Issuu on Google+

YOUNES : «Il faut se méfier de Sedrata» 4JSK

Belhout met en garde ses joueurs www.maracanafoot.com

4JSMB

LES BÉJAOUIS AFFÛTENT LEURS ARMES En prévision du match de coupe face à l’ASAM

La colère de Boualem Tiab

Mardi 28 Décembre 2010 - N° 1305 - Prix 10 DA

L’AUTRE SOUCI DE MENAD

MAROCI,

Le Mouloudia veut oublier ses déboires

CET APRÈS MIDI À KOLÉA : MCA-IRB TIARET

KOUDRI : «PRÊTS POUR L’OPÉRATION RACHAT»

ON PARLE DU RETOUR DE BOUGUÈCHE

4CRB

KERBADJ : «Les autorités font dans la démagogie» ANANE : «Gagner en coupe pour continuer l’aventure»

BOUDEBOUDA : «IL EST PRIMORDIAL POUR NOUS DE GAGNER»

4USMH

DOUKHA : «La sélection pour oublier un peu» IL JOUE

EN ÉCOSSE

Un attaquant émigré est à l’essai


02

Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

BENCHIKHA NE POURRA PAS COMPTER SUR EUX FACE AU MAROC MEGHNI, KADIR

T

EQUIPE NATIONALE

g Par MOHAMED-AMINE AZZOUZ

rois éléments, parmi les plus importants au sein de l’effectif de la sélection nationale, manquent cruellement de compétition, depuis plusieurs mois, en raison de graves blessures qu’ils ont contractées. Il s’agit de Mourad Meghni de la Lazio de Rome, qui n’a plus rejoué depuis la précédente édition de la CAN 2010 en Angola, en raison de sa blessure assez grave et compliquée au genou, Fouad Kadir qui s’est blessé au début du championnat de France lors du match face à l’OM, avec rupture d’un ligament du genou qui l’a contraint à observer un arrêt de la compétition d’une durée de six mois et Adlène Guedioura, victime d’une fracture du péroné, dans le championnat d’Angleterre. Ces trois éléments dont la valeur est reconnue par tous, qui se sont, il faut le dire au passage, bien soignés et donc pris en charge comme il se doit, ne sont pas pour autant opérationnels. En effet, ils poursuivent leurs séances de rééducation et n’ont jusqu’à présent pas encore repris la compétition. Il est clair que lorsqu’on reste longtemps sans jouer, suite à une grave blessure, le retour à la compétition se fait progressivement et n’est, le plus souvent, pas aussi facile qu’on pourrait le croire.

Il ne veut faire appel qu’à ceux qui seront au top

Il reste trois mois avant l’important rendezvous contre le Maroc, pour le compte des

ET

GUEDIOURA NE

éliminatoires de la CAN 2012, comme tout le monde le sait, ce sera la rencontre au sommet du groupe D de l’Algérie, entre les deux plus sérieux prétendants à la qualification à la prochaine CAN, même s’il ne faut surtout pas diminuer de la valeur des autres adversaires que sont la Tanzanie et la République Centrafricaine, qui, jusque-là, ont affiché de bonnes dispositions. Le Maroc, qui connaît lui aussi une période difficile ces dernières années, est en train de se retaper une santé, avec la venue d’un entraîneur de renom, nous avons cité Eric Gerets et une pléiade de joueurs de talent qui évoluent dans des clubs huppés d’outre-mer, avec en chefs de file Chamekh et Hadji. Ce sera un redoutable adversaire pour les Verts, même si la prochaine opposition entre les deux sélections nationales se déroulera en Algérie. Pour cela, il faudra absolument que l’équipe nationale soit à son top le jour «j». Ainsi, le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, qui dispose d’un large panel de joueurs, qu’ils évoluent en Algérie ou à l’étranger, devrait être en mesure de mijoter un plan de jeu qui permettra aux Verts de battre le Maroc, car tout autre résultat que la victoire hypothèquera sérieusement les chances de l’EN d’arracher la qualification à la prochaine CAN qui sera conjointement organisée par le Gabon et la Guinée équatoriale.

Il sait qu’il ne dispose pas d’assez d’opportunités pour préparer l’équipe

L’EN, qui a pris part à la dernière CAN en ter-

GAOUAOUI L’EN, C’EST FINI

Après plus de dix ans de loyaux services à l’EN, Lounès Gaouaoui, qui n’est plus le meilleur à son poste, depuis quelque temps déjà, ne sera plus appelé en sélection d’après nos informations, lui qui affirme toujours qu’il y reviendra. Il faut lui rendre néanmoins hommage pour son parcours exemplaire chez les Verts. M. A. A.

CÉDRIC CÈDERA SA PLACE À CHAOUCHI

On croit savoir que le portier de la JSMB, Si-Mohamed Cédric qui connaît une baisse de forme depuis un certain moment, pourrait en faire les frais. Au fait, d’après notre source, il devrait céder sa place en équipe nationale A à Faouzi Chaouchi, auquel Benchikha fera appel très prochainement, après avoir discuté avec ce dernier et eut le feu vert de la FAF, sachant que le keeper de l’Entente de Sétif était sur le coup d’une mise à l’écart de la sélection, pour indiscipline.

BELHADJ REVIENDRA BEL ET BIEN

Ayant besoin de joueurs à vocation offensive pour pouvoir battre le Maroc, Abdelhak Benchikha pense sérieusement à rappeler en sélection, Nadir Belhadj. Ce dernier qui est en train de réaliser de belles prestations avec son club, en retrouvant sa belle forme, est considéré jusque-là comme un joueur expérimenté faisant partie des cadres de l’EN, il devrait pouvoir effectuer son retour dès le prochain stage des Verts, en prévision de la rencontre amicale contre la Tunisie, après sa mise à l’écart temporaire qui a fait suite à sa non-convocation face au Luxembourg, qui avait, l’on s’en rappelle, fait beaucoup de vagues.Défenseur à vocation offensive, il ne sera pas de trop au sein de l’effectif de l’EN. M. A. A.

JOUENT PAS DEPUIS UN BON MOMENT

res angolaises et à la précédente coupe du monde au pays de Nelson Mandela, a enfin retrouvé le standing qui était le sien à une certaine époque. Pour cela, ce qui a été mis en route depuis ces deux dernières années, doit permettre aux Verts d’aller de l’avant, au risque de connaître des jours qui déchantent et de sombrer dans l’indifférence. L’engouement et la ferveur suscités autour de l’équipe d’Algérie ne doivent pas s’estomper comme un feu de paille, comme on dit. Pour réussir son coup, Benchikha doit avoir l’intelligence et la subtilité de faire appel aux éléments, les meilleurs du moment, en tous point s de vue, qui épouseront sa tactique, de telle sorte à ce que la mayonnaise prenne vite, du fait qu’il ne disposera pas d’assez de temps et d’opportunités pour préparer son équipe, en dehors des dates FIFA. Dans ces conditions et franchement, on ne voit vraiment pas comment, il pourra compter sur Meghni, Kadir et à un degré moindre Guedioura, qui ne pourront être au top de leur forme d’ici-là, alors qu’ils n’ont pas de rencontres dans les jambes depuis un bon moment (?!) Ce qui est sûr, c’est qu’en face Eric Gerets, un entraîneur de métier qui n’est plus à présenter, connaissant sa rigueur et son intransigeance, en plus du fait qu’il soit très exigeant, qu’il digère mal les échecs, ne fera aucun cadeau aux Verts. Pour dire qu’il ne comptera que sur les éléments de son effectif qui seront prêts à 100%.

Surtout, il ne prendra aucun risque qui pourrait mettre la sélection en péril

Pour l’EN qui a mal entamé ces éliminatoires de la CAN 2012, il s’agira de faire le plein lors des rencontres à venir. Benchikha, en homme averti, qui sait à quoi s’en tenir, ne compte certainement prendre aucun risque inutile qui pourrait mettre la sélection nationale en péril. Il est parfaitement conscient de la lourdeur de la mission qu’il a acceptée d’assumer en succédant à Saâdane, qui a préféré mettre un terme à sa belle aventure avec les Verts, suite au semi-échec concédé à domicile contre la Tanzanie et la vague de critiques qui s’est abattue sur lui. C’est pourquoi, s’agissant de Meghni, Kadir et Guedioura, on dira, qu’à moins d’un retour tonitruant de l’un d’entre eux en compétition officielle, ils ne devraient logiquement pas figurer dans ses plans. Il ne peut baser, dès à

présent, sa stratégie de jeu avec ses différentes variantes, comme on le suppose, en se basant sur des éléments dont il ne serait pas certain de pouvoir disposer lorsqu’approchera sensiblement la date de la rencontre face aux Marocains. Cela, parce qu’ils ne seront pas encore à leur top. C’est pourquoi, il est presque certain que Mourad Meghni, Fouad Kadir et à un degré moindre Adlène Guedioura, ne feront pas partie de ses plans pour le fameux match face aux Lions de l’Atlas. Que décidera néanmoins Benchikha ? On le saura bien le moment venu.

Le cas particulier de Halliche

Pour ce qui est de l’un des piliers de la défense des Verts, Rafik Halliche, il s’agit d’un cas différent des trois autres joueurs. Certes, il a contracté une blessure à la cheville, qui l’a contraint d’observer une certaine période de repos pas très conséquente. En effet, l’ex-libéro du National Madeira ne joue pratiquement pas en équipe première, depuis qu’il a rejoint le club british de Fulham, qui évolue dans l’un des championnats les plus huppés du monde, car son entraîneur Marc Hugues lui préférerait un autre défenseur, mais Halliche, à la différence de Meghni, Kadir et Guedioura, s’entraine régulièrement et prend part parfois à des rencontres avec l’équipe réserve de Fulham. Son coach est en train de le préparer comme il se doit, en lui accordant le temps d’adaptation nécessaire qui lui permettra de rentrer de plain-pied dans la compétition, lorsqu’il jugera le moment propice venu pour son poulain. Il compte d’ailleurs, selon nos information le mettre dans le bain très prochainement. Pour le moment, il n’est que remplaçant. Connaissant la valeur de ce joueur et sachant qu’il se prépare dans les meilleures conditions et qu’il est apte à jouer à n’importe quel moment, Benchikha lui fera appel à chaque regroupement de l’équipe nationale. Il le lui a déjà fait savoir afin qu’il garde le moral et qu’il reste motivé et mobilisé. Si à partir du mois prochain, Hugues le fera jouer comme cela serait dans ses plans, croit-on savoir, Benchikha pourra compter sur lui, en tant que titulaire face au Maroc, du moment qu’étant opérationnel, il demeure compétitif, avec la cadence des entraînements en Angleterre, même s’il n’est pas titulaire à part entière, jusqu’à présent. M. A. A.

=Ziaya ne sera pas appelé

L’ex-goléador de l’ESS et actuel attaquant de l’Ittihad Djeddah, ne fait pas partie des plans du sélectionneur national. Ce dernier ne compte pas lui faire appel à l’avenir. Il faut dire que Ziaya n’a jamais réussi à s’imposer en sélection, à chaque fois qu’il en a eu l’occasion.

=Rien n’est décidé pour Ghezzal, Amri et Abdoun

Habituellement convoqués en sélection, Ghezzal, Amri et Abdoun, qui n’ont pas été retenus par Benchikha lors du dernier regroupement des Verts, ne désespèrent pas d’être à nouveau appelés. Pour ce qui est de la décision du sélectionneur national à leur sujet, rien n’a été décidé pour le moment les concernant. Mais la porte leur reste ouverte.

=Possible convocation de Bezzaz

Blessé lors de la CAN 2010, le joueur de l’ESTAC Troyes, Yacine Bezzaz, pourrait revenir en sélection dès le prochain regroupement, selon certaines indiscrétions. Retrouvant progressivement ses moyens, il a gagné enfin sa place de titulaire depuis au moins les cinq dernières rencontres de championnat de son équipe. Benchikha compte le mobiliser dès à présent, sachant qu’il s’est souvent montré utile et parfois même décisif à l’attaque des Verts. M. A. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1 JSK Recrutement au mercato Les dirigeants du club phare de la Kabylie semblent décidés à renforcer leur équipe au prochain mercato, et si l’on en croit certaines sources, ce sont les deux compartiments défensif et offensif qui en seront la priorité pour les responsables du club qui, déjà, sont en pourparlers avec certains éléments susceptibles de renforcer l’effectif kabyle. La priorité des responsables pour ces deux compartiments n’est pas due à une quelconque faiblesse ; au contraire c’est surtout pour étoffer la défense et l’attaque par des doublures valables, notamment au niveau de l’axe et en pointe. Le staff technique kabyle trouve que cette paire tient bon pour l’instant, mais cela ne signifie pas qu’il est rassuré. Donc, il tient beaucoup au recrutement d’un axial et un avant centre de pointe pour renforcer son équipe.

Khellili presque acquis Le défenseur axial de l’AS Khroub, Khellili, dont nous avions évoqué l’éventualité d’un transfert à la JSK, sera probablement Kabyle à partir de janvier prochain. Les pourparlers entamés depuis bientôt une vingtaine de jours ont abouti à un accord entre le joueur et le président Kabyle. En effet, notre source a révélé que ce joueur est sur le point d’être engagé et devra récupérer sa lettre de libération. On apprend aussi que les dirigeants de l’AS Khroub ne vont pas être très durs envers Khellili pour lui délivrer son document libératoire, ce qui lui permet d’opter pour le club phare de la Kabylie.

03

YOUNES : «Il faut se méfier de cette équipe de Sedrata» Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

Le meneur de jeu des Canaris, en l’occurrence l’enfant de Sidi Aïch Sofiane Younès, qui a réalisé un bon match contre l’USM Alger, veut passer à une autre étape au cours de la joute contre l’IRB Sedrata, en prévision des 32es de finale de la Coupe d’Algérie. Younès veut tout simplement confirmer sa bonne santé.

De l’avis de tout le monde, vous avez réalisé une belle prestation contre l’USMA. Cela devra vous rassurer, non ? Bien sûr ! De tels commentaires ne pourront que m’encourager à aller de l’avant et travailler davantage. Je suis en train de faire mon possible pour convaincre le staff technique et gagner sa confiance. En ce qui concerne ma prestation face à l’USMA, je dirai que le fait que l’équipe ait gagné cette rencontre m’a fait très plaisir. Même votre statut de remplaçant ne vous dérange pas ? Je suis quelqu’un de très patient qui n’aime pas précipiter les choses. J’ai passé des moments difficiles en début de saison en étant loin du onze, mais une fois que l’occasion s’est présentée à moi, je l’ai saisie en réalisant de bons matchs. Younes semble contrarié. Ph : Maracana

Que vous faudra-t-il pour gagner cette place de titu-

vue Des changemeninttss deen r la victoire samedi dernie

de empocher les trois po L’équipe, qui a réussi à vendredi, lors du match quelques changements ce i aura lieu au stade du tra naî con A, SM l’U à e qu fac mation de l’IRB Sedrata, Dame coupe contre la for lieu du terrain où il y a des mi au nt me tam no , zou 1er-Novembre de Tizi Ou écopé de leur troisième fi et Billel Naïli, qui ont t remplacés sans suspendus. Hocine El Or face aux Usmistes, seron e rné jou e ent céd pré la voqué lors de la dernière carton lors de er Saïdi qui n’est pas con ipi A. équ r leu par ute do aucun remplaçant face à l’USM i a été mis sur le banc des rencontre et Douicher qu S. A.

Reprise hier La reprise des entraînements est prévue pour hier, lundi. Les partenaires d’Ali Rial ont repris le chemin des entraînements hier dans l’après-midi, à 16h. La bande à Rachid Belhout a programmé cette ultime séance, et ce, afin de préparer en conséquence le match face à l’IRBS, en prévision des 32es de finale de la Coupe d’Algérie, au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou.

Une aubaine pour les remplaçants Concernant le match des 32es de finale de la Coupe d’Algérie, qui opposera la JSK à son homologue l’IRB Sedrata, vendredi prochain au stade du 1er-Novembre, c’est une aubaine pour les remplaçants de confirmer qu’ils sont capables de donner un plus à cette équipe kabyle. S. A.

g Entretien réalisé par SAÏD ABERKANE laire ? Ecoutez, pour un joueur, il est très simple de gagner une place de titulaire. Il faut convaincre le coach par de belles prestations. Me concernant, j’avoue que je n’ai pas eu l’occasion de jouer souvent comme titulaire. Je dois encore m’adapter. Ce match contre l’IRB Sedrata demeure pour moi une occasion propice pour faire un très bon match, mais le plus important pour nous reste toujours la victoire. Après treize journées, comment évaluez-vous le parcours de la JSK ? Je pense que notre parcours jusque-là est moyen. Notre équipe peut mieux faire à l’avenir, d’ailleurs, on aurait mieux fait si ce n’était notre début de saison catastrophique. On a perdu beaucoup de points, surtout à domicile. Je pense qu’actuellement la confiance est retrouvée et les résultats suivent, c’est l’essentiel. On a un bon groupe qui fera encore parler de lui. Comment voyez-vous la fin de la phase aller ? Nous avons des objectifs à atteindre par étape. Il nous reste encore trois matches en tout à disputer dont deux à domicile. Il faut surtout rester sur ce rythme et glaner le maximum de points. Nous avons des engagements à honorer et notre groupe est vraiment décidé de finir cette phase aller en beauté. Votre équipe est appelée à recevoir l’IRB Sedrata ce vendredi. Comment préparez-vous ce rendez-vous ? Comme d’habitude. Certes, ce match sera difficile, mais il n’y a

aucune préparation spéciale. Le groupe est animé d’une grande volonté pour réaliser un bon résultat et se qualifier au prochain tour. L’équipe de l’IRBS est une très bonne équipe, mais nous avons les moyens de nous imposer. En effet, comment se présente pour vous ce rendez-vous face à l’IRB Sedrata ? Il est vrai que nous jouerons à domicile, néanmoins, il ne faut pas croire que ce sera facile car l’IRBS, malgré qu’il ne soit pas à notre niveau reste un adversaire redoutable. Donc, il faut se méfier de cette équipe qui cherchera sûrement à se qualifier aux 16es de finale dans cette compétition populaire. Des appréhensions pour ce match ? Non, pas du tout. Mais, je dois l’avouer ce sera certainement un match très difficile pour les deux équipes. Nous allons donc aborder cette rencontre avec une seule idée en tête, se qualifier au prochain tour. Vous êtes confiants ? Mais comment ne pas l’être du moment que nous avons des joueurs pétris de qualités. Nous allons faire de notre mieux pour faire un bon résultat lors de ce match de Dame coupe qui nous attend. De toutes les façons, je suis persuadé que le meilleur est à venir et je rassure nos supporters en leur disant que nous sommes déterminés à nous qualifier et retrouver à l’occasion notre dynamique de victoire, et on sera à la hauteur de leurs aspirations. S. A.

Place à la préparation du match de coupe on du match

Après avoir bénéficié d’une journée de repos à l’occasi er disputé samedi dernier face à l’USMA, au stade du 1 -Novembre de le chemin des hier repris ont ra Djurdju du Tizi Ouzou, les Canaris r la prochaine prépare de afin ce, et midi, l’aprèsdans ments entraîne t pour comptan Sedrata rencontre de la coupe d’Algérie face à l’IRB Kabyles les match, du tance l’impor vu rs, les 32es de finale. D’ailleu devraient faire de leur mieux pour assurer la meilleure préparation possible pour ce match piège et par la même, espérer arracher la qualification pour s’extirper de la mauvaise situation dans laquelle se trouve l’équipe.

Belhout met en garde ses joueurs confiance à ses Voulant éviter un probable excès de oire arrachée vict e bell la s aprè ent joueurs, notamm M Alger, l’US à en championnat samedi passé face mettre en à tenu a out, Belh le coach kabyle, Rachid urs de joue ses à nt anda dem en s, lain garde ses pou match ce r orde d’ab prendre les choses au sérieux et , les part leur r Pou n. ictio avec beaucoup de conv r à ce céde pas ne à dés déci trés mon sont joueurs se sur r reste ent veul stade de la compétition et ils afin tifs, posi ltats résu des cette dynamique tour des d’espérer une qualification au prochain e. es coup e 16 de finale de Dam S. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


04

Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

LIGUE 1

LE MOULOUDIA VEUT OUBLIER SES DÉBOIRES Coupe d'Algérie (1/32e de finale) : Aujourd’hui à Koléa MCA-IRB Tiaret

MCA

Un certain… Samir Nasri à l’assai au Mouloudia

Du premier coup d’œil, les connaisseurs du football, pensent immédiatement à l’international français Samir Nasri qui fait actuellement le bonheur des Gunners d’Arsenal en Angleterre. Mais à vrai dire, il s’agit d’un tout autre Samir Nasri, un Franco-algérien qui a de très fortes chances de signer dès les prochains jours au sein du Doyen des clubs algériens. En effet, une source bien informée au MCA nous a confié hier que le jeune attaquant (22 ans), était sur le point de finaliser avec le RC Kouba avant que celui-ci ne le laisse partir pour la simple et unique raison que le Raed a de sérieux problèmes de dettes qui pourront vraiment le pénaliser quant à l’opération recrutement après les dernières recommandations de la FAF et cette date butoir du 31 décembre pour régler toutes les dettes. Ainsi, Samir Nasri a déjà joué à Martigues et en Angleterre (D2) avant de revenir en France cette saison pour effectuer des essais avec le club d’Arles-Avignon (Ligue 1). On croit même savoir que les tests étaient concluants mais la direction du club aurait préféré les refaire dès ce mercato hivernal. A priori, Samir Nasri a le profil recherché par les dirigeants mouloudéens (un bon attaquant d’envergure, 1,85m, en plus de ses qualités techniques). D’après la même source, le joueur est attendu ce mercredi pour entamer les essais avec le Mouloudia même si tout porte à croire qu’il sera certainement retenu. M. B.

g Par MOUNIR BENKRAMI

tre le Club Africain. Normalement, les hommes de Kamel Achouri (en l’absence d’Alain Michel toujours en France), ne devront guère se poser trop de questions. En d’autres termes, seule la qualification compte d’autant plus que ce vendredi le Mouloudia d’Alger enchaînera avec un match des plus difficiles contre l’ES Sétif au stade du 8-Mai-45. Ce qui signifie clairement que les partenaires du défenseur Brahim Boudebouda n’ont strictement pas le droit de rater le match d’aujourd’hui. D’ailleurs, une éventuelle nouvelle mésaventure sera, à coup sûr, synonyme de catastrophe et les joueurs le savent très bien, ces mêmes joueurs qui se rappellent toujours de la fameuse élimination historique contre l’Olympique en Ouenza en 2008. Rendez-vous donc, cet après-midi pour en savoir un peu plus sur cette nouvelle sortie officielle des Vert et Rouge. M. B.

Après la première grosse désillusion de la saison vécue par la grande famille du MC Alger, en finale de la Coupe de l’Union nord-africaine de football (UNAF) avec non seulement, une consécration du Club Africain (2-0 et 1-1), mais surtout, avec toutes ces scènes de violences regrettables de la part de certains pseudo-supporters, le Mouloudia s’apprête à ouvrir une nouvelle page dès aujourd’hui.

