Page 52

construire sa maison

La maison à énergie positive Produire plus d’énergie que l’on n’en consomme, les bâtiments à énergie positive (Bepos) le permettent en étant à la fois très performants et lourdement équipés en moyens de production d’énergie. La maison positive s’inspire de la maison passive. Elle aussi doit faire preuve d’une excellente étanchéité à l’air et posséder une ventilation double

flux. Son isolation doit être optimale, les ponts thermiques supprimés. Mais la quantité d’énergie produite doit être excédentaire par rapport à la somme des consommations énergétiques annuelles, et il doit donc produire encore plus d’énergie que la maison passive. Toutes les surfaces susceptibles de stocker et de restituer la chaleur sont mises à profit. Ainsi, toits, murs,

vérandas ou encore toitures de garage participent au fonctionnement du bâtiment positif. Mais le fonctionnement du Bepos dépend aussi des comportements humains. Pour éviter que l’énergie ne se perde, il faut que la gestion des consommations d’énergie soit efficace. On limitera par exemple le temps d’usage des appareils électroménagers.

UNE CONSTRUCTION BIOCLIMATIQUE AVANT TOUT Passive ou positive, votre maison se doit de reprendre, avant tout, les grands principes de l’architecture bioclimatique. L’orientation et l’implantation de votre demeure seront ainsi entièrement optimisées pour profiter au maximum des rayons du soleil et se protéger du froid (vent, pluie…). Elle disposera donc de

Maison classique 14300 kWh

50 HABITAT DURABLE / N° 11

larges baies vitrées orientées sud pour profiter des calories gratuites offertes par le soleil. Au nord, les ouvertures se feront plus petites et on profitera de la végétation environnante pour s’abriter du froid. En bref, votre demeure sera capable de s’adapter à son environnement.

- 34%

Maison bien orientée 9430 kWh

- 65%

Maison bioclimatique 5070 kWh

Profile for Offset5

HABITAT DURABLE - n°11  

Editions Offset 5

HABITAT DURABLE - n°11  

Editions Offset 5

Profile for offset5