité

©Janna Hamilton/Oxfam

Mais même dans l'urgence, il est nécessaire de regarder à plus long terme. Nous devons aider les populations à s'armer contre des crises futures (dont la fréquence et l'intensité risquent d'augmenter suite aux changements climatiques) et à chercher des solutions durables. Cependant, nous ne pourrons pas y arriver seuls. Les états ont une grande part de responsabilité dans ce contexte. Ils ont les mandats et les moyens de changer le monde. Et Oxfam, avec votre soutien, continuera à insister afin qu'ils prennent leurs responsabilités.

Comment sont utilisés vos dons pour l’Afrique de l’Est ? Avec 30 euros, Oxfam distribue de l’eau à 180 personnes. Avec 50 euros, nous nourrissons 6 familles pendant deux semaines. Avec 40 euros, nous gardons en vie 140 têtes de bétail, source de revenus et de nourriture pour la population locale.


divers Oxfam&Partenaires dans votre boîte mail Vous pouvez dès à présent recevoir cette publication par mail. Votre boîte aux lettres déborde ? Vous aimeriez préserver l’environnement et nous éviter des frais d’impression tout en restant informé de nos actions ? Faitesnous signe ! Envoyez un mail à l’adresse partenaires@oxfamsol.be en mentionnant votre nom et l’adresse mail à laquelle vous aimeriez recevoir votre courrier. Nous ferons en sorte que Oxfam & Partenaires vous parvienne dorénavant dans votre boîte mail.

Oxfam fond pour la solidarité Décembre est le mois des truffes chez Oxfam. Du 13 au 23 décembre nous organisons, en collaboration avec la SNCB, notre action de fin d’année Fair Trains. Vous pourrez acheter dans votre train de délicieuses truffes au chocolat issues du commerce équitable. Une petite douceur pour vous faire plaisir ou gâter vos proches, et un coup de pouce à nos partenaires dans le Sud et leur combat contre la pauvreté et l’injustice. Nous cherchons encore des vendeurs et vendeuses pour renforcer nos équipes. Intéressé(e) ? Contactez Steffi Tisson au 0474 07 47 39 ou via steffi@solidariteitsfonds.be.

Le journal Le Soir et Oxfam-Solidarité sont heureux de vous faire bénéficier d’un

abonnement découverte de 3 mois au journal Le Soir offert Pour Oxfam, il est important Offr d’informer le public sur excluse ive les problématiques de la coopération au développement mais également sur des situations plus précises de pays et régions où Oxfam est présent. Cette information passe d’une part par son propre circuit de publication ou pour viser un public plus large, au travers de différents types de médias. Pour cela, Le Soir et Oxfam-Solidarité, en tant que partenaires d'Oxfam Trailwalker,

!

s’associent pour vous faire profiter d’un abonnement découverte de 3 mois au journal, afin de suivre l’actualité, d’être informé de ce qu’il se passe en Belgique et dans le monde. Pour profiter de cette offre, allez sur le lien suivant, et remplissez les champs demandés : www.lesoir.be/oxfam Bonne lecture avec Le Soir et Oxfam-Solidarité.

Offre exclusivement réservée aux nouveaux souscripteurs (nouveau nom, nouvelle adresse en Belgique uniquement). Non cumulable avec une autre promotion et valable jusqu’au 31/12/2011. Le traitement de vos données personnelles par la SA Rossel & Cie, pour la gestion de clientèle et, le cas échéant, transfert à des tiers, est soumis à la loi sur la protection de la vie privée, autorisant notamment la consultation du registre public. Vous avez libre accès à ces données pour en demander, si nécessaire, la rectification ou la suppression.