E

n effet, le Mouloudia tentera d’oublier ses déboires de l’UNAF avec la match des 32es de finale de la Coupe d’Algérie cet après-midi à partir de 14h au stade de Koléa contre la formation de l’IRB Tiaret. Le vieux club algérois, qui est en train de réaliser une saison en deçà des espérances de ses inconditionnels, notamment après la mésaventure de jeudi passé contre le Club Africain au 5-Juillet, espère vivement se refaire une santé en Coupe contre un pensionnaire de la division régionale en sachant que cette rencontre se jouera à huis clos après la récente décision de la commission de discipline de la

Se refaire une santé. Ph : Maracana

KOUDRI : «PRÊTS POUR L’OPÉRATION RACHAT»

Le milieu récupérateur des Vert et Rouge affirme que les joueurs sont bien décidés à rectifier le tir dès ce match de coupe. Après les regrets, place maintenant à la compétition officielle et ce match de coupe d’Algérie contre l’IRB Tiaret. Etes-vous prêts pour réagir avec une belle qualification ? Bien évidemment ! On réagira par la meilleure des façons sans aucun cas sous-estimer notre adversaire du jour. On se doit de tourner la page de la finale de la Coupe de l’UNAF pour se concentrer exclusivement au reste du parcours et à tout ce qui nous attend prochainement. Tout d’abord, il faut faire en sorte de gagner ce match tout en gérant au mieux les débats. Justement, tous les Mouloudéens se souviennent de cette fameuse mésaventure d’El Ouenza, un

Ligue nationale de football (LNF) ayant infligé une suspension de deux matches à huis clos au MCA suite au

"mauvais comportement de son public" lors de la finale retour de la Coupe de l'UNAF jeudi dernier con-

mot là-dessus ? On se souvient tous, surtout ceux qui ont déjà joué cette rencontre. Et c’est pour cela qu’on va s’y mettre sérieusement au travail afin de fermer la porte de la surprise devant cette équipe de l’IRB Tiaret.

Justement, la saison dernière, le Mouloudia avait affronté l’autre équipe de Tiaret, la JSMT à Rouiba à huis clos, aujourd’hui, vous allez faire de même à Koléa, contre l’IRBT, un commentaire ? Effectivement. On a, d’ailleurs, éprouvé quelques difficultés, notamment, en première mi-temps, avant de tout reprendre en main dès le second half en terminant la rencontre à 5 à 2. Espérons seulement qu’on fera de même ce mardi, d’autant plus que l’erreur est strictement interdite. Entretien réalisé par Mounir B.

À défaut de rachat... Ph : Maracana

Un international togolais proposé

Il n’est un secret pour personne que la direction du Mouloudia d’Alger cherche désespérément deux bons attaquants qui pourront débloquer la situation dans le compartiment offensif des Vert et Rouge. Un compartiment qui était avant la force principale du MCA notamment, avec le trio Bouguèche-Derrag-Boumechera, et qui est devenu aujourd’hui, l’incontestable maillon faible, selon un avis unanime au sein de la grande famille mouloudéenne. Concrètement parlant, aucun attaquant ne s’est réellement présenté pour signer ou, du moins, effectuer d’éventuels tests. On parle, certes, de deux attaquants maliens, un Ivoiriens, un Nigérian, sans toutefois passer à l’acte. Mieux encore, un agent réputé aurait proposé un international togolais qui joue pour les A’ de son pays et qui semble avoir le profil cherché par les recruteurs du MCA. Selon une source proche de la direction des Vert et Rouge, une invitation officielle lui a été envoyée pour préparer son voyage en Algérie (modalités de visa ).

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

On reparle du retour de Hadj Bouguèche En froid avec l'Emirates Club

(Division 2), l’ex-meilleur buteur du MC Alger, Hadj Bouguèche, songe sérieusement à rentrer au pays dès le mois de janvier prochain. En effet, le natif d’Arzew ne veut plus continuer l’aventure aux Emirats, préférant retrouver dans l’immédiat le championnat algérien, ce qui constitue une vraie aubaine pour le Mouloudia. Mais renseignements pris, on croit savoir que la direction de l’Emirates Club, aurait engagé deux attaquants brésiliens dans les tout derniers jours et on parle, même, de deux belles recrues d’après la presse émiratie. Et quand on dit recrutement, on évoque à coup sûr, le cas des joueurs libérés. A priori, le nom de Hadj Bouguèche figure sur cette fameuse liste au grand désarroi du joueur. Pour rappel, l’ancien baroudeur des Vert et Rouge avec ses 17 buts en championnat et un en coupe d’Algérie, a signé le mois de juillet dernier, un contrat de trois ans pour le club des Emirats. Mais finalement, Hadj Bouguèche ne va pas continuer la saison du côté des Emirats. En tout cas, la direction du MCA n’attend que ça pour passer à l’action et du coup, barrer le chemin à l’ES Sétif et l’USM Alger qui restent toujours à l’affût pour se manifester au moment opportun. Selon une source digne de foi, l’un des dirigeants mouloudéens aurait discuté hier en fin de journée avec Hadj Bouguèche pour lui faire savoir que le Mouloudia tient toujours à ses services. Reste à savoir maintenant, si les moyens financiers du Doyen seront suffisants pour non seulement, acheter la lettre de libération du joueur mais, aussi, satisfaire ses exigences financières même si l’intéressé aurait déjà touché une tranche consistante de la prime de signature. M. B.


LIGUE 1

Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

05

L’ULTIME CHANCE POUR LES REMPLAÇANTS MCA-IRB Tiaret 32es de finale de coupe d’Algérie

MCA Ayant évité une lourde sanction

Les dirigeants soulagés

Apparemment, il est écrit quelque part que cette équipe mouloudéenne, après avoir conquis le titre du championnat, devait enchaîner par une des plus difficiles saisons depuis plusieurs années. En effet, en perdant ce trophée maghrébin à domicile face au Club Africain, l’équipe du MCA a fini par encaisser la grande colère de ses supporters à l’issue de cette rencontre. Par la suite, la FAF a décidé d’accentuer les souffrances du vieux club algérois en lui infligeant une sanction disciplinaire en dépit des dégâts enregistrés au 5Juillet. Ainsi, sanctionné par deux matchs à huis clos, à savoir ce match de coupe d’Algérie et le match en retard face à la JSMB, le MCA s’en sort, plus ou moins, de justesse. Une décision qui, même si elle reste assez incohérente, a fini par soulager les dirigeants mouloudéens, eux qui s’attendaient à une lourde sanction. Une sanction qui aurait bien pu être plus entachée et qui serait très fatale pour l’équipe algéroise. Ainsi, même si on ne comprend pas vraiment la manière par laquelle a été prise cette sanction, étant donné que c’est une compétition internationale non reconnue même pas par la CAF, les dirigeants mouloudéens semblent soulagés en évitant le pire pour leur équipe. S. M.

g Par SAMI MAKHLOUFI

Il est évident que la perte du trophée maghrébin jeudi dernier au stade du 5-Juillet a fini par affecter considérablement le moral de l’équipe mouloudéenne. En effet, les Vert et Rouge ont perdu leur sourire à l’entraînement, au moment où le Mouloudia devrait enchaîner avec une série de tests en championnat.

M

ais avant, les partenaires de Zeddam devront entamer leur aventure en coupe d’Algérie dès aujourd’hui en disputant le tour des 32es de finale de cette compétition nationale. Pour son entrée en scène, le MCA rencontrera la modeste équipe de l’IRB Tiaret, pensionnaire de la division régionale 1, au stade de Koléa cet après-midi à 14h à huis clos. Une rencontre qui semble, certes, à la portée des Mouloudéens, mais qui devront toutefois se méfier d’une désagréable surprise. Cette rencontre en coupe d’Algérie devra servir surtout aux Vert et Rouge pour oublier leurs malheurs et retrouver le moral, en cas bien sûr d’une qualification. Pour cette sortie, le staff technique mouloudéen, en l’absence d’Alain Michel, compte faire confiance aux joueurs qui manquent de compétition et qui n’ont pas eu souvent la chance de jouer titulaire. Il s’agit bien sûr de ces remplaçants qui attendaient depuis le début de la saison une titularisation pour prouver leurs potentialités au service du MCA. Une chance qu’ils devront tous tenter de saisir à quelques jours de l’ouverture de la période des transferts hivernale, s’ils veulent éviter d’être éjectés de l’effectif des Mouloudéens.

Zemmamouche place la barre haute à Bouhedda

Retenu en sélection nationale avec l’EN A’, l’international keeper du MCA, Lamine Zemmamouche, ne sera pas présent cet après-midi à Koléa pour tenir son rôle habituel

dans les buts du Doyen. Pour le remplacer, le staff technique fera appel au second portier de l’équipe algéroise, Seddik Bouhedda. Ayant hérité du statut de l’éternel remplaçant, l’ancien gardien asémiste aura enfin sa chance de jouer titulaire dans un match officiel. Ce gardien qui demeure toujours indécis quant à son avenir, partagé entre son envie de quitter le MCA et de continuer l’aventure, devra prouver sa valeur. Un sérieux test pour lui, puisque Zemmamouche lui a placé la barre très haute face à ses prestations remarquables.

Bouhafer devra se battre pour être maintenu

Au sein du compartiment défensif, l’entraîneur adjoint, Kamel Achouri, compte opérer plusieurs changements. Ainsi, si Brahim Bedbouda devrait garder sa place dans le couloir gauche, en l’absence de Babouche, Besseghier lui devra céder sa place sur le flanc droit à son second, Toufik Bouhafer en l’occurrence. Ce dernier, souvent annoncé partant, devra prouver ses qualités pour tenter de séduire ses entraîneurs s’il veut rester encore au MCA. Cependant, selon notre source, l’ex-Eulmi souhaite vivement retourner à son ancienne équipe pour retrouver un peu plus de temps de jeu.

Enfin le retour de Herkat

Pour ce match de coupe d’Algérie, le défenseur central mouloudéen,

Boudebouda : «Il est primordial pour nous de gagner ce match face à Tiaret»

N’ayant pas encore complètement oublié l’échec concédé face aux Tunisois, les Mouloudéens s’apprêtent à entamer leur aventure en Coupe d’Algérie pour essayer de cicatriser leur plaie. Pour ce faire, le MCA doit entamer convenablement son aventure en coupe aujourd’hui face à Tiaret. C’est ce que nous a assuré Brahim Boudebouda, l’international algérien à ce sujet : «Après avoir vécu une semaine difficile, nous voulons oublier cette mésaventure vécue au stade du 5-Juillet. Nous ne voulons garder que les bons souvenirs de cette expérience maghrébine. Désormais, nous allons

tenter de ressouder les liens de notre équipe, et ce en réussissant notre aventure en Coupe d’Algérie. Il est primordial pour nous de gagner ce match face à Tiaret pour retrouver le moral et notre confiance. Un autre grand match nous attend ce samedi face à l’Entente de Sétif et nous devons bien le préparer pour aller chercher un résultat positif. C’est aux joueurs de tirer l’équipe vers le haut et nous sommes conscients de cela. Nous allons prouver que nous sommes toujours vivants et nous allons revenir en force en championnat.» S. M.

Sofiane Herkat, devra enfin faire son retour sur les terrains après une longue absence. En effet, poursuivi par les blessures à répétition, l’ancien Harrachi n’a jamais pu s’en remettre de ses blessures. Yanat a repris les entraînements durant ce dernier mois de l’année 2010, l’ex-Canari devra effectuer dans le onze rentrant du MCA avant de retrouver l’ambiance des matchs du championnat.

Daoud et Bensalem dans la récupération

Dans le chapitre de la récupération, il devra lui aussi subir des changements en vue de faire reposer les incontournables Hamza Koudri et Nassim Bouchama. En effet, alors que ces deux éléments n’ont eu que peu de temps pour souffler, le staff technique compte les faire reposer afin de les préparer pour la grande bataille face à l’Entente de Sétif, samedi prochain. Ainsi, c’est Farid Daoud et le jeune Zinedine Bensalem qui devront être associés dans ce registre. Une mission qui semble à la portée de ces deux joueurs.

Attafen-Ammour pour un duel de partants

Quant à l’animation du jeu des Vert et Rouge, elle devra connaître un changement aussi puisque Abdelmalek Mokdad devrait être laissé sur le banc de touche pour récupérer en vue de l’afficher face à l’ESS. Ainsi, c’est les deux milieux de terrains les plus contestés de l’effectif mouloudéen, à savoir Ammar Ammour et Billel Attafen, ces deux éléments, au rendement tout juste moyen jusqu’à présent, devront se livrer une rude bataille entre eux pour une place, alors que l’autre devra quitter vraisemblablement le MCA dès ce mercato d’hiver.

Belkheir et Daouadi en attaque

Enfin, quant à l’attaque des Vert et Rouge, Youssef Sofiane et Mohamed Amroune devront débuter sur le banc de touche en cédant leurs statuts à Lamine Belkheir et El Eulmi Daouadi. Ces deux derniers devront être titularisés face à Tiaret pour tenter de trouver la faille en attaque. Si Daouadi a déjà prouvé sa valeur, Belkheir lui devra se battre encore pour chasser les critiques autour de lui et qui l’annonce déjà libérable. S. M.

BOUCHAMA DEVRAIT ÊTRE DE RETOUR FACE À L’ESS Il doit se soumettre aux soins cette semaine

Blessé contre le Club Africain en finale de la Coupe de l’UNAF, le milieu de terrain récupérateur, Nassim Bouchama, n’a toujours pas repris le travail avec ses camarades. Ce dernier souffre de douleurs au niveau de la cheville, ce qui l’a obligé à faire l’impasse sur les séances d’entraînement d’hier et avant-hier. Selon une source médicale, Bouchama sera ménagé tout en le soumettant aux soins intensifs afin de le préparer pour le big match face à l’Entente de Sétif. Pour le staff technique, il est important de préserver ce joueur pour affronter les Sétifiens et avoir tous les atouts.

KOUDRI, AMROUNE ET BOUDEBOUDA SUR LE BANC DE TOUCHE

Dans le but de préserver ses titulaires en prévision de la rencontre face aux Sétifiens, Kamel Achouri devra ménager trois joueurs aujourd’hui face à Tiaret. Il s’agit de Hamza Koudri, Mohamed Amroune et Brahim Boudebouda, lesquels seront laissés sur le banc de touche pour ce match de Coupe d’Algérie. Ils devront tout de même faire leur entrée en cours de match.

Dernière séance hier à 16h

Les camarades de Megherbi devaient effectuer une ultime séance d’entraînement hier après-midi à 16h sur le terrain annexe de Hadjout, avant de prendre part à la traditionnelle mise au vert qui se tiendra à l’hôtel Dar Diaf de Bouchaoui. S. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


06

Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

LIGUE 1

SEUL MEKHAZNI DÉCIDERA RECRUTEMENT DE MAÏGA ET DIAMONTÉNÉ

USMA

Reprise hier matin

C’est hier qu’a eu lieu la reprise des entraînements des partenaires de Hocine Achiou. La séance s’est a eu lieu dans la matinée au stade OmarHamadi.

Pas d’entraîne ment pour les deux Maliens

Abdulay Maïga et Amadou Diamonténé n’ont toujours pas intégré le groupe. Les deux éventuelles nouvelles recrues hivernales de l’USMA débuteront le travail avec leurs coéquipiers la semaine prochaine. Selon le staff technique de l’USMA, le groupe est en train de préparer sereinement le match de Coupe de vendredi à Saïda qui reste important, et ce n’est qu’après le match que les deux Africains pourront être supervisés à l’entraînement par Mekhazni, Zeghdoud et Bourzag. A. T.

g Par AMINE TIRMANE

Comme signalé dans notre dernière édition, les deux Africains que compte enrôler l’USMA, à savoir le défenseur central, Abdulay Maïga et le milieu de terrain, Amadou Diamonténé ont été soumis avant-hier à des tests médicaux. Cela s’est passé dans de bonnes conditions à la clinique du CNMS, mais il faut dire qu’aux dernières nouvelles, on a appris que leur recrutement n’est pas aussi sûr.

E

n effet, nous avons jugé utile de discuter avec le chargé de la communication de l’USMA, Mohamed Hakem qui nous a déclaré que les deux Maliens seront bel et bien supervisés par le coach usmiste. C’est ce dernier qui décidera de leur maintien ou pas. Pour le moment, Maïga et Diamonténé sont à Alger, et devront attendre la semaine prochaine pour débuter les entraînements avec le groupe.

«On a droit à cinq recrues, pas questions de ramener des joueurs moyens»

Dans un entretien téléphonique avec le coach usmiste Mohamed Mekhazni, nous avons compris que le staff technique ne veut pas s’aventur-

AOUAMERI OUT FACE À SAÏDA

Encore une fois le staff technique usmiste doit composer son onze sans la présence d’un jou eur important. En effet, c’est au tou r de Mohamed Amine Aouam eri de déclarer forfait pour cau se de pension. Le latéral gauche susmanquera ainsi le match de Coupe d’Algérie vendredi contre le MC Saïda.

HAMIDI VERS LA LIBYE ?

Il n’est un secret pour personne, l’attaquant des Rouge et Noir, Cheikh Hamidi est sur la sellette, et devrait être libéré dès cet hiver. Comme signalé dans notre dernière livraison, cela dépendra des qualités des deux émigrés qui sont attendus pour effectuer des essais. S’il s’avère que les deux prochains attaquants de l’USMA sont meilleurs que ceux qui composent la pointe de l’attaque de l’équipe, ces derniers seront remerciés. Par ailleurs, selon le président du Ahly de Tripoli, Hamidi figure parmi les intentions des responsables du club de la capitale libyenne. C’est en tout cas ce que laisse entendre le président du Ahly dans un entretien accordé à nos confrères du journal Le Buteur. A rappeler que Hamidi est sous contrat, et du coup l’USMA pourrait tirer des bénéfices financièrement au cas où on décide de le vendre au Ahly de Tripoli qui, pour rappel, a déjà enrôlé le désormais ex-défenseur de la JSK, Idrissa A. T. Coulibaly.

La filière africaine de retour. Ph : Maracana

er à ramener des joueurs moyens, alors que l’équipe a grandement besoin de joueurs de valeur sûre afin de renforcer les rangs du club. «Il faut dire que nous avons un effectif moyen, on a besoin du renfort, pas de n’importe quel joueur. Je dois voir ces deux Maliens à l’œuvre avant de me prononcer. S’ils sont vraiment bons, il n’y a pas d’inconvénient de les faire signer, mais s’ils sont moyens, je préfère recruter d’autres joueurs qui sont plus aptes à apporter le plus escompté.” «Par ailleurs, Mekhazni aborde les raisons de sa méfiance: «On n’a droit qu’à cinq nouvelles recrues, donc, il ne faut pas

s’aventurer à ramener n’importe qui, il faut recruter les meilleurs, et les plus aptes. Ça serait dommage de rater de bons joueurs. Cela dit, je vous le répète encore une fois, si Maïga et Diamonténé ont des qualités, je n’hésiterais pas à les faire signer.»

«Je veux un effectif de 25 joueurs seulement»

Mekhazni continue dans le même contexte en nous parlant de ses projets pour la phase retour. Désormais, plus de place au «social» seuls les plus performants joueront à l’USMA.

Mekhazni affirme en effet qu’il ne veut pas d’un effectif de plus de 25 joueurs. «Désormais, je dois travailler avec seulement 25 joueurs aux entraînements. Il est impossible de pouvoir travailler avec plus de 30 joueurs. Il y aura des libérés qu’on n’a pas encore choisi définitivement. Il y aura un bilan à la fin de la phase aller, car il reste quatre matches où tout peut arriver» affirme Mekhazni. On comprend par là que l’ère Mekhazni a vraiment débuté à l’USMA, et que plusieurs choses changeront avec le temps avec la nouvelle méthode de travail de Mekhazni.» A. T.

EST-CE DÉJÀ LE MATCH DE LA SAISON ?

PLUSIEURS ASPECTS DÉPENDENT DU RÉSULTAT DE LA COUPE

L’USMA reste sur deux défaites, contre le MC Oran et la JS Kabylie. Une mauvaise passe que les Rouge et Noir veulent surpasser, et cela passera inéluctablement par des victoires. C’est vrai que l’USMA n’a rien à espérer dans la ligue 1, si ce n’est de se rattraper dans les matches à venir pour jouer une place honorable comme ce fut le cas lors de la saison passée, mais il n’en demeure pas moins que certains Usmistes restent confiants quant à voir leur équipe revenir de loin durant la phase retour.

O

n ne cessera pas de le dire, le club phare de Soustara est bel et bien en période de reconstruction, l’USMA n’est pas celle qui faisait trembler ces adversaires, mais il n’en demeure pas moins que d’aucuns veulent que l’équipe retrouve sa force le plus vite possible. D’ailleurs, c’est le but de la nouvelle administration, et aussi du staff technique mené par Mekhazni qui promet de redorer le blason terni. Cela commencera certainement par faire le grand ménage au sein de l’effectif actuel. Il n’y a que les jeunes et les anciens chevronnés qui sont épargnés par les critiques. Cela dit, avant même de se projeter sur le renforcement et des objectifs du club de la phase retour, il faut dire que seul le match de Coupe d’Algérie qui aura lieu ce vendredi à Saïda nous donnera une idée sur la suite du parcours.

Quand la coupe devient un objectif

Si mathématiquement le championnat reste encore jouable, il n’en demeure pas moins que cela reste imaginaire, quand on voit les prétendants au titre comme l’ASO, l’ESS, la JSK ou encore la JSMB. A vrai dire, les Usmistes ont, certes, des chances de revenir sur le podium, mais au-delà

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

de jouer le titre, c’est insensé. C’est pour cette raison que les Rouge et Noir veulent se tourner vers la Coupe d’Algérie. L’épreuve la plus populaire du pays ne peut être un objectif pour un club, mais force est de constater que c’est ce qui reste pour l’USMA pour sauver sa saison. Le match contre Saïda comptant pour les 32es de finale de Dame coupe est très important, d’autant plus qu’il se jouera chez les Saïdis, pas du tout faciles à manier sur leur terrain fétiche. Pour entretenir l’espoir, travailler dans la bonne humeur, faire durcir les relations avec les supporters, et garder le prestige, les Rossoneri doivent aller le plus loin possible en coupe. Une éventuelle élimination en premier fera tomber le club dans une crise, et ce n’est pas le recrutement qui fera oublier les supporters, car même en recrutant Messi ou Ibrahimovic, l’essentiel est le challenge et les objectifs. Tout ça pour dire au final que le match de ce vendredi contre le MCS est bien plus important qu’on le pense, seule une qualification pourra mener l’USMA vers un avenir plus clair et plus entreprenant, avec de nouveaux joueurs, et une bonne qualité de travail pour espérer réaliser quelque chose de bien pour cete saison. A. T.


CRB

LIGUE 1 Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010 KERBADJ : «LES AUTORITÉS

g Par HILLAL AÏT BENALI

07

FONT DANS LA DÉMAGOGIE» L

Le président du CRB, Mahfoud Kerbadj, que nous avons contacté afin de nous parler sur les différents points concernant son club, nous a ouvert son cœur et a abordé avec nous les principaux sujets qui font couler beaucoup d’encre ces derniers jours.

e premier responsable du Chabab revient sur les deux cas : Mebarki et Boussehaba, sur le capital du club et enfin sur la régularisation de ses joueurs.

