Page 1

Georgia Kotretsos et Charles Zimmermann en studio d’enregistrement à Radio Campus Mulhouse

© iaab / conception Gregorio Caruso

Daniel Gustav Cramer

Résidence Universitaire 2013

Entrée libre

Georgia Kotretsos a passé deux mois à Mulhouse, invitée par La Kunsthalle et le Service Universitaire de l’Action Culturelle de l’Université de Haute-Alsace. Elle a travaillé en partenariat avec Radio Mulhouse Campus et a développé un espace de dialogue radiophonique en prolongement de l'exposition Sous nos yeux (partie 1) d’Abdellah Karroum avec la radio R22, tout en collaborant avec une équipe de l’université et des artistes internationaux, critiques et écrivains. Believe Half of What You See And None of What You Hear - Ne crois que la moitié de ce que tu vois et rien de ce que tu entends est un programme radio divisé en quatre parties et composé d’actualités quotidiennes, de dialogues, de récits contemporains et de pièces sonores. Cette émission de radio est une invitation à considérer notre perception auditive du monde de l'art et de notre environnement proche ou lointain. Ses enregistrements sont à découvrir sur www.radioappartement 22

Actualités : Les actualités sont un format emprunté aux programmes de radio traditionnels. Elles durent d’une à cinq minutes et portent sur des nouvelles locales, nationales ou internationales. Les collaborateurs invités sont principalement des artistes. Dialogues : Les dialogues sont des conversations où chaque personne invitée contribue à la discussion. Griots : Le griot est un historien de l’Afrique Centrale, un conteur, chanteur d’éloges, poète, politologue ou satire qui préserve oralement la tradition et l’histoire. Au milieu du brouhaha des médias, au cœur de nos interprétations de l’histoire, certains d’entre nous traduisent par des mots, en privé ou publiquement, le pouls de notre époque. Ce sont ces voix que l’on entend dans cette section.

Résidences Internationales / Appel à candidatures Par l’intermédiaire de La Kunsthalle et grâce au soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Alsace, la Ville de Mulhouse rejoint à partir de 2014, l’iaab, un programme international d’échanges et de résidences d’artistes, coordonné à Bâle. L’iaab encourage le dialogue interculturel et interdisciplinaire de l’art en favorisant le contact entre les artistes de différents pays. Le programme de résidence à l’étranger sera ouvert aux candidatures alsaciennes, dans les 10 villes partenaires (dont Buenos Aires, Helsinki, Johannesburg, New Delhi, New York, Tokyo). Parallèlement, ce projet permettra chaque année à deux artistes étrangers, de séjourner pour une période de six mois à Mulhouse.

Outre ces résidences, des bourses de voyage et de recherches peuvent être attribuées au soutien d’un projet artistique à l’étranger. L’appel à candidatures, pour 2014, est ouvert du 6 mai au 8 juillet 2013 et consultable sur le site de l’iaab, www.iaab.ch.

Heures d’ouverture Du mercredi au vendredi R 12:00 — 18:00 Samedi & dimanche R 14:00 — 18:00 Nocturne R Jeudis jusqu’à 20:00 Fermé R Lundis + mardis + jeudi 15 août Ouvert R Dimanche 14 juillet

Visites guidées de l’exposition R Gratuit les samedis et dimanches 15:00 R sur rdv, réservation au 03 69 77 66 47 Visites enfants Renseignements au 03 69 77 66 47 Direction_Sandrine Wymann Administration_Mélanie Kiry Public_Emilie George Régie_David Kuhn Accueil_Mourad Benzakri Communication et mécénat_Clarisse Schwarb, Stéphanie Fischer Traduction_ Sabine Clochey, Jennifer Dick, Ariane Daiber, Claire McKeown

Fort de sa spécificité industrielle, Mulhouse fera le choix de privilégier des artistes travaillant le design et en particulier textile.

La Kunsthalle Mulhouse Centre d’art contemporain

31.05 — — 25.08

La Fonderie 16, rue de la Fonderie (F) 68093 Mulhouse Cedex Tél. +33 (0)3 69 77 66 47 kunsthalle@mulhouse.fr r www.kunsthallemulhouse.com

Accès AUTOROUTE r A35 et A36 Sortie Mulhouse centre, direction Université – Fonderie GARE r suivre le canal du Rhône au Rhin (Quai d’Isly) jusqu’au pont de la Fonderie, prendre la rue de la Fonderie TRAM r ligne 2, arrêt «Tour Nessel» BUS r ligne 10, arrêt «Fonderie» Ligne 15, arrêt «Molkenrain» Ligne 20, arrêt «Manège»

Sons : Cette section ouverte présente des travaux et des extraits sonores de nature heuristique.

