Issuu on Google+

EN

Une première pour Cadamuro chez les Verts  Ghezzal : «Le match de la Gambie sera extrêmement difficile»  Chadli Amri : «Je suis content pour mon but mais...»

www.maracanafoot.com

N° 1648 du Dimanche 12 Février 2012

LE MOULOUDIA PATINE... 10 DA

MCA 1 - JSMB 1

ASO 0 - ESS 0

Les Chélifiens muets face aux Sétifiens

Senouci : «J’aurai bien voulu y participer»

USMA

Ighil se lance un défi

«Nous jouerons le titre de Champion et pourquoi pas le doublé» CRB

Gana l’a rassuré sur le plan financier

on

acti f s i t a s de la s» a r u a y our : «Il c r m a e p c e a K en fin d

MOBITANG : «Oui, Toulouse me veut…»

GHRIB : «S’il veut jouer en France, pas de problème !»

La JSK dans la tourmente !

JSK

GUERRE DES COMMUNIQUÉS...

Aït Djoudi : «On est là pour l’intérêt de la JSK»  Hamenad : «Hannachi doit partir»  Rahmouni : «Je déplore l’absence des anciens joueurs» 

MENAD :

«Le président va tout régler» OUDIRA :

«Je gagne en confiance»

NAHD

Ould Zemirli rassure ses joueurs

USMH Charef augmente la charge du travail DJARBOU :

«Je suis en pleine confiance»


02

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

ACTUEL

De la convocation de Cadamuro aux spéculations sur les autres noms prévus par Halilhodzic EQUIPE NATIONALE

Au moment où le club espagnol, la Réal Sociedad, annonce que son défenseur algérien, Liassine Cadamuro Bentaiba, a reçu officiellement sa première convocation avec la sélection algérienne de football, pour être parmi le groupe qui fera le déplacement vers la capitale gambienne, le 26 février, pour le match du 29 du même mois à Banjul face à la Gambie , en match aller des éliminatoires de la coupe d'Afrique des nations (CAN2013), d'autres joueurs, dont des locaux, attendent avec impatience que celle-ci leur soit envoyée.

A

insi la première remarque à faire est que ce choix, en dehors de toute considération sur le niveau du joueur en question, n'est pas conforme aux déclarations du coach Vahid Halilhodzic et particulièrement concernant ce premier match face à la Gambie. En effet, Vahid Halilhodzic ne cessait de déclarer et d'affirmer qu’il aurait besoin de joueurs rompus aux matches africains, avec tout ce que cela comporte comme difficultés. Donc, pour les spécialistes, cela voudrait dire que Halilhodzic compte beaucoup sur des joueurs ayant déjà l'expérience de ce genre de match en Afrique. Et là, d'aucuns penseraient à ce que Vahid puiserait dans cette liste d'une quarantaine de joueurs

qu'avait auparavant le coach Rabah Saâdane. Et ironie du sort, cette liste comporte le même nombre de joueurs que celle que Halilhodzic annonce avec ces 44 joueurs. D'ailleurs, pour ce match contre la Gambie et pour prendre toutes les précautions voulues, le coach de la sélection algérienne de football a décidé de convoquer 33 joueurs. Une liste élargie pour éviter toute surprise de dernière minute. Ce qui veut dire que parmi les joueurs, une dizaine serait éliminée avant le départ des Verts vers Banjul le 27 février prochain à partir de Paris. On se souvient que Saâdane avait fait de même, avec une liste de 5 joueurs réserves avant de reconnaître qu'il est "très difficile pour les joueurs écartés de vivre une telle épreuve". Et comme cette liste est bien élargie, on relève plusieurs spéculations à travers les médias algériens où on note même des joueurs qui n'ont jamais été connus qui font surface tout d'un coup dans la perspective d'être vu par le coach Vahid. Le dernier en date, en dehors de Cadamuro lui-même, est ce défenseur franco-algérien du Stade de Reims (Ligue 2 française de football), Aissa Mandi. "Oui, bien entendu, je ne ferme pas la porte à la sélection algérienne, bien au contraire. Il faut maintenant que je travaille dur avec mon club afin de pouvoir prétendre intégrer ce groupe lors des futurs éliminatoires du prochain Mondial", a-t-il confié vendredi dernier au site foot-national. Agé de 20 ans, le latéral droit (20 ans), titularisé à 16 reprises, réalise une belle saison avec son équipe, actuel leader de la Ligue 2, dont le buteur n'est autre que l'international algérien, Kamel Ghilas (9 buts). Et justement, même Ghilas ne cesse de faire parler de lui. Lui au moins, il a déjà connu la

sélection algérienne et comme Vahid est à la recherche d'un buteur, Kamel est donc tout indiqué de par ses réalisations. Il est évident que l'on cite comme probables joueurs convoqués, les anciens joueurs des Verts du temps de Saâdane et Benchikha. A commencer par le retour de Karim Matmour, l'attaquant de l'Eintracht Frankfurt (Bundesliga 2). Celui-ci déclare d'ailleurs à propos de ce match contre la Gambie que "On s'attend à une mission difficile. On doit donc bien se préparer et s'habituer aux conditions difficiles qu'on trouvera. En tous les cas, une chose est sûre, remarque-t-il, nous n'avons pas droit à l'erreur". Comme justement Halilhodzic qui n'aurait plus droit à l'erreur en matière de choix. D'autres noms sont également cités tels Ziani qui n'arrête pas de faire parler de lui avec son équipe Umm Salal. De Bougherra aussi qui se trouve avec lui. On évoque aussi la convocation de Ghezzal de Levanté, qui se prépare à affronter le Réal Madrid. Du côté des gardiens de but, on parle de trois éléments à savoir M'bolhi en Bulgarie et des deux locaux, Chaouchi et Zemmamouche. Par contre, côté joueurs de champ locaux, on ne cite aucun nom. C'est dit-on fait exprès par le coach Vahid qui attend les matchs de mardi prochain pour livrer les noms des locaux, pour ne point avoir la désagréable surprise d'enregistrer une quelconque défection en cas de blessure, notamment. C'est dire que les spéculations vont bon train en attendant la publication de cette fameuse liste initiale de 33 joueurs avant qu'elle ne soit réduite à 23 éléments…. Saïd Ben

football. Ils vont de l'avant et posent problèmes à ceux qu'ils croisent. Cela va se jouer sur des détails mais ça va être une belle finale. Après le crash de 1993, ils ont su reconstruire et repartir avec patience. Nous les respectons. Mais nous aussi, avec les événements en Côte d'Ivoire, on a à coeur de ramener le trophée", a-t-il conclu. En demi finale, la Côte d'Ivoire avait écarté difficilement le Mali grâce au but inscrit par Gervinho juste avant la pause (45e). De son côté, la Zambie a sorti le grandissime favori de cette épreuve avant les demi-finales, en l'occurrence, le Ghana, également sur le score de 1 à 0 (but de Mayuka à la 78e minute). Mais, il ne faut pas oublier que si la Zambie drivée par le Français Hervé Renard est arrivée en finale, ce n'est certainement pas du tout dû à un quelconque hasard. Les Mayuka et compagnie ont déjà montré leur force de caractère et toute leur volonté à rendre, un hommage particulier à leurs anciens internationaux victime d'un crash d'avion en terre gabonaise. La preuve la Zambie e bien gagné face à deux ténors et pas des moindres dans cette coupe d'Afrique des nations: d'abord, le Sénégal et sa péliades d'attaquants redoutables en phase de poules et le Ghana et ses stars en demi-finale. Venus à la CAN avec l'objectif d'améliorer leurs résultats obtenus en 2010 en Angola où ils sont parvenus aux

quarts de finale, les "Chipolopolos", sous la houlette de l'entraîneur français Hervé Renard, ont atteint largement leur objectif en arrachant le billet qualificatif à la finale. Ce qui veut dire que tout ce qui vient par la suite, n'est que bonus. Et que dire si ce bonus serait de brandir ce Trophée continental ce soir? Ce serait bien un véritable cadeau de l'année aux zambiens et en particulier à l'ex-vedette incontesté, Kalusha Bwalya, qui, en dépit des réticences des membres de la Fédération de son pays dont il est le président, a rappelé Hervé Renard à partir d'Alger pour reprendre l'équipe qu'il a bel et bien façonné. De plus, Kalusha Bwalya rendra ainsi indirectement un hommage à ses anciens coéquipiers disparus lors de ce crash alors qu'il était absent en devant les rejoindre à partir de l'étranger où il était professionnel. En effet, ce voyage de la Zambie à Libreville a bien rappelé de mauvais souvenirs : le 27 avril 1993, 18 membres de l'équipe avaient alors péri quelques minutes après le décollage de la capitale gabonaise dans le crash de l'avion (30 morts au total) qui devait conduire la sélection au Sénégal pour disputer un match de qualification au Mondial-1994, à cause d'un appareil en mauvais état associé à une erreur de pilotage. L'actuel président de la Fédération zambienne de football (FAZ) et plus grand joueur de

Une explication tactique entre Renard et Zaoui Finale de la CAN aujourd'hui à 20h à Libreville : Côte d'Ivoire - Zambie

Après l'élimination du Ghana, il est évident que les "Eléphants" ivoiriens et leur pléiade de stars, seront les grandissimes favoris de cette finale qui les opposera, aujourd'hui, à partir de 20h, à Libreville, à cette "surprenante équipe des "Chipolopolos" zambiens.

D

es observateurs annoncent, sans hésiter, que si cette année la côte d'Ivoire n'arrachait pas ce Trophée continental, elle va devoir attendre beaucoup de temps pour le faire. En effet, la Côte d'Ivoire de Didier Drogba a réalisé jusque-là un parcours parfait avec 5 victoires, 9 buts inscrits alors que sa défense n'a encaissé aucun but et c'est ce qui revigore les joueurs pour reconquérir la couronne africaine qui fuit leur sélection depuis 1992. De son côté, l'attaquant de Chelsea, Drogba, aura donc, aujourd'hui, une des dernières chances de sa carrière de remporter un trophée avec sa sélection, six ans après la finale perdue aux tirs au but contre l'Egypte, lorsqu'il avait d'ailleurs raté un penalty. Le sélectionneur de la Côte d'Ivoire, François Zahoui, estime que " La Zambie est une équipe jeune, très joueuse qui pratique un bon

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

l'histoire de la Zambie, Kalusha Bwalya, avait échappé à l'accident parce qu'il devait rejoindre ses coéquipiers à partir de l'Europe. Quant au coach Hervé Renard, il estime qu’"on n'est pas surpris d'être là et on ne change rien à notre comportement, notre philosophie. La seule chose qu'il y a dans notre tête, c'est que cette finale, on veut la gagner. Notre arme, c'est notre détermination. On n'a peur de personne. On respecte beaucoup les Ivoiriens, on connaît la qualité des joueurs qu'on voit toutes les semaines à la télévision. On est devant une montagne, mais on a tellement de détermination qu'on n'a pas peur d'aller au sommet. Quand on perd une finale de Coupe d'Afrique, c'est très dur et on n'a pas envie d'être dans cette situation que les gens nous disent : +Bien joué quand même+. C'est ce qui me mettra le plus en colère". Est-ce un véritable avertissement aux ivoiriens où ne serait-ce qu'une manière comme une autre pour l'ex-coach de l'USMAlger pour booster ses joueurs à donner le meilleur d'eux-mêmes et en particulier cette fois-ci, puisque ce sera la dernière avant de soulever, peut-être, ce trophée continental. A Drogba et ses compatriotes de prendre très au sérieux cette équipe très courageuse et surtout bien déterminée à aller jusqu'au bout de ses convictions. Saïd Ben


ACTUEL

FICHE TECHNIQUE

Stade Omar Hamadi (Bologhine) - Affluence : nombreuse – Arbitres : Houasnia, Omari, Badache - Buts : Yellemou (37’) (JSMB), Sayah (76’) (MCA) - Avertissements : Ouali (37’), Yellemou (70’), Bachiri (86’) (JSMB)

MCA

Chaouchi, Djeghbala, Babouche (Daoud 46’), Mobitang, Zeddam, Koudri, Ghazi, Sayoud, Yachir (Yalaoui 65’), Djallit (Younes 65’), Sayeh Entraineur : François Bracci

J

ouée sur une pelouse gorgée d’eau et qui ressemble beaucoup plus à une patinoire qu’ à un terrain de football, la première mi temps de la rencontre ayant mis au prise le Mouloudia d’Alger à la JSM Bejaia a été

De bons augures pour les Béjaouis

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

JSMB

Cedric, Megatli, Zafour, Mebarakou, Boucherit, Bachiri, Gacemi, Maroci ( Hammouche 90’), Yellemou, Ouali ( Derrag 82’), Zerara ( Benchaira 71’) Entraineur : Alain Michel

dominée dans sa majeure partie par les poulains de Bracci mais sans grande efficacité à l’approche des buts de Cédric qui a du intervenir à plusieurs pour préserver sa cage vierge. Dés la 3éme de jeu, le dernier rempart Bejaouis sauve

Omar Ghrib tient à tous ses cadres

Pour éviter de retomber dans les pièges du passé avec cette histoire de contrats, le coordinateur de la section football, Omar Ghrib en l’occurrence, ne veux cette fois-ci, plus revivre les mésaventures déjà vécues avec les Bouchema, Zemmamouche, Mokdad, Boumechra et autres. En effet, puisque le responsable mouloudéene envisage sérieusement de convaincre tous les cadres importants à prolonger leurs contrats et ce, à commencer par le gardien Chaouchi, Koudri, Yaalaoui, Berradja, Ghazi et Babouche. Pour rappel, tous les contrats de joueurs cités expirent le mois de juin prochain. D’après certaines sources, Omar Ghrib aurait déjà entamé les discussions avec les joueurs en question et il aurait même, reçu l’accord de principe de tout le monde pour prolonger dès les prochaines semaines. M. B.

son équipe d’un but certain en se couchant aux pieds de Yachir. Cinq minutes plus tard c'est-à-dire à la 8éme, Djallit gache lamentablement à son tour une occasion de donner l’avantage à son équipe. Le jeu se stabilise par la suite quelque peu et à la 26’ une bévue monumentale de Chaouchi a failli couter chère au moment ou en voulant éviter Yellemou d’un drible il se fait accrocher par l’athlétique attaquant Béjaouis. Cet impair a donné des sueurs froides aux supporters mouloudéens. Continuant à dominer les débats, Ghazi se distinguera par sa maladresse en reprenant maladroitement de la tête un centre de Yachir à la 34’. A force de rater des occasions immanquables ce qui devait arriver arriva à la 37’ de jeu. Un coup franc est très bien botté par Ouali trouve le camerounais Yellemou qui d’une tête plongeante ne laisse aucune chance à Chaouchi. Ce but sonna le glas dans les tribunes. A la 41’ Sayoud tire en force un coup franc qui passe au dessus de la transversale. Durant le temps additionnel Mebarakou failli doubler la mise si ce n’est le plongeon

de Chaouchi qui dévie le cuir en corner qui n’a rien donné. La mi temps intervient aux profit des visiteurs. A la reprise, le jeu reprend avec la même intensité de part et d’autre. A la 49’, Ouali sans aucun doute l’un des meilleurs joueurs sur le terrain échappe à la vigilance de son vis-à-vis mais son centre ne trouve personne à la réception à la reception. Cedric à nouveau se distingue à la 59’ de jeu en captant difficilement le ballon sur un essai de Koudri..En jouait le dernier quart d’heure quand Yalaoui qui venait de prendre la place de Yachir partis à la limite du hors jeu, lobe Cedric sortit à sa rencontre et au moment ou le ballon allait sortir, Sayah accourt et de la tête envoie le ballon au fond des filet, égalisant ainsi au grand bonheur des milliers d’inconditionnels des mouloudéens. Les dernieres minutes seront palpitantes et indécises et durant le temps additionnel Sayoud seul face à Cedric rate la balle du match. La rencontre se termine ainsi sur le score de parité. De bon augure pour les Bejaouis à, la veille de leur départ au Tchad.

03

MCA 1 JSMB 1

BELAÏD, L’OUBLIÉ DE BRACCI

S’il y a un joueur qui ne rentre guère dans les calculs de l’entraîneur François Bracci, c’est le latéral droit, Belaïd, qui attend sa chance depuis sa venue au Mouloudia l’été dernier. En effet, l’ancien capitaine de l’USM Bel-Abbès n’intéresse nullement le coach mouloudéen. La preuve, Bracci a fait appel aux services du polyvalent Djeghbala pour parer à l’absence du latéral droit, Besseghier, qui était suspendu pour le match d’hier contre la JSM Béjaïa. Et pourtant, le jeune Belaïd attendait cette occasion depuis plusieurs mois, pour prouver à l’ensemble du staff technique qu’il mérite une place au sein de cette équipe mouloudéenne. A priori, François Bracci a perçu les choses sous un autre angle, sinon comment expliquer le fait de laisser un arrière droit de métier de côté, et faire appel aux services d’un pur milieu récupérateur, même si Djeghbala a déjà joué à maintes reprises dans le couloir droit. Pour rappel, la direction du Mouloudia d’Alger a fait l’impossible pour engager Belaïd l’été dernier, en espérant que ce jeune défenseur sera plus tard le digne remplaçant de Besseghier. Malheureusement pour lui, son entraîneur ne lui fait toujours pas confiance, y compris lors des matchs à domicile. M. B.

Attafen : «Je serai opéré demain» Le milieu offensif du Mouloudia d’Alger, Bilel Attafen, espère reprendre du service d’ici un mois. Mais, avant cela, le joueur doit tout d’abord subir une intervention chirurgicale au niveau du genou pour se débarrasser définitivement de ce fameux problème de ménisque. Contacté hier matin par nos soins pour en savoir un peu plus sur l’opération, le toujours souriant Bilel Attafen n’a pas hésité à répondre à toutes nos questions.

Bonjour Bilel, comment ça va ? El Hamdoulillah, je vais très bien, et j’attends seulement demain matin (entretien réalisé hier matin) pour faire mon opération au genou. Donc, elle est déjà programmée ? Oui, tout a été réglé et je vais la faire à la clinique de Diar Essaâda à Alger. Sincèrement, je voulais à tout prix me débarrasser de ce ménisque qui commençait sérieusement à me gêner au lendemain du match d’El Eulma. Mais, après ce match qui s’est joué le mois de décembre dernier, vous avez continué à vous entraîner et vous avez même pris part au stage en Espagne et aux trois premiers matchs de championnat, un mot là-dessus ? C’est vrai ! Mais, je tiens à vous préciser que j’ai immédiatement fait l’échographie et les résultats n’ont rien donné. Je ressentais certes quelques douleurs de temps en temps depuis ce match d’El Eulma, mais il n’y avait rien de grave. Il fallait donc refaire

une IRM dernièrement pour avoir une idée plus précise sur ma blessure au genou. D’ailleurs, je ne pouvais même pas m’entraîner en voyant mon genou enfler de la sorte. Pour revenir justement à cette nouvelle blessure, ne pensez-vous pas qu’elle intervient au mauvais moment au vu de votre forme éblouissante remarquée depuis votre retour d’Espagne ? Ecoutez, nous sommes musulmans et nous nous devons de nous plier à la volonté du Tout Puissant. C’est le «mektoub» et personne n’est en mesure de changer quoi que ce soit. Comme on dit souvent dans ce genre de circonstance, «El Hamdoulillah» pour tout. Et votre retour, ça sera pour quand ? D’après ce que m’en a dit le médecin, après trois jours je commencerai la rééducation, et d’ici un mois Inchallah, je serai opérationnel. Donc, il ne faut surtout pas s’alarmer. Ce qui signifie que Bilel Attafen va rater pas moins de 3 ou 4 rencontres importantes, et ce, à commencer par le fameux derby face au NAHD, prévu ce mardi au 5 Juillet, quel est votre commentaire ? Hélas, c’est la vérité. D’après mes informations, je vais rater le match contre le NAHD ce mardi, celui contre l’ASO Chlef le 21, et aussi le match de coupe d’Algérie contre l’USM Aïn Beida. Je pourrais même rater la rencontre à Bologhine contre le MC Saïda, mais je serai d’attaque juste après, Inchallah. Pour revenir au match contre le NAHD, lors du match aller vous étiez absent à cause d’une entorse, et ce mardi vous allez encore rater ce fameux derby, comment expliquez-

cous cette situation ? (Rires). Sincèrement, il n’y a aucune explication. Lors du match aller à Rouiba, j’avais contracté une entorse quelques jours avant le match, et j’ai dû faire l’impasse sur le derby. La semaine passée, j’étais opérationnel, mais la Ligue a finalement reporté le match face au NAHD à cause de la neige et des intempéries. Cette semaine, j’ai contracté une blessure au genou, qui nécessite dans l’immédiat une opération pour extraire le ménisque. Donc, comment voulez-vous que je vous explique cette situation ? Dieu merci, je n’ai rien prémédité et les faits sont là, sinon certains vont dire que Attafen invente des prétextes pour éviter son ancien club. Pour être franc avec vous, je voulais réellement jouer. Mais comme on dit chez nous, «Allah ghaleb, makatbatch». Peutêtre que quelque part il est écrit que cette saison je ne jouerai pas face au NAHD. En parlant justement du NAHD, quel effet cela vous fait-il en voyant ce grand club souffrir en bas du classement ? Cela me fait vraiment mal au cœur, car une grande école comme le NAHD ne mérite guère ce sort cruel. J’espère de tout cœur que le club va dès les prochaines journées se ressaisir, mais juste après le derby de ce mardi, où je souhaiterai la victoire du Mouloudia bien évidemment ! Je tiens à vous dire aussi que je suis en contacts permanents avec beaucoup de joueurs et de supporters, et on discute à chaque fois de la situation au NAHD. Et comment voyez-vous l’avenir du Mouloudia lors de cette phase retour ? Tout d’abord, j’espère que mes camarades vont nous offrir une belle victoire ce soir contre la JSM Béjaïa, car le Mouloudia a plus que jamais besoin d’un nouveau déclic pour redémarrer sur le bon pied. Je pense

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

M. B.

que le faux pas face au CS Constantine nous a vraiment secoués, et surtout il nous a servi de leçon. Franchement, notre équipe a les moyens nécessaires pour réaliser une excellente phase retour, mais comme première étape, il faut absolument battre la JSMB et je compte sur le groupe pour le faire. Bilel, merci pour votre amabilité et on vous souhaite un prompt rétablissement, tout en vous laissant le soin de conclure... Je vous remercie du fond du cœur et je remercie tous ceux qui m’ont soutenu ces derniers temps. Je dirais seulement à notre grand public de continuer à soutenir son équipe qui en aura tant besoin lors du reste du parcours. Inchallah, ensemble, on terminera la saison en beauté, comme ce fut le cas en 2010. Entretien réalisé par Mounir Ben.