«Le CRB n’a pas perdu de grands joueurs»

«C’est tout le monde qui spécule sur le départ de Boussehaba et de Mebarki. Les deux joueurs n’ont qu’à ramener un club et qu’ils partent. Pour le deuxième, il passera avant en conseil de discipline. Pour moi, je n’ai pas perdu de grands joueurs pour me faire trop de peine. Ce sont des joueurs qui n’ont rien

démontré depuis le début de la compétition et leur départ n’influencera guère mon équipe. Celui qui croit que les papiers s’offrent facilement, ils se trompent. Au CRB, les papiers se vendent et ne s’offrent pas»

«Le capital de la société sera ouvert lorsque tous les clubs le feront»

«On nous a demandé de se rapprocher des banques pour avoir les prêts, mais de quels prêts ils parlent ? Les banques ne peuvent jamais vous offrir de l’argent si elles ne reçoivent pas de garanties concrètes. Ecoutez, les autorités font seulement de la

ANANE : «Gagner en coupe pour continuer l’aventure»

Avec un peu de recul que pouvez-vous nous dire sur le dernier match face au WAT ? On savait bien que le match allait être très difficile pour nous. On est rentrés sur le terrain avec un peu de pression car comme vous le savez, on a enregistré juste avant deux défaites consécutives, donc pour ce dernier, on était condamnés par l’obligation du résultat. En ce qui concerne le match, je dirai qu’on a fait l’essentiel en première mi-temps où on a pu inscrire l’unique but qui nous a assuré la victoire. On a essayé d’en rajouter d’autres pour tuer le match et se mettre en sécurité, mais on n’est pas parvenus car l’adversaire ne nous a pas vraiment facilité la tâche en se regroupant en défense. La deuxième mi-temps était plus délicate que la précédente, cependant, on a su comment la gérer et préserver le score jusqu’à la fin. Malgré la victoire, le rendement de l’équipe était sombre sur le terrain, n’estce pas ? Notre adversaire avait un ascendant psychologique sur nous après sa victoire sur le MCO juste avant de venir nous affronter. Quant à nous, comme je viens de vous le déclarer, on a concédé deux défaites consécutives, alors on était vraiment inquiets quant à un troisième faux pas qui remettra tout notre travail en cause. Tellement on cherchait seulement le résultat, la manière de jouer ne nous a pas intéressés. Je pense que c’est pour cette raison que notre rendement était un peu sombre comme vous le dites. En plus, il ne faut pas oublier qu’on avait un manque de compétition par rapport à notre adversaire, ce qui a influencé négativement sur notre rendement.

Sur le plan personnel, le coach Gamondi s’est arrêté sur votre excellent

rendement, est-ce le réveil pour vous ? Vous savez, je n’ai fait que mon devoir. J’ai essayé de porter un plus à mon équipe et de m’acquitter convenablement de ma tâche au niveau du milieu de terrain. Tout de même, je suis vraiment content d’entendre que le coach a apprécié ma prestation, c’est une chose qui me motivera pour fournir plus d’efforts et essayer de convaincre encore davantage mes dirigeants. Vous savez, depuis le début de la compétition, je cravachais dur aux entraînements afin d’atteindre le haut niveau et séduire le staff technique, comme je suis tous les conseils du coach que ce soit à l’entraînement ou aux matchs. Et comme aussi l’occasion était venue face au WAT, j’ai essayé de la saisir. J’espère seulement que je resterai sur cette lancée et aller plus en avant. Un match de coupe vous attend vendredi prochain contre le CRBS, une mission plus ou moins facile pour vous, n’est-ce pas ? Je ne suis pas du même avis que vous. Je vais vous dire pourquoi : en coupe, il n’ y a pas de grandes ou de petites équipes, même si on ne connaît pas notre adversaire, on doit toutefois être vigilants et très concentrés sur le match afin d’éviter toute mauvaise surprise. On a déjà vu des équipes, qui n’ont pas de nom, atteindre le dernier carré ou même remporter le titre. La Coupe d’Algérie nous a donné beaucoup d’exemples à ce sujet. Je pense aussi que les matchs de coupe ne sont pas comme ceux du championnat. En coupe vous n’avez pas le droit à l’erreur, perdre un match, veut dire élimination directe. Donc, on va prendre cette rencontre avec un sérieux absolu et revenir avec une qualification qui nous permettra de continuer l’aventure en championnat avec un moral au beau fixe.

démagogie et en réalité rien n’a changé dans notre championnat»

«On a fait quatre fois stade plein pour recevoir seulement 1,8 million»

«Vous savez, on parle seulement d’une ligue professionnelle sur les papiers, en réalité sur le terrain rien n’a changé jusqu’à présent au championnat national. Les pratiques sont toujours les mêmes. Vous imaginez, on a fait trois ou quatre fois le stade plein et à la fin on reçoit seulement que 1,8 000.000 DA. C’est ça que les gens appellent le professionnalisme ?»

«Les joueurs seront régularisés cette semaine»

«Je ne comprends pas pourquoi c’est seulement au CRB qu’on parle de la régularisation des joueurs ! Pourquoi ailleurs, on n’aborde pas ce sujet ? Est-ce seulement la direction du CRB qui n’a pas régularisé ses joueurs ? Donnez-moi un seul club qui a achevé cette procédure à part l’USMA ? Des grandes équipes ne l’ont pas fait pour le moment. Enfin, mes joueurs recevront leur argent cette semaine.» Propos récuellis par H. A. B.

L

Un espoir qui monte. Ph : Maracana

Justement, en parlant du championnat, trois matchs d’enfer vous attendent pour clôturer la phase aller, comment imaginez-vous le reste du parcours ? Vous savez, ce sont justement ces trois matchs qui définiront la valeur de notre équipe. On parle beaucoup et on dit que le CRB affrontera de grandes équipes, et alors, nos résultats n’ont convaincu personne ? Nous aussi, on possède une grande équipe qui est capable de jouer face à n’importe quelle formation. Sur le terrain, on joue onze contre onze et on n’a pas à craindre n’importe qui. Aussi, si on veut vraiment jouer les premier rôles, c’est à partir de ces trois matchs que le chemin va se dessiner. Entretien réalisé par Hillal Ait Benali

Kerbadj intransigeant Ph : Maracana

Premier test en coupe pour le CRB

e CR Belouizdad, qui a réussi à renouer avec la victoire vendredi passé au stade du 20-Août face à la formation du WAT sur le score d’un but à zéro et ce, après deux défaites consécutives contre l’USMAn et l’USMH, se focalisera cette semaine sur la préparation du premier test comptant pour les 32es de finale de la coupe qui l’opposera à un autre CRB. Ce dernier en réalité est le CRB Sendjas qui évolue en ligue Interrégions et que les Belouizdadis ne connaissent pas grand-chose de lui. Les camarades d’Amine Aksas qui ont bénéficié d’une journée de repos dimanche passé ont repris le chemin des entraînements le lendemain avec au menu une séance de musculation à la salle de Chéraga. La journée d’hier était consacrée exclusivement pour la préparation de cet important rendez-vous. Le staff technique sous la houlette du coach argentin Gamondi a axé dans un premier temps son travail sur une préparation physique de ses hommes et ce, afin qu’ils soient au top de la forme le jour du match avant de procéder comme ce fut le cas à chaque reprise à l’enceinte du stade de Ruisseau à des exercices technico-tactiques. Même si le Chabab part favori pour ce match, Gamondi a exhorté ses poulains à bien se concentrer sur leur sujet et à ne

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

pas tomber dans la facilité. Message reçu par les joueurs qui se sont remis au travail avec plus de volonté et de fermeté surtout après savoir repris la confiance après le dernier succès à domicile.

Mammeri et Mekhout participeront au match de coupe

N’ayant pas pris part à la dernière rencontre du championnat face au WAT en raison des suspensions, les deux défenseurs du Chabab, Mekhout et Mameri seront de retour à l’occasion du match de la coupe qui opposera leur équipe au CRB Sendjas vendredi prochain.

Boukria sera absent

Contrairement à ses deux coéquipiers cités et qui vont reprendre la compétition avec ce premier match pour le compte des 32es de finale de la coupe, le jeune joueur Lyes Boukria manquera la partie en raison d’une blessure reçue lors du match face au WAT et qui l’a contrait de céder sa place à la 14e minute à son coéquipier Boukedjane. Boukria, qui souffre d’une déchirure musculaire, sera aussi contraint de rater le derby face à l’USMA puisque son retour ne se fera pas dans moins de deux semaines. H. A. B.


08 USMH

Hanitser sera opéré début janvier

Finalement, le joueur harrachi Sofiane Hanitser a pris hier avec son médecin rendezvous pour début janvier comme date où il devra se faire opérer des ligaments croisés. C’est ce qui nous a été confirmé par le joueur lui-même au cours d’une conversation téléphonique. Hanitser nous a fait savoir qu’il va se reposer quelques jours chez lui à Oran jusqu’à la fin de l’année, c’est-àdire trois jours, avant de rentrer sur Alger pour rejoindre la clinique où il devra subir cette opération chirurgicale. Seulement, fait inédit, Sofiane Hanitser ne sait pas encore dans quelle clinique il va subir cette opération.

Belbachir a rejoint les entraînements hier

Comme nous l’avions annoncé dans notre édition d’hier, le gardien de but de l’ES Mostaganem, Belbachir, a rejoint hier les entraînements de l’USMH. Ce jeune gardien de 19 ans effectuera des tests avec la formation harrachie avant que Haniched et Charef prennent une décision sur son sort. Selon toutes vraisemblances, il sera maintenu dans l’effectif harrachi. L. S.

g Entretien réalisé par LOTFI SALHI

Azzedine Doukha, le gardien de but international de l’USM El Harrach, joint hier par téléphone, nous a affirmé que tout se passe bien dans le camp de l’équipe nationale A’ avec laquelle il est en stage depuis avant-hier. Sujet à des critiques après le but qu’il avait encaissé lors de la dernière sortie de son équipe en championnat, le gardien de but harrachi nous dit que ce stage de la sélection tombe à pic. Doukha estime qu’il va se refaire une santé en sélection et oublier un peu ses malheurs en club. Le N°1 harrachi se dit aujourd’hui plus concentré avec la sélection nationale avec laquelle il compte réaliser un excellent parcours en coupe d’Afrique, le mois prochain au Soudan. Comment se passe pour vous le stage avec l’équipe nationale A’ ? Dieu merci, tout se passe bien pour nous les joueurs et les conditions de travail en sélection sont absolument parfaites, nous ne manquons de rien. On travaille d’arrache-pied afin d’être au mieux lors du match contre

le Tchad. Pour ce qui me concerne, je ne vous cache pas que ce stage tombe vraiment à pic après la défaite et le but concédé au Khroub face à l’ASK. Et pourquoi donc ? Vous n’êtes pas sans savoir que certaines parties dans et autour du club voulaient m’imputer la défaite du Khroub, et cela je l’ai mal vécu parce que j’ai toujours assumé mes responsabilités. En tout cas, ce stage arrive au bon moment, il va me permettre d’oublier un peu ce qui s’est dit autour de cette rencontre. Là, en sélection, je vais me refaire une santé et me remonter le moral. Revenons à la rencontre de l’ASK justement et le but que vous avez encaissé dans cette rencontre ? Premièrement, permettez-moi de vous dire que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire dans Maracana de samedi la déclaration faite à ce sujet par mon entraîneur, M’hamed Haniched qui m’a défendu et apporté son total soutien, je remercie votre journal pour avoir publié cela, parce que cela m’a fait beaucoup de bien et remonté le moral. Maintenant, pour revenir sur ce match, cette action et ce but encaissé, je crois que Haniched a été très explicite à ce sujet, mais il est de

Un attaquant émigré est à l’essai à El-Harrach

IL JOUE

A

LIGUE 1

DOUKHA : «LA SÉLECTION POUR OUBLIER UN PEU» Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

DANS LE CHAMPIONNAT D’ÉCOSSE

ussitôt dit, aussitôt fait. Charef avait demandé des renforts en attaque et ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Le lendemain, les dirigeants harrachis ont fait venir un jeune émigré pour le mettre à l’essai. C’est, nous dit-on du côté de la direction du club, un agent de joueur qui aurait proposé ce jeune attaquant de dix-neuf ans aux dirigeants harrachis. Ces derniers l’ont aussitôt mis à la disposition du coach qui va lui faire subir des tests. Ce jeune s’entraîne depuis hier avec l’équipe première de l’USMH. C’est un attaquant de pointe évoluant dans une équipe de deuxième division en Ecosse. Pour l’heure, nous ne connaissons pas grand-chose sur lui sauf que c’est un élément ayant été formé en France et qui aurait de bonnes dispositions physiques. En tout cas, ce jeune s’entraîne et s’entraînera jusqu’à la semaine prochaine avec l’équipe harrachie et serait même

aligné dans un match amical que devra jouer l’USMH cet après-midi contre le CRB Dar El-Beida. C’est au cours de cette rencontre et certainement une autre, au programme la semaine prochaine, que l’entraîneur en chef de l’USMH, Boualem Charef, aura une idée précise sur les qualités de cet attaquant. S’il venait à convaincre l’entraîneur en chef harrachi, cet attaquant serait d’un apport certain pour l’équipe qui perd à michemin du championnat un de ses meilleurs atouts en attaque, Sofiane Hanitser. D’ailleurs, c’est pour combler la défection de ce dernier que Boualem Charef avait demandé des renforts. Et puis, il faut noter à la fin que, même si ce jeune attaquant est maintenu dans l’effectif harrachi, il faudra encore aller chercher un autre joueur dans ce compartiment qui constitue le maillon faible de l’équipe. L. S.

DAR EL-BEIDA POUR REMPLACER BOUDOUAOU Finalement, l’USM El-Harrach croisera le fer aujourd’hui avec CRB Dar El-Beida au lieu de l’ESM Boudouaou. C’est ce que nous avons appris auprès d’un des membres du staff technique du club harrachi. Celui-ci nous a fait savoir que l’entraîneur de l’ESM Boudouaou, Saïd Boutaleb, lui-même ancien joueur de l’USMH, s’est excusé auprès de ses homologues harrachis de cette défection, et ce pour des considérations purement techniques. Afin de meubler cette journée, l’entraîneur harrachi a donc cherché et trouvé un autre sparring-partner en la formation de Dar El-Beida. Alors, les deux équipes se donneront la réplique aujourd’hui au stade du 1er-Novembre de Mohammadia.

mon devoir aussi d’essayer d’expliquer à ceux qui pensent qu’un gardien de but est là pour ne pas encaisser de but. Alors, pour ce match, disons que j’avais passé une première mitemps à me rouler les pouces, il n’y avait pratiquement aucun ballon à négocier, aucune action dangereuse des locaux. Ce qui reviendrait à dire que j’étais froid, ce fut la même chose en seconde période, sauf que cette fois-ci je reçois une balle et calcule mal sa trajectoire ; la suite, tout le monde la connaît, il y a eu but pour l’ASK. Il faut être sur place et avoir déjà fait ce métier pour comprendre pourquoi et comment un gardien de but fait parfois de faux calculs de la trajectoire. Eh bien, ce jour-là, il y avait un vent violent et il m’était difficile de prévoir la trajectoire du ballon. Mais par là, je ne me justifie pas, j’assume pleinement.

C’est la forme. Ph : Maracana

Mais vous réussissez quand même, une bonne saison avec l’USMH, vous êtes titulaire, vous êtes en sélection, les offres ne manquent pas… C’est l’embellie… Pour le moment, je me concentre sur mon équipe et la prochaine coupe d’Afrique au Soudan, pour le reste, je vous prie de me croire, je ne m’en soucie guère. J’ai aujourd’hui des préoccupations plus intéressantes que celles de chercher qui m’a fait une offre et qui ne l’a pas fait. L. S.

CHAREF REFUSE BOURAHLI

Selon des sources proches du staff technique harrachi, l’entraîneur en chef de l’USMH, Boualem Charef, a refusé l’arrivée d’Amir Bourahli qui lui a été proposé par l’agent du joueur. Notre source affirme que cet agent avait pris langue avec Charef avant la rencontre de l’ASK, mais Charef, catégorique, a affirmé qu’un joueur comme Bourahli ne peut pas apporter plus à son équipe. ETUDE NOTARIALE DE CHERAGA MAÎTRE OUADI MENNI H. LOT BOULANGERIE INDUSTRIELLE N°232 AMARA

Dépôt de procès-verbal de l’assemblée générale extraordinaire CODE 62/24 Aux termes d’un acte établi par le notaire soussigné le 15 novembre 2010 et en cours d’enregistrement, il a été constaté le dépôt de procèsverbal de l’assemblée générale extraordinaire de la «SARL STORES AMMARI» située au 10, Bd Emir Khaled, Bologhine, Alger, qui contient : Annulation de l’augmentation de capital de deux millions dinars (2 000 000 DA) et maintien du capital social à cinq cent mille dinars (500 000 DA) divisé en cinq cents (500) parts sociales de mille dinars (1000 DA) chacune. Le notaire

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1 ESS

09

La défense, ce maillon faible Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

g Par YASSER MALKI

Alors que tout le monde a été unanime à dire que le compartiment défensif de l'ESS constituait le point fort de l’équipe, voilà que cette saison, il est devenu le maillon faible.

des contre-performances, dans son antre même.

Le problème est dans l’axe

I

l faut dire que, depuis le début de la saison et bien que l'Entente possède des joueurs expérimentés dans ce compartiment en plus de recrutement de bons défenseurs, à l'image de Benmoussa et Hachoud, le rendement de ce secteur est jugé en dessous de la moyenne. D’ailleurs, plusieurs buts ont été encaissés sur des erreurs de marquage et de positionnement, voire d’un manque de concentration flagrant. Ce qui lui a souvent coûté des buts dans les dernières minutes. Les exemples ne manquent pas. On peut prendre par exemple le match de vendredi dernier face à l'ASO. La défense sétifienne, qui était renforcée, jouant avec trois défenseurs dans l'axe, a encaissé encore une fois un but suite à des erreurs impardonnables. L’équipe aurait pu éviter ce but dans les toutes dernières minutes n’était le manque de concertation qui a fait perdre encore le point du nul qu’ils regretteront certainement. Cela sans parler aussi des buts encaissés

sur des erreurs de marquage et de positionnement qui ont coûté à l’équipe une défaite à l'extérieur face à la JSMB. Aujourd’hui, le compartiment défensif de l'ESS est classé deuxième, avec 8 buts encaissés en 12 matches joués. Une situation qui inquiète et qui ne reflète guère l’image de ce club réputé coriace en défense.

Des changements à chaque match

Depuis le début de saison, l'excoach Gianni n’a fait que pallier les défections de joueurs, surtout au niveau du compartiment défensif qui souffre de l’absence de véritables doublures. Même après le recrutement de Benmoussa et Hachoud cette saison, la défense n’arrive toujours pas à retrouver ses marques. Il faut dire que,

depuis le début de cette phase aller, les éléments de ce secteur n’ont jamais été reconduits deux fois de suite. A chaque match, il y avait une défection et même deux. Ce qui obligeait Gianni à trouver des solutions pour y remédier, non par des doublures, mais par des joueurs reconvertis, comme c’était le cas avec Hachoud qu’on a affecté à différents postes. Sur les 12 matches qu’il a disputés, Hachoud a évolué à gauche, à droite, puis au milieu. Tous ces changements ont eu une répercussion négative sur le rendement de la défense qui, même après douze journées, n’a pas encore trouvé ses automatismes, notamment dans l’axe, qui commence à inquiéter sérieusement le staff technique. C’est ainsi que l'ESS n’a pu éviter

Il faut dire que le remaniement de ce compartiment a coûté cher à l’ex-coach Gianni cette saison car même lui n’a pas caché ses appréhensions. Pour preuve, il n’arrête pas d’affirmer que ce compartiment pose problème, pourtant composé d’éléments chevronnés mais qui n’arrivent toujours pas à créer cette symbiose qui fait la force de certaines formations. Bien qu’elle compte en son sein deux éléments très expérimentés, Laïfaoui et Belkaïd, la charnière centrale sétifienne n’est pas au point. C’est ce qu’a signalé le coach après la fin de la rencontre devant l'ASO. D’ailleurs, ce dernier a joué lors de cette rencontre carrément avec trois axiaux pour mettre un peu d’ordre et bloquer surtout les attaques de l’ASO.

Ce n’est pas pour critiquer ces joueurs, mais seulement soulever ce problème pour se remettre en cause. Avec une moyenne de 1 but encaissé par match, la défense sétifienne commence à inquiéter plus d’un parmi les fans. Il est certain que les joueurs sétifiens regrettent les matches perdus à cause de leur défense qui ne marche pas bien cette saison. Mais il faut dire que les changements opérés cette saison par l'ex-coach dans ce compartiment, puisque 50 % la défense a été remaniée, sans oublier la reconversion de Hachoud qui n’a pas l’habitude de jouer sur le flanc gauche, sont parfois la cause de cette débâcle. Même s’ils ont joué pas moins de douze matches ensemble cette saison, sans oublier les matches amicaux d’intersaison, au nombre de 8, le compartiment défensif n’est toujours pas au point. Y. M.

FERRADJI DEVAIT RÉCUPÉRER SA LETTRE DE LIBÉRATION HIER

A l'Entente depuis trois saisons, le très expérimenté gardien de but n’a pas réussi à s’adapter au sein de sa nouvelle équipe. L’ancien sociétaire de la JS Kabylie a donc demandé sa lettre de libération pour aller monnayer ses talents ailleurs. C’est hier que le n°1 de l'ESS devait rencontrer son président, Abdelhakim Serrar. En plus de Ferradji, le nom d'Ambane figure également sur la liste des joueurs libérés. L’ancien gardien de l'OMR devra, selon toute vraisemblance, rebondir du côté de Bordj.

PUBLICITÉ

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


10

MCEE

El Eulma à la croisée des chemins Les messages de détresse du président Bouden à propos de la crise financière qui secoue le club depuis quelques mois n’ont pas eu d’écho ni de la part des enfants la ville ni de la part des élus locaux qui ont tourné le dos à cette équipe et, finalement, les dirigeants du MCEE, qui ont déboursé pas moins de 6 milliards de leurs poches, ont annoncé qu’ils ne pouvaient plus diriger un club dont les caisses sont vides. Bouden va partir après le dernier match de la phase aller et laissera le MCEE en bonne position dans le tableau. Le 18 janvier prochain, le MCEE sera à la croisée des chemins. Y. M.

LIGUE 1

OBJECTIF : QUALIFICATION EN COUPE ET 4 POINTS EN CHAMPIONNAT Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

Récolter 4 points, prochain objectif

g Par YASSER MALKI

Après deux défaites consécutives concédées respectivement contre la JSMB et le Mouloudia de Saïda, les coéquipiers de Sahraoui ont assuré vendredi dernier l’essentiel, en battant les joueurs de la ville des Roses par la plus petite des marges (1-0).

