Page 1

Centre de Recherche en sciences de la Ville, du Territoire et du Milieu rural

Elaboration d'une stratégie de développement de l'espace luxembourgeois (SDEL) Contribution du Lepur Rapport d’état d’avancement Phase I – Diagnostic territorial 21 juin 2012 21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

1

La révision du SDER, l'occasion d'élaborer un projet de territoire spatialisé pour la province de Luxembourg En partenariat avec la Maison de l'Urbanisme Lorraine – Ardenne et l'association internationale Ruralité – Environnement Développement, les membres de RéseauLux ont décidé de contribuer aux débats engagés dans le cadre de la révision du Schéma de Développement de l'Espace Régional wallon.

Dans ce cadre, le Lepur (Université de Liège) est chargé –  d’élaborer un « document définissant de manière transversale les principes d'organisation du territoire de la province du Luxembourg » –  de traduire celui-ci sous la forme d'un projet de structure spatiale

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

2


Une démarche en 5 phases I.  Dresser un diagnostic territorial prospectif Réaliser un état des lieux permet d'identifier, d'objectiver et de spatialiser les dynamiques socioéconomiques à l'œuvre sur le territoire et de mettre en évidence les grandes tendances d'évolution

II. Identifier les enjeux du développement Pointer les forces et les faiblesses du territoire en intégrant les dynamiques endogènes et exogènes permet de mettre en évidence les enjeux auxquels le territoire devra faire face et sur lesquels une action s'avère opportune

III. Soumettre le diagnostic aux acteurs concernés Partager le diagnostic et les enjeux avec l'ensemble des partenaires vise à favoriser une appropriation collective de la démarche et permet d'identifier les grandes priorités de développement

IV. Construire la stratégie de développement (SDEL) La SDEL définit les grands principes d'organisation du territoire et les principaux objectifs de son développement. L'évaluation des besoins permet ensuite de formuler des objectifs opérationnels plus précis, voire de les quantifier

V. Traduire la stratégie en un projet de structure spatiale Le projet de structure spatiale est l'expression graphique des principes d'organisation du territoire. Il identifie, entre autres, les principales hiérarchies, les aires de polarisation et les bassins, les axes de développement à privilégier, etc

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

3

-

ReseauLux - SDEL

4

Calendrier (8 mois)

21/06/12

Lepur-ULg


Présentation des éléments principaux du diagnostic

•  Présentation du diagnostic par thématique –  Etat des lieux et tendances d’évolution –  Forces et faiblesses

•  Fil conducteur –  –  –  –  –  – 

Structure et dynamiques démographiques (population et ménages) Habitat et logements Emploi et activités économiques Commerce, hiérarchie urbaine, services et polarisation Zoom sur la sylviculture, le tourisme et l'agriculture Structures physiques du territoire (relief et régions agrogéographiques) –  Grandes occupations du sol, paysages, patrimoines bâti et naturel

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

5

La province de Luxembourg : localisation et repères 5 arrondissements (Arlon, Bastogne, Marche-enFamenne, Neufchâteau, Virton)

La province de Luxembourg au sein de la Belgique

NEDERLAND Antwerpen

Vlaams Gewest Oost-Vlaanderen

West-Vlaanderen

DEUTSCHLAND

Limburg Vlaams Brabant

Région Bruxelles-Capitale

Province de Liège

Wallonie Province de Namur

FRANCE

!

61,1 hab/km2, la densité la + faible de Wallonie (209,3) et de Belgique (358,7)

Marche-enFamenne

Bastogne !

Province de Luxembourg Neufchâteau !

Arlon

RÉALISATION : Lepur-ULg, SOURCES : IGN, 2010

21/06/12

2012

±

!

0

Lepur-ULg

25

50 Km

-

Virton !

4.440 km2, soit 26,4% du territoire wallon, ce qui en fait la plus vaste province wallonne 271.352 habitants, soit 7,7% de la population wallonne totale ou 2,5% de la population belge

Province du Brabant wallon

Province de Hainaut

44 communes

GRAND-DUCHE de LUXEMBOURG

7 communes de plus de 10.000 habitants 120 km de frontière avec le Grand-Duché de Luxembourg et 110 km avec la France

ReseauLux - SDEL

6


La Meuse

La province de Luxembourg : localisation et repères

La Sambre

vers Verviers, 35 km vers Aachen, 65 km

vers Liège, 45 km vers Maastricht, 75 km

vers Namur,La 60 Meusekm vers Bruxelles, 120 km

La Sambre

N63

L'Ourthe L43

Die Our

N30 Die Our

La Meuse

L162

Die Our

\ La

L166

La Meuse

Marche-enFamenne

Le

ss

e

L'O

N89

ur

t he

id oc c

en t

N4

ale

L'O

h ur t

eo

r i en

tale L42

Limites administratives limite communale limite d'arrondissement limite provinciale frontière

N30

Bastogne

\

N889

La

E25

E411 N40

L166

Se

m

\ Chef-lieu d'arrondissement

La Sûre

oi s

L165

\

Neufchâteau N4

N89

La Meuse

L165

Voies de communication autoroutes routes nationales chemin de fer gares

GRAND-DUCHE LUXEMBOURG

L162

Arlon

\

N83

cours d'eau prinicpaux

A6-E25

Luxembourg

N88

±

Virton

FRANCE

\

L165

0

10

20 km

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 SOURCES : IGN, 2010

La démographie, un élément déterminant pour comprendre le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir Les habitants

Une province très étendue et moins densément peuplée

-  Quelque 270.000 habitants, soit mois de 7,7% de la population wallonne -  Une densité moyenne de population de 61,1 hab./km2 Population totale, superficie des entités administratives et densité de population au 1er janvier 2011, par arrondissement Source : SPF Economie - Direction générale Statistique et Information économique, 2011 Superficie (km2)

Entité administrative

Population 2011 (hab.)

Densité de pop. (hah./km2)

Belgique

30.527,9

10.951.266

358,7

Région wallonne

16.844,3

3.525.540

209,3

4.439,7

271.352

61,1

317,3

58.463

184,3

1.043,0

45.453

43,6

953,7

54.797

57,5

1.354,6

60.368

44,6

771,2

52.271

67,8

Province de Luxembourg Arrondissement d'Arlon Arrondissement de Bastogne Arrondissement de Marche-en-Famenne Arrondissement de Neufchâteau Arrondissement de Virton

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

8


Un territoire faiblement peuplé au sein d'un espace plus peuplé

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

9

Démographie

Sept communes dépassent les 10.000 habitants représentant plus de 40 % du poids démographique provincial: Arlon, Marche-enFamenne, Aubange, Bastogne, Virton, Durbuy et Libramont-Chevigny

Nombre d'habitants en 2011 1.000 5.000

10.000 Limites administratives limite d'arrondissement limite provinciale frontière

±

0

5

10 15 km RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 CLASSIFICATION : manuelle SOURCES : SPF, Economie, PME, Classes moyennes et Energie, 2011

10


Démographie Durbuy

Vielsalm

Marche-enFamenne

Erezée

Hotton

Manhay

Rendeux

Nombre d'habitants en 2011 1.000 5.000

Gouvy La RocheenArdenne

Nassogne

10.000

Houffalize

Tenneville Tellin Saint-Hubert

Densité de population en 2011 (en nombre d'habitants au kilomètre carré)

Wellin

Vaux-sur-Sûre Paliseul

Bertrix

Neufchâteau

Fauvillers

Bouillon

Martelange

Léglise

Herbeumont

Attert

Moyenne régionale: 209,3 hab./km2 Moyenne provinciale: 61,1 hab./km2 Minimun:24,9 hab./km2 (Daverdisse) Maximum: 347,3 hab./km2 (Aubange)

limite provinciale

Bastogne

LibramontChevigny

Florenville

limite d'arrondissement

Bertogne

Libin Daverdisse

24,8 - 40,0 40,1 - 60,0 60,1 - 80,0 80,1 - 120,0 120,1 - 300,0 Plus de 300,0

Limites administratives

Sainte-Ode

Chiny Habay Tintigny

±

MeixdevantVirton

0

5

10 15 km

Rouvroy

Etalle

Arlon

SaintLéger

Messancy

Virton

Musson

Aubange

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 CLASSIFICATION : manuelle SOURCES : SPF, Economie, PME, Classes moyennes et Energie, 2011

frontière

11

La démographie, un élément déterminant pour comprendre le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir Les habitants

La province de Luxembourg connait une croissance de sa population supérieure à la moyenne wallonne - une croissance démographique de 23,0 % depuis 1978, soit 3 fois la moyenne wallonne ( 9,4 %) ; en Belgique, seul le Brabant wallon affiche un score supérieur (39,3 %) - un gain total de 50.675 habitants, soit 16,8 % du total de la croissance régionale sur cette période

Source : SPF Economie - Direction générale Statistique et Information économique, 2011

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

12


La démographie, un élément déterminant pour comprendre le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir Les habitants Cette croissance concerne tous les arrondissements - C’est l’arrondissement de Marche-en-Famenne qui connaît la plus forte croissance relative de sa population sur cette période (35,13 %).

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

13

La démographie, un élément déterminant pour comprendre le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir Les habitants ()'#

!"#$%&#'()'*)+,-(*-($.(/#/%$.&#'(01234(5(1667(*-(1234(8(9611(

()&# ()%#

,-./012-##

()$#

34/056#78..566-#

()"# ($'# ($&#

9:5;06<-#=-#>2?-@A52:/## B::56=0CC-@-6D#=EB:.56# B::56=0CC-@-6D#=-#,8CD5/6-## B::56=0CC-@-6D#=-#F8:<G-H-6HI8@-66-##

($%#

B::56=0CC-@-6D#=-#J-2K<GLD-82#

($$#

B::56=0CC-@-6D#=-#M0:D56##

($"# (('# ((&# ((%# (($# (("# ("'# ("&# ("%# ("$#

Population provinciale

1978

220.759 habitants

1991

232.740 habitants

2001

248.750 habitants

2011

271.352 habitants

(""# !'# !&# !%# !$# !"#

(! *' # (! *! # (! '" # (! '( # (! '$ # (! ') # (! '% # (! '+ # (! '& # (! '* # (! '' # (! '! # (! !" # (! !( # (! !$ # (! !) # (! !% # (! !+ # (! !& # (! !* # (! !' # (! !! # $" "" # $" "( # $" "$ # $" ") # $" "% # $" "+ # $" "& # $" "* # $" "' # $" "! # $" (" # $" (( #

Année

Source : SPF Economie - Direction générale Statistique et Information économique, 2011

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

14


La démographie, un élément déterminant pour comprendre le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir Les habitants

Un rythme de croissance qui s'accélère -  Entre 2001 et 2011, la province de Luxembourg a gagné 22.602 habitants, soit un taux d'accroissement de 9,1 %, supérieur à la moyenne wallonne (5,4 %) dans le même intervalle. -  Entre 2006 et 2011, la province de Luxembourg a gagné 12.805 habitants, soit un taux d’accroissement de 4,95 % sur cette période, la Wallonie connaissant un taux de 3,27 % dans le même intervalle. -  Entre 2006 et 2011, le taux moyen annuel de croissance de la population de la province a donc été de 0,99 % soit une valeur supérieure aux taux de croissance observé depuis 2001. Assiste ainsi à une accélération du rythme de croissance démographique.