04 KOUDRI SE BLESSE À LA CHEVILLE

A la veille du match contre la JSMB, Hamza Koudri a contracté une blessure au niveau de la cheville, qui s’est avérée pas méchante, puisqu’il a joué la rencontre contre les Béjaouis le plus normalement du monde.

BENSALEM REND VISITE AUX MOULOUDÉENS

Blessé depuis plus d’un mois, le jeune attaquant du MCA, Zinou Bensalem, a rendu visite avant-hier à ses coéquipiers pour les encourager à remporter leur match contre la JSMB.

ATTAFEN OUT UN MOIS

Une vieille blessure au genou a refait surface et a contraint l’artiste des Vert et Rouge, Bilel Attafen, à rester au repos. Cette blessure a refait surface lors de la séance d’entraînement de mardi dernier. François Bracci comptait beaucoup sur l’ancien joueur du Nasria pour ce match, mais les résultats de l’IRM ont fait ressortir une lésion méniscale au genou, et Attafen devra passer sur le billard. Depuis mercredi dernier, Bilalou passait le plus clair de son temps à l’infirmerie du CNMS. Le staff médical se démenait comme il le pouvait afin de le remettre sur pied afin qu’il puisse jouer les matchs contre la JSMB et le NAHD. Bracci était très déçu d’affronter la JSMB sans Attafen. Il ne faisait même pas partie de ceux du banc. Avant le match contre la JSMB, il a discuté avec Bracci et lui a demandé de lui faire appel. Car, il savait que le Mouloudia se devait de rester en course pour le titre et il a tenu à contribuer à cela. Mais, Bracci n’a pas voulu s’aventurer. Il a préféré laisser au repos son joueur. Les fans du Doyen étaient aussi très déçus de voir leur chouchou s’absenter pour ce match, qui est un véritable tournant pour la course au titre. C’est un vrai coup dur pour toute la famille mouloudéenne qui a perdu le joueur plus en forme de l’équipe. Le destin a voulu que cette vieille blessure au genou ne veuille pas le laisser tranquille. Pourtant, il tente depuis un bon moment de faire tout ce qu’il faut afin d’assurer la guérison, mais rien à faire, les douleurs sont revenues. Alors, il était obligé de passer l’IRM pour voir la vraie nature de sa blessure et le verdict est tombé hier, lorsque l’un des membres du staff médical lui a annoncé qu’il a une lésion méniscale et qu’il doit aller voir le docteur Zemmouri, qui va lui annoncer le jour où il sera opéré pour se débarrasser définitivement de ce problème de ménisque. En fait, c’est un véritable coup dur pour le Doyen, qui va être privé de Bilel Attafen pour une période qui dépasse peut-être plus d’un mois, comme c’était le cas avec Seddik Berradja, qui lui aussi a été opéré du ménisque. Enfin, les chances de voir Attafen revenir bientôt sont minces, et Bracci ne va plus compter sur lui, même si Bilel a affirmé à ses potes qu’il fera le maximum pour être prêt le plus tôt possible pour aider son équipe à terminer au moins sur le podium : Walid S.

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

LIGUE 1

«Oui, Toulouse me veut…»

Mobitang : Claude Mobitang attire la convoitise d’un club du championnat de France de L1, qui n’est autre que le Toulouse FC. Son départ pour la France devrait être accepté par les responsables du MCA. Pour sa part, on ne connaît pas la position de la direction mouloudéenne. Pour ce qui est de Mobitang, le Camerounais est chaud à l’idée de retrouver la France.

E

n effet, au contraire de son compatriote Oussalé qui a quitté le MCA pour l’ASO, il se pourrait que l’international camerounais du Mouloudia, Claude Mobitang en l’occurrence, pourrait retrouver la France, puisqu’il a un contact très sérieux avec le Toulouse FC. Certes, le destin du défenseur du MCA n’est pas entre ses mains, puisqu’il lui reste encore deux ans de contrat avec le Doyen. Mais, on a appris d’une source proche du joueur que Mobitang est très chaud pour faire un retour en

Ghrib :

France. Surtout qu’il s’agit d’une équipe de L1 du championnat français qui le veut. En contactant le concerné pour avoir sa version des faits, Mobitang s’est excusé car il ne veut pas se prononcer sur cette affaire. Néanmoins, le concerné n’a pas nié que le TFC s’intéresse à lui : «Certes, il y a un contact sérieux avec le club de Toulouse, mais je ne peux rien avancer maintenant. Tout ce que je peux vous dire, c’est que je suis concentré sur les matches de mon équipe, et c’est mon manager qui s’occupe de ce transfert.» Cependant, une source proche de la villa de Chéraga nous a affirmé que Mobitang n’exclut pas l’idée de retourner en France. Mais, comme il est encore lié avec le MCA, il ne peut rien décider et cela avant qu’il ne s’entretienne avec les dirigeants du MCA. On a appris aussi que les choses bougeront d’ici le début de la semaine prochaine, puisque Mobitang devra rencontrer sa direction. Il va parler de son contact à son président, Omar Ghrib, et si tout va pour le mieux, Mobitang fera son retour en France, où il sera proche de sa famille.. Après avoir quitté la France en 2008, voilà que Mobitang songe sérieusement à y retourner. Par ailleurs, on parle aussi d’une visite des dirigeants du TFC à Alger prochainement, qui devront négocier la lettre de libération du joueur avec Omar Ghrib. Même si Mobitang a un poids dans l’équipe des Vert et Rouge, son transfert au TFC va apporter un plus aux responsables du MCA sur le plan financier, surtout que le club souffre de ce volet depuis plusieurs années. W. S.

«S’il veut jouer en France, pas de problème !»

Même si le coordinateur de la section sport du MCA n’avait pas été mis au courant par son joueur Claude Mobitang sur le désir du club français du TFC de l’enrôler pour la saison prochaine, Omar Ghrib n’est pas contre l’idée de laisser son joueur partir à l’étranger, mais avec des conditions : «Je n’ai jamais été contre l’idée de laisser partir un joueur du MCA pour l’étranger. Comme vous le savez, Boudebouda est parti, et nous n’avons rien gagné pour son transfert. Mobitang est un très bon joueur, et je serai content qu’il parte jouer dans le championnat français. Mais, je dois aussi défendre les intérêts du MCA. On ne va pas le brader pour ce club français. Au moment propice, je déciderai du montant de sa lettre de libération, car il est encore lié au Mouloudia pour deux autres saisons», dira Ghrib.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Kacem :

LIGUE 1

«Il y aura de la satisfaction en fin de parcours» Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

C’est un élément du milieu et qui a réussi à s’imposer en tant que constructeur de jeu, après un passage à vide qui lui a valu d’être relégué au second plan. Actuellement, avec Maroci et Bouchrit, ils forment un trio royal, convoité, d’ailleurs, par tant de présidents. Dans cet entretien, Kacem revient sur le parcours de la JSMB en ce début de la phase retour, comme il évoque la Ligue des champions et les chances des Vert et Rouge quant à atteindre leur objectif. Des observateurs sportifs estiment que vous êtes revenu à votre réel niveau. Qu’en pensez-vous ? Franchement, cela me flatte et m’encourage à aller de l’avant, mais je pense qu’il me reste encore beaucoup à faire pour pouvoir affirmer que je suis au top. Ce que je peux dire, c’est que l’entraîneur Alain Michel est en train de faire participer les joueurs aptes à relever le défi. Face à l’Entente, en voulant bien faire, vous êtes passé à côté. Un commentaire ? C’est vous qui le dites, j’ai fait un match comme j’ai l’habitude de le faire, il y a eu des passes décisives de ma part, mais qui ont été mal exploitées, et puis, dans un match, il y a des hauts et des bas. On ne peut pas me juger sur un seul match. Je ne suis pas ici pour prétendre être un grand joueur, mais j’estime que j’ai ma place de titulaire à la JSMB.

Et l’équipe nationale ? C’est le rêve des n’importe quel joueur. Je continuerai à travailler d’arrache-pied pour décrocher une

05

«Le championnat est encore long»

place en sélection nationale.

Les quatre premières rencontres de la phase retour n’ont pas tenu leurs promesses. Qu’en est-il au juste ? Je pense que mis à part la déconvenue à domicile face à l’Entente, nous avons présenté un bon visage, notamment face au CSC où il y a eu l’art et la manière. Ceci dit, sur les 12 points mis en jeu, on en a récolté que 6. On va se ressaisir lors des prochaines journées. Pensez-vous être capables de jouer le titre ? Oui, pourquoi pas, le championnat est encore long. Ce qu’il faut éviter, ce sont les échecs à domicile et essayer de grignoter le maximum de points à l’extérieur. La JSMB possède un effectif riche pour pouvoir postuler au titre.

Et comment voyez-vous la suite du championnat ? Je pense qu’elle sera difficile, serrée et disputée. Les trois premiers ne seront connus qu’en fin de parcours, nous ferons de notre mieux pour être parmi eux. Si ce n’est pas pour la première place, ce sera pour la deuxième ou la troisième.

Selon vous, quelles sont les équipes qui vont postuler pour les trois premières places ? Il y aura beaucoup d’équipes, entre autres la JSK, l’Entente, l’USMA, le CRB, l’ASO et bien entendu la JSMB. La fin du parcours sera pénible, et il faudra un second souffle pour pouvoir persister dans la course.

«La Ligue des champions est un grand événement pour nous»

Dans quelques jours, vous vous déplacerez au Tchad, pour le compte de la Ligue des champions. Un commentaire ? Effectivement, nous allons nous déplacer au Tchad dans le cadre de la Ligue des champions. C’est une compétition importante et un grand événement pour nous. Nous n’allons pas être de simples figurants, mais nous comptons effectuer un parcours honorable. Pensez-vous que le fait de vous déplacer en premier est un avantage pour vous ?

Certainement, c’est l’occasion d’avoir une idée sur notre adversaire. Nous allons essayer de faire un résultat au match aller, et au match retour prendre le-dessus. Le football africain a évolué, c’est pour cela qu’il nous faudra être vigilants et prudents. Quel est votre objectif dans cette compétition ? Atteindre les poules.

Vos supporters attendent beaucoup de vous. N’est-ce pas une pression qui risque de vous jouer un mauvais tour ? Les supporters ont raison d’être exigeants. Seulement, cette exigence ne devrait pas dépasser ses limites pour devenir une véritable pression sur nous. Ce sont des sup-

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

porters fidèles, et je pense qu’ils resteront derrière leur équipe jusqu’au dernier moment. Pour notre part, on fera de notre mieux pour ne pas les décevoir. Un mot sur Alain Michel... C’est quelqu’un de professionnel, qui connaît parfaitement son travail. Avec lui, la JSMB va évoluer.

On vous laisse le soin de conclure... Je remercie Maracana de m’avoir ouvert ses colonnes, ce que je peux dire, c’est qu’il y aura de la satisfaction en fin de parcours. Tout le groupe est décidé à terminer cette saison par une consécration. Nous ferons tout pour réussir. Entretien réalisé par Abdelkader Z.


06

ASO 0 ESS 0

Le leader freiné à domicile

FICHE TECHNIQUE

Stade : Boumezrag - Affluence : nombreuse Arbitres : Bichari, Benarous et Salaouandji Averts : Diss 18’, Bengorine 90’ (ESS), Zaouche 36’, Oussalé 45’ (ASO)

ASO

Ghalem, Bouhafer, Zazou, Aouamri, Zaoui, Zaouche, Bentocha(Ali Hadji 80’), Gherbi, Oussalé, Messaoud, Segueur Ent : Saadi.

P

our le choc de la 19’ journée, et le match avancé entre l’ASO et l’ESS, c’est les visiteurs qui démontrent d’emblée leurs intentions et inquiètent d’entrée de jeu l’arrière garde Chélifienne. En effet, après seulement une minute de jeu, ghalem sauve son camp en catastrophe suite à une attaque bien construite par les camarades de Djabou. Les locaux vont se ressaisir doucement, avant de prendre enfin le jeu a son compte a partir du quart d’heure de jeu, ou les attaques de Messaoud and Co se dessinent mieux. La première alerte coté ASO surviendra sur coup de pied arrêtés, suite a un corner bien enroulé de Messaoud, qui dépose le cuir sur la tête de Gherbi qui place bien son tir, mais la transversale est a la parade, devant Benhamou impuissant, a la 15’. La domination est coté ASO, qui déroule le jeu, et c’est sur un autre coup de pied arrêté que va s’illustrer l’omni présent Messaoud, qui suite a un joli coup franc voit la balle mourir dans le petit filet, a la 22’. À la 27’, c’est encore gherbi qui joue de mal chance, et touche le poteau gauche de Benhamou, Battu, suite a un tir puissant des 18 mètres, avant que Segueur ne reprenne de volée, mais a coté. Le dernier quart d’heure va

LIGUE 1 SENOUCI :

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

ESS

Benhamou, Lakhdari, Diss Bengorine, Belkaid, Delhoum, Karaoui(Bentaleb 71’), Tiouli (Ferrahi 71’), Djabou’(Benchadi 90’), Aoudia, Benmoussa Ent : Geiger.

être équilibré, et les camarades de Djabou reprennent du poil de la bête. À la 34’, Benmoussa exécute un bon corner qui met en difficulté Ghalem, qui est contraint de dégager en corner in extremis. Le même Benmoussa s’essaye au coup franc, mais son tir est dévié par Ghalem encore une fois, à la 37’. La suite de la première période n’apportera pas de nouveau au tableau d’affichage, et c’est ainsi que l’arbitre siffle la mi-temps. De retour de la pause, les locaux sont de plus en plus entreprenants au fil des minutes et dominent les débats d’entrée. La première alerte surviendra à la 56’, suite a un bon tir d’Oussalé, dévié in extremis par Benhamou. A la 75’, Aouamri rate de peu l’ouverture du score, après avoir bien placé sa tête dans les six mètres, mais le retour de Bengorine est salutaire et sauve sur sa ligne. La pression est plus constante, et les visiteurs sont cantonnés derrière, dans l’espoir de décrocher un résultat positif, alors que la bande a Saadi se rue en attaque. Les camarades de Messaoud tenterons en vain de marquer le but tant espéré pour retrouver le fauteil de leader, mais la défense de l’ESS tient bon et décroche un bon point a Chlef, qui lui permet de rester seul en tête du classement general. Z. Z.

La saison passée, il a marqué à l’aller et au retour

Le défenseur de l’ASO, Senouci, a inscrit deux buts dans les deux confrontations de son équipe avec l’Entente. En effet, auteur de l’unique but à l’aller à Boumezrag, il a récidivé en réussissant un penalty au stade du 8 mai 45 à Sétif.

L’Entente en mise au vert à El-Attaf

Les Sétifiens ont effectué leur mise au vert à El-Attaf où ils se sont entraînés la veille du match. L’accueil des attafis a été chaleureux puisque Hachoud est originaire de cette ville. Certains ne savaient où donner de la tête, à leur équipe préférée, l’ASO, dont la ville n’est qu’à 30 kms, ou à l’enfant du bled.

Seguer face à ses ex

Parmi les joueurs de l’ASO, Seguer a joué déjà à l’ESS, avant de partir à la JSK, pour ensuite signer à l’ASO.

Deux enfants des Hauts Plateaux parmi les Chélifiens

Ghalerm, qui est de Bordj Bou-Arréridj, Mellouli qui est de Sétif, sont tous les deux des Hauts Plateaux et donc de l’ancienne wilaya de Sétif. Les neuf deniers résultats ente les deux équipes à Chlef 2002/03: ASO 2 / ESS 1 2003/04: ASO 1 / ESS 0 2004/05: ASO 1 / ESS 0 2005/06: ASO 2 / ESS 2 (à huis clos) 2006/07: ASO 2/ ESS 1 2007/08: ASO 1 /ESS 0 2008/09: ASO 1/ ESS 0 2009/10: ASO 3 / ESS 3 2010/11: ASO 1 / ESS 0

«J’aurais bien voulu y participer»

Le latéral droit de l’ASO, Senouci, auquel son médecin traitant a prescrit un repos de 10 jours, revient sur ce match qu’il ratera face à l’ESS.

Comment allez-vous après cette sortie en catastrophe face à la JSMB ? Dieu merci, le pire a été évité puisque j’ai failli y laisser mes ligaments suite à cette charge du Burkinabé, Yellemmou, qui a pesé de tout son poids sur mon genou. Je dois me reposer pour une semaine et je serai normalement prêt en ligue des champions pour le match face à l’ASFA. Vous croiserez le fer avec l’ESS. Un commentaire ? Je souhaite de tout cœur que l’ASO prenne le dessus pour reprendre le fauteuil de leader, pour aborder le match de C1 avec un bon moral. Je pense que nous avons les moyens de réussir dans ce match sachant que certains de mes camarades effectueront leur retour, ce qui renforcera davantage l’équipe.

Vus serez absent, cela ne vous fait-il rien ? Si, j’aurais bien aimé être avec mes camarades sur le terrain pour aider mon équipe, mais c’est plus fort que moi et c’est ça le football. Je fais confiance à tout élément qui prendra ma place car la détermination est des plus grandes chez chacun du groupe. La suite sera la compétition africaine, puis la coupe d’Algérie. Un mot.

On doit faire le maximum pour aller de l’avant et réussir nos challenges. Nous en avons les moyens alors jouons nos chances à fond.

Croyez-vous en les chances de votre équipe cette saison ? Bien sûr que oui, et puis, n’oubliez pas que nous sommes en seconde position au classement et rien

n’est encore joué quant au titre. La coupe d’Algérie nous intéresse aussi et on jouera nos atouts comme il se doit. Pour ce qui est de la ligue des champions, nous tenterons d’atteindre les poules et cela nous tient à cœur pour une première participation. Propos recueillis par Z. Zitoun

RESULTATS DES MATCHS AVANCÉS

Vivez le championnat de Ligue 1 avec

Patrick

Equipes 01- ASO Chlef 02- ES Sétif 03- CR Belouizdad 04- JSM Béjaïa 05- USM Alger 06- WA Tlemcen 07- USM El Harrach 08- JS Kabylie 09- MC Alger 10- MC El Eulma 11- CS Constantine 12- AS Khroub 13- CA Batna 14- MC Oran 15- MC Saïda 16- NA Hussein Dey

Pts 35 34 32 31 30 29 29 28 25 21 20 20 19 19 17 11

ASO-ESS 0-0 MCA-JSMB 1-1 J 20 19 19 20 18 19 18 19 19 17 18 19 18 18 19 18

G 10 10 09 08 09 07 09 07 06 05 04 04 04 05 04 01

N 05 04 05 07 03 08 02 07 07 06 08 08 07 04 05 08

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

P 05 05 05 05 06 04 07 05 06 06 06 07 07 09 10 09

BP 26 39 24 21 20 23 19 15 15 20 19 13 16 18 22 12

BC 19 29 17 14 14 21 17 12 16 21 23 24 15 29 25 24

Diff +07 +10 +07 +07 +06 +02 +02 +03 -01 -01 -04 -11 +01 -11 -03 -12


LIGUE 1

La JSK dans la tourmente !

C’est la guerre des intérêts dans le club le plus titré du pays. La JSK est victime d’une guerre intestine entre deux clans, qui ne cherchent qu’à s’offrir le privilège d’être à sa tête, et de profiter des dividendes et toutes sortes de bénéfices à l’avenir. La société sportive par actions de la JSK crie sa détresse et ne veut pas se retrouver entre les mains d’opportunistes qui ne pensent qu’à leurs propres intérêts, sans plus, reléguant celui de cette dernière au second plan.

