Page 1

Arzhel PRIOUL alias MARDI NOIR vit et travaille les fenêtres ouvertes ! Présentation - Sélection de travaux - CV 2013

Contact web: mardinoir@yahoo.fr - Portfolio: mardinoir.blogspot.com - mardinoir.tumblr.com


Présentation Mardinoir, né Arzhel Prioul le 29 octobre 1981 à Saint-Brieuc, est un artiste contemporain français. Il vit et travaille à Rennes. Mardi Noir est « pictophile « comme certains sont philatélistes. Depuis plus de dix ans, il collecte des pictogrammes de tout ordre, et se constitue une sorte de bestiaire fait de membres manipulateurs tirés de schémas de modes d’emploi, d’icône pop simplifiées et appauvries à mesure des reproductions ou de logotypes et autres slogans promotionnels qui peuplent les emballages des produits de consommation. Ce corpus de vignettes, il le travaille ensuite avec des trames en basculant d’un médium à un autre (fax, photocopie, sérigraphie, photographie, vidéo), l’agrandit par retroprojection à l’échelle humaine et le multiplie sur tous les supports (affiche, autocollant, panneau, toile) que cette technique autorise. Puis il part en quête d’espaces à squatter avec ses collages, palissades de chantiers, murs de maisons abandonnées, façades aveugles, avec une volonté récurrente de créer un dialogue entre le motif et le lieu dans lequel il s’inscrit. En situation, les immenses rébus de Mardinoir procèdent du détournement de notre environnement visuel immédiat saturé de signes et en propose une relecture prolifique, ludique et politique. MT, extrait du dossier de presse de l’exposition VOUS ÊTES BIEN URBAIN, 2008. La pratique de réappropriation des pictogrammes propre à Mardi Noir semble participer d’un détournement de l’univers public ou marchand. Le logotype, censé attacher le citoyen à des marques, des valeurs, devient l’œuvre de l’artiste. Il s’en empare, se substitue à leur propriétaire, pour les redonner à tous, comme un Robin des bois de l’image. Il en fait un réel décor à vivre, au lieu de la pseudo esthétique publicitaire ou institutionnelle qui travaille les citoyens plus qu’elle n’embellit la ville. Les pictogrammes initialement ne s’intègrent jamais aux espaces, ils se collent sur eux et virtualisent la vie. Les détourner c’est alors les inscrire enfin dans un contexte réel où chacun peut être ce qu’il est et non le consommateur ou le sujet qu’il doit être. Les interventions dans l’ ensemble reposent sur un détournement graphique d’objets extraits de leur fonction et de leur contexte d’origine en vue de créer une situation ludique. La réflexion s’articule autour du décalage et de la confrontation de l’utile et de l’inutile, du passé et du présent, de la présence et de l’absence. R.Edelman, extrait du dossier de presse de l’exposition GLISSEMENTS DE TERRAINS, 2011. En revendiquant son appartenance au mouvement du Graffiti, le dynamisme qui anime sa démarche garde une forme de spontanéité et de liberté. À travers son travail, Mardi Noir essaie de proposer aux usagers de la ville d’autres images que celles qui leur sont imposées et qu’il prend plaisir à détourner... En utilisant des palissades de chantier ou des maisons abandonnées comme supports d’intervention, Mardi Noir sait que ses oeuvres sont amenées à disparaître, dans ces zones « en sursis ». L’éphémère de ses interventions sauvages se traduit ainsi par la fragilisation des collages, soumis aux aléas du temps qui passe. Finalement, l’art de Mardi Noir est une forme d’obsolescence programmée. Extrait du dossier de presse de l’exposition ART 360, 2011. Les affiches de MARDI NOIR ne sont pas là pour rendre la ville plus belle. Il colle ses affiches dans des lieux qu’il trouve déjà beaux, qui lui plaisent, le fascinent et l’inspirent. Ses images sont là pour mieux souligner et révéler la beauté de l’endroit. Il joue des surfaces, des supports ou des effets de matières, des irrégularités d’un vieux mur, des rainures d’une palissade, du motif de tapisserie, d’une vitrine avec sa devanture, son enseigne. C’est à travers cette association que ses images prennent sens. (...) Le temps est une notion qui intervient à plusieurs niveaux dans le travail de MARDI NOIR. Le processus même d’élaboration de ses images renvoie au temps puisqu’il implique plusieurs phases, à travers les techniques de reproduction employées. Interviennent aussi le temps du travail de repérage et de déambulation dans la ville pour trouver les lieux de l’inspiration. Il y a ensuite le temps du collage qui peut s’effectuer en plusieurs fois, tel un travail en progression. Puis, vient le temps de la diffusion et de la réception de l’œuvre jusqu’à sa disparition. Enfin, l’évolution des collages est figée par le biais de la photographie, qui met en abîme les interventions et les temps forts de celles-ci (...) Les spectateurs, les passants sont libres d’interpréter les interventions de MARDI NOIR comme ils le souhaitent, de regarder ou non, de dégrader ou de prendre en photo. Il donne à voir ce qui n’est pas ou qui n’est plus visible, il aime cette transformation du réel, jouer de l’espace et du temps à travers l’anachronisme de ses sujets, la disproportion de ses affiches ... Claire Michaud, extrait du dossier de presse de l’exposition TOURS DE PASSE-PASSE, 2012.


à vendre

Acrylique sur papier, pancartes 130x33x170cm 140x40x200cm, Rennes 2013. Le quartier Baud-Chardonnet à Rennes est en rénovation urbaine, les jardins familiaux sont abandonnés. Des panneaux de vente sont installés devant les cabanes des parcelles en sursis.


matériaux pauvres

Acrylique sur papier, 200x130cm, Rennes 2013. Depuis l’abandon des jardins par les anciens propriétaires, les cabanes sont pillées. Les tôles des toits sont recyclées, les planches de bois récupérées... L’endroit est devenu une sorte d’entrepôt à ciel ouvert de matériaux pauvres.


commerce de proximité

Acrylique sur apier, 220x100cm, Rennes 2013. Une serre de jardin est transformée en supérette. De nombreux glaneurs viennent ramasser fruits et légumes non récoltés dans les terres en friche.


STATUES DE JARDIN

Acrylique sur carton, 200x60cmX2, Rennes 2013.