U

ne victoire qui fera certainement beaucoup de bien à l’équipe qui traversait une période délicate depuis longtemps, d’autant plus qu’il s’agissait d’une importante affiche contre l’USMB. Le nouvel entraîneur eulmi, qui se trouvait

dans la tribune d’honneur du stade Messaoud Zeggar, a déclaré après la rencontre que cette équipe pourrait revenir en force en championnat, du moment que c’est le même effectif qui a atteint la saison passée la 7e place en battant les meilleures équipes d’Algérie, à l’image de l'ESS et la JSK. En effet, les joueurs n’avaient pas droit à l’erreur lors de cette rencontre, car un autre résultat négatif aurait semé le doute au sein de l’effectif qui connaît un passage à vide terrible. Par ailleurs, la venue de Bira à la tête de la barre technique motivera certainement les joueurs qui ont montré leur satisfaction sachant qu’ils allaient l’avoir comme coach vu ses compétences et sa méthode de travail. Le prochain test de Bira avec le MCEE sera certainement facile, du

HEMMAMI : «Nous remonterons la pente» g Entretien réalisé par YASSER MALKI

Tout d’abord, comment se déroule la préparation de l’équipe ? La préparation se déroule comme il se doit et nous sommes concentrés sur notre travail. Notre groupe est serein, surtout après notre victoire face à l'USMB qui a fait beaucoup de bien à l'équipe, avant de reprendre la compétition d’autant plus que notre prochain match ce sera en coupe d’Algérie. Donc, on doit être prêts pour ce rendez-vous. Un mot sur le dernier match amical face à l'USMB ? Puisque notre équipe n'avait pas gagné en championnat depuis quatre rencontres, nous étions dans l'obligation de battre l'USMB quelles que devaient être les circonstances. Cette victoire est venue au bon moment, car ç’aurait été trop de rester cinq matchs sans gagner. Mais lors de cette rencontre, le MCEE n’a pas convaincu sur le plan du jeu… C’est vrai que le jeu n’a pas été très bon et la manière n’y était pas non plus, mais c’était une confrontation que nous devions gagner et nous avions peur d'un autre échec. Il ne faut pas oublier aussi que la moitié des joueurs titulaires n’ont pas pris part à cette rencontre. Nous n’avons pas fait un grand match vendredi dernier, mais le plus important pour nous c’était de gagner. Jusqu'à maintenant, le MCEE a fait un moyen parcours ; comment voyez-vous le reste du chemin ? Avec 17 points jusqu'à maintenant, je pense que le MCEE a fait un moyen parcours et nous pouvions même faire mieux

du moment que nous avions raté des matches chez nous, mais le plus important est d’être dans la première moitié du classement et nos bons résultats en début de saison nous ont permis de reprendre confiance et de gérer comme il se doit cette première phase du parcours. Pour ce qui est du reste du championnat, les matches seront de plus en plus difficiles. L’essentiel est de faire un sans-faute chez nous et d’essayer de ramener le maximum de points de nos déplacements. Pensez-vous qu'Eulma a les moyens d’atteindre son objectif qui est le maintien ? Nous sommes au milieu du tableau avec 17 points et jusqu'à maintenant nous sommes sur la bonne voie. Il nous reste à confirmer ces bons résultats lors de la phase retour. Le plus important, c’est de gagner nos matches ici à Eulma. Ce samedi, vous allez jouer la coupe d’Algérie face à Doucen. Comment se présente cette rencontre ? La coupe d’Algérie a un goût à part et tout le monde veut la remporter. Le match de ce samedi sera le choc de ce tour, du moment que cela va se jouer entre deux équipes qui ne sont pas de la même division et chacune voudra passer au prochaine tour de cette compétition. Notre effectuerons le déplacement à Biskra pour s’en retourner avec le ticket de la qualification. Le MCEE veut faire un grand match et gagner afin de passer au prochain tour et même si la rencontre ne sera pas du tout facile, notre équipe veut aller le plus loin possible dans cette aventure. Y. M.

moment que l’équipe affrontera le 31 décembre l’équipe de Doucen à Biskra pour le compte du 32es de finale de la coupe d’Algérie.

Il était impératif de gagner

Une victoire contre l’USMB était plus qu’obligatoire pour le MCEE, afin de se réconcilier avec les supporters qui n’ont pas digéré le fait de voir leur équipe favorite traverser des moments vraiment difficiles, et perdre devant des équipes moyennes en championnat. Ce résultat positif motivera les joueurs qui espèrent retrouver les beaux jours de la saison passée et évoluer devant des gradins archicombles, comme ce fut le cas lors des précédentes saisons où l’affiche MCEE-USMB avait une grande importance par les spectateurs.

PUBLICITÉ

Une fois les gains de la rencontre empochés, les joueurs de MCEE doivent absolument oublier cette rencontre et penser aux prochains rendez-vous qui seront décisifs pour l’équipe. Mis à part le premier tour de la coupe d’Algérie qui opposera le MCEE à Doucen au stade Allia de Biskra, les Eulmis accueilleront l'USMH, après un déplacement dans la capitale de la Soummam pour affronter la JSK. Deux succès à Tizi et Eulma permettront aux Vert et Rouge d’occuper la septième place du classement, soit une place sur le podium, avant la fin de la phase aller.

Reprise hier après-midi

Les Eulmis ont bénéficié de 48 heures de repos. Le staff technique que conduit désormais Bira a programmé la reprise des entraînements pour hier dans l'après-midi, avec comme principale mission la préparation du match de coupe face à Doucen. Auréolés de leur succès face à l'USMB, les Eulmis devraient se présenter le moral gonflé à bloc. Ainsi, le staff technique devra mettre en place un programme à même de réussir le premier tour de la coupe d’Algérie, une épreuve dans laquelle les Eulmis veulent atteindre les tours les plus avancés. Y. M.

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DES TRAVAUX PUBLICS DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS DE LA WILAYA DE BLIDA

AVIS DE RECRUTEMENT La Direction des travaux publics de la wilaya de Blida organise un concours sur épreuves pour le recrutement du grade indiqué ci-après : Grade

Ingénieur d’Etat en travaux publics

Nombre de postes

02

Mode de recrutement

Conditions de recrutement

Diplôme d’ingénieur d’Etat en Travaux Publics ou Génie Civil Concours sur option voie et ouvrage d’art épreuves génie civil polytechnique géotechnique - mécanique électromécanique

- Les dossiers doivent être constitués de : - Demande manuscrite de participation au concours dûment signée - 02 photos d’identité récentes - Copie certifiée conforme de la carte d’identité nationale - Copie certifiée conforme du diplôme - Attestation de position vis-à-vis du SN, copie légalisée - Extrait du casier judiciaire n° 3 (en cours de validité) * Les candidats admis au concours sur titre ou sur épreuves doivent compléter leurs dossiers par : • Certificat de nationalité • Extrait de naissance et/ou fiche familiale pour les candidats mariés • Certificat médical (phtisio-général) • 04 photos d’identité récentes * Les dossiers de candidature doivent être déposés dans un délai de 20 jours à compter de la date de la publication dans les journaux, à la Direction des travaux publics, rue, 11 Décembre 1960 Ex-sise 06 route Ahmed Zabana Blida (09000). Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010 - Anep N° 837 520

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1 USMAn

11

RÉSULTATS EN DENTS DE SCIE ET INQUIÉTUDE Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

g Par MILOUD TOUADJINE

Rien ne va plus à l’USM Annaba, l’équipe traîne au bas du tableau et enregistre de mauvais résultats, bien qu’elle joue bien.

T

out le monde attend le mercato pour faire venir des joueurs de cran pouvant aider le club à sortir de la zone rouge. Effectivement, l’USMAnnaba ne gagne plus, elle a fait match nul lors de la 12e journée face à l’ASO Chlef, puis a perdu par un score étriqué (1-0) face au CABBA, et se déplacera à Sétif avant de recevoir l’USMAlger, où la rencontre se jouera à huis clos. Il faut dire que le calendrier n’arrange pas les affaires du coach Mustapha Biskri, et c’est l’inquiétude à Annaba à cause de ces mauvais résultats persistants, où le club phare de la ville de Sidi Brahim traîne à la 11e place avec 13 points seulement. Les équipes qui traînaient au bas du tableau au début de saison enregistrent un réveil impressionnant et engrangent toutes les points des rencontres jouées à domicile, hormis Annaba qui a perdu déjà 6 points at home. Les Bônois ont enregistré trois matches nuls à domicile. C’est dire que le club bônois n’avance pas et rate encore des sorties et surtout en cette fin de cette saison où il se déplacera à Sétif pour croiser le fer avec la solide équipe sétifienne de l’ESS. Annaba est à la traîne et tout le monde s’inquiète, car les jours prochains seront plus difficiles, et le championnat n’est guère facile pour l’équipe de

Le rachat est inévitable. Ph : Maracana

Lalla Bouna. Pourtant, face au CABBA pour le compte de la 13e journée, Annaba a bien joué et est même partie inquiéter son vis-à-vis, le CABBA. En effet, cette empoignade s’est caractérisée par un léger avantage des Bônois qui se sont montrés mieux organisés tactiquement, notamment au milieu du terrain grâce au tandem DifMekioui, et qui ont raté de nombreuses occasions faute de concentration. Avec ses 13 points au total, Annaba est lanterne rouge, car les autres équipes menacées se sont ressaisies, à l’image du CABBA qui est à la 16e position avec 10 points, l’ASKhroub 13e avec 12 points, le WATlemcen à la 13e position avec 12 points également. D’autres équipes s’éloignent progressivement de la

«Nous devons travailler davantage»

BOUTERBIAT : g Entretien réalisé PAR AMAR AÏT BARA

L’USM Annaba aura à affronter, pour le compte de la 14e journée, l’ESS. Pour en savoir plus sur l’état d’esprit du groupe, nous avons accosté le milieu de terrain Bouterbiat. Vous allez vous déplacer deux fois consécutivement. Un mot ? Oui, effectivement, on doit se déplacer par deux fois dans les Hauts-Plateaux pour affronter l’ESS d’abord, puis l’USMA, cela ne nous inquiète pas, mais cependant on doit gagner nos matches à domicile. Comment voyez-vous la fin de la phase aller ? Plutôt bien, nous essayerons d’accrocher d’abord l’ESS, et la 15e rencontre sera face à l’USM Alger, qu’on devra impérativement battre ; pour le reste, on verra plus clair dès la phase retour. Ne pensez-vous pas que vous auriez pu récolter quelques points de l’extérieur ? Nous avions eu l’opportunité de revenir avec au moins deux points de l’extérieur, surtout face au MCO et la JSK, où nous avions raté de vraies occasions de scorer et où nous avions encaissé à chaque fois un but dans les toutes dernières minutes. Nous comptons glaner des points lors de nos prochains déplacements, mais pour cela il faut travailler. En parlant de l’extérieur, vous faites allusion à l’ES Sétif ? Oui, je parle de Sétif et du derby de l’Est qu’il faudra remporter. Qu’en est-il de votre prochain adversaire, l’ESS ?

C’est un match difficile, l’ESS a besoin de points au même titre que nous. Ce n’est pas Sétif qui me fait peur, mais plutôt les blessures et les sanctions de mes coéquipiers, surtout les défenseurs. A l’USMAnnaba, il n’y a aucune doublure ; donc, le coach a nécessairement besoin d’improviser. Comment allez-vous jouer face à l’ESS ? Renforcer le milieu de terrain, voire procéder carrément à la mutation du milieu de terrain en mission défensive et en ce sens, je pense aux deux Dif, Abdelhamid et Toufik. Donc, vous êtes pessimiste pour cette rencontre face à l’ESS ? Pas du tout, nous ne baisserons pas les bras contre l’ogre sétifien, malgré qu’elle soit une équipe forte. Malgré tout, nous devons jouer sans complexe et demeurer vigilants pour espérer un bon résultat ; espérerons seulement que les débats se dérouleront sans dégâts. Annaba a besoin de points pour se repositionner, mais pour réussir, il faut y mettre du cœur et faire beaucoup d’efforts. Un dernier mot... Annaba a besoin de toutes ses substances, on doit s’unir pour mettre en place une grande équipe. En ce qui me concerne, je demande à tous nos fans de se déplacer pour nous soutenir, car on a besoin d’eux, surtout dans ces moments difficiles. Une fois les efforts et les forces conjugués, on peut réussir et faire un bon parcours. A. A. B.

zone dangereuse, alors qu’au début de saison elles n’avaient gagné aucun match, telles que l’USM Blida qui se repositionne à la 11e place avec 13 points. Toutes ces équipes ne perdent plus à domicile et récoltent le plus de points possibles, et ceci n’arrange pas les affaires de l’USM Annaba qui reste toujours à la traîne ; espérons pour elle un mercato radieux avec l’arrivée de joueurs d’expérience pouvant sauver le club de l’agonie. Après ces résultats négatifs, Annaba devra se ressaisir et rendre le sourire aux supporters envahis par le doute et qui ne voient plus leur équipe gagner. A la lecture du classement général, les équipes menacées font de bonnes affaires, à savoir l’ASK, le CABBA, le WAT et l’USMB. Même face au CABBA, les pro-

tégés du coach Biskri n’ont pas eu le bonheur devant la lanterne rouge bordjie et ils s’en veulent terriblement d’avoir raté l’occasion de revenir à la maison avec au moins un point du match, voire les 3 points de la victoire. Les coéquipiers de Ali Guechi n’arrivent plus, plutôt ne réussissent plus à renouer avec la victoire après plusieurs faux pas à domicile et des défaites à l’extérieur. Enfin, Annaba fait toujours les frais de ses déplacements, alors que sa peu reluisante place de lanterne rouge ne l’autorisait pas un quelconque faux pas ni à domicile ni à l’extérieur. Ces faux pas concédés inquiètent les amoureux de l’USMAnnaba. L’équipe, version Mustapha Biskri, n’arrive pas à retrouver son rythme de croisière pour quitter le bas du tableau. Une position qui n’est pas du tout en rapport avec les grandes potentialités dont elle dispose, mais plutôt le manque de maturité de son compartiment offensif qu’il faudrait renforcer avant qu’il ne soit trop tard. Pourtant, ce même effectif a toujours convaincu les puristes de par le niveau technique appréciable, mais sans concentration des attaquants. Annaba reste sur 6 défaites, 3 victoires et 4 nuls, dont 3 à domicile et un seul ramené de l’extérieur. Il est temps de voir l’USMAnnaba réagir, elle qui a perdu déjà 6 points à domicile, après 3 matches nuls enregistrés face à l’USMB, le MCEE et l’ASO Chlef. L’USMAnnaba demeure une équipe peu coriace et très fébrile à l’extérieur qui se fait piéger facilement. A. A. B.

LE WIDAD SE PRÉPARE POUR LA COUPE g Par SEBAÏHI TANI SMAÏN

Au moment où l’on s’attendait à un réveil du Widad de Tlemcen, notamment après la bonne prestation fournie à domicile lors de la précédente journée face au Mouloudia d’Oran, où les Bleu et Blanc sont passés complètement à côté de leur sujet, au grand dam de leurs fans.

R

entrés bredouilles de leur déplacement à Alger, les Widadis ont perdu quelque peu de leur certitude après l’échec subi au 20 Août face au CRB. En dépit de cette contre-performance, les poulains de Amrani n’ont pas démérité, puisqu’ils ont gratifié le public d’un football chatoyant. La satisfaction a été totale vis-à-vis des supporters du rendement des plus rentables des coéquipiers de Boudjakdji qui ont fait montre d’une constante progression depuis le derby WATMCO. La pâte de Amrani commence à prendre forme vu le travail colossal entrepris par ce technicien depuis son arrivée au Widad, les joueurs se sont libérés psychlogiquement et la joie de jouer a été retrouvée, ce qui augure de lendemains meilleurs. Dans cette optique, et pour ce qui est du prochain match de coupe d’Algérie, la troupe à Amrani se prépare convenablement pour affronter, lors du prochain tour de la coupe

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

WAT

d’Algérie, l’actuel leader, l’ASO Chlef, dans un match explosif vu que ces deux équipes sont considérées par les puristes de la balle ronde comme étant des spécialistes de cette épreuve populaire. Aux entraînements, il règne une bonne ambiance, ce qui prouve que les joueurs sont prêts pour cette confrontation et ne désespèrent pas pour une probable qualification au prochain tour, car le challenge est intéressant et dans cette épreuve, il y a toujours eu des surprises. Les joueurs sont prêts et décidés à jouer le tout pour le tout, même si l’ASO Chlef est une coriace équipe qui de surcroît évoluera devant son public. Ça sera quand même une rencontre difficile pour le deux formations, car il s’agit d’un match de coupe où tout peut arriver.

Trois Maliens attendus à Tlemcen

Trois joueurs espoirs internationaux maliens sont attendus au cours de la semaine à Tlemcen pour subir des tests en vue d’un éventuel recrutement.

Probable échange Berramla-Yalaoui

De source autorisée, nous apprenons que le milieu de terrain widadi, Berramala Tayeb, sera échangé avec l’attaquant kabyle, Yalaoui. Les directions des deux clubs, tlemcénien et kabyle, sont sur le point de trouver un accord pour une éventuelle permutation ; il reste maintenant quelques détails pour finaliser cet échange. S. T. S.


12

Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

LES BÉJAOUIS AFFÛTENT LEURS ARMES… Avant le match de coupe face à l’ASAM

JSMB

La colére de Boualem Tiab

Les dirigeants béjaouis ne sont sûrement pas satisfaits des deux déconvenues de leur équipe. Deux déconvenues qui ont quelque peu retardé l’échéance des Vert et Rouge quant à briguer une place sur le podium durant cette phase aller. Boualem Tiab semble être dans tous ses état et s’apprêterait même à prendre des mesures afin de mettre fin à une situation qui va à l’encontre de tout ce qui a été fait jusque-là par les dirigeants béjaouis. Aussi, si mesures il y a, on pense que le big boss béjaoui pourrait demander, d’abord et avant tout, plus d’efforts à Djamel Menad, et va sûrement l’exhorter à viser carrément les deux premières places comme objectif de l’équipe. Car, faut-il le rappeler, le président Tiab avait un jour déclaré que si des joueurs de grande qualité ont été recrutés, ce n’est pas pour jouer le maintien, mais bel et bien pour aspirer aux deux premières places. Récemment, Menad, lors d’un point de presse, avait exigé le recrutement de deux ou trois joueurs durant le mercato pour renforcer son équipe. Par la suite, Tiab pourrait alors demander à son entraîneur de libérer certains joueurs qui n’ont pas donné satisfaction lors de cette phase aller. Et là aussi, Menad était clair en déclarant qu’il ne libérera aucun joueur s’il n’y a aucune autre recrue. C’est dire que le président béjaoui va, cette fois, réitérer sa confiance à Menad à condition que ce dernier remette l’équipe sur les rails et fasse preuve de plus de fermeté pour un objectif que personne ne veut révéler, mais que tous les Béjaouis convoitent, caressent et… souhaitent depuis que leur équipe est parmi l’élite. A. Z.

LIGUE 1

g Par ABDELKADER ZOUGHAILECH

Place à la coupe ! C’est ce lundi que les Vert et Rouge ont repris le chemin du stade de l’Unité maghrébine afin de se préparer pour le match de coupe contre l’AS Aïn M’lila. Un match appréhendé par tous et, même si la différence du niveau est palpable, il n’en demeure pas moins que la rencontre s’annonce palpitante, indécise et pleine de… rebondissements.

«N

ous sommes en train de préparer ce match avec sérieux et volonté car nous sommes décidés à passer ce tour sans dégâts. Certes, l’adversaire est respectable, mais on n’a pas le choix et on est dans l’obligation de nous qualifier», nous a-t-on dit récemment. Un match donc que les Béjaouis sont en train de préparer pour le gagner. D’ailleurs, tous sont convaincus que la qualification au prochain tour ne fait pas de doute,

L’expérience va jouer un grand rôle et sera déterminante . Ph : Maracana

même si les M’lilis sont difficiles à manier dans leur propre fief. «Dans ce match contre l’ASAM, on estime que l’expérience va jouer un grand rôle et sera déterminante», a-t-on ajouté, avant de poursuivre : «Aussi, il n’est pas question de lais-ser passer cette occasion, non seulement pour nous qualifier mais aussi et surtout

BOULAINCEUR OUBLIÉ ?

Est-il fatigué ? Ph : Maracana

Que devient Boulainceur ? En effet, depuis un certain temps, ce jeune joueur, qui a réussi à s’imposer parmi les grands, ne figure plus au sein des Vert et Rouge. Serait-il fatigué ? Sûrement pas ! Rafik Boulainceur, qui avait effectué, lors de la saison précédente, un parcours honorable, donnait l’impression, pour cet exercice, d’être quelque peu en retrait. Pourtant, cet attaquant, pur produit de la JSMB, n’a pas tardé à devenir un joueur de qualité, un élément ne craignant pas la concurrence, même face à des joueurs de la trempe de Gasmi, Bouraba, N’jeng, etc. En effet, Boulainceur a réussi à s’affirmer et devenir un des joueurs sur qui pouvait compter l’entraîneur Djamel Menad. Il a pu se mettre en évidence et prouver qu’il était ce joueur racé, ce buteur qui ne manquait pas sa cible au moment opportun. «Il n’y a aucun secret à cela. Je travaille d’arrache-pied et je me donne à fond pour être toujours prêt à jouer dès qu’on a besoin de moi», nous disait-il souvent. Depuis quelque temps, Boulainceur est absent. Il continue, certes, à s’entraîner, mais n’est pas utilisé par Menad. Les raisons sont sans aucun doute multiples et seul le coach béjaoui les connaît. Serait-il saturé ? Serait-il en baisse de forme ? Toujours est-il que Rafik Boulainceur est un jeune élément qui a, à maintes reprises, prouvé que sa place se trouvait parmi les Vert et Rouge. Il est vrai que le retour en forme de Gasmi l’a quelque peu «évincé», mais connaissant sa détermination à bien faire et à aller de l’avant, on peut dire, sans risque de nous tromper, que le jeune Boulainceur va retrouver toute sa verve dans les joueurs à venir. Peut-être contre l’ASAM ? A. Z.

pour remonter le moral de tout le groupe.». C’est dire que Menad s’attelle actuellement à un travail purement psychologique, notamment après la défaite contre le MCO. Une défaite qui a perturbé toute l’équipe.

Contre l’ASAM et dans une compétition tout à fait différente, les poulains de Menad vont-ils relever la tête et retrouver la confiance qui est en train de leur échapper petit à petit ? A. Z.

MAROCI, L’AUTRE SOUCI DE MENAD ! Il sera absent contre l’ASAM

Une absence de marque. Ph : Maracana

Ce week-end, les poulains de Menad affronteront l’ASAM pour le compte des 32es de finale de la Coupe d’Algérie. Un match qui tombe apparemment au bon moment dans la mesure où les camarades de Belakhdar traversent une mauvaise passe et sont obligés de se remettre sur les rails pour éviter un autre mauvais résultat qui pourrait engendrer une crise aux conséquences imprévi-sibles et mener à des mesures… «draconiennes». Aussi, face à une équipe m’lilie qui manque d’expérience, l’occasion est donnée aux Béjaouis de se mettre en évidence et de faire preuve de leurs talents respectifs : «C’est un match où l’expérience aura son mot à dire», nous a-t-on dit, avant d’ajouter : «Cela ne veut pas dire que nous allons nous déplacer en conquérants. Le football n’est pas une science exacte et la Coupe d’Algérie a réservé des surprises de taille. Nous en sommes conscients, et c’est pour cela que nous nous préparons comme il se doit, tout comme nous n’allons pas sous-estimer notre adversaire qui peut nous créer des problèmes à tout moment.» Mais s’il y a des problèmes, c’est du côté des Vert et Rouge. En effet, le premier souci de Menad est, sans conteste, cette absence forcée de l’une des pièces maîtresses de l’équipe, à savoir Maroci. Une absence qui risque d’être ressentie au milieu du terrain, d’autant plus que le joueur en question a rempli, jusqu’à présent, convenablement sa mission. «L’absence de Maroci sera difficile à combler et même si l’effectif demeure riche, cela ne va pas empêcher Menad de se faire des soucis pour élaborer une stratégie de jeu sans un élément indispensable dans l’équipe», nous a-t-on dit. Toujours est-il, et même si Maroci sera le grand absent dans cette rencontre, les Vert et Rouge n’ont pas droit à l’erreur et doivent repartir dans la cité des Hammadites la qualification en poche. Un résultat contraire à cela risque de porter un coup à la… sérénité du groupe. A. Z.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1 JSMB S’il est une certitude, c’est que tous les Béjaouis ont été déçus par le parcours de cette première étape du championnat. En effet, après un débat prometteur des Vert et Rouge, ces derniers ont, quelque peu, recalé et ont connu différentes déconvenues, perdu des matches qu’ils avaient pris à la légère, donnant ainsi l’impression que seul le maintien était leur objectif.