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

15

La démographie, un élément déterminant pour comprendre le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir Les habitants

Mouvements de population (soldes naturel et migratoire) en 2010 en Belgique, région wallonne et province de Luxembourg Source : SPF Economie - Direction générale Statistique et Information économique, 2011

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

16


La démographie, un élément déterminant pour comprendre le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir Les habitants L’immigration, principale composante de l'accroissement de population de la province de Luxembourg -  Le solde migratoire est le principal facteur explicatif de l'accroissement de la population. -  A l'échelle de la province, cette migration est majoritairement le fait de migrations externes (issues des pays voisins) •  +48 pour 10.000 hab. en 2010 pour la province, •  +53 pour 10.000 hab. en 2010 pour la région wallonne •  +96 pour 10.000 hab. en 2010 pour la Belgique

Une croissance naturelle supérieure à la moyenne wallonne

-  Particularité de la province de Luxembourg: elle connaît un solde naturel largement supérieur (plus du double) à la moyenne wallonne et légèrement supérieur à la moyenne belge •  +25 pour 10.000 hab. en 2010 pour la province •  +10 pour 10.000 hab. en 2010 pour la région wallonne •  +21 pour 10.000 hab. en 2010 pour la Belgique

Un fort « échange » démographique de population belge entrante et de départs vers d’autres provinces qui conduit à un renouvellement important de la population résidente -  15.721 arrivées belges pour 15.294 départs

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

SPF Economie DGSIE – Registre national. Cartographie : IWEPS. Carte extraite de « Les chiffres-clés de la Wallonie », 2012, IWEPS, p.33

17

18


SPF Economie DGSIE – Registre national. Cartographie : IWEPS. Carte extraite de « Les chiffres-clés de la Wallonie », 2012, IWEPS, p.33

19

Démographie Des dynamiques de population contrastées au sein de la province Durbuy

Evolution de la population entre 1978 et 2011

Erezée

Vielsalm

Manhay

Hotton

Croissance absolue 100 1.000 Tellin

Bertogne Saint-Hubert

Perte de population < 0,00

Bastogne Libin

0,01 - 10,00 10,01 - 20,00 20,01 - 30,00 30,01 - 40,00 40,01 - 50,00 50,00 - 84,91

LibramontChevigny

Vaux-sur-Sûre

Paliseul

Fauvillers Bertrix

Neufchâteau

Bouillon

Chiny

Tintigny

±

MeixdevantVirton

5

10 15 km

Attert

Habay

Florenville

0

Martelange

Léglise

Herbeumont

Limites administratives

frontière

Sainte-Ode

Daverdisse

Gain de population

limite provinciale

Houffalize

Tenneville Wellin

Croissance relative (%)

limite d'arrondissement

La RocheenArdenne

Nassogne

500

Gouvy

Rendeux

Marche-enFamenne

Arlon Etalle SaintLéger Virton

Messancy

Musson Aubange

Rouvroy

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 SOURCES : SPF, Economie, PME, Classes moyennes et Energie, 2011

20


La démographie, un élément déterminant pour comprendre le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir Les habitants La croissance démographique ne concerne pas toutes les communes -  La partie sud-est de la province correspond à une zone de croissance démographique importante où la fécondité, traditionnellement élevée, se conjugue à une forte attractivité migratoire liée à la proximité du pôle d'emploi du Grand-Duché de Luxembourg. Le coût élevé de la vie ainsi que la hausse des prix de l’immobilier au Grand-Duché entraînent un mouvement d’émigration émergent en direction des régions limitrophes. L’accession plus aisée à une maison individuelle, du fait notamment du différentiel de prix du foncier et des disponibilités en terrains urbanisables qui existe entre le Luxembourg et la région wallonne est une des principales raisons de ce développement important sur le versant belge. C'est également dans ces communes que l'on connaît les plus hauts revenus moyens par habitant. -  Sur la bordure sud-ouest de la province, les communes frontalières avec la France ne bénéficient pas de cette dynamique favorable. On note une stagnation démographique, avec même une perte de population dans les communes de Bouillon (-5,89 %), de Daverdisse (-4,29 %) et de Florenville (-2,80 %) sur la période 1978-2011. A l'écart des grands axes de communication et en l'absence de centre polarisateur, y compris sur le versant français, ces communes poursuivent leur déclin démographique. Le solde migratoire est négatif et les immigrations sont majoritairement le fait de personnes âgées. Les structures d'âge peu favorables à une forte natalité induisent un solde naturel négatif. L'âge moyen de ces communes est plus élevé que la moyenne provinciale et la proportion de personnes de plus de 65 ans y est élevée. 21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

21

Démographie Evolution de la population entre 1978 et 1991

Durbuy

Croissance absolue

Erezée

1.000 500

Rendeux

Marche-enFamenne

10

Tellin

Wellin

Bertogne Saint-Hubert

Sainte-Ode Bastogne

-2,49 - 0,00

Daverdisse Libin

Gain de population 0,01 - 2,5 2,51 - 5,00 5,01 - 10,0 10,01 - 15,00 15,01 - 20,00 plus de 20,01

LibramontChevigny

Vaux-sur-Sûre

Paliseul

Fauvillers Bertrix

Neufchâteau

Bouillon

Florenville

MeixdevantVirton

0

5

10 15 km

Attert

Habay Chiny Tintigny

±

Martelange

Léglise

Herbeumont

Limites administratives

frontière

Houffalize

Tenneville

< -2,50

limite provinciale

Gouvy

La RocheenArdenne

Nassogne

Croissance relative (%) Perte de population

limite d'arrondissement

Vielsalm

Manhay

Hotton

Arlon Etalle SaintLéger Virton

Messancy

Musson Aubange

Rouvroy

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 SOURCES : SPF, Economie, PME, Classes moyennes et Energie, 2011

22


Démographie Evolution de la population entre 1991 et 2001 Croissance absolue

Durbuy

100

Vielsalm Erezée

500

Hotton

Perte de population

Bertogne Saint-Hubert

Sainte-Ode Bastogne

Daverdisse Libin

Gain de population

0,01 - 2,50 2,51- 5,00 5,01 - 10,00 10,01 - 15,00 15,01 - 20,00 plus de 20,01

LibramontChevigny

Vaux-sur-Sûre

Paliseul

Fauvillers Bertrix

Neufchâteau

Bouillon

Chiny

5

10 15 km

Arlon

Tintigny

Etalle SaintLéger

MeixdevantVirton

0

Attert

Habay

Florenville

±

Martelange

Léglise

Herbeumont

Limites administratives

frontière

Houffalize

Tenneville

Tellin

Wellin

> 5,00 2,51 - 5,00 0,00 - 2,50

limite provinciale

La RocheenArdenne

Nassogne

Croissance relative (%)

Gouvy

Rendeux

Marche-enFamenne

1.000

limite d'arrondissement

Manhay

Messancy

Musson Aubange

Virton

Rouvroy

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 SOURCES : SPF, Economie, PME, Classes moyennes et Energie, 2011

23

Démographie Durbuy

Evolution de la population entre 2001 et 2011 Croissance absolue

Erezée

10

Vielsalm

Manhay

Hotton

100

Rendeux

Marche-enFamenne

500

Nassogne

1.000

Gouvy

La RocheenArdenne

Houffalize

Tenneville

Croissance relative (%)

Tellin

Wellin

Bertogne Saint-Hubert

Perte de population

Sainte-Ode Bastogne

Daverdisse

<0

Libin

Gain de population

LibramontChevigny

Vaux-sur-Sûre

Paliseul

0,01 - 2,50 2,51- 5,00 5,01 - 10,00 10,01 - 15,00 15,01 - 27,50

Fauvillers Bertrix

Neufchâteau

Bouillon

Florenville

limite d'arrondissement limite provinciale frontière

±

MeixdevantVirton

0

5

10 15 km

Attert

Habay Chiny Tintigny

Limites administratives

Martelange

Léglise

Herbeumont

Arlon Etalle SaintLéger Virton

Messancy

Musson Aubange

Rouvroy

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 SOURCES : SPF, Economie, PME, Classes moyennes et Energie, 2011

24


( ( ,77"#(#;12("1(;%2."(-7%#(#;%2"1%"#(-;%.(7$(-.;@614"(3"(&%'"DT;%.C(X%"(-;%.(7"#($%2."#( La démographie, un élément déterminant pour comprendre -.;@614"#(O$77;11"#(/4YZ(:$T7"$%(EL=Z(( le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir (

Perspectives d'évolution tendancielle &$(4.;6##$14"(-.A@%"(3"(7$(-;-%7$26;1(.A#%72"(#%.2;%2(3"#(D6C.$26;1#Z([(7\A45"7;1(7;4$79( 7"#(Une D6C.$26;1#( ;12( %1( attendue -;63#( 3AD;C.$-56X%"( #"1#6T7"D"12( -7%#( 6D-;.2$12( X%"( 7"#( croissance de la population relativement plus 1$6##$14"#( "2( 7"#( 3A4B#Z( +"( -7%#9( 7"( D;%@"D"12( D6C.$2;6."( 61Y7%"14"( 7"( D;%@"D"12( importante que la moyenne wallonne 1$2%."7(/7"#(1$6##$14"#(D;61#(7"#(3A4B#=9(-%6#X%"(7"#(D6C.$26;1#(4;14".1"12("1(D$];.62A( -  + 7,4 % d’ici 2020, contre + 5,9 % en région wallonne 3"#(-;-%7$26;1#(3"(]"%1"#($3%72"#($@"4(A@"12%"77"D"12(7"%.#("1Y$12#Z(