PAPERS STATUES

Acrylique sur papier, 200x60cmX2, Toulouse 2013. En parrallèle du workshop au centre d’arts contemporain Lieu Commun. Ci contre, des statues sont peintes et découpées sur carton. En opposition aux vraie statues de jardins conçues pour résister aux intempéries, Le traitement en deux dimensions et la fragilité du support soulignent la précarité du lieu et de son avenir. Ci dessus, la même réflexion s’établit sur ce chantier à l’arrêt situé derrière la gare à Toulouse. Cet immeuble inachevé est devenu une sorte d’hôtel de fortune pour sans abris. Des statues en papier sont collées en élévation sur la façade brut de la construction.


THE BIG SURPRISE

Papier cadeau, container 120x210x180cm, Rennes 2013. En parallèle du festival d’arts urbains Teenage Kicks à Rennes, des éléments de mobiliers urbains et des objets encombrants sont empaquetés dans du papier cadeau.


CHANTIERS DE SABLES

Sable de chantier, dimensions variables, Rennes 2013. Pendant l’été, des châteaux se sable sont réalisés aux abords des chantiers de voirie à Rennes.


cabane royale

Lés de tapisserie, 12m³, Saint-Jacques-de-la-Lande (35) 2013. Dans un cimetière de véhicules envahit par la végétation, l’intérieur d’une cabane de chantier est entièrement tapissé de motifs floraux.


CABANE SECONDAIRE

Rideau de dentelle, 90x113cm 30x63cmX2, Saint-Jacques-de-la-Lande (35) 2013. Situé à quelques kilomètres en campagne du premier cimetière, un deuxième terrain est découvert. Des rideaux sont accrochés aux fenêtres, préservant ainsi l’intimité du lieu.


AQUARIUM

Acrylique sur papier, 28x2,2m, Rennes 2013. ND4J NIVEAU -1: Expressions artistiques en milieu urbain. Espace des 2 Rives. À l’occasion de la Nuit des 4 Jeudi, un mouvement de natation est reproduit au sein du parking souterrain de l’Espace des Deux Rives à Rennes.


DRINK PETROL, think PETROL

Panneau d’affichage manuel de carburants, Rennes 2013. Différents messages et smileys sont générés sur un panneau d’affichage manuel d’une station hors service. Une animation est créée à partir des différentes combinaisons.


ROND-POINT SPORTIF

Flèches directionnelles, 100x200cmX3, Rennes 2013. Dans une salle de sport abandonnée, des flèches directionnelles sont collées aux abords du cercle central du terrain de basket. Des tours sont effectués dans le sens giratoire indiqué. (extrait vidéo ci dessous)


TERRAIN MULTI-SPORTS

Bombes de traçage, Handball 40x20m, Basket 28x15m, Volleyball 18x9m, Tennis 37,77x10,97m, Rennes 2013. Sur le sol d’un entrepôt rasé, les lignes d’un terrain multi-sports sont reproduites. Les couleurs utilisées correspondent aux différentes aires de jeu. Le marquage temporaire évoque la mutation du quartier environnant.


terrain militaire

Acrylique sur papier, 450x300cm, Rennes 2013. Le démantèlement de l’ancien site militaire de la Courrouze à Rennes au profit d’un projet immobilier entraîne des ouvertures sur des zones jusqu’ici interdites au public. L’espace laissé en jachère devient alors accessible. L’affiche est une réplique des nombreux panneaux installés le long des clôtures.


ENLÈVEMENT DE VÉHICULE Papier kraft sur Golf, Rennes, 2013.

Au fond d’un parking sauvage à la Courrouze, une voiture semble abandonnée: vitres cassées, phares démontés, fauteuils lacérés et tableau de bord arraché... L’épave offre une vision pittoresque du terrain vague avec les immeubles qui s’élancent en arrière plan. Recouvrir l’auto de papier blanc est un moyen d’éliminer l’objet encombrant de la carte postale. Quelques jours plus tard, la voiture est à nouveau fracturée...


CHAUSSÉE DÉFORMÉE

Papier kraft sur gravats, Rennes , 2013. Afin de prévenir toute occupation illégale de camping-cars et de caravanes, le parking d’une ancienne usine de la Courrouze est défoncé. C’est à l’aide de papier qu’une signalisation horizontale est rétablit reliant ainsi l’entrée au fond du terrain. Des bandes blanches dessinent l’axe routier, des flèches directionnelles indiquent le sens de circulation et un passage piéton permet de traverser en toute sécurité. Attention, chaussée déformée!


COULÉE BLANCHE

Papier kraft sur gravats, Rennes , 2013. Les récents chantiers de voirie de l’axe Est-Ouest à Rennes vers Beaulieu ont entraînés en conséquence une formation de gravats déposés dans l’ancienne zone industrielle Chardonnet toute proche. La montagne artificielle s’inscrit désormais dans ce paysage de terrains vagues de la Plaine de Baud. Une coulée blanche est réalisée sur l’un des flancs du Mont Chardonnet: des morceaux de bitumes sont recouverts de papier blanc donnant l’aspect de bloques de glace à la dérive...


viel spaß

Galerie DMA, Rennes , 2013. Invité par la galerie DMA à participer au projet VIEL SPAß, Mardi Noir utilise des figures de Sumos pour l’identité visuelle du label. Extraites de leur contexte d’origine, les scènes de combats prennent des allures de danses au sein de collages, de tapisseries florales, et de projections... VIEL SPAß en allemand se traduit par AMUSEZ-VOUS, l’exposition transforme la galerie DMA en kermesse moderne. Les pièces présentées utilisent des matériaux urbains en écho à la pratique de Mardi Noir détournant icônes et jeux populaires (puzzle, coloriage, domino, chamboule-tout...) Extrait du dossier de presse.

