Issuu on Google+

Communiqué de presse Boulogne, le 30 novembre 2012

ÉLECTIONS ÉTUDIANTES DANS LES CROUS : FORTE PROGRESSION DE L’UNI-MET ! Les élections pour le renouvellement des représentants étudiants dans les conseils d’administration des CROUS entamées le 20 novembre dernier ont pris fin hier soir. Les listes de l’UNI-MET apparaissent comme les grandes gagnantes de ce scrutin. Même s’il est encore trop tôt pour tirer toutes les conclusions de ce scrutin, il apparaît d’ores et déjà que l’UNI-MET est l’une des organisations qui connaît la progression la plus importante et cela dans toutes les académies de métropole. Cette forte poussée permet à l’UNI de quasiment tripler son nombre d’élus et d’être désormais représentée dans 15 académies, contre 6 seulement en 2010. L’UNI réalise ainsi son meilleur résultat depuis 2002.

Les inquiétudes des étudiants doivent être entendues Pour l’UNI-MET, ces élections ont été l’occasion de développer ses propositions en matière de restauration universitaire, de logement étudiant et d’aides sociales. Mais surtout, avec ses listes « UNI-MET : contre la suppression des APL, pour la défense des classes moyennes », l’organisation des étudiants de droite et du centre entendait informer les étudiants sur le projet du gouvernement visant « à remettre à plat l’ensemble des aides sociales destinées aux étudiants » selon les mots de Geneviève Fioraso. En effet, dès le mois de mai dernier, malgré le flou entretenu volontairement sur le sujet par le gouvernement, l’UNI-MET a dénoncé ce projet visant à supprimer le système des APL ouvertes à tous les étudiants sans conditions de ressources, ainsi que la demi-part fiscale. L’UNI-MET souhaitait imposer ce sujet lors de la session électorale 2012, il apparait d’ores et déjà que ce pari est réussi. Pari réussi puisqu’indéniablement cette « remise à plat des aides sociales » annoncée par le gouvernement fut au cœur des discussions et des inquiétudes des étudiants, au point que l’ensemble des autres organisations étudiantes ont eu à se positionner sur cette question. Les étudiants ont compris l’enjeu et se sont massivement exprimés contre la suppression des APL. Le gouvernement qui a annoncé qu’il ouvrirait des négociations sur la refonte des aides sociales aux étudiants en janvier, devra entendre le message et les inquiétudes des étudiants : ces derniers n’accepteront pas d’être les victimes de la politique du gouvernement, même si celui-ci enrobe sa politique d’un discours qui se veut social !

CONTACT PRESSE : ANTOINE DIERS 01 78 16 40 30 antoinediers@mouvementdesetudiants.fr


Communiqué de presse - Elections CROUS 2012