+ 20,1 % d'ici 2040, contre +16,0 % en région wallonne

[( 7\A45"77"( 3"( 7$( -.;@614"9( #"7;1( 7"#( -".#-"426@"#( 3%( F%."$%( YA3A.$7( 3%( S7$19( 4\"#2( 7\$..;136##"D"12( 3"( habitants F$#2;C1"( X%6( 3"@.$6"12( 7$( de 4.;6##$14"( ."7$26@"( 7$( -7%#( –  + 20.004 d’ici 2020, 4;11$^2."( soit 9,7 % la croissance wallonne 6D-;.2$12"Z(( + 54.408 habitants d’ici 2040, soit 9,7 % de la croissance wallonne ;(82-(1'>B'C'.-+&0-=#$,-&')D%,/21#$/"'E'2/"A'#-+*-'63434F'34G4F'3454:')1'"/*8+-')D7(8$#("#&'-"' –  alors qu'2011, la province représente 7,7 % de la population wallonne +%A$/"'H(22/""-F'0(+'0+/,$"=-' !"#$%&'( )&'( )"**+&'(,( -.//,( à "0'&$1234"*'5( -.6.( &3( -.7.(,( 8&$'9&%341&'( )&(tendanciel) 9"9#:234"*( -./.;-.7.(,( Perspectives d'évolution long terme-.-.5( du nombre d'habitants (scénario <#$&2#(=+)+$2:()#(8:2*(&3(!8>(?%"*"@4&(A(BC!D?E( Sources : 2011: observations, 2020, 2040 et 2060 : Perspectives de population 2010-2060 : BFP et SPF Economie – DGSIE

./012(#$/"'67(89:'

(

34>>'

F"7C6X%"( !AC6;1(O$77;11"( F.$T$12(O$77;1( U$61$%2( &6BC"( &%'"DT;%.C( W$D%.(

3434'

34G4'

I($"')-'0/012(#$/"'67(89:' 3454'

E'3434'

E'34G4'

E'3454'

EMZRIVZRRM( EEZNPNZRMH( EIZNRKZKEV( EKZHEHZMIP( QVHPZREH( QEZVNHZKIV( QIZHPVZMKP( KZHIMZMMV( KZVINZEKE( LZMPKZHMH( LZKVNZNVV( QIMNZEIL( QHNKZLRP( QPHNZNVM( KPIZNVR( LEEZKRM( LNMZIRV( LRPZVVV( QIPZVEE( QVVZNEP( QEENZMRP( EZKEHZLMH( EZKVEZHPK( EZLVEZMIP( EZHHPZPRP( QHNZEVP( QEHHZNIK( QILKZLRK( EZMVHZMPV( EZELHZLVL( EZINMZRRM( EZKHKZVIH( QVMZKPV( QEPHZRMK( QIVPZNKP( IVEZIPH( IREZIPR( KIHZNRK( KHIZNPM( QIMZMML( QHLZLMP( QPEZKRH( LVHZHHE( HMNZKRH( HNHZLRV( NEIZHRV( QKMZPLL( QPRZRLN( QEKVZMLN(

;(1<')-'=+/$&&("=-'6?:' E'3434' E'34G4' E'3454' QN9RL( QH9PN( QV9HM( QL9IV( QN9HH( QV9KV( QN9LR(

QEN9EH( QEN9ME( QIM9IP( QEE9PK( QEV9IR( QIM9MN( QEP9RE(

QIK9NV( QIL9KL( QKM9KL( QEP9HE( QIH9RI( QKM9MM( QIP9PI(

( (

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

25

(

La démographie, un élément déterminant pour comprendre le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir Rapport sur la situation économique et sociale de la Grande Région 1. Territoire et population Perspectives d'évolution

tendancielle

Projection de population en 2030 Variation par rapport à 2007 en %

&"-%.(/0"12."(3"(."45".45"("1(*46"14"#(3"(7$(8677"9(3%(:"..62;6."("2(3%(<676"%(.%.$7=(>(?16@".#62A(3"(&6BC"( 05"D61(3"#(05"@."%67#9(E(>(FG26D"12(FHIJK(>(LMMM(&6BC"( Variation par tranche d'âge (en 1000) Saarland Rheinland-Pfalz Lorraine GR. Region

-11,6

< 20 20-59

-6,5

-242 -650

60-79

-2,8

803

80+

1,7

Total

DG Belgien

14,5

Wallonie

14,7

Luxembourg

276 187

27,4

Le total peut différer en raison de l’arrondissement des valeurs Source (calculs IBA / OIE) : Saarland: Statistisches Amt; 11. koordinierte Bevölkerungsvorausberechnung (Variante W1). Lorraine: INSEE; Projections de population Omphale. Luxembourg: STATEC; Projections de population. Rheinland-Pfalz: Stat. Landesamt; 2. reg. Bevölkerungsvorausberechnung von 2007 (mittlere Variante) Wallonie / DG Belgien: INS, Ecodata; BFP-DGSIE, Perspectives de population 2007-2060

L’évolution démographique attendue montre des disparités sensibles entre les com21/06/12 Lepur-ULg ReseauLux - SDEL posantes régionales : bilan négatif pour la Sarre, la Rhénanie-Palatinat et même la Lorraine … Les projections démographiques retenues par les offices statistiques de la Grande Région annoncent des dynamiques d’évolution très différentes en fonction des régions. Selon leurs

26


Perspectives démographiques aux horizons 2020 et 2040, par arrondissement

±

Perspectives démographiques Scénario tendanciel Arr. de Marche-enFamenne

±

Perspectives démographiques Scénario tendanciel Arr. de Marche-enFamenne

Arr. de Bastogne

+2.953 hab.

+9.251 hab.

Arr. de Bastogne

+4.578 hab.

+13.000 hab.

Arr. de Neufchâteau

Arr. de Neufchâteau

Evolution projetée de la population entre 2011 et 2020

Evolution projetée de la population entre 2011 et 2040

+5.139 hab.

Evolution absolue (en nombre d'habitants)

(en nombre d'habitants)

Arr. d'Arlon

10.000 1.000

Arr. d'Arlon Arr. de Virton

10.000

Arr. de Virton

Evolution relative (en %) 5,01 - 7,50 7,51 - 10,00 10,01 - 12,50

+2.842 hab.

Evolution relative (en %)

+4.492 hab.

+8.488 hab.

15,01 - 20,00

+8.845 hab.

20,01 - 25,00 25,01 - 30,00

Limites administratives limite provinciale frontière

+14.824 hab.

Evolution absolue

0

5

10

15 km

: Lepur-ULg, 2012 : Bureau fédéral du Plan, 2011

RÉALISATION SOURCES

Limites administratives limite provinciale frontière

0

5

10

15 km

: Lepur-ULg, 2012 : Bureau fédéral du Plan, 2011

RÉALISATION SOURCES

La croissance prévue de la population résulte surtout des migrations. A l'échelon local, les migrations ont un poids démographique sensiblement plus important que les naissances et les décès. De plus, le mouvement migratoire influence le mouvement naturel (les naissances moins les décès), puisque les migrations concernent en majorité des populations de jeunes adultes avec éventuellement leurs enfants. A l'échelle de la province, selon les perspectives du Bureau fédéral du Plan, c'est l'arrondissement de Bastogne qui devraient connaître la croissance relative la plus importante

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

27

La démographie, un élément déterminant pour comprendre le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir Perspectives d'évolution tendancielle

Perspectives d'évolution à long terme du nombre d'habitants (scénario tendanciel) Sources : 2011: observations, 2020, 2040 et 2060 : Perspectives de population 2010-2060 : BFP et SPF Economie – DGSIE

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

28


Perspectives démographiques Scénario tendanciel

Durbuy

Vielsalm Erezée

Manhay

Hotton Rendeux

Evolution projetée du nombre d'habitants entre 2011 et 2021 Evolution absolue (en nombre d'habitants)

Houffalize

Tenneville Wellin

Tellin Sainte-Ode Libin

Daverdisse

LibramontChevigny

Evolution relative (taux de croissance, en %)

Paliseul

Bertogne

Bastogne

Saint-Hubert

1.000

Vaux-sur-Sûre

Bertrix

Fauvillers Neufchâteau

-0,90 - 0,00 0,00 - 5,00 5,01 - 10,00 10,01 - 15,00 15,01 - 20,00 20,01 - 23,50

limite d'arrondissement limite provinciale frontière

La RocheenArdenne

Nassogne

10 100

Limites administratives

Gouvy

Marche-enFamenne

Bouillon

Martelange Léglise

Herbeumont Chiny

Tintigny

±

MeixdevantVirton

0

5

10 15 km

Attert

Habay

Florenville

Arlon Etalle SaintLéger Virton

Messancy

Musson Aubange

Rouvroy

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 SOURCES : Centre de recherche en démographie et sociétés, UCL - IWEPS, Perspectives de population et des ménages au niveau communal, 2012

29

La démographie, un élément déterminant pour comprendre le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir L'âge des habitants

La population de la province est plus jeune •  39,1 ans d'âge moyen contre 40,4 ans pour la moyenne wallonne •  4 communes parmi les 10 communes les plus jeunes de Belgique et 5 autres aux 10 places suivantes

Source : SPF, registre national 21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

30


La démographie, un élément déterminant pour comprendre le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir L'âge des habitants Distribution des groupes d'âges de vie : comparaison entre la population de la province de Luxembourg et la population wallonne au 1er janvier 2010 Distribution des groupes d'âges de la vie : sexes réunis 0,25

0,2

0,15

0,1

0,05

0 0 à 2 ans

3 à 5 ans

6 à 11 ans

12 à 17 ans

18 à 29 ans

30 à 44 ans

45 à 59 ans

60 à 74 ans

75 ans et plus

Province de Luxembourg au 01/01/2010 Région wallonne au 01/01/2010

Source des données : Institut National de Statistique et IWEPS, CYTISE Communes. Base de données en ligne

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

31

La démographie, un élément déterminant pour comprendre le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir Des structures d’âge de population différenciées entre les communes

±

Durbuy

Erezée

Vielsalm

Manhay

Erezée

Rendeux

Houffalize

Bertogne

Wellin

Bastogne

Fauvillers

17,51 - 20,00 20,01 - 22,50 22,51 - 25,00 25,01 - 27,50 27,51 - 30,00

Florenville

Part des plus de 65 ans (en % de la population totale)

Attert

10,01 - 12,50 12,51 - 15,01 15,01 - 17,50 17,51 - 20,00 20,01 - 22,50

Arlon Etalle SaintLéger Virton

Messancy

Musson Aubange

Rouvroy

Limites administratives

Limites administratives limite d'arrondissement 0 5 10 15 km limite provinciale RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 SOURCES : SPF, Economie, PME, Classes moyennes et Energie, 2010 frontière