©Pablo Tosco

Plus de 80% de la population guatémaltèque est sous-alimentée. Un chiffre qui frappe, surtout quand on sait que plus de la moitié de la population est active dans le secteur agricole. Ce chiffre impressionnant est la conséquence d' une politique de l'état qui ne prend pas en compte les demandes de ce secteur et rend les fermiers particulièrement vulnérables aux augmentations des prix des denrées alimentaires. Des phénomènes météorologiques comme El Niño accentuent encore cette situation. Les aspirations d'une grande partie de la population ne sont pas prises en compte par la classe dirigeante. Non seulement en matière d’agriculture, mais également en ce qui concerne les droits des femmes, la préservation de l’environnement et de la biodiversité ou la fourniture de services sociaux de base tel que l'accès à une eau de qualité. Trop souvent des mesures sont prises qui vont à l’encontre des droits et du bien-être des groupes indigènes.

Profil du Guatemala

Population: 13.824.463 Superficie: 108.889 km² Espérance de vie: 71 ans (Belgique: 79 ans) Taux d’alphabétisation: 69% (Belgique: 99%) Emploi: 50% agriculture, 15% industrie, 35% services

Ces populations marginalisées ne pourront défendre leurs droits que quand leurs voix seront entendues. Donner une voix à ces communautés, c’est ce que s'efforcent de faire, avec votre aide, nos partenaires guatémaltèques. Ils œuvrent pour un changement durable. Non seulement en soutenant des projets locaux, mais aussi en interpellant la classe politique. Et avec succès, comme vous pourrez le découvrir dans les pages suivantes..


Les marchés solidaires : d’une pierre deux coups Afin de garantir un revenu suffisant, les agriculteurs doivent pouvoir produire suffisamment et avoir la possibilité de vendre leurs produits sur le marché à un prix équitable.

Profil de Conic

Qui ? Association de coopératives agricoles d’origine Maya Quoi ? Donner plus de chances aux agriculteurs à travers de meilleures méthodes de production et un meilleur accès aux marchés pour leurs produits Principal résultat ? Situation de gagnant-gagnant pour les agriculteurs et les consommateurs grâce aux marchés locaux et solidaires

C’est là que le bât blesse pour de nombreux agriculteurs guatémaltèques. Ils ne possèdent pas suffisamment de terres arables, qui sont souvent aux mains de grands propriétaires fonciers. Les techniques agricoles utilisées sont également peu durables et mal adaptées. En outre, les marchés agricoles locaux sont mal connus au Guatemala. La nourriture y est souvent importée et les cultures locales sont exportées. Ce sont donc les intermédiaires qui empochent la majorité des bénéfices.

de ces marchés n’est pas de maximaliser les bénéfices, mais bien de répartir ces bénéfices de façon équitable. En éliminant les intermédiaires coûteux, ces marchés font d’une pierre deux coups : les agriculteurs bénéficient d'un prix équitable grâce à la vente directe à leurs clients, et les consommateurs peuvent acheter de la nourriture de qualité souvent à des prix inférieurs à ceux des magasins.

Conic, un groupement de coopératives agricoles, exige de l'état une plus grande attention pour l’agriculture. Il demande également une répartition équitable des terres agricoles. Conic dispense également des formations aux agriculteurs sur des techniques agricoles permettant d'améliorer leur production.

De plus, grâce au contact direct, les agriculteurs apprennent à mieux connaître les besoins de leurs clients et peuvent ainsi mieux répondre à leurs attentes. Une situation où tout le monde sort gagnant.

Avec votre soutien Conic a pu mettre sur pied des marchés locaux et solidaires où se rencontrent producteurs et consommateurs. L'objectif

Aujourd’hui Conic ambitionne de créer des marchés semblables dans les pays voisins, de façon à permettre les échanges transfrontaliers. À cet effet, Conic a demandé le soutien du gouvernement Guatémaltèque.

