Page 1

N°2

www.balcondart.com

sarah fecteau


N°4

Biographie

Sarah Fecteau est une jeune artiste québécoise né le 24 août 1983 à Thetford Mines. Toute jeune, Fecteau se passionne pour le dessin et développe ce souci du détail qui caractérise son travail. Elle découvre le travail du peintre hyperéaliste Steve Hanks et se met à peindre à l’acrylique des scènes qui rapèllent l’oeuvre de cet aquarelliste américain mais qui se distingue par une sensibilté toute féminine et latine. Sarah Fecteau décide dès l’âge de dix-neuf ans de se consacrer à l’art à temps complet. S’ammorce alors une rapide montée et un succès phénoménal auprès des amateurs d’art de sa région d’adoption en Montérégie où Sarah Fecteau devient l’une des artistes fétiches des festivals et symposiums de peinture. Son style lèché et hyperréaliste trouve de nouveaux amateurs et admirateurs à chaque passage de cette artiste timide et réservée. Sarah Fecteau entame une carrière pan-canadienne à la fin des années 2000 et prends sa place au sein de plusieurs galeries d’art importantes. En 2009, elle participe à un événement de haut niveau alors que plusieurs artistes québécois sont invités à exposer au Carrousel du Louvres à Paris où elle attire l’attention d’amateurs d’art européens. Dans la jeune trentaine, Sarah Fecteau représente une certaine relève dans le monde de l’art et son succès grandissant semble lui assurer un long et fructueux avenir auprès des amateurs d’art du monde entier.

Sarah Fecteau is a Quebec artist born in Thetford Mines on August 24th 1983. As a young girl, Fecteau develops a passion for drawing and a dedication to detail that would characterize her work up to the present. She discovers the work of hyperrealist American artist Steve Hanks and starts painting with acrylics in a style that, while reminiscent of her spiritual mentor, show all of her feminine and Latin side as well. At the age of nineteen, Sarah Fecteau decides that art will be her life calling and becomes a professional artist. At that moment begins a steady and undeniable rise to success in her adopted region of Monteregie where Sarah Fecteau becomes one of the favourites at art festivals and symposiums. Her hyperrealist style of painting reaches new art lovers every time she participates in one of those events. By the end of the 2000 decade, Sarah Fecteau begins her cross-Canada career by having her work on display at many a Canadian major gallery. In 2009, she is chosen to be a part of a Quebec delegation at a major art event at the Caroussel du Louvres in Paris where her work garners the attention of European art lovers. Still in her early thirties, Sarah Fecteau is well representative of the new generation of artists and her growing success seem to promise a long and fruitful career for this sensitive artist all over the world.


La rivière - 30 x 15 - Dig.19335


Sans titre - 16 x 12 - Dig.22371


Sans titre - 60 x 40 - Dig.22396


La rivière des romances - 24 x 40 - Dig.20404


Le tournesol - 40 x 20 - Dig.20401


TranquilitĂŠ - 24 x 48 - Dig.21897

Les vagues - 15 x 30 - Dig.21144


Douceur des vagues - 40 x 20 - Dig.24297


Soft & Wet - 36 x 48 - Dig.21012


Sensuelle - 40 x 24 - Dig.20265


Au bout de ses rĂŞves - 60 x 24 - Dig.24025

Aqua - 60 x 30 - Dig.24028


Tango ! - 36 x 48 - Dig.25302


Wisdom 2016 36 x 12 - Dig.25261

Braveheart 2016 60 x 24 - Dig.25137


Charming 2016 - 48 x 24 - Dig.25262


Bébé Davidson - 24 x 12 - Dig.24933


L’orchidée - 20 x 10 - Dig.24944


Au fond des mers - 24 x 12 - Dig.24934


Deep blue - 20 x 10 - Dig.24936


Au delĂ des limites - 48 x 48 - Dig.24481


N°2

Interview

rencontre avec sarah fecteau savoir combien de toiles elle peignait par semaine etc, j’avais à peu près 15 ans lors de notre rencontre et je savais depuis longtemps que je voulais faire ça plus tard. C’est vraiment à 4 ans que je voulais faire ça, vendre des dessins, dans ma tete je vendrai des dessins, c’était vraiment clair.

Comment est née ta vocation artistique ? Quels élements ont contribué à la formation de l’artiste que tu es? C’est quelque chose qui me passione depuis très jeune, quelque chose que j’ai toujours fais. J’ai commencé par le dessin, puis vers 12 ans j’ai eu mes premiers cours de peinture à l’huile. Par la suite j’ai rencontré une artiste peintre, malheureusement décédée du cancer des poumons à cause de l’huile. Je voulais vraiment faire cela plus tard mais ça m’a fais peur, je me suis donc ré-orienté par moi même vers l’âge de 15 ans pour l’acrylique et je fais ça depuis l’âge de 19 ans à temps plein. C’est donc après ta rencontre avec cette artiste peintre que tu t’es éloignée du dessin pour l’acrylique ? T’a-t-elle influencé ? Ce n’était pas tout à fait une influence, elle ma beaucoup informée à propos d’être artiste en galerie, à