21/06/12

Lepur-ULg

-

Florenville

Martelange

Léglise

Herbeumont

Habay

MeixdevantVirton

Neufchâteau

Bouillon

Chiny Tintigny

Vaux-sur-Sûre

Fauvillers Bertrix

Martelange

Léglise

Bastogne

LibramontChevigny

Paliseul

Neufchteau

Herbeumont

Sainte-Ode

Daverdisse

Vaux-sur-Sûre

Bouillon

Part des moins de 18 ans (en % de la population totale)

Bertogne

Libin LibramontChevigny

Paliseul Bertrix

Tellin Saint-Hubert

Sainte-Ode

Daverdisse Libin

Houffalize

Tenneville

Tellin Saint-Hubert

Gouvy

La RocheenArdenne

Nassogne

Tenneville Wellin

Rendeux

Marche-enFamenne

Gouvy

La RocheenArdenne

Nassogne

Vielsalm

Manhay

Hotton

Hotton Marche-enFamenne

±

Durbuy

Attert

Habay Chiny Tintigny

MeixdevantVirton

Arlon Etalle SaintLéger Virton

Messancy

Musson Aubange

Rouvroy

limite d'arrondissement 0 5 10 15 km limite provinciale RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 frontière SOURCES : SPF, Economie, PME, Classes moyennes et Energie, 2010

ReseauLux - SDEL

32


La démographie, un élément déterminant pour comprendre le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir L'âge des habitants L’âge moyen augmente mais moins vite qu’en Wallonie –  La baisse de la natalité, la hausse de l'espérance de vie (+ 1 an tous les 6-7 ans en moyenne ) et l'arrivée massive dans le troisième âge de la génération du baby boom entraînent un vieillissement de la population et une mutation de la structure d'âge de la population, avec moins de jeunes et davantage de seniors –  l’âge moyen a tendance à augmenter moins vite. Les projections devraient rectifier cette tendance

Le vieillissement se poursuit mais dans une moindre proportion que dans le reste de la région wallonne –  l'âge moyen devrait passer à 40,2 ans d'ici 2020 et à 42,6 ans d'ici 2040 –  la population reste en moyenne plus jeune qu’au niveau régional.

Source : SPF Economie - Direction générale Statistique et Information économique, 2011,

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

33

La démographie, un élément déterminant pour comprendre le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir Perspectives d'évolution tendancielle La part des personnes âgées au sein de la population provinciale augmente mais reste inférieure à la moyenne wallonne -  la part des personnes âgées de plus de 65 ans passerait de 15,4% en 2010 à 17,0% en 2020 et 22,7% en 2040 -  la part de la population active devrait connaître un recul net de 2,30 % d'ici 2020 et de 6,30 % d'ici 2040, passant de 65,96 % de la population totale en 2010 à 63,66 % en 2020 et 59,66 en 2040 -  le nombre des jeunes de moins de 18 ans arrivant prochainement sur le marché du travail est également appelé à diminuer de 0,5 % d'ici 2020 et de 1,98 % d'ici 2040, passant de 23,2 % en 2010 à 22,7% en 2020 et 21,2% en 2040

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

34


La démographie, un élément déterminant pour comprendre le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir Les ménages Une taille moyenne des ménages bien supérieure aux moyennes wallonne et belge - 2,44 personnes par ménage contre 2,32 en région wallonne et 2,33 en Belgique - 31,90 % de ménage d’une personne contre 52,55 en Wallonie et 33,76 en Belgique Une taille moyenne des ménages qui diminue + rapidement dans la province - une baisse de -9,03 % (-0,24 personne) entre 1991 et 2010, contre -6,86% (-0,17 personne) en région wallonne Caractéristiques des ménages en province de Luxembourg, par arrondissement Source : SPF Economie - Direction générale Statistique et Information économique, 2011

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

35

Ménages Des contrastes au sein de la province dans la composition des ménages Durbuy

Erezée

Vielsalm

Manhay

Hotton Rendeux

Marche-enFamenne

Nassogne

Wellin

frontière

Bertogne Sainte-Ode Bastogne

Daverdisse Libin

LibramontChevigny

Vaux-sur-Sûre

Paliseul

Fauvillers Bertrix

Neufchâteau Martelange

Bouillon

±

Léglise

Herbeumont

Moyenne régionale: 2,32 pers./ménages Moyenne provinciale: 2,44 pers./ménages Minimun: 2,21 pers./ménages (Bouillon) Maximum: 2,84 pers./ménages (Attert)

limite provinciale

Tellin Saint-Hubert

2,21 - 2,30 2,31 - 2,40 2,41 - 2,50 2,51 - 2,60 2,61 - 2,90

limite d'arrondissement

Houffalize

Tenneville

Taille moyenne des ménages en 2010 (en nombre de personnes)

Limites administratives

Gouvy

La RocheenArdenne

Florenville

Tintigny

MeixdevantVirton

0

5

10 15 km

Attert

Habay Chiny

Arlon Etalle SaintLéger Virton

Messancy

Musson Aubange

Rouvroy

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 SOURCES : SPF, Economie, PME, Classes moyennes et Energie, 2011

36


La démographie, un élément déterminant pour comprendre le fonctionnement du territoire et le préparer à l'avenir Les ménages – perspectives d’évolution tendancielle Une augmentation attendue relative du nombre de ménages (et donc de logements) dans la province supérieure à la moyenne wallonne -  + 13,2 % d’ici 2021, contre + 8,6 % en région wallonne –  + 14.519 ménages d’ici 2020, soit 11,1 % de la croissance wallonne, alors qu’elle représente 7,3% des ménages wallons Perspective d’évolution du nombre de ménages à l’horizon 2021, par arrondissement Source : Centre de recherche en Démographie et Sociétés de l’UCL, IWEPS, 2012

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

37

Ménages Perspectives d'évolution (scénrio tendanciel) Durbuy Erezée Manhay

Evolution projetée du nombre de ménages entre 2011 et 2021

Hotton Rendeux

Marche-enFamenne

Evolution absolue (en nombre de ménages)

Tenneville Tellin

Wellin

Bertogne Saint-Hubert

Daverdisse

limite d'arrondissement limite provinciale frontière

Houffalize

Nassogne

Evolution relative (taux de croissance, en %)

Limites administratives

Gouvy

La RocheenArdenne

1.000 500 100

moins de 5,00 5,01 - 7,50 7,51 - 10,00 10,01 - 12,50 12,51 - 15,00 15,01 - 20,00 20,01 - 27,96

Vielsalm

Bastogne Sainte-Ode

Libin Vaux-surSûre

LibramontChevigny

Paliseul

Fauvillers

Neufchâteau Bertrix

Léglise

Bouillon

Les croissances les + importantes sont attendues dans les communes qui connaissent les + fortes croissances relatives de leur Martelange population.

Herbeumont Florenville

Les communes situées le long de la frontière française, dans le sud-ouest de la Province qui connaissent une stagnation démographique, enregistreront de moindres croissances relatives

±

0

5

10 15 km

Chiny

Attert

Habay Tintigny

Arlon Etalle

MeixdevantVirton

SaintLéger Virton

Messancy

Musson Aubange

Rouvroy

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 SOURCES : Centre de recherche en démographie et sociétés, UCL - IWEPS, Perspectives de population et des ménages au niveau communal, 2012

38


Les caractéristiques socio-professionnelles de la population et des ménages L'emploi des résidents

Un taux d'activité supérieur à la moyenne régionale (force de travail)

= rapport entre la population active (présente sur le marché du travail), occupée ou non, et

la population en âge de travailler (14-65 ans) -  taux d'activité moyen en province de Luxembourg de 71,11 %, supérieur à celui de la région wallonne de 2,41 points

•  taux d'activité des femmes (64,49 %), supérieur à celui de la Wallonie (62,31 %). •  taux d'activité chez les 15-24 ans (37,70%), relativement proche de la moyenne régionale (37,09 %). •  taux d'activité des 25-49 ans (87,23 %), légèrement plus élevé que dans toute la Wallonie (85,43 %)

Un taux d'emploi supérieur à la moyenne régionale

= nombre de personnes disposant d'un emploi (population active occupée) rapporté au nombre de personnes en âge de travailler (15-64 ans), reflète la capacité d'une économie à utiliser ses ressources en main-d'œuvre

-  taux d'emploi en province de Luxembourg de 61,95 % contre 56,64 % en Wallonie (2010)

Un taux de demande d'emploi inférieur à la moyenne régionale

-  taux de demande d'emploi de 10,0% en province de Luxembourg contre 15,1 % en région wallonne en moyenne (hors Communauté germanophone) - au 30 juin 2011

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

39

Les caractéristiques socio-professionnelles de la population et des ménages L'emploi des résidents Taux d'activité, taux d'emploi et taux de chômage en 2010 et évolution entre 2003 et 2010 en province de Luxembourg, par arrondissement

SPF Economie - Direction générale Statistique et Information économique, 2011

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

40


Les caractéristiques socio-professionnelles de la population et des ménages Le revenu des résidents

Un revenu moyen par habitant légèrement au-dessus de la référence wallonne -  14.899 ! par hab./an pour la province contre -  14.668 ! par hab./an en région wallonne

Des disparités territoriales quant au revenu moyen par habitant -  les revenus moyens les plus élevés s'observent dans les zones proches de la frontière grand-ducale Attert (19.198 !), Messancy (18.682 !) ou Arlon (18.403 !), -  des revenus moyens particulièrement faibles s'observent dans les vallées touristiques •  Bouillon (12.987 !) •  le couloir de l'Ourthe supérieure : avec 13.025 ! et 13.163 ! par habitant, Rendeux et La Roche-en-Ardenne se situent à plus de 15 points de la moyenne nationale -  la commune de Gouvy affiche le plus faible revenu moyen 12.795 !, 21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

41

Revenus Durbuy

Erezée

Vielsalm

Manhay

Hotton Rendeux

Marche-enFamenne

Nassogne

Indice de richesse en 2009 (100 = moyenne nationale)

Bertogne Saint-Hubert

Sainte-Ode Bastogne

Daverdisse Libin

LibramontChevigny

Vaux-sur-Sûre

Paliseul

Fauvillers Bertrix

Neufchâteau Martelange

Bouillon

Léglise

Herbeumont

Florenville

Tintigny

limite d'arrondissement

±

MeixdevantVirton

0

5

10 15 km

Attert

Habay Chiny

Limites administratives

frontière

Houffalize

Tenneville Tellin

Wellin

82,36 - 85,00 85,01 - 90,00 90,01 - 95,00 95,01 - 100,00 100,01 - 105,00 105,01 - 110,00 110,01 - 115,00 115,01 - 120,00 120,01 - 125,00

limite provinciale

Gouvy

La RocheenArdenne

Arlon Etalle SaintLéger Virton

Messancy

Musson Aubange

Rouvroy

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 CLASSIFICATION : manuelle SOURCES : SPF, Economie, PME, Classes moyennes et Energie, 2011