2d or not 3d

Puzzle de 37 parpaings 50x20x15cm, acrylique sur papier, 350x180x15cm. Exposition VIEL SPAß, Galerie DMA, Rennes , 2013. La réflexion porte sur la confrontation de l’image en deux dimension et d’une construction en trois dimension. La tension exercée révèle à la fois la brutalité du matériaux et la fragilité de la pièce: les parpaings sont simplement empilés. La figure de combat de sumo représente ce moment où le mur risque de s’écrouler.


stand de tir

Impression thermique, 90 boîtes de conserves diam: 10cm, H: 11,5cm, planche de bois, boule de quille, 100x100cm. Exposition VIEL SPAß, Galerie DMA, Rennes , 2013. Le jeu du chamboule-tout pose la question de la sacralisation de l’œuvre d’art dans la galerie. Plusieurs notions sont interrogées: la pérennité de l’installation qui par principe est vouée à être dégommée, l’étiquetage des conserves réalisée par impression thermique offre également une dimension unique à chaque boîte, et implique également la disparition du motif. Le papier fax brûle au contact du soleil, la noirceur s’estompe au fil de l’exposition.


espace radioactif

Acrylique sur papier, 220x300cm, Rennes 2013. Un entrepôt désaffecté est découvert. La conquête de l’espace vierge est ici imagée par la présence de ces cosmonautes qui déclarent la zone radioactive.


microclimats

7 pancartes, acrylique sur papier, 75x65cm. Exposition LES 15 SIGNES DU JUGEMENT DERNIER, Galerie Bon Accueil, Rennes , 2012. Pour l’exposition Les 15 signes du jugement dernier, le Bon Accueil a proposé à une quinzaine d’artistes de travailler à partir d’un texte médiéval du XIIIème siècle pour la version en ancien français mentionnant les 15 signes du jugement dernier. Extrait du dossier de presse. Le Bon accueil se situ au milieu des prairies saint Martin. Le thème du dérèglement climatique est ici envisagé à l’échelle du terrain vague. Une carte météorologique est créée sur Google map, puis redistribuée au visiteur de l’exposition.


TOURS DE PASSE-PASSE

Compte rendu d’interventions dans l’espace public, Le Grand Cordel, Rennes 2012. TOURS DE PASSE-PASSE a d’abord constitué en une série de déambulations, véritable quête d’espaces vierges, en sursis, délaissés ou réaménagés, effectuée par MARDI NOIR, depuis le mois de juillet 2012 : des promenades, une errance sur le mode de l’exploration en terre inconnue, qui expriment la notion de frontière au sein du tissu urbain. Dans la ville, les espaces sont séparés les uns des autres, certains sont clôturés, définissant le domaine privé. Les voies de communication « officielles » permettent de lier entre eux les différents lieux d’habitation, de commerce, de travail... Il existe aussi des chemins secondaires, plus ou moins empruntés, non répertoriés sur les cartes, des traverses, qui relient un point à un autre au sein d’un même quartier : des passages fabriqués, au fur et à mesure des piétinements, à travers des barrières déplacées, des portails ouverts, des clôtures arrachées, des grillages découpés... L’objectif des repérages de MARDI NOIR était de révéler la trace de la présence humaine au sein des différents espaces explorés. Dans un second temps, MARDI NOIR intervient grâce à ses images dans ces zones mises à jour par la première étape de son travail : un quartier perçu comme un terrain de jeu avec ses obstacles à franchir, ses limites à dépasser, des travaux in-situ qui déjouent les règles et les codes établis. Au final, TOURS DE PASSE-PASSE opère comme un tour de magie, entre présence et absence, passé et présent, pour donner à voir aux usagers de la ville que nous sommes, une autre image que celle qui nous est imposée, et dessiner un autre visage du Quartier 6. Extrait du dossier de presse, texte: Claire Michaud.

randonnée urbaine

Acrylique sur papier et carton. Intervention TOURS DE PASSE-PASSE, Rennes 2012.


LE MUR DES CONTRADICTIONS

Acrylique sur papier, 6x4m. Exposition TOURS DE PASSE-PASSE, Le Grand Cordel, Rennes 2012.


HELLO MY NAME IS HUMAN

Acrylique sur papier contrecollé sur carton, présentoir, barrières de chantier, barrières Vauban, dimension variable. Exposition TOURS DE PASSE-PASSE, Le Grand Cordel, Rennes 2012.

La plaque de Pioneer est une plaque métallique embarquée à bord de deux sondes spatiales lancées en 1972 et 1973, sur lesquelles un message pictural de l’humanité est gravé à destination d’éventuels êtres extraterrestres : un homme et une femme représentés nus. Il s’agit en fait d’une sorte de « bouteille à la mer interstellaire », les chances pour qu’elle soit retrouvée étant extrêmement faibles. Les sondes Pioneer furent les premiers objets construits par des humains à quitter le système solaire. Les plaques sont attachées aux sondes de manière à être protégées de l’érosion des poussières interstellaires ; si bien que la NASA s’attend à ce que la plaque (et la sonde elle-même) survive plus longtemps que la Terre et le Soleil. Source wikipedia. Reproduites à taille humaine, les deux silhouettes sont déposées le long d’un axe routier en rénnovation, et à divers endroits sur le campus de Beaulieu.


AQUARIUM DE RÉTENTION

Impressions sur adhésif platifié, aquarium, vase de ville, 56x30x40cm.. Exposition TOURS DE PASSE-PASSE, Le Grand Cordel, Rennes 2012.

LES BAIGNEURS

(extrait vidéo: Myriam Crampes) 4 nageurs, acrylique sur papier et carton, taille humaine. Avec la participation des égoutiers du secteur nord. Intervention TOURS DE PASSE-PASSE, Rennes 2012.


piscine privée

Acrylique sur papier. Intervention TOURS DE PASSE-PASSE, Rennes 2012. Un bassin de rétention de la ville est transformé en piscine privée.


YOGA URBAIN

Acrylique sur papier. Festival RÉVÉLER LA VILLE, ARDEPA. (Association régionale pour la diffusion et la promotion de l’architecture) Nantes 2012 Une trentaine de postures s’inscrivent le long du Canal Saint Félix à Nantes et proposent un parcours de santé aux promeneurs.

Cette œuvre installe des collages peints de corps en position de yoga sur les murs de la ville. Ces corps contorsionnés, pratiquant le yoga urbain, habitent les lieux cachés, détournés, semblent chercher place dans la ville. Ces figures insolites pratiquent peut-être une nouvelle discipline recherchant l’harmonie entre l’homme et son milieu urbain? ARDEPA


stand de réanimation

Acrylique sur papier, plaques d’instructions, objets rouillés, chaîne... LE M.U.R. DE L’ART, Espace des Blancs Manteaux Paris 2012. L’intervention graphique reprend deux pictogrammes issus de plaques d’instruction de soins aux électrisés. C’est une scène de réanimation qui est ainsi reproduite à taille réelle. La présence du Bouddha veille sur le sauvetage. L’opération de secours se déroule sous son regard bienveillant... Bouddha désigne d’une manière générale celui qui a atteint la vérité suprême, se libérant du cycle des réincarnations pour entrer au Nirvana. L’installation est à la fois un autel, et une sorte de scène de crime délimité par une chaîne. Le passage interdit évoque également le périmètre de sécurité déployé autour des œuvres dans les musées. Ce stand présente une collection d’objets trouvés lors de promenades. Ce sont des objets abandonnés marqués des stigmates de leur détérioration dues aux effets du temps. La rouille qui recouvre ces objet devient une sorte de pellicule de protection. Extraits de leur contexte de découverte et replacés au sein de l’installation, ces objets rentrent dans un processus de revalorisation. Une seconde vie leur est offerte au sein cet espace. Ce stand expose des antiquités urbaines issues de fouilles. C’est une archéologie qui est menée au fil des ballades dans la ville (maisons abandonnés, friches industrielles...) Les objets pillés de ces vestiges visités sont recueillis avant une démolition imminente lorsque le temps semble suspendus dans ces lieux à l’abandon, en transition, dans ces espaces en mutation où le passé est anéantit à coups de pelleteuses et de plans de réanimation urbaine...