« La grande majorité des populations d'origine Maya vit dans l'extrême pauvreté. Elles n'ont plus de terres cultivables ou sont obligés de céder le peu de terres qu'il leur reste à des riches et puissants propriétaires fonciers. Pour subsister, elles sont obligées de travailler pour de grandes fermes, souvent dans des conditions déplorables et pour un salaire nettement insuffisant. »

©Pablo Tosco

Juan Tiney, coordinateur de Conic :


Tisser un avenir ensemble

Apprendre un métier, c’est s'assurer un avenir. C’est la conviction des 800 artisans guatémaltèques qui se sont réunis pour former l’association Aj Quen (ce qui signifie 'tisser ensemble'). Après l’agriculture, l’artisanat est l’activité économique la plus importante au Guatemala. Bien que la production artisanale fasse partie de la culture millénaire des Mayas, sa vente devient de plus en plus difficile. La demande en provenance de l’étranger diminue sans cesse et le savoir-faire de nombreux artisans laisse à désirer. En outre, une partie importante des bénéfices générés disparaît trop souvent dans les poches des intermédiaires commerciaux. Aj Quen vient en aide aux artisans en répondant à plusieurs de leurs besoins. L’organisation propose des formations en comptabilité, en gestion d’entreprise ou encore en marketing. Ceci permet d'améliorer les capacités des travailleurs et les rends moins dépendants des intermédiaires. Aj Quen porte également une attention particulière au développement social de ses bénéficiaires en organisant des cours

Profil d'Aj Quen

Qui ? Fédération de 800 artisans, dont 95% de femmes d’origine Maya Quoi ? Soutenir les artisans dans la vente de leurs produits Principal résultat ? Un plus grande indépendance vis-à-vis de la demande étrangère et de meilleurs revenus

Nicolasa Raxtun, artisane :

« Avant de faire partie d’Aj Quen, nous étions cloîtrés dans nos maisons. Grâce à eux nous avons pu vaincre nos peurs et prendre notre destin en mains. Aujourd’hui, nous travaillons et gagnons de l’argent pour nos familles. »

d’alphabétisation, des ateliers pour apprendre à se nourrir sainement ou des formations sur la défense les droits des femmes. Les membres d’Aj Quen bénéficient d’un prix avantageux grâce à l’achat en commun des matières premières nécessaires à la production. Pour la commercialisation des produits à l’étranger, Aj Quen se tourne vers des filières du commerce équitable (comme Oxfam-Magasins-du-Monde). Mais la crise économique est passée par là et la demande d’artisanat guatémaltèque a fortement baissé, tandis que les prix des matières premières grimpaient en flèche. Pour faire face à cette baisse de la demande internationale, Aj Quen se dirige de plus en plus vers la vente sur le marché interieur. Et ça marche ! Depuis les premiers essais, le chiffre d’affaire a triplé. Ainsi, les artisans sont moins tributaires de l'évolution de la demande étrangère.


Résistance écologique

C'est un phénomène malheureusement courant au Guatemala, où on ne compte plus les projets miniers, exploitations forestières ou les constructions de barrages. Ces projets entraînent bien souvent des pollutions qui font peser des risques importants sur la santé publique. Le gouvernement quant à lui ne prête que peu d'attention aux conséquences sociales et environnementales de ces pratiques. Madre Selva est un collectif d’activistes environnementaux dont le but est d'informer la population guatémaltèque sur son droit à être impliquée dans les décisions relatives aux projets économiques qui menacent son environnement direct. À cet effet, Madre Selva a publié un « Manuel de résistance écologique », qui fait la promotion de la participation citoyenne et explique les bases juridiques et politiques qu'il est indispensable de maitriser pour pouvoir défendre efficacement l'environnement.

Profil de Madre Selva

Qui ? Collectif d’écologistes et activistes environnementaux Quoi ? Lutte pour la préservation de l’environnement et des droits des populations indigènes Principal résultat ? Les populations indigènes peuvent faire entendre leurs voix et maitrisent les instruments politiques nécessaires à la défense de leurs droits