42


Population et ménages Points forts

Points faibles

•  Croissance de la population supérieure à la tendance wallonne •  Mouvements naturel et migratoire favorables à la croissance démographique

•  Différenciation importante parmi les communes de la province quant aux dynamiques démographiques (bordure ouest de la province et communes touristiques)

•  Renouvellement démographique important (flux entrant et sortant important)

•  Perspective d’augmentation du taux de vieillissement plus rapide qu’en Wallonie (rattrapage)

•  Population en moyenne plus jeune •  Taille moyenne des ménages supérieure à la référence wallonne

•  Perspective d’augmentation de la part relative des personnes âgées et très âgées

•  Taux d'activité et taux d'emploi supérieurs à la moyenne régionale

•  Perspective d’augmentation du •  Revenu moyen par habitant nombre de ménages d’une personne légèrement au-dessus de la référence wallonne

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

Habitat et logements

43

Superficie consacrée à la résidence

Un faible taux d’occupation résidentielle des terrains en comparaison aux autres provinces -  en 2011, les terrains consacrés à la résidence occupaient 9.676 ha en Luxembourg, soit 2,2 % de la superficie provinciale totale -  c’est en valeur absolue et proportionnellement moins que dans les autres provinces wallonnes

Mais une densité de logement moindre

-  11,9 logements / ha de superficie résidentielle Superficie Part de la superficie Nombre de résidentielle consacrée à la logements (ha) résidence (%)

Superficie totale (ha)

Région wallonne

92.823

5,51

443.972

9.676

378.569

12.380

Prov. Hainaut

109.056

Prov. Liège

386.231

Prov. Namur

366.601

Prov. Luxembourg Prov. Brabant wallon

1.684.429

Part des Densité moyenne de logements logement à l’ha de unifamiliaux(%) terrains résidentiels

1.570.240

77,80

16,9

2,18

115.352

83,21

11,9

3,27

177.802

69,23

14,4

30.105

27,60

591.851

83,92

19,7

24.475

6,34

485.451

71,30

19,8

16.188

4,42

199.784

79,98

12,3

Source : Occupation du sol: SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie; Logement: Cadmap 21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

44


Occupation du sol Durbuy

Erezée

Vielsalm

Manhay

Hotton Rendeux

Marche-enFamenne

Nassogne

Part de la superficie communale consacrée aux terrains résidentiels en 2011 (en pourcentage)

Gouvy

La RocheenArdenne

Houffalize

Tenneville Tellin

Wellin

Bertogne Sainte-Ode

Saint-Hubert

Bastogne

1,00 - 1,50 1,51 - 2,00 2,01 - 3,00 3,01 - 4,00 4,01 - 5,00 5,01 - 6,00

Daverdisse Libin

LibramontChevigny

Vaux-sur-Sûre

Paliseul

Fauvillers Bertrix

Neufchâteau

Bouillon

Martelange

Léglise

Herbeumont

Limites administratives limite d'arrondissement

Chiny

limite provinciale

Arlon

Tintigny

Etalle

frontière

±

SaintLéger

MeixdevantVirton

0

5

Attert

Habay

Florenville

10 15 km

Messancy

Musson Aubange

Virton

Rouvroy

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 SOURCES : SPF, Economie, PME, Classes moyennes et Energie, 2011

45

Habitat Nombre de logements en 2010

)

1.000

)

5.000

)

10.000

)

Erezée

frontière

21/06/12

Gouvy

) La RocheenArdenne

Houffalize

)

Nassogne

)

)

)

Tenneville Wellin

)

)

Tellin

)

Sainte-Ode

)

)

Bertogne

)

Saint-Hubert

Daverdisse

Libin

LibramontChevigny

)

)

Vaux-sur-Sûre

)

) Paliseul

±

Lepur-ULg

Bouillon

)

)

Bertrix

Fauvillers )

)

Neufchâteau

)

Martelange

)

Herbeumont ) Florenville

Chiny

Léglise

) ) )

10 15 km

Attert

)

)

Rouvroy

) Arlon

)

Etalle

MeixdevantVirton Virton

5

)

Habay

Tintigny

0

Bastogne

)

)

Les terrains résidentiels sont les terrains essentiellement consacrés à des bâtiments résidentiels ou principalement résidentiels, ils correspondent aux parcelles accueillant des maisons, appartements, jardins privés, potagers, garages, cours, presbytères, châteaux... Sont inclus dans les terrains résidentiels les jardins privés et les petits espaces verts qui sont essentiellement utilisés par les habitants des immeubles auxquels ils sont rattachés. Les terrains résidentiels comprennent également les aires de stationnement et les petits terrains de jeux essentiellement réservés à l’usage de la population locale.

limite provinciale

Manhay

Rendeux

)

Vielsalm

)

)

)

Marche-enFamenne

Nombre de logements par ha de superficie résidentielle 6,27 - 8,00 8,01 - 10,00 10,01 - 12,00 12,01 - 14,00 16,01 - 16,10

limite d'arrondissement

)

Hotton

Densité de logement en 2010

Limites administratives

Durbuy

)

Saint-

Léger )

)

Musson

)

Messancy

)

Aubange

)

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 CLASSIFICATION : manuelle SOURCES : Logement: Documentation patrimoniale, AGDP-SPF Finances, 2010; Occupation du sol: SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie, 2010 ReseauLux - SDEL 46


Habitat et logements

Age du logement

Un stock bâti résidentiel relativement ancien -  44,7 % des logements construits avant 1941 à l’échelle de la province Mais un renouvellement engagé -  8,79 % des logements construits après 2000 à l’échelle de la province

Année de construction

Part (%)

Avant 1941 1941-2000 1990-2000 2000-2010 Total

44,68 91,21 8,39 8,79 100

Source : SPF Finance, AGPD, Documentation patrimoniale

21/06/12

Lepur-ULg

-

47

ReseauLux - SDEL

Habitat Durbuy

(

Vielsalm

Erezée

(

Hotton

(

(

Nombre de logements construit avant 1941

( ( (

1.000 100

Wellin

(

Daverdisse

(

Part des logements construits avant 1941 dans le stock de logements (%)

(

±

(

( ( ( ( (

Rouvroy

(

( Arlon

Etalle

MeixdevantVirton Virton

10 15 km

Attert

Habay

Chiny

Tintigny

5

Martelange

(

(

(

(

Fauvillers Léglise

Herbeumont

60,01 - 65,48

frontière

( (

(

Florenville

0

Bastogne

Vaux-sur-Sûre

Neufchâteau

(

55,01 - 60,00

limite provinciale

(

(

LibramontChevigny

Bertrix

(

50,01 - 55,00

limite d'arrondissement

Bertogne

Libin

Bouillon

45,01 - 50,00

(

(

Sainte-Ode

(

40,01 - 45,00

Limites administratives

(

( (

Houffalize

(

Saint-Hubert

Paliseul

25,14 - 40,00

(

La RocheenArdenne Tenneville

Tellin

(

Gouvy

(

Nassogne

(

(

Rendeux

Marche-enFamenne

(

Manhay

(

Saint-

(Léger

(

Musson

(

Messancy

(

Aubange

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 CLASSIFICATION : manuelle SOURCES : Documentation patrimoniale, AGDP-SPF Finances, 2010

48


Logements construits entre 1990 et 2000 et 2000 et 2010 Habitat

Habitat

))

)

Durbuy

)

)

La RocheenArdenne

) )

)

)

)

Tellin

Saint-Hubert

)

Nombre de logements construits entre 1990 et 2000

) ) )

)

)

)

) )

)

Tintigny

)

0

SOURCES

10

15 km

)

)

)

Houffalize

Habay

)

)

)

Etalle

) )

SaintLéger

)

Attert

)

Nombre de logements construits entre 2000 et 2010 ) 10 ) 100

Arlon

Messancy

)

Musson

)

Aubange

±

)

)

Fauvillers

)

Neufchâteau

)

)

Herbeumont

) )

Chiny

Florenville

Habay

)

)

Martelange

)

Léglise

)

)

Etalle

Tintigny

Meixdevant- Virton Virton

)

Attert

SaintLéger

)

) )

Musson

Rouvroy

1.000

1-4% 4-6% 6-9% 9 - 12 % 12- 19 %

0

: Documentation patrimoniale, AGDP-SPF Finances, 2010

-

)

Bastogne

Vaux-sur-Sûre

Part des logements construits entre 2000-2010 dans le stock de logements

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 CLASSIFICATION : manuelle

Lepur-ULg

)

Bertrix

Bouillon

)) )) )

)

Bertogne

Sainte-Ode

LibramontChevigny

)

Limites administratives limite d'arrondissement limite provinciale frontière 5

Saint-Hubert

Libin

Paliseul Martelange

)

Meixdevant- Virton Virton

Part des logements construits entre 1990 et 2000 dans le stock de logements

Daverdisse )

) Tellin

Léglise

Chiny

Rouvroy

)

Bastogne

) ) )

Florenville

100 10

21/06/12

)

)

)

)

)

)

Fauvillers

Herbeumont

Gouvy

La RocheenArdenne

)

Wellin

Bertogne

Bertrix

) )

)

Rendeux )

Nassogne

Vaux-sur-Sûre

LibramontChevigny

1.000

1-4% 4-6% 6-9% 9 - 12 % 12- 19 %

)

Houffalize

Vielsalm

) Manhay

Tenneville

Sainte-Ode

Neufchâteau

Bouillon

)

Marche-enFamenne

)

Tenneville

Libin

Paliseul

)

)

Erezée

)

Hotton

Gouvy

Rendeux

Nassogne

Daverdisse

)

Manhay

)

Marche-enFamenne

Wellin

)

Erezée

Hotton

))

Durbuy

Vielsalm

SOURCES

) Arlon

)

Messancy

)

Aubange

)

Limites administratives limite d'arrondissement limite provinciale frontière 5

10

15 km

±

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 CLASSIFICATION : natural breaks : Documentation patrimoniale, AGDP-SPF Finances, 2010

ReseauLux - SDEL

49

Habitat et logements Développement résidentiel

La province connaît un important développement résidentiel -  environ 265 ha urbanisés chaque année depuis ces 10 dernières années -  entre 2003 et 2011, la superficie consacrée à la résidence a augmenté de près de 20%, passant de 8.124 ha à 9.676 ha, soit un gain de 1.552 ha Evolution de la part des terrains consacrés à la résidence en Belgique, région wallonne et province de Luxembourg entre 2003 et 2011