Événements Partenaires r JAM SESSION

GRAFFITI 2013 Les BOZAR

© La Kunsthalle

JEUNE PUBLIC Kunstkids  «Enquête d’œuvres»

«Enquête d’œuvres» propose à chaque participant de se glisser dans la peau d’un détective privé à la quête du sens de l’exposition et des œuvres qui la composent. Chaque séance sera l’occasion de pratiquer une nouvelle approche et de découvrir de nouveaux indices dans le but de renommer de manière personnelle l’exposition. Atelier à la semaine, pour les 6 -12 ans Lundi 8 au vendredi 12 juillet de 14:00 à 16:00 Lundi 19 au vendredi 23 août de 14:00 à 16:00 Gratuit, sur inscription : elodie.mosnier@mulhouse.fr / 03 69 77 66 47

A l’attention des familles et du jeune public en visite autonome : Les Ateliers Pédagogiques d’Arts Plastiques de la Ville de Mulhouse proposent un carnet de visite disponible à l’accueil.

Les 14, 15 et 16 Juin Pour la 2e année consécutive, des œuvres inédites pareront les 400m de mur de l’ancien village industriel de la SACM le long du quai des Pêcheurs. Cet événement sera l’occasion d’assister à une démonstration de graffitis réunissant une quarantaine d’artistes locaux et internationaux. Co-organisé par les associations Epistrophe, Asom, Cupcake.fr et Roshe. Gratuit et en plein air / www.les-bozar.com

r BIENNALE DE LA

PHOTOGRAPHIE MULHOUSE Du 15 au 23 juin Expositions jusqu’au 15 septembre La Biennale de la photographie de Mulhouse 2013 présente les expositions et performances de Dorothée Baumann (CH), Isabelle Le Minh (FR), Cristina de Middel (ES), Michel François (BE), Nathalie Wolff (FR) et Matthias Bumiller (DE), Laura Martin (FR) et Marie Quéau (FR). Des soirées de projections permettront de découvrir des photographes prometteurs ou déjà confirmés, parmi eux le collectif Exp12 (DE) et les étudiants de la HEAR -Haute école des arts du Rhin. www.biennale-photo-mulhouse.com

RDV.

AUTOUR DE L’EXPOSITION

Edito

r Conférence

déambulatoire

Jeudi 27 juin à 18:00

r Vernissage

de l’exposition Ten works

Jeudi 30 mai à 18:30 Entrée libre

r Kunstapéro Jeudis 6 juin et 4 juillet à 18:00 Des œuvres et des vins à découvrir : visite guidée suivie d’une dégustation de vins, en partenariat avec l’association Mulhouse Art Contemporain et la Fédération Culturelle des Vins de France. Participation de 5 euros / personne, inscription au 03 69 77 66 47 kunsthalle@mulhouse.fr

r Réception Art Vendredi 14 juin à 19:00

Basel

Navette gratuite au départ d’Art Basel à 18:15 – angle Isteinerstrasse/ Bleichestrasse Réception à La Kunsthalle Mulhouse Retour pour Bâle à 22:00 Entrée libre

"Dessine moi un mouton" Discussion d’esthétique et de philosophie portant sur le rapport de la représentation à l'imagination par Luc Bohler. En partenariat avec l’Université Populaire Participation de 5 € / personne, inscription au 03 69 77 66 47

r Kunstdéjeuner Vendredi 28 juin à 12:15 Conversation autour d’une œuvre suivie d’un déjeuner* Entrée libre, sur inscription au 03 69 77 66 47 kunsthalle@mulhouse.fr * repas tiré du sac

r Kunstkids «Enquête

d’œuvres»

Lundi 8 au vendredi 12 juillet Lundi 19 au vendredi 23 août de 14:00 à 16:00 Atelier à la semaine, pour les 6 -12 ans Gratuit, sur inscription elodie.mosnier@mulhouse.fr 03 69 77 66 47