D’

un côté, Hannachi et ses collaborateurs, et de l’autre, les anciens joueurs et dirigeant, à leur tête Aït Djoudi, Iboud et Amara, qui mènent une bataille sans merci pour s’offrir la JSK. Chacun y va de sa propre analyse et défend sa démarche afin de convaincre le large public kabyle de rallier sa cause. Par déclarations interposées à travers les colonnes des journaux spécialisés ou d’informations générales, et à travers les médias lourds comme les chaînes radio, les deux camps s’accusent mutuellement des maux qui rongent le club, et ce, au vu et au su de tout le monde. C’est cette actualité qui polarise les esprits ces derniers jours concernant la malheureuse JSK, mais, apparemment, personne ne se soucie de ce que sera l’avenir. Le plus important, à leurs yeux, c’est beaucoup plus, c’est qui sera à sa tête pour d’autres années pour le clan

Hikam, Meftah. J, Raïah et Lemhane parmi le groupe

KAROUF ENCOURAGE LES JEUNES

Lors de son intervention sur les ondes de la radio Tizi-Ouzou, l’entraîneur des Jaune et Vert, Mourad Karouf, a estimé que les jeunes du club, comme Raïah, Hikam, Jugurtha Meftah et Lemhane ont des qualités et des capacités qui peuvent leur permettre de s’imposer au sein de l’équipe fanion, mais à une seule condition, qu’ils persévèrent dans le travail. «On a des jeunes comme Lemhane, Meftah Jugurtha, Raïah et Hikam qui sont l’avenir de la JSK. Ils travaillent sous ma houlette avec les seniors. Mais, je leur conseille de cravacher dur aux entraînements et de ne pas rechigner sur les efforts pour améliorer leur niveau davantage», a-t-il déclaré, avant de conclure : «Ils sont pétris de qualités et capables de progresser davantage. Ils s’entraînent avec les seniors, mais cela ne veut nullement dire qu’ils sont au top et qu’ils sont arrivés. Ils ne doivent en aucun cas brûler les étapes. Ces jeunes n’ont qu’à se concentrer sur leur travail et persévérer, et ils auront, inchallah, leur chance.» A travers cette déclaration, Mourad Karouf veut bien voir ces jeunes joueurs, qui sont de purs produits de la JSK, aller encore de l’avant et progresser davantage, et ce, dans leur intérêt. Alors, la balle est dans le camp des Lemhane, Raïah, Hikam et Jugurtha Meftah. A. M.

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

GUERRE DES COMMUNIQUÉS...

07

Hannachi, et qui va prendre les rênes pour les années à venir pour le clan Aït Djoudi. Certes, chacun a ses propres raisons qui le poussent à agir de la sorte, mais cela aurait pu se faire dans un cadre beaucoup plus pacifique, loin de toute cette spéculation et ces attaques des uns et des autres au détriment de la «pauvre et malheureuse JSK». Au train où vont les choses, il y a péril en la demeure, et la JSK est bel et bien en danger.

La sagesse doit l’emporter

La situation est critique, et ce, de l’avis des connaisseurs de la balle ronde et de ceux qui aiment la JSK. Le moment est venu de remettre les choses sur les rails, et ce, dans l’intérêt suprême du club le plus prestigieux du pays. Les uns et les autres doivent mettre de côté leurs différends et ne penser qu’à l’intérêt de la JSK pour que les choses aillent dans le sens positif. Il n’y a qu’une seule issue à cette cacophonie qui touche la JS Kabylie. Il n’y a que la sagesse qui pourra l’emporter. Il faut que les choses se fassent dans un cadre beaucoup plus organisé, en évitant toute cette guéguerre qui ne mène nulle part. Si tous dans les deux camps persistent dans leur démarche suicidaire, la seule perdante sera incontestablement la «pauvre et malheureuse JSK». Ce qui n’arrangera pas les affaires des uns et des autres. Il faut laisser de côté les intérêts personnels et ne penser qu’à la JSK, qui mérite beaucoup plus d’égards qu’autre chose. Le rapprochement entre les deux clans autour d’une table afin de débattre de la situation du club est la meilleure solution qui pourra satisfaire les deux parties, et surtout rendre la confiance perdue aux supporters qui aiment ce club et qui ne veulent en aucun cas le voir ainsi. La sagesse des uns et des autres doit l’emporter pour faire sortir la JSK de la situation dans laquelle elle se trouve, et penser à un meilleur avenir avec, au finish, une saison en apothéose avec d’autres consécrations. A bon entendeur, salut… ! Aomar Moussi

Asselah reprendra ce mardi…

Le gardien de but des Canaris du Djurdjura, Malik Asselah, qui souffre d’une blessure au genou (hématome), a bénéficié d’une semaine de repos que le médecin du club et le kiné lui ont accordé. Asselah est soumis ces derniers temps à des soins intensifs, afin de récupérer ses forces et être rétabli de cette blessure qu’il a contractée, pour rappel, face au CRB. Mais, il a pris le risque de disputer les deux matchs d’après contre, respectivement, le CA Batna et le Widad de Tlemcen. Espérons seulement que cela ne va pas être compliqué pour lui, et ce, dans son intérêt et celui de la JSK, qui a grandement besoin de ses services. Même si la JSK dispose d’un autre gardien de but, Nabil Mazari en l’occurrence, Malik Asselah a bel et bien prouvé qu’il est un élément incontournable dans l’échiquier de Mourad Karouf. En principe, Malik Asselah, le portier des Jaune et Vert, devra reprendre du service ce mardi.

…Et il sera d’attaque face à l’AS Khroub

Si Malik Asselah reprend du service avec le groupe ce mardi, cela voudra dire qu’il sera d’attaque lors de la rencontre de la 20e journée, qui aura lieu le samedi 18 février au stade du Khroub contre l’ASK locale. De toute façon, le médecin de l’équipe, Ahmed Djadjoua, et le kiné Guillou, feront de leur mieux pour le remettre sur pied, afin qu’il soit apte et au rendez-vous lors de la prochaine sortie des Jaune et Vert. A. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

KHELILI ET NESSAKH RÉTABLIS DE LEUR BLESSURE

Les deux joueurs kabyles, les défenseurs Sofiane Khelili et Chemseddine Nessakh, qui avaient contracté des blessures, sont désormais rétablis et peuvent reprendre du service avec le groupe. Khelili, qui était éloigné des terrains depuis un bon moment, se porte mieux et peut réintégrer le groupe. C’est également le cas pour Nessakh, qui a raté les premiers matchs de cette phase retour pour cause de blessure à la jambe. Nessakh est totalement rétabli et ne souffre d’aucune douleur, et il a récupéré de ses forces. Il est apte pour le service et il sera présent pour le prochain match que va jouer l’équipe kabyle au Khroub.

Ils réintégreront le groupe aujourd’hui

Nessakh et Khelili, qui ont récupéré de leurs forces et qui sont rétablis de leurs blessures, seront au rendez-vous aujourd’hui lors de la séance de reprise, qui aura lieu au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou dans l’après-midi. C’est ce qu’a déclaré le coach, Mourad Karouf, avant-hier à la radio Tizi-Ouzou. «Khelili et Nessakh sont totalement rétablis de leur blessure. Ils sont tous les deux prêts et reprendront les entraînements lors de la séance de reprise.» Leur présence lors du prochain match face à l’ASK ne pourra que faire du bien à l’équipe, surtout si on sait que Zarabi fera l’impasse pour cause de suspension. A. M.


08

SEDKAOUI : «NOUS SOMMES

LIGUE 1 Une commission installée pour créer un directoire

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

CAPABLES DE BATTRE L’ASK CHEZ ELLE»

Le milieu récupérateur, Kaci Sedkaoui, estime que la rencontre de samedi prochain, face à l’ASK, sera aussi difficile pour son équipe que pour les Khroubis. Régulier et constant, le joueur est apparu presque à tous les matchs du championnat, mis à part trois rencontres. Il évoque le contexte du prochain rendez-vous.

Quel regard portez-vous sur la JSK, après sa dernière victoire face au WA Tlemcen ? Le moins que l’on puisse dire actuellement est que l’attitude de toute l’équipe a complètement changé, la JSK de cette saison croit fermement en ses capacités, deux bonnes raisons qui nous ont permis d’enregistrer d’excellentes performances et de ne pas trébucher.

Comme prévu, les anciens joueurs de la JSK se sont réunis hier, dans l’une des salles des fête de la ville et ce, afin de débattre de la situation générale du club. En effet, en présence de plusieurs anciens joueurs du club, à l’instar de Mourad Amara, Mourad Rahmouni, Rachid Adghigh, pour ne citer que ceux-là, les débats se sont centrés sur la situation actuelle du club et les solutions à apporter pour que le club puisse vivre des jours meilleurs. En fait, tous les présents dans la salle, comme Iboud, Ait Djuoudi, Mourad Amara, ainsi que les supporters présents, étaient unanime à dire que les choses doivent changer et que la direction actuelle doit partir. Après des débats, qui ont duré près de 2 heures, où chacun a donné librement son avis, les présents ont décidé d’installer une commission. Cette dernière, désignera prochainement un directoire qui gèrera les affaires du club, au cas où le président Hannnachi tienne sa parole et quitte le club d’ici le 20

du mois en cours, comme il l’avait annoncé précédemment.

Les présents étaient unanimes à dire : “Hannachi doit partir”

A signaler que cette réunion s’est déroulée dans le calme et c’est tout le monde qui s’est exprimé librement. Cependant, tous les intervenants étaient unanimes à dire que Hannachi a échoué et qu’il était temps qu’il cède sa place. A signaler également que plusieurs personnes ont demandé à At Djoudi de se présenter comme candidat pour prendre les rênes du club. Aussi, une commission a été installée, en attendant ce qu’apporteront les prochaines journées qui s’annoncent chaudes entre les anciens joueurs et le président Hannachi, qui a déjà déclaré que personne ne le fera bouger de sa place de président. M. L.

Iboud : «La JSK appartient à tout le monde»

«Si nous sommes là, c’est pour chercher des solutions, car le club a besoin d’un vrai changement. Je regrette l’absence des anciens qui ne sont pas venus assister aujourd’hui, car la JSK appartient à tout le monde. Un grand club, ce n’est pas seulement des résultats, mais des infrastructures aussi. Qu’est-ce qu’on a construit depuis des années ? Rien. Il faux que les choses changent, car si la JSK tombe, c’est fini, elle ne se remettra plus sur pied. Le club possède ses enfants et ses hommes et ensemble, on apportera un changement. En tout les cas, l’histoire retiendra celui qui a donné pour ce club.»

Abordez-vous toutes les rencontres de la même manière ? Oui, on prépare tous nos matchs avec la même envie et la même détermination, car au final les points du match se valent. Pour le club kabyle, l’objectif est de récolter le maximum de points, notamment en déplacement, depuis peu. Je pense que nous sommes plus sereins, on ressens moins de pression, mais on sait que ce sera davantage compliqué au fil des rencontres.

Mourad Amara (ancien gardien) : «Que Hannachi parte»

«C’est lui qui a déclaré qu’il partira et j’espère qu’il tiendra sa parole. On est jaloux pour notre club et on ne le laissera pas tomber. Nous sommes là pour trouver des solutions pour que le club retrouve sa vraie place. Nous sommes les enfants du club et c’est notre devoir de le protéger à chaque fois. Les supporters nous ont fait appel et on a répondu présents. Les fans veulent un changement et nous nous sommes là pour réaliser leur voeux, car le club leur appartient.»

Lahcen Aziz (président du comité de supporters) : «On respecte le chois des supporters»

Mais le match face à l’ASK n’est-il pas quelque peu spécial ? Il est évident qu’aucun match ne ressemble à un autre, parce que les confrontations avec l’AS Khroub ont certainement leurs spécificités et je vous mentirais si je vous disais le contraire. Mais pour nous accrocher, il faudra gagner, même si c’est l’ASK qui reçoit. Comment allez-vous gérer les matchs qui vous attendent en sachant que la JSK sera attendue ? Cette situation rendra notre mission encore plus difficile. De par notre parcours en championnat, tous nos futurs adversaires nous attendront de pied ferme, surtout sur leurs terrains. Cela ne nous a effraie pas pour autant. Concernant la gestion, je crois que le staff à déjà son idée en tête. Le plus important à mon avis, est de récupérer d’abord les blessés pour pouvoir gérer convenablement l’effectif, le reste est du ressort de l’entraîneur qui connait parfaitement son travail.

Votre équipe a-t-elle atteint sa vitesse de croisière ? Il reste encore quelques imperfections à corriger. Par exemple, ces derniers temps, nous avons des difficultés dans le replacement défensif que nous essayons de corriger, alors qu’en attaque, je pense maintenant qu’on a trouvé une bonne stabilité. Il faudra être plus efficace et précis sur certains détails. Face à l’ASK, l’erreur risque de se payer cash. En avez-vous conscience ? Il faut rester concentrés et vigilant tout au long du match, car il va falloir faire face à des joueurs de qualités et chevronnés.

Quelles seront les clés du match ? Eviter d’encaisser les premiers pour ne pas courir derrière le score, se montrer intraitables en défense et opportunistes devant. Mais vu le caractère de la rencontre, la clé du match peu reposer sur un détail aussi insignifiant soit-il.

Que pensez-vous de l’ASK ? La formation de l’AS Khroub a eu un début de saison très difficile et mitigé. Cette dernière restent aussi sur une débâcle contre le MC Saida, en s’inclinant par un score sans appel de six but à un. Aussi, ses joueurs vont faire tout leur possible pour nous battre et remonter au classement. Entretien réalisé par S.A

Ce sont les supporters qui nous ont fait confiance et on a tout les documents qui le démontrent. Ce comité, on l’a créé pour faire revenir les fans qui ont boudé l’équipe à un certain moment et notre mission est de mobiliser les gens. On n’a fait que notre travail en transmettant le message des supporters qu’on a calmés, vu leur colère le jour du rassemblement. Donc, on respecte le choix des supporters de s’exprimer sur ce qu’ils veulent. La JSK est une légende et chacun a le droit de s’exprimer. On doit ouvrir le capital aux investisseurs et Inch’Allah, des solutions seront trouvées et le club retrouvera sa place d’antan.» M. L.

Le conseil d’administration de la JSK s’est réuni hier

Les membres du conseil d’administration de la JSK se sont réunis hier après midi à Alger, sous la présidence du président Hannachi. En effet, le président Hannachi a déclaré précédemment qu’une réunion du conseil d’administration est programmée dans le but d’ouvrir le capital du club et c’est le point essentiel lors de cette réunion qui a eu dans l’après d’hier. En d’autres termes, le chairman kabyle veut ouvrir le capital du club, qui est estimé à 85 milliard de centimes, à ceux qui veulent acheter des actions et devenir ainsi actionnaires au sein du club. reste à savoir s’il y aura des investisseurs qui achèteront ces actions, sachant qu’aucun investisseur n’a affiché ses intentions d’acheter les actions du club, en dépit du nombreux noms qu’on annonce à chaque fois, comme Rebrab, Haddad, pour ne citer que ceux-là. On reviendra sur cette réunion lors de nos prochaines éditions.

Les supporters toujours en colère contre Hemani et Tedjar

Les fans du club phare de Kabylie sont très en colère contre le duo Tedjar-Hemani. Ces derniers, pour rappel, se sont accrochés avec des fans après la rencontre qui a opposé les Canaris au CAB. En d’autres termes, les fans kabyles n’ont pas apprécié le geste des deux joueurs en question et, selon eux, leur geste est condamnable et doivent être sanctionnés par leur club. Cependant, reste à savoir maintennat leur réaction lors de la reprises des entrainements, qui se déroulera demain au stade du Premier-novembre, même si le président Hannachi a déclaré que les deux joueurs sont prêts à faire des excuses, en attendant ce qu’apporteront les prochaines journées.

KAROUF SOULAGÉ DE RÉCUPÉRER TOUS SES ÉLÉMENTS AVANT L’ASK

Le premier responsable de la barre technique des Canaris, Mourad Karouf, est très soulagé de pouvoir récupérer ses joueurs bléssés, à l’instar de Tedjar et de Remache, en prévision de la prochaine rencontre qui attend l’équipe face à l’ASK. En fait, c’est ce qu’il a exprimé lors de son passage à la radio de Tizi Ouzou avant-hier. «Cette trêve est tombée au bon moment, car elle nous permettra de récupérer les blessés et de jouer la rencontre avec tous nous atouts.» Ainsi donc, il mise énormément sur ce match qui aura lieu samedi prochain toute en espérant glaner les trois points de la rencontre et confirmer les deux derniers bons résultats réalisés, respectivement, face au CAB puis face au WAT à Tizi Ouzou.

IL S’ADRESSERA AUX JOUEURS AVANT LE DÉBUT DE LA SÉANCE

Ayant déjà entamé le travail aux Issers depuis la semaine écoulée, Mourad Karouf continuera à préparer son équipe aujourd’hui. A cet effet, il parlera aux joueurs et leur demandera de bien se concentrer et de se donner à fond lors de la rencontre de samedi prochain. Arrivera-t-il à glaner les trois points avec ses poulains ? C’est ce qu’on saura le jour de la rencontre

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Les anciens joueurs s’expriment

LIGUE 1

09

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

Après presque dix jours, que le club phare de la Kabylie vit une situation très délicate et critique en même temps. En effet, les anciens joueurs de la JSK continuent à se manifester pour s’exprimer sur cette situation. C’est hier à 10h du matin, que la réunion des enfants du club, à savoir, l’ex-capitaine Mouloud Iboud, Omar Hamnad, Mourad Rahmouni, Azzedine Aït Djoudi et autre, Mourad Amara, a eu lieu, à la salle des fêtes d’Iboudrarène de Tizi Ouzou, afin de trouver une meilleure solution pour sortir l’équipe de cette mauvaise situation, ainsi ils pousseront encore plus Hannachi vers la sortie. En répondant à l’appel des supporters, qui veulent mettre en place un projet solide à l’avenir.

«On est là pour l’intérêt de la JSK» Aït Djoudi :

L’ex-entraîneur national Olympique et enfant du club kabyle, en l’occurrence Azzedine Aït Djoudi, ce dernier était présent hier lors du rassemblement des anciens joueurs de la JSK à la salle d’Iboudrarène de Tizi-Ouzou. Cet homme a déclaré qu’on ne comprend rien du tout à ce qui se passe actuellement dans le conseil d’administration. Azzedine Ait Djoudi a tenu de dire qu’on est là pour l’intérêt du club et pas pour autre chose, en affirmant aussi que la JSK nous appartient à tous, soit supporters ou amoureux du club qui ont le droit de critiquer la gestion des dirigeants actuels qui sont en train de gérer le club.

«Je remercie les anciens joueurs présents»

L’ex-entraîneur national Olympique, Azzedine Aït Djoudi, n’a pas cessé de remercier les anciens joueurs présents lors de cette réunion, qui se sont déplacés à Tizi-Ouzou, afin de trouver une meilleure solution de sortie du club, de cette situation dans laquelle, il vit ces derniers temps.

« La JSK appartient à tous ses enfants »

Après les précédentes déclarations du président de la JSK, Mohand Chérif Hannachi, qu’il y aura un potentiel preneur étranger à savoir, les Espagnols, l’exentraîneur des Jaune et Vert, Azzedine Aït Djoudi, a déclaré devant un parterre de Journalistes que : «la JSK ne sera pas vendue aux autres, elle appartient à tous ses enfants et ses amoureux ainsi qu’à toute la Kabylie entière.»

«Je suis déçu d’entendre parler qu’il n’y a pas d’hommes en Kabylie»

Hamenad : «Le président Hannachi doit partir»

Pour l’autre ancien joueur de la JSK, en l’occurrence l’exentraîneur des gardiens de buts de l’équipe natio-nale Olympique, Omar Hamnad, ce dernier nous a déclaré devant tout le monde que : «c’est le moment pour Hannachi de quitter la JSK et laisser les gens travailler, on est là pour aider notre cher club. Hamnad a évoqué aussi, son départ de la JSK, ce dernier nous fait savoir que, c’est le président actuel, Mohand Chérif Hannachi qui l’a poussé vers la porte de sortie.»

«Concernant toujours les déclarations de Hannachi dans les médias qu’il n’y a pas d’hommes en Kabylie qui sont capables de prendre en main cette équipe. Sincèrement, je suis très déçu d’avoir entendu ça, et je dirai le contraire, il y a beaucoup d’hommes dans notre région qui sont capables de donner un grand plus à la JSK, ainsi prendre en main les destinées de ce prestigieux club.»

«La JSK restera un symbole pour toute la Kabylie»

D’après l’histoire du club phare de la Kabylie, qui est à la hauteur des aspirations au niveau national et africain, après la consécration réalisée depuis 1946, c’est-à-dire l’année de la création de ce club. Azzedine Aït Djoudi a confié aussi que : «la JSK est un symbole et qu’il restera pour toujours.» S. A.

«On reste toujours à la disposition du club»

L’ancien gardien de buts de la JSK, Omar Hamnad, qui reste toujours fidèle à la JSK, où il a passé des moments agréables d’après lui, en remportant des titres. L’ex-portier kabyle a déclaré qu’on est toujours à la disposition du club phare de la Kabylie. S. A.

Rahmouni : «Je déplore l’absence des anciens joueurs»

Pour ce qui est de l’enfant du club Kabyle, à savoir l’entraîneur du MO Béjaïa, Mourad Rahmouni, était présent hier lors du rassemblement organisé à la salle des fêtes Iboudrarène. Cet homme a déploré l’absence des autres anciens joueurs qui ne sont pas venu assister à cette réunion, afin de trouver une bonne solution de sortie du club, de cette mauvaise passe.

«Ce sont les supporters qui demandent leur départ»

L’enfant de la JSK, Mourad Rahmouni, a déclaré aussi que rien n’est encore officiel concernant la démission du président actuel. Si aujourd’hui on est là, c’est parce qu’on voulait que ce club retrouve son meilleur niveau, et je veux ajouter une chose que, ce sont les supporters qui demandent leur départ et pas nous. S. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


10 TOUAHERI ET AISSAOUI PRÉSENTS AVANT-HIER

Aissaoui qui souffrait d’une forte grippe, et Touaheri qui ressentait des douleurs au niveau de la cheville, ont été alignés avant-hier, face qu RCK et sont même accrédités d’un rendement respectable voire bon. Ces deux éléments ont de fortes chances de participer au prochain match contre le CSC.

DOUKHA ET LAYATI, LES SEULS ABSENTS

Les deux joueurs absents au cours de la rencontre amicale d’avant-hier face à la formation du RCK, sont le gardien de but international, Doukha, et le défenseur latéral gauche, Layati. En effet, le premier est suspendu pour la prochaine rencontre, tandis que le second souffre encore du genou.