Les terrains résidentiels sont les terrains essentiellement consacrés à des bâtiments résidentiels ou principalement résidentiels, ils correspondent aux parcelles accueillant des maisons, appartements, jardins privés, potagers, garages, cours, presbytères, châteaux... Sont inclus dans les terrains résidentiels les jardins privés et les petits espaces verts qui sont essentiellement utilisés par les habitants des immeubles auxquels ils sont rattachés. Les terrains résidentiels comprennent également les aires de stationnement et les petits terrains de jeux essentiellement réservés à l’usage de la population locale 21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

50


Occupation du sol

(( ( Durbuy

Evolution de la superficie communale consacrée aux terrains résidentiels entre 2003 et 2011

(

(

100 50

Vielsalm

( ( ( ( (

(

10

(

Evolution relative (en %) < 10,00 10,01 - 15,00 15,01 - 20,00 20,01 - 25,00 25,01 - 30,00 30,01 - 43,02

(

(

Sainte-Ode

LibramontChevigny

(

Vaux-sur-Sûre

( ( ( ( ( Paliseul

Bertrix

Fauvillers

Neufchâteau

Bouillon

(

Léglise

Herbeumont

( (

Florenville

limite d'arrondissement

Chiny

limite provinciale 0

5

10 15 km

Martelange

( ( (( ( ( ( ( ( (( ( Attert

Habay

Tintigny

MeixdevantVirton

±

(

Bastogne

( ((

Libin

Limites administratives

Gouvy

Houffalize

Bertogne

(

Saint-Hubert

Daverdisse

(

Tenneville

(

Tellin

Wellin

(

La RocheenArdenne

Nassogne

frontière

(

Manhay

Rendeux

Marche-enFamenne

Evolution absolue (en ha)

( (

(

Erezée

Hotton

Arlon

Etalle

SaintLéger

Virton

Messancy

Musson Aubange

Rouvroy

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 SOURCES : SPF, Economie, PME, Classes moyennes et Energie, 2011

Habitat et logements

Des transactions immobilières beaucoup plus nombreuses dans l'arrondissement d'Arlon Nombre de ventes de maisons, villas et appartements en province de Luxembourg en 2008, par arrondissements Virton

Neufchâteau

Marche-en-Famenne

Bastogne

Arlon

0

100

200

300

400

500

Arlon

Bastogne

Marche-en-Famenne

Maisons

338

208

Villas

65

76

Appartements

368

31

65

600

700

800

Neufchâteau

Virton

280

258

303

142

106

69

61

32

900

Source : SPF Economie – DG Statistique et Information économique, 2011 21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

52

51


Habitat Durbuy

Vielsalm

Erezée Manhay

Hotton Rendeux

Marche-enFamenne

Gouvy

La RocheenArdenne

Houffalize

Nassogne Tenneville Tellin

Wellin

Prix moyen des terrains à bâtir entre 2005 et 2010 (en euros par mètre carré)

Bertogne Saint-Hubert

Sainte-Ode

Bastogne

Daverdisse Libin LibramontChevigny

17,00 - 20,00

Vaux-sur-Sûre

Paliseul

20,01 - 30,00

Fauvillers Bertrix

30,01 - 40,00

Neufchâteau

Bouillon

40,01 - 50,00

Martelange Léglise

Herbeumont

50,01 - 75,00

Attert

plus de 75,01

Florenville

Habay

Chiny

Tintigny

Limites administratives limite d'arrondissement limite provinciale frontière

±

MeixdevantVirton Virton

0

5

10 15 km

Arlon

Etalle SaintLéger Musson

Messancy Aubange

Rouvroy

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 CLASSIFICATION : manuelle SOURCES : SPF Economie - Direction générale Statistique et Information économique, 2011

53

Habitat et logements Densité de logement et dédensification Sur le long terme, la construction neuve s’inscrit encore majoritairement dans un processus de dédensification, particulièrement en Luxembourg • ici, la densité de logement est exprimée en nombre de logements par ha construit en tenant compte de chaque parcelle cadastrale accueillant du logement • trois classes d’âge sont distinguées : avant 1950, entre 1950 et 2000 et après les années 2000 Densité logements/ha

m!/logement

7

1428,6

10

1000

15

666,7

25

400

40

250

Source: SPF Finance, AGPD, Documentation patrimoniale; traitement Ulg-Lepur, 2012

Sans doute, la période récente est-elle caractérisée par des densités supérieures à celles de la décennie précédente mais on reste éloigné des densités traditionnelles qui ont prévalu par le passé 21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

54


55

Habitat et logements Des transactions immobilières plus nombreuses… et proportionnellement de + en + plus de villas et d'appartements Evolution du nombre total de transactions en province de Luxembourg entre 1985 et 2008 2008 2005 2000 1995 1990 1985 0

Maisons

500

1.000

1.500

2.000

2.500

3.000

1985

1990

1995

2000

2005

2008

1.525

1.703

1.699

1.779

1.442

1.387

Villas

21

46

56

98

465

458

Appartements

63

105

139

150

265

557

Source : SPF Economie – DG Statistique et Information économique, 2011 21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

56


Habitat et logements Réserve foncière

Une réserve foncière -  la zone d'habitat au plan de secteur constituée de terres déjà urbanisées à plus de 63 % -  une réserve de 9.872 ha en zone d'habitat et de 2.306 ha dans les zones d'aménagement communal concerté

La zone d'habitat au plan de secteur et disponibilités en province de Luxembourg, par arrondissement

Source : Plan de Localisation Informatique (PLI) ; Plan de secteur – SPW

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

57

Habitat

Des disponibilités foncières inégalement réparties sur le territoire

Durbuy Erezée

Vielsalm

Hotton

Terrains disponibles à la construction en zone d'habitat*

Daverdisse

LibramontChevigny

Part de la zone d'habitat disponible (%)

Paliseul

de 20 à 30%

Bastogne

Sainte-Ode

Libin

300

Vaux-sur-Sûre

Fauvillers Bertrix

Neufchâteau

Martelange

Bouillon

de 30 à 35%

Léglise

Herbeumont

de 35 à 40%

Florenville

de 40 à 45% de 45 à 50%

frontière

Houffalize

Bertogne

Saint-Hubert

Superficie totale (ha)

limite provinciale

Gouvy

Tenneville Tellin

Wellin

limite d'arrondissement

Manhay

La RocheenArdenne

Nassogne

* comprend la zone d'habitat et la zone d'habitat à caractère rural

Limites administratives

Rendeux

Marche-enFamenne

Attert

Chiny

Habay

Tintigny

±

MeixdevantVirton Virton

0

5

10 15 km

Arlon

Etalle SaintLéger Musson

Messancy Aubange

Rouvroy

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 CLASSIFICATION : manuelle SOURCES : Plan de secteur vectoriel, SPW-DGO4 ; Plan de localisation informatique, SPW, 2012

58


Habitat Durbuy Erezée

Vielsalm

Hotton

Terrains disponibles à la construction en zone d'habitat* et zone d’aménagement communal concerté

Rendeux

Marche-enFamenne

Manhay Gouvy

La RocheenArdenne Houffalize

Nassogne

* comprend la zone d'habitat et la zone d'habitat à caractère rural

Tenneville

Superficie totale (ha)

Daverdisse

Bertogne

Tellin

Wellin

Saint-Hubert Libin

LibramontChevigny

300 Part disponible (%)

Paliseul

de 25 à 35%

Bastogne

Sainte-Ode

Vaux-sur-Sûre

Fauvillers

Bertrix Neufchâteau

Martelange

Bouillon

de 35 à 40%

Léglise

Herbeumont

de 40 à 45%

Florenville

de 45 à 50%

Attert

Habay

Chiny

Etalle

plus de 50%

Arlon

Tintigny

Limites administratives

±

limite d'arrondissement limite provinciale frontière

Meixdevant- Virton Virton

SaintLéger Musson

0

5

10 15 km

Messancy Aubange

Rouvroy

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012 CLASSIFICATION : manuelle SOURCES : Plan de secteur vectoriel, SPW-DGO4 ; Plan de localisation informatique, SPW, 2012

59

Habitat et logements Points forts

Points faibles

•  Dynamique d’urbanisation récente a renouvelé le parc immobilier privé •  Part des appartements dans les nouvelles constructions en augmentation (dans l’arrondissement d’Arlon, en particulier et dans les noyaux urbains) •  Disponibilités foncières suffisantes pour absorber l’accroissement attendu du nombre de ménages (avec un pourcentage variable selon les communes)

•  Rajeunissement du parc immobilier essentiellement dans la zone de polarisation de Luxembourg •  Parc de logements assez ancien: près de 45 % des logements construits avant 1941 (mais éventuellement renouvelé) •  Production majoritaire de villas 4 façades à partir des années 1950 a entraîné un processus de dédensification •  Sous-occupation des logements induite par une faible mobilité résidentielle (fort taux de propriétaires et faible mobilité résidentielle des personnes âgées) •  Augmentation des coûts de l'immobilier en particulier dans la zone de polarisation de Luxembourg / Arlon) •  Disponibilités foncières plus importantes dans les communes périphériques

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

60


L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Structure et dynamiques de l'emploi

Nombre d'emplois -  90.579 unités sur la province de Luxembourg -  dont 16,8 % d'indépendants, pourcentage nettement supérieur à la valeur wallonne 15,2% -  33 emplois pour 100 habitants, pratiquement égal à la valeur wallonne (34) mais bien en-dessous de la référence nationale (41) Importance et évolution de l'emploi

Sources : ONSS (31/12/2010) et INASTI (31/12/2010) 21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

61

L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Structure et dynamiques de l'emploi

Quatre entités totalisant 42% des emplois (pour 26% de la pop.) –  Arlon : 14.125 unités mais seulement 7,2 % d'indépendants, faible valeur qui s'explique par l'importance de certaines fonctions administratives. –  Marche-en-Famenne : 11.409 emplois et 8,2 % d'indépendants –  Libramont-Chevigny : 6.688 emplois et 10,7 % d'indépendants –  Bastogne : 5.922 emplois et 15,3 % d'indépendants Le rôle économique de Marche-en-Famenne et Libramont –  en terme de ratio emploi/ nombre d'habitants, Marche-en-Famenne, Libramont et Arlon affichent les valeurs les plus élevées avec, respectivement, 66, 64 et 50 emplois pour 100 habitants. –  à noter la faiblesse de l'arrondissement de Virton avec seulement 24 emplois / 100 habitants