Toute l’année La Kunsthalle vit avec les artistes, les expose, les accueille, les découvre… Ils viennent de France, de Suisse, d’Allemagne, de bien plus loin encore et passent au centre d’art le temps d’une exposition, d’une rencontre, d’une résidence. Partir, découvrir, parfois se retrancher ou pour les plus téméraires s’aventurer, sont des choix et des temps essentiels dans le parcours d’un artiste. Leur capacité à circuler garantit un certain renouveau de l’art contemporain qui fait que nous, spectateur, ne nous lassons pas de ce qu’ils créent. Il nous importe donc à la fois d’encourager nos artistes régionaux à se déplacer et d’accueillir les artistes d’ailleurs. C’est la raison pour laquelle La Kunsthalle Mulhouse, rejoint le programme international d’échanges et de résidences iaab. Ce programme, coordonné à Bâle et qui connait déjà depuis plus de dix ans, un grand succès chez les suisses et allemands, confirme que la mobilité des artistes est un engagement prioritaire. Pendant que nos artistes régionaux voyagent, nous avons le plaisir d’accueillir à La Kunsthalle Ten Works, une exposition de Daniel Gustav Cramer. Cet artiste allemand connait un succès grandissant et nous avons la chance de présenter sa première exposition monographique en France. Nous vous invitons, que vous soyez mulhousien, ou simplement de passage, à découvrir son travail qui revêt des formes diverses et d’une très grande poésie. Avec lui le temps est ralenti, suspendu, l’ambiance est feutrée. A la Kunsthalle cet été vous pouvez rencontrer l’expression d’un artiste de talent et savourer en toute sérénité la douceur des beaux jours. Michel SAMUEL-WEIS Adjoint au maire délégué à la culture

en All year round La Kunsthalle welcomes artists, displaying and discovering their work… They come from France, Switzerland, Germany, and even further away, and spend no longer at the art centre than the duration of an exhibition, an encounter or a residency. Going away, making discoveries, seeking shelter or, for braver sorts, adventure, are essential choices and experiences in an artist’s development. Their ability to circulate guarantees that contemporary art renews itself, and that we spectators do not lose interest in their creations. This means that we must both encourage our regional artists to travel, and welcome artists from elsewhere. This is why La Kunsthalle Mulhouse has joined the international exchange and residency programme IAAB. The programme, which is run in Basel and has already been very successful in Switzerland and Germany, confirms that artists’ mobility should be a priority. While our regional artists travel, we are delighted to receive the exhibition Ten Works by Daniel Gustav Kramer at La Kunsthalle. This German artist has met with ever-growing success and we are lucky to be able to present his first monographic exhibition in France. Whether you are from Mulhouse or just passing through, we invite you to discover his work, which is made up of diverse forms imbued with great poetic feeling. His work seems to slow down and even suspend time, in a softened atmosphere. This summer La Kunsthalle allows you to come face-to-face with this talented artist’s modes of expression, while enjoying the peaceful summer days.

Michel SAMUEL-WEIS


Tales (Lago Maggiore, Isola Bella, Italy, August 2012), 2013 2 C-prints, each 25 x 20.5 cm, framed courtesy BolteLang, Zürich; Sies & Höke, Düsseldorf; Vera Cortes, Lisboa and the artist

Ten Works appartient à une série d’expositions de Daniel Gustav Cramer dont les titres font référence au nombre d’œuvres exposées. Entre photographies, textes, livres, travaux sur papier et sculptures, presque tous inédits, Ten Works est composée d’un ensemble d’œuvres qui s’appréhendent une par une mais qui ensemble forment un tout jusqu’à constituer une même image, une réflexion sur la nature de nos souvenirs, leur capacité à nous relier au monde.

Dan iel Gustav C r a m e r

Daniel Gustav Cramer part souvent d’un récit ou d’une image qu’il fait évoluer imperceptiblement. Il a recours à la série, à la fragmentation, à l’ellipse. D’une séquence à l’autre, il créé des interstices temporels, des entredeux propices à installer un espace imaginaire. Il invite le spectateur à s’infiltrer dans ces étroites ouvertures et à prendre ses propres chemins de traverse. Les œuvres de Daniel Gustav Cramer ne sont pas directives, elles se noient dans des paysages brumeux et renvoient à des petits moments atemporels, affranchis de tout commencement et de toute fin.

