Page 1

Communiqué de presse 26 février 2013

Le feuilleton de la succession de Richard Descoings continue… Alors que nous avons eu ce lundi un Conseil de Direction qui devait contribuer à fixer définitivement la succession de Richard Descoings, Sciences Po s’enfonce aujourd’hui un peu plus dans la crise par l’autisme de sa direction et condamne un processus de sélection sur lequel nous étions pourtant tous tombés d’accord. Il faudra cependant arriver à une solution et vite, Sciences Po a plus que jamais besoin d’un directeur. La procédure avait pourtant tout pour réussir : en représentant l’ensemble des forces vives de Sciences Po (y compris une élue étudiante), ce comité pouvait fournir le travail qui était attendu de lui, à savoir une recherche sur les profils des candidats selon les critères définis par le Conseil de Direction, tout en tenant le Conseil de Direction informé de ses délibérations. Or ce comité qui était l’émanation du Conseil de direction de l’IEP et du Conseil d’Administration de la FNSP n’a pas rempli le rôle de transparence que nous lui avions assigné. Pire, il a sélectionné, sans informer le conseil, six puis trois candidats sur des critères qui nous paraissent plus qu’aléatoires. Comment les élus étudiants peuvent-ils remplir leur rôle en n’étant qu’informés par les grands médias ? Nous avons donc lors du Conseil de Direction émis des demandes vis-à-vis de ce comité pour que les élus puissent remplir le rôle qui leur a été confié par les corps respectifs de l’Institut et améliorer de manière constructive le fonctionnement de la procédure. Nous avons ainsi demandé la communication de l’ensemble des noms, nous ne l’avons pas obtenue, nous avons demandé de pouvoir opérer des repêchages pour faire face à l’annonce -surprisedu retrait d’un des candidats Louis Vogel, on nous a renvoyé au comité de recherche, nous avons enfin demandé un débat entre les candidats face aux étudiants pour qu’ils puissent se faire un avis par eux-mêmes, la direction s’est défaussée, arguant « une pure initiative étudiante », soutenant du bout des lèvres, empêchant de l’autre main. Puisque Sciences Po ne semble pas vouloir nous écouter, il faut reprendre notre voix : l’ensemble des forces étudiantes appellent donc les étudiants, enseignants et salariés de Sciences Po à se réunir mercredi 19h15 en Boutmy pour exiger la tenue de ce débat, ainsi que pour réclamer une procédure plus transparente. Nous espérons alors engager les candidats à venir rencontrer non seulement les élus du Conseil de Direction qui vont voter, mais aussi les étudiants qui sont tous et toutes concerné(e)s par la question du nouveau directeur.

Communiqué de presse - Désignation du directeur de Sciences Po - 26/02/2013  

Communiqué de presse du Met Sciences Po relatif à la désignation du nouveau directeur de Sciences Po - 26/02/2013

Advertisement