De quels changements parle-t-on ? Maracana N°1305 — Mardi 28 Décembre 2010

M

ieux encore, les poulains de Menad, après avoir donné une fois de plus l’impression qu’ils avaient traversé le passage à vide, sont de nouveau retombés dans la facilité. Les déconvenues de l’ASK puis du MCO ont été aussi la goutte qui a fait déborder le vase au point où le président Boualem Tiab aurait déclaré qu’il allait prendre des mesures. En attendant que le big boss débarque à Béjaïa, l’on se demande alors si, sur le plan technique, des changements vont être opérés. A première vue, la réponse est affirmative dans la mesure où Menad n’a pas cessé de répéter à qui voulait l’entendre qu’il roulait avec 15 joueurs. Et les autres ? Seraient-ils insuffisants sur le plan technique ?

Le gardien n’a pas été utilisé à bon escient lors de cette étape pour des raisons que tous ignorent. Un gardien fatigué de son statut de remplaçant et qui pourrait changer d’air s’il trouve preneur.

Bouder

Kheyari

Recruté pour devenir le meneur de jeu de l’équipe, Mehdi Bouder n’a en fin de compte pas brillé durant cette étape. Pis, l’ex-meneur de jeu annabi n’a joué que quelques rencontres et, de ce fait, n’a satisfait ni dirigeants ni supporters.

Chouih

Engagé pour être titulaire, Chouih n’a joué qu’un seul match, contre l’ASK. Va-t-il accepter d’être un autre éternel remplaçant ?

Grâce à sa rigueur et son abattage, Zidane Mebarakou a eu tout de même la chance de disputer quelques matches. Son apport dans l’axe apporterait beaucoup de bien à la défense béjaouie. A moins que Menad... A. Z

qu’une bouchée de ce nain, venu sur le chemin de… l’ogre ! Mais dans cette contrée lointaine, le mot d’ordre a été donné. «Il n’est pas question de laisser passer cette chance. Le géant doit abdiquer.» Mission difficile mais pas impossible car, dans cette compétition, combien de nains ont fait pleurer des ogres, et quand bien même la logique a été bafouée, remise en question et réduite à sa plus simple… expression ! Dans cette contrée où le nain va accueillir le géant, tous s’accordent à dire que c’est l’occasion qui va permettre au nain de remémorer le passé et prouver, par là même, que ce géant dont on ne cesse de parler, a des pieds… d’argile. Dans ce conte de 90 minutes, qui aura raison, ce nain qui veut se refaire une popula-rité et brouiller toutes les cartes ou ce géant dont les pieds ne sont pas… d’argile ! La suite après le match. A. Z.

L’IVOIRIEN KONÉ À L’ESSAI

Djebaret

L’attaquant blidéen, Djahel Abdelouahab, n’a pas gagné la confiance du staff technique blidéen depuis la rencontre livrée par l’USMB face à l’ESS (5e j). Il n’a pas participé aux huit dernières rencontres de championnat. Lui qui était, la saison dernière, l’un des joueurs les plus constants de l’équipe, se voit cette saison chauffer le banc de touche. Djahel met les bouchées doubles pour retrouver sa forme, tout en espérant retrouver rapidement sa place dans le onze blidéen. Dans le cas où cette situation persiste, ses jours seront comptés à l’USMB à l’approche de la période des transferts d’hiver. T. A.

Un jeune plein de talent, un pur produit de la JSMB, mais qui n‘est pas encore utilisé à plein temps par le staff technique. Pourtant, tous estiment qu’il ferait un attaquant de pointe qui

C’est indiscutablement l’un des «contes» le plus captivant qu’on va vivre, ce week-end, pour le compte des 32es de finale de la Coupe d’Algérie. Dans une contrée lointaine, l’ASAM, inconnue, quand bien même autrefois elle eut ses moments de gloire, mais a dû abdiquer pour se retrouver dans une division dont on parle rarement, accueillera la JSMB, une grosse pointure, évoluant en championnat professionnel de Ligue I. La différence est de taille, mais le nain, représenté par l’ASAM, veut entrer par la grande porte de l’histoire et se refaire, en 90 minutes, une popularité qu’il avait perdue même auprès des siens. Ce nain accueillera un géant, la JSMB. Une formation qui recèle en son sein des joueurs d’expérience et de qualité, de la trempe de Zafour, Maïza, Kacem, Gasmi, etc. Des joueurs que même le sélectionneur national n’a pas hésité à convoquer en EN «A» et au sein des Verts… C’est dire que le géant compte s’affirmer en tant que tel et ne faire

Ils n’ont pas eu la chance qu’il fallait pour faire preuve de leurs talents et éventuellement de leurs capacités. Ils n’ont joué que quelques minutes durant cette phase aller.

Djahel espère retrouver sa place

Aourès

Mebarakou

peut faire la différence.

Aïn Mlila n’est pas si petit que ça !

Deux matches auront suffi pour que Menad ait un aperçu sur ce joueur du milieu de terrain.

Boudaradji et Laref

USMB

Deux matches ont suffi et déjà l’on parle du départ de ce joueur. De quoi se plaint Menad à son propos ? Nous le saurons bientôt.

13

g Entretien réalisé par AHMED TAHI

Approché à la fin de la séance d’entraînement d’avant-hier, hésitant quelque peu, Koné a tout de même accepté de répondre à nos questions. Présentez-vous à nos lecteurs. Je m’appelle Koné Ladji Tiezan, âgé de 22 ans, j’évolue au poste d’attaquant de pointe au club le SEWIE de Côte d’Ivoire. Quel est votre statut ? International espoir. Comment avez-vous atterri à l’USM Blida ?

Les contacts ont été effectués entre mon manager et un proche du président du club, lesquels ont abouti rapidement et voilà je suis parmi vous. A présent, vous êtes en période d’essai, n’est-ce pas ? Oui, je m’entraîne régulièrement avec le groupe, je montre mon savoir-faire et donne le meilleur de moi-même en cette période d’essai, et c’est au coach que revient la tâche d’évaluer mes capacités. Dans tout cela, la décision revient au staff technique et au président. Personnellement, si je suis là, c’est l’envie de jouer en Algérie, à l’USM Blida, qui me servira de première expé-rience. J’essayerai de répondre aux attentes des suppor-ters. Que pensez-vous de votre

nouvelle équipe ? C’est une formation composée de jeunes éléments qui ont du talent avec à leur tête un staff technique qui semble maîtri-ser parfaitement son sujet. Cela permettra à l’équipe de progresser. Ce qui m’a séduit, c’est surtout l’ambiance dans le groupe où je me sens très à l’aise. Comment vous sentezvous au sein du groupe ? Tous les membres du groupe blidéen (dirigeants, staff et joueurs) sont sympathiques et ont facilité rapidement mon intégration. D’ailleurs, je me suis familiarisé rapidement avec eux. Pour ce début, c’est déjà beaucoup et je compte réussir mon passage à l’USMB. T. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Le travail au quotidien Le coach blidéen Iaïche poursuit son programme de travail au quotidien comme à l’accoutumée, avec une rencontre amicale en milieu de semaine pour apporter les correctifs nécessaires aux erreurs constatées lors des rencontres de championnat. En prévision de la rencontre de Coupe d’Algérie qui aura lieu ce vendredi à Tchaker, les Blidéens ne semblent pas inquiets. Ce qui les intéresse, c’est comment remonter la pente en championnat. Avant de boucler la phase aller, ils recevront le MCA au stade Tchaker. L’équipe qui alterne le bon et le moins bon en dépit de sa mésaventure en Coupe de l’UNAF reste difficile à manier hors de ses bases. Ils se déplaceront pour le compte de la dernière journée de l’aller au Khroub pour croiser le fer avec l’ASK, un adversaire qui est à la recherche de son équilibre. A noter que lors de la séance d’entraînement de la reprise, seuls les joueurs qui suivent les soins n’ont pas répondu à l’appel, Oussad, Telbi et Djemaouni. Par ailleurs, précédemment, comme annoncé l’Ivoirien Koné Ladji était parmi le groupe. T. A.


14 NAHD

La domiciliation du Nasria pas encore fixée

Les dirigeants du Nasria ne sont pas encore fixés sur le lieu du déroulement du prochain match de leur équipe comptant pour le championnat national de Ligue II face au MSPB, après que l’APC de Belouizdad ait décidé d’expulser l’équipe du stade du 20 Août. Les dirigeants souhaitent que leur équipe puisse évoluer au stade Zioui et pour cela ils espèrent que l’APC d’HusseinDey fera les travaux de réfection du stade et ajoute une deuxième porte afin pour qu’il soit officiellement homologué. R. M.

KARDI A FAIT AVEC LES MOYENS DU BORD Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

g Par RAOUF MESBAH

Le coach du Nasria, Majdi Kardi, a travaillé avec les moyens du bord lors du dernier match du championnat face au CR Témouchent, d’où l’équipe est revenue avec le point du nul.

E

n effet, Kardi estime qu’il ne pouvait faire autrement, au vu des absences enregistrées pour ce match et qui ont fait que le Nasria a pratiquement joué avec l’équipe réserve. Pas moins de huit joueurs n’ont pas pris part à ce match pour des raisons différentes, puisqu’il y a eu des blessés, à savoir Khelili, Abbès et Siouane, des suspendus avec Douar et Derardja, El Far retenu en équipe

Les juniors frappent fort encore Les juniors du Nasria ont encore frappé puisqu’ils l’ont emporté sur le score de 3 buts à 0. Les juniors sont sur une bonne lancée et sont très bien partis pour décrocher le titre de leur groupe et de leur catégorie, ce qui démontre le grand travail du staff technique de cette catégorie. R. M.

Une séance de relax à la thalasso

Après avoir enchainé trois matches cette semaine, le staff technique koubéen a programmé une séance de relax pour ses joueurs au centre de thalassothérapie de Sidi Fredj. Les coéquipiers de Aymen Madi en ont profité pour se refaire une santé et se prélasser dans le jacuzzi et la piscine dudit centre. Il est à noter que cette séance a concerné seulement les joueurs qui ont joué les trois matches de la semaine.

Benamri absent pour le match de coupe Le défenseur central, Djamel Benamri, sera absent pour le match de coupe d’Algérie de samedi prochain face à la formation de Ben Daoud qui se déroulera au stade Bouakeul d’Oran. En effet, Benamri avait reçu le troisième carton jaune lors du match face au CRT, ce qui l’amènera à être suspendu automatiquement. Il est clair que l’absence de Benamri vient au mauvais moment, surtout que l’équipe connaît déjà l’absence de Douar, dont la suspension et de trois matchs.

El Far rejoindra l’équipe ce jeudi L’attaquant du Nasria et international militaire, Mohamed Réda El Far, devrait rejoindre la formation du Nasria ce jeudi, après la fin du stage de l’EN militaire et devrait être donc prêt pour jouer le match face à Ben Daoud samedi. A noter qu’El Far n’a pas pu jouer face au CRT en raison de ce stage bloqué de l’EN militaire qui prépare le Mondial militaire et qui ne pouvait donc libérer aucun de ses joueurs.

Benayad était grippé De bons résultats comme même. Ph : Maracana

Khellili s’est rétabli et sera présent Pour sa part, le défenseur international espoir du Nasria, Sofiane Khellili, devrait être présent lors du match face à Ben Daoud, pour le compte des 1/32es de finale de la coupe d’Algérie de football, après s’être rétabli de la blessure dont il souffrait au niveau du genou. Cette nouvelle devrait réconforter le coach Kardi qui a souffert de l’absence de nombreux joueurs lors du dernier match face au CRT.

L’attaquant du Nasria, Hamza Benayad, n’avait pas pu jouer le match face à Témouchent à cause d’une forte grippe qu’il avait contractée avant le match. Le joueur a dû rester chez lui pour se soigner, mais il devrait être présent pour le prochain match de coupe, ce qui devrait réconforter le coach Kardi qui a besoin de tous ses joueurs pour les prochains matchs du championnat.

KOUBA RETROUVE DES COULEURS g Par ANIS SADOUN

RCK

nationale militaire, Gana retenu pour une affaire familiale et Benayad, grippé. Tout cela a fait que Kardi était contraint de faire confiance à des joueurs qui n’avaient pas une grande expérience, à l’image de Boutadjine, Bessaha, Farah et Tegar, qui sont encore juniors, en plus de Kheïther qui est aussi jeune, de même que Aoudia. Le driver des Sang et Or pense qu’il lui était difficile de composer avec ces absences, surtout que joueurs précités ont leur poids dans l’effectif. Kardi avouera qu’il a même changé de poste au jeune Tegar qui est un défenseur à l’origine, et à qui il a demandé de jouer en attaque, ce qui a apporté ses fruits, puisqu’il a marqué le but égalisateur. Le coach du NAHD indiquera qu’il n’est pas vraiment évident de gagner dans ce genre de conditions extrêmement difficiles, surtout qu’en face il y avait une équipe qui souhaitait aussi gagner pour sortir de la zone dangereuse. Pour Kardi, il est clair que l’équipe ne peut pas à chaque fois vivre cette situation, surtout que les autres concurrents à l’accession sont mieux lotis. R. M.

LIGUE 2

En remportant une nette victoire sur l’ES Mostaganem (3-1), les coéquipiers de Sid Ahmed Khedis viennent d’enchaîner avec un autre succès et rester par là même invincibles trois journées de suite. Cette série permet aux Koubéens de revenir sur le podium (deuxième ex eaquo avec le MSPB avec 21 points). Ceci constitue un point positif pour une équipe dont les objectifs ne sont autres que de se maintenir à ce palier.

C

ette place sur le podium, l’équipe koubéenne ne la doit certainement pas au hasard mais tout simplement au travail qui se fait depuis des mois maintenant. Seulement, le Raed ne doit pas

aussi dormir sur ses lauriers, le chemin est encore long, escarpé et semé d’embûches. Le championnat n’est qu’à sa moitié (et encore !), il reste encore trois matches pour clore la phase aller.

Medjahed satisfait

Comme nous l’avons annoncé dans notre édition d’hier, l’entraîneur koubéen Nabil Medjahed est très satisfait du rendement de ses joueurs qui sont en train de fournir beaucoup d’efforts et produisent de belles prestations, et ce depuis la victoire face au SAM, ce qui leur a permis de remettre l’embarcation à flots. Le coach koubéen avoue que tous les joueurs ont donné le meilleur d’euxmêmes pour gagner. L’entraîneur du Raed ajoute qu’il sont en train, son staff et lui, de récolter le fruit de leur travail au sein de l’équipe, lequel travail fut entamé l’été dernier. Il estime en outre que l’équipe doit garder cette dynamique avant le match, prévu samedi face au RC Arba, dans le cadre des 32es de la Coupe d’Algérie. A. S.

ENTRAÎNEMENTS À BOUCHAOUI POUR LES REMPLAÇANTS

Contrairement aux titulaires, qui avaient été soumis à une séance de récupération à Sidi Fredj, les joueurs remplaçants, qui n’ont pas prit part aux derniers matches disputés par leur équipe en championnat, se sont entraînés comme d’habitude à la forêt de Bouchaoui. A. S.

Le moral au beau fixe. Ph : Maracana

HANIFI, LA NOUVELLE COQUELUCHE DE KOUBA

En inscrivant un doublée, son troisième de la saison, Salim Hanifi a tenu sa promesse dans cette rencontre. L’avant-centre koubéen avait promis de marquer et il l’a fait. En s’imposant comme le meilleur buteur du club, Hanifi devient la nouvelle coqueluche des supporters koubéens, et ce grâce à ses buts décisifs. Après une période de stérilité qui avait inquiété le coach Medjahed et le public koubéen, Hanifi renaît de ses cendres, inscrivant but sur but. Notons qu’il est le meilleur buteur de la Ligue 2 avec neuf réalisations, ce qui constitue déjà une performance en soi.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


CSC

Deux nouvelles recrues au CSC

Deux joueurs émigrés, semblet-il, ont été recrutés par le CSC. Ils sont arrivés avant-hier dans la soirée accompagnés de leur manager et agent, l’ancien international algérien Halim Benmabrouk. Il s’agit de Chaïb Younès qui a évolué en Italie et Lekehal Mansour qui nous vient du Championnat de Singapour.

USB

Reprise aujourd’hui

Les joueurs de l’USB vont normalement reprendre le chemin des entraînements aujourd’hui. Sebaâ sera présent ainsi que son adjoint Boughezoula afin de rectifier les erreurs commises lors de la précédente journée perdue face au voisin du MSPB. Ils vont certainement se baser sur de petits exercices pour voir clair et par la même occasion dégager le onze qui débutera la partie face au MB Constantine, qui se jouera à Biskra samedi prochain, en Coupe d’Algérie.

SAM

Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010 LIGUE 2 DEUX POIDS DEUX MESURES, UNE RÈGLE AU CSC g Par L. BOUDEBZA

L'information, c'est comme la salade. C'est une denrée périssable. Quand elle est passée de date, elle n'est plus comestible. Elle est bonne pour la poubelle, on était heureux d’apprendre que le CSC se dote d’un département pour l’information et la communication, mais à notre regret l’information, il n’y en a pas pour tout le monde si vous voulez. De la matière au sujet du CSC il n’y a qu’un seul organe qui a le privilège d’être considéré et associé. Pour les autres, circulez, il n’y a rien à voir. Une rétention de l’information qui ne rend vraiment pas service au club. Combien de fois on se déplace afin de couvrir les entraînements et que le lendemain on découvre à la une de cet organe beaucoup de surprises en dépit de notre présence sur place. Cela prouve d’une manière ou d’une autre qu’il n’y a qu’un seul et

ESM

«On a sousestimé notre adversaire» BELOUFA :

Dur, dur de communiquer ! Ph : Maracana

les autres qu’ils se débrouillent et souffrent pour tirer ne serait-ce qu’un petit tuyau. C’est devenu le parcours du combattant que de leur soutirer une information et la relayer aux lecteurs qui nous sont fidèles. C’est à se demander si ce n’est pas son organe et porte-parole

principal. A l’ère du professionnalisme et du, soi-disant, bon management, le manager se doit de bien peaufiner son image. Outre-mer, les bons managers invitent toute la presse pour présenter leurs nouvelles recrues et non pas un seul organe. A bon entendeur ! L. B.

SEBAÂ : «LES ABSENCES NOUS ONT PÉNALISÉS»

g Entretien réalisé par SALIM SEGHOUANE

Le coach biskri Mustapha Sebaâ, joint par téléphone, se dit frustré par le résultat de ce match qui aurait pu tourner en faveur de ses poulains si le groupe était complet. Petite défaite mais défaite quand même face au voisin de Batna. Un commentaure ? Je sais, c’est amer de l'accepter mais aujourd’hui nous avons perdu parce que nous étions très amoindris par l'absence de notre buteur Hichem Merezka. En défense manquaient Boutria et Bakha. En plus, la sortie de Tréa, blessé, a cassé le rythme du jeu. Zerrouki n'a pas eu le rendement escompté car manquant de compéti-

15

tion. Khoualed et Djerboue ont manqué d’expérience. Avec ces données, revenir au score était difficile. Vous avez encaissé en seconde mi-temps et vous avez donc bien tenu le premier half. Qu’est-ce qui n’ a pas marché selon vous ? Nous avons surpris l'adversaire par notre rythme en première période, et en second half, Batna cherchait à marquer sur balle arrêtée car les espaces étaient bouchés. Ils ont eu une seule occasion dans le match de marquer, ils l'ont réussie, mabrouk alihoum. C’est le football, ce n’est pas une science exacte. Vous n'aviez pas de grandes marges de manœuvre aujourd’hui ?

Je pense que la débauche d'énergie montrée face au CSC et Médéa a épuisé les ressources de nos joueurs qui, avec la programmation actuelle, sont trop sollicités. Jouer deux matches en 48h ne permet pas une bonne récupération. Par ailleurs, quand vous êtes menés et que votre banc de touche n'est garni que de défenseurs, que pouvez-vous faire ? Avez-vous des solutions pour les prochains matches ? Il nous faut continuer à travailler pour garder le rythme et surtout ne pas faire de faux pas sur notre terrain. Nous avons les moyens de revenir au classement, rien n'est encore perdu. On doit rester concentrés. La Coupe d'Algérie va nous servir de tremplin avant la reprise face à Bel Abbès. S. S.

BOUHADI : «NOUS ALLONS NOUS RESSAISIR»

Le jeune attaquant samiste Bouhadi Kada est optimiste pour la suite de la compétition pour peu que ses coéquipiers restent concentrés et affirme que son équipe est capable de surprendre plus d’un.

fait est fait. Aujourd’hui, on se prépare pour le prochain match, on oublie le passé.

je suis le premier à être déçu. En d’autres termes, je suis satisfait de mon rendement.

Que pensez-vous de cette mini-trêve de 10 jours ? C’est une bonne chose, on doit profiter au maximum afin de réussir la meilleure préparation possible en prévision de nos prochains rendez-vous.

Comment s’est effectuée la reprise après la défaite face à l’ASMO ? Elle a été normale pour tous les joueurs sauf qu’il nous était un peu difficile de digérer une autre défaite chez nous contre l’ASMO. Durant ce match, nous avons produit du jeu et réussi une belle prestation. C’est l’inefficacité devant qui nous a fait défaut. En tous les cas, on ne refait pas le match, ce qui est

Quelle appréciation apportez-vous sur votre rendement ? Comme je viens de vous le dire, nous avons fait un bon match, nous avons dominé notre adversaire durant presque la majeure partie, ce qui veut dire que nous avons été bons. En ce qui me concerne, je pense avoir fait ce qui m’a été confié comme tâche. Bien sûr,

Votre équipe a perdu jusque-là 14 points à domicile, ce qui est beaucoup, n’est-ce pas ? C’est vrai, je suis complètement d’accord avec vous, on doit dès maintenant penser à aller chercher des points hors de nos bases pour récupérer ce que nous avons perdu à la maison. Sur toute la saison, c’est faisable, nous avons les moyens d’y parvenir.

g Entretien réalisé par AOUN LAÏD BOUALEM

Vous semblez optimiste ? Bien sûr que je le suis et pourquoi ne pas l’être. J’estime, et à forte raison, que nous disposons d’une équipe capable de surprenA. L. B. dre plus d’un.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Il était parmi les meilleurs joueurs de la rencontre des Verts de l’Espérance de Mostaganem face au RC Kouba. Nous avons contacté le milieu de terrain espérantiste, Beloufa, afin d’avoir son avis sur la défaite de son équipe à Kouba. Beloufa n’a pas caché qu’il était surpris par cette défaite car, pour lui, le match était à leur portée. Il a mis en cause l’excès de confiance de ses coéquipiers qui ont, selon lui, sous -estimé l’équipe de Kouba.