A Mulhouse, Daniel Gustav Cramer poursuit sa recherche du sensible à travers ses principes de récits écrits ou imagés. Dans ses histoires, l’être humain s’estompe de plus en plus, voire disparaît, pour laisser place à un décor empreint d’une présence effacée. L’exposition est faite de petites pièces simples et sobres, de tensions et de minuscules variations. Loin de tout effet spectaculaire, Daniel Gustav Cramer choisit une forme de minimalisme qui flirte parfois avec l’abstraction. Il éloigne ainsi l’objet ou l’image de l’observateur accentuant une distance qu’il pousse jusqu’à créer l’équilibre le plus fragile possible entre le sujet et son sens. L’exposition, l’artiste l’a construite en partant d’une pièce, un texte qui donne le ton à tout son projet. L’histoire d’un homme, couché dans une chambre, le soir, les yeux rivés au plafond. Arrivé la veille, il est installé dans un hôtel, quelque part dans le Sud. Il perçoit au loin le bruit d’un autre homme qui traverse la ville. Il l’entend mais ne le voit pas. Il est quelque part entre rêve et réalité. On ne sait plus trop bien s’il vit une situation ou s’il se souvient d’un événement récent. Le doute flotte, la scène est floue et l’on ne sait pas à quelle histoire se raccrocher. Celle du personnage principal ? Celle de l’individu de passage ? Un souvenir personnel ? Une image de voyage ? C’est là le cœur de l’exposition. Daniel Gustav Cramer met les situations en abîme, il affine les images et les formes, les mène à la limite de la figuration. Sandrine Wymann

Daniel Gustav Cramer est né en 1975, il vit et travaille à Berlin. En 2012, il a entre autre exposé au Kunsthaus de Glarus (Suisse), au Badischer Kunstverein de Karlsruhe (Allemagne), à la Kunsthalle de Lisbonne (Portugal). Il a participé cette même année à la dOCUMENTA 13 à Kassel (Allemagne). Depuis 2007, il développe en partenariat avec Haris Epaminonda le projet The Infinite Library, sous la forme de livres et d’une archive en ligne.

Nos remerciements aux galeries BolteLang, Zürich ; Sies & Höke, Düsseldorf ; Vera Cortes, Lisboa and the artist

This summer La Kunsthalle Mulhouse will host Daniel Gustav Cramer’s first solo exhibition in France, Ten Works. The exhibition is part of a series, in which each show is entitled by the amount of works exhibited. Between various kinds of artworks, including photographs, texts, book works, paper works and sculptures almost all on display for the first time, this exhibition transports the spectator into a poetic universe and a space-time, which continually focusses on the nature of memory as a way to question and relate to one´s individual place. en

Daniel Gustav Cramer often begins with a story or an image which evolves imperceptibly. Using series, fragmentation and ellipsis, he creates temporal interstices from one sequence to the next, in-between places which stimulate the imagination. He invites spectators to enter into these narrow openings and to locate their own detours. Daniel Gustav Cramer’s works are not directive; they bury themselves in foggy decor stitching a labyrinth of little moments freed from beginning and end. In Mulhouse, Daniel Gustav Cramer continues his search for the tangible through his use of written and visual narratives. In his stories, the role of the physical presence of human beings is increasingly reduced sometimes vanishing entirely to the point of leaving nothing but a vacant space.

The exhibition is made up of small, simple, in a way “dry” things, of tensions and minuscule variations. Even though each work has a character of being complete in itself, once they appear united in the exhibition, they transform into fragments striving for a single picture, Far from any spectacular effect, Daniel Gustav Cramer´s works tend to have a closeness to forms of minimalism and abstraction. His objects and images remain at distance, the space between the subject and the observer is a part of the experience of the work. There is a fragile balance between the subject and its meaning which seems an essential key to enter the realm of the work. The exhibition the artist has constructed starting from one work, a text that sets the tone for his whole project. The story of a man lying in a bed at night, staring at the ceiling. He arrived the day before, staying in a small hotel somewhere in the south. He hears the distant sound of another man riding in the city. He hears but does not see. It is somewhere between dream and reality. We do not know if he lives a situation or if he remembers a recent event. Doubt fleet, the scene is blurred and we do not know which story to cling. That of the main character? That of the man passing by? A personal memory? An image of travel? This is the heart of the exhibition, Daniel Gustav Cramer , it refines the images and forms, leads to limit of the figuration.

Journal de la Kunsthalle Mulhouse n°19  

Journal de la Kunsthalle Mulhouse n°19 (exposition Daniel Gustav Cramer)

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you