ENTRÉE LIBRE

Acrylique sur papier, 140x140cm, Rennes 2012. Le pictogramme est collé sur la porte de l’ancienne prison Jacques Cartier le 14 Juillet.


GARDE LA PÊCHE

Acrylique sur papier, 800x300cm, Le M.U.R. (Modulable Urbain Téactif) Paris 2012. Le portrait du président Nicolas SARKOZY en campagne pour un second mandat, est placardé sur un encart publicitaire et associé à une expression populaire.


TOUT BRÛLE DÉJÀ

Acrylique sur papier, 2x 147x105cm, 100x180cm, Rennes 2012. Le soir des élection présidentielles, une reproduction des bulletins de votes sont collés sur les palissades d’un magasin en réfection derrière la mairie. Le lendemain, les ouvriers ôtent une planche pour accéder au chantier. Le troisième jour les affiches sont déchirées.


BALADE HIÉROGLYPHIQUE CHEZ JEANNETTE

Acrylique sur papier. Une exposition et des collages dans le bourg. Galerie CHEZ JEANNETTE, Pont-Croix (29) 2012.


HIÉROGLYPHES 2000 Acrylique sur papier, Rennes 2012.

Le projet HIÉROGLYPHES 2000 joue d’un décalage spatio-temporel. Une première intervention a été réalisée sur l’ancien site militaire abandonné de la Courrouze à Rennes. Egalement invité par la galerie Chez Jeannette à Pont-Croix dans le Finistère, des collages ont été réalisés dans le bourg et dans l’espace d’exposition. Ces réalisations entretiennent ainsi un anachronisme: le thème antique est extrait de son contexte d’origine, les collages s’inscrivent dans le décor, détournent les lieux et leur l’environnement.


DO NOT CLOSE

Acrylique sur papier, 247x217cm, Rennes 2012. Des éléments architecturaux en élévation (portes, fenêtres...) sont collés sur les ouvertures mûrées des maisons abandonnées avant démolition rue de l’Alma en pleine mutation urbaine. Fragilisé par les aléas du temps, le papier des affiches se déchire et laisse réapparaître les parpaings.


SIGNAL CRITIC

Acrylique sur papier, 140x140cm, Rennes 2011. Des pictogrammes sont collés à des endroits stratégiques de la ville et de ses zones franches...


PROMENADE À 20 000 LIEUES DE LA MER

Acrylique sur papier, URBAN ATELIER, CHIC ART FAIR, Docks en Seine Paris 2011. Parcours artistique urbain proposé par Jacob+MacFarlane, architectes de Docks en Seine. Soutenue par la galerie DMA «Promenade à 20 000 lieues de la mer» est une installation graphique reprenant avec ironie les pictogrammes des codes de la société industrielle. Le collage proposé par MardiNoir investit les coursives des Docks en Seine en réinterprétant le passé industriel du bâtiment et son intégration contemporaine. Extrait du catalogue d’exposition chic Art Fair.


L’ART DU DÉPLACEMENT - FREERUNING & CHRONODANCE Acrylique sur papier, festival PERFFUSION, DÉMOCRATIE CRÉATIVE, Strasbourg 2011.

Le Parkour ou Art du déplacement est une activité physique qui vise un déplacement libre et efficace dans tous types d’environnements, en particulier hors des voies de passage préétablies. Ainsi les éléments du milieu urbain se transforment en obstacles à franchis grâce à la course, au saut, à l’escalade, au déplacement en équilibre, à la quadrupédie etc. Source wikipedia Des enchaînements de gymnastique sont reproduits le long d’une ancienne fortification allemande à Strasbourg. Une cinquantaine de figures s’inscrivent ici en fonction des caractéristiques architecturales de la façade.


IT’S HOT - BRISEZ LA GLACE

Acrylique sur papier, photocopies, alarmes incendies, plans d’évacuation, plaques signalétiques, extincteur. Exposition DÉTOURNEMENT, Galerie du RAYON VERT, Nantes 2011.


on line, on live

Acrylique sur papier et toile, fournitures de bureau (fax, photocopieur, projecteur, moniteurs, claviers, chevalet de conférence...) Exposition ART 360, Agence EURO RSCG, Rennes 2011. Les anciens locaux de l’agence de communication sont aménagés en espace d’exposition le temps de la résiliation du bail et du déménagement définitif des bureaux et des salariés. L’installation ici proposée, met en scène le monde du travail en open space où le temps semble suspendu. Des animations graphiques sont projetées lors du vernissage tel un flux continu d’informations.


MIND YOUR IT BAG

Acrylique sur papier, Londres 2011. Une douzaine de bagages suspects sont collés aux endroits stratégiques de la capitale puis géolocalisés sur Google map.


BON DÉBARRAS!

Acrylique sur papier, Rennes 2011. Des reproductions de meubles anciens sont collĂŠs aux abords des encombrants dans les rues de Rennes et Paris.


glissements de terrains

Acrylique sur papier, objets céramiques: Atelier POLYHEDRE, Galerie DMA, Rennes 2011. Un glissement de terrain est un mouvement de masse descendant, rapide, entraînant tout ou partie d’un versant, comme lorsqu’un glacier se rompt et s’effondre. Le terrain est littéralement ce qui est formé de terre. Ce peut-être le sol mais pourquoi pas également des objets ou des murs de terre. Enfin au sens figuré le glissement de terrain désigne un phénomène de déplacement d’un lieu vers un autre, de recontextualisation ou de détournement. Par exemple, le plasticien Mardi Noir réutilise divers pictogrammes, les agrandit et les expose dans l’espace urbain. Inversement, les céramistes de l’Atelier Polyhedre s’inspirent d’objets divers, comme du matériel de chantier, pour faire des objets du quotidien. Dma galerie sera momentanément le lieu où ces deux pratiques glisseront l’une vers l’autre. Mardi Noir décontextualise habituellement l’art, en le sortant des galeries ou de l’atelier pour le rendre à la ville et ses habitants. Ici il recontextualise son art urbain, en le faisant rentrer dans la galerie. L’artiste interroge ainsi la galerie de design DMA qui, paradoxalement, se consacre à la vie quotidienne dans un lieu qui par essence, la galerie, se distingue des espaces communs. Extrait du dossier de presse.


scène de reconstitution Acrylique sur papier, Rennes 2010.