Un des programmes mis en œuvre par Madre Selva concerne la problématique de l’accès à l'eau. La construction de plusieurs barrages a privé de nombreuses familles d'un accès à une eau potable de qualité. Grâce au travail de Madre Selva, ces personnes ont la possibilité de faire entendre leur voix pour persuader les autorités de prendre en compte et de respecter leurs droits et intérêts. L'organisation Madre Selva s'oppose directement aux intérêts de nombreuses entreprises qui engrangent de plantureux bénéfices sur le dos de la population autochtone guatémaltèque. Madre Selva est bien souvent décriée par les médias, aux mains des grosses fortunes (l’élite ‘blanche’), qui qualifient souvent l'organisation de mouvement « eco-terroriste ». Depuis sa création en 1996 elle a pu gagner la confiance des communautés. Oxfam continue d'appuyer Madre Selva, convaincus que les libertés fondamentales des indigènes et des défenseurs des droits de l’homme doivent être respectés. ©Edgar Orellana

Des investisseurs étrangers qui exploitent les ressources naturelles sans se soucier le moins du monde des conséquences souvent négatives sur la population ?


M E R C I ■ À tous les nouveaux parents qui ont demandé des cadeaux de naissance Oxfam s'emballe, ainsi qu'aux jeunes mariés et les personnes dont c'était l'anniversaire qui ont décidé de célébrer ces événements avec nos cadeaux. ■ Au pianiste Eric Vandermeulen et à l'acteur Dirk Lavrysen qui avec ‘Rent a pianist’ ont déjà joué plus de 20 concerts contés originaux sous le titre ‘Les préludes de Chopin, ou pourquoi monsieur Maurice faisait des vélos tellement étranges.’ Pour plus d'infos prenez contact avec Eric

!

par mail via ericvandermeulen@hotmail.com ou au 03 236 32 77. ■ À la Banca Monte Paschi Belgio qui nous a soutenu de différentes façons en vendant des photos de notre photographe Tineke D’haese, en achetant des cadeaux Oxfam s'emballe pour les cadeaux de fin d'année de leurs clients et en envoyant deux équipes pour participer à l'Oxfam Trailwalker de 2011. ■ À l’Oxfam-Wereldwinkel Klaverblad de Turnhout, qui a offert le revenu du brunch qu'il a organisé à Oxfam-Solidarité.

Vous souhaitez faire un petit geste en plus pour Oxfam-Solidarité ? Tous les dons sont les bienvenus au numéro de compte BE37 0000 0000 2828 – BIC: BPOTBEB1 ou via www.oxfamsol.be > Impliquez-vous. Pour toute autre initiative, vous pouvez nous contacter via fundraising@oxfamsol.be ou au 02 501 67 33.

Attention, depuis 2011 des dons d'un montant minimum de 40 euros par année civile sont requis pour pouvoir bénéficier d'une attestation fiscale. Vous n'atteignez pas encore ce montant, mais vous désirez quand même recevoir une attestation fiscale ?

Qui dit nouvelle année, dit nouvel agenda. Choisissez les Agendas de Solidarité pratiques et écologiques. Ils sont à vendre dans les Magasins du monde Oxfam et dans les meilleures librairies. Le calendrier Oxfam est également disponible dans les rayons des Magasins du monde Oxfam et les Bookshops d'Oxfam. Vous pouvez également le commander en versant 17 euros sur le numéro de compte BE55 0000 3196 5944, avec en communication ‘calendrier Oxfam 2012’ (15 euros par calendrier + frais de port).

Alors, faites un don supplémentaire au BE37 0000 0000 2828. Si vous nous soutenez par virement mensuel, il est préférable de prendre contact avec votre banque pour augmenter le montant de votre don mensuel.

Avec Oxfam-Wereldwinkels et OxfamMagasins du monde, Oxfam-Solidarité forme Oxfam-en-Belgique. Cette dernière est à son tour membre de la confédération intenationale Oxfam.

Oxfam-Solidarité asbl Rue des Quatre-Vents 60, 1080 Bruxelles Tél : +32.(0)2 501 67 00 – Fax : +32 (0)2 511 89 19 E-mail : oxfamsol@oxfamsol.be - Web : www.oxfamsol.be N° compte : BE37 0000 0000 2828 - BIC : BPOTBEB1 E.R. Stefaan Declercq, Rue des Quatre-Vents 60, 1080 Bruxelles


La collection de cadeaux existe depuis maintenant quatre ans et sa mascotte, la chèvre, est déjà bien connue du grand public. En cette fin d'année Oxfam s’emballe débarque avec trois nouveaux cadeaux : ‘le café’, inspiré par notre nouveau partenaire Congolais RAEK, ‘le thé’ proposé par notre partenaire agricole du Laos LFP et le pack ‘main verte’ pour tous les amoureux du jardinage !