REPRISE AUJOURD’HUI À 19H

Le staff technique Harrachi a accordé la journée d’hier comme repos aux joueurs. Ces derniers reprendront du service cet après-midi à partir de 19 heures au stade de Lavigerie.

MATCH AMICAL CE MARDI DEVANT BELVÉDÈRE

Les camarades du capitaine d’équipe et défenseur axial, Griche, croiseront mardi prochain en une joute amicale, la formation de Belvédère. Cette rencontre permettra aux Harrachis de bien préparer leur prochaine sortie à domicile face au CSC, samedi 18 février.

BOULEMDAIS, SORTI POUR BLESSURE

La nouvelle recrue des Jaune et Noir et défenseur latéral droit, Boulemdais n’a pas pu aller au terme de la rencontre amicale d’avant-hier face au RCK. En effet, le joueur qui a reçu un coup de coude involontaire sur le nez, était contraint d’abandonner ses camarades . L. S.

LIGUE 1

El Harrach déroule et avertit le CSC Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

PRÉSENCE MASSIVE DES SUPPORTERS LORS DU MATCH AMICAL

Menad

La rencontre amicale entre l’USMH et le RC Kouba, a drainé beaucoup de monde et les dirigeants des Jaune et Noir étaient dans l’obligation de faire appel au service d’ordre pour les aider dans leur tâche.

Le jeune joueur, Houari Menad, qui a opté pour les Jaune et Noir durant le mercato, fera sa première apparition sous les couleurs Jaune et Noir en match amical face à Belvédères. Evoluant au centre de la défense, ce jeune joueur qui a signé pour quatre ans, affirme qu’il est heureux de son choix sachant qu’il était sur le point de signer au CRB.

A

insi vu, le nombre important de supporters venus assister à la confrontation amicale entre l’USMH et le RCK avant-hier, au stade de Lavigerie, celui-ci s’avère trop exigu poussant ainsi le staff technique à ne pas autoriser les joueurs à pénétrer sur le terrain, qu’une fois que tout le monde ait pris sa place dans les gradins. Il a fallu donc l’aide des agents de l’ordre public pour faire régner l’ordre, «nous étions obligés de faire appel au renfort de sécurité, El-Hamdoulilah tout s’est bien passé et la rencontre s’est jouée dans un fair play total», dira un des nombreux membres du comité des supporters des Jaune et Noir. Dans ce même contexte, et en dépit des conditions climatiques très difficiles, les supporters ont tout de même créé une ambiance comme seuls les supporters de l’USMH savent en faire.

Des radiographies pour le genou de Ziane

Le défenseur central Ziane qui souffre de douleurs au niveau du genou, effectuera aujourd’hui, des radiographies pour détecter la gravité de cette blessure. Le concerné soupçonne qu’il s’agit de ménisque, mais les radiographies détermineront avec exactitude d’où proviennent ces douleurs. Une IRM est donc nécessaire pour cerner le mal. avant-hier la formation du RCK sur le score de trois buts à zéro (30) dans une rencontre qui a vu les harrachis montrer deux visages. Charef a essayé le turn-over, une équipe en incorporant toutes les nouvelles recrues en première mitemps, avec un rendement pas tellement emballant, malgré que le jeune Abid ait inscrit le premier but de la rencontre. Les choses ont totalement changé en deuxième mi-temps avec l’ incorporation des titulaires. Les harrachis ont vite

repris les choses en main en réussissant deux autres buts par Bounedjah, sur un tir des 20 mètres et un autre de Djarbou. Bref à partir de cette rencontre, Charef a eu sa petite idée sur le onze qui sera aligné face au CSC et qui sera le suivant : Lemane, Messaoudi, Grich, Demou, Kahouadji, Legeraâ, Hindou, Aissaoui, Djarbou, Touaheri, Bounedjah.

Les nouvelles recrues ne confirment pas encore

L’entraîneur en chef Charef a aligné face au RCK en match amical, toutes les nouvelles recrues. Cependant, ces derniers n’ont pas tellement convaincu le staff technique, à l’instar de Yaya, Yanis ou Bengabou. On ne voit vraiment pas, comment l’entraîneur pourrait compter sur les services de ces joueurs en matches officiels, si ces derniers ne prouvent rien sur le terrain. L. S.

DJARBOU : «Je suis en pleine confiance»

Le onze qui doit affronter le CSC, prend forme

Les poulains de Charef ont battu

Le virevoltant ailier de poche et attaquant des Jaune et Noir, Djarbou, qui confirme d’un match à un autre, affirme qu’il a repris confiance en ces capacités après un début difficile en début du championnat. En effet, selon le joueur, il a énormément progressé depuis qu’il a rejoint l’USMH. La confiance retrouvée s’est répercutée positivement sur son moral et son rendement fut nettement meilleur, notamment, ces derniers temps. Le joueur évoque dans ce bref entretien, leur prochaine sortie à domicile face au CSC qu’il estime très difficile à négocier mais que son équipe est dans l’obligation de s’emparer des trois points.

Vous avez été remarquable en match amical face au RCK avec en sus, un joli but inscrit, quel commentaire faites-vous ? Je pense que le fait que je sois rassuré et mis en confiance après un début de saison très difficile, est pour beaucoup dans mes prestations. A présent, je me sens capable

Première participation de

d’apporter un plus à l’équipe.

Le staff technique et Charef particulièrement, a toujours cru en vous…? C’est vraiment réconfortant de savoir que l’entraîneur en chef croit en mes capacités . Ce dernier m’a toujours incité à y aller de l’avant et les conseils qu’il me prodigue, m’ont beaucoup servi sur le terrain afin de donner le plus et El-Hamdoulilah les résultats sont là.

Vous serez les hôtes du CSC prochainement, qu’avez-vous à dire sur cette rencontre ? Ca sera une rencontre très difficile dans la mesure où les deux formations ont un besoin pressant des trois points. De notre côté, on tâchera de bien entamer la rencontre et trouver le chemin des filets, dès le début de la rencontre.

Un mot aux supporters qui sont venus en masse vous soutenir malgré le froid et la pluie ? Je n’ai jamais vu dans un autre club des supporters pareils qui soutiennent à ce point, leur équipe. Je pense que nous devrions leur rendre la pareille en leur offrant la victoire face au CSC. Lotfi S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1

Quand le football est EN PANNE AGO CSA

Il est vrai que le comique ne tue point. C’est la conclusion tirée par certains observateurs avertis, à la suite de l’AGO bis qui s’est déroulée jeudi après-midi au siège du club, sis à la rue des Chasseurs. Cette fois-ci, ils étaient 22 membres au lieu des 11 de la première réunion, qui avait été reportée faute de quorum non atteint, alors que la composante de l’AG comporte 148.

L

a réunion censée faire le bilan des 6 premiers mois de la présidence de Youssef Djebari a tourné autour, surtout, sur la SSPA-MCO et son ex-président Tayeb Mehiaoui, entre autres, revaloriser le montant du siège du boulevard des Chasseurs à 35 milliards de centimes, ester Mehiaoui en justice pour avoir déplacé du menu matériel du siège en question vers le nouveau loué au quartier de l’Hippodrome. Ces mêmes observateurs estiment «qu’il s’agit plus d’une guéguerre entre les deux présidents et de règlements de comptes, que de l’intérêt du MCO, car il était reproché à Tayeb Mehiaoui de ne pas avoir fait de passation des documents de la SSPA avec Youssef Djebari, lequel a oublié qu’il en avait fait de même en 2008 avec feu Kacem Elimam.» Quant au CSA, la discussion sur

11

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

REPRISE DES ENTRAÎNEMENTS HIER

Après une journée de repos salvateur qui a suivi le match d’application sur le gazon du stade de l’OPOW de Mostaganem, la formation oranaise est revenue aux entraînements hier samedi, dans sa dernière ligne droite avant de rencontrer le MCEE. Les coéquipiers de Bourzama, sans Zidane, Sebbah et El Bahari, qui seront tous trois absents ce mardi, de même que le portier titulaire Fellah, se sont préparés dans la sérénité la plus totale, oubliant même leurs revendications salariales, les repoussant pour après le match contre Tlemcen. Le staff technique, qui avait fait tourner tout son effectif, est revenu satisfait, malgré la courte défaite, car pour Henkouche, «le plus important était d’habituer les joueurs au gazon naturel afin qu’ils ne soient pas pris au dépourvu à El Eulma et Tlemcen.»

RÉALISER UN EXPLOIT À EL EULMA les bilans moral et financier s’est déroulée très rapidement, avec l’approbation de 18 membres sur les 21 qui ont voté. Il est malheureux de constater que sur 148 membres, seuls 22 se sont présentés à cette AGO. Parce qu’ils n’ont pas été avertis individuellement ? Parce qu’ils ne croient plus en ceux qui dirigent ce club ? Parce qu’ils ne veulent plus participer à ce qu’ils peuvent juger en porte-àfaux avec la promotion du football et des autres disciplines dans cet ex-grand club ? Autant de questions qui restent sans réponses et que les deux représentants de la DJS (toujours les mêmes) n’en ont pas soufflé mot.

des membres de l’AG, pour ne garder que ceux qui assistent régulièrement aux réunions. Mais, sa proposition a été rejetée par certains membres, dont deux des plus anciens qui ont toujours apporté un plus à la formation d’El Hamri et qui ont estimé que le MCO ne pouvait pas se permettre de changer la liste des membres au gré du desirata de chaque président élu. Youssef Djebari a été contraint de revenir sur sa décision, qu’il voulait soumettre au vote.

Le capital sera ouvert début mars

C’est la promesse du président Youssef Djebari aux membres de l’AG du CSA, jeudi dernier. «Je vous rassure, le capital social du club sera ouvert dans une vingtaine de jours au maximum. Je me suis engagé personnellement et je tra-

vaille en ce sens. Toute personne désireuse d’intégrer la société sera la bienvenue.» Rappelons que depuis son investiture, le nouveau président de la SSPA a tout fait pour que le capital social soit ouvert, mais il a rencontré une certaine résistance et des contraintes de la direction, favorable à l’ancien président.

Il est revenu à l’ancien logo

Alors que son prédécesseur avait changé le logo du Mouloudia, sachant qu’il est synonyme de rentrée d’argent, Youssef Djebari est revenu à l’ancien logo. Une façon de marquer sa détermination à aller de l’avant et ne faire aucune concession à son grand rival, mais aussi pour garder intactes les valeurs du club, dont le logo avait été réalisé il y a des dizaines d’années. A. B.

A deux points de son rival du jour, le Mouloudia oranais a une très bonne carte à jouer : battre et dépasser le MCEE. Mais, les poulains de Mohamed Henkouche pourront-ils relever le défi et continuer sur leur lancée. L’arrière central, Bellabès, croit dur comme fer que cela est possible : «Il n’y a aucune raison pour que nous ne parvenions pas à continuer notre série de victoires. Nous sommes en bonne forme physique, et donc capables de tenir plus que 90 minutes. Nous avons un moral en béton, et des attaquants et des joueurs du milieu capables de redresser la barre en cas de mauvaise surprise. Il nous faut être vigilants et garder notre sangfroid durant tout le match, qui sera sûrement musclé. Mais, il faut avouer que cela ne dépendra pas totalement de nous, mais aussi du degré de sécurité dans le stade et de la qualité de l’arbitrage, qui sont deux conditions nécessaires et indispensables pour le bon déroulement d’une rencontre sportive.» A. B.

Reprise des entraînements

Après une semaine très chargée au complexe sportif Akid, la bande à Amrani a bénéficié de 24 heures de repos avant de reprendre aujourd’hui le travail pour préparer la prochaine confrontation face au MCO.

U

n succès à domicile va permettre aux Bleu et Blanc de se replacer dans ce championnat qui semble vraiment très imprévisible et indécis. C’est au niveau du stade d’athlétisme située sur les hauteurs de Tlemcen et plus

Il veut diminuer le nombre des membres

Youssef Djebari avait proposé de réduire considérablement la liste

exactement sur le plateau de Lalla Setti que les tlemceniens ont eu droit à une séance de décrassage, histoire d'enlever la fatigue.

Bi-quotidien prévu aujourd’hui

Après une reprise en douceur à la forêt Lalla Setti , le staff technique a décidé d’augmenter la charge de travail le jour suivant. Le coach Amrani a programmé un bi-quotidien pour ce lundi et cela fin de parfaire et d’augmenter le travail physique.

Musculation le matin

Les widadis ont travaillé durant l’après-midi avec le ballon, et ont eu une séance de musculation le matin. Le coach Tlemcenien Amrani insiste sur l’obligation de redémarrer face au voisin oranais

afin de prendre un avantage psychologique, le coach n’a dans l’immédiat qu’un seul objectif maintenir la forme physique de ses joueurs durant cette seconde phase retour.

En amical : WAT-CRB Hennaya

Après le report du match face au MCO qui se jouera le samedi prochain, la direction tlemcenienne a programmé une joute amicale avec le CRB Hennaya une formation qui évolue en inter-région. Cette rencontre se jouera demain au stade Akid Lotfi. Cette confrontation permettra à coup sur au staff technique de dégager l’équipe type qui affrontera le voisin mouloudéen, il faut dire aussi que le coach Amrani dispose de tous son effectif on enregistre aussi le

retour de l’ex-attaquant chélifien Amir Bourahli qui renoue avec la pelouse après une absence qui a durée une semaine suite à une blessure contractée face à la JSK.

La piste Boulebda écartée

Le club phare de Sidi Boumédiene pour pallier l’absence du milieu de terrain Dif Hamid Blessé grièvement (fracture tibia et péroné) vu son statut de chômeur, la direction tlemcenienne n’a pas pu convaincre ce joueur malgré plusieurs tentatives avec son manager qui s’est déplacé à Tlemcen, du côté de la FAF la dérogation spéciale n’a pas encore été envoyée au club widadi, ce qui n’était pas du goût du milieu offensif Ali Boulebda et son manager. D’ailleurs, il ne s’est pas présenté à la séance

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

d’entraînement son retour en France n’est pas à écarter.

Bencharif out face au MCO

Durant la séance d’entraînement qui s’est déroulée à Remchi Sofiane Bencharif a été touché au genou, il a quitté le terrain après seulement quelque minutes de travail, il risque de ne pas jouer face au MCO.

La direction widadie motive les joueurs

En plus d’un mois de salaire remis aux coéquipiers de Maazouzi, le boss tlemcenien Yahla Abdelkrim a décidé de payer les ??????? le grand rendez-vous face au MCO, il aussi promis une forte prime en cas de victoire face aux frères ennemis Hamraouas.S. T. Smaine


12 …LA PRIME DE LA JSK REVUE À LA BAISSE

Azzedine Gana, a-t-on appris, a décidé de revoir à la baisse la prime de la JSK. Le président aurait décidé de cela à cause de l’insistance des joueurs qui veulent avoir leur argent. On a entendu dire que le président a fixé la prime à 6 millions. Une nouvelle qui ne fera certainement pas plaisir aux Rouge et Blanc.

Gana l’a rassuré sur le plan financier

Le CRB a replongé dans la crise financière, puisque la direction n’a rien fait pour résoudre le problème. Les joueurs sont rentrés chez eux, mais ils sont décidés, dès leur retour, à demander des explications, et à ce moment-là, les dirigeants devront trouver la bonne formule pour dénouer l’écheveau. Mais, sentant l’orage venir et pour le contrer, Menad est allé voir le président Gana afin de le convaincre de régulariser les joueurs. Djamel Menad est sorti satisfait de la réunion. L’entraîneur des Rouge et Blanc veut voir son équipe renouer avec les bons résultats dès la semaine prochaine contre l’USMA. Mais, pour avoir un groupe concentré uniquement sur le derby, il faut que ce dernier ne soit pas déstabilisé. Les joueurs, eux, sont perturbés à cause des salaires qui tardent à venir. Djamel Menad

… IL A QUALIFIÉ LA REVENDICATION DES JOUEURS À DU CHANTAGE

Le président Gana n’a pas rencontré ses joueurs. Il continue à les éviter, mais il a adressé un massage au groupe à travers le DG, Khiat, afin de leur faire comprendre qu’après une défaite, normalement, personne ne devrait parler du problème d’argent. Une façon de leur dire qu’il faut avoir honte après avoir perdu un match. Mais, ce qu’oublie le président Gana, c’est que les camarades de Slimani en ont parlé quand ils sont revenus avec la victoire de Tizi, et la situation ne s’est pas débloquée. Le président a également fait comprendre à ses joueurs par l’intermédiaire de Khiat qu’ils sont en train de faire du chantage. Mais, jusquelà, le groupe a été patient, et quand il parle de son dû, cela veut-il dire qu’il fait du chantage ? Des paroles qui n’ont pas fait plaisir aux joueurs. Car, au lieu de leur jeter la pierre, il aurait bien fait de leur parler franchement. M. A.

Benayache «Je me sens beaucoup mieux»

«Effectivement, j’ai repris les entraînements mais en solo. Mais, je ne devrais pas tarder à intégrer le groupe. Je devrais le faire à la reprise des entraînements. En tous les cas, je me sens bien et j’ai hâte de retrouver le chemin de la compétition.»

LES JEUNES CATÉGORIES ATTENDENT ELLES AUSSI LEUR DÛ

Les staffs techniques des différentes catégories n’ont pas encore touché leur argent. Ils attendent et s’impatientent eux aussi. Mais, d’après des échos émanant de la direction, les staffs toucheront bientôt leurs salaires. M. A.

LIGUE 1

MENAD : «Le président va tout régler»

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

Que fera Gana pour payer les 500 millions de Solinas et Merinda ?

L’ex-entraîneur en chef du Chabab, Giovanni Solinas, et son préparateur physique, Merinda, n’ont pas été payés par la direction du CRB. L’affaire est au niveau du Tribunal arbitral de football algérien, et les échos font état que les deux Italiens ont eu gain de cause, et Gana doit donc leur octroyer 500 millions. Avec le manque flagrant d’argent dans les caisses du Chabab, personne n’aimerait être à la place de Gana. En effet, Solinas et Merinda n’ont pas touché leur dû. Il restait des salaires et des primes non payés. Le président Gana a temporisé afin de gagner du temps, mais ne voyant pas leur argent arriver, les deux Italiens ont saisi le TAS en Algérie pour faire valoir leurs droits. L’affaire était à l’étude et donc la direction avait gagné un peu de temps. Mais, on a appris d’une source crédible que cette affaire connaîtra pour bientôt son issue. Le président Gana doit payer la somme de 500 millions. C’est simple, dit comme cela, mais vu que les caisses du club sont vides, le président Gana se trouve vraiment dans l’embarras. Ce qui veut dire que la première rentrée d’argent doit être cédée à Solinas et Merinda. Il faut que les 500 millions soient payés pour éviter d’avoir les comptes bloqués. Après quoi, viendront les joueurs et leurs problèmes d’argent. Ce qui est certain, c’est que les ingrédients réunis ne prédisent pas un avenir radieux. Mais, le CRB est sur la voie de revivre le même scénario que lors de la phase aller. Une situation qui a rongé le club et qui a même influé sur les résultats, puisque le Chabab est rentré dans un passage à vide, où il a trouvé du mal à s’en sortir. Il a fallu la venue de Menad pour avoir le déclic. Mais, cette fois-ci, qui sauvera le Chabab ? Il faut que la direction règle le problème d’argent, sinon il vaudrait mieux pour elle de céder sa place à celui qui pourrait subvenir aux besoins du club sur le plan financier, bien sûr. M. A.

a décidé de rencontrer le président Azzedine Gana pour parler avec lui de ce souci et de tout faire pour le régler, si bien sûr la direction veut voir les bons résultats très prochainement. Une réunion qui a été confirmée par le coach, qui dira : «Effectivement, j’ai rencontré le président Gana. On s’est réunis pour discuter du problème d’argent qui touche les joueurs.» Menad a dit à son président que pour avoir une équipe d’enfer le week-end prochain, il faut lui fournir tous les moyens, en réglant tout d’abord son problème d’argent. Menad est sorti content, même s’il n’est pas sorti de ladite réunion avec les chèques de ses joueurs. Il dira : «En fait, le président a demandé un peu de temps pour réunir l’argent. Mais, les joueurs n’ont pas l’intention d’attendre encore plus longtemps, car la

patience a des limites. Mais, malgré cela, Menad est confiant et ajoutera : «Il attend une rentrée d’argent des sponsors et cellec-ci ne saurait tarder.» Gana attend l’argent des sponsors, mais tout le monde sait que si cet argent n’est pas là avant le derby, il y aura un groupe très en colère. Mais, peutêtre que le président compte sur son entraîneur pour convaincre ses poulains de laisser encore un peu de temps au président. Ce qui est certain, c’est qu’à la reprise des entraînements Djamel Menad aura une discussion avec ses capés pour leur rendre compte de sa réunion avec Gana et aussi leur demander de patienter encore un peu. Mais, on se demande vraiment si les joueurs attendront ou non. Car, d’après les échos, les joueurs penseraient même à provoquer un mouvement de grève. M. A.

OUDIRA : «Je gagne en confiance»

Auteur de trois buts lors du match amical contre les espoirs, comment vous sentez-vous ? Heureux bien sûr, j’espère faire de même lors des matches officiels. Car, le boulot d’un attaquant est de marquer des buts et je pense que suis en train de faire mon travail. Mais, il faut travailler encore plus pour être prêt à toute épreuve. Cela dit, je pense que ces trois buts inscrits me permettront de travailler dans la sérénité. Je gagne en confiance, et c’est de bon augure pour la suite du parcours. Marquer dans le derby contre l’USMA serait super, non ? Je suis impatient de jouer le derby contre l’USMA. Il a été reporté à cause des intempéries. On aura donc plus de temps pour préparer comme il se doit ce rendez-vous qui ne sera pas une partie de plaisir, mais qu’on doit remporter pour se rassurer et rectifier le tir après les deux débâcles enregistrées dernièrement, à savoir contre le WAT et le MCO.