Une maison abandonnée est éventrée afin de lutter contre l’intrusions de squatters.


LE MOBILIER POPULAIRE FRANçAIS Acrylique sur papier, Rennes 2010.

Des meubles sont livrés dans un logement encore en construction.


LA CRUCIFIXION À L’USINE Acrylique sur papier, Rennes 2010.

Le démantellement de l’’usine d’armement GIAT à la Courrouze laisse apparaître un patrimoine industriel en sursis.


SAUVONS LES DINOSAURES Acrylique sur papier, Rennes 2009.

Des collages de dinosaures apparaissent comme fossilisés sur le mur de sous-bassement au fond d’un chantier de terrassement d’un terrain pollué de la Courrouze.


HOPE NON STOP

Acrylique sur papier, Rennes 2009. Un arbre est planté dans une usine désaffectée de la Plaine de Baud.


LUTTE FINALE

Acrylique sur papier, Rennes 2008. Des lutteurs sont collés dans un immeuble de bureaux saccagé.


THE BIG FISH

Acrylique sur papier, Festival K-BARÉ, Rennes 2 Université 2008. Des éléments de plomberie s’inscrivent dans la cage d’escalier du Hall B.


L’HOMME DU XXI SIÈCLE Acrylique sur papier, Rennes 2007.

Des australopithèques déambulent sur les colones de l’alignement du XXIème siècle d’Aurélie Nemours.


URGENCE HLM

Acrylique sur papier, Rennes 2005. Des éléments architecturaux en élévation sont collés dans les maisons d’un quartier destiné à être rasé.


CURRICULUM VITAE

Arzhel PRIOUL alias Mardi Noir. Né le 29 Octobre 1981 à Saint Brieuc (cotes d’Armor) de nationalité française. Vit et travaille à Rennes. mardinoir@yahoo.fr mardinoir.blogspot.fr mardinoir.tumblr.com Artiste plasticien N° Siret: 49026537800011

EXPOSITIONS

HIÉROGLYPHIQUE 2000 Intervention en cour sur la ZAC Renaudais, Betton (35) 2013 - 2014 Mise en place d’une démarche artistique en partenariat avec le Groupe GIBOIRE et la ville de Betton. MYTHOLOGIES Collages pour le festival Court Métrange, Rennes, 2013. VIEL SPAß Galerie DMA, Rennes, 2013. TOURS DE PASSE-PASSE Le Grand Cordel MJC, Rennes, 2012. Une exposition dans l’espace de la galerie, des interventions au sein du quartier. GARDE LA PÊCHE Intervention sur le M.U.R. Rue Oberkampf, Paris, 2012. LA BALADE HIÉROGLYPHIQUE CHEZ JEANNETTE Pont-Croix (29 Finistère) 2012. Une exposition dans l’espace de la galerie, des interventions dans la commune. GLISSEMENTS DE TERRAINS avec L’atelier Polyhedre, Galerie DMA, Rennes, 2011. Collage au sein de la galerie. Objets céramiques de l’Atelier Polyhedre. BUSINESS AS USUAL Ubu, Rennes, 2010. ARRIERE COUR Suites au noir, Rennes, 2009. Collage dans l’espace urbain pour le projet Suites au Noir produit par Radio Campus Rennes. THE BIGFISH Université Rennes 2 Haute Bretagne, 2008. Collage sur les vitres du Hall B pour le Festival K-Barré. 1NT3RV3NT!ON Le Diapason, Université de Rennes 1, 2007. Collage sur les vitres du bâtiment pour le Festival Electroni-k. LES ROUTES DU PETROL Le Jardin Moderne, Rennes, 2006. Installations, collages, projection.

EXPOSITIONS COLLECTIVES

AQUARIUM Collage pour la ND4J Niveau -1: expressions artistiques en milieu urbain, Espace des 2 Rives, Rennes, 2013. THE BIG SURPRISE Interventions en parrallèle du festival Teenage Kicks, Rennes, 2013. LES 15 SIGNES DU JUGEMENT DERNIER Le Bon Accueil, Rennes, 2012. Microclimat, une carte météorologique du terrain vague. RÉVÉLER LA VILLE organisé par L’ARDEPA, Nantes, 2012. Yoga urbain, diverses postures s’inscrivent dans l’espace urbain et proposent un parcours de santé. ARTAQ Urban Art Awards, Angers et à l’espace Pierre Cardin, Paris, 2012. Tension Hurbaine, installation et collage. PERFFUSION Démocratie Créative, Strasbourg, 2011. L’art du déplacement, collage pour le festival Perffusion. DMA COLLECTION Galerie DMA, Rennes, 2011. Collage au sein de la galerie. DETOURNEMENT Galerie Le Rayon Vert, Nantes, 2011. It’s hot!? Brisez la glace, collage et installation au sein de la galerie. ART 360 Agence EURO RSCG, Rennes, 2011. On Line - On Live, collage et installation au sein de l’agence. DIVERSION Démocratie Créative, Mulhouse, 2010. Collage dans l’espace urbain pour le festival d’art urbain Diversion. STREET ART, Espace Croix Baragnon, Galerie GHP, Toulouse, 2010. PARIS ZOO Atelier de Clarisse Garnier, Paris. EXPOZITION POUR ENFANTS, Galerie GZ, Paris, 2009. NOS RÉSISTANCES Galerie Rouge, Pont l’Abbé, 2008. BIG BANG Centre d’Art contemporain Aponia, Villier sur Marnes, 2008. Sauvons les dinosaures! Collages dans l’espace urbain à l’occasion du Salon de l’édition du livre d’artiste. VOUS ÊTES BIEN URBAIN Galerie Sambre, Rennes, 2008. BIG BANG Salon de l’édition d’artiste, Caen, 2007. Collage à l’occasion du Salon de l’édition du salon d’artiste.