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

6262


Emploi

4 entités totalisent 42% des emplois Arlon : 14.125 unités

Durbuy

Marche-en-Famenne : 11.409 emplois Libramont-Chevigny : 6.688 emplois Bastogne : 5.922 emplois

Erezée

Vielsalm

Manhay

Hotton Rendeux

Marche-enFamenne

Nassogne

Importance de l'emploi et part du secteur secondaire

Gouvy

La RocheenArdenne

Houffalize

Tenneville Wellin

Nombre d'emplois

Tellin

Bertogne Saint-Hubert

100 1.000

Sainte-Ode Bastogne

Daverdisse Libin

10.000

LibramontChevigny

Paliseul

Fauvillers Bertrix

Part de l'emploi secondaire (en %) 4 - 10 10 - 15 15- 25 25 - 40 40 - 63

Neufchâteau Martelange

Bouillon

Léglise

Herbeumont

Florenville

Tintigny

MeixdevantVirton

±

Attert

Habay Chiny

Limites administratives limite d'arrondissement limite provinciale frontière

Vaux-sur-Sûre

Arlon Etalle SaintLéger Virton

Messancy

Musson Aubange

Rouvroy

0

5

10 15 km

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012

CLASSIFICATION : manuelle SOURCES : WFE - KUL, 2010

63

L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Structure et dynamiques de l'emploi

Evolution entre 2001 et 2010 –  au niveau provincial

•  +12,7 % (plus de 10.000 unités), valeur conforme à la tendance wallonne (+12,9 %) et légèrement supérieure à l'évolution nationale, même s'il ne s'agit là qu'une amorce d'un processus de rattrapage •  +14,6 % de l'emploi indépendant, gain relatif supérieur à la moyenne wallonne (+13,8 %), mais bien en deçà du taux national (+ 23,3 %).

–  au niveau communal

•  •  •  •  • 

Attert (+80%) et Saint-Hubert (+46%) affichent les + fortes croissances Marche-en-Famenne (+ 21 %), suivi de Libramont (+14 %) Arlon ferme la marche avec (+ 2 %) seulement Aubange, pôle d'emplois important, a perdu 10 % de son potentiel Saint-Léger autre entité de l'arrondissement d'Arlon affiche le plus fort déclin avec -13,4 %.

–  l'arrondissement d'Arlon affiche une stagnation de l'emploi total et une légère perte de l'emploi salarié, singularité au niveau, non seulement provincial, mais également régional ! 21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

6464


Emploi

Attert et Saint-Hubert affichent les plus fortes croissances avec +80 % et +46 %.

Durbuy

Vielsalm

Les pôles gagnent : Marche-en-Famenne, +20%, Libramont +14 % mais seulement +2% à Arlon

Hotton

MarcheenFamenne

Aubange= -10%; Saint-Léger= -13,4%

Erezée

Gouvy

La RocheenArdenne

Nassogne

Importance de l'emploi et évolution entre 2001 et 2010

Manhay

Rendeux

Houffalize

Tenneville Tellin

Wellin

Bertogne Saint-Hubert

Nombre d'emplois

100 1.000

Daverdisse

Bastogne Sainte-Ode

Libin LibramontChevigny Vaux-sur-Sûre

10.000 Paliseul

Fauvillers

Neufchâteau

Martelange

Bouillon

Evolution de l'emploi (en %)

Léglise

Herbeumont

-14 - 0 0-5 5 - 10 10 - 30 30 - 81

Florenville

Attert

Habay

Chiny

Arlon

Etalle Tintigny Meixdevant- Virton Virton

Limites administratives limite d'arrondissement limite provinciale frontière

Bertrix

±

SaintLéger

Messancy

Aubange Musson

Rouvroy

0

5

10 15 km

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012

CLASSIFICATION : manuelle SOURCES : WFE - KUL, 2010

65

L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg L'impact du développement économique du Grand-Duché de Luxembourg est important en termes d'attractivité de main d'œuvre

Travailleurs résidant en province de Luxembourg et travaillant au Grand Duché, par communes, en mars 2010

•  en 2010, plus de 27.000 résidents occupaient un emploi au Grand-Duché, soit près d' " des actifs •  plus de la moitié de la population active de l'arrondissement d'Arlon est concernée et près de 30% dans l'arrondissement de Virton •  les concentrations les plus fortes de travailleurs frontaliers s'observent sur les communes d'Aubange, Messancy et Attert (plus de 41% de main d'œuvre résidente)

Inspection générale de la sécurité sociale. Document P.Gramme EURES. Luxembourg, 2010

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

66


L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Les bassins d’emploi

Les bassins d’emplois ont été définis par l’IWEPS dans le cadre du Diagnostic territorial de la Wallonie (CPDT, 2011) suivant une méthode itérative Importance et évolution des bassins d’emplois en province de Luxembourg Sources : ONSS (31/12/2010) et INASTI (31/12/2010

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

67

L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Dynamiques de l'emploi

Evolution des bassins d’emploi

–  Le calcul établi au départ des données de 2001 aboutit à l’identification de cinq bassins d’emploi spécifiques à la province et complété par celui de Liège. –  Le plus important est celui d’Arlon. –  Les bassins de Bastogne, Libramont et Marche-en-Famenne sont d’importance similaire, sachant que les deux derniers se prolongent au-delà de la frontière provinciale. –  Le même exercice mais réalisé au départ des données de 2010 met en évidence l’émergence de deux nouveaux petits bassins (Bouillon et Bertrix). Par ailleurs, la zone de Namur empiète désormais sur la province incluant Daverdisse –  Par rapport à la situation 2001, on constate un recul de tous les bassins à l’exception de celui de Virton (évolution relative dans le tableau), le plus conséquent étant celui de Libramont. –  Toutefois, cette évolution du découpage territorial est partiellement compensée par la croissance démographico-économique (évolution absolue dans le tableau). –  L’influence des polarités en-dehors des frontières nationales n’a pas été pris en compte. Dans ce cas, le bassin grand-ducal couvre toute la partie sud-est de la province (cf. carte)

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

68


Aire d'influence des pôles d'emplois sans tenir compte des flux transrégionaux et transfrontaliers (Traitements: IWEPS, 2010 – à paraître). Source: Enquête socio-économique) Source : Diagnostic territorial de la Wallonie (CPDT 2011)

69

Aire d'influence des pôles d'emplois sans tenir compte des flux transfrontaliers (Traitements: IWEPS, 2010 – à paraître). Source: Enquête socio-économique) Source : Diagnostic territorial de la Wallonie (CPDT 2011)

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

70


L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Structure de l'emploi par secteur

Part relative et indice de spécialisation par rapport à la Wallonie

Sources : ONSS (31/12/2010)

Indice de spécialisation = part relative de la branche considérée en province du Luxembourg / part relative de la branche considérée en Wallonie, la valeur 1 étant neutre

•  spécialisation de la province de Luxembourg (stt arrondissements de Bastogne et Neufchâteau) dans le secteur agricole (y compris sylvicole)

•  Faible présence de l'industrie (11,8 %): en déclin, mais très présent au sein de l'arrond. de Virton •  légère spécialisation dans le secteur de la construction (8,6 %) •  commerce de gros peu présent dans la province •  commerce de détail davantage représenté qu'en Wallonie •  services aux personnes et non marchands, qui totalisent la moitié de l'emploi salarié, sont plus présents en province de Luxembourg

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

71

L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Structure de l'emploi par secteur

Structure de l'emploi par branche Nombre d'emplois, part relative et indice de spécialisation, par branche

Sources : ONSS (31/12/2010) 21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

72


L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Structure de l'emploi par secteur

Importance des secteurs –  La filière bois totalise près de 3.500 emplois répartis au sein de 700 entreprises. Parmi les principales entreprises du secteur, citons : les scieries Fruytier (Marche-en-Famenne) et IBV (Vielsalm), l’usine de pâte à papier Burgo Ardennes (Virton), l’usine de MDF et parquet Spanolux (Vielsalm) et la pailleterie François. –  Le tourisme : le secteur de l’hébergement génère 1.231 emplois sur la province de Luxembourg. Si cela ne représente que 1,6% des emplois, il s’agit d’un secteur particulièrement développé en province en comparaison au reste de la région wallonne (indice de spécificité de 3,4) –  L’industrie extractive : la province totalise 28 sites d’extraction pour une production qui reste en deçà des 10 % du total wallon. Cette part s’avère plutôt modeste et c’est dans la transformation que la province est davantage active. Cette filière totalise environ 1.300 emplois. –  L’agriculture : en 2010, la province totalisait 2.672 exploitations, soit 18 % du total wallon. A la même date, le secteur occupait 4.365 personnes, soit 18 % de la valeur régionale. Par contre, avec un cheptel de 366.000 bêtes, le Luxembourg apparait comme la première province bovine de Wallonie.

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

73

Emploi Durbuy

Erezée Hotton

Rendeux

Marche-enFamenne

Gouvy

La RocheenArdenne

Nassogne

Importance de l'emploi par secteur d'activité (2010)

Vielsalm

Manhay

Houffalize

Tenneville Tellin

Wellin

Bertogne

Saint-Hubert

Nombre d'emplois par secteur Daverdisse

Libin

Bastogne

Sainte-Ode

LibramontChevigny

1.500

Vaux-surSûre

Secteurs

Bertrix

Agriculture

Fauvillers

Neufchâteau

Paliseul

Martelange

Bouillon

Industrie

Léglise

Herbeumont

Construction Commerce de gros

Florenville

Attert

Habay

Chiny

Commerce

Etalle

Services marchands

Arlon

Tintigny MeixdevantVirton

Services non marchands

Virton

SaintLéger

Messancy

Musson Aubange

Limites administratives limite d'arrondissement limite provinciale frontière

Rouvroy

±

0

5

10 15 km

RÉALISATION : Lepur-ULg, 2012

CLASSIFICATION : manuelle SOURCES : ONSS, 2010

74


L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Evolution de la structure économique

Une réorganisation de la structure économique provinciale –  dynamique basée il y a quelques décennies sur la mono-activité sidérurgique et l'agriculture –  développement économique entamé dans les années 1960, poursuivi avec l'implantation de grandes industries, souvent multinationales (L'Oréal, Ferrero, Agc, Federal Mogul. Exxon Mobil. Burgo Ardennes, Spanolux, lav, Fruytier, Ter Beke, Saint-Gobain... ) et amplifié par le développement d'entreprises régionales à forte expansion dans le cadre de réseaux économiques structurés (REAL, 2011) –  développement important du secteur tertiaire (public, puis privé) structurant la province autour des services aux entreprises et d'une économie touristique