Demain, vous retrouverez le chemin des entraînements pour préparer l’USMA… Comme je viens de le dire, le match contre l’USMA sera difficile. Et comme on est obligés de le gagner, il faut être prêts sur tous les plans. On aura en face de nous une équipe qui fera elle aussi tout pour gagner. Il faut donc bien préparer ce match qui ne sera pas facile.

Vous avez joué quatre matches avec le CRB, comment les évaluez-vous ? Je pense que de match en match, je gagne en puissance. Certes, je n’ai pas encore joué comme titulaire, mais avec le temps, cela viendra. Il faut que je redouble d’efforts pour arriver à convaincre le coach qu’il peut compter sur moi. Je suis en train de travailler durement, et je suis certain que le travail continu me permettra d’atteindre mon top niveau pour apporter ma touche à mon équipe.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Samedi, le CRB affrontera l’USMA, croyez-vous vraiment que le Chabab est capable de le remporter ? Pourquoi pas ? Je pense que l’équipe a tout pour réussir. Le report a été une bonne chose pour nous, dans la mesure où on va récupérer tous nos blessés. Je pense que d’ici le jour J, le groupe sera au complet et on aura tous nos atouts en main pour livrer bataille. M. A.


LIGUE 1

«Remettre l’équipe sur les rails»

L

e nouveau coach de l’USMA, qui semble conscient des attentes, a vite tiré un constat au vu de la première séance à laquelle il a assisté à partir des tribunes. En effet, Ighil a décelé dans son groupe un manque d’entousiasme et une ambiance qui laisse à réfléchir selon lui, car en parrallèle des ambitions du club, l’équipe ne dégage pas la confiance et la determination souhaitées. Ighil est au diapason de ce qui s’est passé jusqu'à aujourd’hui au sein de la maison, et le nouvel entraineur de l’USMA sait que l’équipe n’est pas au beau fixe à plusieurs niveaux. «Aujourd’hui même, j’ai pu constater un manque d’entousiasme et une ambiance qui laisse à désirer. C’est un point important sur lequel on va se pencher, et je suis persuadé qu’on parviendra ensemble à assainir la situation. On va essayer de déceler le problème qui bloque ainsi l’équipe et trouver des solutions pour remettre l’équipe sur les rails» dira Ighil.

«On discute encore la durée de mon bail»

Concernant la durée de son contrat avec son nouveau club, le coach Ighil n’a pas voulu trop s’étaler sur le sujet, n’étant pas la priorité de tous au sein de la maison Rouge et Noir. Le nouvel entraineur de l’USMA s’est néanmoins, exprimé sur cet aspect, en déclarant ce qui suit : «On discute encore la durée de

mon bail avec le club, qui peut dépendre de plusieurs paramètres au fil du temps. Pour ma part, j’espére que ça va durer le plus longtemps possible.» Ainsi, la durée n’a pas été définie par les deux parties, qui selon nos sources, se sont entendues sur une période allant, en premier lieu, jusqu'à la fin de la saison, renouvelable en cas de bons résultats.

«Gagner au moins un titre»

Quant aux objectifs qui ont été fixés par la direction à Ighil, ce dernier est bien conscient des attentes et à ce niveau, c’est toujours les mêmes ambitions qu’expriment les responsables usmistes, et Ighil assume et adhére. «Les objectifs sont clairs et ma nomination ne change rien à ce niveau. L’équipe a les moyens de gagner au moins un titre cette saison, et c’est l’objectif principale. Cependant, on va jouer nos chances à fond en coupe et pourquoi pas gagner le doublé. L’équipe ne manque pas de qualités technique, reste à trouver la bonne formule pour booster ce beau monde et le sensibiliser, afin de réussir notre pari», dira Ighil.

«Les régles de cohabitations sont claires»

Ighil a aussi soulevé un paramétre très important dans la vie quotidienne du groupe, à savoir le relationnel entre les nombreux acteurs qui font la vie du club. Ighil insiste sur les régles du jeu, et la descipline sera son cheval de bataille, et celui qui n’adhére pas, sera automatiquement écarté du groupe, et ainsi éviter toute mauvaise influence. Ighil espére que chacun va assumer ses responsabilités, et il avoue que les conditions sont favorables pour aller de l’avant. «L’aspect relation-

nel est très important dans la vie collective du club, et toutes les parties sont conviées à assumer leurs responsabilités. Les régles de cohabitations sont claires et je vais m’éfforcer de les faire appliquer. Je sais qu’un gros travail psychologique m’attend, et c’est ce sur quoi je vais axer mon travail dans les jours à venir», dira Ighil, qui sait que sur les autres plans, technique et physique, il ne peut avoir une idée très précise des prédispositions de son groupe, qu’il ensence, néanmoins.

«Il y a aussi des valeurs à défendre»

Pour clore, et pour donner le ton à son groupe qu’il va prendre en charge à partir de demain, Ighil a tenu à souligner que la compétition et la pratique de la discipline demandent un certain sens des valeurs à défendre. Les couleurs et l’histoire du club sont en jeu, et les moyens sont là pour bien représenter et donner une image qui sied au club, qui a des ambitions croissantes depuis l’arrivée de Haddad à la tête du club. «Les joueurs ont des responsabilités envers le club et les supporters, et cela implique des valeurs à défendre. L’équipe doit représenter à la hauteur des attentes de tout bord, et je suis persuadé qu’on va remonter la pente ensemble. La solidarité est indispensable au sein d’un groupe qui travaille et vit ensemble, et on va s’efforcer de refléter la meilleure image du club», dira Ighil, qui tient déjà à redorer le blason du club phare de Soustara.

SENÉ ET DZIRI DIRIGENT LA SÉANCE

Ould Zemerli rassure ses joueurs

Le président du Nasria, Mahfoud Ould Zemerli, a rencontré ses joueurs, hier, après la séance d’entraînement qui s’est déroulée au stade Zioui.

E

n effet, et après la fronde des joueurs qui réclament leur dû et qui ont failli donc lancer une grève, le président a sentit qu’il fallait qu’il se déplacer pour avoir une discussion franche avec ses joueurs. Ainsi, Ould Zemerli a promis à ses poulains de les payer à temps et plus précisément avant le match face au Mouloudia d’Alger qui est fixé pour ce mardi. Le patron de la formation husseindéenne leur avouera qu’il ne les a pas oubliés, mais que le problème est qu’il devait

d’abord rassembler la somme qu’il fallait, qui est importante étant donné qu’elle dépasse les 800 millions de centimes. Il leur affirmera qu’il leur donnera, pour le moment, une seule mensualité en attendant qu’il puisse encore rassembler ce qui reste comme argent pour payer les deux autres mensualités qu’ils doivent. En outre, il leur affirmera qu’ils auront dix millions de centimes pour chaque victoire lors des prochains matchs qui restent pour le compte du championnat de Ligue 1 et qui sont au nombre de dix. Il leur dira qu’il a toujours tenu ses engagements avec eux, en témoigne le fait qu’il leur avait versé trois mensualités à la fois à la signature de leurs contrats d’engagement en début de saison. Toutefois, et en échange du règlement de leurs

Au cours du match d’application, Dziri et Sené étaient au commandes pour diriger le groupe. En effet, en l’absence de l’ancien entraineur, Ollé-Nicolle, c’est Dziri qui a pris les rênes momentanéments, sachant qu’Ighil ne débutera son travail que demain.

IGHIL

Après avoir assisté au match d’application entre les joueurs, Ighil a tenu son premier point de presse au stade de Bologhine.

13

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

arriérés de salaires, Ould Zemerli demandera à ces derniers de se donner à fond et de réaliser de meilleurs résultats lors des prochains matchs qui attendent l’équipe qui doit sortir de la zone dangereuse. Le président du Nasria souhaite que l’équipe sorte de la zone des reléguables même s’il sait que la situation n’est pas aussi simple et qu’il sera difficile de sortir de cette situation très difficile due au fait que l’équipe a raté de nombreux matchs et notamment à domicile, où elle a perdu au moins vingt points. Les joueurs ont été compréhensifs et ont promit de se donner à fond lors des prochains matchs pour au moins donner une meilleure image de l’équipe qui est, cette année, dans une situation très difficile. Raouf Mesbah

Biaga victime d’une intoxication Le joueur camerounais, Paul Biaga, est absent des entraînements ces derniers temps après avoir

été victime d’une intoxication alimentaire. En effet, le joueur ne s’entraîne pas actuellement avec le groupe après avoir été ausculté par le médecin qui lui a prescrit un repos de quatre jours. Le joueur devrait reprendre les entraînements demain.

«J’attends toujours qu’on règle le problème de la prise en charge»

Le joueur camerounais, Biaga, nous avouera qu’il souffre effectivement d’une intoxication alimentaire et qu’il a donc des maux à l’estomac, ce qui l’empêche de reprendre les entraînements avec le groupe. Par ailleurs, Biaga nous apprendra qu’il attend toujours qu’on lui règle le problème de la prise en charge, puisqu’il est logé pour le moment chez le président, Ould Zemerli.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

IGHIL DANS LES TRIBUNES…

Pour sa première avec le club usmiste, Ighil s’est présenté a Bologhine pour assister à la séance d’entrainement, mais sans s’immiscer de près ou de loin. En effet, le nouveau coach usmiste s’est installé dans les tribunes officielles du stade, avant de rejoindre directement la salle de conférence.

…AUX COTÉS DE REBOUH ET AISSAOUI...

L’actuel coach usmiste a assisté à la première séance de son équipe à partir des tribunes, et ce, aux cotés de Rebouh Hadda et Aissaoui. Ces derniers ont suivi l’intégralité de la séance ensemble, avant de rejoindre ensemble la salle de conférence.

…ET S’EST RÉUNI AVEC LES JOUEURS

Après avoir clos son premier point de presse, le nouveau coach usmiste a tenu à se réunir avec tous les joueurs présents lors de la séance d’entrainement. En effet, Ighil a regroupé tous son beau monde pour une première mise au point avec son groupe, avant d’entrer dans le vif du sujet à partir de demain. Une initiative improvisé, mais pas fortuite de la part du premier responsable de la barre technique, qui souhaite certainement mettre les points sur les “I”. M. M.

LE MATCH FACE AU MCA AURA-T-IL LIEU ?

On se demande du côté du Nasria si vraiment le match face au Mouloudia d’Alger aura lieu ce mardi. En effet, il faut savoir que l’ONM (officie national de la météorologie) a annoncé de fortes précipitations de neige ces jours-ci ce qui fait que le stade du 5-juillet sera entièrement recouvert de neige. Les Nahdistes souhaitent que le match soit domicilié dans un autre stade et si possible sur une surface en tartan pour que la rencontre ne soit pas encore une fois reportée à une date ultérieure.

TOUATI PAS ENCORE REMIS TOTALEMENT

Le milieu de terrain du Nasria, Abdelmalek Touati, n’est pas encore remis à cent pour cent de sa blessure au niveau de la cuisse. En effet, Touati s’entraîne de temps à autre avec le groupe, alors qu’à d’autres occasions, quand il voit qu’il ne peut faire certains exercices, il s’abstient de rejoindre le groupe et s’entraîne donc en solo.


14

L

LIGUE 2

Les Crabes concentrés sur le match de Bordj

e match de la 19ème journée entre le MOB et le MOC qui devait se jouer le 07 février passé, ainsi que celui de la 20ème journée prévue pour le vendredi passé, tous deux reportés, les Crabes vont se préparer en conséquence, pour le match de la 20ème journée, qui les verra effectuer un déplacement des plus risqués vers la ville de Bordj Bou-Arréridj pour en découdre avec le CABBA, qui n’est autre que l’actuel leader, et qui en plus, est intraitable à domicile, avec un sans-faute qui fait que les Criquets, sont bien partis pour accéder en ligue I, ou en d’autres termes, retrouver ce palier qu’ils ont quitté au terme de la saison sportive 2010/2011. Les Vert et Noir du Mouloudia de Béjaïa se préparent donc en conséquence, à cette rencontre qui s’annonce difficile pour les capés du duo d’entraîneurs composé de Mourad Rahmouni et Faouzi Moussouni. Ils sont concentrés beaucoup plus sur le match de ce vendredi qui sera aussi intéressant, à suivre.

Un match important mais pas décisif

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

pour le MOB à la 36’. C’est dire que les Crabes auront une revanche à prendre sur cette équipe du CABBA, qui sait pertinemment que les Crabes ne se déplaceront pas chez eux au stade du 20 Août de Bordj, en tant que touristes, mais pour leur rendre la pareille de la défaite du match aller.

Les joueurs n’ont pas peur du Ahly

que les joueurs savent que ce qui les attend ce week-end, ne sera point une sinécure, eu égard à la qualité de l’adversaire. Ce dernier veut s’assurer définitivement l’accession en ligue I, car mathématiquement, et tant qu’il reste encore 36 points en jeu, tout devient possible pour toutes les équipes qui aspirent ou qui ont comme objectif, d’accéder en ligue I. Les Crabes savent que ce match est important, mais pas décisif pour leur avenir dans ce palier de la ligue II professionnel-

le, à laquelle, ils veulent coûte que coûte s’accrocher.

Ils ont aussi une revanche à prendre

Le match aller entre les deux équipes, le MOB et le CABBA s’est achevé à Béjaïa en faveur des Jaune et Noir qui ont su comment repartir de Béjaïa avec les trois points dans la poche. C’était d’ailleurs, la 1ère défaite des Vert et Noir après quatre matches ponctués par trois victoires, dont une

TOUAL : «Je ferai tout pour garder encore ma cage vierge»

L’objectif des Crabes étant le maintien, le staff technique ainsi

Toual n’est arrivé que durant le dernier mercato hivernal, où il était transfuge du MC Mekhadma (DNA). Il est donc à son deuxième match sans en encaisser le moindre but. Dans cet entretien, il nous parle du report des deux derniers matches, de sa prestation et du match du CABBA où il affirme qu’il reste difficile pour tout le groupe, surtout qu’il s’agira du chef de file que les Crabes rencontreront pour le compte de la 20ème journée.

Deux victoire successives et voilà que les raisons climatiques vous imposent le report de deux rencontres, entre autre, celle du MOC et du CABBA…. Si vous voulez dire que ces reports vont influer sur nous, je ne crois pas que ce sera le cas, d’autant plus qu’on est là, pour travailler et ne rien laisser au hasard, pour être fin prêts aux prochaines rencontres. On est en train de préparer les prochaines rencontres de la meilleure façon possible. On dit souvent que les reports influent quand même sur les équipes qui sont sur une courbe ascendante ou qui connaissent un regain de santé…. Certes, actuellement, nous sommes à la 5ème place, mais il ne faut pas brûler les étapes, la direction et le staff technique ont tracé

comme objectif, le maintien et nous, on est là pour travailler afin de l’atteindre, et faire tout pour être à l’abri de toute mauvaise surprise. En d’autres termes, s’assurer le maintien avant terme. Deux matches et aucun but encaissé par Toual…. Si je suis là, c’est pour apporter ce plus attendu de moi. Tant mieux pour moi, car pour le moment, j’ai gardé ma cage vierge, mais, il ne faut pas oublier que sans mes coéquipiers, je ne peux rien faire tout seul. Toutefois, je ferai de mon mieux pour ne pas encaisser et garder pourquoi pas ma cage vierge aussi longtemps que possible. Et le match du CABBA, comment se présente-il pour vous ? Ça sera un match difficile, vu qu’on aura affaire au leader du championnat, mais toujours est-il que nous n’allons pas nous déplacer à Bordj pour faire de la figuration, autrement dit, on resterait chez nous. Nous nous déplacerons chez le chef de file avec la ferme intention de revenir avec le meilleur résultat possible. Même s’il s’agit du leader, on aura notre mot à dire. Le MOB a une revanche à prendre sur son prochain adversaire qui a pris les trois points du match aller à Béjaïa même…. Au match aller, l’équipe a perdu certes son 1er match de la saison en cours, face au CABBA, mais je ne pense pas qu’il s’agira d’une revanche à prendre, d’autant plus que le match aller s’est joué sur des détails. Cette fois, on va se donner à fond pour ne pas revenir bredouilles, autrement dit, ramener des points, ne serait-ce un nul. Entretien réalisé par

était acquise en déplacement, à Hydra face au PAC et un nul en déplacement, face au MOC. Cette défaite est restée en travers de la gorge des fans du Mouloudia, surtout que ce jour-là, c’était leur équipe fétiche qui avait dominé les débats mais par pur hasard, le gardien qui était présent ce jour-là, et qui s’appelle Bekrar Abdelmalek, avait commis des fautes de débutant, qui ont coûté deux buts aux Crabes, signés par Belguerfi à la 26’ et Belkheir à la 64’, contre un de Djebar Akrour

PUBLICITÉ

«Nous allons gérer la suite, match par match, tout en restant concentrés sur notre sujet. Aucun adversaire ne nous fait peur, et nous avons des atouts à faire valoir devant cet état de fait. Le niveau des équipes n’est pas aussi reluisant et le MOB a un bon coup à jouer», auraient déclaré certains joueurs, qui croient dur comme fer qu’ils peuvent renverser la vapeur, en allant pourquoi pas contraindre les Criquets au partage des points ou carrément ramener une victoire, cela même si cette rencontre s’annonce très délicate pour les gars de la vallée de la Soummam. En tous les cas, les joueurs ne comptent pas faire de cadeaux aux camarades de Mouloud Belatrèche. Rahib Medhouche

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE TIPASA DAÏRA D’AHMER EL AÏN COMMUNE D’AHMER EL AÏN

Avis d’infructuosité de l’avis d’appel d’offres national restreint

Conformément aux dispositions de l’article n° 114 et l’article n° 122 tiret n° 04 du décret présidentiel n° 10/236 du 07/10/2010, portant réglementation des marchés publics, le président de l’Assemblée populaire communale d’Ahmer El Aïn déclare l’infructuosité de l’avis d’appel d’offres national restreint relatif au projet : - Aménagement stade (mur de clôture + gradin) Ahmer El Aïn - w. Tipasa • Lot : mur de clôture. Paru dans le quotidien El Fadjr en date du 14/01/2012 Maracana en date du 15/01/2012

pour le motif suivant : une offre prés qualifiée techniquement. Maracana N° 1648 — Dimanche 12 Février 2012 - Anep N° 899 716

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 2 Entraînement s au stade Brakni

Après avoir bénéficié d’un repos de deux journées, ce qui leur a permis de récupérer quelque peu, après avoir accompli leur travail et fourni beaucoup d’efforts, durant la semaine dernière où les conditions climatiques ont été lourdement ressenties par les camarades de Defnoun. Ces derniers ont repris les entraînements hier dans la matinée, au stade Brakni, où il ont effectué quelques exercices technico-tactiques en différents ateliers. Quant à celle d’aujourd’hui, qui aura lieu dans la même enceinte, les joueurs blidéens seront soumis à une augmentation de la charge des exercices physiques qui sont au programme, et ce, en prévision de préparer la prochaine rencontre que disputera l’USMB face à l’ASMO, vendredi prochain au stade Zabana pour le compte de la 20ème journée de cham-pionnat professionnel de la ligue 2.

Réveil tardif

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

15

Rabti dans le bain

L’U21, Rabti Djamel, aligné d’entrée face au SAMohammadia, au poste de milieu offensif, en dépit de la tâche difficile, a fourni beaucoup d’efforts pour aider son équipe, qui est venu à bout de son adversaire du jour. Pétri de qualités, meilleur buteur de la catégorie des U21, il comptabilise 11 buts, en 17 matchs. Mardi dernier, il a réussi à donner du fil à retordre à l’arrièregarde samiste, et s’est permis même le luxe de marquer le 3ème but de son équipe. Avec plus de temps de jeu, aux côtés de Belkheïr, Djahel et autre Ledraâ, il gagnera plus en performance et sera une valeur sûre pour l’USMB.

Telbi de retour la semaine prochaine

Une histoire synonyme de sursaut d’orgueil qui vient de mettre fin à une spirale de résultats négatifs qui commençaient à inquiéter les fans.

O

utre les trois points qui valent leur pesant d’or au décompte final, cette victoire est bonne pour le moral et permettra au groupe de se rassurer et de se réconcilier avec son public. Toutefois, l’USMB doit une fière chandelle aux joueurs Djahel et l’espoir Rabti, auteurs d’une bonne prestation, le premier a été l’auteur du 1er but et le second a

inscrit le 3ème but de son équipe. C’est dire que cette fois-ci, l’incorporation d’entrée de ces deux éléments en attaque, a porté ses fruits. Cette victoire est également celle du duo Amrouche-Maned qui a dû puiser dans son réservoir pour détecter et aligner un onze capable de surmonter cette importante étape. L’USMB dans les profondeurs du classement général de la ligue 2, n’arrivait pas à relever la tête depuis l’entame de la saison en cours. L’USMB a enregistré sa 6ème victoire de la saison qui a fait les frais du réveil des hommes de Arezki Amrouche, en gagnant quelques marches au classement,

contrairement au RCK qui a cédé trois points à domicile face à l’ABMerouana, ce résultat arrange bien les Blidéens qui comptent deux points d’avance sur les Algérois. Le parcours est encore long, reste encore 33 points en jeu, les camarades de Defnoun peuvent se reprendre et améliorer davantage leur position au classement et même se relancer pour la troisième place au podium, où rien n’est encore joué, même l’écart qui sépare l’USMB de la 3ème place, est seulement de neuf points, l’USMBA compte un match en retard face à l’US Biskra. T. A.

