Issuu on Google+

Communiqué de presse 30 octobre 2012

Mais à quoi sert le Conseil de direction de Sciences Po ?

Le Conseil d’Administration de la Fondation Nationale des Sciences Politiques (FNSP) se réunissait aujourd’hui mardi 30 octobre pour se prononcer sur la succession de Richard Descoings au poste de directeur de Sciences Po. Alors même que la cours des comptes n’a toujours pas rendu son rapport sur les dysfonctionnements de l’Institut qui sortira le 22 novembre prochain, le comité d'instruction des candidatures a décidé de ne présenter qu’un seul candidat : Hervé Crès, en ignorant d’autres candidatures pourtant intéressantes telles que celles de M. Blanquer, M. Andreani, M. Fradet ou M. Reynié. Si nous reconnaissons les qualités d’Hervé Crès, ainsi que le travail qu’il a accompli au service de Sciences-Po notamment durant ces quelques mois en tant qu’administrateur provisoire, le Mouvement des Etudiants de Sciences Po ne pouvait pas lors du vote de ce matin prendre part à cette procédure de vote dont nous dénonçons l’opacité et le non respect des institutions qui sont celles de notre grande et belle maison. Ainsi, en dépit de l’article 4 du décret 85-497 du 10 mai 1985 qui dispose que le directeur de l’IEP doit être élu par le Conseil de Direction, le rôle central de notre Conseil de direction n’a pas été respecté : face à des comités de sélection ad-hoc mis en place de manière informelle par les présidents du Conseil de direction et de la Fondation nationale de Sciences Politiques, le Conseil de direction n’aura ni examiné l’ensemble de la liste des candidats (le comité s’en chargeant pour le conseil) ni auditionné aucun des différents candidats (le comité s’en chargeant également pour lui) ce que nous avons à plusieurs reprises souhaité. De la même manière et malgré nos demandes répétées dans le sens d’une meilleure communication, nous regrettons la sous-information dommageable des membres du Conseil de Direction et de nos élus étudiants : En effet, durant tout le déroulement du processus de sélection, nos élus n’ont été informés de l’avancement du processus que par la


Communiqué de presse 30 octobre 2012

presse alors que précisément nous aurions du être associés en amont pour bien remplir notre rôle. Il faut ainsi bel et bien rappeler la différence substantielle qui existe entre les comités de sélection et le conseil de direction : ce dernier est le seul qui soit élu de manière démocratique par les étudiants, les enseignants et les salariés de Sciences Po. Ce non respect du Conseil de direction s’est manifesté dans les urnes, Hervé Crès ayant été mal élu avec seulement 13 voix pour, alors que 16 personnes ont voté blanc, nul, ou contre. Les votes nuls portant la mention ‘Hervé Fradet’. Ainsi, la moitié du conseil d’administration n’a donc pas voté pour Hervé Crès. Plus que jamais nous seront attentifs et mobilisés afin que les réformes promises à Sciences Po se concrétisent, et que toute la lumière soit faite sur les responsabilités de chacun quant à la mauvaise gestion Descoings déjà dénoncée par notre syndicat mais aussi par le rapport de la Cour des Comptes.

Contacts : Pierre Bornand, Président du Mouvement des étudiants Sciences Po Alexandre Loubet, Vice-Président du Mouvement des étudiants Sciences Po en charge de la Communication


Communiqué de presse - Désignation Hervé Crès