En 2009 tu as participé à une exposition au Caroussel du Louvre à Paris. Racontes-nous! ( Comment cela s’est fait ? Qu’en retiens-tu ? ) L’agence Multi-Art m’a appelé un moment donné, je pense qu’ils avaient fait toutes les démarches pour aller exposer au Carroussel du Louvre à Paris. Finalement ils m’ont appeler pour me dire «bonne nouvelle tu y vas», je n’étais même pas au courant! C’est sûr que c’était une très très belle annonce, c’était un de mes rêves aussi de pouvoir exposer dans un endroit comme celui là. Pour moi ça à été une super belle nouvelle, j’avais environ 25 ans. C’était une très belle experience, un tremplin aussi, c’est certain que c’est bon pour une carrière, tout le monde n’a pas la chance de ça, c’est une minorite qui ont la chance d’exposer là. Quel est l’apport de tes activités artistiques à ta vie de femme, peut-on concevoir la peinture comme une « pratique de soi », voire un mode libérateur qui permet aux femmes de s’épanouir et d’être ellesmêmes ? C’est tout cela à la fois, c’est libérateur oui, vraiment. J’ai toujours fais ça à temps plein, plus que temps plein même, et c’est thérapeutique pour moi. Quand je commence une toile je suis sur une aire d’aller et ça va super bien.

Interview Juin 2016


N°2

Interview

je veux faire ci, je veux faire ca, je veux etre capable de... Je suis une fille de défi et, un moment donné en hyper-réalisme ces dernieres années je pense que j’avais fais le tour de tout. J’avais appris tout ce que je voulais faire, je pense avoir fait au plus réaliste du réaliste que je pouvais. J’ai finis par m’apercevoir que j’avais besoin d’autres defi, donc à partir de là mon concret, mon réalisme reste toujours car cela fait parti de moi mais il y a une petite touche de folie, une touche plus colorée, plus de laisser aller. Et c’est toujours en évolution.

Tu as des thèmes assez récurents, comment les choisis-tu ? Dans le temps je faisais beaucoup d’hyper-réalisme, maintenant beaucoup moins, j’en fais juste sur demande. Je pense avoir fais le tour de tout ce que je voulais perfectionner dans ce style, j’avais des defis d’années en années que je me donnais, par exemple

Est ce que tu sais à l’avance ce à quoi va ressembler précisement ta toile une fois finit ? J’ai pas mal une idée globale avant de débuter, vers quoi je veux aller. C’est sur que ca va pas toujours dans ce sens là, parfois les plus grandes erreurs ont fait les plus beaux résultats ! La peinture c’est ça, quand on commence on ne sait jamais vraiment où ça va terminer. On est dedans a 100%. C’est un tout, c’est être capable d’être tout seul et ‘être bien tout seul. Encore une fois c’est thérapeutique.

3 choses que vous ignorez - Quels sont vos projets à venir ? Je me laisse aller, tout peut aller très vite, pour l’instant c’est sur que je suis dans une aire à aller. - Votre dernier émoi artistique ? Il y en a plusieurs, ça fait des années que je suis dans le domaine, j’ai des coups de coeur, plusieurs par annees. Il y a du beau talent ici, et ailleur aussi. Avec les réseaux sociaux notamment on voit des ar-

tistes très talentueux, j’en ai beaucoup en tête, je ne peux pas tous les citer mais il y en a de très bons. - Quels sont vos conseils à un artiste qui débute ? De continuer, toujours, de ne pas se décourager, persévérer et surtout avoir son style, développer son propre style. Le plus important pour être un artiste peintre qui se démarque est, je pense d’avoir son style. Toucher à tout jusqu’à trouver sa voie, c’est ça qui est important je crois, c’est se démarquer.

Interview Juin 2016


N°2

www.balcondart.com

Collage artistique non disponible à la vente

Toute utilisation commerciale de ce livre par dépeçage et/ou vente d’images encadrées ou non encadrées, ou utilisation de quelque parties que ce soit pour toute forme de reproduction, est strictement interdite. Any commercial use of this book by dismantling, or selling prints framed or unframed, or using any part for any form of reproduction is stricly prohibited.

Photo : Yves Sauvageau & Steve Pearson • Publié par / Published by : Le Balcon d’art (Issuu) Design & Interviews : Cécile Bonnot ( www.bonnot-graphics.com )


650 avenue Notre-Dame, St-Lambert, QC. J4P 2L1 450 466 8920 info@balcondart.com

Profile for Le Balcon D'art

Sarah Fecteau - Le Balcon d'Art  

Une collection des oeuvres d'art de Sarah Fecteau - A collections of paintings of Sarah Fecteau

Sarah Fecteau - Le Balcon d'Art  

Une collection des oeuvres d'art de Sarah Fecteau - A collections of paintings of Sarah Fecteau

Advertisement