Finie la période de rééducation pour le milieu de terrain de l’USMB, Telbi Hacène, longtemps éloigné des terrains pour cause d’une blessure au niveau de la cheville que le Blidéen avait contractée lors de la rencontre de la phase aller contre l’USBiskra (6ème journée). Selon une source médicale blidéenne, Telbi devra reprendre le travail en solo à partir de la semaine prochaine, un travail spécifique lui sera prescrit par le médecin du club.

Haddou passe un contrôle médical

Après les résultats de l’IRM effectuée par le joueur Haddou, qui pour rappel, a une fissure du péroné, le joueur a enlevé l’attelle, une bonne nouvelle pour le joueur qui est soulagé et pour le coach Amrouche qui aura besoin de ses services lors des prochaines rencontres. T. A.

Aggoun : «On ne doit pas désespérer»

Le défenseur central, Aggoun, estime que la malchance semble coller dans la peau des Pacistes. Les joueurs font toujours leur possible pour obtenir de bons résultats soit à Hydra ou en déplacement. Mais, il y a toujours ce petit quelque chose qui les empêchent de sortir victorieux. Et les exemples ne manquent pas surtout à domicile, le PAC fait le jeu, l’adversaire repart avec les points mis en jeu. Même ceux ayant suivi les rencontres du Paradou, n’arrivent pas à comprendre les Hydratis dominant les visiteurs qui gagnent. Le PAC a concédé seize points au stade Ahmed Fallek, s’il les avait comptabilisés, il serait classé parmi les six premiers. C’est avec une grande gentillesse, que le joueur Aggoun a répondu à nos questions.

L

INQUIÉTUDE en l'absence de compétitions

Sur les trois rencontres programmées depuis le début de la phase retour, l’USMBA n’en a joué qu’une seule, soit celle contre l’ASM Oran. es deux autres matchs n’ont pas eu lieu. l’un contre le SA Mohammadia pour absence de licences des joueurs, et l’autre face à l’USBiskra prétextant les mauvaises conditions météorologiques. Les protégés du coach Benyellès accusent un retard de 180 minutes dans les jambes, soit le tiers de la totalité, nonobstant le report des matchs durant ce week-end au mardi prochain. Selon certains connaisseurs dont notamment des joueurs,

cette opportunité se présente en un moment idéal d’essoufflement, suite au rythme infernal de la programmation. En tous les cas, il est certain que durant cette période d’inactivité, le manque de compétitivité, demeure un déficit qui n’est pas sans inquiéter le staff technique. Ce dernier doit ainsi, user de tout son savoir en vue de mettre au point, une stratégie de mise à niveau pour affronter un lendemain sous de bons auspices. Les choses, certainement, ne sont guère faciles qu’on ne le pense. Toutefois, les dirigeants locaux sont conscients de cette délicate situation, et un match d’application dit amical, ne serait qu’un utile palliatif aux aléas forcés du parcours. B. Med

On imagine bien votre satisfaction après votre retour à la compétition ? Et comment ne pas l’être après quelques semaines passées en tant que remplaçant, me contentant de suivre les rencontres de mon équipe. Je n’ai pas désespéré pour retrouver un jour ma place, j’ai continué de bosser durement aux entraînements. Le staff technique était satisfait de votre prestation face au RCK ? J’ai fait de mon mieux pour défendre les couleurs de mon club employeur, je pense que l’entraîneur va me renouveler sa confiance pour les prochaines échéances.

Avec du recul, un mot sur le semi-échec concédé contre le RCK ? On a dominé notre vis-à-vis, en réussissant à inscrire un but en début de partie, et en ratant plusieurs par la suite, dû à l’excès de précipitation des joueurs. On s’est replié en défense dans les dernières minutes, pour défendre notre précieux acquis face à la pression adverse. Je pense que le ballon n’a pas franchi les buts, l’arbitre a peut-être mal apprécié la chose et l’a validé. Malgré les protestations, il n’a rien voulu savoir, il a maintenu sa décision, par cette faute, nous avons perdu

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

deux précieux points.

Comment le groupe a géré cette mini-trêve ? On a continué de travailler le plus normalement du monde ; un match amical a été programmé contre le NAHD, mais fut annulé à la dernière minute. Pour ne pas rester inactifs, on a joué un match d’application disputé dans une bonne ambiance.

Comment voyez-vous le match contre l’OMédéa ? C’est une rencontre très difficile pour nous, face à un adversaire qui ne se laisse pas faire sur son terrain. On doit faire tout ce qui est de notre possession pour ne pas revenir bredouilles de Médéa.

Pensez-vous que le PAC sauvera sa saison ? La suite de la compétition ne s’annonce pas facile pour nous, dans la mesure où on aura à faire à des prétendants à l’accession. Maintenant, la balle est dans notre camp pour essayer de ne plus concéder des points et continuer notre aventure dans cette ligue II. Un dernier mot ? J’espère que cette fois, on fera mieux nos confrontations pour que notre équipe restera dans l’antichambre de l’élite. Entretien réalisé par Oukili Ali


16

Kouba prépare le MOC Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

En amical : USMH 3 - RCK 0

LIGUE 2

Gougam assure l’intérim

C’est Gougam qui a assuré l’intérim après le départ de Hamada ; il a dirigé les séances d’entraînement, et le dernier match amical face à l’USMH.

On évoque le retour de Hamada

D’après une source, les dirigeants koubéens ont rencontré dernièrement, Rachid Hamada pour évoquer son éventuel retour à la barre technique. Il paraît que l’enfant de Bérard a posé des conditions pour reprendre du service afin de mener à bien sa tâche.

A l’aller RCK 1 - MOC 2 Afin de préparer son prochain match contre le MOC pour le compte de la vingtième journée de ligue II.

K

ouba a donné la réplique en amical à l’USMH. C’était une occasion pour le staff technique de corriger les erreurs constatées en championnat face à l’ABMerouana pour que l’équipe soit bien prête face au MOC. Les Koubéens ont rivalisé avec les pensionnaires de l’élite, ratant même des occasions de scorer devant les buts grands ouverts. Alors que les quelques spectateurs garnissant les tribunes, s’attendaient à ce que les Vert et

Blanc prennent l’avantage au cours de la première période de jeu, c’était le contraire qui s’est produit, ce sont les Harrachis qui rejoignent les vestiaires avec un but à leur actif. Le driver koubéen procède à plusieurs changements par la suite, pour donner à certains éléments l’occasion de s’exprimer. Malheureusement, ces derniers n’ont pu tenir le coup contre un adversaire mieux organisé sur tous les plans. Les Koubéens encaissèrent deux autres buts, score final trois à zéro en faveur des Harrachis. Les camarades de Mokrani, viennent de décevoir une fois de plus leurs inconditionnels qui s’inquiètent pour l’avenir de leur équipe dans cette division. Le RCK n’arrive pas à gagner

même en match de préparation, pourtant contre l’USMH, ses joueurs ont dominé presque la totalité du premier half. «En première mi-temps, le staff technique avait aligné presque l’équipe type qui a laissé une bonne prestation. Il incorpore ensuite, ceux qui ont été rarement utilisés jusqu’ici en championnat. Il fallait leur donner une chance pour s’exprimer, malheureusement ils n’ont pu tenir le coup», estime un proche du club. Les Koubéens restent sur une inattendue défaite à domicile face à l’AB Merouana. Ils doivent se ressaisir pour s’éloigner de la zone de turbulence. Les supporters sont dans l’attente d’un sursaut d’orgueil de la part des coéquipiers de Banouh face au

MOC. Ce ne sera pas une partie de tout repos pour les Koubéens face à un adversaire déterminé à retrouver l’élite. Ils sont appelés à se surpasser lors de cet empoignade et revenir avec le meilleur résultat possible pour se remettre en confiance.

Khelifi absent face au MOC

Le milieu de terrain Krimo Khelidi est suspendu pour un match après contestation de décision, il sera absent ce mardi contre le MOConstantine. Le staff technique sera mis dans l’embarras pour lui trouver un substitut qui pourra tenir convenablement son rôle dans cette importante rencontre. Oukili Ali

Ils y croient encore

Dirigeants et joueurs croient encore à un possible sprint vers le podium, mais à condition qu’ils battent leur hôte blidéen ce vendredi sur le tartan de Zabana.

«

C

’est probable, bien qu’en sport, rien n’est joué d’avance. Mais comme nous leur avons tenu la dragée haute à Blida (0-0) au match «aller», nous aurons un avantage psychologique» estime le défenseur central Bouâmria. Mais ce qu’oublie ce joueur, est que l’équipe blidéenne a changé aussi bien de look que de motivation, et malgré son retard, elle espère elle aussi jouer les trouble-fêtes et pourquoi pas une place sur le podium, afin de revenir parmi l’élite qu’elle a quittée la saison dernière. Pour ne rien oublier dans la motivation des leurs, les dirigeants asémistes viennent de remettre aux coéquipiers de Mebarki, le montant de 7 millions de centimes correspondant aux deux primes de matchs : Médéa et Belabbès.

Une semaine chargée avec deux matchs amicaux

Pour bien profiter du report de la journée, qui était prévu vendredi dernier, le coach Medjahed Nabil a programmé deux matchs amicaux, le premier qui s’est déroulé vendredi face à la JSSig, une formation de la division deux - amateur et le second, ce début de semaine face au régional, le club de la JS Emir Abdelkader. L’entraîneur oranais, qui n’est pas totalement satisfait du

rendement de sa formation durant les deux dernières rencontres de championnat, cherche à rendre son onze plus compétitif, notamment en attaque, où les camarades de Mebarki continuent de piétiner et surtout en défense où les Mazari et consorts ne font pas assez preuve de prudence et de sangfroid. Le match face à l’USMB sera l’important virage qui décidera de l’avenir du second club de la ville d’Oran et déterminera ses possibilités pour se mêler à la course à l’accession ou non. A. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Au match qui s’est déroulé au stade Benhadad (Kouba), le RCK a été battu sur le score de deux buts à un par les Constantinois. Pourtant les Koubéens ont dominé presque les trois quart de la rencontre sans résultat. Les Mocistes plus chanceux dans leurs essais, sont repartis avec les trois précieux points dans leurs bagages. Peut-être que les Vert et Blanc vont prendre leur revanche sur cet adversaire et rendre ainsi le sourire à leurs supporters.

BENAMAR : «Nous avons besoin de 10 points»

Le manager général de l’ASMO, y croit encore et ne désespère pas que sa formation s’allie aux équipes qui se trouvent près du podium. «Rien n’est encore perdu et cette mini-trêve va nous permettre de nous remettre en question, de peaufiner notre préparation et de récupérer des joueurs blessés, à l’instar de Mebarki qui devait passer une échographie hier aprè-midi et Ameur-Yahia qui a repris les entraînements en solo. Nous allons jouer 4 matchs, dont trois sur notre terrain. Nous tablons sur un gain de 10 points pour nous remettre en selle. A nos joueurs de savoir négocier ces importantes rencontres. Je reste optimiste, car comment ne pas l’être avec un championnat où à part le CABBA, toutes les autres formations de tête se valent. Nous ne baissons pas les bras et nous allons continuer à lutter jusqu’à l’ultime journée.» Ali Boutaleb


Le linge de famille... EN PUBLIC

LIGUE 2

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

Bloqué par la neige

17

Jusqu’à vendredi, le gardien Litim ne s’est pas encore présenté aux entraînements, il semble que la neige, qui bloque la route entre Batna et Arris, en est la cause. Litim, qui habite un petit village sur les hauteurs d’Arris, n’a pas trouvé le moyen pour regagner Batna du fait de l’impraticabilité des routes.

Amrane a repris

Absent lors des deux dernières séances où il s’est contenté de s’entraîner chez lui en solo pour blocage de la route, MerouanaBatna, par la neige, Amrane a repris vendredi matin avec le groupe au stade Chaoui, ce qui a soulagé son entraîneur Magra qui compte beaucoup sur lui.

Abdellaoui absent

Vendredi après-midi, la radio locale El Aurès a organisé ce qui devait être un débat d’idées pour faire sortir le Mouloudia de sa crise et de sa situation de blocage.

M

alheureusement, le débat s’est transformé en une grande polémique où les enfants du même club ont lavé leur linge en public. Zidani, qui a joué la solution de la chaise vide, a délégué ses deux représentants Zeddam et Bellagha, le boss s’est, néanmoins, rattrapé en intervenant

L

par téléphone au même titre que son adjoint Kemine ainsi que leurs antagonistes Benflis et l’ex-président Mohammedi. Ce dernier a, d’ailleurs, fustigé tout le monde en demandant le départ immédiat de tous les membres de la SSPA. Durant deux heures, les auditeurs n’ont eu droit qu’aux accusations mutuelles des uns et des autres. On tournait autour du pot sans jamais y toucher pour trouver une vraie solution à la crise du club née de la résignation de chaque membre à camper sur sa décision. Le vrai problème c’est l’argent, tout le monde sait que les

comptes sont bloqués et que le club est en danger mais, personne n’est prêt à faire un geste pour débloquer la situation. Zeddam, fidèle à son style, appelle à la réconciliation de tous, un coup d’épée dans l’eau, car, personne ne croit à une réconciliation sans toucher son argent, chacun tire vers lui et accuse l’autre. En attendant de voir le linge lavé et séché en public, le MSPB, qui défraye la chronique, aurait, selon nos informations, contraint les autorités locales à charger un expert-comptable à effectuer les démarches nécessaires. W. Y.

L’union et la mobilisation S’IMPOSENT

e SA Mohammadia, qui est en train de traverser une période difficile après la lourde défaite concédée mardi dernier au stade Mustapha-Tchaker de Blida face à l’Union locale, se retrouve une nouvelle fois en position de relégable à trois longueurs de l’AB Merouana qui occupe la 13e place ce qui fait que la situation est très délicate au sein de ce club phare de la wilaya de Mascara qui aimerait se surpasser lors des prochaines journées pour pouvoir sauver sa peau du purgatoire. A cet effet, sur les 11 rencontres restantes de ce championnat de

L’autre joueur, victime de la neige et du blocage des routes, est le nouveau milieu de terrain Abdellaoui qui, jusqu’à vendredi matin, n’a pas encore repris les entraînements. Il est attendu pour les séances de samedi et dimanche pour espérer jouer le match de demain contre l’ESM.

Pas d’entraînement à l’OPOW

Le MSPB n’effectuera aucune séance d’entraînement sur le terrain d’honneur de l’OPOW. Si la neige a fondu sur les 2/3 de la pelouse, il n’en demeure pas moins que le terrain est très gras et qu’il est plus judicieux de l’épargner pour le jour du match, c’est ce qui semble avoir été décidé.

L’ESM à l’hôtel de l’OPOW

L’équipe de l’ESM reviendra lundi à Batna pour son match retard contre le Mouloudia local. Les visiteurs ont réservé à l’hôtel de l’OPOW pour leur mise au vert d’avant-match. W. Y.

BOUHADI : «Les chances du maintien sont intactes»

L’attaquant samiste, Bouhadi Kada, que nous avons contacté avant-hier après midi (vendredi), juste après la séance de reprise, affirme, dans cet entretien, que même si elle a été mal digérée, la défaite concédée face à l’USMB est déjà oubliée. Il pense que son équipe est concentrée sur le prochain match face à l’OM.

Ligue 2, les Oranges recevront six fois au stade Ouali-Mohamed et effectueront cinq périlleux déplacements, toutes les onze rencontres, qui leur restent à jouer, sont difficiles puisqu’ils recevront des équipes qui convoitent les trois places du podium, à l’image de l’OM, de l’ASMO, du MOC et du MOB et aussi des équipes menacées par la relégation comme le PAC et l’ESM. Les déplacements du Sarii seront très difficiles dans la mesure où ils auront affaire à des équipes qui occupent actuellement les premières loges, à savoir le CABBA,

la JSS et le MSPB et rendront visite également à des équipes qui luttent pour leur survie en Ligue 2, à l’image de l’USB et l’ABM. Cela ne veut pas dire que les partenaires du gardien Ghariche Kada vont jouer pour perdre mais, puisque le club est en danger, les poulains de Bordji n’auront d’autre alternative que de récolter le maximum de points afin de ne pas faire de calculs et de ne pas rester jusqu’à l’ultime journée pour assurer le maintien. En tout cas, le club aura encore besoin de vingt points pour espérer garder sa place en Ligue 2. A. L. B.

Avec un peu de recul, un commentaire sur la défaite concédée face à l’USMB… Cette défaite, qui nous reste à travers la gorge, a tout remis en cause dans la mesure où nous occupons actuellement une position de relégable. Je ne vous cache pas que nous nous sommes déplacés à Blida dans le seul but de réaliser un résultat positif avec au moins le point du nul qui nous permettra de réduire l’écart qui nous sépare de notre adversaire du jour. Malheureusement, ça n’a pas été le cas. On doit accepter ce sort étant donné que la défaite fait partie du jeu. Maintenant, on va travailler comme il faut cette semaine pour bien préparer notre match face à l’OM.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Justement, comment s’annonce-t-il pour vous ce rendez-vous ? Ecoutez, à domicile et devant notre public, nous n’avons plus le droit à l’erreur, on est dans l’obligation de gagner pour nous éloigner de la zone dangereuse. Les trois points sont primordiaux, il est vrai qu’on doit se méfier de cette équipe de Médéa qui reste sur une série de bons résultats mais, la victoire ne nous échappera pas et nous allons tout faire pour arracher les trois points. Allez-vous marquer ? J’espère bien marquer, cela dit, je n’en fais pas une obsession, l’essentiel pour moi c’est qu’on gagne quel que soit celui qui marque.

Quelles sont les chances pour le maintien de l’équipe en Ligue 2 ? Elles sont grandes et puis, n’oubliez pas qu’il reste encore onze matches à disputer soit trente-trois points en jeu. Il nous suffit de faire le plein à domicile et chercher quelques résultats loin de nos bases, nous pourrons même décrocher facilement une place honorable. Entretien réalisé par Aoun Laïd Boualem


18

PSG : discussions toujours en cours pour Kaká ?

S'il avait refusé de quitter le Real Madrid cet hiver, Kaká (29 ans, 17 matchs et 4 buts en Liga cette saison) pourrait bien revoir sa position durant le mercato estival. Selon le quotidien espagnol Marca, le milieu de terrain brésilien serait en effet prêt à changer d'air à l'issue de la saison. L'international auriverde pourrait notamment prendre la direction du Paris SaintGermain, qui le courtise depuis de longues semaines maintenant. Si l'affaire ne s'est pas réalisée en janvier, les discussions n'auraient pas été rompues entre les deux parties. Un montant de 30 millions d'euros est déjà évoqué.

PUBLICITÉ

ANGLETERRE : Redknapp face à un dilemme !

Le manager de Tottenham Harry Redknapp est considéré outre-Manche comme le grand favori pour remplacer Fabio Capello à la tête de la sélection anglaise.

S

i le coach des Spurs se dit flatté par les rumeurs qui le poussent sur le banc de l'Angleterre, il reconnaît également qu'il serait très délicat de quitter son équipe au milieu de la saison. Mécontent de la décision de la Fédération anglaise de retirer à John Terry son brassard de capitaine, le défenseur de Chelsea étant accusé de racisme, Fabio Capello a démissionné de son poste de sélectionneur de l'Angleterre mercredi dernier, plongeant le monde du football national dans un profond désarroi à quatre mois du début de l'Euro. Alors qu'il est présenté comme l'homme de la situation pour remplacer l'Italien, Harry Redknapp refuse de cumuler les deux fonctions.

L'homme de la situation

A peine blanchi par la justice de son pays dans une affaire d'évasion fiscale, le coach des Spurs a immédiatement été présenté par la presse anglaise comme la solution la plus naturelle pour remplacer Capello. L'espérance portée en l'entraîneur de Tottenham dépasse largement le cadre du monde journalistique puisque l'Anglais a reçu le soutien d'un grand nombre de personnalités du football. Pour le manager de Manchester United Sir Alex Ferguson par exemple,

Redknapp est clairement l'homme de la situation. «Il ne fait aucun doute que Harry Redknapp est le meilleur. Il a l'expérience, la personnalité et la connaissance du jeu. Il a changé le destin de tous les clubs qu'il a entraînés. C'est le bon choix», a déclaré l'Ecossais en conférence de presse. Si le principal intéressé s'était pour le moment montré réservé par respect notamment pour son club, il est longuement revenu ce vendredi sur la question.

«Je ne peux pas avoir deux métiers»

L'ancien entraîneur de Portsmouth est dans une situation délicate. Honoré d'être pressenti pour entraîner l'équipe de son pays, Redknapp ne se voit pas cependant abandonner l'actuel

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Wilaya de Biskra Direction de la santé et de la population

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE N° FISCAL 097407019066714

Conformément aux dispositions de l’article 53 et l’article 125 du décret présidentiel n° 10-236 du 07/10/2010, portant réglementation des marchés publics, modifié et complété, le directeur de la santé et de la population de la wilaya de Biskra, informe l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’appel d’offres national restreint n° 03/2011 publié au quotidien Maracana du 23/07/2011 relatif à la réalisation d’un siège de la Direction de la santé et de la population de la wilaya, qu’à l’issue de jugement des offres en date du 21/09/2011, l’attribution provisoire du marché sera comme suit :

Désignation du lot

Réalisation d’un siège de la Direction de la santé et de la population de (w) Biskra

INTERNATIONALE

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

Entreprises

Ben Salem Mohamed Djelfa

Montants

62.949.135,60

Délai de réalisation

12 mois

Observation

Offre moins disante

Le soumissionnaire qui conteste le choix opéré peut introduire un recours dans les dix (10) jours à compter de la date de la première parution du présent avis d’attribution provisoire aux quotidiens nationaux auprès de la commission des marchés de la wilaya de Biskra. Maracana N° 1648 — Dimanche 12 Février 2012 - Anep N° 899 745

3e de Premier League au milieu de la saison. «Je suis heureux et flatté d'être associé à la sélection. Si une proposition concrète me parvient, j'y réfléchirais. Il serait cependant injuste que mon esprit s'évade de Tottenham. Je dois au club de continuer à me concentrer entièrement sur le travail que je fais en ce moment», a expliqué le natif de Londres. Redknapp écarte en revanche l'idée de porter la double casquette jusqu'à la fin de la saison comme les bookmakers le suggèrent depuis quelques jours. «C'est déjà difficile de s'occuper d'un club de Premier League. C'est encore plus difficile pour la sélection nationale. Ce sont métiers à plein temps. Je crois qu'il faut se concentrer sur un seul travail», a affirmé le technicien britannique. Les prochains jours s'annoncent donc décisifs.