Une défaite 3 à 1, quel est votre sentiment ? Je suis très déçu parce que l’adversaire était largement à notre portée. J’étais très surpris par le niveau très faible du club koubéen. Sincèrement, je m’attendais à ce qu’ils soient plus forts que ça. Si on avait perdu face à une équipe plus forte que nous, j’aurais accepté la défaite très sportivement. Mais perdre comme ça est regrettable, même inacceptable. Ne pensez-vous pas que la pression du public a joué un rôle ? Non, au contraire, les fans de Kouba ont mis la pression sur leur équipe, puisqu’on avait plusieurs opportunités d’ouvrir le score. Alors, je ne pense pas que cette défaite est due à la pression du public adverse. Alors, où est le problème de l’équipe actuellement ? On n’a pas de problème précis. Je ne vais pas accuser la défense qui a encaissé ou l’attaque qui a raté plusieurs opportunités d’ouvrir le score. Pour moi, on assume tous la responsabilité de cet échec. Au début, on réussissait à l’extérieur et on perdait à domicile. Maintenant, c’est le contraire. Ce n’est pas logique, on doit travailler et fournir plus d’efforts pour corriger nos lacunes, c’est la solution. Que direz-vous à ce public qui a fait le déplacement à Kouba pour vous soutenir ? Cela fait très chaud au cœur de voir tous ces supporters venir ici à Kouba pour nous soutenir. On regrette cette défaite et on leur demande pardon. Eux, ils étaient formidables, pas nous. On tâchera de leur donner de la joie lors de la prochaine rencontre face à l’AB Merouna. Avec eux, ensemble, on pourra gagner cette rencontre Voulez-vous ajouter autre chose ? Je voudrais dire une chose à nos supporters : soyez nombreux le 4 janvier prochain pour aider les jeunes jusqu’à l’ultime seconde et, incha Allah, on vous offrira la victoire. Entretien réalisé par A. Rahmane


16

Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

Une bouffée d’oxygène

NATIONAL AMATEUR

LE MOB VA BÉNÉFICIER DE 1,2 MILLIARD

MOB MOB - JST en amical aujourd’hui à 14 h

Afin de peaufiner la préparation de son équipe pour le périlleux déplacement que va effectuer le MOB à El Khroub pour jouer contre l’ASK en coupe, le premier jour de l’an 2011, le coach Bouzidi a programmé une joute amicale aujourd’hui à 14 heures au stade de l’Unité maghrébine face au leader de la Régionale II Centre groupe A la JS Tichy. Une occasion pour Bouzidi de voir de visu les qualités du jeune attaquant de Bentalha, Saïdani qui s’entraîne avec le club depuis une semaine.

Publicité

g Par LYES CHEKAL

Comme annoncé par nos soins dans une de nos précédentes livraisons, le MOB va bénéficier officiellement d’une subvention spéciale que la commission jeunesse et sport du conseil communal de la ville de Béjaïa, que préside le Dr Tahar Hanèche a proposée et adoptée jeudi lors de l’assemblée générale du conseil qui s’est déroulé dans la salle de réunions au siège de l’APC situé dans la haute ville.

L

e montant de la subvention a été revu à la hausse, pour le bonheur de la direction du MOB, puisque les caisses du club vont être renflouées par 1,2 milliard de centimes. A noter que la JSMB va bénéficier pour sa part de la même somme.

La CRL lui réclame plus de 2,8 milliards

L’embellie financière attendue par le MOB sera de courte durée, du moment que le déluge des décisions envoyées par la CRL (Chambre des litiges de la LNF que préside Boudaouad) a pris fin la semaine dernière. Un arrêt qui a laissé la direc-

tion du MOB, selon notre source, dans tous ses états en découvrant la somme globale portée dans la correspondance officielle parvenue à la direction. La CRL réclame la bagatelle de 2 milliards 832 millions de centimes au club pour régulariser la situation financière de 20 joueurs qui ont porté les couleurs du club depuis l’année sportive 2005-2006, c'est-à-dire sous l’ère des présidents Rezki, Lekelak, Zahir Benaï, Bouchaâra et Maouche.

La direction compte organiser un point de presse prochainement

La direction du MOB, que préside Arab Benaï, compte organiser dans les prochains jours une conférence de presse pour tirer au clair cette affaire qui va freiner l’avancée du club enclenchée depuis leur prise de fonction. Un point de presse au cours de laquelle la direction va présenter, chiffres à l’appui, l’état des dettes du club depuis 2005 à ce jour. Les conférenciers vont se soumettre aux rituelles questions-réponse des représentants de la presse nationale qui seront à coup sûr nombreux pour couvrir ledit point de presse. Un événement qui est très attendu par la famille du club en quête d’éclaircissements. Ils veulent réellement savoir comment leur club a été géré ces dernières années. Et surtout essayer de com-

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Wilaya de Bouira Daïra de M’chedallah Commune de Saharidj

AVIS DE RECRUTEMENT Le président de l’Assemblée populaire communale de Saharidj lance un avis d’examen de recrutement sur titre dans les grades suivants : N°

Grade

Nbre

Conditions d’accès

01

Ingénieur d’Etat en génie civil

01

Parmi les candidats titulaires du diplôme d’ingénieur d’Etat en génie civil ou d’un titre reconnu équivalent dans la spécialité

Concours sur titre «externe»

02

T. S. en informatique

01

Parmi les candidats titulaires du diplôme de T.S en informatique ou d’un titre reconnu équivalent dans la spécialité

Concours sur titre «externe»

Composition du dossier de candidature : - Demande manuscrite de participation - Deux (02) photos d’identité - Une copie certifiée conforme à l’original de la carte d’identité nationale - Une copie certifiée conforme à l’original du diplôme dans la filière demandée - Un extrait du casier judiciaire (bulletin n° 03) en cours de validité - Un extrait de naissance N°12 - Une copie de l’attestation certifiée conforme à l’original justifiant la situation vis-à-vis du service national (sursis-dégagédispensé) - Attestation du travail s’il existe - Relevé de notes (cursus) - Deux certificats médicaux (médecine générale-phtisiologie) attestant de l’aptitude

Mode de recrutement

du candidat à occuper l’emploi postulé Les candidats définitivement admis au concours doivent compléter leur dossier par les pièces suivantes : - Un certificat de nationalité - Une fiche familiale, le cas échéant - Quatre (04) photos d’identité √ Les dossiers doivent être adressés ou déposés au niveau de l’APC de Saharidj (service personnel) √ La date limite des inscriptions au concours est de 20 jours à partir de la date de publication du présent avis. N. B. : Ne sont pas pris en considération les dossiers parvenus après la date de clôture.

Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010 - Anep N° 837 486

prendre pourquoi un club ayant une assise si populaire s’est bizarrement spécialisé à sauver sa place la dernière

journée du championnat et ce, des années durant ? L. C.

Souama et Khaldi prêts de l’équipe fanion

Les deux joueurs juniors du Mouloudia de Béjaïa, Khald et Souama frappent à la porte de l’équipe première et pourraient y faire partie sous peu et ce, sur proposition de leur entraîneur Djelloul Medas. Ce dernier, rencontré hier, nous a donné l’information : «Je pense que ces deux joueurs de l’équipe des U20 ont les capacités d’évoluer dans l’immédiat avec l’équipe premier. Pour Khaldi, ce n’est pas nouveau du moment qu’il s’entraîne avec les seniors depuis le début de saison, mais qui joue avec les U20 ; par contre, pour Souama, cela va être une première, c’est un bon défenseur qui mérite d’être promu. Il est polyvalent, il peut évoluer dans l’axe de la défense, sur le côté et même comme demi défensif.» L. C.

USMMH

ARBOUCHE : «On va monter en puissance»

A quelques encablures de la fin de la première manche de ce championnat de la Division Nationale Amateurs (DNA), l’entraineur adjoint hadjouti estime que les résultats enregistrés jusqu’à maintenant par son équipe ne sont pas du tout mauvais. En revanche, il promit qu’au cours de la phase retour, l’USMMH retrouvera sa vitesse de croisière et aura son dernier mot à dire dans cette compétition.

Tout d’abord, peut-on connaitre vos impressions sur votre dernier match face à l’équipe de Saoura ? Franchement, c’était difficile face à une équipe qui jouait les contres à merveille. Nous, on a géré la première mi-temps avec beaucoup de brio et on a raté quelques occasions qui auraient pu nous permettre de tuer le match. En sec-

onde mi temps, il faut l’avouer que notre adversaire nous a crée de nombreux problèmes et a failli nous surprendre dans le dernier quart d’heure du match.

Mais, comment explique-t-on cela ? La vérité, c’est que les blessures à répétition que contractent à chaque fois nos joueurs, nous ont empêchées d’aligner une équipe type deux ou trois semaines de suite. Donc, cela explique en quelques sortes notre rendement non convaincant face à de modestes équipes telles que Maghnia, Ain-El-Turck et Saoura. Et comment évaluez vous jusque là les résultats acquis par équipe à votre quelques semaines de la baisse du rideau de cette première phase du championnat ? A mon avis, les résultats qu’on a enregistrés jusqu’à maintenant ne sont pas du tout mauvais, si on les compare aux moyens dont elle dispose actu notre équipe. Comme l’argent, par exemple ? Et je vais vous mentir si je

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

vous dirai le contraire. Ce manque d’argent, il faut le dire, est la source de tous nos maux. Il en est le principal acteur. En sus, d’autres problèmes, il demeure le plus crucial et celui qui arrive presque à diviser le groupe des joueurs à des clans. Heureusement, qu’on a des joueurs de bonnes familles qui ont compris la situation pour mettre l’intérêt général au dessus de toute autre considération. Enfin, comment voyez-vous la suite de la compétition pour votre équipe dans ce palier de la DNA ? Avec la récupération de tout notre contingent d’ici quelques jours et avec la libération de quelques joueurs à l’occasion du mercato et la venue d’autres, on va préparer dans de bonnes conditions la seconde phase du championnat. Durant laquelle on va remonter la pente pour être à la hauteur des aspirations de notre fidele public. Et je répète, pourquoi pas ne pas réitérer l’exploit de la saison 2008/2009 ? Tout restera possible, seulement, il faut y croire. Entretien réalisé par Mohamed Grini


17

HAMDI : «ON DOIT GAGNER FACE À TALA ATHMANE»

DIVISIONS INFÉRIEURES

Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

Comment voyez-vous l’avenir de la JS Tadmaït après un début timide ? On est appelés à rester sur notre lancée, et continuer à travailler dur. Plusieurs choses sont à revoir, tout en gardant les pieds sur terre. Avec le travail et la volonté de tout un chacun, on va remettre le club sur rails, la JS Tadmaït saura retrouver son vrai niveau. Ce succès enregistré va certainement nous booster à l’avenir. J’estime que la JS Tadmaït renferme en son sein des joueurs de valeur qui peuvent relever le défi et repartir sur le bon pied. On a besoin de beaucoup plus de concentration, ainsi que d’encouragements et tout s’arrangera, inch’Allah.

Ils sont décidés. Ph : Maracana

g Entretien réalisé par SAÏD ABERKANE Vu les résultats obtenus lors du début de saison, votre équipe est en perte de vitesse. Quelle en est la raison ? Je ne suis pas d’accord quand vous dites que l’équipe est en perte de vitesse. J’ai joué pratiquement tous les matchs depuis l’entame de cet exercice, alors je me permets de dire que je n’ai à aucun moment remarqué une baisse de régime au sein du groupe. A mon avis, l’arbitrage est en grande partie responsable de nos derniers échecs. Lors du match face au CRB Mekla, l’attaque s’est mon-

trée très dangereuse, mais peu efficace comme en témoigne ce nombre incalculable d’occasions ratées… C’est vrai que notre attaque a bien tourné et ce, à l’image des deux autres compartiments. L’essentiel, c’est que l’objectif a été atteint en revenant avec un bon résultat. Certes, l’équipe s’est procuré plusieurs occasions et on aurait pu inscrire plus de buts. L’efficacité viendra avec la succession des matches et, inch’Allah, nos attaquants ne tarderont pas à retrouver le sens du but. Comment appréhendezvous le match face à l’US

Tala Athmane ? C’est une rencontre comme toutes les autres. On va l’aborder avec la ferme intention de réaliser le meilleur résultat possible. On se préparera comme il se doit durant les jours qui nous séparent de ce match face à l’US Tala Athmane et, inch’Allah, on ne va pas décevoir nos supporters. On va affronter une équipe qui fera tout son possible pour nous battre. Mais, de notre côté, on n’a plus droit à l’erreur et ce nul ramené de Mekla nous a donné beaucoup plus de confiance et nous pousse à aller de l’avant. Donc, un résultat positif lors de la prochaine journée est plus qu’indispensable pour nous. On fera tout notre pos-

LES LIONS TENUS EN ÉCHEC JS Aït Yahia Moussa 1 - US Beni Douala 1

Les Lions d’Ath Yahia Moussa, qui ont accueilli sur leurs bases, au stade Mechi Amar, leurs homologues de l’US Beni Douala, pour le compte de la 10e journée du championnat de la division Honneur de Tizi-Ouzou, n’ont finalement pas réussi à engranger les trois points mis en jeu et se sont contentés d’un tout petit point qui n’arrange guère leurs affaires pour le reste du championnat.

L

es poulains de Rachid Keddache n’ont pas su comment empocher les trois points du match face à un

adversaire qui est venu aussi avec la ferme intention de repartir avec le meilleur résultat possible. Les coéquipiers de Medjbour on eu ce qu’ils voulaient, un précieux point qui leur permet de remonté au classement. Les camarades de Madjid Bougheda ont eu du mal à digérer ce semi-échec et les supporters présents dans les tribunes sont repartis déçus par l’issue de cette rencontre capitale de la 10e journée. La galerie ne s’attendait guère à voir ses favoris trébucher encore une fois à domicile devant ce concurrent direct. Les Lions, qui cherchent toujours la victoire

et ce, depuis l’entame de ce championnat, doivent cravacher dur au cours des derniers matchs de la phase aller pour arracher le maximum de point et pourquoi pas remonter au classement. Donc, a quelques journées seulement de la fin de la première manche, les débats seront donc de plus en plus serrés, que ce soit pour les clubs qui jouent l’accession ou ceux qui cravachent pour se maintenir, comme c’est le cas pour les Vert et Blanc de l’US Beni Douala et leur adversaire du jour, la JS Aït Yahia Moussa. S. A

sible pour confirmer notre retour en force. Comment voyez-vous la suite du parcours ? Ça sera certes difficile, on doit continuer à travailler d’arrachepied pour atteindre nos objectifs cette saison, on n’est qu’au début de saison, l’avenir se présente sous de bons auspices, et je suis sûr et certain que la suite du championnat sera meilleure. On fera tout pour réaliser de très belles performances et on finira par être récompensés par une place honorable en fin de saison (rires), c’est une promesse et on la tiendra.

Vous voulez dire qu’un résultat positif ne peut pas vous échapper face à l’USTA ? C’est clair, après être revenus avec un bon résultat contre le CRB Mekla lors de la précédente journée, on doit continuer sur notre lancée en essayant de maintenir cette cadence. On est prêts en conséquence pour aborder cette importante rencontre qui nous attend ce vendredi face à l’US Tala Athmane, pour le compte de la 11e journée du championnat Honneur de Tizi-Ouzou, avec la ferme intention de faire un résultat positif. L’erreur n’est pas permise pour nous et nous tâcherons de confirmer notre dernier bon résultat, en engrangeant les trois points du match pour remonter au classement général. S. A.

Boumerdès : Pré-Honneur/ JS Ouled Haddadj 2 - WR Taouarga 0

PRÉCIEUSE VICTOIRE DES LOCAUX

Les locaux de la JS Ouled Haddadj, qui ont accueilli vendredi dernier dans leurs bases la jeune formation du WR Taouerga, et ce, pour le compte de la 6e journée du championnat PréHonneur de la wilaya de Boumerdès, la rencontre s’est soldée sur le score de 2 buts à 0 en faveur des gars d’Ouled Haddadj.

L

es capés d’Azzedine Ammoura, qui se sont déplacés avec la ferme intention de rafler la mise,

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

en se rachetant de leur dernier revers concédé à domicile, n’ont pas pu prendre le meilleur sur leur vis-à-vis. Cette jeune équipe, qui a réalisé un bon parcours en ce début d’exercice, compte continuer sur sa lancée et retrouver à l’occasion le haut du tableau avec ses jeunes talent qui montent en puissance. Donc, pour l’entraîneur en chef, Azzedine Ammoura, que nous avons approché, ne cesse de déclarer : «Cette équipe fera parler d’elle à l’avenir, et je suis persuadé que la suite du parcours sera meilleure. J’estime que le championnat est très long, donc on a le temps de revoir nos lacunes, et ce, afin de rectifier nos erreurs et nous replacer sur le podium». De l’autre côté, les locaux, qui ont réussi à engranger les points du match, auront la tâche difficile lors des prochaines journées. S. A.


18

Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

INTERNATIONALE

ERIKSSON : "J'AIMERAIS ÊTRE DU VOYAGE AU BRÉSIL" Pourquoi avez-vous accepté l'offre des dirigeants de Leicester ? A cause de l'identité de ce club, de son ambition et du défi à relever.

L'objectif est donc de revenir en Premier League au plus tôt. D'après ce que vous avez pu observer jusqu'à maintenant, comment jugez-vous l'écart entre le Championship et l'élite du football anglais ? Il n'est pas aisé de gagner son billet pour la Premier League mais je crois que le plus difficile, une fois qu'on est promu, c'est de se maintenir à l'étage au-dessus. Toutes les équipes qui montent sont obligées de se renforcer. C'est un exploit d'accéder à la Premier League ; c'est un exploit encore plus grand de s'y maintenir.

Eriksson totalise pourtant trois participations à la Coupe du Monde de la FIFA et 17 titres majeurs, dont deux Coupes UEFA remportées avec Benfica et la Lazio. Il compte également une finale de Coupe d'Europe des clubs champions à son actif. En trois décennies, il a dirigé quelques-uns des plus grands joueurs de la planète, de Christian Vieri à Hernan Crespo, en passant par David Beckham et Didier Drogba. Fraîchement débarqué à Leicester City, le Suédois s'est vu confier pour mission de ramener le club en Premier League. Pour FIFA.com, il revient sur sa décision de rejoindre les Foxes, les meilleurs moments de sa carrière et la possibilité pour lui de participer à une quatrième Coupe du Monde de la FIFA consécutive, dans quatre ans au Brésil. Cela fait maintenant deux mois que vous êtes à Leicester City. Etes-vous heureux de travailler à nouveau au quotidien en tant qu'entraîneur ? Oui, je suis très content. C'est un club très sympathique. Ici, il y a beaucoup de tradition, un bon stade, de bons équipements et de très bons supporters… beaucoup de très bons supporters ! Leicester a l'ambition de revenir au plus vite en Premier League. C'est un défi qui me convient parfaitement.

Après vos passages à la tête de l'Angleterre, du Mexique et de la Côte d'Ivoire, beaucoup de gens voient en vous en sélectionneur avant tout. Pensez-vous que le grand public a oublié un peu vite votre parcours en tant qu'entraîneur ? (rires) Je n'en sais rien ! Quand on est à la tête de l'équipe d'Angleterre, on reçoit énormément d'attention. Certains commentaires sont flatteurs, d'autres beaucoup moins. C'est normal car il s'agit peut-être du poste le plus exposé au monde. C'est en tout cas l'un des plus importants. Une telle expérience a évidemment un gros impact sur votre renommée. Gardez-vous un bon souvenir de votre expérience en tant que sélectionneur anglais ? Très certainement. J'ai apprécié chaque journée. Où vous êtes-vous le plus épanoui, que ce soit sur le plan humain ou professionnel ? C'est difficile à dire. J'ai vécu de très bons moments à Göteborg et j'ai obtenu d'excellents résultats. J'ai beaucoup apprécié mon séjour à Benfica, qui reste un très grand club. J'étais aussi très heureux à la Lazio, qui m'a permis d'enrichir mon palmarès. Il y a aussi l'équipe d'Angleterre. Aujourd'hui, je me plais beaucoup à Leicester. Je crois que je me suis toujours senti bien, quel que soit le cadre dans lequel j'ai été amené à travailler. Ceci étant dit, j'étais d'autant plus heureux que les résultats étaient au rendezvous. Vous avez évoqué la Lazio. Vous y avez connu Roberto Mancini en tant qu'adjoint. Aujourd'hui, il entraîne Manchester City, votre ancien club. Selon vous, a-t-il les moyens de réussir dans un club de cette envergure ? Tôt ou tard, Manchester City va remporter le championnat. Ca pourrait même arriver dès cette saison car le classement est très serré. J'ai déjà eu l'occasion de répondre à cette question, sur le ton de la plaisanterie : Mancini est sûrement le meilleur homme pour ce poste… après moi ! Vous avez disputé trois Coupes du Monde consécutives en tant que

sélectionneur, ce qui n'est pas un mince exploit. Avez-vous pris le temps de profiter de ces moments uniques ou la pression est-elle trop forte pour prendre du recul ? Dans ma carrière, je n'ai rien connu de plus beau que de prendre part à une Coupe du Monde. J'ai eu la chance d'en disputer deux avec l'Angleterre et une avec la Côte d'Ivoire. C'est une expérience magnifique, de la première à la dernière minute. Le football est omniprésent. Vous vous retrouvez sur la plus grande scène du monde avec votre équipe. Malheureusement, l'élimination est toujours très difficile à vivre. J'ai connu ça avec l'Angleterre, en quarts de finale à chaque fois, et avec la Côte d'Ivoire, au premier tour. Mais cela n'enlève rien au caractère éminemment festif de cette manifestation. Vous avez été nommé sélectionneur de la Côte d'Ivoire deux mois et demi avant le début de la Coupe du Monde de la FIFA. Cette arrivée tardive a-telle compliqué les choses ? Ce n'est pas le terme que j'emploierais. En effet, j'ai rarement eu l'occasion de travailler avec un groupe aussi joyeux que celui-là. Les Ivoiriens passaient leur temps à chanter et à danser. Toutefois, cette bonne humeur n'a jamais nui à la qualité de notre travail car ils étaient très sérieux. Je regrette simplement de ne pas avoir eu un mois supplémentaire pour bien préparer ce tournoi. Nous avons tout fait dans l'urgence et la blessure de Drogba n'a pas arrangé les choses. Malgré tout, je pense que nous avons réussi une belle Coupe du Monde. Nous sommes tombés dans un groupe très difficile. Comment expliquez-vous le succès de Ghana, qui a été l'équipe africaine la plus performante en Coupe du Monde 2010? Je ne sais pas. C'est une bonne équipe. Avant le début du tournoi, j'avais dit que les équipes africaines allaient briller devant leur public. Malheureusement, cela ne s'est pas vérifié pour la Côte d'Ivoire mais le Ghana a réussi un beau parcours. L'atmosphère vous a-t-elle paru différente pour cette première Coupe du Monde de la FIFA africaine ? Je pense que cette expérience a été très positive pour l'Afrique du Sud et pour le football africain en général. L'organisation a été très professionnelle. Les stades étaient pleins et l'ambiance était au rendez-vous, surtout avec ces fameuses trompettes ! Les deux dernières éditions avaient été confiées à l'Allemagne, au Japon et à la Corée du Sud, trois pays connus pour leur sens de l'organisation. Tout s'était très bien passé, peut-être même un peu trop bien. Quoi qu'il en soit, l'Afrique du Sud a parfaitement relevé le défi. La prochaine Coupe du Monde de la FIFA aura lieu au Brésil, un grand pays de football. Que représenterait pour vous le fait de participer à l'épreuve suprême pour la quatrième

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

fois de suite ? Pour le moment, je suis très heureux à Leicester. Maintenant, je serais bien incapable de vous dire ce qui peut arriver d'ici quatre ans. Qui sait ? J'aimerais bien être du voyage au Brésil mais cette idée ne m'obsède pas. Je suis très satisfait de mon sort et je n'ai pas de raisons d'aller voir ailleurs. Je pense que nous allons assister à une belle fête au Brésil. Ce serait sympathique de participer, même en tant que simple spectateur. Le Brésil et le football sont indissociables. Si c'était à refaire, que changeriezvous à vos trois participations à la Coupe du Monde de la FIFA (2002, 2006 et 2010) ? J'aurais dû prendre un psychologue avec moi en 2006, ne serait-ce que pour gérer les séances de tirs au but. Je regrette de ne pas l'avoir fait. Et si j'avais remplacé Drogba quelques minutes plus tôt dans le match amical contre le Japon, il ne se serait pas blessé (rires) ! Au cours des quatre dernières années, la psychologie a pris une place de plus en plus importante dans le football. Quel regard portezvous sur cette évolution ? A mes yeux, il s'agit d'un changement important. Il y a vingt ans, les psychologues s'occupaient uniquement des gens malades. C'est du moins ce que pensait le grand public. Pour progresser, un footballeur doit faire travailler ses muscles ; il doit maîtriser l'aspect tactique ; il doit développer son corps pour être plus rapide et plus puissant. Il me paraît donc logique de faire aussi travailler son cerveau. Tout au long de votre carrière, vous avez travaillé avec de grands attaquants. Où se situe Drogba par rapport à eux ? Drogba est fantastique. Il m'a beaucoup étonné sur le plan humain. Quand il joue pour Chelsea, il lui arrive de perdre son sang-froid. On se dit alors qu'on a affaire à quelqu'un d'arrogant. En réalité, ce n'est pas du tout le cas. Il est extrêmement sympathique. Je l'admire beaucoup, à la fois en tant que footballeur et en tant que personne. Il s'investit beaucoup pour le bien de son pays, y compris sur le plan financier. C'est un homme charmant et très intelligent. Lorsque vous étiez sélectionneur de l'Angleterre, vous avez fait de David Beckham votre capitaine. Que pensez-vous de lui, que ce soit en tant que personne ou sur le plan professionnel ? C'est un garçon fantastique. Il a beaucoup de points communs avec Drogba : il est gentil, intelligent et très, très professionnel. Il donne toujours le meilleur de lui-même. Il pense aussi beaucoup aux autres. Il donne beaucoup aux œuvres de bienfaisance, à commencer par ses propres fondations. Pour devenir une star mondiale, il ne suffit pas d'avoir du talent. Drogba et Beckham ont quelque chose en plus, que les autres n'ont pas. Appelons ça du charisme. FIFA.com


INTERNATIONALE REAL MADRID : Kakà n'ira pas à l'Inter

A

A p r è s plusieurs mois d'atermoiements, le défenseur international portugais du Real Madrid, Pepe, s'est enfin décidé à

vouloir prolonger son contrat avec la Maison Blanche. Dans une interview accordée à Marca TV, le robuste défenseur central a confié : "Je souhaite rester à Madrid, mais cela ne dépend pas que de moi." Négociant avec son agent, Jorge Mendes, depuis le mois de septembre, l'accord échopperait sur le montant de ses émoluments. Alors que Pepe souhaitait un salaire d'environ 5 millions d'euros par an, le Real lui aurait signifié une fin de non recevoir. Ce dernier serait alors prêt à baisser ses prétentions d'un million par saison pour trouver un accord.