Avec les cadeaux Oxfam s’emballe vous faites deux fois plaisir : vous surprenez quelqu’un avec un cadeau symbolique sous la forme d’une carte de vœux et contribuez aux projets d’Oxfam dans le monde entier. Un cadeau original et solidaire ! Et la solidarité, n'est-ce pas cela le véritable esprit de noël ?

Avec les fêtes de fin d’année qui approchent à grand pas, la course aux cadeaux va bientôt commencer. Mais il y a-t-il encore des cadeaux surprenants, marrants et utiles à mettre sous le sapin ? Et qu'offrir à quelqu’un qui a déjà tout ? Une chèvre Oxfam s'emballe pardi !

Vous êtes encore à la recherche d’un cadeau de fin d’année original et de grande valeur pour votre sœur, copine, père … ? Ou vous voulez éviter de recevoir des cadeaux inutiles pour noël et préférez demander des cadeaux solidaires ? Venez visiter notre site internet www.oxfamsemballe.be et laissez nous vous inspirer !

Grâce aux revenus de ces cadeaux Oxfam soutient ses partenaires et leurs projets, comme par exemple les projets agricoles dans le territoire palestinien occupé. Abd Al-Hadi Shallalda, un agriculteur palestinien, nous raconte : « Grâce au projet Oxfam je parviens à travailler les terres que je laissais autrefois en jachère. J’ai pu les niveler, les labourer et les rendre productives. À coté de cela j’ai creusé un réservoir d’eau de pluie de 95m³ pour irriguer les arbres fruitiers. UAWC, le partenaire d’Oxfam, m’a donné des graines d’amandiers, de cerisiers et d’abricotiers. Avant la première récolte, j'ai planté des légumes entre les arbres. Ces légumes me garantissent un revenu en attendant que les fruits puissent être récoltés. »

Cette année, mettez une chèvre sous le sapin !

aux cadex…

originau s vies ! qui changent de

Des

Oxfam s' emballe


€ 50 € 25 € 50 € 12 € 35 € 29

€ 4.000 € 75 € 11 € 23 € 300 € 15 € 65

€ 25 € 10 € 17 € 25 € 33 €6 € 1.500 €6 € 30 € 20 € 16 €9 € 190

Prix Quantité Total

€ 50 € 17 € 79 € 32 € 17 € 300 € 21

Prix Quantité Total

Signature

Date

Adresse e-mail

Numéro de téléphone

Ville

Code postal

Numéro/ Boîte

Rue

Nom

Prénom

❏ m ❏ f

Je verse la somme de ...… euros sur le compte BE37 0000 0000 2828 avec en communication “8036-Oxfam s’emballe”

MONTANT TOTAL

Accueillir des femmes Antibiotiques Formation d’aide-soignante Kit d’urgence Kit pour bébé Toilettes Toilettes de poche

Pour les personnes prévenantes

Cadeaux

Oxfamlle s’ emba

Formation sur l’eau Informer des jeunes Instruire des ouvrières Livres Services d’un avocat Tableau noir et craies

Pour les curieux

Démarrer une crèmerie Étal bio Leçon de conduite Marmite Métier à tisser Repas Vélo

Pour les personnes actives

Arbres fruitiers Café Canard & soins vétérinaires Chèvre Former un paysan Houe Irriguer des champs Légumes Pack ‘main vert’ Petits poissons Plantes Thé Vache

Pour les mains vertes

Cadeaux

Bon de commande

Envoyez à :

Oxfam-Solidarité Rue des Quatre-Vents 60 1080 Bruxelles

www.oxfamsemballe.be


Oxfam & Partenaires 25 - Guatemala