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme hospitalière Direction de la santé et de la population de la wilaya de Blida Hôpital psychiatrique Frantz-Fanon Tél : (025) 40-35-81 Téléfax : (025) 40-36-31 NIF : 0006 090 190 22 941

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHÉ N° 01/2012

Conformément aux dispositions de l’article 49 du décret présidentiel n° 10/236 du 07/10/ 2010 modifié et complété, portant réglementation des marchés publics l’EHS psychiatrique Frantz-Fanon de Blida informe l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l'avis d’appel d’offres national ouvert n° 01/2012 relatif à l’approvisionnement de l’hôpital en produits alimentaires : alimentation générale, fruits et légumes, viandes blanches fraîches et œufs, viandes rouges fraîches, poissonnerie, pain et viennoiseries publié dans les quotidiens nationaux Maracana et El Michwar El Siyasi et le Bomop, qu’à l’issue de l’analyse des offres techniques et financières, les marchés sont attribués provisoirement par lot selon le tableau ci-après : Soumissionnaire

Désignation des lots

Cherrered Boualem

Lot n° 01 : Alimentation générale

Talha Mohamed

Lot n° 02 : Fruits et légumes

Rahmani Mebarek

Lot n° 03 : Viandes blanches fraîches et œufs

SNC Frères Rahmani

Lot n°04 : Viandes rouges fraîches

Bouali Mustapha

Lot n° 05 : Poissonneries

Montant

Min : 24 292 423,40 DA

Max : 34 279 460,00 DA Min : 10 259 830,00 DA

Max : 12 751 060,00 DA Min : 3 088 800,00 DA

Max : 4 422 600,00 DA

Min : 26 600 000,00 DA

Max : 33 250 000,00 DA Min : 1 298 700,00 DA

Max : 2 386 800,00 DA

Lot n° 06 : Pains et viennoiseries offre infructueuse. Motif : une seule offre reçue “conformément à l’article 44 du décret présidentiel n° 10-236 du 07/10/2010, modifié et complété, portant réglementation des marchés publics”. Tout soumissionnaire qui conteste ce choix peut introduire un recours auprès de la commission des marchés de l’EHS psychiatrique Frantz-Fanon de Blida dans un délai de dix (10) jours à compter de la première parution du présent avis dans le Bomop ou la presse et cela conformément à l’article 114 du décret présidentiel n°10-236 du 07/10/2010, modifié et complété, portant réglementation des marchés publics.

Maracana N° 1648 — Dimanche 12 Février 2012 - Anep N° 899 706

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


INTERNATIONALE

ITA - 23 J. : Allegri en danger E

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

E

Après une première saison couronnée par un Scudetto, Massimiliano Allegri traverse une période difficile à la tête de l'AC Milan.

n cause : l'insuffisance de résultats face aux ténors, un jeu en déliquescence et un coaching suspect. Avant d'affronter l'Udinese (samedi, 18 heures), l'entraîneur italien est à l'heure de la remise en question. On le sait, tout va très vite dans le football. En quelques semaines, voire quelques jours, on peut passer du grand amour à la contestation. Salué l'an passé pour sa première saison réussie à la tête du Milan qu'il a ramené au sommet de la Serie A après sept années d'attente, Massimiliano Allegri en fait actuellement l'amère expérience. Les résultats négatifs s'accumulent pour les Rossoneri à mesure que le jeu se délite sur le terrain. Des motifs de griefs incontestables pour les supporters qui commencent à grincer sérieusement des dents. Allegri, qui a pourtant prolongé jusqu'en 2014 le 13 janvier, apparaît en difficulté. Si la spirale négative se poursuit, son départ pourrait intervenir en juin.

Les faits sont là, implacables

bien que dauphin de la Juventus, le club milanais ne parvient pas à battre les «gros» de Serie A. Il n'a pris que 6 points sur 24 face aux cadors. Un bilan négatif ponctués de défaites devant la Juventus (02), la Lazio (0-2), l'Inter (0-1) et Naples (1-3), et de nuls face à l'Udinese (1-1), Lazio (2-2) et Naples (0-0) que seul un succès sur la Roma (3-2) vient

SILVESTRE : «MU reste le favori pour le titre»

Le nul (3-3) enregistré chance de côtoyer.» Le défenseur sur les terres de Chelsea du Werder Brême reconnaît toutela baisse de régime des dimanche dernier a fois Mancuniens cette saison : «Les pointé du doigt les résultats sont loin d'être cataerrances défensives et la strophiques, même si 2011-2012 fébrilité des hommes de est entachée par l'élimination en Villas Boas, mais il a Ligue des champions. Manchester également prouvé-si United fait sa mue, il y a un pasbesoin était-que sage de témoin avec des joueurs le départ et évidemment Manchester United, sur quelques couacs au passage. Mais mené 3-0 à Stamford sur l'ensemble, MU reste une Bridge après cinquante grosse cylindrée, capable de battre minutes de jeu, était n'importe quelle équipe.» A comtoujours cette machine mencer par Liverpool à Old diabolique disposée à Trafford ce samedi. inverser les tendances, à «J'avais mis un doublé conécrire la fin du scénario. tre Liverpool, le seul de ma n message clair et sans carrière»

U

bavure envoyé à son frère honni City, qui ne compte plus que deux longueurs d'avance au classement.

«Ferguson est le plus impressionnant»

Pour Mikaël Silvestre, Red Devil durant presque une décennie, «Manchester United reste le favori pour le titre». Certes, le cœur prend le pas sur la raison, mais pas seulement. «United a plus l'habitude de gérer le money time et on va voir si City peut maintenir cette osmose et imprimer toujours le même rythme, confie-t-il. Si une équipe craque, ce sera plutôt City. Mancini est un très bon entraîneur, mais Ferguson a quelques décennies d'avance, il est éternel. Je l'ai rarement vu commettre des erreurs durant mes neuf ans passés au club. La façon dont il gère le groupe est assez incroyable. Il est le plus impressionnant coach que j'ai eu la

«Ce match est toujours particulier, prévient Mikaël Silvestre. Liverpool est l'ennemi juré. Personnellement, j'en garde un très bon souvenir. En 2004, j'avais mis un doublé contre Liverpool pour une victoire 2-1. Je m'en souviens très bien, Ferdinand effectuait son retour après plusieurs mois de suspension. On avait joué tous les deux

dans l'axe et j'étais monté à deux reprises pour marquer deux buts. C'était le seul doublé de ma carrière, un doublé mémorable.» Cette saison, pas de fulgurance des défenseurs mancuniens. MU a concédé un nul à l'aller, et s'est incliné (2-1) à Anfield le 28 janvier dernier en FA Cup. Ce débat, nourri d'une haine ancestrale entre les deux clubs les plus titrés de la Premier League (18 titres pour Liverpool, 19 pour MU), un mépris ravivé par l'affaire Evra-Suarez, s'annonce donc particulièrement serré et tendu. Les chiffres sont explicites : en 86 confrontations à Manchester depuis novembre 1895, toutes compétitions cumulées, United (Newton Heath à une certaine époque) s'est imposé seulement à 43 reprises contre 27 nuls et 16 défaites, soit un taux de réussite de 50%.

19

atténuer sommairement. Sans oublier un nouveau revers marquant, mercredi en demi-finale aller de la Coupe d'Italie face à la Juventus (1-2). Mais, outre les mauvais résultats, le niveau de jeu produit interpelle. Indigent ces dernières semaines alors que les Rossoneri ont entamé un mois de février infernal, il affiche de criantes carences. Insupportables pour les fans d'un club dont le beau jeu est une marque de fabrique.

De nombreux blessés, l'omniprésence d'Ibrahimovic

Cette façon d'évoluer n'était pas non plus étourdissante la saison passée, mais les résultats, avec notamment trois buteurs en chef (14 buts chacun pour Ibrahimovic, Pato et Robinho), pouvaient masquer ce manque d'attrait. Comme en 2010-11, le système milanais repose sur l'attaquant suédois, surnommé «Gulliver» par Antonio Conte. Trop pour certains qui constatent que derrière les stats du Suédois (15 buts), seul un milieu, Nocerino (7), émerge, tandis que Pato (1 réalisation en 10 matches) et Robinho (3 en 17 apparitions) sont décevants. Et, s'il fait la différence face aux «petits», Ibra manque en parallèle clairement d'impact dans les grandes confrontations. S'il privilégie le 4-3-1-2, Allegri tâtonne sur certains postes et certains éléments comme Emanuelson qu'il trimballe de la position de meneur de jeu à celle de milieu gauche ou droit et de latéral gauche. Globalement, le jeu manque de fluidité et de vitesse par rapport à l'an passé. L'intermittence de Boateng, installé avec bonheur en numéro 10 la saison dernière, est un élément d'explication.

F. Ribéry - «Ni un tordu, ni un abruti»

De retour en forme, Franck Ribéry (28 ans, 19 matchs et 8 buts en Bundesliga cette saison) refait davantage parler de lui pour ses prestations sur le terrain que pour ses frasques extra-sportives. Pour L'Equipe Magazine, le milieu de terrain du Bayern Munich est toutefois revenu sur sa Coupe du monde 2010 ratée et ses rapporters avec le Lyonnais Yoann Gourcuff."En Afrique du Sud, on m'a accusé d'avoir eu des problèmes avec Gourcuff, c'est faux, je n'en ai jamais eus. Je suis quelqu'un de respectueux, je ne me suis jamais battu avec personne, je n'ai jamais voulu faire de mal à qui que ce soit. Au foot des fois, ça tourne mal, mais, moi, je n'ai jamais eu d'embrouilles, affirme l'interntional tricolore. Des discussions de jeu, oui, mais pas des embrouilles ni des coups tordus. (…) Je ne suis pas un saint, je ne suis pas un mec très cultivé, mais je ne suis ni un tordu, ni un abruti. (…) On a voulu me tuer et je ne sais toujours pas pourquoi."L'ancien Marseillais aimerait à présent que le public français le soutienne de nouveau.

Ivica Olic va rejoindre Wolfsburg

Barré par Mario Gomez à la pointe de l'attaque du Bayern Munich, Ivica Olic (32 ans) a choisi de quitter la Bavière à la fin de son contrat en juin prochain. Selon les médias allemands, il se serait même d'ores et déjà engagé avec Wolfsburg. Un contrat de deux ans est évoqué pour l'international croate, apparu seulement à dix reprises cette saison en Bundesliga (2 buts).

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20

PUBLICITÉ

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

République Algérienne Démocratique et Populaire

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Direction de l’urbanisme et de la construction de la wilaya de Blida (NIS : 000209015006256)

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHÉS

Circonscription administrative de Bir Mourad Raïs Commune de Saoula

AVIS DE RÉSILIATION DU MARCHÉ

Vu l’article 100 décret présidentiel n° 02/250 du 24 juillet 2002 modifié et complété par le décret présidentiel n° 03-301 du 11 septembre 2003 et du décret n° 08/338 du 26 octobre 2008 portant réglementation des marchés publics. Vu l’article 08 du marché portant la résiliation du marché à l’amiable. Vu la mise en demeure n° 3019/2011 paru dans les journaux quotidiens El Maoued El Yaoumi en date 27/12/2011 et Maracana en date 28/12/2011 pour démarrer les travaux. Le président de l’Assemblée populaire communale de Saoula, déclare la résiliation du marché n° 12 relatif au projet : travaux de revêtement et traitement de la chaussée cité Zoubiri Boualem, et travaux de construction et revêtement cité Mitak approuvée le 08 novembre 2011 et du marché n° 13 relatif au projet : travaux de construction et revêtement de la chaussée cité Bourouba I 3e tranche, approuvée le 08 novembre 2011 avec l’entreprise STP Salah sis au zone industriel Koléa route de Boufarik BP n° 146 Tipasa - Alger. Maracana N° 1648 — Dimanche 12 Février 2012 - Anep N°899 687

Conformément aux dispositions de l’article 49 alinéa 02 du décret présidentiel n° 10/236 du 07 octobre 2010 portant réglementation des marchés publics modifié et complété et suite à l’avis d’appel d’offres national n° 68/2011 paru aux quotidiens : • Maracana : 17/12/2011 • : 18/12/2011 Le jugement des offres relatif à la réalisation des études géotechniques des POS a donné le résultat suivant : Projet

BET retenu

Montant de l’offre

Délai

Etude géotechnique du POS A4 Bouarfa

Aïche Géo-Sol 2.384.460,00 DA

6 mois

Etude géotechnique du POS A5 Bouarfa

Aïche Géo-Sol 2.679.300,00 DA

6 mois

Etude géotechnique du POS C7 Ouled Yaïch

Aïche Géo-Sol 2.445.300,00 DA

6 mois

Les soumissionnaires peuvent introduire leurs recours dans les dix (10) jours à compter de la première publication du présent avis d’attribution provisoire auprès de la commission des marchés de la wilaya (article 114 du décret sus-visé). Maracana N° 1647 — Samedi 11 Février 2012 - Anep N°899 704

AVIS D’OFFRES D’EMPLOIS RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Centre universitaire de Tamanrasset

Le centre universitaire de Tamanrasset lance un avis de concours de recrutement externe sur titre pour ses services administratifs et pédagogiques. Grade

Nombre de poste Mode de recrutement Diplôme demandé 01

Sur titre

- Titulaire d’un diplôme d’ingénieur d’Etat en agriculture ou un titre reconnu équivalent.

Ingénieur d’Etat architecture.

01

Sur titre

- Titulaire d’un diplôme d’ingénieur d’Etat architecture ou d’un titre reconnu équivalent.

Attaché de bibliothèque universitaire, du niveau 1.

03

Sur titre

Archiviste documentaliste.

Attaché principal d’administration.

01 02

Sur titre

Technicien supérieur en statistique.

01

Sur titre

Secrétaire de direction principal.

01

Sur titre

Ingénieur d’Etat en agriculture. Ingénieur d’Etat en habitat et urbanisme.

Intendant universitaire.

Assistant des bibliothèques universitaires.

01

Sur titre

01

Sur titre

Sur titre

01

Sur titre

Dossier à fournir - une demande manuscrite de participation au concours. - (02) photos d’identité. - photocopie légalisée de la pièce d’identité. - Diplôme dans la filière ou d’un titre reconnu équivalent. - un casier judiciaire bulletin n°03 en vigueur.

- Diplôme d’ingénieur d’Etat en génie civil option : construction civile et industrielle, infrastructures, voirie et réseaux divers, technique de la construction. d’ingénieur d’Etat en géographie : option aménagement urbain, technique urbaine. d’ingénieur d’Etat en infratechnique et équipements d’habitats. - Titulaire d’un master en sciences économiques; sciences financières; gestion financière ou gestion comptable; ou d’un titre reconnu équivalent.

- Titulaire d’une licence d’enseignement supérieur en bibliothéconomie ou d’un titre reconnu équivalent. - Titulaire d’une licence en bibliothéconomie ou d’un titre reconnu équivalent.

- Diplôme d’études universitaires appliquées ou technicien supérieur dans les spécialités suivantes : la gestion publique - droit des affaires - gestion des ressources humaines commerce international - psychologie - droit des relations économiques internationales marketing. - Technicien supérieur en statistique ou d’un titre reconnu équivalent.

- Diplôme d’études universitaires appliquées en bibliothéconomie ou technicien supérieur en archive ou en documentation ou d’un titre reconnu équivalent. - Technicien supérieur en secrétariat ou d’un titre reconnu équivalent.

- attestation justifiant la situation vis-à-vis du service national. - certificat de résidence exigé aux candidats résidant dans la wilaya. Transmettre ou déposer le dossier auprès du centre universitaire dans un délai de (20) jours à partir de la pre-

mière parution du présent avis dans les quotidiens nationaux au nom du directeur du centre universitaire de Tamanrasset (service du personnel) B.P. 10034. Observation : Tout dossier incomplet ou dépassant les délais prévus ne sera pas pris en considération.

Maracana N° 1648 — Dimanche 12 Février 2012 - Anep N°899 807

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Votre magazine

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

Faites appel à vos 5 sens pour calmer votre stress

Vous êtes stressé par moment ? C'est peut-être à cause des gens qui vous entourent ? Votre patron, votre conjoint, vos parents, vos enfants, ou même vos amis ? Ou bien de votre rythme de vie ? Il est de toute évidence difficile de changer ceux qui vous entourent ou vos contraintes. Alors, si vous êtes stressé, on vous proposera de faire de la relaxation, voire une psychothérapie. Et si, en attendant, vous commenciez par agir sur votre environnement en étudiant ce que vous pouvez facilement changer ? Commencez par penser à vos 5 sens : la vue, l'ouïe, l'odorat, le toucher, le goût. Ce sont eux qui vous relient au monde extérieur, et c'est donc par eux qu'arrivent les sources de stress et les sources de calme et de paix. Vous pouvez décider de favoriser les entrées de calme en vous en faisant des choix simples. LA COULEUR Pour la vue, la couleur est ce qui nous marque en premier. Pensez donc qu'il existe des couleurs stressantes, le rouge et les couleurs chaudes quand d'autres, sont détendantes, comme le vert par exemple. Cela n'est pas un hasard si se promener dans la verdure vous fait un bien fou. De même que contempler la mer, de couleur bleue ou parfois verte… Même si vous ne pouvez profiter autant que vous le souhaitez d'un bain de nature, vous pouvez organiser un endroit chez vous qui soit un lieu de paix. À la couleur, vous ajouterez la lumière. Car tout comme la couleur noire est déprimante, peu propice à la diminution du stress, l'ombre est plutôt

source de tristesse. Et la meilleure lumière, la plus paisible, c'est celle du soleil. Un endroit ensoleillé avec des couleurs calmes est donc un lieu possible de ressourcement.

L'OUÏE Votre ouïe peut participer, elle aussi, à votre détente. Le silence est bien sûr préférable au bruit. S'il est difficile à atteindre chez vous, choisissez une musique de relaxation, à la mélodie planante, ou bien une musique classique, ou encore une musique sacrée. Écouter la voix de moines qui prient est parfois extrêmement apaisant. Mais faites aussi votre possible pour vous ménager des temps calmes. L'ODORAT L'odorat est souvent moins mis en avant pour provoquer ou atténuer le stress. Mais nous en sommes imprégnés en permanence. Évitez les parfums bas de gamme qui saturent votre odorat et l'agressent. Préférez le parfum des fleurs ou les parfums naturels.

L'odeur de la mer, de la forêt, ou d'un simple bouquet est souvent bien plus apaisante...

LE GOÛT Le goût peut aussi véhiculer de la paix. Pensez aux tisanes qui allient une saveur agréable à un temps de pause bien mérité, ou encore à un thé parfumé que vous avez choisi. Et puis, votre corps aussi reçoit des signaux de paix. Un câlin agréable vous fait un bien fou, vous apaise, un massage peut aller jusqu'à vous endormir. Alors sachez vous faire du bien en pensant que vous le méritez, que vous en avez besoin et que c'est essentiel à votre équilibre. C'est une priorité pour être en forme, actif et de bonne humeur. Vous trouvez cela compliqué ? Une marche dans un parc où vous aurez lumière, couleurs, chants des oiseaux, sera encore meilleure si vous tenez par la main quelqu'un que vous aimez. Car vous y ajoutez le contact. Et si vous apportiez un sac à dos avec un petit en-cas à partager pour profiter de ce moment… N'attendez pas d'être en week-end ou en vacances pour savoir provoquer ces moments. Un bain parfumé dans lequel vous semez des pétales de fleurs et où vous écouterez une musique que vous avez choisie en sirotant un thé permettra dans le même temps de laisser chaque gouttelette d'eau masser votre peau… Combien de fois, au cours du dernier mois, vous êtes-vous octroyé de tels moments ? Une fois par semaine semble un minimum vital. Et si vraiment cela ne suffit pas, et si vous ne parvenez pas à vous ménager de telles parenthèses, peut-être avez-vous vraiment besoin de relaxation, de yoga, de sophrologie…

21

CROQUETTES DE POMME DE TERRE AU FROMAGE

INGREDIENTS : 1 kg de pommes de terre 3 oeufs 100g de fromage bleu 100g de chapelure sel et poivre du moulin huile de friture

PRÉPARATION : Pelez les pommes de terre, lavez-les et faites les cuire 20 min à la vapeur. Réduisez les en purée. Émiettez le bleu. Incorporez les oeufs dans la purée, puis le bleu et bien remuer. Salez et poivrez. Formez des petites boules avec vos mains (cela colle un peu) et les roulez dans la chapelure. Faites chauffer l'huile dans une casserole et plongezy les boulettes de purée en petites quantités. Faites les cuire 2 à 3 min et les égouttez sur du papier absorbant. Servez les Croquettes de pommes de terre tièdes avec une salade.