C'est l'une des surprises de ce début de mercato hivernal, qui n'ouvre officiellement ses portes que le 1er janvier 2011. Le défenseur international argentin Martin Demichelis s'est en effet engagé, sous forme de prêt, avec la modeste formation espagnole de Malaga. Dans les colonnes du quotidien Bild, le robuste défenseur confirme qu'il avait pourtant le choix. En effet, le Séville FC, Naples, Leverkusen, Hambourg ou encore la

Fiorentina étaient sur les rangs pour s'attacher ses services, mais Demichelis a finalement opté pour Malaga car, "Manuel Pellegrini était [mon] entraîneur à River Plate en 2002, année où on a été champions", ajoutant: "Il y a une grosse confiance entre nous." Il en a également profité pour donner les raisons de son départ, arguant qu'il ne "supportait pas de rester sur le banc" et qu'il ne se sentait plus "important pour l'équipe".

lors que la presse italienne ne cesse d'évoquer l'arrivée de Kakà à l'Inter Milan, surtout depuis que son compatriote et ami Leonardo a été intronisé entraîneur du club milanais, le joueur brésilien a coupé court à la rumeur sur le site officiel du Real Madrid : «Je suis bien ici et je ne pense pas à quitter le club», a-t-il assuré. Au moins, c'est clair.

Pepe veut prolonger

MALAGA : Demichelis avait l'embarras du choix

ARGENTINE : Messi «Gagner la Copa America»

Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

19

CELTIC GLASGOW : Ljungberg arrive

Freddy Ljungberg, aujourd'hui âgé de 33 ans, va s'entraîner plusieurs jours avec le Celtic Glasgow, a annoncé dimanche son entraîneur Neil Lennon. «Ljungberg arrive ce soir. Ce n'est pas vraiment une mise à l'essai mais c'est pour que nous puissions le voir et que lui voit le club et l'équipe, a précisé le coach. Cela peut être une bonne opportunité pour nous. C'est le genre de joueur qui ne perd pas son talent et qui est très expérimenté. C'est un grand nom mais ce qui m'intéresse surtout, c'est la qualité qu'il peut nous apporter».

T

TOTTENHAM : Redknapp ne devrait pas recruter

ottenham ne devrait pas bouger au mercato hivernal. L'entraîneur des Spurs, Harry Redknapp, semble se satisfaire de son équipe actuelle selon le site

A

officiel de la Premier League. "Nous avons tant de joueurs ici qu'il serait difficile d'en incorporer un supplémentaire. Nous sommes très bons à tous les postes donc à moins d'un

joueur qui a quelque chose de spécial, un leader qui puisse faire la différence, je ne pense pas que nous ferons quelque chose", a concédé le coach anglais.

NEWCASTLE : Taylor prolonge

nnoncé avec insistance du côté d'Arsenal, le jeune défenseur de Newcastle Steven Taylor a finalement décidé de prolonger son contrat, le liant à présent aux Magpies jusqu'en juin 2016. Sur le site officiel du club de Tyneside, le joueur de 24 ans a exprimé sa joie de poursuivre l'aventure avec les Toons: "Je suis absolument

ravi d'avoir trouvé un accord avec Newcastle United pour un nouveau contrat à long terme. Je suis convaincu de pouvoir réaliser toutes mes ambitions dans le club de ma ville natale. Je tiens à remercier les supporters pour leur soutien et je vais chercher à leur rendre la monnaie de leur pièce grâce à mes performances en blanc et noir."

MANCHESTER ALLEMAGNE : Löw voit des capitaines partout... CITY : Mancini apprécie Carroll

O

Roberto Mancini ne sera pas venu à Saint James' Park pour rien. En plus d'avoir empoché les trois points avec Manchester City contre Newcastle (1-3) lors de la 19e journée de Premier League, le technicien transalpin en aura profité pour voir de plus près l'attaquant des Magpies, Andrew Carroll. A l'issue de la rencontre, l'entraîneur des Sky Blues a confié dans les colonnes du Guardian que le néointernational anglais, unique buteur pour les Toons, était "un très bon joueur, jeune et puissant", admettant toutefois: "Je ne pense pas que Newcastle ait envie de le vendre en ce moment."

n croyait le match pour le brassard allemand limité à une lutte entre Michael Ballack, capitaine jusqu'à sa blessure juste avant le Mondial, et son successeur (provisoire ?) Philipp Lahm. Mais Joachim Low) a élargi lundi le cercle des prétendants à la précieuse distinction. «Schweinsteiger a, tout comme Ballack ou Lahm, une personnalité de meneur idéale», explique ainsi le sélectionneur dans un entretien au Frankfurter Allgemeine Zeitung. Dimanche, le même Löw avait pourtant promis, dans l'hebdomadaire Welt am Sonntag : «Ballack sera le capitaine quand il reviendra

parmi nous». Pour compliquer encore l'affaire, le sélectionneur cite également Klose, Mertesacker et Friedrich comme des joueurs capables de «prendre des responsabilités supplémentaires» au sein de l'effectif. Le retour de Ballack en sélection, au mieux en février, annonce de belles empoignades.

Depuis l'Argentine où il passe actuellement les vacances de Noël, Lionel Messi a annoncé ses objectifs pour la nouvelle année. Et pour lui les choses sont bien claires, il veut enfin gagner quelque chose en sélection. «En 2011, je veux gagner mon premier titre avec la sélection nationale et j'ai donc demandé au Père Noël comme cadeau la Copa America, a-t-il déclaré dimanche dans sa ville natale de Rosario. Je vais tout faire pour gagner. C'est le cadeau que je veux offrir à tous les Argentins. Les Wayne Rooney aurait-il le syndrome André-Pierre Gignac ? gens de mon L'attaquant de Manchester United, si efficace la saison passée, n'arpays méritent rive plus à retrouver le chemin des filets avec Manchester United. Un L'ancien joueur du Paris Saint-Germain, Cristian Rodriguez, s'est vu accorder un bon de une grand faux problème pour Sir Alex Ferguson, qui s'est exprimé dans les sortie par son club le FC Porto, nous informe le quotidien lusitanien A Bola. Barré par année». La colonnes du Telegraph à ce sujet: "Wayne a eu beaucoup d'occasions. Varela et le jeune James Rodriguez, l'Uruguayen aurait des pistes en Espagne, mais compétition Il a été malchanceux et beaucoup de ses tirs ont été sauvés par le gardiaucun nom n'a filtré. Par ailleurs, d'autres rumeurs l'enverraient du côté de la sud-américaine se en. Cela va venir. L'important est qu'il joue bien." Heureusement pour Grèce, et plus particulièrement vers le Panathinaïkos, où officie déroulera justement l'Ecossais, Dimitar Berbatov est actuellement dans la forme de sa vie, avec Jesualdo Ferreira, ancien entraîneur du FCP entre en Argentine du 1er au déjà 13 réalisations au compteur depuis le début des hostilités en Premier League, 2006 et 2010. 24 juillet. dont un doublé dimanche dernier face à Sunderland (2-0).

FC PORTO : Bon de sortie pour Rodriguez

MANCHESTER UNITED : Ferguson ne s'inquiète pas pour Rooney

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20

SKI - CM : Worley en leader

Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

jeu et conserver sa place de leader. Un statut que la la HautSavoyarde a obtenu notamment à ses quatre victoires, les deux dernières raflées à l'arrachée d'un seul centième à Aspen et StMoritz. «Un centième, ce n'est vraiment pas grand chose, un bout de spatule, concède Worley. Cela me conforte à aller jusqu'au bout pour gagner ces centièmes.»

Pour la première fois, Tessa Worley prendra le départ d'une course en tant que leader de la Coupe du monde. Une fierté pour la skieuse du GrandBornand.

L

e géant de Semmering aura une saveur toute particulière pour Tessa Worley. Dans le portillon de départ, la Française étrennera son dossard

rouge. Son dossard de leader de la Coupe du monde de géant. «J'ai éprouvé une grande fierté quand on me l'a remis à St-Moritz», confie la skieuse de 21 ans. Mais sous sa chevelure blonde, Tessa Worley garde la tête froide. «Mon but est d'être le plus souvent en rouge, affirme-t-elle, mais il faut d'abord penser à la course, et ne pas se mettre une pression supplémentaire.» Et la course, Tessa la sent bien. Sur la piste de Semmering, on trouve «un peu de tout», souligne la petite géantiste, avant d'assurer qu'elle a «les cartes en main» pour tirer son épingle du

Comme à Val Gardena, Christof Innerhofer (2'01''64) a été le plus rapide lors de la descente d'entraînement à Bormio. L'Italien qui skie à domicile se classe devant l'inévitable Michael Walchhofer (2'02''39) et un autre Autrichien : Klaus Kroell (2'02''61). Premier Français classé : Adrien Théaux. Le skieur de Val Thorens termine 10e de cet entraînement. Yannick Bertrand termine quant à lui en 14e position (2'04''85), Guillermo Fayed 26e (2'06''09), Alexandre Pasquier 46e (2'08''15), Maxence Muzaton 49e (2'08''77), Nicolas Thoule 57e (2'11''76) et Alexandre Bouillot 58e (2'17''72).

L

brisé, Exile rencontre un problème de pilotage et Brindaballa un souci avec sa grand-voile. Les trois derniers retraits sont ceux de Alchemy III, Calm et Scarlet Runner. Quant à ceux qui

poursuivent leur course, cap sur Hobart, ils auront fort à faire pour détrôner Wild Oats XI déjà quadruple vainqueur de l'épreuve et détenteur du record de la traversée en 18 h 40 min 10 sec.

FORMULE 1 : Chapman roule pour Lotus Renault GP

L

e torchon brûle toujours entre Lotus Renault GP Team et Team Lotus. Chacun des deux camps revendique l'utilisation du nom «Lotus» pour son équipe et aucun n'envisage de céder. La justice va trancher. En attendant, Lotus

JO 2012 : Forte demande pour les billets

Innerhofer 1er à l'entraînement

VOILE : Sydney-Hobart onze abandons

es organisateurs avaient prévu des conditions météo difficiles, ils ne s'étaient pas trompés : le vent a eu raison de onze concurrents de la course à la voile. Parti dimanche de la baie de Sydney avec les 86 autres bateaux, Swish a été le premier à rendre le gouvernail à cause d'une radio défaillante. Mais très vite il a été imité par YuuZoo, qui a cumulé les déconvenues depuis le départ : une voile déchirée et deux marins tombés à l'eau. Et à chaque défection sa raison : Shamrock plaide une avarie de barre, Southern Excellence met en avant un problème de gréement, Wolf Eva s'arrête pour cause de fioul contaminé par l'eau de mer, Bacardi pleure un mât

OMNISPORTS

Renault GP, qui compte déjà Nigel Mansell et Jean Alesi parmi ses alliés, a gagné un autre soutien de poids en la personne de Clive Chapman. Le fils du créateur de la marque et directeur général de Classic Team Lotus tient à rendre hommage au travail de Tony

TENNIS / OPEN MELBOURNE : Jie Zheng forfait

Demi-finaliste de l'édition précédente, la Chinoise Jie Zheng, insuffisamment remise d'une blessure au poignet gauche, est forfait pour l'Open d'Australie, premier tournoi du Grand Chelem de la saison à Melbourne. Elle espère reprendre lors du tournoi de Pattaya en Thaïlande en février. Zheng, 27 ans, et 26e joueuse mondiale avait atteint la demifinale en 2010, battue par la Belge Justin Henin.

Fernandes, actuel directeur du Team Lotus, mais prend parti : La famille Chapman est impressionnée par l'avancement des projets de Group Lotus et a apprécié son respect pour l'histoire de Team Lotus. Cependant la licence a maintenant été retirée et les choses ont changé», a-t-il déclaré.

B

onne surprise pour les organisateurs des Jeux olympiques de Londres en 2012. Deux millions de personnes se sont déjà préenregistrées pour pouvoir acheter des billets, malgré des prix plus chers qu'initialement annoncé. Sur les deux millions de personnes déjà inscrites, beaucoup sont désireuses de voir plusieurs

épreuves et les femmes sont plus nombreuses que les hommes. "Il est très important pour nous que les choses se passent sans accroc en mars", explique le directeur du comité d'organisation, Paul Deighton, qui s'attend à ce qu'"environ 2,5 millions de personnes" soient pré-inscrites d'ici mars. Les 6,6 millions de tickets destinés au public seront mis en vente au mois de mars, mais les personnes qui souhaitent s'en procurer peuvent d'ores et déjà se manifester sur le site internet officiel des JO. Pour assister aux épreuves, il faudra débourser entre 20 livres (environ 23 euros) et 725 livres (854 euros), le prix à payer pour la finale du 100 mètres. Et il en coûtera 2.012 livres (2.369 euros) à ceux qui voudront assister à la cérémonie d'ouverture, le 27 juillet 2012. Les organisateurs avaient promis en novembre 2004 que les prix commenceraient à 15 livres et qu'au moins la moitié des billets seraient vendus autour de 30 livres. L'organisation de la vente des tickets, selon les vœux des organisateurs, devrait représenter 25% des recettes des JO.

BASKET - NBA : Parker sonne la révolte

A

près la cuisante défaite il y a trois jours à Orlando (123-101), les San Antonio Spurs réagissent en s'imposant devant les Washington Wizards (94-80). Le revers en Floride avait mis fin à une série de dix victoires consécutives des Texans et avait constitué leur plus lourde défaite cette saison. Avec 21 points, l'Argentin Emanuel Ginobili a été le meilleur marqueur de la partie pour les Spurs alors que Rashard Lewis, passé la semaine dernière d'Orlando à Washington, a été le plus efficace côté Wizards, 21 points également. Le jeune pivot Kevin Séraphin a joué neuf minutes face à San Antonio et n'a inscrit aucun point et pris aucun rebond. Un autre joueur français a brillé cette nuit. Pour son deuxième match sous le maillot

des Phoenux Suns, Mickaël Pietrus, transfuge d'Orlando, termine meilleur marqueur de son équipe avec 25 points en 27 minutes devant les Los Angeles Clippers. Malheureusement sa prestation ne suffit pas pour contenir l'autre équipe de LA, vainqueur 108 à 103.

BOXE : Kameda nouveau roi des poids coq

Le Japonais Koki Kameda s'empare du titre vacant WBA des poids coq en battant à Saitama (Japon), le Vénézuélien Alexander Munoz, aux points. Les trois juges, à l'unanimité, ont donné une large victoire au Japonais (115-111, 116-109, 117-109). Le Japonais compte 24 victoires dont 15 par KO et une défaite. Kameda, 24 ans, est le premier boxeur japonais à gagner trois titres en WBA, après les deux remportés en poids super-léger en août 2006 et en léger en novembre 2009. Daiki Kameda, 21 ans, son frère, a conservé son titre WBA des mouche en battant aux points le Roumain Silvio Olteanu, lors de la même soirée dimanche à Saitama. Deux juges sur trois ont donné la victoire (116-112, 115-113, 110-118) au Japonais qui défendait son titre pour la deuxième fois et dont le palmarès est de 19 victoires, dont 10 par KO, pour 2 défaites.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Votre magazine

Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

CONSTIPATION CHEZ L’ENFANT

La constipation chez un bébé est un motif de préoccupation pour les parents. On parle de véritable constipation chez le nourrisson lorsque les selles se font rares (moins de trois fois par semaine) mais aussi quand elles sont dures. Les causes de la constipation La plupart des constipations chez l’enfant sont dites "fonctionnelles", cela signifie qu'elles ne sont pas liées à une maladie, à une pathologie précise. Son problème de transit est généralement lié à des facteurs alimentaires, nutritionnels... et parfois lié à son environnement. Si, par exemple, le bébé est en cours de sevrage (passage de l’allaitement par le sein au biberon), une constipation passagère peut survenir en raison du changement d’alimentation. Le transit perturbé devrait

progressivement redevenir normal. Une constipation peut également être liée à un stress… même chez certains nourrissons. C’est le changement d’environnement qui peut en être la raison. Un bébé gardé par sa mère peut exprimer son stress lors de ses premiers jours en crèche par un problème de constipation, par exemple. Un manque d’apport en eau peut aussi être source de constipation chez l’enfant, en particulier l’été. LES COMPLICATIONS ET AUTRES MALADIES À CRAINDRE S’il y a constipation chronique, la principale complication est la fissure anale. Résultat : lorsque l’enfant souffre dès qu’il a des selles, il aura tendance à se retenir. Et il risque donc d’aggraver sa constipation. Des soins sont alors nécessaires pour guérir sa fissure. Une maladie rare chez le bébé peut engendrer de la constipation, c’est la maladie de Hirschsprung. Il s’agit d’un problème touchant le système nerveux qui innerve la partie terminale du tube digestif (autrement dit, bébé naît avec une partie du côlon paralysée, car dépourvue de circuit nerveux). Ce dysfonctionnement nécessite une opération chirurgicale qui consiste à retirer la partie paralysée et à raccorder bout à bout les parties saines. UN RISQUE D'OCCLUSION ?

TRUCS E T ASTUCES

FAIRE APPRENDRE PAR COEUR UNE LEÇON À UN ENFANT Lorsqu’un enfant a beaucoup de leçons à apprendre par cœur et peu de mémoire, il va falloir l’aider à mémoriser coute que coute pour qu’il reste à niveau. Il existe une astuce qui marche bien, c’est chanter la leçon. Avec la musique, l’enfant retiendra plus facilement les paroles. La difficulté est de mettre en musique mais c’est un entrainement.

BÉBÉ HURLE ! COMMENT LE CALMER Il est parfois difficile de calmer bébé, même si, apparemment, il n'a aucune raison de hurler (Il a mangé, il n'est pas malade, il est propre...) : dans ce cas, inutile de le laisser pleurer trop longtemps. Une promenade en poussette, un tour en porte-bébé dans la maison, un peu de musique, un bain : tout ceci peut le calmer.

Une occlusion intestinale est parfois redoutée par les parents. Les symptômes sont généralement assez caractéristiques : des douleurs abdominales soudaines (le bébé pleure), une pâleur, des vomissements, parfois du sang dans les selles... Chez le très jeune enfant (plus souvent les garçons), l'origine est le plus souvent un problème d'invagination intestinal. L'avis d'un médecin en urgence s'impose, et des examens seront réalisés (radiographie). LES MÉDICAMENTS On doit y avoir recours seulement sur avis médical. > Par voie orale, des médicaments à base de macrogol pourront être prescrits. > Des lubrifiants peuvent être également conseillés pour aider au passage et à l’évacuation des selles, comme un médicament à base de paraffine. Les lavements doivent être pratiqués exceptionnellement, et de préférence par un soignant. NOS CONSEILS > Évitez les excès de farines dans le biberon. Elles favorisent la constipation de bébé. > Pensez à proposer souvent de l’eau au bébé (surtout l’été), et fractionnez ses repas. > Mettez un peu de fibres végétales dans chaque biberon, comme par exemple une cuillère à café d’un petit pot de légumes qui aura un effet laxatif. > Pour soulager bébé, mettez-le sur la table à langer, enlevez sa couche, et massez-lui doucement le ventre autour du nombril ou repliez ses jambes sur son abdomen pour soulager ses problèmes de transit intestinal. > Si la constipation de bébé persiste ou qu’il pleure de douleur, consultez !

21

Pain au four farci

INGRÉDIENTS : 2 boules de pâte-trésor de la taille d’un grosse orange Le reste d’un bon chich-taouk 1 cs de sauce tarator * 1cc de harissa (facultatif) 1 tomate coupée en rondelles 1 oignon PRÉPARATION : Préchauffer le four à 200°. Etaler la pâte au rouleau sur un rectangle sur environ une épaisseur de 3mm. Tartiner au milieu de sauce+harissa, déposer la tomate, puis le chich taouk et enfin les rondelles d’oignons. Fermer d’abord les petits bords puis les grands bords en lutant avec un peu d’eau. Déposer les 2 pains, ouverture vers le bas, sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, badigeonner de lait (ou de jaune d’œuf), décorer de quelques épices à pain (fenouil, nigelle, sésame), et cuire jusqu’à ce que ce soit doré. Envelopper de papier aluminium, emmener et déguster en regardant les autres s’empiffrer de cochonneries sur leur lieu de travail… * sauce tarator: Je la fais souvent à la débrouille en mélangeant 1 cs de purée de sésame (tahina), 1cs d'huile d'olive, le jus d'1 demi-citron, sel, poivre, 1 gousse d'ail pilée. Je rallonge avec un peu d'eau.