SALONS

LE M.U.R. DE LART Espace des Blancs Manteaux, Paris, 2012. URBAN ATELIER Cité de la mode et du design, CHIC ART FAIR, Docks en Seine, PARIS, 2011. Commissaires de l’exposition: Jacob+MacFarlane (architectes). Promenade à 20 000 lieues de la mer, collage au sein du bâtiment, soutenu par la Galerie DMA.


PROJETS PÉDAGOGIQUES - chantiers

Un quartier autrement, animation d’un atelier dans le cadre de Ville Vie Vacances, Lieu Commun, Toulouse 2013. Collages dans le Lycée Jeanne d’Arc à Rennes et réalisation d’une vidéo avec les élèves de 1ère S3, 2012. Réalisation d’un collage avec les élèves de l’école Primaire de Saint Herblon (35) 2010. Réalisation d’une fresque pour l’artiste Jim Hodges au Centre Pompidou à Paris, 2009.

VIDÉOGRAPHIE:

PLONGEON SOUTERRAIN 2s animation en boucle, 2013. ROND-POINT SPORTIF 1min 10s vidéo en boucle, 2013. JEU DE TERRAIN VAGUE 25s, 2013. DRINK PETROL, THINK PETROL 1min 52s animation en boucle, 2013. 121 PASSAGE 48s animation en boucle, 2013. STAND DE TIR vidéo: Mathieu Tremblin 1min - format hd, 2013. HELLO, MY NAME IS HUMAN vidéo: Myriam Crampes 5min, format hd, 2012. LES BAIGNEURS vidéo: Myriam Crampes 12min, format hd, 2012. POSTE DE MÉDITATION 3min 42s, format hd, 2012. SAVE THE MONKEY 4min 07s, format hd, 2012. ENTRÉE LIBRE 3min 05s, format hd, 2012. WARNING 2min, 2012. Série de plans mettant en scènes différents passages dans un lieu exploré. NON ASSISTANCE À CADAVRE EN DANGER 9s, 2012. Le cadavre est déposé sur un axe routier et fauché par un bus à Rennes. YOGA URBAIN 3min 29s, 2012 . Série de plans fixes sur les collages pendant le festival RÉVÉLER LA VILLE à Nantes. LA BALLADE DU CADAVRE 2min 25s et 9s, 2012 . Série de vidéos mettant en scène la posture du cadavre à Rennes. DO NOT CLOSE, I SAID 2min 53s, 2012 . Intervention au marteau sur les collages rue de l’alma à Rennes. LA BALLADE DANS PONT-CROIX 4min 15s, 2012 . Série de plans fixes sur les collages pendant l’exposition CHEZ JEANNETTE à Pont-Croix. PROMENADE À 20 000 LIEUES DE LA MER 4min 18s, 2011. Série de plans fixes sur les collages pendant la CHIC ART FAIR à Paris. Série de vidéos mettant en animation des collages de la décomposition de mouvements de gymnastique. L’enchaînement des figures est une référence au «Parkour» l’art du déplacement en milieu urbain: L’ART DU DÉPLACEMENT - CHRONODANCE 4 min 24 s, 2011. Animation à partir du collage réalisé pendant le festival Perffusion à Strasbourg. L’ART DU DÉPLACEMENT - FREERUNING 4min 28s, 2011. Animation à partir de collages réalisés dans l’espace urbain à Rennes. L’ART DU DÉPLACEMENT - MILITARY TRAINING 2min 02s 2011. Animation à partir d’un collage réalisé dans un entrepôt militaire sur le site de la Courrouze à Rennes. Série de vidéos retraçant la démolition d’espaces d’interventions. Au fur et à mesure des coups de pelleteuses, les collages apparaissent et disparaissent: LES PETITS SE FONT MANGER PAR LES GROS 9min 10s, 2010. A la suite d’un collage, suivi de la démolition d’une maison individuelle à Rennes. AFTER PARTY 4min 56s, 2010. A la suite d’un collage, suivi de la démolition d’une maison individuelle à Rennes. VIE PRIVÉE, ESPACE PUBLIQUE 6min 57s, 2010. A la suite d’un collage, suivi de la démolition d’une maison individuelle à Rennes. DEMOLITION DELUXE 08min 34s, 2009. A la suite d’un collage, suivi de la démolition d’une maison individuelle à Rennes.