CHORBA AU BLÉ CONCASSÉ

INGREDIENTS : 250g de viandede préférence d'agneau 1 Oignon 1/2 verre de pois chiches trempés la veille 1 botte de coriande 3 c.à soupe d'huile de table 1 Cuil. à café de Paprika 1 C. à soupe de menthe séchée 1 verre à thé de blé concassé Sel,poivre PRÉPARATION : Mettez dans une marmite, la viande

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

coupée en morceaux, l'oignon haché finement, la coriande, huile, saler , poivrer et arrosez avec un petit verre d'eau. Faites revenir pendant 10mn. Recouvrez avec l'eau, ajoutez les pois chiches, paprika, laisser mijoter 40mn. Ajouter le blé concassé trié et lavé et laisser mijoter encore 15mn à feu trés doux. Saupoudrez de menthe séchée en poudre. Servez la soupe avec un jus de citron.


22

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

MOTS FLÉCHÉS N° 953

Jeux-Détente SOLUTION MOTS CROISÉS N°952

BLAGUE

Deux amis discutent ! - Sais-tu que je suis une personne très chanceuse ! - Ah oui ? Pourquoi ? - Je suis né le 7e jour, du 7e mois 77. Le 7 doit être ton chiffre chanceux, alors ? - Exactement. D'ailleurs, je suis allé aux courses la semaine dernière. J'ai parié 7 000 $ sur le 7e cheval dans la 7e course. Et puis ? - Il a fini septième !

CITATION

1

A

B

C

D

E

F

2 3 4 5 6 7 8 9

10 Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 80, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 021 92.62.25

G

MOTS CROISÉS N°953 H

I

J

K

L

"L'amour n'est pas seulement un sentiment, il est un art aussi." Honoré de Balzac, La recherche de l'absolu

HORIZONTALEMENT 1 - Insinuations 2 - Princesse lagique Bête de la vieille Europe 3 - Véhicule de légende 4 - Crie comme un cerf - Lichen grisâtre - Il vaut le césium 5 - Quatre saisons Comprimai 6 - Sigle pour vieux chanteurs - Enjoué 7 - Racine condimentaire - N'acceptai pas les faits 8 - Partisan - Abimés 9 - Remettrai sur son siège - Habitant de bocal 10- Cochonneries

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur technique Laïd Kalila Rédacteurs Djamel Touafek et Mouloud Hamdi

VERTICALEMENT A - Intronisa - Exceptionnel B - Toujours placée à l'est C - Accessoires pour le chef D - Monsieur à Bristol Amincit E - Fignola son tissu Centre de dépression F - Et pas les autres - Prix du silence - Pouffé G - Nuance faciale Abattis H - Roi de théâtre - Placé par le maître I - Fait le rat J - Donc à payer - Agripper K - Patrie d'Abraham - Lieu de vieilles noces - Objet de jeu d'enfant L - Mimosas réactifs

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 952

Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N°1647 — Samedi 11 Février 2012

16h30 : Mouharib El-Dawama 16h50 : documentaire

17h15 : Sihr El Mourdjane 18h00 : Journal télévisé 18h20 : Baieatouna

18h50 : Ana El-Kouds

20h00 : Journal télévisé

20h45 : Emission Hiwar saa 22h00 : Trauma

22h45 : Daouri El-Mohtarifin 00h00 : Journal télévisé

12.00 : Les 12 Coups de Midi ! 13.00 : Journal

13.35 : Walker, Texas Ranger 14.25 : Monk

16.10 : Les Experts 18.05 : Sept à huit 20.00 : Journal 20.50 : Taxi 4

22.40 : Les Experts : Manhattan 00.50 : Les Experts : Miami

01.40 : Affaires non classées 03.20 : Jardins secrets

Le commissaire Gilbert est sous pression. Marseille vit depuis peu dans la peur d'un dangereux criminel qui se fait appeler Le Belge. Le ministère a fait savoir qu'il était urgent qu'il soit rapidement mis sous les verrous. Ses méthodes brutales et immorales ont même déstabilisé la pègre locale. Les hommes de Gilbert parviennent à trouver un motif permettant de mettre Le Belge en garde à vue. Or, le malfrat réussit à s'évader. Emilien et Daniel doivent coopérer à nouveau afin de le neutraliser. Mais les années ont passé depuis leurs dernières aventures : ils sont maintenant pères de famille, et entendent passer du temps avec leurs enfants. 03.00 : Thalassa 05.10 : Les matinales 05.30 : Questions pour un champion 06.00 : Euronews 06.35 : Ludo 08.36 : Scooby-Doo : Abracadabra-Doo 09.45 : Bunny Tonic 10.50 : C’est pas sorcier 11.30 : Dimanche avec vous 12.10 : 12/13 Dimanche 12.50 : 30 millions d’amis 13.20 : Louis la Brocante 15.00 : En course sur France 3 15.40 : L’ombre d’un doute 17.00 : Chabada 17.55 : Questions pour un super champion 19.00 : Journal régional 19.30 : Journal national 20.10 : Zorro 20.35 : Inspecteur Barnaby 22.10 : Soir 3 22.45 : Inspecteur Barnaby 23.55 : Soir 3 00.26 : Martha Argerich 01.25 : Pièces à conviction 02.35 : Soir 3

Depuis plusieurs jours, la France connaît une des plus grandes vagues de froid de ces dernières années, et ces températures record semblent s'installer durablement dans l'Hexagone. Des équipes ont suivi des Français qui souffrent de ce temps glacial et ceux qui viennent leur porter secours. Alors que certains dorment dans la rue, d'autres n'ont plus de quoi payer leur chauffage. Des jeunes et même des salariés se retrouvent obligés de rejoindre les centres d'hébergement d'urgence. Les pompiers, le Samu social, les bénévoles des différentes associations caritatives mais également les techniciens du gaz et de l'électricité sont tous mobilisés.

03.15 : Le marchand de sable 04.35 : Surprises 05.00 : World Poker Tour 05.55 : Gnomeo et Juliette 07.15 : Cartoon + 08.05 : Barbie et le secret des fées 09.20 : Mon oncle Charlie 09.40 : Kick-Ass 11.35 : Rencontres de cinéma 12.00 : L’effet papillon 12.45 : Dimanche + 13.55 : La semaine des Guignols 14.30 : Le petit journal de la semaine 15.06 : Sans crier gare ! 16.15 : Terra Nova 17.40 : Vendetta mortelle chez les bikers 18.35 : Le zapping de la semaine 18.55 : Le JT 19.15 : Le Canal football club 21.00 : Championnat de France de Ligue 1 22.55 : CFC, le débrief 23.15 : L’équipe du dimanche 00.00 : Cold Prey 3 01.45 : TedX

03.20 : Les nuits de M6 06.00 : M6 Music

07.00 : Absolument stars

Vous allez devoir prendre de sérieux engagements. Ne le faites surtout pas à la légère car il vous faudra les tenir. Plutôt que de vous engager dans une voie incertaine prenez le temps de réfléchir. La nuit porte conseil, différer une telle décision semble indispensable.

Une attitude arrogante ne conviendrait pas si vous voulez dominer la situation. Les autres vous sauront gré de votre patience. C'est la journée idéale pour mettre fin à un malentendu sentimental ou affectif. Vous saurez faire la part des choses en toute bonne conscience.

09.35 : A mourir de rire 11.55 : Turbo

13.15 : Recherche appartement ou 15.00 : C’est du propre !

15.50 : Nouveau look pour une nouvelle vie

17.15 : 66 minutes 18.45 : D&CO

19.45 : Le 19 45 20.10 : E=M6

20.30 : Sport 6

Des événements surprenants très importants risquent de survenir pour vous. Soyez disponible à ces éventualités favorables qui vont se présenter à vous. Il serait dommage de ne pas pouvoir profiter d'opportunités aussi intéressantes. Une énergie nouvelle vous animera.-

Vous connaitrez des rapports sympathiques avec une personne que vous ne pouviez plus voir depuis quelques temps. Vous aurez la chance de nouer facilement cette nouvelle relation de façon durable. Chacun trouvera son plaisir dans un entretien très La grande forme sera courtois. Il serait bon que là. Vous trouverez vous puissiez sur votre route la adopter une attitude compréhension d'une plus pondérée face personne qui vous à cette nouvelle aidera à accomplir jusqu'au bout relation qui se crée la mission qui vous est confiée. avec quelqu'un qui vous appréAbstenez-vous de faire des cie. Votre façon d'être permettra commentaires désobligeants si de voir évoluer les choses vous ne parvenez pas tout de favorablement. suite à vos fins.

08.40 : M6 boutique

maison

B A LA N CE

Si vos finances sont instables, le fait d'hésiter dans la façon de gérer votre budget n'arrange rien. Essayez d'organiser mieux la façon de gérer votre argent afin d'acquérir la tranquilité d'esprit qui vous manque dans ce domaine en ce moment.

SC O R P I O N

16h00 : El-Chams el fidhia

10.55 : Téléfoot

S A GI T A I R E

15h00 : Azizi El-Mouchahid

CA P R I CO R N E

13h40 : Maouid Zafaf

10.15 : Automoto

Il vaut mieux cueillir le fruit alors qu'il est mûr pour pouvoir le conserver pour des jours futurs. Il ne servirait à rien d'attendre plus longtemps pour vous emparer du bonheur qu'on vous offrira. Veilez seulement à la sincérité de la personne en cause.

V ER S EA U

13h00 : Journal télévisé

06.30 : Tfou

La chance est avec vous, ne la trompez pas. Vos relations difficiles vous obligent à vous servir de tout votre sens de la diplomatie. Votre tact et votre bon sens vous aident à vous sortir d'une délicate situation. Votre chance vous est utile pour éviter un embarras compromettant.

Une nouvelle opportunité qui n'est pas sans intérêt vous est offerte par hasard. Votre attitude sensible et généreuse vous fait gagner facilement la confiance de quelqu'un de très influent dans le domaine des affaires.

P O I S SO N S

12h30 : Indjazat Bacharia

05.55 : Sandra détective

B E´L E´LI ER

12h00 : El.Namir El-Sihri

05.30 : Reportages

Essayez de vous adapter aux nouvelles règles du jeu que l'on cherche à vous imposer. C'est dans votre intérêt de vous montrer infiniment plus souple. Des changements notoires dans votre attitude sont nécessaires si vous voulez ne pas vous laisser surprendre et dépasser.

Votre vie personnelle va s'épanouir. C'est un nouvel essor pour vous. Vous prendrez le temps de vivre et vous allez profiter pleinement de vos capacités. Vous allez pouvoir enfin montrer ce que vous avez appris.

T AURE AU

11h15 : Antoum Aydhan

05.00 : Très chasse, très pêche

HOROSCOPE

G E M E A UX

10h30 : Aâchena Wa Chafna

04.45 : Musique

05.10 : A la vie à la mort 06.10 : Parents à tout prix 07.00 : Thé ou café 08.05 : Rencontres à XV 08.30 : Sagesses bouddhistes 08.45 : Islam 09.15 : Judaïca 09.30 : Orthodoxie 10.00 : Présence protestante 10.30 : Le Jour du Seigneur 10.45 : Messe 11.30 : Le Jour du Seigneur 12.05 : Tout le monde veut prendre sa place 13.00 : Journal 13.20 : 13h15, le dimanche 14.10 : Vivement dimanche 16.00 : Tournoi des 6 Nations 17.55 : Stade 2 18.50 : Vivement dimanche prochain 20.00 : Journal 20.45 : Tout pour plaire 22.30 : Faites entrer l’accusé 23.00 : On n’est pas couché

C A NC ER

10h00 : Tintin...El-Tenin el saghir

04.00 : Jardins secrets

LI ON

07h15 : Sabah El Khaïr

V I E R GE

07h00 : Journal télévisé

D IMANCHE

20.50 : Zone interdite

22.45 : Enquête exclusive 00.05 : The Glades

00.55 : Supernatural 02.30 : M6 Music

03.20 : Les nuits de M6-

23

Fortes pluies Max : 10°/ Min : 2°

LE SAVIEZ-VOUS ?

La particularité du CV au Japon

Le curriculum vitæ (communément appelé CV) qui signifie "chemin de vie" ou encore "course de la vie" en latin, a pour rôle de détailler le parcours d'une personne. Il s'agit en général du parcours scolaire et professionnel qui fait état de la compétence d'un candidat pour un poste donné. Ce document constitue le point de jonction entre l'offre et la demande. Le CV peut également se prêter à d'autres usages comme celui de se présenter à un groupe mais son rôle se situe davantage au niveau de la recherche d'un emploi. Au Japon, la forme du CV est différente de celle du CV français ou anglo-saxon. Le CV japonais type est un formulaire de 4 pages que l'on se procure dans le

HORAIRES DE PRIÈRES

El-Fedjr 06:09 El-Dohr 13:02 El-Assar 15:58 El-Maghreb 15:58 El-Icha’a 19:46

commerce (papeterie) ou sur internet et que l'on remplit à la main. Les rubriques à compléter sont les suivantes: état civil, adresse, études suivies et formation, expériences professionnelles, hobbies, motivation du candidat. Les formulaires varient dans leur forme et dans certains cas il peut être fait mention de la profession des parents, du nombre de frères et sœurs et de son état de santé. Dans tous les cas, il est nécessaire de coller sa photo. Toutefois, récemment, de nombreux candidats japonais présentent leur CV sous format informatique, de forme identique à celui manuscrit ou avec une mise en page se calquant sur le modèle utilisé en France.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


BALLE AU CENTRE

UN METIER A PROBLEMES Par Ali Bouacida

A

peine après avoir été limogé de la barre de la JSK, Ighil Meziane est aussitôt recruté par l’USMA en remplacement de Didier Ollé-Nicole qui devient, lui, DTS. Une manière de confier le coaching à l’exentraîneur de la JSK qui, en l’occurrence, a perdu un grand technicien. Parce que l’USMA, ayant les moyens financiers d’embaucher les plus renommés des entraîneurs, a jeté son dévolu sur Ighil. Ce qui signifie qu’elle le tient en haute estime au point de le préférer à un technicien étranger ramené à grands frais. Cet événement inédit dans les annales du football - c’est l’une des rares fois où on remplace un entraîneur étranger encore en poste par un local - réhabilite à coup sûr le produit local au moment où beaucoup de clubs s’évertuent à aller chercher dans l’outremer des techniciens qui s’adaptent souvent très mal à la configuration nationale du football. Cela dit, l’USMA a «récupéré» un entraîneur alors que l’ex-employeur de ce dernier vit une crise sans précédent. Un marasme qui vient de prendre des dimensions qui n’augurent rien de bon pour le devenir du club. En effet, après que d’anciens joueurs et dirigeants eurent décidé de tenir réunion pour discuter de l’avenir de la JSK, voilà que son président déclare que «personne ne me fera partir» alors qu’il se disait prêt à quitter le navire pour peu qu’il y ait un dirigeant digne de lui succéder. Cette volte-face était, en réalité, attendue, l’homme ayant déjà promis à maintes reprises de partir. Sans suite. Du coup, on assiste à de longs et inutiles bras de fer qui s’annoncent entre le boss et le reste des anciens de la JSK qui soutiennent que le club a «été privatisé». Parmi ces anciens, Djamel Menad que la direction de son club, le CRB voit d’un très mauvais œil son implication dans ce qui se passe à la JSK. Cela s’inscrit naturellement dans les relations de cordialité entre clubs et s’il est malvenu qu’un entraîneur s’ingère dans les affaires d’un autre club, cela ne doit en aucun cas occulter le fait qu’il ait grandi et évolué dans son berceau. Le droit à assumer son passé en quelque sorte. Il y a un autre entraîneur qui reprend du service : Rachid Belhout est annoncé du côté du CSC en remplacement de Bouarrata qui, rappelons-le, a démissionné de son propre gré. Son successeur résisterat-il aux pressions et accomplira-t-il sa tâche dans la sérénité? Tout ça pour dire que le métier d’entraîneur est de plus en plus problématique. Parce que les balises ne sont pas clairement établies dans ce qu’on appelle pompeusement le professionnalisme. A. B.

Maracana N°1648 — Dimanche 12 Février 2012

22 membres seulement présents

A

AG du MCO

près avoir été reportée une première fois pour faute de quorum, l’assemblée générale ordinaire de la CSA/MCO s’est tenue jeudi dernier au cercle du club et a rassemblé seulement vingt-deux personnes sur les 145 prévues. Un seul point a été validé lors de cette AG, c’est la valeur réelle du cercle du club qui a été modifié par le président du CA, Youcef Djebari, de 9

milliards de cts estimée au temps où Tayeb Mehiaoui présidait ce club à 35 milliards de cts aujourd’hui. Le CSA est en passe de devenir l’actionnaire majoritaire de la SSPA/MCO, ce qui ferait de Djebari, à travers son statut de président du CSA à devenir actionnaire majoritaire de la Société sportive du Mouloudia d’Oran. C’est la principale décision qui a été prise lors de cette AG.

APRÈS AVOIR SÉCHÉ LES ENTRAÎNEMENTS AVEC L’ESS

Ghazali devant la CD de la LFP

Le conseil d’administration de l’ESS a déposé, jeudi dernier, un rapport par le biais de son secrétaire général Djerroud à la Ligue de football professionnel(LFP) sur le cas de son avant-centre, Youcef Ghazali, qui a séché les entraînements depuis deux semaines, sans avoir aucune permission de la direction sétifienne. C’est ce que nous a déclaré son SG rencontré au niveau de la LFP. «Comme vous voyez, j’exécute les ordres de mon employeur, je viens de déposer une plainte de la direction de l’ESS au niveau du secrétariat de la LFP, relative aux absences répétées (3 fois) du joueur aux entraînements». Et de poursuivre : «C’est un récidiviste, nous laissons le soin à la LFP de prendre les mesures qu’il faut à l’encontre de Ghazali».

Kerbadj est resté toute la journée à la LFP

24

SAÂDI : «Chacun pour soi et Dieu pour tous»

L’entraîneur chélifien, Nourredine Saâdi, est intervenu avant-hier sur les ondes de la chaine1 pour parler de la préparation de son équipe au tour préliminaire de la Champions League africaine. L’animateur de cette émission sportive a demandé à son interlocuteur si le problème financier qui touche son équipe ne se récupertera pas sur la prestation de ses joueurs durant cette joute africaine. Connaissant son franc-parler, ce dernier répondra : «A chaque fois que j’étais remercié par un président de club, je n’ai trouvé personne à mes côtés pour me défendre. Tout cela m’a appris à dire que chacun (il fait allusion à ses joueurs) pour soi et Dieu pour tous». Une réponse qui a laissé sans voix l’animateur.

PROFESSIONNALISME EN TUNISIE

Les Tunisiens s’inspirent du modèle de la FAF

U

n débat a été débattu vendredi dernier sur une chaÎne satellitaire tunisienne avec quelques responsables de club de ligues 1 et 2 et aussi du ministère des Sports de ce pays. Les présidents de club n’arrivent plus à subvenir aux besoins quotidiens de leurs clubs engagés pour le championnat tunisien, surtout dans la catégorie des jeunes. Ils ont demandé au représentant du ministère des

Sports, présent à ce débat, de s’inspirer du modèle de la Fédération algérienne de football (FAF) sur le professionnalisme qui a été bien pris en charge par les pouvoirs publics algériens. Et lorsqu’on connaît celui qui est à la tête de ce ministère (un ancien joueur international, Tarek Diab), on ne peut qu’être assuré que le dossier du professionnalisme en Tunisie sera bien géré par les responsables tunisiens.

L’instabilité gagne l’USMA

à coups de centaines de millions, Avec sa pléiade de stars recrutées identique que les autres clubs tion l’USMA se retrouve dans une situa devait être un modèle de et donc inquiétante pour ce club qui rien. Le changement d’entraîneur professionnalisme du football algé pas la solution adéquate pour ble à tout bout de champ ne sem ension importante. emmener le club à prendre une dim tat est un peu amer. cons En dix-neuf journées de ligue 1, le coaché ce club en ont urs aîne Pas moins de quatre entr Dziri a drivé seul. comptabilisant les deux matches que istent encore et que subs és Ce qui prouve que certaines difficult national comme titre le met on nd l’argent n’est pas tout. Qua traîneur idéal qui sied vraiment objectif principal on doit choisir l’en début de saison. aux objectifs tracés par le club en

La FAF sollicite la FIFA TRANSFERT DE SOUDANI

Le président de l’ASO, Abdelkrim Medouar, a indiqué hier sur la radio locale de Chlef qu’il a sollicité les services de la FAF relatifs au transfert du meilleur buteur de la saison écoulée, Hilal Soudani au club portugais de Guimarães moyennant la somme de 600.000 euros. Cette somme n’est jamais arrivée dans les caisses du club après plusieurs correspondances adressées par la direction chélifienne au président de Guimarães, ce qui a contraint le président Medouar a sollicité les instances de la FIFA par le biais de la FAF qui est la seule habilitée à négocier avec cette instance internationale.

Après avoir été contraint distribués aux membres de l’AG, d’annuler son voyage au Gabon le 21 février prochain. pour assister aux travaux de l’AG de la CAF pour des raisons personnelles, le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj a passé toute la journée de jeudi dernier au siège de la Selon une source proche de la Fédération algérienne de football, des intermédiaires pensent convaincre le président Ligue professionnelle de de la FAF, Mohamed Raouraoua, à recruter, l’ancien international, Mohamed Chaïb, pour le poste d’entraîneur de football(LFP). Ce moment l’équipe nationale A’ resté vacant depuis la semaine dernière après la démission de Fergani du BF. qu’il a passé à son bureau L’ex-joueur du RCK a tout le profil pour succéder à Abdelhak Benchikha à ce poste puisqu’il était son lui a permis de faire une lecadjoint lors du dernier CHAN qui s’est déroulé au Soudan en 2011. Le prochain bureau ture sur les documents de ses fédéral qui se tiendra en début de mars prochain nous renseignera bilans moral et financier avant plus sur ce dossier. qu’il sne soient confectionnés et

CHAIB proposé EN A’

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


maracanafoot1647 date 12-02-2012