Confiture de figues

TROUVER UN SPORT POUR SON ENFANT Votre enfant a grandi et peut-être at-il maintenant envie de pratiquer une activité sportive? Mais devant la multitude de possibilités, il est parfois difficile de trouver un sport pour son enfant. L'important est que cela reste un plaisir pour lui et non une contrainte ou même une peur. S'il est très sociable, vous pouvez privilégier les sports d'équipe, s'il aime les animaux, pourquoi pas l'équitation.

INGRÉDIENTS : 500 G de figues fraîches 150 g de sucre 1 bâton de cannelle 2 pincée de graines de nigelle PRÉPARATION : Dans un faitout mettre les figues et versez le sucre dessus, attendre 1/2 heure au bout de ce temps allumez a feu doux ajoutez la cannelle et les graines de nigelle couvrez et laissez mijotez tout doucement 1/2 heure en remuant de temps en temps.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


22

Jeux-Détente

Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

MOTS FLÉCHÉS N° 624

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 623

HUMOUR C'est un canard qui va dans un bar. Il demande au barman : - As-tu du lait ? - Non, répond le Barman. Le lendemain, le canard revient : - As-tu du lait ? - Non, répond encore le barman. Le troisième jour, le canard revient encore : - As-tu du lait ?

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 623

MOTS CROISÉS N° 622 A B C D E

F G H

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 /

I

J

K L

HORIZONTALEMENT 1 - Rassemblée en un tout cohérent 2 - Qui concernent une tumeur trés mal placée 3 - Trés intéressés Semblable 4 - Cassas brutalement Fortifiera 5 - But de promenade en mer - A échanger avec la casse - Pas trés large 6 - Mettra à l'abri (se) Joliment coloré 7 - Atmosphère pour initiés -Son bouquet réjouit le palais 8 - Coincé - Assez ! Pièce d'avant 9 - Fondent de nouveaux groupes - Hexaëdre hasardeux 10- Leurs vertus sont exemplaires - Bons gibiers pour vieux gau

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur financier Djelloul Zerdani Directeur technique Laïd Kalila

- NON, s'impatiente le barman. Là, si tu reviens me demander du lait, je te cloue le bec avec un marteau. - OK. Le lendemain, le canard revient : - As-tu des clous ?Non, dit le barman. - As-tu un marteau ? - Non. - Mais je peux avoir du lait

VERTICALEMENT A - Bien enguirlandées B - Mis au jour - Porta jusqu'au bout C - Parodiera - Affirmation D - Liquide rafraîchissant - Tissu de galon E - Confectionnerait des cordonnets F - Point de saignée Humaniste hollandais G - Elu normand Bêtisier - Voisins de l'équerre H - Unité de poivrot Voiture à cheval I - C'est pareil - Montré sa joie - Sujet intime J - Accessoires de table pour l'agrément des plats K - Cité sur la Bresle Bien pleins - Poème à chanter L - Totalement béats

Rédacteur en chef Mustapha Ouail Chargé de l’administration Djamel Touafek Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Photos : Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


23

Maracana N° 1305 — Mardi 28 Décembre 2010

06:45 : Oggy et les cafards 06:55 : Gawayn 07:05 : Gawayn 07:20 : Cartoon+ 08:10 : Dragons et princesses 08:30 : Palace pour chiens 10:05 : Oggy et les cafards 10:10 : Oggy et les cafards 10:20 : Stoked : ça va surfer ! 10:45 : Les vies privées de Pippa Lee 12:18 : Une minute avant 12:20 : Best of «L'Edition spéciale 1ère partie» 12:45 : Best of «L'Edition spéciale» 14:00 : Les piliers de la Terre 15:45 : Surprises 15:55 : Les insurgés 18:10 : La vie secrète des jeunes 18:15 : Les Simpson 18:40 : Une minute avant 18:45 : Le JT de Canal+ 19:05 : Le news show 20:12 : S.A.V. des émissions 20:15 : Le petit journal de la semaine 20:50 : Le concert 22:45 : Vanessa Paradis

06:00 M6 Music 06:40: Télé-achat 06:35 : Météo 08:40 Flipper 06:40 : Le triomphe de Babar 09:30: Flipper 07:45 Météo 10:20: Les sorciers de Waverly 07:50 Disney Kid Club Place: M6 boutique 08:50 10:05 Barbie Mariposa 10:45: Les sorciers de Waverly 11:45 Place: Le grand bêtisier 12:45 : Le 12.45 11:10 Sonny 13:00 : Scènes de ménages 11:35: Sonny 13:45 Météo 12:25: American Dad ! ? La 13:50 Shall We Dance 12:50 American Dad ! Clark nouvelle vie de monsieur 15:40 Astérix leSG-1 Gaulois 13:15: Stargate 16:40 : Ma famille d'abord 14:00 Stargate SG-1 17:00 : Ma famille d'abord 14:45 Stargate SG-1 17:20 : Ma famille d'abord vrai 15:35: Tellement 17:45 Un dîner presque parfait 19:00 Les dossiers de «Vis en famille ma vie» la quotidienne 18:50 : Le: grand bêtisier 19:45 Le 19.45 19:35: Friends 20:05 Scènes de ménages 20:35: A nous quatre, Cardinal 20:45 : Astérix et Cléopâtre ! 22:00 : Astérix et les Indiens 22:15: Les quatreForesti Charlots 23:25 Florence fait des mousquetaires sketches à La Cigale

BALANCE

Votre forme aurait tendance à très nettement s'améliorer si vous preniez plus sérieusement soin de vous. Une note de nombrilisme vous serait recommandée en particulier en début de journée. Savoir vous occuper un peu plus de vous-même devient une véritable priorité.

SCORP ION

Prenez le temps pour faire quelques mouvements de gymnastique matinale. Il est sain de se sentir bien dans son corps et dans son esprit. Bougez, ne restez pas immobile. Ouvrez la fenêtre toute grande, respirez à fond et aérez-vous. Ce sera la grande forme. Ne laissez pas vos affaires professionnelles ou financières prendre le pas sur vos désirs personnels. C'est le moment de réorganiser vos priorités. N'hésitez pas à donner toute votre énergie à vos affaires personnelles. De belles satisfactions pourraient en découler. Vous pensez qu'on pourrait vous devancer dans une affaire sérieuse dans laquelle vous vous impliquez. Il convient de veiller au grain si vous voulez rester en tête du peloton. La chance sera de votre côté et vous pourrez enfin réaliser la bonne affaire financière que vous convoitez. C'est la grande forme qui vous attend si vous faites ce qu'il faut. Gymnastique du matin… votre énergie atteint sa plénitude et vous avez envie de relever un nouveau défi. Appelez un ami et demandezlui de vous mettre sur le coup d'une nouvelle rencontre.

SAGITAIRE

TAUREAU

CAPRICORNE

Vous connaitrez la sensation que le monde entier est à vos pieds. Vous penserez avoir réalisé l'exploit de l'année. Vous serez félicité pour votre réalisation et vous en garderez beaucoup de fierté. Les affaires devraient être bonnes sans tarder.

GEMEAUX

Il vous faut avoir la grande forme car les choses commençaient à vous taper sur les nerfs et vous avez une envie folle de tout résoudre maintenant. Prenez le temps de faire quelques mouvements de gymnastique avant d'entreprendre quoi que ce soit. Devant l'épreuve de force, ce n'est pas le moment de péter un plomb.

Des intuitions curieuses et des réactions contradictoires risquent de vous émouvoir quelque peu. Mais c'est la forme et rien ne parvient à entamer votre bonne humeur. Vous gardez votre calme malgré une agressivité subite de quelqu'un qui n'a rien à voir avec vous.

B LI E R VERSEAU

Si vos projets financiers rencontraient un obstacle particulier, vous seriez sans doute vraiment dégoûté. Armezvous de patience, ne baissez surtout pas les bras et battezvous. Vous pouvez sans doute vous attendre à ce que les choses avancent très vite maintenant.

Une décision importante pourrait se prendre sans vous. Elle vous semble prise un peu trop à la hâte. Une personne vous aide à trouver des solutions pour calmer le jeu. N'hésitez pas à formuler très haut les commentaires nécessaires dans de telles circonstances.

Laissez la chance vous provoquer dans les affaires. Peu importe ce qui arrivera, vous ne risquez rien d'essayer à condition de garder la tête froide. Ne jouez pas trop gros aux jeux d'argent. Vous aurez bientôt l'occasion de voir se réaliser un vœu qui vous est cher. Vous avez des doutes au sujet de la réalisation d'un projet qui vous tient à cœur. Rassurez-vous car vous gagnerez grâce à votre détermination. La forme physique est là et vous fournirez tous les efforts pour réaliser vos ambitions. Bien-être physique détermine le moral.

POISSON

06:00 : EuroNews 06:40 : Plus belle la vie 07:10 : Ludo 08:30 : Ludo vacances 11:40 : Consomag 12:55 : Météo 13:00 : Côté cuisine 13:30 : En course sur France 3 13:40 : Keno 13:45 : Louis la Brocante 15:20 : Sérénade au Texas 16:55 : Slam 17:35 : Des chiffres et des lettres 18:05 : Questions pour un champion 19:58 : Météo 20:00 : Tout le sport 20:05 : Le progrès en question 20:10 : Plus belle la vie 20:35 : La vie en rire 22:30 : Une histoire épique 22:31 : Météo 22:35 : Soir 3 23:00 : The Island

Le 12 juillet 2010, c'est un show tout en sensualité et en douceur qu'a proposé Vanessa Paradis. Dans le cadre de l'Opéra royal de Versailles, lors d'un concert qui restera marquant, la chanteuse française s'est révélée au sommet de son art. A la fois simple et majestueuse, elle a non seulement interprété des compositions de ces dernières années mais encore les chansons les plus populaires de ses débuts. De «Joe le Taxi» à «Marilyn & John», sans oublier «Tandem», les fans ont pu redécouvrir ces tubes inoubliables. L'adolescente des années 80 est devenue une femme dans toute sa splendeur, rayonnante et solaire. C'est une succession de temps forts qui résulte de la captation de ce concert.

HOROSCOPE

CANCER

Petite, Elizabeth Swann, la fille du gouverneur, a sauvé de la noyade Will Turner après le naufrage de son bateau. Les années ont passé, Will et Elizabeth ont grandi. Will est devenu forgeron à Port Royal, et Elizabeth se prépare à épouser le commodore Norrington. Mais la vie d'Elizabeth bascule lorsque le capitaine Barbossa et sa bande de pirates décident d'attaquer Port Royal et la prennent en otage. Malheureusement pour lui, Barbossa a commis deux erreurs. Il a volé le Black Pearl à Jack Sparrow, abandonnant ce dernier sur une île déserte, et il a enlevé Elizabeth, dont Will est secrètement amoureux. Jack Sparrow et Will Turner s'associent pour combattre Barbossa. Mais Will ne sait pas qu'une terrible malédiction est liée au Black Pearl...

06:00 : Les Z'amours 06:29 : Point route 06:30 : Télématin 09:10 : Des jours et des vies 09:35 : Amour, gloire et beauté 09:55 : Foudre 10:20 : Foudre 10:55 : Motus 11:25 : Les Z'amours 12:00 : Tout le monde veut prendre sa place 12:55 : Météo 2 13:00 : Journal 13:40 : Météo 2 13:45 : Consomag 13:55 : Toute une histoire 14:50 : Jane Eyre 16:50 : La prisonnière du désert 18:50 : Paris sportifs 19:00 : N'oubliez pas les paroles 19:50 : Les étoiles du sport 19:51 : Météo 2 20:00 : Journal 20:30 : Météo 2 20:35 : Charlie et la chocolaterie 22:25 : Un jour, un destin 23:49 : Dans quelle éta-gère 23:50 : Journal de la nuit

LION

06:00 : Piggly et ses amis 06:30 : TFou 08:30 : Téléshopping 09:00 : TFou 10:15 : Beethoven 4 11:55 : Petits plats en équilibre 12:00 : Les douze coups de midi 12:50 : L'affiche du jour 13:00 : Journal 13:40 : Petits plats en équilibre 13:45 : Au coeur des Restos du coeur 13:50 : Météo 13:55 : La boum 15:50 : Beethoven nouvelle star 17:35 : Hibernatus 19:10 : Le juste prix 19:50 : La prochaine fois, c'est chez moi 19:55 : Météo 20:00 : Journal 20:35 : C'est ma Terre 20:37 : Courses et paris du jour 20:40 : Moments de bonheur 20:45 : Pirates des Caraïbes : la malédiction du Black Pearl 23:15 : Permis de reconstruire

VIERGE

07h00 : Journal télévisé 07h15 : Sabah El Khaïr 10h00 : Bouhairat El-Chabout 10h30 : Nour Aini 11h15 : Ifriquia Ardhe El-Oume. 12h05 : Abtal Al-Djidja 12h35 : El-aâlem baina yadak 13h00 : Journal télévisé 13h40 : Samihni. 15h00 : film d'animation 16h35 : Mouharibe El-Dawama 17h00 : Qoloub Fi Siraa. 17h30 : documentaire 17h30 : Rihlat ilafadhaa 18h30 : Journal télévisé 18h40 : Saâ Riyadha 19h20 : Euromed news.Emission 20h00 : Journal télévisé 20h45 : Au-delà du réel 21h30 : Bait Bernarda Alba. 22h50 : Ifriquia Ardhe El-Oume 23h35 : Variétés 00h00 : Journal télévisé

HORAIRES DES PRIÈRES

M ARDI Peu nuageux min 4° - max 14°

El-Fadjr 06h18 El-Dohr 12h43 El-Assar 15h17 El-Maghreb 17h35 El-Icha’a 19h07

LE SAVIEZ-VOUS ?

Pourquoi utilise t-on le mot football pour ce jeu ? Le jeu de football ou football est très ancien que l'on trouve dans le théâtre Shakespearien. Il est bien sur d'origine anglaise et veut dire balle au pied en français. En 1904 la FIFA

(Fédération Internationale de Football Association) a été créée et le jeu prend un essor international. La première coupe du monde a lieu en 1930 en Uruguay. Le football connait des

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

jeux similaires en Italie comme le Calcio et en France comme la Soule mais on conserve le mot de Football en anglais car il est bien plus pratique que ''balle au pied''.


BALLE AU CENTRE

Maracana N°1305 — Mardi 28 Décembre 2010

DIDIER DROGBA LANCE Le règne UN APPEL À de l’argent L’UNITÉ NATIONALE

24 Et pourtant c’est…

Crise politique en Côte d’Ivoire

Par ALI BOUACIDA

N

ous acheminons-nous inexorablement vers un championnat régi exclusivement par l’argent ? C’està-dire que les premiers rôles reviendraient naturellement aux clubs les plus riches au détriment des autres condamnés ainsi à faire de l’accompagnement, voire de la figuration en jouant plus le rôle de sparring-partners que celui de concurrents. C'est ce qui ressort de la récente déclaration du président de l’ESS qui affirme mordicus que le salaire de son nouvel entraîneur, qui oscille entre 25 000 et 30 000 euros, «ne peut être supporté par un club algérien». Comprendre que l’Entente, elle, peut largement se le permettre. Et que par conséquent, cette différence peut influer sur le déroulement du championnat puisque le boss promet que le titre ira à son club. Nous avons, avec la nouvelle configuration du professionnalisme, définitivement admis que désormais l’argent aura à jouer un grand rôle dans le déroulement de la compétition et que l’on se dirigeait inéluctablement vers une décantation où seuls survivraient les clubs aisés. Toutefois avec l’aide précieuse de l’Etat, concernant essentiellement le versement de la somme de 10 milliards de centimes, les choses allaient se tasser quelque peu et on assisterait alors à une équité entre les clubs. Mais c’était compter sans cette surenchère qui consiste à placer la barre très haut en consentant à accorder un salaire faramineux à un entraîneur. Soit l’équivalent d’une année complète en termes de prise en charge d’une formation à l’endroit des jeunes talents. Mais en définitive, c’est sûrement une affaire de choix et si le président de l’Entente est tout à fait libre de dépenser une fortune pour recruter un technicien de renom, il n’en demeure pas moins que le championnat est ainsi faussé en perdant sa raison d’être : son suspense. Puisque le football est ainsi décrété une affaire d’argent, à quoi bon jouer quand on s’appelle le MCA, qu’on est criblé de dettes ou l’ASK, qu’on est une petite équipe de province qui ne pourra jamais s’offrir un entraîneur à 3 millions de dinars mensuels ? Plus tard, on pourra sans doute mesurer l’ampleur de ces données financières, et les clubs riches sont condamnés à maintenir leur rythme, c’est-à-dire à toujours dépenser plus pour assurer leur suprématie. Quant aux autres, ils n’ont d’autre choix que d’investir dans la formation afin de permettre à de nouveaux talents d’émerger. Et on verra qui, en dernier lieu, sera réellement champion. Celui qui a de l’argent ou celui qui a une réserve de joueurs locaux formés sur le tas. D’ailleurs la Coupe d’Algérie qui se dispute actuellement a toujours constitué un cinglant démenti au règne de l’argent. A. B.

D

ans un communiqué envoyé à l’AFP, Didier Drogba, au nom de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire, a lancé un appel au calme et à l’unité nationale. En voici le texte complet. «Nous sommes particulièrement affectés par les événements qui marquent la Côte d’Ivoire aujourd’hui et en appelons à la raison pour que cesse toute violence, écrit Drogba. Nous souhaitons faire cet appel solennel à l’apaisement dans notre pays pour éviter de nouvelles vies sacrifiées». «Nous défendons farouchement la démocratie et estimons que nous, peuple ivoirien, méritons qu’elle triomphe, poursuit-il. Il faut que la crise politique grave cesse enfin pour préserver l’intégrité des femmes et des hommes de Côte d’Ivoire». «Nous souhaitons qu’une issue rapide soit trouvée pour que le troisième tour des élections ne se déroule pas dans la rue et entraîne les drames des

affrontements, ajoute Drogba. Nous nous élevons contre toute partition du pays qui se ferait au détriment de l’unité bien réelle de notre peuple.» «Nous demandons à la communauté internationale de bien tenir compte des caractéristiques du peuple ivoirien et de l’assister et l’aider à sortir de cette crise de nos institutions, écrit encore le joueur. La communauté internationale a un devoir de conciliation bien plus fondamental que son rôle de rétorsion, qui priverait le pays des fonds du FMI ou des institutions internationales, avec pour effet de nouvelles souffrances de notre peuple.» «Nous demandons solennellement à chacun d’entre vous, chaque responsable, chaque soldat, chaque partisan de refuser tout recours à la violence et de tout mettre en œuvre pour restaurer une démocratie sereine et responsable que notre peuple tout entier attend.»

La sélection militaire en stage bloqué

Pour préparer les Championnats du monde

E

n prévision des Championnats du monde militaire, la sélection nationale militaire de football est en stage bloqué à Chlef. Drivés par Abderrahmane Mehdaoui, nos militaires séjournent au centre de préparation des équipes nationale de Chlef. Une infrastructure qui, selon Mehdaoui, dispose de toutes les commodités pour les athlètes d’élite. Ce stage durera jusqu’au 15 janvier prochain, pour une première étape d’évaluation et de consolidation, nous a déclaré le sélectionneur

Abderrahmane Mehdaoui. Ce stage, nous dit-il, sera suivi d’un autre au début du mois d’avril prochain afin de détecter de nouveaux talents qui peuvent intégrer la sélection actuelle. Il est à signaler que le début du mois d’avril verra l’arrivée de nouveaux appelés au service national. La sélection militaire, qui dispose de joueurs de qualité selon ses responsables, sera probablement renforcée qualitativement avant le coup d’envoi de la phase finale des Championnats du monde qui auront lieu au Brésil.

Séminaire «relations médiasinstances du football»

Sous l’égide de la Fédération algérienne de football, la Ligue nationale vient d’annoncer qu’elle organise une journée d’étude consacrée au thème «relations entre les médias et les instances du football professionnel». Elle aura lieu mercredi 5 janvier 2011 au centre des équipes nationales de Sidi Moussa. Plusieurs communications sont prévues sur les exigences du professionnalisme, les statuts et règlements de la FAF, les lois du jeu, l’éthique et la déontologie, et aussi la gestion médiatique de la violence dans les stades.

L'AFFAIRE DES LASERS VERTS EXASPÈRE

Les joueurs indonésiens, visés par les lasers des supporters malais, ont obtenu une interruption.

Tests de rattrapage pour les arbitres

Commission fédérale des arbitres

Deux arbitres directeurs et dix-neuf arbitres assistants ont réussi le concours d'arbitres inter-régions après la session de rattrapage (tests physiques), promotion Zoubir-Benganif.

Les arbitres admis sont Arbitres directeurs : Lamamra Mourad et Temmar Cherif. Arbitres assistants : Aïdaoui Nasir, Guettar Farouk, Bioud Samir, Bouchachi Abderahmane, Boukli Hacene Toufik, Belbagra Oualid, Belhamel Faouzi, Boukhalfa Tewfik, Chergui Yacine, Chérif Zaâtri Sofiane, Chiba Abdelkader, Demdoum Seif Eddine, Kastali Ali, Koussa Zohir, Messali Faycal, Megri Walid, Okka Abdellah, Saker Sadek Amine, Sefari Mouloud.

La finale aller de la Coupe des pays de l'Asean (Association des nations du sud-est asiatique) entre la Malaisie et l'Indonésie a été perturbée dimanche par des lasers envoyés des tribunes par des supporters malais en direction des joueurs indonésiens. Le match joué à Kuala Lumpur devant 100 000 spectateurs a été interrompu pendant 6 minutes peu après le début de la seconde mitemps, suite aux plaintes des visiteurs, notamment du gardien de but, première cible des rayons verts. Le match a repris après une annonce du speaker évoquant une possible interruption définitive. Le ministre des Sports malais s'est excusé, mais les autorités indonésiennes n'ont pas exclu de donner des suites à cette affaire, d'autant que leur équipe aura un lourd handicap (défaite 3-0) à remonter au match retour à Jakarta.

Le toit de la Veltins-Arena troué L’hiver est généralement réputé rude en

Arbitres libyens pour Algérie–Tchad

Allemagne. Et l’on a beau posséder une enceinte ultra-moderne dotée d’un toit rétractable en fibre de verre recouverte L’arbitre libyen Adel El Raay de téflon, on n’est jamais à l’abri d’une officiera le match amical de avarie. La Veltins-Arena de Schalke vient l’équipe nationale A’ face au d’en faire la cruelle expérience pour la Tchad aujourd’hui à 15h30 au deuxième fois de l’année, la toiture n’ayant stade du 20-Août d’Alger. Il sera en effet pas supporté les violentes chutes assisté par ses compatriotes de neige, s’écroulant en partie sous le poids de la poudreuse. Heureusement, l’équipe de Ibrahim Farkash et Fouad El Maghrabi. Le quatrième foot est actuellement en vacances et ces arbitre est l’Algérien dommages ont seulement entraîné l’annulation Mohamed d’une compétition de biathlon. Et c’est peu dire Bichari. que le biathlon, tout le monde s’en carre...

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


maracanafoot1305