INTERVENTIONS

CHIENS DE GARDE Rennes 2013. Collages sur des cabanes de jardin. STATUES DE JARDIN Rennes 2013. Installation dans un jardin ouvrier. VILLA PIÉGÉE Rennes 2013. Collage sur une cabane de jardin. À VENDRE Rennes 2013. Installation dans les jardins ouvriers. BÂTIMENT BASSE CONSOMMATION Rennes 2013. Collage sur une cabane de jardin. HUT SWEET HUT Rennes 2013. Collage sur une cabane de jardin. MATÉRIAUX PAUVRES Rennes 2013. Collage sur une cabane de jardin. COMMERCE DE PROXIMITÉ Rennes 2013. Collage sur une serre de jardin. TERRAIN MULTISPORTS Rennes 2013. Traçage au sol. ROND-POINT SPORTIF Rennes 2013. Collage dans une salle de sport. CABANE ROYALE Saint-Jacques-de-la-Lande (35) 2013. Aménagement d’une cabane de chantier. DESPERATE Rennes 2013. Collage dans une maison abandonnée. ESPACE PIRATE Pleumeur Bodou (22) 2013. Collage au centre des télécommunications abandonné. DRINK PETROL, THINK PETROL Rennes 2013. Messages générés sur panneau d’affichage mauel de carburants. CHANTIERS DE SABLES Rennes 2013. Intervention sur chantiers de voirie. PAPER STATUES Toulouse 2013. Collages dans l’espace urbain et à Lieu Commun, centre d’arts contemporains. CABANE ROYALE Saint-Jacques-de-la-Lande (35) 2013. Décoration intérieure d’une cabane de chantier. HORS CIRCUIT Saint-Jacques-de-la-Lande (35) 2013. Mise en situation d’une pancarte dans un cimetière de véhicules. FANTÔMES La Motte des Vaux 2013. Collage dans un chateau. PÊCHE DANGEREUSE Rennes 2013. Installation au dessus de la Vilaine. UN SINGE PEUT EN CACHER UN AUTRE Rennes 2013. Collage sur la cabine d’un camion. POSTE DE RÉANIMATION Rennes 2013. Collage dans un poste de transformation abandonné. CHAUSSÉE DÉFORMÉE Rennes 2013. Marquage horizontale sur un parking défoncé à la Courrouze. COULÉE BLANCHE Rennes 2013. Recouvrement de gravats. ENLÈVEMENT DE VÉHICULE Rennes 2013. Recouvrement d’une épave. CHICAGO Rennes 2013. Collage sur une cabane de jardin. COMBINAISONS Rennes 2013. Collage sur une maison mûrée. RECONVERSION Rennes 2013. Collage dans les anciennes cartoucheries de la Courrouze. CHIENS ERRANTS Rennes 2013. Collages dans le centre ville. RESTEZ EN LIGNE La Chapelle des Fougeretz 2013. Collages dans les bureaux d’une usine désafectée. GALERIE DE PORTRAITS Rennes 2013. Collage dans une maison abandonnée. TERRAIN MILITAIRE - CHIEN DE GUERRE Rennes 2013. Collage sur un bâtiment militaire abandonné à la Courrouze. GRAND BAIN - PETIT BAIN - AQUARIUM Rennes 2013. Collage et installations à la Courrouze. ESPACE RADIOACTIF Rennes 2013. Collage dans un entrepôt désaffecté à la Courrouze. MICROCLIMATS Rennes 2012. Installation de pancartes aux Prairies Saint Martin. RANDONNÉE URBAINE - LES BAIGNEURS - INSÉCURITÉ RENFORCÉE - PRIVATISATION LA BELLE ÉPOQUE... Série d’interventions au sein du Quartier 6 à Rennes en parrallèle de l’exposition TOURS DE PASSE-PASSE 2012. FERMEZ LA PORTE SVP Rennes 2012. Collage du pictogramme sur une porte mûrée rue de L’Alma. CET ESPACE M’EST RÉSERVÉ Rennes 2012. Affichage dans le graffpark rue de L’Alma. DEAD MAN Rennes 2012. Collage d’un corps gisant au fond s’un terrain vague. BREAK FOR ACCESS Rennes 2012. Collage du pictogramme sur une porte de chantier de démolition. WHAT’S UP ? Lamballe (22) 2012. Collage sur une ancienne gendarmerie. THE LAST AUSTRALOPITHECUS Rennes 2012. Collage dans une ancienne chaufferie. SAUVONS LES AUSTRALOPITHÈQUES ! Rennes 2012. Série d’ossements sur carton déposés parmi un tas de gravats. HELLO MY NAME IS HUMAN Rennes 2012. Collage sur une cabane de jardin et mise en scène de silhouettes en carton type «porte-menus» POSTE DE MÉDITATION Rennes 2012. Collage dans un ancien poste de transformation électrique. YOU’RE WELCOME Rennes 2012. Série de silhouettes érotiques collées sur des gravats en épousant leur formes. SAUVONS LES HUMAINS ! Rennes 2012. Un squelette en carton est déposé toute une nuit dans la tranchée dune pose de canalisation. SAVE THE MONKEY ! Rennes 2012. Collages de squeletttes de singes sur des cabanons de jardins abandonnés. ENTRÉE LIBRE Rennes 2012. Collage d’un pictogramme sur la porte de l’ancienne prison Jacques Cartier. GHOST SHIP Saint-Jacques-de-la-Lande (35) 2012. Série de photocopies de mains collées sur des engins de chantier abandonnés. SIX GIRLS Rennes 2012. Série de collages dans le centre ville.


URBAN YOGA - HURBAN TENSION - LA BALLADE DU CADAVRE Rennes et Nantes 2012. Série de collages et de mises en scène de postures dans différents lieus. DO NOT CLOSE: NO PARKING - THE MADHOUSE - THE LOST LAST CAT Rennes 2012. Série de collages sur les maisons mûrées rue de l’Alma. TOUT BRÛLE DÉJÀ - INTRUSION PRÉSIDENTIELLE Rennes 2012. Collage de bulletins de vote agrandits et parasitage des panneaux électoraux. NON SENS OBLIGATOIRE Paris 2012. Collage d’un panneau signalétique détourné. HIEROGLYPHS 2000,Rennes 2012. Collage de hiéroglyphes dans une ancienne poudrière sur le site militaire abandonné de la Courrouze. SIGNAL CRITIC Rennes et Paris 2011. Série de collages de pictogrammes dans différents lieus. LART DU DÉPLACEMENT Rennes et Strasbourg 2011. Série de collages d’enchaînements de mouvements de gymnastique dans l’espace urbain. NOTRE PAIN QUOTIDIEN Rennes 2011. Collage sur encart publicitaire 3x4 m (en collaboration avec C.Calloc’h) TENTATIONS Rennes 2011. Collage dans une maison de jardin ouvrier. MÉCANISME NATUREL Rennes. Collage sur le pare-brise d’une cabine de camion. LE GARDE-MEUBLE Rennes 2011. Collage dans un entrepôt vu comme espace de stockage. MIND YOUR IT BAG! Londres 2011. Série de collages de sacs «types colis suspect» dans différents lieus de la ville. BON DÉBARRAS! Rennes 2011. Série de collages évoquant le dépôt d’encombrements dans la ville. DO NOT CLOSE! Rennes, Boulevard de Guines 2011. Collage sur une maison murée. DÉFENSE D’AFFICHER DES ORDURES Paris(Est) 2011. Série de collages parmi les dépôts sauvages d’encombrements dans la ville. CADEAUX SUSPECTS Rennes 2010. Série de collages de paquets «types colis suspect» dans différents lieus de la ville. SCÈNE DE RECONSTITUTION Rennes 2010. Collage dans une maison éventrée. LE MOBILIER POPULAIRE FRANCAIS Rennes 2010. Collage dans un immeuble en construction. LES PETITS SE FONT MANGER PAR LES GROS Rennes, Boulevard Volney 2010. Collage dans une maison en démolition. DRINK PETROL, THINK PETROL Paris 2010. collages sur encarts publicitaires dans les stations du métros. SAILOR MAN Bretagne 2010. Série de collages d’un marin le long de la côte. C’EST LA FÊTE À LA MAISON Rennes, Rue de la Motte Brûlon 2010. Collage dans une maison en démolition. LA CRUCIFIXION À L’USINE Rennes, site de la Courrouze 2010. Collage dans un entrepôt militaire désaffecté. VIE PRIVÉE, ESPACE PUBLIQUE Rennes, boulevard de Beaumont 2010. Collage dans une maison en démolition. FOR PROMOTIONAL USE ONLY Rennes 2010. Série de collages dans la ville. UN MOTIF DOMESTIQUE, UNE TAPISSERIE ANIMALE Rennes 2010. Série de collages jouant sur la répétition d’un même motif. SLOGANS Rennes, site de la Courrouze 2010. Collage dans un entrepôt militaire désaffecté. LE COSTUME, IMAGE DE L’HOMME Paris-Rennes 2010. Série de collages dans la ville. PARIS ZOO Paris, métro République 2009. Série de collages dans la ville et le métro. THE SEPTEMBER ISSUE Rennes, avenue Aristide Briand 2009. Collages dans une maison en démolition. THEBLACKMONKEYS Rennes, rue de la Motte Brûlon 2009. Collages dans une maison abandonnée. LA CRISE HUMAINE Rennes, site de la Courrouze 2009. Collage sur un entrepôt militaire désaffecté. ARRIÈRE COUR Rennes, Cleunay 2009. Collages dans la cour de bâtiments abandonnés et murés. HOPE NON STOP Rennes, Chardonnet 2009. Collage dans une usine désaffecté. SAVE THE DINO, YES WE CAN Rennes, site de la Courrouze 2009. Collages sur les murs de fondation d’un terrain en sousbassement. PARIS SOUS LA LACRISE Paris 2008. Série de collages dans la ville. THE BIGFISH Rennes, canal St-Martin 2008. Collage dans une usine désaffecté. LA RÉVOLTE TRANQUILLE Paris 2008. Série de collages dans la ville. LUTTE FINALE, Rennes, Jeanne d’arc 2008. Collages dans un bâtiment de bureau abandonné et saccagé. LA MAISON GANTÉE Rennes, Gare 2008. Collages sur une maison abandonnée et murée. DOMESTIC Rennes, Beauregard 2008. Collages sur une maison abandonnée et murée. LES PROMOTEURS Rennes, Beauregard 2008. Collages sur les maisons murées d’un quartier abandonné. MARDINOIR VS AURÉLIE NEMOURS Rennes, Beauregard 2007. Collages sur blocs de granit. TAKE A LOOK Rennes, Villejean 2006. Collages sur les vitres d’un dortoir en réhabilitation. ELIT PETROL, THE NEW WORLD ORDER Rennes, Paris 2006. Série de collages dans la ville. URGENCE HLM Rennes 2005. Collages dans les maisons abandonnés d’un quartier en train d’être rasé. PLUS DE PALISSADES Interventions diverses, Rennes, Paris 2000-2005. theBIGtourist Interventions diverses, France, Allemagne, Hollande 2000-2005.