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

75

L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Les entreprises

Un tissu économique essentiellement composé de petites structures –  6.802 établissements d'une taille moyenne de 11 emplois, ce qui est inférieur aux références régionale et nationale –  les établissements de moins de 5 emplois (ou plus précisément postes de travail), représentent 63 % du total pour 11 % de l'emploi Un déficit d'entreprises de taille moyenne –  les établissements de plus de 100 personnes correspondent à moins de 2 % du total pour le tiers de l'emploi

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

76


L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Les entreprises

13 entreprises réalisent un chiffre d'affaires de plus de 100 millions ". –  Les commune d'Arlon, de Libramont et de Virton en compte chacune deux alors que Marche-en-Famenne en est dépourvue

Source : Top Trends

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

77

L'emploi et les activités économiques en province de Luxembourg

Les parcs d’activité économiques

45 parcs d'activités économiques (PAE) répartis sur tout le territoire –  accueillent plus de 530 entreprises –  1.592 ha pour 12.898 emplois, soit une densité brute de 10 emplois / ha, ce qui est faible par rapport à la moyenne régionale (12 unités). –  d’un point de vue qualitatif, on constate, outre une diversification de l’offre, le développement de produits thématiques avec des concepts comme l’Ardenne logistics à Neufchâteau ou le Novalis science park à Marche-en-Famenne. –  335 ha sont encore disponibles, ce qui parait assez limité (cf. carte) –  différents projets sont à l'étude (cf. carte)

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

78


21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

79

80


Emplois et activités économiques Points forts

Points faibles

•  Position géographique favorable au cœur de l’aire métropolitaine du nord-ouest européen •  Croissance de l'emploi supérieure à la moyenne wallonne •  Forte croissance de l'emploi pour les arrondissements de Marche-en-Famenne et Neufchâteau

•  Stagnation de l'emploi au niveau de l'arrondissement d'Arlon •  Structure économique très « tertiarisée » avec un fort poids de l'« économie résidentielle » •  Faiblesse du secteur industriel, càd la production de biens, au sein de la structure économique

•  Malgré son déclin, les secteurs agricole et sylvicole restent une spécialisation de la structure économique provinciale •  Importance de la filière bois (y compris industrie du papier): près de 3.500 emplois répartis au sein de 700 entreprises •  Importance des branches de l'hébergement (en nombre d’emplois et en spécificité de la province) •  Importance des branches caoutchouc et plastique (en nombre d’emplois et en spécificité de la province) •  Importance et diversité des parcs d’activité économiques (PAE) •  Une part relative des indépendants qui reste supérieure à la moyenne régionale Lepur-ULg •  21/06/12 Offre d’emploi de haut niveau au GDLux

•  Déficit d'emploi pour l'arrondissement de Virton

-

•  Faiblesse des secteurs du commerce de gros et des services marchands au sein de la structure économique •  Taille moyenne des établissements relativement petite •  Disponibilité en foncier à vocation économique assez limitée •  Faible densité d'emplois au sein des PAE •  Nombre relativement important de petits bassins d'emplois (pas de métropole) sachant que le principal bassin est celui du Grand-Duché si on intègre les métropoles externes •  Importance du flux de travailleurs transfrontaliers vers le Grand-Duché avec plus de 27.000 personnes, soit un quart des ReseauLux - SDEL 81 travailleurs de la province

L’offre commerciale en province de Luxembourg Offre commerciale globale

La province de Luxembourg serait suréquipée en matière d’offre commerciale

•  En 2011, l’UCM a dressé un relevé de l’offre commerciale au niveau de

•  •  • 

l’ensemble des polarités de la province. Au total, pour les 21 communes concernées, 2.947 commerces en activité ont été relevé, ce qui doit correspondre à plus de 80 % du total de la province, ou 551.947 m#, et représente plus de 90 % de la surface installée. Cela représente 2.034 m! pour 1.000 habitants Dans son Diagnostic territorial, la CPDT obtient une moyenne régionale de 1.575 m# et considère que, vu une légère sous-estimation de l’offre, cette valeur devrait être de 1.750 m#. Ce constant sous-entend que la province du Luxembourg serait suréquipée

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

82


Importance de l'offre commerciale au niveau des polarités Source : UCM 2011

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

83

Part relative de l’offre en nombre de commerces et en surface de vente Source : UCM 2011

L2-5"50"S"

P1-M3G5"50"S"

,. ,1 /0" 23 0 63 45" 78/ 40 5 65 " -86/ 9:" 19. ./ ;1 0 " -21 <" =83 .. >./ -50 5" ?9. .5 @/ " 1? < A3 " 23 A/ <" A/ B/0" 1C 3. E3 9D5" "F/ E92 GH5 " J3 3I/ -GH 08" 5"5 J5 0">K" L5 7730 G< 1MG HN " 853 1" O P3 3.975 908 QA 1 . " 12 5 R95 -8" . 73 .I R9- " 8/0 "

$!" #+" #*" #)" #(" #'" #&" #%" #$" ##" #!" +" *" )" (" '" &" %" $" #" !"

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

84


Importance de l’offre commerciale en province de Luxembourg, par commune Source : UCM 2011

Les cartes suivantes mettent en évidence les fortes concentrations commerciales (Arlon, Marche-en-Famenne, Libramont, Bastogne et Messancy) et certaines spécificités locales

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

85

Distribution au niveau communal de l’offre commerciale relative aux commerces d’achats courants (en m! de surface de vente par 1.000 habitants)

Source : CPDT, 2011 21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

86


Distribution au niveau communal de l’offre commerciale relative aux commerces d’achats semi-courants peu pondéreux (en m! de surface de vente par 1.000 hab.)

Source : CPDT, 2011 21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

87

Distribution au niveau communal de l’offre commerciale relative aux commerces d’achats semi-courants pondéreux (en m! de surface de vente par 1.000 hab.)

Source : CPDT, 2011 21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

88


L’offre commerciale en province de Luxembourg Structure de l’offre commerciale

La province de Luxembourg bénéficie d’une offre commerciale diversifiée

•  De manière générale, la diversité d’une offre commerciale est un élément

majeur d’attractivité. De ce point de vue, ce sont Arlon, Bastogne et Marche-enFamenne qui témoignent d’une plus grande diversification •  L’examen de la structure commerciale met également en évidence les spécialisations de l’offre comme : –  l’ameublement, matériaux de construction et revêtement à LibramontChevigny, –  l’Horeca à La Roche, Bouillon et Durbuy ou –  les vêtements à Messancy

•  La faiblesse de l’équipement de la personne est généralement révélatrice d’une vocation essentiellement locale •  Comme l’illustrent les cartes ci-après, la structure commerciale varie en fonction de l’indicateur pris en considération, le nombre de points de vente ou la surface de vente, les secteurs « gros consommateurs de m# », notamment les magasins à rayons multiples (libres-services) et l’équipement de la maison, apparaissant davantage 21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

89

Structure de l’offre commerciale en province de Luxembourg, par commune Source : UCM 2011

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

90


Des actions en faveur du paysage à l’échelle supracommunale

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

179

Paysages et patrimoine bâti Points forts

Points faibles

•  Diversité et qualité des paysages

•  Banalisation suite aux évolutions récentes

•  Paysages et patrimoine bâti, supports de l'attractivité touristique de la province

•  Modèle idéal de l'habiter (consommation d'espace, modèle unique)

•  Patrimoine paysager riche et préservé

•  Développement de l'urbanisation

•  Outils de connaissance des paysages, de gestion et de sensibilisation notamment dans le cadre des CR, PN et GAL

•  Infrastructures énergies renouvelables

•  Opération de réhabilitation passées et actuelles du paysage et du patrimoine bâti

•  Difficultés techniques et surtout économiques liées à la conservation du bâti

•  Développement de la production d'énergie –biomasse

•  Cloisonnement entre patrimoine classé et ordinaire

21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

180


Biodiversité Condroz

Degré de protection des sites de grand intérêt biologique (SGIB*) Famenne

* Un SGIB abrite au moins une espèce rare/protégée/menacée et/ou au moins un habitat naturel rare/protégé/menacé.

Statut des SGIB sous statut LCN (RND, RNA, RF, ZHIB) dans un site Natura 2000 sans statut de protection

Ardenne

SGIB sous statut fort de protection (RND, RNA, RF, ZHIB) 5-10 % 20-25 % éco-régions

±

Limites administratives limite provinciale frontière 21/06/12

Lorraine

0

5

Lepur-ULg

10 15 km RÉALISATION : Lepur-ULg, aCREA, 2012 CLASSIFICATION : manuelle SOURCES : SPW - DGARNE - DNF/DEMNA, 2011

-

ReseauLux - SDEL

181

Biodiversité Condroz

Famenne

Localisation potentielle du réseau d'aires protégées Statut sous statut fort (RND, RNA, RF, ZHIB) dans un site Natura 2000

Ardenne

sans statut fort de protection plantations exotiques sur sol marginaux

éco-régions Limites administratives limite provinciale frontière 21/06/12

± Lepur-ULg

Lorraine

0

5

10 15 km

-

RÉALISATION : Lepur-ULg, aCREA, 2012 CLASSIFICATION : manuelle SOURCES : SPW - DGARNE - DNF/DEMNA, 2011

ReseauLux - SDEL

182


Nature et biodiversité Points forts

Points faibles

•  Potentiel du territoire en matière d'accueil de la biodiversité et des milieux au regard de la diversité de la géographie physique •  Cadres législatifs wallon et européen en matière de conservation de la nature

•  Érosion significative et rapide pour plusieurs habitats d'intérêt communautaire, avec un taux élevé d'extinctions d'espèces à l'horizon de 20 ans •  Absence de perception de ces enjeux,

•  Nombreuses communes en PCDN •  Existence de réelles ressources et d'expertises : ONG et leurs bénévoles, capacités scientifiques (y compris les nonprofessionnels) •  Attractivité territoriale potentielle des régions et sites à haute qualité biologique (tourisme) •  Rôles écologiques potentiels des espaces forestiers et agricoles

•  Absence de stratégie réelle en matière d'affectation d'espaces à la conservation : surface d'aires protégées insuffisante •  Persistance de niveaux élevés de substances toxiques et eutrophisantes dans l'environnement •  Pression démographique, artificialisation de l'espace rural et fragmentation des habitats •  Impacts des activités de loisirs

•  Pratiques agricoles et sylvicoles favorables à la biodiversité 21/06/12

Lepur-ULg

-

ReseauLux - SDEL

183

SDER/SDEL : Caccomp 21-06-2012  

Pour validation phase 1 Partie 1

Advertisement