PUBLICATIONS

DESTINATIONS IMAGINAIRES Lendroit Éditions, Rennes, 2013 Collection dirigée par Mathieu Renard. RENNES RUE DE L’ALMA Auto édition, Rennes, 2013. Rétrospective de la mutation urbaine entre 2005 et 2013. RÉVÉLER LA VILLE ARDEPA, Nantes, 2013. Catalogue des interventions réalisées pendant le festival. TOURS DE PASSE-PASSE Le Grand Cordel, Rennes, 2012. Carnet de bord des interventions dans le quartier 6. TRACT’ EURS Edition Incertain Sens, Rennes, 2012, sur une proposition d’Antonio Gallego et Roberto Martinez. PAPER TIGERS COLLECTION BBB Fais-moi de l’art les éditions, Toulouse, 2011. Contribution à la collection de notices d’œuvres initié par Mathieu Tremblin. LE MOBILIER POPULAIRE FRANCAIS Auto édition, Rennes 2011. 3 catalogues présentant des collages dans l’espace urbain en lien avec l’exposition Glissements de terrains à la Galerie DMA. BOOK IS BOOK Lendroit Éditions, Rennes, 2008. Contribution graphique au projet éditorial a book is drawing by numbers. CARNETS Auto édition, Rennes, 2008. Série de carnets présentants différents collages dans l’espace urbain. CHUTES Chien Edition, Rennes, 2007. Contribution graphique au périodique bi-annuel. OFSET_INVASION Association d’Art-H-Pié, Université Renne 2 Haute Bretagne, 2006. Création d’une affiche destinée à être distribuée au sein du campus. Edition limitée à 120 exemplaires.

PRESSE

PARIS TONKAR n°7, Mars 2013. Propos receuillis par Tarek Ben Yakhlef. HONNÊTE MAGAZINE n°10, Hiver 2013. Propos receuillis par C.Canet et C. Beulin. LA VILLE RÉVÉLÉE PAR 10 ARTISTE Presse Océan, Juin 2012. LA COURROUZE Le Mensuel de Rennes, n°36, Mai 2012. Article autour des pratiques artistiques sur l’ancien site militaire. ART URBAIN, MARDI NOIR S’AFFICHE DANS LA CITÉ Le Télégramme, 4 Avril 2012. CAMPAGNE D’AFFICHAGE PAR MARDI NOIR Ouest France, 1er avril 2012. Articles à l’occasion de l’exposition CHEZ JEANNETTE à Pont-Croix. UN MARDI NOIR SUR TERRE Kostar Magazine, n°29, Février Mars 2012. Portrait réalisé par le magazine «cultures et tendances» du Grand Ouest. MARDI NOIR INVESTIT LE NOIR DE L’OUBLI Les Rennais, Novembre-décembre 2011. Portrait réalisé par le magazine d’information de la ville de Rennes. NET-ART COLLECTION #1 : GOOGLE MAP, www.siliconmaniacs.org, 2011. Article sur les artistes qui détournent les outils du web. MARDI NOIR, STREET ARTIST DE LA RUE À LA GALERIE http://cultureartrennes.wordpress.com, 2011. Article réalisé dans le cadre d’une enquête sur la culture à Rennes. INTERVIEW PAR FLABAGASTED http://www.flabagasted.com/ 2010. Propos recueillis par C.Desmons. QUAND L’ART DÉCORE LES CHANTIERS Le Parisien, 2008. Article autour des collages dans l’espace urbain et du salon de l’édition Big Bang à la galerie Aponia.

DIPLÔMES

Kunstpädagogik, Universität, Osnabrück, Deutschland, Allemagne (programme Erasmus) 2004. Licence Arts Plastiques, Université de Rennes 2, Haute Bretagne, 2003. Baccalauréat Littéraire, Lycée Henri Avril, Lamballe, Côtes d’Armor, 2000.


Prioul Arzhel alias Mardinoir  

Portfolio 2013

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you